Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text








JUOTIDIEN
S ANCIEN DHAITI
FONDE EN 1806 —






No 27,888





Directeur et Rédacteur en Chef 2
_ LUCIEN MONTAS

Administrateur : Mme MAX CHAUVET 1

Le Dilemme Américain

ios

—IV —

Par Fortune
Les leaders américains actuels,
appartiennent pour la plupart a
cette générution d’hommes qui #
combattu avec succés de nombreu
nes crises économiques, qui a tiré
Europe de la banqueroute qui la
menacait apres la guerre et qui a
“nide de nombreux pays sous déve
loppés & prendre le chemin de l’ex
pansion e¢ de la prospérité. Ce
sont ces mémes hommes qui tra
vaillent encore d’arrache - pied
pour éliminer la pauvreté, la mise
re, les inégalités de toutes sortes,
ninsi que toutes les injustices qui
ne sont pas compatibles avec Vére
ntomique et les voyages interpla
neétaires.

Malgré l'effort énorme de ces
Jeaders, tout ne marche pas comme
ils le voudraient. En Amérique,
pays d'abondance, le scandale de
In pauvreté existe encore un peu
partout. Le Gouvernement le Bait
cl travaille sans relache a la -ré-
vision des lois, dans le contexte de
établissement d’une société juste.

Une prospection d’ensemble qui
dépagse I’c motion des partis en
jeu, des manifestations qui n’arri
vent pas toujours & des buts con-
cretsempéchent les leaders améri
enins de voir clair dans une situa
tion qu’ils n'avaient pas prévue et
les portent a croire aux possibili-
tés d’une révolution sanglante.

L'obsession américaine du Viet
nam et les problémes de PAméri-
que noire, sont les questions les
plus embarzassantes du dilemme
américain. C’est la premiere fois
depuis ila guerre de Sécessjon
que l'Amérique confronte une si
tuation si ambigue. .

Dans certaines grandes villes a-
méricaines, le «Black - Power?
s’est installé en maitre. Aux
cris pacifiques des partisans de
Martin Luther King, le «Black-
Power» répond par son cri de
guerre: «Nous ,vainerons> -—
souvent suivi de gestes tangi -
bles. os

‘Les blanes qui s’opposent
aux revendications des nojrs
mhésitent pas toujours & emp|o
yer la violence, comme @ailleurs
le prouve Ja mor; tragique ‘de
Martin Luther King, de Mal -
colm X, et de bien d'autres lea
ders négres.

Tout récemment, dans un
camp militaire non lojn de New
York, il y eut de sérieuses ba -
garres entre les noirs, des porto
rjcains et des marines blancs.
Les autorités civiles et militai -
rea ont di tout faire pour que
ce malheureux incident ne 5e
convertisse en une bataille
rangeée. .

Liintégration totale des noirs
dans |n vie sociale et économi -
que américajne, a encore un
long chemjn A parcourir avant

de devenir une réalité _acceptée
par ln grande majorité des
blancs. Cependant, tout espoir

n'est pan perdu, car il ya oen
haut lieu dep hommes qui gar -
dent une vision lumineuse d’une
Amérique ou les hommes de tou
tea les races, de toutes les cou-
leurs et de toutes les religions
pourront vivre ensemble dans
lentente et lu paix.

Sur le plan international, ce

Courtoisie de
la I. T. T.

La All America Cable nous 4 fait
le plaisir de nous envoyer une
carte en couleur montrant — les
trajectoires ordinaires des oura-
vans tropicaux dans la ‘égion
des Caraibes.
Comme on le sait, la saison de
ces ouragans va de Juin a No-



vembre,: c’est-a-dire que cette

courtoisie de la ITT est . venue

hien it Bon heure. ;
Sur cette carte on peut lire

les noms :prévus pour ces diffé-
rents’ cyclones pour len années
1959,.1970, 1971, 1972.

Pour 1863, ce sont < Anna,
Blanche, Camille, Debbie, Eve,
Franceli,a Gerda, Holly, Inga,
Jenny, Kara, Laune, Martha,

Netty, Orva, Peggy, Rhoda, Su-
die, Tanya, Virgy, Wenda.
Nous remercions pour cete at-
tention.
vt

‘La Session
La Seordinaire

du BAC

La Direction Générale de VE
ducation Nationale ( Session
de _/’Enseignement Secondaire)
avise ‘tous les candidats — que"
Ja =-Session Extraordinaire
des , examens du Bacealau-
réat “ (lére et 2eme Parties)
s’ouvrira & Port au Prince | le
jundi: ler ‘Septembre 1969 a 8
heures a. m.

A la date indiquée, ils se pré-
senteront dés 7 heures ‘munis de
leurs fiches d’inscription et des
seuls ingtruments indjspensables
leuy travail, aux locaux sui -
vants: .

Io) Lycée du Cent Cinquante
naire (Rue Capois) Rhhéto A et
B, Philo A et C.

20} Lycée Toussaint Louver-
ture, Rhéto C du No. 1 au No.
1214.

30) Ecole République du Vé-
nézuéla (Place de la Cathédra -
le) Rhéto C du No. 1215 au No.:

A485... /

. SECTION DE LENSEIGNE -
* MENT. SECONDAIRE




L. HOGAT

qui se passe on Rhoddsje du Sud,
west pas fait pour calmer l’exci
tation du «Black - Powers. En
effet, dans cette ex: -,colonie an-

-glaise, une minorité blanche qui

ne représente que 5% -de la po-
pulation de ce vaste territoire,
tient sous sa férule des millions
de noirs & qui Ian Smith a im-
posé un gouvernement illégal —
exclusivement composé. de
blancs.

Contrairement & ce que pen -
sent beaucoup de gens, c’est plu
tot la prospérité et non la pau
vreté qqui, dans les grandes vil-
les, engendre Je vice. A New

ork, un ami banquier A qui je
‘demandais son opinion sur les
Hippies, les Beatnecks, LSD, Mi
nj - Jupes ete., me dit en sou -
riant: «Nous devons toutes ces
innovations a la prospérité. Les
jupes montent avec la bourse, et
descendent quand la valeur des
actions baisse. Pour le moment,
le cours est de 14 pouces au-des--
sus des genoux.»

Pendant les trois derniéres
années, le nombre des crimes
commjs en Amérique a augmen
té de 24%. Il y a un grand nom
bre dé gens & New York qui n’o-
se s’aventurer la nuit dans les
subways ou dans certains quar -
tiers. La plupart des crimes
sont commis par des adolescents
qui, n’ont pas le vol pour motif.
Ces terribles enfants ont souvent
déclaré ala Policé qu’jlg dési -
raient avoir un ¢Thrills—— (u-
ne forte émotion).

-Il y a & peine trois ans qu’au
nom du ¢puritanisme anglo - sa-
xon», la ville de New York mena
une lutte sans merci contre l’indé
cence sous toutes ses formes. Des
films cinématographiques furent
saisis, des livres, des revues con-
fisqués et des représentations
théatrales interdites.Depuis - lors,
les choses ont évolué dans l’autre
sens. .On assiste’ ces jours-ci aux
Etats Unis & une vraie Renaissan
ce - Sexuellez, En effet, des
flims pornographiques sont pro-
jetés dans de nombreuses salle:

poe cinéma,.-des livres et des re-

vues absolument obscénes ont
vendus publiquement dans touies
les librairies, et au théatre l’in-
décence de certaines scénes_ est)
tout simplement inoui. Dans cer-
tains cafés, les serveuses circu-
lent et vous servent en ¢Mono-
kini».

Nous avons dit plus haut «Re
naissance - Sexuelles, i] faudrait
plut6t dire ¢Révolution -.Sexuel
le> en parlant de ce qui se passe
dans cette Amérique qui, pen-
dant pres de deux stécles, a pu

(Suite page 4, Col. 1)



LE CHAMPIONNAT DU




LA RI

VUE DE"



MONDE 1970 |

_ HAITI- SALVADOR |

Aprés l'accord -intervenu — cn-
tre leg Dirigeants du Sport ne-
tional et ceux .du Salvador A Wil
lemstad, Curacao, au cours d'ane
réunion, sous la. direction. de Mr
Mordy S. Maduro, Représentaz.t
de la Fédération Internatidnale
de Football Association, un véri-
table branle: pas. de. egrubat ‘est
décrété-au Stade Syivio Cator
depuis deux. semaines.

Grace a~la soullicitude du Grand
Protecteur des Sports, }’Honora-

ble Dr Francois Duvalier, Prési-

dent & Vie de la République, les
joueurs de la Sélection nationale
ont regagné I'Hétel - Montana,
lieu de leur concentration. Us
“ont également. recu iex frais qui
leur -sont alloués. -Les entzaime-
ments, sous la direction de ’En-
traineur Fédéral Antoine Taswy,
assisté de Messieurs .¢ Golonel
Claude Raymond et Fritz Hyacin
the, se pourativent & un rythme
accéléré, Les Membres du Bureau
Fédéral sont & picd d’oeuvre. Au
cours d’une visite au siége de la
Fédération, nous les avons fous
vus, qui, tel le Dr Roger Lafin-
tant, chaussures 4 crampons aux
pieds s‘entrainant avec les équi
piers, le Trésuvier- Trouillot, lev
Conseillers Vurbe, St Lét, Chum
pagne qui, de la main courante,
encourageant les vingt deux a-
lors que‘le Dr Robert Germain,
assisté de deux infirmiéres, dis-
pense les soins appropriés aux
sélectionnés. _

A la veille’ de cette finale qui
doit nous opposer au Salvador.
nous avons noté Tlenthonusiasme
des joueurs qui s’appliquent et
sont encouragés par ces milliers
de supporters qui saluent tous
les exploits tant collectifs qu’in-
dividuels de leurs cris, de leus
applaudissements, au cours de«
séances qui se déroulent les ma
tin et soir. -

Sur un autre plan, les rencon-
tres qui devaient avoir lieu A la
Jamaique 4 Voccasion des festi-
‘vités ‘marquant .I‘anniversaire de
VIndépendance de ce: Pays -ont
di @tre différées. Les nouvelles
dates proposées par la Jamaica
Football Federation, 27, 30 Aoit,
ler Septembre, ne peuvent étre
retenues en raison des pourpar-
lers engagés pour la venue pro
bable d'une Equipe colombienne,
‘brésilienne ou argentinc. A cet
effet, le Bureau Fédéral recevra
a la fin de cette semaine Mr Ar
tonio Patino, matchmaker colom
bien, fort connu dans les milieux
du football mondial pour !es spec

tacles qu’il agence.



CHRONIQUE DE MONTREAL

Loi des

langues

ou coup d’Etat?

Par Charles Fernand PRESSOIR

Pour Vanalyste, la loi des lun
gues officielles — qu’a pu fuire
voter le Gouvernement Trudeau
tant par ses propres députés 1i-
béraux que par les Conservateurs
du Parti opposé de Monsieur
Stanfield — représente bel et
bien un coup d’Etat et une mo
dification de la Constitution E
crite régissant la Confédération
Canadienne. Dans tout le Domi-
nion, sur le plan fédéral ,le fran
gain et l'anglais sont maintenant
sur le méme pied. ‘

En 1966, Daniel Johnson, qui
devait devenir Premier Ministre
du Québec, publiait un opuscule
dont le titre était tout un pro-
gramme sEGALITE OU INDE.
PENDANCE». La question de Ia

prédominence de la languc an-
glaise ~— comme vestize de Van
cienne déependance du Québee en
vers les autres provinces —— ani
me lopuscule.

x

Xxx
Au Canada, il y a la Constitu-
tion écrite et la Coutume — ou
Constitution non écrite. ~™
Selon la Constitution ecrisé, le
vrai Chef d’Etat du Canada, re
présentant de Iu Reine, est le
Gouverneur Général. Il n'est pas
prévu de Premier Ministre — ni
fédéral, ni dans les Provinces.En
fait, selon la Constitution non é-
crite, le Gouverneur Général du
Canada et les Lieutenants - Gon
verneurs des Provinces sont deve

nus des personnages d’arriére - .

plan et sans pouvoirs. Seuls les
Premiers. Ministres gouvernent,
en dominant le parti majoritaire
au Parlement.

L’article 91 de la Constitution
écrite du Dominion prévoit qué
cette Constitution peut étre .mo-
difiée par le Parlement du Cana
da... sauf, notamment, en ce qui
concerne l’emploi de anglais ou
du frangais. Issu de l’époque co
loniale, Varticle 183, sur se plan
fédéral, rendait le Québec bilin-
gue, mais pas leg autres Provin
ces, particuliérement dans les
TRIBUNAUX. :

En d’autres termes, meme si
dans le Québec il n’y avait qu’un
seul individu parlant anglais
dans une ville, il avait le droit
d@8tre jugé en Anglais. Par con-
tre, dans les autres Provinces,
méme s'il y avait disons 90 pour
cent de gena de langue francatae

dans une ville, ilg n’avaient pas
Je droit d’étre jugés en Francais.
xxx

C'est cette inégalité, vestige ac
la conquéte, que vient réparer la
Joi de Monsieur Trudeau, ave-
Vaceord des Deux Partis Poljti-
ques Dominant le Parlement : ce
lui du Gouvernement et l’Gyposi
tion.

Cette loi est avant tour un ac-
te Politique, un coup d’E’n: féd
ral conforme aux promeccsex élec
torales de l’actuel Prem’ur Minis
tre et dans la ligne de ce qu'il
écrivait, en 1967, A la page 58
de son livre : Le Fédéralisne et
la Société Canadienne Frangai-
se: ¢Au niveau féderal, Végahte
des deux langues doit étre abso
lue,>
© Le Canada de iuup aes
celui dil y a 100 ans.

x XXX

En outre, ayan! succéaé a Mion
sicur Pearson comme Chef du
Parti Libéral Minoritaive au Pou
voir, Moasieur Trudeau a provo-
qué des Clections générales axées
sur la queztion des langues of'fi-
cielles et le peuple canadien a
fait, de ccs. mémes lihérauy, le
‘Parti Majoritaire.

La Constitution non Ecrite du
Canada eat héritiére de la Cons-
titution non éerite britan-
nique, & propos de laquelle Je ju-

Pius

riste canadien W. J. Lawson «=.

dit : «Le Tarlemcnt britannique
est l’auturité supréme- dang VE-
tat. Il peut changer la conststii-
tion par une loi ordinatre du Pur
lement.» - ee

Le Parlement Cauadiey« n'a
rien fait de plus. Et west pour-
quoi le Canada. anglais, nourri
de traditions, acceptera Ie fait
accompli de Trudeau. :

Charles Fernand rRESSOIR.

ERRATUM.— Au troisiéme pa.

ragraphe de la chronique JEUNE PRINCE ET .TRU-

_ DEAU>. (numéro du 25 juillet)
le paginateur a, par. mégarde,-a-.
jouté une phrase d’un articuict

dune jeune journaliste paru a
e6té. Cette phrase (Avez--vous
un_ autre roman en portefeuille?)

pourrait .étre yne, botine’ question:
a.poser & Monsieur Trudeau. Carâ„¢

la politique canadienne est un ro
TART 2: CB





En derniére héure, nots avons
pu apprendre que la. FIFA a dé
signe Mr Arturo Maldonado Ya
masaki, Arbitxe péruvien ct deux
Juges de ligne mexicains pour 14
direction du match Haiti-Salva
dor du 21 Septembre & Port-au
Prince:

Nous ne terminons pas cette
note, sans’ présenter tos
chaleureuses félicitations _ a ros
Délégués A Curacao, Mes-
sieurs le.Colonel Claude. Ray-

qui ont obtenu satisfaction sur
tous les points diseutés. Le Vice
Président dc ia FIFA. Mr Mor-
dy S. Maduro; a d’nilleurs recon-
nu avéc une réelle bonne foi la
justesse de toutes leurs
mandations.

fl a été également choisi par
Vorganisme supérieur peur = su-
perviser la rencontre & Port-au-
Prince.



Bilan des |
inondations a
Petit Goadve

Les fortes pluies enregistrées
en fin de la semaine derniére
dans la région sud. du pays ont
occasjonné des crues des riviéres
et des inondalions, cause de
pertes considérables.

C’est ainsi que ies. riviéres
Ladigue et Caiman de Petit Goa
ve ont grossi démesurément et
les eaux onf envahi les habita -
tions de Gaston, Percin, l’Acul,
Petite. Guinée,, Béatrice et la
plaine de Laraque.

Dans Ja cité méme les eaux
ont inondé plus de cent cinquan
te maisons ainsi que les bas quar
tiers de la ville, On a. enregistré
des dégats et des pertes trés im
portants. Plusieurs familles sont
pour le moment sans abris.Le Ly
cée Faustin Soulouque,l’Ecole des
Fréres, celle des Soeurs, -’Hépi-
tal, le Marché Francois
lier, les Casernes, La Centrale
Electrique ont été littéralement
inondés,

Alertés, les services gouverne

-mentaux ont pris les mesures a-
déquates pour venir en aide aux

sinistrés par l’intermédiajre de
la Croix Rouge Haitienne. La

Fondation Care et le Secours Ca
tholique également ont répondu
a Yappel des dirigeants des ser
vices responsables de VEtat.



Hommage d’Aragon
aux wECrivains
Silencieux» de

Prague

PARIS (AFP)

L’hebdomadaire «Les Lettres
Francaises> dirigé par M. Louis
Aragon, mnicbre du Comité Cen
tral du Parti Communiste fran-
¢ais, rend aujourd’hu. hommage
aux ¢Kerivains Silencieux, de
Tchécoslovaquie.

Il y aura tout juste un an, ce
jeudi, précise l’editorial dc cet
hebdomadaire interdit a !a vente
en URSS, que les troupes des
cing pays du Pacte de Varsovie
sont entrées en Tchécoslovaquic.
Il n’est pas possible | de passer
cel anniversaire sous silenc.,
quand ce ne serait que pour la
marque que i’événemenl a impri
mé sur Vhistoire de la Républi-
que Socialiste de Tehécusluvaquice
plus encore sur le Socialisme mé
me, 8a pratique, son idéal.

«Fideles & cvlte regle de non
ingérence quc nous nous sommes
fixés, nous ue voulons porter “au
cun jugement sur ce qui se pas
se présentenicnt dans la Tehéccs
lovaquie occupéc. Mais — force
hous est de constater que les tex
tes que nous avons publiés de-
puis un an sur ce sujet sont’
eruellemnet actuels, nos craintcs
averées, nox espoirs contredits.

«Qu’il nous soit du moins per-
mis de disc & nus conlréreg les
éerivaing de | Tchécoslovaquie,
dans ce silence de leurs journaux
inferdits qui gughe les maisons
d’Editions, yue nous ne leg ou-
bliongs pas. Nous les prions de
transmettre & Izurs penples ce
message d’amitié et de confian-
eer, conclut |’Editorial.

Les funérailles de
-Mme Wilner Jeudy

Les funérailles de Mme Wil-
ner Jeudy auront lieu demain a-
prés- midi a4 h, Le convoi pai
tira-du-Salon funéraire Paret
Pierre-Louis pour se rendre a la
Cathédrale. :





Messe fe Prise
Mme’ Jeanine .Théard Chau-
vet et 1a. famille Chauvet font
chanter une Mes#e: de. Prise de
Deuil .&. la mémoire:.de leur re-
gretté Max Chauvet le 26 Aofit
a 5 h..30 am. en I’Beglise du Sa-
‘eré-Coeur de Turgeau.
La présente.’ annonce-_ tient
lieu d'invitation aux parents et
amig de notre regretté Directeur





mond, Dr R. Lafontant, A. Tdssy |

recom-—

Duva-~

a Les principaux points de -

_ Ta Conférence de Presse
de William Rogers:

-WASHINGTON (AFP)
Voici les principaax points ae,
bordés par le Secrétarie d’Etat.
américain, M, Wiliam .
Ors de sa conférence de. presse
de mercredi ;.. .

1) VIETNAM

Les Etats Unis vont poursui-
‘vre leur plan de retrait de trou

Bes du Sud - Vietnam méme’ s'il
niy a pas de réduction nensible “stiens de“Varsovie. Mais-les.nou-
4 le : ne a

des opérations militaires ou
pyogrés aux négociations de Pa-

ris. Ils sont préts & prendre’ des

risques raisonnables pour con-
vaincre les nord vietnamiens de
leur volonté de parvenir & un ré
glement négocié.

“2) THAILANDE

_Lse plans de contingence mili-

taire établis pour la Thailande
dans le cadre de l’Organisation
“ du Traité de l’Asie du Sud-Est
nobligent pas le Gouvernement
américain &.fournir des troupes
4 “ce pays, qui n’en a d’ailleurs
pas demandé, pour lutter contre
‘insurrection communiste. Ces
plans ne peuvent, en aucune fa-
con, devenir upérationnels SANS
une décisiou formelle du Gouver
ynement américain.
3) LAOS :

Tl existe actuellement -une gra
ve menace d’agression nord viet-
namienne contre le Laos. Les E-
tats Unis qui ont pris l’engage-
ment.de défendre l’Indépendance
et la neutralité du Laos, ont dé
ja entamé des consultations avec
(Union Sovictique et la Grande
Bretagne, co-Président des Ac-
cords de Gcnéve. Mais les Etat:
Unis n’ont saciuellement aucune
foree terrestrc au Laos.

4) TCIHCOSLOVAQUIE

Lannhiversrire de invasion mi
litaire de la Tchécoslovaquie pur
lMUnion Soviétique et ses alliés
est un triste rappel de la diffi-
culté qu'il y a ® résoudre les pro
blémes inte-nationaux par des
moyens pacifiques et dans le res
pect de la souveraineté de tous
les pays.

5) ENTRETIEN AVEC
LUNION SOVIETIQUE SUK
LA LIMIATION DES ARMES
STRATEGIQUES
NUCLEAIRES :

Liabsence de réponse soviéti-
que A la proposition américainc
dengager ces pourparlers avart
Je 15 Aott ne signifie pas que
VYURSS a perdu Vintérét qu'elle



L’Union
Panaméricaine et
les jeunes poéetes
de PAmérique

U’Union Panaméricaine vient
de publier Ie premier volume
d'un intéressant ouvrage consa-
cré aux jeunes pottes des Amé-
ques. Ce volume, dans lequel fi-
gure ‘Haiti, passe en revue |’Ar-
gentine, le Brésil, le Chili, Cos-
ta Rica, Equateur, le Salvador,
Mexique, Panama et l’Uruguay.

C’est notre collaborateur Mau
rice A’ .Lubin qui, dans Vouvra-
ge présente les ejnq poétes hai
tiens suivants: Jean - Richard
Laforest, René Philoctéte, Ro -
land Moriseau, . Jeanine Taver-
nier Louis, Antony Phelps.

Uouvrage est publié en an-
glajs a l’intention des pays an-
glophones de l’Amérique.



~Tournoi de jeu

Académie ¢«Lacruzs

9, Champ de Mara prés de
Paramount

L’académie «Lacruz» déplore

Vabsence a l’eHandicap d’Eté>
de Gérard Jules, joueur de pre-
miére force et de Pjerre Antoine
Michel, challenger communal
1965. Par. ailleurs, elle souhaite
que Administration © Commu-
nale de Port-au-Prince fixe au
22 Septembre la remjse annuelle
de la «Coupe Dr Frangois Duva-
lier> et que le détenteur de la
coupe représente Haiti aux com-
pétitions internationales du jeu
de dames.

Finale du Tournoj «Handicap
WEtés :
Mercredi 20 Aoit 4h. p.m.
E. Germain - J. Guichet
S. Pierré Louis - Jacques Olivier
Michaud Nixon - E, Barrais
Jeudi 21 Aoit 4h. p.m.
E. Germain - S. Pierre-Louis
A. Bernadel - J. Guichet
M. Nixon - J. Oliviers
Vendredi 22 Aoitit 4h. p.m.
Etzer: Germain - Arséne Berna-
del
M..Nixon - Sanon Pjerre-Louis
Hugues Williams - Jacques Oli-
vier
Samedi 28 Aoait 10 hb. am.
-E. Germain - M. Nixon
E. ‘Barrajs - A, Bernadel
H. Williams - S, Pierre-Louis
2. Olivier - Joseph Guichet
Dimanche 24 Aoft 10 h. a.m.
J, Guichet - S. Pierre-Louis
E. Germain - H. Williams
J. Olivier - BE. Barrais

: Académie, «Lacruz>




Rogers, :





avait. manifésté. pou” négocier 1a

Jimitatoin des armements strate: -

~giques “nuciéuircs. M, ‘Rogers’ at=
tribue- plutdt le retard apporté A

'_est arrivé & Port-au-Prince, IHo

la: réponse -sovictique aux: graver ©

préoccupations que, l’affronte-
-ment frontalicr ‘avec la Chine
“provoquent a Moxcou.

6) CHINE : “

‘Lea Etats Unig vont poursui-
vre leurs. efforis pour convainere.
la: Chine de.reprendre’‘Jes-.entre-

velles. ouvertures faites a- Pékin‘
-ne signifient absolument. pas’ que

dopter..la. politique des..deux Chi

_les- Etats. Unis soient préts a a- .

ne. Les Etats-Unis veulent seule’

ment établir;clairement que’ si la
Chine Communiste demeure iso-
* Iée,. est -parce qu'elle, le veut.

®



Nows avons regu avec le -plus
grand ‘plaisir’ la’ carte de. faire
part du mariage de notre excel

lent ‘ami ‘le’ Sous-Secrétaire
dEtat - de 1’Intérieur.- et ~ de.

la Défense Naionale, Me. Michel:

Aubourg et
Gina Montés. ot

La cérémonie s'est. déroulée
dans la plus. stricte..intimité le
14 Aoiit 1969. — :

Nous -partageons la joie du
Ministre et de -Mme Michel
Aubourg-et leuk. adressons, avec
nos sincéres voeux de bonheur,
nos plus vives félicitations.

de Madame, née



Championnat de.
Tennis double
Coupe
Robert: Carlstroem
Résultat dis Matches joués le

Mardi-19 Aoft 1969 sur les
courts ‘du Turgeau Tennis Club.
L’Equipe Madsen — Mattéis Pé
tion Ville Club bat l’Equipe Ga-
gneron Westerband Tennis Club
de Port-au-Prince. : 6-2; 6-3... .
L’Equipe J: Etienne jr — Ma
thon Tennis. Club de Port-au-
Prince bat Apaid — Apaid Cer-
cle Bellevue : 6-4; 6-0;
L’Equipe Bogat — Edouard
(E. L.) bat Desormeau — Laem
ke Pétion Ville Club : 6-0 ;6-2;
L’Equipe R. Etienne — Ram
py Tennis Club de Port-au-Prin-
ce bat. ’/Equipe Tanguy — Mu-
nier Turgeau Tennis Club : 6-2;
Mercredi 20 Aoit seront joué-
toujours au Turgeau Tennis Club
a 4:00 P. M. les Matches — sui-
vants : Phipps — Verwaay Tur
geau T. Club contre Madsen —
Mattéis Pétion Ville Club Hirch
— Théard Turgeau Tennis Ciun
contre Bogat — Edouard (E. L.)
R. Etienne — Rampy Tennis
Club de Port-au-Prince contre
Baker Ed. — Baker J. J. Cercle
Bellevue.
Joe ETIENNE, Promotor.

DERNIERE HEURE

NATIONS UNIES (AFP)

Le Conseil de Séecuritg s’a-
journe sine die sans avoir vote
sur l'inscription & Vordre du
jour de la plainte irlandajse.





La flotte soviétique

en Méditerranée
NAPLES (AFP)

La Flotte Soviétique en Meédi-
terranée est constituée a l’heure
actuelle de soixante deux & soi
xante quatre unités, a indiqué
aujourd’hui, a la base de-PTOTAN
de Naples (Secteur Sud - Euro
pe), un porte - parole du «Ma-
ritime Air Force Méditerranéan>
Le nouveau Commandement allié
chargé des op’rations de patroul.
le en Médilerranée — répondant
a des journalistes qui l’interro-
geaient sur limportance de la
présence maritime soviétique cu
Méditerranée.

I) s’agit la de la Flotte la plus
importante envoyée jusqu’a ce
jour par FURSS en Méditerra-
née. Elle est composée de vingt
neuf navires de guerre de surfa
ce, de vingt cinq bateau d’appui
et d’escorte, te de huit a dix
sous-marins, a ajouté le porte
parole.

xxx

Projet spatial

soviétique
LONDRES (AFP)

L’'Union Soviétique a Vinten-
tion de mettre des cosmonautes
sur orbite luuaire le 6 Septembre
annonce la ¢British Interventary
Society» de Londres. Ce vol, qui
devrait durer 7 jours, ne serait
cependant pas accompagné d’un
atterrissage sur la Lune, les so-
viétiques n’étaient pas tout A fait
préparés 4 une telle tentative.

M. Kennedth W. Garland, vie |
Président de la Société, a tiré
ces conclusions d'un examen ap-

profondi des deux derniers vols .

opérés par ies stations automa
tiques soviétiques. M. Gatland
pense que «Luna 15%, qui était
sur orbite lunaire pendant que
les astronautes d’eApollo 11, a:
terrissaient sur la Lune, était
plus spacieuse que les satellites la
naires précédents,.mais cepen-
dant..incapable, de . transporter








AU FIL DES JO:

: ~ +.” par Aubelin Jolicoeur



LE ‘PREMIER MINISTRE
D'ANTIGUA L'HONORABLE
V. CORNWELL BIRD -

et deux membres, de son:.- -
Gouvernement parmi: nous

... Hier aprés i-par le Vo
d’Air France oe de Miami

norabie V. Cornwell Bird, Pre-

-mier Ministre de- Antigua, — .

Jl est accompagné du Ministre

- des Affaires Sociales, M. Ernest.

Williams et de M. Christopher
O™Mard, Conseiller du Premier’
Ministre. ‘ .

Ces Mstingués visiteurs ont
éét accueillis par M. Carl Alcin-
der du Protocole: et ‘M:.Edouard-
Pointdujour. Inspecteur.en Chef
du Service d’Immigration ‘du Dé-
partement de I'Intérieur.

Le.Premier Ministre d'Anti -
gua et sa suite ont pris logement
au Castel Haiti ot ils passent
deux jours, Ils reprendront le
Vol d'Air France jeudi apres
midi pour retourner 4 St. Johns
“Antigua.

Avec nos voeux de bienvenue,
- nous leur ‘souhaitons un trés a-
gréable . séjour -parmi nous.

. 2 xxx
LE SEJOUR EN HAITI
DES -18 MEMBRES DU CLUE
PRIVE «LE VAUBDOUs
DE PARIS :. ©
impressions de M.
aurice Cotrat

».. Lundi aprés midi ont repris
le. Vol .d’Air France pour rentrer.
a’ Paris via Pointe-a-Pitre 3 des
18 membres du Club privé 1.
Vaudou de Paris venus ici dans

-le. cadre d‘une” série de voyages
en’ Haiti organisée par la Direc-
‘trice Générale de ce Club, Mme
Mathilda Beauvoir Planson qui
est en méme temps Présidente
-de Société pour la diffusion
de fa Culture Afrd-Caraibe.

. Ces visiteurs dont la plupart_
étaient des francais viennent de
passer trois semaines a4 -
Beach. — .

Nous avions tenu 4_ inter-
viewer au moins ]’un d’entre eux
et nous avions fa chance de
tomber sur .M. Maurice Goirat,
un Agent de Publicité 4 Paris.

Maurice Goirat’ est Directeur
dune Agence de Publicité. .

- Il est reparti en compagnie de
deux autres membres du Groupe
de 18 ‘visiteurs ‘trangais-: Mme
Claude Carter. écrivain, jour-
naliste (Express et Réalités) et
Mme Liliane Grunwald, Pré-
sidente Directrice Générale. de
plusieurs sociétés, propriétaire
de Palais des sports et de jour-
naux, :

«Haiti, dit M. Coirat, est une
révélation.,.Quant:& Robert et-a
Tamara Baussan;: ils sont: merveil
leux, Je. “-reviendrai’, «“l’année
prochaine, -je° reviendrai. C’était
sensutionnel>. ,

Quant a Mme Mathilda Beau-
voir Planson, Présidente de la
Société pour la Diffusion de ‘la
Culture Afro Caraibe (AFCAR)
ut Directrice Générale
privé Le VAUDOU de Paris, M.
Coirat pense que son mouvement
vst, le meilleur moyen de faire
découvrir Haiti
une idée juste.

Les autres membres du groupe
sont repartis mardi soir.

Le CLUB auquel
partiennent «ces visiteurs
des meilliers de membres de
toutes’ les disciplines et de
diverses nationalités. Il y a des
médecins: des avocats, des ingé-
nieurs et architectes, des ethnolo-
ues, des artistes, des écrivains
et poétes, des cinéastes, des
journalistes et publicistes des in-~
dustrielS et des princes.

Et M. Maurice Coirat d'ajouter:
Mon opinion -est partagée par
tous mes compagnons,





ap-
réunit

i x x X
LE SEJOUR A
PORT-AU-ERINCE
DU PREFET. DE LA
GUADELOUPE,

M. JEAN DELEPLANQUE

ET SA FAMILLE

... Lundi aprés midi par le
Vol d’Air France se rendant a
Pointe-a-Pitre via San Juan sont
repart's le Préfet de la Guade-
loupe, M. Jean Deleplanque, sa
distinguée épouse Wanda et ses
fils Francis et Jn-Pierre. Is
éta'ent accompagnés 4 |’aéroport-
Francois Duivalier par le Chargé
d’Affaires de France et Mme An
dré Tanguy par Mile arie-Jo
Tanguy, par le Préfet de Port-
au-Prince, M. Windsor Day.

Arrivée. samedi matin, la fa-

mille Deleplanque avait pris
logement &.Ja Villa Créole ou
elle a passé trois jours. |

Le programme du séjour de

cette distinguée famille francaise
a Port-au-Prince a ‘été arrangé
par le Chargé d’Affaires inté-.
rimair2 de France,
Tanguy et sa femme-

Les Deleplanque avaient d’ail-:
Jeurs été accueilis & leur arrivée
par M. André Tanguy et sa gra-
cieuse f lle Marie-Jo.

Le Préfet de la Guadeloupe,

et de ses dépendances. Les.
Saintes: Marie - Galante, Dé-
sirade, St Barthelemy et St

Martin au moment de son départ
épuisait tous les tenmes flatteurs-
pour parler de son séjour en
Haiti. ~ -

Nous avons rencontré le “Préfet. .
Deleplanque et sa famille samedi
soir au Rond Point Night’ Club
en compagnie de M. et Mme
‘André Tanguy' et “de ‘Mile: Marie-
Jo Tanguy qui les recevaient a
diner dans cette atmosphére de
joie de vivre entretenue par
les Schleu Schleu, et partagée

et sai “













ar,une bell js



MERCRED



. «Oeuvres Essenti

du Club.

et de s‘er faire _

M. André.









Lundi aprés“midi, vers. §
res, te Prefet.. Deteplanag
compagné ~du. Char; ?
de ¥rance, , \ndr
répondit a-une nivitation de &
homologua de Port-au-Prince -



Windsor Day. . : :
" Ml Day ~et sa charm

femme avaient offert” ‘une:

ception

honneur. :

A son grrivée comme 4:
- BOK ti cette réception,:
” Préfet - Deleplanque-: regut. 1
honneurs: d’un groupe d’Iosp
teurs de la Préfecture de® Po

au-Prince, . :
: ‘Les :Préfels ‘Day et Deleplang
‘eurent d‘intéressants échang

vues. : .
La réception se termina par
don du Préfet Day-& son
legue de la Guadeloupe.

Ce don consistait en un
douvrages du Président a
dela République,- Dr. Frang
Duvalier dont les. fameu
elles».

Le Préfet et Mme Deleplanc
regurent au moment da |
départ une caisse de Rhun
Barbancourt du Préfet Wind

Day. eo .
Préfet Deleplanque ne
promet de revenir pour une p
longue visite.

xxx
LE MARQUIS JACK DE
VENOT DE NOISY
Président des Juriaconsultes
duternationaux de France et
sa femme parna nows
.. Ce matin, sont. arrivés
Port-au-Prince. le Marquis J:
de Venot de Noisy et
charmante femme, la Marqu
Lilian de Venot de Noisy.
Me. Jack de Venot de
originaire d’Orléans est ‘
dent des Jurisconsultes Inter
tionaux de France.
Ti est décoré de
d’Honneur. °
Sa femme est une parisient
Le couple a pris logement
\'Hétel Choucoune of il pa
trente six heures. :
Le Marquis de Venot de Ne
nous dit qu’il est venu faire
connaissance de seS parer
haitiens dont des membres
‘la:famille Noisy de Port-
. Prince. 1 a rencontré aN
York Jules: Noisy. °
II se propose de rendre vi:
aux personnes qui lui ont
recommandées par ce dernier.
Nous souhaitons la bienve
en Haiti au Marquis et a
Marquise de Venot de Noisy.

XxX
MLLE MARIE LIVIE
BOUCARD

est allée étudter

la puériculture a Genédve

* ... Ce matin, Mile. Marie-L
Boucard, jolie fille de N
Nicole Dorcé Roc, a pris l’av
en compagnie de sa Grand’m
Mme Alfred Dorcé, épouse
VAdministrateur Général
Postes.

Marie Livie est allée étu
la puériculture i Geneve fp
qu‘’n son retour elle institue
Jardin d'enfants a Port-
Prince.

Marie Livie et Mme Al
Dorcé ont été saluées a I'a
port Francois Duvalier par |
Alfred Dorcé, Me: Jan Roc e
femme Nicole, par Mile Je

1

oi

la Légi

Boucard, par 1l'Ambassad
René Hyppolite Chef du ]

tocole et sa femme par I’é
bassadeur Paul Dumarsais F
mé et sa femme et par un gt
nombre d'autres parents et a

Nous leur souhaitons une |
reuse traversée et un agré:
séjour en Suisse.

: xxx
M. GEORGES HERAUX,
Propriéaire du'Sans Souci Hi
nous parle de son séjour
aus Etats-Unis
.. Nous avons
beaucoup de plaisir notre
mable ami M. Georges Hérs
dynamique Propriétaire de |’
tel Sans Souci, l'un des |
courus d’Haiti.

Georges est rentré vend
aprés midi venant de Miami
le Vol d’Air France.

Il était parti il y a plus
trois semaines avec sa charma
femme Gerty.

Leur voyage avait plusie
buts : Georges qui avait s
une délicate opération a |’oeil
début de l'année devdit consul
un spécialiste. Il devait at
faire avec’Gerty les conta
nécessaires avec les Agences
voyage pour maintenir le suc

revu a

du tourisme haitien en géné
et le succes du Sans Souci

particulier. Et en dernier 1
Georges et Gerty devaient v
leurs enfants & New York et

Los Angeles.
C’est ainsi qu'ils ont passé «
jours a. New York et de

sema'nes A Los Angeles.

Pour ce quia tralt a Ia ec
‘sultation médicale qu'il a fai
le spécialiste américain n’av
que des compliments 4 Jui adr
ser pour l'ophtalmologue hait
qui aveit réalisé son opérati
Hommage doit étre rendu
Dr. Rodolphe Gagneron.

Georges .a requ des conse
qui Vaideront .4 maintenir
tension 4 Ia normale. :

‘Les. contacts faits avec |
agents’ de voyage étaient nol
breux et se révéleront fructuet

Georges et Gerty ont vu N
Armstrong et Buzz Aldrin d
ecendre sur Ja lune le dimanc
20 Juillet alors quwils étaient
New York. [is étaient en premi
re loge devant le petit écran |







A | Weg Sel Be Sal
oY dR You? 0 UAT 0 laa? a et |
ECCS Cee

TT] Cll dala aed at |














PROBLENE No.t80 Se ve





HORIZONTALEMENT

1 — Sont souvent réunis on
attelage

2 — Change l’agpect des cho-
ses selon le bout que lon utilise
— Voyelles

3 — Evita un un hiatus —
Aurochs

4 — Une forme de bonheer

5 — Grillera

G@ — Pas. mire — Paralyse
le comédien.

7 —.Le mot dela fin — Dieu

des Vents
Solution du
HORIZONTALEMSNT —
1. Bouvillons — 2. Lunette ;

EI — 8. Elida ; Urus.4. Félicité
5. Rétira — 6. Verte ;Trao —

7. Amen ; Eole 8 Agi ; Ni ;
SIL — 9. Pitre ; Rite — 10.
Tressauter



iS






HAYTIAN AMERICAN
COMPANY, 5, A.
USINE HASCO

SOGIETE ANONYME HAITIENNE

PLANTEURS ET FABRICANTS
Sucre Raffiné —, «HASCO CRYSTAL»
Sucre Mi-Raffiné — «POPULAIRE»
Port-au-Prince, Haiti.

_-SIROP PECTORAL
Gott agréable — Conservation.
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.

Toux, Rhames, Bronchites, Enrouements, Influenza
Affections des Poumons

K_—_Falt ‘ffet, — Conjone

thon “RE aTeHta

—- Ameo la galorlo — Or-
dro religieux :

10 .— Sursauter

uxXYX
VERTIGALEMENT

ll S J ani t 4 P avoir
poussé Tapnieson BE fruits
confite :

If — Lo contre du moule —
Manifester un certain mouve-
ment

11t — Source d'ennui

IV — Mise en valeur par le
scenario —- Se suivent

Vv — Habitantes d’une botte

“VI — En lutte — Au _ bout
du couloir

VII Une région en cours d’a-
ménagement dans le Midi — Pe
tit cours

VII — Gai participe — Mar
que sa timidité

IX — Permet de ne pas inter
venir

X — Sjtuée — Ne pas révé-
ler

Probleme précédent

VERTICALEMENT ~

I. Blés ; Apt — Ul. OUL ;
Réagir — III. Uniformité IV.
Vedette ; RS — V. Italiennes
— VI. LT ; IR —. VI. Leucate







Ru — VI. Ri ; Rosit — IX.
Neutralité — X. Sise ; Céler
Dh past aAS OAD :

§)
&
C7

’ aprés de longs instants,

Nene ee tt cmaih

sEJOU









HOLLYWOOD (CALIFORNIE)
(AFP) .
Roman Polanaki, le mettour
-en--pedne -potoneis-dont Ja. -fem-
mo, Vactriee Sharon Tate, ot
quatro autres personnes ont 6té
nssansinées {1 y n dix jours dans
Jour luxueuse villa d’Hollywood,
est sor brusquement, mardi, do

la retraite ‘qu’'ll ,elétalt: dimposée

dau lendomain’ des. obaaques’ de sa:

femme, pour faire face aux
cameras do la télévigian et’ une
centaine d¢.journaliates,

Dune voix brisée, il a évoqué
certains aspects émotionnels do
cette macabre affaire,, maig | il
s'est. montré avare - en réclaircis-
sements sur la marche de
Venquéte policiére et sur les
circonstances qui‘ont pu précé
der le quintuple meurtre de
Cielo Drive.

Ce n’est pas de ma réputation
qu'il s’agit ici, a-til dit en
ouvrant la conférence de presse
qu'il a donnée A l’Hétel Beverly
Wilshire, mais de la mémoire
de la femme que j’aimais et de
son nom.

Un long silence avait précédé
cette premiare phrase. Luttant
pour contenir gon émotion, la
tate basse et les lévres trem-
blantes, Polanski est demeuré
silencieux pendant 45 secondes
au moing devant le micro ow
venait de le conduire son avocat,
M. Wally Wolfe.

Comme un nageur qui consent
finalement -&.se.jcter A Veau
d’hési-
tation, le célébre metteur. en
scéne a dit que sa décision de
rencontrer la presse obéissait
au chagrin et & la déception que
lui avait causé la prolifération
de nouvelles fausses ou mal

fondées.

Son avocat avait auparavant
averti les journalistes qu’il n’y
aurait ni questions ni réponses.
Polanski allait se limiter & une
simple . déclaration. Mes conseil-

_ Jers, oa dit celui-ci, m’ont
vivement engagé & me _ taire,
mais je tiens a préciser mes
sentiments.





que. ma

. Bente un



Boaucgup d’entre vous sayont
enine, “Sharon, était
l'une dea plu» belles femmes au
‘monde, a -poursulvi = Polanskt,
mats pou d'entre vous — savont
comblon elle était bonne. A co
moment, Polanski a dQ s’inter-
romhpre A nouveau,nux ‘borda des
larmes, Sortant un mouchoir de
la. pocho . intérleure, de son
voatan:: grin croisd, il I’a pressé
contre ses paupidres.

xxx

LA SITUATION DANS
LE. MISSISSIPI
GUILPORT

(MISSISSIPI) (AFP)

La loi martiale limitée a été
imposée Mardi par Je gourver-
neur du Mississipi, M. John
Bell Williams, dans la région de
Yétat bordant te golfe du Mexi-
que, dévastée par l’ouragan tro-
pical. —
pical Camille.

C'est le commandant de la
garde nationale du Mississi-
pi, Walter Johnson, qui a recom-
mandé la prise de cette mesure,
afin, a-t-il souligné, de découra
ger Jes curieux de venir inspec-
ter les lieux sjnistrés,

Le commandant a annoncé
que 2.000 soldata de la garde na
tionale étaient déja 4 pied d’oeu-
vre et qu’il se propose d’en appe
ler 2.000 autres.

Le nombre total des morts
provogué par l’ouragan était
mardi aprés-midi de 12, majs le
chef de la défense civile estime
quwil pourrait atteindre 160 ou
200.

Un membre dy parlement de
Vétat de Mississipi, M. Merle
Palmer, a déclaré de son coté
que dans la rgéion de Pascagou
la, & lextrémité Est de la cite,
Jes serpents sont si nombreux
qu'il a fallu prendre des mesu-
res pour les détruire.

xxx

LE SEJOUR DU GENERAL
GOWON A MONROVIA

MONROVIA, (AFP)

La sécession Biafraise repré-
danger trés sérieux
pour toutes les nations d’Afri-
que et seule L’OUA peut résou-
dre la crise Nigériane, a déclaré
aujourd’hui & Monrovia le géné-
ral Yakubu Gowon, chef de l’é-
tat Nigérian.

Le général Gowon, qui pre-
nait la parola au cours d’une ré-
ception donnée en son honneur
par le président William Tub-
man, a notamment souligné que,
tout en faisant son maximum







PORT-AU-PRINCE
La Compagnie ayant 24 années de Service dans les Caraibes
HORAIRE A COMPTER DU 1ER JUIN 69

MARDI — JEUDI — VENDREDI—SAMEDI |

Vol 601 Départ
Arrivée
Départ

Arrivée

Vol 602

New York 12.15 p.m.
Port-au-Pee 2.49-pan.
Port-aw-Pce 3.15 p.m.
New York 7.35 p.it.



(PWAYS

Pour toutes informations supplémentaires adressez-vous & votre agent de voyage ou aux bureaux
de la Trans Caribbean, Cité de VExposition.

Tel, 3283 — 3974.
Airport et Service Cargo 3085.



Les vols entre : P-au-P — Aruba — P-au-P et : P-au-P — Curacao — P-au-P



sont temporairement suspendus.

eR aS ele

~

CE rere Ed Ts ateenenamasnainmel












adroit ad aed 1 Vivres
on mddigamonts. Il a ‘en outro
regrett6 que. les . organisations.



charitublos ‘fourntasent’ au “régl-” ©

mo réoello des dovises qui lui per

mettont -de, financer nes — achnts~

d'armes. ‘ .,
Le chef do Vétat Nigérlan
soat’ onsuite entrenu longuement
avee le président Tubman,
dornicy a déclaré a l'jssue de cet
entretien, que ses conversations
avec le général: Gowon aveient
6té tras ‘satisfaisantes. © = |

XX Xg se “8

LA SITUATION EN
TCHECOSLOVAQUIE, : :

PRAGUE, (AFP)

Nous condamnons avec la
plus grande énergie les efforts:
des forces anti-socialijstes et op-
portunistes de droite pour déclen
cher les gréves, la résistance
passive, pour organise -rdes sa-
botages, pour terroriser morale-
ment et menacer de violences
les membres honnétes du parti
et les citoyens de ce pays, décla
rent, dans une résolution — les
participants au meeting devant
lesquela MM. Svoboda et Husak
ont pris la parole ce matin.

Nous soutenons fermement a-
joute la résolution, les mesures
prises par les directions
Parti et de VEtat afin d’em -
péchehr Vorganisation d’actions
destructrices et nous espérons
que l’on se servira avec énergie
de tous les moyens légaux. Nous
ne pouvons pas g¢ternelement
passer sous silence les acivités
de certaines personnes qui nui-
sent A notre société socialiste et
empéchent
rieure.

La resolution Jajoute “en .con-

‘Ca:

du

















ye sce

re et +S .
bring, qi a i eee victi-
mie, .do.tn annglante tuerle.....

Lo voyunt . a été — aulorisé
par Roman Polanski :a visitor les
eux du meurtre, la luxucuse
Villa dans Ciclo Drive louéo par |
lo metteur en scene polonnis e+

:an-fomme, Sharon -Tate.

“ Blessé, aad
: Mlement

trois meurtriersa était
xe! : yoyant, proba
par lps yécl@ts dc ses lu-

nettes qui He one tallladé Je vina-
ge. Ll yra'dés ‘traces de san sang.
dang lp smnbgercde Meron Tate.



Un_ dex



_ Le mobile cu
cherché dans
_ des‘ quatre—personnes .qu
-vaient lA ce soir.




Creat & cette personne que s'a-
dregsail le mot pig. (cachon) tra-

“eé.en lettres de sang,

son évolujon . ulté-. -

clusions geu le socialisme peut se.

développer avec succés ‘en Tché-
coslovaquie qui, en collaboration
et en amitjé avec otus Jeg pays
socialistes et avant tout avec
l'Union Soviétique. :

xxx
PRAGUE, (AFP)

Des hélicoptéres de l’armée
tchécoslovaque survolent en per-
manence la place Venceslas,
ou plusieurs centaines de person
nes sont toujours rassemblées,
sans que l’on puisse toutefois
parler de manifestation sinon
par simple présence.

L’apparition des premiers ap
pareils dans le cel bleu de Pra-
gue a provoqué quelque émoton
parmi les spectateurs, jusqu’au
moment ot ceux-ci ont pu se
convainere qu'il s’agissajt - des
leurs. '

Bien que les stations de tram
ways qui se trouvaient sur le
haut de la place Venceslas des
deux cotés de la statue aient été
enlevées pour éviter tout pretex
te de rassemblement, la circula-
tion sur la place commence a é-
tre sérieusement embouteilléc.
Cependant aucun nouvel incident
na ¢tg enregistré, les badauds
se contentant de se moquer des
policiers et parfois de discuter
avec eux,

Dans tout le centre de la. ville,
les policiers font strictement res
pecter les interdictions de station
nement , qui sont d'habitude as-
sez peu observées.

xX xX X

DECLARATION D’UN
VOYANT EXTRA LUCIDE

LOS ANGELES — AFF —
Je sais quia tué Sharon Tate
et les quatre autres victimes, je



Avis Matrimonial

Mr Gérard ‘Exilhomme demeu ~

rant et domicilié a& New-York
fait savoir au public en général
qu‘il n’est plus responsable des
actes et actions de son épouse
née jMari eClaudette Renndy
Petit pour cause de mauvais
agissement en attendant qu‘une
action en divorce Jui _ soit
intentée. : '
New-York ce 14 Aofit 69
Signé Gérard Exilhomme



Un des tucurs était grand, un
autre barbu et le troisi¢me était ~
fréte. Le cehf était un homme
qui n’aime. pas: le travail et pro-
duiva- un ‘alibi parfait.

Le jeune Steven) Parent n’était
pas visité. Il a eu.le malheur de
se trouver la par hasard. C’est
pourquoi il a été tué. ,

Le voyant a affirmé en ‘outre
que les assassins se sont rendus ,
a la Villa & pied par un chemif
autre que la route, que la ligne
téléphonique a été coupée ap*és
la tuerie et non avant et que lea
trois hommes étaient déja venus

plusieurs fois & la villa.

Leur arrivée, le soir du crime,
n’était pas une surprise. ,

Ce soir - 1a, a ajouté Hurkos,
les personnes présentes ne ge li-
vraient & aucun rite. Elles a -
vaient organisé deg jeux de so-
eiété, Miss Folger (I'héritiére
@un magnat du café) n’était pas
dans la,méme-piéce. Elle a enten
du des cris ct a essayé de fuir.-
C’est & ce moment lA qu'elle a 4té
abattue. Toule la tuerie n’a duré
que six &-huil minutes, a dit
Hurkos.

Le voyant s‘est refusé a com-
menter la découverte d’un dra -
peau américain sur un canape
non loin des corps de Sharon Ta-
te et de Jay Sebring. Ceax-ci € -
taient attachés l'un & Pautre pac
une corde eu nylon qui passait
par dessus une des poutres appa
rentes du salcn. Il s’est borné &
dire: vous découvrirez en temps
voulu que le drapeau a quelque

-(Voir suite page 3)

‘porvictn "
-_Mo Poter. Jeud!
Ide Jay Se UN OER

odi Oh cl Bh 1G.
HAUTE TENSION
e0 qos 2,50,-¢ 4.00: =
A Gth..ot Bh. 16

LaePOUR:






n

LE SHERIF °

_AV0CwANTHONY. STEPHEN. coc: UDIT. RD
Entrée Gdes. 1.60 Réservée 2.50 CENT! i CUL’

ETOILE-CINE |
(PBTIONVILLE). -
aT mo - .

Mercredi 46h, 30 et 8 h.-30
LE GENDARME SE MARIE
Entrée Gdes 2.00 et 3,00

Jeudi & 6 h. 30 et 8 h. 80
L’ETRANGERE
Entrée Gdes. 1.20 et 2.00.

ore ante

MONTPARNASSE

Mercredi a 6 h 15 gf 8 h 15—
DES‘ ARDENNES
Entrée Gde. 1.00

Jeudi & 6-h. 15 et 8 h. 15
DUEL AU COUTEAU
Entrée Gde. 0.60 ©



CINE UNION.

Mercre di 6-h 15 et 8h 16
© REPTILICUS
Entrée Gdes 1.00

Jeudj 4 6 h. 15 et 8 h. 16
GENTLEMAN DE COCODY
Entrée’ Gde. 0.60

Avis Matrimonial

fe soussigng Melius Sabin, dé ~

elare au public en général et au
commerce en particulier n’étre
plus responsable des acteg et ac-
tions de mon épouse Mme Me-
lius Sabin née Andrénie Fran-
cois pour mauvaise conduite.
En attendant qu’tine action en
soit intentée sous peu contre elle
P-au-Pee, le 20 Aofit 1969.
Melius SABIN



Avis Matrimonial

-Je soussignée avise le public
en général et le commerce’ en
particulier n’étre plus responsa-
ble des actes et actions de mon
époux Ludrik Jn-LOUIS pour
choses graves. En attendant qu’u
ne action en-divorce lui soit in-
tentée. , .
Port-au-Prince, le 19 Aofit 1969

Mme. Carmélite Deslouche



f==== Pour votre BEAUTE},

les

Pules spécialités
Exigee cosmétiques:.
ala hp pe







Gelée Royale
stabilisée

1 Crémes de jour el de nu
| Créme masque.

Créme hydratante.
Toniques et Lotions.
Créme démaquillante.

it:











Creme 37 pour ta beauté des
sous licence S

La

Pp

Un produit licence APISERUM B. de Belvefer a base

de Gelée Roydle stabilisée offre les garanties de qualité

et d’efficacité qui depuis dix an
de Ja marque.’

Laboratoires SANTA - 2, avenue du 11 Novembre, COURBEVOIE

Lyenle lovdes
(Ge



WhO

edb.



Lait de Beauté. wate
Savon. ab oe
Dentagel. Se hae
Brillantines. .

par le biologiste B. de Belvefer
































mains.

Raa Duet Hanh,

toduils mis ou point



s font la réputation mondiale

et maton de



mee

Pour la santé et

la beaute de
vos dents








Seudi a 7 h.
LE SAINT PREND
L'AFFUT :
Entrée Gde. 1.00













(Tare Impasse Lavaud)

” Mereredi A 7 h. PM,




NOTRE HOMME FLINT
Entuée 100:





PARAMOUNT

Mercredi &,6 h.-et 8 h.

. |, LE DERNIER TRAIN
. VENFER © Entrée Gdes 1.60 et 2.60

Jeudi & 6 h. et 8 h. P.M.
MON NOM EST PECOS
Entrée Gdes. 2.60 Réservée 4



CINE SENEGAL
Mercredi & é h, 15 et $b. 1
ELDORAD ,

Entrée Gdes 1.60 et 2.00

Jeudi & 6 h. 15 et 8.h. 16
DES ARDENNES A L’ENF
Entrée Gdes. 1.00 et 2.00



Drive in Ciné Delm

Mercredi & 7 h. et 9 h.
LUKE LA MAIN FROIDE
Entrée 1 dollar par voiture

Jeudi 8 7h. et 9 he
L’ASSASSIN EST-IL
COUPABLE ?

Entrée 1. dollar par Voiture



De Luxe Auto Cim
€RETALAB)

Mercredi 4 7 h. et 9 h.
(Derniére représentatoim)
A CORPS PERDU —
Entrée 1 dollar par voiture

Jeudi & 7 h. et 9 h.
LE DERNIER TRAIN
Entrée 1. dollar par voiture



CINE OLYMPIA

Mercredi (En permanence)
3 § 3 PASSEPORT
POUR L'ENFER
. Entrée Gde 1.00

-Jeudj. (En Permanance)

LE MAITRE DE FORGE
Entrée Gde.’ 1.00



CRIC-CRAC CINE

Mercredi & 6 h et 8h 15
..ET, POUR QUELQUES
DOLLARS DE PLUS

_ Entrée Gdes 200 et 2.50

Jeudi a 6 h. et 8 15
L°ENFER A BORNEO |
Entrée Gde. 1.00 et 1.60

CINE PALACE

Mercredi ¥ 6 h. et 8 h. 15
L'AFFAIRE AL CAPONE
Entrée Gde 1.00

Jeudi a 6 h. et 8 h. 15
NOTRE DAME DE PARIS
Entrée Gde. 1.00



CINE STADIUM.
Mercredi (En permanence)
LES 4 FILS DE KATIE
ELDER

Entrée Gde. 1.00

Jeudi (En Permanence)
LES IDOLES
Entrée Gde. 0.60

—

LISEZ
«LE NOUVELLISTE>








MERCRED?I20 AOUT 1909





4

Cherches la section correapondant
de nalssance ot vos tronveres
aignalent lea autres pour domain.

Drott dereproduotion totale ox

Propristé King Features Syndicate — Exclusivité
«LE NOUVELLSTE>

JEUDI 20

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Uy a dos heures ot le
silence s‘impose et d’autres od la
grosse voix doit se faire enten-
dro, Décidez od, quand et com-
ment. Lea affaires pouvent con
tinuer sans heurt.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): N envisages pas les pre
miéres pensées seulement ni lcs
premieres impressions. L'impul -
sion, les ‘ndications, les conseils
peuvent vous induire en erreur.
Soyez sfir de bien chercher votre
vole,

22 MAI AU 21 JUIN (GE
MEAUX): Canjonction bénéfi -
que. Prencz le point de vue opti-
miste. Vous aurez une image plus
vraie des choses ct Venthousias-
me nécessaire pour avoir des i -
dées fécondes et aller de }’avant.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Associations, affai
res et vie personnelle sont géné-
reusement influencées. Ceux do
vous qui prendront leurs respon-
sabllités au sériecx auront tou -
tes leurs chances. En tout, soyez
réaliate.

24 JUILLET AU 28 AOUT
(LION): En cas de difficultés,
attendez patiemment ce qui de -
mande davantage de réflexion et
une politique dilatoire. Belle jour
née si vous partez au moment
opportun.

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Liheure de
Yeffort occasionnel et indécis est
passée. Voici la journée de la sa-
ge vigilance, de l’effort sérieux
mais ni chaotique ni emporté. U-
tilisez - la a plein.

24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Soyez
prét. Etudiez & fond tous les pro
jets avant-dagir. Chagsez le dou-
te, la craimte de l’échee. Vous a-
vez toutes les connaissances indis
pensables.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Si vous or-
ganisez les taches secondaires vo
tre travail en sera plus léger.
Commente, tét et méthedique -
ment. Oubliez méme Vindifféren
ce du voisin. Continuez a bien
jouer votre réle.

28 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Si
votre intuition vous pousse, s8-
surez - vous d’abord qu’elle a rai
son puis agissez avec votre cou-
rage habftuel. Habillez de neuf



Un reméede nouveau
et souverain contre

les douleurs

Un médicament puissant et
inoffensif faisant disparaltre ra
pidement toutes sortes de dou-
leurs, c'est bien DOLOROSTAN.
Arthritisme goutte (i1 élimine
Vacide urique), rhumatisme arti
culaire aigu, rhumatisme chroni
que, rhumatisme goyttenx, aciati
que, hydrathrose, ‘arthrite séche.
coliques hépatiques, gravelle
Toutes les douleurs provoquées
par ces affections disparaissent
devant DOLOROSTAN.

Les pillules DOLOROSTAN
cherchent non seulement a faire
disparaitre les manifestations de
la maladie ‘mals aussi & en dé-
truire la cause.

Ne continuez plus A souffrir
inutilement : il y a maintenant
Jes piltules DOLOROBTAN. DO-

LOROSTAN - agit vite — est
aans danger — ne contient au-
cun produit nocif.

Demandez DOLOROSTAN om
jourd’hui méme. En vente ‘dans
toutes les pharmacies.

VOTRE HOF

Par Frances Drake






ROSCOP

eh

au jour.de votre anniveraatre
lea perepectives que vous

partielle rdservd.

AOUT 1969

des idéea ancionnes, revisez votre
politique.

22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE): Eecar -
tez la tendance & Vindolence au
cours de cette splendide journée,
période qui exige des efforts con
centrés pour viser haut et vrai-
ment réussir.

21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Le gofit
du travail acharné et la préci- -
sion bien adaptée vous aideront a
franchir des barriéres tables». Récoltez votre moisson
avec joie.

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Neptune bien o -
rienté. Fagonnez vos démarches
pour qu’elles conviennent & Il’oc
casion qui s’offre. Si la tension
régne, faites - la diminuer assez
pour réfléchir et juger plus clal- §
rement. 4

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D’'HUI: Vous @tes fort et socia-
ble, un chef, un défenseur, un a7
tiste plein d’humour. Mais n’ou
bliez pas que vous avez aussi
quelques defauts. Vous pouvez 6-
tre dominateur, brutal, ou ren -
fermé au point qu’il faut que vo-
tre prochain devine ce qui vous
a blessé, Ces tendances sont en @
opposition directe avec vos belles
qualités: écartez -les et vivez
Yexistence merveilleuse et inté -
regsante que vous pouvez connai
tre, vous faisant beaucoup d’a -
mis, remportant des succés pro -
fessionnels. Ceux - ci peuvent’é -
tre aussi bien des travaux péni -
bles et manuels que des taches
littéraires ou poétiques. Vous é-
tes diversement et brillamment.
doué. Le Lion est le Signe du
eoeur mais ne laissez pas sortir
de ses limites.

lassortiement d’argenterie
Christofle
Couverts, ménageres,
timbales, couverts
pour bebe, etc...
Pour toutes
les circonstances :
anniversaires,
baptémes, mariages.





oe SO oe en oe Sea





2



t Saath sa a




ca

én





POUR ACHAT D’UN PLUS GROS

DIFSEL 170 Modéle 1968 avec boite

Consommation trés réduite — 100 K'ms. avec $ 8. de Gaz oil
en parfai; Etat — S’adresser Garage International 47 Rue
deg Césars.

Camion International

Naissance de Jean- Baptiste
Greuze, peintre.

LOTERIE DE L’ETAT HAITIEN
Nouvelle Table de Lots de 30.000 Billets
A Gdes 20.00 le Billet









ler Gros Ltr ccrseecseceeesecee cen sesane eee eee eneeee nen tances cneeen eens teen G 100.000.00
2é€ Gros Lot wee nee eee tee eneeee cree cee ene eee nee ances ents anauae ene see tpeeee aaa reese * 15.000.00
BE Gros Lotersssreccceecesssnnee cee cee cee cee ceceecsener seeseges ceeaeceee cae entaessae eee eea ees 10.000.00
3 Lots de G. 3.000. 00--c:cseceeccece crreeetetcen ces cre cee teses cee cueceeeee cna ee eases 9,000.00




20 Lots de G. 5.00.00--: we “

350 Lots de Ge 80. OQer--:----ccccsecseceeerscee tonsceaseneererseeesecesenswertee ses cee sceuas

2 Approximatifs du ler Lot a G. 500.00----+-+- vs

2 Approximatifs du 2@ Lot A G. 250.00: ccc eerste trent

2 Approximatifs du 3é Lot & G. 200.0Q---: ccc ccr teeter ees

297 Centaines des 3 Gros Lots a 60.00---+-+ .

897 Terminaisons des 3 Gros Lots a 30.00---+------ eves cecetteeseeeees

2.100 Terminaisons par Tirage de 7 Boules 4 30.00-----1- +
1 BOULE DOC DUVALIER +» vris:s:scstsscsetstrtsessteneesseees

5.000.00
20.000.00
28.000.00

1.000.00

500.00
400.00
17.820.00
44.850.00
105.000.00
1.000.00 .

357.570.00











On eme nance ree ete vee

3.867




;N. B.— A partir du tirage du 15 Novembre, votre chance augmente a la Lote-
rie avec cette nouvelle table de lots : 200 lots de G. 100 au lieu de G 60.
350 lots de G. 80 au lieu de G. 250 de G 50,

w

297 centaines 4 G. 60 au Heu de G. 297 4.G. 40.

2100 terriinaisons par tirage de 7 boules 4 G. 50 au lieu de 1100 par tirage de
5 boules a G. 40.








M/Â¥ .WELLIAM EXPRESS,
M/T LAYEA .
M/V JOHNNY

/T LAYLA

m/v:



Chambre Frigorifique disponible a chaque voyage |

72h.



MIAMI Pour PORT-AU-PRINCE
SANTO DOMINGO



Voy. 63
Voy. 31.
Voy. 72
Voy. 32
Voy. 64
Voy. 33
Voy. 65

Aotit ler, 1969
Aofit ler, 1969 °
Aoft 7, 1969
Aofit 12, 1969
Aoat 14, 1969
Aodit 21, 1969
Aofit 28, 1969.












ROGER SASSINE
Place Geffrard No: 117
Etage Building Frank- MARTIN.
Tel, :.8182










| I! NE SAIS TOU.
y JVIRS PAS POUR-
"4QULI TU EN ES
. FURIEUX,
}
s



chose & voir avec le mobile, tout
comme le mot pig,

Le voyant 4 dautre part affir

LACTUALITE INTERNATIONALE

(Suite de la 2eme page)

vernement irlandais, déclare-t-on
dans la capitale, ,se devait de réa
gir rapidement car jl doit a la

me que les nieurtriers avaient u- fois éviter de compromettre la mis

‘tilisé pour tuer un couteau,genre
couteau de chasse, dont il a tait’
un croguis et un

istolet i
calibre, pm de petit

De son cété, Me. Knecht a dé-
claré que Pour Hurkos, au cours
de la visite de la villa, avait
trouvé un objet de contrebande
sous le canape du living rooin.
Mais il n’a pas piécisé quel éta‘t
cet objet, indiquant seulement
qu'il avail été remia a la poliee.
La police V’a apprécié, a-t-11 dit,
mais nous ne suvons pas si elle
asuivi la piste ni si elle a utilisé
les informations tournies par M.
Hurkos,

L’Inspectcur Harold Yarnell,
chargé des relations avec la pres
se, a confirmé que le voyant a
vait fait part de ses constata -
tions aux enquéteurs, mais il
s'est refusé 2 tout commentaire
a ce sujet.

Peter Hurkos, entré il y a
une semaine du Michigan, s’& -
tait fait remarquer dans )’affai
re du meurtre d’une étudiante

a Ann Arbor. Il avait en effet
signalé John Norman Collins
comme suspect avant que ce der
nier ne soit arrété.

Cependant & Los Angeles, les
sceptiques soulignent que leg ré
vélations du veyant intervien -
ment quelques jours seulement a
vant qu’il ne fasse ses débuts sur
les planches du théatre Hunting
ton Hartforu. Hurkos, lui affir-
me qu'il s’agit d'une simple coin
cidence.

xXx
LA SITUATION EN. IRLANDE
DUBLIN — AFP —

(de Penvoyé spécia) de AFP
J. F. Lemauff)

Le gouvernement de Dublin
doit désormais faire tace a ua
front intérieur. Aprés le specta-
culaire communiqué publié - la
nuit derniére par VIRA, armée
ilégale, le Premier Ministre, M.
Jack Lynch, a fait savoir mardi
apres midi yu’il entendait ne pas
étre débordé pa ries extrémistes,
quels qu’ils soient. Ce qu’un jour
nal du soir, | Evening Press, tra-
duit ainsi: Lynch lance un aver
tissement & VIRA et dit claire-
ment qu’il est le patron,

La déclazation de VIRA étnit.
inscrite mardi inatin en téte de
Vordre dy jour de Ja réunion du
gouvernement jrlandais, qui ne
cesse pratiquemént de sirger de-
puis le début de la crise. La dé-
claration du ler Ministre a été
publiée & Vissue de ce conseil.
M. Lynch s’est exprimé d’une ma
niére ferme, condamnant a la
fois VIRA et les manifestants
qui, depuis vendredj, provoquent
des incidents & Dublin. Le gou-



AVIS.
DE FORMATION DE
LA-SOCIETE ANONYME
DENOMMEE. DELMAS
MANUFACTURING
CORPORATION, 8.A»

En conformité de l’Article 2 du
Décret du 28 Aoft 1960 organi-
sant la constitution et le fonction-
nement des Sociétés Anonymes, il
a été déposé le seize Juin 1969
au Département du Commerce et
da l'Industrié. ainsi qu‘en l’Etude
du Notaire Ernst M. AVIN une
copie des Statuts de la Société a-
nonyme en. formation -dénommée
«DELMAS MANUFACTURING
CORPORATION, S.A » dont le
siége est & Port-au-Prince.

Elle a pour objet toutes opéra-
tions commerciales et industriel-
les, et particuliérement la fabrica
tion et l’exportation de sous-vete-
ments pour hommes et femmes
généralement quelconques et géné
ralement toutes opérations com-
merciales, financiéres, industriel-
les, mobiliares ou immobiliéres et
toutes participations directes ou
indirectes, dans tuute expluilat'on
commerciale ou industrielle con

nexes A ses opérations par la
eréation de notvelles compa-
gnies, apport de capital, fusion,
commandite oy succursales.

Fondée par Measieurs Irving
GERSTEIN, Victor CHATE-

. LAIN, Sam GERSTEIN, la So-

ciété a un capital de Vingt Cing
mille dollars divisé en Cent ac-
tions de Deux cent cinquante
dollars.
La totalitg des actions a été
souscrite par les Fondateurs.
Liaction aura Ia forme d’un
titre:zau.-porteur dont la cession
ne s’épérera que suivant le mo-
de établi par les Statuis de la
Société,
Port-au-Prince, le 18 Aofit 1969

Irving GERSTEIN ~
Victor CHATELAIN
Sam > GERSTEIN ©
PP..:B. EDOUARD






sion de son Ministre des Atraires
Extécieures a PONU et rassurer
en méme. temps la population, in
quiéte de la répétition quotidien-
ne de bagarres entre jeunes gens
et policiers . :

On s’attend d’ailleurs qite M.
Lynch tera connaitre prochaine-
ment les mesures propres & em-
pécher les mouvementy. des mem
bres de YIRA vers le nord. -Ces
mesures ponrraiant consieter en
des contrdles de véhicules tant au
passage de la fcontiére de ')’Uls-
ter qu’A l‘intérieur méme du
pays.

Bien que nul n’ait jamais dou. -

té que, LIRA, an long passé révo
lutionriaire, uc soit restée inac -
tive dépuis ie début de la crise,
la publication méme de ce con
mun.aué a constitué un coup de
théatre. C’est la p-emiére fois en
effet que cc mouvement. clandes-
tin fait parl de ses activités o1
méme de ses projets. C’est auss:
la premiére fois qu’apparait au
grand jour le nom de son leader.
M .Cathai Goulding, dont le com-
muniqué portait la signature.

M. Goulding, recherché par la
police, reste introuvable. Il est
dailleurs tres difficile aux auto
vités de localiser VIRA. Le mou
vement comptait, jusqu’a la cris.
actuelle deux mille membres en-
viron, agéa pour la plupart de 18

_a@ 20 ans, Lepuis le début du:
troubles en Uister, des enréle -
ments assez nombreux ont été vn
registrés, {zvorisés d’ailleurs par
les vacances. Ces nouvelles re -
erues seraient yueiques centaines.

LIRA dispose c’armes légéres et
d’explosifs. L’entrainement se dé-

_ roule pendant les week ends dans
des .camps, bicn entendu secreis.

Elle dispose toutefois d’antennes
& Dublin et dans d’autres villes
du pays.

Le mouvement clandestin est
proche du mouvement politique
Sinn Fein, légal,, qui se mani -
feste principalement pour l'ins -
tant en organisan des collectes
de fonds pour l’aide aux catholi
ques du nord. Le Sinn Fein s’eat
élevé a pltsjeurs reprises contre
les manifestations de rues de Du-
blin, provoquées, estime-t-il ainsi
que: Jes autcrités officielles, por
des jeunes vuyous.

Parmi les mesures que devrait
prendre le gouvernement, certai -
nes viseraient a éviter les mar:
festations de nuit dans Ina ville
de Dublin.

XXX
*
BELFAST — AFP —

(D'un des envoyés spéciaux de
VAFP Jean Michel Goudstikker
La ville de Belfast retrouve
Tentement svn rythme de vie nov-
male cependant que, dans une ten
sion a peine reliachée,catholiques
et protestants maintiennent leurs
positions, dans la crainte d’una
attaque de l'autre partie.

Le résultat des entretiens de
Londres entae MM Harold Wil-.
son et James Chichester- Clark
est évidemment atiendu avec inté
rét par tout. ce qui constraste a-
vec lattitude indifférente d’une
large partie de la population de-
yant les déciarations politiques
de ces derniers jours.

Belfast vit & Pheure militaire.
Les soldats déblaient ou font de-

blayer les barricades, 14 ot les ha —

bitants Vacceptent. Ils patrouil-
lent activement, dans les rues, &
bord de jeevs et de camions équi-
pés de mitrai).cuses, mais aycu
ne réaction hostile ne s'est ence-
re fait jour.

La vie & l’intérieur des barri -
cades ot deg barrages de chevaux
de frise s’est organisée: les com
mercants ont amené leurs fruiis
et leurs légumes a domicile, on
vendant devant led rouleaux de
barbelés. '

Les| vojtures commerciales ‘efr-
culent sur les grands axes des
quartiers insurgés, qui sont, de-
puis mardi. matin, de nouveau ou
verts A la circulation,

Pour nembre d’observateurs, il
ne s’agit que. d'un répit. Les so-
jutions mises en oeuvre, notam -
men‘ Vappel aux: troupes britan.
niques, paiaissent bien fragiles.
parce que provisoire. Les solu -
tions quon attend de la confé
rence de la paix, réunie au Stor
mont, revétiront, estime les obser
vateurs, le-1‘&me caraclére pré
caire, parce quielles ne s’atta -
chent qu’aux--aspects mineurs d"
vateurs, le. méme caractére pré- |
le ravitaillenient. :

XXX
NATIONS-UNIES, N.Y. (AFP)

Le Libarox a repondu 4 la re-
quéte dy Secrétafre Général des
Natfons-Unies, U Thant, que des
observateurs des Nations Unies
soient. postés..dang le secteur’ Is-
raélo..-Libanais pour le - respect



* relevant

. sur ce territo re depuis que








et le maintien ‘du cessez le feu,
en demandant Ja réactivation de
la commission mixte d’armistice
israelo-libanaise. Les observateurs
de cette commission
pourraient ainsi reprendre leurs
activités interrompues depuis la
guerre de Juin 1967.

Voici le texte de la réponse
adressée 4 U Thant par M.
Edouard Gharra,. Représentant
permanent du Liban aux Nations
Unies, texte qui- ne mentionne
pas le cessez le feu : ‘

_Les observateurs de la Com-
niisson Mixte, d’Armistice des
Nations Unies continuent, com-
me vous l‘avez dit, & &tre sta-
tionnés en territoire |.banais, Ils
ont toujours joui ‘d‘une entiére
liberté d'action et de mouvement
la
convention ‘armistice du 23
mars 1949 est entrée en vigueur.
Leur statut n’a pas été modifié
aprés la guerre de juin 1967. Le
gouvernement libanais partage
Yopinion que vous avez exprimée
dens Vintroduction & votre rap-
port annuel le 17 Septembre
1967, 4 savoir que la convention
d‘armist’'ce demeure | valable et
applicable. La convention d’ar-
mistige libano-israélienne, vous
en conviendrez, j‘en su‘s_ siir,



ie





SO Oe ee a





oe oreo

Ra




ne contient aucune dispositi
qui permette de mettre fin wu
latéralement ,a son. applicat.c
et elle ne/saurait done @
réalisée unilatéralement.

Depuis plus de deux ans,
observateurs des Nations Un
Ne peuvent accomplir leur m
son étant donné qu’Isracl
leur permet pas d’agir du ci
israélien de la ligne d‘armisti

les ompéchant ainsi de 3’

qu.tter efficacement de leur ré

Je tiens done a déclarer
nouveau que mon gouverneme
continue de resp-cter scrupul
sement la convention d‘armist

et que, si le besoin s’en fas
sentir, il accepterait un renf
cement du dspositif qui y

prévu.

Mon gouvernement expr
l‘espoir que vous-mémes ai
que le Conseil de Sécurité, pr
drez les mesures nécessai
pour faire en sorte qu’Isr¢
conformément aux prince pes
droit international et aux
solutions des Nations Uni
respecte scrupuleusement la o
vention d’armistice et perme
aux observateurs des Natic
Unies de reprendre leurs activi
et des devoirs qui leur incomb:
a cet égard.

-Recettes Simples

de Cuisine Haitienne
par NINICHE

P

POIREAUX AU GRATIN.—
Enlever le blanc des poireaux,

réserver la partie verte pour le,
dean

potage. Dans tres peu
bouillante salée, les cuire & cas-
serole couverte. Avec le jus de
la cuisson faire une sauce blan
che (V. Sauce). Epicer au goat,

Le Livre de Cuisine de Niniche

ajouter une ou 2 cuillerées
fromage rfpé. Grajsser un
rex, mettre alternativement |
ce et poireaux, finir avec ga
sur laquelle on seme from:
rapé, vhapelure, parcelles

beurre et faire gratiner a f

~ 3500.

se vend dans totes les librair:



Coe Etienne

Une Revolution dang le TENNIS



«EXPLOSIVE POWER,
T 2000 WILSON STEEL RACKET

MEME PRIX EN HAITI QU’AUX ETAT'S UNIS.

La raquette du futur sur
les courts @aujourd hui

Exelusivité JOE ETIENNE
1377 Ruelle Carlstroem



EDUCATEURS ET EDUCATRICES:

DIRECTEUR

S ET DIRECURICES D’ECOLES

INSTITUTEURS

Rappelez - v 0 us que pour un engeignement vraiment

Aonctionnel, il yous faut des manuels concus suivant

normes

lea

de la pédagogie moderne et capablés de sus

citer chez le jeune éléve le désir d’apprendre.
A ce compte, sachez que leg manuels publiés par Marie-

Carmel Lafontant
ducation Nationale
parce. que adaptés
lnatrés.

"Ce sont:

et autorisés par le Département de )’E-
repondront fort bien a votre attente,
au miljeun haitien et abondamment il-

we eT t

« Mot.premier livre de Grammaire (Edition 1967, revue

et corrigée)

«Les textes expliqués au Cours Préparatoiress
Les mots en images (manuel de vocabulaire)
Au Clair de Ja Lune (manuel de lecture expliquée

Essayez ces

ouvrages, c'est du méme coup les adopter.

Des manuels nouveaux, pour la Nouvelle Ecole Haitienne
plus moderne et plus fonctionnelle.
En vente dans toutes les librairies de la Capitale e¢ de

la Province


















LE DILEMME AMERICAIN

(SUITE)

eacher au monde

Crouque, grace a

TitaIne, On puut dire sans trop
evageérer, que le sexualisme de-
Irae fCoules lex conversations et
eccupe une part importanie des
pubLeations, Les jeunes ate
chent une attitude — pragmatique
envers de aistage, |aamour viet
rien ou romantique a été détroné
par des relauons sexuelles stéréo
typées. Entin, les nouveaux «pu
ritainss ont classé l'homme et la
femme parmi les commodités ex-
ploitables,

Si, comme d’ailleurs dans tous
les pays il y a cn Amérique bien
des choses # déplorer, par con-
tre {1 faut admettre que cette
grande et puissante Nation est
ie pivot de ia Democratic et un
des principaux défenseurs des
Uraits de l'‘Homme dans le mon-
de, yerice a son indiscutable puis

non vrai visage
ga tradition pu

Pour parer aux conséquences
inévitubles ca’entrainera Ta fin
de In guerre au Vietnam, dont

une des plus iniportantes est le

chamage, fe Departement du
Travail a mis sur pieds — en col
Inborntion avee ies Magnats des
Finnnees, uc Vindustrie et du

Commerce, un plan qui permet-
re en

Mariage @haitiens
a New York

Le samedi 2 Aout courant a
eu lieu, a New York, le mariage
de Mlie Hélene-Marthe Baptiste,
fille de Mr et Mme Louis P. Bap-
tiste, de Jacmel, et de Mr. Jean

Rernadin, ils des epoux Ray-
mond J. Bernadin, de Port-au-
Prince.

Lu cérémonie religieuse a été
célebrée & VEglise St. Mathieu
de Brouklyn par le R. P. Roger

, Haptiste. vicaire a Carrefour, et

‘i trere de la mariée, qui avait vo-
ae

vazé expressément 4 cet effet,

Les marics furent conduits a4
l'autel par Mile Lise Baptiste et
Mr Antoine Duvivier.

A Vissue de la cérémonie, une
genuine récepton eut lieu dans
les snious de Mr et Mme Louis
ho Elie et avait réuni un grand
nombre de parents et d’amis de
lau colon haitienne de New York.

Nous formons les me leurs

voeux de benheur a l'endroit du
Jeune nos comphments a M. Louis P.
Baptiste, Pun des actifs Diree -
tears de ia Banque Commerciale
dHait!

Seo oe. ie

tra do créer 100 millhong de nou
veaux emplois en 1075. Dds mau
tenant, on a commencé aux ints
Unis ln construction d'un grand
nombre de petites villeg on ‘s’o-
levent des maisons -de toutes les
dimensions équipees de tout ce
qu'on a invenré jusqu’ici pour le
confort. Tl “agit ier des ¢Free-
“dom - Villages».
Nous vievns dang un monde
bouleversé dans tous les sens
par des petites guerres, par des
révolutions sociales, des crises €-
conomiques, LCliviques et mora-
Ise que ’homme est incapable de
conjurer. I] est un fait avéré
que, parny- tomes les grandes
puissances, seuls les Etats Unis
n’ont jamais hésité & mettre tour
le poids de ieur puissance écono-
* mique,-militaire, ainsi que leurs
inépuisables ressources naturel.
les au service de Phumanité er
détresse. On trouve sur presqut
tous-les points du Globe un sol-
dat américain qui monte la gar-
de et qui est prét A sacrifier sa
vie pour empécher que les mots
«Liberté, Egatité et Démocratie>
— ne soient considérés comme

un «Slogans.
Fortuné L. BOGAT



Babygram

Je m’appelle Alix Val. Je suis
le second fils des époux Val. J’ai
vu le jour. a Jewish Hospital
(New York), le 14 Juillet 1969

& la grande joie de Mamy (née
Jacqueline Blasse).
Je fais aussi la joie de mon

pére et de mon frére ainé Jude.
J’envoie un cordial salut é tous.
ALI

ee EEE!
ATTAQUE HONGROISE
CONTRE LA POLITIQUE
ETRANGERE DE LA

ROUMANIE
VIENNE (AFP)

La Hongrie a déclenché
mercredi une violente attaque

contre la politique étrangére de
la Roumanie.

Parlant & Miskole @ l’occasjon
de la journée de ja constitution,
M. Zoltan Komocrbakn, membre
du politburo hongrois, _s’est
élevé en.effet contre ceux qui
prennent des __ initiatives po
litiques spectaculaiftes envers
les pays capitalistes responsa-
bles des problémes en suspens
dans le monde.



AU CAPITOL

Aujourd’hui mercredi 20 Aotit
a6 hres et 8 hres 30

Un Dollar en

UN WESTERN Q

tre les Dents

UI MARQUERA.

avec Frank Wolff, Tony Anthony

Entrée Gdes 2.50 et 4.00







La Ruelle 4

La semaine derniére, nous at-
tirions Vattention des autorités
responsables sur la situation de
In rue 4 qui devient le cours nor-
mal des eaux, dea immondices et
détritua lors des crues de la ra-
vine avoisinante.

Aujourd’hui nous nous — trou-
vons une fols de plus dans lobli-
gation de lancer un SOS a ce asu-
jet en constntant que le mal
s'aggrave depuis deux ou trois
jours.

La circulation par Ja Rue 4

et VPAvenue Christophe e387
nettement. paralysée, chaque
averse fait monter les-tas de gra
viers et de boues qui adhérent r
da chaussée. Ca et la, la couche
de bitume est crevée, fouillée,
enlevée; pietons et automobilis-
tes évitent le, passage A ces en-
droits. Si Jes . averses se
font toujours aussi fortes,
-des pertes yxégrettables- peu-
vent . étre cnregistrés. Encore
une fois,.nous nous faisons l’in-
- terpréte des habitants de la zone
pour dire : Mieux vaut prévenir
que guérir. .



Déces de Mme Vve
Jean Dorestant —

Pax Villa. annonce le décés
survenu a l‘Hépital Frangais le
lundi 18 Aott & 11 du matin de
Vve Jean Dorestant, née Vénicia

Dauphin. .

En cette pénible circons-
tance, Le Nouvelliste pré-
sente ses sincéres condoléan-

ces & ses enfants Me. Raymond
M. Pierre et Mme neé Carmen
Dorestant — Mr Claude Rou-
zeau et Mme née Yolande Dores
tant — Mr René Dorestant —
Mr. Jacques Edmond et Mme née
Annette Dorestant — a ses fré-
res et soeurs : M. Hermann Dau
phin et- Mme — Mr Emmanuel
Thrasybulle. et Mme née Anne
Dauphin — 4 ses beaux-fréres et
belles-soeurs : M. Charles Dores
tant — Mr Philippe Dorestant—
Mme B. Mirville — 4 ses petitu-
enfants, neveux et nitces, cousins
et cousines; aux familles Dores-
tant, Dauphin, Pierre, Rouzeau,
Edmond, Thrasybulle, Bléus, For
tuné, Degrouleaux, Alexandre eu
& tous les autres parents et alliée
éprouvés par ce deuil.

Les funérailles de Vve Jean
Dorestant née Vénicia Dauphin
seront chantées le jeudi 21 en
cours en l’Eglise Ste Anne A 4h

_ p. m. Le convoi partira de Pax
Villa, Champ de Mars ot la dé-
pouille mortelle sera exposée dés
2 heures p. m.



Avis a tous les
commercants

Monsieur Thomas St-Paul ne
travaillant plus au SNEM, ic
Commerce est avisé dés la publi
cation de cette annonce de ne li-
vrer & l’ex-employé sus-mention-
né aucun article au nom et pour
compte du Service National d’E-
radication de la Malaria SNEM.
Port-au-Prince Ie 29 Juillet 1969

Dr Volvici Rémy JOSEPH
Co-Direeteur
Dr Julio H. OUSSET
Co-Directeur
Robert I. BLAIR
Business Manager



Avee



KEKWIN MATHEWS dans le réle d'un redoutable Judoka qui affronte ‘systématiquement
Vabumtyable organisation du «‘l'ueur aux bonbonss.

-En vente dans



‘

EN BREF

Les Nouvelles du

PARAMARIBO (Surinam) AFP
‘ Un grave incident s'est’ pro -
duit mardi matin 4 Ia frontitre
du Surinam. (ancienne ' Guyane
Néerlandaise) et de Ja Guyana

(Guyane- ex Britanique). Des

coups de feu ont été échangés d’obtenir'du Pdt. Nixon de fermes

entre des policiera gardant le
nouvel aérodrome de Tigri — sj
tué le long de la riviére Couran
tine qui sépare Jes deux pays
sur plusieurs dizaines de kjlomé
tres —. et des éléments des for-
ces armées de la Guyana. On ne
déplore aucune vctime.

D’aprés des
vecueillis & Paramaribo, capjta-
le du Surinam, la Guyana au -
reit tenté mardi matin d’envahir
une région que les deux pays se
disputent depuis plusieurs an -

nées,

_ xxx Lo
NAJTIONS UNIES (GENEVE).
— AFP—

L'Italie, suivie par l’Inde, le Ni

géria, le Brésil, le Mexique et
la Suéde, a vivemént critiqug le
projet de rapport préparé par
‘les co résidents américain et
soviétique de la conférence du-
désarmement, a |'intention de
VAssemblée Générale des Na -
tions Unies.

-xXxx
LONDRES — AFP —

Le Major James Chichester -
Clark a déclaré A la télévision
qu’il avait lui - méme proposé
la prise en charge par les trou-
pes britanniques de toutes les o-
pérations du maintien de Vordre
en Irlande du Nord.

KxX XK

KINSHASA —— AFP —

Le Congo Kinshasa a décidé
de suspendre ses relations diplo
matiques avec Ia Bulgarie et
d’expulser son Ambassadeur, an

nonce-t-on officiellement ce ma- -

tin dans la capitale congolaise.
Une mesure d’expulsion a éga -
lement été prise a l’encontre du
Consul Général de France & Kin
shasa. Les deux hommes sont ac
cusés d’ayoir favorisg le départ
de plusieurs étudjants congolais
qui devaient apporter leur témoi
gnage dans le procés de leurs ea
marades actuellemnt jugés a
Kinshasa pour avoir participé a
ld manifestation du 4 Juin der-
nier.

. xX xX
LE CAIRE — AFP —

Le Comité chargé par les Na
tions Unies d’enquéter sur les
violations des droits de Vhom-
me dans les territojres occupés,
a teny sa premiére séance mer-
eredi matin au Caire,

x XX

JERICHO (CISTORDANIE)
AFP.

¢Inch’Allah i] y aura la paix
un jours a déclarg aujourd’hui
le Général Moshe Dayan qui s’&
tait rendu au pont Damija, A une
centaine de métres des lignes
jordaniennes et s’adressait dans
leur Iangue A dea arabes qui
entraient en Cisjordanie pour
leurs vacances d’été.

xxx
SEOUL —..AFP —

M. Park Chung Hee, Présj -
dent de la Corée du Sud, a quit-
té aujourd’hui Seoul pour ‘une
visite officielle de deux jours
aux Etats Unis, au cours de la-
quelle jl doit avoir des entre -








‘les Principal

renseignements

na
So



Monde entier

‘tions ‘avec le Président Richard: ae woe
‘la Télévision vu coujgurs.

Nixon & San .Francisco, annon-
ce» ¢ - on de sources: dignes de
foi. ae 1H , :




Le président Sid. Coréen, ajoute:

‘t-on_de bonens sources. esaaiera

assurances sur la sécurité de Ja
Corée A la sujte-du plan déclare

des nord ~ coréens d’jmplanter.,.



un ‘régime communiste’en’ Corée:
tout entiére dans les années &
venir.

L ~ xxx
MIAMI — (IPS) ...
16 que-la récolte de cacao pour

VYannée 1969 a été un réel échee.
Dans un bref rapport, le jour

nal ‘officiel cubain ¢Granmay..a:

déclaré que la récolte dé Bara-
coa, dans la province d’Oriente,

i qui"yeprésente plus de quatre -

vingt quinze pour cent dela pro
duction: en cacao de Cuba, a été
iplutét ‘désastreuse.

a xxx

ays

WASHINGTON — (IPS)
L’Envoyé Spécial du Prési -
dent Nixon, l’Ambassadeur John
Irwin arrivera le 25 -Aoft 4 Li-
ma er vue de poursuivre les con
versations relativemen, aux con-
flits opposant le Gouvernement
Péruvien aux Etats Unis, a an-

noncé, mardi , le porte - parole:

du Département d’Etat, M. Carl
Bartch.

Ce sera la troisidme _ série
de conversations qui ont d’a
bord eu lieu & Lima du 14
Mars au 8 Avril, puis a

‘Washington du 25 Avril au 15°

: XEX
LA NOUVELLE DELHI AFP—
M: Giri a été ély A la Présj -
. dence de la République indienne

vba

& Vissue du deuxiéme décompte
des voix. Au premier décompte

vait obtenu la maforité requise
de 51% des voix.

. = XXX
WASHINGTON — AFP —
t

Le Secrétaire d’Etat améri -
cain, M. William Rogers, a réaf
firmé mercredi que les Etats U
nis sont disposés A prendre des
mesures raisonnables pour pur-
venir & la paix au Vietnam. et
qu’ils ont lV’intntion de poursui-
vre leur programme qui consiste
& rempacer des troupes améri -
eaines par des forces Sud Vietna
miennes.

xx XxX
ILS SERON‘T EXPULSES
DU CONGO
KINSHASA — (AFP)

Le bureau politique ae la répu
blique démocratique du Congo,
réunj sous la présidence du gé-
néral Mobutu, chef de Etat,
vient de prendre une série de
décisions visant i l’expulsion de
tous les irréguliers et chomeurs

étrangers vivant au Congo et
considérés comme indésirables.

«Nous ne voulons pas que le
Congo devienne le dépotoir de
tous les incapables étrangers,
nous sommes un peuple hospita
lier, mais tous les pays du monde
s'efforcent -de sauvegarder
leur patrimoines, 2a notamment
déclaré ce malin M. Joseph Nsin-
ga, Ministre de l’Intéireur, aun
cours d'une conférence de press:
donnée en présence de tous les
fouverneurs de province convo
qués & Kinshasa. ,



“Je-6 Aoat:-&:7eh 80-d
la? ngigsance: de-Vannessa ‘Delva. ~
~ deuxieme enfant de M: Henri de

Le régime dé Castro: a-révé-*°

* rentrer & Paris.

en effet, aucun candidat n’a -

EAU BEURRE-GHAUD

1béme ANNIVERSAIRE DE LA



A Los Angeles, iff ont assisté

0:.du matin a,





Delva et sa jolie femme, née
Elizabeth Hézaux.
’ Venue:au :mondé au Hollywood

Community Hospital pesant sept

“livres” et demie,;Vannegsa est la

poupée vivante’de Stéphanie, sa
soeur ginée. +! .

Toujours & bos Angeles, ils
ont ‘vu la bolte de. nuit La Cita-
delle d‘Haiti, - installée, sur "le
fameux Sunset Boulevard par le
grand acteur noir Bernie Hamil-
ton.. Une publicité, inestimable
pour notre. pays, nous dit. Geor,
ges. a :
Gerty rentrera vers a fin du
mois, nous apprend son mari qui
a di la précéder. ici. -

Bas XXX
LE SEJOUR DE :
PRISCA FROST - . ‘
a ‘Portau-Prince. , ,

. Dimanche matin,

et jolie, ‘Prisca Prost a . repris
Vavion pour continuer sa tournée
dans IV'hémisphére .-avant | de

«

‘Prisca vient dé faire un séjour
prolongé en Haiti. Venue pour

. quelques jours, elle y était restée

trois’ semairiés. Jeune, jolie et
gentille, Prisca est coiffeuse ou

«Stylists chez CARITA~ qui
travaille pour les jourriaux de
mode...

Elle a séjourné a Ibo-Lélé et
& Ibo-Beach. Sa jolie bouche
était. toute pleine de louanges &
Tendroit de YTle Magique
dimanche matin., Son départ a
été un -arrachement. Elle a été
saluée--a@ Vaéroport Francois
Duvalier par Jacques Baussan,
fils du Président du Conseil
dAdministration d’IboLéké.

L XXX

VISITEURS DE MARQUE

... Hier aprés midi sont arrivés
a Port-au-Prince: le Dr, Fredric
Rieders, sa charmante femme
Betty Jeane ses fils Eric, Michael
et Carl et leur ravissante fille
Julia. Ils sont de Philadelphie,
Penna,

Le Dorteur ‘Fredric Rieders
était. ici en Février dernier avec
sa femme Betty Jean.

Ce sont des-amis‘de notre sé-
duisante amie Caro) Jones de la
SABANA 4 Philadelphie dont
ils nous ont annoncé ’arrivée
pour le week-end.

Le Dr. :Fredric Rieders est
«Chief Toxicologist> de Phila-
_delphie, c’est-a-dire qu’il est
chargé du contréle de ce que
boivent les habitants de cette
ville.

La famille Fredric Rieders est
descendue an Grand Hétel
Oloffson elle passe deux
semaines.

. Miss Dilys Winn, écrivain
journaliste de New York a pris
logement samedi au Grand Héte]
Oloffson.

Dilys écrit des articles sur les
femmes et les voyages. Ses arti-
cles paraissent dans le New York
Times. Elle passe dix jours en
Haiti. Elle est partie ce matin
pour le Cap-Haitien en vue de vi
siter la Citadelle.

xxx
DIVERS .

...Le jeune Gérald Emile Brun
est rentré samedi matin venant
de New York.

- Gérald fils de notre estimable
ami, I'Educateur Emile Brun et

ot





—- ~

BOULANGERIE . PA'TISSERIE

— 1954 --

\

«AU BEURRE CHAUD»

1969 —

A Voccasion de son 16éme Anniversaire, la Boulangerie /
«AU REURRE. CHAUD> offrira & ges cliente ane luxueuse petite
voiture au courg d’un tirage spécial qui aura lieu & la ‘fin de l'année
1949. ,

CONDIBIONS DE PARTICIPATION.-

‘L— Pour chaque achat d’une gourde i] yous sera délivré un billet de participation -

au Grand Concours, -

«Gagner de l’Argent en Mangeant>.

2— Pour participer aux tirages; ordinaires qui''se font toug les 15 jours, il faut présenter
Jes billete correspondant aux 15 premiers jours de la période envisagée.

2" Powe. participer au tirage extrao:

i

de participation du 8 Janvier 1969 au 15 Décembre 1969,

rdinaire a la finde Décembre 1969, il faut détenir des -

fiches

N.B.— Gagnant ou Perdant au Tirdges Ordjtiaires, Consérvez vos billeta qui seront yalables —
pour je Tirage Extraordinaire.

BONNE CHANCE A TOUS



g
i



la jeune



(Suite)

Mme née Lemaire étudie le génie
électrique & Columbia Universi- |

oty=New. York, depuis deux ana,

Test venu passer quelques semai
neg ici avec ses parents et, amis.

»iMme Ninon Godefroy Sajo¥s
et-sa jolie fille@Huguette sont
rentrées samedi. venant de New-
York via San Juan. Elles passent
dix sept jours & Port-au-Prince.

. M. Michael Deetjen, dans la
télévision & New York est ren-
tré samedi avec sa femme Mar-
celle. © ‘
Mike et Marcelle ont été ac-
cueillis par des membres: de ieur
famille. .

«..M: Daniel Viard; Pharmacien
et*Agent de produits pharmaceu-
tiques est rentré samedi de San

Juan par le Vol de Air France.
s.Mme Marjorie Decatrel Bour
jolly’ rentrée des Etats Unis sa-
medj par le Vol d‘Air France
venant de San Juan a été ac-
cueillie par des membres de sa
famille.
‘"3.Shelley Barton, dans l'Ad -
vertising & New York et sa com-
pagne Barbara Grant, Secrétaire
ont passé le week-end ici,
3..Mme Micheline Polynice. Se-
crétaire 4 New York est rentrée
_ Samedi venant de San Juan.
- + Jacques Guérin, nationalisé
américain a débarqué ici samedi.
. fl est comptable & New York.

Tl est rentré en compagnie de
Mile Evelyn Roumain, Secrélai-
re.

~...Mme Selphine © Thrasybule
-est revenue samedi par le Vol
@Air France venant de San
Juan, .

- ...Heurta Plaisir, «Assistant
Bookkeeper> a été accueillie a
l'aéroport samedi par des mem -
bres de sa famille.

_ «Jean-Claude de Vendegies a
pre Vavion samedi matin pour
New York. Il est parti en voya-
ge d’Affaires. .

..Mlle Gladys Guérin est par-
tie aussi samedi matin. Elle a
choisi d’aller étudier les sciences
économiques & Ottawa, Canada.

..Marléne «Maggy» Ford, fil-
le du Pasteur Guillaume Ford
est revenue de Nw York samedi.
Elle est venue passer quelques
semaines avec ses parents avant
de commencer ses cours. de
«Senior High School» Lauréate
aux examens de «Junior High
School» ellé a bénéficié une
se d'études pour le «Senior High
Schools.

..Mime Solange Guilbaud
Craig» Esthéticinne est .rentrée
dimanche de San Juan.

...Miss Barbara J. Blume, Se-
crétaire a l'Ambassade. Amcericai
ne est rentrée dimanche matin
venant de San Juan par le Vol
d’Air France.

...MIe Dominique Serge Ba
zin, captivante fille de lindus -
triel Serge Louis Bazin est ren-
trée dimanche matin d'une se-
maine de vacances 4 New Yark,
Boston et San Juan.

Dominique qui l’année derniére
avait effectué une grande tour-
née en Europe et en Afrique avec
sa grand’ mére, Mme Louig Ba-

6



Carnet Social

Aujourd’hui mercredi 20 Aoit
raméne l‘heureux anniversaire
de naissance de la gentille Mlle
Immacula Jocelyn,

Aux nombreux voeux qui lui
ont été adressés par ses parents
et amis, nous ajoutons les nétres
tout en lui disant Ad Multos
Annos.



Pharmacies assurant

le service cette nuit.
Mercredi 20 Aodt 19(9
VALLIERES
Boulevard J.- J. Dessalines
ST AMAND
Rue des Miracles

ES JOURS...





20 MOUT 1969:



zin, est, revenue ravie de ce vo-
yage,

= ....Notre estimable ami. le grand
Commercant Elias Cassis. -Can-
sul de Jordanie a Port-au-Prince,
Vice-Préyident de la Chambre de
Commerce d’Haiti est. rentré de
San Juan en compagnie de su
charmante femme Georgette. II.
ont été accueillis par.leurs en.
fants dés parents et amis.
1+..Mme Marie ,Thérése Chau
vet de Chavigny, Secrétaire’ es
rentrée dimanche matin par 1
‘Vol d'Air France venant de Sar
Juan,

Patrick Perry diplémé — e
Business # Administration depui
Vannée derniére est rentré di
manche matin venant de Miam
ou il travaille. [1 est venu pren
dre sa part de la joie de Ia jeu
Nesse en vacances.

. Mule Patricia Abraham uo ét
accueillie dimanche matin a |‘aé
roport Frangois Duvalier par un
foule de parents et damis. parm
lesquels le Dr Carlo Boulos, Di
recteur Général de HACHO et 5
séduisante femme née Aimé
Abraham.

Pat, jolie et gentille est «Me
dical Techniciany. Ee travail
avec le grand chirurgien amér
cain. Dr, Thomas Zedon a Mis
mi. Elle passe ses vacances ave
ses parents et amis.

.oMiss Elizabeth Warburto1
Traductrice aux ° Nations Uni
depuis | trois ans est arrivée j
samedi pour une visite d’une 5
maine. Elle est descendue a |
Rancho,

_--M. Roger Leclere, techni
clen au Ciment d‘Haiti est ret
tré de ses vacances en Franc
avec sa femme et. son fils St
phane.

-.. Mme Nicole Polynice s’e
embaquée mercredimatinsurle V.
q@Air France pour se rendre
New York. Elle y Passera que
ques semaines avec des paren
et amis.

Se
DECES DU JOUR

DECES DU 20 AOUT 1969
Gabriel Chambonnd ‘

ries Chambonnd ....., 3 at
Noélus Mentor... 2 al
‘Vestas Gérome ,, . Enfai
Magalie Jasmin weaeeess Enfar



Se eer
Remerciements
Madame Jean Vital et ses ¢
fants, Dominique, Rafaelle, Jes
Bernard et Patrice; Mme Alex:
dre Vital, Monsieur et Mme R:
mond Vital et leurs enfants, }
et Mme Guerdon Herblin et leu
enfanis; Mr et Mme Jean
Lespinasse et leurs enfants. L
Yamilles Muzac, Villard, Vit
Nadal el ious les autres /parer
remerctent les nonibreux amis
la Capitale, de la Province et |
"étranger gui leur ont temoig
de la sympathie Wt loccasion
la mort de leur regretté Jean 1
tal enlevé i deur affection le
Juillet dernier et les prient

croire en leur profonde gratit
e,

. Port-au-Prince le 16 Aoat 10¢
a

re rreeeneneens

Inauguration du

Simalo Club.

Le SIMALO CLUB u été br
lamment ingu,uré jeudi derni
d Tedsscrot, prés de Diguini. |
grand bal, urgenisé par ce Ch
privé, a eu benucoup a’animati
et n’a pris fin qu‘a l'aube.

Le décor du club, realise pp
VArchitecte Serve W. Aleyxand
est’ tres original et met bien
contribution fe style typique
hos constructions paysannes
Veau qu’on trouve 4 prafusi
dans la région

Nos meilleurs voeux ce suec

au SIMAT.O CLUB.

A LA FREGATE



Dés mardi soir, la charmante Betty Peters, une artiste qui
connu les plus grands succés aux Etats Unis et ailleurs, se produ

ra chaque acir a la Frégate,





Full Text

PAGE 1

t' "',., ;,i: :, , \ """i:" ijtgij~loiEN :.~\•. L'E ;t :P:t..JJS !' AN~IEN D'HAITI 'i %t i1-or:ro11: 11N 1soG . ,. Di t~ f1h l et k6dacteur en ' \ 1ifii LUOlJ!lN MON'r AB Admlnlatrateur : Mme MAX OHAlJVJJ]T Dilemme Americafu , IVl'nr Fortune L. lJOGAT LE CHAMPIONN,!\T DU MrNDE l0i0 ': YU~ :; D~ Lit R~co~TIE .. HAITl , : sALV AIJOR Ap1cs !'accord . intervenu ,En ucrnierc heure, nous avonR ~ . pri~cipaux po~~ de la Coitfer,nce i d PreM de Willian1'lloger: . . ._; .. _, LE PREMIER MINISTRE L11111li npres ,, mi()Ur Ill: plUJ>llrl ll n'est pa-s fait pour calmer l'exci .. l'l tt• iren,\rntfon d'homme11 : qui " 111tion du Black Power•. En .. 0111hat I u 1tvec !luccc11 de nombreu effet, dans cette ex . . colonle 11n ttt1~ cris,•s 1•conomique11, qui II tire glai,e, uno minorite blanche qui t'Europe tie la banqueroute ~ui la ne rcpresente que 6% de la po m1>11R~11il npri'~ la guerre et qui II pulatjon de cc vast.e t.erritoire, nid<' t1onal et ceux du Salvador a Wil signe Mr Arturo Maldonado Ytt . lelJlstad, Cum~o, au cours d' . ane musaki, Arbi!J;e peruvienct .delill reunion, sous la direction de Mr Juges de .lijr11e . m . eiicairu, pour J~ Mordy S. Maduro, Represen\111,t direction du ' match Raiti-Salv11 de . la Federation Internationale dor du 21 Septembte a Port-au de Football -A11"ociation, ,m v~riPrince: W~~HINGTON (AFP) , avait inani.Ce;ile pou• riegocier Iii ... Hier apres maU,i . P ar le v~ . ' . h<1'llol .. o .. . g u11 . ..... di! Port-au .. . ,Y~ict les princip.1,1x points a-. limitatoiil __ aiperfcain, M . W1Bfam Ropra, tiibue,, plutiit . le retard apporte it norable V. Cornwell l'$ird' Pre• femme uvaient offer ( : ~ t1 1 lors de sa conference de. presee la , r6ponse-sotictiqne aux grave~: mier Ministce de : Antigua. ' C8J)tion tria -en ) !~ de mercredi , ,pr : ooccupation..1 . que l'afftonte11 est a~mpagne du Minis'ire honne~. . . ' >'::; , pour i,liminer la pauvrete, la misc Contrairement a ce que pen re les inegalile11 de toutes 11<1rte, sent beaucoup de gens, c'eat plu ni~si que toirtes " les lnjustices q .. i tot la prosperite et non la pau "" sonl pas o:ompatiblcs avec l'cr" vrete qqui, dans !es gr1i'ndes vil utomiqu<' et le!< voyages interpla lea, engendre le Vice. A New 11Mair<'s . 'York, un nmi : hanquier a qui je ~lnlgn'• !'effort enorme de ces ,demandais son ,opinion sur Jes hlllt•rs, tout ne marche pas comme Hippies, Jes Beatnecks, LSD, Mi ils h• voudraient. En Amcrique, ni Jupes etc., me dit en sou pnys d'ubondance, le scandale de riant: Nou, devonstoute. ces In pnuvrcte existe encore un pe_u innovations a la prosperlte. Les pnrloul. Le Gouvernemcnt le BU)l . l'I lrnvnille snns relache a In re• ~~1:! 11 ".;'.,:~te~!a~~ec 1 ~a v~~=i:e, d:! actions bai-. Poilr le moment, Un,• prospection d'ensemb~e qui ~~sco;;:s ;:~o~!.;4 pouces au-des,lcpnsse I\ ,uolit,11 des part1s en j,•u, des mnni(cstations qui n'arrl an:;:~";: no~~:aisde~er;:i~= vent pns toujours a des buts con: crets,,•mpechent les lenders n'men commis n Amerique a augmen , nins de vuir dn i r duns une situn 1 e de 24 %II Y a un grand nom lion qu'ils 11 11 vail'nt _ pns prev~e. ~l hre dt! gens i1 New York qui n'o lt•s pnrlent " aoire uux poss1b1hse s'nventurer la nuit dans les t{,s -qm• l'Amerique confronte une s1 ne forte emotion) . \nation si ambigue. .II Y a a peine .trois ans qu'nu Dans certaines grand'es villes anom du cpur1tanisme anglo sa meriraines, le Blac~ Power:,, xon:., la ville de New 1 ork mena ,'est instal\e en nuutre. Aux une Jutte . sans merci contre l'inde ~ris padfiques de, partisans de cence sous toutes ses formes. Des Martin Luther King, le B~ackfilms cinematographiques furent Power> repond par son en de saisis, des livres, des revues con iz'U&l'e: Nous vainicrons~ . fisques et des representations souveat suki de gestes tangi theiitrales interdites.Depuis !ors, Jes choses ont evolue dans l'autre hle~L.es blancs ,qui s'opposent sens .. On asaiste ces jours-ci aux nu~ revendications des noirs Etats Unis a une vrnie Rennissan n'hesitent pas toujour 1 a emplo l'I: Sexuelle:.. _En effet, des ver la violence, comme d'ailleurs fh~1s pornograph1ques sont pro ie prouve la mort tragj,gue _ de Jetes. dan _ s de u~mbreuses salles Martin Luther King, de Mal rJe cmema, des . -h;vres. et des recolm ~. et de bien d'autres lea :1!du:bfu~~::~::tsc~~: to:!! der; 0 ~~gre:~emment, dans un le~ librnirjcs, et _ au tbe_atre l'in. Tt l n de New decence -de certames scenes est yam~ ~ 1 1 air~ ~;n se;?au.es ba _ to?t simplement inoui. . Dans. cerg:1\~. 'ent:ules noire, des porto i!~~s et~~~s lesser!'!~eu;,es <~:~:~ rjcains ct_ des . ~arme: ~}~cs . kini>. I.cs nutor1tcs c1viles . e mi a Nous nvons dit plus haut Re re• ont du tout_ f~ire pour que naisRnnce Sexuelle, ii faudrmt l'e mnlh,•urcux mcident ne. 80 plutot dire ,rRevolulion Sexuel con,vertiRse e n une bntaille le:i, en parlanl de ce qui se passe rnngi , e . . dnns cette Amrrique qui. pc n L'int{ , grQtion lotule des no!n dnnl pr/ls ll t e, sans . presenter nos depuis deux semairies. chaleureuses felicitations . a r.os Grace icla _sullicitude du . Gornd D e I t . g u e s . a Cura~ao, M~il Proteeteur u11s dports, l'Honr,rnKieurs le . (;olonel Claude . Ray hie Dr Fra11c;ols Uu'Valier, PreF;:mond, Dr R. Lafontant, A. Ta!i~y -~ent II Vie de la Rlipublique, Jes qui ont obtcnu satisfaction sur Joueurs de la . Stilection ni1Von11le tous les poi11ts tliscutes. Le Vier , o . nt rcgagne l'Hater M1mtnna, President kd d'oeuvr. Au cours d'une vi site au . siege d11 In Federation, . nous !es llVOIIII bus ,us, qui, tel le Dr Roger tnnt, chaussures a crampons nux pleds slentrainant. avec les equi piers, le T.rcav;.-ier Trouil!ot, Conseillers Yorbe, St Lot, Ch11111 pagne qui, de la main courante, eneourageant les vingt deux lors que ' le Dr Robert Germain, assiste de deux infirmii\res, dis pense les soins appropries ,.u,: selectionnes. A fa vellle d~ cette finale qui doit nous opposer au Salvador. nous avon:s note l'enthousinsm,, des joueurs .qui s'appliquent et sont encourages par ces milliertt de supporters qui saluent tou ;, !es exploits tant collectifs qu'in divid'uels de leu rs eris, de leu applaudissements, au eours d e seances qui se deroulent leR mn tin et soir. Dilan des iaondatioas a Petit Goive Les .. fortes pluies enregistrees en fin de la semaine derniere dans la region rud du pays ont occa'Sionne des crues des rivieres et des inoml.:.Lfons, cause tie pertea considlirab]es. C'est ainsi que les rivieres Ludigue et Caiman .de retit Goa ve ont grossi demesurement et Jes enux one envahi Ies habita tions de Gaston, Percin, l'Acul, Petite _ Guinee,, Beatrice et la plaine de Laraque. Dans la cite meme les eaux ont inonde plus de cent cinquan te maisons ainsi que les . baa quar 1iers de la ville. On a enregistre des degats et de.s pertes tres im portants. Plusieurs families sont Sur un auLre plan, Jes rencon pour le moment sans abris . Le Ly tres qui devaient avoir lieu a la cee Faustin Soulouque,l'Eco!e des Jamaiqlle _ 11 l'oec~!>I:i _ des _ iesti!:ti:• ~:~JesF!i:r~~ Iif::::__ d~a~!i~=reo!: lier, les Casernes, La Centrale dii etre diff'erees. Les nouvelles Electrique ont ete litteralement dates proposees par la Jamaica inondlis . Football Federation, 27, 30 Aoilt, Alertes, Jes services gouverne ler Septembre, ne peuvent etre mentaux ont pris }e9 meures retenues en raison des poun;al' dequates pour venir en aide aux lers engages pour Ia venue pro sinistres par l'intermediaire de bable d'une Equipe colombienne, 111 Croix nouge Haitienne. La ' breailienne ou 11rgentin1. . A cet Fondation Care et le Secours Ca effet, le Bureau Federal ,ecevru tholique egalement ont repondu a la fin de cctte semnim, Mr A: : a l'appel des dirigeants des ser tonio Patino, matchmaker eolom vices responsables _de l'Etat. bien, fort connu dans les milieux clu football mc,ntlial pour !e~ spP, lncles qu'il agence. pnr . la grande majoritk d~s CHRONIQUE DE MONTREAL hlnncH. Cepend'ant, tout espo1r Lo• d I n'eAt paR pcrdu, car il Y. I\ en :I es angues hnul lieu . Ln que s tion d e la predominence d e la lan~t.L 1111g-Jab ~ e tomm e vesti;.;e J , .! l' a n l'ienne d e p, nd a nee du Quebec en verR les autres provinn ~ s nni m~ l'opu sc ule. X XX Au Canada, il y a lu Conslitu, tion ecrite et In Coutume ou Constitution non ecrit e. ,. . Scion la Constitution ee1j,I, Jc La fessiea vrni Chef d'Etnt du Canacla, re . ext,aordlnalr_e presentant de In l{eine, e s t le D Gouverneur General. II 11'1.ot paH du BAC prcvu de Premier Ministre ni La Dire c tion Generale de, l'E :~t~~lo~i I~a~so~!~it~~i:~n~~~E;~ ducatiim Nutionale ( Sess~on crite, le Gouverneur Gener;.! du de l'Enoeignement Seco nd111 re) Canada et lea Lieuteni.ntj Gou avfse 'tous les c a nd idats. ~ue verneurs des Provinces sont devc Ja :. .8ession Extrao rd maire nus des personnages d'arrier.i des , . examens du Bacca~a.uplan et sans pouvoirs . Seulc les rent ,.. ( li r e et 2emc Parties) Premiers . .Ministres gouvernenl, s'ouvrira a Port au Prince le en dominant le pnrti majoritaire lun
  • O,i lion. Cette lot est uvaut tou, u11 te Politique, un coup d'L ' r. : fo,, , ral conforme aux pronic.;sc, s elc t tora1es d e l'actuel P1~11'LI Mi11is tre et dans la ligne de c, qu'il eerivait, en 1967, a la page 51; de son livre : Le Federnlism<: P t In 8ocietc C.inad1ume Frun~ai se: Au mvcau fetl e .. al, l'egahtc' , des d c ux lnnJ,!'Ue~ tt'Pit t!t re ah , Jue.> . Le C•L.11adu. tl '-' H.HiU ll 1 t :,; P:u :. ,,, , lui d ' il )' a lllU ans. XX XX En out!e, aya,1', su t clt;C i1 :.I Jll >1icur P c ars que dm; .:J,•dions . gcntirl1k ; a~fc s sur la quc , . tion . . ' Le Parlement Ca1.udi,; 1 , n'a rien fait de plus. E t c'est pout quoi le l:anada anglnis, nouni de traditions, . accept,2ra le fl.it accom _ pli de Trudenu. L'hebdomadalre Les Leth es Francaises dirigc par M. Loui~ Aragon, muwbre du C,o.nito Cen lrul du Pnrli Communiete fran \aia, rend aujourd'hm hommage aux ls, nc,s ernink, 11, erces, no x espoirs contredit s. Qu'il nous soit du moins pe 1 mis de di11. i:. nus ~oulreres . ks e,ri vains de Tch,;co s lovaquie, t!:ins ce silen1e _ de lem journau, ; inl Pr (numcro au 26 Juillet) . vet et : la famille Chauvet font '2o) Lycl;e Toussaint LouverTRIBUNAUX. . "le paginateur a, par megarde; 11~ chsnt.er une Mesiie de : . Prise de 11 . 1e .. !'t fii)nto.U.ir ;• vec la Chine des Affaire1 Soclales M. Ernest . aon ~ivee comme c?. a: '.: 1) VIETNAM provoquent a Mo cou . Williams e't de M.' Chriiltoplier , -SQ~tie de cette . recep~ i ,; , Les Etats Unis von~ pou.rsuic . , Vea c::~;'Uui!l vont . pouraui ~ ~~:r~:. (',onf!Cillcr du Premier ::-uran1~:!"~~~ VJe ~eur plan d~ retra1t de tr~!I ... vre !curs . efforts pour convainere . Ces d!stingues visiteurs ont teura de la Prefecture ,de ' i>? p~s u Sud Vi~tna~ me~e. s . 1 1 Ja : Chine . Lse plans de contingrnce mili . , . . Avec nos voeux de bieuvenue Le Prcfet et Mme Delepl&.n( tnire etabli3 pour la Thailande > MARIAG . nous Jeur soultaitons un tres 8 ~ r~urent au moment de 11 dans . le CU!>l"C: de l'Organisatiq_P Nods avorui r~u avec le plus grcable aeiour parmi nous. depart une caiue de Rhurr du Traite de l'Asie du Sud-Est grand plaisir ' la carte de faire . J( x x Bar:baucourt du Prefet Wind n'obligent pas le Gouvernement part du mariage de notre excel LE SEJOUR EN HAI7'l Day. ani~ricnin ii fournir des troupes lent ami le Sous-Secretaire DES , 18 MEMBRE/3 DU CU .' E Le Prefet Delcplanque n, II ce 11JlYS, qui n'en a d'ailleurR d'Eti.t , " de l'lnteri . eur _ et , .. de ; PRIVE cLE y Au DO u > J,!romet d_e. revcnir pour une p pas demande, pptir I utter contn la Def~nse Naionale, Me. Michel _. D,E P.ABIS : , longue vwte. Vinsurreclion communiste. Ces Aubourg et de Madame~ . nee b11p1'~.d~ M. LE MARQUIS J,.x"K DE ~tsd~:e!~u:~~?a~~n~~1.:nesf1~~ Ginn Montes : ... . Mauriu Cini-at VENOT DE NOISY qne decisim, formellc clu Gouver La ceremonie s'est deroullie . ... Lu nd i apres midi ont repri, Prisfrlent dts ' Jurisconaultes dans la plus : strjct.1i-i . ntimi~ . le ~e _ Vol,d'J\ir ,Fr~nce_po~r rentrer /1iternat.-~na•'~ d• F-~•n •t 1\emenl ameri,.;in . 14 Aout 1969 _ _ : !IP~rls via Pomte-a-Pitre . 3 des u •-,3) k!~~te : ac.tuellement 11.ne gm Nous : partageona .la. j~ie ilu 18 membres du_ . Club ' pr!v_e nn '..~17;~e r?:-:.~':,t 1:'::., . arrives ve menace d'agression nord vietMinmre et de _ Mille Michel . _ ~-u~:= 1 !e 1 ~:nd! ~~Y~:: Port-au-Prince, le Marqui.s J1 namienne contre le Lnos. Les E Aubo1:1l'g. et , Jew; . adressons, avec -en Hai.ti organioee par la Diracde Venot de Noisy et t ' nts Unis qui out pris !'engagenos smcer6:' VOCD;C, de bonheur, 'trice Generale de ce Club, Mme chermante femme, la Marqu ment de d'efendre l'Independance DOB plus VJVe.9 fehcitationa. Mathilda Beauvoir Planson qui Lilien de Venot de Noisy. et 111 neutralite du Laos, ont de est en m~J]le _tern.pa _ Presidente ori~~af.:c1~l'8;ie::~ot l•t~ri:nto11~~i~~~s~ita1~ 0 a\.:JJ~ Cbalftplo1111at'ie" i: t ~= fr'!:c1:ra1t~sion dent des Jurisconsultes InteTl .?::J:~: GciJ::.sii;;i~ t:: E~~-. Teams doule Ces , visiteurs dont la plupart tinna~ ~~c!~anc:~ la Legi Unis n'oul, r..:,uellement aucunP ~:i;ra~~in~:nnrit n!~ d'Honneur. ' force tErrestrt au Laos. Coupe cOvaltin.11> SeprisBntant Beach. Sa femme est une pariaienh Robert i: Carldros11~ Nous avions tenu a interLe couple a pris logemen ' t 4) TCil:ii:COS;,OVAQUIE : Resultat dt.s Matches joues le viewer au rmoins l'un d ' entre eux !'Hotel Choucoune ou ii pa Mardi 19 Aoiit 1969 sur lei! et nous avians la -chance de tr~nte si;: heures. L'anfiivcr~• ire de ! invasion mi litaire prive Le VAUDOU dn,,prieairc du 'Sans So1tci H , . X X X 1101U! parle de son sejottr LE SEJOUR A nu_t Etots-UniH FORT-AU-USCE . .. Nous avons revu B DU PREFET DE LA beaucoup de plaisir notl' e t GUADELOliiiJt, mable ami, M. Georges Hen .M. JEAf,; JJELEI'LAl\'QCE dynnmique Proprietaire de I' ET SA FAilfILLE tel Sans Souci, l'un des 1 Touraoi . de jeu de Naples (:Sccleur Sud Euro de dames ~~;nt~i 1 :. 01 i~r~e p:i:~i~e1:an:~\: ; Academic cLacruz Le nouveau Commandement allie 9, Champ de Mars pres de rhnrg e des u1 rHtions de patroui: Paramount le en Medileirunee repondant L'academie Lacrun deplore i i des journalistes qui l'interrol'absence a !' ~ Handicap d'Ete~ :;i~::~!e s~: ~ 1 \t[~~;eor:~e~e\i::e /,\' dl! Gerard Jules, joucur d" preMediterrnnee. miere force et de Pierre Antoine Il s'ngit la de Ju Flotle 1 . n plus _ Michel, challenger communal importunte envoy c e jusqu'a l'C l!J06 . Par 11illeurs, ellc souhaite jour par l'URSS en Me1literra que l'A,dministration Co'mmunee. Elle est composce de vingt nnle de Port-nu-Prince fixe nu neuf navirc~ de guerre de su'rfa 22 Septembre In remise annuelle ce, de vingl cmq baleal:i d'app11i d <' la Coupe Dr Francois Duvaet d'escorte, te de huit a di>: li e n et que le detenteur de la sous-marins, a njoute le ~orLe ,oupe represente Haiti aux comparole. petitions i11te1 ; nntionales du jeu x x x d e tf~~: du Tournoi Handicap Projet spatial risente annoricetient 2486 tre, dsns lea autres Povh,ces, a. . poaer ' ~},fonsieur Trudeau. Car ' lieu d'lnvl~tion aux parents et sl!lOTION DE iJENSEIGNE m~me s'll y avalt disona 110 . pour la poUtlque canadienne est un ro amis . de not.re reirrett6 . Directeur MEN'r , BECONDAIB'ln cant ~e 111111 de Iangua f1a~,;11t.11 Adnitillitn~. '. : . Dimanche 24 Aoftt 10 h. a.m, terrissaient ~ur . la Lune. etait J. Gtiichet S; . Pierre-Louis plus spaeieilse _ que leii satellit.es lu E. Germain H. Williams naires precedeJlhi, mais cepenJ. Olivier E. Barrais , da,itJ!'!ct\ . !t _ tr~~~ ,., ,;:, Aead ";, 1Ijacr111 _ :. : '' '' '""'" '

    PAGE 2

    I r-t-+-+-+-lfllll! ... ' 71-.._ ...... aH~~• HHH...t-4-+--IIIIJ--11111111 10 .._4-.,-'-,,---L-.1--.1--.1--J_L.J HO{!.l,YWO H _ falt . '11.tlet Conjon _ c _ _ ,. ,. !A __ i-ib lh1 Yi .:::.; ,tft"'W11flfl~ir '' ~ 11 Amu11e1 la 1ralul'lu Or11ro rotltfemc 10 _ Suranulor JI JI VERTIOALEMENT ~ l! -ifi t ))O~J-fr !~1-tl!>1. ::.v:i! confi\;e II Lo centre du moulo !llanlfcst-Or un cerl11l11 mauvemcnt III Source d'•nnui llon'um Polan'akl, lo mettour . 11NM .,...,11M11 -donti l11 f•m-1110, l'uctrlco Shuron 'fate, ot c1u11tro 11ulroN 1>01-.onnoa ont 6t6 II y n dlx joun fonr villa d'Hollywood, ~L •orti bq1squcmont, puird!, do l'u ::,~~~~~ 1 ~-mu!.?1f:~: ,, " rcmmu, pour falro face " aux cnmcr111 do la t616vltlon et ' ~ne ccntn!nc, . d9 , , d~lllite1. HOIUZONTALEMENT 1 Sant BO\l\'t'llt ~uni, attela~ IV Misc en valeu1 par le on sconarlo So 11ulvent D'uno volx ' bi:1~60; n ' a 6voqu6 cortains aspects emotionnels oottc macabre n~a\J"llrc ~IJ , p s'cst montre nvare en ,al'N!l.e eomonts sur la mareho do l'enquoto pollclere ct aur lee circonatance, qui ont pu pred der le quintuple meurtre de Cielo Drive. 2 Change l'aapcct dea cho568 eclon le bout quc l'on utlllMCJ Voyellea S ~ Evita un un hiatus Auroch, 4 Une !or111c de bonhe•r 6 G.-~pl 6 Pu . mil1;11 Paralyse lo comtdlu . 7 , Le mot de,la !in Dieu dee Vents V Habltantes d'une botte VI En Jutte Au bout du coulolr VII Une ~gion en coura d'a menagemcnt dan• lo Midi Pe tit cours VIII Gai participe Mar que sa timidite IX Permet de ne pas inter venir X Situee Ne p1111 reve ler Ce n'est paa de ma reputation qu'il •'lllrit ici, a-t-il dit en ouvrant la coni6rence de p:rea11e qu'il a donnee A !'Hotel Beverly WJlshire, mais de la mllmoire de la femme que j'aimaia et de son nmn. . lellltlea d• ._., .... , ...... Un Jong silence avait . precede cette p1-emlerc phrase. Luttant pour contenir son /!motion, la tete basse et Jes levrea tremHORIZONTALHMBNT 1. Bonvillons 2. Lunette ; EI 8. Elida ; Ur.ua . 4. F'11oite 6. Rotira G. Vane ;'1\-ao _ 7. Amen ; Eole 8. Agi ; Ni ; SIL 9. Pitre ; Rite 10. Treuauter VERTIOA.LEMENT I. Blee ; Apt II. OUL ; .Reagir III. UniformJte IV. Vedctte ; RS V. ltali811L611 -: VI. LT ; IR vn. Leucate Ru VIII. Ri ; R.oait IX. Nt'utralite X. Sise ; Oeler blantes, Polanski est demeure ailencieux pendent 4o seeondes au muins devant le micro ou venait de le conduire son avocat, M. Wally Wolfe. IIA YTIAN AMERICAN SUGAB , COMPANY, S_. A. Comme un nageur qui conaent finalement -a . se J,;ter A l'eau a pres de longs Iir~~t• _ d'hesi tation, le celebre : metteur . en scene a . dit que Ba d~iaion d _ e rencontrar la p~e ob61aaait au chagrin et A la deception <{Ue lui aveit caua6 la prolif6ration de nouvelles feusoes ou ma! fondeeg. USJNE BASCO SOOIETE ANONYllE HAITIENNE :Uo11y.cq11p •. d'onlro VOUI qua ma fenttno, Shuron, . 6talt l'une d1J11 plu. buliOII f11mmM au mo11Ju, a puuraulvl l'olanakl, muh, IIUU d'entro VOUK 11\VOIIL comblon ollo 6lalt . bonno. A ~o moment, Pol11111k! n dO a'lntcr roi\11>ro ii nouveau,nux borda doH l11rmc1, Sortant un mouclu~lr . do l.a , ~cl11) ; int6i;:JourQ, de on VOlltAn ' J.ila ai-gla6, ; ii l'a pres116 contro !ii:le pnuplllrea. XXX LA SI'J.'tr,t\'l'ION DANS tt.iii,~SIPI' (MISSISSIPI) (AFP) La lo! martiale limitee a 6te imposee Mardi par le gourver neur du Mississipi, M. John Bell Williams, dens la region de l'etat bordant te golfe du Mexi que, devastee par l'ouragan tro pi1)el. pica! Camille. C'est le commandant de la garde nationale du Mississipi, Walter _ Johnson, qui a recom mande la prise de cette mesure, afin, a-t-il souligne, de decoura ger !es curieux de venir inspec ter Jes lieux sinistrea, Le commandant a annonce que 2.000 soldate de la garde na tionale etaient deja a pied d'oeu vre et qu'il ae propose d'en appe !er 2.000 autrea. Le nombre total des morts provoqu6 par l'ouragan etait mardi apres-midi de 12, mais le chef de la defense civile estime qu'il pourrait atteindre 160 ou 200. Un membre du parlement de l'etat de Milisissipi, M. Merle Palmer, a declare de son cote que dans la rgeion de Pescagou XX x ,,_ , LA SITUATION EN ' TOHECOSLOV4;~UIPJ , ;' PRAGUE, (AFP) MONTPABltA'III Nous condamnons avec la C'~et u cette personne que s'aplus grende linergie lea effol'ts . drCJ!!sa1L le m.iL pig (cochon) LraMercredi A 6 h 16 el: 8 h 16 des forces anti-socialistes et opce en _ lettres . de sang, DES" ARDENNES L'ENFER portuni,tes de droite pour dl!clen tln Q tucurs etait grand, un Entree Gde. 1.00 cher Jes graves, la resistance autre barhll et le troisieme etait passive, pour organise , rdei eafrele. Le . cehf etait un homme Jeudi a 6 b. 16 et 8 h. 16 botages, pour terroriser moralequi n'aime PIUI le~vail et . proDUEL AU COUTEAU ment et menacer de violences duia , un 'alibi . Pa eit. Entree Gde. 0.60 !es membres honni!tes du parti Le jeune Steven Parent n'litalt et Jes eitoyens de ce pays, decla pas visite. II a eu .. le malh_l!ur de rent, dans une resolution les se trouver Iii. par ' ha~rd. C'est CINE_ uNIOM . participants au meeting devant po1t~~y~n: !t::J~e en •outre : lesquela MM. Svoboda et Husak que Jes ell8Bssins se i\ont rendus . Mercre dt 6 h 15 et 8 h 16 ont pris la parole ee tnatin. a la Villa a pied par_ un _ chemih ~, REPTILICUS Nous aoutenons fermemetit aautre que la ro\lle, que la ligna Entree Gdes 1.00 joute la resolt!tion, les mesures telephonique 11 e~ coupee 11p•c.1 Jeudi ii 6 h . 16 et 8 h. 16 i~:~i el':fe If,'kta~ir~:onJ,em d~ la tuerie et 110n avant et que lea GENTLEMAN DE COCODY pecbehrl l'orgariisation d'actio1111 . ~~~~e~~:1tot! !U:~e~;n!~jA, . venus Entree Gde. 0.60 dcstructrices et nou,, esperoil!I que !'on se servira avec energie de tous Jes moyens legaux. Nous ne pouvons pas 0 ternelement passer sous silence Jes ecivites de certaines peroonnes quf nui sen t a notre societli aocieliste et empechent sun evoluion _ . _ ulte:,: , rieure. Leur arrivie, le eoir du crime,' n'etait pas une surpriBC. Avis Matrimonial Jeudl A 7 h. LE SAINT PREND L'AFFUT Entree Gde. 1.00 PABAJIOUNT Mercredi a, 6 h. et 8 h. LE DERNIER TRAIN Entree Gdes 1.60 et 2.60 Jeudi a 6 h. et 8 h. P.M. MON NOM EST PECOS Entree Gdes. 2.60 Rble;-vee 4. cum SDIBGAL Mercredi -a 9, h. 15 et 8' h. l ! ELDORAD6 . Entree Gdes 1.60 et 2.00 Jeudi a 6 h. 16 et 8 . h. 16 DES ARDENNES A L'EN'F Entree G-Ocs. 1.00 et 2.00 . Drive la Cllle Delm Mercredi a 7 h. et O h. LUKE LA MAIN FROIDE Entree 1 dollar par voiture Jeudi il. 7 h. et 9 h. L'ASSASSIN EST-IL COUPABLE 7 " Entrei! 1. dollar par Voiture PLANTE . URS ET F ABRl.CANTS Sucre Raffine 7 HASCO CRYSTA~ Sucre Mi-Raffme POPULAIRE Port-au-Prin~e, Haiti Son avoe11t aveit auparavant averti lea joumelistes qu'!l n'y aurait nl quesilons nl reponees. Polanski alleit se limiter A une simple . declaration. Meo conseil lers, a dit celui-ci, m'ont vivement engage A me taire, mais je tiens a preciser mes "Sentiments. le, A l'extremite Est de la cote, lea serpents sont si nombreux qu'il a fallu prendre des mesu res pour !es detruire. La resolution i ajoute ... en : cOJl" clusions qeu le socieli~ ~e\lt se developper avec succes en 'Tch6c coslovequie qui, en collaboration et en amitie avec otus lea pays Cc soir 1a, 11 a.joutli Hurkos, lea personne& 1Feaentes ne se li vraient a aucun rite. Elles a vaient organise des jcux de so ete, . Miss Folger . (l'heritiere d(un m~nat du cafe) n'etait pas dans le,me~11rpiece. Elle a enten du des eris cl a esseye de fuir. C'est a ce moment la qu'elle a lite ebattue. Toute la tuerie n'a dure que six a . huil minutes, a dit Hurkos. ~e soue,igne Melius Sabin, de clare au public en general ct au cemmer-ce en particulier n'etre plus responsabl~ des acte, et ac tions de mon epouse Mme Me lius Sabin nee Ancirenie Fran ~ois pour mauvnise conduite. :&n attendant qu'iine action en soit intentee sous peu contre elle P-nu-Pce, le 20 AoGt 1!16!1 . " SIROP PECTORAL SEJOURM Gout agreable Conaer,vation. A base de CODEINE TOLU et BUCALYPTOL. Toa, Bllames}aro.-it~, Affections des Po . amons PORT-AU-PRIMCE XXX LE SEJOUR DU GENERAL GOWON A MONROVIA MONROVIA, (AFP) socialistei et avant tout avec !'Union Sovietique. XX X PRAGUE, (AFP) Des helicopteres de l'armee tchecoslovaque survolent en perLa secesslon Biafraise repremanence la place Venceslas, sente un danger tres serieux ou plusieurs centaines de person pour toutes Jes nations cl' Airines sont toujours rassemblees, que et seule L'OUA peut resousans que !'on puisse toutefois dre la crise Nigeriane, 11 declare parler de manifestation sinon aujourd'hui a Monrovia le genepar simple presence. ral Yakubu Gowon, chef de l'eL'apparition des premiers -ap tat Nigerian. pareils dans 1e eel bleu de PraLe general Gowon, qui pregue a provoque quelque emoton nait la parole au cours d'une reparmi 1es spectateurs, jusqu'au ception donnee en son honneur moment ou eeux-ci ont pu se par le president William Tubconvaincre qu'il s'ag(ssait desman, n notamment souligne que, leurs. tout en fnisant son mnximum Bien que Jes stations de tram ways qui se trouvnient sur le hnut de la place Venceslsa des deux coteo de la statue aient ete ,,nJevees pour eviter tout pretex te de r11ssemblement, la circula tion sur In place commence a trr serieusernent embouteillee . Cependant nucun nouvel incident nu ete enregi s tre, Jes badnuds se content.ant de se moquer de policiers et parfois de discuter nvec eux. Dans tout le centre de la , ville, Jes policiers font strictement res pecter les interdictions de station nement , qui sont d ! habitus. DECLARATION D'UN VOYANT EXTRA LU C IDI •: MARDI JEUDI VENOllEDI S~L\.MEDI Vol 601 Vol 602 Depart Ar,1vee Depart Arrlvee New J4' . t;~ ~~IS . ~111. Port-aa.fte l~-p.m. Port-au-Pee J.15 p.m. New York 7.35 p.m. LOS ANGELES AFF .Je suis qui n tue Shnro n Tnl, et Jes qunlrc aulres viclimes, jr Avis Matrimonial Mr Gei-nrd E1Xilhomme demMJ rant et domicilie a New-York fait savoir au public en general qu'il n'est plus responsable des nctes et actions de son epouse nee jMari eCJaudette Rem>dy Petit pour cause de mauvais agissement en attendant qu'une action en divorce Jui eoit intentee . New-York ce 14 AoGt 69 Signe Gernrd Exilhomme Le voyant s'est refuse a com menter la dli>!c.u,erle d'un dra peau americain sur un canape non loin de~ corps de Sharon Ta te et de Jay Sebring. Ce.ix-ci taient attaches l'un a Pautre pa .: une cord ' e eu nyl0n qui passait par dessm, une des poutres appn rentes du gaJon. II s'est borne a dire: vou3 decou..-rirez en tempr voulu que le drapeau n quelqu'! , (Voir suite pagl' 3) Melius SABIN Avis Matrimonial . J e soussignee a vise le public eli general et le commerce en partj_culier n'etre plus respensa ble des actes et actions de mon epotl,{ Ludrik Jn.-LOUIS pour choses graves. En ~ttendant qu'u ne action en divor{"C Jui soit in tentee. . Port-au-Prince, le 19 Amit 1969 Mme . Carmelite Deslouche Cr~me 37 pour 1a bcaulc: ,..,. maltu. sous llt"enc~ . qpy A...{~wl<-Afl J ' J J , : :\ P1odu1U: mi1 ou point ,r,,u ~l.J.rlUtJ-1 par 10 b,0!01isle 8. de Belveler Un produit . licence APJS{RUM 8. de Belvtiler a base de Celi!e Royale stabllisee ollre les garanties de qualite el . d'elf.icaci"le qui depuis dix ans font la reputation mondiale de la fuarque. De Lue Aato Cbl1 fDB?d(AB) ' Mercredi a 7 h. et 9 h. ( Derniere representatoin) A CORPS PERDU . Entree 1 dollar par voiture Jeudi (l. 7 h. et 9 h. LE DERNIER TRAIN Entree 1. dollar par -voiture CID OLYMPIA . Mercredi (En permanence-) 3 S 3 PASSEPORT POUR L'ENFER , ~ptree Gde 1.00 .Jeudi (En :Permanence) LE MAITRE DE FORGE Entree Gde. 1.00 CRIC-CRAC . COO i\Iercrcdi a 6 h et 8 h 15 .. ET . POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS Entre.., Gdes 200 et 2.50 .: eud i a 6 h. et 8 16 L'ENFER A BORNEO Entr ee Gde. 1.00 et 1.60 CINE PALACE ~(, ,rac ..-li a• Ii h. et 8 h. 15 L'AFFAIRE AL CAPONE F.ntree Gde 1.00 .I l'Udi ll. 6 h. et 8 h. 16 NOTRE DAME DE PAJUS Enl r(•p GrlP. 1.00 CINE IT ADIIIII Mercredi (En permanence) LES 4 FILS DE KATIE ELDER Entr6e Gde. 1.00 Jeudi (En Permanence) LES IDOLES Entree Gde. 0.60 LISEZ cLE NOUVELLlSTE> ~----------------------------------------------Pour t-outeB informationa supplementair-ea tulreasez-vou,a a votre agent de voyage ou aux bureaux de la Trans Caribbean, Cite de l'ExJH>si.tion. Tel. 3283 39'14. Airport et Service Cargo 3085. Lea vols entre : P-au,..P -.Aruba ...,... P...au-P et : P-a.u--1' Cur~ P-au-P BQnt temlffJJ';atr.e~nt suspend,u. Pon~uJ la santi et la baau,ti ale 101 r1,1ts 1 . _rotege dr la' cane:

    PAGE 3

    c1,.,,....)ln "1 .,,, . ;o,. <"on .. pond,~nf . n• /111' f' M ,,., . ,.. a1t1ti---,,., ,l. ,..,, .. ., . ,. .,., •t ., .,,.. t , ro,..v...-11 : I• p•Nf#OtM•H qtll t•Otla •i,nrnlflftl l 11 oul powr d ,m rnin . J>roit d.,....•pro,l'4tJt101t lolold o-.. partifl/111 r1 ... ,.,,, . l', 01>1-ititJ l fi ng J, ' eatw, u SlfHdicat, Eacclulivitl c.J,E NOUVELI..STE> Le plus ~and assortiement d'argenterie JEUDI 20 AOUT 1969 :!I MARS AU 110 AVRIL (llE LIER): II y a doa heul'n ou le silem,• a!im~ et d'aut:re11 oil la g•o•so vou; dolt ae faire cnten dr< •. Diclda oil, quand ot com monL Leti a!{alrea pouvent con tinucr sans h e urt . !!I AVRIL AU 21 MAI (TAP REAU) : N onvieage11 paa Jes pr" ml~l"NI pen!INe seulement nl ! c s preml~re .s impressions. L'impul 8lon, le,, 1 ndlcalions, Jes conscils pcuvl'nt vous indulro en erreur. Soyl't H0 s de blcn chenh<'r votrl' YO\tl, 22 J\IAJ AU 21 JUIN (GE MEAUX) : C o.njonction benefi quo. Prenci: le point de vuc opti miule . Voue aurez une image plus vmio des choses ct l'onthousies me ntteBSaire pour avolr des i d&-s fmndc 1< <'t nller de l'nvnn t. 22 JUIN AU 23 JUILLET (CANCER ) : Asso c intions, nffui rca ct vie pcrsonn i, llo sont ~ne rcuacment influencecs. Ceux Jo vous qui prcndl'Ollt leura respon snbilites au serleux auront tau tcs leurs chances. En tout, soybZ rlialieto. 24 JUILLET AU 28 AOUT (LION): En cas de difficultlis, nttendez pattemment ce qui de mande davantagc de reflexion et une polit!que dilatoire. Belle jour noo sl voue par.tez au moment opportun. 24 AOUT AU 23 SEPTEM BRE (VIERGE) : L'heure de !'effort occasionnel et indecis est passee. V11icl la joumee de la sa ge vigilance, de }'effort serieux mnis ni chaotiqne ni emporte. tilisez la a plein. 24 ~EPTEMBRE AU 23 OC TOBRE (BALANCE): Soyez pret. Etudiez a fond tous les pro jets avant-dl11gir. Ch-z le dou te la crailrte de l'eehee. Vons ve~ toutee les connai1111aneee indis pensables . 24 OC'EOBRE AU 22 NOVEM BRE (SCORPION): SI vous or ganlsez Jes t:lchea secondaires vo trc travail en . eeT'll :Plus leger. Comment~ tot et rnethodique ment. Oubliez meme l'lndifferen cc du voiBin . Continuez II bicn jouer votre r6le. , 28 NOVEMBRE AU 21 DE CEMBRE (SAGITTAIREl: Si volre Intuition vous pousse, 11s At1rez vous d'ahord qu'ellc n rni son puls ag1sMtl avec votre cou rage habltuci. Hablllez de neuf Un remede nouveau et soaveralll centre les doule•• Un m6dleament puiaaant et inoffenalf faisant dlsparaltre ra pidcment tout.es aortea de' dou leurR, c'ent blen DOLOROSTAN. Arthrltl11me guutte (11 ellrninc l'aclde urlque), rhwm.timw art! culalre algu, rltumatleme chroni que, rhumatiame go1Pt,eux, 8lliati que, hYduthro•e, arthrito seche. ooliquea hepatlquea, gTav.ille Tout:e. lea douI.Ul'11 provoqulie11 par CN aUectlona dffllnt DOLOROSTAN. Le. DOLOROSTAN chercbent non aeulement A faire dlaperaib'e lea manlfeat.atlon11 de la maladte male aas,i a en de truire la canse . Ne continuez plus A souffrlr inutllement : i1 y a maintenant Jes pillu\es DOLOROBTAN. DO LOROB'l'AN aglt vlte est aan11 dan1rer ne contlent au cnn prodult nocif . dos ldeea nnclonn011, rovisoz votre polit!que. Christofle i2 DECEMBRE AU 20 JAN VIER (CAPRICORNE): Eoar tcz la tondanco a !'indolence au cours ,:fo cctl.e splendid.a journ6e, ~rlodc qui exige des efforts con centres pour vi s er haut ot vrai m<'nt ~uesir. 21 JANVIER AU 19 FE VRIER (VERSEAU): Le goQt du travail acharn~ et la preci slon blen adaptee vous aideront a frnnch i r des barrieres . Rccoltcz votre moissori uvec joic . 20 FEVRIER AU 20 MARS (POISSON .:, ) : Neptune bien o riente . Fac;onnez voe d~marches pou1 qu' e lles conviennent /}. l'oc casion qui s'offre. Si la tension r e gne , faites ln diminuer assez pour reflcchir ct juger plus clal remcnt . Couverts, menageres, timbales, converts pour hebe, etc ... SI VOUS ETES NE AUJOUR D'H U I : Vou11 ites fort et socia bl e , un c hef, un defenseur, un a~J;~n q::nu;:::r, :!!!s a!~: Pour toutes les circonstances : anniversaires. baptemes, mariages. quelques de!auls. Vous pouvez li tre dc.mi11atc,ur, brutal, ou ren fcrmc nu point c,_u'il fnut que vo tre procha i n dev1ne ce qui vous a bl e ssc. Ces tendances sont i:?n opposition directe avec vos belles. e ~~~;~!me~ 1 :: e~t Mir.:l~lr,lt;l:l:;l~lt,l~=::l~::r.:1~::r.:1~~M:~~::t ressante que vous pouvez connni :~. :~~P!:t!~~td::a~;:ci!~ ::a = "'9 ___ .................... _.,._.,._~-~-_,. _ _,. _ _,._,.._. fess i onnels. Ceux ci wuvent e tre aussi bien des trnvaux peni blee et manuels que d ' es taehe3 litteraires ou poeLiques. Vous tes diverscment et brillamment doue. Le Lion est le Signe du coeur mais ne laissez pas sortir A VE-NDRE POUR ACHAT D'UN PLUS GROS de ses limites. Nai.sanc e de JeanBaptiste Camion International DIF. SEL 170 Mod e le 1968 avec boite Consommation tree reduite 100 K'm s . avec $ 3. de Gaz oil en parfait Etat S'adresser Garage International 47 Rue dee Cesars. Greuze, peintr e . .. ,..,. ........... ._. .. ._..,. _________ ..... ..,...,.~ ~ LOTERIE DE L'ETAT HAITIEN Nouvelle Table de Lots de 30.000 Billets A Gdes 20.00 le Billet ler Gros Lot . .. ........... .. ..... ... .. ... . .. ...... ... ....... .. . ...... ... ... ... .. ... . ... ... G Ze Gros Lot .. .. ...... ..... .... . ...... . _ .. .. .. .. ... . .. ... .. . ..... .. ... .. .... .... . .. .... ... ... .. 3e Gros Lot ..... . .......... . ...... . ...... ... ........ . .. .. .. . . ... .. . .. .. ..... . .. .. ... . . .... . .. .. . 3 Lots de G. 3.000.oo .. .. .. .... .. ..... ........ .. .... .. ...... ...... . , .. .. .. .. ... ... . .. .. . 20 Lots de G. 5.oo.oo .... ..... ....... .. ...... .. . .. .. .... . .. .... .. .... . ......... .. .......... 200 Lots de G. 100.00 ... .. . .. . .. ... . . .. ..... . .. . .. . .. . ... .. ... . ................. .... .... ..... . 3,o Lots de G. 80.oo ...... .... .... .... _ .... .. .................................. .... .... .. .. . z Approximatifs du ler Lot a G. 500.00 ....................... , .... .... .... .. . z Approximatifs du 2e Lot a G. 250.00 ................... .... ... ..... .... .. . 2 Approximatifs du 3e Lot a G. 200.00...... .... ..... .. .. .. ...... .. .. .. .. 297 Centaines des 3 Gros Lots a 60.00 .................. .. . .. .. .... .. .. .. .. .. . 897 Terminaisons des 3 Gros Lots a 50.00 .... .. .. ..... . ... .. .... . ...... .. . .. 2 . 100 Terminaisons par Tira~e de 7 Boules a 50.00 .... .. . . .... .. .. . I BOULE DOC DUVALIER .... ... .... ........ . . ...... .... ........ .... .... .. . 3.867 TOTAL ..... . .................. . .. ....... .. . .. . .. ..... . .... . .......... .... ... .. . G. 100.000.00 , 15.000.00 10.000.00 9.000.00 5.000.00 20.000.00 28.000.00 1.000.00 500.00 400.00 17.820.00 44.850.00 105.000.00 1.000.00 . 357.570.00 N . B.A partir du tirage du 16 Novembre, votre chance augment<' a la Lote rie avec cette nouvelle table de lots : 200 lots de G. 100 au lieu de r; 60. 350 lots de G. 80 au lieu de G. 250 . de G ,0, 297 centaines a G. 60 au Heu de G. 7971LG. 40. 2100 teruinaisons par tirage de 7 boules a G. 50 au lieu de 1100 par tirage de 5 boules a G. 40. Demand!lz DOLOROSTAN ou jourd'hul mgma. En ven\e dans toutes IN pharmaciea . C.•--lllfl1Mi..... illfl1Mi---"'!illllllllllllil _ _,,..__.,....., ... -.,.._,,,__,._ ... _._.._ ... _ _,,._._. _ _,,._..., .,,,..ssss, ss "81ftf. .... ' tJQ ' " DeDart tie 1\IIAMI Pos PORT-AU-PRINCE . SANTO DOMINGO IIIY ccWU.LIAM DPUSL llf ; TUYM c mBIIII M1J8DB BPBBII Mil'UB.A , _.BUS 111 Wlll,IUl ; DPBIII 111 J8HBB '' BPUIS Ml ' WIU.IMl f BPUIS -Y! 63 Voy. JI .y. 72 W,y. J2 Vey.64 Yoy. JJ . VOJ. 6S Aout ler, 1969 Ao8t ler, 19'9 Aott 7, 1969 Aofit 12, 1969 Aott 14, 1969 AoClt 21, 1969 Aout 2s, 1969 . BOGER SASS/NE Place Oelfrafd No: 117 Eta11e Bulltilng i Fr.ank M-A.RTIN. Tel . . : i l11J L' ACTlf ALITE INTEkNATIONAL~ . ' .( < . Suite de la 2eme page) , ~~~s:i/ 1 voir tvec le mobile, toi,t vernement irlandai!i, declate-t-on , et le maintien du cesscz le feu, ne contient aucune dispoel U , L e mo . P 1 1l"• dans la capitale, ,se devaft de res en demandant la reactivation de qui permette de mettre fin u ; e voyant a u a~tre part affir gi1," rapidement car H doit a 1s. In commission mixte d'ermi,tice J t 1 ' , . ~ 8 que Jes r.;eurtners avaient ufois evitcr de compromettre la mis israelo-libnnaise. Les obscrvateurs e ~ e;l~eem~~t~ura~n . ';f.;;:Stii; tihsc pour. tuer un couteau,genre sion de son Mm1stre des At'l'aires relevant de cette commiss i on realisee unilateralement. coutcuu . d.i 1 h.lbbe, dent ii a Iuit Extedeures a l'UNU et rassui:er pourraient ainsi reprendre leurs un ~roqui s et un pi.stolet de petit en meme temps la population in a.t"tivites interrompues dcpuis la cahb r e. , quietc de la repetition quotidiengucrre de Juin 1967. , U 7 son cote, Mo. Knecht a denc de bagarres entre jeunes gens cln re quc .Pc .. ~1 Hurkos, au cours ct P.Oliciers , Voici le tcxtc de ln r e ponsc de la v1eM , ~c In villa, av.iit On s'attend d'ailleur, que M . adressec Ii. U Thant par M . tr . ouve un uL 1 .,t de contrcband') Lynch lera counaitre piochain',. Edouard Gharra, Rcpreoentant sou ;1 l . e c ~ n .. ., .; d!l living roo,n. ment Jes . msurcs pror,res a empermanent du Liban oux Nations Mn1s 11. n a pas p1ecise quel etn ' pecher Jes mouvementll des mem Unies, texte qui ne mcntionn c ce t . obJet . , iud ' 1quant seulement bres de l ' IH.A vers le nord. Ces pns le cesacz le fcu : qu ' 1l a':'u l l et i: rcmis a la police. mesureo poBitif qui y pr e vu. Mon gouvernement e x pr r l'espoir que vous-111emcs a i qu e le Conseil de Se.eurite, pr , dr ez lea mesures necessai pou r faire en sortc ,qu'lsrE c o nformement aux princ pes droit international et aux so lutions de s Nations Un i r es pectc scrupuleusem e a t la c, vention d ' annist:ce et perme a ux observateurs d e s Nati r Unies de reprendre leurs 11ctivi et des devoirs qui leur incoonb, a r.:et egard. velntion s du vr;,yant intervien vement comptait, jusqu'a la eris . , ment quelques jours seulernent a actuelle dEU:ll. r..ii!lc membres en vant qu'il ne fasse ses debuts sur viron, 6.ge3 pour la plupart de 18 Jes planch e s du theatre Hunting. a 20 ans. 1:cpuis le debut dL, ton H a rtforu . Hurkos, lui affirtr oubles en Ui&ler, des enrole . me qu'il s ' e gi t d une simple c oi n ments n s Jez nombreux ont ete ,n dcl'enc e . registres, fa v orises d'ailleurs pn r Recettes Simples de Cuisine Haitienne XX X l e s va c ances . Ces nouvelles re cru E s seraicnt -JUelques centnint ~ . L A SITUA'l'ION EN IRLANDE ~:;!ptos~}!:l ~ e~::~::n!~r~:sdt DUBLIN AFP (de l ' envoye special de i'AFP J. F . Lemauff) L e gouvernement de Dublin roule pendant Jes week ends duns des . ckmpa, bic.n entendu s e cr e ,A . Elle dispose toutefois d'antenne , ii Dublin et duns d'nutres v ille , du pays. Le mouvement clnndeslin es ' , proche du mouvement politiqu c Si nn Fein, legal,, qui se mani fc s t e principnlement pour !'ins t nnt e n orgnnisan des colle c tes de fond s pour !'aide aux catholi o u es du norj. Le S i nn Fein s'e~ L c l e ve ii pltsjeurs repris~ eontr c l eR manif e stations de rue s d e Dupar NINICHE p POIREAUX AU GRATIN,.ajouter une ou 2 cuilJ9rees Enlever le blanc des poireaux, fromage riipe. Graisser un r es erver In partie verte pour le , re x, mettre alternativement i potage. Duns tres peu d'eau c e et poireaux, finir avec sat b ciuillante salee, !es cuire a cass ur laquelle on irerne fr o m ser ole couverte. Avec le jus d e riip e , ~,hnpehrrc, :parocelles In c uis s on faire une sauc e blan b e urre e t fai re g-r n tin e r i , f ch c (V . Sauce). Epice r au gout, 3!i0o . L e Li , r e de Cuisine de N ini ch e se v e11d dans loutcs /c s libra i r i d o it desormais faire 'nee i'l un fr o nt interieur. Apres le spectn culairc communique publie In nuit d ern i~ r e pnr !'IRA, arm ee illegnle, l e Premier Ministre, M. Ja c k Lyn c h, n fait snvoir mnrdi npr c s mi d i qo.1 ' il entend n it nc pa s c tr e debord e pa rles extremiste s, quels qu'il• soicnt . Ce qu'un jour nnl du soir, \ Evening Press, tra duit ninsi: Lyr.~h lance un aver t iss e ment a !'IRA et di t cluir e men t qu'il e st le pntron. ~~; .' 1~::~~~~i~6's e~w;~ ~;. }; ~ ~n~ '.','. .. -----."'! . .. ..... .. ---~ La d e dn:.aLion de l'IRA etnil . ins c rit e mnrdi rn.ntin en tete de l'ordr e du jour de la reunion du gouv e rn c ment irlandais, qui n c cea s e prntiqucment de 'Birger dc puis le d e but de In crisc. La dc clnration du lcr Ministre a e tc publ i ee a !'issue de ce conseil. M . Lynch s'csl exprime d'une mu nierc f e rm e , condnmnnut n 111 fois !'IRA et ! es mnnifestant s q u i, dcpui s vcndredi, provoquent des in ci d e nts a Dublin . Le go uAVISnE FORMATION DE LA SOCIETE ANONYME DENOMMEE DELMAS MANU'F ACTURING CORPORATION, S.A:t d es j c un e s vuyous. P n rmi les mesures que dcvrnit p rc ndre l e 11:ouvcrnement, certn i tH ' 8 visernicll~ u eviler Jes mnr festnlions de nuit dnns ln vill i, d !' Dui1\in X X X . BI:LFA S T AFP ( D ' un d e s cnvoycs . fipecinux d, 1 l'AFP J e an Michel Goudstikkcr' L11 ville de Belfast retr o uve f cn l c m e nt son rythme d o vi e no .. mn le cepcndant que, dnns unc ten sion a peine reliichee,catboliqu e s ct p rotestnnts mnintiennent leur1< position s , duns In crninte d'una u ttaque . de J'autre purtie. L e re s ultat des entrctiens de L a ndres enhe MM 11arold Wil.. . son et James ChichesterClark ~st e videmment atl.endu avec inte re t par tout ce qui constraste vec ! 'a ttitude indiffmnte d'uno En conformite de l'A1ticl 11 2 du large pnrtie de la population de D&.Tet du 28 Ao e part.ei_nen~ d!l C~mm~rce et blayer Jes barricades, Iii oil !e s ha . de I Ind~str J e ams1 qu en I Etude bitants J'nccepten.t. patrouil du Not.a.ire , Ernst M. AVI~ une J e nt nctivemcnt dans les rues, a c opio dee Spltuta d~ la Societe a bo rd d e jeeus ct d~ camions equi ~~nlu~A; : :lN~1ct4=t p e s 1e ~1itrail,c:1ses, m~is ave~ --CORPORATION, S.A > d.ont Je n e ~ e ~ct . 1011 bost1J,, ne s est encc sie ge est a, . Port-au-Prince. r e Lf:1!it~ri,1Dterieur de!\ barri tio~~\~r:;~;ci~~~:t ;ti~du~i~:~ : cn d cs ~u d~, barrage~ de chevaux !es et particulierement la fabr ic n d e !rise s est orgamsec: Jes c~m tion et J'e x portat'on de sous-vetem e r~nnts ~nt amene leui:s. fru1lq mcnts pour ~ommes et femmes e t l e u1 H le,i:un,cs 11 _ dom1c1lc , o'l U11e Revolution dans le TENNIS EXPLOS~ POWER T 2000 WILSON STEEL RACKET MEME PRIX EN HAITI QU'AUX ETA'I'S UNI S . La raquette-dfl. futur sur les courts d'aujourd' hui" Exclll8ivite JQE ETIENNE 1377 R uelle Carlstroem gen ern lement quelconques et gene vendant devant let rouleaux de rol e mcnt toutcs operations combarbcles,. . ,.,,....,._,,,_,~~,_,,.__,, ....... ,.__,,.,,,,,_,##4..,,,,.,_,##4._._,.,.._.,,,_._ mcr.cinles financlerea, induatrielLe!! V'Oi,turea com!D8ft'iales cl'x_ . , . ~ . , Jes, mo,bifilires ou immobilieres ct culen~ sur Je., grands. axes dei; . touteo participations directes OU quartiers maurglis, qu1 sont, db.... anURs ET EDUCATRICES . mdlr e ctes, dans tuute explu1Lklu" puis mnrdi l_lllltin, de nouveau on D!RECTEURS ET DffiEC'l'.RICES D'ECOLES commerciale ou induatrielle con verts 11 la c1toulatlon. . nexes II s e a opei,ntions par la Po,ur. ncrnb1e, ,l'obseryateurs, 11 INSTITUTE URS cr6ation de nouvellea compnne . 8 ngit .que d , un rlipit. Les soRappolez v o u a que pour un emieignement vraiment gn\es, a:pport de capital, fusion, luti~ns, misea en oeuvre, notam .ronct1onnel, ii vous faut des manuals conc;us suivant lea comrnandite Ou 'SUccursales. n~en I nppel . aux tro~pee britnr, normcs d c J a pedagi:>, i e rnodorne ct eapnbl!!s . de suaFondee par Messieurs Irving mques, paiat 119 1;11t, bien fra!Jilea, clter che:.i le jeune eleve le d~sir d'apprendre. GERSTEIN Victor CHA'I'Eparce que provi~otre. Les so1u A ce compte, sach . ez que lea m . anuels publie's pa 1 Marie LAIN Sam' GERSTEIN la Sotions qu on attend de la con,6 ciete ; un cnpital de Vi~gt Cinq rcnce de I . a paix, reunie au Stor Carmel Lafontant et autorises par le Departement de J'En d 11 d ' . e C nt ac mont revctlront, est!me lee obaor ducation Nationale reponaront fort bien a votre attente , e O nrH IVlB en . e vateu'.rs , 1c. , 1 .. emc caraclere pre parce que adaptes au milieu haitien et abondamment ilt1ons d e Deux cent cmquante cairc pnrce. qu'elles ne s'atta 1~. dotrs . tot rt a ti et e chent qu'au~r-.u1pe.cts ri1ineurs d ;,: ce sont: ; , , i;, •ti''. l i /H U i , 8 a I e 89 ac ons n v n teurs, le , iineme earitctere preMon premier Jivre de Grammaire (E
    PAGE 4

    LI DILDINE AMEIUCAIN La Ruelle 4 La aemalne dernlero, nous at tirlon11 l'attentlon d1111 autorltcs l rn du cruur 100 milho111, de nou rosponsnbles our la altul'ltlon d~ ,'udrn1 nu ll\01hh1 Hon ,rni \'itttth"" ,,i.111lw, Kl"A<'ll i\ un ll'luhl1011 JIU rlllll11", (Ill )'IUUL 1Uro HIIIIH 1rop l'\Ut,rt)r,•r, c1u,~ lu :-u.1xunlhnuu tlc t :"nil• tnUll ~ N hrn convurt-tnlions ut ul't'UJw urw pnrt im-po1tnnll 1 deH puh1,,ntio11~. Lt!rl ,1t 1 tUWN nt11dwnt U1H" nllitlhh' pru.,.rmultqtu.• 1\'t•r:-, le• 111,tl IUJJ.\.', l iuuour \'ll'Lll rlun ou ro111arilllJUe n l 1 t6 dbtron6 pn r tlt>.s r~lfH 1011:; scxuollc~ stCrl•o lyp{•e:-.. Ent"in, le~ nou\'caux 11ot de ia L>cmocrntic et un ,l<'s principnux dofensturs des llrnits de l'i{ommo dnns lo mon ,1,•, g-ri',r<' i1 Fon indiscutnble pu1.s , nncP i•cnnnrn1que et n1ilitnire. Pour pn rer nu x c-onsOquence:-i 1114'•vitnh!"s l:-1'Pntrai1wrn In fin dt• In J:.rUl'T n• nu Vil'tnum, qH\fle1ncnl du 'l'rnvuil n llliH HlH picdR ell col /11l111ralion uvfc IPs l\In,-{nntR dP~' Finnnf'P~, uL 1 nduslrw l'l . s'nggrnvc depuls clcux ou trois Nous ,., .. in., dnns un n1ondl• jours. boulevcrsi, Jans tous !es scnM Ln circulation. par la Rue 4 par des pot.i.tes gucrres, par de~ et l'Avenue Christophe e s. t r6volutions eo~iales, des C!.ises cnetteriient paralysee, c h a q ti e conomiqucs, ),cli~iqu"~ et moraaverse fait monter Jestas de grn lsc que l'homme est incapable de vicrs et de boucs qui adherent r conjurer. II es~ un fail nverc Jn chnussee. Cn et la, In couch~ que, parru}tou,es Jes grand~; de bitumc eat crevee, fouillec, puissances, seuls Jes Etats U111 8 enlt,vee; pit:to.ia et. automobilis n'ont jama1s hesite II. mettre toUt tea evitent le . passage a ces en le poids de il!ur puissance econo• droits. Si . Jes . nverses se mique, milltaire, ninsi que lour!\ font toujours nussi f o r t e s, inepuisubles ressourccs n~t~rol . deR pertes l'egrettables peu les nu servke de l'hum11n1te er vent etrc cmegistres. Encore dC'tressc. On trouvc sur presqm unc fois,. nous nous faisons l'in tous-lcs poinls du Globe un soltorprete des habitants de la zone dnt nmericam ,1ul montc _I~ gurpou1' dire : Mieux vnut prevenir de et qui est prilt i'l snc,1f1er s<1 quc guerir. vie pour ompecher que Jes mot., Libcrl6 Egalile et Democrntie~ Ill' s~icnl consideres comm~ Deces de Mme Vve un . Fortune L. BOGA T Jean Dorestaat Babyaram Je. m'appclle Alix Val. Je suis le second fils des epoux Val. J'ni vu le jour a Jewish Hospital (New York), le 14 Juillet 196!l a la grnnde joie de Mnmy (nee J ncqueline Blasse). Je fais aussi In joie de mon pere et de mon frere nine Jude. J'envoie un cordial snlut ii. tous. ALIX Pax Villa _ nnnonce le deces survenu a J•Hopitnl Frant;ais le Jundi 18 Aofrt a 11 du matin de Vve Jenn Dorcstant, nee Venicia Dauphin. En cette penible circo:nstnnce, Le Nouvelliste pre:;:c::~~~uk!y~•~'fi 1 11e Sii_ p~fi~!!~ AT'TAQUE HONGROISE lb;,1 isle, vicaire a Carrefour, et CONTRE LA POLITIQUE I fr,n Je In mariee, qui avait voETRANGERE DE LA sente ses smceres condolean ces a ses enfants Me. Raymond M. Pierre et Mme nee Carmen Dorestant Mr Claude Rou zeau et Mme nee Yolande Dores tant Mr Rene Dorestant Mr. Jacques Edmond et Mme nee Annette Dorestant a ses fre res et soeurs : M. Hermann Dau phin et Mme Mr Emmanuel Thrasybulle . et Mme nel) Anne Dauphin a ses beaux-freres et belles-soeurs : M. Charles Dores taut Mr Philippe Dorestant Mme B. Mirville a ses petitu• enfants, neveux et nieces, cousin>' et cousines; aux familles Dores tant, Dauphin, Pierre, Rouzeau, Edmond, Thrasybulle, Bleus, For tune, Del!!"oulenux, Alexandre Cc a tous Jes autres parents et nlli e~ eprouves par ce d'euil. .._,. rni;i Pxpressement a cet effet. ROUMANIE Les man,s furent condu,ts a V1ENNE (AFP) 1;;utel par Mlle Lise Baptiste et La Hongrie a declenche \lr A11tuine Duvivier. mercredi une violente attaque A l'issu., de la ceremonie, une conh"e la politique etrangere de ~,, ri-r-,pt on eut lieu dans Ja Roumanie. i,s de ~l r Pt Mme Louis Parlant a Miskolc a !'occasion 1:. J-:1,,. ,,t '"ait reuni un grand de la journee de la constitution, noml,r,. cl,• parents et ~•amis de M Zoltan Komocrbnkn, membre h col,,,,.,. lia1t1enne de New_ York. du politburo hongrois, s'est N Olis formons !es, m,e l_leurs el eve en. cffet contre ceUx qui n•eux d,, 1,onheur a I endro,t du/' rennent des initiatives po ; 1 (~~n~o~~~l~~J 1 ;:(•n~~ :d~~~s~~osui:oi~ iitiques spe~ 8 . ___ _ ..eunt._•.itydemH 1 _eoa,-•, __ l!~taanln~sanetst"ep 1 ut York via San Juan. Elles passent tine qui alipare Jes deux pays uri rligi1!1e commum1t.e en O>i:6e . _., ~D dix sept jours a Port-au-Prince. sur plusieurs dizaines de kilome tout entiere duns les annees a poupee. vivarit.e de Stephanie, sa tii~vilr;io!1iih~~~e;J!~~• ::tsrel:_ tre11 et . des elements des for~en!r. x x x soe;!u~~-. a ii,: Angeles, ila tre samedi avec sn femme Maree& armeea de la Guyana. On ne M . 1 je t L C'ta celle. deplore aucune vctime. !AMI (IPS) ~eont .vu la bo te etjll~ 1 1 Mike et Murcelle ont ete acD'apres des renseignemente ' ' Le regime de. CaStl"o a"' . . di,lle d'Haiti, l ,daur . t cueillis par des membres de ieur recueillis 11. Paramaribo, ca,pitaIii que la recolte de cacao pour famdx ~unset . B ev:a! llar ile flllIDille. _ le du Surinam, la Guyana au l'annlie 1969 a ete un reel ec~ec. gran ff eur j;r11:te e,-!1 111 't' ,,._bl .... M; Daniel Viard;Phnrmacien rait tente mardi matin d'envahir Dans un bref rapport, le JO!l!' .. ton. ne pu !Cl . 1 '1~ 1 ct e et\Agent .de .produits pharmuceu une regi!)n que !es deux .pays se nal officiel cubain cGranma> a' pour notre pays, _nous 1 __ e_or, t(ques est rentre snmcdi de San J declare que la recolte de Barages. . . d:utent depUIS' p usieurs an coa, .dans la provi,nce d'Oriente, ~erty ren~rera vers a fm_ d,1:1 Ju~~J;~ 1:ia~joJr~e ;~~nr,:rB~~r n s. x x x 'ljurtepresente plus de q~tre moJi tous. a~rf!~d. son mari qui jtll!y' rentree des Etuts Unis saNAfl'IONS UNIES (GENEV'E) vfugtquinze pour cent dela ' pro a a pree ~rm. m1.>di par le Vol d'Air Frum" AFP,duction> en cacao de Cuba;n . et6 X X X venant de San Juan a cte aiL'Italie, suivie par l'Inde, le Ni . ; __ ,1._u_ tot 'desnstreu'lle. LE SEJOUR DE cueillie par des membres de ,a geria, le Bresil, le Mexlque et 1 X X X :~!~f!~!t ' fa~'.iielley Barton, duns !'Ad . ~ofe~edJ~ !a;; 0 ~1:1e;!e;~~!quep!~ WASHINGTON (IPS) ... Dimanche matin, la jeuna vertising ii New York et sa com-' lcs co residents americain et I ~•~r"Oye 1~x:ia1 d~ Pre;\ f,t jolie. Prisca r~ost at~~~: . ~rir;as1!tfc""~~~::~1J ~cretaire sovietique de la conference du ~;~n ~:~~era le ::s~::: a oLf d=~~on i'~~;reue\!~'ant de , ;,.Mme Mioheline Polynice, Sedesarmement, A l'intention de d 1 tr a p cretaire a. New York est renlree J'Assemblee Generale des ~a ~na e~;vue f founnnvre cs con re1>ri:a 'Vie~ie faire un st\jour sa.mcdi veqant de San Juan. tions Unies. ffi~ i~em~!v::e;~:t prolonge en Haiti. Venue pour ... Jacques Guerin, nationnTisi, LONDRES _ xAxFi _ Ileruvien aux Etats Unis, a anguelques jours, ella Y etait Testee iimericain a deba~que ici samedi. Le MaJ'or James Chichester _ nonce, mardi , Je porte parole trois. semPriaiJ!ee. Jteunife,f jolie et . H ,est comptable a New York. Clark a declare .. a la L~Jevision, du Departe'ment d'Etat, M. Carl gesnt1~le, -~ escAcRlo TeAuse o~ II est rentre en compngnie cl,• "" Bartch. c tyllst> l'••eZ QUI Mlle Evelyn Rownain, Sccrel.aiqu'il avait lui meme propose Ce sera la troisieme aerie travaille pour les Jourriaux de re. ~ae/~i:i~a!~i:~~~g:e P~~t!:s 1!: 0 ~= de conversations qui ont d'a moin~ a sejourne a Ibo-U;e et perations du maintien de l'ordre bord eu lieu a Lima du 1 4 a Ibo-Beach. Sa jolie bouche en Irlande du Nord. Mars au 8 Av r i I, puis 8 . etait toute pleine de louanges a washlngton du 25 Avril au16 I'endroit de !'Ile Magique Mai. . I dimanche matin.. Son depart a XXX x x x ett'i un arrachement. Elle a lite KINSHASA _ AFP LA NOUVELLE DELHI AFPsaluee al'aeroport Fian~ois Le Congo Kinshasa a decide M. Giri a ete elu 11. la Presi Duvalier par. Jacques Baussan, de suspendre ses relations diplo . dence de la Repub)ique indienne fils du President du Comieil 'matiques avec la Bulgarie et ii !'issue du deuxieme decompte d'Adm'inimati:on d'Ibo-Lele. d'expulser son Amba1r.1adeur an des voix. Au premier decompte L x x x nonce-t-on offieiellement ee 'maen effet, aucun candidat n'a tin dans la capitale eongolaise. vait obtenu la_ maiorite requise Une mesure d'expulsion a ega de 51 % des vo1x. lement ete prise a l'encontre du .. x x x VISITEl;Rs DE MARQUE ... Mme Sclphine Thrasybule est revenue samedi par le Vol d'Air France venunt de San Juan. . ... Heurta Plaisir, ~Assistant Bookkeeper> a ete accueillie it l'aeroport samedi par des n1em bres de sa famille. .. .Jean-Claude de Vendegies a p~ l'avion samedi matin pour New York. II est'parti en voya ge d'Affaires. ... Mlle Gladys Guerin est par tie aussi samedi .matin. Elle a choisi d'al1er etudier Jes sciences econom,ques a Ottawa, Canada. zin, est. revenue rnvie de t;e yo yego. .... Notre estimable ami, le granJ Commcrt;a.nt EliaJI Cus,11. Con &ul de Jordnnie a Port-au-Prince, Vice-Prqident de la Chambrc d~ Commerce d'Haiti c.st. rcntre df San Juan en compagnie de s~ chnrniante femme Georgette. II, ont ete accueill,s par, leurs en fants des parents et ,,mis. , ... Mme Marie ,Therese Chau vet de Chevigny, Secretaire• est rentrec ditnanche mutin par J, Vol d'Air France venant de S111 Juan. ... Petric!,. Perry cl plume e Business /Administrn~ion dcpui l'anncc derniere est rentr6 d i manche matin vennnt de l\liam oil ii travaille. II est venu pren dre sa part de la joie de l11 jeu nesse en vncances. ... Mlle Patricia Abrahnm u eL aecueillie dimanchc mut1n 11 l'ue roport Francois Duvalier par un foule d<' parents el d'omis. parm I,•squels le JJr Curio Boulos Di rectl'Ur G,,ni•ral d" HACHO ~t H{!1luisante le!nnw ntlto Aim{> Ahrahum. Put, julie <'l g,•nlille est elle a beneficie une se d'etudes pour le Senior High Sehoob. ... Mme Solange GuiLbaud Craig, Estheticinne est . rentree dimanche de San Juan. ... Miss Barbara ,J. Blume, Se cretaire a I'Ambassade AmC:iicai ne est rentree dimanehe mntin venant de San .Tunn par Jp Vol d'Air France. ... Mlle Dominique Serg,e Bu zin, eaplivante fille de l'indus triel S<>rge Louis Bnzin est ren lree r!imnnche 1mntin d'une Sl' mnine de vncances ii Ne1v Y,\rk, Boston et San ,Tuan. Remerciemeats Madame Jean Vital et ses 1 fants, Dominique, Rafaelle, J~ !::nv8fttr~~i; :~~! 1 ~: mond Vital. et leurs enfants .i\ et Mme L.uerdon Herblm et ieu enfunls; .',Ir et }!me Jeun Lespina:ssr et leurs enfu11ts. L ~J.millcs ~luzue, Villurd, Vit;.1 Nadal el ,ous !es autr<'H .pu1pn rem-?-r('t1_ Ht les uomlirt u x .uni Inch'Alleh ii y uura In puix un joun a declare aujourd'hui le General Moshe Dayan qui s'e tait rendu nu pont Damin, A une cenl.aine de metres deo lignes jordeniennes et s'ndrcssnit dana leur lnngue it des arabes qui Nous ne voulons pas que le Congo devicnnc le d'epotoir de tous !es incapables etrangers, nous sommes un pouple hospitu lie11, mniR tous !es puys du moncl, Dominique qui l'annl!e dcrni!re nvoit effectue une grandc four nee en Europe ct en Afriquc uvec ou grand' mere, Mme Louis Bn~ cles paraissent duns le New York----------lu Cnpitalc, de la Province ..t 1'6ttange, ,.ui leu, unt lcmoig de la syrnputhic u l'nrrnsinn In mort de !cur regrctte .Tenn \ ta] enleve ii •lcur affection Je Ju1llcl i,r des cntre s'efforccnt d e suuvcgurder leur pntrimoine~, n notnmment declure ce mulin M. Joseph Nsin gu, Ministre de l'Inteireur, n~ cou rs d 'u ne conference de press~ clonnee en presence de tous Jc.3 gouverncurs de province convo ques 11. Kinshasa. Times. Elle pnsse dix jours en Haiti. Elle est partie ce mntin pour le CO. 2_ .Pour participer aux tiragea 1 ordinaires qui so --ront tou 8 Jes 15 jours, ii faut presenter !es billet. correapondant aux 16 premiers jours de _ In periode envisagee. ~.P.o\a participer au tirage extracirdinaire t la fin de Decembrc 1969, ii faut detenir des fiches de pa~tl~lp~tion du ,s Janvier 1969 au 16 D~eembre .1119. N.B.Gagnant ou Perdant au:t Tirliges Ordjnaires, Conservez vo, bllleta qui aeront valables pour le Tirare E:ttraoi:dinali:e. BONNB---ilANCE A TOUS Carnet Social Aujourd'hui mcrcredi 20 Aout rnmenc l'heureux unniversaire de nnissance de la gcntille Mlle lmmuculu Jocelyn. Aux nombreux voeux qui lui ont cl.e odresses par scs purcnls ct amis, nous njoutons les nOtres tout en lui disunt Ad Multos Annos. Pharmacies assurant le service cette nuit. Mercredi 20 Aoiit 19(9 VALLIERES Boulevard J.,J. Dessalin .. s STAMAND Rur des Miracles Port-au-I'rince le lG .\otil I \l[ Inauguration du Simalo Club Le SIMALO CLUB II d{> br lununent in1;.u1:-,ur(• j, .. udi d1r11i 0 Te:~scrol, JH•bfi de Dil:iuini grand bul, urg1,Hi:J6 pnr ce < , prive. u L~u bPaucoup u';111imn1 i et n'a pris fin qu'fi l'aulw Le tlt!cor du club, n'_•uli",. 1• l'Architl'cle Serg-e W. Ai<,,nnd Pst' tres oriidna! c>t met l1Jr n,ntrihutiun fl, nlyle typiqu, nos construetiui:is paysan,w~ J'e1n1 qu'on tro:1ve i1 p; r1fu._i, dun.-; la. r(:gi~,11 Nos me1Ueur.;s voEux (:c ~11<'< au SIMALO CLUB. A LA FREGATE Des mardi soir, la charma.nte Betty Peters, une artiste qu,i o connu les plus grands BUCCU am: Etat 8 Uni.a ~t ailleurs, se produ, l(,.'](WJN MATHEWS dans h r,ile d'un redo~table J7;';\okn qui nffrontc 'syswmatiquement f!.::=:::;::::==--~===========;===========================I ra chaque soir a la Fregatfl: \'abum able organisation du 'l'ueur aux ...... ....;. .... ...;...;.., __ ...;._.. ___ ~--=-----:=-=-~---~-










    JUOTIDIEN
    S ANCIEN DHAITI
    FONDE EN 1806 —






    No 27,888





    Directeur et Rédacteur en Chef 2
    _ LUCIEN MONTAS

    Administrateur : Mme MAX CHAUVET 1

    Le Dilemme Américain

    ios

    —IV —

    Par Fortune
    Les leaders américains actuels,
    appartiennent pour la plupart a
    cette générution d’hommes qui #
    combattu avec succés de nombreu
    nes crises économiques, qui a tiré
    Europe de la banqueroute qui la
    menacait apres la guerre et qui a
    “nide de nombreux pays sous déve
    loppés & prendre le chemin de l’ex
    pansion e¢ de la prospérité. Ce
    sont ces mémes hommes qui tra
    vaillent encore d’arrache - pied
    pour éliminer la pauvreté, la mise
    re, les inégalités de toutes sortes,
    ninsi que toutes les injustices qui
    ne sont pas compatibles avec Vére
    ntomique et les voyages interpla
    neétaires.

    Malgré l'effort énorme de ces
    Jeaders, tout ne marche pas comme
    ils le voudraient. En Amérique,
    pays d'abondance, le scandale de
    In pauvreté existe encore un peu
    partout. Le Gouvernement le Bait
    cl travaille sans relache a la -ré-
    vision des lois, dans le contexte de
    établissement d’une société juste.

    Une prospection d’ensemble qui
    dépagse I’c motion des partis en
    jeu, des manifestations qui n’arri
    vent pas toujours & des buts con-
    cretsempéchent les leaders améri
    enins de voir clair dans une situa
    tion qu’ils n'avaient pas prévue et
    les portent a croire aux possibili-
    tés d’une révolution sanglante.

    L'obsession américaine du Viet
    nam et les problémes de PAméri-
    que noire, sont les questions les
    plus embarzassantes du dilemme
    américain. C’est la premiere fois
    depuis ila guerre de Sécessjon
    que l'Amérique confronte une si
    tuation si ambigue. .

    Dans certaines grandes villes a-
    méricaines, le «Black - Power?
    s’est installé en maitre. Aux
    cris pacifiques des partisans de
    Martin Luther King, le «Black-
    Power» répond par son cri de
    guerre: «Nous ,vainerons> -—
    souvent suivi de gestes tangi -
    bles. os

    ‘Les blanes qui s’opposent
    aux revendications des nojrs
    mhésitent pas toujours & emp|o
    yer la violence, comme @ailleurs
    le prouve Ja mor; tragique ‘de
    Martin Luther King, de Mal -
    colm X, et de bien d'autres lea
    ders négres.

    Tout récemment, dans un
    camp militaire non lojn de New
    York, il y eut de sérieuses ba -
    garres entre les noirs, des porto
    rjcains et des marines blancs.
    Les autorités civiles et militai -
    rea ont di tout faire pour que
    ce malheureux incident ne 5e
    convertisse en une bataille
    rangeée. .

    Liintégration totale des noirs
    dans |n vie sociale et économi -
    que américajne, a encore un
    long chemjn A parcourir avant

    de devenir une réalité _acceptée
    par ln grande majorité des
    blancs. Cependant, tout espoir

    n'est pan perdu, car il ya oen
    haut lieu dep hommes qui gar -
    dent une vision lumineuse d’une
    Amérique ou les hommes de tou
    tea les races, de toutes les cou-
    leurs et de toutes les religions
    pourront vivre ensemble dans
    lentente et lu paix.

    Sur le plan international, ce

    Courtoisie de
    la I. T. T.

    La All America Cable nous 4 fait
    le plaisir de nous envoyer une
    carte en couleur montrant — les
    trajectoires ordinaires des oura-
    vans tropicaux dans la ‘égion
    des Caraibes.
    Comme on le sait, la saison de
    ces ouragans va de Juin a No-



    vembre,: c’est-a-dire que cette

    courtoisie de la ITT est . venue

    hien it Bon heure. ;
    Sur cette carte on peut lire

    les noms :prévus pour ces diffé-
    rents’ cyclones pour len années
    1959,.1970, 1971, 1972.

    Pour 1863, ce sont < Anna,
    Blanche, Camille, Debbie, Eve,
    Franceli,a Gerda, Holly, Inga,
    Jenny, Kara, Laune, Martha,

    Netty, Orva, Peggy, Rhoda, Su-
    die, Tanya, Virgy, Wenda.
    Nous remercions pour cete at-
    tention.
    vt

    ‘La Session
    La Seordinaire

    du BAC

    La Direction Générale de VE
    ducation Nationale ( Session
    de _/’Enseignement Secondaire)
    avise ‘tous les candidats — que"
    Ja =-Session Extraordinaire
    des , examens du Bacealau-
    réat “ (lére et 2eme Parties)
    s’ouvrira & Port au Prince | le
    jundi: ler ‘Septembre 1969 a 8
    heures a. m.

    A la date indiquée, ils se pré-
    senteront dés 7 heures ‘munis de
    leurs fiches d’inscription et des
    seuls ingtruments indjspensables
    leuy travail, aux locaux sui -
    vants: .

    Io) Lycée du Cent Cinquante
    naire (Rue Capois) Rhhéto A et
    B, Philo A et C.

    20} Lycée Toussaint Louver-
    ture, Rhéto C du No. 1 au No.
    1214.

    30) Ecole République du Vé-
    nézuéla (Place de la Cathédra -
    le) Rhéto C du No. 1215 au No.:

    A485... /

    . SECTION DE LENSEIGNE -
    * MENT. SECONDAIRE




    L. HOGAT

    qui se passe on Rhoddsje du Sud,
    west pas fait pour calmer l’exci
    tation du «Black - Powers. En
    effet, dans cette ex: -,colonie an-

    -glaise, une minorité blanche qui

    ne représente que 5% -de la po-
    pulation de ce vaste territoire,
    tient sous sa férule des millions
    de noirs & qui Ian Smith a im-
    posé un gouvernement illégal —
    exclusivement composé. de
    blancs.

    Contrairement & ce que pen -
    sent beaucoup de gens, c’est plu
    tot la prospérité et non la pau
    vreté qqui, dans les grandes vil-
    les, engendre Je vice. A New

    ork, un ami banquier A qui je
    ‘demandais son opinion sur les
    Hippies, les Beatnecks, LSD, Mi
    nj - Jupes ete., me dit en sou -
    riant: «Nous devons toutes ces
    innovations a la prospérité. Les
    jupes montent avec la bourse, et
    descendent quand la valeur des
    actions baisse. Pour le moment,
    le cours est de 14 pouces au-des--
    sus des genoux.»

    Pendant les trois derniéres
    années, le nombre des crimes
    commjs en Amérique a augmen
    té de 24%. Il y a un grand nom
    bre dé gens & New York qui n’o-
    se s’aventurer la nuit dans les
    subways ou dans certains quar -
    tiers. La plupart des crimes
    sont commis par des adolescents
    qui, n’ont pas le vol pour motif.
    Ces terribles enfants ont souvent
    déclaré ala Policé qu’jlg dési -
    raient avoir un ¢Thrills—— (u-
    ne forte émotion).

    -Il y a & peine trois ans qu’au
    nom du ¢puritanisme anglo - sa-
    xon», la ville de New York mena
    une lutte sans merci contre l’indé
    cence sous toutes ses formes. Des
    films cinématographiques furent
    saisis, des livres, des revues con-
    fisqués et des représentations
    théatrales interdites.Depuis - lors,
    les choses ont évolué dans l’autre
    sens. .On assiste’ ces jours-ci aux
    Etats Unis & une vraie Renaissan
    ce - Sexuellez, En effet, des
    flims pornographiques sont pro-
    jetés dans de nombreuses salle:

    poe cinéma,.-des livres et des re-

    vues absolument obscénes ont
    vendus publiquement dans touies
    les librairies, et au théatre l’in-
    décence de certaines scénes_ est)
    tout simplement inoui. Dans cer-
    tains cafés, les serveuses circu-
    lent et vous servent en ¢Mono-
    kini».

    Nous avons dit plus haut «Re
    naissance - Sexuelles, i] faudrait
    plut6t dire ¢Révolution -.Sexuel
    le> en parlant de ce qui se passe
    dans cette Amérique qui, pen-
    dant pres de deux stécles, a pu

    (Suite page 4, Col. 1)



    LE CHAMPIONNAT DU




    LA RI

    VUE DE"



    MONDE 1970 |

    _ HAITI- SALVADOR |

    Aprés l'accord -intervenu — cn-
    tre leg Dirigeants du Sport ne-
    tional et ceux .du Salvador A Wil
    lemstad, Curacao, au cours d'ane
    réunion, sous la. direction. de Mr
    Mordy S. Maduro, Représentaz.t
    de la Fédération Internatidnale
    de Football Association, un véri-
    table branle: pas. de. egrubat ‘est
    décrété-au Stade Syivio Cator
    depuis deux. semaines.

    Grace a~la soullicitude du Grand
    Protecteur des Sports, }’Honora-

    ble Dr Francois Duvalier, Prési-

    dent & Vie de la République, les
    joueurs de la Sélection nationale
    ont regagné I'Hétel - Montana,
    lieu de leur concentration. Us
    “ont également. recu iex frais qui
    leur -sont alloués. -Les entzaime-
    ments, sous la direction de ’En-
    traineur Fédéral Antoine Taswy,
    assisté de Messieurs .¢ Golonel
    Claude Raymond et Fritz Hyacin
    the, se pourativent & un rythme
    accéléré, Les Membres du Bureau
    Fédéral sont & picd d’oeuvre. Au
    cours d’une visite au siége de la
    Fédération, nous les avons fous
    vus, qui, tel le Dr Roger Lafin-
    tant, chaussures 4 crampons aux
    pieds s‘entrainant avec les équi
    piers, le Trésuvier- Trouillot, lev
    Conseillers Vurbe, St Lét, Chum
    pagne qui, de la main courante,
    encourageant les vingt deux a-
    lors que‘le Dr Robert Germain,
    assisté de deux infirmiéres, dis-
    pense les soins appropriés aux
    sélectionnés. _

    A la veille’ de cette finale qui
    doit nous opposer au Salvador.
    nous avons noté Tlenthonusiasme
    des joueurs qui s’appliquent et
    sont encouragés par ces milliers
    de supporters qui saluent tous
    les exploits tant collectifs qu’in-
    dividuels de leurs cris, de leus
    applaudissements, au cours de«
    séances qui se déroulent les ma
    tin et soir. -

    Sur un autre plan, les rencon-
    tres qui devaient avoir lieu A la
    Jamaique 4 Voccasion des festi-
    ‘vités ‘marquant .I‘anniversaire de
    VIndépendance de ce: Pays -ont
    di @tre différées. Les nouvelles
    dates proposées par la Jamaica
    Football Federation, 27, 30 Aoit,
    ler Septembre, ne peuvent étre
    retenues en raison des pourpar-
    lers engagés pour la venue pro
    bable d'une Equipe colombienne,
    ‘brésilienne ou argentinc. A cet
    effet, le Bureau Fédéral recevra
    a la fin de cette semaine Mr Ar
    tonio Patino, matchmaker colom
    bien, fort connu dans les milieux
    du football mondial pour !es spec

    tacles qu’il agence.



    CHRONIQUE DE MONTREAL

    Loi des

    langues

    ou coup d’Etat?

    Par Charles Fernand PRESSOIR

    Pour Vanalyste, la loi des lun
    gues officielles — qu’a pu fuire
    voter le Gouvernement Trudeau
    tant par ses propres députés 1i-
    béraux que par les Conservateurs
    du Parti opposé de Monsieur
    Stanfield — représente bel et
    bien un coup d’Etat et une mo
    dification de la Constitution E
    crite régissant la Confédération
    Canadienne. Dans tout le Domi-
    nion, sur le plan fédéral ,le fran
    gain et l'anglais sont maintenant
    sur le méme pied. ‘

    En 1966, Daniel Johnson, qui
    devait devenir Premier Ministre
    du Québec, publiait un opuscule
    dont le titre était tout un pro-
    gramme sEGALITE OU INDE.
    PENDANCE». La question de Ia

    prédominence de la languc an-
    glaise ~— comme vestize de Van
    cienne déependance du Québee en
    vers les autres provinces —— ani
    me lopuscule.

    x

    Xxx
    Au Canada, il y a la Constitu-
    tion écrite et la Coutume — ou
    Constitution non écrite. ~™
    Selon la Constitution ecrisé, le
    vrai Chef d’Etat du Canada, re
    présentant de Iu Reine, est le
    Gouverneur Général. Il n'est pas
    prévu de Premier Ministre — ni
    fédéral, ni dans les Provinces.En
    fait, selon la Constitution non é-
    crite, le Gouverneur Général du
    Canada et les Lieutenants - Gon
    verneurs des Provinces sont deve

    nus des personnages d’arriére - .

    plan et sans pouvoirs. Seuls les
    Premiers. Ministres gouvernent,
    en dominant le parti majoritaire
    au Parlement.

    L’article 91 de la Constitution
    écrite du Dominion prévoit qué
    cette Constitution peut étre .mo-
    difiée par le Parlement du Cana
    da... sauf, notamment, en ce qui
    concerne l’emploi de anglais ou
    du frangais. Issu de l’époque co
    loniale, Varticle 183, sur se plan
    fédéral, rendait le Québec bilin-
    gue, mais pas leg autres Provin
    ces, particuliérement dans les
    TRIBUNAUX. :

    En d’autres termes, meme si
    dans le Québec il n’y avait qu’un
    seul individu parlant anglais
    dans une ville, il avait le droit
    d@8tre jugé en Anglais. Par con-
    tre, dans les autres Provinces,
    méme s'il y avait disons 90 pour
    cent de gena de langue francatae

    dans une ville, ilg n’avaient pas
    Je droit d’étre jugés en Francais.
    xxx

    C'est cette inégalité, vestige ac
    la conquéte, que vient réparer la
    Joi de Monsieur Trudeau, ave-
    Vaceord des Deux Partis Poljti-
    ques Dominant le Parlement : ce
    lui du Gouvernement et l’Gyposi
    tion.

    Cette loi est avant tour un ac-
    te Politique, un coup d’E’n: féd
    ral conforme aux promeccsex élec
    torales de l’actuel Prem’ur Minis
    tre et dans la ligne de ce qu'il
    écrivait, en 1967, A la page 58
    de son livre : Le Fédéralisne et
    la Société Canadienne Frangai-
    se: ¢Au niveau féderal, Végahte
    des deux langues doit étre abso
    lue,>
    © Le Canada de iuup aes
    celui dil y a 100 ans.

    x XXX

    En outre, ayan! succéaé a Mion
    sicur Pearson comme Chef du
    Parti Libéral Minoritaive au Pou
    voir, Moasieur Trudeau a provo-
    qué des Clections générales axées
    sur la queztion des langues of'fi-
    cielles et le peuple canadien a
    fait, de ccs. mémes lihérauy, le
    ‘Parti Majoritaire.

    La Constitution non Ecrite du
    Canada eat héritiére de la Cons-
    titution non éerite britan-
    nique, & propos de laquelle Je ju-

    Pius

    riste canadien W. J. Lawson «=.

    dit : «Le Tarlemcnt britannique
    est l’auturité supréme- dang VE-
    tat. Il peut changer la conststii-
    tion par une loi ordinatre du Pur
    lement.» - ee

    Le Parlement Cauadiey« n'a
    rien fait de plus. Et west pour-
    quoi le Canada. anglais, nourri
    de traditions, acceptera Ie fait
    accompli de Trudeau. :

    Charles Fernand rRESSOIR.

    ERRATUM.— Au troisiéme pa.

    ragraphe de la chronique JEUNE PRINCE ET .TRU-

    _ DEAU>. (numéro du 25 juillet)
    le paginateur a, par. mégarde,-a-.
    jouté une phrase d’un articuict

    dune jeune journaliste paru a
    e6té. Cette phrase (Avez--vous
    un_ autre roman en portefeuille?)

    pourrait .étre yne, botine’ question:
    a.poser & Monsieur Trudeau. Carâ„¢

    la politique canadienne est un ro
    TART 2: CB





    En derniére héure, nots avons
    pu apprendre que la. FIFA a dé
    signe Mr Arturo Maldonado Ya
    masaki, Arbitxe péruvien ct deux
    Juges de ligne mexicains pour 14
    direction du match Haiti-Salva
    dor du 21 Septembre & Port-au
    Prince:

    Nous ne terminons pas cette
    note, sans’ présenter tos
    chaleureuses félicitations _ a ros
    Délégués A Curacao, Mes-
    sieurs le.Colonel Claude. Ray-

    qui ont obtenu satisfaction sur
    tous les points diseutés. Le Vice
    Président dc ia FIFA. Mr Mor-
    dy S. Maduro; a d’nilleurs recon-
    nu avéc une réelle bonne foi la
    justesse de toutes leurs
    mandations.

    fl a été également choisi par
    Vorganisme supérieur peur = su-
    perviser la rencontre & Port-au-
    Prince.



    Bilan des |
    inondations a
    Petit Goadve

    Les fortes pluies enregistrées
    en fin de la semaine derniére
    dans la région sud. du pays ont
    occasjonné des crues des riviéres
    et des inondalions, cause de
    pertes considérables.

    C’est ainsi que ies. riviéres
    Ladigue et Caiman de Petit Goa
    ve ont grossi démesurément et
    les eaux onf envahi les habita -
    tions de Gaston, Percin, l’Acul,
    Petite. Guinée,, Béatrice et la
    plaine de Laraque.

    Dans Ja cité méme les eaux
    ont inondé plus de cent cinquan
    te maisons ainsi que les bas quar
    tiers de la ville, On a. enregistré
    des dégats et des pertes trés im
    portants. Plusieurs familles sont
    pour le moment sans abris.Le Ly
    cée Faustin Soulouque,l’Ecole des
    Fréres, celle des Soeurs, -’Hépi-
    tal, le Marché Francois
    lier, les Casernes, La Centrale
    Electrique ont été littéralement
    inondés,

    Alertés, les services gouverne

    -mentaux ont pris les mesures a-
    déquates pour venir en aide aux

    sinistrés par l’intermédiajre de
    la Croix Rouge Haitienne. La

    Fondation Care et le Secours Ca
    tholique également ont répondu
    a Yappel des dirigeants des ser
    vices responsables de VEtat.



    Hommage d’Aragon
    aux wECrivains
    Silencieux» de

    Prague

    PARIS (AFP)

    L’hebdomadaire «Les Lettres
    Francaises> dirigé par M. Louis
    Aragon, mnicbre du Comité Cen
    tral du Parti Communiste fran-
    ¢ais, rend aujourd’hu. hommage
    aux ¢Kerivains Silencieux, de
    Tchécoslovaquie.

    Il y aura tout juste un an, ce
    jeudi, précise l’editorial dc cet
    hebdomadaire interdit a !a vente
    en URSS, que les troupes des
    cing pays du Pacte de Varsovie
    sont entrées en Tchécoslovaquic.
    Il n’est pas possible | de passer
    cel anniversaire sous silenc.,
    quand ce ne serait que pour la
    marque que i’événemenl a impri
    mé sur Vhistoire de la Républi-
    que Socialiste de Tehécusluvaquice
    plus encore sur le Socialisme mé
    me, 8a pratique, son idéal.

    «Fideles & cvlte regle de non
    ingérence quc nous nous sommes
    fixés, nous ue voulons porter “au
    cun jugement sur ce qui se pas
    se présentenicnt dans la Tehéccs
    lovaquie occupéc. Mais — force
    hous est de constater que les tex
    tes que nous avons publiés de-
    puis un an sur ce sujet sont’
    eruellemnet actuels, nos craintcs
    averées, nox espoirs contredits.

    «Qu’il nous soit du moins per-
    mis de disc & nus conlréreg les
    éerivaing de | Tchécoslovaquie,
    dans ce silence de leurs journaux
    inferdits qui gughe les maisons
    d’Editions, yue nous ne leg ou-
    bliongs pas. Nous les prions de
    transmettre & Izurs penples ce
    message d’amitié et de confian-
    eer, conclut |’Editorial.

    Les funérailles de
    -Mme Wilner Jeudy

    Les funérailles de Mme Wil-
    ner Jeudy auront lieu demain a-
    prés- midi a4 h, Le convoi pai
    tira-du-Salon funéraire Paret
    Pierre-Louis pour se rendre a la
    Cathédrale. :





    Messe fe Prise
    Mme’ Jeanine .Théard Chau-
    vet et 1a. famille Chauvet font
    chanter une Mes#e: de. Prise de
    Deuil .&. la mémoire:.de leur re-
    gretté Max Chauvet le 26 Aofit
    a 5 h..30 am. en I’Beglise du Sa-
    ‘eré-Coeur de Turgeau.
    La présente.’ annonce-_ tient
    lieu d'invitation aux parents et
    amig de notre regretté Directeur





    mond, Dr R. Lafontant, A. Tdssy |

    recom-—

    Duva-~

    a Les principaux points de -

    _ Ta Conférence de Presse
    de William Rogers:

    -WASHINGTON (AFP)
    Voici les principaax points ae,
    bordés par le Secrétarie d’Etat.
    américain, M, Wiliam .
    Ors de sa conférence de. presse
    de mercredi ;.. .

    1) VIETNAM

    Les Etats Unis vont poursui-
    ‘vre leur plan de retrait de trou

    Bes du Sud - Vietnam méme’ s'il
    niy a pas de réduction nensible “stiens de“Varsovie. Mais-les.nou-
    4 le : ne a

    des opérations militaires ou
    pyogrés aux négociations de Pa-

    ris. Ils sont préts & prendre’ des

    risques raisonnables pour con-
    vaincre les nord vietnamiens de
    leur volonté de parvenir & un ré
    glement négocié.

    “2) THAILANDE

    _Lse plans de contingence mili-

    taire établis pour la Thailande
    dans le cadre de l’Organisation
    “ du Traité de l’Asie du Sud-Est
    nobligent pas le Gouvernement
    américain &.fournir des troupes
    4 “ce pays, qui n’en a d’ailleurs
    pas demandé, pour lutter contre
    ‘insurrection communiste. Ces
    plans ne peuvent, en aucune fa-
    con, devenir upérationnels SANS
    une décisiou formelle du Gouver
    ynement américain.
    3) LAOS :

    Tl existe actuellement -une gra
    ve menace d’agression nord viet-
    namienne contre le Laos. Les E-
    tats Unis qui ont pris l’engage-
    ment.de défendre l’Indépendance
    et la neutralité du Laos, ont dé
    ja entamé des consultations avec
    (Union Sovictique et la Grande
    Bretagne, co-Président des Ac-
    cords de Gcnéve. Mais les Etat:
    Unis n’ont saciuellement aucune
    foree terrestrc au Laos.

    4) TCIHCOSLOVAQUIE

    Lannhiversrire de invasion mi
    litaire de la Tchécoslovaquie pur
    lMUnion Soviétique et ses alliés
    est un triste rappel de la diffi-
    culté qu'il y a ® résoudre les pro
    blémes inte-nationaux par des
    moyens pacifiques et dans le res
    pect de la souveraineté de tous
    les pays.

    5) ENTRETIEN AVEC
    LUNION SOVIETIQUE SUK
    LA LIMIATION DES ARMES
    STRATEGIQUES
    NUCLEAIRES :

    Liabsence de réponse soviéti-
    que A la proposition américainc
    dengager ces pourparlers avart
    Je 15 Aott ne signifie pas que
    VYURSS a perdu Vintérét qu'elle



    L’Union
    Panaméricaine et
    les jeunes poéetes
    de PAmérique

    U’Union Panaméricaine vient
    de publier Ie premier volume
    d'un intéressant ouvrage consa-
    cré aux jeunes pottes des Amé-
    ques. Ce volume, dans lequel fi-
    gure ‘Haiti, passe en revue |’Ar-
    gentine, le Brésil, le Chili, Cos-
    ta Rica, Equateur, le Salvador,
    Mexique, Panama et l’Uruguay.

    C’est notre collaborateur Mau
    rice A’ .Lubin qui, dans Vouvra-
    ge présente les ejnq poétes hai
    tiens suivants: Jean - Richard
    Laforest, René Philoctéte, Ro -
    land Moriseau, . Jeanine Taver-
    nier Louis, Antony Phelps.

    Uouvrage est publié en an-
    glajs a l’intention des pays an-
    glophones de l’Amérique.



    ~Tournoi de jeu

    Académie ¢«Lacruzs

    9, Champ de Mara prés de
    Paramount

    L’académie «Lacruz» déplore

    Vabsence a l’eHandicap d’Eté>
    de Gérard Jules, joueur de pre-
    miére force et de Pjerre Antoine
    Michel, challenger communal
    1965. Par. ailleurs, elle souhaite
    que Administration © Commu-
    nale de Port-au-Prince fixe au
    22 Septembre la remjse annuelle
    de la «Coupe Dr Frangois Duva-
    lier> et que le détenteur de la
    coupe représente Haiti aux com-
    pétitions internationales du jeu
    de dames.

    Finale du Tournoj «Handicap
    WEtés :
    Mercredi 20 Aoit 4h. p.m.
    E. Germain - J. Guichet
    S. Pierré Louis - Jacques Olivier
    Michaud Nixon - E, Barrais
    Jeudi 21 Aoit 4h. p.m.
    E. Germain - S. Pierre-Louis
    A. Bernadel - J. Guichet
    M. Nixon - J. Oliviers
    Vendredi 22 Aoitit 4h. p.m.
    Etzer: Germain - Arséne Berna-
    del
    M..Nixon - Sanon Pjerre-Louis
    Hugues Williams - Jacques Oli-
    vier
    Samedi 28 Aoait 10 hb. am.
    -E. Germain - M. Nixon
    E. ‘Barrajs - A, Bernadel
    H. Williams - S, Pierre-Louis
    2. Olivier - Joseph Guichet
    Dimanche 24 Aoft 10 h. a.m.
    J, Guichet - S. Pierre-Louis
    E. Germain - H. Williams
    J. Olivier - BE. Barrais

    : Académie, «Lacruz>




    Rogers, :





    avait. manifésté. pou” négocier 1a

    Jimitatoin des armements strate: -

    ~giques “nuciéuircs. M, ‘Rogers’ at=
    tribue- plutdt le retard apporté A

    '_est arrivé & Port-au-Prince, IHo

    la: réponse -sovictique aux: graver ©

    préoccupations que, l’affronte-
    -ment frontalicr ‘avec la Chine
    “provoquent a Moxcou.

    6) CHINE : “

    ‘Lea Etats Unig vont poursui-
    vre leurs. efforis pour convainere.
    la: Chine de.reprendre’‘Jes-.entre-

    velles. ouvertures faites a- Pékin‘
    -ne signifient absolument. pas’ que

    dopter..la. politique des..deux Chi

    _les- Etats. Unis soient préts a a- .

    ne. Les Etats-Unis veulent seule’

    ment établir;clairement que’ si la
    Chine Communiste demeure iso-
    * Iée,. est -parce qu'elle, le veut.

    ®



    Nows avons regu avec le -plus
    grand ‘plaisir’ la’ carte de. faire
    part du mariage de notre excel

    lent ‘ami ‘le’ Sous-Secrétaire
    dEtat - de 1’Intérieur.- et ~ de.

    la Défense Naionale, Me. Michel:

    Aubourg et
    Gina Montés. ot

    La cérémonie s'est. déroulée
    dans la plus. stricte..intimité le
    14 Aoiit 1969. — :

    Nous -partageons la joie du
    Ministre et de -Mme Michel
    Aubourg-et leuk. adressons, avec
    nos sincéres voeux de bonheur,
    nos plus vives félicitations.

    de Madame, née



    Championnat de.
    Tennis double
    Coupe
    Robert: Carlstroem
    Résultat dis Matches joués le

    Mardi-19 Aoft 1969 sur les
    courts ‘du Turgeau Tennis Club.
    L’Equipe Madsen — Mattéis Pé
    tion Ville Club bat l’Equipe Ga-
    gneron Westerband Tennis Club
    de Port-au-Prince. : 6-2; 6-3... .
    L’Equipe J: Etienne jr — Ma
    thon Tennis. Club de Port-au-
    Prince bat Apaid — Apaid Cer-
    cle Bellevue : 6-4; 6-0;
    L’Equipe Bogat — Edouard
    (E. L.) bat Desormeau — Laem
    ke Pétion Ville Club : 6-0 ;6-2;
    L’Equipe R. Etienne — Ram
    py Tennis Club de Port-au-Prin-
    ce bat. ’/Equipe Tanguy — Mu-
    nier Turgeau Tennis Club : 6-2;
    Mercredi 20 Aoit seront joué-
    toujours au Turgeau Tennis Club
    a 4:00 P. M. les Matches — sui-
    vants : Phipps — Verwaay Tur
    geau T. Club contre Madsen —
    Mattéis Pétion Ville Club Hirch
    — Théard Turgeau Tennis Ciun
    contre Bogat — Edouard (E. L.)
    R. Etienne — Rampy Tennis
    Club de Port-au-Prince contre
    Baker Ed. — Baker J. J. Cercle
    Bellevue.
    Joe ETIENNE, Promotor.

    DERNIERE HEURE

    NATIONS UNIES (AFP)

    Le Conseil de Séecuritg s’a-
    journe sine die sans avoir vote
    sur l'inscription & Vordre du
    jour de la plainte irlandajse.





    La flotte soviétique

    en Méditerranée
    NAPLES (AFP)

    La Flotte Soviétique en Meédi-
    terranée est constituée a l’heure
    actuelle de soixante deux & soi
    xante quatre unités, a indiqué
    aujourd’hui, a la base de-PTOTAN
    de Naples (Secteur Sud - Euro
    pe), un porte - parole du «Ma-
    ritime Air Force Méditerranéan>
    Le nouveau Commandement allié
    chargé des op’rations de patroul.
    le en Médilerranée — répondant
    a des journalistes qui l’interro-
    geaient sur limportance de la
    présence maritime soviétique cu
    Méditerranée.

    I) s’agit la de la Flotte la plus
    importante envoyée jusqu’a ce
    jour par FURSS en Méditerra-
    née. Elle est composée de vingt
    neuf navires de guerre de surfa
    ce, de vingt cinq bateau d’appui
    et d’escorte, te de huit a dix
    sous-marins, a ajouté le porte
    parole.

    xxx

    Projet spatial

    soviétique
    LONDRES (AFP)

    L’'Union Soviétique a Vinten-
    tion de mettre des cosmonautes
    sur orbite luuaire le 6 Septembre
    annonce la ¢British Interventary
    Society» de Londres. Ce vol, qui
    devrait durer 7 jours, ne serait
    cependant pas accompagné d’un
    atterrissage sur la Lune, les so-
    viétiques n’étaient pas tout A fait
    préparés 4 une telle tentative.

    M. Kennedth W. Garland, vie |
    Président de la Société, a tiré
    ces conclusions d'un examen ap-

    profondi des deux derniers vols .

    opérés par ies stations automa
    tiques soviétiques. M. Gatland
    pense que «Luna 15%, qui était
    sur orbite lunaire pendant que
    les astronautes d’eApollo 11, a:
    terrissaient sur la Lune, était
    plus spacieuse que les satellites la
    naires précédents,.mais cepen-
    dant..incapable, de . transporter








    AU FIL DES JO:

    : ~ +.” par Aubelin Jolicoeur



    LE ‘PREMIER MINISTRE
    D'ANTIGUA L'HONORABLE
    V. CORNWELL BIRD -

    et deux membres, de son:.- -
    Gouvernement parmi: nous

    ... Hier aprés i-par le Vo
    d’Air France oe de Miami

    norabie V. Cornwell Bird, Pre-

    -mier Ministre de- Antigua, — .

    Jl est accompagné du Ministre

    - des Affaires Sociales, M. Ernest.

    Williams et de M. Christopher
    O™Mard, Conseiller du Premier’
    Ministre. ‘ .

    Ces Mstingués visiteurs ont
    éét accueillis par M. Carl Alcin-
    der du Protocole: et ‘M:.Edouard-
    Pointdujour. Inspecteur.en Chef
    du Service d’Immigration ‘du Dé-
    partement de I'Intérieur.

    Le.Premier Ministre d'Anti -
    gua et sa suite ont pris logement
    au Castel Haiti ot ils passent
    deux jours, Ils reprendront le
    Vol d'Air France jeudi apres
    midi pour retourner 4 St. Johns
    “Antigua.

    Avec nos voeux de bienvenue,
    - nous leur ‘souhaitons un trés a-
    gréable . séjour -parmi nous.

    . 2 xxx
    LE SEJOUR EN HAITI
    DES -18 MEMBRES DU CLUE
    PRIVE «LE VAUBDOUs
    DE PARIS :. ©
    impressions de M.
    aurice Cotrat

    ».. Lundi aprés midi ont repris
    le. Vol .d’Air France pour rentrer.
    a’ Paris via Pointe-a-Pitre 3 des
    18 membres du Club privé 1.
    Vaudou de Paris venus ici dans

    -le. cadre d‘une” série de voyages
    en’ Haiti organisée par la Direc-
    ‘trice Générale de ce Club, Mme
    Mathilda Beauvoir Planson qui
    est en méme temps Présidente
    -de Société pour la diffusion
    de fa Culture Afrd-Caraibe.

    . Ces visiteurs dont la plupart_
    étaient des francais viennent de
    passer trois semaines a4 -
    Beach. — .

    Nous avions tenu 4_ inter-
    viewer au moins ]’un d’entre eux
    et nous avions fa chance de
    tomber sur .M. Maurice Goirat,
    un Agent de Publicité 4 Paris.

    Maurice Goirat’ est Directeur
    dune Agence de Publicité. .

    - Il est reparti en compagnie de
    deux autres membres du Groupe
    de 18 ‘visiteurs ‘trangais-: Mme
    Claude Carter. écrivain, jour-
    naliste (Express et Réalités) et
    Mme Liliane Grunwald, Pré-
    sidente Directrice Générale. de
    plusieurs sociétés, propriétaire
    de Palais des sports et de jour-
    naux, :

    «Haiti, dit M. Coirat, est une
    révélation.,.Quant:& Robert et-a
    Tamara Baussan;: ils sont: merveil
    leux, Je. “-reviendrai’, «“l’année
    prochaine, -je° reviendrai. C’était
    sensutionnel>. ,

    Quant a Mme Mathilda Beau-
    voir Planson, Présidente de la
    Société pour la Diffusion de ‘la
    Culture Afro Caraibe (AFCAR)
    ut Directrice Générale
    privé Le VAUDOU de Paris, M.
    Coirat pense que son mouvement
    vst, le meilleur moyen de faire
    découvrir Haiti
    une idée juste.

    Les autres membres du groupe
    sont repartis mardi soir.

    Le CLUB auquel
    partiennent «ces visiteurs
    des meilliers de membres de
    toutes’ les disciplines et de
    diverses nationalités. Il y a des
    médecins: des avocats, des ingé-
    nieurs et architectes, des ethnolo-
    ues, des artistes, des écrivains
    et poétes, des cinéastes, des
    journalistes et publicistes des in-~
    dustrielS et des princes.

    Et M. Maurice Coirat d'ajouter:
    Mon opinion -est partagée par
    tous mes compagnons,





    ap-
    réunit

    i x x X
    LE SEJOUR A
    PORT-AU-ERINCE
    DU PREFET. DE LA
    GUADELOUPE,

    M. JEAN DELEPLANQUE

    ET SA FAMILLE

    ... Lundi aprés midi par le
    Vol d’Air France se rendant a
    Pointe-a-Pitre via San Juan sont
    repart's le Préfet de la Guade-
    loupe, M. Jean Deleplanque, sa
    distinguée épouse Wanda et ses
    fils Francis et Jn-Pierre. Is
    éta'ent accompagnés 4 |’aéroport-
    Francois Duivalier par le Chargé
    d’Affaires de France et Mme An
    dré Tanguy par Mile arie-Jo
    Tanguy, par le Préfet de Port-
    au-Prince, M. Windsor Day.

    Arrivée. samedi matin, la fa-

    mille Deleplanque avait pris
    logement &.Ja Villa Créole ou
    elle a passé trois jours. |

    Le programme du séjour de

    cette distinguée famille francaise
    a Port-au-Prince a ‘été arrangé
    par le Chargé d’Affaires inté-.
    rimair2 de France,
    Tanguy et sa femme-

    Les Deleplanque avaient d’ail-:
    Jeurs été accueilis & leur arrivée
    par M. André Tanguy et sa gra-
    cieuse f lle Marie-Jo.

    Le Préfet de la Guadeloupe,

    et de ses dépendances. Les.
    Saintes: Marie - Galante, Dé-
    sirade, St Barthelemy et St

    Martin au moment de son départ
    épuisait tous les tenmes flatteurs-
    pour parler de son séjour en
    Haiti. ~ -

    Nous avons rencontré le “Préfet. .
    Deleplanque et sa famille samedi
    soir au Rond Point Night’ Club
    en compagnie de M. et Mme
    ‘André Tanguy' et “de ‘Mile: Marie-
    Jo Tanguy qui les recevaient a
    diner dans cette atmosphére de
    joie de vivre entretenue par
    les Schleu Schleu, et partagée

    et sai “













    ar,une bell js



    MERCRED



    . «Oeuvres Essenti

    du Club.

    et de s‘er faire _

    M. André.









    Lundi aprés“midi, vers. §
    res, te Prefet.. Deteplanag
    compagné ~du. Char; ?
    de ¥rance, , \ndr
    répondit a-une nivitation de &
    homologua de Port-au-Prince -



    Windsor Day. . : :
    " Ml Day ~et sa charm

    femme avaient offert” ‘une:

    ception

    honneur. :

    A son grrivée comme 4:
    - BOK ti cette réception,:
    ” Préfet - Deleplanque-: regut. 1
    honneurs: d’un groupe d’Iosp
    teurs de la Préfecture de® Po

    au-Prince, . :
    : ‘Les :Préfels ‘Day et Deleplang
    ‘eurent d‘intéressants échang

    vues. : .
    La réception se termina par
    don du Préfet Day-& son
    legue de la Guadeloupe.

    Ce don consistait en un
    douvrages du Président a
    dela République,- Dr. Frang
    Duvalier dont les. fameu
    elles».

    Le Préfet et Mme Deleplanc
    regurent au moment da |
    départ une caisse de Rhun
    Barbancourt du Préfet Wind

    Day. eo .
    Préfet Deleplanque ne
    promet de revenir pour une p
    longue visite.

    xxx
    LE MARQUIS JACK DE
    VENOT DE NOISY
    Président des Juriaconsultes
    duternationaux de France et
    sa femme parna nows
    .. Ce matin, sont. arrivés
    Port-au-Prince. le Marquis J:
    de Venot de Noisy et
    charmante femme, la Marqu
    Lilian de Venot de Noisy.
    Me. Jack de Venot de
    originaire d’Orléans est ‘
    dent des Jurisconsultes Inter
    tionaux de France.
    Ti est décoré de
    d’Honneur. °
    Sa femme est une parisient
    Le couple a pris logement
    \'Hétel Choucoune of il pa
    trente six heures. :
    Le Marquis de Venot de Ne
    nous dit qu’il est venu faire
    connaissance de seS parer
    haitiens dont des membres
    ‘la:famille Noisy de Port-
    . Prince. 1 a rencontré aN
    York Jules: Noisy. °
    II se propose de rendre vi:
    aux personnes qui lui ont
    recommandées par ce dernier.
    Nous souhaitons la bienve
    en Haiti au Marquis et a
    Marquise de Venot de Noisy.

    XxX
    MLLE MARIE LIVIE
    BOUCARD

    est allée étudter

    la puériculture a Genédve

    * ... Ce matin, Mile. Marie-L
    Boucard, jolie fille de N
    Nicole Dorcé Roc, a pris l’av
    en compagnie de sa Grand’m
    Mme Alfred Dorcé, épouse
    VAdministrateur Général
    Postes.

    Marie Livie est allée étu
    la puériculture i Geneve fp
    qu‘’n son retour elle institue
    Jardin d'enfants a Port-
    Prince.

    Marie Livie et Mme Al
    Dorcé ont été saluées a I'a
    port Francois Duvalier par |
    Alfred Dorcé, Me: Jan Roc e
    femme Nicole, par Mile Je

    1

    oi

    la Légi

    Boucard, par 1l'Ambassad
    René Hyppolite Chef du ]

    tocole et sa femme par I’é
    bassadeur Paul Dumarsais F
    mé et sa femme et par un gt
    nombre d'autres parents et a

    Nous leur souhaitons une |
    reuse traversée et un agré:
    séjour en Suisse.

    : xxx
    M. GEORGES HERAUX,
    Propriéaire du'Sans Souci Hi
    nous parle de son séjour
    aus Etats-Unis
    .. Nous avons
    beaucoup de plaisir notre
    mable ami M. Georges Hérs
    dynamique Propriétaire de |’
    tel Sans Souci, l'un des |
    courus d’Haiti.

    Georges est rentré vend
    aprés midi venant de Miami
    le Vol d’Air France.

    Il était parti il y a plus
    trois semaines avec sa charma
    femme Gerty.

    Leur voyage avait plusie
    buts : Georges qui avait s
    une délicate opération a |’oeil
    début de l'année devdit consul
    un spécialiste. Il devait at
    faire avec’Gerty les conta
    nécessaires avec les Agences
    voyage pour maintenir le suc

    revu a

    du tourisme haitien en géné
    et le succes du Sans Souci

    particulier. Et en dernier 1
    Georges et Gerty devaient v
    leurs enfants & New York et

    Los Angeles.
    C’est ainsi qu'ils ont passé «
    jours a. New York et de

    sema'nes A Los Angeles.

    Pour ce quia tralt a Ia ec
    ‘sultation médicale qu'il a fai
    le spécialiste américain n’av
    que des compliments 4 Jui adr
    ser pour l'ophtalmologue hait
    qui aveit réalisé son opérati
    Hommage doit étre rendu
    Dr. Rodolphe Gagneron.

    Georges .a requ des conse
    qui Vaideront .4 maintenir
    tension 4 Ia normale. :

    ‘Les. contacts faits avec |
    agents’ de voyage étaient nol
    breux et se révéleront fructuet

    Georges et Gerty ont vu N
    Armstrong et Buzz Aldrin d
    ecendre sur Ja lune le dimanc
    20 Juillet alors quwils étaient
    New York. [is étaient en premi
    re loge devant le petit écran |




    A | Weg Sel Be Sal
    oY dR You? 0 UAT 0 laa? a et |
    ECCS Cee

    TT] Cll dala aed at |














    PROBLENE No.t80 Se ve





    HORIZONTALEMENT

    1 — Sont souvent réunis on
    attelage

    2 — Change l’agpect des cho-
    ses selon le bout que lon utilise
    — Voyelles

    3 — Evita un un hiatus —
    Aurochs

    4 — Une forme de bonheer

    5 — Grillera

    G@ — Pas. mire — Paralyse
    le comédien.

    7 —.Le mot dela fin — Dieu

    des Vents
    Solution du
    HORIZONTALEMSNT —
    1. Bouvillons — 2. Lunette ;

    EI — 8. Elida ; Urus.4. Félicité
    5. Rétira — 6. Verte ;Trao —

    7. Amen ; Eole 8 Agi ; Ni ;
    SIL — 9. Pitre ; Rite — 10.
    Tressauter



    iS






    HAYTIAN AMERICAN
    COMPANY, 5, A.
    USINE HASCO

    SOGIETE ANONYME HAITIENNE

    PLANTEURS ET FABRICANTS
    Sucre Raffiné —, «HASCO CRYSTAL»
    Sucre Mi-Raffiné — «POPULAIRE»
    Port-au-Prince, Haiti.

    _-SIROP PECTORAL
    Gott agréable — Conservation.
    A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.

    Toux, Rhames, Bronchites, Enrouements, Influenza
    Affections des Poumons

    K_—_Falt ‘ffet, — Conjone

    thon “RE aTeHta

    —- Ameo la galorlo — Or-
    dro religieux :

    10 .— Sursauter

    uxXYX
    VERTIGALEMENT

    ll S J ani t 4 P avoir
    poussé Tapnieson BE fruits
    confite :

    If — Lo contre du moule —
    Manifester un certain mouve-
    ment

    11t — Source d'ennui

    IV — Mise en valeur par le
    scenario —- Se suivent

    Vv — Habitantes d’une botte

    “VI — En lutte — Au _ bout
    du couloir

    VII Une région en cours d’a-
    ménagement dans le Midi — Pe
    tit cours

    VII — Gai participe — Mar
    que sa timidité

    IX — Permet de ne pas inter
    venir

    X — Sjtuée — Ne pas révé-
    ler

    Probleme précédent

    VERTICALEMENT ~

    I. Blés ; Apt — Ul. OUL ;
    Réagir — III. Uniformité IV.
    Vedette ; RS — V. Italiennes
    — VI. LT ; IR —. VI. Leucate







    Ru — VI. Ri ; Rosit — IX.
    Neutralité — X. Sise ; Céler
    Dh past aAS OAD :

    §)
    &
    C7

    ’ aprés de longs instants,

    Nene ee tt cmaih

    sEJOU









    HOLLYWOOD (CALIFORNIE)
    (AFP) .
    Roman Polanaki, le mettour
    -en--pedne -potoneis-dont Ja. -fem-
    mo, Vactriee Sharon Tate, ot
    quatro autres personnes ont 6té
    nssansinées {1 y n dix jours dans
    Jour luxueuse villa d’Hollywood,
    est sor brusquement, mardi, do

    la retraite ‘qu’'ll ,elétalt: dimposée

    dau lendomain’ des. obaaques’ de sa:

    femme, pour faire face aux
    cameras do la télévigian et’ une
    centaine d¢.journaliates,

    Dune voix brisée, il a évoqué
    certains aspects émotionnels do
    cette macabre affaire,, maig | il
    s'est. montré avare - en réclaircis-
    sements sur la marche de
    Venquéte policiére et sur les
    circonstances qui‘ont pu précé
    der le quintuple meurtre de
    Cielo Drive.

    Ce n’est pas de ma réputation
    qu'il s’agit ici, a-til dit en
    ouvrant la conférence de presse
    qu'il a donnée A l’Hétel Beverly
    Wilshire, mais de la mémoire
    de la femme que j’aimais et de
    son nom.

    Un long silence avait précédé
    cette premiare phrase. Luttant
    pour contenir gon émotion, la
    tate basse et les lévres trem-
    blantes, Polanski est demeuré
    silencieux pendant 45 secondes
    au moing devant le micro ow
    venait de le conduire son avocat,
    M. Wally Wolfe.

    Comme un nageur qui consent
    finalement -&.se.jcter A Veau
    d’hési-
    tation, le célébre metteur. en
    scéne a dit que sa décision de
    rencontrer la presse obéissait
    au chagrin et & la déception que
    lui avait causé la prolifération
    de nouvelles fausses ou mal

    fondées.

    Son avocat avait auparavant
    averti les journalistes qu’il n’y
    aurait ni questions ni réponses.
    Polanski allait se limiter & une
    simple . déclaration. Mes conseil-

    _ Jers, oa dit celui-ci, m’ont
    vivement engagé & me _ taire,
    mais je tiens a préciser mes
    sentiments.





    que. ma

    . Bente un



    Boaucgup d’entre vous sayont
    enine, “Sharon, était
    l'une dea plu» belles femmes au
    ‘monde, a -poursulvi = Polanskt,
    mats pou d'entre vous — savont
    comblon elle était bonne. A co
    moment, Polanski a dQ s’inter-
    romhpre A nouveau,nux ‘borda des
    larmes, Sortant un mouchoir de
    la. pocho . intérleure, de son
    voatan:: grin croisd, il I’a pressé
    contre ses paupidres.

    xxx

    LA SITUATION DANS
    LE. MISSISSIPI
    GUILPORT

    (MISSISSIPI) (AFP)

    La loi martiale limitée a été
    imposée Mardi par Je gourver-
    neur du Mississipi, M. John
    Bell Williams, dans la région de
    Yétat bordant te golfe du Mexi-
    que, dévastée par l’ouragan tro-
    pical. —
    pical Camille.

    C'est le commandant de la
    garde nationale du Mississi-
    pi, Walter Johnson, qui a recom-
    mandé la prise de cette mesure,
    afin, a-t-il souligné, de découra
    ger Jes curieux de venir inspec-
    ter les lieux sjnistrés,

    Le commandant a annoncé
    que 2.000 soldata de la garde na
    tionale étaient déja 4 pied d’oeu-
    vre et qu’il se propose d’en appe
    ler 2.000 autres.

    Le nombre total des morts
    provogué par l’ouragan était
    mardi aprés-midi de 12, majs le
    chef de la défense civile estime
    quwil pourrait atteindre 160 ou
    200.

    Un membre dy parlement de
    Vétat de Mississipi, M. Merle
    Palmer, a déclaré de son coté
    que dans la rgéion de Pascagou
    la, & lextrémité Est de la cite,
    Jes serpents sont si nombreux
    qu'il a fallu prendre des mesu-
    res pour les détruire.

    xxx

    LE SEJOUR DU GENERAL
    GOWON A MONROVIA

    MONROVIA, (AFP)

    La sécession Biafraise repré-
    danger trés sérieux
    pour toutes les nations d’Afri-
    que et seule L’OUA peut résou-
    dre la crise Nigériane, a déclaré
    aujourd’hui & Monrovia le géné-
    ral Yakubu Gowon, chef de l’é-
    tat Nigérian.

    Le général Gowon, qui pre-
    nait la parola au cours d’une ré-
    ception donnée en son honneur
    par le président William Tub-
    man, a notamment souligné que,
    tout en faisant son maximum







    PORT-AU-PRINCE
    La Compagnie ayant 24 années de Service dans les Caraibes
    HORAIRE A COMPTER DU 1ER JUIN 69

    MARDI — JEUDI — VENDREDI—SAMEDI |

    Vol 601 Départ
    Arrivée
    Départ

    Arrivée

    Vol 602

    New York 12.15 p.m.
    Port-au-Pee 2.49-pan.
    Port-aw-Pce 3.15 p.m.
    New York 7.35 p.it.



    (PWAYS

    Pour toutes informations supplémentaires adressez-vous & votre agent de voyage ou aux bureaux
    de la Trans Caribbean, Cité de VExposition.

    Tel, 3283 — 3974.
    Airport et Service Cargo 3085.



    Les vols entre : P-au-P — Aruba — P-au-P et : P-au-P — Curacao — P-au-P



    sont temporairement suspendus.

    eR aS ele

    ~

    CE rere Ed Ts ateenenamasnainmel












    adroit ad aed 1 Vivres
    on mddigamonts. Il a ‘en outro
    regrett6 que. les . organisations.



    charitublos ‘fourntasent’ au “régl-” ©

    mo réoello des dovises qui lui per

    mettont -de, financer nes — achnts~

    d'armes. ‘ .,
    Le chef do Vétat Nigérlan
    soat’ onsuite entrenu longuement
    avee le président Tubman,
    dornicy a déclaré a l'jssue de cet
    entretien, que ses conversations
    avec le général: Gowon aveient
    6té tras ‘satisfaisantes. © = |

    XX Xg se “8

    LA SITUATION EN
    TCHECOSLOVAQUIE, : :

    PRAGUE, (AFP)

    Nous condamnons avec la
    plus grande énergie les efforts:
    des forces anti-socialijstes et op-
    portunistes de droite pour déclen
    cher les gréves, la résistance
    passive, pour organise -rdes sa-
    botages, pour terroriser morale-
    ment et menacer de violences
    les membres honnétes du parti
    et les citoyens de ce pays, décla
    rent, dans une résolution — les
    participants au meeting devant
    lesquela MM. Svoboda et Husak
    ont pris la parole ce matin.

    Nous soutenons fermement a-
    joute la résolution, les mesures
    prises par les directions
    Parti et de VEtat afin d’em -
    péchehr Vorganisation d’actions
    destructrices et nous espérons
    que l’on se servira avec énergie
    de tous les moyens légaux. Nous
    ne pouvons pas g¢ternelement
    passer sous silence les acivités
    de certaines personnes qui nui-
    sent A notre société socialiste et
    empéchent
    rieure.

    La resolution Jajoute “en .con-

    ‘Ca:

    du

















    ye sce

    re et +S .
    bring, qi a i eee victi-
    mie, .do.tn annglante tuerle.....

    Lo voyunt . a été — aulorisé
    par Roman Polanski :a visitor les
    eux du meurtre, la luxucuse
    Villa dans Ciclo Drive louéo par |
    lo metteur en scene polonnis e+

    :an-fomme, Sharon -Tate.

    “ Blessé, aad
    : Mlement

    trois meurtriersa était
    xe! : yoyant, proba
    par lps yécl@ts dc ses lu-

    nettes qui He one tallladé Je vina-
    ge. Ll yra'dés ‘traces de san sang.
    dang lp smnbgercde Meron Tate.



    Un_ dex



    _ Le mobile cu
    cherché dans
    _ des‘ quatre—personnes .qu
    -vaient lA ce soir.




    Creat & cette personne que s'a-
    dregsail le mot pig. (cachon) tra-

    “eé.en lettres de sang,

    son évolujon . ulté-. -

    clusions geu le socialisme peut se.

    développer avec succés ‘en Tché-
    coslovaquie qui, en collaboration
    et en amitjé avec otus Jeg pays
    socialistes et avant tout avec
    l'Union Soviétique. :

    xxx
    PRAGUE, (AFP)

    Des hélicoptéres de l’armée
    tchécoslovaque survolent en per-
    manence la place Venceslas,
    ou plusieurs centaines de person
    nes sont toujours rassemblées,
    sans que l’on puisse toutefois
    parler de manifestation sinon
    par simple présence.

    L’apparition des premiers ap
    pareils dans le cel bleu de Pra-
    gue a provoqué quelque émoton
    parmi les spectateurs, jusqu’au
    moment ot ceux-ci ont pu se
    convainere qu'il s’agissajt - des
    leurs. '

    Bien que les stations de tram
    ways qui se trouvaient sur le
    haut de la place Venceslas des
    deux cotés de la statue aient été
    enlevées pour éviter tout pretex
    te de rassemblement, la circula-
    tion sur la place commence a é-
    tre sérieusement embouteilléc.
    Cependant aucun nouvel incident
    na ¢tg enregistré, les badauds
    se contentant de se moquer des
    policiers et parfois de discuter
    avec eux,

    Dans tout le centre de la. ville,
    les policiers font strictement res
    pecter les interdictions de station
    nement , qui sont d'habitude as-
    sez peu observées.

    xX xX X

    DECLARATION D’UN
    VOYANT EXTRA LUCIDE

    LOS ANGELES — AFF —
    Je sais quia tué Sharon Tate
    et les quatre autres victimes, je



    Avis Matrimonial

    Mr Gérard ‘Exilhomme demeu ~

    rant et domicilié a& New-York
    fait savoir au public en général
    qu‘il n’est plus responsable des
    actes et actions de son épouse
    née jMari eClaudette Renndy
    Petit pour cause de mauvais
    agissement en attendant qu‘une
    action en divorce Jui _ soit
    intentée. : '
    New-York ce 14 Aofit 69
    Signé Gérard Exilhomme



    Un des tucurs était grand, un
    autre barbu et le troisi¢me était ~
    fréte. Le cehf était un homme
    qui n’aime. pas: le travail et pro-
    duiva- un ‘alibi parfait.

    Le jeune Steven) Parent n’était
    pas visité. Il a eu.le malheur de
    se trouver la par hasard. C’est
    pourquoi il a été tué. ,

    Le voyant a affirmé en ‘outre
    que les assassins se sont rendus ,
    a la Villa & pied par un chemif
    autre que la route, que la ligne
    téléphonique a été coupée ap*és
    la tuerie et non avant et que lea
    trois hommes étaient déja venus

    plusieurs fois & la villa.

    Leur arrivée, le soir du crime,
    n’était pas une surprise. ,

    Ce soir - 1a, a ajouté Hurkos,
    les personnes présentes ne ge li-
    vraient & aucun rite. Elles a -
    vaient organisé deg jeux de so-
    eiété, Miss Folger (I'héritiére
    @un magnat du café) n’était pas
    dans la,méme-piéce. Elle a enten
    du des cris ct a essayé de fuir.-
    C’est & ce moment lA qu'elle a 4té
    abattue. Toule la tuerie n’a duré
    que six &-huil minutes, a dit
    Hurkos.

    Le voyant s‘est refusé a com-
    menter la découverte d’un dra -
    peau américain sur un canape
    non loin des corps de Sharon Ta-
    te et de Jay Sebring. Ceax-ci € -
    taient attachés l'un & Pautre pac
    une corde eu nylon qui passait
    par dessus une des poutres appa
    rentes du salcn. Il s’est borné &
    dire: vous découvrirez en temps
    voulu que le drapeau a quelque

    -(Voir suite page 3)

    ‘porvictn "
    -_Mo Poter. Jeud!
    Ide Jay Se UN OER

    odi Oh cl Bh 1G.
    HAUTE TENSION
    e0 qos 2,50,-¢ 4.00: =
    A Gth..ot Bh. 16

    LaePOUR:






    n

    LE SHERIF °

    _AV0CwANTHONY. STEPHEN. coc: UDIT. RD
    Entrée Gdes. 1.60 Réservée 2.50 CENT! i CUL’

    ETOILE-CINE |
    (PBTIONVILLE). -
    aT mo - .

    Mercredi 46h, 30 et 8 h.-30
    LE GENDARME SE MARIE
    Entrée Gdes 2.00 et 3,00

    Jeudi & 6 h. 30 et 8 h. 80
    L’ETRANGERE
    Entrée Gdes. 1.20 et 2.00.

    ore ante

    MONTPARNASSE

    Mercredi a 6 h 15 gf 8 h 15—
    DES‘ ARDENNES
    Entrée Gde. 1.00

    Jeudi & 6-h. 15 et 8 h. 15
    DUEL AU COUTEAU
    Entrée Gde. 0.60 ©



    CINE UNION.

    Mercre di 6-h 15 et 8h 16
    © REPTILICUS
    Entrée Gdes 1.00

    Jeudj 4 6 h. 15 et 8 h. 16
    GENTLEMAN DE COCODY
    Entrée’ Gde. 0.60

    Avis Matrimonial

    fe soussigng Melius Sabin, dé ~

    elare au public en général et au
    commerce en particulier n’étre
    plus responsable des acteg et ac-
    tions de mon épouse Mme Me-
    lius Sabin née Andrénie Fran-
    cois pour mauvaise conduite.
    En attendant qu’tine action en
    soit intentée sous peu contre elle
    P-au-Pee, le 20 Aofit 1969.
    Melius SABIN



    Avis Matrimonial

    -Je soussignée avise le public
    en général et le commerce’ en
    particulier n’étre plus responsa-
    ble des actes et actions de mon
    époux Ludrik Jn-LOUIS pour
    choses graves. En attendant qu’u
    ne action en-divorce lui soit in-
    tentée. , .
    Port-au-Prince, le 19 Aofit 1969

    Mme. Carmélite Deslouche



    f==== Pour votre BEAUTE},

    les

    Pules spécialités
    Exigee cosmétiques:.
    ala hp pe







    Gelée Royale
    stabilisée

    1 Crémes de jour el de nu
    | Créme masque.

    Créme hydratante.
    Toniques et Lotions.
    Créme démaquillante.

    it:











    Creme 37 pour ta beauté des
    sous licence S

    La

    Pp

    Un produit licence APISERUM B. de Belvefer a base

    de Gelée Roydle stabilisée offre les garanties de qualité

    et d’efficacité qui depuis dix an
    de Ja marque.’

    Laboratoires SANTA - 2, avenue du 11 Novembre, COURBEVOIE

    Lyenle lovdes
    (Ge



    WhO

    edb.



    Lait de Beauté. wate
    Savon. ab oe
    Dentagel. Se hae
    Brillantines. .

    par le biologiste B. de Belvefer
































    mains.

    Raa Duet Hanh,

    toduils mis ou point



    s font la réputation mondiale

    et maton de



    mee

    Pour la santé et

    la beaute de
    vos dents








    Seudi a 7 h.
    LE SAINT PREND
    L'AFFUT :
    Entrée Gde. 1.00













    (Tare Impasse Lavaud)

    ” Mereredi A 7 h. PM,




    NOTRE HOMME FLINT
    Entuée 100:





    PARAMOUNT

    Mercredi &,6 h.-et 8 h.

    . |, LE DERNIER TRAIN
    . VENFER © Entrée Gdes 1.60 et 2.60

    Jeudi & 6 h. et 8 h. P.M.
    MON NOM EST PECOS
    Entrée Gdes. 2.60 Réservée 4



    CINE SENEGAL
    Mercredi & é h, 15 et $b. 1
    ELDORAD ,

    Entrée Gdes 1.60 et 2.00

    Jeudi & 6 h. 15 et 8.h. 16
    DES ARDENNES A L’ENF
    Entrée Gdes. 1.00 et 2.00



    Drive in Ciné Delm

    Mercredi & 7 h. et 9 h.
    LUKE LA MAIN FROIDE
    Entrée 1 dollar par voiture

    Jeudi 8 7h. et 9 he
    L’ASSASSIN EST-IL
    COUPABLE ?

    Entrée 1. dollar par Voiture



    De Luxe Auto Cim
    €RETALAB)

    Mercredi 4 7 h. et 9 h.
    (Derniére représentatoim)
    A CORPS PERDU —
    Entrée 1 dollar par voiture

    Jeudi & 7 h. et 9 h.
    LE DERNIER TRAIN
    Entrée 1. dollar par voiture



    CINE OLYMPIA

    Mercredi (En permanence)
    3 § 3 PASSEPORT
    POUR L'ENFER
    . Entrée Gde 1.00

    -Jeudj. (En Permanance)

    LE MAITRE DE FORGE
    Entrée Gde.’ 1.00



    CRIC-CRAC CINE

    Mercredi & 6 h et 8h 15
    ..ET, POUR QUELQUES
    DOLLARS DE PLUS

    _ Entrée Gdes 200 et 2.50

    Jeudi a 6 h. et 8 15
    L°ENFER A BORNEO |
    Entrée Gde. 1.00 et 1.60

    CINE PALACE

    Mercredi ¥ 6 h. et 8 h. 15
    L'AFFAIRE AL CAPONE
    Entrée Gde 1.00

    Jeudi a 6 h. et 8 h. 15
    NOTRE DAME DE PARIS
    Entrée Gde. 1.00



    CINE STADIUM.
    Mercredi (En permanence)
    LES 4 FILS DE KATIE
    ELDER

    Entrée Gde. 1.00

    Jeudi (En Permanence)
    LES IDOLES
    Entrée Gde. 0.60

    —

    LISEZ
    «LE NOUVELLISTE>





    MERCRED?I20 AOUT 1909





    4

    Cherches la section correapondant
    de nalssance ot vos tronveres
    aignalent lea autres pour domain.

    Drott dereproduotion totale ox

    Propristé King Features Syndicate — Exclusivité
    «LE NOUVELLSTE>

    JEUDI 20

    21 MARS AU 20 AVRIL (BE
    LIER): Uy a dos heures ot le
    silence s‘impose et d’autres od la
    grosse voix doit se faire enten-
    dro, Décidez od, quand et com-
    ment. Lea affaires pouvent con
    tinuer sans heurt.

    21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
    REAU): N envisages pas les pre
    miéres pensées seulement ni lcs
    premieres impressions. L'impul -
    sion, les ‘ndications, les conseils
    peuvent vous induire en erreur.
    Soyez sfir de bien chercher votre
    vole,

    22 MAI AU 21 JUIN (GE
    MEAUX): Canjonction bénéfi -
    que. Prencz le point de vue opti-
    miste. Vous aurez une image plus
    vraie des choses ct Venthousias-
    me nécessaire pour avoir des i -
    dées fécondes et aller de }’avant.

    22 JUIN AU 23 JUILLET
    (CANCER): Associations, affai
    res et vie personnelle sont géné-
    reusement influencées. Ceux do
    vous qui prendront leurs respon-
    sabllités au sériecx auront tou -
    tes leurs chances. En tout, soyez
    réaliate.

    24 JUILLET AU 28 AOUT
    (LION): En cas de difficultés,
    attendez patiemment ce qui de -
    mande davantage de réflexion et
    une politique dilatoire. Belle jour
    née si vous partez au moment
    opportun.

    24 AOUT AU 23 SEPTEM -
    BRE (VIERGE): Liheure de
    Yeffort occasionnel et indécis est
    passée. Voici la journée de la sa-
    ge vigilance, de l’effort sérieux
    mais ni chaotique ni emporté. U-
    tilisez - la a plein.

    24 SEPTEMBRE AU 23 OC
    TOBRE (BALANCE): Soyez
    prét. Etudiez & fond tous les pro
    jets avant-dagir. Chagsez le dou-
    te, la craimte de l’échee. Vous a-
    vez toutes les connaissances indis
    pensables.

    24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
    BRE (SCORPION): Si vous or-
    ganisez les taches secondaires vo
    tre travail en sera plus léger.
    Commente, tét et méthedique -
    ment. Oubliez méme Vindifféren
    ce du voisin. Continuez a bien
    jouer votre réle.

    28 NOVEMBRE AU 21 DE -
    CEMBRE (SAGITTAIRE): Si
    votre intuition vous pousse, s8-
    surez - vous d’abord qu’elle a rai
    son puis agissez avec votre cou-
    rage habftuel. Habillez de neuf



    Un reméede nouveau
    et souverain contre

    les douleurs

    Un médicament puissant et
    inoffensif faisant disparaltre ra
    pidement toutes sortes de dou-
    leurs, c'est bien DOLOROSTAN.
    Arthritisme goutte (i1 élimine
    Vacide urique), rhumatisme arti
    culaire aigu, rhumatisme chroni
    que, rhumatisme goyttenx, aciati
    que, hydrathrose, ‘arthrite séche.
    coliques hépatiques, gravelle
    Toutes les douleurs provoquées
    par ces affections disparaissent
    devant DOLOROSTAN.

    Les pillules DOLOROSTAN
    cherchent non seulement a faire
    disparaitre les manifestations de
    la maladie ‘mals aussi & en dé-
    truire la cause.

    Ne continuez plus A souffrir
    inutilement : il y a maintenant
    Jes piltules DOLOROBTAN. DO-

    LOROSTAN - agit vite — est
    aans danger — ne contient au-
    cun produit nocif.

    Demandez DOLOROSTAN om
    jourd’hui méme. En vente ‘dans
    toutes les pharmacies.

    VOTRE HOF

    Par Frances Drake






    ROSCOP

    eh

    au jour.de votre anniveraatre
    lea perepectives que vous

    partielle rdservd.

    AOUT 1969

    des idéea ancionnes, revisez votre
    politique.

    22 DECEMBRE AU 20 JAN
    VIER (CAPRICORNE): Eecar -
    tez la tendance & Vindolence au
    cours de cette splendide journée,
    période qui exige des efforts con
    centrés pour viser haut et vrai-
    ment réussir.

    21 JANVIER AU 19 FE -
    VRIER (VERSEAU): Le gofit
    du travail acharné et la préci- -
    sion bien adaptée vous aideront a
    franchir des barriéres tables». Récoltez votre moisson
    avec joie.

    20 FEVRIER AU 20 MARS
    (POISSONS): Neptune bien o -
    rienté. Fagonnez vos démarches
    pour qu’elles conviennent & Il’oc
    casion qui s’offre. Si la tension
    régne, faites - la diminuer assez
    pour réfléchir et juger plus clal- §
    rement. 4

    SI VOUS ETES NE AUJOUR
    D’'HUI: Vous @tes fort et socia-
    ble, un chef, un défenseur, un a7
    tiste plein d’humour. Mais n’ou
    bliez pas que vous avez aussi
    quelques defauts. Vous pouvez 6-
    tre dominateur, brutal, ou ren -
    fermé au point qu’il faut que vo-
    tre prochain devine ce qui vous
    a blessé, Ces tendances sont en @
    opposition directe avec vos belles
    qualités: écartez -les et vivez
    Yexistence merveilleuse et inté -
    regsante que vous pouvez connai
    tre, vous faisant beaucoup d’a -
    mis, remportant des succés pro -
    fessionnels. Ceux - ci peuvent’é -
    tre aussi bien des travaux péni -
    bles et manuels que des taches
    littéraires ou poétiques. Vous é-
    tes diversement et brillamment.
    doué. Le Lion est le Signe du
    eoeur mais ne laissez pas sortir
    de ses limites.

    lassortiement d’argenterie
    Christofle
    Couverts, ménageres,
    timbales, couverts
    pour bebe, etc...
    Pour toutes
    les circonstances :
    anniversaires,
    baptémes, mariages.





    oe SO oe en oe Sea





    2



    t Saath sa a




    ca

    én





    POUR ACHAT D’UN PLUS GROS

    DIFSEL 170 Modéle 1968 avec boite

    Consommation trés réduite — 100 K'ms. avec $ 8. de Gaz oil
    en parfai; Etat — S’adresser Garage International 47 Rue
    deg Césars.

    Camion International

    Naissance de Jean- Baptiste
    Greuze, peintre.

    LOTERIE DE L’ETAT HAITIEN
    Nouvelle Table de Lots de 30.000 Billets
    A Gdes 20.00 le Billet









    ler Gros Ltr ccrseecseceeesecee cen sesane eee eee eneeee nen tances cneeen eens teen G 100.000.00
    2é€ Gros Lot wee nee eee tee eneeee cree cee ene eee nee ances ents anauae ene see tpeeee aaa reese * 15.000.00
    BE Gros Lotersssreccceecesssnnee cee cee cee cee ceceecsener seeseges ceeaeceee cae entaessae eee eea ees 10.000.00
    3 Lots de G. 3.000. 00--c:cseceeccece crreeetetcen ces cre cee teses cee cueceeeee cna ee eases 9,000.00




    20 Lots de G. 5.00.00--: we “

    350 Lots de Ge 80. OQer--:----ccccsecseceeerscee tonsceaseneererseeesecesenswertee ses cee sceuas

    2 Approximatifs du ler Lot a G. 500.00----+-+- vs

    2 Approximatifs du 2@ Lot A G. 250.00: ccc eerste trent

    2 Approximatifs du 3é Lot & G. 200.0Q---: ccc ccr teeter ees

    297 Centaines des 3 Gros Lots a 60.00---+-+ .

    897 Terminaisons des 3 Gros Lots a 30.00---+------ eves cecetteeseeeees

    2.100 Terminaisons par Tirage de 7 Boules 4 30.00-----1- +
    1 BOULE DOC DUVALIER +» vris:s:scstsscsetstrtsessteneesseees

    5.000.00
    20.000.00
    28.000.00

    1.000.00

    500.00
    400.00
    17.820.00
    44.850.00
    105.000.00
    1.000.00 .

    357.570.00











    On eme nance ree ete vee

    3.867




    ;N. B.— A partir du tirage du 15 Novembre, votre chance augmente a la Lote-
    rie avec cette nouvelle table de lots : 200 lots de G. 100 au lieu de G 60.
    350 lots de G. 80 au lieu de G. 250 de G 50,

    w

    297 centaines 4 G. 60 au Heu de G. 297 4.G. 40.

    2100 terriinaisons par tirage de 7 boules 4 G. 50 au lieu de 1100 par tirage de
    5 boules a G. 40.








    M/Â¥ .WELLIAM EXPRESS,
    M/T LAYEA .
    M/V JOHNNY

    /T LAYLA

    m/v:



    Chambre Frigorifique disponible a chaque voyage |

    72h.



    MIAMI Pour PORT-AU-PRINCE
    SANTO DOMINGO



    Voy. 63
    Voy. 31.
    Voy. 72
    Voy. 32
    Voy. 64
    Voy. 33
    Voy. 65

    Aotit ler, 1969
    Aofit ler, 1969 °
    Aoft 7, 1969
    Aofit 12, 1969
    Aoat 14, 1969
    Aodit 21, 1969
    Aofit 28, 1969.












    ROGER SASSINE
    Place Geffrard No: 117
    Etage Building Frank- MARTIN.
    Tel, :.8182










    | I! NE SAIS TOU.
    y JVIRS PAS POUR-
    "4QULI TU EN ES
    . FURIEUX,
    }
    s



    chose & voir avec le mobile, tout
    comme le mot pig,

    Le voyant 4 dautre part affir

    LACTUALITE INTERNATIONALE

    (Suite de la 2eme page)

    vernement irlandais, déclare-t-on
    dans la capitale, ,se devait de réa
    gir rapidement car jl doit a la

    me que les nieurtriers avaient u- fois éviter de compromettre la mis

    ‘tilisé pour tuer un couteau,genre
    couteau de chasse, dont il a tait’
    un croguis et un

    istolet i
    calibre, pm de petit

    De son cété, Me. Knecht a dé-
    claré que Pour Hurkos, au cours
    de la visite de la villa, avait
    trouvé un objet de contrebande
    sous le canape du living rooin.
    Mais il n’a pas piécisé quel éta‘t
    cet objet, indiquant seulement
    qu'il avail été remia a la poliee.
    La police V’a apprécié, a-t-11 dit,
    mais nous ne suvons pas si elle
    asuivi la piste ni si elle a utilisé
    les informations tournies par M.
    Hurkos,

    L’Inspectcur Harold Yarnell,
    chargé des relations avec la pres
    se, a confirmé que le voyant a
    vait fait part de ses constata -
    tions aux enquéteurs, mais il
    s'est refusé 2 tout commentaire
    a ce sujet.

    Peter Hurkos, entré il y a
    une semaine du Michigan, s’& -
    tait fait remarquer dans )’affai
    re du meurtre d’une étudiante

    a Ann Arbor. Il avait en effet
    signalé John Norman Collins
    comme suspect avant que ce der
    nier ne soit arrété.

    Cependant & Los Angeles, les
    sceptiques soulignent que leg ré
    vélations du veyant intervien -
    ment quelques jours seulement a
    vant qu’il ne fasse ses débuts sur
    les planches du théatre Hunting
    ton Hartforu. Hurkos, lui affir-
    me qu'il s’agit d'une simple coin
    cidence.

    xXx
    LA SITUATION EN. IRLANDE
    DUBLIN — AFP —

    (de Penvoyé spécia) de AFP
    J. F. Lemauff)

    Le gouvernement de Dublin
    doit désormais faire tace a ua
    front intérieur. Aprés le specta-
    culaire communiqué publié - la
    nuit derniére par VIRA, armée
    ilégale, le Premier Ministre, M.
    Jack Lynch, a fait savoir mardi
    apres midi yu’il entendait ne pas
    étre débordé pa ries extrémistes,
    quels qu’ils soient. Ce qu’un jour
    nal du soir, | Evening Press, tra-
    duit ainsi: Lynch lance un aver
    tissement & VIRA et dit claire-
    ment qu’il est le patron,

    La déclazation de VIRA étnit.
    inscrite mardi inatin en téte de
    Vordre dy jour de Ja réunion du
    gouvernement jrlandais, qui ne
    cesse pratiquemént de sirger de-
    puis le début de la crise. La dé-
    claration du ler Ministre a été
    publiée & Vissue de ce conseil.
    M. Lynch s’est exprimé d’une ma
    niére ferme, condamnant a la
    fois VIRA et les manifestants
    qui, depuis vendredj, provoquent
    des incidents & Dublin. Le gou-



    AVIS.
    DE FORMATION DE
    LA-SOCIETE ANONYME
    DENOMMEE. DELMAS
    MANUFACTURING
    CORPORATION, 8.A»

    En conformité de l’Article 2 du
    Décret du 28 Aoft 1960 organi-
    sant la constitution et le fonction-
    nement des Sociétés Anonymes, il
    a été déposé le seize Juin 1969
    au Département du Commerce et
    da l'Industrié. ainsi qu‘en l’Etude
    du Notaire Ernst M. AVIN une
    copie des Statuts de la Société a-
    nonyme en. formation -dénommée
    «DELMAS MANUFACTURING
    CORPORATION, S.A » dont le
    siége est & Port-au-Prince.

    Elle a pour objet toutes opéra-
    tions commerciales et industriel-
    les, et particuliérement la fabrica
    tion et l’exportation de sous-vete-
    ments pour hommes et femmes
    généralement quelconques et géné
    ralement toutes opérations com-
    merciales, financiéres, industriel-
    les, mobiliares ou immobiliéres et
    toutes participations directes ou
    indirectes, dans tuute expluilat'on
    commerciale ou industrielle con

    nexes A ses opérations par la
    eréation de notvelles compa-
    gnies, apport de capital, fusion,
    commandite oy succursales.

    Fondée par Measieurs Irving
    GERSTEIN, Victor CHATE-

    . LAIN, Sam GERSTEIN, la So-

    ciété a un capital de Vingt Cing
    mille dollars divisé en Cent ac-
    tions de Deux cent cinquante
    dollars.
    La totalitg des actions a été
    souscrite par les Fondateurs.
    Liaction aura Ia forme d’un
    titre:zau.-porteur dont la cession
    ne s’épérera que suivant le mo-
    de établi par les Statuis de la
    Société,
    Port-au-Prince, le 18 Aofit 1969

    Irving GERSTEIN ~
    Victor CHATELAIN
    Sam > GERSTEIN ©
    PP..:B. EDOUARD






    sion de son Ministre des Atraires
    Extécieures a PONU et rassurer
    en méme. temps la population, in
    quiéte de la répétition quotidien-
    ne de bagarres entre jeunes gens
    et policiers . :

    On s’attend d’ailleurs qite M.
    Lynch tera connaitre prochaine-
    ment les mesures propres & em-
    pécher les mouvementy. des mem
    bres de YIRA vers le nord. -Ces
    mesures ponrraiant consieter en
    des contrdles de véhicules tant au
    passage de la fcontiére de ')’Uls-
    ter qu’A l‘intérieur méme du
    pays.

    Bien que nul n’ait jamais dou. -

    té que, LIRA, an long passé révo
    lutionriaire, uc soit restée inac -
    tive dépuis ie début de la crise,
    la publication méme de ce con
    mun.aué a constitué un coup de
    théatre. C’est la p-emiére fois en
    effet que cc mouvement. clandes-
    tin fait parl de ses activités o1
    méme de ses projets. C’est auss:
    la premiére fois qu’apparait au
    grand jour le nom de son leader.
    M .Cathai Goulding, dont le com-
    muniqué portait la signature.

    M. Goulding, recherché par la
    police, reste introuvable. Il est
    dailleurs tres difficile aux auto
    vités de localiser VIRA. Le mou
    vement comptait, jusqu’a la cris.
    actuelle deux mille membres en-
    viron, agéa pour la plupart de 18

    _a@ 20 ans, Lepuis le début du:
    troubles en Uister, des enréle -
    ments assez nombreux ont été vn
    registrés, {zvorisés d’ailleurs par
    les vacances. Ces nouvelles re -
    erues seraient yueiques centaines.

    LIRA dispose c’armes légéres et
    d’explosifs. L’entrainement se dé-

    _ roule pendant les week ends dans
    des .camps, bicn entendu secreis.

    Elle dispose toutefois d’antennes
    & Dublin et dans d’autres villes
    du pays.

    Le mouvement clandestin est
    proche du mouvement politique
    Sinn Fein, légal,, qui se mani -
    feste principalement pour l'ins -
    tant en organisan des collectes
    de fonds pour l’aide aux catholi
    ques du nord. Le Sinn Fein s’eat
    élevé a pltsjeurs reprises contre
    les manifestations de rues de Du-
    blin, provoquées, estime-t-il ainsi
    que: Jes autcrités officielles, por
    des jeunes vuyous.

    Parmi les mesures que devrait
    prendre le gouvernement, certai -
    nes viseraient a éviter les mar:
    festations de nuit dans Ina ville
    de Dublin.

    XXX
    *
    BELFAST — AFP —

    (D'un des envoyés spéciaux de
    VAFP Jean Michel Goudstikker
    La ville de Belfast retrouve
    Tentement svn rythme de vie nov-
    male cependant que, dans une ten
    sion a peine reliachée,catholiques
    et protestants maintiennent leurs
    positions, dans la crainte d’una
    attaque de l'autre partie.

    Le résultat des entretiens de
    Londres entae MM Harold Wil-.
    son et James Chichester- Clark
    est évidemment atiendu avec inté
    rét par tout. ce qui constraste a-
    vec lattitude indifférente d’une
    large partie de la population de-
    yant les déciarations politiques
    de ces derniers jours.

    Belfast vit & Pheure militaire.
    Les soldats déblaient ou font de-

    blayer les barricades, 14 ot les ha —

    bitants Vacceptent. Ils patrouil-
    lent activement, dans les rues, &
    bord de jeevs et de camions équi-
    pés de mitrai).cuses, mais aycu
    ne réaction hostile ne s'est ence-
    re fait jour.

    La vie & l’intérieur des barri -
    cades ot deg barrages de chevaux
    de frise s’est organisée: les com
    mercants ont amené leurs fruiis
    et leurs légumes a domicile, on
    vendant devant led rouleaux de
    barbelés. '

    Les| vojtures commerciales ‘efr-
    culent sur les grands axes des
    quartiers insurgés, qui sont, de-
    puis mardi. matin, de nouveau ou
    verts A la circulation,

    Pour nembre d’observateurs, il
    ne s’agit que. d'un répit. Les so-
    jutions mises en oeuvre, notam -
    men‘ Vappel aux: troupes britan.
    niques, paiaissent bien fragiles.
    parce que provisoire. Les solu -
    tions quon attend de la confé
    rence de la paix, réunie au Stor
    mont, revétiront, estime les obser
    vateurs, le-1‘&me caraclére pré
    caire, parce quielles ne s’atta -
    chent qu’aux--aspects mineurs d"
    vateurs, le. méme caractére pré- |
    le ravitaillenient. :

    XXX
    NATIONS-UNIES, N.Y. (AFP)

    Le Libarox a repondu 4 la re-
    quéte dy Secrétafre Général des
    Natfons-Unies, U Thant, que des
    observateurs des Nations Unies
    soient. postés..dang le secteur’ Is-
    raélo..-Libanais pour le - respect



    * relevant

    . sur ce territo re depuis que








    et le maintien ‘du cessez le feu,
    en demandant Ja réactivation de
    la commission mixte d’armistice
    israelo-libanaise. Les observateurs
    de cette commission
    pourraient ainsi reprendre leurs
    activités interrompues depuis la
    guerre de Juin 1967.

    Voici le texte de la réponse
    adressée 4 U Thant par M.
    Edouard Gharra,. Représentant
    permanent du Liban aux Nations
    Unies, texte qui- ne mentionne
    pas le cessez le feu : ‘

    _Les observateurs de la Com-
    niisson Mixte, d’Armistice des
    Nations Unies continuent, com-
    me vous l‘avez dit, & &tre sta-
    tionnés en territoire |.banais, Ils
    ont toujours joui ‘d‘une entiére
    liberté d'action et de mouvement
    la
    convention ‘armistice du 23
    mars 1949 est entrée en vigueur.
    Leur statut n’a pas été modifié
    aprés la guerre de juin 1967. Le
    gouvernement libanais partage
    Yopinion que vous avez exprimée
    dens Vintroduction & votre rap-
    port annuel le 17 Septembre
    1967, 4 savoir que la convention
    d‘armist’'ce demeure | valable et
    applicable. La convention d’ar-
    mistige libano-israélienne, vous
    en conviendrez, j‘en su‘s_ siir,



    ie





    SO Oe ee a





    oe oreo

    Ra




    ne contient aucune dispositi
    qui permette de mettre fin wu
    latéralement ,a son. applicat.c
    et elle ne/saurait done @
    réalisée unilatéralement.

    Depuis plus de deux ans,
    observateurs des Nations Un
    Ne peuvent accomplir leur m
    son étant donné qu’Isracl
    leur permet pas d’agir du ci
    israélien de la ligne d‘armisti

    les ompéchant ainsi de 3’

    qu.tter efficacement de leur ré

    Je tiens done a déclarer
    nouveau que mon gouverneme
    continue de resp-cter scrupul
    sement la convention d‘armist

    et que, si le besoin s’en fas
    sentir, il accepterait un renf
    cement du dspositif qui y

    prévu.

    Mon gouvernement expr
    l‘espoir que vous-mémes ai
    que le Conseil de Sécurité, pr
    drez les mesures nécessai
    pour faire en sorte qu’Isr¢
    conformément aux prince pes
    droit international et aux
    solutions des Nations Uni
    respecte scrupuleusement la o
    vention d’armistice et perme
    aux observateurs des Natic
    Unies de reprendre leurs activi
    et des devoirs qui leur incomb:
    a cet égard.

    -Recettes Simples

    de Cuisine Haitienne
    par NINICHE

    P

    POIREAUX AU GRATIN.—
    Enlever le blanc des poireaux,

    réserver la partie verte pour le,
    dean

    potage. Dans tres peu
    bouillante salée, les cuire & cas-
    serole couverte. Avec le jus de
    la cuisson faire une sauce blan
    che (V. Sauce). Epicer au goat,

    Le Livre de Cuisine de Niniche

    ajouter une ou 2 cuillerées
    fromage rfpé. Grajsser un
    rex, mettre alternativement |
    ce et poireaux, finir avec ga
    sur laquelle on seme from:
    rapé, vhapelure, parcelles

    beurre et faire gratiner a f

    ~ 3500.

    se vend dans totes les librair:



    Coe Etienne

    Une Revolution dang le TENNIS



    «EXPLOSIVE POWER,
    T 2000 WILSON STEEL RACKET

    MEME PRIX EN HAITI QU’AUX ETAT'S UNIS.

    La raquette du futur sur
    les courts @aujourd hui

    Exelusivité JOE ETIENNE
    1377 Ruelle Carlstroem



    EDUCATEURS ET EDUCATRICES:

    DIRECTEUR

    S ET DIRECURICES D’ECOLES

    INSTITUTEURS

    Rappelez - v 0 us que pour un engeignement vraiment

    Aonctionnel, il yous faut des manuels concus suivant

    normes

    lea

    de la pédagogie moderne et capablés de sus

    citer chez le jeune éléve le désir d’apprendre.
    A ce compte, sachez que leg manuels publiés par Marie-

    Carmel Lafontant
    ducation Nationale
    parce. que adaptés
    lnatrés.

    "Ce sont:

    et autorisés par le Département de )’E-
    repondront fort bien a votre attente,
    au miljeun haitien et abondamment il-

    we eT t

    « Mot.premier livre de Grammaire (Edition 1967, revue

    et corrigée)

    «Les textes expliqués au Cours Préparatoiress
    Les mots en images (manuel de vocabulaire)
    Au Clair de Ja Lune (manuel de lecture expliquée

    Essayez ces

    ouvrages, c'est du méme coup les adopter.

    Des manuels nouveaux, pour la Nouvelle Ecole Haitienne
    plus moderne et plus fonctionnelle.
    En vente dans toutes les librairies de la Capitale e¢ de

    la Province















    LE DILEMME AMERICAIN

    (SUITE)

    eacher au monde

    Crouque, grace a

    TitaIne, On puut dire sans trop
    evageérer, que le sexualisme de-
    Irae fCoules lex conversations et
    eccupe une part importanie des
    pubLeations, Les jeunes ate
    chent une attitude — pragmatique
    envers de aistage, |aamour viet
    rien ou romantique a été détroné
    par des relauons sexuelles stéréo
    typées. Entin, les nouveaux «pu
    ritainss ont classé l'homme et la
    femme parmi les commodités ex-
    ploitables,

    Si, comme d’ailleurs dans tous
    les pays il y a cn Amérique bien
    des choses # déplorer, par con-
    tre {1 faut admettre que cette
    grande et puissante Nation est
    ie pivot de ia Democratic et un
    des principaux défenseurs des
    Uraits de l'‘Homme dans le mon-
    de, yerice a son indiscutable puis

    non vrai visage
    ga tradition pu

    Pour parer aux conséquences
    inévitubles ca’entrainera Ta fin
    de In guerre au Vietnam, dont

    une des plus iniportantes est le

    chamage, fe Departement du
    Travail a mis sur pieds — en col
    Inborntion avee ies Magnats des
    Finnnees, uc Vindustrie et du

    Commerce, un plan qui permet-
    re en

    Mariage @haitiens
    a New York

    Le samedi 2 Aout courant a
    eu lieu, a New York, le mariage
    de Mlie Hélene-Marthe Baptiste,
    fille de Mr et Mme Louis P. Bap-
    tiste, de Jacmel, et de Mr. Jean

    Rernadin, ils des epoux Ray-
    mond J. Bernadin, de Port-au-
    Prince.

    Lu cérémonie religieuse a été
    célebrée & VEglise St. Mathieu
    de Brouklyn par le R. P. Roger

    , Haptiste. vicaire a Carrefour, et

    ‘i trere de la mariée, qui avait vo-
    ae

    vazé expressément 4 cet effet,

    Les marics furent conduits a4
    l'autel par Mile Lise Baptiste et
    Mr Antoine Duvivier.

    A Vissue de la cérémonie, une
    genuine récepton eut lieu dans
    les snious de Mr et Mme Louis
    ho Elie et avait réuni un grand
    nombre de parents et d’amis de
    lau colon haitienne de New York.

    Nous formons les me leurs

    voeux de benheur a l'endroit du
    Jeune nos comphments a M. Louis P.
    Baptiste, Pun des actifs Diree -
    tears de ia Banque Commerciale
    dHait!

    Seo oe. ie

    tra do créer 100 millhong de nou
    veaux emplois en 1075. Dds mau
    tenant, on a commencé aux ints
    Unis ln construction d'un grand
    nombre de petites villeg on ‘s’o-
    levent des maisons -de toutes les
    dimensions équipees de tout ce
    qu'on a invenré jusqu’ici pour le
    confort. Tl “agit ier des ¢Free-
    “dom - Villages».
    Nous vievns dang un monde
    bouleversé dans tous les sens
    par des petites guerres, par des
    révolutions sociales, des crises €-
    conomiques, LCliviques et mora-
    Ise que ’homme est incapable de
    conjurer. I] est un fait avéré
    que, parny- tomes les grandes
    puissances, seuls les Etats Unis
    n’ont jamais hésité & mettre tour
    le poids de ieur puissance écono-
    * mique,-militaire, ainsi que leurs
    inépuisables ressources naturel.
    les au service de Phumanité er
    détresse. On trouve sur presqut
    tous-les points du Globe un sol-
    dat américain qui monte la gar-
    de et qui est prét A sacrifier sa
    vie pour empécher que les mots
    «Liberté, Egatité et Démocratie>
    — ne soient considérés comme

    un «Slogans.
    Fortuné L. BOGAT



    Babygram

    Je m’appelle Alix Val. Je suis
    le second fils des époux Val. J’ai
    vu le jour. a Jewish Hospital
    (New York), le 14 Juillet 1969

    & la grande joie de Mamy (née
    Jacqueline Blasse).
    Je fais aussi la joie de mon

    pére et de mon frére ainé Jude.
    J’envoie un cordial salut é tous.
    ALI

    ee EEE!
    ATTAQUE HONGROISE
    CONTRE LA POLITIQUE
    ETRANGERE DE LA

    ROUMANIE
    VIENNE (AFP)

    La Hongrie a déclenché
    mercredi une violente attaque

    contre la politique étrangére de
    la Roumanie.

    Parlant & Miskole @ l’occasjon
    de la journée de ja constitution,
    M. Zoltan Komocrbakn, membre
    du politburo hongrois, _s’est
    élevé en.effet contre ceux qui
    prennent des __ initiatives po
    litiques spectaculaiftes envers
    les pays capitalistes responsa-
    bles des problémes en suspens
    dans le monde.



    AU CAPITOL

    Aujourd’hui mercredi 20 Aotit
    a6 hres et 8 hres 30

    Un Dollar en

    UN WESTERN Q

    tre les Dents

    UI MARQUERA.

    avec Frank Wolff, Tony Anthony

    Entrée Gdes 2.50 et 4.00







    La Ruelle 4

    La semaine derniére, nous at-
    tirions Vattention des autorités
    responsables sur la situation de
    In rue 4 qui devient le cours nor-
    mal des eaux, dea immondices et
    détritua lors des crues de la ra-
    vine avoisinante.

    Aujourd’hui nous nous — trou-
    vons une fols de plus dans lobli-
    gation de lancer un SOS a ce asu-
    jet en constntant que le mal
    s'aggrave depuis deux ou trois
    jours.

    La circulation par Ja Rue 4

    et VPAvenue Christophe e387
    nettement. paralysée, chaque
    averse fait monter les-tas de gra
    viers et de boues qui adhérent r
    da chaussée. Ca et la, la couche
    de bitume est crevée, fouillée,
    enlevée; pietons et automobilis-
    tes évitent le, passage A ces en-
    droits. Si Jes . averses se
    font toujours aussi fortes,
    -des pertes yxégrettables- peu-
    vent . étre cnregistrés. Encore
    une fois,.nous nous faisons l’in-
    - terpréte des habitants de la zone
    pour dire : Mieux vaut prévenir
    que guérir. .



    Déces de Mme Vve
    Jean Dorestant —

    Pax Villa. annonce le décés
    survenu a l‘Hépital Frangais le
    lundi 18 Aott & 11 du matin de
    Vve Jean Dorestant, née Vénicia

    Dauphin. .

    En cette pénible circons-
    tance, Le Nouvelliste pré-
    sente ses sincéres condoléan-

    ces & ses enfants Me. Raymond
    M. Pierre et Mme neé Carmen
    Dorestant — Mr Claude Rou-
    zeau et Mme née Yolande Dores
    tant — Mr René Dorestant —
    Mr. Jacques Edmond et Mme née
    Annette Dorestant — a ses fré-
    res et soeurs : M. Hermann Dau
    phin et- Mme — Mr Emmanuel
    Thrasybulle. et Mme née Anne
    Dauphin — 4 ses beaux-fréres et
    belles-soeurs : M. Charles Dores
    tant — Mr Philippe Dorestant—
    Mme B. Mirville — 4 ses petitu-
    enfants, neveux et nitces, cousins
    et cousines; aux familles Dores-
    tant, Dauphin, Pierre, Rouzeau,
    Edmond, Thrasybulle, Bléus, For
    tuné, Degrouleaux, Alexandre eu
    & tous les autres parents et alliée
    éprouvés par ce deuil.

    Les funérailles de Vve Jean
    Dorestant née Vénicia Dauphin
    seront chantées le jeudi 21 en
    cours en l’Eglise Ste Anne A 4h

    _ p. m. Le convoi partira de Pax
    Villa, Champ de Mars ot la dé-
    pouille mortelle sera exposée dés
    2 heures p. m.



    Avis a tous les
    commercants

    Monsieur Thomas St-Paul ne
    travaillant plus au SNEM, ic
    Commerce est avisé dés la publi
    cation de cette annonce de ne li-
    vrer & l’ex-employé sus-mention-
    né aucun article au nom et pour
    compte du Service National d’E-
    radication de la Malaria SNEM.
    Port-au-Prince Ie 29 Juillet 1969

    Dr Volvici Rémy JOSEPH
    Co-Direeteur
    Dr Julio H. OUSSET
    Co-Directeur
    Robert I. BLAIR
    Business Manager



    Avee



    KEKWIN MATHEWS dans le réle d'un redoutable Judoka qui affronte ‘systématiquement
    Vabumtyable organisation du «‘l'ueur aux bonbonss.

    -En vente dans



    ‘

    EN BREF

    Les Nouvelles du

    PARAMARIBO (Surinam) AFP
    ‘ Un grave incident s'est’ pro -
    duit mardi matin 4 Ia frontitre
    du Surinam. (ancienne ' Guyane
    Néerlandaise) et de Ja Guyana

    (Guyane- ex Britanique). Des

    coups de feu ont été échangés d’obtenir'du Pdt. Nixon de fermes

    entre des policiera gardant le
    nouvel aérodrome de Tigri — sj
    tué le long de la riviére Couran
    tine qui sépare Jes deux pays
    sur plusieurs dizaines de kjlomé
    tres —. et des éléments des for-
    ces armées de la Guyana. On ne
    déplore aucune vctime.

    D’aprés des
    vecueillis & Paramaribo, capjta-
    le du Surinam, la Guyana au -
    reit tenté mardi matin d’envahir
    une région que les deux pays se
    disputent depuis plusieurs an -

    nées,

    _ xxx Lo
    NAJTIONS UNIES (GENEVE).
    — AFP—

    L'Italie, suivie par l’Inde, le Ni

    géria, le Brésil, le Mexique et
    la Suéde, a vivemént critiqug le
    projet de rapport préparé par
    ‘les co résidents américain et
    soviétique de la conférence du-
    désarmement, a |'intention de
    VAssemblée Générale des Na -
    tions Unies.

    -xXxx
    LONDRES — AFP —

    Le Major James Chichester -
    Clark a déclaré A la télévision
    qu’il avait lui - méme proposé
    la prise en charge par les trou-
    pes britanniques de toutes les o-
    pérations du maintien de Vordre
    en Irlande du Nord.

    KxX XK

    KINSHASA —— AFP —

    Le Congo Kinshasa a décidé
    de suspendre ses relations diplo
    matiques avec Ia Bulgarie et
    d’expulser son Ambassadeur, an

    nonce-t-on officiellement ce ma- -

    tin dans la capitale congolaise.
    Une mesure d’expulsion a éga -
    lement été prise a l’encontre du
    Consul Général de France & Kin
    shasa. Les deux hommes sont ac
    cusés d’ayoir favorisg le départ
    de plusieurs étudjants congolais
    qui devaient apporter leur témoi
    gnage dans le procés de leurs ea
    marades actuellemnt jugés a
    Kinshasa pour avoir participé a
    ld manifestation du 4 Juin der-
    nier.

    . xX xX
    LE CAIRE — AFP —

    Le Comité chargé par les Na
    tions Unies d’enquéter sur les
    violations des droits de Vhom-
    me dans les territojres occupés,
    a teny sa premiére séance mer-
    eredi matin au Caire,

    x XX

    JERICHO (CISTORDANIE)
    AFP.

    ¢Inch’Allah i] y aura la paix
    un jours a déclarg aujourd’hui
    le Général Moshe Dayan qui s’&
    tait rendu au pont Damija, A une
    centaine de métres des lignes
    jordaniennes et s’adressait dans
    leur Iangue A dea arabes qui
    entraient en Cisjordanie pour
    leurs vacances d’été.

    xxx
    SEOUL —..AFP —

    M. Park Chung Hee, Présj -
    dent de la Corée du Sud, a quit-
    té aujourd’hui Seoul pour ‘une
    visite officielle de deux jours
    aux Etats Unis, au cours de la-
    quelle jl doit avoir des entre -








    ‘les Principal

    renseignements

    na
    So



    Monde entier

    ‘tions ‘avec le Président Richard: ae woe
    ‘la Télévision vu coujgurs.

    Nixon & San .Francisco, annon-
    ce» ¢ - on de sources: dignes de
    foi. ae 1H , :




    Le président Sid. Coréen, ajoute:

    ‘t-on_de bonens sources. esaaiera

    assurances sur la sécurité de Ja
    Corée A la sujte-du plan déclare

    des nord ~ coréens d’jmplanter.,.



    un ‘régime communiste’en’ Corée:
    tout entiére dans les années &
    venir.

    L ~ xxx
    MIAMI — (IPS) ...
    16 que-la récolte de cacao pour

    VYannée 1969 a été un réel échee.
    Dans un bref rapport, le jour

    nal ‘officiel cubain ¢Granmay..a:

    déclaré que la récolte dé Bara-
    coa, dans la province d’Oriente,

    i qui"yeprésente plus de quatre -

    vingt quinze pour cent dela pro
    duction: en cacao de Cuba, a été
    iplutét ‘désastreuse.

    a xxx

    ays

    WASHINGTON — (IPS)
    L’Envoyé Spécial du Prési -
    dent Nixon, l’Ambassadeur John
    Irwin arrivera le 25 -Aoft 4 Li-
    ma er vue de poursuivre les con
    versations relativemen, aux con-
    flits opposant le Gouvernement
    Péruvien aux Etats Unis, a an-

    noncé, mardi , le porte - parole:

    du Département d’Etat, M. Carl
    Bartch.

    Ce sera la troisidme _ série
    de conversations qui ont d’a
    bord eu lieu & Lima du 14
    Mars au 8 Avril, puis a

    ‘Washington du 25 Avril au 15°

    : XEX
    LA NOUVELLE DELHI AFP—
    M: Giri a été ély A la Présj -
    . dence de la République indienne

    vba

    & Vissue du deuxiéme décompte
    des voix. Au premier décompte

    vait obtenu la maforité requise
    de 51% des voix.

    . = XXX
    WASHINGTON — AFP —
    t

    Le Secrétaire d’Etat améri -
    cain, M. William Rogers, a réaf
    firmé mercredi que les Etats U
    nis sont disposés A prendre des
    mesures raisonnables pour pur-
    venir & la paix au Vietnam. et
    qu’ils ont lV’intntion de poursui-
    vre leur programme qui consiste
    & rempacer des troupes améri -
    eaines par des forces Sud Vietna
    miennes.

    xx XxX
    ILS SERON‘T EXPULSES
    DU CONGO
    KINSHASA — (AFP)

    Le bureau politique ae la répu
    blique démocratique du Congo,
    réunj sous la présidence du gé-
    néral Mobutu, chef de Etat,
    vient de prendre une série de
    décisions visant i l’expulsion de
    tous les irréguliers et chomeurs

    étrangers vivant au Congo et
    considérés comme indésirables.

    «Nous ne voulons pas que le
    Congo devienne le dépotoir de
    tous les incapables étrangers,
    nous sommes un peuple hospita
    lier, mais tous les pays du monde
    s'efforcent -de sauvegarder
    leur patrimoines, 2a notamment
    déclaré ce malin M. Joseph Nsin-
    ga, Ministre de l’Intéireur, aun
    cours d'une conférence de press:
    donnée en présence de tous les
    fouverneurs de province convo
    qués & Kinshasa. ,



    “Je-6 Aoat:-&:7eh 80-d
    la? ngigsance: de-Vannessa ‘Delva. ~
    ~ deuxieme enfant de M: Henri de

    Le régime dé Castro: a-révé-*°

    * rentrer & Paris.

    en effet, aucun candidat n’a -

    EAU BEURRE-GHAUD

    1béme ANNIVERSAIRE DE LA



    A Los Angeles, iff ont assisté

    0:.du matin a,





    Delva et sa jolie femme, née
    Elizabeth Hézaux.
    ’ Venue:au :mondé au Hollywood

    Community Hospital pesant sept

    “livres” et demie,;Vannegsa est la

    poupée vivante’de Stéphanie, sa
    soeur ginée. +! .

    Toujours & bos Angeles, ils
    ont ‘vu la bolte de. nuit La Cita-
    delle d‘Haiti, - installée, sur "le
    fameux Sunset Boulevard par le
    grand acteur noir Bernie Hamil-
    ton.. Une publicité, inestimable
    pour notre. pays, nous dit. Geor,
    ges. a :
    Gerty rentrera vers a fin du
    mois, nous apprend son mari qui
    a di la précéder. ici. -

    Bas XXX
    LE SEJOUR DE :
    PRISCA FROST - . ‘
    a ‘Portau-Prince. , ,

    . Dimanche matin,

    et jolie, ‘Prisca Prost a . repris
    Vavion pour continuer sa tournée
    dans IV'hémisphére .-avant | de

    «

    ‘Prisca vient dé faire un séjour
    prolongé en Haiti. Venue pour

    . quelques jours, elle y était restée

    trois’ semairiés. Jeune, jolie et
    gentille, Prisca est coiffeuse ou

    «Stylists chez CARITA~ qui
    travaille pour les jourriaux de
    mode...

    Elle a séjourné a Ibo-Lélé et
    & Ibo-Beach. Sa jolie bouche
    était. toute pleine de louanges &
    Tendroit de YTle Magique
    dimanche matin., Son départ a
    été un -arrachement. Elle a été
    saluée--a@ Vaéroport Francois
    Duvalier par Jacques Baussan,
    fils du Président du Conseil
    dAdministration d’IboLéké.

    L XXX

    VISITEURS DE MARQUE

    ... Hier aprés midi sont arrivés
    a Port-au-Prince: le Dr, Fredric
    Rieders, sa charmante femme
    Betty Jeane ses fils Eric, Michael
    et Carl et leur ravissante fille
    Julia. Ils sont de Philadelphie,
    Penna,

    Le Dorteur ‘Fredric Rieders
    était. ici en Février dernier avec
    sa femme Betty Jean.

    Ce sont des-amis‘de notre sé-
    duisante amie Caro) Jones de la
    SABANA 4 Philadelphie dont
    ils nous ont annoncé ’arrivée
    pour le week-end.

    Le Dr. :Fredric Rieders est
    «Chief Toxicologist> de Phila-
    _delphie, c’est-a-dire qu’il est
    chargé du contréle de ce que
    boivent les habitants de cette
    ville.

    La famille Fredric Rieders est
    descendue an Grand Hétel
    Oloffson elle passe deux
    semaines.

    . Miss Dilys Winn, écrivain
    journaliste de New York a pris
    logement samedi au Grand Héte]
    Oloffson.

    Dilys écrit des articles sur les
    femmes et les voyages. Ses arti-
    cles paraissent dans le New York
    Times. Elle passe dix jours en
    Haiti. Elle est partie ce matin
    pour le Cap-Haitien en vue de vi
    siter la Citadelle.

    xxx
    DIVERS .

    ...Le jeune Gérald Emile Brun
    est rentré samedi matin venant
    de New York.

    - Gérald fils de notre estimable
    ami, I'Educateur Emile Brun et

    ot





    —- ~

    BOULANGERIE . PA'TISSERIE

    — 1954 --

    \

    «AU BEURRE CHAUD»

    1969 —

    A Voccasion de son 16éme Anniversaire, la Boulangerie /
    «AU REURRE. CHAUD> offrira & ges cliente ane luxueuse petite
    voiture au courg d’un tirage spécial qui aura lieu & la ‘fin de l'année
    1949. ,

    CONDIBIONS DE PARTICIPATION.-

    ‘L— Pour chaque achat d’une gourde i] yous sera délivré un billet de participation -

    au Grand Concours, -

    «Gagner de l’Argent en Mangeant>.

    2— Pour participer aux tirages; ordinaires qui''se font toug les 15 jours, il faut présenter
    Jes billete correspondant aux 15 premiers jours de la période envisagée.

    2" Powe. participer au tirage extrao:

    i

    de participation du 8 Janvier 1969 au 15 Décembre 1969,

    rdinaire a la finde Décembre 1969, il faut détenir des -

    fiches

    N.B.— Gagnant ou Perdant au Tirdges Ordjtiaires, Consérvez vos billeta qui seront yalables —
    pour je Tirage Extraordinaire.

    BONNE CHANCE A TOUS



    g
    i



    la jeune



    (Suite)

    Mme née Lemaire étudie le génie
    électrique & Columbia Universi- |

    oty=New. York, depuis deux ana,

    Test venu passer quelques semai
    neg ici avec ses parents et, amis.

    »iMme Ninon Godefroy Sajo¥s
    et-sa jolie fille@Huguette sont
    rentrées samedi. venant de New-
    York via San Juan. Elles passent
    dix sept jours & Port-au-Prince.

    . M. Michael Deetjen, dans la
    télévision & New York est ren-
    tré samedi avec sa femme Mar-
    celle. © ‘
    Mike et Marcelle ont été ac-
    cueillis par des membres: de ieur
    famille. .

    «..M: Daniel Viard; Pharmacien
    et*Agent de produits pharmaceu-
    tiques est rentré samedi de San

    Juan par le Vol de Air France.
    s.Mme Marjorie Decatrel Bour
    jolly’ rentrée des Etats Unis sa-
    medj par le Vol d‘Air France
    venant de San Juan a été ac-
    cueillie par des membres de sa
    famille.
    ‘"3.Shelley Barton, dans l'Ad -
    vertising & New York et sa com-
    pagne Barbara Grant, Secrétaire
    ont passé le week-end ici,
    3..Mme Micheline Polynice. Se-
    crétaire 4 New York est rentrée
    _ Samedi venant de San Juan.
    - + Jacques Guérin, nationalisé
    américain a débarqué ici samedi.
    . fl est comptable & New York.

    Tl est rentré en compagnie de
    Mile Evelyn Roumain, Secrélai-
    re.

    ~...Mme Selphine © Thrasybule
    -est revenue samedi par le Vol
    @Air France venant de San
    Juan, .

    - ...Heurta Plaisir, «Assistant
    Bookkeeper> a été accueillie a
    l'aéroport samedi par des mem -
    bres de sa famille.

    _ «Jean-Claude de Vendegies a
    pre Vavion samedi matin pour
    New York. Il est parti en voya-
    ge d’Affaires. .

    ..Mlle Gladys Guérin est par-
    tie aussi samedi matin. Elle a
    choisi d’aller étudier les sciences
    économiques & Ottawa, Canada.

    ..Marléne «Maggy» Ford, fil-
    le du Pasteur Guillaume Ford
    est revenue de Nw York samedi.
    Elle est venue passer quelques
    semaines avec ses parents avant
    de commencer ses cours. de
    «Senior High School» Lauréate
    aux examens de «Junior High
    School» ellé a bénéficié une
    se d'études pour le «Senior High
    Schools.

    ..Mime Solange Guilbaud
    Craig» Esthéticinne est .rentrée
    dimanche de San Juan.

    ...Miss Barbara J. Blume, Se-
    crétaire a l'Ambassade. Amcericai
    ne est rentrée dimanche matin
    venant de San Juan par le Vol
    d’Air France.

    ...MIe Dominique Serge Ba
    zin, captivante fille de lindus -
    triel Serge Louis Bazin est ren-
    trée dimanche matin d'une se-
    maine de vacances 4 New Yark,
    Boston et San Juan.

    Dominique qui l’année derniére
    avait effectué une grande tour-
    née en Europe et en Afrique avec
    sa grand’ mére, Mme Louig Ba-

    6



    Carnet Social

    Aujourd’hui mercredi 20 Aoit
    raméne l‘heureux anniversaire
    de naissance de la gentille Mlle
    Immacula Jocelyn,

    Aux nombreux voeux qui lui
    ont été adressés par ses parents
    et amis, nous ajoutons les nétres
    tout en lui disant Ad Multos
    Annos.



    Pharmacies assurant

    le service cette nuit.
    Mercredi 20 Aodt 19(9
    VALLIERES
    Boulevard J.- J. Dessalines
    ST AMAND
    Rue des Miracles

    ES JOURS...





    20 MOUT 1969:



    zin, est, revenue ravie de ce vo-
    yage,

    = ....Notre estimable ami. le grand
    Commercant Elias Cassis. -Can-
    sul de Jordanie a Port-au-Prince,
    Vice-Préyident de la Chambre de
    Commerce d’Haiti est. rentré de
    San Juan en compagnie de su
    charmante femme Georgette. II.
    ont été accueillis par.leurs en.
    fants dés parents et amis.
    1+..Mme Marie ,Thérése Chau
    vet de Chavigny, Secrétaire’ es
    rentrée dimanche matin par 1
    ‘Vol d'Air France venant de Sar
    Juan,

    Patrick Perry diplémé — e
    Business # Administration depui
    Vannée derniére est rentré di
    manche matin venant de Miam
    ou il travaille. [1 est venu pren
    dre sa part de la joie de Ia jeu
    Nesse en vacances.

    . Mule Patricia Abraham uo ét
    accueillie dimanche matin a |‘aé
    roport Frangois Duvalier par un
    foule de parents et damis. parm
    lesquels le Dr Carlo Boulos, Di
    recteur Général de HACHO et 5
    séduisante femme née Aimé
    Abraham.

    Pat, jolie et gentille est «Me
    dical Techniciany. Ee travail
    avec le grand chirurgien amér
    cain. Dr, Thomas Zedon a Mis
    mi. Elle passe ses vacances ave
    ses parents et amis.

    .oMiss Elizabeth Warburto1
    Traductrice aux ° Nations Uni
    depuis | trois ans est arrivée j
    samedi pour une visite d’une 5
    maine. Elle est descendue a |
    Rancho,

    _--M. Roger Leclere, techni
    clen au Ciment d‘Haiti est ret
    tré de ses vacances en Franc
    avec sa femme et. son fils St
    phane.

    -.. Mme Nicole Polynice s’e
    embaquée mercredimatinsurle V.
    q@Air France pour se rendre
    New York. Elle y Passera que
    ques semaines avec des paren
    et amis.

    Se
    DECES DU JOUR

    DECES DU 20 AOUT 1969
    Gabriel Chambonnd ‘

    ries Chambonnd ....., 3 at
    Noélus Mentor... 2 al
    ‘Vestas Gérome ,, . Enfai
    Magalie Jasmin weaeeess Enfar



    Se eer
    Remerciements
    Madame Jean Vital et ses ¢
    fants, Dominique, Rafaelle, Jes
    Bernard et Patrice; Mme Alex:
    dre Vital, Monsieur et Mme R:
    mond Vital et leurs enfants, }
    et Mme Guerdon Herblin et leu
    enfanis; Mr et Mme Jean
    Lespinasse et leurs enfants. L
    Yamilles Muzac, Villard, Vit
    Nadal el ious les autres /parer
    remerctent les nonibreux amis
    la Capitale, de la Province et |
    "étranger gui leur ont temoig
    de la sympathie Wt loccasion
    la mort de leur regretté Jean 1
    tal enlevé i deur affection le
    Juillet dernier et les prient

    croire en leur profonde gratit
    e,

    . Port-au-Prince le 16 Aoat 10¢
    a

    re rreeeneneens

    Inauguration du

    Simalo Club.

    Le SIMALO CLUB u été br
    lamment ingu,uré jeudi derni
    d Tedsscrot, prés de Diguini. |
    grand bal, urgenisé par ce Ch
    privé, a eu benucoup a’animati
    et n’a pris fin qu‘a l'aube.

    Le décor du club, realise pp
    VArchitecte Serve W. Aleyxand
    est’ tres original et met bien
    contribution fe style typique
    hos constructions paysannes
    Veau qu’on trouve 4 prafusi
    dans la région

    Nos meilleurs voeux ce suec

    au SIMAT.O CLUB.

    A LA FREGATE



    Dés mardi soir, la charmante Betty Peters, une artiste qui
    connu les plus grands succés aux Etats Unis et ailleurs, se produ

    ra chaque acir a la Frégate,