Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text







LE PLUS ANCIEN D'RAITI
FONDE EN‘ 1806°°”





tour et Rédacteur en Che
LUOIDN MONTAS |

Administrateur : Mme MAX OHAUVET





No &7.880

Les Relations Chine-URS

(AFP)



WASHINGTON
(De

situations hypothétiques. :

Lieventunlity d'une — initiative
militaire soviétique contre la Chi
ne est d’autant ’ plus frappante
nux yeux des dirigeants Améri-

Francix Lara

L'Union Soviétique envisage-

t- ollv de déclencher une

foudroyante guerre — préventive cains, que Moscou pourrait . étre
pour détruire les installations mene a effectuer yur les instal-
nuctéaires de la Chine Nopalaire lations nuclénires chinoises, une

opération chirurgicale que les A-
méricains ont maintes fois envisa
gé dans le contexte de leurs
plans de contingence Asiatique
mais qu'ls ont ‘toujours renoncé
ih mettre & exécution. .

Les Kremiinologistes . Améri-
cains entrevoient plusieurs au-
tres tactiques auxquelles les for-
ces armées Soviétiques pourraient

au Singkian ? C'est Ja question
que se posent les experts améri-
caing et qui commence = A intri-
kuecr et a inquiéter séricusement
lx» gouvernement Nixon.
Certaines informations, dont
lorigine est gardée secréte,
vionnent en effet de parvenir a
Washington, rapportant que les
-oviétiques se sont discrétement

cnquis de in réaction des pays ayoir recours, ‘Par exemple, une
de UKurepe Orientale et- des action punitive, de grande enver
partis communistes en Europe gure le long des frontiéres d’Asie

Centrale, oy bien la subversion
des minorités raciales au Sing-
kiang, exploitant ainsi leurs sen
timents vraisemblablement —hos-
tiles A Pégard du pouvoir, cen-

Occidentale et une éventuelle
nection punitive contre la Chine.
es sondages pourraient cons-
tituer le prélude a une offensive
soviétique destingée par exemple

: aa + trai. .
i pulvériser, vraisémblablement soy 5s '
avec des urmements convention- Mais c'est évidemment leven

tualité d'une attaque aérienne ou

. . i de diffusion gn * :
nels, len usines ie tervestre qui suscite le plus d’in-

zouse de Lunchow, de Paotow et

i i ié i hington. Quelle

» Tos ou bien encore les quiétude a Was ne e

a sions dessai de Lop Nor. serait la réaction Chinoise? Si

Mais il est également possible elle se déclenchatt, prendraiy alle
il : i In forme d‘une riposte nu i

wils ne constituent qu’une a for P

Nouvelle manifestation de la D’aprés’ les renseigndments obte

nus par les satellites-espions Amé
ricains, les vecteurs Chinois gem
blent pour Vinstant se limiter 4
des bombardiers Soviétiques d’un

cucrre psychologique et d'intoxi
cation contre le régime de Mao
Tse Toung. En haut lieu, les
wis divergent. Il n’en est pas

i é éja i insi qua
i rai, i ue-t-on de modéle déja ancien a Y
vouree vom net que les des chasseurs, également suscep-
xperts de nusieurs ministéres tibles d’étre dotés de la bombe
- ST LS v °.

dans la capitale fédérale éplu- nucléaire.

chent attentivement ces Tap- En cas de conflit, quelle se-
ports. Inissan tao ee de rait la position des Etats Unis?

lu politique _ le soin
d'étudier toutes les options qui
offriraient aux Etats-Unis en

présence d’un certain nombre de

Autant de points, qui se po-
sent dans examen d’un auss!
vaste probléme :

4A L’OCCASION DE LA FETE DE ST LOUIS ;

Jeremie... en bref

”~ :

Par Gérard JOLIBOIS
Jérémie vient de célébrer, lundi dernier, sa féte patronale :
de St Louis, Rai de France.

MEMORABLE VINGT CINQ AOUT

Duns les souvenirs de ma prime enfance yeremiennc, celui de la
commémoration du 25 Aofit resurgit avec le plus d'intensite.

L’on sait que la St. Louis était la féte par excellence de re
narchie : V’ancien régime — comme nous disons encore en ait:
de Vépoque de la reyauté francaise — tenait a exalter les vertus
Louis IX. Ni l’athéisme de la Révolutio1
ni le systeme consulaire, ni les trom
ni un siecle et dem!

roynales, condensees en
Francaise, ni le Directoire,
lustres de nos longues guerres de Libération, I SL
d'Indépendunce n’ont pu atténuer en Haiti Véclat de la fete det

is ror de France. ;
toile est dn foree des traditions qu’clles frunchissent, sans pein,
In murailie de Chine des doctrines, des sysicmes, des régimes, des
oukases, en Ke moquant dep bornes du temps. — .

A Jérémie In solennité dépassait imagination. Ma méimoire fide-
le me restitue le climat d’agitation frénétique dans la Grand’Anse,
des le début de Juillet: maisons ravalées ou repeintes; magasins
dépouillés ik prix d'or de leurs plus beaux tissus, contumes ou chaus
sureg; tnilleura et couturitres, nssaillis par “es clients exigeants ;
navires (lex vapeurs, si) vous plait) se succédant dans le port. a
une endence rapide pour satisfaire Jes nouvelles commandes ou em
porter les derniéres livraisons de café ou de cacao, retenues le plus .
possible par le producteur et réservées pour étre venduen aeule
ment, i cette époque, afin dobtenir évilemment de meillcurs prix,
imuig surtout pour disposer de numérajre au moment de la Féte de
St. Louis. -

Chaque famille s'enorgucillissait de ses invités, venus, qui de
Port-au-Prince, qui des Cayes, qui de Miragofine, de Petit-Gofive ou
de PAnse a Veau, qui de Dame-Marie, de VAnse d’Hainaut, de Corati
de Pestel et aussi, pourquoi pas de villes aussi lointaines que les
Gonaives ou le Cap. .

Les nouvelles routes voiturables entre Jérémie et son hinterland,

In rade de Jérémie, amarrées # des corps morta (le eréole dit com-

more), se balangaient trente & quarante chaloupes & moteur, de

puissance variée — uppartenant & une’seule famille ou propriété
collective de plusieurs — prates & emporter en excursion — Jes hd 4
tes, choyés et comblés,— vers VAnse d’Azur, Numéro Deux, — Trou

Bonbon, Anse du Clerc, les Abricots, la Seringue, Petite Riviere de.
Dame-Marie, Testas, la Voldrogue, Petit Troy des Roseaux, Pat-"
te Large, Corail, les Cayemittes, Pestel, les Basses ou autres Jieux,
necessibles par mer.

Chaque famille tirait vanité d’un timonier virtvose
de raison, on commengait a piloter A Jérémie.

UN: ECLAT INOUI—

: des Vage

Jé revois: jes chaussées des rues soigneusement remises en, ‘état.
le Maire et ses adjoints inspectans minutieusement les reverbtree
pour que chacun d’eux soit consciencieusement nettoyé,..pourvw’-de..
vitres, de réflecteurs plus neta, s'il en était besoin, de méches plus
longues. Devant la maison de mon grand pére, s’élevait wn de ces
réverbares. Je surveillais avec impatience, chaque goir, l’employé
qui “yenait y mettre le feu : aussi, malgré la peur salutaire du feu
qui‘m’avait été insufflée, révais-je de devenir plus tard allu-
meur de réverbéres, admirant fort, cet homme, un peu sorcier, qui

d’une main s’accrochait au bras du pilier en fonte, de l’autre fai-
sait:glisser la vitre, puis frottait une allumette passe-partout sous

ga chauassure et donnait ld lumiére, saluée par les cris des gamins.
d'alentour. ; cea

Comment ne pas me remémorer cette succession de bals précédant..
le grand jour, et bergant mon sommeil de leurs flonflons Jointains;

(Suite page 4.col. 7{ ~.:

S: Inquié

ceule

oc, Cette, baisse, < quiz
‘“pouvoir d’achat de nos ¢économi.

ietatent pas encore tres fréquentées, ni tres praticables mais, dane”, quement. moyens.:ou- faibles», est







Jusqu’s présent, l'Administra
tion Nixon s’est ugem
gardée de’ so prononcer sur les

greves questions —Sino-Boviéti-
ques qu'elle s'est efforcée par
contre d’améliorer ses relations

avec Moscou et Pékin, tout en re
connalssant que ‘ses ouvertures
4 la Ching: continientjde ‘sé het
ter & l’échee total. -

_. Toutefois, “le “Secrétzire 'd’E-
‘tat’ Williams Rogers a bridve-
‘ment commenté Ja situation le ‘20
Aoa&t devant un groupe d’étu-
diants. Nous estimons, a-t-il dit,

que les incidents frontaliers vont sc
poursuivre. et nous sommes con-
vaincus que’ l’hostilité entre les
deux grands pays Communistes
est trés grande. Il a’ ajouté éga-
lement que~les’ Sinologues Amé-
ricnins & Hong-Kong lui avaient
dit qque les Sovitétiques avaient
Vintention ' de ‘s’emparer @’une

bonne ‘partie des territoires si-”

tués prés de Pékin et probable-
ment de la captale Chinoise.

_ Une troisigme —_controverse
vient de naitre au sein de I’ad-
ministration ameéricaine. Elle

concerne les crédits que la fin
de ja guerre du Vietnam
pourrait libérer pour de nouveaux
programmes sociaux. Un
trois conséillers économiques du
Président Nixon, M. Hubert
Stein, ef son assistant spécial
pour les affaires. urbaines et
sociales, - M. Daniel Moynihan,
affirment depuis deux jours
qu'il n’y aura’ pas de bénéfice
budgétaire aprés la fin ‘des’
hostilités. Leur argument est
que l’accroissement naturel -du
budget militaire et des program
mes socianx déja engagés absor-
bera tout ce qui . -he:séra: “Splus
dépensé au Vietnam. ve

soigneusement ;




des"





Le ‘Chef des Conseillera -éco-"
noniiques du Président, M. Paul

- Me Cracken, et lo Chef du grou-

pe républicain & la Chambre
des Représentants, M. Gérald
Ford, ge sont aujourd’hui ins
crits en faux contre les prévi-
signs pessimistes de MM. Stein

;. Moynihan.

) y aura des dividendes de
la’ paix, a affirmé M. Mc
Cracken tout en_reconnaissant
que les économies post . viet
namiennes scront sans’ ‘ doute
‘inférieures A tous les ~ projets
‘nouveaux de dépenses sociales

que peut avoir le gouvernement.

Les installations de
transtérées a

Le Secrétaire d’Etat des Af -
faires Sociales Son: Excellence
Monsieur Max A, Antoine a sou-
mis ce midi & la ratification. de
la Chambre Législative un projet.
de loi portant transférement des .
actuclles installations de 'OFAT-
MA, ci-devant IDASH, 4 Chan-.
cerelles préctsément aux locaux™
précédemment destinés it l'H6pi-
tal de la Cité Militaire.

«Dans son exposé des motifs,
le Se Ctaire d’Etat des Affaires
Sociales a fait état du souci de
progres et de justice sociale de



“RUMEURS DU STADE

Le public

verra-t-il le Chacarita

@ Argentine ?

Depuis deux jours, le silence
le plus complet régne sur’ les
pourparlers entre la Fédération
Haitienne de Football ef Mr An
tonio Patino relativement a 11
venue de I'Equipe chanipionne
@’Argentine . Chacarita Juniors.
Cela nous a obligé d’avoir unc
conversation véléphonique
je Secrétariat du Bureau Fédéral
sur les résultats de ses démiat-
ches, I] nous fut“donné d’appren
dre que les prétentions dc ce club
dépassaient ics possibilités hai-
tiennes, c’est’ du moins ce qu’a
confirmé un cable regu de Mede?
in,

Entre teraps, la préparation de
la Sélection nationale devient de
plus en plus sériewse. Tl n’en sau
Zrait étre autrement quand on
pense que Ic jour J approche,
vest a dire- ce 21° Septembre



| L’Aide Allemande et —
eau potable a P-au-Pce.

Laide du Gouvernement Al.
lemand. -pour la ‘recherche des

eaux souterraines continue & se -

matérialiser dans les plaines du
Cul de Sac et de l‘Areahaie, en
vue de Virrigation deg terres
des’ ‘coopératives, = °°! -

Une des phases les plus ap-
préciables de ce .programme est
concrétisée par ‘le forage d’un
premier puits a Mais Gaté afin



Le ch

arbon. de bois
A la grande satisfaction | des
petites bourses, les prix du char-
’ bon de bois’ ont*-beaucoup baissé
ce mois-ci dans les divers muai-
chés de la Capitale..Bn Avril de
niev, le sac ‘de’ charbon’ de boi:
se vendait jJusqu’a guatre gour-
deg:. & PortiauPHines tains: que
le confirntait d’ailleurs la mercu-
riale trimestriclle publiée pa.
Vinstitué? Haivien! “de “Promotion
du Café et des Denrées d'Expor
_ tation 2



Le sae de charbon se vend cou
ramment entre. deux gourdes et
_.trois gourdes,: ces jours-ci, selon
qu’il est acheté & Ia Croix des
Bossales, au Marche du, £ ortu''
. St Joseph, (do'-Ismée -Ovide) ou
au Marché Saiomon, et aux mar
:ehés du :Portail ‘Léogane, de Bi-
zoton, de Cotie Plage ou de Car
refour, seion qu’il s’agit. de cha
‘hon dit. de -¢petits: boigs ou du
«gaiacr.





Agilite le

“due A la’ morte -“safson*et a la
fin de la récolte sucriere.
Le ‘charbou’ de -bois;consomme
a la Capitale, provient, princi-
s‘palement’ de StuMare?!ou il ne
cotite qu’une gourde vingt cing
Je sac, de la Gonave, ot il revient
b wie ‘gourde: AuMéle-St Nico
lag et & Anse Rouge, ot le sac
de charbon ne se.vendait que
“soixante ou soixanteiquinze centi
mes de gourde, l’on constate une





_ yhausae par suite de. Vafflux de

‘revendéuses © vcnues: -de** Pert-au-

Prince, qui jont obligées de le
. payer & une.gourde.vingt cing
- -@t de’ supporter ‘le frais ‘de manu

tention et de transport par voi-
“Her “jusqu’asia“Capitale.

li n’y a qu’ Pétion - Ville ob
le prix du gue @e maifitient enco
re & quatre gourdes cinquante et
cing gourdes au grand désespoir
des familles;:qui ‘préféfent venir
Vacheter dans les maychés de la
Capitale : méme en payant les
frais ‘de®. transport Spar, camion-
nette, le~charbon~ leur revient

coup. moins cher, Ij se répé

2 te que -d’Adnilnistration:: Commu-
nale de Pétion Ville enyisagerait
"ntervenir® pour. .f4ike! aligner
au Marché dc cette ‘Cite les prix
de vente du charbon de, bois sur

ceux de la’.Capitale:


















de. fournir, l'eau _& 1’Aéroport
Francois Duvalier, et ensuite de
trois autres puits

potable de Port-au-Prince.

Trois de ces puits sont en

utilisavion,..et font sourdre leat :

respectivément. a 80, 45 et 94
métres.: ».de -: profondeur. Avec
leurs: ‘pompes, ils ont couté
environ cent cinquante mille
dollars. Leur .débit totalise deux
cent trente quatre litres par
seconde d’une eau pure et
cristalline, soit 14,040 litres par
minute et par heure 842.400
litres ou deux cent vingt quatre
mille six cent quarante gallons
de trois litres trois quarts”
chacun. .
Appelce en Haiti par le Gou-
vernement du Président DUVA-




LIER, la compagnie MIRON a
pleinemjént mis 4 contribution
ces émefgences we ene deau
créées ‘Vaide.. allémande.
Cette ‘eprise. canadienne™ . 1
établi une. ¢canali-

sation < le \ t
de Idngueur. et “de douze pouces

(Suite page 4 col. 8)

avec —

comme» ton-
tribution 4 Valimentation en eau:

- efforts

pour Vultime cyufrontation HAI
TI -- SALVADOR. Les entrain:
ments se poursuivent 4 un ryth-
me bi-diurne, >

_ Hiex matin, nous avons va nos
équipiers suant, soufflant, mais
gais, attendant avec impatienc::
le moment de metire sur toutes
jeg lévres : HAITI est lune des
‘seize meilleures Equipes du Mon
de, c’est a dire qu’elle laissera a-
prés elle 130 Nations qui, toutes,
ont convoité une place d’nonneur
au Pays de Benito Suarez et de~
Lazaro Cardenas.

L’aprés-niidi, des 4 livres, nous
avons repris contact avec eux.
Cette fois, ils effectuaient le tra
vail de base la technique, ji
systématisation. Le tout Port
au-Prince étuit de la partie puis
quwils sont six huit mille a sui
vre ces séances,

Le soir, 4 8 hres, nuus som-
mes montés a |l'Hétel Montana
ot ils sont vanlonnés grace & la
sollicitude du Frésident a Vie de
la: République, le Dr Frangois
DUVALIER, Grand Protecteur
‘das Sporis et a J'attention parti-
culiére de Son Fils Jean-Claude
Assis autour de la table au mo-
ment du diner, nous avons assis-
té & un vrai ‘concours entre ce:
jeunes gens. a savoir lequel se
rapprocherait .c plus de Gargin
tua. Blaguant, se taquinant’ alors
que l’Entraineur Tassy les suit
d'un regard protecteur, nous a-
vons vécu cette ambiance qui laig
se augurer qu une fois encore, ils
auront Je dernier mot. ,

Le Bureau Fédérni, de son cd
Lé, se remue pour treaver quand
méme ua vartcpaire. Des con--
tacts sont maintenus avec la Co
lombie oi se trouve le Prési-
dent du Coinité. Olympique Hei-
tien, Antoine C.-€oicou. Le Prési
-dent de la C. B. D. ...( Fédération
Brésilienne), -M.-Havelange qui
manifeste un eértain intérét 3
notre Pays: a’assogie. anos ad
niarches,.qu'll seconde. :



Nous ;youhaitons. que tous -¢
des - Responsablos,
Sport: national: goient rée
‘ség-eb que notre Public goi
lé d'un nouveau spectacle.
HAITI — SALVADOR.







Ala Chambre Législative AU FI



VOFATMA seront
‘Chancerelies

quoi émane ce projet en ayant |
«soin de rappeler que Ja création ,
‘de VIdash fut un_ projet person-
nel de: Son Excellence le Doc ~
teur Frangpis Duvalier qui l’a-
vait eoncu alors qu'il était

je Gouvernement du Président
Dumarsais Estimé, ~

Selon’le désir du Président Du ©
valier, “les-- installations de 1’0-°
FATMA evaient (étre logées’
dans des locaux, adéduats:

_ Le Ministré Max Antoine a
également souligné dans son Ex-
posé le mauvaig état de l’endroit
ou se trouvent ‘actuellement les
jocaux de OFATMA,
‘qwils sont ‘au miliew de terrains
que la moindre averse transfortme
en_bourbicr impraticable, '

Le Secrétaire d'Etat des Affai

res Sociales'a rappelé: enfin ‘que
cette nouvelle et importante jni-

tiative du Président A vie'de la .

‘République répond a un voeu du
dernier Congrés National du Tra-
vail.> .

- Aprés I'intervention des Dépu-

- tés Michel ‘C.. Auguste et La-

‘moussey André; le’ bénéfice
Vurgence - et du grote. immédiat
sollicité par le istre a été ac
«wordé & lunanimité

de

Voici-le. texté -du projet de lor

en question auquel une toute 1é-
sere modification a été apportée:
xxx
LOI

Dr Franguis DUVALIER
Président de la République
Vu les articles 90 et 93 de lp

Constitution ; ,

Vu la Loi du 26 Juillet 1927
et le Décret du 22 Septembre
1964 régissant les Biens du Do-
maine Privé de I'Etat;
Considérant l’Intérét que le Chef
de la Nation attache a une saine
Administration des Biens du Do.
maine Privé de 1 Etat qui en rai-
son de leur situation — se pré-
tent scuvent & une meilleure uti
lisation, dans le cadre de Véléva
‘tion du-nivexu économique et so
cial des popuiations et de Pame
lioration des conditions de vie:

Considérant qu’il convient, sous
-l'égide. de la politique de Justice
Sociale et de Bien Etve générali-
sé, inaugurée par la Révolution
Duvaliériste de donner une affer
tation adéquate aux biens néces-
saires a ces fins. .

Sur le rapport des .Scecrétaires
d'Etat des Affaires Sociales, de
lIntérieur, cl deg. Finances et
des Affaires Ecunomiques;

Et aprts délikération en Cen-
seil des Secrétaives. d’Etat

A propoce et la Chambre

Législative a voté :

Article ter.— Le: Décret du 4
Décembre 1968 mettant les Te:
raing domaniaux aitués 4 Chance
rellés.,a Ja disposition: du Dépar
tement. de i'Education Nationale
est.et“demewe rapporté.

Article 2.— Les: dits terrains
velombent désormais’ dans le Deo
nme privé do l’Etat et seront
ffectés i u'actres, fins.

Article 3.-- Les “fonds de te~
ain, immeuble et installation dc
H6épital Militaire -situé & Chan
cerclles dens le eadre des biens
désignés dans le précedent arti-
cle seront nelanmment ein la dispe



(Suite page 4 col. 3)



Contradictions A Washington sur les
--.-renforts Nord - Vietnamiens

WASHINGTON -(AFP)
(De Claude Moisy)

Pendant- que le - Président
Richard Nixon eat A la plage,
les con ictions, “les ‘controver



fugion s’emparent

le

24 heures,
Département dEtat et le Penta-
gone ontidonng. des _ ipterpré-

En moins de

tations /diamétralement
dy ralentissement’ observé'— dans
les infiltrations de troupes nord
vietnamiennes en territoire sud
vietnamien. Mercredi. matin, le
porte- parole du Département

@Etat avait annoncé que le.
rythme des infiltrations était
nettement infégieur a celui dea-

pertes et que‘
par une nette réduction' des ef
fectifs nord viettiamiens au sud.
Nous considérons. cesfaits com-
me significatife; avait dit le
porte-parole’ en indiquant que





la projecti

opposées .

ala se: traduisait.

+ dara. .» Selon __ les

. céprocédg d’élimination pourrait

avoir le méme résultat ‘que le
retrait des troupes proposé.. par
les Etats-Unis. oe
Aujourd’hui le ‘“Pentagone
estime & 100.000 hommes le.
nombre, “des, nord vie’ iens’
infiltrés’au- sud ‘depuis : D1
de l'année; mais conteste que
cela prouve quoi que ce soit. Le
porte-parole du Département de
la défense, tout en ayant le




-souci’de ne -pas contredire..- trop: -

ouvertement ‘son’: collégue du
State, a souligné que le rythme
des pertes ‘communistes 3’était
également ralenti et que fi-

_Malement les effectifs. nord viet

namiens demeuraient
niveau.

sau ‘méme





‘AFF AIBLISSEMENT DE LA
LIVRE A NEW YORK
NEW YORK (AFP) /

Un nouvél affaiblissement de
la livre sterling a été enregistré
jJeudi matin sur le marché des
En fin

Aprés avoir ouvert 881,45,
elle était: tombée 4 2,881.15 dol-
courtiers, la
banque d’Angleterre semble étre
intervenue & ce niveau pour

/ soutenir Je taux du sterling.



Selon jes chiffres publiés par
le Pentagone, les pertes commu
-nistes au sud Vietnam qui s’é
taient élevés & 125:609 hommes
pendant les sept premiers mois
de 1968, n’ont été que de 108.000
hommes pendant.: les sept pre-
‘miers mois de cette année. Au
rythme actuel des, infiltrations,
lennemi remplace:::.&- peu prés
exactement ses pertes, a dit le
porte-parole de la .défense.

Une autre controverse, moins

nouvelle celle-la, se poursuit, |
civils et militaires. ‘sur’. “les: ;

progrés que font les troupes sud

vietnamiennes dans, leurs efforts
de remplacement des-forces amé-
vicaines. On sait que le progres
de la vietnamisation de la guerre
est un des trois: critéres sur les-
quels le Président Nixon est sup
posé se baser pour.,déterminer la
cadence des retraits-de troupes
américaines.



‘Vingt metres

Dans Ja note parue dans notre ©

édition d’hier sur Vétat de la
route Port-au-Prince.- Montrouis.
le lecteur-a di ‘rectifier de Jui-
méme : «A Bélanger, aprés le
pont de Torcelles,. la couche
d‘asphalte a disparu« entiérement
de la chaussée sur une vingtaine
de METRES» et non de kilo-
:‘métres.





V r Se: |.
crétaire d’Etat du Travail sous ©

enclavés .

a Québec: ,
..Ce.matin, gar Je Vol d’Air
France eat partifobur Québec via

Miami, notre. excellent ami, le Dr
St..Phard Bontemps a

sLe Dr, Bontemps, éminent chi-
rurgien. spécialisé en Allemagne,
est: membre du Collége Interna-

‘tional des Chirurgiens, I) est allé

assister au Congres annuel qu’or-
ganise ce Collége a Québec.

Le Dr, Bontemps a été salué
- & Vaéroport Frangois Duvalier

par des membres de sa famille
et de nombreux confréres et amis.

Nous sommes certains que sa
participation a ce Congrés’ sera
rillafite.

Ex
. MOUVEMENTS DE

DIPLOMATES

. «-L’Ambassadeur d'Haiti 4
Washington, notre estimable com
patiote, M. Arthur Bonhomme «a
repris, ’avion ce matin pour la
Capitale Fédérale Américaine, 1)
a pris le Vol d‘Air France. se
rendant a Miami.
* L’Ambassadeur Bonhomme
vient de passer seulement deux
jours 4 Port-au-Prince.

...Par le méme vol est reparti
notre sympathique ami, M. An-
_dré Elie, Consul Général d’Haiti
a, New York,

André vient de passer apssi
quelques jours ici. IL a &é sdlué
a Vaéroport Francois Duvalier
par des membres de sa famille et
des amis. .

xxx
MAX CHAUVET, dr. -
parti en voyage Aétudes a Miami

.Ce matin par le Vol 242
d'Air France est parti pour Mia-
mi, Max Chauvet Jr, fils unique
de notre trés regretté Directeur
Admimistrateur Max Cheuvet, en
jevé & Vaffection des siens le 7
Aoiit dernier..

Ti-Max qui vient de terminér
brillamment ses Gtudes secondai-
res jusqu’au Baccalauréat 2e par-
tie, au Petit Séminaire Collége
Saint Martial. est allé étudier
Yanglais & Miami avant d’entre
prendre ses études Universitaires.
Les dispositions pour ce départ
avaient été prises par son pére
dans les derniers jours’ précédant
sa mort, . “

Ti-Max est accompagné a Mia-
mi par sa mére, Vve Max Chau-
vet, née Jeanine Théard, et sa
cousine, Mme Reland Décatrel
née Marie José Malval.

Max Chauvet Jr, sa meére et
sa cousine ont été salués a l'aéro-
port Francois Duvalier par des
membres de lcurs familles, par Je
membres du Nouvelliste dont Ic
Directeur et Rédacteur en Chef.
M. Lucien Montas, l’Administra-
teur Adjoint, M. Clarence Pierre-
Pierre, ete. et grand nombre d’a-
mis.

Nous souhaitons de fructueuses
ctudes it Max Chauvet Jr. et un
ugréable séjour aux Etats Unis
& Mnte Jeanine Chauvet et a
Mme Marie José Décatrel.

xX X XK

LARTISTE PATRICK
VILATIRE
rrposora a New York

...Ce matin, notre sympathique *
ami Patrick Vildire, artiste au
tulont varié a pris l'avion pour
New York. Il est de la formidable
équipe de Jean-Claude «Ti-Gas_
Garoute, Directeur du Musée de
Céramique du Département de
V'Edueation Nationale, Directeur
Fondateur du Centre d’Art Poto-
Mitan, de Lalue, Patrick, artiste
peintre, céramiste, décorateur, est
allé assister au mariage de sa
jolie cousine- Yanick Morisset
avec Guy Dupoux le samedi. 6
Septembre, 4 |'Eglise du Sacré-
Coeur de Queens, New York. -

Patrick dont certaines oeuvres

sont. expoaées au Musée de Ho-



Apres la ve

en Argen
BUENOS AIRES (AFP)

Les usines, les commerces, les
administrations et les moyens de
transports ont repris leurs activi-
tés jeudi en Argentine aprés la
greve pénérale de protestation de
vingt-quatre heures de mercredi.

Quatorze personnes ont été ar

_rétées au cours dela gréve en par
«-ticulier. un prétre dé Cordoba. qui

insultait un policier, a déclaré le
Ministre de I'Intérieur.

Une manifestation, au cours de
laquelle des coups de feu ont éte
tirés, a eu lieu & la Plata Ja
nuit derniére. Une centaine de
grevistes se rendaient en corte-
ge 4 la gare en distribuant des
tracts et en Iingant des cocktails
molotov sur les transports en
commun lorsque des coups de feu
ont été entendus, Ils: n’ont. blessé
personne maig ont provoqué la
dispersion de la manifestation.
Selon les grévistes, les. coups de -
feu ont été tirés par trois civils
qui seraient des policiers.

Les dicigeants syndicaux — en
particulier Raimundo Ongaro qui
a fait parvenir un communiqué de
la prison ci il est-ine: =
ont exprimé aujourd’hui leur sa-
tisfaction:devant le ‘résultat de
la gréve du 27 Aoit.



par Aubelin Jolicoeur
LE DR ST PHARD BONTEMPS 1 y

- an Congres Annuel du Collage
International des Chirurgiens

sward Universi








a ln sulte de.
séc par Ti-Ga et son équipe dans
cette grande université ‘pour “!
noirs américains. © —
Patrick exposera & New Yor!
et & Washington, D. C.
“Nous sommes certains qu'il
connaitra aux Etats Unis un suc-
cés digne de son talent. _ .
Tl a été salué & Paésoport Fran
cois Duvalier par sa mére,. Mme
Simone Sd&lde, par Ti-Ga et
foule d’artistes, ses amis.
xxx

LA MAISON
JBAN-CLAUDE APULLON
Distributrice! générale dex -
produits de la BRISTOL
INTERNATIONAL

«Ce matin a repris |’avion.

pour les Etats Unis, M. Guil-
lermo Aristizabal, Manager pour
les Caraibes de ln BRISTOL IN-
TERNATIONAL de New York.

Il vient de passer quatre jours
a la Villa Creole. 11 était accom
pagné a Vaéroport par notre esti-
mable ami Jean-Claude Apollon.
Directeur fondateur de la Maison
du méme hom située a la Rue
Pavée,

M, Aristizabal qui avait déja
effectué plusieurs visites en Hai
ti étuit venu signer avee M. Jean
Claude Apollon -un contrat qu
fait de cette intéressante Agence
haitienne de produits pharmaceu-
tiques qu’est la Maisop Jean -
Claude Apollon la “Distributrice
Générale des fameux produits de
la BRISTOL INTERNATIONAL
Cette compagnie est actuellement
Yun des grands leaders dans l‘an-
ti-biorapie.

Nous adressons tous nos com-
pliments a M. Jean-Clatde Apol-
lon.

xxx
LES FILMS DONT ON PARLE
... Roses Reuges pour le Fuhrer
est un film formidable qui n’a
pas seulement -causé une grande
satisfaction eux cinéphiles mais
encore a fait et continue de fai-
re la fierté de Ja Direction du
Rex, car nombreux ont eté les
cinéphiles reconnaissants qui ont
fait part de leur satisfaction a
Mme Eddy Rigaud 4 leur sortie
de ce film dimanche et |uer soir.
Aprés ce film dont le succés se
. Po‘rsuivra encore pendartt long-
temps, le Rex présentera diman-
che une production d’nun autre
genre: La Blonde de Pékin. Un
film qui aura son public,
x xX X
..Aprés le succés éclatant de
FACE D’ANGE au Paramount
dimanche et mardi, succés digne
“de la force de frappe de Kerwin
Mathews; le Ciné Paramount pré
sentera dimanche une production
extraordinaire de André Hunebel-
Ie avec un nom qui restera par-
tout un suceés: Monte-Cristo.
C’est un Monte-Cristo moderne
monté par André Hunebelle Sous
je signe de l'amour, de l’aventure,
de la vengeunce et de V’histoire,
une histoire digne de Dumas avec
une pléeiade de grands acteurs
francais de fcenommée mondiale
tels que Michel Auclair, Pierre
Brasseur, Raymond Pellegrin et
Anny Duperey, laude Jade, Paul
Le Person ct Paul BARGE dans
l¢ réle d EDMOND DANTES.
C'est un film complet.
xxx
ILS SONT ALLES
REPRENDRE LEURS
ETUDES
..Ce matin, par le Vol d‘Air
France se rendant a Miami sont
allés reprendre leurs études i
New York, A Londres et a Paris,
nos compatriotes Mlles Jamile
Esper, Guilaine Roux, et Frantz

erceron.

- Mlle Yamilé Esper, gentille
file de M Edouard Esper et Ma-
dame née Ginette Buteau vient
de. passer ses- vacances ici avec
sea parents et umis, Elle va com
meneer ses études universitaire:
a New York.

“Mademoiselle Guilaine Roux
élégante fille de M. Jacques
Roux et Mme née Edith Berthold
était audsi. rentrée pour les va-
cances. Elle est allée entrepren-
dre ses études universitaires a
Londres.

Frantz Merceron, fils de ’Am
bassadeur et Madaine Arnaud,
Merceron, vient de passer un mois
et demi ici”avuc ses parents, fre-
res et soeurs Frantz va faire sa
quatriéme année. l'une des Gran
des Ecoles ou Ecoles ‘de Génie
de Paris... < . /

U est alié :parfaire son anglais
a Londres avant d’aller repren-
dre .ses études de génie dans la
Ville-Luntiére. .

Ces trois’ jeunes et sympathi-
ques ‘compatriotes ont été salués
& l'aéroport Frangois -Duyalie?
par des membres de leurs famil-
Jes et de nombreux amis.

xxx

NOS VISITEURS
..«M, Eugene Doan, Broadcast
Engineer». de New York est ar-

’ rivé ici lundi. et a pris logement

au Grand Hétel Oloffson.

Gene Doran est technicien en
électronique 4 l’American Broad-
casting. Company {ABC) a New
York.

Tl soccupe de la fabrication et

(Suite page 4 col. 2)

Entrée Gdes 2.50.









iz
Py
Td
an
Ee
ty
a
am
Pt
HORIZONTALEMENT
1 — Partisan d'une théorice
socinle et écononiique ;
2 — Continent — Plante &

flours jaunes

8 — Qual.fie un dispositif de
thditre

4 — Assaisonna — Parcouru
4 V'envers —- Note-

& — Bout de papier — Ve-
nues



caneewetasrcnee oO GH

lor
"7 _~ Article arabe — Marque
Végulité e

B -— Trds petite



Man\
méditerranéén °° *
10, — Soupentes

xgExx
VERTICALEMENT |
I — Célébre pour ses grottes:
IJ — Récompense un
dien — Fatt’ peurvaux-enfante—

III — On‘ le préfére. clément
— Début d'ulcére’ - :
IV — Pont — Manquer

V — Qui ne prend’ pas-parti:

VI — Une chemise populsire:

VII — La ‘méme-fléur qu’eu
2 horizontal — Note -

VIII —- A. chaud.— Petits
chemins

IX — En téle —. Inflamme-
tion de Voreille .

X — Héros mythologique —
Démonstratif

Solution du Probléme précédent

Solution No, 829 F

HORIZONTALEMENT —

1. Risque — Mit — 2. Annel
les— 3. NT; Encide — 4. Gers;

Vair6 — 5. ER; Tuantes
— 6. Rémi ; Tea 7. Obi. ; Tor
— 8. GN ; Otite — 9, Anon -

NUO — 10. Taies ; Anes-

VERTICALEMENT’ —

I, Ranger; Fat — II. Intérét,
Na Itt. SN; Gai — IV, Ques-
tionne — V. UEN (une ; VI.
Blevation VI. Liane ; Tua —
VIII. Méditation — IX, Isére ;
Et X. Estrées

:



Recettes Simples

de Cuisine Haitienne
par NINICHE

P

POIS VERTS OU DEGOUS-
SES.—Ilse son trouges ou blancs
parce qu'ils sont des pois rouges
et. blanes encore verts et enlevés
avant maturité de leur gouses.
Les cuire baignés trés abondam
ment d’eau avec huile, persil, ail
écrasé & casserole couverte pen-
dant une heure sur bon feu con-

qufils s’écrasent aisément sous
la pression du pouce et de l’in -
dex ou de Ja cuillére. A ce mo -
ment, sans descendre le réci -
pient du feu, écraser une partie
des pois avec ja cuillére et au
fur e ta mesure que les pois sont
écrasés, la «sauce se fait» er
épaississant. Saler, poivrer, ajou

tinu. Ils sont cuits & point dés* ter beurre. Servir.

Le Livre de Cuisine de Niniche

se vend: dane tovtes les librairies



6 — Paré — Drdle de ‘cheva





“AUSTERE MOSTRA —

Huile Crystal Gal. Plas
Café Reinbold 3 Etolles
Soupe Campbell Tomate
Morue Livre

Harenz Saur Livre
Pickles Cornichons 8 oz
Olives 5 0z

Sardines portugaises: a l’Huile 3 pour 0.54

Sel de Table
Macaroni Honig 1 Ib

Spaghetti Honig. 1 Ib
Paté de. Foie 7 oz. Zwan.
Petit Pois Amiewux 15 oz. Fin

Maggi Soupe Assortie 3 Pour

V-8 12 oz i
Kool Aid 6 pour

Cerises 4 oz .
Vin Rose d’ Anjou Cruse

‘Gtat redi ‘¢ =
Sonerdte des offoctifa nord -

yin vation mite al
nord yvietnamicns ayant Clé cons
Me abloment diminus.
Yolon M. Mac Closkey, lo ryth
mo des infiltrations est Inféricur
d celui des portes nure vietna -
miennes, ce qui signifie que les
iafiltrationa nee guffigents plus a

Opens ab eeetantiomtien

» sR

2 aay

1

VENISE — AFP — .
(De l'un edos envoyées spéciales
de PAFP:’ Guylene Guidez) '
Apréa cing journées ‘activité,
le. caractérc'-de’ la trentiéme mos
tra d’art cinématographique se
dessine. Il est fortement® teinté
d’austérité et de pessimisme.
Non seulement Je froid et la
pluie ragnint sur Venise,: mals
aucune vedette, aucun grand ‘met
teur en sctixe,; aucune’ manifesta

tion, aucun. acbat;-aucun = film.

méme, n’est venu dérider les es-
prits et créer_quélque’ animatior..
a culturé teat pie triste dé -
clare avec cuuviction. le’ directeu:
Ernesto Laura. La presse, italien
ne: est-en train,d’en. douter.
Liart cinémalographique pur ne
fait pas en effet. l’affaire. des
chroniqueurs qui en. sont réduits
& consacrer trvis colonnes & l'ho
sence d'une vedette. de moyenne:
importance. comme. Lucia: Bose.
Désireuse: dc: régier. en. paix. ses
problames. njatximonlaux. l’ex -
épouse du Torero, Miguel Domin-
guin, a bouteversé le festival.La
présence d’Orson: Weiles,-signalée
A Venise a-excité-quelques heurce
Venise a excité:quelques heures
tous les: esprits; .C’étalt finale.
ment un amoureux de la ville et
un amateu: de spaghettis: A dé-
faut d’antre chose, on > épilogue
sur le film: de: Fellini Satyricon
qui ne sera présenté que la veille
du jour de cléture et on mise sur
Varrivée de Luigi Chiarini, ex -
directeur démissionnaire, dont la
présence & la Mostra est parfai-
tement justifiée, tous les direc -
teurs honoraires étant conviés 2
assister. .
Â¥ Le mauvais. temps aidant, les
quatre ou_cing salles de projec-
tion du Paiais connaissent une
fréquentation assiaue tandis- que
sur les éerans -défilent les grands
problemes de iotre épogue. Pro-
blame. de Vesciavage et du racis-
me avec Benito Cereno de Serge
Roullet, trait Sdans un style bres
gonien. Probléme du divorce et
de la familic dans le film espa
gnol de Vamuur. et autres senti
ments, Probleme de Venfance a-
busée dang le film japonais Sho-
nens (petit gargon). Probléme

$2.15;
0.56
0.23
0.59
0.39
0.45
0.39

0.18
0.36
pgs,
0,26

0.46
0.80.

0.24.
. 028
0.29.
1.95

Liqueur Parfait Amour Marie Brizard 2.19

Whisky Inver House
Whisky. Martin: V.V.0.
Bitre Heineken 6 pour
Cinzano Blanc Grand.
Vermouth Coradry.
Ricard

Fromage Eyssen Lb.
Fromage Téte de. Maure. Lb..

Fromage Gruyére 6 Portions.
Jambon Picnic Lb







4-39
3.69

t

1.95
a

1.45 meta

~ ganisation, appprend - on

LALUE

res Tavlant nous lo nignoe du acor

mlens au Sud Vietnam,cle « Pion, film. politico. mythologique,



Ds! nybillin; donk chacun'.a-val’-
noement chorché la clé, mala qui
a su-frappor ios Imaginations. '
Finaloment, Francols Relchen-
-bach a apporté le suel rayon do
soleil do ce dcLut de festival avec
son premicr film de fretion discret» présenté dans la section

Kim ,Mochet, épouse -

~ inf wapative.. I

u de dudé.14mgohj iy. foil sessds
buts dans un style de ravissanto
gourde,, a nit.- chemin entre Bri

‘a gitte< Bardot! et - Dany. Saval.

xx X

, .

“ CONTACT FRANCE - FMI

PARIS — AFP —

La France a pris contact ave:
le Fonds Monétaire Internatio: -
nal, au lendunain de la devalua

tion du franc, en vue d’une éver -~

tuelle utilisation des droits de ti-
rage qui lui restent sur cette or
de
source infor.nce,

La demande formelle de la
France ne cevrait intervenir que
dans quelques jours, mais unc
mission; du FMI;-est. déja venue
& Paris:la: semaine derniére pour
examiner Ja politiue~-d’austérité
préparée par le Gouvernement
francais et mettre au point Ics
conditions:-tecuniques .du: tirage;

La Fremupg 8) en’
en Juin 1966 ‘séy~droits de‘ tiras"
ges automatiques sur le FMI.:
745 millions de :déelars; .et.-aveit:
cédé A la méine époque ses créan

demprunt. 120 muilions de dol -
la~s .La*demande frangaise porte
done sur sus croits- conditionnels
qui s’élévent &987,5- millions- de
dollars,

Certains observateurs pari -
siens estiment en outre que la
France -aurait- également sollicité
des facilités aupiés: des- banques
centrales- étrangéres.

Liinitiative francaise est sur
tout une précaution. Le Ministre
de Economie et des Finances
n'attend pas en effet de rentrées
de capitaux a‘la suite d’un réa -
jjustement de parité du franc
ui a 6té loin d’étre sauvage ¢
s’est méme contenté de constater
la parité du frane a l’évranger.
Un tirage de prés d’un milliard
de dlars. su rle FMI et, si cela é
tait confirmé, de nouveaux: ac -
cords swaps en plus de ceux qu’

sont encore & sa disposition per: .

mettraient & la France de travc~
ser tout remous speculatif qui
pourrait éclater en Septembre a-
vant la réuuiun des gouverneurs
du Fonds Monétaire Internatio-
nal et dans )attente des élections
allemandes. D’autant, qu’ fin
Juillet les réserves publiques d’or
et de devises de la France s’éle -
vaient encore a 3.598,7 millions



COLES



effets ‘utilisé #

SVOBODA.
‘Al VARSOVID
PRAQUE we ARP. ce.
* Le Présiiem Ludvik Svoboda
so rendra
jours en vioitc amicale én Polo:
gno , annonce:l‘Agence .CTKi.. -
_L’Agence pricise que cette visite
Vinvitutiongd








“ARABES -ISRAEL

DECLARATION: SENATEUR. a

AMERICAIN. .
TEL AVIV — AFP —

Des ‘imum retour & Washington;
au Présidcat -

je recommanderai
Nixon de préserver )’équilibra
des forces-cu- Moyen Orient: en
fournissant a Israel les armies
dont il a besoin, notamment: des-
avions Phantom,..a déclaré. le..8é-.
nateur amé~icain Charles Goodell.
avant de _quiter Israel a destina.
tion des: Etats Unis.

Le Sén'ateur, Goodell a violem-:
ment condamué Vexploitation par
Jes Etats~Aracds de I’incendié dé
Ia Mosquée’de Al Aksa a des fi.is
de -propagande anti- israéHennes,
en, soulignant que pendant plus de

20 ans les arabes_n’avaient pa»

. permis aux juifg Vaectss & leurs: pg suis Gc :
f fe rat nap dei. petits caleuls qui. provoquent ‘des

‘eux saintzy I niga
paix dans la ~égion uussi long

tems gue. les, Etats. arabes..procla
meron ‘lear intention d4éaternti-

cea au titre dea uccords yf néraux. io: Ierael e.tso refuseront de négo

jer avee:-lés le Sénateur.

. xxxxX
LA REDUCTION DU BUDGET
MILITAIRE AUX ETATS UNIS

WASHINGTON — AFP —

- Les attaqucs multipliées des li
béraux amevicains contre les in-
dustries miijtaires ont déja en -
trainé un ralentissement de lac
tivi+é de ces industries qui n’a -
valt pas cess6 de croitre depuis
le uevu. de la guerre du Viet. -
nam.

A la demande du Sénateur
William Prozini:e, Pun des dé -
tracteurs les plus acharnés. du
pentagone, ie Département du
Commerce a publié mercredi la

premiére étude statistique sur. 1’é- ae

volution des contrats de la dé-
fense nationale qui demeuraient
jusqu’ici confidentiels .

La tendance 4 la baisse. est
trés nette. Pendant le deuxiéme
trimestre de cette année, lea nou
veaux contrats {econclus pax le

pentagone avee: ses fonrnissgurg y , sSuper - Markets ‘Colbs, &

attestent unv.. réductions - det:
pour cent par rapport aux con -
trats passés pendant le dernier

trimestre:de 1968. Lesiefféts deg teamedliny

(Voir suite page 8)

SUPERMARKETS

VENTE SPECIALE
SAMEDI

















des”








at des )

© GOURMETS emaciat|

SACRE-COEUR AVE. CHRISTOPHE!
DU VENDREDI 29 —
30 AOUT. 1969










xx me

dons les prochain: -



het 8h 80
KARENINE .
B60 at) 4007")



: Joudl & 6h. 80 et 8 h, 80
. LA FEMME DE PAILLE
Entrée Gdes. 1.20 et 2.00

m



Lapa >
Entrée-Gde; 100° UN MILLION D’ANNEES

AVANT: SEQYS-CHRI ST
Entrée: Gde: W760





BANDE A CESAR’
Entrée .Gde. 0.60

: Bourquei:toujours
souftrir du foie

Les donieurs “du sfoié, sont dues
lo..plus~ souvent” & un, mauvaia
fonetionnement’ de -cab’ organa. et
surtout de. la : vesicule:. biligire.
La. séerétion. de. la. bila est, tattat .
insuffisante, .tantét: son écoule-
‘ment est..gén6..par la formation -
d’une sorte de bous ou méme. de



Jeudi & 7 h. et 9 h.
L’HOMME QUI TRAHIT
LA MAFIA

Entrée 1. dollar par Voiture

Vendredi & 7h, et 9h.
LA VENGEANCE
DE LA MOMIE

crises douloureuses ...ce-. nt Entrée 1 dollar par Voiture

chaque, jour.. Il y,. adone: intérat
a ’ ser la sécrétion. de la
bile et;.par..cela. mame, a faire
‘cesser leg.'migraines, les difficul
tés de la digestion, le. goit amer
dans la bouche, lenduit épais et
~ blanchAtze...de-Ja langues.



De Luxe Auto Cine

DELMAS)
Jeudi & 7 h. et 9 h.
‘AI TUE
RASPOUTINE



Le Livartil & ose de.B A 4 Entrée-1. doll - Voi
cuillérge. par jo vous ‘rendra ntr @ dollar Par Voiture
eet in service. En pre- Vendsedi A 7-h. et 9 h.

ZORRO LE VENGEUR

pant le. Livartil, on. combat. effi-
Entrée. 1, dollar Par Voiture

cacement les:.troubles provenant -
de épaiasiggement de la bile ou
de. sa -séorétion défectueuse.



CINE ELDORADO

Jeudi A 6h, 15 et 8h. 15
A TOUT CASSER

Cé.mervaillieux produit dea
’ Laboratoires. Roger. Foas est en
vente & ia Pharmacie Sosthane
Geffrard, Mont:- Carmel et dans
toutes. les bonnes. Pharmacies. |
. Vendredi.A 6 h et 8 h 15
En lére Partie :
SHUPA-SHUPA
me zéme Partie :
-. a , NGE
Inscriptions
Le Secrétariat de 1’Inatitut
Haitiano - Allemand sera ou -
vert au Haut de Lalue, en face



CINE STADIUM





i pasty “du 16m Septembrerpro- Jeudi (Eng Pemmanance-
in, de 9 h am. a midi ot de EQUIPHREDE ‘CHOC
-4hpmacéhp. men vuede Entrée Gde.0.60.:.

gdes sipgatiptang: 2 sux
de’ alem*nde* -pour
la nouvelle année scolaire.

Vendredi (En Permanance)
MONSIEUR . DYNAMITE

Entrée Gde. 0.60 \

rN Cereal Gerber
Cerelac

. Phesphatine ler et 2¢me Age
' Ovaltine 16 oz

Lait Danny Boy 5 Lbs
. . Lait Malté 16 oz
" Cocomalt 12 oz
Dream Whip 2 oz. Créme Fraiche
Royal Pudding Assortis 3 pour
Jello Gelatin Assortis 3 pour

Confiture Assontie. Lipton 16 oz
Biscuit Alsacienne Pqt de 6

Péche au Jus Freestene 29 oz

Tablette: Chocolat Nestle 8 oz
Marshmallow Kraft

Jamsy Cookies
Bonbon Assortiment Carnival

Soda. Crackers yA
Saltines Craker's 8 oz
Ritz. Cracker's.12 0z
Post Tens Cereal Assortis.
Davis. Baking Powder 12 0z
Ajax 3 pour
- Sheltox. 32.02
Facile Detergent Gal
Papier Hygiénique Imp. 5 pour
Papier .Ciré Cut Rite 15 Ft
Papier Ciré Waxtex
nc Guade 4:25 Lbs

X



‘Papier



Vendredi' a 6 het 8h 16 , ,
Bees dab MONTPARNASSE .
L ee Jeudiia-6:h. 15-et 8 h. 15

Vendredi &-6 h. 15 et 8 h, 15.

Drive-in: Ciné, Delmas

Entrée Gdes. 1.50 Réservée 3.

Entrée Gdes. 1,50: Réservée 3.

recevrez votre provision gratis «











Jeudi a Th. -

. FANTAZIA
MEXICAINE

Entrée Gde. 1.00:

Vendredi.a. 4h, ot-7 bh.
ECOUTS MA. GHANSON
Entrée Gde: 1.00

Doers
PARAMOUNT

Jeudi A.6 bh. ot Bh. P.M.
FACE. D'ANGE
Entrée. Gdes. 2.60 Réservée 4.00

Vendredi a6 h, et 8h. P, M.
CASSE FETE CHINOIS
POUR LE JUDOKA °-

Entrée Gdes, 1.20 Réservée 2.00



CINE SENEGAL

Jeudi (Séance Unique) A 6 h 30
CANONIERS DU YANTSE
Entrée Gdes. 1.50 et 2.60

" ‘Vendredi: A 6 h. 15 et 8 h. 15
JESK A. ISTANBOUL
Entrée. Gde. 0.60 et 1.00



CINE OLYMPIA

Jeudi (En Permamance)
LA CHANSON DU
SOUVENIR
Entrée Gde. 100
00 Vendredi (En ‘Permananae)
Jour Populaire)
GOLIATH. ET .
L'HERCULE NOIR
Entrée. Gde. 0.60



00
CINE UNION

Jeudi & 6 h, 15 et 8 h. 15
L'ASSASSIN . :
EST-IL, COUPABLE_"?
Entrée Gdex:06! os

Vendredi 915. eb 82hs. 15

AVENTURES

AMOUREUSES
. Entrée. Gde. 0.60




A MIAMI

0.29
0.84

0.37
0.68

2.52

0.72
0.72

0.35
0.59
0.44

0.54
0.09

0.54

0.89
0.53

0.18
0.79

0.44
046
0.71

0.83
0.45

0.72
0.69
0.56

0.93
0.85

0.29

0.38
aS. 0.69: oe ;

3.16









JEUDT'28 AOUT 1040.

Q ad



yor



‘harches la aection correspondant
da naisaance et vows tronveres

ignatent lee autres pour domatn,
Dreit dereprodustion totala on

OTHE HOROSCOPE






au jour de votre anniversaire
lew perapectives que vous

partlelle réservé,

‘roprield King Features Syndicats — Eweolustvitd
«LE NOUVELLSTE>

VENDREDI 29 AOUT 1969

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Cetle. journée néceassite-
ra plus d'une bonne action pour
In{sser sa marque. Et beaucoup
de bonne humeur, En général, ne
sortez pas des sentiers battug
mais des plans aA échéance Glo! -
gnée sont. posaibles.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Vous pouvez dépenser
autant d'heures que votre pro -
gramme le permettra:en un nou-
venu secteur, A un passe - temps,
A une activité secondaire. Gar -
dez aussi des moments de loisi:

22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Excellentes indica -
tions si vous suivez des plans
miris et des régles solides. Acti
vité et repos sont également fa-
vovisés, Lienthousiasme doit se
maintenir, Cherchez, fouillez: un
trésor est a découvrir.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER). II faut écouter tan
dig que. le. prochain parle et ex-
pose. Servez - vous de votre ima
gination dun3z vos contucts avec
le public et Jes amis. .

24 JUILLET AU 28 AOUT
(LION): Diessez: des. plans. pour
la semaine qui vient. Souvenez -
vous of sont la bonne éducation
et les sou-ces de la noblesse: al-
réalisables et: si. quelque chose de:
connaissances seront utiles.

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Des influences
stimulantes apparaissent. Le
meilleur conseil sera d’éviter les
extrémes et de refréner vos réac
tions. .

24 SEFTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (DALANCE): = Evitez
les cyhiques et les pesvimistes.
Examinez ce que furent les pé
riodes - tesis. Vous avez connu
des difficulles pareilles et méme
plus grayes, Les méthodes éprou-
vées vous donneront la clef de
Vaction d’aujourd’hui.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Si les sug-
gestions du. prochain ne sont pas

réaligables et si quelque. chose-da
votre sixiéme sens vous avise de
ne pas.les suivre, n’allez pas con
tre votre intuition.

23 NOVEMBRE AU 21 DE
CEMBRE (SAGITTAIRE): Pre
nez une demande pour ce qu’ell3
vaut et dea résultats inattendus
vous satisferont pleinement. Te -
nez vos pronesses, remplissez les
obligations qui vraiment sont vo
tros.



JOLY GARDEN
Mme Yvan DESINOR

Ecole Maternelle, pour les En-
fonts de 2 A 6 ans.

Le ogramme correspondant
a Ia classe de 18¢me enseigné
méthodiquement.

La Direetrice et le Personnel
sont. toujoura & la. disposition des
parents ot Jes inacriptiona sont
ouvertes tous les jours de 8 heu-
res du. matin A midi.

JOLY GARDEN en face des
geau — Avenue Boyer No. 18.

=

A
‘

cee



”



22 DECEMBRE AU.20 JAN-
VIER (GaAPRICORNE): Si
vous .commencez bien, vous aure7
un grand avantage qui s’accroi-
tra naturellement avec un effort
et une activité tenaces. Des divi-

dendes exceptionnelles pourront
étre acquis.

21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU): Tendan

ce A mettre la charrue devant les
boeufs; & mélanger. les affaires,
a permettre la confusion. Il fav
dra prena.e les plus extraémes
précautions Pour conserver une
impeccable “il,ne droite.

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Vous avez de ja
diversité et c’cst elle qqui vous sc
ra indispensable aujourd'hui si
vous voulez: profjter de toutes
les. possibilités qui s‘offrent a
vous.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D’HUI: Vous avez l'intention: (et
souvent vous la réalisez) d’attein
dre dag buts élevés..Vous n’aimez
pas les désagréments. mais votre
inflexibilité et votre rudesse
vous les alttireront parfois. Ce
quil ya de meilleur en vous,
c’est votre. cbté. compétent,.en -
thousiaste, airmable, prudent. et
traditionnel Vous étes ambitieux
et vous. vous: ferez des-amis:-par-
mi les pérsonnes influentes, vous
aimez les arta et trouverez 07
grand bonheur. dans la compa. -
pnie des personnes. intelligente..
Persévérant et courageux, vous
vous-ferez.le champion des: -déshé
rités:. Vous: étes souvent consi
déré comme: «chanceux, mais
eest votre. gout. de la recherche,
votre fine observation, votre ar-
pétit de connaissances qui vous
font varaitre si. favorisé aux heu
res importantes. de votre exis -

tence.



‘Pares et Meres
de famille

Florence, qui se recommande
par sa méthode moderne: et ra-
pide dans. Enseignement. du
Francais et du Caleul, est, diri-
gée par Mme Andrée William
Raymond qui compte 21 ans
dans Enseignement Primaire.

Institution Soeur Marie Iu-
cienne Florence 13 ang de bons
Soeurs du Sacré-Coeur de Tur-
services, 18 ang de succés,

Institution Soour Marie Lu -
cienne Florence Kindergarten
Clasee Primaires en 6 ans scu-
lement: de la 128me 4 la Téme.
22 Rue Geffrard, En face du Sé-
minaire.

InserIptions Tous les jours
de 8 heures a midi.

“Nnscrivez pas vos enfants aa
hasard dans n’importe quelle E-
cole. choisissez une Ecole diri-
gée par une Inatitutrice diplé-
mée. dont la méthode d’Enseigie
ment: a déj& donné des preuves
de succés incontestables durant
plusieurs années.

Conflez vos enfants a 1’Inati-
tution Soeur Marie Lucienne
Florence No. 22 de la Rue Gef-
frard en face du Petit Séminai-
re GColldge St. Martial.
L'Institution Sr. Marie-Lucienne

CE een deriamammeesnatmmsammpaaninail

,

Album de Vacances

ee eal

avec

KODAK

Les enfants dans la piscine
Les flamboyants en fleurs
Les pique-niques prés de la mer
Les rencontres prévues et imprévues

VOILA UN MAGNIFIQUE ENSEMBLE

-Don Mohr

eT TT ee

DE. PHOTOS
POUR: VOTRE ALBUM
DES: PHOTOS CLATRES
DES. PHOTOS. PROPRES
DE BONNES PHOTOS.

KODAK
Sales Corp.

AVIS

“Natrait da Contrat Amendé
jo Je -Boelété Bn Nom Collectif
OMIN: IQUE. BAILLY & 00.

Nom Collectif,
pour objet de faire toutes
opérations commerciales mobilld
res bmmobiliéres ot. financiéres-
telles-. que . représentations -courta
ges Ventes:en Grosi.de -produite..
manufacturéa. solt:A PP Extérieur.,
soit & Vintérieur e¢--de marchan-
dises Générales; le. tout dans. Je
cadre des-lois- haitiennes — ré-
gisgant la matiére. ELLE EST
LA CONTINUATION DE LA
DOMINIQUE’ BAILLY & CO.
FONDEE LE 12 OCTOBRE
1980 ET PREND EN _ CON-
SEQUENCE A SA CHARGE
LV’ACTIF ET LE PASSIF DE
CETTE ANCIENNE SOCIETE.

Article 2.- La durée de la
Société est fixée a CINQ AN-
NEES consécytivea qui commen-
ceront A courlr A partir de Ila
signature des présentes. pour
prendre: fin les mémes jour
et mois de l’année mil neuf cent

ee. Avtlole, dons. TL oat formé ons.
‘tra lea sounsignés une Société on

Catte Bockéts Re.
~ Jes}

soixante quatorze sauf dissolution.

anticipée ou prorogation prévus
par les présente statuts Ete ...

Artie Se Le si¢ge de la
Société est a ‘Port-au-Prince
“RUE BONNE FOI. IL pourra
par la suite étre transféré. par-
tout ailleurs d’un commun _ac-
cord entre les soussignés.

Article 4.- La Raison et. la
Signature. Sociales sont DOMI-



NIQUE BAILLY & CO et la
A VENDRE
Un Piand Pleyel: en parfait

état.

S’adresser & Monsieur Antoi-
ne Duroscau 4éme Avenue Bo -
losse aprés le No. 44°

dénomination commerciale DO-
BACO. i

Article 6:- Los: affatres,et 1ih-
térats..dela. Société secont gorda

> ot ndministrés par tous‘ les” we-

Hocléy,.ot Jos, décisions. prises
Jeu’ emajorité
dant pour la commodité
opérations.. commerciales de
Société Ja. geation- ‘et -.
tration: quotidiennes’ sont . con-
fiées A JUN’ PROCURATEUR
ASSISTE ‘D'UN MEMBRE, les

deux désignés chaque année par”

les associés et en cas d’abserice
par l'un des autres associés.

Les pouvoirs de ce procurateur

assist6 comme ci-dessus prévu
sont des plus Stendus.
Ete cescssseeeee becavenaateneee
Article 6.- Pour la Premiére

Année de gestion et d’Adminis-
tration le Procurateur et son
Assistant sont respectivement

RAOUL BAILLY.- PRO-

CURATE

InERE BAILLY.- ASSIS-
TANT

Article 7.. Le Capital Social
est.fixé. & QUATRE. VINGT
MILLE NEUF CENT DIX
HUIT &. 81/100. DOLLARS
U. S. ($> 80,918.81) répartis
comme suit : -
Mr Raoul BAILLY § 20,229.70 -
Mme, Pierre L, Dominique

20,229.70

20.229,70

- 20,229.70"

* avticie 8.- Lannée Sociale
commence le ler, Octobre et
finit le trente Septembre de.
l'année suivante

M r. Gérard Bailly

_Pierre Bailly

Un or'ginal du présent acte
a été déposé et enregistré au
Département. du Commerce et
de l'Industrie le: 18 Aofit. 1989.

POUR. EXTRAIT CONFORME:

Constantin. Mayard Paul Av.

La Banque Populaire
‘Colombo - Haitienne
AVIS

La BANQUE POPULAIRE.. COLOMBO-HAITIENNE: re-
mercie: bien. sincérament: sa: fidéle-clientéle en COMPTE D'E
PARGNE en particulieret-le. Public en Général et. prend plai.%.
sir & leur. annoncer.que:la. PRIME: Traditionnelle:: qui -leur
sera offerte: au Tirage: ‘de: Décembre. 1969. sera. exposée. tras
bientét au “Lacal de: la- dite- BANQUE.

Les conditions de Participation A ce Tirage sont les sui-.

vantes :

I. Maintenir’ en COMPTE D'EPARGNE UN SOLDE: MI.

absalne,. . Capea...

Vadmints- —

TERT
NE! PAPA AU LUT CAR IL
NE . SENT PAS TRES ad







L’ACTUALITE, INTERNATION ALE

£ Sutte de: la 2eme page)

cette. baisec. usr activité des -in.
dustrielg de défense se feront
surtout sentir 4 partir de l’an-
née. procicine puisqu ‘il s’agit son
vent-de contrats a long. terme.
Mais.-déja.lu parl. des achats de
matériel de. defense dans le pro
duit-national Lrut dea Etats Unis
“est au deuaidme. trimestre de
1969; de. 8,5 pour cent, la propor.

tion- la pius:. passe depuis le qua .

triéme ‘trimestre de 1966.

Tl est d’aiueurs. intéressant de
noter que la baisse des comman
des du pentagone A l'industrie da
la défense ne porte que sur les ar
mements conventionnels et sur
les munitions, Par contre, la va-
leur des contrats. portant sur les
armes stratégiques (fusées et sys
temes annexes) a augmenté de.
43 pour cent entre le premier et
le second trimestre de cetet an
née..

La publication de ce premier
bilan. sembie:.confirmer - que.:de--:
vant les pressions parlementai -
res,.pour une réduction du bud-
get militaire, administration du
Président Nixon va sacrifier cer
tains ,éléments. de. la.défense cox

ventionnelle afin de pouvoir
maintenir mtacte la supériorité
stratégique uucléaire des Etats

Unis sur ?PUnion Soviétique.
, x xXX
L’AFFAIBE DU

- PLAN. MILITAIRE.

AMERICAIN .
BONN (AFP)

Uaffaire du plan militaire.
secret américain 10-11- que le.
magazine ovest-alemand Stern:
a.regu. par.la.. poste,.... connait:
tercredi un- rebondissement.' On:
apprend en effet:.de souree- de:
presse ouest-allemande,. que ce

.. Plan; aurait été-.tranemis. .-aux
soviétiques par. .un certain:
; Attardi; Sergent d'état: major:

NIMUM de CENT: DOLLARS &.00/100 ($: 100,00): du 104
AOUT au 29 Décembre: 1969,

2-- ou pien: DEUX CENTS-DOLLARS & 00/100 ($:200;

00):

3.— ou

du ler Octobre: au 29Décembre 1969,
TROIS CENTSDOLLARS & 00/100 ($1800. 00)

du ler Novembre au 29 Décembre 1960.

En attendant, continuez, chers clients, A faire vos. Dépita: :
& LA BANQUE POPULAIRE COLOMBO - HAITIENNE;
votre BANQUE, afin de de-enir- propriétaire. de. la Magaifi-:

que PRIME.

_ Portrau-Prinee: le 24 Juillet: 196974:
BANQUE: POPULAIRE OOLOMBO:HAITIENNE:

LA BANQUE: DU PEUPLE HATTIEN. e ¢.



7ueeT. .
«LE NOUVELLISTE>

. la: Technique. FORD:. anten
Rae: des Casernes;. tout: pres du-Rond: Point de: PExpestion; pour choisir. une de ces s remarquables Voitures.

f

au: quartier. général. des forces:

américaines en: Europe:.de Hei-
delberg,, Ce sous: officier, qui
avait. accés a des dociiments.

secrets, a en.effet été- -soupgonne;
d’avoir: travaillé- pour--les. séxvi-
cés secrets --soviétiques, Il. a: 6té
urrété.-et. condamné: a trois:. ans:
de prison, ilo oy oa quelques:
Bi

Ses activités Vaureient.. con-
duit:.a- livrer..aux: soviétiques: ce:
plan; 10-11 concernant: Putili-,
sation par les américains. en
Europe. en cas. de. conflity atomi:
que, bactériologique et chimique:

Les ,Photocopies:; du plan:
secret. qu'un, destinataire. inconnu:
aurait adressé;.de:. Rome; simul:
tanément: aux rédaetiona: devdiver:
és. revues: eur net amés:
ricaines- dont. le. Stern:en RRA.
proviendraient done. d'Union:
Soviétique,

De source allemande,. on croit
savoir. que. l’afaire- de ce. docu
ment: secret envoyé.par, la: poste:
aurait:.é6té. mise. en: scéna.. en
URSS ot l'on aurait: voulustirer:



“parti du suicide en “octobée 1968

dans son bureau de Pullach’ prés
de Munich, . du sous-chet: des

services secrets ouest-allemands, .

le_genéral _Wendland; /
L’expéditeur inconnu du * do.
cument aux revues européenner
et amér.caines aurait
agi, d’aprés la lettre rédigée en
anglais accompagnant. jes: ‘photo
copies du -plan 1041, selon les

injonctiongs de son ami, le
défunt général Yendland, effra
yé par le conte de cettaitis
documents: q ient- pasgés-

entre ‘pes mains.

jieux-de 5 ans, le plan 10-11
émanerait du quartier ‘général
américain de Heidelberg.: C’est
pour cette raison que son exis-
tence. aurait- &té
services: de'OTAN comme du

ministére fédéral de la défense

A ‘Bonn, Le quartier général dea
tbrees ‘américga.nes en Europe
de Heidelberg ‘est refusé a
tout commentaire;

A cette méthode.
aride; le. gouvernement
cain- préfégp celle--»
a mettre fin-au conflit.au-moyen
de la négociation, conduisant au
retrait de toutes: les forces en
présence, a souligné le porte-
parole: du Département: d’Etat.

' A la question de-savoir. si
la réduction du rythme d’infil
tration nord vietnamienne avait
fait VPobjet d’un accord: secret
ou tacite avec Hanoi, M. Me
Closkey a répondu par un laconi
que commentaire.:

Et de dire sur quels chiffres
M. Dean Rusk fondasiti:ses esti-
mations. le porte-parole — s’est
borné & rappeler que le prédéces
seur de M. William Rogers au

lente et
améri-

aux doss‘ers de ce ministére,

‘qu'il continuait de servir en
qualité de Conseiller.
Enfin, M. Mc Closkey s'est

refusé 2% commenter l’hypothase
selon laquelle, quelle que soit la
situation sur Te terrain, les
Etats-Unis attendraient d’obte-
nir certaines concessions & la né
gociation de Paris avant de pro-
céder au retrait d'un nouveau
continfent de leurs forces au
Sud Vietnem,

xX XR

LE PRIX REZA PALHAVI
SAINT JACQUES DE
COMPOSTELLE (AFP)

Trente et un pays ont pose
leur candidature pour le Prix
Reza Palhavi, octoyé sous |'égi-
da de LTUNESCO et qui ré-
compense chaque année le pays
ayant déployé les efforts les
plus méritoires . en faveur de
l'alphabétisation, a annoncé a
Saint Jacques de Compostelle,
la: princesse Ashraf Palhavi,
soeur du Shah d’Iran, et Prési-
da@pte du Jury. International qui
doit décerner le prix.

Le Jury du Prix Reza Palhavi
daté de 5.000 dollars, est réuni
depuis mardi a Saint Jacques

en effet -

ignorée. des.

qui consiste ,

de Cornpostelle, pour choisir
pays lauréat.

Crest & Paris; lo 8 Septembre,
Journée Mondiale pour l’Alpha-
bétfsation,; a précisé la Princesse
Ashraf, que sera officiellement
proclamé le pays vainqueur du
prix. -

le

xXx

ARABES-ISRAEL
DECLARATION
ISRAELIENE

TEL. AVIV, (AFP)

Le..porte: pardle du Ministére
Israélien des affaires etrangéres
a vivement-critiqué Mercredi la
résolut:on adoptée Mardi soir
par le conseil de sécurité sur le
‘conflit entre. Israel et le. Liban
et a.affinmé que l'armistice de
1949 conclu entre les deux pays
était caduc,

En condamnant Israel pour
son acte de légitime défense et
en évitant. toute référence direc

te & des attaques armées a par-

tin du Liban, qui ont rendu né-
cessaire la riposte. Israélienne
le conseil de sécurité a évité une
fois de plus de s‘attaquer au
vrai, probléme a dit Je porte pa-
role: Ayant accepté le cessez le
feu, il était du devoir du Liban,
-a-t-il continué, d’en empécher
toute violation a partir de son
territoire -soit par lea forces
réguliéres soit par des forces
irréguliéres. Mais il est évident
que si Israel est attaqué il a le
droit et le devoir de se défendre.

La référence a l'accord d’ar-
mistice Israelo-Libanais dans
le préambule de la _ résolution

Département d'Etat avait accés .. adoptée Mardi’ par le Conseil de |

Sécurité est absurdé, a souligné
le porte parole. L’armist ce de
1949 s'est écroulé sous le poids
de la belligérence arabe et a été
annulé par la guerre d'agression
arabe contre. Israel de 1967,
guerre & laquelle le Liban sest
identifié. Les accords d’anmisti-
ces, y compris celui entre Israel
ct le Liban sont morts et ne sau
raient @tre ravivées. Israél ne se
reconnait aucune obligation dé-
coulant des acords d’armistice.
Et le porte parole a conelu : de
puis Juin 1967, les relations en-
tre Israel et Ies pays arabes voi
sing sont soumises au régime du
cesscz le feu et a lobligation sin
ternationnle de passer du cessez
le feu a une paix permanente.

Messe ;
@Anniversaire



A ‘occasion de lanniversaire
du décés de In regrettée Erina
Mérisier Ja fninille fera ecélébrer
le lundi ler Septembre prochain
46h am. une messe de requiem
en sa mémoire & la Cathédrale.

Le présent avis tient lieu d’in
vitation aux parents et amis de
la défunte.



CONFERENCE
DYNAMIQUE
REACTIONS
ISRALIENNES
JERNSALEM, (AFP)

C’est avec la plus. grande at-
tention que l’on suit en Israel
les réactions des paya musul-
mans-4 -la décis.on prise par
les ministres des afaires étrangé
res des pays arabes de convoquer

‘une contérence au’ sommet Ista-

mique, chargée d‘étudier le pro
bléme des heux saints de Jeru-
\saalem. Aucune réaction officielle
n’a &té enrégistrée en Israel, de
crainte sans doute de forger la
main d'une fagon ou d’une au-
tre aux pays musulmans avec
lesquels Israe] entretient des re
lations normales, ou méme ami-
cales, Il s'ag.t avdnt tout, note
t-on dang les milieux politiques
Israeliens de la Turquie et de
L'iran.

La presse Israélienne expri-
mait Mercredi Vespoir que ces
deux pays ne s’assoc eraient pas
ou ne s‘asocieraient que d‘une
fagon formelle A cette conféren
ce, alors qu’aucun danger ne me
nacait’ les lieux saints de L’‘Is-
lam tout comme les lieux saints
a Ja chrétienté a Jérusalem.

D’autre part, on a réagi
dans les milieux politiques Isra-
Lens, avec une certaine irrita-
tion aux commentaires du Caire
selon lesquels la modération au
rait prévalu lors de Ja réunion
des ministres des afaires étran-
geéres arabes.

En langant un appel A une
réunion au. sommet Islamique
dit-on en Israel, les Etats arabes
s'eforcent de donner & un con-
flit d‘ordre pol.tique le caracté-
re d’une geerre de réligion. 0
est difficile, dit-on encore en I
srucl, de dgonsidérer comme un
signe. de modération ou de sages
se un recours a des procédés qui
datent d’un autre fige.



Avis de Divorce

En vertu d'un jugement
divorce du tribunal civil do
ressort du 23 Mai 1969 entre
les @poux Dominique Jacques,
I'épouse née Lamercie Marie A-
ghes Champagne, signifié le 27
Juin suivant l’Officier de état
civil, de ln Section Eset de lu
Capltale a transcrit Je disposi-
uf de cette décision, en confor-
mité/de la loi, sur les registres
de son Office au No. 42 le 22
Aott: courant.

de

ee

Cet avis est publié afin: de
mettre Je public ag courant de

Ia dissolution du mariage des

sus .dits époux Dumin que Jac.
ques.-
P -au-Prince, le 27 Aodit 1964.

Eugene Legros,

une F ORD ESCORT, de luxe, moteur de 1300 cc, rapide, nerveuse, .extrémement: économique a Pachat !

. . oN :
une FORD C APRI, de luxe, moteur de 1600 cc, sportive, agréable et qui vous pose !

une FORD 15 M,. de luxe, moteur de 1500.cc, & traction avant, la voiture qui a fait ne percée remarquable sur le marché ! |

une FORD. 17 . M, moteur-de 1700 ce,.solide, racée, la voiture de Vhomme qui aime son confort-et qui évite les ennuis !











Les Torrents de la
route de Carrefour

Lew forten plulea estivales
niont pas ocenstonné, ca mola-cl,
Winondationa aur la route Port-
au - Prince - Carrefour, volo bé-
tonnér, Von a’'en souvient, par ‘le
Mouvement de Rénovation Na -
tlonale.

Ceel est dQ aux importants
travaux de curage entrepris a -
vee persevernnce, au cours des
mois de Juin et Juillet 1969,
dans Jes lits des ravines, qui
coupent cette volo, la plus fré-
quentée de toutes celles qui re-
lient Port au Prince aux agglo-
meérations proches, Cette situa-
tion vient souligner a merveille
In nécessité d'un curage en pro-
fondeur des ravines qui. traver-
sent la Capitale, ainsi que des
bassins de décantation, appelés
a retenir, durant une journée
uu moins, tout le volume d’allu-
vions charriées par ces cours
d'eau torrentielle, A la suite d’u-
ne averse diluvienne.

A la grande satisfaction des
nombreux conducteurs de ca-
mionnettes ou ctap-tap» et de la
centaine et plus de milliers de
gens qui habirent du Portail Léo
gane A Carrefour —_ pres du
tiers de la population de Port-
au Prince — la route natio-
nale n'a pas étg envahie par les
enux du torrent de Ila Cour
Bréa, de celui de la Source Le -
clere, ou encore de celui de la
Savane Salée, de la Source Chau
deau (celle qui passe a cdté dela
Fabrique Step Over), ni de celui
de la Riviére de Diquini ou de
Thor.

Cependant, il faudrait y re -
prendre le curage au moins, cha
que semaine, aprés chaque série
d’sbondantes pluies estivales,
pour que les alluvions ne vien -
nent combler trop vite les lits ré
cemment désensablés de ces tor-
rents et provoquer de ces inon-
dations, si préjudiciables -et &
la circulation des wéhicules, et
aux facilités de communication
le cette émorme masse de popu-
ation, résidant entre le Portail
Léogane et Carrefour, et aussi
a économie nationale puisque
dans ,cethe zone fonctionnent
lus d'une centaine d’entrepri -
es, grandes, moyennes et peti-
es, employant au total vingt
nille bras et produisant princi-
yalement = pour lexportation,
onc source d'intéressantes devi
es, sonnantes et trébuchantes.

AU MONDE CHIC

rel toujours disposé
ih vous guider & sea beaux
rayons dans leaquele
vous trouverez : de jolis
plat ques pour table,
ridenux pour salle de bain
nux nunnees variées avec
annenux ussortis, pyjamas
pour fillerLes et gargonnets
de & mois i 14 ana, chemises
de nuits, Kimonos
et pyjamas pour dames,
xerviettes de bain de qualité
Kkupéricure sang oublier
le savon citron Valoy
el de savon ay Buc de Iaitue

Une visite s'impose &
votre inagnsin qui vous traite
en privilégié

AU MONDE CHIC

Tue du Magasn de l’Etat

— 89 —



Kaftle Renvoyée

Leg intéressés sont aviséxs que
eo tirage de la Voiture Mercedes
3enz, 219, identifiée uu 933,
vrajeté pour le 29 Act 1969, ert

‘envoyé au Ze Tirage de Septem

yre 1969,

Cet avis est publié a toutes
fins utiles.
Port-au-Prince, le 28-8-89.

Lyonel WOOLEY,
Propriétaire



~ HITACHI ==

AU FIL DES a8 gs

ese



ms | (SUITE)

de lu réparation de Véquipement:
électronique de cette grande’ com

pagn.e américaine de Télévision
Il passe une semaine en Haiti,

xx

...Ce matin sont “arrlvén A Port

au-Prince, °»M. Hubert Grunwald
de nationalité francaise et son
ami chilien, Cesar Eduardo Mou-
karzel.
’ Hubert Grunwald est le. neveu
de Mile Liliane Grunwald qui a”
tout récemment passé trois Be. -
maines & Ibo-Beach avec le grou
pe ici dans le cadre des voyages
organisés par le Club Privé Le
Vaudou, affilié a la Société pour
la Diffusion de la Culture Afro-
Caraibes (AFCAR).

Ces deux organisations sont
dirigées par notre charmante
compatriote et amie, l’artiste Ma-

‘ thilda Beauvoir Planson,

Ce Club est appelé La Maison
Haitienne de Paris.

Hubert est Directeur Adjoint
du Palais des Sports de Paris
dont’ sa tante est la Directrice.
L’entrée de son ami Cesar Eduar-
do Moukarzel qui n’avait’ pas de
visa a pu se faire grfice & l’in-
tervention de Mathilda auprés
du Secrétaire d'Etat des Affajres
Etrangéres, Me. René Chalmers
dont la bienveillance notoire re-
jaillit sur tout le gouvernement
du Président & Vie de la Républi-
que, Dr, Frangois Duvalier qu‘il
sert avec discernement.

...M. Christopher Powell, Ma-
nager <«Cruis.ng Expeditions,
Lindblad Travel Ihe.» de New-
York est de nouveau parmi nous,
Chris achéte beaucoup d'oeuvres
d'art chez nous. Il a fait une
emplette chez le grand artiste
Jeean-Baptiste Périclés,

Il est accompagné ici par Ma-
dame Eleanor Wallace de ‘Palm
Reach, Floride.

M, Powell et Mme Wallace sont
descendus au Grand Hite! Oloff-
son.

DIVERS

Mme Alix Arty Gaetjens,
charmante femme de Carlos
Gaetjens est rentrée- ce matin
venant des Iles Vierges. Elle a
été accueillie par ses enfants et
des membres de sa famille dont
son frére le Colonel Fred Mare
Arty Chef de la Police de Port-
au-Prince.

xxx

. xxx
..Mme Auguste Jeanty et Mlle
Madeleine St Jean ont eu ce ma-
tin & l’aéroport un beau cortége
de parents et d’amis comme elies
prenaient le Vol d’Air ~ France
pour se rendre & New York via
Miami.
x XX
...Notre sympathique ami
Louis Gérard Vital s’est embar-
qué ce imatin sur le Vol d’Air
France pour un périple de plu--
sieurs semaines qui le condui-
ta i Miami, Nassau, New York,
Frauckfort, Paria. ete.
Louis Gérard Vital a été salué
ii Vaéroport-par des membres de
sa lfaniille et des amis.
xxx
.Le jeune Fernand Bernard
est. parti ce matin pour Miami, De



Rafle renvoyée

In Rafle de la voiture mar-
que Consul modele 1961 qui de-
vnit avoir lieu au tirage du mois

dAott basée sur le tirage de In
loferie de Etat Haitien est ren
voyée nu 2eme tirage du mois

de Septembre 1968
Le 28 Aott t969
Le Propriétaire



Encore du nouveau
au Collége
Max Pénette

Aprés la premiére série d’E-
xamens d’Admission les 26, 27,
28 Aofit, Ia Direction du Collége
Max Pénette a bien voulu accep
ter d’organiser de nouvelles. é-
preuves qui ge dérouleront les
lundi 15 et mardi 16 Septembre
prochains (centre 2 h et 6 h p.m.)

En outre .

a) A partir du mois d’Octobre
fonctionnera entre 4 h et 7 h
un Cours Pratique d’Anglais;

b) A tous les niveaux de clas
ses, seront dispensées des leeons
de Mathématiques Modernes.



Es

nombreux unis l'ont Rccompa -
gné a Va6roport.

JUtingénieur Louis Auguste
commergant dela ‘Place est parti
ce matin pour New York.

Il effectue un. voyage d'affaires.

li a été accompagné & l'aéroport

Francois Duvalier par..sa char-
mante femme née Canez, ses en-

fants et. autres. ‘membres de sa -

famille,

Jean - Fuze, Réginald
Sausine et leurs jolies soeurs
Scarlett et Careen sont repartis
ce matin pour Montréal.

lls sont les enfanta de notre
‘excellent ami, le Consul Général
d’Haiti & Montréal, M. Jean
Sassine et Mme et les cousin:
de Ti-Roger Sassine le Papou, re-
parti hier.
Ils vivent & Montréal
- leurs parents,
Ils étaient rentrés pour d’a
gréablas vacances.
- xx xX
le sympathique commercant
Serge Célestin «Le NATIONAL
STORE» de la Rue Pavée a pris
Yavion ce matin avec sa femme
Rosemonde et son fils David,
pour un voyage de quelques se-
maines aux Etats Unis.

avec

. x xX xX

. Serge Pélissier est reparti
avec sa guitare 4 destination @é
Miami et de New York.

xxx

...Notre estimable ami Roger
Adé, travaillant’ comme techni -
cien en éducation dans le pro-«
gramme.d’Assistance Technique
des Nations: Unies. au Congo
Kinshasa est reparti ce matin
aprés cing semaines ici.

Tl a repris le Vol de la CA -
RIBAIR avec sa fille Marie Flo-
rence et son fils Réginald.

Roger Adé nous dit qu’il était
venu se retremper dans la dé-

licieuse ambiance haitienne. ~ Il
dit qu'il fait. plus chaud ici
qu’ au Congo. -



Au tournoi de
Forest Hills

NEW YORK (AFP)

Le joueur de Coupe Tavis Rou
main, Ilie Nugtase, qui disputera
le Challenge Ruund du 19 au 21
Septembre * Cieveland, s’est qua
lifié pour le _deuxieme™ tour du
Simple Messieurs du Tournoi de
Forest Hills ex battant jeudi Ie
néo-zélandais Ian Crooekenden :
6-4, 4-6, 6-4, 6-3, 6-0. Le match
avait été jvterrompu la veille en
raison de lobscurité alors que 1e
néo-zélandais menait.

Nasase_ rencontrera vendredi -
en deuxiéme tour lamérieain
Stan Smith, dans ce qui pourrait
&tre une répctition avant la finn
le de la Coupe Davis.

Le deuxieme joueur roumain
Yon Tiriac s‘étaiL qualifié mercre.
di aux dépens du sud - africain
Terry Rian 9-7, 7-5, 5-7, 8-6.

ARRESTATIONS AU NIGERIA
BIAFRA (AFP)

Les autorités nigérianes pro-
cédent de nombreuses arres
tations dans la ville de Calabar,
grand port du sud est du _ Ni-
géria, actuellement sous contré-
le du gouvernement de Lagos,
a annoncé aujourd'hui ta radio
du Biafra.

Selon la radio,
arrétées seralent
propager des
biafrais.
Parmi elles, ajoute
figurent notamment
et un médecin.

les personnes _
accusées de
sentiments pro

la radio,
un avoeat



A. la. Ch bre



w _ (SUITE) .

sition deg Affaires Sociales pour
les services de POFATMA.

Article 4— es _ dispositions
prévues par-la présente Loi abr
gent toutes Lois ou dispositions _
de Lois, tous Décrets .ou disposi -
tions de Déerets, tous Décrets-
Lois, ou dispusitions de Décrets-
Lois qui leur sont contraires.

Donné au Palais National, 4
Fort-au-Priice, le 11 Aofit 1969,
an 166éme dc l'Indépendance.

Le. Président a Vie de la
République :

' Pays Bas:

° PAS QUISTION DE

ENFORTS, SURINAM,
ASSURE f. LA HAYE, (ARP)
~ JL aest . absolumont pas

question ‘d'envoyer’ de militairey
néerlandais au. Surinam (ancien- —
no Guyane néerlandaise) a dé-
clar6 mercredi aprés'midi M

~Da Jong, Président du Conseil

des Pays Bas.
‘La mise en état d'alerte de
149 militaires de la gendarmerie
royale des Pays Bas pour

journal catholique néerlandais
et confirmée par. _le Ministre de.
In défense.

Le Chef du’ gouvernement des
dit «que cetté infor-
mation avait provoqué son éton-
nement et sa colére. On croit?
savoir -4 La Haye que la
sion de mettre en alerte des
troupes pour l’envoi.éventuel de.
renfortsavait &té prise au cours
de la’ nuit derniére par le Se--
crétaire général du Ministére.de *
la Défense, M. G. Peynenburg.

DECES DU JOUR

AOUT 69





Mme Antoine St Cloud 658 ans
Michel Malherbe ......... 62 ans
Vilver Philogéne 63 ans
Serge Augustin ............ 1 an
Arnold Jn Baptiste ...... Adulte

Rue Tiremasse

AU CAPITOL

A partir du Dimanche 31 Aoiit
Un Grand Western Italien -

Un Grand Western Italien |

déci- «7

: drapeau républicain

Cette nouvelle “ivait prevogae
une = tempate . dana
+ politiques de la Haye... Des ‘par-
Ipmentaires _s0clalistes
yaUx .ont pressé ‘do questions le
gouverneinent, Défa, au: nomen
. des 6meutes de Willemstad, *
mai dernier, - opposition avait
vivement cvitiqué lenvoi
le gouvernement -de — renforts
aux Antilles Néerlandaises, «

: L o x XX

un - UE MINISTRE DE
éventuelidépart au Surinam, ob., LINTERIEUR ANGLAIS ©
un -conflit frontalier a éclaté le -

“19 Aoft avec la Guyane (ancien ; ;
territoire britanilique) avait été “yous<
annoncée mereredi matin par un bien vouloir

LONDONDERRY (AFP)
ve suis Jim Callaghan, ‘je
serais

me laisser passer.

S'étant ainsi. présenté, A l'aide
_ d'un porte-voix, le Ministre
‘britannique de Vintérieur, . M.

James Callaghan,
aujourd'hui . l'une des barricades
qui protégent le bastion catholi-
‘que de: ‘Londonderry, le Bogside.
Par respect pour leur visiteur,
qui est arrivg hier en Irlande
- du nord pour un voyage d’infor-
mation de trois jours, les respon
gables de la république ‘libre du
‘Bogside avaient amené ~ Je
vert-blanc-
range qui flottait depuis quinze
‘Pours sur les barricades, ~

Dés son entrée dans le Bogsi

de, le Ministre a été agsailli par

une foule. d’habitants du quartier
catholique, -qui se bousculaient
pour: pouvoir Vapprocher. Un
instant, séparé par la foule de
son guide attitré, M. John
Hume, députg indépendant au



Entrée: Gdes 2.50 et 4.00






les: milisax © d
et, Nbés:

par |

> reconnaissant .de_

a. pu franchir partisans mcnacaient de se

- voie de la violengy?

A & hres, 7 hres et 9 hres.



tb d’Ulater- et. avocat
‘cause . catholique,
=, ensuite visité

fils .dée. fer barbelés, do. voitures
ealcinées eat de poubelles, Bes
rues pativres et ses ruines.

: . x xX .

M. SIMON KAPWEWE
RETIRE. SA. DEMISSION

‘LUSAKA (AFP)

Le ‘Vice - Président de la Zam
bie, M._ Simon Kapwewe, qui a-
vait,-démissionné lundi de.
fonectoins a décidé de retirer: se
démisgsion.

—Dans- tune conférence de presse
tenue. merercdi ‘sdjr, M. Kapwe-
we a déclaré ou avait décidé
de retirer sa-déniission pour éyi
ter les violences ‘auxqucles - ses
li-
vrer.. Tl a ajouté qu ‘il avait pris
cette décision aprés-avoir requ

un grand nombre de délégations,

dafricains ct d’européens, qui s’é
levaient fermement contre sa-dé-
cision ‘de quitter le Gouvernement

Certains, a-t-il poursuivi, et
notamment des africains,’ ont
méme menacé d’entrer dans ta

Mais, commt
on sien souvien¥y je ticne & dvi
ter cela,

M, Kapwewe a ‘ajouté qu'il a-
vait requ des appels téléphoni- ~
ques de ses partisans en Europe
et en Amérique protestant contre

. sa démission, et que Il’Union des

syndicats zambiens lui avait en-

-voyé une ferme protestation Ini.

demandant de reprendre.ses fone
tions.
















ses -

Le Ciment d’Haiti SA.

SISSSSC SESE SESESES



" SEREMIE ... - EN BREF
. (SUITE)

ces retraites, missions, neuvaines, triduums, faisant défiler vers
VEglise majestueuse, toute proche, lé ban’ ét “arriére ban des fide-
les, grands ct petits ? ~

Il me semble que toute la’ féte se condengait - dans la. Vigile. Les
moindres demeures s'éclairaient quasi «& giorno, de bougies, de
lanternes vénitiennes, comme on devait le faire jadis en Europe,
au Moyen-A Des rangées serrées dé chandelles marquaient les
bordures dedMbaleries, les balustrades des balcon’; Suspendus a des
cordes, des lampions haut perchés se palancaient en ligne au-des-
sus des rues : illumination générale organisée bénévolement et tra-
ditionnellement par les Jérémiens, Sous chaque galerie, un sean,
prudemment rempli d’eau, se chargenit d'éliminer tout commencement
d’incendie.

Puis_ la ccoudiailles bruyante, la retraite aux flambeaux, aux
accents dune méringue & tout casser, animait lez rues de son
vacarme, de ses danses endiablées, disons plutét ardentes (qu’est-ce
que le diablé viendrait faire la), avec gendarmes montés,
eneadrant la foule en délire, des pompiers heen a cheval; le chef
surmonté d'un casque brillant et munis de haches cu de seaux de
terre pour prévenir les incendies.

Le matin du 25 Aoifit, la ville me semblait plus belle et avoir,
elle aussi, revétue ses habits de gala : Jes rues, arrogées par Jes
soins ‘des particuliers et décorées avec prodigalité. Les nombreux
flamboyants, qui protégent de leur ombre lea diverses rucs de Jé-
rémie, congseryaient encore un peu de leur vive parure rouge, qui
s’épanouit avec un si bel éclat au temps de ja Féte-Dieu et don-
ne un caractére, haut en couleurs, an chef-lieu _ de In Grand’Anse.
Les poteaux des maisons, @tajent ornés d'inflorescences de flambo-
_yants, au milieu des draperies, des nappes brodévs déployées suc
les facades des maisons, dans V’attente de la procession ‘vespérale.,

Comment effacer de ma niémoire ces souvenirs de ma prime en
fance jérémienne qui parent de tant de merveilleux la eélébration
grandiose de la féte patronale de Jérémie, il y a Knit ou neuf lus-
tres ‘avant la grave crise économique de 1929, responsable de la dé.
grizigolade verticale des cours des denrées tropicales et de la ruine

de la Grand’Anse. Gérard JOLIBOIS,
LE PREMIER JEREMIEN A ETRE MINISTRE
ee

Rafle Renvoyée L’Aide allemande ...

La Rafle de la voiture Hiltman (Suite)
modéle 68 couleur berge imma-
triculée au No. 3024. qui devait prés de diamétre, qui part de
avoig lieu au 2e tirage du mois la zone Est de geroport, court
le long de Jl'Avenue Hailé

d’Aoiit est renvoyée,

~ Cet avis est donné Sélassié, descend l'Avenue

fins utiles de droit. Somoza ou Autoroute de Delmas,
Mr Edouard Jn Jacques de l'Est & l'Ouest, tourne- a

Pétionville, rue Geffrard No, 37. VAvenue Francois Duvalier, ci-

devant du Polygone, suit par-

tiellement l’Avenue Dr Annoual
ou de St Martin, traverse le
Bel Air en épousant le relief de
ja Rue Dr Aubry pour s’arréter
a l’angle de cette voie et de la
Rue Pavée ou Destouches. Une
citerne d’une capacité de cent
mille gallons a été érigée par-la
Compagnie Miron a Prédailler,
dans le secteur ouest de Delmas,
afin de facliter une réserve
appréciable de cette eau pour
deux jours d‘alamentation.

Prochain article :

a toutes °

SS

“4b CIMENT D'HAITI S.A
informe le personnel en disponi-
bilité que la reprise de la Fa-
brication aura lieu Je Lundi ler
Septembre_a 8 heures a.m,

Le personnel est prié
présenter A son
heures habituelles».

de
travail

se
aux



. Cependant, la Miron n‘avait
Pharmacies assurant instalte que ‘a canalisation hy-
. le service cette nuit dvaulique primaire. I] reste a

etablir d’abord je- réseau secon-
daire pour faire parvemr
bénéfique

Jeudi 28 Aout 1969
MEYER

l'eau

au Cnamp de Mars

3 Jn. i - 1 ee
Boulevard an Toa pygsillines ainsi qu’a toutes les rues situées
ott 4 au couchant de ce systéme
"amg primaire, pu:s les conduites
CC I £5 lertlaires qui doivent. desservir

AVIS les maisons de cette zone, au

Bel Air, au Centre de da ville,

La Direction des Cours au Pertail St Joseph, dans le
Privés FRANCK ETIEN - quartier = commercial, a la

Croix dvs Bossaies, sans oublier

NE, tenant compte des de -. §
Pp ¢@ je pourtour dies Places Toussaint

mandes réitérées de nom -

breux parents, a décidé d’6- ouverture et duo) Marron
tendre son Enseignement de ~ Tneonnu, ainsi que, les imposants
la Sixieme A In Philosophie. " ifices (Ui les avoisinent, tels
Tn consequence, leat le Palais Nat onal, les Ministeres,

8 ' les Contributions, le Quartier:

porté & la connaissance des

per’ . | Genéral, les Casernes Dessalines
intéressés que les Inserip - et celles de la Police.

tions pour toutes les Clas - la CAMEP «a di surement
ses Secondaires sont regues, commencer ces utiles travaux
au local des Cours Privés secondaires ul tertiaires pour



FRANCK ETIENNE, sis A ® mettre en service la magnifique
la Rue Dr, Aubry No. 29, § réalisution de la MIRON,

du lundi au vendredi de 8

hres. A. M. a 11 hres. P. M,



AVIS

Port-au-Prince, le 21 Audt 1969
Le. Secrétariat Technique

AVIS

in-
La «CARIBAIR» annonce a ferme les commercants, tes intel
son aimable clientale qu’a_leetuels, les industriels et te pu-

blic en géncral que le «Guide de
préparation des projets de déve
loppementy est en vente dans les

partir du ler Septembre 1969,
(mardi excepté) elle aura chaque.
jour’ de la semaine, du Mercredi

au Lundi, alternativement un Librairies suivantes
départ pour MIAMIa3h.15p.m_ Jlibrairie a la Caravelle
et le jour suivant un départ librairie La Pléiade
pour SAN JUAN A 10h.45am, Aux Livres Pour Tous.
Port-au-Prince, le 20.Aoat Au Service de la Culturc

1969 Imprimerie Deschamps.

Serge S. Gaillard

District Manager- Haiti LA MMIRECTION.

ERED EDE DERE REGEN ERE ES

AUDITORIUM INSTITUT FRANCAIS.

.






Jeudi 4 Septembre a7 h. du soir
_LES CINQ CHERIS
Comédie en 3 actes de

MONA GUERIN

- Les cartes sont en vente dUVEcole AU GALOP
et a la maison. Ernest Simon. Entrée $ 1.00

LE GEANT DE L?INDUSTRIE JAPONAISE Dr Fraitcow DUVALIER ~

Le «Super Mixer»
Hitachi VA-10

REPOND AUX REVES
DE LA MAITRESSE DE MAISON

_ gonoeeonssenqvsessssssseqnosssoseoong

AU PARAMOUNT

Dimanche 31 Aout 1969 5 ‘hres, 7 7 hres et 9 hres.

3 Sous le Signe de Monte Chris sto

Un film moderne 80Us la ‘griffe @ ANDRE H UNEBELLE



e09

A VENDRE

1 International Scout Jeep
Modéle'1965*="4- WheelDrive’
4 cylindres
l Vauxhall Station Wagon
Modéle 1962 mis en service en
1964-4 cylindres
it: Peuvent.étre .vyes

Q














©O%
































au dépat S. i





LA PLUS EXIGEANTE ! ! ! dela TEXACO a Bizoton aux @& _
POSSEDE LES RAFFINEMENTS heures obra er es nous pli Une action explosive... sous le signe de U amour eoooooooooqqooq000008
, cacheté A :




LES PLUS PERFECTIONNES
D&A FAMEUSE TECHNIQUE HITACHI
AUX PRIX HITACHI.

AGENT POUR HAITI : HERARD C. L. ROY
Distributeurs : ENCHA et DAGUILLARD.
Tous les produits HITACHI sont garantis.

TEXACO CARIBBEAN INC.

P. O. Box 867

© Port-au-Prince, : Haiti’ ’
_Juaqu’au..6 .septembre. .&. mid

Une. Histoire d'amour...
Une Aventure -Passionnante..-sous le signe de la Vengeance:

sous le signe de l’aventure.





8Le Rond Point N ight Clubs

Samedi 30 Aoat








U. ne -vengeance ‘inexorable... sous’ le signe de 0 Histoire
Et le prestigieux roman de Dumas devient @ Vécran
Une. super production dramatique qui. recoupe la

signification du mot Chet @Oeuvre.













Grand Bal avec les Shleu Shleu.
Admission $ 2.00 Dollars
©©OOOOQOOQOOOQOD






. ext
du




envoyée au premier tirage —
ois de Septembre. ~
eptu R



©©OOOOOO

©
©
©

2@OOQOOOOO
©
©)
S



Full Text







LE PLUS ANCIEN D'RAITI
FONDE EN‘ 1806°°”





tour et Rédacteur en Che
LUOIDN MONTAS |

Administrateur : Mme MAX OHAUVET





No &7.880

Les Relations Chine-URS

(AFP)



WASHINGTON
(De

situations hypothétiques. :

Lieventunlity d'une — initiative
militaire soviétique contre la Chi
ne est d’autant ’ plus frappante
nux yeux des dirigeants Améri-

Francix Lara

L'Union Soviétique envisage-

t- ollv de déclencher une

foudroyante guerre — préventive cains, que Moscou pourrait . étre
pour détruire les installations mene a effectuer yur les instal-
nuctéaires de la Chine Nopalaire lations nuclénires chinoises, une

opération chirurgicale que les A-
méricains ont maintes fois envisa
gé dans le contexte de leurs
plans de contingence Asiatique
mais qu'ls ont ‘toujours renoncé
ih mettre & exécution. .

Les Kremiinologistes . Améri-
cains entrevoient plusieurs au-
tres tactiques auxquelles les for-
ces armées Soviétiques pourraient

au Singkian ? C'est Ja question
que se posent les experts améri-
caing et qui commence = A intri-
kuecr et a inquiéter séricusement
lx» gouvernement Nixon.
Certaines informations, dont
lorigine est gardée secréte,
vionnent en effet de parvenir a
Washington, rapportant que les
-oviétiques se sont discrétement

cnquis de in réaction des pays ayoir recours, ‘Par exemple, une
de UKurepe Orientale et- des action punitive, de grande enver
partis communistes en Europe gure le long des frontiéres d’Asie

Centrale, oy bien la subversion
des minorités raciales au Sing-
kiang, exploitant ainsi leurs sen
timents vraisemblablement —hos-
tiles A Pégard du pouvoir, cen-

Occidentale et une éventuelle
nection punitive contre la Chine.
es sondages pourraient cons-
tituer le prélude a une offensive
soviétique destingée par exemple

: aa + trai. .
i pulvériser, vraisémblablement soy 5s '
avec des urmements convention- Mais c'est évidemment leven

tualité d'une attaque aérienne ou

. . i de diffusion gn * :
nels, len usines ie tervestre qui suscite le plus d’in-

zouse de Lunchow, de Paotow et

i i ié i hington. Quelle

» Tos ou bien encore les quiétude a Was ne e

a sions dessai de Lop Nor. serait la réaction Chinoise? Si

Mais il est également possible elle se déclenchatt, prendraiy alle
il : i In forme d‘une riposte nu i

wils ne constituent qu’une a for P

Nouvelle manifestation de la D’aprés’ les renseigndments obte

nus par les satellites-espions Amé
ricains, les vecteurs Chinois gem
blent pour Vinstant se limiter 4
des bombardiers Soviétiques d’un

cucrre psychologique et d'intoxi
cation contre le régime de Mao
Tse Toung. En haut lieu, les
wis divergent. Il n’en est pas

i é éja i insi qua
i rai, i ue-t-on de modéle déja ancien a Y
vouree vom net que les des chasseurs, également suscep-
xperts de nusieurs ministéres tibles d’étre dotés de la bombe
- ST LS v °.

dans la capitale fédérale éplu- nucléaire.

chent attentivement ces Tap- En cas de conflit, quelle se-
ports. Inissan tao ee de rait la position des Etats Unis?

lu politique _ le soin
d'étudier toutes les options qui
offriraient aux Etats-Unis en

présence d’un certain nombre de

Autant de points, qui se po-
sent dans examen d’un auss!
vaste probléme :

4A L’OCCASION DE LA FETE DE ST LOUIS ;

Jeremie... en bref

”~ :

Par Gérard JOLIBOIS
Jérémie vient de célébrer, lundi dernier, sa féte patronale :
de St Louis, Rai de France.

MEMORABLE VINGT CINQ AOUT

Duns les souvenirs de ma prime enfance yeremiennc, celui de la
commémoration du 25 Aofit resurgit avec le plus d'intensite.

L’on sait que la St. Louis était la féte par excellence de re
narchie : V’ancien régime — comme nous disons encore en ait:
de Vépoque de la reyauté francaise — tenait a exalter les vertus
Louis IX. Ni l’athéisme de la Révolutio1
ni le systeme consulaire, ni les trom
ni un siecle et dem!

roynales, condensees en
Francaise, ni le Directoire,
lustres de nos longues guerres de Libération, I SL
d'Indépendunce n’ont pu atténuer en Haiti Véclat de la fete det

is ror de France. ;
toile est dn foree des traditions qu’clles frunchissent, sans pein,
In murailie de Chine des doctrines, des sysicmes, des régimes, des
oukases, en Ke moquant dep bornes du temps. — .

A Jérémie In solennité dépassait imagination. Ma méimoire fide-
le me restitue le climat d’agitation frénétique dans la Grand’Anse,
des le début de Juillet: maisons ravalées ou repeintes; magasins
dépouillés ik prix d'or de leurs plus beaux tissus, contumes ou chaus
sureg; tnilleura et couturitres, nssaillis par “es clients exigeants ;
navires (lex vapeurs, si) vous plait) se succédant dans le port. a
une endence rapide pour satisfaire Jes nouvelles commandes ou em
porter les derniéres livraisons de café ou de cacao, retenues le plus .
possible par le producteur et réservées pour étre venduen aeule
ment, i cette époque, afin dobtenir évilemment de meillcurs prix,
imuig surtout pour disposer de numérajre au moment de la Féte de
St. Louis. -

Chaque famille s'enorgucillissait de ses invités, venus, qui de
Port-au-Prince, qui des Cayes, qui de Miragofine, de Petit-Gofive ou
de PAnse a Veau, qui de Dame-Marie, de VAnse d’Hainaut, de Corati
de Pestel et aussi, pourquoi pas de villes aussi lointaines que les
Gonaives ou le Cap. .

Les nouvelles routes voiturables entre Jérémie et son hinterland,

In rade de Jérémie, amarrées # des corps morta (le eréole dit com-

more), se balangaient trente & quarante chaloupes & moteur, de

puissance variée — uppartenant & une’seule famille ou propriété
collective de plusieurs — prates & emporter en excursion — Jes hd 4
tes, choyés et comblés,— vers VAnse d’Azur, Numéro Deux, — Trou

Bonbon, Anse du Clerc, les Abricots, la Seringue, Petite Riviere de.
Dame-Marie, Testas, la Voldrogue, Petit Troy des Roseaux, Pat-"
te Large, Corail, les Cayemittes, Pestel, les Basses ou autres Jieux,
necessibles par mer.

Chaque famille tirait vanité d’un timonier virtvose
de raison, on commengait a piloter A Jérémie.

UN: ECLAT INOUI—

: des Vage

Jé revois: jes chaussées des rues soigneusement remises en, ‘état.
le Maire et ses adjoints inspectans minutieusement les reverbtree
pour que chacun d’eux soit consciencieusement nettoyé,..pourvw’-de..
vitres, de réflecteurs plus neta, s'il en était besoin, de méches plus
longues. Devant la maison de mon grand pére, s’élevait wn de ces
réverbares. Je surveillais avec impatience, chaque goir, l’employé
qui “yenait y mettre le feu : aussi, malgré la peur salutaire du feu
qui‘m’avait été insufflée, révais-je de devenir plus tard allu-
meur de réverbéres, admirant fort, cet homme, un peu sorcier, qui

d’une main s’accrochait au bras du pilier en fonte, de l’autre fai-
sait:glisser la vitre, puis frottait une allumette passe-partout sous

ga chauassure et donnait ld lumiére, saluée par les cris des gamins.
d'alentour. ; cea

Comment ne pas me remémorer cette succession de bals précédant..
le grand jour, et bergant mon sommeil de leurs flonflons Jointains;

(Suite page 4.col. 7{ ~.:

S: Inquié

ceule

oc, Cette, baisse, < quiz
‘“pouvoir d’achat de nos ¢économi.

ietatent pas encore tres fréquentées, ni tres praticables mais, dane”, quement. moyens.:ou- faibles», est







Jusqu’s présent, l'Administra
tion Nixon s’est ugem
gardée de’ so prononcer sur les

greves questions —Sino-Boviéti-
ques qu'elle s'est efforcée par
contre d’améliorer ses relations

avec Moscou et Pékin, tout en re
connalssant que ‘ses ouvertures
4 la Ching: continientjde ‘sé het
ter & l’échee total. -

_. Toutefois, “le “Secrétzire 'd’E-
‘tat’ Williams Rogers a bridve-
‘ment commenté Ja situation le ‘20
Aoa&t devant un groupe d’étu-
diants. Nous estimons, a-t-il dit,

que les incidents frontaliers vont sc
poursuivre. et nous sommes con-
vaincus que’ l’hostilité entre les
deux grands pays Communistes
est trés grande. Il a’ ajouté éga-
lement que~les’ Sinologues Amé-
ricnins & Hong-Kong lui avaient
dit qque les Sovitétiques avaient
Vintention ' de ‘s’emparer @’une

bonne ‘partie des territoires si-”

tués prés de Pékin et probable-
ment de la captale Chinoise.

_ Une troisigme —_controverse
vient de naitre au sein de I’ad-
ministration ameéricaine. Elle

concerne les crédits que la fin
de ja guerre du Vietnam
pourrait libérer pour de nouveaux
programmes sociaux. Un
trois conséillers économiques du
Président Nixon, M. Hubert
Stein, ef son assistant spécial
pour les affaires. urbaines et
sociales, - M. Daniel Moynihan,
affirment depuis deux jours
qu'il n’y aura’ pas de bénéfice
budgétaire aprés la fin ‘des’
hostilités. Leur argument est
que l’accroissement naturel -du
budget militaire et des program
mes socianx déja engagés absor-
bera tout ce qui . -he:séra: “Splus
dépensé au Vietnam. ve

soigneusement ;




des"





Le ‘Chef des Conseillera -éco-"
noniiques du Président, M. Paul

- Me Cracken, et lo Chef du grou-

pe républicain & la Chambre
des Représentants, M. Gérald
Ford, ge sont aujourd’hui ins
crits en faux contre les prévi-
signs pessimistes de MM. Stein

;. Moynihan.

) y aura des dividendes de
la’ paix, a affirmé M. Mc
Cracken tout en_reconnaissant
que les économies post . viet
namiennes scront sans’ ‘ doute
‘inférieures A tous les ~ projets
‘nouveaux de dépenses sociales

que peut avoir le gouvernement.

Les installations de
transtérées a

Le Secrétaire d’Etat des Af -
faires Sociales Son: Excellence
Monsieur Max A, Antoine a sou-
mis ce midi & la ratification. de
la Chambre Législative un projet.
de loi portant transférement des .
actuclles installations de 'OFAT-
MA, ci-devant IDASH, 4 Chan-.
cerelles préctsément aux locaux™
précédemment destinés it l'H6pi-
tal de la Cité Militaire.

«Dans son exposé des motifs,
le Se Ctaire d’Etat des Affaires
Sociales a fait état du souci de
progres et de justice sociale de



“RUMEURS DU STADE

Le public

verra-t-il le Chacarita

@ Argentine ?

Depuis deux jours, le silence
le plus complet régne sur’ les
pourparlers entre la Fédération
Haitienne de Football ef Mr An
tonio Patino relativement a 11
venue de I'Equipe chanipionne
@’Argentine . Chacarita Juniors.
Cela nous a obligé d’avoir unc
conversation véléphonique
je Secrétariat du Bureau Fédéral
sur les résultats de ses démiat-
ches, I] nous fut“donné d’appren
dre que les prétentions dc ce club
dépassaient ics possibilités hai-
tiennes, c’est’ du moins ce qu’a
confirmé un cable regu de Mede?
in,

Entre teraps, la préparation de
la Sélection nationale devient de
plus en plus sériewse. Tl n’en sau
Zrait étre autrement quand on
pense que Ic jour J approche,
vest a dire- ce 21° Septembre



| L’Aide Allemande et —
eau potable a P-au-Pce.

Laide du Gouvernement Al.
lemand. -pour la ‘recherche des

eaux souterraines continue & se -

matérialiser dans les plaines du
Cul de Sac et de l‘Areahaie, en
vue de Virrigation deg terres
des’ ‘coopératives, = °°! -

Une des phases les plus ap-
préciables de ce .programme est
concrétisée par ‘le forage d’un
premier puits a Mais Gaté afin



Le ch

arbon. de bois
A la grande satisfaction | des
petites bourses, les prix du char-
’ bon de bois’ ont*-beaucoup baissé
ce mois-ci dans les divers muai-
chés de la Capitale..Bn Avril de
niev, le sac ‘de’ charbon’ de boi:
se vendait jJusqu’a guatre gour-
deg:. & PortiauPHines tains: que
le confirntait d’ailleurs la mercu-
riale trimestriclle publiée pa.
Vinstitué? Haivien! “de “Promotion
du Café et des Denrées d'Expor
_ tation 2



Le sae de charbon se vend cou
ramment entre. deux gourdes et
_.trois gourdes,: ces jours-ci, selon
qu’il est acheté & Ia Croix des
Bossales, au Marche du, £ ortu''
. St Joseph, (do'-Ismée -Ovide) ou
au Marché Saiomon, et aux mar
:ehés du :Portail ‘Léogane, de Bi-
zoton, de Cotie Plage ou de Car
refour, seion qu’il s’agit. de cha
‘hon dit. de -¢petits: boigs ou du
«gaiacr.





Agilite le

“due A la’ morte -“safson*et a la
fin de la récolte sucriere.
Le ‘charbou’ de -bois;consomme
a la Capitale, provient, princi-
s‘palement’ de StuMare?!ou il ne
cotite qu’une gourde vingt cing
Je sac, de la Gonave, ot il revient
b wie ‘gourde: AuMéle-St Nico
lag et & Anse Rouge, ot le sac
de charbon ne se.vendait que
“soixante ou soixanteiquinze centi
mes de gourde, l’on constate une





_ yhausae par suite de. Vafflux de

‘revendéuses © vcnues: -de** Pert-au-

Prince, qui jont obligées de le
. payer & une.gourde.vingt cing
- -@t de’ supporter ‘le frais ‘de manu

tention et de transport par voi-
“Her “jusqu’asia“Capitale.

li n’y a qu’ Pétion - Ville ob
le prix du gue @e maifitient enco
re & quatre gourdes cinquante et
cing gourdes au grand désespoir
des familles;:qui ‘préféfent venir
Vacheter dans les maychés de la
Capitale : méme en payant les
frais ‘de®. transport Spar, camion-
nette, le~charbon~ leur revient

coup. moins cher, Ij se répé

2 te que -d’Adnilnistration:: Commu-
nale de Pétion Ville enyisagerait
"ntervenir® pour. .f4ike! aligner
au Marché dc cette ‘Cite les prix
de vente du charbon de, bois sur

ceux de la’.Capitale:


















de. fournir, l'eau _& 1’Aéroport
Francois Duvalier, et ensuite de
trois autres puits

potable de Port-au-Prince.

Trois de ces puits sont en

utilisavion,..et font sourdre leat :

respectivément. a 80, 45 et 94
métres.: ».de -: profondeur. Avec
leurs: ‘pompes, ils ont couté
environ cent cinquante mille
dollars. Leur .débit totalise deux
cent trente quatre litres par
seconde d’une eau pure et
cristalline, soit 14,040 litres par
minute et par heure 842.400
litres ou deux cent vingt quatre
mille six cent quarante gallons
de trois litres trois quarts”
chacun. .
Appelce en Haiti par le Gou-
vernement du Président DUVA-




LIER, la compagnie MIRON a
pleinemjént mis 4 contribution
ces émefgences we ene deau
créées ‘Vaide.. allémande.
Cette ‘eprise. canadienne™ . 1
établi une. ¢canali-

sation < le \ t
de Idngueur. et “de douze pouces

(Suite page 4 col. 8)

avec —

comme» ton-
tribution 4 Valimentation en eau:

- efforts

pour Vultime cyufrontation HAI
TI -- SALVADOR. Les entrain:
ments se poursuivent 4 un ryth-
me bi-diurne, >

_ Hiex matin, nous avons va nos
équipiers suant, soufflant, mais
gais, attendant avec impatienc::
le moment de metire sur toutes
jeg lévres : HAITI est lune des
‘seize meilleures Equipes du Mon
de, c’est a dire qu’elle laissera a-
prés elle 130 Nations qui, toutes,
ont convoité une place d’nonneur
au Pays de Benito Suarez et de~
Lazaro Cardenas.

L’aprés-niidi, des 4 livres, nous
avons repris contact avec eux.
Cette fois, ils effectuaient le tra
vail de base la technique, ji
systématisation. Le tout Port
au-Prince étuit de la partie puis
quwils sont six huit mille a sui
vre ces séances,

Le soir, 4 8 hres, nuus som-
mes montés a |l'Hétel Montana
ot ils sont vanlonnés grace & la
sollicitude du Frésident a Vie de
la: République, le Dr Frangois
DUVALIER, Grand Protecteur
‘das Sporis et a J'attention parti-
culiére de Son Fils Jean-Claude
Assis autour de la table au mo-
ment du diner, nous avons assis-
té & un vrai ‘concours entre ce:
jeunes gens. a savoir lequel se
rapprocherait .c plus de Gargin
tua. Blaguant, se taquinant’ alors
que l’Entraineur Tassy les suit
d'un regard protecteur, nous a-
vons vécu cette ambiance qui laig
se augurer qu une fois encore, ils
auront Je dernier mot. ,

Le Bureau Fédérni, de son cd
Lé, se remue pour treaver quand
méme ua vartcpaire. Des con--
tacts sont maintenus avec la Co
lombie oi se trouve le Prési-
dent du Coinité. Olympique Hei-
tien, Antoine C.-€oicou. Le Prési
-dent de la C. B. D. ...( Fédération
Brésilienne), -M.-Havelange qui
manifeste un eértain intérét 3
notre Pays: a’assogie. anos ad
niarches,.qu'll seconde. :



Nous ;youhaitons. que tous -¢
des - Responsablos,
Sport: national: goient rée
‘ség-eb que notre Public goi
lé d'un nouveau spectacle.
HAITI — SALVADOR.







Ala Chambre Législative AU FI



VOFATMA seront
‘Chancerelies

quoi émane ce projet en ayant |
«soin de rappeler que Ja création ,
‘de VIdash fut un_ projet person-
nel de: Son Excellence le Doc ~
teur Frangpis Duvalier qui l’a-
vait eoncu alors qu'il était

je Gouvernement du Président
Dumarsais Estimé, ~

Selon’le désir du Président Du ©
valier, “les-- installations de 1’0-°
FATMA evaient (étre logées’
dans des locaux, adéduats:

_ Le Ministré Max Antoine a
également souligné dans son Ex-
posé le mauvaig état de l’endroit
ou se trouvent ‘actuellement les
jocaux de OFATMA,
‘qwils sont ‘au miliew de terrains
que la moindre averse transfortme
en_bourbicr impraticable, '

Le Secrétaire d'Etat des Affai

res Sociales'a rappelé: enfin ‘que
cette nouvelle et importante jni-

tiative du Président A vie'de la .

‘République répond a un voeu du
dernier Congrés National du Tra-
vail.> .

- Aprés I'intervention des Dépu-

- tés Michel ‘C.. Auguste et La-

‘moussey André; le’ bénéfice
Vurgence - et du grote. immédiat
sollicité par le istre a été ac
«wordé & lunanimité

de

Voici-le. texté -du projet de lor

en question auquel une toute 1é-
sere modification a été apportée:
xxx
LOI

Dr Franguis DUVALIER
Président de la République
Vu les articles 90 et 93 de lp

Constitution ; ,

Vu la Loi du 26 Juillet 1927
et le Décret du 22 Septembre
1964 régissant les Biens du Do-
maine Privé de I'Etat;
Considérant l’Intérét que le Chef
de la Nation attache a une saine
Administration des Biens du Do.
maine Privé de 1 Etat qui en rai-
son de leur situation — se pré-
tent scuvent & une meilleure uti
lisation, dans le cadre de Véléva
‘tion du-nivexu économique et so
cial des popuiations et de Pame
lioration des conditions de vie:

Considérant qu’il convient, sous
-l'égide. de la politique de Justice
Sociale et de Bien Etve générali-
sé, inaugurée par la Révolution
Duvaliériste de donner une affer
tation adéquate aux biens néces-
saires a ces fins. .

Sur le rapport des .Scecrétaires
d'Etat des Affaires Sociales, de
lIntérieur, cl deg. Finances et
des Affaires Ecunomiques;

Et aprts délikération en Cen-
seil des Secrétaives. d’Etat

A propoce et la Chambre

Législative a voté :

Article ter.— Le: Décret du 4
Décembre 1968 mettant les Te:
raing domaniaux aitués 4 Chance
rellés.,a Ja disposition: du Dépar
tement. de i'Education Nationale
est.et“demewe rapporté.

Article 2.— Les: dits terrains
velombent désormais’ dans le Deo
nme privé do l’Etat et seront
ffectés i u'actres, fins.

Article 3.-- Les “fonds de te~
ain, immeuble et installation dc
H6épital Militaire -situé & Chan
cerclles dens le eadre des biens
désignés dans le précedent arti-
cle seront nelanmment ein la dispe



(Suite page 4 col. 3)



Contradictions A Washington sur les
--.-renforts Nord - Vietnamiens

WASHINGTON -(AFP)
(De Claude Moisy)

Pendant- que le - Président
Richard Nixon eat A la plage,
les con ictions, “les ‘controver



fugion s’emparent

le

24 heures,
Département dEtat et le Penta-
gone ontidonng. des _ ipterpré-

En moins de

tations /diamétralement
dy ralentissement’ observé'— dans
les infiltrations de troupes nord
vietnamiennes en territoire sud
vietnamien. Mercredi. matin, le
porte- parole du Département

@Etat avait annoncé que le.
rythme des infiltrations était
nettement infégieur a celui dea-

pertes et que‘
par une nette réduction' des ef
fectifs nord viettiamiens au sud.
Nous considérons. cesfaits com-
me significatife; avait dit le
porte-parole’ en indiquant que





la projecti

opposées .

ala se: traduisait.

+ dara. .» Selon __ les

. céprocédg d’élimination pourrait

avoir le méme résultat ‘que le
retrait des troupes proposé.. par
les Etats-Unis. oe
Aujourd’hui le ‘“Pentagone
estime & 100.000 hommes le.
nombre, “des, nord vie’ iens’
infiltrés’au- sud ‘depuis : D1
de l'année; mais conteste que
cela prouve quoi que ce soit. Le
porte-parole du Département de
la défense, tout en ayant le




-souci’de ne -pas contredire..- trop: -

ouvertement ‘son’: collégue du
State, a souligné que le rythme
des pertes ‘communistes 3’était
également ralenti et que fi-

_Malement les effectifs. nord viet

namiens demeuraient
niveau.

sau ‘méme





‘AFF AIBLISSEMENT DE LA
LIVRE A NEW YORK
NEW YORK (AFP) /

Un nouvél affaiblissement de
la livre sterling a été enregistré
jJeudi matin sur le marché des
En fin

Aprés avoir ouvert 881,45,
elle était: tombée 4 2,881.15 dol-
courtiers, la
banque d’Angleterre semble étre
intervenue & ce niveau pour

/ soutenir Je taux du sterling.



Selon jes chiffres publiés par
le Pentagone, les pertes commu
-nistes au sud Vietnam qui s’é
taient élevés & 125:609 hommes
pendant les sept premiers mois
de 1968, n’ont été que de 108.000
hommes pendant.: les sept pre-
‘miers mois de cette année. Au
rythme actuel des, infiltrations,
lennemi remplace:::.&- peu prés
exactement ses pertes, a dit le
porte-parole de la .défense.

Une autre controverse, moins

nouvelle celle-la, se poursuit, |
civils et militaires. ‘sur’. “les: ;

progrés que font les troupes sud

vietnamiennes dans, leurs efforts
de remplacement des-forces amé-
vicaines. On sait que le progres
de la vietnamisation de la guerre
est un des trois: critéres sur les-
quels le Président Nixon est sup
posé se baser pour.,déterminer la
cadence des retraits-de troupes
américaines.



‘Vingt metres

Dans Ja note parue dans notre ©

édition d’hier sur Vétat de la
route Port-au-Prince.- Montrouis.
le lecteur-a di ‘rectifier de Jui-
méme : «A Bélanger, aprés le
pont de Torcelles,. la couche
d‘asphalte a disparu« entiérement
de la chaussée sur une vingtaine
de METRES» et non de kilo-
:‘métres.





V r Se: |.
crétaire d’Etat du Travail sous ©

enclavés .

a Québec: ,
..Ce.matin, gar Je Vol d’Air
France eat partifobur Québec via

Miami, notre. excellent ami, le Dr
St..Phard Bontemps a

sLe Dr, Bontemps, éminent chi-
rurgien. spécialisé en Allemagne,
est: membre du Collége Interna-

‘tional des Chirurgiens, I) est allé

assister au Congres annuel qu’or-
ganise ce Collége a Québec.

Le Dr, Bontemps a été salué
- & Vaéroport Frangois Duvalier

par des membres de sa famille
et de nombreux confréres et amis.

Nous sommes certains que sa
participation a ce Congrés’ sera
rillafite.

Ex
. MOUVEMENTS DE

DIPLOMATES

. «-L’Ambassadeur d'Haiti 4
Washington, notre estimable com
patiote, M. Arthur Bonhomme «a
repris, ’avion ce matin pour la
Capitale Fédérale Américaine, 1)
a pris le Vol d‘Air France. se
rendant a Miami.
* L’Ambassadeur Bonhomme
vient de passer seulement deux
jours 4 Port-au-Prince.

...Par le méme vol est reparti
notre sympathique ami, M. An-
_dré Elie, Consul Général d’Haiti
a, New York,

André vient de passer apssi
quelques jours ici. IL a &é sdlué
a Vaéroport Francois Duvalier
par des membres de sa famille et
des amis. .

xxx
MAX CHAUVET, dr. -
parti en voyage Aétudes a Miami

.Ce matin par le Vol 242
d'Air France est parti pour Mia-
mi, Max Chauvet Jr, fils unique
de notre trés regretté Directeur
Admimistrateur Max Cheuvet, en
jevé & Vaffection des siens le 7
Aoiit dernier..

Ti-Max qui vient de terminér
brillamment ses Gtudes secondai-
res jusqu’au Baccalauréat 2e par-
tie, au Petit Séminaire Collége
Saint Martial. est allé étudier
Yanglais & Miami avant d’entre
prendre ses études Universitaires.
Les dispositions pour ce départ
avaient été prises par son pére
dans les derniers jours’ précédant
sa mort, . “

Ti-Max est accompagné a Mia-
mi par sa mére, Vve Max Chau-
vet, née Jeanine Théard, et sa
cousine, Mme Reland Décatrel
née Marie José Malval.

Max Chauvet Jr, sa meére et
sa cousine ont été salués a l'aéro-
port Francois Duvalier par des
membres de lcurs familles, par Je
membres du Nouvelliste dont Ic
Directeur et Rédacteur en Chef.
M. Lucien Montas, l’Administra-
teur Adjoint, M. Clarence Pierre-
Pierre, ete. et grand nombre d’a-
mis.

Nous souhaitons de fructueuses
ctudes it Max Chauvet Jr. et un
ugréable séjour aux Etats Unis
& Mnte Jeanine Chauvet et a
Mme Marie José Décatrel.

xX X XK

LARTISTE PATRICK
VILATIRE
rrposora a New York

...Ce matin, notre sympathique *
ami Patrick Vildire, artiste au
tulont varié a pris l'avion pour
New York. Il est de la formidable
équipe de Jean-Claude «Ti-Gas_
Garoute, Directeur du Musée de
Céramique du Département de
V'Edueation Nationale, Directeur
Fondateur du Centre d’Art Poto-
Mitan, de Lalue, Patrick, artiste
peintre, céramiste, décorateur, est
allé assister au mariage de sa
jolie cousine- Yanick Morisset
avec Guy Dupoux le samedi. 6
Septembre, 4 |'Eglise du Sacré-
Coeur de Queens, New York. -

Patrick dont certaines oeuvres

sont. expoaées au Musée de Ho-



Apres la ve

en Argen
BUENOS AIRES (AFP)

Les usines, les commerces, les
administrations et les moyens de
transports ont repris leurs activi-
tés jeudi en Argentine aprés la
greve pénérale de protestation de
vingt-quatre heures de mercredi.

Quatorze personnes ont été ar

_rétées au cours dela gréve en par
«-ticulier. un prétre dé Cordoba. qui

insultait un policier, a déclaré le
Ministre de I'Intérieur.

Une manifestation, au cours de
laquelle des coups de feu ont éte
tirés, a eu lieu & la Plata Ja
nuit derniére. Une centaine de
grevistes se rendaient en corte-
ge 4 la gare en distribuant des
tracts et en Iingant des cocktails
molotov sur les transports en
commun lorsque des coups de feu
ont été entendus, Ils: n’ont. blessé
personne maig ont provoqué la
dispersion de la manifestation.
Selon les grévistes, les. coups de -
feu ont été tirés par trois civils
qui seraient des policiers.

Les dicigeants syndicaux — en
particulier Raimundo Ongaro qui
a fait parvenir un communiqué de
la prison ci il est-ine: =
ont exprimé aujourd’hui leur sa-
tisfaction:devant le ‘résultat de
la gréve du 27 Aoit.



par Aubelin Jolicoeur
LE DR ST PHARD BONTEMPS 1 y

- an Congres Annuel du Collage
International des Chirurgiens

sward Universi








a ln sulte de.
séc par Ti-Ga et son équipe dans
cette grande université ‘pour “!
noirs américains. © —
Patrick exposera & New Yor!
et & Washington, D. C.
“Nous sommes certains qu'il
connaitra aux Etats Unis un suc-
cés digne de son talent. _ .
Tl a été salué & Paésoport Fran
cois Duvalier par sa mére,. Mme
Simone Sd&lde, par Ti-Ga et
foule d’artistes, ses amis.
xxx

LA MAISON
JBAN-CLAUDE APULLON
Distributrice! générale dex -
produits de la BRISTOL
INTERNATIONAL

«Ce matin a repris |’avion.

pour les Etats Unis, M. Guil-
lermo Aristizabal, Manager pour
les Caraibes de ln BRISTOL IN-
TERNATIONAL de New York.

Il vient de passer quatre jours
a la Villa Creole. 11 était accom
pagné a Vaéroport par notre esti-
mable ami Jean-Claude Apollon.
Directeur fondateur de la Maison
du méme hom située a la Rue
Pavée,

M, Aristizabal qui avait déja
effectué plusieurs visites en Hai
ti étuit venu signer avee M. Jean
Claude Apollon -un contrat qu
fait de cette intéressante Agence
haitienne de produits pharmaceu-
tiques qu’est la Maisop Jean -
Claude Apollon la “Distributrice
Générale des fameux produits de
la BRISTOL INTERNATIONAL
Cette compagnie est actuellement
Yun des grands leaders dans l‘an-
ti-biorapie.

Nous adressons tous nos com-
pliments a M. Jean-Clatde Apol-
lon.

xxx
LES FILMS DONT ON PARLE
... Roses Reuges pour le Fuhrer
est un film formidable qui n’a
pas seulement -causé une grande
satisfaction eux cinéphiles mais
encore a fait et continue de fai-
re la fierté de Ja Direction du
Rex, car nombreux ont eté les
cinéphiles reconnaissants qui ont
fait part de leur satisfaction a
Mme Eddy Rigaud 4 leur sortie
de ce film dimanche et |uer soir.
Aprés ce film dont le succés se
. Po‘rsuivra encore pendartt long-
temps, le Rex présentera diman-
che une production d’nun autre
genre: La Blonde de Pékin. Un
film qui aura son public,
x xX X
..Aprés le succés éclatant de
FACE D’ANGE au Paramount
dimanche et mardi, succés digne
“de la force de frappe de Kerwin
Mathews; le Ciné Paramount pré
sentera dimanche une production
extraordinaire de André Hunebel-
Ie avec un nom qui restera par-
tout un suceés: Monte-Cristo.
C’est un Monte-Cristo moderne
monté par André Hunebelle Sous
je signe de l'amour, de l’aventure,
de la vengeunce et de V’histoire,
une histoire digne de Dumas avec
une pléeiade de grands acteurs
francais de fcenommée mondiale
tels que Michel Auclair, Pierre
Brasseur, Raymond Pellegrin et
Anny Duperey, laude Jade, Paul
Le Person ct Paul BARGE dans
l¢ réle d EDMOND DANTES.
C'est un film complet.
xxx
ILS SONT ALLES
REPRENDRE LEURS
ETUDES
..Ce matin, par le Vol d‘Air
France se rendant a Miami sont
allés reprendre leurs études i
New York, A Londres et a Paris,
nos compatriotes Mlles Jamile
Esper, Guilaine Roux, et Frantz

erceron.

- Mlle Yamilé Esper, gentille
file de M Edouard Esper et Ma-
dame née Ginette Buteau vient
de. passer ses- vacances ici avec
sea parents et umis, Elle va com
meneer ses études universitaire:
a New York.

“Mademoiselle Guilaine Roux
élégante fille de M. Jacques
Roux et Mme née Edith Berthold
était audsi. rentrée pour les va-
cances. Elle est allée entrepren-
dre ses études universitaires a
Londres.

Frantz Merceron, fils de ’Am
bassadeur et Madaine Arnaud,
Merceron, vient de passer un mois
et demi ici”avuc ses parents, fre-
res et soeurs Frantz va faire sa
quatriéme année. l'une des Gran
des Ecoles ou Ecoles ‘de Génie
de Paris... < . /

U est alié :parfaire son anglais
a Londres avant d’aller repren-
dre .ses études de génie dans la
Ville-Luntiére. .

Ces trois’ jeunes et sympathi-
ques ‘compatriotes ont été salués
& l'aéroport Frangois -Duyalie?
par des membres de leurs famil-
Jes et de nombreux amis.

xxx

NOS VISITEURS
..«M, Eugene Doan, Broadcast
Engineer». de New York est ar-

’ rivé ici lundi. et a pris logement

au Grand Hétel Oloffson.

Gene Doran est technicien en
électronique 4 l’American Broad-
casting. Company {ABC) a New
York.

Tl soccupe de la fabrication et

(Suite page 4 col. 2)

Entrée Gdes 2.50.






iz
Py
Td
an
Ee
ty
a
am
Pt
HORIZONTALEMENT
1 — Partisan d'une théorice
socinle et écononiique ;
2 — Continent — Plante &

flours jaunes

8 — Qual.fie un dispositif de
thditre

4 — Assaisonna — Parcouru
4 V'envers —- Note-

& — Bout de papier — Ve-
nues



caneewetasrcnee oO GH

lor
"7 _~ Article arabe — Marque
Végulité e

B -— Trds petite



Man\
méditerranéén °° *
10, — Soupentes

xgExx
VERTICALEMENT |
I — Célébre pour ses grottes:
IJ — Récompense un
dien — Fatt’ peurvaux-enfante—

III — On‘ le préfére. clément
— Début d'ulcére’ - :
IV — Pont — Manquer

V — Qui ne prend’ pas-parti:

VI — Une chemise populsire:

VII — La ‘méme-fléur qu’eu
2 horizontal — Note -

VIII —- A. chaud.— Petits
chemins

IX — En téle —. Inflamme-
tion de Voreille .

X — Héros mythologique —
Démonstratif

Solution du Probléme précédent

Solution No, 829 F

HORIZONTALEMENT —

1. Risque — Mit — 2. Annel
les— 3. NT; Encide — 4. Gers;

Vair6 — 5. ER; Tuantes
— 6. Rémi ; Tea 7. Obi. ; Tor
— 8. GN ; Otite — 9, Anon -

NUO — 10. Taies ; Anes-

VERTICALEMENT’ —

I, Ranger; Fat — II. Intérét,
Na Itt. SN; Gai — IV, Ques-
tionne — V. UEN (une ; VI.
Blevation VI. Liane ; Tua —
VIII. Méditation — IX, Isére ;
Et X. Estrées

:



Recettes Simples

de Cuisine Haitienne
par NINICHE

P

POIS VERTS OU DEGOUS-
SES.—Ilse son trouges ou blancs
parce qu'ils sont des pois rouges
et. blanes encore verts et enlevés
avant maturité de leur gouses.
Les cuire baignés trés abondam
ment d’eau avec huile, persil, ail
écrasé & casserole couverte pen-
dant une heure sur bon feu con-

qufils s’écrasent aisément sous
la pression du pouce et de l’in -
dex ou de Ja cuillére. A ce mo -
ment, sans descendre le réci -
pient du feu, écraser une partie
des pois avec ja cuillére et au
fur e ta mesure que les pois sont
écrasés, la «sauce se fait» er
épaississant. Saler, poivrer, ajou

tinu. Ils sont cuits & point dés* ter beurre. Servir.

Le Livre de Cuisine de Niniche

se vend: dane tovtes les librairies



6 — Paré — Drdle de ‘cheva





“AUSTERE MOSTRA —

Huile Crystal Gal. Plas
Café Reinbold 3 Etolles
Soupe Campbell Tomate
Morue Livre

Harenz Saur Livre
Pickles Cornichons 8 oz
Olives 5 0z

Sardines portugaises: a l’Huile 3 pour 0.54

Sel de Table
Macaroni Honig 1 Ib

Spaghetti Honig. 1 Ib
Paté de. Foie 7 oz. Zwan.
Petit Pois Amiewux 15 oz. Fin

Maggi Soupe Assortie 3 Pour

V-8 12 oz i
Kool Aid 6 pour

Cerises 4 oz .
Vin Rose d’ Anjou Cruse

‘Gtat redi ‘¢ =
Sonerdte des offoctifa nord -

yin vation mite al
nord yvietnamicns ayant Clé cons
Me abloment diminus.
Yolon M. Mac Closkey, lo ryth
mo des infiltrations est Inféricur
d celui des portes nure vietna -
miennes, ce qui signifie que les
iafiltrationa nee guffigents plus a

Opens ab eeetantiomtien

» sR

2 aay

1

VENISE — AFP — .
(De l'un edos envoyées spéciales
de PAFP:’ Guylene Guidez) '
Apréa cing journées ‘activité,
le. caractérc'-de’ la trentiéme mos
tra d’art cinématographique se
dessine. Il est fortement® teinté
d’austérité et de pessimisme.
Non seulement Je froid et la
pluie ragnint sur Venise,: mals
aucune vedette, aucun grand ‘met
teur en sctixe,; aucune’ manifesta

tion, aucun. acbat;-aucun = film.

méme, n’est venu dérider les es-
prits et créer_quélque’ animatior..
a culturé teat pie triste dé -
clare avec cuuviction. le’ directeu:
Ernesto Laura. La presse, italien
ne: est-en train,d’en. douter.
Liart cinémalographique pur ne
fait pas en effet. l’affaire. des
chroniqueurs qui en. sont réduits
& consacrer trvis colonnes & l'ho
sence d'une vedette. de moyenne:
importance. comme. Lucia: Bose.
Désireuse: dc: régier. en. paix. ses
problames. njatximonlaux. l’ex -
épouse du Torero, Miguel Domin-
guin, a bouteversé le festival.La
présence d’Orson: Weiles,-signalée
A Venise a-excité-quelques heurce
Venise a excité:quelques heures
tous les: esprits; .C’étalt finale.
ment un amoureux de la ville et
un amateu: de spaghettis: A dé-
faut d’antre chose, on > épilogue
sur le film: de: Fellini Satyricon
qui ne sera présenté que la veille
du jour de cléture et on mise sur
Varrivée de Luigi Chiarini, ex -
directeur démissionnaire, dont la
présence & la Mostra est parfai-
tement justifiée, tous les direc -
teurs honoraires étant conviés 2
assister. .
Â¥ Le mauvais. temps aidant, les
quatre ou_cing salles de projec-
tion du Paiais connaissent une
fréquentation assiaue tandis- que
sur les éerans -défilent les grands
problemes de iotre épogue. Pro-
blame. de Vesciavage et du racis-
me avec Benito Cereno de Serge
Roullet, trait Sdans un style bres
gonien. Probléme du divorce et
de la familic dans le film espa
gnol de Vamuur. et autres senti
ments, Probleme de Venfance a-
busée dang le film japonais Sho-
nens (petit gargon). Probléme

$2.15;
0.56
0.23
0.59
0.39
0.45
0.39

0.18
0.36
pgs,
0,26

0.46
0.80.

0.24.
. 028
0.29.
1.95

Liqueur Parfait Amour Marie Brizard 2.19

Whisky Inver House
Whisky. Martin: V.V.0.
Bitre Heineken 6 pour
Cinzano Blanc Grand.
Vermouth Coradry.
Ricard

Fromage Eyssen Lb.
Fromage Téte de. Maure. Lb..

Fromage Gruyére 6 Portions.
Jambon Picnic Lb







4-39
3.69

t

1.95
a

1.45 meta

~ ganisation, appprend - on

LALUE

res Tavlant nous lo nignoe du acor

mlens au Sud Vietnam,cle « Pion, film. politico. mythologique,



Ds! nybillin; donk chacun'.a-val’-
noement chorché la clé, mala qui
a su-frappor ios Imaginations. '
Finaloment, Francols Relchen-
-bach a apporté le suel rayon do
soleil do ce dcLut de festival avec
son premicr film de fretion discret» présenté dans la section

Kim ,Mochet, épouse -

~ inf wapative.. I

u de dudé.14mgohj iy. foil sessds
buts dans un style de ravissanto
gourde,, a nit.- chemin entre Bri

‘a gitte< Bardot! et - Dany. Saval.

xx X

, .

“ CONTACT FRANCE - FMI

PARIS — AFP —

La France a pris contact ave:
le Fonds Monétaire Internatio: -
nal, au lendunain de la devalua

tion du franc, en vue d’une éver -~

tuelle utilisation des droits de ti-
rage qui lui restent sur cette or
de
source infor.nce,

La demande formelle de la
France ne cevrait intervenir que
dans quelques jours, mais unc
mission; du FMI;-est. déja venue
& Paris:la: semaine derniére pour
examiner Ja politiue~-d’austérité
préparée par le Gouvernement
francais et mettre au point Ics
conditions:-tecuniques .du: tirage;

La Fremupg 8) en’
en Juin 1966 ‘séy~droits de‘ tiras"
ges automatiques sur le FMI.:
745 millions de :déelars; .et.-aveit:
cédé A la méine époque ses créan

demprunt. 120 muilions de dol -
la~s .La*demande frangaise porte
done sur sus croits- conditionnels
qui s’élévent &987,5- millions- de
dollars,

Certains observateurs pari -
siens estiment en outre que la
France -aurait- également sollicité
des facilités aupiés: des- banques
centrales- étrangéres.

Liinitiative francaise est sur
tout une précaution. Le Ministre
de Economie et des Finances
n'attend pas en effet de rentrées
de capitaux a‘la suite d’un réa -
jjustement de parité du franc
ui a 6té loin d’étre sauvage ¢
s’est méme contenté de constater
la parité du frane a l’évranger.
Un tirage de prés d’un milliard
de dlars. su rle FMI et, si cela é
tait confirmé, de nouveaux: ac -
cords swaps en plus de ceux qu’

sont encore & sa disposition per: .

mettraient & la France de travc~
ser tout remous speculatif qui
pourrait éclater en Septembre a-
vant la réuuiun des gouverneurs
du Fonds Monétaire Internatio-
nal et dans )attente des élections
allemandes. D’autant, qu’ fin
Juillet les réserves publiques d’or
et de devises de la France s’éle -
vaient encore a 3.598,7 millions



COLES



effets ‘utilisé #

SVOBODA.
‘Al VARSOVID
PRAQUE we ARP. ce.
* Le Présiiem Ludvik Svoboda
so rendra
jours en vioitc amicale én Polo:
gno , annonce:l‘Agence .CTKi.. -
_L’Agence pricise que cette visite
Vinvitutiongd








“ARABES -ISRAEL

DECLARATION: SENATEUR. a

AMERICAIN. .
TEL AVIV — AFP —

Des ‘imum retour & Washington;
au Présidcat -

je recommanderai
Nixon de préserver )’équilibra
des forces-cu- Moyen Orient: en
fournissant a Israel les armies
dont il a besoin, notamment: des-
avions Phantom,..a déclaré. le..8é-.
nateur amé~icain Charles Goodell.
avant de _quiter Israel a destina.
tion des: Etats Unis.

Le Sén'ateur, Goodell a violem-:
ment condamué Vexploitation par
Jes Etats~Aracds de I’incendié dé
Ia Mosquée’de Al Aksa a des fi.is
de -propagande anti- israéHennes,
en, soulignant que pendant plus de

20 ans les arabes_n’avaient pa»

. permis aux juifg Vaectss & leurs: pg suis Gc :
f fe rat nap dei. petits caleuls qui. provoquent ‘des

‘eux saintzy I niga
paix dans la ~égion uussi long

tems gue. les, Etats. arabes..procla
meron ‘lear intention d4éaternti-

cea au titre dea uccords yf néraux. io: Ierael e.tso refuseront de négo

jer avee:-lés le Sénateur.

. xxxxX
LA REDUCTION DU BUDGET
MILITAIRE AUX ETATS UNIS

WASHINGTON — AFP —

- Les attaqucs multipliées des li
béraux amevicains contre les in-
dustries miijtaires ont déja en -
trainé un ralentissement de lac
tivi+é de ces industries qui n’a -
valt pas cess6 de croitre depuis
le uevu. de la guerre du Viet. -
nam.

A la demande du Sénateur
William Prozini:e, Pun des dé -
tracteurs les plus acharnés. du
pentagone, ie Département du
Commerce a publié mercredi la

premiére étude statistique sur. 1’é- ae

volution des contrats de la dé-
fense nationale qui demeuraient
jusqu’ici confidentiels .

La tendance 4 la baisse. est
trés nette. Pendant le deuxiéme
trimestre de cette année, lea nou
veaux contrats {econclus pax le

pentagone avee: ses fonrnissgurg y , sSuper - Markets ‘Colbs, &

attestent unv.. réductions - det:
pour cent par rapport aux con -
trats passés pendant le dernier

trimestre:de 1968. Lesiefféts deg teamedliny

(Voir suite page 8)

SUPERMARKETS

VENTE SPECIALE
SAMEDI

















des”








at des )

© GOURMETS emaciat|

SACRE-COEUR AVE. CHRISTOPHE!
DU VENDREDI 29 —
30 AOUT. 1969










xx me

dons les prochain: -



het 8h 80
KARENINE .
B60 at) 4007")



: Joudl & 6h. 80 et 8 h, 80
. LA FEMME DE PAILLE
Entrée Gdes. 1.20 et 2.00

m



Lapa >
Entrée-Gde; 100° UN MILLION D’ANNEES

AVANT: SEQYS-CHRI ST
Entrée: Gde: W760





BANDE A CESAR’
Entrée .Gde. 0.60

: Bourquei:toujours
souftrir du foie

Les donieurs “du sfoié, sont dues
lo..plus~ souvent” & un, mauvaia
fonetionnement’ de -cab’ organa. et
surtout de. la : vesicule:. biligire.
La. séerétion. de. la. bila est, tattat .
insuffisante, .tantét: son écoule-
‘ment est..gén6..par la formation -
d’une sorte de bous ou méme. de



Jeudi & 7 h. et 9 h.
L’HOMME QUI TRAHIT
LA MAFIA

Entrée 1. dollar par Voiture

Vendredi & 7h, et 9h.
LA VENGEANCE
DE LA MOMIE

crises douloureuses ...ce-. nt Entrée 1 dollar par Voiture

chaque, jour.. Il y,. adone: intérat
a ’ ser la sécrétion. de la
bile et;.par..cela. mame, a faire
‘cesser leg.'migraines, les difficul
tés de la digestion, le. goit amer
dans la bouche, lenduit épais et
~ blanchAtze...de-Ja langues.



De Luxe Auto Cine

DELMAS)
Jeudi & 7 h. et 9 h.
‘AI TUE
RASPOUTINE



Le Livartil & ose de.B A 4 Entrée-1. doll - Voi
cuillérge. par jo vous ‘rendra ntr @ dollar Par Voiture
eet in service. En pre- Vendsedi A 7-h. et 9 h.

ZORRO LE VENGEUR

pant le. Livartil, on. combat. effi-
Entrée. 1, dollar Par Voiture

cacement les:.troubles provenant -
de épaiasiggement de la bile ou
de. sa -séorétion défectueuse.



CINE ELDORADO

Jeudi A 6h, 15 et 8h. 15
A TOUT CASSER

Cé.mervaillieux produit dea
’ Laboratoires. Roger. Foas est en
vente & ia Pharmacie Sosthane
Geffrard, Mont:- Carmel et dans
toutes. les bonnes. Pharmacies. |
. Vendredi.A 6 h et 8 h 15
En lére Partie :
SHUPA-SHUPA
me zéme Partie :
-. a , NGE
Inscriptions
Le Secrétariat de 1’Inatitut
Haitiano - Allemand sera ou -
vert au Haut de Lalue, en face



CINE STADIUM





i pasty “du 16m Septembrerpro- Jeudi (Eng Pemmanance-
in, de 9 h am. a midi ot de EQUIPHREDE ‘CHOC
-4hpmacéhp. men vuede Entrée Gde.0.60.:.

gdes sipgatiptang: 2 sux
de’ alem*nde* -pour
la nouvelle année scolaire.

Vendredi (En Permanance)
MONSIEUR . DYNAMITE

Entrée Gde. 0.60 \

rN Cereal Gerber
Cerelac

. Phesphatine ler et 2¢me Age
' Ovaltine 16 oz

Lait Danny Boy 5 Lbs
. . Lait Malté 16 oz
" Cocomalt 12 oz
Dream Whip 2 oz. Créme Fraiche
Royal Pudding Assortis 3 pour
Jello Gelatin Assortis 3 pour

Confiture Assontie. Lipton 16 oz
Biscuit Alsacienne Pqt de 6

Péche au Jus Freestene 29 oz

Tablette: Chocolat Nestle 8 oz
Marshmallow Kraft

Jamsy Cookies
Bonbon Assortiment Carnival

Soda. Crackers yA
Saltines Craker's 8 oz
Ritz. Cracker's.12 0z
Post Tens Cereal Assortis.
Davis. Baking Powder 12 0z
Ajax 3 pour
- Sheltox. 32.02
Facile Detergent Gal
Papier Hygiénique Imp. 5 pour
Papier .Ciré Cut Rite 15 Ft
Papier Ciré Waxtex
nc Guade 4:25 Lbs

X



‘Papier



Vendredi' a 6 het 8h 16 , ,
Bees dab MONTPARNASSE .
L ee Jeudiia-6:h. 15-et 8 h. 15

Vendredi &-6 h. 15 et 8 h, 15.

Drive-in: Ciné, Delmas

Entrée Gdes. 1.50 Réservée 3.

Entrée Gdes. 1,50: Réservée 3.

recevrez votre provision gratis «











Jeudi a Th. -

. FANTAZIA
MEXICAINE

Entrée Gde. 1.00:

Vendredi.a. 4h, ot-7 bh.
ECOUTS MA. GHANSON
Entrée Gde: 1.00

Doers
PARAMOUNT

Jeudi A.6 bh. ot Bh. P.M.
FACE. D'ANGE
Entrée. Gdes. 2.60 Réservée 4.00

Vendredi a6 h, et 8h. P, M.
CASSE FETE CHINOIS
POUR LE JUDOKA °-

Entrée Gdes, 1.20 Réservée 2.00



CINE SENEGAL

Jeudi (Séance Unique) A 6 h 30
CANONIERS DU YANTSE
Entrée Gdes. 1.50 et 2.60

" ‘Vendredi: A 6 h. 15 et 8 h. 15
JESK A. ISTANBOUL
Entrée. Gde. 0.60 et 1.00



CINE OLYMPIA

Jeudi (En Permamance)
LA CHANSON DU
SOUVENIR
Entrée Gde. 100
00 Vendredi (En ‘Permananae)
Jour Populaire)
GOLIATH. ET .
L'HERCULE NOIR
Entrée. Gde. 0.60



00
CINE UNION

Jeudi & 6 h, 15 et 8 h. 15
L'ASSASSIN . :
EST-IL, COUPABLE_"?
Entrée Gdex:06! os

Vendredi 915. eb 82hs. 15

AVENTURES

AMOUREUSES
. Entrée. Gde. 0.60




A MIAMI

0.29
0.84

0.37
0.68

2.52

0.72
0.72

0.35
0.59
0.44

0.54
0.09

0.54

0.89
0.53

0.18
0.79

0.44
046
0.71

0.83
0.45

0.72
0.69
0.56

0.93
0.85

0.29

0.38
aS. 0.69: oe ;

3.16






JEUDT'28 AOUT 1040.

Q ad



yor



‘harches la aection correspondant
da naisaance et vows tronveres

ignatent lee autres pour domatn,
Dreit dereprodustion totala on

OTHE HOROSCOPE






au jour de votre anniversaire
lew perapectives que vous

partlelle réservé,

‘roprield King Features Syndicats — Eweolustvitd
«LE NOUVELLSTE>

VENDREDI 29 AOUT 1969

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Cetle. journée néceassite-
ra plus d'une bonne action pour
In{sser sa marque. Et beaucoup
de bonne humeur, En général, ne
sortez pas des sentiers battug
mais des plans aA échéance Glo! -
gnée sont. posaibles.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Vous pouvez dépenser
autant d'heures que votre pro -
gramme le permettra:en un nou-
venu secteur, A un passe - temps,
A une activité secondaire. Gar -
dez aussi des moments de loisi:

22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Excellentes indica -
tions si vous suivez des plans
miris et des régles solides. Acti
vité et repos sont également fa-
vovisés, Lienthousiasme doit se
maintenir, Cherchez, fouillez: un
trésor est a découvrir.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER). II faut écouter tan
dig que. le. prochain parle et ex-
pose. Servez - vous de votre ima
gination dun3z vos contucts avec
le public et Jes amis. .

24 JUILLET AU 28 AOUT
(LION): Diessez: des. plans. pour
la semaine qui vient. Souvenez -
vous of sont la bonne éducation
et les sou-ces de la noblesse: al-
réalisables et: si. quelque chose de:
connaissances seront utiles.

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Des influences
stimulantes apparaissent. Le
meilleur conseil sera d’éviter les
extrémes et de refréner vos réac
tions. .

24 SEFTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (DALANCE): = Evitez
les cyhiques et les pesvimistes.
Examinez ce que furent les pé
riodes - tesis. Vous avez connu
des difficulles pareilles et méme
plus grayes, Les méthodes éprou-
vées vous donneront la clef de
Vaction d’aujourd’hui.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Si les sug-
gestions du. prochain ne sont pas

réaligables et si quelque. chose-da
votre sixiéme sens vous avise de
ne pas.les suivre, n’allez pas con
tre votre intuition.

23 NOVEMBRE AU 21 DE
CEMBRE (SAGITTAIRE): Pre
nez une demande pour ce qu’ell3
vaut et dea résultats inattendus
vous satisferont pleinement. Te -
nez vos pronesses, remplissez les
obligations qui vraiment sont vo
tros.



JOLY GARDEN
Mme Yvan DESINOR

Ecole Maternelle, pour les En-
fonts de 2 A 6 ans.

Le ogramme correspondant
a Ia classe de 18¢me enseigné
méthodiquement.

La Direetrice et le Personnel
sont. toujoura & la. disposition des
parents ot Jes inacriptiona sont
ouvertes tous les jours de 8 heu-
res du. matin A midi.

JOLY GARDEN en face des
geau — Avenue Boyer No. 18.

=

A
‘

cee



”



22 DECEMBRE AU.20 JAN-
VIER (GaAPRICORNE): Si
vous .commencez bien, vous aure7
un grand avantage qui s’accroi-
tra naturellement avec un effort
et une activité tenaces. Des divi-

dendes exceptionnelles pourront
étre acquis.

21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU): Tendan

ce A mettre la charrue devant les
boeufs; & mélanger. les affaires,
a permettre la confusion. Il fav
dra prena.e les plus extraémes
précautions Pour conserver une
impeccable “il,ne droite.

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Vous avez de ja
diversité et c’cst elle qqui vous sc
ra indispensable aujourd'hui si
vous voulez: profjter de toutes
les. possibilités qui s‘offrent a
vous.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D’HUI: Vous avez l'intention: (et
souvent vous la réalisez) d’attein
dre dag buts élevés..Vous n’aimez
pas les désagréments. mais votre
inflexibilité et votre rudesse
vous les alttireront parfois. Ce
quil ya de meilleur en vous,
c’est votre. cbté. compétent,.en -
thousiaste, airmable, prudent. et
traditionnel Vous étes ambitieux
et vous. vous: ferez des-amis:-par-
mi les pérsonnes influentes, vous
aimez les arta et trouverez 07
grand bonheur. dans la compa. -
pnie des personnes. intelligente..
Persévérant et courageux, vous
vous-ferez.le champion des: -déshé
rités:. Vous: étes souvent consi
déré comme: «chanceux, mais
eest votre. gout. de la recherche,
votre fine observation, votre ar-
pétit de connaissances qui vous
font varaitre si. favorisé aux heu
res importantes. de votre exis -

tence.



‘Pares et Meres
de famille

Florence, qui se recommande
par sa méthode moderne: et ra-
pide dans. Enseignement. du
Francais et du Caleul, est, diri-
gée par Mme Andrée William
Raymond qui compte 21 ans
dans Enseignement Primaire.

Institution Soeur Marie Iu-
cienne Florence 13 ang de bons
Soeurs du Sacré-Coeur de Tur-
services, 18 ang de succés,

Institution Soour Marie Lu -
cienne Florence Kindergarten
Clasee Primaires en 6 ans scu-
lement: de la 128me 4 la Téme.
22 Rue Geffrard, En face du Sé-
minaire.

InserIptions Tous les jours
de 8 heures a midi.

“Nnscrivez pas vos enfants aa
hasard dans n’importe quelle E-
cole. choisissez une Ecole diri-
gée par une Inatitutrice diplé-
mée. dont la méthode d’Enseigie
ment: a déj& donné des preuves
de succés incontestables durant
plusieurs années.

Conflez vos enfants a 1’Inati-
tution Soeur Marie Lucienne
Florence No. 22 de la Rue Gef-
frard en face du Petit Séminai-
re GColldge St. Martial.
L'Institution Sr. Marie-Lucienne

CE een deriamammeesnatmmsammpaaninail

,

Album de Vacances

ee eal

avec

KODAK

Les enfants dans la piscine
Les flamboyants en fleurs
Les pique-niques prés de la mer
Les rencontres prévues et imprévues

VOILA UN MAGNIFIQUE ENSEMBLE

-Don Mohr

eT TT ee

DE. PHOTOS
POUR: VOTRE ALBUM
DES: PHOTOS CLATRES
DES. PHOTOS. PROPRES
DE BONNES PHOTOS.

KODAK
Sales Corp.

AVIS

“Natrait da Contrat Amendé
jo Je -Boelété Bn Nom Collectif
OMIN: IQUE. BAILLY & 00.

Nom Collectif,
pour objet de faire toutes
opérations commerciales mobilld
res bmmobiliéres ot. financiéres-
telles-. que . représentations -courta
ges Ventes:en Grosi.de -produite..
manufacturéa. solt:A PP Extérieur.,
soit & Vintérieur e¢--de marchan-
dises Générales; le. tout dans. Je
cadre des-lois- haitiennes — ré-
gisgant la matiére. ELLE EST
LA CONTINUATION DE LA
DOMINIQUE’ BAILLY & CO.
FONDEE LE 12 OCTOBRE
1980 ET PREND EN _ CON-
SEQUENCE A SA CHARGE
LV’ACTIF ET LE PASSIF DE
CETTE ANCIENNE SOCIETE.

Article 2.- La durée de la
Société est fixée a CINQ AN-
NEES consécytivea qui commen-
ceront A courlr A partir de Ila
signature des présentes. pour
prendre: fin les mémes jour
et mois de l’année mil neuf cent

ee. Avtlole, dons. TL oat formé ons.
‘tra lea sounsignés une Société on

Catte Bockéts Re.
~ Jes}

soixante quatorze sauf dissolution.

anticipée ou prorogation prévus
par les présente statuts Ete ...

Artie Se Le si¢ge de la
Société est a ‘Port-au-Prince
“RUE BONNE FOI. IL pourra
par la suite étre transféré. par-
tout ailleurs d’un commun _ac-
cord entre les soussignés.

Article 4.- La Raison et. la
Signature. Sociales sont DOMI-



NIQUE BAILLY & CO et la
A VENDRE
Un Piand Pleyel: en parfait

état.

S’adresser & Monsieur Antoi-
ne Duroscau 4éme Avenue Bo -
losse aprés le No. 44°

dénomination commerciale DO-
BACO. i

Article 6:- Los: affatres,et 1ih-
térats..dela. Société secont gorda

> ot ndministrés par tous‘ les” we-

Hocléy,.ot Jos, décisions. prises
Jeu’ emajorité
dant pour la commodité
opérations.. commerciales de
Société Ja. geation- ‘et -.
tration: quotidiennes’ sont . con-
fiées A JUN’ PROCURATEUR
ASSISTE ‘D'UN MEMBRE, les

deux désignés chaque année par”

les associés et en cas d’abserice
par l'un des autres associés.

Les pouvoirs de ce procurateur

assist6 comme ci-dessus prévu
sont des plus Stendus.
Ete cescssseeeee becavenaateneee
Article 6.- Pour la Premiére

Année de gestion et d’Adminis-
tration le Procurateur et son
Assistant sont respectivement

RAOUL BAILLY.- PRO-

CURATE

InERE BAILLY.- ASSIS-
TANT

Article 7.. Le Capital Social
est.fixé. & QUATRE. VINGT
MILLE NEUF CENT DIX
HUIT &. 81/100. DOLLARS
U. S. ($> 80,918.81) répartis
comme suit : -
Mr Raoul BAILLY § 20,229.70 -
Mme, Pierre L, Dominique

20,229.70

20.229,70

- 20,229.70"

* avticie 8.- Lannée Sociale
commence le ler, Octobre et
finit le trente Septembre de.
l'année suivante

M r. Gérard Bailly

_Pierre Bailly

Un or'ginal du présent acte
a été déposé et enregistré au
Département. du Commerce et
de l'Industrie le: 18 Aofit. 1989.

POUR. EXTRAIT CONFORME:

Constantin. Mayard Paul Av.

La Banque Populaire
‘Colombo - Haitienne
AVIS

La BANQUE POPULAIRE.. COLOMBO-HAITIENNE: re-
mercie: bien. sincérament: sa: fidéle-clientéle en COMPTE D'E
PARGNE en particulieret-le. Public en Général et. prend plai.%.
sir & leur. annoncer.que:la. PRIME: Traditionnelle:: qui -leur
sera offerte: au Tirage: ‘de: Décembre. 1969. sera. exposée. tras
bientét au “Lacal de: la- dite- BANQUE.

Les conditions de Participation A ce Tirage sont les sui-.

vantes :

I. Maintenir’ en COMPTE D'EPARGNE UN SOLDE: MI.

absalne,. . Capea...

Vadmints- —

TERT
NE! PAPA AU LUT CAR IL
NE . SENT PAS TRES ad







L’ACTUALITE, INTERNATION ALE

£ Sutte de: la 2eme page)

cette. baisec. usr activité des -in.
dustrielg de défense se feront
surtout sentir 4 partir de l’an-
née. procicine puisqu ‘il s’agit son
vent-de contrats a long. terme.
Mais.-déja.lu parl. des achats de
matériel de. defense dans le pro
duit-national Lrut dea Etats Unis
“est au deuaidme. trimestre de
1969; de. 8,5 pour cent, la propor.

tion- la pius:. passe depuis le qua .

triéme ‘trimestre de 1966.

Tl est d’aiueurs. intéressant de
noter que la baisse des comman
des du pentagone A l'industrie da
la défense ne porte que sur les ar
mements conventionnels et sur
les munitions, Par contre, la va-
leur des contrats. portant sur les
armes stratégiques (fusées et sys
temes annexes) a augmenté de.
43 pour cent entre le premier et
le second trimestre de cetet an
née..

La publication de ce premier
bilan. sembie:.confirmer - que.:de--:
vant les pressions parlementai -
res,.pour une réduction du bud-
get militaire, administration du
Président Nixon va sacrifier cer
tains ,éléments. de. la.défense cox

ventionnelle afin de pouvoir
maintenir mtacte la supériorité
stratégique uucléaire des Etats

Unis sur ?PUnion Soviétique.
, x xXX
L’AFFAIBE DU

- PLAN. MILITAIRE.

AMERICAIN .
BONN (AFP)

Uaffaire du plan militaire.
secret américain 10-11- que le.
magazine ovest-alemand Stern:
a.regu. par.la.. poste,.... connait:
tercredi un- rebondissement.' On:
apprend en effet:.de souree- de:
presse ouest-allemande,. que ce

.. Plan; aurait été-.tranemis. .-aux
soviétiques par. .un certain:
; Attardi; Sergent d'état: major:

NIMUM de CENT: DOLLARS &.00/100 ($: 100,00): du 104
AOUT au 29 Décembre: 1969,

2-- ou pien: DEUX CENTS-DOLLARS & 00/100 ($:200;

00):

3.— ou

du ler Octobre: au 29Décembre 1969,
TROIS CENTSDOLLARS & 00/100 ($1800. 00)

du ler Novembre au 29 Décembre 1960.

En attendant, continuez, chers clients, A faire vos. Dépita: :
& LA BANQUE POPULAIRE COLOMBO - HAITIENNE;
votre BANQUE, afin de de-enir- propriétaire. de. la Magaifi-:

que PRIME.

_ Portrau-Prinee: le 24 Juillet: 196974:
BANQUE: POPULAIRE OOLOMBO:HAITIENNE:

LA BANQUE: DU PEUPLE HATTIEN. e ¢.



7ueeT. .
«LE NOUVELLISTE>

. la: Technique. FORD:. anten
Rae: des Casernes;. tout: pres du-Rond: Point de: PExpestion; pour choisir. une de ces s remarquables Voitures.

f

au: quartier. général. des forces:

américaines en: Europe:.de Hei-
delberg,, Ce sous: officier, qui
avait. accés a des dociiments.

secrets, a en.effet été- -soupgonne;
d’avoir: travaillé- pour--les. séxvi-
cés secrets --soviétiques, Il. a: 6té
urrété.-et. condamné: a trois:. ans:
de prison, ilo oy oa quelques:
Bi

Ses activités Vaureient.. con-
duit:.a- livrer..aux: soviétiques: ce:
plan; 10-11 concernant: Putili-,
sation par les américains. en
Europe. en cas. de. conflity atomi:
que, bactériologique et chimique:

Les ,Photocopies:; du plan:
secret. qu'un, destinataire. inconnu:
aurait adressé;.de:. Rome; simul:
tanément: aux rédaetiona: devdiver:
és. revues: eur net amés:
ricaines- dont. le. Stern:en RRA.
proviendraient done. d'Union:
Soviétique,

De source allemande,. on croit
savoir. que. l’afaire- de ce. docu
ment: secret envoyé.par, la: poste:
aurait:.é6té. mise. en: scéna.. en
URSS ot l'on aurait: voulustirer:



“parti du suicide en “octobée 1968

dans son bureau de Pullach’ prés
de Munich, . du sous-chet: des

services secrets ouest-allemands, .

le_genéral _Wendland; /
L’expéditeur inconnu du * do.
cument aux revues européenner
et amér.caines aurait
agi, d’aprés la lettre rédigée en
anglais accompagnant. jes: ‘photo
copies du -plan 1041, selon les

injonctiongs de son ami, le
défunt général Yendland, effra
yé par le conte de cettaitis
documents: q ient- pasgés-

entre ‘pes mains.

jieux-de 5 ans, le plan 10-11
émanerait du quartier ‘général
américain de Heidelberg.: C’est
pour cette raison que son exis-
tence. aurait- &té
services: de'OTAN comme du

ministére fédéral de la défense

A ‘Bonn, Le quartier général dea
tbrees ‘américga.nes en Europe
de Heidelberg ‘est refusé a
tout commentaire;

A cette méthode.
aride; le. gouvernement
cain- préfégp celle--»
a mettre fin-au conflit.au-moyen
de la négociation, conduisant au
retrait de toutes: les forces en
présence, a souligné le porte-
parole: du Département: d’Etat.

' A la question de-savoir. si
la réduction du rythme d’infil
tration nord vietnamienne avait
fait VPobjet d’un accord: secret
ou tacite avec Hanoi, M. Me
Closkey a répondu par un laconi
que commentaire.:

Et de dire sur quels chiffres
M. Dean Rusk fondasiti:ses esti-
mations. le porte-parole — s’est
borné & rappeler que le prédéces
seur de M. William Rogers au

lente et
améri-

aux doss‘ers de ce ministére,

‘qu'il continuait de servir en
qualité de Conseiller.
Enfin, M. Mc Closkey s'est

refusé 2% commenter l’hypothase
selon laquelle, quelle que soit la
situation sur Te terrain, les
Etats-Unis attendraient d’obte-
nir certaines concessions & la né
gociation de Paris avant de pro-
céder au retrait d'un nouveau
continfent de leurs forces au
Sud Vietnem,

xX XR

LE PRIX REZA PALHAVI
SAINT JACQUES DE
COMPOSTELLE (AFP)

Trente et un pays ont pose
leur candidature pour le Prix
Reza Palhavi, octoyé sous |'égi-
da de LTUNESCO et qui ré-
compense chaque année le pays
ayant déployé les efforts les
plus méritoires . en faveur de
l'alphabétisation, a annoncé a
Saint Jacques de Compostelle,
la: princesse Ashraf Palhavi,
soeur du Shah d’Iran, et Prési-
da@pte du Jury. International qui
doit décerner le prix.

Le Jury du Prix Reza Palhavi
daté de 5.000 dollars, est réuni
depuis mardi a Saint Jacques

en effet -

ignorée. des.

qui consiste ,

de Cornpostelle, pour choisir
pays lauréat.

Crest & Paris; lo 8 Septembre,
Journée Mondiale pour l’Alpha-
bétfsation,; a précisé la Princesse
Ashraf, que sera officiellement
proclamé le pays vainqueur du
prix. -

le

xXx

ARABES-ISRAEL
DECLARATION
ISRAELIENE

TEL. AVIV, (AFP)

Le..porte: pardle du Ministére
Israélien des affaires etrangéres
a vivement-critiqué Mercredi la
résolut:on adoptée Mardi soir
par le conseil de sécurité sur le
‘conflit entre. Israel et le. Liban
et a.affinmé que l'armistice de
1949 conclu entre les deux pays
était caduc,

En condamnant Israel pour
son acte de légitime défense et
en évitant. toute référence direc

te & des attaques armées a par-

tin du Liban, qui ont rendu né-
cessaire la riposte. Israélienne
le conseil de sécurité a évité une
fois de plus de s‘attaquer au
vrai, probléme a dit Je porte pa-
role: Ayant accepté le cessez le
feu, il était du devoir du Liban,
-a-t-il continué, d’en empécher
toute violation a partir de son
territoire -soit par lea forces
réguliéres soit par des forces
irréguliéres. Mais il est évident
que si Israel est attaqué il a le
droit et le devoir de se défendre.

La référence a l'accord d’ar-
mistice Israelo-Libanais dans
le préambule de la _ résolution

Département d'Etat avait accés .. adoptée Mardi’ par le Conseil de |

Sécurité est absurdé, a souligné
le porte parole. L’armist ce de
1949 s'est écroulé sous le poids
de la belligérence arabe et a été
annulé par la guerre d'agression
arabe contre. Israel de 1967,
guerre & laquelle le Liban sest
identifié. Les accords d’anmisti-
ces, y compris celui entre Israel
ct le Liban sont morts et ne sau
raient @tre ravivées. Israél ne se
reconnait aucune obligation dé-
coulant des acords d’armistice.
Et le porte parole a conelu : de
puis Juin 1967, les relations en-
tre Israel et Ies pays arabes voi
sing sont soumises au régime du
cesscz le feu et a lobligation sin
ternationnle de passer du cessez
le feu a une paix permanente.

Messe ;
@Anniversaire



A ‘occasion de lanniversaire
du décés de In regrettée Erina
Mérisier Ja fninille fera ecélébrer
le lundi ler Septembre prochain
46h am. une messe de requiem
en sa mémoire & la Cathédrale.

Le présent avis tient lieu d’in
vitation aux parents et amis de
la défunte.



CONFERENCE
DYNAMIQUE
REACTIONS
ISRALIENNES
JERNSALEM, (AFP)

C’est avec la plus. grande at-
tention que l’on suit en Israel
les réactions des paya musul-
mans-4 -la décis.on prise par
les ministres des afaires étrangé
res des pays arabes de convoquer

‘une contérence au’ sommet Ista-

mique, chargée d‘étudier le pro
bléme des heux saints de Jeru-
\saalem. Aucune réaction officielle
n’a &té enrégistrée en Israel, de
crainte sans doute de forger la
main d'une fagon ou d’une au-
tre aux pays musulmans avec
lesquels Israe] entretient des re
lations normales, ou méme ami-
cales, Il s'ag.t avdnt tout, note
t-on dang les milieux politiques
Israeliens de la Turquie et de
L'iran.

La presse Israélienne expri-
mait Mercredi Vespoir que ces
deux pays ne s’assoc eraient pas
ou ne s‘asocieraient que d‘une
fagon formelle A cette conféren
ce, alors qu’aucun danger ne me
nacait’ les lieux saints de L’‘Is-
lam tout comme les lieux saints
a Ja chrétienté a Jérusalem.

D’autre part, on a réagi
dans les milieux politiques Isra-
Lens, avec une certaine irrita-
tion aux commentaires du Caire
selon lesquels la modération au
rait prévalu lors de Ja réunion
des ministres des afaires étran-
geéres arabes.

En langant un appel A une
réunion au. sommet Islamique
dit-on en Israel, les Etats arabes
s'eforcent de donner & un con-
flit d‘ordre pol.tique le caracté-
re d’une geerre de réligion. 0
est difficile, dit-on encore en I
srucl, de dgonsidérer comme un
signe. de modération ou de sages
se un recours a des procédés qui
datent d’un autre fige.



Avis de Divorce

En vertu d'un jugement
divorce du tribunal civil do
ressort du 23 Mai 1969 entre
les @poux Dominique Jacques,
I'épouse née Lamercie Marie A-
ghes Champagne, signifié le 27
Juin suivant l’Officier de état
civil, de ln Section Eset de lu
Capltale a transcrit Je disposi-
uf de cette décision, en confor-
mité/de la loi, sur les registres
de son Office au No. 42 le 22
Aott: courant.

de

ee

Cet avis est publié afin: de
mettre Je public ag courant de

Ia dissolution du mariage des

sus .dits époux Dumin que Jac.
ques.-
P -au-Prince, le 27 Aodit 1964.

Eugene Legros,

une F ORD ESCORT, de luxe, moteur de 1300 cc, rapide, nerveuse, .extrémement: économique a Pachat !

. . oN :
une FORD C APRI, de luxe, moteur de 1600 cc, sportive, agréable et qui vous pose !

une FORD 15 M,. de luxe, moteur de 1500.cc, & traction avant, la voiture qui a fait ne percée remarquable sur le marché ! |

une FORD. 17 . M, moteur-de 1700 ce,.solide, racée, la voiture de Vhomme qui aime son confort-et qui évite les ennuis !








Les Torrents de la
route de Carrefour

Lew forten plulea estivales
niont pas ocenstonné, ca mola-cl,
Winondationa aur la route Port-
au - Prince - Carrefour, volo bé-
tonnér, Von a’'en souvient, par ‘le
Mouvement de Rénovation Na -
tlonale.

Ceel est dQ aux importants
travaux de curage entrepris a -
vee persevernnce, au cours des
mois de Juin et Juillet 1969,
dans Jes lits des ravines, qui
coupent cette volo, la plus fré-
quentée de toutes celles qui re-
lient Port au Prince aux agglo-
meérations proches, Cette situa-
tion vient souligner a merveille
In nécessité d'un curage en pro-
fondeur des ravines qui. traver-
sent la Capitale, ainsi que des
bassins de décantation, appelés
a retenir, durant une journée
uu moins, tout le volume d’allu-
vions charriées par ces cours
d'eau torrentielle, A la suite d’u-
ne averse diluvienne.

A la grande satisfaction des
nombreux conducteurs de ca-
mionnettes ou ctap-tap» et de la
centaine et plus de milliers de
gens qui habirent du Portail Léo
gane A Carrefour —_ pres du
tiers de la population de Port-
au Prince — la route natio-
nale n'a pas étg envahie par les
enux du torrent de Ila Cour
Bréa, de celui de la Source Le -
clere, ou encore de celui de la
Savane Salée, de la Source Chau
deau (celle qui passe a cdté dela
Fabrique Step Over), ni de celui
de la Riviére de Diquini ou de
Thor.

Cependant, il faudrait y re -
prendre le curage au moins, cha
que semaine, aprés chaque série
d’sbondantes pluies estivales,
pour que les alluvions ne vien -
nent combler trop vite les lits ré
cemment désensablés de ces tor-
rents et provoquer de ces inon-
dations, si préjudiciables -et &
la circulation des wéhicules, et
aux facilités de communication
le cette émorme masse de popu-
ation, résidant entre le Portail
Léogane et Carrefour, et aussi
a économie nationale puisque
dans ,cethe zone fonctionnent
lus d'une centaine d’entrepri -
es, grandes, moyennes et peti-
es, employant au total vingt
nille bras et produisant princi-
yalement = pour lexportation,
onc source d'intéressantes devi
es, sonnantes et trébuchantes.

AU MONDE CHIC

rel toujours disposé
ih vous guider & sea beaux
rayons dans leaquele
vous trouverez : de jolis
plat ques pour table,
ridenux pour salle de bain
nux nunnees variées avec
annenux ussortis, pyjamas
pour fillerLes et gargonnets
de & mois i 14 ana, chemises
de nuits, Kimonos
et pyjamas pour dames,
xerviettes de bain de qualité
Kkupéricure sang oublier
le savon citron Valoy
el de savon ay Buc de Iaitue

Une visite s'impose &
votre inagnsin qui vous traite
en privilégié

AU MONDE CHIC

Tue du Magasn de l’Etat

— 89 —



Kaftle Renvoyée

Leg intéressés sont aviséxs que
eo tirage de la Voiture Mercedes
3enz, 219, identifiée uu 933,
vrajeté pour le 29 Act 1969, ert

‘envoyé au Ze Tirage de Septem

yre 1969,

Cet avis est publié a toutes
fins utiles.
Port-au-Prince, le 28-8-89.

Lyonel WOOLEY,
Propriétaire



~ HITACHI ==

AU FIL DES a8 gs

ese



ms | (SUITE)

de lu réparation de Véquipement:
électronique de cette grande’ com

pagn.e américaine de Télévision
Il passe une semaine en Haiti,

xx

...Ce matin sont “arrlvén A Port

au-Prince, °»M. Hubert Grunwald
de nationalité francaise et son
ami chilien, Cesar Eduardo Mou-
karzel.
’ Hubert Grunwald est le. neveu
de Mile Liliane Grunwald qui a”
tout récemment passé trois Be. -
maines & Ibo-Beach avec le grou
pe ici dans le cadre des voyages
organisés par le Club Privé Le
Vaudou, affilié a la Société pour
la Diffusion de la Culture Afro-
Caraibes (AFCAR).

Ces deux organisations sont
dirigées par notre charmante
compatriote et amie, l’artiste Ma-

‘ thilda Beauvoir Planson,

Ce Club est appelé La Maison
Haitienne de Paris.

Hubert est Directeur Adjoint
du Palais des Sports de Paris
dont’ sa tante est la Directrice.
L’entrée de son ami Cesar Eduar-
do Moukarzel qui n’avait’ pas de
visa a pu se faire grfice & l’in-
tervention de Mathilda auprés
du Secrétaire d'Etat des Affajres
Etrangéres, Me. René Chalmers
dont la bienveillance notoire re-
jaillit sur tout le gouvernement
du Président & Vie de la Républi-
que, Dr, Frangois Duvalier qu‘il
sert avec discernement.

...M. Christopher Powell, Ma-
nager <«Cruis.ng Expeditions,
Lindblad Travel Ihe.» de New-
York est de nouveau parmi nous,
Chris achéte beaucoup d'oeuvres
d'art chez nous. Il a fait une
emplette chez le grand artiste
Jeean-Baptiste Périclés,

Il est accompagné ici par Ma-
dame Eleanor Wallace de ‘Palm
Reach, Floride.

M, Powell et Mme Wallace sont
descendus au Grand Hite! Oloff-
son.

DIVERS

Mme Alix Arty Gaetjens,
charmante femme de Carlos
Gaetjens est rentrée- ce matin
venant des Iles Vierges. Elle a
été accueillie par ses enfants et
des membres de sa famille dont
son frére le Colonel Fred Mare
Arty Chef de la Police de Port-
au-Prince.

xxx

. xxx
..Mme Auguste Jeanty et Mlle
Madeleine St Jean ont eu ce ma-
tin & l’aéroport un beau cortége
de parents et d’amis comme elies
prenaient le Vol d’Air ~ France
pour se rendre & New York via
Miami.
x XX
...Notre sympathique ami
Louis Gérard Vital s’est embar-
qué ce imatin sur le Vol d’Air
France pour un périple de plu--
sieurs semaines qui le condui-
ta i Miami, Nassau, New York,
Frauckfort, Paria. ete.
Louis Gérard Vital a été salué
ii Vaéroport-par des membres de
sa lfaniille et des amis.
xxx
.Le jeune Fernand Bernard
est. parti ce matin pour Miami, De



Rafle renvoyée

In Rafle de la voiture mar-
que Consul modele 1961 qui de-
vnit avoir lieu au tirage du mois

dAott basée sur le tirage de In
loferie de Etat Haitien est ren
voyée nu 2eme tirage du mois

de Septembre 1968
Le 28 Aott t969
Le Propriétaire



Encore du nouveau
au Collége
Max Pénette

Aprés la premiére série d’E-
xamens d’Admission les 26, 27,
28 Aofit, Ia Direction du Collége
Max Pénette a bien voulu accep
ter d’organiser de nouvelles. é-
preuves qui ge dérouleront les
lundi 15 et mardi 16 Septembre
prochains (centre 2 h et 6 h p.m.)

En outre .

a) A partir du mois d’Octobre
fonctionnera entre 4 h et 7 h
un Cours Pratique d’Anglais;

b) A tous les niveaux de clas
ses, seront dispensées des leeons
de Mathématiques Modernes.



Es

nombreux unis l'ont Rccompa -
gné a Va6roport.

JUtingénieur Louis Auguste
commergant dela ‘Place est parti
ce matin pour New York.

Il effectue un. voyage d'affaires.

li a été accompagné & l'aéroport

Francois Duvalier par..sa char-
mante femme née Canez, ses en-

fants et. autres. ‘membres de sa -

famille,

Jean - Fuze, Réginald
Sausine et leurs jolies soeurs
Scarlett et Careen sont repartis
ce matin pour Montréal.

lls sont les enfanta de notre
‘excellent ami, le Consul Général
d’Haiti & Montréal, M. Jean
Sassine et Mme et les cousin:
de Ti-Roger Sassine le Papou, re-
parti hier.
Ils vivent & Montréal
- leurs parents,
Ils étaient rentrés pour d’a
gréablas vacances.
- xx xX
le sympathique commercant
Serge Célestin «Le NATIONAL
STORE» de la Rue Pavée a pris
Yavion ce matin avec sa femme
Rosemonde et son fils David,
pour un voyage de quelques se-
maines aux Etats Unis.

avec

. x xX xX

. Serge Pélissier est reparti
avec sa guitare 4 destination @é
Miami et de New York.

xxx

...Notre estimable ami Roger
Adé, travaillant’ comme techni -
cien en éducation dans le pro-«
gramme.d’Assistance Technique
des Nations: Unies. au Congo
Kinshasa est reparti ce matin
aprés cing semaines ici.

Tl a repris le Vol de la CA -
RIBAIR avec sa fille Marie Flo-
rence et son fils Réginald.

Roger Adé nous dit qu’il était
venu se retremper dans la dé-

licieuse ambiance haitienne. ~ Il
dit qu'il fait. plus chaud ici
qu’ au Congo. -



Au tournoi de
Forest Hills

NEW YORK (AFP)

Le joueur de Coupe Tavis Rou
main, Ilie Nugtase, qui disputera
le Challenge Ruund du 19 au 21
Septembre * Cieveland, s’est qua
lifié pour le _deuxieme™ tour du
Simple Messieurs du Tournoi de
Forest Hills ex battant jeudi Ie
néo-zélandais Ian Crooekenden :
6-4, 4-6, 6-4, 6-3, 6-0. Le match
avait été jvterrompu la veille en
raison de lobscurité alors que 1e
néo-zélandais menait.

Nasase_ rencontrera vendredi -
en deuxiéme tour lamérieain
Stan Smith, dans ce qui pourrait
&tre une répctition avant la finn
le de la Coupe Davis.

Le deuxieme joueur roumain
Yon Tiriac s‘étaiL qualifié mercre.
di aux dépens du sud - africain
Terry Rian 9-7, 7-5, 5-7, 8-6.

ARRESTATIONS AU NIGERIA
BIAFRA (AFP)

Les autorités nigérianes pro-
cédent de nombreuses arres
tations dans la ville de Calabar,
grand port du sud est du _ Ni-
géria, actuellement sous contré-
le du gouvernement de Lagos,
a annoncé aujourd'hui ta radio
du Biafra.

Selon la radio,
arrétées seralent
propager des
biafrais.
Parmi elles, ajoute
figurent notamment
et un médecin.

les personnes _
accusées de
sentiments pro

la radio,
un avoeat



A. la. Ch bre



w _ (SUITE) .

sition deg Affaires Sociales pour
les services de POFATMA.

Article 4— es _ dispositions
prévues par-la présente Loi abr
gent toutes Lois ou dispositions _
de Lois, tous Décrets .ou disposi -
tions de Déerets, tous Décrets-
Lois, ou dispusitions de Décrets-
Lois qui leur sont contraires.

Donné au Palais National, 4
Fort-au-Priice, le 11 Aofit 1969,
an 166éme dc l'Indépendance.

Le. Président a Vie de la
République :

' Pays Bas:

° PAS QUISTION DE

ENFORTS, SURINAM,
ASSURE f. LA HAYE, (ARP)
~ JL aest . absolumont pas

question ‘d'envoyer’ de militairey
néerlandais au. Surinam (ancien- —
no Guyane néerlandaise) a dé-
clar6 mercredi aprés'midi M

~Da Jong, Président du Conseil

des Pays Bas.
‘La mise en état d'alerte de
149 militaires de la gendarmerie
royale des Pays Bas pour

journal catholique néerlandais
et confirmée par. _le Ministre de.
In défense.

Le Chef du’ gouvernement des
dit «que cetté infor-
mation avait provoqué son éton-
nement et sa colére. On croit?
savoir -4 La Haye que la
sion de mettre en alerte des
troupes pour l’envoi.éventuel de.
renfortsavait &té prise au cours
de la’ nuit derniére par le Se--
crétaire général du Ministére.de *
la Défense, M. G. Peynenburg.

DECES DU JOUR

AOUT 69





Mme Antoine St Cloud 658 ans
Michel Malherbe ......... 62 ans
Vilver Philogéne 63 ans
Serge Augustin ............ 1 an
Arnold Jn Baptiste ...... Adulte

Rue Tiremasse

AU CAPITOL

A partir du Dimanche 31 Aoiit
Un Grand Western Italien -

Un Grand Western Italien |

déci- «7

: drapeau républicain

Cette nouvelle “ivait prevogae
une = tempate . dana
+ politiques de la Haye... Des ‘par-
Ipmentaires _s0clalistes
yaUx .ont pressé ‘do questions le
gouverneinent, Défa, au: nomen
. des 6meutes de Willemstad, *
mai dernier, - opposition avait
vivement cvitiqué lenvoi
le gouvernement -de — renforts
aux Antilles Néerlandaises, «

: L o x XX

un - UE MINISTRE DE
éventuelidépart au Surinam, ob., LINTERIEUR ANGLAIS ©
un -conflit frontalier a éclaté le -

“19 Aoft avec la Guyane (ancien ; ;
territoire britanilique) avait été “yous<
annoncée mereredi matin par un bien vouloir

LONDONDERRY (AFP)
ve suis Jim Callaghan, ‘je
serais

me laisser passer.

S'étant ainsi. présenté, A l'aide
_ d'un porte-voix, le Ministre
‘britannique de Vintérieur, . M.

James Callaghan,
aujourd'hui . l'une des barricades
qui protégent le bastion catholi-
‘que de: ‘Londonderry, le Bogside.
Par respect pour leur visiteur,
qui est arrivg hier en Irlande
- du nord pour un voyage d’infor-
mation de trois jours, les respon
gables de la république ‘libre du
‘Bogside avaient amené ~ Je
vert-blanc-
range qui flottait depuis quinze
‘Pours sur les barricades, ~

Dés son entrée dans le Bogsi

de, le Ministre a été agsailli par

une foule. d’habitants du quartier
catholique, -qui se bousculaient
pour: pouvoir Vapprocher. Un
instant, séparé par la foule de
son guide attitré, M. John
Hume, députg indépendant au



Entrée: Gdes 2.50 et 4.00






les: milisax © d
et, Nbés:

par |

> reconnaissant .de_

a. pu franchir partisans mcnacaient de se

- voie de la violengy?

A & hres, 7 hres et 9 hres.



tb d’Ulater- et. avocat
‘cause . catholique,
=, ensuite visité

fils .dée. fer barbelés, do. voitures
ealcinées eat de poubelles, Bes
rues pativres et ses ruines.

: . x xX .

M. SIMON KAPWEWE
RETIRE. SA. DEMISSION

‘LUSAKA (AFP)

Le ‘Vice - Président de la Zam
bie, M._ Simon Kapwewe, qui a-
vait,-démissionné lundi de.
fonectoins a décidé de retirer: se
démisgsion.

—Dans- tune conférence de presse
tenue. merercdi ‘sdjr, M. Kapwe-
we a déclaré ou avait décidé
de retirer sa-déniission pour éyi
ter les violences ‘auxqucles - ses
li-
vrer.. Tl a ajouté qu ‘il avait pris
cette décision aprés-avoir requ

un grand nombre de délégations,

dafricains ct d’européens, qui s’é
levaient fermement contre sa-dé-
cision ‘de quitter le Gouvernement

Certains, a-t-il poursuivi, et
notamment des africains,’ ont
méme menacé d’entrer dans ta

Mais, commt
on sien souvien¥y je ticne & dvi
ter cela,

M, Kapwewe a ‘ajouté qu'il a-
vait requ des appels téléphoni- ~
ques de ses partisans en Europe
et en Amérique protestant contre

. sa démission, et que Il’Union des

syndicats zambiens lui avait en-

-voyé une ferme protestation Ini.

demandant de reprendre.ses fone
tions.
















ses -

Le Ciment d’Haiti SA.

SISSSSC SESE SESESES



" SEREMIE ... - EN BREF
. (SUITE)

ces retraites, missions, neuvaines, triduums, faisant défiler vers
VEglise majestueuse, toute proche, lé ban’ ét “arriére ban des fide-
les, grands ct petits ? ~

Il me semble que toute la’ féte se condengait - dans la. Vigile. Les
moindres demeures s'éclairaient quasi «& giorno, de bougies, de
lanternes vénitiennes, comme on devait le faire jadis en Europe,
au Moyen-A Des rangées serrées dé chandelles marquaient les
bordures dedMbaleries, les balustrades des balcon’; Suspendus a des
cordes, des lampions haut perchés se palancaient en ligne au-des-
sus des rues : illumination générale organisée bénévolement et tra-
ditionnellement par les Jérémiens, Sous chaque galerie, un sean,
prudemment rempli d’eau, se chargenit d'éliminer tout commencement
d’incendie.

Puis_ la ccoudiailles bruyante, la retraite aux flambeaux, aux
accents dune méringue & tout casser, animait lez rues de son
vacarme, de ses danses endiablées, disons plutét ardentes (qu’est-ce
que le diablé viendrait faire la), avec gendarmes montés,
eneadrant la foule en délire, des pompiers heen a cheval; le chef
surmonté d'un casque brillant et munis de haches cu de seaux de
terre pour prévenir les incendies.

Le matin du 25 Aoifit, la ville me semblait plus belle et avoir,
elle aussi, revétue ses habits de gala : Jes rues, arrogées par Jes
soins ‘des particuliers et décorées avec prodigalité. Les nombreux
flamboyants, qui protégent de leur ombre lea diverses rucs de Jé-
rémie, congseryaient encore un peu de leur vive parure rouge, qui
s’épanouit avec un si bel éclat au temps de ja Féte-Dieu et don-
ne un caractére, haut en couleurs, an chef-lieu _ de In Grand’Anse.
Les poteaux des maisons, @tajent ornés d'inflorescences de flambo-
_yants, au milieu des draperies, des nappes brodévs déployées suc
les facades des maisons, dans V’attente de la procession ‘vespérale.,

Comment effacer de ma niémoire ces souvenirs de ma prime en
fance jérémienne qui parent de tant de merveilleux la eélébration
grandiose de la féte patronale de Jérémie, il y a Knit ou neuf lus-
tres ‘avant la grave crise économique de 1929, responsable de la dé.
grizigolade verticale des cours des denrées tropicales et de la ruine

de la Grand’Anse. Gérard JOLIBOIS,
LE PREMIER JEREMIEN A ETRE MINISTRE
ee

Rafle Renvoyée L’Aide allemande ...

La Rafle de la voiture Hiltman (Suite)
modéle 68 couleur berge imma-
triculée au No. 3024. qui devait prés de diamétre, qui part de
avoig lieu au 2e tirage du mois la zone Est de geroport, court
le long de Jl'Avenue Hailé

d’Aoiit est renvoyée,

~ Cet avis est donné Sélassié, descend l'Avenue

fins utiles de droit. Somoza ou Autoroute de Delmas,
Mr Edouard Jn Jacques de l'Est & l'Ouest, tourne- a

Pétionville, rue Geffrard No, 37. VAvenue Francois Duvalier, ci-

devant du Polygone, suit par-

tiellement l’Avenue Dr Annoual
ou de St Martin, traverse le
Bel Air en épousant le relief de
ja Rue Dr Aubry pour s’arréter
a l’angle de cette voie et de la
Rue Pavée ou Destouches. Une
citerne d’une capacité de cent
mille gallons a été érigée par-la
Compagnie Miron a Prédailler,
dans le secteur ouest de Delmas,
afin de facliter une réserve
appréciable de cette eau pour
deux jours d‘alamentation.

Prochain article :

a toutes °

SS

“4b CIMENT D'HAITI S.A
informe le personnel en disponi-
bilité que la reprise de la Fa-
brication aura lieu Je Lundi ler
Septembre_a 8 heures a.m,

Le personnel est prié
présenter A son
heures habituelles».

de
travail

se
aux



. Cependant, la Miron n‘avait
Pharmacies assurant instalte que ‘a canalisation hy-
. le service cette nuit dvaulique primaire. I] reste a

etablir d’abord je- réseau secon-
daire pour faire parvemr
bénéfique

Jeudi 28 Aout 1969
MEYER

l'eau

au Cnamp de Mars

3 Jn. i - 1 ee
Boulevard an Toa pygsillines ainsi qu’a toutes les rues situées
ott 4 au couchant de ce systéme
"amg primaire, pu:s les conduites
CC I £5 lertlaires qui doivent. desservir

AVIS les maisons de cette zone, au

Bel Air, au Centre de da ville,

La Direction des Cours au Pertail St Joseph, dans le
Privés FRANCK ETIEN - quartier = commercial, a la

Croix dvs Bossaies, sans oublier

NE, tenant compte des de -. §
Pp ¢@ je pourtour dies Places Toussaint

mandes réitérées de nom -

breux parents, a décidé d’6- ouverture et duo) Marron
tendre son Enseignement de ~ Tneonnu, ainsi que, les imposants
la Sixieme A In Philosophie. " ifices (Ui les avoisinent, tels
Tn consequence, leat le Palais Nat onal, les Ministeres,

8 ' les Contributions, le Quartier:

porté & la connaissance des

per’ . | Genéral, les Casernes Dessalines
intéressés que les Inserip - et celles de la Police.

tions pour toutes les Clas - la CAMEP «a di surement
ses Secondaires sont regues, commencer ces utiles travaux
au local des Cours Privés secondaires ul tertiaires pour



FRANCK ETIENNE, sis A ® mettre en service la magnifique
la Rue Dr, Aubry No. 29, § réalisution de la MIRON,

du lundi au vendredi de 8

hres. A. M. a 11 hres. P. M,



AVIS

Port-au-Prince, le 21 Audt 1969
Le. Secrétariat Technique

AVIS

in-
La «CARIBAIR» annonce a ferme les commercants, tes intel
son aimable clientale qu’a_leetuels, les industriels et te pu-

blic en géncral que le «Guide de
préparation des projets de déve
loppementy est en vente dans les

partir du ler Septembre 1969,
(mardi excepté) elle aura chaque.
jour’ de la semaine, du Mercredi

au Lundi, alternativement un Librairies suivantes
départ pour MIAMIa3h.15p.m_ Jlibrairie a la Caravelle
et le jour suivant un départ librairie La Pléiade
pour SAN JUAN A 10h.45am, Aux Livres Pour Tous.
Port-au-Prince, le 20.Aoat Au Service de la Culturc

1969 Imprimerie Deschamps.

Serge S. Gaillard

District Manager- Haiti LA MMIRECTION.

ERED EDE DERE REGEN ERE ES

AUDITORIUM INSTITUT FRANCAIS.

.






Jeudi 4 Septembre a7 h. du soir
_LES CINQ CHERIS
Comédie en 3 actes de

MONA GUERIN

- Les cartes sont en vente dUVEcole AU GALOP
et a la maison. Ernest Simon. Entrée $ 1.00

LE GEANT DE L?INDUSTRIE JAPONAISE Dr Fraitcow DUVALIER ~

Le «Super Mixer»
Hitachi VA-10

REPOND AUX REVES
DE LA MAITRESSE DE MAISON

_ gonoeeonssenqvsessssssseqnosssoseoong

AU PARAMOUNT

Dimanche 31 Aout 1969 5 ‘hres, 7 7 hres et 9 hres.

3 Sous le Signe de Monte Chris sto

Un film moderne 80Us la ‘griffe @ ANDRE H UNEBELLE



e09

A VENDRE

1 International Scout Jeep
Modéle'1965*="4- WheelDrive’
4 cylindres
l Vauxhall Station Wagon
Modéle 1962 mis en service en
1964-4 cylindres
it: Peuvent.étre .vyes

Q














©O%
































au dépat S. i





LA PLUS EXIGEANTE ! ! ! dela TEXACO a Bizoton aux @& _
POSSEDE LES RAFFINEMENTS heures obra er es nous pli Une action explosive... sous le signe de U amour eoooooooooqqooq000008
, cacheté A :




LES PLUS PERFECTIONNES
D&A FAMEUSE TECHNIQUE HITACHI
AUX PRIX HITACHI.

AGENT POUR HAITI : HERARD C. L. ROY
Distributeurs : ENCHA et DAGUILLARD.
Tous les produits HITACHI sont garantis.

TEXACO CARIBBEAN INC.

P. O. Box 867

© Port-au-Prince, : Haiti’ ’
_Juaqu’au..6 .septembre. .&. mid

Une. Histoire d'amour...
Une Aventure -Passionnante..-sous le signe de la Vengeance:

sous le signe de l’aventure.





8Le Rond Point N ight Clubs

Samedi 30 Aoat








U. ne -vengeance ‘inexorable... sous’ le signe de 0 Histoire
Et le prestigieux roman de Dumas devient @ Vécran
Une. super production dramatique qui. recoupe la

signification du mot Chet @Oeuvre.













Grand Bal avec les Shleu Shleu.
Admission $ 2.00 Dollars
©©OOOOQOOQOOOQOD






. ext
du




envoyée au premier tirage —
ois de Septembre. ~
eptu R



©©OOOOOO

©
©
©

2@OOQOOOOO
©
©)
S




PAGE 1

,._ "Qtr0Tf1DtEN i""'""'' "?EW" cf ... ,.," . LE PI.US A~61N ~. n•ft~11'l . P'0NDI: ll!~ ' f~te ; t . W :'t_ ; : , :, .. \./,'.T''~(; "'.' " _,_ '\ ,_. ~,~ ' '.(\'f ' ' c_:-,,1>" \.:.-~ " u r"' l>ftecti11r et Rldaffl:eur en Ollllt ~' : ' ,,t ~ ,., .:~ ltU . 01:BJN , MONTAS . ' . . Ad~inil ' tr•t.e~r t Mtn• KAX oa•UVJIIT . No U . "1111 ll'ASIIINTON (AFl'I ( nu F'r1uwiH l.H.rn l . .'U11inn Sovil,,i,lquo ctwianlc(C I ,,It., ti, decl<•nrhor mm fnntlrnyunlo 1,'11rrr,• proventive pour ,INruin• leg instnllaons 1111cl,\alt,,, di, It, Chino J>opu\airo 1111 Slngkiun ? C'ett )11 question CJII<' so p-0,cnt lea expert.a am~rl tnin-s tiL qui con1mcnca t\ intri. i:-m'r ct i, inqulcter serleusement 11• gou,crnement Nixon. C,•rtnines informations, dont 1',wlginc e•l gnrdl~ secr(.,te, dunnent en e!fet de . parvcnir it \\'nshinglon, rapportant que Jes . . .,, i(•llqucs se sont discretement ,nqni• ,i., \R reaction de, pay,1 d,• l'E11r11p,• Orient.ale ct des pnrlis ,,11nmunistes en Europe I lr,i,knt.nlc el unc cvcntuelle 11rli11n punitive contre la Chine. t',•s ,ondnges pourraient cons t ii nn t. , prelude ii une offensive s nvii,t iqnc dcatinl,c par exemple i, pul\'~rhcr. vraisc'mblable~ent nver d~ urmemcnh convent1on11t•ls, l< K u•i nc., clc diffusion gn 7.f'u~,, th .. l.unchow, de Paotow et d,• I.osui 011 bien encore le, polni-on,•s d'c . ssni de Lop Nor. J\luis ii est cirokmenl poS'!ltble qu'i\~ nt• con5titucnl qu'une nouvell<' inunifestatjon de In gul'IT" psyehologlquo et cl'into# .. ntion contre le regime de Mao Tst• '!'llun~. En haut lieu, Jes nvis divergent. II n'en est pas 111 oins Hnl, indique-t-on de ~ource rompetente, que !es "xpcrt, ck plusieui:5. minis~s Ur rliHpOHcr rlP numliruire nu moment de la Fl!te ~de SI ~:~~~ : fumJllc tt'cnorgucilliHHniL de tWH i11vitCH, vcnuH, qui de l'ort-nu-Princc, qui ute ~Dnna son expo.e des motifs F ATMA ler impraticable ' . DIPLO/ll lTE '. lermo Aristizabal, Manager pour l'intention de ' s'ernparer d'une Le pabUc verra•t~u 1e . . Chacarita Le ' S~retaire d'Etat des Affai .' •..:, , . . . le, Caraibea de 1n BRISTOL INbonne. pnrtie des territoireii sires Bociales a rappele enfin que , .. }, , Ambassadeur . dHa1t1 a TERNATIONAL de New York. d p , , ~:&; .. ,' .._. __ , cette nouvelle et importante ini'\Vashmgton, notre eatimable com tucs pres e ekin ct probableu:ft&"aeauae tiative du President a vle'de ]A ' pati . n a pns le Vol d' Atr France mable ami Jean-Claude Apollon 1 -SALVADOR. Les entrain~ _ A pres !'intervention des DC: . rend!l1!-t a Miami. birecteur fondateur de la Muioori ministrntion americaine. Elle iJoa~~fe~n:i-~/:::tb 1 a'j 1 ~td;;tt~ ;;;:nit:i~ 1 ~0 0 ~rsui~cnt a un ryth , te. Michel C. Augut1te et E:. . L Ambassadeur Bonhomme i~v:~me nom situee a la Rue concerne !es credits que la fin tonio Patino relativement A I :i moussey . Andre . le . benefi c1 rent ~e passer sculement deux de la guerre du Vietnam d I E . l'urgcnce . , et d.u,JPote , J6ur~ a Port-~u-Prince. . M. Aristizabal qui avait ~u pourrait liberer P?Ur de nouveaux d~~;ent~ne. / 1 '(/?!carl~~aj-S~'/!;s~ eq;~~~r:a;~~~t'.o~~uffr:~t,vum:i,~ sollk:te par le ~istre a ete lie .. P11r le mrne vol ~t report, ~!f~t~e plusi~urs visitcs r.r".r:Hai ro_gra'mmefn soc:ux. Un des Cela nous. a oblige d'avoir unc gaJB, attemt111;t avcc impatieric, , f<."Orde A l'unanimite. :t~"E/ymtat lC\llc; _i.~11. I ~;HA~: c1:uade vi";,1!~'::1~nav::ntr~t e;:: P ro1s.dconse eys onomiqUl!a du conversation ~elephouique ave, . le momem lie lllt!Ltre aur toutfs Voiei J_e te!'te du projet de Joi' ilrNew"torknsu enera a,tl fait de cette interl'ISRnte Agcucc rt:SI cnt Nixon, M. Hubert le Se-r-<>a1at du Bureau Fe'de'rnl I 1 L•n que 9 tion auquel u e t6 te 1 I d ha St t ' "" e~ evres : liAITI est. l'une d,s . . . .". u . eAi1dre vient de paseer. a sai m1t1enne e produits p rmaceuem, e son assi sta nt special sm Jes resultats de' ses dem'ai• sefae meilleures Equipes du Mon gere modificatio~ a ete apportee: quelques jours ici, n a ete sfiue tiques qu'est la M~ Jeau pour le,i affaires urbaines et ches, 11 nous ' fut' donne d'apprcn de, c'est 8 din, qu'elle laissera . ax :< x a J'aeroporl; Francois Duvalier Claude Apollon la ':Diatributrice s~ales, M. Daniel Moynihan, dre que les JHeteutions de ce club pii.'8 elle ~~(J Nations qui, toutes, LOI par des membrea de sa famille et Generale des fameux produita de a rment dtipuia deux jours depassaient ks possibilites ltniout eouv 01 tL une plac:e ci'honneur des amis. la BRISTOL INTERNATIONAL gu'il n'y aura pas de benefice tiennes, c'e~t du moins ce qu'a au Pays de Benito Suarez et de "' Dr l•ru;~vl8 DUi'li.LJER x x x Cette compagnie est acttiellement budgetaire ap:res la fin des confirme un cnblel'ecu de Medel Luzaro C!!cdenus. Prtib-i.dent de la RepzwlUJu,i JJAX CH,1li\'E1, Jr. l'un des grands leaders dans l'anhostilites. Leur argument est Jin. Vu !es arftdes 90 et 93 cle lu pa~ti en. vouai;e d'titudes ,, Jlimni ti-biorapie. que l'accroissement nature) du Entre temps, la preparation de L'apres-midi, Jes 4 lt,cs, nou,; Constitutrou; , ::.Ce matin . par le Vol 2i2 Nous adres.ons tous nos combudget militaire et des program la Selection i.ationale d'evient de nvons repris com 11 ct avee eux. Vu la Loi du 26 Juillet 192~ d'Air France est parti pour Mi .. pliments ii M. Jean-Claude Apolmes sociaux dejii. engages absor_plus en plus serietise. n n'en sau Cet.te fois, ils effecluaient Je tra et le ~ret du 22 Septembre mi, Max Chauvet Jr. fils unique Ion. bera tout ce qui . ll,e . f iletli ,' i1>1lia < '. ~it etre autrement quand on vail de baac : Ia technique, la 1964 reg1ssant !es Biens d'u DoAde_,_:1~f8 8 trattteesurre:r.grla.ext~~uirveectl:!!, uenr LE"' FIL'lS xDOx,"xT O," PARLE depense au Vietnam . pense que le jour _ J approeh~. systematisation. Le tout Port maine Prive de l'Etat w...., vuu 0 " rv " c'esl a dire ce 21 Septembr~ au-Prince et:..it ere !a partie pui~ Considerant l'Interet ~ue le Chef leve A l'aftection des siens le 7 ... Roses Rwges pour le Puhn,r qu'ils sont dx i., huit m;\\e a sui de la Nation attache a une saine A01it demier •. . est un film formidable qui n'a vre ces seants. Administration des Biens du Do Ti-Max qui vient de terminer pas seulement -cause une grande L' Aide . Allemande et maine Prive ile J-Etat qui en ra•brillamment ses etudes secondei- •&tisfaction aux cineph1les mais _!.c soir, ii 8 hre o , nuus somson de leur situation se prt• res jusqu'au' Baccalaureat 2e parencore a fait et continue de faimes monle s it l'Hotel Montana tent souvent n une mcillcure uti tSiae1'.natuMPaertti1~al.Seemstinaairllee ce.otulldeJ~er ~e . J.e c~:ri:oi!t;:-c Del~ i: . . ou ils aonl ~..;ntounes g-rlice a J:. lisation, dun~ k cadre de l'eleva l'eau potable a P-au-Pce. sollicilude du Jiresident 11 Vie dp,' tion du ni-.,eau f~onomique et so l'anglais a Miami avant d'entre cinephiles reconnaissants qui out IR! Republique, . le Dr Fran~ois cial des p.:.r,uiattons et de l'aPH• prendre ses etudes Univenitaires . fait part de !ear satisfaction A opv ALIER, Gr.;.nd Protecteu? Ii oration des cond'itions de vie: Les disposftions pour ce depart Mme Eddy Rigaud i leur sortie dBi! SporL;;. et i, J'attei;tion part ,,<;o?sidfraut qu'il convicr,t, sou,; avaient ete prises par 80D pere de c" film dimanche et luer soir. L'aide du Gouvernement Alde . fournir l'eau a I' Aeroport culiere de f'!on Fils Jeim-Cla~ ae . I eg,de de la po!itique de JusLic ,, !a~o~ derniei,s jours' p~~t . -~!':JI!,rC: :=r~()~d=~~~ lemand pour la recli . erelie de; Fraii " idis"'Duvalier; et ensuite ae ,\ssis au tour de Ia tabk au m.o;. Soeiale et d'e Bien Et•e generaliTi-Max est accompagne ii. Miatemps, le Rex presentera dimmeauxsouterraine,, continue a se . trois _ autres puits comme " conment du dir,m nous avons asslsse, inauguree par la Revolution mi pai sa mere, Vve Max Chaudie une production buissc cc mois-ci dans Jes , <: <: :.fc? iA:rtul" 3.LLS " fonds roy.!,e~h princicollcctive de pluHieurs prates IJ. emporler ~n excureion . -:; ,; l~s hii,::. ' palement da St .Ma 1 , 0 . . T ' . ' nou tc qu;une '''0 U . rdnre•v ' 1:nugt I c1'tn1,"1 I.CH, choyes et comhles,vcrs l'Anse d.'Azur, Numero Deux, rou ' Bonbon, AnRe du Clerc, lea Abricots. In SP.ringue, Petite Riviere d 0 , . le ~ac'. de la ~oniive, . ou JI revient nan%e-Murie, TestaR, la Voldrogue, Petit Trou deH Roseaux, Patfusu~: ' !~1'!7~/\.t~~:~e~~S\e~~~ te I;,irge, Corall, lea CnyPmitteH, PeHl<'I, leH BnHR<'R ou nutre~ li• ux, de . charbon .. ne . sl! , vendsil que nrceilsibles par mer. i soiJrante ' ou 110itante .i cfiifiizc centi c~nque fnmille tirail vanite d'un limonier virltiose l'f1gr mes de gourd", ! ' on cc,nstate une cle 1 (n ison, on commeni,;ait a piloter Ii Jer,mie. t::~~li:::,! ~J!:ue~Ul.n1::t-a~~ UN '. ', ECLAT INOUJ.Prince, qui ~out obligec~ ch le pare; . , a 1?:~!.l J~ourd~ , , :w.ii;t cinq et : ' de ' supporter , le 'frais ' cie nmnu 1\ti;tij~tMfa , ~!;.~~~ .,r J"r v,,i,Je revoiH Jes chaussees des ruea soigllcU3Cment remises en: etat; Jc Maire el "''" adjoints inBpectan. minuticu~ement Its re . rbim,P. poul' que chucun d'eux . soit consciencieueement neltoyi, , . :pourvu ,de vitr . ee de reflecteure plus nets, a'il en etait besoin, de meches plus ]I n'y a qua Pelion _ .Vil!e ou longll~s. Devant la mnison de mon grand pere, s'clevait 1m de ces le p~ trdu IJa!l;ie ,m!llimient enco reverbcres .. Je surveillais avec impatience, chaque soir, l'employe re ii ' quatre 'i!,ourdcs cfoquante et qui 1: yenait y mettre le feu : aussi, malgre la peur salutairo du feu clnq gourdes au gran,d desespoir qui ; m'avait cte insufflee, ri!vals-je d) omericaines. molotov sur !es transports en ii l'aeroport Frani,;ois Duvalie 1 me aigniflcatifii; ' avait dit le Un nouvel . . affaiblisse'ment de commun lorsqu(l des eoups de feu 1,ar :!es membres de leurs fatnlf. porte-paro)e t en iri'dfquant que la Jivre sterling a ete enregistre . Vl-t metres ~:~~~en:n!~~fsU•~:!sp~i:i~ie.ra !es et de non~,r;u; amis. jeudi matin sur le marcbe de• .. ,. dispersion de la 1nanife,it,a . ~ion . NOS VISJTEuRS changes de Nev,, York .' . En fin Dans la note p~e daru; notre Scion Jes greviates; Jes coups de , ... M, Eugene Doan, Broadcast \ ii,rt . . ~ . t_Jf . t.~. .e~ifee . ~ _ 11 1 : . , , i . . . .. . =~ edition d'l)ier sur J't\tat de lo feu ont etc ti1•es par trois Civils Engineerl> de New York est arrem1>orcompare ' Ii, •/ ' 2 1 8 . ~2~4 ~~i 11 l:c!~~~!ud~rfeffo! 0 d~ 0 J~i: qu~:: 1 :t:i~::.~ _ en :i,;eGi~n~ 11 'mt:! o\~n~~~gement r ANNA Aprcs a,Yoir ouvert 884 46 , meme : cA Belanger, apres le perticulier 'Raimundo Ongaro qui Gene Doran est technicien en f d'oeuvre f.lle etait tomMc il 2,381.16 dolpant de Torcelles, .. la couche a fait parvenir un . .coDlll)unique d . e electronique a I' American BroadDirection : 1a,a.' Selon _ , _le, com::tiere, In d'asphalte a dl1pjrn entierement Ia piison cu if est-~ _. casting Company 1 ABC) it New , de prq banque d'Angleterre ,emblo etrc de le cbauBSee sur une vil\2'Urine ont . t!XP me ujou d'hu' !ear Sil York l ao AoOt inter:venue a ce niveau pour de METRES> et.:uon de kilotisfaetio~ ) aeV&rit i" ' le r&ultat d~ n ;;,occupe de la fabrication et 11ou~nir le tawc d~ , ~terling. 'metres. la greve du 27 Aoiit. (Suite page 4 col. 2) i~ee Cdes 2.50 .lt••~riit ' Gd41 : AO . .. . . '; . .. ; , :> r' 7 '.tt : '~;' ~r;: . ,,' r : ~'' " ,,t'. : . , . ~

PAGE 2

I . 11• . du 1'll0DLl!lMK' No : ~;~ ' = lalt lat riill aoue a "larno du 1cor x ' X x tlon ncn\t. du .•ttocLlf1 nord ' , JUPD, tll~J / ~Ulcui11y~holoarlquu, BVOBQflA , .RUQORAJN111MJl:MT , . , ---vk 11110!11 IIU Sud Vlolnllll! k lll , 1 f:Wia,1ylhUm1 i!0nL , chacun1 a nl ' A! VAmo\ffi ( .' 1;i 'l!'I~ r ;} n nrw v vtvnvmn x & ,-,~~---+"'-' ' lillllliHw-f--fl~-1-~.l,;..J ,o_l.l.li,_u....11.-.1u...J,....a,..J..J 1ythru11 J h1t1l~r,11Uon doK nolunle noment chorch6 111 cl6, qui II~ fJlll.!lfl!lill!Lll !!. 11 t ltft CO J l~I a au f1 11ppor ~OIi lma11'111aU01111. ' PRAGUE . """" ,,&Jl',.J> , ...~ o Par6 Dr~o Ju chevn dlia~ cm•: 1 i\l 11111 ~j k 1 ti Fh111lon1t . nt, 1rr11ntolH llolcho1,. Lo Prcili11lu1ij; Ludvlll Svoboda Jlui l::lu on ' nu OH uyl O IY I buch 11 111111ol't6 lo auol rnyon du 110 iendra ua111 l1111 prochalni 7 _ Arllclo nrnbo Mnrquo mo don 0 •~ nfcirlcui nololl do co lit'.Lut do foatlvnl avcc journ on vloltc amlcafo Im Polo l'llgallt6 , b. calul dell ,111,r lll 11 "(i 1 vlotnll 110,1 JJ.romlcr fllm . do fo:Llon cl'In gno annonce l'Airanoe CTKi I! :-1' t ~• JJCUto qu1111Ut6 mlennoa, ce qul algf!~ 0 quj lo: dlscrol,> 11r.!s1mt6 darn~ ht ,Hoc~lon L'Agcnco 11r1lci&e que cctte vl;ll,e . ~~,: _ __ i, _ .:.;_• ;' . . ~ '~ . U Amil " ; ~ p.o j ~l;~!~~.;jrlt#r~~~~~~ !l lnf~f~filiv: 1 f!p ,. ~ocbcL, , 6pou~c ' aur'a Hou ai. 'lnvltn Jil. 0 '!H I ' Tllf " T " ,'ll , lr'nb,ft ~fil~rt'lt ' ,m\ , !A do fP .. ,..i -lDl\iltJJ', fo.ll Marla!\ 1M' S 0116tf1tch11)1 I ' ' I s " troupe n r ll a : buts ui..na \Ill' J ylo do rnvlaeanto du coii!Jt r 10 ~Ul)Olllea : , , 1 ~H~ ::. :1ti1,1r-ttrl1:;..-fte~~ s~!~i. B,:1 A" .. 1' , :it JI. :it AUSTE~E MOST~".\ . :x: xx i~i~T\ti~}iNA!l'EUR Vendred.i. a 6 h . et B h 16 VENISE AFJ!. "" :.:_ . CONTACT FRANCE FM.I AMEIUCAI~ , ' .~I.D~~!.,~l!l VElRTICALEMENT . ~~t...aJ n,.-.o.,, (De l'un edOli envoy.,-.,a sl""-1 es PARIS _ \FP _ TEL_AVIV _ AFP _ En~ Gde:1,00 . ttes do l'AFP: Guylime Guidez) ' D I Colcbre pour IM!II gro ,. Aprea ciuq joum6ea d'aetivitl, La Frauu:. ii pria contact nvc• co m<,n rotoi.r a Wnsht~n II R6eomperuae un comele , cnracten; ' de la ' treiiti~e mos le Fonda .Mouetnire lntcrnatio : Jo, rccomrnantlerai 14 u :ri 6 stdcnt ---------,-MO~TPABNAaU . .Jeudl 1 11. ' .. 6 > h. 16 et 8 h. lS UN MllbLION D'ANNEES AV.ANT,,.D•EIIJ'S-OH . RIST En tree, Gde: "ffllo Jeudl ii. 7 b. :FANTAZIA .MEXICAIN1!l Entree Gd,e. 1.00 : VendredL ! 4. h. et , 7 h. ECOUTE MA . , CHANSON Entree Gde; . 1,00 dl1~1-:_ ~:.'i!"':~: cl= tra d'nrt ' cin6m&tograp)tfque se n,a!, JLU lcncll.,11ain de I~ dcvalua ~:: 0 }~r::S . f~;{:;:n :"is , la aemai~e. derniore 1_1o~r 1 :sMoa tare tle.,.ii Ak~;ntJ1!•~ 1 ~: surtout de la yetJ_cule blllc,:e. LA MAP-IA . x _ Hcros mythologique _ clare aveo couvict!on. 11;-'directeu exammur la poht1uu d'auster1tP de pro:.:gande antiieraellennea f9-~fl tton de ~~~biJ.e . est , ,tliffl;ot Entree l dollar par Voituro Dcmonstratif Ernesto Laura: . La prei!lle . itillien preparoo par le Gouvernement. 11 t d t 11 '1Ylte,. . tanw.. son ecoule. ne , est eri I.rain ,' die~ douter. fran~aia et mettre au y,oint lea en sou gnan que pen, an plus de , ment e1it dn6 '" par la format\o.n Vc11dredi a 7 h. et 9 h. SOlutloa '. da Pnbleme prectdeat L'art cinemalogrllphique . pur ne conditions te'-dniques , du tirnge. ?O ai:is lea 1rtl>;,Ci, \1 ;a~~\ pa~ d'al).e aorta ;4eJioue ou m~ de LA VENGEANCE fait pas en effet l'affaire de, La FrBlilfl~ a:,1 OJI ef1eL-."utilis6 n l!ermis J1 1 "1 1 '""' .;L_ ~-f\l ~ petite calcuJa qui provoqlJ,lllt 'des DE LA MOMIE chronlqueurs qui en aont r&lillta en Juin 1966 scs droiti. ael tira.-' ' 1.ie11x 11..l!IAilt. /Jlv _ iil 1,_. L crises , douloure~ _ ae . ~nt Entre1i 1 dollar par Voiture Solution No. 829 F a consacrer tti,ia colounu A l'ho ges automatlques eur le FMI.: iil~ d:n 11 1 J• Etr~na:uasl long cbaq11o;c . jour •. It 7 a , donc, inUrit HORIZGNTALElU!lNT VERTIOALEMENT----' senoo d'une . vedette : de moyenno 746 millio11D de -'dqllairJ; et; av,.it , mel"Oi Intention~~~ a ~er la , akretion de la importance . comme , , Lucia , Boac. ced6 a la milme 6poque sea crean ner Israel e-tse refueeront d nt\ 0 'bile et1 . par.. eel&., mime, a faire De Laxe , , AatO, Clai D6sireuse 1 er, dent une heuYe sur hon feu cor.epaississant. Saler, poivrer, ajou tinu . Ils sont cuits a point ael!'"' ter beurre. Servir. problemes . matdmoi,J.aux ,l'ex . d'emprunt. 1-i0 mulions de do! fe~&i=~:s .. tsar tens, a co n cln t6a de 1a d\R:luation, le . . goOt amer (DELlilA::IJ epouse du , Torno . Miguel DominIre .La de' 1968, . Les;.eff~'tsi def,.'1' .. , . : j~~ f ~PU~ t. . .:tiwc Vendredi (En Permanance) busee dana. le film ;aponaia Shoet _de devise& de la France ~•~Je . > ' flmg'Ue' aile~ -pour MONSIEUR DYNAMITE CINE , SBNBGAL JX~l~J~~ce DlfttAk~~ h 30 Entree Gdes. 1.60 et 2.60 Vcndredt , a 6 h. 16 et 8 h. 16 JESK A I$TANBOUL Entrec Gd.e. 0.60 ct 1.00 CID , OLYMPIA Jeudi (En Perma11ance) LA CHANSON DU SOUVENIR Entr6e Gde. LOO Vendredi {En :Permananae) Jour Populaire) GOLIATH. ET L'HERCULE NOIR Entree Gde. 0.60 CINE UHION Jeudi a 6 h. 15 et B h. 15 L'ASSASSI!i EST-IL " COUWLE ~ -? :;:::t:n:~, ~ , B , bl5 A VENTURES AMOUREUSES A MIAMI nen,s (petit gar1,on) . Probleme va1ent encore a 3.593,7 m1lh01rn (Voir suite page 8) la nouvelle annee scolaire. Entree Gde. 0 _ 60 , En tree . Gde. 0.60 . ..... ...... --------------.. ----. . . . . Le uivre de Cuisine de Niniclie se vend dane f.outu lBll librairie• . . . COLE'S '-' .,,.,-. . . ...: . \., Balle Crystal Gat Plas $:c2.l , S , , SUPERMARKETS f Cereal Gel'Nr Caf6 Belnbol J . Etolles 0 .. 56. LALUE SACRE-C?OBVR AYE.. . . CBRIITOPBB'.t 0.29 0.84 loupe Campbell Tomate Morue Llvre Rarenz Saur Llvre Pickles Cornlchons 8 oz Olives 5 oz UJ 0.59 0.39 0-45 0.39 Sard'lnes portaaaises! a . l'lluile 3 pour ' 0.54 , Sel de Table Macaroni Honig I lb Spapetti Honig 1 lb Pate de , Fole 7 oz. Zwan Petit Pols Alllleax 1s , -. Fin Maui Soup . e . 45"rtle 3, "Olli' V-8 12 oz Kool Aid 6 pou Cerises 4 oz I ' {, , 0.11 1.36 .. , . , 0,26 0-46 0.88 ... 0.28 0.29 Yin •~ d'AaJou , Cftlle ... ,s Uqueur Parfalt . Am._ , ...,.. ; ., 8__. 2.19 Whisky Inver Whisky Martlni , .v.o. Biere . Heinekell poa Clauno BlallcGl'ud, Yeraaoutb Cer.., . Rlcard l'romag~ E:,ua . t). Fromage Tite , de , Maue~ . D. , . Fromage Grayere 6 PortiNs . Jambon Picnic Lb . : -.~ . ~ , t11dense 118 Bollalldals 14 3 P• ! _,. ~! ;• <'. '! . , 1\1,0.fiffl~W/' ,,, ~,r~ ,,c:,.. de Cafll! . . . -~----------~--1.,s 2.~ ;: 1.45 :L50 o.u . o.69 0-47 o.,s VBlft'E SPHIALB DU YINDRIDl , , 29 , . SAMBDI JO AOUT 1969 : ,. : , . . ;I ' <\ u r i 1 ; I I Cerelac Pllelpbatiae ler et 2eme Age Orilflile 16 oz Lait : Danny Boy S Lbs LaltMaltt .16 oz Cocomalt l2 oz Dream Whip 2 oz. Crtme Fralche Royal Padding Assol'tis J pour Jello Gelatin Assortls .3 pour Conli&ur.e Auutle ypton 16 oz mu.tt . Allaciellne Pqt de 6 Plclae au Jus 'Freestene 29 oz Tablette , Cbocelat Nestle 8 oz M81'111111allowKraft Jaauy Cookies BOlllaoa Assortiment Carnival SOda1 Cracker.s a oz ....... Ci'akers 8 oz Ritz.Crackers , 12 oz Post ' Teal . , Cereal Auertls DDJi.Baktal,~owder IJ , oz tL . ,_. ,, AJu.J,PO• SlleltoX: , )2 , GZ Faclle,,Detergent Gal Paplu .Bnt_.,ue Imp. s Har Paplem:c&6, cut Rite 15 rt Papi.. Clre Waxtex Papler Alamlnlmn Fo1l 1 ,: ' e .tl : 15 Lbs 0.37 0.68 2.52 0.72 0.72 0.35 o.s, 044 0.54 0,89 0.54 0.89 o.sJ o.18 0.79 0-44 04' 0.71 0.83 ,o.cs 0.72 o.,, 0..56 0.'3 o.ss 0.29 0.38 \:' .. ; 0.6J r ;::: . ~ J.l.6 ~ i, .,, l'f.GIPNZ 110tre pro'111sion grati1

PAGE 3

:11:xtrillt dil Contrat Amond6 . d6nomlnatlon commerolalo :,r 'l1~ lt 1 !;Jt11l~ . En ?>:!om Oolloctl! IIAW. ' < 0 POMlN ~UIC : DAU.LY & 00 :;_ . Artlclo t>;Loi 11ra1Nt. ., et : In~~---,r?.a~.:.:........:,;.:e-:ri'"...:...--,..:,..~= ~~~~ -"'~ "" ._~ '~1, t.i 1!!lo!~ a flit:l 1 u 0 :! ' ~"!itu1 o~~; !tr~~~1~l~ti6~ 1 :t\o~~1~t~: Nam Oo!J.uctlr. Cotte Socl6t6 n ,, ,, KOC1611 , : o~ .loa,'d6~~~ p.rlll(la, .,~ . h :1t"""""• la 1HlHr do,"ain. I>r..t J.,.n,wo V ENDREDf 29 AOUT 1969 pour objot do fain, touwa lo• " ''' )t~~ , ~~~ltlf~ ~~:rluC.11:: ! ~~:rut;:;: 0 :m:::~:lfin:::~ . 01,6rau;lo118., connorclulo• de ' _ la tollo• quo , reprwntatlona . court. Soc:6Ui la. KCf!tlon• 'et ; l'ndmlnls, ltell Vento ,, en GN>a , de produlta ~i~~OD , AQU~~ 111 paico~TE~R mnnufactur'8 solt A l'Ext6tleur ASSISTE ' D'UN ME)MBRE, lea Holt ii l'lnt~rleur et; . dii , marchan-' dcux de,lgnes chaque nnnoo pn1" dises (',arL des achats de commc ,ult ; _ m11tl:r1el. de de1ense dans le pro Mr Reo11l BAil.LY $ 20,229.70 _, duit national _);rut. d~ Etata UniP. Mme, Pierre L. Dominique est au J11uA1cmc . tl'lmestre de 20.229.70 1!>69, de, 8,6 pour cent, la propor Mr, Gerard Bailly 20.229.70 tlon la p:u& ,. basse depuis le qua Mr, _' Picrre Bailly 20.229.70 triemo,trinu,3tre de 1966. etc , .... , ......... etc ............... II eat d'ai,18Urs interessnnt de Sig~~;:_ tcI:ieaRai:~~ n<5'M:t Article 8.L'annee Sociale noter que la bnisse des comman SI vous ErEs NE AUJOUR NIQU? BAILLY & co et la ~in7t'ei':etre~~ leSep?:::~:: d! r:sdz~iis~n~g;~;: ~J:~~!tI!: D'HUI: Vons ave:r: !'Intention (et J'annee suivante mementa conventionnels et sur eouvent vou11 la .realieoz-) d'attcin A VBNDRE Jes munitions. Par contre, la 'vndre dt:e. competent, en losse apr~s ItNo . 44 Constantin Ma.yard Paul Av. uee .. thousi;istc, aiT11able, Pl udent 1't Ln publication de ce premle-r traditionnel Vous etcs nmbitieux bilan ., semble ,_ confirmer que, , de--, , et voua , voua , ferez det1 amis, , p!lf vant Jes prt::niona parlementai . mi lea neraonnes influentes, vou 3 res, , pour une reduction du budaimez Jes arts et trouverez U'l La B~ n que p. -•o ' . p-u:la;~e 11:et militnirc, l'administiation du grend bonneur dans In comps. .Li. President Nixon va sacrifier cer J!'Bie des persennes , intelligente.l. taina ,elemcr,t.;, de , Ja. , defense coi: Perseverant et courageux, vou 1 Col mb H iventionnelle afin de pouvoir voue--fere% le eham1>ion des , de~M . _ O _ 0 a:1~~enn e maintc.iir mtr,.cle In su periorit<1 rlt4!s Vous , , etes souvent cona 1 . 1,1 strategique 1,ucleaire des Etats :::e~ou~~~:nt~::Che:~~~ A v 1 S Unis sur l'Uni.:,n Sovietique. votre fine observation, votre arx x x petit de connaissances qui vous L'AFFAI&E DU font naraitre si _.favorise aux heu PLAN MILITAIRE res importantes de vohe exis La BANQUE PORU~RE COLOMBO-HAITIENNE reAMERICAIN tence. mercie cc bien. Bineerementc. .a , fidele , : clientele en _ COMPTE D'E 24 SEFT i:M.BRE AU 23 OC TOBRE (l>ALANCE): Evite,. les cy:hiqucs et !es pes.imisteo. Examinez Le que forent Jes p{> riodea te6!:.. Vous avez connu dee difficul~s pareilles et memau Tira~:de,Decembru 1969 aei:-a expoaee tria bientot au 'Local de la dite , BANQUE. L'affaire du plan militaire ~ secret americain 10~11 que le . magazine ouest-ale0nd Sterm 24 OCTO.BRE AU 22 NOVEM BRE (SCORPION): Si !es sug gestiona du . prochnin ne sont pa.; realiaei.. et Bi qu19lque . ch09&-rces ~m&:ICl\,nes ,en E11rope 1949 conclu entre les deux pays de Heidelberg - •'est refuse a eta,t eaduc. . tout c'ammentalro, En condamnant Israel pour CON . FE . R~CE . DYNAMI'QUE REACTIONS ISRALIENNES ,JERNSALEM, (AFP1 C'est llVCC h1 piu~ grandc u ' tention que l'on suit en Israel les reaction, des pay, muaul mans .n. -la dcci,.on prise par !cs mm1stres des afaires ctrange res des . p_ays _arnbcs de convoquer une conterenc\l nu sommet blu mique, chnrgcc d'ctudier le pro blemc des lteux aaints de Jeru \sonlcm. A ucunc reaction officielle n'n etc enrcgistree en Israel de crnintc sans doute de forie~ la main d'unc fa<;on ou d'une nu tre nux poyii unusulmans avec lesquels lsrael entretient des re lations normales, ou meme ami cnles. II s'ag. t av.mt tout not.e t-on ~ans les milieux poiitiqucs Israehens de la Turquie ct de L'iran. A cettemethode Jente et son acte de l~itime defense et aride; le : go11Vernement amerlen evltant toute reference direc cnin prefei;, celle-qui conslste te a . des attaques arme~ a parLa pre111e Israelienne c.xpri ai mettre fin , au confllt au ,moyen til' du Libal!, qui ont rend a nemait Mercredi l'espoir que ces d~ la negoclatlon, conduiaant au cessaire la riposte Israelienne deux pays ne s'asso,,eraient pas retralt de toutes . Jes forcea en le conseil de aeeurite a evitb une ri~o~e f~::ii1~ra!enc~J:e con1~~:~ presence, a sou.llgne le portefois de plus de s'attaquer au ce, alors qu'aucun danger ne .,,,, parole d'U Departement d'Etat. vra\ probleme a djt. le porte ' panaca1t !es lieux saints de L'ls_ A la question de . savoirsi role. Ayant accepte le cessez le la redu~ , du rythme d'infU feu. ii etait 4u devoir du Liban, tnlia ,/je:emsa,intE tration . nord v,etnamienne a:vait a-t-il continue, d'en em~cher fllit l'objet d'un accord secret toute violation a partir de son da~'ie~t~it:~ ;litiq:es ~t ou tacite _ nyec Hanoi, M. Mc territoire soit par !es forces Lens, avec une certaine i.rrita Closkey n repondu par Un laconi regulieres soit par des forces tion aux commentai.ri!s du Caire q11e commentair& , irregulieres. Mais ii est evident selon lesquels la moderation au Et de dire ' l!Ur quels chiffres que si Israel est . attaque ii a le rait prevalu !ors de la reunion M . Dean Rusk fondaitu;eseatidroit et le devoir de se defendre. des :ninistres des afaires etran• mations. le porte--parole s'est ~a . re!ererice a !'accord d'argeres arabes. home a ra):!peler que le predeces mistice Israelo-Libanais dans seur de M. William Rogers au le prearnfiule de la resolution .• E~ lani;ant un a_pel a une Wpartement d'Etat avait ii.cces 1 . adoptee Ma rd i par_ le Conseil . de reunion au . sommet Islamique aux doss:ers de ce ministere, Sccurite est absu rd e, 8 oouligne dit-on en Israel, !es Etats arabes qu'll contlnuait de servir en le porte parole, L'ar,mist ce de s'eforcent _ de donner a. un con qualite de Conseiller. 1949 s'e st ecroule sou~ le poids flit d"ordre pol.tiqae le caracu'Enfin, M. Mc Closkey s'est de la belligerence arabe et a ete re d'une gaerre de reli~on. II refuse -ii. commenter l'hypothese annule par la guerre d'agression est difficile, dit--on encore en I selon laquelle, quello que aoit la ~~ae~e K 0 %~ueu1:ri::I Lig:n 1 ;2zl sracl, de
PAGE 4

PAOa, Lei Tel'Nllltl la ro"te de C-,re,.ar 1 .. ,. ro.-t:e.. pluioa ~Uvalton 11'1111l 111m •><"r4'onn6, ell ,nola-cl, ,l'innn',:, •'-"" \,.A:s QUlllSTION DE c~ull !IPUVollJ llvuit provqq~tl : :rar161 i ~~i :d'lJl~~ret avooat RlilNFOnTS, SUI!.JNAM, 11no ; t;iJiil\lo . 1l11na Joa mllleil;x do , la . cause cathollquc, :M. (SmTB:) -,_sSURE JONG , polltlquea, de 111 Iluyu. Dea 0 par: ,, gaUaghan , .. a , eiuulte vi,itl, , le nombreux . ~1~11 ; l'onl nccomp11 LA HA YEl : ) l\Yl~Cllt~~jl~ c:S(t~Jla~ Rti~n~bfflit~ r1tap;ht1be:n ~nclen~ du du Ill r;lpareUon de l'equlpomont 61c,ct,conlque de cette irrandn com pal{n.e llmerlcaine de T616vlaion II paNII une .emalne en Haiti. XXX ... Ce mnlln ll(!nt arrlvea ti Port uu .. Prince, ' M. Hlibett Grunwald clc nationalitc francnlse ot son ami ch11len, Ceaar Eduardo Mou kerzcl. gn6 I\ l'a6roport; 1 \ lJ.~eat absolumont PllS ~~u~e~n~/nc~t: D6Jt 4..: moment ca{tin6~s er et arde p~ub:11:S~ u!:! ...'L'.lilg,6nle:rxLoui11 Augusto ~6::fu~da1~ 8 ~~ 0 ~::r~.::m ml~~:;~~ . ~,~:i 6 :i!~~~i:, dcl'o~;~~~:~da~:rr rues p~•mesxe~ ;es ruines. commoreant de la •J:>lace e11t parti .. ne Guy~nc neerlnndaiso) a dovivcment criti111.16 l'envoi par _ . .. ce matin po~i New York. clartl mcrcredl aprl?1"mjtJI M le gouvcrncmont . do renforts M SIMON KAPWEWE II effect~ uJi voy.ap d'affalres. Do Jong, President du Conscii aux Antilles Nccrloncloi,cs. , RETIRE, SA DEMISSION ll a et6 accompagno n l'a&oport clcs Pays Bae. .. , . . , F'ra~ia Duvalier par . . . Bil char'La mi11e en Hat d'alerte de i x x . x LUSAKA (AFP) mante femme nee Canez, ses en14!) milltalre1f de In gendannerio I Li: Vice President de la Ziitn <\UITII) celi rctruiteo, llliHoionii, 11cuv11ines, lriduums, faiS1uit defiler vcrs l'Eglh1e mujcstucusc, loutc 11rochc, le l•an ot;''.'i,:rricrc ban des fid i, lcs, grands ct petits ? dnn• lits dQ8 ravines, qui , nup-,nl rBU c vole, la plus frc1111, de uau~ ccllea qui re lu•nt Port au Prince aux 9&"glo rni•rntions proches. Cette situa tion ~icnl aoulignor a mervcille 111 11<'.-ccositnticlle, a lu suite d'uHubert Grunwald eat lo neveu de Mlle . Liliane fuu!'wald qui a tout recemment paai,i6 trola Be . malnes A Ibo-Beach avec le grou pe ici dana le cadre des voyages organls6s par le Club Prive Le Jant5 et d'autnia onembrea de sa . i-oynle qes Pays Bas your un DE MINISTRE DE bi,e, M ; . Simon Kapwewc, qui nfRmllle. ' " ' . : , , ;" ';, : tvent~el ,l depart a~ Surinam, oil. ., L'lNTERlEUR ANG LAIS vait. demissionne luncli de ses x x';;x: . '.; . _ ;_ t un ~o'lflit frol!talicr o cclote_ le : 4, LONDONDERRY (AFP) fonctoins a decide de rctirer sl.' Il me semblo quo _touLe fa !~te ae condem1ait }!a,na In Vigilc. Le~ moindrcs demeuree s'ccliiiraicnt quasi ca gior~o> ' de b11ugies, de lnnterne _ s veniticnncs, commc on dcvait Je faire jadis en Europe; uu Moyen-Alli: Des rangc!!s serrees , de chanclelles , marquaient les bordurcs dell"'[i'nleries, les balustrades des balronS: Suspendus a des conies, des lampions haut perch~ se )lalanca.i~rit en lignl' au-des sus des rues _ : illumination gcnelale orgnnisee 1 bencvolerttc1!l ct tra ditionneltement par 1es . Jcrcmicns. Sou~ cheque g~lerie, un sea, prudemment rcmpli cl'enu, se churgcnit d'climiner tout commencement d 'incendie, 110 averoe diluvicnne. A la grande satisfaction des nomhreux conducteurs de ca mionncttes ou ctap-tap> et de la ,•ent.Alnc et plus de milltcrs de gNls qui habiccnt du Portnll Leo gane 1\ Carrefour pres du t.ior!I de In population de Port nu . Prinr<' la route natio nnlt• n'n pas He cnvahic par Jes ,n1x du torrent d<' In Cour Br,,11, de celui d<' In Source Le derc, ou encore de celui de la SnvRn~ Snlee, de la Source Chau d<•nu (cclle qui passe a cote de la Fnbrique Step Over), ni do celui d() In Riviere de Diquini ou de Thor . ~at~r~si~~li:e i\~a Arr~~ Cararbes (AFCAR). Cos deux -0rganlaation1 .sont dirllrffs par notre charmantE com_patriote et lllllle, l'artiste Mo . thlhte BeaUVOir Planaon, Cc Club eet appel6 Ln Maison Hnitienne de :Paris. Hubert est D,recteur Adjoint du Palals deo Sport. de Paris dont : ea tante est la Directrice. L'entree de 10n mni Ceaar Eduar do l\foukarul qui n'avatt pas de visa a pu I!_() faire grlicc A !'in tervention do Mathilda aupres du Secretairc d'Etat deo Affiures Etraugi'res, Me. .l?en6 Chalmers dont la bienveillana, notoire re~ jn,llit sur tout le gouvernement du President A Vie de la Republi que, Dr. Fran~oia Duvalier qu'il scrt ttvec discernement. ... r.r: Christopher Powell, Ma nager cCruis.ng Expeditions, Lindblad Travel ltlc.> de New York est .de nouveau parmi nous. Chris _achete beaucoup d'oeuvres d'11rt chez nous. II a fait unc emplette chez le grand artiste J eean-Baptiste Pericles. 11 est accompagne ici par Ma. dame Eleanor Wallace de Palm He~ch. Florido. M. Powell et Mme Wallace sont descendus au Grand Hotel Oloff a.on. XXX Gcpondnnt, ii faudralt y re prcndro le curage au moim,, cha quc semaine, aprcs chaque s(irie d'nbondantes pluies e-tivales, pour quc Jes alluv10ns ne vien nent co'mbler trop vite !es lits re ccmment desensables de ces tor rents et provoquer de ces inon dations, si prejudiciabl~ et a la circulation des rvehlcules, et aux facilites de com'munication DTVERS 1e cette enorme masse de pop11.. :M;me Alix Arty Gaetjens, intion, residant entre le Portail charmante femme de Carlos Ll:ogan<> et Carrefour, et aussi Gaetjens est rentree ce matin u l"econpmie natio!lRlle puisque venant des Iles Vierges. Effe a :Jans ,<:etbe ,zone fonctione'llt ete accueillie par ses enfants et ,Ius ,rune centaine d'entrepri r,::bi;:s lo~o!!i r , ~je J:~: ,es, g-rnndes. moyennes et . petiArty Chef de la Police de Port.,,s, employnnt nu_ total v:ingt au-Prince. ni!le brtls et_ prodmsant prmc1_,.. X x l< ,akmenl pou;: , !'exportation,_ ... M'me Auguste Jeanty et Mlle onr ource d antkre~santes dev, 11-Iadeleine St Jean ont eu ce ma es, sonnnntes el trebuchantes. tin II l'aeroport un beau cortege pour un perlple de pln-siPurs Remnincs qui le rondui;'..',.~ :,c~;,~•:~i• P~~f:n~,tt"w York, Louis Gerard ViLul n etc saiul ;, l'ni,roport -pur des membres rle su fan,ille et dl)B nmis. XX X Lt jcunc Fcrnnnd Bcrnunl ... Jean Philippe; Reginald 19 ~o~t ave~ la .. ~uynne (~nc,en _ ,j i to R . uls Jim Callaghap, )e demission. . Saooine et leurs Jolies soeurs terr,to1re br1tanmque) ava1t ete vous , sernis reconnaissant de _ Dans , nne con!erence de presse Scarlett ct Careen solit repartis ~nnoncee mcrc~edi matin par ~n bien voufoi'r me lnisser paBSer: tenue 11JErcrcdi i'; M. Kapwecc matin pour Montreal. JOUI11al cn,thohquc n~,:Janda1s S'ctant . ainsi presente, A J'aidP. we a declare qu ii avait decide lls aont lea enfant. de nolrc ct conprmce par .. le Mmatrc dll _ .. cl'un porte-voix, le Miniotre de relirel' sa .0 dc issioh pour l,yj cxc.illent aml, le Consul Gener~l Ill. defense. . , britannique . de l'interieur; . M. ter Jes v_iolelices auxqucHes .. ses d'Haiti A Montrbl, . .M. Jean ,Le . Chef d!1 gouverncme~t des J'nmc, Callnghiut, 11 pu fronchir partisans mcna~aient de se li::s~~Ro:!r 11 J::1n:\,/~ap~~~s~'. ;:~j 0 : 8 :~a~,tpr~~~uie!1:n 6 t~: _ nu~ourd'hui . J'une cles_ bnrricad1;a vrcr .. TI n ajoute qu'il nvnit pris purti bier. , nemcnt et 511 colero, On croit , ~lll pro~gcnt le bastion cath~hccttc de~isi\m :pres nvoir re~u Ils vivent ii. Montreal a\'ce savoir . u La I-Layo quc In deci; ~ue de Londonderry, fo Il_ol;l'tnde. un {:an nom re de delegations,' Jeurs parents, slon de mcttrc en alertc des ~ar . respe?t po1;1r lour v1s1tcur, f 1/~1cai1s ct d'europeens, qui s'e Ils etalent rentres pour d'a 1~:v~~::o:iu~~u~!d~I 1.1~~~ ~r:~? u~ . '~oyn;~ )~~Fo~: c~:i~~~Jc G~~~:~ri:~:t greabl•s vac~~~ de Ia nuit dernlere par le Ser1atton . de tro1s Jou:3, Jes. respoi:t Certains, a-t-il poursuivi, ct ._.Le sympathiquo commercanl cretairc general du Ministcra de '• sables do Ju r6pubhquc hbre clu ::i~t!;':;~ac~es~•e1:;;~~:i~~~s 0 ~.~ SSeTrge:REC\leatin cLe NATIONAL 1n Defense, M. G. Peynenburg. -~~gp•~f: rtp:~~~~in a~:~b;uJ~vole de la violen,.Mnis; commh 0 > do la Rue Pavee a prls . r . fl tt t . . . . on s'en souv1c~ jc ticn,r n 6vi ~~~:o:de mae\in a.o~ _ ec fij! ~:vfl DECES DU JOOR . [i!~;e.iJ;,u'ies o bi~:,:ic~?~'.s qumze ter eel a. ~1:l~e~n a:~Etts bruyantc, Ju retrnitP. aux flambenux, aux accents -d'une meringue a tout casscr, animait le• rues de son vacar111e, de ses dnnses endinblees, disons plulot. nrdentes (qu'est-ce que le diable viendrait _ faire Iii), nvcc d,..; gendarmes n\ontes, encadrant In foule en delirc, des pompiers Ilbrcs, 11 chev:il; le chef surmonte d'un casquc brillunt ct munis de hnchcs <'U ue senux ,fo tor.re pour prevenir Jes illl'cndics. Le mntin d 25 Aout, Ju ville me scmblnit plus hclle et nvoir ell_e aussi, revctue sos hnbits de gala : lcs ~ucR, nrro~ees J>nr le~ soma c1es particuliers ct decorees avcc prodiinlitl!. Les nomhreux fl_n~lx>yants, qui protegent de Jcur ombre lea diverPes rues de Jc . r.~m1e,_ c?n~eryaicnt encore un pcu de ieur '-'ivc pnrurpanq].11t av~c un si bcl eclat nu temps de ;., Fcte-Dicu ,•l _ne un carnctcre, haut en coulcurs, au chef-lieu . de la Grand'Ann<' Les potenux des maisons, ,,tuiont ornns d'inflorcscenccs 11 1 , flambo, yants, a11 m _ i\ieu des drnpavi's Rou main, Ilie Nustase, qui' disputer& le Challenge R"und du 19 au . :n ~eptembrc . c;evcland, s'est qun hf1e pour le deuxieme tour du 8imple Messieurs du Tournoi de Forest Hills ! bnttant jeudi Jr, neo-zelandnis Ian Groockendcn .; 6-4, , 1-6, G-i, c.:,, 6-0. Le match avait ete iatcrrnmpu la vt,ille en ~:~~~ 6 Jn~d;• 1 ~bs;~~i!f/lors que ,e N asase rencontrera v~ndre-.:i'i en deuxienw tour l'a•T16ricain ~tan Smith, dn:u; cc gui JIOtllTait etrc une rcpLl1lio11 uvanl In fina I~ ssalincs REPUflJ.ICAfNE ~1Juuuu,1k1nn,,r1r.untu1n.u:to AVIS L' Aide allema-.de (Suite) prt'S s. =-~~ HITACHI DE GEANT DE L'/NDUSTRIE JAPONAISE Le Super Mixer Hitachi YA•I0 REPOND AUX REVES DE LA MAITRESSE DE MAISON LA PLUS EXIGEANTE I ! ! POSSEDE LES RAFFINEMENTS LE'.; PLUS PERFECTIONNES DWLA F'AMEUSE TECHNIQUE HITACHI AUX PRIX HITACHI. AGENT POUR HAITI : HERARD _ C. L. ROY . . Distributeurs : ENCHA et DAGUILLARD. Tous les produits H/1',ACHI sont garantis. ARRESiT'ATIONS AU ~1IGERIA BUFRA (AFP) Lee nutorites nigeriuneo pro cedent ii de nombreusc, nrreR tntions dens Ju ville de Calnbnr grand port clu sud est du Ni~ g-eria, nctuellcmcnt sous rontro le du gouvernemont . cle Lagos, n nnnonce aujourd'hui In rndio du Iliofrn. Selon In rndlo, Jes pcrsonnes arr.etees oerulent nccusees de propager des sentiments pro blafrai11. Parmi ellcs, ajoute In radio figurent notammerit un nvocut "t un mcdecin. " ' ~ ' ,,~•ir:~ '6.•l!!,~~) t: (~.tJIT-E) . :,ition des Affnires Souales pout I . cs services de l'OFATMA. PJ:~!~\.JTa ;;:sent~sIT;~i~h~} gent toutes Lois ou dispositions U:e Loi!i, l.olJo D6crets ou dispoei ' t1ons ae Dfcl'ets, tous Decret.s Lois; ou d1sposit1ons . de . Deci-et.8~ Lois qui leur sont> contrnires. Donne nu Pulnis National, :\ f'ort-nu-Pri11u . , le 11 Ao . fit 1969, an 166eme de l'Indepcndance. Le, President a Vio de la Rti1iJ~lu,;iaikou, DU-VALIER @@)@@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)( A YBNDRE I AU p ARAMOUNT I 1 International Scout Jeep Dimanche 31 Aout 1969 ' ii 5 1 -hres, 7 hres et 9 hres @ Modele 1966 Wheel Drive @, .. . ' ' 4 cyli nd res @) . s I s . . d , M t Ch t 19 ~ 0 ;"~~:t~tEt~~ ::~~~:en~ ous e 1gne e on e ; .. r1s o -. 1 Peuvent . etre : vb.ea au depot ; Un film rnoden,e soqs la griffe ~ANDRE HUNEBE~LE En consi,qucnce, ii est purLc i1 In connuissnnco des inLen•sRes quc ice Inscrip lions 0 J1011r toutes lee Cl!lll scs S,,,rncluircs sont r~ucs, nu loco! des Cows Prlves FltANCK ETIENNE, sis 11. In Rue Dr. Aubry No. 29, du Ju11di nu veru.lredi dt 8 -., hres. A. !II. ii 11 hres. P. M, ~.co:u:w:J:.WJ.UAQQC> Rn QA, AVIS Lu •CAlUBAIR> annon,:e u sun . uimuble client.cle, qu'a purt1r du ler Septembre 196!1, (mardi excepteJ elle aura chuque jour de la semoinc, du Mercred( ou _ Lundi, ultcrnntivement un depnit pour MIA!III u :J h. 15 p.m et le jour suivant un depart pour SAN JUAN a 10 h. 45 a.m Port-nu--Prinee, le 20 . Ao,it l!ltiD Serge S. Gaillard District Manager Haiti l ~ _ '.r~~:r~ 1 ~-•~r I~~~~-;ali'~;;cc: 1 ' 1 ;1Jt;;,~~lii1~~; Louverture t •l du i\h1rron ~ ~,,-;~:: . . :~~' ~L'i\ C~IU~1 \'~~:j I~ :;:1 1 :.•JS11t~ 1 , ~: le Pnluis Not onal. lt•s I\Iini~ll!rt"l, '"• Contributions, I, liunrtil'• , (; l: nerul, lt.. 1 s Cnst.'Tllf.'~ 1Jcss11lhll' . '1 ~ I ct•llcs de In l'uli,t: Ln ( ' AM F:l' u ,!11 suri,111c11t < : 1•mmt•nc<.'r ct~~ utilt~s lravuux l:it'rnnd11i1t•j 1 . •l tt•r1iairct1 pour IHL'lll't l'IL !H '. l'Vit'L' la lllUL':lliriq111• renliHntion ite 111 MIRON. AVIS l'url-uu-l'rincc, le ~I Auul 1%'.l Le Scuetariat Technique in f11ro1e les commercuuts, k s int, lt.!L'lucls, le~. 1ndustrit•l,; t '. l !e pu ~ hlic en gerwral qul~ !e ""{;uiJ•. dt• pre?p~rat ion dPs prujet s t.k t.J1 ~ loppemC:nt1> e st. en vt.•n1 .. clnn ~ hH Librairies suivanh:is Librairie a la Caran•!l, l.ihrairi<> La PleiadP \ux Livres Pour Tous. Au Service de la Cultun Jmprimerie _Deschamps. LA IlJR.F.CTIO:\'. AUDITORIUM INSTITUT FaANCAIS .Teudi 4 Septembre a 7 h. du soir . LES CINQ CHERIS Comedie en iJ acies de MONA GUERIN Les caries sont en vente a l'Ecole AU GA.LO et a la maison Ernest Simo . ' . . r t:i\i~~ltll~~i , ~!Z,CI~?." . a~i:: . Adresser offres sous pli Une acti~n explosive ... 8QUS te'"signe de ['amour @)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@)@>@)@@ cachete A : @) @) TEXACO CARIBBEAN INC .Une Histoire d'amour ... sous le signe de l'aventure. @Le Rond Point Night Club@ jJ:&a~~~!ait midi, . Un~ Ave11ture Passionnanfe .. sous le signe de la Vengea_nce. . 1 i . -, 1; Ur_re -vengeance inexorable ... sous le signe de l'Histoire Samedi 30 Aout . Balle Renvc,yee Et le prestigi~ux roman de Duma.s devient a l'-ecran e . i J.;jj ' public est avi11~ que la Tt( Grand Baf a vec les Shleu Shleu. ; l:J. flll t de la " / Fo1i-d-T~unuf! I ' qui deval.: U ne ,uperprodJ!ctzon dramat~q":'f qui recoupe. I.a 0 .!e::~::i1it tfr~!! 1; signification du mot Ohef ~'Oeuvre. 1:1. moia de S2pt.embre. . la N~ , n , e , 1 ,,: •~~~@)@)@)~~@)~~~~~)(f~~ , @)@ _ @?@@~@)~@)@)@>@) , @)~@)~• i"