Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1945
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
Bhim confére avec «le Calille et se rend á Londres
Commenlalres
sm ia smmkm
mmiATlOMiS
A Washington, une decision
de Ja plus haute importance
YÍent d'etre prise. L'Urüon Pan-
Amér'caípe sest charge da
un Co»se:l Eccriomique
et Soda! qui sera composé d' im
Pliégúe dos 21 Rqpubláques A-
¿ntortoctírms.
11 semble que Furgence de
cette mesuro sVs! ícdt sever.cui¬
ji1 <2 éíé é. mandé á ioutes les lie
publiques Am-éncaine® de dé-
gignsr Feurs roprósemtcmtB au
eours de ia promíér© auimjato
tíu pros en* rnaife de Sep!. nv
bre, va que, des le debut
tofer®, c° Consed ricocom ¡qv;
et Social Pan-Américgin áovra
joneboimer.
XI osst vren que la diario ce
Soü-froncisco a ptévu un Con
ss-il Economiquo < l Sack 3
NaUosa-UrJes, maís c'ost une
<-wtvre vaste,- áe jenqu© hato5-
ns, et qui prendía du temps
avar.t d’agir, LFrutictive simi-
laíre pen-amérlccána veui au
contralle, des resultáis raimé*
diets.
is roto á'un Cansek Econo
migue et Social a été tíéí.n, á
San-Francisco: il s’occup® de
equations totbrncáoncie® dans
íes domarnos économique, so
atol, cultural?, ft * assure le res
peel effect í des ároiís de Fhcm
me et des libertes tondamenia
tos POUE TOUS».
C: qui se revele de tres :m-
porí-an^ácr:® le system® ée Cc>
Le Dlsceurf
préstdftitlet
L'.fíoii de guerre d Ha:i <3
oté présente sur i© pían intoj
national par le President Lea-
coi, ácrns scm magnifique dis-
cours de Srnneái, adressé d
iAmíicá Beatty, que .nous a-
vons publier et oü on a iu ce
qui suit;
«le revoto ces regions dé-
â–  bolsees ou pou&saient des
• truits et dos aeureas aU.rn. n-
* taires, car il fallen! coúte qu©
«coüte aider les Grandes Dé*
«mocratics a gagner la guer-
Troublant Avan
Au cours de la séance d‘au*
i surd huí du Cougrés des I rs-
qéii. mus-Agronam&B b DaratoA
) lucjénieui-Á^ronone Cadet a
toi* la revelation que la Sec¬
tion de Chimt^ d© Dqmien n'a
jomáis pü avoir aceé-s á la No¬
vase, una lio qui, coneUtubon-
noilement, et géogiaphique-
rrent fait par tie du terriioirt de
la Répnbliqu© d'Halti.
Llngénieur-Agronome Kas-
I a CHAUVBT
ADRESSE» ROE HAMMEHTOB ELGrCK
poflimtmuNCE — mm
No. 21.513 — MERCRED! 5 SEPTEMBRE 1945
f. O. !
moNE3s mt. %m
mm* ?mm
OU Yt
mu ers vers noire sot •
paient: aí.n que
Mavcíñe 50Q.000 tormos tío pho© j
phato. |
Un Péu
Serait-ce
Congrés
Tribunal
Hen quo to Navas® so.! áu j
de coNsarares.
POUR UN MONOPOLE? j
DES AGRONOMES
Militalre
domain© tenítorial ália-tn on {
est obligó cv- 30 demando? a ]
qui appmtunií coho IV Ha.! on- j
no, 0? qu; conmino uno s¡ so toríuno.
L'ArnonciMi os! lo pou¡- o
p'uíi (jénmoux do ja to 1
t
tí O 0 , '(• p'tH'
fA l’ I ' 1 1 ‘ 1 ‘ '
DE DAt42EN
AFFAIRE HENRIQUOl
et comonrn
¡t.,¡.a fe en leusdií» Cüí'ip't
.a.íi.t el© proncir® coima rJ«
> U ¡ t < ‘ ’ t ’ i t V ’
i a t f ’ . ■ . < i 1 u
• to ' ! >, , no* i * u
:¡¡ a:fecours do ai bol© mv. i
f " " »» ‘ \ D
m-tn-ovor k; cas do la Un-
c© nioicUi, pionon.téo jo, <.
< E <’ it 1
vcísq, !err toar namof:, ‘ qm,
Zé: era! Mac Arthur j t> a
’ *r « * 1 !
f {í ,¡ ' f
l * 4 > ,14 ,
pov.riant n app-art.eot pas a ;
fe'on. d- ¿a rociátotíTi .../u tí
í . .< ^ 1
> < > j. »
i * L tí A t>’ f t*i tí ..í.
ms-: men
aim que les Stats-Urtis
tí'Amérique no manquen’ de
sisal, ni d:- caoutchaus».
Le tíébotoement de no® re¬
gions ou poussaient des iriu?
et des denrées alimentair-rs, a
eu pour consequence une ler-
T.ble augmmtaticn du coút de
la vie ebex r.ous. ¿
Nous avor.s couraqeus meet
vb teus ces rrauvaís momenis,
mlsque le but á aiteindri éiait
o Vicióme des alises.
Pour montrt-r combien lea
paroles du Presiden: Lescot cb
,ei! Ec^¿?ruque et Social, ctost ; ve'ie occasion soní jumes, cocí
ki dlímition suivante qui se : -«rases, nous pubíierons des rep
qouve áans I'articl? S4 de la ■' ports de nos Ingenieurs Agro
Chart© des Nations-Unies: ; r.cnrs qui atíesteront que nos
«Le- Cor.se.1 Economlqu© et ? .acritlces ont été consolents e!
«Social pad prendí-: ioutes me i ¿or; incon.sc.ents,
utiles pour recevoir des [ Lq guerre est ñrue. On pubba
«rapports réguliers des instiíu- ; tout.
«tbns Q>éc:alisées. B ptut s'er. j Le Présidem Traman reme-t
í d la Pmsse W Bappoxt sur is dé
i ?crstre de Pearl Harbor.
«fendre cvec les membra de
iborganisatio-ii et, arme Us
áíTíshtutons spécisli^éos, afir
íd© recevoi? des rapports sur
«les mesures prísns en ettécu-
«ten de ses propres r&aommar
¿dations».
B y o míeux encore.
A Fárdelo S3, il est spécd.é
rae:
Id, en Haiti, nous dBVoriá é-
crler ¿cutes les souíácmces qu©
r. ous avons rabias pour que
a victo iré fút notre, Sous les f
Vrts que nous mvons faiís pou?
: ier nos allléa h obattra le
norstre de lo Dictatura et du
otuluar^m? doiver.f étre
ptúe amérícaine. rile de la Ka
vus. tv est portée comme appur
tencjTit 6 une autre Puíasa.nce.
üre Soc;eíé privé© amen*ci
na sen us: cccapcrrée, L? Got:
vernement ¿es Etats-ün s ©;
soii Cangros savent tres bun
que cette lie n'est pas rnciuse
corns 1© tetrltoine d-s Etcits-
i/tiis,
Au seail de la Paix Mondic-
le, cene cuestión doit étre v-
ée h Fordre du jour. ?ctc«>
q~ae rous devens ur¿= ámm no
ae mulilc-ns de dollars oux c-
mérlcains. nous avcr.s un cor,
Bole financier.
Sí on fea des comum* us-
oes et équutobFs, peut etro o '.©
refte Ocmpacrnie Arr.érd riñe
doit a i'Eíaí Haitten pluseur?
H raines áe millicr.s d: doi>
•aw?.
Alore?
B est temps áe solutionner
ce tie question, oü de la por* r
deva ni ia Cour Internar.ana,e
d© Justice que lo Chente de
Son-Francisco vlent d’étabFr.
£t puis pourquoi noirt- Sacié
té á'HIstotre et de Géoqraphle
ne £:occup:-t-elÍe pas ~ewr
quesear de géogicrpn e pa
qu.
>? Ce
■Le Cense;! Econamique et I compensé©, Qucmá I neure des j
dómame
ievaií ele <-ur .:■
i? se5 cémcrcbe®
■Sedal psu? prendre ioutes dís
* posit' on s pour qu© des repré-
?s©ñ?ants des Institution^ spé
RCialisées PARTICIPEHT, sons
sárolí de vote, a see délibéra-
sfions et celias des Comm;s*
»síons inst.'tuées por luí».
Done, ©n plus des Gouver
tcparaFous, des compensa
tons, ds let justice interna lo¬
ra!© cmvera, nous somm; $
oersuadés cu'Haiti ncura rierj
z regroftor des aacrif.’ces qué]
]© a ccn^rnhs,
Voíló . pourquo; le Disco-:as
du President Leseo!, á ladres-
les Gotíveraés pourronf j ¿e ¿e vAmiral Beatty, prená 5
tents, ...
air© entendre I-eui vo:x, leurs
bléances par le truchemer.t de
©ubs Institutions spécdalisé^s-
^est-d-diie; Chamlm'e de Com
^rce, pour questions Ba>
forniques; Sodétés CuItur»B‘í
sow les rc-lations intellectual
‘ms la Press© ©t les Ass ocía-.
t&m Polibques pom le zrmp::i
*d*s droits de ihomme et des
ílibertés íondam^ntales POUB
LOBS*, comm© il est epécií é
paragraphs 2 ds Fardel© 32
ée la Charle d-s Naiions-Umee.
B'Brrkm Pan-Arnerlcaine 6
'Vo^hmqton vsut qué le Con
ms yeux un© grand? importar,
te dans 1& cadre iotomalicna,
tos ¿N^atíons-Unies sn foneilcrt
ie leur© dierts de guerre.
mmxm ozmat
ET MENDOZA SONT PAHns
HIEH
Hi©r cpres-mid:, %c:-A mpa-
is pour Cuba Mcdsielrte Oi*'-
ran venue pour nous divertir,
©* ¿es cúrconsfances ont benu-
asmitgtoa vsut que te oou coup contrarié Is but que fans
^ Sconomiqus %\ Social Part vcuicbsni ctisindre.
ímádcel& comment á ions» | Néonmoias, d’aptbs Ids comp
gfi Octobre, j es que Mendosa nous a remis
{ pour étre publíés, les recetas
- * qénér iic d'uns disalae cm millim de
dollars,
Mendosa nous dit avoir tout
réptHir, Jans fié» garder pout
Madeleine C^ercry qui a du
vend/» ua bijou de valeur poür
rsparth.
Le son de cloche dss autre e
actsuís et ctctricéi de !a trou¬
pe ®st tout dí&ércnt: C’és? ut,e
aifedr© qui les regad»,
Notas souhaitons é la grande
AT»mON BEABA
AWC VOS BOB
Houe tom re^u des décou
tSf» d© joumerux américa-ns
une tremecetion qui
«ent ú%ítq falle entre la Csoí
■M Har-d-Wooá Lumbet et la
shífcsee Coal Iron and Kai-
Co., pom Fueage de ED,
^ de ioúIs pendant 20
AUTOD’R DE LA CAZOLÍNE
Le puiolíc s'ctt'ndci? á ce
qu’il n'y éúí plus de ticket de
qazoünc-, ou, tout au rmomm ~;m
to quota de chacun fu; rimé
cu quintuple, car le rcm.orm - •
merit áe ce picáu.t r/extoto
plus gux Fíats-Unís.
1; n'er. a éíé rién. malheir v
sement. B y a des com-
oterganís qui nous disent ©B©
o mesure óe receveír la qua.-;
\Hé de drums d© gozo!in© qj Fs
?ouáiordl direcíomení des Com
pa-qníes pétoliéTes, mcís '-iz
hésltord. deras la cfaiste que
cett© cazoléie, arrives en Hai¬
ti, ne solí requisíí oriné* pulir
ttr© rcliormée.
Que ioul&s cé§ ouestlorís
rolen! éclaircíee. Oue plus a©
q acolín © soli donnée aux uso-
aerá de la tmité, Ca? iCi Sí.
Haití ü S^iáte Un© lorié reser-
r© áé ce produit qui ns serví
ra d ríen d-íci us &0Ü.
A quOi boh donnér ufi déicn
iu marche noir, pour qui! form
fonn# un ou d;U£ mois d©
p¿u§?
L’allocaHch de gazOXÍñé peu?
© fftois d© Séptofebíe p©u‘ ía-
uiehrnf etre tripléé four cba-
?ué bé&éti&Qit».
;pon@tf|wt *u
Nov -t-» a loprodu * } -»i.
; les ur mot de o-sner.í m ' f,
pus un accent tí© h&ine. Son
autora© sengage gu contraje
a ne s'.ispber que de TOLG
DANCE et d© TUSTlCE.-
üa le! ¿engage honor© un
vainqueur au déla d© ícut?
r n.í-surf-, mats cette xeq © á cr,
; pourqum ne revét-ell: pus un
careciere unilorme, et suítout
í i muque! refuse-t'on de itoten-
¡ be cr Hu:u,Fa;Fé de 1c; preriié
, c: heure?
[ Lto ces entre ceri?. Darr;
; '¿r.cü's oílices et malscr¿s á©
í errare ice tíbigés per ¿'Amé:
; i employe holüen ne lon-
Fr.t1 qu'un traitement d.e toau-
r.e quelque r.:spcrjsabilité qui
: s'atícen» á son service,
; A ceas perioáe de v.© cltoro.
■ -*-u For. pal® virgt céntimas
: pour utív bolt© d cFlumen a,
! <* *;q ou six dollars pour uns
! pan© de chaussures, tren!© Jo;
; i.;t«. pour un ccsslusvr pr&s.n
lobl®, oil est la justice de ser
v r u.r s alaire mansa el de !r--n
. te ou guárante dollars d un
■ --m.pioyé ce qui Fon ex.ee un:
: v:us déesrúe, qua acto mana a?
: nomm.e tout b monde, et payei
meáerk: ©í le pbarrocrc.tou
•r; cas áe melad!©? Et que
; ' : qc-rr.d . oraploys en ques-
: ! r - - c ost la mejorité des
: - as •••• vst un soutien áe iam-.l
Alons, un psu de comscien
‘ -e. M- sseurs. á d-éíaut ie la
I clércnce et ce to Justice rései
í «toes cux og:e,ss-3urs de Piar!
,A CONFERENCE de üemain
5 Bapusnbre, d S
• uros 30 p. m., Jé Prote&sour
Be) Ferrer p:ononcSTa a la ra-
culls d- Droit une Coníérsnce
fort ¿ntéreseante; Ú parlero, áe
‘Le Justice dar¿s le system©
économíqus*,
Mu, tíoute mu© s-ront nom*
breux les auáiteurs hcrbkusls
áe ces reurFons dont cm.
por!» toujours d'ampb s provi¬
sions áe rer¿s®toncftients.
M . .
chenoo
esv
N-
ib- i
5. lous du p'-
ava * pos
i©" Q, i"
at>Frür
caes pa:
rv
^ e?
M
/tanto pe: mcsison, 'a con.-sc-r.*
ucticr; jour;:c¡iérs;- en CFai-
ton.
Les bien iniormés 'CTaigneu!
tons ce! essa. áe sfatstiquo,
.ís *?ssi supreme» pour un sys-
eme de JA oropele pour lex-
>loúnt on du bc.s che-ber.. Cí-ci r¿e manque
ait pac áe prejucicto? grave
r.eni cux pauvres paysans se
ivran* depute plus á® c¿*nt ans
a ce modeste gagne pain.
Sera.?-c© u.n Manopol© pour
Üamíen?
Nous aliens suivre de bien
ores ~:Yi<¡ erquéte et nous rer.
3© qnerons nos iecteuxs.
DANTES SEUXGARDE -
â–  TRANCHEBA LA OUESTICN
; Aux intobuctiveo conféren
; :ts qui s© aarouiem a .a r'a-
I n/t¿ de Droíí c? qui son! pro
i " '>r.cees par des Professsurs
j r,mangers eí Halt ens, un íab.
í togircá s/est produií, Ctoéí un
’ '■'roÍBSsour Etcar.qer qui a Jad
. éloq® áe VEducation Hamo
[ ;:ismé en Haiti qui a proáu'*
| t.rnt -:FHomraes capabi & :h:c
j ocas. Ce proiessour étranqer a
* dit pieíér©: ;e systémg haitto.i
I cu rystérru- antoricain.
i Mes, oast un Proleas©ur
í Haiíér, qu: a soutonu la ú'bs-i
l cOnbaír® et ©ssayé dé prc-uver
í ou© le systéme crniérícbin es»
; supérlsur cu systéme hait/r
j /'anclen, bien «ntendul
La-deasus, Mr. Dantés Salís-
garde a promus de prendre la
parole j»uái pour dire sob
mot sur cett© biKirre controv»r-
1 t¡é,
^ £®orgkr Hardwood Lum» ——
^ q»e reiaéeente la Mod son ( miste frangote» tout te suecas
^1 <2 fait heammp d'affai j cubile merits demg íes autr^s
^ hose a© construction ®n * "'l"" '*
ty» m situé» & Mobile,
ds n&m.
&ÜfÍ 20aí plaits,
-“«tee, prlx seroat mal
^ de Shoda,
Sba^ te® cttentiopJ
? T -te tós paríait», «t
#f!
pays oh site lera coimaítre »
théatrs totgate,
A chacón© das piécas qu'eL
te a jouées id sous avoca ac¬
cord® un» étude critique avec
br plus frcmche skieérite.
A Madeiein» Ctey ®t d
oiis te» membres de ser houpa
wta ite mé ü él litis
^ / ' ,; -V '
i/EGUSE Dtí SACRE-CÓEtjh
BÉBA AGAANblE
Le Per© Varón, qu prone de
lAmanche, a on neme© qu'd par
tir d’Odcásre. |fs trcvaux d'a-
qrandísemsnt d’un Ü©rs, tí©
l'Egliss du Sacre-Coeur corR-
nancaiont
Le Gouvemement a promte
*on plus largo concones.
Voile un= ©xceltente nouvel
te pour les parolssien» du Sa-
cié-Coeur ¿e Turqmn.
L'Bghse, en efíet stalt d-; v»
aue trop ©ságus. Les vosui
dss Bdéles voni done étrd com
Mb
fsui no#
Une lettre
DE FRANCK J. DÃœBOB
Nous avons regu os matin
ene lettT de M. Eran k DubO's.
mui, tout er¿ avouant qu'il écrit
sous son pseudonyms, se té-
'!ame á:é:re un haitivn coo
me sea contradlctéuiS, contra!-
■rcment á ¿sur opinion áfu'il téi
étr anger.
Nc-ua aven» cfécídé de luí re¬
cordar 1'hospHalite d© nótre
faurnai, néanmoínM, fious lür
tí:thaíiáons, ais préalabls, de
?e presenter ©ti nos Bureaux,
pour étre Msntífié,
- Nous Tattendon* done avan!
, d© pubKer sa tettf», darts lou-
â– ' te sa forme si \mm,
' “mdnmnS
Las époux Léon S, Deapea
oai su la jo!@ Jtífidi sote, tí®
vote teux familte* ^'augmenísr
par la vsbü© au monde de
teur premter-né, un# g#uiillh
iJle prénmmnée:
nmm
Ut mito' el k bUbé te po?
teist
j COMPTEZ voms AHCENl
I Plus! ur* employes quí opí
i Hé b leBcompiB áe cé mote, se
ptoignent ds Filtssfñctíhids dss
paqu te tí© ¿00 gourds®. Ce-
pendant on n® -pout adíasasr
' oBcun reproche á id Banque
: pu squ'or, a pour devoir d©
iompur son argent au gxuchet
| et. ?: j'écassair©, latee ©as
j rédoaat’-ons sus Fhsure.
‘ wtuiAM mmoss
ARRIVE HffiH IO0ESA CE SOlR
La célebre W.lHcm Pzimro-
s? on iré hief ft aeíwoogné
par Miara ÍYÍmraaa, domara
' ron unique féciial cé «sif é
,$,00 p. ». mí Titótr* Res.
i La reputation mPr.dicríé 4 a
i Aiiwoíe i\4 ctttui* 4éj& us
' fraud suecos,
j Mr ftrmjro»» fauetc *ur «era
, »iola .Asnati. tes ornxnm da
iortini, Back Schubrrt, Paga
1 n*ni. Brata», DeiuMjr.
I Kou* eouvíOT* le public é
; clter »it fcítte é R«t,.ew on
otentwd pa» taomni tut «ritet»
i* to c\am»
q*
*, : r Q
*-» , te c - \ rt r>t/f ¿ i 1 a
DííocWu* Gbíiuívü, *>vUv
¡gres db
nouveau
Cone
Minuto© Je i Agriculture, sir.-
ti^ché, s'fctai*. íait excussr. J
viénára au ec-urs de ¡a soma;
£©, expos i ana une allocu-
-.'on, Sí’-n p:og;aa.rr.e acz.co-e.
L© lar. huí de ce Congrés,
;‘est de ícrrTiuler ■ s probiemaA
uqricoles qui ss posen! d©vato
Dcrrcíens, d'explorar les faite
d© N’expérience, d© dégager
Ce c 5 élémente apperremmoni
v'iní:adic!o;res ,e sens des
possib/úté» á'atoio:': en v\\o -m-,
,:accoTTj.plis. e?senttoV.®3.
L1'- uem© feuí, c'est d'asvseo :
sur á s bese© pratíquos et vi¬
vantes. la cooperation scisnü
Cqus entre ¿es aiítéreníes see-
tors áe s rvices e* áe fal-e
lomix'-r. auivara tos remarques
cu Diienleur Génerol las c;cl-
sons qui peuvaní év:r‘ue/e-
men! ejdsta: entre tos sectours
d-? la soéctobsct.o’i technique
r assurer par la UBRE DlSCJo-
PION un© ortontetíon por'toe
et íonchcnnelto dos travaux
sc.®r:tiEqu#s. L's questions d,;r
Cgatlou, ¿'amelioration eí de
conserva/on áu sol. a'augmen
íutton ct d'intons-Jlccííon de la
orad action agrícola, du dáve-
toppemem de cultures nouvsl-
©s, de la conservation nos
écolies, d'orgcnisation de ero
pératives» de créahon ée pato
rege etc. teront Itobjet des dé¬
bate áu Congrés dos Agróno¬
mas áe Doral ©Tte.
Hier( Jean P, David a parlé
c/s concepts génércmx do to
Division des Ecmx et Foréts,
Antony Lespés des düérente
aspects á© la luti© contra Fó*
rasión, eí dans Faprés*midi. d?s
Agronora.es ont visité la forma
d'élevage et cell© das granite
c'ulturet.
la communication de Leopes
qui ©si un plan socialist© sera¬
i-ell© d'accord avec cell© du
Gérard Boueard qui a «un ptor.
(Taction d* l&ento Agri-
coin.*
Nous avon© pu savolr quo to
Congrés á#Agronomes crura
i»u chaqué stmée ainsi que
: celui d'Agronomas do Districts.
humour msmmm 4s -
A la Cour Bonttcrftente, hl r.
les mamk-% comrae Im adsure
du «S^nent du Boas Caiman»,
out tesé i« «oarré* pOttf qu’au
cun d*s«3t n-s «d^rlUe*. -
Célate «cktir, «ain*í et Fu
vocal «rit galarmnsnt» dtone
dmm séduemi l'aecusé qut «en
ifU et
• j¡; ÍKiphmtd, ac
v‘£' -¿,¿ne> canfi© ;a j-uí©
.! ou ¡ w.ur, suiete ¿aíeruur© ©•?
t x’fc/.íiur© , »?! ©cutan? das
..ceta A-Otí.tlííují tí! i(i‘í faiSKjnl
•.!-.t..buer »ui lou* IM po:r.a
‘ '7 * ’ • > aUr< ^cin! 4-5
‘ 4 ‘ ft tX< +&{ (.08 ce
..w¿ ío:, párente, ama das
cacasos, et des cuneux désr
ic-ux uc su;vry ie déroui-. raaa!
procos crvoient pris place
¡a sod© tí audieiico. A
x n-urs© moins ú'.x. 1&& :¡c
cuses áescenáení dune cara.on
no??© ©t vofií s’oA&ooir sm Iq
--¿..v de ¿a prévomion, ,‘ouí
pres d© la bear© ou toui* déíen
^ea;s ont prls déjd placo. C©
son? Mss Enira. Cauv-r.,
vCLS Mois©, Antoine Riga!, So
â– our Laurent Hogar Ancton, Da
ío Daumec, Martial Cétost'n.
M'inute iraouvonte qu© culto
ou im parent», . mate et quei-
q>©$ Jou.rnalkus vont pmmm
¿a main aux accuses, Aipnoa
se Heñí.ques porte un origina)
costura® da sport paím-beoch
gris, a vec pl%s- au -des, \¡n¿ cho¬
case blanche a coito? Danto:,
o. ceníuaru d avaníag© son en
coiliro de laurean. II a¡u,:«
see beeiquos ®f cherche da.l*
'amístente une síihouí«@ qu'y
n a pa® vu® pourtan;. Erna&t
C;oi.ssa.n!, '.oujoujs cusiré, f#
Tiue .mpeccabí». genre .vieuj
do ;a víeblo, qui en a vu bien
d autros. Carró lía ::a:;s L,
ós, a i au de obn'.errogei pour
te biurquaüofi do se; pal
«tele existeoc® ds peú boui*.
caier. Reynold Jn Bopaaío,
un tout jeune 901500, tcilUvr
de son etut promane de lo
Cour a k¡ ¿«tense ®¡ c i tesáis
.'anee un pemvre regard seme
ftenjlcafioc: Maurice Soy.
spb.nx tmp&iétrabi», un »¡aa
ue Inumobde. nestáriorisoii,
den da son drama intima,
Voici la composition du
«Coneeil Permanent et Míiitai
e-. Prteidínt, te Coiouel Lou.e
bomain. Vice Pzómátnt ¡« Ma
ot Paul Magloíre, taembríe
os Capüaíne» Bernadin Au
gusSn, Leo» Canlo¥», Mm
gusa Proeja», GrHBer S# Sota
Lieuter.ant Five, Rapporteur
fAdjudew Semtint. ¿ Crol
tetes Ktrby, teocueatettr Mili-
aim, «t 1« Rajsrásentot du
Pmguai Civil, Me Mote Harta '
•aa ont la cbatgs de develop
per 1'accueaUou.
Oes® heuret »oin« 1® qusrt.
>e Colonel Bomoia o«ví» Fau.
Lene*. t@ gtelfie, Fjw doone
iactudí du dernter dacre; oré-
sictenimJ, tímilctíroa du chal
d-Etet Major de la Gardo mal
V, de* dépécbf» du Dépat»
I f®Ki d0 te «oefiftant te
lommían du ,Cona*rl %u-p&
tern *i test te
Vcír Suit* *n
VOÍS TROÜVSm n .mmms.* a ia oa
RAVttl*.


Mota
Wmm %mUm 4m
Philippe Thoby Marcella
I
Port-roPxtac®, let Jsr Septem-
bre 1545,
Saint-Marc, 31 Aoüt 1345,
Monsieur Eraast G. Chauvat,
Diractaur du *Nouv»Ui#t8»,
Parteu-Plrine*,
Cher Miwwteur Chouwt,
pa met répon» aux caten»-
tá>& de vote© bian-ataé da
Eois, ip» veanemsnt, par un
tour aventé de physique am«-
ssnte, vou® voul&r élever á
ja dógnitá d'¡m@ crta’qu» honné
fectsui#, men appreciation, ~~
sí tou ©iois vas» jugez que ron
prtau asénte l'tolgne honñtur,
cena» calla d» vote© fríen-crí
mé da Bote, d'éfra patólé» au
•MouveStete*.
Pour ea irritar oves «otee eral
’abe.-atsur, permettas-mcí de
vous loirs rsmorquar J@ «álen
ca Eloquent qu'fl observa de¬
pute neto© controverse et toi
ortedince avec laauelle íl con
Paramount
Mucre* il«l tomm 18
Aveo Dot#» Fairbanks }r.
Safe Warrick
una htetafre qui loissa 1»
epectoieur háhtocmX ¿'«agóte¬
se,..
tatré* Céndrate Gda 0,30 •
. ¿m
- mcoatí m* msm ■'
DE POST.A0.PRWCE
le Déconot de kt Faculté da
Droll rrproduís it l'attfKfeíc® dn
: serve son mmque, tout aissi
i«-, il no vous plait de retan», j bien que I® eoin pds par un
»• sembto-t-il, que le temí® i cutes Monsieur Duboi#, authen
rgaujatene» que j'ai correct©- j tíque, cslufcci, d’«tW10!«er qu'ií
meta apphqu.é á cm ragotc de
hums cuisine, suivant en ced
l'axompi» édlíkrnt du poste
(\cuutk¡u siss tout ia Claris et la préste
Sido, ot na croiguant pac de
eaüirsr im ioudres ridiculas
de» préctou*»# d’ Rambouli¬
le!, appeiaít en ver* Aiexan-
drins , u n chat un cha! sí Rol
1 ! un tripón», j
Et veas na i@ retan©!, ce ter
in© exc.il #nt, que pour le qua
líier de - gres mot», en pin- j
puní les ícvres avec la grá-
nfest pao Tautenor da Fárdelo
para dans vetee journal, Tout
c: kt riost-ll pa* assoc concluant
Et, d'autra part, is coupabl*
u-t-;S mi seulearvent la gratitu¬
de do vous ¡om&tdst de toa¬
ses fes peíne* qu® vo'an vous
donriís pour áéí&nám na m¿.
chame pro»? Mete vous
¿tes s¡ «toleran!*, n'ast-ce pos,
et vous étes m ccbvatncu dé
íte en Haití Fuñique cham¬
pion i© la Democratic.
Cees dit, passens, voules-
vous, au dibal sur la Liberté
na vote-; dune visíii© damo j ¿'Expression que, dao^p voter
a pie sur les convenances ri- j •marisuetude* inalterable tahi
taclla# du «beau monde*, mate t ce ton de yitólard cátense),
iérue taut d' rr.sms d© eré- { vous avea bitas voulu fesaiitaer,
cismes ©t de cancana, — ce ¡ pour dormer suite ix la migyes
qui vous permet de me damn i fon a® celui que, toujour» a»
tres élégammen; dona la calé
gori® mal famés des insui-
teurs rct d© parSer avec maitri*
te de ma prótendtte intoláront*
68.
II est vrai que votes puáeor
chatou House, tome de circón»
tace, pour défandr* une cost
ilon diííicile a marntsnlr, iatí
íléche de tout BO!S !c':st oler,
ia cas cíe le dire) at, sari© te
med’ 'de sonei d' la propriéíé
- â–  - .n.os (car 11 n'y on avail
trns d autres á employer or. !a
circor.strnc-1, les monírant au
miróte íoratn do ses prunel’e»
tléformantes, présente «aiaté,
mecha versé, mciviiilari.ee, m-
ittr.ité», comma de# «groe
mots*.
Or, dfcrns le ci,;d • vejrtoeu
•e d® votes chtr du Bois, outre
qu'une éleve du Cantea d’Arí
ést pris© a partí ; d’une «tanié
re lort inecrgnie fe: cetts ma!
v: ttiance constatas praeque
tout I© iond do 1‘article), la bote
tie Sol d'un jury est miso en
8outr grattüteoieat, — es que
je considere com»* une often
ée («acore un *gros mqt», rt'est
fce pas'fi Or, non content da
l’avoir publiée, vous en prs*
n*l la defense avec une singu
liare opimdtreíé, ca qui ma
' temblé étabilr que si le mol
íqcujciiiiie' vous choque etetau
#tr,ent, l'act© ©n qtífstio*,
déiinit a Is perfection, m
ia fait pe».
Moss is dou d* Vañain,
t'es: que pour vous tirar da
Ce rr.auveri pas, vous présen¬
te; á vas léete urs ce text® a*
brot'iraabrant, qtü n’esí pos é-
brit en barpetis ni en creole,
fcoitr un© critique de í'Exposi¬
tion d'Eté du Centre d'Art, e*.
ve* s nous reprochar, & Albert
Kjxngonés et é mol, de n'avoir
pos dfecuté is» préfetdues
¡dees que son outsui y aurait
érnlses. Male, cher Monsieur
Chauvst, ellos rfoiveat se tí-
ptegíe malqré l?s ana, toujour*
spteltuei, vous appel©2 1© «¡su
ce* Manqonét,
Je se sais s'ti convient pri
sentement de «discuter* libra¬
nte n; sur roméxtagemsht de
estes liberté dees Se droit hni
tiaa, de considérsr do» que!
1* «lísure no# Sois s'aecordent
avec la Chart© de San Francis
co, et d» s'exprimer ¡á-d*»»ui
avnc cutoni d'lndépendancs
que peut en avoir un démocra
to authentique «n AHemagn»
ítecupóí, por exetnpls, ou en
Italie, ou sneor® d'en parte
aussi frcnchsmtmt qus vous le
aites cm jours-ci, avec une
louab!» perünence, doe régímes
poKhquss .de l’Espaqt» ct de
í 1 Argentine.
i SenseiqtMMt-moi ét c« »uj«t,
e vous pr.e, st alore je sacro;
kms quelle* limites, il «»t per
rus d'aboráer la question. Vo
tre article du 29 du courant,
— qui send á imslnuer que jo
ssraa un- ennemi de la liber
té, alore que je milite otiverte
meat depute tantdt quin»* an*
oü. ¡1 y avail parióte du dan
jer á is fctírei dan* Ilanti-fa*-
cisme, — n'®n dit prssqu* net-,
tí de la rateos, d'Etat, contra
nqualis Js pounáis me hau;
ter d* front sans is fairs ti
v:és Vous vous contente» en
eii; t, d'afrirmsr qu'on pent en
pr,tuei «¡ibrsmsnt» son sph
réor., «pourvu qu’on rest© dan*
fe cadre des Idé:# qui m SOm
pas subversive#*, st cecí pa
lates® pa* d» m'inquiéter, car
jo ne sais pea atasi bien, que
vou3 c© que parte veut diré.
Pour rinstcmi, je vou# Mía#
isíi.-riment obligó de dessner
pubiidté á «íte lettr* dan* tou
te sa tsneur, avec Od #an#
• chapeau* (attention pa» ca-
pon, bou* dit 1# proverb®), car
¡a qu-stíor. que js vota pos*
est d: premiéí® lapatto»
pour ta cbscuatloa, et elle peat
ftrt bien au-delé d® Fabsurda, ¿tre, qui (cdt, l'attwace titea dé
te j'ai reta pluiieun Jote te bat étendu, vnteMt Mte, «
ísopfe* és votre ahurtssan! col
kWertettr, je Val mlm® éplu*
ibés, «t je no le# ai pa# irou
Me*.
Vote# *niendemeht éagaeé au
ftú &&&& dout® ét© plus h@u-
tmix qus le míen. Au smi
fe» fet Libre Eascuseion, dont
tíme ©omme© partisan# lotte
#* deux (encore qus bou# so¬
pón» irre re édiablMn r n í divisé
gur la auestitat de eavofr i'il ‘
font, pojn l'exer!» dan# fou-
W sa plenitud», dormer main IS
hie atrf d 'S-amsteure et mém®,
ou risque d’abotessr le# jour-
tes* u. rcmg de boite» au*
lettre# anonyrr.ee, it c®u*4át
qm tai© "ni ¡sur
Bom), j» vous pri# do tradufre
pm Méas-la #n lanqage clafr,
que i" pttau* le# fonnat
tiéreoent afeanehi de tout*
eredBt»,
Das# Vn^edr 5»® vfel®
hm )>Í«n m& kúx% bé&éttim
wcore un# tete d* veir« dolé
nace», js vou# pri# Haqtiee,
chcr MonsiíUr Cbauvet 1'aMu
ranee de mm «sntteswite di#-
«jsguéa.
phiiippe mm-WMxm.
P. S. — J'oubjittí* ds vous
rom're 1er d® tt'ovcir dtSMjbl»*
rasit! situé pemni le» «jaunss
gen#», al« q?» j'at déjd frsn
chi depute jsrés d'on au le eap
c, la quOTantain# te }@ na me
temps, quoad j* tul» ni rota
ports®* encore ,df* «atea**
court*#), Soft* áte*
pnce
*t veu» ¿e»n«r, p»W m ¡ ®'««» f» f* i
Jtudi fr 8 et é 8tlS beure»
STAND BY FOB ACTION
testa thr<# bcsupíM
oves Rob«rt Tayfcr, atad
Doalevy, Charlea Laughton
...Stand By For Acfem ®»t
I*hi»to!r# de ce» béro® qui o!ii
«revifré leur die pour défendre
non seulement leur sol, mal#
«liael la civilisation,
Entrée Gte, 0.30
Rex
Metcredí ó 8 tas*
En Sér© partía;
1HAMPIONNB
En 2ém® pesrtie:
¿laude Rali» dan#
l'homme invsímj:
Un grand Him universal.
Entré®*; 25, 50, «t I qde
¿t 8 hre# 15
La Soclété dee Concert# dé
J’ort-au-Prtace, Préssnt® #ou#
Ir haul Patroñnage d© Son
Excellence le Préside® de la
Hópubiique, le Célébr© Artiste:
WILLIAM PHIMRO®
Dans son premier recital ds
-suaique,,.
Entes: or, 50, LOO, 1.50, et
2,00^ dollars (1
oudí á S hre* j
En lére partió*.
,A MATERNELLE
En 2éme pmtím
•ucien Baroux, Saturáis Fabri,
R, Ducheane, lotwtte Doy et ?,
laxquey dans
MESSIEURS LES RONDS
DE CU®
...Adapté d VEman d'apré*
le célibre roman de CourtsU
r#.„
Entrées 2S, 50, 1,00 gdo
á S hre» 18
En lére parda:
Hawaiian Rythm
% 2éme pañi®
AdoSpfr Wohlbruck, Charles
#t Vv*frs Lebon daña
MIO®, STROGCW
..Un grand liía, ¿'aventures
*t d'amosa»,
Entré®# 25, 50, LOO gde'
Clné Select
dardl á 5 hre#
Mercredi é 5 haur«
En lére Partie:
REVOLTEIO
En 2éme pertst
Halmu, Meg, Lemonttlttr das*
LA CHASTE SUZANNE
... Une oeuvrs remarquabSe..
Enfríes: Gdes 25, 50, 1.00
é 8 heur^
En lére pottle:
tier Last Flyir
En Séme pmrtt®:
Md Lugosl dan#
LE RBTOUR DU VAMPIRE
„ gxctud ¿Uxs Columbia.»
Eofré»#: 25, 50 at 1 gés
Jsudi d 5 tea i
En lér® pcoüei
GAUO BABEO , \
En 2éme parti®;
Gáne tie Leclérc daña
LA FEMME DU BOULANGER
Une réediaadoB inoublia-
)!• de PagaeL
Eafrést 25, SO, m gd*
fr 8 hit#
En lér® partat
Acromra
Sa 2ém* paríi#
Witfnsr Bst*« M In^M B#r^
han daña :
LA TM/EÜM ffR0r®jtó© i
m Un grand ranga!» d» Sa CohmAo,,,
Snfrée* IM *t 2.00
AVENWE
d® íArticle 18 de TAr-
rét* No. 358 da 24 Févrfar 1944
coníeatam les Ré^rmont» de la
Fateté d® Droit de Pcrt-au-Ptín
e®,
ARTICLE 13. L’iiámireion de#
étusUants a Leu du 15 au 30
Sspiemfare d® cbaqu# EiccepiieBr¡ea#ment, les can¬
didate é la Session Bttmatdinal
r» d'escujre»» d» Osr^eat de
fin d'Etud®# Secondafres Cía»
sfcpies <2tee patee) .pourront
s’inscria- dans la hultaln® de
kssr réurait».
Tout étudkml est temí, en
s’ínscrlvant, de produsre:
1 — uiie expedition db son
nct» ds nalssancet
2 - - son diplome de fin d'é-
fide# aecondah- » daaslque»,
¡im» partís, ou un rapport d'é
qui valones;
3 -- un certifica! d» bonito#
vti; et rooeur» déltvré par fe
Magistral Communal ou lo Ju
ge de Pal* de ma cted'ence;
4 — un certtüesrt de bonne
santé du Semes National
d'hygíéne, attsetcmt qu’il rbcíií
porteur d'aucutts malaxo coa
iogieuse;
5 — deux photographies d'í
dentité;
8 — une auterisaíion de son
répondant légal, s'il ®st mi-
neur.
Ce» pieces resrirom sn dé-
pdt dans les archives de ia
Faculté pendant tóate ia dures
íes etudes.
Le® certificate de sanie sí de
bonnes vie rt mosur# devron!
are ronouvelé# choque ori¬
né».
Pour vos Travaux de Comp-
abiiité.
Er.glaís ou en "ranea-!#.
Conditions avantageuses
vom
EDMS L, ANGRAND,
18 Ruslls Jérémie,
Sois Varna
mscmms,
-SENSAnONNJBLLE
- leí; ches ream paro» sote*
oonne soclété, jxmni 1® pe»
•Je mime' nous avara la mea
vafee haWfcsde, a» connate
«mt paxUmsmM fa derogar,
au mépritwart «ves tata légaw
té entonase ce danger méme
d© ropas®» fe» ehevaa*.
Le repatsag® wt reconmj,
fail tomb« te# chsvsux qui*
itup«rb:s et ahondan!*, son!
l'omemcntaaon ot te beauté
de netee pentotmoliié,
Cot usag» doit disparate»,
va disparates et na# ilégant»
pourront »« p»(gn»r d» ¡sur
¿sil© chevolure ®as# Ja erain
¡a d’etre» chcrave dam an court
dékri d® temps Un® htmte mar
vetltetise vient d’éfr» mi*» au
' point apré» de tenga»# «xpé-
| rtences, Cs«e halle défend
tí prévtent te chut» d®# ch»
veux pour tone ceux qui tent
¡wage du rspaosag# des aha
veux et de tous ceta qui on!
tendance ér étre chauve.
Celt» huiie rend te# chs-
j veux soyeux ot iré# abondanta
j obi go bis bulbo# aapdktfr»* it
| reprendrs lour# activist, ot
I lea fetes qui avatent tondance
i a étro ch curen cur ml! eves te
; jote, le pWMr d’avafr un» ch#-
i vclure abondante «t soyeusu.
í tes feta# ayant M> chevsux
I aépu» auront ég j oie ¿'avoir des chovowe long®
j fins el soyeux, st no» éléfante
i pourront ce p*¡gn*r ■ comma
j bon leur pktira Ml# 1® mini-
I mum de demgii.
Cette huile msrveiUeus# it
, otenfaistmte sxtraite d» végé-
ai sans aueune subatar.ee chi
' migo® a été dénommée p son préparateur Vigusur.
Vigueta fit et doit étre dé# c»
our fe Krrcteur »t administra
sur de vofe» téie.
VIGUEUR défend la chut# d*
ros chevéux.
VIGUEUR read vos cheveu*
rouplas et soyeusc,
VIGUEUR vous r»nd #í vou®
5»s chcuv* votre chsvelur»,
Damande* VIGUEUR ó te
•nctison Nicola® VlttoBo Grand
Rus ét cité du Café flmviL
Sébigfatfeur» iteaMcs et á
kérosine, Eat neuf.
Voyes Pierr» Bouchsreau 8w»
Pové®. Kon« mi ’
▼o® Gkewmmx
esf hmmín ú@ sola®
J&wsmmHmm
Meméamm, votr® chev»tar» sst pem
vous te pta® befi® aitrocilon. Práosé^
»3íb dé® matotenant et vou# te rradüi
b«B» pqur toujour®.
Lav«s Ve® chsveus réguliérsatent; mi»-
me chaqu» jour vofre culr shaveig et ap-
rf^qu®* joanteiement 1» 1SlCC®f®108S
DE BAlfcy, en»! Is irettsnt sur le culr
eh»veta avec Itextrémiié dm dótete tfe
d* jssrmettre aux racine# de® dbevsSx
de tirer 1» maximum de bénéfice dt est!»
sterrellletae lotion cdpüteSra, Pul», broa-
®w vos chsveux »t vous sersx «asfaj-
fess d» l'OTpanmc» et du ches*» d#
vofre cb»v«ur».
Déscrmais, vos* a'ave® ríen á ©avíe:
ju» feolto* d» l'éerao, perar q*í te dhiv*
Ja» est an testeur vital et toreortoot ;
ialvta tear #3¡®w|de st ctfut d» ten»'
cea* qui deptds das gááéKrtioas tres.
v«t» que 1» TBlCOPHEROUS SE MffiY
art lacompctrabls pour la sote dea che-
Angmebtm la feuauíé »t le citarme de
vatro chavetee aa «mploycmt la
TRICOPHEROÃœS de Barry
DOM N. MOJES, DtasrtbBteat ' '*
«¡****H**t»»*»~*«*.m.. rrrrrrirr¡r rr'7ev,iiti¡n-7i tintín ti i
bien eonaorvé, malgré Im *e«
de idtas* vi* #n tout tempo tu
*t steOtetimsa». Mofe
ja tari» coma» vot», jo n'é
pm ia tteíjuaiteíte m ' vathm
. ; I!4
©ptlfme
de Forf-at>P*is&c«
mmo FIEMES
RUE ROUX No. 25 T£L 3M
LnnettM tetogOftaun avec vtetre# neutteo, CroOfrea, risu-
taL Tonstefr, Eumérefé* pour ptasbytM ot myopt*#, Vana#
de raehang*. ■ v -’■ ■ ■
Lunette», at monta»# *n éca*i¡#, Varraa ot monte»# do
rachonga, â–  ; â– 
Lurtes pour la «otó! it ou® les jarte, tuso»»» type
«AvtattOQ Goggit*»,
®#«tA*s, : 4W* ?pteá’ lutMto*.
BtécuBoa do jp«tedpaa«.
Bijoux: Chains# on at et en argent, médteBe#, Bou cm
d’owSloo, fragua#, a’dlance® bracelete 4'Jdtmfite, ,
En wife cm BAZAS NATIONAL
i, un prix opécíai te# marchandtee# sui'vantea arrives# par
lee darners bdtecwti
BAUG0SON Gdt*. 3.00 La Livre
FEOMAGE ' Gdtte, 13,50-Bolte de 5 Livma
TABLEniffi DE CHOCOLAT Gdes 12.50 Le* 100 Tablet!»
Lotene de Vtiai MaMieir
3 ms tet — 50,000 Goafdaa
I.7M let* gagnante
U BUlet 10 gourdes I» Coupon. 2 gourd*#
TortHv vote* chance dé# tru) cuxthhul
Ad»H< to» BUM da te LoWrte.
Aides la Lotette de 1‘Etat Halttea b poumulvr* »es auvr»« tfe
b\&jútj\&ance.
Greme de Riz
Ub nouveau coréale extrémemant tetfflaat
Vous Taime»* parce que meüleur qus la Forfeit:,
SOURCE ABONDANTE D’ERNEEGIE
FACILE A D1GEBEH
EXCELLENT POUR US ENFANTS,
j sS" LA OREME DE HE coottenu
^ VTTAMWE B 1 '
mmmE q
VIACJN
mm
Sarveí-voas dé» aujourdljul de te diilcisu*«
CREME DE RIZ
deseral Trading Co
DSTÍUBUTIUR POTO HATH
ATTENTION
Planteurs de Noix de Ccco
Im Mmití Cocoamt
Wmúwtm Co*i S. A.
' ACHETE fOUTES Qü ANT1TES DE NOES DE COCO
QPJ REUVHIT STBS ÜpREES A POBÍ-AU-PSINCS.
AUt
BUREAU DI LUSSNI A 2QOTON
TELEPHONE! 2477.
BOUS POSTALS A .. IM»
puuwEBBs VIST® vamos-& sotaron.
AVIS
LaMABON JULES FAEMSl a te plateir ¿» ^
quéde vteut de racevoir un grand asiortiaa&t compiet de
teduite de Ptóstur® fabriqué® par la STANDARD VAHNISH
VtORKS ot LA AMERICAN MARIETTA Co.
Peteture á l'hude p5%teé»St,p4rf*m9.|ntértoar St Extérietfr
bifflemt Searri brillaat ot máte,
•Pemtur* fr l'huila sn pd», Ferblonc# da 20 Ib#,— Petate#
Marine Amotü» et team tea coeíaar#,
BteStatel# pow meable». Parque*, Autos, Camions, Marine.
„„VíITd CdXl1' Vam* ^ orange Sheitee,
Wldte Sbtóao ' ^
Oceuna Mrnm Bpm Varafefr, Watepcrf Spor VamiA
Ahoteiuffi jBésmré, AlurBinium réstetokt ét la ehaleur. P#Sd
i?s» A^&sít nefit
Peitsture rouge et verte pena lolture, Peíntea Red taoá fel
tttlttm, Pdat Remover
’ Patatera as pdt» Caseta fr Feo» cteutte, Betates *& pouéfS
Coeein fe ifeau freída laiérieur et extériaur
- Steams» d * T«ító*aiMa», L'htáte tte Un crta et Bfesilie,
Ctee jousa# <4 rdtlg», Hafra.de Paria, deutolr*, qtrfié estfea
- Skss&Wií&z
DiatUleris: Ateaol 6 85 pota
Meattíc apéekd ¡»t» teáte en bátoo et»« téda,
P«w vo* ftavoas ét Petate», atfce#se#-vs>u# fe jo MASON
jms FARMER O* vou» senigamrta* safa# «; |»omptitad»,
mmom> VAHNISH WORKS et toch bhos, lkc.
mzmm mabjetta cowanf
JUtlS FARMER
No. mt
«DSB
rom n*>


PAGE 5
■ «MBO» GENERALE
¿í -.L-mpamn: mmm
v :“xm
et £ra-
jas'ilfe* í2t p¡8t.«8* PX&8H&U& d’aánus-
gion au Lycé® Péton son! invi
(¿s a «'jarate A le Ptacíta
«* j JdbSfWaneat á partir du
24 &j»b® 1945, de 8 toe»,
i !f í:&M
Ot* «w»«« se feo ni «a
méüK W5» que tes e*anu¡s
5 de passage- «i
: f® mordí »2 Oc
■ tobe» 1945.
- fas «stíaldass aurcwt a pxé-
«áttr tes jsiécaí nmvanten:.
. ) — »» «Jrtraít de Tacto da
l - tu) cmtilioat de coció
3 ~ irn certifioat de boons con
¡Mis da den*» ésablissemeru
CaNQOTBS 0‘AGMISSIÓN
A ilECOKE NORMALE. .
ffHBTITüTÉKSES ■■'■
la Direction Genérale.' ¡da
TEnseiqnemeni Uibcrln porto
o :lcs connaiasonce des imér¿s
sées que le concome d'admls
s;on d l'Ecote Nórmale d'lnsti
tutrices aura lieu le lundi 1?
Separable 194$ á 8:00 a, m.
au local de IXtabllssement.
L'inscriptiou est ouverte fes
qu'ati vendreái i4 Soptembre
a mídi
Les piéces suivcmtes doivefe
4 — te carnet acalair®.
?ert fe* ms.
~~~ ato”
J>lreci;oi5 Genérale vis
l’S'fi&eígr.emení Urbcorz ay.se
candidate d l'adxnisslon
aux Scoles IProfeasionmelles J.
g, Damlfi et de la Province
{Oap-Haito, Gonaives, JocineL
Cayes) que Hnscriptiort se
lera du 17 au 22 Septembrs au
ioccd do chacun de ces éfabiis
s&stSBts 8 hr es. a. m. á ¡2
íieures* Les Examens d‘admis
síos auroni lieu le- 24 Septem
m 1S45 d 7 h. 20’ a, m.
ks piéces d presenter pour
í’íftscriptíon sont les suivantes:
1 — Acts de Nates-ance
2 — Certificar d'Etudes Primal
m
3 — Csrt'íícai de san té aélívré
par te Ser/ice National cT.-iy-
$fa» ‘ ’rn¿
4 — Certíticai tíe bonne samé
áé'úvré par le dernier éiabl.s-
wmtñ íféqusrdé.
Pear tons renss'.giiemer-xs
supfílémsntab-es, s'adresser
aux Dixecteurs de ces étcblfe-
1 — Acta de Ncd&sance
2 — Certifica! du dernier éta-
fcHssoimnl íréquenté.
2 Carnet scoialre,
4----- certificar de santo du 3
N, cf Hygieite.
Pour tons re nm :g n orne a í:>
-daáremer d la Dlreetrkr de
i'EcoiO Nórmale , Tóiéphcmv
2408.
1 cut-au-Fhinco, le
Pro 1945.
Paramount
Vendr.di ó 6 tasa et 8; 15 -
LA SECRETAIRE
PHXVEE D’ANDY HÁRDV
ísous tibes franjáis)
ayec Mickey Booney, ría
Ihhyn Grayson et Ann Ruíbeí
íord.
...les scenes los plus caeas-
8t8... ot surtout lentrain. la
bonne humeur de Mickey Ro¬
oney...
Intrée Genérale Gde 0.30
Rex
Vsndredi á 8 hros
bn léie podia:
'houpome, Artistes, Peintre
'Bn 2eme porfíe:
lino Bossi, Vivian Romeos
et Mochil Simoit darrs
NAPLES AU BAÍSER DE 1E
..Une oeuvre eblouiuftan.te..
Erdiées; 25, 50 eí 1 gem
«IE HOXÍVliyiSTE»
, r~T •V"»’*»m~~ .
LA GOKAVS A L'ORBSE
OO JOOS" - '
_ Lt> Cauvernement d® ía RS-
publique dsvartt Vappel d»
áétimm lancé par la Press-?
pour aider la Gonave» a envo
yé dos vtvres en vtio d'aicei
Um populations do Yllo impá¬
vido a parar á cos coups dn.
La Gonav© €&st lo iíou de re
luge de tons U
mabngreux quo le
m&nt precedent y avail e-avo-
yés péle méle. Mais les noma-
dos no connaissent pos la mí
sere,
L«’s rnaíingreu.x, les pian:-
ques, les ciabeux y pullubnl,
ll ix'y a plus de médeclit a la
Block-Notes
Notre cofrero .le Mercu^
re» sous la rubrique «Autoui
des Ailumetles» signó» a:
abound fall un appei ü la
so quoti d^ime ct
caire pour une levé© de oou-
cliers contro los pioiiteuis íai-
satli payer ie bolts d'aHume?
íes vingt cents.
La guerre n'est plus qu'un
mauvais souvenir, les resfrie-
t'ons sur Timpot orsí disptíru
ovec 1er vicíame aiiiétv }a na¬
vigation comnúacíai? est .te-
prise, •• quels motifs mva.iue?
pour ©xplíquer qfuune Lotte
ü'aHumeítes coufe un ?el prix?
Dr.
?ort-au-Prlnce.
1845.
le 4 Septsmbre
AVIS
La Direction. Genéralo :k:
j'Ensc-ignomem l
d ¿a connaissance des inferes
oés que les examens extraer :n
naires du Baccalaiuéaf. 1 ero
ti 2e. Parties commenceront le
!8 Septembr© prochcin á par
ü; de 7 h, 30 du matin.
IL« auront ¿leu aux sieges de:
Port-au-Pr r:cs: Ecole Ter>u
ID n Guilbauá Place de la Ca
vhédrale. tPour les candida::-
de Porf-au'Pnnce, Jaanel Si-
Mareé
CAP HA1TIEN: Lycée f cur
les candidafs du Cap-Kaitien.)
GONAIVES: Lycée ÍPou:
les candidate d=s Gonalves cu
do Port-áe-Paix),
CAYES: Lycée CPouj los
candidate des Cayes et de Jé
rémie.)
La ílch- d'identifé doit ¿fre
présentée a l'entrée du Socal
d'examens.
Porf-au-Prl.n-ce, Je 29 Aou? 1945.
RHUM RIOSE
58, RUE COURBE. 58
PCRT-AUPRINCE
ale Mull
UNE ÍDY
Entrée:
1.50, 2.00 gdes
Dné Select
vendreeli á 5 hres
En lére partió:
Tout Pour la Femme
En 2éme partie:
,uci?n Raroux dans
MESSIEURS LES BONDS
DE CUIR
.. Un chef d'oeuvre de Com
feline
Entrées: 25, SO, et 1 gáe
d 8 heures
En lére partie:
: 'Opera de París
£n 2eme partee:
4nn Muller dans
BEVERLY SONNE LE REPTIL
Entrees: Gdes 25, SO, 1.00
Girs
Mais !e trust entend pioton-
oer, la paix revenue, ceno
aieusé fagon de grugt-r í o
gens. II y a des camioneurs,
qui sfí/aiení de^droux de re
commence! k traite -Portan-
AVIS
JíEN VENUE A LA DOCTOS A
v. L, DETEKNOZ
Nous ovens dans nos muro,
Ja Doctorease Victoria La so
Deísrr.oi, la dlreafrice fondm.r.- ^r'n.ce-Petit Ooav :e ci'/ 1c: Garde d'Honr.eur du peuvent Ir ierre,
Dber'.cdcr de Caracas, Rem 1 .le la sympcrihie universltaue. - ]} &s* plus que i-'
Au rncmar.t ou dans la ores nv fin aux restrict:
-:e, ncus rxpr’mons le voeu do orticLs, base* <
v..:l- les pays strangers qui o ni en Haití ou nous •
í’t's cales* lei. nous re;;,- }¿s qvelqxies kilc
ere le mem- hommage, il nous ¡ ia:l de la cíe Na:
ísf ble:, acréable de recevob Chvralí:s de F?r.
1 : visee de zelle distingues Ve ; rer.ee eliminara tor
rezuelier.r.e qui, dans le cen ' mcnopoles qui se
Opératioiis Baucaíres
daprés-guerre
Les maisons de la placo qui auroré des relations in-
ieraationales bien álables, jouLoru d'avantages spé-
ciaux dans la conduite de ieur commerce d'apres-guer
:e.
Nous offrons nos iacilüés a cedes qui desirenf s:a-
blír des meántenant oes relations bancaires.
Nos succuisales sont ou service non seulement du
Canada, mate encore de beaucaup de pays de i’Amé
Jique Central©, de i'Amer.quo du Suá, dr Cuba, Porto-
Rico, la République Dora i :dc cine et les Antilles Anglat
ses.
Nous cr/ons des buread Londres, New-^ork €t
Paite, et disposons de relations bancaíres d-ans toas
les coins du monde. Par noire entremise, oe service
mondial de benques esi.d voíxe disposition pour fací
liter yds operations actuales et cedes d'aprés-guerre.
The Royal Bank of Canada
Sociéié Anonyme
Capita1, vsrsó or. C5.000.GD
Lands de Reserve or 20.G00.000
â–  SUCCURSALE DE PORT-AU-P RINCE
G. H. GORDON, Directeur. 9
dc- medoevú? el de Phcrraac,
avise les interessés que le B:i
uduv ú ur.® belle place pom ■
/oíre drape au, notre hyru.ne.
d huí
aistre d ir.scTipüo:- pour ;es ¿ t
r.-.'tre er.;sson et célebre cha-
Ca
et la dans k- bas rf- la
íérentes Sections de ia taca.
am- arme© les íceles d'Ha;
l vílie,
le o-ctetear:t esi choque
fe:
Bl - n venue done b la Docto-
la conche vi-jdcstre da
i1. C. B„ Médecine, Phan.ii >
msre Victoria Lul-^a Do-íci.ioí..
l 1^8
carúveaux á'écoulen; ir. i
Alt. Dentaiie, Obsteciqce se-.
Modernoteelle Deternoz esi
I des '
eaux nénagérvs d ¡a Hue
ouvert du 10 au 20 Sept
aacíoresse en letíies, en ph>b
! Ham
merlon Klll ck. lace d Tatt
ar 3 heures a. m. d rxirc,:.
pc-ohte, er. Sciences pontrqr cf.
!':lvl
•¡e matean Harm-ídts, de-
Les ooshalaaís sont pr.ea c>-
c rcr.onrquos et soaicrlefe el
van;
la redaction du Nouv.TU
depeser les piéces sutva teles:
v'er.í dédiícr sa these «Les
i :..t. ; .
. s parlícuLers son: fcm;¿-s
Ac:e d© r.aíssonc©
Carorxrtercrues c;c- la Pona-
Ci â– :
'occuper d© io todeite oc-
Ceraicat ds i'Enseigneaete-l Se
< -;e .meivenr.ontett1 de Tapies
â–  1c Vi
ote pubLque pour ecnap-
condaire
c;..er:&' ou ,1 v a des ponte
per
< puimtt ur et d la m -
Ceióficat de boime vie el
m.í? le.? nations, er. general. 01
r.ore
üevres pernlcíenses.
Moeurs
>;S : ctior-s umericamss do.
L
saítii di signa.er io íau
Cerí-ficot de San té
v- r.¡ se decider d apphquer,
I nous
Tespérons pom que
Dóux photos
Auíorisation des portents
Caite dhder.títé.
cour l&ui pies graud bien.
Du :&ste, la Ches* d© la Doc ^
<;.:c.=5: Victoria Luisa Deternoz ;
commune y remedie au plus
v:íe.
Poiteau-Prince, 1® lm Septem-
<- A v
ec .a res tree des .Clorsts,
Lie 1945. ^
l milieux cmeiicain» U. S- :
,VS 1.
tordomuers s cpprel-: ct u
AVB
A. vu son imporiauoe.
B:enverue a in Doctora V.
iTL
ma:ü forte á ¿ execclio'.
Petites Pilules
CARTERS
POUR LI FOIE
envelop pes de 6 pílales.
Au prix de Gde» 0,25 le
sacbee.
Bxigez ce aosvel embsilsge d#
votes pnarmadea .
'mraEi ..jwus emss
» tE *
Pour répenáre á kr eran
de d'un grand n'ombre a -su
cers des Autobus Par* a-
Prince, Péticn-Vill», SM5u.- a\o:it
Lavantag© d'anser le ouobc
gu'd partir du 15 Sep.err.ore
1945 ©t ¿‘accord avec 1- *' or
terns nt de VEconomie Nat.o-
ncrle, le tañí special oe yum?
c'r.q centimes de gouraes 1 251
esi annuls mats par contra ie
come: d'abonr.ement an v ...a:
Cir:q (25) tickets s?ra vendu au
prix de Dix Gourdes, i'acbe-
teur henebciera d'un escor.tp
fe de 20%.
Ces carnets d'abonnement
peuvent éfre émte en favour
d'un ou plusieurs memores
dune méme famille et sont va
lables pour une periods maxi
mum de six (8) mote...
Sftrfóté K & jl'
SERVICE AUTOBUS
AVIS
Le Garage Kneer aurait b©
soin d'un honnne ayani Bon
nes references et expériarico
pour te t-Duco* et }e ¿B&dressa
ge* to ato.
S'Aídress#; au Gcéraga Kne-Qr
Phone - 2234 et 2318.
Hue Pavée, Port-au-Prince.
A VENDRE
Occasion txa&p&omadle
B^igérators électto et a
kmmlne. Eat nml
Voyez Hen® Bouetoecm Rue
Pavée. Itee 3704
ELI SET CM EMENT BUBAL
Darmeb. le 4 Sspterabie 1945
CONCOUKS POUR REC-RUTE
MENT DTNSTITUTEURS
Des conccurs pour le xec 'uie-
me:u d'instituteurs seront orga
rises d 8 hres. a. m. aux Leux
ei dates ci-dessoue:
PORT-A INFRINGE: Cea tro
d ’ Apprer.bssage ds Saint-Mar
:;n et Ecole Nórmale de Filies
de Martissant, le 22 Septem-
bre 1945.
OUANAMINTHE: le 22 Sep-
fembre 1945.
POñr-DE-PAZXr le 28 Sep
íembre 1945.
Les candidate qui désirern
pariiciper ó Tun des concaurs
devant avoir lieu a Port-au-Rrln
ce dolvení s'inseriré ct Da¬
miens pasqu'au 15 Septemhre
ou au Centre d'Apprentissags
ds St-Maxíin du IT au 21 $9p
fembre indusivemant
_ íivajitfi» «snl ni
pour r'wscriptioii:
1 Vacie de naissaucs. -
i Un certifica! attartccTO fas
3^ — Un ceriÜíeat d» berma
4 Una pbotograpbta Cfuí ros
jera en possession é» la Stat
don de I'Esse^nejnent Rural.
Pour tons 3» attires mimí- ¡
jiramente, s'adresssr á la Seo
fian fies Statlsíktuos oí Hachal
dhm is Bomie» ou cmx Inípec
íerfes-ÍMímcietBS »tér«»»s.
pen ae íamüu- ne peut que
cubir ;eur volonté et ach*.;fer
uu pr’x qa'on exae.
Ces exigences, o?; les a s->
Mos Juren? quertrs ans, lo cor-
donn-er allégu-cnn que nv
c. vaf t pas de cuirs, de peov-:
r-‘ autres articl's de ['«xtérieur,
ll subissait la loi de la rarcté
si de la hayase. Que va-til
niléguer pour jusfiíier les pr:'x
qu'll entena mainUnjj anjour-
d'buí que dans le monde, le
commerce retourne a 'a nor¬
me.?
Tres ceriainemcnl ü sera
cubé par le coruríiercará ep
On cofrnait trop Ja situation
de l'haitien moyen, uu pére
de famiHe faisemt hérolqae-
m©nt facs d $es obligaiíons
pour que radmintetrafíon no
Reine cot esprit de gain de
ces auihentiques profíteurs..
UN
Nous avons rtmargué d-ans
lo cour d© Damien u:n ctrbre
pared á oc© mapovte, p^taui
le nom FICT5, qm étmd .. son
ambre sur une bonne super/'
de.
Ponrquoi ’Da'míen ne dér®-
tappo-Ml pas S@ fies» psíir S«
proíactsw era n cortera ,'árosion.
1» feua » déwlopp® asas
mmm. , : ' : ‘ 1 -
iuxLecteurs
du “ Nouvellisíe ”
iflOl APHÍS-MIDÍ. AUX ATEUBHS »E «HATn-JOOBNM.».
OU SE FAISAJT SI AZMABLEMENT ET SI OOflnUTERNELÍJS-
MENT LE TEAGE DU .NO0VELUSTE. A LA SUITE D'UNS
PANNE DE NOTRE GRANDE PRESSE. TOOTE LA FORME
DE NOTRE PREMIERE PAGE A CHA VIRE.
CE MATIN NOUS AVONó RECONSTITUE US COMPOST
IONS UNOTYPIQUES.
COTE FEUIUJE VOLANTE DEV1ENT NOS PAGIS 8 ET 6,
T REPRESENTE NOTRE EDITION DE CE JOUR JEUD! te
íte'TEMBRE IOINTE A CELLE DTO.ER MEHCREDI 5 SEPTEM
HIT
COMITE DE SELECTION
l,¡: «OUHSffiliS HAITIEN3
r.mrco!» tta.fe.». - J- "
.ices¡íes qu l¡ ama y,at, a ,J
. v.. ,
! rr ,i VC -O-í -U>, f * v >
. .. i...ía, ge.. H>- ’ e -> **• *’
>ÍX, , * „ - £*.♦•■ * í.» qy ' ‘
D s\o ». f > t
5 I »■ h I u , O.u - *e i-
i iiwe o r ‘i1 ^st
Mots uo t-u a v o -i
Supera-aro des Ltate-Un^. L#
Corn.le recommandera íes coa
' á date les plus quaiUiés a
r ¡ in.st.tui d'SducatiOn Inter oa-
, t.onaie auqueñ U est afeité,
i Chaqué auné© llnsi-tuf db-
* cucailon Internationale colla-
I bore avsc it?s Uráversues et
1. s aroupes civiques des Z\:e*
, Unte cans, qufevec le GonvtT-
1 nenv.-m American"-, pour i oc-
c»rCnd V.OV.VSlS de bc-UT
I s s a des étu-dianis de-s Vi not
¡Uv'ubLquis Améácames. Lv.s
! r- - i-d.dais do toas les pomts ce
;-j Hepubüque d'Haíti sont «!í
i c bles et invités á «Inserir* «•'
¡ occurrence.
i Le Kjontant des bourses va-
! Pe br-sucoup. Quelquas-unes
! eouvreite iouíis les dépsnses:
I voyage alter et retour. cours
I : ,, a teUniversite et depeft
: sos dtenlre’len duran! íes oV.t-
oes c'-:st-á-dire uourrituro, ¡o-
, gemente et lessive. Quelqu-s
: bourses courrent ¡< s nais 4 »
t crien et de cours. mats pC!S
j ce voyage, a,oís que d‘c,otees
: crnTiarennuat lo pnx des C OUÍ3
1 o: les ira is de voyag:- tan-
I Lis ave ceitaines aatres
I *•« couvrent quh les cavas
; .. Darte ca der-
■ ... er c<3¡&< \\ esi nécessccre
: ue l- bénéíiciaue ait de que;
; ,,.;..,.r touted des auties clépi-vu
1 nou couvertes par la baux
I tf de foute íagon, ii est dé
I vpable que Ies bénéftciairo*,
â– â–  CUS He que scii i a nature de la
I bourse, cbspoeeui personmEfe
: merit d ase certain* vmwJ
1 four lours «tópen»» P®rec®'
nuiles eí les imptétrw*.
Dans le cas d'un candidat xna
i-ié, la boars© no mi s®xa accor
dé® que s'U prend lengag-'
rnent de ne pos amener sa Um
me et sea enfanis Is'd ett a)
aux Etats-Unis, c moins de
prouver qu’il est er. mesure de
íaue lace peisorme-Uehaorít aux
cép£-nse& qu’ímpiiquent le vo¬
yage et le séjoui de ea íamü%
aux Etats-Unis,
Pour que la candidaturo d'un
MMtarM puis» fee pri» «n
considératton, íi tata ««‘i P*'
séd® un* preparador repus
dans un® tlni»®rsi!® ou une
Ecalo Supériour® ou t'équíva
lent do coito preparation. R y
a parfois queiqua» rara» bour
roe accord®-» á cettx qui a ota
pan acbevó antífeatoeaí totas
jo preparation qu’if® pota-
ralatít rscocoir dans l»ur« paye,
maia cea bourse» ne couvrent
que le» cour® seta®meta et par-
fots i» 2ogemeni «t la nourrítu
re cm plus. Lee fetdtants qui
vculent m {»nb*nt*r por» ce»
boume» dohse» #a* en mm-
¡o 4© íttil® .tac® «a* írdts . dé
treyaq», os* T%eB»** de
g«»«nt rt d» ísoatsMtae d«r«t-
te giwsí&ssi 'w^sa» # »■».
, RECEPTION CHEZ LE
THE I>E GRANDE--BRETAGNE
rr MADAME TURRON -
H
’I
i.
[,-u
> ' -t' Mu
t . • .i oy<
s *«> fq M
" v . r L/ - 't . f .
fp L l 1 til luí *• f
t mí ,f> Cují ív t tC,,i
’U* i t C uiw l ■'I I' ! J. (
y «>» tf© h Ha i Lo 'i’‘>
ueri>rr» a m**, uu mou<«< t
’ f> atm it,fi /: t-, r< ñ */
1 S A * f At" h'T »
les membros d© nofre üoc em
ces domes vt des demeisob-v,
s'étaient reunís es kut coquette
residence a Pacot. Une técou
‘non ées plus grcmdloses per¬
mit d tou.s lea invites deppm-
cíer une nouvelle fots ¡es cour-
tute'.e. !•' citarme des eovex
Tusson qui se áépensérert? er,
cmabilités de tomes sortea er
vers eux. Boissons d>- toutes
sortea, sandwíchs. gófoaux
i-ViS. furvnt s©:v:s á soubah.
Cette léceptoin est le dimitiré
qxi'oHreSi a la Sociéié Uc:;i;er.
i e les époux Tusson qui nous
laiíísent bientót et qui, p¡f--
dant plus de deux ans de mis¬
sion . diplomatique, par bur
tnct leur savoli icrlie, or* rea
serré davantage* kte 'jeianon?;
entre les deux pays.
UN THEATRE EN 3 LUND1S
Pom recueiiiii les piem eres
sorrimos riecessaifes a la róo
Lnadon d'un jeu de decors * ?
c la londat-on, sur dos bases
pratiques, d'un© Sociéié arp-o
lee d travailler, avec le con-
cours dc- nos mioliectuete, a
L<árgcrnisafion £t fau develop
pement de notr^ theatre local.
an group® d'acteurs bien con
tins du public donn&ra, les ¡un
d'*i 1-er, 8 cf IS Ocfobre pre-
chain, Lots representations
thectrales do gala.
Un appei sera lancé au grand
public de la Capital?' qui, es-
pere-t-oa, ne manquera pas.
cornme toujours, de ktu® !e
geste d'encouragement.
nutres frais el dépenaos. Ces
bourses sont accordées pour
aes Ecolee de formation géné»
rale qui doiment un© prepara
Lon préliminair© pour íes pro
íessions, mate pas un entrame
Tous les candidate dolvvnt
étr& áe naúoncúhé Harto ne,
éhe ta bonne simié, duns mo
lalité reconnue, avoir la capa
di i j’ tol^ctueU© vouluo po\u
poursulvr® date étudsa aupé
t ieur s ot pouvoar iir®, éalre ©t
parler LAnglate.
Lm émáiaíite qm dé&mtú
s'insarir© pour cm bourses pera
v Septetnbre á Mr. Cuy Lalotest,
delegué a cet «U&t par le Pré.
sidom du C<»JUté de SéiecV.oti
ou, en son absonc®, d Mr. Gear
gfs Gaetfena. ieur bureau se
trou ve au Départemeu* de t’bts
ínictloB Publique, lm beures
dVnecíipdou ^ont de ID heures
femé a» h 30 OefabíS JMí a
mrcu.
Les «tnfidsrt» dtevrata ssibir
un e*di»wí 0xá au 88 OtaA» & 10 he».
9» a. ro., ou Soecd é» la Facal-
fé ’3» Z>i»it
S Sepísmbre 1945.


MOBC
.-• y»
8-3-134$
evacuent Tánger,
NouveUei Elrsngeres
oDE CE JOUB fEUDÍ 8 SEPIEMBBEL
(Suit© de Ja Pag© 4)
mmmm mm ,
WASHINGTON 6 Sept— U j
¿ecretaire d'Etat James Byrnes j
a revéle auiouxd'hüi let list© j
des atrocités incroyabies pro- ¡
l.queas par ns japonais sui rei ¡
prrson.'.:©r¿< ci,Q gueue en ¿uá©:- .
piOH-'Stauorws íurent aaj'.ssees j
ay Gouvorii©rne.í5i lapa¿: vua
Uíx i&niieinxím d& la Soaso. Ij
partió oriontale do la Cyro¬
nque quí sera sans doute oí
ríe a TEgypte.
L'atituác britarmique en
Ipil du plan de Postdata. qu;
dame des traites ócñte aver
¡s ñate’ííícs; te plus vite pos
ble est qu'U )hs peut o tie ques
>n da traite» de paix avec
s ctats tout munm quM¡» n'au
•nt this da qouvc memento ótn
cowe ie me.ueu
dOHAMA
no
'00 soldats.
WASHINGTON.
WASHINGTON 8 Sepe - In
••-su:i©:d Iranian a demandé
.yourá'hu; au Congres 3 m;í
zrás 300 millions de doiiats
cur divers aíhcQfS civils de
guerre.
.ONDRE3.-- Les milieux com
jtents arinoncíi’í que Ies an¬
uía soul confiante dans Tap-
u améncain lorsque Ls minis
as des affaires étrcmgéres se
:uri¿Tor¿t en coníérence pour
scuter du plan cTinternatena
ration de Trieste qu'on pro-
it© de fair© servir de port li-
e. La question áe Trieste s : n
© ©iré un des príncipaux pro
ernes qui intéressera le traí¬
do paíx crvec Fltalí©,
II s* peut aussí que le traí¬
do pcrrx avec ITtalie íasse
agir la delicate question de
x venir des anctenne» colo¬
es Uaiiermes. Les obsérva¬
los qualities áéelareni que
Ora nre-8r©taqne ne désire
^oír cucan terri folie dallen. Vi
t probable que le «Trastees
p* soit propo&é excepté pour
mandant supreme allié a re¬
velé qu'avant le 15 Octobre
prés de 7 millions de soldáis
tapónate seront désarmés. 11 y
:? prés d ' 3 millions de no i de: is
pponais sur Se torritoíre de la
Métropoüe.
TOKIO. II a été crnnoncé
otíícielíement que domain te
gónéiál Mac-Arthur híssora de
yant i'amboíssade américaíüe
c;uí erra son auartíor aénvste
Keteo cu Coree au mi
i rnois á'Aoíit den er i
3.000 prífeonniejis po * -
>?á été mis en
DEENIERE MINUTE
-Í'KANCISCO. - Ai- _
de i'Ager.ce Dome
:(■ ■í;¡‘Oa:i.: mu. uU-.‘ ¡6»
aériens allies au a «&
r-o.n out causé ¿24.
ugue ar.cr.ra
o —c r te
.833 blesses,
■N. Dans ;£*
s du congres
? Ies leaders re;
¡ rio,
NfvV \OI:K
. > qu-.$£*>. \y t>;
i or.a' uv ’c* . qitu.e t’Lt
reve.é ce* apres m a a :x
rispo’JC’is de guerre qu'1:
par- fi -ore sí ¡es force.-;
c,cs.-- eí chmoises panic,
.-’i a i occuDUlioii du ¡ai
ames car; ve
dans >a ré
ee on i aere adere
de tous U-s plise-;
> Prési-
> auiour
au Con
g:es americasn sur les mesu¬
res a prendre pour facilitar la
reconversaiíon á \ Etate-Unis
á ¡'économie de paix et pour
navaülei au rétabirssement du
monde. Le President a re com¬
mando rotamrnent que Pacte
de lolmson interdisant que des
pacts solerá faite aux nations
qu: n'ont pas acquítté leurs det
tos soil rappelé; 1© President a
presenté un vast© programme
d© travaux publics notaxnment
uih? allocation do 25 millions
do dollars pour continuer la
construction de la grand© rou¬
te inteT-américaíne ¿t travels
rAmérlque Controle dans la
direction du cana] sume. Le Pré
sítíent a lecommandé aussí la
construction de 3000 nouveau*
campe á'avkxtian.
YOKOHAMA.- II a été con
íirraé ofíicíeüemeM que le ge¬
neral Mac-Arthur arrivtra do¬
main aprés-midí d Tokio. En
rnérne tempe un porte parole
du quaríior générai du com'
LE MINISTRE AU CONGRES
DE DAMIEN
Au Congres des lagsrieu s-
Agronomes qu: se líete á Da-
uién, le Ministre de VRgr-.í
í’-re a parlé ce matin. II a dea
ne d?s conseile á ious les Agro
nomes en leur disant de m t-
tre en cuate leuis conna;ssan¬
ees persor.r.eiles ct d© develop
i per ¡eurs initiatives privees,
sans trop s'attarder aux instn;c
none écntes. ''
Ce sont des conseils tres rus
qués et surtouí tres dangereux,
qui ont été dormés en lieu et
place d'un Plan d'Action Agri-
ccl© qu© Ton attendait du Mi¬
nistre.
TMibtmml W$mmrn
ATTAtrnS BENMÚmZ ET CONSORTS
D&im ém& Audience M^credi 5 Septombre.
>Lír& l&te. Audience Pages \ ot 4)
comment est VOTES
VOITURE ?
L’audionc© est reprise c:
matin á onzo res mo'
minutos. Li‘ cjr = mor Five con
ne lecture des ra nutee Je i '
drene© d?> la veril©. t. acensa
*.rur militan© Kcrby íc.,t ron.c
quer qu':l a ©to omte aans ce
procos ver-bai. une a&aaza;\o
\¿nm/: ¡1© du temoin Leon A
ir?>d, á savoir au© Mr.
¡-i* Hcíir.quoz a xme son ve;u >
íicüoux cantío ¡© aouveírnm©:
dn Mr V:fie
conuaii© &! votr© deposition
du iour difíére do cello que
j -ve/ ij ¡e St vouB Tac
w - ' € avoir mentí,
i «On pout ecrnro ce cju’on
’ ■ a ]© f i«, rto ce que fai
' c ‘pc‘ o *' i d * que Mr Hon
r 'jo 1 "n ’ ur du billet en
i u/ . r nutra)! bien m sou
* r it>* U i ur exacts. Mate
tu© ©'tero o<* 30 necon-
t t » m 'a a ’out just© por
> ,' * ot: los uix
tí pan accu
í'tu;cus«
VíUtiatoíteá'-s
pus ctre .raeresses a c:s epe-
CHVNGXLNG. Le haut
-r 'i.a,^a<.m©te chínete a rap
tone aue .es forces du gene
- - Dniang Kal Shok o
•v" ~o ’ e> Indochúne pour re
_t. - z ’ "ap/Uiaticn de5
,pc j&ssetrouví
:::;s de 4 miles
I Da* •© Hanoi.
WASHINGTON. L= iea :ie:
democrcáiqu© au sen te, Báte¬
te/ de Kesruchy a proposé au-
jou.rd'hu.1 au ser at qu'ur:© -n-
quéíe soil menée par ¿es deux
chanrbr; s du congres au sa¬
te- des desastres de Pearl Ha r
oor. II a aíouté qae cede pro
posit:on avail été confirmee par
le Préside::? Truman. Ls sena
n-’Ui Barkley a demandé q.vj
celts enquéfe soit conduíte a-
v~ní te 3 jcruvler prochairn
TOKIO. Ce soir ¿a radio do
Tokio a annoucé que des :>a-
t;oui 11 <:s ele reconnaissance a*
mer.saines ont penetre dans la
okio pour prép-arsr
l’crrrtvéc des unites de *a
premiere division de ccml©-
.e améncalne.
WASHINGTON. • Selon un®
communication áe dern ere
heure, or; apprend que 1© até*
nal a vole e ’/unanimué la pro
position du sénatuur Bar te ©y
pc-ur qu'une enquéle 'soit -.me-
'¡■.ee par ie congres arneríccdn
au sup t des desastres áe Pearl
PRAGUE, J] a éie anros-
>ur populaire a roa
temne a mort le proíesseur Jo-
eph Pí:!snerr anclen Maire Je
raque derail- -'occupation ai-
©mande.
iTiOir; c
tons p
meitsn
sí íéserve.
•aera en- supp.emcn:
r mírodult le fronte--
Jean Roummr.
- ar.s, demeurant eí
a Port-au-Pnn.ce. I!
us ¿es accuses o.iuí
; Sacaste. Au rno-
ce-er sermerá. le ie¬
rre epue ses con vi c-
sophlqu.es n© lui per
nse Hi
nous rencontre
COMMUNIQUE
La Searétaireríe d'Etat du
; Comrteítcs ©í de ¡'Economie
National© informe Mfeasieurs
leavImportateurs que le Kak¡
jauno ©st consideré comme
IsroduH d? premiere tiéceeeué.
Xk sont done invites d sou-
mattr© au Dépcírtement les do¬
cumente néce&saires ó la Hxa
tion du prlx d© vente de ceí
article.
Port-au-Prnce, le 8 Septembrs
1345,
mes tes plus occupés d© co
pays, ma b-esocos r¿e me bis
s© au© a© rates .ois¿rs.-'
— Encetenez-vous des -
ur s cc nquFs avec Laccuso.
— - No*; Certa;nen:en! rr
T-i savez-vous des acrl
’ vites couíiaues de Mr, He-,¿-
quer?
- Fu-n de bien oréete, Cha
cae :o.s qu© nous nous rsn
c../::rcns au hasard d'un, en-
tsrrement, corran© cela a ¿ts
© cas ásnuérement, nous r
.c- s /.variabiemer.t polldque.
I m© d será qu'il étcrlí désireux
G© vea cesser ceils sitúa*.or,.
©r_>e:gnement aeraocr:;
áque.
- â–  Avez-vous eu a don;:--:
d© Larger/ á Taccusé Hear;-
laez?
Oui. d:x dollars que ¡ai re-
mis á son r.eveu por leur d un
pL cachete a mor adrsss:.
Deux mols auperravant, II m r
vail fait part de sor. -¿acate.,
de oaTliciper au Congres te
Dar—as. De mor. prcors
mouvemsnt, ie huí promis iix
ac..ars L'crutre matin, ¡1 :ne
tm^nd- es áte dollqrs, ie les
u. ta e .r par son reven.
L© cximmissair© Kerrazan
pese au témcln la question sui
yante «Pulique, ie congres
étaii d-rpals lor-gtemps dota¬
ré eí que l’accusé rbavait pu
partir, c'est done poui un© au
: *re fin qu© veras lui aves don
’ re cst argent. Quell© est-eile?
Le témoin r-épond par une
question «Si vous étiez á ma
píeme» vous señez-vous pasé
cette question?» Le Tribune!
lui xaxypelle- qu'il n'a pas le
droíf de répondre par la forme
ír.terogadve et il continue sa
deposition comm© suit «restb
me quo Mr. Henriquez, men
ami avail Is droit de solliciter
de mon amité n'importe quel¬
ls valeur. Áprés un© ¡sature
hativ® du billet écrit au cra¬
yon, vu qu'au mom» trente
clients m'attsndakmt mi dépot
Rsué Tv Auquate. ]s lui fis a-
voir la valsur. fe déchimi ls
bilkt ®t alia! vaquer a mss oc
valent cnoque.
,;voir ©le sa conduíte, maígre
mon hosdhté au regime de
Vír-cen:. A son retour, luí ©*
Tu-oi nous évitames d'en par-
¡er.
■ ■ Veas a-i-i 1 parlé des tráete
et d'un journal clandestln?
Non certalnemen! non...
Vous a-i-ü parlé des au-
í Itís co-accusés. tsls Rey?
rétense s'oppose a cotte
question.
i Me Rlqal s'adressani au Se
I r;.o:n «Me Alphonse Ker.ríquez
:vcus a-l-d jamaís di: qu'-J ac
- cederaá a la violence pour ac
ceder aux fins qu'ü víscii?
Objection de Me Kerbyí Mr
développant sa these de
« © s'écrie «C’est par la
i violence qu'oii renverse un
: gouverneirxrá. . C'est 1© prc-
! pie libellé de Tact© ¿'accuse-
; lion. 11 est réproen© á l'acruse
: ¿’avoir vouiu exciter 1© píu-
' pie a la violence. Comment
_ ©mpécher rn íou
ie témoin de repon
•termes précis qui
I ruineraient votre system©?
un nt d'aud'euc© cré©
; an brouhaha dar.s ¿a salle.C'es!
: Me Emmanuel Ccuvin,. le cal-
i me revena qui formule les
I gneis de la Déísnse. «Les avo-
I cois acquteíerá ic: une tache
. pera:©use peul-étre. us Tacceo
t - rr». leur profession !eur en im
posará ce devoir. Es n’ont
qu g se iouer de la correction
•~u Tribunal. Mete lis consta
’ tent avec regret que Vaccuso-
n--ur Mihiaíre veu* quand :rte-
í m? proceder par des personnel
i 1 :íes irritantes. Par son Inter
i raed.aíre, íes avócate péciser.t
qu'lls entenderá que -leur soit
i accoráé un. respect digne du
crcsr.á role qu’íls remplíssent
©í de I - ur prestige profession
nel
Le tribunal pc^se a huís
dos et revleh? peu apzés. A la
repite?, le Capitame Kexby íait
celt© declaration* au seuil des
débate, á la suite de l’mcidení
de tout á ITieure, Je declare
j s‘Ü arrive paríais d Taccusa-
| "ear detre violent Je n’emre-
: ttens aucune «nimostié centre
I qvú que ce soit. Vous déíen
iez une cause qui vous est
V
viehí a la charger «a la
Ta^eusé a pourlaat
chére, nous cmfrets, nous dé*
tendons la soáété.
Le tiibu nal decide de posea
la question des projets de vio¬
lence d'Henriquez.
Le témoin répond: «Non, Her*
ríquez ne m'a jomáis ©ritreu-
nv de tal projet
Le témoin Marc Soldé est ia-
troduií, Agé de 42 aus, domou-
s'.rist et domicilié u Ror’-au
Prince.
Avez-vous cormatescmco
quo Us «iour Henriquez dtetri-
Leu’it des tráete?
I Cocí u'oía-t ¡xni a rruj coa
í eamaaace, Ven ai. élé ¿uíoirné
| a ía Police. ^
[ Utaa-íí u vothf von-i'vui
i í anee qu'ü vouiaá oiqcm'tier
í uh) rnanVmtation?
i - Non.
\ IV- son journal «Ix /u.-?':-
c;er» qu'il áevaií ¿tetribuer?
| Non.
í Zti&z.vous á jex Chambre
I le jour áu vote ds )a Charted
- - Oui, j'cíI vu Alphonse Hue
¿vguez. Je maintiens n'avo.r
pas eu connaissanc© de que;
aue ce soá cor.ce mará A Ichor,
se Kenriquez. Au Bureau des
Recherches Crimine-Ies, ;¡ -r¿'a
eíé communique un tract cru'cr?
a¡¿ dit avoir Irouvé sur mo;;
bureau. C ost étrang©, )e ne
Tai pas vu, le ne lar pas iu.
• Monsieur Louis Delay all
pourtant 1'crvoir vu che2 voasi
Un tout petit fait eclair-ra
la situation. Le Bureau en ten:
cue mcable est me propréte
Mass ?1 est dans une salle á al¬
iente d'un© artprimerie corv
rn:raíale. Sa destination cei
me! aux diente de Itev.'teer
pour ródiger le text© des imprec
sions ó confíer, et íaire la cor
i&ction des ©preuves. Je ne sais
pas si Tan qaeiconque des
diente o déposé ]© tract sur
ma table de travail, sans ac¬
ceptation de me part.
^ L'accusé H&nríqaez savor:
h passer paríais €n vote© bu¬
reau?
S©s acñvités lítiéZc-:**.
jcurnaitetiques en iaisaiera hr
cement un cliesit:
• Vocea* Dsiay ©sj-U, lui
aussl. un habitué?
- - Oui, pour ¡’impression de
son journal.
Le témoin Mea Sans, four
nailste, ágé de 33 ans succéde
au témoin Marc Seide renvoyé.
Le dimanche qui a precede
son arrestad on, Henrjqkez cs:
venu moi. jj m’a :a-ss.3
teme tracts pour étre disin-
bués. Je les ai lout «implem- .
brulés si tót qu'il hat partí.
- !Pou--quoi CEvez-vous api
a:nsi?
-- le pense que ce n'est pas
un mode ¿'action politique ef-
i'cace.
— Vous a-Hl parlé ds son
ifuínal' (levemt pckoitrs?
Om, un mols avant son
lu-resSatioiL
— Vous avoit-U íait part de
octivité» poli tiques, ce
qu i. corsprtait íaúe pom ré<¿;.
ser ses veilleités?
— En dehors des bracts, ÍI
«■ovaií parlé ds la parutior,
procharr.® de son journal je
SIMONE MAlNTirNT i s ,
1EAUTE DE VOTRE VOITTOS
eí bello.
SER VEZ VOUS DE SXMOM2
ET GARDEZ VOTRE VOITÃœRE
BRILL ANTn
aereux, ü p(
qu'avec la :
vote de la
;cí, urx ere
Savez-voe
ütué avoca!
oaréíé?
- Non,
Le Corran
Sov.ez-vous
'• aiie G
•:¿. ,2
T
r.ale pe
publique :
• • je ¡re. pas coni':
de cela.
Vatro ~e a te on ¿<
re ivi¡e
nquez?
I te¬
sos idees po:':.
En
- - En ma:-.::
• ■ Quelle es
exprípaií
teten
Rey?
tas de qui qup
• Vous a-t-
entrer?; «
t ques. du co
Non, non.
Que saves-vous de ¡a na-
*tefesta?mn pr~
Herma .ez " a cut
vouicnt * . une maribi
iat;cn pam - „ -c Cromiáte
a 1 occc_ x ~ a radíeteos
par le oa.rieme.ni. ae ia Char-
te ¿e Ser. rr~ c ¿-o. I! m'a $
qu'i) étaa * u^kü;s ie mi#
tes trihue r reme ne:.emeru ié?;..
tracts. L vou. ‘ -eu;v.r 1« P^í
d'aohérents r>c
niíesíatio1 >
s'il n'avcat per.
II me d:t qae le tract 2‘ rien á~. steoversit confre ¡
dre public et que
tation se passerait saas i
dent.
le vettx, rnter dá le :
Kenriquez, fair© rentier 1®? jj
bertés démocratiques üGtte-f
norme politique


WENT EST VOTES
DITURE?
>NIZ MABmorr U <
; de votbe vomra-
Alii VQiiUTQ est SQtli •'
‘ brillan t dorsum
iment de luxe, de h&xs, â– 
Simoniz Xleeaei 9l gj
Voire voiiure rsptati
í eclat original et naá?:
era proiégéo contm & '
évasíaíeurs de la pluie,!;
11 et de la pouss&f,-:'!
voos de Simonía poor
votre voiture luxuea» .
2-VOUS BE SIMOM '
ÃœDEZ VOTHE VOITUBE
BRILLANTE
II penscút d ce momnt
: la Íiíi de la guerre,
1 ¿a Charla, íl y aura;
í ere de liberté,
s-vous qu'il avalí cola-
ocat avanl raénis d'éfc*
>íi, je i'ignore,
ommi&s-aire Keixuras1
?ous élaii guesíloi
Commission Internóte
>ur la sassine de lo fh
e?
rhai pas conncu^OÉis
Dtr© reaction devaní §«•;>
> conception dies naa*
:] pensé qu’íl exprisaH
js polítíques...
. avait-il le doit?
principe, oui
aelle est votre opinion
viíatlon d'Hsnriqaez a
:íon éírangére?
ne suis pas juge res ae-
[uí que ce soil
>us a-t-H cité des boss,
u de ses acüviiés poli-
du co-accusé Rey?
n, non.
,e save2-vous de la ac¬
ón projeiée?
snriquez m'a dit qu'il.
organisír une tesáis
aerifique á la
rsion de la ratificó
xxriement, de la C^
xn-Francisco. H m’c $
it sorü depuís le s&sáa
t persotmelleíBent M
voulait reunir le J?N
nits possible á
>n. Je luí de;
cat pas été
,t que le tract
subversü castre
La et que la
3 passerai
plea iVlomtoi
CS3T LINEKfO £H B&ÜXJE PE QU&UTE,
; -::L = - PWBKf" cósame á í'usago, il n'y
a pas
á
,le precédé machinal d,¡ Téchang® d'argen;
'SjijjsdicBandiae; ttaager á i'assuraisca qu» i'in-
^ ■ K®j MONITDR s*t
beule
d la
1»
ua produit da cor.-
3L£« fS>NITOH donne la
.«siva, B jjé lache pea te
covptr. a m se désagrége pa*. II
•m nmrnma»
LE nouveuiste
Kill
plus
Usases
*d<
«sétiésLten,
Cv se fail i domicile, essays* musí CABE-
€j ffipíQ, SI voto iinge n® dur® pas suffisammsnt
■ j 1rn-Tfr ¿g Ja qualité l'uidigo Milité.
úg¡ JJOJiJICfl «t CASEA DE INDIO seat te ríeuüaa
p¡ caaunaratee el da bean® imputation da
STMDABD ULTRAMAPWE
COI®ANY
fe®! pttff Haul #i les Amito
Peat* nXEbON, ?att-au-Pm.<¿ (Haití W. i.)
jíitílllagl» W##!_ Vii0nla, USA),
jteÁ GOEBKB.U
LA BAUSoE DES EBDCÍTÍ
»
|am Barb anco io: t
. jobbsott sa houte
Uí QUAiiiE . mCBANGEE
jf ¡£S PBIX SONT LES MENEA
Si 6E >¿,ú-íí6£
HURRAY A LASSaS’S ^
-= Bft-nofioK LV'.-f.jf. a í*u's ük
20
USAGES
9QWS í£ SJUK
Atm LA DOUCHE
COMME ASTBit-íGEM
wmn ?aim la feao
i JSQSQIUSANT PER . ^;t«U.
ooyím RAATOM
L®MTE 00 SOÜRDOIR
H»S MFM1CK2, LES CH AÍ4SBES
te® matate da ¡ílaa, ntljiolnaa et «ota-
ta la* sBosmsrw rt'baectea, j»oai tes
psat Im Atañe» da ewrecta 8» pot»
•t ác&mtSéa;
Brúlyres
les jH’tlU'3 brfhures
i : éehuufbre-í, appll.
ez ímmédiatcrnerít da
lá Gelée de Pétrols
‘Vaseline’. Elle est
et
á. Ha,
cherdiae la mar-
re4 Vaael ine’ mt
pot ou k tt^e,
?>DÍa3Ste. 35a, 3$a
f«b«8 « . . iQe
Vaseline
«iKaactctáa EXTRAOBDINIU
#1» tu# $%mm
t#s. Rfinr#!#, lorm d® Mcm«B
©fes ate.
£b dépdt ou CHAM
. «OK O, LSD' la
don N, MOHR, Bktribük^
RI MJ^CIKMíiNTS
Mr < t Mine Búas Bolionné,
Vv*-, Ln'"¡ano i cíuinant, Mme.
Lunb'i Mottrat, Mme. Osias
Et eui.c Vvo fl : coeau Joseph,
I»!r. heo-s LudoViC et Hoool-
phc- rcmerciint bin1"
E-Ti^ort-j; o:b teus ceux qui loar
orA t;n: ;né -:e i a sympa!lra
o * O' - z-z ’a morí de le;ir
Avis Important
ítappates-TO»* que pota go
goer le* 50.000 gourts» de I»
ioteris de IBot HsHteu, U
(test d’abojd ptandia son btílet.
Mate i gal. «'crdnweer, rt.ee
a'est d Paul Baile M. De»d«-
,«míT ©ai, deatande* rtAe fcB
Jet é Perol Emite M. Deedutiee, i
154. Bu» du Centr», ifcb
W» HOÍ®ffi HtólUS
0ñ homtn®'bien htAUIé vaut..,,., dsux
• Te! est l’avl* de tou» ceux
;«i «'habülent au ■ teten» qui vjent de recerob
t ¡‘intention de aes atmahia»
.d.am* de magnMíquas toa*
angla!» de taut* mtoaice,
Auasl, MM. lee EJégaat»
¡om*;k invité» á iatm use vtxi
a au Batea Parisién de Mas
3, Gsifearó, tu® .du Ítajetíta
le i'Etat, oú l'acoual! le pía»
cordial 1st» e*t jé&ervé.
SMSPtOOBUOB
ProrisiOíM ,
reci.tt.»
Aon
ero.
de,
?c:¡
DEUENNE
Si&cbon I?
,eo rr.on;
'Tj¡OK¿e grat
# 9
f’C
BE B,
¿ue
3* Aov* 134
. LAMOTHE
Revelation en íacs
qk .rtbta H3, n
^s-> er. cas C&
'©o' c cette a-
MN AMM0AH BpAl
An^# te Ru»e Mi
ítu
Fívott# 3
COLLSGE
COMÍ SONHOMME s
EtabJí#«#m®nt d‘E&s#igja»
mmt Prtmak» «t Secosdaire
Piépaxatiom spécial^ a» C«*?Ri
cnt d'Kíute aux Br#v@t» simpk
;,r Supéíl»»uí «t au Baocalau
’éat.
la bcrtjon Knlunthí# #t 1'Eji
seignvment d*^ RU%#
',-.t k coutídl# d# Mada
iü*1 Coíb«ri Bojrhommiuo I;íimc
f'nu% M# <»t Mü«0 Colbert Bon
nomm«.
Porí-au-Princ», Plací, Louw
?üi# ÍJo, 2S,
^ VP'****
CingBRE DERUÍS 18üh
fe l'EZ UNE KOÃœTE1LLE
ET 80YEZ CONVAINCU
SN VENTE f'AETOUT
■isnn.mjhs, Dt^nhowní
Salsepareille
de Bristol
=- 4* FORMULE
D'ACIÉR
SECRETE
6NX
spredvH la
MEILLBUIte
lama da eesair
d'aucum époqm
smph yie exek/sbament pour Íes
STAR
BORO ULTRA TRANCHA*?...
LA BEAU EST PLUS DOUCE...
U LAME DURE P&S ISNOTEUPS
II rópaxe mtssi les clacksor.s.
Adn nne: Grattd'Hus No. 344,
en face ds Zéphiálí,
Tel, 8387. , i
H'umnéti ¡Mt,,. (tsoyu íUt —¡ganUml,
le Pattuet de 5 3
EN VOTE PARTOUT $. 0.20
DON N. MOKA Dtetrlhuteur
V
Seconnue comma un grmaá
^^tmatioa^originala et vérisabl* da
Di. Bsieíol at aart pour, -
-AFFECTIONS ET MALADY 3DO SANO
as pasa ceUee provoquéea isá
í’UÍAGS 'ÉJCAGSáí DD W&9MB,
DO ISB, DÉ LA QUB3B& BíCe.
* Auaai parir 1#b
» AFF£CTIOI^$ mMATW^W^
MALADIES DE LA P&Á9
Afíectíoaa NévralgigueB, Debilitó Net
V£um el Qéuámle o» Syetéraa, P«}e
•d'appéBt, Langueuis, EtoUidteemem
¡et Átectioas du Foja qui rtjgia ata
■ FIEVRES BIU03SES ET ÁWTBa
LA TAÃœNISSE EW,-
Lee maladas psuvant étra amaét
■qu'ii a’ense pm áotte ce me-
- dmomani ja mpindis particuis de sube
• tone® mércurielie ou auouaa s-obsísne»
véaéaeuaa. Q aet perfaitsmeat malino
‘mi et peut ése administré aux psraos-
esa qui out bsxoin d'uu bou rm&da
¡purtScoteux el íbrtiiicmt, «am Mp* te
«toludre mcd. . ^
PÍUWJS& VEGETALES M
U
n
BKXSTOS.
- Four lee maiadto de l'Eettaaac, de
«ote ®t dea lutaetius,
áí voy» aouüra» da Dyepeprte, <¡Tn
íigesBon, de Constipation, ae Rbumo
tat, de Soutta, de Coligue Bilieuse.d,
McUooiee du Fpi», easafea le* Itmau
*•» pateé «i vegetólas «Bdrtol». L*
■Remeda popuiatee depute plua d» l£
Me blameZ'Vous
dfaimer ma Femme ?
i ai® souve totdetas de» moyas» 4® me radie be»
'rax « de me tente es boa» wmsk-
Aveo la lo» KUM p« emmplm a«a ma M boba da
vantage de ícdt et ja te bol* avsc pteMr» Je me »•■»
mltwtx, p&s 'éam^Aos». piste-"A a»fc»*»S» et bate
vosa fait choque jote vid» te vsete - é te
P, S.»- La ¡depart da» b«s-
a «a pcáUreut la XLDd. Achatas
un ft-rblcmc oujourd hul mdms,
Essaya»!
Le Pyrethre en Haiti
Le» jaclsKchee stsr i» pyre- ¡ gnSíqaes donada par Ja pr¡ '*
thrs entespsisat en Hcdtl eou» «ira du Moma des Cornsaú»-.
t’intslügenu diraotiou du Chai ra» cvac 1.81 ds pyrtth: ¡¡o
de la Section ¿’Horticulture ds ’ De ce íait, l'lnéfeéi poi» lapi-ré
tora dHaiti s'a»! dév loppé 4«
plu» es ¡pise* dona íes milieu*
étranqar» jusqu'fs aéceaaHs: n
pluslaiua lote/ le depoeeatea*’
¿'experts om#letdpe ven tu
apéóalensenf pour étttdiw teí
poertfciHtde d'espteltrtoít ütf
grande échellt d* cette wsa
v#B» culture.
' Cependstit, pd« reail# pi¡.
complete» cae note* il *#« cl'y teto figurar 'bdiv*»»»l
quetque» coartdÉtatioas agre*
íiendqttes sur c«tt» cultura.
La pyréthr# así une pi
Xarophylk, «test i díte dél,*1
mate sees, ioi sto dé «ttlte
r* poaaibla paat4tr£ tré* •:
due pottieu que 1*» csuditici
bioiegiqua* qui lu¡ sa,¡
aotoa sol: ni jmnpllM,
pire annemi «at l'humidlté ,<
gnanl®, C'ast la culture ’ -
réglotis d'aHlhidi, cal plus <* >
: íi éJ&vo de haul*» altitude,
- pitia le quallté du pyrélhr* jn
méilore, plus ta losgávltd eti
gtonda (5 4 7 am5, plus son tari
, cteasnt augmenta. C'est un«
• planta qui a haaucoup d« tolé
ranee poux ta «feh«essa, ce*
pendant elle requjerf dt boa
ties appllcqttans d'eou oux ips
qus» de grande» activáis phy
sswogique*. L'excis d'ecu au
tent (ju'un sol írop Jourd eotlt
á évíti r. La planta ce propo
i ge en pépiniir» por semis, sur
i pSaie«-ba nde*, Quaftdt le sol
’ est bien ptípati, 1» »emis te
fcít á la volée, pul* icoouveti
d'une couch* d» ten* de 1 a 3
_ i cms, La péplnlét» dolí étre
' tnaictanu* humid» por d»» ac
, tosagas fiéquents au d&ut et
de plus en plus aspacis au te
el á mesure ds la levée ó;e
¡aun» plante qui a H*u ¡2 á 15
jout* «pté* te sentí». L< repi-
quage se fait 2 mois optes 1* se.
mi» ou tout au moto quand is<
piante» ont B ir 7 isuUtee, et
la baxi»plaritaüo!t m plain
champs, 1 mola optes; 1st tfit,
temes de pkmxrtton «»t de 50
cam, ai íous sen», ce qui per
met d'obtenit 40.000 plan!» d
Sha, Av»e un pensil **paee«
itteni *w la basa da Tob*:irv¡s.
ion de ta croistcmc» et de la
iloraison du pyrattae -au Mar
n* de» Commiasoto» (8 mit
| liona da fiaura. ó iba,), la ras
I dement d'un ha. tie sera pal
motas ds 1.500 liares, es qui
' représente «i prí* de ¡S3 «te.
i or ta liara, <*, 1.850 ¡de profit
I brut, Or tata ptateíJea d*
¡ pyréthre na dolí pai
- plus de O. 800, k Tha.
L'lmpottence de kt culture
du Ppréih» pour Haiti tient
eos seulamrnt dans le fetít
qu’eBe npteeeste une poun»
ajp-etaobl* d* t«venus potar
1* payaos qui d'un ha. peat« •
rer 200 d 300 defita» de profit
tetít :et oedt pow «m pétete:
de 8 k 7 as*, mate risco» elle
peaoei ¿'exploiter le» Isrrse
de nee- montafBe» 1® pius »«u
vent denudése aux eMMHN
d» 4,000 á 5,000 ¡
Damten, ¡Mr. AUx Large, cten
¡rawcínt en tender -1042, grét*
ce 4 ta géterortté ds son pro*
leseaur de rttri cultura k ITfut
vamiti de Califowít. Mr. Hodg
ton qui en fin de ccmpte luí
lit parvenlr 1 liwe de s*m«b.
ce», apg^i de vetee» tentad-
ve» d-«n obtenir dse ataras «ta
ttoae Amérlsalt!*», Cas se*
manase toast anveyéas k la
Station Expériminial* du Mot
ite dos CcwxBitesal»*, que di*
Hgsall k ce moment ta, Mr,
Barrouet, Sita team eamées
ó la volée sur planchea, fu
mée* contoméntant aux instruí-
«on* emane** du Che! de
¡ti S-ctlon ¿'Horticultura. La
germination en a été exceden
t« ti» l ordre de 80%, L* tap:
qttrtge de* plántulas m> lit deux
mol» plus tord si leur tran»
plantation en piel n champ*
i-n mot» aprés. La végétntlon
m monto borm* et m tevéla
d aucun moment d* ia ctoli
sanee d¡* piante, da* tlqusu
d* matad!#, Le 20 Mar* ¡343
■a florateon commeiifait Í2éme ‘
ahné# quí suit la plantations.
Le champs comptoit 12.000
plants teparti» sur 5.750 m- 2.
iesqiuk ótedent dans d# bon
n&s COílditians végéíat'ves, Le»
díamétre moyon dos plarr^ ■
eíait dé lú poucés aiors qn'aux
E. 0., il u» dépaiSait pas 8 .
& B'\
las perspectives les plus sa
courageantes s® díS3¡nc-er,;
done pour cette nouvsli* culta
se don! la vdeuT deenomiqu»
na fassuit point de doute, Tou-
jours sous Tactiva direction da
Lft. Alta Larga, le* expérísr..
•ces coottauérent. On projet
pour ail# veste pépiiué» fut
envisagé afín d'en pstmatbe
Taxteniioh k tova» la cois
üie, taRdi* qu'était égalsmeni
prévu* la sréstion de parceile*
«pérímeniales i difiérales ai
títudes, non seulem«nt daos
les environs de ía ' Savann»
Zombi, isKds dan* átauíre» rd
gkms SOriani, Seguin, jPoure:
l-.c, Platons, etc), edits de cees
parsr 1#* resáltate ebtanus,
-La culture du pyrsthr*, grú
ce k la prévoyatic® et aux sí i
ferte perseverante de Damien, I
était déñnitiyeineni lancés an |
HaitL Des oiré» avcmtagsu-
se» étatent déjé produiíss pur
des íteisoite Américalaes qui ,
ne perdcdsnt pas de vue ce» ,
ttavaux. De* envete d’échan !
•ilion farent faít* 4 plusieurs k¡ í
borotolrse des E, ü, en vue j
d'une iatarmincLcn du pbur
ceBSoge da • pjrethrlaa da»
fiaura. Le* dentera aaa’Jy
tm falta» ectte cunée «acora
cnt définifiveaastt, consocré ta
tupédorité du pyrethre d'Hrritl
sur tontas ¡as outas. Car
quand os psnse que le % la
plus ¿lavé Jómate attaint por
lea, autre» pay# Kenya 1.58)
en ne p#ui. que s'étotiner dr-
vast les résultat» vraiaent ma
Semences
d’Oignons
.YELLOW BERMUDA.
«54, Rue Maqaair, de TEtta
AVENDRE
Voa» treavrt»» deux
mochines k coudre, k
a píed et k btm. 3'adre»**r
Mateos Coieou Petit-Four, N»,
i i en tase du Dectew Ñau-
COURS D ETE
A PETION-VILXX
Lého FauUas
Piase Leuvanm
Solitud* VUa
.élepbone: Nes 711J — 71W
la;
187,
PcffHtoPteet
IdB
tí» Shu» salte ptet&f-
TOOS LE3 PAÍF0M8
Tcus ím itops, ' - ‘ ‘
Via» bkrac as rouge. Madére, ‘
¡Sites# ’p«r Te vteate. ' ’ :
mártét'm
totear at teiato»
pé*ar; -
MA1SON A 1
Route c
SéronL Tempétohm
T*L a
BST ¡ laStíeilleur e
msmm
mm


mm i
Special* “Le Nouvellisle”
sm wxmm va nn w pobjss m jumo#
CAMS icons I» SUBIO?» «ÍUNT
Dernlére Heure
LONDRES 5 Sept,
isiez Mmistre da ns>
tours rad.ocr.fus©
Anglais a di? qu©
L© Pr#
©on dis-
Peupb
CCfU®V3
de six anilles d© gu©rr© de-
meurent den© le manque d©
vi® a vis du Japan
qnond il ©nvah.t la Manchou
j*© ®u 1831.
sí ¿ nr.ivoo © o©c>. — -s-© G©
- ,
fabrication des bombas atom,
quos son? pour étudí€T les elioia de Lu¬
ang© do cee bombes.
PARIS S Sept,-- L© Quai d'Cr
^ say a olticiollomont notihe á
. LEapagne d© rotlrsr sos fren-
; p®§ de Tánger,
WASHINGTON 5 Sept- I# |
President Truman termine Tsm
! corto nt n*©s®acre qu’il doit a- ;
ci •”5t,r OwV©TtvT© du Con-
r, , e, xn'! ¿t da la Pais.
V ubhD UTO^ 5 Sept. â–  U
i u) > General E^ms-
«I * j .> r ? r le Genésai
LONDRES. Un Journalist®
américai-ri qui a visité Hiroshi
ma annoiico qu© kt vill® a aom
«citHHMd SSilUalr*
jugemfnl dm inculpé®, A la
question préáe© do I'Accus-a-
t&ux Mpitaue, si 1'un quelcon-
que des accuse© avail d«| mo
tr?s de recusation contra la ior
plétemer.t dispara el que los dé ) motion ou i©! membre, — Al¬
gol© som plus cons:dárabí«3 phonae Hofiriquez d‘un© voix
qu on Ví& i® pensad. 1 nene répondi aucune, II ©n
| es* de mém® des emires co-uc
Dernlére Minute1 cu*és- ^ ^í01 Pau!
! r® soulign® quit n« asía telé
5 SEPTEMBER A 3
’,. v > i GKn It®
, .j «u*. «tro gor<
Hrr>. P. M.
colé
nírusue
Mamo
,¡. ©Í©U:
uirom-
j a uro
Chet dXíaO
$. critod©
re. Snmsor
o 21 Soptom â– 
i méml
re aucun ©cart a© jangage.
Rien qu© ¡os larts rappot-
t«nt ó la cause,
M© Ricm a o p-’Ki© F
:>ero suiv a*' Me» Lmma .«*
Cauvi í1. Mt r\ i Gc.arnn «en
cusotaur M '<* r © CTtíi.ft n
S¡HÍ© Kt’I íü/.Uií ífH-w •_> fépl,,|ue. ' '* pn 4 ’t* T*5
ai ?, t iíon.
bre®. J’avai® rvtonu qu'il
brait rsxceilence de o®t ínstru
m&xit son papier se terminan!
por dm «vive* ñooeívoíw
Qrxtrchül, Truman, Stalin®,
l'inclínai k croire que k* Gou-,
vernement n© e; rerd pas hos-
! le d la maniiestotion. Je crus
devoir pourtant luí dernauder
sil na pensad qu© &a demar¬
che étaü imprudente, il me ré
tC> ~ 1 »C*r ¿ ' t- *<-> *0'> tía
yrecmt c* ® I ta 4 ©* com na
;•! ji , ' e£ o<*q non?
¡a occup© a ca-
QÍE EST ystm SORT!
Mom mom, dam de pré-
cédents articíil&te, áémontíó le
néceesiíé d’un© Session extra-
ordinaire du C&xtlicat d'Etuües
primaúrea. Le® gons seüsés
&l lis sont légioa ont partc-
gé notr© avis.
L-- h petite intéreseés, cenx
quí non! pos ©u ia faveur du
hasard ou de la chanco, vi vent
íoujours dan® la perplexíié. 11®
&e demands nt avec raíson:
*Qu© r o* e*.aro ^ t.zus'
Au acure d'un ^
Foté: des Pi^ yw, .
d"lt,ur5 r¡'a»j«!
cnfT ,de íeqrelte íj
da planches qul
Ma pow no
Vito e*. provenam dej
, c'''a Kiarisj <
: i V: .a Shade sor cea f
i Fe pns de 30®
Now* avOí3 jr^n.o
o rra ^n
r o iv,t o pe
-J d& pi^;
%rt fnt s¡ .
®f!
J C5
,t*. quv.ro r joí.
r <• ti < [• .ja i í¡*
¡i ii-! ’ 'til S< i
\ V il n i lí < f t
r ÍM
^«Víí,
^uiU x
h\'.í © Le
i \«
* A >
id at i¿ui \
>í)pt. '¿i Ra-
ódam® qu'ur.e
rí® aillo á Lcn-
¡a Corúér¿nc«
/vtraícu te# xécla-
u /./ uu© c©i4;^
i .v q í<. . i -i
ote qu
q,U íf! líí.h» {fnoV^ ; f ,
U tJ
í’ÍOWví*
%
✓ Mr»
r n&a’
iíx quo
, lí<>
í 4
4 L## Sor¿abí
- r os qttiqn#m
c.-o-ale de é®
& r lance sur la
z opcrücru.ei-'
r1-
5 Scpt.- • f>v~
úl le Saa¿-
c<, a d;t aue ;c
v&t9 Milita’-
^ a Me 3 y
vous ©i que
qu'une
aes
>â–  cruo < r
f( U, ^ C- "O. C 4
ASn 5 Sepi id
C>c - c ^au voyaq#s '
w f©r a 4# «>B5’»er--'
gccn'v
orí
oa t
c po
>t i>c popu;a-
c - D:et? lapo-
*>''up¿© dovaii
anca du mon-1©
Drmerueni un
en contnbücn4
i'Humanlé.
m® una &n-
£ ae *cx d®-
L occupa-
OTícencs.a
5 ixáorxxix-
/C!
'moat,
' ok o
C>
ctón pjocé&.
B!JrWOS A Y'RES i
í.ug prisonm©r# pouLquei
fu rant libéré® ont intenté
a tonto#
proce®
Mcmvate traitam«nt»,
PAHXS 5 Sípt.~ i# Génértó
d® Gauite a d#® ®nnuís avec
¿ti groupes d# la gaucho c?
do# Elscáon® Gén®ra*
te# qui ## dérouteronf ©n Frmi
ce It* iZ Qqtebrt prochain. D®
Claull® o® vsmr ps® rscouned*
I?# la Gonlédé-süos Géaérol®
du Travail oomm® partí poli*-
14U#,
WtómOTOH S Stpt- Bm
étü want d'entrte a Wasb,n0
tea m piado au Dé-
pan m®m d'Stat» tera ub lour^
au Chili ®t au Péxou-
FJIíRIS S S®pt.— L# Sénaeur
asftérjeain, Claude Papar qui
mi - R a etc cu-
s :e general M-ac-
nsíérora son quar-
ol d© Yokoycrmrt a
te des Eíate-Uni# á
généal a !a:t peal
plan® de transí©?! im-
rr.ea aterner.t crprés avoé com
, c rv i'ordr© do déaorme?
;e® lapcnais.
MOSCOU.— Les allusteris
taue© a rétranqex concoman!
ie paríwnent Japonoi# qu'on re- í
pré©;nte coffime étent «la glo: j
t.— ; ve 1‘Empire» n® son! pas í
Qdí t ^[qTí rugues ici. La Ru&sie cotí :
un f nnu@ á prendre á ¡énároK du
polifiié- ‘ japón une position term© ei
mibir d® /goulign© qu© Ymprh d© con- ,
quite du militarteoi© nippon
r/eaft pos abolí dans ce enys ;
mém© cm ter? de la déla;4©, j
Selon les rosees les clliés crr.é j
,, «*<, >.cny ^ox-cre: _a gnu
.'MmrnvP a^a.t aé-
v.s-íé que !u V5iip; L -W u:-
• - - ? c a e íO-!e av©e ? C^ti-
• u.a, t *~fc< teu# *er mam-
, ’■F'S :ao.net e? quil ©sí
j.tux quaura>! ©í© oiré?© ®n
,_-L pcw: un© t#;> em:epi:se
PAníS. Dens íes
nuíor ses a ;Ci ii est bnut qu®
i'Angi'.jprre ei ia franc© av
¡í:;re:.i ioujouic c repousa cu
gauvetúenien? aioc
mandes de ce® deux pays
¿r í© ¿se í or oes espa-
ccoias dan® ia interna:;:
, ame de Tánger, -v ,
FRANCISCO'- pie
m.ter te pr.nce Naru-
4 hlbd jiigash; JC.uí; dam gps d©
' clcmatosi dtevar.t Us dsux chasa
br:s de la dtete íapor¿aij® a
donne aussl les principales ©au
ses de la déteite du ja pon. !;
a xéveJé que 1c redd t.on ¿u
: jupón a ja.® parce qu'L
• parals&a.t prsague a^f.osslbí®
oe oontinuer la guerre^ |I s»
admi® que le Japón a sounds
de Lourdes q©ría;'.::es ©'
rorvaies ©t qu© piu® á©
000 maisens au Japón orí ®l#
deduite-s par Íes ncm¿>arde-
rcante qérten® amóilcmr.s. rías
cc 200.000 jqpcíiáíte e-r.t e;.>
iaes o.u blesses au cour# de
ce® apéiadocj. Le premier mi
n strs a íctd £#sn«^gu®r qua lea
is&soujces militah## ¿y Ja-pon
en; diminué con®idérab.&m#rL
me; ei iuin d© cetis anr-é®
tondte ia pui&sance ¿©3
nations unte® sen
,** < * O f Í4 .¡
Mr lí m i. ' e( v
i, f; ív pru>e - cor/
a.©' se .enfer© í**
VT 4}
h * .
i ©?
La '
©©-aennvs :u¿a.?u
.uíamea «st ®« r
suuariiW* ©pecuc,®
í gr, anerre.
lee cou-s '
ctteG dg
pays
vita litó «bS íuBqi-
• dure® de- te quor ;
:;x ¿ívenus détrin? ¿ áco -
n© ¿u ¿©ere: ©n qu.st-.cn. ;
*W, '¡p ’'exception de Yiv.- :
c„'upMenca cte LíiFíma* hT:;’-
:c.-ue pour jugar. íq pai® fv-vp ;
4©
íu
Mi#
r©?n,-?.f
Wr> *
V*»
* en * f
©’
, a
o-
â–  poutique
m id pan
5.{?
pon
et
en© i'exceptte;'
pétence. Cciioque Kern
i‘occasion
employe©
:;gai. a
;s termes
de
n© piotogtür mo.
rnérm*
Vo ce -xpéríet
rrenebe au© c'étcrM
M ta;:t qu'homrr.e
co r. r; Gissez- v cus 1 c
noli tiques
qu«3 £J«»S
cj ? sur les
a'Aipnonse
d©5 vwCOí>5*cr;
CE ¿CIE. A LA H. N* l 3
La direct on d? la H. H, 2 S í
o regu de r.ombreux apoete to-
ioonomaut'á
« demandan!
ononce pa
mesic «r.t ¿»esc
du deberouenu
•¿'Ale
t ame
uecistre
teme
â– *h vop
menées po»iLqu>
¿de’ Lq .e
:a
y;em;er a Itendroit c®s '
cus de la 4féirfs§- Le
Saviez-you.® que
;yo
:2 aroh,
Ríe al d
Alu 3
higdl. i
toa® ¿e® teu
eucessp,
rném®.
L© premier terrow ®pi|q d.u
est M: Léon AUr&d, qqcieh Se
* cretaire á'Eíai sou® l'Admtnis
natter. Vkicént. L n'a oves ,®
íqpyenu Alphonse H#ax*gu©c
• -raí de© dvéAucun -•
volité. Lé ds M®
cuez me un, il n assisie Pd®
ava tunéradles. Pourt-aru, ~s
son.: d:pu;« cteq an®.
Peu aprés, son p©r© »>i fp -ne¬
ts mearen?. Alphonse He y
caez n? lui a pas íaít de va-.,?
df ¿ppdoiéances.
Ur. same-di, q;;#-ndcm! te
visite d'un am;, je .yte vyw d
r.o. Alphonse Hevr.qucz. *.:-
r asi: pous te bxas un© Ucsee ás
papler. ti t.ací© i
don: il m© donna tect&re, JL1 ©n |
|u£ 2 ae-
;rvaü éddei x«ü organ© pote q-®
i «Le Jusrlcíer»? Lui av^s-vcus
j áo-Be de i arg. m? Qu# perse,
: VCU# dé Va ¿écisíciicp §f csb
j d datuie a i« W4sk»bm! _
Le témoin est cr;blé de qués
'W* ígrq pc¡? í Accusateur que
peg Ssrnizam
lí m doubl© point; u ©?aeri
q cyan4 proíesáé des idées p®
' * q^e® coríraú » a celies ri AJ
s£ Henriquez, celui-d nte*
iO’j a-as troo contonee en lui.
Soc^tív- vi Aé pp’Jvait teñir
c paux pwuaq's gr; e:e *ap-
pelé# ¿ans ié díscours p;©si-
oentsei oe bj©nv-:-nu© a i'Ami-
ral Beatty sol? rccLodiÜusé.
La HH2S radmdiffusera done
1- ;exte du átecours en ques-
ttep.
Captes te KH2S
iteras éi
& tw.
e' reserve *
®: res r?*¿ t
seu; írcispe?
•a ccTuma-*
v.s de :©2 :m
a© fen^
: v ces ; a'crz
:as3iteui. «te
soir
,mpcr.
p#;a; un ®tns« a fi?»
r cdocha done gucune
re© avu< protets d'Al-
Uewiguez. Cenes, un
*ibl«m#st D'aprés tes í??pon wisageas*. un# maaiiattatton 1
Pcur te Charts qui. d c© morner;1,
eííOt g Iterad© áevant les Charo
i .
blocas allíé a ©té sí s€tes-
ce ¿qu© le Japón était pote sin-
si d.ír© du confinen? chino.;®.
I¿ a parlé exulte des ©hots dé
ecsireux de la tanbe ctomi-
que < eral menagai? de détrmr©
is peupl© japoncis* et il 2 sou
ligué que Tinterventícn de ¡ter
mé® ?®ug© «pdvtrtoii causé? te
plus gyañd désd^^M ír.temM'p-
nal*. Er; eottcluslon 1© prexn er
ministre a dsmedé que toui
.©s ordres d© l'Dmperéte sOte’U
iíotíba ansflal» « chirwis sons , ^ #n Mfctt6en tí ^ ja
ponáis me?t*ns en pratique tau
trop indulgente peu? Ir# agres-
itm nippoa®, \
LOUD^ES,— La tedio ás
Slngapo^a emnone® qu® te® Upo
p®t ®t Hindoos
on? déb^rqué d Singcpour c©
matin crucun incident.
ttte le© recommendations de la
décíarcrtion d® Potsdam,
PARIS,— Dans Im míltetuí
stitorisés il a Mé mmofteé qu®
te hmit© coui d® Justice a dé-
litera d® son sé^our #n AngU-
íerre pour v.siier quelquss a*
mi*. La nui? cl©rr¿ter@ avant d?
lai^ór Parte 11 aval! ©u une
langa© ©mrovu® av#c 1® géné-
ral dé Oauüé,
WASHINGTON.— Dan# le#
milieux du Congrés amétisaln,
on erod ©avoir qu® de main 1®
Prési-stent Truman tranétnettra
yrt meMcg# au Conqrél. Co®
somcM ©ni cjouié qu® la léc*
tte# da o© message pouirs píen
d?# au motas deux hour®#. C#
matin te te&dtr dérnéctatiqu®
La célense bt objeerte» y te
question precis© d un terr.oi-
or.crg© d© iancien Mini©-® o©
■/Inodd»! f.W íes la¡ts poíiquís
lu právteiu a c-eü©
srvent on ¿s M©-
Níotes:
— Alphonss He!í'-qA©3
■est tugó ©te ..dyw ¿ate precis.
le# íaits prétonte. Oh iy ^ yu-
||p pas cujourd'hu; píte des
Jnii© poiiiteuss d'hi©?- D ¿uéurs.
L#on Aiír«d, honn# hom-
:n© ne p#w ¿épondr® teme te:
1« question. E íí© pév! dévoi-
er ici las socraí© dJU 9°'^
v®m«m0nt qu'ii a «©ri-* ^ac
rusctiori pos© le® qu©;teri2 3U:
vaxxím:
— Mr. Henrique* a t-:
*>arl-¿ c® sa demand d un©
CmíimiMion Intsm^cte de
Contráte on Haiti! M
GOMMUN^UE
La Direcdpn Génézcte des
Sports kfit savorr au public
qu© 1© match d© box© qui óo
va:? avoir Leu Mordí dernter
4 $sptsmbre au Parc-L? ctonte
entre Léon Bongo ©t Kid Cute?
le a eté du knt de la phüe rsn
voyé au V-mdreái 7 Septem.br©
P?och?3¿n é $ ¿raxeg du som
Etem demp * rimpossíbiluó i
c'©fíectuer ur. connote réguher :
des souchss des ück¿ís déu- ‘
yré* mardi dernier, te D. G. D-
S,, a déeteé dp tfdu4f ie# prlx ’
d'entré© qui ont'©té 'hxés' cam ■
ce. fsc
Mag.ít:
uov euí §r vgsy
■ ?rrr léeos» e
-non dV;
rg Salomen p^f
v n vsrsbgfj®.
rasGíiS estv13172!
>.mrr-,un© de .V-c/
srcmt que noce a
a: Mangos©®.
Les
Ifrm
,¡a eseság
DEMOCKATÍO*
«La Crcisatte i
:©; es; i© t tre du píocteil
vrage que pieseal© io?5|
Frarqo.s buq^n® Csmi |
la Deters© des &iscip@3^|
teécux Dem.ocrchqtm
«u-a u .'Cvsaa© Dérsoc
apporie oes vaes
c.ses sur íoute
poln'que
L© C
Erteée Gér.eraie 5G centimes 1 pose
mn^
¡ Jt)5g^ía@
¡ Port'Cu.Práice,
i hí9 1345.
Su centimes
gourd a
Septetn-
f m. &TORTS
na HOU^li^TE YOÜ3
pLÁiSEírr, owóujiá’qéz
XQ0S -^a» voas y
MOMA»?
ptalé á'm piofeí dfs «¡carey
SM&t&t pK>VÍ»fe«. /
i» témoia répo»4X£r 4»-
«atlv# i eu
C'Mt lé Ima á» #:sí® P°'1
COTOS D’ETE PAH
MARAT CHENET
Couis daMiqa#» posa 1M 4
¡svss ®B retard, cours d'cn
qÍGis au UNStlAPHONE, to-rt
••r conversation*
Avsau# Tousáaint Brar 9,
raeij® N, en la» d» Splendid
H6i»t
te© á¡Mion«J
Me. Chñstíssl
anclen. Deven du
: v;i, añc-ien Jug® ^ í
; Mm©, W’. C, W?8ál li
I mité o© ia L:gue?8##|[
| d'Acúon Sociste
í M- Maurice
■ Jeur á *ki Fhakssg^
Jfám Anché
miíé de ia Ligua
tí on Socícte»
,M Hubert Corte
ou «Nouveilísíe».
M. Michel Gi2>©ri Si
ou
Nír. Seymour Cod^f:|
C vi!, Archítede ate... ^1
«La Crcisadé Dés
iolLcí© i* precinte i
d© tous íss amis #t
adherents d la
NEW VOM.— Les négocía-
bon® a# pourauiv©r?t srdfé te®
du gouv©rn®msnt d&
* Chungking #? te# l©ad#rs com
rrpmkítes chlhbte pour trouvnr
un© s dtentont© d<2M I© do
merme politique.
í c?dé asjjoiumtiw# rapldemsnt } trato* t fül o «i ttüi langa# j us» Ül# Esafe-Unls n‘oid©id pa® t'Euro- J MEXCO.— L@® loader® répu
nnt»rroga5»ír« d® Itex-chd au ¡ ©ntrevu® avoc I© ?ré»id#nt Ttú
gcuvern&men? de Vichy, Pie--
í© Laval afín (que son procaz
ptifets© comrn&ncm dans tes pra
miera jours d'octóbre.
$xm. Il a éíé moneé
cM&Mlhmrni qu© 1© tcb'm'í
hangdia. qw ©test réuni tout#
ftmt vi®;btem©nt ,
|S au ssfvlq^ époux
léóñ MM: Ell#bmtaii
pb&néé H-eñr^uor^ t^vaer
vu ch«2 &©é SSáip fote.
Ella idea»*» la
presénte ^
appottó# alte1*1® SÜ*
p% Oco^d^nkil©, économlquo- J Vr'cains ©apagnoli on/t t xprí- 5
*ment ©K® ©’©üondra «t tomb©mx mé i®ur cbnitoea dom Ub
dan© te system© boichevíqu© 4 doníinées du nouvocm qatwm-
TM£A?,
HERFORD 5 Sspi,— 8 all#-
m un.ds éte íué© ©t piu#t©ur®
tormos saccagém d la suits d'u
ne revolt© d© poionaís contr©
te system* du ucrnatert des po
puteiions. 55 polonate on? él©
mx&lm pour Itr®
rmnm-d répubHocrirt ©#pagiol
qui a ©té tomé id I® mols ?i©r-
rtter.
i Un© personnalité lié© á e©
gt>uv©rnemf«t a préclii c© mo¬
tín qu© te Guatemala, Pana¬
cea, kr Chin©, la Bus©!© recon
naitmt peu » ^3|iv:r'
Pfug mtym
# fe ^Éa f*
Di I
man a ralusé cépsndaai de te¬
té',et la nature de ce msejage
WASHINGTON.— Le Prési-
d: ni Truman a nominé i» !i«u
tenant gér.éral Jonathan Wan
Wright récenrmest Übéré d'an
oarap do concoítiratipn )o:p:y M 1
, .a yíyyv- ívhyy BOuó la prééidanbn , tvaS ett Mandchaurís au íjrrdn ^ s;rvico,, habi’atp^^ Lio?,
, Ai gdftérai d# Oatille a adopté 1 dé général.
lo pian du chfl du gouverne- MÓ DE JANEIRO,— Au eour*
dé kt temé eontóxenc» ínter-
umérioain» dé télécommunica-
iioh», íl a été opptouvé la ri
eolutlon que le travaü aecom-
pli da» een® contó»»» «oit
ptéparedoi» á la contóretic»
iiitentationale d» • comasuniea-
*4sm qui dcvr« s» íssk ¡bte-
m»nt prítviioir# hatíCaít aú
jet des prochainas ¿actions.
On salt qué ce plan avail été
-violsmment aitequé par ' los
nxirílB do rostrém# gaucha,
EONDílES.-- Uan Blum, an
trian premiar ministre iranpal*
*8i S .ad#t du peerti wxdalkui
SAN FRANCISCO S S#pt.— 'j**s«»8i ffi* ettM tfimi Jous; 'fem?al» *« amé é tmégm, tót *t que ce *WKtÜ m fell
fcto mom mm tí t» v*f e
ligue*. , ,
Bépositk>n scd^m^Aoa.
t’auAenoe »t m i» é0 1
1»»®® SO. J
A éemaki W^ptóerínda
de la «dance dflMtoílud quj
a iteé ossesi
LOM# 0‘SiSAf®3
ChampBI
des
Ginger
AVEC ?G?J#;
BHÜM PB0^m¡
° B&a(
: !
l- '.i0¡Í8& Í>0
«m m
fcangto»
5»¿#«£fflC£«s
^u'o cito’8
j'UíWBlpClI
)j«sM Con!
r»t« wi
Qai ast
Tout íh
ov;
bstisru© te’*
Fast©
©f®cat.
íf©©al, éí«í
fíiíqft» £
?>
lK©©t Dóm
c
CoMSílter
tendí©©.
Winston
'•©©bur® a;
m&nt Ante-
feztent de©
gsM. Ce
tívílbós, s
tt® prime
tet dr ]©ur
thftseasíori:
Le geste
kti Jame©
te Dalles
ls Coriéi:
i era ¡
ñte* ITJcio
lítíqu© Eire
Sats-Uris.
â–  Cete V:
a San Fia
ion Améx
,|é© de F
alo:
aten? au P
te
Os po-u
gu@ne au
te Oían©
élale raül
Polilíques
socrals, r
l'ut? centre
droní la 1
tsate pas
que Eíraut
ísé© dsmf
^ áan® ce ©■
?srh aáv:
Voilá p
£©§, Secré
•Alternen;
¡test Trun-
te ÜXdle©
taire ¿ Etc
ftertí Rép1
phé. d©
Codérenc*
^ d© Co;
Les natí
il téug&te
p«
«'«•I


Full Text




- Blum confére avec de Gaulle et se rend aLondres

Commentalres Le Disceurg | Troublant Avew.
PORPAU-PRINGE — HAITI













sine

Au cours de la séance d'au-
jowd bul du Congres des lr
guetre d’Hait ¢ | g82eurs-Agronomes & Damien,
( ingénieurAgronone Cadet a
fait In ravélation que la Src-
ion de Chimic de Damien n'a
mais pi avolr accés & la Na-
fAmnizal Beatty, que nous | vase, use He qui, constituton-
vons publier et ok on a lu ce, nellement, et geographique-
qui suit: , ment falt partie du territoire de |
46. 0 République d'Halti.
deg Ldngénieur-Agronome
‘pi a révelé quil existe a

\
|



Li fort di
ete présenté sur ie plan into
yolional par le Président Lea
cot, dens son magnif
cours de Samedi, adres:

a

A Washington, une décision
ge la plus haute importance
yient d’étre prise. LUnion Pan.
Fanéricaite s’est chargé de
giger un Cowseil Eccnomique
ei Social qui sera sompose dun
peléqué des 21 Républiques A-
mericaines.

ti semble que lurgence 4

cut SON UE.CUur













> gua LA SPfUATION ‘
ATO Présidentiel
‘azammmmmemmernecngcorammeaia a ouput toare eure, immune

DirectourProp. Eesest G. CHAUVEY



P.O. BOX A, 188
PHONES: 2292, 2431

ces régions
poussciont
struts et des deurées alimin-

«le revo!
cholsees ou



i
|
Has- |
lo

i

ADRESSE: RUE BAMMERTON XSLLn

No, 21.513 — MERCRED! § SEPTEMBRE 1945









getle mesure 8













sta 6 demande 4 toutes les Re
. publiques Américaines de d4-

signer feurs roprésemiants au {
cours de la premidse auinzci- |

ne du pra
bre, vu que. déa le
tobre, ce Conseil
et Social Pan-Americain
fonclomsmer.

fl eat veal que ia
Gonfroncisce a préva un
nell Economique «i Social des
Notions Unies, mais cest unc
ceiwre vaste, de longue hole



ne,
avant diagiz.
lalre pon-omdéricaine veut au
contraie, des résultats immé-

diecag,

Le réie dun Conseil Econs- ,
mique et Social a 6:6 défin. a |
Son-Francisco: il s'occups de |
«questions internationales dans |

jos domaines économique, so j

Sol, cultarelp, ¢{ «assure le res

pect effect i des droits de Yhom |
Nbertés fondamenta |

me et des
leg POUR TOUS».

Cg revéle de tras ir
portant. dans le sysieme de Coz
geil Ecotf@imique et Social, «es
ja définition suivante qui

;





fouve dans Vartcle 64 de tc |



Charte des Nations-Unies:
ale Corse] Economique et
eSncial peut prendr: toutes m

sgures utiles pour recevolr ces {

wreapporis réguliers des instita-
efions epécialisées. TD prut sen |
evnire cvrec les membras de |

s¥orgaumection et avec 1

siostitutions spécinlisées, oAt
+e recevolx des rapporis sur
rles mesures prisca en exécu
«ton de ses propres recomrmnar









: i :
edations». }toris qne nous avons {cits pod?
Ryo: . ! és & abate le
A Yoriicle 6% if est epéclhé | on a
i

Bua;
sla Conseil} Economique et

Social peut prendre toutes dis |
epositions pour que dics repré- |
sentants des Institutloné spd |:
Ses PARTICIPENT, sans |

J net

ecial
wdrolt de vote, & sea déliber:
eions gt celles des Commis
gions instituées par Inls.



Done, en plus dea Gouver: |
rants, les Gouverhés pourront |

lave cntendre leur voix, leurs
doléances par le uchement de
Jeura Institutions spécialisees,

veatd-dire: Chambrra de Cots |
tierce, pour lea questions Eco .
somiques; Sociéiés Culturell-¢ ,

your les relations intellectus?
lee, la Presse of les Associa.
Hons Politiques pour le «resp: ct





et qui prendra du temps |
Lonitiative simi |



se



Bo

noms qui cite.



& Io Prease le Rapport sux ie de

Hg t





















siodres, cor il faliedt coate que |
«colite alder les Grondea Dd.
emocraties & gagner la quer

4TQe

|



, Mais, comin:
marquer ie
CUVEE

gaient, ain gue |
d Amérique ne manguent

nm dv caovichouce.

sisal,





ont €

sneritees

yon inconsclents.



be re

sestre de Pearl Harbor. i
Ic. on Haiti, nous devora & |
gier toutes les soutiramces que |



a victotre fit , tous les cf





ree 5

la a conginig. -



dent Lescol, & Vadrea-
_orend & |
108 yeux ule gr

re dans le cadre + i
tes Notione-Unies an fonction |
je leurs cHoria de guerre. i



MADELEINE OZERAY









i que cele ft
i dans je t
i Sais.



, | gemaent
mereanis qui nous disen



‘cette gazoline, arrvée en |



| Navase $00,000 tonnes de phos

phate.



eat
aul appartient cette De Hat aa
ee,
ae fortune.

eft qui corsiitue une st



tormationales

a jour
jours









des Etats-Un'e et
vgrea savent tres






de Justice que ia Charts
Son-Francisco vient d’éabF















”
uy



n mesete de recevo
té de drums de gazoine
ement des Cor
pagnies pétroliéres, mais L
hésiton!. datig la crainte ae
a4

vondrom, direct



2

ti, ne got requisifonnés

ga de so demander a!







‘fort intéressante: I) parlera de
‘Le fustice dans le
' economiques.



Un Peu

DE CONSCIENCE,

DAmdeérica’n est ' pauple |
géng@eux de ia ter
rendre i
de prendre cinnalasec
> discours da al belie dlége
wile, provionéde par la

plua

& iE






la redditioh inoond:-
le du Japon ¢{ que «Lr
4a a reprodult
mot de reasentimen
un accent de haine.

hiac.

oP



et de JUSTICE.
angage henore +
au del de
gis cette regie dor,
ne revételle pos ub
e uniforme, et surtou







3



Q cent
fires ef maigons +
dirigés
traitement
lque rispensmbilte
attache G@ son service,



Yor pale vingt
» bolte



laits pour un costume prés.n

toble, o& est la justice de ser
vroan salgire mensuel de ir

> ef le pharmacien
maladie?
ployé en ques
matorité des

kx Justine résez
seoure de Parl





« Droit une Conféren

syeteme



re



Nul coute








compte, hy
. pe

Mac Arthur & Yovcea §

bbe oF



Son
wage a contraire |
purer que de TOUL |

' enguéteurs 3c
és par le “Maitre des Eaux

nt dans tou

toute

Dare |

A cette période de vie chere. |
centimes |
dallumett 4, |











monde, et puye: i






détaut de ja!



‘ism d'Hommes capabls
grange: u

| gous. Ce pr





Serait-ce
POUR UN MONOPOLE?



Le jecteur

4 Peaprit fos interventions of

Nous



certs
pe der Ce
veg ou
Ue

LOU vou!
que cite leg



GUT NOL

es petite tall
ante da boig-<-bruler i

chaabon, lous de pauvres pay



sons ayant pas sc chance

Veyolr des tames cultivable:





Nous apprenong que









VE









modest gagne ped
Sera.t-ce un Monopole pour

damien?

Nous ailons suivre de bien
sraés cite anquéte

je gnerons nos iecte







DANTES BELLEGARDE ~
TRANCHERA LA QUESTION

Aux instrucives conféren
| se deroulent 4 ia



Drolt a

x :
vofessour Etranqer qui o
eéioge de YEducation Hume
yisme en Haiti qui a



ohcg

4




GOus

# prélérer le ays! Hes

ou eysiéme américain.

Professeur

Meals, Cest un
Halen qu: a soulum
nircire et essays
e le aystame omér
upérieur Gu sysiéme



“ancien, bien entendud.
seront nom:

La-desgus, Mr. Dantes Belle

encore prdeent |

pale nn cur ie

CORES



e och

dors |
a ont @a on



tnous ren |














produ? |








Congres
DEB AGHONOMES
DE DAMIEN

i
a
|






ok

iar. 03




pnd,






Leesprt neuvec






mens, Grace a

beta la compréhens:



























ne, expos:




aliocu-

lon, gon programme agr.co’e,
| La ler, but de ce © a
| c'est de formuler ie problames






_oqficoles qui se posen! devant
_Demiens, dexplorer Irs tals









| de ‘Yexpériance, de dégager
i fia

‘ is appcremment
' : eas

BOTS Gas





4
y
o.°
be

ny?

ages praliques et vi

jes illérentes sec-
rvices et de fal
wari jes remarques




n techn
por io LIBRE DISCUS
4 orientation poa:
je deg 9 wavaun
ques, Lis questions 4
d’améloration et Je
1 fon du sol, daugqme
ton «t dimtensification de co
reduction agricole, du ddéve-
ppement de cultures nouvel:






dcoltes, dorganisation de ors








i

apport: daa |



de 600











coopération scien’ |










13, de ia conservation d= nos |

| Tribunal

Militaire
AFFAIRE HENRIQUEZ
ET CONSORTS

soos
Her matin a commeacé put

Jdavern la +«Conset! perma
@> hibgeunt G ba

fe juga





t

van MM Alphonse Hones
pes, Een ot Clonascinl, Maus)





Rey. joseph Coare, Lous

vy. Heynaid jn Baptiste, ag



2 hans de crime contre la sure
Solas dy PE 44

: te de Etat, gurete intericare et
noe

‘emlenewe , en aéditant deg
uccts eedRieux et les falsant



‘ditubwuer sur tous les pou
[us pays et en les adressant o

eprégeniees (0



Troz (6) parents. ama des
deg curmux desr
de suivre ie déroul moi
proces aygient pris plucde
a salle daudieice, A



oGox houres moins dix, ies ce

uses descendent dune cam.on




vont g'asseox sur le
i prévention, tui
berre ok leurs délen
avis ont pra dela place. Ce

ratte et

eds
WS



pres de la

_ Bont Mes Emm. Couvin, Free

gcis Moise, Antoine Rigal, So
ow Laurent, Roger Ancion, Da
yo Doumec, Martial Céleat'n.
Mine émouvante que celle
ou lee porenie, amie et quel-
qres journalists vonl prease:
ia main aux accusés, Alpnoa
e Henrayaenz porte original
atume de sport, palm-beach
avec plis au das, une che
sanenhe & colle: Dantoa






centuant davantage s an
colure de laurequ. lL ajume

808 bésiquea ot cherche doa
‘agaistance une siihouctta quill
YQ pas vue pouriant Ernest
Or ssa:nt, toujours cusiere, te
jue impeccable, genre «vieua
de ia viele» qui en a vu bieo
woutres, Cand, be tale i
és, a Valr de # interroger pour
sols. la bifurcation de sa pai
sible existence de petit bout)
quer Reynold In Bapuaie,







bun tout jeune gargon, taillrur
ide Bon

ful promene de ie
Cour & la défense ot & l'assia
ance ub pouvre regard sons
gntication: Maurice Rey,
rphinx impénétrable, un ya
ye immobile, nextériorladin



-tien de son drame intims,



rdce droitg de Vhomme et des | : : ha .
x : ° hreuy les cuditeurs heblriets
tibariéa fondementales POUR |

TOUS:, comme il est spécil’é

| fee rationsde.
Crue toulas cas
Jolvcies, Que plus



garde @ promie de prendre i " BO
Ae oes reunons domi on em parole jeudi pour dire son pératives, de création de pats |
porle toujours d'ampl-s provi: not sur cette bizarre controver: | rege ete. front Yobjet dea Jé-

Mier aprdamidi, soni reper

is pour Cuba Madeleine Ozr- | Voici la composition dh

«Conseil Permanent ot Milita.
ev, Président, le Colouel Louis




i buts du Congrés des Agrono-

Ga poragraphe 2 de Varticle 82 !

oy et Mendoza. Lew troupe



Et
3



ee
Yk

g



|

| eT MENDOZA SONT PARTIS
i HIER

|

:

25 le Cherie deg Notions Unies. uot venue pour nous divert't
Wnion Pan-Américaine 9 | of les eiteonstaices oft ber.
‘Noshington veut que le Con ‘coup contrarié le but que fous |
zeil Eoonomique et Social Pan voulgient ateindre. , |
Ambcicein commence & fone | Néanmo-ts. diaprés lea comp
“fonner en Octobre, | a8 que Mendoza nous o remis

pour éte publids, les races |
~ | généralement quelcondues ont
| M6 dune dizaine de milliers de
| dollars.
| Mendosa fous dit avoir tut



ATTENTION SHADA
AVEC VOS BOIS
Nous ovens regu des décou |
fare de journtrax américa ns | répartiz, sane Hen garder pout
tmtongant une transaction qui Madeleine Oxeray qui &
went d'btre iaite entre la Geot
He-Hard-Wood Lumber et to
“etenes Cogl, ren and Ral- Le aon de cloche dee auirce
red Go. pour Vusage de 50. | actaure of aetrices de ia trou
eo pst tout different: C'est une

90 cores de foréta pendant 20. P
tae | afaire qui les regade,

le gla Hardwood Lum- | Nous souhaltona & la grande
8 Gia vepésenie Ja Maison , artste frangaise tout le succes
Badal « leit beaucoup d’alfai | cu'elle mérite dena les autres
169 de bois de conatruction en | pay# of elle fera conuaive i

Pall Ele est aitués & Mobile, | whéatre bengais. .
8 ice de nous. A chacune des pidces qu’e?
Bee bo'n cont parfeits, et. | le & joubes fei nous avons ac:
8, eee prix seront mel cordé une critique avec

Yous que conx de Shade. x plus franche sincérité.

. Madeleine Ozercy et a

repeartir.



} potent éclaiz
:
t

f
i
du
vendre un bijou de valeur pollr
\
}

garolinge soit donnée aux

i wery de ja toule, Car ci 8k
Hai i exiate une forte reser |

ve d@ ce produlf qui ne se?vi
ya & tien dici ui mois.

A quoi bon donner un déian
ye merché noir, pour quill fon.

fonfie wn ou drut mols
plus?

allocation de caxolné peur

e thois de Septembre peut fo

i vJemont étre tiplée pour cha:

jue béndliciaire.

nae
SEGLUSE DU SACRE-COEUR | Juutaci,

gtha AGRANDIE

Dumanche, ¢ annoneé qué ou

tr a’Octobre, [es kavaux dad:
_ de
“te aa forme ef tenaeur.

qrandizement, d’un tere, de

!VEglise du SactreCoeur cost

panceronh
Le Gouvernement a pfortla
ron plus large concours.
Voila une excelente nouvel
le pour les pardissiene du Sa-
créCoour ce Turgeau.




de;
i wome dire un haitivn com ¢

ions de renseignements.





UNE LETTRE
DE FRANCE |. DUBOIS

Nous avons regu 7 mat

‘one jet de M. Frank Dubos.

uj, tout on avoumnt qu'il der
sous aon pseudonyme, se rd

me 6f3 conradiciours, coutre~

“rement & leur opinion Qui eet

éranger.

Neus avons décidé de hut ue. |

cordar Phospiialité de notre

publier sa lets, dans tou-

seoeseurenetinitarnenntanintannestienasimensionsnaetsicentn i

MONDANITE

Les époux Léon 2. Daapas |

ont eu la joia lundl soz, de
voir leur famille p’augmenter
par la venue ct monde de

LBglige, en effet Halt dive lew promier-nd, une gentill>

nue trop exigue.
dea Sddlea vont done 6a com

Les vosug | Eile prénommée:

MARYSE



pe

néaninoimg, fous MD |
é-fratidons, au préalable, de .
Le Pate Varon, au prone de ise présenter an nos Burcu. !
| pour éte entifid.
Nous lattendons donc avant |
‘son unique técital co abit &
£.00 p.m. cu Thédtre Rox.
La réputation mondiale de .

i 4, :





COMPTEZ VOTRE ARGENT
Plusi urs employés qui oft
sé & Vescompte de ce mois, se

‘ plaignent de linewectitude des

pagquts de 109 gourdes. Ce-
pendant on ne peut adreager
reproche & a Banque
de





CEH
pe'squ’on « pour devolr

comnts gon argent au guichet

si est réecessaire. faire e053
réclamations au Vheure.

"WILLIAM PRIMROSE
ARRIVE HIER JOUERA CE SOIR
Le célébre Willem Primro-



ae orrivé hier ct cocompagné

donnera

4,

par Mime Primrose,

*imnrose Jul assure déj ud
grond succeed.
Mr Pramrose jouera aur don

mes de Domiens.

Mer, Jean P. David a parlé
é:8 concepts yénéraux do ta
Division dea Eaux ot Foret,
| Antony Lespas des cciérenis
| ospects da la lutte contra Vé





| rosion, et dans laprdemidi, dis

Agronomes ont visité ia terme

| Uélevage et celle des grand:s

_ sulturea.

| Lo communiention de Lespes

i qui oat un plan socialiste sera-
telle @uecord avec celle de
Gérard Boucard qui gq «un pion
daction de VExtension Agri-
cola.»

Nous avons pu savelr qn ‘eo
Congrés d’Agronomes aura
jeu chaque année ainsi que
ce'ul d'Agrotiomes de Districts.
HUMOUR SEPTEMBRE 45 «
A ta Cour Permanente, hi-s.

lea aotuads, commie lea acteurs



viola «Amat): las oeuvres de | du «Serment du Bole Colmans

Rows convions le public &
tHer'en foule & Rex,.cur on
orllate

' wartivi, Bach, Schubsrt, Paga | ontéormd le eoatrds pour qu'on
' wink. Brahms, Debussy.

eun deux ne «ddiaille:, -
Chas sclolr, sain et Yo

voor eit galemment d’use

' denne sclhucnt Yacousd qui «an



i
i
:
i
{

tAdjudant Ramirez.
iicine Kerby, accusateur MIL.

‘wire, at le Représentent

homeain, View Président le Ma
or Bou! Magloire, mambrea
es Capitaineas Bernadin Ap
quatn, Léon Conteve, Men
quea Prosper, Greffler le Sous
Liexterant Five, Rapporteur
le Crp

du
Parquet Civil, Me Mere Kern ~
‘an ont la charge de dévelog
per Yaccusation,

Onze heurea moing le quart,
% Colonel Romain ouvea Jcru-
Lance. Le greffier Five donne
lecture du dernier décrat aré-

pticential, circulates da Chef
| d' Etat Major de le Garde d’ftyi

#, dea dépaches du Déparia-
ment da le Justice modifiant la
formation du «Conseil Supe
jour Permonent> ct Aeont le

Vol Bulla en dame. Poge

. ie



yous TROUVERES TIMES.
$Y «NEWSWEEK» ALA CA





Que Shoda foese cttention! de we trou
Wells ait. des bois purtaits, et Ot Ee de ot da rive ples. | fa mare ot le bébé to pot n’entond gaa souvent us ;
ae dg! Feug nop compliments. ‘tent bien, Complimenta, ds iq clase de Primrose, ee on peysonnage!















*éllews prix, al elle veut
le concurrence.







SAVES,










AGEs)



Uactetire do



Philippe Thoby Marcella



PortawPrince, le. Jer. Septem-



a a

| lecteurg, mon appreciation, ~



para
Merced! 46 ot @ heures 15
CORSICAN BROTHERS
Aveo Douglas Fotibeankes ie
Ruth Warrick $
wo une histoke qui iaiseo le:
se haletant






in Décanat de la Paculié de
Dro! eproduls & fatlenjiqn des
inléresséa lee dispositions dub
vinies de‘ Article 18 de VAr-
role No. 958 du 24 Fevrier. Asda

dotoe-chex ‘nous poem’ aotes

sonne société, “parmd Je pot
de méme, Tous avons ola mou
valine hubwede, ne council
sent poxtaitement te danger,

on méprant avec une ‘légare 1

















En vente ou BAZAR NATIONAL

re ccintMexe, 3 -Aott 1948, | wes ele Yiualgne bonhecr, ‘hitb Génbecle Gao 030 bet ot Yon igh ronte ae voposcer lee joe |
“Monsieur Emiest G, Chauvet, | comme, celle de yoke bien-ci Joudl & a. et & a5 a4 co _ : Le reparsage est recount, | & un prix spécidl les surchondiges sulventes oxrlvées. par
ame | | a sagem dae wee a STARR BL EQR ATION éfidlenta aly = d Sot a0 Saba ot abondania, Son tes dorm’ ore batecaxs .

Cher Moneleur Charm : fos en iintr avec votre ea wre bet Taye, Bod ‘Siptembre de de chizque année. | fornemientation a ia pemtté | gaucisson Y Gdos. 3.00 La Livre
nhs de votre bien aime da vos fae remerquer ie ailen D moloey, Guctne Laughton sai sn ceneimnent jee tual Oot ange dott disparaitre, FROMAGE Gdos, 13,50 Bolte de § Livres
Bois, que veinement, por un'ce éloguent qu'il .cbserve..de- Action va dieparaltre et nos aléganits

tour éventé de physique amu- I

aonte, vous voulez élever &
la dignité dung critique honne

des précieuses de

Rambouil- *
jet. appelait on vers Alexan-

Puls nele controverse et
_prud:nce avec laguelle A con
| Barve gon monque, tout aussi

donnez pour délendre aq md-

chante proge? Mealg vous

Yhisiolre de ces héros qui ont
agcritié leur vie pour défendra
non seulement leur gol, mas
quasi la civilisation,



Un grand Him universal.
Entrées; 25, 50, et 1 qde

ve dexameng dd’ Cariificat do
in d'Etudes Secondaies Clas
siggnes Come partie) pourront |
s‘insctirs dans la hultaine de

vir -ot moours délivrd pe je
Magiewet Communal on le Ju

pourront Se pelgnor leur
bolle chevelure soxs la erain
te détre chauve dane un court





voux sovyeux ot fda abondanta
obl'ge Ids bulbes capillaries 4

+
(| superba et -cbondanta. son
$

TABLETTES DE CHOCOLAT Gdos 12.50 Lea 100 Tableites





-cnemenmgg: *

hoterie de I'Ktat Haitien’



enter vole chance dbs auf ourdthul










ZB je un eet
ees

vEaseignom
tes candid

ie, ne vous plait de setenir, | bien que le aoin pris par un E lour réuasite. délai de temps. Une hulle mer rp on
: : : nirés Gla. 0.80 ioe

tna wemble-+il, que le .terme | autre Monsieur Dubois, authen | | Tout gtudiont oe ens on | veillouse vient d'Gtre mise au yo un ootll
rgoujateria» que fal correcte | tique, celubci, dannoncer qu’'ll s'inecrivant, de prod | point upras de longues expd- dose do a
inert appliqué & ces ragots de | n'est pas Vauteur de Yertcle Rex 1 ~~ we expedition de aon; tences. Cattle hulle dalend -
husse cuisine, suivant on cecl paru dana votre journal, Tout | Mercredi & 6 hres atte de nolssance: | st prévient Ie chute des che | | Gigs Lot ~~ 50.000 Goupdes 1. We cart
Texompie édifiont du pode | crla n‘estil pasanses concluant{ En lére parties 2. son dipléme de tin d'é- [veux pour tous céux qui font ponaw FIDE
© resiq(ue, qui aimalit por dea- | Et, d‘autra part, le coupable | -HAMPIONNE tudes secondaixes claaalquss, | uaage i repasauge dea che | 91.7868 lots gagnants be 1
gus tout lo closié et Ie préck ' etal ou seulement Ia gratite- fn Zome partie: 2am tie, ow un reppart d'gé | veux of de fous cou qui ont a y
gion, ol ne ceaignan! pas de ce de vous remercier da ow | Claude Ralns dana muivelence: tendancy & dtre chauve. - Le Willet 19 gourdes .. Le Coupon? gourdes ae
auilver jen joudres ridicules tes les peines que vous yous L'HOMME INVISIBLE 9 uw Yh certified! de bonnes | Cotto hulle rend” les che- ig Died!





drina «un chat un chat et Rol étes 2) «tolératitx, n'est-co pas, i 4 B hreg 15 | ge de Puix dy og résidance; reprendre leure uctwithe, ot | | Achetws un Billet de la Lotoris. we Ecolon
it un fripons, | o vous étes si convainen 43) La Soclété des Concerts dei 4 — un certificat de bonna | 166 tétes qui avaient tendonce | | A 1 toteeta de Bet Hallion a pournulvre son couvres dv A Damier ¢

Et vous ne le retenez, ce ter te on Haiti Vunique cham: | portnePrince, Présente sous | santé du Service National | 4 étre chauves curont avec le ' Cop Halton
me exc. lent, que pour le qua ‘pion de la Démocraila. la haut Petrohnage de. Son | Phygiéne, attestent qu'il nest | 108. le plaisir d'avelr une che- blenicleance. Caged us
lfier de «gros mot», en pin- voulez- | Excellence de Président de la | porteur d’aucune maladie con | velure abondamte ot soyouse |p ws iq da ia

gust lea levres avec la gra.
ca vélust: d'une viellle dame
& ple sur les convencnces xi
tueles du
, vous, cu débat sur ia Liberté
vExpression que, dang votrs
emoreudtudes inalérable thi
ce ion de vigilerd offense),

| Ceci dit, passons,
i



République, le Célébre Artiste:
WILLIAM . PRIMROSE
Dans son premier récital de

tagieuse;
5 — deux photographies dl
dentité:

| Les ties wyont les choveux
Lexépus curont également ie
ole davoir dea cheveux longs
fine et ‘soyeux, et nos élégants



Greme de Riz




‘goal de che
pecans Te
ewes, Les

gon aurent




j musique... § —- une autorisation de son : 2 ;
férue lout d> méme de cré- { vous aves bien voulu inatituer,, Entrée: or, 50, 1.00, 1.50, et | repondant légal, 2 eat mi Fourront se peigner’ comm “fe 1945 6 7
olismes et de cancans, — ce | pour donner suite & lo sugges | 3.00 dollara neu, | bon jour plaira sans le mini Lis pice:

qui voua permet de me classer

ivon de celul que, toujouts es

a
4
3
4

Ces piéces rastcront en dé-

imum de danger.

Un nouveau cérécle extrémement fortitlant




inscription

i OMNIA,
ties élégemment dans la caté | piégle malgré Irs ans, toujoms | audi & $ hres pat dana les archives de le atte huile morveileuse i Vous Yaimeres perceque mailieur que la Paring, bo Acts
yore mol famés des inaul- | spirituel, vous appelez le.sjou | En lare parties | | Faculté pendant toute la durée | cenlaisante tours xt de porler avec moitrk | ne» Mongondés, A MATERNELLE jeg Studes. : al sana aucune Substance ch FACILE A DIGERER wes
be de ma prétendue intoléran- | Je ne sais all convient pré/ Ey ame partie: Les certifectsa de acnié ot de INO & OMMSS Pur EXCELLENT POUR LES ENFANTS, 4. Cart tic

oe.

neniement de
zucien Baroux, Saturnin Fabri,

bonnes vie


son préparateur Viqueur.

[fo LA CREME DE RZ content:











sar le Serv

ff eat vrai que votre pudeur | mont eur Yomdnagement de | R, Duchesne, Josette Day et P. | cre renouvelés chaque on Viguour cet ot doit bie dbs ce VITAMINE ® , i | ae +
thatou'leuss, toute de clreone | cette Liberté dans le droit hal | Lerquey dons née. our de votre tbe : VITAMINE i- Coartific
lance, pour défendse une posi | tien, de considérer dane quel] MESSIEURS LES RONDS VIG défend ta chute de ON ine pe

y J Hef] i UEUR # semant fra
Hon diicile & mainterilr, ielt: le m:sure nog lois s’accordent | DE CUT Pour vos Travaux de Comp- | sog cheveus, Seever-vous dée eufound’hul de la détl mee

flache de tout BOIS (e':st vlen ;
telco, et de aexpeme: la-deasus

la cas de le dire) at. saris

moirdre gouci de la propriété | avic autant




avec la Charie de Sen Froncia

d'indépendance

|

|

wAddpté & Ecran dapras
le eélébre romon de Courteli
Ta,



abilité.
Engleis ou Conditions ovantegeuses

VIGUEUR rend vos cheveut
anuples ef soyeux,
VIGUEUR vous rend a! vous

CREME DE RIZ

General Trading Co



“te (car i n'y en avait | que peut en avoir tin démocra Entrées 28, 50, 1.00 ode i VOIR Steg chouve votre chavelure
prs d'catres & employer on la | te Guthentique en Allemagne | & 8 hreg 15 EDME L. ANGRAND, . Demande: VIGUEUR & “te
circonstanc:), les montrant au | occupés, par exemple, ow on En lére partie: 18 Ruslle Jérémie, wmaigon Nicolas Vitello Grond DIBTRIBUTEUR POUR HAITI
miroir forain de sea pruneiles | Malle, ou encore d’en parler | flewalian Rythm Bois Verne ° Rue & ebté du Calé Plervil.
ddformentes, prégente <«acletd, | cued! fonchement que yous Je | In 2ame

méchanowié, malveilietce, in
kerités, comme des mote,

Or, dans Ie «



ge de votre cher du Bois, outre!
qu’une élove du Canwe d'Art |

bst prise & parlls d'une mania

cites cas jouredil, avec une
loucble pertinence, des régimes
{politiques de l'Espagne ct de

venimen : : PArgeatine.

Renseignen: -raol & ce eulet,
@ vous prie, et alors je saurol
dons quelles Umites, fl eat per

Adolph Wohlbruck, Charles
Vanel et Yvetts Lebor dang
MICHEL STROGOFF
Un grand film d’aventures

ae! Sag

Entrées 25, §0, 1.00' gde







Voe Cheveux
ent besein de soine





ATTENTION

Planteurs de Noix de Cocc



anes:
z










“ supplément

wax Diracte

te fort incongrue (et ceite mal,

we d‘aborder la question, Vo i
y: Hance preeque be caticle du 28 du courant,

Journalere

Ciné Select la Haiti Coconut






















constitue ‘
fordi & 5 hres :

tout le fond de larticle), le bon | -— qui tend a imsinuer que je Mercredi & 8 hh : ' la

he fol d’un jury est mise en serais ‘un, enneimi: de ja Liber [7 tn lare Parties : vou ta ples wore ee est : Products Co., s. A. s

Aout: gratutement, -- co que | 16, clora que je milite ouverte REVOLTILLO Se win das tenant eaeten la ; | AGHETE TOUTES QU ANTITES DE NOIX DE COCO

fe considére commie une offen | meat depuis tantét quinge ans | “py game partie: belle paur toujours, QUI REVVENT ETRE TAVRERS A PORT.AU-PRINCE,

be loncore un «gros mots, n'est | ob, a ¥ avait porfois du dan
te pos?) Or, non content. de: yer & le faive) dans Vanti-fas
Favoir publise, vous en pre! cisme, — n’en dit preaque tier, )

nz io défense avec une singu

Hare optnidtreté, —- 0¢ aqui wna |

vi de le raison d'Etat, contra
aquealls je pourrala me heur





Raimu, Meg. Lemonnies dans
LA CHASTE SUZANNE
. Une oeuvre remerquable..
, Entrées: Gdes 28, 80, 1,00













Laver vos cheveux réguifbrement; mas
sem chaque jour votre cuir chevely
et journoement le TRICOPHERO Syl

Be BARR , @m le ottant sur le cur
chevelu aver Voxteémité dea d
de tre cux racines des





odin
eves








SADRESSER AU:
BUREAU DE LUSINE A smZOTOR

TELEPHONE: 2477,
BOME POSTALE: A .. 158,



‘gemble dteblir que si le mot | ter de front sons le faire @x| 4 8 heures de jo meximum de bénéfice de cette 5
agoujaieries vous choque étean | prés. Vous vous contente ef dee lan oe merveillewe lotion cetpiileive. Puls, — PLANTEURS VISITEZ LUSINE: A BLOTON.
gemant, Yocta en queation, | elfet, d'aiiirmer qu'on peut ox t Flylr sex vos cheveux et vous sere, enchian now
go'll détinit & la perfection, ne | primer son opi En 2ome partie: thew dee nee et du. cheme ae
je fait pos. | nion, epourvu quon reste dans | Bold Lugosi dang Désormeis, vous n’aver rien & envier A V ,
Mais le clou de Valfolne, | le cadre des Idéra qui na sont | LB RETOUR DU VAMPIRE sur étoiles de I'écrah, pour gut le cheve-

ces! que pour yous tirer

be meuvet’s pas, vous présen-

de!



pos subversiveds, ot oacl ge
laisse pos de m'Inquidter, cat



» Un grand Him Columbia...
Entrées: 25, 50 9t 1. gde












hore ast un factour
Suivez leur oxomple at



at



call ao tous
































































' iN

lez & vos lect=urs ce texto Gr fe ne sais pas cusai bien qua) | | oem ent cue le TRIGOPRERSUS BE GARRY f | qe vent we reoerelr un gaz Cesortinent a viet de
brosadabrant, qui n'est pas & | vous ce que parler veut dire. Joudi a Shres i aat incomparable pour ie soln des che {| Produits de Peinture éabriqués par Je STANDARE Path a
brit en frengals af en créole, | Pour Yingtant, je vous eereta.; En léve partie: | / 9088. WORKS et LA AMERICAN MARIETTA Co, s

our une critique de YExpos'. | infiziment obligé de donner | GALLO BABBO: 2 8 Smgmentes la beauts of Jo charme de Pointure: &. Phuile be-Su. ‘a
pe WES du Centre d’/An, ef | publicité & cette lettre dans tou En ame partie: yore chevelure en employant le bellient Semi sae: afpente périeure-Intérieur et Extdrieur
vous nous reprochez, & Albert | ts sc teneur, avec 64 sans | Ginette Leciere dans TRICOPHEROUS de Barry Peinture & Yhuilo en péie, Ferblance de 20 tbs Pain:
Mangonés et & moi, de n’avoir | «chapeau (attention pas. ce LA FEMME BU BOULANGER et ioutes les couleurs, Bem Peiniure
pos discuté lea prétendues | pon, nous dit le proverbe}, car |.» Une xéalleation inoublic- DON N, MOBR, Dintribatenr Marine. se pour tmeubles, Parque, Autos, Cems
idées qu: son cuteur y cnmalt | la quration. que je vous pose | le de Pagnel, * Jones pal, Vernis gout per vs 08, & ions, Marine.
®mises. Misia, cher Monsieur | est d: premidre . importance | Entrée: 25, 50, 1.00 ‘ade Whis tele... ‘quita-— Orange Shellat






















_ Chauvet, elles doivent so al ( pour la discussion, et elle pout | 4-9 hres
inet blon eu-deld de l'absurde, | dtre, qul salt. amotoa d'un dé En Tare pentior
gar fai rely plusieurs fois te, bat sendy, veedment Ubre on) acruatrres
seopies Ca volre ahurlasunt cal | Hdrement aftnehi, de “loule ge game parte
ichewateus, je Vat mime él trainte, Warner Buster ot agi Berg
noe, et jo ne les a! pas FOU) Dons Yempolr que vous vou | Nam dems
“08 Teepe ue Pe eT EAMILLE STODDARD /
4 b gaertde ea rez blen
Votre enlendement sagce sneore une fla 46 votre atolé |. Ua grand lm parlant
ft fons doute M6 plus heu-| ooo. jo wong prio dagréer, | réngals de la Columbia.
a= que le mien. Av aont cher Monabrde Ghauvet, Yagau | Sntrées, 1.00 at 2.00
4a Libre Disenssion, dont
: atte de més sentiments. oe
PEO xh R :
Oocasion

_ Groans Mating Spex Vernish, Waterproof Spar Varnish
Alminhun préparé, Aluminiuin réaiatant & ie. oh chaleur, Pols
jute Asphalt noir
: Pointe rouge ot veri Pour tite, Pointe Red bead se
Mintuna, Pelnt Remover.”
Lo Painture en péte Casein & Yeow chaude, Peinture en poudgs
Costs i ae Intécieur et exidtour
4 etobanthine, Thuile de: Lin eete ot houlllie,
Oa loose rouge, aS
et Plate de Paris, denies, extra
wupérloure.

Mowe sobciel, pans ein (atv blew bt a dha. *
Pout vos tavaux de Pelnture, odresser-vous & Jo MAISON
JULES FARMER od vous sontgarantis soins ¢i promptiude. <

STANDARD VARNISH WORKS ET TOCH BROS, INC.

JULES FARMER

| Optique
de BortatiPrisice -
RUSSO FRERES -

RUE ROUX No, as wh ova



















Lunetia# betogohenx avec vberes noutrea, Croakes;-r isu:
Bal, Tonstex, numbrotés our Fresbyleg ot myopes, Vetta
de rechange: es
Lunettes-0t montures on bcaitte,
Tachings,
Luneties. pour le: aoleil & ote lea prix,
sAyi Gogglen,
Beemches; dais pouz- luneties,
Exéculion dy presctiption.
Bijous: Chaines en or ot en argent, médailles, Boustes






hous morinied partigens lous inode,
wa deux (encore que nove 36-

yons inémédicblement divieds | Philippe THOBY.MARCELIN Réfrigéeat Bloctics et &
P. S. — Joublinis de vous | “Moeine. Eat neut

wor la question de eavolr gH |

toot, pour Yevercer dang tou Voyer Pierre Boucherena Hus
ee rem re'er. de ta'aveir almablax Pavée, Phone 3724

roant eid porml lee. «jeunes 1° :

@ aa piénitude, donnet main x
bre aux di fomcteurs at méme,
eu tieque d’cbalgser jes. jour | genes, clore que fat dik fran
geux ca reng de boltes “aux | chi depuis prée d'un an le cap
jottres cnonymes, & cowela |» lo-quoroniaine {ah jo te. me
aid teeent Weherient leur | komps, quond. je auis nd, vous
nom), je vous prie de traduke | Portes. encore des palettes

gag widest an langage clalz, | courte): Sane doute lepoe

a pe pulaes lee conrnt | eee - yous aura tempé, car!

‘i oe vous




Vartes of ihiontaree de






Luneties type]








‘aonmneoee:

bien. conservé, malgré lea acu
tle «d'une vie én tut lempa au
gathe ot molhourouger. Mats
je tule comme yous, to n'ai

pa fe concen cachet
2, eM






Zones, pant vag! PA adil isla ic matte

Pocettgg 6


‘ase lanaaEB kA wR tment HE









ford.



yon & Ecole Normale d'lnsti jeg populations de VHe impa











eg re
sont invi . . :
. gon au Lycée Peon Direction utrices cura liew le lundi 17 ..Jes scénes les plus cocas- | vide & parer a ces coups du
s sine & 4 du Septiimbre 1945 & 8:00 a. m. | szs.. ef surtout lentrain, io | sort. .
sae parti : i



au local de lEtablissement. { bonne humeur de Mickey Ro La Gonave ast le leu de re


































- de & hres. | a ee | :
wr a se Septembre 1945, ‘ : Linseription est ouverte jus | oney.. * juge de tous les pouvres al |
sb aM Jeront on | qu’ou vendredi 14 Septembre | cnuée Générale Gde 0.30 malingreux que le Gouverns-
: ae & midi i S06 i
es gxureens @ midi. ~ iment précédent y avalt envo-
temps que les nee Les piéces sulvantes doiven! Rex _ ¥és pale méle. Mais les noma
dinaires de Pie Oo. étre préseniées: Vendredi 4 & hres | Ges ne connalssent pas la m
Bs eS emarnt le marine Wey Acts de Naissance kn lare portie: sre.
; Me in :
seine 1945. , | 2 Certificat du dernier dia | «4, P Les molingreux, les picn) |
88 seats curont & prd- . ; thoupome, Artistes, Peintre : . .
Jes candida kissoment fréquenté. ‘En 2ame parti ques, les crabeux y pullulenl. |
- penkt 08 pieces suivanies: Bone Carnct scolaire, ' tino Rossi Vivier Romex fla’y lus de médecin & fa !
° @ oe ' fe y SS), to DGD. | . . :
fe oe extrait de Tacte ae | 4 certificat de santé du S iy, Miche] Simon dans Gonave. Le jeune Dr. Bariol
peleeesnee, DW. dHycien:. NAPLES AU BAISER 1 DEE val y sélouracit n’eat phy ie
i FEL
qe un cortificat do santé Pour tous rense'gnement: _Une veuvre ablou Us purné :
‘quo yn cortifeat de bonne OF dresser & la Directrice de Entrées: 35, 50 ‘et La Gonave, contain
5 VE aent x av i ‘ 5 25, SO et : nt :
dale ds dernier Stablissement recolg Normale . Téléphone: | doutres villes n'a jam
pegaoné. » S hres 1S : . creda d
g-~ le camat scolaire. Soy le ler Septem te lore Partie: eu dl Agnoultiee
ler eho restgats
Portau-Prince, le wen Valeur.
tee 1945. ' Georges Rigaud, Spins, Le pridéme de la Gourve |
pte AVIS Renete Maller dans fevient uli question pa
AVIS i UNE IDYLLE AU CAIRE vest une He prospe
la Direction Générale de Un magnifique Pes it de mutire
Eossignement Urbain avise
VYoadmiss: b



jeg candidate | a
ous Ecoles Profeasionnelles

a. Domicr et de ia Province










at 2e. Parti

18 Septer

(CapHaiten. Gonaives, Jee el,

0
3
, Be
Fon
©
ao
a
oe



Tendredi




















Vnseription sont les suivante
1 ~ Rots de Naissance
y — Carifiest d'Etudes Primo!

Garde d’Honn
& 8 heures de Caracas,

léere parte:





;
38
5 ~ Cert icat de santé delivre Opera de Paris
par je Service National d’dy- | can En ome parte:
gions ETE | amie} Ann Muller dans émangers qui





jcl, Tous

me |



BEVERLY SONNE LE
§

4— Cenificat de bonne 3 u 3 .
Entrées: Gdes 25,

le dernier établs- |





délivré par
sement trécpuenté.
Pour tous rense’gqnern
supplémentalres, s'adresser |
aux Directeurs de ces étobis- |
cements. RHUM RIOBE
Port-au-Prince, le 4 Sept: i 56. RUE COURBE, 56
1948. 4 PORT-AU-PRINCE



Opérations Bancaires
d’apre

és-guerre






Les maisons de lo zi

lernationales bien étab)
cigux dens le condulte




Certficat de Santé
Deux photos
Autorisation dés pargnis

A te atid
Nous colons nos ia Cane didentité.

ie,
blir dés mcintenant ces
Nos succurscles sont
Conada, mais encore ue
nique Centrale, de fAme
;







Porton-Prince, le beg Seplen
au service non seulement cu i bre 1845. wi
beaucoup de pays de PAmé _ ee ne
gq ud, dg Cuba, Porto- ; AVES ec
Meo, Ia République Doriiuicaine et lee Antilles Anglia 3) Pour repondie &ke demon
de dun grand ? jormbre dust

SES,



ars des Autobus de Por



Nous avons des bureaux Londres, New-York et
Poris, et Gsposons de relations bancairts dans tous Prince, Pétion- Vile, ous GV











Yavantage
| qu’& partir du 15 Sepiembr :
4945 etd a wecord avec le Depar |
tement
nede, le vearié special
yourdes « 4
par contre le

lea coine du monds, Por notre entemise, ce service
mondial de benques est.d votre disposition pour faci

ier vos opérations actuciles’ et celles d'aprés-querre.












i



The Royal Bank of Canada

Sociéie Anonyme

or. 05,000,00

at

dates g
PORT-AU-PRINCE:
e de Saint Max

‘ng centimes de
t annulé mais
{ dabonnement 4

ts








oC «
we ¥ETSS
pia Sea Ve



Fonds de Reserve or 20.000.000

| teur bondkelera

ne

‘
|b te de 20%.
i

SUCCURSALE DE PORT-AU-PRINCE
G. H. GORDON, Directeur.







UAN ‘AME NTHE:

Ces carnets d’abonnemen temibre 1945.

| eouvelit Qe émis en favour PORT-DE-PAIX: fe 20 Sop
' aun on plusieurs membr tembre 1945.




t 4 EE mot x
dune méme fumille et soni va Les candidats qui désirer.

lables pour une période maxi
mum de six (6) mois...
Sociéts Hafiienns D’Automo- |
piles, S.A. | mions jusqu’an 18 Septembre
SERVICE AUTOBUS aa Centre d'Apprentiasags
ments | Oe St Mortin du 17 ow 21 Sep
AVIS . | tembre inclusivement
Le Garage Kneer aurait be Las pieces suiventes sont né
goin d'un homme ayant Bon cosectves pour linscription:
res riérences ot oxpérience | 1 ~~ Lace de nalssance.
pour le «Duco» et le «Redressa g Un certificat atlestant les
gor des alles. | études faites.
$ Adresse an Gelrage Kneer | Un certilicat de bonne
~~ Phone — 2294 at 2318. i
Rue Pavée, Port-au-Prince.

devant qvor Hea & Portou-Prin

ou

d

POUR LE FOIE

Universellement connues et qui ont
déja subi Fastion da Temps, car ea
vente depuis 1890
Actucllement offertes e6
+ gnveloppes de 6 pilules:
fa prix de Gide, 0,25 le
sachet

Bzigez ce nouvel emballage de
wont phecmacica

"PETITES PILULES GARTERS
a BOUR ie FOIE 2



i
i



ae ‘@

‘

(4 -— Une photographie qui res
| vera en possession de la Divi





A VENDRE
Occasion Exceptionnelle
Réfigérateurs électrics ot &
kéresine, Eat neuf.
, Voyes Pierre Bouchereau Rue
* Pavée. Phone 3724

sion de \Eneeignement Rural.
Pour tous les autres renaél-
qaementa, sadressar & la See
i Hon dex Siafistiques ot Reche:
ches & Damien ou aux- Inspec
tevrelnstructeurs ‘nléxessds.


































CONCOURS D' ! }
AL ADMISSION | Paramount LA GONAVE A LORDRE Al
“ECOLE: NORMALE, _| DU JO io
DINSTITUTRICES 7 Vendridi a 6 hres ot 815 - |
" : LA SECHETAIRE i Le Gouvertiement de Ta RE:
Lo Direction Générale, de | PRIVEE D'ANDY HARDY publique devant Yappel da |
YEnseig¢nement Urbain porte | (sous titres frem¢ais) | détresse loncé par ia Presse
ia conndissance des intéras | clvec Mickey Rooney. Ka | pour aider la Gonave, q envo
ées que le concows d’admis | thhyn Grayson ‘et Ann Huther | yé des vivre en vue d'aicei
| '

|
|
|






i vigatlon commusciaie est ae-










Does



Cayes) que limscription 5¢ de 7h. ractin. En lare partie: qui garde Port |

fers du 17 au 22 Septembre UM te quront Heu aux siéges J Tout Pur la Femme vents et me

joi de chacun de ces stablis Porhau-Prnce: Ecole Tere | £. game partie . ka

sements de 8 hres. oc... 2 4 en Gullbaud Place de la C2} ucien Boroux dans Bennet et eee :

heures. Les Examens da MESSIEURS LES RONDS }ENVENUE A LA DOCTORA.
. son auront Leu le 24 Sepiem DE CUIR VoL, DETERNOZ

bre 1945 4 7b. 30’. m. Mare) i Un chef doeuvre ng dans nos

les piéces & presenter Pow . CAP HAITIEN: Lycée Pour; sse Victoria
3 la dlrectrice




































ar te recrule |
re seTont orga &
aux Heux

Centre |

je 22 Sep. |

perticlper &@ l'un des concours |

ce doivent sinscrire & Dor |

wep nent le ie ae EE eo, Wilts «im. aac RE nan Aapanitann 8 SE

Block-Notes . _
cess. Aun-Lecteurs..
66 Sata 2)
du “Houvelliste
samt payer le bolts d’allumet

ites vingt cents. HIER APRES-MIDL, AUX ATELIERS DE La guerre n’vst plas qu'un | OU SE FAISAIT Sl AIMABLEMENT ET SI CONPRATERNELLE.
los restric | yyener tp TIRAGE DU «NOUVELLISTE. A LA SUITE D'UNE



Notre confrére «Le Mercu-
7ox gous la rubrique des Allumeties» signéda 4:
obonné folt un cppel & la pres-
a@ quotidienne et hebdamea-
cae pour une levée de vou
chers contre les profitours ici



mauvals souvenix,

ons sur Vimpot ont dispam i
avec ia victoire aliée, la aa | PANNE DE NOTRE GRANDEPRESSE, TOUTE LA PORME
i

DE NOTRE PREMIERE PAGE A CHAVIRE.
{ CE MATIN NOUS AVONS BRECONSTITUE LES COMPOs!
TIONS LINCTYPIQUES.
CETTE FEUILLE VOLANTE
y REPRESENTE NOYTRE EDITION
TEMBRE TOINTE A CELLED HIEN MERCREDI 5

prise, quela motiis uivoct
pour exzpliquer qulune

dalhumettes cotte un tal
apes



ey



Dy
pein?

Depuis dewx






out



DEVIENT NOS PAGES 5 ET 6,
DE JOUR

aricle de prem

Gaver, OF ne Beit aye om t
: Ch FEUBT 2

pu

BEPTEM



span ver

conte wn neil Canny










; tYRR
rgnl co foe fimetions ales pry. i ag
t * aee | Glee OR UME GA CCOR AACA DRADA PA LALLA RLM EER GA: DW AAA GAA,
Rone Goa COMITE DE SELECTION HECEPTION CHEZ LE MIM



ype

THE DE GHANDE-UAETAGHE

bE BOUNSTERS HAITIENS EY MADAME TUBSON ;:
Hicr aor, de f oa 8, aepon-
ove dent a Paimable invitation
sankiqua Manietre Plenipoted
du Hoyaume Uni et de
hormante eponze, Me
Son Exce. @ Prés:








jade

dai

5S,



silent Lescol, ia famule pra:
}

dentella, le Corps Diplomat.

trust entend pro! ‘ .
cue et Consulaire,



los anci







paix reverue. Mini ’
se fagen de gruge | Ministres ¢ VHoui a Londres, lox







gt sont Care
Bhe an i

& yvoulues,

: personnainves du monde pe
dals G une bourse pour

cue, commercial, les hauls fo





























ree detudes avancees deus | ponn de UArminiatration,
by Tr, rth iW, rr. ;
une Universite ou Une Ee iles membres de notre soc ole.
Superic wre des Etets-Uns. ces dames ct des demeine





Ss ektient ru
residence @ Pacot. Une

dag

& leur coquevte





loa |
uvelle fois |

tous
ne
Ligisie, ls charme des x
_Yusson qui se dépenserent on
omabililés de toutes sortes en
ers eux. Boissons de toutes
gate
soul

carn

quiotfrent ¢ Societe A
e jes epoux Tusson qui nous
isent bientot et qui,
nt plus de deux ans
fomatique, por
tact, leur savolr ferlre, or? res
serré davantage les relations

a
Une



Cer

















a



Le montant des bourses va ¢
Quelques-unes |
|

i

fo:
tig beaucoup.







tes les depenses: | entre les deux pays.
on au el retour, COUrS bo ee
niversilé et depes | UN THEATRE EN 9 LUNDIS
dura 5
durant cuelllir les prem eres

les et ! Pour

FELIS

re
necessatres












teeqechlir
idedir a la tes



lessive.





ry oe . 4 .
at et 2 A ton dun jeu de decors +1
JOUISES COUVTENL ifs icus « @ Ia fondation, sur des ba
Mas POS | oratiques, d'une Socidié appe
rs que da jee & travalller, avec le com
le prix des co cours de nos intellectuels, a





voyage Kuh | varganisation ¢t ta dévelop









ceriaines GMCS | rement de notre thédtre local.

que jes cours | an groupe d’acteura bien cor
Dang ce de nus du public donnera, les
est nécessore | dy ler, & et 18 Octobre

ite ait de gucll chain, trois représelitations

yer toutes les quires dep
on couveries por la beur



heétales de gala.
Un appel sera kincé

tr

grond











le cas dun candidat ma | deg Ecoles de formation gece



Py 4 id Tes
de toute facon, est ce! aubtic de la Capitale qui, es:
C4 %, bean dficder! zs ft x.
que ies béndficiaires, ; péreton, ne manquera pas.
la nature ce 14 | comthe toujours, de faire le
disposent personnene | veste d’encouragement.
dane ceriaine vena | ea ot
leurs dépenses person- | autres frais ¢t dépenses. Ces
ef les imprévns. | bourses sont accordees pow
!

2 lol de ka rareté pas, la bodrse ne bul sera accor | ale qui donnest une preparct
i dala house. Que vari) | cée que s'il prend Jengag? | ton prelimingire pour les pro



ment de ne pus amener sa fem

pp fessions, mais pag un entrainc
je et ses enfants il en 4)

|

{

nemem techuique.

fous les candidats doivent
étre de nationallté Hal
i de cn bonne senié, d'une mo
brallté reconnue, avolx la ca
ohS Meljectuelle voulue pow
Ll poursulvre das études aupé
tour s et pouvoly lire, éorize et
porler l Anglais.

Les étadiants qui desirent
sinsere pour ces bourses pow
vont s‘adreaser, & party du 10

éguer pour justifier les prix
entend mointenir onjovr-
ul que dans le monde, le



cux Etats-Unis, & moins de
srouver quill est en mesure de
ore ince personnellement aux
: epenses qu'impliquent le vor;
yage et le séjour de sa famuls
cux Etots-Unis.

Pour que ta candidature d’un
ftadiant pwisse étre prise en.
onsidération, i faut qu‘ poa-
rege



retourne G Ia nor





Trés certainerncnt i
pnité par le commercant
Hssus.

On connait trop la situation
Yhaitien moyen, ua bere
de famille felsent héroique- ; © Be i"
ment face & sea obligations | sade une préparation

Sera

en



dang une Université ou wie

pour que Vadministration ne uM us ue
freine cet esprit de gain de Ecole Supérieure ou Véquiva | Saplembre & Mx. Guy Laforesi,

déléqué & cet effet par le Pre.
aident du Comité de Sélection
ou, en gon absence, & My. Geor
gra Geations. Leur burecu. se
trouve.ow Département de [his
binetion Publique. Lea heures
@inseription gont de 1D heures
& midi. Les inscriptions seron!
formes. le. 20. Octobre 1945 a
midk :
lee candidda dewont subir
un. examen d'Angiaig qui es
Sng-au. 38 Octobre & 10 bet-
yea my ou local do aie
“de Dreit, :

5 Septembre 1345.

Jent de cette préparation. i y
a porlols quelpues rares bour
og accordéts & ceux qui n'ont
A NOS SOURCES pas achevé oftiéreament toute

Nous avons remergaé dots (Jo préparation — qu’ie pow: |
le cour de Damien un aibre | tdlent recevoir dens leurs peys. |
parell & nos mopous, pofirnt mala ces bourses ne couvrent
le nom FICUS, qui dtend | son [400 les cours goulemont ot par
ombre sur une bonde auperit | lols Je logement et Io nouritu
cle. re au plus. Lee étudiants qui
Pourquol Damien ne déve- | veulent ee presenter pour cea
loppe-Ml pas Te fins polir ta | boumes doivent ste en mosw
ysotecton de noe gources ot | 76 de icine face ux frais. de
conte Vérosion. voyage, wax dépense de te
Le ficus 29 développe| cy gement-et de nouritar davant |
grands. soins. co les: grates: vacances: et aun; -

ces authentiques profiteurs..



UN ARBRE NECESSAIRE I





a



etcetera eennencttttes netetnenumnt
































































AFFAIRES: HENRIGUEZ ET CONSORTS ‘ _VOITURE ?
Deux éme Audience Mercredi § Septembre, ,
ire lore. Audience Pages | et 4

nDE CE JOUR JEUDI § SEPTEMBRE.
(Suite de la Page 4)



ating,



‘eden tinaaea





andant supréme allié a ré-
valé qu’avant le 15 Octobre
pres de 7 millions de soldats
nes seront désarmes. i ; : H
mpend ta am . Y ine lecture des minutes de icu ge den avolr ment.
2 prés d- G milllons de scidcts +, ; . : :
“ dience de la voille. Laccusa «On peut écrire co qu’on
jepongis sur le lerritoire de ia Sheet + 3 i + - ‘ et
a wr militaire Kerby felt remar i veut. Je sais moi ce qua Vad
Moétropale. i wv st ine . toes
" » Hee’ + bes . wer qull a été omis dans ce | déposé. J'ai dit que Mr Hen
ble est quill ne peut etre ques FORIOW- Toa été crmoned | < : ‘ : " :
3 . . oe procéy verbal une déclaration (1 ques Vouteur da billet en
on de trates de paix avec | olticiellament que der: thee a fas . : «hk hi te ternal hes5 ine
Meta lout eutent au‘fa a’on | général MacArthur h rincily du temom Léon _dueation pourrait bien se sou) Le témoin Marc Soide est in
» Claia foul Guinan UW ie 2 hora! AAS EBBOT CE yo t 2 :
: couse rneen nits 6te em r hs ae agers red, G saveir que Mr, Alp venir deg termes exacts. Mails | troduil. Agé de 42 ans, domeuw
GO QGOUY OCPOTIETES GI5 | YOR CHPOUBACUCE CHTVOTIC 4 . i
y : : : Hoargue: «mis son verbo | mol, une lecture du 30 secon jicnt ef domicilié a Portan
caveriement des & poine ma tout fuste per Prince.
air Vobjet: los dix... Avewvous comnaissa
Je one Fat pets 2 ‘que to alour Henrkpues distr.
des tracks?
Cost ECOL pxuk co mia ¢

DERMIERE HEURE jis partie orientale de la Cyro-

que qui sera sans doule of

WASHINGTON § Sept.-- le . 4

Secretaire d'Etat James Byrnes | lerte & TEgypte.
a revele aujourd'hui ia iste |
dea ctrocilés incroyables pro-

Ligudience est reprise c: vontra‘re et vole déposition chéxe, nous autres, Nous déf
lnatin & onze heures moins 17 du jour diffare de calle que ;tendovs la société.
pminutes. Le griffier Five dou vous avez faite, Et vous ice Le tibunal décide de poser
la question des projets de vio-
jence d‘Henricuez.
Le temoin répond: «Non, Hen
xiquez ne m’a jamais oritrets-
nu de tal projet.













Lintetude brite: en



Nouvelles Covanacves | = ‘Eeibunel Militaire j COMMENT EST vorRe
|



eC

2












Lquees par les japoncis sur les

jer de guerre et inter ie plus wile pos

(coos net













prouatations furont adr
ou Gouvervemest fapor
sor fontemise de ia Suisse,
sto daa auocilen a @le b hue
pacited |












pear lea 5 gran G BETA gon queer génerd






















ce BOEV ES









ela ne




se Cle








eieul rocemment
yous entreienait














Agent p60
bonig FE
Hantingto

i SUMONIZ MAINTIENT LA.
| AEAUTE DE VOTRE vorruny

iramsd comedy
bale de To

oeras du



ronseanee, fen ak até infore
pa ia Police.
Recait c vetre cou

relations ef actives po





| Missour\ deme
ble.
NEW YORK Un porte por

duo qgaapier génerc
ORIG
révelé cet ap











PCtROULO bd FOU,





5 qu vec
june menilesiahon?
Non,

Ei son journal «Le














éclaté contre
yo au Corée au om “midi
VAott dernier ci | respondanis de guerre a
00 cprizonnieds po

a iepo-













‘celery q<™uill devait distributer?










ln + 816 mis en bers Non.
Cues Gt Bt TS AL rie, noe . 1 “ : .
° ° “ Etiezvous & la Cham: ‘Hets dév
lie jour du vole de la Charlie? “cu solen













DERNIERE MINUTE

iptroduit le



regime . Cul, fad vu Alphonse 1: Server w




Jean Roume nord



Je mdinfiens navay
(Tw nous és connaissance de
ler. que ce soit concernant Al
(se Henriquez. Au Bureau
Recherches Cr Hes, i me

sm retour, lu) @
ames den par.






i at belle.
















| SERVEZ VOUS DE SIMONZ
ET GARDEZ VOTRE Vortunr













cus atl parle des tracts






























Let cd clandest'n? BRILLANTE

: certainement + aie communique un fact qu 5
i Vous a tetell rié des Gu avo trouve Sur

les co-accusés ‘ies Rey? bureau. C'est emange, je

t

La défense s'oppose & cote POS VU, a ne Vai pas iu.

xy Louls Delay di
w eyo vu chez yor
-- Un tout petit fait ec






POUR i
APRES
COMM
LOTIOR
i de Me Kerby! M % DESODOR
géveloppant sa these de
«Crest par lai.
quion renverse ‘
. Cleat le pro-
elé de Yacte Vaccvsc-
reprocne @ accuse
exciter Je pru-
Com
s empécher en tou
Lie temoin de repo
rmes précis



































texte des impre
comer, et folre la
2 des épreuves. Je ne s
Yun quelconque

a déposé tact

ma table de wavall, sons oc |
ceptation de ma part.

~~ Laceusé Henriques sa i “al pe yuk ex}
passer parfols en vote bu- | is 5 “ CELEBR

Ses activités ’ ET SOY!
ralistiques en faisaient PAL aT
| otis iq salle.C’est cément un client! — ES y
e) Cau le col WOE HL &














i
i












Vente GUux

cbornbe».

i aud-ence














33 ans succéde |
u sémoin Mare Se} de renvoys

Le dimanche qui « preceaé :
son arrestation, Heariqu
venu chez mol TD m'a
tente facis pour éfe di
| bués. Je les ai tout simplem.:
brulés si t6t quill fut parti

os _ Pourquoi wvez-vous ag!
ainsi?
| ~~ Je pense que ce n'est pos i
jun mode d'action politique ef |






> regret que l'accusa-
re veut quand mé.
der pay des personna
























remplissent







































u
oH entrée ¢ (ED ‘ profession | tcace, ' wacts. E
Meet > MONT A i mouverne je hu : ‘ > oy,
an elfectif, de STRE U CONGRES slats, E te us . -—- Vous atil parlé de son | d’adhérenis pos
yo i mes nia mal oe AMIE : | GONGTS. Lqutre Le tibunal passe G& huis | ab Hevant petraitre? | nilestation. Je
et soldats. . : B ongres a it peu aprds, Ala | — Oui, un mois avant son | sil



rise, le Capitaine Kerby fait | wrestatlon.
; ° cote déclaration» au seull des ~~ Vous avaitil fait pert de |
long message au Co pose cu temoin ia question su: ébats, & Ia suite de Pinciden! | ses activités poli ques, ce 4

u - | toton se passercit

_WASHINGTON, Le Prés: _ Agronomes
: |
|
4 cmércain sur les mesu. | 5¢ d?s conselle G tous les Agro | vante «Pulpque. le congrés | de tout & Vheure, je déclare | qu ‘Ni comptait faire pour ré
jeer ses veilleités? dent
i
i

@ adressé qujour









Kermizan




















a demar





6 & prendre pour faciliter ia TOmes en leur disant de mit eat depuis longtemps a sil crrive parfois & laecusa-

oconversation dB Etats-Unis te en avant leurs conncissan. e et que “accuse avail pu ‘eur d’étre violent, je n’entre- En dehors des tacts, 2) Je veux, mo di}

véconomie de paix et pour | C@S personnelles ¢t de dévelop Pere t. clest donc pour une GU - tens cucune animesité contre | m'avait parlé de le poration | Henriquez, feire rentrer 18
cu rétablissement du | Pe leurs initiatives privées, | ‘te fin que vous lui avez don on: que ce soit, Vous défen | prochaine de son journal. Je / ccues doe

500 millions de gotiars
divers offices civis de



Q

per








t re. ove: 4 : te
1s Quen®. 5 i “ota , : hertés démocrati
LONDRES.- Les milieux com . monde, Le Président a recom: | sons trop s'attarder aux instruc | 26 cet argent. Quelle est- jez une cause qui vous est | lui représentais que ¢’éteit dan |

mandé notamment que lacie | 7088 ecrites, | Le témoin répond par une s

és ry £0 leg Ye

vee eo See eiiams dens Yop. de Johnson interdisant que des | Ce sont des consells és ris | Question «Si vous éttez G ma i
pu seaericain lorsque } les minis | Fréte solent faite cuz nations gues et surtout tres dangeroux, place, vous sorter vous: posé
tree des affaires étrangéres se | qui nont pas acquitte leure det (ae ont ete donnés en Neu at 1 c2tle question?» Le Tribunc}
séunizont en conférence pour | ts, soit rappelé; le Président « ; Piace dur Plan d’Action Agri | tai _iappelie quill n oe pas le
iscuter du plan d’internatina i présenté un vaste programme | oC que son attend fait du Mi- | droit de ré ndre por la forme
mstre, nterogative et i continue sa

*eation de Teste quion pro: ¢® baveux publics hotamment fede enue 3
une allocation de 25 millions | _ deposition comme sult «J‘ast!-











Oe







‘avec



}

jetto de faire servir de port le, i : een anne
bre. La question de Trieste sem | de dollars pour continuer [so | ‘COMMUNIQUE me que Mr. Henriquez, mon és sais linet
ble ote ‘an des principaux pro construction de la grande rou. | Le Secrétatrerie dEiat du «imi avait le droit de solliciter
OH r ESTAR ® : : " * - i =

to inter-cméricaine a& wavers | Commxrce et de [Economie de mon amité n'importe quel dev





A tous i Sibo:



bigmes qui iIntéressera.je tab}
té de paix avec Vitalie. VAmérique Cantrale dang la

Hoge peut oussi que le tal direction du caval zone. Le Pré
‘ : yeti Sen ‘ 4
% de palx avec ITtalie fuss sident m recommandé aussi la

Nationale informe Masieurs ,le valeur. Aprés une lecture
iles Importeteurs que le Kaki | hatve du billet écrit au ora.
ijeune eat considdré comme (yon, vu qu’au moines trent

'
}
i
surgi ia délicwte question de | construction de 3000 nouvenus | produit de pramidre nécesaité. | client miattendaient au ddpot

rgi cs és René T, Auguste, je lui fs a

i
Yavenir des anciennes colo | camps daviation. | Te sont donc invités & sou

nies waliennes. Leg observa. | YOKOHAMA... Ub a 616 con | mettre au Départemer i tea do. | voir la valeur, fo déchirai le
lows quatifiés déclaront que Brmé offisielloment que Je gé- | cuments necaascires & la fixe | billet at allai vaquer & mes oc
la Cranre-Bretagne ne désire | véral Mac-Arthur arrivera de- | hon da prix de vente de cet | | “apations.

avon ducan teritoive italien, U | main aprésmidi @ Tokio. En | article. Accusteur Militaire ra-
cst probable que le «Trasiees | méme tempa un porte parcle | Portau-Prace, le 6 Septembre [ent a dor cheerge: ‘«ct la Police,
hip» soit proposé excepté pour | du quiniler général du com: | 1945, oo, jPageusd pourtant soutenu le |








‘ae we MT eS

ger.
(MENT EST vorR,
DITURE 2
es,

revente, comme & Vusage, i-n'y a pas”
machinal de-Vachange d'argent
‘usager a Vassurchce que Lin Br dilures
‘BLEU MONITOR oat un produit de con. Sur les peiites brolures
ae on dehaudures, appl
EU MONITOR donne le plus inal de Bes
& la leasive. Ine tache pos Je linge Vaseline’, Elle est
gone je covper. Ine se désagrage’ pas. Tl pure, et soulage
raplderaent. Re«
chercher Ja mar-
qus “Vaseline” aur
Biv pot ou le tube,

Pota 192, Toa, 250
Taher se + He

j





















AA inna Swaine se



























ge ili S domicile, esaayen: aussi CARE.
Si vowe linge ne dure pas suffsamment
ie ja qacilé indigo willed,

GIOR ot CABEZA: DE INDIO sont la réaultan
tommmertiae et do bonne régutation de

STANDARD ULTRAMARINE , Al
GOMPANY h- _ foe Por NORSE
pout Halll et les Anililes | DON N, MOHR, Diotibuieay

- FENELON, Portauw-Prince Gaiti W, LL)
_ Bongos West Virginia, UBA) |








“DE VOTRE Vorrur

tre volure est silecg

trenton







: i i
ide brillant, donneg ig spe np ss te ttt iia sind REMERCIEMENTS i
ament de luxe, de beg LA GUERRE.. Mr «t Mimo Ducis Delionue,
Simoniz Kleener § “Dee Vve. Eugane Lafoniant, M
: LA HAUSSE DES PRIXT?? ye oman, Mme.

Votre voltue teprap

Luméng Mortont, Mme. Osiag
1 Bclat original at Rew

ia Eteune, Vve Miaheau Joseph,

:
era protégée contre ley b ’ . " | lr. Léon, Ladovie et Rod
évastateurs de la ply's, se Bar ancourt : mo et vemore! enh i. °
( i
i

















il et de a poussiby, : aincd: mi lous ceux gui sear
vous de Simonia : soar 1A QUALITE: EST | INCHANGEE ont 16 de Ia sympat
vote voiture luxusigi FY LES PRIX SONT LES MEMES. bad de la mort de lear
TOQTE t
ZVOUS DE SIMONE ee Stee DANIELLA DEMENNE |
ADEZ VOTRE VomTuR: U DE DE FLu BRILLANTE A et les prient de



MURRAY & LANMAN'S ; 2





leur profonde grotlbs




























t
: a]
“4 es fey x ‘ a4 % oa

TL pensalt & ce moze LOTION teats ALP LUS DE : 4 ‘ an
‘la in de la guerre, 3.” : lo Bl Aodt 14s
via Charte, ib y owl |
: @re de berié. i
evous gull avalt cor. : U; SAGES «a Revolution en face ;
ocet avant mémie dee J POUR LE BRIN Chambre No. 11 i
_ APRES LA DOUCHE en tas de!

on. je Vignore. _ COMME ASTRINGEN!

ws & celte a |
;

ommisscive Kemer LOTION POUR LA FEAD es
vous quill siolt question PESODORISANT PER Corte

Tommission Internotio _ COMME PARFUM

var la saisine dejo Ry cEmere PU -BOURDOR

8? UB BAPRAICHIA LES CH AMBRES

Wal pas connalssane cpeulager lea mucx de Bites, migraines et étour
it les morsures ‘Vinsectes, pour les /;

ire réaction davani pou.dos thumes de verveau of pour

» conception chez net







| pense ou eral TG BBRE DEPULS 1806

. cevedtl je doit? YEZ UNE ROUTEILLE
principe, oul A? SOYEZ CONVAINCHU °

usile est wore opinisa an VENTE PARTOUT

vitation d'Henriquez.¢ .
don étrangére? . aon B. BOER, Dinpributens.

ne suis pas juge res at |
cui que te ait ste aussi les clacksons. |
: 8s sei Grond'Rus No, 944,

tad : Ads
mus cL clié des. noms, og ts
ude ses activités pal Salse ar eille | Bn face de Zéphirin,
5 Tel, Q367. 9 «
















du co-cccuse Rey?





H, Tow.

@ saver-yous de li ne |
on projetée? de ris 0
mriques mi‘a dit qi :

otganiser une monies
acifigus dle Chambis,

{
pened:




Reconnue comme un grand puri







we

_ sade a
“us ees Ue coe on | ‘ Le Gr ethre én Haiti

a VO Cent : “
Tel est lavis de.tous cous | &: aus .
al s‘bobilleat au ‘sBazar Po. | Lea yecherches au le py | gnitiques doanée par le pra

_Jslens qui vient de recevolr. “thre entreprises on Haill sous | tire du Morne des Commiss

4 CVintention de aes” aimables Fintelligents direction du Chet es avec 181 de pyléth: ag:

clanté de magnitiques tistwe | de la Section d’Hortcultura de | De ce fait, Nntérét pour le pyre

‘anglais’ de. toute nucnes. Demon, Mi. Alix Loige, com | tie @Hold «’eat dev loppé de

Avan, MM» lee: Blogante: percent an feeder” 1942, gré- | plus on plus- dans lea milieus

WON 6. Ls d6 sents invites lake une vlsi-) ‘ea. la générositéds son pro | étrangera jusqu’é nécessitar io

a au Base Parisien de Mme fegseur de citi culture & l'Unt plusieurs fols, le déplacement

Avis | t 3 Gather, fue. du. Magasin | versie de Californie, Mr. Hodg | dexperia amikicaips varius

vis. Important | ie rec, os Yaccuell fe plua yon quien fin de compte lal spécialement pour étudier Je4

Reppules-vous: que pour ga cordial leur eat réservd. fit parvenly 1 ive “de semen. posalbiliéa dlexplolution sr

Pe les 50.000: goundes de ee ten, aprds do. voines tonic gydnde échelle de cetie nou
feat * de VEtat Haiti, ‘ vos Wen obtenir des autres sia bred culture,

ooo wea vere “ " tions Amétoaines, Got sa | Copandant, pour renidie pi.
wows Pods Beall Mm 7 riences furent envoyéos & le ' complétes con notea UE honviant
lo M. Deade Station Expérimentale du Mor | 'y fale figurer“ bravemedi

ison? Cal, demandes vores bi Etablissoment a Enseigne
: i ; ne des Conuminsalies, qua di Quelques conadéraiions acre:
jet & Poul Emile M. Deadunes. i ment Promaire of Secondaire Hoedlt & ce moment 1a, Mr, | Nomigiies sur cette ‘culture:

456, Bue du Gantre, Molson , Proparctions apéciales au Certifi | [i | Rersoust, ° Bites furent seméas Le pyrtthre. ot une pi!




























GOLLEGE
COLZTRT BONHOMME
















‘umsek. Set Biden aux iar simple | & la volde eur plonches, in | xérophylle, deat & dire doa
am Meee BES GH RSSCH'SD | sodea contommémont aux instruc mata seca, Bot cle de aul
VCE ‘i binernde 3 bites pe
TREPROCH ARLE La Section Enlanting ot YEn rene 8 cn Ghat de” pomnible pauitire tht

Assortment Incomparable, seignement des jounss [illea lq Stetion @Horticidture, La due pourta qua lee conditic:

; : Germination at a 4i¢ eacellen Dblelogiques qui lul aon
Provintons _Simettateee a oe “ fonudle de Mads ; te da Yordra de os. Lae rep! nates solint srempliaa.
° : quage dea plontules ae {it deux pie onnem! eat Vhumidité
VAN AMERICAN BAZAR tours Ma et Mme Colbert Son role plus’ tard st Jew tans gnante. Crow la culms *%
Angle des Rues Pave = | comme, , | plantation on plein chenps iéglona altitude, car plus
ot du Conte fF oe Place, Louver mols aprés, La végétation \wélbve de houtes altitudes
Voone 1308 toy ARG NO, 2a, 'so montra bonne et ne révdla © plas la qualité du pyrdthrg a'e
‘é aucun moment de la ctolg méllore, phis sc longdvité sai
sunce ds plents, des aldaas grande (5 & 7 ans), plus son fort
ide maladie, Le 20 Mara - 1943 demant augments, C'est ung
fo floralaon Sooasnancart (Zome | ‘planta qui a beaucoup de told
_ chnee qui suit lo planurtion). tance pour la edcheresse, e¢-
La FORMULE Le champs comptait “12.999 pendant ella requiect de bom
plants répartis sur 5.750 m2. nes applications d'eau aux dpe

y @
D’A CHER free sco ior cobn st gence iy
SECRETE

demétre moyen dex ples }an! qu'un sol top lourd sont

| digit dé 10 pouces alors quiauz 4 éviter. La plante se propu
ls Ui ne dépassait pag 2 , 9 an popinidra par somla, sur
spreduit la







a | plates-bar rdea. Quand le aul

Pest bien prépard, le semis #4
ie cousagoenpettves ioe pe on fait & Je Obs pus racouvert
Gone pour cette nouvelle cults lune couche de terra. da Ig 2

2 oma, La pépinibre doit dire
19 dont la valeur économiqne maintenue fumide par des on



os falaait pol 5
wn lame de rasoir (los 105 2s seve Tox. onagen figuniy au but
, * | de plus en plus sepacts ou fur
d'aucune Gpoque Mr. Alix Lange, les oxpérion. | let mesure de la levée dss

ves coniinusrent Un projet |

i
| pour ute vaste pépiniéra fut - ; j
| env: gé afin den permetire | /u# apres le amis. Le repi

igit 2 mole apres le se

vestengion & waver las | quage se P

[nle, tondie: qu'était bgalement | | mi ow tout au moins quand iss

| prévue lo oréction de parcelles | | planies ont 6 & 7 fouilles, et

urpétimentales & dilférentes < ene tation a e ae

iitudes; non seulement dang | 72°P* prea; .
: j tance de plantation est de $0

jes environa de la’ Savanne |

| Zombi,. mais dans dautres 16 | CMS £0 lous gens, co qui par

; i twet Vobtentr 40.000 plants &
| qiona. fOriani, Beguin, Poure! | | She, Avec un pareil espace

ne, Platons, etc): alin de com | | ment sur la base da Vobacres
Barer los résultats obienus, ton. de la croissance et de Ia
La culture du pyrethre, gra | | Horcigon du pytéthre cu Mor
ce & la prévoyance ot aux cf je des. Commisseizes (8... mi
Llorts pereédvéranta de Damien, | Hons de fleure a hed, le ran
etait délinitivement lancée an | cement d'un ha. ne seta. pow
EN VENTE PARTOUT g. 0.20 le Paquet de 5 Iomes Haiti, Des ee avantageu- moins ds 1.500 livres, ca. qui
sea. étglent déjé produltes par ‘représente on prix de 32 ole
DON N. MOHR.: Dietributeur des Maisons Acériccines qui , or la livre, G 1.850 de prof
ne perdaient pag de vue ces. brut, . Or une. plantation de
travaux Des enyola d'échan | | pyréthre ne doit pas codter -
tllon furent felts d plusieurs Is plus de G, 800, & Pha,
horatoies des BU. on vue / Limportonce de ia” culture
dune -détrmination du pour du Byréihre pour. Halt: dent
cemage de “pyretheina des non seulement dang le -folt

amnloyée exclusivement pour les | feuns plants qui g Neu 12 & 15




















BORD ULTRA TRANCHANT...
LA PEAU- EST PLUS DOUCE...
LA LAME DURE plus LONGTEMPS



























Nettendez pas... Eisoyor STAB cojontdhad








































wion de to yA scstege du song, a éctable du " . leurs... Lea demiéres andly) qu'alle: représente une source

rarlement, de lx Che § epmation Srigin 2 ety \ rees falter cette année encore | apprécioble de revenus pour
‘ ‘ : De. Bristol ot sert pour: “ eee TOU: ‘RHUMES, © 2RONCHITES, ENR. ; :

uFrancisco. ne : a: ASFECTIONS ET MALADIES pu SARG i / a INFLUENZ a, AFFECT! ONS DES POL MONS ont détiniivement conaacré lo |e payacn qu d'un he. peut € *

it sort depuis ie ® et pour celles prov. g oni CS supériorité: du pyretre d'Halt! er 200 & 800 dollara de profit

x personnellemen! : - LUSAGE by Megoune sur toutes lea cutres, Car { brut ot cect pour une période










voulat rénniz le p eg DU PER. DE LA Guinn Et
mts possible & la
on. Jo hu. demam

‘a pas a6 “ing a > : 6 Noe
t que le tract wa ea 28, Daplli oe
subversit conte J : i" o Rlocioas Pe eeanente
Eo et que la ma rat na. a foie qui mpg oem

> pdasercit sans. 2 Sed Teves SS Be AUTRES,

: t éte

xm a sl eer
22, icire renler a mpindre particule de a
émocratiques: da! b ‘fnce wee on aucune aubsiance

ig paitiente. : fie, | Véu@neuse, 1 eet paricitement inolian-
rolltque fGecces| “ait et pout atre Siieiniats tux person
te : ; «ee qui ont besoin d'un bon remade
purllicoteur ai fortiticnt sans ae} e

mal.
PILLULES VEGETALES we

“BRISTOL”

tfiand.on pense que le % |e | de 8 & 7 cua, mals encore glia”
viup glevé jamais atieint par | penne! d'oxplolier leg terres

; tea. {Ki 1.9) 10 le
We acs oe FL clan | eerie aan
oe vant les résultata vraiment mo de 4000 & 5000 peda ee
d‘ai F ? 1A momce
aimer ma remme Semences

187. . Grand Bee.
d'Olignons Fe sapapaag! Po
( Pile trouve toulours des moyens dete tondro hew YELLOW. BERMUDA. Un Rhom sone patel,
‘eex et da me tenis an bonne senth. ches BAILEY : sOUs LES PARFUMS
Avec le Iott KLM par exomple elle me fait bolre da | 454, Rue Magasin de I'Rtat Tous lea sitops, :
“ganiags de lait et Jo le bole avec plaiain Jame sens | téléphone 2163, Ving blanc et rouge, Madire
mieux, plus’ énergique, ‘plus vil, Bon aréme Bnet bala "1 Grime pour le viscgs,
yous fait chaque fola vider le verre ak dacslire A AVENDRE Poudre de rig,
ponte. oe Vous wouveres deux bonnes | = Vaseline, fxcleur of telstra 2
2 "| machines @ coudre, & cchetwwr! moire pour Cheveuz,
pega Sadresaer | —~
3 Colcau Potitfour, No. Mec be eng
“Dectea New ‘| Machine &



<




9 ED

“jp le # ROUVELLISTES













tod afte 4 Suited
neat Wous wrone, dana de pré- |
, | cédents articulets, démontré ja |







jugoment des inculpés. A ia | bres. J'uvais retenu qa‘ céld boosnite & Sousi .
question précize de \Accusa- brait Vexcellonce de cet instru |r dnoire Se oom feat a'Praes Au cours d'uy Blog
terni@re Meure tabrication des bombes ciom, ; LONDRES.- Un journalist | ur Militaize, al un queicen- | mort, son papier se terminant on Le Bes i” Forét des Ping, | lea
Wee BOUL arrives au japon amdricuin qui a visité Hiroshi que des accuses avail dé mo | Ff unaires. eo gen senaes -. | eacteurs ng par
et Us sent légion -- ont parta Pe gi

LONDRES 5 5 Sept. ~ le Pra pour étadier les offeta de Yu-! , fag annonce que ka ville a com ' te de récumtion contre ia for
soier Ministre dans aon dis. sagé de ces bombes. | pletement digparu ef que jes dé | mation ou tel membre, — Al
cours rad.oditusd au Peupe yARIS § Sept Le Quaid’ Cr gate som plus considérables - phonse Herriquez d'une voix
Anglais a dit que lea causes ” nay « officiellement notifie & | qu’on ue le peneait,
de six années de guerre de i Esncgne de retirer ae trou:

Gherchil, Truman, Staline, |
Yincling? & crote que le Gow.)
vernement ne g:tait pas hos
tle a la maniestation, Je crus
devolr pourtant ful demander |



her de regretiar a

ge note avin. a
a planches oa by

; |
leg pétity intéressés, ceux beams protit POUT ory
qui wont pas eu lu faveur dul vid ei provenant
basard ou de la chance. vivent hoe “oe
' if

pot des «vives Room velit, j
i



netie répond: aucune, Ten
iea de mime des cules cour





trols
onjours dans la perpiexiie. ln


































meurent dons le manque de! . oe ft Lo
tem eve & vie da a Jes pea de ranger Derniére nute | cusés. Le Major Paul Maglo) | sos pensalt que sa démax- se demandent avec ° par ac Shade guy ty
atm. $e ve Gov a J ? § “ sy . ’ : 3 cndsn ral te alu
“ bane ha Me PS WASHINGTON Sept— he i 5 SEPTEMBRE A 3 Hres. P.M, "2 souligne qu’'H ne sera tolé | che étcit imprudente, il me 14 2 a seen ye plus de 9g,
qeond A envohit 1c Manchou , Préadent Truman termine Tima « OOM Je aucun ecart de langage. ponait avoir pra toutes les *Que deviendrons-nous?> | ets do pines
, 183% f eh : : . ; Oe ° . Nous cvons gencongé 1 : ;
ne en 1991, oe sonant mossege qui doit a) New YORK... Le muinisue ’ Rien gue jes faite # reppot- | srecautions, H étent en commu | Nous swene gence! fe Fan | 8 ont en '
ATH 5 Sep. —- Le Ge & ture de Gow | ce atten wan ao 6 Lt : oe "i deux: tate, il nous a confesns | :
Mi i dresser Vouverture On oteures evangér.s, Mame ient & la coupe. cation avec les Légations. Le | ‘ EI cron amt hte
per pON.CCkD NUT ay t ‘ ai ‘ 1 ' 1 . fea aluuton. -Esbce poss ,
neral Amescain Mea 3 ay Y gras sur le retour de ia Pax. _— AjBa G conte te Me Pagal a la parole. Uo denane féiais ooeups & ca isa eliuat or : Estco possiile, o ’ pour amps
gt £ % i Pp ran ler. PRCT : re ~ ~ sopuees * "tous Ge Volgondon dn. ;
SAE GeO Ch Par OwiGh aNey WASHINGTON 5 Sept HN gona avec VEmpereur iron ser guivi de Mes Emmanuel. jiner an de moa exten < (bews Ghal, Wolandeuner do | combenment,
} atyt le armanice of : hehe) Ht . : r i o : . sa Ahides? .
Le bui de ia prewence 2 CO eet bul ge: ie Général Basen prooublement a ; Couviw, Martial Célostin. Lg lesconts quand mon tls ab 8, mes btudes? le

po oa Athe:es apres us BOUVET



genera. Amer














wer remplacera le Gener os woe an ra tare, jg Commis (nd wint me due que Here qu x
an ime donnent la me demandat au salon. C46
Ce prélimingirg vil :
Mowe Arthur. divsn x la physionome des






comme Chef dfict boyrence hurtin? COR Cad ler
et que im So ortiaas nels jour avec je Oomeral
de ia Guerre, Sturman



uvoug fdelome








OR mabanbate
2 Bol Ay %



tah powr ane claire de i+
@o& Gers, Ayunt nie mime



vite ie) les propos



cundiien typed. De






"2 ann ta 3) Sontem § , 5 DOE © ‘i
aps 2 78 ane le 2) Septem _ | Baki ics radio de Paris (i deux mochiues, jo ive : CORY Sea marnen plod
} ioe ; . 3 syruitiens lw : :
te , OTe Bs rebrars, a Gin @ Co HiGhLp sue Prez you une fousse qualdication Guo: jg Ttiver 6 pes 5 | : _ a ? .
& tua, © seiniére Ole } 5 B Gy ‘ af : ; ; ’ . | ; pe endeudiéa
4 p 7 LONDRES & Sept. La Re » [Asvas @ ble questic oéelt feprocns CAR GCCUSHH IGA bt gibmus











Seuls la DG BE a est ap
uke ce probiens
vt Cen ext



heter ou
+ Gaminbe ool
e proposa dai
. Je y we pas :

sagme que les fay relevde de
leur change sont vrais. Lac
le dillé
cipparente Rout que
é Pag do?










oradlera, 16 5 wAlbanie réclame quiure
v



~. Mission Albanaise cille & Lon
Des Cory jog presenter a lo Conlérence de
des cing Minietres, lee séecla cua Gec
wixtons de 1 Albame CONUS oe Bor, on

PAO ih

pum prét 7



inter






troid gilence dea Di











eect







le wavon Jdtahe. wy * | widustyejg Guemands “c 3 , Me. Rigel it des < 7 srt :
sR GVORE Dus } | PARIS $ Svpt-~ Les Boreee oo, premibres angges du regi ions écxtlea prises conjo e ‘den Gia
& 3 dialaiwe @

ud ce
INGTON 5

Cderemy at a
White &
1 Bolt alent




tes ot Communistes gignent



ira Ge Vichy. Legchel cu gow
ge setheimea panggle aurait “de.
: 12 que le venlg de ‘
eié faite avee :9 Go- rnlliialreg nt de tous Jes mem: ja situation epécicie du pays le proregey et me protiger mo!
a an quene, 6% view eat subor
ee ala durée de i

avec gen conkere
Cauvin, x




5 UX Exame 1g de la Ses



















‘ Gouwlle <1 gon








C® SOIR, A LAH. Has.
La divecton dt la HH. 258
regu de nombreux appela te -







eacton a ée de nies, poke








1 résarvig 4
t rés-ryle ¢







“<9, ke paix revenue det
decret en gu
Fexception ae





Slag. on



















re sm Pegi Harbor a ee gy
de ats pouvoxs @1 Que |
est ia prems. ig qu'un







yager. 1 fe pain Pevke
ibunal passe 4 |

‘exceptio,

sent Oujass




des







qouvernemen
nes de cos deux



POU poSsag?s OM Gla +ay
| pal 65 dang ie discourse Prask




actos de eiyle. Soe
WASHINGTON § Sept- Le ee
Octobre les priorités serout
Laboles pour jes voyages a
i we dériensig commer









CODRERCES iden hase:



ns termes employés
TmaY G Fengrout Ges













ou verstahe,

/ Le
: FASOTG came gy



wet SMousie, ig prince



TOMI & Sant | : .. : Oey Daan .
PMB 2 DeBt ‘ ‘hs ‘ke Higash) Kun Gags ype de ‘nel y faut drow, 3 Ags donne de ic a °
‘ clardtes devant lies dau f i jes i yous 46 Bf Commune de Pye
¥ 4 ‘ ‘ bom : a + i
a“ : Alas a | ce. espérant que note
ca de la dibte ie 2) Vdatwre @ oo i | E
< joe eens Magietrat Mangonds.,

CUSBe Ue On peupis dove't
gogner la confiance du monte sea de la
en @fablissant fermement ut a 16 que read t:

Moyeddt

Le témoin est cr!
par i V Accusaieur que
eftire Kernizon,
BtaBiit |

Hne cuss. COMMUNIOUE

La Direction Generale :
Sports ict savoir au public
que le match de boxe qui de
Leu Merdi dern'ar

: 4
Le premier sémoin enige (iio, He
zh ME: Leon Aibred, ane
sous Admin's 1) pe se trouble posh
iva aves 8 guayont profeséé de





c@ paix ef en centrbuant 2y
ou grogrés de | Humane.



; & GS gignde par
yparalssait preague mago:
‘de cominuer la guerre». u : o

vodeis que je Jopon a souls ** VR Beg wha nS B 1uee, ce. ° entre Léon Bonga et Kid Culet

_de lourdee pertig gérlennes r :

vales et que pius da




















DEMOCRATION.
«La Croisade De
i le tire du procaa
que prdseae Wn
Ext qane Cons,
e des Princige d
: “Igsoax Democratiques
«La Crolsade Démondl
Gas aEs nella #






CKOYAMA, - Loocup
SUOn de Tokio comme:
i une jofermd-

B ! Secupde. a pouvait venir :
: vhomae powy un Tenest ghem
mes. E nettacha done gucu
perience aux projets d
Henriques. Ceries,




i? 7 Sept embre
proche: n 4 eg dy seix.
Eient days +

c'etlectuer un controle rég

; es seuches des tck:ts ae



O maisons ca lapon ont
)deruhtes par les bombarde-
mime gérlens ameéricauns. Plus Pea apres, Bor pore at 50 ne
ce 200.000 japougis : ra m@urent Alphonse Henri { g
tives ou blessés au cours de

<





















YOKOYAMA. ~Lo aeé a

inoneé que le général Mac.









. 48 La pas fait de visto | or MDG Db ;
Arthu sidr cpucr: smal : be om lon iy ok or 3
Arthur transigrera son gud ‘ces epérotions. Le premier mi condoléances. 2 Et oblecrion 6 to | 5 tou /

ir générel de Yokoyema 4 ; . de dp rituue leg prix " vanijablemen!

‘ 7) 8m o fe remengquer
ambessode des Eiaise-Uma ¢ ressources mibtawes aly

e la cénaéci or *
Toko, Le genéal wea POO) ont diminué considdrah‘eme
oe seg plans de transfert im |



Scum ci, auenean! le ion precise d'un Nemok



: : ; eae. qi ont 686 fixés com

» visite dun am! j “ 4 SOR:
nt ro: Alphonse
@f me et juin de cake année Yumi gous le bros une licss



we PEdeoe #
Moe. Christios

cien Doyen da Tak!
agen huge ah



Entrée Générale 30 cantimes :
rungs

os 5 : tu ptévemu @ cole , spo
| méd ctement aprés avo'r com | wanier ti ree tux wf
, med atemen! apres avo COM | tondis gus ic pulsgance des papier. U en exg Arax ixots | erventos de Me. Frisco | Ring Site



}

eeemené Yord » déserm . : y peur
munigné lordre d» désarme: dont i me donna tecture, J! en | Mois: j 1 gourds










i ,ackons unies gugminiai: sea i Bort 1
ais i 5 ; uae Orbcu-Prince, je
, 988 jeponcis. «.., | alblement Diaprae sox rQpport viscgecit une — manilestat! on} .. Me Alphonse Heriques | bra 1945, ie § Septem: eee 5 sad &
MOSCOU— Lee chun 15 piorus clllé @ 61d si offices pour ia Charts qui dos momen: | est jugé sur digs dots P pecs, | i Ome ce ‘a Ligue Fomis
Soa | wAction Sociale,





i fottes & Véranger concernant tat hae : vod
7 i ee gue ie Japon Malt pow ain etait @ Vetade devant les Cham
an diétenge cu cours de aon pro ‘Je parlement japonals qu'on re pea Pe Pe

i
oe beg
chain procés. i Yu a 3
BUENOS. AYRES ! is OB: i Pecene.. ent sla g nes | Uc parlé exsuite des effets dé!

260 srigenni o » ve de VEmpzes f° Pons! ‘ecstroux de la hembe atoms! /
; r ° . : ben resues oe Be! sie fon que «qual menage! de détrira Fiera de son sejour on Angi me ne pom pepondre éine tel
erocds aax eutorites _polni | Boe & pref vio vencke "is peuple japonciss et fla sou tere pour visier quelques % Ig question E ne pov evar |

ron ch ur ont dei d yipon une position mene © vend que Vintervention de jay oss. La mult dermigre avant de) ey ici les secrets a’ Jou
top qui leur ont ick gublr de Ayouigne que Yasprit de con few ‘jsiasor Posie Ul avait eu une | a co Lac

‘ } TRG@ rouge «pourtell cousar ie s BS | vermement quil ¢ 0

25 foite présents, On 0% } :
| ge pee culo curd hui cose des gt igs Erronts ML Mecurice Clermont

r BG NOUVELLISTE VOUS leur & «La Pholdl
ls politiques d’bler. D ileus, CLAISENT, ENCOURAGES | Wc. Absa vara &
YOUS Wi vous y Ligue Pegi
ABONMART 1 Sociale,
ee | OM Kubert Card,
COURS DYETE PAR : > 8
MARAT CHENET 1M. Miche! Gilbert 3



ai @ire du continent chino, |












th











mouveds traltements. | ‘ ‘ { : : ;
qadte du milterisme nippon "1. mand désaatra int . longue enrevue avec le génd& | tion pose les quefone sw i
PARIS § Sept— Le Général | n'est pas aboli dans c@ e778 han En eoncinnion Z oe Sal de Gaulle, | gasste ‘os _ Cours clossiques pour Isa 4 au cM :
de Gaulle a des ennu's avec} méme au fort de la 8li'0, |g nigirs cg demadé que tous WASHINGTON.— Dana lea | Mr, Henriques bus ates | S¥0# © retard, cours d’an | Mr. Seymour Godebt
we groupes de ix gauche & | Selon joa numses les ollids amé | Gels au LINGUAPHONE, tout) C vil. Architecte ait. &



des Eleetions Cénere . | lew ordres de VEmperour solar! ux du Congrés amériedin, | sarlé de ea demand dune
propoe . at s TS | ricaine, onglals @t chinols sont |», on exécution et que lea jq OH eroil savor que demain le | Mommiasion inierneitale de
128 qui ge Ceroweront en From | trop indulgen nig pour lee agrés onais metttn lane t Président Truman wanemetrs | 20! n Hani? pus at!
ce 1 23 Oct rechaln De | | poncis mot bien pratique lou ; Controle on Hai
Genalle ne toure " vecwunted sews nippons. \ ' (6 les recormandations de la | Un message du Con nigrbe, Ces | | parlé d'un projet df gouver
te ” Contédératon Générale | LONDRES.. La radio x | déciaration de Potedarm. i gourees ont gjoutd que Ye lace | Rernenl provigolve. /

, j Eingapowr annones que les tou PARIS.— Dang les milleug - tute de ce Message pourra prea” Le témolt réponehat 6 96

au Trevell eomme partl p deg pos brwernicues et hindougs aurisés tl a db annened que | l dee au moins deux heures, Ge | eave & chs ques! . .
sf





Avenue Toussaint Brave. | sollictte Je précieut

mele N, en face de Splendid | de tous le coals ot do
j

Hotel, Fadhérents & fa Démoat

'
i
|
i
| °F conversation, | cla Crolsade Demat?
|
i?






wane. ° ont débarqué & Bingapour ce; ia haute cour de Justice g dé, matin le leader demecrat: que | Clest le tour de cate Pou
We, STON § Sept— Bra | matin agus aucun incident. , dé de pouuivre rapidement | i Brak: ey Gul @ gu use longus | Lede, une Elle deforvice, a
den avant Wenwer & Wasting | NEW YOHK— Les négocia- | Vinterrogazlre de Vex-chii ay | entrevue avec le Président Tra 1 ‘pant visiblement ins
wa, z ex plage au Dé- 3 tiene se pouraulvent entre les \ qyouvernement de Vichy, Pie- i man a relusé cepandant de re- ] 15 Ghia, au servi des dpoux
pen. ment d'Tiat, teva un tour J otticiela du gouvernement de | re Lovel cfin aque son proces | véler la nature de ce message ' Léon Alfred, PiiefOtuiall A}
au Chili et au Pérou. : @hungking ot les leaders com | pulse commmoncer dans les pra} WASHINGTON. Le Prési- | phone He poi Favob
PARIS 5 Sept— Le Sanceur, mimiswe chinole pour tenver | Miers jours Woctébre, dint Truman ¢ nommé le Heu | i lena chee soa raat dex fois.


















wae Cot

LON® pRaSAYe:





tenant général Jonathan Wal-/ Etle identitie lq yohine qu’an

Champa

des

cambricain, Claude Papa, qui] une boas dentente dana je do | PARIS... Da ad camoneé |
aot & Paris a déclaré que si les} maine politique. | ofewallement que le cab‘ner wight recemment libéré d’un lai présente portélie fis dui
Bot-Usis n'aident pas Euro § MEKCO— Les leaders répu | frangala, as s'est réunl toute | vamp de concentration japo- , & epporise un@ittré file de fd
pe Ocevdentle, éconoraique- y picains espagnols opt expr (1G matings aous la présidence | Ree ef Mandchourie au grado | Service, hedbiterfhes les Hen
“ment abe s’etfondra et tombert, mé leur contience dans ice du général de Gaulle a adopts 7 He général, f | rhquea, ‘cenif
dors le wyathme bolehovique destinges du nouvecu erat | j le plan du ched du geuverne- RIO DE} O-~ Aa cours ition soy signitioation
ronae, nement répubiicain espagnel | ment provigolre franga's aa eu jae je deme conférence inter | Laudience eat (8, i dgt 1
HEBFORD 5 Sepi— 8 alle @ qui a été formé ici le mols don , jet des procheines dectiona, | uméricaine de t6h unica: | heure 90, 5 ’

tons, Hoa 46 approusd Io 13 oa - Ginger
golution que le travail accom. | A demain igGitiptersndu | [ANY DA D: PS
pli dana cette conférence goit | de le dance difourd’hul qui] PX WATERS











On salt que ce plon avall été

monde ont 66 tude et plusteuts nier.
‘yviclamment atteaqué par * les

formes succagées & le suite d’u 1 Une personnalité lide & |
ne révolte de polondia cone gouvernement o prédit ce ma- a de Vextrame gauche. |





m du wensiert dea vo tn que le Guatemala, Pana. § LONDRES.- Léon Blum. an piéparctoira & la conférence ia duré asses ¢ ma PF AVEC vorr?
puictions. 55 pelonals ont até cea, lee Chine, le Russie recon fclen premier ministre froncaix Internat! nee da: Somanupiece : os . AGE :
eurélés pour ie jugde. piuaiteent gous pau ce iw r ‘et Loader du part soclalisis Yons qui devra sa tentr blep- me i .

SAH FRANCIGCO & Bap eement, Be exolt qusal oe wangala ost wxiwé «Londres, Yh @ que ce wavell ae dolt " : REUM prerel
Doug do le 1Gul ie 1) tales urcaa B pro gvel vgn do Apia, ~ y









wajours a:
went Ave
tient des
ques. Ce
tivilinds, 2
we prime
tet ds leur
Hesansion

la geste
tet James
ter Dulles
la Condér:

jones quis
a, PUxio



nents, alor
mani au Pi
B.

Oa pou:

> yaarre ory

la Charto
diale retifi
Politiques
mocrate, 31
Yun contre
dront fa 1
mals pas |
que Btran:
trée deme
Pori cu F
dana ce se
Berth adys:
Voila pe
nee, Seers

“vernement

dent Trum
ler Dulles
faire AE to
Port Répe
pha, de

> Lentbrence

ta de Cor
Lee noth
al réusaiss



Bhim confére avec «le Calille et se rend á Londres
Commenlalres
sm ia smmkm
mmiATlOMiS
A Washington, une decision
de Ja plus haute importance
YÍent d'etre prise. L'Urüon Pan-
Amér'caípe sest charge da
un Co»se:l Eccriomique
et Soda! qui sera composé d' im
Pliégúe dos 21 Rqpubláques A-
¿ntortoctírms.
11 semble que Furgence de
cette mesuro sVs! ícdt sever.cui¬
ji1 <2 éíé é. mandé á ioutes les lie
publiques Am-éncaine® de dé-
gignsr Feurs roprósemtcmtB au
eours de ia promíér© auimjato
tíu pros en* rnaife de Sep!. nv
bre, va que, des le debut
tofer®, c° Consed ricocom ¡qv;
et Social Pan-Américgin áovra
joneboimer.
XI osst vren que la diario ce
Soü-froncisco a ptévu un Con
ss-il Economiquo < l Sack 3
NaUosa-UrJes, maís c'ost une
<-wtvre vaste,- áe jenqu© hato5-
ns, et qui prendía du temps
avar.t d’agir, LFrutictive simi-
laíre pen-amérlccána veui au
contralle, des resultáis raimé*
diets.
is roto á'un Cansek Econo
migue et Social a été tíéí.n, á
San-Francisco: il s’occup® de
equations totbrncáoncie® dans
íes domarnos économique, so
atol, cultural?, ft * assure le res
peel effect í des ároiís de Fhcm
me et des libertes tondamenia
tos POUE TOUS».
C: qui se revele de tres :m-
porí-an^ácr:® le system® ée Cc>
Le Dlsceurf
préstdftitlet
L'.fíoii de guerre d Ha:i <3
oté présente sur i© pían intoj
national par le President Lea-
coi, ácrns scm magnifique dis-
cours de Srnneái, adressé d
iAmíicá Beatty, que .nous a-
vons publier et oü on a iu ce
qui suit;
«le revoto ces regions dé-
â–  bolsees ou pou&saient des
• truits et dos aeureas aU.rn. n-
* taires, car il fallen! coúte qu©
«coüte aider les Grandes Dé*
«mocratics a gagner la guer-
Troublant Avan
Au cours de la séance d‘au*
i surd huí du Cougrés des I rs-
qéii. mus-Agronam&B b DaratoA
) lucjénieui-Á^ronone Cadet a
toi* la revelation que la Sec¬
tion de Chimt^ d© Dqmien n'a
jomáis pü avoir aceé-s á la No¬
vase, una lio qui, coneUtubon-
noilement, et géogiaphique-
rrent fait par tie du terriioirt de
la Répnbliqu© d'Halti.
Llngénieur-Agronome Kas-
I a CHAUVBT
ADRESSE» ROE HAMMEHTOB ELGrCK
poflimtmuNCE — mm
No. 21.513 — MERCRED! 5 SEPTEMBRE 1945
f. O. !
moNE3s mt. %m
mm* ?mm
OU Yt
mu ers vers noire sot •
paient: aí.n que
Mavcíñe 50Q.000 tormos tío pho© j
phato. |
Un Péu
Serait-ce
Congrés
Tribunal
Hen quo to Navas® so.! áu j
de coNsarares.
POUR UN MONOPOLE? j
DES AGRONOMES
Militalre
domain© tenítorial ália-tn on {
est obligó cv- 30 demando? a ]
qui appmtunií coho IV Ha.! on- j
no, 0? qu; conmino uno s¡ so toríuno.
L'ArnonciMi os! lo pou¡- o
p'uíi (jénmoux do ja to 1
t
tí O 0 , '(• p'tH'
fA l’ I ' 1 1 ‘ 1 ‘ '
DE DAt42EN
AFFAIRE HENRIQUOl
et comonrn
¡t.,¡.a fe en leusdií» Cüí'ip't
.a.íi.t el© proncir® coima rJ«
> U ¡ t < ‘ ’ t ’ i t V ’
i a t f ’ . ■ . < i 1 u
• to ' ! >, , no* i * u
:¡¡ a:fecours do ai bol© mv. i
f " " »» ‘ \ D
m-tn-ovor k; cas do la Un-
c© nioicUi, pionon.téo jo, <.
< E <’ it 1
vcísq, !err toar namof:, ‘ qm,
Zé: era! Mac Arthur j t> a
’ *r « * 1 !
f {í ,¡ ' f
l * 4 > ,14 ,
pov.riant n app-art.eot pas a ;
fe'on. d- ¿a rociátotíTi .../u tí
í . .< ^ 1
> < > j. »
i * L tí A t>’ f t*i tí ..í.
ms-: men
aim que les Stats-Urtis
tí'Amérique no manquen’ de
sisal, ni d:- caoutchaus».
Le tíébotoement de no® re¬
gions ou poussaient des iriu?
et des denrées alimentair-rs, a
eu pour consequence une ler-
T.ble augmmtaticn du coút de
la vie ebex r.ous. ¿
Nous avor.s couraqeus meet
vb teus ces rrauvaís momenis,
mlsque le but á aiteindri éiait
o Vicióme des alises.
Pour montrt-r combien lea
paroles du Presiden: Lescot cb
,ei! Ec^¿?ruque et Social, ctost ; ve'ie occasion soní jumes, cocí
ki dlímition suivante qui se : -«rases, nous pubíierons des rep
qouve áans I'articl? S4 de la ■' ports de nos Ingenieurs Agro
Chart© des Nations-Unies: ; r.cnrs qui atíesteront que nos
«Le- Cor.se.1 Economlqu© et ? .acritlces ont été consolents e!
«Social pad prendí-: ioutes me i ¿or; incon.sc.ents,
utiles pour recevoir des [ Lq guerre est ñrue. On pubba
«rapports réguliers des instiíu- ; tout.
«tbns Q>éc:alisées. B ptut s'er. j Le Présidem Traman reme-t
í d la Pmsse W Bappoxt sur is dé
i ?crstre de Pearl Harbor.
«fendre cvec les membra de
iborganisatio-ii et, arme Us
áíTíshtutons spécisli^éos, afir
íd© recevoi? des rapports sur
«les mesures prísns en ettécu-
«ten de ses propres r&aommar
¿dations».
B y o míeux encore.
A Fárdelo S3, il est spécd.é
rae:
Id, en Haiti, nous dBVoriá é-
crler ¿cutes les souíácmces qu©
r. ous avons rabias pour que
a victo iré fút notre, Sous les f
Vrts que nous mvons faiís pou?
: ier nos allléa h obattra le
norstre de lo Dictatura et du
otuluar^m? doiver.f étre
ptúe amérícaine. rile de la Ka
vus. tv est portée comme appur
tencjTit 6 une autre Puíasa.nce.
üre Soc;eíé privé© amen*ci
na sen us: cccapcrrée, L? Got:
vernement ¿es Etats-ün s ©;
soii Cangros savent tres bun
que cette lie n'est pas rnciuse
corns 1© tetrltoine d-s Etcits-
i/tiis,
Au seail de la Paix Mondic-
le, cene cuestión doit étre v-
ée h Fordre du jour. ?ctc«>
q~ae rous devens ur¿= ámm no
ae mulilc-ns de dollars oux c-
mérlcains. nous avcr.s un cor,
Bole financier.
Sí on fea des comum* us-
oes et équutobFs, peut etro o '.©
refte Ocmpacrnie Arr.érd riñe
doit a i'Eíaí Haitten pluseur?
H raines áe millicr.s d: doi>
•aw?.
Alore?
B est temps áe solutionner
ce tie question, oü de la por* r
deva ni ia Cour Internar.ana,e
d© Justice que lo Chente de
Son-Francisco vlent d’étabFr.
£t puis pourquoi noirt- Sacié
té á'HIstotre et de Géoqraphle
ne £:occup:-t-elÍe pas ~ewr
quesear de géogicrpn e pa
qu.
>? Ce
■Le Cense;! Econamique et I compensé©, Qucmá I neure des j
dómame
ievaií ele <-ur .:■
i? se5 cémcrcbe®
■Sedal psu? prendre ioutes dís
* posit' on s pour qu© des repré-
?s©ñ?ants des Institution^ spé
RCialisées PARTICIPEHT, sons
sárolí de vote, a see délibéra-
sfions et celias des Comm;s*
»síons inst.'tuées por luí».
Done, ©n plus des Gouver
tcparaFous, des compensa
tons, ds let justice interna lo¬
ra!© cmvera, nous somm; $
oersuadés cu'Haiti ncura rierj
z regroftor des aacrif.’ces qué]
]© a ccn^rnhs,
Voíló . pourquo; le Disco-:as
du President Leseo!, á ladres-
les Gotíveraés pourronf j ¿e ¿e vAmiral Beatty, prená 5
tents, ...
air© entendre I-eui vo:x, leurs
bléances par le truchemer.t de
©ubs Institutions spécdalisé^s-
^est-d-diie; Chamlm'e de Com
^rce, pour questions Ba>
forniques; Sodétés CuItur»B‘í
sow les rc-lations intellectual
‘ms la Press© ©t les Ass ocía-.
t&m Polibques pom le zrmp::i
*d*s droits de ihomme et des
ílibertés íondam^ntales POUB
LOBS*, comm© il est epécií é
paragraphs 2 ds Fardel© 32
ée la Charle d-s Naiions-Umee.
B'Brrkm Pan-Arnerlcaine 6
'Vo^hmqton vsut qué le Con
ms yeux un© grand? importar,
te dans 1& cadre iotomalicna,
tos ¿N^atíons-Unies sn foneilcrt
ie leur© dierts de guerre.
mmxm ozmat
ET MENDOZA SONT PAHns
HIEH
Hi©r cpres-mid:, %c:-A mpa-
is pour Cuba Mcdsielrte Oi*'-
ran venue pour nous divertir,
©* ¿es cúrconsfances ont benu-
asmitgtoa vsut que te oou coup contrarié Is but que fans
^ Sconomiqus %\ Social Part vcuicbsni ctisindre.
ímádcel& comment á ions» | Néonmoias, d’aptbs Ids comp
gfi Octobre, j es que Mendosa nous a remis
{ pour étre publíés, les recetas
- * qénér iic d'uns disalae cm millim de
dollars,
Mendosa nous dit avoir tout
réptHir, Jans fié» garder pout
Madeleine C^ercry qui a du
vend/» ua bijou de valeur poür
rsparth.
Le son de cloche dss autre e
actsuís et ctctricéi de !a trou¬
pe ®st tout dí&ércnt: C’és? ut,e
aifedr© qui les regad»,
Notas souhaitons é la grande
AT»mON BEABA
AWC VOS BOB
Houe tom re^u des décou
tSf» d© joumerux américa-ns
une tremecetion qui
«ent ú%ítq falle entre la Csoí
■M Har-d-Wooá Lumbet et la
shífcsee Coal Iron and Kai-
Co., pom Fueage de ED,
^ de ioúIs pendant 20
AUTOD’R DE LA CAZOLÍNE
Le puiolíc s'ctt'ndci? á ce
qu’il n'y éúí plus de ticket de
qazoünc-, ou, tout au rmomm ~;m
to quota de chacun fu; rimé
cu quintuple, car le rcm.orm - •
merit áe ce picáu.t r/extoto
plus gux Fíats-Unís.
1; n'er. a éíé rién. malheir v
sement. B y a des com-
oterganís qui nous disent ©B©
o mesure óe receveír la qua.-;
\Hé de drums d© gozo!in© qj Fs
?ouáiordl direcíomení des Com
pa-qníes pétoliéTes, mcís '-iz
hésltord. deras la cfaiste que
cett© cazoléie, arrives en Hai¬
ti, ne solí requisíí oriné* pulir
ttr© rcliormée.
Que ioul&s cé§ ouestlorís
rolen! éclaircíee. Oue plus a©
q acolín © soli donnée aux uso-
aerá de la tmité, Ca? iCi Sí.
Haití ü S^iáte Un© lorié reser-
r© áé ce produit qui ns serví
ra d ríen d-íci us &0Ü.
A quOi boh donnér ufi déicn
iu marche noir, pour qui! form
fonn# un ou d;U£ mois d©
p¿u§?
L’allocaHch de gazOXÍñé peu?
© fftois d© Séptofebíe p©u‘ ía-
uiehrnf etre tripléé four cba-
?ué bé&éti&Qit».
;pon@tf|wt *u
Nov -t-» a loprodu * } -»i.
; les ur mot de o-sner.í m ' f,
pus un accent tí© h&ine. Son
autora© sengage gu contraje
a ne s'.ispber que de TOLG
DANCE et d© TUSTlCE.-
üa le! ¿engage honor© un
vainqueur au déla d© ícut?
r n.í-surf-, mats cette xeq © á cr,
; pourqum ne revét-ell: pus un
careciere unilorme, et suítout
í i muque! refuse-t'on de itoten-
¡ be cr Hu:u,Fa;Fé de 1c; preriié
, c: heure?
[ Lto ces entre ceri?. Darr;
; '¿r.cü's oílices et malscr¿s á©
í errare ice tíbigés per ¿'Amé:
; i employe holüen ne lon-
Fr.t1 qu'un traitement d.e toau-
r.e quelque r.:spcrjsabilité qui
: s'atícen» á son service,
; A ceas perioáe de v.© cltoro.
■ -*-u For. pal® virgt céntimas
: pour utív bolt© d cFlumen a,
! <* *;q ou six dollars pour uns
! pan© de chaussures, tren!© Jo;
; i.;t«. pour un ccsslusvr pr&s.n
lobl®, oil est la justice de ser
v r u.r s alaire mansa el de !r--n
. te ou guárante dollars d un
■ --m.pioyé ce qui Fon ex.ee un:
: v:us déesrúe, qua acto mana a?
: nomm.e tout b monde, et payei
meáerk: ©í le pbarrocrc.tou
•r; cas áe melad!©? Et que
; ' : qc-rr.d . oraploys en ques-
: ! r - - c ost la mejorité des
: - as •••• vst un soutien áe iam-.l
Alons, un psu de comscien
‘ -e. M- sseurs. á d-éíaut ie la
I clércnce et ce to Justice rései
í «toes cux og:e,ss-3urs de Piar!
,A CONFERENCE de üemain
5 Bapusnbre, d S
• uros 30 p. m., Jé Prote&sour
Be) Ferrer p:ononcSTa a la ra-
culls d- Droit une Coníérsnce
fort ¿ntéreseante; Ú parlero, áe
‘Le Justice dar¿s le system©
économíqus*,
Mu, tíoute mu© s-ront nom*
breux les auáiteurs hcrbkusls
áe ces reurFons dont cm.
por!» toujours d'ampb s provi¬
sions áe rer¿s®toncftients.
M . .
chenoo
esv
N-
ib- i
5. lous du p'-
ava * pos
i©" Q, i"
at>Frür
caes pa:
rv
^ e?
M
/tanto pe: mcsison, 'a con.-sc-r.*
ucticr; jour;:c¡iérs;- en CFai-
ton.
Les bien iniormés 'CTaigneu!
tons ce! essa. áe sfatstiquo,
.ís *?ssi supreme» pour un sys-
eme de JA oropele pour lex-
>loúnt on du bc.s che-ber.. Cí-ci r¿e manque
ait pac áe prejucicto? grave
r.eni cux pauvres paysans se
ivran* depute plus á® c¿*nt ans
a ce modeste gagne pain.
Sera.?-c© u.n Manopol© pour
Üamíen?
Nous aliens suivre de bien
ores ~:Yi<¡ erquéte et nous rer.
3© qnerons nos iecteuxs.
DANTES SEUXGARDE -
â–  TRANCHEBA LA OUESTICN
; Aux intobuctiveo conféren
; :ts qui s© aarouiem a .a r'a-
I n/t¿ de Droíí c? qui son! pro
i " '>r.cees par des Professsurs
j r,mangers eí Halt ens, un íab.
í togircá s/est produií, Ctoéí un
’ '■'roÍBSsour Etcar.qer qui a Jad
. éloq® áe VEducation Hamo
[ ;:ismé en Haiti qui a proáu'*
| t.rnt -:FHomraes capabi & :h:c
j ocas. Ce proiessour étranqer a
* dit pieíér©: ;e systémg haitto.i
I cu rystérru- antoricain.
i Mes, oast un Proleas©ur
í Haiíér, qu: a soutonu la ú'bs-i
l cOnbaír® et ©ssayé dé prc-uver
í ou© le systéme crniérícbin es»
; supérlsur cu systéme hait/r
j /'anclen, bien «ntendul
La-deasus, Mr. Dantés Salís-
garde a promus de prendre la
parole j»uái pour dire sob
mot sur cett© biKirre controv»r-
1 t¡é,
^ £®orgkr Hardwood Lum» ——
^ q»e reiaéeente la Mod son ( miste frangote» tout te suecas
^1 <2 fait heammp d'affai j cubile merits demg íes autr^s
^ hose a© construction ®n * "'l"" '*
ty» m situé» & Mobile,
ds n&m.
&ÜfÍ 20aí plaits,
-“«tee, prlx seroat mal
^ de Shoda,
Sba^ te® cttentiopJ
? T -te tós paríait», «t
#f!
pays oh site lera coimaítre »
théatrs totgate,
A chacón© das piécas qu'eL
te a jouées id sous avoca ac¬
cord® un» étude critique avec
br plus frcmche skieérite.
A Madeiein» Ctey ®t d
oiis te» membres de ser houpa
wta ite mé ü él litis
^ / ' ,; -V '
i/EGUSE Dtí SACRE-CÓEtjh
BÉBA AGAANblE
Le Per© Varón, qu prone de
lAmanche, a on neme© qu'd par
tir d’Odcásre. |fs trcvaux d'a-
qrandísemsnt d’un Ü©rs, tí©
l'Egliss du Sacre-Coeur corR-
nancaiont
Le Gouvemement a promte
*on plus largo concones.
Voile un= ©xceltente nouvel
te pour les parolssien» du Sa-
cié-Coeur ¿e Turqmn.
L'Bghse, en efíet stalt d-; v»
aue trop ©ságus. Les vosui
dss Bdéles voni done étrd com
Mb
fsui no#
Une lettre
DE FRANCK J. DÃœBOB
Nous avons regu os matin
ene lettT de M. Eran k DubO's.
mui, tout er¿ avouant qu'il écrit
sous son pseudonyms, se té-
'!ame á:é:re un haitivn coo
me sea contradlctéuiS, contra!-
■rcment á ¿sur opinion áfu'il téi
étr anger.
Nc-ua aven» cfécídé de luí re¬
cordar 1'hospHalite d© nótre
faurnai, néanmoínM, fious lür
tí:thaíiáons, ais préalabls, de
?e presenter ©ti nos Bureaux,
pour étre Msntífié,
- Nous Tattendon* done avan!
, d© pubKer sa tettf», darts lou-
â– ' te sa forme si \mm,
' “mdnmnS
Las époux Léon S, Deapea
oai su la jo!@ Jtífidi sote, tí®
vote teux familte* ^'augmenísr
par la vsbü© au monde de
teur premter-né, un# g#uiillh
iJle prénmmnée:
nmm
Ut mito' el k bUbé te po?
teist
j COMPTEZ voms AHCENl
I Plus! ur* employes quí opí
i Hé b leBcompiB áe cé mote, se
ptoignent ds Filtssfñctíhids dss
paqu te tí© ¿00 gourds®. Ce-
pendant on n® -pout adíasasr
' oBcun reproche á id Banque
: pu squ'or, a pour devoir d©
iompur son argent au gxuchet
| et. ?: j'écassair©, latee ©as
j rédoaat’-ons sus Fhsure.
‘ wtuiAM mmoss
ARRIVE HffiH IO0ESA CE SOlR
La célebre W.lHcm Pzimro-
s? on iré hief ft aeíwoogné
par Miara ÍYÍmraaa, domara
' ron unique féciial cé «sif é
,$,00 p. ». mí Titótr* Res.
i La reputation mPr.dicríé 4 a
i Aiiwoíe i\4 ctttui* 4éj& us
' fraud suecos,
j Mr ftrmjro»» fauetc *ur «era
, »iola .Asnati. tes ornxnm da
iortini, Back Schubrrt, Paga
1 n*ni. Brata», DeiuMjr.
I Kou* eouvíOT* le public é
; clter »it fcítte é R«t,.ew on
otentwd pa» taomni tut «ritet»
i* to c\am»
q*
*, : r Q
*-» , te c - \ rt r>t/f ¿ i 1 a
DííocWu* Gbíiuívü, *>vUv
¡gres db
nouveau
Cone
Minuto© Je i Agriculture, sir.-
ti^ché, s'fctai*. íait excussr. J
viénára au ec-urs de ¡a soma;
£©, expos i ana une allocu-
-.'on, Sí’-n p:og;aa.rr.e acz.co-e.
L© lar. huí de ce Congrés,
;‘est de ícrrTiuler ■ s probiemaA
uqricoles qui ss posen! d©vato
Dcrrcíens, d'explorar les faite
d© N’expérience, d© dégager
Ce c 5 élémente apperremmoni
v'iní:adic!o;res ,e sens des
possib/úté» á'atoio:': en v\\o -m-,
,:accoTTj.plis. e?senttoV.®3.
L1'- uem© feuí, c'est d'asvseo :
sur á s bese© pratíquos et vi¬
vantes. la cooperation scisnü
Cqus entre ¿es aiítéreníes see-
tors áe s rvices e* áe fal-e
lomix'-r. auivara tos remarques
cu Diienleur Génerol las c;cl-
sons qui peuvaní év:r‘ue/e-
men! ejdsta: entre tos sectours
d-? la soéctobsct.o’i technique
r assurer par la UBRE DlSCJo-
PION un© ortontetíon por'toe
et íonchcnnelto dos travaux
sc.®r:tiEqu#s. L's questions d,;r
Cgatlou, ¿'amelioration eí de
conserva/on áu sol. a'augmen
íutton ct d'intons-Jlccííon de la
orad action agrícola, du dáve-
toppemem de cultures nouvsl-
©s, de la conservation nos
écolies, d'orgcnisation de ero
pératives» de créahon ée pato
rege etc. teront Itobjet des dé¬
bate áu Congrés dos Agróno¬
mas áe Doral ©Tte.
Hier( Jean P, David a parlé
c/s concepts génércmx do to
Division des Ecmx et Foréts,
Antony Lespés des düérente
aspects á© la luti© contra Fó*
rasión, eí dans Faprés*midi. d?s
Agronora.es ont visité la forma
d'élevage et cell© das granite
c'ulturet.
la communication de Leopes
qui ©si un plan socialist© sera¬
i-ell© d'accord avec cell© du
Gérard Boueard qui a «un ptor.
(Taction d* l&ento Agri-
coin.*
Nous avon© pu savolr quo to
Congrés á#Agronomes crura
i»u chaqué stmée ainsi que
: celui d'Agronomas do Districts.
humour msmmm 4s -
A la Cour Bonttcrftente, hl r.
les mamk-% comrae Im adsure
du «S^nent du Boas Caiman»,
out tesé i« «oarré* pOttf qu’au
cun d*s«3t n-s «d^rlUe*. -
Célate «cktir, «ain*í et Fu
vocal «rit galarmnsnt» dtone
dmm séduemi l'aecusé qut «en
ifU et
• j¡; ÍKiphmtd, ac
v‘£' -¿,¿ne> canfi© ;a j-uí©
.! ou ¡ w.ur, suiete ¿aíeruur© ©•?
t x’fc/.íiur© , »?! ©cutan? das
..ceta A-Otí.tlííují tí! i(i‘í faiSKjnl
•.!-.t..buer »ui lou* IM po:r.a
‘ '7 * ’ • > aUr< ^cin! 4-5
‘ 4 ‘ ft tX< +&{ (.08 ce
..w¿ ío:, párente, ama das
cacasos, et des cuneux désr
ic-ux uc su;vry ie déroui-. raaa!
procos crvoient pris place
¡a sod© tí audieiico. A
x n-urs© moins ú'.x. 1&& :¡c
cuses áescenáení dune cara.on
no??© ©t vofií s’oA&ooir sm Iq
--¿..v de ¿a prévomion, ,‘ouí
pres d© la bear© ou toui* déíen
^ea;s ont prls déjd placo. C©
son? Mss Enira. Cauv-r.,
vCLS Mois©, Antoine Riga!, So
â– our Laurent Hogar Ancton, Da
ío Daumec, Martial Cétost'n.
M'inute iraouvonte qu© culto
ou im parent», . mate et quei-
q>©$ Jou.rnalkus vont pmmm
¿a main aux accuses, Aipnoa
se Heñí.ques porte un origina)
costura® da sport paím-beoch
gris, a vec pl%s- au -des, \¡n¿ cho¬
case blanche a coito? Danto:,
o. ceníuaru d avaníag© son en
coiliro de laurean. II a¡u,:«
see beeiquos ®f cherche da.l*
'amístente une síihouí«@ qu'y
n a pa® vu® pourtan;. Erna&t
C;oi.ssa.n!, '.oujoujs cusiré, f#
Tiue .mpeccabí». genre .vieuj
do ;a víeblo, qui en a vu bien
d autros. Carró lía ::a:;s L,
ós, a i au de obn'.errogei pour
te biurquaüofi do se; pal
«tele existeoc® ds peú boui*.
caier. Reynold Jn Bopaaío,
un tout jeune 901500, tcilUvr
de son etut promane de lo
Cour a k¡ ¿«tense ®¡ c i tesáis
.'anee un pemvre regard seme
ftenjlcafioc: Maurice Soy.
spb.nx tmp&iétrabi», un »¡aa
ue Inumobde. nestáriorisoii,
den da son drama intima,
Voici la composition du
«Coneeil Permanent et Míiitai
e-. Prteidínt, te Coiouel Lou.e
bomain. Vice Pzómátnt ¡« Ma
ot Paul Magloíre, taembríe
os Capüaíne» Bernadin Au
gusSn, Leo» Canlo¥», Mm
gusa Proeja», GrHBer S# Sota
Lieuter.ant Five, Rapporteur
fAdjudew Semtint. ¿ Crol
tetes Ktrby, teocueatettr Mili-
aim, «t 1« Rajsrásentot du
Pmguai Civil, Me Mote Harta '
•aa ont la cbatgs de develop
per 1'accueaUou.
Oes® heuret »oin« 1® qusrt.
>e Colonel Bomoia o«ví» Fau.
Lene*. t@ gtelfie, Fjw doone
iactudí du dernter dacre; oré-
sictenimJ, tímilctíroa du chal
d-Etet Major de la Gardo mal
V, de* dépécbf» du Dépat»
I f®Ki d0 te «oefiftant te
lommían du ,Cona*rl %u-p&
tern *i test te
Vcír Suit* *n
VOÍS TROÜVSm n .mmms.* a ia oa
RAVttl*.

Mota
Wmm %mUm 4m
Philippe Thoby Marcella
I
Port-roPxtac®, let Jsr Septem-
bre 1545,
Saint-Marc, 31 Aoüt 1345,
Monsieur Eraast G. Chauvat,
Diractaur du *Nouv»Ui#t8»,
Parteu-Plrine*,
Cher Miwwteur Chouwt,
pa met répon» aux caten»-
tá>& de vote© bian-ataé da
Eois, ip» veanemsnt, par un
tour aventé de physique am«-
ssnte, vou® voul&r élever á
ja dógnitá d'¡m@ crta’qu» honné
fectsui#, men appreciation, ~~
sí tou ©iois vas» jugez que ron
prtau asénte l'tolgne honñtur,
cena» calla d» vote© fríen-crí
mé da Bote, d'éfra patólé» au
•MouveStete*.
Pour ea irritar oves «otee eral
’abe.-atsur, permettas-mcí de
vous loirs rsmorquar J@ «álen
ca Eloquent qu'fl observa de¬
pute neto© controverse et toi
ortedince avec laauelle íl con
Paramount
Mucre* il«l tomm 18
Aveo Dot#» Fairbanks }r.
Safe Warrick
una htetafre qui loissa 1»
epectoieur háhtocmX ¿'«agóte¬
se,..
tatré* Céndrate Gda 0,30 •
. ¿m
- mcoatí m* msm ■'
DE POST.A0.PRWCE
le Déconot de kt Faculté da
Droll rrproduís it l'attfKfeíc® dn
: serve son mmque, tout aissi
i«-, il no vous plait de retan», j bien que I® eoin pds par un
»• sembto-t-il, que le temí® i cutes Monsieur Duboi#, authen
rgaujatene» que j'ai correct©- j tíque, cslufcci, d’«tW10!«er qu'ií
meta apphqu.é á cm ragotc de
hums cuisine, suivant en ced
l'axompi» édlíkrnt du poste
(\cuutk¡u siss tout ia Claris et la préste
Sido, ot na croiguant pac de
eaüirsr im ioudres ridiculas
de» préctou*»# d’ Rambouli¬
le!, appeiaít en ver* Aiexan-
drins , u n chat un cha! sí Rol
1 ! un tripón», j
Et veas na i@ retan©!, ce ter
in© exc.il #nt, que pour le qua
líier de - gres mot», en pin- j
puní les ícvres avec la grá-
nfest pao Tautenor da Fárdelo
para dans vetee journal, Tout
c: kt riost-ll pa* assoc concluant
Et, d'autra part, is coupabl*
u-t-;S mi seulearvent la gratitu¬
de do vous ¡om&tdst de toa¬
ses fes peíne* qu® vo'an vous
donriís pour áéí&nám na m¿.
chame pro»? Mete vous
¿tes s¡ «toleran!*, n'ast-ce pos,
et vous étes m ccbvatncu dé
íte en Haití Fuñique cham¬
pion i© la Democratic.
Cees dit, passens, voules-
vous, au dibal sur la Liberté
na vote-; dune visíii© damo j ¿'Expression que, dao^p voter
a pie sur les convenances ri- j •marisuetude* inalterable tahi
taclla# du «beau monde*, mate t ce ton de yitólard cátense),
iérue taut d' rr.sms d© eré- { vous avea bitas voulu fesaiitaer,
cismes ©t de cancana, — ce ¡ pour dormer suite ix la migyes
qui vous permet de me damn i fon a® celui que, toujour» a»
tres élégammen; dona la calé
gori® mal famés des insui-
teurs rct d© parSer avec maitri*
te de ma prótendtte intoláront*
68.
II est vrai que votes puáeor
chatou House, tome de circón»
tace, pour défandr* une cost
ilon diííicile a marntsnlr, iatí
íléche de tout BO!S !c':st oler,
ia cas cíe le dire) at, sari© te
med’ 'de sonei d' la propriéíé
- â–  - .n.os (car 11 n'y on avail
trns d autres á employer or. !a
circor.strnc-1, les monírant au
miróte íoratn do ses prunel’e»
tléformantes, présente «aiaté,
mecha versé, mciviiilari.ee, m-
ittr.ité», comma de# «groe
mots*.
Or, dfcrns le ci,;d • vejrtoeu
•e d® votes chtr du Bois, outre
qu'une éleve du Cantea d’Arí
ést pris© a partí ; d’une «tanié
re lort inecrgnie fe: cetts ma!
v: ttiance constatas praeque
tout I© iond do 1‘article), la bote
tie Sol d'un jury est miso en
8outr grattüteoieat, — es que
je considere com»* une often
ée («acore un *gros mqt», rt'est
fce pas'fi Or, non content da
l’avoir publiée, vous en prs*
n*l la defense avec une singu
liare opimdtreíé, ca qui ma
' temblé étabilr que si le mol
íqcujciiiiie' vous choque etetau
#tr,ent, l'act© ©n qtífstio*,
déiinit a Is perfection, m
ia fait pe».
Moss is dou d* Vañain,
t'es: que pour vous tirar da
Ce rr.auveri pas, vous présen¬
te; á vas léete urs ce text® a*
brot'iraabrant, qtü n’esí pos é-
brit en barpetis ni en creole,
fcoitr un© critique de í'Exposi¬
tion d'Eté du Centre d'Art, e*.
ve* s nous reprochar, & Albert
Kjxngonés et é mol, de n'avoir
pos dfecuté is» préfetdues
¡dees que son outsui y aurait
érnlses. Male, cher Monsieur
Chauvst, ellos rfoiveat se tí-
ptegíe malqré l?s ana, toujour*
spteltuei, vous appel©2 1© «¡su
ce* Manqonét,
Je se sais s'ti convient pri
sentement de «discuter* libra¬
nte n; sur roméxtagemsht de
estes liberté dees Se droit hni
tiaa, de considérsr do» que!
1* «lísure no# Sois s'aecordent
avec la Chart© de San Francis
co, et d» s'exprimer ¡á-d*»»ui
avnc cutoni d'lndépendancs
que peut en avoir un démocra
to authentique «n AHemagn»
ítecupóí, por exetnpls, ou en
Italie, ou sneor® d'en parte
aussi frcnchsmtmt qus vous le
aites cm jours-ci, avec une
louab!» perünence, doe régímes
poKhquss .de l’Espaqt» ct de
í 1 Argentine.
i SenseiqtMMt-moi ét c« »uj«t,
e vous pr.e, st alore je sacro;
kms quelle* limites, il «»t per
rus d'aboráer la question. Vo
tre article du 29 du courant,
— qui send á imslnuer que jo
ssraa un- ennemi de la liber
té, alore que je milite otiverte
meat depute tantdt quin»* an*
oü. ¡1 y avail parióte du dan
jer á is fctírei dan* Ilanti-fa*-
cisme, — n'®n dit prssqu* net-,
tí de la rateos, d'Etat, contra
nqualis Js pounáis me hau;
ter d* front sans is fairs ti
v:és Vous vous contente» en
eii; t, d'afrirmsr qu'on pent en
pr,tuei «¡ibrsmsnt» son sph
réor., «pourvu qu’on rest© dan*
fe cadre des Idé:# qui m SOm
pas subversive#*, st cecí pa
lates® pa* d» m'inquiéter, car
jo ne sais pea atasi bien, que
vou3 c© que parte veut diré.
Pour rinstcmi, je vou# Mía#
isíi.-riment obligó de dessner
pubiidté á «íte lettr* dan* tou
te sa tsneur, avec Od #an#
• chapeau* (attention pa» ca-
pon, bou* dit 1# proverb®), car
¡a qu-stíor. que js vota pos*
est d: premiéí® lapatto»
pour ta cbscuatloa, et elle peat
ftrt bien au-delé d® Fabsurda, ¿tre, qui (cdt, l'attwace titea dé
te j'ai reta pluiieun Jote te bat étendu, vnteMt Mte, «
ísopfe* és votre ahurtssan! col
kWertettr, je Val mlm® éplu*
ibés, «t je no le# ai pa# irou
Me*.
Vote# *niendemeht éagaeé au
ftú &&&& dout® ét© plus h@u-
tmix qus le míen. Au smi
fe» fet Libre Eascuseion, dont
tíme ©omme© partisan# lotte
#* deux (encore qus bou# so¬
pón» irre re édiablMn r n í divisé
gur la auestitat de eavofr i'il ‘
font, pojn l'exer!» dan# fou-
W sa plenitud», dormer main IS
hie atrf d 'S-amsteure et mém®,
ou risque d’abotessr le# jour-
tes* u. rcmg de boite» au*
lettre# anonyrr.ee, it c®u*4át
qm tai© "ni ¡sur
Bom), j» vous pri# do tradufre
pm Méas-la #n lanqage clafr,
que i" pttau* le# fonnat
tiéreoent afeanehi de tout*
eredBt»,
Das# Vn^edr 5»® vfel®
hm )>Í«n m& kúx% bé&éttim
wcore un# tete d* veir« dolé
nace», js vou# pri# Haqtiee,
chcr MonsiíUr Cbauvet 1'aMu
ranee de mm «sntteswite di#-
«jsguéa.
phiiippe mm-WMxm.
P. S. — J'oubjittí* ds vous
rom're 1er d® tt'ovcir dtSMjbl»*
rasit! situé pemni le» «jaunss
gen#», al« q?» j'at déjd frsn
chi depute jsrés d'on au le eap
c, la quOTantain# te }@ na me
temps, quoad j* tul» ni rota
ports®* encore ,df* «atea**
court*#), Soft* áte*
pnce
*t veu» ¿e»n«r, p»W m ¡ ®'««» f» f* i
Jtudi fr 8 et é 8tlS beure»
STAND BY FOB ACTION
testa thr<# bcsupíM
oves Rob«rt Tayfcr, atad
Doalevy, Charlea Laughton
...Stand By For Acfem ®»t
I*hi»to!r# de ce» béro® qui o!ii
«revifré leur die pour défendre
non seulement leur sol, mal#
«liael la civilisation,
Entrée Gte, 0.30
Rex
Metcredí ó 8 tas*
En Sér© partía;
1HAMPIONNB
En 2ém® pesrtie:
¿laude Rali» dan#
l'homme invsímj:
Un grand Him universal.
Entré®*; 25, 50, «t I qde
¿t 8 hre# 15
La Soclété dee Concert# dé
J’ort-au-Prtace, Préssnt® #ou#
Ir haul Patroñnage d© Son
Excellence le Préside® de la
Hópubiique, le Célébr© Artiste:
WILLIAM PHIMRO®
Dans son premier recital ds
-suaique,,.
Entes: or, 50, LOO, 1.50, et
2,00^ dollars (1
oudí á S hre* j
En lére partió*.
,A MATERNELLE
En 2éme pmtím
•ucien Baroux, Saturáis Fabri,
R, Ducheane, lotwtte Doy et ?,
laxquey dans
MESSIEURS LES RONDS
DE CU®
...Adapté d VEman d'apré*
le célibre roman de CourtsU
r#.„
Entrées 2S, 50, 1,00 gdo
á S hre» 18
En lére parda:
Hawaiian Rythm
% 2éme pañi®
AdoSpfr Wohlbruck, Charles
#t Vv*frs Lebon daña
MIO®, STROGCW
..Un grand liía, ¿'aventures
*t d'amosa»,
Entré®# 25, 50, LOO gde'
Clné Select
dardl á 5 hre#
Mercredi é 5 haur«
En lére Partie:
REVOLTEIO
En 2éme pertst
Halmu, Meg, Lemonttlttr das*
LA CHASTE SUZANNE
... Une oeuvrs remarquabSe..
Enfríes: Gdes 25, 50, 1.00
é 8 heur^
En lére pottle:
tier Last Flyir
En Séme pmrtt®:
Md Lugosl dan#
LE RBTOUR DU VAMPIRE
„ gxctud ¿Uxs Columbia.»
Eofré»#: 25, 50 at 1 gés
Jsudi d 5 tea i
En lér® pcoüei
GAUO BABEO , \
En 2éme parti®;
Gáne tie Leclérc daña
LA FEMME DU BOULANGER
Une réediaadoB inoublia-
)!• de PagaeL
Eafrést 25, SO, m gd*
fr 8 hit#
En lér® partat
Acromra
Sa 2ém* paríi#
Witfnsr Bst*« M In^M B#r^
han daña :
LA TM/EÜM ffR0r®jtó© i
m Un grand ranga!» d» Sa CohmAo,,,
Snfrée* IM *t 2.00
AVENWE
d® íArticle 18 de TAr-
rét* No. 358 da 24 Févrfar 1944
coníeatam les Ré^rmont» de la
Fateté d® Droit de Pcrt-au-Ptín
e®,
ARTICLE 13. L’iiámireion de#
étusUants a Leu du 15 au 30
Sspiemfare d® cbaqu# EiccepiieBr¡ea#ment, les can¬
didate é la Session Bttmatdinal
r» d'escujre»» d» Osr^eat de
fin d'Etud®# Secondafres Cía»
sfcpies <2tee patee) .pourront
s’inscria- dans la hultaln® de
kssr réurait».
Tout étudkml est temí, en
s’ínscrlvant, de produsre:
1 — uiie expedition db son
nct» ds nalssancet
2 - - son diplome de fin d'é-
fide# aecondah- » daaslque»,
¡im» partís, ou un rapport d'é
qui valones;
3 -- un certifica! d» bonito#
vti; et rooeur» déltvré par fe
Magistral Communal ou lo Ju
ge de Pal* de ma cted'ence;
4 — un certtüesrt de bonne
santé du Semes National
d'hygíéne, attsetcmt qu’il rbcíií
porteur d'aucutts malaxo coa
iogieuse;
5 — deux photographies d'í
dentité;
8 — une auterisaíion de son
répondant légal, s'il ®st mi-
neur.
Ce» pieces resrirom sn dé-
pdt dans les archives de ia
Faculté pendant tóate ia dures
íes etudes.
Le® certificate de sanie sí de
bonnes vie rt mosur# devron!
are ronouvelé# choque ori¬
né».
Pour vos Travaux de Comp-
abiiité.
Er.glaís ou en "ranea-!#.
Conditions avantageuses
vom
EDMS L, ANGRAND,
18 Ruslls Jérémie,
Sois Varna
mscmms,
-SENSAnONNJBLLE
- leí; ches ream paro» sote*
oonne soclété, jxmni 1® pe»
•Je mime' nous avara la mea
vafee haWfcsde, a» connate
«mt paxUmsmM fa derogar,
au mépritwart «ves tata légaw
té entonase ce danger méme
d© ropas®» fe» ehevaa*.
Le repatsag® wt reconmj,
fail tomb« te# chsvsux qui*
itup«rb:s et ahondan!*, son!
l'omemcntaaon ot te beauté
de netee pentotmoliié,
Cot usag» doit disparate»,
va disparates et na# ilégant»
pourront »« p»(gn»r d» ¡sur
¿sil© chevolure ®as# Ja erain
¡a d’etre» chcrave dam an court
dékri d® temps Un® htmte mar
vetltetise vient d’éfr» mi*» au
' point apré» de tenga»# «xpé-
| rtences, Cs«e halle défend
tí prévtent te chut» d®# ch»
veux pour tone ceux qui tent
¡wage du rspaosag# des aha
veux et de tous ceta qui on!
tendance ér étre chauve.
Celt» huiie rend te# chs-
j veux soyeux ot iré# abondanta
j obi go bis bulbo# aapdktfr»* it
| reprendrs lour# activist, ot
I lea fetes qui avatent tondance
i a étro ch curen cur ml! eves te
; jote, le pWMr d’avafr un» ch#-
i vclure abondante «t soyeusu.
í tes feta# ayant M> chevsux
I aépu» auront ég j oie ¿'avoir des chovowe long®
j fins el soyeux, st no» éléfante
i pourront ce p*¡gn*r ■ comma
j bon leur pktira Ml# 1® mini-
I mum de demgii.
Cette huile msrveiUeus# it
, otenfaistmte sxtraite d» végé-
ai sans aueune subatar.ee chi
' migo® a été dénommée p son préparateur Vigusur.
Vigueta fit et doit étre dé# c»
our fe Krrcteur »t administra
sur de vofe» téie.
VIGUEUR défend la chut# d*
ros chevéux.
VIGUEUR read vos cheveu*
rouplas et soyeusc,
VIGUEUR vous r»nd #í vou®
5»s chcuv* votre chsvelur»,
Damande* VIGUEUR ó te
•nctison Nicola® VlttoBo Grand
Rus ét cité du Café flmviL
Sébigfatfeur» iteaMcs et á
kérosine, Eat neuf.
Voyes Pierr» Bouchsreau 8w»
Pové®. Kon« mi ’
▼o® Gkewmmx
esf hmmín ú@ sola®
J&wsmmHmm
Meméamm, votr® chev»tar» sst pem
vous te pta® befi® aitrocilon. Práosé^
»3íb dé® matotenant et vou# te rradüi
b«B» pqur toujour®.
Lav«s Ve® chsveus réguliérsatent; mi»-
me chaqu» jour vofre culr shaveig et ap-
rf^qu®* joanteiement 1» 1SlCC®f®108S
DE BAlfcy, en»! Is irettsnt sur le culr
eh»veta avec Itextrémiié dm dótete tfe
d* jssrmettre aux racine# de® dbevsSx
de tirer 1» maximum de bénéfice dt est!»
sterrellletae lotion cdpüteSra, Pul», broa-
®w vos chsveux »t vous sersx «asfaj-
fess d» l'OTpanmc» et du ches*» d#
vofre cb»v«ur».
Déscrmais, vos* a'ave® ríen á ©avíe:
ju» feolto* d» l'éerao, perar q*í te dhiv*
Ja» est an testeur vital et toreortoot ;
ialvta tear #3¡®w|de st ctfut d» ten»'
cea* qui deptds das gááéKrtioas tres.
v«t» que 1» TBlCOPHEROUS SE MffiY
art lacompctrabls pour la sote dea che-
Angmebtm la feuauíé »t le citarme de
vatro chavetee aa «mploycmt la
TRICOPHEROÃœS de Barry
DOM N. MOJES, DtasrtbBteat ' '*
«¡****H**t»»*»~*«*.m.. rrrrrrirr¡r rr'7ev,iiti¡n-7i tintín ti i
bien eonaorvé, malgré Im *e«
de idtas* vi* #n tout tempo tu
*t steOtetimsa». Mofe
ja tari» coma» vot», jo n'é
pm ia tteíjuaiteíte m ' vathm
. ; I!4
©ptlfme
de Forf-at>P*is&c«
mmo FIEMES
RUE ROUX No. 25 T£L 3M
LnnettM tetogOftaun avec vtetre# neutteo, CroOfrea, risu-
taL Tonstefr, Eumérefé* pour ptasbytM ot myopt*#, Vana#
de raehang*. ■ v -’■ ■ ■
Lunette», at monta»# *n éca*i¡#, Varraa ot monte»# do
rachonga, â–  ; â– 
Lurtes pour la «otó! it ou® les jarte, tuso»»» type
«AvtattOQ Goggit*»,
®#«tA*s, : 4W* ?pteá’ lutMto*.
BtécuBoa do jp«tedpaa«.
Bijoux: Chains# on at et en argent, médteBe#, Bou cm
d’owSloo, fragua#, a’dlance® bracelete 4'Jdtmfite, ,
En wife cm BAZAS NATIONAL
i, un prix opécíai te# marchandtee# sui'vantea arrives# par
lee darners bdtecwti
BAUG0SON Gdt*. 3.00 La Livre
FEOMAGE ' Gdtte, 13,50-Bolte de 5 Livma
TABLEniffi DE CHOCOLAT Gdes 12.50 Le* 100 Tablet!»
Lotene de Vtiai MaMieir
3 ms tet — 50,000 Goafdaa
I.7M let* gagnante
U BUlet 10 gourdes I» Coupon. 2 gourd*#
TortHv vote* chance dé# tru) cuxthhul
Ad»H< to» BUM da te LoWrte.
Aides la Lotette de 1‘Etat Halttea b poumulvr* »es auvr»« tfe
b\&jútj\&ance.
Greme de Riz
Ub nouveau coréale extrémemant tetfflaat
Vous Taime»* parce que meüleur qus la Forfeit:,
SOURCE ABONDANTE D’ERNEEGIE
FACILE A D1GEBEH
EXCELLENT POUR US ENFANTS,
j sS" LA OREME DE HE coottenu
^ VTTAMWE B 1 '
mmmE q
VIACJN
mm
Sarveí-voas dé» aujourdljul de te diilcisu*«
CREME DE RIZ
deseral Trading Co
DSTÍUBUTIUR POTO HATH
ATTENTION
Planteurs de Noix de Ccco
Im Mmití Cocoamt
Wmúwtm Co*i S. A.
' ACHETE fOUTES Qü ANT1TES DE NOES DE COCO
QPJ REUVHIT STBS ÜpREES A POBÍ-AU-PSINCS.
AUt
BUREAU DI LUSSNI A 2QOTON
TELEPHONE! 2477.
BOUS POSTALS A .. IM»
puuwEBBs VIST® vamos-& sotaron.
AVIS
LaMABON JULES FAEMSl a te plateir ¿» ^
quéde vteut de racevoir un grand asiortiaa&t compiet de
teduite de Ptóstur® fabriqué® par la STANDARD VAHNISH
VtORKS ot LA AMERICAN MARIETTA Co.
Peteture á l'hude p5%teé»St,p4rf*m9.|ntértoar St Extérietfr
bifflemt Searri brillaat ot máte,
•Pemtur* fr l'huila sn pd», Ferblonc# da 20 Ib#,— Petate#
Marine Amotü» et team tea coeíaar#,
BteStatel# pow meable». Parque*, Autos, Camions, Marine.
„„VíITd CdXl1' Vam* ^ orange Sheitee,
Wldte Sbtóao ' ^
Oceuna Mrnm Bpm Varafefr, Watepcrf Spor VamiA
Ahoteiuffi jBésmré, AlurBinium réstetokt ét la ehaleur. P#Sd
i?s» A^&sít nefit
Peitsture rouge et verte pena lolture, Peíntea Red taoá fel
tttlttm, Pdat Remover
’ Patatera as pdt» Caseta fr Feo» cteutte, Betates *& pouéfS
Coeein fe ifeau freída laiérieur et extériaur
- Steams» d * T«ító*aiMa», L'htáte tte Un crta et Bfesilie,
Ctee jousa# <4 rdtlg», Hafra.de Paria, deutolr*, qtrfié estfea
- Skss&Wií&z
DiatUleris: Ateaol 6 85 pota
Meattíc apéekd ¡»t» teáte en bátoo et»« téda,
P«w vo* ftavoas ét Petate», atfce#se#-vs>u# fe jo MASON
jms FARMER O* vou» senigamrta* safa# «; |»omptitad»,
mmom> VAHNISH WORKS et toch bhos, lkc.
mzmm mabjetta cowanf
JUtlS FARMER
No. mt
«DSB
rom n*>

PAGE 5
■ «MBO» GENERALE
¿í -.L-mpamn: mmm
v :“xm
et £ra-
jas'ilfe* í2t p¡8t.«8* PX&8H&U& d’aánus-
gion au Lycé® Péton son! invi
(¿s a «'jarate A le Ptacíta
«* j JdbSfWaneat á partir du
24 &j»b® 1945, de 8 toe»,
i !f í:&M
Ot* «w»«« se feo ni «a
méüK W5» que tes e*anu¡s
5 de passage- «i
: f® mordí »2 Oc
■ tobe» 1945.
- fas «stíaldass aurcwt a pxé-
«áttr tes jsiécaí nmvanten:.
. ) — »» «Jrtraít de Tacto da
l - tu) cmtilioat de coció
3 ~ irn certifioat de boons con
¡Mis da den*» ésablissemeru
CaNQOTBS 0‘AGMISSIÓN
A ilECOKE NORMALE. .
ffHBTITüTÉKSES ■■'■
la Direction Genérale.' ¡da
TEnseiqnemeni Uibcrln porto
o :lcs connaiasonce des imér¿s
sées que le concome d'admls
s;on d l'Ecote Nórmale d'lnsti
tutrices aura lieu le lundi 1?
Separable 194$ á 8:00 a, m.
au local de IXtabllssement.
L'inscriptiou est ouverte fes
qu'ati vendreái i4 Soptembre
a mídi
Les piéces suivcmtes doivefe
4 — te carnet acalair®.
?ert fe* ms.
~~~ ato”
J>lreci;oi5 Genérale vis
l’S'fi&eígr.emení Urbcorz ay.se
candidate d l'adxnisslon
aux Scoles IProfeasionmelles J.
g, Damlfi et de la Province
{Oap-Haito, Gonaives, JocineL
Cayes) que Hnscriptiort se
lera du 17 au 22 Septembrs au
ioccd do chacun de ces éfabiis
s&stSBts 8 hr es. a. m. á ¡2
íieures* Les Examens d‘admis
síos auroni lieu le- 24 Septem
m 1S45 d 7 h. 20’ a, m.
ks piéces d presenter pour
í’íftscriptíon sont les suivantes:
1 — Acts de Nates-ance
2 — Certificar d'Etudes Primal
m
3 — Csrt'íícai de san té aélívré
par te Ser/ice National cT.-iy-
$fa» ‘ ’rn¿
4 — Certíticai tíe bonne samé
áé'úvré par le dernier éiabl.s-
wmtñ íféqusrdé.
Pear tons renss'.giiemer-xs
supfílémsntab-es, s'adresser
aux Dixecteurs de ces étcblfe-
1 — Acta de Ncd&sance
2 — Certifica! du dernier éta-
fcHssoimnl íréquenté.
2 Carnet scoialre,
4----- certificar de santo du 3
N, cf Hygieite.
Pour tons re nm :g n orne a í:>
-daáremer d la Dlreetrkr de
i'EcoiO Nórmale , Tóiéphcmv
2408.
1 cut-au-Fhinco, le
Pro 1945.
Paramount
Vendr.di ó 6 tasa et 8; 15 -
LA SECRETAIRE
PHXVEE D’ANDY HÁRDV
ísous tibes franjáis)
ayec Mickey Booney, ría
Ihhyn Grayson et Ann Ruíbeí
íord.
...les scenes los plus caeas-
8t8... ot surtout lentrain. la
bonne humeur de Mickey Ro¬
oney...
Intrée Genérale Gde 0.30
Rex
Vsndredi á 8 hros
bn léie podia:
'houpome, Artistes, Peintre
'Bn 2eme porfíe:
lino Bossi, Vivian Romeos
et Mochil Simoit darrs
NAPLES AU BAÍSER DE 1E
..Une oeuvre eblouiuftan.te..
Erdiées; 25, 50 eí 1 gem
«IE HOXÍVliyiSTE»
, r~T •V"»’*»m~~ .
LA GOKAVS A L'ORBSE
OO JOOS" - '
_ Lt> Cauvernement d® ía RS-
publique dsvartt Vappel d»
áétimm lancé par la Press-?
pour aider la Gonave» a envo
yé dos vtvres en vtio d'aicei
Um populations do Yllo impá¬
vido a parar á cos coups dn.
La Gonav© €&st lo iíou de re
luge de tons U
mabngreux quo le
m&nt precedent y avail e-avo-
yés péle méle. Mais les noma-
dos no connaissent pos la mí
sere,
L«’s rnaíingreu.x, les pian:-
ques, les ciabeux y pullubnl,
ll ix'y a plus de médeclit a la
Block-Notes
Notre cofrero .le Mercu^
re» sous la rubrique «Autoui
des Ailumetles» signó» a:
abound fall un appei ü la
so quoti d^ime ct
caire pour une levé© de oou-
cliers contro los pioiiteuis íai-
satli payer ie bolts d'aHume?
íes vingt cents.
La guerre n'est plus qu'un
mauvais souvenir, les resfrie-
t'ons sur Timpot orsí disptíru
ovec 1er vicíame aiiiétv }a na¬
vigation comnúacíai? est .te-
prise, •• quels motifs mva.iue?
pour ©xplíquer qfuune Lotte
ü'aHumeítes coufe un ?el prix?
Dr.
?ort-au-Prlnce.
1845.
le 4 Septsmbre
AVIS
La Direction. Genéralo :k:
j'Ensc-ignomem l
d ¿a connaissance des inferes
oés que les examens extraer :n
naires du Baccalaiuéaf. 1 ero
ti 2e. Parties commenceront le
!8 Septembr© prochcin á par
ü; de 7 h, 30 du matin.
IL« auront ¿leu aux sieges de:
Port-au-Pr r:cs: Ecole Ter>u
ID n Guilbauá Place de la Ca
vhédrale. tPour les candida::-
de Porf-au'Pnnce, Jaanel Si-
Mareé
CAP HA1TIEN: Lycée f cur
les candidafs du Cap-Kaitien.)
GONAIVES: Lycée ÍPou:
les candidate d=s Gonalves cu
do Port-áe-Paix),
CAYES: Lycée CPouj los
candidate des Cayes et de Jé
rémie.)
La ílch- d'identifé doit ¿fre
présentée a l'entrée du Socal
d'examens.
Porf-au-Prl.n-ce, Je 29 Aou? 1945.
RHUM RIOSE
58, RUE COURBE. 58
PCRT-AUPRINCE
ale Mull
UNE ÍDY
Entrée:
1.50, 2.00 gdes
Dné Select
vendreeli á 5 hres
En lére partió:
Tout Pour la Femme
En 2éme partie:
,uci?n Raroux dans
MESSIEURS LES BONDS
DE CUIR
.. Un chef d'oeuvre de Com
feline
Entrées: 25, SO, et 1 gáe
d 8 heures
En lére partie:
: 'Opera de París
£n 2eme partee:
4nn Muller dans
BEVERLY SONNE LE REPTIL
Entrees: Gdes 25, SO, 1.00
Girs
Mais !e trust entend pioton-
oer, la paix revenue, ceno
aieusé fagon de grugt-r í o
gens. II y a des camioneurs,
qui sfí/aiení de^droux de re
commence! k traite -Portan-
AVIS
JíEN VENUE A LA DOCTOS A
v. L, DETEKNOZ
Nous ovens dans nos muro,
Ja Doctorease Victoria La so
Deísrr.oi, la dlreafrice fondm.r.- ^r'n.ce-Petit Ooav :e ci'/ 1c: Garde d'Honr.eur du peuvent Ir ierre,
Dber'.cdcr de Caracas, Rem 1 .le la sympcrihie universltaue. - ]} &s* plus que i-'
Au rncmar.t ou dans la ores nv fin aux restrict:
-:e, ncus rxpr’mons le voeu do orticLs, base* <
v..:l- les pays strangers qui o ni en Haití ou nous •
í’t's cales* lei. nous re;;,- }¿s qvelqxies kilc
ere le mem- hommage, il nous ¡ ia:l de la cíe Na:
ísf ble:, acréable de recevob Chvralí:s de F?r.
1 : visee de zelle distingues Ve ; rer.ee eliminara tor
rezuelier.r.e qui, dans le cen ' mcnopoles qui se
Opératioiis Baucaíres
daprés-guerre
Les maisons de la placo qui auroré des relations in-
ieraationales bien álables, jouLoru d'avantages spé-
ciaux dans la conduite de ieur commerce d'apres-guer
:e.
Nous offrons nos iacilüés a cedes qui desirenf s:a-
blír des meántenant oes relations bancaires.
Nos succuisales sont ou service non seulement du
Canada, mate encore de beaucaup de pays de i’Amé
Jique Central©, de i'Amer.quo du Suá, dr Cuba, Porto-
Rico, la République Dora i :dc cine et les Antilles Anglat
ses.
Nous cr/ons des buread Londres, New-^ork €t
Paite, et disposons de relations bancaíres d-ans toas
les coins du monde. Par noire entremise, oe service
mondial de benques esi.d voíxe disposition pour fací
liter yds operations actuales et cedes d'aprés-guerre.
The Royal Bank of Canada
Sociéié Anonyme
Capita1, vsrsó or. C5.000.GD
Lands de Reserve or 20.G00.000
â–  SUCCURSALE DE PORT-AU-P RINCE
G. H. GORDON, Directeur. 9
dc- medoevú? el de Phcrraac,
avise les interessés que le B:i
uduv ú ur.® belle place pom ■
/oíre drape au, notre hyru.ne.
d huí
aistre d ir.scTipüo:- pour ;es ¿ t
r.-.'tre er.;sson et célebre cha-
Ca
et la dans k- bas rf- la
íérentes Sections de ia taca.
am- arme© les íceles d'Ha;
l vílie,
le o-ctetear:t esi choque
fe:
Bl - n venue done b la Docto-
la conche vi-jdcstre da
i1. C. B„ Médecine, Phan.ii >
msre Victoria Lul-^a Do-íci.ioí..
l 1^8
carúveaux á'écoulen; ir. i
Alt. Dentaiie, Obsteciqce se-.
Modernoteelle Deternoz esi
I des '
eaux nénagérvs d ¡a Hue
ouvert du 10 au 20 Sept
aacíoresse en letíies, en ph>b
! Ham
merlon Klll ck. lace d Tatt
ar 3 heures a. m. d rxirc,:.
pc-ohte, er. Sciences pontrqr cf.
!':lvl
•¡e matean Harm-ídts, de-
Les ooshalaaís sont pr.ea c>-
c rcr.onrquos et soaicrlefe el
van;
la redaction du Nouv.TU
depeser les piéces sutva teles:
v'er.í dédiícr sa these «Les
i :..t. ; .
. s parlícuLers son: fcm;¿-s
Ac:e d© r.aíssonc©
Carorxrtercrues c;c- la Pona-
Ci â– :
'occuper d© io todeite oc-
Ceraicat ds i'Enseigneaete-l Se
< -;e .meivenr.ontett1 de Tapies
â–  1c Vi
ote pubLque pour ecnap-
condaire
c;..er:&' ou ,1 v a des ponte
per
< puimtt ur et d la m -
Ceióficat de boime vie el
m.í? le.? nations, er. general. 01
r.ore
üevres pernlcíenses.
Moeurs
>;S : ctior-s umericamss do.
L
saítii di signa.er io íau
Cerí-ficot de San té
v- r.¡ se decider d apphquer,
I nous
Tespérons pom que
Dóux photos
Auíorisation des portents
Caite dhder.títé.
cour l&ui pies graud bien.
Du :&ste, la Ches* d© la Doc ^
<;.:c.=5: Victoria Luisa Deternoz ;
commune y remedie au plus
v:íe.
Poiteau-Prince, 1® lm Septem-
<- A v
ec .a res tree des .Clorsts,
Lie 1945. ^
l milieux cmeiicain» U. S- :
,VS 1.
tordomuers s cpprel-: ct u
AVB
A. vu son imporiauoe.
B:enverue a in Doctora V.
iTL
ma:ü forte á ¿ execclio'.
Petites Pilules
CARTERS
POUR LI FOIE
envelop pes de 6 pílales.
Au prix de Gde» 0,25 le
sacbee.
Bxigez ce aosvel embsilsge d#
votes pnarmadea .
'mraEi ..jwus emss
» tE *
Pour répenáre á kr eran
de d'un grand n'ombre a -su
cers des Autobus Par* a-
Prince, Péticn-Vill», SM5u.- a\o:it
Lavantag© d'anser le ouobc
gu'd partir du 15 Sep.err.ore
1945 ©t ¿‘accord avec 1- *' or
terns nt de VEconomie Nat.o-
ncrle, le tañí special oe yum?
c'r.q centimes de gouraes 1 251
esi annuls mats par contra ie
come: d'abonr.ement an v ...a:
Cir:q (25) tickets s?ra vendu au
prix de Dix Gourdes, i'acbe-
teur henebciera d'un escor.tp
fe de 20%.
Ces carnets d'abonnement
peuvent éfre émte en favour
d'un ou plusieurs memores
dune méme famille et sont va
lables pour une periods maxi
mum de six (8) mote...
Sftrfóté K & jl'
SERVICE AUTOBUS
AVIS
Le Garage Kneer aurait b©
soin d'un honnne ayani Bon
nes references et expériarico
pour te t-Duco* et }e ¿B&dressa
ge* to ato.
S'Aídress#; au Gcéraga Kne-Qr
Phone - 2234 et 2318.
Hue Pavée, Port-au-Prince.
A VENDRE
Occasion txa&p&omadle
B^igérators électto et a
kmmlne. Eat nml
Voyez Hen® Bouetoecm Rue
Pavée. Itee 3704
ELI SET CM EMENT BUBAL
Darmeb. le 4 Sspterabie 1945
CONCOUKS POUR REC-RUTE
MENT DTNSTITUTEURS
Des conccurs pour le xec 'uie-
me:u d'instituteurs seront orga
rises d 8 hres. a. m. aux Leux
ei dates ci-dessoue:
PORT-A INFRINGE: Cea tro
d ’ Apprer.bssage ds Saint-Mar
:;n et Ecole Nórmale de Filies
de Martissant, le 22 Septem-
bre 1945.
OUANAMINTHE: le 22 Sep-
fembre 1945.
POñr-DE-PAZXr le 28 Sep
íembre 1945.
Les candidate qui désirern
pariiciper ó Tun des concaurs
devant avoir lieu a Port-au-Rrln
ce dolvení s'inseriré ct Da¬
miens pasqu'au 15 Septemhre
ou au Centre d'Apprentissags
ds St-Maxíin du IT au 21 $9p
fembre indusivemant
_ íivajitfi» «snl ni
pour r'wscriptioii:
1 Vacie de naissaucs. -
i Un certifica! attartccTO fas
3^ — Un ceriÜíeat d» berma
4 Una pbotograpbta Cfuí ros
jera en possession é» la Stat
don de I'Esse^nejnent Rural.
Pour tons 3» attires mimí- ¡
jiramente, s'adresssr á la Seo
fian fies Statlsíktuos oí Hachal
dhm is Bomie» ou cmx Inípec
íerfes-ÍMímcietBS »tér«»»s.
pen ae íamüu- ne peut que
cubir ;eur volonté et ach*.;fer
uu pr’x qa'on exae.
Ces exigences, o?; les a s->
Mos Juren? quertrs ans, lo cor-
donn-er allégu-cnn que nv
c. vaf t pas de cuirs, de peov-:
r-‘ autres articl's de ['«xtérieur,
ll subissait la loi de la rarcté
si de la hayase. Que va-til
niléguer pour jusfiíier les pr:'x
qu'll entena mainUnjj anjour-
d'buí que dans le monde, le
commerce retourne a 'a nor¬
me.?
Tres ceriainemcnl ü sera
cubé par le coruríiercará ep
On cofrnait trop Ja situation
de l'haitien moyen, uu pére
de famiHe faisemt hérolqae-
m©nt facs d $es obligaiíons
pour que radmintetrafíon no
Reine cot esprit de gain de
ces auihentiques profíteurs..
UN
Nous avons rtmargué d-ans
lo cour d© Damien u:n ctrbre
pared á oc© mapovte, p^taui
le nom FICT5, qm étmd .. son
ambre sur une bonne super/'
de.
Ponrquoi ’Da'míen ne dér®-
tappo-Ml pas S@ fies» psíir S«
proíactsw era n cortera ,'árosion.
1» feua » déwlopp® asas
mmm. , : ' : ‘ 1 -
iuxLecteurs
du “ Nouvellisíe ”
iflOl APHÍS-MIDÍ. AUX ATEUBHS »E «HATn-JOOBNM.».
OU SE FAISAJT SI AZMABLEMENT ET SI OOflnUTERNELÍJS-
MENT LE TEAGE DU .NO0VELUSTE. A LA SUITE D'UNS
PANNE DE NOTRE GRANDE PRESSE. TOOTE LA FORME
DE NOTRE PREMIERE PAGE A CHA VIRE.
CE MATIN NOUS AVONó RECONSTITUE US COMPOST
IONS UNOTYPIQUES.
COTE FEUIUJE VOLANTE DEV1ENT NOS PAGIS 8 ET 6,
T REPRESENTE NOTRE EDITION DE CE JOUR JEUD! te
íte'TEMBRE IOINTE A CELLE DTO.ER MEHCREDI 5 SEPTEM
HIT
COMITE DE SELECTION
l,¡: «OUHSffiliS HAITIEN3
r.mrco!» tta.fe.». - J- "
.ices¡íes qu l¡ ama y,at, a ,J
. v.. ,
! rr ,i VC -O-í -U>, f * v >
. .. i...ía, ge.. H>- ’ e -> **• *’
>ÍX, , * „ - £*.♦•■ * í.» qy ' ‘
D s\o ». f > t
5 I »■ h I u , O.u - *e i-
i iiwe o r ‘i1 ^st
Mots uo t-u a v o -i
Supera-aro des Ltate-Un^. L#
Corn.le recommandera íes coa
' á date les plus quaiUiés a
r ¡ in.st.tui d'SducatiOn Inter oa-
, t.onaie auqueñ U est afeité,
i Chaqué auné© llnsi-tuf db-
* cucailon Internationale colla-
I bore avsc it?s Uráversues et
1. s aroupes civiques des Z\:e*
, Unte cans, qufevec le GonvtT-
1 nenv.-m American"-, pour i oc-
c»rCnd V.OV.VSlS de bc-UT
I s s a des étu-dianis de-s Vi not
¡Uv'ubLquis Améácames. Lv.s
! r- - i-d.dais do toas les pomts ce
;-j Hepubüque d'Haíti sont «!í
i c bles et invités á «Inserir* «•'
¡ occurrence.
i Le Kjontant des bourses va-
! Pe br-sucoup. Quelquas-unes
! eouvreite iouíis les dépsnses:
I voyage alter et retour. cours
I : ,, a teUniversite et depeft
: sos dtenlre’len duran! íes oV.t-
oes c'-:st-á-dire uourrituro, ¡o-
, gemente et lessive. Quelqu-s
: bourses courrent ¡< s nais 4 »
t crien et de cours. mats pC!S
j ce voyage, a,oís que d‘c,otees
: crnTiarennuat lo pnx des C OUÍ3
1 o: les ira is de voyag:- tan-
I Lis ave ceitaines aatres
I *•« couvrent quh les cavas
; .. Darte ca der-
■ ... er c<3¡&< \\ esi nécessccre
: ue l- bénéíiciaue ait de que;
; ,,.;..,.r touted des auties clépi-vu
1 nou couvertes par la baux
I tf de foute íagon, ii est dé
I vpable que Ies bénéftciairo*,
â– â–  CUS He que scii i a nature de la
I bourse, cbspoeeui personmEfe
: merit d ase certain* vmwJ
1 four lours «tópen»» P®rec®'
nuiles eí les imptétrw*.
Dans le cas d'un candidat xna
i-ié, la boars© no mi s®xa accor
dé® que s'U prend lengag-'
rnent de ne pos amener sa Um
me et sea enfanis Is'd ett a)
aux Etats-Unis, c moins de
prouver qu’il est er. mesure de
íaue lace peisorme-Uehaorít aux
cép£-nse& qu’ímpiiquent le vo¬
yage et le séjoui de ea íamü%
aux Etats-Unis,
Pour que la candidaturo d'un
MMtarM puis» fee pri» «n
considératton, íi tata ««‘i P*'
séd® un* preparador repus
dans un® tlni»®rsi!® ou une
Ecalo Supériour® ou t'équíva
lent do coito preparation. R y
a parfois queiqua» rara» bour
roe accord®-» á cettx qui a ota
pan acbevó antífeatoeaí totas
jo preparation qu’if® pota-
ralatít rscocoir dans l»ur« paye,
maia cea bourse» ne couvrent
que le» cour® seta®meta et par-
fots i» 2ogemeni «t la nourrítu
re cm plus. Lee fetdtants qui
vculent m {»nb*nt*r por» ce»
boume» dohse» #a* en mm-
¡o 4© íttil® .tac® «a* írdts . dé
treyaq», os* T%eB»** de
g«»«nt rt d» ísoatsMtae d«r«t-
te giwsí&ssi 'w^sa» # »■».
, RECEPTION CHEZ LE
THE I>E GRANDE--BRETAGNE
rr MADAME TURRON -
H
’I
i.
[,-u
> ' -t' Mu
t . • .i oy<
s *«> fq M
" v . r L/ - 't . f .
fp L l 1 til luí *• f
t mí ,f> Cují ív t tC,,i
’U* i t C uiw l ■'I I' ! J. (
y «>» tf© h Ha i Lo 'i’‘>
ueri>rr» a m**, uu mou<«< t
’ f> atm it,fi /: t-, r< ñ */
1 S A * f At" h'T »
les membros d© nofre üoc em
ces domes vt des demeisob-v,
s'étaient reunís es kut coquette
residence a Pacot. Une técou
‘non ées plus grcmdloses per¬
mit d tou.s lea invites deppm-
cíer une nouvelle fots ¡es cour-
tute'.e. !•' citarme des eovex
Tusson qui se áépensérert? er,
cmabilités de tomes sortea er
vers eux. Boissons d>- toutes
sortea, sandwíchs. gófoaux
i-ViS. furvnt s©:v:s á soubah.
Cette léceptoin est le dimitiré
qxi'oHreSi a la Sociéié Uc:;i;er.
i e les époux Tusson qui nous
laiíísent bientót et qui, p¡f--
dant plus de deux ans de mis¬
sion . diplomatique, par bur
tnct leur savoli icrlie, or* rea
serré davantage* kte 'jeianon?;
entre les deux pays.
UN THEATRE EN 3 LUND1S
Pom recueiiiii les piem eres
sorrimos riecessaifes a la róo
Lnadon d'un jeu de decors * ?
c la londat-on, sur dos bases
pratiques, d'un© Sociéié arp-o
lee d travailler, avec le con-
cours dc- nos mioliectuete, a
L<árgcrnisafion £t fau develop
pement de notr^ theatre local.
an group® d'acteurs bien con
tins du public donn&ra, les ¡un
d'*i 1-er, 8 cf IS Ocfobre pre-
chain, Lots representations
thectrales do gala.
Un appei sera lancé au grand
public de la Capital?' qui, es-
pere-t-oa, ne manquera pas.
cornme toujours, de ktu® !e
geste d'encouragement.
nutres frais el dépenaos. Ces
bourses sont accordées pour
aes Ecolee de formation géné»
rale qui doiment un© prepara
Lon préliminair© pour íes pro
íessions, mate pas un entrame
Tous les candidate dolvvnt
étr& áe naúoncúhé Harto ne,
éhe ta bonne simié, duns mo
lalité reconnue, avoir la capa
di i j’ tol^ctueU© vouluo po\u
poursulvr® date étudsa aupé
t ieur s ot pouvoar iir®, éalre ©t
parler LAnglate.
Lm émáiaíite qm dé&mtú
s'insarir© pour cm bourses pera
v Septetnbre á Mr. Cuy Lalotest,
delegué a cet «U&t par le Pré.
sidom du C<»JUté de SéiecV.oti
ou, en son absonc®, d Mr. Gear
gfs Gaetfena. ieur bureau se
trou ve au Départemeu* de t’bts
ínictloB Publique, lm beures
dVnecíipdou ^ont de ID heures
femé a» h 30 OefabíS JMí a
mrcu.
Les «tnfidsrt» dtevrata ssibir
un e*di»wí 0xá au 88 OtaA» & 10 he».
9» a. ro., ou Soecd é» la Facal-
fé ’3» Z>i»it
S Sepísmbre 1945.

MOBC
.-• y»
8-3-134$
evacuent Tánger,
NouveUei Elrsngeres
oDE CE JOUB fEUDÍ 8 SEPIEMBBEL
(Suit© de Ja Pag© 4)
mmmm mm ,
WASHINGTON 6 Sept— U j
¿ecretaire d'Etat James Byrnes j
a revéle auiouxd'hüi let list© j
des atrocités incroyabies pro- ¡
l.queas par ns japonais sui rei ¡
prrson.'.:©r¿< ci,Q gueue en ¿uá©:- .
piOH-'Stauorws íurent aaj'.ssees j
ay Gouvorii©rne.í5i lapa¿: vua
Uíx i&niieinxím d& la Soaso. Ij
partió oriontale do la Cyro¬
nque quí sera sans doute oí
ríe a TEgypte.
L'atituác britarmique en
Ipil du plan de Postdata. qu;
dame des traites ócñte aver
¡s ñate’ííícs; te plus vite pos
ble est qu'U )hs peut o tie ques
>n da traite» de paix avec
s ctats tout munm quM¡» n'au
•nt this da qouvc memento ótn
cowe ie me.ueu
dOHAMA
no
'00 soldats.
WASHINGTON.
WASHINGTON 8 Sepe - In
••-su:i©:d Iranian a demandé
.yourá'hu; au Congres 3 m;í
zrás 300 millions de doiiats
cur divers aíhcQfS civils de
guerre.
.ONDRE3.-- Les milieux com
jtents arinoncíi’í que Ies an¬
uía soul confiante dans Tap-
u améncain lorsque Ls minis
as des affaires étrcmgéres se
:uri¿Tor¿t en coníérence pour
scuter du plan cTinternatena
ration de Trieste qu'on pro-
it© de fair© servir de port li-
e. La question áe Trieste s : n
© ©iré un des príncipaux pro
ernes qui intéressera le traí¬
do paíx crvec Fltalí©,
II s* peut aussí que le traí¬
do pcrrx avec ITtalie íasse
agir la delicate question de
x venir des anctenne» colo¬
es Uaiiermes. Les obsérva¬
los qualities áéelareni que
Ora nre-8r©taqne ne désire
^oír cucan terri folie dallen. Vi
t probable que le «Trastees
p* soit propo&é excepté pour
mandant supreme allié a re¬
velé qu'avant le 15 Octobre
prés de 7 millions de soldáis
tapónate seront désarmés. 11 y
:? prés d ' 3 millions de no i de: is
pponais sur Se torritoíre de la
Métropoüe.
TOKIO. II a été crnnoncé
otíícielíement que domain te
gónéiál Mac-Arthur híssora de
yant i'amboíssade américaíüe
c;uí erra son auartíor aénvste
Keteo cu Coree au mi
i rnois á'Aoíit den er i
3.000 prífeonniejis po * -
>?á été mis en
DEENIERE MINUTE
-Í'KANCISCO. - Ai- _
de i'Ager.ce Dome
:(■ ■í;¡‘Oa:i.: mu. uU-.‘ ¡6»
aériens allies au a «&
r-o.n out causé ¿24.
ugue ar.cr.ra
o —c r te
.833 blesses,
■N. Dans ;£*
s du congres
? Ies leaders re;
¡ rio,
NfvV \OI:K
. > qu-.$£*>. \y t>;
i or.a' uv ’c* . qitu.e t’Lt
reve.é ce* apres m a a :x
rispo’JC’is de guerre qu'1:
par- fi -ore sí ¡es force.-;
c,cs.-- eí chmoises panic,
.-’i a i occuDUlioii du ¡ai
ames car; ve
dans >a ré
ee on i aere adere
de tous U-s plise-;
> Prési-
> auiour
au Con
g:es americasn sur les mesu¬
res a prendre pour facilitar la
reconversaiíon á \ Etate-Unis
á ¡'économie de paix et pour
navaülei au rétabirssement du
monde. Le President a re com¬
mando rotamrnent que Pacte
de lolmson interdisant que des
pacts solerá faite aux nations
qu: n'ont pas acquítté leurs det
tos soil rappelé; 1© President a
presenté un vast© programme
d© travaux publics notaxnment
uih? allocation do 25 millions
do dollars pour continuer la
construction de la grand© rou¬
te inteT-américaíne ¿t travels
rAmérlque Controle dans la
direction du cana] sume. Le Pré
sítíent a lecommandé aussí la
construction de 3000 nouveau*
campe á'avkxtian.
YOKOHAMA.- II a été con
íirraé ofíicíeüemeM que le ge¬
neral Mac-Arthur arrivtra do¬
main aprés-midí d Tokio. En
rnérne tempe un porte parole
du quaríior générai du com'
LE MINISTRE AU CONGRES
DE DAMIEN
Au Congres des lagsrieu s-
Agronomes qu: se líete á Da-
uién, le Ministre de VRgr-.í
í’-re a parlé ce matin. II a dea
ne d?s conseile á ious les Agro
nomes en leur disant de m t-
tre en cuate leuis conna;ssan¬
ees persor.r.eiles ct d© develop
i per ¡eurs initiatives privees,
sans trop s'attarder aux instn;c
none écntes. ''
Ce sont des conseils tres rus
qués et surtouí tres dangereux,
qui ont été dormés en lieu et
place d'un Plan d'Action Agri-
ccl© qu© Ton attendait du Mi¬
nistre.
TMibtmml W$mmrn
ATTAtrnS BENMÚmZ ET CONSORTS
D&im ém& Audience M^credi 5 Septombre.
>Lír& l&te. Audience Pages \ ot 4)
comment est VOTES
VOITURE ?
L’audionc© est reprise c:
matin á onzo res mo'
minutos. Li‘ cjr = mor Five con
ne lecture des ra nutee Je i '
drene© d?> la veril©. t. acensa
*.rur militan© Kcrby íc.,t ron.c
quer qu':l a ©to omte aans ce
procos ver-bai. une a&aaza;\o
\¿nm/: ¡1© du temoin Leon A
ir?>d, á savoir au© Mr.
¡-i* Hcíir.quoz a xme son ve;u >
íicüoux cantío ¡© aouveírnm©:
dn Mr V:fie
conuaii© &! votr© deposition
du iour difíére do cello que
j -ve/ ij ¡e St vouB Tac
w - ' € avoir mentí,
i «On pout ecrnro ce cju’on
’ ■ a ]© f i«, rto ce que fai
' c ‘pc‘ o *' i d * que Mr Hon
r 'jo 1 "n ’ ur du billet en
i u/ . r nutra)! bien m sou
* r it>* U i ur exacts. Mate
tu© ©'tero o<* 30 necon-
t t » m 'a a ’out just© por
> ,' * ot: los uix
tí pan accu
í'tu;cus«
VíUtiatoíteá'-s
pus ctre .raeresses a c:s epe-
CHVNGXLNG. Le haut
-r 'i.a,^a<.m©te chínete a rap
tone aue .es forces du gene
- - Dniang Kal Shok o
•v" ~o ’ e> Indochúne pour re
_t. - z ’ "ap/Uiaticn de5
,pc j&ssetrouví
:::;s de 4 miles
I Da* •© Hanoi.
WASHINGTON. L= iea :ie:
democrcáiqu© au sen te, Báte¬
te/ de Kesruchy a proposé au-
jou.rd'hu.1 au ser at qu'ur:© -n-
quéíe soil menée par ¿es deux
chanrbr; s du congres au sa¬
te- des desastres de Pearl Ha r
oor. II a aíouté qae cede pro
posit:on avail été confirmee par
le Préside::? Truman. Ls sena
n-’Ui Barkley a demandé q.vj
celts enquéfe soit conduíte a-
v~ní te 3 jcruvler prochairn
TOKIO. Ce soir ¿a radio do
Tokio a annoucé que des :>a-
t;oui 11 <:s ele reconnaissance a*
mer.saines ont penetre dans la
okio pour prép-arsr
l’crrrtvéc des unites de *a
premiere division de ccml©-
.e améncalne.
WASHINGTON. • Selon un®
communication áe dern ere
heure, or; apprend que 1© até*
nal a vole e ’/unanimué la pro
position du sénatuur Bar te ©y
pc-ur qu'une enquéle 'soit -.me-
'¡■.ee par ie congres arneríccdn
au sup t des desastres áe Pearl
PRAGUE, J] a éie anros-
>ur populaire a roa
temne a mort le proíesseur Jo-
eph Pí:!snerr anclen Maire Je
raque derail- -'occupation ai-
©mande.
iTiOir; c
tons p
meitsn
sí íéserve.
•aera en- supp.emcn:
r mírodult le fronte--
Jean Roummr.
- ar.s, demeurant eí
a Port-au-Pnn.ce. I!
us ¿es accuses o.iuí
; Sacaste. Au rno-
ce-er sermerá. le ie¬
rre epue ses con vi c-
sophlqu.es n© lui per
nse Hi
nous rencontre
COMMUNIQUE
La Searétaireríe d'Etat du
; Comrteítcs ©í de ¡'Economie
National© informe Mfeasieurs
leavImportateurs que le Kak¡
jauno ©st consideré comme
IsroduH d? premiere tiéceeeué.
Xk sont done invites d sou-
mattr© au Dépcírtement les do¬
cumente néce&saires ó la Hxa
tion du prlx d© vente de ceí
article.
Port-au-Prnce, le 8 Septembrs
1345,
mes tes plus occupés d© co
pays, ma b-esocos r¿e me bis
s© au© a© rates .ois¿rs.-'
— Encetenez-vous des -
ur s cc nquFs avec Laccuso.
— - No*; Certa;nen:en! rr
T-i savez-vous des acrl
’ vites couíiaues de Mr, He-,¿-
quer?
- Fu-n de bien oréete, Cha
cae :o.s qu© nous nous rsn
c../::rcns au hasard d'un, en-
tsrrement, corran© cela a ¿ts
© cas ásnuérement, nous r
.c- s /.variabiemer.t polldque.
I m© d será qu'il étcrlí désireux
G© vea cesser ceils sitúa*.or,.
©r_>e:gnement aeraocr:;
áque.
- â–  Avez-vous eu a don;:--:
d© Larger/ á Taccusé Hear;-
laez?
Oui. d:x dollars que ¡ai re-
mis á son r.eveu por leur d un
pL cachete a mor adrsss:.
Deux mols auperravant, II m r
vail fait part de sor. -¿acate.,
de oaTliciper au Congres te
Dar—as. De mor. prcors
mouvemsnt, ie huí promis iix
ac..ars L'crutre matin, ¡1 :ne
tm^nd- es áte dollqrs, ie les
u. ta e .r par son reven.
L© cximmissair© Kerrazan
pese au témcln la question sui
yante «Pulique, ie congres
étaii d-rpals lor-gtemps dota¬
ré eí que l’accusé rbavait pu
partir, c'est done poui un© au
: *re fin qu© veras lui aves don
’ re cst argent. Quell© est-eile?
Le témoin r-épond par une
question «Si vous étiez á ma
píeme» vous señez-vous pasé
cette question?» Le Tribune!
lui xaxypelle- qu'il n'a pas le
droíf de répondre par la forme
ír.terogadve et il continue sa
deposition comm© suit «restb
me quo Mr. Henriquez, men
ami avail Is droit de solliciter
de mon amité n'importe quel¬
ls valeur. Áprés un© ¡sature
hativ® du billet écrit au cra¬
yon, vu qu'au mom» trente
clients m'attsndakmt mi dépot
Rsué Tv Auquate. ]s lui fis a-
voir la valsur. fe déchimi ls
bilkt ®t alia! vaquer a mss oc
valent cnoque.
,;voir ©le sa conduíte, maígre
mon hosdhté au regime de
Vír-cen:. A son retour, luí ©*
Tu-oi nous évitames d'en par-
¡er.
■ ■ Veas a-i-i 1 parlé des tráete
et d'un journal clandestln?
Non certalnemen! non...
Vous a-i-ü parlé des au-
í Itís co-accusés. tsls Rey?
rétense s'oppose a cotte
question.
i Me Rlqal s'adressani au Se
I r;.o:n «Me Alphonse Ker.ríquez
:vcus a-l-d jamaís di: qu'-J ac
- cederaá a la violence pour ac
ceder aux fins qu'ü víscii?
Objection de Me Kerbyí Mr
développant sa these de
« © s'écrie «C’est par la
i violence qu'oii renverse un
: gouverneirxrá. . C'est 1© prc-
! pie libellé de Tact© ¿'accuse-
; lion. 11 est réproen© á l'acruse
: ¿’avoir vouiu exciter 1© píu-
' pie a la violence. Comment
_ ©mpécher rn íou
ie témoin de repon
•termes précis qui
I ruineraient votre system©?
un nt d'aud'euc© cré©
; an brouhaha dar.s ¿a salle.C'es!
: Me Emmanuel Ccuvin,. le cal-
i me revena qui formule les
I gneis de la Déísnse. «Les avo-
I cois acquteíerá ic: une tache
. pera:©use peul-étre. us Tacceo
t - rr». leur profession !eur en im
posará ce devoir. Es n’ont
qu g se iouer de la correction
•~u Tribunal. Mete lis consta
’ tent avec regret que Vaccuso-
n--ur Mihiaíre veu* quand :rte-
í m? proceder par des personnel
i 1 :íes irritantes. Par son Inter
i raed.aíre, íes avócate péciser.t
qu'lls entenderá que -leur soit
i accoráé un. respect digne du
crcsr.á role qu’íls remplíssent
©í de I - ur prestige profession
nel
Le tribunal pc^se a huís
dos et revleh? peu apzés. A la
repite?, le Capitame Kexby íait
celt© declaration* au seuil des
débate, á la suite de l’mcidení
de tout á ITieure, Je declare
j s‘Ü arrive paríais d Taccusa-
| "ear detre violent Je n’emre-
: ttens aucune «nimostié centre
I qvú que ce soit. Vous déíen
iez une cause qui vous est
V
viehí a la charger «a la
Ta^eusé a pourlaat
chére, nous cmfrets, nous dé*
tendons la soáété.
Le tiibu nal decide de posea
la question des projets de vio¬
lence d'Henriquez.
Le témoin répond: «Non, Her*
ríquez ne m'a jomáis ©ritreu-
nv de tal projet
Le témoin Marc Soldé est ia-
troduií, Agé de 42 aus, domou-
s'.rist et domicilié u Ror’-au
Prince.
Avez-vous cormatescmco
quo Us «iour Henriquez dtetri-
Leu’it des tráete?
I Cocí u'oía-t ¡xni a rruj coa
í eamaaace, Ven ai. élé ¿uíoirné
| a ía Police. ^
[ Utaa-íí u vothf von-i'vui
i í anee qu'ü vouiaá oiqcm'tier
í uh) rnanVmtation?
i - Non.
\ IV- son journal «Ix /u.-?':-
c;er» qu'il áevaií ¿tetribuer?
| Non.
í Zti&z.vous á jex Chambre
I le jour áu vote ds )a Charted
- - Oui, j'cíI vu Alphonse Hue
¿vguez. Je maintiens n'avo.r
pas eu connaissanc© de que;
aue ce soá cor.ce mará A Ichor,
se Kenriquez. Au Bureau des
Recherches Crimine-Ies, ;¡ -r¿'a
eíé communique un tract cru'cr?
a¡¿ dit avoir Irouvé sur mo;;
bureau. C ost étrang©, )e ne
Tai pas vu, le ne lar pas iu.
• Monsieur Louis Delay all
pourtant 1'crvoir vu che2 voasi
Un tout petit fait eclair-ra
la situation. Le Bureau en ten:
cue mcable est me propréte
Mass ?1 est dans une salle á al¬
iente d'un© artprimerie corv
rn:raíale. Sa destination cei
me! aux diente de Itev.'teer
pour ródiger le text© des imprec
sions ó confíer, et íaire la cor
i&ction des ©preuves. Je ne sais
pas si Tan qaeiconque des
diente o déposé ]© tract sur
ma table de travail, sans ac¬
ceptation de me part.
^ L'accusé H&nríqaez savor:
h passer paríais €n vote© bu¬
reau?
S©s acñvités lítiéZc-:**.
jcurnaitetiques en iaisaiera hr
cement un cliesit:
• Vocea* Dsiay ©sj-U, lui
aussl. un habitué?
- - Oui, pour ¡’impression de
son journal.
Le témoin Mea Sans, four
nailste, ágé de 33 ans succéde
au témoin Marc Seide renvoyé.
Le dimanche qui a precede
son arrestad on, Henrjqkez cs:
venu moi. jj m’a :a-ss.3
teme tracts pour étre disin-
bués. Je les ai lout «implem- .
brulés si tót qu'il hat partí.
- !Pou--quoi CEvez-vous api
a:nsi?
-- le pense que ce n'est pas
un mode ¿'action politique ef-
i'cace.
— Vous a-Hl parlé ds son
ifuínal' (levemt pckoitrs?
Om, un mols avant son
lu-resSatioiL
— Vous avoit-U íait part de
octivité» poli tiques, ce
qu i. corsprtait íaúe pom ré<¿;.
ser ses veilleités?
— En dehors des bracts, ÍI
«■ovaií parlé ds la parutior,
procharr.® de son journal je
SIMONE MAlNTirNT i s ,
1EAUTE DE VOTRE VOITTOS
eí bello.
SER VEZ VOUS DE SXMOM2
ET GARDEZ VOTRE VOITÃœRE
BRILL ANTn
aereux, ü p(
qu'avec la :
vote de la
;cí, urx ere
Savez-voe
ütué avoca!
oaréíé?
- Non,
Le Corran
Sov.ez-vous
'• aiie G
•:¿. ,2
T
r.ale pe
publique :
• • je ¡re. pas coni':
de cela.
Vatro ~e a te on ¿<
re ivi¡e
nquez?
I te¬
sos idees po:':.
En
- - En ma:-.::
• ■ Quelle es
exprípaií
teten
Rey?
tas de qui qup
• Vous a-t-
entrer?; «
t ques. du co
Non, non.
Que saves-vous de ¡a na-
*tefesta?mn pr~
Herma .ez " a cut
vouicnt * . une maribi
iat;cn pam - „ -c Cromiáte
a 1 occc_ x ~ a radíeteos
par le oa.rieme.ni. ae ia Char-
te ¿e Ser. rr~ c ¿-o. I! m'a $
qu'i) étaa * u^kü;s ie mi#
tes trihue r reme ne:.emeru ié?;..
tracts. L vou. ‘ -eu;v.r 1« P^í
d'aohérents r>c
niíesíatio1 >
s'il n'avcat per.
II me d:t qae le tract 2‘ rien á~. steoversit confre ¡
dre public et que
tation se passerait saas i
dent.
le vettx, rnter dá le :
Kenriquez, fair© rentier 1®? jj
bertés démocratiques üGtte-f
norme politique

WENT EST VOTES
DITURE?
>NIZ MABmorr U <
; de votbe vomra-
Alii VQiiUTQ est SQtli •'
‘ brillan t dorsum
iment de luxe, de h&xs, â– 
Simoniz Xleeaei 9l gj
Voire voiiure rsptati
í eclat original et naá?:
era proiégéo contm & '
évasíaíeurs de la pluie,!;
11 et de la pouss&f,-:'!
voos de Simonía poor
votre voiture luxuea» .
2-VOUS BE SIMOM '
ÃœDEZ VOTHE VOITUBE
BRILLANTE
II penscút d ce momnt
: la Íiíi de la guerre,
1 ¿a Charla, íl y aura;
í ere de liberté,
s-vous qu'il avalí cola-
ocat avanl raénis d'éfc*
>íi, je i'ignore,
ommi&s-aire Keixuras1
?ous élaii guesíloi
Commission Internóte
>ur la sassine de lo fh
e?
rhai pas conncu^OÉis
Dtr© reaction devaní §«•;>
> conception dies naa*
:] pensé qu’íl exprisaH
js polítíques...
. avait-il le doit?
principe, oui
aelle est votre opinion
viíatlon d'Hsnriqaez a
:íon éírangére?
ne suis pas juge res ae-
[uí que ce soil
>us a-t-H cité des boss,
u de ses acüviiés poli-
du co-accusé Rey?
n, non.
,e save2-vous de la ac¬
ón projeiée?
snriquez m'a dit qu'il.
organisír une tesáis
aerifique á la
rsion de la ratificó
xxriement, de la C^
xn-Francisco. H m’c $
it sorü depuís le s&sáa
t persotmelleíBent M
voulait reunir le J?N
nits possible á
>n. Je luí de;
cat pas été
,t que le tract
subversü castre
La et que la
3 passerai
plea iVlomtoi
CS3T LINEKfO £H B&ÜXJE PE QU&UTE,
; -::L = - PWBKf" cósame á í'usago, il n'y
a pas
á
,le precédé machinal d,¡ Téchang® d'argen;
'SjijjsdicBandiae; ttaager á i'assuraisca qu» i'in-
^ ■ K®j MONITDR s*t
beule
d la
1»
ua produit da cor.-
3L£« fS>NITOH donne la
.«siva, B jjé lache pea te
covptr. a m se désagrége pa*. II
•m nmrnma»
LE nouveuiste
Kill
plus
Usases
*d<
«sétiésLten,
Cv se fail i domicile, essays* musí CABE-
€j ffipíQ, SI voto iinge n® dur® pas suffisammsnt
■ j 1rn-Tfr ¿g Ja qualité l'uidigo Milité.
úg¡ JJOJiJICfl «t CASEA DE INDIO seat te ríeuüaa
p¡ caaunaratee el da bean® imputation da
STMDABD ULTRAMAPWE
COI®ANY
fe®! pttff Haul #i les Amito
Peat* nXEbON, ?att-au-Pm.<¿ (Haití W. i.)
jíitílllagl» W##!_ Vii0nla, USA),
jteÁ GOEBKB.U
LA BAUSoE DES EBDCÍTÍ
»
|am Barb anco io: t
. jobbsott sa houte
Uí QUAiiiE . mCBANGEE
jf ¡£S PBIX SONT LES MENEA
Si 6E >¿,ú-íí6£
HURRAY A LASSaS’S ^
-= Bft-nofioK LV'.-f.jf. a í*u's ük
20
USAGES
9QWS í£ SJUK
Atm LA DOUCHE
COMME ASTBit-íGEM
wmn ?aim la feao
i JSQSQIUSANT PER . ^;t«U.
ooyím RAATOM
L®MTE 00 SOÜRDOIR
H»S MFM1CK2, LES CH AÍ4SBES
te® matate da ¡ílaa, ntljiolnaa et «ota-
ta la* sBosmsrw rt'baectea, j»oai tes
psat Im Atañe» da ewrecta 8» pot»
•t ác&mtSéa;
Brúlyres
les jH’tlU'3 brfhures
i : éehuufbre-í, appll.
ez ímmédiatcrnerít da
lá Gelée de Pétrols
‘Vaseline’. Elle est
et
á. Ha,
cherdiae la mar-
re4 Vaael ine’ mt
pot ou k tt^e,
?>DÍa3Ste. 35a, 3$a
f«b«8 « . . iQe
Vaseline
«iKaactctáa EXTRAOBDINIU
#1» tu# $%mm
t#s. Rfinr#!#, lorm d® Mcm«B
©fes ate.
£b dépdt ou CHAM
. «OK O, LSD' la
don N, MOHR, Bktribük^
RI MJ^CIKMíiNTS
Mr < t Mine Búas Bolionné,
Vv*-, Ln'"¡ano i cíuinant, Mme.
Lunb'i Mottrat, Mme. Osias
Et eui.c Vvo fl : coeau Joseph,
I»!r. heo-s LudoViC et Hoool-
phc- rcmerciint bin1"
E-Ti^ort-j; o:b teus ceux qui loar
orA t;n: ;né -:e i a sympa!lra
o * O' - z-z ’a morí de le;ir
Avis Important
ítappates-TO»* que pota go
goer le* 50.000 gourts» de I»
ioteris de IBot HsHteu, U
(test d’abojd ptandia son btílet.
Mate i gal. «'crdnweer, rt.ee
a'est d Paul Baile M. De»d«-
,«míT ©ai, deatande* rtAe fcB
Jet é Perol Emite M. Deedutiee, i
154. Bu» du Centr», ifcb
W» HOÍ®ffi HtólUS
0ñ homtn®'bien htAUIé vaut..,,., dsux
• Te! est l’avl* de tou» ceux
;«i «'habülent au ■ teten» qui vjent de recerob
t ¡‘intention de aes atmahia»
.d.am* de magnMíquas toa*
angla!» de taut* mtoaice,
Auasl, MM. lee EJégaat»
¡om*;k invité» á iatm use vtxi
a au Batea Parisién de Mas
3, Gsifearó, tu® .du Ítajetíta
le i'Etat, oú l'acoual! le pía»
cordial 1st» e*t jé&ervé.
SMSPtOOBUOB
ProrisiOíM ,
reci.tt.»
Aon
ero.
de,
?c:¡
DEUENNE
Si&cbon I?
,eo rr.on;
'Tj¡OK¿e grat
# 9
f’C
BE B,
¿ue
3* Aov* 134
. LAMOTHE
Revelation en íacs
qk .rtbta H3, n
^s-> er. cas C&
'©o' c cette a-
MN AMM0AH BpAl
An^# te Ru»e Mi
ítu
Fívott# 3
COLLSGE
COMÍ SONHOMME s
EtabJí#«#m®nt d‘E&s#igja»
mmt Prtmak» «t Secosdaire
Piépaxatiom spécial^ a» C«*?Ri
cnt d'Kíute aux Br#v@t» simpk
;,r Supéíl»»uí «t au Baocalau
’éat.
la bcrtjon Knlunthí# #t 1'Eji
seignvment d*^ RU%#
',-.t k coutídl# d# Mada
iü*1 Coíb«ri Bojrhommiuo I;íimc
f'nu% M# <»t Mü«0 Colbert Bon
nomm«.
Porí-au-Princ», Plací, Louw
?üi# ÍJo, 2S,
^ VP'****
CingBRE DERUÍS 18üh
fe l'EZ UNE KOÃœTE1LLE
ET 80YEZ CONVAINCU
SN VENTE f'AETOUT
■isnn.mjhs, Dt^nhowní
Salsepareille
de Bristol
=- 4* FORMULE
D'ACIÉR
SECRETE
6NX
spredvH la
MEILLBUIte
lama da eesair
d'aucum époqm
smph yie exek/sbament pour Íes
STAR
BORO ULTRA TRANCHA*?...
LA BEAU EST PLUS DOUCE...
U LAME DURE P&S ISNOTEUPS
II rópaxe mtssi les clacksor.s.
Adn nne: Grattd'Hus No. 344,
en face ds Zéphiálí,
Tel, 8387. , i
H'umnéti ¡Mt,,. (tsoyu íUt —¡ganUml,
le Pattuet de 5 3
EN VOTE PARTOUT $. 0.20
DON N. MOKA Dtetrlhuteur
V
Seconnue comma un grmaá
^^tmatioa^originala et vérisabl* da
Di. Bsieíol at aart pour, -
-AFFECTIONS ET MALADY 3DO SANO
as pasa ceUee provoquéea isá
í’UÍAGS 'ÉJCAGSáí DD W&9MB,
DO ISB, DÉ LA QUB3B& BíCe.
* Auaai parir 1#b
» AFF£CTIOI^$ mMATW^W^
MALADIES DE LA P&Á9
Afíectíoaa NévralgigueB, Debilitó Net
V£um el Qéuámle o» Syetéraa, P«}e
•d'appéBt, Langueuis, EtoUidteemem
¡et Átectioas du Foja qui rtjgia ata
■ FIEVRES BIU03SES ET ÁWTBa
LA TAÃœNISSE EW,-
Lee maladas psuvant étra amaét
■qu'ii a’ense pm áotte ce me-
- dmomani ja mpindis particuis de sube
• tone® mércurielie ou auouaa s-obsísne»
véaéaeuaa. Q aet perfaitsmeat malino
‘mi et peut ése administré aux psraos-
esa qui out bsxoin d'uu bou rm&da
¡purtScoteux el íbrtiiicmt, «am Mp* te
«toludre mcd. . ^
PÍUWJS& VEGETALES M
U
n
BKXSTOS.
- Four lee maiadto de l'Eettaaac, de
«ote ®t dea lutaetius,
áí voy» aouüra» da Dyepeprte, <¡Tn
íigesBon, de Constipation, ae Rbumo
tat, de Soutta, de Coligue Bilieuse.d,
McUooiee du Fpi», easafea le* Itmau
*•» pateé «i vegetólas «Bdrtol». L*
■Remeda popuiatee depute plua d» l£
Me blameZ'Vous
dfaimer ma Femme ?
i ai® souve totdetas de» moyas» 4® me radie be»
'rax « de me tente es boa» wmsk-
Aveo la lo» KUM p« emmplm a«a ma M boba da
vantage de ícdt et ja te bol* avsc pteMr» Je me »•■»
mltwtx, p&s 'éam^Aos». piste-"A a»fc»*»S» et bate
vosa fait choque jote vid» te vsete - é te
P, S.»- La ¡depart da» b«s-
a «a pcáUreut la XLDd. Achatas
un ft-rblcmc oujourd hul mdms,
Essaya»!
Le Pyrethre en Haiti
Le» jaclsKchee stsr i» pyre- ¡ gnSíqaes donada par Ja pr¡ '*
thrs entespsisat en Hcdtl eou» «ira du Moma des Cornsaú»-.
t’intslügenu diraotiou du Chai ra» cvac 1.81 ds pyrtth: ¡¡o
de la Section ¿’Horticulture ds ’ De ce íait, l'lnéfeéi poi» lapi-ré
tora dHaiti s'a»! dév loppé 4«
plu» es ¡pise* dona íes milieu*
étranqar» jusqu'fs aéceaaHs: n
pluslaiua lote/ le depoeeatea*’
¿'experts om#letdpe ven tu
apéóalensenf pour étttdiw teí
poertfciHtde d'espteltrtoít ütf
grande échellt d* cette wsa
v#B» culture.
' Cependstit, pd« reail# pi¡.
complete» cae note* il *#« cl'y teto figurar 'bdiv*»»»l
quetque» coartdÉtatioas agre*
íiendqttes sur c«tt» cultura.
La pyréthr# así une pi
Xarophylk, «test i díte dél,*1
mate sees, ioi sto dé «ttlte
r* poaaibla paat4tr£ tré* •:
due pottieu que 1*» csuditici
bioiegiqua* qui lu¡ sa,¡
aotoa sol: ni jmnpllM,
pire annemi «at l'humidlté ,<
gnanl®, C'ast la culture ’ -
réglotis d'aHlhidi, cal plus <* >
: íi éJ&vo de haul*» altitude,
- pitia le quallté du pyrélhr* jn
méilore, plus ta losgávltd eti
gtonda (5 4 7 am5, plus son tari
, cteasnt augmenta. C'est un«
• planta qui a haaucoup d« tolé
ranee poux ta «feh«essa, ce*
pendant elle requjerf dt boa
ties appllcqttans d'eou oux ips
qus» de grande» activáis phy
sswogique*. L'excis d'ecu au
tent (ju'un sol írop Jourd eotlt
á évíti r. La planta ce propo
i ge en pépiniir» por semis, sur
i pSaie«-ba nde*, Quaftdt le sol
’ est bien ptípati, 1» »emis te
fcít á la volée, pul* icoouveti
d'une couch* d» ten* de 1 a 3
_ i cms, La péplnlét» dolí étre
' tnaictanu* humid» por d»» ac
, tosagas fiéquents au d&ut et
de plus en plus aspacis au te
el á mesure ds la levée ó;e
¡aun» plante qui a H*u ¡2 á 15
jout* «pté* te sentí». L< repi-
quage se fait 2 mois optes 1* se.
mi» ou tout au moto quand is<
piante» ont B ir 7 isuUtee, et
la baxi»plaritaüo!t m plain
champs, 1 mola optes; 1st tfit,
temes de pkmxrtton «»t de 50
cam, ai íous sen», ce qui per
met d'obtenit 40.000 plan!» d
Sha, Av»e un pensil **paee«
itteni *w la basa da Tob*:irv¡s.
ion de ta croistcmc» et de la
iloraison du pyrattae -au Mar
n* de» Commiasoto» (8 mit
| liona da fiaura. ó iba,), la ras
I dement d'un ha. tie sera pal
motas ds 1.500 liares, es qui
' représente «i prí* de ¡S3 «te.
i or ta liara, <*, 1.850 ¡de profit
I brut, Or tata ptateíJea d*
¡ pyréthre na dolí pai
- plus de O. 800, k Tha.
L'lmpottence de kt culture
du Ppréih» pour Haiti tient
eos seulamrnt dans le fetít
qu’eBe npteeeste une poun»
ajp-etaobl* d* t«venus potar
1* payaos qui d'un ha. peat« •
rer 200 d 300 defita» de profit
tetít :et oedt pow «m pétete:
de 8 k 7 as*, mate risco» elle
peaoei ¿'exploiter le» Isrrse
de nee- montafBe» 1® pius »«u
vent denudése aux eMMHN
d» 4,000 á 5,000 ¡
Damten, ¡Mr. AUx Large, cten
¡rawcínt en tender -1042, grét*
ce 4 ta géterortté ds son pro*
leseaur de rttri cultura k ITfut
vamiti de Califowít. Mr. Hodg
ton qui en fin de ccmpte luí
lit parvenlr 1 liwe de s*m«b.
ce», apg^i de vetee» tentad-
ve» d-«n obtenir dse ataras «ta
ttoae Amérlsalt!*», Cas se*
manase toast anveyéas k la
Station Expériminial* du Mot
ite dos CcwxBitesal»*, que di*
Hgsall k ce moment ta, Mr,
Barrouet, Sita team eamées
ó la volée sur planchea, fu
mée* contoméntant aux instruí-
«on* emane** du Che! de
¡ti S-ctlon ¿'Horticultura. La
germination en a été exceden
t« ti» l ordre de 80%, L* tap:
qttrtge de* plántulas m> lit deux
mol» plus tord si leur tran»
plantation en piel n champ*
i-n mot» aprés. La végétntlon
m monto borm* et m tevéla
d aucun moment d* ia ctoli
sanee d¡* piante, da* tlqusu
d* matad!#, Le 20 Mar* ¡343
■a florateon commeiifait Í2éme ‘
ahné# quí suit la plantations.
Le champs comptoit 12.000
plants teparti» sur 5.750 m- 2.
iesqiuk ótedent dans d# bon
n&s COílditians végéíat'ves, Le»
díamétre moyon dos plarr^ ■
eíait dé lú poucés aiors qn'aux
E. 0., il u» dépaiSait pas 8 .
& B'\
las perspectives les plus sa
courageantes s® díS3¡nc-er,;
done pour cette nouvsli* culta
se don! la vdeuT deenomiqu»
na fassuit point de doute, Tou-
jours sous Tactiva direction da
Lft. Alta Larga, le* expérísr..
•ces coottauérent. On projet
pour ail# veste pépiiué» fut
envisagé afín d'en pstmatbe
Taxteniioh k tova» la cois
üie, taRdi* qu'était égalsmeni
prévu* la sréstion de parceile*
«pérímeniales i difiérales ai
títudes, non seulem«nt daos
les environs de ía ' Savann»
Zombi, isKds dan* átauíre» rd
gkms SOriani, Seguin, jPoure:
l-.c, Platons, etc), edits de cees
parsr 1#* resáltate ebtanus,
-La culture du pyrsthr*, grú
ce k la prévoyatic® et aux sí i
ferte perseverante de Damien, I
était déñnitiyeineni lancés an |
HaitL Des oiré» avcmtagsu-
se» étatent déjé produiíss pur
des íteisoite Américalaes qui ,
ne perdcdsnt pas de vue ce» ,
ttavaux. De* envete d’échan !
•ilion farent faít* 4 plusieurs k¡ í
borotolrse des E, ü, en vue j
d'une iatarmincLcn du pbur
ceBSoge da • pjrethrlaa da»
fiaura. Le* dentera aaa’Jy
tm falta» ectte cunée «acora
cnt définifiveaastt, consocré ta
tupédorité du pyrethre d'Hrritl
sur tontas ¡as outas. Car
quand os psnse que le % la
plus ¿lavé Jómate attaint por
lea, autre» pay# Kenya 1.58)
en ne p#ui. que s'étotiner dr-
vast les résultat» vraiaent ma
Semences
d’Oignons
.YELLOW BERMUDA.
«54, Rue Maqaair, de TEtta
AVENDRE
Voa» treavrt»» deux
mochines k coudre, k
a píed et k btm. 3'adre»**r
Mateos Coieou Petit-Four, N»,
i i en tase du Dectew Ñau-
COURS D ETE
A PETION-VILXX
Lého FauUas
Piase Leuvanm
Solitud* VUa
.élepbone: Nes 711J — 71W
la;
187,
PcffHtoPteet
IdB
tí» Shu» salte ptet&f-
TOOS LE3 PAÍF0M8
Tcus ím itops, ' - ‘ ‘
Via» bkrac as rouge. Madére, ‘
¡Sites# ’p«r Te vteate. ' ’ :
mártét'm
totear at teiato»
pé*ar; -
MA1SON A 1
Route c
SéronL Tempétohm
T*L a
BST ¡ laStíeilleur e
msmm
mm

mm i
Special* “Le Nouvellisle”
sm wxmm va nn w pobjss m jumo#
CAMS icons I» SUBIO?» «ÍUNT
Dernlére Heure
LONDRES 5 Sept,
isiez Mmistre da ns>
tours rad.ocr.fus©
Anglais a di? qu©
L© Pr#
©on dis-
Peupb
CCfU®V3
de six anilles d© gu©rr© de-
meurent den© le manque d©
vi® a vis du Japan
qnond il ©nvah.t la Manchou
j*© ®u 1831.
sí ¿ nr.ivoo © o©c>. — -s-© G©
- ,
fabrication des bombas atom,
quos son? pour étudí€T les elioia de Lu¬
ang© do cee bombes.
PARIS S Sept,-- L© Quai d'Cr
^ say a olticiollomont notihe á
. LEapagne d© rotlrsr sos fren-
; p®§ de Tánger,
WASHINGTON 5 Sept- I# |
President Truman termine Tsm
! corto nt n*©s®acre qu’il doit a- ;
ci •”5t,r OwV©TtvT© du Con-
r, , e, xn'! ¿t da la Pais.
V ubhD UTO^ 5 Sept. â–  U
i u) > General E^ms-
«I * j .> r ? r le Genésai
LONDRES. Un Journalist®
américai-ri qui a visité Hiroshi
ma annoiico qu© kt vill® a aom
«citHHMd SSilUalr*
jugemfnl dm inculpé®, A la
question préáe© do I'Accus-a-
t&ux Mpitaue, si 1'un quelcon-
que des accuse© avail d«| mo
tr?s de recusation contra la ior
plétemer.t dispara el que los dé ) motion ou i©! membre, — Al¬
gol© som plus cons:dárabí«3 phonae Hofiriquez d‘un© voix
qu on Ví& i® pensad. 1 nene répondi aucune, II ©n
| es* de mém® des emires co-uc
Dernlére Minute1 cu*és- ^ ^í01 Pau!
! r® soulign® quit n« asía telé
5 SEPTEMBER A 3
’,. v > i GKn It®
, .j «u*. «tro gor<
Hrr>. P. M.
colé
nírusue
Mamo
,¡. ©Í©U:
uirom-
j a uro
Chet dXíaO
$. critod©
re. Snmsor
o 21 Soptom â– 
i méml
re aucun ©cart a© jangage.
Rien qu© ¡os larts rappot-
t«nt ó la cause,
M© Ricm a o p-’Ki© F
:>ero suiv a*' Me» Lmma .«*
Cauvi í1. Mt r\ i Gc.arnn «en
cusotaur M '<* r © CTtíi.ft n
S¡HÍ© Kt’I íü/.Uií ífH-w •_> fépl,,|ue. ' '* pn 4 ’t* T*5
ai ?, t iíon.
bre®. J’avai® rvtonu qu'il
brait rsxceilence de o®t ínstru
m&xit son papier se terminan!
por dm «vive* ñooeívoíw
Qrxtrchül, Truman, Stalin®,
l'inclínai k croire que k* Gou-,
vernement n© e; rerd pas hos-
! le d la maniiestotion. Je crus
devoir pourtant luí dernauder
sil na pensad qu© &a demar¬
che étaü imprudente, il me ré
tC> ~ 1 »C*r ¿ ' t- *<-> *0'> tía
yrecmt c* ® I ta 4 ©* com na
;•! ji , ' e£ o<*q non?
¡a occup© a ca-
QÍE EST ystm SORT!
Mom mom, dam de pré-
cédents articíil&te, áémontíó le
néceesiíé d’un© Session extra-
ordinaire du C&xtlicat d'Etuües
primaúrea. Le® gons seüsés
&l lis sont légioa ont partc-
gé notr© avis.
L-- h petite intéreseés, cenx
quí non! pos ©u ia faveur du
hasard ou de la chanco, vi vent
íoujours dan® la perplexíié. 11®
&e demands nt avec raíson:
*Qu© r o* e*.aro ^ t.zus'
Au acure d'un ^
Foté: des Pi^ yw, .
d"lt,ur5 r¡'a»j«!
cnfT ,de íeqrelte íj
da planches qul
Ma pow no
Vito e*. provenam dej
, c'''a Kiarisj <
: i V: .a Shade sor cea f
i Fe pns de 30®
Now* avOí3 jr^n.o
o rra ^n
r o iv,t o pe
-J d& pi^;
%rt fnt s¡ .
®f!
J C5
,t*. quv.ro r joí.
r <• ti < [• .ja i í¡*
¡i ii-! ’ 'til S< i
\ V il n i lí < f t
r ÍM
^«Víí,
^uiU x
h\'.í © Le
i \«
* A >
id at i¿ui \
>í)pt. '¿i Ra-
ódam® qu'ur.e
rí® aillo á Lcn-
¡a Corúér¿nc«
/vtraícu te# xécla-
u /./ uu© c©i4;^
i .v q í<. . i -i
ote qu
q,U íf! líí.h» {fnoV^ ; f ,
U tJ
í’ÍOWví*
%
✓ Mr»
r n&a’
iíx quo
, lí<>
í 4
4 L## Sor¿abí
- r os qttiqn#m
c.-o-ale de é®
& r lance sur la
z opcrücru.ei-'
r1-
5 Scpt.- • f>v~
úl le Saa¿-
c<, a d;t aue ;c
v&t9 Milita’-
^ a Me 3 y
vous ©i que
qu'une
aes
>â–  cruo < r
f( U, ^ C- "O. C 4
ASn 5 Sepi id
C>c - c ^au voyaq#s '
w f©r a 4# «>B5’»er--'
gccn'v
orí
oa t
c po
>t i>c popu;a-
c - D:et? lapo-
*>''up¿© dovaii
anca du mon-1©
Drmerueni un
en contnbücn4
i'Humanlé.
m® una &n-
£ ae *cx d®-
L occupa-
OTícencs.a
5 ixáorxxix-
/C!
'moat,
' ok o
C>
ctón pjocé&.
B!JrWOS A Y'RES i
í.ug prisonm©r# pouLquei
fu rant libéré® ont intenté
a tonto#
proce®
Mcmvate traitam«nt»,
PAHXS 5 Sípt.~ i# Génértó
d® Gauite a d#® ®nnuís avec
¿ti groupes d# la gaucho c?
do# Elscáon® Gén®ra*
te# qui ## dérouteronf ©n Frmi
ce It* iZ Qqtebrt prochain. D®
Claull® o® vsmr ps® rscouned*
I?# la Gonlédé-süos Géaérol®
du Travail oomm® partí poli*-
14U#,
WtómOTOH S Stpt- Bm
étü want d'entrte a Wasb,n0
tea m piado au Dé-
pan m®m d'Stat» tera ub lour^
au Chili ®t au Péxou-
FJIíRIS S S®pt.— L# Sénaeur
asftérjeain, Claude Papar qui
mi - R a etc cu-
s :e general M-ac-
nsíérora son quar-
ol d© Yokoycrmrt a
te des Eíate-Uni# á
généal a !a:t peal
plan® de transí©?! im-
rr.ea aterner.t crprés avoé com
, c rv i'ordr© do déaorme?
;e® lapcnais.
MOSCOU.— Les allusteris
taue© a rétranqex concoman!
ie paríwnent Japonoi# qu'on re- í
pré©;nte coffime étent «la glo: j
t.— ; ve 1‘Empire» n® son! pas í
Qdí t ^[qTí rugues ici. La Ru&sie cotí :
un f nnu@ á prendre á ¡énároK du
polifiié- ‘ japón une position term© ei
mibir d® /goulign© qu© Ymprh d© con- ,
quite du militarteoi© nippon
r/eaft pos abolí dans ce enys ;
mém© cm ter? de la déla;4©, j
Selon les rosees les clliés crr.é j
,, «*<, >.cny ^ox-cre: _a gnu
.'MmrnvP a^a.t aé-
v.s-íé que !u V5iip; L -W u:-
• - - ? c a e íO-!e av©e ? C^ti-
• u.a, t *~fc< teu# *er mam-
, ’■F'S :ao.net e? quil ©sí
j.tux quaura>! ©í© oiré?© ®n
,_-L pcw: un© t#;> em:epi:se
PAníS. Dens íes
nuíor ses a ;Ci ii est bnut qu®
i'Angi'.jprre ei ia franc© av
¡í:;re:.i ioujouic c repousa cu
gauvetúenien? aioc
mandes de ce® deux pays
¿r í© ¿se í or oes espa-
ccoias dan® ia interna:;:
, ame de Tánger, -v ,
FRANCISCO'- pie
m.ter te pr.nce Naru-
4 hlbd jiigash; JC.uí; dam gps d©
' clcmatosi dtevar.t Us dsux chasa
br:s de la dtete íapor¿aij® a
donne aussl les principales ©au
ses de la déteite du ja pon. !;
a xéveJé que 1c redd t.on ¿u
: jupón a ja.® parce qu'L
• parals&a.t prsague a^f.osslbí®
oe oontinuer la guerre^ |I s»
admi® que le Japón a sounds
de Lourdes q©ría;'.::es ©'
rorvaies ©t qu© piu® á©
000 maisens au Japón orí ®l#
deduite-s par Íes ncm¿>arde-
rcante qérten® amóilcmr.s. rías
cc 200.000 jqpcíiáíte e-r.t e;.>
iaes o.u blesses au cour# de
ce® apéiadocj. Le premier mi
n strs a íctd £#sn«^gu®r qua lea
is&soujces militah## ¿y Ja-pon
en; diminué con®idérab.&m#rL
me; ei iuin d© cetis anr-é®
tondte ia pui&sance ¿©3
nations unte® sen
,** < * O f Í4 .¡
Mr lí m i. ' e( v
i, f; ív pru>e - cor/
a.©' se .enfer© í**
VT 4}
h * .
i ©?
La '
©©-aennvs :u¿a.?u
.uíamea «st ®« r
suuariiW* ©pecuc,®
í gr, anerre.
lee cou-s '
ctteG dg
pays
vita litó «bS íuBqi-
• dure® de- te quor ;
:;x ¿ívenus détrin? ¿ áco -
n© ¿u ¿©ere: ©n qu.st-.cn. ;
*W, '¡p ’'exception de Yiv.- :
c„'upMenca cte LíiFíma* hT:;’-
:c.-ue pour jugar. íq pai® fv-vp ;
4©
íu
Mi#
r©?n,-?.f
Wr> *
V*»
* en * f
©’
, a
o-
â–  poutique
m id pan
5.{?
pon
et
en© i'exceptte;'
pétence. Cciioque Kern
i‘occasion
employe©
:;gai. a
;s termes
de
n© piotogtür mo.
rnérm*
Vo ce -xpéríet
rrenebe au© c'étcrM
M ta;:t qu'homrr.e
co r. r; Gissez- v cus 1 c
noli tiques
qu«3 £J«»S
cj ? sur les
a'Aipnonse
d©5 vwCOí>5*cr;
CE ¿CIE. A LA H. N* l 3
La direct on d? la H. H, 2 S í
o regu de r.ombreux apoete to-
ioonomaut'á
« demandan!
ononce pa
mesic «r.t ¿»esc
du deberouenu
•¿'Ale
t ame
uecistre
teme
â– *h vop
menées po»iLqu>
¿de’ Lq .e
:a
y;em;er a Itendroit c®s '
cus de la 4féirfs§- Le
Saviez-you.® que
;yo
:2 aroh,
Ríe al d
Alu 3
higdl. i
toa® ¿e® teu
eucessp,
rném®.
L© premier terrow ®pi|q d.u
est M: Léon AUr&d, qqcieh Se
* cretaire á'Eíai sou® l'Admtnis
natter. Vkicént. L n'a oves ,®
íqpyenu Alphonse H#ax*gu©c
• -raí de© dvéAucun -•
volité. Lé ds M®
cuez me un, il n assisie Pd®
ava tunéradles. Pourt-aru, ~s
son.: d:pu;« cteq an®.
Peu aprés, son p©r© »>i fp -ne¬
ts mearen?. Alphonse He y
caez n? lui a pas íaít de va-.,?
df ¿ppdoiéances.
Ur. same-di, q;;#-ndcm! te
visite d'un am;, je .yte vyw d
r.o. Alphonse Hevr.qucz. *.:-
r asi: pous te bxas un© Ucsee ás
papler. ti t.ací© i
don: il m© donna tect&re, JL1 ©n |
|u£ 2 ae-
;rvaü éddei x«ü organ© pote q-®
i «Le Jusrlcíer»? Lui av^s-vcus
j áo-Be de i arg. m? Qu# perse,
: VCU# dé Va ¿écisíciicp §f csb
j d datuie a i« W4sk»bm! _
Le témoin est cr;blé de qués
'W* ígrq pc¡? í Accusateur que
peg Ssrnizam
lí m doubl© point; u ©?aeri
q cyan4 proíesáé des idées p®
' * q^e® coríraú » a celies ri AJ
s£ Henriquez, celui-d nte*
iO’j a-as troo contonee en lui.
Soc^tív- vi Aé pp’Jvait teñir
c paux pwuaq's gr; e:e *ap-
pelé# ¿ans ié díscours p;©si-
oentsei oe bj©nv-:-nu© a i'Ami-
ral Beatty sol? rccLodiÜusé.
La HH2S radmdiffusera done
1- ;exte du átecours en ques-
ttep.
Captes te KH2S
iteras éi
& tw.
e' reserve *
®: res r?*¿ t
seu; írcispe?
•a ccTuma-*
v.s de :©2 :m
a© fen^
: v ces ; a'crz
:as3iteui. «te
soir
,mpcr.
p#;a; un ®tns« a fi?»
r cdocha done gucune
re© avu< protets d'Al-
Uewiguez. Cenes, un
*ibl«m#st D'aprés tes í??pon wisageas*. un# maaiiattatton 1
Pcur te Charts qui. d c© morner;1,
eííOt g Iterad© áevant les Charo
i .
blocas allíé a ©té sí s€tes-
ce ¿qu© le Japón était pote sin-
si d.ír© du confinen? chino.;®.
I¿ a parlé exulte des ©hots dé
ecsireux de la tanbe ctomi-
que < eral menagai? de détrmr©
is peupl© japoncis* et il 2 sou
ligué que Tinterventícn de ¡ter
mé® ?®ug© «pdvtrtoii causé? te
plus gyañd désd^^M ír.temM'p-
nal*. Er; eottcluslon 1© prexn er
ministre a dsmedé que toui
.©s ordres d© l'Dmperéte sOte’U
iíotíba ansflal» « chirwis sons , ^ #n Mfctt6en tí ^ ja
ponáis me?t*ns en pratique tau
trop indulgente peu? Ir# agres-
itm nippoa®, \
LOUD^ES,— La tedio ás
Slngapo^a emnone® qu® te® Upo
p®t ®t Hindoos
on? déb^rqué d Singcpour c©
matin crucun incident.
ttte le© recommendations de la
décíarcrtion d® Potsdam,
PARIS,— Dans Im míltetuí
stitorisés il a Mé mmofteé qu®
te hmit© coui d® Justice a dé-
litera d® son sé^our #n AngU-
íerre pour v.siier quelquss a*
mi*. La nui? cl©rr¿ter@ avant d?
lai^ór Parte 11 aval! ©u une
langa© ©mrovu® av#c 1® géné-
ral dé Oauüé,
WASHINGTON.— Dan# le#
milieux du Congrés amétisaln,
on erod ©avoir qu® de main 1®
Prési-stent Truman tranétnettra
yrt meMcg# au Conqrél. Co®
somcM ©ni cjouié qu® la léc*
tte# da o© message pouirs píen
d?# au motas deux hour®#. C#
matin te te&dtr dérnéctatiqu®
La célense bt objeerte» y te
question precis© d un terr.oi-
or.crg© d© iancien Mini©-® o©
■/Inodd»! f.W íes la¡ts poíiquís
lu právteiu a c-eü©
srvent on ¿s M©-
Níotes:
— Alphonss He!í'-qA©3
■est tugó ©te ..dyw ¿ate precis.
le# íaits prétonte. Oh iy ^ yu-
||p pas cujourd'hu; píte des
Jnii© poiiiteuss d'hi©?- D ¿uéurs.
L#on Aiír«d, honn# hom-
:n© ne p#w ¿épondr® teme te:
1« question. E íí© pév! dévoi-
er ici las socraí© dJU 9°'^
v®m«m0nt qu'ii a «©ri-* ^ac
rusctiori pos© le® qu©;teri2 3U:
vaxxím:
— Mr. Henrique* a t-:
*>arl-¿ c® sa demand d un©
CmíimiMion Intsm^cte de
Contráte on Haiti! M
GOMMUN^UE
La Direcdpn Génézcte des
Sports kfit savorr au public
qu© 1© match d© box© qui óo
va:? avoir Leu Mordí dernter
4 $sptsmbre au Parc-L? ctonte
entre Léon Bongo ©t Kid Cute?
le a eté du knt de la phüe rsn
voyé au V-mdreái 7 Septem.br©
P?och?3¿n é $ ¿raxeg du som
Etem demp * rimpossíbiluó i
c'©fíectuer ur. connote réguher :
des souchss des ück¿ís déu- ‘
yré* mardi dernier, te D. G. D-
S,, a déeteé dp tfdu4f ie# prlx ’
d'entré© qui ont'©té 'hxés' cam ■
ce. fsc
Mag.ít:
uov euí §r vgsy
■ ?rrr léeos» e
-non dV;
rg Salomen p^f
v n vsrsbgfj®.
rasGíiS estv13172!
>.mrr-,un© de .V-c/
srcmt que noce a
a: Mangos©®.
Les
Ifrm
,¡a eseság
DEMOCKATÍO*
«La Crcisatte i
:©; es; i© t tre du píocteil
vrage que pieseal© io?5|
Frarqo.s buq^n® Csmi |
la Deters© des &iscip@3^|
teécux Dem.ocrchqtm
«u-a u .'Cvsaa© Dérsoc
apporie oes vaes
c.ses sur íoute
poln'que
L© C
Erteée Gér.eraie 5G centimes 1 pose
mn^
¡ Jt)5g^ía@
¡ Port'Cu.Práice,
i hí9 1345.
Su centimes
gourd a
Septetn-
f m. &TORTS
na HOU^li^TE YOÜ3
pLÁiSEírr, owóujiá’qéz
XQ0S -^a» voas y
MOMA»?
ptalé á'm piofeí dfs «¡carey
SM&t&t pK>VÍ»fe«. /
i» témoia répo»4X£r 4»-
«atlv# i eu
C'Mt lé Ima á» #:sí® P°'1
COTOS D’ETE PAH
MARAT CHENET
Couis daMiqa#» posa 1M 4
¡svss ®B retard, cours d'cn
qÍGis au UNStlAPHONE, to-rt
••r conversation*
Avsau# Tousáaint Brar 9,
raeij® N, en la» d» Splendid
H6i»t
te© á¡Mion«J
Me. Chñstíssl
anclen. Deven du
: v;i, añc-ien Jug® ^ í
; Mm©, W’. C, W?8ál li
I mité o© ia L:gue?8##|[
| d'Acúon Sociste
í M- Maurice
■ Jeur á *ki Fhakssg^
Jfám Anché
miíé de ia Ligua
tí on Socícte»
,M Hubert Corte
ou «Nouveilísíe».
M. Michel Gi2>©ri Si
ou
Nír. Seymour Cod^f:|
C vi!, Archítede ate... ^1
«La Crcisadé Dés
iolLcí© i* precinte i
d© tous íss amis #t
adherents d la
NEW VOM.— Les négocía-
bon® a# pourauiv©r?t srdfé te®
du gouv©rn®msnt d&
* Chungking #? te# l©ad#rs com
rrpmkítes chlhbte pour trouvnr
un© s dtentont© d<2M I© do
merme politique.
í c?dé asjjoiumtiw# rapldemsnt } trato* t fül o «i ttüi langa# j us» Ül# Esafe-Unls n‘oid©id pa® t'Euro- J MEXCO.— L@® loader® répu
nnt»rroga5»ír« d® Itex-chd au ¡ ©ntrevu® avoc I© ?ré»id#nt Ttú
gcuvern&men? de Vichy, Pie--
í© Laval afín (que son procaz
ptifets© comrn&ncm dans tes pra
miera jours d'octóbre.
$xm. Il a éíé moneé
cM&Mlhmrni qu© 1© tcb'm'í
hangdia. qw ©test réuni tout#
ftmt vi®;btem©nt ,
|S au ssfvlq^ époux
léóñ MM: Ell#bmtaii
pb&néé H-eñr^uor^ t^vaer
vu ch«2 &©é SSáip fote.
Ella idea»*» la
presénte ^
appottó# alte1*1® SÜ*
p% Oco^d^nkil©, économlquo- J Vr'cains ©apagnoli on/t t xprí- 5
*ment ©K® ©’©üondra «t tomb©mx mé i®ur cbnitoea dom Ub
dan© te system© boichevíqu© 4 doníinées du nouvocm qatwm-
TM£A?,
HERFORD 5 Sspi,— 8 all#-
m un.ds éte íué© ©t piu#t©ur®
tormos saccagém d la suits d'u
ne revolt© d© poionaís contr©
te system* du ucrnatert des po
puteiions. 55 polonate on? él©
mx&lm pour Itr®
rmnm-d répubHocrirt ©#pagiol
qui a ©té tomé id I® mols ?i©r-
rtter.
i Un© personnalité lié© á e©
gt>uv©rnemf«t a préclii c© mo¬
tín qu© te Guatemala, Pana¬
cea, kr Chin©, la Bus©!© recon
naitmt peu » ^3|iv:r'
Pfug mtym
# fe ^Éa f*
Di I
man a ralusé cépsndaai de te¬
té',et la nature de ce msejage
WASHINGTON.— Le Prési-
d: ni Truman a nominé i» !i«u
tenant gér.éral Jonathan Wan
Wright récenrmest Übéré d'an
oarap do concoítiratipn )o:p:y M 1
, .a yíyyv- ívhyy BOuó la prééidanbn , tvaS ett Mandchaurís au íjrrdn ^ s;rvico,, habi’atp^^ Lio?,
, Ai gdftérai d# Oatille a adopté 1 dé général.
lo pian du chfl du gouverne- MÓ DE JANEIRO,— Au eour*
dé kt temé eontóxenc» ínter-
umérioain» dé télécommunica-
iioh», íl a été opptouvé la ri
eolutlon que le travaü aecom-
pli da» een® contó»»» «oit
ptéparedoi» á la contóretic»
iiitentationale d» • comasuniea-
*4sm qui dcvr« s» íssk ¡bte-
m»nt prítviioir# hatíCaít aú
jet des prochainas ¿actions.
On salt qué ce plan avail été
-violsmment aitequé par ' los
nxirílB do rostrém# gaucha,
EONDílES.-- Uan Blum, an
trian premiar ministre iranpal*
*8i S .ad#t du peerti wxdalkui
SAN FRANCISCO S S#pt.— 'j**s«»8i ffi* ettM tfimi Jous; 'fem?al» *« amé é tmégm, tót *t que ce *WKtÜ m fell
fcto mom mm tí t» v*f e
ligue*. , ,
Bépositk>n scd^m^Aoa.
t’auAenoe »t m i» é0 1
1»»®® SO. J
A éemaki W^ptóerínda
de la «dance dflMtoílud quj
a iteé ossesi
LOM# 0‘SiSAf®3
ChampBI
des
Ginger
AVEC ?G?J#;
BHÜM PB0^m¡
° B&a(
: !
l- '.i0¡Í8& Í>0
«m m
fcangto»
5»¿#«£fflC£«s
^u'o cito’8
j'UíWBlpClI
)j«sM Con!
r»t« wi
Qai ast
Tout íh
ov;
bstisru© te’*
Fast©
©f®cat.
íf©©al, éí«í
fíiíqft» £
?>
lK©©t Dóm
c
CoMSílter
tendí©©.
Winston
'•©©bur® a;
m&nt Ante-
feztent de©
gsM. Ce
tívílbós, s
tt® prime
tet dr ]©ur
thftseasíori:
Le geste
kti Jame©
te Dalles
ls Coriéi:
i era ¡
ñte* ITJcio
lítíqu© Eire
Sats-Uris.
â–  Cete V:
a San Fia
ion Améx
,|é© de F
alo:
aten? au P
te
Os po-u
gu@ne au
te Oían©
élale raül
Polilíques
socrals, r
l'ut? centre
droní la 1
tsate pas
que Eíraut
ísé© dsmf
^ áan® ce ©■
?srh aáv:
Voilá p
£©§, Secré
•Alternen;
¡test Trun-
te ÜXdle©
taire ¿ Etc
ftertí Rép1
phé. d©
Codérenc*
^ d© Co;
Les natí
il téug&te
p«
«'«•I