Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text









\

Le’

QUOTIDIEN
Pius: ANCIEN D' Harti

FONDE EN. 1896

cheur ef Rédocreur on Chef :

LUCIEN

LAdministrateur: Ma MAX CHAU.

MONTAS



AT




MEMBRY DH L‘ASSOCIATION






4

INTERAMERICAINE DE PRESSE



No





"Adresse: RUE Dt

PORT-AU-=PRIN.

PHONES : 2232 — 2432
_BOITE POSTALE :

CENTRE

£ (HAITI)




1316





No 27.900



Le Président Duvalier

passe les troupes en revue

_ Her vers jes Go heures 800 de
Vipres inidi un bataillon duo Do-
Parlement Muitatre duo Paleis
National a ctferi une belle pura
deen honacur ae Son Excellen
cele Président A Vie de la Répu
blique.

InWe s'est deroulée sur les pe-
louses duo Palais of les troupes,
nu rythme d’unc .narche guerri¢
re défilerent cn ordre impecer-

hle, tandis que le Chef de l'Etat

-auprés de qui se tennit Madame
hu Présidente, Jes passaient en re
vie,

Vatu d'un complet sonbre, et
visiblement détendu, le Chef de
VEtat s'appretait i se rendre a
['Acroport imternational Franco's
Duvalier en vue d'accueillir gn
fille Nicole ainsi que son_gendre
VAgronome Luc Albert Foucard.



Pour le 22 Septembre

Le branle est donné

Diimportantes manifestations
aportives marqueront le 22 SEP-
ISMBRE, Jour de Ja Souverai-
ueté Nationale, en V’Honneur du
Leader deo ia Nation, Ie Dr
FRANCOIS DUVALIER, Grand
Vrotecteur des Sports et de

in Jeunesse. Elles seront organi-
pees par de Comité Olympique
llaitien et se dérouleront en

deux phases: -

a) LE CYCLISME.- La course
ouverte & tous tes cyclistes du
Pays se fera par relais. Le point
de départ et d'arrtivée sera le
punt de-la Deuxieme Decennie.
Me couvrira jes 12 kilométres
hetonnés de Carrefour 4 Gressier
auller-relour, soit, 24 kilométres
le relai s’effectuera au Pont
de Gressicr, Elle a lieu par
¢quipe de deux cyclistes. Chaque
equipe doit porter des maillots
différents. L*heureux gagnant
recevra le prix du Président
A Vie. soit une Wolsvagen_et
le Maillot de la Révolution. Des
récompenses sont également pré-

el

Cette féte religieuse sera célé
bré- avec éclat, demain, 14 Sep
tembre, en son jour d’incidence,
vn deux paroisses, placées gous

ce vocable : la Croix des Mis-
sions, dans la banlieve Nord -_
Est de Port-au-Prince et des

Fonds Verrettes, dans la Commu
ne de Ganthier, sur les sommet+
de la Chaine de la Selle, & len-
droit oft cea montagnes bordent



L’Ambassadeur
Ross transféré

Au cours de gon émission de
matin, Ja Voix de | Amérique
a nnnonee que |'Ambassadeur
den Etats Unis d’Amérique du
Nord en Hakti Son Excellence
M. Claude Gordon Ross vient d'e
tre transfére & un autre poste.

L/Ambasnadcur Kosa qui aura
Inisne chez nous ie souvenir d’v-
ne personnaiite sympathique va
diriger, nu més titre, ln Miss-
eon Diplomauquce Amerienine 1
Tanpnnika,

ec



ECOLE DE COMMERCE JH.

1 — AUX GONAIVES

A Viicole de Commerce Merlin

Jh dv. Baptiste, aux Gonaives
Annexe de VEcole de. Commer-
re Julien Craan i Port--au-Prin
ce eut Heu dans la matinée du
Iv Aott a 10 h, 30 une belle cé
remonie de remise de diplomes
sous le patronnage du Leader

DELVA.

Zachurie

Aprés Ja présentation du Dt
rectenur de VEcole par le pro-



Dimanche 14 Septembre a5,7,9h

at du!

vues pour le Zeme, le deme et
le deme.

Un réel engouement — s‘est
man.festé pour cette course, pres
de 400 cyclistes se sont déjn
inserits.

b) L'ATHLETISME.-
epreuves auront lieu
vitesse; 100 et
course de demi fond 800 et
1500 métres. Les récompenses
sont des plus alléchantes. Les
compétitions se dérouleront au
Stade Sylvio Cator l'aprés-midi
du 22 Septembre.

Hier le Commissariat a la
Jeunesse et aux Sports a invité
toutes les sections sportives du
‘Pays a participer aux compé-

Quatre
: course de
200) métres;

titions. Toutes les Ligues de
+Province ont été également
conviées.

Un programme des plus
copieux a été préparé.

Dans Ia matinée du 22,

Te Deum dans toutes les Eglises

(Suite page 6 cal. 1)

L’exaltation de la Ste Croix

la frontiére haitiano - aominicai
ne et surplombent le lac d’Enri-
quillo.

La Croix ds Missions a é1¢
érigée en paroisse l'année dernié
re par )Archevéque de Port-an-
Prince et l’'Administration en a
été confiée aux Péres Salésiens.
Ces religieux sont en train d'x-
chever le narthex et la partie a-
vant de la nef. Is terminent aus
si lédification au dessus du por
che principal, d'une tour de quin
ze metres de hauteur. solidement
entourée de chaines de ceinture,
en béton, & divers niveaux, puis
couronnée, d’ue clocheto et d'une
flache du plus bel effet. La cons
truction de ’Eglise avail commen
cé ,il y a pres de dix ans, grice
nux fonds fournis par la CE PAL
(Commission Epiacoprle pour
VAmeérique Letine.)

Fonds - Verrettes nous rappel
le Je souvenir de deux grands pré
tres haitiens les PL Cave ct
Qualo.

(Suite page 6. Col. 6)

JN BAPTISTE

Remise de diplomes aux annexes
de Ecole Craan dans l’Artibonite

feseur Gérard LYS, Me Merlin
Jh. Jn. — Baptiste prit la paro
fe et présenta & Vassistance — le
Représentant de - Mr — Julie.
CRAAN, Me Roger AIME, Avo-
cat, Expert —- Comptuable, Pro-
fesscur & V’Ecole — Mére, Em-
ployé Supérieur de la BNRH et
Réprésentant de VEtat Haitien
a4 la Banque Populaire Colombo-
Haitienne ainsi que le peersonnel
enseignant de l'Beole et les Réci
piendnires.





PARIS (AFP)

Liintérét s'est concentré

; au-
jourd’hut- sur deux ordres de
fuits :

L'ordre donné par le Prési-
dent Nixon de reprendre les

bombardements
quill en eut prescrit la suspen-
sion pendant 86-h., et l’interpré-
tation a donner & la rencontre
Kossyguine ‘Chou en_Lai « qui
continue a intriguer le monde.

C'est pendant qu’ll présidait
le grand Conseil sur le Vietnam
réuni & la Maison Blanche que
le Chef de Vexécutif américain
a fait-connaitre sa décision, li
Justifiant par le fait que l'acti-
vité de Vennemi avait’ retrouvé
le niveau qu’elle avait avant. ja
tréve proclamée & l'occasion des
tunérailles d'Ho Chi Minh.

De Pekin, on apprend ce
matin que l’entretien Kossygui-
ne - Chou En Lai a duré 4 heu-
res, ce qui indique que la rencon
tre a été plus importante — qu'il
welnit apparu tout d’abord, Sa
durée indique, selon les observa-



par B-62 apres .

aE bas

“qdeme ANNEE |

La Vie Internationale

15 SEPTEMBRE 1821

‘La plus grande

tours id Pékin que les deux chete--

de gouvernement ont cu lo”
temps de passer-en royue les
principaux aspects uo con-

tentieux sino soviétique.
La -question“numéro un a été.

selon toute vraisemblance, celle
de la guerre ‘ou de la palx,
estiment les observateurs, dans

le contexte actuel, c’est en effet
cette question. qui apparait a
Pékin comme la plus préoccupan
te’ pour les soviétiques et pour
les chinois. o

Ces derniers, cependant, n'ont
pas tardé a reprendre leurs atta

ques contre les dirigeants du
Kremlin auxquels la radio de
Pékin appliquait, dés hier, les

qualificatifs habituels dont celui
de srenégats revisionnistes> a
propos de Venvoi- d'une délé-
gation soviétique en Indonésie.
Seuls les yougoslaves et les
communistes italiens n’écartent
pas la possibilité de lu reprise
d'un dialogue qui pourrait com-~
mencer par un examen des dif
férends frontaliers.



HAITI — SALVADOR

21 SEPTEMBRE

Une date a retenir a partir
s :
d’aujourd’hui, car seulement une

semaine nous separe de cette
conirontation qui opposera no-
tre Selection nationale A celle

du Salvador.

D’avoir atteint sembiable pha
se dans la plus haute compéti-
tion sporiive du football qui se
situe aprés les Jeux Olympiques
ou sont repicsentees toutes ies
disciplines sportives, constitue
une performance jusqu’a présent
inégalée chee nous. C'est le
fruit de cect inlassable ‘labeur
auquel se sont attachés, se sont
dévoues, des Lommes sains, ro-
bustes et surtout de bonne vo-
lonté, qui eroent en l’avenir de
la Jeunesse, de la Patrie.

C’est la recompense de cet ef
fort quotidjen, de cette volontc
que n’ont pu decourager les
plus sceptiques, les plus pessi-
mistes qui s’imaginaient que la
participation haitienne & la cam
pagne mondinle etait vouée a
lechec et qui réclamaient = me-
me le forfait de notre Pays.

Aux pionmiers de 1°67, 9 on’
succéedé d'autres & la direction
du Bureau Fédéral dont Je ca-
dre a été en quelque sorte ra-
jeuni par Jlapport déléments
qui se sont signalés par leur



Bob Lemoine avise

Bob LEMOINE fait savoir a
ses «fans? et auditeurs qu’a comp
ler de eo jour il a décid6é, pour
des raisons indépendantes de sa
volonté, de mettre un terme a
xa collaboration a’ la station Ra-
dio-Haiti,

passion de la balie ronde com-
me dirigeants de elubs. Avce
une foi égaic, une ardeur sin:i-
luire, ils se sunt attelés a la vi
che comme icurs prédecesseurs,
et Pavance se poursuit : aux
succes d’hier se sont ajoutées
de rxéelles prouesses. Dans
maints milieux sportifs ot ii
n'y a pas longtemps nous étions

‘des inconnus, le nom d’HAITI
est cité aves admiration. Cer-
tains journaux eft revues, IM-
tamment France Football, ont

des propos ¢lugieux & notre é-
gard. Dans sa cerniére édition,
cet hebdomadairc nous présente,
apres les qualifiés déj& connus,
les probables, comme un possi-
ble. Tout ‘vevi constitue en soi
une satisfactuin et il est a, es-
pérer que cette ascension de no
tre footbali ac s’arrétera pas
la. : ee

Quant 4 os technielens, no.
tamment AntoInd Tassy qui 2
su forger, batir cette’. Equipe
de 24 hommes auxquels il a don
né non seulement la prépara-
tion physique et technique, mais
encore cect ceprit d’équipe, cette
combativité, cette conscience
professionnelle, aucun terme ne
pourra jamais traduire les ¢lo-
wes qui devaient leur étre dis-
pensés.

Zoupim aurait pu ehoisir u’ia
porte quelle autre profession, il
a préféré, sen études achevéer,
s‘adonner, se consacror définit'-
vement nux sports, notamment 4
colui ot il brilla d’un éclat par-
ticulier comme joueur. Diplémé
du Stage PAUL BARON, de ce

xo on



(Suite page 6 col. 5)



Dans un speech bien élégant,
M. Jn-Baptiste commenca par re
mercier Son Excellence, le Doc-
teur Francois DUVALIER, Pré-
sident & Vie de la République
qui par son dynamisme et sa vi-
gilance a su créer dang le Pays
un climat de paix, climat sans
lequel il n’aurait pas pu avoir
le eérémonial du jour; il remer-
cia également le Leader DELVA
et son frére Prophétte, matheu-
reusement absents ainsi que tou
tes les autorités de Ia Ville pre-





t

sentes en la cireonstance, notam
ment M. le Préfet, M. le Colonel,
M. Ic Magistrat, M. Je Directeur
de Ecole de Droit, M. le Capi-
taine des FAD’H, M. l’Inspecteur
Départemental a l’Ens. Rural,
M. V'Inapecteur du District 8
YEnsg. Rural et toutea les autres
autorités civiles et militaires, les
parents et les amis qui ont re-
havasé Véclat de la fete par leur
présence.

(Voir suite page 2)





_Le 16> Seplembre £821, le Goa
témala, 1@ Salvador, le Honduras.
le Nicardgun ct Costa - Rica se
libéraient de Espagne pour pro

-clumer leur indépendance et for”

mer un “Etat unique nssocié dé-
nommé :<«Provinciais Unidas det
centro de Americas), (Provinces
Unies de. Amérique ’ Centrale).
Ce fait glorieux, relaté dans- YA:
te ‘d’Indépendance signé dans Ju
ville de. Guatémula, gst ’aboutis
sement. pacifique — dutta pression
morale d'un peuple qui, sans ef-
fusion de sang, uccédait i la’ Li-
berté et; I’Indépengance. Par--
mi Jes principaux héros de cet é-
vénement ‘illustre nous relevons
les noms'de : José Matias Delga

do, Gavino Gainza, Manuel Anto -

nio Molina, Mariano ‘de Larrave,
Mariano; de Aycinena,- Mariano
del Beltranena, José - Antonio de
‘Larrave,;; Pedro Arroyave, oJsé
Mariano: Calderon, Antonio de
Rivera, Nsidoro del Valle y Cas
_tricionea, José Domingo Dieguez,
Lorenzo: de Romana, Dona Dolo
res Bediyam, José Cecilio del Val
e.

Le Premier Président de l'A-
mériqug Centrale ffitsle Général
Don Jogé Cecilio del Valle.

- 4

Le Fyemier Chef d’Etat da
Guatémtla fut Don Juan Barrun
dia, 2 El Salvador ce fit Don
Juan Vicente Villacorta,*au Hon
duras, Don Dionisio Herrera, au
Nicaragua, Don

Manuel de la

8. E, le Licencié David Tereero Castro, le

deur Extraordinaire et Plénipote

Cinéma
-_ Cartesiens

Dar



Chez nous, par derision, on as
polle ga du cinéma de trois heu-

rea. C'est--dire fuit pour ei-
fants, Mais garvdona-nous — bier
Wutiliser cotte étiquette trop ew

péditive. Il faut owvrir Voeil, cur
iy a la de la fausse MONG.
Preniérement ce cinéma-la,
dont on dit le plu: de mal et
qwon va voir quand micute, we
convient pas tellement air en-
fants : il faudruit quwune saine
éducation apprenne d ceun-ci a
prendre valablement leur distai-
ce par rapport aux images mou-
vontes de Vécran, @ ne pas con-
fondre ces images aveo la réalité.
Deuxiémement : il n’échappe pas
& Pobservateur attentif que lé-
gion sont les adultes . friands de
ce genre de cinéma qui favorise
bassement la fuite dans le réve.
Il sagit de ces films o& des hom
qnea, sortis tout droit d’on ne adit
quelle jungle, se pourswivent, se
cassent la gueule, se révolvéri-
sent avec amour, avec volupte,
et dont sortent toujours - vatn-
queurs un ow deux supermen tin:
ri loufogue que lex verincur,

Quwon ne sénerve pus encore,
je ne vais pus débiter le petit dis
cours de circonstance : Uéloquen
ce lyrico - moralisatrice et mot,
on n'a jamaia été tout & fait Pac
cord. Seulement, il fallait, avant
Pen veniy auc films qui nous tit-
téresaent aujour@hui, que je fas
ue la toilette de mow. esprit.
Encore une fois, j'emploie cette
derniéve expression que’ jainie
bien, tant il me semble q se bien ce gu’elle veut dire : elle
suggére une recelte simple de dé
sintowication immédiate (par le



Jeau-Claude

Cerda, eb A Costa
duan Mora, .
_ En 1838, successivément Je Ni
caragur, le Honduras et Costa -
Rica se déclaraient dissidents; -et
plus tard, le 17 avril 1889, Jc
Guatémala proclamait son Indé-
pendance. ,

pica, Don

Depuis ‘lors, ces cihq Républi-
ques sont, du point de vue: poli-
tique, youveraines ét indépendan-
tes, cependant, dans chacune d’el
les demeure & l'état latent le dé
sir de s’unir i nouveau. pour for .
mer i Vavenir une seule Nation,
plus grande et plus
Crest ce qui a. permis. la formu-
tion. du «Mcreado Comun Centro
americano> (Marché Commun
Centre - américain), dont le sur
cés est connu de par le: Monde,
et qui a favorisé l’épanouissement
économique de l'Isthme, -s’impo-

gant comme une nécessité pour
ta zone en dépit des divers

can-
flits internes. - :

Déja il exisie une Banque Cen ”

tre - américaine,” qui opére pour
le bénéfice caclusif de ces cine:
pays, et dont Vunité monétaire
‘est-le Les différents projets et pro-
grammes d'études sont déja pla-
nifiés. 7”

Et pour

terminer, —_ ajoutons

qu'il existe aussi un Traité Mili
taire de défense mutuelle contre:
toute agression étrangére éven-
tuelle,

distingué Ambassa-

uuinire duo Guatémala en Haiti

s’abstenir

CHARLES



gros rire intéviour) que lea crme-
philes, quails chotatssent ou pas
leur cinema, auraient inférét a
adopter pour ne pasa tomber mal-
gre eux dans les attrape-uigauds
du septidme art, ceux quwauraiont!
pu nows tondre par exemple cos
Maurice Cloche et Gordon Dou
glas de gui nous sommes rede vu
bles (indgalement) de troia bon-

(Suite page 6 col. 5)



‘ Billet a Herbie
Widmaier

LE 138 SEPTEMBRE 1069
Mon cher Herbie,

La trég intéressante et instruc-
tive interview que tu as accordée
au Nouvelliste du 1% Septembre
courant, a été abondamment
commentée dans tous les milieux

Les amateurs -avertis de bon-
ne musique, seront sans aucur
doute, heureux dapprendre que

la chaine de Haute Fidélité que.

la Continental remettra chaque
mois au gaguant du concours
sera de marque PIONEER mon
dialement connue et hautemert
appréciée.
Je profite de l'occasion — pour
souhaiter longue vie et tout le
succés quelle mérite, & Radia
Métropole qui se distinguera cer
tninement par sa technique, la
qualité et la variéte de ses pro-
rrammes. . -
Avec mes compliments, regois
mon cher Herbie, Vexpression de
ma profonde sympathie.
EMMANUEL AMBOISE
Continental Trading



puissante." |

date de Phistoire de Amérique Centrale



S. E. le Président Constitutionnel de







la République du Guaté-

mala; le Licencié Julio César Méndez Montenegro qui durant sa
gestion a lancé le pays dans la\voie du progres et de la paix.
tt





‘ vw

RETOUR DE L’'AGRONOWE
LUG ALBERT FOUCARD
ET MME NEE
NICOLE DUVALIER

Hier. aprés midi sont
rentres & Port-au-Prince, l'agro-
nome Luc-Albert Foucard et sa
tréa gracieuse épousc. née Nicole
Davalier. . #.

Le Directeur Général de
l'Office National du Tourisme et
de la ‘Propagande, |’Agronome
Luc-Albert Foucard et-sa femme
viennent de passer plusieurs.
semaines a Miami.

Au cours de son séjour
Etats-Unis, M. Foucard leman farmers a fait des contacts

utiles dans les milieux touristi-
ques et industriels. Co
Le distingué couple a ete

accua@illi par dea officicls du pou-
vernenient of des nmis.

Nous avons revu aves beaucoup
de plaisir (agronome ct) Mme
Luec-Albert Foucard revenu trais
et souriants de ce voyage.

x “MX

LE VICk - CHANCELIEK
ADRIEN KAYMOND
rovenu de la Conférence de
Proscription des Armes
Nueléairos on Amérique Lutime

Hier soir est rentré a Vort-
au-Prince, le Sous- Secretaire
d'itat des Affaires Eteangeres,

Dr. Adrien Raywiond.

I) était accompagné de ses ravis-
santes filles Joséfa ut Edelyac
avec lesquelles if était parti le
dimanche 81 Aotit pour Mexico.

I vient de présider ht déle-
ywution haitienne & la conferencs
de Proscription des = Armes
Nucléaires en Amérique Latine.
Th oo été assisté du Dr, Fritz
Cinéas, Ambassadeur d’Haiti 2
Mexico City,

Parmi ies personnalites qui
ont pris part a ces assises se
trouvaient. le Sous-Secrctaire
d'Btat aux Affaires Etrangeéres
du Mexique, de nombreux chan-
celierg de l’Amérique Latine, le
Secrétaire Général de VOEA et
le Seerétaire Général de 'ONU.

Gest le liew de rappeler que
Je Président a Vie de ia, Ré-
publique, Dr. Frangois Duvalier
est cyp-Auteur de la Proposition
sur la prohibition des Armes
Nucléaires, laquelle proposition
u fat Pobjet d'un traité déja
ratifié par la République d’Haiti.

Nous sommes «ertains que la
participation’ du Vice-Chancelier
Dr. Agicien Raymond et de
l'Ambassadeur Fritz Cinéas a
6t4 des plus brillantes.

Nous sothaitots la bienvenue
au Ministre Raymond et ses
filles Josefa et Edelyne accueillis
par sa distinguée épouse, par le

Colonel Claude Raymond, par
M. Carl Alcindor du Protocole
et par -des amis.

XXX

RETOUR DE LYATTACHE
CULTUREL DE
L'AMBASSADE DE FRANCE
ET MME SERGE BRAUDO

... Hier aprés midi sont rentrés
a Port-au-Prince, M. Serge
Braudo, Attaché Culturel et de
Coopération Technique prés

‘AU FIL DES JOURS...

par AUBELIN JOLICOEUR. —

aux -



VAnibassade de France a Port-

au-Prince, et sa gracjeuse
femme Vaalette.
Moet Mme = Serge Braudo

viennent de passer pres de trols
nivis en France.

Hs ont été accueillis par M.
André Tanguy, Charge d’Affai-
oe, pai, de France, par M. Salle.
de instiat Frangais.

Nous leur suuhaitons
venue,

la bien-

x xXx >
MABEL FRISCH
eat allée étudier a Nice
..Jinies les vacances, pour
la captivante Mael Frisch, qui ov
pris hier matin le Vol d’Air
France pour se rendre a4 Nice
ott elle est allée poursuivre ses
études, |
-Mael “est allée faire des étu-

des en Mathématiques et en Scien

ces uvant d’entrer a l'Université
pour préparer son dipléme en
«Business Administrations.

Maocl a cu un cortége de rei-
ne hier matin a VAéroport Fran
gos, DUVALIER,

Elle était entourée de ses pa
rents M. Wilhem « Frisch,
YProcurateur. du la Muison Des-
champs ot sa captivante femme
artiste uée P. Deschamps, par sa
julie socur Mme Linda Frisch
Malval, son frere Willy Frisch
dx par Miles Machel Moscoso,
Evelyn Gardérc, Chantal Carrié,
su future belle-soeur, Francoise
Mallebranche, Rachel Malbran
che, Brigitte Millet sa future
beHe cousine, Jean Pierre Léger,
Philippe Mallebranche, Gilbert
Fouchard Bot Manuel, Frantz
Lelio Joseph,

XXX

LA REPRISE DIES
CINQ CHERIS
a Ulnstitut Frangals

.. Hier soir a été reprise a
Vinstitut Vrangais la piece
eLes Ciny Cheériss,, comédie en
trois actes de Mona Guérin.

Cette création thédtrale qui :
eu sa grande premiére le 4 sep.
tembre a été reprise hier soil
devant un des plus beaux pu
blics qu’ait jamais réunis I'Ins
titut Frangais.

C'était me assistanee compo

‘

sée er grande partie d'éduca
{eurs qui sachant comme di
Sheridan que le théatre bier
dirigé est une école de morale
étaient venus vor la porté
morale de cette piece. On |
eniarquait entre autres le
Rectour de Universite: M.
Léonce Viaud. '

Les Cing Chéris, comme Je’ di
Mona elleeméme est une comédi
éerite pour les jeunes et joué
pur des jeunes et i laquelle nou.
avons pris Vinitiative de convie
les adultes.

Nous ne. diruns pas que cett
piece valait ie déplacement
Nous dirons plutét que now
avons gagné le temps mis a Js
voir, car elle est exquise. Elk
est saine et fraiche comme le:
éclats de rire d’une saine et frai

(Suite page 6 col. 3) - |







PRODLE AMI No,

aatF,

amie



HORMONTALEMENT

1 — Est génératement plus
connue que Fopéra tout anticr

2 — Ne prit pas lair tres
longtemps — Découvert

3 — A Ventrés du egolfe de
Naples — En aide

4 — Sufet a carto ipostale
— Conduire

5 —-Qualific un Age encora
jeuno

G6 — En 6pelant : fruit sau-

Pelll cours
Avontu

vag Bi nat oo.

F oom Queue de pla
rier

Ho —~ Découvorlen — Kn épo
lant: boire Je Jail — Luttres de
TCHAG

—- Connu -—- Lisse

10 — Le plus haut dogré —
Abrévintion :

xxxX

VERTICALEMBNT

1 — QOubdli
H — C'est ainsi — -Abfma
UL -~ Tricomphateur
IV — Indispensables aux pom
piers
V — Rayon — Début dem-
barras
VI ~— Svest
les trolleybus
VII — Fin de
Signale une faute
VIII — Béte & manger du foin
IX — Hérogs -mythologique —
Reporté
X — Flamboyantes

reconverti avec

participe —

‘Solutiondsa Probleme précédent

SOLUTION No. .866‘F.

HORIZONTALEMENT —

1, Mascarades — 2. Ajeules;
Si — 3. N.G;-Légires — 4. Ire;
L.R. (hélérent); Ré — 5. Aéré;
Aj 6. Questionne — 7. U.R.S.S.;
Suées — 8. El; RR. (errérent)

9, EG; *Relire — 10. Pyrénées. A



VERTIGALEMENT —

I. Maniaque — II. Aigreur;
EP, (épée) Ill. Se; Eres; Gy —
IV. Cul; Esse — V. Ale; Ire
VI. Raglais; En — VII. Ager;
Ourle — VIII. Anerie — IX.
Eserine — R.N. — X. Sise: Es
sen.

’

Beaucoup d’autos deviennent des tas de
ferraille rapidement parce que les
réparations du moteur sont tres collteuses.
La saleté, "eau et la chaleur se.

marient pour former la boue, fa rouille
. et le-charbon questuent le moteur

rapidement

i _ Pour eviter tel Inconventent les ingénieurs
en lubrification et moteurs de Esso

s Research ont crée une nouvelle huile

_ eonforme aux besoins de moteurs

d'aujourdhul

ihe. fei

AN qth a conti. la "ion
de non deux Anhexda dane Ar.
tihontte o¢ pula e'adrassant nux
racipmendalres ol au publlo Jt
Jour fit volr Vimportance dg cot
to discipline, ln achanea ~comp-
table que lout. un ehacun dovrull
atvolr, 1) convio: los diplomés’ &
no pas warrdlor on chemin eh
no = contontant de )‘étude des
deux premigres purtlos gui lour
donnent droit wu titre de Comp-
tables, ants A alloe toujoura de
‘Vavant.

Mr, Gérard LYS,.
de Iicole, nssurant les Cours
do Comptabilit@ fit voir, dans
un beau discours importance
de \’Ecole dans la ‘Villo des Go-
naives et les services apprecia-
bles qu'elle est appelée a ren-
dre tant aux fomilles quia la
Jeunesse des doux sexes.

On p.oceda ensu.te & la remi
se des diplomes. Mr Roger AlI-
ME, le Représentant de Mr Ju-
lien CRAAN cita les noms. des
Récipiendaires ‘qui_viennent tour
i} tour recevoir leur parchemin
des muins du Prefet, du Colonel
et du Magistrat avec leurs com
pliments et les applaudissements
du_ public.

Un des diplémés, Mr. Michel,
Ménard, professeur au Lycée au

nom de ses collégues prit la pa
role pour traduire leurs senti-
ments envers- l’Ecole et leur ad-
niiration pour Je Professeur Gé-
rard LYS dont ils reconnaissent
la compétence en matiére d’en-
seignement de Comptabilité 'A-
méricaine.

Enfin Me R. AIME, au nom
de Mr, Julien CRAAN clétura la
s¢rie des discours. Dans un lan-
gago chatié, il présenta ses com
pliments au Directeur de ]’Anne
xe, Me Merlin JH.JN — BAP-

ee EEEEEEEEEEET




















profcssour |

: STN,
UNS. ated MA:
(u'll encouraged AL
low Gtuden comptablos
chute

Puts ofl Whlaterique de PE
cole de Commuarce Julien
AN, démontra “Uimportance de
Vinetitutlon, étala len .quceds
qu'elle u toujours ous aux divers
rexamons oftielels ot privés, jus-
tifin la réputation dont ello a,
toujours joul tant A VIntérlour
qv‘h VExtériour, inaista sur Je
formation solide qu’ont todjours.
Yo¢ue, led “Htudiants ‘de. |'ltetitu-
tion at les positions de choix oc.
cupées par les Diplimés dé: VEco
le tant en Haiti qu’ l'Ettanger.
Aveg la chaleur qui montait

pouusy
onTIMOn=

de plus en plus, le rafraichisse- ticnne, Mme “Merlin: Jn-Baptiste at
était gog 38 -enfants,..Jimmy, Merlaino’
et Fritznel,; As: personnel.‘de VE-_ ;

ment servi & lAssistance. ;

le bienvenu. Et co fut Ja: s6pa,
raton. Il était 12 h . 80; Voici
les noms des Diplémés on-Comp
tabilité :

Me Phédro MICHEL,
Marie — Ange ST PIERRE
Walter LEGROS .
Sébastien BEAUHARNAIS.
Jn, Corks LONGCHAMP. ¢° 67-
68 )
Jeon Déseau DECEMBRE. °
Michel MENARD
Henry — Claude Jn. CHARLES -
Gérard R. Jn. CHARLES .
Bien-Aimé -MC -- EBDOUARD
Charles-Anto:ne -CLERVIL
Robert THERMIL
en DACTYLOGRAPHIE :
Marie-Antoine MADET
Yolaine CLERVEAUX
Gérard R. Jn. CHARLES
Ii — A SAINT — MARC
La méme équipe qui . était
aux Gonajves dans. la
mation 6e arriva A Saint -
arc.dans l'aprés-m‘di vera les
3 h. De nombreux invités atten-
daient déja au local de la Mai-
rie ot devait se dérouler la cé&





' C'est la nouvelle hulle détergente

ESSO EXTRA,

Utilisez-fa et vous éviterez qua

la corrosion, la boue et le charbon
abiment lintérieur du moteur de

votre voiture. Le moteur restera plus :

GNA.”

‘BAPTISTE, comme.
aux deux © Annexes.





Var nh, 80
Joun: NY FORT,

anonial,.deala aprosanidl fits
entrée daub l‘anslatance “qui "2
-amottaltdabout: pour. saluer son
itivée, On programme amilal-

_reciecolut des Gonaives: fut: ‘ext:





culté. Antoine, du: Directeur de

La Directeur lo VA ne Mr cue Weciplbaask lute ro -
Morlin Jni TIBTD, | gon
parole’ pour’ présenter PE parehenhin adresndiit’ a” chacun

V'accompa-

Aint, Répré |
ison SAAN,
Employé deo da
Colombo-Hai-



auditoire ceux: qui:
‘gnale i, Meo. d
sentant de la
Joan SIMON,”
Banque’ populaire’



cole, ‘composé de lui-méme com-
me -professeur de
de:Mello Raymonde PIER
LOUIS, professeur de _dactylo-
graphie -et de Mme Merlin Jn. .
Professenr-
Assistant
(Dactylo) et enfin le groupe des
Récipiendaires au nombre de 14
Comptables ‘et de 5 Dactylogra-
phes.



Dans ‘iifispeech bien tournée,



“Mr Jn. Baptiste, aprés avoir re-

mercié. le Président.& Vie de la
Rép. le leader de 1|’Artibonite,
Mr DELVA, le Préfet St.-Fort,
le Commandant Victor, le Direc-

~teur, de Ja Banque et toutes les

autorités:, .civiies et militaires

pour leur ‘protection et le récon

fort de leur ‘présence fit voir

Vimportance de VEtude de ja

Comptabilite i et de la Dactylo-
de.








propre. Et-plus il sera propre plus

longtemps il vivra.. -

Si vous ne voulez pas que votre voiture
soit un tas de ferraille rapidement,
utilisez la nouvelle hulle détergente

ESSO EXTRA.



lo Prefet’ Char-
wus le patron-
nage de qui! étalt placs le etre



forme

Comptabilité,:
RE.

_ments roulera sur tea matiéres


















cll Savita ensuite lo Profet Bt-
Fert ae le Sommandant Victor

ie

oe Réprésentant
Mo Roger: AIME,....du



Gompandunt do ln Millce, * Mr,

VAn-

d'eux des compliments sous la
d'un < epecch
dont*Je Prefet St-Fort seul a le
secret et cela: sou tes applaudia”
sements nourris Assistance.

“Au hom des diplomés,. Me Ra-
phael, JN - B-.PTISTE, Avoca,
Directeur. du Collége «GENTRE
‘D'ETUDES DE ST-MARCs, lau
réat de la promotion fit un ‘pril-
lant. discours.

.Enfin, ce tut le tour’ de Me
Roger AIME, ‘Représentant de
la Maison Craan*qui tire le ri -
deau;sur la seére dy jour. Avec
une ‘maitrise-de la langue de Vol
taire. et -un sang froid que tout
le monde ‘admire, il-a su tenir
en haleine W’aasistance «pendant
plus de vingt . minutes, faisant
Vhistorique -d-c - )’Institution
-CRAAN, montrant Vimportance
et Putiltté - -de PAnnexe de St -
Marc et garantissant la bonne et
solide formation qu’y’ recoivent
les Etudiants.

Apres le discours improvisé de
Mr. AIME qui fut vivement ap-
plaudi et les chaudes-poignées de
“mains qu’on lui donna en guise
de féHeitations, on servit de la
boisson et-J’on vida les verres

pour les progrés de plus en plus
jzapides

’Artibonite de ]’E«

erce «Merlin . Sh.
e V’Ecole °
CRAAN, Sie
dee" aiplomés: We
St - Maré: .
‘COMPTABIBITE:

1— Pierre-André PASSE, ‘2—

' Me-Doned PINRKE-LUULS, 3—-

Jucques Philippe CALIXTE, 4—
Stepnen DUSsUAU, 5— Mell:
Glinays MOMPOIN'I, 6— Faid’-
Herbe ELLENNE, 7— bLric DE-
SiR, 8— Kaphael JN-BAPTIS.
TE, '9—Pierre- Philippe DE -
MEUS, 10—Rodrigue CONS

TANT, 11—~ Cavanack PIERRE-
LOUIS, 12— Wilson PIERRE -
LOUIS, 13~ Michel BATRONY,

14—_Joseph QO. DORCILHOM-:
ME.
DACTYLOGRAPHIE:

1— Melle Gladys MOMPOINT,
2— Jn Claude MATHIEU, 3—
Marie-Thérese PIERRE, 4— Gla
dys CADET, 5— Denise PASSE,
Compliments aux diplémés!

ASSISTANT



Peres et Meres
de familie

N’inserivez pas vos enfants au
hasard dans n’importe quelle E-
cole choisissez une [Ecole diri-
gée par une Institutrice diplé-
mée dont la méthode d’Engeigae
ment a déji donné des preuves
de succés incontestables durant
plusieurs années.

Confiez vos enfants a \'Insti-
tution ‘Sceur Marie Lucianne
Florence No. 22 de la Rue Gef-
frard en face du Petit Séminai-
re Collége St. Martial.
L'Institution Sr, “Marie-Lucienne
Florence, qui se -recommande
par-sa mé ode moderne et ra-
pide -dans PEnseignement du
Francais et -du Caleul, est diri-
gée par Mme Andrée William
Raymond qui compte 21 ans
dang V’Enseignement Primaire.

Institution Soeur Marie Lu
cienne Florence 18 ans de bons
services, 18 ans de succés.

Institution Socur Marie Ly -
cienne Florence Kindergarten

:'Clagses «Primaires ven 6 ang Beu- 4

‘lewidht: “de ln '12éme “A “ta Téme.
22 Rue Geffrard, En face du Sé-

’ sminaire.

- Inscriptions : Tos les Souls
de 8 heures & midi.



AVIS

Le Décanat de la Faculté de
Médecine et de Pharmacie ~avise
les intéressés‘ que ‘les inscriptions
pour V’admission en ¢P. C. ‘B.>

seront reques au ‘Becrétariat de -

la Faculté, “tous les jours ‘ou-

vrables de 9 hres & Midi, du 15.

Septembre 1969 jusqu’au ‘lende-
main de la proclamation des vé-
sultats de
dinaire du Baccalauréat. Le Se-
crétariat les infétirie “en “outre,
que le ‘concouts “d's m en
Médecine, préva ‘par ‘les “régle-

-de

aire :

e, Physio-
mérale et
“Le tyoatu-
des -pitces

logie,
“erganique) "Zootogie.
lant doit ‘présenter
suivantes :

aii
6) Son acte- de naissaince,

a -défaut -un‘exetralt des ““ar- |

chives;
, T) a) Ae evitificat complet
d'études. secondaires classiques
pour ‘ ¢P.C.Bs (Section é-
decin

b) Le certificat d’études se-

_condaires classiques, lare partie
pour la Section de Pharmacie
(maie_ la priorité sera accordée,

aux capdidats détenteura du cer-






-improvia6 -

la session -extraor- .

1) 8 soarte ldviden tits,” il" est.

_ ot Roh, 80

4.00

OT NS ate he
YPandl A OW. of Bh, so
CLINT, L'HOMME

DE LA VALLEE SAUVAGE
Entrég Gdes 2.60 et 4,00






Dimanche A: 10H. du. matin
Entrée. Gde (0.60.

Dimanche & 6h. 77h, et 9 h.
LAV OORT DU

DIABLE



80 et 8°h,,-80
MAN CONTRE LES

Samedi A 6 h,
SUR




OE & 6h. 30 ct 8 h,
LE PACHA “se
Entrée Gdes 2.00 -et 5.90 =

&

30

Lundi & 6 h. 80 et 8 h. 30
LUKE, LA MAIN FROIDE
Entrée Gdes 1.20 et -2.00

MONTPARNASSE

Samedi a 6 h. 16 et g h. 15
LE MONDE TREMBLE
Entrée Gde 1,00

Dimanche & 4*h,‘ PM.
LES DIABLES DU SUD
Entrée Gde 0.60

Dimanche a 6 bh. 16 et 8 h.
VENFER A. BORNEO
Entrée Gde 1.00

¢

Drive in Ciné Delma:

Samedi a 7 h. et 9 h.
LE PACHA :-
Entrée 1 dollar par voiture

16

Dmanche a 7h. et 9h

Lundi a 7 h. et 9 h.

JE VAIS... JE TIRE...
ET_JE REVIENS

Entrée Gdes 2,60*par personne

CINE UNION

amedi A 6 h 15 et 8 h, 15
TOUT CASSER’
Entrée Gde 1.00



Dimanche A 4 h. P.M.
VILLE SANS LOI °

Entrée Gde 0.60

Dimanche @ 6 h. 15 et 8 h. 15
LE MONDE TREMBLE
Entrée Gde 1,00

eee

CRIC-CRAC CINE |

Samedi A 6 h. et 8-h. 15
LES MOUSQUETAIRES
DE LA VENGEANCE

Entrée Gde. 1.00 et 1.50

Dimanche 4 3 H. P.M.
IMPLACABLE POURSUITE
Entrée Gde 0.50 ‘

Dimanche a 5 h. 7 hi et Y h.
UNE DAME AUX CAMELIAS
Entrée Gdes 1.50 et 2.00

Lundi a 6 h. et 8 h.
LE DIABLE A TROIS
Entrée Gde 0,60 et 1.00

‘

1b



CINE ELDORADO

Samedi A 6 h. et 8 h. 16
UN MEDECIN CONSTATE-
Entrée Gdes 1.60 et J 00
Dimanche & 5 h. 7 he. et Gh.
UN DOLLAR ENTRE

LES DENTS

Entrée Gdes 2.60 et 4.00



LA CREME
STILLMAN’S

woun’ ‘LES TAGHES





Oh phe

Jes tacher
Ge rousecur)

bien plus claire

2 tadamenl foencine
"pfermove suke er eins DANGER

Piusde 76 millions de Pots

] pasa, Tl cat ideal pout enlaver
Yo'se ¢ ot est pumi un
tatratchissant pour ls

En yanté dans tous Ics
magaging et phiartiacies



LIZ -







, POINGS | SERRES

—Saniedi a Goh. et & h
En lére partie

TABOU COMBO

En 2%me.--pertie

JIRAI CRACHER -
_SUR. VOS TOMBES .
“Entrée Gdes 1.50 et 2.00

“Dimanche 43h. P.M.

“LE C.icA.-MENE LA DANSE
Entrée Gde 100 -

Dimanche & 5 h. 7 h. ot 9 h.
BALLADE D’UN PISTOLERO
Entrée Gdes 3.00 -ct 5.00

Lundi & 6 h. et, 8 h,
JAI TUE RASPOUTINE
Entrée Gdes 1.20 ot 2.00

AUDITORIUM.
CENTRE CULTUREL
(Tére Impasse Lavaud)

Samedi & 7 h. P.M
TYPHON SUR HAMBOURG
Entrée Gde 1.00

Dimanche & 5 h. et 7 h. P.M.
UN MEDECIN CONSTATE
Entrée Gde 1.50

Lundi a 7 h. P.M.
DESIREE
Entrée Gde 1.00



CINE SENEGAL

Samedi & 6 h. 15 et 8 h. 15
(Salle en location)

Dimanche a°5 h. 7 h. et 9 bh.
L'HOMME QUI TRAHIT

LA MAFIA

Entrée Gdes 1.50 et 2.50

Lundi 4 6 h. 15 et 8 h. 15
REPTICULUS
Entrée Gde 0.60 et 1.00

De Luxe Auto Cine
(DELMAS)

Samedi a 7 h.
(Sur demande)
LE DERNIER JOUR

DE. .LA COLERE

Avee Lee Van Cleef.
Entrée 1 dollar par voiture

et ooh

Dimanche & 7 h. et ¥ h.
MON NOM EST PECOS
Entrée Gdes 2.50 par personne

CINE PALACE

15



Samedi a 6 h et 8h,
SAMSON CONTRE
LE CORSAIRE NOIR
Entrée Gde 1.00

Dimanche a 4h. 6 h, et 8 h.
JULES CESAR

Entrée Gde 1.00

Lundi a 6 h. et 8 h. 16

ALLO... BRIGADE SPECIALE
Avec Glenn Ford.
Entrée Gde 1.00



CINE STADIUM

_Samedi (En permanence)
DES ARDENNES A L’ENFER
Entrée Gde 0.60

Dimanche (En permanence)
COUP DE GONG

A HONG KONG

Entrée Gde 1.00

CINE OLYMPIS

Samedi (En permanence)
MISSION A HONG KONG
Entrée Gde 1.00







JOLY ‘GARDEN
Yume Yoan DESINOR

“Ecole Maternelle, pour les ‘En-
fants de 2 & 6 ans.
a be programme correspondant

a classe de 18éme nseigné
méthodiquement, °
_ La Direetrice et le Poretyinel
‘sont toujours & la disposition:des
parents ot Jes ‘inscriptions ‘sont
ouvertes tous ‘les “jours-de 8“hen-
res du: matin a midi, -

JOLY GARDEN en face “des
geau —~ Avenue Boyer No. 13.

AVIS

La Département des Affaires
Sociales, porte & la connalasance
des intéressées que les insérip-
tions pour les cours théoriques

-@t pratiques d’Art Ménager, Cui

sine, Economie Domestique, PA
tisserie, Vannerie, Coupe et Cou
ture, Dactylographie, . ete... -se<
Yont ‘recues'& ‘partir du 16 *Bép
tembre de 9 Hres A.M., & Midi
& la: -¢Mafson de VOuvriers sige

A Fontamata, -derniare l’Hétel






Madame y

Utiines In lotion, et le sham
pootrig. a bane in Riboole
vous H’auires..qu'un

venir de Yoa ae 7

leur ‘ehute et des

cule chevelu

mo celal d'un bébé Leg
poussent Vigouredx plan









~ alAge de Espace
Pour étre adaptée
l’époque des satellites et
des fusées, votre voiture e
doit étre resplendissante. | ww
(| Me oe
oe =

Ww . Ul a

ie .
Elle le sera quand vous | mh ue





l’aurez passée au VRAJ
DUCO, le DUCO

authentique garant



Ha

COVEN IPE EE

par Ja signature













Dupont de Nemours
le seul VRAI DUCO

pour voitures est en vente
la

SOCIETE HAITIENNE
WY AUTOMORILES.

DP per er vera OA PERERA YA TPA YE RT YL ELVES TE





souligne votre persounalité

' ©@ east aed? ee waist atte

ZODIAC Goldentine... nouveau «leader»
de la.collectian Zediac @ Allure jaune. et
virile = Construction robuste d'un foitier
parfaiteément étanche @ ZODIAC... la
montre autématique par excellance a Un
produit suisse de valeur pratégé-par- fa
garantie Internationale Zodiac. a aor.



En Vente au Magasin de Fouad. A. _Mourra_
~~ et au «Continental, a




































ALERTE!
Derniere heure



Automobilistes, camionneurs, chauffeurs

de taxis et de camionnettes, faites le plein.

d’Essence aujourd’hui a Venseigne Sinclair -
et utilisez la nouvelle gazoline :

DINO SUPREME. -
ROULEZ SANS PROBLEME


























* ov espagnol,

Dimanche 14 Boptembre, A

Avec PIERRE BRASSEUR



ECOLE NATIONALE DES
HAUTES BTUDES
INTERNATIONALES

(BE. NH. Ey I.)

AVIS

La Direction de I'E.N.H.E.I.

- avise les intéressés que les ins-
- exiptions - pour

Vadmigsion en
Année. Préparatoire . seront re-
gues au Secrétariat de. l’Ecole
47, Avenue Christophe,. tous les
jours. ouvrables de neuf (9)
heures & midi, a partir da 15
septembre 1969 jusqu’au. lende-
inain’ de la proclamation des ré-
sultats de la session extraordinai
xe du Baccalauréat,

Le postulant. doit
les piéces suivantes :

1.-.Une carte-
deux (2) photos;
— 2. Une antorisation signée de
50n “Teprésefitant légal, sil est

présenter

mee :
: ne; ; expedition de son acte

ide naigsaiice;

See Ae Un! “eertificat. He bonne vie?
. et “moeurs;

5 Un certifieat de ‘santé me
remontant pas.a plus d’un mois
au moment .de l'inscription;

6.- Le certificat de fins d’étu-
des Secondaires classiques: 2eme.
partie pour les Candidats au
concours d'admission;

7. Le-dipléme d’une Ecole
Supérieure ou’ d'une Faculté in-
tégrée A VUniversite d’Etat
d/Haiti ou de toutes autres
‘Ecoles ou Facultés Etrangeéres
Yeconnues en Haiti, pour les
Candidats dispensés du Concours
d'admission;

Les titres étrangers seront
soumis A Vappréciation du Con-
seil des professeurs pour !’octroi
évontuel da l'équivalence.

Le concours d’admission com-
porte des épreuves écrites et des
épreuves orales.

Ls épreuves écrites porterent
sur les matitres suivantes :

a, Histoire d’Haiti (de In dé-
couverte a nos jours)

b, Frangais’ (une dissertation

de Culture générale)

«, Histoire générale (pro-
gramme du Baccalauréat — Lére
et Zéme partie)

d, Géographie générale (pro-
gramme du Baccalauréat lére
et 2éme partie)

é, Langues vivantes — (anglais

nu choix’ du candi-
dat) |

Chaqueépreuve dure deux (2)
heures

Les épretives orales porteront
sur les matiéres suivantes :

a, Histoire d’Haiti (de. in
découverte 4 nos jours)

b, Histoire générale (pro-
gramme du baccalauréat lére et
2ime partie)

c, Géographie de Ile d’Huiti

d, Géographie générale (pro-
_ gramme du Baccalauréat lére
et 2eme partic)

e, Langues vivantes (anglais
ou espagnol, au choix du candi-
dat)

Dr. Edouard Francisque

Doyen de l'Ecole. Nationale
des Hautes Etudes
Internationales

AVIS

Télécommunicationg d'Haiti &.
A. porte & la connaissance du pa
blic (artiates peintres) qu’en vue
de la préparation de la couvertu
re de Jlannuaire © téléphonique }
d’Haiti trois primes :

La te) de 600.00 Gourdes

La 2e) de 025.00 Gourdes

Et la 3e) de 260,00 Gourdes.
seront décernées aux’ trois ‘artis-
tes qui présenterolit-les meilleurs
dessing typiques d’Haiti.

Les dessins devront @tre en
noir et blanc; Ic nom et Vinsi-
gne de la TELECO devront y fi
gurer. Seuls Jes dessins ayant les

dimensions suivantas seront. pris _

en -considération.
Hauteur :. 23 centimetrel4
Largeur : 16 centimétres Va
~- Tis devron$ étre remis au bu

Octobre. Un jury formé de per-
. gonnalités Haitierinas.”. choistia
les lauréats. Pour aa part la TE

couverture de son ‘annuaire.
_Téléconmmunications d'Haiti S.A.

| Hen, 7 Fron ot 0 Hroa
Un dratie émouvant,

- VAVOCAT Du DIABLE ou
DAFFAIRE NINA B...

ENTREE Gdes, 2.50 et 4.00

didentité et



* yeau de la TELECO‘avant Je 15_

“ LECO se réserve le droit de nq,
retenir ni lun-ni Vautre. des: des |
sing choisis. par le jury pour la.



Du Dimanche 4 au Jeudi 18 Septembre 1909
so Un western 6xee ptionnel =
Un film hora - série,

_ Chint, Yr ‘Homine


















a







Avec Fernando Sancho, George Martin -
et Marianne Kock.

| Entrée Gdeg 2.50 et 4.00






AU PARAMOUNT

Dimanche 14 Septembre 1969, a 5 Hres —7 Hres et 9 Hres



La chorégraphie la plus impressionnante du Tir a préctsion.

Entrée Gdes 3.00 et 5.00

CRKBRABBVEVNNS SUUEKU ENA TUA TAS AANNKANA NANABANHHNNHNW NH,

- Pas un seul Centime a Dépenser
C’est un Cadeau-

( ’est une occasion que personne ne devait manquer
Avoir une voiture neuve sans débourser un centime
Devenez ‘un client en Compte dUEpargne de la BCH
Et tout compte de $ 109, # 200, §.300 ou plus, maintenu
Au-moins durant 3,2,1 mois respectivement, donnera

Jre CONTESSA neuve, en Décembre, a l’un des clients

de la Banque Commerciale d’ Haiti -
LA BCH PROPOSE BIEN PLUS |

LA BCH IMPOSE BIEN MOINS |











)



Phe Tak














Hansa ‘ Free i ‘
Hain NOY (048 Robeet A. Hone 1 The Negro
James Haldwin Glovanul'a Novel in > Amerlea New Haven
ioons NOY. Bia ivan
Gn Vell Uta tha Motunteatin Kinebeth G. Conlay: The Har
VY, Ppa / lem Go-Galtora
Another Country NOY. pd Std Conrad i Rock Hotton,
Vhe ire Neat Time SLY, 1008) Grnten. Clty, NY dong
Guing te Moet tia Man NOY. Ralph Eillaan co otovisible Man
his N.Y, 1pb2
Nobody Kawa My Name NOY Wal Bllnon ob fix you NOY

Bag

APPA PS DIA PS FPSO FEY POW VOW ew VY ONY eww oy *





fubtied

~-

\



Dex baudes de vagabonds ont annaute catte automobile eu
haut) et yoont ama de feu fen bax) tandin que les désordren
rontinnent a tlartferd, Canneetiout, Darke la suate un poli-
nome oud teoare fa mart par suite de
“te blaane.

(Special au Nowvelliste),

cier ef tere pene via

Toneen cho onmn uatre poieiurp a

a

nmouveau: e

la premiére machine a coudre familiale compacte,
la machine zigzag sans probleme, préte 4 coudre en un tour de main

Elle s’ouvre et se referme comme une fleur:

On rabat tout simplement les volets et la machine est
préte a l'emploi.

Ecrin d’accessoires loge, bien en évidence, dans le
bras supérieur de la machine.

Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil.
Plus que 2 boutons pour effectuer pratiquement toute
la couture.

De fabrication suisse, l'-elna lotus est particuliére-
ment robuste. Elle coud tous les tissus, des plus fins
aux plus é@pais et offre plus de 20 applications pra-
tiques — méme une boutonniére instantanée.



te Ronald Fale
s ha alr:
N.Y. 106d Mog Butcher
Jeene HIN Ford : The Libera
Hon of Lord Byron Jones NY,
L008
Row Guy : Blrd at M
dow, Vhiladelphia 1960,
Nat Hontott
NLY, 100
John Henry Vawlott
Story NOY. 1048
Franco Hoteules
Ming Doll N.Y, 1007
chester Hines : La Reine dex
Pomme NOY, 168
He Pout dow Coupa Durs Parts
IDB
Tout pour Plalro Paris 1959
The Real Cool Killera N.Â¥:
1959 :
Tho Crazy Kin N.Y. 1959
Dare-Dare Paris 1959 .
ens dans le Pain Paris



in



: Harlem

fo want uw

Mamle Mason Paris 1962

AN Shot Up N.Y. 1960

The Big Gold Dream NY,
1960

Pinktoes A Novel N.Y. 19065

Cotton Comes Harlem N. Y.
1965

The Heat’s on N.Y. 1966

Julius Horwitz : The Inhabi
tants, Cleveland 1960

The W.A.S.P. N.Y, 1967

Langston Hughes Simple Sta
res a Claim ‘N.Y. 1957

Tambourine to Glory N. Y.
1968

The Best of Simple N.Y. 1961

Simple's Uncle Sam N.Y. 1965

Best Short Stories by Negro
Writers Boston 1967

Byther M. Lough : As TI pass,

© Manhattan N.Y. 1966

Le Roy Jones Tales, N.Y.
1965

Arthur Joseph Voleano in

Our Midst N Y. 1952
Bal Kaufman : Up the Down
Staircase N.Y. 1964

Sheila Solomon Klass Come
back on Monday
William M. Kelley : Dem N.Y.

1967
John Killens : Sppi N Y. 1967
Julian Mayfield : The Hit N.Y.
1967

The Long Night N.Y. 1958

Manuel Maurique : Island in
Harlem : A Novel N.Y 1966

Warren Miller The Cool
World Boston 1959

The Siege of Harlem N. Y.
1964

William Ornstein
rent Dallas 1953

Gordon Parks
Tree N.Y. 1963

Adam Clayton Powell
keting Hell N Y. 1942

Barbara Rex : Vacancy on In
dia Street N.Y. 1967

Johnn Terry Robinson : Whi
te House in Harlem N.Y. 1956

Pivi Thomas Down These
Mean Streets N.Y 1967

Edward Lewis Wallant :

Pawnbroker N.Y. 1961
John Williams : The Man Who
Cried I Am N.Y. 1967

:. Deep Cur
: The Learning

Pie

Tho

Richard Wright Black Boy
NY. 1945
Native Son N.Y. 1939

The Outsider N.Y. 1958

Tincle’ Tom’s Children, N.¥
1965
White Man, Listen N.Y. 1905

(A suivre)

CPAP OD CE A PAL,
Attention !!

Pour cos plotocopiea ad se:
avec tn appareil ullra - mo-
derne ef tin prix bien meil-
feur que partout ailleurs -—

Cousultez la Columbia Trua-
vel Sermce 48, Rae de lien
terrement, qua peut vous den
ner suticfaction rapidement
,

gh aa Aaa naling.

Distributeur: R.H. CARLSTROEM

Rue Bonne oF oi

- § 10 par mois et vous is Penlever!

t Call the Keeper

ina














eT MIRC Sng

Le Lait Hollandais le + G
maternel

4

Maman, vous qui voulez garantir votre bébé
d'une santé robuste et dune bonne dentition
donnez lui le lait ALMIRON.

ALMIRON est un lait en poudre préeparé et

balancé par les laboratoires NUTRICTA
spécialisés en BABY MILK.

La boite d'une livre d ALMIRON est en vente

dans toutes les PHARMACIES et MARKETS.

Agent dist. LAD TRADING
A cété du bureau postal P.O. Box 704
Phone 3394

APSO SCCE ROEDER CERISE DIETS EEE
























PORT-AU-PRINCE

!




: Gréguire

durtlal )
donnalesan-
fainllies. que a eriiapobes
de u-Prince = ‘ane
nouvelle direction on vue d‘adsu-
rer le» fonctonnement — de
YEtablissenient,




























e ‘Btabliasement
RP. BALABY, Sater ss
Séminaristes .
Rice. VERRIER
des. études = au ‘Collage
“Jerémie, “Professeur de Pred

Lettres, Préfet des. études

“Rée OP: Jean-Baptiste -BA-
LOMON, - -e%-Professeur de. Juan-
gues mortes au Lycée de. Jeunes
Filles, ‘Professeur |

“R P.-GOIN, -Professeur av
Grand: Séminaire, Professeur .

R.'P. BAPTISTE, Viesire a
Cerrefour,. Auménier. ~

-Trots autres. prétres.dea Dioce-
sescduGap et des i\Cayas vien-
‘dront. s‘ajouter au personnel e-*
ligieux du. Collage.

Le Supérieur. du Petit Séminai-
re-Collage ‘St. Martial conyie
par*ailleurs-les parents des petits
sém'naristes. et des éléves
confirmer Vappartenance de

= leurs enfants. a I'Etablissement

en prenant soi de réclamer les
Mistes des livres~ i> partir du
“92 Septembre 1969.

Ti tient aussi & souligner.: 2
. Vattention des familles que de
-nouvelles inscriptions -_-seront
regues.A St. Martial .pomr Jes
elnanes primaires et : 3°
du 15 au 80 septembre 1969
(samedi et dimanche ‘exceptés)
de Bohres €& J1 hres 80° am.
Les examens d’‘admisston se
tiendront au local du _ Petit
Séminaire sous la supervision
du Préfet des études qu, ler a au 6
octobre: 1969. °

De: ‘plug, ‘les; jennes des: classes
primaires seront confiés a un
petsonnel -dynantique | et. compeé-
tent le contrale . de M.
Thomas, Préfet. des
études,.et Préfet de discipline. .

. Ge ‘personnel - ‘comprend +

: “tame faible

-.Léong Chérubin, _epseignante
“aepuis 15 asa’ '‘Séminaize

Roger Gervais, 10 ans d’expé-
rience

A PETION VILLE



- Yeme



- Alice Mitord; anclen Pro»
fessor wu Béminalre
Lléme forte

Paula Heylger,®: _enseignante |



depula 14 ans av Béminalre
Adel{na Nau, onselgnante de-

pile 10 ans au Béminaire *
Vorgraud Vatel, Professeur. °

oxpérimenté

Hdeme

Rachellu Brunache, maintegue
Professeur au Séminaire
Jean Simon, Bachelier ensel-
nant
'

Rosette Noel, Normalienne .

Max Déjean, maintenu Pro-
fesseur pu Séminaire ,

E Guerrier, Professeur
expérimenté

Albert Moléon,
ans d’expérience
Same

Jacques Lafontant, majntenu
Professeur au Séminaire

Bachelier, 15

Violette In-Baptiste, Nor-
malienne

Myriam Alabré, Normalienne
(maintenue)
Teme

Gérard Innocent, 13 ans d'expé
rience au Séminaire
Yolande Nérée, (Normalienne}
Professeur de Culture phy-
siqne : M. Jules Mérine;

des classes se-
constitué d'une
quarantaine de professeurs de
disciplines diverses: Philosophie
Sciences physiques ct naturelles,

Le personnel
condaires est

Sciences mathématiques, Scien-
ces sociales, Lettres, Langues

‘yivantes, Religion,
par leur compétence — et
-expérience et en nombre
quela il convient de retenir
anciens de )'établissement

MM. André Lovelace, Ernst
Trouillot, Jacques St. Louis.

leur
des-
des

‘Parmi les Professeurs nou-
vellement recrutes pour les cours
secondaires, le Supérieur de
VEtablissement prend_ plaisir a
citer :

Pierre Brunache, Diplomé de
VEcole Normale Supérieure,
1960-1963, Professeur de carriére

Windsor Joseph, Diplémé de
l'Ecole Normale . Supéri¢ure,
1960-1963, Professeur au Lycée
de -Pétionville, Diplémé en ‘Lin-
guistique appliquée, (Indiana
University, 6 ans de carriére

Yves Francois, Licencié en
Droit, Avocat, Diplomé d’Etudes
Supérieures en Affaires inter-
nationales, Professeur de Scien-
ces sociales au Lycée Toussaint
Louverture, 6 ans de carriére

Bruccher’ Orcel, Normalien,

AVIS

Lalue

Coles’ Market

Lalue

Boulangerie St-Marc

Ave Jn Jacques Dessalines

Maison Rigaud

Rue Panaméricaine

Delmas Mark

Autoroute Delmas

Luce Chatelain

Rue Toussaint Louverture





tous qualifiés |

“Profoasour do carrlere

Joan Fratigols Favrol, Nog aa-

I joteseeur, de carplare
Dipléné de \'Ecole
N eure, 1961-1064,
oenene Général au Lycée de
Pétlonville, 9 ana” de carriére,
Licencié cen Droit (1061-64),



- Diplémé: du: Centre. Univeraitai-

re International de Formation
et de Recherches dramat.ques de
Nancy (France) Juin 68, Diplé-
mé du Centre d'Enseignement
général ~ et Polytechnique de
Scuxclles (Belg.que).

Marc Dutailly, Professeur de
Langues, 23 ana de carriére

Yves Massillon, Dipldmé de ~
VEcple Normale ‘Supérieure, Pro
fesseur de carriére. .

Jean Joseph Perdriel:
au Lycée de Pétionville,
de carriér

Rodolphe Débrosse : ancien élé
ve de l’Ecole Normale Supérieyre
Professeur uu Lycée Pétion vi
au Lycée de Pétionville, 12 any
de carriére,

Lhérisson Alézi Licencie er
Droit. Avocat, Vrofesseur au ..;
céo-de Pétionville, 15 ans de cay
riére, :

Censeu-
21 an.

Muller Dimanche © Lacens ¢
Droit, Avocat (1957-60) Dipl
me de da Faculte ( d’Ethnolog::
(1460-63) —- Professeur au bl.
ede da Pétionville, 7 uns deca:
ricre.

Pierre Michel - Diplome
Faculté des Sciences,
Professeur de curricre.

de *
Tneeniene,

Roger Charlier > Licencte un
Droit, Avocat, ancien Profesceu
de lere classe au Lycee ‘Yous

saint Louverture. [i ang de oa,
riére.
Raymond Mathieu : Dipiome

d'Etudes Superieures en affaires
internation ales, Professeur cle
carriére,

Jean Marie Kyss :
In Faculté de Médecine
secur de carriere.

Max Auguste :“Diplome a Ftu
des Supérieures, en affaires in-
ternationales : Professeur de cur
riere.

Josué Romain : Meédecin, Pro-
fesseur de carriére.

Pierre Jacques : : Professeur
au Lycée de Jeunes Fille, Profes
seur de carriére.

Pierre Gousse
dagogique.

Diplome ck
Profes

Conseiller Pé

Le Supétieur du Petit Séminai
re Collége St Martial remercie
Jes Parents de leur franche coll.
boration. .

Port-au-Pce le 11 Septembre 19K
R. P. Josevh ATTIS.
Supérieur.



Les Produits H A M P C oO peuvent étre achetés

aux adresses suivantes

A PORT-AU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens

IOI LLIN AAAS ASDALDAS hey ype pan,

et

“



S.A. FL C. 0.

Un nom dans PEconomie du Pays

S AF. LC. 0.

Plus de $ 350.000 essentiellement haitiens aidant a la
revalorisation de la vie paysanne

SA ELC. 0.

Des milliers de bras haitiens gagnent chaque jour |
la bataille de la production

S. AW F. I. C. 0.

Un million de sacs de Sisal au service de la Nation Haitienne

S.A. FLT C. 0.

‘Une Industrie Nationale au service de la ‘Natien Haitienne

F.LC.0.





COocesoscecesossce









te nalesadee ol-vows lrouveras
‘ipnalent lea burton *pdiir jiemain.

Dvoit de reproduotian totale ou partielle réservd. —
Cropndtd Ring Pedtanea Syitdiva (a — Naioluaitdld
. «LE NOUVELDSTER»

LUNDI 1s SEPTEMBRE 1969

Q1 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Présentez votre meilleu-
re (mage sur tous len plans. Com
binez Ja parole brove et précise
avec Vaction directe, Prenez vos
décinfons fondées sur des faits.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
-REAU): La journée convient
particuliérement aux ' questions
sclentifiques, aux travailleurs
den protessions HNbérales et tech
niques. Elle a de séduisants us-
pects pour les étudiants et Ics
artistes.

“ 92 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): Journée excceptionnel]-
le pour ia réuasite. Réfyrénez tou-
to tendatica de passer d'un projet
& un “autre mais “déterminez ‘vor
buts et tendez ardemmient vere
eux. :

22-JUIN “AU ‘23 JUILLET
(CANGBR): Ghercher ~ ‘de “bons
compagtiéns mais ne vous laissez
pas #ffeenccr' par*eux. Th en ex:s
to cébhtains ui “aasaileront = de
consells et de ‘suggestions ‘celui
qui voudra ‘bien Jes “écouter.

2aJUILLET AU “23 AOUT
(LION); ‘Belle “période ‘planétai-
re réelamant do-veus' Péffort me
xinwum. Les “demandes pourron'
@tre “satisfaites “honotrablemenc.
Une “ptoduction en crofasance
doit “tre -vetre objectif.

94 AGUT ‘AU 28: SEPT'OM-
BRE (VIBRGZ) sArrétez - ‘vous
pourtexaminer les pffres’ qui-vous
seront ‘faites. Décidez “prudem -
ment mais*sans' imquiétade pou~
savoir si“vous: devez affronter
carrément: votre probléme ou ten-
ter de Vesquiver.

24°SEBTDPMBRE AU 23 0C
TOBRE (BALANCE) | Tenez
vous*en aux ‘réalités, Evitez de
couper' jes théveux en guatre. L2
temps perdu n'est jamais “rattra-
pé.'Les retarus 4 rémplir les de-
voirs chargen. césagréablement
Yavenir.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM

xX xX

MARDI 16 SEPTEMBRE 1969

21 MARS AU 20:AVRIL (BE

LIER): Ayez de la loyauté dans
LIBR): Ayez de In lojauté dans
le jugement, unc égalité dame
au coura de cette journée aux in
Nuences planétaires cohtrastées.
Dincutez avec ceux qui ont guel
que chose d’intéressant A dire..

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Méme si les événe -
menta ne sont pas exactemenr
coux que vous voudrlez, ne vous
énervez pas et ne vous laissez
pas allor A vous attendrir sur

vous - méme. Falten-de votre
mieux: on ne peut pas exijrer
davantage de vous. .

22 MAI AU 21 JUIN (GE -

MBAUX): En exprimnnt votre
opinion ot en présentant des i -
déos nouvelles, faites preuve de
diverétion et de tact. Si vous &-
ton brutal ou agressif vous soau-
léverez Vhostilté.

‘22 JUIN AU 230 JUILLET
(GANCER):. Négligez lea petits
ennuls. I} y a trop délémen's de
véritable Importance pour per -
dre votre tempu & des futilités et



AVIS

- Par jugement en date du 13
Juin 1060 le Tribunal Civil de
Port au Prince a admis et pro
noncé Je divorce d’entre les
époux Maurice Villefranche la
femme née Josette Moise. L’of-
ficier de VEtat Civil de la Sec
tion Est de la Cepitale, aprés
avoir constaté que toutes les for
malités exigées par la Loi ont
été scrupuleusement observées, a
transcrit le dispositif du juge-
ment sus-6noncé sur les regis-
tres tenus & cet effet.

P-au-Pce le 10 Septembre 1969

Pour extrait certif{ié conforme.

Cabinet LAMARRE

Par : :

Louis M. Lamarre, av.
Vernet Valéry, av.



Avis important

Par acte regu, en date du
Premier Septembre en cours, par
le Greffier du Tribunal Civil de
Jacmel, Ja soussignée Madame
Rémusat THEBAUD née Ma-
yanne BRIFPAULT. diment
autorisée et aspistée de son
époux, 4 purement ct sim-
plement renoncé & la succession
de son frére feu Fernand
BRIFFAULT, décédé le 26 Mai
1969.

. Port-au-Prince, le 11 ‘Septem-

1969
vrSeme Rémusat THEBAUD

Carnet Social

‘Demain dimanche 14 Septembre
faménera Vatinivegssite de’ nais-
fence de notre ami Paul CONS-

‘ANT (Assistant - Editor de
faarnt COURRIER»).

“Nous saisisaons Voceaslon pour
Yat présenter nos meflleurs voeux
de-santé, -

Cderohes la section “sirv'taponildnt au jour de véteeahitberedtre



len porspootives que vous

BT a

BRE (SCORFION): N’écartes *
pas uno solution parce qwelle”y
vous semble insipide, prosalque

ou fatigante. Etudlez-la, sarv
yous- en, appliquez la. Montrez-
yous une personne Libre et digne
de confiance.

23 NOVEMBRE AU 21 DE -*
CEMBLE (SAGITTAIRE): Eta &
diez vos dépenses en foriction “de -
vos ressources. Fajtes les mies ~
au point nécessatres. Montez vo ‘gg
tre désaccord quand les principes~
sont en cause. Belles possibilités ,
offertes. .





ch
_ 22 DECEMBRE AU 20 JAN- |
‘VIER (CAPRICORNE): Votre*
uplanéte dominante, Saturne, 23t “4
‘trds bien située. Donnez deg x¢-*
ponses logiques et vous verrer ‘
“que cette journée sera: hautement
'yémunérative. :

timbales, -couverts
les circonstances :
anniversaires,
baptémes, mariages.

RIX eters CSOs ete ede





21 JANVIER AU 10 ‘FE.
WRIER (VERSEAU): Conjonc-:
“tion aidant une action bien calcu
‘Jée et des plans fondés sur une *
‘Imagination constructive. Des*
Ypossibilités hcureuscs povrraicnt |
donner, si elles sont bier. expici-"'
“tées, dagréables résultats.

20 FEVRIER AU 20 MARS*=
‘(POISSONS): Votre esprit fé --"
cond, appuyé sur une volonté fer -
ame, peut créer les circonstanccs
‘wenératrices du succes,

__S1 VOUS ETES ‘NE ‘AUJOUr.*
‘DHUI: Vous @tes -plein “d'énei-
‘gie et d’optimisme mais -vous
‘vous découragez parfois ‘‘quand
-vous estimez ne pas étre jugé &
‘votre juste valeur. Vos senti -
"ments sont forts et une fofs ‘que
‘yous aurez appris a les contréler
-et A faire travailler vos qualitér
-& votre avantage, celles - l& se -
ront de forts atouts. Votre goat
des voyages peut vous conduire a
un passe - temps original ou 4
une occupation inattendus. L’en-
seignement, la littérature et la
science vous attirent particulit-
rement.

Naissance de James Fenimore
Cooper, romancier américain.








Leet et the

x

ade Vaccessoire. Ne laissez pa’
passer votre chance.

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Si vous travaillez excep
tlonnellement dur, des avantages
vous seront ‘ncquis. Autrement, ja
journée sera moyenne mais elle
exigera néanmoins votre effort
maximum,

24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): Voug rencon -
trerez quelques situations surpre
nantes. Restez ealme, ni inquiet,
ni négligent. Evitez les execds et
lea extrémes.







La Banque Populaire
Colombo - Haitienne
AVIS

Déférant aux demandes réitérées d’an*settaur de ta “Presse:
et d’un grand nombre de clients et -d’amis désireux-de participer
au Tirage ‘de notre Prime Traditionnelle ‘de Décembre 1969 °pro-
chain, LA BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE 4
toujours dans le but -de satinfalre sa nombreuse ‘et bienvetllante
clientéle, dyinonce qu'elle accepte de prolonger la date des Con-
ditions de participation stipulées au paragraphe 1 de son Avis,

24 SEPTEMBRE AU 23 OC.
TOBRE (BALANCE): Dans In
course i Ja position, au presti - »
ge, méme dans les affaires cou -
rantes essayez d’éviter Vantago -
nisme et la méfiance. Vos chan-
ces de réussite sont grandes.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM ;
BRE (SCORPION): Excellentes ~
porsibilités mais qui ne sont pas 4
tréa apparentes. Il faudra les «
chercher vous - méme. J] faudra *
prendre garde & ne pas dtre en- °
traingé dans certnines situations. -
Soyez alerte.















23 NOVEMBRE AU 21 DE -~ -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Cet

te journée contient plus de subs «

tance. et de poseibilités qu'il ne
le parait tout d’abord. Elle de -
mande de la patience, & éviter
Jes décisions hatives. une activité
hien réglée.

22 DECEMBRE AU 20 JAN-

VIER (CAPRICORNE): Consi -
dérez toutes les propositions of -
fertes mais ne vous laissez pas
mener }} ‘ot vous ne devez pas
aller. Saturne favorise vos facul-
téa intellectuelles et leur déve -
Juppement.

21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU): Les gens
avec qui vous traiterez ne seront
pas tous & votre hauteur. La ten ;
sion dominera certains d’entre

eux. Dites la parole qui aide. Que »
vos efforts solent dirigés effien--'

cement!

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Quelques problé -
mes sur le plan de Venseigne -
ment, de )’Instruction, de Ja re -
cherche mais tout ira bien si
vous ates calme et méticuleux. De
nouveaux avantages sont & votre
portée

SI’ VOUS ETES NE AUJOUR
D’'HUI: Vous vous cultivez sana
cesse mais vous aurez tendance
& @tre trop critique quand vous
apercevrez' des’ défaillances. Une
parole Gogieuse serait bien plus
efficace. Vous exeellerez

sirez aussi brillamment dans une.
vocation affirmée. Des compa -
pnons ‘instrtiits
vous aiment et la réciprome ce
également vraie.
votre Siene (la Vierge) ont un
atyle qui leur est personne] et

“sont des rpmoureux ferverits de
la beauté. Neanérez nas d’/autraf
ce qui est déraisonanble.



















dans”
une occupation unique mais réus °

“et ‘Intelligents..

Les natifs de-

tantes, les clients de

Haitlen. :

antérieur, jusqu’au Lundi 15 Septembre’ 1969,

Sans rien changer aux Conditions de participation déj& exis-
la BANQUE POPULAIRE‘ COLOMBO -
HAITIENNE, qui auront maintenu A“jeur‘COMPTE D'EPAR-
GNE un solde minimum de CENT DOLLARS & 00/100 ($100;00) *
du 15 Septembre au 29 Décembre 1969:inclus, ‘auront V’avante-
ge de participer eux avasi, ay tirage de la dite PRIME. /

Professionnels, Induatriels, Commergants, Hommes d’Affai-
res, Artisans, Travailleurs Manuels et Intellectuels, faites fruc
tifier vos économies et continuez A faire vog dépéta A la BAN:
QUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE, ‘en vue d’attein-”
dre le montant ‘demandé et prenez votre Chance de gagner la
Nouvelle et ‘Alléchante Prime, cette année, sane “bourse délier,
que vous offre votre BANQUE, toujours *au*sérvice du ‘Peaple |

Port-au-Prince, le 20 AOUT' 1969.
BANQUE POPULAIRE COLOMBO ‘SAITEENNE Q
LA BANQUE DU PEUPLE'HAITIEN..

Recettes Simples
de Cuisine Haitienne
pay NINICHE

P

POISSONS BOUILLIS.— Met
tre le poisson et sa marinade
- dans un récipient peu profond, le
couvrir: entiérement eau en me-
surant avec.la tasse-mesure la
quantité mise. Puisqu’j) faut: une

cuillerée A-soupe par litre d'eau,
on’ pourra savoir. quelle quantité

de-sel mettre, Ja quantité de
Yean étant agsurée. Faire pren..
dre ébullition lentement pour: ne
pas faire éclater la chair du. pois

gon et. iui donner le temps d’étre,
pénétré par la marinade et le sel,

laieser cuire 10 & 15 minutes par”

livre. Le poisson bouilli doit —se
retroidir dang sa marinade. On
le sert froid ou chaud. .
On fait ja sauce du poisson ave:
Pean‘de Guikson én‘ afoutarit des
eapres -quand ila se mange
¢handa, On le savourd avec lama
yonnaise quand on le mange
Trofd..

Le Ehvre de Cuisine de Niniche -s¢ vénd dana tovtes loa \librairiss

L









. Dimanche 14. Septembre
eure,

QP
“MON «NOM: ES‘ .PECOS

~ Ea: Cinémascope - couleurs

-avec ‘Robert ‘WGODS °
- Un hemmequi:joue avec la mort

ba Un colt qui cracne-le feu!

‘Un twestern'dtanun dont laction
-fulmine: en‘ étincctles de violence:
- PECOS

: Un nom erriziant qui fait
‘trembler une ville

Un film. exp-osif

"brer ure “salle!
+ Quand *PECOS entre en scéne
la “précision iifaiulible de son
colténivole ses ‘entemis au Parn-

‘dis. /
PECOS
Un homme qui-couve la haire
_ sous le feu de la“ vengeance!
N NOM EST 'PECOS
“Un ‘weatern 4 bloquer la parole!
Une action a plier-l’échine!
Un suspense & éteindre Je cer-
veau) ; .
Entrée $0.50 par persorine

qui fait vi -

‘CINE ELDORADO

La Direction de: cette
présent:
wimanche 14-Septembre
a4 5 hres, 7 hres, et 9 heures
“UN -D :

Salle

OLLAR
” ENTRE: LES, DENTS
avec Frank WOLFF et Tony
ANTHONY
La direction de cette salle prend
plaisir & vous proposer ‘un nou-
veau visage du‘Far-weést, of l’ac

tion solidement ‘charpentée! fou- _
~guéise, trépidante- ot “dynamique,
construit un sitspéned-qui laisse le

spectateur éirasé “par 1|’émotion.
Musique et couleurs soulignent
avec “efficacité et brio le carac-
tére violent et le ton de ce film.
-auquel il ne manque aucun de3
atouts qui ont valu aux grands
du cinéma d'action
leur plein succés. Aussi humair.
que cruel, aussi fascinant qu'in-
quiétant, voici pour votre déles
tation fe grand succés de Van
Lewis, s’inspirant du style vigou
reux tm cinéma explosif. «UN
DOLLAR ENTRE-LES DENTS»
nous ‘montre sans détours, dans
un cerele infernal, les conséquca
ces de la courte vue, de l’auda-
ce dea maneurs de jeu. L’action
qui, d’ailleurs, ue chéme jamais,
donne View & des sebnes assez
cruciles,donc & ‘déconseiller aux
mitins de 18 ans et aux coeurs
sensibles.

Si vous &tes amateur de suspen
ac, de violeuce at 'd’6motion forte,
alles aA ELDORADO voir «UN
DOLLAR'ENTRE LES DENTS:
un film réalisé “par con © metteur
en seéne qui a In°mtaturité du
créateur chevronné.

Entrée’ Gdes 2.50 et 4.00

DRIVE IN CINE

Dimanche “14 Septembre
Lundi 16 ‘Septetitbre 4:7 hb et 9h
JE VAIS, ‘JE TIRE
JE'REVIENS
En scope - couleurs ‘
avec: George’ Hilton,’ Gilbert Ro-
land, Edd Byrnes Kareen O'Hara
JE VAIS, JE TYRE ET JE RE-
VIENS. Un ‘western ‘ot I’action
bondit, et pétardde ‘comme un
feu d’artifices. Elégant, haut ep
couleurs, -rempli ‘de “gags et des
péripéties qui éclatent™en une cas
cade de séquences extraordinai -

res. . .
JE VAIS, JE TIRE ET JE
REVIENS est un des nieilleurs
westerns de )’année et hura le
succes qu'il mérite auprés dun
trés ‘large public.
Entrée $ 0.50 par personne
x KX

CRIC CRAC CINE

Dimanche: 14 Septembre
a6 chres, 7thres, "et “9 heurse
UNE DAME *AUX* CAMELIAS
(En ‘Techniedlor)
Avec Sarita’ MONTIEL

D'aprés |veuvre d’Alexandri
Dumas

Une production éblouissante et
merveilleuse, inapiréé de ]’Immo-
tel chef doeuvre _-}'Alexandrc
DUMAS, avec la divine Sarita
MONTIEL.

C’est le drame bouleversant de
cette courtisane étincelante qui
connut aprés Jes remous d’un:
vie agitée, l’éblouissement d'un
grand amour partagé, dans"la sé
rénité bucolique d’une paix re -
trouvée, mais pbrisée par leg’ in-
jonctions d’un conformise socia'
‘implitoyable.

UNE DAME AUX CAMELIAS
Il y' a trente ans Yvonne PRIN
TEMPS, et Pierre FRESNAY in
carnatent les héros dé DUMAS
avec une autorité indiscutée.
Quelques arinées apiés la Divi-
ne Greta GARBO ei Je séduisant
Robert: TAYLOR aspurnient - les
réles écrasants ° de Marguerite
: Gauthier’et’d’Armand’ Duval.-Au
jourd’hui le cinéma espagnol, ri-



valisant d’att et de beauté, de
poésie et. de splendeur, confie

de--Dumas..

. UNE DAME AUX CAMELIAS

La plénitude de ce grand a -
mour est rendu: pathétique par lo
jeu ‘troublant de Sarita MON-
TIEL, dont ta voix d'or vous ev-
sorcélera dans. un ‘flot de méla -
dies {ninterrompu de chansons es
pagnoles célébres. . ‘

Cettesoiréa CRIS CRAC'la dé

die A «)’éternel féminin>.
Entrée Gdes 1.60 et 2.00

AU ‘REX THEATRE
Dimanche 14 Septembre

i. 6B hres 7 hres et 9 heures
WAFFAIRE NINA B

OU L'AVOCAT DU DIABLE —

avec une-des vaicurs les plus
afires du -cinéma francais: Pier-
BRASSEUR et l’émouvante tra-
gédienne: Nadia TILLER

Le drame de la vie dans ses
remous les plus sauvages, — Dra-
me d’Amour torride en affronte-
ment avec jes intéréts les plus cu
pides— Drame du comportemenc
humain au nivezu des passions
les plus délétéres—- Drames des
implications tragiques d’une exis-
tence traquée, en fonction des
chaines d’un passé opaque et se-
cret,

L'AVOCAT DU DIABLE
OU LIAFFAIRE NINA B...
Une lutte amére et féroce dé -
clenchée par de puissants ma-
gnats de la Finance contre un dé
chainement inéXxorable de chanta-
ge: Chantage appelle crime
Crime appelle vengeance et Jo
choc exvlose implacablement.
L’AVOCAT DU DIABLE
OU L’AFFAIRE NINA B ...
Un document imprdssionnant
sur la houle de toutes ces pas -
sions emportées dans un tourbil-
lon de fureur et de violence. Un2
action intelligemment menée, pro
digieusement servie par la haute
qualité d’un dialogue vigoureux.
La virile et magistrale inter -
prétation de Pierre BRASSEUR,

a.
la, fascinante séduction de Sarita”
MONTIEL le soin de -présenter.
un nouveau visage de I’Héroin:







DANS NOS SALLES DESPECTACLES

B pe Luxe Atito Ciné

incarnant le‘ génie du-mal, A’
vocat du Diable dans. V’AFFAI -
RE NINA B... demeure un des
attraits les plus {ascinants de
ce chef d’oeuvre qui. s’imposera
aux Gélites :pensantes de la capi-
tale et plaira d'ailleurs & TOUS
PUBLICS, par l’intensité drama
‘tique- et VYampleur tragique du
sujet traité avec une autorité
indiscutée et jouée avec un urt
consommé par les valeurs ka
plus sires du cinéma frangnis.
Entréé Gdes 2.60 et 4.00

xx x

AU CAPITOL

CAPITOL présente
Dmanche 14 Septembre,

X 6 Hres 7 Hres ct 9 Heures
PM. - °

Un western d’un
ceptionnel. '

CLINT, L'HOMME DE

‘LA VALLEE SAUVAGE

Avec Georges MARTIN, Ma-
riane KOCH et Fernando SAN-
cHO.

Plus passionnant, plus puis-
sant que «LES SEPT MERCE-
NAIRES»,- plus dynamite plus
sauvage que «LES GRANDS ES
PACES», voici © un western ot
la violence et les passions com
posent Vatmosphére infernale

calibre ex

- du chéma chors-d’haleines, At-

tachant par sa progression dra
matique, son suspense, son cli-
mat -passionnel d’inquiétude ce
super western signé Alphonse
BALCAZER sera le meilleur
spectacle du génie de la Saison

Whistoire se déroule dans un
village de l’Quest.. Un jour Clint
HARRISSON, un célébre tueur
artive & Creek Town. Il est & la
recherche de sa femme Julie et
de son fils Tom qu'il a di aban
donner quelques années aupara-
vant pour prendre la fuite, aprés
avoir abattu deux bandits. Gré-
ce aux gens du village il par-
vient & retronver sa femme,
mais son fils, quill a gquitté an-
core tout petit, ne le reconnait
pas, Julie accepte de le repren-
dre dans sa ferme & condition
qu’il ne dise qui il est. qu’il lui
remette ses pistolets et qu’il pro



>

mette de ne plus s’en servir.
CLINT, L'HOMME DE 1.A
VALLEE SAUVAGE : Un film
-qui renoue avec la grande tra
dition des grands westerns! Une
oeuvre trés ‘réussie, une action
menée A un train denfer |
Vous n‘oublierez jamais: un hérog do tout premier ordre
par sn rapidité au Colt, sa sin
eérité, son humanisnr !
Entrée Gdes 2 60 et 4.00

x x x

‘PARAMOUNT

_ La Direction du Cing Para-
mount s’enorgueillit de voua pré
senter le plus foudroyant wea-
tern européen jamals vu — fus-
qu’ici.

xxx
La chorégraphie la plus impres
sionnante du Tir-d précisfon,
ci.
xXx

Le western le plus sauvage de
\a saison qui surclasse tous lea
autres ai fulgurants qu’ils se
veuillent. °

xXx

=

BALLADE D’UN: PISTOLERO

Un spectacle unique’ dans les
annales cinématographiques.
Entrée Gdes 300 et 5.00



Avis aux ‘Abonnés
de PEtranger -

En raion dés frais élevés
nécessites par l'envoi de pa-
quets a Vextériewr, UAdmi-
qistration du <«Nouvellister
prie ees abonnés de l’Etran-
ger qui ne sont pas en régls
avec elle de bien vouloir le ~
faire au plus tét. -

Un dé exptrant le 15 Sep-
tembre prochain leur est ac:
cordé a cette fin.

20 Aout 1969.

LAUMINISTRATION.

‘POUR VOTRE SECURITE: AUCUN AUTRE PNEU AU MONDE.
NEST:CONSTRUIT COMME LE G8 GODDYEAR

UYiateliage 3T ont eemind weve

i Neoneet tpeseuann ermeatin





PAGE 6

a



VERSAILLES (AFP) —

Selon dea indications non con
firmécs officiollomont le fuge Pa
tant connaltrait’ maintenant Vi-
dentité do Vassamin do Stevan
Marcovic. Il attendrait: In fin de
Fenguéte de la polices a cet 6
rard pour fixer sa position en
vue de reprendre, la semaine pro
chaine, Vinterregatoire des prin
eipaux témoins de l'affaire, dont
len amis yougoslaves de la vic-
time,

xxx

Eddie Merckx, blessé il y a trois

jours sur la pisto du velodrome

de Blois a été autorisé a quitter
aujourd'hui In clinique. Tl doit
@tre transporté cet aprés - midi
par avion a Bruxelles.

xxx

LA CAMPAGNE

ANTI - SOVIBTIQUE

SE POURSUIT

DANS LA PRESSE CHINOISE
PEKIN (AFP)

(Du correspondant do VAFP
Pierre COMPARET)

La campagne anti - soviéti-
que se poursuit dans la presse
chinoine, notamment dans le
sQuotidien du Peuples.

Ce journal public un article
dénongant — query et s’en prenant tout parti-
culidrement a M Brojney au-
quel les chinois ne pardonnent
pa ses idées sur la «sécurité col
fectives en Asie et les déclara-
tions anti - chinoises qu’il a fai-
tes en Juip lors de la conféren-
ee de Moscou.

D'gutre part, il publie une in-
formation de l'Agence «Chine -
Nouvelle> relatant la visite de
M. Rita Marko, membre dy Co-
mité Central du Parti Commu-
niste Albanais, i une unité de
VArmée Populaire de Libération,
pres de Pékin, La délégation
ulbanaise, affirme le journal, a
été accueillie par Jes soldats aux
cris de «A bas limpérialisme a-
méricains, «A bas le révisionnis
me soviétiques et tionnaires de tous les pays>.

Enfin, le «Quotidien du Peu-
ples fait gtat d’une information
de «Vanguards appelant les ré-
volutionnaires australiens & enta
mer de nouvelles luttes contre
«la clique rénégata révisionniste
soviétiques et a «dénoncer les



Pour le 22 septembre
(Suite)

‘de la République avec assistance

de tous les sportifs du Pays,
visite au Grand Protecteur,
distribut on de . Photos-souvenir
duo President A Vie, Dans
Vapres aiadi, concentration des
wportifs uu Stade Sylvio Cator,
wuatque de Sehleu, Schleu,
Ambnasaadeurs, Bosda Combu,
Nemours dn Haptiste, Weber
Sieat, dex Juunes, etc.
Atniclisme course ct distri-
tution des prix dont le plus
alléchant demeura le voyage

aller-retour au Salvador pour Je
match SALVADOR HAITI.

Dunn In soirée, Nemours — ot
Siest se produiront au Kiosque
du Chimp de Mars, . Place des
Heron de Iindépendance.

Nous nvons ét@ heureux d'ap-
prendre que déji te dynamique
Président de oda Pédération de
Volley Ball a senné le ralliement,
iheeon est de méme pour le
Banket ball, du football, duo Foot
fall, do ‘Tennin de Table avec
Dreux, ete, ete...

Avec \'napport de toutes — ces
dissiplines sportives, eette Jour-
née UHistorlque du 22 Septembre
connnitra le plus complet succes,
tel est notre souhait.

Une grande nouvelle
pour les Coiffeuses
du pays

LiArrivée prochaine
grande nrtiste coiffeuse ;
[EVE de Paris, de la Wilfred A-
endemy de New-York.

Pour deux semaines. EVE DE
PARIS, sera oan service de la
coiffeuse a& I’Ecole Technique de
Cosmétologie

Surveillez le programme —
Réclamez des informations & VE
cole Technique de. Cosmétologie.

EVE DE’ PARIS, vient met-
tre sn acienee et son art au ser-
vice: dex coiffeusey débutantes;
dex professionnelles de carriére
ct maitres-coiffeurs ot des non-
initiées,

Profitez-en, et vous verrez vo
tre galerie de diplém'mes enri-

do ila.

chie d'un CERTIFICAT signé
de la main méme de EVE DE
PARIS.

Réclamez dés demain votre
feuille d'Informations Générales
a VEcole Technique de Cosméto
logic ott séjournera EVE DE PA
RIS de la Wilfred of Hair and
Beauty Culture de New-York.

AVIS

Conformément au jugement
du Tribunal Civil de ce ressort
rendu le six Juin Mil neul’ Cenc
Sorxante Neuf entre le sieur
Emmanuel Gaston et son épous
se née Suzette Obas, il a été
ndmis et prononcé le divorce et
in > dissolution a mariage exis-
t ntre les dits époux.
nO ticier de YEtat Civib de
ja Section Nord de la Capitale
a transcrit le vingt six Aoat
Mil Neuf Cent Soixante Neuf
le dispositif du dit jugement
dans jes registres & ce deatinés:
ce, conformément a la loi.
Port-au-Prince, ce_ 18. Sept. 1969
Me Bertholand EDOUARD.

Avocat





CONFIEZ VOS PI

LES NOUVELLES



*MOSTOU





DU MONDE
degeelng criminela des révislonnis
tea soviétiquess, Cette informa-

tlon fait écho A un violent arti- .

cla publlé le 0 Septembre A Pé-
kin, appelant les marxiutes - 16
ninkstes dus mondo ontier A se
redeller contre les partis pro-so
vidtiques et A créer de nouveaux
partis révolutionnatres.

xxx

.. MAIS TREVE A MOSCOU...
(AFP) _

Pour ln deuxidme journée con
séoutive, les journaux soviéti-
ques parus co matin Aa Moscou
ne publicnt aucune attaque con-'
tre la Chine

Cette tréve est également ob-
servée par la radio et la télévi-
sion, qui depuis le retour de M.
Kossyguine & Moscou, avant -
hier soir, n’ont diffuaé aucune

_ information concernant la Chine.

Seule la revue «Za Roubejem»
la l'étranger) dont Je bon a ti-
rer a 6té signé le 10 Septembre,
A la veille de la rencontre & Pé-
kin, Kossyguine — Chou-En-Lai,

et recuc aujourd’hui, contient un
violent
«¢Maoisme>.

article dénongant = le

AU MONDE CHIC

est toujours disposé
& vous guider & ses beaux
rayons dans lesquels
vous trouverez : de jolis
plastiques pour table,
rideaux pour salle de bain
aux nuances variées avec
anneaux assortis, pyjamas
pour filletwes et gargonnets
de 9 mois & 14 ans, chemises
de nuits, Kimonos
et pyjamas pour dames,
serviettes de bain de qualité
supérieure sans oublier
le savon citron Valoy
et le savon ay suc de laitue

Une visite s’impose a

votre magasin qui vous traite
en privilégié

AU MONDE CHIC
Rue du Magasn de I’Etat
— 89 —



Pharmacies assurant
le service cette nuit.

Samedi 13 Septembre 1960
LAVOISIER
‘ alue
DU BOULEVARD
Boulevard J.- J.Dessalines
Dimanche 14 Septembre 1969
ST RAPHAEL
Carrefour Feuille
ANCION
Rue Courbe
Lunds 16 Septembre 1969
CENTRALE
Boulevard J.- K* Dessalines
J. BR

Archives Nationales

PPP PPP eee

CAPITOL

eat fier de présventer
los Vendredi 19 et Samedi
20 Seplembre 1969, 4 6 h
eb & h 80

GUY DU ROSIER

«Le. souffle puissant d’Heaili>

Apres aun retentiasant triom
phe de CARNEGIE HALL,
il nous revient avec sa voix
chaude et prenante
Soyez tous au rendez-vous
de Guy, le prestigieux
mersayer de Art Haitien
a Uétranger. :

N. B.— Lea billeta aux prix
de 3.00 et 4.00 Dollare sont
en vente a nog guichets,
chaque jour de 8 h 80 A.M.
a1 heure P.M.

Un



LA PANAMERICAN —

che joungsse,

En | oette
nesse du monde
blasée et

époque ot la jeu-
dit civills6,
démoralisée ~cherche
un paliatif dans le LSD, la
marijuana, dans los
sans harmonio et
sans sens, notre jeunesse restée
saine a trouvé en Mona Guérin
un chantre de son imagination,
de cette imagination qui eat
joio ct bonheyr et qui manque a
eettea jeunesse du monde actuel
vivant dang les platitudes de la
vie et qui n‘a d’autres alternative
que d’adhérer aA la secte des
h.ppies.

Mona se rappelle qu'elle a été
une jeune fille bien élevée dis-
posant de cette imagination qui



AU FIL DES JOU

(Suite)

rythmes .
Jes chansons.

>

déployant In hardiesse de son.
vol, créait des drames- en

grossisant les petits faits, po-
sunt des problémes auxquels elle
trouvait des solutions comme
une grande personne. Ce qui

fuit les grandes personnes, c‘est
la faculté de prendre des respon-
sabil.tes, c'est le pouvoir de
prendre des décisions.

C'est ga le personnage de
Monique rendu __ si _brillamment
par Marie Pia Wagner.

Mais Mona devenue auteur de
pitces de théfitre sait que le
drame pour étre beau ne doit
pas se terminer en drame, il
doit toujours monter vers les
hauteurs bien aérées de la comé-
le.

Heureuse Mona qui a_ trouvé
en Marie Pia Wagner, Laila
Berthold, Rosette Lescot, Dany
Pierre-Louis, Eddy Garnier et
Fritz Carrion, des interprétes
aussi admirables pouz Les Cing
Chéris.

Marie Pia Wagner dans_ le
role de Monique a dominé d’un
bout 4 l'autre dans cette piéce.

C’est une artiste pleine de
présence et de dynamisme. Son
jeu est d’un naturel qui la fait
voir comme une actrice d‘avenir.

Tl faut aussi donner une
mention spéciale & Laila Ber-
thold pour sa scéne d‘ivresse, du
second acte. Quart a& Eddy
Garmer dans le réle de Sébas-
tien, il a eté Vhomme de = la
situation.

L’atmosphére de surprise-
party a été animée par Carlota
Dauphin, Florence Etienne,
Huguette Auguste, Roger Lescot
Jr., Alix Ducasse, Richard Gaet-

jens.

La mise en scene de cette
pieve délicieuse a été faite par
Gladys Rouzier Wagner avec

décor du Professeur Montagutel-
li, peintures de la Galerie Nader.

Le spectacle a été présenté
par un groupe d’anciens éléves
de I'Ecole Au Galop.

La piece qui a la fraicheur des
cerits de Cécile est excellente.
Nous disons i Mona Guérin :
Continuez,

x kX
LES FILMS A VOIR
DIMANCHE

...Dimanche prochain, les ama
teurs de beaux drames et de
films d'action seront servis.

Le beau drame sera au Rex
avec PAvocat du Disable ou Vaffai
re Nina B. dans lequel Pierre
Brasseur fait une création sensa
tionnelle.

Le film d'action sera au Para-
mount avec la Ballade du Pisto-
lero

Le Pistolero sans
Antony Ghidra.

xxx
VERS BOGOTA

...Hier matin est partie pour
Bogota, Dr. Marie Yolaine Séi-
de Diplémée en bactériologie de
Université de Bogota uaprés
cing années d'études dang la Ca-
pilale Colombienne, Marie Yo-
laine y compte de nombreux a
‘mis. Elle y est allée pour ses va
cances,

Elie a été saluée hier matin
& VAéroport par son pére, M.
Marcel Séide, par son frére, Dr.
Jean M Séide et sa jolie femme
Mhy et par bien d'autres mem-
bres de sa famille et des amis.

XXX

pareil est

DIVERS
...Ce matin le Vol de la DO-
MINICANA: était resté bloqué

%.

em panne A l’Aéroport _Frangols
Duvaller. Nombroux . étaient les

_Paasagers en transit, dont ‘cer-

tains avatent des regands ‘dou-
teux. ~

-Mals avec: aubtilité vet. ...effi- -
~cience les

ordres d’en haut 6-
taient suivis. Tout était dans
Yordre.

x XxX
RETOUR ~ e

.. Hier -aprés midi sont ron-
trés 4 Port-au-Prince, le Pro-
fesseur Fernand Prosper, Direc.
teur du Collége: du méme.:: nom
et sa charmante femme née
Claire Neptune.

Ils sont revenus d’une tournée
de cing semaines en Europe. Ils
ont visité particuliérement Barce
lone, Madrid, Paris. Sur lie che-
min du retour, ils s’étaient arré-
tés i} New York.

Ils ont été accueillis par des
membres de leur famille et des
amis,

DIVERS

. Karl Débrosse est revenu
hier aprés midi d'un voyage de
22 jours en-Europe. Il a été
puor affaires. T] a été accueilli
par sa jolie femm2 née Huguette
Namphy et sa amére. .

/ XXX

... Mme Thérése Madsen, dis-
tinguée épouse du grand indus-
triel Otto Madsen est rentréc
hier aprés midi venant de
Miami par Ile Vol d'Air France
en compagnie de sa captivante
fille, Mme Carole Madsen de
Matteis, épouse de M. Réginald
de Matteis,

x xXx

.. M. Maurice Naudé, commer-
cant et Agent’ de Manufactures
est rentré hier aprés midi du
Canada en compagie de sa
charmante épouse Yvonne, Di-
rectrice de Salon de Beauté, 103
Rue Pavée.

Maurice et Yvonne ont été
accueillis par le Consul Général
de Belgique, M. Georges Naudé

et par Mme Siegel et ses en-
fants..

”. Franky Mulet, fils du
Directeur du Bureau d‘Air

France & Port-au-Prince et Mme
Norbert Mulet est rentré hier
aprés midi venant de Paris ot
il a été pour ses vacances.
Franky poursuit ses études clas-
siques a St Louis de Gonzague.

. xxx
.. Le Dr Joseph Perrier et
sa femme Germaine sont rentrés
ce matin par le Vol d’Air Fran-
ce venant de San Juan.
xxx
.. Le jeune Serge Corvington,
Jr. fils de notre brillant Corres-
pondant @ New York, M. Serge
Corvington est rentré ce matin
aprés avoir passé deux mois de
vacances dans Ia Grande Ville
avec son pére. Il a été accueilli
par sa charmante mére, Mme.
Giséle Husband, propriétaire de
DOUX SEJOUR HOTEL.
xxx
.. Notre excellent ami M. Gé-
rard Chancy, Représentant de
la OLIVETTI en = Haiti est
rentré ce matin venant de San
Juan,
x x x
NOS VISITEURS
... Mlle Monique Neel, hétesse
de Air d’Air France est arrivée
hier matin venant des Antilles.
Elle est venue passer quelques
jours avec son ami M. Serge
Brée et sa‘ femme. M. Brée est
de ja mission de Coopération
technique de la France en Haiti.

~ xxXX

.. M. Roland Décatrel, Direc-
teur de Tours de l’Agence Cita-
delle a accueilli hier matin Miles
Nilda Valdés etg Myrna Rivera
envoyées par l’'American Express
Co. (AMEXCQ).

is sont descendus
Choucoune.

a V Hotel

xxXX
... M. M. Maurizio Barracco
étudiant napolitain est arrivé
hier en compagnie de sa jolie
umie Stampa Mirella. Is pas-
sent huit jours a Choucoune,
. Miles Vicki Ellen Slott et
Donna Ann Dippel, infirmiéres

américaines de New York arri-
vées hier ~ matin ont pris
lorement © V’Hétel El Rrancha.



VOUS OFFRE DU MERCREDI AU LUNDI
ALTERNATIVEMENT

jour MIAMI (Départ 3 h. 15 p.m.) le jour suivant SAN JUAN (Départ 10 h. 45 a.m.)

Avec nos «FIESTA JETS»

Qui sont plus rapides, la cabine est plus spacieuse, les siéges plus confortables.
Vous aurez Vimpression d’étre en premiére classe au prix touriste.
De la place pour étendre vos jambes, et ce sentiment «l'appartenance qui
_.vous rend ’atmosphére complétement amicale.
CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE OU NOTRE AGENT GENERAL DES VFN
A Cité de V Exposition — Téléphone : 3094 ——
5 AP AS ES,





nes heures 6 demic‘
joie enfantine avec, .*
«FACE | D’ANGES

et «TONY :



‘ROME > /
AP’ un nous,
Vennui aa joué ce: sale .tour

n 7 :
de mettre a portée de la miain,
juste au moment ot Von commen
cait'd ne plus savoir que. faire
de*ses deux mains, ot porter gon
regard, si on allait choisir, dane
la btbliothéque un Gide ow bien
un vieut Nouvolliste un de. .cos
romans policiera affublés d’un ti
tre-coup-de-poing. On l'a ouvert
et:on Ua ly. Sowve: pus.
homme mystérieux s'est posté au
7éme étage d'un immeuble - et
une-balle. de son fupil a télescope
@ eu la bonne idé r
ger dana le coeur Pun “homme
@EBtat qui, lui, avait ex la mau-
vaise idée de se ballader sur la
ligne de tir; deux hommes out.





“étd tout de xuite convoquéa par
lose Ricains, et ile deviennent lea

anges gardiens d'un Roi (de car-
naval), protégé de Washington;
manoowvres insolites du“cété dea
non-Ricains, tentativer d’asraasi-
nat,; pourauites infernales, cock.
tail judo - kuraté, prouessea ro-
cambolonques qui font: jurer - lex
apectateurs un peu trop” carté-
siena (que mon ancien prof de
Philo-me pardonne Pwsage abusif
de ce dernier mat!) ... C'est un.
peu Vaffabulation de «Face d'An
ges, ot nous voyons, faisant fle
che de tout bois pour urriver a
mater «un criminel raffind, qui
ne travaille que sur inapiration>,
un Kerwin Mathews swper - com
mercial, flanqué d'un... caecré-
iairex (connaissez-vous le vocabi
laire du cinéma de trois heures?)
un peu arlequin. Tous dewx sont
assez dangereux pour vous amu-
ser : sur un fond musical porwr
une fois bien choisi, ils font vo-
ler quelques. tables a leur passa-



LES SPORTS

HAITI -- SALVADOR
(SUITE)

lui de Dan Georgiadis, de I’Ecole
Mexicaine et dé l'Institut Natio
nal des Sports, de France, il a
mis ses connaissanees all service
du Racing et de Equipe Natio-
nale. Le palmarés: élogieux du
Bleu et Jaune, les. suceés innom
brables du Noir et Rouge récom
pensent ses nuits de veille oii pea
ché sur les ouvrages techniques
des auteurs modernes, il cherche
les systéques adéquats i opposer
aux adversaires, la technique a
appliquer.

Pour lui, eomme pour les Mem
bres du. Bureau Fédéral, le de-
sintéressement mest pas un vain
mot, lhonnéccté et Ile dévouc-
ment; la rogle. C’est tout’ cela
qu'on #& infusé a nos gars et qui
rend oplimistes vous ceux qu
crojent dans l’immense possibilit4
de 1a Race.

C'est pouryuoi, dimanche, pour
Vavant dermer acte de la mis-
sion a accomplir, ils respecteront
Yengagement pris envers iv
Grand Protceteur des Sports, en
vers Son Fils, envers le, Peupic
tout entier.

Crest pourquoi
Dimanche |

ils vaincront



L’Assistant Social

LIASSISTANT SOCIAL est
le technicien par lequel se réali-
se le Service Social. Son réle
semble résider avant tout dans
la dépistage, des maux dont peu
vent souffrir les individus, dé-
pistage suivi de leur orientation
soit vers le médecin, soit vers
le. paychologue ou le psychiatre
ou simplement vers un service
administratif. Il a besoin, d’une
science psychologique pour com-
prendre les Clients. I) Yui faut
la VOCATION c’est & dire la
disposition d’esprit et de coeur
qui le porte a désirer et a aimcr

son réle. Ti lui faut certaines
qualités ect aptitudes physiques,

intellectuelics et morales requi-
seg pour que la formntion profes
sionnelle porte ses fruits.

LA DIRECTION




































TES








oy Maia Tony Ro
plus dangereux. Ti:

daller 86 lo. clorsque:les gens 8a rendrout comp

. niére image montrant

_dotages de diversion. De

~ deux villes, -les cérémonies

- envoyons tous. nog yaeux,



(00 avec une bonne humeur qu'en
tretient’ la présence de quelquex -

charmantes

du
Dieu,

eréaturen Bon
eat encore
t servl: par:
un sang-froid étonnaht dans les
situationa les plus ingquidtantes
(4, un homme qui le désarme ha-
bilement, il fait le pitre : «Mais

“pourquoi me prends-tu mon revol

ver? Le tien est plua gros que le
‘men».); il préfire Vargent aux
Semmes; il suit répéter quelques
affirmations saugrenues, cel- .

rleci par exemple’; '¢X.2'a famais
lea pieds ‘aur ‘terre,-il ne faut

done pas s’étonner qwil fasse des
sottiaes, c'est un pdéter:.. (L'hw-
manité fera un bond’ immense

te que la poésie n'est: pas
qeun vain peuple penser), . *
Point de vue du cinéphile ou
du ... cinéphage*qui ‘cherchent &
sé diatraire, meillewr que «Face d’Anger. La
présence de Franck Sinatra, dé-
tendu, désinvolte, délicicusement
cynique, y est ‘pour’ quelque cho
xe. De plus, Vaction y ost awioux
couduite, Uhistoire moina auperfi-
cielle, le dialogue’ plus étincelant,
la réalisation plus riche. Maia a-
la famille cherchant «. ocenper
adinement une soirée dex enfants,
un Maurice -.Tidche recomman-


“derait peutrétre’ «Face d’Anges.

Tout en n'étant*point tout & fait

«propre», ce dernier film fait gra .-
_ ce de plusieurs kilogrammes

de

poitrine et de crowpe rebondis-

santes, «Tony Romer est plus po .

lisson. On a done le choix !

Vaia-je signaler en passant
que, 6 coincidence ft, dana le film
de Douglas (nom, qui sonne bien
américain, n’est-ce pas?), une ré-
plique banale concepnant l’ex-Pré-
sident Johnson @ fait rire la sal-
le; tout’ comme, dans le film de
Maurice Cloche (ga ‘fait francais
comme Dupont, non?); une der-
1 le Géné-
ral - qui - détient - le - record -
en - hawteur. Les futurs histo-
riens devront-ile aussi-ailer a ces
films-la ? Ne riez pas, je vous
en prie.
. Vous Vavez vu, on arrive mal
& présenter cea productions. Elles
ne peuvent que suggérer des ré-
flexions générales et quelques ra
toute
fagon, méme si l'on est franche-
ment contre Vopiwm - spectacle,
on peut accepter avec ... philoso-
phie (est-ce le mot?) qu'on nous
en projette de temps en temps
quelques _échantillons. Pourva
qu'on ne nous en déballe pas le
stock !

Jean-Claude CHARLES.



L’Exaltation de
. (SUITE)

Né au Cap, Curé fondateur de
la, paroiase de Ganthier durant
Pres de 30 ans, le P, Caze érigen
la chapelle ‘de Fonds Verrettes
et est le eréateur de cette agglo
mération prospdre de ca marché
trés animé chaque mardi dont les
environs produisent deux fois par
an, grice & un climat trdg frnis
et un régime Pluviométrique ‘n-
vorable, l'une des plus fortes
quantités de haricots (pois rou.
ges) récoltées en Haiti.

Leo P. Qualo, né i Pétion-Ville,
fut le Curé - Fondateur de la ‘pa
roisse de Fonds - Verrettes et y
passa prés d'une décennie, avant
sa mort.

La solennité de In fate de |
Fonda Verrott sera rehausaée
cette année par une délégation

de la Loterie de Etat Haitien,
qui y procédera & des distribu.
tions de secours, au nom de la
Premiére Dame de Ja République,
Mme Simone Ovide Duvalier of
animera les réjouissances popu-
laires,
LES ORIGINES DE
CETTE FETE

Rappelons que la féte de !'Exal -
tation de la Sainte Croix remon
te aux origines du Christianis-
me. En effet, aprés le deuxiéme
Concile de Constantinople (553),
se popularisa a Jérusalem la cé-
rémonie de I'Exaltation de la: Ste
Croix, appelée en grec chupso-
sis ou ostension. Ce, aprés ja dé
couverte ou invention de la
Croix le 3 Mai 326 par Ste Hé-
léne, mére de I'Empereur Cons-
tantin ler le Grand, celui qu.
aprés sa victoire miraculeuse sur
Maxence, au Pont Milvius, prit
& Milan en 3138 un édit permet-
tant Ia liberté du culte chrétien
et fonda Consta‘ntineple.

La Vraie Croix fut enlevée
par les Perses et reprise par

tait le 14 Septembre 628 La
vraie Croix fut ramenée a Jéru
salem, Une moitié fut transpor-
tée & Constantinople. En ces
du.
raient une semaine et étaient pré
sidées: par )’Empereur (le Basi-
Jeus) dans la Capitale, par oun
Patriarche et V’Exaique d’Asie &
Jérusalem.



Mariage d’Haitiens

e co

Nous annongons avec _ plaisir
Je mariage de Mile Marie Dor-
vil.et Mr. Gabriel ESTIME: cé-
lébré le 6 Septembre écoulé a
VEglise St. John de Stanfort.

Le jetine couple a été conduit
au pied de Vautel par Mme Du-
Dumay Jubuisson au bras de Mr
Moresse CEBERT.

A ce. charmant couple nous -



Avion éthiopien
détourné sur Ades

ADDIS ABEBA (AFP)

Un ‘apparcil des «Ethiopian
Airlines, assurant la lidiyon en-
stre Addis Abeba et Djibouti. a
6té détourné sur Aden de bonne
heure.ce matin par deux indivi-
dua dont on ignore pour J’instant
Videng§4 ou les mobiles, annonce
ton officiellement. *

‘> Selon les premiéres indications
‘.parvenues dans la Capitale Ethie
Pienne, l'un des deux auteurs de
Vincident aurait été blessé par
“les services de sécurité Sud Ye-
menites, ou encore par les agents

de sécurité se trouvant a bord
de Vavion lui. méme, alors qu'il

“tentait. de fuir aprés Vatterrissa

ee

L’appareil,’ un 89 passagers 4 bord et un équi-.
page de cing personnes, a atter-
ri sans encombre sur l’Aéroport
d‘Aden. Les passagers ct les
membres de léquipuge sont ac-
tuellement interrogés par les au
torités sud --Yemenites,

L’incident est le second du
genre depuis un mois. Un appa
reil des lignes intérieures éthin-
piennes avait fait savoir a Vé-
poque quevies auteurs de ce de-
tournement avaient agi sous Vem
prise d’une afnfluence Etrange-
re»,

La Presse Ethiopienne avait
également rapporte que les sept
étudiants avaient déclaré & leur
-arrivée dans ja Cupitale souda-
naise Gtre des disciples de Muo
Tse Toung désirant de se rendre
en Chine Populaire.

*

xxx

Interview du
Général Moshe
Dayan -
“TEL AVIV (AFP)

sUne hirondelle ne fait pas
le printemps et nous n'avons

jamais cru que je résultat des
opérations de cette semaine dans

le secteur du canal de Suez et.

du golfe de Suez obligera les
égyptiens a mettre fin 4 ce’
qu’ils appellent la guerre d‘usure
et 4 respecter le cessez le feus,
a déclaré ce matin, au cours

dune interview radiodiffusée, le ~

général Moshe Dayan, Ministre
israélien de la défense,

«Mais je crois, a-t-il ajouté,
‘qu'une série d’opérations israé-
liennes visant toutes 4 renforcer
la pression sur Egypte et a
Vobligér a‘disperser ses forces
sur l'ensemble de son territoire
ou & le laisser ouvert a des
pénétrations de plus en plus
profondes et de plus en plus
destructrices de nos unités, obli-
gera finalement les dirigeants
du Caire a faire un «examen de
consciencey et & se deniander
s‘il ne vaut pas mieux pour eux
de respecter le cessez le feur.

Rappelant ensuite les principes
des opérations
(liberté totale dans
des armes ct de la nature du
terrain, avec je minimum de
pertes du cété israélien}, il ou
ajouté «Nous sommes décidés
\ -garder désormais _ J'initiative.
Nous nous ‘offorcerons d‘opérer
avec Je maximum de résultats
et le minimum de pertes».

Vutilisation



Mesdames, Mesdemoiselles
Avez - vous vu leg nouveaux catalogues

de Modes Mc Call’s a la Maison

Don Mohr Sales Corp.

isracliennes, |









Arrivée éa &

représentant du __

Grand Orient a N. Y.

Cot aprés-midi est arrivé par
Je vol de la Tronscaribbean’ Mr.
Henry 0, DORMAN,: citoyen’a-

méricain et Réprésentance|.dv
Grand Orient .d’Haiti prés-” “de*
“la grande Loge de l'Btat de
New‘ York. . :

_ Mr. Ddrman qui est un ‘fer-
vent admirateur de ‘notre pays
est en visite de courtoisie~ chez —
nous. Tl a été accueilli a -T'éaro-
port International Dr Fraricois
DUVALIER par une délégation
de dignitaires du grand “Orient
d'Hniti présidée par Mr. Ger-
son Alexis, Grand Sccrétaire de
VOrdre.

Nous gouhnitons un agréabic
séjour parmi nous a Mr Dorman

STINGRAY,



— 100% étanche jusqu’éa 200m
de profondeur
~— automatique, avec calendrier
7

~ garantie et réseau d‘entretien
dans le monde entier

ROAMER WATCH CO. S.A.
4500 SOLEURE/SUISSE

*R. H. CARLSTROEM
Agent Officiel -.



Encore du nouveau
au College
Max Penette

Apres la premiére série d'E-
xamens d’Admission les 26, 27,
28 Aodt, Ia Direction du College
Max Pénette a bien voulu accep
ter d'orguniser de nouvelles &-
preuves qui se deérouleront les
lundi 16 et mardi 16 Septembre
prochains (cntre 2h et 6 h p.m.)

iin outre .

a) A partir du mois d’Octobre
fonctionnera entre 4 oh et 7 bh
un Cours Pratique d'Anglais;

b) A tous les nivenux de clad
ses, seront dispensées des [econ
de Mathématiques Modernes,

h AKA KERNAN COKE N ANN
:
%

Z

Venez choisir vos patrons et pensez a réclamer

votre guide de couture facile. et...

Faites vous quelque chose de sensationnel !

ISCO IO SASSO EERE RARER Rg

©

9Le Rond Point Night Club

Ste

©



Samedi 6 Septenibre

Grand Bal avee les Shleu Shieu.

Admission $ 2.00 Dollars
tit Khosro Il, Hol de Perse = ¢¢ LOOQOOQOOOOOOOOOOOOODIO MNGi

QOOQGDHOODGDHOOOGDHOOOOOGHOOE SOE

©©

©©OOOOOO

RP MILI ID PS

AU CAPITOL

. Du Jeudi 11 au Samedi 13 Septembre 1969

a6 Hres et

8 Hres 30

TONY ROME

EST DANGEREUX _

Avec : Frank Sinatra et Sue Lyon.

Entrée Gdes 2.50 et 4.00















Full Text









\

Le’

QUOTIDIEN
Pius: ANCIEN D' Harti

FONDE EN. 1896

cheur ef Rédocreur on Chef :

LUCIEN

LAdministrateur: Ma MAX CHAU.

MONTAS



AT




MEMBRY DH L‘ASSOCIATION






4

INTERAMERICAINE DE PRESSE



No





"Adresse: RUE Dt

PORT-AU-=PRIN.

PHONES : 2232 — 2432
_BOITE POSTALE :

CENTRE

£ (HAITI)




1316





No 27.900



Le Président Duvalier

passe les troupes en revue

_ Her vers jes Go heures 800 de
Vipres inidi un bataillon duo Do-
Parlement Muitatre duo Paleis
National a ctferi une belle pura
deen honacur ae Son Excellen
cele Président A Vie de la Répu
blique.

InWe s'est deroulée sur les pe-
louses duo Palais of les troupes,
nu rythme d’unc .narche guerri¢
re défilerent cn ordre impecer-

hle, tandis que le Chef de l'Etat

-auprés de qui se tennit Madame
hu Présidente, Jes passaient en re
vie,

Vatu d'un complet sonbre, et
visiblement détendu, le Chef de
VEtat s'appretait i se rendre a
['Acroport imternational Franco's
Duvalier en vue d'accueillir gn
fille Nicole ainsi que son_gendre
VAgronome Luc Albert Foucard.



Pour le 22 Septembre

Le branle est donné

Diimportantes manifestations
aportives marqueront le 22 SEP-
ISMBRE, Jour de Ja Souverai-
ueté Nationale, en V’Honneur du
Leader deo ia Nation, Ie Dr
FRANCOIS DUVALIER, Grand
Vrotecteur des Sports et de

in Jeunesse. Elles seront organi-
pees par de Comité Olympique
llaitien et se dérouleront en

deux phases: -

a) LE CYCLISME.- La course
ouverte & tous tes cyclistes du
Pays se fera par relais. Le point
de départ et d'arrtivée sera le
punt de-la Deuxieme Decennie.
Me couvrira jes 12 kilométres
hetonnés de Carrefour 4 Gressier
auller-relour, soit, 24 kilométres
le relai s’effectuera au Pont
de Gressicr, Elle a lieu par
¢quipe de deux cyclistes. Chaque
equipe doit porter des maillots
différents. L*heureux gagnant
recevra le prix du Président
A Vie. soit une Wolsvagen_et
le Maillot de la Révolution. Des
récompenses sont également pré-

el

Cette féte religieuse sera célé
bré- avec éclat, demain, 14 Sep
tembre, en son jour d’incidence,
vn deux paroisses, placées gous

ce vocable : la Croix des Mis-
sions, dans la banlieve Nord -_
Est de Port-au-Prince et des

Fonds Verrettes, dans la Commu
ne de Ganthier, sur les sommet+
de la Chaine de la Selle, & len-
droit oft cea montagnes bordent



L’Ambassadeur
Ross transféré

Au cours de gon émission de
matin, Ja Voix de | Amérique
a nnnonee que |'Ambassadeur
den Etats Unis d’Amérique du
Nord en Hakti Son Excellence
M. Claude Gordon Ross vient d'e
tre transfére & un autre poste.

L/Ambasnadcur Kosa qui aura
Inisne chez nous ie souvenir d’v-
ne personnaiite sympathique va
diriger, nu més titre, ln Miss-
eon Diplomauquce Amerienine 1
Tanpnnika,

ec



ECOLE DE COMMERCE JH.

1 — AUX GONAIVES

A Viicole de Commerce Merlin

Jh dv. Baptiste, aux Gonaives
Annexe de VEcole de. Commer-
re Julien Craan i Port--au-Prin
ce eut Heu dans la matinée du
Iv Aott a 10 h, 30 une belle cé
remonie de remise de diplomes
sous le patronnage du Leader

DELVA.

Zachurie

Aprés Ja présentation du Dt
rectenur de VEcole par le pro-



Dimanche 14 Septembre a5,7,9h

at du!

vues pour le Zeme, le deme et
le deme.

Un réel engouement — s‘est
man.festé pour cette course, pres
de 400 cyclistes se sont déjn
inserits.

b) L'ATHLETISME.-
epreuves auront lieu
vitesse; 100 et
course de demi fond 800 et
1500 métres. Les récompenses
sont des plus alléchantes. Les
compétitions se dérouleront au
Stade Sylvio Cator l'aprés-midi
du 22 Septembre.

Hier le Commissariat a la
Jeunesse et aux Sports a invité
toutes les sections sportives du
‘Pays a participer aux compé-

Quatre
: course de
200) métres;

titions. Toutes les Ligues de
+Province ont été également
conviées.

Un programme des plus
copieux a été préparé.

Dans Ia matinée du 22,

Te Deum dans toutes les Eglises

(Suite page 6 cal. 1)

L’exaltation de la Ste Croix

la frontiére haitiano - aominicai
ne et surplombent le lac d’Enri-
quillo.

La Croix ds Missions a é1¢
érigée en paroisse l'année dernié
re par )Archevéque de Port-an-
Prince et l’'Administration en a
été confiée aux Péres Salésiens.
Ces religieux sont en train d'x-
chever le narthex et la partie a-
vant de la nef. Is terminent aus
si lédification au dessus du por
che principal, d'une tour de quin
ze metres de hauteur. solidement
entourée de chaines de ceinture,
en béton, & divers niveaux, puis
couronnée, d’ue clocheto et d'une
flache du plus bel effet. La cons
truction de ’Eglise avail commen
cé ,il y a pres de dix ans, grice
nux fonds fournis par la CE PAL
(Commission Epiacoprle pour
VAmeérique Letine.)

Fonds - Verrettes nous rappel
le Je souvenir de deux grands pré
tres haitiens les PL Cave ct
Qualo.

(Suite page 6. Col. 6)

JN BAPTISTE

Remise de diplomes aux annexes
de Ecole Craan dans l’Artibonite

feseur Gérard LYS, Me Merlin
Jh. Jn. — Baptiste prit la paro
fe et présenta & Vassistance — le
Représentant de - Mr — Julie.
CRAAN, Me Roger AIME, Avo-
cat, Expert —- Comptuable, Pro-
fesscur & V’Ecole — Mére, Em-
ployé Supérieur de la BNRH et
Réprésentant de VEtat Haitien
a4 la Banque Populaire Colombo-
Haitienne ainsi que le peersonnel
enseignant de l'Beole et les Réci
piendnires.





PARIS (AFP)

Liintérét s'est concentré

; au-
jourd’hut- sur deux ordres de
fuits :

L'ordre donné par le Prési-
dent Nixon de reprendre les

bombardements
quill en eut prescrit la suspen-
sion pendant 86-h., et l’interpré-
tation a donner & la rencontre
Kossyguine ‘Chou en_Lai « qui
continue a intriguer le monde.

C'est pendant qu’ll présidait
le grand Conseil sur le Vietnam
réuni & la Maison Blanche que
le Chef de Vexécutif américain
a fait-connaitre sa décision, li
Justifiant par le fait que l'acti-
vité de Vennemi avait’ retrouvé
le niveau qu’elle avait avant. ja
tréve proclamée & l'occasion des
tunérailles d'Ho Chi Minh.

De Pekin, on apprend ce
matin que l’entretien Kossygui-
ne - Chou En Lai a duré 4 heu-
res, ce qui indique que la rencon
tre a été plus importante — qu'il
welnit apparu tout d’abord, Sa
durée indique, selon les observa-



par B-62 apres .

aE bas

“qdeme ANNEE |

La Vie Internationale

15 SEPTEMBRE 1821

‘La plus grande

tours id Pékin que les deux chete--

de gouvernement ont cu lo”
temps de passer-en royue les
principaux aspects uo con-

tentieux sino soviétique.
La -question“numéro un a été.

selon toute vraisemblance, celle
de la guerre ‘ou de la palx,
estiment les observateurs, dans

le contexte actuel, c’est en effet
cette question. qui apparait a
Pékin comme la plus préoccupan
te’ pour les soviétiques et pour
les chinois. o

Ces derniers, cependant, n'ont
pas tardé a reprendre leurs atta

ques contre les dirigeants du
Kremlin auxquels la radio de
Pékin appliquait, dés hier, les

qualificatifs habituels dont celui
de srenégats revisionnistes> a
propos de Venvoi- d'une délé-
gation soviétique en Indonésie.
Seuls les yougoslaves et les
communistes italiens n’écartent
pas la possibilité de lu reprise
d'un dialogue qui pourrait com-~
mencer par un examen des dif
férends frontaliers.



HAITI — SALVADOR

21 SEPTEMBRE

Une date a retenir a partir
s :
d’aujourd’hui, car seulement une

semaine nous separe de cette
conirontation qui opposera no-
tre Selection nationale A celle

du Salvador.

D’avoir atteint sembiable pha
se dans la plus haute compéti-
tion sporiive du football qui se
situe aprés les Jeux Olympiques
ou sont repicsentees toutes ies
disciplines sportives, constitue
une performance jusqu’a présent
inégalée chee nous. C'est le
fruit de cect inlassable ‘labeur
auquel se sont attachés, se sont
dévoues, des Lommes sains, ro-
bustes et surtout de bonne vo-
lonté, qui eroent en l’avenir de
la Jeunesse, de la Patrie.

C’est la recompense de cet ef
fort quotidjen, de cette volontc
que n’ont pu decourager les
plus sceptiques, les plus pessi-
mistes qui s’imaginaient que la
participation haitienne & la cam
pagne mondinle etait vouée a
lechec et qui réclamaient = me-
me le forfait de notre Pays.

Aux pionmiers de 1°67, 9 on’
succéedé d'autres & la direction
du Bureau Fédéral dont Je ca-
dre a été en quelque sorte ra-
jeuni par Jlapport déléments
qui se sont signalés par leur



Bob Lemoine avise

Bob LEMOINE fait savoir a
ses «fans? et auditeurs qu’a comp
ler de eo jour il a décid6é, pour
des raisons indépendantes de sa
volonté, de mettre un terme a
xa collaboration a’ la station Ra-
dio-Haiti,

passion de la balie ronde com-
me dirigeants de elubs. Avce
une foi égaic, une ardeur sin:i-
luire, ils se sunt attelés a la vi
che comme icurs prédecesseurs,
et Pavance se poursuit : aux
succes d’hier se sont ajoutées
de rxéelles prouesses. Dans
maints milieux sportifs ot ii
n'y a pas longtemps nous étions

‘des inconnus, le nom d’HAITI
est cité aves admiration. Cer-
tains journaux eft revues, IM-
tamment France Football, ont

des propos ¢lugieux & notre é-
gard. Dans sa cerniére édition,
cet hebdomadairc nous présente,
apres les qualifiés déj& connus,
les probables, comme un possi-
ble. Tout ‘vevi constitue en soi
une satisfactuin et il est a, es-
pérer que cette ascension de no
tre footbali ac s’arrétera pas
la. : ee

Quant 4 os technielens, no.
tamment AntoInd Tassy qui 2
su forger, batir cette’. Equipe
de 24 hommes auxquels il a don
né non seulement la prépara-
tion physique et technique, mais
encore cect ceprit d’équipe, cette
combativité, cette conscience
professionnelle, aucun terme ne
pourra jamais traduire les ¢lo-
wes qui devaient leur étre dis-
pensés.

Zoupim aurait pu ehoisir u’ia
porte quelle autre profession, il
a préféré, sen études achevéer,
s‘adonner, se consacror définit'-
vement nux sports, notamment 4
colui ot il brilla d’un éclat par-
ticulier comme joueur. Diplémé
du Stage PAUL BARON, de ce

xo on



(Suite page 6 col. 5)



Dans un speech bien élégant,
M. Jn-Baptiste commenca par re
mercier Son Excellence, le Doc-
teur Francois DUVALIER, Pré-
sident & Vie de la République
qui par son dynamisme et sa vi-
gilance a su créer dang le Pays
un climat de paix, climat sans
lequel il n’aurait pas pu avoir
le eérémonial du jour; il remer-
cia également le Leader DELVA
et son frére Prophétte, matheu-
reusement absents ainsi que tou
tes les autorités de Ia Ville pre-





t

sentes en la cireonstance, notam
ment M. le Préfet, M. le Colonel,
M. Ic Magistrat, M. Je Directeur
de Ecole de Droit, M. le Capi-
taine des FAD’H, M. l’Inspecteur
Départemental a l’Ens. Rural,
M. V'Inapecteur du District 8
YEnsg. Rural et toutea les autres
autorités civiles et militaires, les
parents et les amis qui ont re-
havasé Véclat de la fete par leur
présence.

(Voir suite page 2)





_Le 16> Seplembre £821, le Goa
témala, 1@ Salvador, le Honduras.
le Nicardgun ct Costa - Rica se
libéraient de Espagne pour pro

-clumer leur indépendance et for”

mer un “Etat unique nssocié dé-
nommé :<«Provinciais Unidas det
centro de Americas), (Provinces
Unies de. Amérique ’ Centrale).
Ce fait glorieux, relaté dans- YA:
te ‘d’Indépendance signé dans Ju
ville de. Guatémula, gst ’aboutis
sement. pacifique — dutta pression
morale d'un peuple qui, sans ef-
fusion de sang, uccédait i la’ Li-
berté et; I’Indépengance. Par--
mi Jes principaux héros de cet é-
vénement ‘illustre nous relevons
les noms'de : José Matias Delga

do, Gavino Gainza, Manuel Anto -

nio Molina, Mariano ‘de Larrave,
Mariano; de Aycinena,- Mariano
del Beltranena, José - Antonio de
‘Larrave,;; Pedro Arroyave, oJsé
Mariano: Calderon, Antonio de
Rivera, Nsidoro del Valle y Cas
_tricionea, José Domingo Dieguez,
Lorenzo: de Romana, Dona Dolo
res Bediyam, José Cecilio del Val
e.

Le Premier Président de l'A-
mériqug Centrale ffitsle Général
Don Jogé Cecilio del Valle.

- 4

Le Fyemier Chef d’Etat da
Guatémtla fut Don Juan Barrun
dia, 2 El Salvador ce fit Don
Juan Vicente Villacorta,*au Hon
duras, Don Dionisio Herrera, au
Nicaragua, Don

Manuel de la

8. E, le Licencié David Tereero Castro, le

deur Extraordinaire et Plénipote

Cinéma
-_ Cartesiens

Dar



Chez nous, par derision, on as
polle ga du cinéma de trois heu-

rea. C'est--dire fuit pour ei-
fants, Mais garvdona-nous — bier
Wutiliser cotte étiquette trop ew

péditive. Il faut owvrir Voeil, cur
iy a la de la fausse MONG.
Preniérement ce cinéma-la,
dont on dit le plu: de mal et
qwon va voir quand micute, we
convient pas tellement air en-
fants : il faudruit quwune saine
éducation apprenne d ceun-ci a
prendre valablement leur distai-
ce par rapport aux images mou-
vontes de Vécran, @ ne pas con-
fondre ces images aveo la réalité.
Deuxiémement : il n’échappe pas
& Pobservateur attentif que lé-
gion sont les adultes . friands de
ce genre de cinéma qui favorise
bassement la fuite dans le réve.
Il sagit de ces films o& des hom
qnea, sortis tout droit d’on ne adit
quelle jungle, se pourswivent, se
cassent la gueule, se révolvéri-
sent avec amour, avec volupte,
et dont sortent toujours - vatn-
queurs un ow deux supermen tin:
ri loufogue que lex verincur,

Quwon ne sénerve pus encore,
je ne vais pus débiter le petit dis
cours de circonstance : Uéloquen
ce lyrico - moralisatrice et mot,
on n'a jamaia été tout & fait Pac
cord. Seulement, il fallait, avant
Pen veniy auc films qui nous tit-
téresaent aujour@hui, que je fas
ue la toilette de mow. esprit.
Encore une fois, j'emploie cette
derniéve expression que’ jainie
bien, tant il me semble q se bien ce gu’elle veut dire : elle
suggére une recelte simple de dé
sintowication immédiate (par le



Jeau-Claude

Cerda, eb A Costa
duan Mora, .
_ En 1838, successivément Je Ni
caragur, le Honduras et Costa -
Rica se déclaraient dissidents; -et
plus tard, le 17 avril 1889, Jc
Guatémala proclamait son Indé-
pendance. ,

pica, Don

Depuis ‘lors, ces cihq Républi-
ques sont, du point de vue: poli-
tique, youveraines ét indépendan-
tes, cependant, dans chacune d’el
les demeure & l'état latent le dé
sir de s’unir i nouveau. pour for .
mer i Vavenir une seule Nation,
plus grande et plus
Crest ce qui a. permis. la formu-
tion. du «Mcreado Comun Centro
americano> (Marché Commun
Centre - américain), dont le sur
cés est connu de par le: Monde,
et qui a favorisé l’épanouissement
économique de l'Isthme, -s’impo-

gant comme une nécessité pour
ta zone en dépit des divers

can-
flits internes. - :

Déja il exisie une Banque Cen ”

tre - américaine,” qui opére pour
le bénéfice caclusif de ces cine:
pays, et dont Vunité monétaire
‘est-le Les différents projets et pro-
grammes d'études sont déja pla-
nifiés. 7”

Et pour

terminer, —_ ajoutons

qu'il existe aussi un Traité Mili
taire de défense mutuelle contre:
toute agression étrangére éven-
tuelle,

distingué Ambassa-

uuinire duo Guatémala en Haiti

s’abstenir

CHARLES



gros rire intéviour) que lea crme-
philes, quails chotatssent ou pas
leur cinema, auraient inférét a
adopter pour ne pasa tomber mal-
gre eux dans les attrape-uigauds
du septidme art, ceux quwauraiont!
pu nows tondre par exemple cos
Maurice Cloche et Gordon Dou
glas de gui nous sommes rede vu
bles (indgalement) de troia bon-

(Suite page 6 col. 5)



‘ Billet a Herbie
Widmaier

LE 138 SEPTEMBRE 1069
Mon cher Herbie,

La trég intéressante et instruc-
tive interview que tu as accordée
au Nouvelliste du 1% Septembre
courant, a été abondamment
commentée dans tous les milieux

Les amateurs -avertis de bon-
ne musique, seront sans aucur
doute, heureux dapprendre que

la chaine de Haute Fidélité que.

la Continental remettra chaque
mois au gaguant du concours
sera de marque PIONEER mon
dialement connue et hautemert
appréciée.
Je profite de l'occasion — pour
souhaiter longue vie et tout le
succés quelle mérite, & Radia
Métropole qui se distinguera cer
tninement par sa technique, la
qualité et la variéte de ses pro-
rrammes. . -
Avec mes compliments, regois
mon cher Herbie, Vexpression de
ma profonde sympathie.
EMMANUEL AMBOISE
Continental Trading



puissante." |

date de Phistoire de Amérique Centrale



S. E. le Président Constitutionnel de







la République du Guaté-

mala; le Licencié Julio César Méndez Montenegro qui durant sa
gestion a lancé le pays dans la\voie du progres et de la paix.
tt





‘ vw

RETOUR DE L’'AGRONOWE
LUG ALBERT FOUCARD
ET MME NEE
NICOLE DUVALIER

Hier. aprés midi sont
rentres & Port-au-Prince, l'agro-
nome Luc-Albert Foucard et sa
tréa gracieuse épousc. née Nicole
Davalier. . #.

Le Directeur Général de
l'Office National du Tourisme et
de la ‘Propagande, |’Agronome
Luc-Albert Foucard et-sa femme
viennent de passer plusieurs.
semaines a Miami.

Au cours de son séjour
Etats-Unis, M. Foucard leman farmers a fait des contacts

utiles dans les milieux touristi-
ques et industriels. Co
Le distingué couple a ete

accua@illi par dea officicls du pou-
vernenient of des nmis.

Nous avons revu aves beaucoup
de plaisir (agronome ct) Mme
Luec-Albert Foucard revenu trais
et souriants de ce voyage.

x “MX

LE VICk - CHANCELIEK
ADRIEN KAYMOND
rovenu de la Conférence de
Proscription des Armes
Nueléairos on Amérique Lutime

Hier soir est rentré a Vort-
au-Prince, le Sous- Secretaire
d'itat des Affaires Eteangeres,

Dr. Adrien Raywiond.

I) était accompagné de ses ravis-
santes filles Joséfa ut Edelyac
avec lesquelles if était parti le
dimanche 81 Aotit pour Mexico.

I vient de présider ht déle-
ywution haitienne & la conferencs
de Proscription des = Armes
Nucléaires en Amérique Latine.
Th oo été assisté du Dr, Fritz
Cinéas, Ambassadeur d’Haiti 2
Mexico City,

Parmi ies personnalites qui
ont pris part a ces assises se
trouvaient. le Sous-Secrctaire
d'Btat aux Affaires Etrangeéres
du Mexique, de nombreux chan-
celierg de l’Amérique Latine, le
Secrétaire Général de VOEA et
le Seerétaire Général de 'ONU.

Gest le liew de rappeler que
Je Président a Vie de ia, Ré-
publique, Dr. Frangois Duvalier
est cyp-Auteur de la Proposition
sur la prohibition des Armes
Nucléaires, laquelle proposition
u fat Pobjet d'un traité déja
ratifié par la République d’Haiti.

Nous sommes «ertains que la
participation’ du Vice-Chancelier
Dr. Agicien Raymond et de
l'Ambassadeur Fritz Cinéas a
6t4 des plus brillantes.

Nous sothaitots la bienvenue
au Ministre Raymond et ses
filles Josefa et Edelyne accueillis
par sa distinguée épouse, par le

Colonel Claude Raymond, par
M. Carl Alcindor du Protocole
et par -des amis.

XXX

RETOUR DE LYATTACHE
CULTUREL DE
L'AMBASSADE DE FRANCE
ET MME SERGE BRAUDO

... Hier aprés midi sont rentrés
a Port-au-Prince, M. Serge
Braudo, Attaché Culturel et de
Coopération Technique prés

‘AU FIL DES JOURS...

par AUBELIN JOLICOEUR. —

aux -



VAnibassade de France a Port-

au-Prince, et sa gracjeuse
femme Vaalette.
Moet Mme = Serge Braudo

viennent de passer pres de trols
nivis en France.

Hs ont été accueillis par M.
André Tanguy, Charge d’Affai-
oe, pai, de France, par M. Salle.
de instiat Frangais.

Nous leur suuhaitons
venue,

la bien-

x xXx >
MABEL FRISCH
eat allée étudier a Nice
..Jinies les vacances, pour
la captivante Mael Frisch, qui ov
pris hier matin le Vol d’Air
France pour se rendre a4 Nice
ott elle est allée poursuivre ses
études, |
-Mael “est allée faire des étu-

des en Mathématiques et en Scien

ces uvant d’entrer a l'Université
pour préparer son dipléme en
«Business Administrations.

Maocl a cu un cortége de rei-
ne hier matin a VAéroport Fran
gos, DUVALIER,

Elle était entourée de ses pa
rents M. Wilhem « Frisch,
YProcurateur. du la Muison Des-
champs ot sa captivante femme
artiste uée P. Deschamps, par sa
julie socur Mme Linda Frisch
Malval, son frere Willy Frisch
dx par Miles Machel Moscoso,
Evelyn Gardérc, Chantal Carrié,
su future belle-soeur, Francoise
Mallebranche, Rachel Malbran
che, Brigitte Millet sa future
beHe cousine, Jean Pierre Léger,
Philippe Mallebranche, Gilbert
Fouchard Bot Manuel, Frantz
Lelio Joseph,

XXX

LA REPRISE DIES
CINQ CHERIS
a Ulnstitut Frangals

.. Hier soir a été reprise a
Vinstitut Vrangais la piece
eLes Ciny Cheériss,, comédie en
trois actes de Mona Guérin.

Cette création thédtrale qui :
eu sa grande premiére le 4 sep.
tembre a été reprise hier soil
devant un des plus beaux pu
blics qu’ait jamais réunis I'Ins
titut Frangais.

C'était me assistanee compo

‘

sée er grande partie d'éduca
{eurs qui sachant comme di
Sheridan que le théatre bier
dirigé est une école de morale
étaient venus vor la porté
morale de cette piece. On |
eniarquait entre autres le
Rectour de Universite: M.
Léonce Viaud. '

Les Cing Chéris, comme Je’ di
Mona elleeméme est une comédi
éerite pour les jeunes et joué
pur des jeunes et i laquelle nou.
avons pris Vinitiative de convie
les adultes.

Nous ne. diruns pas que cett
piece valait ie déplacement
Nous dirons plutét que now
avons gagné le temps mis a Js
voir, car elle est exquise. Elk
est saine et fraiche comme le:
éclats de rire d’une saine et frai

(Suite page 6 col. 3) - |




PRODLE AMI No,

aatF,

amie



HORMONTALEMENT

1 — Est génératement plus
connue que Fopéra tout anticr

2 — Ne prit pas lair tres
longtemps — Découvert

3 — A Ventrés du egolfe de
Naples — En aide

4 — Sufet a carto ipostale
— Conduire

5 —-Qualific un Age encora
jeuno

G6 — En 6pelant : fruit sau-

Pelll cours
Avontu

vag Bi nat oo.

F oom Queue de pla
rier

Ho —~ Découvorlen — Kn épo
lant: boire Je Jail — Luttres de
TCHAG

—- Connu -—- Lisse

10 — Le plus haut dogré —
Abrévintion :

xxxX

VERTICALEMBNT

1 — QOubdli
H — C'est ainsi — -Abfma
UL -~ Tricomphateur
IV — Indispensables aux pom
piers
V — Rayon — Début dem-
barras
VI ~— Svest
les trolleybus
VII — Fin de
Signale une faute
VIII — Béte & manger du foin
IX — Hérogs -mythologique —
Reporté
X — Flamboyantes

reconverti avec

participe —

‘Solutiondsa Probleme précédent

SOLUTION No. .866‘F.

HORIZONTALEMENT —

1, Mascarades — 2. Ajeules;
Si — 3. N.G;-Légires — 4. Ire;
L.R. (hélérent); Ré — 5. Aéré;
Aj 6. Questionne — 7. U.R.S.S.;
Suées — 8. El; RR. (errérent)

9, EG; *Relire — 10. Pyrénées. A



VERTIGALEMENT —

I. Maniaque — II. Aigreur;
EP, (épée) Ill. Se; Eres; Gy —
IV. Cul; Esse — V. Ale; Ire
VI. Raglais; En — VII. Ager;
Ourle — VIII. Anerie — IX.
Eserine — R.N. — X. Sise: Es
sen.

’

Beaucoup d’autos deviennent des tas de
ferraille rapidement parce que les
réparations du moteur sont tres collteuses.
La saleté, "eau et la chaleur se.

marient pour former la boue, fa rouille
. et le-charbon questuent le moteur

rapidement

i _ Pour eviter tel Inconventent les ingénieurs
en lubrification et moteurs de Esso

s Research ont crée une nouvelle huile

_ eonforme aux besoins de moteurs

d'aujourdhul

ihe. fei

AN qth a conti. la "ion
de non deux Anhexda dane Ar.
tihontte o¢ pula e'adrassant nux
racipmendalres ol au publlo Jt
Jour fit volr Vimportance dg cot
to discipline, ln achanea ~comp-
table que lout. un ehacun dovrull
atvolr, 1) convio: los diplomés’ &
no pas warrdlor on chemin eh
no = contontant de )‘étude des
deux premigres purtlos gui lour
donnent droit wu titre de Comp-
tables, ants A alloe toujoura de
‘Vavant.

Mr, Gérard LYS,.
de Iicole, nssurant les Cours
do Comptabilit@ fit voir, dans
un beau discours importance
de \’Ecole dans la ‘Villo des Go-
naives et les services apprecia-
bles qu'elle est appelée a ren-
dre tant aux fomilles quia la
Jeunesse des doux sexes.

On p.oceda ensu.te & la remi
se des diplomes. Mr Roger AlI-
ME, le Représentant de Mr Ju-
lien CRAAN cita les noms. des
Récipiendaires ‘qui_viennent tour
i} tour recevoir leur parchemin
des muins du Prefet, du Colonel
et du Magistrat avec leurs com
pliments et les applaudissements
du_ public.

Un des diplémés, Mr. Michel,
Ménard, professeur au Lycée au

nom de ses collégues prit la pa
role pour traduire leurs senti-
ments envers- l’Ecole et leur ad-
niiration pour Je Professeur Gé-
rard LYS dont ils reconnaissent
la compétence en matiére d’en-
seignement de Comptabilité 'A-
méricaine.

Enfin Me R. AIME, au nom
de Mr, Julien CRAAN clétura la
s¢rie des discours. Dans un lan-
gago chatié, il présenta ses com
pliments au Directeur de ]’Anne
xe, Me Merlin JH.JN — BAP-

ee EEEEEEEEEEET




















profcssour |

: STN,
UNS. ated MA:
(u'll encouraged AL
low Gtuden comptablos
chute

Puts ofl Whlaterique de PE
cole de Commuarce Julien
AN, démontra “Uimportance de
Vinetitutlon, étala len .quceds
qu'elle u toujours ous aux divers
rexamons oftielels ot privés, jus-
tifin la réputation dont ello a,
toujours joul tant A VIntérlour
qv‘h VExtériour, inaista sur Je
formation solide qu’ont todjours.
Yo¢ue, led “Htudiants ‘de. |'ltetitu-
tion at les positions de choix oc.
cupées par les Diplimés dé: VEco
le tant en Haiti qu’ l'Ettanger.
Aveg la chaleur qui montait

pouusy
onTIMOn=

de plus en plus, le rafraichisse- ticnne, Mme “Merlin: Jn-Baptiste at
était gog 38 -enfants,..Jimmy, Merlaino’
et Fritznel,; As: personnel.‘de VE-_ ;

ment servi & lAssistance. ;

le bienvenu. Et co fut Ja: s6pa,
raton. Il était 12 h . 80; Voici
les noms des Diplémés on-Comp
tabilité :

Me Phédro MICHEL,
Marie — Ange ST PIERRE
Walter LEGROS .
Sébastien BEAUHARNAIS.
Jn, Corks LONGCHAMP. ¢° 67-
68 )
Jeon Déseau DECEMBRE. °
Michel MENARD
Henry — Claude Jn. CHARLES -
Gérard R. Jn. CHARLES .
Bien-Aimé -MC -- EBDOUARD
Charles-Anto:ne -CLERVIL
Robert THERMIL
en DACTYLOGRAPHIE :
Marie-Antoine MADET
Yolaine CLERVEAUX
Gérard R. Jn. CHARLES
Ii — A SAINT — MARC
La méme équipe qui . était
aux Gonajves dans. la
mation 6e arriva A Saint -
arc.dans l'aprés-m‘di vera les
3 h. De nombreux invités atten-
daient déja au local de la Mai-
rie ot devait se dérouler la cé&





' C'est la nouvelle hulle détergente

ESSO EXTRA,

Utilisez-fa et vous éviterez qua

la corrosion, la boue et le charbon
abiment lintérieur du moteur de

votre voiture. Le moteur restera plus :

GNA.”

‘BAPTISTE, comme.
aux deux © Annexes.





Var nh, 80
Joun: NY FORT,

anonial,.deala aprosanidl fits
entrée daub l‘anslatance “qui "2
-amottaltdabout: pour. saluer son
itivée, On programme amilal-

_reciecolut des Gonaives: fut: ‘ext:





culté. Antoine, du: Directeur de

La Directeur lo VA ne Mr cue Weciplbaask lute ro -
Morlin Jni TIBTD, | gon
parole’ pour’ présenter PE parehenhin adresndiit’ a” chacun

V'accompa-

Aint, Répré |
ison SAAN,
Employé deo da
Colombo-Hai-



auditoire ceux: qui:
‘gnale i, Meo. d
sentant de la
Joan SIMON,”
Banque’ populaire’



cole, ‘composé de lui-méme com-
me -professeur de
de:Mello Raymonde PIER
LOUIS, professeur de _dactylo-
graphie -et de Mme Merlin Jn. .
Professenr-
Assistant
(Dactylo) et enfin le groupe des
Récipiendaires au nombre de 14
Comptables ‘et de 5 Dactylogra-
phes.



Dans ‘iifispeech bien tournée,



“Mr Jn. Baptiste, aprés avoir re-

mercié. le Président.& Vie de la
Rép. le leader de 1|’Artibonite,
Mr DELVA, le Préfet St.-Fort,
le Commandant Victor, le Direc-

~teur, de Ja Banque et toutes les

autorités:, .civiies et militaires

pour leur ‘protection et le récon

fort de leur ‘présence fit voir

Vimportance de VEtude de ja

Comptabilite i et de la Dactylo-
de.








propre. Et-plus il sera propre plus

longtemps il vivra.. -

Si vous ne voulez pas que votre voiture
soit un tas de ferraille rapidement,
utilisez la nouvelle hulle détergente

ESSO EXTRA.



lo Prefet’ Char-
wus le patron-
nage de qui! étalt placs le etre



forme

Comptabilité,:
RE.

_ments roulera sur tea matiéres


















cll Savita ensuite lo Profet Bt-
Fert ae le Sommandant Victor

ie

oe Réprésentant
Mo Roger: AIME,....du



Gompandunt do ln Millce, * Mr,

VAn-

d'eux des compliments sous la
d'un < epecch
dont*Je Prefet St-Fort seul a le
secret et cela: sou tes applaudia”
sements nourris Assistance.

“Au hom des diplomés,. Me Ra-
phael, JN - B-.PTISTE, Avoca,
Directeur. du Collége «GENTRE
‘D'ETUDES DE ST-MARCs, lau
réat de la promotion fit un ‘pril-
lant. discours.

.Enfin, ce tut le tour’ de Me
Roger AIME, ‘Représentant de
la Maison Craan*qui tire le ri -
deau;sur la seére dy jour. Avec
une ‘maitrise-de la langue de Vol
taire. et -un sang froid que tout
le monde ‘admire, il-a su tenir
en haleine W’aasistance «pendant
plus de vingt . minutes, faisant
Vhistorique -d-c - )’Institution
-CRAAN, montrant Vimportance
et Putiltté - -de PAnnexe de St -
Marc et garantissant la bonne et
solide formation qu’y’ recoivent
les Etudiants.

Apres le discours improvisé de
Mr. AIME qui fut vivement ap-
plaudi et les chaudes-poignées de
“mains qu’on lui donna en guise
de féHeitations, on servit de la
boisson et-J’on vida les verres

pour les progrés de plus en plus
jzapides

’Artibonite de ]’E«

erce «Merlin . Sh.
e V’Ecole °
CRAAN, Sie
dee" aiplomés: We
St - Maré: .
‘COMPTABIBITE:

1— Pierre-André PASSE, ‘2—

' Me-Doned PINRKE-LUULS, 3—-

Jucques Philippe CALIXTE, 4—
Stepnen DUSsUAU, 5— Mell:
Glinays MOMPOIN'I, 6— Faid’-
Herbe ELLENNE, 7— bLric DE-
SiR, 8— Kaphael JN-BAPTIS.
TE, '9—Pierre- Philippe DE -
MEUS, 10—Rodrigue CONS

TANT, 11—~ Cavanack PIERRE-
LOUIS, 12— Wilson PIERRE -
LOUIS, 13~ Michel BATRONY,

14—_Joseph QO. DORCILHOM-:
ME.
DACTYLOGRAPHIE:

1— Melle Gladys MOMPOINT,
2— Jn Claude MATHIEU, 3—
Marie-Thérese PIERRE, 4— Gla
dys CADET, 5— Denise PASSE,
Compliments aux diplémés!

ASSISTANT



Peres et Meres
de familie

N’inserivez pas vos enfants au
hasard dans n’importe quelle E-
cole choisissez une [Ecole diri-
gée par une Institutrice diplé-
mée dont la méthode d’Engeigae
ment a déji donné des preuves
de succés incontestables durant
plusieurs années.

Confiez vos enfants a \'Insti-
tution ‘Sceur Marie Lucianne
Florence No. 22 de la Rue Gef-
frard en face du Petit Séminai-
re Collége St. Martial.
L'Institution Sr, “Marie-Lucienne
Florence, qui se -recommande
par-sa mé ode moderne et ra-
pide -dans PEnseignement du
Francais et -du Caleul, est diri-
gée par Mme Andrée William
Raymond qui compte 21 ans
dang V’Enseignement Primaire.

Institution Soeur Marie Lu
cienne Florence 18 ans de bons
services, 18 ans de succés.

Institution Socur Marie Ly -
cienne Florence Kindergarten

:'Clagses «Primaires ven 6 ang Beu- 4

‘lewidht: “de ln '12éme “A “ta Téme.
22 Rue Geffrard, En face du Sé-

’ sminaire.

- Inscriptions : Tos les Souls
de 8 heures & midi.



AVIS

Le Décanat de la Faculté de
Médecine et de Pharmacie ~avise
les intéressés‘ que ‘les inscriptions
pour V’admission en ¢P. C. ‘B.>

seront reques au ‘Becrétariat de -

la Faculté, “tous les jours ‘ou-

vrables de 9 hres & Midi, du 15.

Septembre 1969 jusqu’au ‘lende-
main de la proclamation des vé-
sultats de
dinaire du Baccalauréat. Le Se-
crétariat les infétirie “en “outre,
que le ‘concouts “d's m en
Médecine, préva ‘par ‘les “régle-

-de

aire :

e, Physio-
mérale et
“Le tyoatu-
des -pitces

logie,
“erganique) "Zootogie.
lant doit ‘présenter
suivantes :

aii
6) Son acte- de naissaince,

a -défaut -un‘exetralt des ““ar- |

chives;
, T) a) Ae evitificat complet
d'études. secondaires classiques
pour ‘ ¢P.C.Bs (Section é-
decin

b) Le certificat d’études se-

_condaires classiques, lare partie
pour la Section de Pharmacie
(maie_ la priorité sera accordée,

aux capdidats détenteura du cer-






-improvia6 -

la session -extraor- .

1) 8 soarte ldviden tits,” il" est.

_ ot Roh, 80

4.00

OT NS ate he
YPandl A OW. of Bh, so
CLINT, L'HOMME

DE LA VALLEE SAUVAGE
Entrég Gdes 2.60 et 4,00






Dimanche A: 10H. du. matin
Entrée. Gde (0.60.

Dimanche & 6h. 77h, et 9 h.
LAV OORT DU

DIABLE



80 et 8°h,,-80
MAN CONTRE LES

Samedi A 6 h,
SUR




OE & 6h. 30 ct 8 h,
LE PACHA “se
Entrée Gdes 2.00 -et 5.90 =

&

30

Lundi & 6 h. 80 et 8 h. 30
LUKE, LA MAIN FROIDE
Entrée Gdes 1.20 et -2.00

MONTPARNASSE

Samedi a 6 h. 16 et g h. 15
LE MONDE TREMBLE
Entrée Gde 1,00

Dimanche & 4*h,‘ PM.
LES DIABLES DU SUD
Entrée Gde 0.60

Dimanche a 6 bh. 16 et 8 h.
VENFER A. BORNEO
Entrée Gde 1.00

¢

Drive in Ciné Delma:

Samedi a 7 h. et 9 h.
LE PACHA :-
Entrée 1 dollar par voiture

16

Dmanche a 7h. et 9h

Lundi a 7 h. et 9 h.

JE VAIS... JE TIRE...
ET_JE REVIENS

Entrée Gdes 2,60*par personne

CINE UNION

amedi A 6 h 15 et 8 h, 15
TOUT CASSER’
Entrée Gde 1.00



Dimanche A 4 h. P.M.
VILLE SANS LOI °

Entrée Gde 0.60

Dimanche @ 6 h. 15 et 8 h. 15
LE MONDE TREMBLE
Entrée Gde 1,00

eee

CRIC-CRAC CINE |

Samedi A 6 h. et 8-h. 15
LES MOUSQUETAIRES
DE LA VENGEANCE

Entrée Gde. 1.00 et 1.50

Dimanche 4 3 H. P.M.
IMPLACABLE POURSUITE
Entrée Gde 0.50 ‘

Dimanche a 5 h. 7 hi et Y h.
UNE DAME AUX CAMELIAS
Entrée Gdes 1.50 et 2.00

Lundi a 6 h. et 8 h.
LE DIABLE A TROIS
Entrée Gde 0,60 et 1.00

‘

1b



CINE ELDORADO

Samedi A 6 h. et 8 h. 16
UN MEDECIN CONSTATE-
Entrée Gdes 1.60 et J 00
Dimanche & 5 h. 7 he. et Gh.
UN DOLLAR ENTRE

LES DENTS

Entrée Gdes 2.60 et 4.00



LA CREME
STILLMAN’S

woun’ ‘LES TAGHES





Oh phe

Jes tacher
Ge rousecur)

bien plus claire

2 tadamenl foencine
"pfermove suke er eins DANGER

Piusde 76 millions de Pots

] pasa, Tl cat ideal pout enlaver
Yo'se ¢ ot est pumi un
tatratchissant pour ls

En yanté dans tous Ics
magaging et phiartiacies



LIZ -







, POINGS | SERRES

—Saniedi a Goh. et & h
En lére partie

TABOU COMBO

En 2%me.--pertie

JIRAI CRACHER -
_SUR. VOS TOMBES .
“Entrée Gdes 1.50 et 2.00

“Dimanche 43h. P.M.

“LE C.icA.-MENE LA DANSE
Entrée Gde 100 -

Dimanche & 5 h. 7 h. ot 9 h.
BALLADE D’UN PISTOLERO
Entrée Gdes 3.00 -ct 5.00

Lundi & 6 h. et, 8 h,
JAI TUE RASPOUTINE
Entrée Gdes 1.20 ot 2.00

AUDITORIUM.
CENTRE CULTUREL
(Tére Impasse Lavaud)

Samedi & 7 h. P.M
TYPHON SUR HAMBOURG
Entrée Gde 1.00

Dimanche & 5 h. et 7 h. P.M.
UN MEDECIN CONSTATE
Entrée Gde 1.50

Lundi a 7 h. P.M.
DESIREE
Entrée Gde 1.00



CINE SENEGAL

Samedi & 6 h. 15 et 8 h. 15
(Salle en location)

Dimanche a°5 h. 7 h. et 9 bh.
L'HOMME QUI TRAHIT

LA MAFIA

Entrée Gdes 1.50 et 2.50

Lundi 4 6 h. 15 et 8 h. 15
REPTICULUS
Entrée Gde 0.60 et 1.00

De Luxe Auto Cine
(DELMAS)

Samedi a 7 h.
(Sur demande)
LE DERNIER JOUR

DE. .LA COLERE

Avee Lee Van Cleef.
Entrée 1 dollar par voiture

et ooh

Dimanche & 7 h. et ¥ h.
MON NOM EST PECOS
Entrée Gdes 2.50 par personne

CINE PALACE

15



Samedi a 6 h et 8h,
SAMSON CONTRE
LE CORSAIRE NOIR
Entrée Gde 1.00

Dimanche a 4h. 6 h, et 8 h.
JULES CESAR

Entrée Gde 1.00

Lundi a 6 h. et 8 h. 16

ALLO... BRIGADE SPECIALE
Avec Glenn Ford.
Entrée Gde 1.00



CINE STADIUM

_Samedi (En permanence)
DES ARDENNES A L’ENFER
Entrée Gde 0.60

Dimanche (En permanence)
COUP DE GONG

A HONG KONG

Entrée Gde 1.00

CINE OLYMPIS

Samedi (En permanence)
MISSION A HONG KONG
Entrée Gde 1.00







JOLY ‘GARDEN
Yume Yoan DESINOR

“Ecole Maternelle, pour les ‘En-
fants de 2 & 6 ans.
a be programme correspondant

a classe de 18éme nseigné
méthodiquement, °
_ La Direetrice et le Poretyinel
‘sont toujours & la disposition:des
parents ot Jes ‘inscriptions ‘sont
ouvertes tous ‘les “jours-de 8“hen-
res du: matin a midi, -

JOLY GARDEN en face “des
geau —~ Avenue Boyer No. 13.

AVIS

La Département des Affaires
Sociales, porte & la connalasance
des intéressées que les insérip-
tions pour les cours théoriques

-@t pratiques d’Art Ménager, Cui

sine, Economie Domestique, PA
tisserie, Vannerie, Coupe et Cou
ture, Dactylographie, . ete... -se<
Yont ‘recues'& ‘partir du 16 *Bép
tembre de 9 Hres A.M., & Midi
& la: -¢Mafson de VOuvriers sige

A Fontamata, -derniare l’Hétel



Madame y

Utiines In lotion, et le sham
pootrig. a bane in Riboole
vous H’auires..qu'un

venir de Yoa ae 7

leur ‘ehute et des

cule chevelu

mo celal d'un bébé Leg
poussent Vigouredx plan









~ alAge de Espace
Pour étre adaptée
l’époque des satellites et
des fusées, votre voiture e
doit étre resplendissante. | ww
(| Me oe
oe =

Ww . Ul a

ie .
Elle le sera quand vous | mh ue





l’aurez passée au VRAJ
DUCO, le DUCO

authentique garant



Ha

COVEN IPE EE

par Ja signature













Dupont de Nemours
le seul VRAI DUCO

pour voitures est en vente
la

SOCIETE HAITIENNE
WY AUTOMORILES.

DP per er vera OA PERERA YA TPA YE RT YL ELVES TE





souligne votre persounalité

' ©@ east aed? ee waist atte

ZODIAC Goldentine... nouveau «leader»
de la.collectian Zediac @ Allure jaune. et
virile = Construction robuste d'un foitier
parfaiteément étanche @ ZODIAC... la
montre autématique par excellance a Un
produit suisse de valeur pratégé-par- fa
garantie Internationale Zodiac. a aor.



En Vente au Magasin de Fouad. A. _Mourra_
~~ et au «Continental, a




































ALERTE!
Derniere heure



Automobilistes, camionneurs, chauffeurs

de taxis et de camionnettes, faites le plein.

d’Essence aujourd’hui a Venseigne Sinclair -
et utilisez la nouvelle gazoline :

DINO SUPREME. -
ROULEZ SANS PROBLEME


























* ov espagnol,

Dimanche 14 Boptembre, A

Avec PIERRE BRASSEUR



ECOLE NATIONALE DES
HAUTES BTUDES
INTERNATIONALES

(BE. NH. Ey I.)

AVIS

La Direction de I'E.N.H.E.I.

- avise les intéressés que les ins-
- exiptions - pour

Vadmigsion en
Année. Préparatoire . seront re-
gues au Secrétariat de. l’Ecole
47, Avenue Christophe,. tous les
jours. ouvrables de neuf (9)
heures & midi, a partir da 15
septembre 1969 jusqu’au. lende-
inain’ de la proclamation des ré-
sultats de la session extraordinai
xe du Baccalauréat,

Le postulant. doit
les piéces suivantes :

1.-.Une carte-
deux (2) photos;
— 2. Une antorisation signée de
50n “Teprésefitant légal, sil est

présenter

mee :
: ne; ; expedition de son acte

ide naigsaiice;

See Ae Un! “eertificat. He bonne vie?
. et “moeurs;

5 Un certifieat de ‘santé me
remontant pas.a plus d’un mois
au moment .de l'inscription;

6.- Le certificat de fins d’étu-
des Secondaires classiques: 2eme.
partie pour les Candidats au
concours d'admission;

7. Le-dipléme d’une Ecole
Supérieure ou’ d'une Faculté in-
tégrée A VUniversite d’Etat
d/Haiti ou de toutes autres
‘Ecoles ou Facultés Etrangeéres
Yeconnues en Haiti, pour les
Candidats dispensés du Concours
d'admission;

Les titres étrangers seront
soumis A Vappréciation du Con-
seil des professeurs pour !’octroi
évontuel da l'équivalence.

Le concours d’admission com-
porte des épreuves écrites et des
épreuves orales.

Ls épreuves écrites porterent
sur les matitres suivantes :

a, Histoire d’Haiti (de In dé-
couverte a nos jours)

b, Frangais’ (une dissertation

de Culture générale)

«, Histoire générale (pro-
gramme du Baccalauréat — Lére
et Zéme partie)

d, Géographie générale (pro-
gramme du Baccalauréat lére
et 2éme partie)

é, Langues vivantes — (anglais

nu choix’ du candi-
dat) |

Chaqueépreuve dure deux (2)
heures

Les épretives orales porteront
sur les matiéres suivantes :

a, Histoire d’Haiti (de. in
découverte 4 nos jours)

b, Histoire générale (pro-
gramme du baccalauréat lére et
2ime partie)

c, Géographie de Ile d’Huiti

d, Géographie générale (pro-
_ gramme du Baccalauréat lére
et 2eme partic)

e, Langues vivantes (anglais
ou espagnol, au choix du candi-
dat)

Dr. Edouard Francisque

Doyen de l'Ecole. Nationale
des Hautes Etudes
Internationales

AVIS

Télécommunicationg d'Haiti &.
A. porte & la connaissance du pa
blic (artiates peintres) qu’en vue
de la préparation de la couvertu
re de Jlannuaire © téléphonique }
d’Haiti trois primes :

La te) de 600.00 Gourdes

La 2e) de 025.00 Gourdes

Et la 3e) de 260,00 Gourdes.
seront décernées aux’ trois ‘artis-
tes qui présenterolit-les meilleurs
dessing typiques d’Haiti.

Les dessins devront @tre en
noir et blanc; Ic nom et Vinsi-
gne de la TELECO devront y fi
gurer. Seuls Jes dessins ayant les

dimensions suivantas seront. pris _

en -considération.
Hauteur :. 23 centimetrel4
Largeur : 16 centimétres Va
~- Tis devron$ étre remis au bu

Octobre. Un jury formé de per-
. gonnalités Haitierinas.”. choistia
les lauréats. Pour aa part la TE

couverture de son ‘annuaire.
_Téléconmmunications d'Haiti S.A.

| Hen, 7 Fron ot 0 Hroa
Un dratie émouvant,

- VAVOCAT Du DIABLE ou
DAFFAIRE NINA B...

ENTREE Gdes, 2.50 et 4.00

didentité et



* yeau de la TELECO‘avant Je 15_

“ LECO se réserve le droit de nq,
retenir ni lun-ni Vautre. des: des |
sing choisis. par le jury pour la.



Du Dimanche 4 au Jeudi 18 Septembre 1909
so Un western 6xee ptionnel =
Un film hora - série,

_ Chint, Yr ‘Homine


















a







Avec Fernando Sancho, George Martin -
et Marianne Kock.

| Entrée Gdeg 2.50 et 4.00






AU PARAMOUNT

Dimanche 14 Septembre 1969, a 5 Hres —7 Hres et 9 Hres



La chorégraphie la plus impressionnante du Tir a préctsion.

Entrée Gdes 3.00 et 5.00

CRKBRABBVEVNNS SUUEKU ENA TUA TAS AANNKANA NANABANHHNNHNW NH,

- Pas un seul Centime a Dépenser
C’est un Cadeau-

( ’est une occasion que personne ne devait manquer
Avoir une voiture neuve sans débourser un centime
Devenez ‘un client en Compte dUEpargne de la BCH
Et tout compte de $ 109, # 200, §.300 ou plus, maintenu
Au-moins durant 3,2,1 mois respectivement, donnera

Jre CONTESSA neuve, en Décembre, a l’un des clients

de la Banque Commerciale d’ Haiti -
LA BCH PROPOSE BIEN PLUS |

LA BCH IMPOSE BIEN MOINS |








)



Phe Tak














Hansa ‘ Free i ‘
Hain NOY (048 Robeet A. Hone 1 The Negro
James Haldwin Glovanul'a Novel in > Amerlea New Haven
ioons NOY. Bia ivan
Gn Vell Uta tha Motunteatin Kinebeth G. Conlay: The Har
VY, Ppa / lem Go-Galtora
Another Country NOY. pd Std Conrad i Rock Hotton,
Vhe ire Neat Time SLY, 1008) Grnten. Clty, NY dong
Guing te Moet tia Man NOY. Ralph Eillaan co otovisible Man
his N.Y, 1pb2
Nobody Kawa My Name NOY Wal Bllnon ob fix you NOY

Bag

APPA PS DIA PS FPSO FEY POW VOW ew VY ONY eww oy *





fubtied

~-

\



Dex baudes de vagabonds ont annaute catte automobile eu
haut) et yoont ama de feu fen bax) tandin que les désordren
rontinnent a tlartferd, Canneetiout, Darke la suate un poli-
nome oud teoare fa mart par suite de
“te blaane.

(Special au Nowvelliste),

cier ef tere pene via

Toneen cho onmn uatre poieiurp a

a

nmouveau: e

la premiére machine a coudre familiale compacte,
la machine zigzag sans probleme, préte 4 coudre en un tour de main

Elle s’ouvre et se referme comme une fleur:

On rabat tout simplement les volets et la machine est
préte a l'emploi.

Ecrin d’accessoires loge, bien en évidence, dans le
bras supérieur de la machine.

Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil.
Plus que 2 boutons pour effectuer pratiquement toute
la couture.

De fabrication suisse, l'-elna lotus est particuliére-
ment robuste. Elle coud tous les tissus, des plus fins
aux plus é@pais et offre plus de 20 applications pra-
tiques — méme une boutonniére instantanée.



te Ronald Fale
s ha alr:
N.Y. 106d Mog Butcher
Jeene HIN Ford : The Libera
Hon of Lord Byron Jones NY,
L008
Row Guy : Blrd at M
dow, Vhiladelphia 1960,
Nat Hontott
NLY, 100
John Henry Vawlott
Story NOY. 1048
Franco Hoteules
Ming Doll N.Y, 1007
chester Hines : La Reine dex
Pomme NOY, 168
He Pout dow Coupa Durs Parts
IDB
Tout pour Plalro Paris 1959
The Real Cool Killera N.Â¥:
1959 :
Tho Crazy Kin N.Y. 1959
Dare-Dare Paris 1959 .
ens dans le Pain Paris



in



: Harlem

fo want uw

Mamle Mason Paris 1962

AN Shot Up N.Y. 1960

The Big Gold Dream NY,
1960

Pinktoes A Novel N.Y. 19065

Cotton Comes Harlem N. Y.
1965

The Heat’s on N.Y. 1966

Julius Horwitz : The Inhabi
tants, Cleveland 1960

The W.A.S.P. N.Y, 1967

Langston Hughes Simple Sta
res a Claim ‘N.Y. 1957

Tambourine to Glory N. Y.
1968

The Best of Simple N.Y. 1961

Simple's Uncle Sam N.Y. 1965

Best Short Stories by Negro
Writers Boston 1967

Byther M. Lough : As TI pass,

© Manhattan N.Y. 1966

Le Roy Jones Tales, N.Y.
1965

Arthur Joseph Voleano in

Our Midst N Y. 1952
Bal Kaufman : Up the Down
Staircase N.Y. 1964

Sheila Solomon Klass Come
back on Monday
William M. Kelley : Dem N.Y.

1967
John Killens : Sppi N Y. 1967
Julian Mayfield : The Hit N.Y.
1967

The Long Night N.Y. 1958

Manuel Maurique : Island in
Harlem : A Novel N.Y 1966

Warren Miller The Cool
World Boston 1959

The Siege of Harlem N. Y.
1964

William Ornstein
rent Dallas 1953

Gordon Parks
Tree N.Y. 1963

Adam Clayton Powell
keting Hell N Y. 1942

Barbara Rex : Vacancy on In
dia Street N.Y. 1967

Johnn Terry Robinson : Whi
te House in Harlem N.Y. 1956

Pivi Thomas Down These
Mean Streets N.Y 1967

Edward Lewis Wallant :

Pawnbroker N.Y. 1961
John Williams : The Man Who
Cried I Am N.Y. 1967

:. Deep Cur
: The Learning

Pie

Tho

Richard Wright Black Boy
NY. 1945
Native Son N.Y. 1939

The Outsider N.Y. 1958

Tincle’ Tom’s Children, N.¥
1965
White Man, Listen N.Y. 1905

(A suivre)

CPAP OD CE A PAL,
Attention !!

Pour cos plotocopiea ad se:
avec tn appareil ullra - mo-
derne ef tin prix bien meil-
feur que partout ailleurs -—

Cousultez la Columbia Trua-
vel Sermce 48, Rae de lien
terrement, qua peut vous den
ner suticfaction rapidement
,

gh aa Aaa naling.

Distributeur: R.H. CARLSTROEM

Rue Bonne oF oi

- § 10 par mois et vous is Penlever!

t Call the Keeper

ina














eT MIRC Sng

Le Lait Hollandais le + G
maternel

4

Maman, vous qui voulez garantir votre bébé
d'une santé robuste et dune bonne dentition
donnez lui le lait ALMIRON.

ALMIRON est un lait en poudre préeparé et

balancé par les laboratoires NUTRICTA
spécialisés en BABY MILK.

La boite d'une livre d ALMIRON est en vente

dans toutes les PHARMACIES et MARKETS.

Agent dist. LAD TRADING
A cété du bureau postal P.O. Box 704
Phone 3394

APSO SCCE ROEDER CERISE DIETS EEE
























PORT-AU-PRINCE

!




: Gréguire

durtlal )
donnalesan-
fainllies. que a eriiapobes
de u-Prince = ‘ane
nouvelle direction on vue d‘adsu-
rer le» fonctonnement — de
YEtablissenient,




























e ‘Btabliasement
RP. BALABY, Sater ss
Séminaristes .
Rice. VERRIER
des. études = au ‘Collage
“Jerémie, “Professeur de Pred

Lettres, Préfet des. études

“Rée OP: Jean-Baptiste -BA-
LOMON, - -e%-Professeur de. Juan-
gues mortes au Lycée de. Jeunes
Filles, ‘Professeur |

“R P.-GOIN, -Professeur av
Grand: Séminaire, Professeur .

R.'P. BAPTISTE, Viesire a
Cerrefour,. Auménier. ~

-Trots autres. prétres.dea Dioce-
sescduGap et des i\Cayas vien-
‘dront. s‘ajouter au personnel e-*
ligieux du. Collage.

Le Supérieur. du Petit Séminai-
re-Collage ‘St. Martial conyie
par*ailleurs-les parents des petits
sém'naristes. et des éléves
confirmer Vappartenance de

= leurs enfants. a I'Etablissement

en prenant soi de réclamer les
Mistes des livres~ i> partir du
“92 Septembre 1969.

Ti tient aussi & souligner.: 2
. Vattention des familles que de
-nouvelles inscriptions -_-seront
regues.A St. Martial .pomr Jes
elnanes primaires et : 3°
du 15 au 80 septembre 1969
(samedi et dimanche ‘exceptés)
de Bohres €& J1 hres 80° am.
Les examens d’‘admisston se
tiendront au local du _ Petit
Séminaire sous la supervision
du Préfet des études qu, ler a au 6
octobre: 1969. °

De: ‘plug, ‘les; jennes des: classes
primaires seront confiés a un
petsonnel -dynantique | et. compeé-
tent le contrale . de M.
Thomas, Préfet. des
études,.et Préfet de discipline. .

. Ge ‘personnel - ‘comprend +

: “tame faible

-.Léong Chérubin, _epseignante
“aepuis 15 asa’ '‘Séminaize

Roger Gervais, 10 ans d’expé-
rience

A PETION VILLE



- Yeme



- Alice Mitord; anclen Pro»
fessor wu Béminalre
Lléme forte

Paula Heylger,®: _enseignante |



depula 14 ans av Béminalre
Adel{na Nau, onselgnante de-

pile 10 ans au Béminaire *
Vorgraud Vatel, Professeur. °

oxpérimenté

Hdeme

Rachellu Brunache, maintegue
Professeur au Séminaire
Jean Simon, Bachelier ensel-
nant
'

Rosette Noel, Normalienne .

Max Déjean, maintenu Pro-
fesseur pu Séminaire ,

E Guerrier, Professeur
expérimenté

Albert Moléon,
ans d’expérience
Same

Jacques Lafontant, majntenu
Professeur au Séminaire

Bachelier, 15

Violette In-Baptiste, Nor-
malienne

Myriam Alabré, Normalienne
(maintenue)
Teme

Gérard Innocent, 13 ans d'expé
rience au Séminaire
Yolande Nérée, (Normalienne}
Professeur de Culture phy-
siqne : M. Jules Mérine;

des classes se-
constitué d'une
quarantaine de professeurs de
disciplines diverses: Philosophie
Sciences physiques ct naturelles,

Le personnel
condaires est

Sciences mathématiques, Scien-
ces sociales, Lettres, Langues

‘yivantes, Religion,
par leur compétence — et
-expérience et en nombre
quela il convient de retenir
anciens de )'établissement

MM. André Lovelace, Ernst
Trouillot, Jacques St. Louis.

leur
des-
des

‘Parmi les Professeurs nou-
vellement recrutes pour les cours
secondaires, le Supérieur de
VEtablissement prend_ plaisir a
citer :

Pierre Brunache, Diplomé de
VEcole Normale Supérieure,
1960-1963, Professeur de carriére

Windsor Joseph, Diplémé de
l'Ecole Normale . Supéri¢ure,
1960-1963, Professeur au Lycée
de -Pétionville, Diplémé en ‘Lin-
guistique appliquée, (Indiana
University, 6 ans de carriére

Yves Francois, Licencié en
Droit, Avocat, Diplomé d’Etudes
Supérieures en Affaires inter-
nationales, Professeur de Scien-
ces sociales au Lycée Toussaint
Louverture, 6 ans de carriére

Bruccher’ Orcel, Normalien,

AVIS

Lalue

Coles’ Market

Lalue

Boulangerie St-Marc

Ave Jn Jacques Dessalines

Maison Rigaud

Rue Panaméricaine

Delmas Mark

Autoroute Delmas

Luce Chatelain

Rue Toussaint Louverture





tous qualifiés |

“Profoasour do carrlere

Joan Fratigols Favrol, Nog aa-

I joteseeur, de carplare
Dipléné de \'Ecole
N eure, 1961-1064,
oenene Général au Lycée de
Pétlonville, 9 ana” de carriére,
Licencié cen Droit (1061-64),



- Diplémé: du: Centre. Univeraitai-

re International de Formation
et de Recherches dramat.ques de
Nancy (France) Juin 68, Diplé-
mé du Centre d'Enseignement
général ~ et Polytechnique de
Scuxclles (Belg.que).

Marc Dutailly, Professeur de
Langues, 23 ana de carriére

Yves Massillon, Dipldmé de ~
VEcple Normale ‘Supérieure, Pro
fesseur de carriére. .

Jean Joseph Perdriel:
au Lycée de Pétionville,
de carriér

Rodolphe Débrosse : ancien élé
ve de l’Ecole Normale Supérieyre
Professeur uu Lycée Pétion vi
au Lycée de Pétionville, 12 any
de carriére,

Lhérisson Alézi Licencie er
Droit. Avocat, Vrofesseur au ..;
céo-de Pétionville, 15 ans de cay
riére, :

Censeu-
21 an.

Muller Dimanche © Lacens ¢
Droit, Avocat (1957-60) Dipl
me de da Faculte ( d’Ethnolog::
(1460-63) —- Professeur au bl.
ede da Pétionville, 7 uns deca:
ricre.

Pierre Michel - Diplome
Faculté des Sciences,
Professeur de curricre.

de *
Tneeniene,

Roger Charlier > Licencte un
Droit, Avocat, ancien Profesceu
de lere classe au Lycee ‘Yous

saint Louverture. [i ang de oa,
riére.
Raymond Mathieu : Dipiome

d'Etudes Superieures en affaires
internation ales, Professeur cle
carriére,

Jean Marie Kyss :
In Faculté de Médecine
secur de carriere.

Max Auguste :“Diplome a Ftu
des Supérieures, en affaires in-
ternationales : Professeur de cur
riere.

Josué Romain : Meédecin, Pro-
fesseur de carriére.

Pierre Jacques : : Professeur
au Lycée de Jeunes Fille, Profes
seur de carriére.

Pierre Gousse
dagogique.

Diplome ck
Profes

Conseiller Pé

Le Supétieur du Petit Séminai
re Collége St Martial remercie
Jes Parents de leur franche coll.
boration. .

Port-au-Pce le 11 Septembre 19K
R. P. Josevh ATTIS.
Supérieur.



Les Produits H A M P C oO peuvent étre achetés

aux adresses suivantes

A PORT-AU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens

IOI LLIN AAAS ASDALDAS hey ype pan,

et

“



S.A. FL C. 0.

Un nom dans PEconomie du Pays

S AF. LC. 0.

Plus de $ 350.000 essentiellement haitiens aidant a la
revalorisation de la vie paysanne

SA ELC. 0.

Des milliers de bras haitiens gagnent chaque jour |
la bataille de la production

S. AW F. I. C. 0.

Un million de sacs de Sisal au service de la Nation Haitienne

S.A. FLT C. 0.

‘Une Industrie Nationale au service de la ‘Natien Haitienne

F.LC.0.





COocesoscecesossce






te nalesadee ol-vows lrouveras
‘ipnalent lea burton *pdiir jiemain.

Dvoit de reproduotian totale ou partielle réservd. —
Cropndtd Ring Pedtanea Syitdiva (a — Naioluaitdld
. «LE NOUVELDSTER»

LUNDI 1s SEPTEMBRE 1969

Q1 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Présentez votre meilleu-
re (mage sur tous len plans. Com
binez Ja parole brove et précise
avec Vaction directe, Prenez vos
décinfons fondées sur des faits.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
-REAU): La journée convient
particuliérement aux ' questions
sclentifiques, aux travailleurs
den protessions HNbérales et tech
niques. Elle a de séduisants us-
pects pour les étudiants et Ics
artistes.

“ 92 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): Journée excceptionnel]-
le pour ia réuasite. Réfyrénez tou-
to tendatica de passer d'un projet
& un “autre mais “déterminez ‘vor
buts et tendez ardemmient vere
eux. :

22-JUIN “AU ‘23 JUILLET
(CANGBR): Ghercher ~ ‘de “bons
compagtiéns mais ne vous laissez
pas #ffeenccr' par*eux. Th en ex:s
to cébhtains ui “aasaileront = de
consells et de ‘suggestions ‘celui
qui voudra ‘bien Jes “écouter.

2aJUILLET AU “23 AOUT
(LION); ‘Belle “période ‘planétai-
re réelamant do-veus' Péffort me
xinwum. Les “demandes pourron'
@tre “satisfaites “honotrablemenc.
Une “ptoduction en crofasance
doit “tre -vetre objectif.

94 AGUT ‘AU 28: SEPT'OM-
BRE (VIBRGZ) sArrétez - ‘vous
pourtexaminer les pffres’ qui-vous
seront ‘faites. Décidez “prudem -
ment mais*sans' imquiétade pou~
savoir si“vous: devez affronter
carrément: votre probléme ou ten-
ter de Vesquiver.

24°SEBTDPMBRE AU 23 0C
TOBRE (BALANCE) | Tenez
vous*en aux ‘réalités, Evitez de
couper' jes théveux en guatre. L2
temps perdu n'est jamais “rattra-
pé.'Les retarus 4 rémplir les de-
voirs chargen. césagréablement
Yavenir.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM

xX xX

MARDI 16 SEPTEMBRE 1969

21 MARS AU 20:AVRIL (BE

LIER): Ayez de la loyauté dans
LIBR): Ayez de In lojauté dans
le jugement, unc égalité dame
au coura de cette journée aux in
Nuences planétaires cohtrastées.
Dincutez avec ceux qui ont guel
que chose d’intéressant A dire..

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Méme si les événe -
menta ne sont pas exactemenr
coux que vous voudrlez, ne vous
énervez pas et ne vous laissez
pas allor A vous attendrir sur

vous - méme. Falten-de votre
mieux: on ne peut pas exijrer
davantage de vous. .

22 MAI AU 21 JUIN (GE -

MBAUX): En exprimnnt votre
opinion ot en présentant des i -
déos nouvelles, faites preuve de
diverétion et de tact. Si vous &-
ton brutal ou agressif vous soau-
léverez Vhostilté.

‘22 JUIN AU 230 JUILLET
(GANCER):. Négligez lea petits
ennuls. I} y a trop délémen's de
véritable Importance pour per -
dre votre tempu & des futilités et



AVIS

- Par jugement en date du 13
Juin 1060 le Tribunal Civil de
Port au Prince a admis et pro
noncé Je divorce d’entre les
époux Maurice Villefranche la
femme née Josette Moise. L’of-
ficier de VEtat Civil de la Sec
tion Est de la Cepitale, aprés
avoir constaté que toutes les for
malités exigées par la Loi ont
été scrupuleusement observées, a
transcrit le dispositif du juge-
ment sus-6noncé sur les regis-
tres tenus & cet effet.

P-au-Pce le 10 Septembre 1969

Pour extrait certif{ié conforme.

Cabinet LAMARRE

Par : :

Louis M. Lamarre, av.
Vernet Valéry, av.



Avis important

Par acte regu, en date du
Premier Septembre en cours, par
le Greffier du Tribunal Civil de
Jacmel, Ja soussignée Madame
Rémusat THEBAUD née Ma-
yanne BRIFPAULT. diment
autorisée et aspistée de son
époux, 4 purement ct sim-
plement renoncé & la succession
de son frére feu Fernand
BRIFFAULT, décédé le 26 Mai
1969.

. Port-au-Prince, le 11 ‘Septem-

1969
vrSeme Rémusat THEBAUD

Carnet Social

‘Demain dimanche 14 Septembre
faménera Vatinivegssite de’ nais-
fence de notre ami Paul CONS-

‘ANT (Assistant - Editor de
faarnt COURRIER»).

“Nous saisisaons Voceaslon pour
Yat présenter nos meflleurs voeux
de-santé, -

Cderohes la section “sirv'taponildnt au jour de véteeahitberedtre



len porspootives que vous

BT a

BRE (SCORFION): N’écartes *
pas uno solution parce qwelle”y
vous semble insipide, prosalque

ou fatigante. Etudlez-la, sarv
yous- en, appliquez la. Montrez-
yous une personne Libre et digne
de confiance.

23 NOVEMBRE AU 21 DE -*
CEMBLE (SAGITTAIRE): Eta &
diez vos dépenses en foriction “de -
vos ressources. Fajtes les mies ~
au point nécessatres. Montez vo ‘gg
tre désaccord quand les principes~
sont en cause. Belles possibilités ,
offertes. .





ch
_ 22 DECEMBRE AU 20 JAN- |
‘VIER (CAPRICORNE): Votre*
uplanéte dominante, Saturne, 23t “4
‘trds bien située. Donnez deg x¢-*
ponses logiques et vous verrer ‘
“que cette journée sera: hautement
'yémunérative. :

timbales, -couverts
les circonstances :
anniversaires,
baptémes, mariages.

RIX eters CSOs ete ede





21 JANVIER AU 10 ‘FE.
WRIER (VERSEAU): Conjonc-:
“tion aidant une action bien calcu
‘Jée et des plans fondés sur une *
‘Imagination constructive. Des*
Ypossibilités hcureuscs povrraicnt |
donner, si elles sont bier. expici-"'
“tées, dagréables résultats.

20 FEVRIER AU 20 MARS*=
‘(POISSONS): Votre esprit fé --"
cond, appuyé sur une volonté fer -
ame, peut créer les circonstanccs
‘wenératrices du succes,

__S1 VOUS ETES ‘NE ‘AUJOUr.*
‘DHUI: Vous @tes -plein “d'énei-
‘gie et d’optimisme mais -vous
‘vous découragez parfois ‘‘quand
-vous estimez ne pas étre jugé &
‘votre juste valeur. Vos senti -
"ments sont forts et une fofs ‘que
‘yous aurez appris a les contréler
-et A faire travailler vos qualitér
-& votre avantage, celles - l& se -
ront de forts atouts. Votre goat
des voyages peut vous conduire a
un passe - temps original ou 4
une occupation inattendus. L’en-
seignement, la littérature et la
science vous attirent particulit-
rement.

Naissance de James Fenimore
Cooper, romancier américain.








Leet et the

x

ade Vaccessoire. Ne laissez pa’
passer votre chance.

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Si vous travaillez excep
tlonnellement dur, des avantages
vous seront ‘ncquis. Autrement, ja
journée sera moyenne mais elle
exigera néanmoins votre effort
maximum,

24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): Voug rencon -
trerez quelques situations surpre
nantes. Restez ealme, ni inquiet,
ni négligent. Evitez les execds et
lea extrémes.







La Banque Populaire
Colombo - Haitienne
AVIS

Déférant aux demandes réitérées d’an*settaur de ta “Presse:
et d’un grand nombre de clients et -d’amis désireux-de participer
au Tirage ‘de notre Prime Traditionnelle ‘de Décembre 1969 °pro-
chain, LA BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE 4
toujours dans le but -de satinfalre sa nombreuse ‘et bienvetllante
clientéle, dyinonce qu'elle accepte de prolonger la date des Con-
ditions de participation stipulées au paragraphe 1 de son Avis,

24 SEPTEMBRE AU 23 OC.
TOBRE (BALANCE): Dans In
course i Ja position, au presti - »
ge, méme dans les affaires cou -
rantes essayez d’éviter Vantago -
nisme et la méfiance. Vos chan-
ces de réussite sont grandes.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM ;
BRE (SCORPION): Excellentes ~
porsibilités mais qui ne sont pas 4
tréa apparentes. Il faudra les «
chercher vous - méme. J] faudra *
prendre garde & ne pas dtre en- °
traingé dans certnines situations. -
Soyez alerte.















23 NOVEMBRE AU 21 DE -~ -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Cet

te journée contient plus de subs «

tance. et de poseibilités qu'il ne
le parait tout d’abord. Elle de -
mande de la patience, & éviter
Jes décisions hatives. une activité
hien réglée.

22 DECEMBRE AU 20 JAN-

VIER (CAPRICORNE): Consi -
dérez toutes les propositions of -
fertes mais ne vous laissez pas
mener }} ‘ot vous ne devez pas
aller. Saturne favorise vos facul-
téa intellectuelles et leur déve -
Juppement.

21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU): Les gens
avec qui vous traiterez ne seront
pas tous & votre hauteur. La ten ;
sion dominera certains d’entre

eux. Dites la parole qui aide. Que »
vos efforts solent dirigés effien--'

cement!

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Quelques problé -
mes sur le plan de Venseigne -
ment, de )’Instruction, de Ja re -
cherche mais tout ira bien si
vous ates calme et méticuleux. De
nouveaux avantages sont & votre
portée

SI’ VOUS ETES NE AUJOUR
D’'HUI: Vous vous cultivez sana
cesse mais vous aurez tendance
& @tre trop critique quand vous
apercevrez' des’ défaillances. Une
parole Gogieuse serait bien plus
efficace. Vous exeellerez

sirez aussi brillamment dans une.
vocation affirmée. Des compa -
pnons ‘instrtiits
vous aiment et la réciprome ce
également vraie.
votre Siene (la Vierge) ont un
atyle qui leur est personne] et

“sont des rpmoureux ferverits de
la beauté. Neanérez nas d’/autraf
ce qui est déraisonanble.



















dans”
une occupation unique mais réus °

“et ‘Intelligents..

Les natifs de-

tantes, les clients de

Haitlen. :

antérieur, jusqu’au Lundi 15 Septembre’ 1969,

Sans rien changer aux Conditions de participation déj& exis-
la BANQUE POPULAIRE‘ COLOMBO -
HAITIENNE, qui auront maintenu A“jeur‘COMPTE D'EPAR-
GNE un solde minimum de CENT DOLLARS & 00/100 ($100;00) *
du 15 Septembre au 29 Décembre 1969:inclus, ‘auront V’avante-
ge de participer eux avasi, ay tirage de la dite PRIME. /

Professionnels, Induatriels, Commergants, Hommes d’Affai-
res, Artisans, Travailleurs Manuels et Intellectuels, faites fruc
tifier vos économies et continuez A faire vog dépéta A la BAN:
QUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE, ‘en vue d’attein-”
dre le montant ‘demandé et prenez votre Chance de gagner la
Nouvelle et ‘Alléchante Prime, cette année, sane “bourse délier,
que vous offre votre BANQUE, toujours *au*sérvice du ‘Peaple |

Port-au-Prince, le 20 AOUT' 1969.
BANQUE POPULAIRE COLOMBO ‘SAITEENNE Q
LA BANQUE DU PEUPLE'HAITIEN..

Recettes Simples
de Cuisine Haitienne
pay NINICHE

P

POISSONS BOUILLIS.— Met
tre le poisson et sa marinade
- dans un récipient peu profond, le
couvrir: entiérement eau en me-
surant avec.la tasse-mesure la
quantité mise. Puisqu’j) faut: une

cuillerée A-soupe par litre d'eau,
on’ pourra savoir. quelle quantité

de-sel mettre, Ja quantité de
Yean étant agsurée. Faire pren..
dre ébullition lentement pour: ne
pas faire éclater la chair du. pois

gon et. iui donner le temps d’étre,
pénétré par la marinade et le sel,

laieser cuire 10 & 15 minutes par”

livre. Le poisson bouilli doit —se
retroidir dang sa marinade. On
le sert froid ou chaud. .
On fait ja sauce du poisson ave:
Pean‘de Guikson én‘ afoutarit des
eapres -quand ila se mange
¢handa, On le savourd avec lama
yonnaise quand on le mange
Trofd..

Le Ehvre de Cuisine de Niniche -s¢ vénd dana tovtes loa \librairiss

L









. Dimanche 14. Septembre
eure,

QP
“MON «NOM: ES‘ .PECOS

~ Ea: Cinémascope - couleurs

-avec ‘Robert ‘WGODS °
- Un hemmequi:joue avec la mort

ba Un colt qui cracne-le feu!

‘Un twestern'dtanun dont laction
-fulmine: en‘ étincctles de violence:
- PECOS

: Un nom erriziant qui fait
‘trembler une ville

Un film. exp-osif

"brer ure “salle!
+ Quand *PECOS entre en scéne
la “précision iifaiulible de son
colténivole ses ‘entemis au Parn-

‘dis. /
PECOS
Un homme qui-couve la haire
_ sous le feu de la“ vengeance!
N NOM EST 'PECOS
“Un ‘weatern 4 bloquer la parole!
Une action a plier-l’échine!
Un suspense & éteindre Je cer-
veau) ; .
Entrée $0.50 par persorine

qui fait vi -

‘CINE ELDORADO

La Direction de: cette
présent:
wimanche 14-Septembre
a4 5 hres, 7 hres, et 9 heures
“UN -D :

Salle

OLLAR
” ENTRE: LES, DENTS
avec Frank WOLFF et Tony
ANTHONY
La direction de cette salle prend
plaisir & vous proposer ‘un nou-
veau visage du‘Far-weést, of l’ac

tion solidement ‘charpentée! fou- _
~guéise, trépidante- ot “dynamique,
construit un sitspéned-qui laisse le

spectateur éirasé “par 1|’émotion.
Musique et couleurs soulignent
avec “efficacité et brio le carac-
tére violent et le ton de ce film.
-auquel il ne manque aucun de3
atouts qui ont valu aux grands
du cinéma d'action
leur plein succés. Aussi humair.
que cruel, aussi fascinant qu'in-
quiétant, voici pour votre déles
tation fe grand succés de Van
Lewis, s’inspirant du style vigou
reux tm cinéma explosif. «UN
DOLLAR ENTRE-LES DENTS»
nous ‘montre sans détours, dans
un cerele infernal, les conséquca
ces de la courte vue, de l’auda-
ce dea maneurs de jeu. L’action
qui, d’ailleurs, ue chéme jamais,
donne View & des sebnes assez
cruciles,donc & ‘déconseiller aux
mitins de 18 ans et aux coeurs
sensibles.

Si vous &tes amateur de suspen
ac, de violeuce at 'd’6motion forte,
alles aA ELDORADO voir «UN
DOLLAR'ENTRE LES DENTS:
un film réalisé “par con © metteur
en seéne qui a In°mtaturité du
créateur chevronné.

Entrée’ Gdes 2.50 et 4.00

DRIVE IN CINE

Dimanche “14 Septembre
Lundi 16 ‘Septetitbre 4:7 hb et 9h
JE VAIS, ‘JE TIRE
JE'REVIENS
En scope - couleurs ‘
avec: George’ Hilton,’ Gilbert Ro-
land, Edd Byrnes Kareen O'Hara
JE VAIS, JE TYRE ET JE RE-
VIENS. Un ‘western ‘ot I’action
bondit, et pétardde ‘comme un
feu d’artifices. Elégant, haut ep
couleurs, -rempli ‘de “gags et des
péripéties qui éclatent™en une cas
cade de séquences extraordinai -

res. . .
JE VAIS, JE TIRE ET JE
REVIENS est un des nieilleurs
westerns de )’année et hura le
succes qu'il mérite auprés dun
trés ‘large public.
Entrée $ 0.50 par personne
x KX

CRIC CRAC CINE

Dimanche: 14 Septembre
a6 chres, 7thres, "et “9 heurse
UNE DAME *AUX* CAMELIAS
(En ‘Techniedlor)
Avec Sarita’ MONTIEL

D'aprés |veuvre d’Alexandri
Dumas

Une production éblouissante et
merveilleuse, inapiréé de ]’Immo-
tel chef doeuvre _-}'Alexandrc
DUMAS, avec la divine Sarita
MONTIEL.

C’est le drame bouleversant de
cette courtisane étincelante qui
connut aprés Jes remous d’un:
vie agitée, l’éblouissement d'un
grand amour partagé, dans"la sé
rénité bucolique d’une paix re -
trouvée, mais pbrisée par leg’ in-
jonctions d’un conformise socia'
‘implitoyable.

UNE DAME AUX CAMELIAS
Il y' a trente ans Yvonne PRIN
TEMPS, et Pierre FRESNAY in
carnatent les héros dé DUMAS
avec une autorité indiscutée.
Quelques arinées apiés la Divi-
ne Greta GARBO ei Je séduisant
Robert: TAYLOR aspurnient - les
réles écrasants ° de Marguerite
: Gauthier’et’d’Armand’ Duval.-Au
jourd’hui le cinéma espagnol, ri-



valisant d’att et de beauté, de
poésie et. de splendeur, confie

de--Dumas..

. UNE DAME AUX CAMELIAS

La plénitude de ce grand a -
mour est rendu: pathétique par lo
jeu ‘troublant de Sarita MON-
TIEL, dont ta voix d'or vous ev-
sorcélera dans. un ‘flot de méla -
dies {ninterrompu de chansons es
pagnoles célébres. . ‘

Cettesoiréa CRIS CRAC'la dé

die A «)’éternel féminin>.
Entrée Gdes 1.60 et 2.00

AU ‘REX THEATRE
Dimanche 14 Septembre

i. 6B hres 7 hres et 9 heures
WAFFAIRE NINA B

OU L'AVOCAT DU DIABLE —

avec une-des vaicurs les plus
afires du -cinéma francais: Pier-
BRASSEUR et l’émouvante tra-
gédienne: Nadia TILLER

Le drame de la vie dans ses
remous les plus sauvages, — Dra-
me d’Amour torride en affronte-
ment avec jes intéréts les plus cu
pides— Drame du comportemenc
humain au nivezu des passions
les plus délétéres—- Drames des
implications tragiques d’une exis-
tence traquée, en fonction des
chaines d’un passé opaque et se-
cret,

L'AVOCAT DU DIABLE
OU LIAFFAIRE NINA B...
Une lutte amére et féroce dé -
clenchée par de puissants ma-
gnats de la Finance contre un dé
chainement inéXxorable de chanta-
ge: Chantage appelle crime
Crime appelle vengeance et Jo
choc exvlose implacablement.
L’AVOCAT DU DIABLE
OU L’AFFAIRE NINA B ...
Un document imprdssionnant
sur la houle de toutes ces pas -
sions emportées dans un tourbil-
lon de fureur et de violence. Un2
action intelligemment menée, pro
digieusement servie par la haute
qualité d’un dialogue vigoureux.
La virile et magistrale inter -
prétation de Pierre BRASSEUR,

a.
la, fascinante séduction de Sarita”
MONTIEL le soin de -présenter.
un nouveau visage de I’Héroin:







DANS NOS SALLES DESPECTACLES

B pe Luxe Atito Ciné

incarnant le‘ génie du-mal, A’
vocat du Diable dans. V’AFFAI -
RE NINA B... demeure un des
attraits les plus {ascinants de
ce chef d’oeuvre qui. s’imposera
aux Gélites :pensantes de la capi-
tale et plaira d'ailleurs & TOUS
PUBLICS, par l’intensité drama
‘tique- et VYampleur tragique du
sujet traité avec une autorité
indiscutée et jouée avec un urt
consommé par les valeurs ka
plus sires du cinéma frangnis.
Entréé Gdes 2.60 et 4.00

xx x

AU CAPITOL

CAPITOL présente
Dmanche 14 Septembre,

X 6 Hres 7 Hres ct 9 Heures
PM. - °

Un western d’un
ceptionnel. '

CLINT, L'HOMME DE

‘LA VALLEE SAUVAGE

Avec Georges MARTIN, Ma-
riane KOCH et Fernando SAN-
cHO.

Plus passionnant, plus puis-
sant que «LES SEPT MERCE-
NAIRES»,- plus dynamite plus
sauvage que «LES GRANDS ES
PACES», voici © un western ot
la violence et les passions com
posent Vatmosphére infernale

calibre ex

- du chéma chors-d’haleines, At-

tachant par sa progression dra
matique, son suspense, son cli-
mat -passionnel d’inquiétude ce
super western signé Alphonse
BALCAZER sera le meilleur
spectacle du génie de la Saison

Whistoire se déroule dans un
village de l’Quest.. Un jour Clint
HARRISSON, un célébre tueur
artive & Creek Town. Il est & la
recherche de sa femme Julie et
de son fils Tom qu'il a di aban
donner quelques années aupara-
vant pour prendre la fuite, aprés
avoir abattu deux bandits. Gré-
ce aux gens du village il par-
vient & retronver sa femme,
mais son fils, quill a gquitté an-
core tout petit, ne le reconnait
pas, Julie accepte de le repren-
dre dans sa ferme & condition
qu’il ne dise qui il est. qu’il lui
remette ses pistolets et qu’il pro



>

mette de ne plus s’en servir.
CLINT, L'HOMME DE 1.A
VALLEE SAUVAGE : Un film
-qui renoue avec la grande tra
dition des grands westerns! Une
oeuvre trés ‘réussie, une action
menée A un train denfer |
Vous n‘oublierez jamais: un hérog do tout premier ordre
par sn rapidité au Colt, sa sin
eérité, son humanisnr !
Entrée Gdes 2 60 et 4.00

x x x

‘PARAMOUNT

_ La Direction du Cing Para-
mount s’enorgueillit de voua pré
senter le plus foudroyant wea-
tern européen jamals vu — fus-
qu’ici.

xxx
La chorégraphie la plus impres
sionnante du Tir-d précisfon,
ci.
xXx

Le western le plus sauvage de
\a saison qui surclasse tous lea
autres ai fulgurants qu’ils se
veuillent. °

xXx

=

BALLADE D’UN: PISTOLERO

Un spectacle unique’ dans les
annales cinématographiques.
Entrée Gdes 300 et 5.00



Avis aux ‘Abonnés
de PEtranger -

En raion dés frais élevés
nécessites par l'envoi de pa-
quets a Vextériewr, UAdmi-
qistration du <«Nouvellister
prie ees abonnés de l’Etran-
ger qui ne sont pas en régls
avec elle de bien vouloir le ~
faire au plus tét. -

Un dé exptrant le 15 Sep-
tembre prochain leur est ac:
cordé a cette fin.

20 Aout 1969.

LAUMINISTRATION.

‘POUR VOTRE SECURITE: AUCUN AUTRE PNEU AU MONDE.
NEST:CONSTRUIT COMME LE G8 GODDYEAR

UYiateliage 3T ont eemind weve

i Neoneet tpeseuann ermeatin


PAGE 6

a



VERSAILLES (AFP) —

Selon dea indications non con
firmécs officiollomont le fuge Pa
tant connaltrait’ maintenant Vi-
dentité do Vassamin do Stevan
Marcovic. Il attendrait: In fin de
Fenguéte de la polices a cet 6
rard pour fixer sa position en
vue de reprendre, la semaine pro
chaine, Vinterregatoire des prin
eipaux témoins de l'affaire, dont
len amis yougoslaves de la vic-
time,

xxx

Eddie Merckx, blessé il y a trois

jours sur la pisto du velodrome

de Blois a été autorisé a quitter
aujourd'hui In clinique. Tl doit
@tre transporté cet aprés - midi
par avion a Bruxelles.

xxx

LA CAMPAGNE

ANTI - SOVIBTIQUE

SE POURSUIT

DANS LA PRESSE CHINOISE
PEKIN (AFP)

(Du correspondant do VAFP
Pierre COMPARET)

La campagne anti - soviéti-
que se poursuit dans la presse
chinoine, notamment dans le
sQuotidien du Peuples.

Ce journal public un article
dénongant — query et s’en prenant tout parti-
culidrement a M Brojney au-
quel les chinois ne pardonnent
pa ses idées sur la «sécurité col
fectives en Asie et les déclara-
tions anti - chinoises qu’il a fai-
tes en Juip lors de la conféren-
ee de Moscou.

D'gutre part, il publie une in-
formation de l'Agence «Chine -
Nouvelle> relatant la visite de
M. Rita Marko, membre dy Co-
mité Central du Parti Commu-
niste Albanais, i une unité de
VArmée Populaire de Libération,
pres de Pékin, La délégation
ulbanaise, affirme le journal, a
été accueillie par Jes soldats aux
cris de «A bas limpérialisme a-
méricains, «A bas le révisionnis
me soviétiques et tionnaires de tous les pays>.

Enfin, le «Quotidien du Peu-
ples fait gtat d’une information
de «Vanguards appelant les ré-
volutionnaires australiens & enta
mer de nouvelles luttes contre
«la clique rénégata révisionniste
soviétiques et a «dénoncer les



Pour le 22 septembre
(Suite)

‘de la République avec assistance

de tous les sportifs du Pays,
visite au Grand Protecteur,
distribut on de . Photos-souvenir
duo President A Vie, Dans
Vapres aiadi, concentration des
wportifs uu Stade Sylvio Cator,
wuatque de Sehleu, Schleu,
Ambnasaadeurs, Bosda Combu,
Nemours dn Haptiste, Weber
Sieat, dex Juunes, etc.
Atniclisme course ct distri-
tution des prix dont le plus
alléchant demeura le voyage

aller-retour au Salvador pour Je
match SALVADOR HAITI.

Dunn In soirée, Nemours — ot
Siest se produiront au Kiosque
du Chimp de Mars, . Place des
Heron de Iindépendance.

Nous nvons ét@ heureux d'ap-
prendre que déji te dynamique
Président de oda Pédération de
Volley Ball a senné le ralliement,
iheeon est de méme pour le
Banket ball, du football, duo Foot
fall, do ‘Tennin de Table avec
Dreux, ete, ete...

Avec \'napport de toutes — ces
dissiplines sportives, eette Jour-
née UHistorlque du 22 Septembre
connnitra le plus complet succes,
tel est notre souhait.

Une grande nouvelle
pour les Coiffeuses
du pays

LiArrivée prochaine
grande nrtiste coiffeuse ;
[EVE de Paris, de la Wilfred A-
endemy de New-York.

Pour deux semaines. EVE DE
PARIS, sera oan service de la
coiffeuse a& I’Ecole Technique de
Cosmétologie

Surveillez le programme —
Réclamez des informations & VE
cole Technique de. Cosmétologie.

EVE DE’ PARIS, vient met-
tre sn acienee et son art au ser-
vice: dex coiffeusey débutantes;
dex professionnelles de carriére
ct maitres-coiffeurs ot des non-
initiées,

Profitez-en, et vous verrez vo
tre galerie de diplém'mes enri-

do ila.

chie d'un CERTIFICAT signé
de la main méme de EVE DE
PARIS.

Réclamez dés demain votre
feuille d'Informations Générales
a VEcole Technique de Cosméto
logic ott séjournera EVE DE PA
RIS de la Wilfred of Hair and
Beauty Culture de New-York.

AVIS

Conformément au jugement
du Tribunal Civil de ce ressort
rendu le six Juin Mil neul’ Cenc
Sorxante Neuf entre le sieur
Emmanuel Gaston et son épous
se née Suzette Obas, il a été
ndmis et prononcé le divorce et
in > dissolution a mariage exis-
t ntre les dits époux.
nO ticier de YEtat Civib de
ja Section Nord de la Capitale
a transcrit le vingt six Aoat
Mil Neuf Cent Soixante Neuf
le dispositif du dit jugement
dans jes registres & ce deatinés:
ce, conformément a la loi.
Port-au-Prince, ce_ 18. Sept. 1969
Me Bertholand EDOUARD.

Avocat





CONFIEZ VOS PI

LES NOUVELLES



*MOSTOU





DU MONDE
degeelng criminela des révislonnis
tea soviétiquess, Cette informa-

tlon fait écho A un violent arti- .

cla publlé le 0 Septembre A Pé-
kin, appelant les marxiutes - 16
ninkstes dus mondo ontier A se
redeller contre les partis pro-so
vidtiques et A créer de nouveaux
partis révolutionnatres.

xxx

.. MAIS TREVE A MOSCOU...
(AFP) _

Pour ln deuxidme journée con
séoutive, les journaux soviéti-
ques parus co matin Aa Moscou
ne publicnt aucune attaque con-'
tre la Chine

Cette tréve est également ob-
servée par la radio et la télévi-
sion, qui depuis le retour de M.
Kossyguine & Moscou, avant -
hier soir, n’ont diffuaé aucune

_ information concernant la Chine.

Seule la revue «Za Roubejem»
la l'étranger) dont Je bon a ti-
rer a 6té signé le 10 Septembre,
A la veille de la rencontre & Pé-
kin, Kossyguine — Chou-En-Lai,

et recuc aujourd’hui, contient un
violent
«¢Maoisme>.

article dénongant = le

AU MONDE CHIC

est toujours disposé
& vous guider & ses beaux
rayons dans lesquels
vous trouverez : de jolis
plastiques pour table,
rideaux pour salle de bain
aux nuances variées avec
anneaux assortis, pyjamas
pour filletwes et gargonnets
de 9 mois & 14 ans, chemises
de nuits, Kimonos
et pyjamas pour dames,
serviettes de bain de qualité
supérieure sans oublier
le savon citron Valoy
et le savon ay suc de laitue

Une visite s’impose a

votre magasin qui vous traite
en privilégié

AU MONDE CHIC
Rue du Magasn de I’Etat
— 89 —



Pharmacies assurant
le service cette nuit.

Samedi 13 Septembre 1960
LAVOISIER
‘ alue
DU BOULEVARD
Boulevard J.- J.Dessalines
Dimanche 14 Septembre 1969
ST RAPHAEL
Carrefour Feuille
ANCION
Rue Courbe
Lunds 16 Septembre 1969
CENTRALE
Boulevard J.- K* Dessalines
J. BR

Archives Nationales

PPP PPP eee

CAPITOL

eat fier de présventer
los Vendredi 19 et Samedi
20 Seplembre 1969, 4 6 h
eb & h 80

GUY DU ROSIER

«Le. souffle puissant d’Heaili>

Apres aun retentiasant triom
phe de CARNEGIE HALL,
il nous revient avec sa voix
chaude et prenante
Soyez tous au rendez-vous
de Guy, le prestigieux
mersayer de Art Haitien
a Uétranger. :

N. B.— Lea billeta aux prix
de 3.00 et 4.00 Dollare sont
en vente a nog guichets,
chaque jour de 8 h 80 A.M.
a1 heure P.M.

Un



LA PANAMERICAN —

che joungsse,

En | oette
nesse du monde
blasée et

époque ot la jeu-
dit civills6,
démoralisée ~cherche
un paliatif dans le LSD, la
marijuana, dans los
sans harmonio et
sans sens, notre jeunesse restée
saine a trouvé en Mona Guérin
un chantre de son imagination,
de cette imagination qui eat
joio ct bonheyr et qui manque a
eettea jeunesse du monde actuel
vivant dang les platitudes de la
vie et qui n‘a d’autres alternative
que d’adhérer aA la secte des
h.ppies.

Mona se rappelle qu'elle a été
une jeune fille bien élevée dis-
posant de cette imagination qui



AU FIL DES JOU

(Suite)

rythmes .
Jes chansons.

>

déployant In hardiesse de son.
vol, créait des drames- en

grossisant les petits faits, po-
sunt des problémes auxquels elle
trouvait des solutions comme
une grande personne. Ce qui

fuit les grandes personnes, c‘est
la faculté de prendre des respon-
sabil.tes, c'est le pouvoir de
prendre des décisions.

C'est ga le personnage de
Monique rendu __ si _brillamment
par Marie Pia Wagner.

Mais Mona devenue auteur de
pitces de théfitre sait que le
drame pour étre beau ne doit
pas se terminer en drame, il
doit toujours monter vers les
hauteurs bien aérées de la comé-
le.

Heureuse Mona qui a_ trouvé
en Marie Pia Wagner, Laila
Berthold, Rosette Lescot, Dany
Pierre-Louis, Eddy Garnier et
Fritz Carrion, des interprétes
aussi admirables pouz Les Cing
Chéris.

Marie Pia Wagner dans_ le
role de Monique a dominé d’un
bout 4 l'autre dans cette piéce.

C’est une artiste pleine de
présence et de dynamisme. Son
jeu est d’un naturel qui la fait
voir comme une actrice d‘avenir.

Tl faut aussi donner une
mention spéciale & Laila Ber-
thold pour sa scéne d‘ivresse, du
second acte. Quart a& Eddy
Garmer dans le réle de Sébas-
tien, il a eté Vhomme de = la
situation.

L’atmosphére de surprise-
party a été animée par Carlota
Dauphin, Florence Etienne,
Huguette Auguste, Roger Lescot
Jr., Alix Ducasse, Richard Gaet-

jens.

La mise en scene de cette
pieve délicieuse a été faite par
Gladys Rouzier Wagner avec

décor du Professeur Montagutel-
li, peintures de la Galerie Nader.

Le spectacle a été présenté
par un groupe d’anciens éléves
de I'Ecole Au Galop.

La piece qui a la fraicheur des
cerits de Cécile est excellente.
Nous disons i Mona Guérin :
Continuez,

x kX
LES FILMS A VOIR
DIMANCHE

...Dimanche prochain, les ama
teurs de beaux drames et de
films d'action seront servis.

Le beau drame sera au Rex
avec PAvocat du Disable ou Vaffai
re Nina B. dans lequel Pierre
Brasseur fait une création sensa
tionnelle.

Le film d'action sera au Para-
mount avec la Ballade du Pisto-
lero

Le Pistolero sans
Antony Ghidra.

xxx
VERS BOGOTA

...Hier matin est partie pour
Bogota, Dr. Marie Yolaine Séi-
de Diplémée en bactériologie de
Université de Bogota uaprés
cing années d'études dang la Ca-
pilale Colombienne, Marie Yo-
laine y compte de nombreux a
‘mis. Elle y est allée pour ses va
cances,

Elie a été saluée hier matin
& VAéroport par son pére, M.
Marcel Séide, par son frére, Dr.
Jean M Séide et sa jolie femme
Mhy et par bien d'autres mem-
bres de sa famille et des amis.

XXX

pareil est

DIVERS
...Ce matin le Vol de la DO-
MINICANA: était resté bloqué

%.

em panne A l’Aéroport _Frangols
Duvaller. Nombroux . étaient les

_Paasagers en transit, dont ‘cer-

tains avatent des regands ‘dou-
teux. ~

-Mals avec: aubtilité vet. ...effi- -
~cience les

ordres d’en haut 6-
taient suivis. Tout était dans
Yordre.

x XxX
RETOUR ~ e

.. Hier -aprés midi sont ron-
trés 4 Port-au-Prince, le Pro-
fesseur Fernand Prosper, Direc.
teur du Collége: du méme.:: nom
et sa charmante femme née
Claire Neptune.

Ils sont revenus d’une tournée
de cing semaines en Europe. Ils
ont visité particuliérement Barce
lone, Madrid, Paris. Sur lie che-
min du retour, ils s’étaient arré-
tés i} New York.

Ils ont été accueillis par des
membres de leur famille et des
amis,

DIVERS

. Karl Débrosse est revenu
hier aprés midi d'un voyage de
22 jours en-Europe. Il a été
puor affaires. T] a été accueilli
par sa jolie femm2 née Huguette
Namphy et sa amére. .

/ XXX

... Mme Thérése Madsen, dis-
tinguée épouse du grand indus-
triel Otto Madsen est rentréc
hier aprés midi venant de
Miami par Ile Vol d'Air France
en compagnie de sa captivante
fille, Mme Carole Madsen de
Matteis, épouse de M. Réginald
de Matteis,

x xXx

.. M. Maurice Naudé, commer-
cant et Agent’ de Manufactures
est rentré hier aprés midi du
Canada en compagie de sa
charmante épouse Yvonne, Di-
rectrice de Salon de Beauté, 103
Rue Pavée.

Maurice et Yvonne ont été
accueillis par le Consul Général
de Belgique, M. Georges Naudé

et par Mme Siegel et ses en-
fants..

”. Franky Mulet, fils du
Directeur du Bureau d‘Air

France & Port-au-Prince et Mme
Norbert Mulet est rentré hier
aprés midi venant de Paris ot
il a été pour ses vacances.
Franky poursuit ses études clas-
siques a St Louis de Gonzague.

. xxx
.. Le Dr Joseph Perrier et
sa femme Germaine sont rentrés
ce matin par le Vol d’Air Fran-
ce venant de San Juan.
xxx
.. Le jeune Serge Corvington,
Jr. fils de notre brillant Corres-
pondant @ New York, M. Serge
Corvington est rentré ce matin
aprés avoir passé deux mois de
vacances dans Ia Grande Ville
avec son pére. Il a été accueilli
par sa charmante mére, Mme.
Giséle Husband, propriétaire de
DOUX SEJOUR HOTEL.
xxx
.. Notre excellent ami M. Gé-
rard Chancy, Représentant de
la OLIVETTI en = Haiti est
rentré ce matin venant de San
Juan,
x x x
NOS VISITEURS
... Mlle Monique Neel, hétesse
de Air d’Air France est arrivée
hier matin venant des Antilles.
Elle est venue passer quelques
jours avec son ami M. Serge
Brée et sa‘ femme. M. Brée est
de ja mission de Coopération
technique de la France en Haiti.

~ xxXX

.. M. Roland Décatrel, Direc-
teur de Tours de l’Agence Cita-
delle a accueilli hier matin Miles
Nilda Valdés etg Myrna Rivera
envoyées par l’'American Express
Co. (AMEXCQ).

is sont descendus
Choucoune.

a V Hotel

xxXX
... M. M. Maurizio Barracco
étudiant napolitain est arrivé
hier en compagnie de sa jolie
umie Stampa Mirella. Is pas-
sent huit jours a Choucoune,
. Miles Vicki Ellen Slott et
Donna Ann Dippel, infirmiéres

américaines de New York arri-
vées hier ~ matin ont pris
lorement © V’Hétel El Rrancha.



VOUS OFFRE DU MERCREDI AU LUNDI
ALTERNATIVEMENT

jour MIAMI (Départ 3 h. 15 p.m.) le jour suivant SAN JUAN (Départ 10 h. 45 a.m.)

Avec nos «FIESTA JETS»

Qui sont plus rapides, la cabine est plus spacieuse, les siéges plus confortables.
Vous aurez Vimpression d’étre en premiére classe au prix touriste.
De la place pour étendre vos jambes, et ce sentiment «l'appartenance qui
_.vous rend ’atmosphére complétement amicale.
CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE OU NOTRE AGENT GENERAL DES VFN
A Cité de V Exposition — Téléphone : 3094 ——
5 AP AS ES,





nes heures 6 demic‘
joie enfantine avec, .*
«FACE | D’ANGES

et «TONY :



‘ROME > /
AP’ un nous,
Vennui aa joué ce: sale .tour

n 7 :
de mettre a portée de la miain,
juste au moment ot Von commen
cait'd ne plus savoir que. faire
de*ses deux mains, ot porter gon
regard, si on allait choisir, dane
la btbliothéque un Gide ow bien
un vieut Nouvolliste un de. .cos
romans policiera affublés d’un ti
tre-coup-de-poing. On l'a ouvert
et:on Ua ly. Sowve: pus.
homme mystérieux s'est posté au
7éme étage d'un immeuble - et
une-balle. de son fupil a télescope
@ eu la bonne idé r
ger dana le coeur Pun “homme
@EBtat qui, lui, avait ex la mau-
vaise idée de se ballader sur la
ligne de tir; deux hommes out.





“étd tout de xuite convoquéa par
lose Ricains, et ile deviennent lea

anges gardiens d'un Roi (de car-
naval), protégé de Washington;
manoowvres insolites du“cété dea
non-Ricains, tentativer d’asraasi-
nat,; pourauites infernales, cock.
tail judo - kuraté, prouessea ro-
cambolonques qui font: jurer - lex
apectateurs un peu trop” carté-
siena (que mon ancien prof de
Philo-me pardonne Pwsage abusif
de ce dernier mat!) ... C'est un.
peu Vaffabulation de «Face d'An
ges, ot nous voyons, faisant fle
che de tout bois pour urriver a
mater «un criminel raffind, qui
ne travaille que sur inapiration>,
un Kerwin Mathews swper - com
mercial, flanqué d'un... caecré-
iairex (connaissez-vous le vocabi
laire du cinéma de trois heures?)
un peu arlequin. Tous dewx sont
assez dangereux pour vous amu-
ser : sur un fond musical porwr
une fois bien choisi, ils font vo-
ler quelques. tables a leur passa-



LES SPORTS

HAITI -- SALVADOR
(SUITE)

lui de Dan Georgiadis, de I’Ecole
Mexicaine et dé l'Institut Natio
nal des Sports, de France, il a
mis ses connaissanees all service
du Racing et de Equipe Natio-
nale. Le palmarés: élogieux du
Bleu et Jaune, les. suceés innom
brables du Noir et Rouge récom
pensent ses nuits de veille oii pea
ché sur les ouvrages techniques
des auteurs modernes, il cherche
les systéques adéquats i opposer
aux adversaires, la technique a
appliquer.

Pour lui, eomme pour les Mem
bres du. Bureau Fédéral, le de-
sintéressement mest pas un vain
mot, lhonnéccté et Ile dévouc-
ment; la rogle. C’est tout’ cela
qu'on #& infusé a nos gars et qui
rend oplimistes vous ceux qu
crojent dans l’immense possibilit4
de 1a Race.

C'est pouryuoi, dimanche, pour
Vavant dermer acte de la mis-
sion a accomplir, ils respecteront
Yengagement pris envers iv
Grand Protceteur des Sports, en
vers Son Fils, envers le, Peupic
tout entier.

Crest pourquoi
Dimanche |

ils vaincront



L’Assistant Social

LIASSISTANT SOCIAL est
le technicien par lequel se réali-
se le Service Social. Son réle
semble résider avant tout dans
la dépistage, des maux dont peu
vent souffrir les individus, dé-
pistage suivi de leur orientation
soit vers le médecin, soit vers
le. paychologue ou le psychiatre
ou simplement vers un service
administratif. Il a besoin, d’une
science psychologique pour com-
prendre les Clients. I) Yui faut
la VOCATION c’est & dire la
disposition d’esprit et de coeur
qui le porte a désirer et a aimcr

son réle. Ti lui faut certaines
qualités ect aptitudes physiques,

intellectuelics et morales requi-
seg pour que la formntion profes
sionnelle porte ses fruits.

LA DIRECTION




































TES








oy Maia Tony Ro
plus dangereux. Ti:

daller 86 lo. clorsque:les gens 8a rendrout comp

. niére image montrant

_dotages de diversion. De

~ deux villes, -les cérémonies

- envoyons tous. nog yaeux,



(00 avec une bonne humeur qu'en
tretient’ la présence de quelquex -

charmantes

du
Dieu,

eréaturen Bon
eat encore
t servl: par:
un sang-froid étonnaht dans les
situationa les plus ingquidtantes
(4, un homme qui le désarme ha-
bilement, il fait le pitre : «Mais

“pourquoi me prends-tu mon revol

ver? Le tien est plua gros que le
‘men».); il préfire Vargent aux
Semmes; il suit répéter quelques
affirmations saugrenues, cel- .

rleci par exemple’; '¢X.2'a famais
lea pieds ‘aur ‘terre,-il ne faut

done pas s’étonner qwil fasse des
sottiaes, c'est un pdéter:.. (L'hw-
manité fera un bond’ immense

te que la poésie n'est: pas
qeun vain peuple penser), . *
Point de vue du cinéphile ou
du ... cinéphage*qui ‘cherchent &
sé diatraire, meillewr que «Face d’Anger. La
présence de Franck Sinatra, dé-
tendu, désinvolte, délicicusement
cynique, y est ‘pour’ quelque cho
xe. De plus, Vaction y ost awioux
couduite, Uhistoire moina auperfi-
cielle, le dialogue’ plus étincelant,
la réalisation plus riche. Maia a-
la famille cherchant «. ocenper
adinement une soirée dex enfants,
un Maurice -.Tidche recomman-


“derait peutrétre’ «Face d’Anges.

Tout en n'étant*point tout & fait

«propre», ce dernier film fait gra .-
_ ce de plusieurs kilogrammes

de

poitrine et de crowpe rebondis-

santes, «Tony Romer est plus po .

lisson. On a done le choix !

Vaia-je signaler en passant
que, 6 coincidence ft, dana le film
de Douglas (nom, qui sonne bien
américain, n’est-ce pas?), une ré-
plique banale concepnant l’ex-Pré-
sident Johnson @ fait rire la sal-
le; tout’ comme, dans le film de
Maurice Cloche (ga ‘fait francais
comme Dupont, non?); une der-
1 le Géné-
ral - qui - détient - le - record -
en - hawteur. Les futurs histo-
riens devront-ile aussi-ailer a ces
films-la ? Ne riez pas, je vous
en prie.
. Vous Vavez vu, on arrive mal
& présenter cea productions. Elles
ne peuvent que suggérer des ré-
flexions générales et quelques ra
toute
fagon, méme si l'on est franche-
ment contre Vopiwm - spectacle,
on peut accepter avec ... philoso-
phie (est-ce le mot?) qu'on nous
en projette de temps en temps
quelques _échantillons. Pourva
qu'on ne nous en déballe pas le
stock !

Jean-Claude CHARLES.



L’Exaltation de
. (SUITE)

Né au Cap, Curé fondateur de
la, paroiase de Ganthier durant
Pres de 30 ans, le P, Caze érigen
la chapelle ‘de Fonds Verrettes
et est le eréateur de cette agglo
mération prospdre de ca marché
trés animé chaque mardi dont les
environs produisent deux fois par
an, grice & un climat trdg frnis
et un régime Pluviométrique ‘n-
vorable, l'une des plus fortes
quantités de haricots (pois rou.
ges) récoltées en Haiti.

Leo P. Qualo, né i Pétion-Ville,
fut le Curé - Fondateur de la ‘pa
roisse de Fonds - Verrettes et y
passa prés d'une décennie, avant
sa mort.

La solennité de In fate de |
Fonda Verrott sera rehausaée
cette année par une délégation

de la Loterie de Etat Haitien,
qui y procédera & des distribu.
tions de secours, au nom de la
Premiére Dame de Ja République,
Mme Simone Ovide Duvalier of
animera les réjouissances popu-
laires,
LES ORIGINES DE
CETTE FETE

Rappelons que la féte de !'Exal -
tation de la Sainte Croix remon
te aux origines du Christianis-
me. En effet, aprés le deuxiéme
Concile de Constantinople (553),
se popularisa a Jérusalem la cé-
rémonie de I'Exaltation de la: Ste
Croix, appelée en grec chupso-
sis ou ostension. Ce, aprés ja dé
couverte ou invention de la
Croix le 3 Mai 326 par Ste Hé-
léne, mére de I'Empereur Cons-
tantin ler le Grand, celui qu.
aprés sa victoire miraculeuse sur
Maxence, au Pont Milvius, prit
& Milan en 3138 un édit permet-
tant Ia liberté du culte chrétien
et fonda Consta‘ntineple.

La Vraie Croix fut enlevée
par les Perses et reprise par

tait le 14 Septembre 628 La
vraie Croix fut ramenée a Jéru
salem, Une moitié fut transpor-
tée & Constantinople. En ces
du.
raient une semaine et étaient pré
sidées: par )’Empereur (le Basi-
Jeus) dans la Capitale, par oun
Patriarche et V’Exaique d’Asie &
Jérusalem.



Mariage d’Haitiens

e co

Nous annongons avec _ plaisir
Je mariage de Mile Marie Dor-
vil.et Mr. Gabriel ESTIME: cé-
lébré le 6 Septembre écoulé a
VEglise St. John de Stanfort.

Le jetine couple a été conduit
au pied de Vautel par Mme Du-
Dumay Jubuisson au bras de Mr
Moresse CEBERT.

A ce. charmant couple nous -



Avion éthiopien
détourné sur Ades

ADDIS ABEBA (AFP)

Un ‘apparcil des «Ethiopian
Airlines, assurant la lidiyon en-
stre Addis Abeba et Djibouti. a
6té détourné sur Aden de bonne
heure.ce matin par deux indivi-
dua dont on ignore pour J’instant
Videng§4 ou les mobiles, annonce
ton officiellement. *

‘> Selon les premiéres indications
‘.parvenues dans la Capitale Ethie
Pienne, l'un des deux auteurs de
Vincident aurait été blessé par
“les services de sécurité Sud Ye-
menites, ou encore par les agents

de sécurité se trouvant a bord
de Vavion lui. méme, alors qu'il

“tentait. de fuir aprés Vatterrissa

ee

L’appareil,’ un 89 passagers 4 bord et un équi-.
page de cing personnes, a atter-
ri sans encombre sur l’Aéroport
d‘Aden. Les passagers ct les
membres de léquipuge sont ac-
tuellement interrogés par les au
torités sud --Yemenites,

L’incident est le second du
genre depuis un mois. Un appa
reil des lignes intérieures éthin-
piennes avait fait savoir a Vé-
poque quevies auteurs de ce de-
tournement avaient agi sous Vem
prise d’une afnfluence Etrange-
re»,

La Presse Ethiopienne avait
également rapporte que les sept
étudiants avaient déclaré & leur
-arrivée dans ja Cupitale souda-
naise Gtre des disciples de Muo
Tse Toung désirant de se rendre
en Chine Populaire.

*

xxx

Interview du
Général Moshe
Dayan -
“TEL AVIV (AFP)

sUne hirondelle ne fait pas
le printemps et nous n'avons

jamais cru que je résultat des
opérations de cette semaine dans

le secteur du canal de Suez et.

du golfe de Suez obligera les
égyptiens a mettre fin 4 ce’
qu’ils appellent la guerre d‘usure
et 4 respecter le cessez le feus,
a déclaré ce matin, au cours

dune interview radiodiffusée, le ~

général Moshe Dayan, Ministre
israélien de la défense,

«Mais je crois, a-t-il ajouté,
‘qu'une série d’opérations israé-
liennes visant toutes 4 renforcer
la pression sur Egypte et a
Vobligér a‘disperser ses forces
sur l'ensemble de son territoire
ou & le laisser ouvert a des
pénétrations de plus en plus
profondes et de plus en plus
destructrices de nos unités, obli-
gera finalement les dirigeants
du Caire a faire un «examen de
consciencey et & se deniander
s‘il ne vaut pas mieux pour eux
de respecter le cessez le feur.

Rappelant ensuite les principes
des opérations
(liberté totale dans
des armes ct de la nature du
terrain, avec je minimum de
pertes du cété israélien}, il ou
ajouté «Nous sommes décidés
\ -garder désormais _ J'initiative.
Nous nous ‘offorcerons d‘opérer
avec Je maximum de résultats
et le minimum de pertes».

Vutilisation



Mesdames, Mesdemoiselles
Avez - vous vu leg nouveaux catalogues

de Modes Mc Call’s a la Maison

Don Mohr Sales Corp.

isracliennes, |









Arrivée éa &

représentant du __

Grand Orient a N. Y.

Cot aprés-midi est arrivé par
Je vol de la Tronscaribbean’ Mr.
Henry 0, DORMAN,: citoyen’a-

méricain et Réprésentance|.dv
Grand Orient .d’Haiti prés-” “de*
“la grande Loge de l'Btat de
New‘ York. . :

_ Mr. Ddrman qui est un ‘fer-
vent admirateur de ‘notre pays
est en visite de courtoisie~ chez —
nous. Tl a été accueilli a -T'éaro-
port International Dr Fraricois
DUVALIER par une délégation
de dignitaires du grand “Orient
d'Hniti présidée par Mr. Ger-
son Alexis, Grand Sccrétaire de
VOrdre.

Nous gouhnitons un agréabic
séjour parmi nous a Mr Dorman

STINGRAY,



— 100% étanche jusqu’éa 200m
de profondeur
~— automatique, avec calendrier
7

~ garantie et réseau d‘entretien
dans le monde entier

ROAMER WATCH CO. S.A.
4500 SOLEURE/SUISSE

*R. H. CARLSTROEM
Agent Officiel -.



Encore du nouveau
au College
Max Penette

Apres la premiére série d'E-
xamens d’Admission les 26, 27,
28 Aodt, Ia Direction du College
Max Pénette a bien voulu accep
ter d'orguniser de nouvelles &-
preuves qui se deérouleront les
lundi 16 et mardi 16 Septembre
prochains (cntre 2h et 6 h p.m.)

iin outre .

a) A partir du mois d’Octobre
fonctionnera entre 4 oh et 7 bh
un Cours Pratique d'Anglais;

b) A tous les nivenux de clad
ses, seront dispensées des [econ
de Mathématiques Modernes,

h AKA KERNAN COKE N ANN
:
%

Z

Venez choisir vos patrons et pensez a réclamer

votre guide de couture facile. et...

Faites vous quelque chose de sensationnel !

ISCO IO SASSO EERE RARER Rg

©

9Le Rond Point Night Club

Ste

©



Samedi 6 Septenibre

Grand Bal avee les Shleu Shieu.

Admission $ 2.00 Dollars
tit Khosro Il, Hol de Perse = ¢¢ LOOQOOQOOOOOOOOOOOOODIO MNGi

QOOQGDHOODGDHOOOGDHOOOOOGHOOE SOE

©©

©©OOOOOO

RP MILI ID PS

AU CAPITOL

. Du Jeudi 11 au Samedi 13 Septembre 1969

a6 Hres et

8 Hres 30

TONY ROME

EST DANGEREUX _

Avec : Frank Sinatra et Sue Lyon.

Entrée Gdes 2.50 et 4.00
















PAGE 1

-_ "' ," ()J.!OTtDtl f~t De': RLVB , ANa cl HAITI PONC>II UL1 r: MIM MAX HAUVET Nu l!7 . llOO Le President Duvalier p~e les troupes en revue ll1n v, , r ,; ;., ,,; : i lu .: un•s :rn d1 hit•, taiuliN qUl! It• Chef de l'Elu'. l ';q ,ri •, 111ltli u11 halnillo11 du l).:,. , 1upr<'s ,IL• qi.Ii hl' t . cnnil Mnd,11w 1 11 11h ... mo11t !\i 1 : 1lniro ,tu l'ahd ~ ln PrC:-1idt.lll ! ,' It•~ pn :-u micnt en N11t11111RI n .. trn ; Ullo !milt• p11r,1 \ ' IW. d , , , n i'lwn : 1'-"ur ,;c Son Ext.t•llt.•i1 VOtu li'uu ~umph•L sontbrt•, el '"' h• l'ro' ld o,, 1 ~ l , \'ic ,ItIn Hep, , ,isihlemenl dt'.•lcndu, lu Chef de h l 1qul . ! ' Elnt s'apprclait i, sL' rendrc . " l~llc aL dcruulco ~ur Jes pc J'Afropurl 111td nnl1011al l~rnn~o., l 11si•s du h,la1 6 ou ll•s troupes, DuvnliIMANCIII , : l 1 :-ll ~ l'TJ• . : MllHI : l \l , tl \ 1 La ' Vie Inknatioffil.l1f ' io SEP1 ' ,MBltE 11121 , La plus grande ~ate de l'histoire de l't _ e:r;iqpe Ce~trale L'inlorlit s'<--.t concentri• oujourd'hul sur deux ordrt•H de fuils : .L'ordrc donnc pllr lo Presid,l Nixon de reprendrc les bo111b11rdements par ,B-452 11prcs qu'il en eut pre.crlt la 1uspen •io11 pend.ant 36 . h., et l'interpr~ tation ,\ donner A 111 rencontrc Kossygulne Chou cn_,_Lal qui , ontlnuc A intrirucr le monde. le ;;::;d ~=f s~ 01 le reuni it la. Maison . Blanche qu" le Chet' de l'executif aaneric11ln n fait eonnaitre sa decision, 111 justifiant per le flllt que l'acti ,ite de l'i:nnemi avait retrouvc le nlvcau qu'elle avait avant la t rt'?ve proclllmee A l'occaaion des lunci-uilles d'Ho Chi Minh. De Pokin , on apprend cc rmtlin quc l'cntretlcn Kossygui111 Chou En Lai a duri, 4 hcu rc,, n, gui indiquo quo la rencon lrl' 11 ci.u 1>lus lmportantc qu'il •.•elnil npparu lout a nio Molinu. Mariano de Larravc, _ Centre amcricain), dont:lc su• . propos de l'envol d'unc doleMariano :{ de Aycincna, Mariano ccs est connu de par le Mondc, g11tion sovietiquc en Indoncsic. de! Belttncna, Jose Antonio do ct qui II fav _ orisc l'cpnnouiascment Sculs !es youg-oslaves ct . Jes Lari-ave ; : Pedro ' Arroynvc, oJsc eeonomiquc de l'll!thmc, s'impo communietes ltaiiens n'ecartent Meri1mo : Calderon, Antonio de sant comme unc neccssitc . pou , l)as Iu possibiliw de lu rcprl,c Rivera, ' ft"sidoro del Valle y Cus Ju zone en de)Jit des diverR cnn• d'un di11loguc qui pourralt com, triclones , .Jose Domingo Dieguez, flits intcrnea. IJ'imporll\nl.A!s manifcslllliun, ,purl mnn1ucronl le :!.:!. SEP I 1, !11 I.IH E, Jour de la Souvera1 ' "''" Nnllonalc, en l'llonncur du f.,.11,for do In Nation, lo Dr 1-'HAN(OIS DUVALIER. Grnnd l'rn\, \r111 de-• Sports ct ck tn .1,•uness,~. Elll•s scront org-nnimun , fest.O pour <'cttcCOUT!il', prCs dL , 100 ,,rlistrs st snnt deji1 inserit~. mencci pu,Un examen dl•s dif Lorenzo , , de Romana, . Dona Dolo Deja ii existe _ uno Banque C,,11 furcnds frontllliers. res Bediynm, ,ToRe Ccrilio de) Vnl trc ani.6ricaine; qui opcr!) pour ___________________ _.;.______ le, le benefice cxdus1f de ces cinq 1,,(•~ ; p~11 I, ; t omitl 1 Oly1npiqtw ll11iti,,n t.tl S(' d( ~ roull"ront t•n d1u, phn~,s . a/ LE CYCLI SME. Lu nnust ,,1:Y1 !r h~ ;~ tous les c:ydistc~ du l',1 y:,; scft. •ra por rolnis. Le point d1 d t'. •pHrt , t d ' urriv6e ~era _ IP l'""I de la Dl'uxi, , mc Dccennt~. 1-:11, rn'JVrirn l es 12 kilometres t, .. tunn<' :; ,h! Ca rrefour i1 Gressier :il l,r••t•IGur . soil 24 kilometres , i h nlui ::. 'r fre-<:tuera au Pont d , l.irP:--5i\:r. E\le a lieu par , -, 1 uipe de deux l'yclistcs. Ch~que , quipe doit porter des maillots uiffi>rents . L'heureux gagnant n•n•vr11 1 ~ prix du President A Vie, snit : une Wolsvagen et h• l\luillot de lo Revolution. Des recompense _ s sont e galement preb) L'ATHLETlSME.Qu11lrt• Cpreuvt.~s uuro nt lieu : course dt> vitcssc; l 00 ct :!00 mC'tres: rn1J'rse de dt , mi fond 800 cl 1500 mCtrc::s. Les r6compenses sont des plus ull&:huntes. Les competiti o ns sc derouleront uu Stade S~lvio Cator l'aprt's-midi du 22 Scpwmbrc. I-lier le C ommissllriat a In Jeunesse ,•t au.x Sports a invite toutes Je s sections sportives du Puys i, participcr aux compe titions . Toutes Jes Ligues de •Province ont ~tk egal1>menl eonviees. Un programme des plus copieux a ete prepare. Dans la matinee du 22, Te D e um d ans toutes Jes Eg-lises (Suite pall:8 6 caL 1) --------------------L'exaltation de la Ste Croix Celle fcte religieuse sera eel.; t,r i urr•, i i rlul, demain, 14 Sep lcm\11 ,., Cl a .s vl\ jvur d'incidence , II dl'UX parois ses , placees sous ... . .,,uble : la Croix des . Mis .stun•, dons la bunlieue Nord Eal d" Purl -u u -P rince el J-,,; Fonds Vterr ~l les, duns lu Commu 11,, d, li:inthicr, sur les sommel! ,!,• 111 Chaim , de lu Selle, o. l'en drnil ui, ce a montagnes bordent L' Ambas5adell.l' 8055 tran5f~re Au cou rtt et auditcura qu'a comp 1 ,r de cc jour il n decide, pour dL•s ruisons ind6pcndantes de sa volontc, de mottrc un t:erme A HU colluborotion II la station Rn• 1lio H1,iti, pas si on de la bulie ronde com me dirigeunts de clubs . An;c une Joi cgn;c, une _ ardeur sin:i luire, ils s e sont atteles a la tii che comme icu1 s predecesseurs , et l'avancc se 1 >oursuit ; aux succes 0 d ' hier se sont ujoutee ~ d e 1 ' eelles , p1ouesses. Dan, ; maints mil1eu:i.. sportifs oir ii n 'y a p a s long-temps nous etions -de s ir,connus, le nom d'HAITI est cite a \~.! J.thniratio n. Cm.ta111& journaux ct revues, lt.tamment France Football, ont des llropo s d0gieux a notre gar d . Dan 3 sa c;ernicre edition, cct hebdomaduirc nous presentt-, apres les qualifies deja eonnus, !es probables, comme un possi ble . Tout ced constitue en soi uue satisi..ctvin et ii est A , e3 . per e r que cette ascension de 11 0 tre footbuli " ~ s'arretera pas In. Qu a nt i , lM techniH~~ ' ;, ' no lammenL Ai:ro'bui Tassy qui a SU forger, l:JaUr cette' Equip,, de 2,1 11onmteb ,.mxquels ii a don nc non aeulement la prcpar11L1011 1:hy siq uc, el techruque, mui., encore eel ~sp rit d'equipe, cettc combativitc cette -conscience profcesionn~lle, aucun termc n<' pounu jnmat3 t, nduire les i•lo1!:e H q ui ,tevui,•nl leur i-tn• ,l h• p e nse i< . Zoupi111 uurail pu choisir 11' i.-1 purle qucllc 11ulrc 1irofeRsion; ii a pr l! fCrC , tiCh i 1 1.u ~uu ~ \ <.• p1~tronnn~c. du Lt ~n. dt •r i'. , u lrnl'i e DELVA . ,\ pr eH lu pr&tt l' nlution du I > i ,.,,,!Pnr ,1,. l'Ecoh , pnr Ii, pro fr•H Ii "l pr c,senlu u l'nssistancc ll' f1t•prcHet1lnnl de llfr Julie, C'HAAN, Mt , Hoger AIME, Avo tcnl, f. xpcr l Co mptul:Jle, Pr f . H H<•U r Ii l'l i: cole Mi•rc, Em ploy <' S uperi c ur de lu IlNRH ct ltepri,Hentunt de l'Etnt lle.\t\en i , lu Bunque Popula i re Colomho Jl ui licn nc uin .< i quc le pceraonnel """ e ig-n unl de l'F.r-1111 <'1 l, •a rt i pl1•nc\nlTe t-:.. D111rn un s])eech bicn elegunt, M . Jn-Bupliste commenca pur re merci,•r Son Excellence, le Doc lcur Jo'runcois DUVALlEH, Pre sident n Vic de lu Republ\quo qui pur so n dynamisme et su vi gi111nce a au crcer dans Jc Pay,i un climut dEY , paix, climat suns lequ c l ii n'aura\t pns pu avoir le ceremonial du jour; ii rcmcr da cgalement le Louder DELVA 1et son frere Prophete, mulheu rcusement absents ainai que \ou L es Jes autorltes de In Viii,• pn Hcntcu en lu. circons\.unce, notan\ mcnt M. le Pr6fet, M. le 0'1onol, M . le Magiatrat, M. le D1rccteu_r de )'Ecole de Droit, M. le Cap1 tnine des F AD'H, M. l'lnspccteur Departcmental a l'Ens, ~urn(, M. J'Inspccteur du Di stri ct n l'Ens. Ruinl et toutes _le~ nutrcs uutorites eiviles et mihtaires, lea parents ct 1es amis qui ont re huusae J' ecl at di, 111 ' fi'tt> pn r h•ur pr( •l-ltnce. (Voir suite page 2) Le P~ micr President de I' A mcriqu~ Ccntrnlc ffit , le Gen{,ral Don Jo',c Cecilio dcl Vullc. L~ . ~cmicr Chef d'Etut du Gue.tenlllln fut Don Junn Burrun dia, ii El Snlvndor ce fiit Don Juan mcenle Villac01•Ja,:nu Hon duras, .'. Pon Dionisio Herrera, au Nicara~a , Don Mnnuel de In paya, et dont !'unite mi;nctuir W ~ loH ' J' ri11L i 111n, u.uraittnt u1l1 'l'Ct u. adopter pour ue pa8 lamber ul• IJ?"t; ou.a: tla1ts /cu attrapc-1nyu~uls clu Hopt-ithno nrt, ceu.-,; q1t'au.ra Lc1tl . pu 1101b8 tondro par example co s Mami.co Cwche et Gord.()11 Dou ula.s M qui 110lt8 80"111Le6 rctle1111 M os ( i11liga/omcnl) de troIH /,011 (Suite page 6 col. 5 ) <1U.'01L a. ' U(Ji'I" qu.a ucl 1llUII C , convieut jJOB t.tJ1'/onwul. au . , ,~ /ants : il f'-'141.1,-w i t qu ' une sai110 ,,ducatiffl a,ppre1me ti ceux-ci il pr,mdr, 11alabltnn~1t _lew diatai1 c11 pa.r rapport. au:i; imagllB 'IIWU,. . Billet a Herbie vantt1s de t'tcran, a. 116 pas conWi.._ ... la• fo-ndre ces ima.gea cweo la rcalitef, . ......-~ LE 13 SEPTEMBllE 1%\l Mou cher Herbie, La trcs interessa11le et insll'Ul' tive interview ql.lP tu us uccordce nu Nouvelliste du 1\/. Septcml:Jre co u ra nt u etc ubondamment commentee danB tous ]es milieux .. . Hier apres midi soul rentres a Port-au-Prince , l'agro nome Luc-Albert Foucard et sa tia1ri:t?USC eJ)OlfSe, n~c Nicole Le Dircctcur General de !'Office Nationul du Touri,~10 ct 11,; unt e te accu,,,l\is par 1l. . -\udn ; Tani,:uy, Charv;e d ' Affa i ~r. ;,.,i, de 1..,r'l~re, par ~I. S. il lt:, t i' . ~ l'lngt;(._ .., ,t Fran-;ais. Nous lcur suuhaitons la hi ,:-11de la Propagande, l'Agronomc , 11ue. Luc-Albert Foucard ct sa femm e " x x ' vienncnt do posscr plusicurs .\J,ll!:l, FU/:jCIJ semaincs a Miami. I "//Jo ctudier ,, NiGc Au caur8 de son sejour aux Finies lea vncanees. p our Etn.t:s-Unis M. t 0 oucurd dc roi .. x ~: x 110 hior mntin i, l' A6roport Pran /,E \ 1 /CtJ CllANc..:I,t.11-.'/, ~ oi:; DUV'ALlEll. ADRIEN RAYMOND Elle Frilch, l 1 roacript .iun tl M; A , ,nv , ; J'r oc uraleur _ de ln l\1uison Dt:u• N ucl6airriquc l.atinte. l 'ouclunt.l Buh '.\lunuel, Frant7. II u c t6 ussislc du Dr. Fr itz I.di, , .Juseph Cin eos, AmlwssaO li c1~cor~, je ne vni• I"'" ,lc&ilcr le J>~!1t dra cout's de c,i rco11sta1tcc : / 'e /oqu cri co lyrico 11wraUsatrico ot moi, on n'a , jamais ,it,i tout. it fait. d'11r cord. Se1tlJPllC-Uf., it fall~il, avuut ,l'.en vcnfr awe films qwz iIons 111tiressent aujourrl'lmi, r111e ,ic fa . , He .. . lu toilette rlc -. ••pnr. Enco1o uno /ois, j'cmplo,c c cU c dcn1 ii11' e e x proRsion que j'a_i111c biini, tan/. ;/ me seml,le q_tt'elle cl, bien ce qu'elle 1101,t d 11 0 : elle ,mgg61 e unc ,~cell~ ~implc de de itintoa,foalinn mv,11ed10.te (par le Les nm11teurs -uvert\s de bon nc 1ntH~ ique 1 seront sun s uucu11 doute Jwureux ti upprendre qu c 111 ch 0 ainc de Haute Fidelite qu ". la Continentt,l remcttru c huqn• ' 111ois nu gng-11anL du co 11c o 111 , seru de mar4ue PIONEER mun dialement , onnuc et hnut e me r. l npprccit\e . Je profite de J'occnaion pou r souhoiter long-ue vie e~ tout ~ " succes qu'elle merite, a Rad1 J Metropole qui se disting~era cer t:ninement par sn techmque, l a q ua lite et 111 vnriete de seg pro Nous son1n1es erte.ins qu<. \u participation ,l u Vice-Chan ce !i er lJr. AJJ/cien Ruymonnl ,. H ~ l s vo : r la p o rt~ n1 ora lr cl, c ette pi ece. O n _ 1, : n u1rqunit. cntr, ~ autr e:-'> l e Heetc ttr onn \ ' iaud. Le . i C inq ChC.-is_. tom m e ) e ll 1 ~Iona e llc .-n1l a1e est une .cumt? d i, ec . rite . pour les jeun es Pt jou ti, J rll's jr•unes et it lnquelle nou : avo n s pris 1 i.nUlntivt• de c-onvie . Jes adultes. ~r1~:es;nes t'ompHments, re~oi s mon rher Herbie, l'exp1-essl.on d <.' mil. profonde sympathie . EMMANUEL AMBOISE Continentol Trading Pl pai des amis. X X X RETO/iR DE L'ATTACHE: CU LTU[U.;L DE L'A , 1/flASSADE DE FRANCE ET MME SERGE BRAUDO .. . B.ie 1 a pres midi sont rent res i L Port-au-Prince, M. Serge Braudo, Att:nl'he Cult:ur e l et de C ooperation Techmqu e pres Nous rw diro11s i•as que ce tt. piece valait 1., d ep lac e ment Nnus dirons 1)lut0t' l \U e noui HVOflS g-ag-nt~ Jp tpmps lll ;S iJ. Ji vo ir c ar elle est exquise. El~( est 'saine et f raichl! com me le : eclats de rire d' un c saint> e t frai (Suite page 6 col. 3 j _ Dimanche 14 Septe~re a S, 7, , h J REX THEATRE eREIINTI '-=----•

PAGE 2

. ' . ... / . . ' '. ' ;.:{ , _, , , -'. . . , , t,. : ~ r, :$ .. •I> ~i"'cflOI , ........ _ . . l'l!DIII .H MI ~ N,, . 111\1 I •'. ; ( , . t ff 11l rt' V' VI VIT Vm IT :r j I ._,.,_._.._..I-HH-r-1 '"'" ' 1 ! I ~~-+....+--+-._,,...., UORRONTALEMENT I E,t ir6n6r11lemcnt Illus ~onnuo quo l'op6ru Lout Rnlicr 2 No prlt pns l'nir tr~s longtcmp1 Dkom•ort 3 A l'11'1'1t:rco du ,, :g-o\fo de Nnplrs En aido , sujl-t " U cnrto !l,O'!lllllc Conilutro 6 Qntillfie un -ia-c encore jeuno 6 En ~pclant : fruit sa, n J.t , , . l ~ n nulr -Polll co\u ' l ~ tJ,w1h1 ,I,, \•lo ,, _ AV4Ulhl ri, , ,. II -Dllt , ou vur\.l\11 l~n 61w 111111. : lmirn lu l•ll . Lullro• ilu nrnnno 11 Co111111 Ll11111 10 Le vlu, hnut doiiro Ahr6vl11tlon XX X V lmTICALIIMBWT 1 Oubll II nin1l Abtma III Trio'mphateur IV Indlapensablcs aux pom piers V lli\yon Debut d'em bann a V'l S'cst l'econverti avec ll's trolleybus VII Fin ch; J)articlpe Si!mnlo une fnut-0 VIII Dctc 1\ mRnger du foin IX Hero& .mythologjque Roport6 X Flamboynntes SOLUTION No .. 366 •F. IIORIZONTl\L~ENT VERTieALEMENT I. M aaet1r11de, 2. A 1 eules; l. Maniaque II. Aigreur; SI 3. N.G; Ug~res 4. Ire; EP. (cpce) III. Sej ErC'S; Gy L.R. (h~J~rent); Re 6. Acre; IV. Cul; Esse V. Ale; Ire Ai 6. Qu~onne _ 7 . U.R.S.S.: VI. Rcglnis; En VII. Aser; Suoos 8. El; R.R. (errcrent) Ourle . VIII. Anerie IX. 9. EG; , ReJfre 10. Pyr6n6cs. , \ Esorinc R.N. X. Sise; Es seii. Nouvelle flaile dc!tergente ESSO:EXTM Beaucout, d'at.rfos de<,flffinent de's fas de ferraille rapidement parce que les NS pa rations du moteur sont tres co llteuses. La salet4, l'eau et la chaleur se. 1nar\ent pour former \a boue, la rouill~ at le charbon que , tuerit le moteur rapidement. Pour evlter tel lnconventeht I~ lng6nieurs en lubrification et rrioteurs ~e Esso Research ont cr~e une nouvelle huile conforme aux beSoins de moteurs cl'aup,ardhul C'est fa nouvene hune d~tergente ESSO EXTRA. . Utilisez-la et vous ,vtterez que la corrosion, la boue et le charbon abfment l'int~rieur du moteur de votre voiture. Le moteur restera plus propre. Et plus ii sera propre plus longtemps U vlvra. Si vous ne voulez pas que votre voitura soit un tas de fer:railfe rapidement, utiHsez)a nouvelle huile d4ter'gente ESSo EXTRA. , i ' : Dimanche a 4 h. P . !\1. VILLE SANS LOI Entree Gde 0.60 Dimanche a 6 h. 15 et 8 LE MONDE 'I'REMBLE Entree Gde 1,00 h. 15 Peres et : Meres de famllle CRIC~CRAC CINE Samedi a G n. et 8 h. 15 LES MOUSQUETAIRES N'inscrivez pas voe enfants au DE LA VENGEANCE hasard dens n'importe quelle EEntrec Gde . 1.00 et 1.60 cole choisiaaez une Ecole diri gce par une Institutrice diplo m6e dont In methode d'EliJleig":le ment a deji\ donne dee preuves de succes incontcstnbles durant pluaieurs nnn6ca. Confiez voa enfants ii l'lnatiDimanche o. 3 H. P . M. IMPLACABLE POURSUITE Entree Gdc 0.50 Dimanche n 6 h. 7 h: et u h. UNE DAME AUX CAMELTAS Ent ,.r," <:des 1.60 ct 2.00 ~~i:e:cc t~~2r::t k::1~r~ Lundi i, ti h. et 8 h. 16 frard on lace du Petit Scminni~tr1/.:Aic~ 0 ~ 0 T! 0 ;~ 00 re College St. Martial. L'Institution Sr, 1 Mari&-Lucicnne Flo1ence, . qui so recominalido pnr ea methodo moderne et ra pido . dane llEnseiu:nement du CINE ELDORADO Franc;als et du Calcul, eat dlriSnmcdi ll. 6 h. et 8 h. H, f~~s::~d ~'::~ !!:itt~ 2'!1 11 ~:::, UN MlmECIN CONSTA1'E dnns l'Enseignemcmt Prlmaire. E11trcc Gclcs 1.r.o ct :J on Institution Soeut Marie I u Dimunchc ; 1 5 h. 7 h. et :, h. ~!~c~t:~w:i: ::c!~ bon, UN DOLLAR ENTRE I11stitution Soeur Marie Lu LES DENTS cienno Florence : Kindergarten Entrco Gdes 2.60 ct •I.UO -Samldi i'I J G ' h. et 8 h En lore partie T ABOU , COMBO En 2c'me partie , J 'IRAI CRACHER SUR VOS ' TOMBES Entrcc Gde, 1:50 ct 2.00 '' l)imancne a 3 h. P.?tl. ~ LE C.I.A. 'MENE LA DANSE Enti-ce Gde LOO Dimanche a 6 h. 7 h. ot 9 h. BALLADE D'UN PISTOLERO Entrl-e Gdea H.00 , ct 6.00 Lundi a 6 1i: ct, 8 h. J'AI TUE RASPOUTINE Entr~o Gdcs 1.20 ot 2.00 AUDffl)IUUN CENTRE WLTUREL (Ur. Impaue Lanud) Samcdi A 7 h. P.M TYPHON SUR HAMBOURG En tree Gde 1.00 Dimanche 'a 6 h . et 7 h. P.:\L UN MEDECIN CONSTATE Entrce Gde 1.50 Lundi a 7 h. P.M: DESIREE F.ntrec Gde 1.00 CIME SINEGAL Samedi a 6 h. 15 et 8 h. 15 ( Salle en location) Dimanche u 5 h. 7 h. et 9 h. L ' HOl\BlE QUI TRAHIT LA .MAFIA . Entree Gdes 1.60 et 2.50 Lu n di a s h. 15 et 8 h. 15 REPTICULUS Entr,•e Gcte o.r.o et 1.00 De Lue Aato Cbli (DELIUS) SanH•

  • PAGE 3

    DUCO a I' Age de l'Espace Pour etre adaptee a l'epoque deA satellites et d~ fusees, votre voi tun doit etrc resplcndissan t t.~. EBe Ir sera quand vous J'aurez passee au VRA l DUCO, le DUCO authentique garanti par la signaturr l)upont de Nemours le seul VJtAI DUCO pour voitures est en vente a la SOC TETE HA ITIENNE D' A TTTOMORIT J"ES. :iran:mrrallJ'l1mllrn:n:o:Jll1illHUD:112.RlllrutlfiitW.QlllliiiUUIUtil:lubUtWma.. souligne were per.sonn-alite I ,. r.:: '''.\, ..;,,;II /lt!"~ ZODIAC Golde"'nne •.. nouveau leader>) de la collection Zediao Allure Jeune. et virile 0onstruction rQbuste. cl'UA Llott(er parfaft&ment etanGhe ZODIAC ta montre automatique par e-xeeUence llfl prod\iit suisse de vateur. prot49t-1par::-ta ~aran~ tnternattonate -~. En Yente au . Magasili de Foo.ad.A. Mourra et au. ContinentlJI -" , ALERTE! Derni8re heure Un dinosaure en Lilter16l Automobilistes, camionneurs, chauffeurs de 'taxis et de camionnettes, faites le plein d'Essenoe aujourd'hui al'enseigne Sinc]air et utilisez la nouvelle gazQline : DlNO SU'llJIEME. ROULEZ ,s&11s 2BOBLEME L' AVOCAT DU DIABLE OU .' L' AFFAIRE 'NINA B ... Avec PTRRE BRAS!3EUR ENTREE Gd.,'~i,ti.on.de aon acl.e 0 :.le tai~i.,~:;tificat de bonne vie ,;,t 'nioeura; 5.Un certificat de sante , ne remontant pas a plus d'un mois ;iu moment .de l'inacription; 6.Le certificat de fins d'etu des Secondaires classiqueir: 2eme Jiartie pour Jes Candidats au con.cours d'admission; 7.Le .dipl6me d'une Ecole Superieure ou d'une Faculte in t.egree a l'Uni.versite d'Etat d'Haiti ou de toutes autres Ecoles ou Facultcs E'trsngeres reconnues en Haiti, pour Jes Cnndidats dispenses du Concours d'udmission; Les titres etrungers scronL soumis i1 l'npprecintion du Con seil dos profcsseurs puur J'oetroi i,vontucl do l'(•quivalcnce. Le cnncou rs d 1 udn1ission com purle des 6preUVP8 ecrites ct de~ r',prnuvo, orull's. Ls Cprt.ntVCij l!crileB porlcronl sur les 1nYitil 1 1es suivnnlcs : 11, Histoire d'H11iti (do /11 de l'Ollverlc ii no, jours) b, Ftttn~uis (une d\s~wrtntion Je ~:ultHl:tJfier~Jeralo (proi,:1mnw du B11c,\nure11t lcro ,,t 2i!me partie\ d, Gcographio gcncralc ( prngrummo du Bacc11\nurc11l ll'ro et 2i,me \lllrtit,) e, L1111gucs viv1111tes (unglois ou espagnol, nu choix llu candi d11t) Ohaque,eprcuve dure cleux (2) hcures Les cJHeuves oralcs porteront sur les matierea suivnntes : a, Histoirc d'Haiti (de ln decouverte a nos jours) b, Histoire generale ( programme du bocculauzeat 1ere et 2i•mc partlo) e, Geographic de !'Ile d.'Huiti d, Geograpl!ie generale (pro gramme du Bnc.calnureat Jere et 2eme pu1tic) e, Langues vivantes (11nglois ou espngnol, au ehoix. rlu candl dat) Dr. Edouun\ Frnncisque Doyen de !'Ecole. Nationale des Hautes Etud~ Internationales AVIS Telccommunic11tiona tl'Haiti /:,. A. portc u la connaissancc du pu hlic (artistes pei.nlres) qu'en vue de Ja preparation de la couvertu re 'de l'annuairc tclophonique d'Haiti tro\s primes : La le) de 500,00 Gourdes Lu 2e) de ,126.00 Gourdes Et la 3c) de 260.00 Gourdes. seront decernues aux trnis artis tes qui presentcrollt les meilleurs deaslns typiques d'Haiti. Les desalna devront ctre en rioir et blanc; lo nom et l'ins\ gnc de Ja TELECO devront y fi gurer. Seuls les dessins ayant Jes <\imensions suivant01s seront pri3 en consideration~ . Hauteur :. 23 centimetre Largeur : 15 centimetres 1/2. Ila devront ctre remi6 au bu reau d'e la TELECO•avant le l_li. ?c,~~!ft~~sun J!1Mil~ 6 ~\oi!i(; Jes Jaurl!ots, Pour sa part la TE LECO se reatrve le droit de .no reten\r ni l'un ni l'~ut~ .d,is dell sins . choisls . par le jury pour. la couverture . de son annualre. T~Mcommunicettiona d'Hetiti S,j_. Aver Fema11do Sa11cho, George Martin et Marianne Kock. E11tree Gdes 2.,50 et 4.00 AU PARAMOlTNT Dimanche JiJ. Septem6re 1969, a 5 Hres -7 Hres et 9_ Hres B A._L L .A.J>E . Pl:SJJ .Q. L: 1 E~Bi'1<: !.,,;.;.;:;::;,;,...:,;;;;.....;;;.;..~----------'~---.-~-La ch01egrnphie la 1,lus irnpressiomumle du Tir a precision. E11tree Gdes 3.00 et 5.00 C 'egt une occasion que personne ne devait manquer A voir une voiture neuYe sans d&bourser un centime Devenez un client en Compte d'Eparg-ne de la BCH I t tout compte de $ 100, $ 200 1 $ 300 ou plus, maintenu Au mains durant 3,2,1 mois respectiverrtent, donnera . . ' Une CONTESSA neuve, en Decembre, a l'un des clients -...._ de la Banque Coimerciale d'Haiti LA 'BCH PROfOSE BIEN PLUS L1fBCH .IMPOSE BIEN MOiNS

    PAGE 4

    i\) l\o,11j ilnill N.l' 111,u . lnme• l l •l lllU' lc1n1 (fo . (1~1,.1,,,• .ICt11) Conr.,l 1 llwk llollon, CJ,.,~\~ 11\1.r N.\' t1HI)!. Hal11h 1 1 :UIAnll 1 l11Vlall1lo Mnn N . Y . lllnl? 1111\ \Won11 I'll r.lx ~ N.Y 1111\11 /hu J,,,11if1" ,/,, 1uolHn/r/11 011t r111uff11I,; rt!t/r a11ln11whifo t!JI /111111 J f'I 1 ,1 1111I 111111 /, 1, (a11 IJ(/1;) la11tli11 r11iit! /,_,11 rlhwnlrmr 1u1ifiJ1111/ tr l/ndf11111', ('111n1rt 1 ind. Uu1111 /u t,;/l;il, 101 JWl-i,,;r tI ,,u, /1'1111(' /tfJ/rf ( flllf (,' 1(1't; '" 1110rl /1(11" u11ir,, r/1 'PitJ /,1111•, , , ,,,, , ,;,1,, 11 ,,,; hlrutH,; f S7,,"1iul 1111 .\,,,,'111li,;t,1J. N~l'.l~l~Olld lfot,r llutch .. , 11111 )rol'fl : Tim 1,11 1 .,,.,. l\1>11 of Loni ll)•rnn ,lnn11n N Y. JpjJ(j !loan tluy : /Jlt•d 11t My \Vin ,lnw, l'hlla,lc,lphl• llltlll .,. > ; \ Nnt. Huntn(( 1 (1'\11 t.hu l{;,., 1 ,~,. N.Y. 1111111 ,luhll lfonry llnwlol I ll111lu111 ~\Cll'Y N.\'. l\14tl l•'rnn,, 1101 cul,,u : 1 w11111 ,, llln,•I, D11il N.Y. 111ll7 '.h1 •ll>1' Hlnrnn : Ln llulno ,lu• 1'011111111• N.Y. lllt\11 II /'lout d11N C1>11ptt Dur 1 Puritt lllfiH Tnul \Hl\lr Plulro Pnrls 11169 Tlw Reul C',ool Klllera N.Y; J!)/H) Tho Crar.y Kill N,);', 191>D Dure-Dare Parle 19511 Couch6 dans le Pain Faria 1050 l\111111le Mason Paris 1062 All Shot Up N,Y, lf)IJO 'l'ho Big Gold Dream N.Y, HlGO Pinktoes A Novel N.Y. 1005 Cotton Comes H11rlem N. Y. lllllli The Heat's on N.Y. 19Gll .Tuliu:i Horwitz : The Jn/tnlii tnnltt, Cleveland 1960 The W.A.S.P. N.Y, 19G7 Langston Hughes Simple Stu res II Clnim '.N.Y. 1957 Tumhourine tu Glory N. Y. IU6H The Best of Simple N.Y. 1961 Simple's Uncle Sn',n N.Y. 19136 Besl ShorL Stories hy Negro Writ.PJ'S Boston 1067 Eiilher M. Lough : AR I pnss, 0 Mnnhnttan N.Y. l\l611 Lt> Roy .Tones 1'alrs, N. Y. J!)f,!i A.rllna Joseph : Volcnno in nu1 Midst N Y. 1952 Bnl Knufman : Up thP Down Stuircnse N .Y. 19G4 Sheila Solomon K!nss Come buck on Monday William M. Kelley : Dern N.Y. 19G7 John Killens : Sppi N Y. 1967 .Tulian Mayfield ; The Hit N.Y. 1957 'The Long Night N.Y. 1958 Manuel Maurique : Island in Harlem : A Novel N.Y 1966 Warren 111:iller : The Cool World Boston 1959 The Siege of Harlem N. Y. 1964 William Ornstein : . Deep Cur rent Dallas 1953 Gordon Parks : The L<,arning Tree N.Y. 1963 Adam Clayton Powell : Pie keting Hell NY. 1942 Barbara Rex : Vacancy on In rlia Street N.Y. 1967 Johnn Terry Robinson : Whi te House in Harlem N.Y. 1956 Piri Thomas : Down These Mean Streets N.Y 19n7 Erlward Lewis Wallant : Tho Pawnbroker N.Y. 1961 .Tohn Williams : The Man Who Cried I Am N.Y. 1967 Richarrl Wright : Black Boy N Y. 1945 Nntive Son N. Y. 1939 The Outsider N.Y. Hl.'i:l llncle' Tom's Children, N.Y \\lf15 Whit<' Mun, Listen N.Y. J!l/1', \A suivrP\ t: w.l:P Attention ! ! , Pour I Ob /JitolU<'O/JiCH ti He, out!c 1111 apparoil ul/.:ra 1110-, dorne ct. I, 11 7n-ix h'ion moil I lcur Adclln11 Nau, onaollCl\anW ifo Survulllnnt C., m r•I nu LycJ... du pul, 10 •nff 11u 1:l6111lr1111re Ptitlonvlllc, \l 1111B di, c..rrl~rv. Vorgaautl V11lt1I, ''rofnnaeur ' Llcune.\l, .l>n Droll (1061-M), oxp6rlnwnte Olpldmil du ,Ccntra {lnlv11nllnilOP111u re lnt,,rn11tionnl de ,Formnt.iun el tie lll',cherchc~ 1lrnm"l. lJIW• ,\., l 'rlM:ON, -ex,Prof-ur da .Jan guaa mortea au L'Ycee de .hnanl!ll F,!lea, Professeur R, P'.OOIN, 'roi-ur au Grand Semm1'ire, 'Pl'Ofeueur . JV •P._ BAPTISTE; Yieaire ii Cer.refou,, .Aumoniar. - •rrol~ aut;pret.es ,des 1>1000seo du .Qap et des ,Gayes -,vJen , dr9nt s'ivoul.er au ;p9rscnmo\ ~l'.gieux du College. Le .Snperieur. du Petit S6miilai re . 1111e1 des ela!IS1.•, secoriflaires est '-'Oll~titut• d'unC" quarnntaine d~ 11rofl'sseurs dP disciplines diverses: Philosophic Scicnce.9 physiques ct noturel\cs, Sciences mathcmntiques, Scien ces socinles, Lellrcs, Lang-ues vivnnt.cs, Religion, tou~ q1rnlifi{,R. par \cur zon1Ctcnce ct leur experie.nre ct en nomhre des quels ii convient cJe relC'nir ,!Ps nnrii'ns de l'rtnlilissrnwn\ MM. Andre Lovelncr. Ernst Trouillot, J11c,1ue, St. Louis. :Panni Jes Profcsseurs uou vel\ement recruks puur les COUl'S ,econdaires, le Su11erieur de l'Etnblissernent prend. plaisir it cite1 : Pierre Brunache, Diplome de J'Ecole Noro1ale Superieure, 1)160~196'.l, Professeur de caii:iere Windsor Joseph, Diplorne de l'Ecole Normale Superil'ure, HJ60-19G3, Professeur au Lycee de . Petionville, Dipl6me en guiatique appliquee, (Indiana Un_iversity, G ans 'de carriere Yves Frarn;ois, Licencie en Droit, Avocat, Diplome d'Etudes Superieures en Affaires inter nationales, Professeur de Scien ces sociales au Lycee Toussaint Louverture, 6 ans de carriere Bruccher Orce!. Norrnalien, roit., A\'ornt, nrwit•n 1:rof,•:i.11j t\e li.~n~ c\nssc nu \.yrl,, T ,.\i., nui-nt Louvt•rtur,. 1:~ nn~ d, rierc. Haymon,! l\111!1,ieu l>1pi .. ,11. l\'Elude~ Supl•r\t•un•s ,•n af.fi.1r,•c interuntionaleH. I'rnf1•!-lst•tff ,!, r:irricre. Jean Marie Ky~s l hp\l,m, ,l lu F1Hult~ rfc ~{t~d(•(in1• Prufl""" ~<'Ur de enrrii•re. Mni.: Augu~tt, : l1plim1i, c\'F.t,. ,\es Sup6rieu1•es, en uffaire"" in. ternntionafps Pro(t>.~!--tur d,, ,;ir ri&re. Josue Ron\ain ~\l,iecin, Pr(, fesseur .. de carriere. Pierre .Turque, Profrss,•ur au Lycee de .Teu1ws FillP, Prof,., seur de carriere. Pierre GoussP : C:on•eil!Pr p,; ,laj!ogique. Le Superieur du Petit Serninai re College St Martial remerciP Jes Parents de leur franch~ _coll. horation. Port-au-Pee le 11 Septembre l\\ 1 ,r, R. P. Josenh ATTIS. Superieur. ,.--..L,aceslOCPIICClro 00 ducclt10e1s 00 HCICCCXAxx:A:'0C~ 00 ~ 00 ~ 00 ::oQl:IICll::::o1pe~uv::oc ~:IOC~~xxe:icxtr:icxe.ocaci,gchi,gcet 00 es 00 1 ~ an aCresses suivanfes A PoRT-Au-PR1NcE Mme. Robert Gaetjens Lalae Coles' Market Lalae 8ouJangerie St-Marr Ave Jn Jacques Dessallnes A PETION VILLE Maison Rigaud Rae Panamerlcalae Delmas Market Aatoroute Delmas 1 Luce Chatelain Rae Louvertare N I '!.aGDl::IOCIOOCIIGCIDGDDINCIIIICll=-IGCIIGDC-IDOl~IClcx;1',;-x;~coocxx::o-:ccc:ic:,c,ooeCII ICICCIICICICIDOllliOICIDDl-d t :0:LSC:CIXIOO< S. A. F~ t C. 0. Un nom daas rEc:onomie cl'u Pays S. A. F. I. C. 0. Plus de $ 350.000 essentieUement haitiens aidant a la revalorlsation de la vie paysanne S. A. F. 1.' C. 0. Des milliers. de bras haitiens aaanent c:haque jour la batallle de la production S. A. -F. I. C. 0. ' ' Un million de sacs de Sls•t au •ervice de la Nation Haitienne S. A. F. I. C. 0. Une> laCUstrie Natlonale au ~ervice de la ,Natien .Haitienne ' . ' ' ' ' ' ' '/ . '.' ;.~:-_-•. , .. , ; _.,_ , 1 i S. A. F. I. C. 0.

    PAGE 5

    , : ~f'll4In t.-cif•i!ISN'lil\<~ltotf '1 1" Jowr ,la 116~~• .,, -~ ., , _ ,,_,,, . ... ,~. p#r1,,.cu,,, . .. q\u 11011, l., IJ . ,-1 IH ' ll't. . fi'Nl " 1)(!D" ' '/fffl!,i/11. . l , >,o4t '4w rt!J,rodw..i,\ffl t'ln pour lo~ ctudiants ct ks 11rliales. / 22 MAI AU 21 JUIN (GE J\!EAUX): Journi\c cxccpt.lonncl h• JlOGl' ' ll\ ' 'riuM\te, 1 'R'tl1t!z. tou ll• u,n'dintc:e -de 11as!ior d ' un " projct ,i un 11utre mlii11 " d6termtnez voE h11lft et ttmdn •l'd~mt ver,, ~ UX.. 22 J:\JIN :AU : 23 JUlLB'ET (CAN-ORR): 1:.l11!'!'cher: ' de " bo11; ,y,tlfffl,n1 nw!s nc \'0U8 lnisKc~ 11i1J fnffllenc.<.r ' piir ' eux. : non e:,,s to ~ttaln8 11ui ••a11a\\lel'bnt luLlon )ll\\'CO ' qil'e\le ,_ vuus •<•mlilc insl\llde, 1\rosa ' IQ.tio '. ou f11tl1,n111,, . Etudlez-111, sorvat" " \'ouH• en, npp\iqucz h1. Montrez: , vou~ un~ person no lllirc el dlgi\ll ;; ,1., confwnco . ,, 23 NOVEMBRE AU 21 DE .: Cirnnr.E (SAGITTAIRE): ' tu '. dil'z vus dcpcn11es en fon ctlbn ' de ,os l'('ssourccs. Fait.cs ' lea m.lliea' au point nfrcssalrea. ' Monttez vb '_' : trc dcsnrcord quand Jes prlncipe.C 11011t en cnus,• . Belles posslblltte, oi'.!ertcs. 22 DECEJ\tBRE AU 20 JAN; ' VIER (CAPRlCORNE): .VotTc ' " planetc dominantc, Saturne, 1iJt -' tn\R bien situce. Donnoz dl!B zl" Jionscs logiqucs ct vous verre1: ' ' '\ein ' 'd'(me1 : gie et d'optimisme mals voua va'lls decouragez parfois "qttand vous estimez ne pas Hte juge to. ' votre juste valeur. Vos senti ' ~ents sont forts et une fois . qu!l ' vous aurez appris a 'Jes controler ' et ii faire travailler vos qnaliter a votre a.vantage, ce\les la se ront de f~rts atouts. Votre gout des voyages peut vous conduire il un pe.sse temps original ou a , une occupation inattendus. L'en seignement, la litterature et la science vou s attirent particuli1 rement. Naissance de James Fenimore Cooper, romnncier am erica in . XX X MARDI 16 SEPTEMTJRE 1969 21 MARS AU 20 AVRIL (BE LIER}: Ayez de la loyaute dans LIER): Ayoz de II\ lojnutl, duns I~ jugcment, un;c <'gnlill, l TtEL, ,dont In voix d'or vous e\: son:~lera dans , un f'lot do me/Q dies ininterrcimpu de chansons cs pagnoles ce\ebres. < Ci!tte ' , , IIOfree CRIS CRAC'la d/: dio i\ cl'cternel feminin> . Ei\tT~c G~es 1.50 et 2.00 XX XX incarnant le : geniu avcc unc auloritt , indi,cutee et jouec avcc un urt consomm6 por le~ \'nlcurs I,, ,, plus siires du cinema frnn~nis. Entree 'Gdce 2 . 60 ct ~ . 00 XX X AU CAPITOL CAPITOL prcscntP Dma!lche 14 Soptembrc, a 6 Hre, 7 Hres ct 9 Heures Un homme qui couve la hah sous Je teu de Ia " vengeance! Dimanche 14 Septembrc P.M:. b. 5 hres. 7 hrea et 9 heures cep~~nn':i".11tcr.n d'un calibre ex 1tlON NOM EST'PECOS Un weatem il. bloquer la . Parole I Une action a plier : J'ec'hinel L'AFFAIRE NINA B CLINT, L'HOMME DE OU L'AVOCAT DU DJ.ABLE. , LA VALLEE SAUVAGE. Un sw,perue a ~teindre le cer veaul :;:i 1:i:e "J::m:ol~:::~i!~s Avec Georges MARTIN, MnBRASSEUR et l'cmouvante . trnrianc KOCH et Fernando SANEntrie $ O.SO par persortnc gedienne: Nadia TILLER CHO: Le d-rame de la vie dans scs Plus paasionnant, plus puisXX XX La Direction de cette Sane pr~ent: uunsnche 14 -' SeptembrE: a 5 hres, _. Jlr;;oilXlel/res . ENTRK'LES DENTS avec ' Frank WOL FF et Tony remoqs '!es plus sauvages . _ Ornsant que : cLES SEPT MERCE me d'Amour torride en affronteNAIRES>, plus dynamite plus meiit avec les inthets les plus cu sauvage que , voici un western oil humain au nivt.>u des passion~ la violence et Jes passions com Jes plus deleteres.Dram es des poeent \'atmosphere infernale implications tragiques d'une exisdu cPnema chors-d ' haleine>. A, tence traquee, en fonction des tac~ant par sa prQgression dro chaines d'un Pl!Stre opaque et sematique, son .suspense, son cli cret. mat passionne\ d'inquictude ce ANTHONY L'AVOCAT DU DIABLE La direction de cette llalle prend OU L'AFFAIRE NINA B .. . plaisir ii. -vous ' 'ill'Oposer un nouUne_ lutte amere et. feroce de veau visage dn ' '.Fa~west, on l'ac clenchee par de pmssants nm tion solldeiJUmt ~_J fou_ gnn_ts de la _Fjtmnce co,11tre Un du cinema d ' action s1ons e111port~es dons. un (ourb1lleur plefn succes. Aussi humair. Ion de !uren_r et de v1olcnc!! Un~ que cruel, ai,.-1si faecinant 'JU'ina~t!on mte\11gem~ent mencc, pro quictant, void poul' votTI' Mlee ,hgieuscm~nt ~~ rVle pnr _la hnute tation le grand succes de Vnn qu111ftc dun dialog~e v1,ro _ urcux. Lewla, s'lnspirant du sty]> vJgni; La 'Ylrile ct _mng1Btralc mtcr reux , ,du cin6ma exploslf. cUN 11rclnt10n de Pierre RRASSEUP.., DOLLAR ENTRE LES DENTS• nous montre sans detours, dons un cercle infernal, les cons6qu~ . , ces de la courle vue, de l'audn co dee numeur& de jeu. L'11ctlon qui, d'allleu1s, ne chome jmnaiP. donne lieu h des eceneE asse1. super western signe Alphonse BALCAZER sera le meilleur spe ctacle du genie de la Saison L'histoire se deroule dnns un village de l'Ouest. Un jour Clint HARRISSON, llll celebre tueur arrive lt. Creek Town. 11 est a la recherche de sa femme Julie et de son fils Tom qu'iJ a du aban donner quelques annees aupara vant pour prentlre la fuite, apres e.voir abattu deux bandits. GrO. ce aux gens du vil111ge ii par vient il retrouver ,a femme., mais son fils, ' qu'I\ a quitte en core tout petit, ne le reconnoit pas . Julie ..JJCCepte de le repren drc dnne s n ferme a condition qu 'il nc un heros do tout pnmicr oriJ,,. pnr sn rapldito au Colt, 11a ,in ce rite, son humanisn'I\I ! Entr,fo Gdca 2 60 et '1 . 00 X 'x X . PARAMOUMT . La Dlrect(on du Cin 0 Para mount s'enorgueilllt do vou, pre senter le plus foudroyant wee tern europecn jnm1\ls vu jus qu'fci. XX X La choregrnph\c la plu11 im.pre, ~iunnnntc du Tir -o. preci•lon. " " " . L,, western le plus sauvage de In saison qu\ surclassc tous \ea autres si fulgurants qu'ils oe 1euillen t. xxx BALLADE D'UN ' PISTOLERO Un spectacle unique daru Jes nnnnlcs cinematographiques. Entree Gdea 3 00 et 6.00 Avis aux Al>onnes de l 1 etranger . En ra1.So1t dts frau ele-r;ula necessittis par l'envoi l1i, opinion ot "fJ prcsentnnt dcH i dl!hH nouvcllcH, ,fnll,,e pruu vo de ,lh1crl1llon cl u rnntce cHsaycz d'6vit.er l'antngo nlsmc et la mcJJnncc. Voe chnn c~s !embre ' Lundi 16 ' '8eptlltilbre ii. 'l h ct II h JE V AlS/J'E TIRE JE " REVIENS En scope coulenrs e.vec: Geo-rge Hilton; Gilbert Ro land, Edd Byrnes Kareen O'llaro JE VAIS, JE 'l'IltE ET JE RE VIENS. Un " WeilteTn ' oii l'actlon bondit, et l!eta;i-a'.de ," comme un feu d'artlfices. El~gant, haut en cou\eurs, rem pl\ : de "gil.gs et des peripeties qui eclatant en unc cas cade de sequences extraordinai res. . JE VAIS, JE TIRE ET JE REVIENS est un des nleilleurs westerm de l'anneo et nura le BUccea qu'!l merite nupres d'un tl'es large public. Entroo $ 0.60 par personm• XX X CRICCRACCID Dlmllffi!he , 14 Sep~mbre ii. ' 6 ' hres, 7'•hres,' ' i!t 9 hearse UNE . DAME ' AUX ' CAMELI A'S Ave!E;aif~~~EL 20 FEVRIER AU 20 MAnS D~~~res I oeuvre d 'A lexpndn Par acte r~, en date du (POISSONS): Quelq11es probl!i " Une producLion eblouissante et Premier Septembro en cours, pnr mes l!Ur le plan de l'enaelgnc . 'D..,,. .... ..,,u,n, s l mervellleuse, . inepirce do l'lm , mo: le Greffier du Tribunal Civil de ment, de 1'lnstruct!on, de la re . ' 11,a:;. . , . , ""t:: t ~ s , 1mp tel cl!iif d'ocuvi o i'Alexandrr l•crnel; la &OUNl&'Jlee Madame cherche ma!s tout Im blen si DUMAS, nvec la divine Snritn Jlemusat THEBAUD nee Mavous ~tee calme et m6flculeux. De d c itI MONTIEL. 'rlanne BRIFFAULT , d(J.ment nouveaux /IVlliltagea sont (l votrc . e . UISlne :rnaitienne C'eet le drama bouleversant dt• :autorfl!OO et aaslstee de son porlke cette courtisa.ne etince1ante qui epoux a purement et slmR pa.r NINJCHE , connut apres les remous d'un, -plement renonce a. la euccesalon ST ' VOUS ETES NE AUJOU vie . agltee, l'cblouissement , d'un de s0n frere feu Fernand D'HUI: Vous voue cu1tlvcz sans p grand amour partag{!, " dans r la Ile 'BRIFFAULT, dl!ccde le 26 Mni cc• se mnis vous aur~z t.c nd11 nCrisee par lee ' in. Port-au-Prince, le 11 -Septcmnpcrcevrez , des " ilcfalllnnces. 1Tne jonctions cl'un ronformise ~oriu: bre 1969 paTole elo~euse scrnlt blen n\us POISSQNS BOUILLIS.' Mot son et lui llerez dons , :_ lre le poiason 1:?t ea marinade penetre par Ja marinade et le sci, _ une occUJ)ation unique mnis reua : , dons un reeipienJ peu profon~"" P ' cuilleroo u soupo par litre d'eau,' On falt' . la . aau . ce du poisson nve, !\Vee une autorito indiscutee. flll.nce de notre ami Paul CONSel!'nlcmPnt vrnlc. LP.s natife ). style qui leur est per~onnel l'eau 6tant as,sur6e. Faire prer>-chauda. 0 11 Je sovourli ovec' la''11'111 Robert ., TAYLOR as1111r11.le_nt le~ ~OWi aa.l•hil!ona l'o~a\on l)()Ur ' Rnnt de• PmourP.ux fcrvente d, , dre ebull\tlon lentement pour , nc ybnnaiae quand on le m'lln1;,1 roles ecrneante de MargUerlte \ht ' 'Pl'~ter nos m111Jleur11 voenx lR beRut.6. N' , esnerez. nas d'autrn! pas faire ~elater , la chair du , pols froid.. . . . ' , -; Oluthfl!r ' l!t ' !f'1',nnanr . 'val. , A~ de , satJ~. ce qui est del;'afsonanble . , Lt1 Llvr• d, fJui1lnt1 ,;I• Ninioh~ .. . 11,ln~ dan1, , !QUIii J,. ' lfbral,.,,, Jourd'bul , le clnEma e~pagnol, r1N'ESr . : coNSTHUIT COMME LE GB ~DDDYEAR / 'Y I I -, T lf-, ~I.A. I / ,

    PAGE 6

    PAOii 11 CONFIEZ VOS PIEDS LEI NOUVELUI DU MONDI \'l'~H8AILl.1C8 (AF'P) 11-ina dOII AU FIL DES JOURS ... •tton etldoplea letoUl'lll ., _Acltj :'lolun r1.,,. ln, OeUo lnforma flrmb . ., .• nrtld"11onwnl lo }t~ Pa 111111 fa.It 6cho 1 un vlolont t n1I cnnnnlt rnlt mnlnton1111t 1'1do publlt\ lo II Sttplomhn, ii Po(Suite) dui Jouno111ro, en panno II. l'Aoro_port Fr11ri1;ol11 111111 ~11U1'e~ ot; CU?nie ~ joie ft1/rmf.111t1 tw11a;. iU ge IW1IO. 1'?MI bomMS,lium.eur qu.'011 t~D!!p!~~UAde~A~ifhtopian ~~!~;.;!::_ p:t~i;;;,:~-e~e d11:6''1lf::. Airlines> assurnnt la liniKon Cll• Col upre~-miai eat arrive pal' ~;'~'~:,~,i.'.1" 11 1 •~;::i~~lt. •~: ~l~vd~ ~/~1.i:~t>~:nt 1::~nt1~ 11 ~~~:• 11. ,:~ t',•nqu, \ t,, isto du volodromo no publicnt aucuno nttnquo con" ti~ BlniR II tllo nutoriso A quitter tre la Chine_ nujnurd'hui In clinique. II dolt OeUo trove ll8t 6galoment ob i\tre t.rAnsport~ c<'t apr,\s midi scrveo par Ia radio et la tkl6vipar n,ion n Bruxelles. aion, qui depuls le rotour de M. x x x i'I Moecou, av,ant LA CAMPAGNE hior aoir, 11'ont dlffua6 auoune ANTI SOVlETIQUE information concernant la Chine. SE POURSUIT Seu\o In revue DANS LA PRESSE C'HlNOISE lil l'Nr1111ger) dont .Jo bon ii ti1'1':KfN (AFP) rcr n 6tc slgn6 le_ 10 Septembre, \ Du correspondnnt do \'AFP : A h, veillo de la rencontro i'l. PePii•rrc COMPARET) kin, Ko1'Byguine Chou-En-Lal, Ln cnmpagnc nnti eo,.-f6tlct ~ue nujourd'hu.i, contiont un ,11w ae pour,.uil dnre, In prossc violent nrticle d(monc;nnt le ehinoitw, notnmmnnt dons Ic, l\fnoiRnlPY>. , Quotidien du Pauple>. t'<• journnl public un nrticle ,1/mun~nnt •l'hypocris!c Rovleti'Ol••••••ICICIOCIOCIOCO:, quo> ,,t s'<•n prm111nt tout pnrtlenli,\r<'mt•nl ,i Jlf Ilrojnov au q1wl Ir., chinois no pnrdonnont Jll\n :-.e~ idil--s sur ln l'n Asic cl !es d6clara l ions unlt chinoises qu'il a fai ll•s en J uiu lors de la confcren Cl' de Moscou. D'~utrc• pnrl, ii public une in formution de l'Agencc s de Pekin. Lu delegation ulbu naise, offirme le journal, a ete arcueillie par Jes soldats aux eris de• ,A bas l'imperialisme rnC'ricain,-, A ba~ le revisionnis me sov1etique> et A bas Jes reac t i,,nnuires de taus les pays:i>. I;;nfin, le <.Quotid1en du Peu ~I<' , fnit 0tnt d'une informatio? d,• ,\'nne!"uurd,, appelant Jes re volutionnnires australiens a enta mor J,,. nouvelles luttes contre , la clique renegat.(! revisionniste sovietique> et a denoncer lea Pour le 22 septembre AU MONDE CHIC est toujours dispos6 a \'ous guider ii ses beaux rnyons dans lesquela \'Olis trouvereE : de jolis plnstiqu09 pour table, rideaux pour salle de bain aux nuances veriees avec annenux nssortis, pyjamas pour fillet'les et gar11onnets de 9 moia A 14 ans, chemioes de nuits, Kimonos et pyjamas pour dames, serviettes de bain de qualite superieure sana oublier le savon citron Vnloy et le savon nu suc de laitue Une visite s'impose A votre magasin qui vous traite en privilegie AU MONDE CHIC Rue d.u Magasn de l'Etat 89 ( Suite) ,acoao:.oi:::ccxx=ccic:=ic:ICICOC ,:;occc:i de Ju H.epulilique avocassistance .;wot .lt.•unf'f•, cLe. A 1.'i1i, 1 it-on,, 1ourM:• t'l. di~tri\,nlion dl'K prix llont le plUb ull/•d1u11l dt•m(•Uni Je voyHf.(P ,,1/.,r-n•l1111, a SuJv,.dor pour 11• 11111lcli SALVAIJUI\-HA!Tl. l lnlll-\ In noir(•e, NemourK ol ~i,,d :,,. prod11Jro11L uu KioHqW• d11 f'l111111p de Mnrn, Plof'H lnsce ot domornli.ce chcrcllll taina avalent des 1'-ruaa ~OU: un pnlintif dans lo LSD, la tou.x.' mMrl,juann, idan• lea rythmos Mala avec eubtilite .et . c!fi1ums hnrmonio et lea chnneons cionce Ics ordros d'en haut 6sans sens, notro jcunesse roa~ talent suivis. Tout 6tait dans saino D trouvo en Monn .Guerm l'ordrc un chnntro de son lmnglnntion, ~e. cetto imaginat10n qui eat' RETOUR .. X X ~ x Joie c~ bonheur et qui manque a ... Hier npros midi sont ron c~tto Jcunessc du ,n10ade actuel trcs a Port-au-'Prince, le Pro "~vnnt d~n~ le~ plntitudaa do_ la fcseeur Fernand Prosper, Direc v10 et qm n a d nutres alternative teur du College du fuAme .. J10lllli quo. d'adherer i'l In socte des et 88 clrnrmante femme nee h,pp1<.>•. , Clnlre Neptune. 1\lo_nu se ~appel!e qu ella_ n e_te Ils sont revenus d'une toumee unl' Jeune f1lle b!on ~lev':e .cfa•: do cinq semalnea en Europe. Ila posant de cettu 1magmat1on qu, onl visitc purticullerement Barco ~~~f. 10 )~~ 6 ~it In 3~~ rd ' 0 J:::mi: ~ 11 11 lo!1e, M11drid, ~nris; S~r le ch~ grossisant le~ petits faits, po- •~l1~n ,t~~~oY~rk~s s 6tn1ent arre snnl d?s probl<•nies !'uxquels elle Ils ont eta a.ccueillis l)ar des trou,u,t des solutwns comm1; membres de leur famillo et des ~-::\~ fe,"n;,~nnd:s~~~,=;nn;:, amiR. la focultc nte. :\'uw-; di.9olls h .1\-101111 Guerin , ,1ntinuez. X XX LNS Pll,MS A VOIR })/MANCHE ... Dimnnche prochuin, !es nmn l<'urs de beaux drnmC'S et de filnrn d'nction seront servis. Le beau drame sera au J!.ex nvcc 1' Avocnt du Diablc ou l'n[-fni rn Nina B. dnnB lequel Pierre Brasseu1, foit une crcntion scn,,a tionnelle. Le film d'uction sern nu Pnru111011nt avec Ln Bnllndc du Pisto lero Le Pi'Slolero sans Anlony Ghidra. XX X VERS BOGOTA pnreil est ... Hier matin est partic pour Bogota, Dr. Marie Yolainc Sei de Dipl&mec en \:>nct6riologio de l'Univeruite de Bogota npres cing onnees d'6tudes dana la Ca pilale Colornbicnne, Marie Yo lnine y compte de nombreux u 'mis. Elle y est nllee pour ses vn cances. Elle a ote saluoo hier mntin o. I' Aoroport par 110n pere, M. Marcel Seide, par son frere, Dr. Je11n M Seide et sa jol!e femme May et pai, bien d'autres mern hren do sn famille et des nmis. XXX DIVERS Ce matin le Vol do In DOM0INICANA: etait reste bloque . .. Kori DGbrosse est rovenu hicr upres midi d'un voyugo rosent.ant dl7 "' r-• 'dus dont on ignore pour l'instnnt Gr11nd brient . d'Baili pres 'de' ,m sangafroid dtmma,it dam lea l'idei!M,e ou les mobile", nnnonce 1a grandc Loge de l'Etat de 7-tuations lee plus im11tit!ta11tf!~ t.con officiellement. , New' Yo,:k. b '!-i un homme qui le desar,"e lroSelon Jes premieres indk.ntions Mr. Dilrmnn qui _ est un __ i'er. 1 em,mt, il fait 14 pitre : Mais parvenueif' dans la Ca,pitalc Eth(o ,ent admiratcur de nolre paya po-u,fquoi 7116 prends-~ mo.11 revol picnne, l'un des deux auteurs ~di! est en vii;ite de courtoisie chcz ve,:Y Le tun 11 st phu gros quo IB l'incident nurait etc bli1sse par nous. II u etc uccueilli a l'liaro 'nllimJ.,) i il rn-eflJre !'argent au;c '• Jes services de sccuriw Sud Yeport International Dr Fraritois le;'lf!' 168 i il suit r'tlpetin qHelquea mcnites, ou encore par Jes agents DUVALIER pa_r une .delegation a finnations saugrenue_s, eelde securite sc trouvant a hard de dignitaircs du grand Or~nt : P.Of exen+pZ.•_; 'cf 1 \'a fp,mais de l'avion Jui• meme, nlors qu'il d'Hniti presidee pnr :Mr. Ger-lei, pi6ds Bur t.wrre, il ne faut tentalL de fuir aprcs l'ntterris:rn Al G I S 't i done pas s'otomier qu'il /aBBe des ge. f•~rdr/x1s, rum ccre u1ri, c" sottises, c'est un pdtlte>, .. (L'im,L'appareil, un DC-Six>. nvee Nous souhaitons nn agrenh\r yianito /era, un lio11d i11n11e11sa 39 passngers ii bord et tm cquisejour ,pnrmi no 11 , ;, ~!r Dorman orsq11e, les gens se. t'e,i.drotit co111p page de cinq personnes, u nllcrte que la 7>oesie n'.est pas luR, l'actio11 V est 11tie11x pocJUC quc •il's auteurs ,ie r<' ill' cmiduite, l'Mstoire 111oi11ff s11-7,erfitournement nvnicnt ngi sous l'cm aiolle, le dialogue plus ofi11,celm1f prise d'unc < lr,l'luc,we Et rnnge /a realisation plus riche. MaiR cl re>; la fa.niille cllercllant ,; occi171c1 La Prcsse Elhio)licnnc 11v111t {i~nJi?J~:n~c~ 11 ~ .8;};!,~e c/~:c~'::,:~r;;: egn-lemcnt ra1,1io1 t.c quo \es sept -dcrait P~f:-dt,re, ,J:'aco cl'A.nge~. !~~t 6 ~tsdn~:atil {:~ 1 ,~}t~i'j~ .. To1_it e-n 11 e_ta.nt 1'.0mt. tout '!' [ail nnise etrc d,•s _discip\,, 8 de Mi,o Jn opre, c~ clent1~1 film /ait gia . Tse Toung desirnnt d<' sc renrlrc ~:i;~n~li:;'t'8;? 0 :~;an!:: 1 :i,idF.~ en Chine Populnir<'. na.ntes. cTony Rome~ est plus !ID x x x lisson. On a done le choix ! Vais-je signaler en pa8sant qu~, 6 coincidence !, clans le film de Douglas (no11~ qui sonne bien am.ericain, n'est-ce pas?), une ri! vUque banale concfl'l'nant /'ex-Pre sident Joh'/1.11011. a fait rire la sal le; tout " 'commui, clans le film de Maurice Cloche (9a fait fmnfaie com111e D1tpont, non?); u,,e de1niere image 11wntrant le Ge-11e ral q1ti detimit_ le record en hau,teur. Les futurs histo riens devront-ils aussi aller a ces fi.hnsala ? Ne riez pas, je vous en prie. Vo"Z:ts l'avez -uu, on arrive mal a pres6'llter ces productiims. Elles ne peu.ve11t quo rnggerer des /lexions generales et quelq11es ra dotages de divt1rsion. De toute fa9on, _''17li6 Bi l'on est /ranclte men~ contre l'opiw11t spectacle, on pout accepter avec ... philoso phie (est-ce le mot?) qu'on nous en projette de temps en temps quelques echantillons. Pourvu qu'on ne nous en dehalle pas /, stook ! Jean-Claude CHARLES. L'Exaltation ere (SUITE) lntervie• du General Moshe Dayan 'TEL AVIV (AFP) ,Une hirondeile ne fait pas le,. printemps et nous n'avons jamais cru que le resultat des operatiolli! de cette scmaine dans le secteur du cahal de Suez et du golfe de Suez obligera !es egyptiens a mettre fin a ce qu'ils ~ppellent la guerre d'usure et a respecter le cessez le feU>, a declare ce matin, au cours . Rappclunl ensuite 1es principe,i 1uberte 0 ~t';:}~ 0 nJ,ms ii~~t)!i'a:~1os;, de, 11ro1es et de !11 nuturo . R. H. CARLSTROEM Agent Officiel . Encore du nouveau au Colle2e Max Penette Apres la premiere seri•• d'E xan1el1s :t pt1rnlin prochnins ( rntr,, h ,; h p.m.) ~n oulrc . a) A purltr du 111ois d'Oclol,re fonctionJH'fa eul,., .J It er 7 h un Courn 1'1 aliqu,, 1l'A11gl11is; b) A lutrn \e~, nivl•aux ll1! l'ln.--1 Sl!H, seront dispPrttt6P1 deti !l'i; par les Persea et reprise pur (@ t;fk;::r~r 1V."~ita! {;:; .• ~ui: bcl!~ @@)@)@@)@)@)@)@)@)@)@)@)@@)@)@@@@@f",,~I((;)) ~~-~ie 1 ec;;i/}~~e~:1:!ne! 2 ! .rl:i .~-----ICICIQgtgggoagii;;;,UCJ'JQ';:~:;JQ~-::,:y..,., ,_. snlcm. Une moitie fut lransportee _ a Constnntinoplc. En res deux villes, -Jes ceremonies tl111aient une semaine et etaient pre sirlees par l'Empereur (le Bnsi \eus) dnns ln Cnpitnle, pnr u,, Pntrinrche et l'Exoique d'Asie 1\ .7iinrnalem. Mariaie d''Haitiens N. Y. Nous 1111non(/ons avec plaiair le mariage de Mlle Marie Dor viLet M-r. Gabriel ESTIME ce lebre le 6 Septembre ecoule n l'Egliae St. John de Stanfort, Le jeline couple a lite conduit au pied de: l'autel par Mme Du Dumay Jubuisson au bras de Mr Moresse CEBERT. A ce eharmant couple tou~ nos vaeux, AU CAPITOL Du Jeudi 11 au Samedi 13 Septembre 1969 a 6 Hres et 8 Hres 30 TONY ROME EST DANGEREUX A vec : Frank Sinatra et Sue Lyon. Entree Gdes ~.50 et 1.00