Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Language:
French

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text



Be



No Y8.0N8



DOCTMENTAAIRE

FONDE EN 1896

LUCIEN MONTAS _,
Aoministrateur : fens














La drogue : Cause principale de la
mortalité, entre 18 et 25 ans a New - York

TROIS MILLIONS DE DOLLARS VERSES PAR LES ETATS UNIS A LA
TURQUIF POUR QUE CESSE LA PRODUCTION DE PAVOT

cents morts, dont deux cent vingt
quatre mineurs, causés par I'hé-
roine, en une année, dans le seu-
Jo ville de New-York cela vous
donne le droit de perdre patien-
co l>

C'est ainsi que M. John Inger.
soll, Directeur du Bureau des
Narcotiques, justifie les pres-
sions que les Etats Unis vont exer
cer sur la Turquie pour qu'elle
abandonne complétement la cul-

ture du pavot, dont on extrait
Vopium et ses dérivés.
Les faits sont la: & New York,

Vabus d‘héroine est la cause prin-
cipale de la mortalfté entre dix-
huit et vingt-cing ans. Or, envi-
ron 80% de I’hérojne introduite

en fraude aux Etats Unis pro-
vient de Turquie.
Le gouvernement = américain

résolu ik attaquer le mal a la ra-
cine, accorde i lu Turquie, par
Vintermédiaire de l’Agence de
développement international, un
prét de trois millions de dollars
(16.500.000 F) pour convertir les
terres, semées de pavots depuis
des centaines d’années, a d‘au-
tres cultures telles que la bette-
rave a sucre, le sorgho et le tour-
nesol, .

De plus, les Etats Unis four-
nissent du matériel — un avion
dWobservation, des véhicules, des
armes et des munitions — pour
équiper les agents d‘une brigade
chargée de dépister Ja produc-
tion illégale d’opium.

Les autorités américaines qui,
récemment encoré » parilaient a
mots couverts des négociations
entreprises & ce sujet avec la
Turquie déclarent maintenant ou-
vertement gu'elles cherchent a
obtenir l'abolition radicale de la
culture dai pavot en Turquie,
mais admettent que «c'est beau-
coup demander».

Certains problémes politiques
paraissant entraver l'action du
Premier Ministre Turc, M. Sulei-
man Demirel. Le gouvernement
Turc a néanmpins accepté de li-
miter Ia production autorisée d’o-
pium a neuf provinces cette an-
née,.a quatre l'année prochaine
au lieu de vingt et une, il y a
quelques années seulement. Mais
ln baisse de la production on le
sait, ne s'est pas manifest6e en
conséquence, du fait que les in-
terdictions partielles n'ont pas
touché jusqu'ici les régions 1¢s
plus productives.

Le monopole achete chaque an-
née quelque cent tonnes d‘opium
pour les besoins de la médecine,
‘mais les contréles, contrairement
aA ce qui se passe en Inde notam
ment, sont parait-il assez laches.
Tandis que le monopole paie 1’é-
quivalent de 830 F pour la quan-
tité d’opium nécessaire a la fa-
brication d'un kilogramme d’hé-
rojne, au marché noir, le culti-
vateur ture peut toucher 1.800 F
la m@me quantité,

La lutte que les Etats - Unis .

entendent mener contre l’héroj-



Un Centenaire Religieux —

par Gérard Maisonneuve



LiBylive de Sainte Anne oa Port aw Prince

Nous prenons le mus grand
plaisir & publier cet article con-
cernant VHISTORIQUE de la Pa
tolase de STE ANNE, a Port-au-
Prince. Aussi, est-il dédié a ne-
tre estimable et dévouc Prélat.
notre Compatriote Mgr = [Smma-
nuel KEBREAU, Camerier Se-
eret de Sa Suainteté PAUL VI et
Curé de la Paroisse.

De 1749 &@ 1870, i existuit a
Port-au-Prince une seule parois
ve dédiée a Notre Dame de VAs-
somption; le 15 Avril 1870, la se
conde ao prix naissance.

Comment 7? ... Une petite cha
pelle u été construite gous ['ad-
ministration du ere Duguet au
cimetiére intérieur en i784, lon-
gue de 55 toises et large de 33,
en vue de recevoir les restes du

Comte d’Ennery, Gouverneur de.

St Pomingue, décédé le 16 dévem
bre TTT6. . + .
Apres PiIndépendan:. cn 1822,
‘e Président Boyer, fit choix du
Pere Salgadu de nationalité).¢e-
lombienne, comme Curé de la‘pa-
roizse Notre - Daine uw Port-av-
Prince. Installé en février 1823,
il érigea la chapelle privée du-cl
matiére en chapelle publigte, ,at
tachée a )'Eglise pafoissiale, * ,
Notre compatriot®, le R, P, is:
seranl, ler Prétre Haitien, yp
fils du Général, Beauvais,’ o-f61
dateur de ia Congrégaticn. deg
Peres du St Eaprit .avec_le per
Libermann, a été;-lecprémier: nom:
mé par le curé atiménier. domini



cal de Ia chapelléa Les: Pares Pao. .

li, Losselat, Castera, Sapiri;

succédérent & ce poste: ,
Par décision du Pare Moussa,

supérieur religieux de

















VEglise.
WHaiti, le pere Messing, originai

re de la Sicile a été installé au
Morne a Tul le 17 Mai 1857. I)
ful Je premier prétre babitant la
région. Quoique ne parlant pas
‘rancais, il y resta jusqu’en 1864.
Il fut remplacé par le pére Hora
ce Corbuci jusqu’en 1867. Le pére
Argoat séjourna jusqu’en 1869
et le pére Simonet de 1869 a 1870

Le 19 Mars 18707 le Géné 1
Nissage Suget élu Président” de

République, prit des disposi-
tjong adéquates en vue d’élargir
l@ cadre de VEglise Catholique
d’Thniti.

Sor) premier acte envers VEgli
se fyt d'approuver le projet de
ry Guilloux d’ériger une secon
de paroisse dans le sud de la Ca
pitale pour la population du Mor
ne & Tuff.

Le vendredi 15 Avril 1870, par
décret du gouvernement, la cha-






‘ pelle de STE ANNE fut officiel-

lement érigée en paroisse.
Malbeureusement, Je: dit dé-

‘eret a été publié au Moniteur
‘officiel du Gouvernement le 20

Avril 1872, 4 cause des difficul-
tés qui existaient entre’ le nou-
veau Cuté Fondateur de la pa-
roisse et le Magistrat Communal
Marcellus Adam concernant le
terrain du cimetiére.

‘four de Paques, & la Grand’
“Messe, le Chanoine RIO. Curg de
Ja Cathédrale promulgue le dé-
cret directoire de la nouvelle pa-
roisae. L'aprée - ‘midi, vera cing
heures, dans la chapelle du ci.
méetiire devenue Eglise

siale, Mgr. GUILLOUX; Vicaire

(suite page 4 colone 6)

Délectable ! Toblerone

f

ce chocolat au lait, amdndes et miel hanes
si apprécié dans le monde :

in

4
1 a ! (o

“Ye 17 Avril 1870, & Voccawion

parois- -

ne vise également le second sta-
de, c’eat A dire la -transforma-
tion A partir de opium, et c’est
la qu’interviennent les accords de
coopération passés avec la Fran-
ce.

M. Ingersoll a précisé hier
que jes autorités francaises a-
vaient décidé de porter a trois -
cent trente le nombre des agents
du contréle des stupéfiants, dont
trente ‘pour je trafic internatio-
nal,

Le Directeur du Bureau amé-
ricain des Narcotiques n'y va pas
par quatre. ehemins, Pour lui, ce
qu importe surtout, c’est de pa-
ru. ser la fabrication clandestine
de stupéfiants en déjouant les
complicités locales, et de détrui-
re les réseaux de trafiquants.
«Prévenir, dit-il, plutét que d’a-
volr a traiter des drogués, avec
toutes les incertitudes, tous les
risques d’échec que povent les
cures de désintoxicationa.

(Le Figaro)
xxx

DROGUE, STOP !
DANGER.

Des faite dénonces par te
New York Times.

L’héroine est vendue dans
beaucoup d’écoles américaines.
Qn ¢compte des vendeurs par
mi des éléves. Beaucoup d’en-
tre eux travaillent dans les of
ficines ob la drogue est mise
en sachet. Plus grave encore :
certains jeunes achétent la
marchandise en gros, et mon-
tent leur propre agence ae dis
tribution.

En 1969, plus de deux cents
adolescents sont morts, fau-
chés- par’ ’héroine. Vingt ae
ces victimes n’avaient pas en-
core quinze ans. ‘

Vingt-cing mille teen-agers
au Mains consomment l’héroi-
ne aux Etats-Unis. Le Dr Ju-

-dianne Denser - Gerber, direc-
teur de «Odyssey House», pré
dit que les jeunes toxicomanes
américains seront bientdt au
nombre de cent mille, si des
mesures énergiques ne sont
pas prises dans l’immédiat.

: A Harlem, une mére gngois-
sée fait part de son apprehen
sion : sa fille est actuellement
enfermée dans un centre de
désintoxication et de réhabili-
tation, ne retombern-t-elle pas
dans le vice ?

«Jai toujours surveillé ma
fille étroitement a la maison,
mais je ne pexsais pas que je
devais la surveiller a l’école.
Or c’est justement la qu'elle n
été initice a heroines.

DROGUY, STOP ! DANGER.

Parents, Directeurs d'écoles,
profegsseurs, ayez Voeil |

La Police fait bien son tra
vail, mais al vous vous mon-
trez vivilants, vous lui facill-
verez grandement Ia tiche.

<«Hatrait entiérement rema-
nté d'un article de Thomas A.
Johnson.»
«Heroin epidemic hilu Schools»
(The New York Times, 16 fé-
vrier 1970).






£

Vo ag

MEMBRE DW 1/ABOOCLATION INTERAMERIGAINE DE PRESSE

abies ANNER

Le Passport Club,
et notre teurt

Le «Passeport Club» de New
York annonce dans un Bulletin
de Presse que toutes les formali
tém nécossaires ont ét6 remplies
pour la mise en application de
aon, de faire visiter Haiti an
nu erent: par des de
touriates & partir de l’a pro
ebaine. .

Le Présiden, du Club M. Ha-
sold Steivens arnivera bitntdt a

ment en ce qui concerne ;
ment des topristes et led‘ autres
»activités propres 4 intéresser les
visiteurs. :

Ce plan comprend aussi Ninwita
tion aire au gouvernemént hai
tien d/entrptenir des rapports cit
constanciés avec le <« Club» par l’envoi et l’échange de
spécjal en questions culturel-
lea se rapportant & Haiti de fa-
con'4 fournir une documentation
edéquate aux membres du Club
qui désirent visiter le pays. M.
Stevens estime que le Club peut
envoyer jusqu’a 5.000 personnes
par an en Hafti. .

«Pétionville °
Dimanche Revue»

Notre confrére André Albert
qui dirigeait Vhebdomudaite Pé-
tionville - Dimanche vient de len
cer «Pétionville - Dimanche Re
vue» dont le premier exemplaire
est paru hier. Le sommaire est



te.

Nous relevons au sommaijre un
,eportage d’Eric F. Etienne et
André Albert : la résistance des cacos noug par-
les, des chroniques de ¥rointz. Le
roy, Daniel Ed. Anglade, yn poé
.me de Georges F. Laforest. Ce
Magazine est abendamment. illus
tré. :

C’est un trés bel effort. Ce
Magazine sera certainement. bien
accueilli. Il parait d’abord 2 fois
par mois, espérant devenir heb-
domadaire. .

Nous félicitons notre confrére
André Albert et ses collabora-
teura en souhaitant le plus grand

suceés & ¢Pétionville - Dimanche -

Revue». / 4

copieux, lx présentation, attrayan .



Israel s’interroge
sur le silence

M. Nixon
TEL AVIV (AFP)

Le Président Nixon, qui de
vait répondre aux demandes is-
raéliennes d’armes fia Février,
pourraft donner ga cette
semaine, croit-on dans los milieux
politiques israéliens, écrit la Pres
80 de TEL AVIV, Elle ajoute
toutefois que le Président Améri
cain pourraft ne mentionner ni le.
Hombre d’avions ni la date de
leur livraison.

M. Eliot Richardson, le No. 2
du Département d’Etat, aurait va
guement déclaré 4 cet-effet a M.
Itzhak Rabin, Ambassadeur d’Is-
rael, que ¢le Président Nixon s’en
occupes et que «lui seul peut dé
cider de la date'a laquelle une ré
Ponse sera donnée»,

Selon les Etats-Unis out décharé tne
fois pour toutes publiquement
qu’ils aideraient israel # mainte-
nir l’équilibre dés Forces au Mo-
yen-Orient. Le régultat de nos
contacts n'a ni besoin d’étre pu-
blié car cela ne peut que susciter
de vives réactions dans les pays
arabes eyy affaiblir notre posi-
tions.

Selon le journal, les milieux
politiques israéliens estiment tou
tefois que le refus des Etats-Unis
de prendre. des engagements pré
cis en matiére de fournitures
@armements présente de sérieux
inconvenients pour Israel: vis-a-
vis des pays arabes, une décision
de principe n’a pas le méme ef.
fet de dissuasion qu‘dn engage-

Aharonoths,

mont‘ferme, d’autre part un tiga
gement qui ne serait pas pub

serait moins )’Administration “A-
méricaine et lui donnerait un mo
ven de pres@ion sur israel. Enfin
ha défense § israélienne &. besoin
d@établir des plans sur des don-
nées précises et non sur_des enga
gements conditionnés aux fourni=
tures d’armes soviétiques aux .
pays arabes. ae

‘ xxx

LES NEGOCIATIONS TECH

NIQUES INTER-ALLEMANDES —

BERLIN (AFP)
es négociations techniques inher
allemandes sur’ la . préparation
d’une rencontre Brandt-Stoph,
ont repris ce matin a Berlin-Eat.

La déclaration de la R F A.
dirigée par M. Ulrich Sahm, est
arrivés avec un léger retard &
Yaérodrome de Tempelhof et a
franchi le heures. oe

La réunion d‘aujourd’hni pour’
rait étre décisive. Si, an effet la
déclaration de la R F A is-:

tait A s’opposer au désir du Chan -

celier Brandt de se rendre a

Beflin-Ouest aprés avoir rencon- .

tré le Président du Conseil Eat-
Allemand, les entretiens prélimi
naires se termineront sur un, échec
et le «sommet> inter-alemand
waura pas lieu dans )’immédiat.

Selon certains observateurs,
un compromis de derniére heure
peut &tre envisagé : la rencon-
tre Brandt-Stoph aurait lieu ail-
leurs qu’a Berlin-Est. Mais on
peut se demander sila R D A sa
crifierait Yoceasion de voir re-

(Suite page 4, col. 8)





LE POINT DU
CHAMPIONNAT

La peptiéme ota pe du Champion-
nat dela Coupe Pradel vient d’é-
ire franchie. J e5,.derniers résul-
aa we AO



AU JOUR LE JOUR.

uA RECOLTE DES
‘LOMATES ©

La récolte des tomates bat son
plein dans i’Artibonite, notam-
ment sur leg habitations Poterie,
Drouet, Modéle, Acul Modéle,
Bertrand de St Ouen, Bertrand
‘des Platons, Paye et Lormier.

Ces terres sont bien arrosées
par les eaux du grand coursier
Wirrigation de la rive gauche et
du syphon qui arrose la partie de
la rive droite de l’Artibonite,
proche du Pent Sonde. Le rende-
ment est trés intéressent pour
les planteurs, qui trouvent i a-

“cheter dans les marchég ruraux

de la région les sementes des
meilleures qualités .californiennes
et floridiennes. acclimatées dans
notre pays, grace 2 "!ODVA.

Auss!, l’Artibonite fournit-elle
en tomates roses et saines tout
le reste du pays, particuliére-
ment la Caplale, y compris le
Nord et le Nord - Ouest, appro
visionnés par camions, la Grand’
Anse, les Nippes et le Sud, aux
quels les navires du cabotage



Arrivée du Grand

Maitre de la Loge

de New York

1

Ce matin est arrivé
Vol d’Air France M. Charles Gos
nell, Grand Maitre de Ja Grande*
Loge de I'Etat de New York ac
compagné de son épouse. Sont ar
rivés égalemen, par ce méme
vol, le Grand Secrétaire de la
Grande Loge de I’Etat de New
York M. Wendell K. Walter, son
épouse et le Grand Maitre du }
Grand Orient d’Haitj; Me. Carnot
Adrien.

Ces hautes personnalités ma-
conniques reviennen, de la Huitié
me Conférence de -la Confédéra-
tion Magonnique Inter~A méricaine
qui west terme 4 Santo Domingo
du ler au 7 Mars, .

Lea distingués’ visiteurs ont
pris logement & l’Htel El Rancho
et seront pendent 2 jours les ho-
tes d’honneur ‘des ‘thacons hai-
tiens. :



mt Dr. egppeie” DUVALIER
por, Dr. iF oo
par un conte. Me Diguitaires de
la magonnetie paltiens
Des: mots ‘da: bienvenue leur
ont, 64 adre ir le Grand
Maitre Adjoing’

par lera exdcubé pour leur donner la seil

eure impression possible de V’hos
pitallts haitienne et de la Frater

seront requs au Temple du
Grand Orien, d’Maiti de la Rue
du Magasin de I’Etat et la réu-
nion magonnigue sera sulvie
d'un grand banquet dans les salond
des 6poux Carnot Adrien a la
Ruelle Nazon.

Wier matin, Je Grand Maitre
Adjoint et Grand Seerftaire do
VOrdre, notre rédacteur Gerson
Alexis était de retour de la Con
férence de la © M1 précédant
ainsi les visiteurs pour la bonne
coordination des programmes de
girconstance. Notre rédacteur
qualifie de formidable ces assises
de Santo Domingo et nous pro-
met un reportage 4 ce sujet.

Novs souhaitons au Grand
Maitre Gosnell, & son &pouse, au
Grand Secrétaire Walker, 4 son
épouse,-un agréable séjour chez
nous et qu’ils importent le meil-

Un programme. de ‘cireonstance se leur souvenir de notre pays.
5 . : “ere 8

al

—_- Chocolat Jo

i SR EEA IA:

CHOCOLAT A

obler pb

fournigsent les quantités nécessai
res. Méme Pétion - Ville, Labou-
le et Kenscoff regoivent des to-
mates de l’Artibonite, puisque les
plantations des régions maraiché
yes des Sourcailles ct de Séguin
(versants nord et sud de la chai
ne de la Selle) ne commenceront
qu’avec les pluies printaniéres.
L’usine Claire Heureuse de
Pont Sondé est donc en _pleine
production pour la fabrication de
la pfite de tomate et du jus de
tomate, a partir des soianées ré
voltées dans les environs immé-
diats, créant un .muuvement d’af
faires des plus intéressants.

xxrX

LA FETE DES
PHILOSOPHES

La f&te de St Thomas d’Aquin
patron des philosophes, a été
commémorée jeudi, vendredi el
samedi par des messes chantées
én’ Yhonneur de ce. grand Doc-
teur de I’Eglise en différentes
églises de la Capitale, notamment
en Sacré - Coeur.

Plusieurs © ciasses dc philoso-
phies de nos différents lycées et
collages avaient organisé des ex-
eursions dans les. environs de Pt
au-Prince:

.“ xXxXxXX

LES PHILOSOPHES ‘U
SIMALO CLUB PRIVE

yes éléves de Philo A et C du
Lycées Tossuint Louverture ont
passé la journée de détente dans
le cadre: frais et reposant du ST
MALO OLUB PRIVE de Tesse-
rat (Bloc de Diquini).

Sous la direetion du maestro
Rosny Casimir (Intérieur pour
les amis), ces étudiants, exécu-
térent de beaux choeurs, des chan
sons du terroir, qu’ils dédiérent
aux familles Alexandre, William
Alexis, Chatelain. Yacinthe, a la
vaillante: équipe de football du
Lycée ‘Lopverture, ‘qui aveit
tridmphé, Ja veille, par 4 A 2, du

ah

Lycée ancois Duvalicr de Pé-
tion - Ville.
xxx
Hier. dimanche, 4 1|’émission

de midi trente (6 (hres 80 a. m
heure d’Hai tre compatrio-
te JOH ARCHER a interprété 2
de zee. nouvelles compositions 4
VORTF". (Office de Radiodiffu
sion-Télévision Francaise). _
Le populaitre chanteur prépare

une ‘grande tournée en Europe.
(Suite page 4, col. 3)




o poe
ewe



LES SPORTS

U LAIT-SUISSB?AVEC AMANOES ET MIEL
SOCILTE ANONYHE Chocolal Jobler senne suiSSE

e renommée mondiale

+

tats, contre tous pronostics, ont
creusé l'écart entre le ieader, Ai-
gle Noir, et son suivant, le Violet
te, qui a partagé les points avec
Je Bacardi (1-1). L’Aigle bénéfi-
cie actuellement. de deux points
-qdavance ‘sur-les--hommes- de~ Ver-
* tus et de Delpéche. ;

Le huitiéme ‘tour qui a débuté
dimanche avec une Ligue. de Port
uu-Prince — PetitGoaive ( 0-2 )
compte quelques rencontres qu!
peuvent apporter certaines modi-
fications au classement, telles un
AIGLE NOIR-BAS ARTIBONI-
TE, le mardi 10 Mars, un VIO-
LETTE-EXCELSIOR, le samedi
14, un RACING-ETOILE, le di-
manche 15. .
Tout n’est pas encore dit, en dé
pit de Vavance du premier. Les
Artibonitiens qui peuvent se van-
ter d'un excellent début en Divi-
sion nationale révent d'une action
d’éclat. Tenir V’Aigle en échec
serait Vidéal. Combatifs comme
ils sont ce fait n’est pas au des
sus de leurs forces.

Récapitulons = lver valmarés :
troig victoires sur Petit Goiive,
Bacardi, Ligue de Port-au-Prin-
: deux nuls face A la Ligue du
Nord, Don Bosco, deux défaites
devant Racing, Excelsior. —

Le Violette-Excelsior ainsi que
le Racing-Etoile peuvent réserver
des surprises pour les amateurs
d’émotions fortes.

xxXXX
ANNIVERSAIRE DU
VICTORY SPORTIF CLUB

Samedi 7 Mars ramenait }'an-
niversaire du Victory Sportif
Club qui compte maintenant 25
années d’existence. Cette date 4
coincidé avec un Racing-Victory
que le ‘Vieux Lion a remporté de
justesse (1-0). Les gars du Bas
Peu de Chose qui endossaient ce
soir-la un uniforme flambant
neuf s’étaient jurés de marquer
ce quart de siécle par un brillant
résultat. Le sort en a jugé autre
ment. Malgré cette défaite, ils
nont pas démérite.

Et le lendemain, de brnilantes ma
nifestations réunissaient la gran
de famille sportive du glorieux
club qui, en marge de ses brillan-
tes performances, a approvision-
né la Sélection nationale durant
plus de de décades en éléments
de valeur. Citans Claudel Legros,
Michel Morin, Eric Faublas, Hen
ri Francillon, ete, ete...
Aux Dirigeants, aux — joueurs,
nous gouhaitons Bonne f&le et di
S0n8 Ad multos annos.

xxx

HAITI — BERMUDES .
Les pourparlers vont bon train
et Jes perspectives de ce tourno)
se dessinent au point d’étre pres
que une réalité. Trois matches
qui opposeront ia Sélection Na-

(Suite page 4 col. 1 )



SS

BOITE PO






" é
.

$



att, ‘

Moscou et J’attentat

MOSCOU (AFP)

L’attentat d’hier contre le. Pré
sident Makaerios. est annoncé au-
jourd’hui en premiére page de
«La Pravda» et~trohve son com
mentatre, dans les réactions,: lar-
gement développéea, suscitées par
Pévénement: au 1i2éme
du Parti: Progressiste (communis
te) de: @hypre,: qui achevait . ses
(ravaux | préel t bieg. :

Le journal se borne & 1
que Vattentat a éié perpétré’ «par
des éléments fasctstes | texroria-
tes». Mais l'analyse des réactions
dans Venceinte du: Congres. -va
plus loir..: . Oo

Aucun commentaire de- --fond

n’apparait encore dans la presse.



- Mais les observateurs notent,. 2-

veeun décalage de: vingt' jours,
yne_ ‘officielle pu-

biiée a ce sujeé par * Agence
Fase, qui alors leur avait ‘paru
: énigmatique.

Le 17 Février, MAgence Sovié-









contre le President
. |. Makaries ,

4



lique metiuit en garde contre les
cangers d’une explosion terroris-
tes’ & Chypre, en un long texte
dont -le.pessimisme avait été juge
injustifié. D’ok l’hypothése que *

‘YURSS était déja A cette epoque

au courant de dangers précis
dont d’autres Canitales n’étaient

. pas informées

“Notant que ‘cles actes de ter?
réur s'intensifient contre les hom

, ines politiques et les personnali-
paler ©

tés du pays», la déclaration ac-
cagsit cles milicux impérialistes
dnternationaux, aidés de la rénc-
tion intérleure a Chyp de vou
loir aggraver Je climat dans V'lle
et de projeter un vaste complet
contre l'Etat chypriote indépen-
dants, ajoutant :

«Les faits témoignent de |'in-
tensification des activités de lor
ganisation du «Front National»
et d’autres forces réactionnaires
Nées au régime militaire grec et -
se trouvant, au service du bloc
agressif dé VOTAN.>



| Instanta nés|

Le visage de M. Gabriel A-
dés reflétait ia pilus grande
joie, A sa descente d’avion sa-
medi aprés - midi. Nous-avons
été heureux de faire la con-
naissance de ce distingué com
patriote. Il vit a New York et
il est rentré pour des vacan-
ces. Le bonheur de le revoir
avait, allumé mille étincelles
dans les yeux de ses parents.

xxx

M. Roger Brizard s'est ren-

du & Saint Martin, lune des
% Petites Antilles, Crest avee le
coeur gros que’ses proches. et

connaissances ont regardé son .
avion décoller. .-.Woug, soubsi-: _

“3

tons di‘ succés A ce voyageur,
xxxxX

M. Lawrence Peabody, dessi
nateur bien coté de Ia Sears
et membre du conseil d’admi-
nistration du Centre d’Art, est
rentré de voyage. Il vient de
passer une semaine & New-
York et & Chicago. Un large
sourire sur les lévres, il nous
a confié : «Je suis content de
retourner au paradis»s. M. Pea
body a été accueilli par. sa sym
pathique femme Bete.

xxrX

M. Serge Laurent a pris l'a
vion samedi’ pour Brooklyn.
Comptable agréé de son état,
il ye propose ‘de poursuivre sex
études, en vue de J'obtention

du titre d’expert comptable. II -

nous a déclaré : «Je suis par-
tagé entre la peine de quitter
ma famille et le bonheur de
rejoindre’ mon frére qui*m’at-
tend JA-bas avec impatience.»

xxxrx

Mireille Hausell Tuarnier et
son charmant inioch Tony
sont repartis pour le Canada.
Les yeux pensifs de Mireille
traduisaient son regret de ne
pouvoir rester plus iongtemps
au milieu des siens. Pour elle
et son gosse, un bouquet de
hons voeux. .

xxx

Mnie Josette Alté:ae, une
personne avenante, u débarqué
samedi aprés - midi, le visage
ilfaminé d’un sourire magné-
tique. Elle a travailié durant
sept ans & Voffice national du
Tourisme, et elle vit mainte-
nant aux Etats - Unis. Son
séjour ici n'excédera pas dix-
sept 4ours.

xxXxXx

M. Alexandre Bernard a dis
tribué plus de cent baisers et
poignées de main, a I'annonce
du départ de son avion. C’est
en qualité de touriste qu'il
s'est rendu A New York.

xxx
Bill se fait de la bile pour

son chieu. William David, pré
- gident d’une importante com-

Aux 3 COLES Market

BAZAR NATIONAL.



pagnie américaine d'investiase
ments, a du abeeger sen. sé-
jour ici, parce qu’ s'cnnuie
trop de son chien. Le fridéle
animal attendra son maitre a.
VAéroport Kennedy, et ‘les
deux amis, tout heureux de s:
retrouver, iront manger ensem
ble au restaurant. C'est du
moins ce que nous a ceciaré
Robert Golding de la Funda-
tion Care. Il nous & appris é-
galement que Bill David a fair
da cinéma dans son enfance,
et qu’il a tourné, aux ecdtes de
Shirley Tempie, la production
«Our Gang Comedys. Bilt Da
vid vient en Haiti depwis en-
viron quinze ans. Il uime beau
_ coup. notre pays, 4 telle ensei
“gne “qui cirvisage de sy éta-
blir. Mais, selon Robert Gol-
ding, il ne reviendra pas sans
son chien et une fille qui ait
du chien.

a

Bill a été salué par M. et
Mnie Robert Goicing, M. ct
Mme Howard Schneid et en-
fants, Mme Jacqueline Baltha
zar, sa cousine Maryse, et l’ex
pansive et ensorcelant Mu-
tou.

xxx

Samedi apres - midi, Melle
Adelyne Moise est puariie pour
New York. Flle y passera
qguinze jours ue. vacances. Au
nombre des amis qut étaient
allés Jui souhaiter bon voyage. -
nous avong remarque Raith
Thybulle et Max Walker,

xxrx

Liun de nos plus affabies a
mis a cu un accident bénin sa
medi aprés - midi A l’aéro. ¢
port. Son pied se prit malen-
contreusement i un suc de vo
yage qui (rainuii .u milieu de
la salle d’attente, et i} s'étala
par terre. Sa téte se heurta
contre Ie carrelage, et Vimpact
fut si rude qu'il se releva avec
une blessure au, front.

Mais tandis gu’on achemt-
nait le bleasé a l’infirmerie de
VAéroport, quelques messieurs
s'appro@hérent de !ui, et lun
d’eux lui dit dans le tuyau de
Voreille : «Pardonne-nous de
te demander ca en ce moment,
quel age as-tu ? —. Notre ami.
estomaqué, réepondit quand me
me avec bonne numeur: «Veus
ates sans coeur, mcssceurs. Le
sang gicle de ma blessure, et
vous ne Lrouvez rien de mieux
a faire que de vous informer.
de mon age. Vous allez sans
doute le miser a la borlette

demain. Eh bien. si cn peut
veus faire plaisir. j'ai quae”
rante - cing ans.»

Nous présentons nos sym-

pathies A cet ami qui a perdu
une pinte de sang, mais pas,
nne pointe de son entregent. Tl
tient A carder l’anonymat, et
nous n’ajouterons rien qui per
mette dé lidentifier.

xxx

M: Ernesto Martijn, Consul
d’Haiti & Curagao depuis plus
de Trene ans, est arrivé ici
samedi aprés - midi. Ui vient

. pour affaires, et son séjour
durera une semaine. Nous lui
souhaitons une fructueusc be-

sogne.



















¢ —.-s PRODUITA OR, BEAUTE FRANGAIS | gy

LITTLE EUROPE

PORT-AU-PRINOK |

VOTRE DEMONSTRATRICE HST LA
POUR TOUS CONSEILS.

















fre de négoclallona dots par Wt
Stoph, le Président duo Consell

intériouress, le chanceler et les
Ministres sont submergés do pro
blames relevant de la politique
étrangére et ‘Inteyallémande, Le
fardoau des ommissions commi-
kes nu cours des vingt dernidres
unnéos est encore alourdi par le
polds des résultats funestes de
lu politique aWemande de ce sie-
cle,

Willy Brandt et ses collabora-
teurs avront A parcourir un che
min trés long et semé par-dessus
le marché de ronces épaisses; ils
devront s/englanter:-les mains a






AU CAPITOL
Lundi & 6 h. et 8 h, 80

Bea he
PARDONNE PAB
Aiseo-Gulllang. GEMM

pneeae ‘GaBi 2.50 ot 44.00

, Landi A.6 hb. ot Bh. 16
. SCOTLAND YARD -
AU PARFUM m
Entrée Gdow 1.50 et 2.50

Mardi A 6‘h. et 8 h, 30





riot roges ;

intor horizon les
pina decd hpallo. Lea ontretions
avec Moacou, délicats do - ’ par. :
lour nature sont encore ontra-



cellor rt i Wille erogve taut que! ello pe bewo aur lp fait qr
simplement au sage de eon gou- des négociations A droite égau
vernémont ot lul lolese générou entre deux partenaires impli










~ de la RDA. -Cotto offre vient vén par ia méflance do toutes los noment lu choix ontre* ‘deur dates, “quenr que~les:-deax-reconnaissent LE CHAT CROQUE
JNHUDI 12 VENDRKEDI 13 un pou trop LO8 Le nouveau gou pulssanges Intéronnéon mais n'y Co neat. certain t a mutudliement; ot pour co qui est Bee DIAMANTS
MERORED! 11 SAMEDI 14 vernement fédéral a du pain sur participant pax directement, ‘Comp oment pas d’u- de ia reconnaissance, méme sous intrée Gdea 2.00 et 3,00
LUNDI 0 In planche, S'6étant présent4sn te tanu de con icircotmtances, on nage poteanaee branes ohio le nouveau ie vernem ent, on AU PARAMOUNT —
4 + & t @ Cen TAN: ine © .
comme le cenbinet dos réformea ne peut qu’envior le chancellor \ autre, moins que Ion veullle voit«sa” dépouler- dans tn Répub Lundi A 6 h. et 8 h.

que Fédérale un petit manige
qui provoque tontinuellement la

‘Luxe Aute Ciné
nalseance dg formeles juridiq vec. M,. ergod ot Lee Van Cleef, De

Os
plugs gomp h quia vie ~s6s .Landi & 7 h. et 9 h.
plums ¢ phquts sate | a9, Rntese Gdea 1.20 et 2.00 ~9** «

“~~ e(Dernidre représentation)
ees par la Lal “fondenaental et Mardi A 6 h. et 8 h. KRAKATOA
rimenee vy ob sont nfenacha lq /LAi BRIGADE DU DIABLE > Entrée 1. dollar par voiture
“fiatut et la sécurfté de Bertin- Entrée Gdes 2.50 et 4.00 ‘ ‘
Ouest. Inversement, une recon- .
naiwsance de la R:D.A.- impliqhe-

pour son calme ot lo Ministre
des Affaires Etrangéres pour sa. trattorty ritinberlooutaurts de ‘haut
gaicté, ‘ddg, te ‘début! ou qu'il p'agisse ‘de

ovieux sfnissentre lesquela le pro
tocole: n'est: Paw ‘respecté.

LE DERNIER JOUR
ye LA COLERE

I faut croire quo la R.D.A. eat
preseée parce que los entretiens
de Moscou se déroulent misux
que prévu. Si monsieur Grom'yko-
acoepte Vinvitation A diner de
‘Ambassadeur allemand, si son

Nous desirons nous~m
optimistes, et admettre que.
Stoph- voit dans: ld-cHetielier 6.

déral-un collégue--appartement a Mardi 4 7 bh. gt 9 bh,

LIENFER AVANT LA MORT



et

any





cseconds, M, Semionov, - un per- Ja méme nation que ~lon peut i ion -

sonnage, tre influent. se déplate traiter de maniére moins formel’ “Ait une profession de fo! envars AUDITORIUM Entrée 1 dollar par voiture
A une heure tardive pour accueil ate_ic garanti et. sfirt pour. Berlin-Onest. .» ¥ oe °

lir & YA6roport le Ministre des i: Pour le néste, il s‘agit-d’ombres — ULTUREL

Affaires Etrangéres de la Répu-

blique Fédérale, qui y fait -une- ha, retraite..annuelle

‘chinoises!'appartenant au passé,..) CINE STADIUM

Landi a 7 h. P.M.
































force de gratter dans des mon-
ceaux de décombres. Ils sont uni-
quement poussés par l’espoir que
— comme l’a exprimé |’Ambassa
deur Allardt — les pierres ne
.. eachent pas seulement des clopor
‘tes, mais également quelques
touffes d’herbe fraiche. Cette en-
treprise harassantg et dangereu-
se de: surcroit est accompagnée
. des moqueries des gens qui ont
aidé Je char i s’embourber.

courte escale, si le Président dur a §te Rose ide ‘Lima

Conseil Soviétique consacre du
temps au Secrétaire d’Etat du
chancelier fédéral, cela ne signi-
fie peut-8tre pas que les négocia
tions seront couronnées de succés,
mais cela prouve que les Sovié
tiques y attachent ;de l‘importan
ee.

Anciennes Eléves ‘de Sta Rose de
Lima a le plaisix dinviter les
‘Anciennes Eléves et leurs amieg
A la Retraite annuetie- qui ‘com-

30 pam. en la chapelle du Pen-

De plus, a Varsovie l'Ambas sionnat.

sadeur Duckwitz a au moins pu
fixer les grandes lignes des fu-
tures négociutions. Pour cela,
c’était trop pour Berlin-Est, trop
pour attendre calmement lg ré- Le Comité compte sur une nom
sultat des. pourparlers de Moscou. hbreuse aasistance.
La R.D.A. est un Etat et veut , La Secrétaire -”
des relations selon le droit des Jehanne DUROCHER

Goulet du St Viateur, Profeascur
ail Grand Séminaire

Ta _eléture aur lieu te samedi
14 Mars, & 7 h am.

Tandis que le gouvernement
fédéral a commencé son travail
au millimétre, Berlin-Est s‘agite.
Chaque fois que Je Secrétaire
d‘Etat Bahr s’entretient avec le
Ministre des Affaires Etrange-

a



on te 4

POUR TRACTION, LIVRATSON DE CANNE

aS ok Sed

es LABOURAGE
=~ HIBRSAGE,“SILDONNAGE

: SARCLAGE ;
EX@LUSIVITES : be 7 MEST TIET Rei

MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE — ECONOMIQUE
TRANSMISION MONOBLOQUE
BISPOSITIF EXCLUSIF «SELECTAMATIC»
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE $

Charles Féquiére & Cie.

‘ : 7 DISTRIBUTEURS



LA

. Mort aux Rats ~~

EN BOULETTES

GIBBONS

ARERR
>.
=

et yaa

1 of

PIB UNDE

er

Peta LL:
Petre ie chute
aie) Pero terr
+ oer ae

arseile |



ao}

IL PERIRA - et

Bescencenea

i
a

Carlstroem, Rué Bonne Foi, Ayent Of ficiel.

LES MOTS CROISES

PROBLEMB No. 360 ¥.
eS



7



Y — Demeure — Sufet & thie
Me oe BRASSERIE DE LA’C S.A
8 | | | 8 — Liaiem
8 a i {| y —- Sujet de maintes versions a
a ; — Au bout du toit : = :
5 va | 10 — Direction — Dans is 6 ore
BL | Mayenne jess
> | | A x 4
BE a ** UNE RUIT CHAMPA
Hl | Ba [ [| VERTICALEMENT F C P GNE
ert | I — Un peu ue vert dans uv » PAMPLEMOUSSE
eLTtriti ft i wl i sin Sul walt sous 7
- _— n ulisse — a soui- :
caer eee ers ulema =} BOISSON - ORANGE
II — Abréviation — (Cong-
ENT — trnites
HORIZONTALEM IV — ve méme — Va o la CITRON
1 — Font partie d’un service barre 7 =
2 — Dang tes: “Bitsses-Alpes V -— Pére: dtAndromaque - S A EN K oe. LIMETTE «
8 — Coule en Italle — Ou y Rn forte. fre fort ;
ft d ds couteaux — Celn — Souffle fo .
4 ° Lapa de temps — Un réle VIL — Se froise faciiement RAISIN



pour Pierrot — En arritre sur les routes — Passé récent . :
5 -— Lac -— Lettres d’uletre, Vl -- Pronom — Eraillee : BANANA oe
‘A — Vieux roi — Consonhe TX 144 Diffamation ; 4
doublée — Pronom x — Délicieux condiment : “ os {
CERISE ow |

SOLUTION No, 857 F,

HORIZONALEMENT VERTICALEMENT A G R E A B ] E CREME DE CACAO
‘4. Fidte; Nids —,2. Airam; I. Fantalsies —,Il. Lines, ME : — Be ®
Rio — 3. Na: Idéal 4) Tsarine — — III. Ur; Atnesse — IV. Ta wa 1 a sh f

Réalité — V, EI; Ane — VI. Ni
ni: Nutt VII. Dent; E.N.A. .

MWVIILIre; -Tuer er ER Dishate:. ‘ ; . ‘ o . ' te, . 5
Ne X. Sof; Russes, : ‘

5. Aste; Inter — 6. Iéna; Tutu :
47, Elan; Ees 8. Insinuer —

9; Bretedn; Né UL 10K\BE; Tales :





- Le Comité de Association des

mencera lé mardi 10 mare a: 5;;h;

- Le prédicsteur sera le P Pore

=F GEORGES SICARD:
63, Rue des Frents |
Ferts me



- 1970-te grand--
- Minfatigable Travailleur de tou-

Karl-Hermann Flach ~
(Frankturter Rundschau, 14 Fé-
vrier 1978),



-Messe
-@Vanniversaire

+ Une ‘messe-d’anniversaire sera
chantée Je mardt+10, Mars i 6
hres’ 45 A.M: en I'Eglize du Sa-
cré-Coour de Turgeau pour 3
‘Jean DHESTOUCHES.

~-Cet svis tient lieu dinvitation

a

- aux parents et amis.



eu! + oAnémies: surmenés,

~“déprimés, oO
convalescents !

La gelée royale d’abeilles, source

- de jeunesse et de.Banté vous re-

donnera la joie de vivre...

Faites une cure: de miel royal,
superaliment & Ja base de gelée
royale fraiche, seientifiquemenc
dosé et préparé- dams les labora-
toires du plus grand Rucher de
la Région Parisienne : Notre--
Dame de Grice.

Montfort - Sur Argens
(Ver) FRANCE

Ce merveilleux -super alimenl
est en vente dans les Pharmacies:
Sosthéne Geffrard et Mont-Car-
aie; et toutes les Pharmacies.



a!

ue oS

MOUSQUETAIRE DE
LA VENGEANCE
Entrée Gde 1.20

Mardi a 7 bh. P.M.
ROSES ROUGES
POUR LE FUHRER
Entrée Gde 120



Lundi (En permanence) ,
PETER GUNN

' Entrée Gde 0.60

Mercredi (En permanence),
QUATRE DOLLARS :
DE VENGEANCE .

’ Entrée Gde 0.60

DOV POCPPODE POO OL OD OOO”

- Programme du Lundi 9 au Samedi 14 Mars 1970

Consultez Votre Conseillére

LUNDI.............. 9halh
> MARDIO.. a. 9h.ath
MERCREDI........ 9hath
-“VENDREDI....,...9h. a 1h.
SAMEDI.........4 2haGhpma

a MAISON YVES8 MORAILLE
& 100.000 ARTICLES

a QUALITEX

a FOOD STORE

EXPRESS MARKET

Et tous Les Jours de 8h.aSh.p.m.a CASA POMPADOUR

Apaisez la soif de votre Visage... Avec Skin Dew
de HELENA RUBINSTEIN

” CINE: ELDORADO
‘Lundi & 6 b. et 8 h. 165°

LE JUSTICIER DE L’OUEST
Entrée Gdse 1.20 et 2.0€

Mardi a 6 h. et 8 bh. 15

=—' LE CHEVALIER

: ‘ AVIS oo

Je, sousigné St, Julien. Michel.
Adjudant des F.A.d’H., cantonné
actuellement comme officier
service au District de Thiotte
F.A.d’H., Epoux légitime de mon
épouse, née Yvonne Pierre-An-
toine,- héritiére damblée du feu
Versandre Pierre - Antoine dé-
(édé en sa résidence sise au
Cap-Haitien, A la rue 2-3-A,

. fais oppositions formelles a tous

les héritiers de la. non vente des
biens immobiliers feu, du défunt
précité, celles, en conformité du
tlroit d'Aineasc, @n sun absence
et St. Julien d’attendre l’action
‘au Procés en question au profit
de tous les héritiers; car des ten
tatives de sabotage de ces biens
sont envisagées. :
Thiotte le 9 Mars 1970
St. Julien MICHEL
Adjudant F.A.d’H.



REMERCIEMENTS ... .

L'Adjudant St. Julien Michel
F.A.d’H. er-son Epouse née Y-
vonne Pierre - Antoine, la fille
ainée de Mr. Versandre Pierre -
Antoine, Mr. et Mme /n-Baptiste
Pierre, Mme née Ruth Pierre -
Antoine, Mme Vve ‘
Pierre - Antoine, Dame Camita
Guillaume Sam, tous les parents
alliés aux sus-cités, en quelque
Neu of ils.se trouvent, remercient
bien sincérement, tous ceux de la
Grande-Riviére du Nord et du
Cap-Haitien, qui ont eu l’aima-
ble attention de bien vouloir as
sister aux funtxailles de Monsieur

Versandre Pierre ~ ANTOINE
Epoux, pére et beau-pére inhumé
le 16. et décédé 1612 Février
Spéculateur et

‘jours de la Cité'de la Grande -
Riviére du Nord et du Cap -
Haitien, enlevé a leur affection
et-les ‘prient de croire au parta-

ge des sentiments de leurs- pro-

fotides’ condolés.nces. a

tenia wus

a sta i BS E Mate
ig NOUVELLI am or

de:

‘DE PARDAILLAN
‘Entrée Gdes 1.20 et 2.00



-DRIVE.IN CINE
2 * A
Lundi a 7'h. et”9 h.
FANNY /
Entrée 1 dollar par voiture

Mardi a4 7 h. et 9 b
REQUIEM POUR RINGO
Entrée 1 dollar ‘per voiture



. CINE SENEGAL

Lundi a 6 h. 16 et 8 hetd6 .
CLINT, L'HOMME

DE LA VALLEE: SAUVAGE
Entrée Gde 0.60 et 100 —

Mardi a 6 hy 18 et 8 h. 15 --
STEVE A . TOI: DE“€REVER
nr Gdes 1.50 et 2.00

AIRPORT ‘CINE.

Lundi a 6 h, 80 et'8 h. 30
LA HORDE SAUVAGE
Entrée Gde 1.00 et 1.50



Mardi & 6 h. 30 et & h. 3C
SAIPAN:

Entrée Gdea 1.50 et 2.00 °



, (CINE UNION
Lundi a 6 h. 15 et 8 h.
VIVA GRINGO
Entrée Gde 0.60

Mardi a 6 h. 15 et 8 h.
LE REQUIN EST

AU PARFUM

Entrée Gde 0.€0

vee

“(8 MCHETEZ AUJOURD’HUI
+ 0 £EA'MONTRE DE DEMAIN



FORTIS

La premiére montre automatique
fabriquée dans le monde est en
vente ad Thorlogerie - bijouterie

Ek. BERTHOLD

33, Rue des Miracles.





‘A MAGK CINE

Lundi a 6h. 15 (Séance uniquet
ROMEO ET JULIETTE
Entrée Gdes 1.20 et 2.50

Mardi a 6 h. 15 et 8 h. 15
LE BRIGAND BIEN AIME
Entrée Gdes 1.20 et 2.50



CINE OLYMPIA

Landi (En. permanence)
LES SEPT VOLEURS
DE. CHICAGO

Entrée Gde- 1.06

Mardi (En permanence)
(Jour populai-e)

NUIT DE L‘EPOUVANTE
Entrée Gde 0.60



- CINE PALACE

Lundi & 6 h. et 8 h. 16
L'HOMME AU MASQUE
DE VERRE

Entrée Gde 1.00

Mardi a 6h, et 8 h. 16
F.°B: TT. CONTRE BORGIA
Entrée “Gde 1.00

—— ‘

(PRTIONVOLLB
Lundi & 6 h. 30 et 8 h. AC
Mardi & 6 h. 30 et 8 h. 3C
SOEUR ANGELICA
Entrée Gdes 2.00 et 2.00

MONTPARNASSE

Lundi a G6 h. 16 et @ h,
LE REQUIN EST

AU PARFUM

Entrée Gde 0.60

. ?
Mardi & 6 h. 16 et 8 h.
VIVA. GRINGO
Entrée Gde 0.60

















TRE:
Par
Par



Cherohes la section eoureeypondass an jour de.veire anniversaire
de nelssance et vows. trouveren

dgualent ise autres. peur demain.

Droit de reproduction totals ow partielle rdservd.
Propristii Keng. Features Syndionts, — .Euslusivits

«LE NOUVELUSTE>
MARDI 10 MARS 1970

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIEK): Lea affaires s'accélére -
Yont au cours de l'aprés midi. Re
vardeg nvec son volre progran-
me, puin en avant! ef visez haut,
tLeeffort sern jargement récom-
pense,

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Attention minutieuse
aux obligations et application
-ontinue & vos meilleurs efforts
seront nécersaires. Influences pla
nétaires moyennes. Evitez la bous
culade mais éviter la léthargie.

22 MAI AU 21) JUIN (GE-
MEAUX) Dans vos contacts
xvec vos supérieurs, ves ussociés,
‘cs membres de l'autre sexe, pu-
tience et tact. Excellente pério-
de pour organiser votre activité
enovue de Jémarchts opportunes.

22 JUIN AU 23 JUILLET

: (CANCER): ly a davantage de
substance et de possibilités dans
cette journée qu'un coup d'veil
superficiel .ne Je laissersit pa-
taitre .[] faudra de Iu patience.



> Aujourd’hui

SAINLE FRANCOISE

xxtr

COIN DE E' HUMOUR
FAITS DIVERS

Liinstituteur interroge un ele-
ve,

— Qui a tué Henri IV?

— Je sais pas m’sieur... Ma-
man veut pas gue je lise les jour
naux!

xxx

SPECIALISTE

— Maman!, dit une petite fille
a sa meére. J’ai les yeux qui me
piquent tout le temps...

Il faudra me conditire chez le
xyeutiste.

— Pas chez le zyeutiste! Chez
Voculiste! corrige la meére.

— Mais, maman Je ~ sais
bien bien ov j’ai mal, quand mé-
ine!

xxex
DE LUESTOMAC!

Un mendiant arrete une pas -
snnte,

. Yous ue pouvez pas me don
ner quelque chose, ma bonne da-
me 7 Je n'ai pas mangé depuis

cing jours Ven ai des crum- ontaté et instable. Votre nature
jes d'estomuc. authentigue ext largement douée

Ah! Ne bougez pas, m0n at youn pouvez devenir un réfor
pnuvre homme!, fait ln dame,

compatissate. Je vais aller vous
neheter un paquet de bieurbonate
de scude!

x
PROMOTION

xr

Un clochard rencontre un de
sea anciens compagnons. , .
. Cleat vrai ce qu'on m'a dit,
due tu es devenu ndministrateur
dana un hépital?
-~ n rien de plus
(est moi que j/'adminiatre
luvementa!

vrai.
ler

uxXXX
OBEISSANT

— Et alors, Antoine! dit un
prétre en arrétant un jeune ar
con. On ne me

rue?

Mais m’sieur le euré... Chath 3
B64

vous-méme qui m’avez dit au

Fran
Seth N

dit plus bonj we.

ouand on me rencontre dend 248)

ces Drake
Mie ag

CM pat: oS

les povepeotives..que vous

eviter des decisions nial
odes,

24 JUILLET AU 28) AOUT
(LION): Gardez un rythme éyal
“i vous voulez obtenir les résul-
‘ats substantiels que vous dési
rez. Chassez ceux gut vous fe
ront perdre votre temps et écar-
tez Vaccessotre. Regardez loin de
vant vous.

prépa-

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIBERGE): Journt mu
yenne, dans l’ensemble, mais cer
tains problemes peuvent naitre.
bi c'est le cas. mettez un eécri -
teau: «Priere de ne pas dérav-
ger,» pendant que vous r¢fiéchis
sez calmement.

24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE). Influen-
ces planétaires contrastecs. Des

démarches et des plans qui con
viennent vuus mettront en situa
tion de gains avec un effort dimi
nué. Montrez votre sens de l’é -
quilibre

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM-
BRE: (SCORPIGN): = Si. vous’
jugez que vous étes su) la bonne
voie, continuez - la courageuse -
ment. Demandez conscit néan
moing gux sages en cours de rou-
te. Evitez Ja hate, generatrice
erreurs.

23 NOVEMBRE AU 21 DE
CEMBRE (SAGITTAIRE): Dis
cutez avec ceux qui sont intéres-
sés dans des taches semblables
aux vétres. Vous obtiendrez ain-
si de précieux renscignements.
que vous utiliserez en vue de vo- |
tre réussite.

22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPPRICORNE): Deten
tlez Vatmosphére. Vous pouvez
progresser considérablenient mais
un programme équilibré sera né-
cessaire.

21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Vous con
naitrez des moments d'insécurité.
Yous ne progresserez pas guffi-
samment. L’heure est venue d’u-
ne pensée claire, d’une aciion mi
rie afin d’écarter les circongtan-
ces défavorables.

20 FEVRIER AU %u MARS
(POISSONS): Regardez de. pres
ies propositions nouvelles et so-

yez sir de comprendre leurs «pour
quoi» et leurs ccomments. Prenez
le chemin de lefficacité et déve-
loppez vos dong au maximum.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous étes naturellement
modeste, réservé & l'occasion (sur
tout quand vous n’étes pas sir de
vous- méme), ‘et facheusement,

mateur efficace. Vous donnez A
chacun, méme humble, ce qui lui
est dQ, vous combattrez pour la
justice contre toutes Jes circons
tances défavorubles et ulteindrez
des conclusions et des résultats
orécie quand d’autres gonl en -
core Ay réfléchir. Vens souves
surprendre votre voisin par un
exceptionnel sucetx, Visez ce
hut.



. RENE COLES

LAI UE









ce

téchiame: Hors de |'Egtise, point
de salut! _ ae

| xxx x AO’ |
PAS VANITEUX ‘ol eat

Le juge d'inatruction interfegen &

un cambriolear:

— Avec quoi avez - Vous frac .
-turé la porte? ; | orsdyy

_— Ben ... Avec une pince-mon 5
seigneur.

ee Pas de flatteries, mon dmllly, §

Appelez - moi «Monsieur le ju-
ges, ca suffira!
ux
UNE BONNE PLANQUE . |

— Eléve Durand: Pouvez-Fob
me dire & quoi sert la poche que
le kangourou a sur le ventre?

— Ben, m’sieur ... C’est pour
qu'il puiase §’y cacher quand il
est poursaivi. he

nn

otal de foe

le Service cette nuit.
Pharmacier

JUNDI 9 MARS 1970
LON DU PEUPLE
Marché Salomon
STE ROSE
Rue Fronts Forts
a
DECES DU JOUR
uvicier Rameaux...... 2
a4 Thomas........-

ne

fu

aesurant.

















ment. annonce A cou gui
tent pour l'Europe, les USA,
le Canada, qu'il est di
Canada et des Etatex Unis avec-.
une technique moder: et ‘sre,
qu'il est en outre le. Gaul cappble
de Pha
‘d@'Hiver gui. soit & lejmode: dats
les différentes Capitales du. mon

de. wo :
Tis trouyeront également,’












ae





MUNICH (APP)

‘UN ADJUDANT - CHEF ARRETE A} MUNICH thes
x ‘ ,
necord.4 6t4 réalisé sur plusicurs





, 4
NOUVELLE AFFAIRB. D/ESPIONNAGE EN ALLEMAGNE FEDERALF.












































eonfectionner um: i.






























wevaal
ach 4
weak uu
bo witge.






















VERSAILLES
-» BIGIO FRERES

~ KODAK Instamatic
Avee:TCHil. Eleetrique



UN MAGNIFIQUE CADEAU DE PAQU
FACILE ‘A APPORTER.
FACILE A MANIPULER.

INUTILE D’ETRE UN PROFESSIONNEL. '

Un merveilleux passe-temps.

Avec KODAK

A LOEIL ELECTRIQUE




f==== Pour votre BEAUTE
Exigee (< spécialités ; '

cosmétiques:::
lla la ‘
Gélée Royale |

stabilisée |
ttt Crames de jour et de nui

Créme masque. .
HiM) Gréme hydratante.



Foniques et Lotions.
Créme démaquillante,
Lait de Beauté.

| Savon.




‘ Creme 37 povr la beeuté des mains.









Produits mis au point a,
par le biologie B. de
M W Fy . Q



base:

'Ceaetant |





Ua: produit licence. APISERUM B. de Belvefer ; )
de, .Geloe Royale stabilisée offre les garantios de
a ot diatficacté qui depuis dix ans font la réputation:









gi. la tnarque.:

oa J oseph’C. Valmé et Co.
“ Distributeurs.

nage, la seconde en moins d‘une
aemaine, vient (dtre
eu Allemagne. Un adjudant-chef
do la Bundeswehr, Hugo Preisler,
87 ans, appartenant it un batajl
lon d'instruction staticane

‘ trois de Chanel.










Une nouvelle nffeitc d'espion- points, mala des divergences sub-
sistent sur diverges. . yuestions
techniques. . .

M. Ablers adit en outre que 1a
fouvernement fédera! Clatt tou-
tefois prét & poursuivre jes con-
versationgs. De son coté, Berlin-
Est s'est déclaré d’accord pour
reprendre ich pourpurlers et M.
Gerhard Schueasler, chef de Ja
délégation eat... allemande, a in-
vité son interlocateur, M. Ulrich
Sahm, haut. fonetionnaire de la
Chanccllerie, & jie reneautrer de
nouveau Itfndi.

ee

FSPAGNE

Scandale financier en Espagne
portant sur 600 millions de pe -
setas (40 millions de francs) de
crédits officiels. Il a été dénoncé
par Vhebdomadaire espagnol ¢«Sa-.-
hado Grafico»y. Ce journal affir-
Me que Jes crédits avaient été oc-
troyés 4 un groupe financier de
Madrid, animé par M. Pedro Cas
tano, qui avait propose iu cons-
truction.de plusieurs usines dans
le cpéle de développement» défini
par le gouvernement dans la ré-
gion d’Algérisas. Le gouverne-
ment aurait versé. ces crédits
pour la construction dc trois usi-
nes, conformément a ses projets

uécouverte

dens

les environs de Munich, a été de

masqué comme étant un espion

i Ja solde de l’Est..Un porte pa-

vole de Varmée ouest - allemande

n annoncé aujourd'hui qu’il avait

été arrété le 19 janvier dernier,

Preisler a reconnu avoir travaillé

pendant plusieurs annces pour le

compte des services de renscigzne

ments de Pankow. Selon un porte

parole de l'armée, il avait ¢té re

cruté par son frére qui vit en.
Allemagne de l'Est .La nature

‘es renseignements transmis n'a

pas été précisée. On sait seule -

ment qu'il Gtait cn possession de

matériel photographidue [I] y a

tout lieu de croire que celte affai

re n'a aucune relation avec le dé:
mantélement de In semaine der-7
niére, A Bonn, d’un réseau d’es-

pionnage communiste.

Les entretiens préparatoires A
la rencontre Brandt - Stoph sont
suspendus. M. Conrad Ahlers,
porte parole du gouvernement fé
éral, Va annoncé hier spir. Un



Le Courrier

. e
LES ROBES QUE LA PREMIERE DAML DE FRANCE A
Py

Mme Georges POMPIDOY est
arrivée & Washington avec un
trousseau qui lui permettra de
inontrer aux Etats Unis les der-
niéres eréations de cing grands
couturiers de Puris.

Parmi ks vingt huit robes et
cnsembles qui composent ce trous
vreau ,dix son{ de Pierre Gardin,
cing de Dior, cing d’¥ves Saint -
Laurent, ciuiq de Guy Larcuche et

dessus du genou etielle aimait
bien cette mode qui, -eonvenant
parfaitement @ sa. sveltesse et a
sa taille, soulignait, .szon allure
jeune et sportive.. Pendant ses
rremiers mois a |’Elysée, elle a-
vait pu continue. & se vétir de la
méme fagon, en contraste a celle
qui avait précédée dans le palais
présidentiel: Mme Charles de
Gaulle, en effet, men qu’ayant
au cours des années quelque peu-
raccourci ses robes,, était tou -
jours restée dans des longueurs
irés traditionnelles,

Jusqu’A ces temps derniers,
Mme Pompidou s’habillait au

€

_.. DUBON !

LISEZ

«LE NOUVELLISTE> i 2



__. Les Bandes Dessinées du’
‘Blondie os



DAGOBER
VEUX-Tu FAL
RE SORTIA
LES CHIENS
UN INSTANT?

MENACES D‘ATTENTAT CON
du Président des Etats Unis qui

Pour enecourager .l’,

Crest ae
d'aide aux industébslé! Himplan- députg travailline Owen a até
tant dans fa région, mais le Jour
nal précise que la plus groase
partie des sommes versées a dis-
varu et que cles fournisseurs ne
trouvent

charge de régler ‘les dettes».

ouverte hier. Detenu pour espion
nage depuis le 15 Janvier, il a
comparu déja a sept reprises A
Bow Street. Ce neat que st
Frank Milton, Magistrat en chef
t x de Jn métropole l'envoie devant
ETATS UNIS ; ' les agsises ce s'il comparait &
Lord Avon opéré dans une cli- VOld) Bailey, apres Paques, que
nique de Boston: l'ancien pre - le pubfic pourra se faire une
mier ministre. britannique (sir }46e exacte de ce dont le député
Anthony Eden) cw) a sujuurd’nu: de Morpeth “pt rendu coupable.
72 ans, souffrait d’une affection Tout ce que l'on ‘ait, c’est que
niliaire. Audune précision n'a été de 1961 4 1969 M. Owen a trans
donnée pour Je moment sur le ré ™is des informations A un diplo
sultat de Vopération. Celle - ci ‘a mate de l’'Ambassade Tchécaslo
été effectuee par lg Qr John W.* vaque.a Londres -
Braasch. “XXX . :
GRECE: ‘
Un groupe de sept personnes
TRE Mme NIXON.— L'épouse aurait été appréhends hier per
lea services‘ de sécurité greeque.
fait une tournée ‘dans cing Btats Il s’agirait de jeunes étudiants
action sociale dont deux jeunw filles. Deux
den: Stadignts; ‘site | actagle- dea, détanus © auraient également
ment Denver, et -un- " occupé un-emplol dans tm jour-
a averti la police que deux hom na, athénien appartenant A l’op
mes circulant dans une Volkswa position. Selon lee autarités le
gen rouge auraient l'intentien groupe, qui eppertiendrait & un

plus personne qui se

de commettre un attentant con- mouvement de résistames se se-
tre celle-ci. ‘~rait livré & des activités’ subver-

xxx sives. Les autorités t refu-
GRANDE-BRETAGNE ves renseigne

sées 4 donner d'autres renseigne-
La procédure d‘tnoulpation du. ments.

de la Mode






PORTEES TENDANT SON VOYAGE AUX ETATS UNIS

Pour venir aux Etats Unis, la
Premiére Dame de France a de-
cidé de s*habiller vant en cela les tendances. qui
se sont manifestées aux dernié
ves présentations de mvuue. «Je
ne pouvais représenter la France,
1-t-elle dit, dans meg robes de
I'an dernier: cela aurait été in -
juste pour la Haute Cuuture pa-
risienne>.

Avec la charmante vivacité qui
Ja caractérise, elle a déclaré le
i9 février 4 la journaliste Clau
de de Leusse, qui l’interviewait
pour le quotidien new yorksis
Women’s Wear Daiiy: ensembles que je porterai aux
tats Unis m’ont été donnés, ou
nrétés. par les couturiers. Je ne
veis aucun inconvénient a ce que
ous le disiez: jee voudrais pas
que les contribuables ©
puissent penser. que je fais a
eurs frais des dépenses pareil
les».

VINQ NOMS

Personnellement, Mme Pumpi
dou avoue une préférence mar -

quée pour les créations de Coco Cha

nel. Elle a choisi pour son vo-.
vage, dans sa derniére collection,
deux tailleurs et une robe de cré
pe blane, a plis cousus, sans man
ches, uvec un manteau agsorti.

A Marc Bohan, chez Dior, elle
a demandé de refaire l'une de
ses créations, qui était en crépe
yeorgette noir, en mruve doux;
selon gon désir ,le col a été amin-
et, et la ceinture o1iyinale — en
erin changee en une ceinture
plus étroite de couleurs améthys-
te et mauve. Un mantenu de

MONTRES

fo

TECHNOS

BIJOUX MURAT

CRISTAL DE DAUM

EN EXCLUSIVITE A LITTLE EUROPE
ET MAISON ORIENTALE

frangais -

GIRARD PERREGAUX

BIJOUX EN ARGENT
ARGENTERIE CHRISTO FLE
CRISTAL DE BACCARAT
CRISTAL DE LALIQUE

laine également mauve, ct u la
méme longueur «midi», a eté con
fectionné pour accompagner ‘cet
te’ robe.

Pierre Cardin, ami de ionyue
date de Claude Pompidou, a des-
siné A son intention une robe du
soir’en soie bleu marine, longue
bien sir mais avec une échan-
erure qui découvre le bas de la
jambe gauche jusqu’au genou.

La robe du soir signée de-Guy
Laroche descend, elle, jusqu’aux
ahevilles: elle est en crépe blanc
émaillé d’or et de bijyoux, et se
porte avec un manteau rose pale.

Yves Saint - Laurent a fgurni
une robe en chiffon imprimé de
serpents, avec une longue echar
pe flottante, dont la Premiére
Dame de France s’est déclarée
enchantée.

UN MANTEAU REVILLON

Mme Pompidou emniene aussi
dans son voyage. un manteau de
cuir noir, bordé de castor, par
le célébre fourreur Kevillon; et
tous les chapeaux qu'elle portera,
Vaprés midi, ont été faits par sa
modiste préféree. ['aulette, de
Paris. Elle en a commandé neuf.
un pour chacune des journées dé
son voyage.

Mais l’événement de ce trous
seau reste Ja longucur choisie:
pour la premiére fois, Mme Pom
pidou a adopté pour le jour ce
que les Américaines sppeleut tn
clonguette> —— au-dessous du ge
nou — dimension que les Pari
siennes, tiraillées entre le «mi -
his, et le «maxi», ont baptisée
amidi», On ne peut que s'en féli
citer: les Anciens ne disdient
‘Is pas déja In medio stat virtus?

SUISSES

are oe
ONE a ber bret
eer aro

‘ti MOVADO

a

RALCO
LANCO












BIJQUX
BIJOUX, EN OR 18 ct.
BITOUX EN.OR FIXE




oI aa



—

















a
‘ 4

a Oe

(Suite)

-lionale, l'Aighe Nofr et lo Racing
Club Haitien a Equipe Nations
la dus Hernmudes les 14 Avril, 16
Avril ot 18 Avril.

A catto occasion, la Fédération

Halithenne de Footvall

organine
la Rafle d’uno DATSUN, Le coat

ance a



par 3 bute
aitiens fut



eet ei
le goal da Polo de
Aw Stade Syivio

du billet eat fixé a ia modiqug

sommo a’Un dollar e
stra eu le 18 Avril.

he

Tentex votre chance, Sportifs.

XXX
FOOTBALI. -
QVRESIT. BAT ARGENTINE

RIO DE JANEIRO (AFP;

lan brésiliens fétent «la réha-
uilitations do leur équipe nationn
se qui avait été battue par celle
“Argentine, Le aecond match,
joué hier, a vu en otfet, la vic-

tofre du Brésil sur VArgentine

Centre Médical 27,
Chemin des Dalles

Conférence du Mercredi = 11
Mars 1070 & 8 h P.M. : «Ruptu
re de varices esophagiennes» par
les Docteurs Symphar Bontempa
at Gérard D. Pierre.

tirage

Apran 7 tours, le clansemont xe
Mt comme sult :

Algle Noir 18 points, Racing,
Violette 11 points, Excelsior »
polnta; .

Raa Artibonite, Ligue “lu Nord
- Etoile 8 points, Bacardi -- Li-
gue de Port-au-Prince 3 points,
Don Bosco -- Petit Goaive 2 pts

Dimanche, pour le 8éme tour,
Petit Gofive a battu la Ligue de
Port-au-Prince par 2 & 0.

xxx

Le programme de la semaine :

Mardi 10 Mars d G hres Aigle
Noir — Bas Artibonite

Vendredi 18 Mara a 6 hres .
Don Bosco — Ligue du Nord

Samedi 14 Mars A 6 hres : Vio
lette — Excelsior. .

Dimanche 15 Mars & 3 hres 3)
p.m. : Racing — Etoile.



LES ENTRETIENS
AMERICANO .
AMERICANO BOLIVIENS
LA PAZ (AFP)

De source officielle on sait
gaujourd’hui que duran le séjour
de Charlez Meyer, A la Paz, le
Sous-Secrétalre d'Ktat pour les
Affaireg Latino Américaines dos
Etats-Unis envisagera avec les
autorités locales les bases d’un ac
cord d’un d’ndemnisation relatif. &
la Nationalisation de la Gulf
Oil Company de Bolivie qui eut
lien en Octobre dernier.

Meyer arrivera a la Paz le
vendredi 13 dou courant pour un
séjour de 64 heures. [1 rencontre
ra les autorites de ce pays y com
pris le Chef d’Etat Mayor, le
General Alfredo Ovando.

Cette méme source ajoute
qu’au cas ou la mission de Meyer
aurait échoué, l’aide nord améri-
came 4 la Bolivie sera suspendue.

. xxx
LA CHINE
ET LA SITUATION
AU LAOS
HONG KONG (AFP)

La Chine a signif aujour-
d‘hui sa désapprobation des pro-
positions du «Front Patrotique
Laotien» en vue d'une solution
politique de la Guerre au Laos,
en publiant qu'une versjon para
phrasée de ces propositions, et
en soulignant fortement la déter
mination du Front de ¢lutter jus
qu’a la victotre finales,
jes observateurs & Hong Kong.

En effet, Agence Chine Nou
velle a cité essentieHlement le
préambule e la conclusion du do
cument du cfronta, mals a passé
entiéremem sous silence l’impor
tant passage central proposant
une solution politique, et énumé-
rant les crttes» du ¢fronts.

La facgon dont le document a &é-
1@ publié par Pékin, ajoutent les
commentateurs, est dans la ligne
de ‘Pattitude de la Chine vis-a-
va de la guerre du Vietnam. Pé
kin, rappelle-t-on, a constam-
ment exhorté les Nord-Vietna
miens & livrer une cguorre d‘usu
re» en accord avec les théories
maoistes, et a tenté de dissuader
Hanoi de chercher un réglement
avec lea Etats-Unis.

xxx

A LA FACON DES ANCIENS
EMPEREURS CHINOIS

BANGKOK (AFP)

Troiter ses amis A la
des anclens Empereurs
est déyormaia possible.

Un hétel de Bangkok vient de
Jancer ung, nouvelle formule de
repan — Je «grand diner chinois>

fugon
chinois

les plus raffinés dans les plats
Jes plus précieux, le tout prépa-
ré par up suthentique cher chi
noig «vena du nord», et servi
comme on le faisait dans les
grands Palais de Pékin du 160
aidcle.

Durée du repas : deux jours.

Nombre de pluts : cent huit.

A retenir : Les cuisses de sou
ris en brochettes, les queues de
fimaces <& la grand. Mandarin»,
et les goujons dyTibet sans aré
tes.

La seule aréte est finalement
laddition : 1.800 dollars pour
deux. Pain, couvert et service
compris.

xxx
LES E¢iITRETIENS
POLONO — ALLEMANDS
VARSOVIE (AFP)

Les entretiens politiques entre
lu Pologne et YAllemagne de
l'Ouest ont repris ce matin & Var
sovie. :

M. Georg Ferdinant Duckwitz,
Secrétaire d’Etai Cuest - Alle-
mand aux Affaires Etrangeres,
est arrivé A 10 heures 30 locales
au Ministére des Affaires Etran
géres en compagnie des membres
Ge sa délégation pour rencentrer
M. Jozef Winiewicz, Vice - Mi-
nistre polonais des Affaires E-
trangéres, assisté de hauts fonc
tionnaires de son Ministére.

Une premiére série de conver-
sations avait eu lieu les. 6 et 6
Février derniers 4 Varsovie
cours de luquelle les chefs des
délégations avaient expoué de fa
con Hminaire les points de vue
de leurs Gouvernements respec:
tifs sur ie «Conterticux» a régler
entre les deux pays.

xxx
MANOEUVRES DES
FORCES ARMEES
SOVIETIQUES .
MOSCOU (AFP)

Leo principaux Chefs militai-
reg de ’'URSS se trouvent en ce
moment en Bieloruszie ou ils
vont nagiater wax MANOVA’ s
-Tvinas des farces arm*ex oie
iiques, nnnonce la radio de Mos-
cou,

En nlus cea Maréchaux Andrei
Gretchko el Ivan Yaxoubovsiy.
et du Général Matvei Zakharov.
ce sont les personnalités militai-
ree anivantes : Le Général Ale-
ate Epichev, Chef de Ja direction
politique centrale de Varmée et
de la flotte, le Maréchal Pavel
Nontakov. Commandant en chef
ce larmée de Vrir, le Général I-
van Pavloveki, Comtmandant en
chaf des troupes terrestres, et le
Générnl Serge Marinkhine. com-
wandent en chef dew forces de

-- ob Von peyt mapizer-les meta + Arriéres.



_ Aux’ Ondes ‘Sonores

’.” (Mme GEORGETTE DUPLESSY)

‘41 Rue.
~ “et de 1a Fontai
Performances
Reproductions
Interprétations

Macajoux;. (Rue du Perpétiel Secours)

ne Mme Colo)
Légendaires,

phénoménales,
faisant époque,

Toutes Oeuvres,

‘Tous genres

Classique,

Populaire,

Religieuy.,

Théatre

Disques Educatifs,
Disques Scientifiques

Chez vous, sans dépenses exagérées : .
VOYEZ A MAISON AUX ONDES SONORES:
LE DISQUAIRE DES MELOMANES AVERTIS,

1.E DISQUAIRE BIEN CONNU :

DE LA RUE

MACAJOUX



"

eon bao

>

=

Coat ted

Oe

>

pan Set YOY





a



100 —

4 la Banque Commerciale d’Haiti.

Soyvez l'un des 10 clients de la IXCH dont le compte d’épargne sera’

i Toe doublé au cours du mois dé Juillet 1970.
Les comptes d’épargne entre $ 5 et $ 100 serdnt doubl
de $ 100 seromt augmentés de $ 150.
» Ouvrez'un compte d’épargne maintenant

DOUBLEZ VOTRE CAPITAL
AVEC LA BANQUE COMMERCIALE



be
Journal «Ultima Horas o quallflé

au

.eredi 18, jeudi 14 et vendredi 15-

ACTUALITE

Remise de Diplémes
a VAuditoriam du
Temple Adventiste

"



ih du
tle cérdmonic de remiso do di
pldmes, organis6e par M. Gérard
A. Joaoph, directeur do l'Institut
Technique de Formation Profes-
sionnelle. La cérémonite fut ouvorte
Per Mile Marline Jeanty. De

jeunes élavea, notamment Bertha
Cantave, Sorge Augustin, se
sont produits avoc succds dans
des chants, dee podmes et une (pid
cette «La Coupe Satollite>, créa-
tion de M. Gérard A. Joseph.

public qui a applaudi a
tout rompre a eu Voccasion do se
faire une Iidée de cette institution
qui depuis prés d’une année so
consacre A former des jeunes es
prits, d‘assurer leurs pas sur le
chemin de lavenir.

Nous souhaitons une longue
vie a l’Instétution Technique de
Formation Professionnelle et un
plein succés.

xxx
romrPon : ENTRETIEN

DIO - TELEVISE
JEUDI PROGHAIN

M. Georges Pompidou aura.on
entretien radio - télévisé, joudi
prochain, 12 Mars, & VvORTE.

Tl sera interrogé par Serge
Maffet, de ¢France-Soim, qui,
déclarc le cmmuniqué do la pré
atdence, a particip6 au voyage
que le président de la Républi-
que vient d'effactuer aux Etats-
Unis.

C'est donc, selon toute proba
bilité, un bilan du voyage amer*+
cain qu’au cours de ce dialogue
le Chef de Il’Etat fera pou les au
diteura. :

xxx

GARAUDY : NOUVELLES
CRITIQUES CONTRE LA
«LIGNE» DU P. GC

C'es; d’Autriche que M. Roger
GARAUDY, régemment éliminé
du Comité central du P. C,. a for
mulé de nouvelles critiques con-
tre la
Invité 4 Vienne par Ia <«Socié
té Paulus» qui organise des ren
econtres entre personnalités de
tendances politiques et philoso-
phiques diverses, M. Garaudy, se
faisant J’avocat d’un cmodéle
francais du communisme», a sug
géré l’étude approfondie des éve
nements de mai 1968 en France
et du printemps de Prague. Puis
la ajouté :

—Ce modéle serait entiére-
ment différent de celui qui est
imposé actueHlement 4 la Tchécos
lovaquie. ‘

M. Garaudy a admig que ses
suggestions a’étaient heurtées a
une «forte oppositions au sein
du P. C., frangais. Selon lui, les
théses publiées récemment par le
P. C. soviétique annoncent davan
tage un retour au stalinikme
qu’au léninisme.

Le bureau politique du P. C.,
a décid& de convoquer le Comité
central le 21 Mars.

NIXON
LASSAUT VERS MAS
COMMENCERA L’AN
PROCHAIN

Key Biscayne

Le Président Nixon a unnoncé
nier un nouveau programme d’ex
ploration spatiale. Dans la pro-
chaine décennie, les Américains
lanceront d’abord des vaissenux
inhabités vers toutes les planetes
du syatéme solraire, y compris un
véhicule aulomatique qui sern en
voyé pour atterrir sur Mars et
analyser sa surface. La prépara
tion de ce programme commen-
cera en 1971. L’un des buts es-
sentiels mais a plus long terme
en sera l’exploration de Mar» par
des astronautes.

pelt dehadsSntahs ne
AU JOUR LE JOUR
(suite)

On nous signale les crevasses
qui parsément la chausaée des
rues de la Cité Dumarsais Esti-
mé ou du Bicentenaire.

xxx

Les examens trymestriels ont
commencé cette semaine en plu-
sieurs écoles, lycéea et colléges,
en fonction des prochaines vacan
ces de la Semaine Sainte et de la
Semaine de Piques.

xxx

La raretg d’eau se fait sentir
de plus en plus A Pétion-Ville.
notamment a4 la Place Boyer.
Certains quartiers, absolument
dépourvus du précieux liquide
souhaiteraient étre .alimentés, mé
me une fois par semaine.

Collége international
des Chirurgiens .

Ia Section Haitienne du Collé
ge avise les confréres que aa réu
nion annuelle aura lieu le mer-

Mai 1970 au Centre Médical 27,
Chemin des Dalles, dés 8 heures
a.m. .

Les confréres, membres ou non
du Collége International sont in-
vités & présenter leurs travaux
et & nous faire connaitre leurs
sujets entre le 20 et le 80 Avril.
Ceux qui ne pourront pas @tre
présents peuvent envoyer. leurs
travaux qui seront lus par = un
confrére de leur choix.

Constant PIERRE-LOUIS
Secrétaire.

wa

OX oe Ah See

<

MiGebs

és. Les comptes de plus

ate

on

/oub teu AV Aads |
adventiato une.



















o-5

£-?>

et Oe os Xo eed

Je saute arrivé htor









q
peso 8 .
Susy «0 porte bien. Mon |
Volney est dans Ia jolo ainsit
mon fréro ainé Eddy, )
Diana. Mon parrain
venu m/attendre, Ma grand’
Tullle ,no peut contentr
bonhour ainsi que ma tante |
ty. J’envoio mes affectto’
tous mes parents et amiai |
Signé : STANLEY STAC
“xXx ‘

‘que

[

Carnet Social

Le dimanche 8 Mars raménait
Vheu#eux anniversaire de naissan
ce d'un fonctionnaire conacient
et apprécié du Gouvernemeyt no
tre estimable ami St Voyis |Pas-
eal. Nous nous associons /A la
joie de sa famille i l’oceasion de
ee nouveau printemps pour dire
a St Voyis ; Bonne Féte, du suc
cés et Ad multos annos !

xxx

Retraite annuelle
des anciennes du:
Sacré-Coeur de.
Turgean

La Retraite annuelle dea An-
ciennes du Sacré Coeur de, Tur-
geau sera préchée, les 16, 17, 18
et 19 Mars, 4 5 h 30 p.m: & la
chapelle de l’institution par, le Pé
re Baudry des Clercs du St Via-
teur.

Le 6 & 8 est fixé au samedi 4
evril et se tiendra «Aux Cosa-
ques». La cotisation est de 3 dol-
Jara par personne. Les inscrip-
tions sont ouvertes.

}

~ LE COMITE.
xX X2

Anniversaire

Le 5 Mars ramenait l'anniver-
saire de naissance de _ notre
ami et collaborateur de notre
journal Clément Célestin.

Nous avons profité de pré-

sence au Nouvelliste pour lui po-
ser deux questions

-—'Mon cher Célestin — Quel
est votre age ?

—- Quels sont vos secrets pour
rester jeune ?

Aimablement et avec un ‘sou-
rire sympathique il répond : Je
viens d‘avoir 83 ans — Je suis
toujoure & l’aurore de ma cin-
quiéme jeunesse.

. Voici les secrets pour rester
jeune : I] retire un papier de sa
poche — I} lit «L’amour compte
pour. une grande part dans la
jeunesse.

Quant & l'smour de la vie
c'est un atout énorme, on décou-
vre. sans cesse de nouveaux cen-
tres d’intéréts qui réveillent et
etimulent 1]’énergie. .

Nos compliments — Ad Multos
Annos.

Xx XxX

Mort de M. Jack
A. Khawly

Nous avons /appris avet infini-
ment'de peine la triste nouvelle
de la ‘mort’ de Monsieur Jack A.
KHAWLY survenue le samedi 7
Mars courant & 16 h. 30 du ma-
tin & Gainesville Florida. Nous
présentons nos sincéres condoléan
ces it sa Veuve, A ses enfants et
aux autres membres de Ia fa-
mille,

xxrX

Messe de Requiem

d@’anniversaire
: Mme Robert L. Denis, M. et
Mme Robert Denis Junior,
Mile Guylen Denis, M. Philipp

Denis, Mile Fabienne Denis in-
vitent Jes parents et amis A se
joindre ou a s’unir & eux par
Jeur pridre A la messe d’anniver-
saire qui sera dite & 6 hres du
matin en l'Eglise du Sacré-Cosur
lg Samedi 14 Mars pour la mé-
moire de Robert DENIS leur re-
gretté Epoux et Pare.

< é ia J Las]
RRO REL SL POT PO OE AP IE Le

AU CAPITOL

Aujourd@’hui Lundi 9 Mars 1966
a 6 Heures et 8 Heures 30

UN WESTERN EXPLOSIF
Ringo ne Pardonne Pas

CEASE SIDE

Ot a ON 4A

= ke

2)

ee On oa feet



et avec
SO
JACQUES

Pate Oot ears a PLE eed!

Sade Noe






Avec : GUILIANO GEMMA
‘la participation de
PHIE DAUMIKR

Entrée Gdes 2.50 et 4.00

eras



6 Gapitulatrg “donna lecture du dé-

crat diérection do Ja nouvell®, pa-
ro}sso, en présence. du Présiden

att ‘Madame Nitege i SAGHT,
Mgr. Léopold. AQUA ,“SANTA,
‘visltout, appstolique et un grand
nombre do prétros. :

1.



n- da Nouvel “Arch
rf-au-Pce ‘a ‘eu lien le. 25.
Janvier'.1871 en France & l'Egli-
se parolssiale de PLOERMEL
par Mgr. “BERCEL assisté des

Evéques': SERGENT et FOUR-

NIER. |. ;

Le 81 Aofit 1871 Mr.. GUIL-
LOUX .prit.:possession de son,
siége en présence du Président
SAGET, des' membres de son
Gouvernenient, .des: péres Ronvel,
Beauger, Sainte, Kersuzan Léo-
nard, Ribault,. Simonet et Mori.
cet, coe

Le méme jour, la ‘mission des
Pares de la’ Compagnie de Marie
(les Montfortains) a été inau--
gurée. Trois -péres ont débarqué.
au pays: les. Péres Frangois Au-
guste ,Ruppin, Ernest Xavier
Boulanger et Louis Marie Henry.

Le 6 Octobre 1871, le Magie-
trat Communa, M. Marclelus A-
DAM a déqlaré qu'il a fait choix
de la partie Nord-Est du cimetie-
re pour biatir la nouvelle Eglise,
l'arpentage a été, fait par les »
architectes Brebant et Viaud sur
un terrain de 240 pieds sur 133
pour la construction d’une Egli-
se et d'un : Presbytére.

Monseigneur GUILLOUX fit
choix du pére Frangofs Mariz
LEMAISTRE de la Congréga-
tion4les péres du Esprit

oe
comme premier Curé - ndateur

de la paroisse de 1870 a 1873.
Durant son administration, il
restaura lEglise qui fut cons-
truite en 1784, travaux réalisés
par l‘Ingénieur GREGOIRE un
américain. Ii dota l’Eglise d’un
Harmonivm qui a été inauguré
le 2 Février 1873. Le 16 Juillet
1878, le pere LEMAISTRE mou-
rut aprés une courte maladie.
Un monument a été érigé sur sa
tombe; il fut inauguré le 21 Mai
1874: Le Révérend Pére Jean -
Marie MORICET le remplacga de
1873 & 1876. Durant les trois an-
nées du pére MORICET, il cons-
truisit une chapelle dédiée a St.
Charles BORROMEE, | a Carre-
four - Duthier la bénédiction
eut lieu le 4 Novembre 1874; il
procéda également & la bénédic-
tion de la Statue de |’Archevé-
que de Milan. Grace au Général
Lorquet qui a bien voulu faire
don d‘un vaste terrain A I’Egtise,
cette ‘merveill- fut _réalisée.

Le 15 Aofit 1874, la Chapelle
de Chauffard fut inaugurée; en
Avril 1874, celle de Clémenceau.

Par décision de Monseigneur
GUILLOUX la paroisse de Sain
te ANNE a été remise au Clergé
Séculier. Le 12 Octobre 1876, les
Peres du Saint-Esprit partirent.
Le 27 Octobre 1876, le pére
louis Francois JAUMOUILLE,
Curg d'Aquin, a été nommé au
‘méme titre & Sainte Anne,

Ln paroisse de Sainte Anne a
été dirigée par les Péres du Saint
Esprit pendant six ang de 1870
& 1876. Elle a connu deux Curés,
les Peres MAISTRE 1870 - 1873
et Moricet 1878 - 1876. Elle fut
remise au Clergé Séculier de
1876 a now joura.

Le 13 Novembre 1876 je Péra
Louis Francois JAUMOUILLE a

été installé par Monseigneur
GUILLOUX. Il fut le premier
prétre séculier. Il pasaa douze

années A la téte de cette parois-
ae.

Le principal but du mouveau Cu-
rg était de construire une gran-

\ge Belize digne de ja ville de
R: u-Prince; il fit des démar

o>

HS

Se

A
<>

ce eA



oad

mK oe oe

Oe A

504

~ &P;

>

>








SERNAS.





Tas (Buita).

Archevéque .

TT

PO ED EDS CPE ED EEF 69S ERE

ches’ ‘auprds' du“ Président Bois
rond CANAL pour le projet. Le

16 Juin 1877, une lol a 6té, vobbe

& lonanimité & ta Chambre auto
risant lp clergé de Sainte Anne
a construire une: glee a
Le 26 Juillet 1877, A sep: heu
res A. M., curent liou la pose et
ja bénédiction de la premiare pler
on GUILLOUK
de Monseigneur LEO

Pietro’ CHATTE.
LE CPteSIDENT Boisrond

CANAL et sa distinguée épouse,
le sire A. THOBY, secrétai
re d’Hjfat ‘des Travaux Publics et.

de l’'Intérieur, Dr. Jean JOSEPH,
secrétaire. d'Etat dea Cultes y as
sistérent,: A’ l’issue de la bénédic-
tion ‘una Messe tut célebrée
par le R. P. GUILLARD, curé
de §f. Joseph.

&. ‘ x x x + : 7

_ Les fondations et le tracé de
la nowyelle “église furent réali-
sés (pak Parchitecte BREDAN.
Les’ matériaux de. construction,
‘les téles oht été donnés par Ie
président dela République com-
me contribution personnelle. De
ce fait, une partie de l’église a é-
té réalisée. .

En 1882, le Général SALO-
MON fit don de 17.400 piastres
au pere JANMOUILLE pour
l'achévemenf des travaux. Les
portes et les fenétres ont été réa
lisées. Le ptre JANMOUILLE,
lors de son voyage de congé en
France, regut un don de .76.000
piastres. . .

Tl réalisa V’église actuelle de
SAINTE ANNE avec le con-
cours de ses vicaires, les péres
Jean Marie MORICE, Jean Ma-
rie BRIERE, Frangois Marie
LEO,'en 1878, il construisit la
chapelle de Bouvier; le 7 Mars
1881, Vécole Congréganiste de
Gargon dirigée par Jes Fréres de
V'Instruction Chrétienne, les cha-
pelles de Cilémenceau en 1886,
Chauffard en 1881, Grande Ri-
viére en 1883.

En 1888, Mgr. HILLION Ar

chevéque de Port-au-Prince, trans.

féra le pére Francois JANMOUIL
LE aux Cayes 4 titre de vicaire
général ‘et .curé de la paroisse. Il
a été remplacé par le curé de Léo
gine,.le Pére CASIMIR GUIL-
LAUME. ‘

Le pére GUILLAUME acheva
complétement [’église, réalisa la
voiite, les vestiaires, les deux sa
cristies, les deux autels latéraux,
la chaire, ’ornementation. I cons
truisit la belle, chapelle de Mail
6, dédiée & St. FRANQOTS, et
Gode; déd#e-4 St. ANTOINE de
PADOUR, ainsi quae MALANGA.

Dés la nomination du Chanoi
ne Jean Marie MORICE comme
premier évéque des Cayes le 31
Juillet 1893, le Chanoine Casimir
GUILLAUME fut nommé V}
caire général du Diocése. Le Cha
noine Joseph BEAUGER, curé
de Petit-Goive a été nommé a
Ste. Anne par décision de Monsei!
gneur "ONT, Archevéque de
Port-au-Prince.

Le pére BEAUGER fi, un
bien immense dans la paroisse de
1898 a 1920. Son installation eut
lieu le dimanche 8 Octobre 1893
& B heures A. M., par Monsel-
gnour Jules POUPLARD, délé-
gué par l'Anchevéque en présen
ce chanoines BERTRAND
AU BER /Y, Cure de Saint
Joseph, GENTE T, Curé
de la Cabhédrale, des pérea VI-
TAL de St. Mare, Léo, MELZAN
et LANG de la paroisse. Une
grand’messe solennelle fut oflé-
brée par le réciplendaire assisté
des pdres VITAL et MOIZAN.

(A suivre)





Offre d’emploi
Salon de Coiffure recherche
‘Esthéthcienne expérimentée.
S'adresser : 147 Rue Pavée
Port-au-Prince.



23 Mars, Récital da
Ténor Pierre Blain»
a PInstitut Haitianeo-
Américain

L'Institut Haitiano-Américain,
s'excuse auprés de ses invités du
changement de Ia date du con-.
cert de notre grande vedette In-
ternationale Mr. Pierre Blain.

L'Institut est fier de leur an-
noncer que le talentueux Pierre
Blain offrira son récital de
chants, le lundi 23 Mars 4 7 heu-
res 80 P.M., dans son Audito-
rium. .

Les cartes d’invitation
Mars demeurent valables.

Cordiale Bienvenue.

du 18

Me NN

| .
LURETI

MaKe]
a





. nome









a Damien

~-Le Lund 2 Mars ‘en cours, te
Dr, Zackes W. AMES, de natto-
nalité suédoise, Directeur do
l'Institut Techrilqued’Intégration.
Coopérative pour 1 Ans *
ting’ était on visite aw ‘BE
ment de. )’Agricultare, dea..Rw
sourcea Naturelles qt du Dévelop
pement Rural. Arrivé & Port-av-
Prince, le Vendredi 27 Février
écoulé, & sa descents d’avion, le
Dr. AMES fut ealug par le apé
clalsta en’ Coopération, Mr. Elie
VERNET A l’Aéroport Francois
DUVALIER,




Accueilli & Damien par le Di.
recteur - Général de l’Agricultu-
re, l'Agronome Jaurés LEVE-
QUE; avec qui il eut un intéres
sant échange de vue, |’éminent
visiteur fut ensuite introdult a
la Secrétairerie d’Etat de |l’Agri-
culture ‘of le Ministre André
THEARD le recut avec beaucoup
d'amabilité. Au cours de leur en-
tretien, le titulaire du DARNDR
souligna au Dr. AMES le grand
intéraét que porte le Gouverne-
ment du Présifent a Vie de la
République, Honorable Docteur
Erangois DUVALIER au mouve-
ment coopératif qui bénéficie dé-

.ja de sa plus haute sollicitude.

Conduit ensuite au Service de
la Coopération dirigé par l'Agro-
} Emmanuel JOSEPH il
fut chaudement regu par le per-
wonnel. Le Dr. ANES visita en-
suite la Faculté d'Agronomie,
VEcole Moyenne d’Agriculture,
ou la Coopération fait partie des
disciplines enseignées, puis les
chantiers de ja Coopérative Fré-
res Unis de Marin oi s’achéve la
construction. de la station de
pompage pour lirrigation des ter
cen de ses membres.

\Visiblement satisfait de cette
prise de contact avec les respon-
sables du DARNDR, le Dr. AMES
u promi de revenir le mois pro-
chain, avec un autre membre de
VOrganisation Coopérative des A-
mériques Mr, Raphael VICENS
en vue d‘élarpir ses relations a-
vec nos Coopératives. :

Au Département du Cormmer-
ce et de l’Industrie, i] devait ren-
contrer le titulaire, le Dr. Lebert
Jn-PIERRE qui lui accorda un
cordial] entretien. Puis il visita
les Bureaux de l’Inspection Géné
rale des Coopératives du Dépar-
tement du Commerce oi siége le
Conseil National de la Coopéra-
tion. I! eut enfin loccasino au
Département des Travaux Pu-
bles | Transports et ommunica-
tions 'd’agsister aux opérations de
la Caisse Populaire des employés
et de s‘entretenir avee les diri-
geants de cette Coopérative qui
groupe plus de 1.500 membres et
dont le chiffre d'affaire dépasse
“600.000 Gdesy

Mr. AMES prit lavion deux
heures aprés ces visites assez
fructueuses, A destination de
San-Juan Puerto-Rico, siége de
l'Institut Technique d'Intégra-
tion Coopérative de l’Amérique
Latine, en emportant la plus a-
gréable impression du Pays et de
son Chef Dynamique qu’‘il félici-
te pour les belles réalisations de
son Gouvernement | notantment
la route du Sud et la Centrale -
Hydro Electrique Francois Duva
lier,



Les dix hommes

_noirs sur la scéne

Nous avons appris que la Trou
pe de Gérard RESIL se propose
de porter sur la scéne en le dra-
matisant le magnifique podme
d’Etzer Vilalre «LES DIX HOM
MES NOIRS>. Ce sera une heu-
reuse réalisation et nous présen-
tons nos plys vives félicitations
A notre ami G. RESIL.



A VENDRE
Une maison située & la leére
Cité Beauboeuf (Martissant).
Pour tous renseignements s‘a
dr@sser aux Ateliers du Journal
ou & la Cité Beaubeeuf au No.
20 bis.




3 semaines au ‘plus.

atone ie es

jeunesse.

Faites disparaitre les
temps et sans le m o i

play pbbag ake

AG

GRAND

OLOF



Grand Hétel

Suy chorégraphie

Un visiteur suédels ‘Israel s’interroge

-M. MARCELLIN

- vité des commandos

Une formule formidable -

C’est le GRECIAN FORMULA 16. ll rend &
vos cheveux ges couleurs naturelles en 10 jours

GRECIAN FORMULA.

ENT: 7
on Mohr Sales Corp.

NGS NSN RL asa Ta ALD sa SL RDN

FSON

Présente son spectacle d‘hiver
avec une troupe des meilleurs
artistes haitiena :
chanteurs et danseurs

artistique de deax grands Maitres
Un spectacle & la maniére
du Grand Hétel Oloffson.
Entrée $2 ou Diner et Show $5
Spectacle chaque lundi soir.

4

* (Bulte) 3
connue de fait in quallts de ede
Pitaler A.la.portion ortentale de,

0 qui, selon la thise occldan
tala, tombe soug la responsabilité.
Gundpartie tout comme Berlin.

xxx

«LA DEMOCRATIE
CEST LE RESPECT
DE LA LOb

PARIS (AFP)

«Les manifestations viole
Jo les interdis, c’est la lon ee
clare M. Raymond Marcellin Mt-
nistre de l'Intérieur dana une in
terview accordée 4A l'cExpreaa»
au sujet du maintien de Vordre
dane fen Universités.

1. Marcellin rappelle P
Universités edisposent de Teure
Propres Moyens d’agsurer lordre
a lintérieur d’elles mémes.> fn
ajouté : eQuant a ceux qui en.
vendent en permanence détruire
Vordre quel qu'il soit, en recons-
iituant des ligues dissoutes, en
usant de menaces physiques en
brisant des matériels coaiteux. que
la Nation met * la dispos{tion
des enseignants et des éleves
leurs actes sont du reasort de la
police judiciaire et des tribu-
naux>, :

Le Ministre souligne que I'ob-
jet unique de la répression coat
de sanctionner ceux qui onfrei-
gnent la loi».

xxx

ISRAEL -ET LE PRORI. ‘
DES REFUGIES - PME
LE CAIRE (AFP)

Israel se prépare a commettre
un nouveau crime dans Ie sec-
teur de Gaza en tranaférant des
réfugiés>. déclare l'officieux Ahram>. .

Commentant information de
source israélienne selon laquell.
le Gouvernement Israélien se
réunirait en séance extraordinat
re mercredi prochain pour Gtu-
dier le transfert en Cisjordanic
de trois cent mille réfugiés de Gas
za, le journal estime que le Gou
vernement Israélien réaliserait
ainsi deux objectifs : d’abord,
mettre fn @ l'agitation ep a l’acti
palestiniens
dans la bande de Gaza, don; la si
tuation est préoccupante, ensuite.
commencer dans la bande de Ga
za la judaisation des territoires
occupés. Les Juifs immigrants
en israel s’installeraient a la pla
ce de la Population Palestinienne.
D’autre part, les journaux du
Caire annoncent qu'un groupe d’é
léves du secteur de Gaza ayant
terminé leurs études secondaires
_et désiran; s'inscrire dans des U
niversités Egyptiennes. gont arri
vés hier &4 Kantara-Quest, apres
avolr traversé le canal sous le
contrédle de la Croi-Rouge Inter
nationale. Ts ont été accueillis
par les autorités d’Ismailia et
des Représentants du Mimistére
Egyptien des Affaires Socviales.



Timbre ‘camerounais
de personnalités
noires .

Nous savons que la République
Fédérale du CAMEROUN a
pris l'initiative de lancer une ma-
gnifique collection de timbres
poste dont la vignette représente
certaines personnalités noires. Cr
sont Jes écrivains qui suivent:

Dr. W. E. B. DUBOIS (1868 -
1963) Dr. Price Mars (1876-1969)

Marcus GARVEY (1887-1040)
René MARAN (1887-1960)

Langston Hughes (1902-1980)
Aimé CESAIRE (1913)

Crest un bel homtmage aux
grandes figures de notre race.
L’émiasion de ces timbres cut
lieu le 26 Septembre de l'année
derniére.

Liinitiative en revient-au De
Bernard Fonlon Ministre
Transports, des Poxstes et Tae
communications qui pour sa
se de Doctorat, étudia les wuvres
de ces &crivains qu'il a connus
personnellement.

Nous envoyons nas félicita-
tiona et nos remerciements au Dr.
B. Fonlon qui nous a fait parve-
nir dgs échantillons.

Le GRECIAN FORMULA 16 nest pas une)§
teinture. C’est zine lotion qui reconditionne les 3%
cheveux sans les graisser. I] leur redonne leur

cheveux gris en peu de
n dre tracas avec le



Oloffeon








et direction








Exiganligaainninsiiganage



des -



Full Text



Be



No Y8.0N8



DOCTMENTAAIRE

FONDE EN 1896

LUCIEN MONTAS _,
Aoministrateur : fens














La drogue : Cause principale de la
mortalité, entre 18 et 25 ans a New - York

TROIS MILLIONS DE DOLLARS VERSES PAR LES ETATS UNIS A LA
TURQUIF POUR QUE CESSE LA PRODUCTION DE PAVOT

cents morts, dont deux cent vingt
quatre mineurs, causés par I'hé-
roine, en une année, dans le seu-
Jo ville de New-York cela vous
donne le droit de perdre patien-
co l>

C'est ainsi que M. John Inger.
soll, Directeur du Bureau des
Narcotiques, justifie les pres-
sions que les Etats Unis vont exer
cer sur la Turquie pour qu'elle
abandonne complétement la cul-

ture du pavot, dont on extrait
Vopium et ses dérivés.
Les faits sont la: & New York,

Vabus d‘héroine est la cause prin-
cipale de la mortalfté entre dix-
huit et vingt-cing ans. Or, envi-
ron 80% de I’hérojne introduite

en fraude aux Etats Unis pro-
vient de Turquie.
Le gouvernement = américain

résolu ik attaquer le mal a la ra-
cine, accorde i lu Turquie, par
Vintermédiaire de l’Agence de
développement international, un
prét de trois millions de dollars
(16.500.000 F) pour convertir les
terres, semées de pavots depuis
des centaines d’années, a d‘au-
tres cultures telles que la bette-
rave a sucre, le sorgho et le tour-
nesol, .

De plus, les Etats Unis four-
nissent du matériel — un avion
dWobservation, des véhicules, des
armes et des munitions — pour
équiper les agents d‘une brigade
chargée de dépister Ja produc-
tion illégale d’opium.

Les autorités américaines qui,
récemment encoré » parilaient a
mots couverts des négociations
entreprises & ce sujet avec la
Turquie déclarent maintenant ou-
vertement gu'elles cherchent a
obtenir l'abolition radicale de la
culture dai pavot en Turquie,
mais admettent que «c'est beau-
coup demander».

Certains problémes politiques
paraissant entraver l'action du
Premier Ministre Turc, M. Sulei-
man Demirel. Le gouvernement
Turc a néanmpins accepté de li-
miter Ia production autorisée d’o-
pium a neuf provinces cette an-
née,.a quatre l'année prochaine
au lieu de vingt et une, il y a
quelques années seulement. Mais
ln baisse de la production on le
sait, ne s'est pas manifest6e en
conséquence, du fait que les in-
terdictions partielles n'ont pas
touché jusqu'ici les régions 1¢s
plus productives.

Le monopole achete chaque an-
née quelque cent tonnes d‘opium
pour les besoins de la médecine,
‘mais les contréles, contrairement
aA ce qui se passe en Inde notam
ment, sont parait-il assez laches.
Tandis que le monopole paie 1’é-
quivalent de 830 F pour la quan-
tité d’opium nécessaire a la fa-
brication d'un kilogramme d’hé-
rojne, au marché noir, le culti-
vateur ture peut toucher 1.800 F
la m@me quantité,

La lutte que les Etats - Unis .

entendent mener contre l’héroj-



Un Centenaire Religieux —

par Gérard Maisonneuve



LiBylive de Sainte Anne oa Port aw Prince

Nous prenons le mus grand
plaisir & publier cet article con-
cernant VHISTORIQUE de la Pa
tolase de STE ANNE, a Port-au-
Prince. Aussi, est-il dédié a ne-
tre estimable et dévouc Prélat.
notre Compatriote Mgr = [Smma-
nuel KEBREAU, Camerier Se-
eret de Sa Suainteté PAUL VI et
Curé de la Paroisse.

De 1749 &@ 1870, i existuit a
Port-au-Prince une seule parois
ve dédiée a Notre Dame de VAs-
somption; le 15 Avril 1870, la se
conde ao prix naissance.

Comment 7? ... Une petite cha
pelle u été construite gous ['ad-
ministration du ere Duguet au
cimetiére intérieur en i784, lon-
gue de 55 toises et large de 33,
en vue de recevoir les restes du

Comte d’Ennery, Gouverneur de.

St Pomingue, décédé le 16 dévem
bre TTT6. . + .
Apres PiIndépendan:. cn 1822,
‘e Président Boyer, fit choix du
Pere Salgadu de nationalité).¢e-
lombienne, comme Curé de la‘pa-
roizse Notre - Daine uw Port-av-
Prince. Installé en février 1823,
il érigea la chapelle privée du-cl
matiére en chapelle publigte, ,at
tachée a )'Eglise pafoissiale, * ,
Notre compatriot®, le R, P, is:
seranl, ler Prétre Haitien, yp
fils du Général, Beauvais,’ o-f61
dateur de ia Congrégaticn. deg
Peres du St Eaprit .avec_le per
Libermann, a été;-lecprémier: nom:
mé par le curé atiménier. domini



cal de Ia chapelléa Les: Pares Pao. .

li, Losselat, Castera, Sapiri;

succédérent & ce poste: ,
Par décision du Pare Moussa,

supérieur religieux de

















VEglise.
WHaiti, le pere Messing, originai

re de la Sicile a été installé au
Morne a Tul le 17 Mai 1857. I)
ful Je premier prétre babitant la
région. Quoique ne parlant pas
‘rancais, il y resta jusqu’en 1864.
Il fut remplacé par le pére Hora
ce Corbuci jusqu’en 1867. Le pére
Argoat séjourna jusqu’en 1869
et le pére Simonet de 1869 a 1870

Le 19 Mars 18707 le Géné 1
Nissage Suget élu Président” de

République, prit des disposi-
tjong adéquates en vue d’élargir
l@ cadre de VEglise Catholique
d’Thniti.

Sor) premier acte envers VEgli
se fyt d'approuver le projet de
ry Guilloux d’ériger une secon
de paroisse dans le sud de la Ca
pitale pour la population du Mor
ne & Tuff.

Le vendredi 15 Avril 1870, par
décret du gouvernement, la cha-






‘ pelle de STE ANNE fut officiel-

lement érigée en paroisse.
Malbeureusement, Je: dit dé-

‘eret a été publié au Moniteur
‘officiel du Gouvernement le 20

Avril 1872, 4 cause des difficul-
tés qui existaient entre’ le nou-
veau Cuté Fondateur de la pa-
roisse et le Magistrat Communal
Marcellus Adam concernant le
terrain du cimetiére.

‘four de Paques, & la Grand’
“Messe, le Chanoine RIO. Curg de
Ja Cathédrale promulgue le dé-
cret directoire de la nouvelle pa-
roisae. L'aprée - ‘midi, vera cing
heures, dans la chapelle du ci.
méetiire devenue Eglise

siale, Mgr. GUILLOUX; Vicaire

(suite page 4 colone 6)

Délectable ! Toblerone

f

ce chocolat au lait, amdndes et miel hanes
si apprécié dans le monde :

in

4
1 a ! (o

“Ye 17 Avril 1870, & Voccawion

parois- -

ne vise également le second sta-
de, c’eat A dire la -transforma-
tion A partir de opium, et c’est
la qu’interviennent les accords de
coopération passés avec la Fran-
ce.

M. Ingersoll a précisé hier
que jes autorités francaises a-
vaient décidé de porter a trois -
cent trente le nombre des agents
du contréle des stupéfiants, dont
trente ‘pour je trafic internatio-
nal,

Le Directeur du Bureau amé-
ricain des Narcotiques n'y va pas
par quatre. ehemins, Pour lui, ce
qu importe surtout, c’est de pa-
ru. ser la fabrication clandestine
de stupéfiants en déjouant les
complicités locales, et de détrui-
re les réseaux de trafiquants.
«Prévenir, dit-il, plutét que d’a-
volr a traiter des drogués, avec
toutes les incertitudes, tous les
risques d’échec que povent les
cures de désintoxicationa.

(Le Figaro)
xxx

DROGUE, STOP !
DANGER.

Des faite dénonces par te
New York Times.

L’héroine est vendue dans
beaucoup d’écoles américaines.
Qn ¢compte des vendeurs par
mi des éléves. Beaucoup d’en-
tre eux travaillent dans les of
ficines ob la drogue est mise
en sachet. Plus grave encore :
certains jeunes achétent la
marchandise en gros, et mon-
tent leur propre agence ae dis
tribution.

En 1969, plus de deux cents
adolescents sont morts, fau-
chés- par’ ’héroine. Vingt ae
ces victimes n’avaient pas en-
core quinze ans. ‘

Vingt-cing mille teen-agers
au Mains consomment l’héroi-
ne aux Etats-Unis. Le Dr Ju-

-dianne Denser - Gerber, direc-
teur de «Odyssey House», pré
dit que les jeunes toxicomanes
américains seront bientdt au
nombre de cent mille, si des
mesures énergiques ne sont
pas prises dans l’immédiat.

: A Harlem, une mére gngois-
sée fait part de son apprehen
sion : sa fille est actuellement
enfermée dans un centre de
désintoxication et de réhabili-
tation, ne retombern-t-elle pas
dans le vice ?

«Jai toujours surveillé ma
fille étroitement a la maison,
mais je ne pexsais pas que je
devais la surveiller a l’école.
Or c’est justement la qu'elle n
été initice a heroines.

DROGUY, STOP ! DANGER.

Parents, Directeurs d'écoles,
profegsseurs, ayez Voeil |

La Police fait bien son tra
vail, mais al vous vous mon-
trez vivilants, vous lui facill-
verez grandement Ia tiche.

<«Hatrait entiérement rema-
nté d'un article de Thomas A.
Johnson.»
«Heroin epidemic hilu Schools»
(The New York Times, 16 fé-
vrier 1970).






£

Vo ag

MEMBRE DW 1/ABOOCLATION INTERAMERIGAINE DE PRESSE

abies ANNER

Le Passport Club,
et notre teurt

Le «Passeport Club» de New
York annonce dans un Bulletin
de Presse que toutes les formali
tém nécossaires ont ét6 remplies
pour la mise en application de
aon, de faire visiter Haiti an
nu erent: par des de
touriates & partir de l’a pro
ebaine. .

Le Présiden, du Club M. Ha-
sold Steivens arnivera bitntdt a

ment en ce qui concerne ;
ment des topristes et led‘ autres
»activités propres 4 intéresser les
visiteurs. :

Ce plan comprend aussi Ninwita
tion aire au gouvernemént hai
tien d/entrptenir des rapports cit
constanciés avec le <« Club» par l’envoi et l’échange de
spécjal en questions culturel-
lea se rapportant & Haiti de fa-
con'4 fournir une documentation
edéquate aux membres du Club
qui désirent visiter le pays. M.
Stevens estime que le Club peut
envoyer jusqu’a 5.000 personnes
par an en Hafti. .

«Pétionville °
Dimanche Revue»

Notre confrére André Albert
qui dirigeait Vhebdomudaite Pé-
tionville - Dimanche vient de len
cer «Pétionville - Dimanche Re
vue» dont le premier exemplaire
est paru hier. Le sommaire est



te.

Nous relevons au sommaijre un
,eportage d’Eric F. Etienne et
André Albert : la résistance des cacos noug par-
les, des chroniques de ¥rointz. Le
roy, Daniel Ed. Anglade, yn poé
.me de Georges F. Laforest. Ce
Magazine est abendamment. illus
tré. :

C’est un trés bel effort. Ce
Magazine sera certainement. bien
accueilli. Il parait d’abord 2 fois
par mois, espérant devenir heb-
domadaire. .

Nous félicitons notre confrére
André Albert et ses collabora-
teura en souhaitant le plus grand

suceés & ¢Pétionville - Dimanche -

Revue». / 4

copieux, lx présentation, attrayan .



Israel s’interroge
sur le silence

M. Nixon
TEL AVIV (AFP)

Le Président Nixon, qui de
vait répondre aux demandes is-
raéliennes d’armes fia Février,
pourraft donner ga cette
semaine, croit-on dans los milieux
politiques israéliens, écrit la Pres
80 de TEL AVIV, Elle ajoute
toutefois que le Président Améri
cain pourraft ne mentionner ni le.
Hombre d’avions ni la date de
leur livraison.

M. Eliot Richardson, le No. 2
du Département d’Etat, aurait va
guement déclaré 4 cet-effet a M.
Itzhak Rabin, Ambassadeur d’Is-
rael, que ¢le Président Nixon s’en
occupes et que «lui seul peut dé
cider de la date'a laquelle une ré
Ponse sera donnée»,

Selon les Etats-Unis out décharé tne
fois pour toutes publiquement
qu’ils aideraient israel # mainte-
nir l’équilibre dés Forces au Mo-
yen-Orient. Le régultat de nos
contacts n'a ni besoin d’étre pu-
blié car cela ne peut que susciter
de vives réactions dans les pays
arabes eyy affaiblir notre posi-
tions.

Selon le journal, les milieux
politiques israéliens estiment tou
tefois que le refus des Etats-Unis
de prendre. des engagements pré
cis en matiére de fournitures
@armements présente de sérieux
inconvenients pour Israel: vis-a-
vis des pays arabes, une décision
de principe n’a pas le méme ef.
fet de dissuasion qu‘dn engage-

Aharonoths,

mont‘ferme, d’autre part un tiga
gement qui ne serait pas pub

serait moins )’Administration “A-
méricaine et lui donnerait un mo
ven de pres@ion sur israel. Enfin
ha défense § israélienne &. besoin
d@établir des plans sur des don-
nées précises et non sur_des enga
gements conditionnés aux fourni=
tures d’armes soviétiques aux .
pays arabes. ae

‘ xxx

LES NEGOCIATIONS TECH

NIQUES INTER-ALLEMANDES —

BERLIN (AFP)
es négociations techniques inher
allemandes sur’ la . préparation
d’une rencontre Brandt-Stoph,
ont repris ce matin a Berlin-Eat.

La déclaration de la R F A.
dirigée par M. Ulrich Sahm, est
arrivés avec un léger retard &
Yaérodrome de Tempelhof et a
franchi le heures. oe

La réunion d‘aujourd’hni pour’
rait étre décisive. Si, an effet la
déclaration de la R F A is-:

tait A s’opposer au désir du Chan -

celier Brandt de se rendre a

Beflin-Ouest aprés avoir rencon- .

tré le Président du Conseil Eat-
Allemand, les entretiens prélimi
naires se termineront sur un, échec
et le «sommet> inter-alemand
waura pas lieu dans )’immédiat.

Selon certains observateurs,
un compromis de derniére heure
peut &tre envisagé : la rencon-
tre Brandt-Stoph aurait lieu ail-
leurs qu’a Berlin-Est. Mais on
peut se demander sila R D A sa
crifierait Yoceasion de voir re-

(Suite page 4, col. 8)





LE POINT DU
CHAMPIONNAT

La peptiéme ota pe du Champion-
nat dela Coupe Pradel vient d’é-
ire franchie. J e5,.derniers résul-
aa we AO



AU JOUR LE JOUR.

uA RECOLTE DES
‘LOMATES ©

La récolte des tomates bat son
plein dans i’Artibonite, notam-
ment sur leg habitations Poterie,
Drouet, Modéle, Acul Modéle,
Bertrand de St Ouen, Bertrand
‘des Platons, Paye et Lormier.

Ces terres sont bien arrosées
par les eaux du grand coursier
Wirrigation de la rive gauche et
du syphon qui arrose la partie de
la rive droite de l’Artibonite,
proche du Pent Sonde. Le rende-
ment est trés intéressent pour
les planteurs, qui trouvent i a-

“cheter dans les marchég ruraux

de la région les sementes des
meilleures qualités .californiennes
et floridiennes. acclimatées dans
notre pays, grace 2 "!ODVA.

Auss!, l’Artibonite fournit-elle
en tomates roses et saines tout
le reste du pays, particuliére-
ment la Caplale, y compris le
Nord et le Nord - Ouest, appro
visionnés par camions, la Grand’
Anse, les Nippes et le Sud, aux
quels les navires du cabotage



Arrivée du Grand

Maitre de la Loge

de New York

1

Ce matin est arrivé
Vol d’Air France M. Charles Gos
nell, Grand Maitre de Ja Grande*
Loge de I'Etat de New York ac
compagné de son épouse. Sont ar
rivés égalemen, par ce méme
vol, le Grand Secrétaire de la
Grande Loge de I’Etat de New
York M. Wendell K. Walter, son
épouse et le Grand Maitre du }
Grand Orient d’Haitj; Me. Carnot
Adrien.

Ces hautes personnalités ma-
conniques reviennen, de la Huitié
me Conférence de -la Confédéra-
tion Magonnique Inter~A méricaine
qui west terme 4 Santo Domingo
du ler au 7 Mars, .

Lea distingués’ visiteurs ont
pris logement & l’Htel El Rancho
et seront pendent 2 jours les ho-
tes d’honneur ‘des ‘thacons hai-
tiens. :



mt Dr. egppeie” DUVALIER
por, Dr. iF oo
par un conte. Me Diguitaires de
la magonnetie paltiens
Des: mots ‘da: bienvenue leur
ont, 64 adre ir le Grand
Maitre Adjoing’

par lera exdcubé pour leur donner la seil

eure impression possible de V’hos
pitallts haitienne et de la Frater

seront requs au Temple du
Grand Orien, d’Maiti de la Rue
du Magasin de I’Etat et la réu-
nion magonnigue sera sulvie
d'un grand banquet dans les salond
des 6poux Carnot Adrien a la
Ruelle Nazon.

Wier matin, Je Grand Maitre
Adjoint et Grand Seerftaire do
VOrdre, notre rédacteur Gerson
Alexis était de retour de la Con
férence de la © M1 précédant
ainsi les visiteurs pour la bonne
coordination des programmes de
girconstance. Notre rédacteur
qualifie de formidable ces assises
de Santo Domingo et nous pro-
met un reportage 4 ce sujet.

Novs souhaitons au Grand
Maitre Gosnell, & son &pouse, au
Grand Secrétaire Walker, 4 son
épouse,-un agréable séjour chez
nous et qu’ils importent le meil-

Un programme. de ‘cireonstance se leur souvenir de notre pays.
5 . : “ere 8

al

—_- Chocolat Jo

i SR EEA IA:

CHOCOLAT A

obler pb

fournigsent les quantités nécessai
res. Méme Pétion - Ville, Labou-
le et Kenscoff regoivent des to-
mates de l’Artibonite, puisque les
plantations des régions maraiché
yes des Sourcailles ct de Séguin
(versants nord et sud de la chai
ne de la Selle) ne commenceront
qu’avec les pluies printaniéres.
L’usine Claire Heureuse de
Pont Sondé est donc en _pleine
production pour la fabrication de
la pfite de tomate et du jus de
tomate, a partir des soianées ré
voltées dans les environs immé-
diats, créant un .muuvement d’af
faires des plus intéressants.

xxrX

LA FETE DES
PHILOSOPHES

La f&te de St Thomas d’Aquin
patron des philosophes, a été
commémorée jeudi, vendredi el
samedi par des messes chantées
én’ Yhonneur de ce. grand Doc-
teur de I’Eglise en différentes
églises de la Capitale, notamment
en Sacré - Coeur.

Plusieurs © ciasses dc philoso-
phies de nos différents lycées et
collages avaient organisé des ex-
eursions dans les. environs de Pt
au-Prince:

.“ xXxXxXX

LES PHILOSOPHES ‘U
SIMALO CLUB PRIVE

yes éléves de Philo A et C du
Lycées Tossuint Louverture ont
passé la journée de détente dans
le cadre: frais et reposant du ST
MALO OLUB PRIVE de Tesse-
rat (Bloc de Diquini).

Sous la direetion du maestro
Rosny Casimir (Intérieur pour
les amis), ces étudiants, exécu-
térent de beaux choeurs, des chan
sons du terroir, qu’ils dédiérent
aux familles Alexandre, William
Alexis, Chatelain. Yacinthe, a la
vaillante: équipe de football du
Lycée ‘Lopverture, ‘qui aveit
tridmphé, Ja veille, par 4 A 2, du

ah

Lycée ancois Duvalicr de Pé-
tion - Ville.
xxx
Hier. dimanche, 4 1|’émission

de midi trente (6 (hres 80 a. m
heure d’Hai tre compatrio-
te JOH ARCHER a interprété 2
de zee. nouvelles compositions 4
VORTF". (Office de Radiodiffu
sion-Télévision Francaise). _
Le populaitre chanteur prépare

une ‘grande tournée en Europe.
(Suite page 4, col. 3)




o poe
ewe



LES SPORTS

U LAIT-SUISSB?AVEC AMANOES ET MIEL
SOCILTE ANONYHE Chocolal Jobler senne suiSSE

e renommée mondiale

+

tats, contre tous pronostics, ont
creusé l'écart entre le ieader, Ai-
gle Noir, et son suivant, le Violet
te, qui a partagé les points avec
Je Bacardi (1-1). L’Aigle bénéfi-
cie actuellement. de deux points
-qdavance ‘sur-les--hommes- de~ Ver-
* tus et de Delpéche. ;

Le huitiéme ‘tour qui a débuté
dimanche avec une Ligue. de Port
uu-Prince — PetitGoaive ( 0-2 )
compte quelques rencontres qu!
peuvent apporter certaines modi-
fications au classement, telles un
AIGLE NOIR-BAS ARTIBONI-
TE, le mardi 10 Mars, un VIO-
LETTE-EXCELSIOR, le samedi
14, un RACING-ETOILE, le di-
manche 15. .
Tout n’est pas encore dit, en dé
pit de Vavance du premier. Les
Artibonitiens qui peuvent se van-
ter d'un excellent début en Divi-
sion nationale révent d'une action
d’éclat. Tenir V’Aigle en échec
serait Vidéal. Combatifs comme
ils sont ce fait n’est pas au des
sus de leurs forces.

Récapitulons = lver valmarés :
troig victoires sur Petit Goiive,
Bacardi, Ligue de Port-au-Prin-
: deux nuls face A la Ligue du
Nord, Don Bosco, deux défaites
devant Racing, Excelsior. —

Le Violette-Excelsior ainsi que
le Racing-Etoile peuvent réserver
des surprises pour les amateurs
d’émotions fortes.

xxXXX
ANNIVERSAIRE DU
VICTORY SPORTIF CLUB

Samedi 7 Mars ramenait }'an-
niversaire du Victory Sportif
Club qui compte maintenant 25
années d’existence. Cette date 4
coincidé avec un Racing-Victory
que le ‘Vieux Lion a remporté de
justesse (1-0). Les gars du Bas
Peu de Chose qui endossaient ce
soir-la un uniforme flambant
neuf s’étaient jurés de marquer
ce quart de siécle par un brillant
résultat. Le sort en a jugé autre
ment. Malgré cette défaite, ils
nont pas démérite.

Et le lendemain, de brnilantes ma
nifestations réunissaient la gran
de famille sportive du glorieux
club qui, en marge de ses brillan-
tes performances, a approvision-
né la Sélection nationale durant
plus de de décades en éléments
de valeur. Citans Claudel Legros,
Michel Morin, Eric Faublas, Hen
ri Francillon, ete, ete...
Aux Dirigeants, aux — joueurs,
nous gouhaitons Bonne f&le et di
S0n8 Ad multos annos.

xxx

HAITI — BERMUDES .
Les pourparlers vont bon train
et Jes perspectives de ce tourno)
se dessinent au point d’étre pres
que une réalité. Trois matches
qui opposeront ia Sélection Na-

(Suite page 4 col. 1 )



SS

BOITE PO






" é
.

$



att, ‘

Moscou et J’attentat

MOSCOU (AFP)

L’attentat d’hier contre le. Pré
sident Makaerios. est annoncé au-
jourd’hui en premiére page de
«La Pravda» et~trohve son com
mentatre, dans les réactions,: lar-
gement développéea, suscitées par
Pévénement: au 1i2éme
du Parti: Progressiste (communis
te) de: @hypre,: qui achevait . ses
(ravaux | préel t bieg. :

Le journal se borne & 1
que Vattentat a éié perpétré’ «par
des éléments fasctstes | texroria-
tes». Mais l'analyse des réactions
dans Venceinte du: Congres. -va
plus loir..: . Oo

Aucun commentaire de- --fond

n’apparait encore dans la presse.



- Mais les observateurs notent,. 2-

veeun décalage de: vingt' jours,
yne_ ‘officielle pu-

biiée a ce sujeé par * Agence
Fase, qui alors leur avait ‘paru
: énigmatique.

Le 17 Février, MAgence Sovié-









contre le President
. |. Makaries ,

4



lique metiuit en garde contre les
cangers d’une explosion terroris-
tes’ & Chypre, en un long texte
dont -le.pessimisme avait été juge
injustifié. D’ok l’hypothése que *

‘YURSS était déja A cette epoque

au courant de dangers précis
dont d’autres Canitales n’étaient

. pas informées

“Notant que ‘cles actes de ter?
réur s'intensifient contre les hom

, ines politiques et les personnali-
paler ©

tés du pays», la déclaration ac-
cagsit cles milicux impérialistes
dnternationaux, aidés de la rénc-
tion intérleure a Chyp de vou
loir aggraver Je climat dans V'lle
et de projeter un vaste complet
contre l'Etat chypriote indépen-
dants, ajoutant :

«Les faits témoignent de |'in-
tensification des activités de lor
ganisation du «Front National»
et d’autres forces réactionnaires
Nées au régime militaire grec et -
se trouvant, au service du bloc
agressif dé VOTAN.>



| Instanta nés|

Le visage de M. Gabriel A-
dés reflétait ia pilus grande
joie, A sa descente d’avion sa-
medi aprés - midi. Nous-avons
été heureux de faire la con-
naissance de ce distingué com
patriote. Il vit a New York et
il est rentré pour des vacan-
ces. Le bonheur de le revoir
avait, allumé mille étincelles
dans les yeux de ses parents.

xxx

M. Roger Brizard s'est ren-

du & Saint Martin, lune des
% Petites Antilles, Crest avee le
coeur gros que’ses proches. et

connaissances ont regardé son .
avion décoller. .-.Woug, soubsi-: _

“3

tons di‘ succés A ce voyageur,
xxxxX

M. Lawrence Peabody, dessi
nateur bien coté de Ia Sears
et membre du conseil d’admi-
nistration du Centre d’Art, est
rentré de voyage. Il vient de
passer une semaine & New-
York et & Chicago. Un large
sourire sur les lévres, il nous
a confié : «Je suis content de
retourner au paradis»s. M. Pea
body a été accueilli par. sa sym
pathique femme Bete.

xxrX

M. Serge Laurent a pris l'a
vion samedi’ pour Brooklyn.
Comptable agréé de son état,
il ye propose ‘de poursuivre sex
études, en vue de J'obtention

du titre d’expert comptable. II -

nous a déclaré : «Je suis par-
tagé entre la peine de quitter
ma famille et le bonheur de
rejoindre’ mon frére qui*m’at-
tend JA-bas avec impatience.»

xxxrx

Mireille Hausell Tuarnier et
son charmant inioch Tony
sont repartis pour le Canada.
Les yeux pensifs de Mireille
traduisaient son regret de ne
pouvoir rester plus iongtemps
au milieu des siens. Pour elle
et son gosse, un bouquet de
hons voeux. .

xxx

Mnie Josette Alté:ae, une
personne avenante, u débarqué
samedi aprés - midi, le visage
ilfaminé d’un sourire magné-
tique. Elle a travailié durant
sept ans & Voffice national du
Tourisme, et elle vit mainte-
nant aux Etats - Unis. Son
séjour ici n'excédera pas dix-
sept 4ours.

xxXxXx

M. Alexandre Bernard a dis
tribué plus de cent baisers et
poignées de main, a I'annonce
du départ de son avion. C’est
en qualité de touriste qu'il
s'est rendu A New York.

xxx
Bill se fait de la bile pour

son chieu. William David, pré
- gident d’une importante com-

Aux 3 COLES Market

BAZAR NATIONAL.



pagnie américaine d'investiase
ments, a du abeeger sen. sé-
jour ici, parce qu’ s'cnnuie
trop de son chien. Le fridéle
animal attendra son maitre a.
VAéroport Kennedy, et ‘les
deux amis, tout heureux de s:
retrouver, iront manger ensem
ble au restaurant. C'est du
moins ce que nous a ceciaré
Robert Golding de la Funda-
tion Care. Il nous & appris é-
galement que Bill David a fair
da cinéma dans son enfance,
et qu’il a tourné, aux ecdtes de
Shirley Tempie, la production
«Our Gang Comedys. Bilt Da
vid vient en Haiti depwis en-
viron quinze ans. Il uime beau
_ coup. notre pays, 4 telle ensei
“gne “qui cirvisage de sy éta-
blir. Mais, selon Robert Gol-
ding, il ne reviendra pas sans
son chien et une fille qui ait
du chien.

a

Bill a été salué par M. et
Mnie Robert Goicing, M. ct
Mme Howard Schneid et en-
fants, Mme Jacqueline Baltha
zar, sa cousine Maryse, et l’ex
pansive et ensorcelant Mu-
tou.

xxx

Samedi apres - midi, Melle
Adelyne Moise est puariie pour
New York. Flle y passera
qguinze jours ue. vacances. Au
nombre des amis qut étaient
allés Jui souhaiter bon voyage. -
nous avong remarque Raith
Thybulle et Max Walker,

xxrx

Liun de nos plus affabies a
mis a cu un accident bénin sa
medi aprés - midi A l’aéro. ¢
port. Son pied se prit malen-
contreusement i un suc de vo
yage qui (rainuii .u milieu de
la salle d’attente, et i} s'étala
par terre. Sa téte se heurta
contre Ie carrelage, et Vimpact
fut si rude qu'il se releva avec
une blessure au, front.

Mais tandis gu’on achemt-
nait le bleasé a l’infirmerie de
VAéroport, quelques messieurs
s'appro@hérent de !ui, et lun
d’eux lui dit dans le tuyau de
Voreille : «Pardonne-nous de
te demander ca en ce moment,
quel age as-tu ? —. Notre ami.
estomaqué, réepondit quand me
me avec bonne numeur: «Veus
ates sans coeur, mcssceurs. Le
sang gicle de ma blessure, et
vous ne Lrouvez rien de mieux
a faire que de vous informer.
de mon age. Vous allez sans
doute le miser a la borlette

demain. Eh bien. si cn peut
veus faire plaisir. j'ai quae”
rante - cing ans.»

Nous présentons nos sym-

pathies A cet ami qui a perdu
une pinte de sang, mais pas,
nne pointe de son entregent. Tl
tient A carder l’anonymat, et
nous n’ajouterons rien qui per
mette dé lidentifier.

xxx

M: Ernesto Martijn, Consul
d’Haiti & Curagao depuis plus
de Trene ans, est arrivé ici
samedi aprés - midi. Ui vient

. pour affaires, et son séjour
durera une semaine. Nous lui
souhaitons une fructueusc be-

sogne.
















¢ —.-s PRODUITA OR, BEAUTE FRANGAIS | gy

LITTLE EUROPE

PORT-AU-PRINOK |

VOTRE DEMONSTRATRICE HST LA
POUR TOUS CONSEILS.

















fre de négoclallona dots par Wt
Stoph, le Président duo Consell

intériouress, le chanceler et les
Ministres sont submergés do pro
blames relevant de la politique
étrangére et ‘Inteyallémande, Le
fardoau des ommissions commi-
kes nu cours des vingt dernidres
unnéos est encore alourdi par le
polds des résultats funestes de
lu politique aWemande de ce sie-
cle,

Willy Brandt et ses collabora-
teurs avront A parcourir un che
min trés long et semé par-dessus
le marché de ronces épaisses; ils
devront s/englanter:-les mains a






AU CAPITOL
Lundi & 6 h. et 8 h, 80

Bea he
PARDONNE PAB
Aiseo-Gulllang. GEMM

pneeae ‘GaBi 2.50 ot 44.00

, Landi A.6 hb. ot Bh. 16
. SCOTLAND YARD -
AU PARFUM m
Entrée Gdow 1.50 et 2.50

Mardi A 6‘h. et 8 h, 30





riot roges ;

intor horizon les
pina decd hpallo. Lea ontretions
avec Moacou, délicats do - ’ par. :
lour nature sont encore ontra-



cellor rt i Wille erogve taut que! ello pe bewo aur lp fait qr
simplement au sage de eon gou- des négociations A droite égau
vernémont ot lul lolese générou entre deux partenaires impli










~ de la RDA. -Cotto offre vient vén par ia méflance do toutes los noment lu choix ontre* ‘deur dates, “quenr que~les:-deax-reconnaissent LE CHAT CROQUE
JNHUDI 12 VENDRKEDI 13 un pou trop LO8 Le nouveau gou pulssanges Intéronnéon mais n'y Co neat. certain t a mutudliement; ot pour co qui est Bee DIAMANTS
MERORED! 11 SAMEDI 14 vernement fédéral a du pain sur participant pax directement, ‘Comp oment pas d’u- de ia reconnaissance, méme sous intrée Gdea 2.00 et 3,00
LUNDI 0 In planche, S'6étant présent4sn te tanu de con icircotmtances, on nage poteanaee branes ohio le nouveau ie vernem ent, on AU PARAMOUNT —
4 + & t @ Cen TAN: ine © .
comme le cenbinet dos réformea ne peut qu’envior le chancellor \ autre, moins que Ion veullle voit«sa” dépouler- dans tn Répub Lundi A 6 h. et 8 h.

que Fédérale un petit manige
qui provoque tontinuellement la

‘Luxe Aute Ciné
nalseance dg formeles juridiq vec. M,. ergod ot Lee Van Cleef, De

Os
plugs gomp h quia vie ~s6s .Landi & 7 h. et 9 h.
plums ¢ phquts sate | a9, Rntese Gdea 1.20 et 2.00 ~9** «

“~~ e(Dernidre représentation)
ees par la Lal “fondenaental et Mardi A 6 h. et 8 h. KRAKATOA
rimenee vy ob sont nfenacha lq /LAi BRIGADE DU DIABLE > Entrée 1. dollar par voiture
“fiatut et la sécurfté de Bertin- Entrée Gdes 2.50 et 4.00 ‘ ‘
Ouest. Inversement, une recon- .
naiwsance de la R:D.A.- impliqhe-

pour son calme ot lo Ministre
des Affaires Etrangéres pour sa. trattorty ritinberlooutaurts de ‘haut
gaicté, ‘ddg, te ‘début! ou qu'il p'agisse ‘de

ovieux sfnissentre lesquela le pro
tocole: n'est: Paw ‘respecté.

LE DERNIER JOUR
ye LA COLERE

I faut croire quo la R.D.A. eat
preseée parce que los entretiens
de Moscou se déroulent misux
que prévu. Si monsieur Grom'yko-
acoepte Vinvitation A diner de
‘Ambassadeur allemand, si son

Nous desirons nous~m
optimistes, et admettre que.
Stoph- voit dans: ld-cHetielier 6.

déral-un collégue--appartement a Mardi 4 7 bh. gt 9 bh,

LIENFER AVANT LA MORT



et

any





cseconds, M, Semionov, - un per- Ja méme nation que ~lon peut i ion -

sonnage, tre influent. se déplate traiter de maniére moins formel’ “Ait une profession de fo! envars AUDITORIUM Entrée 1 dollar par voiture
A une heure tardive pour accueil ate_ic garanti et. sfirt pour. Berlin-Onest. .» ¥ oe °

lir & YA6roport le Ministre des i: Pour le néste, il s‘agit-d’ombres — ULTUREL

Affaires Etrangéres de la Répu-

blique Fédérale, qui y fait -une- ha, retraite..annuelle

‘chinoises!'appartenant au passé,..) CINE STADIUM

Landi a 7 h. P.M.
































force de gratter dans des mon-
ceaux de décombres. Ils sont uni-
quement poussés par l’espoir que
— comme l’a exprimé |’Ambassa
deur Allardt — les pierres ne
.. eachent pas seulement des clopor
‘tes, mais également quelques
touffes d’herbe fraiche. Cette en-
treprise harassantg et dangereu-
se de: surcroit est accompagnée
. des moqueries des gens qui ont
aidé Je char i s’embourber.

courte escale, si le Président dur a §te Rose ide ‘Lima

Conseil Soviétique consacre du
temps au Secrétaire d’Etat du
chancelier fédéral, cela ne signi-
fie peut-8tre pas que les négocia
tions seront couronnées de succés,
mais cela prouve que les Sovié
tiques y attachent ;de l‘importan
ee.

Anciennes Eléves ‘de Sta Rose de
Lima a le plaisix dinviter les
‘Anciennes Eléves et leurs amieg
A la Retraite annuetie- qui ‘com-

30 pam. en la chapelle du Pen-

De plus, a Varsovie l'Ambas sionnat.

sadeur Duckwitz a au moins pu
fixer les grandes lignes des fu-
tures négociutions. Pour cela,
c’était trop pour Berlin-Est, trop
pour attendre calmement lg ré- Le Comité compte sur une nom
sultat des. pourparlers de Moscou. hbreuse aasistance.
La R.D.A. est un Etat et veut , La Secrétaire -”
des relations selon le droit des Jehanne DUROCHER

Goulet du St Viateur, Profeascur
ail Grand Séminaire

Ta _eléture aur lieu te samedi
14 Mars, & 7 h am.

Tandis que le gouvernement
fédéral a commencé son travail
au millimétre, Berlin-Est s‘agite.
Chaque fois que Je Secrétaire
d‘Etat Bahr s’entretient avec le
Ministre des Affaires Etrange-

a



on te 4

POUR TRACTION, LIVRATSON DE CANNE

aS ok Sed

es LABOURAGE
=~ HIBRSAGE,“SILDONNAGE

: SARCLAGE ;
EX@LUSIVITES : be 7 MEST TIET Rei

MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE — ECONOMIQUE
TRANSMISION MONOBLOQUE
BISPOSITIF EXCLUSIF «SELECTAMATIC»
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE $

Charles Féquiére & Cie.

‘ : 7 DISTRIBUTEURS



LA

. Mort aux Rats ~~

EN BOULETTES

GIBBONS

ARERR
>.
=

et yaa

1 of

PIB UNDE

er

Peta LL:
Petre ie chute
aie) Pero terr
+ oer ae

arseile |



ao}

IL PERIRA - et

Bescencenea

i
a

Carlstroem, Rué Bonne Foi, Ayent Of ficiel.

LES MOTS CROISES

PROBLEMB No. 360 ¥.
eS



7



Y — Demeure — Sufet & thie
Me oe BRASSERIE DE LA’C S.A
8 | | | 8 — Liaiem
8 a i {| y —- Sujet de maintes versions a
a ; — Au bout du toit : = :
5 va | 10 — Direction — Dans is 6 ore
BL | Mayenne jess
> | | A x 4
BE a ** UNE RUIT CHAMPA
Hl | Ba [ [| VERTICALEMENT F C P GNE
ert | I — Un peu ue vert dans uv » PAMPLEMOUSSE
eLTtriti ft i wl i sin Sul walt sous 7
- _— n ulisse — a soui- :
caer eee ers ulema =} BOISSON - ORANGE
II — Abréviation — (Cong-
ENT — trnites
HORIZONTALEM IV — ve méme — Va o la CITRON
1 — Font partie d’un service barre 7 =
2 — Dang tes: “Bitsses-Alpes V -— Pére: dtAndromaque - S A EN K oe. LIMETTE «
8 — Coule en Italle — Ou y Rn forte. fre fort ;
ft d ds couteaux — Celn — Souffle fo .
4 ° Lapa de temps — Un réle VIL — Se froise faciiement RAISIN



pour Pierrot — En arritre sur les routes — Passé récent . :
5 -— Lac -— Lettres d’uletre, Vl -- Pronom — Eraillee : BANANA oe
‘A — Vieux roi — Consonhe TX 144 Diffamation ; 4
doublée — Pronom x — Délicieux condiment : “ os {
CERISE ow |

SOLUTION No, 857 F,

HORIZONALEMENT VERTICALEMENT A G R E A B ] E CREME DE CACAO
‘4. Fidte; Nids —,2. Airam; I. Fantalsies —,Il. Lines, ME : — Be ®
Rio — 3. Na: Idéal 4) Tsarine — — III. Ur; Atnesse — IV. Ta wa 1 a sh f

Réalité — V, EI; Ane — VI. Ni
ni: Nutt VII. Dent; E.N.A. .

MWVIILIre; -Tuer er ER Dishate:. ‘ ; . ‘ o . ' te, . 5
Ne X. Sof; Russes, : ‘

5. Aste; Inter — 6. Iéna; Tutu :
47, Elan; Ees 8. Insinuer —

9; Bretedn; Né UL 10K\BE; Tales :





- Le Comité de Association des

mencera lé mardi 10 mare a: 5;;h;

- Le prédicsteur sera le P Pore

=F GEORGES SICARD:
63, Rue des Frents |
Ferts me



- 1970-te grand--
- Minfatigable Travailleur de tou-

Karl-Hermann Flach ~
(Frankturter Rundschau, 14 Fé-
vrier 1978),



-Messe
-@Vanniversaire

+ Une ‘messe-d’anniversaire sera
chantée Je mardt+10, Mars i 6
hres’ 45 A.M: en I'Eglize du Sa-
cré-Coour de Turgeau pour 3
‘Jean DHESTOUCHES.

~-Cet svis tient lieu dinvitation

a

- aux parents et amis.



eu! + oAnémies: surmenés,

~“déprimés, oO
convalescents !

La gelée royale d’abeilles, source

- de jeunesse et de.Banté vous re-

donnera la joie de vivre...

Faites une cure: de miel royal,
superaliment & Ja base de gelée
royale fraiche, seientifiquemenc
dosé et préparé- dams les labora-
toires du plus grand Rucher de
la Région Parisienne : Notre--
Dame de Grice.

Montfort - Sur Argens
(Ver) FRANCE

Ce merveilleux -super alimenl
est en vente dans les Pharmacies:
Sosthéne Geffrard et Mont-Car-
aie; et toutes les Pharmacies.



a!

ue oS

MOUSQUETAIRE DE
LA VENGEANCE
Entrée Gde 1.20

Mardi a 7 bh. P.M.
ROSES ROUGES
POUR LE FUHRER
Entrée Gde 120



Lundi (En permanence) ,
PETER GUNN

' Entrée Gde 0.60

Mercredi (En permanence),
QUATRE DOLLARS :
DE VENGEANCE .

’ Entrée Gde 0.60

DOV POCPPODE POO OL OD OOO”

- Programme du Lundi 9 au Samedi 14 Mars 1970

Consultez Votre Conseillére

LUNDI.............. 9halh
> MARDIO.. a. 9h.ath
MERCREDI........ 9hath
-“VENDREDI....,...9h. a 1h.
SAMEDI.........4 2haGhpma

a MAISON YVES8 MORAILLE
& 100.000 ARTICLES

a QUALITEX

a FOOD STORE

EXPRESS MARKET

Et tous Les Jours de 8h.aSh.p.m.a CASA POMPADOUR

Apaisez la soif de votre Visage... Avec Skin Dew
de HELENA RUBINSTEIN

” CINE: ELDORADO
‘Lundi & 6 b. et 8 h. 165°

LE JUSTICIER DE L’OUEST
Entrée Gdse 1.20 et 2.0€

Mardi a 6 h. et 8 bh. 15

=—' LE CHEVALIER

: ‘ AVIS oo

Je, sousigné St, Julien. Michel.
Adjudant des F.A.d’H., cantonné
actuellement comme officier
service au District de Thiotte
F.A.d’H., Epoux légitime de mon
épouse, née Yvonne Pierre-An-
toine,- héritiére damblée du feu
Versandre Pierre - Antoine dé-
(édé en sa résidence sise au
Cap-Haitien, A la rue 2-3-A,

. fais oppositions formelles a tous

les héritiers de la. non vente des
biens immobiliers feu, du défunt
précité, celles, en conformité du
tlroit d'Aineasc, @n sun absence
et St. Julien d’attendre l’action
‘au Procés en question au profit
de tous les héritiers; car des ten
tatives de sabotage de ces biens
sont envisagées. :
Thiotte le 9 Mars 1970
St. Julien MICHEL
Adjudant F.A.d’H.



REMERCIEMENTS ... .

L'Adjudant St. Julien Michel
F.A.d’H. er-son Epouse née Y-
vonne Pierre - Antoine, la fille
ainée de Mr. Versandre Pierre -
Antoine, Mr. et Mme /n-Baptiste
Pierre, Mme née Ruth Pierre -
Antoine, Mme Vve ‘
Pierre - Antoine, Dame Camita
Guillaume Sam, tous les parents
alliés aux sus-cités, en quelque
Neu of ils.se trouvent, remercient
bien sincérement, tous ceux de la
Grande-Riviére du Nord et du
Cap-Haitien, qui ont eu l’aima-
ble attention de bien vouloir as
sister aux funtxailles de Monsieur

Versandre Pierre ~ ANTOINE
Epoux, pére et beau-pére inhumé
le 16. et décédé 1612 Février
Spéculateur et

‘jours de la Cité'de la Grande -
Riviére du Nord et du Cap -
Haitien, enlevé a leur affection
et-les ‘prient de croire au parta-

ge des sentiments de leurs- pro-

fotides’ condolés.nces. a

tenia wus

a sta i BS E Mate
ig NOUVELLI am or

de:

‘DE PARDAILLAN
‘Entrée Gdes 1.20 et 2.00



-DRIVE.IN CINE
2 * A
Lundi a 7'h. et”9 h.
FANNY /
Entrée 1 dollar par voiture

Mardi a4 7 h. et 9 b
REQUIEM POUR RINGO
Entrée 1 dollar ‘per voiture



. CINE SENEGAL

Lundi a 6 h. 16 et 8 hetd6 .
CLINT, L'HOMME

DE LA VALLEE: SAUVAGE
Entrée Gde 0.60 et 100 —

Mardi a 6 hy 18 et 8 h. 15 --
STEVE A . TOI: DE“€REVER
nr Gdes 1.50 et 2.00

AIRPORT ‘CINE.

Lundi a 6 h, 80 et'8 h. 30
LA HORDE SAUVAGE
Entrée Gde 1.00 et 1.50



Mardi & 6 h. 30 et & h. 3C
SAIPAN:

Entrée Gdea 1.50 et 2.00 °



, (CINE UNION
Lundi a 6 h. 15 et 8 h.
VIVA GRINGO
Entrée Gde 0.60

Mardi a 6 h. 15 et 8 h.
LE REQUIN EST

AU PARFUM

Entrée Gde 0.€0

vee

“(8 MCHETEZ AUJOURD’HUI
+ 0 £EA'MONTRE DE DEMAIN



FORTIS

La premiére montre automatique
fabriquée dans le monde est en
vente ad Thorlogerie - bijouterie

Ek. BERTHOLD

33, Rue des Miracles.





‘A MAGK CINE

Lundi a 6h. 15 (Séance uniquet
ROMEO ET JULIETTE
Entrée Gdes 1.20 et 2.50

Mardi a 6 h. 15 et 8 h. 15
LE BRIGAND BIEN AIME
Entrée Gdes 1.20 et 2.50



CINE OLYMPIA

Landi (En. permanence)
LES SEPT VOLEURS
DE. CHICAGO

Entrée Gde- 1.06

Mardi (En permanence)
(Jour populai-e)

NUIT DE L‘EPOUVANTE
Entrée Gde 0.60



- CINE PALACE

Lundi & 6 h. et 8 h. 16
L'HOMME AU MASQUE
DE VERRE

Entrée Gde 1.00

Mardi a 6h, et 8 h. 16
F.°B: TT. CONTRE BORGIA
Entrée “Gde 1.00

—— ‘

(PRTIONVOLLB
Lundi & 6 h. 30 et 8 h. AC
Mardi & 6 h. 30 et 8 h. 3C
SOEUR ANGELICA
Entrée Gdes 2.00 et 2.00

MONTPARNASSE

Lundi a G6 h. 16 et @ h,
LE REQUIN EST

AU PARFUM

Entrée Gde 0.60

. ?
Mardi & 6 h. 16 et 8 h.
VIVA. GRINGO
Entrée Gde 0.60














TRE:
Par
Par



Cherohes la section eoureeypondass an jour de.veire anniversaire
de nelssance et vows. trouveren

dgualent ise autres. peur demain.

Droit de reproduction totals ow partielle rdservd.
Propristii Keng. Features Syndionts, — .Euslusivits

«LE NOUVELUSTE>
MARDI 10 MARS 1970

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIEK): Lea affaires s'accélére -
Yont au cours de l'aprés midi. Re
vardeg nvec son volre progran-
me, puin en avant! ef visez haut,
tLeeffort sern jargement récom-
pense,

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Attention minutieuse
aux obligations et application
-ontinue & vos meilleurs efforts
seront nécersaires. Influences pla
nétaires moyennes. Evitez la bous
culade mais éviter la léthargie.

22 MAI AU 21) JUIN (GE-
MEAUX) Dans vos contacts
xvec vos supérieurs, ves ussociés,
‘cs membres de l'autre sexe, pu-
tience et tact. Excellente pério-
de pour organiser votre activité
enovue de Jémarchts opportunes.

22 JUIN AU 23 JUILLET

: (CANCER): ly a davantage de
substance et de possibilités dans
cette journée qu'un coup d'veil
superficiel .ne Je laissersit pa-
taitre .[] faudra de Iu patience.



> Aujourd’hui

SAINLE FRANCOISE

xxtr

COIN DE E' HUMOUR
FAITS DIVERS

Liinstituteur interroge un ele-
ve,

— Qui a tué Henri IV?

— Je sais pas m’sieur... Ma-
man veut pas gue je lise les jour
naux!

xxx

SPECIALISTE

— Maman!, dit une petite fille
a sa meére. J’ai les yeux qui me
piquent tout le temps...

Il faudra me conditire chez le
xyeutiste.

— Pas chez le zyeutiste! Chez
Voculiste! corrige la meére.

— Mais, maman Je ~ sais
bien bien ov j’ai mal, quand mé-
ine!

xxex
DE LUESTOMAC!

Un mendiant arrete une pas -
snnte,

. Yous ue pouvez pas me don
ner quelque chose, ma bonne da-
me 7 Je n'ai pas mangé depuis

cing jours Ven ai des crum- ontaté et instable. Votre nature
jes d'estomuc. authentigue ext largement douée

Ah! Ne bougez pas, m0n at youn pouvez devenir un réfor
pnuvre homme!, fait ln dame,

compatissate. Je vais aller vous
neheter un paquet de bieurbonate
de scude!

x
PROMOTION

xr

Un clochard rencontre un de
sea anciens compagnons. , .
. Cleat vrai ce qu'on m'a dit,
due tu es devenu ndministrateur
dana un hépital?
-~ n rien de plus
(est moi que j/'adminiatre
luvementa!

vrai.
ler

uxXXX
OBEISSANT

— Et alors, Antoine! dit un
prétre en arrétant un jeune ar
con. On ne me

rue?

Mais m’sieur le euré... Chath 3
B64

vous-méme qui m’avez dit au

Fran
Seth N

dit plus bonj we.

ouand on me rencontre dend 248)

ces Drake
Mie ag

CM pat: oS

les povepeotives..que vous

eviter des decisions nial
odes,

24 JUILLET AU 28) AOUT
(LION): Gardez un rythme éyal
“i vous voulez obtenir les résul-
‘ats substantiels que vous dési
rez. Chassez ceux gut vous fe
ront perdre votre temps et écar-
tez Vaccessotre. Regardez loin de
vant vous.

prépa-

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIBERGE): Journt mu
yenne, dans l’ensemble, mais cer
tains problemes peuvent naitre.
bi c'est le cas. mettez un eécri -
teau: «Priere de ne pas dérav-
ger,» pendant que vous r¢fiéchis
sez calmement.

24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE). Influen-
ces planétaires contrastecs. Des

démarches et des plans qui con
viennent vuus mettront en situa
tion de gains avec un effort dimi
nué. Montrez votre sens de l’é -
quilibre

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM-
BRE: (SCORPIGN): = Si. vous’
jugez que vous étes su) la bonne
voie, continuez - la courageuse -
ment. Demandez conscit néan
moing gux sages en cours de rou-
te. Evitez Ja hate, generatrice
erreurs.

23 NOVEMBRE AU 21 DE
CEMBRE (SAGITTAIRE): Dis
cutez avec ceux qui sont intéres-
sés dans des taches semblables
aux vétres. Vous obtiendrez ain-
si de précieux renscignements.
que vous utiliserez en vue de vo- |
tre réussite.

22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPPRICORNE): Deten
tlez Vatmosphére. Vous pouvez
progresser considérablenient mais
un programme équilibré sera né-
cessaire.

21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Vous con
naitrez des moments d'insécurité.
Yous ne progresserez pas guffi-
samment. L’heure est venue d’u-
ne pensée claire, d’une aciion mi
rie afin d’écarter les circongtan-
ces défavorables.

20 FEVRIER AU %u MARS
(POISSONS): Regardez de. pres
ies propositions nouvelles et so-

yez sir de comprendre leurs «pour
quoi» et leurs ccomments. Prenez
le chemin de lefficacité et déve-
loppez vos dong au maximum.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous étes naturellement
modeste, réservé & l'occasion (sur
tout quand vous n’étes pas sir de
vous- méme), ‘et facheusement,

mateur efficace. Vous donnez A
chacun, méme humble, ce qui lui
est dQ, vous combattrez pour la
justice contre toutes Jes circons
tances défavorubles et ulteindrez
des conclusions et des résultats
orécie quand d’autres gonl en -
core Ay réfléchir. Vens souves
surprendre votre voisin par un
exceptionnel sucetx, Visez ce
hut.



. RENE COLES

LAI UE









ce

téchiame: Hors de |'Egtise, point
de salut! _ ae

| xxx x AO’ |
PAS VANITEUX ‘ol eat

Le juge d'inatruction interfegen &

un cambriolear:

— Avec quoi avez - Vous frac .
-turé la porte? ; | orsdyy

_— Ben ... Avec une pince-mon 5
seigneur.

ee Pas de flatteries, mon dmllly, §

Appelez - moi «Monsieur le ju-
ges, ca suffira!
ux
UNE BONNE PLANQUE . |

— Eléve Durand: Pouvez-Fob
me dire & quoi sert la poche que
le kangourou a sur le ventre?

— Ben, m’sieur ... C’est pour
qu'il puiase §’y cacher quand il
est poursaivi. he

nn

otal de foe

le Service cette nuit.
Pharmacier

JUNDI 9 MARS 1970
LON DU PEUPLE
Marché Salomon
STE ROSE
Rue Fronts Forts
a
DECES DU JOUR
uvicier Rameaux...... 2
a4 Thomas........-

ne

fu

aesurant.

















ment. annonce A cou gui
tent pour l'Europe, les USA,
le Canada, qu'il est di
Canada et des Etatex Unis avec-.
une technique moder: et ‘sre,
qu'il est en outre le. Gaul cappble
de Pha
‘d@'Hiver gui. soit & lejmode: dats
les différentes Capitales du. mon

de. wo :
Tis trouyeront également,’












ae





MUNICH (APP)

‘UN ADJUDANT - CHEF ARRETE A} MUNICH thes
x ‘ ,
necord.4 6t4 réalisé sur plusicurs





, 4
NOUVELLE AFFAIRB. D/ESPIONNAGE EN ALLEMAGNE FEDERALF.












































eonfectionner um: i.






























wevaal
ach 4
weak uu
bo witge.






















VERSAILLES
-» BIGIO FRERES

~ KODAK Instamatic
Avee:TCHil. Eleetrique



UN MAGNIFIQUE CADEAU DE PAQU
FACILE ‘A APPORTER.
FACILE A MANIPULER.

INUTILE D’ETRE UN PROFESSIONNEL. '

Un merveilleux passe-temps.

Avec KODAK

A LOEIL ELECTRIQUE




f==== Pour votre BEAUTE
Exigee (< spécialités ; '

cosmétiques:::
lla la ‘
Gélée Royale |

stabilisée |
ttt Crames de jour et de nui

Créme masque. .
HiM) Gréme hydratante.



Foniques et Lotions.
Créme démaquillante,
Lait de Beauté.

| Savon.




‘ Creme 37 povr la beeuté des mains.









Produits mis au point a,
par le biologie B. de
M W Fy . Q



base:

'Ceaetant |





Ua: produit licence. APISERUM B. de Belvefer ; )
de, .Geloe Royale stabilisée offre les garantios de
a ot diatficacté qui depuis dix ans font la réputation:









gi. la tnarque.:

oa J oseph’C. Valmé et Co.
“ Distributeurs.

nage, la seconde en moins d‘une
aemaine, vient (dtre
eu Allemagne. Un adjudant-chef
do la Bundeswehr, Hugo Preisler,
87 ans, appartenant it un batajl
lon d'instruction staticane

‘ trois de Chanel.










Une nouvelle nffeitc d'espion- points, mala des divergences sub-
sistent sur diverges. . yuestions
techniques. . .

M. Ablers adit en outre que 1a
fouvernement fédera! Clatt tou-
tefois prét & poursuivre jes con-
versationgs. De son coté, Berlin-
Est s'est déclaré d’accord pour
reprendre ich pourpurlers et M.
Gerhard Schueasler, chef de Ja
délégation eat... allemande, a in-
vité son interlocateur, M. Ulrich
Sahm, haut. fonetionnaire de la
Chanccllerie, & jie reneautrer de
nouveau Itfndi.

ee

FSPAGNE

Scandale financier en Espagne
portant sur 600 millions de pe -
setas (40 millions de francs) de
crédits officiels. Il a été dénoncé
par Vhebdomadaire espagnol ¢«Sa-.-
hado Grafico»y. Ce journal affir-
Me que Jes crédits avaient été oc-
troyés 4 un groupe financier de
Madrid, animé par M. Pedro Cas
tano, qui avait propose iu cons-
truction.de plusieurs usines dans
le cpéle de développement» défini
par le gouvernement dans la ré-
gion d’Algérisas. Le gouverne-
ment aurait versé. ces crédits
pour la construction dc trois usi-
nes, conformément a ses projets

uécouverte

dens

les environs de Munich, a été de

masqué comme étant un espion

i Ja solde de l’Est..Un porte pa-

vole de Varmée ouest - allemande

n annoncé aujourd'hui qu’il avait

été arrété le 19 janvier dernier,

Preisler a reconnu avoir travaillé

pendant plusieurs annces pour le

compte des services de renscigzne

ments de Pankow. Selon un porte

parole de l'armée, il avait ¢té re

cruté par son frére qui vit en.
Allemagne de l'Est .La nature

‘es renseignements transmis n'a

pas été précisée. On sait seule -

ment qu'il Gtait cn possession de

matériel photographidue [I] y a

tout lieu de croire que celte affai

re n'a aucune relation avec le dé:
mantélement de In semaine der-7
niére, A Bonn, d’un réseau d’es-

pionnage communiste.

Les entretiens préparatoires A
la rencontre Brandt - Stoph sont
suspendus. M. Conrad Ahlers,
porte parole du gouvernement fé
éral, Va annoncé hier spir. Un



Le Courrier

. e
LES ROBES QUE LA PREMIERE DAML DE FRANCE A
Py

Mme Georges POMPIDOY est
arrivée & Washington avec un
trousseau qui lui permettra de
inontrer aux Etats Unis les der-
niéres eréations de cing grands
couturiers de Puris.

Parmi ks vingt huit robes et
cnsembles qui composent ce trous
vreau ,dix son{ de Pierre Gardin,
cing de Dior, cing d’¥ves Saint -
Laurent, ciuiq de Guy Larcuche et

dessus du genou etielle aimait
bien cette mode qui, -eonvenant
parfaitement @ sa. sveltesse et a
sa taille, soulignait, .szon allure
jeune et sportive.. Pendant ses
rremiers mois a |’Elysée, elle a-
vait pu continue. & se vétir de la
méme fagon, en contraste a celle
qui avait précédée dans le palais
présidentiel: Mme Charles de
Gaulle, en effet, men qu’ayant
au cours des années quelque peu-
raccourci ses robes,, était tou -
jours restée dans des longueurs
irés traditionnelles,

Jusqu’A ces temps derniers,
Mme Pompidou s’habillait au

€

_.. DUBON !

LISEZ

«LE NOUVELLISTE> i 2



__. Les Bandes Dessinées du’
‘Blondie os



DAGOBER
VEUX-Tu FAL
RE SORTIA
LES CHIENS
UN INSTANT?

MENACES D‘ATTENTAT CON
du Président des Etats Unis qui

Pour enecourager .l’,

Crest ae
d'aide aux industébslé! Himplan- députg travailline Owen a até
tant dans fa région, mais le Jour
nal précise que la plus groase
partie des sommes versées a dis-
varu et que cles fournisseurs ne
trouvent

charge de régler ‘les dettes».

ouverte hier. Detenu pour espion
nage depuis le 15 Janvier, il a
comparu déja a sept reprises A
Bow Street. Ce neat que st
Frank Milton, Magistrat en chef
t x de Jn métropole l'envoie devant
ETATS UNIS ; ' les agsises ce s'il comparait &
Lord Avon opéré dans une cli- VOld) Bailey, apres Paques, que
nique de Boston: l'ancien pre - le pubfic pourra se faire une
mier ministre. britannique (sir }46e exacte de ce dont le député
Anthony Eden) cw) a sujuurd’nu: de Morpeth “pt rendu coupable.
72 ans, souffrait d’une affection Tout ce que l'on ‘ait, c’est que
niliaire. Audune précision n'a été de 1961 4 1969 M. Owen a trans
donnée pour Je moment sur le ré ™is des informations A un diplo
sultat de Vopération. Celle - ci ‘a mate de l’'Ambassade Tchécaslo
été effectuee par lg Qr John W.* vaque.a Londres -
Braasch. “XXX . :
GRECE: ‘
Un groupe de sept personnes
TRE Mme NIXON.— L'épouse aurait été appréhends hier per
lea services‘ de sécurité greeque.
fait une tournée ‘dans cing Btats Il s’agirait de jeunes étudiants
action sociale dont deux jeunw filles. Deux
den: Stadignts; ‘site | actagle- dea, détanus © auraient également
ment Denver, et -un- " occupé un-emplol dans tm jour-
a averti la police que deux hom na, athénien appartenant A l’op
mes circulant dans une Volkswa position. Selon lee autarités le
gen rouge auraient l'intentien groupe, qui eppertiendrait & un

plus personne qui se

de commettre un attentant con- mouvement de résistames se se-
tre celle-ci. ‘~rait livré & des activités’ subver-

xxx sives. Les autorités t refu-
GRANDE-BRETAGNE ves renseigne

sées 4 donner d'autres renseigne-
La procédure d‘tnoulpation du. ments.

de la Mode






PORTEES TENDANT SON VOYAGE AUX ETATS UNIS

Pour venir aux Etats Unis, la
Premiére Dame de France a de-
cidé de s*habiller vant en cela les tendances. qui
se sont manifestées aux dernié
ves présentations de mvuue. «Je
ne pouvais représenter la France,
1-t-elle dit, dans meg robes de
I'an dernier: cela aurait été in -
juste pour la Haute Cuuture pa-
risienne>.

Avec la charmante vivacité qui
Ja caractérise, elle a déclaré le
i9 février 4 la journaliste Clau
de de Leusse, qui l’interviewait
pour le quotidien new yorksis
Women’s Wear Daiiy: ensembles que je porterai aux
tats Unis m’ont été donnés, ou
nrétés. par les couturiers. Je ne
veis aucun inconvénient a ce que
ous le disiez: jee voudrais pas
que les contribuables ©
puissent penser. que je fais a
eurs frais des dépenses pareil
les».

VINQ NOMS

Personnellement, Mme Pumpi
dou avoue une préférence mar -

quée pour les créations de Coco Cha

nel. Elle a choisi pour son vo-.
vage, dans sa derniére collection,
deux tailleurs et une robe de cré
pe blane, a plis cousus, sans man
ches, uvec un manteau agsorti.

A Marc Bohan, chez Dior, elle
a demandé de refaire l'une de
ses créations, qui était en crépe
yeorgette noir, en mruve doux;
selon gon désir ,le col a été amin-
et, et la ceinture o1iyinale — en
erin changee en une ceinture
plus étroite de couleurs améthys-
te et mauve. Un mantenu de

MONTRES

fo

TECHNOS

BIJOUX MURAT

CRISTAL DE DAUM

EN EXCLUSIVITE A LITTLE EUROPE
ET MAISON ORIENTALE

frangais -

GIRARD PERREGAUX

BIJOUX EN ARGENT
ARGENTERIE CHRISTO FLE
CRISTAL DE BACCARAT
CRISTAL DE LALIQUE

laine également mauve, ct u la
méme longueur «midi», a eté con
fectionné pour accompagner ‘cet
te’ robe.

Pierre Cardin, ami de ionyue
date de Claude Pompidou, a des-
siné A son intention une robe du
soir’en soie bleu marine, longue
bien sir mais avec une échan-
erure qui découvre le bas de la
jambe gauche jusqu’au genou.

La robe du soir signée de-Guy
Laroche descend, elle, jusqu’aux
ahevilles: elle est en crépe blanc
émaillé d’or et de bijyoux, et se
porte avec un manteau rose pale.

Yves Saint - Laurent a fgurni
une robe en chiffon imprimé de
serpents, avec une longue echar
pe flottante, dont la Premiére
Dame de France s’est déclarée
enchantée.

UN MANTEAU REVILLON

Mme Pompidou emniene aussi
dans son voyage. un manteau de
cuir noir, bordé de castor, par
le célébre fourreur Kevillon; et
tous les chapeaux qu'elle portera,
Vaprés midi, ont été faits par sa
modiste préféree. ['aulette, de
Paris. Elle en a commandé neuf.
un pour chacune des journées dé
son voyage.

Mais l’événement de ce trous
seau reste Ja longucur choisie:
pour la premiére fois, Mme Pom
pidou a adopté pour le jour ce
que les Américaines sppeleut tn
clonguette> —— au-dessous du ge
nou — dimension que les Pari
siennes, tiraillées entre le «mi -
his, et le «maxi», ont baptisée
amidi», On ne peut que s'en féli
citer: les Anciens ne disdient
‘Is pas déja In medio stat virtus?

SUISSES

are oe
ONE a ber bret
eer aro

‘ti MOVADO

a

RALCO
LANCO












BIJQUX
BIJOUX, EN OR 18 ct.
BITOUX EN.OR FIXE




oI aa



—














a
‘ 4

a Oe

(Suite)

-lionale, l'Aighe Nofr et lo Racing
Club Haitien a Equipe Nations
la dus Hernmudes les 14 Avril, 16
Avril ot 18 Avril.

A catto occasion, la Fédération

Halithenne de Footvall

organine
la Rafle d’uno DATSUN, Le coat

ance a



par 3 bute
aitiens fut



eet ei
le goal da Polo de
Aw Stade Syivio

du billet eat fixé a ia modiqug

sommo a’Un dollar e
stra eu le 18 Avril.

he

Tentex votre chance, Sportifs.

XXX
FOOTBALI. -
QVRESIT. BAT ARGENTINE

RIO DE JANEIRO (AFP;

lan brésiliens fétent «la réha-
uilitations do leur équipe nationn
se qui avait été battue par celle
“Argentine, Le aecond match,
joué hier, a vu en otfet, la vic-

tofre du Brésil sur VArgentine

Centre Médical 27,
Chemin des Dalles

Conférence du Mercredi = 11
Mars 1070 & 8 h P.M. : «Ruptu
re de varices esophagiennes» par
les Docteurs Symphar Bontempa
at Gérard D. Pierre.

tirage

Apran 7 tours, le clansemont xe
Mt comme sult :

Algle Noir 18 points, Racing,
Violette 11 points, Excelsior »
polnta; .

Raa Artibonite, Ligue “lu Nord
- Etoile 8 points, Bacardi -- Li-
gue de Port-au-Prince 3 points,
Don Bosco -- Petit Goaive 2 pts

Dimanche, pour le 8éme tour,
Petit Gofive a battu la Ligue de
Port-au-Prince par 2 & 0.

xxx

Le programme de la semaine :

Mardi 10 Mars d G hres Aigle
Noir — Bas Artibonite

Vendredi 18 Mara a 6 hres .
Don Bosco — Ligue du Nord

Samedi 14 Mars A 6 hres : Vio
lette — Excelsior. .

Dimanche 15 Mars & 3 hres 3)
p.m. : Racing — Etoile.



LES ENTRETIENS
AMERICANO .
AMERICANO BOLIVIENS
LA PAZ (AFP)

De source officielle on sait
gaujourd’hui que duran le séjour
de Charlez Meyer, A la Paz, le
Sous-Secrétalre d'Ktat pour les
Affaireg Latino Américaines dos
Etats-Unis envisagera avec les
autorités locales les bases d’un ac
cord d’un d’ndemnisation relatif. &
la Nationalisation de la Gulf
Oil Company de Bolivie qui eut
lien en Octobre dernier.

Meyer arrivera a la Paz le
vendredi 13 dou courant pour un
séjour de 64 heures. [1 rencontre
ra les autorites de ce pays y com
pris le Chef d’Etat Mayor, le
General Alfredo Ovando.

Cette méme source ajoute
qu’au cas ou la mission de Meyer
aurait échoué, l’aide nord améri-
came 4 la Bolivie sera suspendue.

. xxx
LA CHINE
ET LA SITUATION
AU LAOS
HONG KONG (AFP)

La Chine a signif aujour-
d‘hui sa désapprobation des pro-
positions du «Front Patrotique
Laotien» en vue d'une solution
politique de la Guerre au Laos,
en publiant qu'une versjon para
phrasée de ces propositions, et
en soulignant fortement la déter
mination du Front de ¢lutter jus
qu’a la victotre finales,
jes observateurs & Hong Kong.

En effet, Agence Chine Nou
velle a cité essentieHlement le
préambule e la conclusion du do
cument du cfronta, mals a passé
entiéremem sous silence l’impor
tant passage central proposant
une solution politique, et énumé-
rant les crttes» du ¢fronts.

La facgon dont le document a &é-
1@ publié par Pékin, ajoutent les
commentateurs, est dans la ligne
de ‘Pattitude de la Chine vis-a-
va de la guerre du Vietnam. Pé
kin, rappelle-t-on, a constam-
ment exhorté les Nord-Vietna
miens & livrer une cguorre d‘usu
re» en accord avec les théories
maoistes, et a tenté de dissuader
Hanoi de chercher un réglement
avec lea Etats-Unis.

xxx

A LA FACON DES ANCIENS
EMPEREURS CHINOIS

BANGKOK (AFP)

Troiter ses amis A la
des anclens Empereurs
est déyormaia possible.

Un hétel de Bangkok vient de
Jancer ung, nouvelle formule de
repan — Je «grand diner chinois>

fugon
chinois

les plus raffinés dans les plats
Jes plus précieux, le tout prépa-
ré par up suthentique cher chi
noig «vena du nord», et servi
comme on le faisait dans les
grands Palais de Pékin du 160
aidcle.

Durée du repas : deux jours.

Nombre de pluts : cent huit.

A retenir : Les cuisses de sou
ris en brochettes, les queues de
fimaces <& la grand. Mandarin»,
et les goujons dyTibet sans aré
tes.

La seule aréte est finalement
laddition : 1.800 dollars pour
deux. Pain, couvert et service
compris.

xxx
LES E¢iITRETIENS
POLONO — ALLEMANDS
VARSOVIE (AFP)

Les entretiens politiques entre
lu Pologne et YAllemagne de
l'Ouest ont repris ce matin & Var
sovie. :

M. Georg Ferdinant Duckwitz,
Secrétaire d’Etai Cuest - Alle-
mand aux Affaires Etrangeres,
est arrivé A 10 heures 30 locales
au Ministére des Affaires Etran
géres en compagnie des membres
Ge sa délégation pour rencentrer
M. Jozef Winiewicz, Vice - Mi-
nistre polonais des Affaires E-
trangéres, assisté de hauts fonc
tionnaires de son Ministére.

Une premiére série de conver-
sations avait eu lieu les. 6 et 6
Février derniers 4 Varsovie
cours de luquelle les chefs des
délégations avaient expoué de fa
con Hminaire les points de vue
de leurs Gouvernements respec:
tifs sur ie «Conterticux» a régler
entre les deux pays.

xxx
MANOEUVRES DES
FORCES ARMEES
SOVIETIQUES .
MOSCOU (AFP)

Leo principaux Chefs militai-
reg de ’'URSS se trouvent en ce
moment en Bieloruszie ou ils
vont nagiater wax MANOVA’ s
-Tvinas des farces arm*ex oie
iiques, nnnonce la radio de Mos-
cou,

En nlus cea Maréchaux Andrei
Gretchko el Ivan Yaxoubovsiy.
et du Général Matvei Zakharov.
ce sont les personnalités militai-
ree anivantes : Le Général Ale-
ate Epichev, Chef de Ja direction
politique centrale de Varmée et
de la flotte, le Maréchal Pavel
Nontakov. Commandant en chef
ce larmée de Vrir, le Général I-
van Pavloveki, Comtmandant en
chaf des troupes terrestres, et le
Générnl Serge Marinkhine. com-
wandent en chef dew forces de

-- ob Von peyt mapizer-les meta + Arriéres.



_ Aux’ Ondes ‘Sonores

’.” (Mme GEORGETTE DUPLESSY)

‘41 Rue.
~ “et de 1a Fontai
Performances
Reproductions
Interprétations

Macajoux;. (Rue du Perpétiel Secours)

ne Mme Colo)
Légendaires,

phénoménales,
faisant époque,

Toutes Oeuvres,

‘Tous genres

Classique,

Populaire,

Religieuy.,

Théatre

Disques Educatifs,
Disques Scientifiques

Chez vous, sans dépenses exagérées : .
VOYEZ A MAISON AUX ONDES SONORES:
LE DISQUAIRE DES MELOMANES AVERTIS,

1.E DISQUAIRE BIEN CONNU :

DE LA RUE

MACAJOUX



"

eon bao

>

=

Coat ted

Oe

>

pan Set YOY





a



100 —

4 la Banque Commerciale d’Haiti.

Soyvez l'un des 10 clients de la IXCH dont le compte d’épargne sera’

i Toe doublé au cours du mois dé Juillet 1970.
Les comptes d’épargne entre $ 5 et $ 100 serdnt doubl
de $ 100 seromt augmentés de $ 150.
» Ouvrez'un compte d’épargne maintenant

DOUBLEZ VOTRE CAPITAL
AVEC LA BANQUE COMMERCIALE



be
Journal «Ultima Horas o quallflé

au

.eredi 18, jeudi 14 et vendredi 15-

ACTUALITE

Remise de Diplémes
a VAuditoriam du
Temple Adventiste

"



ih du
tle cérdmonic de remiso do di
pldmes, organis6e par M. Gérard
A. Joaoph, directeur do l'Institut
Technique de Formation Profes-
sionnelle. La cérémonite fut ouvorte
Per Mile Marline Jeanty. De

jeunes élavea, notamment Bertha
Cantave, Sorge Augustin, se
sont produits avoc succds dans
des chants, dee podmes et une (pid
cette «La Coupe Satollite>, créa-
tion de M. Gérard A. Joseph.

public qui a applaudi a
tout rompre a eu Voccasion do se
faire une Iidée de cette institution
qui depuis prés d’une année so
consacre A former des jeunes es
prits, d‘assurer leurs pas sur le
chemin de lavenir.

Nous souhaitons une longue
vie a l’Instétution Technique de
Formation Professionnelle et un
plein succés.

xxx
romrPon : ENTRETIEN

DIO - TELEVISE
JEUDI PROGHAIN

M. Georges Pompidou aura.on
entretien radio - télévisé, joudi
prochain, 12 Mars, & VvORTE.

Tl sera interrogé par Serge
Maffet, de ¢France-Soim, qui,
déclarc le cmmuniqué do la pré
atdence, a particip6 au voyage
que le président de la Républi-
que vient d'effactuer aux Etats-
Unis.

C'est donc, selon toute proba
bilité, un bilan du voyage amer*+
cain qu’au cours de ce dialogue
le Chef de Il’Etat fera pou les au
diteura. :

xxx

GARAUDY : NOUVELLES
CRITIQUES CONTRE LA
«LIGNE» DU P. GC

C'es; d’Autriche que M. Roger
GARAUDY, régemment éliminé
du Comité central du P. C,. a for
mulé de nouvelles critiques con-
tre la
Invité 4 Vienne par Ia <«Socié
té Paulus» qui organise des ren
econtres entre personnalités de
tendances politiques et philoso-
phiques diverses, M. Garaudy, se
faisant J’avocat d’un cmodéle
francais du communisme», a sug
géré l’étude approfondie des éve
nements de mai 1968 en France
et du printemps de Prague. Puis
la ajouté :

—Ce modéle serait entiére-
ment différent de celui qui est
imposé actueHlement 4 la Tchécos
lovaquie. ‘

M. Garaudy a admig que ses
suggestions a’étaient heurtées a
une «forte oppositions au sein
du P. C., frangais. Selon lui, les
théses publiées récemment par le
P. C. soviétique annoncent davan
tage un retour au stalinikme
qu’au léninisme.

Le bureau politique du P. C.,
a décid& de convoquer le Comité
central le 21 Mars.

NIXON
LASSAUT VERS MAS
COMMENCERA L’AN
PROCHAIN

Key Biscayne

Le Président Nixon a unnoncé
nier un nouveau programme d’ex
ploration spatiale. Dans la pro-
chaine décennie, les Américains
lanceront d’abord des vaissenux
inhabités vers toutes les planetes
du syatéme solraire, y compris un
véhicule aulomatique qui sern en
voyé pour atterrir sur Mars et
analyser sa surface. La prépara
tion de ce programme commen-
cera en 1971. L’un des buts es-
sentiels mais a plus long terme
en sera l’exploration de Mar» par
des astronautes.

pelt dehadsSntahs ne
AU JOUR LE JOUR
(suite)

On nous signale les crevasses
qui parsément la chausaée des
rues de la Cité Dumarsais Esti-
mé ou du Bicentenaire.

xxx

Les examens trymestriels ont
commencé cette semaine en plu-
sieurs écoles, lycéea et colléges,
en fonction des prochaines vacan
ces de la Semaine Sainte et de la
Semaine de Piques.

xxx

La raretg d’eau se fait sentir
de plus en plus A Pétion-Ville.
notamment a4 la Place Boyer.
Certains quartiers, absolument
dépourvus du précieux liquide
souhaiteraient étre .alimentés, mé
me une fois par semaine.

Collége international
des Chirurgiens .

Ia Section Haitienne du Collé
ge avise les confréres que aa réu
nion annuelle aura lieu le mer-

Mai 1970 au Centre Médical 27,
Chemin des Dalles, dés 8 heures
a.m. .

Les confréres, membres ou non
du Collége International sont in-
vités & présenter leurs travaux
et & nous faire connaitre leurs
sujets entre le 20 et le 80 Avril.
Ceux qui ne pourront pas @tre
présents peuvent envoyer. leurs
travaux qui seront lus par = un
confrére de leur choix.

Constant PIERRE-LOUIS
Secrétaire.

wa

OX oe Ah See

<

MiGebs

és. Les comptes de plus

ate

on

/oub teu AV Aads |
adventiato une.



















o-5

£-?>

et Oe os Xo eed

Je saute arrivé htor









q
peso 8 .
Susy «0 porte bien. Mon |
Volney est dans Ia jolo ainsit
mon fréro ainé Eddy, )
Diana. Mon parrain
venu m/attendre, Ma grand’
Tullle ,no peut contentr
bonhour ainsi que ma tante |
ty. J’envoio mes affectto’
tous mes parents et amiai |
Signé : STANLEY STAC
“xXx ‘

‘que

[

Carnet Social

Le dimanche 8 Mars raménait
Vheu#eux anniversaire de naissan
ce d'un fonctionnaire conacient
et apprécié du Gouvernemeyt no
tre estimable ami St Voyis |Pas-
eal. Nous nous associons /A la
joie de sa famille i l’oceasion de
ee nouveau printemps pour dire
a St Voyis ; Bonne Féte, du suc
cés et Ad multos annos !

xxx

Retraite annuelle
des anciennes du:
Sacré-Coeur de.
Turgean

La Retraite annuelle dea An-
ciennes du Sacré Coeur de, Tur-
geau sera préchée, les 16, 17, 18
et 19 Mars, 4 5 h 30 p.m: & la
chapelle de l’institution par, le Pé
re Baudry des Clercs du St Via-
teur.

Le 6 & 8 est fixé au samedi 4
evril et se tiendra «Aux Cosa-
ques». La cotisation est de 3 dol-
Jara par personne. Les inscrip-
tions sont ouvertes.

}

~ LE COMITE.
xX X2

Anniversaire

Le 5 Mars ramenait l'anniver-
saire de naissance de _ notre
ami et collaborateur de notre
journal Clément Célestin.

Nous avons profité de pré-

sence au Nouvelliste pour lui po-
ser deux questions

-—'Mon cher Célestin — Quel
est votre age ?

—- Quels sont vos secrets pour
rester jeune ?

Aimablement et avec un ‘sou-
rire sympathique il répond : Je
viens d‘avoir 83 ans — Je suis
toujoure & l’aurore de ma cin-
quiéme jeunesse.

. Voici les secrets pour rester
jeune : I] retire un papier de sa
poche — I} lit «L’amour compte
pour. une grande part dans la
jeunesse.

Quant & l'smour de la vie
c'est un atout énorme, on décou-
vre. sans cesse de nouveaux cen-
tres d’intéréts qui réveillent et
etimulent 1]’énergie. .

Nos compliments — Ad Multos
Annos.

Xx XxX

Mort de M. Jack
A. Khawly

Nous avons /appris avet infini-
ment'de peine la triste nouvelle
de la ‘mort’ de Monsieur Jack A.
KHAWLY survenue le samedi 7
Mars courant & 16 h. 30 du ma-
tin & Gainesville Florida. Nous
présentons nos sincéres condoléan
ces it sa Veuve, A ses enfants et
aux autres membres de Ia fa-
mille,

xxrX

Messe de Requiem

d@’anniversaire
: Mme Robert L. Denis, M. et
Mme Robert Denis Junior,
Mile Guylen Denis, M. Philipp

Denis, Mile Fabienne Denis in-
vitent Jes parents et amis A se
joindre ou a s’unir & eux par
Jeur pridre A la messe d’anniver-
saire qui sera dite & 6 hres du
matin en l'Eglise du Sacré-Cosur
lg Samedi 14 Mars pour la mé-
moire de Robert DENIS leur re-
gretté Epoux et Pare.

< é ia J Las]
RRO REL SL POT PO OE AP IE Le

AU CAPITOL

Aujourd@’hui Lundi 9 Mars 1966
a 6 Heures et 8 Heures 30

UN WESTERN EXPLOSIF
Ringo ne Pardonne Pas

CEASE SIDE

Ot a ON 4A

= ke

2)

ee On oa feet



et avec
SO
JACQUES

Pate Oot ears a PLE eed!

Sade Noe






Avec : GUILIANO GEMMA
‘la participation de
PHIE DAUMIKR

Entrée Gdes 2.50 et 4.00

eras



6 Gapitulatrg “donna lecture du dé-

crat diérection do Ja nouvell®, pa-
ro}sso, en présence. du Présiden

att ‘Madame Nitege i SAGHT,
Mgr. Léopold. AQUA ,“SANTA,
‘visltout, appstolique et un grand
nombre do prétros. :

1.



n- da Nouvel “Arch
rf-au-Pce ‘a ‘eu lien le. 25.
Janvier'.1871 en France & l'Egli-
se parolssiale de PLOERMEL
par Mgr. “BERCEL assisté des

Evéques': SERGENT et FOUR-

NIER. |. ;

Le 81 Aofit 1871 Mr.. GUIL-
LOUX .prit.:possession de son,
siége en présence du Président
SAGET, des' membres de son
Gouvernenient, .des: péres Ronvel,
Beauger, Sainte, Kersuzan Léo-
nard, Ribault,. Simonet et Mori.
cet, coe

Le méme jour, la ‘mission des
Pares de la’ Compagnie de Marie
(les Montfortains) a été inau--
gurée. Trois -péres ont débarqué.
au pays: les. Péres Frangois Au-
guste ,Ruppin, Ernest Xavier
Boulanger et Louis Marie Henry.

Le 6 Octobre 1871, le Magie-
trat Communa, M. Marclelus A-
DAM a déqlaré qu'il a fait choix
de la partie Nord-Est du cimetie-
re pour biatir la nouvelle Eglise,
l'arpentage a été, fait par les »
architectes Brebant et Viaud sur
un terrain de 240 pieds sur 133
pour la construction d’une Egli-
se et d'un : Presbytére.

Monseigneur GUILLOUX fit
choix du pére Frangofs Mariz
LEMAISTRE de la Congréga-
tion4les péres du Esprit

oe
comme premier Curé - ndateur

de la paroisse de 1870 a 1873.
Durant son administration, il
restaura lEglise qui fut cons-
truite en 1784, travaux réalisés
par l‘Ingénieur GREGOIRE un
américain. Ii dota l’Eglise d’un
Harmonivm qui a été inauguré
le 2 Février 1873. Le 16 Juillet
1878, le pere LEMAISTRE mou-
rut aprés une courte maladie.
Un monument a été érigé sur sa
tombe; il fut inauguré le 21 Mai
1874: Le Révérend Pére Jean -
Marie MORICET le remplacga de
1873 & 1876. Durant les trois an-
nées du pére MORICET, il cons-
truisit une chapelle dédiée a St.
Charles BORROMEE, | a Carre-
four - Duthier la bénédiction
eut lieu le 4 Novembre 1874; il
procéda également & la bénédic-
tion de la Statue de |’Archevé-
que de Milan. Grace au Général
Lorquet qui a bien voulu faire
don d‘un vaste terrain A I’Egtise,
cette ‘merveill- fut _réalisée.

Le 15 Aofit 1874, la Chapelle
de Chauffard fut inaugurée; en
Avril 1874, celle de Clémenceau.

Par décision de Monseigneur
GUILLOUX la paroisse de Sain
te ANNE a été remise au Clergé
Séculier. Le 12 Octobre 1876, les
Peres du Saint-Esprit partirent.
Le 27 Octobre 1876, le pére
louis Francois JAUMOUILLE,
Curg d'Aquin, a été nommé au
‘méme titre & Sainte Anne,

Ln paroisse de Sainte Anne a
été dirigée par les Péres du Saint
Esprit pendant six ang de 1870
& 1876. Elle a connu deux Curés,
les Peres MAISTRE 1870 - 1873
et Moricet 1878 - 1876. Elle fut
remise au Clergé Séculier de
1876 a now joura.

Le 13 Novembre 1876 je Péra
Louis Francois JAUMOUILLE a

été installé par Monseigneur
GUILLOUX. Il fut le premier
prétre séculier. Il pasaa douze

années A la téte de cette parois-
ae.

Le principal but du mouveau Cu-
rg était de construire une gran-

\ge Belize digne de ja ville de
R: u-Prince; il fit des démar

o>

HS

Se

A
<>

ce eA



oad

mK oe oe

Oe A

504

~ &P;

>

>








SERNAS.





Tas (Buita).

Archevéque .

TT

PO ED EDS CPE ED EEF 69S ERE

ches’ ‘auprds' du“ Président Bois
rond CANAL pour le projet. Le

16 Juin 1877, une lol a 6té, vobbe

& lonanimité & ta Chambre auto
risant lp clergé de Sainte Anne
a construire une: glee a
Le 26 Juillet 1877, A sep: heu
res A. M., curent liou la pose et
ja bénédiction de la premiare pler
on GUILLOUK
de Monseigneur LEO

Pietro’ CHATTE.
LE CPteSIDENT Boisrond

CANAL et sa distinguée épouse,
le sire A. THOBY, secrétai
re d’Hjfat ‘des Travaux Publics et.

de l’'Intérieur, Dr. Jean JOSEPH,
secrétaire. d'Etat dea Cultes y as
sistérent,: A’ l’issue de la bénédic-
tion ‘una Messe tut célebrée
par le R. P. GUILLARD, curé
de §f. Joseph.

&. ‘ x x x + : 7

_ Les fondations et le tracé de
la nowyelle “église furent réali-
sés (pak Parchitecte BREDAN.
Les’ matériaux de. construction,
‘les téles oht été donnés par Ie
président dela République com-
me contribution personnelle. De
ce fait, une partie de l’église a é-
té réalisée. .

En 1882, le Général SALO-
MON fit don de 17.400 piastres
au pere JANMOUILLE pour
l'achévemenf des travaux. Les
portes et les fenétres ont été réa
lisées. Le ptre JANMOUILLE,
lors de son voyage de congé en
France, regut un don de .76.000
piastres. . .

Tl réalisa V’église actuelle de
SAINTE ANNE avec le con-
cours de ses vicaires, les péres
Jean Marie MORICE, Jean Ma-
rie BRIERE, Frangois Marie
LEO,'en 1878, il construisit la
chapelle de Bouvier; le 7 Mars
1881, Vécole Congréganiste de
Gargon dirigée par Jes Fréres de
V'Instruction Chrétienne, les cha-
pelles de Cilémenceau en 1886,
Chauffard en 1881, Grande Ri-
viére en 1883.

En 1888, Mgr. HILLION Ar

chevéque de Port-au-Prince, trans.

féra le pére Francois JANMOUIL
LE aux Cayes 4 titre de vicaire
général ‘et .curé de la paroisse. Il
a été remplacé par le curé de Léo
gine,.le Pére CASIMIR GUIL-
LAUME. ‘

Le pére GUILLAUME acheva
complétement [’église, réalisa la
voiite, les vestiaires, les deux sa
cristies, les deux autels latéraux,
la chaire, ’ornementation. I cons
truisit la belle, chapelle de Mail
6, dédiée & St. FRANQOTS, et
Gode; déd#e-4 St. ANTOINE de
PADOUR, ainsi quae MALANGA.

Dés la nomination du Chanoi
ne Jean Marie MORICE comme
premier évéque des Cayes le 31
Juillet 1893, le Chanoine Casimir
GUILLAUME fut nommé V}
caire général du Diocése. Le Cha
noine Joseph BEAUGER, curé
de Petit-Goive a été nommé a
Ste. Anne par décision de Monsei!
gneur "ONT, Archevéque de
Port-au-Prince.

Le pére BEAUGER fi, un
bien immense dans la paroisse de
1898 a 1920. Son installation eut
lieu le dimanche 8 Octobre 1893
& B heures A. M., par Monsel-
gnour Jules POUPLARD, délé-
gué par l'Anchevéque en présen
ce chanoines BERTRAND
AU BER /Y, Cure de Saint
Joseph, GENTE T, Curé
de la Cabhédrale, des pérea VI-
TAL de St. Mare, Léo, MELZAN
et LANG de la paroisse. Une
grand’messe solennelle fut oflé-
brée par le réciplendaire assisté
des pdres VITAL et MOIZAN.

(A suivre)





Offre d’emploi
Salon de Coiffure recherche
‘Esthéthcienne expérimentée.
S'adresser : 147 Rue Pavée
Port-au-Prince.



23 Mars, Récital da
Ténor Pierre Blain»
a PInstitut Haitianeo-
Américain

L'Institut Haitiano-Américain,
s'excuse auprés de ses invités du
changement de Ia date du con-.
cert de notre grande vedette In-
ternationale Mr. Pierre Blain.

L'Institut est fier de leur an-
noncer que le talentueux Pierre
Blain offrira son récital de
chants, le lundi 23 Mars 4 7 heu-
res 80 P.M., dans son Audito-
rium. .

Les cartes d’invitation
Mars demeurent valables.

Cordiale Bienvenue.

du 18

Me NN

| .
LURETI

MaKe]
a





. nome









a Damien

~-Le Lund 2 Mars ‘en cours, te
Dr, Zackes W. AMES, de natto-
nalité suédoise, Directeur do
l'Institut Techrilqued’Intégration.
Coopérative pour 1 Ans *
ting’ était on visite aw ‘BE
ment de. )’Agricultare, dea..Rw
sourcea Naturelles qt du Dévelop
pement Rural. Arrivé & Port-av-
Prince, le Vendredi 27 Février
écoulé, & sa descents d’avion, le
Dr. AMES fut ealug par le apé
clalsta en’ Coopération, Mr. Elie
VERNET A l’Aéroport Francois
DUVALIER,




Accueilli & Damien par le Di.
recteur - Général de l’Agricultu-
re, l'Agronome Jaurés LEVE-
QUE; avec qui il eut un intéres
sant échange de vue, |’éminent
visiteur fut ensuite introdult a
la Secrétairerie d’Etat de |l’Agri-
culture ‘of le Ministre André
THEARD le recut avec beaucoup
d'amabilité. Au cours de leur en-
tretien, le titulaire du DARNDR
souligna au Dr. AMES le grand
intéraét que porte le Gouverne-
ment du Présifent a Vie de la
République, Honorable Docteur
Erangois DUVALIER au mouve-
ment coopératif qui bénéficie dé-

.ja de sa plus haute sollicitude.

Conduit ensuite au Service de
la Coopération dirigé par l'Agro-
} Emmanuel JOSEPH il
fut chaudement regu par le per-
wonnel. Le Dr. ANES visita en-
suite la Faculté d'Agronomie,
VEcole Moyenne d’Agriculture,
ou la Coopération fait partie des
disciplines enseignées, puis les
chantiers de ja Coopérative Fré-
res Unis de Marin oi s’achéve la
construction. de la station de
pompage pour lirrigation des ter
cen de ses membres.

\Visiblement satisfait de cette
prise de contact avec les respon-
sables du DARNDR, le Dr. AMES
u promi de revenir le mois pro-
chain, avec un autre membre de
VOrganisation Coopérative des A-
mériques Mr, Raphael VICENS
en vue d‘élarpir ses relations a-
vec nos Coopératives. :

Au Département du Cormmer-
ce et de l’Industrie, i] devait ren-
contrer le titulaire, le Dr. Lebert
Jn-PIERRE qui lui accorda un
cordial] entretien. Puis il visita
les Bureaux de l’Inspection Géné
rale des Coopératives du Dépar-
tement du Commerce oi siége le
Conseil National de la Coopéra-
tion. I! eut enfin loccasino au
Département des Travaux Pu-
bles | Transports et ommunica-
tions 'd’agsister aux opérations de
la Caisse Populaire des employés
et de s‘entretenir avee les diri-
geants de cette Coopérative qui
groupe plus de 1.500 membres et
dont le chiffre d'affaire dépasse
“600.000 Gdesy

Mr. AMES prit lavion deux
heures aprés ces visites assez
fructueuses, A destination de
San-Juan Puerto-Rico, siége de
l'Institut Technique d'Intégra-
tion Coopérative de l’Amérique
Latine, en emportant la plus a-
gréable impression du Pays et de
son Chef Dynamique qu’‘il félici-
te pour les belles réalisations de
son Gouvernement | notantment
la route du Sud et la Centrale -
Hydro Electrique Francois Duva
lier,



Les dix hommes

_noirs sur la scéne

Nous avons appris que la Trou
pe de Gérard RESIL se propose
de porter sur la scéne en le dra-
matisant le magnifique podme
d’Etzer Vilalre «LES DIX HOM
MES NOIRS>. Ce sera une heu-
reuse réalisation et nous présen-
tons nos plys vives félicitations
A notre ami G. RESIL.



A VENDRE
Une maison située & la leére
Cité Beauboeuf (Martissant).
Pour tous renseignements s‘a
dr@sser aux Ateliers du Journal
ou & la Cité Beaubeeuf au No.
20 bis.




3 semaines au ‘plus.

atone ie es

jeunesse.

Faites disparaitre les
temps et sans le m o i

play pbbag ake

AG

GRAND

OLOF



Grand Hétel

Suy chorégraphie

Un visiteur suédels ‘Israel s’interroge

-M. MARCELLIN

- vité des commandos

Une formule formidable -

C’est le GRECIAN FORMULA 16. ll rend &
vos cheveux ges couleurs naturelles en 10 jours

GRECIAN FORMULA.

ENT: 7
on Mohr Sales Corp.

NGS NSN RL asa Ta ALD sa SL RDN

FSON

Présente son spectacle d‘hiver
avec une troupe des meilleurs
artistes haitiena :
chanteurs et danseurs

artistique de deax grands Maitres
Un spectacle & la maniére
du Grand Hétel Oloffson.
Entrée $2 ou Diner et Show $5
Spectacle chaque lundi soir.

4

* (Bulte) 3
connue de fait in quallts de ede
Pitaler A.la.portion ortentale de,

0 qui, selon la thise occldan
tala, tombe soug la responsabilité.
Gundpartie tout comme Berlin.

xxx

«LA DEMOCRATIE
CEST LE RESPECT
DE LA LOb

PARIS (AFP)

«Les manifestations viole
Jo les interdis, c’est la lon ee
clare M. Raymond Marcellin Mt-
nistre de l'Intérieur dana une in
terview accordée 4A l'cExpreaa»
au sujet du maintien de Vordre
dane fen Universités.

1. Marcellin rappelle P
Universités edisposent de Teure
Propres Moyens d’agsurer lordre
a lintérieur d’elles mémes.> fn
ajouté : eQuant a ceux qui en.
vendent en permanence détruire
Vordre quel qu'il soit, en recons-
iituant des ligues dissoutes, en
usant de menaces physiques en
brisant des matériels coaiteux. que
la Nation met * la dispos{tion
des enseignants et des éleves
leurs actes sont du reasort de la
police judiciaire et des tribu-
naux>, :

Le Ministre souligne que I'ob-
jet unique de la répression coat
de sanctionner ceux qui onfrei-
gnent la loi».

xxx

ISRAEL -ET LE PRORI. ‘
DES REFUGIES - PME
LE CAIRE (AFP)

Israel se prépare a commettre
un nouveau crime dans Ie sec-
teur de Gaza en tranaférant des
réfugiés>. déclare l'officieux Ahram>. .

Commentant information de
source israélienne selon laquell.
le Gouvernement Israélien se
réunirait en séance extraordinat
re mercredi prochain pour Gtu-
dier le transfert en Cisjordanic
de trois cent mille réfugiés de Gas
za, le journal estime que le Gou
vernement Israélien réaliserait
ainsi deux objectifs : d’abord,
mettre fn @ l'agitation ep a l’acti
palestiniens
dans la bande de Gaza, don; la si
tuation est préoccupante, ensuite.
commencer dans la bande de Ga
za la judaisation des territoires
occupés. Les Juifs immigrants
en israel s’installeraient a la pla
ce de la Population Palestinienne.
D’autre part, les journaux du
Caire annoncent qu'un groupe d’é
léves du secteur de Gaza ayant
terminé leurs études secondaires
_et désiran; s'inscrire dans des U
niversités Egyptiennes. gont arri
vés hier &4 Kantara-Quest, apres
avolr traversé le canal sous le
contrédle de la Croi-Rouge Inter
nationale. Ts ont été accueillis
par les autorités d’Ismailia et
des Représentants du Mimistére
Egyptien des Affaires Socviales.



Timbre ‘camerounais
de personnalités
noires .

Nous savons que la République
Fédérale du CAMEROUN a
pris l'initiative de lancer une ma-
gnifique collection de timbres
poste dont la vignette représente
certaines personnalités noires. Cr
sont Jes écrivains qui suivent:

Dr. W. E. B. DUBOIS (1868 -
1963) Dr. Price Mars (1876-1969)

Marcus GARVEY (1887-1040)
René MARAN (1887-1960)

Langston Hughes (1902-1980)
Aimé CESAIRE (1913)

Crest un bel homtmage aux
grandes figures de notre race.
L’émiasion de ces timbres cut
lieu le 26 Septembre de l'année
derniére.

Liinitiative en revient-au De
Bernard Fonlon Ministre
Transports, des Poxstes et Tae
communications qui pour sa
se de Doctorat, étudia les wuvres
de ces &crivains qu'il a connus
personnellement.

Nous envoyons nas félicita-
tiona et nos remerciements au Dr.
B. Fonlon qui nous a fait parve-
nir dgs échantillons.

Le GRECIAN FORMULA 16 nest pas une)§
teinture. C’est zine lotion qui reconditionne les 3%
cheveux sans les graisser. I] leur redonne leur

cheveux gris en peu de
n dre tracas avec le



Oloffeon








et direction








Exiganligaainninsiiganage



des -




PAGE 1

PONDI IN llt• ; ~ ,, INdodrlur .,,-<:JH,f: LUCIEN MONTAS Adminisfnrltlur . Ml/JI ~X CHAI/V. T Nn lltl.0:1\! La drogue Cause principale de la mortalit., entre 18 et 25 ans NewYork Tll0l8 MILLIONS DE DOLLARS VERSES PAR LES ETATS UNIS A LA TURQUIF. J'OlTR QUE CERSE LA PRODUC'l'ION DE PAVOT :;~-; .... ::,}~ ~ .V.,,Q D• ,11.&alCQ.&fl()a INtriu.KIIBlOtt D~ ~!1.-:::-&-:.&-X.. cJ>aaeport ~ub, de New York ~ce dnn, W1 'Bulletin da Proue que toutes les fonnali ncouaires ont teoll)Uea {11a' la DIU4J. en a,pplic#ibi de •OIi. plan de_ fa.Ire villter ,JlaJtJ an nue~: par des mll1iera de to1Ufato1 if partir de l'anM. pro Israel s'interro1e m11nt'ferme, d'autre part un etiga iar le silence !:~itm~f~ Ad:~is::ta!~ LUND! U M,AHS 1\170 } Moscou et t'•ttenta1 contre le Prsident Makarios L autoribs amricaines qui, rcemment encore , parlaient moto couverts des ngociations entr..prisee ee sujet avec la Turquie dclarent maintenant ou vertement qu'elles cherchent obt:enir l'abolition radicale de la culture du pavot en Turquie, mnie admettent que •c'est beau coup demander>. ne vise galement le aecond 6 tachaine. . de, c'eat d!N, la transformaw Pnlsident du Club M. Ha tion partir de l'opium, et c'eet .-ald Stelvena armera blenti6t l qu'interviennent lea accorda de Port-au-Prlnce pour retlcODtrer coopration pasos avec la FranCIM ottfcfelta du Geareim.ent, de M. Nixon mrical.ne et,. lui donnerait un m,o TEL AVIV {A,F.P) Yen de Prdon sur iarael. Enffin MOSCOU (AFP) lique mettait en garii,• contre les _Le Praident Nixon, qui de.la dfense ,fsralienne besoin C'0ngers d'une explosion terrorisva1t rpondre aux demandes isd'tablir .des plans BUr des donL'attentat d'hier contre le Pr tell" Chypre, .en un long texte raliennes d'armes filn Fvri,er nes 1Prclsea et non aur_,!ies eu:ga aident Makarios. est nncinc audont le,pesaimisme avait .jug P01JJ"l'.a1t donner sa ,rponse lt8Illenta conditionns aux fom-ni -jo'urd'hui en pren~ :page de lnjuatifi.' D'o l'hypothse que 881l181ne, croit-on dans 1 06 milieux 1ures d'armes sovlt1ques aux cLa Pravd1p 11t trofive son corn l'URSS tait cette epoque ce. ~-L~~pour 1:9~~,.,!: M. lnger,oll a ,prcis hier _.... •ire& ., _._ que \"'8 autorits franaises aUlallt en CAi qui oonc,i,me Joce v'alent dcid de porter trois _ ment de9 to,irilte1 et l•:autre. cent trente le !IIO')nbre dea agents :::t:. propres ln~er 1N du contrle de• litupfiants, dont politiques i,sraUena, crit la Pres pays arabes. mentalre, d,l!B les rac:tiona,, lara11 courant de danirer,i prcis lie de TEL A VIV, Elle ajoute x X x ge'ment ~eloppea. JIUICitea par dont ci'•utres Capitales n'ta,i,nt C'est uinsi quo M. John lnger soll, Directeur du Bureau d"1! Narcotiques, justifie les pr"" ,ion• que les Etata Unis vont exer ,er •ur l Turquie pour qu'elle abandonne compltement lu cui t ure -du pavot, dont on <',trait l'opium t't ~f'~ dl>riv~E'~tefoia que le Prldont Amrl LES NEGOCIATIONS TE.Ol{ l'vnement au~ 12me Congrb . pu informes. cam poum1;1t_ ~e mllT!tionner ni le. NIQUES INT,IQR-ALI.iEMANDES tl'u Parti.~rpgresislate (coll1JJUlJI , 'Notant que li!!! actes de ter: Certaill's problmes politiques paraissant entraver l'action du Premier Ministre Turc, M. Sulei mnn Demirel. Le gouvernement 'l'ure a nanmoins accept de li miter 111 production autorise d'o pium il neuf provinces cette an ne, . quatre l'anne prochaine uu lieu 'de vingt et une, il y a quelques annes seulement. Mais l11 baisse de la production on le sait, ne s'est pBlS manifeste en "onequcnce, du fait que les in terdictione partielles n'ont pas touch jusqu'ici les rgions h', plus productjvcs. trente pour le trafic internatioCe plan comprend &Wllli l'w.lta feoumrb 1 r 1 ~_ 1 .dsoanv10ns n1 la date de BERL.IN _<.N.FJ>..) ,_ 1 ie) de,i~n,te; . qui achevait . MIi rUr a'infensifient contre lei! hom .. a ]., t h~"' biter lravawc,:pri116mt hi~. ' 1D politiques et lea peraonnaliM. Eliot &ichardaon le No 2 es Il'e&'()CIR !Ons.~ ''.'"'lu~ . Le. Journal se borne i iligpaler ' t. du pays>, la dclaration acLes faia. sont lii: New York l'abus d'broino est la cause prin cipale de la mortalit entre dixhuit l't vingt-cinq ans. Or, envi ron 80% de l'hrone introduite on fraude_> nux Etnt, lTni~ pro Yient rie Turquie. nal. tlon faiTe au iiouvernem-i-t hai Le Directeur du Bureau amlien d'entrptenir dea raPIP)rtll tM ricain dao Narcotiques n'y va pas =~:: 1 ,,= r~Ye ~;!~e c::t, !::: ti, .;~ spciallatea en questions cmlturel r ... ser la fabrication clandestine ~n ": }:~:!/~:S-.!e11':t~ ~~m;1~J!"~!iie":, e~j~J~~ adquate aux membres du Club re les rseaux de trafiquants. 1~~.,:me~ 1!e di:'lg_~i . Mals l'analyse des ration. tian j~eure Chypre,, de ,ou rnel, que de Pr'stdent Nixon s'en M lPlriclt Sahm, ' ,fans l'eninte du, Congrs va Joir.aggrver le cl.imat if&Dll !'lit o~cupe:. et que 1 ~lui seul peu.t d arrive ~vec un lger retar/ 11 ! plus loir .. : . . et de projeter un vrurte complut ~~:e d.::,r~ ~~!:ite,!'.1quelle une rc l'arod~ome de Tempelhof et :i Aucun co~tirede -fond contre l'Etat ohypriok lndpPnSelon cYedioth Ahai,;-noth>, ~::::,~1 le I>ell asvant onze ~i:rJa1~!lto:e~r:= ~8; d•::-. n;:;:n~m:oignent de l'i nLe gouY@rnemont an1ricain r,,oolu i, attaqu1>r le mal la ra cine, accorde lu Turquie, par l'intermdiaire c !'Agence d,, Mveloppement int1'rnational,. un pri:•t de trois •millions de ,lollnrs ( 16.6.00.000 F) pour convertir les terres, semes de pavons depuis des c-entnines d'annes, d'au tres cultures telle-,, que la bett.e ruve sucre•, __Jr sorgho et le toi.Irnesol. voir trni~r de. drogus, avec \lar an en Hatti. tontes les mcertitudes, to1JS les __________ _ ri~qbes d'chec que pent les cures de dsintoxication-.. ie~ Etats-UniB out d~r fine La runion d'auj.ourd'hu.i pour vec undcalage -de viJIKt Jo~, teruilflc:atlon de• activit• ,1,. l'or q'::•'hs I>soins de ln mdecine, 'mais les contrles, contrairement il "e qui se passe en Inde notam ment. .ont parat-il assez lches. Tandis que le monopole paie quivalent de 330 F pour la quan tit d'opium nces.saire la fa brication d'un kilogramme rone. au march noir, le culti vateur turc peut toucher 1.800 F ln mme quantiM. (Le Figarol xxx Dimaaclle Revue,. !)li ?r cel!1 n~ peut 11.ue IIU!!Citer tr le Prsident du Conseil .:Estarrealrif d:P l'OTAN.> Notre confrre Andr ;Albert de V?Ves reaction_s ~ans les IJ)aY~ Allemand, les entretiens p~ ---------------------DROGUE, STOP ! DANGEll. qui dirlge1ut l'heb9omu. __ ,. tr _ fra~eh~~ f~;i\::,d~J~fs_:r~sul~t!litJe 1:'a:s~yGeH~:~>~i1;:. .. -__,....,...,.. _____________ ..,......,.~~--!;!~ceal:: {!~~!: to~~c;~:n:~ A U J O U R L E J O U R L'/~'y/iuc de ,"-.;11i11ft, 1\1111,! u /Jort nu /'rince nombre de cent mille, si des mesures nergiques ne sont ,.,A RECOLTE DES pas prises dons l'immdiat. 'lOMATES A Harlem, une mre llh!fois se fait part de son apprehen .sion : sa fille est actuellement Pnferme dans un centre de dsintoxication et de rhabili1 ntion, ne retombern-t-el!e pas dans le vice ? 4'.,J'ai toujours surveill ma fille troitement . la maison, mais je ne per.sais paR que je devais la, surveiller l'cole. Or c'eRt justernent l qu'Plle n initilc l 'heroine>. DHOGL'J;;, ,.:'i'OF ! DANGEIL La rcolte des tomates bat son j>lein dans i'Artibonite, notam ment sur les habitations Poterie, Drouet, Modle, Acul Modle, Bertra.nd de St Ouen, Bertrand des Pintons, Paye et Lormier. Ces terres sont bien arroses pur le11 eaux du grnnJ coursier d'irrigation de la rive gauche et dQ syphon qui arrose la partie de la rive roite de l'Attiboni-, procl;ie du Pont Son,k. Le rend<' ment est ~rs intressa.nt pour les planteurs, qui trouvent it a. chcter dans les march/! ruraux Parents, Directeurn d'coles, cfe lu rgion les sement:ce des profeBScura, ayez !'oeil ! meilleures qualits. californiennes La Police fait bien son trn et fioridiennes acclimates dans NouH pr,•rwm le !""" grnnd r, ri< la Sicile a inatall uu ~;~!• v1?;\:nt~. v;:: 8 ~:~s f:i~: notre pays, grce l'ODVA. plnrdtr Il. pul,lii,r ,d nrliclc con Morue II Tuf le 17 Mui 1867. Il tern grandement ln tche. Aussi, l'Artlbonite fournit-elle ,,•rrwnt. l'llUlTUltl(JU\•; de lu l'a l'ut le premier prtre h11b1tanL lu en tomates roses et 118,lnes tout 1otH11e di, :ciTI-: ANN!s, u Port-uu- •u:ion. Quoique ne pariant pas Nord et Je Nord _ Ouest, appro hotro Computrlotu .Mu:r l•:mmu,rc Corbuci jusqu'en 18Cl7. Le pre visionns par camions, la Grand' nuel KEBHEAU, (;um~i}E: -~•. I\:!fi•~'-,~in du cimetire. pria 10jf8llle1lt l'lltel El Rancho a!JU1i les visiteurs pour la bonne R~ranl, ler Pr1;1tre .u,aitl!l/'.j, ~if .:tLe 17 Avril 1870, lloccllildon et aeront pcndent'2 jojlrs Iaii hocoordination des p~s de fils du Gnral. Be11:uv•l&{~s-fPii~ . p\f :'."o d Pques la.' Grand' tea d'honneur :dee ,-"--ona bai~ou.tance. Notre rdacteur rlnteur de la. Co11gr6gatlcn dei!'j, _1,~ ur e . , ,_ . Pres du St E,prit 11,v,er. _ Je ,prii,•j~ilhe, le Chanome RIOCur .de tlena. . _ qualifie de formidable ces assises T.ibermann, n l1;1~prmier,nim" . la Ca~dr~1e prom~ le d11s ont ~Ulla l'aro de Santo Domi~ et nous pro m par Je cur alim&nier domin\ c!ret dire~to1re de _1"; ~ouvelle !Paport Dr. -~_... '._.DU.V.ALLER, met un reportage _ce sujet. eal de ln chapelle. ,I;eseP•:res p~o-" rolll8e. L aprs m1d,i, ~ers cinq par un ~~ta.irell de aoubaitons au Grand li, Losselat, CaBtera; Sapbiif )u'I lleure,,, dans la chape!lfil du ci" la maOlln..., .. .. ____ Ma'itre Gosnell, son pouse, au succdrent ce poste: . _ metlre devenue Egl~ paroi&Des' JIJO&')l ; : ~ue leur Grand Secrotaire Walker, son Par dcision du Pre Mouasa, ,ilaJe, Mgr. GUILLOUX; Vicaire 011t, -_'1il am,IWl.: 1Niir la Grand pouse, un 81rrable sjour ch_ez RUprieur religieux de l'Egllae. ~tire .Adjol,,1!tr~ .K. Bazin. nous et q~'Us importent le meil'Haiti, le pre Messina, orlglitai (suite page 4 coloIIJ.10 6) Un progr•~;f~:elrel!illstance se leur souvenir de notre pllys. fournissent les quantits ntcessai res. Mme Ption Ville, Lnbou1.:! et Kenscoff reoivent des to mates de l'Artibouite, puisque les phintations des rgions mnrnich ies des Sourailles d de Sguin (versants nord et su de la chai ne de la, i::1elle) ne commenceront t 1 u'nve les pluies prrnlnn;~res. L'usine Claire Heureuse de Pont Sond est donc en pleim• prodution pour la fabricntion de lu pte de_ tomate et du ju& de tomate, partir des soianPes r ,oltes dans les environs dia,ts, crant un .mouvement d'nf fnireR deR plus intressllnl,. X X lf LA FETE DES PHILOSOPHES La fllte de St Thomus d'Aquin patron des philosophes, u commmore jeudi, vendredi el samedi par des messes chuntes l'honneur de ce. grand Doc teur de l'Eglise en diffrentes gll11e11 de la Capitale, notamment a.u Sacr Coeur. Plusieurs ciassez cil philoso phies de nos diffrenta lyces et collges avaient organis des ex r.ursions dans les, environs de Pt au-Prince; xxxx LES PHILOSOPHES 'U SIMALO CLUB P:8.IVE Iies lves de Philo A el C du Lyce, Toss11int Louverture ont ea';:d;: ~Xin6~ ~:p!~ri~tedia~1 j',lALO CLUB rRIVE cfe Tesse rot ( IDoc de D1quin1) . Sous la, direction du maestro Rosny Casimir (Intrieur pour les amis), ces tudiants. excu ~rent de beaux choeurs, Jes chan sons d'u terroir, qu'ils ddirent nux familles Alexnnd1e, William Alexia, .Chntelaill. Yflcinthe. ln va,illant11: quipe de. fbotba!l du Lyce 'Lopverture, ,qui nv&it trlo'ti:iph,in veille, par 4 2, du Lyc~anois Duvnlier ,1,, tion. Ville. :X :X :X Hkt dimanche, ;\ l'mission de midi trente (6 ,hres. 80 a. m heure d'H,aitt}-ffl)tre compatrio te JOE AltCHER a interp,:,M 2 cle aes nouvelles comp00iJtlons ~•ORTF;: (Office de Radiodiffu slon-Tlfivison Franaise). Le 'l>Ollula.ire chanteur prpare une 'iiw,nde tourne en Europe. (Suite pag 4, col. 3') tats, contre tous pronostics, ont creus l'cart entre le ieader, Ai gle Noir, et son suivant, le Violet te qui a partag les pomts avec le 0 Baeardi '(1-1). L'Aigle cie actuellement. de de~ points tl'avlllls~ pN>Cbes. et connail!llances .ont rega.z-d son n-vion dcoller. . ,.)TollJI. tons du'surcl,s ce .-voya~. ", %:XXX M. Lawrence Peu body, dessi nateui; bien cot de la Sears et membre du conseil d'admi nistration du Centre d'Art, est rentr de voyage. Il vient de pa-sser une semaine New York et Chicago. Un large sourire sur les lyres, il nous u confi : Mireille Hu11scll TJrnier e\ son chnrmant 1niorl11 Tony Hont repartis pour le Canada. Les yeux pensifs e :•li rnille traduisaient son regret ile ne pouvoir rester plus longtemps ua milieu d'es siens. Pour elle Pt son J!OR!-=C', un houqurt rlr hons voeux. X X X Mme Josette Alt~;.1, une personne a-venante, a dbarquP samedi aprs midi, le visage iUumin d'un sourire magn tique. Elle a trav1ili durant sept ans l'office national du TourismP., et elle vit mainte nant n.ux Etats . Unis. Son sjour ici n'ex~dera paEi dix sept '".fours. M. Alexandre Bernard a dis tribu plus de cent baisers et poignes de main, l'u:inonce du dpart e son av10n. C'est en qualit de touriste qu'il s'est rendu New Yf'rk. X%][ Bill se fait de ln oile pour son chieu. William David, pr{ , sident d'une importante cornpagnie amrira.nl• d.'in•:l~::;ti.:--::ie ments, a t.1 ab1~•g:l.!r ::;,:!l jour 1ci, par..:~• qu'il s\-nnuit• trop de son cni~u. Le iidle animal attendra, son matre !'Aroport KennEx pansive et e11..sorcla,,l1. :\Iu ton. X X X Sume
  • s mt.~~u.il•u-r~ s'npprothrent de !u,. l'l l'u" d'eux lui dit dans 1 .. 1u1;;1J d,• l'oreille : Pnrdonrw-11,;u, d,• te Jemander a en l'l' 11\,-nwnt. quel ge as-tu ? Notn• ami. Pstoma.qu, ri1 J,111dit q.u:,nrl mi• n1e nver honnt• 1\11nwur: V <-u~ tes sans coeur, m(!--s:eur~. Lt> ~nng gicle de ma. hJes . ..:u rt: t>t vous ne trouvez rwn de 1111eux faire que d~ vou~ informrr, de mon ge. Vou~ allez ~ans rioute le miser Il. lu horlPttr de1nain. Eh hil•n. :-;i ca 1wut vcus fn;rP plai~ir. j'ai flll~l rante C'ino an'-.~Nous pr~enton:-no-.: !-.yn, pnthies ,, cet nmi qui II perrlu une pinte de sang, mais pas 11ne pointe de son entregent. Tl tient (?arder l'anonyma.t, et nous n'njnutPron,;;: rien qui per mette d l'identiier. XXX M, Ernesto Martijn. Consul d'Hati Curaao depuis plus de Tren1.e nns, est arr 1v iri samedi aprs midi. li vient ,; . pour affaires,, ~t son sjou: urera• une semaine. Nou~ \u1 souhaiton_s une fructu~u3c bs aogne. ! 1 1unoomau•:oanuaimmamtmJD11QOD:01ll'mirn.1X8:lamrmiuuou:oaau•n•B1 ll!ll!ll(ll(l',(ll(ll!l'.(ll!;ll!l'llll!l'llll!i:tlll!i:tlll!((lilNQOU•:0'0:0UQ~O:tlO:ll!Olll!OlAIJ'.IMIIUIODhDll!DADll!Ml'.tMl:ti8UWl'JE_~IDllARIDIIIJMIOAIOO:OUOO:•-.---Ml'.tAM8ialll'iltll'i!OlllOllddl80AMmBUm88881ml1ltllJQ11111lAl1.IAIJIODN•MA1,11llllll~ 111 ll!~tllltlRlillllM t Dlectable ! T~rone ') ce choeolat au ,lai.t, et lniel si appl"cU dam le m,,.,,. f . ' , i . ~;.1 ., Ill ~coLAT AU LAIT su1ssef-.Avec ET MIEL . :socJt fi: At/Or•mlt Aoc~1,,1.--,;,b1,r_aERNE SUl!iSE Aux 3 COLES Market BAZAR N1A.,TIONAL. . ... ~--,..... ' Ckocolal Joblr, D~renomme mondiale

    PAGE 2

    LITI'LE EUROPE POllT-A:U.;J>lllNOJU VOTIJ.JC DllJCONBTRA'l'JUOID ~T Je.A l'OUll TOUR CONSICILS. lllll!Dl 111 VIL'NDRIWI Ill 'MlllRORElll 11 LUNDI Il HAMlilnt 14 -------------------DAVID BROWN . . TRACffEUR DIESEL Willy Brandt e& aoa collabora uuront parcourir un che min t'l'R long et sem par-de,Rus le man•IH~ du ronces pnisscs; ila devront 111'englanter, lea mains fo'l'ce de gratter dans des mon ceaux de dcombres. Ils sont uni quement pousso par l'espoir que com'me l'a exprim l'Ambasaa deur Allardt les pierres ne cachent pas seulement des clopor ' tes, mais galement quelque& touffes d'herbe fraiche. Cette en treprise harassante et dangereu se de surcrot est accompagne des moqueries des germ qui ont aid le char s'embourber. ' Tandis que le gouvernement fdral a commenc son travail nu millimtre, Berlin-Est s'agite. Chaque fois que le Sccrtai'l'c d'Etut Bahr s'entretient avee le Ministre des Af.faires EtrangDe plus, Varsovie l'Ambas sadeur. Duckwitz a eu moins pu, fixer les grandes lignes des fu. tuoos ngocii,tions. Pour cela, c'tait trop pour Berlh1-Est, trop pour attendre calmement le r8Ultat des pourparler, de Moscou, La R.D.A. est un Etat et veut dos relations scion le droit ries Mardi 7 h. P.M. ROSES ROUGES POUR ~E FUHRER _,.=!f F.ntre Gde 1.20 Une mesie'd'annlversaire sera chante le mardt•l0, Mars li hr-es 46 A,M, 0 enl'F.lgliae du ISa cr-Cut< de Turgeau pour l'< ,~ Jean •DESTOUCHES. Mani! 6 'h, et R h. SO LE CHAT CROQUE LES DIAMANTS F.nt'l'e Gdea 2.00 al 3,00 De LUe CIii Mercredi ("En permanence). QUATRE DOLLARS DE VENGEANCE Entre' Gire 0.6U Programme du i.undi 9 au Samedi 14 Mars 1970 Consultez Votre Conseillre --------------~-------___________ """Allmln .. LUNDI... ........... 9 h. 1 h. -lltl'lms, -'' .. ~ARDI.. ............ 9 h. 1 h, MAISON YVES MORAILLE 100.000 ARTICLES POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE LABOURAGE HSRSAGE/SIL001'NAGE SARCLAGE EX~LUSIVITES . ~OTEUR ESEL BROWN ROBUSTE ECONOMIQUE TRANSMISION MONQBLOQUE JnSPOSlTlF EXCLUSIF SELECTAMATiu BLOCAGE DE DIFFERENTIEL CHASSIS UNIFIE DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE. Charles Fquire & Cie. l i ; 0 STBIBUTEURS ,_,_ Il ,_,_ -1 1 -~ HORIZONTALEMENT 1 Font partie d'un service 2 _:. Dnaes•Blt81!88•Alp,,_, 8 _ Cou!,, en Italie On y volt de grande couteaux Cela 4 Lupo de tmnp, Un rle pour Pierrot Kn arrll,r., ,; Lac -uettr .. d'ulcri, ''1 Vieux roi Oonaonn~ double Pronow 7 Demeure Sujet il ffjj. duction 8 Lialen, Il Sujet de maintes vers1oua Au bout du toit 10 Direction Dans 1• Mayenne I lC lC V ~RTlCALEMENT I Un peu ue vert dans uu bouqu•t. Il En Sul..,e Fait :IOW. frir quand il eet enflamm III Abrviation' !lo~ u:nite, IV lJe mm" Vu a la barre V Pro, dlA-ndroma!IU• F.n sortie VI Souffle fort VII S., tro1111e fac:li~111ent ,ur les routes J:'ass rcent Vlll -Pronom Erailleo l',{ li.l Diffamation X Dllcl~ux condiment SOLU'PION No. 357 F, HORli',ONALUNT VI'l'ICALEMENT ~i~' !teJa~i~tn: ~sa~~:'~ ~r.Ig~ntT:~ 1 el~il~ ~a~'.~{ Carlstroem, Ru Bonne Foi, A'gent Of fitiel. BR'ASSERIE/ DB .. Ll?COUl8NNE, :S.A~ 1 ' J llil UNE BOISSON SAl-NE ET FRUIT CHAMPAG, , PAMPLEMOUSSE ORANGE CITRON LIMETTE RAISIN BANANA CERISE CREME DE CACAO 6. Asl'e; Inter 6. Ina; Tutu \', El; Ane VI. Ni . ..i 7. Elan; Eea 8. Inslinu•r ni; Nuit VII. Dent; E.N.A. 9;Ent,ein; N .tu. 10~1BE'; ."'VIU. 0 , , Ire; Tuer .....,,'l'JDr., Diabte,. Ne X. Bol; Ru,..., ............. ._ .. MMMMM ...... ,_,_,_,_,__,_,.,_.,.._.,_,_,_,..,.._ conYalesceats ! . MtmcREDI ........ 9 h. 1 h. ,:VENDREDI. ... , ... 9 h. 1 h. i, QUALI'I,:X FOOD STORE La gele royale d'a,beillee, source lie jeunee9e et de aant vous re donnera la jo. vivre ... SAMEDI ............ 2 h. 6 h. p.m. EXPRESS MARKET Et tous Les Jours de 8 h. 6 h. p.m, CASA POMPADOUR Apaisez la soif de votrl) Visage ... Avec Skin Dew de HELENA RUBINSTEIN Faites ~ne cure•• de miel royal, superaliment la base de ~le royale fraiche, scientifique'menc dos et prpar dami les labora toires du plWI graond Rucher de la Rgion Parialenne : Notre--:.------------------------Dame de GrJ.c& Montfort Sur Argen. o~ CDIS:BLDOBADO (Var) FRANCE Ce merveilleu:ic l!Uper alnep.~ Lundi 6 h. et 8 h. 15 est en vent,e d.1ns les Pharm11C1e~: LE JUSTICIER DE L'OUEST Sostbne Gef!rard et Mont-CarEntre Gdse 1.20 et 2.0C rue1 et toutes les Pharmacie.. ,Te, sousi211 St. Julien Michel. Mardi 6 h. et 8 h. 15 ,: , LE CHEVALIER 'DE PARDAILLAN Entre Gdes i.20 et 2.00 :r.t:1~:e::s c~~~:~fo~f:rton:. , , DRIVE. IN CINE ~~1:i~H.,ai~:i{;~tf~ :feb~~~ lundi 7.h. et'''\) h. pouse, ne Yvonne ;Pierre-An~ FANNY toine,. hritire damble du feu Ent'l'e 1 dollar par voiture Versandre Pierre Antoine \ Pd P. en sa rsidence sise au < :ap-Haitien, la rue 2.-3-A, fais oppositions formelles tous les hritiers de la. non vente des biens immobiliers feu, du dfunt Jircit, celles, en conformit du droit d'Aini;;.sc, •,n son abaence .-t St. Julien d'attPndre l'action ',1U Procs en question uu profit de tous les hritiers; car des ten 1 ntivcR de sabotage rie cc, biPns sont envisages. Thlotte le 9 Mars 1970 St. Julien MICHEL Adjudant F.A.d'H. Mardi 7 h. et 9 Il REQUIEM POUR RINGO Entre 1 dollar -U11r voitura ' cu.:SBNIGAL Lundi 6 h, 16 et 8 h: '15 CLINT, L'HOMME . DE LA VALLEE SAUVAGE Entre Gde 0,60 et 1.00 Mardi Il 11., 16 et 8 h. 111 STEVE A TOI• DE ' 'CREVER il~ .Gdee 1.liO et 2.0n ~~~~ 1 ~!~:; AIBPORT ' CINE . :~!~~•HPle~e•~n Jiit~~=. ~ 00 nJ; Lundi 6 h. 80 et8 h. 30 aine de Mr. Versandre Pierre _ LA HORDE SAUVAGE Antoine, Mr. et Mme !n-Bapt~ Ent,re Gde 1.00 Pt 1.50 ~~::l:e,Mm~m~ev!ut\;:nd~ Mardi (1 h. 30 et R h. :1c Pierre Antolne, Dame Carnita S A I p A N. Guillaume Sam, tou,,. les parent. Entre Gdes 1.fiO el 2,00 alllo,. aux 111us-clt; en quelque lieu o n. ,ae t'l'ouvent, remercient bien sincrement, tous ceux de ln Gr1md••-RiV1re du Nord et du f1:P~~~!~~:l_ i:i l>:1: :~nl~~ln;:_:: CII'UNION Lundi 6 h. 16 et R h. VIVA GRINGO Entre ~de 0.60 slster aux fun'f;aille,. de Monsieur Versandre Pierre ANTOINE Mardi tl h. 16 .et 8 h. Epoux, pre et beau-pre Inhum LE REQUIN EST le 16 et le Fvrier AU PARFUM 1970 grand~'" Spculateur et Entre Gde o.eo 1 1 infiitigable Travailleur de tou.A MAGIC CD Lundi 6 b. 15 (Sance uniqu<>\ ROMEO ET JULIETTE Entre Gdes 1.20 et 2.50 Mardi 6 h. 15 et 8 h. 16 LE .BRIGAND BIEN AIME Entre Gdes 1.20 et 2.5(1 C-INE OLYMPIA Lundi (~ permanence) LES SEPT VOLEURS DE CHICAGO Entre Gde I.00 Mardi (En p-ennanence) (Jour populai.-e) NUIT DB L'EPOUVANTE Entre Gde U,60 CINE PAi.ACE Lundi 6 h. et 8 h._ 16 L'HOMME AU MASQUE DE' VERRE Entre Gde l.00 Mardi fr/ h, et 8 h. lG li'. J: CONTRE BORGIA F.ntre 'Gde i.oo ETOILE CINE 1 P9TIO~ 11.l,. Lundi il 11 h. :10 et 8 h. RG 1\1.nrdi il 6 h. 30 et 8 b. 3C SOEUR ANGELICA F,nt'l'e Gde• 2.00 et ?.00 MONT-PMlNASSE Lundi il u h. 15 et 8 h. LE REQUIN EST AB PARFUM Entre Gde o,r,o . , Mardi ;. 6 h. 15 ,•t 8 h. VIVA. GRINGO Entre Gde 0,60 '
    PAGE 3

    t;~ la 9Ht'_..,.. ..... , _,_,,., .. .,_,_,.,.,..,,.,_ _...._,,..,_,....,.._ . ... ,....,,...._9"• _ ... ~t ,.. _,._ ,,..... ., ....... , ... l>rotl cl• n,IH'"fffH"'"6 lo&au •" po,-t,uU. ,-h.,.,,' f'roJ'""I .k .. Fea,,.r .. S.-,.d""1t,, . .S .. lw"'" LB NDUVEI,LSTE, M ARDJ 10 MA1RS 1970 !Il MARS Ali 20 AVRIL (BE LI},;}(): L.-, afr.,irc, .<';.ccJJ6rl' 1 ont au ,ourH du 1'apn)s n1idi. Ht• •iardt~IC. nvN l\oln \'Olt'\' pro,.cra,11nw. puiH en ovnnt ! t1! vt<. huut. Ll,rfort PWfll 1nrl(l'nlC'ttl n"l"OTTl }k'llRl•. 21 AVRIL Ali 21 MAI (TAll REAU): Atl<'nllon mlnulieuoe aux obligations et application :ontinup /\ ,•os meilleurs efforts st'ront nce,saire•. lnfluenre• pla ntairCJ! moyennes. Evitez la lmus cul11dl' ma15 ,•fte,: lo !Hhnrg-i1•. 22 MAI AU 21 ..'UIN (GE MEAUX) : Dans vos contacts uvrr , su 1 1r1eurs, \'l'B ... ssocibH, :u~ nwmbrc-8 d{' l'autre sexe, pu t l'OC'C' (Il tl'lct. Exrt!llentL pl!rio di> rour org-aniser votre> nctivit , n Vlll' de iPnrnrrht~ opporlUtHU:,. 22 JUJN AU ;;a JUJLLET tl:ANCER1: 11 y a davantair<' d" ,ub•t1mce et de psib11its duns l'~tte journe qu'un c-oup d'il superficiel . ne le laisserait pa1 nitre .Il fnudra de b patienr,. Aujourd'hui MAHDI JO MAHS 1!!70 SAINIE f'l{ANCOISE COIN DE L'HUMOUR FAITS DIVERS L'instituteur interroi:e un ve. Qui a tu Henri IV? Je sais pas m'sieur,, Ma1na-n veut pas que je lise les jour naux! X X X ~PECIALISTE Maman!, dit one petite fille a RR mre. J'ai les yeux qui n1e mu! ,{•es. Z4 JUILLET AU 28 AOUT , LION): Gardez un rythnw i,:-al ;j ,~ous voulez obtenir les rt'>:-rnl' :1ts subNtantiels que vous d•~i rt~z. Chn.sbez ceux ff.J.l vt1U8 f,, ront ,perdre votre te'nps et t0z l'acces1m1rr. Retrnrdez loin dt: va.nt vous. 24 AOIJT Al' 2a SEPTEM BRE (YlE.HGE): ,Journ(" mu .renne, dans l'en~en1ble 1 mniH cer Lains problrmeB pt 1 u, ('Ot naitre>. Si r'l'st le ce~. mettez un rri tenu: c. Prll.•rt> de 1w pus l'P uilibr1• 24 OCTOBRE AU 22 NOVEM BRE: (SCORPION): f:i vou~ jugez que vous tes sui la bonne \l'"Oe, C"ontinuez ln courni:euse ment. De111undez conseil nan J11oins _u,ux Hagefi (lfl cours derou t,". Evitez la hatt, J.!,"11, ntrii.:l' d'erreurs. 23 NOVEMBRE AU 21 DE GEMBRF, (SAGIT'IAlRE1: Dis cutez avec l'eux qui sont intres ss dans des tches semblables aux vtres. Vous obtiendrez sin i de prcieux re112.:.ig1u~mcnts.. que vous utiliserez t-n vue~ ril• vn t re russite. 22 DECEMBHE AU 20 ,JAN \'IER (CAPPRICORNE): Dten dez l'atmosphre. Vous pouvez progresser considrubkrr.enc mais un programme quilibr sera eessaire. 21 JANVIER AU l!J FE piquent tout le temps,,, Il faudra me cimdfte ~hez VRIER (VERSEAU): Vous con naitrez des moments d'ins;;rit. '.' ous ne progresserez 11as !\uffi ,>amment. L'heure est venue d'u ne pense claire, d'une aciioll m le rie afin d'carter les circonlBtan;:yeutiste. Chez < es dfavorables. Pas chez le zyeutiste ! l'oculfate! corrige la mre. 20 FEVRIER AU iu MARS hie-,-;h~~i~; j~~ai', qJ:nrl :!~ (;. 0 ;~~P~~~~~s R~!~~~f1!s ttp:!~ 11w! X X X DE L'ESTOMAl'! yez sr de comprendre JellllS pour flUOi> et Jeurs H (nlrnet inRtnble. Volre nature 1 ''H d',•Hlomur-. authent_igue eHt. lanrement doue Ah! Ne bougor. pllH, mon ,_.t VOUA pouvez devenir un rf or pnUVT(\ homme!, fait ln dame, mnteur efficace. VouB donnez l\ i-ompnliwmte. Jr \-llR nlll'r vous t.:bacun, rncne humble, ce qui lui 11chPLer un ,1nf')U1'l ''" l,ir,,rhonnte est dO, voue combattrez pour la ,1,. sr,ud<1 justiec contre toutes les cirrons 'I x x tances dfu,vorabll"H el ult.eindrez l'IWMOTJON de. conclusio d des raultats lin doch.i.rtl rcmconln• un d, ;~(~~ii~\ ~n;~~l~~';i~~r\~ 1 .;;~n~;c;~ 1 1 ~<';. ~,~ nnciPn!-i compu.f(nona. C'eRt vrai ee qu'on m'a dit, Hllr\Jrt•n~fre v,,tre voiRin pur qui' tu l'H dr!V(mu adminiHlrut1>u, "xc-<>plionnPI Auccl•H. V1Hez ,lnnH un hpital'. . __ Y u riPn de• pluH vrn1 . ( '.'PHt mm qu, j 'ndminltn• \pt,t luv1•mente X X X .X •>HEIR8AN1. hui _ Et. alora, Ant,oine! dit un prtre en arrtant un jeune Pl' con. On ne me dit plus bonj~ur,,-. r oue.nd' on me rencontr,. dr:r.,1,J1 ,; . JL l Ur1! Mai• m'sieur le e11rL C'kit,t; voue-mme qui m'ave• dit allj~'l'J Hors de l'Eg1lse, po ~art{ ne snlut X X X X }l()'>J i'AR VANJTEUX ol GHI Le juge d'instruction intertllJ.'l'g ! un ~u:::~o~e:~~: av~1. vouK fru1 turf lu. porte? . 1 ~nil Ben Avec u Ill' p1 nl'e-,Tof l :) ,le'.:.n';~ de flatteries, mon il.ml !N~} Appelez.moi , Mon,sieur 11 Ju1, CR RUffira l % 1.JNE BONNE PLANQUE . .. . .. , :J t:l 1 u _ Elve Durand'. Pouvez-~otift me dire quoi sert la poche que le kang_ourou a sur le ventre? _ Ben, rn'aieur C'est pou_r ,qu'il, puisse ~•y cacher quand 11 i;st pout'Blllvi. , , -,,~.:.o LUNDI 9 MAiR8 1970 DU PEUPLE March ,Salomon STE ROSE Rue Fronts Forts . RENECOLES LAJUE .t ui pal,.tation rare de11 d~elr• le11 plue f or,.e , lh,J bljoWJ,inomMe. da lumi':6, t•IUtant VERSAILLES BIGIO FRERES De Mieux en Mieux KODAK Instamatic -Avec~l'il Electrique UN MAGNIFIQUE CADEAU DE PAQUES FALE 1A APPORTER. FAC ILE .A MANIPULER. INUTILE D'E'TRE UN P;ROFESS'lONNEL. Un merveilleux passe-temps. Avec KODAK A UOEIL EJ..ECTRIQUE Agent: DON MOHR SALS CORP. 81 --Pour votre BEAIJTf. f~~t,f les sp~cialit_s 1111 la 7 cos ml~ r~ ?rf V~ ( Gele Royale :::::::~:::, stabilise :::::: ... ::.::: Crmes de jour et de, nu[(: t:{: Crme masque. ~:::;: •. :::: treme hydratante. , . , , ,•,:}:.:: Toniques el Lotions. : . Crme dmaquillante. ~ , , lait de Beaut. ,.•,, . ,' Savon. . ~ 1 Dentagel ,f :t-~ :. _ . , : Brillantines. NOUVELLE AFFAIRE. OIESPIONNAGE EN ALLEMAGNE n:D.ERAJ.E MlJN1Cll' (Al<'l') . Utk nouvt!llu n.ffc..11!c d'et1pion nu.~. lu sldcondc un moiM d'une 11on11dno; vi'onl (l'tr ,,couvertt• 'JII Allcmngnl'. Un u.ljud,rnt-chci' 110 ln Bundu,wchr, Hugo Prelaler, 87 uns, a]}]lortenunl i, un bata/1 lon d'in~lruct.ion btUlI.Hlht:dcnH le~ environs di, Munirh,, ,,' i-t~ dti mnequ romnw tant un erpion 'UN ADJUDA~T CU.El<' All~}P'lf A.: MU:tH!?~ . ' nccord, 11 6!.li rlla aur plueluun d'aide 11ux. lnd~'h,;plandput trnvnilli,tc Owen a 61A m .. !a ds dlvtrrenccK Kuhtant d11ne fa rgion, mata Je Jour ouverte hier. llt,tenu pour .,.pion elaWnt &Ur divcr1HJ0 , 1 1 ui,Kllo.na na! prclao que la plus grosae nag., depui• lo !fi Janvier, fi a lcc)mlque•. , , partie du sommea ventla a dl,ecomparu ,lj i1 acpl repriseo :\ M. Ahlcrs n ,dit en outn, quo l, 1,11ru 1..-t que cle• foum(B11eur• ne Bow . Street. Cc n'est que 51 I ln sole de l'\<~st .. Un porte pu' ni<' de l'armo ouest allemande a annom• aujourd'hui qu'il avait t{, arrt le l!l janvier dernier. Preisler u reconnu avoir travaill pendant plusieurs anne,•s pour Ir rompte des serviceR dl~ rensc~ignt• ments de Pankow. Selim un porll' parole de l'arme, il avait {,t ro crut par son frre qui vit en ,\ llemngne de . l'Esl .La n:urc les renseigneh1ents transmis n'a pas prcise, On salt seule ment qu'il tait tn po&session de mattirl photographiau~ .if y a tout lieu de croire .que celte afini ,.,. n'a aucune reln-tion avec le d nnt,,Jement de ln semaine derni(1re, 1\ Bonn, d'un rseau d'es pionnage communiste. LeH entretiens prparatoires i1 h rencontre Brandt Stoph sont suspendus. M. Conrad Ahlers, porte pnrole dl.i gouvon1ement f ,!{,ru.J, l'a annone{, hier '!Pir. Un sro11verncment f,ldrul d111t toutrouvent plus penonne qui se Frank Milton, Mngietrat en chef tefois prt poursuivre leH ron1 hargc de rgler le• dettes>. la mtropole J'envoie devant vcrsation~. De son ct, BerlinETATS UNIS les assises e\ s'il comparait -~~~r:~i::;e d,:~ln~~u~:,.." 1 ~ 1 ~~~ ef~': Lord Avon op;n .11 18 une di!'Old Rui!,,y, 111m•o Pques, quu Gc,rhard Schue•sler; cht!f de lu n!quu Boston: l'ancien 1nc . le puq/'Jc pourra se Jaire une dlgation oat . . , nllemandc, 11 inmfer ministre 1Jr1t11nnique (sir id.e exarte "" ec dont le dput l'it soit interloc<1teur, M. Ulrirh 7 ':,;it~~~Y s!ir~~~it1,:n:uja"r~:~~;~ t:~~lu~-:-~~e" f.:tn '•:~~~ ;;:~•!~; ~f ,\: ~~r1F~~;n::if;~~!~~~~; ;::~ ~1i;d~T;i~;1~ P.SPAGNE effectuee par le llr John W;';vaqu LQndrea. Scandale financier en Espagne Drnasch. GRECE x x x portant sur 600 millions de pe MENACES D'ATTENTAT CON Un croupe de aept peno~ ;~l~~ts(~~fk;!l~~nft :e ~td~~~n~6 TRE Mnu, NIXON, L'pome aurait 11pprhaud,hier par par l'hebdomadaire eepagnql , Ce journal affirfait uno tournee dans cmq Il s'qira.it de i•unea tudlanta me qui, Jes crdit. avaient ocpour, llnco~, "J::actwn IIICdaJe dont deux jeu~ f!U.. Debx troys i.yi groupe financier de d-._ ' ~tii(l ~cte-, .. ~tanua auraient plement Madrid, anim pnr M. Pedro Cas ment ~nver, ~fi unoccup, un, emploi dana 'izn jour1.an,r, qui a ' va,t pr1>pos iu consa f!Ver:t1 la police que deux hom na, a~en appartenant l'op tructinn, de plusi,eurs Uhines ,[ans mes ctrculant dana une Vol.bwa poaitioa. Selon .&.a ,le le Pour. vemr e.w.: Etau, Unis, 111 Premire Dame de France a de rid de s'habiller plus long>, sui vant en cela les teurlanes qui :::.e sont manifestes aux . laine Pv.alement ruaU\ ~. et 11 lu mme longueur , a con fectionn pour Hl'CumJ>:g-ner rel te.robe. Pit>rre Cardin, ami de lon~uP date de Clsude Pompidou, a des .s.1n son intention une robe du i;;oir en soie bleu marine, longue bien sr mais avec une chan rrure qui dcouvre le bas de la jambe gauche jusqu'au genou. . La rob,e du soir signe de, Guy Avec la charma.11t.e vivacit gai Laroche descend, elle, jusqu'aux la caractrise, elle a ddhr le nhevilles: elle est en crpe blanc i !J fvrier i,, la journaliste Clau maill d'or et de biJoux, et se de de Leusse, qui l'interviewait porte avec un manteau rose ple. pour le quotidien new yorkais Yves Saint Laurent a J9urni Women's Wear Daii,: a Tous les une robe en chiffon imprim ,de ensembles GUe Je p.;rterai aux serpents, avec une longue erhar ttats Unis m'ont donns, ou pe flottante, dont la Premire :,rts. par les co.lturicrs. J., ne Dame de France s'est dclare vci~ aucun inconvnient a ce que enchante. ~~::s f :s di~:~i~rb1e:oud~::!:e~: 11uh:sent penser. que je fe..is "Urs frais d,,s 'dpenses pareil h~sii. ,lNQ NOMS Personnellement, 1b1c I'umpi don avoue une prfrence m11r qJJe pour les crations (!e Coco Cha ~el. , Elle a choisi pour ,son vo vuge, dans sa dernire collection, deux tailleurs et une robi, de cr pe blanc, plis cousus, sans man rhe:-;, uvec un manteau assorti. A Marc Bohun, chez Drnr, elle ,, demand de refaire l'une P ses crations, qui tait en crpe ).!"et>rg-elte noir, en mHUVl doux; _,,.Ion son dsir ,le roi u umin ,-i. Pl la reinturr 01 i~innle Pll rrin changt• en Ufo ... '. reinlun• plu:, {•troill• de roull•urR amMhyi-, ll' l'l mau,~c. Un nmnt_1u dl' MONTRES UN MANTEAU RJ,;\'ILLON Mme Pompidou emmne aussi dans son voyage, un manteau de cuir noir, bord de C'a.stor, par le clbre fourreur 1-.evillon; et toll'S les chapeaux qu'ell,, portera, l'aprs midi, ont faits par sa modiste prfre. f•auk,tte, ,Ir Paris. Elle en u 'command neuf. un pour chacune des journes d ~on voyage. l\fais l'vnement de ce trous •eau' reste Ja long-ucur ,.holair pour la premire fois, Mme Pom pidou a adopt pour le jour r" q 1 1e le~ AmPricainc-,c lippt lltt lu au-de!'lsOUR du s.r1• nou dimension que leK Pari .--.:iennes, tirnillefl entr~ If• , Pt Ir cmaxi>. ont hnptiK{• .,midi>. On no peut qUt! K'en f(,\i l'll'r: 1P~ Ancirrrn n1.• dhu(ient ils JHlH d(•jll ln mcdio '-lnl virtu:i1"? SUISSES GIRARD PERREGAUX TECHNOS RALCO LANCO BIJOUX BIJOUX EN OR 18 et. BI."{)UX EN OR FIXE BIJOUX MURAT BIJOUX EN ARGENT ARG.EN1I'ERIE CHRISTO FLE CRISTAL DE BACCARAT CRISTAL DE LALIQUE CRISTAL DE DAUM EN EXC~USIVITE A LITTLE EUROPE ET MAISON ORIENT ALE jjOi,oc.oc,ooi:,o:;;ocooi,occc,00::,o:iOl;::O--.J::OOOCICXICIIOOIC,OCjoc,CQl::il . Les' Bandes Dessines d1f iNouveHiste \Bl~p.die ,

    PAGE 4

    ~ AClVALITE L1 ...-Dlf lP!Jl ~de DJp ... s Baltyara111 \ "11, A dit ... . d (Suilt1) Le Lundi 2 Man 11n COUN, le Il Il\ Of , U Ja alsla arrlv6 hlot maU , Il _, , Dr, ! ackei, W. AM.ES, et. nat1ou, ............... . Damlea . J'tmtle Adveat11te vara Jo, 1 h, 10 flr : PA , Oapltut.lra donn lectuto du d6, Pr"1dent B0l1au6dol .. , Dlrectour de (Bult.) :i\ , ({ , , . .' _, ,.,, N ?\i -•_ , , V~ ~-~ la Dri ' 1\9-l •'. ~'f'. lm 6 crof; dl6rvotlon dQ )a nouvallo parond OANAL pour lo projet. 1,4 l'ln1tltut Techrtlquad'lnt6,rratl011 . L!•"'•'• 1 Al11:J• Nol,- •l 1~ llal'!nl[ 1 ,., 1l bul.o !ti l .~ v.~ , bit,i t b~ t i \ •~b U. l J A,ad,,i q'tlt ' ,i ij : fldf , ~ ' , JII :v ~ .~Je r4>h!"' , e.n , p~a9noe , ~~ _frlaldent H J _ _ uln 1877, uno lol a 6t6 _. voti6e _ _ -, c _ oe>_P _ 6ratt _ v• pour l'A~ ___ _ -,-_ _ _ : 1.f, c Uul, tialtlon l J'JtqulJ•• Nation• tuL fftUIIIH ' i,.r" Plli r., •dnnllato une 8 JI t otll •M:ad•m11 N'l••aci. ,, SAOIIT, l'11nanlmlt6 la Chambre at.o Une" 6tal.t en vlal'-': la ,1.,. llnrn,udn 1 .. 14 Avril, 111 Journal •lJIUma lion.,,. , 1 u~ll(\{, 1 ____ ni• de r•m41e do dl .. v~':-t: blon Mon r: , M.a:r. _L6opold /,.QUA ,'SANTA, cl~r6, de 13~to Anne . mont de_ l'~a-rlcultilre; ' ' 4a!l t.: ' Al'rll nt IH Avril . 1 .. ,:oal Jc, Polo de •ironl1&I>. i:-J, oh11ranla6o p,1r M., Owanl Volnay dan, la J~le _,_ 1 u , vhlteur,\.apoatollqu• et un arand con1trulre 11J1e \ •U-, , , oun:ea Naturelle, et du D'"'1,op A ,alln ,,. ,ulon la F'l>tlt\r•llon :a: x x .... oeop , dlr.ateur do l luatltut O . l!W' 1 \ q II nombr~ do prtre .. Le 26 Jum._t lff17, ffPt heu pement Rural: ArrtT6 Pori-all• ll•ltlonnn ,tu l"ooiball urirnnl.. A I 1 _. TechnJque de Formation rrormon Cr ro aln6 Eddy, ~fur rea A. M., ourent llou l• poa ' et Prince, le Vendredi 27 P'ffrler 1,. Haflu ,l'un {)A THUN I oQL ,.. Y ,,-10 nlonnalle. LA ~nllo tut ouvort11 Diana. Mon parrain NrV OIi~ b6n6dlct\on de la premlke pr 6coul6, sa descent. _ d'aYlon, le 1lu hlllrt .,.t fi,c~ ,.a n,-::'ct . lqu ~~r Milo .Marlne J-.nt.Y. Da venu m'attendre. Ma irrand' re , ;:' ' G~UX Dr. AMES fut aalu1, par le api\ "'"""'" ,l'tu doll"r c,'. 1, , tlrnirl AJirl)o 7 loura, lo claK•omonl Jaun .. 6Ulvea •. notamment Berthll Tullle ,no pout contenir -, . _• __ _ n . ,,, -/ :ld.onaelrneur LEO clalkte en Coop,\ratlon, Mr. Eli• ,,llrl\ 11~11 ln Ill Avril . lll comme eult : Ollntave, Sarp Aua,usUn, " bonheur alnil qll(l ma ta$ t Marle _ _ _ . . __ -._,--. _ _ _ _ _ _ __ . ' -: \ _de ,l'Ar VERNET \'Aroport P'rnnola 1',•nt"• volro <'hanre, ;,portir~ . Altrl<' Nplr 13 pointa, Racm1r , ml ;:o~l: =:;lut ::~ J"'nvolo ~• t affjf 0 v&que , , ,. , . co ,, : ~ RlBE:A.U, DUVALIER. x x li x IV,ollonl~!lll. 11 point•, Exrol•lor li _;;:tee•"n..~,,,. Satolll•-•u•ncer1111_ s'1/lmn,e•, pSoTrcAnNLEe,yamST•Ac . s6cratlFrance-Soin, quJ, Turaeaa au :paya: les Pres Franooi, Au' le.ti ~les "h~ donns par le , nome Emmanuel JOSEPH il LES ENTR.ETlEN.s AMER.ICA.No _ AMIDRJCANO BOLMEN.S LA PAZ (A~'P) Do eource officielle on sait aujourd'hui quo duran 1 111 s~oar de Cbarlll8 Meyer, la Pas, le Sous-Scrulre d'Etat pour lea Affaire, Lat!no An!Ar.icalnee des Etat., Unia en~a avec Ica nutorits locales lea ,bases d'un. ao cord d'un d'ndanniation . re4&t1f la Nationalfutloo de i. Gulf Oil Compaiv de Bollv,e qul eut lieu en Octobre dernier . Meyer arrivera la Paz le vendredi 13 du .oourant pour un ~our de 64 heu!'e6. Il renco,ntre ra Jee aur.orifl!ts de ce ~YB y corn pria le Chef d'Etat Mayor, le General ~redo Ovando. C.tte mme aouroe a.Joute qu'au cas !)U la mission de Meyer ;,urait chou, l'aide nord amri la Bolivie sera susoendue . X X X LA CHINE ET LA SITUATION AU LAOS HONG KONG (AFP) La Chine a signlli aujour d'hui sa dsapprobation des pro posinona du cFront Patr-:Otlque Laotien> en vue d'wie solution politique de la .Guerre au La.os, en publiant qu'une vers.on pem. phrase de cce propo&itions, et en aoiiguant fortement la dter mlnation du Front de <'lutter jus qu' le victoire finale,, estiment l e e observateurs Hong Konir . En effet , l'Ageu,oe Chine Nou velle a cit essentleement le p!'ambul~ e, la oonclualon du do c ument du UB silence l'impor tant J>ll88llK9 central} ;proposant une 50lut.ion politique, et rant les •cinq propositions con cro"'5> du •front> . Ln faon dont le document a t publl<, var Pkin, ajoutent lea commentateurs, eet dans la lignr de •l'nttltudo de la Clna viev n de l,;i l(llf, et servi com1r1e on le faisait dan s les )fl'ands Palais de Pkin du rn ,, Ricle , Dure du repus : deux jour s. Nombre e pluts : cenl huit. A retenir : Les cuisses de sou ris en brochettes, les qu e ues de limaCt!II c la rr,.nd Mn.ndar1n>, et les 1r0ujone ' Tibet sans ar t~ . La seule arte eet finalement l'addition : 1.800 dollars pour deux . Pain, ,couvert et servic e rnmprls . J[ J[ J[ LES ,li:.!lTRETIENS POLONO ALLEMANDS VARSOVIE (AFP) Les entreti.en~ politiqu es en_tre l11 PoloJ1;ne et l' Allema~ne d e l'Ouest ont repris ce matin Var sovie. M. Georg Ferdinant Duckwitz, Secrtaire ' 'Eta, C'-uest All mond aux Affaires Etrangres, est arriv 10 heures 30 locales a u Ministre des Affaires Etran t,!'res en compagnie des membre s cie ea dlgation pour r 2 nc1,ntrer M. Jozef Winiewicz, Vice Mi nistre polonais de s Affire s trangres, ~ssist d e hnuts fon c tionnaires vinn> d1. 1 H fnrr eFnrm :•(l.-1 rp•j, . i .lqu e A, nnnonre IR rndio d .. ;\lo~('011. En nlus Mnr f .. h,i,1x Andrei (;r!'l r hko r,l Ivan Y,1:,ouboveky . "t du Gi•n ral M!! lV<>I Znkhurov, , r •ont lt•A perHonnR1 1 tH millt . nl1'1'" s,rlvnn te a : Le Gn ~ rnl Ale F.pichev , Chrr de ln uln,ction uolltiquo rc . ntr&le de l'nrm 1 A et ~.. '" fltte. lo Marchal Pav e l 1,011l . nkov. C:ommi,ndnnt en chef , ; ., l ' Arm/.r• ile l'nir, 11• Gn6rnl 1,nn PnvlovHkl, Contmnndnnt cm rhnf ,1,.~ troupe• le~rP•I rcA, et le G&\nch-nl 8erg~ M nlnkhlnr. coM \l""nOs:.nt en rhPf d ; •R r o r : ro~ ,1. Arrire>. : Aur OdesSonores , '1 , r . . , .. , (~me : GE,O~GETTE DUPJ:.1$SY) •H' Rue . Macajoux; : (Rue du Perptu,el Secours) dclare lo cmmunlqu de la pr6 Lu Retraite annuelle tlea Anguste ' .Rup_pln, Ernest X.vi,r prisldent de' la .Rpublique cornfut chaudement reu par le peraldonce a partlclp,\ au voyage d S Boulmi)ter et Louill Marle Henry. nu, contrlbution personnelle. De 'aann1!l Le Dr ANES visita en que le' prsident de ln Rpabll~•:~~ne:erau pr~ii~te,Cfeeeu~fi~)lu[ 8 Le 6 Octobre 1871, le Magie-ce fait, une partie de l'~gl.iso a 11\lite la F,_;ulti! ' d'Agronom"'~ quo vient d'effectuPr aux Etalaet 19 Mors, 6 h 30 p , m : .,. ln trat Communa, M. Marclelus At6 :realiae. . !"Ecole Moyenne d'Agriculture, Uni s. chapelle de l'Institution pur le Pi, DAM a dqlar qu'il a fait choix En 1882, Je Gnral _ SA&LOo la Coopration fait partie des C'est donc, selon toute proba re Baudry des Clercs rlu sl: Vinde la partie Nord-Eat du cimetiMON fit don de 17.400 piastres discipline, enseigne., puis les bll,!t, un bilan du voyage amerJ.. teur, re pour btir la nouvelle Eglise, au pre JANMOUILLF. pour chantier, de Ja Cooprative catn qu'au coun, do e,, dialogua Le 6 8 est fix au samedi 4 l'arpentage a , fait par les l'achvement; des travaux. Los res Unie de Morin o s'achve la le Chef de l'Etat fera pou les au avril et 80 tlendrn DU P. C. x li x ,. Monseigneul" GUILLOUX fil Il ral~ l'gl.ise a.ctuelle de priae _ de contact avec les responC'elt d'Autriche que M. Roge,choix du pre Franois Marr~ SAINTE ANNE avec le consables du DARNDR, le Dr . AMES GA.RA.UDY, raemment lnn.lnlr Annive,saire LEMAISTRE de ln Congrgocours de ses vicaires, les pres u promi de revenir le mois pro du C,omit central du P. c, . a fcv tlon"lies pres du SainJ; F.&prit Jean M/1,ria MORICE, Jean Machain, avec un autre membre de mul de n _ ouveflcs critiques conLe 5 Mars ramenait l ' annivercomme premier Cur Fbndateur rie BRLERE , :Franoie Marie l'Orgoniaation Cooprative des A_t:re la , a s1fg est votre ite ? le 2 Fvrier 1873. Le 16 Juillet vi~ en 8 1~ RILLIO ,Ar cordial entretien. Puis il visita &'r l'tude approfondie des _ Quels sont vos secrets pour 1873, Je pre LEMAISTRE mouche !1 1 Migr. . N les Bureaux de l'Inspection ~ap~!mmaJps d~9i:::.,;r~'{; rester jeune ? rut aprs une courte maladie. ~i;~!e ~~~o1iJ~ raie des Coopratives du DporAimablement et avec un sou~~:i:~ni~~~~\:a~~tire :f M~ LE aux Cayes titre de v'.k:me tement du Commerce o s ige le i11 ~utn:odle serait entire~~~/T,:V:~~iit ~~/~ 0 nJe : 5 ~; 1874, Le Rvrend Pre Jean gn~I et,tur de la _paroisse. Il N:!~ 0 ":r!ri~e 1 :Cc~~:~ m nt diffrent de lui ui e t Marie MORICET le remplaa de a remplac par le cur de Lo Dparement des Travaux Pu ~posb actuellement ! la 'fchc~a toujouro l'aurore de ma cin1873 1876. Durant lee trois anrfti~. Pre OASI.MfR GffiLblics Trall5J)orts et ommunicalovoqule. ' qu~:~ jl:~nes::,;rets pour rester nes du pre MORICET, il constione d'a'llsister aux oprations de M. Garaudy a admi,i que ses jeune : Il retire un papier de sa truisit une chapelle ddie St. rn~~~gliseU,~~ la Caisse Populaire des employs sugge,itjona s'taient heurtes poche _ Il lit ,L'o'mour compte Charles BORROMEE, . Carre;;fe, les Vstiair~Q les deux sa et de s'entretenir avec. les diri une forte opposition:. au sein pour . une grande port dons la four Duthier ln bndiction cris•.._ les deux ~tels latraux, geants de cette Cooprative qui du P. C., franaiB. Selon lui, les jeunesse. eut lieu Je 4 Novembre 1874; il --. groupe plus de 1.500 membres et thses publies rcemment par le Quant l'1smour d ln vie procda galement la bndicla chaire, l'ornementation. Il cons dont li' chfre d'affaire dpasse iJ ~~=ur•:i:nc:!U:: c'est an atout norme, on dcoution de ln Statue de l'Archev~cf~!,~~ ! c1'.;~Jm~ 500.000 Gd~ qu'an lninisme. vre _. sana ce•se de nouveaux cen'r:,;q~!t Mq~~n~ ~i:~ !~u1~';~ Godot ~ St. ANTOINE de Mr. AMES prit l'avion deux l,e bu ilit" d p C tres d'intrts ' qui rveillent et PADOUE MALANGA heure a . t a dcid r.i:'~:;voq--:}: l~u c,;mlt ~tlmulent l'net-rfe. . don d'un vB!Ste terrain l'Eglise ; Da 1a' ~~i:n du Cbanoi frucn:euse;,r"":, cesdes;:~~t~n aes~ ,r-entral le 21 Ma-n. Nos compliments Ad Multos cette i~~~is;,npelle ue Joan Marie MORICE comme San-Juan Puerto-Rico, sige de NIXON Annos. cle Chauffard fut inaugure; en premier vque des Cayes 'le 31 l'Institut Technique d'IntgraL'ASSAUT VERS MAit~ x x x Avril 1874, cell e de Clmenceau . J , uiillet 1893, le Chanoine Casinr tion Cooprative de l'Amrique COMMENCERA L'AN Mort Ct lJ. Jack GUILLAUME fut nomm V1 Latine, en emportant Ln plus aPROCHAIN A. 6118"WIY,i Par dcision de Monseigneur caire gnral du Diocse. Le Cha grable impression du Pays et d e Key Bisrayne _,. . , GUILLOUX la paroisae de Sain noine Joaeph BEAUGER, cur son Chef Dyoamique qu'il !lici Le Prsident Nixon 11 unnonc Nb _ us avons / oppria ave infinite ANNE a remise au Clerg de Petit-Golve a nomm ~ 1 te pour les belles ralisotio de ;,ier un nouveau progrnmmc c'i' c " Sculier. Le 12 Octobre 1876, les St.e. par dcision de Monset! son _ Gouvernement notamment ploratron spntinle. DanH lu ,.ro:;:e~l t~ei;: i:o!i~:::. P res du Saint-Esprit partirent. gneur l-<~NTI, Archevque de la route du Sud et ia Centrale du d nr dtenni1•, l e " Arn{ , ricain• KHAWLY wrvonue le samedi 7 Le 27 Octobre 1870 , le p,re P'i:u". ince.BEAUGER f' Hydro Elrrtrique Frnn,ois Duva lu-nceronl d'abord U<'H vaissenux Mars courant 10 h. 30 du maLouis Franois AUMOUlLLE, hien un1:::'is., dans ln parois~~~:: lier , inh ab rtR v ,, r~ toutea l es r,lanet Ps tin' 11 Galneavllle Florida. Nous Cur., &tAguin, a nomm i• au 189 :i , , 1920 _ Son tnstallotion eut ----------~~h~{:1~?':;~L~~1~1~i;;~•u[ ~~~~;;;, prsentons nos oincres condolan ' m[•mi• litre Sainte Anne . Ueu -le dimanche 8 Octobre 18!}:J Les dix hommes ~i~~t;t::n n;~:Ji~~~~o n~~r!ou;:;.t::s d:nrai:ts r:~ ~~:~F~~:lt f~n);~ ;,:;!~::Ff~t[t?'!i:E~ noirs sur la scne rera i,n 1071. L ' un des buts ~•/\ 1876. Elle a connu deux Curs, ~c U~ c ~!R:f:t.~~ po N~;:' Ga::~ 0 J::~IL q~: ;ro'Zo': ~~"!~~l= 1 ~!~io:atf!~ 3 d~ 0 ~far~e~~; x X lt J!;:elMl~~T~~s~! _ 7 ~tel~:! ,Joseph , G E N 'f E T, Cur de porter sur la scne en le dr11 Louis Franois JAUMOUILLE 8 des pres VI'I1AL et MOIZAN . n notre ami G. RESIL. Denis, Mlle Fablmm" Denis ininetall par Moruelgneur vitent leB parents et amie Be GUILLOUX. Il fut le premier joindre ou s'unir eux par prtre sculier . Il padouze leur prire ln meose d'annJverannes la tte de cette paroi• Balre qul sera dite 6 hrea du ae , matin en l'Egli•e du Sac,_.-(,-Cur Le principal but du ,nouveau Cn1., Samedi 14. Mara pour la mr tait de construire une gran moire de Robert DENIS leur re-\ de Eg,fise dig11e, de, lu ville , de grett Epoux et Pre. ~ort-4u-Prince; 11 fil r ie• d e mar ( A s uivr e l Offre d'emploi Sa!(,n de Qoiffure re c lH'rl'he ~stht:lci.,pnc exprimente . S'orlrc11ser : 147 Rue Pav " Port-ou~Priucu. A VENDRE _ Une maison eitue la 1re Cit Beaubuf ( Marti""8nt), Pour tous rensejjfnements s'a drdl,ser aux Ateliers du Jornal ou la Cit~ Beaubuf au No. 20 bia, Israel 1'lllterreae 1 '(Bult.) '" connue de r.'quallt.6 cla lliia,lo l. Ja . ortion on.nt.le lliii ? B~i4hn qui, a.Ion la U.. ocvJdaii ! tat._ tombe llOU• la rot1ponub1ll ) &iU:,~ru., tout cornmo RUn-' X li X M MARCELLIN •LA DEMOCRATIE C'EST LE l{ESPE(;'! ' DE LA LOh PARIS (AFP) •Les manllutallon• violenteo Je len Interdis, e'eat la loi• d'. dll~ M. Raymond M1rcellin' Mi ni•tre de l'Intrieur dan• une ;,; tervlew accorde ii I ' < Exprea&> a.u sujet du maintien d, , l'ordr" dnn• les Universit s. llf Marcellin rappelle qu, , les lll)t~•ersits cdispos e m de leurs )>ropree moyens d'assurer l'ordr . a, l'intrieur d'!lles . 11 1 ~ aJout : C!Quant ceux qui ~n:ent en perman~nce detruir1 1 . _or re quel qu'il so)l, en rrc-on~. ,ituant dea ligue s dissoute s , us~nt de menaces physiques, en bnsant _des matri e ls cql e ux quo ln Natao~ met la dlsp o allion C:es enseignants el des ioli-vrs, leurs actes &Ont du ressort de ln police .judiciaire et d e" r rihunaux. Le ~inislre souliirne qu, l'ob jet unrque de la r pre•ai o n ,rat de sanctionner r r_• u, qui , , nfro i gnent la loi>. X X X t~:~Flibici~, PllOfll.P.llfF: LE CAIRE IAF.P) Israel 8C' prpare , i commettre un nouveau crime dan11 Je l'WY' tcur de Gua en tnn.RfM\nt d, -~ rf~6s> . dclare l'orflci~u, , A : 1 Ahram,. Comme11tanl l'information ,1,- •ource hralienni, selon Jaq_u..!J,, le Gouvemement Isra.6Ucn .., runirait c11 •anco extrnotdinu, ra mercredi prochain pour &tu dir le transfert en Cisjordani e de trois cent mille rfugi ll d,, Ga• za. le journal estime que le Gou verment Isralien rali.sem11 ainai doux objectifs : d'abord, mettre fn l'agitation er l'act , vit des commandos p1tlestinie:ru; dans la bande de Gaza, don1 la s i tuation est proccupant e, ensui> . commencer dans la band e de G:i za la judaisation des t e rritoires occups. Les Juifs imm;,g,.,,ru.s en Israel s'installeraieni la plu ce .de la Population Palestinienne D'autre part, les jonr.naU:.x du Caire annoncent qu'un groupe d ' lves du secteur de Gaza ayant te1'1Ilin leurs tudes secon~ _et d~n~ s'inscrre d.ans des U ~~er;/;" E~~:a~~.,ft~t a:::~ avpir travers le canal sous le contrle de la Croi-Rouge Inter ntionale . Ils ont accueilli s par les i, Bernard Fonlon Mlnialt1 , Je, Trun,port., dos PoHtes "l T,l'!i , communies~ quJ pou aa th .., de Doctorat, tudia IL~ n•uv!'1 a e ces crivaina qu'il u rotH1U!'I per10unellement. Nou, envoyons nqs fio!&cila tion,1 et nos rcmerciemenh uu Dr . B. Fonlon qui no115 a fai t parv _ nir d a chantillon,,, et d 1a Fontaine Mme Cdlo) Performances Lgendaires, Reproductions phnomnales, 1 nterprtations faisant poqut:, Lo raret d'eau se fait sentir d e plus en plus Ption-Ville . notamment la Ploee Boyer , Certains quartiers, abeol,u:ment dpourvus du prcieux liquide souhaiter a ient r e . a:limentks , mG me une fois par semoln• . AUCAPITOL Aujourd'hui Lundi 9 Mars 1966 6 Heures et 8 H eurea 30 23 Mars, Rcital .ru Tnor Pierre Blain l'Institut Haitlano• Amricain L'Institut Hoitiano-Amricain, s 'excuse auprs de ,e, invits -au c hangement de la date du con, cert de notre grande vedette In ternationale l\fr. P1erre Blain. C'es't le G~ECIAN FOR~ULA 16. Il rend vos cheveux ses couleurs naturelles en 10 jours 3 semaines au plus. Tous genres : Toutes Oeuvres, Classique, Populaire, RetigjeuY, Th~frc Disques Educatifs, Disques Scientifiques Chez vous, sans dpenses exagres : . VOYEZ LA MAISON' AUX ONDES SONORES : LE DISQUAIRE DES MELOMANES AVERTIS, LE ,DISQUAIRE RIEN CONNU DE LA RUE MACAJOUX tollee lnternaUonal des Cblrarelens , La Section Hatienne du CoU ge avise les confrlire 9 que ea ru nion annuelle nura lieu le mer, credi 18, jeudi 14 eL vendredi 15Mal 11170 au Centre Mdical 27 , Chl!min des Dalles, ds 8 heures a.m. . Les confrrC111, 'membres ou non du Collge International 1ont in vite prsenter leuni trovnux et nous faire connaitre ,ujets entre le 20 et le 80 Avril. Ceux qui ne pourront pas tre prsents peuvent envoyer leurs travanx qui seront lua par confrre de leur chol.x. Constant PIERRE-LOUIS Secrtaire. $ 100 $ la Banque Commerciale d'Hati._ \ . Snvez l'un des 10 Clients de \a BCH dont le compte d'pargne sera ! d0ubl au cours du mois d~ Juillet 1970. Le~ comptes d'pargne e~}~e $ 5 et $ 100 serdn~ doubls. Les t otnptes de Siloo sero111t ang-nwnti. de $ l'.50. Omrez " \m Mmpl<' rl'parg-r,e maintenant n&unLEZ VOTRE CAPITAL AVEC LA _ BANQUE COMMERCIALE UN WESTERN E:XPDOSJF Ringo ne P8.rdnne Pas L'Institut est fier de leur an• noncer que l talentueux Pierre Blain offrir a son rcital de chants, le lundi 23 Mars 7 heu res 80 P.M . , dans eon Auditorium. Les cartes d'invitation du 13 Mars demeurent valables . Cordiale Bienvenue. Le GRECJIJ\,,N FORMULA 16 n'est pas une '3 teinture. C'est)lne lotion qui reconditionne les i} cheveux sans les graisser. 11 leur redonne leur jeunesse. Fa,its dispratre les cheveux gris en peu de temps et sans le m o i n d r e tracas avec le~ GRECIAN FORMULA. ;} . QS'U'I' . j A . ~•:: i Don Mohr Sales Corp. 1 L GRAND ~.2,~. OLOFF~ Grand Htel Olofhon Prsente sou spectacle d'hiver 11vec une troupe des meilleurs artistes haltieDB : chanteun et da111111un Sur chorgraphie et du.ction artistique de deux gronda Matres Un spectacle la manire du Graud Htel Oloffaon. Entre $ 2 ou Dtner et Show $ 5 Spectacle chaque lundi aoir. _,;