Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text































Administ

No 27.po8 |

eee enka

OTIDIEN _
ANCIEN D'HAITI-

FONDE



. — \
Directeur ef Redacteur en Chef :
LUCIEN MONTAS

7. MT! MAX CHAUVET

EN 1896

MEMORE DE L'ASSHCIATION INTERAMERICAINE DE PRESSE

T4eme ANNEE








Adresse: RUE DU

h

\PORT-AU-

BOITE POSTA



PRINCE (HAIT/)
PHONES : 2232 — 2432
LE:










CENTRE

13516





VENDREDL 28 NOVEMRRE 1969



L Adresse du President

a Vie de la

Republique

A l’occasion de la remise de Certificats
aux Etudiants du Centre de Formation
de Statisticiens.-

*

27

P-au-Pce. je Novembre 1969

Dans Mon adresse, a locca-
sion du deuxiéme Congrés Natio-
nal du Travail, j'ai mis l’accent,
une fois de plus, sur mpérieu-
se nécessité de fournir 4 Notre
Révolution les éléments chiffrés
qui lui permettent d’informer,
d'orienter et d’approfondir son
nection, pour que nos orgahes de
planifieation ne continuent plus
a travailler dans I'& peu prés.
J'ai nnnoneé aussi Ma détermina
tion d’entreprendre le recense-
ment de 1970, en indiquant les
raisons d'ordre technique et éco
nomique qui en justifient l’ef-
fort.

Je ne voulais pas vous las-
sev A présenter des chiffres. Que
l'on veuille considérer Ia couver
ture sanitaire du Secteur Santé
Publique; questionner les chif-
fres de !x production agricole et
de nos ressources de tous gen-
res; analyser les composantes de
ja population, mesurer les phéno
menes qui intéressent notre dé
veloppement économique et so-
cial; Je probleme demeure entier,
angoissant,: urgent. Nous manipu
longs des données incertaines; or
i! nous faut des chiffres exacts
vt non des approximations obte-
nues & partir dextrapolations su
jettes a étre questionnées. Le dé
veloppement de Ja Nouvelle Hai-
ti ne saurait se contenter d’ex-
pédients lorsqu'il s‘agit d’inter-
préter le. éléments vitaux de sa
croissance. Il faut des techni-
ciens de plus en plus nombreux
pour whe analyse objective, con-
tinue, efficace et productive.

Cette permanence dans l’ac-
tion ne vous sollicite t-elle pas
d’une maniére urgente 7? :

Soucieux de mettre a la dis
position des responsables, tous
les instruments de travail indis
pansables sur le plan institution
ne!, Mon Gouvernement a crég le
Conseil National de la Coordiria
tion Statistique, en vue de ren
forcer Jes initiatives des organis
mes déji existants dans le do-
maine des statistiques.

Les prescriptions: du Décret
du 16 Octobre 1969, créant ce
nouvel Organhisme, précisent les
Grandes Lignes Directrices de
laction a entreprendre .dans le
cadre du Plan de Développement
deq Statistiques de Base, ay ni-
veau de tous les Départements
Ministériel. et Organismes d‘¥-
tat.

Haccepte donc Vhommage que

le Conseil Me rend avec Vappli-
cation d'une idée qui M’est trés
chére en tant que Chef d’Etat,
je veux dire : La formation sur
place des cadres nationaux. Je
veux en féliciter les organisa-
teurs, Les cours dy premier cy-
cle d'étude du Centre de Forma
tion de Statisticiens institué
dans le cadre des activités du
Conseil National de Coordination
Statistique se situent dans la
nouvelle conception de laméliora
tion professionnelle des techni-
ciens haitiens. Je considére cette
initiative, comme une démonstra
tion de performance nationale di-
ne d’‘étre offerte en exemple a
tous Jeg représentants de l’Assis
tance Technique Internationale
qui collaborent avec nos différen
tes Institutions.

Je vous invite tous, maitres
haitiens qui avez contribué A dis
penser les cours dans les diffé-
rentes disciplines du program-
me; fonctionnaires qui en avez
été les heureux bénéficiaires. Je
vous invite dis-je, A- méditer sur
les appréhensions de chaque chef
d@administration, lorsqu’il voit
partir soit. pour un séminaire,
soit pour une bourse d’études a
\'étranger, les éléments de va-
letir de ses cadres institutionnels.
Haiti a payé, a cet égard un
lourd tribut a la solidaritg inter
nationale.

Je fais confiance a cette nou-
velle phalange de techniciens, je
fais confiance a leur patriotis-
me éclairé, pour que les nobles
taches qui les concernent soient
assorties de cette foi, de cet en-
thousiasme, de cette ferveur iné-
puisables de la Révolution Duva-
liériste.

Docteur Francvis DUVALIER
Président & Vie de la République



L’Ambassadeur
du Mexique décoré

S. EL le Président & Vie de la
Republique, Dr Fraigris Duvae
fier a recu, hier apres midi au
Palais National, lVAmbassadeur
dcs Etats-Unis du Mexique, 5.E.
M. Martinez. Celui-ci au terme
de sa missicn, était alle saluer
lc ‘Président a Vie de la Répu-
bliqae qui lur a remis les insi-
ynes de la haute dévoration nna-
tionale «Honneur et Meriter;, a
Ma dignit? de Grand Croix.

Nos felicitabons a VAimbassa-
deur dea Etats Unis du Mexique.



Lettre a Ti - Cius,
paysan de Beraud

Par Dieudonné

Monsieur Edouard C. Paul,
corivain, journaliste essayiste eb
edueateur de renom vient de li
vrer une nouvelle publication «Au
Gré des Réflexions lly avee pour
nous titre «Lettre a Ti Cius, pay
ann de Bérauds. L’auteur = m’a
‘ait le wrand pluisis de mc don-
ver la primeur de la lec.ure et
vai été tellement séduit par To-
viginalité de Voeuvre que Je céde
colonuuers it envie u’er. parler
aux lecleurs du aNouvellistes, |

Renouant avec une tradition
Chere iv Anténor Firmin (Lettres

AS

La Croix Rouge
remercie
Le Nouvelliste

M. Lucien Montas
Directeur

Le Nouvelliste>
Monsieur le Directeur,

Nous nous empressons de vous
exprimer ainsi qu’a vos collabo-
rateurs nos plus vifs :
menta pour, le concours combien

appréciable que vous avez appor

1é au succes de la Semaine de la
Croix-Rouge Haitienne.

Grace i la collaboration inteli
gente et généreuse de votre jour
nal, la Croix-Rouge Hauaitienne 4
, les deux objectifs

pu atteindre
visés:

Faire mieux connaitre insti
tution et ses principes et réaliser
es collectes de fonds destinés 4
financer son programme de «Pro

tection de l’Enfance>.

Nous vous renouvelons, Mon-
sieur le Directeun, avec nos sen-

timentsa de gratitude, l’assurance
distin-

de notre eonsidération

Fe Dy. Victor LAROCHE
Président

Croix-Rouge Haitienne



PECTORAL

‘@fROP DAY :

‘ ANTIDOL :
| ,FINAVER 8
DAYLAX 2
PODOL «





remércie-

PARDIN
de St Thomas), G. Etenne (Let-

tre de Montreal), Pauteur choi-
ott le penre épiscolier plus faimi-
lier, plus souple pour s‘adreser

i Ti-Cius, paysan de Dcraud.

Beraud est we Keelian rurale,
non Join de Bainet, au coeur de
Ja montagne avec sa superficie
hbogselée, differme, meuchetée du
vert de mil et de mais».

(Voir suite page 2)



Le rationnement
@électricité ira-t-il
en s’accentuant ?

Selon nos informations, le mo-
teur en panne & Vusine électri-
que ne sera pas mis en service
de si t6t.

La capaciié actuelle de lusine
qui est déjA insuffisante pour la
demande, comme Vattertent les
rationnemcnts aux heures de poin

tes entre six heures et neuf
neurcs du goir, va recévoir
en décembre une surchar-

ze, en raison du fait que les nuits
commencent’ plus tét et les éclaira
ges supplémentaires pour la dé-
coralion et autres, de fin d’an-
née. .

La solution raisonnable et pra
tique serait de nous imposer un
rationnement volontaire de con-
sommation au cours du mois de
décembre on n’utilisant Vélectri-
cité qu’a bon escient sans gas-
pillage. Ainsgi au lieu d’avoir des
coupures plus longues, la deman-
de réduite pourra peut @tre éga
liser la présente production. I!
se pourrait méme que cette de-
mande réduite puisse empécher
des coupures, surtout que la HAS
CO, qui sera en production, ali-
mentera le secteur avec ses kilo
wat d’appoint.

Cette expérience volontaire vaut
la peine d’atre tentée.

DES BEBES

contre la Grippe
Analgésique ‘
contre les Ascaris
contre la Constipation
Rhumatismes



Prochain départ de

’Ambassadeur d’Espagne

Le Marquis de Bulbueno, Am-
bassadeur d’Espagne, nous quit-
te aprés ‘cing ans et cing mois
dune miasion —_ particuiérement
Tructueuse, au bénéfice de ami
lié hispano - haitienne.

Le. Marquis de Balbueno s'est
acquitté de sa mission avee une
autorité, un tact et un scrupu-
leux souci de resserrer les liens
Wamitié entre le peupie espagnol
tt le peuple haitien. C’est pour
micux tare connailre.ie riche pa



Au compte
gouttes

Par Raymond PHILOCTETE
Maintes ¢pouses, prétant trop

volontiers Voreille aux racontars

ou aux raauvais conseils, font du

foyer un veritatle enfer pour
leur mari.
A longueur de journee : repro

ches, iujures, Gisputes.

Une /bouche kilometriquement,
sempiterneement Jengue.

Ui advient que, fatigué, le pau
vre homme s'éloigne.

Et la femme de crier a |'injus
tice, sans comprendre qu’clle de-
vrait, au contraire, se frapper
trois fois la poitrine en s’éeriant:

Par ma faute.

Par ma faute.

Par ma trés grande faute !

XxX XxX

Certains patrons, en depit de
votre sérieux, ne vous adressent
que des blames.

Une tactique, quoi ?

Comment, aprés cela leur de-
mander d’augmenter votre pitan-
ce ?

Lrimoine cullurel de sou pay’ et
fe remarquable essor ue [’6cono-
mnie espagnole qu’il a aonné une
grande impulsion aux zapports
culturels et commerciaux entre
Espagne et Haiti. Il y a réussi,
puisyuc des centaines u’¢tudiants
haitiens puisent dans le réservoir
cuiturel de l’Espagnol ct qu’un
intéressant mouvement d’échan-
ges commercinux ce précige.

S. E. le Président & vie de la
KR“ publique, le Dr Krangois Duva
lier, a hier apres midi regu en
audience spéciale le Marquis de
Balbueno 4 qui elle a remis ies
insignes de lordre national «Hon
neur et Mérite» 4 la dignité de
Grand'Croix.

Par ailleurs, ce svir, ie Chance
lier Chalmers offre un grand di-
her en son honneur.

Le Marquts de Balbueno lais-
se chez nous de nombreuses et
solides amitiés. La Presse huitien
ne, avec laquelle il a toujours en
tretenu les rapports les plus cor
diaux, a toujours suivi i.vee in-
térét son action cfiicace er fa-
veur de lamitié haitiano espagno
le. Ele salue le départ d’un
grand ambassadeur d’Espagne.

Nous adressons nos meilleurs
voeux A notre ami le Marquis de
Balbueno qui taisse notre pays
dimanche. Nous estimions — et
VAmbassadeur ei lami. Nous le
voyons partir avec regret.

Ti présente ses
Lettres de Créance

Aujourd’hui, & Berne, le nou-
vel Ambassadeur d’Haiti en Suis
se, Mr. Raoul Rouzier a présen
té ses lettres de créance. Nos
veux de fructueuse mission A
VAmbassadeur Raoul Rouzier,
qui était finalement accrédité &
Panama,



Instanta nés|

AU KENYA

LE MEURTRIER
DE TOM MBOYA
A ETE PENDU

NAIROBI (AFP)

— Nahasho Isaac Njenga Njo
roge, qui a été convaineu de l'as
sassinat de Tom Mboya, Minis-
tre de Ja Planification Economi-
que et du Développement du Ken
ya, le 6 Juillet, dans une rue de
Nairobi, a été pendu, a déclaré
la nuit derniére un porte-parole
officiel, confirmant les rumeurs
qui couraient A ce sujet.

Le porte-parole n’a pas indi-
qué Ja date de Vexécution, mais,
selon des sources dignes de foi,
elle aurait eu lieu il y a plus
de deux semaines.

Njenga, -ancien étudiant = en
Rulgurie, avait plaidé non coupa
hle, Son pourvoi avait été rejeté
en Octobre.

xx x
PARIS (AFP) —
M. Chaban - Delmas dans une



Herbie Widmaier nous parle

allocution radiv - télévisée a ac-
cusé certains dirigeants de la
(.G.T, membres du parti commu
niste de ne pas avoir pour prin-
cipal objectif la défense des inté
réts des travailleurs.

M. Chaban-Delmas a d’autre
part accusé le parti communiste
de Jancer un appel & la subver-
sion par tous les moyens.

xxx
L’ ELECTION
DE MISS MONDE

Miss Autriche, Mile Eva Rue-
ber Staier, a été élue jeudi soir
Miss Monde 1969 au Royal Al-
bert Hall de Londres.

La nouvelle Miss Monde a 20
ans, les yeux bleu - verts et Ics
cheveux blonds. Elle mesure 1
metre 72, Ses mensurations sont
(tour de poitrine, de taille et de
haneches en em) 91,

Misa Etats-Unis es, deuxiéme
et Misa Allemagne troisiéme.

en,



LE COIN DR CECILE

La charité sang trompette



A quelques minetes de marche
de VEglise du Christ-Roi a Hour
don, on contourne deux ou trois:
mtoyablea masures, on piétine wr
sol particulidrement aride, et
Von a6 trouve, alors qu'on ne ay
attendait paa,dcvant [Ecole an
Bot-Pasteur & Trou - Sable.

Avez-vows entendu parler de
catte école ¢ Probablemen. pus,
car souvent, le bien qui se fait,
quand il soulage ef ficacement
ee humobldes, se fait

sans tapage, Qui a fondd I'Keole

du Bon - Parteur ? Des coeur
compatissants qui avaient comme
souls atouts un dévouement inlas
sable ot trés peu d'argent.

La. plupart des enfants de Trou
Sable ne peuvent pas se rendre
dans wre école privée, ni méme
dans une école publique. L’unifor
me, les frais scolaires, la liste
de livres et fes bons souliers sont
autant de 1,6vek impoasibles puxr
leitrs parents qui, le plus sourent,
narrivent pas a les nourrir con-
venablement,

A VEcole du Bon-Pusteur, cea
enfanta viennent comme ila peu-
vent, avec lew soif d apprendre
pour tout bagaye. Pus de yéue,
pus de complece, pas de petite cu
marade chipie pour lorgner dé-
daigneusement { une paire de
chaussures éculées.

Mais la misére w'implique qus
nécessairement le laiaser aller et
la saleté. La propreté qui régne
@ UEcole du Bon - Pasteur, tant
sur les petits éléves que dana les
deux classea spacicuses et aérées,
est frappante. Certains accoutre-
ments, quand ils révélent une pi-
toyable indigence, ne manquent
pourtant jamais de cignité,

A voir ces enfants si jeitnes,
st pauvres, si attentifs, ex un

mot st touchants, Ton ne pent
Vempécher détre emit,

~— Boujou ti moune !

— Bonjoe Madam |

La chaleur de lewr accueil t

Une cordialté que Ton rencontre
bien moins chez les petits éléves
qui ont de beauw sacs, des liryes
neufs et de jolis thermos...

Ils chantent, sans se faire
prier, en francais on en creole,
sous la direction de «ma bhoune
mé» qui préte son concours he.
névole ow de Monsieur Peon. Ls
apprennent @ lire, ils récitert de
petits poémes; ils sont deg cleres,
comme tous les autres petits ¢ie-
ves.de partowt, avec la seule dif-
férence (la tragique difference}
qeila ne mangenl pas trois fois





par jour...

Leure chanis de Nyel wen
pas moms expressife 6% vivants
tout comme leurs danses folklori
ques, dirigés par Vinfatiyable
Monsieur Mare Petit, un gutre
unimateur de l’oenvre. t

Cette école qui fait tant dq
bien dans la région n'a pas pous
sé @un coup. La fenune au grand
coeur qui Vu fondée; je nomme
Madame oJe Chauvet, ef les au-
tres femmes qui lont second: e,

‘
aul

_ tout epeécialement Madame foyer

Scott, vapperentent gus bonnes
fees pay le bien qu’elles fout,
mais n'ont point, hélas, lu buyuct
te magique qui pourrail
Jaillir Cargent, lea livres, les me
tériaua de construction.

L'Ecole dw Bon - Pasteur u di
buté sous une petite tonnelle cov.
verte de feuilles de palmisie, Elie
abritait Madame Chauvet, Madu
me Scott at leurs petits éléves de
notre cuisant soleil mais pas de
la pluie. Cette veuvre embryon-
naire était trop utile ot le devour
ment de ses foudatrices trop mu
nifeste pour qu'on en reatat la.
C'est alora quintervint le Comité
d’Action Paroiasiale dw Christ -
Roi sous la direction du dévoue
curé de la Parvisse, le Révérend
Fere Milord. Trou - Sable, com-
me on le sait ,dépend de la parvis
sce de Bourdon. Des kermesses,
des bals, des loteries furent or-
ganizsés au profil de l'Ecole du
Bon-Pasteur.

Une premicre sulle cde classe
ful conatruite i y a une année
de cela, et tout réceniment une
seconde a été ajowlre, offerte par
ies Soeurs de la Charité de Saint
Louis. Elles ont également instal
lé @ UEcole une cantine qui four
nit le midi un repas sain ef re-
constituant & 120 petits éléves.
ila mangent et rentrent chez enw:

(Suite page 6 cal. 1)



L’Ambassadeur
@’Allemagne au
Palais National

5. E. le Président & Vie de la
République, le Dr Francois Du
valier, recevait hier au Palais
National, l’Ambassadeur de {n
Republique Fedérale — d’Allemn-
ene, S. E. M. Franz Malsy-Mink.

Au cours de Vaudience, Ic
distingué Diplomate a expo-
sé les grandes lignes de la poli-
iique du Gouvernement du Chan
celier Willy Brandt.



Un Astronaute, Secrétaire

d’Etat

KEY BISCAYNE (AFP)

Nixon a nomime
vendredi lV’Astronaute Michael
Collins, Seerétaire W’Etat Ad-
joint chargé des Affaires Publi-

Le President

de Radio Métropole

et nous explique

La semaine derniére, nous
avons efulectué une visite an Stu
dio de Radio Métropole installé
a l’étage du coquet Magasin MA
DAME ET MADEMOISELLE,
Rue Pavée.

Nous avions prémis & Herbie
de lui faire cette visite, Et cha-
que fois que nous le ren-
contrions au Rond Point avec
Max et Maryse Buteau et Roland
Dupoux, il prenait un malin
plaisir 4 nous dire : AUBELIN,
souviens-toi de ta promesse?

Le dimanche 16 Nov. nous lui
avions fait dire par Bob Lemoi-
ne que nous venions le mardi 18
mais par, nous ne savons, quel

caprice nous y sommes allé lc
lundi 17. La belle équipe était
la.

Nous voulona dire Herbie Wid-
maicr, le Président-Directeur Gé
néral, Roland Dupoux, le Direc-
teur Technique, Bob Lemoine, le
Directeur de programmes.

Tout le monde était au -tra-
vail, car Radio Métropole est én
tnain de s’installer. Nous étions
content de tomber dans cette at
mosphére de ruche. Herbie tra-
vaillait 4 Vinetallation d’un télé
phone A sonneries multiples
disons pour. résoudre
notre probléme, d’un genre «tran
sistor> — Bob Lemoine tenminait
une émission enregistrée, Roland
Dupoux supervisait les travaux



d’ébénisterie de Ja Salle d’enre-
gistrement ot les ouvriers instal
laient des panneaux accoustiques
pour la plus parfaite sonorité. H
nous fit entrer dans la-cage d’iso
lation ouatée od sera placé le
chauteur le détachant ainsi de
Vensemble dans lequel i! chante.
Le Studio donregistrement sté-
iéophonique est: juste cn faee
avec les appareils les plus moder-
nes dont Herbie nous inontrait
le fonctionnement.

Nous passimes ensuite auzStu
dio de Production qui comme
nous dit Reland, est la cuisine de
la Station. C’est la ot se prépa
rent les programmes a Vaide
Wun equipement des plus moder-
hes avant d’élre envoyés au Stu
dio de mise en ondes,

Dans ce studio Herbie nous fit
voir le réle important que va
jouer Bob Lemoine i Radio Mé-
tropole.

_La présentation des émis-
sions sera faite sur tape-cartou
che. Tl y aura la publicité, iden
tification du Studio et la présen
tation des programmes. Les 6-
missions weront ‘fisites simul-
tanément sur trois longueurs
d’ondes, sur ondes moyennes, sur
modulations de fréquence FM et
sur ondes courtes. .
Herbie nous conduisit ensuite a
son Bureau coquettement aména

gé.

ACHETEZ LES MEDICAMENTS.

pourquoi cette station sera une des plus moderme. d’Haiti...

La en présence de Bob dont la
bouche est faite pour le plus la
ge sourire et qui ne l’en prive
pas et Roland avec son petit air
oriental, c'est-A-dire indéfinissa-
ble, Herbie un gargon trés ou-
vert, méme avec une légére timi
dité qu'il combat, nous deman-
de, passer. aux questions. Nous
avons toujours horreur des ques
tions, Nous préférons laisser par
ler les gens que nous interviewons
car ils savent mieux que nous
de quoi ils doivent parler. Mai-
puisque Herbie insistait nous al
taquémes :

A.— Herby nous sommes tres
heureux que vous soyez une nou-
velle fois avec nous, ici, C’est
nolre 2eme entrevue et cette fois,
il s¢rait bon que vous parliez un
peu de vos projets car les lec-
teurs aimeruient avoir plus de
précisions sur le fonetionnement
de Radio Métropole. ‘
H.— Je vous parlerai volontiers

du fonctionnement de Radio Mé-
tropole mais en taissant de cété,
cette fois-ci, les aspects techni-
ques.
A.— Gertains lecteurs ont trouvé
votre lére interview trés instruc
tive. Mais d'autres au contraire
ont éprouvé quelques difficultés
a saisir les -termes techniques.

(Voir suite page 2)



- Adjoint

ques poste vacant depuis la de-
mission, on Janvier 1968, de M.
Donnelly,
_ La candidature de Michsel Col
‘ins, qui rest# seul en orbite lu-
naire pendant 82 heures en juil-
iet alors que ses co-équipiers Neil
Armstrong et Edwin Aldrin de-
venaient les premiers hommes a
ucttre Ie pied sur une plandte
autre que la Terre, a été recom
mandée au Président par M. Wil
dams Kogers, Secrétaire d’Etat.
M. Nixon en avait slora parle
a lAstronaute au cours du diner
officiel donné par le Président en
Vhonneur de léquipage d'Apollo-
11, peu aprés son retour.

Michael Collins, qui est officier
dans Armée de lAir, apparte-
Nat depuis six ang a lCquipe des
astronautes américains.

Tl sera maintenant charge de
Ja diffusion et de la publication
des discours et declarations du
Département d’Etat cn matiere
de politique étrangére.

jure,

par AUBELIN

UN GROUPE:DE £
TOURISTES; a
aveo la WESTMNDIES
de Barbara;de Jongh de

St Thomas ' i

. Jdcudt matin, est arriyé par
le Vol d’Air.- France, venant de
San Juan .un. groupe de vingt
cing _touristes'~ envoyés ici’ par
WEST INDIES TRAVEL: ING
de St. Thomas. Le groupe eat
mixte, c’est-A-dire ‘qu'il se come
pose de noirs et de blancs. Cette
Agence de voyage: eat fondée et
dirigée par:Mme Barbera Pryor




de Jongh, une belle et charmante-

congéneére, conquise par les char-
mes de notre pays. Barbara était
iu. Port-au-Prince il y a deux
week-ends avec son mari, —le
grand avocat de St. Thomas, M.
John de Jongh. oO :

Le groupe est conduit ia ‘par

Mlle Mary Ellen Pyyor, jeune et: -
captivante soeur fo Barbara. :

Ces visiteurs / profitent du
Thanksgiving pour venir passer’
un long week-end en Haiti.

Hs ont été accueillis a laéro
pot Frangois DUVALIER = par

le «Public Relationns Officer» de
VOtficu National »du Tourisme,
par M. Roland Décatrel, Diree-
teur de Tours de l'Agence Citadel
le, assisié de, Mile Ghislaine Au
dant et Charlie Barf! de la dili
gente cquipe de cette Agence.
Ces visiteurs ont pris loge-
ment @ la Villa Créole ot: Us pas
sent trois jours,
Cea sont : .

M. Samuel Bank, dans les at
faires bancaires et sa femme
Elsa; M. Leopold Broome, «Ap
praisery et sa femme Irene; M..
Guy Hayden,. entreprise et sa femme Gertrude,
Secrétaire; M, Eduardo Hill, ‘ma
con et sa femme; Dr. Wiley N.
Young, dentiste et sa femme Ve
ra; Mme Rubye Gray, institutri
cv et sa fille June, 13 ans; Mile.
Millicent Ann Dandridge, «Psy-
chiatric Social Workers; Mlle E-
nolia «Nola» Thomas, «Dietitians ;
Mule ULLA Fernanda Muller,
institutrice; M. Malory Parrot,
inslituteur: Mile Annie Gallwood,
«Supervisor ‘of schools>; Mle
Teresia Nuncz,
chery, M. Almera Jacobs. <«Su-
pervisory; Mile John Newton,
charpentier; Mime Una Abraham;
Mme Eugénie Fodde sional Nursey; Mlle Marje-An-
ve Bazile, institutrice, origi-
naire de la MARTINIQUE
quia regu la visite a la Vil-
ta Creole de Mme Paquin et de
son fils, exportateur Claude Pa
quin; Mlle Idalia Vasquez, biblio
thécaire,
Le programme du séjour de ce
groupe a été arrangé avec soin
par VAgence Citadelle.

Nous sgouhaitons la bienvenue
‘Lun agreable sejour en Haiti a
es sympathiqueg Visiluurs venus
de St Thomas avee West Indies
Travel Jue.

x x x

WELLE PRANCOISH DACELALS

cpousera M. Guy Louchereau

uo lat Bleased Sacremont Church

de New York le 6 Deécembre
Nous avons appris uvec beau

ceup de plaisir le prochain mu-

riage de Mile Frangoise Baze-
luis, aver te jeune Guy Bouche:
reau.

Frahgoise <«ranchous, est la

ravissante fille de nos excellents
amis, le Colonel Max J. Bazelais,
cn retraite et sa charmante fem-
me née Souky Paret, et petite til
le de Veuve Léon Paret.

Guy Bouchereau est Je fils de
M. et Mme Jean Bouchereau et
petit fils de M. Peter Sarthou.

La Beénédiction Nuptiale lew
sera donnée le samedi 6 Déeem-
hre a 6 heures du soir cn VEgh
se Blessed Sacrement Church,
(98-11 35th Avenue, Jackson
Heights, New York) ,

Nous fuisons des voeux com-
plets pour le parfait bonheur de
ce coupl: si parfaitement assor

th. yn et



La Politique caféiére
dans le Sud-Ouest

Sous le theme général «Le Ca
fe dans la Politique de Dévelop
pement Economiyue du Gouverne
ment Révolutionnaire du Dr Fyan
cois Duvaliery le dirceteur Géné
ral de UInstitut Hailien de Pro
motion du Caté ct des Denrées
dExportation, l’Agronome Ber-
tin Dadaille poursuit sons action
éducative, technique et adminjs-
trative dans les principales — ré-
gions caféiéres du pays

Du mardi lo au Dinianche 23,
le Directeur Général de ?O0HPC
DE se truuvajt en tournée d'ias-
pection dans les zones de Jucmel,
de Bainet ,de Cote de Fer et en a
pris occasion pour constater Ia

VIGORINE

B. VI-PLEX
DYNAMO
POMMADE 8ST. YVES_ :

situation de la production enfeie
re el ies travaux entrepris dans
ce domaine dans les centres de
‘Macary, Ravine Normande, Ca-
yes Jaemei, La Montagne, Mar-
-bial, Chaumeil, Bras Gauche, Car

-vrefour Georges, Grigris et Ama-

‘zone.

Dans l'apres midi du mereredi
19 PAgronome Dadaille evait eu
un fructueux 2ntretien aver Jes
autorités civiles, militaires les
notables, exportateurs speruta-
teurs ct industriels de In Cité de
Jacmel. Ceux-ci ge trovaient reu
nis en trés grande nombre.

(Voir suite page 2)

PURGATIF ST.

6




TRAVEL ©

vPrincipal-tea- .

ij Tonique, pr. Etudiants

PAU FIL DES JOURS...

isa




ICOEUR

LE DR MARCEL HERARD ‘
, 6ab revenu

+» Nous avons revu avec plaisir
notre distingué compatriote, Dr.

« Marcel Hérard, éminent oto-
Rhino-laryngologiste, revenu
d'un vo§age de plusicura an-

nées @ |'Etranger.
Le Dr. Marcel Hérard a 6té
. Particuliérement au Congo ot il
est’ rest4 pendant longtemps.
- Nous lui souhaitons la bien-
“venue et du succés continu dans
sa carriére déja si brillante.

“gxx

UN GROUPE DE VINGT
CINQ TORURISTES

avec PRIDE Travel Inc.

«Mel Johnson ‘Président de la
‘PRIDE Travel Inc. (21 East
“40 th Street, New York) est de
nouveau parmi nous. Cette fois
avec un groupe mixte de Vingt
Cinq visiteurs charmants.

Mel Johnson est un congenc-
re distingué et sympathique. I!
avait fait des contacts ici il y a
quelques mois avant d’amenor
s0n groupe qui a pris lugement
a l’Hétel Ibo-Lélé,

Parmi ces visiteurs se trou-
vent le Dr. Vincent Rosati et sa
femme Diane, Larry Hart de
tAVIS> et sa temme Diana; Cla
re Lucas «Placement Counselor.
sRobert Musgrave, Lan Sinclair.
«Corporation Executive: ct sa
femme Malia, Financial Analyst
Carole Christophey, institutrice,
Joho Delasquale, Vice-Président
de compagnie et sa femme Mary,
bibliothécaire, Marjay McLeopold
institutricc, Lorraine Warriner
Chapelain, Ann Wagner, née Da
niel, et Dewitt Jennings, co Inspectors: Marrion Rahn Eas
ton, camptable, Bertram C. Thor
ne, Jean Gray Smith, banquier.
Dorothy Mitchell Young Almetha
Robinson, ete. o

Ces visiteurs ont été accueillis
a Vaéroport F DUVALIER par |.
«Public Relations Officer> de
Office National du Tourisme «t
te Promotie; et par M. Jac-

ques Raussan, Manager d'[bo-

Lele. | we
®ous leur souhaitens la bien

venue. .

xX xX

(ISITEURS DE MAKQGUE

. Andrew Marti est arrive ;
Paptpau-Prince jue matin.
C’est un bon signe pour tuus ceux
qui connaissent le CAMINU
TOURS de New York dont i) est
le Président.

En effet, CAMINO TOURS
est lune des plus gandes Agen
ves grossistes des Etats Unis.

Les actiités de CAMINO
TOURSS s’étendent sur tous les
Continents.

Cette Agence a envoye dans
leg Caraibeg au cours de Ja der

niere saison plus de Cent Mille
touristes. :
M. Andrew Marti a prix loge

ment ada Willa Créole ow il passe
un long week-end. PL oa pris) con
tact avec M. Pierre Chauvet, Ih
reeteur de Agence Citadelle «!
des officiels de VOffiee Nationa
le du Tourisme et de la Proyauycun
de.

Nous lui souhaitons da bien
vente ef un agereable sejetr er
Haiti

rx
Hier 9 apreés-midi par le Vol
Air Mranee venant de Miams
sont arrivés Vindustriel frangar~

M. Jean-Paul Moutet, Admini~x
(rateur de Société et sa captivan-
te femme Marie-Anne. Hs vien

nent de Paris.

Ils ont débarqué ict avec leur
gendre M. Jean Pierre Deman-
ge et sa jolic femme née Lane

re Moutet.

M. Jean-Paut Mouter est) dates
les huiles essenticlles. [faut
quelques fois plusieurs visites ©
Haiti au cours d’une année.

Les deux distingues couples
ont éte accueillis ia laéroport
Frangois DUVALIER par M. Y
ves Gardére de la Maison Nadal

et Co. Ils sout descendue a ja Vil
la Créole.
xxx
Nous avons revu avec plaisir
notre charmante amie, Mme
JoAnn Babeock arrivée hier a-

pros midi par te Vol @Air France
avee son mari, M. Earl E, Bab-
cock, Jr. Manager de compagnie

et Mme Grace Cole. Ils sont- de
Philadelphie.
JoAnn qui a déeouvert Haiti

il y a quatre ans avec un groupe
conduit ici par notre chére’a-
mie Betty’ Smith Roch, résiden-
te de Littenhowse Travel Phila-
delphie et cst restée attachée a
ce pays. Elle a effectué trois vi

sites ici et cette fois elle a con
vaincu -on mari a Vaccompa-
ener.

Grace Cole qui fait partie de
ve voyage était venue. ici pour
la premiére fois lors de la pre-

(Suite page 6 col. 7)

YVES

et écoliers surtout

Vitamines B. Complex
f§ contre ’impuissaene
Maladies de la peau.











FESTIVAL
_ DELA

DON LUCRY

MONDIAL
MAGIE





et MONIKA

dans leurs extraordinaires démonstrations
d’Hypnotisme et de Télépathie.

AU CAPITOL

Les 3 — 4 et



5 Décembre.



AVIS DU CAPITOL

La direction du Ciné CAPITOL. avise le public
que les cartes pour le FESTIVAL MONDIAL DE

LA MAGIE qui aura lieu

les 3,4 et 5 DECEMBRE

1969, a 6 Heures et a 8 Heures 30 P.M. sont déja
en vente au CAPITOL de 9 H. AM.a1H. P.M.



LES MOTS CROISES

PROBLEME No.



!



HORIZONTALEMENT

1} --- Une fleur qui pousse sou
vent dans les blés

2 -—— Sont frais sila sont du
jour — Plus de ce monde

3 — Presque rien — Posses
sif -— Seul

4 ~~ Coule en Crimée — Doi-
vent étre hien appris

h Fleur aromatique

430 F.

6 .~— Faucon

7 — Consonne doublée —
Vieille

8 — Magicienne — Groupe un

grand nombre d’organes

9 —_.. Seule — Poasédés

10 — Est sévérement réprimée
—- En econjonction

ErKX

, VERTICALEMENT —

I — Se pé@che en eau profon
de — Croyance

II — Clin d’oeil

III — ) réclame sans ce@sse

TV — Un peu d'oeuf — Sot
— Négation

V — Cardinal — Compassés

VI — Arrose Foix

VIT — Début dimitation —
Ville suisse
VIII —- Détruisit un bateau

--. Belle saison
1X -~ Décorent — Voie

X -- Consonne doublée — En
sage — A ne pas lacher inutile-
ment.

SOLUTION No. 417 F.

HORIZONTALEMENT

1. Marjuerite — 2. He; Eson
~ 8. Nucres 4. Idées; Suer —
5. Bilo; No -- 6. TN; Courag>
_ 7. Acreté 8. Recus; Irai — 9.
ILP.; Réels -—— 10. Sise; Ossne.

—————————————————

VERTICALEM)NT.

1. Ministérea — II. Aladin —
III. Recel; Acis IV. Réoccupe —

V. Unes; Ors — VI. Nue; RO
__ VII. Ré; Sorties VUT. Issu;
Aérés — IX. TO; Erg; Aly —
X. En; Emise.



Il était dbaolument nééeasatyo
quo cea iiformationa ‘solent: four
nies. Pour‘le moment, rassitex-
youn, pulsqu’aujoutd'hul = nous
n'abordorons «que dos aujota sua-
coptibles d'intérenser on — tous
polnta loa future uudttours de Ra
dlo Métropole,

A.- Si vous nous pariiez de la
pulssance de cette station, Vous
nous avez déji dit que sa puls-
wance offoctive serait de 6.000
watts, De combien dépnssora ~
t-elle celle d®s autres stations
actuollement en fonctionnement?
-H.- Radio .Métropole sera 5 fois

: (cing) _ plus’ -' pulesante seur “onde -

mayenhne ; La méme bande, a’ail
leurs; que celle utilisée par les
autres: stations de radio d’Haitl.
A.- Bt sur quelle longueur d’on
des émettrez-vous 7?

H.- 1290 Kilohertz ou encore

_ 282 méotrea.

Mais permettez moi de vous di-
re que sur ondeg courtes notre
puissance sera de 1.000 watta
et Ja longueur d’ondes celle des
60 métres. Sur Modulation de



(Botte de

Fréguenoe ou FM notre pulssan
HRP) sora de 250°watts oo
ql permettra wux «fans» du
HA - fl de joulr plelnamont de
la mualque grfico A Jour chaino
ntéréo oy tout simplement avec
un bon révoptour TM.

A -—— VollA qui ost bien précis.
Mats dites nous, Ila puissance
eat olle un facteur primordial 7?

H — Je vale vous étonner peut :

dtre en vous disant que Ia puie~
gance joue un réle secondaire
dans la radiodiffusion commer:
ciale. Bien entendu leg facteurs:
puissance, fidélité du son, alean

ce d’éeoute, “ra ement. sont
des éléments base qui = ont
toute leur fmpoftance. Ja vous



ces atouts, une n 0
tera de l'intérét que chez un pe-
tit nombre d’auditeurs si les pro
grammes ne sont pas agencés
de maniare A contenter les 3/4
du public. Une bonne_program~
mation eat indispensable au re-
yonnement complet d‘une sta-
tion,




A — La Programmation _repré- Je citeral on tout cHou:.,

wente quol - pour vous uxucte-:
ment ? C'est le cholx des émis-
sloas. Ellos sont |e reflet de la
cpersonnalltés do tout poste do
radiodiffusion, ll faut savoir
trouver Vheure A laqualle diffu-
ser telle ou telle musique ou 6é-
mission purticullare, ne pas of-
frir, par ¢xemple, de la: musl-
que rythmée’ au moment précis
ot )‘anditeur est en quate d'une
vraio détente ete... | .
A — Si je comprends bien, pour
que ccs émissions aient une récl
le valeur, i] faut qu’elles sojent
présentéos par des speakers dif-
férents, excellant chacun dans
un genre propre ?

H — C'est tout a fait exact. Ba
chez pourtant que le choix d’un
speaker se révéle toujours diffi
cile dans notre pays.

A — Aurez-vous une bonne ¢
quipe ? : co
H — Je m’attendais 4 cette’ ques

tion. Certains membres de Radio
Métropole sont déj& trés connus
du public Haitien ect étranger.



La Politique cafeiere

I leur fit part des impressions
qu'il; avait recuelties au cours de
sa visite d’inspection dans la ma
tinée dans la région de Macary
ou il avait tenu un meeting avec
plus de 500 participants. I] a dé
gagé pour eux les grandes lignes
de la politique caféiére du gou
vernement du Dr. Frangois Du-
valier Président 4 Vie de la Ré-
publique telles qu’elles sont expo
sées dans le «Plan Financier, du
programme de Développement Na
tional 1969 - 1970 et qui avait

_Yobjet d'un Message présidentiel

présenté récemment Aa la Cham-
bre Législative. Il a discutg avec
T'Assemblée les problémes parti-
culiers du Sud Ouest dans le do-
maine de promotion de la produc
tion eaféiére. Les échanges de
vues ont été trés constructives et
l'assistance # crié upr’s Vagro-
nome Dadaille: «Vive Duvalier,
Vive la Régénération de Jacmel»

Le Directeur Général a été par
ticulierement impressionné par
les réalisations de Agent d’Ex -
tension Roger Jn-Baptiste & Mar
bial et. par Vaccueil combien ai-
mable du curé de ce lieu. Mr. Jn
Baptiste aidé des paysans produe
teurs de café a fait tout ce qu’on
pouvait souhaiter dans les domai
nes administratif, technique et
commercial pour donner un bel
essor au mouvement caféier &
Marbial.

A cheval ou en jeep, par des
chemina tortueux Vagronome Da -
daille a continué sa tournée d’ins
pection A Bainet, A Céte de Fer.
Tl a apprécié Vencourageante o -
mabilité du Député Carénard et
Vaction efficace du Coordonna -





Un remede nouvear
et souverain contre
les douleurs

Un méricament puissant et
inoffensif faisant disparaitre re
pidement toutes sortes de dou-
leurs, c’est bien DOLOROSTAN.
Arthritisme goutte (i1
Vacide urique), rhumatiame arti
culaire aigu, rhumatisme chroni
que, rhumatisme: goutteux, sciati
que, hydrathrose, arthrite s%che.
coliques hépatiques, gravelle
Toutes les douleurs provoquées
par ces affections disparaissent
devant DOLOROSTAN.

Les pillutes DOLOROSTAN
cherchent non seulement a faire
disparaitre Jes manifestations de
la maladie mais aussi & en dé-
truire la cause,

Ne continuez plus A souffrir
inutilement : il y a maintenant
lea pillules DOLOQROSTAN. DO-
LOROSTAN agit vite — eat
sens danger — ne contient au-
cun prodai¢ nocff.

Demandez DOLOROSTAN av
jourd’hni méme. En vente dans
toutes les Pharmacies.



SIROP PECTORAL SEJOURNE

Gott agréable — Conservation. i
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.
Toux, Rhames, Bronchites, Enreuements, Influenza
Affections des Ponmons





SWISS

En vente chez Fousd A. MOWRRA Avenue JJ, Dessalines+LE CONTINENTAL, Rue Bonge Foi.

ORES EIeHOL ETT TIGE OES FEM LORE TS OE DIVES IETE





~~



élimine -

teur de YONAAC, Mr Limontas
qui se dépensent pour aider les
paysans de ces régions a relever
leurs niveaux économiques et spi-
rituels en s’inspirant des direc-
tivea de Ia philosophies doctrina-
le du Leader Francois Duvalier.

D'une facgon générale, le Di-
recteur Général de LIHPCDE a
constaté qu'il y a encore fort a
faire pour relever la production
eaféiére dans le Sud‘Ouest a-
prés les grandes dévastations cau
sées par les cyclones. De 70.C00
sacs de production régionale est
aujourd‘hui & 25.000 environ. Le
café a pratiquement disparu dans
bien de régions et les pays, mal
jnspirés ont contribuer A aggra-

ver ce mal en détruisant des
plantations épargnées par les cy-
cles pour entreprendre des cultv
rs vivriéres. Il existe cependant
un élément réconfortant, c’est
la trés grande réceptivité des
planteurs en faveur d’une croise
de de régénération caféiére avec
l’encadrement technique de l’Ins
titut et l'aide matériella du Gou
vernement. C'est ce qui du reste
explique les succés enrogistrés i
Marbial.

Sur le chemin du retour a
la Capitale l’Agronome Dadaille
a inspecté les projets de 1’Insti-
tut prés de Grand-Gofive ainsi
que les installations de l'Usine
«Oliver.>




monbon ami Bob
aera non’ seulement’ anim:
wpouker ot Disc Jockey maim aus
si Directeur dos Programmes...
cur it mérite bien co titre, Vient
ensuite Prangols Latour oxcellent
comédien, qui présentera certal-
nes émissions & caractére cultu-
rel. Il y aura également EVE,

-Marle Cécile qui deviendra bien

vite Vamie dep jeunes,,,
Lucien Déjean, plus connu com-
me champion’de tennis de table,
dera. apprécier ses talents de
reporter et de*«newsman>.,. Re
ne Toussain,: que: nous appellons
tous Monsieur X,.. Max Kénol
qui a déja conny sa part de
succés... .
Je compte reprendre mes an-
cciennes emissions ” Swing ad
lib, Musique Caravanne en ex-
ploitant cette Lois - ci ausmaxi-

“mum le matériel ultra moderne

dont dispose Radio Métropole.
Dans ce méme ordre d’idées, je
prends la liberté d’annoncer des
a présent aux futurs auditeurs
de notro station qu’ils seront te
nus au courant des divers faits
mondiaux non seulement griice
i nos deux lignes de téléscrip-
teurs mais aussi directement de
n'‘importe quel coin du globe en
communiquant avec nos repré-
sentunts de presse qui résident,
a l'étrangier et pour — lesquels
nous avons jugé bon d’installer
des bureaux-au nom de Radio
Métropole. Jean Claude Gabricl
est notre correspondant général,
Evelyne Latour uotre attachée
de presse, Gérald Merceron no-
tre correspondant pour Paris et
VYAfrique, William Régis est le
Public Relations officer de Ra-
dio Métropole aux Etats-Unis
d' Amérique...

A — Eh bien, avee cette équi-
que composée ad’élémenta jeunes
et compétents vous allez pou-
voir offrir quelque chose de dif
térent dana la radio en Haiti ?
H — Oui. Bien sin, Car Radio
Métropole sera une nouvelle sta
tion avec une nouvelle concep-
tion. aig

PARAMOUNT

Vondred! & O h. ot Bh, 16
WANTED

Aveo Montgomer
Entrée Gden 38.0

Wood.
ot 6.00

‘DANS N@S:CIN

CAPITOL
Vendredi &.6 h, ot 8 h, 80

Samedi A 6 h. et 8 h. 80
DANGER. DIABOLIQUB



Entrée~ Gdes 2.60 -et--4.00

Samed! A 6 h. et 8 h.

En lére Partic :

TABOU COMBY

En 2éme. Partie :

LE DERNIER JOUR

DE LA COLERE

Entrée Gdes. 2.00 Réservée 2.60

Vendredi a 6h. et Bh. 15
SUGAR COLT
Entrée Gdes 1.60 et 2.50

Samedi a 6 h. et 8 h, 16
En lére Partie :

LES AMBASSADEURS
En 2éme. Partle :

UN CERCUEIL

POUR LE SHERIFF
Entrée Gde. 1.50

CINE ELDORADO

“Vendredi & G6 h. et 8 h. 15
CABALLO BLANCO

Avec les vedettes de la chanson
mexicaina.-

Entrée Gdes 1.50 et 3.0n

Samedi & 6 h. et 8 h. 16

En lére partie

SHUPA - SHUPA

‘En 2eme partie a7 8
JOHNNY COLT

Avec Robert Woods.

Entrée Gdes 1.50 e¢ 3.00

——

De Luxe ‘Auto Cine

(UBLMaAs)



Vendredi & 7 h. et 9 b.
BALLADE D'UN PISTOLERO
Kintrée 1 dollay par voiture

Samedi & 7 h. et 9 h.
UN DETECTLXE
A LA DYNAMITE
Entrée 1 dollar par voiture |
: \

Ces images ne représentent qu'une faible partie des trésors que nous

avons accumulés pour vous. Citons en passant les cravates Dior,

les ceintures L’Aiglon, les caméras, les chemises Arrow,

les sous-vétements pour femmes, les sacs a main, les étoffes précieuses, |

les jouets, et une extraordinaire sélection de cadeaux pour hommes et

pour femmes ... d des prix qui provoqueront en vous la plas

Se td cosnetintiomml

agréable des surprises!!!

a CEE ee ee tieatemniemenmemnanainl
ng AA AS NA OAS AE TT I



Samedi
BOMBA VENGEUR
DE LA JUNGLE
Entrée Gde. 0.60 et 1.00

CA B
LES MIGNONNES
Evec Eddie Constantine
Entrée Gde 0.60

Samedi a 6 h.
En Tere partie
LES LEGENDAIRES
DE DELMAS

En
‘OR DU SHERIFF
Entrée Gdes 1.20 et 2.50

Samedi a 7
ROMEO’ ET JULIETTE
Entrée 1 dollar par volture



Port-auPrincae 27, Chemtn
Dalles. .

wo ABR



MONTPARNASSE

Vandredi a 6 h. 15 et 8 he 16
MISSION A HONG KONG
Entrée Gde 0.60

atid 6 h..15 ct 8h. 16

Sama
LE) PACHA -
Entrée Gde. 1.00

AIRPORT CINE.

Vendredi A 6 h. 80 ot 8 h.-30
QUE LINDO CHA-CHA-CHA .
Avee Cuco Sanchez.

Entrée’ Gde 1.00 et 1.60

(Grand film d’aventure)



CINE OLYMPIA

Vendredi (En permanence,

ulaire)
DE CHEZ

(Jour

Samedi (En -permanence)
CONSTANCE AUX ENFERS
Entrée Gde 1.00



CiIN= UNION

Vendredi 4 6 h. 15 et 8 h. 15
Cc. I. A. MENE LA DANSE
Entrée Gde 0.80

Samedi a 6 h. 16 et 8 h. 15
ORPHEU NEGRO

Entrée Gde. 1.00

Dimanche A 5 h., 7h. et 9 h.
CHEF DE PATROUILLE
Entrée Gde. 1.00

(PETIONVILLE;

Vendredi & 6h. et Bn

En lére partie

Le Groupe LES WIDMAIER
En 2éme partie

LE VOYAGE FANTASTIQUE
Entrée Gdes 1.20 et 2.00



Samedi a 6 h. 80 et 8 h. 30
VIVA GRINGO
Entrée Gdes 1.60 et 2.60

CENTRE CULTUREL



AUDITORIUM

Vendredi A 7 h. P.M
DERNIER TRAIN
Entrée Gde 1.20

Samedi a 7 h. P.M.
LES PLAISIRS DE L'ENFER
Entrée

Gde 1.26



CRIC CRAC CINE

Vendredi a 6 h.
ODONGO
Entrée Gde 0.50 et 1.00

et 8 h.

Samedi a 6 h. et 8 b. 16
LES TURBANS ROUGES
Entrée Gde. 1.00 Réservée 1.60

A MAGIC CINE

Vendredi a 6 h., 15 ot 8 h. 16
TEMPETE SUR LE TEXAS
Avee CG. Montgommery.
Entree Gdes 1.20 et 2.50



15 et & h. 18

2eéme partie



CINE STADIUM

Viendredi (En permanence)
LE"MAITRE DU MONDE
Entree Gide 0.60

Samedi (En Permanence)
L'HOMME AUX YEUX
DE RAYONS X
Entrée Gde. 0.60

CINE SENEGAL
Voendredi & 6 h. U5 et 8 h. 15
(Séance populaire)

TYPHON SUR HAMBOURG
Entrée Gde 0.60 -et 1.00

Samedi A 6 h. 15 et 8 h. 15
En lére Partie :

SHOW DU SUPER
TRIO SELECT

En 2ame Partie :

«LES CONTES

DE LA TERREUR»

Entrée Gdes. 1.20 et 2.00

Drive in Ciné

Vendredi A 7h. et 9

Un western fracassant °

SOUS LA LOI DE DJANGO
Entrée 1 dollar par voiture

h. (Séance unique)



CINE PALACE

Vendredi A 6 h. et 8 h. 15
LE JUSTICIER
DE L’ARIZONA
Entrée Gde 1.00

Samedi a 6 h. et 8 h. 15
MISSION

A HONG - KONG
Entrée Gde. 1.00



Avis Professionnel

Dr. Gérard Frédérique

Clinique au Centré Médical de
ogie —

Ophtalmol
des -

Hettres de visite : 7 AQham
pm,










VENDREDI 28 NOVEMBRE 1969

‘VE Clus ont un paysan qui,
longtomps a mond une existence
da paring Co fut un exploits qui
aublesalt lox caprices do la natu
ro ot cuux dos artorités rurales,
dex commergants et spéculateurs
on denréot, Do In route longue et
doulourcuse qui la conduit do cet
to nuit fulgurante d’vofit 1701 2
cette fin duo XXomo sltele, bien,
~de patriotes de bonne foi ont pris’
Kn cause on main : de Jean-dac-
ques Dessalines it D. Eatimé en

passant par i, Soulouque, Syl-

vain Salnave, Lishus F. Salomon ~

ole... Maly, aucun nia ou cette
main de for, oolte détermination
farouche eb co. senna du dovoir
pousnés nue 'sneritice qui -carncté-
vise le chof netuel de Miatat Son
Iuxcellence le De Frangoixs Duva-
lier, '

Cest dang un vapors iueide que.
M. Paul consigne sous ane forme
ronuineee pour ics jaysang hai-
tiens Gnujourdhui el pour’ tes



e 3
Le Petit

Prése

Léonie est

Méme les jolies femmes
portent une Kon Tiki

Jusqu'icl, «Kon Tikl» était surtout la montre des sportifs,
des brise-fer, des casse-cou. Mais les femmes
dynamiques veulent désormais, elles aussi,
posséder une montre qui les délivre de tout soucl.
A qul porte «KonTikl» pour dame, tout est désormats
permis: depuls le tournol de tennis,
Jusqu’aé fa plongée profonde, en passant par le skl
nautique - et tout cela en gardent l'heure exacte & son

poignet. Et pourquoi, pensent-elles, ne nous
affranchirions-nous pas, comme les hommes, de la

corvée d'un remontage quotidien? Gar, en plus de toutes
ses séductions, «KonTikl» est automatique.

°°. ETERNA:-MATIC 7

o Eterna S.A. Grenchen (Suisse) Représentation et service dans 140 pays
fondément dans la chain du gi -

Robert Caristroem got, de préférnce prés de l’os. ¢

A A L igot d étre roti
Ancienne Maison GILG ee ee pert de beurr

doit étre ou enduit de beurre

Impasse

{0FTT-1489
derna: Matic
KonTikt 20

P

GIGOT DE PORC: ROTI_—
Recette traditionnelle : couper
une gousse d’ail en lamelles fi- °
nes, les introudire pas trop pro



Neate tessa sal



a OP ee

_ COLES
_SUPERMARKETS

LALUE SACRE-COEUR AVE. CHRISTOPHE
VENTE SPECIALE SAMEDI 29
. NOVEMBRE 1969

Hot Dog Hampco Livre 0.66

0.49
0.49
0.69
0.56
2.19
1.66
2.39
0.69
0,20
3.25
0.54
0.72
0.72
0.69
0.94
0.34
0.79
0.33
0,37
0.35
0.73
0.72
0.56
0.54
0.69

Salami Hampco Livre
Fromage Eyssen Livre .
Fromage Téte de Maure Livre
Café Rebo 3 Etoiles
Oleo Margarine Pim 5 Livres
Mantépgue Hucar 5 Livres
Huile Crystal Gal. Plastic
Huile Mazola Pint
Margarine Rose Bloc 1/2 Livre
Riz Uncle Ben 10 Livres
Sardines Portugaises Acil 3 Pour
Sauce Tomate Ferblanc 8 oz 3 Pour
Soupe Campbell Végétable 3 pour
Soupe Campbell Tomate 3 Pour
Spam 12 0z
Dak Vienna Sauvage 8 0z
Soupe Maggie 3 Pour
Napkins kienex Economy Pack
Waxtex Papier Cire
Cut Rite Papier Ciré 75 Ft
Ajax Cleanser 3 pour
Pine Sol 15 0z
Sheltox 32 0z

des

v 4
Confiture Fraise Lipton 10 oz et des

Surettes Assorties Livre

4

‘

deux comédies en un acte
¢ souper intime
dYves Chatelain

et

perenne

de Georges Feydau
x VAuditorium de !’Ecole
Normale d’Instituteurs .
Les 11, 12 et 14 Décembre 1969 4 8 Hres
ENTREE : $ Loo et $1.50 ©

SEEM N AKANE KEKE NANAK LH HNN NHK KKH KEK MN KNB EN

-Recettes Simples— -

| de Cuisine Haitienne
. par NINICHE

se bien pénétrer &
Cuit 4 four vif, la surface en est




© GENTLEMEN

“GRATIS — GRATIS — GRATIS

Banque Nationale
"> de la-République d’Haiti
* Banque de |’Etat Haitien.

Devenez votre propre Comptable enh ouvrant
un compte de Chéques a la Banque Nationale



Théatre

nte

en avance

Lavaud

‘Seulement, ou zenduit. de beurre

et de moutade et cuit’ a four.
moyen pour que la chaleur puis-
l'intérieur.

aramélisée et l'intérieur reste

cru.

Servir avec une sauce trés re-

Le Laure da Cuisine de Ninicha se vend dans toutes les libratries —





DISTREBUVCURS EXClisres

on OCC Rt




(Suite de la lére page)
4 ° .

historieng de demain, les. lattes,
low conqudtes, les conditions — et
les oxigences de survie de In ore
volution qui bowscule lanalphabé
liame, met de ordre dana l'admi
nistration publique, brise Pakime
entre l'élite ot la masse, et tya-
vale a da Ubéralion sociale et
sconomique de Vhomme‘ haitien.
est cn discipline convaincu et
incorruptible qu'il rappelle it

ln Révolution et & son Chef ear,
interroge-t-it, «Qui préférernit la
paguille A la paix ? Qui sacrifice
rait le développement & la misé
re ? Qui renoncerait a la’ vision
nistorique de Jean Jacques Dessa
lines pour s'apvarenter a Ro-
cthambeau ! Qui trafiquerait’ les
vingt sept miiles kKiiométres var

‘rés de ce territoire «pour une

poignée de dollars».

Est-il méme nécessaire de le
souligner ? L’auteur extravase
son sujet. Sa lettre & Ti Cius
ouverte aux citoyens haitiens ect
du monde vulgarise ung doctrine
vieille de plus de trois décennies

qui, laissant le terrain de ta-Théo .

rie pour celui de la pratique, bous
cule Jes tabous et s’impose. C’est
une adresse amicale et; fraternel
je & tous les paysansi.de chez
nous pour qui nait cf prend
corps une ére de justice sociale.

Pour le littérateur et Ie criti-
que, ie ivire présentc un double

intérdt. Cesk un chapltre nou
vean acquis i la Wetéruture natio
nale, Le puysan haitien a tou-
jours G6 présenté comme un ex-
plolté soumia ou révolté, chaque
fois quil osw lover Ja tele, ¢
protester. M, Kdouara ©. Vaul
présente un Ti Cius eciluyen hii
tien ct de la Révolution Duvalié
riste, digne et fier ue son pays

‘ el de sa races,
tous leur obligation de fidélité i“

¢Hier, cituyea de seconde, Zone,
comme avaicnt voulu vos miu.
vais dieux, Aujoard’hui, réhabili-
té et ayant récupir’ yos droits
dhaitien, il vous incunbe des de
voirs, Le citoyen est rvant levi
un responsable et lorsqu’il cst un
révolutionnaire, cette respénsabi-
lité, devient un kyste au sein de
volre conscience. La dérobade ne
peut qu’affaiblir. La lacheté est
un boyeot. La poltronnerie est un
sabotage. L'indécision cst uno re
culade. La peur, une défaillance.
La pussillanimité, une abdica-
tion. L’exaltation est une voie
deau. Liirréflexion, un ,abandon
fatal.» (page 100). ~
- U'est en second lieu une invite
de auteur & ces confreres & ex-
ploiter sous toutes ses formes et
dans tous les genves (poésie, thea
(re, roman. conte, étc...) cette
mine intarrissable que “sont’~les
expériences en cours ct les con-
quétes de la révolulion duvaliéris
te.




INTERETS





OD OO ae

_° Baby food Gerber 13 pour

POUR VOUS SERVIR &
SAUVEGARDER vos




/

Lait White Lily 5 Livres |
Lait Cendensé 78 pr 6 pour .

Lait Danny Boy 5 Livres

Mixey Cereal Gerber

Meat Base Formula Gerber 3 pour

Ovaltine 16 oz

C. C. Mel Lait Chocolate 6 pour

V-8 6 oz 6 pour

Maizena 14 0z.

Vermicelle Victory 8 0z

Macaroni Arlequin 16 02

Spaghetti Arlequin 16 oz

Macaroni Honig 8 0z

Spaghetti Honig 8 oz

Phosphatine ler age
Fluocaril Dentifrice Gros



Colgate Dentifrice Geant

Shampoo Fli Flap Gros
Mennen Skin Bracer 6 0z

Liqueur Mrie Brizard Apry-Pecne-cafe

Vin Bordeaux Rouge Cruze

Vin Bordeaux Rouge Plast.
Vermouth Noilly Pratt

Biere Heineken 6 pour

Champagne Moet Chandon 1/2 Sec

Kulov Vodka .

Whisky Inve House
Whisky Haig & Haig Pinch:

TICKET AVION BATEAY,
RESERVATION 8 HOTEL

ASSURANCE VOYAGE
WiSAS.~

_ CLIMATISE

45 AVENUE MARIE JEANNE
C/TE OE L'EXPOS/TION







Si dans ses premieres publica
Wong VAfrique Vorupect.ve a As
venir, VAlphabetinme one Waitt,
au Gré des Reflexions, 1, Mo douard C. Paul emplei volantier
un style bourre aepithetes tech-
niques, susceptilie dex fos de ale
router de procane Lestre a
Ti Ciuw ...it atteini a cette’ sim-
plicité, a ce depoutllerenc de da
phrase qui, quoique pisicnde res
te access ble a tous.

Th est & souhaiter que auteur
pense WouNe adap ian ca Largs
créole de son oeuvre. Clest a et
Romeat qwelie Ltteaua vrai-
bient coux a qui eile co. destinee +
dui peut de dare smieus que dui
Lui quia Vhoteeur ue diriger
Voffice chargé de Valphabétisa-
faon et de Faction communautaire

aver

“en Haiti. ,

C'est Georges Sylvain, je crois
qui salnait en chaque = écrivain
haitien un héros, en considération
‘des ipfimes facilites qu’offre aux
ouvriers de ln plume, un pays
sans maison d‘éditian et presque
eans lecteurs.

Un héros a citer a ordre du
jour et A encourager. Je reprend:
le voeu du pote Sylvain et j’invi
te tous les lecteurs. a reserver un

s accueil sympathique 4 Ja nouveli.

‘publication. de M.- Edouard

* Paul. Il-le mérite bien.
Fontamara 26 Novembre 104

D. FARDIN



F989 -359/



1.75
2.52
0.33
2.49
0.29
1.85
0.68
1.25
0.87
0.21
0.16
0.34
0.34
0.18
0.18

0.37
0.47

0.47

0.94
0.99

z.19
1.95.

1.56
2.29

1.88
4.94
4.29

4.29
5.42

Regardez bien votre fiche de Caisse — si elle porte un numéro .

s soit ; 111 — 222 — 333, etc.—Vous recevrez votre provision gratis

Bee TEN caves UE OAL: cathy one oat ‘ . A

composé de trois chiffres identique

Er ERIE Mp E











PAGE 4



POLLUTION ATMOSPHERIQUE

€

«

Tardin qua Digeldort, lo «bu
renu de La
congres inlerngclonal ine da hut
te contre In pollution Rtmosphért
que, lowte fa region industrielle
ne oveyait plongee en ces jour
onmoletiled d'aitoome dang oun
Cpl Te le Vupeurn nocives
sodenr desagrénble duo soutfre
nu mente au fur et a mesure que
Moir ost aiotis ayia. Heureuse-
ment les appara da de mesure de
Votfiee specinlisé a Easen nin
quent pas encore les cilf{fres n-
farmants du smog

Les appareila cloglroniques du
traitemen: des données — recueil-
dent loi chiffres qui parv.ennent
de douze villus allemaudes situées
entre Dusseldorf ct Dortmund.
Loraque Ia teneur de l'atmosphe
re en dioxyde de souffre atteint
1 mg par metre - cube d’air, on
abandonne lordinateur pour le,
bon vieux téléphone. Tcutes les
heures, on informe Voffice d’Ea-
stn de Ja situatton. Cc west qua



Kuhes, ae tetalt un.



partir du moment of In concen. se plaignaloat nouvent

tration attoint 2.5 mg par maitre
eubke que Von docenchy lee pre
miven slgnaux d'alarme. La poli-
ce, lon eutreprises industrielles
ci len services da contrdle sont
mis on garde of pronnont les me
aures nécessidres pour Gtre en
ens d'une nouvede alerts qui est
Gonnee Joraquy ln teneur pn SO?
de Vatmogphere atleint 6 mg. A
ce moment da, In circulation saute
mobile’ devra completanent — dtre
airétee dans len villes ot — soule

I'autoroute du centre de In Ruhr *

sacra cneore ouverte a da cirenta-
tion.

La. conecntration deo vapours ma
louurantes a déjh le si importan
te dana Ia Ruhr que I’on vit, en
plein été, les automobilistes rou-
ler A pleine vitesse sur les rou-
tes toutes fenétres fermées. La
puanteur fut parfoia telle que
certaines personres furent pri-
sus de malaise el dans certains
quartiers Ies hebitants

,



de mux

ouoan eurent — lellament assez
quils déménagérent, Mais le pre
infer Glat dnlerte ava jomain Gté
ddcrétd,

Dans un document remfé par
Worner’ Figgen (SPD), ministre
du Travail de Rhénaunie West-
phalie, au congress de Dusseldorl,
i} est fadt dtat des améliorations
considérables qui se sont pradul
tes depuis le débyt des ennées soi
xante ad fut: laneée Vopérution
de lutte contre la poliation atmos
phérigue A ta suite de nouvelles
lois et décrets. Au cours de sa
campagne électorale de 191, In
SPD avait adopté pour sio-
wan : éLe clel doit redevenir bleu
dang la Ruhr!». Le ministre re-
sonnait que ce genre de procla-
mation ¢st plus facile A faire
qaand on se ‘trouve dans l’opposi
tion. Aujourd’hui, il admet qu'il
ne peut faire de miracles et ren
dre lair aussi pur que dans la ré
gion de Tegernsce. Il a entre-
temps appris & connaitre les limi







LOPHRATION «ClEL BLEU» A

teh Leenniques ob cconcmiquen de
In lutte contre Lit pollution ataios
phérique.

Le ministre pout Lou do mdme
tnire état do résultats tangibles:
Vindurtrle allemande =a dépensé
2.8 mllliardy de marks depuis
1965 pour Pachat de filtres et au
tres appareila de purification, Le
Landa oetroya a cette rin 20 mil
lions do marks de credits aux-
quels l'Etat fédéral a perticipé
wu concurrence de 30 pour cent.
Les services de contrélc ont impo
sé 80.000 reglement sux respon:
anbles de la pollution de Vair.
Dans le centre de la Ruhr, on ne
voit plus la vilaine fumée brune
des convertisseurs Thomas. 43
convertisseurs ont été rempiacés
par des aciéries 4 Voxyginc, Sept
d'entre eux sont en pleine trane-
formation ct i n’en_ reste plus
quatre pour Vinstant. De ces
fours, il émane seize fois cinquan
te kilos de powssiére toutes les
auarante minutes. En 1963-64,
312000 t de poussiére se sont dé



Les Bandes Dessinées du «Nouvelliste»

Blondie

IL EST TRES JOLI.
MAIS, QU AS-TU |;
TROUVE L'ARGENT| :
POURLLE PAYER ?







Mais si vous étes de ceux qui aiment économiser, si vous: préférez ‘acheter moins. cher au lieu

Vous ne retrouverez pas une p

JE L'AI
PAYE AVEC MON
COMPTE DE |
DEPENSES.

A QUOI BON ECO

Si vous étes de ceux ou de celles qui pensent ainsi, ne vous dérangez pas. N’allez pas a

Supermarket

LE SAMEDI 29 NOVEM





QU'EST-CE QUE PEUT
BIEN ETRE UN COMPTE
DE DEPENSES, 01S,

BLONDIE ?





TUS CesT uN,
; CONPTE D'EPAR-
GNE COMPLETE-

MENT EPUISE...




0



Qu’organisent le

enlith

et

le




DEJA PORTE DES FRUITS

pongos dans la région dela Ruhr;
on 1967-08 le ehiffre s'élevalt on
core A 261000 t.* ‘

Ho était prévu que lew émana-
{ions de poussiére des cokeries
cosweralont déa 1067, A la suite
de la révesefon, on & necordé un.
répit A Mindustrie -sidérurgique
parce quelle. manquait de fonds
pour entreprendre — les travaux
nécessaires.Et aujourd'hui of lin
dustrie sidérurgique se trouve en
pleine période de haute conjonc-
ture, -lea vieux convertisseurs Tho
mas fonctionnent encore & plein
rendement pour que la production
puisse étre maintenue, L'Etat qui
fait de bonnes receties fiscales
ferme les yeux.












Jn nuit comme
rayon uve 16 kn
dique sutom
dorlgine de
centration de
“Ne a permit
nouveau respons. E
tion atmosphérique
sé inapergu.: ne: 4
cinération de: carcasses. i
siles situé en: plein centre dela:
ville. ‘Le ministre estime qu'il est
bon que l'industrie ‘doit. ing

de la présence de: cey iappareils
de détcction...On compte:bien dé
courager ainsi les -rfcidivistes.
On va aussi: mettre:au-point un
apparel de détéction: des::vapeurs



Cependant, les résultats obte-
nus dans l'ensemble de la Ruhr.
sont appréciables, 229%¢ sculement
de la surface globale du centre.
industriel du Rhin et de la Rhur,
qui couvre plus de 5.000 kilomé-
tres carrés, étaient exposés A des

retombées de poussiéres excessives,
En 1968, ce n’était déja plus que
5 pour cent. La teneur inadmis
sible de SO2 de l’atmosphére est
tombée de 6 A 1 pour cent. Les
plaintes .de la population, en par
liculier 4 Duisburg, Capitale du
centre charbonnier, se multi-
pliaient toutefois : On prétendit
que des usines cessaient de faire
fonctionner leurs filtres pendant
ia nuit et évacunient dans I'nir
leurs vapeurs.

«Nous avons voulu en avoir le
cocur nets, explique M. Fliggen,
ministre du Travail de Rhénanie
Westphalie. Tl fit installer an
sommet d’un building de Duis--
bourg & 60 m de hauteur une ins
vallation laser - télévision combi-
née qui a coalé 700.00 marks. On
peut faire pivoter celte instalin
tion de 270 degrés de maniére 4
ce qu'elle détecie toute émana-
tion de fumée provenant des 150

-



SER?

DE VENTE SENSATIONNELLE









@acketer plus.cher, alors courez, courez samedi a cette super-vente :



Messe de Requiem _

Une_mease ‘sera. chantée le jpu
di 4 Décembre & la mémoire de
Mme Vve Rock Michel, née Enna
Joseph. Elle aura. lieu en l’Egilise
du Sacré - Coeur de Turgeau a 6
hn 30 a.m. Cette annénce tient

lieu d’invitation aux parents, ct
amis. ‘ °



AUGMENTATION
DE VIGUF-UR
POUR LES
HOMMES

Les comprimés PRO-PLUS astimu-
lent le systéme aussi. blen que les or-
ganes musculatres.et respiratoires. Pre
nez PRO-PLUS aujourd'hui méme et
vous augmenterez votre vigueur, vo-
tre énergie et votre vitalité. Les com-
primés PRO-PLUS rendront votre dis-
cours plus persuasif, plus lumineux
et vous permettront d’avolr une plus
fuste appréciation de la situation tout
en vous donnant une plus grande fa-
cilité de joulr de la vie. Pas de vi-
gueur sans PRO-PLUS.

de 802 qui-fonctionnern wux ra
yona.ultra - violets; ,
association de lutte contre int
pollution atmoaphérique d’Earen.
donut’ font “partid deux médecins
ustiment que c'est dépenser de
Vargent on vain. Acletir avis, 1a
population peut parfaitement in-

aliquer sans nide extiricure Yori

wine des vapetrs nocives pendent
la nuit, . :
M. Drceyhaupt, qui cecune
nautes fonctions au ministére du
Travail de Dusseldorf, n'est pas
satisfait non plus du systéme de
contréle actuel. Il se plaigpit au



Sane desl. puliation n'a

de |
’ cialisée penvent imposer unc #-

VENDREDI: 28: NOVEMBRE: 1069...



4
A

congréé dece que Von avait pu
donner aulte aux piaintes adres-
aces nucministere public; soll par
ce que ronen.pu trouver ‘le res
ponaable: soit’. que: la:.responeadi
yu btre
élablie avec certitude, Lea ex-
perts allemands ont id dmpres- °
sionnés“par le syst@me de contrd
le beaucoup plus sinjpdlesappliqué
aux Etats Unis. Les ingpecteurs
qui ont regu une formation spé-

mende aux coupables détectés sui
vant une tres vieille méthode, di
te de Ringelmann. ‘

Soulagement immédiat
> des maux de téte

CANDINO

LA MONTRE

i a

RENOMMEE MON DIALE

SE TROUVE AU MAGASIN

LE SOLEIL

PROPRIETAIRE



: GEORGES JAAR



POPOL LA EPL ED

Galerie Georges S. Nader

104, Rue Bonne Foi 104

Phone

i 3429

B. O. Box 962 Port-au-Prince Haiti.

Les. peintres qui ont rendu la peinture

haitienne fameuse avec leurs murales

a ’Eglise Episcopale d’Haiti

Wilson BIGAUD, Préfate DUFFAUT-:

Gabriel LEVEQUE, Philomé OBIN,

Fernand PIERRE saisissent Vattention

4 la Galerie NADER

Leurs oeuvres occupent cette semaine

la meilleure place

a cette Galerie,







i VENDREDI 28 NOVEMBRE 1969



confiance

des gens et

consels; ne vous faites pas 1|’é-
cho de rumeurs. Elles peuvent

~



= «Lf NOUVELLISTE.

7















PAGE & . ‘





Votre Horoscope’

SAMEDI 29 NOVEMBRE 1969 .

Cric-Crac Ciné

Limanche 80 Novembre

YL MARS AU 2O°AVRIL (BE (POISSONS): Pen d’nide plané Nera heur

LEER): Etabliasex la linto de inire mais. vous fagonnerse la! ‘roa, 7 heurek et 0 heures
von bute et définissee votre journée A votre gré. Essayes do , ADIOS HOMDRE

champ d'action aussd vite qua ‘conclure des affaires qui sont on (En Cinémascope- couleurs)
yoost le. Puls ralontissen, Tard cours acpuis lunglemps, La con- avec cun dur au visage virll»
dans la journée, vous sures ton jynction est bonne en ccrtaing sec GRAIG HILL

dance A vous bousculor Inutile -
ment.

21 AVRIL AU 21 MAI(TAU
REAU): Gardez votre moral
intect. Une collaboration intel -
lectuelle pourrait produtre des
révélations, dos idéce surprenan
tes se révélant ensuite fécon -

leurs.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous étes tenace, Vous
avez une brillante riellyence ct
eles desireux de travailler avec
nucharnement dans ds entreprises
qui en valent Ia peine. Vous ai -
mez atre actif, avec parfois une
méticulosité trop grande, retar -

inexorable sur oun
cheval... Un homme implacable
incerne In haine vengeresse ...
Une corde ... Un colt’... Une mi
nute pour supplier... Una secon
de pour mourir.,. un déelie de
, Winchester.

ADIOS HOMBRE
Un enfer pavé de corruption,
de débauche et de crimes... Un

Un homme

ee MAL AU 21 JUIN (GE dant un Important début Jusqu'h weatern qui consume la vengeance
MHJA,UX): Une eonsciencieuse a dernitre reese ee ute. Ese sous le feu de la violence. Un an
urieusement vers voc puts. Es-

application de vos dons vous ap
portera deg avantages dans l’'a
venir. Mais vous devez avoir con
fiance an vous et en vos buts.

22 JUIN AU 28 JUILLET)
(CANCER) Vous = affronterez
la concurrence mals elle ne vous
paralysera pas. Au contraire, ol
le vous stimulera. Allez - y ot
Vous seleZ vainqueur.

24 JUILLET AU 23 AOUT

(LION): Que vos instincts vous pouvant servir & des fing



sayez d’avuir un rylhiie égzal, ee
nétre pas tendu dans le travail
ou dans le plaisir, Vous étes une
personne qui possédez un idéal
éevé, un charme certain et beau-
coup de goat pour les arte: Cul
tivez ces belles dispositions.

A vendre
Une propriété sise 4 Turgeau
commer

ciales (Ecole, Attelier Clinique

fe au milleu de cette tourmente...
Des filles aguichantes, une al-
Hance du‘tragique et de l’action...
ADIOS HOMBRE
Une précision de tir infaillible.
Une main fabuleuse qui déclen-
che dans un éclair, un orage de
furie... Un suspense accablant
voila les fascinan's attraits de
ADIOS HOMBRE
Entrée Gdes 1.50 et 2.00

xxxyx

yuident car vos chances d’attein

ire vor buts sont excellentes. ou autres) mesurant 54 pieds Eldorado

Montrez de l’affection a ceux de fagade sur 340 de profon- . .

qui vous entourent. deur anviron. Dimanche 30 Novembre

24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): Plusieurs pos
sibiulités pour agir mioux que
Mordinaire Saisiesez toutes les
possibilités qui! s’offrent. Bonne

periode pour essayer des idées §

e. des méthedes nouvelles.

24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TUBRE (BALANCE): ll ne
sera pas t.es dilficile de faire
une reussite de cette journée mé
mo si vous commence, tard.
Vous vous en tirerez meme avec
des tiches diffici-
ies. Sawayes.

AU 22 NO - §

24 OCTOBRE
VEMBRE (SCORPION): Deux

Ne reposer sur rien Réfléchissez
aussi avant de décider de votre
accion,
de plan peuvent étre néceseai -
res.

23 NOVEMBRE AU 21 DE

CEMBRE (SAGITTAIRE): Le

moment est venu de faire ces
«petites choses» qui inspirent
et ‘maintiennant le
bon moral du prochain. Evitez
les extrémes, l‘inquiétude, le
scepticiame. Ils sont dangereux.

De petits changements §

S’adresser au No 117 Rue du
Centre.

a 5 hres, 7 heures et 9 neures
CINE ELDORAUDC cat fier cde

AVIS

_ RHUM BARBANCOURT REPUTE DEP
DANS NOS SALLES DE SPF

vous présunter un grand drame:

PROPRIETE IN LPERDITH

Catte ocuvre tire d'une piace |
du céldbro Tonessuo WILLIAMS,
ot, magistralumont Interprétée
par Nathalie Wood, Charles
BRONSON, lHobort RED FORD
cont los talents sont indiscutables
vous fora vivre des minutes d’6 -
motions Intenres, allant méme
juaqu'a la révolte.

Nous sommes en pleine dépres-
sion, ot si celle-ci ravage les
fortunes, elle m’épargne pas non
plus les hommes.

Lthiateire 3¢ pesre dana une
petite ville du sud des Etats U-
ris, ou une mere cuplde n’hés'-
tera pas A snerifier sa fille en
vue de s'assurer une douée vie.

Lon prisen de vue pxcellentes

lc Jon Impeceable dea acteurs, fe
téallyme brant’ de certaina din-
lowes, conferent A co ftiln que
vous verrez Dimanche et Jeudi
Chez Nous, une place de cholx
parmt lea grandes réuasites du ci
néma.

Entrée Gdes 2.60 ct 4.00

wxN
Dimanch: 30 Novembre
a 6 hres, 7 heures et & heures
LE TEMPS DU MASSACRE

(Cinéinascane leshatclor;
avec Franco NERO !q grande





DECLARATIONS D'UN
MEDECIN CANADIEN

LONDRES (AFP)

in Médecin canadien, le Dr. Al
Je Vennema, était au courant du
massacre de My Lai depuis 18
mois déja. C’est ce quia affirmé,
uujourd'hui, lors dune interview
radiodif‘fusée de la BBC-de Lon
dres, Le Dr Vennema a préciné

Les Produits H A M PC O peuvent étre achetés

aux adresses suivantes

A PORT-AU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens

Laise
Coles’ Market
Lalue

Boulangerie St-Marc

Ave Jn Jacques Di

qu'il avait été informe du massa
cre par une personnalité 9 sua-
Vietnainienne de prem ére impor
tance.

Le Médecin qui suit en cours
de spécialisation dans un hdépitsi
londonien, a passé cing ans et de
mi au Vietnam ow il faisait par
tie d'une équipe médicale cana-
dienne,

Je n’ai pas été particaliérement
frappé en apprenunt les circons-
tances du massacre parce que des
informations relatives a de sem
blables atroctés claient frequer
tes, a-t-il dit.

Le Dr Vennema a estimé que
les rumeurs selon lesquelies ies
militairs américains avaient (ait
le compte des civils. tués lora du
massacre de My Lai étaient sans
fondement.

Le comportement. des troupes
sud - vietnamiennes était bien pi
re que celui des troupes américai
nes, a enfin affirmé le médecin.
Certaines unités sud - victnamien
nes, a-t-il ajouté ne se génaient
pas pour tuer ou torturer des ci
vils.

PIRATERIE AERLENNE
L'Equipage du Bueing détourné
de Los Angeles serait entendu
par un Juge Italien

ROME (AFP)

Liéquipage du Boeing «meéri-
cain dérouté de Los Angeles A Ro
me par le Marine Raffaele Meni
chiello sera entendu par le Juge
d’Instruction chargé de 1] affaire.

Le Magistrat italien s’est déja
mig en contact a cet effet avec

vedatte de DJANGO, Il. revient
acoompagné de son dans
une superproduction foudroyante
pour annoncer -:

LE TEMPS DU MASSAORE

lly n'avaient qu’un ami: le Colt
46 dont ly tir était dune préci-
sion et d’une puissanee de feu in-
croyable, Un -film marteau qui
trappera dur sur votre cervenu.
Deux tireurs d‘élile défendront
de pauvres opprimes contre une
éqhipe de tortionnaires sane pit ¢
et qui ne prévoyaient pas.

LE TEMES DU MansACRE

Une production erépitante com-
mie une mitraiilette ... Une oou-
vre d'une violence haletante qui
trrechera les spectpteurs de leur
fmuteull, car Les Colts vont chan
ter la mort. et ce sera
LE TEMPS DU MASSACRE

Une. film implacable, fipre, vic-
lent.

Entrée Gdes 2.50 et 4.09

xx XxX

é
Brive in Cine |
Le DRIVE IN CINE toujyurs

suucieux de he pres@iiter que de
bons tilms a sélectivune pour ges
aimables clieuls . - ‘

LA PETITE VERTU

Peut on changer de vie du jour
au lendemain quand on es, voleu
se & la carte?

Peut - on savoir ce qu’un® fem,
me smoureuse peut fire pour
sauver son bonheur?

Cest ce que Serge KEREER
nous wontre en realisant LA PE-
TITE VERTU, Pour ce, il a choi
si des acteurs dont la renomméc
n'est plus a faire.

Jacques PERRIN dans LA PE-
TITE VERTU a étc une révéia
lion

Dany CARREL dont on a déja
apprécié le jeu dans l¢ PACHA
tient son réle avec beaucoup de
sincérité.

Pierre BRASSEUR et Robert
HOSSEIN de leur cété contri -
buent a faire de LA FETIT®
VERTU un succés.

Ce drame psycnologique que
vous yerrez au DRIVE IN CI-
NE le Dimanche 30 Novembre
et le Mercredi 3 Décembre 1969,
vous passionnera.

Entrée Gdes 3.00 par personne





- CAPITOL

CAPITOL présenta
Dimanche-t 6h, 7h, ot Oh PLM.
Bernard BORDERIE, aprds a-

volr, avec un succea jamais dé’- la réalisation ajouté aA
menti, donné au cinéma dex films gance ot A lattrait



incomparables, propose atjour -
a’hui A votre délectation les der-

un véritable chef.- d'oeuvre dote
de tous des éléments majeurs qui
font les réussites du genre.
ANGELIQUE ET LE SUL -
TAN, qui réunit une nouvelle fois

a Véeran le couple A la personna -

lité explosive: Michéle MER -
CiER ajoutant A sa beauté un
galbe affriolant et Robert HOS-
DEIN faisant une création inten-
se, puissante, sera notre pro -
chain et grand apectacle.
ANGELIQUE ET LE SUL -
TAN est une excellente superpro

.

duction, en dinliscope - couleurs,
ou Te drame éciate a paw Jasion,
ob Je dénouillement vetuntaire de

la puis-
dun récitt

plus que passionnant,

. t Ce film demeure un modele
niéres aventures d‘ANGELIQUE galé du genre par ga richess¢, sa

he

profonde impression de vérite v.
ses épisodes a suspenses. I! nous
cunfirme que le grand metteur en
scéne Bernard BORDERIE a du
métier ct sait travaiier dang |e
génie. .

ANGELIQUE ET LE SUL -
TAN. Un film dont on aimerait
faire cadeau wax yens qu'on aime
ou avec qui l’on a envie d’étre.

Un spectacle qui vaut le dépla-
cement!

Entrée Gdes 2.50 et 4.00

<2 DECEMBRKE AU 2u JAN-
VIER (CAPRICORNE) Le
manque d’application et de persé
vérance peut &tre un probléme.
Easayez de réagir. Ne iergiversez
pas et n’éparpillez pas vos for -
cea.

21 JANVIER AU 19 FE - §
VRIER (VERSEAU): Méme gi |
vous étes trés actif’, cela ne signi
fie pas que vous deviez vous sur-
mener, Vous en auriez tendance.
Tempérez de bons sens vos ambi
“ions et vos désirs.

A PETION VILLE
Rae P:

20 FEVRIER AU 2 MARS

CL AMR VOL VA VOL HAVE HH HAYA VAI HVA OLIN HOE PRION NOE HN HOLBORN HOKE HOI BOK HOE BON BER BOE BON BOK BOR BOE BOE BOK TOE HON HOE 2 2 HOE OE HONE BN 08 3 IOI

PR

od

Le
chronometre
| Girard-
f Perregaux
+ Haute

GIRARD-PERNEGAUK

fanometer

e@vRomaTia





En 1967, Jes chronometeas
Girard-Perregaux Halite
# Fréquence-ont obtenu 78%
de tous les buljetins de
marche délivrés parl'OBset-
m vatoire ichronométriqae:de
H Nouchétel-dansla catégorie

des montres-bracetet:clas-

siques, Une performance

sernsationnelle.pulaqueiréa-
8 lisdée-par-desmontresistric-
M termentde.série.

Ghronométre Haute Fréquence 4 36 000 alt/h, auto-
matique, calender, boitler étanche a I’épreuve
des ‘bains dé mer, 39 rubls, avec garantie de
préolsion au porter.



Modéige cleasiquee et d’avant-garde on or 18 ct,
plaqué et-tuler. s



En vente-a : VERBAILLES--- BIGIO FRERES
LIPTLE ‘EURGPE -- MAISON ORIENTAEE

pure re rays VEE EEE tL P EELS TIEN E PLN yt et eevee aL ETL LYLE V ae LTS EET Ee

Delmas Market





LRA NE MELE VATE V ETE EYE ETT YA VETA TATA

la compagnie aérienne 4 jaquelle
appartient lavion.

D’autre part, il a décidé-de tai
re procéder 4} un examen techni
que du fusil que le jeune pirate
arrété aprés l’atterrissage de l’a
vion 4 l’aéroport romain de Fiu-
‘micino le ler Novembre dernier,
B utilisé durant son équipée. En
ce qui concerne ]'examen psychia
trique du jeune homme, les dé-
fenseurs de celui-ci ont précis
quiils ne Mavaient pas encore de-
mandé officiellement, le Juge
d'Instruction vouiant auparavant
connaitre tes résultats de l’enqué
te en cours.

ISUZU.

LA FIRME JAPONAISE CELEBRE
POUR SES CAMIONS,
CAMIONNETTES ET VOITURES
BELLETT






Présente



La Florian 1600cc



ESTES VETS ESEPEVE ESPEN TESS LETS PELE TENE MITEL T ETE RETR Ee TET REE ER peer rerryrrryey.



..» Qill. sera reque pour la premiére fois en Haiti le 15 Décembre pro
chain. Coux qui.admirent déja la Bellett, la voiture d’une solidité a
toute épreune, nen eroirent pas leurs yeux devant la célébre FLORIAN
1900-0c, sintidie de iuxe-ou modéle.camionnette, qui a battu tous les re
cords-de stcurité,.d’endurance et de confort, Son levier au gol permet
unesprise directe.qui.garantit-da rapidité des changements de vitesse. La

PRIME EXES

leanne



Ne vous faites. plasdes





Bez seulement





erreverveverspryersrerirerterriyrriyry cere

au OONFO) 1 RITE Florian: 2600-cc eat-plus.epacieuse, plus luxueuse et offre une plus gran

a SORETT GN om pets: p roour e de visihilité que w’importe quelle voiture de sa classe. La Florian 1600 cc
PROSAN D'HATT?'S:A. dient. au. choix d'un siége a Vavant iég

3 Voici peur vetre confort, les serviettes olent.équtnée " siege unique d Pavant ou de sieges Sport






rye

hygiéniquement prépanées, . +e emer bant
et répondant aux possihilités de votre bourse.
EVE et SANS - SOUGI
plus frais, plus confortable, plus agréable.
uN VENTE PARTOUT.

DistriSute-excinsivement en Haiti par :

© ET MECANIQUE S.A.
RUE DU-PEUPLE 178 :

5 a NOUVELLISTES . , =























«LE NOUVELLISTE>

ETE epee rete cerca ys wet Rtg ys.

PAGE 6 . ses



pier arty eh nto aot Aton eeenenage 8 = Ronen te reat





Un ban poar’
Ministre: Lespinas

LA CHARITE SANS
TROMYSTIE | Instant andés|

pHlil Ww)
remplaca



wn antre groupe tes
dana Caprea - ttidt,

LA CATIEDRALE,..

Lo Contite Ud oxereetion |

Rue Cotrbo adresi® nox phat







ann

j









fy coment font eet ty A la witlat ne tion générale, Tet loureux complinenta i UT ADT RGENTING ran, anelon cmembre duo Prési- o-t-il afodté, que Po pinion
uu yes tanta ie Cthedvade m emttentian de wa nivur Raoul Lespoiasae, Secrdud BUENOS AIRES (AFP) dium, M. Tk Keallk, ancien ment publique internationale flétrira . : ® i a i

Lea fonda qui Conteetiennent — rapris Tund| dernier. Le chantior ve d Ista dos “Travaux Publiga Youn lex détenus politiques dont bre du Coypité Régional, eb Mmo- ce crime comme fl se doit, ‘miére visito de JoAnn avec Bet matin, an femme Jeanne arrivés
ne aont pan atublea ef cent Mole de réfwetion na plun avidem: pou Joa tounoles eborts qu'il sade leader, catholique péroniste de G. Svoboda, —anclenne — Rédac- Noa déclaré. que Manchitecto ty Smith Roch. ¢ par le Vol d‘Air France venant
yrand probléma. Lag kermeasen ent ampleur dea promices ote ita Rue Magny on vue de gaucho Ralmundo Ongaro ont 6t6 trigo dy Journal, ce peuvent pas ae renonveler {re moin de ouverture, au debut wire regner une Axroable atmos libérén cot aprda mid annonce lo- no du Comité Régional, armonco pour Athénes afin d‘entrepren- Mme Graco Cole sont, descen-. cueillic par M. Claude Petruc,
ooeeeeet tee loterion at ten bala da Mannées Laos oporalions ve phere gt un doux Kojour dans co Mintstére do lintérlour argentin.: co matin «Rude Pravos, organe dre les réparations nécessalres dus au Grand Hétel QOlofison. Conseiller du CONADEP.
ue wa vrecaatillnger ont. dtl etre. vor cai Charman le Feuionville. So Lo Président argontin le Géné du Pp, CG. chécoslovaque. dans les bureaux de la compa- Nous leur souhaitons un a- tg

Te roun poin diet : contrées quant a présent sur lo Wire d'lelak Lospinasse, c'est rab Juan Carlos Onganiwy avait Le Journal annonce égalomont gnie endommagés par Vexplo- gréable séjour parmi nous

tna hermpaie % baeore?
Ils exugdrent t

Kr pourtant lan enfanta sont

clocher sud.
Au début, les ingéniours a.
vaient dd voir trés large, afin

un veai miracle qua Vous aves ac
compli a da Rue Magny... Et le
Jue Courbe, peut-elie atlendre le

munonces hier soir, au cours d'un
mossnge vn in Nation, dopuls In
Ville de San Juan, son 'ntentior

la démission’ du Comité du P. C.
du Ministire Tehéque du T'ra-
vall et de -la prévoyance sociale

sion,
- xxx

M. MAHEU, ET LES

M. Mochael Dillugan, Ingénicur
et avocat do Washington, D.C.
est arrivé hier en comagnie de

Iu, dey an nombre de 200, Kien d’aller au plus vite, comptant wn gesle de Votre Excellen- de libérer rapidement ceptes len quia ig remplacé par yn now !ROBLEMES D'EDUCATION ya jeune et jolie femme Mary, bi
iattres ont dit étre refunds, fawn évidemmont sur des voies tM an Nouveau Monde duns son personnes qui avatent e we veau comité dont les membres “PARIS (AFP) — blivthéeaire. Ce couple sympathi- .
te de place. Ue faut dea livres, dw moyons appropriés, C'est ainsi numero du 22 Getobre du cette doba gurvenus, le ‘Mal * soentor sont résolus & soylenir et & met- Le. plus grand intérat que je ‘ile B pris- logement au Grand
materiel acolaire, tf fucdrait um que des éehawudages, néccwsie iy rapporté avec un réel en Selon les’ dernlares’ informa. (°°),°" appligation Ja ligne ac- vois dans la protestation de Ia Ot! Oloffson.

potif duspennaire, il sant trouver

tant des dizaines de milliorg , de’

theusinsme Jes déclarations

tuelle du Parti.

Jeunesse, c'est de rappeler lim-

xxx .

. t ’ ions, le nombre des détenus par : . Ve : i
le anluire mensuel dex profer- metres cubes do bois oeuvre, ie ucties le 20 Octobre, i on ile ; xX xX portance de la finali --Ce matin, notre estimable a
caus qui recondent Madame out atu étre 6difiés tout Je” long esuuelies Ie octobre: Ale Sul ini lesquels se trouvent plusieurs ssa; DU PREMIER AVION testation de la jeunesse ‘ ote «i, M. Ernst Toussaint a accueil
Ncatt, Madame Chauvet, of lu de ta fagade et de ly partie sud: lel Sante Publique Vor enimes, serait de quatre vingt CONGU ET FABRIQUE sur les fins, sur le PI d li_a V’Aéroport Frangois DUVA-
hore Soeur “harite quiiap Mais le bois so gondole. sous I'ac- WNL de Ta sSante Publique, Vous deux. "N ISRAK hoses. a diphen scope urauol Ces LIER, sa charmante fiancée,
chére Soeur de la © q p ays avez promis de donner Votre in- EN ISRALKL choses, a.déclaré jeudi M. René ’ ,
porte un incalculable concours re weneuse du soleil et de. la dispensable concours pour In rén LA RFA SIGNE x TEL AVIV (AFP) — Mahéu, Directeur Général de ole Maria Natalia Da Silva, de
chaque matin. cad , i 2 iddies (Usation du bétonnage de la Rue LE TRAITE Le premier avion entigrement UNESCO, au cours d'un déjeu ogee i in
Cheres tames générensess a au ererons que fous les fidéles Courbe. ‘Les intéressés de la zo- LONDRES (AFP) congu et réalisé en. Israel, le ner de VAPIJ (Association ee JT, y avait encore pour accueil

qui Cunt fait parfoir appel, vous

Curé
de la Cathédrale avant que les

ne ont offert leur contribution a-

L'Ambassadeur de lu Républi

cAravas, a effectug hier un pre-

+c Information Jeunesse).

lir Mile Maria Natali Da Silva,

She : i8Bex- : . tae : % . .. M E . Pi i
ne Letes pan tellement... Laisees. intempérés ne dégradent davan-. Vee la certitude que parmi les que Fédérale allcmande, M. Her Mier 'ol d'essai de quarante M. Mahu a rappelé que 1’As~ Wantres met "4 ee wearin
Pelis on baMtcre, (Ot66e. tage les échaufaudages. travaux durgence | qui seraient bert Blankenhorn, a signé,.cet Mnutes. Le cAravay est un bi- »¢mbléc Générale de UNESCO Nous lui souhaitons ia bienve.

a vtre chartables ss lon frappe
a votre coeur porr les petits éle-

Diaillours, les grands Mécénes
Président’ s~

entrepris uvant Ia fin de Vannée,
leur sttuation intenable, désespé

apres midi at:Foreign Office, au

moteur. Turbo,’ pouvant transpor’
ter vingt & vingt-cing passagers,

avait proclamé l’année.1970 une
année internationale de )’Eduda-

nue.

te Paatew Visitez que sont SE. le ton intenal espe nom de son Gouvernement, Ie 1 a
pea dg ion le voun reeevront. a- Ni@ de la République, lg :Dr. vante aurait bénéficié du privile Traité sur la non - prolifération ¢t congu pour des atuerrissages lion et il a précisé ce que serait M.. Phili x r x foncti
ieur Beole, wa vous : Frangois. DUVALIER- et “Mme ee de la priorite. Cepcadant, avee des urmes nucléaires. Cette signa et decoilages courts. Ce dernier cetie année: essentiellement uné “733. Wippe | “erver, tonction-

tec cordialite, regardez-les — pen-
ches sur leura livrea. Vous len ai
le bien

Simone Ovide, DUVALIER ont
déja donné le bon exemple. *

niuzoisse tls valent arriver la sai
son pluviedsc ators qu'a Phori-

ture a été accompagnée d'une dé
claration faile par M. Michel

avantage le rend particuliere-
ment intéressent pour les pays en

année de réflexion sur les pro-
blemes de la Jeunesse et de VE

nair résident du Programme A-
limentaire Mondial a accueilli ce



meres ef vous a@ineres — xxx zon aucun mouvement de sauve- Stewart, Secrétaire au Foreign voie de développement. bon prix ducation, réflexion qui doit en-
que vouR PoUres ter LOL PONT DE L'ESTERE iuge ne se manifeste en leur fa- Office. sera d’environ quatre cent mille suite se traduire par des adtes .

AEA Nos abonnés dea Gonaives veur. Seerétaire a'biiat Lespinas La Grande Rretaguc déclare dollars. concrets. Messe du bout
ie nous prient de signaler le mau- sc, apres le miracte de Ja Rue aujourd'hui, a dit M. Stewart, xxx sn ce qui concerne le proble- .

vais état du trongon de la route

Magny c'est pour quand les tra-

que les urticlus 63 ct 107 de la

AU CONGO-BRAZZAVILLE

me de

Valphabétisation M. Ma-

SAn
Messes du Souvenir nationale entre lo Pont de l’Esté- vuux it da Rue Courbe ? Charte de TONU ne donnent L’ARMEK FAII APPEL heu estime que lalphabétisation de P
lies messes seront dites le Lun re et Ja Ravine 4 Couleuvres, ce Pour le Comité droit i aucune intervention uni AUX MILICES POPULAIRES — des adultes est la tiche la plus

di ter Décembre 6% pour le re-
pos de lame de Ia regrettée dis-

parue

haut-lieu de notre his-oire, ou
Toussaint Louverture a vaincu
les troupes frangaise de Loclore.
Les six kilamétres de chaussée

o

Rue Courbe No 7.
Jaseph Hd. GUILLAUME.





latérale par la force dans les af’
faires de la République Fédérale
Allemande. En outre elle rappel-
ie que, conformément aux ‘Trai-

Brazzaville, 25 Nov. (AFP) -——
Le chef de l’Etat - Major de

l’Armée Populaire Nationale du .

délicate de VUNESCO. L’effort
d‘alphabétisation, a-t-il souligné
est en enorme pour un adulte et’

Mie Vve Antoine CILARLES
ct ses enfdnts font chanter une
messe pour le repos de lame de
leur regretté époux et pere,

LY A AUGUSTIN GUERY aa need : ' v Congo - Brazzaville a demandé, i! ne lVaccomplit que s'il u
Educatrice we par des fondrieves qui hadi : LU wy 1; Braxelies, tanta atte, Ome 8 cours dune allocution télévi- tes forte motivation, En Pran- ANTOINE svebes e
or sible rere ee a a ae : celles, toute attaque be ue : el nts ’ A
enlevee le ler Décembre 1967 capent considérablement la circu WANS Ls LIVKES -ontre ia REA amenerait lee ak. see, aux nilices populaires et ce, il n’y a pratiquement pas d’a |. samedi 29 Novenfbre en cours.

Au Sacre-Coeur : 5 hres 1/4 a.m.



lation des véhicules. Les répara-

fiés de l’Allemagne Occidentale

aux brigades de vigilance de se

nalphabetes, a dit M. Maheu,

2 6 h 30 am. en la cachedrale No



Avis Professionnel

Le Docteur’ Marcel Hérard

Oto-rhino - laryngologiste - Oph
talmologiste (Nez - Gorge - oreil
les - Yeux) annonce qu'il se re-
met au service de ]
Tante clientéle I] est également
‘la disposition de tous ceux qui
souffrent de
de téte) rebelle non symptomati-
‘que.

aa bienveil-

céphalalgie (maux

. : cen stl



Messe de Prise
de Deuil

Une Messe de Prise de Deuil
sera dite demain samedi a 7 h 15
du matin au Sacré Coeur de Tur
geau pour le repos de l’ame de la
tegrettée Mme André Laviolette
née Amarante Dascy. .

Ce présent avis tient lieu d‘in
vitation aux parents ct amis.



RECITAL .
Diane
Brouard - Borby

30 Novembre — 10 hres. A. M.
Institut Francais
‘Au programme : Bach, Mozart.
Chopin Ravel, Debussy, Rartok
Entrée $ 1.00 -—- Ls cartes sont
en vente ay magasin Yves Morail
les et A Ila Casa Pompadour.



Ste. Bernadette 6 hres a.m. tiuns sont d’autant plus urgen- + Livraiie Baunasnuel . . tenir prétes & soutenir action saut parmi les trois ‘millions d’ou ire. D
¢ ; , : : } ‘ Re ‘ter SOurs : . A : i e -. Dame.
Notre - Lame du Perpétuel Se- tes que la grande récolte de riz Schutu -~ Aine a se porter A son secours. des militaires mis ef étay d’aler vricrs Gtrangers, et la France a Cet avis tient jieu dWiavitation
cours 2 6 hres acm. , va battre son plein au cours 116, Kug du Centre MISS AUTRICHE, te & lu suite des déclarationg du ‘e devoir d’alphabétiser ceux aux parents. ct amis.
Cette date qui est chére sux du mois de Décembre et que les / Yous propose . DIX NEUVIEME MISS Général Mobutu. \ qu’elle fait travailler Port-au-Prince, le 25 Nov. 1969.
amis de la défunte, les porteront, plantations de coton seront en . , . RONDE . ‘ x xX xX L’UNBSCO, a d'autre part .?
a ali accorder une pieuse pensée. pleine production, d'ici Janvier LA Vin bho ALL LS LONDRES (AFP APRES L'ATTENTAT annoncé M. Maheu, va se pen-
et Février 1970 Par Baird Spacing IRES ( ) D'ATHENES cher sur la J ‘us ese
: . Eblouissante de blondeur, Eva sur la deunesse oubliée, la

Le COIN DU
sami bn

beta mecessaire de rappeler
oe ia Naasun a uablation nest

On, le débouché de cette re-
gion est la Cité de I'Independan
ce et état du trongon ne peut
que ralentir enormément le tra-
fic des produits vivriers et des
denrées vers Gonaives, en restrei



baird oping ne An-
Blelerre Gaus une lettidie Ou iol
pratiquaitl avpuls tres stecles le
COMMIMELCE anaes. if tut
cmmene la bas a Page de quatre
ans, el des son ensanee i Ss ahe-

est en

avec tes

ihueber - Staier, Miss Autriche a
regu avec un large sgourire des
mains de l’acteur égyptien Omar
Sharif la couronne de la 19€me
Miss Monde. Trés décvontractée,
+¢ Manteau a traine violet borde



TEL AVIV (AFP) ——
Les avions d’cE] Al» continue

‘ront a voler comme par le passé,

malgré tous les efforts des tearo
ristes, a déclaré jeudi soir a Tel
Aviv le Directeur Général de la



Jeunesse illétrée, inorganisée et
qui ne posséde pas le vocabulai-
re qui lui permettrait de l’expri-
mer.

Toutes les grandes crises de
Vhumanité, a conclu M. Maheu



ies eee oie > jursqwelle rant de ce fait le chargement ressa aux provlemes rehp~ieux qui th im A : : fond. or ee
SCH AMERE BE LeE OLE Ce ATMO des camions. prennent cant le relief dans la a’hermine renaussant son teint hee ee “Kl Al. M. | Marde et ae des remises en cause de pOOTBALL , -
“ area dans 0 eee ne des peninsule, _ de lis, cette jeune fille de 20 ans ay en Ari. Je suis sur, Védueation. HANOVRE CANDIDAT AUX.
vempesanies | essences ? AU Gust en Teud A Vage de 37 ans BVMly wepuis le début ue la com _ CHAMPIONNATS DU MON-
CONUS = ‘ . . + . rns ve petition, la fa . ; - . we .
envir t a Vexpé + , ‘aveur du public. Elle 2 wooo DE 1974
Au College nviron, quil pit, part af oxp } Allo ... ici Bob oe DE

ionu, i jardin doit étre le pro-
ionzement, le complement indis-

‘ensabie de toute maison qui se . . ann In. _ La

we ‘ vntartanle et plaisante a vi biied Spataing fina ensuite sa 1 Bye a d’abord déefilé devant repris
‘ 5 : :

“ ws . Les Eleves au College de residence en Caiuiorme, el resta ‘Alb -V00 spectateurs du Royal

wre: Marti ont orgamsé hier uae ma longtemps sans oser publier son 4 ert Hall en costume de bain

Coesi bien pourquoi le tracé

José Marti



dition dont Je récit
wa present vulume.

fait Pobjet»

est née a Groz, et exerce la pre
fession de Mannequin.

deux pieces Jaane ei biane, puis



HANOVRE (AFP) |

La municipalité de Hanovre a
la décision de présenter
la candidature de la capitale et
Ja Basse-Sexe a organisation de
championnats du monde de foot-

Ba Tees

toires du championnat du monde
de footbali (Groupe 15/1-Océa
nie-Asic) la Rhodésie et |’Austra-
. lie ont fait match nul 0-0. ,
Le 23 Novembre, également 4
Lourenco Marques, les deux équi
pes n’avaient pu se départager
1-1. Un match d‘appui sera done
nécessaire.





: : éci i i ‘it en 1921, les

au our is noniser avec .estation de sympathie, pour récit. Quand il le fit en | ame et bi . : :
iu yarn gee eee Sintégrer teler fc 80éme anniversaire de ‘‘ilions se suecederent sans in- en Robe du soir vert émeraude. ball ly74. Elle va remis, Jeudi, BEZES DU JOUR
woo styie de li maison, egr' , os eS lusieurs mill Ses deux dauphines sont inivs une demande en we sens a la Fede Ve
jans le paysage, Urer Je meilleur naissance de leur Dirceteur Me terrupplion,; et plusicurs millions Etats Unis. 2h npmnes sont nurs nati ‘Alle ie de Awygialile A iT Payan 87 ans
parti porsible ju relief naturel Christian Adrien — [le fut des Wegeinplaves’furent veudus, ap- + Mi; ih Mie Gaii Renshaw, (DP Be, e AWwyclalite Réewinal Tone h mois
en eee tation; aimsi les jar los réussies puisqu‘elle traduisit Portani une.giue spitituelle im- © iss Allemagne Mlte Chr sti- . Te Bre! oy Bee P =
‘tne der vaille, ont tout indi- des sentiments dins de rucaille sont to - : ss ese © aay gs Le public, visiblement, a ¢ié Nied-Sachsdstadvn — sera a- ,
cue: sur ies terrains eu forte pen movons palone te Divecteun 1. ; ty is. INTER gosez degu de ne pas voir Mise grandi et, disposera, des 71-72 de :
ve o, ; 8 et a a tks ~MYERS DD Guyanne, Mie Paniela Lort, fir pres de 90. places dunt cnvi- 5 ,

NMiaintenant a pivins avoir U- drien de recevolr nes vocux de NATIONAL désire recruter un yer aux’ places Ghonnear, pe ron 80.000 sans abri. Les iray Fharmacies assurant
be experience persunncile eee ~Ad multos Annoss, salesman ayant Ivs qualifications ucla emporte une quatricme pla- ie rénovation s'éleveront a 13 mil le Service cette nuit.
mates UTS He eee ‘ un uivantes: ce devant Miss Vénézusla, Mlle fons de D-Mark, Vendredi 28 Novembre msg
cucenbi hue des aUresser fice mee 1) [ire apt de plus de 25 ans. -jfarcia Rita Piazza. _ xX x VITAL HERNE
ore fesstun died a qu were en Ga «bossa Combo» 2) Avoir pusieurs annces d'ex Quant & Miss France Suzenne Be ON NAT DU , Rue Pavee
bore treater aes Tn ee et a El Rancho penene comme salesmin de pro- Angly 17 ans, elle cst parvenue ‘MOD DE — SACRE-COEUR
; aod areemgerie ee arbus ‘ tds pharmaceutiques. “sans mal it passer le barrage des En match retour des ¢limina- L. Lalue

. iliiccat hor des & ‘ toriop oe SePLp ‘ - -pr jeres @liming Troe pf ca je .
al i, nat rappeler que ces Les nombreux udmirateurs du out peje om Vecpa nol. , premieres éliminatoires. oe am AVENE
Seatac The Prout ron tuul leur vivant ensentble ebosse Cambas uv i ve sf nvent ‘ad eg ia s mI thie lu nublic recuenl OOOOHOOOOOOOOOOOOOOOOOOE CHO
oft onemental qu'apres plu- apprendrowt avec pialsie queil ae . “oe " arian aren VILLE fa sympatite ou public.

feo. nnness: abs devront pous nimern des samedi soir, ef cha- DOU EN, : ae . R » Foi . 3 x x x Ol IREZ QO
cay preaite ta déeveluppement jue cumedi, le bal de fin de se |! ‘ WIN is tue onne Foti ‘NON PROLIFERATION : ‘ a \

- Qenmal cots teelfier Punité du aaine de VHotel El Rancho, Pers 8a qui des metira en LA SIGNATURE DEALA RANA, :

ardawoet fans devenir enconi- Le ¢Bosse Combs» jouit déja coetaet avec Je Manager Reégio- ‘A LONDRES
panne doe t dent aihspensable june iste rehoties, Nab dod inl attenda les premicrs jours@ LONDRES (AFP) — SAMEDI SOIR
quails scent paaiawascaent plas te que ses samedi db Raneho. Decembre. - ; : L’Ambassadeur de la Républi- KW?
cues of. ccomnaitront le plus grand sueces Por lee. le Uf--bb 60 F que Kedérale Allemande, M, iter

Voir quelques reptes fondat- "bert Blankenhorn, signera ‘cet a- DINER ET DANSER

=



Inentafes pour Lous eeus: qui yeu:

lent outer un beau jardin.
fae mediiear effet est obtenu a

ver une composition simple et so

bre. ; :
tne umté densemble éLant ne-

cessmire, i} faut éviter de juxta-
des Gherents sas rupports

'





a



AU CAPITOL

Du jeudi 27 au Samedi 29 Novembre 1969






« clépir

eprés-midi le traite sur la non-dis
des

Nsémination sur arimes mu:

aus Foreign




‘ Britannique des
| Affaires Ktrangéres, 9M. Cael
; Stewart, assistera a la signature



©OOOOOOOOOO

AVEC LES SCHLEUX-SCHLEUX

Au Rond - Point Night Club
Admission $ 2.00

QOQ©OOOOOOOOO

A MAGIC - CINE — PARLANT FRANCAIS.

poser a for - larati A ¢ *

set ou. . , et, fera une’ déclaration A cette POQDOOODODOODOODOOOODOOOOGOOOO®
bne pelouse unic cecupant le a6 Hres et 8 Hres 30 p OCCA x

eenorve de fa composition agran HRECOS ic (

he vinuellement le jardin, et re , . ' F: CPO TOA TION ee PG IRSUL A MAGIC CINE

joa aieaninge de vag que des Un grand Film d'Aventures. ; PRAGUE (APP) rounsen DIMANCHE 80 Nov. — MARDI 2 Dé. -- MERCREDI | De

ha iu de tleurs. . . iP 1 Dy if ~ . ALAS o . : 2 soo Mi ; , ' ron
‘Tous les clementh doivent eu Itn technicolor 1 “enw fn Comte Régio~ A tous leg lans qui depuis le 14 Neprerer@Tnentendent — plus ET VENDREDI 5 DECEMBRE

onstruts a la méme échelle, nal du P. ©. Tehécoslovaque sur ma veix sur des oles, ie dis A irés ticntét pour des emissions 1 1 . +

taut ‘eviter le style monumental ° . f da Bohéme Centrale a exclu hier Ge conceplion nouvelle sur une nouvelle station ... Vous Vavez LE CIRQUE FANTASTIQUE

autant que le style minature, n r l des..zangs,du Parti M. E. Dvo- deving ; RADIO MPVTROPGLE, Bob LEMOINE. — Cinémascope — Technicolor —

wur ester a Vechede humaine. a ge cL Oo ique , - , ‘ UN SPECTACLE EXTRAORDINAIRE EN PREMIERE

Les massifs de fleurs produi- c , va

went. davantage (effet Hila se

detucheht sur un fond de verdu-

my faut disposer les arbres et
les arbustes a ta périphérie, de
maniére a créer un rideau ger
vant de toile de fond a lenseni-
hle et masquant tout ce gul doit
Petre, toub ev jarssant des uuve?
tures Ta ot dex vues intereRsAn-
meritent detre conserycees,
bassin et une salle de re-
pos ombraygee agrémentent coms!
daérablement l'ensemble, — lorsque
leur réalisation est possible.
J} faut éviter des constructions
murets, escaliers,

les

Un

décoratives

Entrée Gdes 2.50 et 4.00

AU PARAMOUNT
Retail vrai yue le dialogue et roempu

entre les jeunes ¢t Te. vieuwx







ni
‘empousalérent pas.
stout



i £

TTA)

orat Janbowskigy

treilheges, peryolas ,ele. Ces cons ee i
tructions coulent cher et un jus a ,
fart avant lout ever des

din se
veyetaux, .
(A suivre)
NDLR.-- Les 9 renecrtheren s
contenus dans cel didite
ont aimablement ebe wl
en dirigeants de la nite

BOUCO.
i

Kermesse a Ste
Rose ge Lima

Mest ie dimanche 7 Ddcembre
quaura tieu la kermer oc annus!
le que des Anciennes Eleves de
svinte Kase ae [rina organisen
na profit de leurs veuy res gociAn-

les.
Ahusigue
bien garnis, how
plata succulents reqhaurant.
foul sera pret pore vod vernal
tre de passer une yournee de sale
ne détente. ;
Parents, amenez ves enfants di
manche prochain a Sainte Rose
de Lima. Ix raffalent aes cour:
ses a dos d’ane, Ale wiment Vani-
mation, le rire, Jes friandises. les
jeux. Tl y aure tout cela & pro-
fusion, A ja kermesee des Ancien
, Sainte Rose.
nes, de Sainte e om
Retenez bien la date : Diman-
cne 7 Décambre |

artic
Tear gnee
ea AR

eniraimante, canphorr
sensal ret
nu





James Mason et Géraldin Chaplin yous donneront
la réponse, au Ciné PARAMOUNT dang ce spectacle



fesdln:. Bit



probiéme.



.

ee

URACAO TRADING COMPANY

- RUE PAVEE





t

3 Hres -- 5 Hres

THE BIG CIRCUS

CINEMASCOPE*

cS

ENTREE



Gdes




—— 7 Hres et 9 Hres



Terese eet

‘2.50 et 4.00



Full Text

PAGE 1

----;:~-~ ~O:TlJ?U~l'J , LE : 11Lvs >: ~1EN . lJ) f.i HA1r1 ,oNDI IN 1196 l Oirfrtur et Rtin indiquant Jes rnio;ons d ' ordro technique et l!co nomiqw• qui en justifient l'ef filrt. .f<' nP \'ouloi.. pas voue las ""'" ii prcsent<-r des chiffres. Que l 'on veuill~ considerer ht couver Juro Ranitnire du Secteur Sante l'ubliqur; qucstionner Jes chif frcs de In production agricole et de JHh rcs!-uurccs. de taus gen ,..,. ; nnuly se r Jes cornposantcs de 111 populnlion, me,urer les pbeno ml•nr•s qul intiire~sent notre de \'l• loppenll'nl eco nomique et so ,,nl; I<' prohl~m<> demeure ent!er, an~ ot~,unt., t urgent . Nous man1pu l un':i des donnees incertaines ; or ii nous fnut des chiffres exacts \'\ non des approximations obte nuet,:, i\ pat tlr d extrapolntions sn _iette~ a ;,tre questionnees . Le d_e ve l oppe menl de l a Nouvelle Hai li ne sau rait se cont.enter d'ex pedients lorsqu'il s'agit d'inter preter le, elements vitaux de s~ roissanre. II faut des techm •iens de plus e n plus nombreux pour \!l\e analyse objectiV:e, con tinue, efficace et productive. , Cette permanence dans lacIP Conscil J\lo ron,l 11vec l'appli cotion d'uno idce qui M'eat tres rh~rc en tant que Chef d'Etat, je veux dire : Ln formation sur pince des cadre s nlitionaux. J e veux en f e liciter !es organisa teurs. Les coms du premier cy cle d'etadc du Centre de Forme tion de Statisticiens inatitue dnns le cadre ,\es acti v ites du Gonse il Nationnl de Coordination Stntistique ,e situent duns lu nouvelle conception de l'amelioru tion profcssiorinclle des techni ciens hnitiens. J e conaidere cette initiative, com1ne une d f:!1no nstrn lion de performance nntionale dig-ne rl'etre offerte en ex a mple ,i ,ou s les repre•entnnts de !'Assis tunce Technique Internationale qui l'Oliaborcnt avec no s differen tes Institution s. J e vous invite tous , mnitres liaitiens qui a.vez contl'ibue a dis penser le. coms clans le s diffe n•ntes discipline s du program nu ); fonctionnaires qui en ave1. elc !es heureux beneficiaires .. Te \' OUS invite dis-je, a mediter SUI' les apprehensions de chaque chef d'ad'n1inistrHtion, l~lf sq u 'il voit partir aoit. pour un seminaire, soit pour ui,e bourse d'etudes a l' etr ang-er, l e ; elements de va l e\ir de ~es ('ndre s insti tutio nnels. H aiti " pa.ye, a cet egnrd un lourd tribut ,, la so lid erite inter nationale. L, :, t11r4uis de Bulbucno, Am _bass odeur d 'E spagnc, nous quit Le npres clnq ans et cinq mois d um, miasion pnrticuiihe!Dcnt fructueuse, au benefice de !'ami tie hispano haitienne. Le Marquis de Bnlbu en o s'esl ac quitte de sa mission a-vec unc a utorite, un tact et un scrupu l c ux souci de resserrer le& lien s d ' umitie ontre le peupic espngnol , l le peuplo haitien . C'est pour lllllUX t.:ure connnHre. le rirhe pu Au compte gouttes l'ar Ha,vnoond PHILOC:TETE Jla111ll':-; L'po uses, prCtn11t trop volon1 it>r :-: l 'ore il1c aux ruconturs ou aux rnn.uvni~ cc •ns eil s, .font du t'oy<'I ' nn v, ,ta~ l e Pnfer pour l ~ ur m:,ri. ,\ lo1)~ueur ll~ j~urne e : reprn L hes, 111J urt.s, u1spu1..1.:b. U ne / bouche kilomurH voeux u notre nmi le Marquis de Balbueno qui :aisoe nulre pnys rlimanche . Nous e~t,m ions rt l'Amb,1ssudeur et l'a.,ni. Nous I< , vuyons pnrtir avec ,egret. II presente ses Lettres d'e Creance Aujourd ' hui, a Berne, le nou vel Amb a,sad eur d'Haiti en Suis s e, Mr. Raoul Rouzier a presen te ses lettres de creance. Nos vreux de fructueuse mission a l'Ambassadeur Raoul Rouzier , qui etait finalement acrredite a Panama. t ion ne vou, sollieite t-elle pa" ,rune maniere urgente ? ,fe fais conf iance a cette nou velle pha!ang e de techniciens, je Jh;is confian ce a leur patriotia me eclaire, pour que !es nobles t:iches qui Jes concern ent soient Hsso rties de ce'ite foi, de cet en thnusiasme, de cette ferveur ine puisables d e la Revolution Duva li eris te . Docteur Fran~ois DUVALIER President a Vie de la Republique Soucieux de mettre a la dis position dl's responsabl~s, _to":s IPR instrumen ts de travrul md1s ___________ _ P"t,'ls11b]es sur le pian institution nP-', ~ion \.Joun i'nement 8 cree_ C onseil Nalional de la Coordma tio n Statistiquc, en vue de ren forcer l<'s initint,ves de s organis ,n,•s r!eji, existants dans le doIns tan tta nes 111a in1• des sl.atistiques. I,, ._ prescriptions du Decret du 11 : Ortohre 1969, creant ce nunvi.'l Orgu'nisme, prkisent les t ;r,ndrs I.ig-ncs Directrices de I 'al'f ion 11 ontreprendrc . dans le ,, 11ln f. ,le 11nae, au ni\ enu de tou!le . ~ DOpartements i, )fini~lf•riroJ ,. Pt Orgnnism eH d'Etat'. ,l'ncc(•plc II ~ lrn i .-. ,.,.;.., . }JUI' jU\!J' ... ~sura _ ch c,nlH ~c .\'..,el 11 0 ,,_ u l; 1 .l pas 11I013l8 CJ;P'r6HBi[H . p~ ' llivcn , l . 'i tout com~n? !eura dan•e•. folk/uri ques, . d1r1gea J:ln1 l'htfatii;a~'• t~~::~:~ 1 ;.,. 11J:rf.oe~6;~'. un 'ftthe . Cette lt• pour H 0 ud1't'Sf'I a Ti-C1u. ,, puyimn d1 Bl . ru-u et sa femme Diana ; ('la, dant ct Charlie Barf.1 cle la dili re Lu.cas •Placi>mcnt Counscl,,r,. gente equipe de ' cetle Agence. -Robert Musgrave, Ian Sinclair. Cea visiteura ont prb log ," Corporat ion Executive : e L sa ment. a la Villa Ci,eole oii ils pus femme Malia, Financial Allalyst sent trois jours. I roi c; Christ.oph,,li, ,nslitutric,•. Ce sont : . John Delasqual e , . \"ice-Pr esid,• n '. .M. Samuel Ba1tk 1 daus les al rte compagnie ct sa fe1nn1e l\Iary, laires bnncaires et s~ lemme bibliothocairc, Marjsy McLeopold Elsa; 1\1. Leopold Broome, ,Ap mstitutric ~, Lorraine Warriner !' r aison et oa fl'lrnme Irene; M., Chapelain, Ann Wagner, nee Da Guy Hayden,. d'une niel, et Dewitt J enuings', cPoli c•ntreptisc e.t aa femme Gertrude, co luspeclors, Marrion Rahn Eas ~ecret a ire; M. Eduardo Hill, ma ton, comptable, Bertram C. Thor ~011 et. sa femn1c; Dr. Wile),! N. 11e, Jean Gray Smith , banquier . Young, dentiste ct sa femme Ve Dor o thy l\Iitchdl Y o ung Almethe ra; Mme'Rul;,ye Gray, institutri Robinson, etc. . cc el sa fille Jun e, 1~ ans; Mlle. Ces visiteurs o ut cte accueillis :\Iill icent Ann Dandridge, ; Mlle EPublic Relations Officer> de noli a ~ No la ~ Thomas, ~Dietitian>; l'Oiice National du Tourisme , t :\Ill e U LLA Fernanda Muller, Le Promotio " t't par M. Ja<'in:;tilutrice; .M. l\lalory Parrot, que~ Rrlussan, )lanage1 d'Jhoi .'.~~i; ~~:~•~:r 1 ~ 1 } " A:t: 0 ?.!~wiM~ Le~~lts let.r s.,uha,tno,,s la bi,;~ Teresia .Nut1l'Z, v Principa} . teav enu e. chen, M. Almera Jacobs. p,..nison ; Mlle .John Newton, ,harpcnlier; :\Ime L'na Abr aham ; :\m1e Eugenic Fo~de •Profes s10nal Nurse>; Mlle Marje_-Ange Razile, inslitutric e, orig i 11: iir e de Lt MARTINIQUE ::tcr0ol:e~due 1 :1m:i3t\eq~n 1 ~/~1.: .,o n fils, l'cxportatcur Claut, Admini , !rut c UJ" de SociCtO ct ... u cup tiva11 to femme Marie-Anne. !Is vi•'n 11.-11t '. \1on.,ieur J,. Direct e ur, Lu , .urmc 1~b ad,ut:.llc. de l'usin c 11ui est di,j a insuffiaante pour la ,l<,-nanrl<,, comma l'ait< , Rlent lea rat ionr ,e rn ln t!i aux heurea de poii:i 1 eP r,nt re six heures et neuf ;ocuns du soir, va rl)ct!voir e n de ccm bre u n e surchar g~, en raison du fait que lee nuits , otnmcncent pins tot et lea ~clnira gee sup plementaires pour la dc corntion et autres, de fin d'anNous avians prlmtis a Herbie de 1ui faire cette vislte, Et chn que fois que nous le ren contrions au Rond Point av cc Max et Mar yse Buteau et Roland Dupoux, ii prenait un malin plaiair u nous dir e : AUBELIN , souviens-toi de ta prom8888? d'ebeniHterie de Jn Sulle d' cnre gistrcment ou !es ouvriers inatal \,dent des panneaux accoustiques pour Ia plus parfoite sonorite. II nous fit ent!1er dans In c age d'iso la.tion OUlltee ou scra place I<' chautcur le detachnnt ninsi ,de l'ensembla dllllS lequel ii chantc. Le Studio d/enregi strc ment ste J eophonique est j ust e en fac<' "vec !es eppareils ks plu, modeo nes dont Herbie nous .montrnit le fonctlonnement. tions . Noua pr6ferons laisser par ______________________ _ !or !ell gens que nouaintervi ewons car ils savant mieux qu, , nou:-; ont llL acl'll• : illis :1 \' ; ll ~ roport Fr , 111~ois D U\ . .-\LI F:lt par \I. Y ,-l 'S GanJC're dl la .,raison , \!.ud . d cL Co . Us -;0 1 11 , i 1•-,( e11olu 1 la Yd In <'reole. NouH nou K (•mprcsson.H di: vow; , xpr imer ninsi qu'il voe coUa~o ratcurs nos plus v1f8 rcmer~1e1n' . "Tll• poui:, le concours comb1en :t~~~j~~!::a qre 1: 0 ~~:i: 1 :r oix-Rougc Haitienne . . . . . . Grace i, la colla,boratwn ~tell gente et genereUBe ii.c V~tre )OUr nal, la Croix -Ro uge Ha1t1e_nne_ u pu attoindr, , Jes dcux ohJJ1 au cour:-i du moiH d1• <1ceml1n. ~ en n'ubli !•mnt l'/'.lerlri cite qu'i:i hon CRcient sans j!flS pillage. AinHi nu lieu u 'nvoir des roupures plus longue&, la dema.n rle red u i le pourra peut l!tre egn liser la presente production. JI se pourrnit meme que cette dc mnnde reduitc puisse empecher des coupurea, surtout que In HAS CO, qui sera en production , 11,li mentern le liecteur aver ses kilo w-nt d 'n ppoint. Cette experience volontui:c vaut la , peine d'etre tent1e . Le dim u nche Hi Nov. nous lui avlons foil dire par Bob Lem oi ne que nous venions le ,m;, rdi 18 mais par, nous ne suvons, qu e l ca.price nou, y sommes nlle k lundi 17. Lu hell, , equipe (•l11 i l la. Noua voulons din, Herbie Witte mcteurs ant trouve votre lere interview trea instrur tive. Mais d 'a utres au contraire ont eprouve quelques difficult ~, It snisir Jes termes techniques . \Voir suite page 2) La Politique cafei~re dans le Sud-Ouest :--;uu:-: le Lht~mt• gl?nC:•ral "Le Cn fo duns h, PolitiqllP de l'eve!OJJ ::~;~t1~ e~ii : 1 ~Y2,:'. '.t,~i~e 1 1 Xu Cirftl;i:~ ~ois Duvalien l e dirccteur CJene ral d e l'lnstitul Hnil1< Lio Pro rnotion du Cnfo d de s Dfnr~ea d Exp ortal ion , i'Agronome Ber tin Dodnille poursuit ~on s uctfoi1 educntin•, techniqu, Pt ndmin,istrntive duns l es prirn .. pnlei; gions caf eieres du pays Du mardi fo au Dina111chc ~•:J, le Direrteur Genernl de l'OHPl' DE se trvuvajl en tournee d ' ins pection dans lea zones de J11cm<•I, de Bainet ,de Cote de Fer et en a pris ocrneion pour constet e1 In si1 t wtiun d1.• In prudutt1011 1., ft., !'t l'l 1ctJ t.rctvaux entr~prh , llan:-i ce do111 a ine clan ~ les u•nl res d l' 1 'Mac ar y 1 Ravin n Nmn:.111ri0. Ca, lf:1, Jc'~!l~;~;e/1:HH~:l\;l 1 ~~:~un,~i ; , .. ~~;; refour \rr->org-<~~. G ris:riR f'1 Ania zone. ' Duns l'upre~ mid, du mercredi 1!'I l'Agronom ,• l)ndaiJ\. ,:1 .1 it eu un fructueu~( -~:it-re1 ien ave1.. ]e" nutoritcs riviles, militaires le, 11otubl<"> t -'x p nrts d :~ ur ~ -pl ., u!n l e urs ,.\ iouiu s lriels Jr In ('ilir1 J acme!. Ceux-ci ~e trovui cn\ ri nis ~n tres grAnd e nombr e. (Voir suite page . 2) !!L ~~GJ X X X ~uus a, :; re,u n\'t..:t. '. plu1si1 11otr( 1 rhurmn11 1 ,• ; un1e, }!ml' .1 .. ,\1111 Hah n< k arrivee 'bier i n . mid i pur k \"•)\ d' Air Fran ce ave•, ,on ma ri. \ I. Earl E. Bab ,o r k, Jr . .\laJJ ; de compagnie ,t l\'ime Gra.-, l'ol e. lls sont• de Phila,\elphie. JoAnn q11 1 a decuu\'1 ~ rt Haiti ii y a quatn n n ._ avec un gruupe conduit ici pn r notre chere mio Betty ' Smith Roch, rtisiden te de Littenhn11'. se Travel Pbila delphie et cs l n•stee attnchee u ee pays . r.!ie a effectue trois vi sites i,i l'l l'ette fois elle a con vai11c11 '-OTI mart 1\ l' A ccompa gner. Grace Co le qui fait partie de , . ., voyage etait venue . iri pour l:i premiere fois !ors de In pre( Suite page 6 col. 7) PURGATIF1 ST. YVES VIGOR . HfE B. VI.,PLEX DYN.MIO POMMADE BT. YVES [: . Tonique, pr; Etudiants et ecoliers surtout Ill Vitamines B. Complex [~ contre l'impuissacpe Maladies de la peau. . .

PAGE 2

I FESTIVAL MONDIAL DE LA MAGIE DON LUCRY et MONIKA da11s leurs extraordinaires demo,astratioM d'Hypnotisme et de Telepathie. (tol~ ' d• la 1'1-. pace) , 11 61.alt -4b~olu~lft . t ~••Ila F'r6que .. ou FM nolre pui.an A La Pi'ojp'afflmaUon repr6~ J• oit~&i on tout .QU 11uo co~ ~•ttom 10lim11 ; co (l-0~> 1111'11 d• 11110, wntta oe ,,.nto , quot . pour vou1 uxuct.,:, mon : p~ uml Bo~t;~ol ~!:•~. i•~:I . 1 'ri'~:t~:ulr ~~~1,:;::i~~ i~ :~~~;. 1if~:•tao;~t 4'.. 01 ~t~ !::' 1 j~ . :7,•:.,k: 11 ot •~~;:m;:!~o/~. 11~; 11'11hortlorons que do~ nuJota aunla muHiquo 1rrllco A lour chnlno p11non11ulh6> do tout po1t• do ,1 Dlroct.ur doa Pro1rrmnme,i ... ~.':.t~~~ 1 ~:. ~::l~r=~jftou~~ de ~f.: ~,~ 1 "t~11 o~k~~~~u; 11 wi~~mont ,woe ~~~ 1 ~':!~!r~t::i .. t ,:~i!u .. ~::~ul~ 111 #::~,~~~~u•~~::ii:.tr:~c~:~: tllo l\l 6 tropolu. A Vollh qui ORt blon 11r6cl•. ~,~f,.t~~o ;:ru':~~~llr~u~:~u~a~u at ~~•t 0 t,:~::~lo~~ c:f:t A . SI vou1 nouR parliez do 111 M1dH dilos In pulaannce fl'lr, pill' oicomple, tlo ln muul• rel. ll y 11 u,n 6icnlumont EVE, pul•rnnco do cotto station. Vou, oat ollo un fnctour 11rlmordlal 7 . quu rythmoo uu moment prQClu Murlo U6cilo qui dcvlomlrn bien ~ 1 ::~~ A:r~:Cti~~\ -~~~,l~u~,ta ! 1 .To 'Vnla ,rau•t 6tonni'' pott . ol'l J'nudllcur oat on quilto d'uno vitc l'amlo do Jounca ... W.ttl. Do Combl.'l d 01111880 ru _ , lro 011 1 vous 1 1 qua II vrnlo ,l6tc1lle etc;.. Lucion 1)6joan, pl111 connu com Hnnco oue un ru o socon a re A SI Jo comprends blcn, pour me chnmplon tla tcnnlo do table, t-ollo ccllc dos ,mtres stntlons dnnu In rndlodlffuslon commer. qu . e alent uno rcoi ; Cera appr&:ior oes talents du 11ctuollc1no11t ~11 fo~ct\onnoman~? clnlc. Bien ontondu loa fo.cteur•: Jo valeut-, . ii fau~ qu'olles solant rcport:er c:t de• cnew,sman> ... Ile ~.-rnto , M ~poe aeni. 6 pul~'kce, fldcllt6 du eon, prcaenteos pn1 des spcnkcre difnil Touoaaint; , qua -noua , , appellotu, t . (crnq1 . p ua ' ., pu :ii•i:a1 •lllt -" ~, I ' llfl c outo, ' 1"8 ernent mont ferlmts, excellent chncun dnns tous Monsieur X... Max Keno! ' ~~~:n:u~ !:::1t u~l~lse!n~~r t'~tc 1 f~~nt~po t~~~:. q;.t v~:! un genre propre ? qui a deja connu su part de autrllk de radio d'Haltl. dirui par contro qua, m4lme avec H C'e•t tout II falt exact. Sn eu.c;!•~~mptc repreru:li-e m~s nn d!e~l~t~z-~~~!c ~onguour d'on ~:n a~uf,~~t~;;t qu:l~le: 8 un 9 ~~~ ~~=:krru::a~~v6~ 0 :~uj::;: :;~~ , ciertncs emissions " Swing ad H.1200 Kilohertz ou encore tit nombre d'audlteurs al Jes pro cile dana . notre pays. lib. Mu,ique Caravanne en ex. 232 metres. grammes 110 sont pas agences A Aurez-vous une bonne <,' ploitnnt cette :fois ci nu,i:n.ixiMais pcrmettez moi da vous dide manlere a contenter lee 8/4 it~ le rn'attendais ii. cet1e ' q~es 3~~f Jrsp:.~1:e~:idi: 1 trMr;;;~r: ;:,s~~;c;ur .:r:dcde cr~Jr :~r~ ~t1!~bl~t ~:;io;~:~a\1!r~'f:'a:~ tion. CertainB me~?re, do Radio Duns ce meme ordre tl'idces. je et Ja longueur d'ondes celle des yonnemont complot d'uno ataMetrop~le sont. deJa tres pt'Cllds la libertc . d'annonc0r des 60 metres . Sur Modulation de tion. du public Halt1en ct etranger. ~\ 0 Jl 1 ~~~~t ,t!~fon :!~~u~ , p~IJNT V1tt1dredl l 0 h . ot 8 h. lli wANTltD ~~~(.., M~~~o•~'JJ o~.'ko S•modl h O h, P.I fl h, };11 luro Parll!, TATIOU COMIH> En :!eme. l'artlc : LI~ DERNrnll JOUR DE LA COLERE Enl re<• Giles, 2,00 Reserve.. 2.r.o REX T~ Vendro
  • 11tunts de pres5e qui resident , Snmedi 11 6 h. et 8 h. 16 ;; 0 ul~i,t!t~~=r j::., d'i:1t~: En foe pnrtle ,i. , ~ burc11.ux au nom die Radio SHUPA SHUPA Mtitropole. Jean Claude Gabriel ' En 2eme partla c~t notrc correspondant general, JOHNNY COLT l,;vclyne Lntour tiotre ,cttachee Avec Robert Woods. de pressc, Gerald Mcrceron 110 Entree Gdes 1.60 et 3.00 ' I t:e ,t."orrespondant pour Paris et l'Af1•ique, WillillJll R(;gi, est le Public Relations officer de Radio Metropolc nux Etats-Uni9 De Laxe ~to Cbae d' Amerique ... \1JJl!.MAdJ ~L V1111dredl l . 8 h, ot 8 h, 80 8amldl l 6 h. et 8 h. IO DANOBR DIABQLIQUII Entrie " Od• , i,60 -ei ,4..00 MONTPARNASI& V~ndrodi A 0 h. 16 ct 8 h: 16 MISSION A HONa KONO Entree Gde 0.60 ~l.&~~ ~ lri l'l 8 h. 16 Entrec Gde. 1.00 AIRJtlBS,c,M&k Vend~edi It. 6 Ii. SO ot 8 h. 30 QUE LINDO CHA-CHA-CHA. . Avec Cuco Sanches. Enlrie. Gd. 1.00 et 1.60 Sam~dl (Gran!! film d'nvanture) BOMBA VENGEUR DE LA JUNGLE Entrec Gde. 0.60 et 1.00 (ID OLYMPIA V endreidi ( En permanonce, ~tu13Xifttr;kz' LES MIGNONNES Evec Eddie ConBtantln• F.ntree Gde 0.60 Snmedi (En -permanence) CONSTANCE AUX ENFER8 Entree Gile 1.00 Cltbi;UNION V endredl a 6 h. 16 et 8 h. Ui C. I. A. MENE LA DANSE Entrce Gdc 0.60 Samedl ll. 6 h. 16 et 8 h.' 16 ORPHEU NEGRO AU CAPITO L Les 3 rJ et 5 Decembre. _l'objet d'un Mes~age presidentiel present<' rccemm~nt 11 In Cham bra Legislative. II a discuti; avec l'Assemblee les problen,cs parti culiers du Sud Quest dons le do malne de promotion de la prodttc tion cafeiere. Les echanges de vues ont ete trios constructives et J'assistnnce a, crie i.pr~s \'agro nome Dada!Ue : Vive Duvalier, Vive la Regeneration de Jacmel> D'une facon generale, Jc Di recteur General de l'IHPCDE a constate qu'il y a encore fort A faire pour relever la production cnfeiero dans le Sud'Ouest pres \cs grandes devnstatione cau sees par les cyclones. De 70.CO0 ,ace de production reglonale est nujour,l'hul a 25.000 environ. Le cnfe a pratiquement disparu clans bien de regions et Jes pays, ma! inspires ont, contribuer II aggrnSur le chemin du retour il la Capitnle l'Agronome Dadaille a inspecte les projets de l'lnsti tut pres de Grand-Goiive ainsi que Jes installations de l'Usinc ,Oliver.~ A Eh bien, avec cettc equi qu c composee d'elemente jeuncs c t competents YOUS allez pou voir offrir quclque chose de dlf 1'erent dens la radio en Haiti ? H Oui. Bien sii11. Car Radio Mtlropole sern une nouvelle ata tion a VP.C une nouvelle concep tion. Vendredi a 7 h. et ll h. BALLADE D'UN P18TOLERO ~;ntree l dollar par voiturc 8emedi i, 'j h. et 9 h. I UN DET1'CTJ.)(E A CA DYNAMITE Entrie I dollar per voiture 1 Entree Gdc. 1.00 g~Ft'k AP~ ~ciJ'iL~J h. Entr/,e Gde. 1.00 AVIS DU .CAPITOL La direction du Cine CAPITOL avise le public que les cartes pour le FESTIVAL MONDIAL DE LA MAGIE qui aura lieu les a, 4 et 5 DE--CEMBRE 1969, a 6 Heures et a 8 Heures 30 P .M. sont deja en vente au OA.PITOL de 9 H. AM. a 1 H. P.M. LES MOTA CROISES PROBLEME No. 430 F. ,f I I[ Ill. l'1 V \,i VIIW1f I I I , , 2 a 4 II 6 7 8 , 10 . l 1--1-'-•.1--1~-HORIZONTALEM:ENII' I l)no ncur qul poussc HOU v"nt ,Inn, le, bl6n 2 Sonl frais •'ils 1ont du jo11r Plu. de cc rnonde a _ _ Pro , r1ue ricn Possos "r 81,ul 4 . ... .. Coulc on Crim~o Doi \',~n1 Ctrr ~ ld1in upprh r, Fl1•ur nrumnliquc 6 Faucon 7 Consonne doublee Vieille 8 Magicienne Groupe un grand nombre d'organea 9 _ Seule Poesedes 10 Est sev~rement reprimee -En conjonction V!sRTICALEKENT I Se peche 1 enu profon do Crnyance II _ Clin d'oeil Ill II reclame enne c<'ssc IV Un peu d'oeuf Sot N/;gntlon V CarcHnul Compass/!, V1 Arrosc Folx VII D(,but d'imitntlon Villo Vlll -DHruisit un bateau Belle salson IX Decorent Vole X ConHonne doublet> En Rug-e A nc pa, lAcher inutile• mPnt . SOLUTION No. 417 F. IIIJHIZONTALEMENT VERTICALElllf)NT. J. Marguurit,, 2 . llo; Eson 3 . Nun ~ , 1, Idec,; Suer r, . Silo; . Nc. 6 . TN; Courag" _ 7. Acrc,t6 8. nc~ua; Ira.! 9. I . I'.; R{,cln 10. Sise; O1suo. I. MlnlHlkreH II. Aladln III . Reul; Acla IV. R~pe V . Unes; Ors VI. Nue: RO _ _ VII. Rk; Sortie, VIII. Is,u; Aer6s IX. TO; Erg; Alu X. En; Emlll(!. Le Diredeur General n ete par ticuliercment imprcssionne par Jes realisations de l'Al!'ent d'Ex ten s ion Roger JnBaptiste a Mar Lin\ et. par l'nccueil r JmhiPn ai mable du cure de ce lieu. Mr. Jn Baptiste aide des paysans produr teurs de cafe a fait tout ce qu'on pouvait souhaiteY da,ns !es domai nC's administratif, teehniqe Pt commercial pour donner un be! % & Or au mouvement cafeier a Marbial. A chevnl ou en jeep, pnr des rhemlns tortueux l'agronome Da daille n continue sa, toumee d'lns pedlon A Bainet , ii Cote de Fer . 11 a apprecie l'encourageante n mabillte du Depute Carl!nerd et l'nrtion efficace du Coordonnu un r.emi!'de ntuvea" et soaverain contre les doalelll's Un me,licarnent puissant et lnoffensl! fa\sant disparaitre ra pidement toutea aorte, de dou leure, c'est blen DO1,pROSTAN. Arthrit\sme goutte (ii elimine l'ncido urique), rhurnatisme art! culairo aigu, rhumatisme chroni que, rhumat'i,rne gautteux, aclatl que, hydrathrose, 11rthrite ttehe. collqucs hepatiques. grav.,ne Toutea douleur, provoq1Jees par ces aftectlonH dlsparais1M1nt devant DOLOROSTAN. Let plllules DOLOROSTAN cherchent non seulement A faire dlepara.ltre lea manifestations de 111 maladle 'mal, ausol a tin de trulre la caue. No contlnuez plu1 II. inutilemant : il y a malntenant \cs pilluJes DOJ.OROSTAN. DO LOROS'l'AN agit vlte eat aana dang.r ne contient au cun produtt noctf. Demandet: DOLOROSTAN BU lnur~ Gde 1.2& CRJC CRAC CDIE Vendredl a 6 h. et 8 h, ODONGO Entree Gde 0.50 et 1.00 Som,,di a 6 h. <"t 8 b. 16 LES TURBANS IWUGES F.11t1 i•<, Grv{-,, 1.60 A MAGIC CINE Vendredi ,i a h. 15 ol 8 b. lG TE~! PETE SUR LE TEXAS Awe r:. 1\!ontitommory. E11t,;,,. Gd,s 1.20 .-t 2.50 Snm,di 1\ Ii h. 1:i et H h. 15 En I i n, purtic /.E. Gdo 0.6u S:cmodi ( En Po11mancncc) L'HOMME AUX YEUX OE RAYONS X En11i,c Gde. 0,60 CINE SEHEGAL V.,ndredi a S h. LI> et 8 h. lb ( Si nnre populaJral TYPHON SUR HAMBOURC Fnt r, e Gd~ 0.60 -..t 1.00 Snmedi it G h. 15 et 8 h. 15 En Ji 1 •,, Partie : SHOW DU SUPER TRIO SELECT En 2c-me Partie : •LES CONTES DE LA TERREUR, F. n t r,c G,l,•s. 1.20 ,t 2.00 Drive In Cine V endredl A 7 h. et 9 h. Un western fracassant SOUS LA LOI DE DJANGO Bnt1ee l ,!ollnr var voltur. Same

  • PAGE 3

    ENDREDI l!B NOVE DRE 1969 Meme les jolies femmes portent une Kon Tiki Jusqu'lcl, Kon Tiki• etall surtout la monlre des sporttfs, des brlse-fer, des casse-cou. Mais lea femo,es dynamlques veulen1 desormals, elles aussl, posseder une montre qui !es dellvre de tout soucl. A qui porte oKonTlkl• pour dame, tout est desormals permls: depuls le tournol de tennis, Jusqu'a la plongee profonde, en passsnt par le ski nautlque et.tout cela en gardent l'heure exacte a son polgnet. Et pourquol, pensent-elles, ne nous affranchlrlons-nous pas, comme !es hommes, de la corves d'un remontage quotidian? Car, en plus de toutes !9FTT-1489 .lerna,Matlc Kon Tiki 20 0 aes seductions, Kon Tiki est automatlque. ETERNR MRTIC •" Etema S.A. Grenchen (Suisse) Representation et service dans 140 pays Robert Carlstroem Ancienne Maison GILG 'l'i Ch1K OHL u11 1111ytt1111 qui, JJIIHttnnt p111 1;•, So11lmn1110, SylhiKlol'ilHI~ do dcmnin, loY lulluK, 10111,l'Lnmrrn 11 111o11(t 11110 uxlKL011cu Vnin 8nlnnvu, ,LIHIUH _F, S11l91non loK co11r(uOL-Ott, leK co1111itlonK ol <111 pnrln. Co ful un uxplolll, qui nlc ... MniH, nucun 11 1 11 ~u cuUo lea oxlguncoK de survio d In re• ftUblKN1~lt lou cnpl'icuH du In m1J.u mnln d,, fur out.Lu dotur111ln11tlo11 volullon qui botiacule l'1m11lpli11b,I ro ut cuux doH 1111l.orltiin rurnluK, i'nrnu, Ji,, 1'1: 1 co. HCIIH du tlovolr 1.lenw, mot . , Est-il mC,me necesE.aire de le soufigner ? L'i.uteur extrnva~,• Hon sujet. Sa lcttre a Ti Cius ouvcrte aux citoyens haiticns ct du monde vulgarise unq doctrine vicille de plus de lrois cicccnnies qui, laissant le -tenniu tic -laTheo. rie pour cclui
    PAGE 4

    PA.OE 4 cLE NOU'VJIILLISTEa POLLIITtON ATMOSPHERIQUt: . . , . c ,._.aiii , T111 1 dih ''" ' "lh,.,h.h.n f, lo elm r111u1 ti, 1.Huhr•, n, , 1r.11nll un , .11••P' :, lulnl'l\l\dunnl 11ur ln Int lt• ,,,ul 1,, II\ pulluUon hln\onplu'n-i tJIIC-, lP,1 1 1• lit 1 ' 1 1 1,tlOll i11d11hlth-llt1 ,,.,, voyn _ lt pl1lllK1 ' 1• I'll l't'N Juur,, ,,u1rnlt,ilh 11 ,l'ttutuinno ,hlllH un t ' jllllri llllllJ:1 1 d1 : \'Uf'l'\11 ti IIOd\'t•U 1,\1,h 11r tl1• :1 11K1 ,\nhh1 du Nnuffr1• nu•tnH ut. ,u1 hu , , t it 11wKun1 q111• l'uil' , :-. t 1110l11 h u~1lO . fkunnrn,•• llll'llf lt ll))JHU-tt.lN (i1• Uh ! Ntlrt. d(• l'uffit-, ttp, 1 11111:u ~ d ' E. ,~1 n'lncli q\1t•lll }11\N l ' lh or,• h•~ t 1,u r .. n1u. r1111111lH du ttmoi: Lut1 UJlJ1Ur-.!llt1 ulu1..•Lrr•niqu"!.i du t.l'nltu1;011~ dc !i donnO,,!'t rot'ucil h:nl ll,K chiffros qui 1,arv.mull'nl d~ <101110 vlllJs 11llc111111111c• siLue,H ••ntrc lJu•acldor! ,•t !JorLrnund. Lonqut Ill lcneur de l'almoaphl, ro en dioxydc cle souffre 11ttelnt 1 mg pRr melr~ cube d'air, on abnudonne l'ordinnteur pour lo, l-r,n vieux telopho1w . Tt•utcs lea lwnr<'s, un 1111'ormc l'offfro . ~ l u tlP In silu,1to,,. C( n'csl qu'O J.'Ol'IDl!ATION c C IIGL lll,EU, A Im.IA l\t' tlu momunl u\\ In conoun• nu p111i&,;.1rniunl nouvpnL dl 1 muux ltJ-, Ltl•iulllluoH ul l:cuuemiqul•U cit• tr a lion nltolnL !.?.II 11111' pur 1111,L1u 011 1111 ut,runl Ldl,1111unt hNL•r In lutlo , : ontl'u 1,1 pollul 1011 1111110, ,.,,1-,, flllll l'on d1 , r,u11,l11 lc,1 pl'lO 11u'IIH 1li\111611111eon , 11L, Mnls '" lll'IJ ph6rl11uo. ~~l\:,••;:,M"'!,~\~r::~rf~: , '~"i-'l~:~;lul~~.l!:Ji~; :;~,~:~~it~,~Hl d'nhwlu u'n jnmniK M.(, L11 mJnlnLru pout. Loul. du mflnu, 1 l 1,, 11 11 c,rvli.nN do cnnlrlllo •onl t'nlro MnL 1111 r6111llnlfi t1rnglblllH: mlH l'II l(lll'llu 1•l J>l"IIIIIIUIII. l,•H '"" n,111• 1111 1loc11nw11l: 1'(11\lli JIil!' l'ln1lu11L1•lu nlll'llllllhlll ll tlupunMI• •un•, 11 J.,usMnlr"" pout (\LJ•u "'' .~;,'";;.•,••.~v.'.'::ll'~t' !(\,~::,'.:;;;, 1111\~:.~\ . ~ ll.:1 1111lll111tlH ,lo murkK tlt'.)1uh ::.i.:;11:~i.'. 11 :::,.~~:\ 1 ,'. 11 1.::, 1 ,~;1\'.' ,::: 1 soi llh1lli ,•, llU cl>nll'I'• ' " ,1., lluHHl•ltlurr, ~,'.:~~, ,i:~:::;.~;:~ 1 :1:1 1 1':::rf /.l~:;~10::~ . ;~~'. ,Ii l'nt111ua11h<\ro lllllllnl r, 1111{, A ~!m'.':1~1f: . ;:~>l~!"~1:l""11t~:~:t';',',~!7i1:11 ii;:;,•;latl::cl1~'.;.t' tl~ltiJ:i':1}'1.,::~'. : .~o::;;~: 11 ;;~'.~.': c'~:11~) 1 t~~~:::~:~t 1 ~, 1 :~.:: I.us ,li,puls It! 11t \ h11t tlcH 1:nnceR HCli (JUCIA l'Etnt flid6rul ll JH:rtlclpt• , 11 l'lll<'<' dnuM le~ vlll~• ut Houl,• xunti, .,u fut lnncc c. I op6r11L1011 n concuircnco do 30 po111 cent . l'nul~roulc du ct lrc J~ In Huhr , tic lt!lLc conln In pol1.itlon ntmou LcR Rcrvlcos do controlc onl lmpo Hera rnc,,rc 11( , \'('l !t• ii In ,ir1lapl!hll]UOI !t In sulc UC nourll•~ :~;b~COH r~11;~-~f1:~~o~u~e re11.i;t~:: lion. ~~1~JJ:\,,:r:1~~toru~ ~l~u;tr-~~ ~:: Dans le centre resenc!' c1e , , de dclcction. ,,. On ; com couragu al1111i > tea < . ,v.!stes. On vn auaal mettre au l)lJint un nppn.reil de de . tec~lon de~ .vapeurR nu~e~:::nnl~~~=:mbi: 8 ~~~i: R~~; , Messe 11t ----sont ap)Jrecinbles. 22% ~t-ulemcnt de la surt'nco globale du centre industriel du Rhin et de la Rhur, qui couvre plus de 5.000 kilo~e tres cnrres, etaient exposes i\ des rPlomb6es de pousGieres excessives . Les Bandes Dessinees du N ouvellisten Blondie En 1968, ce n'etait deja plus quo 5 pour cent. La tencur innd_mis siblc de S02 de !'atmosphere eRt tombce lie 5 a 1 pour cent. LeR plalnteR. de .la population, en par Liculior a Duisburg, Cnpitnle du centre chnrbonnier, sc multi pllaient toutefofs : On pretendit quo des usines cessnient de faire fonctionner !curs fil treR pendnn t in nuit ct iivacunient dnns l'nir l1•urs vnpeurs. Une mene , serii chantee le il'u di 4 Decembre a la memoire de ;\lme Vve Rock . Michel, nee Ennn Joseph. Elle aura , lieu en l'Eglise du Sacre Coeu . r de T:urgeau il 6 h 30 a . m. Cet~ Imnonce tient lieu d'invitation uux parents ! et amis . ' AUGMENTATION DE V t lG-Uf~UR POUR LES HOMMES •NouR nvons voulu en nvoir le ,ocur net,., cxpli(Jue M . Fli1n:e11, ministrc du Travail lie Ilhfnuni<' \Veetphulie. II Iit inslaller a11 •ommet d'un buildini.r de Duisnourg it 60 m de hauteur une ins wllution la,ser television rllmbi ,t e e qui a coule '/00.00 mnrkB. On pcut faire pivote1 celle instulln lion de 270 degrcs de mnniere a ,, . , qu'~lle rlelecLe toute emnnn don rle fumee provennnt des J 50 Lea compr!mh PRO-PLUS atlmu lent le l)'lltfflle aual blen que lea or ganM muaculalra , et reeplratolrea . Pre nez PRO-PLUS aujourd'hul mfme et vour au1111enterez votre vt,ueur, vo tr,, blel'llle et votre vltallti6. Les com prim~ PRO-PLUS rendront votre dls coura plur ~If. plur lumtneux et vous permettront d'evolr une plus hate appreciation de la aituaUan tout en vous donnant une plus grancfe fn cllJte d• joulr de la vie. Pas de vl gueur sans PRO-PLtJa A QDOI BON ECONOMISER? Si voa.r etes de ceux ou de celles qui pensent ainsi, ne voas dera114ez pas. N'allez pas a LA GWDE VEITE SENSATI0DELLE Qu' organisent le Zenith Madad et le Supermarket de Lalae LE , SAMEDI 29 NOVEMBM tN9 Mais si vous etes de ceux qai aime ' nt economiser, . si . uo• . preferea ,cfrefl!r mow. claer aa lieu d'achcter plw , , claer, alor.s courez, coUNZ . Hftleii a cette'.npeP.-oelde: VENDREDI 28 NOVEllBru:; 1869 Solilage,,.ent . l1'1tffled~t des maux de tete sa,idoR contre toutes do~• . SE TROUVE AU MAGASIN LE SOIEIL PROPRIETAIRE : GEORGES JAAR Galerie Georges S. Nader 104, Rue Bonne Foi 104 Phone : 3479 B. 0. Box 962 PortauPrince Hai'ti. Les peinti:es qui on ' t rendu la peinture hai'tienne fam.euse avec leurs murales a l'Eglise Episcopale d'Hai:ti : Wilson BIGAUD,' Prefete DUFFAUT Gabriel LEVEQUE, Philome OBIN, Fei:nand PIERRE saisissent l'attention a la Galerie NADER Leurs oeuvres occupent cette semaine la meilleure place a cette Galerie.

    PAGE 5

    VDl)llm)I a8 NOV'JCMBRE 19811 I.• W< nvantairos dana l'a venir. Mais vous devez avolr con fiancl" en \"OUK et on vos buta. ( lsn Cin~111n11<:opcrc.1leurH) n'voc cun dur nu vlsagt, virll> <,HAIG HILL Un hununu lnoxornbla nur un ,hovnl ... Un hommu h11phumblo SI VOUS ETES NE AU.TOUR inrnr11l' in lutlno vongcre••t1 ... D'HUI: Vou, 6t l'l nnl,• pour auy,pller ... Una •econ ,•lts tl,•sin•ux t1,, lrnv:illler nv.ec de pour mourlr... un dlicllc di' Ill hnrm•nwnl tl1111a dR >c11trepnHeb ; Wiucoe&ter. ,,ui ,•n vnlent In• peine. Voue nl ADIOS lJOl\lll!U.; JHPZ lHru nctif, avec pnrfois unu Un cnfer pH.VO de corruption, mcticuloslte trop gr;;111,l, rclar do debnuche et de crimea Un dnnt un lmportnnl tlol,ut juaqu',\ westfrn qui consume la ver{ii,;.ance la lh.•rni~re 1u1nu~c pu,:: cou1:e1. soUH le J'eu do Ju violenl'c. Un nn furi1:1ui;C1111ent ver~ vo:: outs. I-...s~ p:e uu milieu cit~ celtc tourinenl~ ... s11yez tl'a,•uir un rylh,.,i, egn!, 1 '_e Des fllies aguichnntes, une al n'Ctre pns lJ.•ndu dnns h.• trnvall linnet• du trngi')Ue et de l'nrtion .. ou Jnns le plRlsir. Voua oles unu i\DIOS HOMBRE personne qui posseclo7: un ideul Uno ~recision de tir infnlllible. 22 JUIN AU 23 JUILLET) c;evt, un ehRrmo certain el hcnuUne mnin fa.buleuae qui declen (CANCER) : Yous affronterez coup de goilt po~r le~. arts. Cul ,he dnns un c'c\11ir, un ornge tie la concurrccncc mals clle ne vous ti\'eZ ces 1,elles dispoaitiona. furie... Un suspense aecablant J>aralysera pas. Au contralre, ol -----'-------\'oilil Jes fascinan' s attrnits de lo voue stimulera. Alle-z y "t ADIOS HOMBRE vous M 1 1 1 e.z vainquour. A vemlre 2-l. JUILLET AU 23 AOUT Une propriete slse a Turgeau (LION): Qu.vos tnatlncta voua pouvnnt servir il. des _fine com?'er f~d~:! c~~t.t':oi~nc::ce~;:~~~ ~~' 1 ':;"ut\!:t%e!~;!::r o4 Cll;~~= Montrcz do l'nf{ectlon il. ceux d, fu~nde sur 340 d<' profonqui vous entourent. d"~;a;;.,~:1.au No 117 Rue du Entree Gdes 1.50 et 2.00 XX Y X Eldorado Dimanche SO Noven:IJre a 6 hres. 7 heures ct 9 neures CI~E ELDORADO est fier ,:~ ;u,1qu'n 111 revoltc. NnuR somnws ,•n ;ilclrll d6pr-,& ttlon, ut si cello-cl ravage. le• fortu1ws, cllc i,'~pnnmc pnn non 1,Ju,-; loH hommcs. L'hist.irr .,~ p1:sr,,• •inns. um J,f'llt,• ,illc Lin autl 1h-H Ell1tij U r.ts, ou unc nwr<' cuplde n'h8s 1 tcrn pns /J. SIICl1fil•T sn. fU!e Pn ,ue do s'nssurer une dou'Q , e ,iP. DECLARATIONS D'UN MEDE.CIN CA!\'ADII:;N LONDHES (AFf'I l n Medecin cnnadie,1, le Dr. Al ju Vennemu, etait nu cournnt du mussuere de My Lui depuis 18 wuis dejll. C'est ce qu 1 a affirmC, aujourd'hui, lors dune interview rndiodit'fusee de la BBC de Lon drcs. Le Dr Vennemn a pr~iee Entr(1c C:tl,• 2.60 cot .00 ., XX REJ'TBEATn Dimnnrh.o iJo :-.ove.111l,1•e i\ 6 hn "• , heurc;. ,,t 1, .heur,-s LE TE'IIPS DU MASSACRE { L inl•in"1, l<,fU:' l-:>.'h.11clor, nvec l•'ranco N ~;llO la grande qu'il ll\'alt ote informc du mas311 ere par une pen10nna!JU) sn,,. vietnun.ienne de pi em ere i111por tance. Le Medccin qui sUlt ;,n coi.rs tle apec1alisation dans un Mplw.i lonllonien, a pusse cinq ans et de mi 11u Vietnam ou II faisait par tie d'une equipe medlcn!c C3ll'1 diennc. 24 AOUT AU 23 SEP1'EMCe~tre. !~u~te!V~u~~r :: ----Da--llOD ......... GIIIIIODDDOQOl:IGlimliml .. _lDCmi:IDllOCIDCIDCI .. Dal_. __ __ Je n'al pas etc po.rticaliercment /rappo en apprenamt !es circons tancea du maBSaae pare que dca lnfolffllations rclati VCb .:i. de scrn blnblea n.l.TOC.1te3 cLaien~ frcqueP tes, a-t-11 dlt. d'ordina.lr" S.iaiuez toutes Jes poealbilitt\s qui •'offrimt. Bonne PtJriodtJ pour essayer det< Id~• des toothodes noumle" 24 BEP'l'EMBRE AU 28 OCruatu: (.tsA1...Al'IC~1: 11 ne S mltraiiiette ... Une Ol'U vr'-' d'un•:violen::e hnl1.::1.J1nte qut 1 JT,.'l'fvra lt'A spect.r1u1•.:; de h•ur fnuteull, car Les C-Olts vont chan ter la mort. et ce aera L~ TEMPS DU MASSACRE Une film lmrla~able, fipre, v;.,_ lent. Enlrt\c Gdes 2.ij0 et .1.00 XX X Drive in. Cine I Le DRIVE IN (:'.lN~ loujc-ui> 8vuc1~ux dt 11t p1~~e11lcr l!"'l' lk buns ldms n bl.!lth!l1u11nP pour ~l•Q aimables clieHla . " LA PEITfJ,; VEU.TU Peut on chaug~r
    PAGE 6

    PAGE II LA CHARITE SANS 1'R0Nrllil''1 1nl,i1 lld 1111 oHh pn1upt1 l'1H , f!ntJ•lc11 , ltlun r .. ,,,-;+,. tltUli . , ,. . .. , 011du,uu/f tout f1t1I l'uur Ir ,111, H , 1 ' ,i r,...,C'olt! ,lu /14in /'11Mh 1 u, f 1 ,. ,. 11 , ,; . 1 r .. J,, 1 n /1111,fn 11111 l', 1 1i l, c1r,,,,,,,,,,,, Hf! ,wnt pur1 ul1il1lt1u '11 11'c 1 ut 11} lf1 ,.,, . , 1 , 11 1 ptuli/,\mf1 . . /,,.,. . kr1me1aHftN "" ''""'"""' pou 11ft , _ ,i,111111•<1/, 1 1 fr, 1 , 1 1uq1u"rr11l, It'll l,1tr1r11 1 11 1 1 I lt1H liultt lllltl p/rU f. Ir 't::: •;,'~:.,,:';:,•, : •,1 ; _{ J •.' llc'Urf' ! //1 , 1 1.i1111""""' ! .' r p,11irtant l11n "'•fnttltt "'t"' /, 1 , ,l, _i n11 noml,rn ,I., ~00. Ht't1 d 11 11r, r1lf out d1l ftrt'I rri/utttfN, fciu. tr tlr1 p/11rct. // fo11( d,•N li1•n 1 _ H, ,lu uwlr T 1t'/ nc11/111r, , ;: J, t. f fl 11 u, /' ,,,,, r fnit (f'llr/oiH n71pol,. 1., 111 , / d, :pnlf tttllttmc,nL .. La 1sse:1 ,, 1 11,o; , ,,11 , a111n t ' , luHi&e ... -1,ous aller 11 1 : rr 1 1 d1nntabl1•s s& Ion frappo 1 1 1 -,itrf rueur polt>r los pet.1t1. fl6, t'tf cf . c ,'i1111 f'a1tlt1u,. l u,1tez lcu, 1~cole , i/i, 11oiut n,cc11ro11_t 1 ,r ,nlicrlitt1, rl'ganltt:-/es pen~ du t: ., . .11 ,. fourR h1'1'tJR . \fous I . elf. 01 111 ,>1 , .: f'l umn ai111oro.; _ le bun, 1;111 ' pOlll't:: /t!Ur J;irLE.,. { . :1 i t I Unban t,o \J,utd "'""':'\ lJ II grn11d Film d' A t,e11I ureR. Eu leclwicolor Danger DiaboliqtJ. ; ~ Ja ' mes Mason et Geraldin Chaplin vous donneront la r6poniso, au Cine PAR~MOUNT '' dii~ ; ce '' si>e~~c\; ;rohl~:t X X X TCIII •:<: : 1~ 1.ovA(1 lJ U-; : L'El 'll ltATlUN SE l'UUHSUIT 1 PHA<:UE (AFP) :Le Plenum du -' Co'mlte Regio nal du P. ('.. Tl'h6coslovnquc sur in BohCmP C:f ! ntralc u exelu hicJ ' 1 ,c cOll{'l'flLioll nouvelle sur une d~s , x,u11gs ,,. , du f , ur , ti .M. E. __ ~vode•:inc . ltAI J III :111 , ,:<11'(,I I St'lll~,re11cnll~n(hl 11lu :-1 \1:l ntcjt. pour tit•:; 1 :•n1is.siun:-; 11011,('llt• ~tn-tion .. Vou:-1'11\•p ;,: Bob LE~:OINE /.WO' . : . a' &! _ ,. ., .. . e C ; D ','{ t ~ ' i ; ~;iJ~rt~ 0. _Joouttr i., mu,10111ettes I " n, , .. . .. . . ... CURA(JAQ TRADING COMPANY BVE PAVEi VENDRE AU FIL DF:S JOURSu. pa1 Al/BELIN .JOUCOEIIR ' ' 111l<•rn vlolt.u dt! uvec Bal millin, "" fumnw ,lc1111n• ar'rlv<\u Ly t 11 ~~ 1 J~~~\~url K fj, .. bcok ' ot 1 ri:r s'.~n ~~,l~tlo !r::t 1 n1~scs~,~~ Mme Gruco Colo sont doocan. cuellllo pur M. Claudo Pctruc, dus uu Grand; Hotol Oloffa011. Conselller du CONADEP. Noua lour souliailona un nlg grcaulc 110jour parml nous M. Moohucl OU)ugun, Ingcnlour ~;l ,~:'::1~•:, 1:\~u 0 t Avis Prof essionnel "" jcunc ct jolio femme Mary, bi Le Dorteur Marcef Herard ~~:t 1 :~c;~~:: 1 ~;e~"..~tc ~ 1 ~; 11 g 1 ~;~d Oto-rhino luryngologistu Oph lloll'i Oloffson . tulmologiste (Nez Gorge oral! x x x lee Ycux) annonce qn'il .a re.. . Cc matin, notrc cshmabla amet au acrvlce de aa . bienveiT mi, M. Ernst Tou.ssaint a accucil J'untc cliente.le II est egalcmcnt Ii it I' Aho1,ort Fi:.ancois DUVA it -Ju disposition de toua ceux qui LIER, su churmante fianc&.; souffrent de ccphalalgie (maux Mlle Maria Natalia Da SUva, do de tete) rebelle non symptomati Portugal. , que. _ --:..A I1 y avait encore pour accueil lir Mlle Maria Natali Du Silva, Mme Ernst D. Pierre et bien d'autres umis de M. Toussaint. Nous lui ,ouhaitons la bienvaXX X , .... M .. Philippe Terver, fonction nuir resident du Progra'mme limentaire Mondial a nccueil\i cc Messe cfu bout de l'An r,fo1e Vvc . \uu,ine CIL\l{Ll::~ r .: t ses eniUnt~ font chanter Unl mc.ssc pour ll• rcpos rll ! !' i i.m p dP IPur reJ,!r<'ll< ( ; poux Pl pl•n•. Al\TOl!\:F. ( ' IL\T'f.E~ IL• samedi 2H Novt•n1bn• en cour:-;. i. li h 3V a.m. Pll ia c~111drnlP :'\1 1 ,re. Dume. Cet uvis li ent iit•u d'invitat111n aux purenls . ct umis. Port-au-Frince, le 2~ Nov . 1% !l. Messe .re Prise de Deuil Une Messe de Prise ell' Deuil sern dite de main snmed1 i1 7 h I a du mntin au Sacre Coeur d e Tur genu pour le repos ECEMBRE LE CIRQUE FANTASTIQUE CinCmnscope T 1 echnicolor 1, SPEC TACLE EXTRAORDINAIRE rm PREMIF.l {E A MAGIC CINE PARLANT FRAN<;AIS . 3 Hres -5 Hres -7 Hras et . 9 Hres ENTREE Gckl.oi .60 et 4,00

































    Administ

    No 27.po8 |

    eee enka

    OTIDIEN _
    ANCIEN D'HAITI-

    FONDE



    . — \
    Directeur ef Redacteur en Chef :
    LUCIEN MONTAS

    7. MT! MAX CHAUVET

    EN 1896

    MEMORE DE L'ASSHCIATION INTERAMERICAINE DE PRESSE

    T4eme ANNEE








    Adresse: RUE DU

    h

    \PORT-AU-

    BOITE POSTA



    PRINCE (HAIT/)
    PHONES : 2232 — 2432
    LE:










    CENTRE

    13516





    VENDREDL 28 NOVEMRRE 1969



    L Adresse du President

    a Vie de la

    Republique

    A l’occasion de la remise de Certificats
    aux Etudiants du Centre de Formation
    de Statisticiens.-

    *

    27

    P-au-Pce. je Novembre 1969

    Dans Mon adresse, a locca-
    sion du deuxiéme Congrés Natio-
    nal du Travail, j'ai mis l’accent,
    une fois de plus, sur mpérieu-
    se nécessité de fournir 4 Notre
    Révolution les éléments chiffrés
    qui lui permettent d’informer,
    d'orienter et d’approfondir son
    nection, pour que nos orgahes de
    planifieation ne continuent plus
    a travailler dans I'& peu prés.
    J'ai nnnoneé aussi Ma détermina
    tion d’entreprendre le recense-
    ment de 1970, en indiquant les
    raisons d'ordre technique et éco
    nomique qui en justifient l’ef-
    fort.

    Je ne voulais pas vous las-
    sev A présenter des chiffres. Que
    l'on veuille considérer Ia couver
    ture sanitaire du Secteur Santé
    Publique; questionner les chif-
    fres de !x production agricole et
    de nos ressources de tous gen-
    res; analyser les composantes de
    ja population, mesurer les phéno
    menes qui intéressent notre dé
    veloppement économique et so-
    cial; Je probleme demeure entier,
    angoissant,: urgent. Nous manipu
    longs des données incertaines; or
    i! nous faut des chiffres exacts
    vt non des approximations obte-
    nues & partir dextrapolations su
    jettes a étre questionnées. Le dé
    veloppement de Ja Nouvelle Hai-
    ti ne saurait se contenter d’ex-
    pédients lorsqu'il s‘agit d’inter-
    préter le. éléments vitaux de sa
    croissance. Il faut des techni-
    ciens de plus en plus nombreux
    pour whe analyse objective, con-
    tinue, efficace et productive.

    Cette permanence dans l’ac-
    tion ne vous sollicite t-elle pas
    d’une maniére urgente 7? :

    Soucieux de mettre a la dis
    position des responsables, tous
    les instruments de travail indis
    pansables sur le plan institution
    ne!, Mon Gouvernement a crég le
    Conseil National de la Coordiria
    tion Statistique, en vue de ren
    forcer Jes initiatives des organis
    mes déji existants dans le do-
    maine des statistiques.

    Les prescriptions: du Décret
    du 16 Octobre 1969, créant ce
    nouvel Organhisme, précisent les
    Grandes Lignes Directrices de
    laction a entreprendre .dans le
    cadre du Plan de Développement
    deq Statistiques de Base, ay ni-
    veau de tous les Départements
    Ministériel. et Organismes d‘¥-
    tat.

    Haccepte donc Vhommage que

    le Conseil Me rend avec Vappli-
    cation d'une idée qui M’est trés
    chére en tant que Chef d’Etat,
    je veux dire : La formation sur
    place des cadres nationaux. Je
    veux en féliciter les organisa-
    teurs, Les cours dy premier cy-
    cle d'étude du Centre de Forma
    tion de Statisticiens institué
    dans le cadre des activités du
    Conseil National de Coordination
    Statistique se situent dans la
    nouvelle conception de laméliora
    tion professionnelle des techni-
    ciens haitiens. Je considére cette
    initiative, comme une démonstra
    tion de performance nationale di-
    ne d’‘étre offerte en exemple a
    tous Jeg représentants de l’Assis
    tance Technique Internationale
    qui collaborent avec nos différen
    tes Institutions.

    Je vous invite tous, maitres
    haitiens qui avez contribué A dis
    penser les cours dans les diffé-
    rentes disciplines du program-
    me; fonctionnaires qui en avez
    été les heureux bénéficiaires. Je
    vous invite dis-je, A- méditer sur
    les appréhensions de chaque chef
    d@administration, lorsqu’il voit
    partir soit. pour un séminaire,
    soit pour une bourse d’études a
    \'étranger, les éléments de va-
    letir de ses cadres institutionnels.
    Haiti a payé, a cet égard un
    lourd tribut a la solidaritg inter
    nationale.

    Je fais confiance a cette nou-
    velle phalange de techniciens, je
    fais confiance a leur patriotis-
    me éclairé, pour que les nobles
    taches qui les concernent soient
    assorties de cette foi, de cet en-
    thousiasme, de cette ferveur iné-
    puisables de la Révolution Duva-
    liériste.

    Docteur Francvis DUVALIER
    Président & Vie de la République



    L’Ambassadeur
    du Mexique décoré

    S. EL le Président & Vie de la
    Republique, Dr Fraigris Duvae
    fier a recu, hier apres midi au
    Palais National, lVAmbassadeur
    dcs Etats-Unis du Mexique, 5.E.
    M. Martinez. Celui-ci au terme
    de sa missicn, était alle saluer
    lc ‘Président a Vie de la Répu-
    bliqae qui lur a remis les insi-
    ynes de la haute dévoration nna-
    tionale «Honneur et Meriter;, a
    Ma dignit? de Grand Croix.

    Nos felicitabons a VAimbassa-
    deur dea Etats Unis du Mexique.



    Lettre a Ti - Cius,
    paysan de Beraud

    Par Dieudonné

    Monsieur Edouard C. Paul,
    corivain, journaliste essayiste eb
    edueateur de renom vient de li
    vrer une nouvelle publication «Au
    Gré des Réflexions lly avee pour
    nous titre «Lettre a Ti Cius, pay
    ann de Bérauds. L’auteur = m’a
    ‘ait le wrand pluisis de mc don-
    ver la primeur de la lec.ure et
    vai été tellement séduit par To-
    viginalité de Voeuvre que Je céde
    colonuuers it envie u’er. parler
    aux lecleurs du aNouvellistes, |

    Renouant avec une tradition
    Chere iv Anténor Firmin (Lettres

    AS

    La Croix Rouge
    remercie
    Le Nouvelliste

    M. Lucien Montas
    Directeur

    Le Nouvelliste>
    Monsieur le Directeur,

    Nous nous empressons de vous
    exprimer ainsi qu’a vos collabo-
    rateurs nos plus vifs :
    menta pour, le concours combien

    appréciable que vous avez appor

    1é au succes de la Semaine de la
    Croix-Rouge Haitienne.

    Grace i la collaboration inteli
    gente et généreuse de votre jour
    nal, la Croix-Rouge Hauaitienne 4
    , les deux objectifs

    pu atteindre
    visés:

    Faire mieux connaitre insti
    tution et ses principes et réaliser
    es collectes de fonds destinés 4
    financer son programme de «Pro

    tection de l’Enfance>.

    Nous vous renouvelons, Mon-
    sieur le Directeun, avec nos sen-

    timentsa de gratitude, l’assurance
    distin-

    de notre eonsidération

    Fe Dy. Victor LAROCHE
    Président

    Croix-Rouge Haitienne



    PECTORAL

    ‘@fROP DAY :

    ‘ ANTIDOL :
    | ,FINAVER 8
    DAYLAX 2
    PODOL «





    remércie-

    PARDIN
    de St Thomas), G. Etenne (Let-

    tre de Montreal), Pauteur choi-
    ott le penre épiscolier plus faimi-
    lier, plus souple pour s‘adreser

    i Ti-Cius, paysan de Dcraud.

    Beraud est we Keelian rurale,
    non Join de Bainet, au coeur de
    Ja montagne avec sa superficie
    hbogselée, differme, meuchetée du
    vert de mil et de mais».

    (Voir suite page 2)



    Le rationnement
    @électricité ira-t-il
    en s’accentuant ?

    Selon nos informations, le mo-
    teur en panne & Vusine électri-
    que ne sera pas mis en service
    de si t6t.

    La capaciié actuelle de lusine
    qui est déjA insuffisante pour la
    demande, comme Vattertent les
    rationnemcnts aux heures de poin

    tes entre six heures et neuf
    neurcs du goir, va recévoir
    en décembre une surchar-

    ze, en raison du fait que les nuits
    commencent’ plus tét et les éclaira
    ges supplémentaires pour la dé-
    coralion et autres, de fin d’an-
    née. .

    La solution raisonnable et pra
    tique serait de nous imposer un
    rationnement volontaire de con-
    sommation au cours du mois de
    décembre on n’utilisant Vélectri-
    cité qu’a bon escient sans gas-
    pillage. Ainsgi au lieu d’avoir des
    coupures plus longues, la deman-
    de réduite pourra peut @tre éga
    liser la présente production. I!
    se pourrait méme que cette de-
    mande réduite puisse empécher
    des coupures, surtout que la HAS
    CO, qui sera en production, ali-
    mentera le secteur avec ses kilo
    wat d’appoint.

    Cette expérience volontaire vaut
    la peine d’atre tentée.

    DES BEBES

    contre la Grippe
    Analgésique ‘
    contre les Ascaris
    contre la Constipation
    Rhumatismes



    Prochain départ de

    ’Ambassadeur d’Espagne

    Le Marquis de Bulbueno, Am-
    bassadeur d’Espagne, nous quit-
    te aprés ‘cing ans et cing mois
    dune miasion —_ particuiérement
    Tructueuse, au bénéfice de ami
    lié hispano - haitienne.

    Le. Marquis de Balbueno s'est
    acquitté de sa mission avee une
    autorité, un tact et un scrupu-
    leux souci de resserrer les liens
    Wamitié entre le peupie espagnol
    tt le peuple haitien. C’est pour
    micux tare connailre.ie riche pa



    Au compte
    gouttes

    Par Raymond PHILOCTETE
    Maintes ¢pouses, prétant trop

    volontiers Voreille aux racontars

    ou aux raauvais conseils, font du

    foyer un veritatle enfer pour
    leur mari.
    A longueur de journee : repro

    ches, iujures, Gisputes.

    Une /bouche kilometriquement,
    sempiterneement Jengue.

    Ui advient que, fatigué, le pau
    vre homme s'éloigne.

    Et la femme de crier a |'injus
    tice, sans comprendre qu’clle de-
    vrait, au contraire, se frapper
    trois fois la poitrine en s’éeriant:

    Par ma faute.

    Par ma faute.

    Par ma trés grande faute !

    XxX XxX

    Certains patrons, en depit de
    votre sérieux, ne vous adressent
    que des blames.

    Une tactique, quoi ?

    Comment, aprés cela leur de-
    mander d’augmenter votre pitan-
    ce ?

    Lrimoine cullurel de sou pay’ et
    fe remarquable essor ue [’6cono-
    mnie espagnole qu’il a aonné une
    grande impulsion aux zapports
    culturels et commerciaux entre
    Espagne et Haiti. Il y a réussi,
    puisyuc des centaines u’¢tudiants
    haitiens puisent dans le réservoir
    cuiturel de l’Espagnol ct qu’un
    intéressant mouvement d’échan-
    ges commercinux ce précige.

    S. E. le Président & vie de la
    KR“ publique, le Dr Krangois Duva
    lier, a hier apres midi regu en
    audience spéciale le Marquis de
    Balbueno 4 qui elle a remis ies
    insignes de lordre national «Hon
    neur et Mérite» 4 la dignité de
    Grand'Croix.

    Par ailleurs, ce svir, ie Chance
    lier Chalmers offre un grand di-
    her en son honneur.

    Le Marquts de Balbueno lais-
    se chez nous de nombreuses et
    solides amitiés. La Presse huitien
    ne, avec laquelle il a toujours en
    tretenu les rapports les plus cor
    diaux, a toujours suivi i.vee in-
    térét son action cfiicace er fa-
    veur de lamitié haitiano espagno
    le. Ele salue le départ d’un
    grand ambassadeur d’Espagne.

    Nous adressons nos meilleurs
    voeux A notre ami le Marquis de
    Balbueno qui taisse notre pays
    dimanche. Nous estimions — et
    VAmbassadeur ei lami. Nous le
    voyons partir avec regret.

    Ti présente ses
    Lettres de Créance

    Aujourd’hui, & Berne, le nou-
    vel Ambassadeur d’Haiti en Suis
    se, Mr. Raoul Rouzier a présen
    té ses lettres de créance. Nos
    veux de fructueuse mission A
    VAmbassadeur Raoul Rouzier,
    qui était finalement accrédité &
    Panama,



    Instanta nés|

    AU KENYA

    LE MEURTRIER
    DE TOM MBOYA
    A ETE PENDU

    NAIROBI (AFP)

    — Nahasho Isaac Njenga Njo
    roge, qui a été convaineu de l'as
    sassinat de Tom Mboya, Minis-
    tre de Ja Planification Economi-
    que et du Développement du Ken
    ya, le 6 Juillet, dans une rue de
    Nairobi, a été pendu, a déclaré
    la nuit derniére un porte-parole
    officiel, confirmant les rumeurs
    qui couraient A ce sujet.

    Le porte-parole n’a pas indi-
    qué Ja date de Vexécution, mais,
    selon des sources dignes de foi,
    elle aurait eu lieu il y a plus
    de deux semaines.

    Njenga, -ancien étudiant = en
    Rulgurie, avait plaidé non coupa
    hle, Son pourvoi avait été rejeté
    en Octobre.

    xx x
    PARIS (AFP) —
    M. Chaban - Delmas dans une



    Herbie Widmaier nous parle

    allocution radiv - télévisée a ac-
    cusé certains dirigeants de la
    (.G.T, membres du parti commu
    niste de ne pas avoir pour prin-
    cipal objectif la défense des inté
    réts des travailleurs.

    M. Chaban-Delmas a d’autre
    part accusé le parti communiste
    de Jancer un appel & la subver-
    sion par tous les moyens.

    xxx
    L’ ELECTION
    DE MISS MONDE

    Miss Autriche, Mile Eva Rue-
    ber Staier, a été élue jeudi soir
    Miss Monde 1969 au Royal Al-
    bert Hall de Londres.

    La nouvelle Miss Monde a 20
    ans, les yeux bleu - verts et Ics
    cheveux blonds. Elle mesure 1
    metre 72, Ses mensurations sont
    (tour de poitrine, de taille et de
    haneches en em) 91,

    Misa Etats-Unis es, deuxiéme
    et Misa Allemagne troisiéme.

    en,



    LE COIN DR CECILE

    La charité sang trompette



    A quelques minetes de marche
    de VEglise du Christ-Roi a Hour
    don, on contourne deux ou trois:
    mtoyablea masures, on piétine wr
    sol particulidrement aride, et
    Von a6 trouve, alors qu'on ne ay
    attendait paa,dcvant [Ecole an
    Bot-Pasteur & Trou - Sable.

    Avez-vows entendu parler de
    catte école ¢ Probablemen. pus,
    car souvent, le bien qui se fait,
    quand il soulage ef ficacement
    ee humobldes, se fait

    sans tapage, Qui a fondd I'Keole

    du Bon - Parteur ? Des coeur
    compatissants qui avaient comme
    souls atouts un dévouement inlas
    sable ot trés peu d'argent.

    La. plupart des enfants de Trou
    Sable ne peuvent pas se rendre
    dans wre école privée, ni méme
    dans une école publique. L’unifor
    me, les frais scolaires, la liste
    de livres et fes bons souliers sont
    autant de 1,6vek impoasibles puxr
    leitrs parents qui, le plus sourent,
    narrivent pas a les nourrir con-
    venablement,

    A VEcole du Bon-Pusteur, cea
    enfanta viennent comme ila peu-
    vent, avec lew soif d apprendre
    pour tout bagaye. Pus de yéue,
    pus de complece, pas de petite cu
    marade chipie pour lorgner dé-
    daigneusement { une paire de
    chaussures éculées.

    Mais la misére w'implique qus
    nécessairement le laiaser aller et
    la saleté. La propreté qui régne
    @ UEcole du Bon - Pasteur, tant
    sur les petits éléves que dana les
    deux classea spacicuses et aérées,
    est frappante. Certains accoutre-
    ments, quand ils révélent une pi-
    toyable indigence, ne manquent
    pourtant jamais de cignité,

    A voir ces enfants si jeitnes,
    st pauvres, si attentifs, ex un

    mot st touchants, Ton ne pent
    Vempécher détre emit,

    ~— Boujou ti moune !

    — Bonjoe Madam |

    La chaleur de lewr accueil t

    Une cordialté que Ton rencontre
    bien moins chez les petits éléves
    qui ont de beauw sacs, des liryes
    neufs et de jolis thermos...

    Ils chantent, sans se faire
    prier, en francais on en creole,
    sous la direction de «ma bhoune
    mé» qui préte son concours he.
    névole ow de Monsieur Peon. Ls
    apprennent @ lire, ils récitert de
    petits poémes; ils sont deg cleres,
    comme tous les autres petits ¢ie-
    ves.de partowt, avec la seule dif-
    férence (la tragique difference}
    qeila ne mangenl pas trois fois





    par jour...

    Leure chanis de Nyel wen
    pas moms expressife 6% vivants
    tout comme leurs danses folklori
    ques, dirigés par Vinfatiyable
    Monsieur Mare Petit, un gutre
    unimateur de l’oenvre. t

    Cette école qui fait tant dq
    bien dans la région n'a pas pous
    sé @un coup. La fenune au grand
    coeur qui Vu fondée; je nomme
    Madame oJe Chauvet, ef les au-
    tres femmes qui lont second: e,

    ‘
    aul

    _ tout epeécialement Madame foyer

    Scott, vapperentent gus bonnes
    fees pay le bien qu’elles fout,
    mais n'ont point, hélas, lu buyuct
    te magique qui pourrail
    Jaillir Cargent, lea livres, les me
    tériaua de construction.

    L'Ecole dw Bon - Pasteur u di
    buté sous une petite tonnelle cov.
    verte de feuilles de palmisie, Elie
    abritait Madame Chauvet, Madu
    me Scott at leurs petits éléves de
    notre cuisant soleil mais pas de
    la pluie. Cette veuvre embryon-
    naire était trop utile ot le devour
    ment de ses foudatrices trop mu
    nifeste pour qu'on en reatat la.
    C'est alora quintervint le Comité
    d’Action Paroiasiale dw Christ -
    Roi sous la direction du dévoue
    curé de la Parvisse, le Révérend
    Fere Milord. Trou - Sable, com-
    me on le sait ,dépend de la parvis
    sce de Bourdon. Des kermesses,
    des bals, des loteries furent or-
    ganizsés au profil de l'Ecole du
    Bon-Pasteur.

    Une premicre sulle cde classe
    ful conatruite i y a une année
    de cela, et tout réceniment une
    seconde a été ajowlre, offerte par
    ies Soeurs de la Charité de Saint
    Louis. Elles ont également instal
    lé @ UEcole une cantine qui four
    nit le midi un repas sain ef re-
    constituant & 120 petits éléves.
    ila mangent et rentrent chez enw:

    (Suite page 6 cal. 1)



    L’Ambassadeur
    @’Allemagne au
    Palais National

    5. E. le Président & Vie de la
    République, le Dr Francois Du
    valier, recevait hier au Palais
    National, l’Ambassadeur de {n
    Republique Fedérale — d’Allemn-
    ene, S. E. M. Franz Malsy-Mink.

    Au cours de Vaudience, Ic
    distingué Diplomate a expo-
    sé les grandes lignes de la poli-
    iique du Gouvernement du Chan
    celier Willy Brandt.



    Un Astronaute, Secrétaire

    d’Etat

    KEY BISCAYNE (AFP)

    Nixon a nomime
    vendredi lV’Astronaute Michael
    Collins, Seerétaire W’Etat Ad-
    joint chargé des Affaires Publi-

    Le President

    de Radio Métropole

    et nous explique

    La semaine derniére, nous
    avons efulectué une visite an Stu
    dio de Radio Métropole installé
    a l’étage du coquet Magasin MA
    DAME ET MADEMOISELLE,
    Rue Pavée.

    Nous avions prémis & Herbie
    de lui faire cette visite, Et cha-
    que fois que nous le ren-
    contrions au Rond Point avec
    Max et Maryse Buteau et Roland
    Dupoux, il prenait un malin
    plaisir 4 nous dire : AUBELIN,
    souviens-toi de ta promesse?

    Le dimanche 16 Nov. nous lui
    avions fait dire par Bob Lemoi-
    ne que nous venions le mardi 18
    mais par, nous ne savons, quel

    caprice nous y sommes allé lc
    lundi 17. La belle équipe était
    la.

    Nous voulona dire Herbie Wid-
    maicr, le Président-Directeur Gé
    néral, Roland Dupoux, le Direc-
    teur Technique, Bob Lemoine, le
    Directeur de programmes.

    Tout le monde était au -tra-
    vail, car Radio Métropole est én
    tnain de s’installer. Nous étions
    content de tomber dans cette at
    mosphére de ruche. Herbie tra-
    vaillait 4 Vinetallation d’un télé
    phone A sonneries multiples
    disons pour. résoudre
    notre probléme, d’un genre «tran
    sistor> — Bob Lemoine tenminait
    une émission enregistrée, Roland
    Dupoux supervisait les travaux



    d’ébénisterie de Ja Salle d’enre-
    gistrement ot les ouvriers instal
    laient des panneaux accoustiques
    pour la plus parfaite sonorité. H
    nous fit entrer dans la-cage d’iso
    lation ouatée od sera placé le
    chauteur le détachant ainsi de
    Vensemble dans lequel i! chante.
    Le Studio donregistrement sté-
    iéophonique est: juste cn faee
    avec les appareils les plus moder-
    nes dont Herbie nous inontrait
    le fonctionnement.

    Nous passimes ensuite auzStu
    dio de Production qui comme
    nous dit Reland, est la cuisine de
    la Station. C’est la ot se prépa
    rent les programmes a Vaide
    Wun equipement des plus moder-
    hes avant d’élre envoyés au Stu
    dio de mise en ondes,

    Dans ce studio Herbie nous fit
    voir le réle important que va
    jouer Bob Lemoine i Radio Mé-
    tropole.

    _La présentation des émis-
    sions sera faite sur tape-cartou
    che. Tl y aura la publicité, iden
    tification du Studio et la présen
    tation des programmes. Les 6-
    missions weront ‘fisites simul-
    tanément sur trois longueurs
    d’ondes, sur ondes moyennes, sur
    modulations de fréquence FM et
    sur ondes courtes. .
    Herbie nous conduisit ensuite a
    son Bureau coquettement aména

    gé.

    ACHETEZ LES MEDICAMENTS.

    pourquoi cette station sera une des plus moderme. d’Haiti...

    La en présence de Bob dont la
    bouche est faite pour le plus la
    ge sourire et qui ne l’en prive
    pas et Roland avec son petit air
    oriental, c'est-A-dire indéfinissa-
    ble, Herbie un gargon trés ou-
    vert, méme avec une légére timi
    dité qu'il combat, nous deman-
    de, passer. aux questions. Nous
    avons toujours horreur des ques
    tions, Nous préférons laisser par
    ler les gens que nous interviewons
    car ils savent mieux que nous
    de quoi ils doivent parler. Mai-
    puisque Herbie insistait nous al
    taquémes :

    A.— Herby nous sommes tres
    heureux que vous soyez une nou-
    velle fois avec nous, ici, C’est
    nolre 2eme entrevue et cette fois,
    il s¢rait bon que vous parliez un
    peu de vos projets car les lec-
    teurs aimeruient avoir plus de
    précisions sur le fonetionnement
    de Radio Métropole. ‘
    H.— Je vous parlerai volontiers

    du fonctionnement de Radio Mé-
    tropole mais en taissant de cété,
    cette fois-ci, les aspects techni-
    ques.
    A.— Gertains lecteurs ont trouvé
    votre lére interview trés instruc
    tive. Mais d'autres au contraire
    ont éprouvé quelques difficultés
    a saisir les -termes techniques.

    (Voir suite page 2)



    - Adjoint

    ques poste vacant depuis la de-
    mission, on Janvier 1968, de M.
    Donnelly,
    _ La candidature de Michsel Col
    ‘ins, qui rest# seul en orbite lu-
    naire pendant 82 heures en juil-
    iet alors que ses co-équipiers Neil
    Armstrong et Edwin Aldrin de-
    venaient les premiers hommes a
    ucttre Ie pied sur une plandte
    autre que la Terre, a été recom
    mandée au Président par M. Wil
    dams Kogers, Secrétaire d’Etat.
    M. Nixon en avait slora parle
    a lAstronaute au cours du diner
    officiel donné par le Président en
    Vhonneur de léquipage d'Apollo-
    11, peu aprés son retour.

    Michael Collins, qui est officier
    dans Armée de lAir, apparte-
    Nat depuis six ang a lCquipe des
    astronautes américains.

    Tl sera maintenant charge de
    Ja diffusion et de la publication
    des discours et declarations du
    Département d’Etat cn matiere
    de politique étrangére.

    jure,

    par AUBELIN

    UN GROUPE:DE £
    TOURISTES; a
    aveo la WESTMNDIES
    de Barbara;de Jongh de

    St Thomas ' i

    . Jdcudt matin, est arriyé par
    le Vol d’Air.- France, venant de
    San Juan .un. groupe de vingt
    cing _touristes'~ envoyés ici’ par
    WEST INDIES TRAVEL: ING
    de St. Thomas. Le groupe eat
    mixte, c’est-A-dire ‘qu'il se come
    pose de noirs et de blancs. Cette
    Agence de voyage: eat fondée et
    dirigée par:Mme Barbera Pryor




    de Jongh, une belle et charmante-

    congéneére, conquise par les char-
    mes de notre pays. Barbara était
    iu. Port-au-Prince il y a deux
    week-ends avec son mari, —le
    grand avocat de St. Thomas, M.
    John de Jongh. oO :

    Le groupe est conduit ia ‘par

    Mlle Mary Ellen Pyyor, jeune et: -
    captivante soeur fo Barbara. :

    Ces visiteurs / profitent du
    Thanksgiving pour venir passer’
    un long week-end en Haiti.

    Hs ont été accueillis a laéro
    pot Frangois DUVALIER = par

    le «Public Relationns Officer» de
    VOtficu National »du Tourisme,
    par M. Roland Décatrel, Diree-
    teur de Tours de l'Agence Citadel
    le, assisié de, Mile Ghislaine Au
    dant et Charlie Barf! de la dili
    gente cquipe de cette Agence.
    Ces visiteurs ont pris loge-
    ment @ la Villa Créole ot: Us pas
    sent trois jours,
    Cea sont : .

    M. Samuel Bank, dans les at
    faires bancaires et sa femme
    Elsa; M. Leopold Broome, «Ap
    praisery et sa femme Irene; M..
    Guy Hayden,. entreprise et sa femme Gertrude,
    Secrétaire; M, Eduardo Hill, ‘ma
    con et sa femme; Dr. Wiley N.
    Young, dentiste et sa femme Ve
    ra; Mme Rubye Gray, institutri
    cv et sa fille June, 13 ans; Mile.
    Millicent Ann Dandridge, «Psy-
    chiatric Social Workers; Mlle E-
    nolia «Nola» Thomas, «Dietitians ;
    Mule ULLA Fernanda Muller,
    institutrice; M. Malory Parrot,
    inslituteur: Mile Annie Gallwood,
    «Supervisor ‘of schools>; Mle
    Teresia Nuncz,
    chery, M. Almera Jacobs. <«Su-
    pervisory; Mile John Newton,
    charpentier; Mime Una Abraham;
    Mme Eugénie Fodde sional Nursey; Mlle Marje-An-
    ve Bazile, institutrice, origi-
    naire de la MARTINIQUE
    quia regu la visite a la Vil-
    ta Creole de Mme Paquin et de
    son fils, exportateur Claude Pa
    quin; Mlle Idalia Vasquez, biblio
    thécaire,
    Le programme du séjour de ce
    groupe a été arrangé avec soin
    par VAgence Citadelle.

    Nous sgouhaitons la bienvenue
    ‘Lun agreable sejour en Haiti a
    es sympathiqueg Visiluurs venus
    de St Thomas avee West Indies
    Travel Jue.

    x x x

    WELLE PRANCOISH DACELALS

    cpousera M. Guy Louchereau

    uo lat Bleased Sacremont Church

    de New York le 6 Deécembre
    Nous avons appris uvec beau

    ceup de plaisir le prochain mu-

    riage de Mile Frangoise Baze-
    luis, aver te jeune Guy Bouche:
    reau.

    Frahgoise <«ranchous, est la

    ravissante fille de nos excellents
    amis, le Colonel Max J. Bazelais,
    cn retraite et sa charmante fem-
    me née Souky Paret, et petite til
    le de Veuve Léon Paret.

    Guy Bouchereau est Je fils de
    M. et Mme Jean Bouchereau et
    petit fils de M. Peter Sarthou.

    La Beénédiction Nuptiale lew
    sera donnée le samedi 6 Déeem-
    hre a 6 heures du soir cn VEgh
    se Blessed Sacrement Church,
    (98-11 35th Avenue, Jackson
    Heights, New York) ,

    Nous fuisons des voeux com-
    plets pour le parfait bonheur de
    ce coupl: si parfaitement assor

    th. yn et



    La Politique caféiére
    dans le Sud-Ouest

    Sous le theme général «Le Ca
    fe dans la Politique de Dévelop
    pement Economiyue du Gouverne
    ment Révolutionnaire du Dr Fyan
    cois Duvaliery le dirceteur Géné
    ral de UInstitut Hailien de Pro
    motion du Caté ct des Denrées
    dExportation, l’Agronome Ber-
    tin Dadaille poursuit sons action
    éducative, technique et adminjs-
    trative dans les principales — ré-
    gions caféiéres du pays

    Du mardi lo au Dinianche 23,
    le Directeur Général de ?O0HPC
    DE se truuvajt en tournée d'ias-
    pection dans les zones de Jucmel,
    de Bainet ,de Cote de Fer et en a
    pris occasion pour constater Ia

    VIGORINE

    B. VI-PLEX
    DYNAMO
    POMMADE 8ST. YVES_ :

    situation de la production enfeie
    re el ies travaux entrepris dans
    ce domaine dans les centres de
    ‘Macary, Ravine Normande, Ca-
    yes Jaemei, La Montagne, Mar-
    -bial, Chaumeil, Bras Gauche, Car

    -vrefour Georges, Grigris et Ama-

    ‘zone.

    Dans l'apres midi du mereredi
    19 PAgronome Dadaille evait eu
    un fructueux 2ntretien aver Jes
    autorités civiles, militaires les
    notables, exportateurs speruta-
    teurs ct industriels de In Cité de
    Jacmel. Ceux-ci ge trovaient reu
    nis en trés grande nombre.

    (Voir suite page 2)

    PURGATIF ST.

    6




    TRAVEL ©

    vPrincipal-tea- .

    ij Tonique, pr. Etudiants

    PAU FIL DES JOURS...

    isa




    ICOEUR

    LE DR MARCEL HERARD ‘
    , 6ab revenu

    +» Nous avons revu avec plaisir
    notre distingué compatriote, Dr.

    « Marcel Hérard, éminent oto-
    Rhino-laryngologiste, revenu
    d'un vo§age de plusicura an-

    nées @ |'Etranger.
    Le Dr. Marcel Hérard a 6té
    . Particuliérement au Congo ot il
    est’ rest4 pendant longtemps.
    - Nous lui souhaitons la bien-
    “venue et du succés continu dans
    sa carriére déja si brillante.

    “gxx

    UN GROUPE DE VINGT
    CINQ TORURISTES

    avec PRIDE Travel Inc.

    «Mel Johnson ‘Président de la
    ‘PRIDE Travel Inc. (21 East
    “40 th Street, New York) est de
    nouveau parmi nous. Cette fois
    avec un groupe mixte de Vingt
    Cinq visiteurs charmants.

    Mel Johnson est un congenc-
    re distingué et sympathique. I!
    avait fait des contacts ici il y a
    quelques mois avant d’amenor
    s0n groupe qui a pris lugement
    a l’Hétel Ibo-Lélé,

    Parmi ces visiteurs se trou-
    vent le Dr. Vincent Rosati et sa
    femme Diane, Larry Hart de
    tAVIS> et sa temme Diana; Cla
    re Lucas «Placement Counselor.
    sRobert Musgrave, Lan Sinclair.
    «Corporation Executive: ct sa
    femme Malia, Financial Analyst
    Carole Christophey, institutrice,
    Joho Delasquale, Vice-Président
    de compagnie et sa femme Mary,
    bibliothécaire, Marjay McLeopold
    institutricc, Lorraine Warriner
    Chapelain, Ann Wagner, née Da
    niel, et Dewitt Jennings, co Inspectors: Marrion Rahn Eas
    ton, camptable, Bertram C. Thor
    ne, Jean Gray Smith, banquier.
    Dorothy Mitchell Young Almetha
    Robinson, ete. o

    Ces visiteurs ont été accueillis
    a Vaéroport F DUVALIER par |.
    «Public Relations Officer> de
    Office National du Tourisme «t
    te Promotie; et par M. Jac-

    ques Raussan, Manager d'[bo-

    Lele. | we
    ®ous leur souhaitens la bien

    venue. .

    xX xX

    (ISITEURS DE MAKQGUE

    . Andrew Marti est arrive ;
    Paptpau-Prince jue matin.
    C’est un bon signe pour tuus ceux
    qui connaissent le CAMINU
    TOURS de New York dont i) est
    le Président.

    En effet, CAMINO TOURS
    est lune des plus gandes Agen
    ves grossistes des Etats Unis.

    Les actiités de CAMINO
    TOURSS s’étendent sur tous les
    Continents.

    Cette Agence a envoye dans
    leg Caraibeg au cours de Ja der

    niere saison plus de Cent Mille
    touristes. :
    M. Andrew Marti a prix loge

    ment ada Willa Créole ow il passe
    un long week-end. PL oa pris) con
    tact avec M. Pierre Chauvet, Ih
    reeteur de Agence Citadelle «!
    des officiels de VOffiee Nationa
    le du Tourisme et de la Proyauycun
    de.

    Nous lui souhaitons da bien
    vente ef un agereable sejetr er
    Haiti

    rx
    Hier 9 apreés-midi par le Vol
    Air Mranee venant de Miams
    sont arrivés Vindustriel frangar~

    M. Jean-Paul Moutet, Admini~x
    (rateur de Société et sa captivan-
    te femme Marie-Anne. Hs vien

    nent de Paris.

    Ils ont débarqué ict avec leur
    gendre M. Jean Pierre Deman-
    ge et sa jolic femme née Lane

    re Moutet.

    M. Jean-Paut Mouter est) dates
    les huiles essenticlles. [faut
    quelques fois plusieurs visites ©
    Haiti au cours d’une année.

    Les deux distingues couples
    ont éte accueillis ia laéroport
    Frangois DUVALIER par M. Y
    ves Gardére de la Maison Nadal

    et Co. Ils sout descendue a ja Vil
    la Créole.
    xxx
    Nous avons revu avec plaisir
    notre charmante amie, Mme
    JoAnn Babeock arrivée hier a-

    pros midi par te Vol @Air France
    avee son mari, M. Earl E, Bab-
    cock, Jr. Manager de compagnie

    et Mme Grace Cole. Ils sont- de
    Philadelphie.
    JoAnn qui a déeouvert Haiti

    il y a quatre ans avec un groupe
    conduit ici par notre chére’a-
    mie Betty’ Smith Roch, résiden-
    te de Littenhowse Travel Phila-
    delphie et cst restée attachée a
    ce pays. Elle a effectué trois vi

    sites ici et cette fois elle a con
    vaincu -on mari a Vaccompa-
    ener.

    Grace Cole qui fait partie de
    ve voyage était venue. ici pour
    la premiére fois lors de la pre-

    (Suite page 6 col. 7)

    YVES

    et écoliers surtout

    Vitamines B. Complex
    f§ contre ’impuissaene
    Maladies de la peau.








    FESTIVAL
    _ DELA

    DON LUCRY

    MONDIAL
    MAGIE





    et MONIKA

    dans leurs extraordinaires démonstrations
    d’Hypnotisme et de Télépathie.

    AU CAPITOL

    Les 3 — 4 et



    5 Décembre.



    AVIS DU CAPITOL

    La direction du Ciné CAPITOL. avise le public
    que les cartes pour le FESTIVAL MONDIAL DE

    LA MAGIE qui aura lieu

    les 3,4 et 5 DECEMBRE

    1969, a 6 Heures et a 8 Heures 30 P.M. sont déja
    en vente au CAPITOL de 9 H. AM.a1H. P.M.



    LES MOTS CROISES

    PROBLEME No.



    !



    HORIZONTALEMENT

    1} --- Une fleur qui pousse sou
    vent dans les blés

    2 -—— Sont frais sila sont du
    jour — Plus de ce monde

    3 — Presque rien — Posses
    sif -— Seul

    4 ~~ Coule en Crimée — Doi-
    vent étre hien appris

    h Fleur aromatique

    430 F.

    6 .~— Faucon

    7 — Consonne doublée —
    Vieille

    8 — Magicienne — Groupe un

    grand nombre d’organes

    9 —_.. Seule — Poasédés

    10 — Est sévérement réprimée
    —- En econjonction

    ErKX

    , VERTICALEMENT —

    I — Se pé@che en eau profon
    de — Croyance

    II — Clin d’oeil

    III — ) réclame sans ce@sse

    TV — Un peu d'oeuf — Sot
    — Négation

    V — Cardinal — Compassés

    VI — Arrose Foix

    VIT — Début dimitation —
    Ville suisse
    VIII —- Détruisit un bateau

    --. Belle saison
    1X -~ Décorent — Voie

    X -- Consonne doublée — En
    sage — A ne pas lacher inutile-
    ment.

    SOLUTION No. 417 F.

    HORIZONTALEMENT

    1. Marjuerite — 2. He; Eson
    ~ 8. Nucres 4. Idées; Suer —
    5. Bilo; No -- 6. TN; Courag>
    _ 7. Acreté 8. Recus; Irai — 9.
    ILP.; Réels -—— 10. Sise; Ossne.

    —————————————————

    VERTICALEM)NT.

    1. Ministérea — II. Aladin —
    III. Recel; Acis IV. Réoccupe —

    V. Unes; Ors — VI. Nue; RO
    __ VII. Ré; Sorties VUT. Issu;
    Aérés — IX. TO; Erg; Aly —
    X. En; Emise.



    Il était dbaolument nééeasatyo
    quo cea iiformationa ‘solent: four
    nies. Pour‘le moment, rassitex-
    youn, pulsqu’aujoutd'hul = nous
    n'abordorons «que dos aujota sua-
    coptibles d'intérenser on — tous
    polnta loa future uudttours de Ra
    dlo Métropole,

    A.- Si vous nous pariiez de la
    pulssance de cette station, Vous
    nous avez déji dit que sa puls-
    wance offoctive serait de 6.000
    watts, De combien dépnssora ~
    t-elle celle d®s autres stations
    actuollement en fonctionnement?
    -H.- Radio .Métropole sera 5 fois

    : (cing) _ plus’ -' pulesante seur “onde -

    mayenhne ; La méme bande, a’ail
    leurs; que celle utilisée par les
    autres: stations de radio d’Haitl.
    A.- Bt sur quelle longueur d’on
    des émettrez-vous 7?

    H.- 1290 Kilohertz ou encore

    _ 282 méotrea.

    Mais permettez moi de vous di-
    re que sur ondeg courtes notre
    puissance sera de 1.000 watta
    et Ja longueur d’ondes celle des
    60 métres. Sur Modulation de



    (Botte de

    Fréguenoe ou FM notre pulssan
    HRP) sora de 250°watts oo
    ql permettra wux «fans» du
    HA - fl de joulr plelnamont de
    la mualque grfico A Jour chaino
    ntéréo oy tout simplement avec
    un bon révoptour TM.

    A -—— VollA qui ost bien précis.
    Mats dites nous, Ila puissance
    eat olle un facteur primordial 7?

    H — Je vale vous étonner peut :

    dtre en vous disant que Ia puie~
    gance joue un réle secondaire
    dans la radiodiffusion commer:
    ciale. Bien entendu leg facteurs:
    puissance, fidélité du son, alean

    ce d’éeoute, “ra ement. sont
    des éléments base qui = ont
    toute leur fmpoftance. Ja vous



    ces atouts, une n 0
    tera de l'intérét que chez un pe-
    tit nombre d’auditeurs si les pro
    grammes ne sont pas agencés
    de maniare A contenter les 3/4
    du public. Une bonne_program~
    mation eat indispensable au re-
    yonnement complet d‘une sta-
    tion,




    A — La Programmation _repré- Je citeral on tout cHou:.,

    wente quol - pour vous uxucte-:
    ment ? C'est le cholx des émis-
    sloas. Ellos sont |e reflet de la
    cpersonnalltés do tout poste do
    radiodiffusion, ll faut savoir
    trouver Vheure A laqualle diffu-
    ser telle ou telle musique ou 6é-
    mission purticullare, ne pas of-
    frir, par ¢xemple, de la: musl-
    que rythmée’ au moment précis
    ot )‘anditeur est en quate d'une
    vraio détente ete... | .
    A — Si je comprends bien, pour
    que ccs émissions aient une récl
    le valeur, i] faut qu’elles sojent
    présentéos par des speakers dif-
    férents, excellant chacun dans
    un genre propre ?

    H — C'est tout a fait exact. Ba
    chez pourtant que le choix d’un
    speaker se révéle toujours diffi
    cile dans notre pays.

    A — Aurez-vous une bonne ¢
    quipe ? : co
    H — Je m’attendais 4 cette’ ques

    tion. Certains membres de Radio
    Métropole sont déj& trés connus
    du public Haitien ect étranger.



    La Politique cafeiere

    I leur fit part des impressions
    qu'il; avait recuelties au cours de
    sa visite d’inspection dans la ma
    tinée dans la région de Macary
    ou il avait tenu un meeting avec
    plus de 500 participants. I] a dé
    gagé pour eux les grandes lignes
    de la politique caféiére du gou
    vernement du Dr. Frangois Du-
    valier Président 4 Vie de la Ré-
    publique telles qu’elles sont expo
    sées dans le «Plan Financier, du
    programme de Développement Na
    tional 1969 - 1970 et qui avait

    _Yobjet d'un Message présidentiel

    présenté récemment Aa la Cham-
    bre Législative. Il a discutg avec
    T'Assemblée les problémes parti-
    culiers du Sud Ouest dans le do-
    maine de promotion de la produc
    tion eaféiére. Les échanges de
    vues ont été trés constructives et
    l'assistance # crié upr’s Vagro-
    nome Dadaille: «Vive Duvalier,
    Vive la Régénération de Jacmel»

    Le Directeur Général a été par
    ticulierement impressionné par
    les réalisations de Agent d’Ex -
    tension Roger Jn-Baptiste & Mar
    bial et. par Vaccueil combien ai-
    mable du curé de ce lieu. Mr. Jn
    Baptiste aidé des paysans produe
    teurs de café a fait tout ce qu’on
    pouvait souhaiter dans les domai
    nes administratif, technique et
    commercial pour donner un bel
    essor au mouvement caféier &
    Marbial.

    A cheval ou en jeep, par des
    chemina tortueux Vagronome Da -
    daille a continué sa tournée d’ins
    pection A Bainet, A Céte de Fer.
    Tl a apprécié Vencourageante o -
    mabilité du Député Carénard et
    Vaction efficace du Coordonna -





    Un remede nouvear
    et souverain contre
    les douleurs

    Un méricament puissant et
    inoffensif faisant disparaitre re
    pidement toutes sortes de dou-
    leurs, c’est bien DOLOROSTAN.
    Arthritisme goutte (i1
    Vacide urique), rhumatiame arti
    culaire aigu, rhumatisme chroni
    que, rhumatisme: goutteux, sciati
    que, hydrathrose, arthrite s%che.
    coliques hépatiques, gravelle
    Toutes les douleurs provoquées
    par ces affections disparaissent
    devant DOLOROSTAN.

    Les pillutes DOLOROSTAN
    cherchent non seulement a faire
    disparaitre Jes manifestations de
    la maladie mais aussi & en dé-
    truire la cause,

    Ne continuez plus A souffrir
    inutilement : il y a maintenant
    lea pillules DOLOQROSTAN. DO-
    LOROSTAN agit vite — eat
    sens danger — ne contient au-
    cun prodai¢ nocff.

    Demandez DOLOROSTAN av
    jourd’hni méme. En vente dans
    toutes les Pharmacies.



    SIROP PECTORAL SEJOURNE

    Gott agréable — Conservation. i
    A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.
    Toux, Rhames, Bronchites, Enreuements, Influenza
    Affections des Ponmons





    SWISS

    En vente chez Fousd A. MOWRRA Avenue JJ, Dessalines+LE CONTINENTAL, Rue Bonge Foi.

    ORES EIeHOL ETT TIGE OES FEM LORE TS OE DIVES IETE





    ~~



    élimine -

    teur de YONAAC, Mr Limontas
    qui se dépensent pour aider les
    paysans de ces régions a relever
    leurs niveaux économiques et spi-
    rituels en s’inspirant des direc-
    tivea de Ia philosophies doctrina-
    le du Leader Francois Duvalier.

    D'une facgon générale, le Di-
    recteur Général de LIHPCDE a
    constaté qu'il y a encore fort a
    faire pour relever la production
    eaféiére dans le Sud‘Ouest a-
    prés les grandes dévastations cau
    sées par les cyclones. De 70.C00
    sacs de production régionale est
    aujourd‘hui & 25.000 environ. Le
    café a pratiquement disparu dans
    bien de régions et les pays, mal
    jnspirés ont contribuer A aggra-

    ver ce mal en détruisant des
    plantations épargnées par les cy-
    cles pour entreprendre des cultv
    rs vivriéres. Il existe cependant
    un élément réconfortant, c’est
    la trés grande réceptivité des
    planteurs en faveur d’une croise
    de de régénération caféiére avec
    l’encadrement technique de l’Ins
    titut et l'aide matériella du Gou
    vernement. C'est ce qui du reste
    explique les succés enrogistrés i
    Marbial.

    Sur le chemin du retour a
    la Capitale l’Agronome Dadaille
    a inspecté les projets de 1’Insti-
    tut prés de Grand-Gofive ainsi
    que les installations de l'Usine
    «Oliver.>




    monbon ami Bob
    aera non’ seulement’ anim:
    wpouker ot Disc Jockey maim aus
    si Directeur dos Programmes...
    cur it mérite bien co titre, Vient
    ensuite Prangols Latour oxcellent
    comédien, qui présentera certal-
    nes émissions & caractére cultu-
    rel. Il y aura également EVE,

    -Marle Cécile qui deviendra bien

    vite Vamie dep jeunes,,,
    Lucien Déjean, plus connu com-
    me champion’de tennis de table,
    dera. apprécier ses talents de
    reporter et de*«newsman>.,. Re
    ne Toussain,: que: nous appellons
    tous Monsieur X,.. Max Kénol
    qui a déja conny sa part de
    succés... .
    Je compte reprendre mes an-
    cciennes emissions ” Swing ad
    lib, Musique Caravanne en ex-
    ploitant cette Lois - ci ausmaxi-

    “mum le matériel ultra moderne

    dont dispose Radio Métropole.
    Dans ce méme ordre d’idées, je
    prends la liberté d’annoncer des
    a présent aux futurs auditeurs
    de notro station qu’ils seront te
    nus au courant des divers faits
    mondiaux non seulement griice
    i nos deux lignes de téléscrip-
    teurs mais aussi directement de
    n'‘importe quel coin du globe en
    communiquant avec nos repré-
    sentunts de presse qui résident,
    a l'étrangier et pour — lesquels
    nous avons jugé bon d’installer
    des bureaux-au nom de Radio
    Métropole. Jean Claude Gabricl
    est notre correspondant général,
    Evelyne Latour uotre attachée
    de presse, Gérald Merceron no-
    tre correspondant pour Paris et
    VYAfrique, William Régis est le
    Public Relations officer de Ra-
    dio Métropole aux Etats-Unis
    d' Amérique...

    A — Eh bien, avee cette équi-
    que composée ad’élémenta jeunes
    et compétents vous allez pou-
    voir offrir quelque chose de dif
    térent dana la radio en Haiti ?
    H — Oui. Bien sin, Car Radio
    Métropole sera une nouvelle sta
    tion avec une nouvelle concep-
    tion. aig

    PARAMOUNT

    Vondred! & O h. ot Bh, 16
    WANTED

    Aveo Montgomer
    Entrée Gden 38.0

    Wood.
    ot 6.00

    ‘DANS N@S:CIN

    CAPITOL
    Vendredi &.6 h, ot 8 h, 80

    Samedi A 6 h. et 8 h. 80
    DANGER. DIABOLIQUB



    Entrée~ Gdes 2.60 -et--4.00

    Samed! A 6 h. et 8 h.

    En lére Partic :

    TABOU COMBY

    En 2éme. Partie :

    LE DERNIER JOUR

    DE LA COLERE

    Entrée Gdes. 2.00 Réservée 2.60

    Vendredi a 6h. et Bh. 15
    SUGAR COLT
    Entrée Gdes 1.60 et 2.50

    Samedi a 6 h. et 8 h, 16
    En lére Partie :

    LES AMBASSADEURS
    En 2éme. Partle :

    UN CERCUEIL

    POUR LE SHERIFF
    Entrée Gde. 1.50

    CINE ELDORADO

    “Vendredi & G6 h. et 8 h. 15
    CABALLO BLANCO

    Avec les vedettes de la chanson
    mexicaina.-

    Entrée Gdes 1.50 et 3.0n

    Samedi & 6 h. et 8 h. 16

    En lére partie

    SHUPA - SHUPA

    ‘En 2eme partie a7 8
    JOHNNY COLT

    Avec Robert Woods.

    Entrée Gdes 1.50 e¢ 3.00

    ——

    De Luxe ‘Auto Cine

    (UBLMaAs)



    Vendredi & 7 h. et 9 b.
    BALLADE D'UN PISTOLERO
    Kintrée 1 dollay par voiture

    Samedi & 7 h. et 9 h.
    UN DETECTLXE
    A LA DYNAMITE
    Entrée 1 dollar par voiture |
    : \

    Ces images ne représentent qu'une faible partie des trésors que nous

    avons accumulés pour vous. Citons en passant les cravates Dior,

    les ceintures L’Aiglon, les caméras, les chemises Arrow,

    les sous-vétements pour femmes, les sacs a main, les étoffes précieuses, |

    les jouets, et une extraordinaire sélection de cadeaux pour hommes et

    pour femmes ... d des prix qui provoqueront en vous la plas

    Se td cosnetintiomml

    agréable des surprises!!!

    a CEE ee ee tieatemniemenmemnanainl
    ng AA AS NA OAS AE TT I



    Samedi
    BOMBA VENGEUR
    DE LA JUNGLE
    Entrée Gde. 0.60 et 1.00

    CA B
    LES MIGNONNES
    Evec Eddie Constantine
    Entrée Gde 0.60

    Samedi a 6 h.
    En Tere partie
    LES LEGENDAIRES
    DE DELMAS

    En
    ‘OR DU SHERIFF
    Entrée Gdes 1.20 et 2.50

    Samedi a 7
    ROMEO’ ET JULIETTE
    Entrée 1 dollar par volture



    Port-auPrincae 27, Chemtn
    Dalles. .

    wo ABR



    MONTPARNASSE

    Vandredi a 6 h. 15 et 8 he 16
    MISSION A HONG KONG
    Entrée Gde 0.60

    atid 6 h..15 ct 8h. 16

    Sama
    LE) PACHA -
    Entrée Gde. 1.00

    AIRPORT CINE.

    Vendredi A 6 h. 80 ot 8 h.-30
    QUE LINDO CHA-CHA-CHA .
    Avee Cuco Sanchez.

    Entrée’ Gde 1.00 et 1.60

    (Grand film d’aventure)



    CINE OLYMPIA

    Vendredi (En permanence,

    ulaire)
    DE CHEZ

    (Jour

    Samedi (En -permanence)
    CONSTANCE AUX ENFERS
    Entrée Gde 1.00



    CiIN= UNION

    Vendredi 4 6 h. 15 et 8 h. 15
    Cc. I. A. MENE LA DANSE
    Entrée Gde 0.80

    Samedi a 6 h. 16 et 8 h. 15
    ORPHEU NEGRO

    Entrée Gde. 1.00

    Dimanche A 5 h., 7h. et 9 h.
    CHEF DE PATROUILLE
    Entrée Gde. 1.00

    (PETIONVILLE;

    Vendredi & 6h. et Bn

    En lére partie

    Le Groupe LES WIDMAIER
    En 2éme partie

    LE VOYAGE FANTASTIQUE
    Entrée Gdes 1.20 et 2.00



    Samedi a 6 h. 80 et 8 h. 30
    VIVA GRINGO
    Entrée Gdes 1.60 et 2.60

    CENTRE CULTUREL



    AUDITORIUM

    Vendredi A 7 h. P.M
    DERNIER TRAIN
    Entrée Gde 1.20

    Samedi a 7 h. P.M.
    LES PLAISIRS DE L'ENFER
    Entrée

    Gde 1.26



    CRIC CRAC CINE

    Vendredi a 6 h.
    ODONGO
    Entrée Gde 0.50 et 1.00

    et 8 h.

    Samedi a 6 h. et 8 b. 16
    LES TURBANS ROUGES
    Entrée Gde. 1.00 Réservée 1.60

    A MAGIC CINE

    Vendredi a 6 h., 15 ot 8 h. 16
    TEMPETE SUR LE TEXAS
    Avee CG. Montgommery.
    Entree Gdes 1.20 et 2.50



    15 et & h. 18

    2eéme partie



    CINE STADIUM

    Viendredi (En permanence)
    LE"MAITRE DU MONDE
    Entree Gide 0.60

    Samedi (En Permanence)
    L'HOMME AUX YEUX
    DE RAYONS X
    Entrée Gde. 0.60

    CINE SENEGAL
    Voendredi & 6 h. U5 et 8 h. 15
    (Séance populaire)

    TYPHON SUR HAMBOURG
    Entrée Gde 0.60 -et 1.00

    Samedi A 6 h. 15 et 8 h. 15
    En lére Partie :

    SHOW DU SUPER
    TRIO SELECT

    En 2ame Partie :

    «LES CONTES

    DE LA TERREUR»

    Entrée Gdes. 1.20 et 2.00

    Drive in Ciné

    Vendredi A 7h. et 9

    Un western fracassant °

    SOUS LA LOI DE DJANGO
    Entrée 1 dollar par voiture

    h. (Séance unique)



    CINE PALACE

    Vendredi A 6 h. et 8 h. 15
    LE JUSTICIER
    DE L’ARIZONA
    Entrée Gde 1.00

    Samedi a 6 h. et 8 h. 15
    MISSION

    A HONG - KONG
    Entrée Gde. 1.00



    Avis Professionnel

    Dr. Gérard Frédérique

    Clinique au Centré Médical de
    ogie —

    Ophtalmol
    des -

    Hettres de visite : 7 AQham
    pm,







    VENDREDI 28 NOVEMBRE 1969

    ‘VE Clus ont un paysan qui,
    longtomps a mond une existence
    da paring Co fut un exploits qui
    aublesalt lox caprices do la natu
    ro ot cuux dos artorités rurales,
    dex commergants et spéculateurs
    on denréot, Do In route longue et
    doulourcuse qui la conduit do cet
    to nuit fulgurante d’vofit 1701 2
    cette fin duo XXomo sltele, bien,
    ~de patriotes de bonne foi ont pris’
    Kn cause on main : de Jean-dac-
    ques Dessalines it D. Eatimé en

    passant par i, Soulouque, Syl-

    vain Salnave, Lishus F. Salomon ~

    ole... Maly, aucun nia ou cette
    main de for, oolte détermination
    farouche eb co. senna du dovoir
    pousnés nue 'sneritice qui -carncté-
    vise le chof netuel de Miatat Son
    Iuxcellence le De Frangoixs Duva-
    lier, '

    Cest dang un vapors iueide que.
    M. Paul consigne sous ane forme
    ronuineee pour ics jaysang hai-
    tiens Gnujourdhui el pour’ tes



    e 3
    Le Petit

    Prése

    Léonie est

    Méme les jolies femmes
    portent une Kon Tiki

    Jusqu'icl, «Kon Tikl» était surtout la montre des sportifs,
    des brise-fer, des casse-cou. Mais les femmes
    dynamiques veulent désormais, elles aussi,
    posséder une montre qui les délivre de tout soucl.
    A qul porte «KonTikl» pour dame, tout est désormats
    permis: depuls le tournol de tennis,
    Jusqu’aé fa plongée profonde, en passant par le skl
    nautique - et tout cela en gardent l'heure exacte & son

    poignet. Et pourquoi, pensent-elles, ne nous
    affranchirions-nous pas, comme les hommes, de la

    corvée d'un remontage quotidien? Gar, en plus de toutes
    ses séductions, «KonTikl» est automatique.

    °°. ETERNA:-MATIC 7

    o Eterna S.A. Grenchen (Suisse) Représentation et service dans 140 pays
    fondément dans la chain du gi -

    Robert Caristroem got, de préférnce prés de l’os. ¢

    A A L igot d étre roti
    Ancienne Maison GILG ee ee pert de beurr

    doit étre ou enduit de beurre

    Impasse

    {0FTT-1489
    derna: Matic
    KonTikt 20

    P

    GIGOT DE PORC: ROTI_—
    Recette traditionnelle : couper
    une gousse d’ail en lamelles fi- °
    nes, les introudire pas trop pro



    Neate tessa sal



    a OP ee

    _ COLES
    _SUPERMARKETS

    LALUE SACRE-COEUR AVE. CHRISTOPHE
    VENTE SPECIALE SAMEDI 29
    . NOVEMBRE 1969

    Hot Dog Hampco Livre 0.66

    0.49
    0.49
    0.69
    0.56
    2.19
    1.66
    2.39
    0.69
    0,20
    3.25
    0.54
    0.72
    0.72
    0.69
    0.94
    0.34
    0.79
    0.33
    0,37
    0.35
    0.73
    0.72
    0.56
    0.54
    0.69

    Salami Hampco Livre
    Fromage Eyssen Livre .
    Fromage Téte de Maure Livre
    Café Rebo 3 Etoiles
    Oleo Margarine Pim 5 Livres
    Mantépgue Hucar 5 Livres
    Huile Crystal Gal. Plastic
    Huile Mazola Pint
    Margarine Rose Bloc 1/2 Livre
    Riz Uncle Ben 10 Livres
    Sardines Portugaises Acil 3 Pour
    Sauce Tomate Ferblanc 8 oz 3 Pour
    Soupe Campbell Végétable 3 pour
    Soupe Campbell Tomate 3 Pour
    Spam 12 0z
    Dak Vienna Sauvage 8 0z
    Soupe Maggie 3 Pour
    Napkins kienex Economy Pack
    Waxtex Papier Cire
    Cut Rite Papier Ciré 75 Ft
    Ajax Cleanser 3 pour
    Pine Sol 15 0z
    Sheltox 32 0z

    des

    v 4
    Confiture Fraise Lipton 10 oz et des

    Surettes Assorties Livre

    4

    ‘

    deux comédies en un acte
    ¢ souper intime
    dYves Chatelain

    et

    perenne

    de Georges Feydau
    x VAuditorium de !’Ecole
    Normale d’Instituteurs .
    Les 11, 12 et 14 Décembre 1969 4 8 Hres
    ENTREE : $ Loo et $1.50 ©

    SEEM N AKANE KEKE NANAK LH HNN NHK KKH KEK MN KNB EN

    -Recettes Simples— -

    | de Cuisine Haitienne
    . par NINICHE

    se bien pénétrer &
    Cuit 4 four vif, la surface en est




    © GENTLEMEN

    “GRATIS — GRATIS — GRATIS

    Banque Nationale
    "> de la-République d’Haiti
    * Banque de |’Etat Haitien.

    Devenez votre propre Comptable enh ouvrant
    un compte de Chéques a la Banque Nationale



    Théatre

    nte

    en avance

    Lavaud

    ‘Seulement, ou zenduit. de beurre

    et de moutade et cuit’ a four.
    moyen pour que la chaleur puis-
    l'intérieur.

    aramélisée et l'intérieur reste

    cru.

    Servir avec une sauce trés re-

    Le Laure da Cuisine de Ninicha se vend dans toutes les libratries —





    DISTREBUVCURS EXClisres

    on OCC Rt




    (Suite de la lére page)
    4 ° .

    historieng de demain, les. lattes,
    low conqudtes, les conditions — et
    les oxigences de survie de In ore
    volution qui bowscule lanalphabé
    liame, met de ordre dana l'admi
    nistration publique, brise Pakime
    entre l'élite ot la masse, et tya-
    vale a da Ubéralion sociale et
    sconomique de Vhomme‘ haitien.
    est cn discipline convaincu et
    incorruptible qu'il rappelle it

    ln Révolution et & son Chef ear,
    interroge-t-it, «Qui préférernit la
    paguille A la paix ? Qui sacrifice
    rait le développement & la misé
    re ? Qui renoncerait a la’ vision
    nistorique de Jean Jacques Dessa
    lines pour s'apvarenter a Ro-
    cthambeau ! Qui trafiquerait’ les
    vingt sept miiles kKiiométres var

    ‘rés de ce territoire «pour une

    poignée de dollars».

    Est-il méme nécessaire de le
    souligner ? L’auteur extravase
    son sujet. Sa lettre & Ti Cius
    ouverte aux citoyens haitiens ect
    du monde vulgarise ung doctrine
    vieille de plus de trois décennies

    qui, laissant le terrain de ta-Théo .

    rie pour celui de la pratique, bous
    cule Jes tabous et s’impose. C’est
    une adresse amicale et; fraternel
    je & tous les paysansi.de chez
    nous pour qui nait cf prend
    corps une ére de justice sociale.

    Pour le littérateur et Ie criti-
    que, ie ivire présentc un double

    intérdt. Cesk un chapltre nou
    vean acquis i la Wetéruture natio
    nale, Le puysan haitien a tou-
    jours G6 présenté comme un ex-
    plolté soumia ou révolté, chaque
    fois quil osw lover Ja tele, ¢
    protester. M, Kdouara ©. Vaul
    présente un Ti Cius eciluyen hii
    tien ct de la Révolution Duvalié
    riste, digne et fier ue son pays

    ‘ el de sa races,
    tous leur obligation de fidélité i“

    ¢Hier, cituyea de seconde, Zone,
    comme avaicnt voulu vos miu.
    vais dieux, Aujoard’hui, réhabili-
    té et ayant récupir’ yos droits
    dhaitien, il vous incunbe des de
    voirs, Le citoyen est rvant levi
    un responsable et lorsqu’il cst un
    révolutionnaire, cette respénsabi-
    lité, devient un kyste au sein de
    volre conscience. La dérobade ne
    peut qu’affaiblir. La lacheté est
    un boyeot. La poltronnerie est un
    sabotage. L'indécision cst uno re
    culade. La peur, une défaillance.
    La pussillanimité, une abdica-
    tion. L’exaltation est une voie
    deau. Liirréflexion, un ,abandon
    fatal.» (page 100). ~
    - U'est en second lieu une invite
    de auteur & ces confreres & ex-
    ploiter sous toutes ses formes et
    dans tous les genves (poésie, thea
    (re, roman. conte, étc...) cette
    mine intarrissable que “sont’~les
    expériences en cours ct les con-
    quétes de la révolulion duvaliéris
    te.




    INTERETS





    OD OO ae

    _° Baby food Gerber 13 pour

    POUR VOUS SERVIR &
    SAUVEGARDER vos




    /

    Lait White Lily 5 Livres |
    Lait Cendensé 78 pr 6 pour .

    Lait Danny Boy 5 Livres

    Mixey Cereal Gerber

    Meat Base Formula Gerber 3 pour

    Ovaltine 16 oz

    C. C. Mel Lait Chocolate 6 pour

    V-8 6 oz 6 pour

    Maizena 14 0z.

    Vermicelle Victory 8 0z

    Macaroni Arlequin 16 02

    Spaghetti Arlequin 16 oz

    Macaroni Honig 8 0z

    Spaghetti Honig 8 oz

    Phosphatine ler age
    Fluocaril Dentifrice Gros



    Colgate Dentifrice Geant

    Shampoo Fli Flap Gros
    Mennen Skin Bracer 6 0z

    Liqueur Mrie Brizard Apry-Pecne-cafe

    Vin Bordeaux Rouge Cruze

    Vin Bordeaux Rouge Plast.
    Vermouth Noilly Pratt

    Biere Heineken 6 pour

    Champagne Moet Chandon 1/2 Sec

    Kulov Vodka .

    Whisky Inve House
    Whisky Haig & Haig Pinch:

    TICKET AVION BATEAY,
    RESERVATION 8 HOTEL

    ASSURANCE VOYAGE
    WiSAS.~

    _ CLIMATISE

    45 AVENUE MARIE JEANNE
    C/TE OE L'EXPOS/TION







    Si dans ses premieres publica
    Wong VAfrique Vorupect.ve a As
    venir, VAlphabetinme one Waitt,
    au Gré des Reflexions, 1, Mo douard C. Paul emplei volantier
    un style bourre aepithetes tech-
    niques, susceptilie dex fos de ale
    router de procane Lestre a
    Ti Ciuw ...it atteini a cette’ sim-
    plicité, a ce depoutllerenc de da
    phrase qui, quoique pisicnde res
    te access ble a tous.

    Th est & souhaiter que auteur
    pense WouNe adap ian ca Largs
    créole de son oeuvre. Clest a et
    Romeat qwelie Ltteaua vrai-
    bient coux a qui eile co. destinee +
    dui peut de dare smieus que dui
    Lui quia Vhoteeur ue diriger
    Voffice chargé de Valphabétisa-
    faon et de Faction communautaire

    aver

    “en Haiti. ,

    C'est Georges Sylvain, je crois
    qui salnait en chaque = écrivain
    haitien un héros, en considération
    ‘des ipfimes facilites qu’offre aux
    ouvriers de ln plume, un pays
    sans maison d‘éditian et presque
    eans lecteurs.

    Un héros a citer a ordre du
    jour et A encourager. Je reprend:
    le voeu du pote Sylvain et j’invi
    te tous les lecteurs. a reserver un

    s accueil sympathique 4 Ja nouveli.

    ‘publication. de M.- Edouard

    * Paul. Il-le mérite bien.
    Fontamara 26 Novembre 104

    D. FARDIN



    F989 -359/



    1.75
    2.52
    0.33
    2.49
    0.29
    1.85
    0.68
    1.25
    0.87
    0.21
    0.16
    0.34
    0.34
    0.18
    0.18

    0.37
    0.47

    0.47

    0.94
    0.99

    z.19
    1.95.

    1.56
    2.29

    1.88
    4.94
    4.29

    4.29
    5.42

    Regardez bien votre fiche de Caisse — si elle porte un numéro .

    s soit ; 111 — 222 — 333, etc.—Vous recevrez votre provision gratis

    Bee TEN caves UE OAL: cathy one oat ‘ . A

    composé de trois chiffres identique

    Er ERIE Mp E








    PAGE 4



    POLLUTION ATMOSPHERIQUE

    €

    «

    Tardin qua Digeldort, lo «bu
    renu de La
    congres inlerngclonal ine da hut
    te contre In pollution Rtmosphért
    que, lowte fa region industrielle
    ne oveyait plongee en ces jour
    onmoletiled d'aitoome dang oun
    Cpl Te le Vupeurn nocives
    sodenr desagrénble duo soutfre
    nu mente au fur et a mesure que
    Moir ost aiotis ayia. Heureuse-
    ment les appara da de mesure de
    Votfiee specinlisé a Easen nin
    quent pas encore les cilf{fres n-
    farmants du smog

    Les appareila cloglroniques du
    traitemen: des données — recueil-
    dent loi chiffres qui parv.ennent
    de douze villus allemaudes situées
    entre Dusseldorf ct Dortmund.
    Loraque Ia teneur de l'atmosphe
    re en dioxyde de souffre atteint
    1 mg par metre - cube d’air, on
    abandonne lordinateur pour le,
    bon vieux téléphone. Tcutes les
    heures, on informe Voffice d’Ea-
    stn de Ja situatton. Cc west qua



    Kuhes, ae tetalt un.



    partir du moment of In concen. se plaignaloat nouvent

    tration attoint 2.5 mg par maitre
    eubke que Von docenchy lee pre
    miven slgnaux d'alarme. La poli-
    ce, lon eutreprises industrielles
    ci len services da contrdle sont
    mis on garde of pronnont les me
    aures nécessidres pour Gtre en
    ens d'une nouvede alerts qui est
    Gonnee Joraquy ln teneur pn SO?
    de Vatmogphere atleint 6 mg. A
    ce moment da, In circulation saute
    mobile’ devra completanent — dtre
    airétee dans len villes ot — soule

    I'autoroute du centre de In Ruhr *

    sacra cneore ouverte a da cirenta-
    tion.

    La. conecntration deo vapours ma
    louurantes a déjh le si importan
    te dana Ia Ruhr que I’on vit, en
    plein été, les automobilistes rou-
    ler A pleine vitesse sur les rou-
    tes toutes fenétres fermées. La
    puanteur fut parfoia telle que
    certaines personres furent pri-
    sus de malaise el dans certains
    quartiers Ies hebitants

    ,



    de mux

    ouoan eurent — lellament assez
    quils déménagérent, Mais le pre
    infer Glat dnlerte ava jomain Gté
    ddcrétd,

    Dans un document remfé par
    Worner’ Figgen (SPD), ministre
    du Travail de Rhénaunie West-
    phalie, au congress de Dusseldorl,
    i} est fadt dtat des améliorations
    considérables qui se sont pradul
    tes depuis le débyt des ennées soi
    xante ad fut: laneée Vopérution
    de lutte contre la poliation atmos
    phérigue A ta suite de nouvelles
    lois et décrets. Au cours de sa
    campagne électorale de 191, In
    SPD avait adopté pour sio-
    wan : éLe clel doit redevenir bleu
    dang la Ruhr!». Le ministre re-
    sonnait que ce genre de procla-
    mation ¢st plus facile A faire
    qaand on se ‘trouve dans l’opposi
    tion. Aujourd’hui, il admet qu'il
    ne peut faire de miracles et ren
    dre lair aussi pur que dans la ré
    gion de Tegernsce. Il a entre-
    temps appris & connaitre les limi







    LOPHRATION «ClEL BLEU» A

    teh Leenniques ob cconcmiquen de
    In lutte contre Lit pollution ataios
    phérique.

    Le ministre pout Lou do mdme
    tnire état do résultats tangibles:
    Vindurtrle allemande =a dépensé
    2.8 mllliardy de marks depuis
    1965 pour Pachat de filtres et au
    tres appareila de purification, Le
    Landa oetroya a cette rin 20 mil
    lions do marks de credits aux-
    quels l'Etat fédéral a perticipé
    wu concurrence de 30 pour cent.
    Les services de contrélc ont impo
    sé 80.000 reglement sux respon:
    anbles de la pollution de Vair.
    Dans le centre de la Ruhr, on ne
    voit plus la vilaine fumée brune
    des convertisseurs Thomas. 43
    convertisseurs ont été rempiacés
    par des aciéries 4 Voxyginc, Sept
    d'entre eux sont en pleine trane-
    formation ct i n’en_ reste plus
    quatre pour Vinstant. De ces
    fours, il émane seize fois cinquan
    te kilos de powssiére toutes les
    auarante minutes. En 1963-64,
    312000 t de poussiére se sont dé



    Les Bandes Dessinées du «Nouvelliste»

    Blondie

    IL EST TRES JOLI.
    MAIS, QU AS-TU |;
    TROUVE L'ARGENT| :
    POURLLE PAYER ?







    Mais si vous étes de ceux qui aiment économiser, si vous: préférez ‘acheter moins. cher au lieu

    Vous ne retrouverez pas une p

    JE L'AI
    PAYE AVEC MON
    COMPTE DE |
    DEPENSES.

    A QUOI BON ECO

    Si vous étes de ceux ou de celles qui pensent ainsi, ne vous dérangez pas. N’allez pas a

    Supermarket

    LE SAMEDI 29 NOVEM





    QU'EST-CE QUE PEUT
    BIEN ETRE UN COMPTE
    DE DEPENSES, 01S,

    BLONDIE ?





    TUS CesT uN,
    ; CONPTE D'EPAR-
    GNE COMPLETE-

    MENT EPUISE...




    0



    Qu’organisent le

    enlith

    et

    le




    DEJA PORTE DES FRUITS

    pongos dans la région dela Ruhr;
    on 1967-08 le ehiffre s'élevalt on
    core A 261000 t.* ‘

    Ho était prévu que lew émana-
    {ions de poussiére des cokeries
    cosweralont déa 1067, A la suite
    de la révesefon, on & necordé un.
    répit A Mindustrie -sidérurgique
    parce quelle. manquait de fonds
    pour entreprendre — les travaux
    nécessaires.Et aujourd'hui of lin
    dustrie sidérurgique se trouve en
    pleine période de haute conjonc-
    ture, -lea vieux convertisseurs Tho
    mas fonctionnent encore & plein
    rendement pour que la production
    puisse étre maintenue, L'Etat qui
    fait de bonnes receties fiscales
    ferme les yeux.












    Jn nuit comme
    rayon uve 16 kn
    dique sutom
    dorlgine de
    centration de
    “Ne a permit
    nouveau respons. E
    tion atmosphérique
    sé inapergu.: ne: 4
    cinération de: carcasses. i
    siles situé en: plein centre dela:
    ville. ‘Le ministre estime qu'il est
    bon que l'industrie ‘doit. ing

    de la présence de: cey iappareils
    de détcction...On compte:bien dé
    courager ainsi les -rfcidivistes.
    On va aussi: mettre:au-point un
    apparel de détéction: des::vapeurs



    Cependant, les résultats obte-
    nus dans l'ensemble de la Ruhr.
    sont appréciables, 229%¢ sculement
    de la surface globale du centre.
    industriel du Rhin et de la Rhur,
    qui couvre plus de 5.000 kilomé-
    tres carrés, étaient exposés A des

    retombées de poussiéres excessives,
    En 1968, ce n’était déja plus que
    5 pour cent. La teneur inadmis
    sible de SO2 de l’atmosphére est
    tombée de 6 A 1 pour cent. Les
    plaintes .de la population, en par
    liculier 4 Duisburg, Capitale du
    centre charbonnier, se multi-
    pliaient toutefois : On prétendit
    que des usines cessaient de faire
    fonctionner leurs filtres pendant
    ia nuit et évacunient dans I'nir
    leurs vapeurs.

    «Nous avons voulu en avoir le
    cocur nets, explique M. Fliggen,
    ministre du Travail de Rhénanie
    Westphalie. Tl fit installer an
    sommet d’un building de Duis--
    bourg & 60 m de hauteur une ins
    vallation laser - télévision combi-
    née qui a coalé 700.00 marks. On
    peut faire pivoter celte instalin
    tion de 270 degrés de maniére 4
    ce qu'elle détecie toute émana-
    tion de fumée provenant des 150

    -



    SER?

    DE VENTE SENSATIONNELLE









    @acketer plus.cher, alors courez, courez samedi a cette super-vente :



    Messe de Requiem _

    Une_mease ‘sera. chantée le jpu
    di 4 Décembre & la mémoire de
    Mme Vve Rock Michel, née Enna
    Joseph. Elle aura. lieu en l’Egilise
    du Sacré - Coeur de Turgeau a 6
    hn 30 a.m. Cette annénce tient

    lieu d’invitation aux parents, ct
    amis. ‘ °



    AUGMENTATION
    DE VIGUF-UR
    POUR LES
    HOMMES

    Les comprimés PRO-PLUS astimu-
    lent le systéme aussi. blen que les or-
    ganes musculatres.et respiratoires. Pre
    nez PRO-PLUS aujourd'hui méme et
    vous augmenterez votre vigueur, vo-
    tre énergie et votre vitalité. Les com-
    primés PRO-PLUS rendront votre dis-
    cours plus persuasif, plus lumineux
    et vous permettront d’avolr une plus
    fuste appréciation de la situation tout
    en vous donnant une plus grande fa-
    cilité de joulr de la vie. Pas de vi-
    gueur sans PRO-PLUS.

    de 802 qui-fonctionnern wux ra
    yona.ultra - violets; ,
    association de lutte contre int
    pollution atmoaphérique d’Earen.
    donut’ font “partid deux médecins
    ustiment que c'est dépenser de
    Vargent on vain. Acletir avis, 1a
    population peut parfaitement in-

    aliquer sans nide extiricure Yori

    wine des vapetrs nocives pendent
    la nuit, . :
    M. Drceyhaupt, qui cecune
    nautes fonctions au ministére du
    Travail de Dusseldorf, n'est pas
    satisfait non plus du systéme de
    contréle actuel. Il se plaigpit au



    Sane desl. puliation n'a

    de |
    ’ cialisée penvent imposer unc #-

    VENDREDI: 28: NOVEMBRE: 1069...



    4
    A

    congréé dece que Von avait pu
    donner aulte aux piaintes adres-
    aces nucministere public; soll par
    ce que ronen.pu trouver ‘le res
    ponaable: soit’. que: la:.responeadi
    yu btre
    élablie avec certitude, Lea ex-
    perts allemands ont id dmpres- °
    sionnés“par le syst@me de contrd
    le beaucoup plus sinjpdlesappliqué
    aux Etats Unis. Les ingpecteurs
    qui ont regu une formation spé-

    mende aux coupables détectés sui
    vant une tres vieille méthode, di
    te de Ringelmann. ‘

    Soulagement immédiat
    > des maux de téte

    CANDINO

    LA MONTRE

    i a

    RENOMMEE MON DIALE

    SE TROUVE AU MAGASIN

    LE SOLEIL

    PROPRIETAIRE



    : GEORGES JAAR



    POPOL LA EPL ED

    Galerie Georges S. Nader

    104, Rue Bonne Foi 104

    Phone

    i 3429

    B. O. Box 962 Port-au-Prince Haiti.

    Les. peintres qui ont rendu la peinture

    haitienne fameuse avec leurs murales

    a ’Eglise Episcopale d’Haiti

    Wilson BIGAUD, Préfate DUFFAUT-:

    Gabriel LEVEQUE, Philomé OBIN,

    Fernand PIERRE saisissent Vattention

    4 la Galerie NADER

    Leurs oeuvres occupent cette semaine

    la meilleure place

    a cette Galerie,




    i VENDREDI 28 NOVEMBRE 1969



    confiance

    des gens et

    consels; ne vous faites pas 1|’é-
    cho de rumeurs. Elles peuvent

    ~



    = «Lf NOUVELLISTE.

    7















    PAGE & . ‘





    Votre Horoscope’

    SAMEDI 29 NOVEMBRE 1969 .

    Cric-Crac Ciné

    Limanche 80 Novembre

    YL MARS AU 2O°AVRIL (BE (POISSONS): Pen d’nide plané Nera heur

    LEER): Etabliasex la linto de inire mais. vous fagonnerse la! ‘roa, 7 heurek et 0 heures
    von bute et définissee votre journée A votre gré. Essayes do , ADIOS HOMDRE

    champ d'action aussd vite qua ‘conclure des affaires qui sont on (En Cinémascope- couleurs)
    yoost le. Puls ralontissen, Tard cours acpuis lunglemps, La con- avec cun dur au visage virll»
    dans la journée, vous sures ton jynction est bonne en ccrtaing sec GRAIG HILL

    dance A vous bousculor Inutile -
    ment.

    21 AVRIL AU 21 MAI(TAU
    REAU): Gardez votre moral
    intect. Une collaboration intel -
    lectuelle pourrait produtre des
    révélations, dos idéce surprenan
    tes se révélant ensuite fécon -

    leurs.

    SI VOUS ETES NE AUJOUR
    D'HUI: Vous étes tenace, Vous
    avez une brillante riellyence ct
    eles desireux de travailler avec
    nucharnement dans ds entreprises
    qui en valent Ia peine. Vous ai -
    mez atre actif, avec parfois une
    méticulosité trop grande, retar -

    inexorable sur oun
    cheval... Un homme implacable
    incerne In haine vengeresse ...
    Une corde ... Un colt’... Une mi
    nute pour supplier... Una secon
    de pour mourir.,. un déelie de
    , Winchester.

    ADIOS HOMBRE
    Un enfer pavé de corruption,
    de débauche et de crimes... Un

    Un homme

    ee MAL AU 21 JUIN (GE dant un Important début Jusqu'h weatern qui consume la vengeance
    MHJA,UX): Une eonsciencieuse a dernitre reese ee ute. Ese sous le feu de la violence. Un an
    urieusement vers voc puts. Es-

    application de vos dons vous ap
    portera deg avantages dans l’'a
    venir. Mais vous devez avoir con
    fiance an vous et en vos buts.

    22 JUIN AU 28 JUILLET)
    (CANCER) Vous = affronterez
    la concurrence mals elle ne vous
    paralysera pas. Au contraire, ol
    le vous stimulera. Allez - y ot
    Vous seleZ vainqueur.

    24 JUILLET AU 23 AOUT

    (LION): Que vos instincts vous pouvant servir & des fing



    sayez d’avuir un rylhiie égzal, ee
    nétre pas tendu dans le travail
    ou dans le plaisir, Vous étes une
    personne qui possédez un idéal
    éevé, un charme certain et beau-
    coup de goat pour les arte: Cul
    tivez ces belles dispositions.

    A vendre
    Une propriété sise 4 Turgeau
    commer

    ciales (Ecole, Attelier Clinique

    fe au milleu de cette tourmente...
    Des filles aguichantes, une al-
    Hance du‘tragique et de l’action...
    ADIOS HOMBRE
    Une précision de tir infaillible.
    Une main fabuleuse qui déclen-
    che dans un éclair, un orage de
    furie... Un suspense accablant
    voila les fascinan's attraits de
    ADIOS HOMBRE
    Entrée Gdes 1.50 et 2.00

    xxxyx

    yuident car vos chances d’attein

    ire vor buts sont excellentes. ou autres) mesurant 54 pieds Eldorado

    Montrez de l’affection a ceux de fagade sur 340 de profon- . .

    qui vous entourent. deur anviron. Dimanche 30 Novembre

    24 AOUT AU 23 SEPTEM-
    BRE (VIERGE): Plusieurs pos
    sibiulités pour agir mioux que
    Mordinaire Saisiesez toutes les
    possibilités qui! s’offrent. Bonne

    periode pour essayer des idées §

    e. des méthedes nouvelles.

    24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
    TUBRE (BALANCE): ll ne
    sera pas t.es dilficile de faire
    une reussite de cette journée mé
    mo si vous commence, tard.
    Vous vous en tirerez meme avec
    des tiches diffici-
    ies. Sawayes.

    AU 22 NO - §

    24 OCTOBRE
    VEMBRE (SCORPION): Deux

    Ne reposer sur rien Réfléchissez
    aussi avant de décider de votre
    accion,
    de plan peuvent étre néceseai -
    res.

    23 NOVEMBRE AU 21 DE

    CEMBRE (SAGITTAIRE): Le

    moment est venu de faire ces
    «petites choses» qui inspirent
    et ‘maintiennant le
    bon moral du prochain. Evitez
    les extrémes, l‘inquiétude, le
    scepticiame. Ils sont dangereux.

    De petits changements §

    S’adresser au No 117 Rue du
    Centre.

    a 5 hres, 7 heures et 9 neures
    CINE ELDORAUDC cat fier cde

    AVIS

    _ RHUM BARBANCOURT REPUTE DEP
    DANS NOS SALLES DE SPF

    vous présunter un grand drame:

    PROPRIETE IN LPERDITH

    Catte ocuvre tire d'une piace |
    du céldbro Tonessuo WILLIAMS,
    ot, magistralumont Interprétée
    par Nathalie Wood, Charles
    BRONSON, lHobort RED FORD
    cont los talents sont indiscutables
    vous fora vivre des minutes d’6 -
    motions Intenres, allant méme
    juaqu'a la révolte.

    Nous sommes en pleine dépres-
    sion, ot si celle-ci ravage les
    fortunes, elle m’épargne pas non
    plus les hommes.

    Lthiateire 3¢ pesre dana une
    petite ville du sud des Etats U-
    ris, ou une mere cuplde n’hés'-
    tera pas A snerifier sa fille en
    vue de s'assurer une douée vie.

    Lon prisen de vue pxcellentes

    lc Jon Impeceable dea acteurs, fe
    téallyme brant’ de certaina din-
    lowes, conferent A co ftiln que
    vous verrez Dimanche et Jeudi
    Chez Nous, une place de cholx
    parmt lea grandes réuasites du ci
    néma.

    Entrée Gdes 2.60 ct 4.00

    wxN
    Dimanch: 30 Novembre
    a 6 hres, 7 heures et & heures
    LE TEMPS DU MASSACRE

    (Cinéinascane leshatclor;
    avec Franco NERO !q grande





    DECLARATIONS D'UN
    MEDECIN CANADIEN

    LONDRES (AFP)

    in Médecin canadien, le Dr. Al
    Je Vennema, était au courant du
    massacre de My Lai depuis 18
    mois déja. C’est ce quia affirmé,
    uujourd'hui, lors dune interview
    radiodif‘fusée de la BBC-de Lon
    dres, Le Dr Vennema a préciné

    Les Produits H A M PC O peuvent étre achetés

    aux adresses suivantes

    A PORT-AU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens

    Laise
    Coles’ Market
    Lalue

    Boulangerie St-Marc

    Ave Jn Jacques Di

    qu'il avait été informe du massa
    cre par une personnalité 9 sua-
    Vietnainienne de prem ére impor
    tance.

    Le Médecin qui suit en cours
    de spécialisation dans un hdépitsi
    londonien, a passé cing ans et de
    mi au Vietnam ow il faisait par
    tie d'une équipe médicale cana-
    dienne,

    Je n’ai pas été particaliérement
    frappé en apprenunt les circons-
    tances du massacre parce que des
    informations relatives a de sem
    blables atroctés claient frequer
    tes, a-t-il dit.

    Le Dr Vennema a estimé que
    les rumeurs selon lesquelies ies
    militairs américains avaient (ait
    le compte des civils. tués lora du
    massacre de My Lai étaient sans
    fondement.

    Le comportement. des troupes
    sud - vietnamiennes était bien pi
    re que celui des troupes américai
    nes, a enfin affirmé le médecin.
    Certaines unités sud - victnamien
    nes, a-t-il ajouté ne se génaient
    pas pour tuer ou torturer des ci
    vils.

    PIRATERIE AERLENNE
    L'Equipage du Bueing détourné
    de Los Angeles serait entendu
    par un Juge Italien

    ROME (AFP)

    Liéquipage du Boeing «meéri-
    cain dérouté de Los Angeles A Ro
    me par le Marine Raffaele Meni
    chiello sera entendu par le Juge
    d’Instruction chargé de 1] affaire.

    Le Magistrat italien s’est déja
    mig en contact a cet effet avec

    vedatte de DJANGO, Il. revient
    acoompagné de son dans
    une superproduction foudroyante
    pour annoncer -:

    LE TEMPS DU MASSAORE

    lly n'avaient qu’un ami: le Colt
    46 dont ly tir était dune préci-
    sion et d’une puissanee de feu in-
    croyable, Un -film marteau qui
    trappera dur sur votre cervenu.
    Deux tireurs d‘élile défendront
    de pauvres opprimes contre une
    éqhipe de tortionnaires sane pit ¢
    et qui ne prévoyaient pas.

    LE TEMES DU MansACRE

    Une production erépitante com-
    mie une mitraiilette ... Une oou-
    vre d'une violence haletante qui
    trrechera les spectpteurs de leur
    fmuteull, car Les Colts vont chan
    ter la mort. et ce sera
    LE TEMPS DU MASSACRE

    Une. film implacable, fipre, vic-
    lent.

    Entrée Gdes 2.50 et 4.09

    xx XxX

    é
    Brive in Cine |
    Le DRIVE IN CINE toujyurs

    suucieux de he pres@iiter que de
    bons tilms a sélectivune pour ges
    aimables clieuls . - ‘

    LA PETITE VERTU

    Peut on changer de vie du jour
    au lendemain quand on es, voleu
    se & la carte?

    Peut - on savoir ce qu’un® fem,
    me smoureuse peut fire pour
    sauver son bonheur?

    Cest ce que Serge KEREER
    nous wontre en realisant LA PE-
    TITE VERTU, Pour ce, il a choi
    si des acteurs dont la renomméc
    n'est plus a faire.

    Jacques PERRIN dans LA PE-
    TITE VERTU a étc une révéia
    lion

    Dany CARREL dont on a déja
    apprécié le jeu dans l¢ PACHA
    tient son réle avec beaucoup de
    sincérité.

    Pierre BRASSEUR et Robert
    HOSSEIN de leur cété contri -
    buent a faire de LA FETIT®
    VERTU un succés.

    Ce drame psycnologique que
    vous yerrez au DRIVE IN CI-
    NE le Dimanche 30 Novembre
    et le Mercredi 3 Décembre 1969,
    vous passionnera.

    Entrée Gdes 3.00 par personne





    - CAPITOL

    CAPITOL présenta
    Dimanche-t 6h, 7h, ot Oh PLM.
    Bernard BORDERIE, aprds a-

    volr, avec un succea jamais dé’- la réalisation ajouté aA
    menti, donné au cinéma dex films gance ot A lattrait



    incomparables, propose atjour -
    a’hui A votre délectation les der-

    un véritable chef.- d'oeuvre dote
    de tous des éléments majeurs qui
    font les réussites du genre.
    ANGELIQUE ET LE SUL -
    TAN, qui réunit une nouvelle fois

    a Véeran le couple A la personna -

    lité explosive: Michéle MER -
    CiER ajoutant A sa beauté un
    galbe affriolant et Robert HOS-
    DEIN faisant une création inten-
    se, puissante, sera notre pro -
    chain et grand apectacle.
    ANGELIQUE ET LE SUL -
    TAN est une excellente superpro

    .

    duction, en dinliscope - couleurs,
    ou Te drame éciate a paw Jasion,
    ob Je dénouillement vetuntaire de

    la puis-
    dun récitt

    plus que passionnant,

    . t Ce film demeure un modele
    niéres aventures d‘ANGELIQUE galé du genre par ga richess¢, sa

    he

    profonde impression de vérite v.
    ses épisodes a suspenses. I! nous
    cunfirme que le grand metteur en
    scéne Bernard BORDERIE a du
    métier ct sait travaiier dang |e
    génie. .

    ANGELIQUE ET LE SUL -
    TAN. Un film dont on aimerait
    faire cadeau wax yens qu'on aime
    ou avec qui l’on a envie d’étre.

    Un spectacle qui vaut le dépla-
    cement!

    Entrée Gdes 2.50 et 4.00

    <2 DECEMBRKE AU 2u JAN-
    VIER (CAPRICORNE) Le
    manque d’application et de persé
    vérance peut &tre un probléme.
    Easayez de réagir. Ne iergiversez
    pas et n’éparpillez pas vos for -
    cea.

    21 JANVIER AU 19 FE - §
    VRIER (VERSEAU): Méme gi |
    vous étes trés actif’, cela ne signi
    fie pas que vous deviez vous sur-
    mener, Vous en auriez tendance.
    Tempérez de bons sens vos ambi
    “ions et vos désirs.

    A PETION VILLE
    Rae P:

    20 FEVRIER AU 2 MARS

    CL AMR VOL VA VOL HAVE HH HAYA VAI HVA OLIN HOE PRION NOE HN HOLBORN HOKE HOI BOK HOE BON BER BOE BON BOK BOR BOE BOE BOK TOE HON HOE 2 2 HOE OE HONE BN 08 3 IOI

    PR

    od

    Le
    chronometre
    | Girard-
    f Perregaux
    + Haute

    GIRARD-PERNEGAUK

    fanometer

    e@vRomaTia





    En 1967, Jes chronometeas
    Girard-Perregaux Halite
    # Fréquence-ont obtenu 78%
    de tous les buljetins de
    marche délivrés parl'OBset-
    m vatoire ichronométriqae:de
    H Nouchétel-dansla catégorie

    des montres-bracetet:clas-

    siques, Une performance

    sernsationnelle.pulaqueiréa-
    8 lisdée-par-desmontresistric-
    M termentde.série.

    Ghronométre Haute Fréquence 4 36 000 alt/h, auto-
    matique, calender, boitler étanche a I’épreuve
    des ‘bains dé mer, 39 rubls, avec garantie de
    préolsion au porter.



    Modéige cleasiquee et d’avant-garde on or 18 ct,
    plaqué et-tuler. s



    En vente-a : VERBAILLES--- BIGIO FRERES
    LIPTLE ‘EURGPE -- MAISON ORIENTAEE

    pure re rays VEE EEE tL P EELS TIEN E PLN yt et eevee aL ETL LYLE V ae LTS EET Ee

    Delmas Market





    LRA NE MELE VATE V ETE EYE ETT YA VETA TATA

    la compagnie aérienne 4 jaquelle
    appartient lavion.

    D’autre part, il a décidé-de tai
    re procéder 4} un examen techni
    que du fusil que le jeune pirate
    arrété aprés l’atterrissage de l’a
    vion 4 l’aéroport romain de Fiu-
    ‘micino le ler Novembre dernier,
    B utilisé durant son équipée. En
    ce qui concerne ]'examen psychia
    trique du jeune homme, les dé-
    fenseurs de celui-ci ont précis
    quiils ne Mavaient pas encore de-
    mandé officiellement, le Juge
    d'Instruction vouiant auparavant
    connaitre tes résultats de l’enqué
    te en cours.

    ISUZU.

    LA FIRME JAPONAISE CELEBRE
    POUR SES CAMIONS,
    CAMIONNETTES ET VOITURES
    BELLETT






    Présente



    La Florian 1600cc



    ESTES VETS ESEPEVE ESPEN TESS LETS PELE TENE MITEL T ETE RETR Ee TET REE ER peer rerryrrryey.



    ..» Qill. sera reque pour la premiére fois en Haiti le 15 Décembre pro
    chain. Coux qui.admirent déja la Bellett, la voiture d’une solidité a
    toute épreune, nen eroirent pas leurs yeux devant la célébre FLORIAN
    1900-0c, sintidie de iuxe-ou modéle.camionnette, qui a battu tous les re
    cords-de stcurité,.d’endurance et de confort, Son levier au gol permet
    unesprise directe.qui.garantit-da rapidité des changements de vitesse. La

    PRIME EXES

    leanne



    Ne vous faites. plasdes





    Bez seulement





    erreverveverspryersrerirerterriyrriyry cere

    au OONFO) 1 RITE Florian: 2600-cc eat-plus.epacieuse, plus luxueuse et offre une plus gran

    a SORETT GN om pets: p roour e de visihilité que w’importe quelle voiture de sa classe. La Florian 1600 cc
    PROSAN D'HATT?'S:A. dient. au. choix d'un siége a Vavant iég

    3 Voici peur vetre confort, les serviettes olent.équtnée " siege unique d Pavant ou de sieges Sport






    rye

    hygiéniquement prépanées, . +e emer bant
    et répondant aux possihilités de votre bourse.
    EVE et SANS - SOUGI
    plus frais, plus confortable, plus agréable.
    uN VENTE PARTOUT.

    DistriSute-excinsivement en Haiti par :

    © ET MECANIQUE S.A.
    RUE DU-PEUPLE 178 :

    5 a NOUVELLISTES . , =




















    «LE NOUVELLISTE>

    ETE epee rete cerca ys wet Rtg ys.

    PAGE 6 . ses



    pier arty eh nto aot Aton eeenenage 8 = Ronen te reat





    Un ban poar’
    Ministre: Lespinas

    LA CHARITE SANS
    TROMYSTIE | Instant andés|

    pHlil Ww)
    remplaca



    wn antre groupe tes
    dana Caprea - ttidt,

    LA CATIEDRALE,..

    Lo Contite Ud oxereetion |

    Rue Cotrbo adresi® nox phat







    ann

    j









    fy coment font eet ty A la witlat ne tion générale, Tet loureux complinenta i UT ADT RGENTING ran, anelon cmembre duo Prési- o-t-il afodté, que Po pinion
    uu yes tanta ie Cthedvade m emttentian de wa nivur Raoul Lespoiasae, Secrdud BUENOS AIRES (AFP) dium, M. Tk Keallk, ancien ment publique internationale flétrira . : ® i a i

    Lea fonda qui Conteetiennent — rapris Tund| dernier. Le chantior ve d Ista dos “Travaux Publiga Youn lex détenus politiques dont bre du Coypité Régional, eb Mmo- ce crime comme fl se doit, ‘miére visito de JoAnn avec Bet matin, an femme Jeanne arrivés
    ne aont pan atublea ef cent Mole de réfwetion na plun avidem: pou Joa tounoles eborts qu'il sade leader, catholique péroniste de G. Svoboda, —anclenne — Rédac- Noa déclaré. que Manchitecto ty Smith Roch. ¢ par le Vol d‘Air France venant
    yrand probléma. Lag kermeasen ent ampleur dea promices ote ita Rue Magny on vue de gaucho Ralmundo Ongaro ont 6t6 trigo dy Journal, ce peuvent pas ae renonveler {re moin de ouverture, au debut wire regner une Axroable atmos libérén cot aprda mid annonce lo- no du Comité Régional, armonco pour Athénes afin d‘entrepren- Mme Graco Cole sont, descen-. cueillic par M. Claude Petruc,
    ooeeeeet tee loterion at ten bala da Mannées Laos oporalions ve phere gt un doux Kojour dans co Mintstére do lintérlour argentin.: co matin «Rude Pravos, organe dre les réparations nécessalres dus au Grand Hétel QOlofison. Conseiller du CONADEP.
    ue wa vrecaatillnger ont. dtl etre. vor cai Charman le Feuionville. So Lo Président argontin le Géné du Pp, CG. chécoslovaque. dans les bureaux de la compa- Nous leur souhaitons un a- tg

    Te roun poin diet : contrées quant a présent sur lo Wire d'lelak Lospinasse, c'est rab Juan Carlos Onganiwy avait Le Journal annonce égalomont gnie endommagés par Vexplo- gréable séjour parmi nous

    tna hermpaie % baeore?
    Ils exugdrent t

    Kr pourtant lan enfanta sont

    clocher sud.
    Au début, les ingéniours a.
    vaient dd voir trés large, afin

    un veai miracle qua Vous aves ac
    compli a da Rue Magny... Et le
    Jue Courbe, peut-elie atlendre le

    munonces hier soir, au cours d'un
    mossnge vn in Nation, dopuls In
    Ville de San Juan, son 'ntentior

    la démission’ du Comité du P. C.
    du Ministire Tehéque du T'ra-
    vall et de -la prévoyance sociale

    sion,
    - xxx

    M. MAHEU, ET LES

    M. Mochael Dillugan, Ingénicur
    et avocat do Washington, D.C.
    est arrivé hier en comagnie de

    Iu, dey an nombre de 200, Kien d’aller au plus vite, comptant wn gesle de Votre Excellen- de libérer rapidement ceptes len quia ig remplacé par yn now !ROBLEMES D'EDUCATION ya jeune et jolie femme Mary, bi
    iattres ont dit étre refunds, fawn évidemmont sur des voies tM an Nouveau Monde duns son personnes qui avatent e we veau comité dont les membres “PARIS (AFP) — blivthéeaire. Ce couple sympathi- .
    te de place. Ue faut dea livres, dw moyons appropriés, C'est ainsi numero du 22 Getobre du cette doba gurvenus, le ‘Mal * soentor sont résolus & soylenir et & met- Le. plus grand intérat que je ‘ile B pris- logement au Grand
    materiel acolaire, tf fucdrait um que des éehawudages, néccwsie iy rapporté avec un réel en Selon les’ dernlares’ informa. (°°),°" appligation Ja ligne ac- vois dans la protestation de Ia Ot! Oloffson.

    potif duspennaire, il sant trouver

    tant des dizaines de milliorg , de’

    theusinsme Jes déclarations

    tuelle du Parti.

    Jeunesse, c'est de rappeler lim-

    xxx .

    . t ’ ions, le nombre des détenus par : . Ve : i
    le anluire mensuel dex profer- metres cubes do bois oeuvre, ie ucties le 20 Octobre, i on ile ; xX xX portance de la finali --Ce matin, notre estimable a
    caus qui recondent Madame out atu étre 6difiés tout Je” long esuuelies Ie octobre: Ale Sul ini lesquels se trouvent plusieurs ssa; DU PREMIER AVION testation de la jeunesse ‘ ote «i, M. Ernst Toussaint a accueil
    Ncatt, Madame Chauvet, of lu de ta fagade et de ly partie sud: lel Sante Publique Vor enimes, serait de quatre vingt CONGU ET FABRIQUE sur les fins, sur le PI d li_a V’Aéroport Frangois DUVA-
    hore Soeur “harite quiiap Mais le bois so gondole. sous I'ac- WNL de Ta sSante Publique, Vous deux. "N ISRAK hoses. a diphen scope urauol Ces LIER, sa charmante fiancée,
    chére Soeur de la © q p ays avez promis de donner Votre in- EN ISRALKL choses, a.déclaré jeudi M. René ’ ,
    porte un incalculable concours re weneuse du soleil et de. la dispensable concours pour In rén LA RFA SIGNE x TEL AVIV (AFP) — Mahéu, Directeur Général de ole Maria Natalia Da Silva, de
    chaque matin. cad , i 2 iddies (Usation du bétonnage de la Rue LE TRAITE Le premier avion entigrement UNESCO, au cours d'un déjeu ogee i in
    Cheres tames générensess a au ererons que fous les fidéles Courbe. ‘Les intéressés de la zo- LONDRES (AFP) congu et réalisé en. Israel, le ner de VAPIJ (Association ee JT, y avait encore pour accueil

    qui Cunt fait parfoir appel, vous

    Curé
    de la Cathédrale avant que les

    ne ont offert leur contribution a-

    L'Ambassadeur de lu Républi

    cAravas, a effectug hier un pre-

    +c Information Jeunesse).

    lir Mile Maria Natali Da Silva,

    She : i8Bex- : . tae : % . .. M E . Pi i
    ne Letes pan tellement... Laisees. intempérés ne dégradent davan-. Vee la certitude que parmi les que Fédérale allcmande, M. Her Mier 'ol d'essai de quarante M. Mahu a rappelé que 1’As~ Wantres met "4 ee wearin
    Pelis on baMtcre, (Ot66e. tage les échaufaudages. travaux durgence | qui seraient bert Blankenhorn, a signé,.cet Mnutes. Le cAravay est un bi- »¢mbléc Générale de UNESCO Nous lui souhaitons ia bienve.

    a vtre chartables ss lon frappe
    a votre coeur porr les petits éle-

    Diaillours, les grands Mécénes
    Président’ s~

    entrepris uvant Ia fin de Vannée,
    leur sttuation intenable, désespé

    apres midi at:Foreign Office, au

    moteur. Turbo,’ pouvant transpor’
    ter vingt & vingt-cing passagers,

    avait proclamé l’année.1970 une
    année internationale de )’Eduda-

    nue.

    te Paatew Visitez que sont SE. le ton intenal espe nom de son Gouvernement, Ie 1 a
    pea dg ion le voun reeevront. a- Ni@ de la République, lg :Dr. vante aurait bénéficié du privile Traité sur la non - prolifération ¢t congu pour des atuerrissages lion et il a précisé ce que serait M.. Phili x r x foncti
    ieur Beole, wa vous : Frangois. DUVALIER- et “Mme ee de la priorite. Cepcadant, avee des urmes nucléaires. Cette signa et decoilages courts. Ce dernier cetie année: essentiellement uné “733. Wippe | “erver, tonction-

    tec cordialite, regardez-les — pen-
    ches sur leura livrea. Vous len ai
    le bien

    Simone Ovide, DUVALIER ont
    déja donné le bon exemple. *

    niuzoisse tls valent arriver la sai
    son pluviedsc ators qu'a Phori-

    ture a été accompagnée d'une dé
    claration faile par M. Michel

    avantage le rend particuliere-
    ment intéressent pour les pays en

    année de réflexion sur les pro-
    blemes de la Jeunesse et de VE

    nair résident du Programme A-
    limentaire Mondial a accueilli ce



    meres ef vous a@ineres — xxx zon aucun mouvement de sauve- Stewart, Secrétaire au Foreign voie de développement. bon prix ducation, réflexion qui doit en-
    que vouR PoUres ter LOL PONT DE L'ESTERE iuge ne se manifeste en leur fa- Office. sera d’environ quatre cent mille suite se traduire par des adtes .

    AEA Nos abonnés dea Gonaives veur. Seerétaire a'biiat Lespinas La Grande Rretaguc déclare dollars. concrets. Messe du bout
    ie nous prient de signaler le mau- sc, apres le miracte de Ja Rue aujourd'hui, a dit M. Stewart, xxx sn ce qui concerne le proble- .

    vais état du trongon de la route

    Magny c'est pour quand les tra-

    que les urticlus 63 ct 107 de la

    AU CONGO-BRAZZAVILLE

    me de

    Valphabétisation M. Ma-

    SAn
    Messes du Souvenir nationale entre lo Pont de l’Esté- vuux it da Rue Courbe ? Charte de TONU ne donnent L’ARMEK FAII APPEL heu estime que lalphabétisation de P
    lies messes seront dites le Lun re et Ja Ravine 4 Couleuvres, ce Pour le Comité droit i aucune intervention uni AUX MILICES POPULAIRES — des adultes est la tiche la plus

    di ter Décembre 6% pour le re-
    pos de lame de Ia regrettée dis-

    parue

    haut-lieu de notre his-oire, ou
    Toussaint Louverture a vaincu
    les troupes frangaise de Loclore.
    Les six kilamétres de chaussée

    o

    Rue Courbe No 7.
    Jaseph Hd. GUILLAUME.





    latérale par la force dans les af’
    faires de la République Fédérale
    Allemande. En outre elle rappel-
    ie que, conformément aux ‘Trai-

    Brazzaville, 25 Nov. (AFP) -——
    Le chef de l’Etat - Major de

    l’Armée Populaire Nationale du .

    délicate de VUNESCO. L’effort
    d‘alphabétisation, a-t-il souligné
    est en enorme pour un adulte et’

    Mie Vve Antoine CILARLES
    ct ses enfdnts font chanter une
    messe pour le repos de lame de
    leur regretté époux et pere,

    LY A AUGUSTIN GUERY aa need : ' v Congo - Brazzaville a demandé, i! ne lVaccomplit que s'il u
    Educatrice we par des fondrieves qui hadi : LU wy 1; Braxelies, tanta atte, Ome 8 cours dune allocution télévi- tes forte motivation, En Pran- ANTOINE svebes e
    or sible rere ee a a ae : celles, toute attaque be ue : el nts ’ A
    enlevee le ler Décembre 1967 capent considérablement la circu WANS Ls LIVKES -ontre ia REA amenerait lee ak. see, aux nilices populaires et ce, il n’y a pratiquement pas d’a |. samedi 29 Novenfbre en cours.

    Au Sacre-Coeur : 5 hres 1/4 a.m.



    lation des véhicules. Les répara-

    fiés de l’Allemagne Occidentale

    aux brigades de vigilance de se

    nalphabetes, a dit M. Maheu,

    2 6 h 30 am. en la cachedrale No



    Avis Professionnel

    Le Docteur’ Marcel Hérard

    Oto-rhino - laryngologiste - Oph
    talmologiste (Nez - Gorge - oreil
    les - Yeux) annonce qu'il se re-
    met au service de ]
    Tante clientéle I] est également
    ‘la disposition de tous ceux qui
    souffrent de
    de téte) rebelle non symptomati-
    ‘que.

    aa bienveil-

    céphalalgie (maux

    . : cen stl



    Messe de Prise
    de Deuil

    Une Messe de Prise de Deuil
    sera dite demain samedi a 7 h 15
    du matin au Sacré Coeur de Tur
    geau pour le repos de l’ame de la
    tegrettée Mme André Laviolette
    née Amarante Dascy. .

    Ce présent avis tient lieu d‘in
    vitation aux parents ct amis.



    RECITAL .
    Diane
    Brouard - Borby

    30 Novembre — 10 hres. A. M.
    Institut Francais
    ‘Au programme : Bach, Mozart.
    Chopin Ravel, Debussy, Rartok
    Entrée $ 1.00 -—- Ls cartes sont
    en vente ay magasin Yves Morail
    les et A Ila Casa Pompadour.



    Ste. Bernadette 6 hres a.m. tiuns sont d’autant plus urgen- + Livraiie Baunasnuel . . tenir prétes & soutenir action saut parmi les trois ‘millions d’ou ire. D
    ¢ ; , : : } ‘ Re ‘ter SOurs : . A : i e -. Dame.
    Notre - Lame du Perpétuel Se- tes que la grande récolte de riz Schutu -~ Aine a se porter A son secours. des militaires mis ef étay d’aler vricrs Gtrangers, et la France a Cet avis tient jieu dWiavitation
    cours 2 6 hres acm. , va battre son plein au cours 116, Kug du Centre MISS AUTRICHE, te & lu suite des déclarationg du ‘e devoir d’alphabétiser ceux aux parents. ct amis.
    Cette date qui est chére sux du mois de Décembre et que les / Yous propose . DIX NEUVIEME MISS Général Mobutu. \ qu’elle fait travailler Port-au-Prince, le 25 Nov. 1969.
    amis de la défunte, les porteront, plantations de coton seront en . , . RONDE . ‘ x xX xX L’UNBSCO, a d'autre part .?
    a ali accorder une pieuse pensée. pleine production, d'ici Janvier LA Vin bho ALL LS LONDRES (AFP APRES L'ATTENTAT annoncé M. Maheu, va se pen-
    et Février 1970 Par Baird Spacing IRES ( ) D'ATHENES cher sur la J ‘us ese
    : . Eblouissante de blondeur, Eva sur la deunesse oubliée, la

    Le COIN DU
    sami bn

    beta mecessaire de rappeler
    oe ia Naasun a uablation nest

    On, le débouché de cette re-
    gion est la Cité de I'Independan
    ce et état du trongon ne peut
    que ralentir enormément le tra-
    fic des produits vivriers et des
    denrées vers Gonaives, en restrei



    baird oping ne An-
    Blelerre Gaus une lettidie Ou iol
    pratiquaitl avpuls tres stecles le
    COMMIMELCE anaes. if tut
    cmmene la bas a Page de quatre
    ans, el des son ensanee i Ss ahe-

    est en

    avec tes

    ihueber - Staier, Miss Autriche a
    regu avec un large sgourire des
    mains de l’acteur égyptien Omar
    Sharif la couronne de la 19€me
    Miss Monde. Trés décvontractée,
    +¢ Manteau a traine violet borde



    TEL AVIV (AFP) ——
    Les avions d’cE] Al» continue

    ‘ront a voler comme par le passé,

    malgré tous les efforts des tearo
    ristes, a déclaré jeudi soir a Tel
    Aviv le Directeur Général de la



    Jeunesse illétrée, inorganisée et
    qui ne posséde pas le vocabulai-
    re qui lui permettrait de l’expri-
    mer.

    Toutes les grandes crises de
    Vhumanité, a conclu M. Maheu



    ies eee oie > jursqwelle rant de ce fait le chargement ressa aux provlemes rehp~ieux qui th im A : : fond. or ee
    SCH AMERE BE LeE OLE Ce ATMO des camions. prennent cant le relief dans la a’hermine renaussant son teint hee ee “Kl Al. M. | Marde et ae des remises en cause de pOOTBALL , -
    “ area dans 0 eee ne des peninsule, _ de lis, cette jeune fille de 20 ans ay en Ari. Je suis sur, Védueation. HANOVRE CANDIDAT AUX.
    vempesanies | essences ? AU Gust en Teud A Vage de 37 ans BVMly wepuis le début ue la com _ CHAMPIONNATS DU MON-
    CONUS = ‘ . . + . rns ve petition, la fa . ; - . we .
    envir t a Vexpé + , ‘aveur du public. Elle 2 wooo DE 1974
    Au College nviron, quil pit, part af oxp } Allo ... ici Bob oe DE

    ionu, i jardin doit étre le pro-
    ionzement, le complement indis-

    ‘ensabie de toute maison qui se . . ann In. _ La

    we ‘ vntartanle et plaisante a vi biied Spataing fina ensuite sa 1 Bye a d’abord déefilé devant repris
    ‘ 5 : :

    “ ws . Les Eleves au College de residence en Caiuiorme, el resta ‘Alb -V00 spectateurs du Royal

    wre: Marti ont orgamsé hier uae ma longtemps sans oser publier son 4 ert Hall en costume de bain

    Coesi bien pourquoi le tracé

    José Marti



    dition dont Je récit
    wa present vulume.

    fait Pobjet»

    est née a Groz, et exerce la pre
    fession de Mannequin.

    deux pieces Jaane ei biane, puis



    HANOVRE (AFP) |

    La municipalité de Hanovre a
    la décision de présenter
    la candidature de la capitale et
    Ja Basse-Sexe a organisation de
    championnats du monde de foot-

    Ba Tees

    toires du championnat du monde
    de footbali (Groupe 15/1-Océa
    nie-Asic) la Rhodésie et |’Austra-
    . lie ont fait match nul 0-0. ,
    Le 23 Novembre, également 4
    Lourenco Marques, les deux équi
    pes n’avaient pu se départager
    1-1. Un match d‘appui sera done
    nécessaire.





    : : éci i i ‘it en 1921, les

    au our is noniser avec .estation de sympathie, pour récit. Quand il le fit en | ame et bi . : :
    iu yarn gee eee Sintégrer teler fc 80éme anniversaire de ‘‘ilions se suecederent sans in- en Robe du soir vert émeraude. ball ly74. Elle va remis, Jeudi, BEZES DU JOUR
    woo styie de li maison, egr' , os eS lusieurs mill Ses deux dauphines sont inivs une demande en we sens a la Fede Ve
    jans le paysage, Urer Je meilleur naissance de leur Dirceteur Me terrupplion,; et plusicurs millions Etats Unis. 2h npmnes sont nurs nati ‘Alle ie de Awygialile A iT Payan 87 ans
    parti porsible ju relief naturel Christian Adrien — [le fut des Wegeinplaves’furent veudus, ap- + Mi; ih Mie Gaii Renshaw, (DP Be, e AWwyclalite Réewinal Tone h mois
    en eee tation; aimsi les jar los réussies puisqu‘elle traduisit Portani une.giue spitituelle im- © iss Allemagne Mlte Chr sti- . Te Bre! oy Bee P =
    ‘tne der vaille, ont tout indi- des sentiments dins de rucaille sont to - : ss ese © aay gs Le public, visiblement, a ¢ié Nied-Sachsdstadvn — sera a- ,
    cue: sur ies terrains eu forte pen movons palone te Divecteun 1. ; ty is. INTER gosez degu de ne pas voir Mise grandi et, disposera, des 71-72 de :
    ve o, ; 8 et a a tks ~MYERS DD Guyanne, Mie Paniela Lort, fir pres de 90. places dunt cnvi- 5 ,

    NMiaintenant a pivins avoir U- drien de recevolr nes vocux de NATIONAL désire recruter un yer aux’ places Ghonnear, pe ron 80.000 sans abri. Les iray Fharmacies assurant
    be experience persunncile eee ~Ad multos Annoss, salesman ayant Ivs qualifications ucla emporte une quatricme pla- ie rénovation s'éleveront a 13 mil le Service cette nuit.
    mates UTS He eee ‘ un uivantes: ce devant Miss Vénézusla, Mlle fons de D-Mark, Vendredi 28 Novembre msg
    cucenbi hue des aUresser fice mee 1) [ire apt de plus de 25 ans. -jfarcia Rita Piazza. _ xX x VITAL HERNE
    ore fesstun died a qu were en Ga «bossa Combo» 2) Avoir pusieurs annces d'ex Quant & Miss France Suzenne Be ON NAT DU , Rue Pavee
    bore treater aes Tn ee et a El Rancho penene comme salesmin de pro- Angly 17 ans, elle cst parvenue ‘MOD DE — SACRE-COEUR
    ; aod areemgerie ee arbus ‘ tds pharmaceutiques. “sans mal it passer le barrage des En match retour des ¢limina- L. Lalue

    . iliiccat hor des & ‘ toriop oe SePLp ‘ - -pr jeres @liming Troe pf ca je .
    al i, nat rappeler que ces Les nombreux udmirateurs du out peje om Vecpa nol. , premieres éliminatoires. oe am AVENE
    Seatac The Prout ron tuul leur vivant ensentble ebosse Cambas uv i ve sf nvent ‘ad eg ia s mI thie lu nublic recuenl OOOOHOOOOOOOOOOOOOOOOOOE CHO
    oft onemental qu'apres plu- apprendrowt avec pialsie queil ae . “oe " arian aren VILLE fa sympatite ou public.

    feo. nnness: abs devront pous nimern des samedi soir, ef cha- DOU EN, : ae . R » Foi . 3 x x x Ol IREZ QO
    cay preaite ta déeveluppement jue cumedi, le bal de fin de se |! ‘ WIN is tue onne Foti ‘NON PROLIFERATION : ‘ a \

    - Qenmal cots teelfier Punité du aaine de VHotel El Rancho, Pers 8a qui des metira en LA SIGNATURE DEALA RANA, :

    ardawoet fans devenir enconi- Le ¢Bosse Combs» jouit déja coetaet avec Je Manager Reégio- ‘A LONDRES
    panne doe t dent aihspensable june iste rehoties, Nab dod inl attenda les premicrs jours@ LONDRES (AFP) — SAMEDI SOIR
    quails scent paaiawascaent plas te que ses samedi db Raneho. Decembre. - ; : L’Ambassadeur de la Républi- KW?
    cues of. ccomnaitront le plus grand sueces Por lee. le Uf--bb 60 F que Kedérale Allemande, M, iter

    Voir quelques reptes fondat- "bert Blankenhorn, signera ‘cet a- DINER ET DANSER

    =



    Inentafes pour Lous eeus: qui yeu:

    lent outer un beau jardin.
    fae mediiear effet est obtenu a

    ver une composition simple et so

    bre. ; :
    tne umté densemble éLant ne-

    cessmire, i} faut éviter de juxta-
    des Gherents sas rupports

    '





    a



    AU CAPITOL

    Du jeudi 27 au Samedi 29 Novembre 1969






    « clépir

    eprés-midi le traite sur la non-dis
    des

    Nsémination sur arimes mu:

    aus Foreign




    ‘ Britannique des
    | Affaires Ktrangéres, 9M. Cael
    ; Stewart, assistera a la signature



    ©OOOOOOOOOO

    AVEC LES SCHLEUX-SCHLEUX

    Au Rond - Point Night Club
    Admission $ 2.00

    QOQ©OOOOOOOOO

    A MAGIC - CINE — PARLANT FRANCAIS.

    poser a for - larati A ¢ *

    set ou. . , et, fera une’ déclaration A cette POQDOOODODOODOODOOOODOOOOGOOOO®
    bne pelouse unic cecupant le a6 Hres et 8 Hres 30 p OCCA x

    eenorve de fa composition agran HRECOS ic (

    he vinuellement le jardin, et re , . ' F: CPO TOA TION ee PG IRSUL A MAGIC CINE

    joa aieaninge de vag que des Un grand Film d'Aventures. ; PRAGUE (APP) rounsen DIMANCHE 80 Nov. — MARDI 2 Dé. -- MERCREDI | De

    ha iu de tleurs. . . iP 1 Dy if ~ . ALAS o . : 2 soo Mi ; , ' ron
    ‘Tous les clementh doivent eu Itn technicolor 1 “enw fn Comte Régio~ A tous leg lans qui depuis le 14 Neprerer@Tnentendent — plus ET VENDREDI 5 DECEMBRE

    onstruts a la méme échelle, nal du P. ©. Tehécoslovaque sur ma veix sur des oles, ie dis A irés ticntét pour des emissions 1 1 . +

    taut ‘eviter le style monumental ° . f da Bohéme Centrale a exclu hier Ge conceplion nouvelle sur une nouvelle station ... Vous Vavez LE CIRQUE FANTASTIQUE

    autant que le style minature, n r l des..zangs,du Parti M. E. Dvo- deving ; RADIO MPVTROPGLE, Bob LEMOINE. — Cinémascope — Technicolor —

    wur ester a Vechede humaine. a ge cL Oo ique , - , ‘ UN SPECTACLE EXTRAORDINAIRE EN PREMIERE

    Les massifs de fleurs produi- c , va

    went. davantage (effet Hila se

    detucheht sur un fond de verdu-

    my faut disposer les arbres et
    les arbustes a ta périphérie, de
    maniére a créer un rideau ger
    vant de toile de fond a lenseni-
    hle et masquant tout ce gul doit
    Petre, toub ev jarssant des uuve?
    tures Ta ot dex vues intereRsAn-
    meritent detre conserycees,
    bassin et une salle de re-
    pos ombraygee agrémentent coms!
    daérablement l'ensemble, — lorsque
    leur réalisation est possible.
    J} faut éviter des constructions
    murets, escaliers,

    les

    Un

    décoratives

    Entrée Gdes 2.50 et 4.00

    AU PARAMOUNT
    Retail vrai yue le dialogue et roempu

    entre les jeunes ¢t Te. vieuwx







    ni
    ‘empousalérent pas.
    stout



    i £

    TTA)

    orat Janbowskigy

    treilheges, peryolas ,ele. Ces cons ee i
    tructions coulent cher et un jus a ,
    fart avant lout ever des

    din se
    veyetaux, .
    (A suivre)
    NDLR.-- Les 9 renecrtheren s
    contenus dans cel didite
    ont aimablement ebe wl
    en dirigeants de la nite

    BOUCO.
    i

    Kermesse a Ste
    Rose ge Lima

    Mest ie dimanche 7 Ddcembre
    quaura tieu la kermer oc annus!
    le que des Anciennes Eleves de
    svinte Kase ae [rina organisen
    na profit de leurs veuy res gociAn-

    les.
    Ahusigue
    bien garnis, how
    plata succulents reqhaurant.
    foul sera pret pore vod vernal
    tre de passer une yournee de sale
    ne détente. ;
    Parents, amenez ves enfants di
    manche prochain a Sainte Rose
    de Lima. Ix raffalent aes cour:
    ses a dos d’ane, Ale wiment Vani-
    mation, le rire, Jes friandises. les
    jeux. Tl y aure tout cela & pro-
    fusion, A ja kermesee des Ancien
    , Sainte Rose.
    nes, de Sainte e om
    Retenez bien la date : Diman-
    cne 7 Décambre |

    artic
    Tear gnee
    ea AR

    eniraimante, canphorr
    sensal ret
    nu





    James Mason et Géraldin Chaplin yous donneront
    la réponse, au Ciné PARAMOUNT dang ce spectacle



    fesdln:. Bit



    probiéme.



    .

    ee

    URACAO TRADING COMPANY

    - RUE PAVEE





    t

    3 Hres -- 5 Hres

    THE BIG CIRCUS

    CINEMASCOPE*

    cS

    ENTREE



    Gdes




    —— 7 Hres et 9 Hres



    Terese eet

    ‘2.50 et 4.00