Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
QUOTIDIEN |

LE PLUS ANCIEN D'HAITI |
FONDE BN 1606 os

ow

Directeur - Administrateur :
MAX CHAUVET

No 27,842



| Tragique Dilemne :

‘Stabilité ou Chaos

Au feu et a mesure que
passions deviennent moins
cerbées, que l'éloquence des faits
réduit 4 néant les constructions
chimériques des mythomanes, les
plus intoxiqués reconnaissent. de
plus en plus que le Leader de
la Révolution, le Président
DUVALIER- est un Homme
d‘Etat hors série pour avoir su
imposer la paix.et consolider les
institutions & un moment ot
le pays se trouvait en face d'un
tragique dilemme : stabilité ou
chaos. :

Douz? ans durant, le Chef
Constitutionnel de la Nation a
tenu téte aux négateurs du pro-
grés économique et social dont
les couspirations n’ont toujours
eu quwun seul objectif : pousser
notre communauté dans un saut
perillenhx dans Vineonnu. Mais, la
lucidité du Chef a toujours déjoué
wes manoeuvres d’autant plus
machiavéliques qu’elles se présen
“tent sous des apparences messiani
ques, Cette visave «pour reprendre l’expres-
sion suggestive et percutante du
Dr. René Piquion, n’est pas nou-
velle.

Leurs tenants ont révélé leur
crpnuleuse duplicité aux ,lende
mains des événements de Janvier
1046, Déja, éclatait Pantagonisme
qui opposait ces petits bourgeois
an mal de jouissances faciles aux.
couches profondes de la jeunesse
prolétarienne. :

Ces mémes «fils de famille»
qui s‘étaient arrangés pour tirer

les

exa-~

« marrons du feu en se faisant’

yer grassement des bourses
d'études & Vétranger par le Gou-
vernement du Président Dumar-
sais Estimé, -le trahirent ignomi
nieusement et se constituérent
dés lors les pires détracteurs
leur pays. Ces éléments dénaturés
obéissaient au fond & une certai-



ECHOS DE PARIS.—

de.

par Max A. Antoine

_ne lopique historique. Pour — re-
prendre une forme “ connue,
leurs péres ont mangé dés raisins
yerts, ils ow avaient les dents
agacées.

Ce sont ces mémes faux révolu
tonnaires dont la vie est un tissu
de reniements qui, ces temps-ci,
ont recruté quelques jeunes écer
velés de la réaction traditionnelle
pour provoquer-un chambardement
dans notre pays.

Les Gchees. ehregistrés ré-
.cemment par leurs tentatives de
subversion, prouvent qu‘ils se
sont mépris sur les conditions ob-
jectives. sous le Gouvernement du
Président Duvalier qui a libéré
des forces politiques et sociales
nouvelles. De telle sorte que c’est.

-YHumaniste Duvalier qui fait
la Révol..ion en Vinstitutiona-
lisant, c"est-A-dire en insérant ses
conquétes > dans une I¢gislation
avaneée, en permettant aux fils
du peuple de faire ct d'écrire
avec Lui histoire,

Aun moment ot, un peu
partout a travers le continent, les
mouvements d’extréme gauche
‘suscitent les situations les | plus
explosives, le Président Duvalier
assure la Paix. I] est significatif
de noter que, quelques heures
apres le bombardement inconsidére
et criminel du 4 Juin, tout a
vepris son cours normal, Et le
peuple, avec sa verve gouailleuse
de signifier que la vie continue :
«Anyin pas dérangé».

Le 22 Juin 1964, le Premier
Mandataire de la Nation prétait
serment comme Président a Vie.
_La commémoration de Vanniver-
saire cde cette date historique
fortifie la symbiose de la Nation
et de son Chef quia rendu inopé.
rants les forces d’abatardissement
et les ux prophétes = atl
préchent Ja haines la destruction,
je chaos. °



Distinction a Ambassadeur

8.

Nous parviennent & V’Instant
les échos de la trés flatteuse dis-
tinetion décernée par le Prési-
dent GILBERT JULES, Ancier
Ministre, Ancien Député, a no-
tre Ambassadeur auprés de la
Comiuunauté Economique Euro-
péenne le Docteur Rodrigue RAY
MOND.

1948, seul, sans

Soux la Prtsidence d’Honnevr
tle M. Frédéric DUPONT! An-
cien Ministre, Ancien Président
dy. Conseil, Municipal de Paris. Je
Comité de Ordre de VA'mabilité
Francaise avait convié a la Reé-
sidence privée & NEUILLY de le.
Comtesse DUCHEMIN de SAINT
AUBANET une brillante Assen.
hlée d’Hommes Politiques, ¢’in-
dustriels et de journalistes de la
Presse, de la Radio et de la Teé-
lévision,
| Ll nous - VYhommage particulier que le dis
lingué Homme d’Etat Frangais
a volontiers rendu A notre Grand
Leader Son Excellence le Doc-
teur. FRANCOIS DUVALIER
Président & Vie de la République.

Nous adressons nos -vives fé-
licitations personnelles a notre
excellent ami Ambassadeur

RAYMOND qui inaugure de la
sorte brillamment sa Mission en
mettant son rayonnement et son
dynamisme au service de son
Pays.

Nous avons pu obtenir du Co-
mité de VOrdre de VAmabilité

Francaise le texte intégral. du
discours du Président Gilbert
JULES que nous_ reproduisons

avec plaisir.
x =x

DISCOURS prononcé le 6 Juin
‘1969 par le Président
GILBERT ZULES — Ancien
. Ministre,
Ancien Député,
nu Voecasion de la Remise du
Grand Prix d’Honneur de VOr-
dre de l'Amabilfté Frangaise a
Son Exe. M. VAmbassadeur Ro-
drigue RAYMOND.

Monsieur VYAmbassadeur,

Mesdames,

Messieurs,

Ce soir je voudrais retrou-
ver pour. quelques instants fugi-
tifs d’anciens privilages que j’ai
eu VPhonneur d’exercer.

Ti m’a &é donné au cours de
ma longue carriére de porter la
parole au nom du Gouvernement
de la France.

Jappellerai volontiers ‘mes
compatriotes et par dela nos fron
teres d’autres représentants des
élites européennes & me désigner
Pinterpréte de notre joie et de
notre fierté en remettant le Grand
Prix d’Honneur de l’Ordre de ’A
mabilité Francaise & Son Excel-
lenee Monsieur VAmbassadeur
Rodrigue RAYMOND.

Pour ja deuxiéme fois dans
VHistoire de VOrdre de ?Amahi-






SIROP DAY
ANTIDOL
}. FINAVER
DAYLAX
PODOL



PECTORAL DES

contre la Grippe
Analgésique

contre les Ascaris
contré la Constipation
Rhumatismes

~ Rodrigue fiaymond

lité aprés le regrette Docteur
Jean Price Mars, Haiti revient
& Vhonneur et avec quel éclat.

Alors que VEurope releve a-
vec peine de ses ruines accumu-
lées et amorce sa renaissance &
la recherche de ses valeurs civi-
lisatrices hélas oubliées, nous
yous avons vu arriver 4 Paris en
savoir encbre qu’a
vec vous nous revenait. un reflet
magnifié de nos propres ensei-
gnements, véritahle fer de lance
intellectuel de la ‘Nouvelle Va-
eue Latine et Américaine.

Historien — conférencier —
Journaliste, yos monographies
sur Allemagne et la Scandina-
vie constituent des points trés
appréciés de réfétences.

Brillant économiste vous avez
apporté votre concours 4 des
Symposiums et & des Séminaires
d’études 4 Milan, .. Amsterdam,
Munich, Zurich, Réme, Bruxel-
jes, Stuttgart, aussi bien qu’a
Vienne ou 4. Stockholm. i

Il me souvient de ce jour de
Vété 1964 quand des aniis m’ont
fait parvenir les 4 ou 5 plus
grands journaux d’Helsinski ou
votre photo barrai: 4 colonnes de
la premiére page.

C’était la premiére fois dans
toute V’histoire de la presse fin-
landaise que votre pays pouvait
faire entendre sa voix au grand
public nordique et balayer tant
de légendes préjudiciables.

Tl faudrait évoquer ici vos théu

ries sur les économies primitives
et les ‘méthodes originales que
vous avez tracées pour les faire
basculer progressivement dans
nos cireuits contemporains aussi
hien que vos études pénétrantes
des mécanismes
moderne. Mais je crains que
nous n’en ayons le temps. .

Débordant toutes les frontié-

(Suite page 4 col. 1) -

Les «Jeux» du

)

De nombreux lecieurs du Non
velliste, surtout des jeunes, nous
demaxdent les raisons de la sus-
pension de notre rubrigue «Les
Jeux du Nouvellistes. ic fait
est que les maisons spécialisées
de France ont semble-t-i) aban-
donné ce genre de productions,
comme il ressort de la lettre sui
vante que nous ivons recque d'un
de nos agents en France.

Cher Monsieur,

Votre lettre du 7 Mai
nu toute notice attention.

Malgré diverses recherches,
nous devons yous avouer qu’il ne
nous a pas ctC porsitle de trou-
ver Vadresse dun confrére sus-
ceptible, de pouvoir veus fourris

a rete





BEBES

d’une économie”

LES: USA ET L’AMERIQUE LATINE

*

Importantes mesures
annoncees par les USA

PORT OF SPAIN (AFP)

M. Charles Meyer, Sous Seeré
taine d’Etat américain, a annon
vé aujourd’hui @ ja sixiéme con-
Tévence économique et sociale in
teraméricaine, que les Etats U-
nis avaient accepté d’ouvrir ur
«nouveau dialogue» avec les peys
@Amériqu Latine sur la base
du «Document de Vina Del Mar»

Cette déclaration qui répond
en partie aux revendications des
Pays Latino - Américains a con
tribué a déténdre le climat de
tension qui s’était inslallé a la
Conférence de Port © of Spain,
d'autant plus que le chef de ia
délégation americaine a assorti
sa déclaration de principe de six
mesures destinées a 1emtorcer la
coopération des Ltats- Unis a-
vor PAmérique Latine.

1) Les Kiats Unis ont décidé
de supprimer immédiatement Ja
clause dite «d’additionalites, con
sidérée comme une ¢irritation
jnutile> dans VPutilisalion’ de leur
aide. Cette clause obligeait les
Pays Latino - Américains a dé-
penser l’aide aeccordée & ce titre
en supplément de leurs achats

‘enormaux» aux Htats Unis. Dé-

sormais ils pourront utiliser
pour financer ces achats nor
maux.

2) Les Etats Unis vont acero
: ‘ :
tre leur aide au fonds de diver-

‘sification du café.

3) Is aceeptent également: Ie
principe de amultilatéralisation>
de leur aide, c'est & dire que cl
le-ci sera attribuée 4 des région:
et non plus pays par pays.

Les Etats. Unis vont améliorer

: leurs méthodes*de transfert des

proprés technologiques et scien-
ry



tifiques aux
Latine.

Le Président Nixon va créer
une commission «Ad Hoc» de cito
yens éminents pour étudier le;
réponses A donner aux requétes
contenues dans le document de
Vina Del Mar.

Les Etats Unis vont soumet-
tre A Geneve, aux pays de OG
DE une liste de produits de pays
en voie de développement qui
pourraient bénéficier de tarifs
préférentiels dans les pays in-
dustrialisés.

Ces mesures dont
‘vont prendre effet
ment, ont été dans
bien accueillies

pays d’Amérique

certaines
immédiate
Vensemble”
par les délégs-
tions lating - américaines qui
considérent les déclarations dec
M. Meyer comme. positives, da-
vantage, s’accorde-t-on & dire,
dun point de vue psychologique
que strictement materiel.

NN X

UNE [IMPORTANTE
DECISION DE NIXON

WASHINGTON
Le Président Nixon vient de
prendre une décision tavorable

a VAmérique Latine en élimi-
nant du programme. d’aide exté
rieure une regle qui a toujours
ebé critiquée, selon laquelle les
bénéficiaives d’une aide devaient
effectuer des achats aux Fetats-
Unis.

Cette restriction a éte Vebjet
de nombreuses critiques de la
part de leaders latino - améri
cains qui signalent que le maté-
riel acheté aux USA cofite sou-
vent 40 pour. cent plus cher
qu’ailleurs. Gette régle avait 6
adoptée en 1964.



Force «x» ou force odylique

Hey a réellement tres peu de
gens qui soient familiarisées a-
vec les termes ésotériques. Ceri
rend extrémement difficile & V’a-
depte de parler clairemenl et ex
plicitement. des forces oceultes.
En outre, de méme que nous ne
racontons pas en public ies scé
nes intimes de notre vie privée,
nous ne voyons pas trop pcur-
quoi l’initié se plairait & exposer
sans restriction Jes secrets du
«Grand Arcane».

Notre plus grand désir seratt
Warriver & bien vous faire com-
prendre ce que sont ia «Force-
Xs et la «Force Odyliques, mais
ececi n'est pas commode. En al-
tendant, retenez que c'est pour
notre plus grand bien gue la
«Force-X» s’est manifestée aux
hommes, et qu’elle
prétre & nous guider dans les
mauvais moments. Fci, nous vous
ferons remarquer qu’on ne peut
pas s’en servir a des fins @pois-
tes.

C’est Ja «Force-X» qui rend
efficaces nos prieres, qui fit bri]
ler en plein jour lauréale
saints ainsi que Ies plis de la ro
be «sans,sutures de Jésus. Ele
est a la hase de ce que fort sou
vent nous appelons un iniracte.

Je m’en voudrais de vous tenir
plus longtemps en suspense, et
je m’en vais vous donner qucl-
qucs données qui vous — perniet-
tront de vous faire une idée ac-
ceptable de ve que ‘peut bien 4.
tre la «Force-A» ;

1.— Elle est radiée par pres-
que tuotes les substances con-
nues. 2.— Elles peut étre emmi-
ganisée — et méme transmise A
un corps nutre. 3.— Elle est po-
larisée. Quand on arrive 4 la tou
cher sous certaines conditions.
on éprouve une sensation de cha

-leur ou de froid intense. 4.— Les

voyants la voient sous une form.
jumineuse. :
Ce h’est que tout derniérement



Nouvelliste

sous forme de flans.ou de cl-
chés, les productions que nous
voug fournissions au préalable

Le coat: de la , photogravure
sest considerablement accru de:
puis quelques’ années, alors que
les prix des agences de pre:
francaises ont été bloqués depuis
de trés nombreuses années.

Aussi, tous les confréres , que
jai pu cohtacter a ce sujet nvont
indique qu’ils avaient abandonné,
depuis longtemps, ce type de pro
duction.

Avec tous nos regrets,

Nous vous. prions d‘agréer,
Cher Monsieur, l’expression de
nos sentiments les meilleurs.

Alain MONTAGNE.





est toujours .

tles .

Lt tl tt ttl at etl

‘Par Fortune L, BOGAT

qu'on s’est rendu compte du ro

le important que. joue la’ «Force-
X» dans: ’Univers, et qu’on a
pu lui trouver des applications
pratiques. Cependant, oéj& en
1897,, Wilhelm Reich était uu
courant de son existence, et pen
sait, méme arriver un jour & Vop
poser 2 la force atomique. Nous
devons i L. E. Eeman (1889-
1958), l'étude la plus compléte
qwon ait jamais fuite sur ce
quelaue chose mystérieux que les
métaphysiciens appelient la «Tor
ce-X>,

Nous pensons qwil serait bon
de vous faire remarquer que la
«Foree-X» n'a rien de commun
‘avec Vélectricité, le magnétisme
et les forces ocsmiques. Tl est
certain que sa découverte a jete
une sorte de perturbation dina
nos connaissances en physique
et en psychologie.

Prenons par exemple le imot
radiesthésie qui autrefois s’ap-
pliquait & ia technique employée
par les soucciers pour découvrir
les courants souterrains d’eau.

De nos jours ce mot est emplo

(Suite page 4 col. 2)



Au compte
gouttes

par Raymond PHILOCTETE

A la vérité, si nos écrivains
sont peu appréciés du milien, c’est
parce que leurs livtes sont inca-
pables de les nourrir.

Et comment en serail-il
irement ? '

Trop de liseurs n’ont pas d’ar-
gent; trop d’hommes aisés et
oclairés, de gott pour la lecture.
Trop de compatriotes, s’ils ont le
coup de foudre pour n’importe
que] livre d’auteur ¢tranger, affi-
chent cependant un vulgaire
inépr pour les — productions
littéraires de chez nous...

Trop de gens, enfin...

Pour avoir été a lécole, ils ont
une teinture d'analyse gram -
maticale; ils savent que Josuc
arréta le soleil, que

eeing et quatre font neuf, dtez
deux, reste septs”

Mais ils marrivent pais a priser
Je livre. Ils repardent homme
de plume avec étonnenent et ce
demandent sil ne serait pas
toqué, le pauvre. Car, pour eux,
un bol de fyis rouge, de beaux
vétements,.., cest toute la vie.

J'en ai fait Vamére expérience,

Dois-je m’en cacher ? :

Entrainé, vers lage de quator-
ze ans, par le démon littéraire,

au-



-(Suite page 4 col. 7) %

‘le

_ PARIS (AFP

M. Georges Pompidou, .deuxie-
me Frésident de la Véme Républi-
que, successeur du général, De
Gaulle, a pris aujourd’hui ses
fonctions au palais. de I’Hlysée.’
Tous les fastes républicains ont
été déployés pour installation
solennelle du. nouveau Président
dans ce palais du faubourg St-
Honoré qu’oceupérent les prési-
dents des républiques précédentes
et dow il dirigera Ja France
pendant sept années: escorté de

la garde républicaine, honneurs
militaires, vavaliers a pied en

grande tenue, uniformes chama-
rés, tapis rouge et plantes vertes.
C’est dans Ia gvande salle des
Tétes de )'Elysée ot, ces derniéres
années, le Général De Gaul-
recut et tint toutes ses
conférences de presse, que se
déroule la cérémonie d’installa-
tion. Les représentants des corps
constitués, tous les membres du
gouvernement, les représentants
de l’Assemblée, du Sénat, tout
ce que état compte de dignitai-

res, était rassemblé dans le décor

désuet de cet inumense salon.
Tl était 1h Gmt quand M.
Georges Pompidou qui fut pen-

dant six années le premier Mi-
nistre du pénéral De Gaulle,

avant de lui suecéder, est arrive
a I'Elysée, en compagnie de M,
Maurice ‘Couve de Murville, pre-
mier Ministre, qui lui remettra
ce soir sa démission et celle de
son gouvernement.

lic Présidert de la République,
eu habit, says aucune décoration,

a traversé la cour d‘honneur du
palais présidentiel “barrée d'un
large tapis rouge, devant un

hataillon de la-garde républicaine
qui rendait les honneurs. Au pied
du perron se tegait M._ Alain
‘Poher qui assura linterim de la
Présidence de la République
depuis le départ du général, De
Gaulle. (1 accueillit M. Pompidou,
Mais Jui

ne transmit pas ses
pouvoirs qui n’étaient que ceux
d'un Président interimaire. Les

deux honimes se sont simplement
serré la main.

Tout se déroula ensuite rapi-
dement, selon un protocole rigou-

reux. Dans l’un des salons, C. J.

Cabonier, grand) Chaicelier de
Yordye, remit d'abord les imsignes
de‘grand ¢roix ‘dela’ légion:d’hon
_netir, que regoit ‘chaque: Président:
. dela République: ala prise de
fonctions Aun nouveau. chef
d'état.-C’est le. plastron barré du
large -ruban rouge que M..Geor-
ges Pompidou; précédé de quatre”
hussiers, du chef :du-protocole a
Vhabit chamarré, et suivi-de tous
ses- collaborateurs pénétra dans la
salle des fétes, ot s’est déroulée
ja cérémonie officielle dominée
par le souvenir du général De
Gaulle -auquel .M.. Gaston Pa-
lewski, Président du Conseil cons-
titutionnel puis M. Georges Pom.~
pidou lui-méme vendirent un
hommage. Le Premier Ministré
M. Maurice Couve de Murville

a remis ce soir Ja démission
de. son Gouvernement et Mr.
Jucques Thaban-Delmas, | prési-
dent de UVAssemblée Nationale,

a été appelé & former
veau gouvernement.
Au moment ot
recevait des mains
vhanier le collier de grand.
maitre de Vordre de la Légion
d’Ifonneur, une salve de 21 coups
de canon, dont tes échos se réper
eutérent sur toute la ville’ tirée
depuis tes berges de la Seine

le nou-

M. ‘Pompidou
de: l’amiral

toute proche, faisant résonner lcs.

vitres du palais. Le nouveau ‘Pré-
sident de la République frangaise,
suivi de.MM. Maurice Couve de
Murville, Alain Poher et Jacques
Chahban- Delmas, fit ensuite le
tour de la salle pour saluer
personnalités présentes. Les jour-

nalistes vemarquérent que M.
Poher serra Jes mains de MM,
Michel Debré, André Maltaux,
Edgard Faure, Mauri¢e Schu-
mann, mais devant Vimmobilité
dy, M. Roger Frey, Ministre
d'état, passa ensuite devant les

autres membres du gouvernement
sans tendre.la main.

(Dans Vaprés midi, le Cabinet
de Mr Frey dementait lincident)

La eérémonie se termina dans
,le pare. du palais of M. Georpes
Pompidou écouta la Marseillaise
au garde a vous et passa en revue
un détachement de la warde
républicaine. :



"Revue de la Presse Parisienne du matin

PARIS (AFP)

La composition du futur Gou-
vernement Chaban - Delmas est
toujours, au premier plan des
préoccupations des éditovialistes
de la Presse ‘parisienne de ce
matin qui soulignent a ce sujet
Vimpoktance” de Vouverture vers
les Libéraux et se penchent no-
tamment sur le cas de la parti
eipation & ce Gouvernement de
M. Antoine Pinay, participation
qui, constatent certains, resic
tres problématique. Pour
Bernard Lefort, de PARIS -
JOUR, il est probable que M. Pi
nay donnera une réponse négati
ve et on peut ainsi prévoir que
M. Giscard D’Estaing sera fe
prochain Ministre des Finances.
Bernard Lefort qui souligne que
M. Pompidou participe étroite-
ment au choix des futurs Minis-
tres, estime que le Ministére des
Affaires Etrangéres pourrait
revenir soit & M. Couve de Mur

ville soit 4 M. Maurice Seha-
mann. Tandis que le maintien

de M. Edgar Faure 4 1l’Educa-
tion Nationale est considéré com
me acquis, Gérard Badei — souli-
gne pour sa part dans le PARI-
SIEN LIBERE que pour M.
Pompidou J’ouverture Libérale
se précise et il met l’accent sur
les idées fort différentes de cel
les des technocrates en place se-
lon lesquelles le nouveau Prési-
dent de la République entend gt
rer l'économie francaise et met-
tre nos entreprises en ¢tal de
faire face a la concurrence inter

nationale. Insistamt sur le tra-
vail d’équipe qui sera celui du
prochain Gouvernement, Gerard

Badel conelut: Ce travail d’e-
quipe ne saurait se eoncevoir
sans qu¢ soient étroitement ar-
sociés A loeuvre commune — Jes
membres de cette famille libéra
le et centriste qui ont fait bascu
ler de facon décisive la fraction
de Délectorat sans laquelic Vélec
tien de M. Pompidou eul été com
‘promise (et il cite a ce suje:
MM. Jacques Duhamel, Giscare
D'Estaing et leurs amis).

LE CHAMPIONNAT DE LA CONCACAF

Les matches Violette-

Samedi 14 Juin.

Tenant compte des recenmian
dations faites par le Secrétaive -
Général de .la F. H. F. au ino-
ment du départ et également des
consignes de leur Capitaine Phi-
lippe Vorbe, transformé en la
cireconstance en Conseiller techni
que, Péquipe du Violette, pour la
premiére rencontre, a fourni une
excellente partie face au Somer
set des Bermudes, Menée par un
but de Smith a la 12@me minute,
elle a égalisé a la 21éme sur un
tir croisé de Guy Frangois de 25
métres. Le gardien Philogane, &
la 54éme minute, commit une er-
reur qui ‘Jui valut un coup de
pied de réparation qu'il ent la
chance de dévier. .

Les applaudissements du pu-
blic, les compliments individuels.
I'éloge de la Presse, ne furent
pas ‘ménagés & notre champion
pour sa magnifique exhibition.

Furent — alignés Philogéne,
Germain, Lahens, Bayonne, Bap
tiste, Louisdon, Vorbe, “ean -
Pierre, Lucien, Dely, Francois
puis Jn-Baptiste.

Aprés le match, analysant Ic
jeu de l’adversaire en compurat-
son du ndtre, tout prétait & leu
phorie quoique Philippe Vorbe.
conscient de sa tache, pensail
qwil ne fallait pas vendre la
peau dé VOurs avant de avoir
tué. Il recommanda aux gars de

ACHETEZ LES MEDICAMENTS



_LABORATOIRE DAY



(1—1) — (0-5)

se montrer diseiplinés, de ne
vommettre aucun execés et sur-
tout de se reposer. Les réservis
tes furent conviés A un entraine
ment le dimanche matin.
LUNDI 16 JUIN.—

Dans Vaprés midi, réunion de
toute la délégation dans une mé
ime chambre. Allocution du Dr.
Rony Gilot qui rappela les pro-
pos du Dr. Roger Lafontant, ex-
pliqua aux gars que ce n’était
pas seulement un Club qui défen
dait ses couleurs mais une .repré
sentation haitienne dans un Pays
ctranger, qwils étaient jes am-
hassadeurs du sport natioral.
Vorbe surenchérit, puis au: ta-
bleay noir, exposa comment opé-
rer. Peu de modifications furent
apportées dans lag®6rmation
Jn-Joseph débuta puts fut rempla
vé par Germain, Jn-Baptiste, sup

_pléa i Dely, vietime d'un choc.

Départ en trombe du Somer-
set qui délégua deux hommes
sur Frangois et Vorbe qui cons-

tituaient nos atouts maitres. Deux

buts furent acquis sur négligen

ve de Philogéne qui tremblait dans

sn cage. En dépit de cette avance,
au repos, Vorbe exhorta les
joucurs a& jouer calmement afin
de remonter cet handicap et de-
manda au portier de ne pas con
coder de nouveau but, ce qui dé
couragerait totalement le onze
Horton (un vrai tank) = fut
aligné en deuxiéme mi-temps par







les:

VIGORINE

B. VI-PLEX
DYNAMO
POMMADE ST. YVES



P.0. BOX

UNE SECONDE \CROISADE

du Rév. W.. Herb: MeConus
est attendué ici le 15 Juillet

sy Hier “oniatin, les Reverend”
W,-Herb. Me Comas”::a' repris
l'avion -avee .--le. groupe de sa
premiére -croisade en. Haiti.: Ce
Ministre.ordonné de «la» United
Methodist Church * est un évan-
géliste nommé par la “Conférence
de Kentucky, li .était ‘un honmime
d'affaires réussi avant -d’enten-
dre l'appel de Dieu - auquel - il
répéndit avec enthousiasme,.

Il apporte a son. église et a.
ceux qui le suivent tout un trésor
dexpériénce dans le réglement
des détails de voyages tels qué
ceux auxquels il doit faire face
dans Ia direction des croisades.

Ia en effet dirigé des croisades
dans les Antilles, dans l’Amérique
centrale, dans 1l'Amérique ‘du
Sud, en Afrique, vers lia Terre
Sainte et se révéle trés capable
dans le service chrétien.

’ Ii vient de passer une semaine
ici avec son premier groupe : the
World Gospel Mission to Jeremie.
ll a visité et travaillé avec les
(irigeants de la 4VEH.

_ Ce groupe de missionnaires est
reparti enchanté de leur visite ici.

Le Révérend W. Herb Me
Comas reviendra en Haiti le Li
- Juillet avec un groupe plus impor
tant encore pour huit jours, du
15 au 23, Ce groupe séjournera
a la Villa Quisqueya, Pétionville.

La, publicité se fait déja aux
Etats-Unis = pour cunir ce
groupe. Cette publicke’. montre

tous’ les, attraits de Ile Magique
qui est Haiti.

Le «World Missions Tours»
(P. Q. Box 67, Russell, Kentucky)
permet aux peuples des Améri-
ques, de l’Afrique et de l’Asie
dentendre une nouvelle interpre-
tation dela parole de-Dien.

xxx
UME HENRI. ROC
Déléguée & la Conférence
Tuternationale des Infirmiéres

.. Hier matin, Mme Henri
Roc, née Josette Henry a pris
le Vol d’Air France a destination
de Montréal via Miami.

Mme Henri Roc, professeur &
\'Beole des Infirmiéres Simone

Ovide Duvalier, est déléguée a la ~

Conférence Internationale des
Infirmiéres qui va se dérouler du
21 au 28 Jitin 4 Montréal.

Elle a été saluée. a l’'aéroport
Frangois Divalier par son mari,
Me. Henri Roc, par sa fille Mar-
jorie, par Mle Lucie Franeois,

’ Directrice de I'Eecole des Infir-
miéres, par Mesdames Jeannot
Cadet, Monfiston, Blanchard, pro-
fesseurs & cette école,

Connaissant Ja belle préparation
de Mme Josette Henry. Roc nous
sommes certains qu'elle prendia
hrillamment part aux débats.

Nous lui souhaitons un agréa-
ble séjour au Canada.

x xXx

LE CAMERAMAN

MICHEL ALEXITCH
travaille au film de
Wally Pierre sur Haiti

. Hier matin est arrivé de
San Juan, le cameraman — fran-

cais, Michel Alexitch.

Michel que nous avons rencon-
tré il y a une dignine d’années
vit depuis quelques temps 4
Puerto Rico.

Il est venu ici sur la demande
de Wally Pierre, fondateur du



Somerset

BR ncsset Cela n’allait pas ar-
ranger nos affaires. Ce géant se
déplacait d’une zone 4 l'autre.
marchant avec la balle qu’on ar-
rivait & lui enlever difficilement.
V’amenant aisément dans notre
carré. Philogéne se laissa sur-
prendre A nouveau, Le gias était
sonné. Un Bermudien fut -expul
sé pour jeu dangereux. Voulant
rétablir Véquilibre, Varbitre invi
ta Lahens 4 sortir sur une faute
bénigne, Seorant deux nouvelles
fois, le Somerset l’emportait.
A lissue du match, les joueurs
Incaux vinrent saluer les ndtres
vt Vorbe: les félicita de leur vie
toire incontestable — en_-présence
de heur Gouverneur.

Dans Ja soirée, au cowrs d’u-

ne agape, Philippe, sportive -
meni, faisait la critique de la

rencontre, expliquait aux adver-
suires comment opérer contre le
Saprissa de Costa Rica ou le Mo
tawue du Honduras qui leu’ sera
opposé au second tour, I) fut re
mercié de ses conseils par tous
les dirigednts et équipiers du So
merset qui reconnaissaient en lui
non seulement un grand joueur
mais aussi un futur Entraineur,

Nous félicitons — particuliére-
ment International Vorbe de
son comportement. Digne émule
de Tassy, il a bien -rempli son
réle de Conseiller technique et

(Suite page 4 col. 8)

-PURGATIF ST. YVES —¢

par Aubelin Jolicoeur

Pa

“Pine Cub CILNEBAU-PLERRE

pour trava ler au film en couleurs
que celui-ci monte sur Haiti pour
le compte de l’Office National du
Tourisme et de la Promotion. |
“Michel Alexitch a été accueilli
a l'aéroport. “Francois Duvalier
par Wally et nous. Leo

lest descendu au Grand Hotel ©

Oloffson.
Nous iui ‘souhaitons -- une
fructususé hesogne. :
xix Ss SS
PHILIPPE MALVAL ‘
EPOUSERA oes

Elizabeth Baker au Sacré-Coeur
le samedi 28 Juin ‘ :
: o-Le jeune Philippe Malval -
“et la ravissante --Mlle - Elizabeth
Baker. uniront leurs destinées par
le mariage le samedi 28 Juin.
Philippe est, le fils de Vin-’
dustriel Francois Malval-et Mme
née Elsie Perry, -
Elizabeth est la fille de l‘Ingé-
nieur agronome Edouard et Mime,
née Louise Baranco. oe
La :bénédiction nuptiale . leur
sera donnée le samedi 28° Juin’.
-a 6 heures en \'Eglise du Sacré-
Coeur de Turgeau. be
Nous faisons d‘ores et déja'une
abondante emplette de.vydeux qui_
apporteront le plus - parfait -bon-;.
&heur dans leur foyer. . :

: RxX
LE DIRECTEUR DE
L'AFP JEAN MAILLE |:
urrivé avec le. Technicien
Jean Teillet .
: Hier matin, notre excellent
confrere et ami frangai# Jean
Maillé,. Directeur de PAgence.
France Presse dans les Aniériques
avec sige & Caracas" est arrivé
de San Juan, en compagnie de
M. Jean’ Teillet,. Technicien de
cette: Agence. :

Il aecompagne . ici: , Jean *
Teillet qui va. installgr” les
machines modernes de JlA-
vence France Presse en Haiti.

Nous souhaitohs la bienvenue
a notre ami. Jean Maillé- de

‘ Trévenge et & M.‘Jean Teillet,
descendus 4 la Villa Créole.
xxx
MLLE PATRICIA
CANNAVARO. :
€pousera. MI. David Anthony
King fe 16 Aitut au Larehmont, -
Avenwe ‘Church: de New Yodk
... Nous avons recu avec plaisir
la carte de faire part du prochain
mariage de la captivante Mlle
Patricia Cannavaro avee ~ M.
Pavid Anthony King, .
Patricia Cannavaro avait passé

>

‘quelques mois ici l'année derniére .

alors qu'elle préparait sur le tou-
risme sa thése de sortie de 'Un-
versité oi elle étudiait la socio-
logis. ,

Elle nous a laiss¢ d’attachants
souvenirs de sa fine intelligence
et de sa bonne éducation.

La bénédiction nuptiale sera
donnée 4 David Anthony King et
i Patricia Cannavaro Je Samedi
16 Aout 1969 A midi c¢ l'Eglise de
Larchmont Avenue, New York.

Nous faisons d'ores et déja des
vovux complets pour le parfait
bonheur de ~ M. et Mme David
Anthony King.

x xX xX

RETOUR DES HOTELIERS

Albert Silvera et Robert Baussan
Hier apres midi par le Vol’

de la ‘Pan Am venant de Miami

est rentré M. Albert Silvera,

Propriétaire, Manager de l’Hétel -

El Rrancho. - Il vient de passer
quatre jours aux Etats-Unis pour
continuer de préparer la saison

d'été qui débute -bientét et celle -

de Vhiver prochain.

Tl a rencontré au cours de ce
voyage son ami, M. Kurtz .
Henley, Expert en tourisme de la
Mission Intéprée de VORA en
Haiti.

Kutz aussi a été nous aider
dans la campagne névessaire pour
fairg face i Jn propagande ‘fal
lacieuse,

Albert Silvera a été accteilli
par sa femme Gladyy et son petit
fils Louis-Albert Lévéque.

Deux heures plus tard

(Suite page 4 col. 6)

est

Amicale du Petit .

se .
Séminaire
. Le Comité de |’Assoviation
Amicale du Petit Séminiaire Col-
lege Saint-Martial prend plaisir
A inviter les: membres ainsi que
leur épouse & une réception quiil
organise le samedi 28 Juin 1969

de 6 & 8 heures p. m. & la Salfe
Des Anciens 2: l'occasion’ de la
St. Martial. Le Comité compte sur.
votre présence, 2

La cotisation de $ 2.00 par té-
te ou de $ 4.00 par couple pour-
ra étre payée soit a l’économat
du Petit Sémnaire, soit & Mon-
sieur Jean BERNADEL_& la Ban,
que du Canada, soit en I’Etude de
Me. Raoul. KENOL, a la Rue du
Centre, au plus tard le 26 Juin.

Merci.
Et pour uelques vs

Dollars de plus

Le Rex Théatre projetera sur
ses écrans Ie plus fort western
italien distribué par les Artistes

Axssociés . ,

Bt Pour’ Quelques Dollars de

Plus.

. y
: Tonique, pr. Etudiants :
et écoliers surtout i
+ Vitamines B. Complex j
: Tonique contre le climatére male | |
: Maladies de la peau.




ae







“Vinstallation AU FIL DE S JOURS..

ompidou a l’Elysée -











us

a
ACS






er TT er







PROBLEME No. 122





HORIZONTALEMENT —

1 — On peut s‘y embourber
> — Roi des Myrmidons — Note
3 —-.Manque de souplesse —
Bout de bo's) |
4 ~— Trés nattirel — Epousailles
5 — Donne quelque ombrage —
Une maniére de se dplacer dans
- Solution du
HORIZONTALEMENT —
1. Ambiance — 2, Sarabandes
— 3. Iman; Ida 4. Navire; Toi
— 5. Inondérent — 6., UA; Qui

— 7. NAR; Urée 8 Merles; Nu
— 9, Mi;. Elises — 10. Essorés.

un altment ;
6 — En hache

rien >

q — Homme

Romains

8 — Quolifie des taches... de son

— Arrose Béz.ers — En moire
ja -— Réconfortés.

d’Etat anglais —_

xxx

VERTICALEMENT —

I — Epoux — Préposition
1] — Plante méridionale
Ii — Béte a corne

JV — Spécialiste de la plume

_—- Alors

V — Commence une portée —
Personnage burlesque _

VI — Fixe les teintures —
Planche de bois .
VII — Faibesse sénile d’esprit
VIII — Assemblages de feuilles

{X — Flotte sur leau

X — Excédée — Voie -

‘Probleme précédent

VERTICALEMENT —

. A Asinien — II, Maman; A-
mie — ILI.-Bravoure IV. Tanina;
Res — V. AB; RD; Allo — VI.
Nagée; EIR VII. CN; Rousse —
VIll. Editeur; Es — IX. Edeo-
niens — X. Osait;



Exigee
Wa ta

Gelée Royale
|| stabilisce







cosm



i Crémes de jous et de nuits:
i Creme masque.

| Créme hydratante.

| Toniques et Lotions:

» Creme démaquillante.
Lait de Beauté. -

Savon. -

Dentagel.

Brillantines.



|
{












dé Ja marque.



ede toutes pharmacies

Pour votre BEAUTE,
les spécialités
étiques::
[iets f 7

Créme 37 pour fa beauté des mains.

b Produits mis au
# par le biologiste B. de Belvefer

it rn}!

Un preduit iicence AP)SERUM B. de Belvefer a b:
de Gelée Royale stabilisée off
et d’efficacilé qui depuis dix ans font la réputdtion ‘méndialé






















eu

joint





se
re les gatanties da quajifé



et mayo de







‘POUR VOTRE SECURITE: AUCUN AUTRE PNEU AU MONDE
_. WEST CONSTRUIT COMME LE G8 GOODYEAR ~

(ac)

@eat plus résistants que Pankep

Les fils do Pentoilage (
grace au traitement 37.

escurhd a,

pour
ees épaulements arrondia, virages
“entollage 3 T, plue résistant que racier, se moque
f$ement provoqué par une condulte sportive. Le
kilométres- sans codter plue cher

ol vous avez Leeoin Ge



— Ne erolt en,










partie du commerce . & destina-
tion oy én provenance de Rhodé
sie. La disposition .concertiant Jes
sanctions “contra: }’Afrique “du
MONTEVIDEO (AFP) — Sud, resterait sans changement.
. . » Ba evem: nt Port

M. Nelgon Rockefeller, arrivera par la Mepunsbigue, “les vyeeal
samed: prochain en Uruguay, » fro-asatiques. -cspérent ‘par ~ ce
annonté aujourd’hui & Montevi- biais obtenir la voix de l'Nspagne
déo le Ministre uruguayen des Af sei] de Sécurité, ang la-
faires: Ktrangeres, M. Venancio quelle il-leur serait impossible
Flores. L'nvoyé Spécial du Pré- qdespérer. obtenix une majorité,
sident N.xow mettra ainsi le pied | Le Représentant de l’Espagne,
sur le sol uruguayen ay moment M, Jaime de Nizhoda a manitfes
méme: of le nialaise social va en té mercredi son opposition au
s/aggravant. . texte. afro - asiatique prévoyant
des. sanctions contre le: Portuya}.
Mais l'Espagne a besoin de lap
pui des pays africains: et usiati-
ques’ dans:-la- question de -Gibral

tar.

M. Abdellatif Raha]; Sécré-
taire Général du Ministére algé-
rien’ des Affaires Etrangéres a
suggéré mercredi devant le Con
seil de Sécurité une autre ‘manié
re de sortir de cette situation,
en remplagant Jes sanctions con
tre le Portugal ou le Mozambi-
que par un ayppel & tous les E-
tats de cesser toute importation
grande aggravation continue en de tabac, d’amiante ou de chro
outre de régner parmiles 220.000 me en provenance du Mozambi-
fonctionnaires uruguayens, qui s’é que. :
taient “déji mis en gréve il y a _Cela pourrait aussi bien .s’ap
deux jours pour réclamer une aug Pliquer au cas ot l'ensemble de
mentation. de 50 pour cent de la résolution serait rejeté, qu’au
leurs salaires. cas ou elle serait adoptée, moing
les sanctions contre le Portugal
(ou Mozambique), mais avee Ja
voix de Espagne.

M. ROCKEFELLER -
ATTENDU: SAMEDI
EN URUGUAY

Les syndicats’ des employés des
Banques privees_et dé I'Etat ont
‘en ettet decidé d’observer ‘une
grave perlée et de convoquer une
assemole générale dans un délai
de neuf jours pour intensifier’
leur lutte. Les tonctionnaires de
Pélectricité, réunis aujourd’hui en
Assemblee, ont également decidé
de se mettre en gréve pendant 24
heures, & une date fixée ultérieu
rement. Les 14,000 employés des
entrepdts frigorifiques sont d’au
‘tre part toujours’ en. gréve. Une

Le gouvernement uruguayen
a dailleurs pris d’imposantey me
sures de securité en prévision
de Varrivée de M. Nelson Rocke
feller: Les forces de l’ordre ont
arraché des murs de la Capita
le les affiches hostiles & l’En-
voyé Spécial] du Président Nixon
et des unités de police motori-
sées et a cheval patrouillent dans
le centre de la ville. Toute la ré-
gion de Punta Del Este, de )’Aé
roport de Carrasco, oi arrivera
M. Rockefellsx, et de l’Aéroport
de Laguna de Sauce, d’ot -i] re-
partira, est interdite 4 tout non
yésident non ‘muni de laissez pas
ser. . ‘

x XX

LA CHINE ET LE SOMMET
DE MOSCOU

PEKIN (AFP) —

(Du correspondant de VAFP
Edouard DILLON). ,
Dans Vattente d’un commen-
Moscou, dont le quotidien du peu
ple ne ‘mentionne aujourd’hui en
core mi la eléture ni le commu-
: niqué final, les observateurs
xxx Pékin notent que la conférence
LE GROUPE AFRO - ,
ASIATIQUE ET ”
LA RHODESIE

Nations Unies, (N.Y.) AFP.—

In Mémoriam

A Voecasion du ler anniver-
saire de la mort du jeune Serge
CORNEILLE, une messe de Re-
quiem sera’ chantée 4 la Chapel-
le de VInstitution St. Louis de
Gonzague le 20 Juin 1969 4 6 H.
A.M. Les parents et amis y sont
cordialement invités.

M. et Mme Félix CORNEILLE.

Le groupe afro - asiatique a
décidé, apprend-on jeudi, de ‘mo .
difier la résoluton qu’il se propo
se de dépuser devant le Conseil
de Sécurité concernant la Rh¢
désie, en demandant que des sanc
tions soient appliquées non plus
au Portugal, mais 4 la Mozam
bique, provinee portugaise d’A-
frique par laquelle passerait une

COURS DETE

(ANGLAIS OU ESPAGNOL)
' 7 Juillet — 29 Aodt 1969

Institut de Langues
-Vivantes

179, Lalue, en face de





Avis de Divorce

Conformément a la décision
du Tribunal Civil de Port au -
Prince en date du 14 Mars 1969,
admettant et pronongant le divor
ee des époux Hitler RODNEY,
in femme née Marie - Marthe Ia Ruelle Dufort
Yierre, l’Officier de YEtat Civil Cee on aqepay + ae
dea la Capitale, Section Sud, a PAS DAVENIR SERIEUX

. ike sepistr SANS LA CONNAISSANCE
transcrit’ dans les registres A ce DE LANGLAIS ET

dcatinés, le dispositif de la sus-
dite décision, conformément A la LESPAGNOL
Li.

, Multipliez vos chances de su--

P-au-Pee. le 6 Juin 1969 cés dans la vie en vous jinscri-

André CHALMERS, Av. vant dés aujourd’hui au cours
- dEté de «Institut de Langues
Vivantes> —_ local COLLEGE



3

& Pachat,

SOCIETE HAITIENNE D/AUTOMO@BILE S.A.
RUE PAYEE,











CLASSIQUE D’HAITI, 179, La
lue, en face de la Ruelle Dufort,
Phone : 8825, of vous trouveres
un enseignement gradué et pra-
tique et un systéme audio-visucl
efficace (laboratoire de langues,
vinéma, cartes murales ,¢te.) qui
vous aideva & faire des progres
rapides.

Inseriptions ouvertes
3 Juillet.

jusqu’au



IS

E SSNS
PID IPO

SERERERAS
POCRRCGREEEEEER

MARES

sen ea

NG ne

=
CS

rw



NOOO wr er Orr B eS Oe Beers Oe ere ee BH



Macuines
aA
Coudre
a bras
& Pedales
Les
Meilleures
A PBlectricité f

Zig - Zag

nee ie On Ones Besar EO

Automatic

'



pour °
Broderie
et

autres.

Foes «LE NOUVBLLISTEs

TACTUALITE INTERNATIO

taire chinois sur le sommet de .





| Banque Nationale
de la République d’Haiti
Banque de |’Etat Haitien

’ Devenez votre propre Comptable en ouvrant
. un compte de Chéques 4 la Banque Nationale

PPA eT BD APIS: =f Stn ere ME

Oe meamtaeotmeal

ap

des partis communistes e@t ou- __
viiers de Moscow comporte deux _

points a lactif de la Chine:
rigeants -soviétiques ne sont pis
parvenus A: faire’ condamner | la
Chine -officiellement bien que cet.

‘te condamnation® = ait 6t6 depuis

ces. derhiéres années: l'un: dea.

buts primordiaux’ de“ cette ‘confé |

rence, ot ‘
~~ Le’ second ‘est ‘que, loin de

pouvoir désigner..la\ Chine} com

mg Vennemi: numéro un, URSS
u été contrainte. d’attribuer ce
role aux’ Etats Unis. :

Lialluve anti -‘ a'méricaine ‘du
sommet de: Moscou =-ne»semble
pas en. effet correspondre. aux
tendances profondés’ ‘dela: politi=
que soviétique depuis.la mort -de
Staline, mais ressemble plutét a’
une concession involontaire “a la.
propagandeé chirioise. cee

Bien -siir,.-estiment’ les “obser *:

vateurs, il est douteux «que
VYURSS prenne le-texte qu’elle a
fait voter suffisamment au sé-
vieux pour modifier sa politique:
Au moins la Chine y gagnera-
t-elle un nouveau .théme: de. pro
pagande contre la collusion..amé
ricano - soviétique qui est sa han
ise.

En revanche, la conférence
de. Moscou a fait & nouveau res-
sortir Visolement relatif de le
Chine, isolement dont celle-ci se
fait d’ailleurs un honneur.



Messe de Requiem

A FVoceasion du ler’ anniver-

“saire de la mort de la regrettée

Mme Claude Mompoint née. Le-
na Samson, une messe de Re-.
quiem sera chantée en l’Eglise
St. Yves de la 28me Cité le Mar
di 24 Juin prochain & 6 heures
A.M. Les parents et amis de la
défunte y sont cordialement in-
vités, I

ETES-VOUS
NERVEUX.?

Combattze votre dépression nerveu-
se avec les nouveaux comprimés.
N’attendez pas que le. tension de vos
nerfs ruine votre vie. Prenez «PRO,
PLUS». Ts modifieront votre hum
doucement et remplaceront la dépres-
sion et la fatigue par un sentiment
de confiance sereihe, Demandez au-
jourd’hui «méme & votre Pharmacien
les comprimés PRO-PLUB.

AMERICA’S FINEST
RIT!

cS

Ҥ

GEORGES SICARD
63, Rue des Fronts
Forts





Machine a coudre «LA MADONA»

Distributeur

Geffrard.

Le ‘premier est que lea di- d









re Seubler a Pélcin lea ae ; : Samedi

le : pate

de ln Chine a Voccasion de la f6 Entrée Gdes 2.00 et 3.00 . rete ;

te nationale du Premier Octobre. — Gamedi k} Gh. et 8h. 15) _LE DROIT DE NAIT

Il semble toutefois que l’on est
pas prét A voir rassembler Yang
la Capitale chinoise les Représen
tants de soixante dix pays com
munistes. : o

; Xeoxekt ioe

WILSON AUX COMMUNES

LONDRES (AFP). —

o C'est. sous les huées des con-
servateurs et aux applaudisse-
ments ‘des travaitlistes” que.
Harold Wilson a fait part cet
aprés midi®aux Communes des ,
termés de l'accord interyenu: hier.

centre le. gouvernement et’ le: T. : LA“BANDE “A CESAR

U. GC. -pour’)’élimination “des gré
ves: Sauvages. foe :
Le’Premier -Ministre-a ‘décla-
ré que’ Pengagement:‘solennel de
la -grande. centrale; syndicale
prendre la ‘responiabilité «du
glement ‘des gréves ion -. offi-

de:
ré-

gouvernement, - qui, -en~conséquen
ce, abandonnait:son. projet de
loi anti-gréves.

Les . députés conservateurs sé

sont alors . déchainés contre M.,
Wilson.

M. Edward: Heath, leader de.

Vopposition, a-demandé a deux
reprises au. chef .. du..gouverne-
ment de préciser les mesures pra
tiques qu’envisag

le T. U. C. si les”
fusent de. suivre
de leur syndicat. En réponse, M.



enigrdentes explications, Un dé-

Secrétaire Général du T. U. C.
qui ‘prenait les.décisions & la pla

. ea du gouvernement. Un autre a
accusé M. Wilson de mentir aux .

journalistes -mais s’est finale-
ment rétracté,& la demande du
speaker.

Sous

atmosphére de satisfaction de
soulagement, M. Wilson a con-
elu: son intervention en affirmanv
que son gouvernernent avait en
deux mois de négociation obtenu
du‘'T. U. C. ce que les conserva
teurs n’avaient pu obtenir ‘en
treize ans. ,



Ecole Elie Dubois

RETRAITE ANNUELLE

Les Anciennes éléves de lEco
le Elie Dubois et les amies — de
VAssociation sont invitées a la

retraite annuelle qui sera préchée»

au local de l’étabissement les Sa
medi 6, Dimanche 6 et Lundi 7
Juillet 1969. i

Nous souhaitons une cordiale
Bienvenue a toutes.

LE COMITE.

N.B.— Prigre de s’inserive 4

VEcole Elie Dubois.



Messe du bout
de Pan

Le lundi 23 du courant & 6 h
a.m, une messe de requiem seri
chantée en }’Eglise paroissiale
‘de Quartier Morin a I’occasion

du premier anniversaire de !2
mort de Madame Maria C. Céles
lin, mére de notre confrére Hen.
riquez G. Victor.

Les parents. et amis sont cor-
dialement invités.



Le

Girard-
Perregaux |
Haute
Fréquence



du monde
:

En 1967, les chronométres
Girard-Perregaux Haute
Fréquence ant obtenu 73%
de tous les bulletins de
marche délivrés parl'Obser-
vatoire chronométrique de
Neuchatel dans la catégorie
des montres-bracelet clas-
siques. Une performance
sensationnelle pulgque réa-
lisée par des montfes stric-
tement de série.

_ En lére. partie

LES FANTAISISTES
En 2eme partie :

LE LIQUIDATHUR
Entrée Gde 1,20. -

Nendredi' & 6 h..30 et 8 hy 30
TRENTE MINUTES DE SUSSIS
MM. Avec Sidnéy . Poitier. :
‘Entrée Gdas 1.20 ‘et''2:00

“Drive in Ciné Delmas
Vendredi 4-7 h. vet 9h.

cielles “était satisfaisant pour le “BARBOUZE CHERIE
Entrée 1-dollar par voiture

le prandre f
grévistes re--
les consignes -Vendredi 4.7 h. et 9 h.
LES CONQUERANTS ,
Wilson s’est borné a répéter ses. DU PACIFIQUE
Avec Franck Latimore.
-conservateuy a affirmé que Entrée 1 dollar par voiture
c’était désormais. M.. Vic Feather, -*

lea vivats des travaillis yendyedi A 6 h. et 8 h. 15

_tes, parmi.lesquels régnait une pro COMPAGNONS

DE LA GLOIRE.
Entrée Gde 1.00

Vendredi 4°6 h. 15 et & h. 1h
TILT A BANGKOK
Entrée Gde 0.60 et 1.00

Vendredi i 6 h. 15 et 8h. 1A

AVANT JESUS-CHRIST

chronométre

le plus précis

_Vendredi a 6

_ Entrée Gdes 2.50 et 4.00

oe

ETOILE CINE

“(PETIONVILLE)



BE

_(SAULE CLIMATISHH): ~~
Vendredi & 6 h. 15 et 8 h. 16 :
Entrée Gdes 1.20 6b 2.50

Samedi 4 6h. 1b et 8h, 15
Ein lLére partie. : uo a
LES AMBASSADEURS: = |
En 2éme partie.

UN GRAND FILM ..
Entrée Gdés 1.20 et 2.60



Samedi 46h: 380 et. 8 hs 30



Entrée ‘Gdes' 1.50: et “2.50



PARAMOUNT
Vendyedi-& 6°h. et 8 h.

LA :VALLEB DES POUPEES .
Entrée” Gdes 1.60. et 260

Samedi-a 6 he et 82h.
En -lére partie
TABOU: COMBO
En 2éme ‘partie 2s
LA. VERITE :
Entrée -Gdes 1.20 et: 2.00

’

Samedi 4.7 h. et 9h.
80 MINUTES DE SURSIS
Entrée 1 dollar par voiture

rt

De Luxe Auto Ciné

(DELMAS)





CRIC-CRAC CINE |

Vendredi a 6 h. ‘et 8h. 15
HERCULE ‘CONTRE '
LES FILS. DU. SOLEIL -
Entrée Gde 0.50 et 1.00

+

Samedi"A& Gh, et.8 h. 15
CASSE .TETE CHINOIS
POUR LE JUDOKA
Entrée Gde 1.50

—_—_ a
AIRPORT CINE

Vendredi & 6 h, 30-et 8 ho 30
LE. GEANT: DE'LA STEPPE
Entrée Gde 0.60 et 1.00° ..~

Samedi & 6 h. 30 et 8 h.°30

‘Pour la derniére fois dans’ cette
Salle. : ed
LIENFER DES HOMMES.
Entrée -Gde 0.60 et 1.00 *

Samedi & 7 h. et 9 h.
DUEL AU DESERT
Entrée"1 dollar par voiture

CINE PALACE



Samedi A 6h. et 8h. 16
LES GANGSTERS.
Entrée Gds 1.00 : ‘

a?

CINE OLYMPIA’

Vendredi (En permanence): ; _
(Jour populaire) _. O
SUPERARGO CONTRE

LES ROBOTS

Entrée Gde 0.60 *



eee) La cerca

CINE SENEGAL <

Samedi (En _permangnce) .
NOTRE DAME DE PARIS

- Avee Anthony QUINN.

Entrée Gde 1,00

CINE UNION
‘Vendredi A 6h, 18 pe 8h 1B,
LE DES BARBOUZES
Entrée Gde 0.60

Samedi A Gh. 15 et 8 h. 15
EQUIPEE DE CHOC
Entrée Gdes 1.00 et 2,00

MONTPARNASSE



CA CASSE A CARACAS~ ¢ ~-
Entrée Gde 0.60

Samedi ’ 6 h. 16 et 8 hi 15
NOTRE HOMME FLINT
Entrée Gde 1.00

. Samedi A 6 h. 15 et 8 h, 15
CHASSE A I/HOMME.

A CEYLAN

Entrée Gde 1.00

CINE STADIUM

Vendredi (En permanence)
ATTILA, FLEAU DE DIEU
Avee Anthony QUINN.
Entrée Gde 0.60



.Eldorado
Vendredi a 6 h. et 8 h. 15
UN MILLION: D’ANNES

Entrée Gdes 1.50 et, 3.00
Samedi a 6 h. et 8S h. 15
AVENTURIERS
MAGNIFIQUES
Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Dimanche (En Séance Unique)
LA BIBLE . .
Entrée Gde 1.60



Bereta ss totes






GIRARD-PERRE AUX

Cheengmater
‘

fe

&













LO LM EE a” SE AE A LE GEE BE EF MF ay,

PEPER ELE EME NY LE ER TUL LOT NEN

e

Chronométre Haute Fréquence 436,000 alt/h, auto-
matique,, calendrier, boitler étanche a Vépreuve
des bains de-mer, 39 rubis, avec garantie de
précision au porter. ‘

wcoieletefezstepetet

IPIPT TIT)






Modéles classiques et d'avant-garde en or 18 ct,

MONTRES DE QUALITE DEPUIS 1781 ”





*TFEelet







errryt

d





MAGICCINE —_-

NOTRE HOMME FLINT,







VENDREDI 20 JUIN 1969








oe et oe
Chercher la section correspondan! au jour de votre anniversaire
de naiasance of vous trouveres es perspectives que vous
wignalent les wutres pour demaia,
Droit de reproduction totale u partiella réservé,
Propriété King Featwres ‘Syndicate — Exclusinité —,
«LE NOUVELLISTE>

SAMEDI 31 JUIN 1969



Simples

', de Cuisine~daitienne.:
par NINICHE

é '

' MAIS ET POIS ROUGE.-— Cre

ver les pois sans les couvrir. 5é
parer les graines crevées de Vetu
de cuisson .Mesurer mais et enu
de pois (V. euisson de'base). Dé-
layer Ile maYs dans l’eau. Mettre

de la graisse dans le chaudron, | .

chauffer et ajouter ensemble,

pois bien dgunttés, ail, persil, pi - -

ment pilés et sel. Laisser frire.
Puis ajoulter l'eau du mais et con
tinuer la cuisson suivant Je pro-

cédé,

’

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Vous étes un peu endur
mi Si cela tient A votre intense
activité de ces derniers jours,
veillez & ne pas la renouveler
trop tét car vous risqueriez d’ac
vroitre le malaise.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Les affaires et le tra-
vail ont été trés absorbants au
cours de la semaine passée et des
tiches doivent encore étre pour-
suivies et vigoureusement . Ne
vous surmenez pas, toutefois.

22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): Le réalisme que ‘vous
montrez dans la solution de vos
problémes et In prompte atten -
tion que vous portez qux affai-
yes importantes donneront des
régultats satisfaisants (éton -
nants, méme).

22 JUIN AU 23 JUILET
(CANCER): Les opposants & vo
tre politique peuvent, une to's ou
deux, avoir raison. Essayez de
clarifier. Des différenees pour -
ront @&tre évitées. .

a4 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Journée offrant des pos

sibilités. ‘Avant d’agir, étudiez -

a fond la situation.. Gardez un
strict contréle sur vos réactions
affectives.

tv

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Les autorités
ou vos partenaires ne vous ap -
puieront pas dans le sens que
vous souhaitez. En suivant les
régies et les eugugements avec
assiduité vous aurez en fin de
compte d’esiimables résuitats.

24 SEPTEMBRE AU 23 OC -
TOBRE (BALANCE): Tendan

ce ® en faire plus qu’il n’est rai:

sonnable. Vous savez ce que cela
a signifié dans le passé: évitez-
en les conséquences. Fuyez l'a-
gitation, lexcessive activité.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE- : (SCORPION): L’impor-
tance que vous attaches & cer -
rains éléments serait mieux ir sa
place sur d’autres, Examines a-
vant de faire des changements
mais lentétement ou la -crainte.
de la nouveaut® ne doivent pas
vous paralyse’.

283 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Ce
n’est pas le moment de dire :
«J'ai essayé et j'ai échoués, sui-
tout si Ventreprise méritait un
second ou méme wun troisiéme es-
sai. La solution est de persister.

22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE): Ne fa:-
tes pas ce que vous critiqueriez
chez autrui. Ne soyez pas timide
& vous lancer ou & changer vo-

tre entourage si yous devez y ga--

gner. Connaissez éxactement voz
limites.

21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): La jour-
née réclame une pensée déliée, u-
ne attitude aimable, qui vous per
mettront de- modifier des situa -
tions indésirablea et enpécheront
votre prochain de commettre des
erreurs.

20 FEVRIER AU 20 MARS
,(POISSONS): De bonnes in :
fluences planétaires, mais c’est
la facon dont vous utiliserez voa
Ee,

‘



-TIPCO
Place Geffrard




qualités et vos avantages qui dé-
e.dera de Vimportance Ue, vos
gains. Ne recherchez que le meil-
, leur.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous étes réservé, sym-
pathique, sensible et de nature
aimable .Muais vous vous ‘plierez
aussi sans difficulté & ia discipli
ne, surtout parce que vous étes
& la recherche de la perfection,
non seulement en vous - méme
mais chez votre prochain aussi.
Vous devez apprendre @ étre plus
indulgent & Végard du voisin no-
iamment des enfants, des étu -
diants, des employés. Vous donne
rez sans. peine mais, ce faisai.t,
veillez 4 ne pas soulever de l’hos
tilité car vous gacheriez votre
effort. Vous aimez les traditions
la famille, les ancétres dont vous
&@tes: fier .Vous avez un vif senti-
ment de patriotisme, une éton -
nante mémwoire et le gotit trés vit
de Histoire et de Vétude du
passé.
es

Avis de Divorce

Le public est informé qu’en
exécution d’un jugement rendu
par le Tribunal Civil de Port-au
Prince le 6 Mars 1969 admettant
et ‘pronongant le divorce des

’ é@poux André Price, la femme née

Bruina Edma, V’Officier de YE-
tat Civil de la Section Nord de
Port au Prince, les formalités

‘ préalablement remplies, a procé

dé & la transcription du disposi-
tif de cette décision au prescrit
de Vart. 10 du Décret-Loi du 6
Juin 1968 sur les Registres & ce
destinés; ce, aux fins de droit.

P-au-Pee. le 19 Juin 1969
ANDRE PRICE,
J. B. Cantave, av.



Contrélez le cycle
gériodique avec
Cyclotest

Veici une découverte de la scien
ce allemande qui est trés utile
uux femmes. Ii s’agit du THER
MOMETRE VAGINAL CYCLO
TEST gui selon le degré de la
température indiquae AVEC PRE
CISION ET SANS ERREUR la
période de fécondité ou de l’ovu
lation ou la période de stérilité.
Grace au THERMOMETRE
VAGINAL CYCLOTEST qui est
infaillible, la femme paut mainte
nant alle-méme contréler son cy-
ele menstruel et ne plus laisse:
ce coin & la fantaisie du hasard.
Le THERMOMETRE CYCLO-
TEST ne comporte pes les incon
vénients et les risques do dangers
des pilules anticonceptionneliles
et on_s‘en sert facilement. De-
mandez gratuitement une doca-
mentation CYCLOTEST a votre
pharmacien. ,
CYCLOTEST eat en vente dans
toutes les bonnes Pharmacies,
JOSEPH C. VALME & CO
DISTRIBUTEURS.

Le livre de cuisine de Niniehe s- vend «dang toutes les lbrairie«
, :





" LA JOUVENCE DE L'ABBE SOURY = connue et appré-

oiée en Rajti depuis 75 ans - guérit les maladics”

suivantes charaotéristiques chez la Femme 1 troubles
de ‘la circulation du sahg - retour d'Ggp - bouffées ¢

de. Ghaleur - vapeyrs - étoufée’
phigite - hémérfoides ~ mary
nerveux ~ neurasthénie. .

menta = varices -.
d'estomac - troubles

‘ Aprés une cure pétiolique faite a la JOUVENCE
DE. L' ABBE SOURY, la Femme retrouve son bien-etre, une

sargyé rayonnante, l'envie at la joie de VIVREL

Ilya beaucoup Atimitation mais rien n‘é-
gale la JOUVENCE DS L'ABBE SOURY.

EXIGEZ-LA.

JOUVENCE DE L’ ABBE SOURY cenvient également aux hommes. ,

Réclamez une documentation.

DANS TOUTES LES PHARMACIES.

Album de Vacances

" avec

KODAK |
Les enfants dans la piscine

Les flamboyants en fleurs
Les pique-niques prés de la mer

Bn liquide ou en comprinés.



Les rencontres prévues et imprévues

VOILA UN MAGNIFIQUE ENSEMBLE

DE PHOTOS
POUR VOTRE ALBUM

DES PHOTOS GLAIRES-
DES PHOTOS PROPRES

DE BONNES PHOTOS,

KODAK

Don Mohr Sales Corp.







SIROP PECTORAL SEJOURNE
A base i CODLINE “TOLU ct BUCAL YPTOL.

Toux, Rhumes, Bronchites, Enrouements, Influenza
Affections des Poumons



KKK KAKI HCG ASCE SERERE SEES IACI ICICI SME REE SE SOIC SEI SE NORE RE TE BE REE HE GEE IEE TE BEPC EE IE TES VAAN

S. A. FL TC. 0.

Un nom dans Economie du Pays

SA F.C. O.



Plus. de $ 350.000 essentiellement haitiens aidant a la

revalerisation de la vie paysanne

S.A FL C. 0.

Des milliers de bras haitiens. cagnent chaque jour

la bataiile de la production

VRAD Es OCR

aot

BE nw eee

Ss. A. F. FC. 0.

Un million ‘de secs-de Sisal au service de la Nation Haitienne

S AF LC. 0.

Une industrie Nationale au service de la Nation Haitienne

SARLCO.













|



- Les
. Ulondie



De Luxe Auto Ciné

Dimanche 22 Juin A 7-h et 9 h.
Un Grand Gala de. choix

_U nrécit passionnant et pas -

sionné de lun des crimes politi

ques les plus retentissants de

toute Vhistoire!

JAI TUE RASPOUTINE
_ Hn Scope - Couleurs
Magistcalement interpréé par:

Robert HOSSEIN—Gert FROE.-
BE — Peter MC ENERY — Ge-

raldine CHAPLIN — lra de
FURSTEMBERG
Un récit pathétique, émaillé

dun luxe de détatfs inouis et vé-
ridiques, précis et méticuleux, ra
conté par celui - lA méme qui: fut
Vauteur de cet assassinat, le prin

ce YOUSSOUPOF, a la veille.

du Grand .Svir Rouge de 1917,
cette nuit eruelle qui allait deve
nir pour tout un peuple wie nui.
éternelle!

Le meilleur RASPOUTINE de
puis 50 ans , réalisé par Roberc
Hossein qui a trouvé un sujet a
la mesure de‘son iminense ta -
lent! .

J’AIl TUE RASPOUTINE! U-
ne super - production immense
comme les steppes neigeuses de
ce vaste pays qui lui sert de dé-
cors, interprété par Gert Froebe
qui rend & la perfection l’épais
seur de ce personnage étrange,
RASPOUTINE, Moujik inculte
et dévoré a’ambitions, en trans-
tert de classe, devenu petit bour-
geols, décidé 4 marier sa fille so
lidement dans le grand monde,
tout cn demeurant anarchiste...
RASPOUTINE, pseudo - mysti-
que, convaincu qu’il est invesli
dune mission divine!

VAI TUE RASPOUTINE! La
superproduction ln plus éblouis-
Sante de ees dix deruiéres an -
nées!

Liévocatiion d'une tranche de
vie d'un homme de fer, d'une vo
lonté de puissanee, qui a mig tr
société de St. Petersboerg a
pieds, ce: au aidé les femmes & se
corrompre dans des scenes d'or-
gic qui se déroulent sur un ryth-
me liturgique rendant vraisem -
blable l'atmosphére mystico - sen
suclle émanant du aStarets».

Allez voir RASPOUTINE, un
spectacle monumental 4 échelle
dune époque vrodigicuse!!!

Entrée % 0.80 pay personne
XXX

AU CAPITOL

Le CAPITOL présente a par-
tr du Dimanche 22
a} hres, 7 hres et 9) heures:

ELDORADO

Hoy avant longtemps que 12
grand acteur John WAYNE n’a-
vait pas paru sur nos écrans,
Aussi tout le monde a remarqué
ja rentrée fracasssante qu’il fait
au CAPITCL dans ac film EL

DORADO, en compagnie d’unc
autre super - vedette Robert
MITCUUM, . :

ELDORADO est un film araé-
vicain ot se retrouvent tous les
éléments folkloriques qui ont
fait pendant de longues années
le sucets du genre.

Une belle semaine en perspec-
tive.

Entrée Gdes 3.00 et 5.00

xx xX

MAGIC CINE

Dimanche & MAGIC CINE
a3h. 5 h. 7-h. et 9 heures
LAt GRIFFE
(DOUBLE MAN)
Technicolor

avec: Yul Brynner, Britt Ec -
kland, Clive Revill, Anton Dig-
gung.

Ce drame de V’espionnage est
une histoire qui se passe 4 Ber
lin. Le service d’espionnage de
VYAllemagne de Est ayant be-
soin de renseignements sur cer-
taines choses décide d’attirer l’es
pion nord américain Slater dans
un guet - apens afin de pouvoii
le forcer & révéler certains se-
erets. Pour cela il n’hésita pns a

Encore ce

lancinant?

81 vous souffres de mal de

eel est peut-ftre dO
& de irritation dea voies
wrinaires et & des troubles
de in vessie. Dans ce cas,
Jes Pilutes Dodd's pour les
‘Reins peuvent alder a
‘wits soulager. Les Pilulea
Dodd's atimulerit les reins,
€e qui aide & soylager Ia
on de déa. ‘Vous
Vous sqentes mieux et vous
vous

pees



DANS NOS SALLES DE SPECTACLES

+ tion de Slatter









andes Dessinées du <

tuer le ‘propre fils de Slater et
de prendre Vvhomme du service se*
cret Slatter dans un piége. C’est
alors que commence le drame, car
Slatter aprés renseignements, se.
lance & la poursuite des assassins, ”
et découvre que les Allemands
de l'Est se sont servitde sons sos-
Ste pour assassiner son fila. Ce

ui leur avait donné ‘toute facili-
té pour accomplir leur. forfait..
Le véritable Slatter finit par.
tomber aux mains:des Allemands.
Ii échappe @ ses. ennemis aprés
une poursuite dramatique.

Film d’espiorinage bien réalisé
«LA GRIFFE> maintient linté-
rét du spectateur. La cenfronta-
. et de son sosie
dans une ferme isolée constitue
un coup de théftre inattendu.
Yul Brynner -joue avec aisance
son role. | ‘

Lea joties couleurs et les Pay-
sages agréables des Alpes contri
buent a faire de ce film un bon
spectacle de détente.

3 hres, Gdes 1.50 et 2.50
5 hres, 7 hres et 9 heures
Gdes 2.00 et 3.00



XXXX

AIRPORT CINE

Jamais AIRPORT CINE ne
se serg senti aussi heureux et
tier ddirir & son aimapie clien-
téle le Dimanche 22 Juin
a 6 hres JQ et 8 hres 80

,Une superproduction merveil -
leuse qui pe cesse de prolonger
sa résonnance humaine dans (’i-
me de chaque spectateur de la ca
pitale, 3

ORPHEU NEGRO

La reédition en copie neuve de
celte oeuvre si populaire en Hui
ti donnera lien & AIRPORT
CINE a un soulevement d’enthou
siasme indescriptible autour d'un
film dont le suecés est aussi re-
tentissant que-sa fraicheur est
éternelle.

ORPHEU NEGRO

Le gala populaire réservé par -

AIRPORT CINE ce dimanche 22
juin 1969 trouvera un écho so -
nore dans le coeur de chaque hai-
tien. -
ORPHEU NEGRO

Un film vibrant d’émotion, une
oeuvre diaphane, tamisée de poé
sie, d’art et de beauté et de pathé

tisme.
ORPHERU NEGRO

Le mystére, la sorcellerie vous
enrichiront de connaissances neu
velles sur Pam. du negre afro
latin,

Le earnava. de Rio ou 5 nil
lions d’étres déchainés par le
‘ambour comique explosent dans
‘os rues ou mardi - gras et tof
ristes trépident de délire et de
frénégie.

ORPHEU NEGRO

Le dualisme catholicisme - vo-
dou - saints et loas, images pieu
sea ot divinités vodouesques, céré
monies, ambivalence religieus¢e
dans une confusion impression
nanie et mystique. Décors étran
ges, vous obséderont longtemps.

ORPHEU NEGRO

Les Danses Carnavalesques
les chansons et mélodies délicien-
ses, la transmutation de l'amour
de deux étres aux vibrations har
monieuses de la vie, l'existenze
résignée de la communauté. né -
gr au Brésil, le tragique des prs-
sions effrénées sont les plus
beaux attraits de fascination et
de séduction de ce film unique
par sa puissance @évocation e.
son envolitement obsédant.

ORPHEU NEGRO

Un spectacle rare, un film ex-
ceptionnel qui remuera les filmes,
houleversera les coeurs et enchan
tern les yeux.

Entrée Gdes 1.00 et 2.00







CRIC CRAC CINE
Dimdneche 22 juin. :
28 5 hres (7 hres et 9 hres
AS DE PIQUE OPERATION
CONTRE ESPIONNAGE
(En Panavision - Techuicolor
Sur les bords du Bosphore, un
hommie abaisse une perpendicu-
ylaire de crimes ‘sur le plan d’un
iriangle de folie, d’ambition ei.
de cupidité. |
En face de cette incarnation
e la ia malfaisance se dresse
L’AS DE PIQUE...
. AS DE PIQUE OPERATION
CONTRE ESPIONNAGE
Un drame sauvagement inexo

rable se nove’ autour de Vambi- -

.tion forcenée du gvoupe opéra-
tionnel de. VARAIGNEE NOI -
RE et la riposte sanglante de

LAS: DE PIQUE
Dimanche 22 Juin,
& 6 hres, 7 hres et 9 hres
Un film de Nick Nostro
‘ + OPERATION — -
CONTRE ESPIONNAGE
avee George Ardisson, Lena Von
Martens,, Hélene Chanel
Technicolor - techniscope

La Direction de cette Salle
‘présente

Dimanche 22 Juin 1969

& 5 hres, 7 hres et 9 heures

LA FEMME DE PAILLE

d’aprés le célébre roman de Ca
therine HARLEY

Les films policiers de grande

audience sont rares, et c'est A

Vintelligence ;’cinématographique

de Basil Dearden que nous de

vons ce cher d’veuvre du penre
of l'on est passionné, emporté par
le dérouienient d’évenements de-
vant lesquels on reste ébahi
C’est un film qui procure un plair
cirpagens mélange par son ac-
ti soutenue de bout en bout,
sa tension en crescendo, son intri
gue menée & grand train. Savam
ment interprétée par Gina Lollo-
brigida, .désirable, ; troublante,
Sean Connery, sécuisant téné -
breux, Ralph Richardson, tyranni
que, crue] et le jeune acteur noir
duhnny Sekka sincere et con -

vaincu, cette oeuvre complexe.
toujours d'une intensité absolu

ment poignante, prend une place
majeure dans le-cinéma améri -

enin. '

xXx

ELDORADO



co-production: les Films: Coger-.

nie (aris) ::Filmare (Rome)
Le Judgka /8eme : Dan,” Ceintu-

re Mauve, -affronte la meute dé-

« chainée, de “ses impituyables ‘ad -

versaires.. -L'AS -DE PIQUE | se
lance ‘avec fracas contre Vorgari
sation terrifiante et la machine
infernale dela foudroyanie ¢A -
RAIGNEE NOIRE» -dans un
choc impossible a déczire... L’AS \
DE PIQUE bouleverse, renverse
ses redoutables ennemis, déverse
sur,eux un flot de xaraté .L'AS
DE PIQUE fait culbuter Vadver
saire le plus féroce,-le fait pi -
rouetter dans yn. lourbillon de
prises erucifiantes.... LAS DF
PIQUE dépivie une technique du
JUDO encore jamais en:ployée.

AS DE PIQUE OPERATION
CONTRE ESPIONNAGE*
Un film d’une exceptionnelle
force de-frappe... sans ° ‘Aarrét,
sans répit, sans pitié, sans “iner-
ci ,Vaction évolue vers un paro-
xysine de violence dans le .:plus
ébloujssant des décors. ve

entrée Gdes, 2.00 et 2.50 , :

>

we
+

CANEVAS: Le fichissime~ et
tyrannique
qui vit cloué sur son fauteuil d’in®
firme, avee son neveu Anthony,
ne peut résister 4 la yeauté de
Maria, sa nouvelle

Anthony qui a péur d’étre deshé
rité, séduit Maria, et la*presse A
épouser, Charles. Le mariage 2
dieu au cours d'une croisiére mais |
> le matin du retour...

un événe

ment inattendu
plan. .

- LA FEMME DE PAILLE
Une oeuvre d’une parfaite qua
lité technique, composée et or -
chestrég avec une maitrise
blouiseante! -

LA’FEMME DE PAILLE
Un drame policier au suspen: -
savamment distillé! ‘Un sujc.
brilant, un film angoissant, im-
pitoyable que l’on suit avee une
émotion que lon ne peut domi
ner! . . :
la FEMME DE PAILLE:
Un .triomphe du Septi@ine Art’
Un film irrép:ochable se dérou-
lant dans un univers. d’acier!

Notre prochain, spectacle!

Entrée Gdes 2.50 et 4.00

houleverre Le

e-

Charles Richardson .

infirmiére. ”





%

8

Lot









Distinction a

VPAmbassadeur
(Suite)

res, votre personnalité hors pair
a trouvé une place’ toute naturel
le A Vavant-sedne des Gites cu-

péennes,
Depuis Santos
riches,

premiers aéronefs ct les

Sud - Américnins Lraversant nos
ae

casinos eb festivités, nous

Dumont arra-
chant. du Polo*de Bagatelle les

Force «x» ou

yd sous des formes: variées peur
expliquer certains phénoménes
psychiques et extrassensorials,
Nous savons maintenunt que
la radiesthésie qu’on a souvent
confondue avec ie mesmérisme,,
le spiritisme, nest en réalité

viony gardé une certaine image qu'une force fluidique et indien-

de vos Pays.

A travers tant
chevés vous avez suo imposer
nog yeux we nouvelle dimension
de In Culture et du Prestige Sud
_Ainéricains. :

Dang un discours prononcé le
15 Man dermer a Aix-la-Chapelle
& Pocension de la remise du Prix

Charlemagne te Président des Com
huunautes Lurepéennes’ M. Jean
REY rappelait que: «Les grands
progres de Vhistoire humaine ont

eté d'abord © Poeuvre de — quel-
ques penseurs qui eat eu te cou
rage Wattaquer la dewitimite des

idées cc aes institutions de leur
temps.

. Ta démocratie politique est
née au XVUIiIénre siecle — quand
des penseurs ont attaqué la légi-
timité des institutions de Van-
een régime et qiwils ont déclen-
ché un vaste mouvement de pen
sée’ qui a fini par emporter les
abus criants et les priviléges pe
litiques du passé,

La démocratie européenne est
née au XXéme siéecle, quand les
foudateurs de VEurope. ont atta-
qué la légitimité des systémes na-
tionalistes d’hier qui ont -laneé
Nos peuples les uns contre les au
tres et couvert notre continent
de sang ot de ruines.s

‘Depuis bientdt dix années,
nous avons assisté A vos efforts
tenaces dans ta défense des
idéaux exemplaires tracés par
Notre Président, Son “Exeellence
‘le Doctenr Frangois DUVALIBR
que sa Majesté |’Empereur Hai-
lé SELASSIE uo reconnu parmi
les grands Leaders du Tiers -
Monde.

L’heure d’une contribution en

_ core plus positive aux grandes
mutations et aux espérances en-
wendrées par la Nouvelle Déceh-
nie de Vaction gouvernementale
semble vous faire signe,

\ Tel nous vous avons connu,
miraculeuse conjoncton de classe,
de compétence et d’efficacité,
qui douterait de Vissue de votre

. face & face sur le Thédtre Euro
péen avec vos nouveaux destins"?

Tous. vos amis ici réunis et

moizméme Vous disons encore une

fois:
«Bonne chance Monsieur Am
bassadeur RAYMOND»

GRAND GALA

Artistique et Musicai peti Terre

Grand Gala artistique et mu-
sical avee Ballets de Lynn Wil-
lian - Rouzier, Baby-Jazz et Gil
les, le chanteur - guitariste co-
médien et la Chorale St. Pierre.

dJevdi 26 Juin & 8 h. pam. # St
Pierre,

Entrée : $ 1.00 et 2.00

“BILLETS EN VENTE : chez
Russo Fréres ~- Air France —
Librairie Pour Tpus — Le Ca-
rillon.

TY

Pharmacies assurant
le Service cette nuit.

Vendredi 20 Juin 1969.,

VALLIERES
lietilevard J.- J. Dessalines

sT AMAND
True des Miracles

de talents a-

a

« Fe,

tive qui émane d’un grand, nom
bre d’objets tant animés qu’ina-
nimés. C’est cette force que, nous,
appelons ln «Force-X», et qui
jJoue un role si important dans ?’'U
nivers. Tout retournerait dans
le néant si elle cessait d’exister.

Une parfaite connaissance’ des
forces mystéricuses qui entoureru
Vhomme, 1ui permetirait de sor-
tir de Vornit¢re qui, inexorable;
ment le conduit A sa perte. Les
forees dont il est question ici,
“émanent de la Terre qui,.n’est en
réalité qu ‘une enor ine machine
élec lomagnétique divisGe en 20-
nes primaires de radiation et e4
zones paralléles de réaction.
Nous gubissons sans le savoir
l'influence maléfique de certai-
nes ondes géophysiques~noen nola
_risées qu’émet la «Machine Ron-
de» sur laquelle. nous vivons.





Ce que nous venons du vous di
ne doit pas vous effrayer,
ca vla «Force-X» est 1A pour dé
truire les: influences advérscs et
malignes des ondes géophysiques,
quand cecil s‘avere nécessaire.

Le monde soufire dun durcis
sement ‘de ses arleres spirituel-
les,- qui Je porle & croire qwil de
couvrira dans cette planete mor
te que nous appelons lu Lune,
des éléments susceptibles d'ae-
eroitre ses connaissances eb aug
menter les richesses de la Terre.

En nous basant sur uke Poi
religiense inintelligente, nous a-
joutons hola limite de nes con-

naissanees un tas de fatras qui
nous désespérent. A ce moment
critique de ia vie, il ne nous rcs-
te qu’un espoir : «Les sciences
de Vesprit» — source inepuisable
de stimulations spirituclies, On
nait avee les facultés qu: condui
sent a l’initiation. Cepenaunt, en
étudiant les sciences oseultes on
acquiert des connaissinces inesti
mables. Ce qui est grand prend
beaucoup de temps a se révéler.
On dit qwil est de la nature
de Vhomme de se tromper, mé
ce qu’on ne dit pas cest qe
VYhomme quelque grand qué pol
peut @tre la viclime de Tin





luen
ce maléfique de certaines on Jos



Hoertziennes d’origine géoph ysi-
que qui peuvent le, porter & com-
mettre des erreurs iyréparables.
sur laquelle new vi
ons, ct qui nous fait tourner

la vitesse dv 52 kilometres ala

seconde sans que nous nous en
rendions compte, peut par ss
mystérieuses émanations dét> Wie

et

d ‘veil. neus,

‘re dans un ciin
nos illusions.

Dans notre tivie dees et Re
miniseencess, nous avons parlé
de la Magie, ce! are qui est hasé
sur le principe que tout ce qui
existe dans la Nature a une for
me utilisable d’énergie qu von
peut capter momentanément pe)
des procédés adéquats que seui
eonnait Pinitié. Tei, nous eroyons
bon de vous signaler que san. te
présence do la «Fovee- ~Ro dt
l'Univers, les talismans ce! lew
mulettes resteraient sans: offer.
Tt) est de méme des vertns ve





possédent les bracelets ct autres

ea eer wrenree~~— ~~ aac

AU CAPITOL

Du Vendredi 20 au Samedi 21 Juin 1969
& 6 Hres et 8 Hres 30 ©

Le Droit de Naitre
ou.

MAMA DOLORES

Entrée Gdes 2.50 et 4.00.



gooooosooaoa0o00000es

Le Rond Point Night Clubs

Samedi 21 Juin

Grand Bal avec les Shleu Shleu.
Admission $ 2.00 Dollars

3 eoseseee

JOOOQOOOOOOOGOGQOOOOOOOHOOOOO

eesacacocooooosooqsosqsqqsnrnoNeeg

En prélude a la Saint-Pierre

CABANE CHOUCOUNE

Vous invite @ venir danser

Dimanche 22 Juin de 3hres a ¢ 9 hres.





$000000000000006

avec les populaires

SCHLEU — SCHLEU

qui animeront ce

GRAND: BAL KERMESSE





force odylique’

(SUITE)

ornements el cuivre que portent
jes arabes dans le bit de se pro
téger contre un ¢sort> ‘ou encore
contye cextaines matadies..

La «Force ~ Odyliques décou-
verto par Karl -von Reichenbach *
vers 1862, 4 beaucoup de similis
tudes avec la. «Force-X»; les
deux ‘émanent des @tres et des
choses, Cependant leu! qualitss
de conductiyrié. et de visibilité ,
sont totalement différentes.

" La'eForce Odyliques se peésen
te sofivent sous lu forme d’éner
gie biologique A. influence sexucl
te, On a pu aussi constater son in
fluence dans les manifestations
«stroboscopiquess et psychedécli-

ques». Il arrive souvent que les,

plaisirs que nous éprouvons sori
fortenient influences par lu for-
ce «Odyliques. C’est cette foree
qui nous porte 4 aimer ou a dé-
tester certaines gens sans raison
valable. .

Il existe une petite table «ma
gique> — sur la surface de la-
quelle sont inscrits dys lettres eb
des: chiffres. Sur cette table il y
a un indicateur qu’ un spirite
‘ait. glisser delle méme vers les.
lettres et les chiffres dont = ki
composition sera la réponse aX
questions -posées a cette table
miystériense qu’on aprelle un
«Ouija beards, TL’intervention
d'un esprit: dans le fonctionne-
ment du «Ouija poards est pos -
sible; mais Vintluance de la
«Force Odyliques est nettement
proéminente.

an écrivant cet article,
sommes ronyés par le désir
yous dévoiler wun tas de chose
qui vous permettraient de voit
plus clair dans les inystéres qui
entourent les forces occultes.
Mais, il est impossible de ce fai
ye sans employer le langage se-
eret des ésotcristes. I’Cmivers na
pe dans un ensemble dénergies
dont nous subissons les influen-
ces. Pour arriver a avoir une
idée de leurs origines et de leur
vrai role, dans le Monde, il y 2
un nombre considérable ce seuils
a franchir. En attendant, conten
‘tons nous de savoir que ces for-
ces sont d’origine stelluire. Com
me la lumiére et la chaleur, elles
ont tout ’Univers comme champ

daction.
Fortuné L. BOGAT.

Oe
Messe de Requiem ,

Les parents de Mme Vve Fré-
dérie Harris née Sylvia Labadie
font chanter une messe de Prise
‘de Deuil le mercredi -26 juin en
cours & G heures 45 A.M. en YE
glise du Sacré - Coeur de Tur-
eau pour le repos de l’ame de
Jeur trés regrettée parente, enle-
vée & leur affection le vendredi
18 Juin 1969.

* La présente annonce tient lieu
Winvitation aux parents et a-
mis. ‘
LT

Messe ée Prise
de Deuil

C’ast samedi 21 Juin, 4 6 heu
res et demie du matin que sera
chantée en la Chapelle du Pe-
lit Séminaire St. Martial, la mes
se de prise de deuil pour la re.
grettée Mme Daniel Th. Lafon-
vant, née Simone Condé, enlevée
1 Vaffection des siens le diman-
che 15 Juin dernier.

Le présent avis tient lieu din
yitation aux parents et amis des
familles éprouvées.

nous

de

a

Messe de prise
de Deuil

Vve Antoine Josaphat et ses
enfants, Mr. et Mme André Jdo-
saphat et enfants, font chanter
une messe de prise de deuil le
Mereredi 25 Juin en cours a 6 h.
nu A.M., en l’Eglise de Ste, An-
ne, pour le repos de ame de leur
tres remretté époux et pere,

e

ANTOINE JOSAPHAT 1.

enlevé & leyr affection le ‘mardi
310 Juin 1969.

La présente tient lieu d’invi-
tation aux parents et am's | du

défunt.

P-au-Pce. le 19 Juin 1969"
Ea
Changement
@adresse

Les Dvs. P. Boney, V. Péan,
Mr. J. Peraira biochimiste nous

prient @annoncer & leurs clients
qwa partir du 9 Juin en cours
“Jeur laboratuire d’analyses Médica
les sera transféré au No. 21 du
Chemin des Dalles en face de PA
vente Ducoste et de I’Ecole de
Commerce Maurice Laroche.
Les heures de travail comme
par le passé seront :
de 7h. Aa 11h am.
et de 4h. & 6 h. p.m. du lun
di au Vendredi et de. 7 h. a‘m.
— 1h. p.m. le Samedi.

ENTREE § 1.00

00000000000 ©HOOQOQOOOOOO

.d’aidmettré que la crise

©OOOO osovsseonneconvee®

(VACTUALITE INTERNATIONALE 2

DEOLARATION DE NIXON.
WASHINGTON: (AFP)

Le President “Nixon a annonce
jeudi goir,:au cours «d'une conre-
rence de -presse, qu'il prendre

e décision au mois -d'Aott ‘pro-
¢ quant au -retrait g’un nou
veau -contingent “des fotces ame
ricaines du Sud Vietnam, 11
laissé entendre, que dici a la fin
de: l'année, les Etats Unis. pour
raient retirer 100.000. -hommes
et, dici a la fin de 1970,Vensem
ble des effectifs combattants
Le Chef de PEtat* -américain
s’est déclaré favorable é un ‘ées-
sez le feu.au Sud Vietnam, mais
a gouligné que le Gauvernement
Révolutionnaire Provisoire ré-
ceminent constitué parle. Front
National de Libération <-:n’était
-qu’une métamorphose de ce. der
nier*et ne -contenait auciin sang
nouveau. Je ne veux pas. que
nous arrétious d’en tier et que
Yautre partie continue, car, dans —
le cas d’une guerre de guerilla, 4
moins quwil y ait une force inter
nationale ou tout autre mécanis-
me extérieur pour le garantir,
un cessez-le-feu constitue un han
dicap sérieyx pour les furces en-
gagées, a-t-il ajouté. M. Nixon e
dit encore : Je ne suis pas pessi
miste quant au résullat final des
négociations de Paris. Les deux
parties en cause sont loin lune
de Vautre mais nous pensons que
le temps est venu de négocier sur
le fond et nous espéroris ~ voir
quelques progrés — substantic!s
s’accomplir dans les deux on
trois mois i venir,
xXx

“WA SITINGTON (AFP)

Dans ja conférence de presse
qwil a prononcée yeudi soir. le
Président Nixon a indiqué que
legs Etats Unis espéraient pou-
voir entamer, des conversations
avee PURSS sur le désarmemeni
nueléaire entre le 21 Juillet ec
le 15 Aodt prochain, a Vienne ou
a Genéve. Il a, ajouté que la pour
suite des essais d’ov:ves nucléai-
res multiples nest pas un obsts
ele A ouverture de négociations
sur le contréle des armements
nucléaires avec VUnion Soviéti-
que et que W ashington envisa-
geait la possibilité d'un moratoi-
‘re sur ces essais dans le cadre
dun accord sur le contréle des
armements. Il a estimé d’autre
part que les voyages du Gouver-
neur Rockefeller en Amérique La
line sétaient révélés extréme-
ment utiles et a annoncé enfin
que les,mesures prises pour ralen
tir Pinflation aux Etats Unis de
vraient porter leurs fruits ici
deux ou trois mois.

xxrwN .
M, NIXON ET LA SITUATION
AU MOYEN ORIENT
WASHINGTON \AFP)

Le Président Richard Nixon
ne considere pas que la situation
au Moyen - Orient se suit ame-
liorée. Au cours de sa Conféren-
ce de presse jeadi -sair, il a en
effet déclaré qu’il était obligé
navait
pas été désormorcée. :

La seule amélioration gue nous
puissions enregistrer a-t-il dit,
ust le fait que des conversations
i quatre sont en cours. Ces ecn-
versations pcuvent ecablir la ba-
entre les deux parties en cause
et peuvent permettre A lous ceux
qui sont impliqués, et notamment
i VUnion Sovictique, dauser de
teur influence .pouc désamoreer
In crise, Dans cette mesure, &
précise le Président, la conearts
tion & quatre aura une cer
taihe utilité.

xX XX

Nelson Rockefeller
a la Villa Créole

aa ne on le sait, le prochain
séjour en Haiti de 3. E. Nelson
‘Rockefeller, Gouverneur de Vb.
tut de New York et Envuyée Epe
cial du Pérsident Nixon en Ar+
rique Latine, a été planifie par
une commission — de Diplomates,
délégués par le Départemen* ve
Lat: ces derniers ont passé, sa ‘se
maine derniére, quelques | jours

“en notre Capitale, avant de re-

partir pour les pays ¢jreonvei-
sins.
Accompagnés de membres de

l'Ambassade Américaine ,& Port-
au-Prince, ces délégués ont yi isita
les différents hétels la Capitale
et de Pétion - Ville.

* “@est PHétel Villa Créole de
Pétion - Ville qui a été choisi
pour recevoir 8. E. Neison Roc-
kefeller et les vingt cing princi
paux membres de su suite du-
rant leur court séjour en notre
pays. Les autres membres de la
sujte du Gouverneur de V’Btat ce
New York seront répartis
d'autres hotels.

Tone Want ne ul

Remerciements

Vve. Antoine Josaphat et en
fants, Mr. et Mme André Josa-
phat et enfants, Vve. Samuel
Henry, Mr. et. Mme Milfort Jo
saphat et enfants, Vve. Mom:
plaisir Pierre et enfants,
iamilles — "osaphat, Cletmont,
Jovin, Pierre, Rock, Camille,
Dasque, Elie, Bauduy remer-
cient. bien sincérement les mem-
bres dy tiers ordre et de la Ste.
Famille, le Dr. Frantz Samedi,
Ja Supérieure et le prétre de
Hospice St. Franguis de Sales,
le Président et des membres du

Conseil d’Administration de da
BR. ON. ROHL, la Direction cr les
membres du Personnel de is B
N. RL HL, particulierement les

employes duo Service duo Conten
Heux; les membres du. Comité
de la Rédération Hahiena»
Football, le Dr. Roger Lafentan
ch famille, le Président du Cami
te Olympique Thuitien, des neu
bres deg clubs de la division actu
nale, les membres du commit! les
joneurs du Racing Chih Tattien.
fess jour nnux Le Nouvelliste et
La uvenu- Monde, - ln Stacon
de radio M.oB. ©., ain que les
pHLEC Hts, ulliés et amis dant de ba
Canitale, de la Provinee que de
PeQranger qui leur on) timai-
ene deur sympathie he Vocension
dle In disparition de leur repretté
-ANTOINE JOSAPHAT
enlevé & leur affection i Vage
de 86 ans le 10 Juin 1969 et les.
prient de trouver ici expression
de leur profonde gratitude.
P-au-f’ce, le 19. Juin,1969,

de










ac

_ voyageurs jusqu’é |

es
|

M. Nixon a ajoute quill siétail
entretenu‘xrécemment avec le Roi
Hussein “de Jordanié. et qu'il cs:
pérait’ pouvoir provédér a un ¢-_
change de vues® avec le _premier
Ministre: @Isracl au cours du
prochiin’ mois.” Ainsi, a-t-il con-
clu, -deés : conversatinos © bilatéra-
les . et -multilatérales® “sont €n-

cours pour’ tenter de résoudre le -

probleme du “Moyer: - Orient.

“XOK xX!

LE -GENERAL- DE GAULLE.
A REGAGNE -COLOMBEY

‘PARIS (AFP).

Le Général De Gaulle a regan
gné hiet apres. midi.sa proprié-
té de Colombey - Les =:Detx°E
glises. qu’il avait quiité il yoa
quarante jours pour. un, séjour
en Ivlande. L’ancien Président -de
la République s’était. ‘entbargqué
a 15h 40 a PAérodrome de Du-
blin. Tl était accompagné de Ma
dame De Gaulle; du Comman-
dant Flohic son. aide de camp, et
de son chauffeur.

Aprés une heure trente de vol,
Vavion avait dtterri a la base
militaire de Saint Dizierne~ ot
deux hélicoptéres conduisirent
en une vingtaine de minutes les
une. prairie
contigue au domaine de La Bois
serie,

-Pour sa derniere journée en
Wire, le Général De. Gaulle avait
yecu "les membres de la’ branche
ivlandaise de sa famille. Larrie
re grand pere de YHomme ave.
tat avait en effet épousé une jeu 4
ne irlandaise. /
ee i A

"La dessalinisation

de PEau de Mer

Dans le buat dassurer une dis

“tribution réguliért d'eau — toute
Vannée, I’Eglise Méthodiste a
envisagé la construction d'une

installation de dessalinisation de
VYeau de Mer utilisant Pénergie
solaire.

Grace a l'aide regue du Gou-
vernement de la République, ne
tamment des.départements de
VAgriculiure et des Finances, 4
eelle de Vinstitut Mc Dill de
Montréal qui a mis & sa disposi
tion tout le matéreil importé et
un ingénieur spécialis¢, Vinslal-
lation de cessalinisalion est tle-
venue une réalite. Les travaux
sont mainterfant A leur phase ti-
nale.

La production d'eau potable
est de Vordre de 215 gallons par
jour.

Cetle entreprise peut Gre con
sidérée comme un projet pilote
qui aidera a exécuter des tra-
vaux similaires dans les régions
cétieres du Pays dénourvues
d'eau.

Le cotit: de Vinstallation nest
pas élevé, seule’ Véenergic solaire
est ulilisée, les régions intéres-
sées, en s’orzanjsant en coopér?
tives, peuvent sur la base de cré
dit, résoudre leur probléme d’eau.

Ce p pyofet de Réhabilitation +
la Gonélve est exéeuté sous la su
pervision de YAgronome Gabrict

Nicolas.

Au Compte-Gouttes
. (SUITE)

.
je croyais pouvoir vivre un jour
de ma plume. Mais, ayant ouverl
les yeux sur mon milieu, ot le
vol de Vécrivain s’alourdit — et
‘Semprisonne, du fait = d’un
inanque a espace vital intel-
yectuel, j'ai fii par comprendre
que je m ‘ilusionnais; et j'ai du,
tout en continuant 4 écrire, tater
d'autres carriéres pour pouvo'r
subsister.
Le cas, malhcureusement,
tous Jes auteurs haitiens !
Obligés de chercher ailleurs le
pain quotid’en, ils n'ont pas le
temps de se donner entiorement
uux lettres
vest ee qui
étre,... la rareté
chez nous.
Que voulez-vous ?
En FHaiti, tout métier nourrit
son homme, ou pjus ou moins.
Saut, évidemment, la belle
noble carriére littéraire.
. Raymond Philoctéte

de

explique,
d'oeuvres

peut-
fortes

et

COURS. DETE
Ecole de Commerce Julien Craan

a) Un Cours TRES IN-
TENSIF de COMPTABI-
LITE AMERICAINE se-
ra inauguré le Mardi Ter
Juillet et sera cléturé le-
Mardi 30 Septembre.

La DEUXIEME ANNEE
de ce Cours se fera d’Octo



bre










précédentes.
P






Visitez la Lune avec:les Cosmonautes

Chez Vous :

sur films 8mm et Stéréo Viewmaster
en couleur et noir & Blanc
en vente a. la

Don Mohr Sales Corp.

RUE BONNE FOI.

NAKA TSAR SAAN TASTE RSE ERIE KleroonteRRIEN PINNED

b) Des Cours de DACTYLOGRAPHIE au-
vont lieu durant tout ’Eté, comme les années

INSCRIPTIONS -sauf le Samedi et les Jours
Fériés 4 Ecole de Commerce Julien Craan,
Avenue Christophe et Rue 6



yentré par le Vol.
Varchitecte Robert Bauasan, ‘Pré-
sident du Conseil _d'Administra-
tion de MtHétel Ibo-Lélé. Lui aussi
a été préparer la saison d‘hiver



_ tout en assayant de sauver ce qui

peut tre sauvé de la saison ,d’été

qui va commencer, comme. dit
G. G: « Albert — Silvera et
Robert Baussan,- _propriétaires

‘gérants des hételg El Rancho. et
Ibo-Lélé- sont rentrés des [tats-
Unis ot ig ont été faire de la
‘borine popagande pour Haiti et
leurs‘ entreprises.” Ces deux hom-
ines M@affaires peuvent souvent
lé pas partager lés mémes vues
mais ils partagent un idéal coni-
mun; Je: succés a’ Haiti, lévolution
du “totrisme “en= général: dans ie
pays. qui-est le-leur:

DECES DU JOUR

DECES DU VENDREDI 20
JUIN 69

Abner Antoine
Carly Baltazar
Walter Pierre ...

VIS

Vu le grand nombre de
Tets impayés, la rafle de
BUICK 68 qui devait avoir lieu
au 8éme tirage de la Loterie de



bil;

la

Péligre est renvoyée au 2éme _ti-
rage de la Loterie de l’Etat Hai-
tien du mois de Juillet 1969.
Port-au-Prince, le 19 Juin 1969

PIERRE LOUIS BERNARD



¢

EA

1969 & Février 1970.

_pocte, Me. Bonnard” Posy, Doyen —

Bes
|
.
























du. Tribunal Civil
‘pris avion avec sa jolie fille
‘Dorothy <= 7 ans. :
Marie Francoise” emmeéne Do-
rothy ‘voir un ophtalmologiste i
New. York, :
Elles ont été suluées h laéro-
port Trangois Duvalier par le
‘Doyen: Bonnard ‘Posy et ses. fils
Frangois et Maxime et M. A dicet
Laroche, pere de Marie F nic ise,
eo x eX :

- Mine Laurence Pierre-Louis,
char mante femme de Me. Vietor
Pidire-Louis @st partie hier apres
midi pour New York.

Ellesae été saluée a Laéroport
‘par ‘Soncimari et d'autres membres
ale sa famille: :

de Jacmel a

Articles de

nots complimentons.

perdu _certes, mais

de Capitaine.
slest égaleme t
conduite. exemplaire,. a
ne Henry Claude Jn-Bapti

En conclusion, nous diro
ja préparation generale | de ni
champion a été {nadéequate notam
ment sur le plan physique. Il a

le Pere de l'Olympisme, le Ba:

ron Pierre de Coubertin: ce nicst
pas

seulement la
compte | dans une.
mis surtout la presence. |
; xxx

CE. QUILL PAUT SAVOIR.—
Le joueur Wells, Honduregne,
quia marque Vunique but don-

victoire gui







Costumes de BAIN pour Hommes .
Costumes de Bain pour Dames,

Vacances. .

353 Ave. J. J. Degsalines

Aux Belles: Choses

somme disait —

-compétition, ,












6 RE ‘ “Mardi ae ni x t bre nant la “victoire & sa Sélection
LE “DR MILES LETTER ET -posteau DH er Ent cS ventige i Nationale au cours du match _~
SA°FEMME-MARILYN * Porta . "ince, me lene ate Hoidutas —- Salvador du 8 fuin
en voyage del Y ye Henriquéz, ravissante qrecu en cadeau: une maison, -
yage de line de miel femmie du jeune Frantz Henri 1 a Z
én Haiti quez 4 Ms une grande voiture Voyota 2000)
Le diman, - Fa, a : lé Directeur de. Ja Banque :
rivés A “Port: che 15 Juin sont Mi Et: Micheline, ~partie pour les Centrale du Honduras lui, a ow
les ‘Kletter et ‘sa ‘jolie femme Ma- nu hercher TE a ee ee eee toutes’ jbliiien /
rilyn, Ils sont de Saratoga $ . venu chercner . s0ng cher époux. (@°h oecasion de toutes les" au-
. ratopa pring: Elle. : travaille | comme Cables 4 renir a YRqii
New York, levi New York, yes: rencontres a venir de-lEqu
a Nev r }
Le De. Miles Kiettor est dentis Bite a ate précddée ici, iy a) Nationale,” :
te et Marilyn est inatitutrice ie ax x K. a :
Mariés le ‘samedi 14 Ti ee ‘un mois par sa charmante soeur, AeSan | Salvador apres= le
New York, ils sont annives: ici is Mme Jacque] ne Woolley ,qui vit -triomphe® sur ‘le: Honduras, ‘Je: di-
jour suivant pour leur lune d depyis cing ams. New York,” manche 15: Juin, les" vingt deux
olel. ts Dissent. ime gem ede Jacqueline et Micheline sont les “joueurs ‘nationaux ont eu la “joie
Bl Rancho ohn n ‘ naine 4 filles de M. Ségur Woolley. apprendre ‘que :chacun’ deux a-”
ho ous les avons Nous ‘avons rencontré M.. et it te b d
-vencontrés hier soir ‘ vait un. ¢onip en banque de. $
Ace. nos voeux . de «parfait Mme Frantz Henriquez et Mme 250.00 “pour ‘avoir ‘bien. su :défendre ~~
onhear, nous leur souhaite ait Jacqueline Woolley au Montanala. Patri¢_ et relever la défaite pré :
séjour toujours plus a véable n Mercredi solr, ct hic Sal cédente, Elles ne Se. complent
fait, @ e étaient iE] Rancho avec Gérard pas, — les ‘Maisons . de. commerce
x Se Saba. qui ont offert des primes, aux
DIVERS Formation du vainqueurs: * tafiaspira, Toyota,
”M. Jean St Hubert, Proprié MOU G t General Motors, Ford, Banco Im
01 . nth tgs at , oe . ’ : o
taire du CRIC-CRAC Ciné et sn veal GV eke dle Salyador, weness :
ferme Pauléma ont pris hier francais : . So :
matin le Vol d‘Air France pour PARIS (AFP) . xXx a
se rendre a ‘Paris via Miami, Les conversations en vue de la ‘Comme bien on le yoit, les
Jean et Pauléma St Hubert formation du. premier Gouverne- Gouvernements du Hondyras et
: i I ! ! \ ”
passeront un mois en Europe, ment de M. Georges Pompidou du Salvador sme bien soutenns
pour visiter leurs enfants. . ont marqué une pause due a Par Je secteur privé dan leur
Ils ont été salués A Madéroport deux reisons principales. La pre détermination de bien armer- leur ,,
Franecis Duvelier _ par de nom- Midre (ordre protocolaire tient Sélection nationale qui doit re-
Pp Pp
breux parents et amis. -au fait que-la journée ‘du nou-- presen! ervleurs Pays au Mexique
xxx . veau Président de la Répnbli- Panne proc haihe.
..*Hier matin, Bill Me Elroy que “a été marguée essentielle- . x NE, . .
su ravissante femme née Cathy ment par les cérémonies — tradi-
* . Sportils d i red,
Child et sa jolie fille Dominique tionnelles de Vinstalation a VE- ;, Anant y bag Bains Ie” “tous
et son jeune beau-frere Daniel lysée du-nouveau Président. La une 22 Tain Y Jour de la “‘Souve-
Child ont repris le Vol d'Ait “seconde est que la poursuite des raineté et dela Reeonnaigsimnce
France pour rentrer & Washing- entretiens continue a “hufter sur a . ‘
’ Nationale avec POrchestre, Sep-
ton, D.C. attribution du poste de Minis tentrional qui animera la premié
Ils viennent de passer deux ‘te des Finances. Ce poste a été ye journée réeréative au’. profit
semaines en Haiti. Cathy est la offert officielement hier apres’ de Ja Sélection Nationale -qui_ dé
fille de “Mme Daniel Child née midi. A M. Antoine Pinay, mais fendra le NOIR et le ROUGE
M . L ; . man A ' ‘< fendra le XY et le ae
Alice Léon. Déjean. Vancien Président du Conseil ja fin du mois de. Juillet” face -»
Ils ont été salués A Vaéroport “Prés son entrevue a’ In] heyre au vainqueur du” niateh d'appui
Frango’s Duvalier par Mme A- 2#Ve¢ le -Président de la Républi salvador —- Honduras qui aura
glaé Déjean, Veuve du régretté que 8 indiqué qwil ne donnerait jim Casta Rica le 29 Juin, +
‘Ambassadeur Léon Déjean, ,par PAS sa xéponse dans Vimmédiat. Le public erg “heureux d’ap.-#
Mme Gérard N, Léger, née Mimo- Cette réponse, estime-t-on, -prendre que a. Fameuse Equipe
se Déjean et ses enfants Sabrina devrait putvenir A V'Elysée dans Universidad Catetien du -Chiji
et Dimitry. les heures A venir., Maison esti- Gui compte dans ses rangs hit
' xxx me dés maintenam chez les amis joueurs de la Sélection Nationale
. Hier matin est arvivé: a de Vancien Président du Gonseil sera probablement A Port au -
‘Port-au-Prince le premier Vol @ ’elle serait négative. Selon les Prince pour deux rencontres les. 7
CARGO de la Compania DOMI- amis politiques de M. Antoine 9 ot 1 Juillet: prochains.
NICANA de Aviacion. Pinay, en effet, ce dernier au- XOX, X
Cet avion Cargo est venu fa- rait souhaité ind'rectement, a a . :
cliter le mouvement commercial V@Mt_d'acceptar la responsabilité, Ce! soir, arriveront a) VAG
entre Haiti et la Republique “es Finaneés, que M. Michel De’ port De, Fr rangois DUVALIER,
Dominicaine. bré ne continuat pas & detenir deux bélégués _panaméens Mes-
Tl a été accueilli par notre ami dans la nouvelle formation, le siewrs Luis F. Hurtado et Victor
André THézan, Agent Général et Portefeuille des Affaires Etran “Martinez Blanco, qui viennent
Directeur du Bureau de cette weres. Une’ telle assurance n'a inyiter officiellement le Comité
vompagnie aérienne dominicaine yant pu étre donnée a M. Antoi Olympique Haitien aug, Xlémes
en Haiti ee ne Pinay, ni par le Président de Jeux Panamérieains — qui auront
xxx la République ni par le Premier lieu 2 Panama en 1970. Tis’ se-
_ Mme Raymond Polynice, née Ministre pressenti, M. Antoine lent reeus par les Membres du
Lylian Chéry est arrivé "hier Pinay, seon ses amis, sappré C. O. de la F. H. FP. et_des
vanant des Tes avec son Alain tait h faire connaitre son refus Commissions nationales de Yol-
Son mari Raymond Polynice tra- de Volfre quf lui a été faite. Jey-ball et de Basket Ball.
vaille i la Baybade comme Assis- Cg a IO LO ——_- Pa
tant Manager de Pimvportant ,
hétel Miramar. Il est rentré ce
matin.
. Hier aprés midi, Mme
Marie-Franeoise Laroche Posy,
charmante femme du_ brillant

-

wh



BRAD HARRI
plus sympathiques,

que jamais,

Le retour
& TONY
plus sdduissan ts,
dens wit film explosif

fracasant de
" KENDALL
mais plus dangereux ,



AU PARAMOUNT. _.



Full Text

PAGE 1

QUOTlDIEN , LE PLUS ANCIEN D'HAITI FONDE BN 1888 --DtncteUT . Administrateur : 11AX CHAUVBT . M,:f}MBR;EJ DE.L'ASS()CIATION ....... Tragique Dilemne : LES, USA ET L'AME'.RJQUE LATINl~ E•~lu, " ~ l Stabilite OU Chaos par Max A. Antoine Au ft'u 1:.•t il mesure qul:' l1.:•s nc loglqtH:' historique . Pour l'l-' J)rl:Hlt:l' u1w formule e_onnue, Importantes inesur! . ~ annoncees par Jes USA de Polll.piU.2-u 4 rx J'El~~~ , l' Al{ IS I Al•'f') . . . >.< Cabonier r ,< g-rand Ch.:.ace1ie1 de . L .. ' . .. N E . . . . . •. .. •. . . . . ... •. M . Gcuries Pm . npidou, .-_ dcuxi~l'ord1~, _ 1e1nit \ ~l'}1-l?,ord les _:__ insi _ gnes me Presirlcn t de la Veme Republide 0 gr~nd croi . xde la legion d'hol'l' du . Rev. W.Herb 1lfrC01111ci que, successeur du gcncrnl De , 11Cttr, qu~ re . coit . clrnque President csfiittendue ici le 15 JuiUflt Gaulle, a pris aujourd'hui ses de la Rep\lblique a la prise . de fonetions au palais de l'Elysce. ' foncti?"" , a un nouveau chef .. , Hier mat1n, l< Rever~d ~;e~-~:. 11 \;:• ~'.,~t ,:~:~e~;t dt!sr~li:~~: PORT OF SPAIN . (.A•' f i ~gc:e:~nt ces memes faux revolu ; \1. Ch . arles Meyer , Sous Sen, , tonnaites dont la vie est un tissu ~.:i':uj~!~I,!iu!n~erl~a!~~ie~n:'~:';;: \~;~\?~';tt~uif~;e~ejei~~~P~;j; i'erence economique et sociale in lifiques anx pays d'Amerique Taus leey fastPs reirnblic11ins ont d'etat; . G'est le:pla~tron barre . du W. Herb M:c Comas a repr1s Lati'ne. cte deployes pour !'installation large ruban rol!ge que M Georl'avion ,wee le groUpt! > te d , ,, fice . .N , a.ti~~~l , d Toud~l))e .; et ' de l~ ) ;J= ';f . omotio~ '. Mkhel Alexitc~ . a y ete acc11eil a . . I 'aeropo~k ... Francois lJllyali )lar \Vally e t ) ADUS. . >t r ' ' .. i ll est 11.11 . e:. r . f . t .. d .• Hote Oloffson, .:<• : ' . . ' , No11s yy Jui s~llliaiton~ fructu<1use besogne, X X ... l[ . l'HILIPPE > ltJALVAL BPOUSEB.A pas s i0!1S deviennent 1noins exuc1•rbees. que J'eloquence d e s faits rfaluit it n{,nnt Jes constructions chih1eriqu cs de s mythomanes , !e s 11lus intoxiques reconnaissent . de pl u s en plus que le Leader dP Iu Revolution, le President DUVALIER est un Homme d'Etat hors serie pour avoir su . imposer la paix , et consolider le_s institut:ions fl un n1oment ou le.• pays se trouvait en d'un \'l'les de la reaction traditionnelle ieramericaine, que les Etats poui provoquer lm chambardemenl uis avaient accepte douvrir u11 s technolor,:iqueR et sdc,nDE une liste de procluits de pay,; res, tapis rouge et plantes vertes. titutionnel puis M. Georges Pom, ceux qui le suivent tout un tresor en voie de . dcveloppement qui C'est dans la grandc salle . des pidou . Iui-mcme renclirent un d'experience dans le reglement pourraient beneficier de tarifa fetes d , I'Elysee ou, ces dernieres hommage . Le Premier Ministre des details de voyages tels que preferentiels dan s Jes pnys foannces, le General ffe GaulM. Mamice Couve de \V[urville ceux :iuxquels il doit fa\re face dustrialises. le _1:e~ut et tint tau Les ses a remis ce soir ,.i la . demission dans la . directior~ _de_s <.Toisa~es. Ces niesures dont certaincs ,onier('lll"l's de prnsse, . que .s e de son Gouverne , ment et Mr. IJ a en cffe_t dmge des cro~•'.'des vont prend re effct immediate ueroulc la ceremonie d'instalraJH,ec;ues Thabancpehnas, . presidans les Antilles, dans l'Amer, . que ,nent, ont ete dans l'ensembJ,, tion. Les mpresentants des corpH dent de l'Assembiee Nationale,' centrale, dan, l'Amerique . du bien 11ccueilli.es par !es delegaconstitue s, taus !es membres du a ete appele ' a . former le nouSud, en Afrique, vers la Terre tions latino americaines qui gouvernement, les representants v<>au gouvernement . . Sainte et se revele tres capRhle considercnt les declurationR dr de !'Assemble(•, du Senat, tout Au moment ou M. ' Pompidou rlans le service cht etien. M. Meyer comme positives, da "e que l'eti.t compte de dignitaireeevait des mains de J'amirnl ll vicnt de passer une semaine vantage, s'uccorde-t-011 a . dile, res, eta it rassemble dans le d~or .--{;nhanier le collie1 de gra . nd . id avec son premier groupe : the ,l'un point d'e vue psyclwloi:,:iqu<' desuet de cet immens e salon. \.. 1 ~ 1 aitre de l'ordre de la Leg:on World Gospel Mission to .Jeremie. , 1 u,. stril.'!Pmcnt nial<;li<'I. 11 etaiL 1 h Gmt quancl M . ,l'Honneur, une salve de 21 coups JI a visite et trav'!ille avec les x x " ;/:,~?s~~ {,~~n~\~\. P:i-: ~~l~~;i;, s~;nt}::e e~~ 0 ~i~fe ~~ht ; .'lit~!e~~P%e J; 1!~:~~n~ires ~•.t UNE IMPOHTANTE nistre du general De Gaulle, dcpuis Jes lierges de la Seine reparti enchant.e de leur VISite 1c1. DECISlON DE NIXON avant d . e lui su,cceder, est arrivi , toute proche, fais,rnt; rcsonner les . Le Re".'erend W. l_I~rh M: :t l'El~ •scb, en compagnie de M. vilrcs du . palais. Le nouveau :J.>rcCo~1as rcv,endrn en Ha1t1 _le , 1:, W ASHfNGTON Maurice Couvc . cle Murvjlle, pr1 si,ll'nt de la Republiquc francais, , ,Jmllet avec un group _ e ~!us 1mpor mie1 Ministrro, qui Jui remettrn suivi de M-M. Maurice Couve !, , , , l'Ami',rique Latine ci1 elirni mrnt du programme . fa,garde rcpublirninc Ed.gar,! Faure, Maurice SchuLe "'Wor(d Missmns_ Tou1s:i qui re11d a il: !es honneurs. Au pied mann. mais devant l'immohilit c CP. O. Box 67, Russell, Kentucky) du JH ' rron , sc leiia_i .t ~ . _ Aloin de_ M. Roger F~ey, Mini,trc pennet aux, P~1;1lcs des A~n~/Pohe, qlll .t s sura I 111ter1m de ht ,l'ctat, passa enstnte dcvant les ques, de I A-fnque et ~e . 1 As,_e Presiden et• de la Hepuhliqtw autrcs memhres du gottvl'ri 1 emenl cl'e)1tendre uue nouvelle ,rntr.rr,reclepuis It, rlepa1t 1\u g (,n6ral D<> sans tendre.la main . tat.ion clp-la parole deD1en. (:aullP. II aecueillit: M. Pomp.irlou, (Dans l'ap1es midi, 1,, Cabin"t . x x x ll1a1s n e lu1 transmil pas ses ,ie Mr Frey dement, , 1 t l ' inciclent) MJIJE HENRI. ROG pouvoirs qui n'etaient qtw ,eux La ceremonie se termini: dans Dclcguee. d. la Confcre!we .. , l'un President interim~ire. Les , le pare , du palais ou M. ,Georges /11terna,t)o1,o.le d~s Infin111ercs . deux hommes sl' sont s1n1plerne1ll Pompidou erouta la Marseillaise Hier 1patm, Mnw Hen! , serre la main. au garde / 1 vous et , passa en revue Roe, nee Josette Henry a p1s Distinction _a I' Ambass~mir ;Force <<(X>> ou force odyliqueRodrigue j{a:yrnond Tout sc deroula ensuit<' rapiun detnchenwnt s flatteuse d1s tin,tion decernee par . le Presi dent GILBERT .fULES, Anciei' MiniRtre, Ancien Depute, ii no ire Amhassadeur aupres de la < '.t:i'rn1nunnute Econom.ique Euro fJt~ e n1w IP noc teu1: Rodrigue 1-!A Y :1-In'-D. lite apres le regrette Docteur .Jean Price !Wars, Haiti revient it l'honneur et avec qucJ eclat. Alors que !'Europe releve vec peine de ses ruines accumu lfes et amorce sa renaissan~e a la recherche de ses valeurs civ.i lisatrices helas oubliees, nous vous avons vu arri':er a ::Parh; ~n ,J 048, seul , san!='; savmr encbre qu a Jl y a ri;.,Jk,rll'nt tres p~u d< gens qui so_ient familiarisees vec les .termes ernteriques. c,,. . ; rend e,xtremement di1fic1le a l'a depte de purler clair~mu1l et ex plicitement , des forces occult ,.e. En outre , de n1Ehne que nou s 1u• racontons pas en public Jes scP nes intin1es de not.re vie privBe, nous ne voyons pas trop pcur quoi l'initie se plairait i, expose, sans re~triclion Jes ~errets d:.1 <~ Grand Arcane . Sou . ..: la P r't•si.\ 'llli rend fl me souvient de ce jour de effieuces nos prieres , qui fit hril J'ete 1964 quand des an•is m'ont \er en plein jonr l'aurin le .ies . fait parvenir \es 4 ou 5 plus saints ai'nsi q~e Jes plis d,, la rn grands journaux d'Helsinski ou 'e'•. " t '~,s~iais t sa~etm, 1 :i, c~liq:. t ~~~-t ~:;,\ votre photo barrait 4 colonnes de a " la premil•r e page. VJ ~ ~: ;; 1 ~~; ;r~~;.~j; < 1 L1.:s , JeuX du Nouvel\istc ;,. l.., c 1.'ait e s t CJUC l e s mai50115 specialisetiS de Frnne e om scmble-t-il aban donne ce genre de produdiond, romlne ii r eBs ort de la Id! n, sui vante que nous uvons re,ur d' 1 m ,re nos agents en Frornr. Cher Monsieur, Votre lett1e clu 7 Mai ,, nu toute not1L atLntion. Malgrl! diverses recherches, nous devoll:5 ~cuf. nvoup r fJU'il nc nous a pas l.tt:. po : --s . : ln tll trou ver l'adrcsst. d'un , nfri•ri~ll " cepti hie. un existE::rn.:e, et pen !; ait n1Cme a rriver un ivur it l'op poser a: la force atomi 4 ue. Nous devons i, L. E. E~man (188!:l1958), !'dude _ Ia plus complet e qu'on nit j c:',. !nt d e 111 Republique entcnd gt' ,er l'Ct'onmnie t'1 ; anr;nise el n.L'~ lre no::; e ntt pris es en etal 4h• fain• facl' . i1 )a eoncurn•nrc inter natiunal e. Insistant sur le tr:, \'ail d'equipe qui sc . rn l'elui . d11 proehain Goi1verncmrnt, GCra I ti Ilnd(,f ,oul'lut : Cc t.rnvidl d '(• r.1uip11 1w s aurait sc. cc.ncevoi• ans qtt( , soient etroitement socil!s it !'oeuvre comn1une le .--; memhn•s de cette famille libcra le et centi-iste qui ont fait bnscu lei de fa~on decisive la fraction de l'electorat sans laquelic l'cle, lion d e M. Pompiclou eut ete l'Oll< promis e ( ct ii cite ii ,c sujl: MM . .Tarques Duhamel, Gisrnrr : D'Estninp; l'I leurs amis). Elle a ete saluee a l'aeroport Fran~ois Dt\valier par son mari. Mc. Henri Roe, par sa fille Mar jorie, par Mlle Lucie Fran~ois. Directrice de l'Ecoje des Infir n,ieres , par MesdBIDes Jeannot Cadet, Monfiston, . Blanchard, pro fesseurs a cette ecole. Coniiaissant la belle prepar a tion de Mme ,Josette Henry. Ro~ nous sornn1cs l'crtains qu'elle prendra hrillammcntr part aux debats. Nous Jui souhaitons un a1?ri•H hle s,,jour au Canada. X .X X l.E CAMERAMAN Jl/CHEL A LEXTTCII trn.va,ille a it film clc Wally P.ierre s,w Haili ... Hier matin est arri\' i 11P San , Juan, le cameranu1n fran ~ais , Michel Alexitch. . ! Hich(.IJ que nous avo11~ r~neon tre ii V H une diz,ninr d'anm ) PS vit d~puis quelques ternps Puerto Rico. I1 est venu ic , i sur la demande ,i,• Wally Pierr e. fondateur du f}p nos jours cc mol est Pmp\ o ------------------------.----------,--(Suite page 4 col.' 2) Au compt.e gouttes par Raymond PHILOC.TETF, A la v ci l'it8, si nos ecrivain~ sont peu apprecies du milieu, c'es t parce que leurslivtes sont inca pables de Jes nourrir . Et commenl Pll ~erail-il au1.rement '? Trop de liseurs n'ont pas rl'ar g-ent; trap rl'hommes aises et t. ~:..lai1es, de ~ol1t pour la lec:ture. Tro)l cle l'Ompatriotcs, s'ils ont le l'OUJl de foudre po : 1r n'importe quel livrc d'auteur <'tranger, affi •hent l'epenrlnnt un vulgair~ n1Cpris pour Jes produ,~tions littl•rnires de .c'"hez nous .. Trop d e gens 1 enfi.'t ... Pour avoi r Pti! :.1 } ' 6 cole, ils on t une teintUL'l' d'an a lyse g;ram n1aticall: 1 ; ils savent que .JosuC arrCta h i so 1eil, fflll' <: : <.'inq l'l 11unln• font . 1wuf . Ol"(•'l. dl'~t~ i ; : 1:~~ e ,;'~~:~1\\ ; l',; t p 1:.-ii pris 1 .'r le livre. 11s reg:ar . dc11t l'homnw 0 de plume UVl'e i•tonne 1 nent et f.1. l demanclenL s'il ne scrait pHs 1oque , le pauvn• . C:a,, ,,our eux., un bol de ""is l'OlJI,(<, de beaux vetemen ts .. ., c'est t, ute la vie. ,J'en ai fait l'am-ere expCrien.rc. Dois-ja n1'en rachr?r '? Entrnine, VN's l'itr,-c de quatorze Hn~ . por le cli•mon Jitt'•rai1P. ( Suite page 4 col. 7) LE CHAMPIONNAT DE LA CONCACAF Les matches Violette-Somerset 8anwdi U ,Juin. (1-1) (0-6) st.• nwnln~t di::1ciplines, de ue om1neltrc aucun exces et surTenant comptc des re~u111111an tout de se 1eposer. Les reservis dations f a ites par l e Seeretai~e tes furcnt conYies a Ull entraine General de . Ia F. H . F. au m,, . ment l e dinumche matin. ment du depart et egulement rle , LUNDI 1G JUIN.consignes de leur Capita,ne Pl11. Dan s l'npres midi, rcw1ion de lippe Vorbe, t.tansfo1•me en h~ 1oute la dt.1 s nu!nuJ,!'Cs a noln i chtun1>1on IJ e J)art en trombe du Somerpour sa 1nag111f1que .. xhih1twn setq _ ~1i d~legua deux •~~mine s Fu1L'llt alignes Plnlogcnr', ,u1 ha11~01s et Vorbe qm consGermain , Lahens, Bayonne, Bap titunit>nt nos atout~ maitres; J:?eux tiste, Lou:isdon, Vorbc, ,.Teen. huts .fu.nin~ aequ!s sur n?ghgen Pierre, Lucien, IlPll', Jcrn11rn1s ,.,, di' Phdogt'ne qlll 1rembl111t dans pui s .Tn-Bnptistr. ,a ,ag-e . En dcpit de cette 11vanc1• . Ajlres le match, analysanl J,, au rcpos, Vorbe exhorta )~• jeu de l'adversaire en compurnijoUl'lll'~ it ,iouer cnlm~ment af1n son du not re, tout pre ta it it ]'('ti de remonter re_t hand,cnp et <1, i11hn1ie quoique Philipp" Vu1-hi L manda nn port1er de ne pas .col! eonscient le samedi 28' Juin a 6 heures en \'Eglise du SacreCoN:u:fls~~r:i~ies et dejaime abonclante einplette de.vd'eu:x; quL apporteront le plus parfait non, 0Iicur . rlans teur . foyer. ]I: XX LE DIREGTEUR DE' UAFP JEAN MAILLE (J )Ti lie a:uec le Tech.nicien Jean Teillet . ... Hier matin, notre ~,i:cellent confrcre et ami fra,wai:f Jean Maill e , . Directetir de I' Agence France Presse dens !es Anffriques avec siCge il Caracas es( . arrive de San Juan, en compag,ni _ e de M . . Jean Teillet. . Terhnicien de cette Agence. II a~compagne ic1 ~ean Tcill e t qui va ." instal~r l~s machines modernes de l'A. , genc e France Presse en Ha _ iti. . ~;. No . us souhaitohs la bienvenue i1 notre ami Jean Maille de Trevenge Et a M. 'Jean Teillet, descendus a la Villa Creole . XXX .1ILLE PATRICIA CANNAVARO . ,'pou se r11 . M. Dt1cicl Anthony . Kiuu . le lU Aimt . au Larchmont Ave 1nNJ Church de New Yodk ... Nous avons recu avec plaisir la carte de faire pert du prochain mariage ,1-, la captivante Mlle Patri c ia Cannavani avec M. Flav id Anthony King. Patricia Cannavaro avait posse tiuelques mois iei l'ann\\e derniere alors qu'elle . preparait sur le tou risme sa these de sortie de J'Um versite Oll . elle . et . u ' diait la sociologis. . , .. Ell e nous a laiss~ Ll'attachants souvenirs de sa fine intelligence et ,de sa bonne education. La benediction nuptiale sera donnee a David Anthony King rl it Patricia Cannav,iro fo Samedi lti Aout l\Hi9 it midi c l'Eglise d . e Lar.clunont Av.cnuc, New York. No11s fuisons ,1•ores et deja des vo,,ux romp'lcts pnm I<' parfait l,unhcur de M . ,,t ]\fnie D11vid Anthony King. XX X NETOUR DES HOTEUERS A /bcit Sifrera et Robert Bau ss r.u ... H ier api s midi par \e ' Vol' de la Pan Am venant de Miami est rentre M. Albert Silvera, PropriHair,•, Manai:,:er ue !'Hotel• El Rrnncho. II vient de passer quatre jours aui.: Etats-Unis pour continuer de preparer la saison d'ete qui d . ebute . bientot et re\lP
PAGE 2

PAQJI: I J' I, I PHOBLEME No. 122 ' I . ,. ., ,/1 6 ;7 e IJ IO I irmlV'VVIvnvm,x-x: . .. ~I .. HQRIZONTALEMENT 1 On peut s'y cmbourber I Roj des Myrmidons "lote 3 -, Jlfanque de souplesse Bout de bo : s , 1 Tr es nnttirel Epousaillcs 6 Donne quelquc ombragc Une mani&rc d e sc d '. pla .r. er dans \11\ 616m~nt n _ En hache ;No crolt en , ricn , , . 7 Homme d'Elnt 11ngl11,1s f ~ 11 ~:alifle des tachcs ... de son u Anosc . Bez ors li:n moire l :J -Rctonfortols. ' :ii:xx VERTICALEMENT I Epmix Preposition ll P!unte meridionale III Bete n corne , JV Spocialiste de la plume Alors V Commence une portoo Personnagc burlesque VI Fixe !es te i nturcs Plunche de bois VII ....., Faibe sse senile d'csprit VIII Assemblages de feuilles IX Flotte sur l'eau X Excedce Voie Solution du Probleme precedent HORlZONTALEMENT VERTICALEMEJli[T 1. Ambiance 2. Sarabandes 3. Iman; Ida 4. Navhe; Toi 1,. Aainien II. Maman; mie HI.Bravoure IV. Ianine; Hes V. AB: RD: Allo VI. Nagce; EIR VII. CN: Rousse VIII. Editeur; Es IX. Edo niens ...,.. X. Osait; 5. lnondcr e nt 6., UA; Oui 7. NAR; Uree 8 . Merles; Nu 9. Mi; . Elise, 10. E i sores. ~ = = Pou( votre BEAUT[ E~c~f!l les sp'~ciali~~s /Illa la 7 cosm\~r\%~:~-~.::: Gelee ~~ya_!e J?\lf /. stab1hsec :-:~ :-: .-:l /W ,' Cremes de jour et de n~{;: :; ~;. li//i Creme masque \'. <-<:: 1 1 1 ' Creme hyd1a1a nte \ \ill:::::.-: Toniques et Lotions )\,~ Creme demaquillante ~, Lail de Oeaute. Savon. Dentagel. Brillantines . Creme 3 7 pour ta beau le oles mains . sous liceoce 1 b 4 . . "'"""i i I' u rll fi ) {IJ T 1 P10J i ls m is Ou Q_Oint _ / , JJ tiJ,.~, I\J por l~b ioloQiSle 8 . de Belve,fer . Un pr 0 duil lice11rn AP]S{HUM 8. de Bel111:1ler a b,se de Ge! ee l'foy a le ~1,1billsee ,off re les gamnt~e, de qu_~(t~ et d'elfica r: ile qui Jepuis dix ans font la r~flUlalion 'mond~le de la marque. . ' I Ii i / Lob~roloir es SANTA . 2. ov . enue du 11 t,lovemb ,e, ctQ _ u~aV~IE ! 1 1 ., -:towe.,, yf-0~ a A<..~ h -. . 4Jp M. ROCKE~ELLER . 11 ~tl '; c,nririierce i i dostlllll• dJ~ . t~fti . ~0111ln ti} j; nm: ATTENDU . SAMEDI u " en provenance de Rhode vricrs de Moacou ' ntfon , EN URUGU,AY a ,c. dlapo~ltlon conceruant le• points al'uctlf de a a . e Moil MONTEVIDEO (AFP) ' Sud t~~~rui~o~tl:e 1 :!!~~~::ienf u 1 ig~ntt !o~ft\:~ st ~~ii=~~t d: ,in s~i'i:.'>~ 0 [ ~occasion 'M•. N_ el~on R _ ookafell~, arriver& ,p a,•E~. rMemopzul11m~11b11 1qtun,leles,:,poarytsug 1111-I pm venus a faire i:olidamne to natlonaJe . du Premier . , ' y w Clune ofJ'lciellement blen que c II !18mble toutefole que l'on eat liamcd, _ p1o~hum, e~ ~ ruguay,y f\o~asatlqu _ oe cape1 ent par ce to condalJ!!lation alt 6t6 deptil• 1 ins 'pret A volr ranembler }t \J1ms llllllOllCC llUJ , OUr1 l'un .. des . la Capltale , chftnolse lee -RepFeeen ~ 1 ;~,:: . 1 t~:!~i~e~;:gu~e~e~e:~! quellc iiile!e s:; 1 ~~;t;cin~:i:sil~i ~~~~e.primordi~ux , _ de ; cette J() 1lf~ ::~,i~. solxante . ~ix ;nY , ll J ~ ~~ Flort:S. L'l!:nvoy~ Special. du P~ed'cspercr obtcnic une majoritc . 1 _ 10 .,-uvoL, . 1 ~ ~'ee.cso, . ngdnerest 10 9-uce, 1 ' 11 _lnoeh 1 .. c d 0 cn• 1 ;' JC sidcnt N,xon , matt.re u1na1 le p11ld Le _ Represent!lllt de l'Espugnc, u "' "' sur le sol uruguuyen ay moment M. Jnime de Nizhodu u manifes nu., l'cnn~mi numcro un, l'URSS . .. . meme ou le n\ala1se socinl v11 en tc m _ ercrcdi son opposition nu u cte cont1aintc ' d'attiibuei{!c, WILSON AUX COMMUNES e'n11;grav11nt. text.e afro asiatique . prcvoviit1L riile aux• Etuts Un : is. , deo sunctiona contr'l le , Pol'tti-g-aJ. L'allurc anU a'mericaine du LONDRES (AFP) = 3; 1 r.~ia~ :~i !~tdJ:E~~~';1 1 :f~c~~~i~t disi~rl: summet de . Moscou ne semble C'.e~t.s~~~ les i, ~ 'en e!let d.;cide d'observer une que.s. dalla .. la , question de Gihrnl f:~da~~~~/!;~~o~~~es9; 11 1!re~ 0 iWt ::!~~~J '.'. ir8!::m1 ' •. ___ , Siimedl 11 J li h. et 8 ii : . En lt,re' partio .. LES FANTAISISTES Ei1 2eine partlo LE L1QUIDA1'EUR. Entrce Gde 1.20 grave parlee et de convoquer une tar. que sovietique depliili la . mart de Harold Wilson a fai part cet . . Entree Gdes L20 et :t:00 assemole generale dens un delai M . Abd~jlatif Rahel, Sel'reStnline, ma,is ressemble plutoLA npros midi aux Cqmmunes des, !le neuf jours pour intensifier< taire General du I\Iinistcl'e alge~::P:;~: . ~:'l~hi~:~~~ontaire a la tannes de , .l'accord iinterveriu \ hier Sa\ncU;. u G h. 30 et 8 h F :fo 1~:i~~i~~. ~~u;i~n~~%~ 1 1te~i ~~;~e~:s m~~i!a~ d!;~~~gt:~()~ Bien sur, estimerit i, )es obs~r iftrc. ~~u~~;if:iifa 0 G!rt'~~!~ gi~ i!~,~t~t~ t6i~~1~o Assemblee, ont eg(llement-decide sci! de Securite une autre man ie va,teurs, ii est douteux .. que ves sauvaeea. . de se mettre en greve pendant 24 re de sortir de cette situ1ttion l'UHSS prenne le texte qu'elle a Le Premier Ministre .a . declahcures, . a, une date fixce ult : kieu en remplncant Jes sanctions co 1 ; falt vote1 suffisnmment au sere que !'engagement soletinel de --. rement. Les 14.000 employes des t.re le Portugal OU le Mozambirieu.x pour modifier Sil polltiqua, la grande centrale ; syndica1e de Drlve in Cipe'l>ebnai ent 1 ,e pots frigorifiques sont d'au quc p11r un al)pel a tous Jes EAu moins la Chine . y g11giteraprendre la responltaliilite du re.. tre part toujours en . greve. Une tat.. de c!'sser toute importation t-clle un nouveau theme de . pro glement des greves non > offiVendredl a 7 . h . . et 9 h. grande aggravation continue en de tabac, d'amiante ou de chro pagande contre la colluaion ilme c\elles etait satlsfaiaant pour le BaRBOUZE CHERLE outre de regner parmi lee 220.000 me en pi-ovenance du . Mozambiricnno sovietique qui est sa han gouvernement, qui, en consequen Entree 1 dollar par vottur~. fonctionnairl!s uruguayens, qui s'eque. tise. ce, a bandonnait son projet de taicnt 'deja mis en greve il y a . Cela pourrait aussi bien s'ap En revanche, . Iii . conference loi anti-greves. . . .. s d' 7 h t 9 h d j urs reel me une aug p]1quer au ens OU l'ensembl d de. Moscou u fait a n . ouveau res. . 3t.,~d,uTES . . riE S . URSIS n~e:'1.t~on cfe u~o p~ur 'cent de Ju resolution sernit rejete, q~•a~ sortir l'isolement relatif de Ia Lea deputes cortservateurs se leurs . saluires. cas ou elle sernit adoptce, moins Chine, isole'ment dont ce1le-ci se 1YJJ~o!~ors dechalines contre M.. Entrce 1 dollar par voitnre Le gouvernement uruguayen 1 ("o'u 8 MocJ!%\';iq~J:rem~is ~., 0 ;}~ 1 g 1 ~ fruit d'ailleurs un honneur. M. Edward Heath, leader de a d'ailleurs pris d'imposnnte, me voix de l'Espagne. -----------!'.~pp~~:!iti~~ cltjemd~dcg01fve~~= De Luxe Auto Cine sure, de seci.rrite en prevision de l'arrivee de M. Nelson Rocke x x x Messe de Requiem , ti:~!s de J:.!~~r:a!~ 1 :-;~::a.~: . (DELMAS) !~ 1 ~!~hl~esfo~::s d~e 1 r:dia;~ LA CHINE ET LE SOMMFT sah'.; J~ 0 cf:si~~r/de v: r::i!r::~ le T. u. C. si lea grevistes re. ' le le, affiches hostiles A !'EnDE MOSCOU IIIme Claude Mo'mpoint nee Le~~si~!r ~nctt!~t.eEnle;i;::c:~r. tEsdrcddN\b~Rt, 9 T} voye Special d,; President Nixon na . Samson, une mes&e de ~eWIison a'est borne a repeter ses . DU PACIFIQUE et des unites de police motori• PEKIN (AFP) qmem seru chantce 1;1_1, l'Eghse ~edentes explicat i ons. Un de. Av.ee Franck Latimore. sees et A cheval patrouillent dans S~. Yves _de la 2e~e Cite le lUlte conservateu 1 a affirmc que Entree 1 dollar par voiture le centre de la ville. Toute la re(Du conespondant de l'AFP : ch 24 Jum procham A heures c'etait desormais M. Vic Feather, gion de Punta Del Este, de l'Ae Edouard DILLON). A;M. Les parents et_ nm1s de. la SecrHalire General du T. u. c. Se.medi a, 7 h. et 9 h. M:o~~ce:re?i~~~a:o,deoul'A~:!~~~ Dans l'attente d•un commend~f!.mte y sont cordialement mqui 'prenait les . decisions a. la 11\n DUEL AU DESERT de Laguna ne Sauce, d'ou .il reta ire cb!inois sur le sommct de VJtes. 1 ;~etc gM~v~ 1 ~i~"!~ . Entre e 1 doll'ar par Yoiture i~;~~1i1:e taits~!; :i~s~o:,n~i:t\~~u~~~!~d-'i:~iu:~ ----------journalistes mais s'est finnleser. , core ni la cloture ni le commuE T ESV Q US ment retrnctc u Ju demunclc du nique final, !es obse1-vateurs A N speaker. . CINE PALACE Pc~n notent que la conference ERVEUX ' ? tes,s;~~r1e~:::1: :6~n;1;~VR~~= Combattze votre d~preaslon nerveu11tmosphere de satisfaction de XX X Vend1 di a. 6 h . et 8 h. 15 LES COMPAGNONS LE GROUPE AFRO ASIATIQUE ET ' LA RHOnESIE I• Memoriam N f u (N y ) AFP A !'occasion du Ier ann iv era 1011 mes, sn:ire de la mort du jeune Serge sc avec les nouveaux oomprlme& . soulngement, M. Wilson . 11 con N'attendez pas que le . tension de voa clt1 son Intervention en affirman .. DE LA GLOIRE . ~nti ~ Gde 1.00 ;~~~.~u:• ;;;;,.::t 7o't'::z h:!':.,t s~ois ~~v~~~rci~~fo;v~le!~ Samcdi a u h. et 8 h. I 6 doucement et remplaceront la d@rasdu ' T. U. C. ce que Jes conserva LES GANGSTERS slon et In tnUgue par un senUment t.eurs n'avnient pu obtenir en Entre c: G'ile 1.00 de contlance screlhe. Oemnndez autreize ans. Entr Samedi n 6 . h. et 8 h : En lere partie 'l'ABOU COMBO t1 2 ~M;1t ~ i Entree Gue~ 1.20 et 2.-00 CRIC~CRAC IN~ . i Vendredi a 6 h.' " et 8 h.16 HERCULE CONTRE LES FILS DU SOLEIL . Entr ee Gde 0.60 et 1.00 Snmed(' a G h. et 8 h . 15 CASSE . TETE CllINOIS POUR LE JUDOK.A Entrce Gde 1.611 __i_ e AIRPORT CINE' Vendredi a: tJ h ,, 30 et 8 h: 30 LE GEANT DE ' LA STEPPE En tree Gde 0 .6 0 et 1.00 " . . Samedi . n G h . 30 et 8 h". ;30 Pour In dernicre fois dens ' ' . cet.te Salle. ' ~ L'ENFER DES HOMMEs" : En tree Gde 0.G0 et. 1.00 . CINE OLYMPIA : Le groupe afro . asiatique a CORNElLLE, une messe de Re
PAGE 3

VE'NDREDI 20 JUIN 1969 VOTRE HOI\OS(OPE .Par Eta.nce~./Jrake. C:he1oher la section coneapondanl au jour de votre anni11e'rsairil de naissance et vo'tts trouverez es pm-Bp6otive• que voiu ,,ignalent fos uutres pour domai,1, Droit de reproduction totals u partielle r6servt!. Pr'<'priete King Feature., -/yndicate E:i:clusi,,itd cLE NOUVELLISTE> SA.MEDI '!:.J. JUIN 1969 Recettes mples de. Cuisine"llaitienne~ ' , par NIN.fCBE .M ~IAIS ET POIS ROUGE.Crn chnuffer et ajouter ensemblt•, ver Jes po13 sana le~ couvrir. S~ pois bicn ei;w11LL(s, uil, peridl, p, . pnrer Jes g;•nmes crc~ccs de l'm,u nwnt piles et sel. Lai~ser frj1e. de cuisson .Mesuret muis et etrn. Pui:; ajouter l'e~u du n1a"is et con de pois (V. cuisson de'base). Detinner la cu,s,on suivant le prnluyer le mals duns l'euu. Mettre cede. ' de la gralsse duns le chaudron,, . I.e livre de cuisinr. dt.1 >:i11i,•ht• t \',~n.1111,e I tro)l\\1!111 de 'la circulat1ci11 ilu -a~g reiou:t d'is, boui'f'ties df,o.!~leur vaJi,.tn-s hea ph1~1!'1 te h~6r'.t-oiilte me•L~ ti' es toalio troubl 11B ,•roitre le malaise. D'HUI: Vous etes reserve, sym 21 AVRIL AU 21 l\IAI (TAU REAU): Les af'aires et le tra vail ont ete tres absorbants au cou1s de la semaine passee et d'es tiiches doivent encore etre pour suivies et vigoureusement Ne 1oiis surmenez pas, toutefois. 22 MAI AU 21 JUIN (GE l\IEA UX) : Le realisme que vous montrez duns la solution de vos problemes et In prompte ntten tion que vous portez 11ux affai res importantes donneront de.1 resultats satisfaisants ( eton nants,_meme). 22 JUIN AU 23 ,JUILET (CANCER): Les opposants a vo tre politique peuvent, une 'o's 01.1 denx, avoir raison. Essayez . de clarifier. Des differ~nccs pour rout etre evi tees. nerveu.x neurasth.Snie. pathique, ,.sensible et de nature aimable .Mais vous vous 'plierez . aussi sans ,difficulte a ia discipli ne, surtout par~e que vous etes a la recherche de fa perfection, non seulement en vims meme ,A_prlle une ~ure petio1i(lue tu te A la JOUVE!fCE nrnis chez votre prochain aussi. DE.L'ABJ!E $OURY, la Femme ret rouve son bie117etre, une ~,cfuig!~~et ~1'l::tJ'Ju \!}~f/~~~ s~II rayonnante, l' envie t la Joie de VIVRE~ tamment des enfants, des etu diants des employes. Vous donne rez sa'ns. peine 1nais, ce faisaLt, veillez a ne pas soulever de l'hos tilit.e ~ar vous gilcheriez votre effo,t. Vous aimez !es traditions Ii ya b11aucoup 1'1mltation m11is rien n'6gal11 la JOtJVENCE D& L'AllBE SCJURY. EXI'JEZ-LA, La JOtfVENCE PE L'ABBE SOURY ccn•ient egalem~nt al.l!IC h~es,, Reclamez une documentation. nn ,liqu1oie ou en comprim611. Ia famille, l~s ancetres d~nt you_s PAIS TOU'l'ES LES PHARMAiCIES, etesfier .Vons avez un v1f sentiment de patriotisme, i::ne e.ton . nante memciire i;t le gout t1es vn de l'Ilistoire ct de l'Eitude du passe. Avis de Divorce 24 JU!LLET AU 23 AOUT (LION): Journee offrant des ,pos Le public est informe gu'en sibilites. Avant a'agir, -etud1ez execution d'un jugement rendu a fond la situation. Gardez un par le Tribunal Oivil de Port-au str!ct contriile sur vos reactions Prinl'e le 6 Mars 1969 admettant et prnnon~ant _ le divorce d~• ;4 AOUT 'Au 23 SEPTEM .. ~~ia AE~:trf~orfl~!:mdee r,;. Album de Vacances avec BRE (VIEIWE): Les autorites tat Civil de la Section Nord. de ou vos partenaires ne vou~ ap Port au Prince, !es formahte~ puieront pas dans le sens q1.1e ' prea!able'ment re~plles, a. proc_e vous souhaitez. En suivant !es de a la transcription du d1spos) regles et Jes eugugcruents avec tif de cette decision au prescr1t assiduite vous aurez en fin de de !'art. 10 du Decret-Lo1 du 6 comp~ d'es,imables resultats. ~~!f;;!7s ,,;:~ra;~ ~!i~};e~r~it 24 SEPTEMBRE AU 23 OC TOBRE (BALANCE): Tendan ce 11 en faire plus qu'il n'est rai sonnable. Vons savez ce que cela n signifie dans le pnsse: evit:'z en !es consequences. Fuyez I gitation, !'excessive activite. 24 OCTOBRE AU 22 NOVElH BRE : (SCORPION): L'impm tance que vous attachez ii c or 1a.ins elements sernJt mieux fr sn place sur d'nutres. Exnmincz ,ant de faire des chnngements mais l'entetcmcnt ou In crninte. de ln nouveaut.t' 11L' duiv~nt pn:-i vous pn ralyse'r. 23 NOVE:\!BRE AU 21 Die CEMBRE (SAGITTAlRE): l'<' n'est pas le moment de dire : ,s.:J 1 ui cssaye ct j'ui fl'houC:t>, s1Ji' tout si l'entreprisc meritait un second OU n1en1e un troisieme ei-: sai. La solution ,est de persi•IPl'. 22 DECElvIBRE AU 20 JM, VIER (CAPRICOR:-;-E): Ne f>.: lPs pas ce q'ue vous cntiqueri~z , hez autrui. Ne soyez paR timide i, vous lancer ou a changer ,o tre entourage si vous devez y gagner. Connalssez exnctement voP limltea. 21 JANVIER AU 19 FE VRIER (VERSEAU): La jour nee reclame ,une pensee deliee, ne attitude almable, qui vous per mettront de modifier des sltua tlons indbirables et empecheront votre prochaln de commettre des erreurs. 20 FEVRIER AU 20 MARS (POlSS'JNS): De bonnes in 'f1uence11 planetaires, mais c!est la faeon dont vous utiliserez vos -, P-au-Pce. le 19 ,Juin 1969 ANDRE PRICE, .T. B, Cantave, av. Controlez It?. cycle neriodique avec Cyclotest Vcid une .de maintient l'inteCONTRE ESPIONNAGE d_'u_n luxe de ?etni'l's inouis et veret .du spectateur. La c<>!1frontaUn d~ame ~auvagemcnt , inex_o r1d1ques, precis et mcticuleux, ra . tion de Slatter et de 6011 sosie rable se no_ue aulour de l n1~bt conte par celui la meme qui• fut dans une ferme isolee constitue . tion force1we du g:oupc opera l'auteur de cet assassinat, le prin un coup de theatre lnattendu. tionnel de l',ARAIGNEE NOI ~t !?,~~S~~~Oli~u:e i~ii~~ '!;1 J{.;.1'ner .ioue avec aisance RE et la riposte sanglante de c~tte nuit crue)le qui allajt deve Lee ,.iolies' couleurs et !es PayL'AS DE PIQUE mr pour tout un peuple une nuL sages agrt?!lhles des Alpes contri Dimanche 22 Juin, eternellel buent _a faire de ce film un bon a 6 hres, 7 hres et 9 hres Le mellleur RASPOUTTNE cje spectacle de detente. Un film de Nick Nostro puis 50 ans , realise par Roberc OPJ!]RA TION Hossein qui a trouve uu sujet n 3 hres, Gdes 1.50 et 2.60 CONTRE ESPIONNAOE la mesure de 'son iminense ta _ 6 !)res, 7 hFes et 9 henres avec (!orge Ardisson, Lena Vo.-, leutt Gdes 2.00 et 3.00 Martens., Helene Chanel Technicolor tcclmiscope xxxx co-production: Jes Films:. C~per nic ( "aris) Filmare (Rome) f :1~,e~f!n~t chainee, de ses i:rnpitoyables ad versaires. L'AS DE PIQUE se lance avec fracas cont.re i'm'gal'.i sation terrifiairle et la machine infepnale .de I,, foud'royan'..i A . RAIGNEE NOIRE~ dans un choc impossible a dec1ire ... L'AS 1 DE PIQIJE boulevcrse, renversc ses redoutables ennemis, devcrsr sur.eux un flut de ;rnratc .L;AS DE PIQUE foit c~lbuter l'adyer saire le plus feroce, le fa'ft pi rouett~r dans 1\11 Lourbrllon a,, pr'ses crucifiantes .... L'As" Di' PIQUE dcploie une technique. clu JJJDO enc?re ja 0 muis en,ployee. AS DE PIQUE OPr,RA'!'ION CONTRE ESPIONNAGE' Un film d'une exc~ptionnellc force de• frappc ... sans 'nrret, sans repit, ~nns pi ~ie, suns .'.int'r ci ,l'action evolue vers un p'.fi!'o xysme de violence dnnR le .. plus eblouissant des decors. en tree Gdes. 2.00 et 2.50 J'AI TUE RASPOUTINEI ne super production immense comme lee steppes neigeusee de ce vaste pays qui lai sert de de cors, interpret/. par Gert F ro.:ibe qui rend a la perfection l'epais scur de ce personnage etrangc, RASPOUTINE, Moujik inculte et devore c;'~mbitions, en trans fert de classe, devenu petit bonr geoi!', decide it marier sa fille so lidement clans le grand mantle, tout en demeuranL anarchiste ... RAS.POUTINE, pseudo mysti que, convnincu qu'il est invc;;li d'une mission divine I AUWOKT CINI Jamais !'AIRPORT CINE ne ELDORADO J.'AI TuE RASPOUTINE! l..n rnperproduction In plus eblouis .sante de ce,: dix dc•ruifres m1 nees ! ) L'evocat'ion d'une tranche ,h vie d'un homrnc: cir, fu. d'un(• \'o lonte dt1 puissancP, qui r. 1nis in societe de St. Petersbocrv; i1 pieds, r; u nide les fenuncs ii sc rorromprc cinn..s des scCneH d'or r-d•,• "qui Re deroulenL Sill' un i-yth me li_tun.,rique rca. Aile,; ,.,,,1 IL\SPOUTINE. un meet ncle monumrntal 1, l'{s:hell<' Ri tout le n1ond'e a remnrqL,I? ia nnlrl'e fraca:,:-;:.;ante qu'il fuit nu CAPITCL r!ans ,,c film EL DOltADO, en compag-nie d'unc antn! super Vl•det.te Robt.Tl MlTClll:M. ELDORADO est un film a1.101,icain ou se retrouvent ton, ]es el&ments folkloriques qui ant fnit pendant de longues ann/>es J., succes du genre. U ne belle semaine en perspec1.ive. Ent ree Gdes 3.00 e1. 5.00 I MA;;Cx CINE Dimanche a MAGIC CINE u 3 h. 6 h. 7 h. et 9 heures LAlGRIFFE (DOUBLE .MAN) Technicolor nvec: Yul Brynner, Britt Ee kland, Clive Revill, Anton Diggung. Ce drame de l'espionnage est une histoire qui sc passe 11 Ber Jin. Le service d'espionnagc de l'Allemav;ne de l'E-st nyant bc soin de renseignen1ents sur ccr taines choses decide d'nttirer !'es pion nord americain Slater dona fe 11 Cr:!r f P~1~efe~n ci:ta)~~v~~~ crets. Pour cela il n'hesita pas ,\ Encore ce mal de dos ~fe1~e;.1::,~\-~~1:'i a~!~~~lie!~ tele le Dimanche 22 J uin i, 6 hres :m et I! hres 80 ,Une superproducLion merveil leuse qui . pe cease de prolonger sa resonpance humaine dans J'il me de chaque spectateur de la ca pitale. ORPHEU NEGRO La reooition en copie neuve de cette oeuvre si populnire en Hni ti donnern lieu a AIRPORT CINE a un soulevernent d'enthou siasme indesc1iptible nutour d'ua film dont le succcs est nussi re ,tentissant que sa fraicheur rst et,arnelle. ORPHEU NEGHO Le gala populaire reserv& pa1 AIRPORT CINE ce dimanche 2~ juin 1969 trouvera un echo so nore dans le roeur de chnque hai ticn. ORPHEU NEGRO Un filn1 vibrant O'emotion, un, oeuvre diaphune, tamiaee de po{ sie, d'art et de beaute et de path,; ORPHEU NEGRO Le 1nystere, la ~Ol't:elle 1'~{.' \"•JU.~ Pllril'hiront de c•Jnnaissauee:1111u 1l'lles sur l'ft111, du negrc afro lfltin. Le cnrnnvn, :vuincu. n•lte oeuvre complex<'. crptionnel qui remuern !es iim••r,, toujours_ d'une in'ensite ubso!u bonlevrrsera !es t:0eurs et ern•han ment po1gnante, prcnd une place tern les yeux. tr,~jeurP dans le~ ein(~nrn am6ri Entree G,fos 1.00 et 2.00 c:11n. CANEY AS: Le :l-ichi,sime el tyrunmque Charles Richardson , qui vit cloue sur son fauteuil d'in' firme, Uvec son neveu Anthony, lle peut resisler i't la feaute papaite qua lite technique, composee et or chestrei: avec une maitrise e blouissante ! LA FEMl\IE DE PAILLE Un dra111e policier nu suspcn savammenl distille!_ ' Un su.ic. !JrUlant, un fihn angoissant, 'in-, pitoyrible que l'on suit avec 11111.! Ctnotion que l'on ne pnit do111i ner ! Ln FEMi\IE IJE PAILLE: Un. triomphe du Septibne Ar,' Un film irrep; ochahle se derou. lnnt dnns un univrrs. ,J'aeier ! Notre proehain spcclude 1 Entree Gdes 2'.50 <'t 4.00

PAGE 4

PAGE 4 Distinction a I' Ambassadeur . (Suit.e) -1os, votro Jltl1'80nllnlito hors pui\ n trouvc uno pince touto nature! (SUITE _ ) lo a\ J'nvunt-8t•Cnt• deN 61itt 1 s lHIyO ' sout:1 des JurmotJ variCcs JJl'Lll' 11cenno8. cxpliqucr ce1t11ins phcnomcnes Depui• Sunlua Dumont mrup~ych1ques ct cxtru,scnsoriols . . ;;\'.::::,\e1~u u~~~~1:1'~e J:u1~~ol'.~c1)~! . la N,?u~ie!t;~f~]~ '~1:•~~~m~un~ouv'J~ ' ~ Hutl Ar116ricnins lruversnnt nos confonduc hVcc le mcsm6risml:, , ,nsinos cL fostivitcs, nous nIo spil'itisnw, n'cst en r6nlite vions gurdC une eertuilw imng-<.• qu'une i'orce iluidfquc eL i)1dirr.1h• vhs Puvs . tivc qui enume d'un ;:rnnd. nolllA tmvcrs tunl de talents nbie d'objets tant animea qu'in111l1t•V<'s vous uvez su imposer ii nimes. C'est cctte force que. nou s _ nos veux nne nouvelle dimension appclons Ju Fur<:-X~, ct qui de hi Cultnl'" et du Pl'ostig-e Sutl joue un r . ole si imporhmt duns l'U _ Americnins. , nivers. Tout retourncrait uan~ 1 ;; \~(~:.]• ):.;'. 11 ,'!~ s ''fi"'.tixl}{~~i1:: 1 ~elt le neunt si elle c.cssnit d'cxistcr. :'t J'oct•nsiou de Ja l'L~'mise du Prix Une parfaJte conno.issnncc clcc: 1-: Churlemngiw l"L• p 1 ,~sichmt des c 9111 forces mystC1:il 1 Uses qui entout'fh•• munuutl•:-, buroiu~l'HltP s 1\-1 . Jean l'hon11ne, Jui permettruil de sor~ HEY 1:ippl•lait lJllL ' : cLcs grands tir cl,• l'or11iite qui, ine}\Ol'able ; prngTl •s dP l'hi$loirc hnmaine ont nwnt le conduit il sn perte. Les l•tl d'ubord l'oeuvn• dl' qut~lfOl'('C'S dont il Pfit question ie i , lJUNi pPHt-l~Urs qu i 1 : :it ell lt• l'litl -t•mnnent de la Terre qui, . ll'est e1 1 rnge, ll'uttnq•.1\•iLl \l•!-.tilimitl' 1h:•s rt!lllitC qu'utw C1tolml' ntnchin0 itlees l'l , , , , in-lltUllons ,le lcur i•il•l'LOlll!lg'net.iq11e ,Lvis,, en 7.ntem1is. nes pl'imaires de radiation et e, . La li~mocrntie pulit i que est zones parnlli•les de reaction. 11el' au XYIII, 11re sii•cle quund Nous suuissons saus le savoir ,fes penseu1 s Qnt ut1aque la legi!'influence mnlefique de certai Limite des institutions c\e l'unnes ond'cs' geophysiqucs-non pola d en regime et qu'ils m1t l t;s ntt :-:ement de ses nrll r es s pirituc .. J. l.n• s l'l ,ouvm t .notre eont-1n e nt )es . qui le pol'le t 1 croirl i qu'il di : de , sunp;. et d~ l'l~mes,j. ; co~vrir~t dan s celte plnn&le 11101 ,wt~P~~~~i s 0 ;~' , '.\~ ~l . /';\s ~'.}?~,:;~; dte _ qt)r. 1 . ; nous nppeleonr 1 . L/i• , I~!~~•: tt: . •nnees dnu s In d&few :e dP~ P.~ e t!'l11eHlS sus~ P id{•nux cxemplnires traci• , pnr croitr e ses i:onna1ssanccs '}, aur. \'nt,c Pr,;sirlent, ~c,n Ex~ell en rnenler le;, r1chesses d,• In I ,,,te: 1e lloetem Fran~ois fllJ\'ALIEf: J:=1~ rnms. ~nsnn! : sur Ld 1 <' . f, , , quc s a Mllj,,sli• l'Em1w1 e ur Jla'ir,•hgeusc m111_tcl!1gcnl,•, nous . ,116 SELASSIE u reconnu parmi jouton~ il la hnute tie .w . ~ ,:on: Jes grands Leaders du Tiers 1rnissanccs un tas de iu!TlU (]Ul i\'Ionde. nnus ciese s pCrent. A te m oment L'hcure U'une contribution en criliqlle de ia vie, i.1 uc nou:3 rts corc plus 110sitive aux gran(les t .e qu'un esl_Joir : (!'.: Lt ~ . c1enre ~ mutations et a ux esperances end t:1 l'e s prit source inepuisnbll.:' gendrees par la Nouvelle Deceilde stimulations ,s p1Tili.tH ~s. O•! nie H e J'action gouverne1nentalP n a il aver les facultt:~ . qu, conJu1 semble vous faire sj g ne., sent a l'jnitiation . C e p(l1\: .. ,: ! t, en , Tt'l nous vons avons eoPnn. ~tudiant les sciences ot1 ulle s on rnirncu!eu~e conjoncton 1 d_~ _clu~s~, arquiert .rli 2t, ,Juin [I 8 h. p.m. i( 8t re d:w s _un _, 1111 d ,,c ,1. 11 II•,. 'l Picr.';~tri\e : $ 1.00 et 2.00 no;~11:1s,~~~;. ~ li,;1,• ' Id , ,, , , d , '~ ; HILi . B1'S F.N VEN'I'E : che1. miniscenc es>, nou s avo1_1s p.,1 l~ Ru;-;so FrCres Air France d e la ! Vfagie, t t ! Ht'~ (flit C'~I hn ~~ l.ibroiric Pou• Tpns __:_ Le Oesm le prineipe ue tout c-c ~"I rillon. exi s te clan ~ lu N.1 t ti"!'C' n une J .d Pharmacies assurant le Service cette nult. YPndrPdi 20 Juin Hlti9 , \'ALLfERES I ;,.,,1,.ymJ .J ..r. De sR ol ' nes ~T \ MAND f!t1 1d."' "t\.lir:wlrs me utiiisable d'energie qu\,.1 peut caplcr mom e ntanem e nt tles procetl t?8 au it _ Pu,1a11w en l! . 170 . 11s sL ront re . ~ u~ par le.s l\"Iemb1cs <\u C. 0. l-L rl e l :1 F. H. F. c t des f; om1nis:-.inns 11: tt iuf.lalP:-: dP Y"olh :. v-h aJ1 t d" l1;1:--kl't Hqll. , Costumes de BAIN pom Hommes Costumes de Bain pour Dames 1 Articles deVacances. . .. 353 Ave. J, J, :pe~salines Aux Belles Choses Le retonr fri1 l" a :-ant de BRAD T-IARHIS & 1'0:\Y KENDALL p!uR sympathique~, plus ~l•dt1f$s:t11 1s . mais phis dan,l?'ereux, qu<' j:1111:1 !~. 1 1 :,.n~ nn film cixp 1o~il.' :


QUOTIDIEN |

LE PLUS ANCIEN D'HAITI |
FONDE BN 1606 os

ow

Directeur - Administrateur :
MAX CHAUVET

No 27,842



| Tragique Dilemne :

‘Stabilité ou Chaos

Au feu et a mesure que
passions deviennent moins
cerbées, que l'éloquence des faits
réduit 4 néant les constructions
chimériques des mythomanes, les
plus intoxiqués reconnaissent. de
plus en plus que le Leader de
la Révolution, le Président
DUVALIER- est un Homme
d‘Etat hors série pour avoir su
imposer la paix.et consolider les
institutions & un moment ot
le pays se trouvait en face d'un
tragique dilemme : stabilité ou
chaos. :

Douz? ans durant, le Chef
Constitutionnel de la Nation a
tenu téte aux négateurs du pro-
grés économique et social dont
les couspirations n’ont toujours
eu quwun seul objectif : pousser
notre communauté dans un saut
perillenhx dans Vineonnu. Mais, la
lucidité du Chef a toujours déjoué
wes manoeuvres d’autant plus
machiavéliques qu’elles se présen
“tent sous des apparences messiani
ques, Cette visave «pour reprendre l’expres-
sion suggestive et percutante du
Dr. René Piquion, n’est pas nou-
velle.

Leurs tenants ont révélé leur
crpnuleuse duplicité aux ,lende
mains des événements de Janvier
1046, Déja, éclatait Pantagonisme
qui opposait ces petits bourgeois
an mal de jouissances faciles aux.
couches profondes de la jeunesse
prolétarienne. :

Ces mémes «fils de famille»
qui s‘étaient arrangés pour tirer

les

exa-~

« marrons du feu en se faisant’

yer grassement des bourses
d'études & Vétranger par le Gou-
vernement du Président Dumar-
sais Estimé, -le trahirent ignomi
nieusement et se constituérent
dés lors les pires détracteurs
leur pays. Ces éléments dénaturés
obéissaient au fond & une certai-



ECHOS DE PARIS.—

de.

par Max A. Antoine

_ne lopique historique. Pour — re-
prendre une forme “ connue,
leurs péres ont mangé dés raisins
yerts, ils ow avaient les dents
agacées.

Ce sont ces mémes faux révolu
tonnaires dont la vie est un tissu
de reniements qui, ces temps-ci,
ont recruté quelques jeunes écer
velés de la réaction traditionnelle
pour provoquer-un chambardement
dans notre pays.

Les Gchees. ehregistrés ré-
.cemment par leurs tentatives de
subversion, prouvent qu‘ils se
sont mépris sur les conditions ob-
jectives. sous le Gouvernement du
Président Duvalier qui a libéré
des forces politiques et sociales
nouvelles. De telle sorte que c’est.

-YHumaniste Duvalier qui fait
la Révol..ion en Vinstitutiona-
lisant, c"est-A-dire en insérant ses
conquétes > dans une I¢gislation
avaneée, en permettant aux fils
du peuple de faire ct d'écrire
avec Lui histoire,

Aun moment ot, un peu
partout a travers le continent, les
mouvements d’extréme gauche
‘suscitent les situations les | plus
explosives, le Président Duvalier
assure la Paix. I] est significatif
de noter que, quelques heures
apres le bombardement inconsidére
et criminel du 4 Juin, tout a
vepris son cours normal, Et le
peuple, avec sa verve gouailleuse
de signifier que la vie continue :
«Anyin pas dérangé».

Le 22 Juin 1964, le Premier
Mandataire de la Nation prétait
serment comme Président a Vie.
_La commémoration de Vanniver-
saire cde cette date historique
fortifie la symbiose de la Nation
et de son Chef quia rendu inopé.
rants les forces d’abatardissement
et les ux prophétes = atl
préchent Ja haines la destruction,
je chaos. °



Distinction a Ambassadeur

8.

Nous parviennent & V’Instant
les échos de la trés flatteuse dis-
tinetion décernée par le Prési-
dent GILBERT JULES, Ancier
Ministre, Ancien Député, a no-
tre Ambassadeur auprés de la
Comiuunauté Economique Euro-
péenne le Docteur Rodrigue RAY
MOND.

1948, seul, sans

Soux la Prtsidence d’Honnevr
tle M. Frédéric DUPONT! An-
cien Ministre, Ancien Président
dy. Conseil, Municipal de Paris. Je
Comité de Ordre de VA'mabilité
Francaise avait convié a la Reé-
sidence privée & NEUILLY de le.
Comtesse DUCHEMIN de SAINT
AUBANET une brillante Assen.
hlée d’Hommes Politiques, ¢’in-
dustriels et de journalistes de la
Presse, de la Radio et de la Teé-
lévision,
| Ll nous - VYhommage particulier que le dis
lingué Homme d’Etat Frangais
a volontiers rendu A notre Grand
Leader Son Excellence le Doc-
teur. FRANCOIS DUVALIER
Président & Vie de la République.

Nous adressons nos -vives fé-
licitations personnelles a notre
excellent ami Ambassadeur

RAYMOND qui inaugure de la
sorte brillamment sa Mission en
mettant son rayonnement et son
dynamisme au service de son
Pays.

Nous avons pu obtenir du Co-
mité de VOrdre de VAmabilité

Francaise le texte intégral. du
discours du Président Gilbert
JULES que nous_ reproduisons

avec plaisir.
x =x

DISCOURS prononcé le 6 Juin
‘1969 par le Président
GILBERT ZULES — Ancien
. Ministre,
Ancien Député,
nu Voecasion de la Remise du
Grand Prix d’Honneur de VOr-
dre de l'Amabilfté Frangaise a
Son Exe. M. VAmbassadeur Ro-
drigue RAYMOND.

Monsieur VYAmbassadeur,

Mesdames,

Messieurs,

Ce soir je voudrais retrou-
ver pour. quelques instants fugi-
tifs d’anciens privilages que j’ai
eu VPhonneur d’exercer.

Ti m’a &é donné au cours de
ma longue carriére de porter la
parole au nom du Gouvernement
de la France.

Jappellerai volontiers ‘mes
compatriotes et par dela nos fron
teres d’autres représentants des
élites européennes & me désigner
Pinterpréte de notre joie et de
notre fierté en remettant le Grand
Prix d’Honneur de l’Ordre de ’A
mabilité Francaise & Son Excel-
lenee Monsieur VAmbassadeur
Rodrigue RAYMOND.

Pour ja deuxiéme fois dans
VHistoire de VOrdre de ?Amahi-






SIROP DAY
ANTIDOL
}. FINAVER
DAYLAX
PODOL



PECTORAL DES

contre la Grippe
Analgésique

contre les Ascaris
contré la Constipation
Rhumatismes

~ Rodrigue fiaymond

lité aprés le regrette Docteur
Jean Price Mars, Haiti revient
& Vhonneur et avec quel éclat.

Alors que VEurope releve a-
vec peine de ses ruines accumu-
lées et amorce sa renaissance &
la recherche de ses valeurs civi-
lisatrices hélas oubliées, nous
yous avons vu arriver 4 Paris en
savoir encbre qu’a
vec vous nous revenait. un reflet
magnifié de nos propres ensei-
gnements, véritahle fer de lance
intellectuel de la ‘Nouvelle Va-
eue Latine et Américaine.

Historien — conférencier —
Journaliste, yos monographies
sur Allemagne et la Scandina-
vie constituent des points trés
appréciés de réfétences.

Brillant économiste vous avez
apporté votre concours 4 des
Symposiums et & des Séminaires
d’études 4 Milan, .. Amsterdam,
Munich, Zurich, Réme, Bruxel-
jes, Stuttgart, aussi bien qu’a
Vienne ou 4. Stockholm. i

Il me souvient de ce jour de
Vété 1964 quand des aniis m’ont
fait parvenir les 4 ou 5 plus
grands journaux d’Helsinski ou
votre photo barrai: 4 colonnes de
la premiére page.

C’était la premiére fois dans
toute V’histoire de la presse fin-
landaise que votre pays pouvait
faire entendre sa voix au grand
public nordique et balayer tant
de légendes préjudiciables.

Tl faudrait évoquer ici vos théu

ries sur les économies primitives
et les ‘méthodes originales que
vous avez tracées pour les faire
basculer progressivement dans
nos cireuits contemporains aussi
hien que vos études pénétrantes
des mécanismes
moderne. Mais je crains que
nous n’en ayons le temps. .

Débordant toutes les frontié-

(Suite page 4 col. 1) -

Les «Jeux» du

)

De nombreux lecieurs du Non
velliste, surtout des jeunes, nous
demaxdent les raisons de la sus-
pension de notre rubrigue «Les
Jeux du Nouvellistes. ic fait
est que les maisons spécialisées
de France ont semble-t-i) aban-
donné ce genre de productions,
comme il ressort de la lettre sui
vante que nous ivons recque d'un
de nos agents en France.

Cher Monsieur,

Votre lettre du 7 Mai
nu toute notice attention.

Malgré diverses recherches,
nous devons yous avouer qu’il ne
nous a pas ctC porsitle de trou-
ver Vadresse dun confrére sus-
ceptible, de pouvoir veus fourris

a rete





BEBES

d’une économie”

LES: USA ET L’AMERIQUE LATINE

*

Importantes mesures
annoncees par les USA

PORT OF SPAIN (AFP)

M. Charles Meyer, Sous Seeré
taine d’Etat américain, a annon
vé aujourd’hui @ ja sixiéme con-
Tévence économique et sociale in
teraméricaine, que les Etats U-
nis avaient accepté d’ouvrir ur
«nouveau dialogue» avec les peys
@Amériqu Latine sur la base
du «Document de Vina Del Mar»

Cette déclaration qui répond
en partie aux revendications des
Pays Latino - Américains a con
tribué a déténdre le climat de
tension qui s’était inslallé a la
Conférence de Port © of Spain,
d'autant plus que le chef de ia
délégation americaine a assorti
sa déclaration de principe de six
mesures destinées a 1emtorcer la
coopération des Ltats- Unis a-
vor PAmérique Latine.

1) Les Kiats Unis ont décidé
de supprimer immédiatement Ja
clause dite «d’additionalites, con
sidérée comme une ¢irritation
jnutile> dans VPutilisalion’ de leur
aide. Cette clause obligeait les
Pays Latino - Américains a dé-
penser l’aide aeccordée & ce titre
en supplément de leurs achats

‘enormaux» aux Htats Unis. Dé-

sormais ils pourront utiliser
pour financer ces achats nor
maux.

2) Les Etats Unis vont acero
: ‘ :
tre leur aide au fonds de diver-

‘sification du café.

3) Is aceeptent également: Ie
principe de amultilatéralisation>
de leur aide, c'est & dire que cl
le-ci sera attribuée 4 des région:
et non plus pays par pays.

Les Etats. Unis vont améliorer

: leurs méthodes*de transfert des

proprés technologiques et scien-
ry



tifiques aux
Latine.

Le Président Nixon va créer
une commission «Ad Hoc» de cito
yens éminents pour étudier le;
réponses A donner aux requétes
contenues dans le document de
Vina Del Mar.

Les Etats Unis vont soumet-
tre A Geneve, aux pays de OG
DE une liste de produits de pays
en voie de développement qui
pourraient bénéficier de tarifs
préférentiels dans les pays in-
dustrialisés.

Ces mesures dont
‘vont prendre effet
ment, ont été dans
bien accueillies

pays d’Amérique

certaines
immédiate
Vensemble”
par les délégs-
tions lating - américaines qui
considérent les déclarations dec
M. Meyer comme. positives, da-
vantage, s’accorde-t-on & dire,
dun point de vue psychologique
que strictement materiel.

NN X

UNE [IMPORTANTE
DECISION DE NIXON

WASHINGTON
Le Président Nixon vient de
prendre une décision tavorable

a VAmérique Latine en élimi-
nant du programme. d’aide exté
rieure une regle qui a toujours
ebé critiquée, selon laquelle les
bénéficiaives d’une aide devaient
effectuer des achats aux Fetats-
Unis.

Cette restriction a éte Vebjet
de nombreuses critiques de la
part de leaders latino - améri
cains qui signalent que le maté-
riel acheté aux USA cofite sou-
vent 40 pour. cent plus cher
qu’ailleurs. Gette régle avait 6
adoptée en 1964.



Force «x» ou force odylique

Hey a réellement tres peu de
gens qui soient familiarisées a-
vec les termes ésotériques. Ceri
rend extrémement difficile & V’a-
depte de parler clairemenl et ex
plicitement. des forces oceultes.
En outre, de méme que nous ne
racontons pas en public ies scé
nes intimes de notre vie privée,
nous ne voyons pas trop pcur-
quoi l’initié se plairait & exposer
sans restriction Jes secrets du
«Grand Arcane».

Notre plus grand désir seratt
Warriver & bien vous faire com-
prendre ce que sont ia «Force-
Xs et la «Force Odyliques, mais
ececi n'est pas commode. En al-
tendant, retenez que c'est pour
notre plus grand bien gue la
«Force-X» s’est manifestée aux
hommes, et qu’elle
prétre & nous guider dans les
mauvais moments. Fci, nous vous
ferons remarquer qu’on ne peut
pas s’en servir a des fins @pois-
tes.

C’est Ja «Force-X» qui rend
efficaces nos prieres, qui fit bri]
ler en plein jour lauréale
saints ainsi que Ies plis de la ro
be «sans,sutures de Jésus. Ele
est a la hase de ce que fort sou
vent nous appelons un iniracte.

Je m’en voudrais de vous tenir
plus longtemps en suspense, et
je m’en vais vous donner qucl-
qucs données qui vous — perniet-
tront de vous faire une idée ac-
ceptable de ve que ‘peut bien 4.
tre la «Force-A» ;

1.— Elle est radiée par pres-
que tuotes les substances con-
nues. 2.— Elles peut étre emmi-
ganisée — et méme transmise A
un corps nutre. 3.— Elle est po-
larisée. Quand on arrive 4 la tou
cher sous certaines conditions.
on éprouve une sensation de cha

-leur ou de froid intense. 4.— Les

voyants la voient sous une form.
jumineuse. :
Ce h’est que tout derniérement



Nouvelliste

sous forme de flans.ou de cl-
chés, les productions que nous
voug fournissions au préalable

Le coat: de la , photogravure
sest considerablement accru de:
puis quelques’ années, alors que
les prix des agences de pre:
francaises ont été bloqués depuis
de trés nombreuses années.

Aussi, tous les confréres , que
jai pu cohtacter a ce sujet nvont
indique qu’ils avaient abandonné,
depuis longtemps, ce type de pro
duction.

Avec tous nos regrets,

Nous vous. prions d‘agréer,
Cher Monsieur, l’expression de
nos sentiments les meilleurs.

Alain MONTAGNE.





est toujours .

tles .

Lt tl tt ttl at etl

‘Par Fortune L, BOGAT

qu'on s’est rendu compte du ro

le important que. joue la’ «Force-
X» dans: ’Univers, et qu’on a
pu lui trouver des applications
pratiques. Cependant, oéj& en
1897,, Wilhelm Reich était uu
courant de son existence, et pen
sait, méme arriver un jour & Vop
poser 2 la force atomique. Nous
devons i L. E. Eeman (1889-
1958), l'étude la plus compléte
qwon ait jamais fuite sur ce
quelaue chose mystérieux que les
métaphysiciens appelient la «Tor
ce-X>,

Nous pensons qwil serait bon
de vous faire remarquer que la
«Foree-X» n'a rien de commun
‘avec Vélectricité, le magnétisme
et les forces ocsmiques. Tl est
certain que sa découverte a jete
une sorte de perturbation dina
nos connaissances en physique
et en psychologie.

Prenons par exemple le imot
radiesthésie qui autrefois s’ap-
pliquait & ia technique employée
par les soucciers pour découvrir
les courants souterrains d’eau.

De nos jours ce mot est emplo

(Suite page 4 col. 2)



Au compte
gouttes

par Raymond PHILOCTETE

A la vérité, si nos écrivains
sont peu appréciés du milien, c’est
parce que leurs livtes sont inca-
pables de les nourrir.

Et comment en serail-il
irement ? '

Trop de liseurs n’ont pas d’ar-
gent; trop d’hommes aisés et
oclairés, de gott pour la lecture.
Trop de compatriotes, s’ils ont le
coup de foudre pour n’importe
que] livre d’auteur ¢tranger, affi-
chent cependant un vulgaire
inépr pour les — productions
littéraires de chez nous...

Trop de gens, enfin...

Pour avoir été a lécole, ils ont
une teinture d'analyse gram -
maticale; ils savent que Josuc
arréta le soleil, que

eeing et quatre font neuf, dtez
deux, reste septs”

Mais ils marrivent pais a priser
Je livre. Ils repardent homme
de plume avec étonnenent et ce
demandent sil ne serait pas
toqué, le pauvre. Car, pour eux,
un bol de fyis rouge, de beaux
vétements,.., cest toute la vie.

J'en ai fait Vamére expérience,

Dois-je m’en cacher ? :

Entrainé, vers lage de quator-
ze ans, par le démon littéraire,

au-



-(Suite page 4 col. 7) %

‘le

_ PARIS (AFP

M. Georges Pompidou, .deuxie-
me Frésident de la Véme Républi-
que, successeur du général, De
Gaulle, a pris aujourd’hui ses
fonctions au palais. de I’Hlysée.’
Tous les fastes républicains ont
été déployés pour installation
solennelle du. nouveau Président
dans ce palais du faubourg St-
Honoré qu’oceupérent les prési-
dents des républiques précédentes
et dow il dirigera Ja France
pendant sept années: escorté de

la garde républicaine, honneurs
militaires, vavaliers a pied en

grande tenue, uniformes chama-
rés, tapis rouge et plantes vertes.
C’est dans Ia gvande salle des
Tétes de )'Elysée ot, ces derniéres
années, le Général De Gaul-
recut et tint toutes ses
conférences de presse, que se
déroule la cérémonie d’installa-
tion. Les représentants des corps
constitués, tous les membres du
gouvernement, les représentants
de l’Assemblée, du Sénat, tout
ce que état compte de dignitai-

res, était rassemblé dans le décor

désuet de cet inumense salon.
Tl était 1h Gmt quand M.
Georges Pompidou qui fut pen-

dant six années le premier Mi-
nistre du pénéral De Gaulle,

avant de lui suecéder, est arrive
a I'Elysée, en compagnie de M,
Maurice ‘Couve de Murville, pre-
mier Ministre, qui lui remettra
ce soir sa démission et celle de
son gouvernement.

lic Présidert de la République,
eu habit, says aucune décoration,

a traversé la cour d‘honneur du
palais présidentiel “barrée d'un
large tapis rouge, devant un

hataillon de la-garde républicaine
qui rendait les honneurs. Au pied
du perron se tegait M._ Alain
‘Poher qui assura linterim de la
Présidence de la République
depuis le départ du général, De
Gaulle. (1 accueillit M. Pompidou,
Mais Jui

ne transmit pas ses
pouvoirs qui n’étaient que ceux
d'un Président interimaire. Les

deux honimes se sont simplement
serré la main.

Tout se déroula ensuite rapi-
dement, selon un protocole rigou-

reux. Dans l’un des salons, C. J.

Cabonier, grand) Chaicelier de
Yordye, remit d'abord les imsignes
de‘grand ¢roix ‘dela’ légion:d’hon
_netir, que regoit ‘chaque: Président:
. dela République: ala prise de
fonctions Aun nouveau. chef
d'état.-C’est le. plastron barré du
large -ruban rouge que M..Geor-
ges Pompidou; précédé de quatre”
hussiers, du chef :du-protocole a
Vhabit chamarré, et suivi-de tous
ses- collaborateurs pénétra dans la
salle des fétes, ot s’est déroulée
ja cérémonie officielle dominée
par le souvenir du général De
Gaulle -auquel .M.. Gaston Pa-
lewski, Président du Conseil cons-
titutionnel puis M. Georges Pom.~
pidou lui-méme vendirent un
hommage. Le Premier Ministré
M. Maurice Couve de Murville

a remis ce soir Ja démission
de. son Gouvernement et Mr.
Jucques Thaban-Delmas, | prési-
dent de UVAssemblée Nationale,

a été appelé & former
veau gouvernement.
Au moment ot
recevait des mains
vhanier le collier de grand.
maitre de Vordre de la Légion
d’Ifonneur, une salve de 21 coups
de canon, dont tes échos se réper
eutérent sur toute la ville’ tirée
depuis tes berges de la Seine

le nou-

M. ‘Pompidou
de: l’amiral

toute proche, faisant résonner lcs.

vitres du palais. Le nouveau ‘Pré-
sident de la République frangaise,
suivi de.MM. Maurice Couve de
Murville, Alain Poher et Jacques
Chahban- Delmas, fit ensuite le
tour de la salle pour saluer
personnalités présentes. Les jour-

nalistes vemarquérent que M.
Poher serra Jes mains de MM,
Michel Debré, André Maltaux,
Edgard Faure, Mauri¢e Schu-
mann, mais devant Vimmobilité
dy, M. Roger Frey, Ministre
d'état, passa ensuite devant les

autres membres du gouvernement
sans tendre.la main.

(Dans Vaprés midi, le Cabinet
de Mr Frey dementait lincident)

La eérémonie se termina dans
,le pare. du palais of M. Georpes
Pompidou écouta la Marseillaise
au garde a vous et passa en revue
un détachement de la warde
républicaine. :



"Revue de la Presse Parisienne du matin

PARIS (AFP)

La composition du futur Gou-
vernement Chaban - Delmas est
toujours, au premier plan des
préoccupations des éditovialistes
de la Presse ‘parisienne de ce
matin qui soulignent a ce sujet
Vimpoktance” de Vouverture vers
les Libéraux et se penchent no-
tamment sur le cas de la parti
eipation & ce Gouvernement de
M. Antoine Pinay, participation
qui, constatent certains, resic
tres problématique. Pour
Bernard Lefort, de PARIS -
JOUR, il est probable que M. Pi
nay donnera une réponse négati
ve et on peut ainsi prévoir que
M. Giscard D’Estaing sera fe
prochain Ministre des Finances.
Bernard Lefort qui souligne que
M. Pompidou participe étroite-
ment au choix des futurs Minis-
tres, estime que le Ministére des
Affaires Etrangéres pourrait
revenir soit & M. Couve de Mur

ville soit 4 M. Maurice Seha-
mann. Tandis que le maintien

de M. Edgar Faure 4 1l’Educa-
tion Nationale est considéré com
me acquis, Gérard Badei — souli-
gne pour sa part dans le PARI-
SIEN LIBERE que pour M.
Pompidou J’ouverture Libérale
se précise et il met l’accent sur
les idées fort différentes de cel
les des technocrates en place se-
lon lesquelles le nouveau Prési-
dent de la République entend gt
rer l'économie francaise et met-
tre nos entreprises en ¢tal de
faire face a la concurrence inter

nationale. Insistamt sur le tra-
vail d’équipe qui sera celui du
prochain Gouvernement, Gerard

Badel conelut: Ce travail d’e-
quipe ne saurait se eoncevoir
sans qu¢ soient étroitement ar-
sociés A loeuvre commune — Jes
membres de cette famille libéra
le et centriste qui ont fait bascu
ler de facon décisive la fraction
de Délectorat sans laquelic Vélec
tien de M. Pompidou eul été com
‘promise (et il cite a ce suje:
MM. Jacques Duhamel, Giscare
D'Estaing et leurs amis).

LE CHAMPIONNAT DE LA CONCACAF

Les matches Violette-

Samedi 14 Juin.

Tenant compte des recenmian
dations faites par le Secrétaive -
Général de .la F. H. F. au ino-
ment du départ et également des
consignes de leur Capitaine Phi-
lippe Vorbe, transformé en la
cireconstance en Conseiller techni
que, Péquipe du Violette, pour la
premiére rencontre, a fourni une
excellente partie face au Somer
set des Bermudes, Menée par un
but de Smith a la 12@me minute,
elle a égalisé a la 21éme sur un
tir croisé de Guy Frangois de 25
métres. Le gardien Philogane, &
la 54éme minute, commit une er-
reur qui ‘Jui valut un coup de
pied de réparation qu'il ent la
chance de dévier. .

Les applaudissements du pu-
blic, les compliments individuels.
I'éloge de la Presse, ne furent
pas ‘ménagés & notre champion
pour sa magnifique exhibition.

Furent — alignés Philogéne,
Germain, Lahens, Bayonne, Bap
tiste, Louisdon, Vorbe, “ean -
Pierre, Lucien, Dely, Francois
puis Jn-Baptiste.

Aprés le match, analysant Ic
jeu de l’adversaire en compurat-
son du ndtre, tout prétait & leu
phorie quoique Philippe Vorbe.
conscient de sa tache, pensail
qwil ne fallait pas vendre la
peau dé VOurs avant de avoir
tué. Il recommanda aux gars de

ACHETEZ LES MEDICAMENTS



_LABORATOIRE DAY



(1—1) — (0-5)

se montrer diseiplinés, de ne
vommettre aucun execés et sur-
tout de se reposer. Les réservis
tes furent conviés A un entraine
ment le dimanche matin.
LUNDI 16 JUIN.—

Dans Vaprés midi, réunion de
toute la délégation dans une mé
ime chambre. Allocution du Dr.
Rony Gilot qui rappela les pro-
pos du Dr. Roger Lafontant, ex-
pliqua aux gars que ce n’était
pas seulement un Club qui défen
dait ses couleurs mais une .repré
sentation haitienne dans un Pays
ctranger, qwils étaient jes am-
hassadeurs du sport natioral.
Vorbe surenchérit, puis au: ta-
bleay noir, exposa comment opé-
rer. Peu de modifications furent
apportées dans lag®6rmation
Jn-Joseph débuta puts fut rempla
vé par Germain, Jn-Baptiste, sup

_pléa i Dely, vietime d'un choc.

Départ en trombe du Somer-
set qui délégua deux hommes
sur Frangois et Vorbe qui cons-

tituaient nos atouts maitres. Deux

buts furent acquis sur négligen

ve de Philogéne qui tremblait dans

sn cage. En dépit de cette avance,
au repos, Vorbe exhorta les
joucurs a& jouer calmement afin
de remonter cet handicap et de-
manda au portier de ne pas con
coder de nouveau but, ce qui dé
couragerait totalement le onze
Horton (un vrai tank) = fut
aligné en deuxiéme mi-temps par







les:

VIGORINE

B. VI-PLEX
DYNAMO
POMMADE ST. YVES



P.0. BOX

UNE SECONDE \CROISADE

du Rév. W.. Herb: MeConus
est attendué ici le 15 Juillet

sy Hier “oniatin, les Reverend”
W,-Herb. Me Comas”::a' repris
l'avion -avee .--le. groupe de sa
premiére -croisade en. Haiti.: Ce
Ministre.ordonné de «la» United
Methodist Church * est un évan-
géliste nommé par la “Conférence
de Kentucky, li .était ‘un honmime
d'affaires réussi avant -d’enten-
dre l'appel de Dieu - auquel - il
répéndit avec enthousiasme,.

Il apporte a son. église et a.
ceux qui le suivent tout un trésor
dexpériénce dans le réglement
des détails de voyages tels qué
ceux auxquels il doit faire face
dans Ia direction des croisades.

Ia en effet dirigé des croisades
dans les Antilles, dans l’Amérique
centrale, dans 1l'Amérique ‘du
Sud, en Afrique, vers lia Terre
Sainte et se révéle trés capable
dans le service chrétien.

’ Ii vient de passer une semaine
ici avec son premier groupe : the
World Gospel Mission to Jeremie.
ll a visité et travaillé avec les
(irigeants de la 4VEH.

_ Ce groupe de missionnaires est
reparti enchanté de leur visite ici.

Le Révérend W. Herb Me
Comas reviendra en Haiti le Li
- Juillet avec un groupe plus impor
tant encore pour huit jours, du
15 au 23, Ce groupe séjournera
a la Villa Quisqueya, Pétionville.

La, publicité se fait déja aux
Etats-Unis = pour cunir ce
groupe. Cette publicke’. montre

tous’ les, attraits de Ile Magique
qui est Haiti.

Le «World Missions Tours»
(P. Q. Box 67, Russell, Kentucky)
permet aux peuples des Améri-
ques, de l’Afrique et de l’Asie
dentendre une nouvelle interpre-
tation dela parole de-Dien.

xxx
UME HENRI. ROC
Déléguée & la Conférence
Tuternationale des Infirmiéres

.. Hier matin, Mme Henri
Roc, née Josette Henry a pris
le Vol d’Air France a destination
de Montréal via Miami.

Mme Henri Roc, professeur &
\'Beole des Infirmiéres Simone

Ovide Duvalier, est déléguée a la ~

Conférence Internationale des
Infirmiéres qui va se dérouler du
21 au 28 Jitin 4 Montréal.

Elle a été saluée. a l’'aéroport
Frangois Divalier par son mari,
Me. Henri Roc, par sa fille Mar-
jorie, par Mle Lucie Franeois,

’ Directrice de I'Eecole des Infir-
miéres, par Mesdames Jeannot
Cadet, Monfiston, Blanchard, pro-
fesseurs & cette école,

Connaissant Ja belle préparation
de Mme Josette Henry. Roc nous
sommes certains qu'elle prendia
hrillamment part aux débats.

Nous lui souhaitons un agréa-
ble séjour au Canada.

x xXx

LE CAMERAMAN

MICHEL ALEXITCH
travaille au film de
Wally Pierre sur Haiti

. Hier matin est arrivé de
San Juan, le cameraman — fran-

cais, Michel Alexitch.

Michel que nous avons rencon-
tré il y a une dignine d’années
vit depuis quelques temps 4
Puerto Rico.

Il est venu ici sur la demande
de Wally Pierre, fondateur du



Somerset

BR ncsset Cela n’allait pas ar-
ranger nos affaires. Ce géant se
déplacait d’une zone 4 l'autre.
marchant avec la balle qu’on ar-
rivait & lui enlever difficilement.
V’amenant aisément dans notre
carré. Philogéne se laissa sur-
prendre A nouveau, Le gias était
sonné. Un Bermudien fut -expul
sé pour jeu dangereux. Voulant
rétablir Véquilibre, Varbitre invi
ta Lahens 4 sortir sur une faute
bénigne, Seorant deux nouvelles
fois, le Somerset l’emportait.
A lissue du match, les joueurs
Incaux vinrent saluer les ndtres
vt Vorbe: les félicita de leur vie
toire incontestable — en_-présence
de heur Gouverneur.

Dans Ja soirée, au cowrs d’u-

ne agape, Philippe, sportive -
meni, faisait la critique de la

rencontre, expliquait aux adver-
suires comment opérer contre le
Saprissa de Costa Rica ou le Mo
tawue du Honduras qui leu’ sera
opposé au second tour, I) fut re
mercié de ses conseils par tous
les dirigednts et équipiers du So
merset qui reconnaissaient en lui
non seulement un grand joueur
mais aussi un futur Entraineur,

Nous félicitons — particuliére-
ment International Vorbe de
son comportement. Digne émule
de Tassy, il a bien -rempli son
réle de Conseiller technique et

(Suite page 4 col. 8)

-PURGATIF ST. YVES —¢

par Aubelin Jolicoeur

Pa

“Pine Cub CILNEBAU-PLERRE

pour trava ler au film en couleurs
que celui-ci monte sur Haiti pour
le compte de l’Office National du
Tourisme et de la Promotion. |
“Michel Alexitch a été accueilli
a l'aéroport. “Francois Duvalier
par Wally et nous. Leo

lest descendu au Grand Hotel ©

Oloffson.
Nous iui ‘souhaitons -- une
fructususé hesogne. :
xix Ss SS
PHILIPPE MALVAL ‘
EPOUSERA oes

Elizabeth Baker au Sacré-Coeur
le samedi 28 Juin ‘ :
: o-Le jeune Philippe Malval -
“et la ravissante --Mlle - Elizabeth
Baker. uniront leurs destinées par
le mariage le samedi 28 Juin.
Philippe est, le fils de Vin-’
dustriel Francois Malval-et Mme
née Elsie Perry, -
Elizabeth est la fille de l‘Ingé-
nieur agronome Edouard et Mime,
née Louise Baranco. oe
La :bénédiction nuptiale . leur
sera donnée le samedi 28° Juin’.
-a 6 heures en \'Eglise du Sacré-
Coeur de Turgeau. be
Nous faisons d‘ores et déja'une
abondante emplette de.vydeux qui_
apporteront le plus - parfait -bon-;.
&heur dans leur foyer. . :

: RxX
LE DIRECTEUR DE
L'AFP JEAN MAILLE |:
urrivé avec le. Technicien
Jean Teillet .
: Hier matin, notre excellent
confrere et ami frangai# Jean
Maillé,. Directeur de PAgence.
France Presse dans les Aniériques
avec sige & Caracas" est arrivé
de San Juan, en compagnie de
M. Jean’ Teillet,. Technicien de
cette: Agence. :

Il aecompagne . ici: , Jean *
Teillet qui va. installgr” les
machines modernes de JlA-
vence France Presse en Haiti.

Nous souhaitohs la bienvenue
a notre ami. Jean Maillé- de

‘ Trévenge et & M.‘Jean Teillet,
descendus 4 la Villa Créole.
xxx
MLLE PATRICIA
CANNAVARO. :
€pousera. MI. David Anthony
King fe 16 Aitut au Larehmont, -
Avenwe ‘Church: de New Yodk
... Nous avons recu avec plaisir
la carte de faire part du prochain
mariage de la captivante Mlle
Patricia Cannavaro avee ~ M.
Pavid Anthony King, .
Patricia Cannavaro avait passé

>

‘quelques mois ici l'année derniére .

alors qu'elle préparait sur le tou-
risme sa thése de sortie de 'Un-
versité oi elle étudiait la socio-
logis. ,

Elle nous a laiss¢ d’attachants
souvenirs de sa fine intelligence
et de sa bonne éducation.

La bénédiction nuptiale sera
donnée 4 David Anthony King et
i Patricia Cannavaro Je Samedi
16 Aout 1969 A midi c¢ l'Eglise de
Larchmont Avenue, New York.

Nous faisons d'ores et déja des
vovux complets pour le parfait
bonheur de ~ M. et Mme David
Anthony King.

x xX xX

RETOUR DES HOTELIERS

Albert Silvera et Robert Baussan
Hier apres midi par le Vol’

de la ‘Pan Am venant de Miami

est rentré M. Albert Silvera,

Propriétaire, Manager de l’Hétel -

El Rrancho. - Il vient de passer
quatre jours aux Etats-Unis pour
continuer de préparer la saison

d'été qui débute -bientét et celle -

de Vhiver prochain.

Tl a rencontré au cours de ce
voyage son ami, M. Kurtz .
Henley, Expert en tourisme de la
Mission Intéprée de VORA en
Haiti.

Kutz aussi a été nous aider
dans la campagne névessaire pour
fairg face i Jn propagande ‘fal
lacieuse,

Albert Silvera a été accteilli
par sa femme Gladyy et son petit
fils Louis-Albert Lévéque.

Deux heures plus tard

(Suite page 4 col. 6)

est

Amicale du Petit .

se .
Séminaire
. Le Comité de |’Assoviation
Amicale du Petit Séminiaire Col-
lege Saint-Martial prend plaisir
A inviter les: membres ainsi que
leur épouse & une réception quiil
organise le samedi 28 Juin 1969

de 6 & 8 heures p. m. & la Salfe
Des Anciens 2: l'occasion’ de la
St. Martial. Le Comité compte sur.
votre présence, 2

La cotisation de $ 2.00 par té-
te ou de $ 4.00 par couple pour-
ra étre payée soit a l’économat
du Petit Sémnaire, soit & Mon-
sieur Jean BERNADEL_& la Ban,
que du Canada, soit en I’Etude de
Me. Raoul. KENOL, a la Rue du
Centre, au plus tard le 26 Juin.

Merci.
Et pour uelques vs

Dollars de plus

Le Rex Théatre projetera sur
ses écrans Ie plus fort western
italien distribué par les Artistes

Axssociés . ,

Bt Pour’ Quelques Dollars de

Plus.

. y
: Tonique, pr. Etudiants :
et écoliers surtout i
+ Vitamines B. Complex j
: Tonique contre le climatére male | |
: Maladies de la peau.




ae







“Vinstallation AU FIL DE S JOURS..

ompidou a l’Elysée -








us

a
ACS






er TT er







PROBLEME No. 122





HORIZONTALEMENT —

1 — On peut s‘y embourber
> — Roi des Myrmidons — Note
3 —-.Manque de souplesse —
Bout de bo's) |
4 ~— Trés nattirel — Epousailles
5 — Donne quelque ombrage —
Une maniére de se dplacer dans
- Solution du
HORIZONTALEMENT —
1. Ambiance — 2, Sarabandes
— 3. Iman; Ida 4. Navire; Toi
— 5. Inondérent — 6., UA; Qui

— 7. NAR; Urée 8 Merles; Nu
— 9, Mi;. Elises — 10. Essorés.

un altment ;
6 — En hache

rien >

q — Homme

Romains

8 — Quolifie des taches... de son

— Arrose Béz.ers — En moire
ja -— Réconfortés.

d’Etat anglais —_

xxx

VERTICALEMENT —

I — Epoux — Préposition
1] — Plante méridionale
Ii — Béte a corne

JV — Spécialiste de la plume

_—- Alors

V — Commence une portée —
Personnage burlesque _

VI — Fixe les teintures —
Planche de bois .
VII — Faibesse sénile d’esprit
VIII — Assemblages de feuilles

{X — Flotte sur leau

X — Excédée — Voie -

‘Probleme précédent

VERTICALEMENT —

. A Asinien — II, Maman; A-
mie — ILI.-Bravoure IV. Tanina;
Res — V. AB; RD; Allo — VI.
Nagée; EIR VII. CN; Rousse —
VIll. Editeur; Es — IX. Edeo-
niens — X. Osait;



Exigee
Wa ta

Gelée Royale
|| stabilisce







cosm



i Crémes de jous et de nuits:
i Creme masque.

| Créme hydratante.

| Toniques et Lotions:

» Creme démaquillante.
Lait de Beauté. -

Savon. -

Dentagel.

Brillantines.



|
{












dé Ja marque.



ede toutes pharmacies

Pour votre BEAUTE,
les spécialités
étiques::
[iets f 7

Créme 37 pour fa beauté des mains.

b Produits mis au
# par le biologiste B. de Belvefer

it rn}!

Un preduit iicence AP)SERUM B. de Belvefer a b:
de Gelée Royale stabilisée off
et d’efficacilé qui depuis dix ans font la réputdtion ‘méndialé






















eu

joint





se
re les gatanties da quajifé



et mayo de







‘POUR VOTRE SECURITE: AUCUN AUTRE PNEU AU MONDE
_. WEST CONSTRUIT COMME LE G8 GOODYEAR ~

(ac)

@eat plus résistants que Pankep

Les fils do Pentoilage (
grace au traitement 37.

escurhd a,

pour
ees épaulements arrondia, virages
“entollage 3 T, plue résistant que racier, se moque
f$ement provoqué par une condulte sportive. Le
kilométres- sans codter plue cher

ol vous avez Leeoin Ge



— Ne erolt en,










partie du commerce . & destina-
tion oy én provenance de Rhodé
sie. La disposition .concertiant Jes
sanctions “contra: }’Afrique “du
MONTEVIDEO (AFP) — Sud, resterait sans changement.
. . » Ba evem: nt Port

M. Nelgon Rockefeller, arrivera par la Mepunsbigue, “les vyeeal
samed: prochain en Uruguay, » fro-asatiques. -cspérent ‘par ~ ce
annonté aujourd’hui & Montevi- biais obtenir la voix de l'Nspagne
déo le Ministre uruguayen des Af sei] de Sécurité, ang la-
faires: Ktrangeres, M. Venancio quelle il-leur serait impossible
Flores. L'nvoyé Spécial du Pré- qdespérer. obtenix une majorité,
sident N.xow mettra ainsi le pied | Le Représentant de l’Espagne,
sur le sol uruguayen ay moment M, Jaime de Nizhoda a manitfes
méme: of le nialaise social va en té mercredi son opposition au
s/aggravant. . texte. afro - asiatique prévoyant
des. sanctions contre le: Portuya}.
Mais l'Espagne a besoin de lap
pui des pays africains: et usiati-
ques’ dans:-la- question de -Gibral

tar.

M. Abdellatif Raha]; Sécré-
taire Général du Ministére algé-
rien’ des Affaires Etrangéres a
suggéré mercredi devant le Con
seil de Sécurité une autre ‘manié
re de sortir de cette situation,
en remplagant Jes sanctions con
tre le Portugal ou le Mozambi-
que par un ayppel & tous les E-
tats de cesser toute importation
grande aggravation continue en de tabac, d’amiante ou de chro
outre de régner parmiles 220.000 me en provenance du Mozambi-
fonctionnaires uruguayens, qui s’é que. :
taient “déji mis en gréve il y a _Cela pourrait aussi bien .s’ap
deux jours pour réclamer une aug Pliquer au cas ot l'ensemble de
mentation. de 50 pour cent de la résolution serait rejeté, qu’au
leurs salaires. cas ou elle serait adoptée, moing
les sanctions contre le Portugal
(ou Mozambique), mais avee Ja
voix de Espagne.

M. ROCKEFELLER -
ATTENDU: SAMEDI
EN URUGUAY

Les syndicats’ des employés des
Banques privees_et dé I'Etat ont
‘en ettet decidé d’observer ‘une
grave perlée et de convoquer une
assemole générale dans un délai
de neuf jours pour intensifier’
leur lutte. Les tonctionnaires de
Pélectricité, réunis aujourd’hui en
Assemblee, ont également decidé
de se mettre en gréve pendant 24
heures, & une date fixée ultérieu
rement. Les 14,000 employés des
entrepdts frigorifiques sont d’au
‘tre part toujours’ en. gréve. Une

Le gouvernement uruguayen
a dailleurs pris d’imposantey me
sures de securité en prévision
de Varrivée de M. Nelson Rocke
feller: Les forces de l’ordre ont
arraché des murs de la Capita
le les affiches hostiles & l’En-
voyé Spécial] du Président Nixon
et des unités de police motori-
sées et a cheval patrouillent dans
le centre de la ville. Toute la ré-
gion de Punta Del Este, de )’Aé
roport de Carrasco, oi arrivera
M. Rockefellsx, et de l’Aéroport
de Laguna de Sauce, d’ot -i] re-
partira, est interdite 4 tout non
yésident non ‘muni de laissez pas
ser. . ‘

x XX

LA CHINE ET LE SOMMET
DE MOSCOU

PEKIN (AFP) —

(Du correspondant de VAFP
Edouard DILLON). ,
Dans Vattente d’un commen-
Moscou, dont le quotidien du peu
ple ne ‘mentionne aujourd’hui en
core mi la eléture ni le commu-
: niqué final, les observateurs
xxx Pékin notent que la conférence
LE GROUPE AFRO - ,
ASIATIQUE ET ”
LA RHODESIE

Nations Unies, (N.Y.) AFP.—

In Mémoriam

A Voecasion du ler anniver-
saire de la mort du jeune Serge
CORNEILLE, une messe de Re-
quiem sera’ chantée 4 la Chapel-
le de VInstitution St. Louis de
Gonzague le 20 Juin 1969 4 6 H.
A.M. Les parents et amis y sont
cordialement invités.

M. et Mme Félix CORNEILLE.

Le groupe afro - asiatique a
décidé, apprend-on jeudi, de ‘mo .
difier la résoluton qu’il se propo
se de dépuser devant le Conseil
de Sécurité concernant la Rh¢
désie, en demandant que des sanc
tions soient appliquées non plus
au Portugal, mais 4 la Mozam
bique, provinee portugaise d’A-
frique par laquelle passerait une

COURS DETE

(ANGLAIS OU ESPAGNOL)
' 7 Juillet — 29 Aodt 1969

Institut de Langues
-Vivantes

179, Lalue, en face de





Avis de Divorce

Conformément a la décision
du Tribunal Civil de Port au -
Prince en date du 14 Mars 1969,
admettant et pronongant le divor
ee des époux Hitler RODNEY,
in femme née Marie - Marthe Ia Ruelle Dufort
Yierre, l’Officier de YEtat Civil Cee on aqepay + ae
dea la Capitale, Section Sud, a PAS DAVENIR SERIEUX

. ike sepistr SANS LA CONNAISSANCE
transcrit’ dans les registres A ce DE LANGLAIS ET

dcatinés, le dispositif de la sus-
dite décision, conformément A la LESPAGNOL
Li.

, Multipliez vos chances de su--

P-au-Pee. le 6 Juin 1969 cés dans la vie en vous jinscri-

André CHALMERS, Av. vant dés aujourd’hui au cours
- dEté de «Institut de Langues
Vivantes> —_ local COLLEGE



3

& Pachat,

SOCIETE HAITIENNE D/AUTOMO@BILE S.A.
RUE PAYEE,











CLASSIQUE D’HAITI, 179, La
lue, en face de la Ruelle Dufort,
Phone : 8825, of vous trouveres
un enseignement gradué et pra-
tique et un systéme audio-visucl
efficace (laboratoire de langues,
vinéma, cartes murales ,¢te.) qui
vous aideva & faire des progres
rapides.

Inseriptions ouvertes
3 Juillet.

jusqu’au



IS

E SSNS
PID IPO

SERERERAS
POCRRCGREEEEEER

MARES

sen ea

NG ne

=
CS

rw



NOOO wr er Orr B eS Oe Beers Oe ere ee BH



Macuines
aA
Coudre
a bras
& Pedales
Les
Meilleures
A PBlectricité f

Zig - Zag

nee ie On Ones Besar EO

Automatic

'



pour °
Broderie
et

autres.

Foes «LE NOUVBLLISTEs

TACTUALITE INTERNATIO

taire chinois sur le sommet de .





| Banque Nationale
de la République d’Haiti
Banque de |’Etat Haitien

’ Devenez votre propre Comptable en ouvrant
. un compte de Chéques 4 la Banque Nationale

PPA eT BD APIS: =f Stn ere ME

Oe meamtaeotmeal

ap

des partis communistes e@t ou- __
viiers de Moscow comporte deux _

points a lactif de la Chine:
rigeants -soviétiques ne sont pis
parvenus A: faire’ condamner | la
Chine -officiellement bien que cet.

‘te condamnation® = ait 6t6 depuis

ces. derhiéres années: l'un: dea.

buts primordiaux’ de“ cette ‘confé |

rence, ot ‘
~~ Le’ second ‘est ‘que, loin de

pouvoir désigner..la\ Chine} com

mg Vennemi: numéro un, URSS
u été contrainte. d’attribuer ce
role aux’ Etats Unis. :

Lialluve anti -‘ a'méricaine ‘du
sommet de: Moscou =-ne»semble
pas en. effet correspondre. aux
tendances profondés’ ‘dela: politi=
que soviétique depuis.la mort -de
Staline, mais ressemble plutét a’
une concession involontaire “a la.
propagandeé chirioise. cee

Bien -siir,.-estiment’ les “obser *:

vateurs, il est douteux «que
VYURSS prenne le-texte qu’elle a
fait voter suffisamment au sé-
vieux pour modifier sa politique:
Au moins la Chine y gagnera-
t-elle un nouveau .théme: de. pro
pagande contre la collusion..amé
ricano - soviétique qui est sa han
ise.

En revanche, la conférence
de. Moscou a fait & nouveau res-
sortir Visolement relatif de le
Chine, isolement dont celle-ci se
fait d’ailleurs un honneur.



Messe de Requiem

A FVoceasion du ler’ anniver-

“saire de la mort de la regrettée

Mme Claude Mompoint née. Le-
na Samson, une messe de Re-.
quiem sera chantée en l’Eglise
St. Yves de la 28me Cité le Mar
di 24 Juin prochain & 6 heures
A.M. Les parents et amis de la
défunte y sont cordialement in-
vités, I

ETES-VOUS
NERVEUX.?

Combattze votre dépression nerveu-
se avec les nouveaux comprimés.
N’attendez pas que le. tension de vos
nerfs ruine votre vie. Prenez «PRO,
PLUS». Ts modifieront votre hum
doucement et remplaceront la dépres-
sion et la fatigue par un sentiment
de confiance sereihe, Demandez au-
jourd’hui «méme & votre Pharmacien
les comprimés PRO-PLUB.

AMERICA’S FINEST
RIT!

cS

Ҥ

GEORGES SICARD
63, Rue des Fronts
Forts





Machine a coudre «LA MADONA»

Distributeur

Geffrard.

Le ‘premier est que lea di- d









re Seubler a Pélcin lea ae ; : Samedi

le : pate

de ln Chine a Voccasion de la f6 Entrée Gdes 2.00 et 3.00 . rete ;

te nationale du Premier Octobre. — Gamedi k} Gh. et 8h. 15) _LE DROIT DE NAIT

Il semble toutefois que l’on est
pas prét A voir rassembler Yang
la Capitale chinoise les Représen
tants de soixante dix pays com
munistes. : o

; Xeoxekt ioe

WILSON AUX COMMUNES

LONDRES (AFP). —

o C'est. sous les huées des con-
servateurs et aux applaudisse-
ments ‘des travaitlistes” que.
Harold Wilson a fait part cet
aprés midi®aux Communes des ,
termés de l'accord interyenu: hier.

centre le. gouvernement et’ le: T. : LA“BANDE “A CESAR

U. GC. -pour’)’élimination “des gré
ves: Sauvages. foe :
Le’Premier -Ministre-a ‘décla-
ré que’ Pengagement:‘solennel de
la -grande. centrale; syndicale
prendre la ‘responiabilité «du
glement ‘des gréves ion -. offi-

de:
ré-

gouvernement, - qui, -en~conséquen
ce, abandonnait:son. projet de
loi anti-gréves.

Les . députés conservateurs sé

sont alors . déchainés contre M.,
Wilson.

M. Edward: Heath, leader de.

Vopposition, a-demandé a deux
reprises au. chef .. du..gouverne-
ment de préciser les mesures pra
tiques qu’envisag

le T. U. C. si les”
fusent de. suivre
de leur syndicat. En réponse, M.



enigrdentes explications, Un dé-

Secrétaire Général du T. U. C.
qui ‘prenait les.décisions & la pla

. ea du gouvernement. Un autre a
accusé M. Wilson de mentir aux .

journalistes -mais s’est finale-
ment rétracté,& la demande du
speaker.

Sous

atmosphére de satisfaction de
soulagement, M. Wilson a con-
elu: son intervention en affirmanv
que son gouvernernent avait en
deux mois de négociation obtenu
du‘'T. U. C. ce que les conserva
teurs n’avaient pu obtenir ‘en
treize ans. ,



Ecole Elie Dubois

RETRAITE ANNUELLE

Les Anciennes éléves de lEco
le Elie Dubois et les amies — de
VAssociation sont invitées a la

retraite annuelle qui sera préchée»

au local de l’étabissement les Sa
medi 6, Dimanche 6 et Lundi 7
Juillet 1969. i

Nous souhaitons une cordiale
Bienvenue a toutes.

LE COMITE.

N.B.— Prigre de s’inserive 4

VEcole Elie Dubois.



Messe du bout
de Pan

Le lundi 23 du courant & 6 h
a.m, une messe de requiem seri
chantée en }’Eglise paroissiale
‘de Quartier Morin a I’occasion

du premier anniversaire de !2
mort de Madame Maria C. Céles
lin, mére de notre confrére Hen.
riquez G. Victor.

Les parents. et amis sont cor-
dialement invités.



Le

Girard-
Perregaux |
Haute
Fréquence



du monde
:

En 1967, les chronométres
Girard-Perregaux Haute
Fréquence ant obtenu 73%
de tous les bulletins de
marche délivrés parl'Obser-
vatoire chronométrique de
Neuchatel dans la catégorie
des montres-bracelet clas-
siques. Une performance
sensationnelle pulgque réa-
lisée par des montfes stric-
tement de série.

_ En lére. partie

LES FANTAISISTES
En 2eme partie :

LE LIQUIDATHUR
Entrée Gde 1,20. -

Nendredi' & 6 h..30 et 8 hy 30
TRENTE MINUTES DE SUSSIS
MM. Avec Sidnéy . Poitier. :
‘Entrée Gdas 1.20 ‘et''2:00

“Drive in Ciné Delmas
Vendredi 4-7 h. vet 9h.

cielles “était satisfaisant pour le “BARBOUZE CHERIE
Entrée 1-dollar par voiture

le prandre f
grévistes re--
les consignes -Vendredi 4.7 h. et 9 h.
LES CONQUERANTS ,
Wilson s’est borné a répéter ses. DU PACIFIQUE
Avec Franck Latimore.
-conservateuy a affirmé que Entrée 1 dollar par voiture
c’était désormais. M.. Vic Feather, -*

lea vivats des travaillis yendyedi A 6 h. et 8 h. 15

_tes, parmi.lesquels régnait une pro COMPAGNONS

DE LA GLOIRE.
Entrée Gde 1.00

Vendredi 4°6 h. 15 et & h. 1h
TILT A BANGKOK
Entrée Gde 0.60 et 1.00

Vendredi i 6 h. 15 et 8h. 1A

AVANT JESUS-CHRIST

chronométre

le plus précis

_Vendredi a 6

_ Entrée Gdes 2.50 et 4.00

oe

ETOILE CINE

“(PETIONVILLE)



BE

_(SAULE CLIMATISHH): ~~
Vendredi & 6 h. 15 et 8 h. 16 :
Entrée Gdes 1.20 6b 2.50

Samedi 4 6h. 1b et 8h, 15
Ein lLére partie. : uo a
LES AMBASSADEURS: = |
En 2éme partie.

UN GRAND FILM ..
Entrée Gdés 1.20 et 2.60



Samedi 46h: 380 et. 8 hs 30



Entrée ‘Gdes' 1.50: et “2.50



PARAMOUNT
Vendyedi-& 6°h. et 8 h.

LA :VALLEB DES POUPEES .
Entrée” Gdes 1.60. et 260

Samedi-a 6 he et 82h.
En -lére partie
TABOU: COMBO
En 2éme ‘partie 2s
LA. VERITE :
Entrée -Gdes 1.20 et: 2.00

’

Samedi 4.7 h. et 9h.
80 MINUTES DE SURSIS
Entrée 1 dollar par voiture

rt

De Luxe Auto Ciné

(DELMAS)





CRIC-CRAC CINE |

Vendredi a 6 h. ‘et 8h. 15
HERCULE ‘CONTRE '
LES FILS. DU. SOLEIL -
Entrée Gde 0.50 et 1.00

+

Samedi"A& Gh, et.8 h. 15
CASSE .TETE CHINOIS
POUR LE JUDOKA
Entrée Gde 1.50

—_—_ a
AIRPORT CINE

Vendredi & 6 h, 30-et 8 ho 30
LE. GEANT: DE'LA STEPPE
Entrée Gde 0.60 et 1.00° ..~

Samedi & 6 h. 30 et 8 h.°30

‘Pour la derniére fois dans’ cette
Salle. : ed
LIENFER DES HOMMES.
Entrée -Gde 0.60 et 1.00 *

Samedi & 7 h. et 9 h.
DUEL AU DESERT
Entrée"1 dollar par voiture

CINE PALACE



Samedi A 6h. et 8h. 16
LES GANGSTERS.
Entrée Gds 1.00 : ‘

a?

CINE OLYMPIA’

Vendredi (En permanence): ; _
(Jour populaire) _. O
SUPERARGO CONTRE

LES ROBOTS

Entrée Gde 0.60 *



eee) La cerca

CINE SENEGAL <

Samedi (En _permangnce) .
NOTRE DAME DE PARIS

- Avee Anthony QUINN.

Entrée Gde 1,00

CINE UNION
‘Vendredi A 6h, 18 pe 8h 1B,
LE DES BARBOUZES
Entrée Gde 0.60

Samedi A Gh. 15 et 8 h. 15
EQUIPEE DE CHOC
Entrée Gdes 1.00 et 2,00

MONTPARNASSE



CA CASSE A CARACAS~ ¢ ~-
Entrée Gde 0.60

Samedi ’ 6 h. 16 et 8 hi 15
NOTRE HOMME FLINT
Entrée Gde 1.00

. Samedi A 6 h. 15 et 8 h, 15
CHASSE A I/HOMME.

A CEYLAN

Entrée Gde 1.00

CINE STADIUM

Vendredi (En permanence)
ATTILA, FLEAU DE DIEU
Avee Anthony QUINN.
Entrée Gde 0.60



.Eldorado
Vendredi a 6 h. et 8 h. 15
UN MILLION: D’ANNES

Entrée Gdes 1.50 et, 3.00
Samedi a 6 h. et 8S h. 15
AVENTURIERS
MAGNIFIQUES
Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Dimanche (En Séance Unique)
LA BIBLE . .
Entrée Gde 1.60



Bereta ss totes






GIRARD-PERRE AUX

Cheengmater
‘

fe

&













LO LM EE a” SE AE A LE GEE BE EF MF ay,

PEPER ELE EME NY LE ER TUL LOT NEN

e

Chronométre Haute Fréquence 436,000 alt/h, auto-
matique,, calendrier, boitler étanche a Vépreuve
des bains de-mer, 39 rubis, avec garantie de
précision au porter. ‘

wcoieletefezstepetet

IPIPT TIT)






Modéles classiques et d'avant-garde en or 18 ct,

MONTRES DE QUALITE DEPUIS 1781 ”





*TFEelet







errryt

d





MAGICCINE —_-

NOTRE HOMME FLINT,




VENDREDI 20 JUIN 1969








oe et oe
Chercher la section correspondan! au jour de votre anniversaire
de naiasance of vous trouveres es perspectives que vous
wignalent les wutres pour demaia,
Droit de reproduction totale u partiella réservé,
Propriété King Featwres ‘Syndicate — Exclusinité —,
«LE NOUVELLISTE>

SAMEDI 31 JUIN 1969



Simples

', de Cuisine~daitienne.:
par NINICHE

é '

' MAIS ET POIS ROUGE.-— Cre

ver les pois sans les couvrir. 5é
parer les graines crevées de Vetu
de cuisson .Mesurer mais et enu
de pois (V. euisson de'base). Dé-
layer Ile maYs dans l’eau. Mettre

de la graisse dans le chaudron, | .

chauffer et ajouter ensemble,

pois bien dgunttés, ail, persil, pi - -

ment pilés et sel. Laisser frire.
Puis ajoulter l'eau du mais et con
tinuer la cuisson suivant Je pro-

cédé,

’

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Vous étes un peu endur
mi Si cela tient A votre intense
activité de ces derniers jours,
veillez & ne pas la renouveler
trop tét car vous risqueriez d’ac
vroitre le malaise.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Les affaires et le tra-
vail ont été trés absorbants au
cours de la semaine passée et des
tiches doivent encore étre pour-
suivies et vigoureusement . Ne
vous surmenez pas, toutefois.

22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): Le réalisme que ‘vous
montrez dans la solution de vos
problémes et In prompte atten -
tion que vous portez qux affai-
yes importantes donneront des
régultats satisfaisants (éton -
nants, méme).

22 JUIN AU 23 JUILET
(CANCER): Les opposants & vo
tre politique peuvent, une to's ou
deux, avoir raison. Essayez de
clarifier. Des différenees pour -
ront @&tre évitées. .

a4 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Journée offrant des pos

sibilités. ‘Avant d’agir, étudiez -

a fond la situation.. Gardez un
strict contréle sur vos réactions
affectives.

tv

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Les autorités
ou vos partenaires ne vous ap -
puieront pas dans le sens que
vous souhaitez. En suivant les
régies et les eugugements avec
assiduité vous aurez en fin de
compte d’esiimables résuitats.

24 SEPTEMBRE AU 23 OC -
TOBRE (BALANCE): Tendan

ce ® en faire plus qu’il n’est rai:

sonnable. Vous savez ce que cela
a signifié dans le passé: évitez-
en les conséquences. Fuyez l'a-
gitation, lexcessive activité.

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE- : (SCORPION): L’impor-
tance que vous attaches & cer -
rains éléments serait mieux ir sa
place sur d’autres, Examines a-
vant de faire des changements
mais lentétement ou la -crainte.
de la nouveaut® ne doivent pas
vous paralyse’.

283 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Ce
n’est pas le moment de dire :
«J'ai essayé et j'ai échoués, sui-
tout si Ventreprise méritait un
second ou méme wun troisiéme es-
sai. La solution est de persister.

22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE): Ne fa:-
tes pas ce que vous critiqueriez
chez autrui. Ne soyez pas timide
& vous lancer ou & changer vo-

tre entourage si yous devez y ga--

gner. Connaissez éxactement voz
limites.

21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): La jour-
née réclame une pensée déliée, u-
ne attitude aimable, qui vous per
mettront de- modifier des situa -
tions indésirablea et enpécheront
votre prochain de commettre des
erreurs.

20 FEVRIER AU 20 MARS
,(POISSONS): De bonnes in :
fluences planétaires, mais c’est
la facon dont vous utiliserez voa
Ee,

‘



-TIPCO
Place Geffrard




qualités et vos avantages qui dé-
e.dera de Vimportance Ue, vos
gains. Ne recherchez que le meil-
, leur.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous étes réservé, sym-
pathique, sensible et de nature
aimable .Muais vous vous ‘plierez
aussi sans difficulté & ia discipli
ne, surtout parce que vous étes
& la recherche de la perfection,
non seulement en vous - méme
mais chez votre prochain aussi.
Vous devez apprendre @ étre plus
indulgent & Végard du voisin no-
iamment des enfants, des étu -
diants, des employés. Vous donne
rez sans. peine mais, ce faisai.t,
veillez 4 ne pas soulever de l’hos
tilité car vous gacheriez votre
effort. Vous aimez les traditions
la famille, les ancétres dont vous
&@tes: fier .Vous avez un vif senti-
ment de patriotisme, une éton -
nante mémwoire et le gotit trés vit
de Histoire et de Vétude du
passé.
es

Avis de Divorce

Le public est informé qu’en
exécution d’un jugement rendu
par le Tribunal Civil de Port-au
Prince le 6 Mars 1969 admettant
et ‘pronongant le divorce des

’ é@poux André Price, la femme née

Bruina Edma, V’Officier de YE-
tat Civil de la Section Nord de
Port au Prince, les formalités

‘ préalablement remplies, a procé

dé & la transcription du disposi-
tif de cette décision au prescrit
de Vart. 10 du Décret-Loi du 6
Juin 1968 sur les Registres & ce
destinés; ce, aux fins de droit.

P-au-Pee. le 19 Juin 1969
ANDRE PRICE,
J. B. Cantave, av.



Contrélez le cycle
gériodique avec
Cyclotest

Veici une découverte de la scien
ce allemande qui est trés utile
uux femmes. Ii s’agit du THER
MOMETRE VAGINAL CYCLO
TEST gui selon le degré de la
température indiquae AVEC PRE
CISION ET SANS ERREUR la
période de fécondité ou de l’ovu
lation ou la période de stérilité.
Grace au THERMOMETRE
VAGINAL CYCLOTEST qui est
infaillible, la femme paut mainte
nant alle-méme contréler son cy-
ele menstruel et ne plus laisse:
ce coin & la fantaisie du hasard.
Le THERMOMETRE CYCLO-
TEST ne comporte pes les incon
vénients et les risques do dangers
des pilules anticonceptionneliles
et on_s‘en sert facilement. De-
mandez gratuitement une doca-
mentation CYCLOTEST a votre
pharmacien. ,
CYCLOTEST eat en vente dans
toutes les bonnes Pharmacies,
JOSEPH C. VALME & CO
DISTRIBUTEURS.

Le livre de cuisine de Niniehe s- vend «dang toutes les lbrairie«
, :





" LA JOUVENCE DE L'ABBE SOURY = connue et appré-

oiée en Rajti depuis 75 ans - guérit les maladics”

suivantes charaotéristiques chez la Femme 1 troubles
de ‘la circulation du sahg - retour d'Ggp - bouffées ¢

de. Ghaleur - vapeyrs - étoufée’
phigite - hémérfoides ~ mary
nerveux ~ neurasthénie. .

menta = varices -.
d'estomac - troubles

‘ Aprés une cure pétiolique faite a la JOUVENCE
DE. L' ABBE SOURY, la Femme retrouve son bien-etre, une

sargyé rayonnante, l'envie at la joie de VIVREL

Ilya beaucoup Atimitation mais rien n‘é-
gale la JOUVENCE DS L'ABBE SOURY.

EXIGEZ-LA.

JOUVENCE DE L’ ABBE SOURY cenvient également aux hommes. ,

Réclamez une documentation.

DANS TOUTES LES PHARMACIES.

Album de Vacances

" avec

KODAK |
Les enfants dans la piscine

Les flamboyants en fleurs
Les pique-niques prés de la mer

Bn liquide ou en comprinés.



Les rencontres prévues et imprévues

VOILA UN MAGNIFIQUE ENSEMBLE

DE PHOTOS
POUR VOTRE ALBUM

DES PHOTOS GLAIRES-
DES PHOTOS PROPRES

DE BONNES PHOTOS,

KODAK

Don Mohr Sales Corp.







SIROP PECTORAL SEJOURNE
A base i CODLINE “TOLU ct BUCAL YPTOL.

Toux, Rhumes, Bronchites, Enrouements, Influenza
Affections des Poumons



KKK KAKI HCG ASCE SERERE SEES IACI ICICI SME REE SE SOIC SEI SE NORE RE TE BE REE HE GEE IEE TE BEPC EE IE TES VAAN

S. A. FL TC. 0.

Un nom dans Economie du Pays

SA F.C. O.



Plus. de $ 350.000 essentiellement haitiens aidant a la

revalerisation de la vie paysanne

S.A FL C. 0.

Des milliers de bras haitiens. cagnent chaque jour

la bataiile de la production

VRAD Es OCR

aot

BE nw eee

Ss. A. F. FC. 0.

Un million ‘de secs-de Sisal au service de la Nation Haitienne

S AF LC. 0.

Une industrie Nationale au service de la Nation Haitienne

SARLCO.













|



- Les
. Ulondie



De Luxe Auto Ciné

Dimanche 22 Juin A 7-h et 9 h.
Un Grand Gala de. choix

_U nrécit passionnant et pas -

sionné de lun des crimes politi

ques les plus retentissants de

toute Vhistoire!

JAI TUE RASPOUTINE
_ Hn Scope - Couleurs
Magistcalement interpréé par:

Robert HOSSEIN—Gert FROE.-
BE — Peter MC ENERY — Ge-

raldine CHAPLIN — lra de
FURSTEMBERG
Un récit pathétique, émaillé

dun luxe de détatfs inouis et vé-
ridiques, précis et méticuleux, ra
conté par celui - lA méme qui: fut
Vauteur de cet assassinat, le prin

ce YOUSSOUPOF, a la veille.

du Grand .Svir Rouge de 1917,
cette nuit eruelle qui allait deve
nir pour tout un peuple wie nui.
éternelle!

Le meilleur RASPOUTINE de
puis 50 ans , réalisé par Roberc
Hossein qui a trouvé un sujet a
la mesure de‘son iminense ta -
lent! .

J’AIl TUE RASPOUTINE! U-
ne super - production immense
comme les steppes neigeuses de
ce vaste pays qui lui sert de dé-
cors, interprété par Gert Froebe
qui rend & la perfection l’épais
seur de ce personnage étrange,
RASPOUTINE, Moujik inculte
et dévoré a’ambitions, en trans-
tert de classe, devenu petit bour-
geols, décidé 4 marier sa fille so
lidement dans le grand monde,
tout cn demeurant anarchiste...
RASPOUTINE, pseudo - mysti-
que, convaincu qu’il est invesli
dune mission divine!

VAI TUE RASPOUTINE! La
superproduction ln plus éblouis-
Sante de ees dix deruiéres an -
nées!

Liévocatiion d'une tranche de
vie d'un homme de fer, d'une vo
lonté de puissanee, qui a mig tr
société de St. Petersboerg a
pieds, ce: au aidé les femmes & se
corrompre dans des scenes d'or-
gic qui se déroulent sur un ryth-
me liturgique rendant vraisem -
blable l'atmosphére mystico - sen
suclle émanant du aStarets».

Allez voir RASPOUTINE, un
spectacle monumental 4 échelle
dune époque vrodigicuse!!!

Entrée % 0.80 pay personne
XXX

AU CAPITOL

Le CAPITOL présente a par-
tr du Dimanche 22
a} hres, 7 hres et 9) heures:

ELDORADO

Hoy avant longtemps que 12
grand acteur John WAYNE n’a-
vait pas paru sur nos écrans,
Aussi tout le monde a remarqué
ja rentrée fracasssante qu’il fait
au CAPITCL dans ac film EL

DORADO, en compagnie d’unc
autre super - vedette Robert
MITCUUM, . :

ELDORADO est un film araé-
vicain ot se retrouvent tous les
éléments folkloriques qui ont
fait pendant de longues années
le sucets du genre.

Une belle semaine en perspec-
tive.

Entrée Gdes 3.00 et 5.00

xx xX

MAGIC CINE

Dimanche & MAGIC CINE
a3h. 5 h. 7-h. et 9 heures
LAt GRIFFE
(DOUBLE MAN)
Technicolor

avec: Yul Brynner, Britt Ec -
kland, Clive Revill, Anton Dig-
gung.

Ce drame de V’espionnage est
une histoire qui se passe 4 Ber
lin. Le service d’espionnage de
VYAllemagne de Est ayant be-
soin de renseignements sur cer-
taines choses décide d’attirer l’es
pion nord américain Slater dans
un guet - apens afin de pouvoii
le forcer & révéler certains se-
erets. Pour cela il n’hésita pns a

Encore ce

lancinant?

81 vous souffres de mal de

eel est peut-ftre dO
& de irritation dea voies
wrinaires et & des troubles
de in vessie. Dans ce cas,
Jes Pilutes Dodd's pour les
‘Reins peuvent alder a
‘wits soulager. Les Pilulea
Dodd's atimulerit les reins,
€e qui aide & soylager Ia
on de déa. ‘Vous
Vous sqentes mieux et vous
vous

pees



DANS NOS SALLES DE SPECTACLES

+ tion de Slatter









andes Dessinées du <

tuer le ‘propre fils de Slater et
de prendre Vvhomme du service se*
cret Slatter dans un piége. C’est
alors que commence le drame, car
Slatter aprés renseignements, se.
lance & la poursuite des assassins, ”
et découvre que les Allemands
de l'Est se sont servitde sons sos-
Ste pour assassiner son fila. Ce

ui leur avait donné ‘toute facili-
té pour accomplir leur. forfait..
Le véritable Slatter finit par.
tomber aux mains:des Allemands.
Ii échappe @ ses. ennemis aprés
une poursuite dramatique.

Film d’espiorinage bien réalisé
«LA GRIFFE> maintient linté-
rét du spectateur. La cenfronta-
. et de son sosie
dans une ferme isolée constitue
un coup de théftre inattendu.
Yul Brynner -joue avec aisance
son role. | ‘

Lea joties couleurs et les Pay-
sages agréables des Alpes contri
buent a faire de ce film un bon
spectacle de détente.

3 hres, Gdes 1.50 et 2.50
5 hres, 7 hres et 9 heures
Gdes 2.00 et 3.00



XXXX

AIRPORT CINE

Jamais AIRPORT CINE ne
se serg senti aussi heureux et
tier ddirir & son aimapie clien-
téle le Dimanche 22 Juin
a 6 hres JQ et 8 hres 80

,Une superproduction merveil -
leuse qui pe cesse de prolonger
sa résonnance humaine dans (’i-
me de chaque spectateur de la ca
pitale, 3

ORPHEU NEGRO

La reédition en copie neuve de
celte oeuvre si populaire en Hui
ti donnera lien & AIRPORT
CINE a un soulevement d’enthou
siasme indescriptible autour d'un
film dont le suecés est aussi re-
tentissant que-sa fraicheur est
éternelle.

ORPHEU NEGRO

Le gala populaire réservé par -

AIRPORT CINE ce dimanche 22
juin 1969 trouvera un écho so -
nore dans le coeur de chaque hai-
tien. -
ORPHEU NEGRO

Un film vibrant d’émotion, une
oeuvre diaphane, tamisée de poé
sie, d’art et de beauté et de pathé

tisme.
ORPHERU NEGRO

Le mystére, la sorcellerie vous
enrichiront de connaissances neu
velles sur Pam. du negre afro
latin,

Le earnava. de Rio ou 5 nil
lions d’étres déchainés par le
‘ambour comique explosent dans
‘os rues ou mardi - gras et tof
ristes trépident de délire et de
frénégie.

ORPHEU NEGRO

Le dualisme catholicisme - vo-
dou - saints et loas, images pieu
sea ot divinités vodouesques, céré
monies, ambivalence religieus¢e
dans une confusion impression
nanie et mystique. Décors étran
ges, vous obséderont longtemps.

ORPHEU NEGRO

Les Danses Carnavalesques
les chansons et mélodies délicien-
ses, la transmutation de l'amour
de deux étres aux vibrations har
monieuses de la vie, l'existenze
résignée de la communauté. né -
gr au Brésil, le tragique des prs-
sions effrénées sont les plus
beaux attraits de fascination et
de séduction de ce film unique
par sa puissance @évocation e.
son envolitement obsédant.

ORPHEU NEGRO

Un spectacle rare, un film ex-
ceptionnel qui remuera les filmes,
houleversera les coeurs et enchan
tern les yeux.

Entrée Gdes 1.00 et 2.00







CRIC CRAC CINE
Dimdneche 22 juin. :
28 5 hres (7 hres et 9 hres
AS DE PIQUE OPERATION
CONTRE ESPIONNAGE
(En Panavision - Techuicolor
Sur les bords du Bosphore, un
hommie abaisse une perpendicu-
ylaire de crimes ‘sur le plan d’un
iriangle de folie, d’ambition ei.
de cupidité. |
En face de cette incarnation
e la ia malfaisance se dresse
L’AS DE PIQUE...
. AS DE PIQUE OPERATION
CONTRE ESPIONNAGE
Un drame sauvagement inexo

rable se nove’ autour de Vambi- -

.tion forcenée du gvoupe opéra-
tionnel de. VARAIGNEE NOI -
RE et la riposte sanglante de

LAS: DE PIQUE
Dimanche 22 Juin,
& 6 hres, 7 hres et 9 hres
Un film de Nick Nostro
‘ + OPERATION — -
CONTRE ESPIONNAGE
avee George Ardisson, Lena Von
Martens,, Hélene Chanel
Technicolor - techniscope

La Direction de cette Salle
‘présente

Dimanche 22 Juin 1969

& 5 hres, 7 hres et 9 heures

LA FEMME DE PAILLE

d’aprés le célébre roman de Ca
therine HARLEY

Les films policiers de grande

audience sont rares, et c'est A

Vintelligence ;’cinématographique

de Basil Dearden que nous de

vons ce cher d’veuvre du penre
of l'on est passionné, emporté par
le dérouienient d’évenements de-
vant lesquels on reste ébahi
C’est un film qui procure un plair
cirpagens mélange par son ac-
ti soutenue de bout en bout,
sa tension en crescendo, son intri
gue menée & grand train. Savam
ment interprétée par Gina Lollo-
brigida, .désirable, ; troublante,
Sean Connery, sécuisant téné -
breux, Ralph Richardson, tyranni
que, crue] et le jeune acteur noir
duhnny Sekka sincere et con -

vaincu, cette oeuvre complexe.
toujours d'une intensité absolu

ment poignante, prend une place
majeure dans le-cinéma améri -

enin. '

xXx

ELDORADO



co-production: les Films: Coger-.

nie (aris) ::Filmare (Rome)
Le Judgka /8eme : Dan,” Ceintu-

re Mauve, -affronte la meute dé-

« chainée, de “ses impituyables ‘ad -

versaires.. -L'AS -DE PIQUE | se
lance ‘avec fracas contre Vorgari
sation terrifiante et la machine
infernale dela foudroyanie ¢A -
RAIGNEE NOIRE» -dans un
choc impossible a déczire... L’AS \
DE PIQUE bouleverse, renverse
ses redoutables ennemis, déverse
sur,eux un flot de xaraté .L'AS
DE PIQUE fait culbuter Vadver
saire le plus féroce,-le fait pi -
rouetter dans yn. lourbillon de
prises erucifiantes.... LAS DF
PIQUE dépivie une technique du
JUDO encore jamais en:ployée.

AS DE PIQUE OPERATION
CONTRE ESPIONNAGE*
Un film d’une exceptionnelle
force de-frappe... sans ° ‘Aarrét,
sans répit, sans pitié, sans “iner-
ci ,Vaction évolue vers un paro-
xysine de violence dans le .:plus
ébloujssant des décors. ve

entrée Gdes, 2.00 et 2.50 , :

>

we
+

CANEVAS: Le fichissime~ et
tyrannique
qui vit cloué sur son fauteuil d’in®
firme, avee son neveu Anthony,
ne peut résister 4 la yeauté de
Maria, sa nouvelle

Anthony qui a péur d’étre deshé
rité, séduit Maria, et la*presse A
épouser, Charles. Le mariage 2
dieu au cours d'une croisiére mais |
> le matin du retour...

un événe

ment inattendu
plan. .

- LA FEMME DE PAILLE
Une oeuvre d’une parfaite qua
lité technique, composée et or -
chestrég avec une maitrise
blouiseante! -

LA’FEMME DE PAILLE
Un drame policier au suspen: -
savamment distillé! ‘Un sujc.
brilant, un film angoissant, im-
pitoyable que l’on suit avee une
émotion que lon ne peut domi
ner! . . :
la FEMME DE PAILLE:
Un .triomphe du Septi@ine Art’
Un film irrép:ochable se dérou-
lant dans un univers. d’acier!

Notre prochain, spectacle!

Entrée Gdes 2.50 et 4.00

houleverre Le

e-

Charles Richardson .

infirmiére. ”





%

8

Lot






Distinction a

VPAmbassadeur
(Suite)

res, votre personnalité hors pair
a trouvé une place’ toute naturel
le A Vavant-sedne des Gites cu-

péennes,
Depuis Santos
riches,

premiers aéronefs ct les

Sud - Américnins Lraversant nos
ae

casinos eb festivités, nous

Dumont arra-
chant. du Polo*de Bagatelle les

Force «x» ou

yd sous des formes: variées peur
expliquer certains phénoménes
psychiques et extrassensorials,
Nous savons maintenunt que
la radiesthésie qu’on a souvent
confondue avec ie mesmérisme,,
le spiritisme, nest en réalité

viony gardé une certaine image qu'une force fluidique et indien-

de vos Pays.

A travers tant
chevés vous avez suo imposer
nog yeux we nouvelle dimension
de In Culture et du Prestige Sud
_Ainéricains. :

Dang un discours prononcé le
15 Man dermer a Aix-la-Chapelle
& Pocension de la remise du Prix

Charlemagne te Président des Com
huunautes Lurepéennes’ M. Jean
REY rappelait que: «Les grands
progres de Vhistoire humaine ont

eté d'abord © Poeuvre de — quel-
ques penseurs qui eat eu te cou
rage Wattaquer la dewitimite des

idées cc aes institutions de leur
temps.

. Ta démocratie politique est
née au XVUIiIénre siecle — quand
des penseurs ont attaqué la légi-
timité des institutions de Van-
een régime et qiwils ont déclen-
ché un vaste mouvement de pen
sée’ qui a fini par emporter les
abus criants et les priviléges pe
litiques du passé,

La démocratie européenne est
née au XXéme siéecle, quand les
foudateurs de VEurope. ont atta-
qué la légitimité des systémes na-
tionalistes d’hier qui ont -laneé
Nos peuples les uns contre les au
tres et couvert notre continent
de sang ot de ruines.s

‘Depuis bientdt dix années,
nous avons assisté A vos efforts
tenaces dans ta défense des
idéaux exemplaires tracés par
Notre Président, Son “Exeellence
‘le Doctenr Frangois DUVALIBR
que sa Majesté |’Empereur Hai-
lé SELASSIE uo reconnu parmi
les grands Leaders du Tiers -
Monde.

L’heure d’une contribution en

_ core plus positive aux grandes
mutations et aux espérances en-
wendrées par la Nouvelle Déceh-
nie de Vaction gouvernementale
semble vous faire signe,

\ Tel nous vous avons connu,
miraculeuse conjoncton de classe,
de compétence et d’efficacité,
qui douterait de Vissue de votre

. face & face sur le Thédtre Euro
péen avec vos nouveaux destins"?

Tous. vos amis ici réunis et

moizméme Vous disons encore une

fois:
«Bonne chance Monsieur Am
bassadeur RAYMOND»

GRAND GALA

Artistique et Musicai peti Terre

Grand Gala artistique et mu-
sical avee Ballets de Lynn Wil-
lian - Rouzier, Baby-Jazz et Gil
les, le chanteur - guitariste co-
médien et la Chorale St. Pierre.

dJevdi 26 Juin & 8 h. pam. # St
Pierre,

Entrée : $ 1.00 et 2.00

“BILLETS EN VENTE : chez
Russo Fréres ~- Air France —
Librairie Pour Tpus — Le Ca-
rillon.

TY

Pharmacies assurant
le Service cette nuit.

Vendredi 20 Juin 1969.,

VALLIERES
lietilevard J.- J. Dessalines

sT AMAND
True des Miracles

de talents a-

a

« Fe,

tive qui émane d’un grand, nom
bre d’objets tant animés qu’ina-
nimés. C’est cette force que, nous,
appelons ln «Force-X», et qui
jJoue un role si important dans ?’'U
nivers. Tout retournerait dans
le néant si elle cessait d’exister.

Une parfaite connaissance’ des
forces mystéricuses qui entoureru
Vhomme, 1ui permetirait de sor-
tir de Vornit¢re qui, inexorable;
ment le conduit A sa perte. Les
forees dont il est question ici,
“émanent de la Terre qui,.n’est en
réalité qu ‘une enor ine machine
élec lomagnétique divisGe en 20-
nes primaires de radiation et e4
zones paralléles de réaction.
Nous gubissons sans le savoir
l'influence maléfique de certai-
nes ondes géophysiques~noen nola
_risées qu’émet la «Machine Ron-
de» sur laquelle. nous vivons.





Ce que nous venons du vous di
ne doit pas vous effrayer,
ca vla «Force-X» est 1A pour dé
truire les: influences advérscs et
malignes des ondes géophysiques,
quand cecil s‘avere nécessaire.

Le monde soufire dun durcis
sement ‘de ses arleres spirituel-
les,- qui Je porle & croire qwil de
couvrira dans cette planete mor
te que nous appelons lu Lune,
des éléments susceptibles d'ae-
eroitre ses connaissances eb aug
menter les richesses de la Terre.

En nous basant sur uke Poi
religiense inintelligente, nous a-
joutons hola limite de nes con-

naissanees un tas de fatras qui
nous désespérent. A ce moment
critique de ia vie, il ne nous rcs-
te qu’un espoir : «Les sciences
de Vesprit» — source inepuisable
de stimulations spirituclies, On
nait avee les facultés qu: condui
sent a l’initiation. Cepenaunt, en
étudiant les sciences oseultes on
acquiert des connaissinces inesti
mables. Ce qui est grand prend
beaucoup de temps a se révéler.
On dit qwil est de la nature
de Vhomme de se tromper, mé
ce qu’on ne dit pas cest qe
VYhomme quelque grand qué pol
peut @tre la viclime de Tin





luen
ce maléfique de certaines on Jos



Hoertziennes d’origine géoph ysi-
que qui peuvent le, porter & com-
mettre des erreurs iyréparables.
sur laquelle new vi
ons, ct qui nous fait tourner

la vitesse dv 52 kilometres ala

seconde sans que nous nous en
rendions compte, peut par ss
mystérieuses émanations dét> Wie

et

d ‘veil. neus,

‘re dans un ciin
nos illusions.

Dans notre tivie dees et Re
miniseencess, nous avons parlé
de la Magie, ce! are qui est hasé
sur le principe que tout ce qui
existe dans la Nature a une for
me utilisable d’énergie qu von
peut capter momentanément pe)
des procédés adéquats que seui
eonnait Pinitié. Tei, nous eroyons
bon de vous signaler que san. te
présence do la «Fovee- ~Ro dt
l'Univers, les talismans ce! lew
mulettes resteraient sans: offer.
Tt) est de méme des vertns ve





possédent les bracelets ct autres

ea eer wrenree~~— ~~ aac

AU CAPITOL

Du Vendredi 20 au Samedi 21 Juin 1969
& 6 Hres et 8 Hres 30 ©

Le Droit de Naitre
ou.

MAMA DOLORES

Entrée Gdes 2.50 et 4.00.



gooooosooaoa0o00000es

Le Rond Point Night Clubs

Samedi 21 Juin

Grand Bal avec les Shleu Shleu.
Admission $ 2.00 Dollars

3 eoseseee

JOOOQOOOOOOOGOGQOOOOOOOHOOOOO

eesacacocooooosooqsosqsqqsnrnoNeeg

En prélude a la Saint-Pierre

CABANE CHOUCOUNE

Vous invite @ venir danser

Dimanche 22 Juin de 3hres a ¢ 9 hres.





$000000000000006

avec les populaires

SCHLEU — SCHLEU

qui animeront ce

GRAND: BAL KERMESSE





force odylique’

(SUITE)

ornements el cuivre que portent
jes arabes dans le bit de se pro
téger contre un ¢sort> ‘ou encore
contye cextaines matadies..

La «Force ~ Odyliques décou-
verto par Karl -von Reichenbach *
vers 1862, 4 beaucoup de similis
tudes avec la. «Force-X»; les
deux ‘émanent des @tres et des
choses, Cependant leu! qualitss
de conductiyrié. et de visibilité ,
sont totalement différentes.

" La'eForce Odyliques se peésen
te sofivent sous lu forme d’éner
gie biologique A. influence sexucl
te, On a pu aussi constater son in
fluence dans les manifestations
«stroboscopiquess et psychedécli-

ques». Il arrive souvent que les,

plaisirs que nous éprouvons sori
fortenient influences par lu for-
ce «Odyliques. C’est cette foree
qui nous porte 4 aimer ou a dé-
tester certaines gens sans raison
valable. .

Il existe une petite table «ma
gique> — sur la surface de la-
quelle sont inscrits dys lettres eb
des: chiffres. Sur cette table il y
a un indicateur qu’ un spirite
‘ait. glisser delle méme vers les.
lettres et les chiffres dont = ki
composition sera la réponse aX
questions -posées a cette table
miystériense qu’on aprelle un
«Ouija beards, TL’intervention
d'un esprit: dans le fonctionne-
ment du «Ouija poards est pos -
sible; mais Vintluance de la
«Force Odyliques est nettement
proéminente.

an écrivant cet article,
sommes ronyés par le désir
yous dévoiler wun tas de chose
qui vous permettraient de voit
plus clair dans les inystéres qui
entourent les forces occultes.
Mais, il est impossible de ce fai
ye sans employer le langage se-
eret des ésotcristes. I’Cmivers na
pe dans un ensemble dénergies
dont nous subissons les influen-
ces. Pour arriver a avoir une
idée de leurs origines et de leur
vrai role, dans le Monde, il y 2
un nombre considérable ce seuils
a franchir. En attendant, conten
‘tons nous de savoir que ces for-
ces sont d’origine stelluire. Com
me la lumiére et la chaleur, elles
ont tout ’Univers comme champ

daction.
Fortuné L. BOGAT.

Oe
Messe de Requiem ,

Les parents de Mme Vve Fré-
dérie Harris née Sylvia Labadie
font chanter une messe de Prise
‘de Deuil le mercredi -26 juin en
cours & G heures 45 A.M. en YE
glise du Sacré - Coeur de Tur-
eau pour le repos de l’ame de
Jeur trés regrettée parente, enle-
vée & leur affection le vendredi
18 Juin 1969.

* La présente annonce tient lieu
Winvitation aux parents et a-
mis. ‘
LT

Messe ée Prise
de Deuil

C’ast samedi 21 Juin, 4 6 heu
res et demie du matin que sera
chantée en la Chapelle du Pe-
lit Séminaire St. Martial, la mes
se de prise de deuil pour la re.
grettée Mme Daniel Th. Lafon-
vant, née Simone Condé, enlevée
1 Vaffection des siens le diman-
che 15 Juin dernier.

Le présent avis tient lieu din
yitation aux parents et amis des
familles éprouvées.

nous

de

a

Messe de prise
de Deuil

Vve Antoine Josaphat et ses
enfants, Mr. et Mme André Jdo-
saphat et enfants, font chanter
une messe de prise de deuil le
Mereredi 25 Juin en cours a 6 h.
nu A.M., en l’Eglise de Ste, An-
ne, pour le repos de ame de leur
tres remretté époux et pere,

e

ANTOINE JOSAPHAT 1.

enlevé & leyr affection le ‘mardi
310 Juin 1969.

La présente tient lieu d’invi-
tation aux parents et am's | du

défunt.

P-au-Pce. le 19 Juin 1969"
Ea
Changement
@adresse

Les Dvs. P. Boney, V. Péan,
Mr. J. Peraira biochimiste nous

prient @annoncer & leurs clients
qwa partir du 9 Juin en cours
“Jeur laboratuire d’analyses Médica
les sera transféré au No. 21 du
Chemin des Dalles en face de PA
vente Ducoste et de I’Ecole de
Commerce Maurice Laroche.
Les heures de travail comme
par le passé seront :
de 7h. Aa 11h am.
et de 4h. & 6 h. p.m. du lun
di au Vendredi et de. 7 h. a‘m.
— 1h. p.m. le Samedi.

ENTREE § 1.00

00000000000 ©HOOQOQOOOOOO

.d’aidmettré que la crise

©OOOO osovsseonneconvee®

(VACTUALITE INTERNATIONALE 2

DEOLARATION DE NIXON.
WASHINGTON: (AFP)

Le President “Nixon a annonce
jeudi goir,:au cours «d'une conre-
rence de -presse, qu'il prendre

e décision au mois -d'Aott ‘pro-
¢ quant au -retrait g’un nou
veau -contingent “des fotces ame
ricaines du Sud Vietnam, 11
laissé entendre, que dici a la fin
de: l'année, les Etats Unis. pour
raient retirer 100.000. -hommes
et, dici a la fin de 1970,Vensem
ble des effectifs combattants
Le Chef de PEtat* -américain
s’est déclaré favorable é un ‘ées-
sez le feu.au Sud Vietnam, mais
a gouligné que le Gauvernement
Révolutionnaire Provisoire ré-
ceminent constitué parle. Front
National de Libération <-:n’était
-qu’une métamorphose de ce. der
nier*et ne -contenait auciin sang
nouveau. Je ne veux pas. que
nous arrétious d’en tier et que
Yautre partie continue, car, dans —
le cas d’une guerre de guerilla, 4
moins quwil y ait une force inter
nationale ou tout autre mécanis-
me extérieur pour le garantir,
un cessez-le-feu constitue un han
dicap sérieyx pour les furces en-
gagées, a-t-il ajouté. M. Nixon e
dit encore : Je ne suis pas pessi
miste quant au résullat final des
négociations de Paris. Les deux
parties en cause sont loin lune
de Vautre mais nous pensons que
le temps est venu de négocier sur
le fond et nous espéroris ~ voir
quelques progrés — substantic!s
s’accomplir dans les deux on
trois mois i venir,
xXx

“WA SITINGTON (AFP)

Dans ja conférence de presse
qwil a prononcée yeudi soir. le
Président Nixon a indiqué que
legs Etats Unis espéraient pou-
voir entamer, des conversations
avee PURSS sur le désarmemeni
nueléaire entre le 21 Juillet ec
le 15 Aodt prochain, a Vienne ou
a Genéve. Il a, ajouté que la pour
suite des essais d’ov:ves nucléai-
res multiples nest pas un obsts
ele A ouverture de négociations
sur le contréle des armements
nucléaires avec VUnion Soviéti-
que et que W ashington envisa-
geait la possibilité d'un moratoi-
‘re sur ces essais dans le cadre
dun accord sur le contréle des
armements. Il a estimé d’autre
part que les voyages du Gouver-
neur Rockefeller en Amérique La
line sétaient révélés extréme-
ment utiles et a annoncé enfin
que les,mesures prises pour ralen
tir Pinflation aux Etats Unis de
vraient porter leurs fruits ici
deux ou trois mois.

xxrwN .
M, NIXON ET LA SITUATION
AU MOYEN ORIENT
WASHINGTON \AFP)

Le Président Richard Nixon
ne considere pas que la situation
au Moyen - Orient se suit ame-
liorée. Au cours de sa Conféren-
ce de presse jeadi -sair, il a en
effet déclaré qu’il était obligé
navait
pas été désormorcée. :

La seule amélioration gue nous
puissions enregistrer a-t-il dit,
ust le fait que des conversations
i quatre sont en cours. Ces ecn-
versations pcuvent ecablir la ba-
entre les deux parties en cause
et peuvent permettre A lous ceux
qui sont impliqués, et notamment
i VUnion Sovictique, dauser de
teur influence .pouc désamoreer
In crise, Dans cette mesure, &
précise le Président, la conearts
tion & quatre aura une cer
taihe utilité.

xX XX

Nelson Rockefeller
a la Villa Créole

aa ne on le sait, le prochain
séjour en Haiti de 3. E. Nelson
‘Rockefeller, Gouverneur de Vb.
tut de New York et Envuyée Epe
cial du Pérsident Nixon en Ar+
rique Latine, a été planifie par
une commission — de Diplomates,
délégués par le Départemen* ve
Lat: ces derniers ont passé, sa ‘se
maine derniére, quelques | jours

“en notre Capitale, avant de re-

partir pour les pays ¢jreonvei-
sins.
Accompagnés de membres de

l'Ambassade Américaine ,& Port-
au-Prince, ces délégués ont yi isita
les différents hétels la Capitale
et de Pétion - Ville.

* “@est PHétel Villa Créole de
Pétion - Ville qui a été choisi
pour recevoir 8. E. Neison Roc-
kefeller et les vingt cing princi
paux membres de su suite du-
rant leur court séjour en notre
pays. Les autres membres de la
sujte du Gouverneur de V’Btat ce
New York seront répartis
d'autres hotels.

Tone Want ne ul

Remerciements

Vve. Antoine Josaphat et en
fants, Mr. et Mme André Josa-
phat et enfants, Vve. Samuel
Henry, Mr. et. Mme Milfort Jo
saphat et enfants, Vve. Mom:
plaisir Pierre et enfants,
iamilles — "osaphat, Cletmont,
Jovin, Pierre, Rock, Camille,
Dasque, Elie, Bauduy remer-
cient. bien sincérement les mem-
bres dy tiers ordre et de la Ste.
Famille, le Dr. Frantz Samedi,
Ja Supérieure et le prétre de
Hospice St. Franguis de Sales,
le Président et des membres du

Conseil d’Administration de da
BR. ON. ROHL, la Direction cr les
membres du Personnel de is B
N. RL HL, particulierement les

employes duo Service duo Conten
Heux; les membres du. Comité
de la Rédération Hahiena»
Football, le Dr. Roger Lafentan
ch famille, le Président du Cami
te Olympique Thuitien, des neu
bres deg clubs de la division actu
nale, les membres du commit! les
joneurs du Racing Chih Tattien.
fess jour nnux Le Nouvelliste et
La uvenu- Monde, - ln Stacon
de radio M.oB. ©., ain que les
pHLEC Hts, ulliés et amis dant de ba
Canitale, de la Provinee que de
PeQranger qui leur on) timai-
ene deur sympathie he Vocension
dle In disparition de leur repretté
-ANTOINE JOSAPHAT
enlevé & leur affection i Vage
de 86 ans le 10 Juin 1969 et les.
prient de trouver ici expression
de leur profonde gratitude.
P-au-f’ce, le 19. Juin,1969,

de










ac

_ voyageurs jusqu’é |

es
|

M. Nixon a ajoute quill siétail
entretenu‘xrécemment avec le Roi
Hussein “de Jordanié. et qu'il cs:
pérait’ pouvoir provédér a un ¢-_
change de vues® avec le _premier
Ministre: @Isracl au cours du
prochiin’ mois.” Ainsi, a-t-il con-
clu, -deés : conversatinos © bilatéra-
les . et -multilatérales® “sont €n-

cours pour’ tenter de résoudre le -

probleme du “Moyer: - Orient.

“XOK xX!

LE -GENERAL- DE GAULLE.
A REGAGNE -COLOMBEY

‘PARIS (AFP).

Le Général De Gaulle a regan
gné hiet apres. midi.sa proprié-
té de Colombey - Les =:Detx°E
glises. qu’il avait quiité il yoa
quarante jours pour. un, séjour
en Ivlande. L’ancien Président -de
la République s’était. ‘entbargqué
a 15h 40 a PAérodrome de Du-
blin. Tl était accompagné de Ma
dame De Gaulle; du Comman-
dant Flohic son. aide de camp, et
de son chauffeur.

Aprés une heure trente de vol,
Vavion avait dtterri a la base
militaire de Saint Dizierne~ ot
deux hélicoptéres conduisirent
en une vingtaine de minutes les
une. prairie
contigue au domaine de La Bois
serie,

-Pour sa derniere journée en
Wire, le Général De. Gaulle avait
yecu "les membres de la’ branche
ivlandaise de sa famille. Larrie
re grand pere de YHomme ave.
tat avait en effet épousé une jeu 4
ne irlandaise. /
ee i A

"La dessalinisation

de PEau de Mer

Dans le buat dassurer une dis

“tribution réguliért d'eau — toute
Vannée, I’Eglise Méthodiste a
envisagé la construction d'une

installation de dessalinisation de
VYeau de Mer utilisant Pénergie
solaire.

Grace a l'aide regue du Gou-
vernement de la République, ne
tamment des.départements de
VAgriculiure et des Finances, 4
eelle de Vinstitut Mc Dill de
Montréal qui a mis & sa disposi
tion tout le matéreil importé et
un ingénieur spécialis¢, Vinslal-
lation de cessalinisalion est tle-
venue une réalite. Les travaux
sont mainterfant A leur phase ti-
nale.

La production d'eau potable
est de Vordre de 215 gallons par
jour.

Cetle entreprise peut Gre con
sidérée comme un projet pilote
qui aidera a exécuter des tra-
vaux similaires dans les régions
cétieres du Pays dénourvues
d'eau.

Le cotit: de Vinstallation nest
pas élevé, seule’ Véenergic solaire
est ulilisée, les régions intéres-
sées, en s’orzanjsant en coopér?
tives, peuvent sur la base de cré
dit, résoudre leur probléme d’eau.

Ce p pyofet de Réhabilitation +
la Gonélve est exéeuté sous la su
pervision de YAgronome Gabrict

Nicolas.

Au Compte-Gouttes
. (SUITE)

.
je croyais pouvoir vivre un jour
de ma plume. Mais, ayant ouverl
les yeux sur mon milieu, ot le
vol de Vécrivain s’alourdit — et
‘Semprisonne, du fait = d’un
inanque a espace vital intel-
yectuel, j'ai fii par comprendre
que je m ‘ilusionnais; et j'ai du,
tout en continuant 4 écrire, tater
d'autres carriéres pour pouvo'r
subsister.
Le cas, malhcureusement,
tous Jes auteurs haitiens !
Obligés de chercher ailleurs le
pain quotid’en, ils n'ont pas le
temps de se donner entiorement
uux lettres
vest ee qui
étre,... la rareté
chez nous.
Que voulez-vous ?
En FHaiti, tout métier nourrit
son homme, ou pjus ou moins.
Saut, évidemment, la belle
noble carriére littéraire.
. Raymond Philoctéte

de

explique,
d'oeuvres

peut-
fortes

et

COURS. DETE
Ecole de Commerce Julien Craan

a) Un Cours TRES IN-
TENSIF de COMPTABI-
LITE AMERICAINE se-
ra inauguré le Mardi Ter
Juillet et sera cléturé le-
Mardi 30 Septembre.

La DEUXIEME ANNEE
de ce Cours se fera d’Octo



bre










précédentes.
P






Visitez la Lune avec:les Cosmonautes

Chez Vous :

sur films 8mm et Stéréo Viewmaster
en couleur et noir & Blanc
en vente a. la

Don Mohr Sales Corp.

RUE BONNE FOI.

NAKA TSAR SAAN TASTE RSE ERIE KleroonteRRIEN PINNED

b) Des Cours de DACTYLOGRAPHIE au-
vont lieu durant tout ’Eté, comme les années

INSCRIPTIONS -sauf le Samedi et les Jours
Fériés 4 Ecole de Commerce Julien Craan,
Avenue Christophe et Rue 6



yentré par le Vol.
Varchitecte Robert Bauasan, ‘Pré-
sident du Conseil _d'Administra-
tion de MtHétel Ibo-Lélé. Lui aussi
a été préparer la saison d‘hiver



_ tout en assayant de sauver ce qui

peut tre sauvé de la saison ,d’été

qui va commencer, comme. dit
G. G: « Albert — Silvera et
Robert Baussan,- _propriétaires

‘gérants des hételg El Rancho. et
Ibo-Lélé- sont rentrés des [tats-
Unis ot ig ont été faire de la
‘borine popagande pour Haiti et
leurs‘ entreprises.” Ces deux hom-
ines M@affaires peuvent souvent
lé pas partager lés mémes vues
mais ils partagent un idéal coni-
mun; Je: succés a’ Haiti, lévolution
du “totrisme “en= général: dans ie
pays. qui-est le-leur:

DECES DU JOUR

DECES DU VENDREDI 20
JUIN 69

Abner Antoine
Carly Baltazar
Walter Pierre ...

VIS

Vu le grand nombre de
Tets impayés, la rafle de
BUICK 68 qui devait avoir lieu
au 8éme tirage de la Loterie de



bil;

la

Péligre est renvoyée au 2éme _ti-
rage de la Loterie de l’Etat Hai-
tien du mois de Juillet 1969.
Port-au-Prince, le 19 Juin 1969

PIERRE LOUIS BERNARD



¢

EA

1969 & Février 1970.

_pocte, Me. Bonnard” Posy, Doyen —

Bes
|
.
























du. Tribunal Civil
‘pris avion avec sa jolie fille
‘Dorothy <= 7 ans. :
Marie Francoise” emmeéne Do-
rothy ‘voir un ophtalmologiste i
New. York, :
Elles ont été suluées h laéro-
port Trangois Duvalier par le
‘Doyen: Bonnard ‘Posy et ses. fils
Frangois et Maxime et M. A dicet
Laroche, pere de Marie F nic ise,
eo x eX :

- Mine Laurence Pierre-Louis,
char mante femme de Me. Vietor
Pidire-Louis @st partie hier apres
midi pour New York.

Ellesae été saluée a Laéroport
‘par ‘Soncimari et d'autres membres
ale sa famille: :

de Jacmel a

Articles de

nots complimentons.

perdu _certes, mais

de Capitaine.
slest égaleme t
conduite. exemplaire,. a
ne Henry Claude Jn-Bapti

En conclusion, nous diro
ja préparation generale | de ni
champion a été {nadéequate notam
ment sur le plan physique. Il a

le Pere de l'Olympisme, le Ba:

ron Pierre de Coubertin: ce nicst
pas

seulement la
compte | dans une.
mis surtout la presence. |
; xxx

CE. QUILL PAUT SAVOIR.—
Le joueur Wells, Honduregne,
quia marque Vunique but don-

victoire gui







Costumes de BAIN pour Hommes .
Costumes de Bain pour Dames,

Vacances. .

353 Ave. J. J. Degsalines

Aux Belles: Choses

somme disait —

-compétition, ,












6 RE ‘ “Mardi ae ni x t bre nant la “victoire & sa Sélection
LE “DR MILES LETTER ET -posteau DH er Ent cS ventige i Nationale au cours du match _~
SA°FEMME-MARILYN * Porta . "ince, me lene ate Hoidutas —- Salvador du 8 fuin
en voyage del Y ye Henriquéz, ravissante qrecu en cadeau: une maison, -
yage de line de miel femmie du jeune Frantz Henri 1 a Z
én Haiti quez 4 Ms une grande voiture Voyota 2000)
Le diman, - Fa, a : lé Directeur de. Ja Banque :
rivés A “Port: che 15 Juin sont Mi Et: Micheline, ~partie pour les Centrale du Honduras lui, a ow
les ‘Kletter et ‘sa ‘jolie femme Ma- nu hercher TE a ee ee eee toutes’ jbliiien /
rilyn, Ils sont de Saratoga $ . venu chercner . s0ng cher époux. (@°h oecasion de toutes les" au-
. ratopa pring: Elle. : travaille | comme Cables 4 renir a YRqii
New York, levi New York, yes: rencontres a venir de-lEqu
a Nev r }
Le De. Miles Kiettor est dentis Bite a ate précddée ici, iy a) Nationale,” :
te et Marilyn est inatitutrice ie ax x K. a :
Mariés le ‘samedi 14 Ti ee ‘un mois par sa charmante soeur, AeSan | Salvador apres= le
New York, ils sont annives: ici is Mme Jacque] ne Woolley ,qui vit -triomphe® sur ‘le: Honduras, ‘Je: di-
jour suivant pour leur lune d depyis cing ams. New York,” manche 15: Juin, les" vingt deux
olel. ts Dissent. ime gem ede Jacqueline et Micheline sont les “joueurs ‘nationaux ont eu la “joie
Bl Rancho ohn n ‘ naine 4 filles de M. Ségur Woolley. apprendre ‘que :chacun’ deux a-”
ho ous les avons Nous ‘avons rencontré M.. et it te b d
-vencontrés hier soir ‘ vait un. ¢onip en banque de. $
Ace. nos voeux . de «parfait Mme Frantz Henriquez et Mme 250.00 “pour ‘avoir ‘bien. su :défendre ~~
onhear, nous leur souhaite ait Jacqueline Woolley au Montanala. Patri¢_ et relever la défaite pré :
séjour toujours plus a véable n Mercredi solr, ct hic Sal cédente, Elles ne Se. complent
fait, @ e étaient iE] Rancho avec Gérard pas, — les ‘Maisons . de. commerce
x Se Saba. qui ont offert des primes, aux
DIVERS Formation du vainqueurs: * tafiaspira, Toyota,
”M. Jean St Hubert, Proprié MOU G t General Motors, Ford, Banco Im
01 . nth tgs at , oe . ’ : o
taire du CRIC-CRAC Ciné et sn veal GV eke dle Salyador, weness :
ferme Pauléma ont pris hier francais : . So :
matin le Vol d‘Air France pour PARIS (AFP) . xXx a
se rendre a ‘Paris via Miami, Les conversations en vue de la ‘Comme bien on le yoit, les
Jean et Pauléma St Hubert formation du. premier Gouverne- Gouvernements du Hondyras et
: i I ! ! \ ”
passeront un mois en Europe, ment de M. Georges Pompidou du Salvador sme bien soutenns
pour visiter leurs enfants. . ont marqué une pause due a Par Je secteur privé dan leur
Ils ont été salués A Madéroport deux reisons principales. La pre détermination de bien armer- leur ,,
Franecis Duvelier _ par de nom- Midre (ordre protocolaire tient Sélection nationale qui doit re-
Pp Pp
breux parents et amis. -au fait que-la journée ‘du nou-- presen! ervleurs Pays au Mexique
xxx . veau Président de la Répnbli- Panne proc haihe.
..*Hier matin, Bill Me Elroy que “a été marguée essentielle- . x NE, . .
su ravissante femme née Cathy ment par les cérémonies — tradi-
* . Sportils d i red,
Child et sa jolie fille Dominique tionnelles de Vinstalation a VE- ;, Anant y bag Bains Ie” “tous
et son jeune beau-frere Daniel lysée du-nouveau Président. La une 22 Tain Y Jour de la “‘Souve-
Child ont repris le Vol d'Ait “seconde est que la poursuite des raineté et dela Reeonnaigsimnce
France pour rentrer & Washing- entretiens continue a “hufter sur a . ‘
’ Nationale avec POrchestre, Sep-
ton, D.C. attribution du poste de Minis tentrional qui animera la premié
Ils viennent de passer deux ‘te des Finances. Ce poste a été ye journée réeréative au’. profit
semaines en Haiti. Cathy est la offert officielement hier apres’ de Ja Sélection Nationale -qui_ dé
fille de “Mme Daniel Child née midi. A M. Antoine Pinay, mais fendra le NOIR et le ROUGE
M . L ; . man A ' ‘< fendra le XY et le ae
Alice Léon. Déjean. Vancien Président du Conseil ja fin du mois de. Juillet” face -»
Ils ont été salués A Vaéroport “Prés son entrevue a’ In] heyre au vainqueur du” niateh d'appui
Frango’s Duvalier par Mme A- 2#Ve¢ le -Président de la Républi salvador —- Honduras qui aura
glaé Déjean, Veuve du régretté que 8 indiqué qwil ne donnerait jim Casta Rica le 29 Juin, +
‘Ambassadeur Léon Déjean, ,par PAS sa xéponse dans Vimmédiat. Le public erg “heureux d’ap.-#
Mme Gérard N, Léger, née Mimo- Cette réponse, estime-t-on, -prendre que a. Fameuse Equipe
se Déjean et ses enfants Sabrina devrait putvenir A V'Elysée dans Universidad Catetien du -Chiji
et Dimitry. les heures A venir., Maison esti- Gui compte dans ses rangs hit
' xxx me dés maintenam chez les amis joueurs de la Sélection Nationale
. Hier matin est arvivé: a de Vancien Président du Gonseil sera probablement A Port au -
‘Port-au-Prince le premier Vol @ ’elle serait négative. Selon les Prince pour deux rencontres les. 7
CARGO de la Compania DOMI- amis politiques de M. Antoine 9 ot 1 Juillet: prochains.
NICANA de Aviacion. Pinay, en effet, ce dernier au- XOX, X
Cet avion Cargo est venu fa- rait souhaité ind'rectement, a a . :
cliter le mouvement commercial V@Mt_d'acceptar la responsabilité, Ce! soir, arriveront a) VAG
entre Haiti et la Republique “es Finaneés, que M. Michel De’ port De, Fr rangois DUVALIER,
Dominicaine. bré ne continuat pas & detenir deux bélégués _panaméens Mes-
Tl a été accueilli par notre ami dans la nouvelle formation, le siewrs Luis F. Hurtado et Victor
André THézan, Agent Général et Portefeuille des Affaires Etran “Martinez Blanco, qui viennent
Directeur du Bureau de cette weres. Une’ telle assurance n'a inyiter officiellement le Comité
vompagnie aérienne dominicaine yant pu étre donnée a M. Antoi Olympique Haitien aug, Xlémes
en Haiti ee ne Pinay, ni par le Président de Jeux Panamérieains — qui auront
xxx la République ni par le Premier lieu 2 Panama en 1970. Tis’ se-
_ Mme Raymond Polynice, née Ministre pressenti, M. Antoine lent reeus par les Membres du
Lylian Chéry est arrivé "hier Pinay, seon ses amis, sappré C. O. de la F. H. FP. et_des
vanant des Tes avec son Alain tait h faire connaitre son refus Commissions nationales de Yol-
Son mari Raymond Polynice tra- de Volfre quf lui a été faite. Jey-ball et de Basket Ball.
vaille i la Baybade comme Assis- Cg a IO LO ——_- Pa
tant Manager de Pimvportant ,
hétel Miramar. Il est rentré ce
matin.
. Hier aprés midi, Mme
Marie-Franeoise Laroche Posy,
charmante femme du_ brillant

-

wh



BRAD HARRI
plus sympathiques,

que jamais,

Le retour
& TONY
plus sdduissan ts,
dens wit film explosif

fracasant de
" KENDALL
mais plus dangereux ,



AU PARAMOUNT. _.