Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text







> de

LUCIEN

| QUOTIDIEN
Le PLUS ANCIEN D' HAITI

FONDE EN 1896



Orrecteur et Redacreur en Chef :

Admfustrateur. M22 MAX CHAUVET



MONTAS

Lele

MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESSE

0



sle

N& 21



Adresse: RUE DU CENTRE .



PORT-AU-PRINCE (HAITI)

PHONES : 2232 — 2432
BOITE POSTALE : 1316




2

‘



Noth um

&

Tdome ANNE

VENDREDI 1 SEPTEMBRE



Jonign



A Poccasion du 22 Septembre

aN

Les Organisations Syndicales expriment
leur gratitude au President a Vie de
la Republique

Frangei-
Vie de la

Seu Excellence Docteur
Duvalier, Président a
République

Palais National.

Monsieur le Président a Vie.

Les. Organisations Syndicales
liennent, & quelques @urs de 1a
du doliziéme an

ammemoration
iaversuire de Pélection de Votre
Excellence a la Premiere Magis
trature de I'Etat, i Vous expri
iner leurs sentiments de gratitu
de invariable pour tout ee que
Vous avez fail pour lextensior
du droit social haitipn.

Vous venez d'accorder des fu
cilités i Association des Chauf
fours - Guides d’Haiti pour Va-
chat de vingt - cing (26) voitu
res neuves, exonérées de toutes
taxes, valeur qu'elle remboursers
ao da Caisse de la Sécurité Socia
le dans un délai raisonnabl.

Votre Excellence a fait don de
VHopital Francois Duvalier 4
VOffice d’Assurance Accidents
de Travail, Maladie ct Maternite
(OFATMA) pour Uhospitalisa-
tion des travailleurs de toute-
catégories qui y recevront les
soins gue nécessite leur état.

Les Organisations Syndicales
saverrt que Vous, avez passé des
instructions pour que ce Centre
hospitalier soit pourvu de Vou-
tillage le plus moderne et le plus
adéquat. Vous voulez en outre
que jes meilleurs spécialistes e”
médecine du travail sofent recru.
tés.

Elles savent aussi que Votre
Excellence tient a ce que les me
decins visitent plus souvent Je
lieux de travail pour que les ov
yriers puissent ceuvrer dans ale

meilleures conditions d’hygiéne
et de sécurité. .
Les Organisations Syndicales

niignorent pas que tout cela ne
peut se faire - que progressive-
ment et gu’aprés une interrup-
tion de six années de lutte anti-
syndicale acharnée il faut: du
temps pour 1’éducation de ceux-
lik qui ont toujours voulu traiter
les ouvriers en sous-hommes, en
bétes de somme. :
Muis, ces temps sont révolus
yriice A In législation- sociale qui
porte Ie sceau de Votre doctrine
humanista et qui permet A ln
clagse ouvriére de revendiquer
aes droits tout en respectant Tes
reglesg des relations humaines.
Tot en Yous remereciant, Ts-
cellence, pour ‘out ce que Vous
nvez (nit pour les classes ouvrie-
reel paysanne, les Orynnisations

poe 5 .
Syndienles réaffirment qu elles
continueront d'étre pour Vous

ot Votre Gouvernement de pro

notion sociale une cuinasse con-

tre laquelle viendront ose brises
les éternets ennemis de di Patric
de Dessalines le Grand. Grace a
Venseignement de l’Historien ot
Soeciologue que Vous étes, les ou
vriers et travailleurs savent que
ces trafiquants des intéréts de
In Nation sont les mémes a tra-
vers l’Histoire.

Le 22 Septembre, Jour de la
Souveraineté Nationale est la [>
te de ln Libération de la class:
ouvriare que Vous travaillez i ti
rer de son statu( sous-humain.,
Les Organisations Syndicales se
ront & Vos cétés juqu’ha la victei
re finale, .

Daignez agréer, Monsieur Ie
Président. i Vie, Vassurance — de
notre profonde attachement & Vo
tre Auguste personne et A Votre
Gouvernemént, notre Gouverne-
ment.

Achille Larose, Preésigent, de
la Fédération des ouvriers du
transport Moliere Compas.
Président’ de la Confédération
des travailleurs haitiens Jac
ques St Lét, Président de la For
ce ouvritre paysanne — René Jo
licoeur, Président du Syndicat
des ouvriers de fa Compagnie dF
clairage Eleectrique— Marcel Vin
cent, Président du Syndicat des
¢Travailleurs de Ia Petite Indus-
\trie --- Anna Joly, Présidente du
Syndicat des trieuses‘de Ja Mai
son Madsen — Francois Georges,
Président du Syndicat des tra-
vailleurs de la Dumbric - Duntex

_f Jean Bernard, Président de
l’Assocaition des Chauffeurs -

Guides d'Haiti — Notrel Chére-
bin, Président du Syndicat des
ouvriers, employés et travailleurs
de la HASCO — Joseph Doreé,
Président du Syndicat des débar

deurs — Jérome Nau, Président
du Syndieat des travailteurs des
Agences Maritimes — Guillau-

me Théodore, Président du Syn-
dicat des travailleurs de la HAM
PCO — Gérard Jean, Président
du Syndicat des travailleurs des
Usines et Plantations NABASA
et SHADECOR — Emmanuel
Sylvain, Président du Syndicat
des travailleurs de «Le Ciment
d'Haitis —°Edgard Libor, Prési
dent de l’Aasociation des travail
leurs et employés la PANAM
__ Gérard Auguste’ Président dv
Syndicat. des travailleurs de Mo
derne Dry Cleaning — Marcel
Valbrune ésidént de VAssocia
tion des Gammerganst détaillants

__ Félin Laforest, Président 4
Syndicat deg ouvritres de ja Com
pagnic Haitienne de Tabaes
Comme il Faut, —- Nerva Co-
lin, Président. du Syndicat des
travailleurs des Fabriques de

Profil d’artiste

Hoent rare queen it nent

tant de vertin.

Mudame Glodyt Silvera ent belle,
wane yo lac
conte ae forme un sOUTTre, tome

te, nana effort, MPA CLOTHE,
peace ef HOH
beat den aqpergas definitifn,

noncent de levres,

cultivee
Sagan, avec penetration
rien de read ne tii wont paw ¢

elle vient de
De tout

wecret

ruiteou Of firmer,

combine, tte pour

Conte

neriter Cadmiration de ser ais,

a decowvert quelle etait, en outre,
C'est conmme en se jotent qu elle a

mon codmrante,
mattiples dif fieultés qui,
art,
ne le programine de sau
altitude, wir

Bach, fisethoven,

coeilli tu wilence, sau rides oit lea fimen se cotoyaient,

plas proches de wou,
he personnalite -

Si fa lechnique de fa pisniste,
deeraut pres de tran heres,
nihalite

quelle avai

undoyante a par contre

etre,

de tel auteur contemporain,
eh winforae quotidiennement Elle parle avec jushense de
di philosophe chez Sartre et les
fen elrangéres, Quant a son canglaer
plus foin que de choz le grand
cola, elle ne fail nudlement parure, Av
cen qui ne ta freqrentent pus.

ne de bellen quatitén, eu rares,

pour une autre
euaent rendin inacceasibles len différents pica qui out jalou-
recital, Ce concert BeKt déroulée «a

preaqive HONVEMHKE Cat

de Fime juagivan bot den doigtn et

preame deccephiod, ae Pecidnnens

saan yo prendre garde, cleyau-
her. Sen yeus britent Cintelli

Car elle ext
Theo-

Varin, Orford, ose:

ne guffisaient pus a fie
voici gre, jeudi soir, au Rex, on
une artiste de da yualité le
triomphe des

moing maitresne de sor

hhaale

len sommets, dana le voisinage du ciel.
Chopin, Sclarmainr,

Debussy, Liszt, ont re

ef ont pare
vibrar-

prasan’ par xi

une technique aaunx defailance, a,

domine sow royal inatrament, sa sen

monty

Elle «

dans Pinterpre

domine Bon Jeu,

tation de SCENE DE CARNAVAL, qu'elle ext bien de chez nots.

Tandis que,
nouisaait oo Paese, ju cre
cher sur sex fpanles pour
dee mearinarer, dni, qui
fisfaction, coarite
Tex saeeit porter,
Cette suirée de jendi, au Rev,
nomaicienne
xinuplicité qui vats ont

ranité dex fame artinter.

Voila wie grande dame que porte Kor
ai elle véerait de se le faire pardonner et cela,
dintinetionn, meritait détre signale,
Meadames Carmen Brouard, Lina Mathow -

yloire justifice

chet et Micheline Laudun Denix,

con troia graces dex Troptq
Cie fH Septenubre (Gn,






‘SIROP DAY
ANTIDOL
FINAVER
DAYLAX
PODOL



dava ce morcearw de Lamothe,
vain Prneubliable composifeur, He fer

pour reeounaithe qicelle jondit, conene
ane dex compositions de xe dernirve
nates [evans

sous le signe véconfortant Cieve nodestie,

PECTORAL DES BEBES

contre la Grippe ‘
Analgésique
contre les Ascaris }
contre la Constipation
Rhumatismes

sa xenmibilite seyret

Nécouter de plies pren et j'ai cru Penten-
wen étaimpaa prodigues, dex propor de su-

seit of
. ’
mice re,

mle

reene avec qe:

une

éte uve donble vpeanche si Tevacerhaute

talent avec Tinadité coun

entre tant dautres

Elle vient rejoindre dams lens
Blau

Comune Les Trois Monsquetaiver,

new sont désormais quatre,




hoissons guzeuses — Fritz Gas-
ton, Président du Syndicat des
travailleurs de In «ALPHA» -
Joseph Dougeé, Président du Syr
dicat des ouvriers de la Confer
tion -—. Jean Baptiste Leconte,
Président du Syndicat des tre-
yailleurs de la Reynold’s Haitian
nes.

>
Derniere
z

Représentation

La derniére représentation de
«Les Cing Chéris» la comédie de
Mona Guérin qui a étg si chaleu-
reusement accueillie par le pu-
blic, aura lieu le dimanche 21
Septembre & 10 heures matin,
a l'Institut Frangais. ee
écoliers, ne ratez pas ecasion
d'nssister i cette sénnce spécia-
lement prévue pour vous ~

Parents, vous vous amuserez
anthnt que vos adolescents.



- Propositions de Gromyko



Le Vieux Port-au-Prince 1a cataste

Par Riehard

elajourd har 19 Septembre ards
ee fe Shente auniversaace de no-
tre Foninent eoufrdre Richard
Constant. En homuage a Uéeri-
vain qui peut etre connidéré com
me un grand classique de nox let
tres au prosatenr, Cun dea plis
remarquables de notre pays, nous
publions de hii cette tres belle
chronique.

Il a conservdcette yraude ny
trise de la langue et ce style in-
comparable, dant la simplicité et
fa clavté caont —certainement Ie
fruit Mune patiente recherche,

x xX x

LE CAFE - RESTAURANT
Di LA PATX» qui, en tin de sit
cle dernier, balanga la vogue gas
tronomique de «L'HOTEL DE
FRANCE, — disparu lui. aussi
aprés avoir jete tant d’éclat et
vu passer taunt de célébrités ----
se situait au local de la luctuelle
Maison Castern , «AUX CENT
MILLE ARTICEES».

Lesté de quelques pitees blan-
ches auxquelles pour ses menus
plaisirs, avait strictement droit
mon adolescence de pensionnaire



a VO.N.U.

NATIONS ‘UNIES (AFP)

Dans son intervention a l’As
semblée Générale de YONU, M.
Andrei Gromyko Ministre des Af
faires Etrangeres de ’URSS, a
demandé au Seerétaire Généra!
de 'ONU de faire inscrire & lor



Communiqué de
F. H. F.

Le Bureau Fédéral prend pla:
sir & annoncer l’arrivée en no-
tre Capitale de la Sélection natio
nale du Salvador le Vendredi 19
Septembre pour la grande fina. :
du 21 Septembre 1969.

Nous convions le grand public
a lui réserver la chaude hospita-
lité de toujours de notre chere
Haiti et & Vovationner partout
et surtout le jour du match. Car
il est de notoriété internationale
que notre peuple reste le plus
accueillant de Vhémisphére puis-
qu’il posséde les qualités maitre
ses suivantes qui lui font hon-
neur, savoir :

LA COMPETENCE, pour ap-
précier a leur juste valeur — les
manifestations techniques et tac
tiques des joueurs; les lacunes
et les qualités des juges.

LE TEMPERAMENT qui erée
Vatmosphére et stimule tes com

péliteurs,

(Suite page 4 col. 6)



Condamné an. Y.
a 55.000 dollars

Le New; York Times du = 17
Septembre] annonce que la Cour
Supréme d’Etat de Brooklyn a
condamné = Monsieur — Lydéric
Bonaventure a 566.000 dollars de
dommages -intéréts & payer a
un jeune gurgon de do ans grave
ment empeisonné upr.s avoir
mange du plitre.

Bonaventure est le propriétaire
de la maison au No, 71 de Legion
Street a Brooklyn d'ot était
tombe ce mortier que enfant
avait mange.

L'enfant s'appelle
Fritz” Jamison. et sa mere oa
déclaré au Juge quil «a commen
cé a@ présenter desé symptémes de
cet empoisonnement depuis 1967
date 2 laquelle elle. habitait au
71 de Legion Street. L’enfant
trainuit sa jambe droite, dit
ele. C’est Je Juge Anthony Jd.

Digiovancra qui a rendu le
verdict
N. B.— S‘agit-il d'un com

patriote duo méme nom habitant
New York.



Convo

Port-a
1969,
En vértu
des statuts ;

-Prinee te





{9 Septem
hire
articles 7 et 24
la CARIB IN-
DUSTRIES, les — actionnaires
sunt convoques en Assemblec
ordinaire au sit¢ge de la Societe
le lundi 20 Octobre prochain.

Objet Question d’intérAt pee
néral,

En vertu de Varticle tos
documents sur les questions
discuter sont tenus a la dispo-
gition des actionnaires é¢ralement
au Sege social de la Socitte.

’ Hugo Epstein
Présient- Directeur

des

de

95

dre du jour de VAssemblée une
question intitulée «Consolidation
de Ia Sécurité Internationale» et
a présenté des projets de résolu-
tion prégisant les mesures a pren
dre & cet effet.

M. Gromyko a présenté 4 l'As
semblée un projet de convention
sur «lVinterdiction de la mise au
point de la fabrication et du stoc
kage des armes chimiques et bac
tériologiques et sur leur destrac
tion.»

Le Ministre soviétique des A:
faires Etrangéres a déclaré que
les propositions de Hanoi et du
FLN aux négociations de Pars
sont constructives ef af'frent oe:
Etats Unis sune ocvasion de sor
tir honorablement de V'impasse
ot ils se sont mis eux-mémes.»

¢L’obstruction qu'Israel oppo-
se a toutes Jes démarches — diti-

gées vers un reglement politique
au Moyen Orient est un défi las
cé aux Nations Unies et 4 tous
les peuples», a déclaré M. Andréi



Gromyko, qui a précisé que da . . *
discussion entre PURSS et les Qui Pratiquait toutes lex vertus-
Etats Unis d’une limitatioy~e es rtient toe ou grand
livraisons d’armes au Moyen - O lisposi oa ote oujoL se :
vient» «ne présente aucune util disposition de tous haute qi
té tant que les troupes isracler avaient besoin de sa bonté, de
nes oceupent des territoires des son dévouement ou de sa gé-
pays arabess neérosité Elle laisse d’unanimes
L’Union Sovietique est préte resrels.
i améliorer ses rapports avec Les tuner a rerrettee
: meralles de la regrettec
VAllemapgne Occidentale et eune ns vies oe 5 eu
1 ' tad Orinnie Hilaire ont ¢ta chantées
ouverture dans les rappoerts des oe jour on UE elise roissinie
deux pays peut avoir Jiews si la ile Sune Philinee eae
République Fédérale reconnait ba, lacques de Ineanel .
renlite dé situation en Eure. 7" . ee oo.
realite tin aT Geemyieo Nous présentons nos sinceres
| 1’Union Sovietique bal prote i condoléances aux Comilles Hilaire,
‘ . * ‘ es : uy .
prendre purt aux consultations deudy, Meng Be nti
en vue de éréer un systéme de me , eo
Â¥ rement it Melle Aniella Turnier

sécurité collective en Asie, et PU
nion Soviétique propuse que lA:
semblée Générale de VTONU se
prononce en faveur de la créa-
tion de systémes régionaux de se
curité, a affirmé M. Gromyko.

La Trame des



Par

La représentation des sCing
Chérise par des acteurs qui
montent sur la planche pour la
live fois, restera la marque de
cette saison estivale. Car, écrite

par Mme Mona Guérin — et
mise en scene par sa distinguce
soeur, Mme Gladys Wagner,

cette comédie montrant les possi-
bilités des tout jeunes, demeure
un bel effort cl une originalité
par ce temps ott beaucoup de
membres de notre jeunesse
semblent désaxés par des prati-
ques condamnables et des “idées
déléteres venant de Mextérieur.



.
Avis Important

Hl est perté & la connaissance
des directeurs et — directrices
Wécoles primaires que la nouvelle
cdition duo manuel Les Textes
Expliqués au Cours Préparnatoire
actuellement sous presse, sere
‘mise en vente en exclusivilé a
partir du 30 Septembre prochain
ada Librairie VAction Sociale
sise oa VAngle des Rues du
Centre et Bonne Foi.

Par ailleurs, auteur pric les
personnes intéressées ay manuel
sLes Mots en Images» de bien
vouloir le réclamer a ta, «Maison
Deschamps».

? Port-au-Prince
bre 1969
Marie

ce Wh Reptem-
Curmel Lafontant
FEducatrice



Lallier ©.

CONSTANT

au Vlostitution des bons | Fre
the: Saint Louis de Gonzaue,
luis y déguster un sorbet, cha-
que dimanche de sortie.

Le gousset un peu mieux par





ni, J'y suis retourné bien def
fois — & age ot sans risque d'é

tre admonesté, on peut allumer
une cigarette et siroter un punch

Clest done. avec lautorité d’un

vieil habjtué ct aussi quelque mé
lancolie que j'en évoque le sou-
venir,
_Hi était tenu par ie professeur
Villain qui auparavant avait oced
pe une chaire de mathématiques
au Lycée Pétion.

Le professeur était en effet ar
rivé w Port-au-Prince — quelques
années plus t6t, en qualité . de
Membre de la Mission pédagogi-
que francaise engagée par 'e Gou
vernement du Président Sulomon
et qui forma Ja brillante généra-
tion des Seymour Pradel, Justin
Lhérisson, Victor Boyer, Dantés
Bellegarde, Justin Godefroy, La-
forest Noire, Félix Coicou, ete...

pour la plus grande gloire de:
Lettres Haitiennes.
C’était un bel homme de six

pieds prés de taille et d'une affa
bilité étudiée qui contrastait dré
Temenl avec une pgrosse voix de
commandement dont il s’appli-
qguait de son mieux, A contrdter
le décibel intimidant.

IL se situait fort au-dessus du
commun, par sa parfaitesdistine
tion et une vaste culture exemp-
te de tout pédantisme, et qui en
faisait un causeur simplemeni
charmant, qu’a l’apéritif tous le<
groupes se disputaient.

Il était malheureusement affli
gé d'une insupportable mégere
qui trénait a la caisse avec des
airs de reine, sans d’ailleurs en
imposer, car il se chuchotait
quelle était une ancienne chani
briére de la Compagnic Transa-
tlantique dont les paquebots des
servaient réguliérement nos ports
Et qui avait profité d'une esca
Ie pour rendre son tablier.

. (Suite page 4 col. 7(



Décés d’Orianie
Hilaire’

Une dépéche .recue hier de
Jaemel} a apporté la triste
nouvelle de ja mort d‘Orianic
Hilaire.

La défunte était une personne

et a notre collaborateur Maurice
A. Lubin dont la défunte était
la tante ainsi qua tous — les
autres parents, allies et amis
affectés par ve deuil.



«Cing Chéris»

Phareaux

LL faut leur indiquer les voies
sulutaires.

Néglizente, désinvolte, —insou-
eiante, cette jeunesse prend des
libertés, rien ne lui est sacre.
Or, il y a des choses qu'elle doit
apprendre & respecter, sans quoi
sa vie manque son but. C’est ce

que tend a lui apprendre Mnic
Mona Guérin dans sa comédic
pleine de fécondes legons, Et

eest le grand mérite de Vauteut
davoir compris tout cela,

Fréequentant la jeunesse comme
institutrice, elle connait mieux
que personne ses qualités et ses
défauts. Au surplus, écrivain,
ele sait commento s'y prendre
pour corriger ces dernicrs. Elle
s'est. révelée une profende — ob-
servatrice dans le «Coin de
Céciles of elle sipnale [les faits
de da vie courante dans ce jour-
nal oavee une simplicité, un
i-propos et une intelligence des
choses de Nexistence * qut
charment. Clest autant de quah-

tés quelle a porte it Ta seene
dans sit comeédie de caractere
qui, en deux fois, les T et 12
Septembre courant, a fait les

délices a Institut: Frangais, d'un
publie de choix composé de
quelques hautes — personnalites.
dadulles et d'une troupe d’en-
fants des évoles, surtout de @Au
Galop: quia feurni les agteurs
de la piece,
, i

(Voir suite page 2)

ACHETEZ LES MEDICAMENTS

LABORATOIRE DA



Important Deéeret. punigh au
Guatemala, chéaunt - le mite
National d‘Urgence. .

Des pluies torrentielles pendant
un mois et suivies de l'Ouragan
Francelin, balayerent la’ Nation

Plus de. cent vies humaines,
principalement parmi celles de
Ta classe des humbles, ont péri
ou disparu; plus 17,000 familles
sont restées sans abri et plus
de vingt millions de dollars de
dégats ‘matériels, résument — les
désastres causés par les pluies
torrentielles qui ont = fait
déborder plus de trente cing
rivieres importantes du
témala pendant plus d'un ‘mois,

eL comme épilogue — tragique, |

Gua-

ophe qui a frappé

VOuragan Francelia est arrive,
et lui a asséné un autre coup
terrible. Les plantations de

café, de coton, de mais; de Isle,
de riz, de pois, de plantes pota-
réres ont été perdus, et on
ignore jusqu’a présent le nombre
exact du hétail et d'oiseaux de
basse-cour qui ont étg emportés
par les fleuves en furie, dans
I'immense Pacifique. ‘Ceci n'est
pas ‘tout, cing Usines Hydro-
électriques ont été terriblement
endommagées. Ceci a été la
raison pour laquelle le Président
Constitutionnel du Guatémala;
Son- Excellence le 'Licencié Don
Julio Cesar Mendez Montenegro,
a pubjig le Décret suivant:

le Guatemala |

OAttiele Fone doa ete ere un
Comite National d'Urgence com-
pese de ta maniere suivante: I
sera présidée par le Ministre de la
Defense Nationale; le Ministre
de ‘Agriculture; le Minisre de
lIntérieur; le Président de l'As-
sociation des Agriculteura Guaté
malté@ues, le Président de V'As-
sociation des Banquiers; le’ Prési
dent de l'Association des Journa
listes du Guatémala et le Prési-
dent de la Croix Rouge Guatémal
téque .

Article 20.—, Le dit Comite
s'qceeupera immédiatement des si
nistrés des différentes zones de

Buite page 4 colonne &



/



LAMBASSADEUR DU
DANEMARK ET MME
AXEL SERUP
a PorteawPrince

..Ce matin sont arrivés a Port

au-Prince, te distingué Ambassa-
deur du Danemark & Port au Pil’
«e M. Axel Serup et sa charmante
‘femme frangaise Monique.
L’ Ambassadeur et Mme Axel Se-
rup viennent de faire une tournée
dans quelques Iles de la_ région
dont la Guyane Britannique, Tri-
nidad, Ila Barbade, etc.

Ce sympathique diplomate da-
nois visite notre pays au moins
une fois l’an. Sa derniére visite
date de l'année derniére.

Le Chef de la Mission Dipsonia-
tique danoise & Caracas et a
Port-au-Prince nous dit combien
sa femme et lui sont heureux de
revenir dans ce charmant pays
qui est Haiti et d’y contacter
leurs nombreux anis.

L’Ambassadeur et Mme Axel
Serup descendus au Castel Haiti
passent quatre jours ici. Ils re-
partent mardi prochain.

Nous leur souhaitons la bien-
venue et un agréable séjour par-
mi neiis.

~ X KX
ALA PSACO
le Directeur Raoul Cham
vans a ontontre la richesse de
sou stock de piéces de rechange

...Depnis deux mois, la Direc-
tion de la USACO, grande en-
treprise commerciale installée a
Vaneien’Local Barreyre, Rue Pa-
vee, est confiée A notre excellent
ami M. Raoul Cham, ancien men
bre important de la BNRH, an-
cien Directeur de Ja Banque Com
merciale & la Place des Héros de
Mindépendance,

Au courts d'une visite que nous
effectuames a la USACO ce ma-
tin a la recherche d'une piece de
rechange, pour une Corolla, i
nous fut agréable dy rencontrer
Mme Clémard Joseph Charles et
M. Raoul Cham.

La piece dont nous avions be-
soin Gtait & portée de la nain.
Et Itaoul en profita pour nous
dire gu'if n’y avait pas de meil-
leure eceasion pour lui de faire
démentir les rameurs a saveir quil
nanquait, de pitces de rechange
pour les véhicules TOYOTA,

I} nous fit visiter les coquets
bureaux de la USACO, cette en-
treprige commerciale qui distribue
en Haiti les excellentes voitures
CORONA, COROLLA, de la TO-
YOTA les Camions DIESEL HI-
NO, les biftteries ou accumula-
teurs GS, les Pheus YOKOHAMA
les motocyelettes Suzuki, les Ra-
dios NORMENDE, ete, des pro

duits de qualité du Japon.

Rauol nous fit visiter ses nom-
breux depots de pitees de rechan
we. .

Plus de Cent Mille Dollars de
nouvelles pieces de rechange
viennent denrichir son stock pour
répondre aux demandes de tous
les usagers des voitures TOHO-
TA, des camions Diesel Hino des
hatteries vu aceumulateurs GS,
des pneus Yokohama ct des
espark plugs» NGK,

Le Cardex du Chef de Depot
M. Bernadel Jui permet de retrou
ver en un clin d’oei) ba piéve de-
tuandée par le client.

Raoul nous dit: aussi qu'il est
satisfait, de Vefficience des mem-
hres de son personnel.

I} nous montra aussi la nouvel-







le .Automotic Radio» pour vel-
tare Cet appareil «Stereop de
fabricution japoMaise est exeel-
lent,

XXX
WISITRERS DE MARQUE
Hier matin est arrivée a Por
au-Prince. Mile Catherine Leroy,
journaliste francaise. Catherine
est Correspondante de EPOCA vt
de LOOK Magazine. :

Elle était tout récemment a Sai
eon pour ces deux grands Mapa-
vines. Wie a passe pluseurs an-
Hees en Asie.

Ele vit actuejlement a New -
York. mais elle a cesse de voya-
wer, cherchant des sujets de
grands reportages. Elle passe un
mois en Haiti. Elle est deseendue




VIGORINE 3

B. VI-PLEX
DYNAMO %
POMMADE ST. YVES _-

FUE DE Ce

pore oy aL JOLICOEUR

. -
au Grand’ Hotel Oloffson.

..Ce matin sont arrivés a Port
au-Prince je journaliste améri-
cain, M. George Frank Brown et
sa charmante femme Helen‘ Virgi-
hia. Ce sont des congénéres.

George, oviginaire de Cincinat-
ti, Ohio est un brillant écrivain
de voyage. If écrit pour The Ca-
ribbean Sun et le San Juan Diary
de San Juan, Puerto Rico,

George qui avait: visté notre
pays au cours. d’un précédent
voyage vient d'écrire un excel-
lent artiele dans le Caribbean
Sun sur Haiti et le Président
Duvalier. = . :

M. et Mme George © Frank
Brwon recommandés en Haiti par
notre Consul Général A San Juan,
M. Annibal «Babal» Momplaisir
Fils ont été accueillis a 1’ Aéro-
port Frangois »Duvalier par le
Seerétaire d’Etat du Commerce
et de.l'Industrie, Dr. Lebert

Jean-Pierpé. : :

Geopfe et Helen ont pris lo-
gemert a VHotel.,El Rahcho ot
ils passent le week-end. ~

Nous leur souhaitons la bienve
nue.

XXX

..M. Yves Francois Messian,
Expert de ’ONU et sa jolie dem
me Marie Madeleine arrivés ce
matin par le Vol d’Air France ve
nant de San Juan ont pris loge-
ment & l’Hétel Park ot ils pas-
sent deux jours. :
M. Yves F, Messian, Ingénieur
Civil des Mines, Ingénieur-Con-
seil en Organisation et Gestion
est Expert de VAsistance Techni
que Internationale ‘de !ONU.
Il vient de passer quelques an-

nées 2 Tunis comme Expert du
Programme des Nation Unies

pour le Développement (PNUD),
{lL prend ges vacances avant de
passer at son nouyerau poste a A-
thenes. Il vierit de passer sept se
Mmuines it visiter les pays de l'A-
meérique du Sud? IT] a fait un é-
chantillunage rapide de seize
Mentre eux.tlh a éte rejoint a Li
ma par sa feanmie.

Nous souhaitons un agréable

sejoue ici a ingenieur tt Mme
Yves Frongois Messinn.
x XX
Miles Claudine Mees ot

Jacqueline Ardaine, deux Jeunes

et captivantes Hdtesses de bord
Air France ont débargue hier
matin i Port-au-Prince duo Vol

WAir France venant de Popite-a
Pitre.

Elles passent trente six heures
parm nous.

Claudine et Jacyteline déecou-

vrent les charmes de Vile Mayi-
que.
Elles nous ont cle recondman-

dees par Je Commandant Roger
Semonsut, pilote de la Caravelle
GUYANE passée ici hier matin,

Claudine ct Jacqueline — sont
descendues i Hotel Choucotine.
Elles ont déjeané cet apres midi

au Restaurant Le Rond Point
on compagnie de M. Max
Buteau, propriétaire de ce Res-

taurant qui fournit les délicieux
plats haitiens aux vols dW Aic
France de ce Secteur, de Michel
Gonzales, de Air France et sa
femme Linda, de l’expert Yes
Frangois Messian, de VON et si
fenime Marie Madeleine de la
journaliste frangaise, Catherine
Leroy, de Moet Mme Aubelin Jo-
licoour. Elles ont ding hier sorr
au Barbecue dansant d'Fl Ran-
cho avec les invités du Public Re
lations Officer de l’Ofiee Natio-
nal du Tourisme.

Nous souhaituns ja bienve .-
en Uuiti & Miles Claudine
ef Jacqueline Ardaine.

XXEK
TOES LES HRROS
SONT MORTS

Ce nest pas le titre dun
roman a la Anatole France (Les
Dicus ont: svif) e’est le titre
du film de Dimanche du Res
Theatre.

Ce film aves Claudia Cardina-
Ie, Rod Taylor et une plétade de

nue
Mees

erands acteurs américains — et
européens, nous réevele Tes
seerets de la contrebande inter-

nationale, Chest un film plein de

haine, de passion. d'amour et
d'esprit de fraternité, ‘
- Les haseés passions .et les
_ auctions de noblesse dans les
actions de noblesse se cotoyent |
des narcotiques et. dans les. régle-
ments de compte. ~
“oxlx x
...M. Clifford Abrahams et sa
femme née Marcelle Cinéas sont
partis mercredi matin par le Vol
d'Air France se rendant & Miami,
. xxx -

Le Barbecue dansant du Sans
Souci a connu un beau succés mar
di malgré la pluie.

L’atmosphére de joie de vivre
créée par l'Ensemble . Shuppa-
Shuppa de Lionel Dorlette était
bien entretenue par la belle assis--
tance, -

XXX .

...Le Dr Serge Merceron, bril-
lant chirurggen dentiate est com
tré mercredi aprés midi de ses va’
cancés aux Etats Unis avec sa
charmante femme’ Adeline.

. - XXX
DIVERS :
Mile Claude Moraille’ est.
renirée dimanche matin _ reve-
nant de New York et de Puerto
Rico. 4 ‘
Clau 17 ans le 45 Novembre
prochain, est la jolie fille de
notre ami Yves Moraille. _
Elle vient de passer 15 jours

dans la Grande Ville et 3 oa
San Juan avec son oncle M.

Robert Cassagnol qui y travaille.
..Mme Monique Doret Barrau,

yracieuse Gpouse de notre ami
Lucien Barrau est revenue
dimanche matin de New York

via San Juan. Monique ‘a été
fairey acquisition d'un matériel
moddrne pour son Kindergarten
PETER PAN, situé ii la Ruelle
Riviere.

Mack Kramerg ct sa femme

Risn sont arrives ici dimanche
matin. Mark est Buyers a
New York,

Notre ami Jewn-Claude

Lafarest est revenu dimanche de
Sun Juan. Hl travaille dana la
construction ai Puerto Rico avec
notre estimable ami Bob Lu-
forest. Ce dernier esl rentré
reudi onoatin.
Ei oplus tard,
tevin tous.

Jes avons
Restau-

nous
les deux au
rant “Le Rond Point aver le
Secrétaire d'Etat duo Commerce
et ode Mindustrie, Dr. Lebert
doan-Pierre.

Lienel Pierre ext
dimanche pour New York
Hest: yille etudier fe genie
vanique.

. Mile Francine Murat. s'est
enmbargite sur le Vol d'Air
France de Dimanche matin pour
se rendsé oa New York et. 3
Chicago.

Francine, Presidente du Centre
dArt est allée prendre part a

(Suite page 4, Col. 1)

partt
ou
niré-



Cuba réagit contre
les détournements

: .
d’avions
LA HAVANE (AFP)

Le gouvernement cuovia a
edicté une lot prévoyant la re-
mise, a leur pays d'origine des
auteurs de détournement d'a-
viens, annonee-t-on, sujfeurd her

officiellement. .-
Cette Jot dans qui Vesprit de
auteurs doit cuntribuer it
‘mettre fin au climat d'insécurité
repnant dans la navigation
acvienne, reserve cependant — le
droit a . oH cubain — d’aceorder
Vasile aug pefsonnes qui Rour
des motifs dfordre politique ar-
rivent a Cuba pour ceehapper it
uno ree) danger de mort ae
grave répression,

_ Un des articles de be lot,
siynée par le premier Ministre
Fidel Castro, le Président ce ta
république Osvaldo Dortico, — et
te Ministee des Affaires [tran
geres Raul Roa stipule que’ celle-
iow sera appliguée que sur des
Mepalte et detstricte réci-
procité,

BOG

ou

hiases

OOO AI AA AI ON

PURGATIF ST. YVES ©





Mal

Tonique, pr. Etudiants-

i; Vitamines B. Complex
Tonique contre le climatére male

J

et écoliers surtout









PAGE @





LES MOTS CROISES

TTT yt te

SPeOnvNnoam db oww -

HORIZONTALEMENT

1



Victoire

de Napolaon sur \

PROBLEME No, 370 7



ritlame

B—~ Uno célébre

Mot de In fin

Wil

IV -- Ancétre

dépdche

p — Proches prrentes ~~ Pas
ni b&te que gn

10 Dieu ecelte Un pon
Testes

aad

VERTICALEMENT

Po-- Ayreable a frequentel
Pronom .

1 Fait: passes bien des

heures au bout dune lorguetty
— Demi tour — Fatiguces

de

Espagnol

— Symbole chimique

_— Vénérée par les Gitans

les Autrichiens Hus que eamarades
2 - D'épnle pression kin VI * Bijoux

arrisre VIL - Clin d’oeit
8 Canjens ien = Abime Vill -- Artiele -— Bn dingena
4 — En Chaldee -— Ratisse le — Champion : .
§ —- Poisson fin — Article YX —- Au bout de arsenal ~-

arabe — Commence une séric
6 — Sigle d'une grande école
— Héros d’un joli conte .
7 — Corps dur — Fait du spi

Est de jour

X — Epoque —
organisme qui fait. la pluie et le
beau temps | — Préposition.

Sigle . dun

Solution du Probleme précédent

HORIZONTALEMENT —
a

1. Police:

— %1re, RN; Tic — 4. Mas; Tuf;

Co — 5. ll: Piquets — 6. Refu- V.

sées, 7.

a, —

ll ‘esgeeacceseesceg 12 “dooce SoCEIoce



8
a

i AGENT BON MOHK SALES CORP
7] sceacehacresoceaoce Ǥ CENCE REKe



Sir

Tasse

VOTRE TEMPS |

REGLEZ

SUR

- WESTCLOX |

Le

2évei) qui sonne a Vheure
i la minute fixée

1] V a un modeéle 1970
Pour le Bureau
Pour la Chambre

Pour le Salon

Pour la Cuisine

Soulagement immédial

des maux de dents..

r

contre toutes douleurs





SOLUTION No. 369 F. -

_ VERTICALEMENT —
— 2 Ruineuse 1]. Primipares — Il Oural;
II]. Liés; Rip IV. In; Petite —

Certificat -— VI. Ennuque:
Amities; Ri — 8 Pie: BE. Se VE Fusses > VIII. Sot: “Se:
10. Sete; Us. Eu — IX. Ictére” — X.-Reécession

:
2
3
4
‘5
J

~ La trame des “Cin

Mine Monn Guérin, avee aa bed
le dmaygination, met hot neene,
unostijet emouvant, plein de peri
petiog ea trabs eter, Gul te nue
que pas de dechirer le cour des
apectateurg, teu. en Tens denaitisndal
Voici brievement ta trame de cet
te Comedic. :

Une mere infortunée, aitive:
par de vend d'or ou peubetre
Gar ub cert shob sae, seh Vie
wun Bats (nis travadiler ev lias
se seula ses cing enfants bien a
mes au foyer fannltal, en Harts.
Touchant drame de tendasse vt
damowr et Mona trouve “he ma -
yen @pn faire un dranie det.
rave

Gio omere. quelques yours ipres
son arrivée i New York, envoie
une lettre fort affectueuse uses
cing chéris pour leur parter des
perspectives qui lui seurient la-
bas, leur demander d’avoir une
conduite exemplaire pendant son
absence et promet de les faire

| chercher. Cet espoir console et

1 encourage ces enfants.

L’ainée des enfants, Monique,
(Marie Pia Wagner), avec un
rare seng deg responsabilités, s’a
donpe A ln (ache difficile et deli
cate de diriger et d'¢duquer sex
cadets. Elle accomplit cette mis-
sion avec ame. et une large com
oréhension. xergant un game
ascendant sur ies siens, cli les
oriente dans la bonne voie Pous
sant le dévouement Jusquau
crifice, elle o&t admirable jie s
son action,

Sait

Pour empécher sa sovur Ale
xandra (Laila Berthold) d'ecec
brisée’ pay la vic, elle fait preu
ve @autorité et trouve les termes
convenables pou la ramene
dans le jdroit chemin quand elie
g’en écarte. Tout cela fait aver
affection, énergie, sans zrossicre
té, sans’ une séveérité outrée, Ty
a, bién entendu, des petites sau-
tes @humeur, cela nest jamai:
allé jusawaé Vextréme. On sent
chez Ja dramaturge le souci de di-
vertir sans blesser personne, de
plaire & son public et de Vinstru’
re. Ainsi, elle attire l'ettentionr
sur les valeurs moraics cl invil +
a les vénérer.

On ne réussit pas dans ce do
maine sans un certain — talent.
sans une certaine. psycholozic
Toutes choses dont Mme Guéri:
nest pas dépourvue, puisqu’ell
travaille quotidiennement,
acquérir ces qualités, la majtrise
Edueatrice consciente se jognas
A ga soeur, Mme Gladys Wagne:
directrice de «Au Galops, ell:

_ met toute son étude el ses soins
a doter d’une belle formation le:
enfants qui leur sont confiés. Or
comprend ainsi le tact avec le -
quel elle mene Vaciion «las
Cinq Chéris».

Lorsque l’une des soeurs de Moni

Ce cee To nn ce
a



we

“Automobilistes, cA

pour’

(Suite de

que (Maries Pin Waynerd Alexnn
dra Ciaila Bertholde obcissaant at
cen inpulsions iitimes et Venrape
anid Un aed pete aves
wn jeupe etudiant ea arom, Se
bastien, sen cousin Cleddy Gao



Wier) venont de bi Cuadelonpe
sins moyen, eneere at hi eharyse
dle Bes pAUPeEnts, son ates eto su
blime de dévouenment peur |

siens en vue dempecher toute

reratipnure au foyer fanulin’
Quand elle voit sa cadette, con
frariee et bafouce par sou anminnt
qui voudrait: Vabandonner, empaor
tee par Tn pnssion, noie ses eha
wrins dans Valcool, elle devien
une furie qui aurait: da velleits
dalerter tous les étudiints, tows
Jes professeurs et méme les Na -
tions Unies pour le portor'a épou
ser sa soeur. Par un ingénicus
coup de théatre, le mariage est
différé. Et dans un peste de deé-
passement, Monique, (Marie-Pia



aL NOUVELLISTEs

In Tere payee)
Wapperd, aaeceple dee pitsser ose
cadette uae bourse qui di était
clewtinen pet ther
her i Petraangzers
Hoy ci chats vette
quelque chose de raeriien 7? qui
hous donee profvondement et: ot
Upprecie ce geben sneri fice.
Dans la tradi de sa piece,
trove: des figures de

Moe

Ne a su
pensee peagnitt thes ci Puatols
Séhe eNUErAON Gaicine,

Dans des instants particulicre
ye diffielles, comme nous Va
Vous sipgnalé plus hat, Pauten:
noremué sés spectateurs par Tn
noralité, Je souffle de gaieté qui
parcourl sa pitce au point quit
un certain moment foute la salle
était en joie et trépignait d’ap -
pludissements.

Crest lik un vrai sucecs pour
Feécrivain ef une vraie satisfac
tion pour ie metteur en seénc,
Mme Gladys Wagner, et égale -









les

Exisee

la la
Gelée Royale
‘| stabilrsée



j Creme hydratente.

iL Toniques et* Lotions.
il Créme démaquillante.
iii Lait de Beaute.
Savon.

Dentagel.
Brillantines.



Hk
il

sous licence

NAL





|



WA
{
i

de la marque.





dup
————



(

¢

e====== Pour votre BEAUTE®
spécialités °
cosmétiques =.

Créme 37 pour fa beauté des mains.




roduits mis au point
par le biologiste B. de Belvefer

a a ‘
|| Un produit licence APISERUM B. de Belvefer & base

| de Gelée Royale stabilisée offre les garanties de qualité
i) et d’efficacité qui depuis dix ans font la réputation mondiale
|

Laboratoires SANTA - 2, avenue du 11 Novembre, COURBEVOIE

jbarmeacies aA Macao de régime

————



















_ALERTE!
Derniere heure

Un dinosaure
. en Liberte!

q chéris”...

ee parfecthon:

REET





tad

aot .
>
nant pour le decorateise M, de
proteazscur Montagutelli, Adnal, de
Kpectacle a été i da hauteur des
tatentions deo Ta aanniaturpge et
lex met cn vileur..

Le décor gst réeelement de ches
hous, Les (pilettes sont moderne
eLorien de force quis détonue.
Nous prenons plaisir at présenter
nos chalewveux complinents a
tous ceux - da qui ont contribue a

Jcel arrangement barmoniets.

A une époque of les jeunes x0
croient tout permis, une. comedic
comme «les Cing Cherise, a une

sa fraicheur et tout ce qu'elle
de sain. Mme Mona Guerin s’ef
foree de montrer les tendances-
de notre jeunesse actuelle et in
dique ja voie A suivre pour lu
éviter les éeueiis et les déboitey
et quand ils arrivent, malgré tou
tes les précautions prises, com-
ment-fes atténuer, les effacer. ‘Un
sent-bien chez clle que la. voce-
tion de l’écrivain, c’est de. Lor-
mer esprit et le coeur de ses
jeunes compairiotes, Elle'se plait
fort bien & cette tache. ,
Saisissant les ridicules d’un per-
sonnage ot peree souvent notre
vraia nature, la piéce combgue.
en excitant le rire par la fagon
de la présenter, nous porte a
nous-corriger de telg travers, de
tels défauts. C'est en quoi la co
médie est salutaire pour amen-
der les sociétés, les’ inviter 4
réfléchir. A cet égard, Mme Mo’
na Guérin exerce une réelle in-
fluence parmi ses éléves et leurs
parents,

Puisque Mme Mona Guérin n'est
pas it son coup d’essai, car elle a
deja ‘monté une’ autre comédie
qui a satisfaiv son publie com-
me «les Cinq Chéris», elle reste

valeur d’exemple, réconforte ny

un espoir de notre Théatre.
Nous lattendrons l'année — pro-
chaine & Ja saison ‘estivale,

avee une nouvelle piéce toujours
plus désopilante qui conduira no
tre jeunesse dans la voie droite.
c. PH

N.B. — On reprend a I'Insti-
tut Francais, la représentation
des «Cing Chéris» Dimanche 21
Septembre courant & 10 H AM.
Nous convions le public, les
membres de la jeunesse des
deux sexes & assister 4 ce specta

cle comique qui, commence pa”
wr nn
la gaieté et s’achéve dans une

atmosphere joyeuse. :
LC. PH.



A VENDRE

Une propriété fonds et batis-
ses sise A Turgeau pouvant ser-
vir a des fins commerciales (Eco
les -—— Ateliers ou autres) 53
pieds de facade sur 340 pieds de
profondeur environ. S’adresser
au No 717 Rue du Centre.

pre ST
: . ——,

mionneurs, chauffeurs

de taxis et de camionnettes, faites le plein

(Essence aujour@hui a Venseigne Sinclair
et utilisez la nouvelle gazoline :

DINO SUPREME.

ROULEZ SANS PROBLEME

‘

' avec Dino Sup



\
\

reme

t




‘Samedi a 6 h.

VENDREDI 19 SEPTEMBRE 1960 —

DANS NOS CINEMAS

CAPITOL

Vondredi 10 Septembre 1009
Samedt 20 Septembre 1060
4 6 heures et 8 heures 80
Mntrée $3.00 et 4.00

ETOILE CINE

(PETIONVILLE)

Vendredi d 6 h. 80 at 8 h. 80
LES QUATRE FILS

DE KATIE ELDER

Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Samedi i 6 h 30 et Bh. 30
LA VENGEANCE

DE LA MOMIE

Entrée Gdes 1.50 et 2.50

MONTPARNASSE

Vendredi a Gh. 15 et 8 h. 15
NOTRE HOMME FLINT
Entrée Gde 0.60



Samedi & 6 h. 15 et 8 h. 15
C.LA. MENE LA DANSE
Entrée Gde 100

CINE PALACE

Vendredi & Gh. et 8 h, 15
JULES CESAR
‘Entrée Gde 1.00



et 8 h. 15
LE MONDE TREMBLE
Entrée Gde 1.00

CINE UNION

Vendredi 2 6 h. 16 et 8 h. 16
TROIS HEURES POUR TUER
Entrée Gde 0 60



Samedi i 6G h..15-0f 8 h. 15
LES CONQUERANTS ..-

DU PACIFIQUE

Entrée Gde 100

CRIC-CRAC CINE

Vendredi 4 6 h. et 8 h. 15
UN CERCUEIL

DE DIAMANTS .
Enirée Gde 0.50 et 100

Samedi i 6 h. et 8 h. 15
CASSE-TETE ,CHINOIS
POUR LE PODOKA
Entrée Gdp’ 1.00 et 1.50

Attention !!
Pour vos piotocopies a se
avec un appareil ultra - mo-
derne et & wn prix bien meil-'
leur que pariout ailleurs -—

Consultez la Columbia Tra-
vel Sevince 58, Rue de VEn
terremeni, qui peut vous den
ner suticfaciion vrapidemenc
en «60 secondes», ~ :



Rag means eR piensa Pn,

Avis important

ll est porté a la
sance du public en
et du commerce en
lier que: la société
collectif ay

SIMPSON & POLLAS
(SIPO)

fondée le 20 Aodt 1969. en-
registrée le 21 “méme année, est et demeure
définitivement dissoute

Ce présent avis est publié-
pour servir et valoir ce que
de droit. .

connais
général,
particu-
en nom

Ce TK Septembre 1969,

Mime Vve. Andrée
G. Simpson.





' Nendredi a G h. et 8 Ir° '



REX - THEATRE

Voendredi i Go ho et Bho Uh
WVAVOGAT DU DIABLE
OU LAPRAIRE NINA B,..
sntrée Gdes 2.60 et 4.00

Samedi i 6 oh. ot 8 ho 16
Kin Jdre partie

LES FANTAISISTES

fn 20me partie
CAVALIER SANS PERUR
Entrée Gde 1.20 .

———w

PARAMOUNT .

FACE D'ANGE
Entrée Gdes 2.00 et 3.00

Samedi a § h. et 8 h.
LES ANGES SAUVAGES
mntrée Gdes 1.50, et 2.00

AUDITORIUM
CENTRE CULTUREL

(lére Impasse Lavaud) -

Vendredi & 7 h. PM.
LE RENARD DU DESERT
Entrée Gde 1.00 . co



Samedi a 7 h. P.M.
LES QUATRE FILS
DE KATIE ELDER
Entrée Gde 1 00



CINE SENEGAL

Vendredi ih Gh. 15 et 8 h. 16 .
(Séance populaire)

DES ARDENNES A L’ENFER
Entrée Gde 0.60 et 100 .

Samedi a 6 h. 16 et Roh 1h
SUPERMAN CONTRE
LES, VAMPIRES -

CINE STADIUM

Vendredi (En permanence)”
LA FEMME DE PAILLE
pentrée Gde 0 60 °



Samedi (En permanence)
COUP DE FORCE A BERLIN
Entrée Gde v.60

CINE ELDORADO

Vendredi & G h. et 8 h. 15
En lére partie

SHUPA - SHUPA

En 2éme partie

F — COMME FLINT

F — COMME FILLE :

F — COMME FORMIDABLE
.Entrée Gdes 1.50 et 3.00



Samedi a 6'h. et 8 h. 15

(Sur demande générale) .
“ILS N’?ONT QUE VINGT ANS
Entrée Gdes 150 et 3.00. .

cINBOLY MPIS
Vendredi (En permanence) -
(Jour populaire)

LA VALLEE DU MYSTERE
Entrée Gde 0 60



Samedi (En permanence)
JULES CESAR
Entrée Gde 1.00

Drive!in Ciné Delma;

Vendredi i 7h. et 9h.
LA GRIFFE
Entrée 1 dollar par voiture
Samedi 2 7 ho et 9 oh.
.TONY ROME .

“EST DANGEREUX

Bntrée ft dollar pur voiture

CPOE IORI OL SOOE SIOESIOE SOE TICE OEIC OE

DUBO

4

DUBON |

te

DUBONNET .

CEERE REDE ER EERE: LRECER



\

La Banque Populaire

Colombo -

Haitienne

AVIS

Deéferant aux demandes réitérées d’un secteur de la Presse

et d’un grand nombre de clients et d’amis désireux de participer

au Tirage de notre Prime Traditionnelle de Décembre 1969 pro:

chain, LA BANQUE

POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE

toujours dans le but de satisfaire sa nombreuse et bienveillante

clientéle, annonce qy'elle accepte de prolonger Ja date des Con-

ditions de participation stipulées au paragrayMe 1 de son Avis
antérieur, jusqu’au Lundi 15 Septembre 1969

Sans rien changer aux Conditions de participation déja exis-

tantes, les clients de

la BANQUE POPULAIRE COLOMBO -

HAITIENNE, qui auront maintenu a leur COMPTE D'EPAR-
GNE un solde minimum de CENT DOLLARS & 00/100 ($100.00)
du 15 Septémbre au 29 Déecembre 1969 inclus, aurent lavanta-

ge de parliciper eux aussi, ay tirage de la dite PRIME,

Professionnels, Industriels,

res, Artisans, Travailleurs Manuels

a’A ffai-
et Intellectuels, faites fruc -

Commere¢ants, Hommes

tifier vos Geonomies et continuez a faire veg dépéts a la BAN.
QUE POPULAIRE COLOMBO) HAITIENNE, en vue d'attein-

dre te montant demandé et prenez votre Chance de gagner la

Nouvelle et Aliéchante Prime, cette

7 : , .
que vous offre votre BANQUE,+«toujours au service du Veuple

Haitien.

année, sans bourse’ délier

Port-au-Prince, le 20 AOUT 1960.

BANQUE POPULAIRE
LA BANQUE DU.



COLOMBO HAITIENNE —







VENDREDE te





SEPTEMBRE

19a9 ‘ AT










Cara
Cherehe:
tla natance at votes Cromreres
ipnalene les autres pour demain.
Drott de reproduction totale ons
Propriete hang ceaturen Syndieals

«hls
SAMEDI

LE APARS AC uu
LAR MS Ne coupes
VOUS quatre et
rien, dans Vespotr de tout tare
enone foes. Prenes, les proble -
mes chucun a feur tour et atten
dez que les resultats appariuis -
sent.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Ecoutez et évaluez soi
gneurement. Beaucoup de parole~
seront décevantes mais vous peu-
vez trouves votre. route vers la
vorite et Vatteindre.

Y2 MAI AU 21 JUIN
MEAUX): Mercure, favorable
ment oriente, sciuule vas dons
Ibiis vous met en parde contre
In nepligence. Leexperience asso
cite a da pratique vous donner
duo pels et de Vassaurance. Mon.
tre, de Porigunalite.

ve JUN AU so
COANCER?

Oy We, Rath,

AVEII

pus

CRE
tex che.
HOUsC ULE?

on te

(Gh





JUALLET

Vous wurez davan



tie a aecomplir ef a Cermine:
que vets ae Paviez prevu, nai
rien ode dott Vous paralyser te
water votre enthousiasme — poui
les belles choses de la vie, t
MM WUILLET AU 28 AOU.
CLION GD: Laneez - vous dans ect-
te journse avec votre brio vt ve

tre verve naturels ef agissez avec
votre style remurquable. Ne lais-
sey nucune place aus matenten
dus et aux doutes,

24 AOUT AU 28 SEPTEM
RRE (VIERGE?: Soyesz prudent
dans les justructions données ou
regues. Eeoutez Vexpression de«
idees feeondes. Travaillez dans
un but et dans un intérét com -
muns. Yous pouvez brilammen
reursir.





24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Fouillez

dans Je tréser des vieilles pensées
et mémoires. Quelques idées pre
eieuses peuvent y étre enfouies.
La sincérité dans tous les efforts
apportera de brillants résultats.



A VENDRE

lo) A Bizoton (A la Belle E-
oile) une grande Maison en mur
} chambres a coucher, salon, sal
e i manger, confort $ 2500.

20) Un Bus Transit Diesel
ford en, parfait état.

S'adresser & la Rue du Quai,
Tia, 25,

VOTRE HOROSCOPE

Par Frances Drake

“VLER

\ QQ ts





SA

fa section correnpondan? au jour de votre anniversaire

fea perspectives que vous

partiedld résercd,
~- Nechusteite

NOUVELLST E>
SEPTEMBRE

1969

Zr OCTOBRE AU 22 NOVEM
Bit CsCONPEONe: detlechis
See PUPS Uipsse%. areoe, borer:

SUUN REE S CSE dis,
dans les questions,
nients Toe prudent dans tes ay
cords .Tenez vus promesses.,

23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): si
vous avez la main lourde, vous
vous arienterez dans une mauvai
se direction. Vous aurez péu de
sativfactions a, essayer de prou-
ver ho fout prix que ie prochar
est duns sun tort.

wl DECLMBRE

Soyes, discre

20 LADS
levies

UL.

AL.
(CAPRICORNE)
lus gisques finaociers ct
speculations. Guides toutes vos
i avec “une mai fernie,
x bien ouverts et la volou
reussir dais Une VO. ee





te de
Innde. +

21 JANVIER AU FR -
VRIER (VERSEAUH: Ce qu
est siynifieatif pour vous ne le
sera pas pour le yuisin: presen. -

1

“tez done votre point de vue aver

prudence. Aprochez - vous pas a
pus de votre but eno oussurant
vraiment votre sécurite.

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Ajpissez uvee vo
tre dextérité hahituelle et cree
une ‘atmosphere heurcuse, Eno n-
yant confianes cn vox buls, vous
irez loin et aiderez enoomeéne
temps votre prochain.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
IVHUI: Vous taites la conquéte
de votre audituihe en racontant
de facon tires interessante une
histoire simple. Les réceptions a-
micales conviennent a votre per-
sonnalité et stimuient votre inte:
ligence sans la fatiguer. Grace “i
cette dtSposition, les gens comme
vous gagnent —.d’exceptionnelles ,
amitiés,prennent des contacts qui
se révéleront ensuite extréme -
ment féconds. Beaucoup de na -
tifs de votre Signe (la Vierge)
se lancent dans des affaires ou
dans une carritre dont ils n’a-
vaienl jamais révé jusqu’ici. Ul
faut qu’i!ls rencontrent les versoa
hes qui leur en apportent les pag
sibilités. Votre intuition et votre
esprit pratique vous éloignent la

‘ plupart du temps de la spécula -

tion pure. Vous brillerez comme
banquier, taagistrat, lwmme poli-
tique ou industriel.
Naissance d'Upton
romancier américain.

Sinelair,



Recettes
de Cuisine

par NINICHE

Simples
Haitienne

P

POISSONS PANES Proce

der selon marinade recette de lia.

Poner, quae frire a hen feu,
x xX xX

POISSON AL FOUR Bier

mariner le poisson, Je ciseler en

You Yo fentes sur ler 2 cotes,

Le

Wwe

Lirve de Cetnme de

la premiere

prete a l'emploi.

la couture.

Niniche

pour gui) cuise plus profondenient

Jes engage -

AVI

La Socrétalrerdo d'tet du
Commores at de Vindustrle avise
le Publte on Général ot le Com
Inerce on particulier que la Com-
mission Consultative — instltuse
pac le Déceret-lof duo it) Mars
HGd sur den Tndustrlen a agred
une demande présentée les 14 et

LO Juillet HG par Monsivur
Serpe 8. Ceélestin pour une en
treprise de fabricntion de

conmetiqdes ef danz son Rapport
dug Aout (00 a décidé d'uceor-
der it cette: entreprine les benési-
ces cet ouvantages duo Decupt
dub Mars i464 sur les
diustics Nouvelles. .

Kn consequence, ta franchise
douaniere est uccordée sur “les
That ¢res premieres, les machines
vt equipement suivants
EQU IPEMENT'

2 Malaxeurs électriques

ssoires

2 Machines a remplir

1 Machine a étiqueter
1 Machine a capsuler
1 Appareil lectrique a

ave?



tamiser avec accessoires
2 Séchoira
3 Balances

MATIERES @REMIERES

Flacons vides complets
Pots en verre complets

Sachets vides en papier

Botes en ferblanc

Bandes en cellulose
de gurantie)

Etiguettes en papier

Colorants chimiques

Huile de parfum

Tale en poudre

Stearate magndésic

ister gras pour cosmétique

Esulgateur auxiliaire
Bacttricide

Paraoxybenzoate de méthyle
Buse organique pour émulsion

isops opy le myristate

PCL liquide

Dragil (Glycol)

Drayot.d forte

Glycerine

Oxyde zine

Carbonate de magnésie

Propylene-glycol

Hydroviton

Huile de paraphine

Siagert utoarin 14

(cachet

re

UNE POMMADE
SOUVERAINE CONTRE
LE RHUMATISME —~

Oh ! vous tous qui. souffrez
du rhumatisme articulaire aigu,
ce mal fantaisiste et en méme
temps ciuel. Utilisez la pomma
de No. 16 du pharmaeien Sosthé
ne Geffrard. Qu’est-ce que la
_~pommade No 16 2? C'est une as
‘sociation de Vacide salicylate,
du salicylate de méthyl dn cam
phre ete. etc.

Cette pommade donne des ré-
sultats remarquables dans les
cas de rhumatisme articuaire ou
chronique, de gonflement articu-
laire.

Rhumatisants, essayez la pom
made No. 16 pour avoir la santé
synonyme de bonheur et la joie
de vivre. Cette merveilleuse pon,
made est en vente aux Pharma-\
cies Mont Carmel, 8 Geffrard
et dans toutes les bonnes Phar
macies au prix modique de 1 ywde
la boite.



JOLY GARDER
Mme Yvan DESINOR

Ecole Maternelle, pour les En-
fants de 2 & 6 ans.

Le programme
a la classe de
méthodiquement.

correspondant
18ome_ enseigné

Le mettre dans un plat allaat . .

? . . q onne}
wuoteu. Le couvrir d’huile en La Directrice at Je Pers nne

the gts : sont toujours a disposition des

ywrande quantite, Cuire une demi- rents ol les “inscriptions sont
heure it four moyen. Servir ave: oa +t t Tes jours de 8 heu-
ane rondelle de citron pia con- ouvertes toua ies Joura de
vive rea du matin a midi,

, JOLLY GARDEN en face des
we ecnd daun toutes les libvairies geau — Avenue Boyer, No. 18.

nouveau: |

coudre familiale compacte,

machine

Ecrin d’accessoires logé, bien en evidence, dans le
bras supérieur de la machine.

Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil.
Plus que 2 boutons pour effectuer pratiquement toute



De fabrication suisse, |'-elna lotus est particuliere-
ment robuste. Elle coud tous les tissus, des plus fins
aux plus epais et offre plus de 20 applications pra-
tiques — méme une boutonniere instantanée.

i






- eS
es . ~~

a

ON SS ete te

ONAL SOE SIEM CE SIS

4

la machine zigzag saxs probleme, préte a

Elle s’ouvre et se referme comme une fleur:
On rabat tout simplement les volets et la machine est




$/10 par mois et vous l’enlevez



Hydoxide do sodium

Acide Stéarique.

Por nilleurs, Ventreprine de
Monsicur Serge 8S. CélesUn devew
Be conformer ostrictement ux
dlupositiona des articles 24, 26
2000 et 27 due Dberet-loi
mentionnd.

Portacu-dhince,
Tap,
Dr

Hils

le Ta Aout
Lebort JEAN-PIERRE
Secrétuire d'etat

Un remede nduveav
et souverain contre
les douleurs

Un médicament puissant: et
inoffensif faisant disparaitre ra
pidement toutes sortes de dou-
leurs, c’est bien DOLOROSTAN.
Arthritisme ¢@ftoutte (il élimine
Vacide urique), rhumatisme arti
culaire aigu, rhumatisme chroni
que, rhumatisme goutteux, sciati
que, hydrathrose, ne séche,
coliques hépatiqués, | gravelle
Toutes Jes douleurs provoquées
par ces affections disparaissent
devant DOLOROSTAN.

Les pillules DOLOROSTAN
cherchent non seulement A faire
disparaitre les manifestations de
la maladie mais aussi & en dé-
truire la cause.

Ne continuez plus a souffrir
jnutilement i! y a maintenant
les pillules DOLOROSTAN. DO-

LOROSTAN agit*vite — est
sans danger — ne contient au-
cun produit nocif.

Demandez_ DOLOROSTAN au
jourd’hui méme. En vente dans
toutes les pharmacies,



‘Avis aux Abonnés
de l’Etranger

En raiou des frais élevés
neécessites par Uenvoi de pa-
quets « Vextérieur, UAdmi-
nistrution du «Nouvellister
prie sex abonnés de l'/Etran-
ger qu: ne sont pas en régls
avec elie de bien vovloir le
faire au plus tot.

Un délat expirant le jo Sen
tembre prochain leur est ac-
cordé a cel’e fin.

20 Aol 1969.

LADMINISTRATION.

A aa TE EAI:

MANQUEZ-VOUS
DENERGIE ?

Les nouveaux comprimés vous don-
neront de lentrain. Des fois, nous
nous sentons fatigués. Aujourd’hui,
grace aux comprimés PRO-PLUS vous
pouvez vaincre la fatigue en un clin
d'ceil, Vous vous sentirez plug alerte
et aussi plus joyeux. Les comprimés
PRO-PLUS vous aideront 4 vaincre
la fatigue et 4 réaliser un travail in-

\ tellectuel et musculaire plus soutenu

Prenez donc les comprimés PRO-
PLUS aujourd'hu! méme et vous vous
sentirez revivre



Avis de Divorce
Par du Tribunal Ci-
Prince en date
le divoree dos
Marseil, da
Rose Deleami-
prononee. Les
prénlablement
de VEtat Ci.
Nord aw trans:
registres, diepo
jugement.

18 Septembre
A FABIEN
Avacal.

jugement
vil de Port) au
duo huil Mai 19do,
Â¥ bpoux Louis Arnol
femme née Marie
Sainvil a te
formalites légales
remplies, VOfficier
vil de ja Section
erit sur ses
sitif dui dit
Peau-Pee. Je
Joseph

se

le

169

- Distvibuteur: R.H. CARLSTROEM
Rue Bonne Foi - PORT-AU-PRINCE

!

eceeo

20, \



coudre en un tour de main

- «LE NOUVELLISTES a *

RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862

PAGE § -> .





Les Bandes Dessinées du «Nouvelliste:

‘Blondie

JE DOIS FINIR CE
il, POU-

RAPPORT...

hy

PET VA PASSER
LE PRENORE

DANS

CINE ELDORADO

Lu Direction de cette Salle

est heureure
ter ~
’
Dimanche 27 Septembre
a5 hres, T hres et 9 heures.
Une version oriviatle duo oleh

de LEON TOLSTOI
ANNA hARENINE.
Avec: T. Samoiteva, Maia Phic-
setskaia ef A. Vertinskaia
Une solide réalisation,
neuf, une excellente — direction
acteurs, images eb couleurs fae
style moderne, fournissent a ce
chef - d’oeusre touchant, sore et
sincés# du Cinéma Russe, lek prin
cipaux atouts qui font les grand
suceés a Péeran, Une intense én
tion re dégape de ce drame pas.
stonnel of la jeune inter} rete To.
tiuna SAMOILOVA qui concius:
les covurs duns un premicr filin:
eQUAN)D PASSENT LES. CI
GOGNES», apporte sineérité 4
un rule intensément humain. «
Le sujet est traite avee oumis
sensibiiité qui attache trés vite

et fiere de presen-

Poway

un tan







Les Galas
artistiquesde
Cabane Choucoune

Afin d'assurer le réussite des
grandes soirées prevues pour st
medi prochain 20 Septembre ct
le samedi suivant 27 et de don
her aux spectateurs toutes leurr.
aises, la Direction de Cabane
Choucoune a décidé de limiter a
cing cents le nombre des entrées
et de n’accepterk aucune réserva
tion de table. Les tickets, aa
prix de 4 dollars peuvent etre
pris & partir de maintenant pour
Ie Gala Guy Durosier, de 2 heu-
res a 6 heures pam. au Bureau
de PHotel Choucoune, a da Boite
x) Musique Raoul Denis ef
Stop and Go supermarket.

La date de mise en vente des
billets pour le gala Robert Copoi
du 27 sera fixée ultérieuremest

Ces soirées exceptionnelles qi

ale

sreunissent plusieurs artistes — ¢¢

musiciens vent epécialemerns
de ] étranper ontrainent des frais
considcrables. Ga comprensdirs
que Ja Direction de Cabane Chou
comune soit cides Hinpossibilite
Waceorder des invitations ou des

entrées libres, a quelque itr
que ce soit. Atteune exception 1c
sera faite a cette reple, le dog
die souer de madntenir he pois
Puadmission ie Un Liveath ciecess!
ble et Mautre part de limiter de
nombre des places imposst aus
organisateurs eb aths artistes eu
meme: Vapplteation de cette aime
Sure que Jet egltatite aes voulotte
et dex spectacles offerts sittit: :
expliquer.

CERES ESE EE NEEDLE AREA BE REG





Ay

3

wo

se |
|



Je spectateur a des personages
W@une exceptionnetie veritC hunai
ne et dramatique. Toutes les Sse. -
guenees de ce film d’une facture
remarquable, tieunent parfaite *
ment compte de la pensee de Ve
minent meraliste Leow TOLS
TOI, grace surtout a Vintelliges
ce cinematopgraphique da célebre
metteur en scene Alexan-
tire ZARKHI,.

ANNA KARENINE? Un chet
Mocuvre ott tout est beauté, car
tout yo oes véerité huniaine! Un
modecle de haule couture cinénis-
lographique:

ANNA KARENINE: Verity
ble tour de foree dun des oli.
grands auteurs du Cinema moder
ne! La plus haute tension drama
tique de la Saison! Une film pre
mis fo une carriere exceptionnel!:
Entrée Gdes 2.90 et 41.00

Russe

xX XN

CRIC CRAC CINE

Dimanche 21 Septembre .
a 5 hres, 7 hres et $ heures
La révélation du Dr, JIVAGO
et de RASPOUTINE:
Geraldine CHAPLIN dans
LE DERNIER TRAIN
Le réeit bouleversant d'une par
celle de vie, frémissante de sen
sualite et de poésie, rendue plus
vibrée par le jeu de Geraldine

CHAPLIN!

Un drame pathétique evoluant
douloureusemeént dans les remous
tragiques de la deuxieme yuerr
mondiale en Youroslavie

La sublimité des écrasés trans
figurés par les violences de la d--
portation L’heéroisme des ré-
sistants dreseé contre la féroci
té des tortiunnaires allemands .
mais aussi le diame d'un graai
amour s’épanouissant at milien
dex furies de la haine!

LE DLERNIER TRAIN

Un univers. dumineux eres par










my
HA PAROLE. » ty
HL DORT |



une jeune fille autour de son pe-
Ut frere aveugle et son pere de-
porte!

Un réve brisé par les impliea-
tighs atroces de l’oecupation na
zie!

LE DERNIER TRAIN

Une tragédie déchirante, évo-
quant une thése anti raciste qui
surajoute une dimensiba humaine
a Vintérét palpitant de cette oer
vre chaledreuse quadrillée de sce
nes LoucHantes, nimbées de poe: +
et’ de tendresse!

LE DERNIER TRAIN

Uu- puissant drame d’amour
qui-crache la. hainé tt que vous

viendrez tous Agir!!!
Entree Gdég A.50 et 2.00

XOX XN

AU REX THEATRE

Dimenche I) Seprembre
a5 hres, 7 hres et © heures
TOUS LES HEROS
SONT MORTS -
(Cinémascope - Technicolor)
Avec: Claudia CARDINALI.
Venfant de Vvalupt @ et Vane
pourpre du cinema france ais. Elie
la hoite. t



NE VOUS INQUIETEZ PAS,
BLONDIE... C'EST DE CET-
7 TE FACON QUE JE LE RES
VEILLE AU BUREAU,



NOS SALLES DE SPECTACLES

préte son corps diabolique a I'h*
roine de ce drame policle? paill.-
te d'intrigues louches et. d’ave.-
tures dangereuses.

Rod TAYLOR avec la nouvelle
BARDOT forment le couple le,
plus explosif de Pécran dans ure

production houleuse ob tes Yarov-

ches contrebandiers deviennen’
intrépides héros...

TOUS LES HEROS
SONT MORTS
Un duel sans piti¢ dans le une.
de tourmenté des trafiquants il-
licites ct clandestins de lu cigu .
‘ rette. Une explosion de lVaudace,

un cocktail de sensualité et. de
hold - up de ces HERBS DU
DANGERs, de ces ‘hér de lu
contrébande.
TOUS LES HEROS
SONT MORTS

: we | _
développe un créseéndo de ~vio-

lence et de bagarres,\yne: -gamme
de passions a Vétat d'exaspéra -
tion ... Ce film vous fera décou-
vrir les secrets de la contreban-
de internationale. C’est le film
des contrebandiers du courage,
de Vamour, de la corruption. Un
sepctacle palpitant.

Entrée Gdes 2.50 et 4.00



-Assurez -

vous 4 la.

Norwich Union

La Meilleure Compagnie d’ Assurances

Etablie

en Haiti & : -

JOSEPH NADAL & Cie. Représentants.



Past ~



LIQUIDATION 25 0/0 de Rabais sur tous les modéles de Table -







40 EJ (16")
\ VEWTILATEURS



ELECTRO SUPER
DE LUXE







TIMER {2 HEURES
LAMPE DE
CHEVET ETC

AI VENTILATEURS
D'AVTOMOBILE



MONTRE INCORPOREE



We SUR PIED

FULL AUTOMATIC OSCILLATION
f COMMUTATEUR 4 TOUCHES PIANO,
SOCLE SUR BILLES ETC










x

MA PALES EN PLASTIQUE TRANSPAREN! eee’



GRIL CHROME

AGENT EXCLUSIF:







POUR VOUS SERV/R &



42 Modéles differents

Neyo

aN ;
. “aires
a

,

SAUVVEGARDER VOS
INT ERETS

(

45 AVENUE MARIE JEANNE
CITE OE L'EXPOSITION





ot 47
Fy" 6




TICKET AVION /BATEAU

RESERVATION OCHOQTEL
ASSURANCE
V/SAS.-

BUREAU
LIMATISE

3989-359



30KJ
(12° 14",16")



VENTHATEURS DE BUREAU

FULL automatic OSCILLATION
COMMUTATEUR 4 TOUCHES PIANO -

VENTILATEURS. (16" 20")
APPLIQDES ,

Fue AUTOMATIC OSCILLATION
ATESSES REGLAGE PAR TRACTION

PALES ME TALLIQUES

EMMANUEL AMBROISE

Continentaێ Trading
405 BOULEVARD JEAN-JAGQUES DESSALINES








voyage ~
















‘
»

TAGE 4



ny

4



AU FIL DES JOURS..:



ioe reunion ardistique a New
York avan@ daneter a Miexpo-
Bitton de pelitures hattiennes iy
Ja famouse Vineet Price Gallery
he CWbe aga,

Cotte exposition artangée par
Larry Peabody, grand promoteur
Ue Vart Haitden, nous avait été
hone depris whe oanobe pm
ee derider,

Notre charmante et distinguée
tine Francine Murat passern que)
quien semaines aux Etats-Unis.

.Liexpert haitien, Roger Mel-
lon, démographe au Service de
VONU a repris Pavion dimanche
upres Croias jours A Port-nu-Prin
ee avec ses parents ef amis

Roger est expert demegraphe
au Centre de Demographic des
Nations Unies i Santiaga, du Chi
Vi, 1 est retourné & son poste

Michel Bonnet, Techn.cien du
CONADEP est parti dimanche
mutin pour Washington. Il est al
Jo sBuivre pendant cing mois un
Cours d’analyse et de politique fi
nanciéres du Fonds Monétaire In-
ternational,

..MHe Marie José Acra, jolie
fille du grand commercant Na -
houm Acra et Mme a repris l’a-
vion dimanche matin pour retour
ner @ ses études en Allemagne.
Elle étudie la décoration intérieu
re. Elle vient de passer ses va
cances ici avec peB parents, ses
fréres, Alfred Acra et famille,
Nahoum mille, Robert, Roland, Mike Acra.

...Le jeune indistnel Jean Ack-
med est parti dimanche pour New
York of i] est allé combiner af-
fuires et vacances.

..Mme Nahoum Dorval ainsi
que Mle Josette Fils Aimé sont
parties dimanche matin pour les
Etats Unis.

...L'industriel haitien M. Max
Questel ets parti mardi pour
Miami, New York et Canada. I)
passera quelques semaines a ['6-
tranger pour affaires,

--EMe Goldman vient de faire
une visite éclair 4 Port-au-Prince.

En effet,, arrivé de Guatémala
City au cours du week-end der-



Le salon climatisé «AUX DOIGTS

Du nouveau dans
la Coiffure

Revenue de Chicago, ot eile a
suivi pendant plus d’un mois on
cours intensif «Dernier Style
an Coiffure», FIFI COLIMON
met & votre disposition, Mesda.
mes, des techniques tout Fait
récentes dans Vesthétique fémi-
nine moderne.

Elle tient aussi, A votre disp
sition, toute une gumme de Tic
duits Nouveaux.

MAGIQUES»

38, lére Ruelle, Jérémie est ou:
vert le Matin de 8h 00 412h 0)
et l’Aprés Midi de 2h 008 4h,

Phone : 5580.

_ Japon, Cette convention

hier dhoest repmrti mares
xX XX

Mile Sybillet Monier. penne
et Gbdyrnte fille du diplomate
Gindys Hoyrat) Matnier a repri?

Vavion mardi pour Paria ot elle
Perttestlil sets études,

Bille u ate BCCOMLHUZNG ib ae.
roport Prangois Duvalier pia wu
mere, par son yragd’ pore, Veer:
vain Fortune Hogat, par sea on,
vle Serpe Bowat, ete.

J Nous avons revi avec plan
sit De. Edith Dreyfuss Eludicourt,
charmants — ¢pouse de Peminent
meédecin ophtalmotague, Dro Geor
ves Hudiceourt, -

Le De edith Dreyfuss Huai
court cest melecin patholopiste,
Bele etait: paptie il y a suelques
semaines en compiyrnie de Mmie.
Jacqueline Turan Cardozo pour
des Vaswnoes aux Barts Unis.

XXX :

ooMS Guy Doucet, Jngénicur
canadien, Directeur de lu TELE-
CO est pati mardi matin par le
Vol d@A.r France. I) est allée fai
re au Canada lacquisition du ma
tériel nécessaire & Vinstallation
des appareils de longue portée de
ln Teleco.
.-MUle Lavinia Yarborough, di-
te Ti-Lavinia a repris Vaviou di-
mancho matin pour retourne:
uus Etats-Unis, via Kingston.
Ti-Lavinia, habillée a la gareonne
nvec des touches feminines . Gtait
d'une élégance rare dimanche ma
tin & Vaéroport Francois Duvalier
Apres quelques semaines ici au
Studio de sa mére dirigé en l’ab-
sence de célle ci par Mile Gau -
thier, elle est retournée a New
York pour poursuivre ses études
de danses en vue de prendre la re
leve 2 l'Ecole de Ballet et de dan
ses modernes d'Haiti fondée par
la grande artiste ‘chorégraphe
Lavinia Williams Yarborough,
..Le grand industriel américain
Sam Gerstein, Grand Patron dc
LADY MARLENE dont i] est Ic
Président est arrivé mercredi ma
tin en compagnie de sa charmante
femme Minna, de M. Philip Bo-
rus «Labor Official» on plus pré
cisément ‘Président du Syndicat
des Bouchers de_ Belle Harbor,
New York,.sa gentille femme Tc
bie et sa jolie fille Sherri qui étu
df l'Art Dentaire 4 la Mandel
School de New York.
Ces distingués visiteurs ont pris
logement a l’Hotel El Rancho. Ils
ent diné hier soir au Barbecue
dansant d’El Rancho avec M.
Victor Chatelain et sa charmante
femme Thérése de VOYAGES
CHATELAIN

..La Convention annuelle de
VASTA a été inaugurée le diman
che 14 Septembre au trés luxueux
Hotel The New Otani de Tokyo,
réunira
plus de Trois Mille Délégués,
File durera jusqu'au 20 Séptem-
bre, . :

...Miss Emma Cox, infirmiére

et Miss Jean Brown, @Social wor-

par AUBELIN “OLICQEUR



hens Assicbante soci vtete

Ot
nent cle padser plin dane pera
Jean enema Te no.
Wilmington College

neoou Pbaitt
etolopeie ru
de Wilmington, Ohio. Cyn deux
charnantes evingsnce Se plaient
dencendaen au Grind 166 Plat t-
won. EHes ant vinite te Capeltal-
en eb se rhines celebres de Dae
lain de Sans Souter et aa Citndedle
NOXOX

Lundy matin est rentree a
Port-enu-Prinee, Mine Margot da-
Frangéois, femme du duge Theo-

phile Jean - Frangois., Elle est
rentvee des Etats Unis via San
Juan,
XXX
Mle Mavie Paule Brisson,

ctudiante canadienne de Québec
est arvivée iei hindi matin. Marie
Pauls, jolie, gentille allait entrer
i Université Laval quand Vidée
lui est venue de venir ici pour un
séjour profongé. Elle a eu pour
condise.ple au Canada, Mile Gla-
dys Aleindor, fille du Doctevs
Leuverture Alcindor, Avenue Ca
meau. Elle a pour correspondan-
te a Port-au-Prince, Mile Régi
ne Mathieu, Avenue Cameau,
xxXX

Mme Jules Thebaud, distin-
vuee épouse du Propriétaire du
Castel Haiti Hotel a pris Mavion
lundi matin pour se rendre & Mia
mi, Mie y est ullée passer quel-
ques jours avec son fils le bril-
lunt artiste peintre et architecte
Sacha Thebaud et sa famille.

x xX

..M, Roper Boucard, Représen
tant de lu WESTINGHOUSE en
Haiti est parti lundi matin par
le Vol d'Air France se rendant a
Miami,

Roger est allé a Miami et &
Nassau pour prendre part & des
reunions de Représentants de la
WUSTINGHOUSE,
“ x xX Xx

..Mle Carele Drouin est par-
lie lundi matin par le Vol d’Air
France se rendant a Miami, L’é-
légante Carole Drouin est allée
reprendre ses études de Secréta-
riat a Madrid en passant par
Montréal pour voir son fiancé
Fritz Brandt qui y poursuit ses
études. Elle a été accompagnée a
Vaéroport par ses parents, Vin-
dustriel et Mme Anthony Drouin,
sa soeur Mme Hans Meyer, sa jo
lie soeur Josiane Drouin de Air
France et sa charmante cousine
Me Mangonés de la TCA.

xxx

... Roland Mo'se. est parti lundi
pour Chicago. Il est technicien en
électronique diplémé de I’Insti-
tute of Technology of Chicago.

...Ernst Gauthiey est -parti
mardi pour Torre Molinos Espa-
gene. Il est l'un des deux haitiens
partis ce jour - 1A pour aller as-
sister au Séminaire des Agents
Immobiliers ou «Investors Deve-
lopment Corporated (INDEVCO)



LE NOUVE



Affaire Kennedy
la progression de
Venquéte

MASSACHUSETTS, AFP

Une certaine quantite de sable
norte trouver in Van bevel
ef fon Leases tanmales de Afwiy bo
Kopachae, avo moment doe dade.
couvag te tle opon endavere, my
Avitlet dernier, dane la voiture cu
Sénaten Mdward Kennedy, a af-
firme de Procureuy day Dintriet de
Massachusetts, Mo Mdnuind Dinis.

M. Dinis, Procufour duo District
ol s'est produit Maccident quiow
cause Ta mort de Mary Jo Kope-
chne, chercho do provequer Ja réou
verture de Venqueéte et cette in-
formation fiute dans une lettre
qui a @idressée au Tribunal de
Prenii¢re Instance du comté de
Luzerne (Pennsylvanic of Mary
Jo Kopechne estAnterrée pour jus
tifier sa demande d’exhumation et
Vautopsie du cadavre.

Le Procureur indique également
que le chemisier blane de Mile.
Kopechne portait ceSqui semble
étre des traces de sang, et ajoute
qu'il ignorait ces faits avant Vin-
humation de la victime. «Si une
autopsie révélait que Ia mort est
due it une cause autre que la no-
yade, Venquiéte pourrait s‘engayer
dans une voie appropriée.» écrit
M. Dinis.

Le Procureut Dinis était parve-
nu a obtenir qu'une «inquest» (en
quéte publique) se tienne le 3
Septembre, i Edgartown, devant
le Juge James Boy,

In extrenmis, la Cour Supréme
du Massachusetts a annulé V’In-
quest, Les avocats du Sénateur
Kennedy ont fait valoir que la pu-
blicité considérable faite autour
de cette audience, son curactére
accusatoire et Vinterdiction faite

aux avocats d'interroger les
temoing, portaient atteinte aux
droits de leur client. La Cour

Supréme jugera je 8 Ocobre ce
point de procédure.

Pour Ie moment, le Procureur
Dinis tente d'obtenir Vexhuma -
tion et lautopsie du corps de Mile
Kopechne, enterré aprés un sim-
ple examen par un médecin légis-
te intérimaire qui avait conclu
au ¢déces par noyade».



Avis Matrimonial -

La soussignée, madame Katly
Thys porte a la connaissance
du public qu’eile n'est plus res
ponsable des actes du sieur Jo
sé Tavies, leur divorce ayant
6té prononcé a Mexico Je mois
dernier.

Ce 4 Septembre 1969
Mme Katly THYÂ¥S



DECES DU JOUR

Jean Monfort .,............. ns

6








Wilfrid Apollon ......,..... 5 ans
Yves Théodore _ 2 mois
Pierre Dubuisson ......... 65 ans
Lamercie Larousse 82 ans
Alexandre Eva ,........... iS ans
Lionel Paul , 39 ans
Lilia Aupont 70 ans
Jeanvier Paul $7 ans





AUTOMOBILISTES D’HAITI!

La TEXACO vous remercie

de

Paccueil enthousiaste
que vous avez fait

au

Supercarburant

Sky Chief

Elle est heureuse de vous annoncer qwun nouveau
stock de SKY CHIEF est arrive récemment par le
pétrolier JOHANN HALTERMANN.

En utilisant SKY CHIEF
vous hénéficiez des avantages suivants:
PAS DE CLIQUETIS
PAS DE RATES .
PAS DE «VAPOR LOCK»

DEMARRAGE FACILE

ACCELERATION (RAPIDE
ECONOMIE
MELD EU
PROTECTIONS CO

E CARBURANT

Rh

Faites le plein de SKY CHIEF,
1q-Gasoline qui donne des ailes a votre voiture,
ala pompe d'argent
de volre Station TEX ACO.





-ERFORMAN CARBONE, LA ROUILLE ET LUSURE
NTRE LECE DES SOUPAPES ET DES BOUGIES
-~ PUTSSANCE MANIM\WM









LLISTE

Remise de
Certificats

Nous avons reguluve: in thts +

Valo plod be qentithe earte din
Vitation deo da Direction deo Vall,
BOE ot dub Representa. leds

dent du Monee cpeccil ae
taut: Voayiess i vate Ceremone



de Teanise de Certifienti de ata
nifiention Ayericale. qui ya.
Hew de amped) a Qetebre: pra:
chain a GO hearen trente de da.
prea oamidi tt PAuditerianm «tt
Temple Adventiste, oo edte dn
Vex cine, .

Hoosera dgralement procédle i
Jn remise de certifients mux étu
dinnts des eottrs specinux de
Complabitice Industrielle, d'Ana

lyse Macroeconomique, de Prati
que de Comptabilite, d'organi
sntion et de Gestion des Entre-
pr (Management).

Clest pour nous Voccasion de
rnppeler la contribution impor
tante de VIHIECE a fa forma
tion des cadres administratifs

et économiques du pays.

La catastrophe qui ...
(SUITE)

ln République qui ont été affec-

tées par le ‘mauvais temps, de-

mandant aux dépendances offi--

cielles, autonomes ou semi-auto

nomes, et & des entités privées,





h

Vaide qu‘lis jugeront nécessai-
res.

Article 80—- Le Comité Natio
nal d@Urgenece pourra organiser

des Sous-Comités régionaux ou
spécifiques, selon ln matiere
d@it ii sfagit, pour la meilleure
exécution de leurs activités et dé
signer un coordonnateur qui se
maintiendra en communication
conslante avec Comité Natio-
nal d'Urgencee.

Article 40.-— Toutes les collec
tes pubiques, par personne ou
associntions privées sont défen-
dues, et qui ont pour but de se
courir Jes sinistrés, sans une au
torisation préalable du Départe-
‘ment de {Intérieur du Guatéma-
la

le



Article 50.--- Le présent Dé
eret entrera ep vigueur immédia
tement, — immuniquez-le. —

MENDEZ MONTENEGRO»
Retour de -
compatriote

Nous sommes en mesure d’an-
Noncer que Mr André Pierre
“acques, Artiste-Peintre, Astro-
logue, Graphologue bien connu
parti le 5 juillet dernier nous
reviendra trés prochainement.
André a été contacter ses mai-
tres en vue (’élargir son horizon
déja vaste, il est diplémé des
d’Instituts de Science de Paris et
de Bagdad Cet amant de Vart a

parait-il, combiné études et
agrément, car les différents
cables et cartes recus de lui
émanent de _ diverses grandes
capitales. ~wCela va de soi
qu’‘André donncra davantage sa-

tisfaction dans son domaine.



Nut -

*LECTRIQUE DE

. COMMUNIQUE

(Bute)

LEESPIUE SPORTIF, quia ne
Pomme. phe en lenpérament de
deéenerer on exaltation de devs
Wir de fait des chauvins.

JUN,SENS TRIES POUSSE
ie LHUMOUR, quid proveque
dea épnriies splrituelles expri-
inées dane le langage Calldoriqnue
sxportif wud yeeneris,
LAT VACTINMENT SANS COP
PROMIES, no son équipe matiogale
qu atbeste de fagon cpt
deoson Patriotiame;

Voila pourquoi, nous vomimes
certaing que hot Satvadorégne:
d&ousmront In Terre du Suter
et du sourire et emporteront de
la nouvelle Haiti de Francois DU
VALIER le meilleur dex souve-
nirs. ‘

GS¢ dithh, ngspadce v¥oaC« °

Haitiens, venez seander Ia Des
salinienne je 21 Septembre oi
crier avec nous pendant les: 90
minutes : Vive Haiti, Vice: le Bi
colore Noir et Rouge.

Public Sportif, pour la premie
re fois HAITI est en finale.

Par votre encouragement, Hai
ti sera la Téme Nation ‘classée
5eme sur le terrain pyisque |’An
pleterre tenant du titre ef! le Me
xique, Pays organisateur sont
qualifiés d’office. .

Dr Roger LAFONTANT -
Secrétaire Général.



ie egs

A VPEcole Ste Trinite

Nous avons relevé avec plaisir
parmi les lauréates aux examens
du CEP le nom de Melle. Nélie
Baron fille de notre geanfrére
Justin F. Baron, nous !ui_
présentons avee nos compliments
nos voeux de succes continu
dans leg nouvelles études qu'elle
va abordécs.

Nous avons noté également

, : ; Ihe

que établissement = qui n
préparée s’est taillé une place

enviable au palmares avec 100%
de succes soit 45 éleves admis
sur 45 présentés pour les deux
sessions,

Nous prenons occasion de
cet événement pour présenter
nos chaudes félicitations — a
Vactive directrice de l’'Ecole Ste
Trinité, la Soeur Anne-Marie
et 4 ses dévouées colluboratrices.



Renvoyeé au

- § octobre

Loterie de
chefs

La direction de la
VYEtat Haitien avise les
d’Administration, les Patrons,
Jes Employés Publics, du com-
merce et de l'Industrie en par-
ticulier et le Public’ en général
ue le 4eme Tirage de la Lote-
rie CENTRALE HYDRO-_ E-
PELIGRE
qui devrait avoir lieu le diman
che 21 Septembre en cours est

renvoyé ‘au Dimanche 5 Octobre
prochain en vue de permettre
aux Employés Publies de la
Province de prendre _ livraison
de leurs coupons ou Billets.

P--au-Prince, le 16 Sep. 196°

LA DIRECTION

QOOOOOODOODOOOOOOOOOOOOOOOE

©OOOOOGO

=

apres ape visite

= a all sal a el a all el ell el meal eel eal el al ead eal all nal ell eel nal
Ea





lo de
no-Daetylo-Comptabilité)
nismes privés,

I Ecole
vants:
ay Sténoeraphic
ty Stenupgraphie
ey) Dactylographie
respondance Cymmerciale.
ly) Seeretarial Office Pract ce
e)) Seerétariat
f) Comptabilité
and Accounting)
gv) Arithmétique
h) Accounting Principles
année d’Expertise comptable
i}
triels)
Inscriptions:
‘merce JULIEN
ses
Je St. Marc, des Cayes,

4

année
sauf
CRAAN,

— 2eme

»

Grand Bal avec les Shleu Shleu.

. Admission $ 2.00 Dollars :
MOOGDOOOODHOODOOOOOOOOOOOOOO

SEaqUetg tte ett pattegannanttapttepettypettyyatteanttegettnpett nepatte atte estapettepettagattagettayt
Sy tyytnyntnynneynttaenygntnyntnyntengattgnttepttagngyntngntt gent at ten ay

JOYEUX RETOUR A L’ECOLE

: Auy Belles Choses
Grand choix

Sacs d'école pour Ecoliers

et de Serviettes pour Etudiants

Aux Belles Chases

. Des Sous-Vetements pour fillettes et Gargonnets

AUX BELLES CHOSES
Les Meilleures Chaussettes francaises et Américaines
Des Pardessus pour enfants

VISITEZ AUX BELLES CHOSES

_363 Avenue Jean Jacques Dessalines



ASSUREZ VOTRE AVENIR

Inserivez-vous

‘meree JULIEN CRAAN qui est
habilitée A décerner les mémes

dipl6mes que ceux
des Etats-Unis et du Canada qui
Vont agréée.

Cet avantage, res apprécié par
evux qui ont intention de pour-
suIVre
donne a tous Ja garantie d’un en
seignement de
nale.

Au cours de Pexercice 1068 1Gu
iont distinguée dans les Ex mens Officiels de Sténo-Dacty -
Education Nationale et dans les divers Concours (Sté
or anises par Jes Banques ct les Or

de Commerce JU.IEN CRAAN offre les cours sui

Francaise Grege
Anglaise Gregg
Bilingue- "raviuyx

Commercial (francais)
Américaine (Twentieth Century Boukkeeping

Commerciae (Systeme U.S.A.)
(C inptabilité

Cost Accounting (Compt bilité des prix de revient indus-
d’ex ertise.

samedi et dimanche a |'Ecole de Com -
sacnue Christophe et rue 6, ou &
annexes du Cap-Haitien de Port de Paix,. des Gonaives,
et de Jérémie.

=

oLe Rond Point Night Clubs

Samedi 20 Septembre

d@©OOOOO

J



de

malin

LMA tae

at at

of

eet tn ta

Pala ael ald
Mit

wna
te



a VEcole de Com

des Instituts

jeurs études a létranger

clusse internatia

Peale s'est particulicre

Application et Cor-

(anglais)

a nc a DE

rationne)le) lére

eS



ler.
»vieux ramolli.





VENDRED! '° SEPTEMBRE FABD
Le Vieux Port-au-Prince
(Suite) ,

Le professeur iui avait, pour
commmencer, fai! deine sar Vie, ane
perite: place ne depuasant pias de
ligenatelte, nvais elle avadt heen
dents longgues et Cappetit: de ‘tre
quer sa condition de amin’zéle
contre delle de Matdame.

Rien potelee et le corse bien
meuhie, elle ne manque certs
pia Wattraitsmides aaicoritaire ee
touinarde elle await la imishalres
se de tenir de trop bonasse pro
fesseuy en nbrutigsante tutelle,
contyolint ses petiteo verres, le
cmorigénant comoe un éeotier, ct
Jes soirs,. imagine, fouilayt ia
lousement ses poches.

De guerre lasse, i} prio un jour
Je mors aux dents ¢t a Vetonne-
ment général on de vit cramois,
de colére, marteler le comptoir
d'un poimg rageur ct faire sauter
les verres en hurlant qui) en a-
vait assez d‘étre traite en bam
bin et que tout cela finipait, par
une magistrale fessee, si la sata-
née chipie me lui fichait pas sa
paix, .

Mais la satanée chipic, loin de
hattre en retraite, ¢clata d’un ri
ye débridé, canaille. Les mains
aux hanches et les épayles remon,
tées dans une attitude de. défi,
elle toisa Je morveusx de Un tétel
aux pieds.

— «Fessée
Fessce |




! Tu me fais rigo-

emais essnie done



il

ik

Incontesta-
Dlement car sen vint confus,
-dompté et pour ainsi dire rat
pant, menglier son pardan et ore J
prendre If collier.

Mayais perdu la tete, bohen

. Ramolli, Vetait

VieuN pares

Mavoue gite je leur sanie re
fidele of que je cede cocorg AY
chantement ancien quahd un piek
Up, AU cafe otk HE CURE Tess
cite comme par derision, Val au
Vautre de ces elicders éerita aay
few troin themes les plus envod
tants dou ta jeunesee et de toute
reverie; tno tiewre du déair, fa ve
lupte Waimer ef de Pétre, aana
partage, da nestalde de Vinatant
divinement exquis quéon fut iin:
puissant a retenir.

/ xX MX

In free da «Cater de la Paix,
vouvenit le restaurant Desrivié-
res, une pargote qui attirait une
chentele famelique, nombypuse er
bruyante, a déefaut d'étre distine ,
guée, .* .

Pour vingt cing ’cobs on y aes,
vait: réyulicrement et A méme te
bois de ta table un bouillon épats
dit «cpalans davis Jequel avee ur
peu de’ chance on découvrait de
rares fois, un minuscule bout de
viande que lon réservait naturel
Jement pour la bonne bouche — et
auquel on dédiait apres coup un
rentil Zourire, car Phonime qui a
mange devient meilleur, est-i é-
crit. . mat

Et en sus un eduracpois® atra
cement pimente, mais qui lea
soir de deche, avait an seatit dé.
licieux de revenesz-y.

Pas question de own pour ac.





compayner un tel brouet, mais
en orevanche, moyennant cing
cobs, on avait: droit) a une tam

pee proletaire de clairin ct ih oun

i cigeare dit: cenbrouGttier, dant on

tiratt une fumeée acide qui ractatt



ne. Comfletemenk Oublic tout les warines et futsuit lousser i
cx, veux-tu? rendre Vame,

U dui prit timidement la taille Des la tombee du jour, les tae
et de nouveau, Vordre regna 4 Dies etaient: prises dassaut
Varsovie. dans un tintement de cuitjers

‘ xX YX 2 choquant da vaisselle, les appé-

Mais passons.

Le restaurantoétait: sépare dv
bar par une balustrade en bois
vernis, qui fivrait: passage a sen

milieu, mais qu'on enjanhes
sans effort.
Luxueux pour Vepoque, ise

distinguait: ca effet par un nap
page immacule, des fleurs a tous
tes les tables et un panca de loa
pues rangées tombantes de calti-
cot, auquel, par un jeu de cer-
des, les gargons imprimaient un
mouvement osciliatoire. '

Ce dispositif qui entretetait
assez de: fraicheus cans la salle
pour meériter de sappeler un ven
tilateur, passat Pour ure inna.
vation génialé. ’

Et pour jouir de ceo précieuy
confort ... on payait ... Je vous
le donne en mille...

Eh ! bien ! on payait cinquan
te centfmes de gourde le plaisir
de se trouver au frais en fac:
d’un imposant filet aux pommes,
qui cotitait cing cobs de plus,
quand il s’encapuchonnait d’une
couple d’oeufs frits.

Et, s'il vous plait, servi siette chaudes quand le client é-
tait connu pour avoir le ourhoi
re reconnaissant. oe

La table d’héte qui présental.
réguli¢érement un menu copieux
et varié, défiant' le plus gargar
tuesque appétit ne revenait qu’a
trois gourdes, vin, dessert et café
compris. :

Sans compter, cet autre plok
sir de déjeuner en musique, car
IGtablissement possédait. un) pho
negraphe, le premier introduit a
Port-au-Prince et qui nasillait 4
(ravers un gigantesque pavillon
de cantrebasse de tendres et jo-
lis airs de France ela fille de
Madame Angot, -- «ae valse
hleues, ¢Froutrous, «Viens pou-
poules, Les Clocvches de Cornevil-
lew, alin ye amourenses, et tes
couplets ehZorcéleurs de’ Frage
son le Tine Rossi
Fpoque.>

Le répertoire n’etait pas
vaste, quand au bout
heure on oon avait fait) de tou
complet, on os'y oreprenait ju
queda moment de da Cermeture

A force de les entenmdie, on de:
conmnaissait note par note, toute
eos Mmeélodtes eb chansonnetles ab
jeurd hut Wo peu sdris, minis que,
Vaisait tituber des
Vertabseny
clair ale
dacs

tye

bien

et Parnes

en deur temps,
coours tlans une yriserie
tique de Pleur bleue, de
June et diveusx trenchbints
Yes fourrés endorinis ds

de la Belle.

tits s’en donnaient a couur foie.

Les retardalaires n'avnient
qua ose ronger le frein eh atten.
dant de trouver place.

-On rencontrait: parfots ches
Desrivieres Vanciens clients de
“Villain, blottis en quelque coin
mal éelaire, La-vie a ae ces re:
vers. Lod <
Le chapehu Ure sur “les yeuy
dans Vespoir de Spasser inapergus

mais vidés de tout snobisme,
ils assechaient téte basse, leur
assiette de ¢pulans et lui trou-
vaient sans doute ‘la succulence
des poulardes rissolées des jours
heureux, car rien mieux que !a
faim n’assaisonne les «mets.

Mais, pour répéter Kipling ce-
ci est une autre histoire. Et pas
helle a raconter.

vt R. CONSTANT.
.

AVIS _
Professionnel

Le Dr. Gérard D’ Pierre an-
nonce -4 sa__ bienveillante
clientéle la réouverture de
sa clinique sise a l’angle de
la Ruelle Berne et Lalue”

ort-au-Prince
“Le peptembre 1969







Pharmacies assurant
le service cette nuit.

Vendredi 19 Septembre 1969
SCIENCIA

Dr -Audain
LA SANTEE
Rue Pavee

Necrologie

Nofs avons appris avec peine
In mort de Mme * Lamereie
LAROUSSE, survenue. hier apres
midi a So hres a da Cite Barthe-
lemy miunic des saerements de
Piegphse.

Nols présentons nos condoléan-
ces particulicrement iv oases fils
M. et) Mme Justin Harthélemy at
Mme Prima Gilles; tf ses petite
tile Mroset Mane Andie Plerre-
Puerre, Mroet Mine Wdgard Pier-
re, Mime Hermita Pierre, Mr et
Mime Ernest Fontus et aux au.

+ tres parents éprouves par ce‘deuil,

Le cpnver partina de Vancienne
Cathedtate Woda de ecndavre seri?
expose des 2 heures pour se ren-
Urea ia Bastlique Notre. Dame,
eu odes tuneradies auront hea de-
bik saiedi ad heures

Rue
Die



s





Vendredi 19 et Samedi 20 Septembre 1969

a6 Heures et

8 Heures 30

Apres le eats ref)

accompagne de Jacques-B Cote

7

des Heures A.M.



Entrée :





Les cartes sont en vente au CAPITOL

Tea
MUS

ee rae

AS

al Heure PM.

$ 3.00 et 1.00



v

}



- | VENTE DIMMEUBLES PAR LICITATION

On fait aaveir quien vertu: ‘
%

Jo. D'un jugement du tribunal civil de Port-
au-PrM&ece, rendu en ses attributions civiles: le
vingt quatre juie mil neal cent soixante quatre,
entre les parties ci-dessous designees, et régulic-
rement Bignilic, ordonnant la vente et le partage,
entre des héritiers de few Jules ‘Taylor, de tous
les biens dépendant de sa succession.

2o-- Dun areét de la Cour d'Appel de Port-

auw-Prince, contradictoirement rendu en ses at-

tributions civiles, le vingt quatre juin mil neuf -

cent soixante cing, confirmant le jugement sus
énoneé dans toute sa forme et teneur. — lequel
arrét a été réguliérement signifié a parue et

avocats.

3u.— Dun arrét de la Cour de Cassation de la

République d’Haiti en date du vingt, sept juil-
Ict mil neuf cent soixante six maintenant celui
pré-cité de Ja Cour d’Appel de Port-au-Prince,
— lequel arrét a été, comme le précédent, signi-
fié a parties et. avorcats.

Et 40.— D’un autre jugement du tribunal ci-
vil de Port-au-Prinee, rendu, entre les mémes
parties ci-apris désignées, et en ses attributions
civiles, le seize septembre mil neuf cent soixan-
te huit entérinant partiellement le rapport en
date du quatorze octohre mil neuf cent soixante
six de expert Louis Frédérique, diment com-
mis par le précédent jugement sus visé du méme
tribunal en date du vingt quatre juin mil neuf

cent soixante quatre.

Il sera provédé, le mardi que I’on comptera ,

trente septembre mil neuf cent soixante neuf, a
dix heures di matin, en l'étude sise a Port-au-
Prince Rue des Miracles, No....-.----- , et par le
ministére de Me. Willy Dogvon, notaire public,
résidant a Port-au-Prince, d@ment commis a cet
efet. a la vente au plus offrant et dernier en-
chérisseur des immeubles ci-aprés indicués et
dépendant dz Ja succession de feu Jules Tavlor,
de san vivant provriétaire, demeurant et domi-

cilié a Port-au-Prince.

A.— d'une propriété fonds et bAtisses, situées
a Port-au-Prince, composée de dcux portions
contigués dont la premiére donnant tant sur la
facade sud dec Ja route Vilmenay que sur la fa-
cade nord de l’Avenue Charles Sumner, ci-
devant chemin de Turgeau, accusant une surface
de mille quatre c2nts métres carrés trente cing
dé:imétres carrés et mesurant six métres quatre
vingt deux dc fagade au célé sud, treize m3tres
s0ixante deux au cété opposé nord, sur une pro-
fondeur dont le cété est mesuré en ligne droite
droite quatre vingt neuf métres cing et le cété
ouest en lizne brisée formée de deux lignes de
quatorze métres soixante deux et de quatre
vingt deux métres, Elle est bornée au nord par un
pisaage de deux metres soixante de largeur qui
lui donne acces Ja route Vilmenay en partie et
par Ja portion nord 4 Madame Claude Auguste
Charles Sumeer ci-devant chemin de Turgeau a
Pest par la propriété de Madame Docteur Char-
mant et a Voucst par la propriété de Madame
Henry Phelps snivant plan et proces-verbal d’ar-
pentage de Prancois Avin, daté du premier fé-
vrier mil nen! cent quarapte trois, cnregistré et
transerit, La deuxieme portion donnant sur la
facade nord de PAvenue Charfes Sumner, ci-
devant chenin de Turgean, aceuse une surface
de ‘dix huit métres carrés soixante quinze déci-
métres carr’s, formant ainsi un triangle de sept
metres Fo xante deux de facade a l’ouest, qua-
tre métres coixante dix huit au cdté nord et neuf
metres quinze 2 Vest. Elle est bornée au nord par
Te reste de la inéine propritté, suivant plan et pro
cés-verbal dreseé par Varpentecur Francois Avin
le quinze février mil neuf cent quarante trois.
Sur cette propriété se trouvent quatre maisons
dont trois en mur et Pautre en bois. La premié-
re qui donne face a Avenue Charles Sumner
et loge VEnstitution Haitienne de Langue Anglai-
sc est estimés 4 3 or 6.000. La seconde située au
cété est — cuest de la premicre est estimée a
$ 8.000. La troistme qui fait suite a la secon-
de est cstimée & $ 6.000 et la dernitre qui fait
suite a la troicitme est estimée & 4 8.000.

Sur la mise a prix total de vinet huit mille dol-
lars fix* par Vexpert Louis Frédérique, outre

les charges ce Venchére.

se, laquelle propriété est

une ruc de vingt pieds de large nouvellement
établie et donnant acces vers Vouest i Lo Avenue
Christophe et vers Vest) it PAvenue ‘Toussaint
Brave ou chenin de Désgeés. Cette propriété
est de In contenance de Baqannte pieds de Pr
cade sur ta nouvelle rue de vingt pieds,de Large
dénommee actucllement Rue 3, autant’ au edté
opporé au sud sur une profondeur de auatre
vinet seize pieds six pouces au cété oucst et
cent pieds an cété est. Elle est bornée an nord?
par la nouvelle rue de vingt pieds de large, au
sud par Madame veuve J. B. Longinetti. anjour-
@hui la rne 2. & Povest par la propriété dési-
pnée sous le lot No. 7 et a lest par Vautre moi-
tié du lot No. 2. snivant procés-verbal d’arnen-
tage accompzené de son plan de Trevil Mege
en date du treize mars mil neuf cent vingt,
errogistré,

Ser la mise a prix de dix mille doVars
($ 10.000) fixe par Pexn-rt Louis Frédérique,

outre Jes charges de Venchére.

C.— De deax emplacements situés a Port-au-
Prince au Morne de l’Hopital, et dépendant de
VHahitation Garpard, désignés aux numéros ,7

e116 des plans et procés-verbal d’arpentage ci-

dessous relatés, lesquels emplacements mesurent,-”

savoir: celui désigné au numéro (7) quinze me2-
tres de ‘facade sur la rue A, au nord, autant au
cle owpncé au sud, sur une profondeur de: tren-
te deux! métres cinquante aux cétés est et ouest,
avec une superficie de quatre cent vingt sept
métres carrés. [] est borné au nord par la rue
dénommée rue A, an sud par un égoit de deux
metres de large, 4 Vest par Weber Michaud et
a l’onest par Pemplacement au numéro 6. Et ce
lui désigré au numéro (16) quinze métres de fa-

cade srr la rue B. au sud autant au cété opposé
an nerd. srr une profondeur de trente deux mé-
irés cinquante aux cétés est ‘et ouest, avec une
super de quatre cent quatre vingt sept me-
tres carfés, [! est borré au nord par un égout de
deux métres de lerge, au sud. par la rue dénom-
mée rue B.a Vest par Wrber Michaud et a
Pouest par l’'cmplacement au numéro quinze,
suivant prové de son plan @Exilus Prophéte en date du seize
décembre mil neuf cent quarante sept enregis-
tré.

Sur la mise 4 prix de mille cing cents dollars
(3 1.500) fixé par Pexnert ‘Louis Frédérique,

outre les charzes de Venchére.

D.— D’une quantité de terre dépendant de
PHabitation gf rnitier, prés de Carrefour, dans
Ya commune de Port-au-Prince, de la contenan
ce de huit centiémes de carreau de terre; la-
quelle quantité de terre tst hornée, savoir: au
nord par Léon Blanchard et Normil Maximilien,
au sud par Paequéreur Jules Taylor, a Vest par
l’Hahitation Mon Repos et a Vouest par le reste
du terrain du vendeur Jean Baptiste Grégoire,
selon proc:s verbal @arpentage accompagné de
son plan figuratif de Varpenteur Arnold Léo-
nard ep date du vingt neuf avril mil neuf cent
cinquante huit, enregistré et transcrit.

B— Dune quantité de vingt deux centiémes
de carreau de terre dépendant de lHahitation
Truitier sise sur fe chemin du Phare 4 Carrefour,
bornée au nord: par Napoléon Grégoire, au sud
par les héritiers Abraham, a Pest par PHabita-
tion Mon Repos et & Pouest par le chemin du
Phare suivant plan et procés-verbal de l’arpen-
teur Charles Fortune dn date du deux mai mil
neuf cent quarante neuf, \

Sur ces deux propriétés se trouvent cing mai-
sons estimées la premiére 4 six mille dollars
($ 6.000),

Collars ($ 2.500), la troisiéme: a trois mille dol-

lx seconde a trois mille cing cents

lars ($ 3.000), la quatri¢me @ cing mille dollars,
($ 5.000),
(3 1.000).

Sur la mise a prix total de viret mille dol-
lars fixé pac Vexpert Louis Frédérique, outre

les charges de Vencheére.

F.— D’un emolacement sis 4 Vendroit dénom-
mé Savane Salée et communément appelé
«Rozo». leanel emnlacement compris entre les
caracteres G. J. FE. F mesure cent quatorze nieds
nent pouces au trente sept metres trente de fa-
cette an eAté est, soixante pieds on dix neuf

métres cinquante au cété ouest, sur une pro-
!

et Ja cinquiéme @ mille dollars —

mw

fondcur de cent quatre pieds quatre poucds ou
trente trois métres quatre vingt dix au cété nord
el suixante quinze piods neuf pouces ou vingt
quatre métres poixante au cote sud, Il est borné,
savoir: au nord par le numéro (2) au spd par’
le reste de la propriété, & Pest ct a l'ouest par
une route, suivant procés-verbal d’arpentage, ac-
compagné de son plan, dressé par Yarpenteur
Lyron J. Alphonse en date du cing janvier mil-
neuf cent cinquantc deux, enregistré et transcrit.

Sur la mise 4 prix de mille cing cent dollars
($ 1.500) fixé par l'expert Louis Frédérique,
outre les charges de l’enchére.

G.— D’une portion de terre situé a Dongnon,
section de la Montagne Noire, commune de
Pétion-Ville, mesurant vingt neuf métres soixan-
te au cété nord, dix neuf métres vingt au caté
opposé, vingt neuf métres quatre-vingt au cété
est et vingt neuf métres quarante au cété ouest-
Elle est bornée au nord par Raoul Coicou, au
sud par une “tre propriété de l’acquéreur Ju-
les Taylor, 4 Vest par Vertilus Eliacin et a
VYouest par Mademoiselle Ena Montés, suivant
plan et provés-verbal d’arpentage.d’ Arnold Léo-
nard en date du dix sept Janvicr mil neuf cent
cincuante cing, erregistré.

Sur la mise a prix de sept cent cinanante dol-
Jars ($ 750) fixé par l’expert Louis Frédérique,
owre les charges de Venchére. ,

H.— Dun emplacem@fit ensemble les construc-
tions qui s’y trouvent, sis a Pétion-Ville, facade
est de la grande route conduisant a Fréres de

‘Yautre coté du Cimetiére de Pétidn-Ville et dé-

pendant de Habitation Brisetout en la‘ section
de Bellevue Charbonniére, lequel emplacement
est de la contcnance de treize métres ou quaran-
t~ pieds d2 facade sur la route de Fréres, a
Youest neuf ynétres soixante quinze sur trente
pieds au cété upposé a lest, sur une profondeur
de vingt deux métres soixante quinze ou soixan-
te dix pieds au cété nord et vingt six métres ou
cuatre vingt pieds au cété opposé au sud et bor-
né: au nord ct & lest par le reste de la propriété
d’Isaac Bacha, au sud, par Eugénie Casséus et
a Vouest par la grande route, conduisant a Fré-
ror, suivant plan et procés-verbal d’arpentaze
d’Exilus Prophte en date du treize mai mil neuf
cent cinquante, ‘enregistré et transcrit. .

Sur la mise & prix de deux mille cing cents
dollars ($ 2.500) fixé par l’expert Louis Frédé-

“— ?

rique, ou're les charges de Venchére.

J1.— Dun emplacement fonds et bAlisses, sis
a Dongnon, section de Ja Montagne Noire, com-
mune de Pétion-Ville, mesurant trente sept mé-
tres sur la route de Kenscoff, trente quatre
metres au cété opposé sur une profondeur au
coté nord de quarante sept métres soixante cing
et au coté sud de quarante quatre métres vingt
cing, et horné, savoir. au nord par Sainniza La-
euerre, au sud par le reste du terrain de Péchan-
piste Pierre Germain, & Vest par Monsieur Dui-
rin & Vouest par la route de Kenseoff, suivant
plan et proces-verbal d'arpentage de Germain
Léonar] Balen en date du 26 février mil neuf
cent cinquante et un, enregistré.

Sur la mise & prix de quarante deux mille cing
cents dallars ($ 42.500) fixé par Vexnert Louis

yes , .
Frédérique, outre Jes charges de | enchére.

J.— D’une portion de terre situé a Donyon,
section de la Montagne Noire, commune de
Pétion-Ville, mesurant deux centi¢mes et douze
milliénies de carreau de terre, bornée aw nord
par Jules Taylor, au sud’est et a Vouest par le
reste de la propriété, et 4 Vest par Anthony Sain-
til, suivant plan et procés-verbal d’arpentace
d@Arnold Léonard en date du onze février mil
neuf ecnt cinquante six, enregistré.

Sur li mise & prix de cing cents dollars
(5 500,00) fixé par Vexpert Louis Frédérique,
ontre les charges de Venchére. —

&

K.— D’une portion de terre situé en cette
commune et dépendant de ?Habitation «Corvil-
lettey. section de la Montagne Noire, mesurant
comant> huit métres carrés, bornée au nord et
a Vest par Jules Taylor, au sud par le numéro
(2) et a louest par le numéro (3) suivant plan
et proc s-verbal d’arpentage ct de‘ division PAT
nold Léonard en date ‘du premier ogtobre mil
neuf cont sorxante, enrezistré, /

Sur la mise & prix de mille dollats ($ 1.000)

fixé pur Vexpert Louis Frédérique, outre les
charger de Yenchiére.

Aux requéte, poursuite et diligence de Madame
Raoul Lorminey, née Alta Pierre, et de Monsieur
Raoul Lormindy identifiés aux No. 15.594-H
et 703-11, propriétaires, demeurant et domiciliés
i Port-au-Prince, agissant en leur qualité respec-
live de tutrice et de cotuteur des mineurs Wind-
sor et Raynald Taylor, propriétaircs, demeurant

-et domiciliés a port-au-Prince, hériticrs de Jules

Taylor, leur pére décédé & Port-au-Prince le 25
Mars mil neuf cent soixante quatre, en exécution
des jugements et arréts sus visés, enregistrés, si-
gnifiés et passés en force de Chose Souveraine-
ment jugée, ayant pour avocat constitué, a~ec do-
mirile ewer: son Cabinet sis a Port-au-Prince, au
No. 64 de la Rue Geffrard, Me. Arntz Thibault,
identifi, ‘patenté et imposé:aux Nos. 3374-W,
3893 et 7859.
‘ ‘Contre :

To.— Madaine Luéienne Walmé et le sieur
Aifred Blaise diment identifiés propriétaires,
demeurant “tt domiciliés 4/Port-au-Prince, pris
en leur qualité de tutrice dative et_de subrogé-
tuteur Je la mineure Margareth Taylor, proprié-
taire, d»meurant et domiciliéc a Port-au-Prince,
héritigre de son Teu pere’ Jules Taylor décédé,
ayant pour avocats, avec domicile élu en leur
cabinet sis 4 Port-au-Prince, ‘Mes. Frangois et Jo-
seph Nérette, di:ment identifiés, patentés et im-
posts pour le présent excreice, ‘

20-— Madame Renée Augustin et le sieur Cé-
cilio Dorcé diiment identitiés, propriétaires, de-
mtreurant et domiciiés a port-au-Prince, pris
en leur qualité de tutrice dative et de subrogé
tuteur du mineur Jacques René Jules Taylor,
propriétaire, cemeurant et domicilié «A Port-au-
Prince, héritier de son feu pére Jules Taylor
décédé, ayant pour mandataire général et spé-
cial Me. André E. Erutus, diment identifié, et
pour avocats, avic domicile élu en leur cabinet
sis en cette ville, Me. Ernest et Rossiny Male-

branche, diment identifiés, patentés et imposés

pour Vexercice en cours. ‘

20.— Les époux Gérard Hodelein, Yépoux
en cause pour l’autorisation et l’assistance ma-
ritales, et l’épouse née Maude Taylor, héritié-

_re de son feu pére Jules Taylor décédé, tous

dtiment identifiés, propriétaires, demeurant et
domiciliés 4 Port-au-Prince, ayant pour: avocat,
avec domicile élu en son cabinet a Port-au-Prin-
ce, Me. J. Bi. Cantave diiment identifié,. paten-
té et imposé pour le présent exercice.

4o.— Les époux Yvon Vincent, l’époux en cau-
pour Tautorisation et Tassistance maritales,

et Pépouse née Mireille Taylor,
son feu ptre Jules Taylor décédé, tous deux di-
ment identifies, propriétaires, demeurant et
domiciliés a Pert-au-Prinee, ayant pour avocats,

avee domicile élu en son cabinet & Port-au-Prin-

ce, Me, Thomas Verdicu, diment identifié, pa-—

tenté et imposé pour le présent exercice-

50.— Les sieur et demoiselles Eddy, Elsie et
Nivole Taylor, pris en leur qualité d'héritiers
de Jules Taylor. leur pére décédé, tous diment
identifiés, preprictaires, demeurant et domici-
liés & Port-au-Prince, ayant pour avotcat, avec
domisile élu en son cabinet a Port-au-Prince,
Me. Thomas Verdicu, diment identifié, paten-
té et imposé pour le présent exercice.

Pour plus amples renseignements, s’adresser
a Me. Arnty Vhibanlt,
poursnivants. ou a Me. Willy Douyon, notaire

soussigné, avocat des

commis pour les opérations de compte, de liqui-
d-tion ot de partace de la succession de feu

Jules Tayler, dépositaire du cahier des char-

ges.
Fait et rédigé & Port-au-Prince par Moi: Arntz
Thibault avacai soussigné, ce jour dix neuf sep-

tembre mil neuf cent soixante neuf,
Arntz THIPAULT, av.

Affiché a été le présent placard aux endroits
indiaués par In lot par Moi... , huissier im-
matrienlé au preffe de la Cour de Cassation de
la Républiaue. séant 4 Port-au-Prince, y demen-
rant et domicilié. identifié au No... . SO1S-
STONE, CO FAME cece ener ee eee . mil neuf cent soi-

xante neuf.

héritiére de







Full Text







> de

LUCIEN

| QUOTIDIEN
Le PLUS ANCIEN D' HAITI

FONDE EN 1896



Orrecteur et Redacreur en Chef :

Admfustrateur. M22 MAX CHAUVET



MONTAS

Lele

MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESSE

0



sle

N& 21



Adresse: RUE DU CENTRE .



PORT-AU-PRINCE (HAITI)

PHONES : 2232 — 2432
BOITE POSTALE : 1316




2

‘



Noth um

&

Tdome ANNE

VENDREDI 1 SEPTEMBRE



Jonign



A Poccasion du 22 Septembre

aN

Les Organisations Syndicales expriment
leur gratitude au President a Vie de
la Republique

Frangei-
Vie de la

Seu Excellence Docteur
Duvalier, Président a
République

Palais National.

Monsieur le Président a Vie.

Les. Organisations Syndicales
liennent, & quelques @urs de 1a
du doliziéme an

ammemoration
iaversuire de Pélection de Votre
Excellence a la Premiere Magis
trature de I'Etat, i Vous expri
iner leurs sentiments de gratitu
de invariable pour tout ee que
Vous avez fail pour lextensior
du droit social haitipn.

Vous venez d'accorder des fu
cilités i Association des Chauf
fours - Guides d’Haiti pour Va-
chat de vingt - cing (26) voitu
res neuves, exonérées de toutes
taxes, valeur qu'elle remboursers
ao da Caisse de la Sécurité Socia
le dans un délai raisonnabl.

Votre Excellence a fait don de
VHopital Francois Duvalier 4
VOffice d’Assurance Accidents
de Travail, Maladie ct Maternite
(OFATMA) pour Uhospitalisa-
tion des travailleurs de toute-
catégories qui y recevront les
soins gue nécessite leur état.

Les Organisations Syndicales
saverrt que Vous, avez passé des
instructions pour que ce Centre
hospitalier soit pourvu de Vou-
tillage le plus moderne et le plus
adéquat. Vous voulez en outre
que jes meilleurs spécialistes e”
médecine du travail sofent recru.
tés.

Elles savent aussi que Votre
Excellence tient a ce que les me
decins visitent plus souvent Je
lieux de travail pour que les ov
yriers puissent ceuvrer dans ale

meilleures conditions d’hygiéne
et de sécurité. .
Les Organisations Syndicales

niignorent pas que tout cela ne
peut se faire - que progressive-
ment et gu’aprés une interrup-
tion de six années de lutte anti-
syndicale acharnée il faut: du
temps pour 1’éducation de ceux-
lik qui ont toujours voulu traiter
les ouvriers en sous-hommes, en
bétes de somme. :
Muis, ces temps sont révolus
yriice A In législation- sociale qui
porte Ie sceau de Votre doctrine
humanista et qui permet A ln
clagse ouvriére de revendiquer
aes droits tout en respectant Tes
reglesg des relations humaines.
Tot en Yous remereciant, Ts-
cellence, pour ‘out ce que Vous
nvez (nit pour les classes ouvrie-
reel paysanne, les Orynnisations

poe 5 .
Syndienles réaffirment qu elles
continueront d'étre pour Vous

ot Votre Gouvernement de pro

notion sociale une cuinasse con-

tre laquelle viendront ose brises
les éternets ennemis de di Patric
de Dessalines le Grand. Grace a
Venseignement de l’Historien ot
Soeciologue que Vous étes, les ou
vriers et travailleurs savent que
ces trafiquants des intéréts de
In Nation sont les mémes a tra-
vers l’Histoire.

Le 22 Septembre, Jour de la
Souveraineté Nationale est la [>
te de ln Libération de la class:
ouvriare que Vous travaillez i ti
rer de son statu( sous-humain.,
Les Organisations Syndicales se
ront & Vos cétés juqu’ha la victei
re finale, .

Daignez agréer, Monsieur Ie
Président. i Vie, Vassurance — de
notre profonde attachement & Vo
tre Auguste personne et A Votre
Gouvernemént, notre Gouverne-
ment.

Achille Larose, Preésigent, de
la Fédération des ouvriers du
transport Moliere Compas.
Président’ de la Confédération
des travailleurs haitiens Jac
ques St Lét, Président de la For
ce ouvritre paysanne — René Jo
licoeur, Président du Syndicat
des ouvriers de fa Compagnie dF
clairage Eleectrique— Marcel Vin
cent, Président du Syndicat des
¢Travailleurs de Ia Petite Indus-
\trie --- Anna Joly, Présidente du
Syndicat des trieuses‘de Ja Mai
son Madsen — Francois Georges,
Président du Syndicat des tra-
vailleurs de la Dumbric - Duntex

_f Jean Bernard, Président de
l’Assocaition des Chauffeurs -

Guides d'Haiti — Notrel Chére-
bin, Président du Syndicat des
ouvriers, employés et travailleurs
de la HASCO — Joseph Doreé,
Président du Syndicat des débar

deurs — Jérome Nau, Président
du Syndieat des travailteurs des
Agences Maritimes — Guillau-

me Théodore, Président du Syn-
dicat des travailleurs de la HAM
PCO — Gérard Jean, Président
du Syndicat des travailleurs des
Usines et Plantations NABASA
et SHADECOR — Emmanuel
Sylvain, Président du Syndicat
des travailleurs de «Le Ciment
d'Haitis —°Edgard Libor, Prési
dent de l’Aasociation des travail
leurs et employés la PANAM
__ Gérard Auguste’ Président dv
Syndicat. des travailleurs de Mo
derne Dry Cleaning — Marcel
Valbrune ésidént de VAssocia
tion des Gammerganst détaillants

__ Félin Laforest, Président 4
Syndicat deg ouvritres de ja Com
pagnic Haitienne de Tabaes
Comme il Faut, —- Nerva Co-
lin, Président. du Syndicat des
travailleurs des Fabriques de

Profil d’artiste

Hoent rare queen it nent

tant de vertin.

Mudame Glodyt Silvera ent belle,
wane yo lac
conte ae forme un sOUTTre, tome

te, nana effort, MPA CLOTHE,
peace ef HOH
beat den aqpergas definitifn,

noncent de levres,

cultivee
Sagan, avec penetration
rien de read ne tii wont paw ¢

elle vient de
De tout

wecret

ruiteou Of firmer,

combine, tte pour

Conte

neriter Cadmiration de ser ais,

a decowvert quelle etait, en outre,
C'est conmme en se jotent qu elle a

mon codmrante,
mattiples dif fieultés qui,
art,
ne le programine de sau
altitude, wir

Bach, fisethoven,

coeilli tu wilence, sau rides oit lea fimen se cotoyaient,

plas proches de wou,
he personnalite -

Si fa lechnique de fa pisniste,
deeraut pres de tran heres,
nihalite

quelle avai

undoyante a par contre

etre,

de tel auteur contemporain,
eh winforae quotidiennement Elle parle avec jushense de
di philosophe chez Sartre et les
fen elrangéres, Quant a son canglaer
plus foin que de choz le grand
cola, elle ne fail nudlement parure, Av
cen qui ne ta freqrentent pus.

ne de bellen quatitén, eu rares,

pour une autre
euaent rendin inacceasibles len différents pica qui out jalou-
recital, Ce concert BeKt déroulée «a

preaqive HONVEMHKE Cat

de Fime juagivan bot den doigtn et

preame deccephiod, ae Pecidnnens

saan yo prendre garde, cleyau-
her. Sen yeus britent Cintelli

Car elle ext
Theo-

Varin, Orford, ose:

ne guffisaient pus a fie
voici gre, jeudi soir, au Rex, on
une artiste de da yualité le
triomphe des

moing maitresne de sor

hhaale

len sommets, dana le voisinage du ciel.
Chopin, Sclarmainr,

Debussy, Liszt, ont re

ef ont pare
vibrar-

prasan’ par xi

une technique aaunx defailance, a,

domine sow royal inatrament, sa sen

monty

Elle «

dans Pinterpre

domine Bon Jeu,

tation de SCENE DE CARNAVAL, qu'elle ext bien de chez nots.

Tandis que,
nouisaait oo Paese, ju cre
cher sur sex fpanles pour
dee mearinarer, dni, qui
fisfaction, coarite
Tex saeeit porter,
Cette suirée de jendi, au Rev,
nomaicienne
xinuplicité qui vats ont

ranité dex fame artinter.

Voila wie grande dame que porte Kor
ai elle véerait de se le faire pardonner et cela,
dintinetionn, meritait détre signale,
Meadames Carmen Brouard, Lina Mathow -

yloire justifice

chet et Micheline Laudun Denix,

con troia graces dex Troptq
Cie fH Septenubre (Gn,






‘SIROP DAY
ANTIDOL
FINAVER
DAYLAX
PODOL



dava ce morcearw de Lamothe,
vain Prneubliable composifeur, He fer

pour reeounaithe qicelle jondit, conene
ane dex compositions de xe dernirve
nates [evans

sous le signe véconfortant Cieve nodestie,

PECTORAL DES BEBES

contre la Grippe ‘
Analgésique
contre les Ascaris }
contre la Constipation
Rhumatismes

sa xenmibilite seyret

Nécouter de plies pren et j'ai cru Penten-
wen étaimpaa prodigues, dex propor de su-

seit of
. ’
mice re,

mle

reene avec qe:

une

éte uve donble vpeanche si Tevacerhaute

talent avec Tinadité coun

entre tant dautres

Elle vient rejoindre dams lens
Blau

Comune Les Trois Monsquetaiver,

new sont désormais quatre,




hoissons guzeuses — Fritz Gas-
ton, Président du Syndicat des
travailleurs de In «ALPHA» -
Joseph Dougeé, Président du Syr
dicat des ouvriers de la Confer
tion -—. Jean Baptiste Leconte,
Président du Syndicat des tre-
yailleurs de la Reynold’s Haitian
nes.

>
Derniere
z

Représentation

La derniére représentation de
«Les Cing Chéris» la comédie de
Mona Guérin qui a étg si chaleu-
reusement accueillie par le pu-
blic, aura lieu le dimanche 21
Septembre & 10 heures matin,
a l'Institut Frangais. ee
écoliers, ne ratez pas ecasion
d'nssister i cette sénnce spécia-
lement prévue pour vous ~

Parents, vous vous amuserez
anthnt que vos adolescents.



- Propositions de Gromyko



Le Vieux Port-au-Prince 1a cataste

Par Riehard

elajourd har 19 Septembre ards
ee fe Shente auniversaace de no-
tre Foninent eoufrdre Richard
Constant. En homuage a Uéeri-
vain qui peut etre connidéré com
me un grand classique de nox let
tres au prosatenr, Cun dea plis
remarquables de notre pays, nous
publions de hii cette tres belle
chronique.

Il a conservdcette yraude ny
trise de la langue et ce style in-
comparable, dant la simplicité et
fa clavté caont —certainement Ie
fruit Mune patiente recherche,

x xX x

LE CAFE - RESTAURANT
Di LA PATX» qui, en tin de sit
cle dernier, balanga la vogue gas
tronomique de «L'HOTEL DE
FRANCE, — disparu lui. aussi
aprés avoir jete tant d’éclat et
vu passer taunt de célébrités ----
se situait au local de la luctuelle
Maison Castern , «AUX CENT
MILLE ARTICEES».

Lesté de quelques pitees blan-
ches auxquelles pour ses menus
plaisirs, avait strictement droit
mon adolescence de pensionnaire



a VO.N.U.

NATIONS ‘UNIES (AFP)

Dans son intervention a l’As
semblée Générale de YONU, M.
Andrei Gromyko Ministre des Af
faires Etrangeres de ’URSS, a
demandé au Seerétaire Généra!
de 'ONU de faire inscrire & lor



Communiqué de
F. H. F.

Le Bureau Fédéral prend pla:
sir & annoncer l’arrivée en no-
tre Capitale de la Sélection natio
nale du Salvador le Vendredi 19
Septembre pour la grande fina. :
du 21 Septembre 1969.

Nous convions le grand public
a lui réserver la chaude hospita-
lité de toujours de notre chere
Haiti et & Vovationner partout
et surtout le jour du match. Car
il est de notoriété internationale
que notre peuple reste le plus
accueillant de Vhémisphére puis-
qu’il posséde les qualités maitre
ses suivantes qui lui font hon-
neur, savoir :

LA COMPETENCE, pour ap-
précier a leur juste valeur — les
manifestations techniques et tac
tiques des joueurs; les lacunes
et les qualités des juges.

LE TEMPERAMENT qui erée
Vatmosphére et stimule tes com

péliteurs,

(Suite page 4 col. 6)



Condamné an. Y.
a 55.000 dollars

Le New; York Times du = 17
Septembre] annonce que la Cour
Supréme d’Etat de Brooklyn a
condamné = Monsieur — Lydéric
Bonaventure a 566.000 dollars de
dommages -intéréts & payer a
un jeune gurgon de do ans grave
ment empeisonné upr.s avoir
mange du plitre.

Bonaventure est le propriétaire
de la maison au No, 71 de Legion
Street a Brooklyn d'ot était
tombe ce mortier que enfant
avait mange.

L'enfant s'appelle
Fritz” Jamison. et sa mere oa
déclaré au Juge quil «a commen
cé a@ présenter desé symptémes de
cet empoisonnement depuis 1967
date 2 laquelle elle. habitait au
71 de Legion Street. L’enfant
trainuit sa jambe droite, dit
ele. C’est Je Juge Anthony Jd.

Digiovancra qui a rendu le
verdict
N. B.— S‘agit-il d'un com

patriote duo méme nom habitant
New York.



Convo

Port-a
1969,
En vértu
des statuts ;

-Prinee te





{9 Septem
hire
articles 7 et 24
la CARIB IN-
DUSTRIES, les — actionnaires
sunt convoques en Assemblec
ordinaire au sit¢ge de la Societe
le lundi 20 Octobre prochain.

Objet Question d’intérAt pee
néral,

En vertu de Varticle tos
documents sur les questions
discuter sont tenus a la dispo-
gition des actionnaires é¢ralement
au Sege social de la Socitte.

’ Hugo Epstein
Présient- Directeur

des

de

95

dre du jour de VAssemblée une
question intitulée «Consolidation
de Ia Sécurité Internationale» et
a présenté des projets de résolu-
tion prégisant les mesures a pren
dre & cet effet.

M. Gromyko a présenté 4 l'As
semblée un projet de convention
sur «lVinterdiction de la mise au
point de la fabrication et du stoc
kage des armes chimiques et bac
tériologiques et sur leur destrac
tion.»

Le Ministre soviétique des A:
faires Etrangéres a déclaré que
les propositions de Hanoi et du
FLN aux négociations de Pars
sont constructives ef af'frent oe:
Etats Unis sune ocvasion de sor
tir honorablement de V'impasse
ot ils se sont mis eux-mémes.»

¢L’obstruction qu'Israel oppo-
se a toutes Jes démarches — diti-

gées vers un reglement politique
au Moyen Orient est un défi las
cé aux Nations Unies et 4 tous
les peuples», a déclaré M. Andréi



Gromyko, qui a précisé que da . . *
discussion entre PURSS et les Qui Pratiquait toutes lex vertus-
Etats Unis d’une limitatioy~e es rtient toe ou grand
livraisons d’armes au Moyen - O lisposi oa ote oujoL se :
vient» «ne présente aucune util disposition de tous haute qi
té tant que les troupes isracler avaient besoin de sa bonté, de
nes oceupent des territoires des son dévouement ou de sa gé-
pays arabess neérosité Elle laisse d’unanimes
L’Union Sovietique est préte resrels.
i améliorer ses rapports avec Les tuner a rerrettee
: meralles de la regrettec
VAllemapgne Occidentale et eune ns vies oe 5 eu
1 ' tad Orinnie Hilaire ont ¢ta chantées
ouverture dans les rappoerts des oe jour on UE elise roissinie
deux pays peut avoir Jiews si la ile Sune Philinee eae
République Fédérale reconnait ba, lacques de Ineanel .
renlite dé situation en Eure. 7" . ee oo.
realite tin aT Geemyieo Nous présentons nos sinceres
| 1’Union Sovietique bal prote i condoléances aux Comilles Hilaire,
‘ . * ‘ es : uy .
prendre purt aux consultations deudy, Meng Be nti
en vue de éréer un systéme de me , eo
Â¥ rement it Melle Aniella Turnier

sécurité collective en Asie, et PU
nion Soviétique propuse que lA:
semblée Générale de VTONU se
prononce en faveur de la créa-
tion de systémes régionaux de se
curité, a affirmé M. Gromyko.

La Trame des



Par

La représentation des sCing
Chérise par des acteurs qui
montent sur la planche pour la
live fois, restera la marque de
cette saison estivale. Car, écrite

par Mme Mona Guérin — et
mise en scene par sa distinguce
soeur, Mme Gladys Wagner,

cette comédie montrant les possi-
bilités des tout jeunes, demeure
un bel effort cl une originalité
par ce temps ott beaucoup de
membres de notre jeunesse
semblent désaxés par des prati-
ques condamnables et des “idées
déléteres venant de Mextérieur.



.
Avis Important

Hl est perté & la connaissance
des directeurs et — directrices
Wécoles primaires que la nouvelle
cdition duo manuel Les Textes
Expliqués au Cours Préparnatoire
actuellement sous presse, sere
‘mise en vente en exclusivilé a
partir du 30 Septembre prochain
ada Librairie VAction Sociale
sise oa VAngle des Rues du
Centre et Bonne Foi.

Par ailleurs, auteur pric les
personnes intéressées ay manuel
sLes Mots en Images» de bien
vouloir le réclamer a ta, «Maison
Deschamps».

? Port-au-Prince
bre 1969
Marie

ce Wh Reptem-
Curmel Lafontant
FEducatrice



Lallier ©.

CONSTANT

au Vlostitution des bons | Fre
the: Saint Louis de Gonzaue,
luis y déguster un sorbet, cha-
que dimanche de sortie.

Le gousset un peu mieux par





ni, J'y suis retourné bien def
fois — & age ot sans risque d'é

tre admonesté, on peut allumer
une cigarette et siroter un punch

Clest done. avec lautorité d’un

vieil habjtué ct aussi quelque mé
lancolie que j'en évoque le sou-
venir,
_Hi était tenu par ie professeur
Villain qui auparavant avait oced
pe une chaire de mathématiques
au Lycée Pétion.

Le professeur était en effet ar
rivé w Port-au-Prince — quelques
années plus t6t, en qualité . de
Membre de la Mission pédagogi-
que francaise engagée par 'e Gou
vernement du Président Sulomon
et qui forma Ja brillante généra-
tion des Seymour Pradel, Justin
Lhérisson, Victor Boyer, Dantés
Bellegarde, Justin Godefroy, La-
forest Noire, Félix Coicou, ete...

pour la plus grande gloire de:
Lettres Haitiennes.
C’était un bel homme de six

pieds prés de taille et d'une affa
bilité étudiée qui contrastait dré
Temenl avec une pgrosse voix de
commandement dont il s’appli-
qguait de son mieux, A contrdter
le décibel intimidant.

IL se situait fort au-dessus du
commun, par sa parfaitesdistine
tion et une vaste culture exemp-
te de tout pédantisme, et qui en
faisait un causeur simplemeni
charmant, qu’a l’apéritif tous le<
groupes se disputaient.

Il était malheureusement affli
gé d'une insupportable mégere
qui trénait a la caisse avec des
airs de reine, sans d’ailleurs en
imposer, car il se chuchotait
quelle était une ancienne chani
briére de la Compagnic Transa-
tlantique dont les paquebots des
servaient réguliérement nos ports
Et qui avait profité d'une esca
Ie pour rendre son tablier.

. (Suite page 4 col. 7(



Décés d’Orianie
Hilaire’

Une dépéche .recue hier de
Jaemel} a apporté la triste
nouvelle de ja mort d‘Orianic
Hilaire.

La défunte était une personne

et a notre collaborateur Maurice
A. Lubin dont la défunte était
la tante ainsi qua tous — les
autres parents, allies et amis
affectés par ve deuil.



«Cing Chéris»

Phareaux

LL faut leur indiquer les voies
sulutaires.

Néglizente, désinvolte, —insou-
eiante, cette jeunesse prend des
libertés, rien ne lui est sacre.
Or, il y a des choses qu'elle doit
apprendre & respecter, sans quoi
sa vie manque son but. C’est ce

que tend a lui apprendre Mnic
Mona Guérin dans sa comédic
pleine de fécondes legons, Et

eest le grand mérite de Vauteut
davoir compris tout cela,

Fréequentant la jeunesse comme
institutrice, elle connait mieux
que personne ses qualités et ses
défauts. Au surplus, écrivain,
ele sait commento s'y prendre
pour corriger ces dernicrs. Elle
s'est. révelée une profende — ob-
servatrice dans le «Coin de
Céciles of elle sipnale [les faits
de da vie courante dans ce jour-
nal oavee une simplicité, un
i-propos et une intelligence des
choses de Nexistence * qut
charment. Clest autant de quah-

tés quelle a porte it Ta seene
dans sit comeédie de caractere
qui, en deux fois, les T et 12
Septembre courant, a fait les

délices a Institut: Frangais, d'un
publie de choix composé de
quelques hautes — personnalites.
dadulles et d'une troupe d’en-
fants des évoles, surtout de @Au
Galop: quia feurni les agteurs
de la piece,
, i

(Voir suite page 2)

ACHETEZ LES MEDICAMENTS

LABORATOIRE DA



Important Deéeret. punigh au
Guatemala, chéaunt - le mite
National d‘Urgence. .

Des pluies torrentielles pendant
un mois et suivies de l'Ouragan
Francelin, balayerent la’ Nation

Plus de. cent vies humaines,
principalement parmi celles de
Ta classe des humbles, ont péri
ou disparu; plus 17,000 familles
sont restées sans abri et plus
de vingt millions de dollars de
dégats ‘matériels, résument — les
désastres causés par les pluies
torrentielles qui ont = fait
déborder plus de trente cing
rivieres importantes du
témala pendant plus d'un ‘mois,

eL comme épilogue — tragique, |

Gua-

ophe qui a frappé

VOuragan Francelia est arrive,
et lui a asséné un autre coup
terrible. Les plantations de

café, de coton, de mais; de Isle,
de riz, de pois, de plantes pota-
réres ont été perdus, et on
ignore jusqu’a présent le nombre
exact du hétail et d'oiseaux de
basse-cour qui ont étg emportés
par les fleuves en furie, dans
I'immense Pacifique. ‘Ceci n'est
pas ‘tout, cing Usines Hydro-
électriques ont été terriblement
endommagées. Ceci a été la
raison pour laquelle le Président
Constitutionnel du Guatémala;
Son- Excellence le 'Licencié Don
Julio Cesar Mendez Montenegro,
a pubjig le Décret suivant:

le Guatemala |

OAttiele Fone doa ete ere un
Comite National d'Urgence com-
pese de ta maniere suivante: I
sera présidée par le Ministre de la
Defense Nationale; le Ministre
de ‘Agriculture; le Minisre de
lIntérieur; le Président de l'As-
sociation des Agriculteura Guaté
malté@ues, le Président de V'As-
sociation des Banquiers; le’ Prési
dent de l'Association des Journa
listes du Guatémala et le Prési-
dent de la Croix Rouge Guatémal
téque .

Article 20.—, Le dit Comite
s'qceeupera immédiatement des si
nistrés des différentes zones de

Buite page 4 colonne &



/



LAMBASSADEUR DU
DANEMARK ET MME
AXEL SERUP
a PorteawPrince

..Ce matin sont arrivés a Port

au-Prince, te distingué Ambassa-
deur du Danemark & Port au Pil’
«e M. Axel Serup et sa charmante
‘femme frangaise Monique.
L’ Ambassadeur et Mme Axel Se-
rup viennent de faire une tournée
dans quelques Iles de la_ région
dont la Guyane Britannique, Tri-
nidad, Ila Barbade, etc.

Ce sympathique diplomate da-
nois visite notre pays au moins
une fois l’an. Sa derniére visite
date de l'année derniére.

Le Chef de la Mission Dipsonia-
tique danoise & Caracas et a
Port-au-Prince nous dit combien
sa femme et lui sont heureux de
revenir dans ce charmant pays
qui est Haiti et d’y contacter
leurs nombreux anis.

L’Ambassadeur et Mme Axel
Serup descendus au Castel Haiti
passent quatre jours ici. Ils re-
partent mardi prochain.

Nous leur souhaitons la bien-
venue et un agréable séjour par-
mi neiis.

~ X KX
ALA PSACO
le Directeur Raoul Cham
vans a ontontre la richesse de
sou stock de piéces de rechange

...Depnis deux mois, la Direc-
tion de la USACO, grande en-
treprise commerciale installée a
Vaneien’Local Barreyre, Rue Pa-
vee, est confiée A notre excellent
ami M. Raoul Cham, ancien men
bre important de la BNRH, an-
cien Directeur de Ja Banque Com
merciale & la Place des Héros de
Mindépendance,

Au courts d'une visite que nous
effectuames a la USACO ce ma-
tin a la recherche d'une piece de
rechange, pour une Corolla, i
nous fut agréable dy rencontrer
Mme Clémard Joseph Charles et
M. Raoul Cham.

La piece dont nous avions be-
soin Gtait & portée de la nain.
Et Itaoul en profita pour nous
dire gu'if n’y avait pas de meil-
leure eceasion pour lui de faire
démentir les rameurs a saveir quil
nanquait, de pitces de rechange
pour les véhicules TOYOTA,

I} nous fit visiter les coquets
bureaux de la USACO, cette en-
treprige commerciale qui distribue
en Haiti les excellentes voitures
CORONA, COROLLA, de la TO-
YOTA les Camions DIESEL HI-
NO, les biftteries ou accumula-
teurs GS, les Pheus YOKOHAMA
les motocyelettes Suzuki, les Ra-
dios NORMENDE, ete, des pro

duits de qualité du Japon.

Rauol nous fit visiter ses nom-
breux depots de pitees de rechan
we. .

Plus de Cent Mille Dollars de
nouvelles pieces de rechange
viennent denrichir son stock pour
répondre aux demandes de tous
les usagers des voitures TOHO-
TA, des camions Diesel Hino des
hatteries vu aceumulateurs GS,
des pneus Yokohama ct des
espark plugs» NGK,

Le Cardex du Chef de Depot
M. Bernadel Jui permet de retrou
ver en un clin d’oei) ba piéve de-
tuandée par le client.

Raoul nous dit: aussi qu'il est
satisfait, de Vefficience des mem-
hres de son personnel.

I} nous montra aussi la nouvel-







le .Automotic Radio» pour vel-
tare Cet appareil «Stereop de
fabricution japoMaise est exeel-
lent,

XXX
WISITRERS DE MARQUE
Hier matin est arrivée a Por
au-Prince. Mile Catherine Leroy,
journaliste francaise. Catherine
est Correspondante de EPOCA vt
de LOOK Magazine. :

Elle était tout récemment a Sai
eon pour ces deux grands Mapa-
vines. Wie a passe pluseurs an-
Hees en Asie.

Ele vit actuejlement a New -
York. mais elle a cesse de voya-
wer, cherchant des sujets de
grands reportages. Elle passe un
mois en Haiti. Elle est deseendue




VIGORINE 3

B. VI-PLEX
DYNAMO %
POMMADE ST. YVES _-

FUE DE Ce

pore oy aL JOLICOEUR

. -
au Grand’ Hotel Oloffson.

..Ce matin sont arrivés a Port
au-Prince je journaliste améri-
cain, M. George Frank Brown et
sa charmante femme Helen‘ Virgi-
hia. Ce sont des congénéres.

George, oviginaire de Cincinat-
ti, Ohio est un brillant écrivain
de voyage. If écrit pour The Ca-
ribbean Sun et le San Juan Diary
de San Juan, Puerto Rico,

George qui avait: visté notre
pays au cours. d’un précédent
voyage vient d'écrire un excel-
lent artiele dans le Caribbean
Sun sur Haiti et le Président
Duvalier. = . :

M. et Mme George © Frank
Brwon recommandés en Haiti par
notre Consul Général A San Juan,
M. Annibal «Babal» Momplaisir
Fils ont été accueillis a 1’ Aéro-
port Frangois »Duvalier par le
Seerétaire d’Etat du Commerce
et de.l'Industrie, Dr. Lebert

Jean-Pierpé. : :

Geopfe et Helen ont pris lo-
gemert a VHotel.,El Rahcho ot
ils passent le week-end. ~

Nous leur souhaitons la bienve
nue.

XXX

..M. Yves Francois Messian,
Expert de ’ONU et sa jolie dem
me Marie Madeleine arrivés ce
matin par le Vol d’Air France ve
nant de San Juan ont pris loge-
ment & l’Hétel Park ot ils pas-
sent deux jours. :
M. Yves F, Messian, Ingénieur
Civil des Mines, Ingénieur-Con-
seil en Organisation et Gestion
est Expert de VAsistance Techni
que Internationale ‘de !ONU.
Il vient de passer quelques an-

nées 2 Tunis comme Expert du
Programme des Nation Unies

pour le Développement (PNUD),
{lL prend ges vacances avant de
passer at son nouyerau poste a A-
thenes. Il vierit de passer sept se
Mmuines it visiter les pays de l'A-
meérique du Sud? IT] a fait un é-
chantillunage rapide de seize
Mentre eux.tlh a éte rejoint a Li
ma par sa feanmie.

Nous souhaitons un agréable

sejoue ici a ingenieur tt Mme
Yves Frongois Messinn.
x XX
Miles Claudine Mees ot

Jacqueline Ardaine, deux Jeunes

et captivantes Hdtesses de bord
Air France ont débargue hier
matin i Port-au-Prince duo Vol

WAir France venant de Popite-a
Pitre.

Elles passent trente six heures
parm nous.

Claudine et Jacyteline déecou-

vrent les charmes de Vile Mayi-
que.
Elles nous ont cle recondman-

dees par Je Commandant Roger
Semonsut, pilote de la Caravelle
GUYANE passée ici hier matin,

Claudine ct Jacqueline — sont
descendues i Hotel Choucotine.
Elles ont déjeané cet apres midi

au Restaurant Le Rond Point
on compagnie de M. Max
Buteau, propriétaire de ce Res-

taurant qui fournit les délicieux
plats haitiens aux vols dW Aic
France de ce Secteur, de Michel
Gonzales, de Air France et sa
femme Linda, de l’expert Yes
Frangois Messian, de VON et si
fenime Marie Madeleine de la
journaliste frangaise, Catherine
Leroy, de Moet Mme Aubelin Jo-
licoour. Elles ont ding hier sorr
au Barbecue dansant d'Fl Ran-
cho avec les invités du Public Re
lations Officer de l’Ofiee Natio-
nal du Tourisme.

Nous souhaituns ja bienve .-
en Uuiti & Miles Claudine
ef Jacqueline Ardaine.

XXEK
TOES LES HRROS
SONT MORTS

Ce nest pas le titre dun
roman a la Anatole France (Les
Dicus ont: svif) e’est le titre
du film de Dimanche du Res
Theatre.

Ce film aves Claudia Cardina-
Ie, Rod Taylor et une plétade de

nue
Mees

erands acteurs américains — et
européens, nous réevele Tes
seerets de la contrebande inter-

nationale, Chest un film plein de

haine, de passion. d'amour et
d'esprit de fraternité, ‘
- Les haseés passions .et les
_ auctions de noblesse dans les
actions de noblesse se cotoyent |
des narcotiques et. dans les. régle-
ments de compte. ~
“oxlx x
...M. Clifford Abrahams et sa
femme née Marcelle Cinéas sont
partis mercredi matin par le Vol
d'Air France se rendant & Miami,
. xxx -

Le Barbecue dansant du Sans
Souci a connu un beau succés mar
di malgré la pluie.

L’atmosphére de joie de vivre
créée par l'Ensemble . Shuppa-
Shuppa de Lionel Dorlette était
bien entretenue par la belle assis--
tance, -

XXX .

...Le Dr Serge Merceron, bril-
lant chirurggen dentiate est com
tré mercredi aprés midi de ses va’
cancés aux Etats Unis avec sa
charmante femme’ Adeline.

. - XXX
DIVERS :
Mile Claude Moraille’ est.
renirée dimanche matin _ reve-
nant de New York et de Puerto
Rico. 4 ‘
Clau 17 ans le 45 Novembre
prochain, est la jolie fille de
notre ami Yves Moraille. _
Elle vient de passer 15 jours

dans la Grande Ville et 3 oa
San Juan avec son oncle M.

Robert Cassagnol qui y travaille.
..Mme Monique Doret Barrau,

yracieuse Gpouse de notre ami
Lucien Barrau est revenue
dimanche matin de New York

via San Juan. Monique ‘a été
fairey acquisition d'un matériel
moddrne pour son Kindergarten
PETER PAN, situé ii la Ruelle
Riviere.

Mack Kramerg ct sa femme

Risn sont arrives ici dimanche
matin. Mark est Buyers a
New York,

Notre ami Jewn-Claude

Lafarest est revenu dimanche de
Sun Juan. Hl travaille dana la
construction ai Puerto Rico avec
notre estimable ami Bob Lu-
forest. Ce dernier esl rentré
reudi onoatin.
Ei oplus tard,
tevin tous.

Jes avons
Restau-

nous
les deux au
rant “Le Rond Point aver le
Secrétaire d'Etat duo Commerce
et ode Mindustrie, Dr. Lebert
doan-Pierre.

Lienel Pierre ext
dimanche pour New York
Hest: yille etudier fe genie
vanique.

. Mile Francine Murat. s'est
enmbargite sur le Vol d'Air
France de Dimanche matin pour
se rendsé oa New York et. 3
Chicago.

Francine, Presidente du Centre
dArt est allée prendre part a

(Suite page 4, Col. 1)

partt
ou
niré-



Cuba réagit contre
les détournements

: .
d’avions
LA HAVANE (AFP)

Le gouvernement cuovia a
edicté une lot prévoyant la re-
mise, a leur pays d'origine des
auteurs de détournement d'a-
viens, annonee-t-on, sujfeurd her

officiellement. .-
Cette Jot dans qui Vesprit de
auteurs doit cuntribuer it
‘mettre fin au climat d'insécurité
repnant dans la navigation
acvienne, reserve cependant — le
droit a . oH cubain — d’aceorder
Vasile aug pefsonnes qui Rour
des motifs dfordre politique ar-
rivent a Cuba pour ceehapper it
uno ree) danger de mort ae
grave répression,

_ Un des articles de be lot,
siynée par le premier Ministre
Fidel Castro, le Président ce ta
république Osvaldo Dortico, — et
te Ministee des Affaires [tran
geres Raul Roa stipule que’ celle-
iow sera appliguée que sur des
Mepalte et detstricte réci-
procité,

BOG

ou

hiases

OOO AI AA AI ON

PURGATIF ST. YVES ©





Mal

Tonique, pr. Etudiants-

i; Vitamines B. Complex
Tonique contre le climatére male

J

et écoliers surtout






PAGE @





LES MOTS CROISES

TTT yt te

SPeOnvNnoam db oww -

HORIZONTALEMENT

1



Victoire

de Napolaon sur \

PROBLEME No, 370 7



ritlame

B—~ Uno célébre

Mot de In fin

Wil

IV -- Ancétre

dépdche

p — Proches prrentes ~~ Pas
ni b&te que gn

10 Dieu ecelte Un pon
Testes

aad

VERTICALEMENT

Po-- Ayreable a frequentel
Pronom .

1 Fait: passes bien des

heures au bout dune lorguetty
— Demi tour — Fatiguces

de

Espagnol

— Symbole chimique

_— Vénérée par les Gitans

les Autrichiens Hus que eamarades
2 - D'épnle pression kin VI * Bijoux

arrisre VIL - Clin d’oeit
8 Canjens ien = Abime Vill -- Artiele -— Bn dingena
4 — En Chaldee -— Ratisse le — Champion : .
§ —- Poisson fin — Article YX —- Au bout de arsenal ~-

arabe — Commence une séric
6 — Sigle d'une grande école
— Héros d’un joli conte .
7 — Corps dur — Fait du spi

Est de jour

X — Epoque —
organisme qui fait. la pluie et le
beau temps | — Préposition.

Sigle . dun

Solution du Probleme précédent

HORIZONTALEMENT —
a

1. Police:

— %1re, RN; Tic — 4. Mas; Tuf;

Co — 5. ll: Piquets — 6. Refu- V.

sées, 7.

a, —

ll ‘esgeeacceseesceg 12 “dooce SoCEIoce



8
a

i AGENT BON MOHK SALES CORP
7] sceacehacresoceaoce Ǥ CENCE REKe



Sir

Tasse

VOTRE TEMPS |

REGLEZ

SUR

- WESTCLOX |

Le

2évei) qui sonne a Vheure
i la minute fixée

1] V a un modeéle 1970
Pour le Bureau
Pour la Chambre

Pour le Salon

Pour la Cuisine

Soulagement immédial

des maux de dents..

r

contre toutes douleurs





SOLUTION No. 369 F. -

_ VERTICALEMENT —
— 2 Ruineuse 1]. Primipares — Il Oural;
II]. Liés; Rip IV. In; Petite —

Certificat -— VI. Ennuque:
Amities; Ri — 8 Pie: BE. Se VE Fusses > VIII. Sot: “Se:
10. Sete; Us. Eu — IX. Ictére” — X.-Reécession

:
2
3
4
‘5
J

~ La trame des “Cin

Mine Monn Guérin, avee aa bed
le dmaygination, met hot neene,
unostijet emouvant, plein de peri
petiog ea trabs eter, Gul te nue
que pas de dechirer le cour des
apectateurg, teu. en Tens denaitisndal
Voici brievement ta trame de cet
te Comedic. :

Une mere infortunée, aitive:
par de vend d'or ou peubetre
Gar ub cert shob sae, seh Vie
wun Bats (nis travadiler ev lias
se seula ses cing enfants bien a
mes au foyer fannltal, en Harts.
Touchant drame de tendasse vt
damowr et Mona trouve “he ma -
yen @pn faire un dranie det.
rave

Gio omere. quelques yours ipres
son arrivée i New York, envoie
une lettre fort affectueuse uses
cing chéris pour leur parter des
perspectives qui lui seurient la-
bas, leur demander d’avoir une
conduite exemplaire pendant son
absence et promet de les faire

| chercher. Cet espoir console et

1 encourage ces enfants.

L’ainée des enfants, Monique,
(Marie Pia Wagner), avec un
rare seng deg responsabilités, s’a
donpe A ln (ache difficile et deli
cate de diriger et d'¢duquer sex
cadets. Elle accomplit cette mis-
sion avec ame. et une large com
oréhension. xergant un game
ascendant sur ies siens, cli les
oriente dans la bonne voie Pous
sant le dévouement Jusquau
crifice, elle o&t admirable jie s
son action,

Sait

Pour empécher sa sovur Ale
xandra (Laila Berthold) d'ecec
brisée’ pay la vic, elle fait preu
ve @autorité et trouve les termes
convenables pou la ramene
dans le jdroit chemin quand elie
g’en écarte. Tout cela fait aver
affection, énergie, sans zrossicre
té, sans’ une séveérité outrée, Ty
a, bién entendu, des petites sau-
tes @humeur, cela nest jamai:
allé jusawaé Vextréme. On sent
chez Ja dramaturge le souci de di-
vertir sans blesser personne, de
plaire & son public et de Vinstru’
re. Ainsi, elle attire l'ettentionr
sur les valeurs moraics cl invil +
a les vénérer.

On ne réussit pas dans ce do
maine sans un certain — talent.
sans une certaine. psycholozic
Toutes choses dont Mme Guéri:
nest pas dépourvue, puisqu’ell
travaille quotidiennement,
acquérir ces qualités, la majtrise
Edueatrice consciente se jognas
A ga soeur, Mme Gladys Wagne:
directrice de «Au Galops, ell:

_ met toute son étude el ses soins
a doter d’une belle formation le:
enfants qui leur sont confiés. Or
comprend ainsi le tact avec le -
quel elle mene Vaciion «las
Cinq Chéris».

Lorsque l’une des soeurs de Moni

Ce cee To nn ce
a



we

“Automobilistes, cA

pour’

(Suite de

que (Maries Pin Waynerd Alexnn
dra Ciaila Bertholde obcissaant at
cen inpulsions iitimes et Venrape
anid Un aed pete aves
wn jeupe etudiant ea arom, Se
bastien, sen cousin Cleddy Gao



Wier) venont de bi Cuadelonpe
sins moyen, eneere at hi eharyse
dle Bes pAUPeEnts, son ates eto su
blime de dévouenment peur |

siens en vue dempecher toute

reratipnure au foyer fanulin’
Quand elle voit sa cadette, con
frariee et bafouce par sou anminnt
qui voudrait: Vabandonner, empaor
tee par Tn pnssion, noie ses eha
wrins dans Valcool, elle devien
une furie qui aurait: da velleits
dalerter tous les étudiints, tows
Jes professeurs et méme les Na -
tions Unies pour le portor'a épou
ser sa soeur. Par un ingénicus
coup de théatre, le mariage est
différé. Et dans un peste de deé-
passement, Monique, (Marie-Pia



aL NOUVELLISTEs

In Tere payee)
Wapperd, aaeceple dee pitsser ose
cadette uae bourse qui di était
clewtinen pet ther
her i Petraangzers
Hoy ci chats vette
quelque chose de raeriien 7? qui
hous donee profvondement et: ot
Upprecie ce geben sneri fice.
Dans la tradi de sa piece,
trove: des figures de

Moe

Ne a su
pensee peagnitt thes ci Puatols
Séhe eNUErAON Gaicine,

Dans des instants particulicre
ye diffielles, comme nous Va
Vous sipgnalé plus hat, Pauten:
noremué sés spectateurs par Tn
noralité, Je souffle de gaieté qui
parcourl sa pitce au point quit
un certain moment foute la salle
était en joie et trépignait d’ap -
pludissements.

Crest lik un vrai sucecs pour
Feécrivain ef une vraie satisfac
tion pour ie metteur en seénc,
Mme Gladys Wagner, et égale -









les

Exisee

la la
Gelée Royale
‘| stabilrsée



j Creme hydratente.

iL Toniques et* Lotions.
il Créme démaquillante.
iii Lait de Beaute.
Savon.

Dentagel.
Brillantines.



Hk
il

sous licence

NAL





|



WA
{
i

de la marque.





dup
————



(

¢

e====== Pour votre BEAUTE®
spécialités °
cosmétiques =.

Créme 37 pour fa beauté des mains.




roduits mis au point
par le biologiste B. de Belvefer

a a ‘
|| Un produit licence APISERUM B. de Belvefer & base

| de Gelée Royale stabilisée offre les garanties de qualité
i) et d’efficacité qui depuis dix ans font la réputation mondiale
|

Laboratoires SANTA - 2, avenue du 11 Novembre, COURBEVOIE

jbarmeacies aA Macao de régime

————



















_ALERTE!
Derniere heure

Un dinosaure
. en Liberte!

q chéris”...

ee parfecthon:

REET





tad

aot .
>
nant pour le decorateise M, de
proteazscur Montagutelli, Adnal, de
Kpectacle a été i da hauteur des
tatentions deo Ta aanniaturpge et
lex met cn vileur..

Le décor gst réeelement de ches
hous, Les (pilettes sont moderne
eLorien de force quis détonue.
Nous prenons plaisir at présenter
nos chalewveux complinents a
tous ceux - da qui ont contribue a

Jcel arrangement barmoniets.

A une époque of les jeunes x0
croient tout permis, une. comedic
comme «les Cing Cherise, a une

sa fraicheur et tout ce qu'elle
de sain. Mme Mona Guerin s’ef
foree de montrer les tendances-
de notre jeunesse actuelle et in
dique ja voie A suivre pour lu
éviter les éeueiis et les déboitey
et quand ils arrivent, malgré tou
tes les précautions prises, com-
ment-fes atténuer, les effacer. ‘Un
sent-bien chez clle que la. voce-
tion de l’écrivain, c’est de. Lor-
mer esprit et le coeur de ses
jeunes compairiotes, Elle'se plait
fort bien & cette tache. ,
Saisissant les ridicules d’un per-
sonnage ot peree souvent notre
vraia nature, la piéce combgue.
en excitant le rire par la fagon
de la présenter, nous porte a
nous-corriger de telg travers, de
tels défauts. C'est en quoi la co
médie est salutaire pour amen-
der les sociétés, les’ inviter 4
réfléchir. A cet égard, Mme Mo’
na Guérin exerce une réelle in-
fluence parmi ses éléves et leurs
parents,

Puisque Mme Mona Guérin n'est
pas it son coup d’essai, car elle a
deja ‘monté une’ autre comédie
qui a satisfaiv son publie com-
me «les Cinq Chéris», elle reste

valeur d’exemple, réconforte ny

un espoir de notre Théatre.
Nous lattendrons l'année — pro-
chaine & Ja saison ‘estivale,

avee une nouvelle piéce toujours
plus désopilante qui conduira no
tre jeunesse dans la voie droite.
c. PH

N.B. — On reprend a I'Insti-
tut Francais, la représentation
des «Cing Chéris» Dimanche 21
Septembre courant & 10 H AM.
Nous convions le public, les
membres de la jeunesse des
deux sexes & assister 4 ce specta

cle comique qui, commence pa”
wr nn
la gaieté et s’achéve dans une

atmosphere joyeuse. :
LC. PH.



A VENDRE

Une propriété fonds et batis-
ses sise A Turgeau pouvant ser-
vir a des fins commerciales (Eco
les -—— Ateliers ou autres) 53
pieds de facade sur 340 pieds de
profondeur environ. S’adresser
au No 717 Rue du Centre.

pre ST
: . ——,

mionneurs, chauffeurs

de taxis et de camionnettes, faites le plein

(Essence aujour@hui a Venseigne Sinclair
et utilisez la nouvelle gazoline :

DINO SUPREME.

ROULEZ SANS PROBLEME

‘

' avec Dino Sup



\
\

reme

t




‘Samedi a 6 h.

VENDREDI 19 SEPTEMBRE 1960 —

DANS NOS CINEMAS

CAPITOL

Vondredi 10 Septembre 1009
Samedt 20 Septembre 1060
4 6 heures et 8 heures 80
Mntrée $3.00 et 4.00

ETOILE CINE

(PETIONVILLE)

Vendredi d 6 h. 80 at 8 h. 80
LES QUATRE FILS

DE KATIE ELDER

Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Samedi i 6 h 30 et Bh. 30
LA VENGEANCE

DE LA MOMIE

Entrée Gdes 1.50 et 2.50

MONTPARNASSE

Vendredi a Gh. 15 et 8 h. 15
NOTRE HOMME FLINT
Entrée Gde 0.60



Samedi & 6 h. 15 et 8 h. 15
C.LA. MENE LA DANSE
Entrée Gde 100

CINE PALACE

Vendredi & Gh. et 8 h, 15
JULES CESAR
‘Entrée Gde 1.00



et 8 h. 15
LE MONDE TREMBLE
Entrée Gde 1.00

CINE UNION

Vendredi 2 6 h. 16 et 8 h. 16
TROIS HEURES POUR TUER
Entrée Gde 0 60



Samedi i 6G h..15-0f 8 h. 15
LES CONQUERANTS ..-

DU PACIFIQUE

Entrée Gde 100

CRIC-CRAC CINE

Vendredi 4 6 h. et 8 h. 15
UN CERCUEIL

DE DIAMANTS .
Enirée Gde 0.50 et 100

Samedi i 6 h. et 8 h. 15
CASSE-TETE ,CHINOIS
POUR LE PODOKA
Entrée Gdp’ 1.00 et 1.50

Attention !!
Pour vos piotocopies a se
avec un appareil ultra - mo-
derne et & wn prix bien meil-'
leur que pariout ailleurs -—

Consultez la Columbia Tra-
vel Sevince 58, Rue de VEn
terremeni, qui peut vous den
ner suticfaciion vrapidemenc
en «60 secondes», ~ :



Rag means eR piensa Pn,

Avis important

ll est porté a la
sance du public en
et du commerce en
lier que: la société
collectif ay

SIMPSON & POLLAS
(SIPO)

fondée le 20 Aodt 1969. en-
registrée le 21 “méme année, est et demeure
définitivement dissoute

Ce présent avis est publié-
pour servir et valoir ce que
de droit. .

connais
général,
particu-
en nom

Ce TK Septembre 1969,

Mime Vve. Andrée
G. Simpson.





' Nendredi a G h. et 8 Ir° '



REX - THEATRE

Voendredi i Go ho et Bho Uh
WVAVOGAT DU DIABLE
OU LAPRAIRE NINA B,..
sntrée Gdes 2.60 et 4.00

Samedi i 6 oh. ot 8 ho 16
Kin Jdre partie

LES FANTAISISTES

fn 20me partie
CAVALIER SANS PERUR
Entrée Gde 1.20 .

———w

PARAMOUNT .

FACE D'ANGE
Entrée Gdes 2.00 et 3.00

Samedi a § h. et 8 h.
LES ANGES SAUVAGES
mntrée Gdes 1.50, et 2.00

AUDITORIUM
CENTRE CULTUREL

(lére Impasse Lavaud) -

Vendredi & 7 h. PM.
LE RENARD DU DESERT
Entrée Gde 1.00 . co



Samedi a 7 h. P.M.
LES QUATRE FILS
DE KATIE ELDER
Entrée Gde 1 00



CINE SENEGAL

Vendredi ih Gh. 15 et 8 h. 16 .
(Séance populaire)

DES ARDENNES A L’ENFER
Entrée Gde 0.60 et 100 .

Samedi a 6 h. 16 et Roh 1h
SUPERMAN CONTRE
LES, VAMPIRES -

CINE STADIUM

Vendredi (En permanence)”
LA FEMME DE PAILLE
pentrée Gde 0 60 °



Samedi (En permanence)
COUP DE FORCE A BERLIN
Entrée Gde v.60

CINE ELDORADO

Vendredi & G h. et 8 h. 15
En lére partie

SHUPA - SHUPA

En 2éme partie

F — COMME FLINT

F — COMME FILLE :

F — COMME FORMIDABLE
.Entrée Gdes 1.50 et 3.00



Samedi a 6'h. et 8 h. 15

(Sur demande générale) .
“ILS N’?ONT QUE VINGT ANS
Entrée Gdes 150 et 3.00. .

cINBOLY MPIS
Vendredi (En permanence) -
(Jour populaire)

LA VALLEE DU MYSTERE
Entrée Gde 0 60



Samedi (En permanence)
JULES CESAR
Entrée Gde 1.00

Drive!in Ciné Delma;

Vendredi i 7h. et 9h.
LA GRIFFE
Entrée 1 dollar par voiture
Samedi 2 7 ho et 9 oh.
.TONY ROME .

“EST DANGEREUX

Bntrée ft dollar pur voiture

CPOE IORI OL SOOE SIOESIOE SOE TICE OEIC OE

DUBO

4

DUBON |

te

DUBONNET .

CEERE REDE ER EERE: LRECER



\

La Banque Populaire

Colombo -

Haitienne

AVIS

Deéferant aux demandes réitérées d’un secteur de la Presse

et d’un grand nombre de clients et d’amis désireux de participer

au Tirage de notre Prime Traditionnelle de Décembre 1969 pro:

chain, LA BANQUE

POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE

toujours dans le but de satisfaire sa nombreuse et bienveillante

clientéle, annonce qy'elle accepte de prolonger Ja date des Con-

ditions de participation stipulées au paragrayMe 1 de son Avis
antérieur, jusqu’au Lundi 15 Septembre 1969

Sans rien changer aux Conditions de participation déja exis-

tantes, les clients de

la BANQUE POPULAIRE COLOMBO -

HAITIENNE, qui auront maintenu a leur COMPTE D'EPAR-
GNE un solde minimum de CENT DOLLARS & 00/100 ($100.00)
du 15 Septémbre au 29 Déecembre 1969 inclus, aurent lavanta-

ge de parliciper eux aussi, ay tirage de la dite PRIME,

Professionnels, Industriels,

res, Artisans, Travailleurs Manuels

a’A ffai-
et Intellectuels, faites fruc -

Commere¢ants, Hommes

tifier vos Geonomies et continuez a faire veg dépéts a la BAN.
QUE POPULAIRE COLOMBO) HAITIENNE, en vue d'attein-

dre te montant demandé et prenez votre Chance de gagner la

Nouvelle et Aliéchante Prime, cette

7 : , .
que vous offre votre BANQUE,+«toujours au service du Veuple

Haitien.

année, sans bourse’ délier

Port-au-Prince, le 20 AOUT 1960.

BANQUE POPULAIRE
LA BANQUE DU.



COLOMBO HAITIENNE —




VENDREDE te





SEPTEMBRE

19a9 ‘ AT










Cara
Cherehe:
tla natance at votes Cromreres
ipnalene les autres pour demain.
Drott de reproduction totale ons
Propriete hang ceaturen Syndieals

«hls
SAMEDI

LE APARS AC uu
LAR MS Ne coupes
VOUS quatre et
rien, dans Vespotr de tout tare
enone foes. Prenes, les proble -
mes chucun a feur tour et atten
dez que les resultats appariuis -
sent.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Ecoutez et évaluez soi
gneurement. Beaucoup de parole~
seront décevantes mais vous peu-
vez trouves votre. route vers la
vorite et Vatteindre.

Y2 MAI AU 21 JUIN
MEAUX): Mercure, favorable
ment oriente, sciuule vas dons
Ibiis vous met en parde contre
In nepligence. Leexperience asso
cite a da pratique vous donner
duo pels et de Vassaurance. Mon.
tre, de Porigunalite.

ve JUN AU so
COANCER?

Oy We, Rath,

AVEII

pus

CRE
tex che.
HOUsC ULE?

on te

(Gh





JUALLET

Vous wurez davan



tie a aecomplir ef a Cermine:
que vets ae Paviez prevu, nai
rien ode dott Vous paralyser te
water votre enthousiasme — poui
les belles choses de la vie, t
MM WUILLET AU 28 AOU.
CLION GD: Laneez - vous dans ect-
te journse avec votre brio vt ve

tre verve naturels ef agissez avec
votre style remurquable. Ne lais-
sey nucune place aus matenten
dus et aux doutes,

24 AOUT AU 28 SEPTEM
RRE (VIERGE?: Soyesz prudent
dans les justructions données ou
regues. Eeoutez Vexpression de«
idees feeondes. Travaillez dans
un but et dans un intérét com -
muns. Yous pouvez brilammen
reursir.





24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Fouillez

dans Je tréser des vieilles pensées
et mémoires. Quelques idées pre
eieuses peuvent y étre enfouies.
La sincérité dans tous les efforts
apportera de brillants résultats.



A VENDRE

lo) A Bizoton (A la Belle E-
oile) une grande Maison en mur
} chambres a coucher, salon, sal
e i manger, confort $ 2500.

20) Un Bus Transit Diesel
ford en, parfait état.

S'adresser & la Rue du Quai,
Tia, 25,

VOTRE HOROSCOPE

Par Frances Drake

“VLER

\ QQ ts





SA

fa section correnpondan? au jour de votre anniversaire

fea perspectives que vous

partiedld résercd,
~- Nechusteite

NOUVELLST E>
SEPTEMBRE

1969

Zr OCTOBRE AU 22 NOVEM
Bit CsCONPEONe: detlechis
See PUPS Uipsse%. areoe, borer:

SUUN REE S CSE dis,
dans les questions,
nients Toe prudent dans tes ay
cords .Tenez vus promesses.,

23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): si
vous avez la main lourde, vous
vous arienterez dans une mauvai
se direction. Vous aurez péu de
sativfactions a, essayer de prou-
ver ho fout prix que ie prochar
est duns sun tort.

wl DECLMBRE

Soyes, discre

20 LADS
levies

UL.

AL.
(CAPRICORNE)
lus gisques finaociers ct
speculations. Guides toutes vos
i avec “une mai fernie,
x bien ouverts et la volou
reussir dais Une VO. ee





te de
Innde. +

21 JANVIER AU FR -
VRIER (VERSEAUH: Ce qu
est siynifieatif pour vous ne le
sera pas pour le yuisin: presen. -

1

“tez done votre point de vue aver

prudence. Aprochez - vous pas a
pus de votre but eno oussurant
vraiment votre sécurite.

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Ajpissez uvee vo
tre dextérité hahituelle et cree
une ‘atmosphere heurcuse, Eno n-
yant confianes cn vox buls, vous
irez loin et aiderez enoomeéne
temps votre prochain.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
IVHUI: Vous taites la conquéte
de votre audituihe en racontant
de facon tires interessante une
histoire simple. Les réceptions a-
micales conviennent a votre per-
sonnalité et stimuient votre inte:
ligence sans la fatiguer. Grace “i
cette dtSposition, les gens comme
vous gagnent —.d’exceptionnelles ,
amitiés,prennent des contacts qui
se révéleront ensuite extréme -
ment féconds. Beaucoup de na -
tifs de votre Signe (la Vierge)
se lancent dans des affaires ou
dans une carritre dont ils n’a-
vaienl jamais révé jusqu’ici. Ul
faut qu’i!ls rencontrent les versoa
hes qui leur en apportent les pag
sibilités. Votre intuition et votre
esprit pratique vous éloignent la

‘ plupart du temps de la spécula -

tion pure. Vous brillerez comme
banquier, taagistrat, lwmme poli-
tique ou industriel.
Naissance d'Upton
romancier américain.

Sinelair,



Recettes
de Cuisine

par NINICHE

Simples
Haitienne

P

POISSONS PANES Proce

der selon marinade recette de lia.

Poner, quae frire a hen feu,
x xX xX

POISSON AL FOUR Bier

mariner le poisson, Je ciseler en

You Yo fentes sur ler 2 cotes,

Le

Wwe

Lirve de Cetnme de

la premiere

prete a l'emploi.

la couture.

Niniche

pour gui) cuise plus profondenient

Jes engage -

AVI

La Socrétalrerdo d'tet du
Commores at de Vindustrle avise
le Publte on Général ot le Com
Inerce on particulier que la Com-
mission Consultative — instltuse
pac le Déceret-lof duo it) Mars
HGd sur den Tndustrlen a agred
une demande présentée les 14 et

LO Juillet HG par Monsivur
Serpe 8. Ceélestin pour une en
treprise de fabricntion de

conmetiqdes ef danz son Rapport
dug Aout (00 a décidé d'uceor-
der it cette: entreprine les benési-
ces cet ouvantages duo Decupt
dub Mars i464 sur les
diustics Nouvelles. .

Kn consequence, ta franchise
douaniere est uccordée sur “les
That ¢res premieres, les machines
vt equipement suivants
EQU IPEMENT'

2 Malaxeurs électriques

ssoires

2 Machines a remplir

1 Machine a étiqueter
1 Machine a capsuler
1 Appareil lectrique a

ave?



tamiser avec accessoires
2 Séchoira
3 Balances

MATIERES @REMIERES

Flacons vides complets
Pots en verre complets

Sachets vides en papier

Botes en ferblanc

Bandes en cellulose
de gurantie)

Etiguettes en papier

Colorants chimiques

Huile de parfum

Tale en poudre

Stearate magndésic

ister gras pour cosmétique

Esulgateur auxiliaire
Bacttricide

Paraoxybenzoate de méthyle
Buse organique pour émulsion

isops opy le myristate

PCL liquide

Dragil (Glycol)

Drayot.d forte

Glycerine

Oxyde zine

Carbonate de magnésie

Propylene-glycol

Hydroviton

Huile de paraphine

Siagert utoarin 14

(cachet

re

UNE POMMADE
SOUVERAINE CONTRE
LE RHUMATISME —~

Oh ! vous tous qui. souffrez
du rhumatisme articulaire aigu,
ce mal fantaisiste et en méme
temps ciuel. Utilisez la pomma
de No. 16 du pharmaeien Sosthé
ne Geffrard. Qu’est-ce que la
_~pommade No 16 2? C'est une as
‘sociation de Vacide salicylate,
du salicylate de méthyl dn cam
phre ete. etc.

Cette pommade donne des ré-
sultats remarquables dans les
cas de rhumatisme articuaire ou
chronique, de gonflement articu-
laire.

Rhumatisants, essayez la pom
made No. 16 pour avoir la santé
synonyme de bonheur et la joie
de vivre. Cette merveilleuse pon,
made est en vente aux Pharma-\
cies Mont Carmel, 8 Geffrard
et dans toutes les bonnes Phar
macies au prix modique de 1 ywde
la boite.



JOLY GARDER
Mme Yvan DESINOR

Ecole Maternelle, pour les En-
fants de 2 & 6 ans.

Le programme
a la classe de
méthodiquement.

correspondant
18ome_ enseigné

Le mettre dans un plat allaat . .

? . . q onne}
wuoteu. Le couvrir d’huile en La Directrice at Je Pers nne

the gts : sont toujours a disposition des

ywrande quantite, Cuire une demi- rents ol les “inscriptions sont
heure it four moyen. Servir ave: oa +t t Tes jours de 8 heu-
ane rondelle de citron pia con- ouvertes toua ies Joura de
vive rea du matin a midi,

, JOLLY GARDEN en face des
we ecnd daun toutes les libvairies geau — Avenue Boyer, No. 18.

nouveau: |

coudre familiale compacte,

machine

Ecrin d’accessoires logé, bien en evidence, dans le
bras supérieur de la machine.

Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil.
Plus que 2 boutons pour effectuer pratiquement toute



De fabrication suisse, |'-elna lotus est particuliere-
ment robuste. Elle coud tous les tissus, des plus fins
aux plus epais et offre plus de 20 applications pra-
tiques — méme une boutonniere instantanée.

i






- eS
es . ~~

a

ON SS ete te

ONAL SOE SIEM CE SIS

4

la machine zigzag saxs probleme, préte a

Elle s’ouvre et se referme comme une fleur:
On rabat tout simplement les volets et la machine est




$/10 par mois et vous l’enlevez



Hydoxide do sodium

Acide Stéarique.

Por nilleurs, Ventreprine de
Monsicur Serge 8S. CélesUn devew
Be conformer ostrictement ux
dlupositiona des articles 24, 26
2000 et 27 due Dberet-loi
mentionnd.

Portacu-dhince,
Tap,
Dr

Hils

le Ta Aout
Lebort JEAN-PIERRE
Secrétuire d'etat

Un remede nduveav
et souverain contre
les douleurs

Un médicament puissant: et
inoffensif faisant disparaitre ra
pidement toutes sortes de dou-
leurs, c’est bien DOLOROSTAN.
Arthritisme ¢@ftoutte (il élimine
Vacide urique), rhumatisme arti
culaire aigu, rhumatisme chroni
que, rhumatisme goutteux, sciati
que, hydrathrose, ne séche,
coliques hépatiqués, | gravelle
Toutes Jes douleurs provoquées
par ces affections disparaissent
devant DOLOROSTAN.

Les pillules DOLOROSTAN
cherchent non seulement A faire
disparaitre les manifestations de
la maladie mais aussi & en dé-
truire la cause.

Ne continuez plus a souffrir
jnutilement i! y a maintenant
les pillules DOLOROSTAN. DO-

LOROSTAN agit*vite — est
sans danger — ne contient au-
cun produit nocif.

Demandez_ DOLOROSTAN au
jourd’hui méme. En vente dans
toutes les pharmacies,



‘Avis aux Abonnés
de l’Etranger

En raiou des frais élevés
neécessites par Uenvoi de pa-
quets « Vextérieur, UAdmi-
nistrution du «Nouvellister
prie sex abonnés de l'/Etran-
ger qu: ne sont pas en régls
avec elie de bien vovloir le
faire au plus tot.

Un délat expirant le jo Sen
tembre prochain leur est ac-
cordé a cel’e fin.

20 Aol 1969.

LADMINISTRATION.

A aa TE EAI:

MANQUEZ-VOUS
DENERGIE ?

Les nouveaux comprimés vous don-
neront de lentrain. Des fois, nous
nous sentons fatigués. Aujourd’hui,
grace aux comprimés PRO-PLUS vous
pouvez vaincre la fatigue en un clin
d'ceil, Vous vous sentirez plug alerte
et aussi plus joyeux. Les comprimés
PRO-PLUS vous aideront 4 vaincre
la fatigue et 4 réaliser un travail in-

\ tellectuel et musculaire plus soutenu

Prenez donc les comprimés PRO-
PLUS aujourd'hu! méme et vous vous
sentirez revivre



Avis de Divorce
Par du Tribunal Ci-
Prince en date
le divoree dos
Marseil, da
Rose Deleami-
prononee. Les
prénlablement
de VEtat Ci.
Nord aw trans:
registres, diepo
jugement.

18 Septembre
A FABIEN
Avacal.

jugement
vil de Port) au
duo huil Mai 19do,
Â¥ bpoux Louis Arnol
femme née Marie
Sainvil a te
formalites légales
remplies, VOfficier
vil de ja Section
erit sur ses
sitif dui dit
Peau-Pee. Je
Joseph

se

le

169

- Distvibuteur: R.H. CARLSTROEM
Rue Bonne Foi - PORT-AU-PRINCE

!

eceeo

20, \



coudre en un tour de main

- «LE NOUVELLISTES a *

RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862

PAGE § -> .





Les Bandes Dessinées du «Nouvelliste:

‘Blondie

JE DOIS FINIR CE
il, POU-

RAPPORT...

hy

PET VA PASSER
LE PRENORE

DANS

CINE ELDORADO

Lu Direction de cette Salle

est heureure
ter ~
’
Dimanche 27 Septembre
a5 hres, T hres et 9 heures.
Une version oriviatle duo oleh

de LEON TOLSTOI
ANNA hARENINE.
Avec: T. Samoiteva, Maia Phic-
setskaia ef A. Vertinskaia
Une solide réalisation,
neuf, une excellente — direction
acteurs, images eb couleurs fae
style moderne, fournissent a ce
chef - d’oeusre touchant, sore et
sincés# du Cinéma Russe, lek prin
cipaux atouts qui font les grand
suceés a Péeran, Une intense én
tion re dégape de ce drame pas.
stonnel of la jeune inter} rete To.
tiuna SAMOILOVA qui concius:
les covurs duns un premicr filin:
eQUAN)D PASSENT LES. CI
GOGNES», apporte sineérité 4
un rule intensément humain. «
Le sujet est traite avee oumis
sensibiiité qui attache trés vite

et fiere de presen-

Poway

un tan







Les Galas
artistiquesde
Cabane Choucoune

Afin d'assurer le réussite des
grandes soirées prevues pour st
medi prochain 20 Septembre ct
le samedi suivant 27 et de don
her aux spectateurs toutes leurr.
aises, la Direction de Cabane
Choucoune a décidé de limiter a
cing cents le nombre des entrées
et de n’accepterk aucune réserva
tion de table. Les tickets, aa
prix de 4 dollars peuvent etre
pris & partir de maintenant pour
Ie Gala Guy Durosier, de 2 heu-
res a 6 heures pam. au Bureau
de PHotel Choucoune, a da Boite
x) Musique Raoul Denis ef
Stop and Go supermarket.

La date de mise en vente des
billets pour le gala Robert Copoi
du 27 sera fixée ultérieuremest

Ces soirées exceptionnelles qi

ale

sreunissent plusieurs artistes — ¢¢

musiciens vent epécialemerns
de ] étranper ontrainent des frais
considcrables. Ga comprensdirs
que Ja Direction de Cabane Chou
comune soit cides Hinpossibilite
Waceorder des invitations ou des

entrées libres, a quelque itr
que ce soit. Atteune exception 1c
sera faite a cette reple, le dog
die souer de madntenir he pois
Puadmission ie Un Liveath ciecess!
ble et Mautre part de limiter de
nombre des places imposst aus
organisateurs eb aths artistes eu
meme: Vapplteation de cette aime
Sure que Jet egltatite aes voulotte
et dex spectacles offerts sittit: :
expliquer.

CERES ESE EE NEEDLE AREA BE REG





Ay

3

wo

se |
|



Je spectateur a des personages
W@une exceptionnetie veritC hunai
ne et dramatique. Toutes les Sse. -
guenees de ce film d’une facture
remarquable, tieunent parfaite *
ment compte de la pensee de Ve
minent meraliste Leow TOLS
TOI, grace surtout a Vintelliges
ce cinematopgraphique da célebre
metteur en scene Alexan-
tire ZARKHI,.

ANNA KARENINE? Un chet
Mocuvre ott tout est beauté, car
tout yo oes véerité huniaine! Un
modecle de haule couture cinénis-
lographique:

ANNA KARENINE: Verity
ble tour de foree dun des oli.
grands auteurs du Cinema moder
ne! La plus haute tension drama
tique de la Saison! Une film pre
mis fo une carriere exceptionnel!:
Entrée Gdes 2.90 et 41.00

Russe

xX XN

CRIC CRAC CINE

Dimanche 21 Septembre .
a 5 hres, 7 hres et $ heures
La révélation du Dr, JIVAGO
et de RASPOUTINE:
Geraldine CHAPLIN dans
LE DERNIER TRAIN
Le réeit bouleversant d'une par
celle de vie, frémissante de sen
sualite et de poésie, rendue plus
vibrée par le jeu de Geraldine

CHAPLIN!

Un drame pathétique evoluant
douloureusemeént dans les remous
tragiques de la deuxieme yuerr
mondiale en Youroslavie

La sublimité des écrasés trans
figurés par les violences de la d--
portation L’heéroisme des ré-
sistants dreseé contre la féroci
té des tortiunnaires allemands .
mais aussi le diame d'un graai
amour s’épanouissant at milien
dex furies de la haine!

LE DLERNIER TRAIN

Un univers. dumineux eres par










my
HA PAROLE. » ty
HL DORT |



une jeune fille autour de son pe-
Ut frere aveugle et son pere de-
porte!

Un réve brisé par les impliea-
tighs atroces de l’oecupation na
zie!

LE DERNIER TRAIN

Une tragédie déchirante, évo-
quant une thése anti raciste qui
surajoute une dimensiba humaine
a Vintérét palpitant de cette oer
vre chaledreuse quadrillée de sce
nes LoucHantes, nimbées de poe: +
et’ de tendresse!

LE DERNIER TRAIN

Uu- puissant drame d’amour
qui-crache la. hainé tt que vous

viendrez tous Agir!!!
Entree Gdég A.50 et 2.00

XOX XN

AU REX THEATRE

Dimenche I) Seprembre
a5 hres, 7 hres et © heures
TOUS LES HEROS
SONT MORTS -
(Cinémascope - Technicolor)
Avec: Claudia CARDINALI.
Venfant de Vvalupt @ et Vane
pourpre du cinema france ais. Elie
la hoite. t



NE VOUS INQUIETEZ PAS,
BLONDIE... C'EST DE CET-
7 TE FACON QUE JE LE RES
VEILLE AU BUREAU,



NOS SALLES DE SPECTACLES

préte son corps diabolique a I'h*
roine de ce drame policle? paill.-
te d'intrigues louches et. d’ave.-
tures dangereuses.

Rod TAYLOR avec la nouvelle
BARDOT forment le couple le,
plus explosif de Pécran dans ure

production houleuse ob tes Yarov-

ches contrebandiers deviennen’
intrépides héros...

TOUS LES HEROS
SONT MORTS
Un duel sans piti¢ dans le une.
de tourmenté des trafiquants il-
licites ct clandestins de lu cigu .
‘ rette. Une explosion de lVaudace,

un cocktail de sensualité et. de
hold - up de ces HERBS DU
DANGERs, de ces ‘hér de lu
contrébande.
TOUS LES HEROS
SONT MORTS

: we | _
développe un créseéndo de ~vio-

lence et de bagarres,\yne: -gamme
de passions a Vétat d'exaspéra -
tion ... Ce film vous fera décou-
vrir les secrets de la contreban-
de internationale. C’est le film
des contrebandiers du courage,
de Vamour, de la corruption. Un
sepctacle palpitant.

Entrée Gdes 2.50 et 4.00



-Assurez -

vous 4 la.

Norwich Union

La Meilleure Compagnie d’ Assurances

Etablie

en Haiti & : -

JOSEPH NADAL & Cie. Représentants.



Past ~



LIQUIDATION 25 0/0 de Rabais sur tous les modéles de Table -







40 EJ (16")
\ VEWTILATEURS



ELECTRO SUPER
DE LUXE







TIMER {2 HEURES
LAMPE DE
CHEVET ETC

AI VENTILATEURS
D'AVTOMOBILE



MONTRE INCORPOREE



We SUR PIED

FULL AUTOMATIC OSCILLATION
f COMMUTATEUR 4 TOUCHES PIANO,
SOCLE SUR BILLES ETC










x

MA PALES EN PLASTIQUE TRANSPAREN! eee’



GRIL CHROME

AGENT EXCLUSIF:







POUR VOUS SERV/R &



42 Modéles differents

Neyo

aN ;
. “aires
a

,

SAUVVEGARDER VOS
INT ERETS

(

45 AVENUE MARIE JEANNE
CITE OE L'EXPOSITION





ot 47
Fy" 6




TICKET AVION /BATEAU

RESERVATION OCHOQTEL
ASSURANCE
V/SAS.-

BUREAU
LIMATISE

3989-359



30KJ
(12° 14",16")



VENTHATEURS DE BUREAU

FULL automatic OSCILLATION
COMMUTATEUR 4 TOUCHES PIANO -

VENTILATEURS. (16" 20")
APPLIQDES ,

Fue AUTOMATIC OSCILLATION
ATESSES REGLAGE PAR TRACTION

PALES ME TALLIQUES

EMMANUEL AMBROISE

Continentaێ Trading
405 BOULEVARD JEAN-JAGQUES DESSALINES








voyage ~













‘
»

TAGE 4



ny

4



AU FIL DES JOURS..:



ioe reunion ardistique a New
York avan@ daneter a Miexpo-
Bitton de pelitures hattiennes iy
Ja famouse Vineet Price Gallery
he CWbe aga,

Cotte exposition artangée par
Larry Peabody, grand promoteur
Ue Vart Haitden, nous avait été
hone depris whe oanobe pm
ee derider,

Notre charmante et distinguée
tine Francine Murat passern que)
quien semaines aux Etats-Unis.

.Liexpert haitien, Roger Mel-
lon, démographe au Service de
VONU a repris Pavion dimanche
upres Croias jours A Port-nu-Prin
ee avec ses parents ef amis

Roger est expert demegraphe
au Centre de Demographic des
Nations Unies i Santiaga, du Chi
Vi, 1 est retourné & son poste

Michel Bonnet, Techn.cien du
CONADEP est parti dimanche
mutin pour Washington. Il est al
Jo sBuivre pendant cing mois un
Cours d’analyse et de politique fi
nanciéres du Fonds Monétaire In-
ternational,

..MHe Marie José Acra, jolie
fille du grand commercant Na -
houm Acra et Mme a repris l’a-
vion dimanche matin pour retour
ner @ ses études en Allemagne.
Elle étudie la décoration intérieu
re. Elle vient de passer ses va
cances ici avec peB parents, ses
fréres, Alfred Acra et famille,
Nahoum mille, Robert, Roland, Mike Acra.

...Le jeune indistnel Jean Ack-
med est parti dimanche pour New
York of i] est allé combiner af-
fuires et vacances.

..Mme Nahoum Dorval ainsi
que Mle Josette Fils Aimé sont
parties dimanche matin pour les
Etats Unis.

...L'industriel haitien M. Max
Questel ets parti mardi pour
Miami, New York et Canada. I)
passera quelques semaines a ['6-
tranger pour affaires,

--EMe Goldman vient de faire
une visite éclair 4 Port-au-Prince.

En effet,, arrivé de Guatémala
City au cours du week-end der-



Le salon climatisé «AUX DOIGTS

Du nouveau dans
la Coiffure

Revenue de Chicago, ot eile a
suivi pendant plus d’un mois on
cours intensif «Dernier Style
an Coiffure», FIFI COLIMON
met & votre disposition, Mesda.
mes, des techniques tout Fait
récentes dans Vesthétique fémi-
nine moderne.

Elle tient aussi, A votre disp
sition, toute une gumme de Tic
duits Nouveaux.

MAGIQUES»

38, lére Ruelle, Jérémie est ou:
vert le Matin de 8h 00 412h 0)
et l’Aprés Midi de 2h 008 4h,

Phone : 5580.

_ Japon, Cette convention

hier dhoest repmrti mares
xX XX

Mile Sybillet Monier. penne
et Gbdyrnte fille du diplomate
Gindys Hoyrat) Matnier a repri?

Vavion mardi pour Paria ot elle
Perttestlil sets études,

Bille u ate BCCOMLHUZNG ib ae.
roport Prangois Duvalier pia wu
mere, par son yragd’ pore, Veer:
vain Fortune Hogat, par sea on,
vle Serpe Bowat, ete.

J Nous avons revi avec plan
sit De. Edith Dreyfuss Eludicourt,
charmants — ¢pouse de Peminent
meédecin ophtalmotague, Dro Geor
ves Hudiceourt, -

Le De edith Dreyfuss Huai
court cest melecin patholopiste,
Bele etait: paptie il y a suelques
semaines en compiyrnie de Mmie.
Jacqueline Turan Cardozo pour
des Vaswnoes aux Barts Unis.

XXX :

ooMS Guy Doucet, Jngénicur
canadien, Directeur de lu TELE-
CO est pati mardi matin par le
Vol d@A.r France. I) est allée fai
re au Canada lacquisition du ma
tériel nécessaire & Vinstallation
des appareils de longue portée de
ln Teleco.
.-MUle Lavinia Yarborough, di-
te Ti-Lavinia a repris Vaviou di-
mancho matin pour retourne:
uus Etats-Unis, via Kingston.
Ti-Lavinia, habillée a la gareonne
nvec des touches feminines . Gtait
d'une élégance rare dimanche ma
tin & Vaéroport Francois Duvalier
Apres quelques semaines ici au
Studio de sa mére dirigé en l’ab-
sence de célle ci par Mile Gau -
thier, elle est retournée a New
York pour poursuivre ses études
de danses en vue de prendre la re
leve 2 l'Ecole de Ballet et de dan
ses modernes d'Haiti fondée par
la grande artiste ‘chorégraphe
Lavinia Williams Yarborough,
..Le grand industriel américain
Sam Gerstein, Grand Patron dc
LADY MARLENE dont i] est Ic
Président est arrivé mercredi ma
tin en compagnie de sa charmante
femme Minna, de M. Philip Bo-
rus «Labor Official» on plus pré
cisément ‘Président du Syndicat
des Bouchers de_ Belle Harbor,
New York,.sa gentille femme Tc
bie et sa jolie fille Sherri qui étu
df l'Art Dentaire 4 la Mandel
School de New York.
Ces distingués visiteurs ont pris
logement a l’Hotel El Rancho. Ils
ent diné hier soir au Barbecue
dansant d’El Rancho avec M.
Victor Chatelain et sa charmante
femme Thérése de VOYAGES
CHATELAIN

..La Convention annuelle de
VASTA a été inaugurée le diman
che 14 Septembre au trés luxueux
Hotel The New Otani de Tokyo,
réunira
plus de Trois Mille Délégués,
File durera jusqu'au 20 Séptem-
bre, . :

...Miss Emma Cox, infirmiére

et Miss Jean Brown, @Social wor-

par AUBELIN “OLICQEUR



hens Assicbante soci vtete

Ot
nent cle padser plin dane pera
Jean enema Te no.
Wilmington College

neoou Pbaitt
etolopeie ru
de Wilmington, Ohio. Cyn deux
charnantes evingsnce Se plaient
dencendaen au Grind 166 Plat t-
won. EHes ant vinite te Capeltal-
en eb se rhines celebres de Dae
lain de Sans Souter et aa Citndedle
NOXOX

Lundy matin est rentree a
Port-enu-Prinee, Mine Margot da-
Frangéois, femme du duge Theo-

phile Jean - Frangois., Elle est
rentvee des Etats Unis via San
Juan,
XXX
Mle Mavie Paule Brisson,

ctudiante canadienne de Québec
est arvivée iei hindi matin. Marie
Pauls, jolie, gentille allait entrer
i Université Laval quand Vidée
lui est venue de venir ici pour un
séjour profongé. Elle a eu pour
condise.ple au Canada, Mile Gla-
dys Aleindor, fille du Doctevs
Leuverture Alcindor, Avenue Ca
meau. Elle a pour correspondan-
te a Port-au-Prince, Mile Régi
ne Mathieu, Avenue Cameau,
xxXX

Mme Jules Thebaud, distin-
vuee épouse du Propriétaire du
Castel Haiti Hotel a pris Mavion
lundi matin pour se rendre & Mia
mi, Mie y est ullée passer quel-
ques jours avec son fils le bril-
lunt artiste peintre et architecte
Sacha Thebaud et sa famille.

x xX

..M, Roper Boucard, Représen
tant de lu WESTINGHOUSE en
Haiti est parti lundi matin par
le Vol d'Air France se rendant a
Miami,

Roger est allé a Miami et &
Nassau pour prendre part & des
reunions de Représentants de la
WUSTINGHOUSE,
“ x xX Xx

..Mle Carele Drouin est par-
lie lundi matin par le Vol d’Air
France se rendant a Miami, L’é-
légante Carole Drouin est allée
reprendre ses études de Secréta-
riat a Madrid en passant par
Montréal pour voir son fiancé
Fritz Brandt qui y poursuit ses
études. Elle a été accompagnée a
Vaéroport par ses parents, Vin-
dustriel et Mme Anthony Drouin,
sa soeur Mme Hans Meyer, sa jo
lie soeur Josiane Drouin de Air
France et sa charmante cousine
Me Mangonés de la TCA.

xxx

... Roland Mo'se. est parti lundi
pour Chicago. Il est technicien en
électronique diplémé de I’Insti-
tute of Technology of Chicago.

...Ernst Gauthiey est -parti
mardi pour Torre Molinos Espa-
gene. Il est l'un des deux haitiens
partis ce jour - 1A pour aller as-
sister au Séminaire des Agents
Immobiliers ou «Investors Deve-
lopment Corporated (INDEVCO)



LE NOUVE



Affaire Kennedy
la progression de
Venquéte

MASSACHUSETTS, AFP

Une certaine quantite de sable
norte trouver in Van bevel
ef fon Leases tanmales de Afwiy bo
Kopachae, avo moment doe dade.
couvag te tle opon endavere, my
Avitlet dernier, dane la voiture cu
Sénaten Mdward Kennedy, a af-
firme de Procureuy day Dintriet de
Massachusetts, Mo Mdnuind Dinis.

M. Dinis, Procufour duo District
ol s'est produit Maccident quiow
cause Ta mort de Mary Jo Kope-
chne, chercho do provequer Ja réou
verture de Venqueéte et cette in-
formation fiute dans une lettre
qui a @idressée au Tribunal de
Prenii¢re Instance du comté de
Luzerne (Pennsylvanic of Mary
Jo Kopechne estAnterrée pour jus
tifier sa demande d’exhumation et
Vautopsie du cadavre.

Le Procureur indique également
que le chemisier blane de Mile.
Kopechne portait ceSqui semble
étre des traces de sang, et ajoute
qu'il ignorait ces faits avant Vin-
humation de la victime. «Si une
autopsie révélait que Ia mort est
due it une cause autre que la no-
yade, Venquiéte pourrait s‘engayer
dans une voie appropriée.» écrit
M. Dinis.

Le Procureut Dinis était parve-
nu a obtenir qu'une «inquest» (en
quéte publique) se tienne le 3
Septembre, i Edgartown, devant
le Juge James Boy,

In extrenmis, la Cour Supréme
du Massachusetts a annulé V’In-
quest, Les avocats du Sénateur
Kennedy ont fait valoir que la pu-
blicité considérable faite autour
de cette audience, son curactére
accusatoire et Vinterdiction faite

aux avocats d'interroger les
temoing, portaient atteinte aux
droits de leur client. La Cour

Supréme jugera je 8 Ocobre ce
point de procédure.

Pour Ie moment, le Procureur
Dinis tente d'obtenir Vexhuma -
tion et lautopsie du corps de Mile
Kopechne, enterré aprés un sim-
ple examen par un médecin légis-
te intérimaire qui avait conclu
au ¢déces par noyade».



Avis Matrimonial -

La soussignée, madame Katly
Thys porte a la connaissance
du public qu’eile n'est plus res
ponsable des actes du sieur Jo
sé Tavies, leur divorce ayant
6té prononcé a Mexico Je mois
dernier.

Ce 4 Septembre 1969
Mme Katly THYÂ¥S



DECES DU JOUR

Jean Monfort .,............. ns

6








Wilfrid Apollon ......,..... 5 ans
Yves Théodore _ 2 mois
Pierre Dubuisson ......... 65 ans
Lamercie Larousse 82 ans
Alexandre Eva ,........... iS ans
Lionel Paul , 39 ans
Lilia Aupont 70 ans
Jeanvier Paul $7 ans





AUTOMOBILISTES D’HAITI!

La TEXACO vous remercie

de

Paccueil enthousiaste
que vous avez fait

au

Supercarburant

Sky Chief

Elle est heureuse de vous annoncer qwun nouveau
stock de SKY CHIEF est arrive récemment par le
pétrolier JOHANN HALTERMANN.

En utilisant SKY CHIEF
vous hénéficiez des avantages suivants:
PAS DE CLIQUETIS
PAS DE RATES .
PAS DE «VAPOR LOCK»

DEMARRAGE FACILE

ACCELERATION (RAPIDE
ECONOMIE
MELD EU
PROTECTIONS CO

E CARBURANT

Rh

Faites le plein de SKY CHIEF,
1q-Gasoline qui donne des ailes a votre voiture,
ala pompe d'argent
de volre Station TEX ACO.





-ERFORMAN CARBONE, LA ROUILLE ET LUSURE
NTRE LECE DES SOUPAPES ET DES BOUGIES
-~ PUTSSANCE MANIM\WM









LLISTE

Remise de
Certificats

Nous avons reguluve: in thts +

Valo plod be qentithe earte din
Vitation deo da Direction deo Vall,
BOE ot dub Representa. leds

dent du Monee cpeccil ae
taut: Voayiess i vate Ceremone



de Teanise de Certifienti de ata
nifiention Ayericale. qui ya.
Hew de amped) a Qetebre: pra:
chain a GO hearen trente de da.
prea oamidi tt PAuditerianm «tt
Temple Adventiste, oo edte dn
Vex cine, .

Hoosera dgralement procédle i
Jn remise de certifients mux étu
dinnts des eottrs specinux de
Complabitice Industrielle, d'Ana

lyse Macroeconomique, de Prati
que de Comptabilite, d'organi
sntion et de Gestion des Entre-
pr (Management).

Clest pour nous Voccasion de
rnppeler la contribution impor
tante de VIHIECE a fa forma
tion des cadres administratifs

et économiques du pays.

La catastrophe qui ...
(SUITE)

ln République qui ont été affec-

tées par le ‘mauvais temps, de-

mandant aux dépendances offi--

cielles, autonomes ou semi-auto

nomes, et & des entités privées,





h

Vaide qu‘lis jugeront nécessai-
res.

Article 80—- Le Comité Natio
nal d@Urgenece pourra organiser

des Sous-Comités régionaux ou
spécifiques, selon ln matiere
d@it ii sfagit, pour la meilleure
exécution de leurs activités et dé
signer un coordonnateur qui se
maintiendra en communication
conslante avec Comité Natio-
nal d'Urgencee.

Article 40.-— Toutes les collec
tes pubiques, par personne ou
associntions privées sont défen-
dues, et qui ont pour but de se
courir Jes sinistrés, sans une au
torisation préalable du Départe-
‘ment de {Intérieur du Guatéma-
la

le



Article 50.--- Le présent Dé
eret entrera ep vigueur immédia
tement, — immuniquez-le. —

MENDEZ MONTENEGRO»
Retour de -
compatriote

Nous sommes en mesure d’an-
Noncer que Mr André Pierre
“acques, Artiste-Peintre, Astro-
logue, Graphologue bien connu
parti le 5 juillet dernier nous
reviendra trés prochainement.
André a été contacter ses mai-
tres en vue (’élargir son horizon
déja vaste, il est diplémé des
d’Instituts de Science de Paris et
de Bagdad Cet amant de Vart a

parait-il, combiné études et
agrément, car les différents
cables et cartes recus de lui
émanent de _ diverses grandes
capitales. ~wCela va de soi
qu’‘André donncra davantage sa-

tisfaction dans son domaine.



Nut -

*LECTRIQUE DE

. COMMUNIQUE

(Bute)

LEESPIUE SPORTIF, quia ne
Pomme. phe en lenpérament de
deéenerer on exaltation de devs
Wir de fait des chauvins.

JUN,SENS TRIES POUSSE
ie LHUMOUR, quid proveque
dea épnriies splrituelles expri-
inées dane le langage Calldoriqnue
sxportif wud yeeneris,
LAT VACTINMENT SANS COP
PROMIES, no son équipe matiogale
qu atbeste de fagon cpt
deoson Patriotiame;

Voila pourquoi, nous vomimes
certaing que hot Satvadorégne:
d&ousmront In Terre du Suter
et du sourire et emporteront de
la nouvelle Haiti de Francois DU
VALIER le meilleur dex souve-
nirs. ‘

GS¢ dithh, ngspadce v¥oaC« °

Haitiens, venez seander Ia Des
salinienne je 21 Septembre oi
crier avec nous pendant les: 90
minutes : Vive Haiti, Vice: le Bi
colore Noir et Rouge.

Public Sportif, pour la premie
re fois HAITI est en finale.

Par votre encouragement, Hai
ti sera la Téme Nation ‘classée
5eme sur le terrain pyisque |’An
pleterre tenant du titre ef! le Me
xique, Pays organisateur sont
qualifiés d’office. .

Dr Roger LAFONTANT -
Secrétaire Général.



ie egs

A VPEcole Ste Trinite

Nous avons relevé avec plaisir
parmi les lauréates aux examens
du CEP le nom de Melle. Nélie
Baron fille de notre geanfrére
Justin F. Baron, nous !ui_
présentons avee nos compliments
nos voeux de succes continu
dans leg nouvelles études qu'elle
va abordécs.

Nous avons noté également

, : ; Ihe

que établissement = qui n
préparée s’est taillé une place

enviable au palmares avec 100%
de succes soit 45 éleves admis
sur 45 présentés pour les deux
sessions,

Nous prenons occasion de
cet événement pour présenter
nos chaudes félicitations — a
Vactive directrice de l’'Ecole Ste
Trinité, la Soeur Anne-Marie
et 4 ses dévouées colluboratrices.



Renvoyeé au

- § octobre

Loterie de
chefs

La direction de la
VYEtat Haitien avise les
d’Administration, les Patrons,
Jes Employés Publics, du com-
merce et de l'Industrie en par-
ticulier et le Public’ en général
ue le 4eme Tirage de la Lote-
rie CENTRALE HYDRO-_ E-
PELIGRE
qui devrait avoir lieu le diman
che 21 Septembre en cours est

renvoyé ‘au Dimanche 5 Octobre
prochain en vue de permettre
aux Employés Publies de la
Province de prendre _ livraison
de leurs coupons ou Billets.

P--au-Prince, le 16 Sep. 196°

LA DIRECTION

QOOOOOODOODOOOOOOOOOOOOOOOE

©OOOOOGO

=

apres ape visite

= a all sal a el a all el ell el meal eel eal el al ead eal all nal ell eel nal
Ea





lo de
no-Daetylo-Comptabilité)
nismes privés,

I Ecole
vants:
ay Sténoeraphic
ty Stenupgraphie
ey) Dactylographie
respondance Cymmerciale.
ly) Seeretarial Office Pract ce
e)) Seerétariat
f) Comptabilité
and Accounting)
gv) Arithmétique
h) Accounting Principles
année d’Expertise comptable
i}
triels)
Inscriptions:
‘merce JULIEN
ses
Je St. Marc, des Cayes,

4

année
sauf
CRAAN,

— 2eme

»

Grand Bal avec les Shleu Shleu.

. Admission $ 2.00 Dollars :
MOOGDOOOODHOODOOOOOOOOOOOOOO

SEaqUetg tte ett pattegannanttapttepettypettyyatteanttegettnpett nepatte atte estapettepettagattagettayt
Sy tyytnyntnynneynttaenygntnyntnyntengattgnttepttagngyntngntt gent at ten ay

JOYEUX RETOUR A L’ECOLE

: Auy Belles Choses
Grand choix

Sacs d'école pour Ecoliers

et de Serviettes pour Etudiants

Aux Belles Chases

. Des Sous-Vetements pour fillettes et Gargonnets

AUX BELLES CHOSES
Les Meilleures Chaussettes francaises et Américaines
Des Pardessus pour enfants

VISITEZ AUX BELLES CHOSES

_363 Avenue Jean Jacques Dessalines



ASSUREZ VOTRE AVENIR

Inserivez-vous

‘meree JULIEN CRAAN qui est
habilitée A décerner les mémes

dipl6mes que ceux
des Etats-Unis et du Canada qui
Vont agréée.

Cet avantage, res apprécié par
evux qui ont intention de pour-
suIVre
donne a tous Ja garantie d’un en
seignement de
nale.

Au cours de Pexercice 1068 1Gu
iont distinguée dans les Ex mens Officiels de Sténo-Dacty -
Education Nationale et dans les divers Concours (Sté
or anises par Jes Banques ct les Or

de Commerce JU.IEN CRAAN offre les cours sui

Francaise Grege
Anglaise Gregg
Bilingue- "raviuyx

Commercial (francais)
Américaine (Twentieth Century Boukkeeping

Commerciae (Systeme U.S.A.)
(C inptabilité

Cost Accounting (Compt bilité des prix de revient indus-
d’ex ertise.

samedi et dimanche a |'Ecole de Com -
sacnue Christophe et rue 6, ou &
annexes du Cap-Haitien de Port de Paix,. des Gonaives,
et de Jérémie.

=

oLe Rond Point Night Clubs

Samedi 20 Septembre

d@©OOOOO

J



de

malin

LMA tae

at at

of

eet tn ta

Pala ael ald
Mit

wna
te



a VEcole de Com

des Instituts

jeurs études a létranger

clusse internatia

Peale s'est particulicre

Application et Cor-

(anglais)

a nc a DE

rationne)le) lére

eS



ler.
»vieux ramolli.





VENDRED! '° SEPTEMBRE FABD
Le Vieux Port-au-Prince
(Suite) ,

Le professeur iui avait, pour
commmencer, fai! deine sar Vie, ane
perite: place ne depuasant pias de
ligenatelte, nvais elle avadt heen
dents longgues et Cappetit: de ‘tre
quer sa condition de amin’zéle
contre delle de Matdame.

Rien potelee et le corse bien
meuhie, elle ne manque certs
pia Wattraitsmides aaicoritaire ee
touinarde elle await la imishalres
se de tenir de trop bonasse pro
fesseuy en nbrutigsante tutelle,
contyolint ses petiteo verres, le
cmorigénant comoe un éeotier, ct
Jes soirs,. imagine, fouilayt ia
lousement ses poches.

De guerre lasse, i} prio un jour
Je mors aux dents ¢t a Vetonne-
ment général on de vit cramois,
de colére, marteler le comptoir
d'un poimg rageur ct faire sauter
les verres en hurlant qui) en a-
vait assez d‘étre traite en bam
bin et que tout cela finipait, par
une magistrale fessee, si la sata-
née chipie me lui fichait pas sa
paix, .

Mais la satanée chipic, loin de
hattre en retraite, ¢clata d’un ri
ye débridé, canaille. Les mains
aux hanches et les épayles remon,
tées dans une attitude de. défi,
elle toisa Je morveusx de Un tétel
aux pieds.

— «Fessée
Fessce |




! Tu me fais rigo-

emais essnie done



il

ik

Incontesta-
Dlement car sen vint confus,
-dompté et pour ainsi dire rat
pant, menglier son pardan et ore J
prendre If collier.

Mayais perdu la tete, bohen

. Ramolli, Vetait

VieuN pares

Mavoue gite je leur sanie re
fidele of que je cede cocorg AY
chantement ancien quahd un piek
Up, AU cafe otk HE CURE Tess
cite comme par derision, Val au
Vautre de ces elicders éerita aay
few troin themes les plus envod
tants dou ta jeunesee et de toute
reverie; tno tiewre du déair, fa ve
lupte Waimer ef de Pétre, aana
partage, da nestalde de Vinatant
divinement exquis quéon fut iin:
puissant a retenir.

/ xX MX

In free da «Cater de la Paix,
vouvenit le restaurant Desrivié-
res, une pargote qui attirait une
chentele famelique, nombypuse er
bruyante, a déefaut d'étre distine ,
guée, .* .

Pour vingt cing ’cobs on y aes,
vait: réyulicrement et A méme te
bois de ta table un bouillon épats
dit «cpalans davis Jequel avee ur
peu de’ chance on découvrait de
rares fois, un minuscule bout de
viande que lon réservait naturel
Jement pour la bonne bouche — et
auquel on dédiait apres coup un
rentil Zourire, car Phonime qui a
mange devient meilleur, est-i é-
crit. . mat

Et en sus un eduracpois® atra
cement pimente, mais qui lea
soir de deche, avait an seatit dé.
licieux de revenesz-y.

Pas question de own pour ac.





compayner un tel brouet, mais
en orevanche, moyennant cing
cobs, on avait: droit) a une tam

pee proletaire de clairin ct ih oun

i cigeare dit: cenbrouGttier, dant on

tiratt une fumeée acide qui ractatt



ne. Comfletemenk Oublic tout les warines et futsuit lousser i
cx, veux-tu? rendre Vame,

U dui prit timidement la taille Des la tombee du jour, les tae
et de nouveau, Vordre regna 4 Dies etaient: prises dassaut
Varsovie. dans un tintement de cuitjers

‘ xX YX 2 choquant da vaisselle, les appé-

Mais passons.

Le restaurantoétait: sépare dv
bar par une balustrade en bois
vernis, qui fivrait: passage a sen

milieu, mais qu'on enjanhes
sans effort.
Luxueux pour Vepoque, ise

distinguait: ca effet par un nap
page immacule, des fleurs a tous
tes les tables et un panca de loa
pues rangées tombantes de calti-
cot, auquel, par un jeu de cer-
des, les gargons imprimaient un
mouvement osciliatoire. '

Ce dispositif qui entretetait
assez de: fraicheus cans la salle
pour meériter de sappeler un ven
tilateur, passat Pour ure inna.
vation génialé. ’

Et pour jouir de ceo précieuy
confort ... on payait ... Je vous
le donne en mille...

Eh ! bien ! on payait cinquan
te centfmes de gourde le plaisir
de se trouver au frais en fac:
d’un imposant filet aux pommes,
qui cotitait cing cobs de plus,
quand il s’encapuchonnait d’une
couple d’oeufs frits.

Et, s'il vous plait, servi siette chaudes quand le client é-
tait connu pour avoir le ourhoi
re reconnaissant. oe

La table d’héte qui présental.
réguli¢érement un menu copieux
et varié, défiant' le plus gargar
tuesque appétit ne revenait qu’a
trois gourdes, vin, dessert et café
compris. :

Sans compter, cet autre plok
sir de déjeuner en musique, car
IGtablissement possédait. un) pho
negraphe, le premier introduit a
Port-au-Prince et qui nasillait 4
(ravers un gigantesque pavillon
de cantrebasse de tendres et jo-
lis airs de France ela fille de
Madame Angot, -- «ae valse
hleues, ¢Froutrous, «Viens pou-
poules, Les Clocvches de Cornevil-
lew, alin ye amourenses, et tes
couplets ehZorcéleurs de’ Frage
son le Tine Rossi
Fpoque.>

Le répertoire n’etait pas
vaste, quand au bout
heure on oon avait fait) de tou
complet, on os'y oreprenait ju
queda moment de da Cermeture

A force de les entenmdie, on de:
conmnaissait note par note, toute
eos Mmeélodtes eb chansonnetles ab
jeurd hut Wo peu sdris, minis que,
Vaisait tituber des
Vertabseny
clair ale
dacs

tye

bien

et Parnes

en deur temps,
coours tlans une yriserie
tique de Pleur bleue, de
June et diveusx trenchbints
Yes fourrés endorinis ds

de la Belle.

tits s’en donnaient a couur foie.

Les retardalaires n'avnient
qua ose ronger le frein eh atten.
dant de trouver place.

-On rencontrait: parfots ches
Desrivieres Vanciens clients de
“Villain, blottis en quelque coin
mal éelaire, La-vie a ae ces re:
vers. Lod <
Le chapehu Ure sur “les yeuy
dans Vespoir de Spasser inapergus

mais vidés de tout snobisme,
ils assechaient téte basse, leur
assiette de ¢pulans et lui trou-
vaient sans doute ‘la succulence
des poulardes rissolées des jours
heureux, car rien mieux que !a
faim n’assaisonne les «mets.

Mais, pour répéter Kipling ce-
ci est une autre histoire. Et pas
helle a raconter.

vt R. CONSTANT.
.

AVIS _
Professionnel

Le Dr. Gérard D’ Pierre an-
nonce -4 sa__ bienveillante
clientéle la réouverture de
sa clinique sise a l’angle de
la Ruelle Berne et Lalue”

ort-au-Prince
“Le peptembre 1969







Pharmacies assurant
le service cette nuit.

Vendredi 19 Septembre 1969
SCIENCIA

Dr -Audain
LA SANTEE
Rue Pavee

Necrologie

Nofs avons appris avec peine
In mort de Mme * Lamereie
LAROUSSE, survenue. hier apres
midi a So hres a da Cite Barthe-
lemy miunic des saerements de
Piegphse.

Nols présentons nos condoléan-
ces particulicrement iv oases fils
M. et) Mme Justin Harthélemy at
Mme Prima Gilles; tf ses petite
tile Mroset Mane Andie Plerre-
Puerre, Mroet Mine Wdgard Pier-
re, Mime Hermita Pierre, Mr et
Mime Ernest Fontus et aux au.

+ tres parents éprouves par ce‘deuil,

Le cpnver partina de Vancienne
Cathedtate Woda de ecndavre seri?
expose des 2 heures pour se ren-
Urea ia Bastlique Notre. Dame,
eu odes tuneradies auront hea de-
bik saiedi ad heures

Rue
Die



s





Vendredi 19 et Samedi 20 Septembre 1969

a6 Heures et

8 Heures 30

Apres le eats ref)

accompagne de Jacques-B Cote

7

des Heures A.M.



Entrée :





Les cartes sont en vente au CAPITOL

Tea
MUS

ee rae

AS

al Heure PM.

$ 3.00 et 1.00
v

}



- | VENTE DIMMEUBLES PAR LICITATION

On fait aaveir quien vertu: ‘
%

Jo. D'un jugement du tribunal civil de Port-
au-PrM&ece, rendu en ses attributions civiles: le
vingt quatre juie mil neal cent soixante quatre,
entre les parties ci-dessous designees, et régulic-
rement Bignilic, ordonnant la vente et le partage,
entre des héritiers de few Jules ‘Taylor, de tous
les biens dépendant de sa succession.

2o-- Dun areét de la Cour d'Appel de Port-

auw-Prince, contradictoirement rendu en ses at-

tributions civiles, le vingt quatre juin mil neuf -

cent soixante cing, confirmant le jugement sus
énoneé dans toute sa forme et teneur. — lequel
arrét a été réguliérement signifié a parue et

avocats.

3u.— Dun arrét de la Cour de Cassation de la

République d’Haiti en date du vingt, sept juil-
Ict mil neuf cent soixante six maintenant celui
pré-cité de Ja Cour d’Appel de Port-au-Prince,
— lequel arrét a été, comme le précédent, signi-
fié a parties et. avorcats.

Et 40.— D’un autre jugement du tribunal ci-
vil de Port-au-Prinee, rendu, entre les mémes
parties ci-apris désignées, et en ses attributions
civiles, le seize septembre mil neuf cent soixan-
te huit entérinant partiellement le rapport en
date du quatorze octohre mil neuf cent soixante
six de expert Louis Frédérique, diment com-
mis par le précédent jugement sus visé du méme
tribunal en date du vingt quatre juin mil neuf

cent soixante quatre.

Il sera provédé, le mardi que I’on comptera ,

trente septembre mil neuf cent soixante neuf, a
dix heures di matin, en l'étude sise a Port-au-
Prince Rue des Miracles, No....-.----- , et par le
ministére de Me. Willy Dogvon, notaire public,
résidant a Port-au-Prince, d@ment commis a cet
efet. a la vente au plus offrant et dernier en-
chérisseur des immeubles ci-aprés indicués et
dépendant dz Ja succession de feu Jules Tavlor,
de san vivant provriétaire, demeurant et domi-

cilié a Port-au-Prince.

A.— d'une propriété fonds et bAtisses, situées
a Port-au-Prince, composée de dcux portions
contigués dont la premiére donnant tant sur la
facade sud dec Ja route Vilmenay que sur la fa-
cade nord de l’Avenue Charles Sumner, ci-
devant chemin de Turgeau, accusant une surface
de mille quatre c2nts métres carrés trente cing
dé:imétres carrés et mesurant six métres quatre
vingt deux dc fagade au célé sud, treize m3tres
s0ixante deux au cété opposé nord, sur une pro-
fondeur dont le cété est mesuré en ligne droite
droite quatre vingt neuf métres cing et le cété
ouest en lizne brisée formée de deux lignes de
quatorze métres soixante deux et de quatre
vingt deux métres, Elle est bornée au nord par un
pisaage de deux metres soixante de largeur qui
lui donne acces Ja route Vilmenay en partie et
par Ja portion nord 4 Madame Claude Auguste
Charles Sumeer ci-devant chemin de Turgeau a
Pest par la propriété de Madame Docteur Char-
mant et a Voucst par la propriété de Madame
Henry Phelps snivant plan et proces-verbal d’ar-
pentage de Prancois Avin, daté du premier fé-
vrier mil nen! cent quarapte trois, cnregistré et
transerit, La deuxieme portion donnant sur la
facade nord de PAvenue Charfes Sumner, ci-
devant chenin de Turgean, aceuse une surface
de ‘dix huit métres carrés soixante quinze déci-
métres carr’s, formant ainsi un triangle de sept
metres Fo xante deux de facade a l’ouest, qua-
tre métres coixante dix huit au cdté nord et neuf
metres quinze 2 Vest. Elle est bornée au nord par
Te reste de la inéine propritté, suivant plan et pro
cés-verbal dreseé par Varpentecur Francois Avin
le quinze février mil neuf cent quarante trois.
Sur cette propriété se trouvent quatre maisons
dont trois en mur et Pautre en bois. La premié-
re qui donne face a Avenue Charles Sumner
et loge VEnstitution Haitienne de Langue Anglai-
sc est estimés 4 3 or 6.000. La seconde située au
cété est — cuest de la premicre est estimée a
$ 8.000. La troistme qui fait suite a la secon-
de est cstimée & $ 6.000 et la dernitre qui fait
suite a la troicitme est estimée & 4 8.000.

Sur la mise a prix total de vinet huit mille dol-
lars fix* par Vexpert Louis Frédérique, outre

les charges ce Venchére.

se, laquelle propriété est

une ruc de vingt pieds de large nouvellement
établie et donnant acces vers Vouest i Lo Avenue
Christophe et vers Vest) it PAvenue ‘Toussaint
Brave ou chenin de Désgeés. Cette propriété
est de In contenance de Baqannte pieds de Pr
cade sur ta nouvelle rue de vingt pieds,de Large
dénommee actucllement Rue 3, autant’ au edté
opporé au sud sur une profondeur de auatre
vinet seize pieds six pouces au cété oucst et
cent pieds an cété est. Elle est bornée an nord?
par la nouvelle rue de vingt pieds de large, au
sud par Madame veuve J. B. Longinetti. anjour-
@hui la rne 2. & Povest par la propriété dési-
pnée sous le lot No. 7 et a lest par Vautre moi-
tié du lot No. 2. snivant procés-verbal d’arnen-
tage accompzené de son plan de Trevil Mege
en date du treize mars mil neuf cent vingt,
errogistré,

Ser la mise a prix de dix mille doVars
($ 10.000) fixe par Pexn-rt Louis Frédérique,

outre Jes charges de Venchére.

C.— De deax emplacements situés a Port-au-
Prince au Morne de l’Hopital, et dépendant de
VHahitation Garpard, désignés aux numéros ,7

e116 des plans et procés-verbal d’arpentage ci-

dessous relatés, lesquels emplacements mesurent,-”

savoir: celui désigné au numéro (7) quinze me2-
tres de ‘facade sur la rue A, au nord, autant au
cle owpncé au sud, sur une profondeur de: tren-
te deux! métres cinquante aux cétés est et ouest,
avec une superficie de quatre cent vingt sept
métres carrés. [] est borné au nord par la rue
dénommée rue A, an sud par un égoit de deux
metres de large, 4 Vest par Weber Michaud et
a l’onest par Pemplacement au numéro 6. Et ce
lui désigré au numéro (16) quinze métres de fa-

cade srr la rue B. au sud autant au cété opposé
an nerd. srr une profondeur de trente deux mé-
irés cinquante aux cétés est ‘et ouest, avec une
super de quatre cent quatre vingt sept me-
tres carfés, [! est borré au nord par un égout de
deux métres de lerge, au sud. par la rue dénom-
mée rue B.a Vest par Wrber Michaud et a
Pouest par l’'cmplacement au numéro quinze,
suivant prové de son plan @Exilus Prophéte en date du seize
décembre mil neuf cent quarante sept enregis-
tré.

Sur la mise 4 prix de mille cing cents dollars
(3 1.500) fixé par Pexnert ‘Louis Frédérique,

outre les charzes de Venchére.

D.— D’une quantité de terre dépendant de
PHabitation gf rnitier, prés de Carrefour, dans
Ya commune de Port-au-Prince, de la contenan
ce de huit centiémes de carreau de terre; la-
quelle quantité de terre tst hornée, savoir: au
nord par Léon Blanchard et Normil Maximilien,
au sud par Paequéreur Jules Taylor, a Vest par
l’Hahitation Mon Repos et a Vouest par le reste
du terrain du vendeur Jean Baptiste Grégoire,
selon proc:s verbal @arpentage accompagné de
son plan figuratif de Varpenteur Arnold Léo-
nard ep date du vingt neuf avril mil neuf cent
cinquante huit, enregistré et transcrit.

B— Dune quantité de vingt deux centiémes
de carreau de terre dépendant de lHahitation
Truitier sise sur fe chemin du Phare 4 Carrefour,
bornée au nord: par Napoléon Grégoire, au sud
par les héritiers Abraham, a Pest par PHabita-
tion Mon Repos et & Pouest par le chemin du
Phare suivant plan et procés-verbal de l’arpen-
teur Charles Fortune dn date du deux mai mil
neuf cent quarante neuf, \

Sur ces deux propriétés se trouvent cing mai-
sons estimées la premiére 4 six mille dollars
($ 6.000),

Collars ($ 2.500), la troisiéme: a trois mille dol-

lx seconde a trois mille cing cents

lars ($ 3.000), la quatri¢me @ cing mille dollars,
($ 5.000),
(3 1.000).

Sur la mise a prix total de viret mille dol-
lars fixé pac Vexpert Louis Frédérique, outre

les charges de Vencheére.

F.— D’un emolacement sis 4 Vendroit dénom-
mé Savane Salée et communément appelé
«Rozo». leanel emnlacement compris entre les
caracteres G. J. FE. F mesure cent quatorze nieds
nent pouces au trente sept metres trente de fa-
cette an eAté est, soixante pieds on dix neuf

métres cinquante au cété ouest, sur une pro-
!

et Ja cinquiéme @ mille dollars —

mw

fondcur de cent quatre pieds quatre poucds ou
trente trois métres quatre vingt dix au cété nord
el suixante quinze piods neuf pouces ou vingt
quatre métres poixante au cote sud, Il est borné,
savoir: au nord par le numéro (2) au spd par’
le reste de la propriété, & Pest ct a l'ouest par
une route, suivant procés-verbal d’arpentage, ac-
compagné de son plan, dressé par Yarpenteur
Lyron J. Alphonse en date du cing janvier mil-
neuf cent cinquantc deux, enregistré et transcrit.

Sur la mise 4 prix de mille cing cent dollars
($ 1.500) fixé par l'expert Louis Frédérique,
outre les charges de l’enchére.

G.— D’une portion de terre situé a Dongnon,
section de la Montagne Noire, commune de
Pétion-Ville, mesurant vingt neuf métres soixan-
te au cété nord, dix neuf métres vingt au caté
opposé, vingt neuf métres quatre-vingt au cété
est et vingt neuf métres quarante au cété ouest-
Elle est bornée au nord par Raoul Coicou, au
sud par une “tre propriété de l’acquéreur Ju-
les Taylor, 4 Vest par Vertilus Eliacin et a
VYouest par Mademoiselle Ena Montés, suivant
plan et provés-verbal d’arpentage.d’ Arnold Léo-
nard en date du dix sept Janvicr mil neuf cent
cincuante cing, erregistré.

Sur la mise a prix de sept cent cinanante dol-
Jars ($ 750) fixé par l’expert Louis Frédérique,
owre les charges de Venchére. ,

H.— Dun emplacem@fit ensemble les construc-
tions qui s’y trouvent, sis a Pétion-Ville, facade
est de la grande route conduisant a Fréres de

‘Yautre coté du Cimetiére de Pétidn-Ville et dé-

pendant de Habitation Brisetout en la‘ section
de Bellevue Charbonniére, lequel emplacement
est de la contcnance de treize métres ou quaran-
t~ pieds d2 facade sur la route de Fréres, a
Youest neuf ynétres soixante quinze sur trente
pieds au cété upposé a lest, sur une profondeur
de vingt deux métres soixante quinze ou soixan-
te dix pieds au cété nord et vingt six métres ou
cuatre vingt pieds au cété opposé au sud et bor-
né: au nord ct & lest par le reste de la propriété
d’Isaac Bacha, au sud, par Eugénie Casséus et
a Vouest par la grande route, conduisant a Fré-
ror, suivant plan et procés-verbal d’arpentaze
d’Exilus Prophte en date du treize mai mil neuf
cent cinquante, ‘enregistré et transcrit. .

Sur la mise & prix de deux mille cing cents
dollars ($ 2.500) fixé par l’expert Louis Frédé-

“— ?

rique, ou're les charges de Venchére.

J1.— Dun emplacement fonds et bAlisses, sis
a Dongnon, section de Ja Montagne Noire, com-
mune de Pétion-Ville, mesurant trente sept mé-
tres sur la route de Kenscoff, trente quatre
metres au cété opposé sur une profondeur au
coté nord de quarante sept métres soixante cing
et au coté sud de quarante quatre métres vingt
cing, et horné, savoir. au nord par Sainniza La-
euerre, au sud par le reste du terrain de Péchan-
piste Pierre Germain, & Vest par Monsieur Dui-
rin & Vouest par la route de Kenseoff, suivant
plan et proces-verbal d'arpentage de Germain
Léonar] Balen en date du 26 février mil neuf
cent cinquante et un, enregistré.

Sur la mise & prix de quarante deux mille cing
cents dallars ($ 42.500) fixé par Vexnert Louis

yes , .
Frédérique, outre Jes charges de | enchére.

J.— D’une portion de terre situé a Donyon,
section de la Montagne Noire, commune de
Pétion-Ville, mesurant deux centi¢mes et douze
milliénies de carreau de terre, bornée aw nord
par Jules Taylor, au sud’est et a Vouest par le
reste de la propriété, et 4 Vest par Anthony Sain-
til, suivant plan et procés-verbal d’arpentace
d@Arnold Léonard en date du onze février mil
neuf ecnt cinquante six, enregistré.

Sur li mise & prix de cing cents dollars
(5 500,00) fixé par Vexpert Louis Frédérique,
ontre les charges de Venchére. —

&

K.— D’une portion de terre situé en cette
commune et dépendant de ?Habitation «Corvil-
lettey. section de la Montagne Noire, mesurant
comant> huit métres carrés, bornée au nord et
a Vest par Jules Taylor, au sud par le numéro
(2) et a louest par le numéro (3) suivant plan
et proc s-verbal d’arpentage ct de‘ division PAT
nold Léonard en date ‘du premier ogtobre mil
neuf cont sorxante, enrezistré, /

Sur la mise & prix de mille dollats ($ 1.000)

fixé pur Vexpert Louis Frédérique, outre les
charger de Yenchiére.

Aux requéte, poursuite et diligence de Madame
Raoul Lorminey, née Alta Pierre, et de Monsieur
Raoul Lormindy identifiés aux No. 15.594-H
et 703-11, propriétaires, demeurant et domiciliés
i Port-au-Prince, agissant en leur qualité respec-
live de tutrice et de cotuteur des mineurs Wind-
sor et Raynald Taylor, propriétaircs, demeurant

-et domiciliés a port-au-Prince, hériticrs de Jules

Taylor, leur pére décédé & Port-au-Prince le 25
Mars mil neuf cent soixante quatre, en exécution
des jugements et arréts sus visés, enregistrés, si-
gnifiés et passés en force de Chose Souveraine-
ment jugée, ayant pour avocat constitué, a~ec do-
mirile ewer: son Cabinet sis a Port-au-Prince, au
No. 64 de la Rue Geffrard, Me. Arntz Thibault,
identifi, ‘patenté et imposé:aux Nos. 3374-W,
3893 et 7859.
‘ ‘Contre :

To.— Madaine Luéienne Walmé et le sieur
Aifred Blaise diment identifiés propriétaires,
demeurant “tt domiciliés 4/Port-au-Prince, pris
en leur qualité de tutrice dative et_de subrogé-
tuteur Je la mineure Margareth Taylor, proprié-
taire, d»meurant et domiciliéc a Port-au-Prince,
héritigre de son Teu pere’ Jules Taylor décédé,
ayant pour avocats, avec domicile élu en leur
cabinet sis 4 Port-au-Prince, ‘Mes. Frangois et Jo-
seph Nérette, di:ment identifiés, patentés et im-
posts pour le présent excreice, ‘

20-— Madame Renée Augustin et le sieur Cé-
cilio Dorcé diiment identitiés, propriétaires, de-
mtreurant et domiciiés a port-au-Prince, pris
en leur qualité de tutrice dative et de subrogé
tuteur du mineur Jacques René Jules Taylor,
propriétaire, cemeurant et domicilié «A Port-au-
Prince, héritier de son feu pére Jules Taylor
décédé, ayant pour mandataire général et spé-
cial Me. André E. Erutus, diment identifié, et
pour avocats, avic domicile élu en leur cabinet
sis en cette ville, Me. Ernest et Rossiny Male-

branche, diment identifiés, patentés et imposés

pour Vexercice en cours. ‘

20.— Les époux Gérard Hodelein, Yépoux
en cause pour l’autorisation et l’assistance ma-
ritales, et l’épouse née Maude Taylor, héritié-

_re de son feu pére Jules Taylor décédé, tous

dtiment identifiés, propriétaires, demeurant et
domiciliés 4 Port-au-Prince, ayant pour: avocat,
avec domicile élu en son cabinet a Port-au-Prin-
ce, Me. J. Bi. Cantave diiment identifié,. paten-
té et imposé pour le présent exercice.

4o.— Les époux Yvon Vincent, l’époux en cau-
pour Tautorisation et Tassistance maritales,

et Pépouse née Mireille Taylor,
son feu ptre Jules Taylor décédé, tous deux di-
ment identifies, propriétaires, demeurant et
domiciliés a Pert-au-Prinee, ayant pour avocats,

avee domicile élu en son cabinet & Port-au-Prin-

ce, Me, Thomas Verdicu, diment identifié, pa-—

tenté et imposé pour le présent exercice-

50.— Les sieur et demoiselles Eddy, Elsie et
Nivole Taylor, pris en leur qualité d'héritiers
de Jules Taylor. leur pére décédé, tous diment
identifiés, preprictaires, demeurant et domici-
liés & Port-au-Prince, ayant pour avotcat, avec
domisile élu en son cabinet a Port-au-Prince,
Me. Thomas Verdicu, diment identifié, paten-
té et imposé pour le présent exercice.

Pour plus amples renseignements, s’adresser
a Me. Arnty Vhibanlt,
poursnivants. ou a Me. Willy Douyon, notaire

soussigné, avocat des

commis pour les opérations de compte, de liqui-
d-tion ot de partace de la succession de feu

Jules Tayler, dépositaire du cahier des char-

ges.
Fait et rédigé & Port-au-Prince par Moi: Arntz
Thibault avacai soussigné, ce jour dix neuf sep-

tembre mil neuf cent soixante neuf,
Arntz THIPAULT, av.

Affiché a été le présent placard aux endroits
indiaués par In lot par Moi... , huissier im-
matrienlé au preffe de la Cour de Cassation de
la Républiaue. séant 4 Port-au-Prince, y demen-
rant et domicilié. identifié au No... . SO1S-
STONE, CO FAME cece ener ee eee . mil neuf cent soi-

xante neuf.

héritiére de








PAGE 1

/ Q.._uorrDIEN LE PLUS ANCIEN D' HAITI PONDf IN 1196 Oirecfeur et ~dacfeur en Chef . LUCIEN MONTAS Adm'1t1stroteur. M!!!..! MAX CHAU VET A l'occasion du 22 Septembre t Adresse: RuE nu CENTRE NC;! 2 I 2 PORT-AU-PRINCE ( HAITI) PHONES : 2232 2432 BOITE POSTALE : 1316 Les Organisations Syndicales expriment leur gratitude au _President a Vie de la Republique Le Vfeux Port-au-Prince La catastr(!J)he qui a frapl?e le. Guat(.~mala : l' ot Hi,hurol 1 1 ,NST-\NT l111J1 11 rl 1111I l;i ,nl. J111hlj,-{ 1111 J'l)urnl{1.-11 Fi-n111t,)i11. es1 . dlrri , ,,, . . \11 i , \,. h , .----, 1~ c r .e ,, ,111 . . ' 1 (;uull•mnln, dl i unl l, ~nilC l'l lui il n~scnc un nuln. ! t nup I 01\\\tt i\aliu,rni ,l'l.Tr~enc, ~ co n, Aujounl'hul /.'I ,":i'1 1,ln11h1 t ,,,,, , i1 l'J11. -.: til11lio11 1h•s l1rn1:,; Jl' 1 .• .\'ationul d'UJgcnt•e. lt'l'l'ihlt•. LeH pla11tntion <:1 de p1, :. 1 d1• la 11tu11i l •rc 5uivnnte : II •:: . ': ' -~~,,'~;:~:;t ;:/,',;'/,'.',~ !# u:l, '//~ ;~,,;',:;i Jl 1 :i 8 S1~~11!ie~~:~~:/h~ 1 ~;o~:;;~:~.~~ ,{:: . ui~1c 1 :,o?~u:.~s s~~::~; 1t~t~IL~~J!; . 1:;~1~ :~,t~fi:\/lt•u:c~~~~' :!: ~:~fe;l1•~~~~-~ i~~::., ~~~ ~~~t!~:~ ,\I~ \ ~n;::•t~i~!t!:. ('1111Hl1111I . , .,, .. ,, l,omJJ / tlflt ' ,; l' t'C ri'llll' dimunchu ~tse;.~i~:a~~~~= ~ -< ~~::;~!~:•r/,e!c c; 1 ~:;, :--:.u11 1':x\ t•ll, nn .! Uul'l\ ' llt Frnrn;oi fltt\'ali1•r, l'rc •~idt>t1l it \.j,. dt• l:i 11,•puhliqu, l'11l11is /\'ntionnl. . ,r1111 ' sit•Ur h• Pri•!4itl4'11l i 1 \' il' Ll •:-t . Org-onltrntion:-; Syndicul~ -• l -~:~:~~ •l~:~ 1 ~:~t~~~•l~ l~e t\ 1i~i~~11~e u:~ 1 . Jt, . l'rsnirl' dL l'l•h !c tion th• Votr\ ' Ext'l'lll'nrl"' i1 In Prcnlii.lre .L\lul{is :1\:~lt'Urtt:U;~• ~ 1 l:~t\ 1 :1\ 1 eI;~S ~~l"'US~r~~f:~~ ~. l: ,ui;lv,~:~l.:~hl;:u/~0~>1~11\~•u;.t.~~t•n~f~; : .lu druit sol'inl hnitym. \ ou..., , nl . tl'nrrordcr de!'rn \ ilill• . , i1 l'As,ol'intion cJL 1 S Chuuf r,,urs . (;uidl's ,l'Huiti pour l'n hul d, \'inJ!l . cinq (26) voilu n•~ neuvc~. t•xonl!r6t 1 s de toute ~ 111xc•s, , al,•ur qu'ell,• rembourser., ; , l11 Cui~sl de ln urile Sol'l., motion :-.1u. : iah• urn . t ulrH !-' ~, nm I 1•p lnqu1.,dll' viL•ndnrnt :,;<• ,;l'i:it It•~ l'tL 1 r1wb; l'lll ll 'lllis tlt1 Iii Putri i ,le 11es sa lines k Grund. Grile,, i , l't ns,•ignenwnt de l'Hlstorien .-t Sociologoe quc Vous ctes, Jes ,.,1 vri,•rs el trmuillcu1s snvent qut ,<>s trnfiqu11nls des inlch-llts clc• In Nuliori sont h•s mi>nws i, I I'll , rr!-l'Hi stoirl! . Le ~2 Sep~emhre, .lour 1h• \11 SoU\'l ' l'Uincte Nntionul,• est lu r . tr de 111 Liherntion rle In dos " ouYri~•p qur Vou~ \ravnillt~z 1\ ti rvr ch• son gtntti1 :-o us~humni11, J.c•s OrJ,!'n ' 11i~ntio11s S_vndirnlr:i ~ , ronl i\ Vos c.-0\l•~ juqu'it \n vidu\ finnle. . Dnig1irz ni:-ri•<'r, Monsiru, 11' PrPsici'rnt. ii Vit•, l'n~surnnrl' rh 'nolrr profoncl<> attnchcmcnt i, Vn Irr Auguste persontw et il Votn Gou, pr11rn11\11t, not re liou\'Prlll' lllC'llt . lt ,tuns un clCln.i rniRonnnhV'• Ad,ilh Lnrosll . Pn :•:-i ~ ~~nl , ik la FCdl•rulion des ouvri~n• du \"oln Ex, dlence a fnit don ,k trnnspo,t -:_ Jlfoli 1 _ (!ump.is . l' l lopilal Frum;ois Du\'ul_ier i, Presidcnl ~ ile Ju Cnnf(• dhati ,111 hoi!iflOI\~ guz~UHl ! S Frit 7. Gng ~ 1011, PreHident clu Synuil'nl cle, lrnvailleur.s de In , ALPIIA, , .lu s qih Dougc, Pr( i,\cnl du Syl' clirnl c l1• s ou,riers cle In Conf',., . tinn -. . Jeu11 Buptisle Lc conlt, PreHident du SymHcnt des trr v . nil\e111s cl,• \u R,•ynold's Hai\ inn 'll C,S. . Derniere 8epresentation LJ, clernii,rc reptcsentution d., d,,'s Cinq Cheris, le comedic de Monn Guerin qui u He si chnleu l'<'ltsement occueillie por le pu1,lic, aurn lieu l e dimunche 21 ~,•p lembr e i, 10 heures tmncin , i, l'lnstitut Frun~nis. dinnl s, c\eo l it>l'S, II(• rntcz J)US CC US I Oil d'ussi-sler i, ccttc sl•nnce spCcio ~ l,•nwnl prcvue pour VOUs ~ :tarrntR, vous vous umu};ef <'Z ant r nl quc• VOS nrlolescents . I f n i i, ,11, 1nuHaleHr, l'lf11 rloH Jil""' f o is it l'figt i oU !iu11:-; ri squt• d't, Tit l'lasse des humblc.s, ont pl!ri husse-cour qui ont Ctr, einportcs malt ~1 ci, le Prosi.dent tfo l'A•ro111arq11nl1lcH ri b 110/rc 1'"11", 11 011, t , e udmoneRte, on Jl CUl ullunwr ou clisparu; plus 17 .00() families par Je5 fleuves en fu . ri e , duns soriatin11 des .Banquiera; Jc Presi , .. <1,liu• ,le ln i e tf,• I 1 il ie /I• um• t ii,:urettc i,l sii-ott•r Ull pUn l'h sont rcstecs sans abri et r,lus )'immense Pacifique . Ccci n'est clent c)., l'AsaociaUon de.o Journa .-/1ro11ic111c . C'est done . 1ivecl ' autorite cl'un ,l e vin~l millions dedollars de JlllS ' tout, ci n q Usines Hydrolisles du Guatemala et le Preei11 11 cmrncn,l c cltc {IJ-aaide nlP v ieil hubitue <'t nussi quclque nu : clcgats 'materiels, r~sumenl \es (•lcctriq 11 es ont cite lcrriblemenl dent de In Croix Roulfe Guatemal /rise cle la 11111011c cl cc Hlyle 11 1 luncolie qui• .i'1 i,voquc 1,• "nudesostres 1uses pnr Jes plt,ie s t>nclom mui:-ecs. Ccci a etc Ia teque , "om . parnul, , c/~11/ / . u sim/Jlicit,; e t venir . torrentielle 8 qui ont fait rnisou pour Juquclle le President Article .!o . . Le dit Conut. In cla,•/, ; , .,1111 rcdainein.eul '" 11 ctnil tenu put le profcsscur ,lebon\rr plu, de tr ( nt.e dnq _ C onstitut.ionncl du Guatemala; ,qcc upera immediat.ement. df!II oi irui/ 1/'11111! 1mtirnl c ...,.,.,,.,....,,. . , Viilain qui aupnrw,ant nvnit occ , 1 rivieres impqrtuntcs du GueSon Excellence le Licencie Don nislres dea differanl.eR 1.ones de x x x ):~ .. ~ ht~t~o,;1_, . mathi , 111uli(J11Ps t,. _ et . mnlu pendant plus ,J'un mois-, Juli o Cesar Mendez J\1ontrn c irro. •uilc p•- •I colontic• . t Lis CA!s1enr1 ch• }lensionnniJ•p C't>lait un bl'I hommi• ,Ji , six IJANE'MARH. ET .1/MB piecls pr1•s ,J,, tnilJ, , ,t ,l'unr affn AX 1 ;;1, SERU I' par AUBELIN JOLICOEUR l Grund' itotel 'Oloffson. hnine, _ de J1ll8tii0Ji . cl'nino,ur cl ... cc malin sont arl'ivcs i , Port cl'e s Jmt de fratermw. au-Prince le journalistc ameriI.,e, hallO ... Ce mntin sonL arrivCs {1 Port sa eimrmante fomme Hclcn 'Vi rgi actions de noble1111e IIC cotoyent. l'Ofri<'e d'Assurutwe Accide~t? rle.s travnillcurs huiliens ,J,11 d, Tr11,ail, Muluuie cl l\!ll_teri:ule qu~s St Loi. Presidl'nt de lu _For 10FATMA) pour l'ho ,p 1tah su cr o uv, -ii-re paysunn, Ren e_ .J o tion des truvai!ll!Ul' S d, toute :, lieocur Pre s ident clu Syndical .-nt(•j!orit•:-: qui Y rerevron~ It':-des ou~riers rll' la ('ompugnic d' _ E :-: oins qul"' nCccssitv \t•ur c.-~a~. t'l'nitag-L• Eh•etriqueMa1 cel Vin ' Propositions de Groinyko a l'O.N.U . ('Ulllmunrlt•menl dont ii :-;'appli ~~l~~~ 1 l~ctia;,~ 1 :!~~ 1 ~~trt:~b~~; i!~~:~l'i)~~-1 :,;;11~til\~1iir('~1~l. i, lnnt.r0~1•r .,.e I\1 . Axel Serup ct tta charnutntc II st• s iluait r o rl au-cles s u s clu < ommun, par su 1rnrfaitr..,di s ti1u tion et une vaste eultun• ~xen,p te de t out pcduntisnw . el qui en faiwit un causeur simplcnw11 i C'hannan l , qu'il \'aperitif tnu s le, groupc s se disputaient. femme fran~alse Monique. L' Almbussedeur et Mme Ax el Se rup viennent de fait'e une tournee dan s quclques Iles de le region clont l a Guvane Britannique, Tn11idad. la Bar bade, etc. 11i11. Ce Mont cles cotfgcnhcs. des nnrcotiquC11 / et . dans I ~ . rcglcGcorge, ot'iginail'e de Cin.cinet, ments de compte. . Li, Ohio est u11 !Jrillant ecrivaio :x \ x :x _ , / :~fbb:t~";~n 1 ~:t~:u1u;;:Di~;;. i ~t~~~.2\~~;rt,a~11.:'1c 1 tne11c1t IO: ale San J uau, Puerto Ri~ o. . p,ll'ijs mercredi ma tin p~r le _ V~l L, , Orgunisations Syndt_cale, crnt, Pr(•sicl~nt 1 \u Syndieot ell', ., u,errt que Vous. ovcz passe de s ( Tnindlleurs de lu Petite lndu sinstr u C'lions pour que ,e Centr, \t rie __ _ Anna .Tol}c,._.F'residente r]'. 1 NATIONS 'U NlES (AFP) ho~pitnlil'r soit p our vu de l'oi .• l' l d rr " de 1 MH ' drc du jour 1 de l 'Asse mblce un, question intitulee Consolidation de lo Securit c Internationale c;t a pre~ente des projets de resolu tion pre\jit.;ant \es mesur,•s ,1 prt i n clre il cet effet . 1 illngc I, plus moderm el le plu s :~e:" ;~:~~ois G~org,•s, adequat. Yous YOUk~ . e_n outr; President du Syndical des tri<• quc k s meil\eurs _spcc:ah st es e 1 vnilleurs de Ju Dumbric Duntex mecl••,im• t!u \rav:ul s oient rerr" . J. Jean Bernard. Prfshknl ,htci s E . II " . ' . _, ,•,,"•it ,,uss t 11 u, Vat . ,, _ l'Assoc aition cle , Chauffeurs cGuides cl ' Hniti Not el Chfr• Dan s ~on interv e ntion ;, I' . -\ , sc mblee Generale de l ' ON U, M . Andrei Gromyko Ministre de$ Ar t'aire s Etrongercs de l'URSS, u cl e mand e au Sel'1 : daire Genera! ue l'ONU de fair e inscrire ,1 l'o : l~xtellente tienl a ee que les nw hin, President du Synd1cat d" '. cl ec ins vi s itent plus souvent l . ' . ' o uvri ers, employes et trnvai\leur_lieux d, tra\'ail pour quc les ., ,. de la HASCO , Joseph Dore < ' , Communique de vriers puissent _ oeuv1er clans_, ,1 .. Presid e nt du Syndirnt des debar meilleures conditions d'hygterw tleurs _ Jeronu ! Nau, Pre,sid e1 1 t F H. F !If. Gromyko a presente ii l'A ~ semblee un projct de convention s ur •l'interdiction de la mise au point de la fabrication et du stoc kage des urmes (' himiquc;s et bu, trriolog-i(lu e>:,; e t s ur It~ur dP ~ lru tion .::t II elait malhcureusemenl affli i:-c c _ l'une i11suppol'tnble megt rc qui trOnail i\ la taisse ave e tle,; airs de reinr , s ans cl'aillcurs l'll fn1poser 1 ra1 ii S l' c hu chotait qu'elle e tait um uneienne tham brier<, de la CompU J..'71il• Tr nnsn t[antique d ont les paquehuts clu servaient regulierement no~ port :El 4ui avnit profiti, 1l'un e es, a l e tlnur r e nd rt ~ on lahli t . l'I de si•rurite. . clu Si-ndk::.t des L1a, ail1eurs d es LP, OrganisRlion~ Synd1cllle , Ag-en .c e s Murit imes Guillau n'ignorent pas que \out cela . no me Themlor~. President du Syn peut se l'nire que pro_gressive client dt Li qui pratiqunit. toule~ ll• s vertu~ . cli sC' u ss ion enlre l'li RSS et I,• . "' " rcssour ces de s un grurnl Etats Unis cl ' unc limitatiu ,y--, lc .-ocur ..taicnt toujours it la livrni ~on~ d'urm c!-l. nu l\fo)-'l'I\ () di::;pu s ition dP lo lls l " eux ~ 1ui l'it•nt:a , !f il l' prc!senlp Htl< _ u nc• ufil nvai~nl he!-Win il r., ~a honH•, de t, , Lunt CJU<' ll' S troupes i!'-rni li Pr. ~on devoll l' Hl l' lll ou d1• ~u g6 nP :-: onupl'nt d t>:-: lt rr\loin• -.:. d , ; nl•ro~i1, , J-:llP lui !'~1 d ' 111m11in11•s par ~ l ; :~ •t~ ~tH~~l \' it •t iqtJt• l.' :-:l 111i•L , J't'g'I t.•l~. i1 11111i ~ lion•r ~ <•s r11ppor t;..; nn• 1 Ll' . -; 1"11111 •r11il11s di! la n•g-rcLU I' A\11 111ul!ll< ' (h d, lenln\c l'l . \IIW t lr i 11 ni" H ilain uni. e\ 1 , chantc, •s ouv<~rlur! duns IL '!:I rup1wrts tit .., c e iour l'll l ' EKliKP pnroi ~s inh~ ,lt ~ ux puy:,; J>P!ll _ 11voir lit>u, , ~ i 1 ~ 1 dt.• suilil Philippe , , 1 de ~11i111 llepuhlique F1 11t , rnle l 'l'l'llllllll.tl ' . 1 . , liu quc~ de ,J11i,11wl. rt•alitl , _ le lu , ~ itunlion t'I\ l•.un NouH . sl•nt.011H no~ ~int•l•rps p1 •, a dt•clul'e M . Gromyko. . _ nrndo l l•u 1wes HUX t'n'milll's Hiluire. 1 /lJnion Ruvil.!l _ iqUl' Pst pn ~t a JpUd\' , :\1t'r!c •K, J , uh . in, F'ignro, prt 1H.lrt pnrt nux t•o ntn. 1 1tnl\ oll"1 MuiH~'. A 11n1ln, purli c u1ii c 1_1 v1,1~ r d e {:rC _ l •r un sy~tt'nw : 1 e l"t.!lllt•nl i1 cll C Anll•lln 'rurnicr se!'unle rollc,dl\'< ' t•n AHif', ,,t 1 U ,,1 ; , nol r" l'ollnbornte ur Muuri c e nion Sovi c ~iq . 111, prnpos? tJUl' \'A _ '. A. Luhin clont . In rlfrfunt, , <\lu il ~emhl~l ! , . G~m•r,:~: ,.u~~• ,L, 0 ~/ ' t rt ' \ 11 t.nntt• 1dn:-;i qu '.i: luu":-\ lt ~ H pronontl (11 ~ r, . . \ . llllll'l'H lll\l'l'lll ::i, td (JI' ~ 1•! Hillis ~\: 1 :.~t~~.'' ,; Y ,:}~::~:~~ . r~fhG 1 :\~\~/k~ 1 ~ ufJ'l'eiCs pnr n• d1•tiil. La Trame des <> l'nr !.11llier I' . l'hure n ux La 1"1.!JHl!8cl\t.11tiu11 UcK ~c inq ( 'herii; ;i, !H\r des uell'Urs (llll 111ontcnt sur Ju plu11eJll' puu r . 111 fso~~~o~<:::iv!1~ . n;;~,UL6crt~~ pur Mme Monu Guerin t 1 I n1ise l'll &t.'i!TTL• pur sa distingul e socur Mme Gladys Wagner, ,die 0 r omeclie 1110111.runt J es possi hilitc'! 8 des t out jeunes, dl•n1c u i:c un bel cl'forl Pl unc oriJ,.dnul i tC pur ce tempH ui 1 beau cnup de membres de notre jeunessc se mhl,•nl cl,•suxes par ties pro _ li que s conclumnnhles Pl clt s 11 1 ,•,s " venunt rlt• l 1 C'xli' 1 rit•ur. A vis Important II fuul lctll !-Hlutairl's. Nl'g"lig-clllP, J l's invultl , insOLldunl..c, n•U.c jeu ne ss~ 1ne1Hl tlt.'." . ti libt•rlc•s. den n<• fui est so a lu Lihru irit• l 1 Al"llon Sol•ialt 11rdinnirt• au siCge dl• la So ci/ !"lis l' " \'An~lt dt•:'i Hu, s <111 t, . luncli 20 Octobrc proch'lin . 1 ,.n tn• el Bonne 'oi. ()1,j, •t Qupstion cl'inli•r i> 1 . l'nr uiileurs , l 'nutcur pri c 1,• s nl"ru l penwnnl's inU•rc s 'Sl'cs nn munul'l Ei1 v'!rlu d, \ ' article ~;) s , Ll'K :\1ots l'l\ lnH\~L•~ :,, dl• biL•II doe\.1mcnl~ sur ll•s question l.i l vuuloir le r l•, . lc1m<•r it fa, f! .l\fl!i."011 ,J j,_.;eult•r sunt tenus ii In ,!,~pu1)1 . "~ehump~H. !tili u n tit. ~ rn .: li o nnairl'S l ~:-nl(~f 1H 'J,I I P u r tuu Pri1w1 \'l' 1~ 1 ~t>p tP m nu ~i•)!1• sn ( : ial de ln Soc 'l h , 111 1 l!ll i! I ' Hugo Epstein ,1ari, , / '11 r1tlt'I Lafonla111 l'r l!'B identDirecteur Erlu(•ntrit , !,\~h l(l~ ,~•l l; :0 1\\ t ,~~ l l~ 1h• ;", r'i: ~ a: \~ ,'; . ~ : 11 ui. 1•n '11•\IX fois, !-_-; . t I l ~~p l ~-111 1.Jrc couraul, a 1all I, :, ,I C: li t,•s , , l'ln s t i tut 1-'ra11~•is . al'ur, publi l' ,It, , lwix compose " " qut•lquc:..;. lul\ i ll'S 1wnHJlllHllit1 ~. d'adullt•s l'l d'une troUP l' d\,r1lu11ts dt>s l o l t•s, surlotll dt A11 ( ;a\op ~ qu i : 1 l u \1 rni ~ :tt,:l t•\lr o..: de I : , rii•c ~ l-, (Voir suite page 2) ACIIETEZ LU MEDICAMENTI George qui avait : viste notre ~• Air France se rc11dent ,\ Mu,mt, 1>ays au cours d'un precedent . X X X . voyag _ e v'ient cl'ecrirc un excelL~ Barbecue dansunt du _ San s Cc sympathique diplomute cla nois visite notrc pay~ au mains unc fois !'an . Sa dernirn• , isitc ,late de J'annee derniere. l ent ilrtiele dens le Caribbean Souc, a connu un beau succes ma1 ~un sur Hniti et le P-reside.nt di mali:-re . \,. pluie . lluvalier ' L'at _ mosphere de joie de riv.re M. ~t ltf , me Gcor ' ge Frank cri!ce par l'~nsemble . Shu~Le Che[ de la l\lission Diploma lique danoise a Caracas et a Port-au•Prin.ce nous dit rombien su fom me el Jui sont heurcux d e 1eveniL dans l'e charmant pays qui est Haiti e t d\ co111Heter h•urs nombreux amis. L'Ambassadcur et Mme Axel Scrup descendus au Castel Haiti passent qnatre jours ici. ! Is re1 iartent marcli prochein. N o us l eur souhai tons l11 bien venur L't un ;.1grl,ah le si jour pat X X X .l / ,A ,S. l C O J, , /)i r l'dc11r Uouul Clw,11 ,wu s ct m ' oul rc : la , idtc8~t cf, , ~ "" ,du c k d e pfr i <' 6R de rc"hau!f c .. . Deppis cleux mois, In Din•r lmn de la USAC O, grende , treprise t ommerciale instnlll'e :i l 'a ncien'Locul Barreyre, Rue Pa , es t confiC e a notre eX -~ l""llenl u mi M . Raoul Chun,, oncien n1em lir e imp o rlunt d<> lu BNRH, u11• , il ll D i reelt•Ur de l a Bunque Com ml'r l' inl c il ln Pinn• de ~ l li' ro :-tit• I' J 11clcp,ulum e. Au t. rn r:-tl't1lll' visitl' q1u 1w u~ ,,ffl! clllullleS i , lu USACO c e 111;0 I in , 1 la rerhl'rl'lu cl'unc pii•c" cl,, ., h1111ge, pou I u11e Corollu, ii 1wu~ fut agrl•uhh tl'y rencon\it I ~lllll' < 1e111nnl .lt1 l! l'l>h C hnrlus ~I. lt11vul ( ' hum . L ; 1 pil ' 1\1111L nou s nviuns l~t• ~oin l•tn il i 1 portCe de In llll\111. J,;t Hooul in profilu pour nous dirl• qll'if 11\ uvail pus ell' na ~ il h ~ urc otTm•doll JH>Ur lui tit fnin• dt ~ Hlt'lllir h :-, rumcur::J i, tinvoir qu ' il n1111111uuil , _ le piccl's de n i drn111,:.t pour I,,, vehi . .ull!s TOYOTA. JI 11utb fil dsiter l1•:, l'Ulflll'IS hlll'l ' II U . \ u, 111 IJSACU, ,l'll e l'll t n•p riH ,mnmt•rdu le qui db ; trihlH' 1 Ilu iti !us exce llonlt• :; voilun•:; 1 0HO:-i .\ , COHO LLA , d " lnTU YllT,\ k s Cmio ns DIE SEL Ill NU l e, lHILterics ou uc .1• u111ul111,•u; , r ;::;, fos Pncus YOKOHA:IJA ks m u lo c ydettt•s Suzuki, \cs lln dio s NOlDIENDE, ctr ., cl,• , I' "" d11its d" c1unlile cl11 J1qrnn. Haw,! nollti fit visiter scti 1wn1\ir c u x tll p l> \'i 1h• piltl•s dt r1h11 I\ ~p I '!u s ti, t 'tI "ill, Dollars d ,• 1wuvc l hs pi\ •.t C'~ dl• re c hunge dl'nnent d 0 \' l\richir sun stock pour r l•po ndr e ilUX d1•mandl'S tit• tous le~ usn~C'r:-. ,l;ts voilures TOH.O TA , dt>o:. l"il lll i 11ns Die s el M i no ties l 1 alt 1 _ r i t ~ uu 11ccn muletl'Ul' s c:s, d1• :p1u•us Yokoham ;. 1 1 1 1\Ps .. .. p .1 rk pl\11.!. ~ NG K. . . . Le Curdc•~ du Chel d, l.l .. JJul \l. lkr1111clc l Jui pern1 e l , h rdrou Y t.' r e n nu din d'oeil la pli"' t• 1h•11 w 1tdl : t. p u1 It l'lient. H11uul 1111u .... dit H11~ :-,i qu'il l' ~ l ~ ;it i s fait 1h• 1'd'fidem:P d L •~ HH'lll l,r1• ~ dl :--u n pcrHounl'I. 1 1 nou :nwntru u u~ :;i la 111111\ ' l•l l1 Automotit 1ladio xpour ,ol turt Pl ap1uu.•il <: ~ll'rt'Ol'I dr fali,-i c;tl i 11 11 . i: q111ilt':1i :-; 1 ..... , "x ,, l 1,•nl . :X. XX I 1 .< /lr : t 1 1., /!/ i . l/ .1 / !(.' / 1 , l l r 111c1 ti11 e~t urri\' Cl:' . 1 Purl a u l 'rirn : L. :'\lilt Catherine Lt•n•Y , i uunutli ~ tt franc;aisc . Cu therin l' ;. s t 1 ,irn 1111111lantl' ,I< : 1 ,;pnr A ,I ,, I.OUK ~lal!a1.i111 . 1-:llt l luil toul rc~cemmc11l. a Sui :.:1111 p11u1 1 ,,.., th•ux g-r1-1i11ls !\lnga z i1H ~ . 1':lh u pn.,Hl p\u ~ l•\ll' s c1 n l\1 'l' ;.; I' ll :\ !-iP. Ell, 1 i1 a,tudl1c11I " N,•w Y ur\ \ , 111ai:-P ll1 1 1t•:-;S\' dt vu~ a ~ J! l' r, dlt .~ r -1. hu11l tlc~ ~ujels d,, l! r i 11Hl!i reportog'es . Elle pnsse un moi ~ ( 11 11 ni Ii . El1l ' 1 !'-l cl1• !-1Pndue Hrwon re connnandcs e 11 Haiti par S~uppa de Lionel Dorlette ~t notre Cons!/,\ Geni,ral j,. San Juan, b1e!l entretenue par la belle _... . i\1. Annibal ;Ba bab Momplaisir tance . Fils oot etc accueillis a l'Aero port Franc;ois Duvalier par le Secretaire d'Etat du Commerce et de . l'Industrir, Dr . Lebert . Jean-P_1e9'6 . , Ge~: et Helen ollt pris lofi~n;e:se~1t 1;!0,~~ek~!n!a . llcho oil Nous leur so uhaitons la bien_ve nue. XX"X ... M. Yves i'ran~ois Messian , Expert de l'ONU ot sa ./(>lie ;fem me Marie Madeleine a1Tiv~ ce matin par le Vol d 'Air France ve n11nt de San Juan ont pr is loge ment it !'Hotel -Purk nu ils pas sent c\eux jours. M. Yves F . Messian, Ingenieur Civi l des Mines, In~nieur.Con ~cil en Organisation ct. Gcstion col Ex pert de I' Asistnnce Techni c1ue lntenwtionule de l'ONU. II vient c lc pnsse1 quelqucs nn nl! cs it Tunis conu1w Expcrl du Pro J:'r arnlllL' des Nutio11 Unie., p our J ,, D, , e l oppcmcnt ( . PNUD). ll pn n tl ~~ ti vnl'oncos nvitnl de 111Lsst•r ;' 1 sun 110uyeau IJ _ ostl i1 t hi lll' s. 11 1 ielll de pusser s,•pt ~c muines i , , i8 i ter les pnys ,le I' A111eri1111, cl11 . Sud . II a f11it un ~ti~•,::~i~lo,::: •:.1i 11 ,: :,i:::1'; , ,jo t\. rt\ mn pur ~a fc.annu. Nuu~ :;uuh wilons uri 11,:n•ublc . -; , jou!' iri i , l ' J11gt!niPUI' l•l \'lmc yy, , :-, ' n11\\'ois l\h ~ 8sinu . X X X . .\Ilk :-, 111udi11c . \11 ;..; .-t .J , wqud\nl' ArZo\l~ s~) Uhaill.RlS lu hil'nVc 1111,, en l11r it i it ~-111,• s C laudinr .\J,., . _ .. , I . ln c qul'lin , \ n la i111 , XX X r,J/ _..; J.1-:S 1/t-:!!llS ., ,s r .l/O/i'T:<' " 11 \:-t pus It• t\tu d'un 1 , 1111a n : , l:1 A nu tole Fr a 1h t Les lli,-11 , oll l s oif) !''e H l I , litre du fil111 ,1;. lli111a11l'h " , 1 11 H ex Th , i 1tn . c,, fil111 av,,, Claudia Cai-cli11a lr : H,,d Tay lor l't llllt' p\i•iad1 Ol ~~ !:~~ , ;,' :;~-••l;:~~i~~ L:•: , ;:t~J~i ti~\ I::;:~ rn-1tio11a\( ~. C 1 t u11 film pl 1 •i11 1h ... Le Dr Serge Merceron, . btil lunt chiruri!lien dentiate ett _x,a Lre mercredi apres midi de ses va can--es aux Etats Unis a\'ec diennanle femme Adeline. DiVERS . .. Mlle Claude ~loreilli! est re!lLree dimanchc matin reve nal)t de New Ynrk et n!' Puerto Rko . ti., . C lnt .. 1 7 ans le .; Novembre prochein . est la jolie fille d e m,trc ami Yves ~1ora ille . Ell• , vi e n l rll' passer 1 5 jo-u rs clans la (;runcle Ville! ,•t : J i Su n .Juen uvee ,on onde . M. Robert Ct1ss11gnol qui y travoille . . . Mm e Monique Doret Barrnu, g-rudcus(I' (~po ust.• de not re ami Luri~n Barrnu t st. rev<'nu c dimnnc he -mutin de New York v i a Snn .Junn. Jl o niqu t1 a l'lc :;~~dJ,.,\; 1:l ~,~iL 7;. ti:;n d~~1(f~,;~:~~: Pl~Tl':R !'AN, situe ; , la H,wl\ ., llivi,'.-n i . )lurk J\ra11111rl. , I : 'iii ft~rn1111 Hisu isull l urrivt.•~ 1 .. 1 tlimnndw 11111l11L i\\nrk .. ~ l 1 1\uy•~I'> : 1 ~t \~ Yori< . .\ . otn ;1 mi .Jr1 u1 C J11ud1 l . ur.,r :o; l l'!-.1 lt'~'e llU llimnnl'l1n 1l c ~1111 .1111111 . II trnvnill., dulls I• 1 11nst'r111"1i1111 i1 Puerto H ko uv1•c 11ot 1cl ! S limahl1• nmi Buh Lu fnn• ~ l l' l J1•rnit 1•sl r1 lr6 /IHllli 11111t i( 1 l : t plus lo1d , r : uth lt•S ovon~ n v11!i lolls It•~ 1l e ux au Rt ~ Mlu.U J'flllt ._Le• Hond P ui11 1 uver l 11 ~trt•t11ire ,l'Elal du ComnwrC'ci l'l (h l ' ludu ~_; l r i e, 11 , l.1•\wrt . .l1 , 111 Pic -r 1 . l.i11111 ~ 1 }' i 1•rr1 mil pnrt.i di111u11d\t' pt > llr !"\1.. 0 ,, York nU ii 1st 1tll, ~ , . , 11di1•r f1• Jti : nic• IIH:_ , u 111qt1 c. '.\1ll, Fru1ui1w \luruf M 0 l!Sl 1 1d1ar_,.l~l' sUl' It Vol :-: Huul Roa stip . ult qth• :-\•lle 1 i 111111 ~t..'l'a appliqul•P qlll' ':'" lll' rlr~ l ,a :,,. p -.:. tt , l! alt• I'\ d e . ._\ 1 iett .. rf't i~ pnwi~e. --~ zw; ------------...,,....41 :w: .....,...~ PURGA TIF ST. YVES . PECTORAL DES BEBES 'smOP DAY . contre,l~ Grippe ANTIDOL Ana,lges1que . FINA VER contre lee Aeca~1e . DA YLA..X contre 11!Co~t1pat10n LABOBAT01RE IJAY VIGORINE Tonique, pr . Etudiants ' et ecoliers surtout \i; Vitamines B. Complex Toniq~e . '-'.on;rc le climatere miile PODOL Rhumat1smee ..... -.-.*, ;;-,---'. -~~'fc-"""" "'-

PAGE 2

7 8 '9 10 LES l\'I OT8 CROISES l'lit 1111.1•:~I I': Nu. 1170 F rltlrmH ! r nm 1'v V VIVIIVDllI r. II Uno i:i•li•liru tl< 1 110d1t• ~lot fl,, 111 flu :'\lnw :\lou n Uu, ' ,rin, n\'t :; 1 1 1 1 •I ' -I -~ ........... l> --. Pnwlwu pnr1111lt 1 t1 \'1111 l1• i111111~l11nt ion, llll'l i, lu 111, , 1111 uj uL 1 ' u 11vu11!, pl1i11 d1• 111 ' 'l'i hi li(\1., tJIW \' II 10 1)11 1 111& .. i 1 I : HTI c'A l,J~JIIF~NT ' ' " f'IHI 111 lil' : l l ' JI ltni u nd, 11 , IJIII 11, lll h ll qlll' pui; d 1 , 1 d1 h1 r , r \1 nw lll 1lt: , np1 ! 111l•u n , I 11\1, I'll 11 !( lllllll l,1l1.I . ' \'oid lirii•\'t : 111 111 tr 11 111 1 d1 1 I, f'o111t•dit•. : I J 1H• mi•n• i11f11r\11111 , nir1• p11r 11 \ 't' JIII d'or 1111 p1 t l•t r1 I .\g Ttd d1 i1 fr 1 - •q1w1 1 l1 u 11 r 1 111 ,-.-1 1 11 11 1 :-11 .. lt :;i11,, :iP 11 , 11 l'ru1111111 11\IX 1-:111\ s l ' 11i tr11,illi'r t'l lnJ ,i II -Fnit pU !--:Oc " l.i it• n d, s !';t' :-w ulH :-. 1•~ l'illq 1 t'ant ~ l1i1 ; 1 ; lwtlrt •:; 11\1 hout d'unc lnrg-noltu nu •~ 1111 , ftt yl' r f11 1 11ili n l, 1 11111 1 , . 111 D l llli tour F'nt ig-ul : : Toudwnt dru1111• d, tt 11 d1 ;Jssl 1 IICll:IZONTALEMENT I \' _ _ AnL(ltr, 1 d1.• t'E ~ p 11 ~ 11 .. 1 d'am11\1r l'l 1\1111111 I rou,,, ~hll\11 Symhol,: d1imiqu, . }'('I.' 4l'.11 fn i r, llll dr :1 11 w d , 1 .. \ 11"111i r 1• d1• NnpolWnn ll's .-\111r1dtiLn:-. V \'i\nt ' •rl!c pi1r It•:,; <;itnnt,; g111Pl~ \' 1 1 'l~ j {i:J~:u~~l'm~rnde~ :o UI~ •'; u.1 1 1_~,/~•~ i ~,u ~ l~~~l'~,~: :r r > . . \'/~ . : : ,\: ' I ~ 11 arril ' 1'1• \ ' II t ' lin d ',1t•i l u11 c lcLlrt• fort nl'f t 1 t lUt .!Usl' :-it• ~ \"l 11 \rlidl• ~ E11 di1q.;\>11n dnq chi•ri~ pour lt.•ur Jmrll!I' tit•~ :~ l'11n _i .. ; 1 i 11 -•.-\liiml• , ( En Chuldc• : Rutis Ht! il ' l.'l•ampion pe rspecti ve ::; qui lui f;ou rir,nl liif, -Po is son f in Artielc nrabc Conuncnc ci, unc serio JX Au hout de f 'ors<.' n n l l,n'5, lcur clcmundt.•r d'uvo ir une Est de jour cond ' uite exempluire pendunl s on X Epoque Si11:le d'un absence et promet de les fn irJ O Sigle d'une grande ecole Heras d'un joli conte 7 _ Corp, dut Fait du spi organlBmc qu _ l fa l t . la plule et le I chercher, C,u :' 1 i ~ l ;1 1 1 :.1 : '. ori en lt• dnn s lu hunnP \ 'Oil' Pnu s ~ llJ\l . h• d~n . 1uP11w11l .111. . '. 1uau ~ .i crifJl'(l,. e 1lc r~t a dmir 1.ld1 r J'~on art 1011 . ,1 v Pour empec-he1 sa SOl'll I' ,\ it• Xlfndru ( Lniln ll er thol,i l d\ i n brisct• ' JJU1 1 In Vil', ,• fail pr, VP d'nutoritl el truu,, J,. s lt•r m1• -. run venn1jll' s pout lu ranH. 1 dun s IL• 1 dr oi t elwmin qu:111d l'i:,, ~'Pn l! eult c . Tout ('l'ln fail ~,r_r es~ ~:iJi 'u t~~te~{.~~.' ; . it/':~, t ~:-:~'.~s;; 1 . a. hi C n entt.>nd)J, des JJL' t' : tes snU t es d ' hum eur, 1.:cla n't.• ~t jama : a ll , ,, JI . m et toute son etudP Pl ~ •.?' ~ ~n in f a doter d ' une b elle for mati on k , enfanl s qui leur sont ,on fies. o,, e ompr e nt.l a in gi l e tact U\'l-'c l(• qu el elle mC ne l 'a l' t ion~ ,) I ~ rinq Cheri s> . Lorsque J'un e d e s :-; o eur ~ dt ! Vl 1 n i \ VENDaEDI 10 SEPTEMBRE J!lG0 DANS NOS CINE~AS 1~1111 ,, d,, ' q11, t :\lnrlth Pi,, \\ ' 111 r 11 , 1 ) A tt , ,rn11 drn ( I .ni\11 lkrl lntld I ul .. \) ,!1 1111I n : w 11 l111111dHin11 : , 111! 11111 . ,, 1 11'1 1q . ! 1 1 1 /III H llll 1111111111 d , j , 11111 :,, ~ , llVl"I 1111 j , 11111 d11diu11t 1 11 11r,nt. S 1 li11 11 ti1, H 1111 l'llll ~ •III ( : ddy (:111 llit r I \'1 1 11u11l d1 lu I ;uudilrnqw r.nn ~ : 11\0 ,\' l'll, 1t1 11rt i 1 1 11 dtaq~• d, :•t'K p111 1 , , ~ 1111 t' ': , ' -I I I.Ji1111 d1 1lt'•;1111 1 t11 , 1 1 t J ll!l ll :-iPII M l.'H \'111' d '1 :1 qtt T l.t'J" 111 1111 g'l'lllil!llllrt' :Ill ft•_\'•~ fa111i/j,, ' (Jua11d 1 111 . ,,iii :.; n cnd1•\11, , 011 fr11ri1!1• Pl h11fo11lT p ;ir :-; 0 11 111t1111 . 1 qu i \'nudruit l'aln !lld111111t r , t p o. t {•p pnr l11 pu:-1 ... io 11, 11ni1• s1•s tlin g-rin .-. du n :-. l 'nli-110 1 , 1!1 d 1•, i1 u1w f u r i ,• qui i n lr;.t i l l a \'l.'l lt i '. . d '1 d1 rltr lorn~ lt i-. 1'.•l11dinnt:-, tu,1:ll'~ pl'of' e:;sr ur s Pl m(•nw l _ e /1 ,Na . t ions 1 1 n ~ pou, It• p ol'l . t11 ~ \ rpuu ~t~r sn ~oe ur. P:1r un in ~( •ni c. , coup 1h ~ th(•f1Lr <', IC' marinJ!t' r ; ' diffcr e. Et dnn s 1111 J:!l'Sle de passement, Moniqu ~, (Mnrie-P'.1 111 lm• JIIIJ!4') \\ ' 111 ~1w1 ) . . 11, \ , pl e .;; , pn i,~ 1 ' H : w ll'tUII\ JH111r'" It• ,iCtol'Hh l•J' M, J p , i.•.1..'. ~ i,\: : , ! U; :: : 11 \:• 1~: r;:::. t :~ 1 1 , i I 11 ~ ~I: ... ; ~ :::!,\., !:~~:. ~•~~:~~ ~t l , I "a ~-~;1 ~l Li!Ki:~t•~! :;U til//t' 't1},~: 11, r i 1 1'1 1n ,111 . ~ r. , 111tu1l101111 1k lo ttthlHlllllJ'J~t 1t II ) d.i1 1 :i , l"\t, lt 11wl 11 vuh•u1. q111L!11 ~ 1 ,11 r11 c i11i, , qui Ln di' ic ur rnl. rl•l'lh : 111tt dt. 11111i 1 p r11\'n 11d 1 d 1 1111 l lll tlH , Ll.'A IJ ; ilellt• ti HOII L 1111Hl l' rn1• CAPITOL \fcmdrl'dl Ill Suplumhru IIIIHI Snml'rll 20 Sc 11t. u\ 11hrn 1 OHll i, II h u urt•s , , t H h e< u1uH JIil '. $ : 1 . 110 l'I 1.00 ETOILE CIN& ( Mi:TIONVILLII) 1q 1pn " 1, ',. J ! l' h lld :-1 11, rif in ul 1 ri t. ." 11 ,, .. for1t ! qui di , 1011111 Vmu ln~di ,\ H h. no ot 8 h . 80 \1,111 s la tr: t 1.i, s 11 Jott•t t •, \Id Nnn-l::i }ll'l'lllill:-;J pl111sir i1 pr{~ s l'l1~1 Ll~S QUATHE FILS 11 : 1 11 ~; . 11 tn11t\ ' 1 d, ., , fign ~ ,k nos d1nlt.ii'l'\IX 1nmpli111tlH a DI~ J{ATJilj •ELDER ~ : : : '/ 1 ~ '-'\ . :-.~: : / /' : \\\':::, 1 ll 'l\' / : 1 n :.i .tu.iliou s . ~ ;; ! \'Sn\~~l~l~e~!~}/,\d l~:::\ 1 ~: ~ ;:•j~ ,\ :~~11 ; , l•:nt.=t'!t• C:dn H _ 1 . 20 n t 2.00 1Ja11 , d,,, i'l s: l1111ts pnrticulie,-, A unc opoque 0(1 Iott je1111,•s Snnwdi ii ti h :io ct 8 h, 3 0 \ ~, , 11 ~.l •. '.'.,i,~,1,i,,, 1 ' ,!:-,•,11'1'~.""1',', . ','1'1,'."'1'~,", t1l1',• . ' ,,, < 'l'Ull'lll touL p c ,:m1 s; u11~ , 111111edi, I.A VENGEANCE ~! . , " . a ,o mme de s C irnr Chcris•, ll Ulll' DE LA MOMIE 11 r1•m11 /• , es ,; wl'lnl<'ur , rnr h v nle!lr. d'exemple, rciconforl i, )1111; Entree Gde,, 1,60 . ct 2.60 nwr111itl, l(• !-'.ot1 ffh• ti, . ' gai1 l1 q11i sa irntchcur et ,tout ce qu't lle , .....,.__._, J lll 1 To url R H pi l•ce au point qu" i 1 d e snin . : Mme Mona , Gal't'i1f s'e f ~~1~;1 /t: ~ ~ ~1 i.i!d:~H;:~w\1~.:!,;/~L:1\~•)::1•~:;~1,. ~~rc~ot~: ,i~i~!~:~ MONTP ARN~l&E 11lutlissin11IR. 11ique la voi<• n suh rc pour lu, Vendrcdi i\ G h . 16 ct g h, 1 ' 5 rl'sl Ii , 1111 ,.,.,,; su,, i, pou: e viter les ecuci:s el Jes d c boil'r , NOTRE HOMME FLINT J' i,rivain ,•! 111, ,, \"n>i l' ,ati•fa, c t qunnd ils n rrivent, mnlgr{, tuu Entree Gde 0 . fl0 lion n n ur iC' nwttc ur t ! n Sl•l \ ,~( , tc,; lE' s prCcnulions pr1ses com Mme Glndr :s Wugncr, et i•,:rnh• : ment . fes nttcnuer, Ice effnde~. 01; Snmedi i,, G h . 16 ct 8 h. 15 = ======================= sent bien cncz cllc que la . voce C.I.A . MENE LA DAN SE tion de l'ecrivnin, cest de . torEntree Gde 1 oo mer !'esprit et le coeur de 1 ::, cs l!r, ~~ , h .--~,, 'fJour votre BEAUTE)E~f~t~ Ies sp~cialit _ es 1 1 1 1 , 7 cosm , ~.t.1_ct~1,cs < I 1 a la , .. r:~~bfi~= 1:i i r . :: I I Cremes de lour rt de nu,I:: : : : \ ' ! Creme musqui: .. , ~ _ Creme hydrul,rnte. :.. :, ' / Toniques el•lollons . . :~~{~ Creme demaqu1llante -"' ~ " > \ Lail te Beaule . \ 1 Savon. "'Oentagel. 0 Brillanlines . Creme 3 7 pour l a licaule Ille• main>. sous licence ,.~, . /~"' IW'l I I I u lt:l I l l lJ T ~roduil!i m i!i _ a u roint •J ~l~hrl, I\J. par l e b,olov.'stc B. de Belvcfer I Un produit licence APlSIHUM s. de Belvefer a base de Gelee ~oyale s tabili se e off re les garanlies de qualite ('I d'efficacil e qui d e puis d ix ans f0nl la reputalion mondiale jeunee compai.l'ioteij, Elle ec pT11 it . fort \.Jicn II cette tilche. 8nisls~ant les ridicules d'un perCINE PALACE ~onnnge ou pcrco souvcnt npt1e Vendredi h G h. et 8 h, lG nnio nnturo, lu piece contlguc, ,JULES CESAR ,,n P:, clle , c s te u11 es po ir de notrc Theatre . :S:o us l'uttendrons l'nnnec pro e hninc i, la saison ativ ule, avcc unc nouvelle piCce toujours plus clesopilantc qui conduira n o Sam c di i1 G h ._ 15 ot 8 h. 1,, LE S CONQU-SllANTS , . DU PACIFIQUE Entri , e Gcl e 1 00 CRIC-CRAC CJNE t re j eunesse dans l 11 voie droit,•. l'endredi a 6 h . et 8 h . 15 L C. PH UN CERCUEIL N.B . On reprcnd it l'lnstiDE DJAMANTS I ut Fran~ais, la rep resentation Enire e Gde 0.60 et 1 00 ,les Cin q Cheris Dimanche 21 S cptembrc courant u 10 H AM. Sumedi ii 6 h. et 8 h. 15 :-/ous ronvions le public, !es CASSE-TE~'E HINOJS m e mbre s de la jeunesse des POUR LE DOKA deux sexes a assister a ce specta Entr ee Gd 1.00 ci t 1.50 ~'} 1 e g:~~~~qu:t ';~~~;i;:rn;~~: -~~Attention ! . ! at mo sp h~re joyeuse. L C. PH. A VENDRE U n e propriete fonds et batis se, sise a Turgeau pouvant ser vir ii d e s fins commerciales {Eco Po u 1 vo.; pitutocopi'es U S C" a vec "" "PJJUFcil ultra mo derne et u w, p1'i .1; bien meill leu, q,,e p;;.1:out ailleurs Consuliez la Columbia T,.ra1 ;el Se1-1, 1 c e s;s, Rut! d e l ' En tenG m..eni, qui peul rous dl-1l REX TB&ATU V,,111h:11l i, H h : i,t II h, I f, 1.'AVOCAT Dl.l llJAHU ~ CJU J,'AFFAlllls NINA 11,., :•:ntr / , ,, Gd "" 2 _ li0 ot. 4,00 S11n1e. ra-1?ideme 1 . S u med.i a G h. et 8 h. 15 ~l----~-..... -~,.,._ .... , .mr J;g'~~deQtlEevltGT A~S fi1::~~~~~~~===~I En tree . Gd e s 1 50 et 3 .0 0 ALERTE! Avis important 11 est porte a la connais Rance du public en general, et du commerce en . particu li e r que l a soriete en norn collect if S IMP SON & POLLAS (SJPO) f undee h , 20 A01it 19li!J . en n'gislrec l e 2 l Aout de la mC'!ne nnn i•e , cst ct d e mcurc
PAGE 3

\T'il1HEPI 1 ,;J':PTEMBTIE l!lll\1 ' cLJI NOtTVmI,LIBTJ!:, PAOE II---. RHlJM BARBANCO.URT REPUTE DEPUI8 1862 VO~E HOROSCOP,E. AV 11 l.u So1'1'{ 1 1.-in 1 1'io ,rC:t&.f Ju t m11wl'l'n ,1t tl" l'Jmlunlrln uvhu, I,• J>uhll, 1111 til<,rnl ut I,, C:0111 1111 1 1"1'1' 1,11 pnrl.kulle•r qut> lu ( :0 mhuhm ('urnmltnllvt• \nnUluWe I"" /, , JH,l'rot-lul lachino 11 ctlqueter 1 :\I 11ch1ne ii capsulei 1 Apparel! 6lectrlqutt pidcmcn1 toutc• sorteo de dou leurs, c'est bien DObOROSTAN. Ar1hritisme -'toutte (ii elimme l'acidc urique), rhumirtisme arti culaire aigu, rhumatisme chronl que, rhumatiame g-outteux, ac!ati quc, hydrathroac, arthrite aiche, collquc5 h6p11tlqulis, . grav111Ie Toutco le~ !loulcun provoquh8 par cce nffectione dleparaleeent devanl IlOLOROS'l'AN. DANS NOS SALLES DE SP]i~CTACLES ~2 MAI AU !!I ./LIN 1r;1,: ~IE.-\i ' XJ :II,n-u,,, farnr,d,/, ll\\'Tl\ uriln~l, ~.i111ul._• \"tlH do11:-1uui~ nH1:-; 1111 i.'U g-unlt• contn 111 11,J.,!lii.:1n. l.\• . .,:p1•J'il'JH a!-lSII il la praliqlll' vou~ dontwra du 1111!: l'l dt> l'a!-s:"1urunn•. :\Ion Ir,,.,_ d1 l'11ng-i11nlil1• .l\'IN Al ~:: .Jl.'ILLET q t1, \ 0 <'Ill' pr,ru, Ill.II ri1n 1w dl,lt \'llll~ p11raly~,r r1i g 'lll'r ,nt n <'II! hnu~ias1111 pou; Ir•~ b1•lk~ cliu: , 1:-; dt• !11 ,it. ~-1 .ll'ILLET Al' ~:I AUL',' II.ION I l.nn(<•z \"uus dan~ cl't t, jullnJ'.'tH\"t•t \'plf•t lirio l'1 , t r1• Yt'J'\'l' natunl~ l'l aj!iS:-il'Z nvt•t \'ot r1 s' yl, r1•m11rqunb\t•. N,• lais st•z 11Ul'llllt' plan• Hll\. 11111l1t1ri dus l't uu.x doutes. :_!,l AOl:T Al' 2:l SEPTEM H HE (VIE H(~ EI: ~t•Yt>Z prudt! dnn:-: lt>s i11-.:trut'lio11~ donn(•p_.._ ,J:J n -.u,~En:iutpz l 0 l'X}ln~s,-..ion d.-,, i1kt" t'1n11oiPs. Travailltz dan:~ un l,ut diln~ un inti•rc."t com pouv,,z ilriPa111n11.. rl!u:-:-;ir. ~-1 SEi'TE.\IBRE Al' 23 OC TOBRE I BALANCEJ: FouilJPz dan:-; le l rl•;..;or dt>s viPillt.$ pense1.':-: Pt mbtnnin!--. (Juelqut.•s idl!e~ [it•uses 1wu,cnt :r l!tre enfouie:-:. Lu :-,in{'(•ritt' dan~ tou:.; lc>s rffort:npporlt>n1 El'E)IHIU,; Al ~n ,/.\:: \'IE!: (l'Al'I:ICUH:-;I~, I•:vi"-' h,~ J i--.qu~:-. fi1u.i11i..-r:-1•-1 nutn, spt;1..lat10:1s. (;u11il'~: loUlt• \'ti-. :~::~i .. i\\:-.\~,:~ :.1~:rl.:11~'.~li la f ~-:1 \\\\'; t,. dt• n~U:-i.SII' da11:u111 111:dt•. , 1 ./AN\" IE I{ Al. I \I !•' I•: \"IiICI! (\"EW,i,Al 1 1: Ct• qu l' ... l ,' iJ,!"nificatif J)UUI' \'I.UH Jll' , .. :-.1•ra paH pour il' vui:,-;i11: presl'n ll'Z d111ll' n1( l'l' jlt1int dP \'UP H\"t" fll'lHIL(l. :\ provh-t•l. ,ou:,; pa:-; .i pus dl' n1t1 l but t.n :1:.;:-iura11~ vruimL•nt \'1Jll"l' :-(•euritl•. 20 l<'EVRIER Al' ~il MAI,:~ (POISSONSi: .\;;issl'z ,11•p,• vu trP dexlC'-ritl hahitul•lh l't u1a• atmo!-phl•n• heur,•u:,;1•. En yant corifian,~ 1 i; n,:-i,ut:-., vou~ i rPZ loin et aidl'rtz tll ml•• lt•mps votre {1I'o<:hai11 SI VOUS F:TES NE . .\l'.JOI,/: ])'HUI: \'uus taites la ('OlHJUet•.' d,• Yotrt auuitu\: ;,.• llll raeontant ,k fac;o11!1 t11\s intt'rc~Rallll' u1w la111lscr 111•cc iwcossoirea 2 86d1oll'n .\l x (itnEMJEREs Vl11('l)ns vides complets P11ts l'll vcrre cmnplets Sw:hets vides en papier Ho lc•s l'n ferblnnr Han,IL•t,; Pl\ cellulo~• ( ,a,:lwt dt~ gurunti) Eliqtwttes en papic•r ( 'oloronlt,; chimiqUC's Iluilc• dl' parfum Tai, <'II poudre 8tl.!urate 1nagncsic l•~slPr gTHs J)Oll r ,l'OSllH:.liqUt> I•:,mlguteur nuxilinire llnl'leril'idc• Purnoxybenzoate de methyle n; 1 : 1 ~p/'.J;~;'.;:iq~ 1 ~ 1 .~~:~ emulsion l'l'L t_lquide llrag-il (Glycol) Drugc;>C1d forte l;\ycerine OXvde zinl' Ctt-rbonate de magnt.;siP f'ropylene-g-ly<'ol Hr prie sen c,l,01111eB de l'Et,an ger gu, ne sont pas en regl, a i,ec elie de bien uouloir le faire a1, plus tot. I'" dilai e:,,i,/ /,• .111 Se11 temhrc prochain leur eBt ac corde ,; eel' e jin. 20 Ao1il 1969. L'AD.~IJ.\'fSTR,1 TION. ment feco~ds. ~eaueoup i:,A hAHENIN!t Avt.T: T. Snmoi'nva, Mo.ia Pli~ H<'lHlrniu ,,1 A. Vertinsknia Une soJidtr&nlisnlion, un to11 neuf, une exepllentt dinPo d'a('ll'ur~. lllHll.!t~s l't l'O\\\t•u~!-i 1:,,. stylt.• motl<:l'llt.', fuur11i~-'l'tll i l'I' l'ill'f d'oeU':"I'(' tou<"hnnt so >rt.' l'l :--inel•fll du Cinema Ru~H(:, ll' pri11 c.:ipuux a touts qui fout les g and suecfls it l'l'tJ'an. U1H• illlPll~(' e11 .) tion H! dCgng-e de <:l' tlntmt• pnH ston11el ull Id .iLUlll' inleq ,rf'll liar.a SAMlllI.O\'A trl•:-: yj'.n Les Galas artistique#de Cab~ne Choucoune Afin d'assurer le rl•us:-itl dl•:; grandes soil'Ces prevues lJOUr :-:.~t medi prochuin 20 Septembrl' l'l le same
  • rc,11dPll1 d1 1it ron par co11JOLY GARDEK A vis de Divorce Mme Yvan DESINOR J'ar ju:1Ht du Trihunal <:L Ecole Matcrnelle, pour I~s En<~:,l 11 1 :~;l ';~~-~ /;\ 1 ;!1,P~,~n~l~Vl~/;. 1 , d(\\~: fanls do 2 11 6 ans. ( ,;poux Louis Arno! Jlnrseil, I:, Le programmc corrcs11ond11nt f,•mnH• "'"' Mari, ltost' Dclcami[L la clusse de 1aome enaeigne Sp Suinvil H 1'•l1'• prononcC. Lt•s methodiquenienl. fornrnliti•, lii-:alPs prcalrtblenll'nl Lu Directricc ot lo Personnel npli1•.;, l'Officier d<' I'Elul :;. \i.!t d:u!ll K::('t!.:~iH~l:l~l~ l:~\l:~: ouverfrs loua Jes jouro de 8 heu,itif du di! .iui-:-emcnt. rel! du mntin U midi. 1'-1111-Pee. J.1H Septen1l.nt• 1,ni1 JOLY GARDEN en face des .lo,,•ph A FABII•:~ geau Avenue Boyer. No. 13. A v111/. cit> J i•lJ'llllJ.!'l'I' Pnl1i.lilll'nl dPs frai_._ 1n1rnidl ralilt.•s. ( JJL 1 0111JH'Plldr:1 qttt• la Din•t•tio11 cl1• C:.IH'lllt' Cho11 1~1111~ soil dlllt~ )'1111p11:,.;_-..j\1i]it,-, d'a1T11rd1•r ti,•-; i11 ;1al 1un:-. \Ill d~" 1•ntr6l•:-. lili1 ls, i1 11udqtn lit n q!H• :-;oil .. \ 11cIIIJr' 1•:,;t'l'PI i1111 Ill _-;1•r:1 f:iilP i1 1'111• ng\P, IP do.i l11, :,;ow d, 11i;,i1ll1lil' \1 p,i, .. d'ad111i:-... io11 it l\11 11i\'l'illl ;1n,,._...,i hl" 1•t d'uutn• 1 1;1/'t dt li111il1•r I, 11omhr11 dPH pl11,,~ in1pu:--;1111 :tu, orgH11i~al1ur:-;. tt ,1 u ~ ;1 rt i~t1-. t•t,, 111iwl'applit',dio11 dt 1l'llt111• ~11, ,. qw !;1 ,,lliii 111 _ n,-~ y,•di•t l f'\ t\1•~ :.;pt>c ;11l1•-11f1'1•rl'II \'fit ,xpliqrn•r. ~~~~~~::w3~~~t'W3~t'W3~~~~jj3~ la machine zigzag sa s probleme, prete a coudre en un tour d-e main I Elle s'ouvre et se referme comme une fleur: On rabat tout simplement les valets et la machine est prete a l'emploi. Ecrin d'accessoires loge, bien en evidence, dans le bras superieur de la machine. Pied de biche polyvalent et tension universelle du !ii. Plus que 2 boutons pour effectuer pratiquement toute la couture. De fabrication suisse, l'-elna lotus ~st particuliere ment robuste. Elle coud tous les tissus, des l')ius fins aux plus epais et Gffre J;>lus de 20 a&plications pra tiques meme une boutonniere instantanee. -it~:.-..:..:, Distributeur R.H. CARLiTROEM Aue Bonne Foi PORT .. AUPRINCE mois et vous I' enlevez ! ... J., s,t11teu1 ;, d,,, p0tson11n[(<, d'u:,1.• l'X,eptiu1111l'lle Yeritt h11nrni lit> l'l dram:ttlqile. Tnull'R le~'\;,., qllltl•s tll' l'(' 'filin d'UIIL' t 1 actu1,, nE1J'qu:1hlt.• 1 ti,~uiH•IIL parfajtp ' nw:1t l'timptP dl' lu Jll.!11:--l•l• dl! I'l 11111u,>1;t lll'1 ali!;t,t• Lt•o11 TOl,S TOI. gTiH'l' :--urtoul a ri11t1•llict•:1 re cilll'f1Hll11J..p.1phiquL• d11 l'l•li•lir, nwt ll'lll' L'li Sll•n1• I:11-.~1• A \px,,n d,,. ZAHJ,111. ANNA KAl{l-:l\'ll\'I:: \'11 .-11,; d'(1et1\Tl' olt tout p:,;t lwaull•, lnr toul y l.':-t vc'•titt'• hu111nirw! f!11 modt.•lt• dt• haull• L'outun., 1i1u•,w. lo).!l'aphiqu1.~: ANNA KAl!l•:NJNE: V,riln ble lour d<• forn• cl'un d1•s 11IH ).!rnnch, ault't1rs du Ci11C,11n nul :!I St•plemhn• h 5 hn~:--, 7 hn~s l't \i hl•Url':-: I.a revelation du Ur .. JIVACO i,t de RASl'OUTINE: (itiraldine CHAPLIN clans LE DERNIER TRAIN Le ri~rit houlever:-unt d'u1w JJar n~lJe rii• vie, frt?missante de sen sualit,; el r\1• poesie. rPndue plu, vihrl•e par le .i<'U dl (;l!nddint CHAPLIN! Cn dramc patht'tiqllt' l~Yoluau•. doulourf:'u:-:ement clans le:-; rrmuus tragiqueH rle la , de ces he1 Jc l" eonl rc'bnncle. X X X X TOUS LES HEROS AU REX THEATRE llimr.nd1t .:1 :,-;cpt,mhrt i1 ;J hn 1 :-., 7 hre::; Pt !1 ht'unH TOUR LF:S HEROS SONT MORTS l L'.1nC11u1.t~ope Tech11kol11r l Avec: Claqdia CA HDIN A LI: l'enfant de Y,,l.uri i, e1 l'an~:, pout pre ---.,..,--,rt~,_ _ _...., __ ~,_-,.._,., ...,.,-'"---~-•~,---.,.., __ ~,,_,,.,,._,,,, 1:11 1in:,er~ _lumi1H•ux tTl"~' par V LIQUIDATION 2s o/o de Rabais sur tou~ les mode.les d'e Tabl~ V:~~LATtu:-D'AtJT0H0Bllf SEN PLASTJOUE TRANSPAA[NT GRIL CHRO~E VENTIL1 TE URS (1&' 20") ;.! APl'Ll()OES , l FULL AUTOMATIC OSCILLATION I I 4 AEGLAGE PAA TRACTION PALE. S ME TALL10UES EXCLUSIF: E.MM.ANUEL A.M.BROIS-E Con-ein..erz..t;a~ T--ra-~ 405 BOULEVARD JEAN-JACQUES DESSALINES r'Ol/R VOVS 5/lVIN & 5A 'VVGARDEA V0.5 /NT'RE,,.. VOYEZ TICKET AVIOH/5A !EA(,/ 1?SeRVA.T/O./'fD NqTL ~SSVRAIYCE V,4 QE -., VISAS.~ BUR~AU CLIMATJSE 45 AVNVE MARI JEANNE Ctr 0 L_'_XPO~/TION Tf:...: .3989-;;.359I

    PAGE 4

    LE NO\lVELLISTE AU FIL DES JOURS .. ;. pa1 AUBl/N , 'OLICOEUR . u 111• nit1ulo~1 &&l'l lnl lqu1• .-1 N1•w y111'11 uv,111.d'1rnn.,ifp1 ,'1 J'J1:xJ1n t\1t 1t 1 1\ ,1,, prtlnt.nn•r1 hnll i,•n1u i, In f,1111, uu,, Vliw _ ,,11.1 l'rl.c,• t:11lh•r, d, _('hl1 11A(1L \ \ ,•th 1•xpo11\tlon M1"1n111rh• p111 I , ulT)' l'n1lhmly, ~'l'nlld IH'OI\IU(t 1 l11 d,, l'•rt llnlt.1011, 1w11111 11\'Hlt (,10 111u\n1w1 , , , d-,puln lllh' 1111,u ' •p Jllll '1 '"'"""'' ' ~ n it _ 1'11~1rn1,u1f, 1 t>f di:,t.h1i,rtH~o 1unh, Fr .. n~ lno Murnt . ll"""'ru 111wl 1 1uc• tt. tk.•mntn,•tt uux EtnlK-lllliH. L'.,~11,•rl hntli,•n Hni.:,•r Mul1011 , dhmogruplw uu Sl'r\'frc do l'ONU II rt.•priw \'n\'ion dimmwhu u11n\H . tn1i 1 JollrH , i r•ort-nu-Prfn u\Pl't' s.-:-1 JHl1"P111.'i 1•f 1111Ji.~ llogt •r t•st 1•xp1t d1 ' ~m,,g-ruplw HII C,•utrt> ,ft, lll'mog-rnphi1• 1h•s ~nt"Jon~ 1 1 nh•:-1 i1 Snnll'igq:du ('h1h. 11 l's\ n•\ourn6 U son posh) Midi.-! Ronnot, Techn.ri<:n du l"ONADEP est pnrti dimnnrlw mntin pour Wnshington. II est al l<• suivrc pcnd•nt cinq mois un Cours d'•nalysc ct de polatique fi nonriercs du Fond, Ill onetnirc ln h•rnntionnl. . .. lllllo ll!arie Jose Arrn jolie fillc du grund rommH~ant Na h?um Acra et 111mc a repris l'n v1on d,mancho matin pour retow . ncr ai aes etude, en Allemagne. F.lle ctudlc la decoration intoricu rP. F:llo \'lent de pas,oer R<'S vn , ~~nr~s iri avec aes parc>nts, ~L"! fr<'rcK, Alfred Acra et fnmille, N~houm •BMc• Acrn, Jr ct fn. mille, Jilobert, Roi~, Mike A.crn. .. Le jeunc indiinncl Jenn Ack nwd est parti dimanchc potir !)le,, Yo r k ou il est all{> combiner u f. fn1rcs l't vncnnl'es . ... Mme Nnhoum Dorval ainsi que llllle Josette Fils Aime sont pnrlies dimanchc matin pour les Elnls Un is. ... L'induslriel haiticn 1\f. 'rifux Quester els parti mnrdi pour llliami. New York et Canadn. II pnssera quelqu _ es semaines a l'e trangcr pour affaires. ... Eric Coldmnn vient de faire une ,isite ednir a Port-au-Prince. En effet., arrh•e de GuatemalH Cit) au cours du week-end derDu nouveau dans la Coiffure !l~, enue de Chicago, oil eile a su1v1 pendant plus d'un mois u1 a cours inten,if : , Dernier Style ::n {;oiffurc>, FIFI COJ.IMON met a votre disposition, Mesda mes, des techniques toi.lt : 'ait recentes dans l'esthetique femi nine moderne . . ~lie tient aussi, a ,•otre disr" s1t1on, toul c une gHmme de r.-c duits Nouveaux. II'"' 11 , , ~ , ll ' lll\l'I I 1\\111 .\1 X X X i\1111• S\'hilJ,,•I\10111111. ,,,11111 d t ' •l1 ' r un\,; f1ll1• du d1pl11mnll• <;ludyH IC01~ 111 l\l1.1111d1 11 npril l'n,iu11 11111rdi pour 1 1 111'1/i. oil t•IIP p11t1t!\U1f Kt't, ~t udt•H. l:111• 11 , ' , 11 ' n.np111 r 111t• n J'111 1op11rt FrJ111~•oi:; Jl11v11l i 1•r pu, 1 m t•n•_ pnr 1w u ~r111,,I' pi , l 1 11 vni1t Fortun { llol , pnr ~ 1111 1111 .-J,, :--;l'l'J!'t' lfoJ.:"111, t'lt. No u:-. uvon~ n•vu 11, 1 pl 11 1 . Hir llr. Edith nrnfu Hs lludi, uurt. ch11n11u11l 1 .. , •pnll~t~ dt1 /',;111irw111 111 \ lt '>l i11 ophtn\11wlc1g-\11•, nl . l;t'CIJ : 1•, lludi,ourt. J.,. 'I lr . 1-:dtl It l>r<'duss II 11d,1 nu rt t•:-il 111l•tl1•l in ,,at h11log 1sl1•. Flit• 1 ' t:iit _ pa.,lit> ii y a ,,,tll'lq11,;~ s<'mnilll's , 1 11 L'.U1Hp11g-ni1• de l\fmc. ,J 1Hqu,•\il\1• Tur1n11 Curtlozo pnur dt>s : 1 ,111 ,~ aux Et11ts l'nis. ., .. i\1 .' Guy Doun•t, JngCnh•ur e11111uhon, Direcleur s IIJJJWLl'C'i/s a l ' . ' longue porta'•,• ala• lo Telcco . Mlle Lnviniu Yurborough, Ji te Ti-Lal'inia o l'L'JJris l'al'io1t dimonrho mntin pour retourne1 aux Etuts•Unis, v1u Kingston. Ti-Lal'inia, hahill(•e ;', la gJ'('01111,• nv<.•c des tpudw~ fl•mi11i11Ps l•tnil tl'un e C'l6~an<.e rnre din1nnche ma tin i1 l'n l'roport; F'ron.;ois Duvsli<.•r Apr&s quelques semuint1s i.ci uu Studio de so mere dirige en l'nhsl'nl'P de re lie ci pnr M lie (;ou thier, elle est relournfr i, New York pour poursuivrc scs etud,., de d nnscs ,•n Vlle de prendre la r<• li ,e il !'Ecole de Ballet et de dnn s,s mod.,rnes o'HHiti fondh• par Ju ~-rnnde art.isle choregraplw Lavinia Williams Yarborough_ .. Le grand industriel americain Sam Gcrst<'in, Grund Patron d, LADY MARLENE dont ii est le P1t:':sidtJ-nt r st arrive merrredi nm tin en compugnie de sa drnnnant~ femme Minna. de M. Philip Bo rus Labor Official> nu plus pre <"isement President du Synclicut des Bouch~rs de Belle Harbor , New York,.sa gentille femme T c bic ct sJ1 jolie fille Sherri '!!,!i etu d~ !'Art Dentaire ;\ la Mandel School de New York. Ces distingues visiteurs ont pri s Jogement a !'Hotel El Ran.cha. Ils ont dine hier soir au Barbecue dansant d'El Rancho avec M. Victor Chatelain et sa charmante femme Therese de VOYAGES CHATELAIN \., r , ,11 :\1111i 1 dn 11 1t 11111d,, v11\l 111'111 ,i., l'u:l r1 1 pl11M d'1111c• 1.iI 111• l .' 11 I lnil 1 . ,11 l'l1t111i1rlll' \n 11 11 n11\11p I, 1111 \\ 1 H11d1q~l11n ( 'oll1•g1• d1 \\ ; ilnd11irl1111, Ohio. ~11ll'1 ' •t. d1• :1 (•:t . uls (111i:-. via Sun .1111111 . X X X , \(lit l\fnril ~ Pnuh Brisson, , : ,t 11di1111IP ,Hrn11liP111w de (Jul."h,~l' l'~l t\lTl\'l ~ P ir•\ \un1H rnntin. ~'lnrie Paul . !, j11lil'. g-entilll' alioit Pntrer i, l'Hni\'pl'sitl l,nvnl qunnc.l l'idCe lui est \'L•nuu de venir iri pour un sl•juur prolong,~. Elll' n eu pour ''!""li<1'.j1la, nu Cnnndu, JIiiie Glo ,l ys All'llHlur, lllle du DoclN:, L,.uv,•rtu• p Alc-indor, Avenue Cn t1lln 11 . Elle• a pour cnrrespondan ll' , , l'orl-nu-Pl'ln-ce, Mlle Rcl-! i 111• l \"lnth il'U, Avcnu~ Cnmenu. XX X \Im ~ . Jul es 'l'h,•lrnud, disl,11gl1t . l•JHIIJst• du 1'ropri1'ituire du l ' a:-.tPI lloili lloll•l u piis l'uviun l11ndi 111at i11 poll!' ~l' n~ndre U. l\1io 11ii . Ellt y l' ."J t u}ll•l' pnsser quel qLH . s juur:-. avel' tl.Ol\ l"i1s le bri\111111 arlislt' JJl•inlre pt HtThiterte Sadl:t Tlocbnud a•t SU fumill,•. ~I. ltog-(•r l3uut'ard, ReprCsen tnnt d,• In \\'J :STINGHOUSE ,,n Hu,li PS( pnrti lurnli mntin par h• Vo! d'Air !"ranee se rendnnt i, 1\!i~1i. Rpi;-er < ' SL ulli• :'1 Miu mi . e t i, Nassu u pour prcndre part a des ri•ur\ions ale Representants rle IR W ll~TI Nt:HOUSE:. XX X . . Mlle Caro le Drouin est par tie lundi matin par le Vol d'Air Frant~<. 1 ~e rendani ii Miami_ L'l' legante Carole Drouin est allee reprendr e ses etu des de Secreta1 iu t ,, Madrid en passant par Montr e al pour vo ir son fiance Fritz Brandt qui y poursuit ses c tu des . Elle a e te ~ccom pagnee iJ ! ' aeropo1t pac ses parents, J ' in dustriel et Mme Anthony Drouin , sn soeur I \'ftne Hans Meyer, sa jo lie soeur Josiane Drouin de Air France et sa ,cha rmante cous.ine Mlle Ma n gones de la TCA. XX X ... Holand Mo ' se. est parti Jundi pou r Chicago. II est technicien en clcc-tronique diplomii de !'Insti tut e of T e.chnology of Chicago. Le salon climatise ~AUX DOIGT!s MAGIQUES> 38, l ere ~uell e. Jeremie est 01, vert le llfntin de 8 h 00 ii 12 h (lJ et l'Apres Midi de 2 h oo ?, .J, l,. ... La Convent' . on annuelle de l'ASTA a ete inauguree le diman che 14 Septembre au tres luxueux Hot e l Th e 'New Otani de Tokyo, JRpon. Cette convention reunira plus de Troi s Mille DeU,gues. . .. Ernst Gauthier est parti naardi pour T one Molinas Espa gne. Ir est l'un des deux haitiens partis l'e jour 10. pour aller as sist<>r au S e mina're des Agents Immobilier /' o u Investors Deve lopnwn l Cor p orated (11'-!DEVCO) Phone : 55:!0 . FJle durera jusq u'au 20 S~ptitilri1 11\1 a'1•Nl. prm1uil , l'nrd11unt. qu~ 11 1uwi• In morl. 1h, Mury .Jo h:opt• .d1111', d1urd111 ,'1 provoquer In rbou v 1 •rt u tit> l'enqut ~ le Pl ,ptlc in formnti1111 n~ urH dnnK Ulll' lot I.rt• qu'H n ~11ln •HHe1• nu Trihu11nl ale Prt!tl1ilrc l'nttlnnl'U ,tu r.omlt", de l..u1. e r110 ( l' c nnsylvnni" ou Jllnry , lo Kopechne estl'llterrce pour ju, Ufil'r sa dcmnn, ~\•r ,~ . ! ~ l 11\ 1 11 11 1 ' 1 , 11 1 1 i, 11111 , _ 1 ri'i,~ I : L'IIU~OPH,. qui pro\'1111111 q111 r -'" ' coriclil1on 111 11,u1n' :,,. ,l) l, , ~l ., ti, 1(1-1111 111 d, ( 1 _r\1l11"11l11 dt• l'lu dt ~ 1 1 t'•purlwi1 ,ql\1'1\111'\l"i' 1•x111'\ K , oll\l'l.' , lt •\lti di :\\ihlntiH . l 'u utr , d, : ,1 ::1 <1\i11kr1 be1',l , 1' i\\U ' 11ifi 1 11ll 11 11 '''':l'ic11l 1 . q111 1111r11 1114~1•u clnrw 11• l1111J{1t~1• f111fdoriq111• Jli4•n 110 I,d, ' t' 4 ,1 h ,ur:Hllt• lii1• 1 l, : : i tr11i 11 1hi . 111c,1 111:1 phrn ,:nv oti 1 1 t,:\ 11 . ":, :t \'/,: 1 1\i.t'!I I Ir\':;~:'.\,:~~--'\'.::: : ~ !::~'::.~:: ,\ 1 t I :i~~~ 1 ~'.: 1 ~\ :4 ANS l '0 r I ::~:~ 11 ::~ :: \ ,'; . \ 1 ,\'1 /:::II :i , 11 \\ 1 ::, 1 : ::.\\ n ; :,~ ! : . 1 : .: :~:: ~: 1\,:\' ~ l,\" dn :~~:ai 1 /) . :~~ ) U'~~ : pl'i 111idi i'1 l'A11dil 11 r di.I l'l~O:\flt,:, u u1111 /•quipt• 1 , 11di1~1d, 1' 11 uiiuinl, ellt uv,iit Ju 111 11 1udn , l11p11 : d ' 11i111, _ r d dn J'c':!rr\ :HUl :'1 , TP111pl 1 A cl , , ii;! 1 . ii 1 i 1 t , -. ,111 q111 i, 1 ~1il p 1lt : f1u;o11 , l11q1 ii,. : w dt , t,•ui r It I n)p 1 1111111 :; w pro pnrt , 11,-:1 : , 111 rwi t l a\gh, ti, ; l'll}:ttnnt lti x l'i 111 . \ di Ko lf l'ul r\otbmw f1~1umr 1 11hr11\ i:-l:m11l1• \ u1 1 \\1• dh \11,•uwnt ,~:-.:qui:, qu'on ful iln --11 :it'ru , ,,~ 11lw1w11t pr ( nc:ti. i 1 Voili\ pourq1wi, I\Oll!i ~ 111111tH'"' l'lilllt'l,lnnt pl'lil : i \'( ' l'l'l! !i , hpui :;: rn nt. j , rd1 ! nir. l11 1 1i tt 1 d1 1 n ~ rtif j 4 111 ~ 1111x i l 1 J ••rtuin!'f qui• ll.'M S11J\'lulol'it111 ;, nwri~, •lirnt f"fl lltlllt' 1111 {C'uJi ,•r, l'l x X dl1tul tt tit• :-. rour:" ~ 1 11 1 1mix ,l, ~ d' ou -. r1ro1. t lu T,•rn ! tl\l 8, , h , j! l, :s Ho ir s , . j'imui:i1u•, fo11i\l1t1 _ 1f ,i, , . En fn i 1lu .-c u,, :-r ,le h\ Pti\ x, ('umptnltilit,~ l11dustri1 ll1 . cl'A11n , ~ t 1lu :m{1rirc ,~l t~m1u11l1.iront ti ~ \ou~cmcnl :w!i pot h c ~. :; 'ouvrait le rc :, t uurnut Dt1 .s r.iv il .:ly 1;e 1\1111 rcH ~ co11omi1J' . H' , "" Pr11li• In 11011 vi 1 1lu f[nili tie l 1 ,1a n-:oiH IJI' DL• ~llt'l'l't ! ln ss t! , ii pr i• 1111 jo111 n ~. urw J.{Hrgo !e , pli 11t.tiruit Ulh ? q1lt' d,• t : umptahjlilC, tl ' nrg-ani VALIEl( It 11wilflq1r• d1•~ souv, J,, lllOt':-i au\ iltnl ~ : I 11 )'i lotlllc ~ di1•nti l e fumdiqm, 11omh1i ~ u rrn t ~, .. •.::'.' , ~' ;~I,'.1,';u~::;~~:,';;~. ,l.s r.ntr• t~: di~~f,, lli!JlSC<" vl,onC'.<,. ::~''''.\,1f,'.t'\:::,r~:.\":." 't .'.::,;~1~1!::~ : ~~6t"'''• . ; , ,t,•laui_,d ' t r, ,lh1in A~ '1• ;t , pour nouH l'mTasion d . , Hnitiern,, verwz s,•nrHfor In _Dt• 1 d'llll poingragl.'ur d fain: :rnufrtf Pour \'i!1~1. ci11<1 .. cnh ~ on y !'!:1 "! : : :1 1 :~:~dt;;~. lt1\J : f 1 ;~~!-g 1 u~1\ml 1 n t~~-\ 1 1~.\ ;~ :~~k;:; t~:. ~:\1! 1 l~~~!i~~~~h;~:g. !~<; ~~::it\ ,;:~:::. c,~\.~,:~rl~\~:~it~u~~: 1 \::u:: [~ ~ :~]! 1~~/1~1h~ li~~/1~~~ ~:~1 tj)~~:u:::~ ':~~a~ ~ tio11 dr•!-i l'ndr,•s admini~trntif.~ ~~::,r~~-~, 1 ~oi~i:t :~~~;,_Vicl• lP Ri bin Pt f\llP tout ,Pia fiuir11it_pnr flit c 1w_lan ;. da1h 1,~'i . uel U\'C<.~ ur ~~":•:~:):~~:~~~sqUi ... re r~;~\i1'F~~if~s1':~ ~~n~1'~~m1l ;;~L~~:~\~t:;~.~• 1~•;s~~'.'.h,~/t l,;,,;~,t~,; ~ 7,~~;; ~~f';;~;:1~~::,"\:~~~•~1:,~•~~\:::~~,'.'.'. ; ,~TTTTl=:l Pnr votrc enrouragenwnt, Hai :\lni :-: In .-;alnnl•e chipiL.., loin tle km c nt. JH>ur _ li~ \rnmw _ \,out~he t\t ;~esR~):,';.bl/ 1 ?':,, 1 ;,'~v~';'~t l:~~:.f f~~: ~~11~:r;u'.-n le 7 ~:~~r11f.,"ti~~sq~cj"1~1~ ;'.~'t ~;th~i~le:e~~',\~~(;e"'t~~ 1 i1;~:;i,'.",'. ,:;;~ ri 1 ~~'. 1 'i:ir '; !;;•;;;;,n; ;:",:'u t':: mundunt nux ,ll'•pen.-lanres offi-gletcn-c tenant du till'e e~ le Mc aux han!'ht•s <'I lt•s cpnLJl<'iremon, mlln)!e ch!\i,n t nwill, ur, , ,sf ii l'iellcs, nutonomes o u semi-auto xi11ue , Pnys ori,;nnis_nteu1 _ sont _ te es ilans u,w attitude c,11 . alefi, crit. . .. , 1'l 110111e s, cl il de s cn\ill'.-s privecs, qunlifien/'i~fi~~-LA . FONTANT elle lo isn _ l e nrnrl', ' \IX ale ' ~" let e(_ Et en S U S Ull , .Juraq1oi ,, alr o :.'i~i-d,• qu'lis jui;cront necessaiSecrc!nire Gcn:crnl. ;{~:i:e:• . ; ,}t ".'.~s;.ii" '.i, 7 a~i f-i~-:~.:~~~ ,;~(:.'.::~:::::~~•-it:::~ ~::'. 11 ,'t Arlicle ~u.Le Comile Natio l I p I nn1 d'U1'g-~n<.e pourra organiser A l'Ecole Ste 1'inite . \'ieux rumolli. ' HS qu, :~lioll I l' \.: ! 11 pour a~ d<'s S,,u,. _-C ()mitL•s l'l'i,;ionnux ou Nous ,wons relov& uvec 1ilnisir• 1ii,,'.'.~ , 1 1 ', 1 ; 111 /; 11 i\\ l'~-'..',' 1 11 v/,'.'.'":.'.'.:;~::~ :1 ::;;"ll'.'.'.\':,';:;,1i':.'.' \'},,,'.:'.,\',\\'::,\ •~i~: ;~ sp(•c:ifi({llt•s, S<.~lcm Ju mutic!rc• 11 urmi _ _ les lnurCUtes uux exn1n~r.1s Uom 1 l\l• . ,~t pour ain:--i diit! ralll •. cobs, 1111 au1il droil _il, u11,• .lam dtl,t il ~'ngil, }JOUl' la meil\eUrl' du CE .. P Jc non1 Ue_.l\1elle. N~lw IW . lll. . " . "X" lii• . r :-:o,i pard .. :ni ,. 1 ri . j p (~ . t• . prol~ '. •tain• d11 _, l.:1_.1r1,_, .I.'\ il ur . l'.Xt!cution ut i , , o ,; 11r Jc,i, . courir )(•~ i-d nislrl's, snns unc ou onvinblc. au J)~lmu•c~ !lvec l~O ~ ' ' . Le n•:-;tauJanl. Jt '.• ta il _ . /•part• d _ 1 J_.., ~ rl'l . arda1a1n _ .~ _ 11 'avnh ~ 1n torisatiOn p r l'ala hle clu DCpnrte de succe . s. so~~ : lG elc1es udnll~ bnr ))ar ~ne l, a~u ~ lrnth ! 1. 11 ho1 r.: qu'a :--1 rong-1 r 1ifn : 1n 1 •i1 11ltl'1\• :;: e :l,.:i':,"I' ~:.~ ~ rie~: ~)\:e:~:l:ten;~ :~;t;:r::ee:t:,:s po::.cn::~Jl e:,: ~;~i:;,:Ar~'.~:i:'.: :~n::,: ' , ~.\a"\~,'ia ;;, ,~' ,':'; . :::;~\ :\\;_i'., _'.i::,\~~•:i:::,'.'i:;; ;;.;;i~ \ s •h:;;: , 1 . l't t ~ nlrcru vigueur imn1Ctliu ~ 1 ~ts l~~h ~~3~:nt fc~fcltafi~~!ente[i Lu>.:UL u:,.: puur l'i•pn.qu1, ii _s" villai_n. _ 1,\~,tlis 1 •~~ qu,lqu(• _ coi•.1 tl'ln cnt. :1r1mmuniquez-le. \'m '. tiVt! . dit ec trke de l'Ecole Ste clistin~uait. t\1_ l'fft•t phr _u,_1 11:11, 111:,I 1 la1r1. I.a tit' :1 11, :-; r, ~ \lENDEZ MONTENEGRO, , Trinite la Soeur Anne-Marie J>ai!P 111111111a-u,1. d,•s fh•ur, n lott, ,ers. (•t i1 sc; dCvouees colluborstrices. ~::~t ~-;\\: 1 ~>~:: \~~ 1 ~;:. 1 :~~~'.:n~!t:l,l _. } 1 : 1 \~ r/:i !;~ 1\~~; 1 1 ~ti~~ud}~~~~ 1 st~t i!;:;p}~~~~ ; Retour d'e compatriote Renvoye au S octobre Nous somn1t's en mesure d'an• La direction cle la Lotcrie tl e llnnc e1 qu e Mr Andre Pierr e l'Et a t Haitien avise les chefs .'acques, Artistc-Peintre, Astrod'Administration, les Patron ~. logu ,•, Graphologue bien connu Jes Employes Publics , du rom p al'ti' l e S juillet demier nous in er ce et de l' Industrie en pur revit ndrn tre,, prochainement. ticulier et le Public en general Andre a etc contacter ses maique l e 4eme Tirage de la Lol tr~s en vue •''e largir son horizon rie CENTRALE HYDROE deja vaste, il est diplome des LF..CTRIQUE DE PELIGRE d ' Instituts de Sdenre de Paris et qui devrait avoir lieu le diman de Bagdad Cet nmant de !'art a che 21 Septembre en cours ed parait.il , combine etudes et renvoye au Dimanche 5 Octobre agrement. car Jes differents prochain en vue de permettre rab i es et rartes re~us de Jui aux Employes Publics de la e menent de diverses grandes Province _ de prendre livraison capitaies. '-Cela va de soi cte leurs coupons ou Billets. qu'Andre donn~ra davantage saP--au-Prince, le 1H Sep. 191i~ tisfartion clans so n domaine. LA DIRECTION !Le Rond PointNight Club! @) @) @ Samedi 20 Septembre @ I Grand Bal avec les Shleu Shleu. I @) Admissio~ S 2.00 Dollars ,10)(0}@)@)@@@@)@)@@)@)@)@)@)@)@@)@)@)@)@)@)@) c-nt, ~rUt}Ut \ l, par u11 .i 1u d1~ l"fl' mai s vidls cit~ lout snohi~mt . 1\ c ~. \l's gan 1 •u11S imprin : :1iPn\ u11 ils a~ :l,haient tl•t, ha ~se. l e u ~ mou\ t C.-n1ent o:-;dliatu i1 ! t. a s;; ict ti \ de -t p:dan-::l'l lui trou. Ct• djspo s j_,_if qui C'ntr, tt•J .. .il n1 i e nt ~ ~ns d o ute :1 ~ u ,~ ul enr~ a~~t'Z de , frai, he11 : t.,i ;. 111-.; ln. s n\it 1h s p11u\anl <•~ ri~~ ri ll'.'t •:-dP ~ jour~ pour m\!riter ,h s: ,pp elr r un \ "f• t : heun•ux. r.ar ril.'11 mieux q ue !n tilatcur. pci :: ;;,.u t 110: __. _, :!: ' t.: in nn faim n a ~~ :1i:-:omw ll S •mets. , Htiou genial/>. :\lni. pour ri , pe1 ~ r Ki])ling c,Et pour jouir lh 1 t IH:C'tieu:"'. c:i e~ t Ulll' autr~ histoir . e . Et pn.s confort on payail ,fr vous l,r•IIP i , raconter. 1,, donue ,•n . mille, , ~ (_ R. CONSTANT._ Eh ! bien ! on payait .. 1nquan AVIS Proiessionnel t1. l'ent fn1e s quand 1e elie,:;t eclientele la reouverture de :.:itre~~~~~ifsoau~~ avoir le l_ourb ol . ~l~:;~ueB::.~: ~t l'f~t: _de La table d ' hote qui . presenlai . ,&?rt-au-Prince l'egulii>rement un menu copieux Le -eptembre ' 196!1 ~~e~-;~~\:!!~~t,ll'." r~~~~aftr::.~ COl:lCICXll:ll0CXXXXa:ICICC10CIOCIOCill trols gourdL•s , \"in. des~ert Pl ,uf( ~ rompris . S:u1 s eomplPr, nt1IP , 1 .t•s (")odu• s cl1 rr 'te \ il ~~: t :; ,,i \!;~ 1 . ~~; ~:~:~:::'.: t•~l,:: ~t i~\ ,!~ ~ HOil Jc Tin o l ! o : ; sj d1• 111 '! n,,J),, Epoquc.> ' .i, , I ,t• rtwrtui n• n•, ,111 it pns l1i1 \'H:--l,. 1 1 qu1111d ;dJ l1ou1 ./'1111 : h1-111 11/l I'll ;1\':iil f.1i! !,, lotl t'll lll)lll't, 1111 :-,'~ qll ':1u t\lOl\lt'III di 1'1•r111rl ll I'• , \ f11ri• d,It• _-.; 1/1d1 I', ,111 .. 1, 1 111111ai~:-;.11it no', pal' 11ol1. l11U\1 . 1 n1c l11di1• :-tl ,-lta11-..1,1111dl1~ a1 , j1111rd'i111i 1n1 111 sl1ri ,.; , nrni.-. 1 l.r t,np ~ . i':1i:-;ait li!11h1 1 t•u1 :-, d :111 --. uni grj _ .,1ri1 i0111:11 1 tiqlh d1 f"li-u, l.J, u1 , d1 c l:ii, 1f , 1111 1, I'! d'; l\ ' 1 t1 x :r 1 : l 1 ~u11t ... , b1, ; l1• " f11111 r i 1 dnnn\ :-: , ! , Pharmacies assurant le service cette nuit. Vrndn . li Ul ~etembn! \~ll)IJ . SCIENC!A Hu., l>r .-\ul11LLE ET L'US1.JRE P1lOTECTION ( ' ONTrrn LE ( i,; DES S1 >l ) ]' . ,\ ]'>1,:s ET DES 1m1 H;JES PPJSSANCE MA\ 1 1\1 \ 1 l\l Fail<'s fr,plein de ,S'HY ('HJEF, G , aHoline qui dn1111e des ailcs it u olrf' flnilure, ad?lo,1. , 'TaphiP Hd1ngue1 ra\'at1 x U'Appli,,11i1111 t't Corn.•i-qwndancl• (1,,11nmercial1!. I J S\-r1 la1 ial Oft11e l'ract l'(' tanglais) ,, J l:i1•,.,-1•ln riat Co'mmercial (francnis.) f) C'omplLl hilite Americaine (Tw e ntieth C1•n1urr Bnol,kt~eping :11 1 1} /\(' (' lll\Hting) ! !'J Arithmelique Commerciae ( ,'j ysli•ma• U.S.A.J hJ A,rounti ng Principles (C mpt:ihiliti rntinnnril<') ]~re unni c J ' E,..,perlisc romplnble i I C o s t Accounting (Compt bilite des prix de revient induslriel sJ 2&mc nnnec
    PAGE 5

    VEN"TE D'IMMEUBLES' PAR LIC,ITATION 011 foil Hll\'Oil' 1(11 ('II \'1'1'111 : )o.-1)'1111 j11gc11w1111\11 11ilm11nl eivil d,: \'ort1111-l'r .. cn, nt1 1 H<'H H1tn\,111io11H civileH I, vingl 11111,rn: j11i11 111il 111'111' c'<'III Hoix111111: ip11111,, tmlrn lctt p11r1i,-~ ci-1l1•HMIIIH cl,;Hi_f(111eH, cl rc\i11lii rm111ml Hi11,11it'i.-, orclo11111111t 111 v,cl le p11rl11g1, 1trn lcH ht•l'lli,•rn de r .. u .I 111, 'H Tnylor, ,le IOllH cl'i11rn r11e clc vi11g1 pi,•ilH cl<' lnrge 11011vcllc1rn,nl d1ihli1\ ct 11011111111! ncci:H v,rn !'11111:Hl 11 L'Avc111w CliriHloplic d vcrH l'cHL 11 l'Avn111c To11HH11i111 llril\1' 011 clw111i11 de 1DtHe,-1:H, Celle propric;tc\ ('HI cl(• In C'0ll(l'lllll,ICC de ~1q1111nlc picclH ck c;ndc Hllr In 11n11vdlc rue de vin_g;t picclH,dl" l11rge ll'H hicnH cl1•p,l1111t ,le• HII H111T1'HHio11. cli:1101111111'1' 111:lncllcment Hue ;\, 1111111111 1m ci1tc '' I)' I 1 r \'Appel tit' Porl c;ppwc; 1111 H11cl Hnr 1111c profoncleur cfo i}1111lrc _o, 1111 ,rrrc 1 I' 11 .our I I . . . . ( ,'rr•rl "l'l 0 ",C' 11r'1l.• e1'x (lllll<'.I'" c.:. OIIC"l n .. l 1111-Princi:, co11lrzl( 1ctoir1r !'('II( II Cll Rl'H 111, ,, ,. n n n trilmtinnH I ivill'R, le vingt qunlrc• juin mil 11euf ecnl pil't!s 1111 d1tc •~RI. Elle est horrn;c nn norcJI ci.,nl soixnntc cinq, confirm11nl le jugcment HUS 1:nonce dun; Ionic• sa forme ct frneur. _ kqucl IIITl'l II etc r,:;ruli1.,remcnl signifi'e pnrtic el uvocnts. 3u.D'trn urrcl de la Cour de Cnssation de la Rl;publique d'Haiti en date du vingt_ sept juil kt mil neuf cent soixanle six maintcnanl l'<>lui pre-cit1; de l:1 Cour d'Appcl rlc P_ort-au-Prin.cc, lcquel arrct n hl\ comme le pn;cedent, si_gni fil; a parties cl, avorats. Et 4-o.D'im autrc jup;cmcnl du tribunal ci yj\ de Port-uu-Prinre, rcndu, entrc les mi•mes pnrtics ci-npr,f d(;sip;ncPs, et en ses nttrihntions civiks, le ser7.P septemhrr mil nenf cent soixan lc lrnit ent6rinanl pnrticllemenl le rapport rn clnte du qunlorzc octolirc mil n<>uf CPnl soixante six de \'expert Louis Frederique, df1mcnl com mis par le pr(-ddent' ju;cmcnl sus visl; du mcme trilrnnal en cl111e du vingt quatre juin mil neuf cent soixunte q11atr:,,. II sera pro,•[.dc, le mardi que l'on comptcra i trcntc scpternhrc mil neuf cent soixante neuf, a dix hrures du matin, en l'etude sisc a Port-au Prince Rue deF Miracles, No.... •, ct pnr le ministrre rl~ Me. Willy D01tvon, notaire publi!', residant a Port-au-Prince, dument commis a cet ef' et. a la v 0 nte au p 1 11'; offrant et dPn 1 icr cn cheris•eur de:; immcub1es ci-apres imlianes et depenrlant rk J;i rncrr,ci rnilrcs carr.:,, fornrnnl ainsi 1111 1~ianglc clc sept 111elrf's rox,111t, rlcnx elf' fac;ad1 11 l'oucsl, qua lre mctrrs ,,.i~:antc dix l111it a11 r,,t,: norcl ct ncuf metrc,s q11in71: :1 :•,~,t. Ellr ('Rt borne;,. au non! par le rcHtc de, In rnie propri,:Lc, suivant plan ct pro ces-vrrh:il drc:f+t par J' arpentn1r Franc;ois Avin Jc quinzc f'"vrnr mil ncuf cent quaranlc trois. Sur ccllc pror,ri,;t(; se trouvcnt quatrc maisons clont trois f'n 11111r et l'aulrP 1 hois. La premie re qui domw iacc a l'Avcnnc Charles Sumner cl lo•~c l'l11Rt1t11lion Haiticnnc de Langue Anglai sr.• est cstim,'-~ :1 $ or 6.000. La filconde Rilll(;C au 1i11C: est r.t1est de la prcmic-rc est cstimce a $ B.!100. La tn,i,;;.me qui fail ,uitc a la secon-. de est 1'stim(:(' a $ 6.000 ct la clerniire qui fait RUilc: a la troi-ii•me est cstimre a $ 8.000. Snr la mi,c a prix totril clP vine:I llllil millc dol lars fix; par l'cxprrl Louis Fredfrique, outre! Jes chaqrcs c!c l'cnehPrP. R.nnc prnnri1:1,: fonrl :'~fiti,scs sisc a Port-~n-Prinrc, a l'rnilroit ai nrlc Pf'n-,lr-1.ho sc. laqucll,~ proprictc est au C(ilt\ rnd par In nonvellc rue de vingt picds de lnrge, nu S\lcl par Ma,lamc venvc J. B. Lonp;inelli. aniour 'tiic, a l'est par Weber Michand ct a l'oucst par !'emplacement au numero 6. Et ce lui desil("fl(; :m 11lJl11el'O ( J 6) quinze mclres de fa r.ar!c Si"r la rue B. au sml autant :m cute oppo;:e an nnr 1 . srr 1111e nrofonrleur de trente d~ux me tres cinquante aux cotes est et ouest, avec une superrri]) rle rmatre cent rruatre viP/!t stpt me tres car/~s. I1 est borne au norrl par un e2:olll de . dcux metr"s rle lrr'!;e, au s11rl. par la rue denom mec rue B. ii l'est par W:•ber Michaud et a l'ouest par l'cmplaeement au numero quinze, suivant pro 0 e•verhal d'aroental("e accompagne cir .::on plan ,!'Exilus Proohete en date du. srize d,-.rembre mi.! ncuf cent quarante sept enregis tre. ~Pr 1 111i ;i nrix rle mil)_e cinq cent• rlollars ($ J.'iOO) fix,; pnr l',. ... n,.rt 'Louis Frederique, outre lcs ch:irfcCS de l'c•nchere. D.D'une quantite de terre dependant de l'Hahitation~'rniticr, pres de Carrefour, dans la commune rlr Port-au-Prince, de la contcnan cc d, l111i1 cenliemes de carreau de terre; la qucllc qurmtilt; de terrc 'est hornc;c, savoir: au norcl par Lc;.,n filancharcl el Normil Maximilien, nu sue] par l'arqucrcur Jules Taylor, 11 ]'est par l'Habilal.ion Mon Rcpos cl a r ouest par le res le du t, rr;•in du venrleur .Tran Baptiste Grce;oirf', selon pro,.-, vf'rhal d'nrpentap;e acrompa;nc rle 6011 plan fi;l!rPti f de l'arpcnlf';ff Arnold L,:o narcl rn clnle cln vin:t lll'llf avril mil neuf cent 1 incprnntc, hr1ir .. cnrc_gistrc: ct transerit. E-D'un,• quantile de vingt deux ccntiemcs de < iirrcau tl1 tcrrc dc:pcnrlanl de l'Hahitation Truilier sisc fur le chemin du Phare a Carrefour, hornc;c au mird par Napoleon Gregoire, nu 1md par )Ps hfriri,T, Al,rnlrnrn, a !'est pur l'Hahita tion Mon Rqws ct a J' ouest par le chcmin du Ph:,rP s11ivnt plan cl prores-verhal de l'arpen teur Charli:s Fortn~r• <{n date rlu deux mai mil ncuf rPnl q11:1rantc neuf. \ ~-ur c1s clcux propric;les sc trouve~t cinq mai sons r.,tim;;,., la premiere a nix millc dollars ($ 6.00fl). la sccor.rlc a trois mille cinff cf'nls c 1 ollars ($ :',.'i(IO). la troisicmr' a trois mille dol larH ($ 3.ooo:, la quatrii'.mC a cinq mille dollars, ($ 5.000), 1 la cinquii.me a mille clollars ($ ].()00)Snr la mi-" a prix total ck vinrrt millc dol lars fixc p:ir l'c-xprrt LouiR Fred,;riquc, outrc Jes rharp;es de l'1nchere. F.0'1111 l'lllnlnrcmcnt sis a l'cmlroit dcnom• IIIP, Savane ~:1lt;e el communemcnt ap-prle Rozo,>. !PfllJl'l ,mnlaNmcnl compris f'nlrr }Ps carn,•fi•rr, C. J. F:. F me,urc rent ffllrtlorzc niPrls n.11 f p0111•s nn trP11lr srpt m•trrs trrnte de fa ,,:,.,1" :111 rt>!P ""', soixanfr pirrls on rli-x ncnf 111i~l.rrs einrprnnle au ci,tc oucst, sur une profo111le11r .(., 1 11i111trn piccls qunlrc po~1c11's ou tn,11tc trnia lllt'll't'.H 1p111trn vingt clix 11 ci1lc nord d H11ix1111ti, 1p1i11zc pioclH 1wui ponce; ci'u vingt ljlllllrn 111i,trc., ooix1111lc 1111 ci,tc sud. Ii est borne, . HII voir; 1111 11orcl fllll' le numcro ( 2) IHI _spd par' IC! rcHtc clc In propl'icle, a l'csl cl a l'oucsl pnr 1111c route, H11iv1111l proccs-vcrh11l d'urpcnlagc, ac c11mp11gnc clc ~on plnn, dressc pur l'arpcntcur J;yron J. Alohonse en elate du cinq janvicr mil neuf l.'cnl cinquanlc deux, cnrcgistre ct transcrit. Sur In mi;,c ii prix de millc cinq cent dollars ($1.500) fixc par !'expert Louis Frederique, suranl dcux c?ntiemf's et clouzr m1llienirs cle earreau de tcrr1', borrn:e ::m non! par J 1t!,s Taylor, au s11d'est ct a l'oucsl par le r,ste cltla propriete, el a l'esl par Anthony Sain til. ,uiv:rnt plan cl proees-verhal rl'arpcnla'!c d'Arno1d L,_;rm:•rd en date du onze fevrier mil 111 f r, nl cinq1ianlc six, f'11rep;istreS11r Lt misc i1 prix dc cinq cents rlollars ( S 500.00 l fix,: par !'expert Louis Frederique, 0111rc;.J,.-; rhar;es tic l'cnl'herc. K.~~ D'11111 portion cli: tcrrc situr; en cctte ro111mtir.c el d(;pernlant cle !'Habitation Corvil1,.,1,•,>. ,eetinn de la l\Iontagnc Noire, 1111s11ranl rn:•;:.mt hnit mt:lrcs carrcs, hornec nu nord cl a l'c!'I par Jules Taylor, au Sll(l pnr le numfro (2) el a l'om,1 par le numero (3) suivnnt plan el 11rnr ,,-verbal d'ar;,enta~ d rlc divi,ion d'Ar nold Leonard en date du premier o::tobrc mil 111'11 f Cl 111 ROJXante. f'llrf',ristrC. Sur la misP a prix ,le millc it rt n;rli!':,: ?i Port-1111-Prin<'c' par Moi: Arntz Thihnnlt avrn:11 rnnssip;ne. ce iour dix neuf sep t0mbre mil nruf cent soixante neuf, J\fr. Arntz THYP.Aill,T, av. Affiel;c; a ('-le If' prc,cnt placard aux emlroits inclim11;, 1iar l:i lni par Moi ......... , lrnissier imm•r;p11T,; .au ~rrffc rlr la 1.our rlc 1.assation de la Rc:puh1i1111r. ,rant a Pnrt-au-Princc, y dcmcu r~nt ,-,1 rlomirili,:. irlentific au No ........... rnnsFi.,.P,:. er io11r .................. , mil ncuf cent soixnntc ncuf.