Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
ech Pr FETE HET NE










Oirecteur et

No 87.920

ws ANCIEN D'HAITI

Lo FONDE EN 1696

4
Redacreur en Chef :
LUCIEN MONTAS

Administrateur: Mâ„¢ MAX CHAUVET



MEMBRE DH L'ASHOCIATION INTHE





sige g

RAMERICAINE: Dit PRES

Téeme ANNEE -






Adresse :





BOITE



ee



RUE DU CENTRE
: é Ne 272 :
PORT-AU-PRINCE

PHONES : 2232 — 2432
POSTALE :



(HAITI)





1316



VENDREDI 10 OCTOBRE 1969



L’Edilité a
Selection

Un public nombreux setail
porté hier en fin d’aprés | midi
au VAéroport International Dr,
Francois Duvalier pour accueil-

tir la sélection nationale de foot-
ball qui venait de jouer un match
d‘appui mereredi contre le Salva
dor au Stade National de Kings-
ton.

C'était un peste tres encoura-
yeant pour nos vaillants équi-
niers ct pour nos dirigeants de
football qui se sont tant dépensés
en efforts de toutes sortes pour
agsurer une brillante participa-
tion d‘Haiti aux prestigieuses
compétitions de la Coupe mon-
diale de foot ball Jules Rimet.

La manifestation avait un ca-
ructére particulier étant donne
les circonstances, Notre équipe
qui vennit de perdre —avee hon
neur au Stade de Kingston méri-
tuit bien de la part de tous une
marque d’encouragement, des te
moignages de sytapathies car elle
venait de faire un jong chemin er
tnisant clagucr bien fort le nom
d'ttniti par de brillantes victoires

x

accueilli la
Nationale

nntericurement » remportées sur
des stades internationaux de I'A
merique du Nord, du Centre et
des Caraibes.

Le peuple a compris ce qu'il
devait ik ees jeunes sportife am-
passadeurs du sport national qui
uvaient voyagé pour Kingston a-
vec l'optimisme le plus grand, la
ferveur partagée de toute la na-
tion vt surtout avee attention
soutenue du Grand Protecteur
du Sport National le Président i
Vie de ln République le Dr.
Francois Duvalicr, "Homme pour
qui le Mens sana in corpore sano
a tout son poids. L’hommage ren
du hier apres midi a Véquipe na-
tionale revenue de Kingston a-
vait la valeur’ d'un témoignage
de foi continue et persévérante
‘dans les possibilités de Vaime na-
tionale.

C'est ee que dailleurs a expri
me le distingué Maire de la Ca
pitale. Mr, Frédéric Desvarieux
dans son discours de bienvenue
que nous publions ci-dessous.

x

LE DISCOURS DE BIENVENUE DU
MAIRE F. DESVARIEX

Messieuts
da

les Joueurs
ae Sélection Nationale
Au moment de vous accueillir,
Nous reprenons ce que nous a-
von: dit apres votre éclatante
victoire du Stade ¢Flor Blanca»:
Vous étes ies héros du Sport Na
tional. i

Duns ies annales Ju football
haiticn, il sera consigné en let-
tres indélébiles les pages épiques
que vous avez écrites avec votre
tenacite et votre foi, dans les
stades de !’étranger ol vous avez
élevé sur le pavois le Ficolore
noir et rouge.

La Nation Haitienne vous doit
des moments d'exaltation, de fré
missement. de plénitude qu'il est
impossible w’oubher. Grace a ta
sollicitude du Grand FProtecteur
de la Jeunesse et des Sports, le
Piwsident & Vie de la Reépabh-
que, S. E. Docteur Frangois DU
VALIER et a votre volonté de
dépassement, notre footbell s’est



Encourageante Note
de ’Ingenieur
H. Dambreville

La rencontre Haiti Salva-
dor & Kingston en méme temps
quelle a angoissé le coeur de tout
ub chacun a été aussi une source
inspiration patriotique, un
coup de fouet pour Vorgueil ra
Cink et national el une raison de
perrévérer dans Veffort a le otea
vail.

Crest dung cet esprit: que notre
extimable ami, Vingénieur De
bert Dambrevile, Direetour Ge
néral dex Services” Hydrauligees
n oadressé In note sulvante au
Hurenu Fédéral de Foot-Ball.

aNouvencs-cona de cen 4 Ve
rites recolutionnarresn ef
nportiucs

Grands eceue gue aavent:
Tutter
— Plains Grands cane que

combathent dans la dignité
Tran Grands cenx quiiac

ceplena victoriengencent

défaite, non meéritéc,

Hee

Heber RO DAMBREVILLE,
Tug.
Minuit ce & Octobre 1469



58e anniversaire
de la Chine
Nationaliste

Une nation amie féte aujour-
Whui le 58¢me anniversaire de
an fondation. En effet le 10 Oc-
tobre 1911, la Chine demeurée re
pliée sur elle-méme pendant des
millénaires, secoua le joug du
youvernement Mandchow et se
proclama République sous le lea-
dership de «Sun Yet Sen» qui
devint le premier Président le
ler Janvier 1912.

ta Chine Nationaliste atta-
chéee depuis ®& ses idées de pro-
gris et de liberté, continue de se
distinguer a travers Je monde
par son souci de rechercher ja
compréhension — et Vamnitig de
tous les. peuples du monde gale-
ment épris de ces mémes idéaux.

Nous prenons grand plaisir a
souhaiter a la République ‘Soeur
de Chine, par l‘intermédiaire de
son distingué Représentant et
Chef de Sa Mission Diplomati-
que chez nous, Y Ambassadeur
Kao Shih Ming, nos . voeux de
succes croissant. de progréa con-
ling dang la vole de son dévelop
vement,

Une réception sera offerte ce
soir en la résidence de Y’Ambas-
sadeur chinois & Pétion - Ville
pour commémorer cet anmniver-

saire.

SIROP DAY:
ANTIDOL
FINAVER
DAYLAX
PODOL

ioe “ae |

—

ie



PECTORAL DES BEBES

contre la Grippe
Analgésique
contre.les Ascaris

: contre la, Constipation
Rhumatismes

haussé 4 un niveau international
jamais atteint Les différentes
étapes de votre long ct dur e-
riple sportif a travers le conti-
nent, ont suscité un véritable cli
mat d’unité nationale. Toutes les
couches sociales de la Nation ont
vibré d’une identique foi en vous
qui incarnez si dignement nos
couleurs.

Enfanls chéris de la victoire,
yous nous revenez cette fois, dé
semparés apres la cuisante défai
te du Stade National de Kings-
ton. La déconvenue des popula
tions est a la mesure de l’immen
se espoir que les géants du sta-

de que vous étes, avez — suscité
dans leurs coeurs. /
La consternation est. legitime,

le découragement négatif. Vous
avez donné le meilleur de vous-
memes en faisant face avec dé-
termination @ un partenaire tout
uussi décidé & ne vous laisser au
cun pouce de terrain. Le grain
de sable des impondérables a eu
raison, cette fois, de votre volon
t@ de vainere.

I] s'apit pour les joueurs de la
vaillante Sélecuun Nationale et
les dirizeants de la Fédération
Nationale de firer des legons de
cette défaite.

Lavance incontestuble de no-
tre football duit étre consolidée
de telle sorte qUG, rice i vous,
qui avez ouvert le sillon vers
Mexieo et aux nouvelles recrues,
ae omaintiennc ie cote de notre
sport national dans Jes grandes
competitions a Véchelle mondia-
lee

Frederic G. DESVARIEUX
Preaident de la Commissios
Communale
de Port-au-Prince

Hotel de Villo de Port au- Prince
le 9 Octobre 1969.



Une voiture lunaire
pour les astronautes
américains

WASHINGTON cis)

Vers Ja fin de 1971, une voitu-
re lunaire assurera le déplace-
ment des astronautes sur la sur-
face de la lune.

Cette voiture cleetrique die Ceux
places cl d'une vitesse maxima
de seigg Kilometres (dix milles) u
l'heure pourra s’éloigner d’envi-
ron 5 Wjlometres (trolg milles)
du modu*: lunaire qui assurera
son transport sur la Lune.

La NASA u anoncé que deux
Yirmes compéutives ont eté choi-
sies pour negocier la future cons-
truction de cette voiture lunaire.

(Qluatre de ces véhicules devront
étre délivrés a Agence Spatiale
Américaine dés le début de 1971
de fagon qu’ils puissent étre u-
tilisés dans les vols Apollo pré-
vus pour la fin de cete aunée la.

Ce véhicule a quatre roues, pe-
sant environ 181 kilogrammes
(400 livres) et mesurant trois
métres de long sur deux
metres guarante de large, devra
permcttre aux ustronauter de se
déplacer sur la surface de la lu-
ne en transportant avec eux les
outils qu’ila utiliseront pour le
prélévement des échantillons du
sol lunaire, la pause d’instruments
scientifiques et l’accomplissement
de bien d'autres taches.

La NASA a également annon-
cé que In voiture lunaire sera mu-
nie de moteurs électriques rece-
vunt leur énergie de battcries fai-
tes de zinc et d’argent.







2e anniversaire du
uotidien —
e Nouveau Monde,

Deux ans se sont passés — de-
pufs que notre Cuapitule compte
un nouveau quotidien, en l’oecu-
rence le «Nouveau Monde, qui
se meut dans laréne journalisti-
que avec un allant remarquable.

Cette qualité indispensable a
In pratique du métier dans notre
milieu, le Nouveau Monde le doit
certes a la valeur professionnel-
le de son directeur, notre confré-
re et ami Gérard de Catalogne
i la compétence des brillunts
membres de sa rédaction, mais
aussi au but méme qu’il pour-
suit,

C'est une date faste pour le
confrére qui, d’hebdomaduire cn-
pois 4 Vorigine se trouve aujour
(hui & une place avancee dans
la profession.

Le Nouveau Monde prend ov
casion de cet anniversaire pour
annoncer des améliovations qui
seront apportées au journal pour
donner davantage satisfaction a
ses lecteurs.

Nouns félicitons Le Nouveau
Monde pour de si louables_ ef-
forts, nous nous réjouissons avec
le directeur Gérard de Catalogne
les rédacteurs, les collaborateurs
et tout Je personnel: du Quoti-
dien de la Place de U'Hétel de Vil
le.

nel

En Uruguay

Le 12 Octobre prochain seront
inaugurés & Montévidéo le Pre-
mier Cours Latino Américain
sur l'Edueation sexuelle et la
Planification familiale. Et notre
pays a été invité a se faire re-
présenter.

A cette occasion Haiti répon
dra a cette invitation en délé-
guant Mme Yolande PLUMMER,
Travailleuse Sociale Profession-
nelle, Chef du Service de la Fem
me et de Enfant au Départe-
ment des Aftaires Sociales, au-
teur de plusieurs articles sur la
sexualité enfantile et adulte, pu-
bliés dans les quotidiens de Port
au Prince.

Nous savons d’avance que no-
tre Pays sera admirablement re-
présenté par cette distinguée com
patriote bien connue pour sa
culture, ses talents-d’écrivain, se
forte personnalité, son rayonne-
ment dans le Service Social, son
dévovement & notre peuple, 8a
bonté et son éducation.

Nous souhaitons un heureux
séjour et une fructueuse besogne
i Mme PLUMMER.

Le voyage de Pompidou

en U.R.S.
MOSCOU (AF?)

Les premiers ontreticia de M.
Maurice Schumann Mijnistre fran
eais des Affaires Etrangeres, ar
rivé jeudi & Moscou pour prépu
rer le voyage en URSS de M.
Georges Pompidou, Président de
la Reépublfque Frangaibe, - avec
son homologue soviétique M. An
dré Gromyko ont porté aur les
problémes du Moyen - Orjent.

Les entreticns Franco ~ Sovié
tiques qui se déroulent au minis
tére soviétique des Affaires’ E-
trangéres se poursuivent - dans
une atmosphére de ecordialite et
de chaleurs, précisc-t-on du coté
frangais, ou l’on ajoute que, cet
apres - midi, ce: sopt: les problé-
mes du Vietnam K de l'Burope
qui seront notamment abordés.

L’annonce du voyage en URSS
de M. Georzes Pompidou a été
fnite cc matin pars M. Maurice
Schumann A M. Alexis Kossygui



ne au Kremlin, en présence de
L’Avenue Haile
Selassié

L’Avenue Haile Sélassie c’est

a dire cette belle et vaste urté-
re qui, de l'Aéroport Frangois Du
valier, conduit a l’Autoroute de
Delmas et vice verga peut, a jus
te titre, étre considérée comme
une belle réaiisation d’autant
plus utile el plus pratique qu’el-
le ofire auux automobilistes une
voie bien bétonnée, ce qui facili-
te dans une large mesure, la cir.
culation des véhicules; el, évidem
ment, ia communication cntre la
Ville et cet important centre ou-
yert a tous les horizons.
Cependant cette artére est, dés
le crépuscule, malheureusement
plongée dans Vobscurité.. En ef-
fet, il u’y a ywune infime par-
tie de cette artére qui soit éclai
rée aA Vélectricité en ce sens qu’el
Je seule est pour le moment pour
vue de VinstaHation électrique.
On n’aurait, 4 notre avis, qu’a

“prolonger les travaux d’installa-

ticn électrique sur tout le long
de cette artére pour qu'elle of-
fre du coup, loute Ia sécurité né
cessaire aux usagers.

Ue plus --- et nous et avons
déja parlé ici méme — la moin-
dre averse inonde pour ainsi dire
cette route. Il faudrait probable
ment penser a y établir une meil
leure canalisation pouvant, nlus
ajsément faciliter l’éconlement
des eaux dans un endroit autre
que celte artere elle méme.



L’Eglise de la Crotx
des Bouquets

KEY LE DESTIN

Par Gérard

Le premier dimanche d’OQcto-
bre, lo 5, la Croix.des Bouquets
a eélébré sa fate patronale : No-
tre Dame du Rosuire, L’Eglise
de vette ville doit @tre considérée
comme un haut-licu de notre
histoire (et prendre rang a coté
de celles du Cap, des Gonaives,
de V'Areahaie ou de Port-au-
Prince —- pour cette derniére ci-
té il s‘agirait plutet de Vancienne
Cathédrale —) pour avoir influ-
encé le destin de l’Immarcessible
Fondateur de notre Indépendan-
ce, Jeun Jacques DESSALINES.

xX XxX
Li NOM DESSALINES
L’actuelle Eglise est la qua-
trieme du bourg. La premiere,
nous indigue Moreau de St Mé-
ry, fut construite vers 1752 en
remplacement de celle qui s'¢-
teit dressée depuis 1693 au_cen-
tre de l’ancien site de la Croix
deg Bouquets, prés de lactuelle
Croix des Missions.

La deuxiéme, érigée en 1766,
fut renversée quatre ans aprés.

Le troisiéme sanctuajre fut é-
difié en 1778, La batisse fut
confiée 4 un entrepreneur, Bois-
sonniére (1) des SALINES. Se-
lon Ja tradition orale, ce contrac-
tant disposait d’une équipe d’ou-
vriers esclaves bien cntrainés
(macons, menuisiers, couvreurs),
qui faisait merveille dans l’exé-
eution des ouvrages, Leur maitre
comptait beaucoup sur la cons-
truction de cet édifice pour de
nouvelles soumfsions et l’ob-
tention d’autres travaux,



Invitation

L'Ambassade de la Répu-
blique Fédérale d’Allemagne ©
a le plaisir d‘inviter le pu- —
blic' au Récitd] qui sera of-
fert par le Trio Bell-Arte
aujourd'hui 10 Octobre, &
Th. 45 pm, & lAnditorium
de l'Institut Frangais d’Hal-
ti— Entrée Libre.



LABO

o

GLORIBUX

-ACHETEZ



DE DESSALINES
JOLIBOIS

Aussi, Ventrepreneur promit-il
iu son chef-magon de lui octroyer
la liberté. et un pécule si cette
mnigon' de Dieu ¢ était terminée
duns un délai donné.

Liéquipe d’ouvriers parvint i
raccoureir je temps imparti. Et
Boissonniére des Salines affran-
chit son maitre-magon : ve der-
uier prit le nom de DESSALI-
NES. Par la suite, cet artisan,
devenu libre, put s‘acheter un
esclave, qui avait appartenu & un
nommé Duclos. En 1791, lors du
Soulévement Général des Ate-
liers duu Nord, le dit esclave de-
venait le lieutenant de |’un des
chefa des , insurgés et adoptait
comme patron Je nom de son
dernier maitre DESSALINES.
Depuis Thucydide, ou Tite-Live
ou encore, Plutarque, bien de>
historiens ont disserté sur |’im-
portance des noma dans la desti-
née des ‘Hommes transeendants
du monde.

Si VInsigne Condueteur, de
notre peuple A la dignité de Na-
tion Indépendante et Souveraine,
se fut appelé DUCLOS au, lieu
do DESSALINES, son destin
rrandiose cut-i] été le méme
comme Pére éponyme de la Pa-
trie ?

L’Eglise de la Croix des Bou-
quets a donc joué un réle déter-
minant dans le transfert jusqu’’
l'esclave insoumis,— né le 20
Sentembre 1758 a Cormiers-Vié
Gaille prés de la Grande Riviére
du Nord, ayant vécu dans le
Nord, puis dans l’Artibonite. no-
tamment & Marchand et a Délu

gé—de ce nom de DESSALINES,

mille et mille fois béni et exalté
au cours dea ans ou célébr¢é dans
tant do langues.

. LA QUATRIEME EGLISE

OEUVRE DE -FAUSTIN
PREMIER

La troisiéme Hglise, qui influa
sur cette dévolution du patrony-
me de DESSALINES, fut ren-
versée par un cyclone dans Jes

(Suite page 4 col 3)






: MEDICAMENTS

S. annoncé .

Ja Presse Lranguive et soviétique
Les Journalistes, frangais et so
viehiques avaient été invités A’ at
sister uu debut de Ventretign du
Ministre francais des. Affaires
Etrangéres. avec M. Alexis Kosay
guine, le Chef du Gouvernement
Soviétique, dans son combinet au:
Kremlin. ,

«Mon voyaye a certaines moins

.Mimportance que la visite’ histo

rique du Général De Gaulle et’
que celle qui suivra, celle du
Président Pompidous, a déclaré

M. Maurice Schumann, Ministre

frangnis des Affaires Etrange-
res, répondant aux parcles de
bienvenue de M. Alexis Rossyzui
ne qui venait ‘de Paccucillir dans
son bureau au Kremlin.
Auparavant, le Chef du Gon-

vernement goviétique qui avait
salué l'arrivée de son héte au

nom, de son Gouvernement avait
déclaré :

«Au point de vue huniain vous
tombez bien. En effet, c'est un
hon moment, car il nous faut é-
changer des points de vues sur
de graves problemes qui intéres-

sent personncllement nos deux
pays. .
D’autr epart, nous avone' de-

vant nous les travaux de la gran
de commission qui porteront sur
les problemes bilatéraux, puisque
nov sommes au seuil de Vannée

1970, seuil du nouveau plan quin -

quennal», a.encore déclaré M. A
lexis Kossyguine.
. xxx

MOSCOU (AFP)

Des précisiions sur la date du
voyage de M. Georges Pompi
dou en URSS seront données ulté
rieurement, précise t on de sour
oficielle.

LE COIN DE CECILE

~ Methodes

ao

A Vépoque (heurense, je le
matntions) ot nos éducateurs, a
moms que ce ne soient nos pa-
rents, vous disaient :- vez, pas le droit de lire tel livre,
il .@st mauvais», je suis tombée
un poéme (était-ce de Hw
got) qui nous apprenait en de
beaux vers réguliers que ¢dans
les jardina de Versuilles, Louise
de la Valliére gambadait sans
vertugadin.»

Connaissant, dune fagon tres
peu fouillée d'aillewrs, la biogra
phis de Louise de lu Valliére,
sou contportement me parut a-
voty dépasse les bornes. Ainsi,
par surcroit, elle gambadait sans
vertugadin 2? Et dang un jardin
encore !

Comment osatt-elle ? ...

C'étail sans douto a cause du dé
vergondage qu'avouait sxplicite-
meant oe csany verligadine gue la
fective de ce recueil nvavait été
déconseillee. Mats la chose, aussi
moustrueuse qu'elle paraissait a
mes 12 ana manquait de détails.
Le Larousse, si pudique, avait-il
eu le courage da fowrnir dea e-
clairciasements ?

Hélas ! il Pavait eu, et ma deé-
ception fua grande. Un svertuga-
din, vows le aavez sana dortte,
était tout simploment ian bourre-
let que lex femmes, autrefois, por-




‘taient par-dessous lewr jupe pour

lu faire bouffer. Autrement dit,
la pauvre: Loutee, ayant sacrifié
i

. Mexico, car

HAITI - SALVADOR. .

Vu par le Daily Gleaner
de Kingston

Ce qui suit est une traduction
du reportage de la rencontre Hai
ti - Salvador quigy eu lieu mer-
eredi solr au State National de
Kingston. Haiti a perdu. par 1-0
ce match d’appui joué en terrgn

neutre et en méme temps sa qua

liffeation pour les jeux de la
Coupe Mondiale Jules Rimet qui
auront lieu l'année. prochaine a
Mexico. ,

Autant que possible Vesprit
du texte du- reporter anonyme
du Daily Gleaner a été respecté.
Un ‘peu: laeonique, ce reportage
publié dans )’édition d’hier jeudi
du~ quotidien de: Kingston = met
quand méme en relief Veffort dé
ployé par le onze-haitien tout au
cours des 120 minutes de jeu de
ce match décisif qui défratera
la chronique longtemps i¢i et ail-
leurs, ‘

xXx

Quelque 10.000 personnes se
trouvaient hier soir au Stadium
Nutional pour voir l’ailier droit
Juan Martinez scorer de ‘la téte
pour le Salvador a la 14¢me mi
nute du temps de prolongation
battant Haiti 1-0 et classant son
équipe dans les 16 finalistes qui
disputeront l'année prochaine a
Mexico Ia Coupe Mondiale de
foot-ball.

Le score restait nul pour tes
deux équipes pendaut les 90 mi
nutes réguliéres de jeu et c’était
la troisiéme rencontre, de ces 2

équipes dans cette phase des cham

pionnats des zones Nord Centre
Amérique et Caraibe.Le Salvador
sur ly balle, exerga une ascen-
dance au cours de Ia premiére de
mi heure de -jeu, grace

(Suite page 4 col. 8)

au choix

—_—_—_



Vélégance a de commodité, s’était
tout simplement débarrassée cle
son sdibréusy pour couriv et g'a-
muser & son aise...

Pourquoi je raconte ce sowie-
nir ? Paree qe'avec le recul du
temps, il ext devewn — panr
mon ut g@onventir char-
mant. Parce que auczsi je
me rends compte que l'on ne chan-
ge guéare et qu'en devenant ardul-
tes nous ne cessons pas pour au-
fant, quand cela nows arrange, de

(Suite page 4 col. 5)



© Nows

a V’éner-"

~

L'AMBASSADEUR D'ITALIE —
LE COMTE GASTONE
ADORNI BRACCESI

revenude congé . : 7a

...Ce matin est rentré le Comte
Adorni Braccesi, | Ambassadeur
d‘Italic & Port-au-Prince.

Le distingué diplomate italien
vient de passer trois’ ‘mois de con
£ éen s0N pays avec ses parents et
amis.

Ita été accueiHi ce matin a
V'aéroport ‘Frangois Duvalier par
les membres de l’Ambassade d’l-
talie, par de nombreux membres
du Corps diplomatique.
lui souhaitons Ja plus
cordiale bienvenue.

xX KX
LE CONCOURS DE
JAMES O BAYERS
Directeur dea Ventes de
AERODEX
eat fort appréce

..On ne cesse de parler dans
nos divers milieux du concours
combien spontané et
qui nous a été donné par M. Ja-
mes 0. Bayers, Directeur des
Ventes de AERODEX, pour per-
mettre & des» centaines d‘Hai-
fiens de se rendre i Kingston
pour asgister au match d’appui
Haiti-Salvador.

C'est en effet.grace a lui qu’un
‘avion DC-7 de la ligne TAN de
Honduras, de 85 pussagers a été
mis 4 la dispgsition de notre

Crest cet avion qui a cteé utili-

_ sé par l’agence de Voyage: Cha-

telain.
L’équipage de cet avon a été

remarquable de courtoisie.

' Nous faisons ici l’écho ‘de la re
‘%onnaissance de tous lcs intéres-
sés & Vendroit de M, James O
Bayers et de la Ligne TAN du
Honduras.

x XX
ME CHARLES FERNAND
PRESSOIR
prolonge son séjour
a Port-au-Prince

..Notre dynamique confrere
et ami, Me. Cherles Fernand
Pressoir, avviv? jci la semaine
derniere pour
a décidé de prolonger son séjour
en son merveilleux pays.

Charles Fernand Pressoir est
notre Correspondant a Montréal.
Bien que vivant a New York,
c‘est de Montréal qu’il nous par-
le dans sa colonne au Nouvelliste.
Charles est «Immigration Law-
yer>, cest-a-dire qu'il s’occupe
comme avocat des fermalités d’int
migration. I] est membre du Ca-
binet de Me. Claude Klefield A
New York.

Tt_a dans une interview accor-
dée a netre Directeur Lucien Mon
tas au debut de la semaine décla-



La Montée fut de Taille...

par Michel Lamaute.

Lu montée fut de taille, ot
plus dure fut Ia chute. Nos
coeurs ont éclaté, nog yeux se
sont embués. Nous avons tous
eu mal partout aprés le coup de
sifflet final des 120 ‘minutes du
match Haiti — Salvador joué au
Stade National de Kingston.

Une telle ascension de notre
football, avait démontré ce que
nous pouvions donner. Seuls dex
facteurs impondénablegs nous
ont tenu loin des Stades de
: notre quatification
ne faisait pas de doute. Nos hé-



HAITI VAINCRA

Par Mme Andrée

L'Histoire demeure un perpé-
tuel recommencement Si les
Pionniers de la Guerre de I'Indé
pendance s’étaient tenus pour
battus en face des longs et écra
sants échecs amassés dans les
fourrés intransigeants de la
Guerre de l'Indépendance, la Vic
toire serait restée & l’Ennemi et
de franc - coeur posons-nous la
question «A quel quartier de
vie et d'Histoire Nationale — se-
rions-nous aujourd’hui 7+

Si Jean-Jacques Dessalines, Le
Grand n'avait montré sa .ténaci-
té pour‘ balayer les sentiers ré-

fractaires de la Conquéte, si
Christophe, Pétion, Capois La
Mort navaient méprisé les — bou-

lets et les mitraiiles terrifiants
de Rochambeau, pour vivre, leurs
¢En Avant», Haiti; ‘serait-ella en
core enroulée dans les mirages
dune fine toile d’araignée:..?
Tout comme Boisrond Tonner-
re, nous avons eu tout ce qui é-
tait nécessaire et indispensable
pour écrire notre uction de Cloi-
re, mais ¢Tonnerre> des «¢Ton-

Momplaisir PIERRE

nerre> que nous a-t-il nanqués ?
Une seule chose «La CHANCE>
simple produit du Grand et Deé-
routant HASARD...,
; sEn Avanty crierons-nous, uu
jourd’hui, demain et & jamais, de
toute la force de notre Aime pour
que l’exemple d'hier:nous retrem
pe davantage encore, et, pour re
commencer la lutte et vaincre.
Novs avons entrevu la Perle
de la Victoire, elle a roulé au-
tour de la place qui lui était ré-
servée dang l’Immense. Ecrin du
de la Promotion de la Jeu-
nesse Sportive; elle a cheminé,
tourrd, rédé et finalement s'est
échappée en un clin d’oeil mysté
rieux que la Raison Nations'e
a peine & réaliser et A croire.
Le SALVADOR, | aujourd’hui,
quoique l]’on soit de force égale,
a marché plus.vite que nous, la
Chance lui a séuri, il a gagné...
Que Louange lui soite faite...

Haiti, dis-je vainera, ce n’est
que partie remise...
Que cette défaite nous fasse

(Suite page 4 col. 7)

VIGORINE

B. VI-PLEX | %
DYNAMO .
. POMMADE ST. YVES

——

ros ont combattu
jusqu’au bout. Je leur adredse A
tous mes plus chaudes félicita-
tions.

Des maintenant nos nous pre
parerons pour la prochaine com
pétition de 74. Notre pépiniére
est riche en promesses.
INCROYABLE MAIS VRAI

Jamais public ne fut plus en-

thousiaste hier svir a Varrivee
du Jet de la K LM ramenant
sur notre sol les dirigeants de

la Fédération Haitienne de Foot
ball et les joueurs de WEquipe
Nationale. Plus d’un millier de
personnes avaient tenu malgré
le temps couvert a leur prodi-

guer leur marque d’encourage-
ment,
Tant dans notre fagon de

jouer, que dans les maniéres de
manifester de nos supporters, il
n'y a pas de place pour le chau-
vinisme. Le peuple haitien est
d’un bon comportement sportif.
L’on se consolait, Ion se congra
tulait. Les vieux pleuraient
sur les épaules des jeunes, d’au-
tres étaient souriants. Et c’est
avec le méme tintamare de kla-
xons et de vivats que s’ébranla
le cortége en direction de la Ca-
pitale.

LE MORAL TIENT BON.—

Le Colonel Claude Raymond,
dirigeant sportif m’a fait la dé-
claration suivante: «Nous nous
attellerons @ la tache dés ‘main-
tenant et nous partirons du bon
pied pour maintenir le niveau de
notre football et au surplus. le
dépasser. °

Le Dr. Roger Lafontant Se-
crétaire Général de la Fédéra-
tion Haitienne de son cété a dit:

«Notre perte du match n’est
qu’un simple fait du hasard com
me il arrive souvent dans le
sport. La combativité de nos

suite page 4 colonne &



aia

te Oa




FUE STE

par AUBELIN JOLICQEUR

opportun —

uue courte visite + ~~

vuillantinent |

PURGATIE ST. YVES _

-{ Tonique, pr. Etudiants
et écoliers surtout
. Tonique contre le climatére male
‘=, Maladies de la peau.
: Vitamines B. Complex

*

16 que c'est en tisant la colonne
Au Fil.des Jourg qu'il s’est ren-
du conte que les formalités d’im
migration en Haiti pour les hai-
liens en vacances ont été abré
wie. Ce qui Va porté a venir
Jsoner quelques jours ici avec ge.
parents ect amis alors qu’il est
en route pour Santo Domingo

‘wour des affaires d’inrmigration

ces clients du cabinet Kicfield en
‘v sublique Dominicaine.

I} reste ici jusqu’a dimanche.

Me Charles Fernand Pressoir
a une idée formidable pour per-
mettre au Service d’immigration

dabréger les formalités quelqves
fois irritantes. _

Son idéc est vraiment précicu
xe, Tout le monde y gagnerait en
temps ct en argent.

Il nous a montré combien la
Dominicanic a ubrégé les forma-
lités en délivrant depuis New
York une carte de touriste a tri-
plicata. .

Charles Fernand Pressoir est 4
I'Hotel Choucoune comme un
touriste fort content de son état.

Il nous a parlé longuement
hier vers midi au Rond -Point res-
taurant of il prenait son déjet-
ner. .

Nous !ui souhaitons un sépour
toujours plus agréable en Haiti.

x XX
LES os MEMBRES
du Club de vcoyage-
VOYAGER Loou dladianapolis

Jcudi aprés midi est arrive
i Port-au-Prince le Club de voya-
ge VOYAGER 1000 d’Indianapo-
lis. Indiana.

Le Club est arrivé avec 88 de
ses. membres et cinq membres
d’équipage du Quadrimoteur qui
les ont amenés. Ce groupe est
conduit par le Dr. Joseph Tuch
man, Directeur de Vol de ce Club
volant, M. Larry D, Smith, Co-
Directeur de Vol.

Ces visiteurs ont été accueil
lis par des officiels de l'Of-
fice National d u Tourisme
ct de la Propagande, par M. Con
rad de In Fuent~, Wanager 7%
VHotel ¢ astelflaini, gar Veffcien'
. Gysdpe me VAgodtec. Citudelle-
conduite par M, Roland Décatrel,
Directeur de Tours de cette A

gence. |
Plus de soixante membres
de ce groupe sont descendus 4

l'Hotel Castel Haiti.

Nous avon. rencontre certains
des membres de ce Club au Bar-
becue dansant d'E] Rancho, hier
soir.

Mme Helen Me Cord. d’India

napolis. membre de ce Club, est
venue rendre visite a soeur)
Mme Freda Cummings, charmant
te ferame du Consul des Etats4
Unis a Port-au-Prince, M. Tho-
mus KE, Cummings.
Tom et Freda Cummings avaient
reuni hier soir autour de Jeur gen
lille belle-soeur ct soeur, des a-
mis de l'Ambassade américaine
dont Miss Mary Eileerr Welch M.
Willint: Don Heany et sa femme,
et M. V. John Lazaro, «Building
Contractor. d’Indianapolis, cl
son ¢légante femme brésilienne
Celia, airives avec le Clute VO-
YAGER 1000,

Plus tard au Interna-
tional, mous aveus rencontré Jo
gros de ce Groupe. Il y avait au-
tour d’eux, le Dr. Jules Thébaud,
Propriétaire du Castellf[aiti et 5

sa

(using

distingué: epouse, son fils Joel.
M. Harry Wolff, Assistant Ma-
nape: du Castel Haiti,

Ce un spectacle felklori-
que sera offert a Tintention des
membres de ce Club au Castel-
Haiti au cours du diner, Demain
soir, un grand diner sera offert
spécialement par le Castel Haiti
en Vhonneur des membres du
Club pour permettre aux person-
nalités haitiennes dy tourisme de
les rencontrer officiellement.

Nous et un agréable »éjour on Haiti au
Club de voyage VOYAGER 1000.

xX XX
Hit ani XN ANNIVERSAIRES
pour des cunployés “e TONTP

.. Aujourd’hui 10 Qectobre ra-
mene |‘heureux anniversaire de
notre estimable ami Me. Félix A.
Baptiste, Chet de la Police tou-
ristique a l’Offiee Nationale du
Tourisme et de la Propagande.

En cette heurouse cicoustance,
‘es employés de |'ONTP ont mon-
tré a Me. Baptiste, par leurs sou-
haits affectucux la grande sym-
pathie dont il jouit a cet office,

Demam rameénera Il’heureux
anniversaire d'un autre membre
de VONTP. Ul s’agit de Mme Lil-
liane Gibossé Ulysse, charmante
Gpouse de notre ami, M. Luckner

sole

Ulysse. Co-Directeur de 1'Insti-
tut de Developpement agricole
Gt industriel. Un bouquet de

voeux' formé par les employés de
I'ONTP embaumera la vie de Li-
liane et de sa famille, la fate &
laquelle donnera lieu le joyeux
anniversaire de la dynamique Se-
crétaire trilingue de cet office.

Les voeux de santé, de joie et

(Suite page 4 col. 6)









ae i ats a




















PAGE &



PRONLEME

rT I
i, Ml |
[id “Ram

ee E

No, ana F

ee A EE



HORIZONTALEMENT

t Petites buichettes

2 Un orehestre ot regne
Vaceotrdean -—- Note

4 Laps de temps —- Téte
de train

doo- Venus — Unit — Cn
evin

nh Fréequentatives

6. Consonne doublée —
Qui nbardonne sa religion

7 o> Pere
En tranche

d’Andromaque —.

Hq —. Abréviation — En épo-
lant prénow fominin — Man-
cho

to Gendre
No parle pas

10 — Douze mole —, Crochet

do Mahomet —

xEXX
VERTICALEMENT —

1 —- Champignons le plus: squ
vent vénéneux

1] — Pormettent de mieux
voir
lll -— En tiesse — Pronom —

Se féte avec du gui

1V — Fin de participe — Se
moque

V — Lettres de terme — Un
pays trésp AU nord

VI —— Conjonction — Arrose
Evreux

VIl — Buvais. le lait — S’en
va la derniéro

VIII — En vitesse — Décou-
verts

IX — Préposition — Grandes
ouvertes

X — Conjonction — Aime le
beau.

Solution du Probleme précédent

SOLUTION No,

HORTZON TALEMENT

1. Etndinntes — 2. Créosote
3 Ki: Sou; Lin 4. Eole; Ta;
VT nh. Errante — 6. Ire: O-
7. Sodns; Ride 8 Sus;
a Et; Etna —- 10. Ser-

fee
tues =

View,

382 F.
VERTICALEM)NT.

I. Ecrevisses — II. Trio; Pou
te -— JIT. Ue; Leeds IV. Doser;
E.V. — V. Iso; Rose — VI.
Aotitat; VII. NT; Aneries VUI.
Tel; Teint — IX. Ive; Dent —
X. Sent; Lésai.





INTERETS



POUR VOUS SERV/R &
SAU VEGARDER _ VIS

Tf

57

AY

Zy)

45 AVENUE MARIE JEANNE
C/TE OE L'EXPOSITION



TICKET AVION/BATEAY
RESERVATION O HOTEL
ASSCRANCE |
V/SAS.~

BUREAU
CLIMATISE




Un grand port suropéen +
Fos-aur Mor.

xxx

PENTAQONE 81 -—
PLATEFORME FRANCAISE
POUR LE FORAGE EN MER

Los besoing on = ypatrole aug-
montent sans cesso; uno nation
développés ge dolt do les safis-
fnire. Des ingéniovrs francais
ont tnis au point un procédé qui
permet d’aller plus loin dans le
forage sous-marin, par des pro-
fondeurs encore jamais. atteintes
et par des mors difficiles, grfice
A une stabilité verticale sensible
ment plus grande.

Cette réussite s’appelle «Pen
tagone 8l>. Elle a été inaugurée
au Havre tout récemment en pré
sence du ministre de l'industrie
et de nombreuses . personnal tés
pétrolitres francaises et étrungé
res. Premiére du genre, c’est une
plateforme: haute comme un im-
meuble de

flottante et
grande, stabilité vient
principe et de ses dimensions.




sept dtages, peent §
non moins de 9.000 tonnes, dont
la caractéristique est qu'elle est g
semi - submersible, c’est a dire
non plus fixe. Sa §
de gon



de la houle ot doa vaguow. La
hauteur au-deasua do ja ligne de
flottaison eat do 31 mores,

Le mérite de cette réalination
revient & 1'Institut Francals du
Pétrole qui, caprés quatre ans
Wétudes, on a dirigé le travail,
et par In Société Neptune pour

son exécution. Alns!, aprés diver .

ses plateformes.. triangulatres,

rectangplaires; at. méme.'en forme

de crofsaanta de “lune, déji es-
suyées, les technicleng: francais
en sont arrivés: &- la forme pen
tagonale dont la distance sépa-
rant deux sommets non’ consécu
tifs du Pentagone est de 81 md
tres, d’oh Vappellation ne 81». Cette plateforme est pré
vue pour travailler A travers 380
mitres: d’eau au maximum, avec
un minfmum de 30 métres d’eau.

Un bfteau plus qu’une ile ar-



En effet, en position de fura- jf

ge, engin

cinq coques - flotteurs

atveint vingt deux §
métres sous l’eau, tandis que ses &
géants

attelgnent, en remorque, & peine FE

sept métres, avec un volume de M

déplacement de 2.500 m8.

On sait que dés qu’on s'enfon :
houle y est &

ce dans Ja mer la











VOYAGE

on




wR

TEL:
3989 -35H/





SIROP PECTORAL SEJOURNE

Gotit agréable — Conservation.
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.
Toux, Rhumes, Bronchites, Enrouements, Influenza
Affections des Poumons



la premiere

la machine zigzag

Elle s‘ouvre et se referme comme une fleur:
On rabat tout simplement les volets et la machine est

A EN,

préte a !’emploi.

Ecrin d’accessoires logé, bien en évidence, dans le
bras supérieur de la machine.

Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil.
Plus que 2 boutons pour effectuer pratiquement toute

ja couture.

De fabrication suisse, \'-elna lotus est particuliére-
ment robuste. Elle coud tous les tissus, des plus fins
aux plus épais et offre plus de 20 applications pra-
tiques — méme une boutonniere instantanée.

I PS COG
ee A Oo

oral
ete rt

JAE POE
ay L$35.

2

vs

Y
won wv

ON. FAO
Soe

nouveau:

machine a coudre fa

LED ED DED LED EE DE ERE E DE 4

$ 10 par mois et

Distributeur: R.H. CARLSTROEM

Rue Bonne Foi - PORT-AU-PRINCE

eo ESOC





mikiale: compacte,
sans probléme, préte a coudre en un tour

doit étre resplendissante.

a Age de l’Espace
Pour étre adaptée a

des fusées, votre voiture

oat alow
ment lo caractére de sem{-sub-
mernible, Elle est ensuite {'xée

par dea
Waneres de 16 tonnes chacuns..

Av sommet de lengin haut de
80 mdtres se trouve le tablier.
ou pont, d’énviron 80 méatres de
long ef 80: mdtres de large. C'est
1A que wont tovites les installa-
tions: industrielles,; ainsi que les
quartiers: d’habitation; mais aus
‘sl une aire pr&te A recevoir les
hélicoptdres lea - plus, lourds du
type «Super-Frelons utilisés en
prospection: pétroliére. Pouvant
vivre plusieurs semaines sur

«Pentagone 81>, plus de 70 ver-
gonnes ont A leur disposition une
centrale électrique de 6.500 CV,
deux grosses pompes & boue qua
tre grues, 2000. tonnes de maté



Pépeque des satellites et

Elle le sera.quand vous

Vaurez passée au VRAI
DUCO, le DUCO
- authentique garanti

par la | signature

Dupont de Nemours
le seul VRAI DUCO

pour voitures est en vente |
a la

SOCIETE HAITIENNE
D’ AUTOMOBILES:





















de main

































forage afin de. s’enfoncer davan
‘tago — ce qui Jol donne \précis6é

cAblea d'acior équipss..

~ sagea alors

H cette limitation



«Pentagone 81> a done com-
moncé sa carridre au largo du
golfo de Gascogne par 140 md-
tres de fond et A 40 kmr. du cap ~
Ferret, on travalllant pour
Shell ot lo groupe francais Elf.

LE POINT SUR
LA TRANSPLANTATION
DE MOELLE: OSSEUSE.—

vB eg dbhs
Un congrés consacré ‘aux
transplantetions de moelle osseu
se s’est tenu récemment dans la
région parisienne,,a j'Institut de
Cancérologie de LLEIUIF.
congrés qui a réuni‘les princi-
paux. spécialistes européens e

américains dans ce domaine

. C’eat A Paris, en 1958, que la
premiére transplantation de nioel
le osseuse a &té tenté&e et réus-
sie chez Vhomme par le prefes-
seur Georges Mathg et son équi-
pe. Il. s’agissait *d"un traitement

atomistes yougoslaves, irradiés
-accidentellement. & des choses
mortelles. L'interverition effec-

tuée a-Paris les sauva. On envi-
Vemploi ‘de _ telles
transplantations de moelle osseu
se, par eremple comme moyen
de lutte contre certaines formes
de leucémies — ccancer du saug>
—— comme on Yappelle souvent.
Cependant, les médecina durent
rapidement déchanter:, Is greffe
de moelle osseuse se révélait. im-
possible A cette &poque.

Un peu plus ‘de dix ans ont

4 passé depuis, et maintenant, A la
B. suite des succés rencontrés: par

les greffea d‘organes, on reparle
de transplantation de moelle.

Il y a cependant des différen
ces entre transplantation d’orga
ne et transplantation de moclle.

“Hin effet; A lavréaction de rciet

du greffon par Vorganisme re-
ceveur, s’ajoute, dans le cas de
la moelle, une réaction du gref
fon lui-m@éme contre le receveur,
réaction qui, pour ce dernier,
peut étre mortelle.

Le colloque de Paris a per-
mis de faire le point sur les pro
grés accomplis en ce domaine.
Ainsi, on a souligné que l’on é-
tait arrivé & Iheure actuelle a
une meilleure connaissance des
groupes , tissulsires, autrement
dit, que Von pouvait espérer li-
miter le phénoméne de rejet du
greffon. On a constatg aussi,
Jors de ce progrés, qu’il était pos
sible de purifier la moelle osseu
se & transplanter afin quelle
n’ait pas une action nocive sur
Je receveur. Enfin, lemploi du
sérum antilymphocytaire peut
faciliter Vacceptation du gref -
fon par le receveur.

ll ne faut cependant pas se
leurrer.. Tous les problémes ne
sont pas résolus, tant s’en faut.
Ainsi, en ce qui concerne le
choix de donneurs et de rece-
veurs qui peuvent correspondre
entre eux, la difficultg reste gran

~ de. Liun des meilleurs spécialis

’ tes mondiaux de cette question,
le professeur Jean Dausset, de
Paris, a ainsi déclaré A ses con-

M° fréres que 1a od, pour une trans

plantation de rein ou de coeur,
il 6tait possible de trouver un
donneur sur 1.000 personnes,
c’est un donneur sur 32.000 per
sonnes seulement que Von aura
Rh sa disposiiton pour la moelle
osseuse. On ‘voit done combien
pourra rendre
ces transplantations exceptton-
nelles.

D'autre part, Vemplei du sé-
rum antilymphocytaire n'est pas
non plus sans probléme. On uti-
lise ce traitement depuis trop
peu de temps encore pour étre
certain que son efficacité n'est
pas accompagnée d’effeta secon-
daires fficheux. Cependant, pour
\‘instant, tout semble indiquer
que les avantages de ce sérum
Yemportent largemen\. sur les in
convenients.

(A suivre)



PLUS DE
VIGUEUR,
PLUS DE
PLAISIR,

Les psychologues savent que nous
avons tous une «vitalité potentielles,
mais malheureusement nous ne pou-
vons pas toujours y faire face. Vol-
1A pourquoi les comprimés PRO-PLUS
sont Incomparables. Is raménent vos
ressources latentes A leur état nor-
mal et renouvellent votre vigueur
Prenez aujourd'hui mame Jes compri-
més PRO-PLUS et vous vous sent!-
rez revivre. : :



- Une - Pommade
souveraine: contre
le Rhumatisme

. Oh ! Vous tous qui souffrez

» -du-rhumatisme ce. mal fantaisis .

te et’ cn méme temps cruel. Uti-
lisez la pommade No. 16, du
pharmacien Sosthéne Geffrard.
Quvest-ce que la pommade No.
6 ?

Une association de lacide sa
lievlique du salicylate de mé-
thy], du camphre etc. Cette pom

. made, donne. des-.résultats. remar

quables dans les cas de rhuma

tisme articulaire, aigu ou chro

nique, entorse ete Rhumatisants

egsayez Ila pommade No. 16,
i



DANS N

“REX - THEATRE

. ot 8 b. 16
DIOS: HOMBRE




“Avec Gralg HILL.

Entrée Gden 2:50 ot 4.00
Samod{ a 6 oh, ot 8h. 16
En lére: partie

UN GRAND DIAZZ

En 2émo partie

PLEIN SOLEIL

Entrée Gde 1.20

CINE ELDORADO

Vendredi: 6 h. ct 8 MS 16
En léfo partic

LES LEGENDAIRES

DE DELMAS

En 2éme partie

MISTER DYNAMITE
Entrée Gdes 1.50 et 3.00
Samedi & 6 h. et 8 h. 15
LE REQUIN .
EST AU PARFUM . 7a
Entrée Gdes 1.60 et 3.0¢





—a

CINE UNION |

Vendredi a 6 bh. 15 et 8 bh. 16
LES CHIENS VERTS

DU DESERT

Entrée Gde 0.60

Samedi 4 6 h. 15 et 8h. 1b
F* COMME FLINT
Entrée Gde 1.00

CRIC CRAC CINE

Vendredi a 6 h. et 8h 15
LA REVANCHE

DE KING KONG

Entrée Gde 0,50 et 1,00



,Samedi & 6 h. et 8 h. 15
COMMISSAIRE X HALTE
AUX L.S.D.

Entrée Gde 1.00. et 1,50

Drive in Ciné
(DELMAS) —

Vendredi &8 7 h et 9 h.
ITOKA, LE MONSTRE
DES GALAXIES

Entrée 1 dollar par voiture

Samedi 4 7 h. et 9 bh.
CHEF DE PATROUILLE
Un grand film de guerre.
Entrée 1 dollar par voiture

CINE STADIUM

Vendredi (En permanence)
COUP DE MAITRE

AU SERVICE DE

SA MAJESTE BRITANNIQUE
Entrée Gde 0.60

Samedi (En permanence)
(Sur demande) _

A TOUT CASSER
Entrée Gde 0.60

ETOILE CINE

(PETION Vili,

Vendredi & 6 h. 30 et 8 b. 3u
SUPERMAN CONTRE

LES FEMMES VAMPIRES
Entrée Gdes 1.20 et’ 2.00

Samedi a 6 h. 36 et & h. 30
LINCONNU DE LAS VEGAS
Avec Frank Sinatra.

Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Messe
d’anniversaire

La messe pour le repos de Va-
me de Mme Vve. Vilus FESTA
décédée le 22 Septembre derner
sera chantée Ie lundi 13° Octo-
bre & 6 bh. a.m. en la Basilique
Notre-Dame de Port-au-Prince.
_ Cette annonce tient lieu d‘in-
vitation aux purenty et amis du
défunt.

CAPITOL | !

Samed! aA 6 ho et Bh. 46
ROMEO ET JULIETTE
Entrée Gdea 300 ef 6.00

»



- AUDITORIUM
CENTRE CULTUREL

(litre Impasse Lavaud)

Vendredi & 7 h. P.M
TONY ROME

EST DANGEREUX
Entrée Gde 1.50

Samedi A 7 hb. P.M.
QUATRE HOMMES
A ABATTRE
Entrée Gde 1.20



PARAMOUNT

Vendredi & 6 h. et 8 h.
SOUS LE SIGNE

DE MONTE-CRISTO
Entrée Gdes 1.60 et 2 60

Samedi a 6 fh et 4 h.

En lere partie

TABOU COMBO

En 2éme_ partie

LE SOLEIL DES VOYOUS
Entrée Gdes 1.50 et 2.00



CINE PALACE

Vendredi 4°6 hb et 8 h. 15
CASSE TETE CHINOIS
POUR LE JUDOKA

Avee Mare Briand.

Entrée Gde 1.00

Samedi aA Gh. et 8 h.
LES CENTURIONS
Avec Anthony QUINN.
Entrée Gde 1.00

1S



CINE OLYMPIA

Vendredi (En permanence)
(Jour populaire)
LIAFFAJRE AL CAPONE
Entrée Gde 0.60

Samedi (En permanence)
FEU SANS SOMMATION
Avee Audie Murphy.
Entrée Gde 1.00



De Luxe Auto Ciné
(UELMAS;:

Vendredi 4 7 h. et 9 bh.
UN CERCUEIL

POUR LE SHERIFF

Avec Anthony Steffen.
Entrée 1 dollar par voiture
Samedi a 7 h. et Y h.
FACE D‘'ANGE

Entrée 1 dollar par voiture

CINE SENEGAL ~—

Vendredi a 6 h. 15 et 8 h. 18
(Séance populaire)

LA FEMME DE PAILLE
Entrée Gde 0.60 et 1.00

Samedi 26 b. 15 et 8h. 15

En Jere partie

Le super Show |
du TRIO SELECT i
En 2éme partie ve
REQUIEM POUR

UNE CANAILLE

Entrée Gdes 1.20 ct 2.00

MONTPARNASSE

Vendredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
TECHNIQUE D'UN MEURTRE
Entrée Gde 0.60 —

Samedi & 6 h. 1B et 8 h. 15
LA VENGEANCE

DE LA MOMIE

Entrée Gde 1.00





Avis aux Commercants

de la

Place

1] est porté a la connaissance des Etablisse-
ments commerciaux, que la Fish Industry of
Haiti, S.A. met 4 leur disposition ses chambres
froides et freezer, tous les jours 4 partir de

8h. AM. a4h. P.M.
Le Samedi de & h. a
excepté.

midi, les jours de féte

Pour tous autres renseignements: adressez -
vous 4 la Direction de cette Compagnie : Ave.
Truman, Cité de Exposition prés du Théaire

de Verdure.

/





A certains jours du mois-

rf

Soulage sans déprimer.
















htear coal











LO) na

Cherohes la sootion correapondan! au four de notre anniversatre

de nadesance af voted tronveres
ignalent les autres pour demain.

Droit de reproduotion totala on

Propricte King featuras Syndicals

«LE NOUVELLSTE>
SAMEDI 11 OCTOBRE 1969

21 MARS AU zo AVRIL (BE
Hithay: Votre verve et voure en
(housiasme erceront do meilleu -
res ecnditions ear vous denuerez
de Puide a votre prochain et cha
cun y gagnera, Soyez sans pus -
sion dans vos décisions et objec-
tif dans vutre raisennement,

21 AVRIL AU 21 MAIL (TAU
KEAW): Influcnees de Vénus un
peu hostiles. Vous avez déja con-
nv cette situation. Moutrez votre
charine, votre enthousiasme, vo-
tre perseverance et vous combat-
trez la conjonction défavorable.

vez MAIL AU 21 JUIN (GE
MELAUX): Ne soyez pas crispe
car vous susciteriez des échees
des retards, ule mauvaise am -
binnee. Elaborez ct poursuivez
un programme constructif,

AU 23 JUILLET
(CANCER): Vous n’atveindrez
pas le suramet de votre attente
Mais si VOUd continuez et nvez
contiance, vous reussirez en fin
de compe. Prenez des raccourcis;
tcurtez, Vaccessoire,

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION: Le respect des obliga-
lions sera uvariageux, surtout
quand vous aurez regiate a la ten
tnuion de laisser les choses aller.
Invention, originalité, sociabilité
stmulées.

24 AOUT AU 23 SEVTEM -
BRE (VIERGE): Le succes de
cette journée est entre vos maAIns.
N’attendez pas. cherchez les avan
tages cachés. lls sant a votre por
tee. Agissee uvec calme et con=
fiance.

24 SEPTEMBRE AU 23 9C
TOBKE (BALANCE): Bonne
conjonction, Un coup de pouce,
un nouvel abord d’un projet qui
stavne rafraichira votre intérét.
vous debarrassera de la monoto-
mie des détahs. De bons efforts
roussiront,

°o4 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE ¢SCORPION?): Notre try -

A VENDRE

lo) A Bizoton (A la Belle E-
toile) ure grande Maison er mur
3 chambres & coucher, salon. sal
le & manger, confort $ 2500.

20) Un Bvs Transit Dicsel
Ford en parfait Gtat.

S’adresser i la Rue du Quai
No. 26.

22 JUIN



give a

CROSS”

AMERICA’S FINLST
WRITING INSTRUMEN:



GEORGES SICARD
63, Rue des Fronts
Forts



Pour la la santé et
la beaute de
vos dents

* VENDREDI 10 OCTOBRE 1969

VOTRE HOROSCOPE.

P ar Frances Drake



Simples
de Cuisine Haitienne
par NINICHE
P
MORUK AU CRESSON —
Dessaler, cuire dea filets de mo.

rue, les égoutler tout chauds, les
arroser d'une vinaigrette nidkce



lox perapeotivea gua vous

tielle rdaervd,
par de moutarde.. Les servir entourés
— Kwolusivitd . °
de rondelles d’oeuts dura et de

touffes de cresson,

La Livre da Cuisine da Ninicha
vail ne vous semblera pas si po- :
nible quand vous saures. avec cer
uitude qu'il aura une fin, Occu
pez - vous des petites taches ao -
vee nutant d'efficacité et d’en -
thousiasme que les grandes.

23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Les
defauts de vos plans et de votre
Lactique, peuvent étre decelés ect
détruits. Vous donnerez et inter-





g===== Pour votre BEAUTE; ]
Exiger spécialités

cosmétiques
ls la





















préterez intcligenment la situa
tion. Ne dépassez pas toutefois Gelée Royale
yos limites.

22 DECEMBRE AU 20 JAN- Stabilisce
Vin (CAPRICORNE): Assez

bonne conjonction mais il faudra
surveilier néanmoins volre pro -
greas.on. Lvilez ies heurts avec
nssociés ou parents, Servez-vous

Créme masque.

de votre matiere grise. Tension Crame hydratante.
ible. : .
— vin FE Toniques et Lotions.
21 JANVIER AU 19 SE -
VKILK (VEKSEAU) Pew dak Creme démaquillante.
de planetaire. Les destin de cette ee
journée dépend largement de Lait de Beauté.
yous. Eliminez l'accessoire le Savon
mieux qué vous pourrez. De |'si- Dent a [ om.
gance. egtage anaes «
20 FEVRIER AU 20 MARS ee ge oe
(POISSONS): Neptune, bien o- Britlantines.
rienté, encourage vos égitimes
ambitious, §! stimule vos dons, Vous Créme 37 pour fa. besuté des mains.
devez maintenant accéder a la sous licence

place que vous recherchez.

SI] VOUS ETES NE AUJOUR
@HUL: Gouverne par Vénus,
vous étes naturellement raffiné,
aimable, loyal et artiste. Vous é-
tes soclabie, aussi, tout en étant
inflexible par moments. L’ harmo
nie est nécessaire a ceux des Ba
lances: prenez done vus mesures
peur wile suit sous - jacente

Produits « mis u poinl
par le biologisie B. de Belvefer



Un produit licence APSE

de Gelée Royale stabilisée offre les garanties: de qualité
et d’efficacité qui depuis dix ans font la réputation mondiale .
de la

dans touces ves relations. Vous arque.’
avez ac a Erhee v de la dignité Loboratolres [Leboratoires SANTA - 2, avenue du 11 Novembre, COURBEVOIE 2, avenue du 11 Novembre; [Leborotoires SANTA = 2, ovenve do 11 Novembre; COURBEVGIE]
attitude ous a

B. de Belvefer 3 base’

dans
represen’ ations lyriqucs, imusica-
les et dramatiques dans legquel-
jes vous serez upte a faire preuve
de yos dons.

Les Produits H A M P C O peuvent étre achetés

aux adresses suivantes

A PORT-AU-PRINCE Vime. Robert Gaetjens _
Lalue

Coles’ Market

Lalue
Boulangerie St-Marc

Ave Jn Jacques Dessalines

Maison Rigaud

Rue Panaméricaine

Delmas Market

Autoroute Delmas

Luce Chatelain
Rue Toussaint Leuverture

NI IIISD IIASA DASA SLAD A SAA

A PETION VILLE



am

protége de la carie

ae vend dang toutes len libratries ‘

la saison,

Les Bandes Dessinées du «Nouvelliste>

‘Blondie:

DAGOBERT, vEUK- Tu SUR:
VEILLER-MON RAGOUT
| NUNE MINUTE, PENDANT
: QUE JE VAIS



DANS ‘NOS SALLES DE SPECTACLES

De Luxe Auto-Ciné
Dimanche 12 Octobre ,
a 7 heures ct 9 heures’
BALLADE D'UN PISTOLERO
Avce Anthony GUIDRA — An
gelo INFANTI
Le western !¢ plus sauvuge de
qui surclasse tous les

> autres, si fulgurants qu'ils se
veuillent.
Anthony GUIDRA harmonise

ja danse du colt...

sur des notes

de violence et de fureur!

La chorégraphie la plus impres

sionnante du tir a précision!

BALLADE

qui éclate en bourrasque

D'UN PISTOLERO
Un ¢Western de Feu Rouges
d’une

violence exceptionnelle!

BALLADE D’UN PISTOLERO
Un spectacle unique dans les

annales cinématographiques!

Le film que vous recommande

chaudement le DE LUXE AUTO
CINE.





a Entrée $.0.50 par personne

XKEX

CINE ELDORADO
Dimanche 12 Octobre
a5 H. j H. et 9 H.
La Direction de cette Salle
est huureuse et flére de présenter
CLINI , LVL HOMME DE
LA VALLEE SLUVAGE
Avec Georges Martin, Mariane
Koch et Fernando Sancho

Pius yass.onnant, plus puis -
sant que «LES SEPT MERCE -
NAIKES», plus dynamique, plus
sauvage que «LES GRANDS ES
PACES», vaici un western ot Ia
violence et les passions compo -
sent Vatrnonjhére infernale du ci
nema «hors - d’haleiner. Atta -
chant par sa progression drama-
tique, son suspense, son climat
passionnel d’inquiétude, ce super
western, signé d’Alphonse BAL
CAZER, sera le meilleur specta-
cle du genre de la Saison.

L’histoire se déroule dans un
village de l'Ouest. Un jour Clint

Harrisson, un célébre tucur arrive













-














_ imimuables de ta famille impéra-

& Creek Town, Il est. ia recher-
che de sa. fémme: Julie et de son
fils Tom quwil a df abandonner
quelques sannées auparavant
pour prendre la. fuite, aprés. a-
voir abattu deux bandits Grice
aux gens du village il parvient
A retrouver sa femme. n-ois son
fils, qu’ii a quitté encore tout pe-
tit, ne Ie reconnait pas. Julie ac
cepte de le reprendre dans:sa fer
me & condition qwil ne dise qui il
est, qu'il lui remette ses pistclets
et qu'il promette do ne plve s’en
servir.
CLINT L'HOMME Di
LA VALLEE SAUVAGE:
Un film qui renove avec Ja gran-
de traatison d.e prands westerns!
Une oeuvre trés réussie. unc ne-
tion menée a un Lrain a'enfer!
Vous n'oublierez. jamais «CLINT»
un hérus de tout premier ordre
par sa rapidité au Colt, sa sincé
rité; eon humanisme! :
Entrée Gdes 2.00 et 4.00
ux x

REX - THEATRE
Dimancne 12 Gcroure-
a 4 hb 3u, 7 bres et 9 hres
Un jailissement de splendeur,
WArt et de Heauté...
MAYERLING
Une. production vibranie qui
agressera le cueur des specta -
teucs en laissant 4 jamais gravé
duns. leur mémoire le déroule -
ment pathélique de sa déchirante
histoire...
MAY@RLING
Une merveiileuse transposi -
tion a l'écran d’une page d’his -
toire tichée de sang et enfouie
dans un linceul de neige...
MAYERLING
Une version majestive qui fait
honneur au cin éma_ fran-
cais en projetant une lueur
nouvelle sur les amours tragiques
de deux amanty irréels illuminés
par une passion au seuil de la dé

menee MARIE VETSERA — et
RUDOLF de HASBOURG.
MAYERLING
L’éblouissante création de Ca-

therine DENEUVE dans le rdéle
jadis tenu par Daniel Darricux
lui valut d’étre comparce & la di-
vine Gretn GARBO (eciné-mon-
de»)

Omar SHARIF, le Don Juan
de l'écran, la vedette irremplaca
ble, Vaeteur idolitré de lbeure,
apres 10 rélew -impesrables; :asat- -
teint le.sommet dans lincarna -
tion de Rudolf de HASROURG.
(cciné - monde») :

Ava GARDNER, le monstre
sacré, par sa prestigieuse colla-
boration complete cettc éfincelan
te constellation...

MAYERLING

Une snperproduction ecmme il
n’en éclét une que chaque 20 ans.

La virueur de la mise en scénc.

La fluidité du dialoguc.

Le faste. ’ampleur, la somp -
tuosité des décors vous feront
pénétrer dans un univers de. cé-
rémonies officielles terdu de

* pourpre et de sourdes intrigues,

entre des.colonnes de marbre et

le @’Autriche - Hongrie.






v

WAIS TU NE MAS DE
MANDE QUE DE LE

fpunw esad

Revivra sous vos yeux éblouis
car il n’y aura pas de comédien-
ne jouant Marie: -ViTSERA,
mais Marie VETSERA elle - me
me ineurnée par Catherine DE- i 7 heures et 9 heures

Le spectateur, extasi¢, se croi- Robert WOODS
ra tapi dans ‘un coin du Palais -dans un grand western italien
Impérial pour surprendre le dé - Johnny COLT
rovlement trupique da ed drame a .
boulevergant & force dt déchire Le cinéma itahen, semble assu

rey deéfinitivement “le monopole

ment.

des westerns de haute tension. A-
pits Johuny Yuma et ULINT,
L'HOMME DE LA VALLEE
SAUVAGE que vous venez d'ap-
plaudir et que vous avez consacréd
lu western le plus complet de ¢es
derniers ‘temps, voici Johnny
COLT sauvage, farouche, prreu-
tant. C’est une oeuvre temot -
gnant d'un climat surcharge od
la parole est au colt. Deux hom-

‘mes sont face. a face, aux vues
diamétralement oposées préts a
_faire le premier coup de feu et
décidés coute que colite a trivin-
pher : Un riche ct puissant ban-
quier et JOHNNY,* un bowme
qui en impose grace A son sang
{roid, son huinanisme et sa rap-
dité de tir. Dans ce film impiro-
yable, voleanigue J'action eat
mouvementé# 4 souhait, accumu-
lant des exploits tant dans le du-
maine du macabre, de ta violence
que de Vhonneur, L’rnsemble ext
hien mené, apportant une teinte
d@humanisme au cceur a une tu'te
gang merei. Veus le verres chez
nous Dimanch: avec une ¢motion
-difficite a contenir.
Un western qu'il faut absolu -
ment voir!

Drive in Ciné Delmas

DRIVE CINE présente
Dimanche 12 Octobre 1160

. MAYERLING:

Une oeuvre rutilante, burinée
sur le granit de Vhistoire et de
la splendeur, de Art et de la
Beauté...

Entrée Gdes 2.50 et 4.00

x XXX

CAPITOL

CAPITOL présente
Dimanche i 5 h, ThetIhp. m.
Un grand film de Contre-espion-
nage

Entrée: Gdes 2.50 par personne

«PAS DE ROSES
POUR 0.8.8. 117

Comme’ des tauves, les agents
des Services de contre - espionna
ge amévicains et les membres d'u
ne organisation specialisce dans,
les crimes politiques s’affrontent
en une lutte impitoyable of cha-
cun veut s’affirmer par son a -
dresse, sa force, son couruge au
mépris méme de sa vie. Dans ce
film d'une violence surprenante
d'une puissance d’action inégalée,
des vedeties internationales célé
bres tiennent les principaux ré --
les: Nous nommons Robert HOS
SEIN, Curt JURGENS, Marga.- ¥
ret LEE et Piero LULLI. Tous
donnent & leur personnage une
sincere vérité, tcus appertent A
lintrigue Ia chaleur de leur ta -
lent. «PAS DE ROSES POUR
0.8.8. 1175 vous coupera Je souf
{le par sa tocte tension et ses
suspenses impressionnants. I] est
signé «André HUNEBELLE> Je
prestivieux réalisateur de «RAN
CO A BANKOK. ct sera. sans
aucun duute. fe meilleur film de
conire - espionnaye de ta saison.
Une ocuvre

DAVID BROWN
TRACTEUR DIESEL

:
4



qui marouera un
spectacle qui vaut le déplace
ment.
Entrée Gdes : 2.50 et 4.00
xxx

POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE
CRIC-CRAC CINE

LABOURAGE
Dimanche 12 Octobre . “ 3
a 5 hres, 7 hres et @ heures HERSAGE, SILLONNAGE .
Un film moderne sous tt priffe .
d'Audreée HUNEBESLIE SARCLAGE
SOUS LE SIGNE
DE MONTE CRISTO EXCLUSIVITES
(Scope- couleurs)

Avee Paul Barge, Michel Au-
Clair, Pierre Brasseur, Raymond
Pellegrin

Un film explosif
ene de ’Amour!

Une histoire damour
Ie signe de l’aventure!

Une Aventure passionnante
aous le signe de la vengeancc!

Une vengeance — inexoral le
sous le signe de l'acticn!

Une action foudruyante
sous le signe de Vhistoirec!

Et le céicbre roman de Dunas
devient & l'écran un film exeep -
tionnel, ou Paul Barge inecarne
Vinflextble rigidité des impéra-
tifs politiques et des principes
avev un talent inovi cet ED -
MOND DANES qui a enthou-
siagmé des millions de specta -
teurs dans le monde enticr!
Entrée Gdes i.60 et 2.00

MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE — ECONOMIQUE
TRANSMISLON MONOBLOQUE
DISPOSITIF EXCLUSIF « BLOCAGE DE DIFFERENTIEL

. CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.

Charles Féquiére & Cie.

, .
Maus ot “de

SOUS

DISTRIBUTEURS



S. A. FL LC. O.

Un nom dans PEconomie du Pays

S.A. FLL C. 0.

Plus de $ 350.000 essentiellement haitiens aidant a la"
revalorisation de la vie paysante

SA ELC. O.

Des milliers de bras‘Haitiens gagnent chaque jour
la batatife-de.la production ==

S.A FL C.O. | :

Un million de sacs de Sisal au servicede la Nation Haitienne

SA FL CO

Une Industrie Nationale au servicede fa Nation Haitienne 4

S.A. FEC. 0.

it






86000000000L.00000000000 0002028838082... eae





*

Le mauvals temps
dans le Sud

Selon lea infocmatione qul noua
parviennent duo chef-Heu duo Dé
partoment duo Sud. le mauvala
temps e'est fall partleotlénunent
cauntiv oth ta cote méridionala du
Département du Sud,

Le trongon de ls route natio-
nla entiw Monde os-Negarva lat
loa Cayes, qui dlait dif tfiellament
Vollurable auparavant du falt daw
Pulon automates, ent deyunn
aniniont tmprathkeablo, Los ri-
Vidroe du Vieux Bourg d’Aquin,
WAguin,. de I
Louls da Sud, deo Cavaillon &
talent entrées on erue et avalent.
inondé dea soctions de la grande
vole de communteation dnter-dé-
partementule. La riviere de lle
let avait aussi envahi des habi-
tatfons dans li paroisse de Lau-
rent, enters Cavaillon ot les qua-
tre Chemins, ainsl que In portion
do la route nationale, traversant
vette sectlon rurale,

Les quartic: cocidentauy de tn
ville des Cayes ont été partiole
mont inondées par tes anux en
crue de fa Ravine du Sud, notam-
ment ceux des Gabions des Indi-
renes des quatre Cheming et du.
Petit Gabion.

Selon les derniers renseigne-
ments, la situation a pu étre rapi-
dement améliorée depuis hier ma-
{in nux Cayes grace aux efforts
des autorites militeires et civiles
et surtout. des techniciens des Na
tions Unies, travaillant dans le
projet EDAPS.

Le mauvais temps
et la navigation

Le mauvats temps a grande-
ment handicape In navigation co-
tiere depuis dimanche. Les voi-
hers caboteurs, qui Naviguent
teus on Vestine. ont da garder
lours ports et rester nu mouillage
attendant «que s'éclaircisse
Vhorizun toujours bouché, Cette
siWuation vvetuit quelque peu re-
fetes mardi cl mereredi sur les
prix de certains vivres alimontai-
res, d'autant plus que la circula
tion des camions avait) été aussi
handicapée sur certaines voies,
devenuc trap boueuses du fait
Ges avetses continuelles et que le
temps pluvieux avait aussi con-
trarieé le fonctionnement des Mmar-
ches ruraux,

Le temps s‘est heureusement
amehore. Les voiliers du cabota-
sont tevenus plus nombreux que
Whabitude durant la nuit d’hier

ate

et In muatinée de ce jour. Aussi, +

les prix de vente des produits
ulimentuires locaux ainsi que du
charbon de bois, qui marquaient
deputy lundi une certaine tendan
ce a la hausse, ont-ils baissé
dans Iv grand intérét des bud-
vets familiaux. Ce retournement
vers ja baisse s’accentuera davan




tage demain avec les nouveaux
arrivages annoncés pour cette
nuitt!!.
DECES DU JOUUR
Merilas Oreus...00000... 30 ans
Dani2) Etienne............ 56 ans
rand Jn Claude...... 6 jrs
m 1 Pierre 3 ans
A Guillaume Ad
ar Menter |... 2 ans



Adolphe............ “10 ans

Msc de Prise

Morrignutto, de Nt:

Accidents de voiture
La Chovrolet-Impala, atation
wayon, au No 800), a pris feu
dann fa mult davant hier sur ta
route de Péton-Ville, EMo ost da
propriété de M, Frangola Latoul-
fo Lea aceupanta ont pu sorlty
rain et wala Len pnetis \want dle
Jn vollire ont fondu sou la vio-
lenes de Uineendle, quia dédruit
Uintdriour du vohfoute.

xX Xx
Notre aml Plorrea Gabriel a ou
hier solr, la vie sauve par miracle.

Dans lon parages do dn Facul-
Ad de Médecine, uw A
W laneé une growse.plerre, aul a
falt éclater. Ja -vitre" parebrise.
,on &clate. a'étalent répan-
dua sur lo visage do ‘Plerve Ga-
briel, qui condulsait,

La pierre avait: auparavant
heurté Te capot et dgratigné sé
ricusement la partio avant do la
carrosseria de cette voiture Bdl-
lett, immatriculée au No 10177.

La police a proeédé a larres-
tation de ce fou, qui venait une
demic huere plus tét, d’endomma
wer de cette fagon deux autres
voitures gui passalent.



_durloux.



Soirée de détente
au Simdlo Club

Depuis trois mois que le club
privé SIMALO a 6té inauguré A
Tesserot, prés de Diquini, il ne
cesse d’attirer l’attention par des
initiatives de plus on plus heureu
ses.

Son concours trimestriel de na-
tulion, ses matinées dominicales
consacrées A la natation ont atti-
ré a SIMALO CLUB l’enthousias
me et lengouement des jeunes.
Le cadre merveilleux du SIMA-
LO CLUB Il'a fait adopter pour
les soirées de détentc, Aussi
sommes-nous heureux de signa-
ler a /’attention de tous que la
soirée de demain soir, 11 octobre,
sera animée au SIMALO CLUB,
des 9 h p. m., par le groupe
Shupa-Shupa et qu’un show-sur-

prise est prévu pour minuit.

Babygram

Je m’appelle Debbie, Je suis
venue au monde le mercredi 8
octobre dans l’aprés-midi. L’heu-
yeux événement s’est produit a
l'Hopital du Canapé Vert. Le Dr
Boucicaut s‘est révélé une fois
de plus trés habile en la circons-
tance. Mes parents, Me Fritz
Chandler et Madame née Josette
Damour, sont fous de joie.

J’envoie un cordial salut a
Mémeére Dantés, 4 mes tantes
Jacpueline et Raymonde actuel-
lement a l’étranger, & mon frére
chéri Choumi, 4 tous les alliés et
amis de papi Fito et de Manmie
Zette.

eo ege
Art Primitif et
- oe eo

Poésie Naive

Mile Diane Armand vient de
livrer & la publicatfon un Re-
cueil de poésies intitulé «Art Pri
mitif et Poésie Naives. Elle dit,
en maniere de préface :

«De mon coeur a jailli un beau
poéme,

Je dédie mon oeuvre
tous mes chers amisz.

Nous invitons nos lecleurs a
savourer comme nous le poeme



a vous

L’Eglise de la Croix






des Bouquets

(Suite)

derntéres années
hient de Hoyer, oy

Liardent patriote: Mauntin Pre >
miier (2) Ti edition, avue den ¢
matértaux pla solids, an atl
want ta beique an Hou de emagon
Horley entre potaauxs—- br quatris
Mo Katine, Coujourn debout ot dé
flant los dutemperian avec sea
{17 nna. La mémes ponltion ob los
dimensions da de ganetuaire fue
rent respectées alnal que lo atyle
eb Pordonmaneomont intaplour
In fneade restitue nused «lo fron
ton dordre dorique avee une
xrande porte et deux portiques>
du temple de 1778, tel que nous
Va décrit de St Méry Cin Deserip
tlon de Jn Partie Francaise du
St Domingue, réédition 1958, 2e
vol).

Aprés Vinnuguration de — cette
éplise, !}Empercur second Ja do-
ta de lAutel en cuivre repoussé
(toujours en place) — comman
dé pour son sacre, au Champ de
Mars de In Capitule, le Dimanche
18 Avril 1862 — ainsi que d’au-
tres ornements eullurels de prix,,
utilisés & Voceasion de cette gran
diose cérémonie. (La grande cha
pe du Couronnement, artistique
ment brodée et rehaussée de fili
granes d’or, encore en service,
a enrichi le trésor deg habits
sacerdotaux de Ia Cathédrale de
Port-au-Prince).

Deux ‘raisons — determinerent,
sans nul doute, 'Empereur a en
treprendre cette construction

lo) Agé de 12 ans, alors escla
ve de Vaffranchi Noel — Vialet.
pres de Petit - Gofive, Faustin,
fils d’Agnés Conchi, fit partie

du Gouver tie.

des esclaves révoltés en 1792 et
vint lutter, sous la conduite de
Halacu, a la Plaine au Cul de

Sac ct i la Croix des Bouquets.
La 8e Eglise, avee son fronton
dorique, dut faire effet sur le pn
min insurgé contre Vasservisse-
ment.

20) La mére et laieule de Im
pératrice Adélina furent escla-
ves dana les environs immédiats
de la Croix des Bouquets, a d’Ar
grout notamment + cette derniére
a été inhumée plus tard dans le
grand cimetiére, voisin de. cette
Eglise.

Gérard JOLIBOIS.

-- NOTES -
(1) La famille Boissonniere
s'était établie 4 St Domingue

dans les débuts du XVIIle sié-
cle. La deuxiéme génération do-
minguoise comportait plusieurs
membres ayant obtenu, moyen-
nant finances, des lettres de no-
blesse et le droit d’ajouter com-
me rallonge a leur patronyme, a
prés la particule, le nom d’une
de leurs habitations dans la colo
nie.

J’ai entendu de vieux Port-au-
Princiens proferer cette expres-
sion lors d’une pluie imminente:
¢Dépi bon moment, Mme Boisson

More a po chugs, tout a the in

mold db terres (Deputy un hon
moment, Mine Dolsaonniors ve
roniplitjblontdt olla! da@vursera von

(rop proin), Co Jeu'de tots. date
évidemmont de laepérlode colonia
ly, Phabitation “da Mite’ Bolsion-
nldre due Mornay étant au Nord-

Ext du la Capltale, volsine de
Chatoaublond, |
(2) Faustin Promior a éeigd,

Méthodes au choix
~ (Bulte)
dower aite
woul pea
enfdnoe } / i
tugading te valour dor grod aiot.
Vouryuol jo raconta ce Kotte.
nir P Paree, que, Je, yarda une
ponade affootuonae. ob jreconnuls-
ninte. pour oan dducateursa (pu-
renta at profeasseura) qui a Udpo-
que wétaient pas obaddda par oo
dada nundro ft du sidole,: Uddu-

tunt conune dane mon

notamment lea premidren chapeh teation sariwelle 64 Loutes loa liber-

Jes duida ‘Croix dés Missions, de
Cabaret aclaoellemeant Duvalior-
ville (oealitdé non loin de laquel

le Wimpératrice Adélina avait va.

le jour) de Villebonhour ou Saut
d’'Eau, la premidre chapelle de
Ste Anne i: Port-au-Prince, les
églises paroissiales de-Pt-Goive

(a) et de Léogiine (encore en servi

ce, transforniées: et. embellies par
la suite) du Quartier Morin (dé
truite auparavant par le séisme
du 7 Mai 1842), fait restaurer
V’Eglise de Hinche (renversée en
partie par ce mouvement sismi-
que,) et a agrandi des deux nefs
latérales 1’Eglise métropolitaine

de Port-au-Prince ‘est. = an-
cienne Cathédrale.
(a) Faustin, Coachi, dit plus

tard Soulouque, d'origine mandin
gue, né dans Ix commune de Pe-
tit Goaive a été baptisé dans VE
glise pproissiale culonialc, détrui
te plus tard par un incendie.
Gérard JOLiLOIS.

LIBRES OPINIONS *
Autour de

la dévaluation
du franc

Avee grand plaisir nous don -
nons satisfaction A ceux, nom -
breux, des lecteurs du «Nouvellis-
te» qui veulent savoir ce que nous
pensona de la dévaluation du
franc,

xu x

Nous partons du principe que le
seul fait de vivre demande un
effort,que la liberté absolue n’exis
te pas,mais que dans la société ci
vilisée, grice 4.la monnaie, aprts
temps — travail il y a forcément
temps — liberté. Cela signifie, en
clair, que la société-ne prend corps
que par l’apport de l’effort social
de chacun et que précisément la
monnaie le confirme (monnaie
égale: preuve, certificat, témoi -
gnage, reconnaissance, récompen-
se du travail.)

Aussi, Ia valeur réelle n’étant
due qu’é l’étre humain seul capa-
ble de produire, toute dévalua -
ation d’une monnaie qui n’est pas
TOTALE — en faveur de l’hom
me— n’a aucun sens.

En un mot, le fait de préfé -
rer le franc aux Frangais est en
soi un chche, une faillite de l’in
telligence. Une vraie honte pou
le monde occidental. .

Fernand Alix ROY

(Remerciements anticipés)

F.A.R.

PARAMOUNT
Dimanche 12 Octobre 1969 — a5 H.7 H. et 9 H.

de Deuil

hour et ses enfanta feront cHan-

LE
ve Coeur de Turgeau, une mes-
«we de prise de deuil a‘la mémoi-
re de leur regretté époux et pe-
re,

no deur affection le ler Octobre.

Vitation

a,

CES RSARASAAAAAS EXE EARS SEE ES

COP OOO PSE LD OE SIDE PLOT TOPE OPEL VOLVO LE






de Diane qui nous a fait le plai
sir de nous dédicacer un exem
piaire. Nous Jui souhaitons un
grand succes en librairie.

Pharmacies assuran |
le service cette nuit.

Vendredi J0
LAVOISIER
Lalue
LAROSE |
Rue Mgr. Guilloux

Mme Veuve Emmanuel S.m-

er Je samedi 11 Octobre a 7 H.
r

>» du matin en I'Eglise du Sa-

Emmanuel Sambour, enlevé

Ce présent avia tient Heu d’in
SRA III III III ICI SEE

Bonne Année scolaire

a tous les enfants qui vont a l’école et BON
APPETIT avec leur Boite a Lunch
ALADDIN (de superbes lunch box en plastique
ou en métal a couleurs variées.

Chaque boite ALADDIN contient une jolie
Thermos pour le jus de fruit ou le chacolat
ou eau glacée).

Nous souhaitons un ALADDIN
a chaque enfant.
AGENT DON MOHR SALES CORP.



AMAA SAS ARANS ASE RARER



POLES EELOCEL IDO

CAPITOL

présente en Grand Gala
Du Mercredi 8 au Samedi 11 Octobre 1969
a6 Hres et 8 Hres 45

ROMEO et JULIETTE

de SHAKESPEARE





~ s . n
cimeeeenten brent gb ASAIM

Une histoire d amour pas comme les autres —
@aprés Poeuvre de William Shakespeare. '
Un film a voir, une occasion a ne pas rater.
ENTREE : Gdes 3.00 et 5.00



Un affrontement violent d’amour et de passion.
~~
‘

PENG Dee
eT

EMMANUELE RIVA
LAURENT TERZIEFF
ROGER COGGIC
BEBAR LONGAR

FRUITS
AMERS

“SQOLEDAD!

URL
TM a

CPM ee aD UT Lb
Musique de JOSEPH KOSMA (Editions Enach et Cley PASTMANCOLOR - EGRAN LARGE

Wo -
Un drame déchirant, en marge d’une convulsion
Sociale !
Grand Prix du Cinéma Francais.





Aux Ondes Sonores

(Mme GEORGETTE DUPLESSY)
4) Rue Macajoux, (Rue du Perpétuel Secours
et de la Fontaine Mme Colo)
INGENIEURS ,
‘TECHNICIENS
HOBBYISTS
EXPERIMENTATEURS
POUR VOS PIECES VOYEZ LA MAISON
AUX ONDES SONORES
Un bon conseil peut éviter beaucoup
de dépenses et de temps perdus
TECHNIQUE, EXPERIENCE, PROGRES :
NOTRE STOCK LE PLUS IMPORTANT.

Nese PAPEL LLL LLL LD LLLELLLL LLL
A©OOQOOOOOOOOOOOOOOGOOOOOOO“

©
©

S

Le Rond Point Night Clube

Samedi 11 Octobre




DINER DANSANT
Q Admission $ 2.00 Dollars
JOOOQOQOOOOOHOOOHHOOOOOOOOE





tin qwelle favorixe purfois in-
consciomment; at qui savatent
nous refuaer le droit de voir un
mauvaia film, de fréqugnter we
tdte chawds ou de lire wi livre
perniciodx, sans. que nous dots
sentions tellement | anermatx ow
tellement frustrés ‘pour cela.

Ce weat pas de ma part une
critique contre uno méthode d’é-
ducation qui resto. d'actualité de-
puia tant d’années. Loin do la.
Comment d’aillewrs ne pana con-
venir qu'elle a du bon, ‘malgré
les méfaite dont elle est respon-
sable ? Jo déplore seulement
quelle serve de la sorte de ‘cou-
verture aux parents. Certaris
dentre eux, par exemple, sous
prétexte que. leviraenfanta en ea
vent déjd long et qu'il faut com-
pléter leur. -doowmentation, lea
emmanent voir: vimporte quel
film, pour ne passe priver eux-
mémer du spectacle, éalité.
, Dautres, on prése
enfants, pour lex mémes
disrertent sur tous lea” Bre}
souvent aur dea aujete geabreusc
aveo un luxe de détailaet sans
aucune gene, Et ainsi de suite.

On ae demande alora ai leurs
enfanta qui les éeoutent ne les
trouvent pan rama ... BANS ... Ver

tugadin.
CECILE

La montée fut
de taille

(SUITE)

gars a été sans égale et ils ont
bien tenu le jeu d’un bout a lau
‘tre de la partie. La plupart de
nos tirs passaient A raz du po-
teay ou se sont écrasés contre
la barre. Nous avons tout fait,
mais la chance n‘a pas été de
notre cété.

UN GATEAU POUR

FETER LE RETOUR.

Nos joueurs sont rentrés en
pays conquis, ils ont été accneil-
lis non pas en défaitistes,
mais comme de vaillants guer-
riers. Mme Supplice Directrice
de la «Magicienne du Foyer? si-
se & Avenue du Travail .a fait
don & notre Sélection d’un ma-
gnifique gateau représentant un
terrain de football mettant face
& face des joueurs en noir et
rouge d’un cété, face 4 des dra-
peaux bleu et blanc de J’autre.
Nos joueurs ont tenu 4 se faire
photographier devant cette créa-
tion gastronomique remarquable.
LA BIENVENUE.—

Le Maire Frédéric C. Desva-
rieux accompagng deg membres
dela Commission Communale
MM. Breton Nazaire et Marcel
Augustin avaient tenu 4 accveil-
lir notre © délégation avec hon-
neur. Il a déclaré aux joueurs
de la Sélection Nationale qu’ils
étaient les héros dy Sport Na-
tional et qu’ils avaient élevé sur
le pnvois le Bicolore Noir et Rou
re.








Avis Important

La Direction du Casino Interna
tional d'Haiti se fait Vagréable
plaisir d’informer sa_bienveillan-
te clientéle des derniéres dispo-
sitions qui ont 6té prises en vue
de lui donner le maximum de sa
tisfaction possible dans V’orienta-
tion de ses loisirs.

Un groupe de jeunes filles est
chargé d‘aecueillir lea invités au
Casino et de leur fournir des ren
seigncements relatifs au fonetion-
nement du bar.

Dans Ie but de maintenir tou-
jours bien haut le prestige de
Vétablissement, i! est demandé a
tous d’observer une tenue vesti-
mentaire digne des établisse-
ments d‘outre-mer.
Port-au-Prince 7 Octobre 1969

La Direction





















chones ie dons qi'elles




vide Gbdordé a ever”



: fie de leur
neni,

Le Salvador’ menage en gdeux
foin lea bute @Aaiti et la Bfen-
ne dea deux équipes fat admira-

PTR Le Ls tom) attaguont, Co-






not ‘ , \ " . ; : .
de bonheur Jes: plus ardcnts se L'Agronome Moshe Kones -di-

torment dj. par les employés rige le programme do développe- . ‘

de TOftles Natlonal du Lourl- ment ngricolo do BAS-HOEN, les Tvs gardions Glalent, sou-
ie et do In Promotion & Vinten: \ ui a fe prendre contact ayes ow

tion de lun de ses ‘membros los le Directeur du programme, de ae . a6

tus dignes, lea plus respectablus, coopération technique — ints LES INITIATIVES

1 wagit do’ Mma Caridad’ Apotlon “ d’Isract’ en République Domini- Lea’ supporters haitiens com-

Dorsainville, Employée Supéricu-
re de ect office. .

Caridad célébre le dimancho 1
Octobre son hevreux anniversai-
~ de naissance. C’ost une grande
joic ct un grand bonheur pour

caine, l'agronome Itzhak Magsead,
arrivé avec lui, ce matin. ™
Itzhak Masead

mengaient a scander «Haiti, Hai
tle encourageéant: leurs joueurs et
soudain Véquipe d'Haiti cuit de
venue fouguecuse et bien cohéren
te. Par vagues guccessives les at
taques se portaient contre la 1i-

L'Agronome
passa unc semaine en Haiti pour

ulder de sea conseils I’équipe
israélienne travaillant en Haiti.

elle de volr se. lever un x xX * tt \

autre beau ‘jour si attendu DES GROUPES ARRIVES gne de déténse salvadoregne Avec
par sa jolie fille, par ses 46 Puerto Rico - des tirs veriant du demi Philippe
parents et amis lea plus pro- ».Ce matin, Agence Citadélle Vorbe, les chances de scorer é-
ches et par tous ses@#&ttentifa col a accueilli en la personne de son taient provoquées. L’étoile hai-
laboratenrs et amie .@ Office Directeur de Tours, M. Roland tienne Vavant-droit Guy St Vil

recut une passe de In gauche’
mais marqué, il fit un tir préci
pité qui alla rebondir de l'autre
caté tes buts du gardien salva-
doregne Juan Fernandez.

Et les haitiens terniinérent la
prenuére mi-temps en gardant
l’avantage des initiatives et com
mencérent la seconde mi-temps a
vec la méme veine, harrassant,
dévastant méme parfois Ia défen
se. salvadorégne, :

Guy St Vil eut un tir puis-
sant qui battit completement Fer
nandez’ mais yui alla ‘heurter la
barre trdnsversale. Jeun Claude
Desir fit des percées remarqua-
bles mais (4 seconde mi-temps
fut comme Ia premiére, les hai-
tiens semblaient déployer beau-
coup plus d’efforts physiques que
d’habileté.

Cabezas a travaillé dur pour Ie
Salvador, il fraynit fréqueminent
su route dans le rang des hai-
lien et langait ses avants a
Vattaque, Liailier gauche salvada
regne Elmer Acevedo, Martinez
et Mauricio Lindo donnerent au
gardien haitien Francillon Vep-
portunité de aémontre, oa ran
de valeur a son- poste. Francil
Jon enceissait” des tirs puissants
avec une aisance consummec.

Et le temps nogmal passu sans
qu'aucun but ne fut marque.

Menant Vattaque au debut ac
la troisiéme mi-temps — fes har-
liens s‘infiltraient aisément dans
Ja défense salvaduregne, mais les

Décatrel, et deux de ses dévoués
Ghislaine Au-
dant et Charlie Barff, un -grou-
pour le pays et pour le gouver- pe de 16° touristes envoyés ptr
mement du Président Duvalicr PAMEXKCO-de San Juan. Cex
dont elle est lun des membres touristes passent deux jours a
les plus consclents. l’Hotel Choucoune. Ila sont arri-
7 . vég par le Vol d'Air France.

ohee ere TRIO Un autre groupe de 22 per-

. : os sgonnes auqucl s‘ajouteront six
gid se produit ce soir a autres demain est arrivg ce ma-
Ulnatitut Frangais

..Ce matin par le Vol @Air ‘par le Vol d'Air France.

Ce groupe envoyé par ADI-
France, venant de San Juan est j it
arrivg le Trio Bell’Arte tant at TOURS & Associates est condui

tendu. , par le Directeur Général de cet-

Ce sont trois musiciens alle **8ence Pedro A. Lopez.
8 = " a oe t
mands de grand talent. Ces visiteurs portoricains on

Suzanne Maria Anna Jansen été accueillis' & leur arrivée par
ey . d seil
Lautenbacher, violoniste de Stutt M. Jacques Bavssan du Conse!

d’Administration de l’'Hotel Ibo-
gart, Walter K. Bohle pianiste 5 , ;
Thomas Bees, violoneelliste. Lele et de Ibo Beach of par be

i inique. 1 sent
Ils ont été accueillis par le fontaine Dominique. Ils passen

distingué Ambassadeur d‘Allema trois jours & Tho-Lélé.
gene, Dr. Franz Malsy Mink, M.
Bosco Kosian, Attach&é Culturel
ct M, Gunther Sambale de la mé
me Ambassade.

Nous souhaitons la
et un brillant
Bell’ Arte.

National du Tourisme et de la
Promotion, ot elle continue ddassistants, Mile
donner le meilleur d’elle-méme

x xX
LES PROFESSEURS
DOMINIQUE ET
PETRONELLE LORENZI
smevenua de conge avec

leurs enfants ;

..Ce matin sont rentrés a
Port-au-Prince par le Vol d’Air
France venant de Pointe a Pitres
via San Juan, les professeurs Do
minique et Pétronille Lorenzi, et
leurs enfants Paul Dominique et
Ciaire Antoinctte,

Conseillers pédagogiques, Do
minique et Pétronille, aprés une
premiére année ici comme ensei
gnants aux deux écoles normales

bienvenue
suecés au Trio

XXX

GEXPERT ISRAELIEN
MOSHE KONES
revenu aveo son homologue
ewR. D. VAgronome Itzhak
Massad

...Au début de la semaine était
parti pour Santo Domingo, l'a-
gronome israélien Moshe Kones,

Chef du programme de la Mis- de filles et de garcons et a l’Ins ms es Gésorgani.
sion technique israélienne inté- ti : is ’enseigne ed * voreant
q i titut Frangais dans Venseigne nien ces mouvements.

grée dans le programme d’assis-
tance technique de l’)OEA,

ment audio-visuel étaient allés
passer trois mois de vacances en
France. . :

\s sont revenus pour une 4
tre année académique, avec leurs
enfants qui étudient ici.

Tis ont été accueillis par des
membres de l'Institut Frangais.
xxx
NOS VISITEURS

...Hier soir, nous avons rencon
tré a El Rancho, M. John Power
Spreialiste .de la Motor Trucks,
E. ‘P. Hernandez, «Area Mana

Arriva la l4e minute de la trot
siéme mi-temps et les salvadore
uo gnes forcerent les haitiens a de-
ager en comner sur ia droite.
Les arritres haitiens, les avant=
salvadoregnes sont pres des buts
haitiens attendant le tir d’Aceve
do. I) servit une trés bonne ba!
le qui surpassa toutes les tétes
exceptée celle de Martinez qui ca!
mement engagea la baile de la
téte dans les filets en surveillant
Francillon et queiques raves au-



Un noir élu vice
Maire d’Atlanta

ATLANTA, GEORGIE (IPS)
Maynard Jackson, un avocat
de 39 ans qui'a été élu mardi
Vice-Maire d’Atlanta, est le vre
‘mier noir & occuper une telle
fonction depuis les cent - vingt-

deux années d’existence de cette gers de la méme compagnie et tres joueurs —haitiens qui wn
ville du Sud des Etats-Unis. Jose Lorea de Ja International suaient frenétiquement pour Var
M. Jackson, dont Ja campa- Harvester Company. réter.

Haiti yui a ete battue 2-1 au
premier match joué chez celle, qui
a gayne par 5-U le second jour
au Sulvader adopta a pertir de

Ils étaient en compagnie de M.
Franz Siegel et M, Jean E, Sau
rel.

gne avait pour théme la mise en
application des lois contre la dis
crimination raciale et de meilleu
res condiions de logement Va



emporté sur Alderman Milton
Farris dans les premieres élec-
tions biraciales de Ja ville d’A-
tlanta pour les postes de Maire
et de Vice-Maire.

Sur les huit candidats qui 9’é-
taient présentés pour la fonction
de Maire, le Vice-Maire sortant
Sam Massel et Alderman Rod-
ney Cook sont ceux qui ont re¢u
le plus grand nombre de votes.
Ils s’affronteront le 21 Octobre
prochain dans des élections fi-
niles of sera choisi le successeur
du Maire Ivan Allen Jr. qui
prend sa retraite.

Trente-huit noira avaient pcs¢
leur candidature lors de ces élec
tions. municipales; et sur les 218.
000 votants inscrits les noirs présentaient environ quarante
pour cent.

M. Jackson qui est également
le Vice-Président, pour la bran-
che d’Atlanta, de 1’Association
Nationale pour l'Avancement des
Gens de Couleur, avait fait ap-
pel aux noirs aussi bien qu’aux
blancs.

«Je suis fier d’€@tre noir», a-
vait-il dit. «Mais je n’ai jamais
sollicité le vote des noirs simple-
ment parce qu’ils sont noirs.»

CEIQURSORSIOE OE SIDE AIOE SOE AIOE SCE ICE SIE SOE TIE SUTIN EES

Cabane Choucoune

Présente Samedi

DE KALAFE

La belle chanteuse brésilienne
dans son répertoire de chansons
populaires latino - américaines

et de Bossa: - Nova

en attraction au cours du grand bal animé par
NEMOURS JEAN - BAPTISTE ;

Entrée $ 3.00



Dimanche aprés midi

DE KALAFE

Sera également la Vedette du
GRAND BAL KERMESSE

avec VOrchestre

TABOU - COMBO.

Entrée $ 1.00

ce moment fa tactique des pas-
seg lwMAUeSs pour arriver a ezali
ser. Par moment elle avait: [ne-
casion de scorer, mais cela ne de

Haiti vaincra

(SUITE) vait Pas Ctre. Queliques joucur:

étublir des phares dans tous les Pi et tine. quand le
a a} 3 j . c oT ae

sentiers du Sport National ‘Avant la reneontre, Wes deux

Que’ nous apportions a ces Repre
sentants de l’Orgueil hartien no-
tre encouragement, notre fui et
surtoul notre compréhension .
Que les Jeunes de notre fiére Re
publique noire qui doivent assu-
rer la reléve soient facilités afin
qu’ils cuttivent avec amour et te

@yuipes Otaient présentees au Mi
nistre de da Jeunesse et du Dev
loppement de Je Comninaute
Vhonerable Allan Douplas.

Slaith Henri Frarncitlen, For
mose Giles, Serge Ducoste, Ge-
rard Joseph, Claudel Legros, Phe

ee aj lippe Verhe, Pierre Bayonne
. a "ex ayes vay 1 - an
nacite Pexperience atu _Balion Tuy St Vil) Jean Chiude Désir.
rond, pour que Haiti la Vaillon eo . : ?
: . : Guy Francois et Claude Barthé
te, do da prochaine confrontation lem
sort enttainge, aqaaifice et cone Salvador Juen Feranndez.
ven one Gl re Roberto Rivas, Salvador Maric
re et de la ore. ne. Maurice Manzara, Seturm
lo) Oetebre 1969. ’ “a. an
Andree M laisir PIERRE 4° Asorio, Salvador Cahezn Mau
Mine Andree om plaisir ‘ * teia Lande, Jose Quantanilla.
———— Juan Martines Marto Monge ot
. = Iimer Acevede
Avis Professionnel Arhiire Keith Duntar Jurpe +
Dr Gérard Frédérique de dienes Ron Bracewell ef Ds
Ophtalmviogie — Oto-Rhyno vid Parsons.
Clinique au Centre Médicnl = de Traduction.
Port-au-Prince 27, Chemin des



Dalles. ;
Heures de visite :
3a 6 h pam.

7a 9h am.

Cours de recherche
operationnelle
a PIHECE

L'Institut des Hautes Etudes
Commerciales et Economiques an
nonce |"Inauguration, 4 partir
du 16 Octobre 1969, d'un Cours
de Recherche Opérationnelle ou
de Statistique ct de Mathémati-
ques appliquées a l'Economie.

Ce cours dont la durée est de
9 mois sera dispensé les lundi
et jeudi de chaque. semaine de
6:30 p.m. a 7:30 p.m., a l’inten-



tion des étudiants de 3¢me an-
née de I'THECE ainsi que des

statisticiens formes par VIHECE
(promotions suivantes : Maj 1967
Septembre 1967; Nover.bre
1967 — Avril 1968; Mai 1968 -.-
Septembre 1968; Novembre 1968
— Avril 1969) et de tous ceux
qui détiennent un Certifieat de
Statistique et de Mathématiques
délivré par une Faculté vy une
Ecole Supérieure.

Le plan de ce cours est le sui-
vant : .

1. Rappel des notions fonda-
mentales d'Algebre matricielle
et de programmation linéaire.

2. Applications de l’Algébre
matricielle et de la programma-
tion linéaire : ‘

a) en macroéconomie

b) en ‘microéconomie (Gestion
de l’entreprise) :

3. Introduction & la théorie
des graphes.

4. Algorithmes et applications.

Les inscriptions sont recues
tous les jours ouvrables au local
de |'IHECE, Champ de Mars No.
31 de 8:00 a.m. a 2:60 p.m. et de
5:00 p.m. & 7:00 p.m.

; Les conditions “de participa-
tion & ce cours sont fixées com

me suit:

$ 4.00 de droit d’inscription.

$ 5.00 d’honoraires mensuels
des cours
. $ 6.00 pour les cours polyco-
_ ~piés, :






Full Text
ech Pr FETE HET NE










Oirecteur et

No 87.920

ws ANCIEN D'HAITI

Lo FONDE EN 1696

4
Redacreur en Chef :
LUCIEN MONTAS

Administrateur: Mâ„¢ MAX CHAUVET



MEMBRE DH L'ASHOCIATION INTHE





sige g

RAMERICAINE: Dit PRES

Téeme ANNEE -






Adresse :





BOITE



ee



RUE DU CENTRE
: é Ne 272 :
PORT-AU-PRINCE

PHONES : 2232 — 2432
POSTALE :



(HAITI)





1316



VENDREDI 10 OCTOBRE 1969



L’Edilité a
Selection

Un public nombreux setail
porté hier en fin d’aprés | midi
au VAéroport International Dr,
Francois Duvalier pour accueil-

tir la sélection nationale de foot-
ball qui venait de jouer un match
d‘appui mereredi contre le Salva
dor au Stade National de Kings-
ton.

C'était un peste tres encoura-
yeant pour nos vaillants équi-
niers ct pour nos dirigeants de
football qui se sont tant dépensés
en efforts de toutes sortes pour
agsurer une brillante participa-
tion d‘Haiti aux prestigieuses
compétitions de la Coupe mon-
diale de foot ball Jules Rimet.

La manifestation avait un ca-
ructére particulier étant donne
les circonstances, Notre équipe
qui vennit de perdre —avee hon
neur au Stade de Kingston méri-
tuit bien de la part de tous une
marque d’encouragement, des te
moignages de sytapathies car elle
venait de faire un jong chemin er
tnisant clagucr bien fort le nom
d'ttniti par de brillantes victoires

x

accueilli la
Nationale

nntericurement » remportées sur
des stades internationaux de I'A
merique du Nord, du Centre et
des Caraibes.

Le peuple a compris ce qu'il
devait ik ees jeunes sportife am-
passadeurs du sport national qui
uvaient voyagé pour Kingston a-
vec l'optimisme le plus grand, la
ferveur partagée de toute la na-
tion vt surtout avee attention
soutenue du Grand Protecteur
du Sport National le Président i
Vie de ln République le Dr.
Francois Duvalicr, "Homme pour
qui le Mens sana in corpore sano
a tout son poids. L’hommage ren
du hier apres midi a Véquipe na-
tionale revenue de Kingston a-
vait la valeur’ d'un témoignage
de foi continue et persévérante
‘dans les possibilités de Vaime na-
tionale.

C'est ee que dailleurs a expri
me le distingué Maire de la Ca
pitale. Mr, Frédéric Desvarieux
dans son discours de bienvenue
que nous publions ci-dessous.

x

LE DISCOURS DE BIENVENUE DU
MAIRE F. DESVARIEX

Messieuts
da

les Joueurs
ae Sélection Nationale
Au moment de vous accueillir,
Nous reprenons ce que nous a-
von: dit apres votre éclatante
victoire du Stade ¢Flor Blanca»:
Vous étes ies héros du Sport Na
tional. i

Duns ies annales Ju football
haiticn, il sera consigné en let-
tres indélébiles les pages épiques
que vous avez écrites avec votre
tenacite et votre foi, dans les
stades de !’étranger ol vous avez
élevé sur le pavois le Ficolore
noir et rouge.

La Nation Haitienne vous doit
des moments d'exaltation, de fré
missement. de plénitude qu'il est
impossible w’oubher. Grace a ta
sollicitude du Grand FProtecteur
de la Jeunesse et des Sports, le
Piwsident & Vie de la Reépabh-
que, S. E. Docteur Frangois DU
VALIER et a votre volonté de
dépassement, notre footbell s’est



Encourageante Note
de ’Ingenieur
H. Dambreville

La rencontre Haiti Salva-
dor & Kingston en méme temps
quelle a angoissé le coeur de tout
ub chacun a été aussi une source
inspiration patriotique, un
coup de fouet pour Vorgueil ra
Cink et national el une raison de
perrévérer dans Veffort a le otea
vail.

Crest dung cet esprit: que notre
extimable ami, Vingénieur De
bert Dambrevile, Direetour Ge
néral dex Services” Hydrauligees
n oadressé In note sulvante au
Hurenu Fédéral de Foot-Ball.

aNouvencs-cona de cen 4 Ve
rites recolutionnarresn ef
nportiucs

Grands eceue gue aavent:
Tutter
— Plains Grands cane que

combathent dans la dignité
Tran Grands cenx quiiac

ceplena victoriengencent

défaite, non meéritéc,

Hee

Heber RO DAMBREVILLE,
Tug.
Minuit ce & Octobre 1469



58e anniversaire
de la Chine
Nationaliste

Une nation amie féte aujour-
Whui le 58¢me anniversaire de
an fondation. En effet le 10 Oc-
tobre 1911, la Chine demeurée re
pliée sur elle-méme pendant des
millénaires, secoua le joug du
youvernement Mandchow et se
proclama République sous le lea-
dership de «Sun Yet Sen» qui
devint le premier Président le
ler Janvier 1912.

ta Chine Nationaliste atta-
chéee depuis ®& ses idées de pro-
gris et de liberté, continue de se
distinguer a travers Je monde
par son souci de rechercher ja
compréhension — et Vamnitig de
tous les. peuples du monde gale-
ment épris de ces mémes idéaux.

Nous prenons grand plaisir a
souhaiter a la République ‘Soeur
de Chine, par l‘intermédiaire de
son distingué Représentant et
Chef de Sa Mission Diplomati-
que chez nous, Y Ambassadeur
Kao Shih Ming, nos . voeux de
succes croissant. de progréa con-
ling dang la vole de son dévelop
vement,

Une réception sera offerte ce
soir en la résidence de Y’Ambas-
sadeur chinois & Pétion - Ville
pour commémorer cet anmniver-

saire.

SIROP DAY:
ANTIDOL
FINAVER
DAYLAX
PODOL

ioe “ae |

—

ie



PECTORAL DES BEBES

contre la Grippe
Analgésique
contre.les Ascaris

: contre la, Constipation
Rhumatismes

haussé 4 un niveau international
jamais atteint Les différentes
étapes de votre long ct dur e-
riple sportif a travers le conti-
nent, ont suscité un véritable cli
mat d’unité nationale. Toutes les
couches sociales de la Nation ont
vibré d’une identique foi en vous
qui incarnez si dignement nos
couleurs.

Enfanls chéris de la victoire,
yous nous revenez cette fois, dé
semparés apres la cuisante défai
te du Stade National de Kings-
ton. La déconvenue des popula
tions est a la mesure de l’immen
se espoir que les géants du sta-

de que vous étes, avez — suscité
dans leurs coeurs. /
La consternation est. legitime,

le découragement négatif. Vous
avez donné le meilleur de vous-
memes en faisant face avec dé-
termination @ un partenaire tout
uussi décidé & ne vous laisser au
cun pouce de terrain. Le grain
de sable des impondérables a eu
raison, cette fois, de votre volon
t@ de vainere.

I] s'apit pour les joueurs de la
vaillante Sélecuun Nationale et
les dirizeants de la Fédération
Nationale de firer des legons de
cette défaite.

Lavance incontestuble de no-
tre football duit étre consolidée
de telle sorte qUG, rice i vous,
qui avez ouvert le sillon vers
Mexieo et aux nouvelles recrues,
ae omaintiennc ie cote de notre
sport national dans Jes grandes
competitions a Véchelle mondia-
lee

Frederic G. DESVARIEUX
Preaident de la Commissios
Communale
de Port-au-Prince

Hotel de Villo de Port au- Prince
le 9 Octobre 1969.



Une voiture lunaire
pour les astronautes
américains

WASHINGTON cis)

Vers Ja fin de 1971, une voitu-
re lunaire assurera le déplace-
ment des astronautes sur la sur-
face de la lune.

Cette voiture cleetrique die Ceux
places cl d'une vitesse maxima
de seigg Kilometres (dix milles) u
l'heure pourra s’éloigner d’envi-
ron 5 Wjlometres (trolg milles)
du modu*: lunaire qui assurera
son transport sur la Lune.

La NASA u anoncé que deux
Yirmes compéutives ont eté choi-
sies pour negocier la future cons-
truction de cette voiture lunaire.

(Qluatre de ces véhicules devront
étre délivrés a Agence Spatiale
Américaine dés le début de 1971
de fagon qu’ils puissent étre u-
tilisés dans les vols Apollo pré-
vus pour la fin de cete aunée la.

Ce véhicule a quatre roues, pe-
sant environ 181 kilogrammes
(400 livres) et mesurant trois
métres de long sur deux
metres guarante de large, devra
permcttre aux ustronauter de se
déplacer sur la surface de la lu-
ne en transportant avec eux les
outils qu’ila utiliseront pour le
prélévement des échantillons du
sol lunaire, la pause d’instruments
scientifiques et l’accomplissement
de bien d'autres taches.

La NASA a également annon-
cé que In voiture lunaire sera mu-
nie de moteurs électriques rece-
vunt leur énergie de battcries fai-
tes de zinc et d’argent.







2e anniversaire du
uotidien —
e Nouveau Monde,

Deux ans se sont passés — de-
pufs que notre Cuapitule compte
un nouveau quotidien, en l’oecu-
rence le «Nouveau Monde, qui
se meut dans laréne journalisti-
que avec un allant remarquable.

Cette qualité indispensable a
In pratique du métier dans notre
milieu, le Nouveau Monde le doit
certes a la valeur professionnel-
le de son directeur, notre confré-
re et ami Gérard de Catalogne
i la compétence des brillunts
membres de sa rédaction, mais
aussi au but méme qu’il pour-
suit,

C'est une date faste pour le
confrére qui, d’hebdomaduire cn-
pois 4 Vorigine se trouve aujour
(hui & une place avancee dans
la profession.

Le Nouveau Monde prend ov
casion de cet anniversaire pour
annoncer des améliovations qui
seront apportées au journal pour
donner davantage satisfaction a
ses lecteurs.

Nouns félicitons Le Nouveau
Monde pour de si louables_ ef-
forts, nous nous réjouissons avec
le directeur Gérard de Catalogne
les rédacteurs, les collaborateurs
et tout Je personnel: du Quoti-
dien de la Place de U'Hétel de Vil
le.

nel

En Uruguay

Le 12 Octobre prochain seront
inaugurés & Montévidéo le Pre-
mier Cours Latino Américain
sur l'Edueation sexuelle et la
Planification familiale. Et notre
pays a été invité a se faire re-
présenter.

A cette occasion Haiti répon
dra a cette invitation en délé-
guant Mme Yolande PLUMMER,
Travailleuse Sociale Profession-
nelle, Chef du Service de la Fem
me et de Enfant au Départe-
ment des Aftaires Sociales, au-
teur de plusieurs articles sur la
sexualité enfantile et adulte, pu-
bliés dans les quotidiens de Port
au Prince.

Nous savons d’avance que no-
tre Pays sera admirablement re-
présenté par cette distinguée com
patriote bien connue pour sa
culture, ses talents-d’écrivain, se
forte personnalité, son rayonne-
ment dans le Service Social, son
dévovement & notre peuple, 8a
bonté et son éducation.

Nous souhaitons un heureux
séjour et une fructueuse besogne
i Mme PLUMMER.

Le voyage de Pompidou

en U.R.S.
MOSCOU (AF?)

Les premiers ontreticia de M.
Maurice Schumann Mijnistre fran
eais des Affaires Etrangeres, ar
rivé jeudi & Moscou pour prépu
rer le voyage en URSS de M.
Georges Pompidou, Président de
la Reépublfque Frangaibe, - avec
son homologue soviétique M. An
dré Gromyko ont porté aur les
problémes du Moyen - Orjent.

Les entreticns Franco ~ Sovié
tiques qui se déroulent au minis
tére soviétique des Affaires’ E-
trangéres se poursuivent - dans
une atmosphére de ecordialite et
de chaleurs, précisc-t-on du coté
frangais, ou l’on ajoute que, cet
apres - midi, ce: sopt: les problé-
mes du Vietnam K de l'Burope
qui seront notamment abordés.

L’annonce du voyage en URSS
de M. Georzes Pompidou a été
fnite cc matin pars M. Maurice
Schumann A M. Alexis Kossygui



ne au Kremlin, en présence de
L’Avenue Haile
Selassié

L’Avenue Haile Sélassie c’est

a dire cette belle et vaste urté-
re qui, de l'Aéroport Frangois Du
valier, conduit a l’Autoroute de
Delmas et vice verga peut, a jus
te titre, étre considérée comme
une belle réaiisation d’autant
plus utile el plus pratique qu’el-
le ofire auux automobilistes une
voie bien bétonnée, ce qui facili-
te dans une large mesure, la cir.
culation des véhicules; el, évidem
ment, ia communication cntre la
Ville et cet important centre ou-
yert a tous les horizons.
Cependant cette artére est, dés
le crépuscule, malheureusement
plongée dans Vobscurité.. En ef-
fet, il u’y a ywune infime par-
tie de cette artére qui soit éclai
rée aA Vélectricité en ce sens qu’el
Je seule est pour le moment pour
vue de VinstaHation électrique.
On n’aurait, 4 notre avis, qu’a

“prolonger les travaux d’installa-

ticn électrique sur tout le long
de cette artére pour qu'elle of-
fre du coup, loute Ia sécurité né
cessaire aux usagers.

Ue plus --- et nous et avons
déja parlé ici méme — la moin-
dre averse inonde pour ainsi dire
cette route. Il faudrait probable
ment penser a y établir une meil
leure canalisation pouvant, nlus
ajsément faciliter l’éconlement
des eaux dans un endroit autre
que celte artere elle méme.



L’Eglise de la Crotx
des Bouquets

KEY LE DESTIN

Par Gérard

Le premier dimanche d’OQcto-
bre, lo 5, la Croix.des Bouquets
a eélébré sa fate patronale : No-
tre Dame du Rosuire, L’Eglise
de vette ville doit @tre considérée
comme un haut-licu de notre
histoire (et prendre rang a coté
de celles du Cap, des Gonaives,
de V'Areahaie ou de Port-au-
Prince —- pour cette derniére ci-
té il s‘agirait plutet de Vancienne
Cathédrale —) pour avoir influ-
encé le destin de l’Immarcessible
Fondateur de notre Indépendan-
ce, Jeun Jacques DESSALINES.

xX XxX
Li NOM DESSALINES
L’actuelle Eglise est la qua-
trieme du bourg. La premiere,
nous indigue Moreau de St Mé-
ry, fut construite vers 1752 en
remplacement de celle qui s'¢-
teit dressée depuis 1693 au_cen-
tre de l’ancien site de la Croix
deg Bouquets, prés de lactuelle
Croix des Missions.

La deuxiéme, érigée en 1766,
fut renversée quatre ans aprés.

Le troisiéme sanctuajre fut é-
difié en 1778, La batisse fut
confiée 4 un entrepreneur, Bois-
sonniére (1) des SALINES. Se-
lon Ja tradition orale, ce contrac-
tant disposait d’une équipe d’ou-
vriers esclaves bien cntrainés
(macons, menuisiers, couvreurs),
qui faisait merveille dans l’exé-
eution des ouvrages, Leur maitre
comptait beaucoup sur la cons-
truction de cet édifice pour de
nouvelles soumfsions et l’ob-
tention d’autres travaux,



Invitation

L'Ambassade de la Répu-
blique Fédérale d’Allemagne ©
a le plaisir d‘inviter le pu- —
blic' au Récitd] qui sera of-
fert par le Trio Bell-Arte
aujourd'hui 10 Octobre, &
Th. 45 pm, & lAnditorium
de l'Institut Frangais d’Hal-
ti— Entrée Libre.



LABO

o

GLORIBUX

-ACHETEZ



DE DESSALINES
JOLIBOIS

Aussi, Ventrepreneur promit-il
iu son chef-magon de lui octroyer
la liberté. et un pécule si cette
mnigon' de Dieu ¢ était terminée
duns un délai donné.

Liéquipe d’ouvriers parvint i
raccoureir je temps imparti. Et
Boissonniére des Salines affran-
chit son maitre-magon : ve der-
uier prit le nom de DESSALI-
NES. Par la suite, cet artisan,
devenu libre, put s‘acheter un
esclave, qui avait appartenu & un
nommé Duclos. En 1791, lors du
Soulévement Général des Ate-
liers duu Nord, le dit esclave de-
venait le lieutenant de |’un des
chefa des , insurgés et adoptait
comme patron Je nom de son
dernier maitre DESSALINES.
Depuis Thucydide, ou Tite-Live
ou encore, Plutarque, bien de>
historiens ont disserté sur |’im-
portance des noma dans la desti-
née des ‘Hommes transeendants
du monde.

Si VInsigne Condueteur, de
notre peuple A la dignité de Na-
tion Indépendante et Souveraine,
se fut appelé DUCLOS au, lieu
do DESSALINES, son destin
rrandiose cut-i] été le méme
comme Pére éponyme de la Pa-
trie ?

L’Eglise de la Croix des Bou-
quets a donc joué un réle déter-
minant dans le transfert jusqu’’
l'esclave insoumis,— né le 20
Sentembre 1758 a Cormiers-Vié
Gaille prés de la Grande Riviére
du Nord, ayant vécu dans le
Nord, puis dans l’Artibonite. no-
tamment & Marchand et a Délu

gé—de ce nom de DESSALINES,

mille et mille fois béni et exalté
au cours dea ans ou célébr¢é dans
tant do langues.

. LA QUATRIEME EGLISE

OEUVRE DE -FAUSTIN
PREMIER

La troisiéme Hglise, qui influa
sur cette dévolution du patrony-
me de DESSALINES, fut ren-
versée par un cyclone dans Jes

(Suite page 4 col 3)






: MEDICAMENTS

S. annoncé .

Ja Presse Lranguive et soviétique
Les Journalistes, frangais et so
viehiques avaient été invités A’ at
sister uu debut de Ventretign du
Ministre francais des. Affaires
Etrangéres. avec M. Alexis Kosay
guine, le Chef du Gouvernement
Soviétique, dans son combinet au:
Kremlin. ,

«Mon voyaye a certaines moins

.Mimportance que la visite’ histo

rique du Général De Gaulle et’
que celle qui suivra, celle du
Président Pompidous, a déclaré

M. Maurice Schumann, Ministre

frangnis des Affaires Etrange-
res, répondant aux parcles de
bienvenue de M. Alexis Rossyzui
ne qui venait ‘de Paccucillir dans
son bureau au Kremlin.
Auparavant, le Chef du Gon-

vernement goviétique qui avait
salué l'arrivée de son héte au

nom, de son Gouvernement avait
déclaré :

«Au point de vue huniain vous
tombez bien. En effet, c'est un
hon moment, car il nous faut é-
changer des points de vues sur
de graves problemes qui intéres-

sent personncllement nos deux
pays. .
D’autr epart, nous avone' de-

vant nous les travaux de la gran
de commission qui porteront sur
les problemes bilatéraux, puisque
nov sommes au seuil de Vannée

1970, seuil du nouveau plan quin -

quennal», a.encore déclaré M. A
lexis Kossyguine.
. xxx

MOSCOU (AFP)

Des précisiions sur la date du
voyage de M. Georges Pompi
dou en URSS seront données ulté
rieurement, précise t on de sour
oficielle.

LE COIN DE CECILE

~ Methodes

ao

A Vépoque (heurense, je le
matntions) ot nos éducateurs, a
moms que ce ne soient nos pa-
rents, vous disaient :- vez, pas le droit de lire tel livre,
il .@st mauvais», je suis tombée
un poéme (était-ce de Hw
got) qui nous apprenait en de
beaux vers réguliers que ¢dans
les jardina de Versuilles, Louise
de la Valliére gambadait sans
vertugadin.»

Connaissant, dune fagon tres
peu fouillée d'aillewrs, la biogra
phis de Louise de lu Valliére,
sou contportement me parut a-
voty dépasse les bornes. Ainsi,
par surcroit, elle gambadait sans
vertugadin 2? Et dang un jardin
encore !

Comment osatt-elle ? ...

C'étail sans douto a cause du dé
vergondage qu'avouait sxplicite-
meant oe csany verligadine gue la
fective de ce recueil nvavait été
déconseillee. Mats la chose, aussi
moustrueuse qu'elle paraissait a
mes 12 ana manquait de détails.
Le Larousse, si pudique, avait-il
eu le courage da fowrnir dea e-
clairciasements ?

Hélas ! il Pavait eu, et ma deé-
ception fua grande. Un svertuga-
din, vows le aavez sana dortte,
était tout simploment ian bourre-
let que lex femmes, autrefois, por-




‘taient par-dessous lewr jupe pour

lu faire bouffer. Autrement dit,
la pauvre: Loutee, ayant sacrifié
i

. Mexico, car

HAITI - SALVADOR. .

Vu par le Daily Gleaner
de Kingston

Ce qui suit est une traduction
du reportage de la rencontre Hai
ti - Salvador quigy eu lieu mer-
eredi solr au State National de
Kingston. Haiti a perdu. par 1-0
ce match d’appui joué en terrgn

neutre et en méme temps sa qua

liffeation pour les jeux de la
Coupe Mondiale Jules Rimet qui
auront lieu l'année. prochaine a
Mexico. ,

Autant que possible Vesprit
du texte du- reporter anonyme
du Daily Gleaner a été respecté.
Un ‘peu: laeonique, ce reportage
publié dans )’édition d’hier jeudi
du~ quotidien de: Kingston = met
quand méme en relief Veffort dé
ployé par le onze-haitien tout au
cours des 120 minutes de jeu de
ce match décisif qui défratera
la chronique longtemps i¢i et ail-
leurs, ‘

xXx

Quelque 10.000 personnes se
trouvaient hier soir au Stadium
Nutional pour voir l’ailier droit
Juan Martinez scorer de ‘la téte
pour le Salvador a la 14¢me mi
nute du temps de prolongation
battant Haiti 1-0 et classant son
équipe dans les 16 finalistes qui
disputeront l'année prochaine a
Mexico Ia Coupe Mondiale de
foot-ball.

Le score restait nul pour tes
deux équipes pendaut les 90 mi
nutes réguliéres de jeu et c’était
la troisiéme rencontre, de ces 2

équipes dans cette phase des cham

pionnats des zones Nord Centre
Amérique et Caraibe.Le Salvador
sur ly balle, exerga une ascen-
dance au cours de Ia premiére de
mi heure de -jeu, grace

(Suite page 4 col. 8)

au choix

—_—_—_



Vélégance a de commodité, s’était
tout simplement débarrassée cle
son sdibréusy pour couriv et g'a-
muser & son aise...

Pourquoi je raconte ce sowie-
nir ? Paree qe'avec le recul du
temps, il ext devewn — panr
mon ut g@onventir char-
mant. Parce que auczsi je
me rends compte que l'on ne chan-
ge guéare et qu'en devenant ardul-
tes nous ne cessons pas pour au-
fant, quand cela nows arrange, de

(Suite page 4 col. 5)



© Nows

a V’éner-"

~

L'AMBASSADEUR D'ITALIE —
LE COMTE GASTONE
ADORNI BRACCESI

revenude congé . : 7a

...Ce matin est rentré le Comte
Adorni Braccesi, | Ambassadeur
d‘Italic & Port-au-Prince.

Le distingué diplomate italien
vient de passer trois’ ‘mois de con
£ éen s0N pays avec ses parents et
amis.

Ita été accueiHi ce matin a
V'aéroport ‘Frangois Duvalier par
les membres de l’Ambassade d’l-
talie, par de nombreux membres
du Corps diplomatique.
lui souhaitons Ja plus
cordiale bienvenue.

xX KX
LE CONCOURS DE
JAMES O BAYERS
Directeur dea Ventes de
AERODEX
eat fort appréce

..On ne cesse de parler dans
nos divers milieux du concours
combien spontané et
qui nous a été donné par M. Ja-
mes 0. Bayers, Directeur des
Ventes de AERODEX, pour per-
mettre & des» centaines d‘Hai-
fiens de se rendre i Kingston
pour asgister au match d’appui
Haiti-Salvador.

C'est en effet.grace a lui qu’un
‘avion DC-7 de la ligne TAN de
Honduras, de 85 pussagers a été
mis 4 la dispgsition de notre

Crest cet avion qui a cteé utili-

_ sé par l’agence de Voyage: Cha-

telain.
L’équipage de cet avon a été

remarquable de courtoisie.

' Nous faisons ici l’écho ‘de la re
‘%onnaissance de tous lcs intéres-
sés & Vendroit de M, James O
Bayers et de la Ligne TAN du
Honduras.

x XX
ME CHARLES FERNAND
PRESSOIR
prolonge son séjour
a Port-au-Prince

..Notre dynamique confrere
et ami, Me. Cherles Fernand
Pressoir, avviv? jci la semaine
derniere pour
a décidé de prolonger son séjour
en son merveilleux pays.

Charles Fernand Pressoir est
notre Correspondant a Montréal.
Bien que vivant a New York,
c‘est de Montréal qu’il nous par-
le dans sa colonne au Nouvelliste.
Charles est «Immigration Law-
yer>, cest-a-dire qu'il s’occupe
comme avocat des fermalités d’int
migration. I] est membre du Ca-
binet de Me. Claude Klefield A
New York.

Tt_a dans une interview accor-
dée a netre Directeur Lucien Mon
tas au debut de la semaine décla-



La Montée fut de Taille...

par Michel Lamaute.

Lu montée fut de taille, ot
plus dure fut Ia chute. Nos
coeurs ont éclaté, nog yeux se
sont embués. Nous avons tous
eu mal partout aprés le coup de
sifflet final des 120 ‘minutes du
match Haiti — Salvador joué au
Stade National de Kingston.

Une telle ascension de notre
football, avait démontré ce que
nous pouvions donner. Seuls dex
facteurs impondénablegs nous
ont tenu loin des Stades de
: notre quatification
ne faisait pas de doute. Nos hé-



HAITI VAINCRA

Par Mme Andrée

L'Histoire demeure un perpé-
tuel recommencement Si les
Pionniers de la Guerre de I'Indé
pendance s’étaient tenus pour
battus en face des longs et écra
sants échecs amassés dans les
fourrés intransigeants de la
Guerre de l'Indépendance, la Vic
toire serait restée & l’Ennemi et
de franc - coeur posons-nous la
question «A quel quartier de
vie et d'Histoire Nationale — se-
rions-nous aujourd’hui 7+

Si Jean-Jacques Dessalines, Le
Grand n'avait montré sa .ténaci-
té pour‘ balayer les sentiers ré-

fractaires de la Conquéte, si
Christophe, Pétion, Capois La
Mort navaient méprisé les — bou-

lets et les mitraiiles terrifiants
de Rochambeau, pour vivre, leurs
¢En Avant», Haiti; ‘serait-ella en
core enroulée dans les mirages
dune fine toile d’araignée:..?
Tout comme Boisrond Tonner-
re, nous avons eu tout ce qui é-
tait nécessaire et indispensable
pour écrire notre uction de Cloi-
re, mais ¢Tonnerre> des «¢Ton-

Momplaisir PIERRE

nerre> que nous a-t-il nanqués ?
Une seule chose «La CHANCE>
simple produit du Grand et Deé-
routant HASARD...,
; sEn Avanty crierons-nous, uu
jourd’hui, demain et & jamais, de
toute la force de notre Aime pour
que l’exemple d'hier:nous retrem
pe davantage encore, et, pour re
commencer la lutte et vaincre.
Novs avons entrevu la Perle
de la Victoire, elle a roulé au-
tour de la place qui lui était ré-
servée dang l’Immense. Ecrin du
de la Promotion de la Jeu-
nesse Sportive; elle a cheminé,
tourrd, rédé et finalement s'est
échappée en un clin d’oeil mysté
rieux que la Raison Nations'e
a peine & réaliser et A croire.
Le SALVADOR, | aujourd’hui,
quoique l]’on soit de force égale,
a marché plus.vite que nous, la
Chance lui a séuri, il a gagné...
Que Louange lui soite faite...

Haiti, dis-je vainera, ce n’est
que partie remise...
Que cette défaite nous fasse

(Suite page 4 col. 7)

VIGORINE

B. VI-PLEX | %
DYNAMO .
. POMMADE ST. YVES

——

ros ont combattu
jusqu’au bout. Je leur adredse A
tous mes plus chaudes félicita-
tions.

Des maintenant nos nous pre
parerons pour la prochaine com
pétition de 74. Notre pépiniére
est riche en promesses.
INCROYABLE MAIS VRAI

Jamais public ne fut plus en-

thousiaste hier svir a Varrivee
du Jet de la K LM ramenant
sur notre sol les dirigeants de

la Fédération Haitienne de Foot
ball et les joueurs de WEquipe
Nationale. Plus d’un millier de
personnes avaient tenu malgré
le temps couvert a leur prodi-

guer leur marque d’encourage-
ment,
Tant dans notre fagon de

jouer, que dans les maniéres de
manifester de nos supporters, il
n'y a pas de place pour le chau-
vinisme. Le peuple haitien est
d’un bon comportement sportif.
L’on se consolait, Ion se congra
tulait. Les vieux pleuraient
sur les épaules des jeunes, d’au-
tres étaient souriants. Et c’est
avec le méme tintamare de kla-
xons et de vivats que s’ébranla
le cortége en direction de la Ca-
pitale.

LE MORAL TIENT BON.—

Le Colonel Claude Raymond,
dirigeant sportif m’a fait la dé-
claration suivante: «Nous nous
attellerons @ la tache dés ‘main-
tenant et nous partirons du bon
pied pour maintenir le niveau de
notre football et au surplus. le
dépasser. °

Le Dr. Roger Lafontant Se-
crétaire Général de la Fédéra-
tion Haitienne de son cété a dit:

«Notre perte du match n’est
qu’un simple fait du hasard com
me il arrive souvent dans le
sport. La combativité de nos

suite page 4 colonne &



aia

te Oa




FUE STE

par AUBELIN JOLICQEUR

opportun —

uue courte visite + ~~

vuillantinent |

PURGATIE ST. YVES _

-{ Tonique, pr. Etudiants
et écoliers surtout
. Tonique contre le climatére male
‘=, Maladies de la peau.
: Vitamines B. Complex

*

16 que c'est en tisant la colonne
Au Fil.des Jourg qu'il s’est ren-
du conte que les formalités d’im
migration en Haiti pour les hai-
liens en vacances ont été abré
wie. Ce qui Va porté a venir
Jsoner quelques jours ici avec ge.
parents ect amis alors qu’il est
en route pour Santo Domingo

‘wour des affaires d’inrmigration

ces clients du cabinet Kicfield en
‘v sublique Dominicaine.

I} reste ici jusqu’a dimanche.

Me Charles Fernand Pressoir
a une idée formidable pour per-
mettre au Service d’immigration

dabréger les formalités quelqves
fois irritantes. _

Son idéc est vraiment précicu
xe, Tout le monde y gagnerait en
temps ct en argent.

Il nous a montré combien la
Dominicanic a ubrégé les forma-
lités en délivrant depuis New
York une carte de touriste a tri-
plicata. .

Charles Fernand Pressoir est 4
I'Hotel Choucoune comme un
touriste fort content de son état.

Il nous a parlé longuement
hier vers midi au Rond -Point res-
taurant of il prenait son déjet-
ner. .

Nous !ui souhaitons un sépour
toujours plus agréable en Haiti.

x XX
LES os MEMBRES
du Club de vcoyage-
VOYAGER Loou dladianapolis

Jcudi aprés midi est arrive
i Port-au-Prince le Club de voya-
ge VOYAGER 1000 d’Indianapo-
lis. Indiana.

Le Club est arrivé avec 88 de
ses. membres et cinq membres
d’équipage du Quadrimoteur qui
les ont amenés. Ce groupe est
conduit par le Dr. Joseph Tuch
man, Directeur de Vol de ce Club
volant, M. Larry D, Smith, Co-
Directeur de Vol.

Ces visiteurs ont été accueil
lis par des officiels de l'Of-
fice National d u Tourisme
ct de la Propagande, par M. Con
rad de In Fuent~, Wanager 7%
VHotel ¢ astelflaini, gar Veffcien'
. Gysdpe me VAgodtec. Citudelle-
conduite par M, Roland Décatrel,
Directeur de Tours de cette A

gence. |
Plus de soixante membres
de ce groupe sont descendus 4

l'Hotel Castel Haiti.

Nous avon. rencontre certains
des membres de ce Club au Bar-
becue dansant d'E] Rancho, hier
soir.

Mme Helen Me Cord. d’India

napolis. membre de ce Club, est
venue rendre visite a soeur)
Mme Freda Cummings, charmant
te ferame du Consul des Etats4
Unis a Port-au-Prince, M. Tho-
mus KE, Cummings.
Tom et Freda Cummings avaient
reuni hier soir autour de Jeur gen
lille belle-soeur ct soeur, des a-
mis de l'Ambassade américaine
dont Miss Mary Eileerr Welch M.
Willint: Don Heany et sa femme,
et M. V. John Lazaro, «Building
Contractor. d’Indianapolis, cl
son ¢légante femme brésilienne
Celia, airives avec le Clute VO-
YAGER 1000,

Plus tard au Interna-
tional, mous aveus rencontré Jo
gros de ce Groupe. Il y avait au-
tour d’eux, le Dr. Jules Thébaud,
Propriétaire du Castellf[aiti et 5

sa

(using

distingué: epouse, son fils Joel.
M. Harry Wolff, Assistant Ma-
nape: du Castel Haiti,

Ce un spectacle felklori-
que sera offert a Tintention des
membres de ce Club au Castel-
Haiti au cours du diner, Demain
soir, un grand diner sera offert
spécialement par le Castel Haiti
en Vhonneur des membres du
Club pour permettre aux person-
nalités haitiennes dy tourisme de
les rencontrer officiellement.

Nous et un agréable »éjour on Haiti au
Club de voyage VOYAGER 1000.

xX XX
Hit ani XN ANNIVERSAIRES
pour des cunployés “e TONTP

.. Aujourd’hui 10 Qectobre ra-
mene |‘heureux anniversaire de
notre estimable ami Me. Félix A.
Baptiste, Chet de la Police tou-
ristique a l’Offiee Nationale du
Tourisme et de la Propagande.

En cette heurouse cicoustance,
‘es employés de |'ONTP ont mon-
tré a Me. Baptiste, par leurs sou-
haits affectucux la grande sym-
pathie dont il jouit a cet office,

Demam rameénera Il’heureux
anniversaire d'un autre membre
de VONTP. Ul s’agit de Mme Lil-
liane Gibossé Ulysse, charmante
Gpouse de notre ami, M. Luckner

sole

Ulysse. Co-Directeur de 1'Insti-
tut de Developpement agricole
Gt industriel. Un bouquet de

voeux' formé par les employés de
I'ONTP embaumera la vie de Li-
liane et de sa famille, la fate &
laquelle donnera lieu le joyeux
anniversaire de la dynamique Se-
crétaire trilingue de cet office.

Les voeux de santé, de joie et

(Suite page 4 col. 6)









ae i ats a

















PAGE &



PRONLEME

rT I
i, Ml |
[id “Ram

ee E

No, ana F

ee A EE



HORIZONTALEMENT

t Petites buichettes

2 Un orehestre ot regne
Vaceotrdean -—- Note

4 Laps de temps —- Téte
de train

doo- Venus — Unit — Cn
evin

nh Fréequentatives

6. Consonne doublée —
Qui nbardonne sa religion

7 o> Pere
En tranche

d’Andromaque —.

Hq —. Abréviation — En épo-
lant prénow fominin — Man-
cho

to Gendre
No parle pas

10 — Douze mole —, Crochet

do Mahomet —

xEXX
VERTICALEMENT —

1 —- Champignons le plus: squ
vent vénéneux

1] — Pormettent de mieux
voir
lll -— En tiesse — Pronom —

Se féte avec du gui

1V — Fin de participe — Se
moque

V — Lettres de terme — Un
pays trésp AU nord

VI —— Conjonction — Arrose
Evreux

VIl — Buvais. le lait — S’en
va la derniéro

VIII — En vitesse — Décou-
verts

IX — Préposition — Grandes
ouvertes

X — Conjonction — Aime le
beau.

Solution du Probleme précédent

SOLUTION No,

HORTZON TALEMENT

1. Etndinntes — 2. Créosote
3 Ki: Sou; Lin 4. Eole; Ta;
VT nh. Errante — 6. Ire: O-
7. Sodns; Ride 8 Sus;
a Et; Etna —- 10. Ser-

fee
tues =

View,

382 F.
VERTICALEM)NT.

I. Ecrevisses — II. Trio; Pou
te -— JIT. Ue; Leeds IV. Doser;
E.V. — V. Iso; Rose — VI.
Aotitat; VII. NT; Aneries VUI.
Tel; Teint — IX. Ive; Dent —
X. Sent; Lésai.





INTERETS



POUR VOUS SERV/R &
SAU VEGARDER _ VIS

Tf

57

AY

Zy)

45 AVENUE MARIE JEANNE
C/TE OE L'EXPOSITION



TICKET AVION/BATEAY
RESERVATION O HOTEL
ASSCRANCE |
V/SAS.~

BUREAU
CLIMATISE




Un grand port suropéen +
Fos-aur Mor.

xxx

PENTAQONE 81 -—
PLATEFORME FRANCAISE
POUR LE FORAGE EN MER

Los besoing on = ypatrole aug-
montent sans cesso; uno nation
développés ge dolt do les safis-
fnire. Des ingéniovrs francais
ont tnis au point un procédé qui
permet d’aller plus loin dans le
forage sous-marin, par des pro-
fondeurs encore jamais. atteintes
et par des mors difficiles, grfice
A une stabilité verticale sensible
ment plus grande.

Cette réussite s’appelle «Pen
tagone 8l>. Elle a été inaugurée
au Havre tout récemment en pré
sence du ministre de l'industrie
et de nombreuses . personnal tés
pétrolitres francaises et étrungé
res. Premiére du genre, c’est une
plateforme: haute comme un im-
meuble de

flottante et
grande, stabilité vient
principe et de ses dimensions.




sept dtages, peent §
non moins de 9.000 tonnes, dont
la caractéristique est qu'elle est g
semi - submersible, c’est a dire
non plus fixe. Sa §
de gon



de la houle ot doa vaguow. La
hauteur au-deasua do ja ligne de
flottaison eat do 31 mores,

Le mérite de cette réalination
revient & 1'Institut Francals du
Pétrole qui, caprés quatre ans
Wétudes, on a dirigé le travail,
et par In Société Neptune pour

son exécution. Alns!, aprés diver .

ses plateformes.. triangulatres,

rectangplaires; at. méme.'en forme

de crofsaanta de “lune, déji es-
suyées, les technicleng: francais
en sont arrivés: &- la forme pen
tagonale dont la distance sépa-
rant deux sommets non’ consécu
tifs du Pentagone est de 81 md
tres, d’oh Vappellation ne 81». Cette plateforme est pré
vue pour travailler A travers 380
mitres: d’eau au maximum, avec
un minfmum de 30 métres d’eau.

Un bfteau plus qu’une ile ar-



En effet, en position de fura- jf

ge, engin

cinq coques - flotteurs

atveint vingt deux §
métres sous l’eau, tandis que ses &
géants

attelgnent, en remorque, & peine FE

sept métres, avec un volume de M

déplacement de 2.500 m8.

On sait que dés qu’on s'enfon :
houle y est &

ce dans Ja mer la











VOYAGE

on




wR

TEL:
3989 -35H/





SIROP PECTORAL SEJOURNE

Gotit agréable — Conservation.
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.
Toux, Rhumes, Bronchites, Enrouements, Influenza
Affections des Poumons



la premiere

la machine zigzag

Elle s‘ouvre et se referme comme une fleur:
On rabat tout simplement les volets et la machine est

A EN,

préte a !’emploi.

Ecrin d’accessoires logé, bien en évidence, dans le
bras supérieur de la machine.

Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil.
Plus que 2 boutons pour effectuer pratiquement toute

ja couture.

De fabrication suisse, \'-elna lotus est particuliére-
ment robuste. Elle coud tous les tissus, des plus fins
aux plus épais et offre plus de 20 applications pra-
tiques — méme une boutonniere instantanée.

I PS COG
ee A Oo

oral
ete rt

JAE POE
ay L$35.

2

vs

Y
won wv

ON. FAO
Soe

nouveau:

machine a coudre fa

LED ED DED LED EE DE ERE E DE 4

$ 10 par mois et

Distributeur: R.H. CARLSTROEM

Rue Bonne Foi - PORT-AU-PRINCE

eo ESOC





mikiale: compacte,
sans probléme, préte a coudre en un tour

doit étre resplendissante.

a Age de l’Espace
Pour étre adaptée a

des fusées, votre voiture

oat alow
ment lo caractére de sem{-sub-
mernible, Elle est ensuite {'xée

par dea
Waneres de 16 tonnes chacuns..

Av sommet de lengin haut de
80 mdtres se trouve le tablier.
ou pont, d’énviron 80 méatres de
long ef 80: mdtres de large. C'est
1A que wont tovites les installa-
tions: industrielles,; ainsi que les
quartiers: d’habitation; mais aus
‘sl une aire pr&te A recevoir les
hélicoptdres lea - plus, lourds du
type «Super-Frelons utilisés en
prospection: pétroliére. Pouvant
vivre plusieurs semaines sur

«Pentagone 81>, plus de 70 ver-
gonnes ont A leur disposition une
centrale électrique de 6.500 CV,
deux grosses pompes & boue qua
tre grues, 2000. tonnes de maté



Pépeque des satellites et

Elle le sera.quand vous

Vaurez passée au VRAI
DUCO, le DUCO
- authentique garanti

par la | signature

Dupont de Nemours
le seul VRAI DUCO

pour voitures est en vente |
a la

SOCIETE HAITIENNE
D’ AUTOMOBILES:





















de main

































forage afin de. s’enfoncer davan
‘tago — ce qui Jol donne \précis6é

cAblea d'acior équipss..

~ sagea alors

H cette limitation



«Pentagone 81> a done com-
moncé sa carridre au largo du
golfo de Gascogne par 140 md-
tres de fond et A 40 kmr. du cap ~
Ferret, on travalllant pour
Shell ot lo groupe francais Elf.

LE POINT SUR
LA TRANSPLANTATION
DE MOELLE: OSSEUSE.—

vB eg dbhs
Un congrés consacré ‘aux
transplantetions de moelle osseu
se s’est tenu récemment dans la
région parisienne,,a j'Institut de
Cancérologie de LLEIUIF.
congrés qui a réuni‘les princi-
paux. spécialistes européens e

américains dans ce domaine

. C’eat A Paris, en 1958, que la
premiére transplantation de nioel
le osseuse a &té tenté&e et réus-
sie chez Vhomme par le prefes-
seur Georges Mathg et son équi-
pe. Il. s’agissait *d"un traitement

atomistes yougoslaves, irradiés
-accidentellement. & des choses
mortelles. L'interverition effec-

tuée a-Paris les sauva. On envi-
Vemploi ‘de _ telles
transplantations de moelle osseu
se, par eremple comme moyen
de lutte contre certaines formes
de leucémies — ccancer du saug>
—— comme on Yappelle souvent.
Cependant, les médecina durent
rapidement déchanter:, Is greffe
de moelle osseuse se révélait. im-
possible A cette &poque.

Un peu plus ‘de dix ans ont

4 passé depuis, et maintenant, A la
B. suite des succés rencontrés: par

les greffea d‘organes, on reparle
de transplantation de moelle.

Il y a cependant des différen
ces entre transplantation d’orga
ne et transplantation de moclle.

“Hin effet; A lavréaction de rciet

du greffon par Vorganisme re-
ceveur, s’ajoute, dans le cas de
la moelle, une réaction du gref
fon lui-m@éme contre le receveur,
réaction qui, pour ce dernier,
peut étre mortelle.

Le colloque de Paris a per-
mis de faire le point sur les pro
grés accomplis en ce domaine.
Ainsi, on a souligné que l’on é-
tait arrivé & Iheure actuelle a
une meilleure connaissance des
groupes , tissulsires, autrement
dit, que Von pouvait espérer li-
miter le phénoméne de rejet du
greffon. On a constatg aussi,
Jors de ce progrés, qu’il était pos
sible de purifier la moelle osseu
se & transplanter afin quelle
n’ait pas une action nocive sur
Je receveur. Enfin, lemploi du
sérum antilymphocytaire peut
faciliter Vacceptation du gref -
fon par le receveur.

ll ne faut cependant pas se
leurrer.. Tous les problémes ne
sont pas résolus, tant s’en faut.
Ainsi, en ce qui concerne le
choix de donneurs et de rece-
veurs qui peuvent correspondre
entre eux, la difficultg reste gran

~ de. Liun des meilleurs spécialis

’ tes mondiaux de cette question,
le professeur Jean Dausset, de
Paris, a ainsi déclaré A ses con-

M° fréres que 1a od, pour une trans

plantation de rein ou de coeur,
il 6tait possible de trouver un
donneur sur 1.000 personnes,
c’est un donneur sur 32.000 per
sonnes seulement que Von aura
Rh sa disposiiton pour la moelle
osseuse. On ‘voit done combien
pourra rendre
ces transplantations exceptton-
nelles.

D'autre part, Vemplei du sé-
rum antilymphocytaire n'est pas
non plus sans probléme. On uti-
lise ce traitement depuis trop
peu de temps encore pour étre
certain que son efficacité n'est
pas accompagnée d’effeta secon-
daires fficheux. Cependant, pour
\‘instant, tout semble indiquer
que les avantages de ce sérum
Yemportent largemen\. sur les in
convenients.

(A suivre)



PLUS DE
VIGUEUR,
PLUS DE
PLAISIR,

Les psychologues savent que nous
avons tous une «vitalité potentielles,
mais malheureusement nous ne pou-
vons pas toujours y faire face. Vol-
1A pourquoi les comprimés PRO-PLUS
sont Incomparables. Is raménent vos
ressources latentes A leur état nor-
mal et renouvellent votre vigueur
Prenez aujourd'hui mame Jes compri-
més PRO-PLUS et vous vous sent!-
rez revivre. : :



- Une - Pommade
souveraine: contre
le Rhumatisme

. Oh ! Vous tous qui souffrez

» -du-rhumatisme ce. mal fantaisis .

te et’ cn méme temps cruel. Uti-
lisez la pommade No. 16, du
pharmacien Sosthéne Geffrard.
Quvest-ce que la pommade No.
6 ?

Une association de lacide sa
lievlique du salicylate de mé-
thy], du camphre etc. Cette pom

. made, donne. des-.résultats. remar

quables dans les cas de rhuma

tisme articulaire, aigu ou chro

nique, entorse ete Rhumatisants

egsayez Ila pommade No. 16,
i



DANS N

“REX - THEATRE

. ot 8 b. 16
DIOS: HOMBRE




“Avec Gralg HILL.

Entrée Gden 2:50 ot 4.00
Samod{ a 6 oh, ot 8h. 16
En lére: partie

UN GRAND DIAZZ

En 2émo partie

PLEIN SOLEIL

Entrée Gde 1.20

CINE ELDORADO

Vendredi: 6 h. ct 8 MS 16
En léfo partic

LES LEGENDAIRES

DE DELMAS

En 2éme partie

MISTER DYNAMITE
Entrée Gdes 1.50 et 3.00
Samedi & 6 h. et 8 h. 15
LE REQUIN .
EST AU PARFUM . 7a
Entrée Gdes 1.60 et 3.0¢





—a

CINE UNION |

Vendredi a 6 bh. 15 et 8 bh. 16
LES CHIENS VERTS

DU DESERT

Entrée Gde 0.60

Samedi 4 6 h. 15 et 8h. 1b
F* COMME FLINT
Entrée Gde 1.00

CRIC CRAC CINE

Vendredi a 6 h. et 8h 15
LA REVANCHE

DE KING KONG

Entrée Gde 0,50 et 1,00



,Samedi & 6 h. et 8 h. 15
COMMISSAIRE X HALTE
AUX L.S.D.

Entrée Gde 1.00. et 1,50

Drive in Ciné
(DELMAS) —

Vendredi &8 7 h et 9 h.
ITOKA, LE MONSTRE
DES GALAXIES

Entrée 1 dollar par voiture

Samedi 4 7 h. et 9 bh.
CHEF DE PATROUILLE
Un grand film de guerre.
Entrée 1 dollar par voiture

CINE STADIUM

Vendredi (En permanence)
COUP DE MAITRE

AU SERVICE DE

SA MAJESTE BRITANNIQUE
Entrée Gde 0.60

Samedi (En permanence)
(Sur demande) _

A TOUT CASSER
Entrée Gde 0.60

ETOILE CINE

(PETION Vili,

Vendredi & 6 h. 30 et 8 b. 3u
SUPERMAN CONTRE

LES FEMMES VAMPIRES
Entrée Gdes 1.20 et’ 2.00

Samedi a 6 h. 36 et & h. 30
LINCONNU DE LAS VEGAS
Avec Frank Sinatra.

Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Messe
d’anniversaire

La messe pour le repos de Va-
me de Mme Vve. Vilus FESTA
décédée le 22 Septembre derner
sera chantée Ie lundi 13° Octo-
bre & 6 bh. a.m. en la Basilique
Notre-Dame de Port-au-Prince.
_ Cette annonce tient lieu d‘in-
vitation aux purenty et amis du
défunt.

CAPITOL | !

Samed! aA 6 ho et Bh. 46
ROMEO ET JULIETTE
Entrée Gdea 300 ef 6.00

»



- AUDITORIUM
CENTRE CULTUREL

(litre Impasse Lavaud)

Vendredi & 7 h. P.M
TONY ROME

EST DANGEREUX
Entrée Gde 1.50

Samedi A 7 hb. P.M.
QUATRE HOMMES
A ABATTRE
Entrée Gde 1.20



PARAMOUNT

Vendredi & 6 h. et 8 h.
SOUS LE SIGNE

DE MONTE-CRISTO
Entrée Gdes 1.60 et 2 60

Samedi a 6 fh et 4 h.

En lere partie

TABOU COMBO

En 2éme_ partie

LE SOLEIL DES VOYOUS
Entrée Gdes 1.50 et 2.00



CINE PALACE

Vendredi 4°6 hb et 8 h. 15
CASSE TETE CHINOIS
POUR LE JUDOKA

Avee Mare Briand.

Entrée Gde 1.00

Samedi aA Gh. et 8 h.
LES CENTURIONS
Avec Anthony QUINN.
Entrée Gde 1.00

1S



CINE OLYMPIA

Vendredi (En permanence)
(Jour populaire)
LIAFFAJRE AL CAPONE
Entrée Gde 0.60

Samedi (En permanence)
FEU SANS SOMMATION
Avee Audie Murphy.
Entrée Gde 1.00



De Luxe Auto Ciné
(UELMAS;:

Vendredi 4 7 h. et 9 bh.
UN CERCUEIL

POUR LE SHERIFF

Avec Anthony Steffen.
Entrée 1 dollar par voiture
Samedi a 7 h. et Y h.
FACE D‘'ANGE

Entrée 1 dollar par voiture

CINE SENEGAL ~—

Vendredi a 6 h. 15 et 8 h. 18
(Séance populaire)

LA FEMME DE PAILLE
Entrée Gde 0.60 et 1.00

Samedi 26 b. 15 et 8h. 15

En Jere partie

Le super Show |
du TRIO SELECT i
En 2éme partie ve
REQUIEM POUR

UNE CANAILLE

Entrée Gdes 1.20 ct 2.00

MONTPARNASSE

Vendredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
TECHNIQUE D'UN MEURTRE
Entrée Gde 0.60 —

Samedi & 6 h. 1B et 8 h. 15
LA VENGEANCE

DE LA MOMIE

Entrée Gde 1.00





Avis aux Commercants

de la

Place

1] est porté a la connaissance des Etablisse-
ments commerciaux, que la Fish Industry of
Haiti, S.A. met 4 leur disposition ses chambres
froides et freezer, tous les jours 4 partir de

8h. AM. a4h. P.M.
Le Samedi de & h. a
excepté.

midi, les jours de féte

Pour tous autres renseignements: adressez -
vous 4 la Direction de cette Compagnie : Ave.
Truman, Cité de Exposition prés du Théaire

de Verdure.

/





A certains jours du mois-

rf

Soulage sans déprimer.
















htear coal








LO) na

Cherohes la sootion correapondan! au four de notre anniversatre

de nadesance af voted tronveres
ignalent les autres pour demain.

Droit de reproduotion totala on

Propricte King featuras Syndicals

«LE NOUVELLSTE>
SAMEDI 11 OCTOBRE 1969

21 MARS AU zo AVRIL (BE
Hithay: Votre verve et voure en
(housiasme erceront do meilleu -
res ecnditions ear vous denuerez
de Puide a votre prochain et cha
cun y gagnera, Soyez sans pus -
sion dans vos décisions et objec-
tif dans vutre raisennement,

21 AVRIL AU 21 MAIL (TAU
KEAW): Influcnees de Vénus un
peu hostiles. Vous avez déja con-
nv cette situation. Moutrez votre
charine, votre enthousiasme, vo-
tre perseverance et vous combat-
trez la conjonction défavorable.

vez MAIL AU 21 JUIN (GE
MELAUX): Ne soyez pas crispe
car vous susciteriez des échees
des retards, ule mauvaise am -
binnee. Elaborez ct poursuivez
un programme constructif,

AU 23 JUILLET
(CANCER): Vous n’atveindrez
pas le suramet de votre attente
Mais si VOUd continuez et nvez
contiance, vous reussirez en fin
de compe. Prenez des raccourcis;
tcurtez, Vaccessoire,

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION: Le respect des obliga-
lions sera uvariageux, surtout
quand vous aurez regiate a la ten
tnuion de laisser les choses aller.
Invention, originalité, sociabilité
stmulées.

24 AOUT AU 23 SEVTEM -
BRE (VIERGE): Le succes de
cette journée est entre vos maAIns.
N’attendez pas. cherchez les avan
tages cachés. lls sant a votre por
tee. Agissee uvec calme et con=
fiance.

24 SEPTEMBRE AU 23 9C
TOBKE (BALANCE): Bonne
conjonction, Un coup de pouce,
un nouvel abord d’un projet qui
stavne rafraichira votre intérét.
vous debarrassera de la monoto-
mie des détahs. De bons efforts
roussiront,

°o4 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE ¢SCORPION?): Notre try -

A VENDRE

lo) A Bizoton (A la Belle E-
toile) ure grande Maison er mur
3 chambres & coucher, salon. sal
le & manger, confort $ 2500.

20) Un Bvs Transit Dicsel
Ford en parfait Gtat.

S’adresser i la Rue du Quai
No. 26.

22 JUIN



give a

CROSS”

AMERICA’S FINLST
WRITING INSTRUMEN:



GEORGES SICARD
63, Rue des Fronts
Forts



Pour la la santé et
la beaute de
vos dents

* VENDREDI 10 OCTOBRE 1969

VOTRE HOROSCOPE.

P ar Frances Drake



Simples
de Cuisine Haitienne
par NINICHE
P
MORUK AU CRESSON —
Dessaler, cuire dea filets de mo.

rue, les égoutler tout chauds, les
arroser d'une vinaigrette nidkce



lox perapeotivea gua vous

tielle rdaervd,
par de moutarde.. Les servir entourés
— Kwolusivitd . °
de rondelles d’oeuts dura et de

touffes de cresson,

La Livre da Cuisine da Ninicha
vail ne vous semblera pas si po- :
nible quand vous saures. avec cer
uitude qu'il aura une fin, Occu
pez - vous des petites taches ao -
vee nutant d'efficacité et d’en -
thousiasme que les grandes.

23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Les
defauts de vos plans et de votre
Lactique, peuvent étre decelés ect
détruits. Vous donnerez et inter-





g===== Pour votre BEAUTE; ]
Exiger spécialités

cosmétiques
ls la





















préterez intcligenment la situa
tion. Ne dépassez pas toutefois Gelée Royale
yos limites.

22 DECEMBRE AU 20 JAN- Stabilisce
Vin (CAPRICORNE): Assez

bonne conjonction mais il faudra
surveilier néanmoins volre pro -
greas.on. Lvilez ies heurts avec
nssociés ou parents, Servez-vous

Créme masque.

de votre matiere grise. Tension Crame hydratante.
ible. : .
— vin FE Toniques et Lotions.
21 JANVIER AU 19 SE -
VKILK (VEKSEAU) Pew dak Creme démaquillante.
de planetaire. Les destin de cette ee
journée dépend largement de Lait de Beauté.
yous. Eliminez l'accessoire le Savon
mieux qué vous pourrez. De |'si- Dent a [ om.
gance. egtage anaes «
20 FEVRIER AU 20 MARS ee ge oe
(POISSONS): Neptune, bien o- Britlantines.
rienté, encourage vos égitimes
ambitious, §! stimule vos dons, Vous Créme 37 pour fa. besuté des mains.
devez maintenant accéder a la sous licence

place que vous recherchez.

SI] VOUS ETES NE AUJOUR
@HUL: Gouverne par Vénus,
vous étes naturellement raffiné,
aimable, loyal et artiste. Vous é-
tes soclabie, aussi, tout en étant
inflexible par moments. L’ harmo
nie est nécessaire a ceux des Ba
lances: prenez done vus mesures
peur wile suit sous - jacente

Produits « mis u poinl
par le biologisie B. de Belvefer



Un produit licence APSE

de Gelée Royale stabilisée offre les garanties: de qualité
et d’efficacité qui depuis dix ans font la réputation mondiale .
de la

dans touces ves relations. Vous arque.’
avez ac a Erhee v de la dignité Loboratolres [Leboratoires SANTA - 2, avenue du 11 Novembre, COURBEVOIE 2, avenue du 11 Novembre; [Leborotoires SANTA = 2, ovenve do 11 Novembre; COURBEVGIE]
attitude ous a

B. de Belvefer 3 base’

dans
represen’ ations lyriqucs, imusica-
les et dramatiques dans legquel-
jes vous serez upte a faire preuve
de yos dons.

Les Produits H A M P C O peuvent étre achetés

aux adresses suivantes

A PORT-AU-PRINCE Vime. Robert Gaetjens _
Lalue

Coles’ Market

Lalue
Boulangerie St-Marc

Ave Jn Jacques Dessalines

Maison Rigaud

Rue Panaméricaine

Delmas Market

Autoroute Delmas

Luce Chatelain
Rue Toussaint Leuverture

NI IIISD IIASA DASA SLAD A SAA

A PETION VILLE



am

protége de la carie

ae vend dang toutes len libratries ‘

la saison,

Les Bandes Dessinées du «Nouvelliste>

‘Blondie:

DAGOBERT, vEUK- Tu SUR:
VEILLER-MON RAGOUT
| NUNE MINUTE, PENDANT
: QUE JE VAIS



DANS ‘NOS SALLES DE SPECTACLES

De Luxe Auto-Ciné
Dimanche 12 Octobre ,
a 7 heures ct 9 heures’
BALLADE D'UN PISTOLERO
Avce Anthony GUIDRA — An
gelo INFANTI
Le western !¢ plus sauvuge de
qui surclasse tous les

> autres, si fulgurants qu'ils se
veuillent.
Anthony GUIDRA harmonise

ja danse du colt...

sur des notes

de violence et de fureur!

La chorégraphie la plus impres

sionnante du tir a précision!

BALLADE

qui éclate en bourrasque

D'UN PISTOLERO
Un ¢Western de Feu Rouges
d’une

violence exceptionnelle!

BALLADE D’UN PISTOLERO
Un spectacle unique dans les

annales cinématographiques!

Le film que vous recommande

chaudement le DE LUXE AUTO
CINE.





a Entrée $.0.50 par personne

XKEX

CINE ELDORADO
Dimanche 12 Octobre
a5 H. j H. et 9 H.
La Direction de cette Salle
est huureuse et flére de présenter
CLINI , LVL HOMME DE
LA VALLEE SLUVAGE
Avec Georges Martin, Mariane
Koch et Fernando Sancho

Pius yass.onnant, plus puis -
sant que «LES SEPT MERCE -
NAIKES», plus dynamique, plus
sauvage que «LES GRANDS ES
PACES», vaici un western ot Ia
violence et les passions compo -
sent Vatrnonjhére infernale du ci
nema «hors - d’haleiner. Atta -
chant par sa progression drama-
tique, son suspense, son climat
passionnel d’inquiétude, ce super
western, signé d’Alphonse BAL
CAZER, sera le meilleur specta-
cle du genre de la Saison.

L’histoire se déroule dans un
village de l'Ouest. Un jour Clint

Harrisson, un célébre tucur arrive













-














_ imimuables de ta famille impéra-

& Creek Town, Il est. ia recher-
che de sa. fémme: Julie et de son
fils Tom quwil a df abandonner
quelques sannées auparavant
pour prendre la. fuite, aprés. a-
voir abattu deux bandits Grice
aux gens du village il parvient
A retrouver sa femme. n-ois son
fils, qu’ii a quitté encore tout pe-
tit, ne Ie reconnait pas. Julie ac
cepte de le reprendre dans:sa fer
me & condition qwil ne dise qui il
est, qu'il lui remette ses pistclets
et qu'il promette do ne plve s’en
servir.
CLINT L'HOMME Di
LA VALLEE SAUVAGE:
Un film qui renove avec Ja gran-
de traatison d.e prands westerns!
Une oeuvre trés réussie. unc ne-
tion menée a un Lrain a'enfer!
Vous n'oublierez. jamais «CLINT»
un hérus de tout premier ordre
par sa rapidité au Colt, sa sincé
rité; eon humanisme! :
Entrée Gdes 2.00 et 4.00
ux x

REX - THEATRE
Dimancne 12 Gcroure-
a 4 hb 3u, 7 bres et 9 hres
Un jailissement de splendeur,
WArt et de Heauté...
MAYERLING
Une. production vibranie qui
agressera le cueur des specta -
teucs en laissant 4 jamais gravé
duns. leur mémoire le déroule -
ment pathélique de sa déchirante
histoire...
MAY@RLING
Une merveiileuse transposi -
tion a l'écran d’une page d’his -
toire tichée de sang et enfouie
dans un linceul de neige...
MAYERLING
Une version majestive qui fait
honneur au cin éma_ fran-
cais en projetant une lueur
nouvelle sur les amours tragiques
de deux amanty irréels illuminés
par une passion au seuil de la dé

menee MARIE VETSERA — et
RUDOLF de HASBOURG.
MAYERLING
L’éblouissante création de Ca-

therine DENEUVE dans le rdéle
jadis tenu par Daniel Darricux
lui valut d’étre comparce & la di-
vine Gretn GARBO (eciné-mon-
de»)

Omar SHARIF, le Don Juan
de l'écran, la vedette irremplaca
ble, Vaeteur idolitré de lbeure,
apres 10 rélew -impesrables; :asat- -
teint le.sommet dans lincarna -
tion de Rudolf de HASROURG.
(cciné - monde») :

Ava GARDNER, le monstre
sacré, par sa prestigieuse colla-
boration complete cettc éfincelan
te constellation...

MAYERLING

Une snperproduction ecmme il
n’en éclét une que chaque 20 ans.

La virueur de la mise en scénc.

La fluidité du dialoguc.

Le faste. ’ampleur, la somp -
tuosité des décors vous feront
pénétrer dans un univers de. cé-
rémonies officielles terdu de

* pourpre et de sourdes intrigues,

entre des.colonnes de marbre et

le @’Autriche - Hongrie.






v

WAIS TU NE MAS DE
MANDE QUE DE LE

fpunw esad

Revivra sous vos yeux éblouis
car il n’y aura pas de comédien-
ne jouant Marie: -ViTSERA,
mais Marie VETSERA elle - me
me ineurnée par Catherine DE- i 7 heures et 9 heures

Le spectateur, extasi¢, se croi- Robert WOODS
ra tapi dans ‘un coin du Palais -dans un grand western italien
Impérial pour surprendre le dé - Johnny COLT
rovlement trupique da ed drame a .
boulevergant & force dt déchire Le cinéma itahen, semble assu

rey deéfinitivement “le monopole

ment.

des westerns de haute tension. A-
pits Johuny Yuma et ULINT,
L'HOMME DE LA VALLEE
SAUVAGE que vous venez d'ap-
plaudir et que vous avez consacréd
lu western le plus complet de ¢es
derniers ‘temps, voici Johnny
COLT sauvage, farouche, prreu-
tant. C’est une oeuvre temot -
gnant d'un climat surcharge od
la parole est au colt. Deux hom-

‘mes sont face. a face, aux vues
diamétralement oposées préts a
_faire le premier coup de feu et
décidés coute que colite a trivin-
pher : Un riche ct puissant ban-
quier et JOHNNY,* un bowme
qui en impose grace A son sang
{roid, son huinanisme et sa rap-
dité de tir. Dans ce film impiro-
yable, voleanigue J'action eat
mouvementé# 4 souhait, accumu-
lant des exploits tant dans le du-
maine du macabre, de ta violence
que de Vhonneur, L’rnsemble ext
hien mené, apportant une teinte
d@humanisme au cceur a une tu'te
gang merei. Veus le verres chez
nous Dimanch: avec une ¢motion
-difficite a contenir.
Un western qu'il faut absolu -
ment voir!

Drive in Ciné Delmas

DRIVE CINE présente
Dimanche 12 Octobre 1160

. MAYERLING:

Une oeuvre rutilante, burinée
sur le granit de Vhistoire et de
la splendeur, de Art et de la
Beauté...

Entrée Gdes 2.50 et 4.00

x XXX

CAPITOL

CAPITOL présente
Dimanche i 5 h, ThetIhp. m.
Un grand film de Contre-espion-
nage

Entrée: Gdes 2.50 par personne

«PAS DE ROSES
POUR 0.8.8. 117

Comme’ des tauves, les agents
des Services de contre - espionna
ge amévicains et les membres d'u
ne organisation specialisce dans,
les crimes politiques s’affrontent
en une lutte impitoyable of cha-
cun veut s’affirmer par son a -
dresse, sa force, son couruge au
mépris méme de sa vie. Dans ce
film d'une violence surprenante
d'une puissance d’action inégalée,
des vedeties internationales célé
bres tiennent les principaux ré --
les: Nous nommons Robert HOS
SEIN, Curt JURGENS, Marga.- ¥
ret LEE et Piero LULLI. Tous
donnent & leur personnage une
sincere vérité, tcus appertent A
lintrigue Ia chaleur de leur ta -
lent. «PAS DE ROSES POUR
0.8.8. 1175 vous coupera Je souf
{le par sa tocte tension et ses
suspenses impressionnants. I] est
signé «André HUNEBELLE> Je
prestivieux réalisateur de «RAN
CO A BANKOK. ct sera. sans
aucun duute. fe meilleur film de
conire - espionnaye de ta saison.
Une ocuvre

DAVID BROWN
TRACTEUR DIESEL

:
4



qui marouera un
spectacle qui vaut le déplace
ment.
Entrée Gdes : 2.50 et 4.00
xxx

POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE
CRIC-CRAC CINE

LABOURAGE
Dimanche 12 Octobre . “ 3
a 5 hres, 7 hres et @ heures HERSAGE, SILLONNAGE .
Un film moderne sous tt priffe .
d'Audreée HUNEBESLIE SARCLAGE
SOUS LE SIGNE
DE MONTE CRISTO EXCLUSIVITES
(Scope- couleurs)

Avee Paul Barge, Michel Au-
Clair, Pierre Brasseur, Raymond
Pellegrin

Un film explosif
ene de ’Amour!

Une histoire damour
Ie signe de l’aventure!

Une Aventure passionnante
aous le signe de la vengeancc!

Une vengeance — inexoral le
sous le signe de l'acticn!

Une action foudruyante
sous le signe de Vhistoirec!

Et le céicbre roman de Dunas
devient & l'écran un film exeep -
tionnel, ou Paul Barge inecarne
Vinflextble rigidité des impéra-
tifs politiques et des principes
avev un talent inovi cet ED -
MOND DANES qui a enthou-
siagmé des millions de specta -
teurs dans le monde enticr!
Entrée Gdes i.60 et 2.00

MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE — ECONOMIQUE
TRANSMISLON MONOBLOQUE
DISPOSITIF EXCLUSIF « BLOCAGE DE DIFFERENTIEL

. CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.

Charles Féquiére & Cie.

, .
Maus ot “de

SOUS

DISTRIBUTEURS



S. A. FL LC. O.

Un nom dans PEconomie du Pays

S.A. FLL C. 0.

Plus de $ 350.000 essentiellement haitiens aidant a la"
revalorisation de la vie paysante

SA ELC. O.

Des milliers de bras‘Haitiens gagnent chaque jour
la batatife-de.la production ==

S.A FL C.O. | :

Un million de sacs de Sisal au servicede la Nation Haitienne

SA FL CO

Une Industrie Nationale au servicede fa Nation Haitienne 4

S.A. FEC. 0.

it






86000000000L.00000000000 0002028838082... eae


*

Le mauvals temps
dans le Sud

Selon lea infocmatione qul noua
parviennent duo chef-Heu duo Dé
partoment duo Sud. le mauvala
temps e'est fall partleotlénunent
cauntiv oth ta cote méridionala du
Département du Sud,

Le trongon de ls route natio-
nla entiw Monde os-Negarva lat
loa Cayes, qui dlait dif tfiellament
Vollurable auparavant du falt daw
Pulon automates, ent deyunn
aniniont tmprathkeablo, Los ri-
Vidroe du Vieux Bourg d’Aquin,
WAguin,. de I
Louls da Sud, deo Cavaillon &
talent entrées on erue et avalent.
inondé dea soctions de la grande
vole de communteation dnter-dé-
partementule. La riviere de lle
let avait aussi envahi des habi-
tatfons dans li paroisse de Lau-
rent, enters Cavaillon ot les qua-
tre Chemins, ainsl que In portion
do la route nationale, traversant
vette sectlon rurale,

Les quartic: cocidentauy de tn
ville des Cayes ont été partiole
mont inondées par tes anux en
crue de fa Ravine du Sud, notam-
ment ceux des Gabions des Indi-
renes des quatre Cheming et du.
Petit Gabion.

Selon les derniers renseigne-
ments, la situation a pu étre rapi-
dement améliorée depuis hier ma-
{in nux Cayes grace aux efforts
des autorites militeires et civiles
et surtout. des techniciens des Na
tions Unies, travaillant dans le
projet EDAPS.

Le mauvais temps
et la navigation

Le mauvats temps a grande-
ment handicape In navigation co-
tiere depuis dimanche. Les voi-
hers caboteurs, qui Naviguent
teus on Vestine. ont da garder
lours ports et rester nu mouillage
attendant «que s'éclaircisse
Vhorizun toujours bouché, Cette
siWuation vvetuit quelque peu re-
fetes mardi cl mereredi sur les
prix de certains vivres alimontai-
res, d'autant plus que la circula
tion des camions avait) été aussi
handicapée sur certaines voies,
devenuc trap boueuses du fait
Ges avetses continuelles et que le
temps pluvieux avait aussi con-
trarieé le fonctionnement des Mmar-
ches ruraux,

Le temps s‘est heureusement
amehore. Les voiliers du cabota-
sont tevenus plus nombreux que
Whabitude durant la nuit d’hier

ate

et In muatinée de ce jour. Aussi, +

les prix de vente des produits
ulimentuires locaux ainsi que du
charbon de bois, qui marquaient
deputy lundi une certaine tendan
ce a la hausse, ont-ils baissé
dans Iv grand intérét des bud-
vets familiaux. Ce retournement
vers ja baisse s’accentuera davan




tage demain avec les nouveaux
arrivages annoncés pour cette
nuitt!!.
DECES DU JOUUR
Merilas Oreus...00000... 30 ans
Dani2) Etienne............ 56 ans
rand Jn Claude...... 6 jrs
m 1 Pierre 3 ans
A Guillaume Ad
ar Menter |... 2 ans



Adolphe............ “10 ans

Msc de Prise

Morrignutto, de Nt:

Accidents de voiture
La Chovrolet-Impala, atation
wayon, au No 800), a pris feu
dann fa mult davant hier sur ta
route de Péton-Ville, EMo ost da
propriété de M, Frangola Latoul-
fo Lea aceupanta ont pu sorlty
rain et wala Len pnetis \want dle
Jn vollire ont fondu sou la vio-
lenes de Uineendle, quia dédruit
Uintdriour du vohfoute.

xX Xx
Notre aml Plorrea Gabriel a ou
hier solr, la vie sauve par miracle.

Dans lon parages do dn Facul-
Ad de Médecine, uw A
W laneé une growse.plerre, aul a
falt éclater. Ja -vitre" parebrise.
,on &clate. a'étalent répan-
dua sur lo visage do ‘Plerve Ga-
briel, qui condulsait,

La pierre avait: auparavant
heurté Te capot et dgratigné sé
ricusement la partio avant do la
carrosseria de cette voiture Bdl-
lett, immatriculée au No 10177.

La police a proeédé a larres-
tation de ce fou, qui venait une
demic huere plus tét, d’endomma
wer de cette fagon deux autres
voitures gui passalent.



_durloux.



Soirée de détente
au Simdlo Club

Depuis trois mois que le club
privé SIMALO a 6té inauguré A
Tesserot, prés de Diquini, il ne
cesse d’attirer l’attention par des
initiatives de plus on plus heureu
ses.

Son concours trimestriel de na-
tulion, ses matinées dominicales
consacrées A la natation ont atti-
ré a SIMALO CLUB l’enthousias
me et lengouement des jeunes.
Le cadre merveilleux du SIMA-
LO CLUB Il'a fait adopter pour
les soirées de détentc, Aussi
sommes-nous heureux de signa-
ler a /’attention de tous que la
soirée de demain soir, 11 octobre,
sera animée au SIMALO CLUB,
des 9 h p. m., par le groupe
Shupa-Shupa et qu’un show-sur-

prise est prévu pour minuit.

Babygram

Je m’appelle Debbie, Je suis
venue au monde le mercredi 8
octobre dans l’aprés-midi. L’heu-
yeux événement s’est produit a
l'Hopital du Canapé Vert. Le Dr
Boucicaut s‘est révélé une fois
de plus trés habile en la circons-
tance. Mes parents, Me Fritz
Chandler et Madame née Josette
Damour, sont fous de joie.

J’envoie un cordial salut a
Mémeére Dantés, 4 mes tantes
Jacpueline et Raymonde actuel-
lement a l’étranger, & mon frére
chéri Choumi, 4 tous les alliés et
amis de papi Fito et de Manmie
Zette.

eo ege
Art Primitif et
- oe eo

Poésie Naive

Mile Diane Armand vient de
livrer & la publicatfon un Re-
cueil de poésies intitulé «Art Pri
mitif et Poésie Naives. Elle dit,
en maniere de préface :

«De mon coeur a jailli un beau
poéme,

Je dédie mon oeuvre
tous mes chers amisz.

Nous invitons nos lecleurs a
savourer comme nous le poeme



a vous

L’Eglise de la Croix






des Bouquets

(Suite)

derntéres années
hient de Hoyer, oy

Liardent patriote: Mauntin Pre >
miier (2) Ti edition, avue den ¢
matértaux pla solids, an atl
want ta beique an Hou de emagon
Horley entre potaauxs—- br quatris
Mo Katine, Coujourn debout ot dé
flant los dutemperian avec sea
{17 nna. La mémes ponltion ob los
dimensions da de ganetuaire fue
rent respectées alnal que lo atyle
eb Pordonmaneomont intaplour
In fneade restitue nused «lo fron
ton dordre dorique avee une
xrande porte et deux portiques>
du temple de 1778, tel que nous
Va décrit de St Méry Cin Deserip
tlon de Jn Partie Francaise du
St Domingue, réédition 1958, 2e
vol).

Aprés Vinnuguration de — cette
éplise, !}Empercur second Ja do-
ta de lAutel en cuivre repoussé
(toujours en place) — comman
dé pour son sacre, au Champ de
Mars de In Capitule, le Dimanche
18 Avril 1862 — ainsi que d’au-
tres ornements eullurels de prix,,
utilisés & Voceasion de cette gran
diose cérémonie. (La grande cha
pe du Couronnement, artistique
ment brodée et rehaussée de fili
granes d’or, encore en service,
a enrichi le trésor deg habits
sacerdotaux de Ia Cathédrale de
Port-au-Prince).

Deux ‘raisons — determinerent,
sans nul doute, 'Empereur a en
treprendre cette construction

lo) Agé de 12 ans, alors escla
ve de Vaffranchi Noel — Vialet.
pres de Petit - Gofive, Faustin,
fils d’Agnés Conchi, fit partie

du Gouver tie.

des esclaves révoltés en 1792 et
vint lutter, sous la conduite de
Halacu, a la Plaine au Cul de

Sac ct i la Croix des Bouquets.
La 8e Eglise, avee son fronton
dorique, dut faire effet sur le pn
min insurgé contre Vasservisse-
ment.

20) La mére et laieule de Im
pératrice Adélina furent escla-
ves dana les environs immédiats
de la Croix des Bouquets, a d’Ar
grout notamment + cette derniére
a été inhumée plus tard dans le
grand cimetiére, voisin de. cette
Eglise.

Gérard JOLIBOIS.

-- NOTES -
(1) La famille Boissonniere
s'était établie 4 St Domingue

dans les débuts du XVIIle sié-
cle. La deuxiéme génération do-
minguoise comportait plusieurs
membres ayant obtenu, moyen-
nant finances, des lettres de no-
blesse et le droit d’ajouter com-
me rallonge a leur patronyme, a
prés la particule, le nom d’une
de leurs habitations dans la colo
nie.

J’ai entendu de vieux Port-au-
Princiens proferer cette expres-
sion lors d’une pluie imminente:
¢Dépi bon moment, Mme Boisson

More a po chugs, tout a the in

mold db terres (Deputy un hon
moment, Mine Dolsaonniors ve
roniplitjblontdt olla! da@vursera von

(rop proin), Co Jeu'de tots. date
évidemmont de laepérlode colonia
ly, Phabitation “da Mite’ Bolsion-
nldre due Mornay étant au Nord-

Ext du la Capltale, volsine de
Chatoaublond, |
(2) Faustin Promior a éeigd,

Méthodes au choix
~ (Bulte)
dower aite
woul pea
enfdnoe } / i
tugading te valour dor grod aiot.
Vouryuol jo raconta ce Kotte.
nir P Paree, que, Je, yarda une
ponade affootuonae. ob jreconnuls-
ninte. pour oan dducateursa (pu-
renta at profeasseura) qui a Udpo-
que wétaient pas obaddda par oo
dada nundro ft du sidole,: Uddu-

tunt conune dane mon

notamment lea premidren chapeh teation sariwelle 64 Loutes loa liber-

Jes duida ‘Croix dés Missions, de
Cabaret aclaoellemeant Duvalior-
ville (oealitdé non loin de laquel

le Wimpératrice Adélina avait va.

le jour) de Villebonhour ou Saut
d’'Eau, la premidre chapelle de
Ste Anne i: Port-au-Prince, les
églises paroissiales de-Pt-Goive

(a) et de Léogiine (encore en servi

ce, transforniées: et. embellies par
la suite) du Quartier Morin (dé
truite auparavant par le séisme
du 7 Mai 1842), fait restaurer
V’Eglise de Hinche (renversée en
partie par ce mouvement sismi-
que,) et a agrandi des deux nefs
latérales 1’Eglise métropolitaine

de Port-au-Prince ‘est. = an-
cienne Cathédrale.
(a) Faustin, Coachi, dit plus

tard Soulouque, d'origine mandin
gue, né dans Ix commune de Pe-
tit Goaive a été baptisé dans VE
glise pproissiale culonialc, détrui
te plus tard par un incendie.
Gérard JOLiLOIS.

LIBRES OPINIONS *
Autour de

la dévaluation
du franc

Avee grand plaisir nous don -
nons satisfaction A ceux, nom -
breux, des lecteurs du «Nouvellis-
te» qui veulent savoir ce que nous
pensona de la dévaluation du
franc,

xu x

Nous partons du principe que le
seul fait de vivre demande un
effort,que la liberté absolue n’exis
te pas,mais que dans la société ci
vilisée, grice 4.la monnaie, aprts
temps — travail il y a forcément
temps — liberté. Cela signifie, en
clair, que la société-ne prend corps
que par l’apport de l’effort social
de chacun et que précisément la
monnaie le confirme (monnaie
égale: preuve, certificat, témoi -
gnage, reconnaissance, récompen-
se du travail.)

Aussi, Ia valeur réelle n’étant
due qu’é l’étre humain seul capa-
ble de produire, toute dévalua -
ation d’une monnaie qui n’est pas
TOTALE — en faveur de l’hom
me— n’a aucun sens.

En un mot, le fait de préfé -
rer le franc aux Frangais est en
soi un chche, une faillite de l’in
telligence. Une vraie honte pou
le monde occidental. .

Fernand Alix ROY

(Remerciements anticipés)

F.A.R.

PARAMOUNT
Dimanche 12 Octobre 1969 — a5 H.7 H. et 9 H.

de Deuil

hour et ses enfanta feront cHan-

LE
ve Coeur de Turgeau, une mes-
«we de prise de deuil a‘la mémoi-
re de leur regretté époux et pe-
re,

no deur affection le ler Octobre.

Vitation

a,

CES RSARASAAAAAS EXE EARS SEE ES

COP OOO PSE LD OE SIDE PLOT TOPE OPEL VOLVO LE






de Diane qui nous a fait le plai
sir de nous dédicacer un exem
piaire. Nous Jui souhaitons un
grand succes en librairie.

Pharmacies assuran |
le service cette nuit.

Vendredi J0
LAVOISIER
Lalue
LAROSE |
Rue Mgr. Guilloux

Mme Veuve Emmanuel S.m-

er Je samedi 11 Octobre a 7 H.
r

>» du matin en I'Eglise du Sa-

Emmanuel Sambour, enlevé

Ce présent avia tient Heu d’in
SRA III III III ICI SEE

Bonne Année scolaire

a tous les enfants qui vont a l’école et BON
APPETIT avec leur Boite a Lunch
ALADDIN (de superbes lunch box en plastique
ou en métal a couleurs variées.

Chaque boite ALADDIN contient une jolie
Thermos pour le jus de fruit ou le chacolat
ou eau glacée).

Nous souhaitons un ALADDIN
a chaque enfant.
AGENT DON MOHR SALES CORP.



AMAA SAS ARANS ASE RARER



POLES EELOCEL IDO

CAPITOL

présente en Grand Gala
Du Mercredi 8 au Samedi 11 Octobre 1969
a6 Hres et 8 Hres 45

ROMEO et JULIETTE

de SHAKESPEARE





~ s . n
cimeeeenten brent gb ASAIM

Une histoire d amour pas comme les autres —
@aprés Poeuvre de William Shakespeare. '
Un film a voir, une occasion a ne pas rater.
ENTREE : Gdes 3.00 et 5.00



Un affrontement violent d’amour et de passion.
~~
‘

PENG Dee
eT

EMMANUELE RIVA
LAURENT TERZIEFF
ROGER COGGIC
BEBAR LONGAR

FRUITS
AMERS

“SQOLEDAD!

URL
TM a

CPM ee aD UT Lb
Musique de JOSEPH KOSMA (Editions Enach et Cley PASTMANCOLOR - EGRAN LARGE

Wo -
Un drame déchirant, en marge d’une convulsion
Sociale !
Grand Prix du Cinéma Francais.





Aux Ondes Sonores

(Mme GEORGETTE DUPLESSY)
4) Rue Macajoux, (Rue du Perpétuel Secours
et de la Fontaine Mme Colo)
INGENIEURS ,
‘TECHNICIENS
HOBBYISTS
EXPERIMENTATEURS
POUR VOS PIECES VOYEZ LA MAISON
AUX ONDES SONORES
Un bon conseil peut éviter beaucoup
de dépenses et de temps perdus
TECHNIQUE, EXPERIENCE, PROGRES :
NOTRE STOCK LE PLUS IMPORTANT.

Nese PAPEL LLL LLL LD LLLELLLL LLL
A©OOQOOOOOOOOOOOOOOGOOOOOOO“

©
©

S

Le Rond Point Night Clube

Samedi 11 Octobre




DINER DANSANT
Q Admission $ 2.00 Dollars
JOOOQOQOOOOOHOOOHHOOOOOOOOE





tin qwelle favorixe purfois in-
consciomment; at qui savatent
nous refuaer le droit de voir un
mauvaia film, de fréqugnter we
tdte chawds ou de lire wi livre
perniciodx, sans. que nous dots
sentions tellement | anermatx ow
tellement frustrés ‘pour cela.

Ce weat pas de ma part une
critique contre uno méthode d’é-
ducation qui resto. d'actualité de-
puia tant d’années. Loin do la.
Comment d’aillewrs ne pana con-
venir qu'elle a du bon, ‘malgré
les méfaite dont elle est respon-
sable ? Jo déplore seulement
quelle serve de la sorte de ‘cou-
verture aux parents. Certaris
dentre eux, par exemple, sous
prétexte que. leviraenfanta en ea
vent déjd long et qu'il faut com-
pléter leur. -doowmentation, lea
emmanent voir: vimporte quel
film, pour ne passe priver eux-
mémer du spectacle, éalité.
, Dautres, on prése
enfants, pour lex mémes
disrertent sur tous lea” Bre}
souvent aur dea aujete geabreusc
aveo un luxe de détailaet sans
aucune gene, Et ainsi de suite.

On ae demande alora ai leurs
enfanta qui les éeoutent ne les
trouvent pan rama ... BANS ... Ver

tugadin.
CECILE

La montée fut
de taille

(SUITE)

gars a été sans égale et ils ont
bien tenu le jeu d’un bout a lau
‘tre de la partie. La plupart de
nos tirs passaient A raz du po-
teay ou se sont écrasés contre
la barre. Nous avons tout fait,
mais la chance n‘a pas été de
notre cété.

UN GATEAU POUR

FETER LE RETOUR.

Nos joueurs sont rentrés en
pays conquis, ils ont été accneil-
lis non pas en défaitistes,
mais comme de vaillants guer-
riers. Mme Supplice Directrice
de la «Magicienne du Foyer? si-
se & Avenue du Travail .a fait
don & notre Sélection d’un ma-
gnifique gateau représentant un
terrain de football mettant face
& face des joueurs en noir et
rouge d’un cété, face 4 des dra-
peaux bleu et blanc de J’autre.
Nos joueurs ont tenu 4 se faire
photographier devant cette créa-
tion gastronomique remarquable.
LA BIENVENUE.—

Le Maire Frédéric C. Desva-
rieux accompagng deg membres
dela Commission Communale
MM. Breton Nazaire et Marcel
Augustin avaient tenu 4 accveil-
lir notre © délégation avec hon-
neur. Il a déclaré aux joueurs
de la Sélection Nationale qu’ils
étaient les héros dy Sport Na-
tional et qu’ils avaient élevé sur
le pnvois le Bicolore Noir et Rou
re.








Avis Important

La Direction du Casino Interna
tional d'Haiti se fait Vagréable
plaisir d’informer sa_bienveillan-
te clientéle des derniéres dispo-
sitions qui ont 6té prises en vue
de lui donner le maximum de sa
tisfaction possible dans V’orienta-
tion de ses loisirs.

Un groupe de jeunes filles est
chargé d‘aecueillir lea invités au
Casino et de leur fournir des ren
seigncements relatifs au fonetion-
nement du bar.

Dans Ie but de maintenir tou-
jours bien haut le prestige de
Vétablissement, i! est demandé a
tous d’observer une tenue vesti-
mentaire digne des établisse-
ments d‘outre-mer.
Port-au-Prince 7 Octobre 1969

La Direction





















chones ie dons qi'elles




vide Gbdordé a ever”



: fie de leur
neni,

Le Salvador’ menage en gdeux
foin lea bute @Aaiti et la Bfen-
ne dea deux équipes fat admira-

PTR Le Ls tom) attaguont, Co-






not ‘ , \ " . ; : .
de bonheur Jes: plus ardcnts se L'Agronome Moshe Kones -di-

torment dj. par les employés rige le programme do développe- . ‘

de TOftles Natlonal du Lourl- ment ngricolo do BAS-HOEN, les Tvs gardions Glalent, sou-
ie et do In Promotion & Vinten: \ ui a fe prendre contact ayes ow

tion de lun de ses ‘membros los le Directeur du programme, de ae . a6

tus dignes, lea plus respectablus, coopération technique — ints LES INITIATIVES

1 wagit do’ Mma Caridad’ Apotlon “ d’Isract’ en République Domini- Lea’ supporters haitiens com-

Dorsainville, Employée Supéricu-
re de ect office. .

Caridad célébre le dimancho 1
Octobre son hevreux anniversai-
~ de naissance. C’ost une grande
joic ct un grand bonheur pour

caine, l'agronome Itzhak Magsead,
arrivé avec lui, ce matin. ™
Itzhak Masead

mengaient a scander «Haiti, Hai
tle encourageéant: leurs joueurs et
soudain Véquipe d'Haiti cuit de
venue fouguecuse et bien cohéren
te. Par vagues guccessives les at
taques se portaient contre la 1i-

L'Agronome
passa unc semaine en Haiti pour

ulder de sea conseils I’équipe
israélienne travaillant en Haiti.

elle de volr se. lever un x xX * tt \

autre beau ‘jour si attendu DES GROUPES ARRIVES gne de déténse salvadoregne Avec
par sa jolie fille, par ses 46 Puerto Rico - des tirs veriant du demi Philippe
parents et amis lea plus pro- ».Ce matin, Agence Citadélle Vorbe, les chances de scorer é-
ches et par tous ses@#&ttentifa col a accueilli en la personne de son taient provoquées. L’étoile hai-
laboratenrs et amie .@ Office Directeur de Tours, M. Roland tienne Vavant-droit Guy St Vil

recut une passe de In gauche’
mais marqué, il fit un tir préci
pité qui alla rebondir de l'autre
caté tes buts du gardien salva-
doregne Juan Fernandez.

Et les haitiens terniinérent la
prenuére mi-temps en gardant
l’avantage des initiatives et com
mencérent la seconde mi-temps a
vec la méme veine, harrassant,
dévastant méme parfois Ia défen
se. salvadorégne, :

Guy St Vil eut un tir puis-
sant qui battit completement Fer
nandez’ mais yui alla ‘heurter la
barre trdnsversale. Jeun Claude
Desir fit des percées remarqua-
bles mais (4 seconde mi-temps
fut comme Ia premiére, les hai-
tiens semblaient déployer beau-
coup plus d’efforts physiques que
d’habileté.

Cabezas a travaillé dur pour Ie
Salvador, il fraynit fréqueminent
su route dans le rang des hai-
lien et langait ses avants a
Vattaque, Liailier gauche salvada
regne Elmer Acevedo, Martinez
et Mauricio Lindo donnerent au
gardien haitien Francillon Vep-
portunité de aémontre, oa ran
de valeur a son- poste. Francil
Jon enceissait” des tirs puissants
avec une aisance consummec.

Et le temps nogmal passu sans
qu'aucun but ne fut marque.

Menant Vattaque au debut ac
la troisiéme mi-temps — fes har-
liens s‘infiltraient aisément dans
Ja défense salvaduregne, mais les

Décatrel, et deux de ses dévoués
Ghislaine Au-
dant et Charlie Barff, un -grou-
pour le pays et pour le gouver- pe de 16° touristes envoyés ptr
mement du Président Duvalicr PAMEXKCO-de San Juan. Cex
dont elle est lun des membres touristes passent deux jours a
les plus consclents. l’Hotel Choucoune. Ila sont arri-
7 . vég par le Vol d'Air France.

ohee ere TRIO Un autre groupe de 22 per-

. : os sgonnes auqucl s‘ajouteront six
gid se produit ce soir a autres demain est arrivg ce ma-
Ulnatitut Frangais

..Ce matin par le Vol @Air ‘par le Vol d'Air France.

Ce groupe envoyé par ADI-
France, venant de San Juan est j it
arrivg le Trio Bell’Arte tant at TOURS & Associates est condui

tendu. , par le Directeur Général de cet-

Ce sont trois musiciens alle **8ence Pedro A. Lopez.
8 = " a oe t
mands de grand talent. Ces visiteurs portoricains on

Suzanne Maria Anna Jansen été accueillis' & leur arrivée par
ey . d seil
Lautenbacher, violoniste de Stutt M. Jacques Bavssan du Conse!

d’Administration de l’'Hotel Ibo-
gart, Walter K. Bohle pianiste 5 , ;
Thomas Bees, violoneelliste. Lele et de Ibo Beach of par be

i inique. 1 sent
Ils ont été accueillis par le fontaine Dominique. Ils passen

distingué Ambassadeur d‘Allema trois jours & Tho-Lélé.
gene, Dr. Franz Malsy Mink, M.
Bosco Kosian, Attach&é Culturel
ct M, Gunther Sambale de la mé
me Ambassade.

Nous souhaitons la
et un brillant
Bell’ Arte.

National du Tourisme et de la
Promotion, ot elle continue ddassistants, Mile
donner le meilleur d’elle-méme

x xX
LES PROFESSEURS
DOMINIQUE ET
PETRONELLE LORENZI
smevenua de conge avec

leurs enfants ;

..Ce matin sont rentrés a
Port-au-Prince par le Vol d’Air
France venant de Pointe a Pitres
via San Juan, les professeurs Do
minique et Pétronille Lorenzi, et
leurs enfants Paul Dominique et
Ciaire Antoinctte,

Conseillers pédagogiques, Do
minique et Pétronille, aprés une
premiére année ici comme ensei
gnants aux deux écoles normales

bienvenue
suecés au Trio

XXX

GEXPERT ISRAELIEN
MOSHE KONES
revenu aveo son homologue
ewR. D. VAgronome Itzhak
Massad

...Au début de la semaine était
parti pour Santo Domingo, l'a-
gronome israélien Moshe Kones,

Chef du programme de la Mis- de filles et de garcons et a l’Ins ms es Gésorgani.
sion technique israélienne inté- ti : is ’enseigne ed * voreant
q i titut Frangais dans Venseigne nien ces mouvements.

grée dans le programme d’assis-
tance technique de l’)OEA,

ment audio-visuel étaient allés
passer trois mois de vacances en
France. . :

\s sont revenus pour une 4
tre année académique, avec leurs
enfants qui étudient ici.

Tis ont été accueillis par des
membres de l'Institut Frangais.
xxx
NOS VISITEURS

...Hier soir, nous avons rencon
tré a El Rancho, M. John Power
Spreialiste .de la Motor Trucks,
E. ‘P. Hernandez, «Area Mana

Arriva la l4e minute de la trot
siéme mi-temps et les salvadore
uo gnes forcerent les haitiens a de-
ager en comner sur ia droite.
Les arritres haitiens, les avant=
salvadoregnes sont pres des buts
haitiens attendant le tir d’Aceve
do. I) servit une trés bonne ba!
le qui surpassa toutes les tétes
exceptée celle de Martinez qui ca!
mement engagea la baile de la
téte dans les filets en surveillant
Francillon et queiques raves au-



Un noir élu vice
Maire d’Atlanta

ATLANTA, GEORGIE (IPS)
Maynard Jackson, un avocat
de 39 ans qui'a été élu mardi
Vice-Maire d’Atlanta, est le vre
‘mier noir & occuper une telle
fonction depuis les cent - vingt-

deux années d’existence de cette gers de la méme compagnie et tres joueurs —haitiens qui wn
ville du Sud des Etats-Unis. Jose Lorea de Ja International suaient frenétiquement pour Var
M. Jackson, dont Ja campa- Harvester Company. réter.

Haiti yui a ete battue 2-1 au
premier match joué chez celle, qui
a gayne par 5-U le second jour
au Sulvader adopta a pertir de

Ils étaient en compagnie de M.
Franz Siegel et M, Jean E, Sau
rel.

gne avait pour théme la mise en
application des lois contre la dis
crimination raciale et de meilleu
res condiions de logement Va



emporté sur Alderman Milton
Farris dans les premieres élec-
tions biraciales de Ja ville d’A-
tlanta pour les postes de Maire
et de Vice-Maire.

Sur les huit candidats qui 9’é-
taient présentés pour la fonction
de Maire, le Vice-Maire sortant
Sam Massel et Alderman Rod-
ney Cook sont ceux qui ont re¢u
le plus grand nombre de votes.
Ils s’affronteront le 21 Octobre
prochain dans des élections fi-
niles of sera choisi le successeur
du Maire Ivan Allen Jr. qui
prend sa retraite.

Trente-huit noira avaient pcs¢
leur candidature lors de ces élec
tions. municipales; et sur les 218.
000 votants inscrits les noirs présentaient environ quarante
pour cent.

M. Jackson qui est également
le Vice-Président, pour la bran-
che d’Atlanta, de 1’Association
Nationale pour l'Avancement des
Gens de Couleur, avait fait ap-
pel aux noirs aussi bien qu’aux
blancs.

«Je suis fier d’€@tre noir», a-
vait-il dit. «Mais je n’ai jamais
sollicité le vote des noirs simple-
ment parce qu’ils sont noirs.»

CEIQURSORSIOE OE SIDE AIOE SOE AIOE SCE ICE SIE SOE TIE SUTIN EES

Cabane Choucoune

Présente Samedi

DE KALAFE

La belle chanteuse brésilienne
dans son répertoire de chansons
populaires latino - américaines

et de Bossa: - Nova

en attraction au cours du grand bal animé par
NEMOURS JEAN - BAPTISTE ;

Entrée $ 3.00



Dimanche aprés midi

DE KALAFE

Sera également la Vedette du
GRAND BAL KERMESSE

avec VOrchestre

TABOU - COMBO.

Entrée $ 1.00

ce moment fa tactique des pas-
seg lwMAUeSs pour arriver a ezali
ser. Par moment elle avait: [ne-
casion de scorer, mais cela ne de

Haiti vaincra

(SUITE) vait Pas Ctre. Queliques joucur:

étublir des phares dans tous les Pi et tine. quand le
a a} 3 j . c oT ae

sentiers du Sport National ‘Avant la reneontre, Wes deux

Que’ nous apportions a ces Repre
sentants de l’Orgueil hartien no-
tre encouragement, notre fui et
surtoul notre compréhension .
Que les Jeunes de notre fiére Re
publique noire qui doivent assu-
rer la reléve soient facilités afin
qu’ils cuttivent avec amour et te

@yuipes Otaient présentees au Mi
nistre de da Jeunesse et du Dev
loppement de Je Comninaute
Vhonerable Allan Douplas.

Slaith Henri Frarncitlen, For
mose Giles, Serge Ducoste, Ge-
rard Joseph, Claudel Legros, Phe

ee aj lippe Verhe, Pierre Bayonne
. a "ex ayes vay 1 - an
nacite Pexperience atu _Balion Tuy St Vil) Jean Chiude Désir.
rond, pour que Haiti la Vaillon eo . : ?
: . : Guy Francois et Claude Barthé
te, do da prochaine confrontation lem
sort enttainge, aqaaifice et cone Salvador Juen Feranndez.
ven one Gl re Roberto Rivas, Salvador Maric
re et de la ore. ne. Maurice Manzara, Seturm
lo) Oetebre 1969. ’ “a. an
Andree M laisir PIERRE 4° Asorio, Salvador Cahezn Mau
Mine Andree om plaisir ‘ * teia Lande, Jose Quantanilla.
———— Juan Martines Marto Monge ot
. = Iimer Acevede
Avis Professionnel Arhiire Keith Duntar Jurpe +
Dr Gérard Frédérique de dienes Ron Bracewell ef Ds
Ophtalmviogie — Oto-Rhyno vid Parsons.
Clinique au Centre Médicnl = de Traduction.
Port-au-Prince 27, Chemin des



Dalles. ;
Heures de visite :
3a 6 h pam.

7a 9h am.

Cours de recherche
operationnelle
a PIHECE

L'Institut des Hautes Etudes
Commerciales et Economiques an
nonce |"Inauguration, 4 partir
du 16 Octobre 1969, d'un Cours
de Recherche Opérationnelle ou
de Statistique ct de Mathémati-
ques appliquées a l'Economie.

Ce cours dont la durée est de
9 mois sera dispensé les lundi
et jeudi de chaque. semaine de
6:30 p.m. a 7:30 p.m., a l’inten-



tion des étudiants de 3¢me an-
née de I'THECE ainsi que des

statisticiens formes par VIHECE
(promotions suivantes : Maj 1967
Septembre 1967; Nover.bre
1967 — Avril 1968; Mai 1968 -.-
Septembre 1968; Novembre 1968
— Avril 1969) et de tous ceux
qui détiennent un Certifieat de
Statistique et de Mathématiques
délivré par une Faculté vy une
Ecole Supérieure.

Le plan de ce cours est le sui-
vant : .

1. Rappel des notions fonda-
mentales d'Algebre matricielle
et de programmation linéaire.

2. Applications de l’Algébre
matricielle et de la programma-
tion linéaire : ‘

a) en macroéconomie

b) en ‘microéconomie (Gestion
de l’entreprise) :

3. Introduction & la théorie
des graphes.

4. Algorithmes et applications.

Les inscriptions sont recues
tous les jours ouvrables au local
de |'IHECE, Champ de Mars No.
31 de 8:00 a.m. a 2:60 p.m. et de
5:00 p.m. & 7:00 p.m.

; Les conditions “de participa-
tion & ce cours sont fixées com

me suit:

$ 4.00 de droit d’inscription.

$ 5.00 d’honoraires mensuels
des cours
. $ 6.00 pour les cours polyco-
_ ~piés, :







PAGE 1

of1biifiv' 'S ANCIBN D'lfAITI PONDE IN 1196 .. D,'rectwur et Reortt'\ hic_-r C'II fin d'uprt\s 111idi i, l'Al-ropurt lnternutional Dr. l•'rirn~ob Dunlil!.I' pour accueil lir la ,elec'tion nationuk de foot lmll qui Vt'nait de jouer un match d'appui mercrcdi contrt• lo Salva dor au St.ad, National d,• King. ton. C'ct.ait un gestc trcs cncoura1-,"eant pour 110. vaillants {,qui pier, et pour no, dirigeants dt• football qui sc sonl tunt dt)pet1>i•s en effort, de toutes sortes puu 1 ;,s,ur,•r un,• brillunte partlcipu• lion d'Haiti aux prestigieuse, rnmpi•tilions de In Coupe m,rn diul,• de foot bull ,Jules Rimel. l,;l manif Pst.ation avnit un c.arut'tt'•re partirulier CL1nt rlouni• Jp.., circunstanrPs. Not.re t'-quipe qui v1nnit de pc.-rdn• avec hon 11t•ur nu Stadt•_ de Kingston n1(•ri t 11it bil'11 de la part dt 1 tous unt• mnrqut• d'enrourngcn1<~nt, des t(• n,oibn;q . .:-c•, dt• s~,rr11pathies car 1•llr Yt'nail tit• fnirP un Jong c-llemin l't1 fnisunl l'laquer hien fort le non1 ,!'llu,ti pnr d1• hrillanles yi,-loires H11Ll•ri1unw11t. n 1 mportC-es sur dt'!i :-.tudt'!! intl'rnotionaux de I' A 11H'•riqu,, du Norri, du Centre et ,!,•, t 'nruiOt.•s. L, peupk u compris cc qu'il dl'vnit i\ cos jeunes sportifa an1i,11ssud,•urs du sport national qui u,uiont yuyagO pour Kingston a~ '"" l'optimisme k plus grand, la ferveur part.,gce de toute la na tion ,,t surtout avec !'attention ,uut,nuc du Grand Protccteur du Sporl National le President ii \'i,• de In Rcpublique. le Di-. Frun~ois Duvalier, !'Homme pour qui !,• Ml'ns sann in corpore sano a tout son poids. L'ltommage ren du !tier npres midi i, I'6quipe nu t ionnle revenue de Kingston Liit la vulcur d'un temoignage cit• foi continue ct persCVCrantt 'dan, 1,s pnssihilitbi dt~ l'ii.mt-> na1 ioru.lll'. ( "t•st t'l' qut> d'ailleur:-a 1•xpri nit• il' <.listinguC Muire de lu Cu pit.alt•. Mr. J?r{>d6rk Desvurieux du11s :--on dist•ours dl' bienvenut' qut' nnus puhlions ci~rlessou~. X XX LE DISCOURS DE BIENVENUE DU MAIRE F. DESVARIEX .\lt•:-i~1tu1 s les Joueurs ,u la :,t.~ll'ttion Nationull' Au moment dt• ,ou~ unueillir, nous lTpfl•I,OD!-qtH• JlOU'von:-_ dtt arr(•s \'Otrt• edatant~ Yitluin• du Stade <~'!or Blanca>: Vous l•tPti ie!-ht'ros du Sport Na tionul. ... Duns ,e, .mnal,s .iU football haiti1, ii sera c•Jnfligne en let lres indelebiles !es pages epiques que vous a\'eZ ecrites avec votre Lenaeill et \'olre foi, dans Jes slndes de !'etrnnger oil vous avez deYe sur le avois It f.1colon• noir et rouge. La Nation Haitienne vous rloit des moments d'exaltution, de fri, missement. de plenitude qu'il psi i:npossibk ,j'oubher. Grace: a la ,ollicitude du Grund Protecteur de In .Jeunesse et des Sports, le f"""'l..._""J1dent 1,;e de:la .Republi riue, S. K Docteur Fran~o\s Dl' V \LIER el ,, volrl' rnlc.nte .IP (J/cpn~semP11t, not rt' !"ontln.11 R'nc.:t Encoura2eante Note de l'Ingenieur H. Dambreville Ln n•nrnnln Hnili Salva dor i1 I\ inJ.!HIJ111 en mCme tPmp:-: qu'('I),, a ungoiHK( II! e•: Ortolrrt! 1 !lfi.'1 sse anniversaire de la Chine Natlonaliste Un,• nation nmie filte uujour d'hui le 68c'm1• unniverttnire dt• m fondution. En eff,,L le 10 Oc Johre 11111, la Chine demeurlie re pliee Hur elle-mi•mc pendant des millcnulres, flCcoun le joug du g-ouverncrnr-nt Mandchou et sc protlnmo Republiquc sous le leu~ dei' QUI dc•vinL 11• .premier Pr{•AirlPnt l" l1•r cunvier 1Ul2. Ln Chin, Nation11liste utlahuusse ii un niveau international ju;nais .itlcint Le~ clifferet,t.es et.apl .. de votn~ loug ct jur i:J riple sportif a tr avers It: cont nent, ont suscite un veritable rli mat d'unite nationale. Toutes !cs ,ouches soci11les de la Nation ont vibre d'une identique foi en vous qui incarnez ~i : puur negocicr Ju fuw, e cons ! ruf'tiun de cettc voiture lunaire. llu1ctre de ccs vehicules devront ilrc dclivres ii l'Agencc Sputiule Americuine di•s le debut de Hl71 de fa~on qu'ils puissenl etrc tiliscls dans !es vols Apollo pri, vus pour la lm de cele uunce l,L Adre3ie: R_'uE DU CENTRE . Nt.'2'12 PORT.:.Af.l-PRINCE ( HAITI) PHONES : 2232 2432 1111:eitBRJD ID L'Asaoo1AT10N 1-i~T:lDRAMERioAINJD om P.it•s• BOITE POST.ALE .1316 74eme ANNEl!l Vl~NDREDI lO OCTOBRE 100\1 2e aanlversalre du Qaotldlen "e Nouveau ,tonde Deux ans se stmt pnsses de puls que notre Cnpltule eompl~ un nouveau quotidlen, en l'occu renco lo Nouveau Mondo, qui sc mcut dona l'urcno journalisti qu,, 11vcc un ull1111t rrmarqunblt•. HAITI '6LVADOR 1' 11 Jwr le Duily G/oa 11 cr cle Kingston Le voyage,, de Pompidou en U.R.S.S. annonce Cc qui auit est une truduction lu i>t~s,c frun~uise et t1ovieti11uc d_u reportage de la rencontrc Hal AU FIL DES JOURS ... Cctte quulitii indispons11ble a In prntique du metier dans notre milieu, le Nouve11u Monde le doit l'ertes i, lu v11lcur professionnel1,• tie son directcur, notrc confrc re et ami Gerard de Cntnlogne i, In competence des brilhmts membres de sa redaction, mals uuasi nu but mcme qu'il pour suit. C'est unc dute fnste pour le l'onfrcre qui, d'hebdon111d1dre cu pois i1 l'origine se trouve aujour cl'ltui i1 une plncP H\'uncet' cbns 111 profession. Le Nouveau Monde prend '"' ,usion de cet unnivcrsnire pout unnoncer des amelio:rntions qui sero'nt upportees nu journal pour donner dnvnnlag" sutisfuction u Hes lccteurs. Nons felicitons Le Nouvcuu Muncie pour de si louables ef fort:.:, nous nous rejouissons ave, h• direeteur Gerard de Cntalogne ks reducteurs, Jes coUnbornteurs er tout le personnel du Quoti dien rle 111 Place de !'Hotel de Vil le. En u.,.uiuay :,10scou (Aioi'> Les premiers ontrctle1js de M. MauricL Scltumunn Mjnistro fr1111 ~nls des Ai'fuircs Etrnngilres, ur rive jeudi ii Moscou pour pr61,u rer le voyage en Ul~S cte M. Georges Pompldou, Pr •slre elie meme. L'Eglise de la Croix des Bouquets Jo:T LE DEST!~ GLORIEUX J)f,; DES>-;AL!NES Pnr Gcrnrd .JOLIBOIS Le premier dimunche d'Octu hre, lu 5, la Croix .. d.cs Bouquets " celcbrc so filte patronale : No tre Dame du Rosuire. L'Ewlise de cette ville dolt ctn, considcree i-ommo un hunt-lieu f.l notre hisloire (et prendro rang a cote de ''"Iles du Cap, des Gonnives, de l'Arcnltale ou de Port-uu Prlnce pour ectte derniere ci H, ii .agirult plutot de l'andcnnc Cuthedrale -) pour avolr influ1•nce le destin de l'Immarcessible Fond11teur de notrc Independen "'' .Tehn .Tncques DESSALINES. u: NOM DESSALINES L'uctuelle Eglise est la quu lrii•me du bourg. La premiere, nous indiquc Moreau de St Me ry, fut construite vers 1752 er, rempw.cement de celle qui t1'c teit dressee dopni• 1693 au cen tre de 1 'nncien site de la Croix des Bouquets, ipres de l'actuelle Croix des Missions. :\ussi, l'L•ntrl'prcneur prun1it-il a son chef-mucon de Jui octroyer In libcfte et un pccule si cette muison de Dicu et11it tl'rmln(>c tiun: un delai donne. L'liquipe d'ouvriers purvint i, raccourcir le temps impa-rti. Et Boissormiere des Sa.lines affr11n C'ltit son muitrc-ma<;on : ue ckr1,ier prlt le 110111 de DESSALI NES. Pur In suite, ccL nrtisnn, dcvcnu libre. puL s'acltetcr un tl~~1~:~i~;Pf7i~tn1~r! d~ Soulevemcnt General des Ate lic rs du No,:d, le dit esclave de vcnnit le lieutenant .do l'un des chefs des , insurges et edoptait romme patronyme le nom de son dernier maitre DESSALINES. Depuis Tltucydide, ou Tite-Live ou encore, Plutarquc, bien de, ltistoriens ont dl•scit6 sur l'im porta11ce des noona dans la desti n& dt.>s '1lomlme8 +,ranscendunb du 1110\td,. par AUBELIN JOLICOEUR Les journulistes, fran,;als ct so l! Salvador qui~ eu lieu mcr viulHllH'H nvnien"t. ete inviteR 11, at cr_ed1 aoir nu ;:;tn'!fo N.1tional de st&.te.1 nu debut. de l'entretii,u du Kmgston. ijaiti u perdu. par 1-0 L'AMBASSADEUR D'ITALIE M1mstre jfrancais des A!fnires ce .match d'upp~i joue en teri:Jtn LE COMTE GASTONE Et!-'nng~rca avcc M. Alexis KodBY ,neutre. et en mcme temps su quu ADORN/ BRACCESl gume, le Chef du Gouveinement ilflcation ptour les jeux de In rcvcnu-dc congc Sovietique, dans son eomblnc 1 nu, Coupe Mondiale Jules Rimet qui ... Ce matin est rentre le Comte Kremlin. auront lieu l'annce proeltainc a Adorn\ Braccesi, A.mbassadeur Mon voyage a certr.ines moins' i.\\exico. d'Itnlic a Port-nu-'Prince. d'importnnce q11e Ia visite' histo Autant .que possible !'esprit Le di,tingue diplomato italien 1 t• c'est en !isant la colo~e Au Fil. des ,J oura qu'il s'est ren::::;.,•;~1M~;" ~eHl~tJo~~li~! t::::: t it•ns Pll vacances ont ete abri. .. . ,. Cr, qui l'a porte a veni' , .. ,sn quelques joura ici avec a& parents et amis alors qu'il est en route pour Santo Domingo rique du Gcn.;l'Ul De Gaulle et du texte du reporter anonyme vient de passer trois' 'mois de con que tellc qui suivra, celle rlu du J?aily Glea'ner 11 ete respecte. g een son pays avec scs parent'5 et President Pompidou~, u Mclure Un pen, laeonique, ee ri,portage amis. J\tauricl!. Schumann, Ministre public dans !'edition d'hier jeudi 11 a etc aooueilti ce matin i1 fran~nis des Affuircs Ecrangedu quotidien. 'e• Chatelain. L'equip11ge de eel oVion a ett remarquable de courtoisie. Nous faisons ici !'echo de la re "onnaissanc,• d,i tous 1,s interes ses a l'endroit de M, James 0 Bayers et de la Ligne TAN du Honduras. XX X .llE CHARi,ES FE/: \'..\XU PRESSOIR pl'Olonge son sejo,u ll Po1t-au-Princc ... Notre dynarnique confnr, , c'est-a-dire qu'il s'oecupe conune evocat des f0rmalite, d'im migration. Ii est m,.mhre du C11hinct de :lie. Chn1dP K[efi<'ld ., N.ew York. II a -c esl vrainwnt pri~il.'u :-.t•. Tout le monde y g-a-nectit ,n 1,•mps ct en argent. Il nous a 111ontn~ comhion Ll DominicaniP a ubrCge les fonn;1lilks en delivrnnt dcpuis Now York une curlc de tourite i1 triplicata . Cho.rl1•H F•rn;uul Pre~:-.oir est l'lfotel Chou.counc comme un t ouristc fort l'Ontcnt e en 1766, fut renversCO quatre llnB epres. Si l'ln8igne Conducteur, de notre peuple a la dignite do Na lion Inclependnnte ct Souveralnc, ,., fut appele DUCLOS nu lieu d11 DESSALINES, son clestin grundiose cut-ii etc le memo eomme Prre eponyme de 111 Pa tdc '! nerre:.-, quc nous n-t-il rnuuqut's '! ~ne seule chose simple produiL du Grnnd "' De routant "HASARD ... , -tEn Avant:i> crieruJJ~-n,:,1Js uu jourd'hui, demnin et U jumui~,
PAGE 2

l'AGt I ' '-, ~ : . '. ' ' . Au L•At ~ hi ~ 11 ... .. , .. _ t . ' ~ J>AN ; s . ... N~ ;:: . ~ CAPITOL l'lllllll./ : n11 : ; No . ,1111 I' 1 n m iv v vivnvmu: x ...... -'6 --l!. Ella a et6 \naU1tnrec> nu Havre tout r&emment en pre sence du ministre de l'indu1Lrie Mh• ~/t = 1'Uea1ix \'lllt I'll al ,lo la houlo ot ,lo• varcu1111. Ln forairo llf'ln II• . daun J>ontalC()f10 8h a dona com haui.ur aa-4ou111 d11 I• Jlgne d~ ' taa,, co . qui Jal donne ' pr6clN meno6 au c , 11rrlilro uu lnrl(o du flottahion "'l c\c lll mM.n,,, mcnl }i, cal"'cUn"Q de aeml-aubicolra do Oa•cog:na \JIU' 140 milt.. """'"' d" cett. r6allaat.011 mendble . Elle .at enaulte ('xlM, tn,a do fond ot II. IIO km11 . du cap rovlent II l'lflltltut Fran(ala du par de• cllbloa d'aclor 6quiJ)6:, ., . . l<'Tct, 011 trllvulllant pour r.t~/!., q!~ ' •.t~:. Q 1 ':t::'av:fi~ d'ancrM de U, tonno11 chacune. ' Sho\\ cl lo !Croupc, fram~r1\a Elf: et 11ar la Sod~ Neptune pour Au 11ommet de l'•nl'ln liaut de LE POINT SUR tidrodl l O h. et 8 b. 1t1 IOS , IlOMnm; ~ec Oralie HILL. Enlr6o Gd; plus de 70 '{lerm?ltree d'eeu au maximum, avec sonnea ont a leur disposition une : C'est 8 Pari!I, en 1958, que la EST AU" PARFUM un minimum de 80 m~ d'!'att. 3:~~ 0 :,!:t~~;e~ea \!~~ ~! premiere traneplantation de "n&oel Entr~c Gde, 1.60 et 3.00 Un bllteau plus qu'ane Ue artre gru~ '. , 2000 tonnes de mate !ie ~~~ 00 1 ,J:' 0 ~~e t;~t;'leetp:C 6 ;:.: . AUDffORIDM CEJffRE CULTUREL ( Un JmJ>UN Lanu4) Vcndrcdi 1l 7 h. l'.M TONY ROME 1':ST UANGEREUX. Entree Gda 1.50 Snmedi fl 7 .h, P.M. QUATRZ HOl\lMES A ABATTRE Rntr61' Gde 1.20 P AJLUIOIDfr I Vendredi a 6 b. et B h. SOUS LE SIGNE DE MONTE-CRISTO Entreo Gdes L60 et 2 60 \ , u )'~ chlt.•mps T{•tl': d,, l1 u 1n Unit Cri Vll Buvaia . le lait S'on , . n la derniero ct de nombrel1889 . peraonnal tea 0 p6trolieres fran~aisea et 6tnnl'll res. Premiere du genre, one plataforme haute comme un Im• meuble de sept 6tagea, pe..unt non moin" de 9.000 tonnes, ,font .... 110..,• CINE UNlON eeur Georges Math.ti et !Ion Mui pe. 11 ,s'agi~sait d un traitenumt re veur. qui pcuvent corrcspondre e ntre c ux, lu difficulte reslc h'Tnn de. L'un des meilleurs speeialis les mondiaux de cette ques t ion, l e professeur Jean Dnusset, de Paris, n uinsi de c lare ii. scH co frorN que la oil, pour une trnns plantation de rein ou de co e ur, il etait posaiblo de trouver un donneur sur 1.000 pcrsonnes, c'cst un donnear s ur :i2.ooo por sonnca eculcmcnt <1uo )'on aura fl su disposiiton pour 111 muelic osseusc. On voit done l'ombien cotte limitation pourru n•ndro cee trnnsplantotions 1xcept ion ncllos. D'nutre purl, l'cmplc,i dll so rum nntilyruphocytairn n ' c5t pno Drive in Cine (DELMAS) Vendrcdi a 7 b et 9 h. lTOKA, LE MONSTRE DES GALAXIES Entree 1 dollar par voiture Snniedi a 7 h. et 9 h . CHEF DE PATROUILLE Un g rand film de guerre.' Enir ee 1 dollar P.:'.'._':._ voiture CIHITADIUM Vendredi (En permanence) COUP DE MAITRE AU SERVICE DE SA MAJESTE BRITANNIQ{!l:l: Entree Gde 0.60 Snmedi (En perman e nce) ( Sur demand . e) A TOUT GASSER Entr e e Gde 0.60 ETOILE CINE (PlilTJON V lLL.ai;,, Vcndredi a 6 h. 30 et 8 h . 3J SUPERMAN CONTRE LES FEMMES VAMPIRES Entre e Gdes 1.20 et' 2.00 Sam~di a 6 h. 3 0 el . K h. :J O L'INCONNU DE L AS VEGAS Avec Frank Sinntru. Entrcc Gdcs 1.20 et :! . nn Messe cl''anniversaire L11 mos,c pour le r e p o s d e l'il CINE OLYMPIA Vendredi (En permnnencel (Jour populaire) L'AFFAIRE AL CAPONE Entr ee Gde 0.60 Samedi ( En perman e nce) r'EU SA N S SO~1MATION Avec Audi e Murphy . Entree . GJ e LOO De Luxe Auto Cine l!JELJ4.A~, Yendrcdi ii 7 h . et 9 b. UN CER CU EIL POUR LE SHERIFF Ave c Anthony Steffen. Entree I dollar par voiturc Sam e di a 7 h. et '.l It. FA C E D'ANGE Entr(•p 1 dollar p ar \'0 1tun~ CINE SENEGAL Vcndredi ii 6 h . 15 ot 8 h . I ii ( S e an re populafre) LA FD!ME DE PAILLE En tree Gde o . r,o et 1 _ oo Sa'n w di i , Ii h . 15 rt l:! h. I : , En li n pnrtic Le sup\'\' Show du TRIO S ELECT En 2eme pnrtie REQUIEM POUR UNE CANAILLE Ent r{,e Gdes 1 . 20 et 2.01) MONTPARNASSE mc do Mme Vv,•. Vilua FF.~TA Vondn ,li i 1 6 h . 16 et R h . I f , .... _ .... _::,o,.,,,.:.>"' ,..J pou d o tempu oncoro pour 'ldant, pour !'instant, tout sembl., indi,tuer qu e lea avantuge s do ce scrum l'emportent largcmeni sur Jes in convenients. (A .uivreJ PLUS DE VIGUEUR. PLUS DE PLAISIR. Les p sy cholo g ues s.nv("tlt quc nous nvotul taus unc cvlt.ultte potentlelle,, mnlB malhcurcuscment nous ne pou vons pas toujours y fnlre tnce. Vol \11 pourquol Jes compr!mes PRO-PLUS sont Jncompornblcs . II& ramenent vmr rrssourcc-s lntcntrs 1\ lcur et.at nor mnl et renouvellenl votre vtgueur PremJZ nujourd'hul rnl!mc lea comprJ mds PRO-PLUS et vo . us vous sentl rc.z rllVIYI'<" UnePommade souveraine , contre le Rhumatisme Oh ! Vo o1s tous qui souffrez ll -r r _ humatisme ce .. mal 1'llnt"'1 . sis e et en. . meme temps cruel. Uti isez la pom'lnade No. 16, du hannaciien Soethene Geffrard. u'oat~e que In pommade No . 6 ? Une association de l'acide aa licvliouc du salieylate de mc yl, du camphre etc. Cette porn ade . donne des .resultata . remar unbles dens le. 088 de rhnnia me orticulaire, aigu ou abro ete Rhumatlaants ade No. 16, nyme . d.e ;,: , ~ ~t , ; , ' atAvis aux Commer~ants de la Place 11 est porte a la connaissance des Etabli~se mei:it.s commerciaux, que la Fish . Industry of Ila~t1, S.A. met a leur disposition ses chambres fro1des et freezer, tous les jours a partir de 8 h. A.M. a 4 h. P.M. Le Samedi de 8 h. a midi, les jours de fete excepte. Pour tous autres renseignements: adressez vous a la Direction de cette Compagnie : Ave. Truman, Cite de ]'Exposition pres du Theatre de Verdure. :,cc, A certains iours du moisSaridon

PAGE 3

' VllNiDR:111)( 10 OCTOBU: tllfi cLII '"'" 0 "'l ,.. @ ~ w~ . if .-, Qil'J &.ettllJ i Simples de Cuisine Haitienne ' Les .B~ndes Dessinees du <o,.dn .. : <1N jowr d• ,iotre 411niv•l'•nfr• ,l. ""'••a"''"_, 1,,,.,,. tr,uu•f'rtra /tJa per•,,..,tiuaa qw• t>OW iunnl1tNt ltt• out,"• pour c/,,mnin. Droil ct, n, 1 ,,., ,./ uolio" lolnle .,., pnrlielle r,i.,n,4, l'n>pri"'" h•"U J'ooturt1a s,,,,ulit,nl1 1i;mc,lu.1tit1it4 cU,' NOUVKT,I,S7'h:, SAMED1JJOCTO~REHn v.1il Ill' ,out:1 s<.u11hll 1 rn (JilB si pU~ 11ihl l quu111..i vout1 8w.Uro.z . nvec l'er l1tuJt 1 4u'il ~,urn uno fin. Occu 111. , ous Jes pulilos tlldu:e u , 1 , 11.u1.i111L J'cit'icaclte et n l du nw1lleu l't!:-1 l ' l 11tl1li tll\::l l ' Uf \ ' UUS lh'l111t'l'l'1. du l'nh.Ju ii n> : n pro r hain t'l chu ,un y J{Hi,;IH ! rn . ~ : ,y , ~ z Ht\11:i pas ~ ill n tln1u; \ o~ til 't l~hlnt1 cl ohjt._ ltf Juns \utn rai :-l 1 Ht1l'll1l'Jtl. :!:i :,,so \ u11n;,E AU '.!l DE l ' EMBHE \SAGITTAlll_c:): Les ,Jc,fnuls de vos plpns ol de votrc 111 c1 1quc , pcuvcnt otro tlccclcs ct rl, Lruits . Voua donnorc,: ct lnkr pri'Lcrez i:ild1ige111mc11t In sit un 1 ion . Ne dtipn~Sl!Z pus toulefoie ~r Pour votre BEAUTE E(-~e~ les sp~ciali~-~s DANS Nos . SALLES DE SPECTACLE.S .!I ,\\ ' JUL AU :! I MAI (T.\l l H ~,\ l ! / : lnfl111 IH'cS rlu V(',nus un Jll'll ho st.i l c M . Vo1a 11\ 'l ' Z Ji,ji\ 1nl t'l!ll c sttualion . l\-10 11 : n 1 1. ,ot n drnn1a ! , voln. f'nthous 111t ;r11c,\ "n lrl1 1 wrRl : C'rant' l ' C' l vo, 1s combnt l r tt. la 1. : o\lJOlh ' liC'111 d\.'f a vo rnb lt 1111 , 71 cosm~-~-~~~-e-~.'.:" a la De Luxe ~uto-ane . H,:vivra sousv'os yrnx fblouis car ii n'y uu rn pas do coml',!icnDrive in Cln~ Delmas n1cs sont fa ce n fuce, aux \'U C diametralemcnt opo,ec, prets n . fai ro l e pr1 ! micr cou p d e fcu e t dCcidCs colllc IJU C coiltl' 1 \ \n v m TJhcr : U'l richc ,t pui ,s nnt han qui~r ct JOH.-NY, un h , , . 11 11w ciui Cll J nlpOHe g'rfil'C ii son li:ln l-; troid, : ; on h u 111. ,nhm1( 1 d s a rap, ~ ditC de., Lir. Dan.!j n• film imp l 1 ,, . yuble, vo l cn ni 11ut:o fnction e 1t mo uv r.mcn t C! ; ! ;" , ~o ubnit, ;1ccumu lunt des cxplmts tnnl tinnH I P cJ ., _ i:! M:\I AU ~l JlilN (G 'E llll.A U.'i.1 : Ne Sll)'l'Z pas crisp<' car l 'OUS nust:"i l1. 1 riL •Z dt :-:. l'cht1•:• tll'6 l'l.'I anl.s , Utl(! 1111\U\/HISl' um hinnn•. 10:lhlion : z. L?l poursuivl'Z. un prn~rntnllll' <.onstruc L1 f. 22 .l l! IN AU 23 Jll!LJ.ET (t_':ll\LElti : Vvus n'11l" ' t1Hlrez p11 ~ It i;,,111nll'l dt.• ,otn.ntunu . UWI M ~; vuu:-. t.:ont1nuc1. l'l UH'7. tou l 1 ann .' , \ ' OUS rCussi r cz l'll i 11 de <.c111p : e . Pruwz dlS ru c : ourcis; l•c : irll ' 7. l ' url'C':,.. :-oin• . 2 1 J L ILLE1' AU :!3 AUUT ( LI l) )I ' : L e rcaJ,c r l Jes obi iga l wns :-i l;l O. a\un.ugt•u x , ~urtuut quanJ \ uu s aurcz rc:liliEitC i1 ln ten "1II011 ur l:ii:Jst-r l l'S cl10;e, ali<'l". lnvl ~lllicu, o ri:{innhte, sociubilite :-.tmul~l ~ S. 24 AOUT AU 23 SEl' TEM BHE l YIEJ , GE): Le s u nes de <.."l t \(' journ ~~ est e n 1 re ,os mnins. 1':'att,•udez pa s . ch• nhez Je s &van tng-<'s "a c hi •s. )l s snnt a votrc po~ 1 ll.' . :\gi s:$ c"i av~c caln1e e t <-e fintH ' t.' . 24 ~EPTDIBHE AU 23 QC TUHhE (BALA NC E> : Ronne 'o ;\jO n ( t ion . Un Cl 1Uf, de ; Jouce. un n o uvel aLtord d'un projet qui s : """ ' ' r :i fr a i c him vntre int/>ret . mu , d , harra , spra d~ lu monotn111.,,, s d ( u,li ;; . De hons vfforls r ( s 1'iron1. ' ' "" limilce. :!2 l>ECE;'li1Ht AU 2:l JAN Vl~h (CAPlllCURNE): Asscz lwnne conionction mnis ii faudra :-!Ur\'eillt-r nL'a11111ui1Hi voLru pro g-r,:-B:;,rm . Lvil..-zics h C' . ut ts uvec a::i:--ocil'!> o u parents. Scrvez-vous uc votre n,alit rc grise. 1 ension poss ible . 21 JANVIER AU 19 FE \'l qui ccl11tc l'n bourrasquc d'unc , iol"nce exceptionnelle! BALLADE D'UN PISTOLERO Un ,spectacle unique duns lea annnles clnemntographiques I L e film que, vous rccommande thau1ations. Vous Avcc Georges Martin, Mariane av ez de la grace e t de la di1;uitc Koch et Fernando Sancho dan 8 J 'r,ttitu,1~Yous aimez les I'lus f l\MJ . onnant, plus pui~ reprcsen-atiuns l y riq u, s, 1,n1sical, . , i_f,c.,.._A,_,;,. , _ a k _ . c.<1NrP"<-'"~II s Nantl JE~c LEIS SE) PT i\!EHCF.I. l e ; l'L rirnmaLiques dbns lt•,que r-".,.,,_,...,_, A n ~•, p i..s , ynamaiue, pus k s vou s !' e r, , z ,,pte it fa ire rreu?e sauv .. ge que S ES rlnnR un Forrl en pnrfhit ctat. I villal,:'c de l'Oul'st. Un jour Clinl S'udresser I, la Rue du Quei Hnrrisson, un rfli'bre tucur enive Ho. 21\ . aua.._e sse s SUfV&fttel u Creek Town. II est n ia rc chcrGEORGES SICARD 61, Rue des Fronts Forts 8 A U.11." che de sa femme , ,Tulie et un h6ru~ de tout pr n, 7 h et 9 h p. m. un gr;.nd film nlurc ! 'Un ~ Avl 1 Hlurc paHsiunna11l 1 n ous le signe de In vcngt ane t.. '. Une vcnitounc:< i rwxo r.il j , _ . s ous le sig n o de l'ad it , ll ! Une acLicrn foudn,y, , nt c sous le slgnc de l ' histc,ire ! Et la cCirb1e ro,nnn Lie Dunws tlevient n l'cicrnn un fil111 cx, 1: 1 , tic,nnl!I, ou f';iul Bnrp: e inrnrnc !'inflexible rigidite des impi\rn tifs politiques et des prinripes nvt•l~ un t nl~nt inoui c-et ED MOJ\iD DAN'! ES ) Omur SHARIF, le Don Juan de l'ccrnn, In \ edctte irrempla~n ble, l'netcur i) Av a GAHDNER. le mon slr,, sncre, par aa prestigieuse collu borntion complete cettc efinrclnn te constellation ... .MAYERLING U nr s11porproduction ccmme ii n'en eclot une que chaqu c 20 ans . La vfroeur de In misc en sr<'nr. La flulditk du dialogue . . Le faate. l'nmplcur , In somp tuosite des ;decors vouR t'ero n t ~netrer dnns un unlvers
PAGE 4

PAGE• Le mauvaJs temps et la naVieation I , 1 ' 111;1uv:11 . ... trmps n grundP1111 111 h1,ndkup1 lu nnvigntion co tic11 d1 pui ~ tl1111n11c-ht•. l,ce voilw r , , 1bot . t•ur-. . qui navigutml t,,u" u 1'1,.~tini, ont dU gard<•r Soiree de d'etente au 8lma1o Club DcpuiB trois mois quc le rlub priv6 SIMALO a etc inaugure /1. TcSSt.'rot, pres do Diquini ii ne eo ssu d'nttirer !'attention pnr des initi a tives de plus on plus heurcu SC'S. Son con.cours trimcsLriel de no tution, scs matin&>s dominicnlcs l'llll• ar rccs ,\ In notation ont ntti rt' i', SIMALO CLUB l'unthousius me rt l'engouenl.ent dns jounes. Le _ ,udrc merveilleox du SIMA LO CLUB l'a fait udopl!'r pour 1, -a soirl!('S de dotcnk Aussi ~onu _ nes-nous huurcux Jl' signa l!'r !' l'uttention do tOU8 quc la sotreC' 1.ki demuin soir, .11 oclobrc, ,eru animbe nu SIMALO CLUB di•s !l h p. m., pot le group,: Shup:i-Shupu ct qu'un , how-sur pri su , , gt piVl.l pour ntinuit . \, 11n J . ,od!i t>l r,-:-1t.er nu mo uillagt• , r1 11lt<~ncl.-t11t qUL' .-;'c'•claircissl' l 'h,,ri zu 11 t,n!Ji•urs boud1i~ . Celtt• l l unl \1)1\ 1/t'l~tll qllt ! lqu,, pPU rt._•1 nrnrdi d 11wrrreJi sur lt•s prn d 1• n•rl.JlJ1 1 -. vivre!-1 olimontui , , . .... d'nulnnt plus qu <. la rirculu l!\ 1 11 d,~ l"llllliPllS : 1V;iit. (•tQ nussi Babyg,am l:~:•:!::~'/'~'rot h~i;~~~"•duvo}~ft'. Je m'appelle Debbi~. Jc sub ,:, ' "'' rs, s l .. ntinudles et que le ~~~ibrc'1~ui: 0 r~~ri~11~::rt'Tr1~eu~ t<-n,,, , plU\'ll'UX Ul'Uit aussi conl'l"UX evenement s'est p,oduit a 0 t ;,';_~., : .. ~•~;~•~wuonn e ment des marl'H0pital du Canupe Vert. Le Dr L ,• t, mp , s',•sl heurcuse.menl J:u;/~:u!re:•e~bil:":t"\/~trc!~~~ . ,nwli , ., ,. 1., -, l'oiliers du cabotaLance. Mes parent s , Me Fritz n _ 1 !t : n u-.. plus nonlbreux quL• Chandlrr et Madame nee Josette d h.,h,tude durant I ;, _nuit d'hie_r Damour, sont fous de joie. ;t . I., m_,,t,nee de re Jour. Au".''• J'envoie un cordial salut a '' pnx de \'ente des prodmts M e m e re Dantes, a mes tantes d,m,nt.uir,s locaux _amsi que_ du Jru:-pueline et Raymonde actuel charhon de. bo,s. qm =rqu.aient Iement a l'etranger, a mon frere d:"u,, _ 1u 11 d1 une certame temJa~ cheri Choumi, a tons Je 8 allies et ' Je d&die man oeuvrt• ., tous n1es chers ami s1•. Nou s invitons n os l eclr urs a savourcr comme nou s I<' poi•me de Diane qui nous a fail le pl ui Hir dt! nous dedicn t er un exen1 piaire. Nous lui souhuitons un ~rand succi-H en librairie. Pharmacies assuran le servke cette nuit. \', ndr,di Iii I.A VUISI EH Lalu< l.AIWSE Hw• MgT. r;uilloux ~~-o.:'~ir.,,~u~,._~,~; Bonne Annrc Scolaire I a Lowi Jes enfants qui vont a l'ecole et BON AJ>PETIT avec leur Boite a Lunch ALADDIN (de Huperbes lunch box en plastique OU en metal a CC:lUleurs variees . ChaqU ( l)u1111lu 1111 111111 I / ' I I I I I J I I t J' ,,1111/ 71ttR} __ 011 , 0 _ 0111 11~ _ ' _. 'fl __ , '" .. . 111011 'Ill< 1 '11 . JIii : r I• '' 11 11 11 In I 'll• . lh0111q1t 1 J11 lllt! JJ0Jnnul)11li , n, 1111 /111111 1 , '11 1/11/• : ao1r{l~1/, ~ ~ 'il, '1 11• -' f 1111 1 ; \:!) llt. ,,,1If 111 I', -ll V\ltl •ktt . f ,roll\plJti1Jl1J11llit t,11,; 1l6v1 :rn or11 l! llll 11111111/hr> /11 11n/011'1" ,1'111 f' ll'l'Oi 11wl, '_ icio 1lu Wui f,oua, 11111 1< r11111x plu,, 11ulld1rn, 1,11 utJII liop p1ol11J. Co Juu ' 1111 1tmln . llutt , l'61•lo1lu colo ' nln y /' J / de, IH~nhou1 : )UH . JJJU~ ,.,dcU " tK .:u ' L' AKJ'OIIOllltl ~tonlu, KOii(,:i ,;_ tll -.ro1 1 ; lo~ 11 l,1 1 ;~ ~ c 1 i;R~l~j"~i 1~ 11 i';'.;;, ~ nu des doux ~!,11,!)o• fut 11d111lr11 hl1,tt. Li,. irarM~r~ 61.1\lenl Hull, 1111~ j\ une rudn > Cpteu, c. ,wrh,_ !llll.r,• ''"'"IIIIX> In l]ll11lrl,, 111, l ' hnbl1.11tlo11 'ii,, Mm<> '' ~lnln~nn ;:::;,.1!0 1:~1J~t,u~~tn1 : , ;t r:;~~:.,.~-:~ 1 '. ''.'" . , 1rll11••• lo11J11111 d11ho11l. ol 11(1 nl<)ro t111 Mu1y ( 1 l1111l 1111 Nol'tl"""'~ iwnr """ ~ 1 /,wutoitrN (imf ln11t , 1cm l11l.11111pt'.1rlu11 u,uc 11011 J~11t du In Cu1,llnlo, volttl110 d(l , ,,,,tH ttf. pro/0111111,uH) qui cl l'tl1wll 7 ,'\"" Ln 111111"'" 111,,.lllun ol Chnlunnhlo11tl, 'I"" n'i!tnfnnl 1 ,,.. ul,.,ldtl• pm 00 ,ll,n1 lo l'lmpernll'lcu Arhill1111 nvmL vu . . ; 11 aui1ttiH /ilwi, tlo /rtlqu~ntm 1016 '!" l:•mplu ti,•. 1718, ld 11uo nouH I~ jpur) du Vlllubonhour ou S11ul tot.a o/uuu/u ou do lire 1m livro I 11 nR con de puur son, sncre, nu Champ de l'E!!lise de Hinchc (rcnvorseo en 1 ,ouir qu'alle a dtt bon -malgrc Mnrs d~ 111 c,;•JHlnll! _ , I~ D1mn~che pnrlic par cc mouvemcnt sismil e mofaile rlo1it ollo e~t. rl!spon.18 Avnl 186_ 11111s1 que d n_uquc,) et a ugrandi des deux nefs •able ? Jo doplore seule~tt tr~•s _ n?'"'.'"'' c_ulturelM de pr1x , lntbrulcs l'Egliec metropolitainc qit'elle 8 erve de /a 80 r/ . o cu, couJ utilises . n _ I on_us10n d<' ,ette grnn d_c Pc,1t-au-Prince : 'est l ' nn1 ,cr turo 011 ., pa,e-,, . ts. Certain~ dwsc c,•r~momc. (Lu . grnn~e _chu c1cnno Cathedrnlo. d'eiitre aux, par eX:empla, eow, p, du Co~ironncnwnt, nrtistiq~w (a) Faustin , Conchi, dit plus prctoxte que l~ra "' en,fante en 8 a rncnl hro~lce et n , hnusseo de !•h Lo rd Soulouquc, d'orhtinc mundln vent drijii. llmg ''. 'et ': qu'il fau.t com~rnne~ d, or, en_l'or e en serv1~e, guc, n6 dnns In comr:nune de Pepletar lffli, .-' @ ~tiJ.tion, I.n 8 a c•nneh, J,, tresor , deb hub1t~ tit Gouvc a ete baptise dans l'E emmcuent 1, 0 {r, ;." ,;/. 1 imjport 8 quel si11•rdulnux d,• In ( nth unde cir glise pi~oissinle culo~ink, ~etrui film, pour ne pa.s :, 86 ,wive, eu:r.l'ort-uu-l'ri1wel. le phis turd pur un mcend,e . 711C1ltCff clu Rpoct.a.cki ealitc. , 11 ::.t~:1'":;~::~•t rn',\~•;,~:;.','.~:'."r 1 :.~ Gcrnrd JtJLdJOIS. , D'a1rrndr<' el't.t, <'Ollstrudion : LlBRES OPINIONS.., e,!fantR, pour lcH 111 A t d d1••ertont n11.r /011• 1.6 ct n , 1 ~,:. -~~i~r:'::n:-T,i IIIN~e'idor~~:f~~ u our e ~11,iven/. RU1' de• R11jel8 ~a.breu:t pri : ~ d e l'l'lit . Cn,ive, Fnustin, la devaluation uveo 11,n l1txo si se a !'Avenue du Travail ,a fait don a notre Selection d'un ma gnifique gateau representant un terrain de football mettant face a face des joueurs en noir et rouge d'un cote, face a des dra peaux bleu et blanc de l'autre . Nos joueurs ont tenu a se faire photographier devant cette crea tion gastronomique remarquable. LA BIENVENUE.Le Maire Frederic C. De,-ve rieux accompagne des membres de In Commission Communale MM. Breton Nazaire et Marcel Augustin avaicnt tenu a accueil lir notre , de!cgation avec hon neur. II a declare aux joueurs de Ju Selection Nationale qu'il s ct aient les heros du Sport Na tionnl el qu'ils avaient eleve sur le 11111 '1 ,is le Aicolore Noir Pl Hou ge . A vis Important Lu Direction du Casino lnterna tionul d'Huiti se foit l'agrenbl,• . ploisir d'informer so bienvoillun tc clicnti•lc 6r11tlo11 locluiJlltH rle ro11 r1•' ",ec et un bri!lant succes au Trio leurs on/ an t.s H,•II'Arte . . . . Ce malin sont rentl'CS i, Port-au--Prince p;,r le Vol d'Air I•'rance vcnant de Pointe a PitN?s via Sun Ju a n, Jes professem~ Do 111iniquc ct Petronille Lorenzi, et leurs enfant..s Paul Dominique i,t Claire Antoinette . . XX X UEXPlERT JSRARUF;/',: MOSHE KONES re111mu. aveo son /101110/ogne en''R. n. l'Ai.,,ome Ttzhaf, llfaBead ... Au debut de la semaine etait parti pour Santo Domingo l'a gronome israelien Moshe Kones, Chef du prog,-amme de la Mis sion techniqu" israelienne inte gree dans le programme d'assi s tance technique de l'OEA. Un noir ela vice Maire d' Atlanta ATLANTA, GEORGIE (IPS) Maynard Jackson, 11n avocat de 39 ans qui a ete elu m .. rdi Vice-Maire d'Atlanta, est le nre mier noir a occuper une tel!e' fonction depuis les cent vingt deux annees d'existence de cEotte ville du Sud des Etats-Unis. M. Jackson, dont la campa gne avait pour theme la mise en application des lois contre la dis crimination raciale et de meilleu res condiions d e logement l'a Conseillers pedngogiques, Do minique et Petronille . apres one premit!rt.~ annh ici comme ensei gnants aux deux ~oles normale-s de filles et de gar~ons et a I 'Ins titut Fran~ais dens l'enseign e ment audio-vi s uel etaient alles passer trois mois de vacances en Fij';:e;ont N?Ven1.m pour U:ne au trc annee ai:-ademique, avec Ieurs enfants qui etuclient ici. Ils ont ete accueillis par des membres de l'Institut Fran~is. XXX SOS VIS!TEURS ... Hier soir, nous avons rencon tre a El Rancho, M. John Power Sprcialiste . de la Motor Trucks. E. p_ Hernandez, cArea Mane gen de la meme compagnie et Jose Lorca , de la International Harvester C . ompany. Ils etaient en compegnie de M. Franz Sie~el et M. Jean E. Sau ,el. emporte sur Alderman Milton ~~~:is bi~:\:1~:s d~r~:nit~ ~1.6I_: Haiti vainer a tlantu pour !es postes de Moire (SUITE) e t de Vice-Maire. Sur !es huit candidats qui s'eetublir des phares rl;111, ,ou, le, taient presentes pour In fonetion sen tiers du Sport N alional tie Muire, le Vice-Maire sortnnt Qut• nous uppo"rtions :, tes H e pr l Som Massei ct Alderman Rodscnlants d, l'Or~w•il h111ti1 :10ney Cook sont ceux qui ont retu tre eneouragt nwnl, notn fui l le plus grnnd nombre de votes. surloul nutr .. l'Otnprl•hensiun Us s'uffronteront le 21 Octobre Que Jes J eunes de notn• fii•re l{c .prochain duns de, elections fipubliquc noir e 11ui doil'enl 11s s u nnles oll sera choiei le succeaseur nr lu re1l ~ •.;e 1-1oil.'nl fal'ilitl~s nfin du Mnirc Ivnn Allen Jr. qui qu'ils euttivt•nl ave<' amour c l l( ~ prend sn retraitc . nuril,~• i'('xpl•ri nre . Ju Bnl~on Trentc-huit noirs avaient pc .sc r0111I, pour qu, Haiti la \1 _ 11ill1111 leur candidature lors de ces (•lcr h , ; , In prochai r, , tn nfp,11ln ! ion tions .. municipales; et sur les 218. snit n1llain<'.•e, q•rnlifii, l'1 l'Oll 000 votunts inscrits les noirs ,. ,. duil<' dnns l es rung, ti, 111 Vi,•li 1i pr&sentaient environ quuranle ..,. t'1 ;1" 11 ~ Gloir~ pour cent. Ill l.-L,'. n , l!lh\l .. _ , . . . M. Jackson qui est 6galcmcnl M1111 Andree Mo111pl11rn1r l 11:,llld . I,• Vice-Pr~sidcnt, pour lu bron ehc d'Atlantu, de l'Aosociation Nntionnlc pour I' Avnncoment des Gens de Couleur, nvuit fnit up pol nux noirs nussi bien qu'uu x bluncs. 4:Je suis ficr d'etre noir1>, n• v1lit-il dit. cnco\Jrttgeant lours joueurs cl Houdain l'cquipo d'Halti ~1,1111 d .. venue fougucuae ct blen coh~rcn tc. P11r v11gucs auccessives !cs nt taqucs •c portaient contrc Ju li !{IIC de dut'cnsu salvudori,gnc nv o,c des tlrs venant du demi Phllipp c Vorbo, les chances lie 6Corer 1; . taiont provoquces. L'ctoilc hni ticn'!_c l'nvnnt-druit Guy SL Vil 1-~~ul unc passo de In gaudw mais murqu6, ii fit un tir preci ~i~i 1 1 :tsre~in~~rdi~~ 1 :n~~~' '. doregne Juun Fernandez. El les hnilicns t..rn;inercnt la prenuCre mi.tc!.nps en gnrU1 . \nl l'nvantagc des initintivce et com mcnccrent In scconde mi-tcm)Js II ve-c ln mCme veine, hnrrnss.nt., devastant meme pnrfois In rlefen se snlvadotcgnc . Guy St Vil cut un tir puis snnt qui bnlLit complHcment Fer nandcz ' mais qui :dlu 'i1curter lu harrc trrtnsversnle. ,Te1111 Clau,fo Desir t,t s jout"Ur : , huitien:-: qui :, , 1>.uc:11cnt frCnE'tiqut>n:ent pour \'a1 rl?ter. . Haiti qu i a t ,1e hattut 2.1 :rn premier tnnt ch joui• chez. t:ll e , qui a ga}.!ne p~ 1r :)-U IC' :-;( : tonJ au Salv : 1d" 1 r arlop' '' :" 1 p ;: . rti r d 1 n:> mvtlH llt loui.:L'~ Jlait1 Illri Frn1( dl1 1 11 , Fn , Jllll~.t• (; ;!1• :0-: , ~~Pfj!I' flt1n1. ' ll', (';, , r:i.rd .Jo :'iP)lh, f'l.1u•ltl l,q,r11)'(, Ph i lipJH' V ,,r lw. P1•Tri H11yon1w (~uv S l. Vil. .11 . llll , 111ud1 n 6si , c;u) Fn111 l. 111.-. I'! cn11d, Barthi lc-mv ~n1 .-,ld111 .ru .. n 1 Hol1t-rto HJ\ ' 11~. ~alv11,l11r ~, l11ri11 11,, :\L1uri('i1, :\1annwa, ~1•t~Jr11i 110 :\."' 1n11, h ndur (':du zn M1111 , icl11 Lind i, .. l11 ~H ()ua11!';1niJI ;, .lu111 1 ;'\ f ; ,rt i11, .\I ;,,-j .; ; \!1111)!1 , ., 1-:1111,r .\, , : , do . \rl , 1 i r, K,ilh Uunt111. .lu1,, , ,!,, li1!111 .-; H1111 Hruc,.,, , 1,JI , ., I h Cours d'e recherche operationnelle a 1,IIIECE L'lnstitut de, Hnules Etu,ks Cornnwrc_iule::s l't EeonumiltUes nr1 nontt• J'rnauguraliun, a purta du 1 Ii l.lclobre I !ltiU, d'un Gour• de Reeherch, , Uperutionnellc uu de Slatistique ,t de Mathemoti ques u ppliquees i't l'Ec-onomie. Ce cour-ti dont la durCe esl UL• ~l mois seru. dispense les lundl et jeud1 de chuque semuir w de li_::JU p.111. il 7 :30 p.m., iJ. ]'inten tton dPs <'e co ur~ c--st l e suivant : _ I. Happel des notions fondulllentales d'Algebre matricielle Pt dC' JJl'ogrammution lineaire. 2 .. ~pplications de l'Algebrc matric1elle el d 1 la programmution JinCairc : a) en mncro~@@)@)~@)@)@>@>@)@~~~~~" $ 6.00 pies, ' -•rliD.JA ' t .i n '•i,,, _ ,; __ -.....__