Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text





Adm ihistrateur :





— QUOTIDIEN
LE, PLus ANCIEN D'HaIT1
. FONDE EN ere
Owrecteur et Rédacteur en Chef ;
“LUCIEN MONTAS
Mm! MAX CHA













VET

ee



a.

MEMBRBE DH L'ASSOOIATION INTHRAME





‘

RIGAINN DB PRESSE












Adresse :

Vie &
ape. a










PORT-AU-PRINCE (HAIT/)

- ape
PHONES . 2232 — 2432
BOITE POSTALE :












neta



i



1316



No WAMdb

Enquéte — Lettre du Congo.—

‘

Tdome ANNER |

A Propos du licenciement des —

Professeurs haitiens au

-

Nous avoena, il a plus d'un mois, aunoice le loenciement
, u Bh oh at
-~ dont un grand nombre dhaitians

suf da professeurs étrangers

MS

—— enreignant an Congo. Comme suite a notre article, nous rece-
vons la lettre suivante d'un compatriote aw Congo. Il nous trans-
met, en vue, dit-il, de ¢réhabiliter mea collagues, les résultats Ci
ne enguete d'un journaliate conyolais qui voulait déceler «le vrai

mobile de ce. licenciement.»



SERVIR

par Max Antoine

Le terme SERVIR est & ce point galvaudé que, si Von n'y prend

xarde, il finira par perdre tout

sens. Trop souvent, certains

poussent la malignité jusqu'a le brandir comme un paravent com

mode pour masquer leurs ‘urpitudes les plus inavoubales.

Ces

habiles auront beau jover, il arrivera un moment ot Ieur cabo-
tinage éclatera au grand jour. Alors, ils seront ramenés a leur

sraie dimension ...

microscoptqay. Moralement, bien entendu.

Un emploi aussi abusif nous porte i faire le point sur Je sen>
profond du mot SERVIR qu’on tend a mettre A toutes les sau-_
ces. Mais avant, précisons quelles idées - forces charrie le du-
valiérisme qui, doctrinalement a fait éclater la société fermée

WVavant 1946.

L'année 1957 marque un pointrde rupture avec le contenu ne-
gatif d'un passé qui s’est défini par son sectarisme aveugle. Par
ce que ce passé était articulé sur l’intérét: égoiste d’un clan dont
le Grand Dumarsais Estimé voulait limiter les appétits, la con-
tre - révolution eut raison de l’Elu du 16 Aotit dans les circons-
tances que tout le monde a encore a la mémoire.

Sur la bréche depuis plus de trente ans, le Docteur Francois
Duvalier se trouvait @tre le sevl qui pit assumer Vhéritage po-
litique de l’estimisme en le renforgant de ses fortes convictions
doctrinales de sociologue et d’historien. Et depuis douze ans que
ce Leader émérite dirige les destinées de la Nation, Il a donné
ja mesure de Son patriotisme intransigeant, de Sa volonté viri-
le de livrer V’assaut le plus soutenu aux forces de. négation qui,
i travers Y'Histoire, ont toujours conspiré contre le progres com

mun et la dignité nationale.

L’Histoire retiendra la dimension surhumaine de cette person-
nalité hors - série qui a su, & des moments tragiques ot. la Na-
tion tout entiére qu’Il*incarne, avait le dos au mur, dire non a
l'adversaire et proclamer Ja volonté de survie d’une communau-

t@ fiére soudée a son Chef

Duvalier.
(est pourquoi, a quelque niveau que l'on soit,

au plus grand

au plus humble, le serviteur de ia Révolution a des devoirs im-

périeux.

Servir la Révolution Duvaliériste, c'est a l’exemple du Chef, ou-

blier sa’ petite personne pour poser des actes qui embellissent
chaque jour davantage ln vie des multitudes qui, elle aussi, ont
afait»y Duvalier.

Servir la Révolution Duvaliériste, c'est comprendre que l'or-
dre de choses que notre Leader d tous a instauré, ne peut tole-
rer les nbus dont on pourrait se rendre coupables sous prétexte

quion o fait Ia Révolution.

Servir In Révolution Duvaliériste c'est suivre ta simplicite du

Chef qui, ostentation

len aide.

sank

aucune,

éeoute les plus humbles et

Servir la Révolution Duvaliériste, c'est ne pas se retrancher
derri¢re su position pour frustrer le fise en refusant de puyer

les impots et les taxes.

Clest une parodie de la Révolu‘ion que de ne pas aider le Gou-
vernement & trouver Jes ressources financiéres nécessaires aux

Lravaux prioritaires

achévement de l’Usine Hydro - Fleetrique

de Péligre et des travaux de la route du Sud.
Le Chef de l'Etat, dans le dernier message adressé a la Cham

bre Législative, posait ces interrogations bouleversantes

«Com

ment I’Ktat peut-il payer, remplir ses obligations générales xi
le fine est trompé par la majorite des contribuable, 7? Comment

exéculera-t-il sex engagements si Vorganisation
les

clle-méme nourrit sein

propre réle.»

en son

administrative

germes destructcurs de son

Puissent ces fortes: paroles du Président Duvalier porter Jes
uns et les autres, du plus grand au plus humble, a prendre cons
cience de Jeurs devoirs en tant que serviteurs d’une belle Révo-
hition dont le contenu est avant tout humaniste.

Ceux qui ne sont pas capables de cettereeonversion menta-

le paieront trés cher leur inattention et Idur insistance a négli-
rer les impératifs de Histoire qui fait du Président A vie de
la République, le Docteur Francois Duvalier, un JUSTICIER..



Claire Denis ou la Chanson
du Souvenir

Il y a de ces étres qui, lors-
quiils meurent, emportent avec
eux un peu de nous - memes,
ce peu fait de souvenirs impé-
rigsables et de nostalgiques re-
grets.

Pour j¢es jeunes de plusieurs
générations, Claire Denis a été
un de ces étres. Elle leur appar-
tenait, par ces liena de l’affec-
tion qui transcendent les liens
du sang, et qui avaient fait d’el-
le, pour toug ceux qui la con-
naissaient: «Tante Claires.

Tante Claire s’est éucinte, dou
cement, discrétement, ‘comme el-
Je avait toujours vécu, aprés
seulement quatre jours de mala
die, Ele avait quyatre-vingt trois
ans.
Qaure-vingt trois ang d’une
vie, et dans ce cas le clichg ne
fait pas peur, dune vie jen.
remplie. Claire Denia a toujours
&té active, toujours & la tache
toujours préte & ren-
dre service, ne se refusant ja-
mais & un dévouement. Et ceci,

toujours avec le sourire...

C’est qu'elle était d'une natu-
re heureuse, d’une nature artiste
qui avait été marquée dés la nais
sance ay coin du gofit le plus
exquis. Et pour tous ceux qui
peuvent se laisser aller au recul
du temps, comment ne pas vi-
brer d’un enthousiasme encore
chaud au souvenir de ces vérita-
bles merveilles de gofit, de char
me, d’élégance, de poésie, que
furent les charg de carnaval réa
jisés par Claire Denis 7?

Comme ils sont encore présents a
la ‘mémoire, ces chars, véritables
bateaux de réve, qui avancaient
Jentement, précédés d’un murmu
re d’admiration, avant que crépi-
tent les salves d’applaudisse-
ments |! Ces chars, petits chefs-
doeuvre d'une éphémére et poi-
gnante beauté, qui avaient nom:
le Caroase de Cendrilion, 1’Eié-
phant, le Papillon, la Bofte de
Bonbons...

Plus tard, Claire Denis de-
: (Suite page 4 col 8)





Luluabourg le 28 octobre 1969

Monsicur le Directeur du
Journal «Le Nouvelliste:

Rue du Centre

Mousicur Io Directeur,

Recevez sous-ce pli une page
du Journal gouvernemental «Le
Progrés», numéro du 26 Octobre
1969 concernant la révocation des
professeurs.

Vous n'étes pas sans savoir que
pon nombre de nos compatriotes
ont été remerciés sous le prétex
te fallacieux de «qualification in
suffisantes.

Un journaliste congolais vien'
de mener une sérieuse enquéte
duns les milieux officiels afin de
déceler le vrai mobile de ce licen
ciement.

Vous voudrez bien publier cet
te page en vue de réhabiliter mes
collégues, et j’ose croire que vous
ne manquerez pas de l’accompa-
gner {de commentaires qui vien-
dront’ jeter un peu de lumiére
-Enfin, je vous prie de bien
vouloir m’envoyer un exemplaire
sous enveloppe 4 l’adresse sui-
vante

Charles EDOUARD
Luluabourg PB 861
Congo - Kinshasa, Afrique
Recevez, Monsieur le Directeur,

mes salutations les plus distin-
guées,
Patriotiquement
Charles EDOUARD.

xrexrx

LE MANQUE DE
PROFESSEURS DANS
NOS ECOLES :

UN PROBLEME
ANGOISSANT

Par J. SUMAILI

Quelques jours avant la ren-
irée scolaire, une nouvcllc est
tombée, telle une bombe, sur les
telescripteurs : «Le Ministére de
Péducation nationale a décidé de
licencier quelque deux cents et
sept professeurs étrangers, jugés
incompétents.»

Le communiqué signalait par
ailleurs que des mesures avaient
eté prises pour assurer le rem-
placement de ces enseignants é-
(rangers remerciés.

Vint alors Ja -rentrée
qui, de lVavis de certains,
une rentrée sans histcire.

Nous avons d’auleurs été '¢s
premiers a rectifier cette asser-
tion pour la bonne et simple rai-
yon, que quinze jours apres la
réouverture officielle deg classes,
des Gléves trainpient encore de-
hors par manque de Iocaux et
surtout de professeurs,

En ouvrant done ce dossicr, no
tre unique but reste celui d’infor

scolaire
était

Congo :

mer le plus objectivement possi-
ble nos lecteuis sur co probléme
angoissant qui est le manque de
professeurs dans nos écoles.

Aussi, parlerons nous topt- d’a
bord des besoins actuels de l’en-
veignement congolais en profes-
seurs avant de faire l‘historique
de la décision de remercier quel-
que 207 professeurs.

A ce sujet, nous nous sommes
particuliérement intéressés a ja
queation -de savoir si Vincompé-
tence a été le seul critére qui a
présidé aux licenciements de ces
proferseurs.y

«Non, avons-nous appris, car,
parmi les professcurs remerciés,
il y en avait qui avaient des pié-
ces d'études trés valables et qui

(Suite page 4 col. 1)
‘on

«Communication»
de Frédéric Tardieu
Duquella

Notre excellent confrere et
ami Frédéric Tardieu Duquella,
Directeur d’cAd Libitum» a eu
la gentillesse de nous apporter
personnellément son dernier ou-
vrage ; «Communications.

Il comporte «le rapport final
de sa thése de perfectionnement
d'études & Paris dans le domaine

du journalisme,, ses 3 interventions
jorunalistiques & Paris en faveur de
la Nation Haitienne ainsi que
leurs répercussions, des extraits
de journaux haitiens et étran-
gers, de rapides impressions de
son voyage d’information et de
documentation dans la Républi-
.que Fédérale d’Allemagne, quel-
ques biographies, des lettres,’ des
pages et des notes en vrac met-
tant en évidence son tempéra-
ment de journaliste fureteur, de
journaliste de combat.»

C'est un ‘message de gratitu-
de, souligne auteur, et d'admi-
ration a la France éternelle, a
VAllemagne Fédérale également
éternelle pour tous les bienfaits
culturels et techniques dont ils
ont comblé mon pays, Haiti Ché
r1a>,

L’ouvrage, illustré, retiendra
ldttention de nog intellectuels,
de nos hommes de lettres et de
tous ceux qui s’intéressent au
mouvement culturel haitien, & la

défense de notre patrimoine na-
tional.
Nous félicitons vivement Je

courageux et talentueux confrére
Frédéric Tardieu Duquella.



LA COUPE DU MONDE
Di FOOTBALL
APROPOS DU JEU DUR

Londres 11

novembre.

Sir Al! Ramsey directeur lech
uique de lV’équipe d’Angleterre et
Joao Saldanha, responsable de la
formation nationale brésilienne,
ont donné, souvent en termes
vifs, au cours d’un débat télévi-
se, leur conception du «jeu durs
dans les matches de football du
prochain championnat du monde
au Mexique en 1970.

Ce dialogue, qui a permis de
constater une opposition tutale
au point de vue du «jeu durs en
tre les deux homems, a été enre
gistré merecredi dernier dans un
hotel d’Amsterdam ot ils se sont
rencontrés & Voccasion du match
Pays-Bas - Angleterre et diffusé,
samedi soir, par la BBC.

La discussion faisait suite
aux remarques de Saldanha con
cernant le «jeu dur» aprés qu’il
eut assisté aux récentes élimina-
toires du championnat du monde
entre l’Allemagne de |’OQuest et
I'Ecosse ainsi qu’entre la Tur-
quie et l'URSS. Le manager Bré-
silien avait alors déclaré qu'il y
aurait des incidents graves au
Mexique l’année prochaine si Je
«Tackling européen» y était au-
torisé. Saldanha avait méme ex-
primé l'opinion que la Coupe «Ju
les Rimet> gerait interrompue
prématurément & cause d’inci-
dents provoqués par le «jeu dur
européen>.

Sir Alf Ramsey déclarant que
Angleterre suivrait ses instruc
tions au Mexique en fonction des
réglements, sans changer son
‘systéme de jeu actuel, Saldanha
a@ alors déclaré : «Ce sera 1’An-
gleterre qui commencera A com-
mettre une faute grossiére mais
jamais mon équipe».

Le directeur technique Anglais
retorquajt séchement. trompez A cet égard. Il n'est pas
question de commencer quoi. que
ce soit. Noua observons les régles
et ce jeu est supposé atre joué
selon les réglements, non seule-
ment par l’Angleterre mais aus-

LES SPORTS

si par le Brésil, Les arbilres
sont la pour cuntréler le jeu.>

Saldanha déclara alors que les
tarbitres n’étaient pas capables
de contréler correctement l’ensem
ble des matches»,

Le directeur technique Angtinis
«attaqua» ensuite son interlocu-
teur pour certaines de ses remar
ques sur le football, notamment
celle invitant ses joueurs 4 «con
tre - attaquer en cas de «jeu dur>
méme au risque d’étre expulsé du
terrain.» .

Saldanha répondit ¢Non, Je
ne donne pas d’instructions 4 mes
joueurs de faire quoi que ce soit
contre quiconque. Nous jouons

simplement au football. Mais si.

Varbitre permet le jeu irrégulier,
nous pouvons jouer le match se-
lon son interprétation.> :

En réponse, Sir Alf Ramsey dé
clara : «Nous jouerons selon les
réglements du jeus. Mais Salda-
nha Vinterrompit, demandant :
«Depuis quand ?.>

«Depuis cent ans,. quand le
football a été inventé en Angle
terre> s’est exclamé Sir Alf
Ramsey».

xxx

SPORTS FOOTBALL .
LA COUPE D’EUROPE DES
CLUBS CHAMPIONS
BERLIN-EST (AFP

Tn match comptant pour les
huitiémes de finale de la coupe
d’Europo des Clubs Champions de
football, le F C. Vorwaerts Ber
lin-Est a battu l’Etoile Rouge de
Belgrade par 2 buts. 1 (mi temps
1-1).

xxx
MILAN (AFP)

En match aller comptant pour
les huitiémes de finale de la cou
pe d'Europe des Clubs Champions
de -football, A.C. Milan bat Fe
yenoord par un but a zéro (sco-
re acquis 4 la mi-temps)

xxx

LA COUPE D’'EUROPE DES

VAINQUEURS DE COUPE

ROME (AFP)

En match aller comptant pour les

huitiémes de finale de la_ coupe

des vdinqueurs de coupe L Z.8.
de Rome bat Eindhoven par un but

a zéro -(mi-tem 20) 028







~ Le Mercredi Méd

, Les conférences du
au «Centre Médical 27, Chemin
des Dalles» sont trés courues.
Par les annonces publiées le Lun
di‘ et le Mardi au nok lecteurs gont au courant des
thbmegs traités. Nos meilleurs spé
cidlistes y viennent exposer les

: résultats de leurs truvaux, .dis-
cu

uter des problémes de la.méde-
cine haitienne A la lumiére: de
leur expérience concréte,': dans
cune atmosphére chaude d’ami-
tié confraternelles. La salle de
conférence, ¢déj& le lien de ren
dez-vous» de tous les’ médecins
constitue wun champ d’osmose vi-
vante of chacun vient délivrer
et, recevoir des particules de con

naissance.» #

L’entreprise est. d’autant plus
utile pour notre ‘ communauté
qu'elle est en quelque sorte mise en commun du capital d’ex
péyiencé disponible dans le mi-
lieu, en faveur d’une médecine -
saine, loyale, vigoureuse,. utile.
ment exercée dans l’intérét des
patients comme celui des méfe-
cing.

Pour approfondir cette, action,
les’ initiateurs de cet~ intéressaht
mouvement, dont bénéficient tout
le corps médical et partant tou-
te notre -collectivité; ont eu Iheu
veuse idée de réunir et de pu-
blier les importantes communi-
cations faites au cours ‘de ces
«Mercredi»: du- «Centre Médical».

Mais... elles sont. sabondantes,
ces conférences tant offertes
depuis le 29 ‘Mays 1967, dong de-
puls deyx ans, D’ou l'excellente
idée d’une revue semestrielle,
dont le premier numéro, celui
d’Octobre vient de paraitre. Cet
te édition comporte des commu-
nications qui font la lumiére sur
des situations spécifiquement hai
tiennes, commie en témoigne le
sommaire extr@mement copieux:

‘Editorial
Le praticien devant
rie — Dr. G. BOYER -

la sérolo
Le probléme de l’ulcére duo=
dénal. ‘

dans le. milieu Haitien — Dr.-
S. BONTEMPS.

A propos d’un cas. de phéo-

chromocytome —

’
mercredi



al

L. ROUSSEAU et

Drs. J.
VERLY.

A propos de 8 cas de tumeurs
du gréle — Dr, A, LEVEQUE

, ‘ Quelques ponsidérations sur
amiblase en Haiti — Dr. V. L
ROCHE v. LA

La rougeole et Vépidémie de
_1966-— 1987 — Dr, a TITUS.
Lambliase digestive — Dr.
G. CHARLIER, ,

_ Considérations sur le ¢diagnos
tic du Caneer du Poumon.
Dr. J. GUIGNARD ot

~~ Quelques
Jes

e considérations sur
maladies vénériennes

chez nous — Dr. C. PIBRRE-
LOUIS.

_ Les tumeurs des glandes sa-
livaires — Dr. E. D. HUDI-
COURT. . .

e

~~ Les tumeurs ‘malignes au ser-
vice d'urologie'— Dr,

ZON.

Informations.

Les morts de l’année 1968 —
1969. Se

‘En félicitant tous ceux qui
animent ces «Mercredi» du Cen-
tre Médical et qui nous donnent
aujourd’hui cette intéressante:
somme, nous ne pouvons. mieux
faire que reproduire ce paragra
phe si yuste, firé de editorial
circonstancié qui ouvre le pre-
mier numéro:

; «Pour demeurer informé, con-
dition, essentielle de sa survie,
le médecin a le choix entre deux
solutions: individuelle ou collec-
tive. Noys avons vu que la pre
miére qui consisterait a& rester
penché sur ses livres et revues
comme jadis ay temps de la ré-
sidence est chimérique sinon im-
possible. Comme une plante en
terre aride, le médecin isolé s’é-
tiole. Il reste donc la_ solution
collective qui est de s‘organiser
afin que les lecteurs, les tra-

* Vaux, les expériences, les médi-
tations de chacun servent & tous
remettant ~dinmsi en vigueur le
genre d’enseignement que ‘ace
a proposé la résidence tout en le
conciliant avec nos obligations
de praticiens et de citoyens.»



Instanta nés

Le § Novembre, par le vol 242
d ela AIR FRANCE est parti @
destination de Mian, Monsieur
Eugene Maximilien, Consul Géne
ral d’Haiti a Miami.

x xx

Le méme jour, par le vol 243
de la AIR FRANCE, est parti a
a lan Capitale, venant de Miami,
Monsicur Roger: Paul Gilbert,
Chargé d'Affaires du Canada on
Haiti. - oo : ‘

xxx’

Le inéme jour, par le vol 243
de In AIK.PRANCE, est arrive
a Port-nu-Prince, venant de Mia
mi, Monsieur Franz Malsy-Mink,

_ LEQUIPAGE
D’APOLL,O-12
EST PRET _

CAP KENNEDY (AEP) . ©
(De l’Envoyé: Spécial de AIP
Louis DEROCHE a -
L'Bquipage-d’Apollo 12 a ter-
nune son cutrainenient officiel.
les trois pilotes ne pourraient é
tre migun prépures affiume la
NASA.. . : .
“Leur déjauner de travail avec
un groupe de dirigeants d’Apolllo
au Cap mercredi, a été en réalité
un rcepas entre amis. Charles Con
rad, Richard Gordon et Alan
Bean ont cn effet rega Robert
Gilruth, Directeur du Centre Spa
tial. de . Houston, Christopher
(Chris) Kraft, le Chef' des opé
rations de vel, ct George Low,
ladjoint du Dr Giluth, responsa
ble'a& Véchelon le plus élevé de
la mise au point des cupsules A-
pollo, le Dr Low deviendrait. pro
chainement Directeur udjoint de
la Nasa, directement sous Jes or
dres du Dr Thomas Paine. ©
Depujis mardi soir ies trois as
tronautes ne sont plus astreints
& leur rigoureux = entrainement
habituel a heures fixes. Ils se
déltentdent, mereredi revisent ¢a
et la une phase particuliérement
délicatc de leur plan:de vol. Le
temps étant au beau fixe et le so
jel éelatant, les futurs lunautes
peuvent a ur gré se délasser
sur la plare.

. xxx
CAP KENNEDY (AFP)
L’éruption solaire qui s'est pro
duite Ie 2 Novembre n’aura vrai
semblablement aticune répercus-
sign sur le lancement d’Apollo-
12, qui reste prévu pour vendre-
di & 11-h 22 (16 h 22 GMT) a
annoncé la NASA. Le plan de
vol, qui prévoit un séjour de 31
heures -environ de Charles Con-
rad et Alen Rean sur l’Océan
des Tempétes jeadi et vendredi
demeure inchangé, a ajouté VA-
gence Spatiale, soulignant que la
dose de radiations émises par
celte protubérance solaire est de
tres loin inférieure au niveau de






Ambussadeur

d Allen:agne
Haiti.

Cn

NICARAGUA

Un chef guerillero nicaragua
yen tué au cours d'une fusillade
avec les forces armées. Jacinto
Baca Jerez étuit le chef des ¢for
ves armées = révolutionnairesy, it
qui.on attribue Ja responsabilité
du vol dune banque a Leon et
Venldvement, il y a deux ans,
dun millionnaire et sa libération
contre une rancgon de 30,000 dol-
lara. .

xxx

AIRSS,

Un journaliste américain expul
se de Moscou pour s’étre rendu
coupable «d’activités incompati-
bles avec le journalismes. M. Hin
frank, correspondant du journal
canadien Toronto Telegram, de-
‘vra quitter la ‘capitale soviétique
‘Wici. A jeudi, Il est le troisiéme
“journaliste américain A étre ex-
pulsé de l'Union Soviétique

de-
puis treize mois.
xxx
ALLEMAGNE FEDIEERALE
Réaffirmation de la politique

nucléaire de Bonn par le gouver
nement Willy Brandt. Bonn met
une condition a la signature du
traité de non dissémination : que
la sécurité de VAllemagne — soit
toujours garantie par l’OTAN
«cou un systéme de défense cor-
respondant».

Ce sont les réponses faites liu
di par le gouvernement en répon
se & une série de questions posées
au Parlement par l’opposition dé
mocrate. Les réponses fournies
font. Vobjet d’un débat au Bun
destaz @ partir de mercredi.

xxx

ETATS UNIS

Une carte des installations nu
cléaires ameérivaines est publiée
par le magazine américain True
(Vrai). Cette carte donne en par
ticulier la position des installa-
tions suivantes : 75 bases de Jan

‘cement de fusées antiaériennes
«Nike - Herculess & prixomité
‘de 23 centres industriels; les 24
bases du «Strategic Air Com-
mand», of sont cntreposés les
600 bombardiers B-52 qui trans-
portent chacun 50 mégatonnes de
bombes nucléaires; 6 emplace-
ments de fusées antiaériennes
«Bomare> & proximité de bases
militaires; 9 bases de lancement
de fugées intercontinentales «Ti-
tan» et ¢Minuteman», les deux

installations de montage des fusées

«Folaris>; 6 dépéts d’armes nu-

cléaires de la marine, 5 bases
d’entrainement et de dépét d’ar-
mes nucléaires factiques de l’ar-

Cc. NA-~








Enveloppés de leurs pesanis
conde paire d'astronautes ame

MERCREDI 12 NOVEMBRE 1069

acoulrouents spatiaur, la se-
ricains @ warcher sur-la lune;

Charles Conrad, (yauche) et lan A. Bean s'entrainent au

ramaasage de pierres dg Cap Kh
chain vol. :

cnnedy en attendant leur pro-



sa Ld

9 ’ ?

L'AMLASSADEUR DES'*
ETATS UNIS

M. CLINTON E. KNOX
présentera- demain apres midi
ves letincg Geter titue a

L. eeident. Duvahier, et

...Demain aprés-midi, le nou-
vel Ambassadeur des Etats-Unis
a Port-au-Prince, Dr. Clinton E.
Verett Knox présentera ses let-
tres de créance au Président a
vie de la République, Dr. Fran-
cgois DUVALIER d'aprés, le cé
rémonial en usage. -

Le nouveau Chef de be Mission
diplomatique des Etats-Uns a
Port-au-Prince est arrivé leo]
Octobre avec sa distinguce epeou
sg Clémentine et ses deux en-
fants. C'est un congéncre, un di
plomate de carriére. I] est Age de
61 ans.

lL a cte avant de venir ict Chet
de la Mission diplomatique des
Etats-Unis au Dahomey.

Hier soir, l'Ambassadeur et
Mme Clinton KE. Knox ont fart
leur premiere sortie remarquée
au Barbecue dansant du Sans
Souci. Ils étaient en compagnie
duo Directeriy de VUSIS, M.
Hugh B. Sutherland et sa char-
mante femme Mary, le Chet de
la Section economique de UAm-
bassade wineéricaing eb Mmo Dua-
vid) Reynolds, M. Gérard Baus-

san et sa fenune, ep Miss Susae,,

alnterior Designer: urrivée de

Wasington, lundi seu pour remo

deler Vintérieur de la résidence

de Ambassadeur américain,
xxx

LE BARBECUE DANS ANE

DU SANS SOUCI

aura liew mardi prockai an

profit de la Crots Rouge

. La semaine prochaine sera
marquée ici par une série de ma-
nifestations en faveur de la Croix
Rouge Haifienne. Ce sera la Se-
maine de la Croix Rouge Mondia
le. “

La semaine sera cléturég le sa-
medi 22 Novembre par un Grand
Diner de gala au profit ‘te cette
Institution.

Ce bal qui sera anime par deux
orchestres aura lieu dans le ca-
dre splendide de l'Hétel El Ran-
cho. .
Le profit tiré de ce bal servira a
venir au secours de l’enfancg né-
cessiteuse, par un programme de
vaccination.

Un comité de dames a recvieil-
li des fonds et cadeaux pour la
grande féte du samedi 24 Novem
bre. ;

Nombreux sont les philanthro-
pes qui ont offert d’eux-memes
Waider la Croix Rouge Haitien-
ne dont ils admirent Vélar vers
le mieux étre de la Communauté
haitienne.

En effet Ia.nouyelle Croix Rou
ge Huitienne auréolée d’attentions
par le Président & vie de la Re-
publique, Dr. Frangois DUVA-
LIER est bien lancég par son dy
namique et . prestigieux Preési-
dent, Dr. Victor Laroche.

Le Barbecue dansant du Sans
Souci aura licu' au profit de la
Croix Rouge Haitienne. Nul dou
te que cette soirée qui est depuis
six, ans la plus réguliérement
gottée d'Haiti attirera non seu-
lement Ja foule de ses fidéles ha-
bitués mais encore tous ceux qui
ont le souci d’aider la Croix Rou
ge Haitienne.

Xx XX
L'ECQNOMISTE
JEAN-CLAUDE ANDRE
Conseiller économique pres
les Ambdssades d’Haiti
a& Bonn et & Rome

..Demain matin par le Vol
d@Air France partira pour I’Eu-
rope l%conomiste haitien, M.
Jean-Claude “André. ~ .

PUR Di













C1 Op ee
etalceead a

“

_qui jusqu’s ces derniers jours é
tait spécialiste attacué au Con-
seil National de Développement -
et de Planification (CONADEP),
--adont d’@tre gecaméeer ie Bré-
Bacht a tet witeegiseg Dr
Frangois DUVALIER au titre
de Conseiller économique prés les
Ambassades d'Haiti a Born et a
Rome. , :
‘Jean-Claude Andre sera salué
a Vaéropor, Francois Duvalier
par sa distinguée épouse née Da
ny Désinor et ses enfants, par
ses. beaux-parents, le Ministre
des Fmances et Mme Clovis Dé
sindr, par de nombreux autres
membres des familles Désinor «+t
André et par M. Carl Alcindur
du Protocole,
Nous lui souhaitons une ugrea-
ble traversée et une tres truc-
tueuse mission en Europe.

xxx

LE BUT DU VOYAGE
“A MENICO DU DR
FRANCOIS DREESSE
Représentant Résident de
COMS/OD ew Haiti

Hier matin par ly Vol d'Air
France se rendant & Miami eat
parti lo Dr. Frangois Dresse, Re
présentant-Résident de lOrgani
sation Mondiale dg la Santé et
de Office Panamericuin de la
Santé.
Le Dr. Dresse qui nuus dit qui
allait en mission officielle a Me-
xico, stege de li Zone L-de V’O-
MS/OPsS dont dépend Haiti, ost
allé défendre le budget du pro-
gramme de sinté publique pré
xenté par Haiti, pour qu'il soit
en augmentation conatante.

Le Dr. Miguel Dicancro, Re-
présentant “Résident de OMS.’
OPS 4 Panama était venu ici il
yo 8 quelques semaines pour sug-
gérer ce qui devait étre fait pour
obtenir une aide acerue A Haiti,
apres le passage du Dr Abra-
ham Horwitz, Directeur du Bu-
reau Sanitaire Posameéricain et
du Dr, Martin Vasquez Vigo.
Chef de la Zone HT de 'OMS/0-
PS qui avaient ¢té recus par te
Ministre de la Santé Publique,
Dr. Max Adolphe et le Président
a vie de la République, Dr. Fran .
gois DUVALIER.

Le Dr. Horwitz au moment de
partit, avait réitéré sa promes-
se a savoir que }OMS OPS fe-
ront toujours de leur micux pour
coopérer Aa la série de projets ap
prouvés par le Président DUVA
LIER. :

«Dans un avenir immédist, a-
vait-il ajouté, nous enverron< les
documents pour concrétiser les
discussions sur le programmie em
brassant les problémes fondamen
taux du pays et que le Pré-ident
DUVALIER considére © vssentiel
pour la santé du peuple et le dé-
veloppement du pays.

Nous aviona eu & Washmgton
au début d’octobre l'éminent Doc
teur Miguel Dicancro, Haitien
d’adoption, Représentant de V’O-
MS/OPS a Panama, pour discu-
ter de Vopportunité d‘intensifier
le développement du programme

de santé publique en Haiti.

Le Dr. Francois ‘Dresse qui

’ passe une dizaine de jours & Me-
xico a 6té salué 4 l'aéroport Fran
gois Duvalier par sa charmante
femme _haitienne née Lily La-
brousse, par le Dr.. I. Pons, Co-
Directeur du SNEM, par ie Dr.
Edouardo Guerrero Sandino, As
sesseur de l‘OMS en Haiti arrivé
il y a deux semaines, Dr. Julius
Cesar Perrone, Statisticien de
YOMS/OPS. en Haiti etc.

Uxx-

Le COLLEGE CLASSIQUE
D'HAITI

reconnu Uutilité publique
--Nous avons lu avec. plaisir

Suite:page:4; Gol.





















(Note do la’ rédectiont

ans et woixante joura aprds que rer de Jour

lo Président John PF, Kennedysatt —

8 — Donnd ay début d'un con prononcé, lp 25 Mal 1961; 10 fa-,
cort — Petlta podmes qoute

) —- Trda porté dans log sn-
lons

10 —- Préponition — Dans l’Orne

{1 déclara que I'un doa objectife
des Etats Unis pour la décennio
en cours condisteralt A faire dé-
-burquer “‘un~“homme-~-sur_~la-duno

geon dans-le ‘Pacifique, Ce jour-
la, les Etats Unis
vance de cing mois sur_la date

~ pointe dtail «!
Il — Nous:attend tows — Prin
cipe odorant .



et & lo ramener syr, terre — te tiches de . sciont
“dl-aure-notamment 4 prendre ues
photos

xxX
and défig.quiil, labga: sore: cst
VERTICALEMENT — fovonu une *ballté+le 24 fuillet
. 1969, lorsque Vengin Apollo 11
I — Se:-consomment ‘evec.tne gcheva son périple par un plon-

talent -en:-e-équipters,

nombre
monts



ues.

-discoursau- “cours duquel .- Le TN a ae ttre de 1'équi-

page, Richard R, Gordon Jr., &gé
de 40, ans, ne-débarquera pas aur
a lune. Il a toutefols & exdcutel,
Jut-aussdy-un cortiin “nombre do
caractére scientifique.
tid Jeffectuer.desioxpé -
riences de navigation tout .en pi
lotant. le vaissoau-mére sur son
orbite’ lunaire,. ‘tandis que scs co
-ayant~rejoint “le “mo-
dule-lunaire,-reviendront dg leur

IIL —- Ne-permettent guare limite ‘fixée.par lo Président expédition: . te
do vivre-Jargement —- Possessif Kennedy pour ja- premier débar- Apollo: 11: était -ossentiellement
IV — Caleulé sur un taux quement ‘sur a tune, lea “Etats- une -ralésion deters ere ane

2M! bien - Unis sont sun le point de’ renou (que:¥ »&emettre-eu: point.
HORIZONTALEMENT . Vv prec régne plus — Pier velor ée haut fait, au cours“de -’ -essayervan me-de trans-
1 —.Petit pupitre re°fine . la mission Apollo-12. Une. équipe po.t spermettant ade’ faira -débar
2 — Possessif — @ VI — Commence-une-série.— de trois-hommes:va & notiveau se. - quer. ess hommdée,sur:le-iune. ot &
3 — 4 — _Intertalées VII —. Chose. latine-—, Volume et deux d'entre ctx -desoendront € propose -d'exploite cous non
5 — Bout :de papier — Un VIII — ‘Bousculade — Pas sur notre satellite pour en ex-. . yells n que: a 5 ns 6 jenti
peu d'eau remplis . plorer Ja surface. Si les) objec flauen tt Ye Doecible a cours
__ Prénom féminin — Bois IX — Pronom — Souyent chan tifs de cette. mission.eont-etteinta, deja sera’ premlé: rea que fut

les Etats Unis: seront. sparvenus
a envoyer non pas un, mals qua
tre astronautes-surla luneret:d

tée:par les podtes

son plus ou-moins alcoolisée
XK — Préposition

7 — Métal — Dimunitif -fa- _— Donne

Apollo_ il.
C'est ainsi que le temps que Con-

* tront




astronautes ~ pou
Het® évoluer ur’
rleur do: leur: engin.do débarquo
ment, “pendant~sept ‘heures: envi-
ron, soit ‘presque t.-ols fois ‘plus
jdongtempaique ne le fit l’équipage
dApollo 11. . me
°“perdanit: ces” sapt ‘heures,Con- -
rad et Bean auront un prograni
me, de travail’ chargé Ils met-
en place. un _laboratoire
scientifique ‘composé de ci i
truments de recherche
‘ment perfectionnés “et -d
envoyer vers la-
une année environ; uM
“ments relatifs & la“lune. /
Ils doivent également recucil
lir une bien plus grande quantité
‘déchantillons .ocheux'.et de: sol:
45° kg, presque déux fois’: ‘plas
qu’Apollo 11. n’‘en::ayait: rapporté
usur_ terre, _ ee
“Lorsqu’ils recueilleront ces ¢-
-chantillons, les astronautes pho-
“tographieront Vemplacement de
chacun d’eux; avant. et aprés son
enlévement, opération absorbante
_que l'équipage d’Apollo 11 n’‘a-
vait opuseffectuer que: pour une
, dizaine -d’échantillons. Les cher-





rad et’ Beati vont ‘passer sur 1a cheurs.qui:examineront ces échan

‘milial dux bon - lait. i " packed
fin seen decennie, Ye st Decor lune est p pune’ fois et demic
SOLUTION No. 408 F. bre 1969). . supérieur A celui qu’y restarent
, . 4 adit to Jeng homo eee dApollg tt. Le
4 , La-deuxiame expédition —histo- oursur la“‘lung — de lalunis-
HO ONTA T TERTIOALEM)NT. rique au cous de laquulle =des . sage~au -départ _— “sera: en-effet

. . . hommes vont étre envoyés «sur
1. Vacances — 2. Inimitable IL. Vindieattg — IJ. -Animo- 1g lune promet d’atre trés diffé-
__ 3. Ni; EE; UI —.4, DM; Rue ‘sité — III. Ci; Sas; N.S3..— IV. rente de: la “premiére.

— 6. los; Aciers —- 6, Csardas; ‘Amer; ‘Révai — V. Nie; AD — Apotio-12 —-dont-le ‘‘Jande-
GT — 7. Aisé; Oscar — 8. TT; (VI. CT -Ctolin ‘VII. Hau; Iscu ‘ment & partir du Cap Kennedy
Velu; Ni — 9. Iéna; Ode — 10. — VIII..Sbire; O.T.. (Bter) — est prévu pour 16. h. 28.GMT
Sien; Tel. (11:28, heurg locale), le 14 no-
vembre — se révéle déjA comme
deyant &tre une sorte de «voya-
go\d@’affaires»' destiné 4 recueil-
lir des. renseignements et n’a pas

IX. Urgande..X. :Semestriel.












agé de 89 ans et Alan L..Bean,
fgé de 87 ans — utiliseront pres

précieuses qu’ils y passeront pour












LABOURAGE
HERSAGE, SILLONNAGE
SARCLAGE
EXCLUSIVITES
MOTEUR DIESEL BROWN

ROBUSTE — ECONOMIQUE

TRANSMISION MONOBLOQUE ,
DISPOSITIF EXCLUSIF «SELECTAMATIC®
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL

, CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.
4 on °
i Charles Féquiére & Cie.
2 DISTRIBUTEURS







LEP ESEYEENI YENI T TT ERT EEE

EFEREPTETILETEE











Ne vous faites plus de. souci, pensez seulement
au CONFORT,&@ la‘ SECURITE,
a la DISCRETION que yous procure
PROSAN D‘HAITI S.A.
Voici pour votre confort, les serviettes
hygiéniquement préparées, super - absorbant

moins‘=de~

le caractare émotionnel et symbo “™

QUI



Aucune autre camera dans
le monde ne peut apporter ce

genre d’excitation dans la pho-
tographie. Déclenchez, Enlevez

la pellicule — attendez une mi-
nute — Détachez le papier en-
veloppe. Vous avez une photo

toute préte en couleurs. :

J Prd = Sr
a

PLANET

porté-&81'sheures et*80--minutes
environ’ pous~ Apollo«l2,: contre
gt -deux--heures pour
Apollo 11
L’allongement-de-la--durée de
co- séjour ‘est trés-important -pour



A:vendre

voiture manque Opel —
oddle 65. .
_ Sadreaser..A ’Ambassade d'Al

Une

DA VI Dy. ligue “du premier ~ débarquement
a 4: = : yéhlisé-au- mois de juillet, avec “lemggne.
TR “la mission ~Apolle-11. as
ACT | Il n’y ‘aura guére de cérémo- _ A “fii ;Ritliotht r j
EUR DIESEL wilt BY. Aara, gudce de, cfs A Bas aque dle
astronautes qui marcheront..sur . Institat - Ss
la lune — Charles Conrad Jr, “La bibliothdque -de- institut

Francais-vient de-publier la liste
des* -aD- cours du

owvrages TECUS
que tous les instants des-heures -mois:-d’'Octobre et «mis & da’ dis

position.-des:4ecteurs.

LA C:
D



ME



A.



phie pour

NOUVEL HORAIRE EFFECTIF LE 15 NOVEMBRE COURANT

Santo Domingo / Port-au-Prince / Miam

Arrivée
Mercredi-et Vendredi ‘Vol-202 11730 A.M. 12:00 midi

Miami / Port-au-Prince / Santo Demin: 0

Jeudi-et Dimanche Vol:301 3:15 P.M. 3:45 P.M.

VELOPPE
SES PHOTOS

Oubliez les bassins et les bains
pour développer; on ‘ne dévelop
pe pas les photos POVAROID.
Ce nest pas nécessaire d’avoir
la, moindre idée-en photogra-

ques photos dés le premier es-
sai. Ayez cette nouvelle camera.

tillons dans l’espoir .d’y trouver
des ‘explications sur “l’origine de
Ja lune et du systéme- solaire, es-
‘timent.que ces ¢«échantillons do-
-cumentése -auront une plus gran
‘de valeu> du point de. vue de la
recherche que ceux «en vrai» re-



Avis Matrimonial

Par Ja ‘présente avis est don-

“né aw public en général et au

Commerce en particulier que je
‘ne suis plus responsable des ac-

tes de mon épouse née Andrée

-Casséus,-ce.- pour abandon du
toit marital. .
P-au-Pce.* be; 11:-Novembre 1969

Serge Esau Marcellus.

A LOUER a

Compartiments spacieux pour
-Bureanx ‘A’louer & Yétage do
Vancien “Building: “de In Sedren,
Rue Américaine, S8‘adresser au
-Journal.



LEMt rere LETT



Tr

obtenir de magnifi-

Départ

Pour tous renseignements supplémentaires, veuillez vous adresser A
votre Agent.de Voyages ou aux ‘Bureaux de la. Dominicana de Aviacion,

“A -CINEMATOGRAPHIQUES




DA
CAPITOL —
Mereredi a 6h. ‘t'8.h.'s0 +. Mere
Mardi: a 0. b., ot 8 he B08
TRPHANIA Bey

cl a: Sune ntréé Gdes, 2.50.et 4.00. = |
© bes “astronautes .devront par- PARAMOUNT --

tuyer leu. excurgion sur hit lune > m : Vee i SS
Gheet 8h ° _Haltienn



























CINE PALACE

Mercredi & 6 h. et 8 bh. 15
TURBANS ROUGES
Entrée Gde 1.00

Jeudi 4 6 h. et 8.h. 16

UNE DAME AUX CAMELIAS
Avec Sarita Montiel.

Entrée Gde 1.00

ETOILE CINE
(PETIONVLLi =.

Mercredi A 6 h. 30 et 8 h. 30
ROMEO ET JULIETTE
Entrée Gdes 2.50 et. 3.00







Ww.

Jeudi A 6 h. 30 et § h. 30
LA VALLEE DES POUPEES
Entrée Gdes 1.60 et 2.60

CINE ELDORADO

Mercredi @ 6 h. et 8 h. 16
LES RACINES DU MAL
Entrée Gdes 1.50 et 3.00
Jeudi & 6 h. et 8 h. 15
“PAS DE ROSES -

on deux: parties -galde..de -tvols.Mercredl-a& ES INTERNES
velor {i sWisorve doxygone et (’6 De LA VENGEANCE ent SN GO
decteicité de leur vrosac. ; ‘Avec Mo: .
vee ntgomery Wood Avec Franco NERO.
dont la capacité est de Vo.ure a
‘do quéitre ‘neure@ seulement, ils’ Joudi a 6 h. et 8 h. —
“débarquement, rétablir la p-ession He LA COLERE - CRIC CRAC CINE
dans,a -cabing~et -retirer leur Avo. Tee Van Cliff et-M. Wood: "
rig, sitke: restaurés ati etre: UN CERCUEIL

reposés pendant plusieurs heu - . ° ee - POUR LE SHERIFF
‘yvaux dg vecherche @ l’oxtérieur De Luxe Auto Ciné
de. lappareil, : . :

aTemplacemeht exact-prévu-pour Derniére représentation en Haiti :

posera & quelques centaines de Entrée 1 dollar par voiture
_métres d’un vaisseau spatial a-

yor 8.qui se posa le,20 avril CONSTANCE AUX ENFERS

1967 dans un cratére peu p:o- Entrée 1 dollar par Voiture

expédia alors; vers la terre;~par

télévision, -des photos en ~ gros

Conrad et Bean se proposent d’é- Mercredi A 6 hy 15 et B h. 15

“yaluer Peffet qu'un séjour pro- QUATRE DOLLARS

Cu sur cet engin. Ils démontre- Entrée Gdes 1.50 et 2.00

ront deg tubes "d'aluminium, des

dg Vappaseil qui seront ensuite gyr demande en Séance populaire -

examinés sur terre par des cher- y>-prRANGERE

Quatre heures aprés | avoi.\

pris contact avec la lune, le 19

(6:00, heure locale) — c’eat-& CINE OLYMPIA

‘dire 115 heures envi.on aprés le “Mereredi (E

de-Pengin de débarquement, pour DE LA COLERE-

deveni.. le troisisme homme qui Avec Giulano Gemma.

pilus tard, Bean doit descendre 4 Jeudi (En- permanence)

son tour les neuf marches qui per PLEIN. SOLEIL

- heures et demie environ afin de FACE D'ANGE
ouyoiry dans Vintervalle, renou- OU LE J Entrée Gdes 2.00
q : ‘ 8 LONGS JOURS Jeudl A 8h, 15 P.M.
Pour :Yonouvelér ces. réserves, Pniré (
ntrée Gdes 2.60 et 4.00 Entrée Gdes 1.60 et 2.50
_devront regagner leur. engin’ de 7 DERNIER JOUR ‘
comBrante combinaison sPatie- inivée Gdea 1.60 et 2.60 ‘Mereredi ‘& 6 h, et 8 he 16
res, ils réprendront“leurs tra - Entrée Gde 1.00 et 1.50
"Si I'équipage parvient’A effec-_ (QELMAS) | ' Feudi A 6h. et Bh. 15
leur déba.quement, leur engin se L.—% CHEVALIER DES SABLES Entrée Gde 1.00 et 1.50
méricain sans équipage, Surve - Jeudi a Th. et 9h
‘fond de la Mer des Tempétes et .
es phol . CINE SENEGAL
plan des envi.ons immédiats. —
loigé dans l'ambiance lunaire a DE VENGEANCE
cables et la caméra de. télévision Jeudi a 6 h. 15 et 8 h. 15
cheurs. Entrée Gde 0.60 et 1.00
novembre peu aprés 11:00 GMT
départ du Cap Kennedy — Con- permanence)
rad doit sortir par le panneau LE DERNIER JOUR
ait posé le pied sur un corps cé- Entrée Gde 1.50 .
leste. Environ une demi heure ,
mettent d’accéde> a la surface lu Avec Alain Delon.
naire, devenant ainsi le quatrié~ Entrée Gde 1.00



me «terriens qui se soit rendu - POUR OSS 117
sur la ‘lune. j
En descendant les marches MONTPARNASSE Entrée Gdes 2.00 et 4.00

Conrad ouvri‘a une soute 4 équi
pements qui se trouve dans la
partie inférieure de l'appareil.
Ce faisant, i] démasquera une ca
mera, de télévision qui se pointe
ra automatiquement vers lui, si . . '
bien que les téléspectatenrs "du Jeudi a 6 bh. 15 et Bh. 15

Mercredi & 6 h. 15 et 8 h. 15
COMMISSAIRE X HALTE
AU'L. 8. D.. - ot
Entrée Gde 1.00

CENTRE CULTURE!
AUDITORIUM

Mercredi a 7 h. P.M.
JE VAIS... JE TIRE...

monde entier — ou presque — ROCAMBOLE
pourront assister A sa descente, Entrée Gde 0.60 - Be eS
de méme. qu’ils assistérent a cel ‘ mtree “det

le de ‘Ast onaute Neil A. Arms ‘

trong lorsqu’il devint le premier CINE STADIUM
homme qui ait marché sur la lu- Mercredi 12 Novembre 1969
ne, Les astronautes installeront (Séance unique) .

ensuite la caméra sus un empla CHEF DE PATROUILLE

Jeudi & 7 h. PLM.
LA FEMME ET LE PANTIN
Entrée Gde 1.00



cement qui pe-mettra aux télé- 2 4

spectateurs de suivre la majeure Entrée Gde 1.00 ¢ CINE UNION

partie de leurs activités sur |: . 7 ‘

lune. ' Drive-in Ciné Mercredi & 6 h. 15 et 8 h. 15
Mercredi & 7 h. et 9 h. LE REQUIN .

EST AU PARFUM
Entrée Gde 1.00

_Jeudi a 6 h. 15 ot 8 bh 15
.L,EMPREINTE

DE FRANKENSTEIN
Entrée Gde 0.60

Un Super western :
QUATRE HOMMES

A ABATTRE Lo.
Entrée 1 dollar par voiture
Jeudi a 7 h. et 9h. *
LES BICHES

Entrée 1 dollar par voiture

(Voir suite page 8)



Avis Professionnel

Dr.’ Gérard Frédérique
Clinique au Centre Médieal de
Ophtalmologie — Oto-Ryno



Port-auPrinee 27, Chemin des
Dalles. :

Heures de visite : 7 4 9 b a.m Soulagement immédiat
8a6h pm.

des maux de téte



Messe de Requiem
Les enfants Prudent font chan
ter une messe de requiem pour
Je repos de l’Ame de leur pére et
mére Mr. et Mme Danie; Pru-
dent ainsi que pour tous les au-
tres parents défunts le vendredi
14 Novembre a l’/Eglise Sainte
Anne A 6 heures du matin.
Cette annonce tient lieu d’in-
vitation aux parents et amis.



-SHANCES

HEBDOMADAIRES
A PiInstitat Francais
@Haiti

Comme nous l’avons déj& an
noncé dans un précédent numé-
ro, les séances hebdomadaires
de cinéma de l'Institut Francais
vont reprendre A partir du Mer
credi 12 Novembre & 19 h.

Au programme :

e CHRONIQUES DE FRAN
Cc

(Jean-Pierre Melville, cinéas-
tre — Comme un spectacle... —
Heureux qui comme Ulysse... H.
de Monfreid — Paris rengaine)

— MARCEL PAGNOL

(Pagnol & travers les paysa-
ges qui Vont inspiré et les per
sonnages qu’il a connus) :

— LES HEURES DE LYON

— HENRI-GEORGES ADAM

(Vie du peintre et sculpteur
H. G. Adam A travers son oeu-
vre)

Signalons aux cinéphiles qu’u-
n@ exposition «Le Cinéma Fran
cais Contemporains sera Mise en
place incessamment dans le hall
de l'Institut Francais.





DUBON
- DUBONNET |

Une Pommade
souveraine contre

le Rhumatisme
Oh ! Voas tous qui souffrez
-du rhumattsme ce mal fanvaisis
te et en méme temps cruel. Uti-
lisez la pommade No. 16, du
pharmacien Sosthéne Geffrard.
Auvest-ce que la pommade No.
6 :
Une association de l’acide sa





YL YO TOOL PIO PIL AOL SCY

HAYTIAN AMERICAN SUGAR

ijisylique du salicyiate ce _mé- COMPANY, Ss. A.
yl, du camphre ette. pom ‘ aa
made donne des résultats remar USINE HA6CO

quables dans les cas de rhuma SOGIRTE ANONYME-: HAITIENNE
tisme articulaire, aigu ou chro
nique, entorse eto Rhumatisants-

esaayez la pominade No. 16,

“PLANTEURS ET FABRICANTS









Cité de Exposition,:en fa ‘Office National du Tourisme. °
et répondant aux possibilités de votre bourse. xposition,;en face de PO#fice National " ae |
EVE et SANS - SOUCI
plus frais, plus confortable, plus agréable.
_EN VENTE PARTOUT. :

pour avoir la santé synonyme de
benheur et la joie de vivre..
Cette merveilleuse. pommade. ‘est
en vente aux Pharmacies, Mont-
“ «Carmel, 8. Geffrard et ‘dans.tou
: tes. lea bonnes. Pharmacies au



- | - mpéléphone : 8277.






de -2: Gdeg ze: bette: :

Sucre Raffiné — «HASCO CRYSTAL».
Sucre Mi-Raffiné — « Port-au-Prince, Haiti. .





‘





MERCREDI. 12 NOVEMBRE: 1060




a Oe

Cherohea_la-seation oorvesyondant
A ance of vowsstiouveras

Propriété King Features Learnt ah mri boty
«LB -NOUVEULLSTE>
, JEUDI 13 NOVEMBRE 1969,

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER) : Parlez avec fermeté
mais ne soyez ni brutal ni exi-
geant. Obtenoz Vaide et lami-
tié que vous pouvez normale-
ment espérer quand vous agissez
de votre mieux.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU .
REAU) : Vous .gagnerez s50u~-
vent mais vous rencontrerez de
Vopposition de certaines facons
qui ne vous seront pas intelligi-
bles. Soyez patient. Vos meilleurs
efforts vous apporteront de

. bons résultats.

22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) .: Ces influences pla-
nétaires fortifient votre volonté
et votre don pour surmonter
les obstacles qui vous parais-
saient d'abord impoasibles. De
l'nisance. La discrétion vous ai-
dera,

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Encore cette note
d’activité supplémentaire. Et
un ennui qui peut, et doit, é-
tre évité. Soyez décidé & main-
tenir Vordre, l’équilibre et d’ami
cales relations.

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION) : Votre meilleur atout
dans le commerce est votre dy-
nimique personalité et aussi
votre don de vendeur, Vous ren
drez mémorable cette journée
si vous savez l'utiliser.

24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE) : N’agissez pes
pour observer ensuite, ni parler
avant de réfléchir. Ceux qui se-
ront coupables sont ceux qui
croient ne jamais devoir l’étre.
Des bénéfices qui ne sont pasa
immédiats restent possibles.

. 24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE) : La bon-
ne conjonction de Vénus encou-
rage vos qualités. Si
voulez, vous vaincrez l’hostili-
té, eréerez des techniques et de

méthodes nouvelles. Servez-vous soit présenté sur

de vos belles. dispositions.

21 OCTOBRE AU 22 NO-



TOROICO

‘aT Fr ane

de votre mieux.

OPE
es Drake |
ee

‘au jour-de votre ennivereairve
les porepestives: que vous




VEMBRE (SCORPION)

lez lentement, si vous le
mais sfrement, de fagon & pro-
greaser €t & surmonter les obs-,
tacles cordinaires> avec la pen
sée de les éliminer -entidrement,

28 NOVEMBRE .AU 21 DE-..
CEMBRE (SAGITTAIRE)
De favorables influences. stimu- :
lent votre -adrésee et votre -don -

:,
eG

de maintenir leg proklémes co-

hérents comme aussi ies . grou--
pes de personnes. Agsurez-vous

de la pureté de vos intentions. 5

22 DECEMBRE AU 20 “AN:*
VIER (CAPRICORNE) :
départ tardif vous retardernit
plus que vous Il'imaginez. A
moins que co ne
pes possible, choisisez an ryth- |
me plus rapide et malntenez-le.

21 JANVIER AU.19 ¥FE-
VRIER (VERSEAU) .: Ne ‘fal-"
tes pas de changements pour le
seul plaisir de changer. Mais ne |
les omettez pes s’fls doivent a-
méliorer. Il vous favdra cer |
tains détours mais les objectifs |
sont toujours droits devant vous.

20. FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) ; Sous les influen
ces favorables de Neptune vous
étres prét aux grandes choses.
Les bénéfices sont marqués gr&
ce a des choix attentifs et & un
travail passé convenant.aux cir
constances.

SI VOUS ETES NE AU-
JOURD'HUI : Vous aimez Va-
venture, les gens intéressants,
la vie en général. Vous pouvez
exceller dang le dessin, l*indus-
trie, la découverte, Ia création
pour une grosse affaire, Vous
avez une énergie et une vitalité
inlassables. Le natif du Scor-
pion qui est fidéle. A sa nature

vous le sé bat courageusement mais il exi

ge des décisions loyales. Vous
n‘attendez pas que tout vous
le légendaire
cplatean d’argént».

Naissance de Robert Louis
Stevenson, écrivain américain.















x

Un
oO
soit vrafment °

wn
a



: assortiement

a
5











TELEPHONE : 3294
17, RUE ROUX. 17

_. Christofle -
_ Couverts, ménagerés,
timbales, couverts:
pour ‘bébé, etc...
Pour toutes
_ tes circonstances :
anniversaires,



& CO.

d’argenterie }





Pass






Recettes Simples

de Cuisine

Haitienne

-par NINIGHE

P

POIS ROUGES SECS EN SA-
LADE.— Profiter -pour en faire,
le jour ot Von cuit les . pois et
riz. .parce gu’on ne se sert -pas
de tous les pois. Ce reste de pois
est jeté dans la graisse chande.
Tis doivent tre frits sans &tre

Le Livre de Cuisine de Niniche

Y A:BEAUCOUP DE
No TRAVAIL

Aprés quelques. minutes ‘d’ac-
coutumance & la pesanteur ré-
-duite a l'étrange paysage. qui
leg entourera, Jes deux hommes
passeront .& lexécution de. ta-
ches importantes susceptibies
de faire ‘progresser considéra«
“plement Jes- -connaissances -hu~
“maines. /

Ouvrant un compartiment si
tué A Vextérieur de ’appareil
et dénommé «soute a équipe-
ment scientifique», ils en ex-
trafront deux ‘paqilets dont len
semble constitue la pollo pour expériences str la
surface lunafres.

Ils emporteront. ce matériel
& une distance — de ordre de
800 métres — du. module lunai-
re pour éviter que. les instru-
ments ne. soient ~ endommagés
par’ la. gerbe-de feu du moteur,
loragu‘ils .quitteront la -surface
de la‘dune pour la premiére: par
tier de leur voyage de-‘tretonr.

CEST BLOND ae
PARLEZ PAS TROP. IL












(Suite de tn 2eme page)

Les -astronautes ~commence-
ront par enlever, mettre en pla-

_ce la Station Centrale. qui com-

porte un émetteur - récepteur
grace auquel les instruments re-

laieront ‘vers la terre les nen- -

-s@ignements qu’‘ils auront recucil
lis et recevront par radio leg or
dres en provenance de la terre.
A une faible distance de “la. Sta-
tion Centrale & laquelle elle. se-
ra reliée par des cfibles sembla
bles & des rubans, leg astronau-
tes installeront une petite centra

~le d’énergie nuclésire dénorimée

Générateur Thermoélectrique a
Radioisotope. Contrairement aux
panneaux solaires qui alimen-
taient en énergie 16s instru-
ments mis “en place sur Ja lune
par les astronautes d’Apollo-11,

le Générateur continuera & four -

nir de V’électricité aux instru-
-mients, sans s’interrompre lors-
que la nuit commencera & tom-
ber sur.la lune. A une trentai-





ne-de métres de la Station Cen-
trale, & laquelle ils séront. reliés
par des cibles de raccordement
disposés comme leg rayons d‘une
roue, les sastronautes mettront
en place cing appareils de détec
tion - scientifique.

Un séismométre, plus robus-
te et plus sensible que celui em-
portg par Apollo - 11, détecte-
ra les vibrations qui pourront
accompagner les -‘¢«tremblements
de lune» provoqués par l‘impact
de météorites, par -une -activité
voleanique op toute autre acti-
vité géologique -naturelie A lin-
térieur de la june. Les rensej-
gnements fournis par cet instru
ment aideront peut - étre les
chercheurs a ‘déterminer la cons
titufion de la lune.

Un -magnétométre mesurera
le champ magnétique de ky lune.
Un spectométre & vents solaires
détectera et analysera les par-
/ ticules atomiques qui arriveront

Actualités Internationales

MORATOIRE.—

- LA-«NQUVELLE MARCHE

écrasés, leur ajouter dea dés de
jambons, de Vail pilé. ‘Hors du
feu, semer sel et polvre: Arro-:
ser d'un ‘filet de vinaigre, re-'
miuer et sérvir garnis de persil
émincé, :

se vend dans toutes lea libratrias :

CONTRE LA MORT»
A WASHINGTON
CONFERENCE DE PRESSE.—

WASHINGTON (AFP) —

Les organisateurs de la «Mar
che-contre la Morts de samedi
prochain & Washington: ont réaf
firmé solennellement. mardi leur
volonté d@ tout mettre en oeuvre

' pot que cette manifestation con



PORT-AU-PRINCE
La Compagnie ayant 24 années deService dans les Caraibes

NOUVEL

HORAIRE

MARDI — VENDREDI — SAMEDI






de la Trans Cartbbean,



Tel, 8283










Â¥ol 601

Départ
Arrivée

Â¥el 602

Portau-Pce 1.15pm
New York 4.15 p.m.



O06 de TBxposition.

— 8974,

' Airport et Service Cargo 8085.

LL —————————

eont temporatrement. auspendus.





Pour toutes informations-supplémentatves -adreseez-vous-d votre:agent-de voyage ou aux bureaux

Les vols entre : P-au-P ~ Aruba — P-au-P et : P-au-P — Curacao — P-a-P



' la! Capitale

tre-la guerre au Vietnam s0i
aussi pacifique. que possible et
ne soit troublée par aucun acte
de: violence.

‘Au cours d’une conférence de
presse tenue dans un hétel de
Fédérale les diri-
geants du nouveau comité de
mobilisation pour mettre fin A
Jai guerre au Vietnam ont égale
ment refuté formellement lexis
tence de tout lien entre l’explo
sion de trois bombes A New -
York et jeur ‘mouvement.

bombes qui ont explosé

poursuite de Ia guerre.

lent ont

tion de défiler devant !a Maison
Blanche qui leur a ét6 jusqu’d

présent refusée par le Départe- §&

ment de la Justice.

Un télégramime a été adreasé
mardi matin au
chard Nixon pour
une audience, dans la
méme aux
€Marche contre la-

qu'il accorde

de en ce
nifestants. Aucune réyonse

Les organisateursa
les autorités, depuis quelques
jours pour que le défilé puisse
longer Jez grilles de

son Blanche pourrait influencer
Yadministration & accorder

me moanifesté un intéraét person-

nel & ces manifestations en s’en §

, tretenant longuement ayec le

Maire dela .Capitale Fédérale, 3

M. Walter Washington.

. Le gouvernement a déj& coo-
péré avec les dirigeants du-mou #
vement pour faciliter lorganisa-
flon de Ia marche qui devrait §
grouper plusieurs ‘centaines do.'§
fnilliers de personnes venues de-F
nombreux points dés Etate-Unis. §
Maison Py
Blanche, considéré comme symbo §
te dans la Capitale pour manifes §
ter opinion ‘dune large partie .§

Le défilé devant la

de la population améficaine con

tre la poursuite de la guerre au §
Vietnam ne devrait pas. compor §
ter plus de:40-a 60.000 person. §
nes, estinient les.’ organisateurs. ‘x
Les autres manifestants seront §

fassemblés sur. le Mall, vaste

‘pare situé prés du monument Lin’
avaient un long pro’ #
jgramme .de discourse. et de varié- “§

‘coln, ot ils
“ths. .

“gene McCarthy . (démocrate



que

Une &
lettre anonyme parvenue A une §
agence de presse américaine mar ¥
di matin avait affirmé-que les &
dans }
trois immeubles of se trouvent les &
bureaux d’importantes firmes a- -§
méricaines entraient dans le ca- §
dre de la protestation contre la §
Les @
dirigeants:-du mouvement non vio ff
manifesté mardi Ves- &
poir d‘obtenir du Gvt. l’autorisa- &

Président Ri- ¥

journée §
organisateurs de la @
Mort> pour %
obtenir de lui une“désision rapi- %
qui concerne Je ‘par--$
cours qui sera suivi par les ma- §

wa
&& reque de la Maison Blanche. 8
; sonlignent §
que la pression qui s’exerce sur §

la Mai- §

le 2
permis demandé depuis plusieurs §
semaines. Le -Président a lni-mé §

-~ Les ségateurs Charles Goo. §
‘dell, xépublicain da - New York, §
“George” MeGovern, démecrate ‘du §

“Dakota du Sud, et péut-étre Ee i
ug

-Minnesota) prendront la “parole §

“& cotte a6unfon de. masse. Mme §

“Coretta ‘Scott, King, Veuve: di-§ .

“Pasteur Noir pasar’ sera 678-9 -








sieurs personnalités du monde
enseignant.
Les -Autorités du Pentago-

res en activité contre toute par-

ticipation en uniforme & la ma-

nifestation. Toute infraction en-

trainerait leurs arrestations et

des peines disciplinaires sévéres.
xxx

LECONOMIE ISRAELIENNE

VEL AVIV (AFP) —
. Le nouveau gouvernement is-
su des élections du 28 Octobre
devra prendre dés ga formation
une série de mesures trés peu
populaires dans \¢ domaine éco-
nomique, si nous désirons éviter
une crise économique a déclaré
mardi soir le Gouverneur de la
Banque d’Israel M. David Horo
witz au cours d‘une interview ra
diodiffusée.

M. Horowitz a souligng que

















Le

Girard-
Perregaux
Haute
Fréquence

du monde



5





En 1967, les chronométres
Glrard-Perregaux Haute
Fréquence ont obtenu 73%o
de tous les bulletins de
marche délivrés parl'Obser-
vatoire chronométrique de
Neuchatel dans la catégorie
des montres-bracelet clas-
siques. Une. performance
sensationnelle pulsque réa-
lise par des montres stric-
-tement de serie.

chronometre

le plus precis

c'est augmentation de la con-
sommation (43% depuis.la guer
re degsix jours, plutét que les dé
penses pour la sécurité nationa-
le (augmentation de 25° depuis
1967) .qui,a provoqué la baisse
inquiétante des réserves nationa.
les en devises fortes. :













"NOUS RACCROCHE!
SSER TRAVAILLER EN
DIE?

TaN



sur la lune aprds avoir été pro-
jetéeg depuis Vintérieur du so-
leil. Un apparei, de mesure a
cathode, froide détectera ect analy
sera ¢l’atmosphéres> lunaire qui
consiste peut - étre en de peti-
tes quantités de gaz qui se dé-
gagent des roches ou de V'inté-
rieur de la lune ou encore de par
ticules atomiques provenant du
soleil. , .

lement jes effets que les gaz d'é
chappement du véhicule de débar
chappment du véhicule de débar
-Quement lunaire peuvent avoir
sur la lune, tandis qu‘un détec-
teur d’‘ions suprathtrmique mesu

- rera les caractéristiques de cer-

taines dénommées «fons» en lan-
gage scientifique.

La lune étant dépourvue d’at
mosphére: dense semblable & celle
qui absorbe une ~ grande partie
des radiations qui se dirigznt
vers Ja terre, et étant également
dépourvue de champ magnéti-
que susceptible de repousser les
particules golaires comme le fait
le champ magnétique terrestre,
la lune constitue une base parti
culiérement indiquée pour V’étu-
de du soleil et d’autres aspects
de l’espace. :

. Ces études, entreprises sur
‘une échelle réduite pendant les
huit jours que dura la ‘mission
Apollo - 11, seront reprises. au
cours des 10 jours du vol Apol-
lo - 12. Rappelons 4 ce sujet
qu'Apollo - 12 doit se terminer
‘spar le plongeon de la capsule

s- Cap “rééeyyes’ sont actuellentent... spatiale darts VOréan Pacifique,
au-dessous de la ligne rouge de le 24 Novembre a 21 h. 04 gmt

500 millions de dollars considé-
rés comme le minimum dont
Israe) doit disposer. L’on prévoit™
qu’elles baisseront encore de quel
que sdizaines de millions de dol
lara avant ja finde l‘année. M.
Horowitz a estimé qu’une politi-
que courngeuse de taxations, de
restriction de ja consommation
et d’encouragement. de 1|'Epar-
gne, permettrait & l’éconoime is-
raélienne de surmonter ce dan-
ger surtout si ja stabilité des
prix était respectée.

of

al

7 ||

il

i

ae










a
in th

GIR.

bal







_ précision au porter.

plaqué et-acier.

~



En vente a : VERSAILLES -- BIGIO FRERES -
LITTLE EUROPE -- MAISON ORIENTALE





i
ine

a

ARO-PERREGAUX
. F

Chronometer H

. eee
See eR

es

MONTRES DE QUALITE DEPUIS

*. (19:04, heure locale).

Dans ja série de missions ins
crites au ‘programme. d’explora-
‘tion spatiale des Etats Unis, cha
que niission bénéficie de Vexpé-
rience acquise au course deg mis
sions antérieurty et vise a com
pléter cette expérience. Apollo -
12 est le deuxiéme d'une série
de dix vols habités avec débarque
ment sur la Lune qui débuta par
Ya mission Apollo-11 et doit se
poursuivre jusqu’s Apotlo-20, en
1072. ,





ii

=)



i ii

Ht ,.



















Chronométre Haute Fréquence 4 36000 alt 'h, auto-
matique, calendrier, boitier étanche a Vépreuve
des bains de mer, 39 rubls, avec garantie de

Modéles classiques et d’avant-garde en or 18 ct,



oe ste



re? os
73.









*



eee ee

ING ate ead oe

kee pated

LE CHAT. BOTTE

‘VOTRE BOTTIER PREFERE
(en has de Radie- Haiti)

dang le Moniteur quo le Collage wions parce que dit-il ce spécialis

Classique d'Haiti a été reconnu
Wunnte publique,

Fonace en 1862 par les bril-
lants ot dynamiques Antoine Guer
rier, Anace dean, André Ropert
et Cnaries Pasquis, cette insti-
tution a vite) montré son clan
vers le prog. és.

Quacre pus plus tard, en 1966,
nous avons attiré Vattention sur
les etforts de ces peda,ogues car
ils venaient d‘inuugure. ieur sys
teme audio-visuel pour J’enseigne
ment des langues. Ce systeme
d’enseignement des laugues et
leur lavoracoure pour l’enseigne-
ment de ta Physique et de la
chimie montraient un nouveau
concept dans la tagon de distri-
buer ics cou.s pour porter 1l'élé-
ve a s‘interesser davantage aux
différentes matiéres enseignées.

C'est l'une des écoles privées

qui ont retenu !'attention des fa
milles par cette discipline qui est
uno condition ¢’efticience dans
un centre scolaire.
Nous telieitons vivement les fonda
teurs du College Classique d’Hanti
de Vavoir élevé a cetve hauteur
ot elle est reconnue d’utilité pu-
blique, par le gouvernement de la
Republique.

x x x
LA MISSION EN HAITI
du Dr Eduardo Guerrero Sandino
Hie. matin, nous avons fait

la connaissance’du Dr. Eduardo
Guerrero Sandinc. C’était a l'aé
roport Frangois Duvalier 4 l’oc-
casion du départ pour Mexico du
Dr. Francois Dresse, Represen-
tant Résident en Haiti de ?]0MS/
OPS. °

Le Dr. Eduardo Guerrero San
dino est Assesseur de l’'OMS/0O-
PS en Haiti, Il est arrivé ici al
y a deux semaines.

Avant de partir, le Dr. Dresse
a insité pour que nous Vintervie



A propos du...
~ (Suite).

ttaient de trés bons professeurs.>
Pourquoi les a-t-on tout de mé
me renvoyés ?
est ce que la suite de cet arti-
cle nous dira.
Kt leur remplecement.
ment est-il effectué ?
Pourra-t-on les rempiacer tous?
Non, mall.cureusement !
Apres avoir répondu a toutes
ces questions, nous parlfons aus
si du réle, combien néfaste, joué
pur des agents recraleurs que le
Gouverne ment congolais avait tou
jours envoys en Europe.

Com-

ftaaain de la République
Democratique du Congo
en Professeurs

+

En vue a'assurer ic bon fone-
hionnement de son cnseignement,
la Republique Démocratique du
Congo a besoin d'au moing mille

wept cent quatre vingt et onze
profe.eeurs se répartisgant en
KT0 Heencies, 548 gradués ou ré-
tents ef 273° professeura du ni-
venu d’instituteurs,

Le probléme reste enticr en ce
qui concerne le recrutement des
heeneiés tandin que la révuvertu
re de VInguitut pédagogique na-
tional, dégidée derni¢rement par
te chef de Etat, permettra le re
erutement dun grand nombre
de gerndués, absolument néces Bni-
rea it Venseignement sccondaire.

Par ailleurs, Je recrutement
Winstiluteurs est devenu plus ai-
ué We ln suite du nombre toujours
croissant deg nutronaux uyant
terminé les écoles normales.

(la cuite a demain)

A PORT-AU-PRINCE

CUMENT QU’1L FAUT ‘AVOIR
UN an IL FAUT GARDER
UN BON DIVERTISSEMENT
POUR TOUTE LA FAMILLE
LE FILM: SUR APOLLO XI
actuellement a Port-au-Prince.

UN SOUVENIR

’ Maison

Don Mohr Sales Corp.

a 6 Hres et 8 Hres 30

Un. Western explosif.
en Scope Couleur.

L’ Homme qui venait
- pour tuer
Brad Harris et Richard Wyler.

Avec

Entrée Gdes

AU CAPITOL
Du Jeudi 13 au Samedi 15 Novembre 1969

tC qua faat un Toaynit aamuapble
en Coiombie dans le traitement de
fa tuberculose est veiuu moderni-
ser les concepts ici dans ce ademai
he, Mul Coroimuie, ik ese Wirecceur
du programme d’eradication na-
tionale de la ‘Tuberculose.

¢INOUS 10180N8 1¢1 Une etude sur
la. situation de la tuberculose. U
ne fois ‘cette étude terminée,
nous élabororons un programme
pour le controle dg cetie malude,
d’ap.es des tecaniques modernes .
existantes, nous dit le Dr, San-
dino.
Les diagnostics seront faits grir
Ce aux cruchats des patients. Le
diagnosvic sera suivi d'un traite-
ment wtmbulatoire dans les cas
positifs,

Le patient pourra suivre son
traitement chez lui.

La population sera

protépéc
avec les vaccins BCG,



Subventions
accoraees a la
ronuaued ae LLHECE

Lo fonaunon ae iansyitut des
Hauces Biuues Commerciaies et
dscunumiques qui 4 puur novie op-
Jecur ue promeuvoir da 10orma-
Lion des Caures aaministraiis ev
economiques au pays vient aeue
CHCOllrupee GHNS 90 acCyIonN pUlrlo
luque en taveur de la jeunesse
haiienne.

WVeux membres du Comité Ver
manent de cette Fonaauon, Mgr
Jean - Bapuste Vecosie ev le vr

vSerge N. I oureand vicnnent de

faire un beau gesce & l’enuroit de
cette konaauion, le ler en accor-
dant une subvention de % 2UU.U0
et le second de $ 3U.UU par mais
tout en versant sa prenuere con-
tribucrion mensuelle.

Ces deux subventions ont été
suivies iminediarement dé celles
de Mr Serge Petit, Virecteur de
la Tropigas qui @ verse sa pre-
miére contribution mensuelle de
$ 20.00, de M. Samy 4uraik, an
cien @tudiant diplome de VIHE
CE qui a accordé $ 50.00 a la
Fondation et des éleves de Philo
de St Louis de Gonzague qui ont

offert une contribution trimes-
trielle de $ 34.00.
Plusieurs personnes des sec-

teurs public et privé animée@s de
sentiments alfruistes e' uésireu-
ses d’aider Ja jeunesse haitienne
sinforment de fa. procédure a
suivre pour faire parvenir leurs
subventions a la Fondation. Nous
tenons & leur souligner que ces
subventions peuvent étre adres-
sées aux trois personnalités sui-
vantes :

1) Mgr Jean - Baptiste Décos
te : Président du Comité Perma
nent, Archevéque de Port-au-Prin
ce.

2) Frére Philippe - Marie: Pré
sident du Gonseil d’Administra-
tion, Institution St Louis de Gon
zague,

8) Dr Apollo Garnier Vice-
Président du Conseil d'Adminis-
tration.

Banque Commerciale d'Haits

Nous faisons remarquer qu'un
requ signé du Trésorier sern re-
mis aux distirtgués bienfaileurs
de Ja Fondation et qu'un dipléme
conférant officiellement la quali
té de Membre Bienfriteur fleur
sera décerné au coura d’une céré
monie spéciale qui aura leu le
22 Septembre 1970 pour célébrer
avec éclat le ler anniversaire de
In Fondation de TIHECE.

2.50 et 4.00

SSNS



Claire Denis ou ...

{Duie)

vail apporter aux gAteaux le md
me soln amoureux quella avalt
prodigué aux chhrs, of certaing
au sus. gateuux de muringa ou de
premiere communion ne sont pas
prets d'etre ouones: la Gondole,
ie Gedre du Lipun, les Ruines de
tsaiveck, le faiais National,,,

Avec Claire Denis disparait
unG artisvwe autnentique, qu ne
sera pas survecue par ges ovu-
vres, Car Celies-cl, Luxe Supreme,
n'evmierit = desuunees A muroiter
Wu ul COUIL lusuiut, Malis ie lew
qartutice en esti moing beau
quad sa’ Inuguudique profusion
ne precede Lovscurité qué de
courtes .secondes 7

A son arrivee au ciel, il y au-
ra beaucoup ae coniettis et de
selpeniuus pour tanre Clare,
dulie prenura piuce gans je caros
se Gur et @asur de Cendriuon
et ia lowe joyeuse de ses amis
lut fera un cortege trlompnal jus
qua su derniere demeure, le Pa

radis.
iL



succes dun
Cumpatrivee
au sasvauer

Lie sauicul ace nuvembre 196%,
a linsucut ‘Lecnnique Kicalaone,
dirige ‘par les teres Salesiens, &
San dadlvador, Kepudiique-au dal
vuger,, 2 eu leu la aistripution
des pyix et lu remise des aiplis-
mes du Baccalaureat induscriel
aux eleves soriants.

Les parents et amis des éléves
étaient venus nombreux assister
a ja cérémonie.

Parmi tes eléves, seul non-sal-
vadorien, notre compatriote, Mon
sieur rierre Yves Volcy, d’Arca-
haie, Dépt. de l’Ouest, a regu un
prix tres merite, et son dipléme
de Bachelier technique, en méca-
nique genérale.

A défaut de ses parents, ab-
sents, c’est M. André Kallion, In
gtnieur de l’Ecole Polytechnique
de Paris, frangais qui considére
Haiti comme sa seconde patrie,
qu’il connait bien depuis qu’il la
visite, qui a servi de parrain a
notre compatriote,

Ce dernier a été le plus applau
di de tous les éléves, de fagon la
plus méritée d’ailleurs, puisqu’il
a été le premier de sa classe la
plupart: du temps.

M. Pierre Yves Voley compte
rentrer au pays en février pro-
chain, ot if doit s‘intégrer 4 1B
COLE NATIONALE DES ARTS
ET METIERS SALKSIENS,
Blv. J.-J. Dessalines, & Port-an-
Prince, comme Professeur

Toutes nos félicitations au nuu
veau hbachelier, qui s’est distin-
gué en terre étrangére, de facon
si brillante.

Les Peres Salésiens ct sa fa-
mille souhaitent un bon succés &
Pierre Yves, et l’attendent avec
les bras ouverts.

Note de notre Correspondant :

Ce n'est pas Ia premiére fois
que nos compatriotes sont applau
dig au Salvador. Le £6 septem-
bre dernier, en effect, plus de 60.
000 personnes avuient crié Vive
HAITI», tout le long du par-
cours des voitures qui transpor-
taient In délégation sportive hai
tienne de Vaéroport de San Salva
dor - Tlopango a 'H6tel El Salva
dor. '
Le 28 septembre, on s’en sou-
vient, ’équipe de football d’Haiti
fnisait. mordre In poussiére & Ve
quipe salvadorienne, par 3 a 0.

Nous souhaitons, sur le plan
général, que des liens, tant d'a-
mitié que daffaires, — s’établis-

sent entre les deux pays.

ea a



PIRATERIE AERIENNE |”
L'AVION CHILLEN DETOUR-

NE
SANTIAGO DE CHILI (AFP)

Les pirates de l’air, qui,ont dé-
tourné mercredi matin un avion
de la compagnig ehulienne LAN
CHILE, appatuenneng av mou-
vement oxtrémiste de auche Mir
(Mouvement de la Gauche Révolu
tionnaire}, apprend-on de sour-
ces proches de la police, qui en
quéte sur laffaire.

Le Commandant de bord, Léo
nidas Medina, qui communique
par radio avec la direction deg ja
compagnie, a compte cing agres-
seurs, tous armés,

L’appareil, une caravellg ne dis
pose pas d’une autonomie de vol
suftisantg pour atteindre directe
ment Cuba depuis Antogasia (au
Nord da Chili) il devra, selon
les specialisves, faire au moins
deux escales techniques, avant
d'atterrir'd la Havane. De sour-
ee proche de la compagnie LAN
CH1UE, on déclare que cep deux
escales pourraient étre Lima (Pé
rou) et Cali (Colombie).

De méme_ source, on précise
que le nombre des passagers s'é
léve 4 562 et non & 57, et que
lavion compte six membres d’é-
quipage.

xxx
LE REJET DE L‘ONU DE LA
CANDIDATURE DE LA
CHINE COMMUNISTE
HONG KONG (AFP)

L’Agence Chine Nouvelle et la
Radio de Pékin sont restées si-
lencieuses sur le rejet par l‘orga
nisation des Nations Unies, de ia
candidature de la Chine Commu-
niste.

Ce rejet, le 19@me en 20 ans, est
voté au moment ot la Chine réaf
firme ses droits légitimes 4 en-
trer 4 'ONU a la place de For-
mose, exprimés récemment par
M. Li Saien-Nien, Vice Premier
Ministre et Ministre de fait des
Affaires Etrangéres & l’ambassa-

\

«Caribbean
Progressive
Institute»

Me-Jacques S. André et Me
Gerson. Alexis. anciens étw-
diants de Cornell University
(EUA), Ethnologues, Licen-
ciés en Droit, Professeur,
d Anglais, viennent d’ouvrir
ex collaboration avec des
professeurs étrangers (améri
cains, jamaicains) entre au-
tres M. Selioyn R. Carter, un
Institut de Langue Anglaise:
«Caribbean Progressive Ins-
tituter pour le progrés et la
culture,

Cowrs de conversation an-
glaise, Méthode audio - vi-
suelle.

Classes : Lundi, Mercredi,
vendredi de hh pmaTh
p.m.

4venue du Chili No 18.

Pharmacies assurant
le service cette nuit.

Mercredi 12
LAVOISIER
Lalue
LAROSE
Rue Monseigncur Guilloux



ATTENTION

Le CASINO INTERNATIONAL se fait le plaisir d’annon
cer 4 sa bienveillante clientéle qu'une piste de danse a été amé-
nagée fi leur intention et fonctionnera les

JEUDI — VENDREDI — et SAMEDI
de chaque semaine dés 9 Heures P.M. a 1 Heure.
Les soirées seront animées pur l’Ensemble «TABOU COMBO.

Les Shows seront exécutés par le groupe de «LAVINIA WIL

LIAMS».

Votre rendez-vous est donc. uu CASINO INTERNATIONAL
a partir de Jeudi dés 9 Heures P.M.

| KANNMKKNKNKAKNKENN NHANES

Tout cela :

unnom: Yolande Montas
UN NIGHT CLUB :

Le Rond Point
UN ORCHESTRE :

les Schleux - Schleux

de Jolis Mannequins
‘done

15 Novembre dés 9 h. P.M.
admission $ 3.00:

ENTREE : 1 Dollar.
LA DIRECTION.



@¢

le samedi




















e Le, deuxiéme: “grafde “eeolte an

* nuelle de riz: est

de du Cambodge a -Pékin.

-En dépit de s'intérét apparem-
ment renouvelé de Pekin 4° en-
trer A 'UNU, los obgervateurs
doutent que les dirigeants Chi-
nois se soient attendus & une ad-’
mission -de la Chine au sein de
Yorganisme international lors de

,

" ette’ session.

Ils auggerent
chinoise, qui n’a plus un caracté-
To dhostiuté depuis quelques an
nées envers ’ONU, est en rapport
avec tes negociations Sino-cana-
diennes actuellement en cours sur
Vetablasemont de relations diplo
matiques entre les deux pays. Les
dirigeants chinois, toujours selon
les observateura, ont également
songé 0 I'Italie et & la Belgique
qui ont exprimé leur désir: de
nouer des relations diplomatiques
avee Pékin.

xxx

REPRESENTATION
CHINOISE

NATION SUNIES (AFP)

Les portes de )’ONU restent
fermées devant la Chine Populai
re mais les chiffres du cété de
VAssemblée rejetant ta candida-
ture de Pékin, tout en restant
vonfortables pour les Evats Unis,
laissent percevoir-une evolution
de attitude de la Communauté
internarionale.

A cet égard, les abstentions de
la Belgique et de l’Italie parais-
sent signilicatives el démontrent
un progrés parmi les pays occi-
dentaux de la désapprobation de
lhostilité dméricaine a. l’entrée
de ja Chine & VONU.

IL S*ACCUSE DE SEPT
MEURTRES. . og.

SAN-FRANCISCO (AFP) _—

Le mystérieux individu qui
signe ses lettres Zodiac et reven
dique depuis plusieurs mois la
responsanilité de cing crimes
dans la région de San Francisco
affirme maintenant étre ]’auteur
de sept meurtres.

Dans l’un de deux nouveaux més
sages dressés au ¢San-Francisco
Chronicles et dont le journal ré
véle Vexistence mercredi matin,
Zodiac écrit en effet: Jusqu’a la
fin d‘Octobre, j’ai tué sept--per-

«

sonnes. L'autre message, énig-
matique, est ainsi rédigé:° Dés
July Aug Sept Oct,,. 7 — c'est

a-dire: Si l’on admet la possibi-

‘ité d’une faute d‘orthographe au

début: Décembre, Juillet, Aoft,
Septembre, Octobre 7.

Les meurtres jusqu’a présent
attribués & Zodiac datent en ef-.
fet de ces mois, & Vexception
d'Aoait. Mais -un cryptogramme
contenant 840 lettres et signés.:

qui accompagne je- “second: messa «:

ge fournira peut-dtre une infor
mation & ce sujet si la police

‘parvient A le déchiffrer.

Dans ces deux derniéres com
munications Zodiac déclare aussi
étre assez en colére contre la
police qui dit des mensonges ’
mon sujet.., Aussi vais-jo chan

de vingt ans, cetta 5 pera

‘attitude .
que Vattita e Vet* En attendant, les prix de °

quarantaine
deux sexes. a été admise 4 1'Eco
le Normale, Rurale de Damien.

lundi matin: A ‘cette Ecole.
nouveaux étudiants ainsi que les

effectués pendant

installations et dépendances




Souvrables de 9

nit prés de quatre vingt dix: pour
cent de la production do riz do :
notre .République, &

Mais tout le long de année,
alternent les récoltes des diverses
plantations, La plus grande saison
de la riziculture s‘étend, d’ordinai
re sur les mois de: Juin et Juil-
















vente sont assez élovés,
Dans
marmite de Riz Blue*Bonnet 50
(appelé en ‘créole bonnite) coite
trois gourdes . vingt cing centi- .
mes, prix susceptible de’ monter
& prés-de quatre gou.des cinquan
te cette grande marmite de cing
livres (la livre est de 453, gram
mes) dans les différents marchés
‘de la capitale, selon l’humeur de

_la .Vendeuse, la téte du client et

la situation climatique,

Heureusement, que ces prix
vont baisser au "tur et & mesure
de la mise dans le circuit de la
vente des productions des diver-
ses habitations en fonction de la
nouvelle récolte. ,

Notons que les qualités Réx.O
vo et Forturia: (Folton en créolev)
ont pratiquement disparu, du
moins dans leurs types purs, de.
la production locale, par suite de
la_pollinisation. -



Ouverture de ’Ecole
Normale Rurale

Une nouvelle promotion d’une
de postulants des

Les cours ont été inaugurés
Les

anciens de-la Deuxiéme année
ont été accueillis par le Direc-

teur de cet important Centre
@Enseignement Normal Rural,
Me. Antony Dary.

Par ailleurs, des travaux im-
portants de réfection ont été
les vacances
au réfectoire, aux dortoirs, a la
bibliothéque et & bien d'autres
de
VEcole Normale Rurale de Da-

mien.



Avis important

La Direction de VECOLE
TECHNIQUE DE COSMETO-
LOGIE porte & la connaissance
des intéresaées tant de la capita.
le que de la province, que les
inscriptions au cours de soins de
beauté pour l’année académique
69-70 seront regues tous les jours

brs am & 4 hrs.
p.m; au local de Vétablissement.
98: Rue Pavée, © ~ ‘
~ “Gomme pour: Vannée académi-
que 1968-1969, des bourses de
perfectionnament a l'Etranger se
ront accordées aux lauréates de
. la promotion toujours dans Je but
“d'assurer le plein épanouisse-
ment des aptitudes tout on travail
lant au rayonnement du nom hai-



ger ma ‘méthode pour recueillir “tien

des esclaves. Je ne ferai plus sa-
voir & personne quand je com-
mettrai mes meurtres qui ressem
bleront & des vols ordinaires a
des meurtres motivés par la colé
re, & quelques accidents simulés,
ete... a ceils



Derniére
Heure

BULLETIN ANOMALIE
CAP KENNEDY (AFP)

La N.A.S.A. » détecté une ano
malie dans l'une des piles & com
bustibles du véhicule spatial A-
pollo 12. L’Agence spatiale amé-
ricaine &tudie les répercussions
que pourrait avoir cet incident
sur le lancement de l’équipage de
la seconde mission lunaire amé-
vicaine, actuellement prévu pour
vendredi,

xxx

LE COMPTE A REBOURS
CONTINUE
CAP KENNEDY (AFP) -

La déficiencg constatée dans le
courant de la matinée de mercre
di dans l’un des deux réservoirs
sous vide d’hydrogéne liquide n’a
pas interrompu le compte 4 re-
hours.

xx x

PIRATERIE AERIENNE

LES AGRESSEURS SONT PAR
TIS A BORD D'UNE AUTRE
CARAVELLE

SANTIAGO (AFP) ,

Les agresseurs de l’avion de
LAN CHILE ont quitté Antofa-
asta & bord d’une autre caravel
i peu avant 14 h 30 locales an-
nonce la Compagnie LAN CHILE

Les ravisseurs ont donc réussi
& changer d' appareil avec l'équina
ge sans ¢tre inquiétes.

xxx

SANTIAGO DU CHILI:
BULLETIN RETOUR

Le Chef de bord de la cara-
velle chilienne, détournée niercre
di vers Cuba, a réussi.& maitriser,
avec l’aide de l’équipage, les jeu
nes gens qui tentaient de I’obli-
ger 4 mettre le Cap sur la Hava-
ne, apprend-on de source officiel-
le & Santiago du Chili.

Liavion a fait demi-tour et re
vient vers a tofazacte, ville du
‘Nord du Chili

(AFP)

Ce 30 octobre 1969

l’Artibonite, 1 fande «
’ Boa sy eopend se poursuit & Buenos-Ai-
res : En quart de finale, l’Aus- ~

‘CLASSEMENT.— 1.

“TENNIS DE TABLE
’_(PING-PONG)
Les Francais ont été éliminés
~en quart de finale par la Yougos
“Javie tant en simple’ qu’en dou-
“ble messteurs aux championnats
européens de Yougoslavie.

D'abord Seerétin par 21-17, 2I-
17, 21-18 puis Secrétin-Dhondt
* TOURNO!T DE TENNIS

« OPEN »
Le 2e championnat de tennis

tralie a battu le Chili
TYAllemugne a battu le Brésil
ja Colombie “ la Yougoslavie
PArgontine a battu le Chili.

“ xXExXX

Voici les résultata du tournot
de tennis. copen» organisé au
stadg Pierre de Coubertin a Pa
ris:

Villeurbanne b. Roanne 68-55,
Toulouse b, Vichy, 69-63; Le
Mans b. Antibes. 100-87; Nantes
b. P.U.C., 78-69; Racing b. Bagnu
Jet, 87-76; Denain b. Tours, 82-

Le Mans,

17 pts; 2. Villeurbanne, Vichy,
16 pts; 4. Denar, Antibes, 14
pts; G. Racing, Toulouse, Kagno

40,
pts;

let, 12 pts; §. ‘ours, 1U pts;
Nantes, 8 pts; f Roanne, 7
12. PLU.C., 6 pt
xxx

BASKBT-BALL

Aprés cing sumedis du cham-
pionnat national,de basket-ball en
‘ Puance, le. classement suivant
s'est imposé en fonction des re¢-
sultats de la-Ge journée.

SIMPLE MESSLEURS,
Quarts de finale; Roche (Austr.)
b. Taylor G. B.), 6-4; 14-12; Ok
ker (Roun) b Tivriac
( Roum ) 6-2, 3-2; Riessen
(E.-U.) b. Newcombe (Austr.)
5-7, 11-9, G6 8; Buchnolz (E.U.)
b. Barthes, 3- 8, “6-8, 6 4.

Demi-finales.— Okker (Holl.)
b. Roche (Austr.), 6-2, 6-3,
6-8; Buchholz (E.U.) b. Riessed
(E. U.), 9-7 6-1, 4 a 6, 6 a 3.
DOUBLE MESSIEURS. — Pre
mier toyr : Okker (Holl.)-Ries-
sen (E.U.) b, Barclay-Beust, 6-4,
8-6;
Drysdale (Afr. Sud)-Tayloz (G.
B.), 6-4, 6-4; Buchholz (E.U,)
Moore Afr. Sud) b. Barthes-Pilic
(Youg.), 4-6, 6-3; 8 a 6.

L’équipe du Mans doit. cette
position grace a la Virtuosité de
ses deux jotieurs américains, Har
rington et Kenney.

xxx

LE FOOTBALL EN
ARGENTINE -

Le XIe Tournoi

international

La Fete de St. Martin

Le 112 Novembre, marquait le
féte de St Martin, patron de la

‘ paroisse de Dondon, dans l’arron

dissement de la Grande Riviere
du: Nord.

Mais, depuis 1784, date d’un
mandement du Préfet Apostoli-
que de_Ja Partie Nord de Saint
Domingue, la fete de St Martin

est commémorée au Dondon a
Vanniversaire de Ja translation
du Saint ce, en raison de la
‘saison. pluvieuse, qui sévit. d’or-

en Novem

dinaire dans le Nord,
bre. :

Nastase-Tiriac (Roum.) b.





;

“te Football, pour Vobtention” de
Ja Coupe Mondiale Jules RI-

ET, se jouera en 1978 en Ar-
gentine, selon déision du Comi-
té de la Fédération Internationa
le de Foot-bali réuni 4 Tokyo.

Buenos-Aires, la capitale, ain
si que les grandes villes de l’Ar-
gentine: planifient dans ce but Ja
construction de nouveaux quar-
tiers, dotés de plus vastes stades,
t:és modernes, immenses par-
king et entourés de larges voies
de dégagement. '

xxx



Le Gouvernement du Président
Ongaria a decidé que doivent su-
bir istegralement leur peine A la
prison de Villa Botos les trois
joueurs de football condamnés &
30 jours de détention. Cette pei-
ne a été infligée & Ramon Suarez,
Eduardo Lujas et Alocerto Poleti

de Vequipe des Estudiantes de: Bue
nos Aires pour s‘étre livrés it
des voies de fait sur les joucurs
de football italiens de l'ABC de
Milan lors du match retour de la
coupe de champion des champions
internationaux des clubs ‘de foot-
ball, disputée a Ja fin d’Octobre ~
a Montevideo (Uruguay).

xxx
PAUVRE ARBITRE

Hier aprés-midi, l'arbitre Luigi
Angioni’ fut tiré, en mauvais e-
tat, par la police de la ville ita-
Jjenne de Bari, des mains de fana
tiques-supporters.

L'arbitre avait annuler un but
donné par l'équipe Casano, quand
le juge de touche lui eit siynalé
que le butteur était «oftsides.
Pourtant Casano avait déja infli
gé 4 buts A son adversaire, le
Club Carbonari, qui avait pu
tout juste remettra un seul.

La voiture de larbitre a été
poursuivie et cernée par Ics ve-
hicules des fanatiques de Casa-
no. Quand la police arriva, les
vétements de Luigi lui avaient
été: déja arrachés avee quelques
petits lambeaux de sa peau.

xx =z

PRAGUE (AFP)

Les dirigeants des fédérations
tchécoslovaque et hongroise dc
football, reunis aujourd’hui a
Bratislava, ont décidé que le
match d’appui tchécoslovaquie-
Hongrie pour la phase finale du
championnat du monde serait dis
putée le 3 décembre prochain.

Toutefois le lieu de la remcon-
tre n'a pu encore @tre fixé, la
délégation tchéceslovaque prepo-
sant la France, et la Hongrie pré
férant I’ltalie.

Les deux délégations on. e:-
core la possibilité de s’entendre
jusqu’au 14 Novembre prochain
dans le cas contraire, c’est la Fl
FA qui devra décider du lieu du
match.

xxx
PRAGUE (AFP)

En match aller comptant pour
les huitiemes de finale de la cou
pe d’Europe des Clubs Cham-
pions, Spartak Irnava
(Tchécoslovaquicy a battu Gala-
tasaray Istanboul (Turquie) par,
un but a zéro, aujourd’hui 4 Trna
va.

Le but a éte marqué par
bat A la 52eme minute.

Ku



Raphaél a Airport Ciné





La Direction D’'AIRPORT CINE 38’ enorgueillit de présenter au tout
Port au Prince, en Super Gala la Voix du Siécle — le chanteur célébre

RAPHAEL,

A Vapogée de la Chanson Mexicaine dans
CUANDO TU NO ESTAS — QUAND TU N’ES PAS LA,

' Dimanche 16 Novembre, a

En Couleurs.
6 Heures et

Entrée Gle. Gdes 2.50

& Heures





Full Text





Adm ihistrateur :





— QUOTIDIEN
LE, PLus ANCIEN D'HaIT1
. FONDE EN ere
Owrecteur et Rédacteur en Chef ;
“LUCIEN MONTAS
Mm! MAX CHA













VET

ee



a.

MEMBRBE DH L'ASSOOIATION INTHRAME





‘

RIGAINN DB PRESSE












Adresse :

Vie &
ape. a










PORT-AU-PRINCE (HAIT/)

- ape
PHONES . 2232 — 2432
BOITE POSTALE :












neta



i



1316



No WAMdb

Enquéte — Lettre du Congo.—

‘

Tdome ANNER |

A Propos du licenciement des —

Professeurs haitiens au

-

Nous avoena, il a plus d'un mois, aunoice le loenciement
, u Bh oh at
-~ dont un grand nombre dhaitians

suf da professeurs étrangers

MS

—— enreignant an Congo. Comme suite a notre article, nous rece-
vons la lettre suivante d'un compatriote aw Congo. Il nous trans-
met, en vue, dit-il, de ¢réhabiliter mea collagues, les résultats Ci
ne enguete d'un journaliate conyolais qui voulait déceler «le vrai

mobile de ce. licenciement.»



SERVIR

par Max Antoine

Le terme SERVIR est & ce point galvaudé que, si Von n'y prend

xarde, il finira par perdre tout

sens. Trop souvent, certains

poussent la malignité jusqu'a le brandir comme un paravent com

mode pour masquer leurs ‘urpitudes les plus inavoubales.

Ces

habiles auront beau jover, il arrivera un moment ot Ieur cabo-
tinage éclatera au grand jour. Alors, ils seront ramenés a leur

sraie dimension ...

microscoptqay. Moralement, bien entendu.

Un emploi aussi abusif nous porte i faire le point sur Je sen>
profond du mot SERVIR qu’on tend a mettre A toutes les sau-_
ces. Mais avant, précisons quelles idées - forces charrie le du-
valiérisme qui, doctrinalement a fait éclater la société fermée

WVavant 1946.

L'année 1957 marque un pointrde rupture avec le contenu ne-
gatif d'un passé qui s’est défini par son sectarisme aveugle. Par
ce que ce passé était articulé sur l’intérét: égoiste d’un clan dont
le Grand Dumarsais Estimé voulait limiter les appétits, la con-
tre - révolution eut raison de l’Elu du 16 Aotit dans les circons-
tances que tout le monde a encore a la mémoire.

Sur la bréche depuis plus de trente ans, le Docteur Francois
Duvalier se trouvait @tre le sevl qui pit assumer Vhéritage po-
litique de l’estimisme en le renforgant de ses fortes convictions
doctrinales de sociologue et d’historien. Et depuis douze ans que
ce Leader émérite dirige les destinées de la Nation, Il a donné
ja mesure de Son patriotisme intransigeant, de Sa volonté viri-
le de livrer V’assaut le plus soutenu aux forces de. négation qui,
i travers Y'Histoire, ont toujours conspiré contre le progres com

mun et la dignité nationale.

L’Histoire retiendra la dimension surhumaine de cette person-
nalité hors - série qui a su, & des moments tragiques ot. la Na-
tion tout entiére qu’Il*incarne, avait le dos au mur, dire non a
l'adversaire et proclamer Ja volonté de survie d’une communau-

t@ fiére soudée a son Chef

Duvalier.
(est pourquoi, a quelque niveau que l'on soit,

au plus grand

au plus humble, le serviteur de ia Révolution a des devoirs im-

périeux.

Servir la Révolution Duvaliériste, c'est a l’exemple du Chef, ou-

blier sa’ petite personne pour poser des actes qui embellissent
chaque jour davantage ln vie des multitudes qui, elle aussi, ont
afait»y Duvalier.

Servir la Révolution Duvaliériste, c'est comprendre que l'or-
dre de choses que notre Leader d tous a instauré, ne peut tole-
rer les nbus dont on pourrait se rendre coupables sous prétexte

quion o fait Ia Révolution.

Servir In Révolution Duvaliériste c'est suivre ta simplicite du

Chef qui, ostentation

len aide.

sank

aucune,

éeoute les plus humbles et

Servir la Révolution Duvaliériste, c'est ne pas se retrancher
derri¢re su position pour frustrer le fise en refusant de puyer

les impots et les taxes.

Clest une parodie de la Révolu‘ion que de ne pas aider le Gou-
vernement & trouver Jes ressources financiéres nécessaires aux

Lravaux prioritaires

achévement de l’Usine Hydro - Fleetrique

de Péligre et des travaux de la route du Sud.
Le Chef de l'Etat, dans le dernier message adressé a la Cham

bre Législative, posait ces interrogations bouleversantes

«Com

ment I’Ktat peut-il payer, remplir ses obligations générales xi
le fine est trompé par la majorite des contribuable, 7? Comment

exéculera-t-il sex engagements si Vorganisation
les

clle-méme nourrit sein

propre réle.»

en son

administrative

germes destructcurs de son

Puissent ces fortes: paroles du Président Duvalier porter Jes
uns et les autres, du plus grand au plus humble, a prendre cons
cience de Jeurs devoirs en tant que serviteurs d’une belle Révo-
hition dont le contenu est avant tout humaniste.

Ceux qui ne sont pas capables de cettereeonversion menta-

le paieront trés cher leur inattention et Idur insistance a négli-
rer les impératifs de Histoire qui fait du Président A vie de
la République, le Docteur Francois Duvalier, un JUSTICIER..



Claire Denis ou la Chanson
du Souvenir

Il y a de ces étres qui, lors-
quiils meurent, emportent avec
eux un peu de nous - memes,
ce peu fait de souvenirs impé-
rigsables et de nostalgiques re-
grets.

Pour j¢es jeunes de plusieurs
générations, Claire Denis a été
un de ces étres. Elle leur appar-
tenait, par ces liena de l’affec-
tion qui transcendent les liens
du sang, et qui avaient fait d’el-
le, pour toug ceux qui la con-
naissaient: «Tante Claires.

Tante Claire s’est éucinte, dou
cement, discrétement, ‘comme el-
Je avait toujours vécu, aprés
seulement quatre jours de mala
die, Ele avait quyatre-vingt trois
ans.
Qaure-vingt trois ang d’une
vie, et dans ce cas le clichg ne
fait pas peur, dune vie jen.
remplie. Claire Denia a toujours
&té active, toujours & la tache
toujours préte & ren-
dre service, ne se refusant ja-
mais & un dévouement. Et ceci,

toujours avec le sourire...

C’est qu'elle était d'une natu-
re heureuse, d’une nature artiste
qui avait été marquée dés la nais
sance ay coin du gofit le plus
exquis. Et pour tous ceux qui
peuvent se laisser aller au recul
du temps, comment ne pas vi-
brer d’un enthousiasme encore
chaud au souvenir de ces vérita-
bles merveilles de gofit, de char
me, d’élégance, de poésie, que
furent les charg de carnaval réa
jisés par Claire Denis 7?

Comme ils sont encore présents a
la ‘mémoire, ces chars, véritables
bateaux de réve, qui avancaient
Jentement, précédés d’un murmu
re d’admiration, avant que crépi-
tent les salves d’applaudisse-
ments |! Ces chars, petits chefs-
doeuvre d'une éphémére et poi-
gnante beauté, qui avaient nom:
le Caroase de Cendrilion, 1’Eié-
phant, le Papillon, la Bofte de
Bonbons...

Plus tard, Claire Denis de-
: (Suite page 4 col 8)





Luluabourg le 28 octobre 1969

Monsicur le Directeur du
Journal «Le Nouvelliste:

Rue du Centre

Mousicur Io Directeur,

Recevez sous-ce pli une page
du Journal gouvernemental «Le
Progrés», numéro du 26 Octobre
1969 concernant la révocation des
professeurs.

Vous n'étes pas sans savoir que
pon nombre de nos compatriotes
ont été remerciés sous le prétex
te fallacieux de «qualification in
suffisantes.

Un journaliste congolais vien'
de mener une sérieuse enquéte
duns les milieux officiels afin de
déceler le vrai mobile de ce licen
ciement.

Vous voudrez bien publier cet
te page en vue de réhabiliter mes
collégues, et j’ose croire que vous
ne manquerez pas de l’accompa-
gner {de commentaires qui vien-
dront’ jeter un peu de lumiére
-Enfin, je vous prie de bien
vouloir m’envoyer un exemplaire
sous enveloppe 4 l’adresse sui-
vante

Charles EDOUARD
Luluabourg PB 861
Congo - Kinshasa, Afrique
Recevez, Monsieur le Directeur,

mes salutations les plus distin-
guées,
Patriotiquement
Charles EDOUARD.

xrexrx

LE MANQUE DE
PROFESSEURS DANS
NOS ECOLES :

UN PROBLEME
ANGOISSANT

Par J. SUMAILI

Quelques jours avant la ren-
irée scolaire, une nouvcllc est
tombée, telle une bombe, sur les
telescripteurs : «Le Ministére de
Péducation nationale a décidé de
licencier quelque deux cents et
sept professeurs étrangers, jugés
incompétents.»

Le communiqué signalait par
ailleurs que des mesures avaient
eté prises pour assurer le rem-
placement de ces enseignants é-
(rangers remerciés.

Vint alors Ja -rentrée
qui, de lVavis de certains,
une rentrée sans histcire.

Nous avons d’auleurs été '¢s
premiers a rectifier cette asser-
tion pour la bonne et simple rai-
yon, que quinze jours apres la
réouverture officielle deg classes,
des Gléves trainpient encore de-
hors par manque de Iocaux et
surtout de professeurs,

En ouvrant done ce dossicr, no
tre unique but reste celui d’infor

scolaire
était

Congo :

mer le plus objectivement possi-
ble nos lecteuis sur co probléme
angoissant qui est le manque de
professeurs dans nos écoles.

Aussi, parlerons nous topt- d’a
bord des besoins actuels de l’en-
veignement congolais en profes-
seurs avant de faire l‘historique
de la décision de remercier quel-
que 207 professeurs.

A ce sujet, nous nous sommes
particuliérement intéressés a ja
queation -de savoir si Vincompé-
tence a été le seul critére qui a
présidé aux licenciements de ces
proferseurs.y

«Non, avons-nous appris, car,
parmi les professcurs remerciés,
il y en avait qui avaient des pié-
ces d'études trés valables et qui

(Suite page 4 col. 1)
‘on

«Communication»
de Frédéric Tardieu
Duquella

Notre excellent confrere et
ami Frédéric Tardieu Duquella,
Directeur d’cAd Libitum» a eu
la gentillesse de nous apporter
personnellément son dernier ou-
vrage ; «Communications.

Il comporte «le rapport final
de sa thése de perfectionnement
d'études & Paris dans le domaine

du journalisme,, ses 3 interventions
jorunalistiques & Paris en faveur de
la Nation Haitienne ainsi que
leurs répercussions, des extraits
de journaux haitiens et étran-
gers, de rapides impressions de
son voyage d’information et de
documentation dans la Républi-
.que Fédérale d’Allemagne, quel-
ques biographies, des lettres,’ des
pages et des notes en vrac met-
tant en évidence son tempéra-
ment de journaliste fureteur, de
journaliste de combat.»

C'est un ‘message de gratitu-
de, souligne auteur, et d'admi-
ration a la France éternelle, a
VAllemagne Fédérale également
éternelle pour tous les bienfaits
culturels et techniques dont ils
ont comblé mon pays, Haiti Ché
r1a>,

L’ouvrage, illustré, retiendra
ldttention de nog intellectuels,
de nos hommes de lettres et de
tous ceux qui s’intéressent au
mouvement culturel haitien, & la

défense de notre patrimoine na-
tional.
Nous félicitons vivement Je

courageux et talentueux confrére
Frédéric Tardieu Duquella.



LA COUPE DU MONDE
Di FOOTBALL
APROPOS DU JEU DUR

Londres 11

novembre.

Sir Al! Ramsey directeur lech
uique de lV’équipe d’Angleterre et
Joao Saldanha, responsable de la
formation nationale brésilienne,
ont donné, souvent en termes
vifs, au cours d’un débat télévi-
se, leur conception du «jeu durs
dans les matches de football du
prochain championnat du monde
au Mexique en 1970.

Ce dialogue, qui a permis de
constater une opposition tutale
au point de vue du «jeu durs en
tre les deux homems, a été enre
gistré merecredi dernier dans un
hotel d’Amsterdam ot ils se sont
rencontrés & Voccasion du match
Pays-Bas - Angleterre et diffusé,
samedi soir, par la BBC.

La discussion faisait suite
aux remarques de Saldanha con
cernant le «jeu dur» aprés qu’il
eut assisté aux récentes élimina-
toires du championnat du monde
entre l’Allemagne de |’OQuest et
I'Ecosse ainsi qu’entre la Tur-
quie et l'URSS. Le manager Bré-
silien avait alors déclaré qu'il y
aurait des incidents graves au
Mexique l’année prochaine si Je
«Tackling européen» y était au-
torisé. Saldanha avait méme ex-
primé l'opinion que la Coupe «Ju
les Rimet> gerait interrompue
prématurément & cause d’inci-
dents provoqués par le «jeu dur
européen>.

Sir Alf Ramsey déclarant que
Angleterre suivrait ses instruc
tions au Mexique en fonction des
réglements, sans changer son
‘systéme de jeu actuel, Saldanha
a@ alors déclaré : «Ce sera 1’An-
gleterre qui commencera A com-
mettre une faute grossiére mais
jamais mon équipe».

Le directeur technique Anglais
retorquajt séchement. trompez A cet égard. Il n'est pas
question de commencer quoi. que
ce soit. Noua observons les régles
et ce jeu est supposé atre joué
selon les réglements, non seule-
ment par l’Angleterre mais aus-

LES SPORTS

si par le Brésil, Les arbilres
sont la pour cuntréler le jeu.>

Saldanha déclara alors que les
tarbitres n’étaient pas capables
de contréler correctement l’ensem
ble des matches»,

Le directeur technique Angtinis
«attaqua» ensuite son interlocu-
teur pour certaines de ses remar
ques sur le football, notamment
celle invitant ses joueurs 4 «con
tre - attaquer en cas de «jeu dur>
méme au risque d’étre expulsé du
terrain.» .

Saldanha répondit ¢Non, Je
ne donne pas d’instructions 4 mes
joueurs de faire quoi que ce soit
contre quiconque. Nous jouons

simplement au football. Mais si.

Varbitre permet le jeu irrégulier,
nous pouvons jouer le match se-
lon son interprétation.> :

En réponse, Sir Alf Ramsey dé
clara : «Nous jouerons selon les
réglements du jeus. Mais Salda-
nha Vinterrompit, demandant :
«Depuis quand ?.>

«Depuis cent ans,. quand le
football a été inventé en Angle
terre> s’est exclamé Sir Alf
Ramsey».

xxx

SPORTS FOOTBALL .
LA COUPE D’EUROPE DES
CLUBS CHAMPIONS
BERLIN-EST (AFP

Tn match comptant pour les
huitiémes de finale de la coupe
d’Europo des Clubs Champions de
football, le F C. Vorwaerts Ber
lin-Est a battu l’Etoile Rouge de
Belgrade par 2 buts. 1 (mi temps
1-1).

xxx
MILAN (AFP)

En match aller comptant pour
les huitiémes de finale de la cou
pe d'Europe des Clubs Champions
de -football, A.C. Milan bat Fe
yenoord par un but a zéro (sco-
re acquis 4 la mi-temps)

xxx

LA COUPE D’'EUROPE DES

VAINQUEURS DE COUPE

ROME (AFP)

En match aller comptant pour les

huitiémes de finale de la_ coupe

des vdinqueurs de coupe L Z.8.
de Rome bat Eindhoven par un but

a zéro -(mi-tem 20) 028







~ Le Mercredi Méd

, Les conférences du
au «Centre Médical 27, Chemin
des Dalles» sont trés courues.
Par les annonces publiées le Lun
di‘ et le Mardi au nok lecteurs gont au courant des
thbmegs traités. Nos meilleurs spé
cidlistes y viennent exposer les

: résultats de leurs truvaux, .dis-
cu

uter des problémes de la.méde-
cine haitienne A la lumiére: de
leur expérience concréte,': dans
cune atmosphére chaude d’ami-
tié confraternelles. La salle de
conférence, ¢déj& le lien de ren
dez-vous» de tous les’ médecins
constitue wun champ d’osmose vi-
vante of chacun vient délivrer
et, recevoir des particules de con

naissance.» #

L’entreprise est. d’autant plus
utile pour notre ‘ communauté
qu'elle est en quelque sorte mise en commun du capital d’ex
péyiencé disponible dans le mi-
lieu, en faveur d’une médecine -
saine, loyale, vigoureuse,. utile.
ment exercée dans l’intérét des
patients comme celui des méfe-
cing.

Pour approfondir cette, action,
les’ initiateurs de cet~ intéressaht
mouvement, dont bénéficient tout
le corps médical et partant tou-
te notre -collectivité; ont eu Iheu
veuse idée de réunir et de pu-
blier les importantes communi-
cations faites au cours ‘de ces
«Mercredi»: du- «Centre Médical».

Mais... elles sont. sabondantes,
ces conférences tant offertes
depuis le 29 ‘Mays 1967, dong de-
puls deyx ans, D’ou l'excellente
idée d’une revue semestrielle,
dont le premier numéro, celui
d’Octobre vient de paraitre. Cet
te édition comporte des commu-
nications qui font la lumiére sur
des situations spécifiquement hai
tiennes, commie en témoigne le
sommaire extr@mement copieux:

‘Editorial
Le praticien devant
rie — Dr. G. BOYER -

la sérolo
Le probléme de l’ulcére duo=
dénal. ‘

dans le. milieu Haitien — Dr.-
S. BONTEMPS.

A propos d’un cas. de phéo-

chromocytome —

’
mercredi



al

L. ROUSSEAU et

Drs. J.
VERLY.

A propos de 8 cas de tumeurs
du gréle — Dr, A, LEVEQUE

, ‘ Quelques ponsidérations sur
amiblase en Haiti — Dr. V. L
ROCHE v. LA

La rougeole et Vépidémie de
_1966-— 1987 — Dr, a TITUS.
Lambliase digestive — Dr.
G. CHARLIER, ,

_ Considérations sur le ¢diagnos
tic du Caneer du Poumon.
Dr. J. GUIGNARD ot

~~ Quelques
Jes

e considérations sur
maladies vénériennes

chez nous — Dr. C. PIBRRE-
LOUIS.

_ Les tumeurs des glandes sa-
livaires — Dr. E. D. HUDI-
COURT. . .

e

~~ Les tumeurs ‘malignes au ser-
vice d'urologie'— Dr,

ZON.

Informations.

Les morts de l’année 1968 —
1969. Se

‘En félicitant tous ceux qui
animent ces «Mercredi» du Cen-
tre Médical et qui nous donnent
aujourd’hui cette intéressante:
somme, nous ne pouvons. mieux
faire que reproduire ce paragra
phe si yuste, firé de editorial
circonstancié qui ouvre le pre-
mier numéro:

; «Pour demeurer informé, con-
dition, essentielle de sa survie,
le médecin a le choix entre deux
solutions: individuelle ou collec-
tive. Noys avons vu que la pre
miére qui consisterait a& rester
penché sur ses livres et revues
comme jadis ay temps de la ré-
sidence est chimérique sinon im-
possible. Comme une plante en
terre aride, le médecin isolé s’é-
tiole. Il reste donc la_ solution
collective qui est de s‘organiser
afin que les lecteurs, les tra-

* Vaux, les expériences, les médi-
tations de chacun servent & tous
remettant ~dinmsi en vigueur le
genre d’enseignement que ‘ace
a proposé la résidence tout en le
conciliant avec nos obligations
de praticiens et de citoyens.»



Instanta nés

Le § Novembre, par le vol 242
d ela AIR FRANCE est parti @
destination de Mian, Monsieur
Eugene Maximilien, Consul Géne
ral d’Haiti a Miami.

x xx

Le méme jour, par le vol 243
de la AIR FRANCE, est parti a
a lan Capitale, venant de Miami,
Monsicur Roger: Paul Gilbert,
Chargé d'Affaires du Canada on
Haiti. - oo : ‘

xxx’

Le inéme jour, par le vol 243
de In AIK.PRANCE, est arrive
a Port-nu-Prince, venant de Mia
mi, Monsieur Franz Malsy-Mink,

_ LEQUIPAGE
D’APOLL,O-12
EST PRET _

CAP KENNEDY (AEP) . ©
(De l’Envoyé: Spécial de AIP
Louis DEROCHE a -
L'Bquipage-d’Apollo 12 a ter-
nune son cutrainenient officiel.
les trois pilotes ne pourraient é
tre migun prépures affiume la
NASA.. . : .
“Leur déjauner de travail avec
un groupe de dirigeants d’Apolllo
au Cap mercredi, a été en réalité
un rcepas entre amis. Charles Con
rad, Richard Gordon et Alan
Bean ont cn effet rega Robert
Gilruth, Directeur du Centre Spa
tial. de . Houston, Christopher
(Chris) Kraft, le Chef' des opé
rations de vel, ct George Low,
ladjoint du Dr Giluth, responsa
ble'a& Véchelon le plus élevé de
la mise au point des cupsules A-
pollo, le Dr Low deviendrait. pro
chainement Directeur udjoint de
la Nasa, directement sous Jes or
dres du Dr Thomas Paine. ©
Depujis mardi soir ies trois as
tronautes ne sont plus astreints
& leur rigoureux = entrainement
habituel a heures fixes. Ils se
déltentdent, mereredi revisent ¢a
et la une phase particuliérement
délicatc de leur plan:de vol. Le
temps étant au beau fixe et le so
jel éelatant, les futurs lunautes
peuvent a ur gré se délasser
sur la plare.

. xxx
CAP KENNEDY (AFP)
L’éruption solaire qui s'est pro
duite Ie 2 Novembre n’aura vrai
semblablement aticune répercus-
sign sur le lancement d’Apollo-
12, qui reste prévu pour vendre-
di & 11-h 22 (16 h 22 GMT) a
annoncé la NASA. Le plan de
vol, qui prévoit un séjour de 31
heures -environ de Charles Con-
rad et Alen Rean sur l’Océan
des Tempétes jeadi et vendredi
demeure inchangé, a ajouté VA-
gence Spatiale, soulignant que la
dose de radiations émises par
celte protubérance solaire est de
tres loin inférieure au niveau de






Ambussadeur

d Allen:agne
Haiti.

Cn

NICARAGUA

Un chef guerillero nicaragua
yen tué au cours d'une fusillade
avec les forces armées. Jacinto
Baca Jerez étuit le chef des ¢for
ves armées = révolutionnairesy, it
qui.on attribue Ja responsabilité
du vol dune banque a Leon et
Venldvement, il y a deux ans,
dun millionnaire et sa libération
contre une rancgon de 30,000 dol-
lara. .

xxx

AIRSS,

Un journaliste américain expul
se de Moscou pour s’étre rendu
coupable «d’activités incompati-
bles avec le journalismes. M. Hin
frank, correspondant du journal
canadien Toronto Telegram, de-
‘vra quitter la ‘capitale soviétique
‘Wici. A jeudi, Il est le troisiéme
“journaliste américain A étre ex-
pulsé de l'Union Soviétique

de-
puis treize mois.
xxx
ALLEMAGNE FEDIEERALE
Réaffirmation de la politique

nucléaire de Bonn par le gouver
nement Willy Brandt. Bonn met
une condition a la signature du
traité de non dissémination : que
la sécurité de VAllemagne — soit
toujours garantie par l’OTAN
«cou un systéme de défense cor-
respondant».

Ce sont les réponses faites liu
di par le gouvernement en répon
se & une série de questions posées
au Parlement par l’opposition dé
mocrate. Les réponses fournies
font. Vobjet d’un débat au Bun
destaz @ partir de mercredi.

xxx

ETATS UNIS

Une carte des installations nu
cléaires ameérivaines est publiée
par le magazine américain True
(Vrai). Cette carte donne en par
ticulier la position des installa-
tions suivantes : 75 bases de Jan

‘cement de fusées antiaériennes
«Nike - Herculess & prixomité
‘de 23 centres industriels; les 24
bases du «Strategic Air Com-
mand», of sont cntreposés les
600 bombardiers B-52 qui trans-
portent chacun 50 mégatonnes de
bombes nucléaires; 6 emplace-
ments de fusées antiaériennes
«Bomare> & proximité de bases
militaires; 9 bases de lancement
de fugées intercontinentales «Ti-
tan» et ¢Minuteman», les deux

installations de montage des fusées

«Folaris>; 6 dépéts d’armes nu-

cléaires de la marine, 5 bases
d’entrainement et de dépét d’ar-
mes nucléaires factiques de l’ar-

Cc. NA-~








Enveloppés de leurs pesanis
conde paire d'astronautes ame

MERCREDI 12 NOVEMBRE 1069

acoulrouents spatiaur, la se-
ricains @ warcher sur-la lune;

Charles Conrad, (yauche) et lan A. Bean s'entrainent au

ramaasage de pierres dg Cap Kh
chain vol. :

cnnedy en attendant leur pro-



sa Ld

9 ’ ?

L'AMLASSADEUR DES'*
ETATS UNIS

M. CLINTON E. KNOX
présentera- demain apres midi
ves letincg Geter titue a

L. eeident. Duvahier, et

...Demain aprés-midi, le nou-
vel Ambassadeur des Etats-Unis
a Port-au-Prince, Dr. Clinton E.
Verett Knox présentera ses let-
tres de créance au Président a
vie de la République, Dr. Fran-
cgois DUVALIER d'aprés, le cé
rémonial en usage. -

Le nouveau Chef de be Mission
diplomatique des Etats-Uns a
Port-au-Prince est arrivé leo]
Octobre avec sa distinguce epeou
sg Clémentine et ses deux en-
fants. C'est un congéncre, un di
plomate de carriére. I] est Age de
61 ans.

lL a cte avant de venir ict Chet
de la Mission diplomatique des
Etats-Unis au Dahomey.

Hier soir, l'Ambassadeur et
Mme Clinton KE. Knox ont fart
leur premiere sortie remarquée
au Barbecue dansant du Sans
Souci. Ils étaient en compagnie
duo Directeriy de VUSIS, M.
Hugh B. Sutherland et sa char-
mante femme Mary, le Chet de
la Section economique de UAm-
bassade wineéricaing eb Mmo Dua-
vid) Reynolds, M. Gérard Baus-

san et sa fenune, ep Miss Susae,,

alnterior Designer: urrivée de

Wasington, lundi seu pour remo

deler Vintérieur de la résidence

de Ambassadeur américain,
xxx

LE BARBECUE DANS ANE

DU SANS SOUCI

aura liew mardi prockai an

profit de la Crots Rouge

. La semaine prochaine sera
marquée ici par une série de ma-
nifestations en faveur de la Croix
Rouge Haifienne. Ce sera la Se-
maine de la Croix Rouge Mondia
le. “

La semaine sera cléturég le sa-
medi 22 Novembre par un Grand
Diner de gala au profit ‘te cette
Institution.

Ce bal qui sera anime par deux
orchestres aura lieu dans le ca-
dre splendide de l'Hétel El Ran-
cho. .
Le profit tiré de ce bal servira a
venir au secours de l’enfancg né-
cessiteuse, par un programme de
vaccination.

Un comité de dames a recvieil-
li des fonds et cadeaux pour la
grande féte du samedi 24 Novem
bre. ;

Nombreux sont les philanthro-
pes qui ont offert d’eux-memes
Waider la Croix Rouge Haitien-
ne dont ils admirent Vélar vers
le mieux étre de la Communauté
haitienne.

En effet Ia.nouyelle Croix Rou
ge Huitienne auréolée d’attentions
par le Président & vie de la Re-
publique, Dr. Frangois DUVA-
LIER est bien lancég par son dy
namique et . prestigieux Preési-
dent, Dr. Victor Laroche.

Le Barbecue dansant du Sans
Souci aura licu' au profit de la
Croix Rouge Haitienne. Nul dou
te que cette soirée qui est depuis
six, ans la plus réguliérement
gottée d'Haiti attirera non seu-
lement Ja foule de ses fidéles ha-
bitués mais encore tous ceux qui
ont le souci d’aider la Croix Rou
ge Haitienne.

Xx XX
L'ECQNOMISTE
JEAN-CLAUDE ANDRE
Conseiller économique pres
les Ambdssades d’Haiti
a& Bonn et & Rome

..Demain matin par le Vol
d@Air France partira pour I’Eu-
rope l%conomiste haitien, M.
Jean-Claude “André. ~ .

PUR Di













C1 Op ee
etalceead a

“

_qui jusqu’s ces derniers jours é
tait spécialiste attacué au Con-
seil National de Développement -
et de Planification (CONADEP),
--adont d’@tre gecaméeer ie Bré-
Bacht a tet witeegiseg Dr
Frangois DUVALIER au titre
de Conseiller économique prés les
Ambassades d'Haiti a Born et a
Rome. , :
‘Jean-Claude Andre sera salué
a Vaéropor, Francois Duvalier
par sa distinguée épouse née Da
ny Désinor et ses enfants, par
ses. beaux-parents, le Ministre
des Fmances et Mme Clovis Dé
sindr, par de nombreux autres
membres des familles Désinor «+t
André et par M. Carl Alcindur
du Protocole,
Nous lui souhaitons une ugrea-
ble traversée et une tres truc-
tueuse mission en Europe.

xxx

LE BUT DU VOYAGE
“A MENICO DU DR
FRANCOIS DREESSE
Représentant Résident de
COMS/OD ew Haiti

Hier matin par ly Vol d'Air
France se rendant & Miami eat
parti lo Dr. Frangois Dresse, Re
présentant-Résident de lOrgani
sation Mondiale dg la Santé et
de Office Panamericuin de la
Santé.
Le Dr. Dresse qui nuus dit qui
allait en mission officielle a Me-
xico, stege de li Zone L-de V’O-
MS/OPsS dont dépend Haiti, ost
allé défendre le budget du pro-
gramme de sinté publique pré
xenté par Haiti, pour qu'il soit
en augmentation conatante.

Le Dr. Miguel Dicancro, Re-
présentant “Résident de OMS.’
OPS 4 Panama était venu ici il
yo 8 quelques semaines pour sug-
gérer ce qui devait étre fait pour
obtenir une aide acerue A Haiti,
apres le passage du Dr Abra-
ham Horwitz, Directeur du Bu-
reau Sanitaire Posameéricain et
du Dr, Martin Vasquez Vigo.
Chef de la Zone HT de 'OMS/0-
PS qui avaient ¢té recus par te
Ministre de la Santé Publique,
Dr. Max Adolphe et le Président
a vie de la République, Dr. Fran .
gois DUVALIER.

Le Dr. Horwitz au moment de
partit, avait réitéré sa promes-
se a savoir que }OMS OPS fe-
ront toujours de leur micux pour
coopérer Aa la série de projets ap
prouvés par le Président DUVA
LIER. :

«Dans un avenir immédist, a-
vait-il ajouté, nous enverron< les
documents pour concrétiser les
discussions sur le programmie em
brassant les problémes fondamen
taux du pays et que le Pré-ident
DUVALIER considére © vssentiel
pour la santé du peuple et le dé-
veloppement du pays.

Nous aviona eu & Washmgton
au début d’octobre l'éminent Doc
teur Miguel Dicancro, Haitien
d’adoption, Représentant de V’O-
MS/OPS a Panama, pour discu-
ter de Vopportunité d‘intensifier
le développement du programme

de santé publique en Haiti.

Le Dr. Francois ‘Dresse qui

’ passe une dizaine de jours & Me-
xico a 6té salué 4 l'aéroport Fran
gois Duvalier par sa charmante
femme _haitienne née Lily La-
brousse, par le Dr.. I. Pons, Co-
Directeur du SNEM, par ie Dr.
Edouardo Guerrero Sandino, As
sesseur de l‘OMS en Haiti arrivé
il y a deux semaines, Dr. Julius
Cesar Perrone, Statisticien de
YOMS/OPS. en Haiti etc.

Uxx-

Le COLLEGE CLASSIQUE
D'HAITI

reconnu Uutilité publique
--Nous avons lu avec. plaisir

Suite:page:4; Gol.


















(Note do la’ rédectiont

ans et woixante joura aprds que rer de Jour

lo Président John PF, Kennedysatt —

8 — Donnd ay début d'un con prononcé, lp 25 Mal 1961; 10 fa-,
cort — Petlta podmes qoute

) —- Trda porté dans log sn-
lons

10 —- Préponition — Dans l’Orne

{1 déclara que I'un doa objectife
des Etats Unis pour la décennio
en cours condisteralt A faire dé-
-burquer “‘un~“homme-~-sur_~la-duno

geon dans-le ‘Pacifique, Ce jour-
la, les Etats Unis
vance de cing mois sur_la date

~ pointe dtail «!
Il — Nous:attend tows — Prin
cipe odorant .



et & lo ramener syr, terre — te tiches de . sciont
“dl-aure-notamment 4 prendre ues
photos

xxX
and défig.quiil, labga: sore: cst
VERTICALEMENT — fovonu une *ballté+le 24 fuillet
. 1969, lorsque Vengin Apollo 11
I — Se:-consomment ‘evec.tne gcheva son périple par un plon-

talent -en:-e-équipters,

nombre
monts



ues.

-discoursau- “cours duquel .- Le TN a ae ttre de 1'équi-

page, Richard R, Gordon Jr., &gé
de 40, ans, ne-débarquera pas aur
a lune. Il a toutefols & exdcutel,
Jut-aussdy-un cortiin “nombre do
caractére scientifique.
tid Jeffectuer.desioxpé -
riences de navigation tout .en pi
lotant. le vaissoau-mére sur son
orbite’ lunaire,. ‘tandis que scs co
-ayant~rejoint “le “mo-
dule-lunaire,-reviendront dg leur

IIL —- Ne-permettent guare limite ‘fixée.par lo Président expédition: . te
do vivre-Jargement —- Possessif Kennedy pour ja- premier débar- Apollo: 11: était -ossentiellement
IV — Caleulé sur un taux quement ‘sur a tune, lea “Etats- une -ralésion deters ere ane

2M! bien - Unis sont sun le point de’ renou (que:¥ »&emettre-eu: point.
HORIZONTALEMENT . Vv prec régne plus — Pier velor ée haut fait, au cours“de -’ -essayervan me-de trans-
1 —.Petit pupitre re°fine . la mission Apollo-12. Une. équipe po.t spermettant ade’ faira -débar
2 — Possessif — @ VI — Commence-une-série.— de trois-hommes:va & notiveau se. - quer. ess hommdée,sur:le-iune. ot &
3 — 4 — _Intertalées VII —. Chose. latine-—, Volume et deux d'entre ctx -desoendront € propose -d'exploite cous non
5 — Bout :de papier — Un VIII — ‘Bousculade — Pas sur notre satellite pour en ex-. . yells n que: a 5 ns 6 jenti
peu d'eau remplis . plorer Ja surface. Si les) objec flauen tt Ye Doecible a cours
__ Prénom féminin — Bois IX — Pronom — Souyent chan tifs de cette. mission.eont-etteinta, deja sera’ premlé: rea que fut

les Etats Unis: seront. sparvenus
a envoyer non pas un, mals qua
tre astronautes-surla luneret:d

tée:par les podtes

son plus ou-moins alcoolisée
XK — Préposition

7 — Métal — Dimunitif -fa- _— Donne

Apollo_ il.
C'est ainsi que le temps que Con-

* tront




astronautes ~ pou
Het® évoluer ur’
rleur do: leur: engin.do débarquo
ment, “pendant~sept ‘heures: envi-
ron, soit ‘presque t.-ols fois ‘plus
jdongtempaique ne le fit l’équipage
dApollo 11. . me
°“perdanit: ces” sapt ‘heures,Con- -
rad et Bean auront un prograni
me, de travail’ chargé Ils met-
en place. un _laboratoire
scientifique ‘composé de ci i
truments de recherche
‘ment perfectionnés “et -d
envoyer vers la-
une année environ; uM
“ments relatifs & la“lune. /
Ils doivent également recucil
lir une bien plus grande quantité
‘déchantillons .ocheux'.et de: sol:
45° kg, presque déux fois’: ‘plas
qu’Apollo 11. n’‘en::ayait: rapporté
usur_ terre, _ ee
“Lorsqu’ils recueilleront ces ¢-
-chantillons, les astronautes pho-
“tographieront Vemplacement de
chacun d’eux; avant. et aprés son
enlévement, opération absorbante
_que l'équipage d’Apollo 11 n’‘a-
vait opuseffectuer que: pour une
, dizaine -d’échantillons. Les cher-





rad et’ Beati vont ‘passer sur 1a cheurs.qui:examineront ces échan

‘milial dux bon - lait. i " packed
fin seen decennie, Ye st Decor lune est p pune’ fois et demic
SOLUTION No. 408 F. bre 1969). . supérieur A celui qu’y restarent
, . 4 adit to Jeng homo eee dApollg tt. Le
4 , La-deuxiame expédition —histo- oursur la“‘lung — de lalunis-
HO ONTA T TERTIOALEM)NT. rique au cous de laquulle =des . sage~au -départ _— “sera: en-effet

. . . hommes vont étre envoyés «sur
1. Vacances — 2. Inimitable IL. Vindieattg — IJ. -Animo- 1g lune promet d’atre trés diffé-
__ 3. Ni; EE; UI —.4, DM; Rue ‘sité — III. Ci; Sas; N.S3..— IV. rente de: la “premiére.

— 6. los; Aciers —- 6, Csardas; ‘Amer; ‘Révai — V. Nie; AD — Apotio-12 —-dont-le ‘‘Jande-
GT — 7. Aisé; Oscar — 8. TT; (VI. CT -Ctolin ‘VII. Hau; Iscu ‘ment & partir du Cap Kennedy
Velu; Ni — 9. Iéna; Ode — 10. — VIII..Sbire; O.T.. (Bter) — est prévu pour 16. h. 28.GMT
Sien; Tel. (11:28, heurg locale), le 14 no-
vembre — se révéle déjA comme
deyant &tre une sorte de «voya-
go\d@’affaires»' destiné 4 recueil-
lir des. renseignements et n’a pas

IX. Urgande..X. :Semestriel.












agé de 89 ans et Alan L..Bean,
fgé de 87 ans — utiliseront pres

précieuses qu’ils y passeront pour












LABOURAGE
HERSAGE, SILLONNAGE
SARCLAGE
EXCLUSIVITES
MOTEUR DIESEL BROWN

ROBUSTE — ECONOMIQUE

TRANSMISION MONOBLOQUE ,
DISPOSITIF EXCLUSIF «SELECTAMATIC®
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL

, CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.
4 on °
i Charles Féquiére & Cie.
2 DISTRIBUTEURS







LEP ESEYEENI YENI T TT ERT EEE

EFEREPTETILETEE











Ne vous faites plus de. souci, pensez seulement
au CONFORT,&@ la‘ SECURITE,
a la DISCRETION que yous procure
PROSAN D‘HAITI S.A.
Voici pour votre confort, les serviettes
hygiéniquement préparées, super - absorbant

moins‘=de~

le caractare émotionnel et symbo “™

QUI



Aucune autre camera dans
le monde ne peut apporter ce

genre d’excitation dans la pho-
tographie. Déclenchez, Enlevez

la pellicule — attendez une mi-
nute — Détachez le papier en-
veloppe. Vous avez une photo

toute préte en couleurs. :

J Prd = Sr
a

PLANET

porté-&81'sheures et*80--minutes
environ’ pous~ Apollo«l2,: contre
gt -deux--heures pour
Apollo 11
L’allongement-de-la--durée de
co- séjour ‘est trés-important -pour



A:vendre

voiture manque Opel —
oddle 65. .
_ Sadreaser..A ’Ambassade d'Al

Une

DA VI Dy. ligue “du premier ~ débarquement
a 4: = : yéhlisé-au- mois de juillet, avec “lemggne.
TR “la mission ~Apolle-11. as
ACT | Il n’y ‘aura guére de cérémo- _ A “fii ;Ritliotht r j
EUR DIESEL wilt BY. Aara, gudce de, cfs A Bas aque dle
astronautes qui marcheront..sur . Institat - Ss
la lune — Charles Conrad Jr, “La bibliothdque -de- institut

Francais-vient de-publier la liste
des* -aD- cours du

owvrages TECUS
que tous les instants des-heures -mois:-d’'Octobre et «mis & da’ dis

position.-des:4ecteurs.

LA C:
D



ME



A.



phie pour

NOUVEL HORAIRE EFFECTIF LE 15 NOVEMBRE COURANT

Santo Domingo / Port-au-Prince / Miam

Arrivée
Mercredi-et Vendredi ‘Vol-202 11730 A.M. 12:00 midi

Miami / Port-au-Prince / Santo Demin: 0

Jeudi-et Dimanche Vol:301 3:15 P.M. 3:45 P.M.

VELOPPE
SES PHOTOS

Oubliez les bassins et les bains
pour développer; on ‘ne dévelop
pe pas les photos POVAROID.
Ce nest pas nécessaire d’avoir
la, moindre idée-en photogra-

ques photos dés le premier es-
sai. Ayez cette nouvelle camera.

tillons dans l’espoir .d’y trouver
des ‘explications sur “l’origine de
Ja lune et du systéme- solaire, es-
‘timent.que ces ¢«échantillons do-
-cumentése -auront une plus gran
‘de valeu> du point de. vue de la
recherche que ceux «en vrai» re-



Avis Matrimonial

Par Ja ‘présente avis est don-

“né aw public en général et au

Commerce en particulier que je
‘ne suis plus responsable des ac-

tes de mon épouse née Andrée

-Casséus,-ce.- pour abandon du
toit marital. .
P-au-Pce.* be; 11:-Novembre 1969

Serge Esau Marcellus.

A LOUER a

Compartiments spacieux pour
-Bureanx ‘A’louer & Yétage do
Vancien “Building: “de In Sedren,
Rue Américaine, S8‘adresser au
-Journal.



LEMt rere LETT



Tr

obtenir de magnifi-

Départ

Pour tous renseignements supplémentaires, veuillez vous adresser A
votre Agent.de Voyages ou aux ‘Bureaux de la. Dominicana de Aviacion,

“A -CINEMATOGRAPHIQUES




DA
CAPITOL —
Mereredi a 6h. ‘t'8.h.'s0 +. Mere
Mardi: a 0. b., ot 8 he B08
TRPHANIA Bey

cl a: Sune ntréé Gdes, 2.50.et 4.00. = |
© bes “astronautes .devront par- PARAMOUNT --

tuyer leu. excurgion sur hit lune > m : Vee i SS
Gheet 8h ° _Haltienn



























CINE PALACE

Mercredi & 6 h. et 8 bh. 15
TURBANS ROUGES
Entrée Gde 1.00

Jeudi 4 6 h. et 8.h. 16

UNE DAME AUX CAMELIAS
Avec Sarita Montiel.

Entrée Gde 1.00

ETOILE CINE
(PETIONVLLi =.

Mercredi A 6 h. 30 et 8 h. 30
ROMEO ET JULIETTE
Entrée Gdes 2.50 et. 3.00







Ww.

Jeudi A 6 h. 30 et § h. 30
LA VALLEE DES POUPEES
Entrée Gdes 1.60 et 2.60

CINE ELDORADO

Mercredi @ 6 h. et 8 h. 16
LES RACINES DU MAL
Entrée Gdes 1.50 et 3.00
Jeudi & 6 h. et 8 h. 15
“PAS DE ROSES -

on deux: parties -galde..de -tvols.Mercredl-a& ES INTERNES
velor {i sWisorve doxygone et (’6 De LA VENGEANCE ent SN GO
decteicité de leur vrosac. ; ‘Avec Mo: .
vee ntgomery Wood Avec Franco NERO.
dont la capacité est de Vo.ure a
‘do quéitre ‘neure@ seulement, ils’ Joudi a 6 h. et 8 h. —
“débarquement, rétablir la p-ession He LA COLERE - CRIC CRAC CINE
dans,a -cabing~et -retirer leur Avo. Tee Van Cliff et-M. Wood: "
rig, sitke: restaurés ati etre: UN CERCUEIL

reposés pendant plusieurs heu - . ° ee - POUR LE SHERIFF
‘yvaux dg vecherche @ l’oxtérieur De Luxe Auto Ciné
de. lappareil, : . :

aTemplacemeht exact-prévu-pour Derniére représentation en Haiti :

posera & quelques centaines de Entrée 1 dollar par voiture
_métres d’un vaisseau spatial a-

yor 8.qui se posa le,20 avril CONSTANCE AUX ENFERS

1967 dans un cratére peu p:o- Entrée 1 dollar par Voiture

expédia alors; vers la terre;~par

télévision, -des photos en ~ gros

Conrad et Bean se proposent d’é- Mercredi A 6 hy 15 et B h. 15

“yaluer Peffet qu'un séjour pro- QUATRE DOLLARS

Cu sur cet engin. Ils démontre- Entrée Gdes 1.50 et 2.00

ront deg tubes "d'aluminium, des

dg Vappaseil qui seront ensuite gyr demande en Séance populaire -

examinés sur terre par des cher- y>-prRANGERE

Quatre heures aprés | avoi.\

pris contact avec la lune, le 19

(6:00, heure locale) — c’eat-& CINE OLYMPIA

‘dire 115 heures envi.on aprés le “Mereredi (E

de-Pengin de débarquement, pour DE LA COLERE-

deveni.. le troisisme homme qui Avec Giulano Gemma.

pilus tard, Bean doit descendre 4 Jeudi (En- permanence)

son tour les neuf marches qui per PLEIN. SOLEIL

- heures et demie environ afin de FACE D'ANGE
ouyoiry dans Vintervalle, renou- OU LE J Entrée Gdes 2.00
q : ‘ 8 LONGS JOURS Jeudl A 8h, 15 P.M.
Pour :Yonouvelér ces. réserves, Pniré (
ntrée Gdes 2.60 et 4.00 Entrée Gdes 1.60 et 2.50
_devront regagner leur. engin’ de 7 DERNIER JOUR ‘
comBrante combinaison sPatie- inivée Gdea 1.60 et 2.60 ‘Mereredi ‘& 6 h, et 8 he 16
res, ils réprendront“leurs tra - Entrée Gde 1.00 et 1.50
"Si I'équipage parvient’A effec-_ (QELMAS) | ' Feudi A 6h. et Bh. 15
leur déba.quement, leur engin se L.—% CHEVALIER DES SABLES Entrée Gde 1.00 et 1.50
méricain sans équipage, Surve - Jeudi a Th. et 9h
‘fond de la Mer des Tempétes et .
es phol . CINE SENEGAL
plan des envi.ons immédiats. —
loigé dans l'ambiance lunaire a DE VENGEANCE
cables et la caméra de. télévision Jeudi a 6 h. 15 et 8 h. 15
cheurs. Entrée Gde 0.60 et 1.00
novembre peu aprés 11:00 GMT
départ du Cap Kennedy — Con- permanence)
rad doit sortir par le panneau LE DERNIER JOUR
ait posé le pied sur un corps cé- Entrée Gde 1.50 .
leste. Environ une demi heure ,
mettent d’accéde> a la surface lu Avec Alain Delon.
naire, devenant ainsi le quatrié~ Entrée Gde 1.00



me «terriens qui se soit rendu - POUR OSS 117
sur la ‘lune. j
En descendant les marches MONTPARNASSE Entrée Gdes 2.00 et 4.00

Conrad ouvri‘a une soute 4 équi
pements qui se trouve dans la
partie inférieure de l'appareil.
Ce faisant, i] démasquera une ca
mera, de télévision qui se pointe
ra automatiquement vers lui, si . . '
bien que les téléspectatenrs "du Jeudi a 6 bh. 15 et Bh. 15

Mercredi & 6 h. 15 et 8 h. 15
COMMISSAIRE X HALTE
AU'L. 8. D.. - ot
Entrée Gde 1.00

CENTRE CULTURE!
AUDITORIUM

Mercredi a 7 h. P.M.
JE VAIS... JE TIRE...

monde entier — ou presque — ROCAMBOLE
pourront assister A sa descente, Entrée Gde 0.60 - Be eS
de méme. qu’ils assistérent a cel ‘ mtree “det

le de ‘Ast onaute Neil A. Arms ‘

trong lorsqu’il devint le premier CINE STADIUM
homme qui ait marché sur la lu- Mercredi 12 Novembre 1969
ne, Les astronautes installeront (Séance unique) .

ensuite la caméra sus un empla CHEF DE PATROUILLE

Jeudi & 7 h. PLM.
LA FEMME ET LE PANTIN
Entrée Gde 1.00



cement qui pe-mettra aux télé- 2 4

spectateurs de suivre la majeure Entrée Gde 1.00 ¢ CINE UNION

partie de leurs activités sur |: . 7 ‘

lune. ' Drive-in Ciné Mercredi & 6 h. 15 et 8 h. 15
Mercredi & 7 h. et 9 h. LE REQUIN .

EST AU PARFUM
Entrée Gde 1.00

_Jeudi a 6 h. 15 ot 8 bh 15
.L,EMPREINTE

DE FRANKENSTEIN
Entrée Gde 0.60

Un Super western :
QUATRE HOMMES

A ABATTRE Lo.
Entrée 1 dollar par voiture
Jeudi a 7 h. et 9h. *
LES BICHES

Entrée 1 dollar par voiture

(Voir suite page 8)



Avis Professionnel

Dr.’ Gérard Frédérique
Clinique au Centre Médieal de
Ophtalmologie — Oto-Ryno



Port-auPrinee 27, Chemin des
Dalles. :

Heures de visite : 7 4 9 b a.m Soulagement immédiat
8a6h pm.

des maux de téte



Messe de Requiem
Les enfants Prudent font chan
ter une messe de requiem pour
Je repos de l’Ame de leur pére et
mére Mr. et Mme Danie; Pru-
dent ainsi que pour tous les au-
tres parents défunts le vendredi
14 Novembre a l’/Eglise Sainte
Anne A 6 heures du matin.
Cette annonce tient lieu d’in-
vitation aux parents et amis.



-SHANCES

HEBDOMADAIRES
A PiInstitat Francais
@Haiti

Comme nous l’avons déj& an
noncé dans un précédent numé-
ro, les séances hebdomadaires
de cinéma de l'Institut Francais
vont reprendre A partir du Mer
credi 12 Novembre & 19 h.

Au programme :

e CHRONIQUES DE FRAN
Cc

(Jean-Pierre Melville, cinéas-
tre — Comme un spectacle... —
Heureux qui comme Ulysse... H.
de Monfreid — Paris rengaine)

— MARCEL PAGNOL

(Pagnol & travers les paysa-
ges qui Vont inspiré et les per
sonnages qu’il a connus) :

— LES HEURES DE LYON

— HENRI-GEORGES ADAM

(Vie du peintre et sculpteur
H. G. Adam A travers son oeu-
vre)

Signalons aux cinéphiles qu’u-
n@ exposition «Le Cinéma Fran
cais Contemporains sera Mise en
place incessamment dans le hall
de l'Institut Francais.





DUBON
- DUBONNET |

Une Pommade
souveraine contre

le Rhumatisme
Oh ! Voas tous qui souffrez
-du rhumattsme ce mal fanvaisis
te et en méme temps cruel. Uti-
lisez la pommade No. 16, du
pharmacien Sosthéne Geffrard.
Auvest-ce que la pommade No.
6 :
Une association de l’acide sa





YL YO TOOL PIO PIL AOL SCY

HAYTIAN AMERICAN SUGAR

ijisylique du salicyiate ce _mé- COMPANY, Ss. A.
yl, du camphre ette. pom ‘ aa
made donne des résultats remar USINE HA6CO

quables dans les cas de rhuma SOGIRTE ANONYME-: HAITIENNE
tisme articulaire, aigu ou chro
nique, entorse eto Rhumatisants-

esaayez la pominade No. 16,

“PLANTEURS ET FABRICANTS









Cité de Exposition,:en fa ‘Office National du Tourisme. °
et répondant aux possibilités de votre bourse. xposition,;en face de PO#fice National " ae |
EVE et SANS - SOUCI
plus frais, plus confortable, plus agréable.
_EN VENTE PARTOUT. :

pour avoir la santé synonyme de
benheur et la joie de vivre..
Cette merveilleuse. pommade. ‘est
en vente aux Pharmacies, Mont-
“ «Carmel, 8. Geffrard et ‘dans.tou
: tes. lea bonnes. Pharmacies au



- | - mpéléphone : 8277.






de -2: Gdeg ze: bette: :

Sucre Raffiné — «HASCO CRYSTAL».
Sucre Mi-Raffiné — « Port-au-Prince, Haiti. .





‘


MERCREDI. 12 NOVEMBRE: 1060




a Oe

Cherohea_la-seation oorvesyondant
A ance of vowsstiouveras

Propriété King Features Learnt ah mri boty
«LB -NOUVEULLSTE>
, JEUDI 13 NOVEMBRE 1969,

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER) : Parlez avec fermeté
mais ne soyez ni brutal ni exi-
geant. Obtenoz Vaide et lami-
tié que vous pouvez normale-
ment espérer quand vous agissez
de votre mieux.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU .
REAU) : Vous .gagnerez s50u~-
vent mais vous rencontrerez de
Vopposition de certaines facons
qui ne vous seront pas intelligi-
bles. Soyez patient. Vos meilleurs
efforts vous apporteront de

. bons résultats.

22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) .: Ces influences pla-
nétaires fortifient votre volonté
et votre don pour surmonter
les obstacles qui vous parais-
saient d'abord impoasibles. De
l'nisance. La discrétion vous ai-
dera,

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Encore cette note
d’activité supplémentaire. Et
un ennui qui peut, et doit, é-
tre évité. Soyez décidé & main-
tenir Vordre, l’équilibre et d’ami
cales relations.

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION) : Votre meilleur atout
dans le commerce est votre dy-
nimique personalité et aussi
votre don de vendeur, Vous ren
drez mémorable cette journée
si vous savez l'utiliser.

24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE) : N’agissez pes
pour observer ensuite, ni parler
avant de réfléchir. Ceux qui se-
ront coupables sont ceux qui
croient ne jamais devoir l’étre.
Des bénéfices qui ne sont pasa
immédiats restent possibles.

. 24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE) : La bon-
ne conjonction de Vénus encou-
rage vos qualités. Si
voulez, vous vaincrez l’hostili-
té, eréerez des techniques et de

méthodes nouvelles. Servez-vous soit présenté sur

de vos belles. dispositions.

21 OCTOBRE AU 22 NO-



TOROICO

‘aT Fr ane

de votre mieux.

OPE
es Drake |
ee

‘au jour-de votre ennivereairve
les porepestives: que vous




VEMBRE (SCORPION)

lez lentement, si vous le
mais sfrement, de fagon & pro-
greaser €t & surmonter les obs-,
tacles cordinaires> avec la pen
sée de les éliminer -entidrement,

28 NOVEMBRE .AU 21 DE-..
CEMBRE (SAGITTAIRE)
De favorables influences. stimu- :
lent votre -adrésee et votre -don -

:,
eG

de maintenir leg proklémes co-

hérents comme aussi ies . grou--
pes de personnes. Agsurez-vous

de la pureté de vos intentions. 5

22 DECEMBRE AU 20 “AN:*
VIER (CAPRICORNE) :
départ tardif vous retardernit
plus que vous Il'imaginez. A
moins que co ne
pes possible, choisisez an ryth- |
me plus rapide et malntenez-le.

21 JANVIER AU.19 ¥FE-
VRIER (VERSEAU) .: Ne ‘fal-"
tes pas de changements pour le
seul plaisir de changer. Mais ne |
les omettez pes s’fls doivent a-
méliorer. Il vous favdra cer |
tains détours mais les objectifs |
sont toujours droits devant vous.

20. FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) ; Sous les influen
ces favorables de Neptune vous
étres prét aux grandes choses.
Les bénéfices sont marqués gr&
ce a des choix attentifs et & un
travail passé convenant.aux cir
constances.

SI VOUS ETES NE AU-
JOURD'HUI : Vous aimez Va-
venture, les gens intéressants,
la vie en général. Vous pouvez
exceller dang le dessin, l*indus-
trie, la découverte, Ia création
pour une grosse affaire, Vous
avez une énergie et une vitalité
inlassables. Le natif du Scor-
pion qui est fidéle. A sa nature

vous le sé bat courageusement mais il exi

ge des décisions loyales. Vous
n‘attendez pas que tout vous
le légendaire
cplatean d’argént».

Naissance de Robert Louis
Stevenson, écrivain américain.















x

Un
oO
soit vrafment °

wn
a



: assortiement

a
5











TELEPHONE : 3294
17, RUE ROUX. 17

_. Christofle -
_ Couverts, ménagerés,
timbales, couverts:
pour ‘bébé, etc...
Pour toutes
_ tes circonstances :
anniversaires,



& CO.

d’argenterie }





Pass






Recettes Simples

de Cuisine

Haitienne

-par NINIGHE

P

POIS ROUGES SECS EN SA-
LADE.— Profiter -pour en faire,
le jour ot Von cuit les . pois et
riz. .parce gu’on ne se sert -pas
de tous les pois. Ce reste de pois
est jeté dans la graisse chande.
Tis doivent tre frits sans &tre

Le Livre de Cuisine de Niniche

Y A:BEAUCOUP DE
No TRAVAIL

Aprés quelques. minutes ‘d’ac-
coutumance & la pesanteur ré-
-duite a l'étrange paysage. qui
leg entourera, Jes deux hommes
passeront .& lexécution de. ta-
ches importantes susceptibies
de faire ‘progresser considéra«
“plement Jes- -connaissances -hu~
“maines. /

Ouvrant un compartiment si
tué A Vextérieur de ’appareil
et dénommé «soute a équipe-
ment scientifique», ils en ex-
trafront deux ‘paqilets dont len
semble constitue la pollo pour expériences str la
surface lunafres.

Ils emporteront. ce matériel
& une distance — de ordre de
800 métres — du. module lunai-
re pour éviter que. les instru-
ments ne. soient ~ endommagés
par’ la. gerbe-de feu du moteur,
loragu‘ils .quitteront la -surface
de la‘dune pour la premiére: par
tier de leur voyage de-‘tretonr.

CEST BLOND ae
PARLEZ PAS TROP. IL












(Suite de tn 2eme page)

Les -astronautes ~commence-
ront par enlever, mettre en pla-

_ce la Station Centrale. qui com-

porte un émetteur - récepteur
grace auquel les instruments re-

laieront ‘vers la terre les nen- -

-s@ignements qu’‘ils auront recucil
lis et recevront par radio leg or
dres en provenance de la terre.
A une faible distance de “la. Sta-
tion Centrale & laquelle elle. se-
ra reliée par des cfibles sembla
bles & des rubans, leg astronau-
tes installeront une petite centra

~le d’énergie nuclésire dénorimée

Générateur Thermoélectrique a
Radioisotope. Contrairement aux
panneaux solaires qui alimen-
taient en énergie 16s instru-
ments mis “en place sur Ja lune
par les astronautes d’Apollo-11,

le Générateur continuera & four -

nir de V’électricité aux instru-
-mients, sans s’interrompre lors-
que la nuit commencera & tom-
ber sur.la lune. A une trentai-





ne-de métres de la Station Cen-
trale, & laquelle ils séront. reliés
par des cibles de raccordement
disposés comme leg rayons d‘une
roue, les sastronautes mettront
en place cing appareils de détec
tion - scientifique.

Un séismométre, plus robus-
te et plus sensible que celui em-
portg par Apollo - 11, détecte-
ra les vibrations qui pourront
accompagner les -‘¢«tremblements
de lune» provoqués par l‘impact
de météorites, par -une -activité
voleanique op toute autre acti-
vité géologique -naturelie A lin-
térieur de la june. Les rensej-
gnements fournis par cet instru
ment aideront peut - étre les
chercheurs a ‘déterminer la cons
titufion de la lune.

Un -magnétométre mesurera
le champ magnétique de ky lune.
Un spectométre & vents solaires
détectera et analysera les par-
/ ticules atomiques qui arriveront

Actualités Internationales

MORATOIRE.—

- LA-«NQUVELLE MARCHE

écrasés, leur ajouter dea dés de
jambons, de Vail pilé. ‘Hors du
feu, semer sel et polvre: Arro-:
ser d'un ‘filet de vinaigre, re-'
miuer et sérvir garnis de persil
émincé, :

se vend dans toutes lea libratrias :

CONTRE LA MORT»
A WASHINGTON
CONFERENCE DE PRESSE.—

WASHINGTON (AFP) —

Les organisateurs de la «Mar
che-contre la Morts de samedi
prochain & Washington: ont réaf
firmé solennellement. mardi leur
volonté d@ tout mettre en oeuvre

' pot que cette manifestation con



PORT-AU-PRINCE
La Compagnie ayant 24 années deService dans les Caraibes

NOUVEL

HORAIRE

MARDI — VENDREDI — SAMEDI






de la Trans Cartbbean,



Tel, 8283










Â¥ol 601

Départ
Arrivée

Â¥el 602

Portau-Pce 1.15pm
New York 4.15 p.m.



O06 de TBxposition.

— 8974,

' Airport et Service Cargo 8085.

LL —————————

eont temporatrement. auspendus.





Pour toutes informations-supplémentatves -adreseez-vous-d votre:agent-de voyage ou aux bureaux

Les vols entre : P-au-P ~ Aruba — P-au-P et : P-au-P — Curacao — P-a-P



' la! Capitale

tre-la guerre au Vietnam s0i
aussi pacifique. que possible et
ne soit troublée par aucun acte
de: violence.

‘Au cours d’une conférence de
presse tenue dans un hétel de
Fédérale les diri-
geants du nouveau comité de
mobilisation pour mettre fin A
Jai guerre au Vietnam ont égale
ment refuté formellement lexis
tence de tout lien entre l’explo
sion de trois bombes A New -
York et jeur ‘mouvement.

bombes qui ont explosé

poursuite de Ia guerre.

lent ont

tion de défiler devant !a Maison
Blanche qui leur a ét6 jusqu’d

présent refusée par le Départe- §&

ment de la Justice.

Un télégramime a été adreasé
mardi matin au
chard Nixon pour
une audience, dans la
méme aux
€Marche contre la-

qu'il accorde

de en ce
nifestants. Aucune réyonse

Les organisateursa
les autorités, depuis quelques
jours pour que le défilé puisse
longer Jez grilles de

son Blanche pourrait influencer
Yadministration & accorder

me moanifesté un intéraét person-

nel & ces manifestations en s’en §

, tretenant longuement ayec le

Maire dela .Capitale Fédérale, 3

M. Walter Washington.

. Le gouvernement a déj& coo-
péré avec les dirigeants du-mou #
vement pour faciliter lorganisa-
flon de Ia marche qui devrait §
grouper plusieurs ‘centaines do.'§
fnilliers de personnes venues de-F
nombreux points dés Etate-Unis. §
Maison Py
Blanche, considéré comme symbo §
te dans la Capitale pour manifes §
ter opinion ‘dune large partie .§

Le défilé devant la

de la population améficaine con

tre la poursuite de la guerre au §
Vietnam ne devrait pas. compor §
ter plus de:40-a 60.000 person. §
nes, estinient les.’ organisateurs. ‘x
Les autres manifestants seront §

fassemblés sur. le Mall, vaste

‘pare situé prés du monument Lin’
avaient un long pro’ #
jgramme .de discourse. et de varié- “§

‘coln, ot ils
“ths. .

“gene McCarthy . (démocrate



que

Une &
lettre anonyme parvenue A une §
agence de presse américaine mar ¥
di matin avait affirmé-que les &
dans }
trois immeubles of se trouvent les &
bureaux d’importantes firmes a- -§
méricaines entraient dans le ca- §
dre de la protestation contre la §
Les @
dirigeants:-du mouvement non vio ff
manifesté mardi Ves- &
poir d‘obtenir du Gvt. l’autorisa- &

Président Ri- ¥

journée §
organisateurs de la @
Mort> pour %
obtenir de lui une“désision rapi- %
qui concerne Je ‘par--$
cours qui sera suivi par les ma- §

wa
&& reque de la Maison Blanche. 8
; sonlignent §
que la pression qui s’exerce sur §

la Mai- §

le 2
permis demandé depuis plusieurs §
semaines. Le -Président a lni-mé §

-~ Les ségateurs Charles Goo. §
‘dell, xépublicain da - New York, §
“George” MeGovern, démecrate ‘du §

“Dakota du Sud, et péut-étre Ee i
ug

-Minnesota) prendront la “parole §

“& cotte a6unfon de. masse. Mme §

“Coretta ‘Scott, King, Veuve: di-§ .

“Pasteur Noir pasar’ sera 678-9 -








sieurs personnalités du monde
enseignant.
Les -Autorités du Pentago-

res en activité contre toute par-

ticipation en uniforme & la ma-

nifestation. Toute infraction en-

trainerait leurs arrestations et

des peines disciplinaires sévéres.
xxx

LECONOMIE ISRAELIENNE

VEL AVIV (AFP) —
. Le nouveau gouvernement is-
su des élections du 28 Octobre
devra prendre dés ga formation
une série de mesures trés peu
populaires dans \¢ domaine éco-
nomique, si nous désirons éviter
une crise économique a déclaré
mardi soir le Gouverneur de la
Banque d’Israel M. David Horo
witz au cours d‘une interview ra
diodiffusée.

M. Horowitz a souligng que

















Le

Girard-
Perregaux
Haute
Fréquence

du monde



5





En 1967, les chronométres
Glrard-Perregaux Haute
Fréquence ont obtenu 73%o
de tous les bulletins de
marche délivrés parl'Obser-
vatoire chronométrique de
Neuchatel dans la catégorie
des montres-bracelet clas-
siques. Une. performance
sensationnelle pulsque réa-
lise par des montres stric-
-tement de serie.

chronometre

le plus precis

c'est augmentation de la con-
sommation (43% depuis.la guer
re degsix jours, plutét que les dé
penses pour la sécurité nationa-
le (augmentation de 25° depuis
1967) .qui,a provoqué la baisse
inquiétante des réserves nationa.
les en devises fortes. :













"NOUS RACCROCHE!
SSER TRAVAILLER EN
DIE?

TaN



sur la lune aprds avoir été pro-
jetéeg depuis Vintérieur du so-
leil. Un apparei, de mesure a
cathode, froide détectera ect analy
sera ¢l’atmosphéres> lunaire qui
consiste peut - étre en de peti-
tes quantités de gaz qui se dé-
gagent des roches ou de V'inté-
rieur de la lune ou encore de par
ticules atomiques provenant du
soleil. , .

lement jes effets que les gaz d'é
chappement du véhicule de débar
chappment du véhicule de débar
-Quement lunaire peuvent avoir
sur la lune, tandis qu‘un détec-
teur d’‘ions suprathtrmique mesu

- rera les caractéristiques de cer-

taines dénommées «fons» en lan-
gage scientifique.

La lune étant dépourvue d’at
mosphére: dense semblable & celle
qui absorbe une ~ grande partie
des radiations qui se dirigznt
vers Ja terre, et étant également
dépourvue de champ magnéti-
que susceptible de repousser les
particules golaires comme le fait
le champ magnétique terrestre,
la lune constitue une base parti
culiérement indiquée pour V’étu-
de du soleil et d’autres aspects
de l’espace. :

. Ces études, entreprises sur
‘une échelle réduite pendant les
huit jours que dura la ‘mission
Apollo - 11, seront reprises. au
cours des 10 jours du vol Apol-
lo - 12. Rappelons 4 ce sujet
qu'Apollo - 12 doit se terminer
‘spar le plongeon de la capsule

s- Cap “rééeyyes’ sont actuellentent... spatiale darts VOréan Pacifique,
au-dessous de la ligne rouge de le 24 Novembre a 21 h. 04 gmt

500 millions de dollars considé-
rés comme le minimum dont
Israe) doit disposer. L’on prévoit™
qu’elles baisseront encore de quel
que sdizaines de millions de dol
lara avant ja finde l‘année. M.
Horowitz a estimé qu’une politi-
que courngeuse de taxations, de
restriction de ja consommation
et d’encouragement. de 1|'Epar-
gne, permettrait & l’éconoime is-
raélienne de surmonter ce dan-
ger surtout si ja stabilité des
prix était respectée.

of

al

7 ||

il

i

ae










a
in th

GIR.

bal







_ précision au porter.

plaqué et-acier.

~



En vente a : VERSAILLES -- BIGIO FRERES -
LITTLE EUROPE -- MAISON ORIENTALE





i
ine

a

ARO-PERREGAUX
. F

Chronometer H

. eee
See eR

es

MONTRES DE QUALITE DEPUIS

*. (19:04, heure locale).

Dans ja série de missions ins
crites au ‘programme. d’explora-
‘tion spatiale des Etats Unis, cha
que niission bénéficie de Vexpé-
rience acquise au course deg mis
sions antérieurty et vise a com
pléter cette expérience. Apollo -
12 est le deuxiéme d'une série
de dix vols habités avec débarque
ment sur la Lune qui débuta par
Ya mission Apollo-11 et doit se
poursuivre jusqu’s Apotlo-20, en
1072. ,





ii

=)



i ii

Ht ,.



















Chronométre Haute Fréquence 4 36000 alt 'h, auto-
matique, calendrier, boitier étanche a Vépreuve
des bains de mer, 39 rubls, avec garantie de

Modéles classiques et d’avant-garde en or 18 ct,



oe ste



re? os
73.






*



eee ee

ING ate ead oe

kee pated

LE CHAT. BOTTE

‘VOTRE BOTTIER PREFERE
(en has de Radie- Haiti)

dang le Moniteur quo le Collage wions parce que dit-il ce spécialis

Classique d'Haiti a été reconnu
Wunnte publique,

Fonace en 1862 par les bril-
lants ot dynamiques Antoine Guer
rier, Anace dean, André Ropert
et Cnaries Pasquis, cette insti-
tution a vite) montré son clan
vers le prog. és.

Quacre pus plus tard, en 1966,
nous avons attiré Vattention sur
les etforts de ces peda,ogues car
ils venaient d‘inuugure. ieur sys
teme audio-visuel pour J’enseigne
ment des langues. Ce systeme
d’enseignement des laugues et
leur lavoracoure pour l’enseigne-
ment de ta Physique et de la
chimie montraient un nouveau
concept dans la tagon de distri-
buer ics cou.s pour porter 1l'élé-
ve a s‘interesser davantage aux
différentes matiéres enseignées.

C'est l'une des écoles privées

qui ont retenu !'attention des fa
milles par cette discipline qui est
uno condition ¢’efticience dans
un centre scolaire.
Nous telieitons vivement les fonda
teurs du College Classique d’Hanti
de Vavoir élevé a cetve hauteur
ot elle est reconnue d’utilité pu-
blique, par le gouvernement de la
Republique.

x x x
LA MISSION EN HAITI
du Dr Eduardo Guerrero Sandino
Hie. matin, nous avons fait

la connaissance’du Dr. Eduardo
Guerrero Sandinc. C’était a l'aé
roport Frangois Duvalier 4 l’oc-
casion du départ pour Mexico du
Dr. Francois Dresse, Represen-
tant Résident en Haiti de ?]0MS/
OPS. °

Le Dr. Eduardo Guerrero San
dino est Assesseur de l’'OMS/0O-
PS en Haiti, Il est arrivé ici al
y a deux semaines.

Avant de partir, le Dr. Dresse
a insité pour que nous Vintervie



A propos du...
~ (Suite).

ttaient de trés bons professeurs.>
Pourquoi les a-t-on tout de mé
me renvoyés ?
est ce que la suite de cet arti-
cle nous dira.
Kt leur remplecement.
ment est-il effectué ?
Pourra-t-on les rempiacer tous?
Non, mall.cureusement !
Apres avoir répondu a toutes
ces questions, nous parlfons aus
si du réle, combien néfaste, joué
pur des agents recraleurs que le
Gouverne ment congolais avait tou
jours envoys en Europe.

Com-

ftaaain de la République
Democratique du Congo
en Professeurs

+

En vue a'assurer ic bon fone-
hionnement de son cnseignement,
la Republique Démocratique du
Congo a besoin d'au moing mille

wept cent quatre vingt et onze
profe.eeurs se répartisgant en
KT0 Heencies, 548 gradués ou ré-
tents ef 273° professeura du ni-
venu d’instituteurs,

Le probléme reste enticr en ce
qui concerne le recrutement des
heeneiés tandin que la révuvertu
re de VInguitut pédagogique na-
tional, dégidée derni¢rement par
te chef de Etat, permettra le re
erutement dun grand nombre
de gerndués, absolument néces Bni-
rea it Venseignement sccondaire.

Par ailleurs, Je recrutement
Winstiluteurs est devenu plus ai-
ué We ln suite du nombre toujours
croissant deg nutronaux uyant
terminé les écoles normales.

(la cuite a demain)

A PORT-AU-PRINCE

CUMENT QU’1L FAUT ‘AVOIR
UN an IL FAUT GARDER
UN BON DIVERTISSEMENT
POUR TOUTE LA FAMILLE
LE FILM: SUR APOLLO XI
actuellement a Port-au-Prince.

UN SOUVENIR

’ Maison

Don Mohr Sales Corp.

a 6 Hres et 8 Hres 30

Un. Western explosif.
en Scope Couleur.

L’ Homme qui venait
- pour tuer
Brad Harris et Richard Wyler.

Avec

Entrée Gdes

AU CAPITOL
Du Jeudi 13 au Samedi 15 Novembre 1969

tC qua faat un Toaynit aamuapble
en Coiombie dans le traitement de
fa tuberculose est veiuu moderni-
ser les concepts ici dans ce ademai
he, Mul Coroimuie, ik ese Wirecceur
du programme d’eradication na-
tionale de la ‘Tuberculose.

¢INOUS 10180N8 1¢1 Une etude sur
la. situation de la tuberculose. U
ne fois ‘cette étude terminée,
nous élabororons un programme
pour le controle dg cetie malude,
d’ap.es des tecaniques modernes .
existantes, nous dit le Dr, San-
dino.
Les diagnostics seront faits grir
Ce aux cruchats des patients. Le
diagnosvic sera suivi d'un traite-
ment wtmbulatoire dans les cas
positifs,

Le patient pourra suivre son
traitement chez lui.

La population sera

protépéc
avec les vaccins BCG,



Subventions
accoraees a la
ronuaued ae LLHECE

Lo fonaunon ae iansyitut des
Hauces Biuues Commerciaies et
dscunumiques qui 4 puur novie op-
Jecur ue promeuvoir da 10orma-
Lion des Caures aaministraiis ev
economiques au pays vient aeue
CHCOllrupee GHNS 90 acCyIonN pUlrlo
luque en taveur de la jeunesse
haiienne.

WVeux membres du Comité Ver
manent de cette Fonaauon, Mgr
Jean - Bapuste Vecosie ev le vr

vSerge N. I oureand vicnnent de

faire un beau gesce & l’enuroit de
cette konaauion, le ler en accor-
dant une subvention de % 2UU.U0
et le second de $ 3U.UU par mais
tout en versant sa prenuere con-
tribucrion mensuelle.

Ces deux subventions ont été
suivies iminediarement dé celles
de Mr Serge Petit, Virecteur de
la Tropigas qui @ verse sa pre-
miére contribution mensuelle de
$ 20.00, de M. Samy 4uraik, an
cien @tudiant diplome de VIHE
CE qui a accordé $ 50.00 a la
Fondation et des éleves de Philo
de St Louis de Gonzague qui ont

offert une contribution trimes-
trielle de $ 34.00.
Plusieurs personnes des sec-

teurs public et privé animée@s de
sentiments alfruistes e' uésireu-
ses d’aider Ja jeunesse haitienne
sinforment de fa. procédure a
suivre pour faire parvenir leurs
subventions a la Fondation. Nous
tenons & leur souligner que ces
subventions peuvent étre adres-
sées aux trois personnalités sui-
vantes :

1) Mgr Jean - Baptiste Décos
te : Président du Comité Perma
nent, Archevéque de Port-au-Prin
ce.

2) Frére Philippe - Marie: Pré
sident du Gonseil d’Administra-
tion, Institution St Louis de Gon
zague,

8) Dr Apollo Garnier Vice-
Président du Conseil d'Adminis-
tration.

Banque Commerciale d'Haits

Nous faisons remarquer qu'un
requ signé du Trésorier sern re-
mis aux distirtgués bienfaileurs
de Ja Fondation et qu'un dipléme
conférant officiellement la quali
té de Membre Bienfriteur fleur
sera décerné au coura d’une céré
monie spéciale qui aura leu le
22 Septembre 1970 pour célébrer
avec éclat le ler anniversaire de
In Fondation de TIHECE.

2.50 et 4.00

SSNS



Claire Denis ou ...

{Duie)

vail apporter aux gAteaux le md
me soln amoureux quella avalt
prodigué aux chhrs, of certaing
au sus. gateuux de muringa ou de
premiere communion ne sont pas
prets d'etre ouones: la Gondole,
ie Gedre du Lipun, les Ruines de
tsaiveck, le faiais National,,,

Avec Claire Denis disparait
unG artisvwe autnentique, qu ne
sera pas survecue par ges ovu-
vres, Car Celies-cl, Luxe Supreme,
n'evmierit = desuunees A muroiter
Wu ul COUIL lusuiut, Malis ie lew
qartutice en esti moing beau
quad sa’ Inuguudique profusion
ne precede Lovscurité qué de
courtes .secondes 7

A son arrivee au ciel, il y au-
ra beaucoup ae coniettis et de
selpeniuus pour tanre Clare,
dulie prenura piuce gans je caros
se Gur et @asur de Cendriuon
et ia lowe joyeuse de ses amis
lut fera un cortege trlompnal jus
qua su derniere demeure, le Pa

radis.
iL



succes dun
Cumpatrivee
au sasvauer

Lie sauicul ace nuvembre 196%,
a linsucut ‘Lecnnique Kicalaone,
dirige ‘par les teres Salesiens, &
San dadlvador, Kepudiique-au dal
vuger,, 2 eu leu la aistripution
des pyix et lu remise des aiplis-
mes du Baccalaureat induscriel
aux eleves soriants.

Les parents et amis des éléves
étaient venus nombreux assister
a ja cérémonie.

Parmi tes eléves, seul non-sal-
vadorien, notre compatriote, Mon
sieur rierre Yves Volcy, d’Arca-
haie, Dépt. de l’Ouest, a regu un
prix tres merite, et son dipléme
de Bachelier technique, en méca-
nique genérale.

A défaut de ses parents, ab-
sents, c’est M. André Kallion, In
gtnieur de l’Ecole Polytechnique
de Paris, frangais qui considére
Haiti comme sa seconde patrie,
qu’il connait bien depuis qu’il la
visite, qui a servi de parrain a
notre compatriote,

Ce dernier a été le plus applau
di de tous les éléves, de fagon la
plus méritée d’ailleurs, puisqu’il
a été le premier de sa classe la
plupart: du temps.

M. Pierre Yves Voley compte
rentrer au pays en février pro-
chain, ot if doit s‘intégrer 4 1B
COLE NATIONALE DES ARTS
ET METIERS SALKSIENS,
Blv. J.-J. Dessalines, & Port-an-
Prince, comme Professeur

Toutes nos félicitations au nuu
veau hbachelier, qui s’est distin-
gué en terre étrangére, de facon
si brillante.

Les Peres Salésiens ct sa fa-
mille souhaitent un bon succés &
Pierre Yves, et l’attendent avec
les bras ouverts.

Note de notre Correspondant :

Ce n'est pas Ia premiére fois
que nos compatriotes sont applau
dig au Salvador. Le £6 septem-
bre dernier, en effect, plus de 60.
000 personnes avuient crié Vive
HAITI», tout le long du par-
cours des voitures qui transpor-
taient In délégation sportive hai
tienne de Vaéroport de San Salva
dor - Tlopango a 'H6tel El Salva
dor. '
Le 28 septembre, on s’en sou-
vient, ’équipe de football d’Haiti
fnisait. mordre In poussiére & Ve
quipe salvadorienne, par 3 a 0.

Nous souhaitons, sur le plan
général, que des liens, tant d'a-
mitié que daffaires, — s’établis-

sent entre les deux pays.

ea a



PIRATERIE AERIENNE |”
L'AVION CHILLEN DETOUR-

NE
SANTIAGO DE CHILI (AFP)

Les pirates de l’air, qui,ont dé-
tourné mercredi matin un avion
de la compagnig ehulienne LAN
CHILE, appatuenneng av mou-
vement oxtrémiste de auche Mir
(Mouvement de la Gauche Révolu
tionnaire}, apprend-on de sour-
ces proches de la police, qui en
quéte sur laffaire.

Le Commandant de bord, Léo
nidas Medina, qui communique
par radio avec la direction deg ja
compagnie, a compte cing agres-
seurs, tous armés,

L’appareil, une caravellg ne dis
pose pas d’une autonomie de vol
suftisantg pour atteindre directe
ment Cuba depuis Antogasia (au
Nord da Chili) il devra, selon
les specialisves, faire au moins
deux escales techniques, avant
d'atterrir'd la Havane. De sour-
ee proche de la compagnie LAN
CH1UE, on déclare que cep deux
escales pourraient étre Lima (Pé
rou) et Cali (Colombie).

De méme_ source, on précise
que le nombre des passagers s'é
léve 4 562 et non & 57, et que
lavion compte six membres d’é-
quipage.

xxx
LE REJET DE L‘ONU DE LA
CANDIDATURE DE LA
CHINE COMMUNISTE
HONG KONG (AFP)

L’Agence Chine Nouvelle et la
Radio de Pékin sont restées si-
lencieuses sur le rejet par l‘orga
nisation des Nations Unies, de ia
candidature de la Chine Commu-
niste.

Ce rejet, le 19@me en 20 ans, est
voté au moment ot la Chine réaf
firme ses droits légitimes 4 en-
trer 4 'ONU a la place de For-
mose, exprimés récemment par
M. Li Saien-Nien, Vice Premier
Ministre et Ministre de fait des
Affaires Etrangéres & l’ambassa-

\

«Caribbean
Progressive
Institute»

Me-Jacques S. André et Me
Gerson. Alexis. anciens étw-
diants de Cornell University
(EUA), Ethnologues, Licen-
ciés en Droit, Professeur,
d Anglais, viennent d’ouvrir
ex collaboration avec des
professeurs étrangers (améri
cains, jamaicains) entre au-
tres M. Selioyn R. Carter, un
Institut de Langue Anglaise:
«Caribbean Progressive Ins-
tituter pour le progrés et la
culture,

Cowrs de conversation an-
glaise, Méthode audio - vi-
suelle.

Classes : Lundi, Mercredi,
vendredi de hh pmaTh
p.m.

4venue du Chili No 18.

Pharmacies assurant
le service cette nuit.

Mercredi 12
LAVOISIER
Lalue
LAROSE
Rue Monseigncur Guilloux



ATTENTION

Le CASINO INTERNATIONAL se fait le plaisir d’annon
cer 4 sa bienveillante clientéle qu'une piste de danse a été amé-
nagée fi leur intention et fonctionnera les

JEUDI — VENDREDI — et SAMEDI
de chaque semaine dés 9 Heures P.M. a 1 Heure.
Les soirées seront animées pur l’Ensemble «TABOU COMBO.

Les Shows seront exécutés par le groupe de «LAVINIA WIL

LIAMS».

Votre rendez-vous est donc. uu CASINO INTERNATIONAL
a partir de Jeudi dés 9 Heures P.M.

| KANNMKKNKNKAKNKENN NHANES

Tout cela :

unnom: Yolande Montas
UN NIGHT CLUB :

Le Rond Point
UN ORCHESTRE :

les Schleux - Schleux

de Jolis Mannequins
‘done

15 Novembre dés 9 h. P.M.
admission $ 3.00:

ENTREE : 1 Dollar.
LA DIRECTION.



@¢

le samedi




















e Le, deuxiéme: “grafde “eeolte an

* nuelle de riz: est

de du Cambodge a -Pékin.

-En dépit de s'intérét apparem-
ment renouvelé de Pekin 4° en-
trer A 'UNU, los obgervateurs
doutent que les dirigeants Chi-
nois se soient attendus & une ad-’
mission -de la Chine au sein de
Yorganisme international lors de

,

" ette’ session.

Ils auggerent
chinoise, qui n’a plus un caracté-
To dhostiuté depuis quelques an
nées envers ’ONU, est en rapport
avec tes negociations Sino-cana-
diennes actuellement en cours sur
Vetablasemont de relations diplo
matiques entre les deux pays. Les
dirigeants chinois, toujours selon
les observateura, ont également
songé 0 I'Italie et & la Belgique
qui ont exprimé leur désir: de
nouer des relations diplomatiques
avee Pékin.

xxx

REPRESENTATION
CHINOISE

NATION SUNIES (AFP)

Les portes de )’ONU restent
fermées devant la Chine Populai
re mais les chiffres du cété de
VAssemblée rejetant ta candida-
ture de Pékin, tout en restant
vonfortables pour les Evats Unis,
laissent percevoir-une evolution
de attitude de la Communauté
internarionale.

A cet égard, les abstentions de
la Belgique et de l’Italie parais-
sent signilicatives el démontrent
un progrés parmi les pays occi-
dentaux de la désapprobation de
lhostilité dméricaine a. l’entrée
de ja Chine & VONU.

IL S*ACCUSE DE SEPT
MEURTRES. . og.

SAN-FRANCISCO (AFP) _—

Le mystérieux individu qui
signe ses lettres Zodiac et reven
dique depuis plusieurs mois la
responsanilité de cing crimes
dans la région de San Francisco
affirme maintenant étre ]’auteur
de sept meurtres.

Dans l’un de deux nouveaux més
sages dressés au ¢San-Francisco
Chronicles et dont le journal ré
véle Vexistence mercredi matin,
Zodiac écrit en effet: Jusqu’a la
fin d‘Octobre, j’ai tué sept--per-

«

sonnes. L'autre message, énig-
matique, est ainsi rédigé:° Dés
July Aug Sept Oct,,. 7 — c'est

a-dire: Si l’on admet la possibi-

‘ité d’une faute d‘orthographe au

début: Décembre, Juillet, Aoft,
Septembre, Octobre 7.

Les meurtres jusqu’a présent
attribués & Zodiac datent en ef-.
fet de ces mois, & Vexception
d'Aoait. Mais -un cryptogramme
contenant 840 lettres et signés.:

qui accompagne je- “second: messa «:

ge fournira peut-dtre une infor
mation & ce sujet si la police

‘parvient A le déchiffrer.

Dans ces deux derniéres com
munications Zodiac déclare aussi
étre assez en colére contre la
police qui dit des mensonges ’
mon sujet.., Aussi vais-jo chan

de vingt ans, cetta 5 pera

‘attitude .
que Vattita e Vet* En attendant, les prix de °

quarantaine
deux sexes. a été admise 4 1'Eco
le Normale, Rurale de Damien.

lundi matin: A ‘cette Ecole.
nouveaux étudiants ainsi que les

effectués pendant

installations et dépendances




Souvrables de 9

nit prés de quatre vingt dix: pour
cent de la production do riz do :
notre .République, &

Mais tout le long de année,
alternent les récoltes des diverses
plantations, La plus grande saison
de la riziculture s‘étend, d’ordinai
re sur les mois de: Juin et Juil-
















vente sont assez élovés,
Dans
marmite de Riz Blue*Bonnet 50
(appelé en ‘créole bonnite) coite
trois gourdes . vingt cing centi- .
mes, prix susceptible de’ monter
& prés-de quatre gou.des cinquan
te cette grande marmite de cing
livres (la livre est de 453, gram
mes) dans les différents marchés
‘de la capitale, selon l’humeur de

_la .Vendeuse, la téte du client et

la situation climatique,

Heureusement, que ces prix
vont baisser au "tur et & mesure
de la mise dans le circuit de la
vente des productions des diver-
ses habitations en fonction de la
nouvelle récolte. ,

Notons que les qualités Réx.O
vo et Forturia: (Folton en créolev)
ont pratiquement disparu, du
moins dans leurs types purs, de.
la production locale, par suite de
la_pollinisation. -



Ouverture de ’Ecole
Normale Rurale

Une nouvelle promotion d’une
de postulants des

Les cours ont été inaugurés
Les

anciens de-la Deuxiéme année
ont été accueillis par le Direc-

teur de cet important Centre
@Enseignement Normal Rural,
Me. Antony Dary.

Par ailleurs, des travaux im-
portants de réfection ont été
les vacances
au réfectoire, aux dortoirs, a la
bibliothéque et & bien d'autres
de
VEcole Normale Rurale de Da-

mien.



Avis important

La Direction de VECOLE
TECHNIQUE DE COSMETO-
LOGIE porte & la connaissance
des intéresaées tant de la capita.
le que de la province, que les
inscriptions au cours de soins de
beauté pour l’année académique
69-70 seront regues tous les jours

brs am & 4 hrs.
p.m; au local de Vétablissement.
98: Rue Pavée, © ~ ‘
~ “Gomme pour: Vannée académi-
que 1968-1969, des bourses de
perfectionnament a l'Etranger se
ront accordées aux lauréates de
. la promotion toujours dans Je but
“d'assurer le plein épanouisse-
ment des aptitudes tout on travail
lant au rayonnement du nom hai-



ger ma ‘méthode pour recueillir “tien

des esclaves. Je ne ferai plus sa-
voir & personne quand je com-
mettrai mes meurtres qui ressem
bleront & des vols ordinaires a
des meurtres motivés par la colé
re, & quelques accidents simulés,
ete... a ceils



Derniére
Heure

BULLETIN ANOMALIE
CAP KENNEDY (AFP)

La N.A.S.A. » détecté une ano
malie dans l'une des piles & com
bustibles du véhicule spatial A-
pollo 12. L’Agence spatiale amé-
ricaine &tudie les répercussions
que pourrait avoir cet incident
sur le lancement de l’équipage de
la seconde mission lunaire amé-
vicaine, actuellement prévu pour
vendredi,

xxx

LE COMPTE A REBOURS
CONTINUE
CAP KENNEDY (AFP) -

La déficiencg constatée dans le
courant de la matinée de mercre
di dans l’un des deux réservoirs
sous vide d’hydrogéne liquide n’a
pas interrompu le compte 4 re-
hours.

xx x

PIRATERIE AERIENNE

LES AGRESSEURS SONT PAR
TIS A BORD D'UNE AUTRE
CARAVELLE

SANTIAGO (AFP) ,

Les agresseurs de l’avion de
LAN CHILE ont quitté Antofa-
asta & bord d’une autre caravel
i peu avant 14 h 30 locales an-
nonce la Compagnie LAN CHILE

Les ravisseurs ont donc réussi
& changer d' appareil avec l'équina
ge sans ¢tre inquiétes.

xxx

SANTIAGO DU CHILI:
BULLETIN RETOUR

Le Chef de bord de la cara-
velle chilienne, détournée niercre
di vers Cuba, a réussi.& maitriser,
avec l’aide de l’équipage, les jeu
nes gens qui tentaient de I’obli-
ger 4 mettre le Cap sur la Hava-
ne, apprend-on de source officiel-
le & Santiago du Chili.

Liavion a fait demi-tour et re
vient vers a tofazacte, ville du
‘Nord du Chili

(AFP)

Ce 30 octobre 1969

l’Artibonite, 1 fande «
’ Boa sy eopend se poursuit & Buenos-Ai-
res : En quart de finale, l’Aus- ~

‘CLASSEMENT.— 1.

“TENNIS DE TABLE
’_(PING-PONG)
Les Francais ont été éliminés
~en quart de finale par la Yougos
“Javie tant en simple’ qu’en dou-
“ble messteurs aux championnats
européens de Yougoslavie.

D'abord Seerétin par 21-17, 2I-
17, 21-18 puis Secrétin-Dhondt
* TOURNO!T DE TENNIS

« OPEN »
Le 2e championnat de tennis

tralie a battu le Chili
TYAllemugne a battu le Brésil
ja Colombie “ la Yougoslavie
PArgontine a battu le Chili.

“ xXExXX

Voici les résultata du tournot
de tennis. copen» organisé au
stadg Pierre de Coubertin a Pa
ris:

Villeurbanne b. Roanne 68-55,
Toulouse b, Vichy, 69-63; Le
Mans b. Antibes. 100-87; Nantes
b. P.U.C., 78-69; Racing b. Bagnu
Jet, 87-76; Denain b. Tours, 82-

Le Mans,

17 pts; 2. Villeurbanne, Vichy,
16 pts; 4. Denar, Antibes, 14
pts; G. Racing, Toulouse, Kagno

40,
pts;

let, 12 pts; §. ‘ours, 1U pts;
Nantes, 8 pts; f Roanne, 7
12. PLU.C., 6 pt
xxx

BASKBT-BALL

Aprés cing sumedis du cham-
pionnat national,de basket-ball en
‘ Puance, le. classement suivant
s'est imposé en fonction des re¢-
sultats de la-Ge journée.

SIMPLE MESSLEURS,
Quarts de finale; Roche (Austr.)
b. Taylor G. B.), 6-4; 14-12; Ok
ker (Roun) b Tivriac
( Roum ) 6-2, 3-2; Riessen
(E.-U.) b. Newcombe (Austr.)
5-7, 11-9, G6 8; Buchnolz (E.U.)
b. Barthes, 3- 8, “6-8, 6 4.

Demi-finales.— Okker (Holl.)
b. Roche (Austr.), 6-2, 6-3,
6-8; Buchholz (E.U.) b. Riessed
(E. U.), 9-7 6-1, 4 a 6, 6 a 3.
DOUBLE MESSIEURS. — Pre
mier toyr : Okker (Holl.)-Ries-
sen (E.U.) b, Barclay-Beust, 6-4,
8-6;
Drysdale (Afr. Sud)-Tayloz (G.
B.), 6-4, 6-4; Buchholz (E.U,)
Moore Afr. Sud) b. Barthes-Pilic
(Youg.), 4-6, 6-3; 8 a 6.

L’équipe du Mans doit. cette
position grace a la Virtuosité de
ses deux jotieurs américains, Har
rington et Kenney.

xxx

LE FOOTBALL EN
ARGENTINE -

Le XIe Tournoi

international

La Fete de St. Martin

Le 112 Novembre, marquait le
féte de St Martin, patron de la

‘ paroisse de Dondon, dans l’arron

dissement de la Grande Riviere
du: Nord.

Mais, depuis 1784, date d’un
mandement du Préfet Apostoli-
que de_Ja Partie Nord de Saint
Domingue, la fete de St Martin

est commémorée au Dondon a
Vanniversaire de Ja translation
du Saint ce, en raison de la
‘saison. pluvieuse, qui sévit. d’or-

en Novem

dinaire dans le Nord,
bre. :

Nastase-Tiriac (Roum.) b.





;

“te Football, pour Vobtention” de
Ja Coupe Mondiale Jules RI-

ET, se jouera en 1978 en Ar-
gentine, selon déision du Comi-
té de la Fédération Internationa
le de Foot-bali réuni 4 Tokyo.

Buenos-Aires, la capitale, ain
si que les grandes villes de l’Ar-
gentine: planifient dans ce but Ja
construction de nouveaux quar-
tiers, dotés de plus vastes stades,
t:és modernes, immenses par-
king et entourés de larges voies
de dégagement. '

xxx



Le Gouvernement du Président
Ongaria a decidé que doivent su-
bir istegralement leur peine A la
prison de Villa Botos les trois
joueurs de football condamnés &
30 jours de détention. Cette pei-
ne a été infligée & Ramon Suarez,
Eduardo Lujas et Alocerto Poleti

de Vequipe des Estudiantes de: Bue
nos Aires pour s‘étre livrés it
des voies de fait sur les joucurs
de football italiens de l'ABC de
Milan lors du match retour de la
coupe de champion des champions
internationaux des clubs ‘de foot-
ball, disputée a Ja fin d’Octobre ~
a Montevideo (Uruguay).

xxx
PAUVRE ARBITRE

Hier aprés-midi, l'arbitre Luigi
Angioni’ fut tiré, en mauvais e-
tat, par la police de la ville ita-
Jjenne de Bari, des mains de fana
tiques-supporters.

L'arbitre avait annuler un but
donné par l'équipe Casano, quand
le juge de touche lui eit siynalé
que le butteur était «oftsides.
Pourtant Casano avait déja infli
gé 4 buts A son adversaire, le
Club Carbonari, qui avait pu
tout juste remettra un seul.

La voiture de larbitre a été
poursuivie et cernée par Ics ve-
hicules des fanatiques de Casa-
no. Quand la police arriva, les
vétements de Luigi lui avaient
été: déja arrachés avee quelques
petits lambeaux de sa peau.

xx =z

PRAGUE (AFP)

Les dirigeants des fédérations
tchécoslovaque et hongroise dc
football, reunis aujourd’hui a
Bratislava, ont décidé que le
match d’appui tchécoslovaquie-
Hongrie pour la phase finale du
championnat du monde serait dis
putée le 3 décembre prochain.

Toutefois le lieu de la remcon-
tre n'a pu encore @tre fixé, la
délégation tchéceslovaque prepo-
sant la France, et la Hongrie pré
férant I’ltalie.

Les deux délégations on. e:-
core la possibilité de s’entendre
jusqu’au 14 Novembre prochain
dans le cas contraire, c’est la Fl
FA qui devra décider du lieu du
match.

xxx
PRAGUE (AFP)

En match aller comptant pour
les huitiemes de finale de la cou
pe d’Europe des Clubs Cham-
pions, Spartak Irnava
(Tchécoslovaquicy a battu Gala-
tasaray Istanboul (Turquie) par,
un but a zéro, aujourd’hui 4 Trna
va.

Le but a éte marqué par
bat A la 52eme minute.

Ku



Raphaél a Airport Ciné





La Direction D’'AIRPORT CINE 38’ enorgueillit de présenter au tout
Port au Prince, en Super Gala la Voix du Siécle — le chanteur célébre

RAPHAEL,

A Vapogée de la Chanson Mexicaine dans
CUANDO TU NO ESTAS — QUAND TU N’ES PAS LA,

' Dimanche 16 Novembre, a

En Couleurs.
6 Heures et

Entrée Gle. Gdes 2.50

& Heures






PAGE 1

QtroTIDlEN / . / L&.PLus A.Nc1EN n'HA.lr, PONDI IN 1196 .. -----.. OirfwJ, et INdacftlur en Chef : '(UC/EN MONTAS At1111,hl$ 'f'Ofttur .. M!IH MAx cifAvvE r No Enqr"te Lettre dr, Congo.74em• ANNBlBl A Propos du licenciement des Prof esseurs haitieits au Coll go , L,•s cunfC,rcnccs du mcrccedi ~!~tc~~e;7, c~::~; VEr:LY.h. ;ROUSSEAU et J. Par Jes unnonces publieos le Lun A propos de 3 cas de twneure di\ el lo M'ardi nu cNouvellhite, d.~ 1irile Dr, A. LEVEQUE nos Jectcnrs sont au courant des , Q_u1;Jques considerations sur themes traittis. Nos meilleur~ ape IRaOmCHE1b1ase en Haiti Dr. v. LA cialistes y viennent P .{poser los n~~ultats de leul's travaux, ,dis-' cuter des problemes de la. mede ci11e haitienne . a la lurniere de lcur cxpe~ce concrete;," dans :u11e atmosphere chaude d'amiLa rougeole et 1'6pidlimie de 1966:-1967 Dr. H. TITUS. . \'oun a1,tms 1 ii 11 a pluH ,/'1111 11101H, u1uw1tcl' fr licr,~cittlllf!lli. 'mas ,s,f cl, ,•tra11[/t>rli . do11t "" gra11cl 110111/Jrs cl'lraitisns e11ReigKafft nu Congo. Com:me suite ,l 1wfre urticlo, nous .rccr1•,irrH /.a lettr8 1n,i11a-11ft1 d'u11 C"om1mfriotc au Con(To. JI nous trauR mttt. ~n vue, dit-i/, cla <1<'lwbihfe1 1'WR rnll~gut'H leH rt'HHlfB.f ... q d'11 1;(1 t111q11ilt1 d'un jou,..,wliHfr rnnuolniN ,,,,; voulnil dt!,t.1/er <1/0 t'J'Hi. 11101,i/t.t cif1 licrmrit.1mrnt.> L SEBVIB par Max A11toi11e Le tcrrnc SERVJR est ii c,• point gal\'!lude quc, si 1'011 n'y J>!'<'IHl gnrde, ii finirn pur perdre tout sen:--. Trop souvent, t.t>rtains poussent Lu malignitC jusqu'8 ll• brandir comn1e un pnravcnt com MOdc pour masquer !curs •urpitudcs lcs plus inavoubnlrs. Ces hnbiles uuronl benu joner, il u.rriveru un n10nwnt oll lt•ur cabo t inug-e {~clntern au grand' jour. Alors, ils seront ran1enCs il lt>ur ,rnie cli.ncr,siun rnicroscop1qn.- •. Mornle111ent, bien entendu. Un emploi a-ussi abusif nous porte il faire le point. sur le sen, profond du mot SERVIR qu'on tend a mettre a toutes lcs sau__ c<'s. Mais a van!, precisons quelles idees forces chai:rie le du valieri,me qui, dortrinalement a fail eclater la soeiHe fermee ,<'avant 1946. L'annee 1957 marque un point• de rupture avec le contenu ne gatif d'un passe qui ~•est defini pa,r son sectarisme aveugle. Par ce que ce passe etait articule sur l'interet egoiste d'un clan dont le Grand Dumarsais Estime voulait limiter !es appetits, la con tre revolution eut raison de l'Elu du 16 Aofit dans Jes circons tances qoe tout le monde a encore a la memoire. Sur la, breche depuis plus de trente ans, le Poc;ieur Fran~ois Duvalier se trouvait etre le seul qui piit assumer •heritage po Jitiquc de l'estimisme en le renfor<;ant de ses fortes convictions doctrinales de sociologue et d'historien. Et depuis douze ans que ce Leader emerite dirige !es destinees de la Nation, II a donne la mesure de Son patriotisme intransigeant, de Sa volonte viri le de livrer l'assaut le plus soutenu aux forces de negation qui, ii travers l'Hist~ire, ont toujours ronspire contre le progri>s com mun et la dignite natio]Jale.. J,'Histoire retiendra la dimension surhlJ.maine de cettl' person nu.1 ite hors serie qui a su, a des moments tragiques OU la Na t ion tout entiere qu'II"'1n~nrne, avnit 1c dos au mur, dire non a I 'ndvC'rsaire et proclnmer la volonte < quo nolrc Lender /l. tous n instnure, ne pcul loli• rer lea nbuH dont on pourrnit HO rendrc coupablcs sous pri•lr•xte qu'on u !'r.il Ju Rovolution. Hcrvir lu Hl-volution Duvulil!riHlc l'•et~l HUivrc 1n i,.;i1uplicil(.! du C'hef qui ..... anH n li lentution nucurn, (•coutP ll•~ plw, humhll'H (•I !1 nido. Sorvir Ju Jllivolullon Duvnll6riatc, c'c11t ne pas se rctrnnehPr dcrrii•ri, HU pottillon pour frustror le f'iac en refusiml de puyer t,•s irnpolH et le, tuxes. C'c11l u11c parodic de iu Revolu'lon quc de ne pns aider le Uou v-,rncmcnl a trouvcr leH resaourcea finnncierc11 necessairea aux Lruvnux prlorituires : achcvement de l'Uaine Hydro . i%driq111• d, l'{lign, et dea truvnux de la route du Sud'. L,• Chcd de l'Etnt, dnns J,, rJ,.rnier message udresse i, Ju Chu111 i,n• L/•gialntivc, posnit cos interrogation~ boukverHanles : Pul11aenl cea fortes purolcs (lu President Duvaiir•r porter l,,s UllH et Jes nutree, du plus grand nu plus humble, a prendre eons ci, nrc d, !curs d'evoirtt en tnnt quc servileurs d'une belle Revo lu\ ion donl le contenu est o.vnnt tout humaniste. C:eux qui nc sont pas cnpnblcs de cette,reconversion mentu• I, pnicronl tres cher leur inattention et !6~r lnslstance /l. nc,gli ger Jes irnpcrntifs de l'Hlstolre qui :alt du President ,a vie d, In Repuhlique, le Docteur Fran~ois Duvalier, un JUSTICJEH. Claire Denis ou la Chanson du Souvenir loujoul's avec le aourire ... Lu-Iunbourg le 21J oclobre 1 !Hi!J Monsieur le Directeur du J ournn.1 cLe Nouvelliste, .Rue du Centre Mouaicur lo Direeteur, Hecevez .':lOUBce pli une page clu ,Journal gouvcrncmental cLu Pro&"ri-s>, numero du 26 Octobrc HIGO concernnnl la revocnlion des professeuts. Vous n etes pas su.,ns suvoir que ,,on nombre de nos compntriotes ont etc remercies sous le pretex le fnllnricux de ,qualification in suffisnntc,. Un journnliste congolnis v1e,1• de lllPIH'I' une serieuse enquete duns iPs milieux ot'ficiels afin de di,celcr le vrni mobile de re Ileen riement. Vous voudrcz bien publier cet ~.~1lt~~~es~ne;J~o;~e :1~o~~~i~~:r v6~: ne manquerez pas de l'accornpa ~ner )de connnentaires qui vien dront jcler un peu de Iumiere Enfin, je vous prie de bien vouloir n1'envoyer un exemplain sous enveloppe a l'adresse sui vante : Charles EDOUARD Luluabourg PB 861 Congo Kinshasa, Afrique Recevez, Monsieur le Directeur, mes salutations Jes plus distin gu~es. Patriotiquement Charles EDOUARD. lC lC X LE MANQUE DE PltOFESSE.URS DANS NOS ECOLES : UN PROBLEME ANGOISSANT Par J. SUMAILI n,cr le JJlUs objecliv~111enl Jiossi hle 1108 lecteu, H SUI' co proble111c nngoidaant qui est le r,1anque de profesocurs d&ns nos 8coles. Aussi, parlerunsnous tot d'a l,ord des bcsoins actuelr; Uc l'en "eignemcut ccngolais en profea seurs avant de faire l'historique de la decision d.c rumerricr quel, que 20 , professeurs. A cc sujet, Hous nous sornmes pnrticulieremPnt interesseR /l. la 1 .1ueatio11 -d~ ~avoir :;i l'iueompP. l.encc a et6 le seul <'ritere qui a presldoe aux lirendements de res profeRseurs.> a eu la gentillesse de nous apporter personnelle'ment son dernier ou vrage : . II comportc r~~;~;et~~ts~~rs etrangers, juges C'est un 'message de gratiluLe communique signnlait par de,. soul_igne !'auteur, e_t d'admi ailleurs que des mesures avaient r,nt10n a la ,ia:r~nce et_ernelle, a ele prises pour assuiei k remI AIJemagne Federalour upprofonclir cette action Jes' initiatcurs de cet in~•satit lllQUVement, dont beneficlent tout le corps medical et partant tou~ te not 7 e collectivite; ont eu l'heu re?se 1dee . de 1eunir et de pu hber Jes nnporta.ntcs co'mmuni cations faites au cours de ces MerCMdi> du :C.entre Medical>. Mais _ \IJ!es sont abondantea,. ces corifeienc:ea etant offertes depuis le 29 .Mlfro 1367, do~ de pu1s deux ans. D'ou l'excellente idee d'une r:'ue sernestrielle, dont le prenuer numero celui d'Octobre vient de paratti'.e. Cet Le edition cornporte des commu nications qui font la lurniere aw des situations. specifiquement hai tiennes, comme en temoigne. le sommaire extre"mement copieux: Informations. 196 ~~ 8 morts de l'annee 1968 _ .. ,E1,1 'felicitant ton,; ceux qui amment ces Mercredu du Cen tre Medical et qui nous donnent nujourd'hui cette interessante so~me, nous ne pouvons_ mielll: faire quc reproduire . ce paragra phe s1 1uste, fire de :'editorial circonstancie qui ouvre le pre mier numero: Pour demeurer informe, con dition, esaentie!le de sa survie, le medecin a le choix entre denx solutions: individuelle ou collec ti':'e No1i1:3 avo~a 'VU que la pre nuilre qui cons1sterait a rest.er penche sur ses Iivres et revues com'me jadis au temps de la re-' sidence est chimerlque sinon im possible. Comme une plante en 'Editorial terr,;l aride, le medecin isole s'eLe praticien devant la serolo tiole; II reste done la solution g-ie _ Dr. G. BOYER col.Jective qui . est de s'organiser ,,: afm que les lecteurs, Jes traden1:J. propleme de l'ulcere duo;;'' ;:~!:isld: ~h!:~:n~=~e;~s Amt~t; rlans le. milieu Haitien _ Dr. remetta~t ~hlsi ei;i vigueur Jq S. BONTEMPS ganre d en.seignfilnent que m-,i~ ' a propose la residence tout en le A propos d'un cas d h. conciliant avec nos obligations chromocytorne _ e .P eode praticiens et de citoyens.~ I r,u ti. <111Yn till n s . Vint u,lor~ In renLree ,,olnin o.nt comble mon pays, Haiti Che qui, de l'avis de certains, elait rie>. une renlree sans histuirc. L'ouvrngc, illustre, retiendra Le H Novc111bn, I'"" i" vu! 2 Nous av011s d'a1lleurn tk ,, " ]'attention de llOij intcllectueli;, d cla AIR FRANCE ,<'Rt purti a Ambu,sudeur d Allen:ngrre , Haiti. prt•miern l/ 1~ctificr ccttc ,1sserde nos hommes dt• lettres et de t;i~:~ti~raxtiltt:.:'.' 1 :i.;. 11 ~~n~}i~~ twn pour ". onn,e et simple mitous ceux qui s'intereesent au ml d'Hniti i, Miami. ''! 11 que 1 qumfzt~ ~o 1 u 1 rs_, apre 1 s ln mouvcment culture! haitien, u In x x x NlCAHAGUA Ln chef guerilleru rrirnrilgu:1 yen tu6 HU cours d'unc fubillrJt, avec les J'orce8 annCee. Jneint11 Baca Joroz Bl.nit le chef des hnnquc it LP011 l'I l'cnlilvemcnl, ii y a d<'ux """ d'un mlllio1111uire !'l su liberntion contrP unt• rnn~on de :-10.000 dol lnra. n•ouver ure o 1c1c e ues e nssl'H, dMensc de nolr<' patrimoine na• des eli-vcs trninu,ient cncor, detiona!. hors par mnnque de Ioeaux t'l , urtout de profosseurs, Nous felicilo11s vivemcnt le En ouvrunt done ce tlmu,iLr, no cuurugeux et tnlentueux confrero ire unique but 1estc celui d'infor Fredork Tnrdieu Duquo!ln. LES SPORTS LA COUl'E DU MONDJ,; JJE FOOTBALL A PHOl'OS 1>1! JEl' l>l'R J ,ondn•~ I l 110v(•mhn•. Sir Ali' llamsey direeteur tel'h 111que de l'equipe cl'Angletcrre el ,J oao Saldanhu,, rcsponsuble de la Jormatwn nntionale bresilienne ont donnC, souvent en ter1ne~ vifs, IIU cours d'un debnt televi se, leur conception du (jeu dun dnns leH matches de football du prochain chnmpionnnt du monde HU Mexique en 1070. Cc dialogue, qui a permis de consluter une opposition totnle au point de vue du cjeu clun en trc Jes deux homems, a He enre gistre mercredi dernier dans un hotel d' Amsterdam ou ils se sont rencontres /l. l'occasion du match Pays-Bas Angleterre et diffuse aamedi soir, par lo. BBC. ' sl par le Hresil. Les arbitn., .,011t Ii, pour cunlroler le jeu.• SaldHnhu, cleclurn ,dor, qUe !l's •rariiitrca n'etnienl pus cnpnbles de controlcr correctement l'ensem iile des matches>, Le directeur technique .Angtuis Suldnnhn repondil : D.epuis cent ans,. qunml le Li, 1n[e jour, par I, vol :!-1:l d, in AlR FRANCE:, <'Hl purli i, it lu. C~pilnle, vennnt dL• Min1ni, !donslcur Roger, Pnul Gilbert, Chargli d'Affaites do .Cnnndn en Hatti. XX X. Le men,u jour, 1mr le vol :c!•l;J de 111 Al It PHAN CE, est arrive a Port-nu-Prince, vtn11t de .Mia mi, Monsieur Frunz J\lnisy-Mink, X XX !J(SS. Un jourrmlisle nmericnin l'Xilltl L'QUIPAG se cfo Moscou pour s'etre re11du D' AP_otr-.0-12 ~z::~.~ 1 e\ftii~:~:!ftsm~~-cc~:rp::~:; EST PRT ~~~:~ie~ 01 f~~.~~(~arf e1~~rj1~t~~'. CAP KENNEDY (AFl') vra quitter ln capitale sovietique De l'Env,oye " Spfeial de l'AFP d'ici a jeudi, 11 est le troisieirn Lliuis DEROCHE , jornaliste a,mericain 1i litre exL'lilqui1iag0 d'.Apollo 12 a terpule~ de ]'Union ~o\'ietiq,w ,1<-. ,~Ii~~:tn:H\~~un:~~~~e~ pui~ treize n1ois. tre 1nieu:-. pr6purl•s aff11 me la NASA.'. Lcur dejeunct de travail nvec un groupe dc_dirigennts d'Apolllo au Cap mercredi, u ete en realite un rcpas entre amis. Charles Con rad, flichu1-d Gordon <'l Alan Benn ont en effot re,;'.l Robert qnruth, Direcleur du _ Centre Spa tJal . de . Houston, Christopher (Chris) Krnfl, le Chet' des ope rati?n~ . Ce sont Jes reponses faites Jun di pnr le gouvcrnement en repon se ii une serie de questions posees au Parlement par !'opposition de mocrate. Les reponses fournies font l'objet d'un debat au Bun destRZ fl pnrtir dt .. 11H?TC'redi. II y a de C~"3 ctres qui, lors qu'ila meurent, emportent avec eux un peu de nous miimes, ce peu fait de souvenirs impe rill'Bable! et de noatnlgiquea re grets. Pour Jes jeunee de pllll!ieurs generations, Claire Denis a etli un de ces i!treil. Elle leur appar tenait, par ces liens de l'affec tion qui transcendent les liens du sang, et qui avaient fait d'el Ie; pour tous ceux qui la con naj,ssaient: cTante Claire>, C'est qu'elle etait d'une natu re heureuse, d'une nature artiste qui avait etc marquee des In naia sauce au coin du gofit le plus exquis. Et pour tous ceux qui peuvent se laisaer nller au recul du temps, comment ne pas vi brer d'un enthousiaeme encore chaud au souvenir de ces verita. bles merveillea de gout, de char me, d'eMgance, de poesie, que forent lea chars de carnaval rea Jises par Claire Denis ? La discussion i'aisnit suiLc aux remarques de Suldanhn con ,ernant le y etnit au torls~. Saldanha nvait meme ex prime !'opinion que In Coupe Ju Jes Rimeh serait intcrrompue prematurement a cause d'inci dents provoques po.r le (jeu du, europeen>. Sir Alf Ramsey declarnnt que I' Angleterre suivrait ses ins true tions au Mex!que en fonction des reglements. sans changer son •systeme de jeu actuel, Saldanhn n, nlors declare : Ce sera l'An gleterre qui commencera ii com mettre une faute grossiere mnis jnmals mon equipe>. football n ete invente en Angle terrc• s'est exdnrne Sir Alf Ramsey,. xxx SPORTS FOOTBALL LA COUPE D'EUROPE DES CLUBS CHAMPIONS BERLIN-.EST (AFP En match comptant pour les hu1tiemes de finale de la coupe d'Europo des <3lubs Champions de football, le ,F C. Vorwaerts Ber !in-Est a battu l'Etoile Rouge de Belgro.de par 2 buts. 1 (mi temps 1-1). ;it XX MILAN (AFP) Depujs ma-rdi tsoir ie~ Lroj-. u:, tronauteR ne sont plus ast rrinls a leur rigourenx ent, uinement irnbituel i, hcures fixc•s. !Is se detentdent, mercredi LVis~nt ~11 et la une phase pn1 ticulierement delieatc de !eur plan de vol. Le temps etant au beau fixe et le so 1eil eclatant, k~ futurs lunaute~ peuvent 11 1, UI' grc• se rlelAsser XX X ETATS UNIS Une carte des installations nu clea1res ameri,:aines est publiee pa,r le magazine americain True (Vrai). Cette carte donne en par ticulier la position des installo. tions suivantes : 75 bases de Inn au,r la plairn. X X X cement de fusees nntiaeriennes CAP KENNEDY (AFPJ u proximite de bases heu1es , environ de Charles Conrnil!taires; 9 bases de lancement rad "'t Alan Bean sur !'Ocean de fusees intercontinentales des Tempetes jeudi et venclredi tan> et Minuteman>, !es deux demeure inchr.ngJ, a v.joute l'A installations de montage d'ee fuseeR gence 3pai;iale, soulignant gull la cFolari; 6 d'cpots d'armes nu dose de radiations emises par cleaires de la marine, 5 b11ses cette protuberance solalre est de d'entrainement et de depot d'ar Lree loin inflirieurc au niveau de mes nucleaires tactiques de l'arTante Claire s'est ctcinte, dou cement, discrete'ment, comme el le avalt toujours vecu, apres seulement quatre joura de mala di&, Elle avait qgatre-vingt trois ans. Qaure-vingt trois ans d'nne vie, et dans ce cae le cllch(i ne fait pas peur, d'une vie bien remplie. Claire Denis a toujours ete active, toujours A ln tache t o u j o u r s prete A ren dre service, ne se refuaant jnComme ils sont encore presents a In 'memoire, ces chars, veritables bateaux de reve, qui a'Vancaient Jentement, precedes d'un murmu re d'admiration, avant que crepi tent les salves d'awlaudisse ments I Ce• cha111, petits chefs d'oeuvre d'une ephemere et poi gnante beaute, qui a1aient nom: le Carosse de Ccndrillon, l'Elli• phant, Io Pepillon, la BoYte de Bonbons ... Plus tard, Claire Denis deniaia ,a un devouement; ,tit cec!, , ( Suite page 4 col 8) Le directeur technique Anglnis retorquait scchement. cVoua vous trompez a cet egard. II n'est pas question de commencer quoi . que ce soit. Nous ohservone Jes regles et ce ieu eat suppose l!tre joue selon lee re11:lements, non seule ment par J'Angleterre mals ausEn match uller comptant pour !es hultiemes de finale de la cou pc d'Erurope des Clubs Champions de -football, l'A.C. Milan bat Fe yenoord par un but a zero (sco re acquis u la mi-temps) lC X :S LA COUPE D'EUROPE DES VAINQUEURS DE COUPE ROME! (AFP) En ,match aller comptant pour les huitiemes de fin'ale de la coupe des vainqueurs de coupe L Z.S. de Rome bat Elndboven par un but a zero (ml-tempe,.0!0), ; o': I POl?T.:.All;~Rlfl/CE_ (HAI Tl) PHONES : 2232 2432 BOITE. POSTALE 1316 . j MERCREDI rn NOVJ<~MBRE ioon Enve/oppCs ~r 1c11n; prsa11t .... . ~no_1tfn-_-i,1c1tf.;q spatinu:.r, Ia Re conde pa1re d as!nnzaut.es n)JI, i-1ca11rn 11 111archer Sllr•la /uut: Charles Co1trcu:l, (tJUUc/rc) el .ilan A. Bean s'cntrainent au ;;:::;::ss:;,fe de 1,iure.s ci, Cap I{ rn11rd11 rn afle11dnnt /eHr proAU FIL DES 'JOU'RS ... par AUBELIN JOLICOEUR L/,Lll[;,i.S.SADLTR lJE.S' qui jusqu'a ces derniers jours eETATS UNJS tait specialiste attach,j au ConM. CLINTON E. 1(1\iOX seil National de DeveJ,Jppement prese1,tern'dcmain apres midi et de Planification (CONADEP), ~~ 1 8 ;:,;;~;~~tij t:~;~~C ({1{ c r ~~it ~:er~~ ~!J;~3~~• ! :Jri~ ... Demain apres-midi, le llOU FraU\;<)16 DUVALIER au titre vel Ambassadeur des Etats-Unis de Conseiller economique pres !es a Port-au-Prince, Dr. Clinton E. Ambassades d'Haiti a Bonn et a Veretl Knox. presentera ses letRoine. tres de creancc au President a -Jean-Claude Andre sera salue vie de la Republique, Dr. Frana l'aeropon Fran~ois Duvalier ~ois DUVALIER d'apres ie ce par sa distinguee epouse ne" D:i r'tnonial en usage. e ny Desinor et ses enfants, 11a1 Le nouveau Chd de L, )Ji .,i.>1• ses beaux-parents, le Ministre diploma.tique des Etats-Un.-s ;, •les Fmanccs et Mme Clovis De Port-au'-Prince est .rrivt! 11! ;_; l sind'r, par de nombreux autrt:>, Octobre uvec sa distiugu,•,, epuu membres des fomilles Desinor ..t Se Clem,•ntine Cl ses nir icl l'he.l lUPUSc mission en EuropP-. de lu M 1:-.siu11 (liplomutiqu,, de ~ X X X EtnlM•L'11is .,u Dalwmcy. LE !IC1' DI; l'UYAGE Hil'r soir, l'Ambas.'iuJcur el .l .1/E.\ICU DU DR l\lmc Clinlon K Knox ont la1t FRANLUI.S IJRESSJ:,' leur prcmh~re !,Ol'Lie nnarqUi!L' R,nCsc1tfa11f RtiRidcnl de uu Bnrbeeu, Pr,•,i,!,.nl lll'V A grande fete du .rnmcdi 2:l Nmpm LfER bre. 1 Dans un avenir imml~dL 1 t, aNombreux sont les philar.throvait-il ajoutP, nous enverron..; leH pes qui ont offert d'eux-1nCme:-docurnents pour concretisl•r les d'uidcr la Croix Rouge Hait.iendiscussions sur le progrnnuiie em ne dont ils a,lmlrent l'elai, ver, hrassant l,•s problemes fond.1men le mieux elre de la Cnmnrunnutc• !aux du pays et (JUl' Jc Pre,irle11t haiticnne. DUVALIER considere ,•ssentiel En effrt h. nouyelle Croix Rou pour la snnte du peuplc ct le rlege Huitienrw :iureolee d'attentions veloppement du pays, par 1., Presi.J-,nt ii vie de In ReNona aviona eu ii Washm11:ton publiquc, Dr. Fran~ois Dl'VAau debut d!octobre !'eminent Doc LIER est bien lancee par son dy teur Miguel Di.cancro, Haitien namique Pl prestigieux Presi• d'ndoption, Repr~entant de 1'0rlenl, Dr .. Victor Laroche. MS/OPS a 'Panama, pour discuLe li:
PAGE 2

. ~ :: : : . ~ _ , . .. No i '. 411 1". ( N* Jo l~ i , r(,J; Jti~ (i ~l t 4~' ; ~ ~~ d 'i) " ' tia ' .. . .. ~t l ' t ' J[ 1D. "19'''VldflU II L-J...J,..,.J-1-J..-IIHa H 1)011116 n1\ d6but 1l'un con :.•::~;f~:{~•t: . r~~~o . YJ~!." . ~~:r t : ;r ~~ t: ~ : ; * ~ : .t~ (' t u"e&' !uu : oxcur!'ion ! , ur I ~ lune 1 l' o lllu I~'""" nmu'lc dlrrcout'll "' all '' ' OOUl'l "' ci'111111 . 1trohtt,no ~l!IJribre de 1'6qulment, pendan~ -~ 1'1i})t ' i h : eur!9 f t: nvl : '' '' Ull" "' 1 d4111K P11rtl~11 . "8,lw . 40 ,, t;•oh1 Mer c redl ~6 h. , , et 8 h. 1 1 ,1'roH port4 dnm J o o II cl6clar11 t,uo l'un !ecU f• l>&i"J/lllohard R , Gordon Jr., &a-6 ron IIO.lt preaque t . ola }0l11 plus heurea yt doml• onvlro1111fl11 du FACE D'ANGE Ion• 11. . . , . .. ., valor lu ,i6110rvo d oxyirono ct d . 6 DE LA VENGEANCE burquer , un -homme , 11Ur .~ lt111a lui '" 11t1ni t " 'IIII 'C11t1,Un nombre ' do "' .l"eilttant ,:ea 11&pt heure11, Con.. A ect , , f.c;Ut , n!JIO&e de c! . ~ ins,, devront regagn~ ' JeuJ:" , en gin . de LE DERNIER JOU.R v• ...., ..,., _ _ tr _ umenta de reche~ch ~ ~ xtrem~ , tllibar~ue_ment, rctubllrla p.1e _ aa1on DE _ LA COLERE , CBIC CBAC CINE polnto dlall I _ g~n danrs c. le .. , Pli,oillque. Ce Joororblte ' i unalr!'; ~ que sea co ment perfectlonnea ,, ~ ;Sd, eiti es ii: '; A a ~ l!_ , la " e '." 6 t , l l:tir p r __ i_ ,..l •~r A'vec Lee Van Cliff et M Wood; JI Noun , attend tom Prln li'l, lea Etata Unls etalent -en H 1•"0QUipien, ayant'ini;lotnt 1e moenvoyer vers la ;, .. , ..,, nt '1 t: ; ~n ~ o~.~)' . 0 ml> , maison ' :&,P,atia -; , Entree Gde's i 60 . t 2 ;,00 . _ M:ti f ~1 ,i; 6 h .~ ~ s h~ 16 c1pe odoNnt , vance . de , clnq mola aur _ la aTA})Ollo ' 11 ' 6talt ea!l6Dtlellemant Ila ' <\olvent eicalellfent _ rocucil _ re,, ils rupre n clront : 1 e~re tz:a De Luxe Auto Cine E _ ntrce Gde 1.00 . $ . "" et 1.60 . IV Calcule aur un tanx quement " Bur l a lune, lee ' 'J!:tatsune mlillfon ,, deNBNetAre technlllr une blen pion granjle quantite ' , va~ de 1:echerche a 1 oxtencur H Olll.ZON3\A.L1DIIIINT blen prich Unls oont su~ le point de ~ou . que 1 , vllant " l:~ '. "11 ' polnt et ' d ' ~hantillona -19~ 1 et , de , 1101: ,, d~ 1 ~~J) ;i reil. . -: . , . " (llKLIJI.AS) , ~ eudi , l I ... 6 , h . et !I h. 16 V No rigne plus Pier ve!Qr ce haut Ialt, au cours de ; II. -UBayenun ~ i de trans, 46' kg, presq11e diux :, foia' 1 plu.s . ~l 1 ~~ipai:-~ pur",lent _ a effcc_ . . , . , . : . ; •. ~GJ;NT,S i DOUBilES I Pwtit pupltre Z Poaeeesif Seule :i ~ , EtTe ,, ~abuleux re ,' 1ine la mlaalon Apollo-12 . .Una 6quipa . po , :t pennetb.nt ,; de i: f;iire deb~r :' qu~pollo 11 n ' en ;, ayait r rijpporte ~u 1 ~-11!1 atf.:erussage de precbhon MDerner _ c ... ,r . : . rde1 !_ . "lpr~_:,,;nettat9i . oh.n _ . Ha iu " . : . , ... E T .. DO . U _ B~ . E . s . MASQUES VI Commenoo ,, une ,. a6rie:de troia. , holDll\ea•va a nouveau se : quor..d1111 hoimn• , ~r J! la >< lune et a ., sur terre. . . a 0 emplacement eDct .. prevu ,, pour ., •~ .,... _ Pronom . Penonnel , remlre A prox.inuU de la , lune les .. ramei;ier , ..ur , tene. "" APQllo 12 i.orsqu'ilii recuelllerGnt ces cleur de~a.quement, leur e!1gin .. s . e LE CHEVALIER DES SABLES Entree Gde 1.00 et l,60 4 -.Inui:911M!a VII _.:_ Choae Jatine --, Volume et deux d'eritre oilx --d111Kl811dr pu ., effectuer que , pour une fon~ /e lj Mee de\ Tempetee eb 7 M4t:al Dlmunltlf familial d , bon lalt. tre ,, alltronautee-1111l' la lane , et b. Ce8t . a1nal qua le tempa que Con a, dlzaine d'~hantillons. 'Us cher JifJsf!n , a ord!/ep~otoa, ~ . n,e;-gr,:, 0 a 5 r u les ramener " ot\11' >tene a•nmt •. la rad et Beall vont passer •IIUr 111 c:heurs ~ qui examineront ces .. echan Jeudi a 6 h. et 8 . h. 16 fin de , la , , decennle, le Sl ., Deeam lune eat pr:,:'unefola et demir tillons dana l'eapoir _ , . d'y trouver plan des envi.1Dns immM i ats. SOLUTION No. '88 F . bre 1969). , au~ l . . ul qu'y ~t dea ' explications sur ~ l '. origine de ~z:fe":1 f!ffe~a~:•~iir~t:~t g ; ~: Mercredi ii. 6 h. 16 et 8 h. 16 HORlZONT -"''T La , , deulliilme llllJ)editlonchlato~~::. . oll~ned~~~o~!i~~ ttn!.U: 4 e!ed'!ets=:~•t~i!~:• longe dans !'ambiance luuaire a QUATRE DOLLARS UNE DAME AUX CAMELIAS Avec Sarita Montiel. Entree Gdc 1.00 _ __, VERTIOALEll{)NT. rique au cou , s_ d.c laqu o llo . , dea sage-au df,pt.rt :._111lra en effet cumenUB> , auront uno _ plus gran CU sur oet ~ngin. Ds demontre~!t,X:E~:f!~6i~et 2 . 00 horn mes vont etre envoyea : aur , porM'-l " 8l' ~ h~ -1'1; -minates de valeu;, du point do , vue de, Ja ront des tubes d i aluminium, de11 BT . GILE CINE 1. Voicancea 2. Inimitable 3. Ni; EE; UI 4. DM; Rue 6 . Io.; Acier, 6. Csardaa; GT 7. Ame; Oacar _:. 8, TT; Vclu; NI 9. 1'na; Ode _ 10. Sien; Te l. I. Viridicatlf II. Animo : aite ID . Ci; Saa; N.S. IV, Amer; , Revai V. Nie; AD , YI. cT; , Clolin : VII . . Eau; l1&u VIII. , Sblre; Q;T, . (ater) IX. Urpnde ... X . , Semaisj;riel. DA~ BROWN TRACTEUR DIF-3EL LABOU:RAGE 11 ER S AG E , SILLONNAGE SA RCLAGE EXCLUSIVITES MOTEUR ,D'IESEL BROWN ROBUSTE ECONOMIQUE TRANSMISLON MONOBLOQUE Dl iS I-' OS lTlF EXCLUSIF SELECTAMATIC1> . B LOCAGE DE DIFFERENTIEL CHASSIS UNIFIE DISPONIHLE EN VERSION INDUSTRIELLE. { Charles Fequiere & Cie. DISTRIBUTEURS Mesdemoiselles, Mesdames Ne vous faites . plus de .souci, pensez seulement au CON FORT,% la SECURITE, . a la DISCRETION que yous procure _ PROSAN D'HAITI S.A. Voici pour votre confort, les serviettes hygieniquement preparees, 1!1Uper ab10rbant et r~pondant aux possibilites de votre,bourse. EVE et SANS SOUCI . plus frais, plus confortable, plus !a:(l'eable. . EN VEN'rE PARTOU1. la lune promet d'etre trb di!!oenl'iron " pou:Apollolill!', contre recherche . que ceux en vrai> recables et la camera de television Jeudi a o h . ' 16 et s h . 15 rente de la premiere. moh1s'4e 1'hlgt 'deux-'"heuiea pour -----------de l'appa . 'eil qui seront onouito Sur dcmande en S e ance populalre Apollo-12 dont-le , hi\$Apollo 11. examines sur terre par des cherL ' ETRANGERE 'ment a partir du Cap Kennedy I:lallon,ement ,, de c la . a: duree de -' Avis Matrimonial cheurs. Entree Gde 0 . 60 et 1.00 est J)revu pour 16 . h . 2.3 . GMT ce "6j1R1r..st ~iimJl()l4ant . pour Quatre heures apTe s avo L 1 (11:23, heure loe{lle), le 14 no,, _______ ;.... _____ . Par la presente avla est donpris contact avec la lune, le . rn vembre ae H,vMe d~l comrile ne 8U ' public eii ~eral et au novombre peu apres 11:00 GMT CIME OLYMPIA day1:p\ltre und so~ fe n. Mcrcredi (E permanence) 1 ~;a~!rep~:'.T~;q=t ~~er . a 1•~ ~ d'Al : 5: 11 ~E 0 ai!'ae:do! nd Tu ~~dl'e'!iiin s3:t~b:~~u~e~tn;~~~ ~!R~~Ei~UR /la ~~~~--X1:!i1:f1.julllet, avec -1411Q48De. P-au-~c:~~~ ~ ' ~:i~ •. 1969 r!i:.~~~itr:ft;: ~~~eea~J:n~ ~~emma . ni;J P~~/~rtte ~4;,~LeC:~: -A ~ Ja ,~ JUIIHA•-• , le ~!~s t!~~die~~!~t d:!_ret'::e::{~~ ~i~N(Esnot~fLanence) astronautea qui marcheront . , sur 1'laatittlt ....... s A LOUER . mettent d'acc e de:a 1a ourface Ju Avec Alain Delon. la lune Charles Conrad ' Jr., La iilb~ ;de " Jlmitftut Compartf _ lJJenfs 1pacfeux pour na i re, de v enant ainsi le quatrie Entree Gde 1.00 iige de 8 9 an s et Alan L. . Been, Fran~-vient-de _ ' publlllr la . Bite Bureaux . l louer l& 1'6-ge de me cterrien:, qui s e soit ren d u ---age de 37 ans utiliseront pres des ' •Oll'fftpB ftOUB aD "' coandu l'anl!len 'BuildJDc , de la lledren sur la ' lune. .. MONTPARNASSE que tous les instants des , heures mois'-li'Oatc,bt,e et~mla 1 ia , dieR'illl Am6ricalna. S'adresaer a~ En descendan t Jes , marches precieuses qu'ils y passeront . pour positfan -dePleeteor.. JoumaL ~e un~ 0 ~:ete d!n!qf~ Mercredi a 6 h. 15 et 8 h. 16 LA ; C.AME&A QUI DEVELOPPE SES ?llOTOS '---~ ~ : ;. ' Aucune autre camera dans partie infer i eure de l'appareil. COMMISSAIRE X HALTE Ce faisant, ii demasquera une c a AU . S. D . mera, de television qui se pointe Entree Gda 1.00 ~f e na~~:1!~q~;M;:!ct:~:~r~ui, d~: Jeudi a 6 h. 16 e t 8 h . 15 ' monde en t ier ou presque ROCAMBOLE pourront ass i s t er ,a sa descen t e, Entree Gde 0.60 d e meme . qu'ils assisterent a eel l e de l'Ast on a ut e Neil A. Arms trong lor s qu ' il devint le premi e r homme qui ait marche sur Ia Ju ne. Les ast r onaut es installeront e nsuite la camera su , .. un , em pl a cement qui pe -mettra aux tele s pect a teurs d e suivre Ia majeu ;e partie d e leurs activites su : h lun e. (Voir suite page 8) Avis Proiessionnel Dr. ~ard Frid4rlqua Clfniquo a u C entre M e dical d<' Ophtalmologie Oto-Ryno Port-auPrinc" 27, (;heroi n ,l s Dalle s . CINE STADIUM Mercredi 1Z Novembre 1969 (Seance _ unique) CHEF DE PATROUILLE Entree Gde 1.00 Drive ~ in Cilie M ercredi A 7 h. et 9 h . Un Super western : QUATRE IIOMMES A ABATTRE Entree 1 dollar par vo i tur e Jeudl i'l 7 h. et 9 h. ' LES BICHES Entree 1 dollar par voiture (DTJONVI.LL::., Mercredl n G h. 30 ct 8 h. 30 ROMEO ET JULIETTE Entr~ e Gd e s 2.60 ct s : oo ii.. Jcud i II G h . 30 l' l 8 h. 30 LA VALLEE DES POUPEES Entr ec Gdcs 1.60 ct 2. 60 CINE ELDORADO Mercrcdl II 6 h. et 8 h . 15 LES RA C lNES DU MAL Entr ce Gd e s 1.60 e t 3 .00 Jeudi a 6 h. et 8 h. 15 PAS DE ROSES POUR OSS 117 Entree Gde1 2 . 00 et 4 . CO CENTRE CULTUREl AUDIT ORIUM erc re di iJ. 7 h, P . M . . TE VAIS ... JE TIRE . ET JE REVIENS ... Entr e e Gde 1.60 Jeudi a 7 h. P . M . LA FEMME ET LE P ANTIN Entree Gde 1.00 CIHt UNION Mercr e di a 6 h. 16 et 8 h. I 5 LE REQUIN . EST AU PARFUM , Entree Gda 1.00 Jeudi II. 6 h. 111 et 8 n. 15 . L'EMPREINTE DE FRANKENSTEI N Entree Gde 0.60 le monde ne peut apporter ce genre d'excitation . dans Ja pho tographie. Declenohez, En~evez la pellicule attendez une mi nute OOachez le papier en". veloppe. V ous avez un6 photo toute prete en C0Uffl111'8. Oubliez les bassins . et les bains pou _ r develop per; on ne develop pe pas lea photos POIJAROID. Ce nr~st pas n&essaire d'avoir la . moindre idea ,, en photogra phie pou_r obtenir de magnifi ques photos des le premier es sai. Ayez . cette nouvelle camera. H c u cs de vis ite : 7 ;. 9 I.I 11.m 3 II. 6 h p.m. Soulage11Wnt immediat des maux de tete POLAIIOID AGENT OON l\fOHR SAI.,BS I CMP Messe de Requit?m Les enfant-s Prudent font chon tcr uno mess e de requiem pour le rcpos do l'ilmc d o Jeur pcrc ct 'mer o Mr. et Mme Danic 1 Pru dent ainsi quo pour toru !es au tres pa r ents d e funts le vondredi 14 Novembre i'l l'Eglisc Saint e Anne II. (l heurcs du mat i n. Cetta annonce tlent lieu d'ln vltatlon aux parent11 ct amla. :: sEANCJ!lS , , 414 r,aam @tlrzl'lnlQplJ!9'ipl'li"fl:1'1l1l!O:Uii,llllD:D:J:(lfJ!ffii( . l'iJl:Dtll-tl'.CidtAl•DllltlllidlllDlr.ljllftllQIIQIIJQIIIDIIID~l2J:00:0:000llBO:O:IJl,lllJUIIJUIIJ:Ul!m.llmrlj ~='ifT.2;:rtiwQUES BUIIIDRI tie . JVW:18R NOU-VEL HOBAIRE UFECTIF J.E,.JS , NOYEMBRE COUR-AMT I Santo Domingo / l~OPt-atf Piinee / Miami Arrivee Depart '-' H!'jO A.M. n:oo midi Miami / Por.t-au,Prinoo / Santo Doorlngo Jeudi4t elmanche Vol , JOJ Pour tous renseig:nements supplementaires, veuillez vous adresser a votre Agent , de voyages OU .aux : Bureaux , de . Ja , Dominfcana de A viacion, Cite de l'Ex:prosition, i eD face de 1!0fffoe , :b}atienal du Tourisme . . . i, :..-:' t 'Hlephone : , 82'77. A l'lnstitut Fran~als d'Baitl Comma nous l'avons d6ja an nonc6 dans un prec/ident num6ro, les seances hebdomadaires de cinema de l'Institut Fran~•fa vont reprendre A partir du Mer crcd l 12 Novembre A 19 h. Au programme : CHRONIQUES DE FRAN CE (Jean-Pierre Melville, cinfiaetre Comme un spectacle ... Heureux qui comme Ulysse ... H. de Monfreid Pari s rengaine) MARCEL PAGNOL (Pagnol A travers Jes pays a ges qui l'ont inspir e et Jes per sonnages qu'il n connus) LES HEURES DE LYON HENRI-GEORGES ADAM (Vic du peintre et sculpteur H. G. Adam II. trnvers !!IOU oeu vre) Signalons aux cinephlles qu'u no exposition cLe Cinema Fran ,;als Contemponln> sera 'mlae en place i nceBSamment dans It hall de Francal1 . Une Pommade souveraine c:ontre le Rhumatisffle Ob 1 . Voi19 tou.v qal t0uffrez tlu rhumathmte ce mal fauuit.!11 le . iit en m@me temp, cruel. Utl lisez Ja pom'made No, 16, du phannacien SostMne Geffrard. Qu'eake que la pommade No, I W T . Une association de l'aclde 11a . liey . lique du salicylate . de . me . thyl, du camphre et,c. Cetta pom made donne des resultats remar quablea dans lea cas de zhuma tisme artlculaire, aigu OU chro I n 1 . qu . ff, . . ento . ree. etc . . . Rb .. am . . a . ti ta ... •. . esaaye.i; la . pom'l:llade No. 18, p.our avolr la sante eynon:,me q bonbeur et la Joie d'e nv,e. C~te _ merveilleuse pomniade -. : ut en vent. aux Pharmacrle1 'Mont Oann,1, S . Geffra1-d et 'dane ,tou ail lt!a bomtea l'l!ia~" < au ..,. p~ modtqua : JI 6artdon contre toutes douleurs DUBO DUBON DUBONNET IIAYTIAN AM~RICAtl ' SUGAR COMP ANY, S. A. USINE BASCO SOOlETE ANONYME HAITIENNE Pr.;AiN'TEURS ET FABRICANTS Sucre Raffine RASCO ' CRYSTA,u, Sucre Mi-Raffine POPUL,A.IRE:& Port-au,;.Pl'fnce, . Haiti .

PAGE 3

<:A•~ACl •~twtl oo,.,.~t l", .iotN I . .... , Ji'~• ""-~'1'W•-f.l . , .., , ,... lg,,nll!iit / ~ ..... ....... f'ro.=rut(/,,.!!~~::~~!: ... cLJl NOUVl/tLSTE> JEUD/ 13 NOVEMBRE lfH!9 , 21 MARS AU 20 AVRIL (BE LIEH) : Parlei: avec !erme~ ~1111i1 no BQyez nl brutal nl exi ~•ml. Obtonoz !'aide et l'amitic quo vous pouvor; normale111i,11l Cl!)>t\rcr quand vow agisac:r: d~ ,otro mleux. 21 AVRIL AU 21 .MAI (TAU REAU) : Vou1 . gainerez sou vent mals vous roncontrerez de !'opposition de certainee :fa~ons ~~~s.n;o;~~P::~n~~ ~: :::1~}~::; effort, vous upportoront de bons nlultats. 22 MAI AU 21 JUIN (GE MEAUX) .: Cos influences pla ni\laires fortlflent votre volontb ot '-'otre don pour surmonter Joa obstacles qui vous parals HAicnt d ' abord impossible,. Do l'nisance. La discretion vous ai rl~rn. 22 JU1N AU 23 JUlLLET (CANCER) : Encore cette note d ' activit6 suppl.!mentaire. Et un ennui qui peut, ct dolt, tro evit.6. Soyez decide It main tcnlr l'ordre, !'equilibrc et d'aml cales relations. VEMilRE (SCORPION) : .Al,. , lo% lentement, al VOU8 le d8'9M, ; 1 mais sOi-cment, de fa~on ll. pro gre.ser et a surmon~ lea oba, tacles cordlnaireu avec la pen" see do lea ellminer enti~ent. 23 NOVEMBRE AU 21 DE-. , CEMBRE (SAGITTAIRE) : ; De favorablea lnf1uenoe11 lltlmu; lent votre . adres.e et votre -41on de msintenir lea prolJl~es. co. huents comme .aueel Jea groapes de pel'!IOnnea. A11&urez-v<>•• de la puret.! de vos intentions. . 22 DEOEMBR.E AU 20 :'AN VIER (CAPRICORNE) : Un~ depart tardlf retarder11lt plus quo vous l'lmaglnez. A moins qae co ne solt vrahnent , P8' possible, cholaillez . un ryth,: me plus rap Ide et mlilntenez-le : . do votrc mieux. 21 J ANVlER AU .19 PE VRIER (VERSEAU) .: Ne "faV tes pas de changemimta pour le ' seul plaisir de changer. .Mais ne le, omettez J>a9 s'ils doivant a. meliorer. II vous fa'1dra cer tain, detours male 185 objectlfs sont toujours droits devant vous. I , . . . .. '1'7 . Le _ . pi;QS : gt'Qit B889rfiettten ; t " d 'arg:cnterie ~ < ' ,.. ' C t tl ~is " t o_J l \ e Ceu . verts, . me~1ag . er~ .. -timbales, : cou:veris . ~ .JlOUr ' hebe, ce~c .... . Poor totttes les cireonstances .a'IIUW~rsaires. ba~, mariages,. .Appole Ill: (Salte de la 2eme pqe) Aprea quelque.lL mfflntes 4•a c. Les c aetronautes ---commencene de metres de la Station Censur la June aproa avoir l!t.6 pro, coutumance It la peaanteur re, rent . par enlever, mettre en platrnle, o. laquclle !Is . seront relies jeteee depuia l'interieur du so , duite a l'etrange paysae,e qui ee la Station Centrale qui compnr de, cfibles de raccordement lei!. Un apparei 1 de mesure /l. les entourera, . Jes deux hommea porte un emetteur recepteur disposes c,;,mme lea rayons d'une cathode, froide detectcra et analy pasoeront .. a l'execution . de ta0 grace auqucl !es instruments reroue, Jes nstronautes mettront sera !unairc qui ches , important.es suseeptibles laieront : -vers la terre les nen. en place cinq appareils de dctec consiste pcut ctre en de petide faire . ; progreeser conslderaaeignements qu'ils auront recueil tion scientifique. tes quantitcs de gaz qui sc d6• ' blement lea connaissancea .. huJ lie et recevront par radio Jes or Un s~ismometre, plus robu&gagent des rochcs ou de J'intc• malnes. dres en provenance de la terr\?, tc et plus soll'sible que celui cmrieur de Ja June ou encore de pu ouvrant un coinpartiment ei A une faible distfincc de •la. staport 0 par Apollo 11, dHecteticules at9miques provenant du tue a l'exterieur . de l'appareil tion Centrale a laquelle olle .. 11eJ ru Jes vibrations qui pourront solei!. et I deno'mme csout.e A equipe. ra rellee par des c!lbles sembla accompagner Jes ctremblements ment. sclentlfique>, ils en exblcs a . des rubans; lea a.st'l'on.aude lune> provoques par !'impact lcment (es cffets que Jes ga7 d'c tralront deux . paqi11ite dont !'en tee installeront une petltf> centra de meteorite!(,.• per ,une -acttvite chappemcnt du vehicule de debar semble confitftue la tro11s1e Ale .d'energie nucleaire denommeo volcanique of,. toute autre actichuppment du vehlculc de dobnr pol!o pour exphlences sur la Generateur Thormoeleetrlque o. . vite g6ologique .. Ntturelle It -l'in quement lunaire pQuvent a volr surface lunalre>. Radioisotope . Contrairem~nt aux terieur de ta !un1?. Les renseisur la lune, tandis qu'un detecIle emporteront . ce materiel panneaux solaires qui alimengnements , par eet inetru teur d'ions sup~a~h~rmlque mesu ii. une distance de l'ordre de talent en cnergie Jes instrument aideront peut etre !es rera !cs caractensttquc~ de cer24 JUILLET AU 23 AOUT (LION) : Votre meilleur atout dans le commerce est votre dy mm1que personalite et auBBi votre don de vendeur. Vous ren drez memorable cette jolll'llee si vous savez l'utiliser. 2a . FEVRIE'R AU 20 MARS~ , ... ,, _ --------------------------300 metres du . module lunaiJ ments mis en place sur la !urn,, chercheurs Ii 'determiner la cons tnines denommee, clons> en Janre pour eviter que Jes instrupar !es astro1.1autes d'Apollo-11, titufion de la lune. gage scientifique. (POISSONS) : Sous lee infiuen c~ favorables de Neptune voua etres prit aux grandes cboeN. Les benefices sont marques grA ce ii des chob: attentifs et l un travail pasae con19enant c&UX cir Rec~ttes :Simp _ les ments ne .. soient endommages le Generateur continuera . A :four Un . magnetometre mesurera La IW1e , etant depourvue d'at per la : gerbe de , feu du moteur, nir de J'electririte aux .. instTule chump magnetique de la June. mosphere denoe semblable a celle loragu~ils quitteront la . surface m'ents, sans s'interrompre lors• Un spectometre a vents solaires qui absorbe une gnnde partie de Ja ; ,11Jne pour la pteml~re : par que la nuit com'mencera a tomdetectera et analysers !es pardes radiations qui se dirig < nt tier de Jeur voyage de '\'etour. her sur , la lune. A une trentaiticu _ Je~ atomique _ a qui arriveront vera la terre, et etant egalement constances. ..:1 '1 .... H "ti . ue ; bUJBlne at enne depourvue de champ mag11eti que sJuceptible ae rep<>lll!Ser Jes 24 AOUT AU 23 SEPTEM BRE (VIERGE) : N'agissez pas pour observer ensuite, ni parler avant de reflechlr. Ceux qui se ront coupables sont ceux qui croient ne jamais devoir !'litre. Des benefices qui ne sont pa1 immediats restent possibles. SI VOUS ETES NE AUJOURD'HUI : Vons ai'mez l'a ventlil'e, Jes gens i~resaanta, la vie en genm-al. Voue pouve,; excel!er dans Je dessln, l'lndus trie, la decouvert.e, 1~ criation pour une grosse aft'aire. Vous Aetualites Interriationales particules solaires com.me le fait le champ magnetique terrestre; la lune . conatitue une base parti culierement indiquee pour l'etu de du 5-0\eil et d'autrt"l! aspects , 24 SEPTEMBRE AU 23 00avez une enerkie et' une vitalite TOBRE (BALANCE) : La boninlassables. Le natif du Scor ne conjonction de Venus encoupion qui est :tidele a sa nature rng e vos qun!ites. Si vous le se bat courageusement mais ii exi ,oulez, rnus vaincrez l'hostilige des decisions Joyales. Vous te, crecrez des techniques et de n'attendez pas que tout . voua methodes nouvelles. Servez-vous ;;oit presente sur le legendaire rle vos belles• di1positions. }::bo:!~e:es;J 8 ~t p;~tvr! 0 11-!~ , : CONF.ERENCE . DE PRESSE. ser d'un 'f.ilet de vinaigre, re.' ' WASHINGTON ' (AFP) _ muer et servlr garnis . de per.ii Les organisatenrs de Ja Mar emlnct!. chll_ ...contre Ja , Mort> de samedi prochain , a' Washington :. ont reaf v611d clan.a wutea ls, librairle, , ; !irie solennelle?De!lk~ardi Jeur ' volonte de tout mettre en oeuvre sieurs personnelit.es du monde enseignant. Les . .A.utor-ites du Pentago res en activite eontre toute pnr ticil'ation en uniforme a la mn ni:festation. Toute infraction en tralnerait Jeurs arrestatiolll! et des peines disciplinaires severes. XXX L'ECONOMIE ISRAELIENNE 1'EL AVIV (AFP) c'est l'a"Ugmentation de Je conde l'eapace. .. sommation (43% depuis.Ja guer Ces emdei,, enti'epnis,es s\1r re de,six jours, plutot que !es de une echel\e reduite pendant !es penses pour la securite. nationahuit jours que dura la mision le (augmentation de 26';', depuis Apollo 11, seront reprises au 1967) , qui .a provoque la baisse cours des lO jours du vol Apol inquietante des reserves nations . 10 12 Rappelons 8 ce sujet !es en devi _ S\!S !ortes. . . ., ;~~A)~ll~J~n;!niio~! ~: te=~~ ,. . Cea .xet!!J:Yea '' ~ont acq,iellent~~spatiaj_e ; ~Jif -;, J:'.Q,cfan P~cifiqne, nu-dessous ; de la Jigne . rouge de le 24 l'>vemlire:-a 21 h. !14 eznt 500 millions de dollars conaide(19:04, het11'8 locale). , pot1r que cette manifestation con -----------------------------------------------tre la g"Uerre au Vietnam soft ..,... nlJi;si pacifique . que possible ct Le nouveau gouvernement is su des elections du 28 Octobre devra prendre des as formation une eerie de mesurea tre-s peu populaires dans 1e domaine eco noiniquE!, si nou.s desirons cviter une crisc economiquc o declare 'mardi solr le Gouverneur de In 'Banque d'Isracl M. David Horo witz nu cour.i d'une interview rn diodiffusee. res comme le minimum dont . Dans . la aerie -dl! mia11iona ins Israe 1 doit disposer. L'on prev'olt crites au ' programme . d'explora qu'~llcs baisseront encore de quel 'tion spnfiaJe de-a E~ts Uni.a, cha que sdizaines de millions de . dol que niission benefitio de 1'expe lars avnnt la fin-. de Jlsnnee. M. ricnce acquiee au cours de, mis Horowitz n esti'm~ qu'une politisionti anterieur pour : cntmme . de diacoura . et de varle. '. testes ~teth,.' (lharles Goo ~ dell,, ripublicain de, New York, iGeo.., MciQ()vei,i,' d. l'epreuve des balns de mer, 39 rubls, avec garantte de precision au porter. M~lea cla~uea et d'avant-garde en or 10 cl, plaqu6 et acler. En vente a : ' VERSAILLES BIGIO FBEBES . . : . ( . ' . .. LIT1L~ .r UROPE . MAll9N ORIBNTALB

PAGE 4

Otttlt QUOTIDIEN FONDE EN 1896 Page 4 etait absente du microfilm de cette date Page 4 missing from source microfilm of this date

PAGE 5

Otttlt QUOTIDIEN FONDE EN 1896 Page 5 etait absente du microfilm de cette date Page 5 missing from source microfilm of this date

PAGE 6

p ~ 4 c i ,,,~ .,~ l '"""' " ...,hf ~ ' ' -LA MO DE A VOS P.1:l~bi Lil CHA , ? BOTTE priaente en , ~~uaiviW lee iarqli~ : aqlvari~ t;{ YCl'l'U BOfflU PIW'IU , ._ .. . ......... a, .AJ J ' FIL DES .JOITRS ... !'"' ; ,. 1/1.i[r/N J:JL 1,~0EllR ( 1 :'i'~~'1:J 1 :,l~l::~~~:i 1 :: ~u~lie 1~::~',~;i ,l'u1111t~ 1mbltquo. ' onoou en JUti2 pnr ll'I hriJlu111 . ~ ot uynnmlqu .. Antoino Gu"r rler, Anti , l' .I , nu, Andr(I Jtooort t 1 t Cnanes l 1 ti1ilJU11, cott-0 1nsti tutiun " \'ilc montr6 son don \'l'r8 (t, prO.lil',eS. lluacrc 1111• plus turd, on 1066, noua 111B 11ttir6 l'attcnUon sur I,,, ,,1 fort.a de ccs pcd111,,01 sysll'llll' d 'cni:;c1if110111c.nt des laugues ot lour lwooratotrc pour l'onse1gne lllcnt do la Physique et do la chimie montraient un nouveau conn•pt dans la fa~on de distri hurr il'tt rou.a pour porter J'i,l, vp a s'intcrl"sscr davantu.K"e aux diffcrcntcs mall~res ens01gnces. wions pnr<'c quo clit-il c~ speclulis tl qua 1au. uu t.Hynu aom1ranle 1. l , otonU>io d.nns lo trtutcrn,r,nt llL' Ju tubeJ cuJoeu est veuu moderni ser 1Pa ronropts iei IUMI). ,•uiL IIJ>IIOl'LOI; IIUX glltcttux le lt10 mo SOIII 11mouroux qu'cllo uv11lt 11rod1guo aux clthrs, ct ccrtah1s UtJ sutt . .:-uteu.ux l1o 1nur1ugo ou du 11ro"t.t con,11nu111on no sont })as pret~ d'otro ouu11os~ la lionuu1e, 10 l;ettto ou LJDun, les Rutnes de JjaJoucK, lo i .. a,a1s !'llltlOnaJ, •. Avcc Cl111ro Den1S u,sp11rait uno lll"\ISW 11utnont1que, qw no sern pas _ survecuc par sea ouu ''l'e~, car ccl.1Ctj-c1, Juxc supre1no, n'ctoteriL aestmces ii m1rou!cr l}U llll CUUl't 1w, ... auL. 1Vl.U1S U! ICU c1 llrt111ce en eat--u moms beau (!Ullllll Sil m111punque jH0IUSJOn 11~ precede rouscunte quv de cuu rtctj . :;cconaes 1 A son nrr1vec au ciel, ii y au1u ueuuc. : oup ae con1ett1s et' de SCl'jJCULIJlS pour tUULU liJtLire. ~lll! pr~uuru p1uco wu1s le c11.ros se u ur cc C l"M-~Ur ae li~naru1on et lU lUWt! JOY'-"llSe cte St:H:J auus lUl 1Crtl Ul\ curt.ego trlOIIlpUlU JUS qu n f.l\ uern1ere t1entcure, Je Pa r11d1s . J, L, ~u~:;taJ11 ';1 ~\N . . . . :: ' } lea ~p11-ltNI ~•;Ill~~ . et d.'Nn,~l!ffle 'ti La recolte de ~•z , I c , w•iiYD , 1,S , DE r.trRA/Vf;f111 M;' .) . ~. ~ La , de~em ~ ar~de recolto 1111 ' '---~!!.l!!.!~:.=~=::;...=~..;;.:=-=.=-=:.==-=:~;.;;:;;;.;.;"". . :•;~~e!eol~ederltC:~ 1.teit:: jt~: LES SPORTS Plll.ATERIE AERlENNE L'AVION CHILIEN DE'l'OURNE SANTIAGO DE CHILI ,(AFP) Lea pirate, de. l'alr, qui 1 cmt cte tourne . mercredl niatln un avwn do la com1iairnJe ~bllieunc . I,AN ~e1! 1 e~r• ox~~:~1~t~n3:~1ut~ht:f; (Mouv'bment de la Gauche !tevolu tionnaire), apprend-on de sour ces , pt"Ociies Cle la poJi.ce, qui en qucto aur l'affaire. Le Commandant de liord, Leo nidaa Medina, qui communique par r11n do riz de . .. :' .;. Lea Francarn ont etc, cllmtnc~ J~~~nat l~~: 1 :irio;.!";:Oat~~: notre , .Republlqiie, . ( en . quart de fin~le par la, Y ougu, nols sc soi'ent uttendus a unc adMais tout , le long de rannee , ,Jav10 tent en simple qu en dou1111881011 . de la Chmc au sein de alternent Jes reco!tcs des diver,ei: .. ble m_essleu'rs aux cha~pionnats , . , 1 1 . d plantations. La ,plus grande saiaon -,'-~uropeens de Yougoslavte. I org~n1s~e lnternatwna . or~ e de la rizlculture 11'6tend, d'ordinai . D'abord Secrctin pa_r. 21-17, 2I'~01{1~ s:::;~~nt . que l'~ttitude : re ~ur . . Jes 1 ' ii).ois de I Juin et_ Jui!: {~;itJi 1 ~EN~tf h 0ndlt chin~iae, qui n'a . pl . us un carac.te!~~te E~on1t=~n} 10 ~::. prix d~ _ OPEN > r~ d host111t6 0 depu1s quelques _a~ Dans l'Artibonitc, Ia g , ande , l,e 2c championnat de tennis neea envers l 0~ V_, ea, e~ r~ppott marmite . de . Riz Blue , Bonnet 50 , open> sc J?Oursuit a Buenoa-Ai ayec Jes neg9c1ations Smo-cana~ (appel6 en creole bonnite) coute res _: En quart do finale, l'Aus d,iennes actuelleme.nt en cours _ AUi troia gourdes . vingt cina centi1.rahe a battu le Chili I eta _ buuiemont de relat1ons dtplo mes, prix susceptiblede'" monter l'Allem11gne a battu le .Bresil ~a . ttques ent~e I~• deu~ pays. Les a' prea . de quatre gou.des cinquun Jn Colombie " la Yougoslll v ' " dmgoants chmo1s, toUJours selon te cette grande iannite de cinq l'Arg a ntine n battu . le Chili Jes ol!_ser;vate?r~ ~nt egulement livrcs (la livre est de 453 grnm x .x x x oonge u I ltaht: e: r la ~~Jgiq~e mes) dans Jes tliffcrents m~rches Voici lee resultats du lourn ,1 qui . ont exprl~ e?r es1; e de In capitale selQn l'humeu.de de tennis . •open> organise uu nouer des. relations d1plomat1ques la .Velideu~ ia tete •du client ct s~nde Pierre de Coubertin a Pu avec Pekin. la situation climatique, ris : R~PRESENT: ;l;N vo:eb:~~:::n:::~\urq~: To~~i:bb~ne vth:Oll;i~off-r~ de Football, pour l'obtention _) de la Coupe Mond,iale Jules RI ME'!', se jouera Cl) 1978 en Ar gentin e , selon d6ciswin du Comi tc de la Federation lntcrnatioi,a le . de }'oot.ball reuni a Tokyo. Buenos-Aires, la eapitale, ain si qu e les grundes villes de l'Ar1 gentine' planifient dens ce but la construction de nouv,•aux quar ti er, , dotes de plus vastes stades, t : cs moclernes, immenscs par ldng ct entoures de larg',•s voies de tle~ngement. XX X Le Gou\'ernement du President Ungaria a decide que cloivent su bir istcgralemcnt teur peinc l'l la j'rison de Ville Botos lcs trois joueul' s de football conrlamn e s u ;JO jours de detention. Celle peii~ia~~ tf~;~~e e~ 1 ~\:':~~;;,~:~; ("est June dl's ecolcs privlles q\ll ont n'tl'nu !'nttention des fn 111illos par cettc discipline qui est La population sera prntegl'e avec l~s vnt'clns BCG, ----------L'appareil, une caravelle no dis pose J.lur, du Collt•ge Clnss1que d'Ha1ti ,1., 1'11\'01 r l'Jc\'e II rcnc hauteur 11i1 <'Ill' est reconnue d'utllitc pu hliqu<•, par le gou\'1•rnement de In H,pulJtiqul' . Subventions accoraees a la w unue1uua ue &' . .dlECE X X X La 1 0?1Ulll.lUl1 Uc 1 1n::nlLUl oes I,:1 MISSION t:.\' HAITI Huu,c :; .t:.cuu~s Lomme1cm1es et du J.Jr l!,,'duarrl'1 (j,urrero Sandino .t.,eu1wn11 4 ue.:; qu 1 u {Juur nuuie uD• Hw. mntin, nous nvons fait Jcciu uc JJl'UJuuuvu1r Ja 1ormu• la :on11oi:1san cc' du Dr. Eduardo uon acs ct1ur~s uum1n1sLru1.1.ls cl.. ~:l~t:';1 1 :{~,~; .. ~f llr. Fra1,, o i, Dresse, Represenhu, 1 , 1 enns. tunt R/>si, i, 1 ' 1n~1.1LUt 1 ccnna-1uc u.1cnlaone 1 d_1r1g e 1>ur Jes l''l"re!i .Su1cs1ens, U :Sun :,. ' Vo t r e rendez-fous est done nu CASINO INTERNATIONAL pnrtir de Jeudi di>s 9 Heures P.M , ENTitEE : 1 Dollar. LA DIRECTION. ------------------~).SS~SU'-~S).S).~~~~ uN NOM: Yolande Montas UN NIGHT CLUB : Le Rond Point UN ORCRESTRE : les Schleux Scpleux de Jolis Mannequins done Tout cela : le sam,edi 15 Novembre des 9 h. P.M. admission $ 3.00 Les portes de l'UNU rcslent fermees dcvnnt la Chine Populai re mais Jes chiffrcs dti cote de l'Asscmblcc rcjctnnt lu cnndidn1 ure de Pekin, toul r,n restnnt confortables pour Jes Ji:;,at.s Unis, luissent percevoi1 _ une evolution de !'attitude !le In Communnute I nterna,1onri.le. nouvclle recolte. 8 ? . , , , Notons que lea qunlites Rex . U CLAS~bMJ~NT.I. Le J\1an., l'o el Fortuna ( Folton en creole) 1~ pts; .!. V11leurhJllllC, Vtchy, ont pratiquement dispnru du 11.i pt!!; 4. _ 1>e111,,n , Ant1bes, J,I , moin . ~ duns lours types JJUr; ,le . ,. p!.oi; {l, Ila.cmg , . Toulou se , 11ngno la prod _ uction locale; pn r suit~ de Jct, 1~ ' i,ts; .!I. ~urs, JU rt:; l'. 1 : la pollinJsation. fJ'.n~~~•.J/JsJtJ.l Hnnnne, 1 pt s , ,i. lt X Ouverture de l'Ecole B-'tp~;!T~~n~L;,,meuis du chalH lto,male Rurale ,llJ~~~i;,"!~''." 11 ~\:~e!a:~(;t-:;~a~ A cot egard, Jes abstentions de la Belgique ct de l'Italie pnrais sent signii'icatlv,es eL d[montrent un progres parmi les pays occi dentnux de lu desapprobntion de , . Une nouvelle promotion d'une J hostilit~ !imericaiue a l'entree quarantaine de , postulants des de la Chine ii. l'ONU. deux sexes a ' cte admise a l'Eco le Normale , Rurale de Damien. s 'est impose en fonction des rc siiltats ue lo Ge journee. i~DM;I>LE MB~SlEURS . . . ~uarts de finale; Hoche (Aust r .) b. Taylor , G. B.J, fl-4; 14-1~; Ok ker (Roun1) b. . T i r i a c ( Rotint' ) G-2, 0,2; Riessen (E . -U.) b . Newcombe (Austr . J 5 7, 11 -9, 6 3; Bu.chnolz (E . U.) IL S'ACCUSE DE SEPT MEURTRES ,. SAN-FRANCISCO (AFP) Le mysterieux indindu qui signe ses lettres Zodiac et reven dique depuis plusieurs mois la responsabtiite de cinq crimes dens la region de Son Francisco affirme maintenant etre !'auteur de sept meurtres. Dans J'un de deux nouveaux mes sages dresses au .San-Francisco Ohronicle> et dont le journal re vele l'existence mercredi matin, Zodiac ecrit en effet: Jusqu'ii. la Les coura ont ete inaugures lundi matin , a cette Ecole. Les nouveaux efudiants ainsi quc Jes anciens de la Deuxieme annee ont ete accueillis par le Direc teur de cet important Centre d ' Enseigne'ment Normal Rural, Me. Antony Dary. Par ailleurs, des travaux im portants de refeetion ont ete effectues pendant les 'Vacances au refectoire, aux dortoirs, a la bibliotheque et a bien d'autres installations et crependances de l'Ecole Normale Rurale de Da• mien. fin d'Octobre, j'ai tue se~ per----------sonnes. L'autre message, enigmatique, est uinsi redige: Des Avis important July Aug Sept Oct ... 7 c'est a dire: Si l'on ad'met la possibiLa Direction de !'ECOLE lite d'une faute d'orthographe au TECHNIQUE DE COSMETOdebut: Decembre, Juillet, Aout, LOGIE porte ii. la eonnaissance b. Bal'thes, 3-6, ~ 6-3, 6 4. Demi-1inoles.Okker . (Holl . ) b. Roche (Austr.), 6-2, 6-3, u-3; Buchholz (E.U.J b . ltiessed \E. U.), 9-7 6-1, 4 a 6, 6 a 3. DOUBLE MESSIEURS. -=l'r e mier to\' : Okker (Holl.)-Ries sen (E.U.) b. Barclay-Beust, 6 -4, 8-ti; Nastase-Tiriac lRou;n.) b. Drysdale (Afr. Sud)-Taylo , (G . B . ), 6-4, 6-4; Buchholz (E.U.) Moore AJr . . Sud) b. Barthes-Pilic (Youg.), 4-6, 6-3; 8 a 6. L'equip e du Mans doit. cette position grace a la. Virtuosite de ses deu)L jotieurs am e ricains , Har rington et Kenney. XXX LI!; FOOTBALL EK ARGENTINE Le Xie Tournoi internati o nal Septembre, Octobre 7. des interessees tant de la capita, att~~~e:C:rt;Jia!usd~~:nt P:!s~~ :sct~;ti::S 1 :u !~~s 1 : _L_a_F_e_t_e_d_e_S_t._M_a_r_t""'i-n fet de ces mois, a !'exception beaute pour l'annee acade~que Le 11 Novembre, marquait b d'Aout . .Meis . un cryptogramme , . 69 70 seront rei;ues tous !es Jours fete de St Martin, natron de la contenant 340 lettres et signe,, . ~ 1:1 , u,~bles de 9 , hrs,,a.m _a 4 lu11 , paroisse de Dondon, dans l'nm :,n qui accompagne 1e :: 11ecopd :mesa" c > fslll,ii~11toca,l 40 -_ l~bhssement. _ . r:s;~;t de la Grande Riviere ge ~ou~ira peu~-etre_ une infor :f .. :. ~/;:r l'annee acadanlMais,