Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text








FONDE

‘

‘No 27.848

4



, Le Gouverneur Nelson
Rockefeller

Comme nous lavong souligné
dans roetre édition dhier, la vi-
site de Penvoyé spécial du Prési-
dent Nixon, te “Gouverneur Nel-
son Rockefeller a Port-au-Prince
revétira ua caractere grandiose.
On assistera, il est &@ prévoir, a
une manifestation pupulaire ce-
lossale car les masses ayant ap
_ pris que le Gouverneur Rockefel-
ley rendra visite dans Vaprés mi
df de mardi ler JuiNet a 8S. E.
le Président & vie de la Republi
que, se concentreront devant le
Palais National, attachées qu’el-
les sont au Leader de la Révolu-
tion Duvaliéviste et désireuscs
qwelles sont toujours de lui re
nouveler leur adhésion.

Haiti et son Chef se préparen'
& accueillir le Representant Spc
cial du Président des Etats Unis

vt tout a été planifié — séances ,
de travail ¢t prograinme de sé-

jour pour que ces deux jours
soient A la fois fructueux et a-
gréables. Notre pays a une répu
tation assise de terre amicale cet
hospitali@re et. quand le peuple
haitien, 2 la suite de son Chef,re-
coit, Ti le fait grandiosement.

“ Nous avons pu avoir quelques
détails sur le programme du sc

QUOTIDIEN
LE PLUS ANCIEN D'HAITI



oo, Directaur? Aftministratour
MAX CHAUVET

Le Peuple ha









4






jour qui comporterd entre autres
toute une 'matinée de travail a
la Chancellerie haitienne. Diffc-
rentes commissions ont été for

mées et des rapports seront pre
sentés sur tous-les aspects de la
situation économique, culturelle
haitienne.

Le soir de son arrivée, le Gou
verneur Rockefeller, aprés sa vi-
site au Président Duvalier, seva
l'Héte & diner A l’'Hétel Choucou
ne du Chancelier René Chalmers
Le Gouvernenr Rocxefcier ou
logerd A Hotel, Villa Créole, of
frira un dcyeuner en lhonnenr
des Officiels haitiens, mercredi
AL heure et accardera une ‘cor





férence de presse peu apres a
PHétet Et Rancho.
xX XxX

Cinq preupes — principaux” de
travail ont &* formes qui seni
répartis comme suit 1) Affii-
res —-- 2) Education, Sciences ¢+
Technologie, Affaires) Culturel
les 3) Presse ef Information 4)
Santé Publique.

5) Travail, Jeunesse, Intérets
féninins, Affaires urhaines.

La suite du Gouverneur Roche
feller est eemnposée coming sult

FINANCES
Economiste et
de la «Chase Manhattan Bank»;
Dr. Clark Reynolds, Professeur
d'Economie a PUniversité de Stan
ford;

William Burler,

COMMERCE : Arthur k.
Watson, Président de la «IBM
World Trade Corporation» et

Président de la Chambre Interna
tionale de Commerce; Augustine
R. Marusi, Président de la Bor
den Inc., et Membre du Conseil
pour VAmérique Latine.

AGRICULTURE : Dr. Emil M.
Mrak, Chancelier de l'Université
de Californie 4 Davis; Dr. Clifton

R. Wharton, Jr. Vice-Président du

Conseil de Développement Agri-
cole;

EDUCATION : Dr. Kenneth
Holland, Président de V’Institut
International d’Education;

SCIENCES et TECHNOLO-
GIE : Dr. Detlev W. Bronk Pré
sident Honoraire de l'Université
Rockefeller -et ancien Président
de VAcadémie Nationale des
Sciences;

SANTE PUBLIQUE : Dr. Ha
rold B. Gotaas, Doyen de l’Insti-
tut de Tecnnologie du Northwes
tern University; Dr. Kenneth Ri
land, Physicien en Chef de la
«United States Steel Corpora

tion» et membre du Conseil de

itien, soude a |
se prépare a faire un accueil gran
-—- gouverneur Rockefeller

New York;

Vice - Président -

Sante — Publique de VBtat de

AFFAIRES MILITAIRES : Gé
néral Robert W. Porter Jr., an-
cien Commandant en Chef -da

U.S. Southern Command;

AFFAIRES URBAINES : Dr.
Alan Miller, Commissaire d’Hy-
giéne Mentale pour J’Etat de
New York — urbaniste — Dr.
Walter Harris, Professeur de
Planification des Villes au «Yale
University» et Conseiller des mis
sions technfques de l’Organisa-
tion des Etats Américains (0.E.
A.) et des Nations Unies;

AFFALRES CULTURELLES :
Monroe Wheeler, Conseiller des
Membre du, Musée d’Art Moder-
ne de la ville de New - York;
John B. Hightower, Directeur
Exécutift du Conseil des Arts de
i'Etat de New York; James Noel
Jv.. Directeur Régiona des Servi
ter de Secours Catholique pour
Amérique Centrale; ,



AFFAIRES FEMININES :
Mire Flo Kampmann, Chef de
Protocole de Hemisfair, de San
Antonio, Texas, ét ancien ‘mem-
hre du Comité National Républi-

son Chef Dr F. Duvalier

diose au

cain. du Texas;

A.LD.; Leroy 8. Wherle, An-
cien Co-Directeur de l’Agence
Ameéricaine .pour le Développe-
ment: International pour la Mis-
sion du Vietnam, et membre de
l'Institut de Politique de V’Uni-
yersité Harvard;

PRESSE : George’ H. Bzebe,

Editeur en Chef du Miami He
rald;

TRAVAIL : Andrew McLellan,
Représentant Interaméricain de

AFL-CIO et Victor Borella, Con
sciller Spécial dy Gouverneur
Rockefeller pour les relations de
uravail; .

JEUNESSE David Bronheim,
Directeur du. Centre des Rela-
tions Interamériacines de la ville
de New York et ancien Assis -
tant-Coordonnateur de VAtTliance
pour le Progrés, A.I.D.;

A cette liste i} {aut ajouter
fe nom de M. James M. Cannon,
Assistant Spécial du Gouver-
neur et Conseiller de la Mission
et celui de M. Frederic K. Ho-
ward, Conseiller indépendant pour
ja Banque Inter- Américaine de
Développement, sert de rappor-

t ur la mission.

NS A

Cuba et la réforme agraire au Pérou

LA HAVANE (AFP)

La réforme agraite deécrétee
par le gouvernement du Pérou
_est sans aucun doute la plus
radicale qui ait: été réalisée a ce

jour sur le continent latino-
américain, estiment-on dans les

milieux officiels de la Havane, 11
taut cependant avant de pouvoir
la juger réellemeat attendre sa
mise en application, ce qui ne va
_pas manquer de provoquer des
réactions de la part des grandes
familles péruviennes et des en-<
treprises américaines ‘ installées
au Pérou, ajoute-t-on dans ces
milieux.

A la Havane. les autorités ob-
servent avee le plus grand inte-
ret Pévolution de Ja situation po-
litique dans ce pays depuis la
prise du pouvoir par le général
Juan Velasco Alvarado. Selon
certains observateurs, si les res-
ponsables cubains se, sont montrés
discrets sur les mesures économi-
ques prises derniérement par le
Président de la République pé-
ruvienne, cest pour ne géner en
sucune fagon la politique adoptér
par le, Pérou qui, selon eux,
iente de se libérer de lemprise
des monopoles américains.

On souligne a Ia Havane les
nombreuses ressemblances entre
la réforme agraire péruvienne et
celle réalisée par les cubains. En .

effet, le gouvernement révolu

°



LIPRES OPINIONS

Pour la mission d’éecoute

de Honorable M. Nelson Rockefeller

A L'HONORABLE M. N. ROCKEFELLER DANS SA RECHERCHE D'UNE ‘FORMULE DE BON
‘ VOISINAGE DES PEUPLES LATINO - AMERICAINS ET AMERICAIN

«La Monnaie n/a pas été inven
_tée par I’homme pour qu’avec
de largent Von. gegne de Var-
gent. Car, la monnaie n’est cer
tainemen. pas un Colon.»

Les choses. sont ainsi parce
qwelles we sont pas autrement
et si elles ne sont pas autrement,
cest parce qu'on wa rien fait
_pour quwelles le soient. Les heurt.s
dang les velations sociales de
peuples a peuples, ne sont pas "e
fait de generation spontanée. La
wimosité que le Latino - améri-
cain eprowre des qu'il se trouve
en face de son poisin du Nora
aoune cause biel déterminée,
véelle, et s‘expiique aisément.

Nul ne peut assister, dans Pin
différence, @ son dépowllement.
TL est vraiment difficile aw Lati-
no - américain Maccepter de guie
te de coeur d'etre Vartisun de ra
propre destruction; de devenir
de plus en plus pawere pour que
PrAméricain, Ini, soit de plas en
plus riche.

Tl parait font a fadt puste que
les vichesses taut du sol que du
sous-sol dw continent sud - aniec
ricain servent — par Péchange
—- dans le travail de sex ressor-
lissants «@ procurer’ a@ ce Conti-
nent ce quwil ne produit pas.

Pour rétabiir la normale, afin
que TAméricain ve soit plus on
dans le Continent sud - améri-
cain, comme wn aecapareur, UH
trafiquant mais, comme ami al
client, ane uperation spéciale
doit se faire en, dear mouvements.

Dans wn premier temps, dter





uu dollar son caractére «cimpeéria



liste». Pour ce faire, it
doit rester cexcclusivement> «
E. U. done, absolument - non-

investissuble jen Amérique Loti-
ve. Dans un deuwiéme temtps, le
réeglement des investissements
existants doit se faire en ar-
gent sind-americain.

En acceptant le puicment des

bien américains en Amerique Le,

tine, en monnaie locale, Washing
ton prouve quwil veut metire fii
a une grande et longwe injustice,
reconnait, ses torts. Et qu'il de-
sire ‘les réparer. Cela prouve pur
dessus, qwil’ est «agiy par une
intention sincere, cetic fuis-ci, de
vous aider réellemeni.

Car, en acceptant le paiement
des biens uméricains en Anicri-
que Latine en monnaies sud-aanc
vicaines, Washington. leny downe
sa bénédiction, leur fait erédi'.
Confiance qui u towdl son
poids, car elle nous porte a ac-
corder confiaice @ ros propre:
monnaies. (Une chose est de d-
mander & quelquun Waller aver
lui — détre & sa traine — wre
loute autre chose est que cette
personne elle-méme, vous deme
de de venir avec elle).

Cette confiance transforme, du
coup, nos monnaies en instrn-
ment de travail, nous constitiant
ainsi un marché et donne Vacees
au chantier illimité de la produc
tion. De ce fait méme, ce sere
désormais Veffort social (le tra-
vail) qui ecirculeran dans ror
monnaies Won la suppre: das







aon

Dimanche 29 Juin 196a5h,7hetoh .



chomuyge en Amérique Luture.

Pour entrer dans le détail tech
nique de Vopération nows uioons
a M. Richard Nixon, President
de la République étoilée

— ¢Que la totalité de ia sa-
leur investie en Amérique Lati-
nea (supposons en tout, cent niil-
liards de doliars ou plus). oti
versée en paiement par Washing
ton dans les banques aux BK. L.,
ua orares des INVESLISSGUTS ae
méricuins suis Gucwie exccepticn
(afin quill wy ait plus d@ianvestis

'

sement, americain, cn Amérique
Latine).
—- «Le Gonvernecnini Ameri-

cain, bien sar, de retour, en ac-
yiittement (erédit dens tes ineov
ques latino - américaines) rece-
cra les diverses monnaies locales
dea pays dans tissements ant été fuils seéparc-
ment, en dollars.

Mais, que fera donc Washing-
tou de cette grande, trés yrance
quantité Mergent sud - améri-
cain ? Le mettre & la disposition
de tous cewx, Américains, @ail-
leura trés nombreuw a notre ere
de loisir et de culture de masse
dpvenus amia, échangeant leurs
dollars pour les dépenser en vo-
yages, séjours touristiques, amar-
ehandises etc... en Amérique di
Swi, transformée en «Disney
Land» autour du travail dans Tu
nité Latino - américaine.



Bourdon le 28 Juin 1969,

Fernand Alix ROY.

tipnnaire de Cuba avait liquide
les Latifundia, distribué 5 mil-
lions d’hectares aux ouvriers el
paysans et crée des coopératives
de production agricole. .

Les dirigeants de ta révolution
cubaine espérent maintenant.
selon ces observateurs, que les
mesures prises par le Pérou se
ront encore radicalisées, ce qu!
obligerait alors le gouvernement
péruvien a prendre davantage
ses distances vis A vis des Etats-
Unis et peut-étre méme a rompre
avec UX.

Liintensité de Vamou: mater:
nel semble atténuer Je sentimen‘
profond que Von a pour son’ pe-
re. IL n’en est’ rien cependant..

D suffit qu'il soit victime de
Vinjustice des hommes, que !a
maladie l’attaque, qu’on observe
sa tristesse face aux problémes
non encore solutionnés pour que
toute affection qu’on a pour lui

-remonte a la surface et trans-

porte dans un univers envelos-
pé de nuée qu’on aimerait boule
verser pour le rendre lui-méme
et plus heureux avec ses che-
veux blancs.

Mais cet amour se caractérise
beaucoup plus par ~ le respect
Wun nom qu’on a regu. § Dune
voie tracée — quand elle est bien
tracée —- qui rappelle dans Ic
temps, une certaine tradition fa
miliale 2 travers les générations.



Et de ce fait, les enfants oni
tendance a Vimitation...
Oui ils imitent, parce quer

donnant le coeur a la mere, ils
modélent leur vie de chaque jour,
en se rappelant sans cesse la phi
losophie de VPexistence du pére
Tant il est vrai que dés l’enfan-
ve, certains petits, comme des ac-
teurs imitent la démarche et la
voix de Monsieur Papa. Ils mi-

Nixon visitera la Roumanie —

et cing pays. d’Asie,

‘BUCAREST (AFP) 2-7 5

. Le Président Nixon
visite
début du ‘mois d’Aoti prochain,
annonce VAgeiuce Agerpress. .

C’est a Vinvitation de M. Nico
la Ceaucescu, Président du Con-
seil d’Etat de Roumanie, que M.
Richard Nixon, Président des E-
tats-Unis, effectuera an’ début
du mois daofit 1969 ~une visite
officielle en Roumanie, précise
PAgence Agerpress.

xX Xx
~.ET EN ASIE .
NEW YORK (AFP). —

._ Le Président Nixon visitera
itre le 23 Juillet prochain et le
uébut du mois d’Aott, cing pays
d’Asie : Les Philippines, l’Indo-
nésie. La Thailande, I’Inde et le
Pakistan.

Le porte parole de ‘la Maison
Blanche a déclaré d’autre' part,
il n’existe aectuellement. aucun
projet en .vue d’inelure le Sud-
Vietnam dans cet itinéraire.

Le Séevétairve d’Etat, M. Wil-
liam Rogers accompagnera le
Président Nixon aux -Philippines
et. en Indonésie, puis il se ren-
dra seul au Japon, en Corée du
Sud, & Formose, en Australie et
en Nouvelle ZAélande.

I’objet de cette tournée en A-
sie, a précisé la Maison Blanche,
est de discuter les problémes &
long terme concernant cette ré-
pion, ‘

L’une des principales. ques-
tions qui intéresse M. Nixon est
de déteryminer par quels moyens
"Asie peut forger son propre a-
venir, a déclaré un haut fonetion
naire de la,Maison Blanche.

Â¥ XX

IL ASSISTERA
A LIAMBERRISSAGE
NEW YORK (AFP) -— |

Le Président Nixon assistera,
le 24 Juillet prochain A bord du
«USS HORNET», a l’amerrissa-
ze de la capsule’ Apollo li ia
quelque 300 milles marins de Vi-
le Johnson, dans le Pacifique, a
nnnonceé le porte parole de la
Maison Blanche.
xX XK
VOYAGE

{era une

LE BUT DU
DE NIXON
NEW YORK (AFP) — ,

Lohjet officiel de cette visi-

nn re RN

~~ BONNE FETE AUX PERES

officielle en Roumanie. au -

te est; selon la Maison’ Blanche’
davoir outte: échange-de vue sur
lévolution des -événaements “mon-
diaux.: Le haut -foncetionnaire de
la Maison: Blanche a: précisé que
le voyage “en Roumanie “était sans
aucun rapport: avéc le “projet de
négociations. Américano :-'. Sovié-,
-tiques pour: ..une~réduction ».. des
armements -nucléaires....1] a’ -vou-
lu dissiper ainsi toute -hypothése
‘selon laquelle .M.. Nixon -pour-
rait rencontrer: 4 ‘“Bucarest des
divigeants -soviétiques.:.Les : Etats
Unis sont. heureux, a-t-il pour-
suivi, de - traiter avec. les. pays
d'Europe Orientale .sur. une ‘base
de respect noutuel.. Le probléme
des relations Est — Ouest. est
Pun de ceux qu,’ Tous préoccu-
pent Ie plus; Mj. C.acescu nous
au fait part de. son®désir de s’en
tretenir avec nous de ces p-oblé
nies et nous avons. aceédé a
désir ct A. cette “invitation,




Plusieurs autres pays d’Epro-
pe Oricntale se sont. montrés dis
posés 4 avoir avec nous des con
versations analogues, et uous y._

sommes également disposés, a in °

diqué l¢ haut fonctionnaire.
La Maison Blanche a



sations de Bucarest porteront sur
des problemes d’ordre trés géné-
ral, la situation mondiale et les
relations Est — Ouest dans leur
ensetfible, mais elle n’a pas exclu
que, la question chinoise soit évo
quée en méme temps, notamment
des relations particuliéres i
existent entre Bucarest.et Pélin.

Le haut fonctionnaire de - la
Maison Blanche a’ souligné. d’au
tre part : Cette visite en Rouma
nie ne doit pas étre interprétéc,
de notre part, comme un geste
hostile a V’'URSS. Comme on lui
demandait si Washington avait
consulté. le Kremlin & ce. sujet.
il # ajouté : nous estimong que
nous n’avons nullement -l’obliga-
tion de le faire. Nous ignorors
si la Roumanie a. de son cbte,
consulté Mascou.

On se rappelle que le Président
Nixon a déja visité la Roume-
nie dans le passé, mais c’était a
titre p¥vé, et la‘Maison Blanche
West Pa. en mestre, dans Vim-
meédiat, de préciser A quelle date
co voyage s'était effectué.

“Par Miche! Lamartiniére HONORAT

nent el tonnent -dans Ventourage
des copains pour se ruppeler ou





pour étre une continuitée Alors,
partout, le perce est present. ton
eux son image se protile dans



les moindres actions et réactions
pour assurer la chaine de Vindis
solubilité de Ja famille. Et le
«Tis ajouté A leur nom caracl-
rise cette présence el maintient
Vaffection gu’on a pour lui.

Le pere de son cote, vil 1
amour, qui est a la foix sen
ment et raison. L’amour pater-
nel a cela de complexe d’étre une
affection dirigée. Un fait psy:
chique véhicule 4 la fois par le
coeur et la téte, parce qu’il sem-
ble avoir la responsabilité du de-
venir de la famille.

son

A hien reéfléchir, il existe un
grand et beau drame au cocur
méme de la paternité. Un drame
plein de complexite. Un drame
-parfois boulsversaut. Un drame
qui a ses mythes... Son folklore
qu’il faut étudier, analyser, pour
mieux comprendre la place du
pere dans Vexistenee de son en-
fant.

Crest A tort qu’on sous-estime,
souvent, Vamour paternel. Qu’on
le croit sans cette flamme affee
tive donnant a Venfant la joi-



Pour dire bon voyage
- aux Potvin

(Par ,baurore ST- JUSTE)

Lorsqu’au Trailé de Versailles,
Haiti par Vorgane de son Neéle-
pué Alfred) Nemours, plaida pour
la reconnaissance du Canada
comme Puissance Internationale,
on était loin de penser qu’en wn
temps relativement court le Do-

minion allait connaitre une si
rapide Evolution. Libérée des

entraves que lui imposait le pacte
colonial, ancienne Amérique du
Nord Britannique acquit une
certaine autonomie interne 4
.partir de la eélébre déclaration
de Lord Balfour de 1926, auto-
nomie consacrée et considéra-
blement élurgie par le Statut de
Wesminster de 19381, Des lors,
rien n'a pu .arréter. la marche du
pays, son exetension d'un «Océan
i autres, par ta mise en valeur
des terres, exploitation des res-
sources ‘du sol et du sous-sol,
Vorganisation du transport, ’e-
tablissement des Voies de commu-
nieation, immigration en masse:

autant de facteurs qui ont assure
la richesse et la prospérité des
Provinces du Québec, de YOn-
tario, de VAlberta, du Manitoba.
Halifax, des Provinces de
VOuest ct noys en passons, com-
mele montre Raymond Tanke
dans son ilinéraive canadien,

En vérité, ainsi que la
entrevu Alfred NEMOURS
comme le constatait
Sigfried au point d’en faire un
Vivre : apres la 2e. Guerre monr
diate, le Canada élait une vraie
Puissance Internationale. © Com-
ment en douter
Premier Ministre — PIERRE EL-
LIOT TRUDEAU, dans un dis-
cours prononcé le 28 Mai 16,
parlant de VAprés Guerre,
rappela «que le Canada était la
plus grande des petités Puissan-
ces, Sa monnaie lune des plus
fortes, ¢





(Voir suite page 3)

REX THEATRE PRESENTE

_ Et pour Quelques Dollars d

Venfant,
uN alfectucuses couronnant
{ Twoue : Papa avait raison !...

Andre >

lorsque lactuel ,

de vivre. L’aidant a transporter
fierement Ie fardeau de son pe-
tit univers plein de choses incon

nues que les grandes personnes
ne echerchent pas assez a com
prendre.

Mais il faut faire le départ

entre la psychologic de la mére,
faite uniquement de sentiment,
en raison méme de la maternite
et celle du pere, dont ‘amour
cojucide avec un certain raison-
nement ouvert sur Vavenir.

Le pere retient un peu son
cueur, en dominant horizon mer
veilleux quwil entrevoit pour Pen-
fant. Parfois, il vit cet horizon,
-avee une telle intensite, qu'il ai-

merait tout bousculer, pour — Tui
donner toute sorte de acilité ca
pable d’orienter son esprit = et

son coeur vers un idéal caresse,
il lui est impossible, dans le pre-
sent bien entendu, d'expliquer A
son fils ou & sa. fille, l’intelligen
ce de son attitude, ae son com-
portement, cu égard 4 ja mission
imposée par Vorganigation soci
lc. La nature des choses meme
semble inspirer au pere, un cou-
cept de forgeur de destin... Au
point qu’on le rend souvent PeL-
ponsable des échees des enfants.

Certains enfants les bien
doués saisissent vite Ja ral on de
la rigueur de certains peres que
ne peuvent coneilier avec habile-









* “
te le cocur et la téte pour affe:
tionner leurs petitss—- ont auss!

pour cux autant dy. nobles senti-
ments que pour Tetr mere.
Mais d'autres —- malheureuse-
ment — sont obliges dattendre
une vertaine maturité, pour com
prendre — que l’amour paterne!
peut se manifester dans |e sens
do la dureté d'une attitude, qui

nest pas faite d'inimitié,” mais
de distance, pour mieux tracer
. . - te

une ligne de conduite, Mt est
que

quand i} est devenu pdulte,

dans ses #xclamation-

le pére,

Généralemeni, le pere — affer-
tionne beaucoup plus ‘sa, fille.
Farce que la fille s’ouvre aver
beaucoup plus de facilité au pe-
re. -

Lion voudrait expliquer par le
froudisme le comportement de pe
re fille et. de mere ils.
Sait. Mais la société, telle quelle
est organisée, A tort ou & raison,
yeut que le fils remplace le perc.
Done, i} faut quwil soit déjr
«Vhomme» de demain, avec Te va
snetére de son réle. Alors que Ie
nére est sans cesse désarmé par
le epapy> de la fille qui est avs

ce

. } pris ,
soin de souligner. que les conver;

qui |

ce

SAMEDI 28 ET DIMANCILE 29



LA COUPE DU MONDIS DE



ree

“Le inateh© d‘appui -Salvador
Honduras, ‘dans Te cadre des: pré-
liminaires du Championnat
Monde: .:(Groupe “13) s'est fouic
hier ©.-soir au. Estadio: “Atzeca
(Mexique) ¢I1 s'est déroulé “satis
“incident,: sous Ja pluie. Les “dispo-
sitions : étaient des: plus. rigoureuses. Les
Salvadorégues -l’ont emporté et



‘se sont qualifiés pour rencontrer -

Haiti, en finale.

‘Les dates de ces rencontres
sefont fixées par les deux, Fédé-
rations.-

. La premiére manche se déroy-
lera en notre capitale.

x xX xX

UNIVERSIDAD- CATOLICA-
SELECTION NATIONALE,

Avant daffronter. le Salvador
pour | notre qualification. au
Mexique 1070, deux matches de
préparation opposeront notre S&
Jection nationale a I/Universidad
Catolica de Chile les 9 et 13
Juillet prochains.

Point West besoin de souligner
a l'attention du public, ce que va
-représenter cette confrontation
pour nos gars qui devront sortir
le grand jeu en face d’adversaires
cotés, .

Aussi, ja foule des grands
jours doit se faire un devoir de
venir encourager nos ‘Interhatio-
naux et surtout d’apporter cette
contribution payante pour leur
permettre de faire face, & tant
dobligations qui les attendent,

EN AVANT TOUS POUR LE
TRIOMPHE DU BICOLORE
NOIR ET ROUGE, EN AVANT
TOUS POUR LE DEVELOP-
PEMENT DU SPORT NATIO-
NAL.. - r

zxx “

Branle bas dans
le Basket-ball

La Commission Nationale
Basketball a tenu sa premiére
reunion au'Stade Sylvio Cator
hier aprzs-midi.

En VPabsence du Président arri+
ve avec un léger retard, le Vice-
Président a dirigé les débats
aprés avoir: formulé des souhaits
d'une heureuse et fructueuse col-

te

de



si déja «la femme» du- futur fo
yer. . .
Mais le pére aime ses enfants,
tous ses enfants, avec la méme
puissance de imagination et de le
pensée qu’il place dans le sillage
de leur devenir. L'amour pater-

ucl dans sa complexité est a In -

foiy sentiment et raison.
Comment penser qu'un = pere

donnerait naissance a un ¢étre,

poursaivant et prolongeant : sa

vie, pour ne pas Paimer ?
Cruelle interrogation, toutefeis,
qui s’épuise au coeur des Tai-
deurs sociales du contormisme
Wuac certaine congeption de tn
famille détruisant souvent les
@lans natureis de la conduite hu
maine...

Nous ne vaulons pas trep idéa
ser au point dignorer quil y
au de mauvais peres dont le com-
portement a Tégard de leurs en-
fants reléve des jugements trep

(Suite page 6 col. 7)

PHONES 2282 -
/ P.O. BOX :1

du:








6

JUIN



1966

FOOTBALL |, o

| ‘Haiti rencontrera
~ le Salvador

“SALVADOR-HONDURAS (3-2).



laboration’ entre jes dinigeants de

oul exposé leurs (vues, notani- .
ment © Moréal, Tassy, Magloire,
‘anciens: is. du baloncestre. Les
débats laissent augurer que cette |
diseiplive — sportive. qui: . avait
-connu ‘un large suécés prés’ du_
public reprendra bientdt sa. place
dans Je concert sportif. a coté’ du
Football, du Volleyball; ete...
Un:championnat: groupant cing
Cquipes ‘sera organise dans le plus
bref -délaie Il sera’ fait ‘appel&
hos -scoldires, NOS Universitaires, .
pratiquant ‘le -basket-ball;° pour
lui insuffler:."un “sang “nowveau;:













ce Comité. De nombreux orateurs |

+





~ Deux aitrés: séantes sont prévues ©

pour .la».semaine ‘prochaine.

Sous Vimpulsion d’honimes: tels
que Pierre O..Gabriel, “Président;
Wilfrid - Justin, .. Séerétairé . Gé-
néral ‘et Vice Président; ‘Capitai-
ne Maxime’ Antoine, Secrétaire
Adjoint, Eugene’ Vieux, .Coordon-
“nateur; Raymond Augustin, Tré-
sorier/*Moréal Francois, Dr Ange
Marie Gousse, Edouard Clermont..
Guy de Delva, Raymond Magioire,
Antoine Tassy, Ryswick- Jean, Lt
Wilson Désir, Consviller,’. il.“est
certain que id Basietball xenaitra
de ses «cendres et ‘que Var
prochain, 4 Panaina, aux Xéme.

@Jeux Sportifs di. Centre .- Améri-
que et des Carajbes,.une sélection
haitienne. ‘sera présente. ,Com-
pliments; Messieurs, et que
revive le Basketball !-..:>

Cléture des Cours
a Vinstitut de =.
Langues Vivantes

Hier & l'Institut de Langues »





vivantes a eu liew la cléture des *-

cours d’anglais et d’espagneél. U-
ne belle féte avait réuni tous les
Ctudiants et au cours de cette

+

réception divers prix ont été re“

mis aux meilleurs. . :
’ TL est & noter que létudiant
Théodore Jérémie de la Troisié
me année a obtenu. en récompen
se le ticket aller - retour Port-
au-Prince --- Kingston. .
Compliments 4 Vheureux béné
ficiaire, au personnel enseignan:.-
ed VInstitt de langues vivantes
et particuliérement a notre ami
André F. Jean, le Directeur.



Les funérailles
du jeune Raymond —

Hier apres-midi a 4 heures
ont été célébrées ‘en VEglise du
Sacré-Coeur de Turgeay au. mi-
lien d’une nombreuse assistance
de. parents et d’amis Ies funérail
les du jeune RAYMOND JEAN
décédé Vavant veille & V’age de
Vinet Ans.

Le convoi partit de ja salle
paroigsiale du Sacré - Coeur ot,
dés 2 heures était exposée lu dé-
pouille dy: défunt qui IJaisse le
souvenir d’an garcon sympathi-
que et d’un charmant camarade.

Linhumation cut lieu au Ci-
metiére extérieur de Port-au-
Prince. . :

_ A sa Veuve née. Marie Guer-
rier, & son pere notre rédacteur

Antoine L. Jean, son épouse née .

Tacqueline Ovide Abraham, aux
familles Jean, Guerrier, Cadet,
Abraham, Ovide, Breville, Bri-
zard, Maurasse, Michel et A tous
les autres parents et alliés affec
(os par cette perte cruelle; ¢Le’
Nouvellistes adresse V’expression
renouvelée de ses plus sincares
sympathies, a



» Le Sermon de la Semaine

Le Sermon hebdomadaire qus
le Pasteur Nérée est tu avaai

nous demands da publier
dans diverses Stations de Radio

de la Capitale et de la Province. .
lar le Pasteur Lee R. NEREE.

«PRIONS POUR LE PAYS

atJevrhorte done, armyiit toutes
choses «a fatre des pricres, dex
supplications, des requétes, des

actions de grdce pour tors les
hommes, pour les rois et pour
tous ceux qui sont clevés en ds
gnité afin que nous menions wane
vie paisible et tranquille, en tou-
te piété et honnéteté. Cela
bow et agréable devant Diew no-
tre Sauvenr, qui veut que tows
les hourmes sotent sauves ef par
viennent a ft connaissance de la
perité&s (1, Timothée 2:1-2)
XXX

est

Dimanche dernier, a Coccaston
de Vauniversaive + die 220 Juin
1964, date de VPinstauration Cu-
ne ére de stabilité politique er
Haiti, les Cheétiens Huitiens a-
vaient été concids a s'univ dans
Ta priére sincere ef fervente en
faveur du Pays ct du Gouverne
ment, Nous avioig profité de cet
te invitation par mettre Paecent
sur la nécessite de telles priéres,
afin que tout le monde sache que
cest @ la fois un devair chrétien
et un devoir civiqne de prier





RT OLE GOUVERNEMENT»

pour son pays eb pour son Gow
vernement,

Haiti se trouve a lu gieue dans
ia procession des Nations a cttr-
se de ses miséres matérielles, su
tesquelles nous ne vorlons don-
ver aucun détail, (

parce que ce
west un secre? pour personne.
Malgré sa deplorable — sifuation

economique, elle fait partie @ur-
monde quiicest sur an. volcan. Atn
si nous sommes pris dans wi en-
grenage duquel il est impossib'e
de sortiv, Les conflité C@intéréts,
Fimonertalite, la soif de Pouvoir,
ct lw ernante, sont tels qu'il est
inutile de se faire illustan sur
le sort de vatre monde actuel.
Devant wie situation. st alar-
mante et si éme il yrporte
que tous lex ori rPtiens stt-





L
nissent nour reagir, ven par Ui
sage des! arnies charielles, mais,

par des explosifs spirituels qui
sont puissants par la foree de
Dien, pour faire éelater des elu
ses de bénédictions célestes si:
notre petit pays. :

‘(Voir suite en page 2) ..



Entrée Gdes 2.50
Réservée Gdes 4.00

~





































TUM WV VVIVOR &

‘PROBLEME ‘No. 128

entendye — Démonstratif
‘ 7 Patrie de Zénon — Don
née par un bon toutou

ot B nh 8 -— Note — Telles des escalo
. ——— {nes ,
9 — Direction — Fente_



| -— Balourdise: ae
I — Vieux’ roi — C’était Troie
Ill -« Une couche pour le bé
i 4 tail — : :
. . Iv — Choquée a Ne sé |
. V . Repose-toi — posi-
HORIZONTALEMENT — “tion we
1 — Est bien a plaindre . VI — Au bout de la scéne —
2 — Immense Continent — A sa Chambre en Angleterre
Singe VIII — Dieux — Utile a l’éclo
. 8 — Gélébre pour ses évasions pé . :
— En moire P VIII — Voyelles — Tend sa
4 — Un rien moqueur sébille . ,
5 — Individu — Et pas les 1X —-+ Un savoureux fromage
autres . X — Vin naturel — Direccion.
6 — Des éclats que l’on aime .

10 — Etreindre.

xxx

VERTICALEMENT —

Solution du Probleme précédent

' HORIZONTALEMENT —

1. Misérables — 2. Artificiel
— 3. Noel; Usa 4. Annales — 5.
Dettes; Ere — 6. Ohm —— EPA
— 7. Or; Ultime 8. Are; Cul —
9. Serpenter — 10, Geais; User,

Epices: — I
X. Slave; EL

VERTICALEMENT —

I. Manade; SG —- I. Irone;
Crée — Ill. Stentor; Ra — IV.
Eilath; Api — V. RF; Lémures
— VI. Aisés; LEN — VII. BC
(baisser); Et; Tu — VII. Liu;
X. Bes; Ramure -~—



SENSATIONNEL!
LE WEST VIRGINIA



PER

AU CAPITOL

Le 27 et le 28 Juin 1969.
8 Hres 20 P. M.
Admission : 5 Gdes et 3 Gdes








ca)

vA
v4
Fr
74
r
25
th
4
Un st
: TE BOER RT HE EA












Deux Programmes Différents

UNIVERSITY
ISSION ENSEMBLE:

Un nom dans ’Economie du Pays’.

SA FL C. 0.

Plus de $ 350.000 essentiellement haitiens aidant a la
revalorisation de la vie paysanme

SAF LC. 0.

Des milliers de bras haitiens gagnent chaque jour
la bataille de la production

S.A. F. 1 C. 0.

Un million de sacs de Sisal au service de la Natior Haitienne

S.A FL C. 0.

» Nationale au service de la Nation Haitienne

SARL C 0. -

SAL EE EERE SCRE

C'est. la responsabiltté de ceun
qui constituent l'Eglise de Jéswa
Christ le Sauvewn, de mettre, le
bras de Dieu en ‘mowvemenrt,

. pour que uetre: Pays, torre de,

soleil si pleine de charnmes neti
rele, soit une terre de paix, de
sécurité et, de prospéritée of il
fait bon de vivre. Si nous aseé-
geons le Tréwe de grdce par din
cessantes pridres sincéres et fer
vented , Dieu dans sa bonté com-
bleva’ nos voeux.

Nous avong déjda divers signeas
de la miséricorde de-Diew en ro-
tre faveur.*D’abord, ' quoiqwon
puisse en penser — le Gouverne-
ment que Dieuw.a placé.a la téte
de ce Pays est pour notre bien.
Diew eat amour; «fl a tout fatt
pour un but» (Prov. 16:4).

Les Enfants de Diew ne sont-
ils ‘ pas tous d’aceord, qu’en aucit
ne période de notre Histoire na-
tionale; la prédication de PEvun
gile de grace wait jamais trouvé
tant de cocurs si avides? Ne som
mes nous pas plus éveillés a la
justice soctale? Ne sentons- nous

pags quil ya liew de professer,

plus de respect @ la personne his
qnaine? Les Croyants, ne réali
sent-ils pas plua vivement la nécex
sité de s’attacher & Dieu en son-
dant Sa parole et en s’appro-
priant Ses -promesses oi Védifi-
cation de leur foi chréticnne ?
Le Gouvernement a provoque,
sans tambour, un réveil religienc
et spirituel gui certainement pre
duira a Vavenir des fritits pour
lesquels nous bénirons le Nom de
Dieu. Ce qua Dieu est entrain de
faire a présent, beaucoup wy
comprennent rien, mais plus tard,
tous nous comprendrons. :
- Dautre part Diew a manifesté
Sa présence ar milieu de nous en
protégeant le Pays contre UVanar
chie, contre ia famine, contre la
destruction. Sa providence wa
jamais fait défaul ad notre port-
ple; au sein da ia détresse et de
Pangoisse, Dieu lei_donne tou-
jours le nécessaire. Dieu noug a
widé mane a profiter de nos df
ficullés nationaies pour notre 1s
truction individwelle. Plus que
januis, chaque citoyen du Pays
yéalise, sans .tmeriume, que ton
ne ‘peut emopter sur aucune Na
tion étrangére pour wit aller -
mieux dans le Pays. Toutes ces
choses sur lesquetles nos your
s’ouvrent, ce sont des indications
divines que nous devons comptey
sur Dien car Lui seul peut tires
noire Pays du mauvais pas. Aus-
si ent-il absolument = necessaire
que nous Nous joiguions, dans u-
ne méme pensée de dépendanre
totale de Dieu, pour solliciter,
sang cesse, ses Grdces sur la Na
tion et sur ie Gouvern 2meni.——
yNX

La responsavilite de prier pour
le Pays incombe & tout le muide
indistinctement, car il y “y dt
bonheur de chacun de nous! Clest
notre devoir de patriote de dest
rer le bien du Pays et de prier
en sa faveur. Le Prophete Jéré
mie, dans sa lettre eerite aus
Juifs Captifs emmenes « Baby.
lone, les encourage a prier pour
Babylone. Pressentant que cer ~
tains d'entre eux & cause des sev
timents nationalistes mal dirig’s,
spouvaient negliger Vintercessioâ„¢
en favewr de Babylone et de see
Chefs, le L’rophete Jcrénie feur
dit: «Recherchez le bien de ‘a
ville spriez UEternel en sa fa Q
veur, parce que votre bonheur dé
pend du sien.» (Jér. 29:7) Nous
avons intérét & prier pour te
pays, car il nous apartient., Dien
nous Va donnd et I) veut mars
voir intéressés @ sa prix, a Ht
prospérité, a 8a réputation ef a
ses progrés. :

Par aillewra, c’est notre devorr
de gratitude de prierpen fave de
ce pays . Dussions nous yo mure









SIROP PECTORAL SEJOURNE

Gout agréable — Conservation.
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.

Toux, Rhumes, Bronchites, Enrouements, Influenza
Affections des Poumons.


















on



Le Sermon de la

; (Suite de ja feme page)





conime Hirangers en exil, nous
serions encore obligés de prisé
Diew pour Uhospitatité que nous
\Y aurions trouves,. car nblre bon
“nheur personnel uurait été swbor-
douné ou sien. .

Quant & notre responsabilité de
prier Diexw en faveur du Chef de
Uhtal et de ceux élévés en digni-
té dans le Gouvernement,- ,c’est
notre devoir ciirétien de lUassu-
mer. Le Croyant doit élre -obéis-
sant & Vordre de Dien -et. doit
étre toujours désirews de. plaire
a [Meu en toutes choses. L’Apd =
tve Paul dit & propos des priéres
en faveur des Chefs: «Cela est
bon et agrdabie devant Diews 20-
tre Sauveur qui. veut que tous
les hommes saient sawués ét par
viennent d& la connuissance de "1.
Vérités (1 Tim, 2:5. 4)..Quand
VApdtre Paul fit comprendre aux
Romains que: «ii n'y a point
@autorité qui ne vienne de Diew
ei les autorités qui existent ont
été instituées de Dieu» (Ror.
18:1) et aussi écrivit & Thimo-
thée: ¢«J’exhorte avant toutes
choses @ faire des pridres, des
supplications, des requétes, § des
actions de graces pour tous les
homes, pour les Rois et pour
tous ceux aqui sont dlevés en digni
t6.> (1 Tim. 2:1),, la question
était épineuse, car Néron était a-

lors VE mpereur de Rome. Cepen-:

dant VAnpétre avait établi un
principe divin appelé @ orienter lu
conduite de tous les Chrétiens, in
dépendamment de toute structure
politique. Que la priere soit ux
faveur de Néron oued'un avtre
quwimporte! Dieu étant un Dien
dordre a décrété que la Société
humaine observe ce principe. Il

PTRACTEUR DIESEL ;

né6 Tevient done a personne de
contéxteraveo” Diews a propos
dun tel prhicipe* Les Croyaite
particuliérement se: doivent
-béir ad Dieu, en -priant pour la -
chefs do leur Nation, «asin-deé nic.
ner une vie paisible.et tranquilie

en toute piété et honnéteté.>

: : xx x=

Dicu-a. Dyoiia de répondre wie
priéres adréssées en -faveur dh
Pays. Les Croyants ont ‘cette: we-:
surance, car Liew dit: «Si aio
peuple sur. qui eat invoqud mori
Nom shumilie, et chereze ma fa-
ce, et s’el se détourne de ses-maw
vdises .vutes jet Vexaucerai -des

Cieux, je lui pardonnerai son pé-:

ché et je guérivrai son. paya.s (2
Chron. 7: ths. Dieu dit encore:
«fe connais les projets. que j'ai
formés sur vors .., Projets
paix ef non de matheur afin de
donner un avenir et de Uespéran
ce... Vous me prievez et je vous
exaucerai. Vous me chercherez
et vaus me trouverez, si .vous me
chercherz de tout volre coeur.
(Jér, 29:11 - 18).— :
L’Histoive du peuple d’israel «
maintes illustrations de la fidé-
lité de Dieu & accomplir Ses pro
messes en faveur des peuples qui
regardent & luispour lew sécuri-
té, lewr force ct leur prospérilé.

au vingiane chapitre de Dev-.

wine livre des Chroniques, la
Rible souligne, pour notre ins -
iruction et notre édification Pat-

titude du Roi Josaphat face & la

menace de destruction de son Ro
yawume par la Coalition des for-

ces Moabites, Ammonites et Mac

nites. Ce Roi convogia -tout Son
peuple & chercher par la priére,
le secours de ?Eternel.

TRACTEUR DIESEL

a

~

:
:
2
:
2

ae ane eh eae ner sala $

POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE &
LABOURAGE :
" HERSAGE, SILLONNAGE :
. SARCLAGE ;
EXCLUSIVITES _ Y
MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE — ECONOMIQUE
TRANSMISSION MONOBLOQUE
AMOVIBLE
DISPOSITIF EXCLUSIF BLOGAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
POUR TOUS DETAILS S'ADRESSER

Charles Féquiére & Cie.
DEPOSITAIRES. —
SPREE SOCEIOCE RICE SOCELOCE RE IEE OE SIE SS

LOTERIE DE L’ETAT HAITIEN

Semaine -

de.





*

a a

Liwi - méme, le ‘Roi, il pria Dieu,
disant: «Nous sommes sana for:
cog devait cette niuilitude noni-
‘DT6UsE Gui BS avance Contre noua
et nous ne savoiia que furve Maik
— ajoute-t-il aveo fui—noa .yeur
sont sus. tole (2 Chroniques: 202
12).' Le: Seigneur ayréu, la prie-

“ pévdw Ro} et celle dé sui peuple,

et lui fit dite par un de sés eer-
vitew's Jachaziel: «Vous ’awrez
point q@ comnbatire en cette af fai-
ves présentez - vous, tenez vous
li (dans le Temple) et vous ver-
vez Ww délivrance que UEternel
vous aécorderais (2° Chrono!
AP) : :

cit par catte reman'qie: «Le: Ro-
yaume de Josuphat fist: tranquil:
leet son Dieu lui donna du repos
‘de tous edtés.»' (2 Chron. 20:30);

Novus. avons, par . ailleurs,
Vexempie du‘Ro} Osias ‘qui régud
52 ane sur: Juda: La Bible souli-
gne que: dans le temps ot “il :re-
chercha TEternel, - Diew--le — fit
prospérer.s (2 Chron, 2635).

Le point que nous voulong vous
faire saisir, c'est que le Seigneur
peut accorder la paix, la prospé'
rité et la gloire G. une Nation, si.
cette Nation se confie en Lad cc‘
Le recherche. C'est pourquoi Ie
Psalmiste David s’éerie: «Hew -
veux le pewple dont U'Eiernel. est
le Dieu.s L’EBternel donne la for
ce & son peuple. L’Eternel bénit
son. peuple et le rend heurenc»
(Ps. 144:15 Ps. 29:11).—

XXX

Hatii a des‘ possibitités inuer
ses de changer sa situation mate
vielle et morale, @ cause de ['E-
vangile qui y fleurit, grice a la

liberté religieuse que nous aceor |

de le Gowvernement. Il est done
iu ‘devoir de chaque Chrétien
dassumer ses responsabilités
dane un eeprit “de patriotisme et
de reconnaissance & Dien, pour’
changer la face des choses par
ja. priére dela foi. Ii est écrit:
«P-Eternel’ est avee vous quand
vous étes avec Ini; si yous .
. cherchez vous le trouverez.» (2
Chron, 15:2). Nous pouvons dé-
pendre de cette ferme assurance.
pour chercher le secours de ['h-
ternel en faveur de Notre Nu-
tion. /

Nour. devons sans cesse prier
le Seigneur en faveur du Chet
dle 'Etat et de ceux qui sont éle
vés en dignité. Cela est bor et
agréahle a Dieu et profitable «
yous - mémes,

Car non setiement nous eue
rons une vie paisible et tranqui-
le, nutis nous contribuerons gins:
largement av relévement | moral
et matériel de notre Nation par-
ce que le Seigneur Jésus finale -
ment saisira tous les Membres de

rotre Gouvernement,pour les aider
@ marcher selon Saivolonté dans
lt voie de lo. vérité et de la droite
re. Qwil en soit ainsi pour le
hanheuwr de Notre Nation. Amen.
: Rév. Luc R. NEREE



SHOP DE
EDMA LARGE

Visitez le petit Shop de Mine
Bdma LARGE, Rue des Miracles
aA cété du Restaurant «Au Bee
Fins. : .

Vous y trouverez aussi de jo
lis chapeaux, Mesdames, pour tou
te oveasion, des turbans et fleurs
pour corsage sus commande.

Les fianeées trouveront ou
commanderont leurs jolts diade-
mes, voiles, gerbes, porte-allian-
ces du dernier cri.

Pour vos soins de beauté, ne
soyez plus dans l’embuarras: Une
esthéticienne d’expérience vous
conseillera pour les soing du visa

ge, de vos cheveux et de vos on~ -

gles etc. Des produits variés et su
périeurs sont 4 votre portée ain-
si que des bijoux en culvre tet
autre; Des parfums francais de
choix. Des perruques etc 100 pour,
cent naturelles & un prix aborda
ble.

Et vous Messieurs, de jolies
cravates: Des mouchoirs, chaus-

settes, portefeuilles, pinces & cra *

yates et boutons de manchettes

ete.
WN’oubliez pas Vadresse du pe-

tit Shop de Mme Edma LARGE,
Rue des Miracles No. 21 a cété
de R.C.A. :

Nouvelle Table de Lots de 30.000 Billets
7 A Gdes 20.00 le Billet

Ler Grog Lotirre ss csssecceceeeenees sec gessucseecescueaneaee sea



3@ Gros Lote

3 Lente de G. 3.000. OQ-errcsccerceeeseseerear eerste atensreerneer ers

20 Lots de G, 5.00. 00+: cer cereessscrscen cee seeeetcetcnn nee see ena

| 200 Lots de G. 100,00:-:-
350 Lots. de G. 80.00-.-
2 Approximatifs du ler Lot

1 BOULE



3.867

DOC DUVALIER): ase
TOTAL se a

a G.
2 Approximatifs du 2¢ Lot a G. see
2 Approximatifs ur 3@ Lot & Gr 200OQe rr creeescreeeeteecereee eer nee anes
297 Centaines des 3 Gros Lots 4 60.00
897 Terminaisons des 3 Gros Lots a 50,00--;
2.100 Terminaisons par Tirage de 7 Boules

250.00---



N, B.— A partir du tirage du'15 Novembre, votre chance augmente a la Eote-
rie avec cette nouvelle table de lots : 200 lots de G. 100 au lieu de G. 60.

350 lots de G. 80 au lieu de G. 250 de G. 50.
$297 centaines a G. 60 au lieu de G. 297 a G. 4@.

5 boules a G, 40.

'}:2100 terminaisons par tirage de 7 boules a G. 50 au lieu de 1100 par tirage de



4 50.00:








resseensenereee Ge, 100.000.00
' ve 15,000.00 .
10,000.00
yn oo
sree 20.000.00
500.00
400.00
penne eee recann eee 17.820.00
44,850.00
seven eeseeeaen sets 105.600.00 ¢ -
~G, 387,570.00

a

L’historien sacrvé acheve ‘le ré- *

(SALLE CLIMATISHE) ,
Samedi A 6h. 16 et 8h. 15
En lére partie : a
LES AMBASSADEURS |
En 2eme pa rtie
VENNEMI PUBLIC No, 1
Entrée Gdes 1.20 et 2.60 -
| Dimanche a 3h. 6h. 7h. et. 9 hp

LIETRANGERE 8
A She Gdes 1.50 et 2.00 f
A 5, 7, et 9 hh. Gdes 2.00, et n.00

Lundi-a 6h. 15 (séance unique)
LE DEMON S’EVEILLE S
LA NUIT:

Un grand drame: . :
Entrée Gdes 1.20 et 2.50

: ‘ ,

REX - THEATRE
Samedi a 6 he et Bh. 15:
En lére -partie :
LES: FANTAISISTES
En*2eme “partie : :
COMMISSAIRE -X -DANS LES
GRIFFES -DU: DRAGON -D’OR
Avec:Brad:Harris. :
“Eutrée ~~ Gde -1.20



Dimanche 24° 107). ALM,
LE LIQUIDATEDR. -
Entrée Gde 0.50!

Dimanche 4 5 h.. 7 b:-et.9 -h.
. EJ POUR QUELQUES
DOLLARS DE PLUS...
Entrée Gdes 2.50 et 4.00

. t
Lundi 4 6 h. et & h. 15:
AS DE PIQUE OPERATION,
CONTRE ESPLONNAGE :
Entrée Gdes 1.50 et 2.50

- De Luxe Auto Ciné.
(DELMAS)

Samedi 4-7 h, et. 9 h,

LENFER A BORNEO

Avee Georges Montgomerry.

Entrée 1 dollar par voiture.



Dimatiche 4 7 h. et 9 he
UNE DAME AUX ‘CAMELIAS
Entrée CGdes 2.50 par personne

Lundi,& 7 h. et 9 h.
ORPHEU NEGRO
Entrée 1 dollar par voiture

ees
CINE PALACE
Samedi A 6h. et Bh. 1h
L'AGENT GORDON
SE DBCHAINE
Fntrée Gde 1.00

Dimanche- ahd he 6 h. ets h.
Li TRESOR DES TZARS — -
Entrée Gde_ 1.00 ‘
Lundi i 6h, et 8 hy to .
COMMISSAIRE X TRAQUE

LES. CHTENS VERTS
Entrée Gde 1,00

ETOILE CINE

(PETION VELEE



Samedi & 6G h. 30 et 8 bh. So
PIRATES DE MALAISIF
Avee Steve Reeves.

Entrée Gdes 1.50 et 2.50

Dimanche A 6 h 30 et 8 he tu
LA FEMME DE PAILLE
Entrée: Gdes 2.00 ef 3.00
Lundi 2 6 h. 30 et 8 h. 30
FANPAN LA TULIPE

Avec Gérard ; Philippe.

Entrée Gdes 1.20, et 2.00

CINE UNION

Samedi & 6 h. 15 et & h. 15

LA SECONDE VERITE -
Entrée Gde 1.00

Dimanche & 4 h. P.M,
LES DIEUN SAUVAGES
Entrée Gde 0.60

Dimanche & 6h, 15 et 8 h, 15
COMMISSAIRE X TRAQUE
LES CHIENS VERTS
Entrée Gde 1.00°

CINE OLYMPIA

Samedi (En permanence) :
GOLIATH ET L’HERCULE
NOIR .

Avec Gordon Scott.

Entrée Gde 1.00

MONTPARNASSE

Samedi & 6 h. 15 et 8 h. 15
JERK A ISTAMBUL

Entrée Gde 1.00

Dimanche a J h. P.M.
ATTILA, FLEAU DFE DIEW
Entrée Gde 0.60

Boonen & Bh. 1b et 8h, la
LES FEMMES

PREHISTORIQUES.
Entrée Gde 1.00

SOO ore Gerber ts Berto Bee oer reenter Heir Fog GH Rer hs Sener Ger Ote

| ELDORADO

Sea
- Dimanche 46 hh. 7 h. et 9 he

_ Entrée Gdes 1.20 et 2.00"








Samedi a 6h. PM.
(Pour la derniére







fois)

00



Entrée Gdes 3.00 et



Lundi & 6 h. et 8 h. 30
ADIEU WAMI |
Mntrée Gdes 2.50 et 4,00 |



PARAMOUNT
s ae ~~

Samedi 4 6 h. et 8 h. :
- En lére partie |, : a
TABOU: COMBO | : oe

En 2¢me partic it

LA. CUREE oe

Dimanche a 3 h. ‘P.M. |
CASSE TETE. CHINOIS ee

POUR LE: JUDOKA: : :
Entrée Gde 1.00 et. 1:50 —.

Dimanche 4.5 h. 7h. et 9
-LUTRING REVEILLES-TOL
ET: MEURS: EES SS
fntréeGdes 2,50 et 1.00
Lindi a°6 het 8 hee:
CASSE ‘FETE CHINOIS |:
POUR-LE JUDOKAâ„¢
Entrée .Gdes? 1:50 °et °2;50





_ CRIC-CRAC CINE. er
Samedi A Goh. eb 8h. 15.
UN CERCUKEIL |
DE DIAMANT. :
isntréc Gde 1.00 et 1.50
Dimanche & 3h. P.M. ‘
SEMIRAMIS, DEESSE
DE VORIENT -
Entrée Gde 0.50
Dimanche A 5. ho 7h, et 9: ha”
HELGA -*
Gundi a 6 h. et 8 h. 15
En lére partie, , >
Voyage autour de la Lune. Appo! oy
o-8 -
En ‘2eme partie -
COMMISSAIRE X DANS LES
GRIFFES DU DRAGON D'OR
fentrée Gde 6.50 et 1.00- at
Samedi & 6 h.-30. et 8 h. 30
LA TERREUR ©. ‘x.
DES KHIRGIZ : + .
Entrée Gde 0°9 et 100 +
oe
Dimanche a 6-h. 40 et 8 h.'30
ROCAMBOLE- \ . .
Entrée Gdeg 1.00 et 2.00 .
Lundi A 6 h. 30 eb 8h. 30) 1
CHASSE A L'HOMME -
A CEYLAN . ‘

Entrée Gde 0.80 et 1.0



Eldorado

Samedi a 6 h: et 8 b, 15
COMMENT VOLER :
UN MILLION DE DOLLARS
Enirée Gdes 1.50 et 3.00 ,

Dimanche 25 h. 7 h. et 9 ho

COUP DE MAITRE

AU SERVICE DE

SA - MAJESTE BRITANNIQUE
Katree “Gdes 2.40 et 4,00

Drive in Ciné Delmas

Samedi a 7 h. e& 9 h. .
LEGUIGNON GUERISSEUR
Entrée 1-dollar par voiture

Dimanche a 7h. (séance unique)

LES 12 SALOPARDS
Entrée Gdes 2.50 par persenne



CINE SENEGAL

Samedi a 6 h.-15 et 8 b. 15
LA BANDE A CESAR -
Entrée Gdes 1.00 et 2.00 - —

Dimanche a 3 h. P.M.

(Séance pour Enfants) _o™
LE GENTLEMAN

DE COCODY -
Entrée Gde 0.60 et 1.00

“ Dimanche & 5 h. Th. et 9h.
LA GRIFFE
Entrée Gdes 1.50 et 2.00

Lundi a6 h, 15 et 8 h. 15 -
K—17 ATTAQUE A L'AUBE
Entrée Gde 0.60 et 1.00



een



Machine a coudre «LA MADONA,

Macitnes
a
Coudre
A bras
& Pédales
Les
Meileures
a VBlectricité
Zig - Zag
i Automatic
pour

Broderie

Tipco - Distributeur Place Geffrard



_TIPCO

Distributeur

Place

Geffrard. -

Fe erent ate eee eee en Ye













Observez altentivement tn fon
me des oreilles de vos amis ou de
vos. coll0gues de travat! vous
en saurez long sur leur enractd
re,

:

Cust le test uuquel se lives
cette semaine le mazazine alle-
mand «NEUE REVUE» — duns
une, rubrique intitulée «Connais
sancte de l’Homme? :

«L’organe de louie se piéscu-
te chez les individus sous des
formes multiples cet varices, é-
cerit le mugazine, Cos diverses
confo-mations auriculaires son’
trés révélatricess de la personns
_Hité et correspondent & des trails
de envactére bien précis.

«LES PETITES OREILLES,
par exemple, dénotent un tempé-
rament prudent, plutét anxievs
mais volontuire et “obstiné. On a.
affaire sans nul doute, 4 une

personne douée d'une intelligen-

Regardez bien les oreilles de

: fe 4 ”

ee partiguli¢rement vive,

«LES GRANDES ORKEIL-
1.158, bien proportionnées,
furme arrondie plutét qu’angulen
se, névélent quant a elles une.na
tuve forte, ambitiense, éprise ai

déal et de vérité, Si cles san-

¢normes et echarnues de sureron,
elles trahissent un ongueil mani-
feste et une certa‘ne prétention.

vLes Oreilles de Forme Ovale,
pt particuligrement — bien
nées sont Vapanage des persot-
nes sages ‘et avisées, -vujours
prétes Ad se perfes iomacr, eprl-
ses de savoir brilluntes et ambi-
ticuses.>\_

Le lobe de VPorciile ests qu si
trés caractéristique 2

aS’d est particulicrement deve
loppé par rapport au- reste de
Voreille, nul doute qu'il appar-
tienne a un tempérament artis.
te, doué dune excellente mémoi



! Album de

Vacances

avec

KODAK:

Les enfants dans la piscine

Les flamboyants en fleurs

Les pique-niques prés de la mer

Les rencentres prévues et imprévues
VOILA UN MAGNIFIQUE ENSEMBLE
| DE PHOTOS
. . POUR VOTRE ALBUM
DES PHOTOS CLAIRES

DES PHOTOS PROPRES
DE BONNES PHOTOS.

KODAK —
Don Mehr Sales Corp.





our la santé et.
11a beaute
vos dents







2 AAO a eche



de.

de |

dess:.



protege

ye ef dun sens mugical trés aiy

gu.» noe

_ 1) arrive aussi que les deux

oreilles d’un., méme individu

soient d’une vurme différente :
«Si Voreille gauche est pius

grande que da drdite, écrit «Neue

Revues, c'est Ia raison qui domi! ou en anglais. Vous

ne. On p affaire & un sujet plus
cér. bral que setitimenatl, qui n'a
pit qu&pres mitre réflexion. Si,

aw contraire, c’est la droite qui,

est plus grande, cette gonforms
tion décéle des tendances pure-
ment instinctives. La personne
donne livre cours a ses inclina-
‘tions et a sa fantaisie.»

La couleur de l’oreille n'est
pas non plus @ négliger. Si elle
ne révéle aucun trait. psychologi
que déterminé, elle peut’ | néan-
moins signaler quelque ,déficienc?
physique *: ‘ .

‘¢Siten vous regardant. dans la
glace, vous vous apereéves que
vos orcilles sont d’une blanchen:
extréme, méfiez-vous, écrit ence
ye le magazine. C’est un signe
d’anémie vi de faibiesse “généri
le. Vous avez besoin de forti-
fiants et de vitamines. Si au con
traire elles sunt d'une rougeur
jnhabituelle, ce n’est pas mieux.
Vous souffrez sans doute de trou
bles circulatoilre ou hépatiques.:
Pour amuser ses lectcurs, «Neue
Revues passe pn revue, pour con-
clare, quelyucs vreilles eélebres :
celles du Général De Gaulle «d’u
“ne grandeur , démesurée» . celles
du prince Albert de Belgique «é
‘tonnamment petites», celles 9 cv
Picasso «particulitrement lar-
pes et charniiess, et enfin, eelles
de la princesse Grace qui pas-
sent pour étre eles plus belles ¢@!
jes mieux dessinées du monde.>





xxx

John Le Carre a éu un long
entretien avec “«L’EXPRESS».
Au cours ‘de ceite conversation,
qui a pris tapidement un ton de
confession, Vauteury de «l’Espior
qui venait du froid» a donne la
yecette du ¢bestseller> en répon
dant a la question : «C’est pour
étre lu que vous avez résolumerce
adopté la forme d’ccriture la
plus traditionnelle ?» (i s‘avil
de :on nouveau livre : «Une pe-
tite ville en Allemapnes).

John le Carré a déclaré : é

«Sur ce sujet, je me veux alb-
solument conventionnel, J'ai, ¢té
tenté Wécrire dans un style beau
coup plus expériemental mais je
rven suis tenu a la forme narra
tive Ia plus ordinaire. C’est la
diftérence entre Vart abstrait ei
Vat figuratif + les pentres vie
puratifs atteignent un | public
benucoup plus important. Je
yeux. ¢tablir entre mes lecteurs
et-moi la commuanicnwtion la plus
large. . :

«de demande, inoi aus.i, Avy
écrivain avoir ta polifesse de
se faire coniprentire. Si vous pr-

des
(France)
est en vente & la Pharmacie 8.
Geffra d et dans toutes leg bon-
nes pharmacies. :

p. oduit
Nogueés

Ce merveilleux
Laboratoires







de la carie

‘

nez,; par exemple, un yrund Geri
vain, comme’ Balzac, son + style

est celui: d'un gros chien mal élu

wé, Tl est facile 2 traduire, Cv
qui est le, premier: eritére dune
-histoire etficace. Vous pouvez i
ve «Le pére Gorlot» en alleman.
ne perdex
rien. J’ai limpression qu’en
moment avec les styles «expéri-
mentaux» ce qui est écrit’ pdid
un peu de sa force, de ses mo-
yens d’expression. Le cinému,
par exemple, devient plus: impc1
tant Je ne veux pas que -. des
gens disent. : «Le film mest pas
mal, je livai Je livre un jour, ‘si
j’en ai le temps». Le monde de
Vécrivain doit, g’adapter A cette
évolution. Je fais mon livre com
me un film en: montant les s¢-
quences, en coupant un vlan par
ei jun plan par la, en réduisant
Jes 250.000 mots que j’écris d’a-
bord aux 80.000 mois que je me
décide A publier.. Ma seule reect
te ; si vous voulez écrire un best
seller, éerivez dabord une bonne
histoire [>

ue

XX XX

Un curé anglais vient-de tan-
eer un ultimatum & ses parois-
siens : «Si vous n’enleve pas vos
fleurs en plastique du cimeti¢re,
je les brélerai.s

C'est la petite histoire que rap
porte ce matin le «DAILY MIR-
ROR» et qui est bien faite pour
émouvoitr les Britanniques.

Cet avertissemeht pérempto re
nest. d’ailleurs pas ld seule sur
prise que réserve” le révérend
Briand. Walsh .& ses fidéles de
VEgliseé de Sainte Marie & Lan-
gley dans le comté de Bucks.

Il a décidé de transforme: le
cimetiere de Langley en pare et
WVenlever les montiments = qu’
trouve laids ou non - chretiens.

«Ce cimfietiére m’appartient, a-
t-il déclaré, et j’entend en faire
ce que bon me semble J'aimerais
que les gens y viennent pour s’y
promener et non seulement pour
s'y, recueillir. .

Les paroissiens de Langley au-
ront six semaines pour rempla-
cer leurs couronnes artificielles
par des <«fleurs créées par Dieus.
Si rien n’est fait aprés ce délai
le révérend Brian Walsh se char
pera lui-méme de cette tiche.



LA CREME
(STILLMAN'S

_POUR LES TAGHES




t

~Syend la peau
bien plus claire

_ @n eoulement § semaines |

"garxoDE SURE ET SANS DANGER

' Plus de 75 millions de Pots
ont ele vendus

_, Gang le monde entier

‘9 SEORET DB BEAUTE des millions
he Sempmone dans toutes los parties du monde
‘gui deslrent une peau plus claire et pie
“peloutée realde en la Creme Stillman's.
Qorequ’elia est. appliquée ‘chaque soir, la
Creme Stiliman’s eolalrcit le teint et vous
donse wes eomplexion belle et radi¢use dana”
@eulement: 4 semaines. Vous seron émor~
; ellie dé-le transformation op4réa en yous+
guemiee “uand lea parties eombrea dispar~
ali ‘peu a peu pour faire place a une
pees tellement plus claire ot plus limpide,

! . -
| Lexoellent Savon Stillman's
avasile Savon Stillman’s!.Ce aavon,
\ A dalfcatement parfumé nottoie ot
fa peau. Il eat ideal pour enlever
*Crecce Gtiliman’s . os et ecb ausi un -
ven’ de Beauté rafraichissant pour ie .

Ito enitlere?
" Bia-venté dans tous lea

dnagasing of pharmacice

or





4







21 MARS AU 20 AVRIL. ( BE-
LIER ) : Vous. pensez peuttétre
que vous n’étes pas aussi effica-
ce que vous ne devriez mais si

vous essayez, les circonstances
sont en votre faveur. Abordez
progiessivement vos dfficultés.

21 AVRIL AU 21 MAI. (TAU
REAU) :S'il y a de la _ tension
dans un secteur. déterminé, accor
dez - lui davantage de temps et
de réflexion. En visant un but
particulier, ne négligez pas les
autres. taches et observez bjen
les développements’ nouveaux.

292 MAI AU 21 JUIN ( GE-
MEAU ) Si la traversée — est

vénible, restez* imperturbable et
ce sera déja un succés, Vous tri-
'umphez souvent quand vous mon
‘trez votre courage et votre loyan
'té Rien ne doit vous bouleverser
maintenant.

22. JUIN AU 23) JUILLET.
(CANCER) :Restez fidéle 4 vos
buts s’ils en valent la peine mais
souvenez vous qu’un plan est mau
vais sil ne, permet aucune modi-
fication. Bonne journée si vous
vous servez bien de vos cartes.

‘

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION) : Influences puissantes
et utiles. Premez vos avantages
rapidement mais ‘prudemment.Tra
vaillez sérieusement et ne

wardez un rythme ,égal. Exam.
nez le sérieux des propositions fi
nanciéres, Une réserve intelli-
gente en toutes choses est recom
mandée. ,

24 CCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION) Considérez
le point de vue du voisin, Expri-
mez le vétre ma’s avee diserétion.
De lu confusion dominera mais
wardez votre sens de l'équilibre
et votre logique,

23 NOVEMBRE AU 21 DE.
CEMBRE ( SAGITTAIRE ) :
Vous serez en lutte coulre des
gens haut placés et coutre leur
activité. Vous pourrez maintenir
Ja nétre et méme progresser. De
bonnes idées, des paroles Glo-
quentes vous aideront,

22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE).: Vous
serez tenté d’esquiver des tiaches
et des obligations,de vous dérobe'

ou de négliger vos responsabili:
tés. Réagissez. La persévérance
est ahsolument indispensable &
votre russite,

v1 JANVIER ‘AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU):Cette jour
née exige impérieusement un
choix.



JEUNE & 40 ANS

«La vie commence a 40 ans» dit
un vieil adage.

C’est vrai si vous écartez toute
possibilité de constipation ou tout
commencement de Rhumatisme
en prenant les petits comprimés
de G. S. Bablettes. .

Ne n’oubliez pas ; G.S. Tablet
tes. ‘



En vente dans toules Pharma-
cies,

€
pd

HOROSCOPE

DIMANCHE 29 JUIN 1969: ;
vous
préoceupez pas des,obstacles sur
votre route. Choisissez la meilleu
re
21 AOUT AU 238 SEPTEM:.
BRE (VIERGE) : Si vous étes .
troublé par chacun des sautes de :
vent, vous serez toujours mal it
laise, Arrétez tét le plan de la '
journée, occupez - vous des obli-
vations urgentes et éearter I'a-
cossoire. . . .
21 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE ( BALANCE ) : Com- ;
menecez la journée avec ‘élan et ; : :

AEE RIOEAIOE SOE IOE BOERS OE SOOE SIOE AEE IOERIOESS

SLALAAABANAAANKRAARARKAA, CANA VVABA EARRING EN SUTR VELA SN FNS RNAV UN SUN SNSARNSENSRENS AES NAN eye

4.
,
}



"(VOUS NE SEMBLEZ PAS APPR CIER
TQUT-CE QUE JE FAIS POUR VOUS:
LARGENT QUE VOUS ME COTE



*“ ‘<

‘Bcoutez, -- véfléechissez, observe?
amais ne voyez pas quelque. cho-
se 1A ot il n’y-a rien. La posjtion
d’Uranus vous met..en garde com
tre des décisions hatives, .

20 FEVRIER AU 20. MARS
(POISSONS) .: Conjonction ‘supé
rieure 4.la moyénne. Tenez — fer-
me'les rénes, conduisez. droit, a- ,
yee dicision et | Glan. Adoptez,
toutefois, des. méthodes bien étu.

21 MARS AU 20 AVRIL: (BE-
LIER) > Au -commencenient; “aut
miliet ct, a la fin d’une véalivu: =
tion, ne vous découragez: pase

n’oubliez pas que loppositian

elle augsi est li. Soyes prét A-hon
dir.

el AVRIL‘AU 21 MAI (TAU-
REAU) Trésentez une image
serieuse 4 lous les niveaux, Coin
. binez l'économie de paroles aver
- la. rectitude de l’action. Prenez
SI VOUS ETES NE AUJOUR des dégisions fondées sur des
NHUL : Vous avez le flair et Faits, des opinions bien méditées.
ju compréhension. nécessaires poul
_prendre la téte sur yos concur-
rents et vous entendre bien ‘avec

diées. :

22 MAI AU 21 JUIN (GE

: ; M ~ :
vos collaborateurs, Mais. parfois Aue) ; Souvenez-vous de
yoous serez déprimé parce que p Sses, prenez ‘soln aes

vous vous ,énerverez et perdrez du iétails comme, des facteurs plus
temps A vous faire du souci au ‘!™portahts et ne dépassez pas
sujet d’éventualités qui peut-atre- VS imites. La tension est man-
ne se réaliseront ‘jamais. Votre in V@18¢. Restez calme avec votre
tell'gence est capable de n‘importe ‘SeurIre habituel.

quelle entreprise & condition que
vous le vouliez: vraiment et rega.
diez haut et loin, sans cesse.
Vous étes trés doué mais. n’avez
pas toljours ui esprit pratique. O
bligeant, plein d’esprit, diplomate

22 JUIN AU 23 JUILLET (CAN
CER).: Des solutions importan
tes doivent &tre mieux examinés.
N’allez pas trop loin dung vos ma
neeuvres. La démarche claire, di

et sympathique, Naissance de recte, honnéte, le mot opportur.
Pierre Paul Rubens, .peintre fla- Seront,trés importants —mainte-
mand. nant, .

_ Aliment Miracle 7
pour Bebés

(Produit Hollandais}









RIAL YES

oe Se

Seed

Vous maman soucieuse de la santé de votre
bébé, nourrissez-le de la créme NUTRICIA,
Farine de riz pré-cuite, du lait, de ’huile de
mais et de multiple vitamines qui garantissent
une bonne dentition.
La boite d’une livre de 1Pcrame NUTRICIA

est en vente dans les markets, épiceries et
pharmacies. :

Agent dist. LAD TRADING
A cété du bureau postal P. O. Box 704
Phone 3394 ‘

a

TRADITIONNELLEMENT, LE RESTAURANT OU IL EST BON DE

SE RETROUVER POUR BIEN MANGER..

UNE. TRADITION CULINAIRE REMONTANT A PLUS DE 40 ANS see
OUVERT TOUS LES JOVRS POUR LE LUNCH ET LE DINER.
FACILITES POUR BANQUETS ET RECEPTIONS








NT DE-RECONNAISS





HUNDI 30 JUIN 1969





RE/TALIRA








BON. BON. PAS SN





24. JUILLET: AU: 23 AOUT.
(LION). © Journée® propice. © Si
vous devez faire unchangement =
inattendu dans ‘vos ‘plans ou «dans:
votre: programme, ‘qué ce “soit
sans ‘hésitey.: Ne“coupez “pas les
cheveux -en “quatre... Votiseause-
rez de la-confusion.

24 AOUT AU..23 SEPTEM.-
BRE (VIERGE)*: Une-attitude
glaciale nexalte personne -et n'at
tire aueun nouvel admirateur.”
Votre coeur. généreux ést JA jus
tement pour déyeler cette jour
née. ‘

24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE) : Vous‘a
vez connu un succés ? Ne. vous
arrétez pas li. D’autres -vien-
dront, griice a totre ‘attitude .sé
rieuse et réfléchie & laquelle"vous
ajouterez ‘une touche d’originali +
ia: Interprétez la situation sei- ~
‘pneusement, . ° .

24. OCTOBRE AU
BRE~ (SCORPION)
début de‘la journée, gagriez. que!
ques points grice & une manoco
vre spéciale et? 4 de La sintplibite.
Ecoutez les autorités, suggérez
vos idées au nioment opportun. ct
agissez & Vheure le mieux: choi-
sie.. :

22 NOVEM
: Tout; an

'23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE ({SAGITAIRE) : ,Des
taches inachevées attendront, que.-
vous en ayez fini avec de plus. -,
urgentes. Prenez des précautions i
pour que vos goiits ou vos .désir:
ne dominent pas la stirelé de ve-.
tre jugement. . oa

22 DECEMBRE AU 20 JAN.
VIER (CAPRICORNE) Du -
bon sens :. c'est’ 4 neu .pres tout
re au’exige cette journée. Com:
battez la méfiance par la confiar
‘ee, la déception -pas la patience
et un comportement de philoso-

_ phe.

21 JANVIER, AU 19 FEVRIER

(VERSEAU): Ne demandez pas

tron de vous méme on des autres,

mais soyez actif et Indulgeni

Rendez coup pour coup et oppo-

sez un don A celui de votre ants -
goniste. “

20 FEVRIER AU 20 MAKS
(POISSONS) : Une suggestion
nouvelie est-elle heureuse ? Ac-
ceptez-la. Si vraiment vous avez
du temps pour des taches supple
mentaiers, exécutez-les judicieu-
sement. Accrochez-vous a ce qui
est solide et engagez Ja lutte a
vec enthousiasme,

SI VOUS ETES NE AUJOUR-
D’HUI Vous étes aftables et

* sympathique. Vous avez des dons

pour Ie foyer et Ia vie sociale.
Trop souvent, toutefois, le souci,
les doutes et le simple omanyite
de confiance en vous ne voy;
permettent pas d’atteindre — les
trés hauts sommets qui sont a
votre portée. Asxociez-vous avec
les personnes allantes réalisatri-
ces, raisonnablement —ambitieu-
ses, qui stimuleront votre initia
tive et votre esprit de création
et ne vous permettront pas d'é-
ter la proie du pessinusme et di
découragement.

(Suite page 5)

Voiis voulez

de belles dents blanches?

fmployez fa pate
cdentifrica

IVOROL

Danae hss












NT



ur

-«aux fils A papas,

SAMEDI 28 ET DIMANCH

E29 JUIN 1969



4

Quatriéme ou’ cinquiéme Puissan;
ce Commerciale, son Economie
était: beaucoup plus forte que cel
le des Pays de l'Europe. La Ma
tine Canadienne et l'Aviation Ca
nadienne étaient parmi les plus.
puissantes du monde, Dés lors, il
es tfacile. de deviner, devant tant
de progres, qu'un Service tel que
le Service Extérieur - ne pouvait
plus se complaire comme simple
dépendance du ‘Premier Ministre
‘selon Je voeu de la Loi de 1909,
Le monde de 1989 - 40 était dif:
férent. La cohésion néeessaire en
tre Nations du Commonwealth bri
unnique - exigeait de la part du’
Canada, la création de hauts Com
missariats de méme que pour ga
gner .dvs appuis latins; l‘ouvertu-
re de Légations et Ambassades
était nécessaire en Amérique du
Sud. D‘autres raisons de nos jours
poussent le Canada vers VAméri
que Latine. Le Premier Ministre
TRUDEAU ne !e cache pas, Dans
son ‘discours cité plus haut il le

dit bien : «Nous deyons tenis
.compte des attaches qui nous
lient aux autres pays de notre

hémisphére, aux Antilles, a I'A-

mérique s Latine et tenir compte
aussi de leurs besoins économir
ques. Nous devons explorer des
Voies nouvelles susceptibles d’ac-
croitre nos relations politiques et
ée' onomiques avec l’Amérique La-
tine, qui compteva . quatre cents
millions dHabitants au tournanc
du siécle et ot nous possédons
importants intéréts.> :

Certes, pour atteindre de tels .
objectifs, il va sans dire que les
Représentants Canadiens doivent
étre de qualité. En dépit de la
Jeunesse du Minitére, des efforts
considérables nous dit Mareel
Cadieux, ont été déplovés pour
recruter les: éléments vraiment
capables.

Contrairement a certains pay«
ott «la carriére est réservée aus
Fils des familles aristocratiques,
au Canada, le

pes

‘







































seul facteur est le mérite,’ ausal
des candidats aux postes qdiplo
Cs
coins du pays, de toutes les clus
ses sociales». ‘Quills, soient Cana’
diens de langue frangaise ou de
langue anglise, on’ leur demande

tiaiche
vrigines
les
axtensich
enta:
e Lt Edilt
ce de PEst» (Ministere des, Affai

Jmatiques viennent de tous

«dans l’exécution de leur
de s’abstraire de leurs
particuliéres e¢ d’cnvisager ,
problémes dans leur
nhationaless Le meadeis
de diplomate exigé par

du

res Extérieures du Canada,
retrouve en fa persenne

faires qui,
naire de St-Jean,, Province de

Québec). André a ‘fait ses études
secondaires ct supérieures a I’U



Vous n'avez
oeuf ni un hoent,
nete,

Jamais volé un
Vous étes hon

It pourtani n’avez - vous ja-
mais chapardé une pomme dans
un verger, une fleur dans un Jar
din, un cendrier dans un hétel,
un livre chez un ami, une poi-
gnée de trombones dans un bu-
‘vreau ?

N’avez - vous 9 vraiment jar
mais été troublé devant un ¢ta-
lage sans surveillance’ un ticket
de métro mal poinconné, un rele
vé de compte en banque erroné

a votre avantage ? A cent Fran

gais (60 moins de 30 ans, 40 plus
de 30 ans, 40 hommes et AO



Laboratoires DESOHIE
%. tue Paul audrey « P





ET RESISTE EN TOUTES
CIRCONSTANCES

Montre ce luxe ? Montre
de sport?

Mido est tous les deux a la

fois. Elle est faite pour Jes

mondanitées, parfaite par sa
solidiié. Mido supporte les
coups. V2ulez-vous savoir

la data? Votre Mido Dato-
meter vous lindiquera.
Vous ne remontez jamais
votre Mido. Vous pouvez

méme naser avec elle — cart

elie @ni 120° etanche.
Vente et service dans 111

igescs excluslia

FOUAD A, MOURRA

t
LE CONTINENTAL
POOT-AU-PRINCE

“ye
) André
Real. Potvin, jeune Charge d’Af-
avec sa femme née EK
liane Leboeuf et leur quatre en-
fants, nous quitte bientét. Origi

(Suite de la lére page)



°

niversité de Montréal —jusqu’su
nrade dg Licencié en Droit, Re-
gu xvocat du Barreau du Qué-*
bec,.on le trouve'a VP Université
de Paris dp 1955 & 1956, poursui

vant des études en Histoire et en:









Droit International. En 1956 il
était done suffisamment préparé
pour entrer au Minhistére des
Affaires Extéricures. Et, c’est le
commencenpnt Wine — brillante
carvieru. Troisitme puis devxie-
me Seerdtaire oa Montevideo
(1057 -' 1960. De 1061 a 1963, it
est attaché A la Direction de A
mérique Latinue, Affaires lExid.
rieures —- Ottawa). Le voila bies
t6t en route pour Beyrouth au
Liban comme” 2éme, puis ler Se
crétaire — enfin il arrive & Po ¢
au-Prince en qualité de Chargé
. Affaires di, en 1966 — est de
venu Conseiller depuis Avri?





femnies ) parfaitement convain-
cus de leur honnéteté, «ELLE»
#t posé un questionnaire - piége,
compose de vingt questions sim+
ples.

Exempic de question « Si vous
pPOUV.E4 avee la certitude de
Vimpuiie —- participer avee qua
tre complices a un hold up d‘un
milliard (ancien) sur Fort Knox,
le ferex - vous 2?

Voici ce qu'ont -constaté — les

cnquéteurs (CHRISTIAN BRETA

GN, JACQUELINE DEMOR-

NEX et MARIE - FRANCOISE

LECLERE) de «ELLE»

« Les Francais sont moins hon
nétes qu‘ils ne I'maginent. Mo-
yenne générale des cent person-
ius interrogéés :9,9/20.

» Les femmes sont plus hon-
nétes que les hommes (10,2/20

- contre 9,6/20 ; les jeunes moins

que ljeurs ainés (7,7/20 contre
12,4/20) les travaillenys mia
nuels plus que les intellectuels

(11/20) contre 7,5/20) les artis
{es beaucoup moins que igs hauts
fonetionnaires (6/20 contre (16/
20) et les cadres supérieurs un
peu plus que les artistes (8,6/20

contre 6/20),

» G3 Frane¢ais sur 100 —- dont
une écrasante majorité de Fran
¢aises — trichent sur Tage de
leurs enfants pour « rouler »la
S.N.C.F.. 57 contribuables ‘su:

100 (29 hommes et 28 femmes)
trompent, ou tentent de tromper,
ou aimeraient tromper le percep
teur,

>» YT personnes sur 100, frou-
vant dans la rue un billet de
5Q F, le mettront dans leur po-
che sans autre débat de conscien
ce. Sur les 9 scrupuleux qui l’ap
porterpnt au comntissariat. G

Temnies et 3 hommes.

chaparde
d'envie

> Qui en revaucha,
aux ¢talages ou meurt
de la faire ? Les femmes 4 une
lourde majorité. Mais qui oublia
de payer ses dettes 4 un ami ?

Les hommes presque exclusive-
ment

« Si la banque se trompe, a
son désavantage bien entendu.
dans un relevé de compte, 25
Francais sur 100 -—— et surtout
des Francaises —- ne jéveront
pas le petit doigt pour réparer

cette e)'reur,
» Trente
vent —

six personnes. sur
autant d‘hommes que de



pave,

2



1A MONTRE 100°/, ETANCHE QUE VOUS NE REMONTEZ JAMAIS



le

—

Pour dire bon voyage aux Potvin

1968—- ]'Ambassadeur : Léon May.
rand, que nous avons connu & 0.
tawa, chez-les 6poux Léo:-Marion,
ily a vingt ans, alors .qu’il étai!
Sous. - Secrétaire -d’Etat..se te:
nant. plutét & La Havarie; de Re
présentant effectif du’ Gouverne
ment d’Ottawa, haitiens et. rev
sortissants Canadiens ne ‘connais
sent: qu’André POTVIN.. Tl. -es¢
vrai -que notre. ami Fulgence
Charpentier arrivé” i un nioment
particuligrement — difvicile; ~ait
tenté de faire de son -micux, this
«toire, cependant relieidra le nom
des PO'TVIN, comme eeux ’
par leur amahilité et leur savoir
faire ont rendu Te Canada popu-
laire en Haiti. Cultivé s’expri-
mant aisément en trois langues,
ayant. deja Vexpérience de troi:
Continents, André POTVIN, di
plomate de classe est appelé a

es fe mmes sont plus honnétes
que les hommes

femmes—utilisent sournvisement de gens qui

le téléphone de leurs’
appeler leurs parents de province
ct, sur 100 consommateurs, 63
emportent .les cendriers en souve-
nir.

>» Personne n’échappe au tiers
provisionnel, sauf ceux & qui be.
percepteur a oublié de le récla;
mer. 40, contribuables sur 100 lui
signaleront cet oubli, Ise 60 au-

amis pour

.tves ne broncheront pas.

» D'une facon
Frangais sur 100, dont une mino
rite de Vrangaises, n’ont aucwu
scrupule a tenter de téléphoner
sans feton, truquer une contra-
vention, abuser le receveur dau-
tobus et filouter ie poingonneur

générale, 75

du meétro. >
Et vous ? Honnétement, é@tes-
vous fonciérement honnéte: ? Fai

tes done le test dee ELLE

pour voir.
Menie GREGOIRE
lére du coeur

»

& Radio - Luxent
bourg -~ au cours dune inter-
view accordée &
LIS M Es, magtazine
C.E.D.T., a eté interrogée
savoir ve qui se passait
Vémission était lerminée.-
Ménie sréroire a reépendu
« Vous nimaginez pas tout ce
qui se passe derri¢re Vantenne,,,
D'abord, il vy a les appels que
Von reprend, et puis je travai:
avec une assistante sociale qui
répond & toutes les questions so-
ciiles et guide vers des organis-
mes compétents. Hy a beaucoup
de probleémes qu'il faut —powsser,
tous Jes problémes de juges d’en-
fants de majorité, de parents a-
busifs, ete. |

la
pour
lorsque

de

,

Quand j'aurai fail trois ans
de cette Gissivon, j‘aurai un Ins
trument pour parler, pour témoi
ener, pour dire quels sont les pro
blémes les plus urgents. Ca ac-
croche sur le plan des lois, des
moeurs, de Véducation, de l'adap
tation a notre vite sociale AOC
des lettres que je regois viennent

Un Remede
souverain

“CONTRE LA CONSTIPATION
«LES GRAINS DE VALS>.

Régularisateurs de l’estomac et
de Vintestin — laxatifa et dépu-
ratifa,

En vente dans toures les Phar
macies. ’ oi ft BAF




qu.



SYNDICA- 3

un brillant’ avenir.
dune promotion i part ‘pour Lor
dres,en qualité de“ Conseiller.
A. "Londyes ot jadis Marcel Car
‘diewx, “€fib ses “Premieres Ai-
“cmesy, “Les ‘Potvin ‘pas de: si’ tétleur expérience hat
iene, Qu’ils longent Jes
la Tamise ‘ott les crout
Cromwell Road, - quits -visitent Ie.
Westminster ow -conicmplent: 19
tour ‘de Londres, qils straverseni
Je -Piceadilly: Circus: ot te
Park qwils —admirent, en
heanté duo Palais: Burk
nos aniis penseront des fois je di
rais méme souvent.aux heures ‘e-
eoulées -& «Peggy Ville», ce coin
charmant de notre Haiti. ”

Bon voyage André. ct. ‘Eliane
Potvin | '







wea’

Laurore ST-JUSTE





sont des transplan
tés, cest-a-dire qui © découvren
— venant d’une société préindus
trielle —- une société industriel-
le urbaine, les ~ problémes de la
ville et des grands ensembles.

> Je suis une- femme qui veut
mettre sur le plan de la , vérité
Ja discussion des problémes de
son é6poque, en particulier ceux
que l'on nose pas affronter. Je
pense que lon assainit un pays
dans Ia mesure at Von, dit la vé
rite,

, Jee
pour
nent,
tres

pense gue je ne peux. rien
les gens quii me télépho-
Mais je sais que je suis
importante pour les autres,
qui ventendent sje les alerte, Je
leur ouvre les yeux et les (ais ré
fléechire, >

.

aa LRARNVANSAANS

conseil 4

A PETION VILLE

KEK SKKEAGA NK:

t

bords J
ires due:

Tyde-s:




REBRCEEACTR AT AAAS SUAREONE LARNER IN AFAR -

| Les Produits H A M P C O peuvent étre achetes



“Bénéficiant :

Daal Sioreo
Rocdrd: Player. with
two-speed, 4- pole

Hiog

otor, Wer Q
aluminium

han:

€

Distributeur Exclusif






EMMANUEL AMBROISE

CONTINENTAL TRADING - 405 AVENUE J.J. DESSALIMES

‘L’Affaire Markovic

AUDITION DE LA CHANTEU- précision de nature a faire pro-
SE NICOLETTA . presser [’enquéte. Compte tenu de
son amitié pour Alain Delon, il
convenait en effet que la chan-
teuse soit entendue, afin de sa-
voir si elle avait eu connaissance
des activités illégales dont se se-
rail livre S. Markovic, en marge

PARIS. (AFP) —

la chanteuse Nicoletta a ¢té
entendue jeudi aprés - midi par
les enquétenrs chargés d’élucider

les cireonstances de la snort de ae sou emploi de Secrétaire-garde

Steven Markovic, ancien garde: du corps. En outre elle avait

. Ala? im : c , :

du corps «Alain Delon. Tout soy en Février dernier la visite

comme Marie Laforét autre per gin homme qui sollicitait son

ssonnalité du monde du spectacle jntermédiaire pour obtenir un
interrogée dans le cadre de cet yendez-vous avec Alain Delon.

te enquéte, Nicoletta n’a pu don
ner sur la vie privée du yougos;
lave déeouvert assassingé, ‘aucune

Mais la police a pu établir qu'il
s‘agissait d’un journaliste dési-
‘ereux de procéder » a Yinterview

AANA NASER EEE,

AVIS

Maison Rigaud

Rue Panaméricaine

Delmas Market

Autoroute Delmas |

Luce Chatelain

3

, aux adresses suivantes 4

A PORT-AU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens ,
Lalae Zn

Coles’ Market 4

_ Lalue 4

Boulangerie St- Mare j

Ave Jn Jacques Dessalines . 4

4
2

4

4
Rue Toussaint Louverture ,
KCKREREKTBBA GAUL AD TLAARDABARARLN sanasen®



de Vinterprete de Jeff.. Néan-
‘moins, il importait de lui. faire
répéter les cireonstances dans
lesquelles cette rencontre, avait |
eu lieu. : oo

La j§une ‘femna est arrivée
souriarite au siége de la_police
au début de l’aprés-midi. Son in
terrogatoire a durée pres de cing
heures. ¢, :

Les questions qui lui ‘ont @é
posées n’ont pas été: révélées aux
journalistes, mais. la police n’a
pas jugé utile de faire une per-
quisition au domicile, de la chan
teuse. ° -

Liactrice Mireille.Dare devait
étre également étre-entendue jeu |
di aprés-midi, mais- gbligée de
faire -un voyage & Londres, son
interrogatoire est difféeré de 24
a 48 heures, Ta :

D’autre part, 4+ Versailles,
‘Frangois Marecantoni, inculpé de
complicité ,dans Vassassinat* de
Stevan Markovic, a été confronté
jeudi matin pendant: plus. de,
trois heures avec Misha Slovenak
et Alexander Markovic, frére de
Stevan.

i s'agissait pour le Juge Pa-
tard, de savoir si Micha Slovenak.
qui ja nuif- derniére, avait admis
avoir été en relation avec Stevan
Matkovic, connaissait Mareanton

. Les deux honmmes ont déclaré
qu ils ne se connaissaient paz et
qwils n'avaient jamais entendu
parler Pun de Vautre. ©

woe

Encore ce
mal.
de dos

fancinant?

&1 vous souffrez de mal da
+ toa, osla est peut-Stre dé
b da l’brritation dea voles
urinasires ot A des troubles
ela veasic. Dans ce cas,
Jes Polules Dodd's pour Jes
Ponvent aider &

vous er, Les Pilules
Dodd's stimulent Its reina,
ee qui alde & foleer Ia
eause du mal de dos. Vous
Yous sentes. mieux et vous
mieux, Vous

pare eager sur les Pi-

pour les
Rains. Suvese «res





S28 EE CE 0EE C0 SLE UE ECE ETC REO EOE EE UE DONE EERIE

Elie s’ouvre et se refer

préte a l'emploi.
Ecrin.d’accessoires lo
bras supérieur de lam

Plus que 2 boutons po
la couture,

De fabrication suisse,
ment robuste. Elle cou

aux plus épais et offre plus de 20 applications pra-
tiques — méme une boutonniére instantanée.





la premiére machine a coudre familiale cq

la machine zigzag sans probléme, préte a coudre en un tour de main |

me comme une fleur:

On rabat tout simplement les volets et la machine est

gé, bien en évidence, dans le
achine.

Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil.

ur effectuer pratiquement toute

l'-elna lotus est particuliére-
d tous les tissus,des plus fins

~$ 10 par mois et vous 8 Tenlevert

Jmpacte,







Distributeur: R.H.
Rue Bonne Foi - PORT:

!

CARLSTROEM
AU-PRINCE

























PAGE 4



- Regardez bien les or

Observez altentivement In’ fo
me des. oreilles de vos amis ou ‘le
vos collévues ds travail : vous
en saurez long sur leur caractt
re, ,

‘ a

@est le test uuquel se livre
cette semaine le) magazine alle-

miiid «NEVE REVUE» dans
une rubrique intitulée «Connais

since de l’Homme> ;

» Liorgane de louie se présen-
“te chez les individus sous des
formes multiples et varites, é-
crit le mugazine? Ces
-confocmations auriculaires son’
trés révélatrices de la personnil
. Hté et correspondent a des traits
de enractére bien: précis.

>¢LES PETITES, OREILLES,
par exemple, dénotent un tempé-
-rament prudent, -plutét anxievs
mais volontaire et obstiné. On a
affaire sans nul doute, A une
personne douée d'une intelligen-



|

diverses -

ee particulidrement vive.

«LES GRANDES
1.KS, bien preportionnées,
_furme arrondie plucét qu’anguler
se, révélent quant & elles une na
ture forte, ambitieuse, éprise di
déal et de vérité. Si -cHes son.
(normes et charnues de rurcron,

OREIL.-

elles trahissent un ergueil mani-’

feste et une certa’ne prétention.
wes Oreilles de Forme Ovale,
et particuliérement: bien dess!
héees sont Papanage des perso! -
nes. snges el avisées, .uujours
prétes a se perfes ionucr, épri-
ses de sivoir brillanies et .ambi-
tjeuses.> : ws

Le lobe de loreiile est au. si

tres caractcristique .
«Sil est particulicrement deve
loppé par rapport au reste. de
Voreille, nul doute qu'il appar-
tienne a un tempérament artis.
le, doué dune excellente mémoi.

pu.

de -

Album de Vacances
avec

KODAK

Les enfants dans la piscine



_ Les flamboyants en fleurs
i Les pique-niques prés de la mer
Les reneontres prévues et imprévues
VOILA UN. MAGNIFIQUE ENSEMBLE
‘ DE PHOTOS
POUR VOTRE ALBUM °
DES PHOTOS .CLAIRES

DES PHOTOS PROPRES
DE BONNES- PHOTOS,

: KODAK
Don Mehr Sales Corp.



TAKES
INTERNES



‘Our | A santé et |



{la beaute de
vos dents

4

wre
mo







protége



.
«

4
ré_ et d'un sens musical trds-ui-

Ul arrive aussi que les deus
oreilles d’un' méme _ individu
soient d'une rorme différente

«Si. Voreille gauche est plus
geande que la droite, éerit «Neuc
Revues, vest la raison qui doni
ne, On a affaire & un sujet plus

. : i" : t
cér. bral que sentimenatl, qui n’a-
- pit qu’aprés mire réflexion. Si, .
au contraire, e’est la droite qui

est plus grande, cette conforma
tion décele des tendances pure-
ment instinctives.. ua personne
donne livre cours 4 ses inclina-
tions et & sa fantaisie.»

Ia couleur de V’oreille n'est
pas non: plus & négliger. Si elle
ne révele aucun trait psychologi’
que déterminé, elle peut | néan-
moins signaler quelque déficienc?

physique : .

«Si en vous regardant dans la
glace, vous vous aperceves que
vos -oreilles sont d’une blanche:
extréme, méfiez-vous, écrit ence
re le magazine, C’est un signe,
d'anémie .e. de faibiesse. généra
Te. Vous avez besoin de forti-
fiants et de vitamines. Si au con
traire elles sont d'une’ rougeb)
inhabituelle, ce n’est pas mieux.
Vous souffrez sans doute de trou
ples cireulatoitre ou hépatiques.:
Pour amuser ses lectcurs, «Neue
Revue» passe en revue, pour con-
clue, quelqiicy ureilles célébres:
celles du Général De Gaulle «d'u
ne grandeur démesurée> celles
du prince Aibert de Belgique <é
tonnamment petites», celles ce
Picasso «particuliérement lar-
ges et charnues», et enfin, celles
de la princesse Grace qui pas-
sent pour étre ¢les plus belles e¢
les nvieux dessinées du monde.?

xxx

John, Le Carre a eu_un_ long
entretien avec «LJEXPRESS».
Au cours de ccite. conversation,
qui a pris rapidement un ton de
confession, Vayteur de «lEspior
qui venait du froid» a donne la
recette du «bestsellers en répon
dant & la question : «C’est pour
étre lu que vous avez résolumerc
adopté ja forme d’éeriture la
plus traditionnelle 2?» (il s’agit
de :on nouveau livre : «Une pe-
lite ville en Allemagne»).

John le Carré a déclaré :

«Sur ce sujet, je me veux ab-
solument conventionnel. J'ai été
tenté Uécrire dans un style beau
coup plus experiemental mais je
even suis tenu a la forme narra
tive la plus ordinaire, C’est Ja
dittérence entre l'art abstrait ei
Vo t figuratif les peutres 1i-
pguratifs atteignent un publi:
beaucoup’ plus important. Je
veux ¢tablir entre mes lecteurs
et moi la communication la plus
large. .

«Je demande, moi aus.i, a uy
écrivain Wavoir la politesse de
Se

faire’ comprendre. Si vous pr*



a





4

¢LE NQUVELLISTH»

beens
eilles de ‘ ;

"

ee

‘

Yez, par exemple, un grand cope
vain, comme Balzac, son ‘style
est celui d’un gros. chien mul élu
vé. Il est facile a traduire.” Ge
‘qui est le premier -critére d’une
histoire etficace. Vous pouvez i
re ¢Le pére Gorlol» en alleman
ou en anglais. Vous ne perez
rien. d’ni Vimpression qu'en’. ve
moment avec les slyles «expéri-
mentaux> ce qui est écrit perd
un peu de, sa force, de ses mio-
yens d’expression. Le cinému,
par exemple, devient plus impcy
tant .JJe ne véux pas que = deés
gens disent : «Le film n’est pas
mal, je lirai le livre un jour, si
jen ai le temps». Le monde de
Vécrivain doit s’adapter & cetle
évolution. Je fais mon livre com
me un film en montant les sé-
quences, en coupant un vlan par
ei jun plan par 1A, en réduisant
les 250.000 mots que j’éeris d’a-
hord aux 80,000 mois que je me
décide & publier.. Ma seule reevt
te : si vous voulez écrire un besi
seller, éc:ivez dabord ene bonne
histoire, !>

XX XX

Un curé anglais vient de ian-
cer un ultimatum a ses parois-
siens : «Si vous n’enleve pas vos
fleurs en plastique du cimetitrs.
je les brilerai.»

C’est la petite histoire que rap
porte ce matin le «DAILY MIR-
ROR» et qui est bien faite pour
émouvoitr les Britanniques.

Cet avertissement pérempto re
nest dailleurs pas la seule sur
prise que réserve le révérend
Briand Walsh a ses fidéles de
VEplise de Sainte Marie 4 Lan-
gley dans le comic de Bucks.

Il a décidé de transtiormes ‘le
cimetiére de Langley en: pare et
Menlever les’ monuments = qu’:
trouve laids ‘ou non - chreétiens.

«Ce cimetiére m’appartient, a-
t-il déclaré, et j’eniend en ‘faire
ce que bon me semble J'aimerais
que ‘les gens y viennent pour s’y
promener et non seulement pour
s'y' recueillir.

Les paroissiens de Langley au-
ront. six semaines. pour rempla-
cer leurs couronnes artificielles
par des «fleurs créées par Dieuy.

# Si rien nvest fait aprés ce délai
le révérend Brian Walsh se chair
gera lui-méme de cette tache. -



TA CREME
STILLMAN'S

POUR LES TACHES



bien plus claire

_ on aeulement 4 semaines

"séarmopa suRE ET BANS DANGER

‘Plus de 75 millions de Puls
- mt ele vendus

_ dang le monde entier

($@ EECRET DE BEAUTE des millions
he Lemme dans toutes loo parties du monde
‘ae deslrent une peau plus claire ef pia |
(qeloutée reaide en la Creme’ Stiliman's.
Lorequ'elle est, appliqués chaque acir, ia
Crome’ Billiman's eclaircit le teint ot vous
donse wee complexion belle et radiouse dans
seulement: 4 semaines, Vous seres tmer-
, Peillée dole transformation opérée en vous<
gmemes quand les parties sombres dispar-
Aitroné'peu a pou pour faire place a une
peed tellement plus claire of plus limpide,

Z/exoellent Savon Stillman’s

attsalle Bayon Stillman'sl Ca savon,
a0 dalfcatement parfumé nattoie ot

A la peau. Il.eat idéal pour enlever
“Crone Stillman’s . . . ot eal aussi un






gémerveilleux p oduit des| 4 i’ de Beauté rafraichiseant pour le
Laboratoires Nogues (France)| Qj Ilo enter!
est en vente & la Pharmacie S. Ba -venté dans tous les
Geffra-d et dans toutes legs bon- a ah .
nes pharmacies. enagasing ob pharmacies
a





eae

| de la’







’
‘

cd rie.





Blondie —

DIMANCHE 29 JUIN 1969

21 MARS AU 20 AVRIL (. BE-
LIER ) : Vous pensez peuttétre
qué vous n’étes pas aussi effica-
ce que vous~ne devriez mais si

vous essayez, les circonstances
sont en votre faveur. Abordez
progressivement vos dfficultés,

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU) :S’il y a de la tension
dans un secteur déterminé, accor
dez - lui davantage de temps et
dé réflexion. En visant un but
particulier, ne néglgez pas ler
autres tiaches et observez bien
les développements nouveaux.

22 MAI AU 21 JUIN ( GE.
MEAU ) Si la .traversée — est:
pénible, restez imperturbable et.

ce sera déjA un succés,: Vous tri-
omphez souvent quand vous mon
trez votre courage et votre loyan
té. Rien ne doit vous bouleverser
maintenant.

22. JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) :Restez fidéle 4 vos
buts sils en’ valent Is peine mais
souvenez vous qu’un plan est man
vais sil ne permet aucune modi-
fication. Bonne journée si vous
vous servez bién de vos cartes.

24 JUILLET -AU 23 AOUT
(LION) :,Influences puissantes
et utiles. Prenez vos avantages
rapidement mais prudemment.Tra
vaillez sérieusement et ne vous
préoceupez pas des obstacles sur
votre route. Choisiss¢z la meilléu
re :

24 AOUT AU 23. SEPTEM*
BRE (VIERGE) -: Si vous étes
troublé par chacun des sautes de
vent, vous serez toujours mal ft
Vaise. Arrétez tat le plan de la
journée, oceupez -"'vous des ohli-
vations urgentes et cartes l’ar
cogsalre,

-21 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE ( BALANCE ) Com-
meneez la journée avee Glan et
vardez un vythme éval. Exami-
nez le sérieux des propositions fi
nanciéres, Une réserve _ intelli-
gente en toutes choses est recom
mandée.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION) : Considérez
le point de vue du voisin. Expri-
mez le vétre ma’s avee diserétion.
De la confusion dominera mais
gurdez votre sens de |’équilibra
el votre logique,

23 NOVEMBRE AU 21 DE
CEMBRE ( SAGITTAIRE )
Vous serez en lutte coutre des
gens haut placés et coutre leur
activité. Vous pourrez maintenir
fe nétre. et méme progresser. De
bonnes idées, des paroles clo-
quentes vous aideront,

22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE) Vous

serez tenté d’esquiver des taches
et des obligations,de vous dérobe:
ou de négliger vos responsabili:
1és. Réagpissez. La persévérance
est absolument. indispensable a
votre ussite, : .

21 JANVIER AU 19 | FE-
VRIER (VERSEAU) :Cette jour
née exige impérieusement un
choix.



JEUNE A 40 ANS

«La vie commence a ¢0 ans» dit
un vieil adage.

C’est vrai si. vous écartez toute
possibilité de constipation ou tout
commencement de Rhumatisme
en prenant les petits comprimés
de G. S. Tablettes.

Ne n’oubliez pas . G.S. Yablet
tes.

En vente dans toules Pharma-
cies, :




oo
i
2



mais ne voyez pas quelque

| (VOlis NE SEMBLEZ PAS APPRECIER
| 5 TOUT CE QUE JE FAIS pouR vous,
L'ARGENT QUE VOUS ME COOTEZ

xe:

OSCOPE-



gage 4

HOR

i
Ecoutez, réfléchissez,. observes
cho-
se la -ot il n’y a rien. La position
d’Uranus vous met-en garde con

tre des. décisions hatives,

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) Conjonction supé
rieure a la moyénne. Tenez fer-

21 MARS AU 20 AVRIL (BE-
LIER) >: Aw commencement, au
milieu et, & la-fin d’une réalisu-
tion, ne’? vous découragez pas e%
noubliez pas que ~ Voppositiun
elle aussi est 1k. Soyez prét A hon
qr.








:

me les rénes, conduisez droit, a-
vec dicision et Glans; Adoptez,
‘toutefois, des méthodes bien étu.
diées.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
NHUIL : Vous, avez le flair et
lu compréhension nécessaires pour
prendre la téte sur vos concur-
rents et vous entendre bien avec
vos collaborateurs, Mais parfois
voous serez déprimé parece que
vous vous énerverez et perdrez du
temps & vous faire du souci au
sujet d’éventualités qui peut-étre
ne se réaliseront jamais. Votre in
tell'gence est capable de n‘importe
quelle eritreprise 4 condition’ que
vous le vouliez. vraiment et rega..
diez haul et loin, sans cesse.
Vous étes trés doué mais n/avez
pas toujours ui esprit pratique. O
bligeant, plein d’‘esprit, diplomate
ct sympathiqtie, Naissance de
Pierre Paul Rubens, peintre fla-
mand.

Aliment

Farine de riz pré-cuite,
mais et de multiple vitam

une bonne dentition.
La boite d’une livre de
est en vente dans
pharmacies.

Agent dist.

les

pour Beébés

(Produit Hollandais) |



at AVRIL AU 21 MAI (TAU-
REAU) Présentez une image

~sérieuse a lous les niveaux. Coin

binez‘ économie de paroles ave:
ja rectitude de l’action. Prenez’
des déeisions fondées sur des
faits, des opinions bien méditéer.

22, MAI AU 2L JUIN (GF.
MEAUX) ; Souvenez-vous de
vos promesses, prenez soin des
détails comme des facteurs. plus
importants et.ne dépassez pas
vos limites. La tension est man-
vaise. Restez calme avec voire
sourire habituel.

22 JUIN &U 23 JUILLET (CAN
CER) es solutions importan
tes doivent étre mieux examinés.
-N’allez pas trop loin duns vos ma
noeuvres, La démarche claire, di
recte, honnéte, le mot oppdrtun,
seront trés importants mainte-
nant. : :

Miracle

i. lait, de ’huile de
$ qui garantissent

la créme NUTRICIA

markets, épiceries et

LAD TRADING

A cété du bureau postal P.O. Box 704-
Phone 3394 ‘

Sd

Vous maman soucieuse de la santé de votre
bébé, nourrissez-le de

S AANKADRAKERAKARAADA NAA VANATARKMA ARSON ALS WNADVASANS VUVUNUNUVNNWRENUNSSANVUAS NN ES ANWAR Be

RE/TAURANT.



TRADITIONNELLEMENT, LE RESTAURANT OU IL EST BON DE . .

' SE RETROUVER POUR BIEN MANGER..

UNE. TRADITION CULINAIRE REMONTANT A PLUS DE 40 ANS ....
OUVERT TOUS LES JOURS POUR LE LUNCH ET LE DINER.

la créme a

BON, GON. PAS
NT DE RECONNAISSANCE 1)





—

LUNDI 30 JUIN 1969

. 24 JUILLET “AU 23 AOUT

(LION) Journée propice. Si
vous devez fairé’ un’ chatigement
‘inattendu -dans ‘vos -plansou’ dans
votre .programnie, que ce “soit
sang hésiter! Ne:coupez pas’ les *
cheveux :en. quatre... Vous .cause-
rez de -la confusion. .

24 AOUT AU 23 SEPTEM.-
BRE (VIERGE) : Une attitude
#laciale n’exalte: personne et n’at
tire aucun nouvel -admirateur.
Votre coeur généreux est 1A fix
tement pour dépeler cette jour
née. ‘ .

24 SEPTEMBRE AU 23° 0C-
TOBRE (BALANCE) -: Vous x .-
vez connu un -suceés ? Ne yous
arrétez pas li. D’autres - vien-
dront, grace a votre attitude sé
rielse et réfléchie 4 laquelle vous
ajouterez une touche d’originali
te. Interprétez’ la situation - sci-
pneusement. :

24 OCTOBRE AU
BRE (SCORPION)
début de la journée, gagnez quel
ques points grice-& une manpeu
vre spéciale et 4 de Ja simplicite.
_ Ecoutez les autorités, suggére2
vos idées au. moment opportun tt
agissez A l'heure le’ mieux choi-
sie.. :

23 NOVEMBRE AU 21 BE-
CEMBRE (SAGITAIRE) : Des
taches inachevées ‘aftendront que
vous en ayez fini avec de plus

22 NOVEM
: Tout “an



pour que vos goiits ou vos désir:
ne dominent pas la stireté de ve-
tre jugement.

22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE) Du
bon sens ;,
fe auexige cette journée. Can-
pbattez la méfiance par la confiur
ce, la déception pa Ia patience
et un comportement de philoso-
phe., : . .

(VERSEAU): Ne demandez pas
tron de. vous méme ou des autres,
mais soyez actif
Rendez coup pour coup et oppo-
sez un don & celui de votre anta
goniste. , . ’

+

20 FEVRIER AU 20 MARS
({POISSONS) : Une supgestion
nouvelie est-elle heureuse ? Ac-
ceptez-la. Si vraiment vous avez
du temps pour des taches suppl
mentai¢rs, exécutez-les judicieu :
sement. Accrochez-vous a ee qu:
est solide et engagez la lutte a
vec enthousiasme.

SI VOUS ETES NE AUJOUR-
D'HUI Vous étes aftables et
* sympathique. Vous avez des dons
pour le foyer et la vie sociale
Trop souvent, toutefois, Je souci,
les doutes et le simple © manque
de, confiance en. vous ne vous
permettent pas diatteindre = les
trés hauts-sommets qui sont a
votre portée. Associez-vous avec
lez personnes allantes réalisatri-
ces, raisonnabiement ambitieu-
ses, qui stimuleront votre initia
tive et votre esprit de création
et ne vous permettront pas d’é-
ter la proie du pessinisne et di
découragement. .

(Suite page 5)

‘*

Votis voulez
de belles dents blanches?

} £ployez la pate
Voentitrice.















Imp:H.R.TIPPENHAUER C°



LAVACA OOS posnescaceosessscecscs aN

ESI

urgentes. Prenez des précautions :

21 JANVIER ‘AU 19 FEVRIER

et indulgeni’
















\

cest & peu pres tout ~






SAMEDI 28 ET DIMANOHE 29 JUIN 1960




‘









2 Gi’ Oe OC”
TRE HOROSCOP

Par Frances Drake

VO



DANS NOS SALLES DE SPECTACT.
_ MAGIC CINE : . tn

Dimanche ‘A MAGIC, CINE
3 hres, bchres,7 “hieset -9: hres

HELGA entreprend de com - péennes ot ce Gangster redouta-.

bler une lacune avec une fran- bie accomplit les exploits de plus

chise qui n’a d'égale que son en plus: Hardis..

stat. 8 : : LUTRING REVEILLES-TOI ET.
N. B— HELGA

U S S O & C O ‘Un _policier posit!
| e-; Viescalade an crime u
délinquant pris dans Vengrer

d'un Grand Amour.



RB





De, OS 5

oe





_,’ TELEPHONE : 3294
"47, RUE'ROUX, 17 |









LETRANGERE S22
fn Kaslmancolor






par. la cinématographie ‘alleman-

/ : on avec: “Marie France Boyer, de avec la collaboration du: minis
Chercher la section correspondan! au jour de votre anniversaite . Pierre. Viineck. : : o. tere de la santé publique, ‘recom-
‘de naissance ef vous trouverez es perspectives que vous . _ ‘ Réalisateur Seige ‘Gobi: oy mandée par la Centralé Catholi-
signalent Trea autres pour demata, . ’ ' Catte histoire dont*le suspense ae du cinéma.
. Droit de reproduction totale u partielle réserveé. : . ‘ pese sur le spectateur jusqu’a 1a : Me
Propriété King Featwres Syndicate — Exolusivité . . Le plus grand fin du film; est axée-sur Ja “per= xxx
«LE NOUVELLISTE> . ‘ : somnalité dune jeune femme Bat

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER) : N’agissez pas sans ré-

. fléchir, bien entendu, mais whé-

sitez pas trop longtemps car
vous laisserez “Pp a s s e r votre
chance. Gardez un rythme égal
dans toutes vos entreprises.

21 AVRIL AU 21 MAT (TAU:
REAU) : Cette journée contient
davantage qu’elle le parait. Vos
dons particuliers sont stimulés
par une belle conjonction et ser
vez vous-en de votre mieux. Vous
éclairerez une situation difficile.

22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) : De bornes influences
de Mercure favorisent des pro-
jets en cours depuis longtemps
aussi bien que de nouvelles entre
prises. Un léger changement
dans votre stratégie vous. ferait
atteindre Ies buts souhaités.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Notez les: réactions
du voisin. Le mot juste au mo-
ment opportun sera un élé:nent
important. Dans Vexpression de
votre opinion, soyez calme et lo
gique. Ne rejetez pas sans exa-
men les pensées contraires aux
votres, ‘

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION) : Evitez les tendances &
l'indulgence exagérée et A l’es
prit de contradiction. Si vous
savez collaborer vous acomp"rez
beaucoup et refuserez que la fri-
volité gache vos obligations né-

cessaires,

24 AOUT AU 23 SEPTFM-
BRE (VIERGE) La conjonc-
tion favorise les taches difficiles,
Vobservation, de détails ennuyeux
mais vitaux. Montrez vos dons 14
ot ils seront le plus utiles mais
n’éparpillez pas vos. forces.

24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE). : Si vous
avez une idée ou une méthode
nouvelle & présenter, faites-le
mais sachez quelles en seront les
conséquences sur autrui. On_fe-
ra appel largement 4 toutes vos
qualités. .

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM ©
BRE (SCORPION) Certaines

MARDI Ter JUILLET 1969

teurs, Servez;vous de votre bon
sens naturel.» , ;

23 NOVEMBRE AU_ 2i DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE) : Dis
positions et réactions seront un
important facteur pour vos rt-
sultats. Pour atteindre Vos buts
vous aurez besoin de collaborer.
Ne soyez done pas, agressif ni
brutal.

22 DECEMBRE AU 20 JAN-

VIER (CAPRICORNE) : Evitez
de prendre des -décisions hatives
et de faire d’impossibles ‘deman-
des. Si . vous respectez autrul.
tout ira bien. Tirez parti de vos
dons et de votre compétencé gé-
nérale. :
21 JANVIER AU 19 FEVRIER
(VERSEAU) ; Estimez avec jus
4esse: ne sur-estimez pas un élé-
ment pour en sous-estimer un
qui soit moins important. Vous
apprendrez beaucoup de la sages
se et de lexpérience de vos par-
tenaires. .

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) : Une de ces jour-
nées qui mettent & Vépreuve vo
tre instinct, d’une facgon ou d’une
autre. Le choix et la décision
dépendront de vou

SI VOUS ETES
D’HUI ; Vous &tes aimable, svm
pathique, désireux de trava'ller
ardemment & votre succés. Vous
ferez des orateurs efficaces, des
magistrats, des directeurs d’affai
res, des assistants méd'caux, des
jurisies, des écrivains, des musi-
ciens et de remarquables acteurs.

En dépit de vos dons nombreux,

vous étes parfoig peu confiant en

-eux et pour cette raison vous re-

tardez bien facheusement votre

‘ progression. Cette timidité, jfoin-

te & une hypersensibilité, sont
deux caractéristiques que les na-
tifs du Cancer doivent appren-
dre & refréner avant d’atteindre
les sommets d’un — succés qui
leur revient trés normalement.



Spam

Pour la Féte des

3. 5
NE AUJOUR-:












baptémes,

fassortiement d’argenterie
- Christofle
: Couverts, ménageres,
timbales, couverts
. pour bébé, etc...
Pour toutes
les circonstances :
anniversaires.

‘Recettes Simples



mariages.

~ de Cuisine Haitienne
par NINICHE

M .

CASSEROLE ‘DE POISSON
Aâ„¢ MANTOC PAR LA CASSA-
VEW— Se procitrer 3 cassaves

‘la casserole
fond une cassave humide par des |

pyrex mettre oan













barra, mais elle s’appelle -ausii
Sylvie, cuvcile esteson vraicnon?

2 Mais qu'importe!

Par hasard elle rencontre us
homme qui devient .fou | a’elle.
Son comportement esi drdle: Cit
te ravissante fenine esi. ole per-
verse ou' mythomane? se deman-

de homme lui qui est. séparé de «

sa femme et veut.en faire son:
profit. Tis s’en vont dans le midi
de la Franee, car elle se dit pour
suivie par trois hommes. Un vrai
mystére s’ébauche, mystére dont
le spectateur va suivre avec inte

rét. L’Etrangére, est un drane —

brilant,'le sujet est prenant e¢
passionnant. Il capte Vattention
du spectateur .C’est une ocuvrs
audacieuse, un sujet rarement
présenté a lécran. Cette femme
qui se dit s’appeler Barbara ou
Sylvie n’était qu’une folle échap
pée d'une maison psychiatrique,
aceusée d'infanticide.

Les suiveurs n’étaient autre aue
la’ police. : :
8 hres: Gdes 1.50 et 2.50

5 hres. 7 hres et 9 hres

Gdes: 2.00 et 3.00

cone |
AIRPORT CINE

Dimanche 29 Juin 1969 AIR -
PORT CINE présente a 6 h 30
el 8 h 380

ROCAMBOLE

Le plus grand film, le plus
beau réalisé dans le genre.

ROCAMBOLE -

Le plus grand voleur de tous
les temps, Ll vole tout sauf les
spectateurs.

ROCAMBOLE

Le gratin ‘du hold-up en ciné-
mascope - couleurs
avec: Channing Pollock et la ra-
vissante Hedy Vessel

Un policier giganiesque, un vo
Jeur phénoménal, un film .d’ac -
tion en incessante commotion.

ROCAMBOLE

Un suspense iorride a vous gia
cer les nerfs. A Londres, surgit
un homme irréductible et terri -
blement audacieux, il brouiile

ELDORADO
La Direction de cette Salle
eo présente
Dimanche 29 jain: <"-
a-5-hres,7 hres:et. 9 ihoures.
iaplus: forte -¢motfon:de VAn
née =! ' ce s















‘COUP DE MAITRE .
AU SERVICE .DE:SA
MAJESTE BRITANNIQUE ©

Avec: Richard: Harrison | et
Margaret Lee

Voici le plus. grand: filny a’ aus-
pense de l'année, © od .l’on serit
chez le réalisateur Michel Lups,
un amour évident du cinéma ov
une volonté de passionner ‘le spec
tateur. Cette oeuvre, capable
d’enthousiasmer un immense pu-
bliec, demeurera au cinéma un do
cument rarement égalé. Aucun
élément inutile ne vient’ encom-
brer un récit tendu’a l’extréme

et conduit dans..un~ style d’une ©
exceplionnelle efficacité. C’est u-

ne production implacabie, qui n’a
pas un ride et.reste l'un des
chet's-d’oeuvre du-film d’espionna
ge. Ambiance trouble, angoissan
te, lourde, inquiétante,
qui assure au drame toute son

Une ‘oeuvre dense’ et sérieuge!

est. réalisé MEURS : Une production capti: |

Vvante —— nerveuse. ‘

A’ partir du Dimunche 20 Juin

wb Hres 7 Hres-ec 9 Hres
ADIEU: L’AMI, est considére

par tous ceux quilont vu a PA:

NALS 1989

voila |

emprise sur le spectateur hors - .

d’haleine.

Richard Harrison est Laur

dans ce film dont les séquences ”

action donnent le frisson. Il
doitrencontrer a Paris le Mysté
rieux, Monsieur Bernard gui hii
- propose une inission dangereuse:
pendant quelques heures, il de-
vra-prendre la place d’un haut fone
tionnaire de la cGENERAL DIA
MOND» de Londres auquel il res
semble d’une facon frappante.
Cette substitution permettra en
effet & Max et Miguel, aeux tech
niciens du cambriolage, de péné
trer dans les souterrains blindés
de la «GENERAL DIAMOND:
ott sont gardés des diamants
pour une valeur de plusieurs mil-
lions de livres de sterling. Quel-
ques jours plus tard’, a Londres.
se déclenche le mécanisme , cu:

RIS: ow aux ANTILLES FRAN:
OAISES, ‘comme “le!
2ime -PESTIVAL

sommet dt
INTERNATIO




























Des, qu’on voit le film annon_

ce de ADIEU L’AMI, on — sent
bien que le. grand tandem ALAIN
DELON =~ CHARLES BRON-
SON va imprimer i ce film la
marque du ‘succes.

ger G
> point que, sora’ de
ils s'estimeront, nis.




_ Un film a conquérir le public

le plus: exigennite,

fain des

meront,

ils ne se trahiront, :ja'mais,*
Yun, ni Vautre.

La différence qntre les. deux *7

personnages est sams cesse sou-
liynée par le metteux en scene,’

: - sus du pdisson désossé et arrosé , M : B eye .
situations paraitront délicxtes Peres de la dimension d’un. plat rond te court, feition spuis la 2éme Jes cartes, iausse les pistes, cour Cour DE MAITRE AU SER. tt ADIEU DAML, cest, le face & le médecine BARBAN par son re.
mais vous serez capable de les Cc’ devoi i yex. Acheter une livre de cassave et dessus le reste du pois tise les grandes contesses abet Wine D 7 S 0 E aRI le Peer: a de de wr rved fon Hs des ticheries | symibotice te
améliorer fei et 1A; méme spec- est un devoir impérieux. en pyrex. > assave ssus le res : VICE DE SA MAJESTE BRI - de Véeran, de deux supervedettes,



métres au. coté opposé a l’ouest sur

pieds neuf pouces et deux ligner ou



pour Venfant de féter son pére

poisson charnu. En faire un long

son. Poser la 3éme eassave et

ses adveraires, déjoue les utten-

BON, le légionnaire PROPP, par °

taculairemen i 7 e ; wn ee . t ce le ovtarmine: TANNIQUE est une ocuvre ‘te Leur destin commun de ‘merce so comportement marginal, re-
ement en certains sec- ot guriout de contribuer a lpi court bouillon bien épice, Enlever dessus verser le reste qu ON halvérise. bat, altaqueextermines reco qui ne manque pas de vi = naires les avait habitués & se présente le MAUVAIS.:

donn é oisson du bouillon. Le désos- haven eunandver ja chanelu- ] oe . ', : Heaatiuns: ¢ " arties ! oe . > -: *
- ae boone Ja santé, . synonyme de le p entre part, imbiber les de f et mettye nu four Qui est ect homme dangereux, fueur. L’audace ‘des situations, vattre sur toutes les par s du Cependant, & Ia fin du ftihn,
mheur. Or, rien ne vaut les ser. D’autre part, impib “re, de tromage a habile et raffiné? bouleversantes est pénible a sup- monde ob naissait un conflit. 4) semble quils ont tous deux

Vente par Multivitamines des Eaboratcires bords des cassaves de lait. Dans quelaues minu‘es. i ROCAMBOLE norter. Ce film ést dominé par nawnis oe béau 2, le médecin wnagné quelque chose

«Cernelles dont Torganisme hu- L isi ini ibrairi ‘ I ifi int ftatiun de 3B. N et ole Leégionnaire BARRAN, plus indulgent. a
. nae e lvre de cuisine de Ninicue se vend dans toutes les librairies. ‘ 1 a magnifique interprétation « 2 » Plus gent, 3%
main a un besoin quotidien pour ‘ : ‘ . Une grande superproduction PROPP vont un jour se retrou- yne raison de croire & Vamitié,

voie parée

On fait savoie a tous ceux a
qui il eppart.endra = qu’en, vertu
20) D'une Oblipation hypothécai-
re souscrite par le sieur RENE

Emmanuel BRISSON et son col
legue de la Juridiction de Port au
Prince 20) D'un Bordereau d’ins
eription y afférent en date du 2
Avril 1958 30) de leur notifica-
tion au débiteur suivi de comman
dement en date duo 14+ Janvier
1969; ce dernier demeuré infruc
tueux; il sera procédé en MEtu
“de el par le ministére du Notai-
re EMMANUEL BRISSON le
Mardi que l'on eomptera 8 Juil
let 1969 dés d.x heures du ma-
tin a la vente au plus offrant et
dernier enchérisseur d’une pro-
priéte fonds' et batissea sise en
cette ville au Bois Verna Buelle
Rob:n de la contenance de quar
rante cing pieds ou quatorze mé
tres soixante deux centimétres et
demi de fagade sur la dite Ruel
le Robin quaranté.cing p.eds six
pouces trois lignes ou quatorze
métres quatre-vingt-treize centi-

une profondeur de cinquante-six

dix-huit ‘métres quarante cin, au
eété Nord y compris le mur cété
Quest; cinquante-sept pieds deux
pouces et neuf lignes ou dix-huit
métres soixante au cédté Sud y
compris le dit mur

Louis Moravia au Sud par les
consorts Dougé et & Est par la

ruelle Robin; suivant plan et pro §

cés verbal d’arpentage d‘Exil us
Prophete en date du vingt et un

‘Avril mil neuf cent ciuyquante - ;

trois enregistré et transcrit; ain-
si d’ailleurs que
imposé au. No. 45301-C se pour-
suit comporte et s’étend sans. en
Ylen exeepter ni réserver.

La dite vente sé fera sous la
mise a prix de CINQ MILLE -
CINQ CENT DIX SEPT DOL-
LARS 61/100 ($5.517.61) mon -
tant du commandement du 14
Janvier 1969 sus mentionné outre

les charges de lenchére, les inte ;




cété Ouest ,
bornée au Nord et & l'Ouest par

cet immeuble :

assurer l’équilibre et se mainte-
nir en bonne santé. Flacon de 60
comprimés qui contient les vita-
mines suivantes : — D— Bl
— B2 — Calcium — Vitamine C

nes» des Laboratoires Cernelle
pour avoir la santé et la joie de
vivre. Le prix en est modique;
bottes de 60 comprimés 6 gdes,
En vente & la Pharmacie Gef-
frard et dans toutes bonnes Phar
macies.

gah

Girard-
Perregaux
Haute
Fréquence

du monde

chronometre |

le pius précis

: { ‘ ; : pa i “6 5G et 4.00 . an Se
EDELINE. ‘proprita re demeu. ~~, Vitamine B12 — Vhuile de D BO reeéle plus d'un tour génial dans Entrée Gdes 2.50 et 4.0 long du film, ADIEU L'AMI e ADIEU L’AMI, est. un filn
rant et ‘Nomiclie. & Port au Prin foie de Morue — Pollen — Bre . son sac une étincelle qui fait sur xxx _xalte avant tout Ie cule de Va- digne en tous points du CAPF
ve le Jer Avril 1958 en I'Btude ‘eS’yeast ete. . wiz la bagarre. aes nfs, j 4 mite. © TOL, Ia Salle de la Capitale, =
: r inistere 0 Hommes, femmes, t D BON nséclaiy yui fend ive nfes, 4 « Au depart, tour. sparait. ces Lo. .
et par le ministére du Notare tatigués, prenez los eens i U : tous les hurizuns & PARIS, a De Luxe Auto Ciné deux hommes, et tls en arrivaient Entrée Gdes 2.50 et 4.00

~ DUBONNET |

RESSOCESOCESIOE NEE REESE EE

ULAR



‘

se Ot EI OOOO OOO OE IE OE OOO EM ay,
~~ aA ~A SAAD as Ae Bea BA AR




GIRARD-PERREGAUE

Chranomater HE

OYROMATIO

a(t"
Lalli!

ae





v, Po mW AML ONAN IIE
eh es ES ES
BF MO 4
Hea zx

ee.
wey ms



,
}

ni Se
vu

policiére, qui-vous laissera pante
lant. haletant, tenaillé par Vétau
dun suspense empoignant.
BOCAMBOLE
Une: force insoupconnable qui

LONDRES.

Un orage qui éclate, une ac -
tion qui explose, un suspense a-
nesthésiant, une rafale de séquen
ces agilées, des scenes fracas -
santes en perpétuelle ébullition.

ROCAMBOLE

Un film qui vous subjugnera,
un sujet qui vous enthousiasine-
ra, un spectacle rare. Si vous z-
vez aimé le voleur de DAMAS
vous rafollerez de ROCAMBO-
LE car ROCAMBOLE est excep
tionnel.

Entrée Gdes 1.00 et’:2.00

: xxx ,

REX - THEATRE

Dimanche & 5 h. 7 h. et 9 h.
ET POUR QUELQUES
“ DOLLARS
(cinémascape technicolor)
Clint EASTWOOD dans un
film de Sergio LEONE avec Lee
Van CLEEF,.Gian Maria voroy
Un film, qui par la nouveauté
et la hardiesse de sa facture, l’im
pétuosité houleuse de ses formi-
dables saquences, Ja brillante in-
terprétation des super - vedettes,
satisfait les désirs de-la ferveur
et les exigences de l’enthousias-
me. .
ET. POUR
QUELQUES DOLLARS
Une production dont Je ryth-
me se poursuit d une cadence sou
tenue .
Entrée Gdes 2.50 et 4..00

xX xKX

CRIC CRAC CINE

Dimanche 29:
2 5 hres, 7 hres et 9 heures.
En Super Gagla
HELGA

Richard Harisson qui le traverse
“avee une puissance et un calme
étudié.

Un film d'espionnage hors-sé-
rie!

Dimanche 29 Juin : a 7 Hres et
9 Heures.
UNE DAME AUX CAMELIAS
Une Cantate 4 Amour
En Technicolor
Une production

mortel chef - d’oenvre d’Alexar-
dre DUMAS , avee Ja divine Sa-
rita MONTIEL.

C'est le ‘drame bouleversant ¢2
cette courtisune étincelante qui
connut apr¢és les remous d'une
vie agitée
grand amour partagé, dans la
sérénité bucolique d’une paix re

trouvée mais brisé par les injonc, §

tions d’un conformisme social im
pitoyable.

UNE DAME AUX CAMELIAS §

Tl y a trente ans Yvonne PRIN
TEMPS et Pierre FRESNAY in
carnaient les héros de DUMAS
avee une autorité indiscutée.
Quelques années aprés la divine

Greta GARBO et le séduisant 5
Robert TAYLOR assurnient les %
de Marguerit. §

réles écrasants
GAUTHIER et d’Armand DU -
VAL. Aujourd’hui le cinéma es-
pagnol, rivalisant d'art et de
beauté, de poésie et de splendeur,
confie a la fascinante séduction
de Sarita MONTIEL le soin de
présenter un nouveau visage de
I'héroine de Dumas.
UNE DAME AUX CAMELIA>
La plénitude de ce grand a -
mour est rendue plus pathéti
que par le jeu troublant de Sari-
ta MONTIEL dont la voix d’or
vous ensorcelera dans un flot de
mélodies ininterrompues, de chau
sons espagnoles célebres. .
Cette soirée le DE LUXE AU-
TO CINE la dédie a « féminins.
Entrée. $ 0.50 par personne

’

xxx

eblouissaute ¥
et merveilleuse, inspirée de l'im- §

Véblouissement d’in ¥

exe

sa inti hoes . . 5
réts échus depuis la mise en de ‘ phe vie intime d'une jeune uN a -
meure #nsi que les frais de No (Eastmancolor) PARAMOUNT 5

Aux requéte poursuite et dili-
gence de la HAYTIAN INVEST
MENT S. A. Société Anonyme
de Crédit établie 4 Port au Prin
ce ot elle a son principal évablis

sement et ob'elle est représentée 4

par le résident de son Conseil

d’Administration, le sieur Franiz %

TROUILLOT proprigyalre demen ; Frequence ont obtenu 73% des bains de. mer, 39 rubis, avec garantie de tion sexuelle» traite essentielle - a Avec : Robert Hoffman et Li 5 p our V oitur es est en Vv te
ce identifié ay No. 3458-A ct la % de tous tes bulletins de précision au porter. ment de In conception de la fe. 5 Un drame policier pusston- f J

dite Sociéte patentée au

No. 82 de la Rue des Miracles,
Me. Constantin Mayard Paul du

barreau. de Port-au-Prince identi- §

‘fié, patenté et imposé aux Nov.
7839-A, 47003-E, 5445;
Contre le sieur RENE EDE-
LINE débiteur hypothécaire.
Pour plus amples renselgne-
ments s’adregser au Notaire Eim-
mantel -BRISSON dépositafrea du

Cahier:des charges ov A l’avocat

soussigné,
Constantin MAYARD PAUL AV.



No. ;
86271 ayant pour avocat consti- +
tué, avec élection de domicile en 3
son Cabinet sis en cette ville au ‘

[>>> ~~
LS? PF

R

En 1967, les chronométres
wirard-Perregaux Haute

marche délivrés par!'Obser-
vataire chronomeétrique de
Heuchdtel dans la catégorie
dex moftres-bracelet clas-
siques. Use performance
sensationnelle pulsque réa-
beta par‘oes montres stric-
Leena série.



i
i





Chronométre Haute Fréquence 4 36 000 alt/h, auto-
matique, calendrier, boitier étanche 4 l'epreuve

Modéles classiques et d'avant-garde en or 18 ct,
plaqué et acier. .
















SE LEVE YR SESEYAY, TA TEIN SEAS SANA TALES SIN TORY O10 OES PEPE EE EEA



avec: Ruth Gassman et E. Mo

nay :
AVERTISSEMENT.—

Le public est avisé que ce film
en couleurs contient une scéne
d@accouchement. susceptible de ne
pas convenir & de jeunes spectn
teurs.

HELGA un film sur «l’éduce

eondation et surtout de I’accou-
chement moniré cn gros plan
d'un pénible’ réalisme clinique.
HELGA, des schémas fixes ou
animés et des prises de vue mi-
croseopiques décrivent le chemi-
nement des spermatozoides a l’in
térieur des organes génitaux mas
culins et féminins, puis le méeu-

nisme de la fécondation et de la ago ans, pour séduire sa fiancée,

croissance du foetus prenant pe-
tit A petit forme humaine...

.. Des précisions sort don -
nées sur les périodes menstruel-
les, sux les dates & éviter pour ne
pas proeréer inconsfdérément
ete. :



Paramount présente
Jo Dimanche 29 Juin x 5 Hres —
7 Hres et 9 Heures P.M.
la vie de Lucky Luciano le Roi
du Crime dans :

ING
«REVEILLES-TOI ET MEURS»
(En Eastmancolor)

nant, évoquant la

LUTRING, ‘jeune ganster Italien
marchant sur les traces du célé
bre AL CAPONE pour devenir

L’ennemi Public Ne. 1 recherché §

par Ja police Internationale.
.. Un réeit bouleversant de —
vie d’un jeune Ambitieux qui a

devient un. cambrioleur remar-
quable, un voleur audacieux qui
I

se croit invulnérable — et e
une aventure @

voila lancé dans
palvitante et périlleuse-et vous
voilé aussi le suivant pas a vas.

tes les capitales .Euro





tragédie an- §
roissante de LUCKY LUCIANO §

la §

an








ver désocuvrés. Que vont-ils fai-
re ?

En dehors de intrigue policié
re remarquaple et du suspense
angoissant qui subsiste tout an

: ® ile le sera quand vous
Vaurez passée au VRAI | |
DUCO, leDUCO |
-authentique garanti
par la signature |
Dupont de Nemours
le seul VRAIT DUCO

ala

D’ AUTOMOBILES.

PIPE PEVIVE REMI VI VEDI YS:

4 Age de l’Espace
Pour étre adaptée a
Pépoque des satellites et
des fusées, votre voiture

doit étre resplendissante.

PROPP, plus rigoureux et plus
droit, a une raison de se sacri-
fier A quelqu'un (autre qua lui-
meme.

































Aussi, quoiqu’il leur- en oi
nk



Full Text

PAGE 1

;QUOTt:'DIEN . LE PLUS ANCif;N D'HAITI ' No _ 27,848 ' FOftbE mr t88t . Dlnet,in' ; Adminiltrauiur : 'MAX C~AUVET ) ' Le. People haitien, sou~e a soll Chef ~l'F. , DUvali@r se prepare a faire . un accueil grandiose au gouverneur Rock el ell er .NiXon Visifei:~ " ; fa , , ) nie et cinqpays ~ , d' Asi~ .\ . H ' BUL',.ARC:S'~ (AFP) le est, sdon In 1',lu•ii\m ' Blan~b'e~ Le P.l'csident Nixon icra une 1 1 .~;ol~~io~: 1 d~~hae~t ~ tnr:e,ri~~: ~i ~it<, ~J'ficicll _ e ~~AR?UlllUUie :i,u . diaux. l.:e haut fonctionnaire de i{t,t~2~~~illn1'rJPJ:.~fojd~:~~i.i me11L : . '.,~,~~~cc 1 ' . A ou1 procbatn, la Maison : Blanche a precise 411,e liminaires du Ghampionnat du ';inci~ns . ;i C'e~t i, l'in~fi'.:.tio~e~r:e~s-. Nie:, le, vo_yag-e en Roumanie etait sans Monde i ( GPoupe : 13) s'est . )out' . deoots . fa la Ceaucescu, President du Con ancun rappoit' avec 1e projet, tie hier .. .. soir au : Estadio At?.eca clisqijjlii\e . spo1~Y ,iour qui rompo1teJ'tf l'J'Jtre autrcs t . oute une 'n1atinCe tie travail .1 hi Chancellerie haitienne. Diffo l'Clltes C'oii1111i~sions ont ~te for mees et des rapports seronl ]JJ'( : ' sentes siI r tous les aspeds de la silualion e<"O llOmiqu,•, ('Ulturelk lrnitienne. Le soir de son a rri vt i.e , lf;l Guu \'l 1 1neur Hoekeieller. apri•.-:~a vi :•dte nu Presitltmt Duvuliet\ ~e:" l'Hote a diner a l'HoleI Chou~ou nl' !lu Cha1welh•r Re"' : ' Chalm<>1. , . Le Goi.1verH \; Ur H.ol'~cf cllP r <:u, lnp;er,i ,, l'Hold. Villa Creole, of J'rfra un d( ieuu _ er i:n l'honrtett ,_. des Offidels haiticns , merercd, il -1 hetire et accordera une '{ 'O : ' fer1:. 1 JH.'e de 1)1"<:'SS(' rwu H prts ., l'Hot, F.I Hanrho. X XX Ctnq ~l" . , l:pt•:-; p1i1wip: , ux~ travail nnl JV fo1ul !;.; qui ~l•rtt 1l•partis <<1111;1Jl' suit ; 1 J A.t"L,i1 p:4 --2) Education. SLienee~ 1.•~ Tetlmoloiri e, Affain •s Cultur<'I Jes 3) Prl'~ SP t•I Informal.ion 1 1 :',anti' Puhliqu,• . La suit(' du Gouvp 1wur hol i fpller est cr~ r,po ~i•t c•OillilH ~ ~ ui\ Su111i• Publique de l'Etat de Ne-iv York; AFFAmEs MILITAIRES : Ge neral. Robert W. Porter Jr., an C' ien Co'mmandant en Chef du . U.S. Sout hern Command; AI<'FAlRES URBAINES : Dr. Alan Miiler, Comrnissaire d'Hy gii•ne Mentale pour l'Etat de New York urbaniote Dr. Wa lt er Hai-ris,. Professeur de Planificalion des Villes au Yale University et Conseiller des mis sions t.Peh11fques til pourLes dates de ccS rcnconlres 11~~\~!1~ 1 fe11, 1 1~~;"4itt'i1t~~;:, NEW YORK (Al<'P J o~!~~e a:~ J:! ?:!': se/ont fixees par Jes < deux . Fed, ipr.atiquhnt le basket-b , ,H , pour ,t~: lrl~it~fiet de respect mutuel. Le probleme ~t~nspremiere manche se deio~. t'!u~s~~~~ ~~n;o;t~~:,~ i~~ .. ebut du mois !l'Aotit, cinq pay~ t~~t 'J!a!i::~ . ~ . : . t . , -:; 0 ~ueps;eoc~!: leru en notre capitale. pour la semaine prochaine. d ' Asie : Les Philippines, l'Indopent le plus; . IV;, C , acescu nous x x x Sou s !'impulsion d'hommes fols 11esie. La Thailand e, l'lnde et J ., a fait part de son 1!' desir de s'en que Pierre 0. Gabriel, President: Pakistan. treten-ir avec nou ;ff' de ces p-oble UNIVERSIDAD. CATOLICAWilfrid ,Tusti11 , . Secretaire G<•Le porte parole !le Ja Jlfai~on mes ct nous avrin~ , accede ii "e SELECTION NATIONALE' ncra:l ct Vice P1 csident; Capitaiit1~::~~ist~ ~~~1;;'i7e!~a~:tr\~~~;{ ,lesil ,,t a. eette invitation.. Avant d'affronter le Sal._;ador ne Maximc' Antoine, Sec'retain• pl'ojet en . vu~ d'inclure le SudPlusicul's autres pays &EL ; o\,U'' notre qualification au !:Vc~~;• fa~!f!~t~d "t•~~s~'?t~~:: \'i"tnam tlans cet itineraire. pc Orh•ntale se sont montres dis ~xique l!l 7 0, deux matebes de sorier; ' Moreal Frun<;ais . Dr Anire Le S&r~taire 'd ' Etut, M. Wilposes h avoir avec nous des con t'.\\'i,~-a~~~ioiaf:'~ 1 ro 1 1 ~t 1 ~~~~~i,7a~ l\1aric f:iousse ; Edouard• Clermont .. liam Rogers accompagnera le versations analogues, et nous Y. Catolita de Chile Jes !J et J;l Guy de Delva, Raymond Magloire, Pr{•siclenl Nixon a!Lx . Philippmc, sommes egalement disposes, 9 in ,J uill,•t ' prochains. Antoin" Tassy, Ryswick, , . rean, Lt (!\. Cll lndonesie, puis il Se ,endique 11• haut fonctionnaire. Pnillt,n'est bcsoin de soulignel' q~~st\if:~t~n;ae11<-einla ,: ,etrs,; r/ra seul au Japan. en Coree du La Maison Blanche a pris , it l'attentien du _ puhlic, ce que . ~" d ' d ' :,'."\,;~u,~1;~:nol:ia:::;/ustralie et ::~::~n~" ,,: 0 ~1~~~;st"~:rt:~o~~n:~r. ll'Jll'l!Senter cette_ confrontatio~• ]l~Oc~in, :e;;~:lll;i xl~~> L'objet de cette tournee en Ades problemes d'ordre tres genepom, nos !l'ars qui cle~ront -sodll' Y,fcux Sportifs du . Cenlri . Ameride re, _ aispo,.nobBle_lmaneesh':a :::tu~,,t~~ti~ ~:~tia.l:n:\e , lures :i~~and JeU en r a l'(' d a,Lversatr< que _et des Cataih e s, u~e selecti(}n . . A:u.ssi,. la f _ o_u.le des gr _ ands 1h>al,teen11t~ . e. scMraessp1_erues1se,nte~ . t Coqun~ . long lerme Cmwernant Cette re euselhblc, 1nais eHe n'a pas e,xclu d t f d d J.!JII .-. .. ... .. . , 1.:don. . que, la question chinoise soit evo t;~ 1 1:, e~~o~~ag:;r~lo~UlIn::~:tio~ reviv e. le . Basketball ! . : > L'un e ayante poul' leur de dete1;iner par quels moyens ,•xislem entre Bucarest et Pekin. JH•ro'llettre de faire face, it tanL l'Asie peut torger son propre aLe haut fonctionnaire de la d'nbligations qui \es attendent. venir. a rledarc un haut fonction llaisou Blanche a soulignG d'au EN . AVANT TOUS POUR LE FINANCES : William But 1 er, Etonomiste et Vice President de la Chase Manhattan Bank; Dr. Clark Reynolds, Professeur d'Economi e a l'Univel'site de "'tan Cuba et la reforme aaraire au Per,ou 11ain d, l;i. Maison RJ: 11 l<'lw. lit• part : Cctte visilc en Rouma TRIOMPHE nu BICOL . ORE nie ne doiL pas ctrc interpretec, NOIR , ET ' ROU!GE, EiN AVA-NT dr notre part, comme un (l'esfo TOUS POUR LE DEIVELOPCloture des Colirs a l'lnstitut de . '. Laneues Vivant~s Hier i, l'Institl)t d~ LanguE5 vivantes a eu lieu la cl6tar . e de.; cours d'anglnis et d'espagmi1. c ULe Gouverneur Nelson f:,;,•/;efeller J'ord; . Cunune l\OU ~ l'avGnS 30Uligne . dnns r.otre ed ition et ,o n Rockefell er ,, Port-au-Prine<' President de la Chambre Intern2. revetira ua caraclt-c g-rctndiose. tionale . LeH cho. ~e 1:i .qu11t 11ne a•u}1. P,f diei11.t . , 1 1 •,;1• ,,,,..,r,f 1011 specialr. doit 1-\e fofr e c11, dr:iu mou1.1e111e n.ts. DanR 11:n . premie, tcinp. :. . Ponr ce faire, il ,ioit -restc, <( exclu,sivement 1, t..:..a. E. U. done, a . bsolwment, '11on• inve,;tissuble , en Anufriqut; I . A ili ,,e. Dan.<.: un deu xi inne temps, /p rColem.ent clex 1 invest i Mser1i-e n t -; existwnts d,oit se fu . i.1e en "r [lent s1r.d-t1,nu i rica-in. En accept.ant . le v11icwcul do•. -.: frien wm.irica ins en A , u u = ri'Iuc J. , . t.ine, en nwn-naie locale, J-l'n8/l1 uy .... tou 'JY}oi111e qit'1"l veuf. me/.lre fi ; 1 ,; -1.t.ne arund.e ct lony1.r.c h1j-nHlfrt', 1 econna:if., se11 tnrts. Et . qu'il 1 (' ' ' IIWnna1 : eH . ( Une clum c esf . dP"• 11wm . der d (fll , elq-u'nn ,l'a,ller (I _ , , _, ,., lui d'et?e a. 80, trai : 1ir, tlllP I.ante a11tre chOse es/. r111e relf., ~ pmsonne elle-rne?ne, 1: uns tlenw 11 de de venir u , vec elle) . Cette confi.ance tranaforme, du cou,f}, nos 111,Qn1w.ie.~ eu insl.r11111.ent de tra ,v a:il, nous consU1uon I a,insi u,n ?1ia.rche et dO ' l1'11(!. l'acc( ~~ au chan . tie1 illimifr! de lu 1wod11, Non .. De ce fa# m.eme, ce "'' ' " ,!eso1ww.fa l'effa . rc . 111c11t, en dollars. :lfais, a,ito11r du f.ru . vail rappel I< qm• !e President ri•union au' Stade Svlvio Cator Nixon a dCjit visite \a Roumohi<~r api:'?s..:midi. ;~t~\7~[~~t a~! 0 \~re~edi~ou~~~~~~:~:: ~ rLE. BUT D_U Zrrfy1r.E nie dans le ,passe, mais c'etait il En l'a : bsence du President ani~ :i,~~~ ~t'\,~t ,~:~!~i.so;a!la~f~~~ ;,~-e:IJ:nfn ~egdi~-i~'tar1~}e Compliments . a l'heureux bent'.i ficiaire, au pe1'sonnel enseignan, , ed' l'Institt de langues vivantes et particuliereni e nt a notre am, And're F . ,Jean, le Directear. :'.i',''''.!~\;.'.' JUiJ;e~ffec:te dale :t:~ i:~;:;~~:ne~ 1 "rru~~~e~:j 1 ~~t .ses tl,su1r w cs ,is i, vis des EtatsDE NIXOl'i Unis et pl•t1t-i'-tr<' m,,m, , , rompl'I' '.>J EW YORK (AFP) '-Yisiavee Pux ' f.'nh.if'I. offirid de ?Pt-t.e BONNE FE.TE AUX PERES Les f1111erailles du jeane Raymond Jeaa .. ii L ' intensitl de l'umou, mau r nel sc•mhfo attt'nuer le. _. sentimen' profon.d que l'on a pour Ron re. IL n'en est' rien eependant. . Il suf'it qu'il so il victim,• ,1 .. l'inju S tic e des hornme s, que In maladie J'attnque . qu'on ubRe1 .. , , , sa tristcsse face aux prol.Jli•rn1 •:--: non encore solutionnes pour qui toute \'affection qu'on a pour Jui remont e it la surf'are Pt tran~ . porte dans un univers en ve lo :, pe de nuee qu'on aimerait _ lmul, verser pour Jp roncl'n• Jui-111e111• . ' et plus heureux nvPr ses veux blancs. Mais tet an1our sc 4 a1"a1lC.rls(• ueaucoup plus par h: 1espet ' c.l'un non1 qu'on a re,;u. D ' u r,t:! voie trm ee quand elle est bil'11 tracee qui rappelle dans I" temps, nn e certai!}e tradition fa t~: ! t}!~~r1e!e se 1~r~fi:1\ati~:~\ 1 Pndancc U l'imitatiou ... Oni ils imitent, paree qu'<•i: donnant le coeur a la m&rl.', ii~ modelent leur vie !le ehaqu 0 e joul', en se rappclant sans ,e ss e la pit: losophie "" l'existe111p rlu pere Tant ii est vrai que di,s l'enfan ,e, certains petits, comme des 8<' teurs imitent la demarchl' et lH vo ix de Monaieur Pap;,. !Is mi . Pal' Michel Lamartini/.re HONORAT Hl'lll" cl tunuelll 1lan :-: l 'e nlourai.;: P ,tes cop a ins pour ::;c rap11der uu pour C!'trP une cont.inuitt ~ ... Alors, part[!ut, il ~ pln 1 :~ t. pn'.iscnt. E.n eux son llnagC' ~P p.rofih~ dan~ le~ 111oindre:-:. ;1dion s t _ l't'•adion:pour assurer Ja chainc dt Fine.Ii~ solubiliLe de la familk Et . le ~Ti~ ajoutC t't lcu r 110111 en rad rise cette presenn• l!t. maint.i 1 l\ l'afl'ection qu'on a polff Jui. an~~u 1 , 1 l~~i d:~t•:~ 1 i~'t\ot/ ~( ~~; 1 ment Pt raiHon. L ' amnur pal e l nel a eel a de con111lexe d'et ,.,, un, aff'ection dil'ig,•<'. Un fait p ,,y. chique vehicule i, la fois J1t11 l" coeur L ~ t la tCte , parc c qu'il :o; L!ll1 hie rivoir la respon sa hiliti' du d n•nir de la famille . A hil n rCflCchir, il t•xi~ll' un grand ct. beau rlrarnc.• au cr meme de la pate.inilr. . lJ I\ d nlllll' ple\n C1t• lomplcxit(•. l!n dl'ame parfoi s boul~versa11L . Un . dramr qui a s e s mythes .. . Son I nlldon , qu'il faul ctuOlll' mieux comprendr c la ~!are dn r ll' re dm1s l'c:xi ~ l•'JH'f! dl' so11 (\ll• fant . C'est ii. tol't. qu'on s11us-Psti11ie, ,louvent, !'amour p 1 \t,•rnel. Clu'on Jl, rroit ~ans rel:te flamnw affo,: t ~v e donnnnt a l'ent'ant la joi dl• vt\TP. L'ailiant ~, transporter fieremenl le fai ' !leau de son Jlt' tit univers plein de "hoses ineon nues que les "J!rancl e s per~mnne s ne chei-rhPnt pa:-: aR~<'Z i1 rom. prendre. :viais ii faul foirc le dcp:i rt ('llll'e In JJ::;ycholog-ie tll' la n1 e n•, faitc uniquement cle sentiment. en raison memc de la 111ate1'nit:• I'!. celle du pi,,. doi1t !'amour coincide avec un certain raiso11ne.n1ent ouve1l sur l'avenir. Ll' pure retien l u II pell SOil ('ueur, e n clmninant !'horizon nwr \'dlkux qu'il entrevoit pOUI' l'cn ' ranL Pal'fois, jl vit eel horizon , . avec unc telle intcnsite, qu'il !\i: ;;~~;!~t~~ic b~~L~i: 1 ~~la~fi'ite 1 ~,; pahl rl'oriPnter so n espr~t ~: :-; on coC'\11' vers un id C al (•urc:-:se. II lui eMt impossible, lfaus le pre ' sl'nt hien cntendu, , l'expliqu~r i, son fils ou i, sa . fille, l'intelliiren ,e de s011 attitudl', ,;r son eoni portemcmt, eu Cgartl ii in missi~n impo ~P.e par Por~anisaLion ~ot 1 a le. La nature des choses rncnw sembh ~ inspirer ..iu pie, un <'011rept ,h, forgeur de rlestin ... Au point qu'on le n•tHI' souvent re:, ponsahl e dt •:i ich e es dPs cnfunt:--. Certains ,~nf.anl :-:. 1(•s bicn Pour dire hon voyage aux Potvin doues sai~isscnt dtl ' la raison ti t• In riJ:.,11.WU r de l'C'rlu in:,; pere:-: t;U i 11p pc 1 uvcnt 1onc_iliPl' nvl't hahih ti• h1ll<'Ur Pl. la tilt" pour at'fo 1ionn('l' leur:-: pl'tits :out :iu :.:-: i !:~~,\/'•: . \:H.a~~~::.1 t\~/:~:!\.: .. ~ <'n t i Lois qu 'a u Traill! 1h \ ' prsailll'~. Haiti par l'orp;ane cit' son llel l'• gu{• All'r e d . Npmour~. plaida pou 1 la re.ronnaissa11<:P rlu Cunarln 1..omm e Puissanet• I nt.crnutionall ~, 011 Cta1l loin rie f>l'n Sl'r qu'en u11 temps r e lutivement < ourl )t> Do minion allait cunnailre !Int• :-,i rapid.l~ f:volution. Lilil!rc~c• dt?s Pntrave~ que lui hnpusuil hpad(• 1\onial. l'unciennti Amerique du Nord BritanniquC acquit u111• rPrtni;u,, autonomic interne 1 . 11nrtir •:!ti la c.l!ll' . brl' dfelerHt.inn at1tup. plu~ s:1 1 Jilli'. !:i:: 1 ~. lt:'l~ : ::~A!:~ i~; lit:::~: ~ . ~ , 'l~::~; , :?.~~~~o\li~ll-'JI] :lll~l(~f'a : /1~::~I'< ; , 1." ~::;:.PuissH llt"l' lntl'r1wLi11nuh•. Cornre. ment Pn douter lorsljlll' l'nctUll. L'on voudrait. PX)lliquer par IP Premier Ministr" ~ P!KRRJ•: El. fl'l'ltdisnw le ,•omportement rlc 1,i LJOT TRUDEAU, cla11s un dis 1'<' -fillc el.. de mi-1, -f'ik ,ou1s phllrnn,{• ll' 2R Mai l!IHK. Snit. Mnis la sorict<'. •, lclle qu'cll<• parlanl tll~ l'Aprl•s (~uern •, l'~l m'J!UllisQe, a tnrt nu it raison. rappelu qLw le Cunacln ,•tuit In "''"t qll<' le fils remplacc le perc. plus i,: ;inrle ,ks 1wtit,•s Puis sa n Done, ii faut qu'il snit rlcih l'L's, 80 mnnnail' l'u111• dPs phi :-: , x\'homn1e de tlernuin, avel' le 1 \ fnrhs . ractcre •cfo son ,ole . Alor~ que J,, (Yoir suite page 3) n~re est suns eesse desnrme par IP clu futur fo ont ete celebrees ' en l'EgliSe du ,ver. Sacre-Coeur de Tiirgeau au . miMais 1e pe1e aime ses enfants lieu d'une nombrerise assistanCl' tous ses enfants, avec l'a meme de . parents et d'amis Ies funerail puissance de l'imagination et de la les du jeune RAYMOND JEAN p,•nsee qu'il place dans le sillage decede l'avant ,•eille a l'age {le dv kur devenir. L'c1nou1 pnt{t Yingt An:-. ;.•, ~ } . ds~~tn~~n~ 0 :'.lP 1 1 ~~:in.eSI i, J; ; Le conrni partit de la sail<> parois si ale du Sacre Coeur OU, des 2 lwnres etait <'xposee la d& pouille du defunt qui laisse le souvenir d'un gar,on sympathi e et d'un charmant comarade. Com1,ient pcnse,iqu'un pcrnu•r wettrc l'urccnt .snr la . nei:es.silr' de t . clles priiwcs, ,rfin que tou/. In mm,de BMhe qtw c ' est ii . la foi.s "'' de l'nir r111,;t-ie ,r et tut de1.1oir ,iv i,ptr de 1lrier J)Ottr ,•wu /HIYS ct ,,,,,,, . .-.:on r;ou i.erne11ze-n t. Iiwiti sc fro1tv,, ,i la 1Jlleue "" 11;~ In nocess,ion det-~ .Vations (I n11 . ,,,re d e scs n,h,i ,rc.,; 11wh'J'iell es ,.,.,,~ lc::u11tclle:, 1wzis ne L1ou.lou s •,1,,,,_ ,,er <1 ' U , C'lt1t dCtail , parce i1uc cc n!est nn .... ecref /Jljur prrsmhtt! . .lln.l,q, , : s,, 1l,;1il.,irubla .~ih.,atio,1 ,;e0111n111 : q-u,i, clll' /nit pa:rtie d'u1• mnndr. qui , st .... ,er 1tn . volcn.11 . Ah, si 11nu s .... ,me.~ prf .,, da:ns un en g•renal}c
PAGE 2

PROBLEME ' No. 128 In m lV V VIVIIVU!!X X --Ill II ' --H0RIZ0NTALEMENT1 Est bien i, plaindrL' 2 Immense Continent Singe . 3 Celebre pour ses evasions En moire 4 Un rien moqueur 5 Individu Et pas les autres Des eclats que l'on a1me Solution du Probleme precedent H0RIZ0NTALEMENT 1. Miserables 2. Artificiel 3. Noel; U sa 4. Amiales 6. Dettes; Ere 6. Ohm EPA 7. Or; ' UJtime S. Are; Cul 9. Serpenter 10. Gealis; User. VERTICALEME.NT I. Manade; SG II. Irone; Cree Ill. Stentor; Ra IV. Eilath; Api V. RF; Lemure11 VI. Aiscs; LEN VII. BC ( baisser) ; Et; Tu VIII. Liu; b:p,ces lX. Ees; Ramure X. Slave; El. . SENSATIONNEL ! LE WEST VIRGINIA UNIVERSITY SSION ENSEMBLE Deux Programmes Differents AU CAPITOL Le 27 et le 28 J uin 1969 . . 8 Hre,s 30 P. M . Admission : 5 Gdes et 3 Gdes S. A. F. I. C. ~ O. Des milllers de br~, haltieans eaaileat chaque Joar la ilataille •~ la •roll-ac~o• ~A. 1 F. t c. 0. ua mllll-,n de sacs de lisal service de la Natlo• Balbeaae SIROP PECTORAL SEJOURNE Gout agreable --Conservation. A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL:. Toux, Rhames, Broilchites, . Enrouements, Influenza AHections des Poumon1 , Le Sermon de , 4t Sern (Suite de la ' 1eme page) ler Gros Lot ............................... .. ......... . .. ................................... G . 2~ Gros Lot ........................... . ........................................................ .. 3e Gros Lot .. ..... . ..... .......... ..... ................ , ....... .. .. .. . ............ ; ....... .. 3 Lot11 de G. 3.000.00 ........ ........... ... : ........ .................................. .. 20 Lots de G. :;.oo.00 ................................. . ........................... : ... .... .. . I 200 Lots de G. 100.00• .. ................................................ : ..................... .. 350 Lots deG. so.oo .. . .............. . . ...................................................... . 2 Approximatifs du ler Lot a G. soo.00 ...... ...... ....... . .. ............... .. 2 Approximatifs du 2e Lot a G. 250.00 .............. .... .................. . 2 Approximatifs du 3c Lot a G. 200.oc, .................................... . . 'l.97 Centaines des 3 Gros Lots a 60.00 ..... . ................................. . 897 Terminaisons des 3 Gros Lots a 50.00 ................................ '\ ... 2.100 Terminaisons par Tirage de 7 Boules a ............ l BOULE DOC 'DiUVAUER. .................................................. . TOTAL .. ~: .......... ...... ... : ................ . ... .. .... ... . . . .......... . .. G. 100.000.0Q 15.000.00 10.000.00 .~.00 5.000.00 20.000.00 28.000.00 1.000.00 500.00 400.00 17.820.00 44.~0.00 105.000.00 1.000.00 357.570.00 N. B.A partir du tirage du Novembre, votre chance augmente a la rie avec cette nouvelle table de lots : 200 lots de G. 100 au lieu de G . 60. 350 lots de G. 80 au lieu de G. 250 de G. 50. I' ; 297 centaines a G. 60 au lieu de . G. 297 a G. 48. I 2100 terminaisons par tirage de 7 boules a G. 50 au lieu de 1100 par tirage de 5 boules a G. 40 . Dim ~~che .... .. . 7 h , \ et 9 . LU'l,'RING / REVEJLLEScTOl . E'r ; MEURS } .. '; Ent1," i Gdcs .2,60 yV ,1.0 0 Lundi : a 6 lL et S i h. CASSE 'l'ETE i OHINOIS POUR LE' JUDOKA .... . Ellt:n : •r Gdes 1..50 .~t, 2.5(! _ CRiC-CUC CINI . -Samedi a i; IL ct g 11. ! 5 UN CERCUEIL DE DIAMANII' Entri,u Grln 1.00 et l.50 Dimanche it 3 h. P .J\f. SEMIRAMIS, DEESSE DE L'ORIENT Entre t' Gdc 0.fi0 Dimanch e a :i. '1 . 7 h et 9 h. HELGA . . 4 Lundi i, G h. et 8 h. 15 En l,ire par tie, , Voyag e au tour de la Lune Appol lo , . 8 ' En 2em~ partie , . . . COMMISSAIRE X DANS . LES GRIFFES DU DRAGON p QR l•:nh fo Gde 0.50 et 1.00 ; . ~ AIRPORT CINE . . Samedi a G h. 30 et 8 h. 30 LA TERREUR . . DES J{HIRGIZ Enn,,c• Cde O r-o et 't Ou Dimanche ii G h. ~O et 8 h. RO CAMBO LE. . E ntr eL• Gdes 1.00 et 2.00 Lundi i , 6 h. 20 e Gde O.GIT et 1.00 Eldorado S :ui,eui a 6 h: et 8 h. 16 . 1'.OMMENT VOLER l , N M[LL ION DE DOLLARS t-:rn t1•(, Gdes l.iiO rt :J.00 Uiln a,;.•he, it :i h . 7 h. C\t 9 h. COUP DE lWAITRE AU SERVICE DE , s.A }lA_.JEpTE BRlTANNIQUE l.ntro• Gd,s 2.!iO ,,c ,J.00 Drive in Cine Dehn~~ Saniedia7h.et9h .. LEGUI G NON GUERISSEUR F:!ltr ce l dolla•r par voiture nim anc h e i, 7 h . (seance unique) I.ES 12 SALOPARDS F:nt ,., . ,, Gdes 2. 50 par person11 r CINE SENEGAL S11medi a 6 h; 16 ct 8 h. 15 L.A BANDE A CESAR Entree Gdes 1.00 et 2.00 Dimanche a 3 h. P . M . v I Seance pour Enfants) LE GENTLEMAN DE COCODY Entre" Gr!,:, 0.60 et 1.0-0 Dimanche it 5 h. Th. et 9 h. LA GRIFF'E Entre.e Gdes 1.50
PAGE 3

Otttlt QUOTIDIEN FONDE EN 1896 Page 3 etait absente du microfilm de cette date Page 3 missing from source microfilm of this date

PAGE 4

'PAGE 4 LE NOUVELLISTE> 9hscrvez nltt.i11tivemenl In f:11 pC\rticulibrcment vive. rU et d'un. 8uns mu~icul bl's ui1i~~-. pat excmplc, un g-rantl l-~Jl'i me des oreillt•H t.lL' voH nmis ou '.It• gu.:il vmn, commc Balzac, son style vos coll~g-m•s ti . lr;trni' : voue ,LES GRANDES OREif.11 arrive uussi quc Jes deu~ est celui d'un gros chien 111111 {Ju P.n snu1•<>z lo11g sur 1,•ur :'11<''<• 1.1,;s, bicn proportionnees, ,le oreilles d'un meme irtdividu ve. II est facilu ii traduire. Ll' 1 'P, . j'urme arronJie plut0t qu 1 nnguleu HOient d'une i'unne diff6rente : 1 qui est le prentier critl!re d-'u1Hi C\•sl IP k,L lllHJUel' ,,, li.H" sc•, 1velent qun~~ u elle_s ~ne n<~ Si, l'oreille gauche est pin•: histoire et'ficnce. Vo.us ponvez 1: ceUi; semniu,• 1 ,.. mu1,rnzi11L• :die•'.ure forte, n~n~1~1eus~, epnse ,1 1 g-nncle fJHC la uroitc, ecrit 11:Netw re Le pcre Go~lol en ulleman nu\'ffil ,NEL:E RE\lt•F,, J.• . d~ul et de. vente. St ,elles son lfovm>', -t,"est In rnison qui donli ou en anglais. Yous ne perdez ,1ne rubri ue . t't I/ _ _,.C <_-L1:s L•normcs et charnue~ dL• t-U1'i.:ru1,, ~:.~..(l),rJ:1laq,t11fcfsd~•,c,t1'1'11~ntslu,j,elut1y1l1~1",. ,.11,i1eo11111en'Tt'niavle'icm1!Jerses_~s'.ilo.,11I•,,sq.u_,_• .. ;~'x'p•'•r",1~ stlnl'c de 1\\.1 0111 \\\l~J,u /l. \, unnarn 1:lles truhissent un_ or~ue!l n1~ni,...... '-' \,-; ... ,,: "' _ il'sle l'l: une ee1:ta ne pretentun,. g-it qu'uprc's mtire reflexion. Si, m_entaux ce qui est ecrit peul ( te :~u~:i t•s~1:, 1 .~ ;~:t 1 ~; ~;_.H \'H\!f~:;i,~}.: t1T.t•s O1eilles He Furme Ovule, an C.•ontrairc, c'e:-::t la droite qui un peu de, sa force, de ses 111<'l 1m1tirulierunenl , liien cless, est plus grnnde, cette conform•. yens d'expression. Le cinenu: 11 L't$ sont l'npanug-P dr..:. 1,prso1 tion decele des tcndances pu:tepar exen1ple, d'evient plus impq 1 nt•..;. ~a,1.?.es ei a\!s.l'e. 0 , ~utijoui,:; rnent in-itinctives. Lia p(~rsonne tnnt .Je ne veux pus que de\; p1?te~ ,\ se r1t~rft~._. ;uuiltl, ept'idonne livre cou1s it ses inclinngen!-~ disCnt : cLe filn1 n'est pn~ , confo:n1ntiuns auriculni.rPs R011 t!es rPv&lntricL•s de la perBonntl hte ct correspondent i, dPs I r:iL" ,le cn1~rtt•rc hien prl•('is. ses de s:1voir hrillanles et ~,mbitions et a su fantaisie. mal, je lirni le livre un jam, si tjl•usPS.)\ La couleur de l'oreille n'est j'Pn ai le temps:t,. Le 1nonde de Le• loht• ,k• J'i,niil, !'SLau si ):;"rri~e ~::"ngit;y~~ol~~1 ~i\;1;'::~g~eL~e c~~:,~ , cI:.ES PETITES. Ul/EJLLES, par exemple, denotcnt un tempe rament prt1tlent, plut6t anxie11;-: mais volontair,• et obstini,. On a aff'nire sans nul doute, :, unc personne cloaee d 'u1.e intPllig-ent ri,s earacleri 5 li-1ue ' . que deterinine, elle peut neannm un film en montanl Jes sc~s'il esL patticulil•re~uent dl~vL mains signaler quelque d'ficienc:! quences, eTI coupant un JJlan 1n11 Jo 1 ,pe par ruppurt .~,u resle de physique : ri ,un plan par lil, en reduisant :;~~~)~le,a :~! a:i,ti~~ Si en vot.s l'eg-art!anL dans la :,:~} 5 1~~0080 1 ~~~~s j~tii~e c1;,~~ le, doue d'une excellente memoi glace, vous YOUS apercevez qt11 decitl'e U publier .. Ma seule 1•ec,• 1 vos oreilles sont d'une blan<'heu, te : si vous voulez ecrfre un best 'I I Albu1n de Vacances avec Les enfants dans la piscine Les flamboyapts. en fleurs Les pique-niques pres de la mer Les reneontres prevues et imprev11es extreme, mefiez-vous, Cc 1 :it encc sellet\ ee:ivez ci'ahortl ,~nr hon11;..> re le n1ngnzine_. C'est un signt... histoire ! ;> d'anCmie .e1. cle faibh:sslJ. gCnl!ra le. Vou~ avez besoin de forti i'iants et de vitumines. Si uu con traire elles s1.,nt d'une ruugei:,1 inhabituelle, ce n'est pas m\eux. Vous souffrez suns doute de true. bles circulatoilre ou h6patiques., Pbur amuser ses k•clcurs, Neui: Hevuei pas!-'e LTI revue, pour con l'lu c, quelq\.1-..:) ureillcs celc'..•bres rc>lles du General De Gaulle d'u ne grandeur dCtnesure_e>> ,. celll's du prince A!bert de Belgique .\ celles Picasso particuli1•remenl htr .. ges et ehurnues, et enfin, celles de la princesse Grnee qui , pas sent pour• etre Jes plus belles e• le' mieux desfinees cl~ mondc.-, XXX XX XX VOILA UN lVIAGNI'FIQUE ENSEM..,BLE DE PHOTOS POUR VOTR~ ALBUM DES PHOTOS .CLAIRES DES PHOTOS PROPRES DE BONNESPHOTOS. KODA.K Don l\'lohr Sales Corp. (11,w, . ptriioulumnml ,.ladiu~ '~-> end la peau en. plus claire .......,4,maine, ,.-IG'l'SODII IUU ET IAN8 m!\GER '.fl11,1di'l6,niUions de Pots .iil.ioendm -, Z, monds erit-ier r,a ._.., BBAUTJt d .. .. 'di.u 111 pa'rtle1 du montl1: ....,_._ ~~u ,lair• et pl• , ...... -.ldii a la Creme'Stiltm1rn's., ,.._... M. appllqu6' ohaquo aoir, la ~IIUJaaa•• eala.Ircit le teint et. voU1 illlonlll._. eomplexion belle at radieuae dft.na ......... , t1malnu. Voiiierea imer'~Ala tnmaformation oplr!,.-en vous,. QU&Dd 1M partiU 1ombru dhipa.r .tl&roAl1pi11 a peu'po~ f&irt place .a 11n• , 1 ,~\ pllll 'ol&lre o\ plua limpic\e, jVexoellent Bavon Stillman's c: aUllila &Ton Stillman'al:C• aavoll "' ) l ~--1!1:.':n.~f~J~~r:.: 1 !:\:,.:~ ,, 'Ortma IWlmu'• et ta\ IUUi Ull merve. illeux p oduit des! I .. BMIIM ralralohil1anl pour la Laborutoires Nogues (France) 1 111 ...._.. est. en vente a la. Pharma.de S. ••Ten~ dans tous lea ~:~rr;h~r~tac1:;s toutes Jes bonphl\rmaoiet --------~----1-----------------------~--PouJJ' !,a saDti~ et la baaujti de 101 d~ts :\ "' rote,: HOR.O:SCOPE DIM'.AlVCHE 29 JUIN 1969 I.JUND/ 30 JUIN 1969 ~3 NOVF:MBRE AU i1 UE, n:MBRE ( SAGITTAIRE ) : \'ous serez en Jutte coulre des i dit un vieil ada&'e. C'est vrai si. voua ecllrtez toute possiblli~ de constipation ou tout commencement de Rhumatiame d~ te~~~alf:t~=~its comprimeu Ne n'oub!iez pas . G.S. 'l'ablet tes. En' vente dens toutes Pharma cies., Vous maman soucieuse de la sante de votre hebe, nou1Tissez-le de la creme NUTRICIA, Farine de rfa pre-cuite, CUJ. lait, de l'huile de ma'is et de multiple vitamas qui garantissent une bonne dentition. La boite d'une livre de la creme NUTRICIA est en vente dans les markets,. epiceries et pharmacies. Agellt dist. LAD TRADING I A cote dzi bureau _ postal P. 0. Box 704 Phone 3394 , votre portee. Associez-vous avel le~ personnes a1Inn,tes reu1isatri• l'es, raisonnublement ambitil~tt ses, qui stimuleront votre initia tive et votre esprit de creation et ne vous permcttront pas d'e tet la proie du pessim1sn,e et cl 1 a,;rouragement. (Suite page 6) Vousvoulez de belles dents blanches? Employez la p619 t:(enl'if'rice WOIIOl1 Imp: H.R.TIPPENHAUER C~ RE/J~UR/.\N~ TRADITIONNELLEMENT, LE ltESTAURANT OU IL EST BON DE SE RETROUVER POUR BIEN MANGER .. J~}TRADITION CULINAIRE R~MONTAt:fT A PLUS DE 40 ANS .... OUVERT TOUS LES JOVRS POUR LE LUNCH ET LE DINER .• 0

PAGE 5

SAMEDI 28 ET DIMANmn: 29 .fUIN 196' Chirohw la ••otion corrB1Jpondant au jour d6 votre an11A1111t11aiN ,i::az::it~::c:u;;e::Oau:"'d:in':t:, es JHlnlPIGtlvea que VOM . Dro# de reproduction totaltJ u partiells rBBIJTVB, P,-,,p,uffi King Feat.tbl'e• "lyndicats E:i:clusiuitd LE NOUVEJJ,LISTE, . MARD'l leJ" .TUILLET 1969 21 MARS ,'\.U 20 AVRIL (BE teurs. Servez 7 vous de votre bon LIER) : N'agissez pas sans resens nature\. . flcchir, bien entendu, mais n'he23 NOVEMBR'E AU 21 DE sitez pas trop longtemps Cllr CEl\!BRE (SAGITTAIRE)' : Dis vous la isscre z "p a s 9 e r votre po~it ions et rCBctions seront un ~ hence. Gardez un rythme egnl i 'm portnnt facteur pour v<>s rl~ dnns tout.es vos ant.reprises. sultnts . Pour atteindre YOB buts 21 AVRIL . AU 21 MAI (TAU vous nurez besoin de colleborer. REAU) : Cette j o urnee contient Ne sciyez done pas, agressff ni rlavAntage qu'elle le parait. Vos brutal. dons particuliers sont stimuJes 22 Dl!':CEMBRE :AU 20 JAN par une belle conjonction et ser VIER (CAPRICORNE) : Evite:< vez vous-en de votre mieux. Yous de prendre des , decisions hat1ves eclairerez une situati on difficile. et de faire d'impossibles deman22 MAI AU 21 JUIN (GEdes. Si vous respectez autrui. MEAUX) : De bormes influences tout ira b1en. Tirez parti de vos de Me,rcure favorisent des prodons et de votre competence ge jets en cours depuis longtemps nii"'lle. aussi bien que de nouvelles entre 21 JANVIER AU 19 FEVRIER prises . . Un Jeger changement (VERSEAU) : Estimez avec jus dans votre strategie VOUS ferait '.esse: ne s ur-estimez pas un eleatteindre Jes buts soulia•tes. ment pour en sous-estimer un 22 JUIN AU 23 JUIL'LET qui soit moins important. Vous (CANCER) : Notez lesreactions apprendrez beaucoup de la sages du voisin. Le mot juste au mose et de !'experience de vos parment opportun sera un eJesnent tenaires. important . Dans !'expression de 20 FEVRIER AU 20 MARS votre opinion, soyez calme et Jo (POISSONS) : Une de ces jour gique . Ne rejetez pas sans exnnee.s qui mettent a J'epreuve vo men !es pensees contraires aux tre instinct, d'une fa~on ou d'une viitres. nutre. Le choix et la decision 24 JUILLET AU 23 AOUT dependroni. de vous. (LION) : Evitez !es tendances a SI VOUS ETES NE AUJOURl'indulgence exagere e et a J'es D'HUI : Yous etes aimable, sym prit de contradiction. Si vous pathique, desireux de trava'ller savez collaborer VOUs acompl:rez ardem'm en t a votre sucees. Vous beaucoup et refuserez que la friferez des orateurs efficaces, des :!~~ir:S~che vos obligation_s ne~~!~i~;I~at!;si~~!n~~r~~';f~!u~~fJ:: 24 AOUT AU 23 SEPT.FMjurisLPs, des ec rivains, des musi BRE (VIERGE) : La conjonccien s et de remnrquables acteurs. tion favorise Jes taches diffidJes, En depit de voe dons nombreux, l'opservation . de details ennuyeuit vaus et.es parfois peu confiant en . rnais vitaux. Montrez vos dons Ia . eux et pour cet1e ra is on vous re on ils seront le plu s utiles mais tardez bien fiicheusement votre n 'e parpillez pas vos forces. prog-rernion. Cette timidite , join24 SEP'I'EMBRE AU 23 OCte a une hypersensibilite , sont TOBRE (BALANCE) : Si vons deux caracteristiques que Jes nil avez une idee ou une methode tifs du Cancer doivent appren nouvelle a presenter, fa!ites-le dre a refrPner avant d'atteindre mais sachez quelles en seront Jes 1es sommets d'un succes qui consequences sur autrui. On . feleur revient tres normalement. ra appel . largement a toutes vos qualites. . 24 OCTOBRE AU 22 NOVEM BRE ( SCORPION) : Certaines sltuations paraitront de!ic,,tes mais vous serez capable de Jes i:tv~;~e:m!~t ete~a~e~!r~: -~:~= Vente par , voie paree . -~~ . TELEPB'NE : Jap4 17, aU : Ro~x, 17 ' . Le plus grand BSSOrtiement d'argenterie Christofle Couyerts, menageres, timbales, converts pour bebe9 etc ... . Pour toutes ies circonstances : anniversaires~. baptemes; mariages. Recettes Simples de Cuisine Haiti~nne par NJNTrHE M Dimnnch. rK MAC'rIC , : CINE ,1 hre8, ti , hl'e s, 7 h1'Ps et 9 hres . L'r;: TnAmmm; mn l~ustnianruloi : n vcc : Mu J'ie F J 'u nte Boy ~;~ -' Pierre . V ff neck . ;_. . . / .{ Ri\alisut e m Se!'gc . Cobi ; ' + ; Cette tto,fre -dimt Ic suspens~ d~u ~~1\~1. s~=~t::~rs~~sy~'.tbt ble f / u ch{se .tiict. :I'!. , Tl . ~ llET, ptir la . c\ni\mnto le \ aJlemiii(. de avec la colleboratiori.~ . iil1us terede la sami i pUblique; :rccom ~ tnnndee par la Centnle r Catholiqne du cinema. El.DOR ' ADO sonnnlilc cl'u11 e jeune femme Ba1 hnrrn, nl;1 i~ . clle s'appclle ausrJi J/~t \~;::::;,~;\,t:~t son vrai 1101 ' '! i.(nitJC({fui lie cette Stllle Par l,u~al'd ellu 1cncorifrc. ll,I \ ' / pre~ente homme gui devient fou a'ellP. Di~anche 20 jum: Son comportem~nt e : l c\role: c .. t u . 5.h . res,7 . hres et 9~cures. te ruv issnnlc fr n,m .; e.;l ~:1e per La . plus forte ltmot jfn de l'An verse ou my;thomnne'/ se demnnnee I ' > i> .. . .... de l'homme Jui qui est separc de• Une oeuvr~ 'dc~se et O'serieuse! sn femme et veut . en fnh-e son profit. Ils s'en vont dans le miJi
PAGE 6

Otttlt QUOTIDIEN FONDE EN 1896 Page 6 etait absente du microfilm de cette date Page 6 missing from source microfilm of this date

PAGE 7

Otttlt QUOTIDIEN FONDE EN 1896 Page 7 etait absente du microfilm de cette date Page 7 missing from source microfilm of this date

PAGE 8

SAMEDI 28 E'T DIMANCHE '20 ,TUIN 1969 Pour dire bon voyag I Qut1.tl'iOmu au; cin-quieme Puissan, co Cmumorctala, eon Econonde ;;a1~~ep~:~~lll~/l~~\l:,~~:. r~e :.: 11110 Cnnudienne et !'Aviation Ca 11n~lie11ne Ctnient parmi les plus ]lUISSllllles du monde. Des !ors ii L's tfn,•ile, de deviner, devant t~nt de piugres, qu 'un . Servi.ce tel que le Service Ext(,r;eur ne pouvuit P!us se complaire comme simple dependence du 'Premier nfinistr,, scion J.,, VOPII d.e la Loi d<' l!lO!J, Le 1w1ncle de l!la\) -10 elaiL dll' ft•rpnt. La coh0siotl nE.1iet 1 SRnire l'II tre Nations du Commonwt•nlth bri unniqlie cxigeait de la part du Canada, Jn <'rl?'ntion dt• hauts Com 1nissarints r}p n1t'me que pour g-a ;nC1r .d~s nppuis lntins; l'ouverture de Legations et Ambassades etait necessaire en Amerique du Sud. D'autres raisons de nos jours poussent le Canada vers l'Amiiri Hl 1 t1l f'uclcur t•:;L lt_ 1 ml'l'ite,' HU$ii des cundiduts uux 11ostes ,jiplo ,matiques viennent do toug !t•i; eoins du Jmys, de toutes le~ du~ ses sociales. Qu'ils. soienl Cnnn diens de lunguu frun~aiSc ou du langue nngUse, on' lour demand,-. duns !'execution rle !cur tiirl.l' de s'abstraire de leurs urigine~ purticulieres et d'chvisug-er, Jt,s prnblemes duns !cur nxtc•nsirl, nationnlt•:t-." Le nv-,dl,.h• du g.l'IJI~• ,Ji, diplonwte <'xi;:•,; p:ir L'Edii'i de l'Est:v (1\litd:; 1 (il'L' d,!:-: Aff';1; l'l'S Exte1iL•Un•:-; du c".an;.uln :,,;p f<. 1 trouve en In ptsu,nnc cl'A{urn• Heal Pohin, ,ieu1w C:ha,i,.-. rl'A)' fairc?-s qui, uvet ga ft•mn1e nee E liane Leboeuf et !eur quatre en fants, nous quitte bientot. Orig; nilire de St-Jeal1,. Province d,, Quebec). Andre a fait ses etudc.1 seronnilires l't sup6ricures a l'U ( Suite de, la l)re page) niversile tle Montreal jusqu•,i'u 19!il:!l';\mbassadeur Leon :May. un brillant avcnir. Benefl nt /.ITHrlc rlrger, un: neur dans Un Jar rl111, Ull cendrt0r dans un hotel UJ\_ JiVl'L' dicz un u111i, une poi: gnee de trombnnPs tlans 11n hu1rea1.1 '! Contrairemen t i1 l'Crtains pay 0 oil -la carriCre est reservee au-. Fils de_s famill,s ar-istorratiques, <~. au Canadu If.I MIDO PLI\IT PAR SON ELEGANCE ''\\ _)u~\-\1~~~f11 . s~_ ::::_~ ' __ .;:;;~ . { ET RES!STE EN TOUTES CIRCONSTANCES Monlrc cie luxe? t ... 1ontre de sport? Mido est tous !es deux a la fois. Elle ost faite pour !es mondanites, parfaite par sa so:iJite. t.llido supporte !es coups. V. ):1lez-vous savoir la dr'.!,::? Velie Mido Dato meter vous I indiquera. Vous ne rcmontez jamais votre Mido. Vous pouvez meme nac,er ::veo elle oar elie '-'''' i cturiclie. Vc::t,~ el ~.,_c; .. co cJans 11 p8 1 't.'. FOUAD A. MOURRA et L.E CONTINENTAL F, ........ '\U-Ff11NCE: I.A MOHTRE 100, ETAHCHE QUE VOUS HE REMONTEZ JAMAi!! I rlu l'interpr~te de ,I elf. Ntian n,oins, il importait de Iui. faire repeter Jes circonstances clan~ lesquelles cette 1eneontre, !tvail en lieu. ' . La j\une 'femm"" est arrivee souriarite att siege de la police au debut de l'apres-n1idi. S-o.n in lt,ITogatoire a dure, pres de cinq heul'es. ' . ' . Les questions qui _lui ont ete posees n'ont pas ete revelees aux jour_nalistes, 111ais. la police n'n p'as juge Ltti!e de fa.ire une per q uisition au domicil,:i,;, ,le la rhan teusc. L'aetrice :llireille :bare devait i,tre ega!ement ctre entendue jeu di apres-midi, mais. Qbligee de faire un voyage a LQndres, son iuterrogatoil'e est differe de' 24 it 48 heurei. ,. _ D'autre part, a , VePsailles, 'Fran~ois ivlarcantoni, inculpe,. de jeudi matin nendant plus de. trois heures av'ec. Misha iSlovenak ,-t Alexander l\.farkovie, frere de ~tevan. . -, ll s'agissait pour le ,Juge Pa tard, de savoir si Micha Slovenak. qui la nuit clernfC're, nvait ~dn1is av01r ete en relation avec Stevan Matkovic, _connaissait Marcanton ni. Les deux hornmes ont declare qn'ils ne se connaissaient p.i.: et qu'ils n'avaient jamais ent,,nr]u pnrlrr l'un de l'autre. Encore ce mal dedos lancinant? . ~~i~!~~~:re~J1mpacte, 0 . s ~ la machine zigzag sans probleme, prete a coudre en un tour de main -_ I Elle s'ouvre et se referme comme une fleur: On rabat to,ut simplement !es valets et la _machine est prete a l'emploi. Ecrin.d'accessoires loge, bien en evidence, dans le bras superieur de la machine. Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil. Plus que 2 boutons pour effec_tuer pratiquement toute la couturEj, De fabrication suisse, l'-elna lotus est particuliere1 rnent roouste. Elle coud taus les tissus, des plus fins aux plus .epais et offre plus de 20 applications pra,If' tiques -' rneme une boutonniere instantanee. .:2:::-?;W~~Nt:>-"'•~' 1 . _ >I Distributeur: R.H. CARLS.TROEM Rue Bonne Foi PORT 111 AU-P.RH~CE $ 10 par mois et vous l'eillevezt ..










FONDE

‘

‘No 27.848

4



, Le Gouverneur Nelson
Rockefeller

Comme nous lavong souligné
dans roetre édition dhier, la vi-
site de Penvoyé spécial du Prési-
dent Nixon, te “Gouverneur Nel-
son Rockefeller a Port-au-Prince
revétira ua caractere grandiose.
On assistera, il est &@ prévoir, a
une manifestation pupulaire ce-
lossale car les masses ayant ap
_ pris que le Gouverneur Rockefel-
ley rendra visite dans Vaprés mi
df de mardi ler JuiNet a 8S. E.
le Président & vie de la Republi
que, se concentreront devant le
Palais National, attachées qu’el-
les sont au Leader de la Révolu-
tion Duvaliéviste et désireuscs
qwelles sont toujours de lui re
nouveler leur adhésion.

Haiti et son Chef se préparen'
& accueillir le Representant Spc
cial du Président des Etats Unis

vt tout a été planifié — séances ,
de travail ¢t prograinme de sé-

jour pour que ces deux jours
soient A la fois fructueux et a-
gréables. Notre pays a une répu
tation assise de terre amicale cet
hospitali@re et. quand le peuple
haitien, 2 la suite de son Chef,re-
coit, Ti le fait grandiosement.

“ Nous avons pu avoir quelques
détails sur le programme du sc

QUOTIDIEN
LE PLUS ANCIEN D'HAITI



oo, Directaur? Aftministratour
MAX CHAUVET

Le Peuple ha









4






jour qui comporterd entre autres
toute une 'matinée de travail a
la Chancellerie haitienne. Diffc-
rentes commissions ont été for

mées et des rapports seront pre
sentés sur tous-les aspects de la
situation économique, culturelle
haitienne.

Le soir de son arrivée, le Gou
verneur Rockefeller, aprés sa vi-
site au Président Duvalier, seva
l'Héte & diner A l’'Hétel Choucou
ne du Chancelier René Chalmers
Le Gouvernenr Rocxefcier ou
logerd A Hotel, Villa Créole, of
frira un dcyeuner en lhonnenr
des Officiels haitiens, mercredi
AL heure et accardera une ‘cor





férence de presse peu apres a
PHétet Et Rancho.
xX XxX

Cinq preupes — principaux” de
travail ont &* formes qui seni
répartis comme suit 1) Affii-
res —-- 2) Education, Sciences ¢+
Technologie, Affaires) Culturel
les 3) Presse ef Information 4)
Santé Publique.

5) Travail, Jeunesse, Intérets
féninins, Affaires urhaines.

La suite du Gouverneur Roche
feller est eemnposée coming sult

FINANCES
Economiste et
de la «Chase Manhattan Bank»;
Dr. Clark Reynolds, Professeur
d'Economie a PUniversité de Stan
ford;

William Burler,

COMMERCE : Arthur k.
Watson, Président de la «IBM
World Trade Corporation» et

Président de la Chambre Interna
tionale de Commerce; Augustine
R. Marusi, Président de la Bor
den Inc., et Membre du Conseil
pour VAmérique Latine.

AGRICULTURE : Dr. Emil M.
Mrak, Chancelier de l'Université
de Californie 4 Davis; Dr. Clifton

R. Wharton, Jr. Vice-Président du

Conseil de Développement Agri-
cole;

EDUCATION : Dr. Kenneth
Holland, Président de V’Institut
International d’Education;

SCIENCES et TECHNOLO-
GIE : Dr. Detlev W. Bronk Pré
sident Honoraire de l'Université
Rockefeller -et ancien Président
de VAcadémie Nationale des
Sciences;

SANTE PUBLIQUE : Dr. Ha
rold B. Gotaas, Doyen de l’Insti-
tut de Tecnnologie du Northwes
tern University; Dr. Kenneth Ri
land, Physicien en Chef de la
«United States Steel Corpora

tion» et membre du Conseil de

itien, soude a |
se prépare a faire un accueil gran
-—- gouverneur Rockefeller

New York;

Vice - Président -

Sante — Publique de VBtat de

AFFAIRES MILITAIRES : Gé
néral Robert W. Porter Jr., an-
cien Commandant en Chef -da

U.S. Southern Command;

AFFAIRES URBAINES : Dr.
Alan Miller, Commissaire d’Hy-
giéne Mentale pour J’Etat de
New York — urbaniste — Dr.
Walter Harris, Professeur de
Planification des Villes au «Yale
University» et Conseiller des mis
sions technfques de l’Organisa-
tion des Etats Américains (0.E.
A.) et des Nations Unies;

AFFALRES CULTURELLES :
Monroe Wheeler, Conseiller des
Membre du, Musée d’Art Moder-
ne de la ville de New - York;
John B. Hightower, Directeur
Exécutift du Conseil des Arts de
i'Etat de New York; James Noel
Jv.. Directeur Régiona des Servi
ter de Secours Catholique pour
Amérique Centrale; ,



AFFAIRES FEMININES :
Mire Flo Kampmann, Chef de
Protocole de Hemisfair, de San
Antonio, Texas, ét ancien ‘mem-
hre du Comité National Républi-

son Chef Dr F. Duvalier

diose au

cain. du Texas;

A.LD.; Leroy 8. Wherle, An-
cien Co-Directeur de l’Agence
Ameéricaine .pour le Développe-
ment: International pour la Mis-
sion du Vietnam, et membre de
l'Institut de Politique de V’Uni-
yersité Harvard;

PRESSE : George’ H. Bzebe,

Editeur en Chef du Miami He
rald;

TRAVAIL : Andrew McLellan,
Représentant Interaméricain de

AFL-CIO et Victor Borella, Con
sciller Spécial dy Gouverneur
Rockefeller pour les relations de
uravail; .

JEUNESSE David Bronheim,
Directeur du. Centre des Rela-
tions Interamériacines de la ville
de New York et ancien Assis -
tant-Coordonnateur de VAtTliance
pour le Progrés, A.I.D.;

A cette liste i} {aut ajouter
fe nom de M. James M. Cannon,
Assistant Spécial du Gouver-
neur et Conseiller de la Mission
et celui de M. Frederic K. Ho-
ward, Conseiller indépendant pour
ja Banque Inter- Américaine de
Développement, sert de rappor-

t ur la mission.

NS A

Cuba et la réforme agraire au Pérou

LA HAVANE (AFP)

La réforme agraite deécrétee
par le gouvernement du Pérou
_est sans aucun doute la plus
radicale qui ait: été réalisée a ce

jour sur le continent latino-
américain, estiment-on dans les

milieux officiels de la Havane, 11
taut cependant avant de pouvoir
la juger réellemeat attendre sa
mise en application, ce qui ne va
_pas manquer de provoquer des
réactions de la part des grandes
familles péruviennes et des en-<
treprises américaines ‘ installées
au Pérou, ajoute-t-on dans ces
milieux.

A la Havane. les autorités ob-
servent avee le plus grand inte-
ret Pévolution de Ja situation po-
litique dans ce pays depuis la
prise du pouvoir par le général
Juan Velasco Alvarado. Selon
certains observateurs, si les res-
ponsables cubains se, sont montrés
discrets sur les mesures économi-
ques prises derniérement par le
Président de la République pé-
ruvienne, cest pour ne géner en
sucune fagon la politique adoptér
par le, Pérou qui, selon eux,
iente de se libérer de lemprise
des monopoles américains.

On souligne a Ia Havane les
nombreuses ressemblances entre
la réforme agraire péruvienne et
celle réalisée par les cubains. En .

effet, le gouvernement révolu

°



LIPRES OPINIONS

Pour la mission d’éecoute

de Honorable M. Nelson Rockefeller

A L'HONORABLE M. N. ROCKEFELLER DANS SA RECHERCHE D'UNE ‘FORMULE DE BON
‘ VOISINAGE DES PEUPLES LATINO - AMERICAINS ET AMERICAIN

«La Monnaie n/a pas été inven
_tée par I’homme pour qu’avec
de largent Von. gegne de Var-
gent. Car, la monnaie n’est cer
tainemen. pas un Colon.»

Les choses. sont ainsi parce
qwelles we sont pas autrement
et si elles ne sont pas autrement,
cest parce qu'on wa rien fait
_pour quwelles le soient. Les heurt.s
dang les velations sociales de
peuples a peuples, ne sont pas "e
fait de generation spontanée. La
wimosité que le Latino - améri-
cain eprowre des qu'il se trouve
en face de son poisin du Nora
aoune cause biel déterminée,
véelle, et s‘expiique aisément.

Nul ne peut assister, dans Pin
différence, @ son dépowllement.
TL est vraiment difficile aw Lati-
no - américain Maccepter de guie
te de coeur d'etre Vartisun de ra
propre destruction; de devenir
de plus en plus pawere pour que
PrAméricain, Ini, soit de plas en
plus riche.

Tl parait font a fadt puste que
les vichesses taut du sol que du
sous-sol dw continent sud - aniec
ricain servent — par Péchange
—- dans le travail de sex ressor-
lissants «@ procurer’ a@ ce Conti-
nent ce quwil ne produit pas.

Pour rétabiir la normale, afin
que TAméricain ve soit plus on
dans le Continent sud - améri-
cain, comme wn aecapareur, UH
trafiquant mais, comme ami al
client, ane uperation spéciale
doit se faire en, dear mouvements.

Dans wn premier temps, dter





uu dollar son caractére «cimpeéria



liste». Pour ce faire, it
doit rester cexcclusivement> «
E. U. done, absolument - non-

investissuble jen Amérique Loti-
ve. Dans un deuwiéme temtps, le
réeglement des investissements
existants doit se faire en ar-
gent sind-americain.

En acceptant le puicment des

bien américains en Amerique Le,

tine, en monnaie locale, Washing
ton prouve quwil veut metire fii
a une grande et longwe injustice,
reconnait, ses torts. Et qu'il de-
sire ‘les réparer. Cela prouve pur
dessus, qwil’ est «agiy par une
intention sincere, cetic fuis-ci, de
vous aider réellemeni.

Car, en acceptant le paiement
des biens uméricains en Anicri-
que Latine en monnaies sud-aanc
vicaines, Washington. leny downe
sa bénédiction, leur fait erédi'.
Confiance qui u towdl son
poids, car elle nous porte a ac-
corder confiaice @ ros propre:
monnaies. (Une chose est de d-
mander & quelquun Waller aver
lui — détre & sa traine — wre
loute autre chose est que cette
personne elle-méme, vous deme
de de venir avec elle).

Cette confiance transforme, du
coup, nos monnaies en instrn-
ment de travail, nous constitiant
ainsi un marché et donne Vacees
au chantier illimité de la produc
tion. De ce fait méme, ce sere
désormais Veffort social (le tra-
vail) qui ecirculeran dans ror
monnaies Won la suppre: das







aon

Dimanche 29 Juin 196a5h,7hetoh .



chomuyge en Amérique Luture.

Pour entrer dans le détail tech
nique de Vopération nows uioons
a M. Richard Nixon, President
de la République étoilée

— ¢Que la totalité de ia sa-
leur investie en Amérique Lati-
nea (supposons en tout, cent niil-
liards de doliars ou plus). oti
versée en paiement par Washing
ton dans les banques aux BK. L.,
ua orares des INVESLISSGUTS ae
méricuins suis Gucwie exccepticn
(afin quill wy ait plus d@ianvestis

'

sement, americain, cn Amérique
Latine).
—- «Le Gonvernecnini Ameri-

cain, bien sar, de retour, en ac-
yiittement (erédit dens tes ineov
ques latino - américaines) rece-
cra les diverses monnaies locales
dea pays dans tissements ant été fuils seéparc-
ment, en dollars.

Mais, que fera donc Washing-
tou de cette grande, trés yrance
quantité Mergent sud - améri-
cain ? Le mettre & la disposition
de tous cewx, Américains, @ail-
leura trés nombreuw a notre ere
de loisir et de culture de masse
dpvenus amia, échangeant leurs
dollars pour les dépenser en vo-
yages, séjours touristiques, amar-
ehandises etc... en Amérique di
Swi, transformée en «Disney
Land» autour du travail dans Tu
nité Latino - américaine.



Bourdon le 28 Juin 1969,

Fernand Alix ROY.

tipnnaire de Cuba avait liquide
les Latifundia, distribué 5 mil-
lions d’hectares aux ouvriers el
paysans et crée des coopératives
de production agricole. .

Les dirigeants de ta révolution
cubaine espérent maintenant.
selon ces observateurs, que les
mesures prises par le Pérou se
ront encore radicalisées, ce qu!
obligerait alors le gouvernement
péruvien a prendre davantage
ses distances vis A vis des Etats-
Unis et peut-étre méme a rompre
avec UX.

Liintensité de Vamou: mater:
nel semble atténuer Je sentimen‘
profond que Von a pour son’ pe-
re. IL n’en est’ rien cependant..

D suffit qu'il soit victime de
Vinjustice des hommes, que !a
maladie l’attaque, qu’on observe
sa tristesse face aux problémes
non encore solutionnés pour que
toute affection qu’on a pour lui

-remonte a la surface et trans-

porte dans un univers envelos-
pé de nuée qu’on aimerait boule
verser pour le rendre lui-méme
et plus heureux avec ses che-
veux blancs.

Mais cet amour se caractérise
beaucoup plus par ~ le respect
Wun nom qu’on a regu. § Dune
voie tracée — quand elle est bien
tracée —- qui rappelle dans Ic
temps, une certaine tradition fa
miliale 2 travers les générations.



Et de ce fait, les enfants oni
tendance a Vimitation...
Oui ils imitent, parce quer

donnant le coeur a la mere, ils
modélent leur vie de chaque jour,
en se rappelant sans cesse la phi
losophie de VPexistence du pére
Tant il est vrai que dés l’enfan-
ve, certains petits, comme des ac-
teurs imitent la démarche et la
voix de Monsieur Papa. Ils mi-

Nixon visitera la Roumanie —

et cing pays. d’Asie,

‘BUCAREST (AFP) 2-7 5

. Le Président Nixon
visite
début du ‘mois d’Aoti prochain,
annonce VAgeiuce Agerpress. .

C’est a Vinvitation de M. Nico
la Ceaucescu, Président du Con-
seil d’Etat de Roumanie, que M.
Richard Nixon, Président des E-
tats-Unis, effectuera an’ début
du mois daofit 1969 ~une visite
officielle en Roumanie, précise
PAgence Agerpress.

xX Xx
~.ET EN ASIE .
NEW YORK (AFP). —

._ Le Président Nixon visitera
itre le 23 Juillet prochain et le
uébut du mois d’Aott, cing pays
d’Asie : Les Philippines, l’Indo-
nésie. La Thailande, I’Inde et le
Pakistan.

Le porte parole de ‘la Maison
Blanche a déclaré d’autre' part,
il n’existe aectuellement. aucun
projet en .vue d’inelure le Sud-
Vietnam dans cet itinéraire.

Le Séevétairve d’Etat, M. Wil-
liam Rogers accompagnera le
Président Nixon aux -Philippines
et. en Indonésie, puis il se ren-
dra seul au Japon, en Corée du
Sud, & Formose, en Australie et
en Nouvelle ZAélande.

I’objet de cette tournée en A-
sie, a précisé la Maison Blanche,
est de discuter les problémes &
long terme concernant cette ré-
pion, ‘

L’une des principales. ques-
tions qui intéresse M. Nixon est
de déteryminer par quels moyens
"Asie peut forger son propre a-
venir, a déclaré un haut fonetion
naire de la,Maison Blanche.

Â¥ XX

IL ASSISTERA
A LIAMBERRISSAGE
NEW YORK (AFP) -— |

Le Président Nixon assistera,
le 24 Juillet prochain A bord du
«USS HORNET», a l’amerrissa-
ze de la capsule’ Apollo li ia
quelque 300 milles marins de Vi-
le Johnson, dans le Pacifique, a
nnnonceé le porte parole de la
Maison Blanche.
xX XK
VOYAGE

{era une

LE BUT DU
DE NIXON
NEW YORK (AFP) — ,

Lohjet officiel de cette visi-

nn re RN

~~ BONNE FETE AUX PERES

officielle en Roumanie. au -

te est; selon la Maison’ Blanche’
davoir outte: échange-de vue sur
lévolution des -événaements “mon-
diaux.: Le haut -foncetionnaire de
la Maison: Blanche a: précisé que
le voyage “en Roumanie “était sans
aucun rapport: avéc le “projet de
négociations. Américano :-'. Sovié-,
-tiques pour: ..une~réduction ».. des
armements -nucléaires....1] a’ -vou-
lu dissiper ainsi toute -hypothése
‘selon laquelle .M.. Nixon -pour-
rait rencontrer: 4 ‘“Bucarest des
divigeants -soviétiques.:.Les : Etats
Unis sont. heureux, a-t-il pour-
suivi, de - traiter avec. les. pays
d'Europe Orientale .sur. une ‘base
de respect noutuel.. Le probléme
des relations Est — Ouest. est
Pun de ceux qu,’ Tous préoccu-
pent Ie plus; Mj. C.acescu nous
au fait part de. son®désir de s’en
tretenir avec nous de ces p-oblé
nies et nous avons. aceédé a
désir ct A. cette “invitation,




Plusieurs autres pays d’Epro-
pe Oricntale se sont. montrés dis
posés 4 avoir avec nous des con
versations analogues, et uous y._

sommes également disposés, a in °

diqué l¢ haut fonctionnaire.
La Maison Blanche a



sations de Bucarest porteront sur
des problemes d’ordre trés géné-
ral, la situation mondiale et les
relations Est — Ouest dans leur
ensetfible, mais elle n’a pas exclu
que, la question chinoise soit évo
quée en méme temps, notamment
des relations particuliéres i
existent entre Bucarest.et Pélin.

Le haut fonctionnaire de - la
Maison Blanche a’ souligné. d’au
tre part : Cette visite en Rouma
nie ne doit pas étre interprétéc,
de notre part, comme un geste
hostile a V’'URSS. Comme on lui
demandait si Washington avait
consulté. le Kremlin & ce. sujet.
il # ajouté : nous estimong que
nous n’avons nullement -l’obliga-
tion de le faire. Nous ignorors
si la Roumanie a. de son cbte,
consulté Mascou.

On se rappelle que le Président
Nixon a déja visité la Roume-
nie dans le passé, mais c’était a
titre p¥vé, et la‘Maison Blanche
West Pa. en mestre, dans Vim-
meédiat, de préciser A quelle date
co voyage s'était effectué.

“Par Miche! Lamartiniére HONORAT

nent el tonnent -dans Ventourage
des copains pour se ruppeler ou





pour étre une continuitée Alors,
partout, le perce est present. ton
eux son image se protile dans



les moindres actions et réactions
pour assurer la chaine de Vindis
solubilité de Ja famille. Et le
«Tis ajouté A leur nom caracl-
rise cette présence el maintient
Vaffection gu’on a pour lui.

Le pere de son cote, vil 1
amour, qui est a la foix sen
ment et raison. L’amour pater-
nel a cela de complexe d’étre une
affection dirigée. Un fait psy:
chique véhicule 4 la fois par le
coeur et la téte, parce qu’il sem-
ble avoir la responsabilité du de-
venir de la famille.

son

A hien reéfléchir, il existe un
grand et beau drame au cocur
méme de la paternité. Un drame
plein de complexite. Un drame
-parfois boulsversaut. Un drame
qui a ses mythes... Son folklore
qu’il faut étudier, analyser, pour
mieux comprendre la place du
pere dans Vexistenee de son en-
fant.

Crest A tort qu’on sous-estime,
souvent, Vamour paternel. Qu’on
le croit sans cette flamme affee
tive donnant a Venfant la joi-



Pour dire bon voyage
- aux Potvin

(Par ,baurore ST- JUSTE)

Lorsqu’au Trailé de Versailles,
Haiti par Vorgane de son Neéle-
pué Alfred) Nemours, plaida pour
la reconnaissance du Canada
comme Puissance Internationale,
on était loin de penser qu’en wn
temps relativement court le Do-

minion allait connaitre une si
rapide Evolution. Libérée des

entraves que lui imposait le pacte
colonial, ancienne Amérique du
Nord Britannique acquit une
certaine autonomie interne 4
.partir de la eélébre déclaration
de Lord Balfour de 1926, auto-
nomie consacrée et considéra-
blement élurgie par le Statut de
Wesminster de 19381, Des lors,
rien n'a pu .arréter. la marche du
pays, son exetension d'un «Océan
i autres, par ta mise en valeur
des terres, exploitation des res-
sources ‘du sol et du sous-sol,
Vorganisation du transport, ’e-
tablissement des Voies de commu-
nieation, immigration en masse:

autant de facteurs qui ont assure
la richesse et la prospérité des
Provinces du Québec, de YOn-
tario, de VAlberta, du Manitoba.
Halifax, des Provinces de
VOuest ct noys en passons, com-
mele montre Raymond Tanke
dans son ilinéraive canadien,

En vérité, ainsi que la
entrevu Alfred NEMOURS
comme le constatait
Sigfried au point d’en faire un
Vivre : apres la 2e. Guerre monr
diate, le Canada élait une vraie
Puissance Internationale. © Com-
ment en douter
Premier Ministre — PIERRE EL-
LIOT TRUDEAU, dans un dis-
cours prononcé le 28 Mai 16,
parlant de VAprés Guerre,
rappela «que le Canada était la
plus grande des petités Puissan-
ces, Sa monnaie lune des plus
fortes, ¢





(Voir suite page 3)

REX THEATRE PRESENTE

_ Et pour Quelques Dollars d

Venfant,
uN alfectucuses couronnant
{ Twoue : Papa avait raison !...

Andre >

lorsque lactuel ,

de vivre. L’aidant a transporter
fierement Ie fardeau de son pe-
tit univers plein de choses incon

nues que les grandes personnes
ne echerchent pas assez a com
prendre.

Mais il faut faire le départ

entre la psychologic de la mére,
faite uniquement de sentiment,
en raison méme de la maternite
et celle du pere, dont ‘amour
cojucide avec un certain raison-
nement ouvert sur Vavenir.

Le pere retient un peu son
cueur, en dominant horizon mer
veilleux quwil entrevoit pour Pen-
fant. Parfois, il vit cet horizon,
-avee une telle intensite, qu'il ai-

merait tout bousculer, pour — Tui
donner toute sorte de acilité ca
pable d’orienter son esprit = et

son coeur vers un idéal caresse,
il lui est impossible, dans le pre-
sent bien entendu, d'expliquer A
son fils ou & sa. fille, l’intelligen
ce de son attitude, ae son com-
portement, cu égard 4 ja mission
imposée par Vorganigation soci
lc. La nature des choses meme
semble inspirer au pere, un cou-
cept de forgeur de destin... Au
point qu’on le rend souvent PeL-
ponsable des échees des enfants.

Certains enfants les bien
doués saisissent vite Ja ral on de
la rigueur de certains peres que
ne peuvent coneilier avec habile-









* “
te le cocur et la téte pour affe:
tionner leurs petitss—- ont auss!

pour cux autant dy. nobles senti-
ments que pour Tetr mere.
Mais d'autres —- malheureuse-
ment — sont obliges dattendre
une vertaine maturité, pour com
prendre — que l’amour paterne!
peut se manifester dans |e sens
do la dureté d'une attitude, qui

nest pas faite d'inimitié,” mais
de distance, pour mieux tracer
. . - te

une ligne de conduite, Mt est
que

quand i} est devenu pdulte,

dans ses #xclamation-

le pére,

Généralemeni, le pere — affer-
tionne beaucoup plus ‘sa, fille.
Farce que la fille s’ouvre aver
beaucoup plus de facilité au pe-
re. -

Lion voudrait expliquer par le
froudisme le comportement de pe
re fille et. de mere ils.
Sait. Mais la société, telle quelle
est organisée, A tort ou & raison,
yeut que le fils remplace le perc.
Done, i} faut quwil soit déjr
«Vhomme» de demain, avec Te va
snetére de son réle. Alors que Ie
nére est sans cesse désarmé par
le epapy> de la fille qui est avs

ce

. } pris ,
soin de souligner. que les conver;

qui |

ce

SAMEDI 28 ET DIMANCILE 29



LA COUPE DU MONDIS DE



ree

“Le inateh© d‘appui -Salvador
Honduras, ‘dans Te cadre des: pré-
liminaires du Championnat
Monde: .:(Groupe “13) s'est fouic
hier ©.-soir au. Estadio: “Atzeca
(Mexique) ¢I1 s'est déroulé “satis
“incident,: sous Ja pluie. Les “dispo-
sitions : étaient des: plus. rigoureuses. Les
Salvadorégues -l’ont emporté et



‘se sont qualifiés pour rencontrer -

Haiti, en finale.

‘Les dates de ces rencontres
sefont fixées par les deux, Fédé-
rations.-

. La premiére manche se déroy-
lera en notre capitale.

x xX xX

UNIVERSIDAD- CATOLICA-
SELECTION NATIONALE,

Avant daffronter. le Salvador
pour | notre qualification. au
Mexique 1070, deux matches de
préparation opposeront notre S&
Jection nationale a I/Universidad
Catolica de Chile les 9 et 13
Juillet prochains.

Point West besoin de souligner
a l'attention du public, ce que va
-représenter cette confrontation
pour nos gars qui devront sortir
le grand jeu en face d’adversaires
cotés, .

Aussi, ja foule des grands
jours doit se faire un devoir de
venir encourager nos ‘Interhatio-
naux et surtout d’apporter cette
contribution payante pour leur
permettre de faire face, & tant
dobligations qui les attendent,

EN AVANT TOUS POUR LE
TRIOMPHE DU BICOLORE
NOIR ET ROUGE, EN AVANT
TOUS POUR LE DEVELOP-
PEMENT DU SPORT NATIO-
NAL.. - r

zxx “

Branle bas dans
le Basket-ball

La Commission Nationale
Basketball a tenu sa premiére
reunion au'Stade Sylvio Cator
hier aprzs-midi.

En VPabsence du Président arri+
ve avec un léger retard, le Vice-
Président a dirigé les débats
aprés avoir: formulé des souhaits
d'une heureuse et fructueuse col-

te

de



si déja «la femme» du- futur fo
yer. . .
Mais le pére aime ses enfants,
tous ses enfants, avec la méme
puissance de imagination et de le
pensée qu’il place dans le sillage
de leur devenir. L'amour pater-

ucl dans sa complexité est a In -

foiy sentiment et raison.
Comment penser qu'un = pere

donnerait naissance a un ¢étre,

poursaivant et prolongeant : sa

vie, pour ne pas Paimer ?
Cruelle interrogation, toutefeis,
qui s’épuise au coeur des Tai-
deurs sociales du contormisme
Wuac certaine congeption de tn
famille détruisant souvent les
@lans natureis de la conduite hu
maine...

Nous ne vaulons pas trep idéa
ser au point dignorer quil y
au de mauvais peres dont le com-
portement a Tégard de leurs en-
fants reléve des jugements trep

(Suite page 6 col. 7)

PHONES 2282 -
/ P.O. BOX :1

du:








6

JUIN



1966

FOOTBALL |, o

| ‘Haiti rencontrera
~ le Salvador

“SALVADOR-HONDURAS (3-2).



laboration’ entre jes dinigeants de

oul exposé leurs (vues, notani- .
ment © Moréal, Tassy, Magloire,
‘anciens: is. du baloncestre. Les
débats laissent augurer que cette |
diseiplive — sportive. qui: . avait
-connu ‘un large suécés prés’ du_
public reprendra bientdt sa. place
dans Je concert sportif. a coté’ du
Football, du Volleyball; ete...
Un:championnat: groupant cing
Cquipes ‘sera organise dans le plus
bref -délaie Il sera’ fait ‘appel&
hos -scoldires, NOS Universitaires, .
pratiquant ‘le -basket-ball;° pour
lui insuffler:."un “sang “nowveau;:













ce Comité. De nombreux orateurs |

+





~ Deux aitrés: séantes sont prévues ©

pour .la».semaine ‘prochaine.

Sous Vimpulsion d’honimes: tels
que Pierre O..Gabriel, “Président;
Wilfrid - Justin, .. Séerétairé . Gé-
néral ‘et Vice Président; ‘Capitai-
ne Maxime’ Antoine, Secrétaire
Adjoint, Eugene’ Vieux, .Coordon-
“nateur; Raymond Augustin, Tré-
sorier/*Moréal Francois, Dr Ange
Marie Gousse, Edouard Clermont..
Guy de Delva, Raymond Magioire,
Antoine Tassy, Ryswick- Jean, Lt
Wilson Désir, Consviller,’. il.“est
certain que id Basietball xenaitra
de ses «cendres et ‘que Var
prochain, 4 Panaina, aux Xéme.

@Jeux Sportifs di. Centre .- Améri-
que et des Carajbes,.une sélection
haitienne. ‘sera présente. ,Com-
pliments; Messieurs, et que
revive le Basketball !-..:>

Cléture des Cours
a Vinstitut de =.
Langues Vivantes

Hier & l'Institut de Langues »





vivantes a eu liew la cléture des *-

cours d’anglais et d’espagneél. U-
ne belle féte avait réuni tous les
Ctudiants et au cours de cette

+

réception divers prix ont été re“

mis aux meilleurs. . :
’ TL est & noter que létudiant
Théodore Jérémie de la Troisié
me année a obtenu. en récompen
se le ticket aller - retour Port-
au-Prince --- Kingston. .
Compliments 4 Vheureux béné
ficiaire, au personnel enseignan:.-
ed VInstitt de langues vivantes
et particuliérement a notre ami
André F. Jean, le Directeur.



Les funérailles
du jeune Raymond —

Hier apres-midi a 4 heures
ont été célébrées ‘en VEglise du
Sacré-Coeur de Turgeay au. mi-
lien d’une nombreuse assistance
de. parents et d’amis Ies funérail
les du jeune RAYMOND JEAN
décédé Vavant veille & V’age de
Vinet Ans.

Le convoi partit de ja salle
paroigsiale du Sacré - Coeur ot,
dés 2 heures était exposée lu dé-
pouille dy: défunt qui IJaisse le
souvenir d’an garcon sympathi-
que et d’un charmant camarade.

Linhumation cut lieu au Ci-
metiére extérieur de Port-au-
Prince. . :

_ A sa Veuve née. Marie Guer-
rier, & son pere notre rédacteur

Antoine L. Jean, son épouse née .

Tacqueline Ovide Abraham, aux
familles Jean, Guerrier, Cadet,
Abraham, Ovide, Breville, Bri-
zard, Maurasse, Michel et A tous
les autres parents et alliés affec
(os par cette perte cruelle; ¢Le’
Nouvellistes adresse V’expression
renouvelée de ses plus sincares
sympathies, a



» Le Sermon de la Semaine

Le Sermon hebdomadaire qus
le Pasteur Nérée est tu avaai

nous demands da publier
dans diverses Stations de Radio

de la Capitale et de la Province. .
lar le Pasteur Lee R. NEREE.

«PRIONS POUR LE PAYS

atJevrhorte done, armyiit toutes
choses «a fatre des pricres, dex
supplications, des requétes, des

actions de grdce pour tors les
hommes, pour les rois et pour
tous ceux qui sont clevés en ds
gnité afin que nous menions wane
vie paisible et tranquille, en tou-
te piété et honnéteté. Cela
bow et agréable devant Diew no-
tre Sauvenr, qui veut que tows
les hourmes sotent sauves ef par
viennent a ft connaissance de la
perité&s (1, Timothée 2:1-2)
XXX

est

Dimanche dernier, a Coccaston
de Vauniversaive + die 220 Juin
1964, date de VPinstauration Cu-
ne ére de stabilité politique er
Haiti, les Cheétiens Huitiens a-
vaient été concids a s'univ dans
Ta priére sincere ef fervente en
faveur du Pays ct du Gouverne
ment, Nous avioig profité de cet
te invitation par mettre Paecent
sur la nécessite de telles priéres,
afin que tout le monde sache que
cest @ la fois un devair chrétien
et un devoir civiqne de prier





RT OLE GOUVERNEMENT»

pour son pays eb pour son Gow
vernement,

Haiti se trouve a lu gieue dans
ia procession des Nations a cttr-
se de ses miséres matérielles, su
tesquelles nous ne vorlons don-
ver aucun détail, (

parce que ce
west un secre? pour personne.
Malgré sa deplorable — sifuation

economique, elle fait partie @ur-
monde quiicest sur an. volcan. Atn
si nous sommes pris dans wi en-
grenage duquel il est impossib'e
de sortiv, Les conflité C@intéréts,
Fimonertalite, la soif de Pouvoir,
ct lw ernante, sont tels qu'il est
inutile de se faire illustan sur
le sort de vatre monde actuel.
Devant wie situation. st alar-
mante et si éme il yrporte
que tous lex ori rPtiens stt-





L
nissent nour reagir, ven par Ui
sage des! arnies charielles, mais,

par des explosifs spirituels qui
sont puissants par la foree de
Dien, pour faire éelater des elu
ses de bénédictions célestes si:
notre petit pays. :

‘(Voir suite en page 2) ..



Entrée Gdes 2.50
Réservée Gdes 4.00

~


































TUM WV VVIVOR &

‘PROBLEME ‘No. 128

entendye — Démonstratif
‘ 7 Patrie de Zénon — Don
née par un bon toutou

ot B nh 8 -— Note — Telles des escalo
. ——— {nes ,
9 — Direction — Fente_



| -— Balourdise: ae
I — Vieux’ roi — C’était Troie
Ill -« Une couche pour le bé
i 4 tail — : :
. . Iv — Choquée a Ne sé |
. V . Repose-toi — posi-
HORIZONTALEMENT — “tion we
1 — Est bien a plaindre . VI — Au bout de la scéne —
2 — Immense Continent — A sa Chambre en Angleterre
Singe VIII — Dieux — Utile a l’éclo
. 8 — Gélébre pour ses évasions pé . :
— En moire P VIII — Voyelles — Tend sa
4 — Un rien moqueur sébille . ,
5 — Individu — Et pas les 1X —-+ Un savoureux fromage
autres . X — Vin naturel — Direccion.
6 — Des éclats que l’on aime .

10 — Etreindre.

xxx

VERTICALEMENT —

Solution du Probleme précédent

' HORIZONTALEMENT —

1. Misérables — 2. Artificiel
— 3. Noel; Usa 4. Annales — 5.
Dettes; Ere — 6. Ohm —— EPA
— 7. Or; Ultime 8. Are; Cul —
9. Serpenter — 10, Geais; User,

Epices: — I
X. Slave; EL

VERTICALEMENT —

I. Manade; SG —- I. Irone;
Crée — Ill. Stentor; Ra — IV.
Eilath; Api — V. RF; Lémures
— VI. Aisés; LEN — VII. BC
(baisser); Et; Tu — VII. Liu;
X. Bes; Ramure -~—



SENSATIONNEL!
LE WEST VIRGINIA



PER

AU CAPITOL

Le 27 et le 28 Juin 1969.
8 Hres 20 P. M.
Admission : 5 Gdes et 3 Gdes








ca)

vA
v4
Fr
74
r
25
th
4
Un st
: TE BOER RT HE EA












Deux Programmes Différents

UNIVERSITY
ISSION ENSEMBLE:

Un nom dans ’Economie du Pays’.

SA FL C. 0.

Plus de $ 350.000 essentiellement haitiens aidant a la
revalorisation de la vie paysanme

SAF LC. 0.

Des milliers de bras haitiens gagnent chaque jour
la bataille de la production

S.A. F. 1 C. 0.

Un million de sacs de Sisal au service de la Natior Haitienne

S.A FL C. 0.

» Nationale au service de la Nation Haitienne

SARL C 0. -

SAL EE EERE SCRE

C'est. la responsabiltté de ceun
qui constituent l'Eglise de Jéswa
Christ le Sauvewn, de mettre, le
bras de Dieu en ‘mowvemenrt,

. pour que uetre: Pays, torre de,

soleil si pleine de charnmes neti
rele, soit une terre de paix, de
sécurité et, de prospéritée of il
fait bon de vivre. Si nous aseé-
geons le Tréwe de grdce par din
cessantes pridres sincéres et fer
vented , Dieu dans sa bonté com-
bleva’ nos voeux.

Nous avong déjda divers signeas
de la miséricorde de-Diew en ro-
tre faveur.*D’abord, ' quoiqwon
puisse en penser — le Gouverne-
ment que Dieuw.a placé.a la téte
de ce Pays est pour notre bien.
Diew eat amour; «fl a tout fatt
pour un but» (Prov. 16:4).

Les Enfants de Diew ne sont-
ils ‘ pas tous d’aceord, qu’en aucit
ne période de notre Histoire na-
tionale; la prédication de PEvun
gile de grace wait jamais trouvé
tant de cocurs si avides? Ne som
mes nous pas plus éveillés a la
justice soctale? Ne sentons- nous

pags quil ya liew de professer,

plus de respect @ la personne his
qnaine? Les Croyants, ne réali
sent-ils pas plua vivement la nécex
sité de s’attacher & Dieu en son-
dant Sa parole et en s’appro-
priant Ses -promesses oi Védifi-
cation de leur foi chréticnne ?
Le Gouvernement a provoque,
sans tambour, un réveil religienc
et spirituel gui certainement pre
duira a Vavenir des fritits pour
lesquels nous bénirons le Nom de
Dieu. Ce qua Dieu est entrain de
faire a présent, beaucoup wy
comprennent rien, mais plus tard,
tous nous comprendrons. :
- Dautre part Diew a manifesté
Sa présence ar milieu de nous en
protégeant le Pays contre UVanar
chie, contre ia famine, contre la
destruction. Sa providence wa
jamais fait défaul ad notre port-
ple; au sein da ia détresse et de
Pangoisse, Dieu lei_donne tou-
jours le nécessaire. Dieu noug a
widé mane a profiter de nos df
ficullés nationaies pour notre 1s
truction individwelle. Plus que
januis, chaque citoyen du Pays
yéalise, sans .tmeriume, que ton
ne ‘peut emopter sur aucune Na
tion étrangére pour wit aller -
mieux dans le Pays. Toutes ces
choses sur lesquetles nos your
s’ouvrent, ce sont des indications
divines que nous devons comptey
sur Dien car Lui seul peut tires
noire Pays du mauvais pas. Aus-
si ent-il absolument = necessaire
que nous Nous joiguions, dans u-
ne méme pensée de dépendanre
totale de Dieu, pour solliciter,
sang cesse, ses Grdces sur la Na
tion et sur ie Gouvern 2meni.——
yNX

La responsavilite de prier pour
le Pays incombe & tout le muide
indistinctement, car il y “y dt
bonheur de chacun de nous! Clest
notre devoir de patriote de dest
rer le bien du Pays et de prier
en sa faveur. Le Prophete Jéré
mie, dans sa lettre eerite aus
Juifs Captifs emmenes « Baby.
lone, les encourage a prier pour
Babylone. Pressentant que cer ~
tains d'entre eux & cause des sev
timents nationalistes mal dirig’s,
spouvaient negliger Vintercessioâ„¢
en favewr de Babylone et de see
Chefs, le L’rophete Jcrénie feur
dit: «Recherchez le bien de ‘a
ville spriez UEternel en sa fa Q
veur, parce que votre bonheur dé
pend du sien.» (Jér. 29:7) Nous
avons intérét & prier pour te
pays, car il nous apartient., Dien
nous Va donnd et I) veut mars
voir intéressés @ sa prix, a Ht
prospérité, a 8a réputation ef a
ses progrés. :

Par aillewra, c’est notre devorr
de gratitude de prierpen fave de
ce pays . Dussions nous yo mure









SIROP PECTORAL SEJOURNE

Gout agréable — Conservation.
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.

Toux, Rhumes, Bronchites, Enrouements, Influenza
Affections des Poumons.


















on



Le Sermon de la

; (Suite de ja feme page)





conime Hirangers en exil, nous
serions encore obligés de prisé
Diew pour Uhospitatité que nous
\Y aurions trouves,. car nblre bon
“nheur personnel uurait été swbor-
douné ou sien. .

Quant & notre responsabilité de
prier Diexw en faveur du Chef de
Uhtal et de ceux élévés en digni-
té dans le Gouvernement,- ,c’est
notre devoir ciirétien de lUassu-
mer. Le Croyant doit élre -obéis-
sant & Vordre de Dien -et. doit
étre toujours désirews de. plaire
a [Meu en toutes choses. L’Apd =
tve Paul dit & propos des priéres
en faveur des Chefs: «Cela est
bon et agrdabie devant Diews 20-
tre Sauveur qui. veut que tous
les hommes saient sawués ét par
viennent d& la connuissance de "1.
Vérités (1 Tim, 2:5. 4)..Quand
VApdtre Paul fit comprendre aux
Romains que: «ii n'y a point
@autorité qui ne vienne de Diew
ei les autorités qui existent ont
été instituées de Dieu» (Ror.
18:1) et aussi écrivit & Thimo-
thée: ¢«J’exhorte avant toutes
choses @ faire des pridres, des
supplications, des requétes, § des
actions de graces pour tous les
homes, pour les Rois et pour
tous ceux aqui sont dlevés en digni
t6.> (1 Tim. 2:1),, la question
était épineuse, car Néron était a-

lors VE mpereur de Rome. Cepen-:

dant VAnpétre avait établi un
principe divin appelé @ orienter lu
conduite de tous les Chrétiens, in
dépendamment de toute structure
politique. Que la priere soit ux
faveur de Néron oued'un avtre
quwimporte! Dieu étant un Dien
dordre a décrété que la Société
humaine observe ce principe. Il

PTRACTEUR DIESEL ;

né6 Tevient done a personne de
contéxteraveo” Diews a propos
dun tel prhicipe* Les Croyaite
particuliérement se: doivent
-béir ad Dieu, en -priant pour la -
chefs do leur Nation, «asin-deé nic.
ner une vie paisible.et tranquilie

en toute piété et honnéteté.>

: : xx x=

Dicu-a. Dyoiia de répondre wie
priéres adréssées en -faveur dh
Pays. Les Croyants ont ‘cette: we-:
surance, car Liew dit: «Si aio
peuple sur. qui eat invoqud mori
Nom shumilie, et chereze ma fa-
ce, et s’el se détourne de ses-maw
vdises .vutes jet Vexaucerai -des

Cieux, je lui pardonnerai son pé-:

ché et je guérivrai son. paya.s (2
Chron. 7: ths. Dieu dit encore:
«fe connais les projets. que j'ai
formés sur vors .., Projets
paix ef non de matheur afin de
donner un avenir et de Uespéran
ce... Vous me prievez et je vous
exaucerai. Vous me chercherez
et vaus me trouverez, si .vous me
chercherz de tout volre coeur.
(Jér, 29:11 - 18).— :
L’Histoive du peuple d’israel «
maintes illustrations de la fidé-
lité de Dieu & accomplir Ses pro
messes en faveur des peuples qui
regardent & luispour lew sécuri-
té, lewr force ct leur prospérilé.

au vingiane chapitre de Dev-.

wine livre des Chroniques, la
Rible souligne, pour notre ins -
iruction et notre édification Pat-

titude du Roi Josaphat face & la

menace de destruction de son Ro
yawume par la Coalition des for-

ces Moabites, Ammonites et Mac

nites. Ce Roi convogia -tout Son
peuple & chercher par la priére,
le secours de ?Eternel.

TRACTEUR DIESEL

a

~

:
:
2
:
2

ae ane eh eae ner sala $

POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE &
LABOURAGE :
" HERSAGE, SILLONNAGE :
. SARCLAGE ;
EXCLUSIVITES _ Y
MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE — ECONOMIQUE
TRANSMISSION MONOBLOQUE
AMOVIBLE
DISPOSITIF EXCLUSIF BLOGAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
POUR TOUS DETAILS S'ADRESSER

Charles Féquiére & Cie.
DEPOSITAIRES. —
SPREE SOCEIOCE RICE SOCELOCE RE IEE OE SIE SS

LOTERIE DE L’ETAT HAITIEN

Semaine -

de.





*

a a

Liwi - méme, le ‘Roi, il pria Dieu,
disant: «Nous sommes sana for:
cog devait cette niuilitude noni-
‘DT6UsE Gui BS avance Contre noua
et nous ne savoiia que furve Maik
— ajoute-t-il aveo fui—noa .yeur
sont sus. tole (2 Chroniques: 202
12).' Le: Seigneur ayréu, la prie-

“ pévdw Ro} et celle dé sui peuple,

et lui fit dite par un de sés eer-
vitew's Jachaziel: «Vous ’awrez
point q@ comnbatire en cette af fai-
ves présentez - vous, tenez vous
li (dans le Temple) et vous ver-
vez Ww délivrance que UEternel
vous aécorderais (2° Chrono!
AP) : :

cit par catte reman'qie: «Le: Ro-
yaume de Josuphat fist: tranquil:
leet son Dieu lui donna du repos
‘de tous edtés.»' (2 Chron. 20:30);

Novus. avons, par . ailleurs,
Vexempie du‘Ro} Osias ‘qui régud
52 ane sur: Juda: La Bible souli-
gne que: dans le temps ot “il :re-
chercha TEternel, - Diew--le — fit
prospérer.s (2 Chron, 2635).

Le point que nous voulong vous
faire saisir, c'est que le Seigneur
peut accorder la paix, la prospé'
rité et la gloire G. une Nation, si.
cette Nation se confie en Lad cc‘
Le recherche. C'est pourquoi Ie
Psalmiste David s’éerie: «Hew -
veux le pewple dont U'Eiernel. est
le Dieu.s L’EBternel donne la for
ce & son peuple. L’Eternel bénit
son. peuple et le rend heurenc»
(Ps. 144:15 Ps. 29:11).—

XXX

Hatii a des‘ possibitités inuer
ses de changer sa situation mate
vielle et morale, @ cause de ['E-
vangile qui y fleurit, grice a la

liberté religieuse que nous aceor |

de le Gowvernement. Il est done
iu ‘devoir de chaque Chrétien
dassumer ses responsabilités
dane un eeprit “de patriotisme et
de reconnaissance & Dien, pour’
changer la face des choses par
ja. priére dela foi. Ii est écrit:
«P-Eternel’ est avee vous quand
vous étes avec Ini; si yous .
. cherchez vous le trouverez.» (2
Chron, 15:2). Nous pouvons dé-
pendre de cette ferme assurance.
pour chercher le secours de ['h-
ternel en faveur de Notre Nu-
tion. /

Nour. devons sans cesse prier
le Seigneur en faveur du Chet
dle 'Etat et de ceux qui sont éle
vés en dignité. Cela est bor et
agréahle a Dieu et profitable «
yous - mémes,

Car non setiement nous eue
rons une vie paisible et tranqui-
le, nutis nous contribuerons gins:
largement av relévement | moral
et matériel de notre Nation par-
ce que le Seigneur Jésus finale -
ment saisira tous les Membres de

rotre Gouvernement,pour les aider
@ marcher selon Saivolonté dans
lt voie de lo. vérité et de la droite
re. Qwil en soit ainsi pour le
hanheuwr de Notre Nation. Amen.
: Rév. Luc R. NEREE



SHOP DE
EDMA LARGE

Visitez le petit Shop de Mine
Bdma LARGE, Rue des Miracles
aA cété du Restaurant «Au Bee
Fins. : .

Vous y trouverez aussi de jo
lis chapeaux, Mesdames, pour tou
te oveasion, des turbans et fleurs
pour corsage sus commande.

Les fianeées trouveront ou
commanderont leurs jolts diade-
mes, voiles, gerbes, porte-allian-
ces du dernier cri.

Pour vos soins de beauté, ne
soyez plus dans l’embuarras: Une
esthéticienne d’expérience vous
conseillera pour les soing du visa

ge, de vos cheveux et de vos on~ -

gles etc. Des produits variés et su
périeurs sont 4 votre portée ain-
si que des bijoux en culvre tet
autre; Des parfums francais de
choix. Des perruques etc 100 pour,
cent naturelles & un prix aborda
ble.

Et vous Messieurs, de jolies
cravates: Des mouchoirs, chaus-

settes, portefeuilles, pinces & cra *

yates et boutons de manchettes

ete.
WN’oubliez pas Vadresse du pe-

tit Shop de Mme Edma LARGE,
Rue des Miracles No. 21 a cété
de R.C.A. :

Nouvelle Table de Lots de 30.000 Billets
7 A Gdes 20.00 le Billet

Ler Grog Lotirre ss csssecceceeeenees sec gessucseecescueaneaee sea



3@ Gros Lote

3 Lente de G. 3.000. OQ-errcsccerceeeseseerear eerste atensreerneer ers

20 Lots de G, 5.00. 00+: cer cereessscrscen cee seeeetcetcnn nee see ena

| 200 Lots de G. 100,00:-:-
350 Lots. de G. 80.00-.-
2 Approximatifs du ler Lot

1 BOULE



3.867

DOC DUVALIER): ase
TOTAL se a

a G.
2 Approximatifs du 2¢ Lot a G. see
2 Approximatifs ur 3@ Lot & Gr 200OQe rr creeescreeeeteecereee eer nee anes
297 Centaines des 3 Gros Lots 4 60.00
897 Terminaisons des 3 Gros Lots a 50,00--;
2.100 Terminaisons par Tirage de 7 Boules

250.00---



N, B.— A partir du tirage du'15 Novembre, votre chance augmente a la Eote-
rie avec cette nouvelle table de lots : 200 lots de G. 100 au lieu de G. 60.

350 lots de G. 80 au lieu de G. 250 de G. 50.
$297 centaines a G. 60 au lieu de G. 297 a G. 4@.

5 boules a G, 40.

'}:2100 terminaisons par tirage de 7 boules a G. 50 au lieu de 1100 par tirage de



4 50.00:








resseensenereee Ge, 100.000.00
' ve 15,000.00 .
10,000.00
yn oo
sree 20.000.00
500.00
400.00
penne eee recann eee 17.820.00
44,850.00
seven eeseeeaen sets 105.600.00 ¢ -
~G, 387,570.00

a

L’historien sacrvé acheve ‘le ré- *

(SALLE CLIMATISHE) ,
Samedi A 6h. 16 et 8h. 15
En lére partie : a
LES AMBASSADEURS |
En 2eme pa rtie
VENNEMI PUBLIC No, 1
Entrée Gdes 1.20 et 2.60 -
| Dimanche a 3h. 6h. 7h. et. 9 hp

LIETRANGERE 8
A She Gdes 1.50 et 2.00 f
A 5, 7, et 9 hh. Gdes 2.00, et n.00

Lundi-a 6h. 15 (séance unique)
LE DEMON S’EVEILLE S
LA NUIT:

Un grand drame: . :
Entrée Gdes 1.20 et 2.50

: ‘ ,

REX - THEATRE
Samedi a 6 he et Bh. 15:
En lére -partie :
LES: FANTAISISTES
En*2eme “partie : :
COMMISSAIRE -X -DANS LES
GRIFFES -DU: DRAGON -D’OR
Avec:Brad:Harris. :
“Eutrée ~~ Gde -1.20



Dimanche 24° 107). ALM,
LE LIQUIDATEDR. -
Entrée Gde 0.50!

Dimanche 4 5 h.. 7 b:-et.9 -h.
. EJ POUR QUELQUES
DOLLARS DE PLUS...
Entrée Gdes 2.50 et 4.00

. t
Lundi 4 6 h. et & h. 15:
AS DE PIQUE OPERATION,
CONTRE ESPLONNAGE :
Entrée Gdes 1.50 et 2.50

- De Luxe Auto Ciné.
(DELMAS)

Samedi 4-7 h, et. 9 h,

LENFER A BORNEO

Avee Georges Montgomerry.

Entrée 1 dollar par voiture.



Dimatiche 4 7 h. et 9 he
UNE DAME AUX ‘CAMELIAS
Entrée CGdes 2.50 par personne

Lundi,& 7 h. et 9 h.
ORPHEU NEGRO
Entrée 1 dollar par voiture

ees
CINE PALACE
Samedi A 6h. et Bh. 1h
L'AGENT GORDON
SE DBCHAINE
Fntrée Gde 1.00

Dimanche- ahd he 6 h. ets h.
Li TRESOR DES TZARS — -
Entrée Gde_ 1.00 ‘
Lundi i 6h, et 8 hy to .
COMMISSAIRE X TRAQUE

LES. CHTENS VERTS
Entrée Gde 1,00

ETOILE CINE

(PETION VELEE



Samedi & 6G h. 30 et 8 bh. So
PIRATES DE MALAISIF
Avee Steve Reeves.

Entrée Gdes 1.50 et 2.50

Dimanche A 6 h 30 et 8 he tu
LA FEMME DE PAILLE
Entrée: Gdes 2.00 ef 3.00
Lundi 2 6 h. 30 et 8 h. 30
FANPAN LA TULIPE

Avec Gérard ; Philippe.

Entrée Gdes 1.20, et 2.00

CINE UNION

Samedi & 6 h. 15 et & h. 15

LA SECONDE VERITE -
Entrée Gde 1.00

Dimanche & 4 h. P.M,
LES DIEUN SAUVAGES
Entrée Gde 0.60

Dimanche & 6h, 15 et 8 h, 15
COMMISSAIRE X TRAQUE
LES CHIENS VERTS
Entrée Gde 1.00°

CINE OLYMPIA

Samedi (En permanence) :
GOLIATH ET L’HERCULE
NOIR .

Avec Gordon Scott.

Entrée Gde 1.00

MONTPARNASSE

Samedi & 6 h. 15 et 8 h. 15
JERK A ISTAMBUL

Entrée Gde 1.00

Dimanche a J h. P.M.
ATTILA, FLEAU DFE DIEW
Entrée Gde 0.60

Boonen & Bh. 1b et 8h, la
LES FEMMES

PREHISTORIQUES.
Entrée Gde 1.00

SOO ore Gerber ts Berto Bee oer reenter Heir Fog GH Rer hs Sener Ger Ote

| ELDORADO

Sea
- Dimanche 46 hh. 7 h. et 9 he

_ Entrée Gdes 1.20 et 2.00"








Samedi a 6h. PM.
(Pour la derniére







fois)

00



Entrée Gdes 3.00 et



Lundi & 6 h. et 8 h. 30
ADIEU WAMI |
Mntrée Gdes 2.50 et 4,00 |



PARAMOUNT
s ae ~~

Samedi 4 6 h. et 8 h. :
- En lére partie |, : a
TABOU: COMBO | : oe

En 2¢me partic it

LA. CUREE oe

Dimanche a 3 h. ‘P.M. |
CASSE TETE. CHINOIS ee

POUR LE: JUDOKA: : :
Entrée Gde 1.00 et. 1:50 —.

Dimanche 4.5 h. 7h. et 9
-LUTRING REVEILLES-TOL
ET: MEURS: EES SS
fntréeGdes 2,50 et 1.00
Lindi a°6 het 8 hee:
CASSE ‘FETE CHINOIS |:
POUR-LE JUDOKAâ„¢
Entrée .Gdes? 1:50 °et °2;50





_ CRIC-CRAC CINE. er
Samedi A Goh. eb 8h. 15.
UN CERCUKEIL |
DE DIAMANT. :
isntréc Gde 1.00 et 1.50
Dimanche & 3h. P.M. ‘
SEMIRAMIS, DEESSE
DE VORIENT -
Entrée Gde 0.50
Dimanche A 5. ho 7h, et 9: ha”
HELGA -*
Gundi a 6 h. et 8 h. 15
En lére partie, , >
Voyage autour de la Lune. Appo! oy
o-8 -
En ‘2eme partie -
COMMISSAIRE X DANS LES
GRIFFES DU DRAGON D'OR
fentrée Gde 6.50 et 1.00- at
Samedi & 6 h.-30. et 8 h. 30
LA TERREUR ©. ‘x.
DES KHIRGIZ : + .
Entrée Gde 0°9 et 100 +
oe
Dimanche a 6-h. 40 et 8 h.'30
ROCAMBOLE- \ . .
Entrée Gdeg 1.00 et 2.00 .
Lundi A 6 h. 30 eb 8h. 30) 1
CHASSE A L'HOMME -
A CEYLAN . ‘

Entrée Gde 0.80 et 1.0



Eldorado

Samedi a 6 h: et 8 b, 15
COMMENT VOLER :
UN MILLION DE DOLLARS
Enirée Gdes 1.50 et 3.00 ,

Dimanche 25 h. 7 h. et 9 ho

COUP DE MAITRE

AU SERVICE DE

SA - MAJESTE BRITANNIQUE
Katree “Gdes 2.40 et 4,00

Drive in Ciné Delmas

Samedi a 7 h. e& 9 h. .
LEGUIGNON GUERISSEUR
Entrée 1-dollar par voiture

Dimanche a 7h. (séance unique)

LES 12 SALOPARDS
Entrée Gdes 2.50 par persenne



CINE SENEGAL

Samedi a 6 h.-15 et 8 b. 15
LA BANDE A CESAR -
Entrée Gdes 1.00 et 2.00 - —

Dimanche a 3 h. P.M.

(Séance pour Enfants) _o™
LE GENTLEMAN

DE COCODY -
Entrée Gde 0.60 et 1.00

“ Dimanche & 5 h. Th. et 9h.
LA GRIFFE
Entrée Gdes 1.50 et 2.00

Lundi a6 h, 15 et 8 h. 15 -
K—17 ATTAQUE A L'AUBE
Entrée Gde 0.60 et 1.00



een



Machine a coudre «LA MADONA,

Macitnes
a
Coudre
A bras
& Pédales
Les
Meileures
a VBlectricité
Zig - Zag
i Automatic
pour

Broderie

Tipco - Distributeur Place Geffrard



_TIPCO

Distributeur

Place

Geffrard. -

Fe erent ate eee eee en Ye










Observez altentivement tn fon
me des oreilles de vos amis ou de
vos. coll0gues de travat! vous
en saurez long sur leur enractd
re,

:

Cust le test uuquel se lives
cette semaine le mazazine alle-
mand «NEUE REVUE» — duns
une, rubrique intitulée «Connais
sancte de l’Homme? :

«L’organe de louie se piéscu-
te chez les individus sous des
formes multiples cet varices, é-
cerit le mugazine, Cos diverses
confo-mations auriculaires son’
trés révélatricess de la personns
_Hité et correspondent & des trails
de envactére bien précis.

«LES PETITES OREILLES,
par exemple, dénotent un tempé-
rament prudent, plutét anxievs
mais volontuire et “obstiné. On a.
affaire sans nul doute, 4 une

personne douée d'une intelligen-

Regardez bien les oreilles de

: fe 4 ”

ee partiguli¢rement vive,

«LES GRANDES ORKEIL-
1.158, bien proportionnées,
furme arrondie plutét qu’angulen
se, névélent quant a elles une.na
tuve forte, ambitiense, éprise ai

déal et de vérité, Si cles san-

¢normes et echarnues de sureron,
elles trahissent un ongueil mani-
feste et une certa‘ne prétention.

vLes Oreilles de Forme Ovale,
pt particuligrement — bien
nées sont Vapanage des persot-
nes sages ‘et avisées, -vujours
prétes Ad se perfes iomacr, eprl-
ses de savoir brilluntes et ambi-
ticuses.>\_

Le lobe de VPorciile ests qu si
trés caractéristique 2

aS’d est particulicrement deve
loppé par rapport au- reste de
Voreille, nul doute qu'il appar-
tienne a un tempérament artis.
te, doué dune excellente mémoi



! Album de

Vacances

avec

KODAK:

Les enfants dans la piscine

Les flamboyants en fleurs

Les pique-niques prés de la mer

Les rencentres prévues et imprévues
VOILA UN MAGNIFIQUE ENSEMBLE
| DE PHOTOS
. . POUR VOTRE ALBUM
DES PHOTOS CLAIRES

DES PHOTOS PROPRES
DE BONNES PHOTOS.

KODAK —
Don Mehr Sales Corp.





our la santé et.
11a beaute
vos dents







2 AAO a eche



de.

de |

dess:.



protege

ye ef dun sens mugical trés aiy

gu.» noe

_ 1) arrive aussi que les deux

oreilles d’un., méme individu

soient d’une vurme différente :
«Si Voreille gauche est pius

grande que da drdite, écrit «Neue

Revues, c'est Ia raison qui domi! ou en anglais. Vous

ne. On p affaire & un sujet plus
cér. bral que setitimenatl, qui n'a
pit qu&pres mitre réflexion. Si,

aw contraire, c’est la droite qui,

est plus grande, cette gonforms
tion décéle des tendances pure-
ment instinctives. La personne
donne livre cours a ses inclina-
‘tions et a sa fantaisie.»

La couleur de l’oreille n'est
pas non plus @ négliger. Si elle
ne révéle aucun trait. psychologi
que déterminé, elle peut’ | néan-
moins signaler quelque ,déficienc?
physique *: ‘ .

‘¢Siten vous regardant. dans la
glace, vous vous apereéves que
vos orcilles sont d’une blanchen:
extréme, méfiez-vous, écrit ence
ye le magazine. C’est un signe
d’anémie vi de faibiesse “généri
le. Vous avez besoin de forti-
fiants et de vitamines. Si au con
traire elles sunt d'une rougeur
jnhabituelle, ce n’est pas mieux.
Vous souffrez sans doute de trou
bles circulatoilre ou hépatiques.:
Pour amuser ses lectcurs, «Neue
Revues passe pn revue, pour con-
clare, quelyucs vreilles eélebres :
celles du Général De Gaulle «d’u
“ne grandeur , démesurée» . celles
du prince Albert de Belgique «é
‘tonnamment petites», celles 9 cv
Picasso «particulitrement lar-
pes et charniiess, et enfin, eelles
de la princesse Grace qui pas-
sent pour étre eles plus belles ¢@!
jes mieux dessinées du monde.>





xxx

John Le Carre a éu un long
entretien avec “«L’EXPRESS».
Au cours ‘de ceite conversation,
qui a pris tapidement un ton de
confession, Vauteury de «l’Espior
qui venait du froid» a donne la
yecette du ¢bestseller> en répon
dant a la question : «C’est pour
étre lu que vous avez résolumerce
adopté la forme d’ccriture la
plus traditionnelle ?» (i s‘avil
de :on nouveau livre : «Une pe-
tite ville en Allemapnes).

John le Carré a déclaré : é

«Sur ce sujet, je me veux alb-
solument conventionnel, J'ai, ¢té
tenté Wécrire dans un style beau
coup plus expériemental mais je
rven suis tenu a la forme narra
tive Ia plus ordinaire. C’est la
diftérence entre Vart abstrait ei
Vat figuratif + les pentres vie
puratifs atteignent un | public
benucoup plus important. Je
yeux. ¢tablir entre mes lecteurs
et-moi la commuanicnwtion la plus
large. . :

«de demande, inoi aus.i, Avy
écrivain avoir ta polifesse de
se faire coniprentire. Si vous pr-

des
(France)
est en vente & la Pharmacie 8.
Geffra d et dans toutes leg bon-
nes pharmacies. :

p. oduit
Nogueés

Ce merveilleux
Laboratoires







de la carie

‘

nez,; par exemple, un yrund Geri
vain, comme’ Balzac, son + style

est celui: d'un gros chien mal élu

wé, Tl est facile 2 traduire, Cv
qui est le, premier: eritére dune
-histoire etficace. Vous pouvez i
ve «Le pére Gorlot» en alleman.
ne perdex
rien. J’ai limpression qu’en
moment avec les styles «expéri-
mentaux» ce qui est écrit’ pdid
un peu de sa force, de ses mo-
yens d’expression. Le cinému,
par exemple, devient plus: impc1
tant Je ne veux pas que -. des
gens disent. : «Le film mest pas
mal, je livai Je livre un jour, ‘si
j’en ai le temps». Le monde de
Vécrivain doit, g’adapter A cette
évolution. Je fais mon livre com
me un film en: montant les s¢-
quences, en coupant un vlan par
ei jun plan par la, en réduisant
Jes 250.000 mots que j’écris d’a-
bord aux 80.000 mois que je me
décide A publier.. Ma seule reect
te ; si vous voulez écrire un best
seller, éerivez dabord une bonne
histoire [>

ue

XX XX

Un curé anglais vient-de tan-
eer un ultimatum & ses parois-
siens : «Si vous n’enleve pas vos
fleurs en plastique du cimeti¢re,
je les brélerai.s

C'est la petite histoire que rap
porte ce matin le «DAILY MIR-
ROR» et qui est bien faite pour
émouvoitr les Britanniques.

Cet avertissemeht pérempto re
nest. d’ailleurs pas ld seule sur
prise que réserve” le révérend
Briand. Walsh .& ses fidéles de
VEgliseé de Sainte Marie & Lan-
gley dans le comté de Bucks.

Il a décidé de transforme: le
cimetiere de Langley en pare et
WVenlever les montiments = qu’
trouve laids ou non - chretiens.

«Ce cimfietiére m’appartient, a-
t-il déclaré, et j’entend en faire
ce que bon me semble J'aimerais
que les gens y viennent pour s’y
promener et non seulement pour
s'y, recueillir. .

Les paroissiens de Langley au-
ront six semaines pour rempla-
cer leurs couronnes artificielles
par des <«fleurs créées par Dieus.
Si rien n’est fait aprés ce délai
le révérend Brian Walsh se char
pera lui-méme de cette tiche.



LA CREME
(STILLMAN'S

_POUR LES TAGHES




t

~Syend la peau
bien plus claire

_ @n eoulement § semaines |

"garxoDE SURE ET SANS DANGER

' Plus de 75 millions de Pots
ont ele vendus

_, Gang le monde entier

‘9 SEORET DB BEAUTE des millions
he Sempmone dans toutes los parties du monde
‘gui deslrent une peau plus claire et pie
“peloutée realde en la Creme Stillman's.
Qorequ’elia est. appliquée ‘chaque soir, la
Creme Stiliman’s eolalrcit le teint et vous
donse wes eomplexion belle et radi¢use dana”
@eulement: 4 semaines. Vous seron émor~
; ellie dé-le transformation op4réa en yous+
guemiee “uand lea parties eombrea dispar~
ali ‘peu a peu pour faire place a une
pees tellement plus claire ot plus limpide,

! . -
| Lexoellent Savon Stillman's
avasile Savon Stillman’s!.Ce aavon,
\ A dalfcatement parfumé nottoie ot
fa peau. Il eat ideal pour enlever
*Crecce Gtiliman’s . os et ecb ausi un -
ven’ de Beauté rafraichissant pour ie .

Ito enitlere?
" Bia-venté dans tous lea

dnagasing of pharmacice

or





4







21 MARS AU 20 AVRIL. ( BE-
LIER ) : Vous. pensez peuttétre
que vous n’étes pas aussi effica-
ce que vous ne devriez mais si

vous essayez, les circonstances
sont en votre faveur. Abordez
progiessivement vos dfficultés.

21 AVRIL AU 21 MAI. (TAU
REAU) :S'il y a de la _ tension
dans un secteur. déterminé, accor
dez - lui davantage de temps et
de réflexion. En visant un but
particulier, ne négligez pas les
autres. taches et observez bjen
les développements’ nouveaux.

292 MAI AU 21 JUIN ( GE-
MEAU ) Si la traversée — est

vénible, restez* imperturbable et
ce sera déja un succés, Vous tri-
'umphez souvent quand vous mon
‘trez votre courage et votre loyan
'té Rien ne doit vous bouleverser
maintenant.

22. JUIN AU 23) JUILLET.
(CANCER) :Restez fidéle 4 vos
buts s’ils en valent la peine mais
souvenez vous qu’un plan est mau
vais sil ne, permet aucune modi-
fication. Bonne journée si vous
vous servez bien de vos cartes.

‘

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION) : Influences puissantes
et utiles. Premez vos avantages
rapidement mais ‘prudemment.Tra
vaillez sérieusement et ne

wardez un rythme ,égal. Exam.
nez le sérieux des propositions fi
nanciéres, Une réserve intelli-
gente en toutes choses est recom
mandée. ,

24 CCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION) Considérez
le point de vue du voisin, Expri-
mez le vétre ma’s avee diserétion.
De lu confusion dominera mais
wardez votre sens de l'équilibre
et votre logique,

23 NOVEMBRE AU 21 DE.
CEMBRE ( SAGITTAIRE ) :
Vous serez en lutte coulre des
gens haut placés et coutre leur
activité. Vous pourrez maintenir
Ja nétre et méme progresser. De
bonnes idées, des paroles Glo-
quentes vous aideront,

22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE).: Vous
serez tenté d’esquiver des tiaches
et des obligations,de vous dérobe'

ou de négliger vos responsabili:
tés. Réagissez. La persévérance
est ahsolument indispensable &
votre russite,

v1 JANVIER ‘AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU):Cette jour
née exige impérieusement un
choix.



JEUNE & 40 ANS

«La vie commence a 40 ans» dit
un vieil adage.

C’est vrai si vous écartez toute
possibilité de constipation ou tout
commencement de Rhumatisme
en prenant les petits comprimés
de G. S. Bablettes. .

Ne n’oubliez pas ; G.S. Tablet
tes. ‘



En vente dans toules Pharma-
cies,

€
pd

HOROSCOPE

DIMANCHE 29 JUIN 1969: ;
vous
préoceupez pas des,obstacles sur
votre route. Choisissez la meilleu
re
21 AOUT AU 238 SEPTEM:.
BRE (VIERGE) : Si vous étes .
troublé par chacun des sautes de :
vent, vous serez toujours mal it
laise, Arrétez tét le plan de la '
journée, occupez - vous des obli-
vations urgentes et éearter I'a-
cossoire. . . .
21 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE ( BALANCE ) : Com- ;
menecez la journée avec ‘élan et ; : :

AEE RIOEAIOE SOE IOE BOERS OE SOOE SIOE AEE IOERIOESS

SLALAAABANAAANKRAARARKAA, CANA VVABA EARRING EN SUTR VELA SN FNS RNAV UN SUN SNSARNSENSRENS AES NAN eye

4.
,
}



"(VOUS NE SEMBLEZ PAS APPR CIER
TQUT-CE QUE JE FAIS POUR VOUS:
LARGENT QUE VOUS ME COTE



*“ ‘<

‘Bcoutez, -- véfléechissez, observe?
amais ne voyez pas quelque. cho-
se 1A ot il n’y-a rien. La posjtion
d’Uranus vous met..en garde com
tre des décisions hatives, .

20 FEVRIER AU 20. MARS
(POISSONS) .: Conjonction ‘supé
rieure 4.la moyénne. Tenez — fer-
me'les rénes, conduisez. droit, a- ,
yee dicision et | Glan. Adoptez,
toutefois, des. méthodes bien étu.

21 MARS AU 20 AVRIL: (BE-
LIER) > Au -commencenient; “aut
miliet ct, a la fin d’une véalivu: =
tion, ne vous découragez: pase

n’oubliez pas que loppositian

elle augsi est li. Soyes prét A-hon
dir.

el AVRIL‘AU 21 MAI (TAU-
REAU) Trésentez une image
serieuse 4 lous les niveaux, Coin
. binez l'économie de paroles aver
- la. rectitude de l’action. Prenez
SI VOUS ETES NE AUJOUR des dégisions fondées sur des
NHUL : Vous avez le flair et Faits, des opinions bien méditées.
ju compréhension. nécessaires poul
_prendre la téte sur yos concur-
rents et vous entendre bien ‘avec

diées. :

22 MAI AU 21 JUIN (GE

: ; M ~ :
vos collaborateurs, Mais. parfois Aue) ; Souvenez-vous de
yoous serez déprimé parce que p Sses, prenez ‘soln aes

vous vous ,énerverez et perdrez du iétails comme, des facteurs plus
temps A vous faire du souci au ‘!™portahts et ne dépassez pas
sujet d’éventualités qui peut-atre- VS imites. La tension est man-
ne se réaliseront ‘jamais. Votre in V@18¢. Restez calme avec votre
tell'gence est capable de n‘importe ‘SeurIre habituel.

quelle entreprise & condition que
vous le vouliez: vraiment et rega.
diez haut et loin, sans cesse.
Vous étes trés doué mais. n’avez
pas toljours ui esprit pratique. O
bligeant, plein d’esprit, diplomate

22 JUIN AU 23 JUILLET (CAN
CER).: Des solutions importan
tes doivent &tre mieux examinés.
N’allez pas trop loin dung vos ma
neeuvres. La démarche claire, di

et sympathique, Naissance de recte, honnéte, le mot opportur.
Pierre Paul Rubens, .peintre fla- Seront,trés importants —mainte-
mand. nant, .

_ Aliment Miracle 7
pour Bebés

(Produit Hollandais}









RIAL YES

oe Se

Seed

Vous maman soucieuse de la santé de votre
bébé, nourrissez-le de la créme NUTRICIA,
Farine de riz pré-cuite, du lait, de ’huile de
mais et de multiple vitamines qui garantissent
une bonne dentition.
La boite d’une livre de 1Pcrame NUTRICIA

est en vente dans les markets, épiceries et
pharmacies. :

Agent dist. LAD TRADING
A cété du bureau postal P. O. Box 704
Phone 3394 ‘

a

TRADITIONNELLEMENT, LE RESTAURANT OU IL EST BON DE

SE RETROUVER POUR BIEN MANGER..

UNE. TRADITION CULINAIRE REMONTANT A PLUS DE 40 ANS see
OUVERT TOUS LES JOVRS POUR LE LUNCH ET LE DINER.
FACILITES POUR BANQUETS ET RECEPTIONS








NT DE-RECONNAISS





HUNDI 30 JUIN 1969





RE/TALIRA








BON. BON. PAS SN





24. JUILLET: AU: 23 AOUT.
(LION). © Journée® propice. © Si
vous devez faire unchangement =
inattendu dans ‘vos ‘plans ou «dans:
votre: programme, ‘qué ce “soit
sans ‘hésitey.: Ne“coupez “pas les
cheveux -en “quatre... Votiseause-
rez de la-confusion.

24 AOUT AU..23 SEPTEM.-
BRE (VIERGE)*: Une-attitude
glaciale nexalte personne -et n'at
tire aueun nouvel admirateur.”
Votre coeur. généreux ést JA jus
tement pour déyeler cette jour
née. ‘

24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE) : Vous‘a
vez connu un succés ? Ne. vous
arrétez pas li. D’autres -vien-
dront, griice a totre ‘attitude .sé
rieuse et réfléchie & laquelle"vous
ajouterez ‘une touche d’originali +
ia: Interprétez la situation sei- ~
‘pneusement, . ° .

24. OCTOBRE AU
BRE~ (SCORPION)
début de‘la journée, gagriez. que!
ques points grice & une manoco
vre spéciale et? 4 de La sintplibite.
Ecoutez les autorités, suggérez
vos idées au nioment opportun. ct
agissez & Vheure le mieux: choi-
sie.. :

22 NOVEM
: Tout; an

'23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE ({SAGITAIRE) : ,Des
taches inachevées attendront, que.-
vous en ayez fini avec de plus. -,
urgentes. Prenez des précautions i
pour que vos goiits ou vos .désir:
ne dominent pas la stirelé de ve-.
tre jugement. . oa

22 DECEMBRE AU 20 JAN.
VIER (CAPRICORNE) Du -
bon sens :. c'est’ 4 neu .pres tout
re au’exige cette journée. Com:
battez la méfiance par la confiar
‘ee, la déception -pas la patience
et un comportement de philoso-

_ phe.

21 JANVIER, AU 19 FEVRIER

(VERSEAU): Ne demandez pas

tron de vous méme on des autres,

mais soyez actif et Indulgeni

Rendez coup pour coup et oppo-

sez un don A celui de votre ants -
goniste. “

20 FEVRIER AU 20 MAKS
(POISSONS) : Une suggestion
nouvelie est-elle heureuse ? Ac-
ceptez-la. Si vraiment vous avez
du temps pour des taches supple
mentaiers, exécutez-les judicieu-
sement. Accrochez-vous a ce qui
est solide et engagez Ja lutte a
vec enthousiasme,

SI VOUS ETES NE AUJOUR-
D’HUI Vous étes aftables et

* sympathique. Vous avez des dons

pour Ie foyer et Ia vie sociale.
Trop souvent, toutefois, le souci,
les doutes et le simple omanyite
de confiance en vous ne voy;
permettent pas d’atteindre — les
trés hauts sommets qui sont a
votre portée. Asxociez-vous avec
les personnes allantes réalisatri-
ces, raisonnablement —ambitieu-
ses, qui stimuleront votre initia
tive et votre esprit de création
et ne vous permettront pas d'é-
ter la proie du pessinusme et di
découragement.

(Suite page 5)

Voiis voulez

de belles dents blanches?

fmployez fa pate
cdentifrica

IVOROL

Danae hss












NT
ur

-«aux fils A papas,

SAMEDI 28 ET DIMANCH

E29 JUIN 1969



4

Quatriéme ou’ cinquiéme Puissan;
ce Commerciale, son Economie
était: beaucoup plus forte que cel
le des Pays de l'Europe. La Ma
tine Canadienne et l'Aviation Ca
nadienne étaient parmi les plus.
puissantes du monde, Dés lors, il
es tfacile. de deviner, devant tant
de progres, qu'un Service tel que
le Service Extérieur - ne pouvait
plus se complaire comme simple
dépendance du ‘Premier Ministre
‘selon Je voeu de la Loi de 1909,
Le monde de 1989 - 40 était dif:
férent. La cohésion néeessaire en
tre Nations du Commonwealth bri
unnique - exigeait de la part du’
Canada, la création de hauts Com
missariats de méme que pour ga
gner .dvs appuis latins; l‘ouvertu-
re de Légations et Ambassades
était nécessaire en Amérique du
Sud. D‘autres raisons de nos jours
poussent le Canada vers VAméri
que Latine. Le Premier Ministre
TRUDEAU ne !e cache pas, Dans
son ‘discours cité plus haut il le

dit bien : «Nous deyons tenis
.compte des attaches qui nous
lient aux autres pays de notre

hémisphére, aux Antilles, a I'A-

mérique s Latine et tenir compte
aussi de leurs besoins économir
ques. Nous devons explorer des
Voies nouvelles susceptibles d’ac-
croitre nos relations politiques et
ée' onomiques avec l’Amérique La-
tine, qui compteva . quatre cents
millions dHabitants au tournanc
du siécle et ot nous possédons
importants intéréts.> :

Certes, pour atteindre de tels .
objectifs, il va sans dire que les
Représentants Canadiens doivent
étre de qualité. En dépit de la
Jeunesse du Minitére, des efforts
considérables nous dit Mareel
Cadieux, ont été déplovés pour
recruter les: éléments vraiment
capables.

Contrairement a certains pay«
ott «la carriére est réservée aus
Fils des familles aristocratiques,
au Canada, le

pes

‘







































seul facteur est le mérite,’ ausal
des candidats aux postes qdiplo
Cs
coins du pays, de toutes les clus
ses sociales». ‘Quills, soient Cana’
diens de langue frangaise ou de
langue anglise, on’ leur demande

tiaiche
vrigines
les
axtensich
enta:
e Lt Edilt
ce de PEst» (Ministere des, Affai

Jmatiques viennent de tous

«dans l’exécution de leur
de s’abstraire de leurs
particuliéres e¢ d’cnvisager ,
problémes dans leur
nhationaless Le meadeis
de diplomate exigé par

du

res Extérieures du Canada,
retrouve en fa persenne

faires qui,
naire de St-Jean,, Province de

Québec). André a ‘fait ses études
secondaires ct supérieures a I’U



Vous n'avez
oeuf ni un hoent,
nete,

Jamais volé un
Vous étes hon

It pourtani n’avez - vous ja-
mais chapardé une pomme dans
un verger, une fleur dans un Jar
din, un cendrier dans un hétel,
un livre chez un ami, une poi-
gnée de trombones dans un bu-
‘vreau ?

N’avez - vous 9 vraiment jar
mais été troublé devant un ¢ta-
lage sans surveillance’ un ticket
de métro mal poinconné, un rele
vé de compte en banque erroné

a votre avantage ? A cent Fran

gais (60 moins de 30 ans, 40 plus
de 30 ans, 40 hommes et AO



Laboratoires DESOHIE
%. tue Paul audrey « P





ET RESISTE EN TOUTES
CIRCONSTANCES

Montre ce luxe ? Montre
de sport?

Mido est tous les deux a la

fois. Elle est faite pour Jes

mondanitées, parfaite par sa
solidiié. Mido supporte les
coups. V2ulez-vous savoir

la data? Votre Mido Dato-
meter vous lindiquera.
Vous ne remontez jamais
votre Mido. Vous pouvez

méme naser avec elle — cart

elie @ni 120° etanche.
Vente et service dans 111

igescs excluslia

FOUAD A, MOURRA

t
LE CONTINENTAL
POOT-AU-PRINCE

“ye
) André
Real. Potvin, jeune Charge d’Af-
avec sa femme née EK
liane Leboeuf et leur quatre en-
fants, nous quitte bientét. Origi

(Suite de la lére page)



°

niversité de Montréal —jusqu’su
nrade dg Licencié en Droit, Re-
gu xvocat du Barreau du Qué-*
bec,.on le trouve'a VP Université
de Paris dp 1955 & 1956, poursui

vant des études en Histoire et en:









Droit International. En 1956 il
était done suffisamment préparé
pour entrer au Minhistére des
Affaires Extéricures. Et, c’est le
commencenpnt Wine — brillante
carvieru. Troisitme puis devxie-
me Seerdtaire oa Montevideo
(1057 -' 1960. De 1061 a 1963, it
est attaché A la Direction de A
mérique Latinue, Affaires lExid.
rieures —- Ottawa). Le voila bies
t6t en route pour Beyrouth au
Liban comme” 2éme, puis ler Se
crétaire — enfin il arrive & Po ¢
au-Prince en qualité de Chargé
. Affaires di, en 1966 — est de
venu Conseiller depuis Avri?





femnies ) parfaitement convain-
cus de leur honnéteté, «ELLE»
#t posé un questionnaire - piége,
compose de vingt questions sim+
ples.

Exempic de question « Si vous
pPOUV.E4 avee la certitude de
Vimpuiie —- participer avee qua
tre complices a un hold up d‘un
milliard (ancien) sur Fort Knox,
le ferex - vous 2?

Voici ce qu'ont -constaté — les

cnquéteurs (CHRISTIAN BRETA

GN, JACQUELINE DEMOR-

NEX et MARIE - FRANCOISE

LECLERE) de «ELLE»

« Les Francais sont moins hon
nétes qu‘ils ne I'maginent. Mo-
yenne générale des cent person-
ius interrogéés :9,9/20.

» Les femmes sont plus hon-
nétes que les hommes (10,2/20

- contre 9,6/20 ; les jeunes moins

que ljeurs ainés (7,7/20 contre
12,4/20) les travaillenys mia
nuels plus que les intellectuels

(11/20) contre 7,5/20) les artis
{es beaucoup moins que igs hauts
fonetionnaires (6/20 contre (16/
20) et les cadres supérieurs un
peu plus que les artistes (8,6/20

contre 6/20),

» G3 Frane¢ais sur 100 —- dont
une écrasante majorité de Fran
¢aises — trichent sur Tage de
leurs enfants pour « rouler »la
S.N.C.F.. 57 contribuables ‘su:

100 (29 hommes et 28 femmes)
trompent, ou tentent de tromper,
ou aimeraient tromper le percep
teur,

>» YT personnes sur 100, frou-
vant dans la rue un billet de
5Q F, le mettront dans leur po-
che sans autre débat de conscien
ce. Sur les 9 scrupuleux qui l’ap
porterpnt au comntissariat. G

Temnies et 3 hommes.

chaparde
d'envie

> Qui en revaucha,
aux ¢talages ou meurt
de la faire ? Les femmes 4 une
lourde majorité. Mais qui oublia
de payer ses dettes 4 un ami ?

Les hommes presque exclusive-
ment

« Si la banque se trompe, a
son désavantage bien entendu.
dans un relevé de compte, 25
Francais sur 100 -—— et surtout
des Francaises —- ne jéveront
pas le petit doigt pour réparer

cette e)'reur,
» Trente
vent —

six personnes. sur
autant d‘hommes que de



pave,

2



1A MONTRE 100°/, ETANCHE QUE VOUS NE REMONTEZ JAMAIS



le

—

Pour dire bon voyage aux Potvin

1968—- ]'Ambassadeur : Léon May.
rand, que nous avons connu & 0.
tawa, chez-les 6poux Léo:-Marion,
ily a vingt ans, alors .qu’il étai!
Sous. - Secrétaire -d’Etat..se te:
nant. plutét & La Havarie; de Re
présentant effectif du’ Gouverne
ment d’Ottawa, haitiens et. rev
sortissants Canadiens ne ‘connais
sent: qu’André POTVIN.. Tl. -es¢
vrai -que notre. ami Fulgence
Charpentier arrivé” i un nioment
particuligrement — difvicile; ~ait
tenté de faire de son -micux, this
«toire, cependant relieidra le nom
des PO'TVIN, comme eeux ’
par leur amahilité et leur savoir
faire ont rendu Te Canada popu-
laire en Haiti. Cultivé s’expri-
mant aisément en trois langues,
ayant. deja Vexpérience de troi:
Continents, André POTVIN, di
plomate de classe est appelé a

es fe mmes sont plus honnétes
que les hommes

femmes—utilisent sournvisement de gens qui

le téléphone de leurs’
appeler leurs parents de province
ct, sur 100 consommateurs, 63
emportent .les cendriers en souve-
nir.

>» Personne n’échappe au tiers
provisionnel, sauf ceux & qui be.
percepteur a oublié de le récla;
mer. 40, contribuables sur 100 lui
signaleront cet oubli, Ise 60 au-

amis pour

.tves ne broncheront pas.

» D'une facon
Frangais sur 100, dont une mino
rite de Vrangaises, n’ont aucwu
scrupule a tenter de téléphoner
sans feton, truquer une contra-
vention, abuser le receveur dau-
tobus et filouter ie poingonneur

générale, 75

du meétro. >
Et vous ? Honnétement, é@tes-
vous fonciérement honnéte: ? Fai

tes done le test dee ELLE

pour voir.
Menie GREGOIRE
lére du coeur

»

& Radio - Luxent
bourg -~ au cours dune inter-
view accordée &
LIS M Es, magtazine
C.E.D.T., a eté interrogée
savoir ve qui se passait
Vémission était lerminée.-
Ménie sréroire a reépendu
« Vous nimaginez pas tout ce
qui se passe derri¢re Vantenne,,,
D'abord, il vy a les appels que
Von reprend, et puis je travai:
avec une assistante sociale qui
répond & toutes les questions so-
ciiles et guide vers des organis-
mes compétents. Hy a beaucoup
de probleémes qu'il faut —powsser,
tous Jes problémes de juges d’en-
fants de majorité, de parents a-
busifs, ete. |

la
pour
lorsque

de

,

Quand j'aurai fail trois ans
de cette Gissivon, j‘aurai un Ins
trument pour parler, pour témoi
ener, pour dire quels sont les pro
blémes les plus urgents. Ca ac-
croche sur le plan des lois, des
moeurs, de Véducation, de l'adap
tation a notre vite sociale AOC
des lettres que je regois viennent

Un Remede
souverain

“CONTRE LA CONSTIPATION
«LES GRAINS DE VALS>.

Régularisateurs de l’estomac et
de Vintestin — laxatifa et dépu-
ratifa,

En vente dans toures les Phar
macies. ’ oi ft BAF




qu.



SYNDICA- 3

un brillant’ avenir.
dune promotion i part ‘pour Lor
dres,en qualité de“ Conseiller.
A. "Londyes ot jadis Marcel Car
‘diewx, “€fib ses “Premieres Ai-
“cmesy, “Les ‘Potvin ‘pas de: si’ tétleur expérience hat
iene, Qu’ils longent Jes
la Tamise ‘ott les crout
Cromwell Road, - quits -visitent Ie.
Westminster ow -conicmplent: 19
tour ‘de Londres, qils straverseni
Je -Piceadilly: Circus: ot te
Park qwils —admirent, en
heanté duo Palais: Burk
nos aniis penseront des fois je di
rais méme souvent.aux heures ‘e-
eoulées -& «Peggy Ville», ce coin
charmant de notre Haiti. ”

Bon voyage André. ct. ‘Eliane
Potvin | '







wea’

Laurore ST-JUSTE





sont des transplan
tés, cest-a-dire qui © découvren
— venant d’une société préindus
trielle —- une société industriel-
le urbaine, les ~ problémes de la
ville et des grands ensembles.

> Je suis une- femme qui veut
mettre sur le plan de la , vérité
Ja discussion des problémes de
son é6poque, en particulier ceux
que l'on nose pas affronter. Je
pense que lon assainit un pays
dans Ia mesure at Von, dit la vé
rite,

, Jee
pour
nent,
tres

pense gue je ne peux. rien
les gens quii me télépho-
Mais je sais que je suis
importante pour les autres,
qui ventendent sje les alerte, Je
leur ouvre les yeux et les (ais ré
fléechire, >

.

aa LRARNVANSAANS

conseil 4

A PETION VILLE

KEK SKKEAGA NK:

t

bords J
ires due:

Tyde-s:




REBRCEEACTR AT AAAS SUAREONE LARNER IN AFAR -

| Les Produits H A M P C O peuvent étre achetes



“Bénéficiant :

Daal Sioreo
Rocdrd: Player. with
two-speed, 4- pole

Hiog

otor, Wer Q
aluminium

han:

€

Distributeur Exclusif






EMMANUEL AMBROISE

CONTINENTAL TRADING - 405 AVENUE J.J. DESSALIMES

‘L’Affaire Markovic

AUDITION DE LA CHANTEU- précision de nature a faire pro-
SE NICOLETTA . presser [’enquéte. Compte tenu de
son amitié pour Alain Delon, il
convenait en effet que la chan-
teuse soit entendue, afin de sa-
voir si elle avait eu connaissance
des activités illégales dont se se-
rail livre S. Markovic, en marge

PARIS. (AFP) —

la chanteuse Nicoletta a ¢té
entendue jeudi aprés - midi par
les enquétenrs chargés d’élucider

les cireonstances de la snort de ae sou emploi de Secrétaire-garde

Steven Markovic, ancien garde: du corps. En outre elle avait

. Ala? im : c , :

du corps «Alain Delon. Tout soy en Février dernier la visite

comme Marie Laforét autre per gin homme qui sollicitait son

ssonnalité du monde du spectacle jntermédiaire pour obtenir un
interrogée dans le cadre de cet yendez-vous avec Alain Delon.

te enquéte, Nicoletta n’a pu don
ner sur la vie privée du yougos;
lave déeouvert assassingé, ‘aucune

Mais la police a pu établir qu'il
s‘agissait d’un journaliste dési-
‘ereux de procéder » a Yinterview

AANA NASER EEE,

AVIS

Maison Rigaud

Rue Panaméricaine

Delmas Market

Autoroute Delmas |

Luce Chatelain

3

, aux adresses suivantes 4

A PORT-AU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens ,
Lalae Zn

Coles’ Market 4

_ Lalue 4

Boulangerie St- Mare j

Ave Jn Jacques Dessalines . 4

4
2

4

4
Rue Toussaint Louverture ,
KCKREREKTBBA GAUL AD TLAARDABARARLN sanasen®



de Vinterprete de Jeff.. Néan-
‘moins, il importait de lui. faire
répéter les cireonstances dans
lesquelles cette rencontre, avait |
eu lieu. : oo

La j§une ‘femna est arrivée
souriarite au siége de la_police
au début de l’aprés-midi. Son in
terrogatoire a durée pres de cing
heures. ¢, :

Les questions qui lui ‘ont @é
posées n’ont pas été: révélées aux
journalistes, mais. la police n’a
pas jugé utile de faire une per-
quisition au domicile, de la chan
teuse. ° -

Liactrice Mireille.Dare devait
étre également étre-entendue jeu |
di aprés-midi, mais- gbligée de
faire -un voyage & Londres, son
interrogatoire est difféeré de 24
a 48 heures, Ta :

D’autre part, 4+ Versailles,
‘Frangois Marecantoni, inculpé de
complicité ,dans Vassassinat* de
Stevan Markovic, a été confronté
jeudi matin pendant: plus. de,
trois heures avec Misha Slovenak
et Alexander Markovic, frére de
Stevan.

i s'agissait pour le Juge Pa-
tard, de savoir si Micha Slovenak.
qui ja nuif- derniére, avait admis
avoir été en relation avec Stevan
Matkovic, connaissait Mareanton

. Les deux honmmes ont déclaré
qu ils ne se connaissaient paz et
qwils n'avaient jamais entendu
parler Pun de Vautre. ©

woe

Encore ce
mal.
de dos

fancinant?

&1 vous souffrez de mal da
+ toa, osla est peut-Stre dé
b da l’brritation dea voles
urinasires ot A des troubles
ela veasic. Dans ce cas,
Jes Polules Dodd's pour Jes
Ponvent aider &

vous er, Les Pilules
Dodd's stimulent Its reina,
ee qui alde & foleer Ia
eause du mal de dos. Vous
Yous sentes. mieux et vous
mieux, Vous

pare eager sur les Pi-

pour les
Rains. Suvese «res





S28 EE CE 0EE C0 SLE UE ECE ETC REO EOE EE UE DONE EERIE

Elie s’ouvre et se refer

préte a l'emploi.
Ecrin.d’accessoires lo
bras supérieur de lam

Plus que 2 boutons po
la couture,

De fabrication suisse,
ment robuste. Elle cou

aux plus épais et offre plus de 20 applications pra-
tiques — méme une boutonniére instantanée.





la premiére machine a coudre familiale cq

la machine zigzag sans probléme, préte a coudre en un tour de main |

me comme une fleur:

On rabat tout simplement les volets et la machine est

gé, bien en évidence, dans le
achine.

Pied de biche polyvalent et tension universelle du fil.

ur effectuer pratiquement toute

l'-elna lotus est particuliére-
d tous les tissus,des plus fins

~$ 10 par mois et vous 8 Tenlevert

Jmpacte,







Distributeur: R.H.
Rue Bonne Foi - PORT:

!

CARLSTROEM
AU-PRINCE






















PAGE 4



- Regardez bien les or

Observez altentivement In’ fo
me des. oreilles de vos amis ou ‘le
vos collévues ds travail : vous
en saurez long sur leur caractt
re, ,

‘ a

@est le test uuquel se livre
cette semaine le) magazine alle-

miiid «NEVE REVUE» dans
une rubrique intitulée «Connais

since de l’Homme> ;

» Liorgane de louie se présen-
“te chez les individus sous des
formes multiples et varites, é-
crit le mugazine? Ces
-confocmations auriculaires son’
trés révélatrices de la personnil
. Hté et correspondent a des traits
de enractére bien: précis.

>¢LES PETITES, OREILLES,
par exemple, dénotent un tempé-
-rament prudent, -plutét anxievs
mais volontaire et obstiné. On a
affaire sans nul doute, A une
personne douée d'une intelligen-



|

diverses -

ee particulidrement vive.

«LES GRANDES
1.KS, bien preportionnées,
_furme arrondie plucét qu’anguler
se, révélent quant & elles une na
ture forte, ambitieuse, éprise di
déal et de vérité. Si -cHes son.
(normes et charnues de rurcron,

OREIL.-

elles trahissent un ergueil mani-’

feste et une certa’ne prétention.
wes Oreilles de Forme Ovale,
et particuliérement: bien dess!
héees sont Papanage des perso! -
nes. snges el avisées, .uujours
prétes a se perfes ionucr, épri-
ses de sivoir brillanies et .ambi-
tjeuses.> : ws

Le lobe de loreiile est au. si

tres caractcristique .
«Sil est particulicrement deve
loppé par rapport au reste. de
Voreille, nul doute qu'il appar-
tienne a un tempérament artis.
le, doué dune excellente mémoi.

pu.

de -

Album de Vacances
avec

KODAK

Les enfants dans la piscine



_ Les flamboyants en fleurs
i Les pique-niques prés de la mer
Les reneontres prévues et imprévues
VOILA UN. MAGNIFIQUE ENSEMBLE
‘ DE PHOTOS
POUR VOTRE ALBUM °
DES PHOTOS .CLAIRES

DES PHOTOS PROPRES
DE BONNES- PHOTOS,

: KODAK
Don Mehr Sales Corp.



TAKES
INTERNES



‘Our | A santé et |



{la beaute de
vos dents

4

wre
mo







protége



.
«

4
ré_ et d'un sens musical trds-ui-

Ul arrive aussi que les deus
oreilles d’un' méme _ individu
soient d'une rorme différente

«Si. Voreille gauche est plus
geande que la droite, éerit «Neuc
Revues, vest la raison qui doni
ne, On a affaire & un sujet plus

. : i" : t
cér. bral que sentimenatl, qui n’a-
- pit qu’aprés mire réflexion. Si, .
au contraire, e’est la droite qui

est plus grande, cette conforma
tion décele des tendances pure-
ment instinctives.. ua personne
donne livre cours 4 ses inclina-
tions et & sa fantaisie.»

Ia couleur de V’oreille n'est
pas non: plus & négliger. Si elle
ne révele aucun trait psychologi’
que déterminé, elle peut | néan-
moins signaler quelque déficienc?

physique : .

«Si en vous regardant dans la
glace, vous vous aperceves que
vos -oreilles sont d’une blanche:
extréme, méfiez-vous, écrit ence
re le magazine, C’est un signe,
d'anémie .e. de faibiesse. généra
Te. Vous avez besoin de forti-
fiants et de vitamines. Si au con
traire elles sont d'une’ rougeb)
inhabituelle, ce n’est pas mieux.
Vous souffrez sans doute de trou
ples cireulatoitre ou hépatiques.:
Pour amuser ses lectcurs, «Neue
Revue» passe en revue, pour con-
clue, quelqiicy ureilles célébres:
celles du Général De Gaulle «d'u
ne grandeur démesurée> celles
du prince Aibert de Belgique <é
tonnamment petites», celles ce
Picasso «particuliérement lar-
ges et charnues», et enfin, celles
de la princesse Grace qui pas-
sent pour étre ¢les plus belles e¢
les nvieux dessinées du monde.?

xxx

John, Le Carre a eu_un_ long
entretien avec «LJEXPRESS».
Au cours de ccite. conversation,
qui a pris rapidement un ton de
confession, Vayteur de «lEspior
qui venait du froid» a donne la
recette du «bestsellers en répon
dant & la question : «C’est pour
étre lu que vous avez résolumerc
adopté ja forme d’éeriture la
plus traditionnelle 2?» (il s’agit
de :on nouveau livre : «Une pe-
lite ville en Allemagne»).

John le Carré a déclaré :

«Sur ce sujet, je me veux ab-
solument conventionnel. J'ai été
tenté Uécrire dans un style beau
coup plus experiemental mais je
even suis tenu a la forme narra
tive la plus ordinaire, C’est Ja
dittérence entre l'art abstrait ei
Vo t figuratif les peutres 1i-
pguratifs atteignent un publi:
beaucoup’ plus important. Je
veux ¢tablir entre mes lecteurs
et moi la communication la plus
large. .

«Je demande, moi aus.i, a uy
écrivain Wavoir la politesse de
Se

faire’ comprendre. Si vous pr*



a





4

¢LE NQUVELLISTH»

beens
eilles de ‘ ;

"

ee

‘

Yez, par exemple, un grand cope
vain, comme Balzac, son ‘style
est celui d’un gros. chien mul élu
vé. Il est facile a traduire.” Ge
‘qui est le premier -critére d’une
histoire etficace. Vous pouvez i
re ¢Le pére Gorlol» en alleman
ou en anglais. Vous ne perez
rien. d’ni Vimpression qu'en’. ve
moment avec les slyles «expéri-
mentaux> ce qui est écrit perd
un peu de, sa force, de ses mio-
yens d’expression. Le cinému,
par exemple, devient plus impcy
tant .JJe ne véux pas que = deés
gens disent : «Le film n’est pas
mal, je lirai le livre un jour, si
jen ai le temps». Le monde de
Vécrivain doit s’adapter & cetle
évolution. Je fais mon livre com
me un film en montant les sé-
quences, en coupant un vlan par
ei jun plan par 1A, en réduisant
les 250.000 mots que j’éeris d’a-
hord aux 80,000 mois que je me
décide & publier.. Ma seule reevt
te : si vous voulez écrire un besi
seller, éc:ivez dabord ene bonne
histoire, !>

XX XX

Un curé anglais vient de ian-
cer un ultimatum a ses parois-
siens : «Si vous n’enleve pas vos
fleurs en plastique du cimetitrs.
je les brilerai.»

C’est la petite histoire que rap
porte ce matin le «DAILY MIR-
ROR» et qui est bien faite pour
émouvoitr les Britanniques.

Cet avertissement pérempto re
nest dailleurs pas la seule sur
prise que réserve le révérend
Briand Walsh a ses fidéles de
VEplise de Sainte Marie 4 Lan-
gley dans le comic de Bucks.

Il a décidé de transtiormes ‘le
cimetiére de Langley en: pare et
Menlever les’ monuments = qu’:
trouve laids ‘ou non - chreétiens.

«Ce cimetiére m’appartient, a-
t-il déclaré, et j’eniend en ‘faire
ce que bon me semble J'aimerais
que ‘les gens y viennent pour s’y
promener et non seulement pour
s'y' recueillir.

Les paroissiens de Langley au-
ront. six semaines. pour rempla-
cer leurs couronnes artificielles
par des «fleurs créées par Dieuy.

# Si rien nvest fait aprés ce délai
le révérend Brian Walsh se chair
gera lui-méme de cette tache. -



TA CREME
STILLMAN'S

POUR LES TACHES



bien plus claire

_ on aeulement 4 semaines

"séarmopa suRE ET BANS DANGER

‘Plus de 75 millions de Puls
- mt ele vendus

_ dang le monde entier

($@ EECRET DE BEAUTE des millions
he Lemme dans toutes loo parties du monde
‘ae deslrent une peau plus claire ef pia |
(qeloutée reaide en la Creme’ Stiliman's.
Lorequ'elle est, appliqués chaque acir, ia
Crome’ Billiman's eclaircit le teint ot vous
donse wee complexion belle et radiouse dans
seulement: 4 semaines, Vous seres tmer-
, Peillée dole transformation opérée en vous<
gmemes quand les parties sombres dispar-
Aitroné'peu a pou pour faire place a une
peed tellement plus claire of plus limpide,

Z/exoellent Savon Stillman’s

attsalle Bayon Stillman'sl Ca savon,
a0 dalfcatement parfumé nattoie ot

A la peau. Il.eat idéal pour enlever
“Crone Stillman’s . . . ot eal aussi un






gémerveilleux p oduit des| 4 i’ de Beauté rafraichiseant pour le
Laboratoires Nogues (France)| Qj Ilo enter!
est en vente & la Pharmacie S. Ba -venté dans tous les
Geffra-d et dans toutes legs bon- a ah .
nes pharmacies. enagasing ob pharmacies
a





eae

| de la’







’
‘

cd rie.





Blondie —

DIMANCHE 29 JUIN 1969

21 MARS AU 20 AVRIL (. BE-
LIER ) : Vous pensez peuttétre
qué vous n’étes pas aussi effica-
ce que vous~ne devriez mais si

vous essayez, les circonstances
sont en votre faveur. Abordez
progressivement vos dfficultés,

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU) :S’il y a de la tension
dans un secteur déterminé, accor
dez - lui davantage de temps et
dé réflexion. En visant un but
particulier, ne néglgez pas ler
autres tiaches et observez bien
les développements nouveaux.

22 MAI AU 21 JUIN ( GE.
MEAU ) Si la .traversée — est:
pénible, restez imperturbable et.

ce sera déjA un succés,: Vous tri-
omphez souvent quand vous mon
trez votre courage et votre loyan
té. Rien ne doit vous bouleverser
maintenant.

22. JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) :Restez fidéle 4 vos
buts sils en’ valent Is peine mais
souvenez vous qu’un plan est man
vais sil ne permet aucune modi-
fication. Bonne journée si vous
vous servez bién de vos cartes.

24 JUILLET -AU 23 AOUT
(LION) :,Influences puissantes
et utiles. Prenez vos avantages
rapidement mais prudemment.Tra
vaillez sérieusement et ne vous
préoceupez pas des obstacles sur
votre route. Choisiss¢z la meilléu
re :

24 AOUT AU 23. SEPTEM*
BRE (VIERGE) -: Si vous étes
troublé par chacun des sautes de
vent, vous serez toujours mal ft
Vaise. Arrétez tat le plan de la
journée, oceupez -"'vous des ohli-
vations urgentes et cartes l’ar
cogsalre,

-21 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE ( BALANCE ) Com-
meneez la journée avee Glan et
vardez un vythme éval. Exami-
nez le sérieux des propositions fi
nanciéres, Une réserve _ intelli-
gente en toutes choses est recom
mandée.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION) : Considérez
le point de vue du voisin. Expri-
mez le vétre ma’s avee diserétion.
De la confusion dominera mais
gurdez votre sens de |’équilibra
el votre logique,

23 NOVEMBRE AU 21 DE
CEMBRE ( SAGITTAIRE )
Vous serez en lutte coutre des
gens haut placés et coutre leur
activité. Vous pourrez maintenir
fe nétre. et méme progresser. De
bonnes idées, des paroles clo-
quentes vous aideront,

22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE) Vous

serez tenté d’esquiver des taches
et des obligations,de vous dérobe:
ou de négliger vos responsabili:
1és. Réagpissez. La persévérance
est absolument. indispensable a
votre ussite, : .

21 JANVIER AU 19 | FE-
VRIER (VERSEAU) :Cette jour
née exige impérieusement un
choix.



JEUNE A 40 ANS

«La vie commence a ¢0 ans» dit
un vieil adage.

C’est vrai si. vous écartez toute
possibilité de constipation ou tout
commencement de Rhumatisme
en prenant les petits comprimés
de G. S. Tablettes.

Ne n’oubliez pas . G.S. Yablet
tes.

En vente dans toules Pharma-
cies, :




oo
i
2



mais ne voyez pas quelque

| (VOlis NE SEMBLEZ PAS APPRECIER
| 5 TOUT CE QUE JE FAIS pouR vous,
L'ARGENT QUE VOUS ME COOTEZ

xe:

OSCOPE-



gage 4

HOR

i
Ecoutez, réfléchissez,. observes
cho-
se la -ot il n’y a rien. La position
d’Uranus vous met-en garde con

tre des. décisions hatives,

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) Conjonction supé
rieure a la moyénne. Tenez fer-

21 MARS AU 20 AVRIL (BE-
LIER) >: Aw commencement, au
milieu et, & la-fin d’une réalisu-
tion, ne’? vous découragez pas e%
noubliez pas que ~ Voppositiun
elle aussi est 1k. Soyez prét A hon
qr.








:

me les rénes, conduisez droit, a-
vec dicision et Glans; Adoptez,
‘toutefois, des méthodes bien étu.
diées.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
NHUIL : Vous, avez le flair et
lu compréhension nécessaires pour
prendre la téte sur vos concur-
rents et vous entendre bien avec
vos collaborateurs, Mais parfois
voous serez déprimé parece que
vous vous énerverez et perdrez du
temps & vous faire du souci au
sujet d’éventualités qui peut-étre
ne se réaliseront jamais. Votre in
tell'gence est capable de n‘importe
quelle eritreprise 4 condition’ que
vous le vouliez. vraiment et rega..
diez haul et loin, sans cesse.
Vous étes trés doué mais n/avez
pas toujours ui esprit pratique. O
bligeant, plein d’‘esprit, diplomate
ct sympathiqtie, Naissance de
Pierre Paul Rubens, peintre fla-
mand.

Aliment

Farine de riz pré-cuite,
mais et de multiple vitam

une bonne dentition.
La boite d’une livre de
est en vente dans
pharmacies.

Agent dist.

les

pour Beébés

(Produit Hollandais) |



at AVRIL AU 21 MAI (TAU-
REAU) Présentez une image

~sérieuse a lous les niveaux. Coin

binez‘ économie de paroles ave:
ja rectitude de l’action. Prenez’
des déeisions fondées sur des
faits, des opinions bien méditéer.

22, MAI AU 2L JUIN (GF.
MEAUX) ; Souvenez-vous de
vos promesses, prenez soin des
détails comme des facteurs. plus
importants et.ne dépassez pas
vos limites. La tension est man-
vaise. Restez calme avec voire
sourire habituel.

22 JUIN &U 23 JUILLET (CAN
CER) es solutions importan
tes doivent étre mieux examinés.
-N’allez pas trop loin duns vos ma
noeuvres, La démarche claire, di
recte, honnéte, le mot oppdrtun,
seront trés importants mainte-
nant. : :

Miracle

i. lait, de ’huile de
$ qui garantissent

la créme NUTRICIA

markets, épiceries et

LAD TRADING

A cété du bureau postal P.O. Box 704-
Phone 3394 ‘

Sd

Vous maman soucieuse de la santé de votre
bébé, nourrissez-le de

S AANKADRAKERAKARAADA NAA VANATARKMA ARSON ALS WNADVASANS VUVUNUNUVNNWRENUNSSANVUAS NN ES ANWAR Be

RE/TAURANT.



TRADITIONNELLEMENT, LE RESTAURANT OU IL EST BON DE . .

' SE RETROUVER POUR BIEN MANGER..

UNE. TRADITION CULINAIRE REMONTANT A PLUS DE 40 ANS ....
OUVERT TOUS LES JOURS POUR LE LUNCH ET LE DINER.

la créme a

BON, GON. PAS
NT DE RECONNAISSANCE 1)





—

LUNDI 30 JUIN 1969

. 24 JUILLET “AU 23 AOUT

(LION) Journée propice. Si
vous devez fairé’ un’ chatigement
‘inattendu -dans ‘vos -plansou’ dans
votre .programnie, que ce “soit
sang hésiter! Ne:coupez pas’ les *
cheveux :en. quatre... Vous .cause-
rez de -la confusion. .

24 AOUT AU 23 SEPTEM.-
BRE (VIERGE) : Une attitude
#laciale n’exalte: personne et n’at
tire aucun nouvel -admirateur.
Votre coeur généreux est 1A fix
tement pour dépeler cette jour
née. ‘ .

24 SEPTEMBRE AU 23° 0C-
TOBRE (BALANCE) -: Vous x .-
vez connu un -suceés ? Ne yous
arrétez pas li. D’autres - vien-
dront, grace a votre attitude sé
rielse et réfléchie 4 laquelle vous
ajouterez une touche d’originali
te. Interprétez’ la situation - sci-
pneusement. :

24 OCTOBRE AU
BRE (SCORPION)
début de la journée, gagnez quel
ques points grice-& une manpeu
vre spéciale et 4 de Ja simplicite.
_ Ecoutez les autorités, suggére2
vos idées au. moment opportun tt
agissez A l'heure le’ mieux choi-
sie.. :

23 NOVEMBRE AU 21 BE-
CEMBRE (SAGITAIRE) : Des
taches inachevées ‘aftendront que
vous en ayez fini avec de plus

22 NOVEM
: Tout “an



pour que vos goiits ou vos désir:
ne dominent pas la stireté de ve-
tre jugement.

22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE) Du
bon sens ;,
fe auexige cette journée. Can-
pbattez la méfiance par la confiur
ce, la déception pa Ia patience
et un comportement de philoso-
phe., : . .

(VERSEAU): Ne demandez pas
tron de. vous méme ou des autres,
mais soyez actif
Rendez coup pour coup et oppo-
sez un don & celui de votre anta
goniste. , . ’

+

20 FEVRIER AU 20 MARS
({POISSONS) : Une supgestion
nouvelie est-elle heureuse ? Ac-
ceptez-la. Si vraiment vous avez
du temps pour des taches suppl
mentai¢rs, exécutez-les judicieu :
sement. Accrochez-vous a ee qu:
est solide et engagez la lutte a
vec enthousiasme.

SI VOUS ETES NE AUJOUR-
D'HUI Vous étes aftables et
* sympathique. Vous avez des dons
pour le foyer et la vie sociale
Trop souvent, toutefois, Je souci,
les doutes et le simple © manque
de, confiance en. vous ne vous
permettent pas diatteindre = les
trés hauts-sommets qui sont a
votre portée. Associez-vous avec
lez personnes allantes réalisatri-
ces, raisonnabiement ambitieu-
ses, qui stimuleront votre initia
tive et votre esprit de création
et ne vous permettront pas d’é-
ter la proie du pessinisne et di
découragement. .

(Suite page 5)

‘*

Votis voulez
de belles dents blanches?

} £ployez la pate
Voentitrice.















Imp:H.R.TIPPENHAUER C°



LAVACA OOS posnescaceosessscecscs aN

ESI

urgentes. Prenez des précautions :

21 JANVIER ‘AU 19 FEVRIER

et indulgeni’
















\

cest & peu pres tout ~



SAMEDI 28 ET DIMANOHE 29 JUIN 1960




‘









2 Gi’ Oe OC”
TRE HOROSCOP

Par Frances Drake

VO



DANS NOS SALLES DE SPECTACT.
_ MAGIC CINE : . tn

Dimanche ‘A MAGIC, CINE
3 hres, bchres,7 “hieset -9: hres

HELGA entreprend de com - péennes ot ce Gangster redouta-.

bler une lacune avec une fran- bie accomplit les exploits de plus

chise qui n’a d'égale que son en plus: Hardis..

stat. 8 : : LUTRING REVEILLES-TOI ET.
N. B— HELGA

U S S O & C O ‘Un _policier posit!
| e-; Viescalade an crime u
délinquant pris dans Vengrer

d'un Grand Amour.



RB





De, OS 5

oe





_,’ TELEPHONE : 3294
"47, RUE'ROUX, 17 |









LETRANGERE S22
fn Kaslmancolor






par. la cinématographie ‘alleman-

/ : on avec: “Marie France Boyer, de avec la collaboration du: minis
Chercher la section correspondan! au jour de votre anniversaite . Pierre. Viineck. : : o. tere de la santé publique, ‘recom-
‘de naissance ef vous trouverez es perspectives que vous . _ ‘ Réalisateur Seige ‘Gobi: oy mandée par la Centralé Catholi-
signalent Trea autres pour demata, . ’ ' Catte histoire dont*le suspense ae du cinéma.
. Droit de reproduction totale u partielle réserveé. : . ‘ pese sur le spectateur jusqu’a 1a : Me
Propriété King Featwres Syndicate — Exolusivité . . Le plus grand fin du film; est axée-sur Ja “per= xxx
«LE NOUVELLISTE> . ‘ : somnalité dune jeune femme Bat

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER) : N’agissez pas sans ré-

. fléchir, bien entendu, mais whé-

sitez pas trop longtemps car
vous laisserez “Pp a s s e r votre
chance. Gardez un rythme égal
dans toutes vos entreprises.

21 AVRIL AU 21 MAT (TAU:
REAU) : Cette journée contient
davantage qu’elle le parait. Vos
dons particuliers sont stimulés
par une belle conjonction et ser
vez vous-en de votre mieux. Vous
éclairerez une situation difficile.

22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) : De bornes influences
de Mercure favorisent des pro-
jets en cours depuis longtemps
aussi bien que de nouvelles entre
prises. Un léger changement
dans votre stratégie vous. ferait
atteindre Ies buts souhaités.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Notez les: réactions
du voisin. Le mot juste au mo-
ment opportun sera un élé:nent
important. Dans Vexpression de
votre opinion, soyez calme et lo
gique. Ne rejetez pas sans exa-
men les pensées contraires aux
votres, ‘

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION) : Evitez les tendances &
l'indulgence exagérée et A l’es
prit de contradiction. Si vous
savez collaborer vous acomp"rez
beaucoup et refuserez que la fri-
volité gache vos obligations né-

cessaires,

24 AOUT AU 23 SEPTFM-
BRE (VIERGE) La conjonc-
tion favorise les taches difficiles,
Vobservation, de détails ennuyeux
mais vitaux. Montrez vos dons 14
ot ils seront le plus utiles mais
n’éparpillez pas vos. forces.

24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE). : Si vous
avez une idée ou une méthode
nouvelle & présenter, faites-le
mais sachez quelles en seront les
conséquences sur autrui. On_fe-
ra appel largement 4 toutes vos
qualités. .

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM ©
BRE (SCORPION) Certaines

MARDI Ter JUILLET 1969

teurs, Servez;vous de votre bon
sens naturel.» , ;

23 NOVEMBRE AU_ 2i DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE) : Dis
positions et réactions seront un
important facteur pour vos rt-
sultats. Pour atteindre Vos buts
vous aurez besoin de collaborer.
Ne soyez done pas, agressif ni
brutal.

22 DECEMBRE AU 20 JAN-

VIER (CAPRICORNE) : Evitez
de prendre des -décisions hatives
et de faire d’impossibles ‘deman-
des. Si . vous respectez autrul.
tout ira bien. Tirez parti de vos
dons et de votre compétencé gé-
nérale. :
21 JANVIER AU 19 FEVRIER
(VERSEAU) ; Estimez avec jus
4esse: ne sur-estimez pas un élé-
ment pour en sous-estimer un
qui soit moins important. Vous
apprendrez beaucoup de la sages
se et de lexpérience de vos par-
tenaires. .

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) : Une de ces jour-
nées qui mettent & Vépreuve vo
tre instinct, d’une facgon ou d’une
autre. Le choix et la décision
dépendront de vou

SI VOUS ETES
D’HUI ; Vous &tes aimable, svm
pathique, désireux de trava'ller
ardemment & votre succés. Vous
ferez des orateurs efficaces, des
magistrats, des directeurs d’affai
res, des assistants méd'caux, des
jurisies, des écrivains, des musi-
ciens et de remarquables acteurs.

En dépit de vos dons nombreux,

vous étes parfoig peu confiant en

-eux et pour cette raison vous re-

tardez bien facheusement votre

‘ progression. Cette timidité, jfoin-

te & une hypersensibilité, sont
deux caractéristiques que les na-
tifs du Cancer doivent appren-
dre & refréner avant d’atteindre
les sommets d’un — succés qui
leur revient trés normalement.



Spam

Pour la Féte des

3. 5
NE AUJOUR-:












baptémes,

fassortiement d’argenterie
- Christofle
: Couverts, ménageres,
timbales, couverts
. pour bébé, etc...
Pour toutes
les circonstances :
anniversaires.

‘Recettes Simples



mariages.

~ de Cuisine Haitienne
par NINICHE

M .

CASSEROLE ‘DE POISSON
Aâ„¢ MANTOC PAR LA CASSA-
VEW— Se procitrer 3 cassaves

‘la casserole
fond une cassave humide par des |

pyrex mettre oan













barra, mais elle s’appelle -ausii
Sylvie, cuvcile esteson vraicnon?

2 Mais qu'importe!

Par hasard elle rencontre us
homme qui devient .fou | a’elle.
Son comportement esi drdle: Cit
te ravissante fenine esi. ole per-
verse ou' mythomane? se deman-

de homme lui qui est. séparé de «

sa femme et veut.en faire son:
profit. Tis s’en vont dans le midi
de la Franee, car elle se dit pour
suivie par trois hommes. Un vrai
mystére s’ébauche, mystére dont
le spectateur va suivre avec inte

rét. L’Etrangére, est un drane —

brilant,'le sujet est prenant e¢
passionnant. Il capte Vattention
du spectateur .C’est une ocuvrs
audacieuse, un sujet rarement
présenté a lécran. Cette femme
qui se dit s’appeler Barbara ou
Sylvie n’était qu’une folle échap
pée d'une maison psychiatrique,
aceusée d'infanticide.

Les suiveurs n’étaient autre aue
la’ police. : :
8 hres: Gdes 1.50 et 2.50

5 hres. 7 hres et 9 hres

Gdes: 2.00 et 3.00

cone |
AIRPORT CINE

Dimanche 29 Juin 1969 AIR -
PORT CINE présente a 6 h 30
el 8 h 380

ROCAMBOLE

Le plus grand film, le plus
beau réalisé dans le genre.

ROCAMBOLE -

Le plus grand voleur de tous
les temps, Ll vole tout sauf les
spectateurs.

ROCAMBOLE

Le gratin ‘du hold-up en ciné-
mascope - couleurs
avec: Channing Pollock et la ra-
vissante Hedy Vessel

Un policier giganiesque, un vo
Jeur phénoménal, un film .d’ac -
tion en incessante commotion.

ROCAMBOLE

Un suspense iorride a vous gia
cer les nerfs. A Londres, surgit
un homme irréductible et terri -
blement audacieux, il brouiile

ELDORADO
La Direction de cette Salle
eo présente
Dimanche 29 jain: <"-
a-5-hres,7 hres:et. 9 ihoures.
iaplus: forte -¢motfon:de VAn
née =! ' ce s















‘COUP DE MAITRE .
AU SERVICE .DE:SA
MAJESTE BRITANNIQUE ©

Avec: Richard: Harrison | et
Margaret Lee

Voici le plus. grand: filny a’ aus-
pense de l'année, © od .l’on serit
chez le réalisateur Michel Lups,
un amour évident du cinéma ov
une volonté de passionner ‘le spec
tateur. Cette oeuvre, capable
d’enthousiasmer un immense pu-
bliec, demeurera au cinéma un do
cument rarement égalé. Aucun
élément inutile ne vient’ encom-
brer un récit tendu’a l’extréme

et conduit dans..un~ style d’une ©
exceplionnelle efficacité. C’est u-

ne production implacabie, qui n’a
pas un ride et.reste l'un des
chet's-d’oeuvre du-film d’espionna
ge. Ambiance trouble, angoissan
te, lourde, inquiétante,
qui assure au drame toute son

Une ‘oeuvre dense’ et sérieuge!

est. réalisé MEURS : Une production capti: |

Vvante —— nerveuse. ‘

A’ partir du Dimunche 20 Juin

wb Hres 7 Hres-ec 9 Hres
ADIEU: L’AMI, est considére

par tous ceux quilont vu a PA:

NALS 1989

voila |

emprise sur le spectateur hors - .

d’haleine.

Richard Harrison est Laur

dans ce film dont les séquences ”

action donnent le frisson. Il
doitrencontrer a Paris le Mysté
rieux, Monsieur Bernard gui hii
- propose une inission dangereuse:
pendant quelques heures, il de-
vra-prendre la place d’un haut fone
tionnaire de la cGENERAL DIA
MOND» de Londres auquel il res
semble d’une facon frappante.
Cette substitution permettra en
effet & Max et Miguel, aeux tech
niciens du cambriolage, de péné
trer dans les souterrains blindés
de la «GENERAL DIAMOND:
ott sont gardés des diamants
pour une valeur de plusieurs mil-
lions de livres de sterling. Quel-
ques jours plus tard’, a Londres.
se déclenche le mécanisme , cu:

RIS: ow aux ANTILLES FRAN:
OAISES, ‘comme “le!
2ime -PESTIVAL

sommet dt
INTERNATIO




























Des, qu’on voit le film annon_

ce de ADIEU L’AMI, on — sent
bien que le. grand tandem ALAIN
DELON =~ CHARLES BRON-
SON va imprimer i ce film la
marque du ‘succes.

ger G
> point que, sora’ de
ils s'estimeront, nis.




_ Un film a conquérir le public

le plus: exigennite,

fain des

meront,

ils ne se trahiront, :ja'mais,*
Yun, ni Vautre.

La différence qntre les. deux *7

personnages est sams cesse sou-
liynée par le metteux en scene,’

: - sus du pdisson désossé et arrosé , M : B eye .
situations paraitront délicxtes Peres de la dimension d’un. plat rond te court, feition spuis la 2éme Jes cartes, iausse les pistes, cour Cour DE MAITRE AU SER. tt ADIEU DAML, cest, le face & le médecine BARBAN par son re.
mais vous serez capable de les Cc’ devoi i yex. Acheter une livre de cassave et dessus le reste du pois tise les grandes contesses abet Wine D 7 S 0 E aRI le Peer: a de de wr rved fon Hs des ticheries | symibotice te
améliorer fei et 1A; méme spec- est un devoir impérieux. en pyrex. > assave ssus le res : VICE DE SA MAJESTE BRI - de Véeran, de deux supervedettes,



métres au. coté opposé a l’ouest sur

pieds neuf pouces et deux ligner ou



pour Venfant de féter son pére

poisson charnu. En faire un long

son. Poser la 3éme eassave et

ses adveraires, déjoue les utten-

BON, le légionnaire PROPP, par °

taculairemen i 7 e ; wn ee . t ce le ovtarmine: TANNIQUE est une ocuvre ‘te Leur destin commun de ‘merce so comportement marginal, re-
ement en certains sec- ot guriout de contribuer a lpi court bouillon bien épice, Enlever dessus verser le reste qu ON halvérise. bat, altaqueextermines reco qui ne manque pas de vi = naires les avait habitués & se présente le MAUVAIS.:

donn é oisson du bouillon. Le désos- haven eunandver ja chanelu- ] oe . ', : Heaatiuns: ¢ " arties ! oe . > -: *
- ae boone Ja santé, . synonyme de le p entre part, imbiber les de f et mettye nu four Qui est ect homme dangereux, fueur. L’audace ‘des situations, vattre sur toutes les par s du Cependant, & Ia fin du ftihn,
mheur. Or, rien ne vaut les ser. D’autre part, impib “re, de tromage a habile et raffiné? bouleversantes est pénible a sup- monde ob naissait un conflit. 4) semble quils ont tous deux

Vente par Multivitamines des Eaboratcires bords des cassaves de lait. Dans quelaues minu‘es. i ROCAMBOLE norter. Ce film ést dominé par nawnis oe béau 2, le médecin wnagné quelque chose

«Cernelles dont Torganisme hu- L isi ini ibrairi ‘ I ifi int ftatiun de 3B. N et ole Leégionnaire BARRAN, plus indulgent. a
. nae e lvre de cuisine de Ninicue se vend dans toutes les librairies. ‘ 1 a magnifique interprétation « 2 » Plus gent, 3%
main a un besoin quotidien pour ‘ : ‘ . Une grande superproduction PROPP vont un jour se retrou- yne raison de croire & Vamitié,

voie parée

On fait savoie a tous ceux a
qui il eppart.endra = qu’en, vertu
20) D'une Oblipation hypothécai-
re souscrite par le sieur RENE

Emmanuel BRISSON et son col
legue de la Juridiction de Port au
Prince 20) D'un Bordereau d’ins
eription y afférent en date du 2
Avril 1958 30) de leur notifica-
tion au débiteur suivi de comman
dement en date duo 14+ Janvier
1969; ce dernier demeuré infruc
tueux; il sera procédé en MEtu
“de el par le ministére du Notai-
re EMMANUEL BRISSON le
Mardi que l'on eomptera 8 Juil
let 1969 dés d.x heures du ma-
tin a la vente au plus offrant et
dernier enchérisseur d’une pro-
priéte fonds' et batissea sise en
cette ville au Bois Verna Buelle
Rob:n de la contenance de quar
rante cing pieds ou quatorze mé
tres soixante deux centimétres et
demi de fagade sur la dite Ruel
le Robin quaranté.cing p.eds six
pouces trois lignes ou quatorze
métres quatre-vingt-treize centi-

une profondeur de cinquante-six

dix-huit ‘métres quarante cin, au
eété Nord y compris le mur cété
Quest; cinquante-sept pieds deux
pouces et neuf lignes ou dix-huit
métres soixante au cédté Sud y
compris le dit mur

Louis Moravia au Sud par les
consorts Dougé et & Est par la

ruelle Robin; suivant plan et pro §

cés verbal d’arpentage d‘Exil us
Prophete en date du vingt et un

‘Avril mil neuf cent ciuyquante - ;

trois enregistré et transcrit; ain-
si d’ailleurs que
imposé au. No. 45301-C se pour-
suit comporte et s’étend sans. en
Ylen exeepter ni réserver.

La dite vente sé fera sous la
mise a prix de CINQ MILLE -
CINQ CENT DIX SEPT DOL-
LARS 61/100 ($5.517.61) mon -
tant du commandement du 14
Janvier 1969 sus mentionné outre

les charges de lenchére, les inte ;




cété Ouest ,
bornée au Nord et & l'Ouest par

cet immeuble :

assurer l’équilibre et se mainte-
nir en bonne santé. Flacon de 60
comprimés qui contient les vita-
mines suivantes : — D— Bl
— B2 — Calcium — Vitamine C

nes» des Laboratoires Cernelle
pour avoir la santé et la joie de
vivre. Le prix en est modique;
bottes de 60 comprimés 6 gdes,
En vente & la Pharmacie Gef-
frard et dans toutes bonnes Phar
macies.

gah

Girard-
Perregaux
Haute
Fréquence

du monde

chronometre |

le pius précis

: { ‘ ; : pa i “6 5G et 4.00 . an Se
EDELINE. ‘proprita re demeu. ~~, Vitamine B12 — Vhuile de D BO reeéle plus d'un tour génial dans Entrée Gdes 2.50 et 4.0 long du film, ADIEU L'AMI e ADIEU L’AMI, est. un filn
rant et ‘Nomiclie. & Port au Prin foie de Morue — Pollen — Bre . son sac une étincelle qui fait sur xxx _xalte avant tout Ie cule de Va- digne en tous points du CAPF
ve le Jer Avril 1958 en I'Btude ‘eS’yeast ete. . wiz la bagarre. aes nfs, j 4 mite. © TOL, Ia Salle de la Capitale, =
: r inistere 0 Hommes, femmes, t D BON nséclaiy yui fend ive nfes, 4 « Au depart, tour. sparait. ces Lo. .
et par le ministére du Notare tatigués, prenez los eens i U : tous les hurizuns & PARIS, a De Luxe Auto Ciné deux hommes, et tls en arrivaient Entrée Gdes 2.50 et 4.00

~ DUBONNET |

RESSOCESOCESIOE NEE REESE EE

ULAR



‘

se Ot EI OOOO OOO OE IE OE OOO EM ay,
~~ aA ~A SAAD as Ae Bea BA AR




GIRARD-PERREGAUE

Chranomater HE

OYROMATIO

a(t"
Lalli!

ae





v, Po mW AML ONAN IIE
eh es ES ES
BF MO 4
Hea zx

ee.
wey ms



,
}

ni Se
vu

policiére, qui-vous laissera pante
lant. haletant, tenaillé par Vétau
dun suspense empoignant.
BOCAMBOLE
Une: force insoupconnable qui

LONDRES.

Un orage qui éclate, une ac -
tion qui explose, un suspense a-
nesthésiant, une rafale de séquen
ces agilées, des scenes fracas -
santes en perpétuelle ébullition.

ROCAMBOLE

Un film qui vous subjugnera,
un sujet qui vous enthousiasine-
ra, un spectacle rare. Si vous z-
vez aimé le voleur de DAMAS
vous rafollerez de ROCAMBO-
LE car ROCAMBOLE est excep
tionnel.

Entrée Gdes 1.00 et’:2.00

: xxx ,

REX - THEATRE

Dimanche & 5 h. 7 h. et 9 h.
ET POUR QUELQUES
“ DOLLARS
(cinémascape technicolor)
Clint EASTWOOD dans un
film de Sergio LEONE avec Lee
Van CLEEF,.Gian Maria voroy
Un film, qui par la nouveauté
et la hardiesse de sa facture, l’im
pétuosité houleuse de ses formi-
dables saquences, Ja brillante in-
terprétation des super - vedettes,
satisfait les désirs de-la ferveur
et les exigences de l’enthousias-
me. .
ET. POUR
QUELQUES DOLLARS
Une production dont Je ryth-
me se poursuit d une cadence sou
tenue .
Entrée Gdes 2.50 et 4..00

xX xKX

CRIC CRAC CINE

Dimanche 29:
2 5 hres, 7 hres et 9 heures.
En Super Gagla
HELGA

Richard Harisson qui le traverse
“avee une puissance et un calme
étudié.

Un film d'espionnage hors-sé-
rie!

Dimanche 29 Juin : a 7 Hres et
9 Heures.
UNE DAME AUX CAMELIAS
Une Cantate 4 Amour
En Technicolor
Une production

mortel chef - d’oenvre d’Alexar-
dre DUMAS , avee Ja divine Sa-
rita MONTIEL.

C'est le ‘drame bouleversant ¢2
cette courtisune étincelante qui
connut apr¢és les remous d'une
vie agitée
grand amour partagé, dans la
sérénité bucolique d’une paix re

trouvée mais brisé par les injonc, §

tions d’un conformisme social im
pitoyable.

UNE DAME AUX CAMELIAS §

Tl y a trente ans Yvonne PRIN
TEMPS et Pierre FRESNAY in
carnaient les héros de DUMAS
avee une autorité indiscutée.
Quelques années aprés la divine

Greta GARBO et le séduisant 5
Robert TAYLOR assurnient les %
de Marguerit. §

réles écrasants
GAUTHIER et d’Armand DU -
VAL. Aujourd’hui le cinéma es-
pagnol, rivalisant d'art et de
beauté, de poésie et de splendeur,
confie a la fascinante séduction
de Sarita MONTIEL le soin de
présenter un nouveau visage de
I'héroine de Dumas.
UNE DAME AUX CAMELIA>
La plénitude de ce grand a -
mour est rendue plus pathéti
que par le jeu troublant de Sari-
ta MONTIEL dont la voix d’or
vous ensorcelera dans un flot de
mélodies ininterrompues, de chau
sons espagnoles célebres. .
Cette soirée le DE LUXE AU-
TO CINE la dédie a « féminins.
Entrée. $ 0.50 par personne

’

xxx

eblouissaute ¥
et merveilleuse, inspirée de l'im- §

Véblouissement d’in ¥

exe

sa inti hoes . . 5
réts échus depuis la mise en de ‘ phe vie intime d'une jeune uN a -
meure #nsi que les frais de No (Eastmancolor) PARAMOUNT 5

Aux requéte poursuite et dili-
gence de la HAYTIAN INVEST
MENT S. A. Société Anonyme
de Crédit établie 4 Port au Prin
ce ot elle a son principal évablis

sement et ob'elle est représentée 4

par le résident de son Conseil

d’Administration, le sieur Franiz %

TROUILLOT proprigyalre demen ; Frequence ont obtenu 73% des bains de. mer, 39 rubis, avec garantie de tion sexuelle» traite essentielle - a Avec : Robert Hoffman et Li 5 p our V oitur es est en Vv te
ce identifié ay No. 3458-A ct la % de tous tes bulletins de précision au porter. ment de In conception de la fe. 5 Un drame policier pusston- f J

dite Sociéte patentée au

No. 82 de la Rue des Miracles,
Me. Constantin Mayard Paul du

barreau. de Port-au-Prince identi- §

‘fié, patenté et imposé aux Nov.
7839-A, 47003-E, 5445;
Contre le sieur RENE EDE-
LINE débiteur hypothécaire.
Pour plus amples renselgne-
ments s’adregser au Notaire Eim-
mantel -BRISSON dépositafrea du

Cahier:des charges ov A l’avocat

soussigné,
Constantin MAYARD PAUL AV.



No. ;
86271 ayant pour avocat consti- +
tué, avec élection de domicile en 3
son Cabinet sis en cette ville au ‘

[>>> ~~
LS? PF

R

En 1967, les chronométres
wirard-Perregaux Haute

marche délivrés par!'Obser-
vataire chronomeétrique de
Heuchdtel dans la catégorie
dex moftres-bracelet clas-
siques. Use performance
sensationnelle pulsque réa-
beta par‘oes montres stric-
Leena série.



i
i





Chronométre Haute Fréquence 4 36 000 alt/h, auto-
matique, calendrier, boitier étanche 4 l'epreuve

Modéles classiques et d'avant-garde en or 18 ct,
plaqué et acier. .
















SE LEVE YR SESEYAY, TA TEIN SEAS SANA TALES SIN TORY O10 OES PEPE EE EEA



avec: Ruth Gassman et E. Mo

nay :
AVERTISSEMENT.—

Le public est avisé que ce film
en couleurs contient une scéne
d@accouchement. susceptible de ne
pas convenir & de jeunes spectn
teurs.

HELGA un film sur «l’éduce

eondation et surtout de I’accou-
chement moniré cn gros plan
d'un pénible’ réalisme clinique.
HELGA, des schémas fixes ou
animés et des prises de vue mi-
croseopiques décrivent le chemi-
nement des spermatozoides a l’in
térieur des organes génitaux mas
culins et féminins, puis le méeu-

nisme de la fécondation et de la ago ans, pour séduire sa fiancée,

croissance du foetus prenant pe-
tit A petit forme humaine...

.. Des précisions sort don -
nées sur les périodes menstruel-
les, sux les dates & éviter pour ne
pas proeréer inconsfdérément
ete. :



Paramount présente
Jo Dimanche 29 Juin x 5 Hres —
7 Hres et 9 Heures P.M.
la vie de Lucky Luciano le Roi
du Crime dans :

ING
«REVEILLES-TOI ET MEURS»
(En Eastmancolor)

nant, évoquant la

LUTRING, ‘jeune ganster Italien
marchant sur les traces du célé
bre AL CAPONE pour devenir

L’ennemi Public Ne. 1 recherché §

par Ja police Internationale.
.. Un réeit bouleversant de —
vie d’un jeune Ambitieux qui a

devient un. cambrioleur remar-
quable, un voleur audacieux qui
I

se croit invulnérable — et e
une aventure @

voila lancé dans
palvitante et périlleuse-et vous
voilé aussi le suivant pas a vas.

tes les capitales .Euro





tragédie an- §
roissante de LUCKY LUCIANO §

la §

an








ver désocuvrés. Que vont-ils fai-
re ?

En dehors de intrigue policié
re remarquaple et du suspense
angoissant qui subsiste tout an

: ® ile le sera quand vous
Vaurez passée au VRAI | |
DUCO, leDUCO |
-authentique garanti
par la signature |
Dupont de Nemours
le seul VRAIT DUCO

ala

D’ AUTOMOBILES.

PIPE PEVIVE REMI VI VEDI YS:

4 Age de l’Espace
Pour étre adaptée a
Pépoque des satellites et
des fusées, votre voiture

doit étre resplendissante.

PROPP, plus rigoureux et plus
droit, a une raison de se sacri-
fier A quelqu'un (autre qua lui-
meme.

































Aussi, quoiqu’il leur- en oi
nk