Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
*










~ 10.000 famliles ou 10.000: foyers



‘ toire et Vous © prétiez

No 27.660



SUOTIDIEN
LE PLUS ANCIEN D’HAITI
FONDE EN 1996 -

. Directour - Administrateuy t
MAX CHAUVET

A Poccasion du 22 Octobre

se a Gg

Les Syndicats renouvellent
leurs attachements
au Président Duvalier

d'Haiti, sont prétes & consentir Industrie — Morel CHERUBIN,

Pt-au-Prince, le 19 Octobre 1968
Monsieur le Président a vie,

Il y a tout juste 11 ans, a la
suite d’une des batailles électo-
rales les plus troublées, les urnes
consacraient Votre éclatante vic-
serment
comme Président de la Premiére
République Négre Indépendante
du Nouveau Monde.

Les Organisations Syndicales
aiment & rappeler A l’occasion de
cet anniversaire les luttes que
Vous avez menées, comme siinple
citoyen, en faveur des -humbles,
celles que Vous avez poursuivies,
avec quelle conviction, comme
Sous.- Secrétaire d’Etat au Tyra-

- vail d’abord, ensuite comme ‘Li-

tulaire des Départements du Tra
vail et de la Santé Publique.

Depuis, Votre Excellence avait
donné la mesure de Son Amour,
de la classe ouvriére, de-la pay-
sannerie, des travailleurs intellec
tuels progressistes et de la jeu-
nesse estudiantine. Dés lors, Vous
Vous étes signalé comme
un Justicier. désireux de mettre
un terme aux injustices révoltan
tes dont étaient victimes ies mas
ses sub-urbaines, ouvriéres et
paysannes.

Votre ascension a la Premicre
Magistrature de Etat marque
une étape décisive dans l’h'stoire
de la classe ouvriére Haitienne.
Les conquétes dont Vous Tavez
fait bénéficier dans tous les do-
maines, constituent Je meilleur
des combats jamais menés chez
nous pour la libération du pays
et du peuple. ,

Pour assurer la promoticn pro
gressive des travailleurs et des
paysans, Vous avez élargi les at
tributions du Département du
Travail devenu Département des
Affaires Sociales.

Dans la nouvelle décennie aont
Vous avez défini les objéctifs éco
notiiques et technologiques, lex
ouvriers, et les travailleurs de tou
tes catégories, réaffirment qu'ils
sont plus que jamais A Vos cétés
pour:que je barrage Hydro-Elec
trique de Péligre soit une -réali-
té. 5 . oo

Powr-le développement écono-
mique‘d’Haiti, les organisations
sytidicales #se joignent ‘au Peuple



‘Un ‘plan de sauvetage

tous les sacrifices.

A loccasion du Onziéme anni-
versaire de Votre prestation de
serment, les Syndicats affirment
que la bataille de la deuxitme dé
cennie sera gagnée parce que
Vous, Monsieur le Président & vie
de la République, Vous avez foi
dans Votre Etoile et que les Clas
ses ouvriéres et paysannes sont
avec Vous pour colmater les bre
ches et aller avec Vous, de vic-
toires en Victoires.

Daignez agréer, Monsieur le
Président & Vie, les assurarices

de notre indétectible attachement,

h Votre Personne et A Votre Gou
vernement de promotion et de
Justice Sociales pour tous.

Eugéne MAITRE, Président
Ass. Chauf. Guides — Achille
LAROSE, Président de la Conf.
des Transports — Moliére COM
PAS, Président de la Conf. des
Tray. Haitiens — Jacques ST-
LOT, Président de Force Ouv.
Paysanne — René JOLICOEUR,
Président du Synd. des Trav. Cie
Electrique — Marcel VINCENT,
Président’ du Synd. de la Petite

Président Synd. HASCO_— La-
hens JOSEPH, Prés. Syndicat
HAMPCO — Joseph DORCE,
Prés, Syndicat Débardeurs <— Jé
réme NAU, Prés. Synd. Agences
Maritimes — Anna JOLY, Pré
sidente Synd. des Trieuses de Ca
fé — Eddy PAYEN, Président
Synd, Haiti Métal — Sanson JO
SEPH, Prés. _Synd. Usine Bata

-— Frangois GEORGES, Prés.
Synd. Dunbric Duntex — Simon
CHARLES, Prés. Synd. Nadal

Barnes — Gérard JEAN, Prés.
du Synd. SHADECOR — Acétfis
LEYS, Prés, Synd. Tomar Indus
try —y Félia LAFOREST, Pres.
du Syn. Tabac Comme Il Faut- -
Louis MARCELIN, Prés. du
Synd. Ciment d’Haiti — Nerva
COLIN, Prés. Synd. Boissous Ga
yeuses — Pierre CARRE, Prés.
Synd. P.A.A. — Fritz GASTON
Prés. Synd. ALPHA — Gérard
AUGUSTE, Prés. Synd. Moder-
ne Dry Cleaning — Joseph DOU
GE, Prés. Synd.. de la Confec-
tion — Dieujuste DORLEMA,
Prés. Synd. Manutacturing (ie
— -Millevoix ABRAHAM, Prés.
Synd. des,Bouchers. :



LES I



LE ROMAN DE FRANCK.ETIENNE : «MUR A CREVER>

d



Notre production. romai
vient de s’enrichir d'uné nouvel-
le oeuvre : le roman de: Franck
Etienne, paru. aux Presses Port
au-Princiennes et intitulé:’ «Mér
& crever», .























Bourré de talent; Franck

«LITINERAIRE- Di

Dans le champ de la‘eri
nock Trouillot nous offre
nérajre d’Aimé Césaike>
tive de créer. chez
ciologie de. la litté
étude‘ intéresse tout:

d’un des grands de*
de». Nous allons le:



XXX
AIRE»
plus ‘grand paisir, pour pouvoir >

tienne:qui nous’ a, déja donn3
dexcellents recueils .. de poemes,
prend :d’emblée saplace et une
bonne’ dans, le;roman. Nous par
lerons plus’ amplement de «Mir
A crever>. En: attendant, nous en
annoncons la parution et en re-
commandons Ja: lecture. ..

D'HENOCK TROUILLOT

en rendre compte., ..
Noug adressons ..



nos —.compli-
ments’ notre excelient ami et
eollaborateur Hénock Trouillot
qui a déj& publié d'importantes
études. sur notre histoire et sur
notre littérature. Son -citineraire
d’Aimé Césair> retiendra l/atten
tion de nos intellectuels.



pour Teélé - Haiti

Menacé dans sen existence

Notre unique station de télévi
sion est une nouvelle. foid.mena-
eée. Une situation financiére dra
matique qui ne permet méme pas
de. boucler-les frais de salsire du
personnel; un matériel technique
couteux qui n’a n’a pu étre re-
nouvelé ou correctement entrete-
nu : voilA‘a quoi “fait face la
direction de Télé Haiti qui est
une nouvelle fois devant J’alterna
tive : fermer ou ... trouver ‘la
formule de sauvetage.

LA FORMULE : LA TVG.
‘UL

“-C’eat la Télévision communau-
taire | La T. V. nous intéresse
tous; tous nous pouvons contri- -
buer au sauvetage de notre seule
station de Télévision.

«Téléguides>, dans un récent
‘ditorial, nous indique la facon
simple. et:.efficace de eontribuer.:
au SAUVETAGE de Télé Haiti.
élégnides écrit :

D’aprés les ‘statistiques, i] y 2
peu plus de 10.000. récepteurs
e Télévision en Haiti : Port-au-

ragoane, Jérémie, Gonaives,’
Marc, Mirebalais y compris Pé
tion Ville, Kenscoff. Voila . done’

qui ont intérét a voir
Téléhaiti, & recevoir des program
mes intéressants et variésa. Pour
que Ja Station fonctionne normale
ment, i] faut prés de $ 6.000 par




‘Publique et

: la
‘Max Adolphe,-et sa
‘Rosal'e’

marcher® *

mois, comprenant achate de films-
a long métrage, feuilletons, spec
tacles en direct avec -des artistes
de chez nous, décors, courant é-
lectrique. etc. Cette somme coni-
prendrait également des achats
de piéces indispensables
pour obtenir des images comme
i] faut.et un son bien synchron’

sé. des pieces de réparation, des
tu (qui’ sautent de temps en
temps), des appareiis “our les
tests. etc. etc. .

U n'est pas possible de croire
que 10.000 foyers soient incapa-
bles-de réunir une cotisation. de

6.000 nar mois (moins de 2
gourdes 50 par mois par foyer)
pour se distraire, s’informer,
s’instruire chaque z0ir, avec tou
te la famille. Les habitants de
tous les autres pays le font, pout
quoi ne pourrions nous pas le fai
re chez nous aussi 7 Nous avons
donc. compris qu'il fallait frapper






Vimportance... .dez .

pour tous les Haitiens. ¢

tous les. domaines eric!
“Nationale, “art



Dr Francois: Duvalier, au Lycée
des Jeunes Filles, “&l’Ecole Ré-
publique du.

Ces’ :

ar: Adi athe
M ‘de la Croix des Bossa-
A. André Taillefer
6 7 athe “;









aux portes et expliquer notre but, ies



Christina, au. si

lévision Communautaires. Avec
$ 1.00 par mois on devient mem
bre dela TVC. Seul un membre
adhérent peut iecevsir les privi-

léges qu’offre la TVC.

1) 4 numéros de Téléguides par
mois.

2) Tirage de 4 primes de $ 1.00

" chaque semaine.

+ Ce nest! pas tout
“ Chaque trimestre, il_y aura
une grande Rafle dont l’enjeu est
une magnifique Voiture Automo
Lie, A + -“
“Pout le monde peut rarticiper
a cette rafle. Le prix du billet

(Suite page 4, col 1)

‘minutes dis & notre portier Ed-

DESSALINES

Ce matin, a commencé aux Ca*
sernes Dessalines le jugement:’
par contumace des accusés : Paul :
Eugine Magloire, Lue Fouché; ‘
‘Robert Bazilo, Joseph L. Déjean,
Aleide Raymond Joseph, Ray *
mond Cassagnol, Lous Edouard .
Rey, Raymond Montreuil, Fran-.
gois Benoit, Gaston Jumelle, Mar:
cel Fombrun, Jacques A. Léger,*
Henry E. Vixamar, Leslie Mani:



gat.

Le Haut Tribunal Militaire est-
présidé par le. Colonel Jaques:
Laroche, assisté des Colonela Oc-:
tove Cayard, Kesler Blain, Geor--
ges Danache et Claude Raymond.
L’accusateur ‘militaire est le Lt
Colonel Franck Romain.

+



_Liépreuve de force est enga-
gée entre: le Président Thieu ut
’Ambaysadeur des Etats Unis a
Saigon M. Bllsworth Bunker sur
le point de savoir si le ‘Sud-Viet
nam accepterait la présence de
Représentants du Front. Natio-
nal de Libération & la table de
conférence. L’Ambassadeur & la
main de fer dans un gant de ve
lours avee peu de velours, dit-on
he parait pas avoir convaincu
les dirigeants Sud Vietnamiens
que cette concession de leur part
est indispensable si l’on veut’ a-
houtir & louverture de négocia-
tions véritables conduisant & un
réglement du conflit vietnamien.



L’Administration
_ Générale des Douanes
et les Ciuvres Essentielles

Messieurs,

Il nvest agréable d'accuser ré-
ception de votre lettre du 9 Oc:
tobre 1968 par laquelle vous m’a
vez informé de la mise en vente
au Comptoir de Vente (Presses
Nationales) du TOME I des Ocu
vres Essentielles (Eléments d’ung

Doctrine), Beme edition, reve;
augmenté et corrigé. - : .
Je prends plaisir & vous infor.

mer que le Personnel de cette Ad
min‘stration sera heureux d’ac-
quérir cet ouvrage de 921 pages.
ou se trouve défini et exposé le
-Duvaliérisme, Doctrine Révolu-
tionnaire du Peuple Haitien,; qui
est & Pavant-garde de la Rénova
tion Nationale, grace & sa Scien
ce, & sa Vision ésotérique et &
son Humanisme, ayant comme
eritérium la Paix, le Progrés et
le Bien - Etre.

J’ai demandé au Chef du Ser-
vice Administratif de se présen-
ter au Comptoir de Vente pour
arréter avec vous les modalités
de livraison et de paiement.

Je m’en voudrais de ne yas
vous présenter mes félicitations
pour cette idée heureuse que

vous avez eue de permettre a tous
de se procurer ce PREMIER TO
ME ou ils trouveront, dans les
termes propres de Notre Leader,
les éléments de la Doctrine Du
valiériste. Qu’il me soit permis
de rendre hommage a Notre
Chef pour avoir. pensé A niettre
en volume la Doctrine qu'il a éla
borée pendant de nombreuses an
nées d'études et de méditations.
Recevez, Messieurs, l’assurance
de ma parfaite considération.
Franck THEBAUD
Directeur Général



Le Match Haiti- USA

Le sursaut haitien

Devant te Représentant du

_ Président § Vie-de la République,

le ~ Capitaine. Francis Charles,

« VAttaché Militaire deg Etats -

Unis d‘Amérique du“Nord, Repré
sentant l’Ambassade de ce Pays,
de nombreuses personnalités gou
vernementales et diplomatiques
et.la foule des grands jours,
s‘est déroulée la premiere man-
che du Tournoi HAITI — USA.
Nous ne ferons pas le reportage

‘de cette rencontre dans ges dé-

tails mais reléverons les
les plus saillants:

Deux butg acquis par les ad-
versaires au 38tme et 43éme

faits

ner Charles quj se montra mala
droit dans son placement. Quatre
autres aux 5béme, b9éme, 62eme
et 65éme sur lesquels le gardien
Fresnel Duchatelier et toute la
défense haitienne ne sont pas
sans reproche. Guy St. Vil, Rey
nold St, Surin diminuérent ce
large écart aux 70éme, 78éme et
85éme minutes. Nos garg jouant
em premiére 'mi-temps au
trot perdirent maintes occasions
et furent contrés par les améri-



Pension Spéciale
Décréte:

Article ler_— Une _allocation:;
mensuelle de MILLE’ GOURDES.::
1.009.00) est accordée a ti-*:
tre de pension spéciale & Mme *®
A ses en-?
. Keing, grand triomphateur d'un

(G,.

Vve. Rochel René et
fantg mineurs.









































'6t6 respectée, loin 8’e

gest mame déroulé dans
gantesque confusion et ce
ang taine |

maria,
une

“en régle me-
né par quelque trois cents jour-
nalis tenter,

bri age!

‘les autorités et par
de V’Armateur.grec, »







maintenues & digtane :par.lea ve-
dettes: f Christina qui

ay :
le située au coeur de I'Ile,
Tis y -rejoignalent. quelques mi

Le Mariage de Ja

_ traient alors dans la petite cha-
pelle aux murs blanchis

“chaux et dont V'intérieur était /)époux, face









@laborder, ...
‘barr:

Seat le- suivant - ‘ i

petit:



cains qui prirent Vavantage. A
la reprise nog lignes défensives,
alliant le bon au pire, aidaient
les visiteurs A augmenter leur
avance, Ces derniers athlétiques, ©
avec des défenseurs balayant
leur zone avec Apreté et deg at-
taquants remarquables par leurs

(Suite page 4. Col. 2)

A MEXICO

« Une gerbe d’exploits a mai
derniere journée d’Athletisme

MEXICO, AFP.—

(Signé Daniel Rocher)

Une gerbe d’exploits a mar-
qué Ja derniére journée des com
étitions d’athlétisme dea Jeux de
a 19e Olympiade, dans un stade
absolument plein (80.000 specta-

~ teurs environ) et par un temps
* agréabl
= du Monde et six records olympi-

le. Au total, trois records
ques ef un record d'Europe ont
été battus au cours de cet aprés-
midi, dont les grandes _ vedettes
ont 6té finalement |’Ethiopien
Mamo Wolde, vaingueur aisé du
Marathon et le Kenyan Kipchoge



Polycarpos Athanassiou,

e@lébrait VOffice & la demande:

Les.deux futurs époux péné-!
a la

dépourvu de toute décoration, hor"
mig les dizaines d’imposantes ger
bes de fleurs. oo

En raison de l'étroitesse du.’
sanctuaire, seuls les enfants de *
Mme Kennedy et les proches pa,



cqueline

_Kennedy et d’Aristote Onassis

nutes plus tard l'Archimandrite’ » rents ont été admis
0 Chape-':
_lain de l’Eglise Kapnikarea, qui, veillaient pour en mterdire Vac-

le de M. Aristote Onas

fh
:



a VOffice,
tandis que les gorilles & lentrée
cés,

. Jacqueline xXennedy, vétue d’u-
ne robe plissée beige clair trés

*: simple, au buste rehaussé de den

telle et coiffée d’une mantille
blanche sur sa Jongue chevelure,
a pria place A cété de son futur
a l'Arrchimandrite.
A sa droite se. trouvait Aristote
Onassis, vétu d’un costume bleu
marine, le front ceint d'une cou

ronne blanche. ee

Ley deux enfants de Jacqueli-
(Suite page 4, col. 8)



a Distributi

A. Vissue de la premi i are semai-

ne des jeux olympiques et alors,
l’athlétisme a pris fin, a




que
Bate Unis sont
téte au tableau des médailles dont!

Je bilan,-le 20 octobre ; au soir,}




Etate-Unis 24 or, 15 argent, 16,

B.B.S, B sigent, 11

bronze
France 5 or, 1 argent, 8. bronze

Allemagne Est 4 or, 4 argen'
8 bronze









nettement en}:




| "Danquie 2:or, 0 argént;.0 bronse
Team ae as

es Médailles aux J.0.

‘Kenya 8 or, 4 argent, 1 bronze

: Roumanie $'or, 2'argent, 0
bronze | * oo

Pologne 3 or, 0 argent, 7
bronze: °

Allemagne Ouest 2 or,
gent, 5 bronte
Grande Bretagne 2 or, 2 argent,
1 bronze .
Hollande 2 or, 2 argent, 1 bron

6 ar-

ze ‘
:- Tran 2 or; 1 argent, 2 bronze
Suéde:2 or,'2 argent, 1 bronze

L Pehécoslovaquie a 0 argent,




je 1 or, 2 argent, 4 bronse:
Finlande’1 or,'1 argent 0. bronse
_Ethiopis :2: ‘Ox, 1 argent,

La Vie Internationale AU

Sur le terrain, les conditions
donnent impression que louver
dure du vrai dialogue est immi-
nente. Liaccalmie dans les com-
bats. atteint aujourd’hui sa qua-
iriéme semaine si J’on excepte
quelques incidents inévitables de
faible envérgure.

Pour le Moyen Orient ot l’cn
s'attendait & un début de contact
entre les deux cantps opposés, le
rejet par M. Mahmoud Riad, M1
nistre des Affaires Etrangéres
de la RAU, du récent. Memoran-
dum israélien définissant les con
ditions d'un réglement mettent
fin pour le moment a ‘cet espoir.



«Le Matin» annonce
une nouvelle |
réconfortante
pour tous '

Dans son édition de Dimanche
Lundi notre confrére «LE MA-
TIN» a annoncé une nouvelle
qui réjouit les autres confréres,
les amis et sa large audince.
Avant de repartir pou, Miami
le propriétaire Franck Magloire
parlant ‘au directeur a. i. -notre*
ami Dumayric Charlier hii a de-
mandé d’annoncer que soUg pew
la présentation du «Matins.chan
gera complétement grice & des
réparations que subjront ses li -
notypes et une’ commande — de
piéces, d’accessoires qui est Jan-
cée depuis environ 15 jours...

Nous nous réjouissons du fait
que le grand confrére de la Rue
Américaine, dont Vautorité dans
la cité est’ indiscutable depuis
ses 61 ans d’existence,
surmonter ses dif
technique et fin:
prendre son aspe
déboires....






















Mr Magloire a:
que «Le Matin»:
Yavenir avec confi
fidélité du Présidi
Ia République
qui, ‘il y a 30 ans
cuejlilait, comme :€)
tes alors, avec c
scientifiqueg et 5:

~ Nous félicitons
Docteur Duvalier
apporté 4 un Jo
fait pour Ja diffusio
ture haitienne. Nj
a nos amis du <
efforts en train di
ne amélioration di
tion physique.

a

magnifique 1.500 m. mais est éga
lement distingué un américan
de 21 ans, Richard Fosbury, qui,
sautant le dos & 1a barre,. dans
un style qui a stupéfié les specta-
teurs, a conquis la méda.lle dor
du saut en hauteur en franchis-
sant, 2m. 24 (nouveau record
olympique) & son troisiéme essai.
Sa victoire assurée, Fosbury 48
fait passer Ja barre a&/2%'m,.29
pour tenter de battre le recoztf du
Monde du soviétique Valery’.
Brummel, mais i
échoué A ses trois tentatives.

Plus heureuse que :Fosbury
une allemande de ]’est de 27 ans
Margitta Gummel, (1 m-78, 8
Kgs), a amélioré, au lancer
po.ds, son propre record du mon-
de, quelle a porté de 18 m. 87 &
49m. Elle devance s& compa-
triole Marita Lange (25 ans, 1 m.
82, 88 kgs), meédaillé d’argent
avec 18 m. 78, et la sovidtique
Nadeznda Chizhova . (23 ans, 1
m. 78, 82 kgs), médailie de bro
ze avec 18 m. 19. ° eos

ATHLETISME





Au marathon, les olympiades se
succédent -et Jes victoires’ revi
nent A des éthiopiens, C'est ainsi’,
que Mamo ‘Wolde, (26.ans, 1m.
72, 58. kgs) déjA. médaille d’ar-

gent aux prem.ets jours des jeux









a& 30) A



adi wn \e Fa : 2 ie
(il s'est permis d’effectuer un
tour de piste supplémentaire en

saluant la foula) ¢a et

distancé le ja






. Au 1,600 m., on attendait une
victoire au jepee phénoméne a-

monde: ae /10. Mai
qui qanifestement n’étatt:

imanche aprés-midi, A »
n'a pu résister au train qu’a

la course lg.kenyan K:
ings. (8G 1

9 adverbaire, mialé uo’
lui-reprendre le moindre
























; métre et
a di se contenter finalement de la
seconte place, la troisidme reve-
nani Tallomand oueet:
Bodo Tummler. '

ait pu

il a nettement ~

an”












NATATION :

du 10.000 my a succégé _aisément
24 =






Yom j0 AF <
Chatles Hickcox, Greg Buckhin-





F

a

kos

LE Dr. PRADEL POMPILUS
REVENU DE LA. PREMIERE
SESSION DU C.LL.F.

... Le Dr, Pradt] Pompilus est
rentré de Paris, dimanche vers
midi. Il y a été combiner santé

En effet, l’éminent Professeur
haitien, membre titulaire pour
‘Haiti du Conseil International de
la Langue francaise a suivi &
Paris pendant ces six derniéres
semaines un contréle médical et
-a participé 4 la Premiére Session
Générale de ce Conseil qui est Ja
Chambre de réflexion de l’Acadé-
mie Frangaise.

’ Cette session

s'est tenue A
Versailles, & Paris

et a Nancy

\ pendant cing jours. ~

Le Dr. Pompilus nous est re-
venu en parfaite santé et’. tout
heureux de son séjour en France
en si savante compagnie.

xxx
.M, ANDRE LABA

° Y, .
PRESIDENT DE PHILATOR
PARMI NOUS

... Samedi est arrivé & Port-
au-Prince, M. André Labay, ‘Pré-
sident des entrepr.ses philatéli-
ques PHILATOR de Genéve.

C'est cette compagnie qui vient
de “réaliser’ les “serisat?onnels tim-
bres poste en or fin autorisés

- par, le décret; du BZ Juin -pour:
commémorer. le:Quatriéme An-
niversaire de la Présidence & Vie
du Dr Frangéis Duval‘er.

Mme Elizabeth Fenwick, belle.
associée de M. Labay était arrivée
ici le 19 Septembre pour faire la
remise de cette émission spéciale
de timbres au gouvernement
haitien. Elle a été rejointe ici la
semaine suivante par M. Labay.

Et ils étaient repartis le diman-

/en-rapport ‘avec
ganisée des timbres
mémorant le de An-"



marque la

lexploit imprévisible de battre, a
2.300 m. d'altitude, le: record
olympique, qui appartenait depuis
huit ans &_ Jaustralien Herb
Eltiott; aved/3:35. Keimo a réalisé
3:34.9/10 contre 3:37.8/10 a
Ryun et $:39. &:Tommler, =

Comme. on s’y attendait ge-
néralement, les trois relais sont
revenus aux américains et ,Aux
américaines qui, dang ces trois =
occasions ont amélioré les records.
du“ma: et les records olympi-









ez.-les hommes;dans le 4 x.
Charlie “Greene, Mel

Ja France, dont
omposte; de. Gérard.
de Jocelyn Delecour, de
Claude ‘Piquemal .et de- Roger
-Bambuck, “amélioré, en 38.4/10, .
e record d’Hurope et le record de ©
Frances ox '

Véquipe,

Fenouil,

Au 4 x 400 m. Vince Matthews,
Ron ‘Larry James et Lee



(Suitd page 4 Col. 4)



L DES JOU

Par. Aubelin JOLICOEUR.

it. femme du - grand







M. HENRY:0, DORMAN
A PORT-AU-FRINCE.. 7

... Dimanche | sont arrivés :2,
Port-au-Prince, M. ~Henry~O.'
Dorman et M. Anthony ‘Richard
Shejley, de New, York.

M. Henry O. Dorman est’ Président ©
de International Board of Indus-.
trial Advisers . et Président

du. Conseil ' des Bibliothé-

caires de Papiers présidentiels. I

est dé New York. —°

M. Shelley est consultan, en
Tourisme & New York.

Tis sont venus prendre contact
avee la D.rection Générale de
VOffice National du Tourisme et
de la Propagande pour continuer:
dorchestrer notre ‘campagne pu-
blicitaire pour la saison d‘h.ver,

Ces sympathiques amis d’Haiti
ont diné hier soir. aver nous au
Grand Hétel Oloffson.-

xxx
RETOUR DE
Mme SUE SEITZ Cothtaes
... Nous avons revu avec plaisir,
Mme Suzanne Laury : Seitz,
charmante femme de notre excel-
lent ami, M. Alvin A, Seitz, Pro-
priétaire du Grand Hétel Oloff-
son. . toy
Sue ‘est rentrée dimanche par
le Vol 233 de la' ‘Pan American
avec ses deux . enfants, Anthonys,
Benjamin, né ici le 9 Septembre
1967 et David, né & Allentown, $
Pennsyivannie le 6 Septembre 2
1968. “Sue et aussi accompagnée *
de sa mére, Mme Louise Laury et #
dune amie ‘de celle-ci. Mme Kitty &
Hauze, toutes les dewx de Allen- 7
town, Penna: &
Nous leur souhaitons. la bien

venue. .

xxx :
RETOUR DE Mme §.ALIM
ELIE JOSEPH . .

... Dimanche. Zu Vol 2383 dex
la Pan Am a-débarqué Mme Na
gibeh Elie Joseph,. souriante
commercall





guint gyi MOTs E

1
in.

Fees abit



Salim Elie Joseph. . a

Eile vient de passer cing mois;
en voyage, dont six semaines A#
Madrid: of elle-a été asdister aug

mariage de da: jolie f-lle Rose-s
eg,

Marie, diplémée“en décoration in-
térieure dans cette capitale ibéri
que, avec le pharmacien espaga
Miguel Ceno. Le mariage a €
lieu le 11 Juin.

Elle est revenue du Liban ot
elle a passé-‘les trois derniers:
mois, plus fraiche et plus gentille?





~ ‘que ‘jamiaig.” “':-:

: io 2
Nagibeh nows.A rapporté d’excel-;
lentes nouvelles: de notre dévoué?
et efficent’“Ambassadeur & Bey-7
routh, M.-Joseph Sarkis. &
. 4 xox’ x .
78e ANNIVERSAIRE DE &
LINDUSTRIEL 0. J. BRANDT,
.. Le Dimenche 20 Octobre
ramenait Wheurevx . anniversaire?
de naissance du Grand, Industrielg
Oswald J.. Brandt. é
Tl a célébré ce jour-lA son 78e%
anniversaire, car il est né le 205
Octobre 1890.

Ce grand age le trouve #

| gsprightly», c'est-S-dire plas “vert ®

d@esprit et plus.dynamique.- que::
jamais. ct . =
Nous nous, associons: A tous les:

admirateurs “de ‘soniesprit _ d‘in-*

- dustrie pour lui dire : Ad Multos,

Annos ! .

DEPART DE M. ET Mme - 3

KURT FISHER oR

..Jeudi -soir, sont=partis pour®
San Juan; M.° Kurt ‘Fisher et sa,
femme Ghislaine. Kurt, Direc. .
“teur des Bureaux du Tourisme?
d@Haiti a San Juan et. ay
St Thomas vient’ de ‘Tédnir tout”
un stock de matériel nécessaire
au, bon, ..,foncti ces

de pétr ‘Fai

ieo et aux Iles Vierges. -

Kur; revient ici Ja semaine
- prochaine pour continuer | de
.Tecueillir du matériel publicitai-
re sur. Haiti.

Le proprétaire de la Galerie



» @'Haiti: at.20¢ Calle Cristo, de

San Juan; qui est un Ethnologue
“éminent’ -nous.:dit que ks Bu-
reaux:.du.Touriame d’Haiti &
San Juan et & St: Thomas seront
. des centres“ non’ seuleme
canaliser Jes ‘touristes: Ve
‘maie’ encore , pour. fai

itre la. cultures. i







américaine & laquelle if

donné d’assister @ la pisci

pique de Mexi o ot }
p

a
ine olym




y aacted



gham, John Ferris dans la méme
spécialité chez les hommes. Il:
ry allu’

htson: en. eule-:
a Médaille d'Or.
Bp le’

eglt we Je-ton.
‘Dans la premiéré finale,

4 nages, ‘Claudia -Kolb
bandonné la. brasse ot
médaillée d’argent a.-Tokio

Américaine .
palite?

gous

ans
lympique,' du 200 m
sieurs,. John Ferris: -qui

(Suite page 4, col








Nages, mes

avait

réalisé le- meilleur temps “aux ’éli
6 6































Keino, gui remparte’ ainel-i en Dp
premidre’ médaille porte anal ied .





4
4
i
\















Ath adi | taal
| oe |S eee
ae (AAR
me






wi .
“WORIZONTALEMENT

1 — Qui sait tout... ou eroit
tout savoir .

2 — Frapper d’une certaine fa

: avec la-main — Quelquefois
Sinjures

8 — Echapne, dans une coupe,
a Ja cognée .

4 — Appliqué quelquefois & un
jeune élégant par trop niais —
Imitateur

6 — Tentatrice — Ce n’est pas
le fait d'une personne bien équi-
librée

6 — Pronom — dans certains
cas — Fleuve d’Jtalie

7 — Un géant des foréts —

Solution du
HRORIZONTALEMENT.

1. Inventaire — 2. Mo’'teur,
En — 8. Pieuvre; It — 4. Os:
Débotté — 5, Régi; Opére — 6.
Latta — 17. Urane; Gise — 8.
Nanti -— En — 9. [d; Nb; Dur
— 10, Edenté; Ere.

Nemmmmmannweseancnde | LAA WANA AAA ANANSI:

SIROP PECTORAL SEJOURNE —




rr)
BT Te Gl Be

aha 2) ee
Mm TTL Lt LT et |

PROBLEME No. 811

eC pe

BR





Résidence princiére
‘ 8 — Initi

ales d'un chiiurgien

‘francais — Se défendit, un an &
‘Dantzig

9 — Le contenau vaut quelque
fois mieux que le contenant —
Préfixa

10 — Poisson fumé — Prépo
sition.

xxx
VERTICALEMENT.
I — Liniment
Il — Possessit — Priére --

Se jette dans la Mer du Nord
lil — Le «Pays de VOr> --
Donne un rajeunissement factice

iV — Le Coran n'a pas de se-
crets pour lui -- Conquérant hon
prois

V — Autrefois assujetti & un
impét onéreux — Ville de hollan
de — Une puissance
VI —- S'ajoute & certains gant:
— En épelant: éprouve

VIT — Revenu

VIII —. Nia A craindre
Vodontalgie —- Laps de temps

IX — Brouille passagére —
Symbolique chez l’académicien

X — Bateau sans quille ---
Est souvent la cause d’un dérégle
ment.

Probleme précédent
HORIZONTALEMENT,

I. Importun — I. Noise; Raid
— III. Vie; Glande — IV. Eto
diant — V. Névé; Teint — VI.
Turbot; Bé — VII. Aréopage --
VOI. Te; Inde — IX. Reitres;
Ur — X. Entée; Etre.

Achetez aujourd’hui
la Montre de demain

LA lere MONTRE AUTOMATIQUE FABRIQUEE DANS

MONDE.

A notre sommaire aujourd’hui

campagne pour le redressemen
économique francais, i
du Salon de lPAutomobile, 1’ac-
cord Dassault — Ling Temco
Vought, Saint Amand, premier
pare régional naturel frangais,
Juliette Gréco A Bobino et c'est
Georges Broussine, commenta-
teur & Radio Monte - Carlo,
qui vous parlera des affaires po
litiques. .

xx xX

La politique de redressement
économique et financier poursui
vie depuis cet Eté par le gouver
nement frangaig vient d’entrer
dans une nouvelle phase. Lés
préoccupations essentielles du
gouvernement sont, sur le plan

extérieur, sauvegarder la valeur -

du franc, — le rétablissement
de la liberté des changes prouve
qu’on est sur la bonne voie —
et sur le plan intérieur, conte
nip la. hausse des prix qui — ris
querait d’anéantir les avantages
accordés aux salariés par les ac
cords de Mai. Les premiéres éta
pes du plan de redresgement ont
permis le dévloppement de la po

litique des contrata de program”

me conclus avec les secteurs in-
dustrialisés, Vorganisation d’une
concertation. interprofessionnelle
en vue d'améliorer la productivi
té, enfin, la mise en liberté des
prix du commerce de détail, Qua
triéme volet de cette action, le
lancement dune: vaste campagne
nationale «pour Pexpansion> des
tinée & encourager la contesta
tion entre commergants et con
sommateurs détaillants et gros
sistes, Autrement, dit, il s’agit
de demander aux commergants,
pendant une période allant du
1h Septembre au 81 Décembre,



LE

fade

“Ty by nl and

rd

souligne votre personnalite

ee
oe a



EN VENTE A L'HORLOGERIE EF. BERTHOLD
RUE DES MIRACLES No. 33. L

Goftt agréable — Conservation.



A tease de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.
| Toux, Rhumes, Bronchites Enreuements, Influenza.

CWUU

IEEE

Nouveau!














e rapide
e propre:

e doux

tonnets de bols’d'oranger ni'de
‘coton. Ayez toujours un.'Cutipen Ff
pour pouvoir I'uliliser'n'importe © B



e rien & couper

Gtape facile

Affections des Permons 5

é
CCE EAC CES E FEES CREE TE

,














_ nautiques

LB NOUVELLISTE

4



dung: art, ‘de résister Ala ten
tation.de. ré6valuer’ leurs’ stocks

yaen fonction deg prix de renouyel

lement des produits, d’autre part
de renoncer a la tentation de
majorer leurs ‘marges commer-
ciales. Les sacrifices ainsi deman
dés aux commergantg sont com
pensés par lexpansion de leurs
ventes favorisée par les pouvoijrs
publics griice & une vaste cam
psagne d'info:mation et de publi
cité. 250,000 & 800,000 commer
gants.en seront les bénéficiaires.
lis--recevront une affiche les si-
gnalant & Vattention des consom
mateurg (sur le théme: «Ache-
tez bien pour acheter plus»). Si-
multanément, une campagne pu-
blicitaire utilisant différents sup
ports, dont la Radio et la Télévi
sion, per'mettra d’orienter les a-
chats des consommateurg vers
ces commergants. Déja les rues
de Paris et des grandes villes se
couvrent d'immenses' affiches in
citant les consommateurs a con
tribuer & la réussite de Vopéra
tion «expansion» une expansjon
qui devrait compenser pour les
commergants adhérents a cette
campagne le manque & gagner ré
sultant des engagements qu’ils
ont pris.

Le Salon de l’Auto vient d’ou
vrir ses portes A Paris. II attire
ra cette année encore, des cen
taines de millirg de visiteurs, ve
nus de l'Europe entiére. et sans
doute de plus loin. L'industrie
‘automobile francaise, notamment,
présentera. au public de nouveaux
modéles.

Nous _voug rappellerons :
La PEUGEOT 504, une 10 CV
fiscnux, qui est déjA considérée
comms la vedette de ce salon.
Elle affiche une vitesse de pointe
dépsasant les 160 kms. h.

— La RENAULT 6: 5CV fis
caux, traction avant dont la ligne
s’insnire de sa soeuy ainée ln Re
nault 16.

— La RENAULT 8 S: 4 mo-

teur et propulsion arriéres. Une 5

voiture faite pour leg jeunes. Vi
tesse de pointe 145 kms. h.

— SIMCA présente une nou y

velle génération de SIMCA 1000

en quatre versions: 4,5 et 6CV' &
fiscaux moteur et propulsion ar- §-

riéres; mais surtout une I 501

SPECIALE de const uction clas §

sique, dont la vitesse maxjmale

se situe au-dela de 160 kms. h. &

et qui pourra étre livrée avec une
boite automatique.

— Enfin chez CITROEN, on §

pourra voir leg nouvelles ID 20

et DS 20, équipées d’un moteur §

plus puissant leur permettant

. d@approcher I70 kms. h. :
Mais. ee salon se.a également.

cette année le SALON DES
POIDS LOURDS, comme cela
se passe tous les deux ans et les
visiteu.s pourront se . rendre
compte de la vitalité des deux
constructeurs francais BER -
LIET et SAVIEM qui présentent
deg véhicules adaptés 4 tous les

besoins industriels et de travaux §

publics ainsi que des autobus et
des autocars de valeus interna
tionale,

Nous ne saurions passer sous
silence le département des voitu

res SPORTS, dans lequel l’indus §;
un pas §

trie francaise se fraye
sage de plus en plug large de
puis quelque temps. Les MA-
TRA et les ALPINE RENAULT
qui ont fait une excellente dé-

monstrationsaux derniéres 24 heu’ Bi
reg DU MANS, considérées com

me.[’une des courses automobiles

Jes plus difficiles du monde, sol §
liciteront Vattention. des spécia- §
Listes maig aussi du ‘grand pu §
bite de plus en plus attiré par #

ja compétion automobile.

xx 2
Le 8 Décembre dernier, l’avion 9

francais MIRAGE-G congu par
jes usines Marcel Dassault, pre
mier avion A géométrie variable
& voler en Europe Occidentale,
atteignait au courg de son IIo
vol Mach 2, soit deux fois la
vitesse du son. L’événement fut
ressenti, tant en France qu‘d vé
tranger, & sa juste valeur. Seuls
jusque lA les Etats Unis, avec
le F-Ill, et VURSS (on devait
Vapprendre par la suite) avaient
maté.ialisé les. études menées
sur cette technique révolutionnai
ve qu’est la va.iation' en vol de
la fléche d'une voiture. Toute-
fois, le F-III devait se heurter a
bien des difficultés: congu pour
équiper aussi bien les formations
de l’Armée de |’Aix- que celles
de l'Aé-onavate,, “J‘appareil fut
finalument récusé:.par la Maine.
Elle ne condamnait pas pour au
tant la formule.. En effet, elle
vient d’ouv-ir un nouveau con
cours aupras dag suciétés atro
américaines auxquel



AVIS:

VOFFICE D’ASSURANCE -
ACCIDENTS DU TRAVAIL,
MALADIE ET MATERNITE
(OFATMA) rappelle aux Etablis
sements commercieux, indust.iels
et rgccoles, les dispositions ci-
aprés ‘de J'Article 23 du décret
du 24 Mars 1908 (Zéme ef. 3éme
alinéas) :

L’Administration Générale des
Contributions ne pourra renouve
ler la patente ou Ja licence de
VEmployeur assujetti aux Assu
yances Sociales obligatoires qve
sur le vu d’un certificat délivré
par la Direction Générale de la.
Sécurité. Sociale et ‘attestant. pour
le mois qui précéde la demande
de,renouvellement. que l'employeur
n'est pas en retard dans le paie-
ment des cotisutions dies. pour

J'Assurance - Vieillesse .obligatoi .

re et pour l'Aasurande -. Acci-
dentg du Travail, Maladie et Ma
ternilé, a
_Stagissant d’Entreprise non
assujettie aux assurances socia-
les, obligato'res, la. Direetion Gé-
nérale et de la Sécurité Sociale
délivrera un. Certificat . d’exemp
tion. de: la.formalité. pr’vue au
précédent al'néa.> .

En conséquence, }OFATMA cé
livrera aux intéregses le certifi-
eat.tel quil;-est prévu.& VArticle
ci-desaus. of.

P-aurPce., le:80 Septémbre::1968
a: MAX. 8. :-TSIDORE: . —
Directeur,












les ella demande de lui soumettre
ies plans d’un nouvel intercep-
teur & géométrie variable, pesant
moins de 25 tonneg et capable
d'atteindre des vitesses large
ment bisoniques, Cet appareil
pourrait donner naissance & un
avion trisonique destiné A 1’US
Air Force. Lienjeu est de tail
le, on le voit. Or, la Société Ling
Temco Vought «voulant -bénéfi-
cier de Vavance technique’et de
Vassistance de. la société Marcel
Dassault: dans le domaine deg a-
vions de technique et de techno
logie évoluées, et notamment la
_géométrie variables, vient de si
gner.avec la firme frangaise d’im
portants accords de coopération.
Liexceptionnelle réussite du MI-
RAGE - G explique aisément ces
accords; franchir Mach moins
de trois semaines aprés le pre
mier vol et alors que l'appareil
ne comptait que 12 h. de vol, et

ecla avec une machine dotée d'un‘

systéme aussi nouveau et com
plexe qu'une aile 4 fléche varia
ble, tenait du prodige. Quand il
s'agira de réaliser |l’avion d’ar
mes souhaité par l'Armée de
|'Air Francaise pour équiper ses
formations vers 1974 les con-
naissances acquises avec le MI-
RAGE - G, dont les développe-
ments sont d’ores et déjA en
cours, facilitera d’autant le tra
vail des constructeurs. C'est
pour bénéficied de ces connais
gances et participer a leur pro

gression que la Ling Temco
Vought s’est entendue avec Mar
cel Dassault. ‘ :

Le premier pare naturel régio-
nal, celui de Saint - Amand- Rais
mes, dans le Nord, au contact de
Vactive région inuustrielle de Va
leneiennes, Lille - Roubaisx-Tour
coing, vient d’étre offiviellement
eréé, Dune superficie de 40.300














FLI-FLAP ~
FLI- FLAP

assouplit et fait briller, grace a l’huile
de ricin, et aux oeufs





Chronique de la vie Parisienne.





hectares, il comporter
phérie d’une forét..de: 4.000. hecta -
res ‘un vuste plan’ d'eau, des équi
pements culturels et sportifs.
Dix sept, parce régionaux_ sont
actuellement a l’étude en France,
dont le pare d’Armorigque en Bre
tagne, la Camargué dang Je Del
ta du Rhone, le pare des voleans
en- Auvergne qui devrafent voir
le jour rapidement, ct autres
encore dans le Morvan, dans les
Alpes, les Cévennes, le Langue
_ doe, la Provence et Ia Corse. A
Vinvergse: des parcs naturels na-
tionaux entiérement pris en comp
te par l’Etat,y les: pares “régio -
naux sont largement financés
par les communautés locales aux-
quelles Etat apporce aide .maté-
rielle et conseilz, Trois panes nar
tionaux existent déja: la Vanoi-
se, dans les Hautes Alpes, I’lle
de Port - Cros en Méditerranée:



et le pare des Pyrénées oecidenta.

les A la frontitre espagnole. L’en
semble de ces béalisations et de
ces projets intéresse 1.500.000
hectares; soit 3% de la superfi-
cie du pays. Si le principe des
pares naturels était admis depuis
1960, en fait, c'est au début de
1968 que le Commissariat & VA-
ménagement du Territoire prit
les choses eh main. 1 déldgua au
prés des 14 Préfets régionaux 14
charges de mission qui devaient
donner vie ‘aux projets en cours.

Jeunes, dynamiques, avertis de-

tout ce qui avait été fait tant en
Europe qu’aux Etats Unis.et au
Japon, ils furcent deg conseillers
précieux et contribuérent large -
ment a rendre applicables ‘ dans
les faits les théorics francaises
en matiére de pares naturels.
Rappelons que ces thévries. cons-
tituent essentiellement & ne pas
dissocier les pares de la vie du
pays, & refuser de «mettre Ja na

Cuite page 8)




cLundiiéA 6 h. et 8 he






‘PARAMOUNT |

LES POUPEES D'AMOUR

‘Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Mardi“ 6 h.-et Bh.
GRAND PRIX ‘
Mintrée Gdes 3.00 ef 5.00

‘CRIC-CRAC CINE

Lundi a 6 h, et 8 h. 16
UN CERTAIN SOURIRE
Entrée Gde 0.50 et 1.00

Mardi & 6 h. et 8 h. 16
L'ATTAQUE DU

}

’ FOURGON POSTAL .

Entrée Gde 1.00 et 1.50

De Luxe Auto Ciné
. (DELMAS)
Lundi & 7h. et 9 h.
(Dernjére représentation)
CHOC

Entrée 1 dollar par voiture

Mardi & 7 h. et 9 h.

LA COLLINE °
DES HOMMES PERDUS
Entrée 1 dollar ‘par voiture

CINE ELDORADO

.PLACE-JEREMIE)

Lundi & 6 h. et 8 ho 15
LEON MORIN PRETRE
Entrée Gdes 1.20 et 2.00

‘Mardi & 6 h, et 8 h..15
KARATE A TANGER
Entrée Gdes 1.20 et 2,00

ETOILE CINE

(PETIONVILLE)

Lundi & 8 h, 80 Séance unique
COMMANDO AU VIETNAM
Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Mardi 4 6 h. 30 et .8 h. 30
LES VIERGES

(Avec Charles Annavour)
Entrée Gdes 1,50 et 2.50

CINE PALACE

Lundi a4 6 h. et 8 h. 16
UHOMME QUI VALAIT

. DES MILLIARDS

Entrée Gde 1.00

“Mardi 4 6 h. et 8 h. 15

LANGE NOIR
‘DU: MISSISSIPI
Entrée Gde 1,00



oe givea

CROSS

AMERICA'S FINEST
WRITING INSFRUMENT







~ GEORGES SICARD

NE SOYEZ PAS PARMI LES ENVIEUX... |
MAIS PARMI CEUX QUE L/ON ENVIE... |

AVEC

LA FO

DISTRIBUTEU|

rm ‘ ‘ % fs . T . e

e aa hs oe

. . me < on eS En ene in .
a Rood

QUI REUNIT. TOUTES LES AMELIORATIONS MECANIQUES ET
LES EMBELISSEMENTS DES MODELES PRECEDENTS. LA FORD 1
_ DERNIER CRI DE LA TECHNIQUE FORD, MONDIALEMENT CELEBRE.

POURRAIT



63 Rue des Fronts
erts. ~ os

“os Dandi ac6Shocét’B oh. 16
LES TUEURS

DE’ SAN: FRANCISCO we
Avec Jack Palance et Alain Delon
Entrée::Gdes21:20::0b 22:00). 22

Mardi A 6 h,.et 8 h, 15
LE JUDOKA,; © o
AGENT SECRET — :
Entrée Gdes 2.00 et 3.00

Laindit'é 6h. 16"et°8 bois
LES FRERES CORSES
Entrée. Gde ‘0.60. i



Soe wo a
Mardi a 6 h. 16 et 8 h. 15
PASSEPORT POUR L'OUBLI
Entrée Gde.0.60 ~~ .



(SALLE CLIMATISEE), :

Lundi a 0 h. 15 (Séance unique) |

LE SILLAGE DE LA ‘MORT' -
Un film d’aventure., maritime
Entrée Gdes-1.20°et 2.50:

Mardi a 6 hi 15 et 8 h. 15
SURSIS POUR UNE NUIT
(Drame policier) _
Entrée Gdes 1.20 ‘et 2.50



CINE OLYMPIA

* Lundi ‘(En permanence)

TOM: DOLLAR .
Entrée Gde 1,00 :

Mardi (En permanence)

(Jour populaire)

VILE DES FILLES PERDUES
Entrée Gde 0.60 ‘

CINE UNION

Lundi a h. 15 et 8 h. 15
URSUS LE REBELLE ~
Entrée Gde 0.60

Mardi & 6 h. 15 et 8 h. 15
POUR LEMMY LOGAN ,
MISSION SECRETE .
Entrée Gde ‘0.60 ,

CINE STADIUM

#Mardi (En permanence)
COMMANDO AU VIETNAM
Ent-ée Gde 1.00

AIRPORT CINE .

Lundi 4 6 h. 80 et 8h. 300
MISSION SECRETE -
POUR LEMMY LOGAN
Entrée Gde 0.60 et 1.00

Mardi a 6 h. 30 et 8 h, 30

. LA RUEE DES VIKINGS

Entrée Gde 0.60 ct 1.00

Brive in Ciné Delmas
(ROUTE DE DELMAS)



Lundi a Th. et 9h,
JUDITH
Entrée 1 dollar par voiture

Mardi &.7-h. et.9.h...
ROGER LA HONTE:
Entrée 1 dollar par voiture

















y

mer era eaee sree ape

ayn lay Ap Me

i













LUNDI 21 COTORAR 1988





anes leh SAFER OREN OT NTL TDs ageneteini sense

Chepohes la section oorreapandant au. jour de votre anniversaire
de natssance et vous trouverec tes perspectives que vous

signalent. lez autres pour demain.

Droit. de duction totale
Propriéte King Features

on partielle réservé.
Syndicate-— Exelusivité

«LE NOUVELLISTE>
MARDI 22 OCTOBRE 1968

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER); Des choix & faire, Pesez
les avec soin, évaluer minutieuse
ment les possibitités et essayez de
réaliser es plus prometteuses.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
RBAU): Soyez sir des personnes
avec lesquelies vous prenez des ac
cords, Toutes les situations peu -
vent: ne pas, vous plaire MAis essa
yes sans cesse. Les moins promet
teusts tournent souvent mieux

que vous ne le pensez.

22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MBAUX): Sachez apprécier cha
que personne et chaque chose a-
vec soin. Ecoutez attentivement
mais ne vous le.ssez pas convain-
cre ni détourner de votre voie par
un beau parleur.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Un peu d’hésitation
- dang votre décision et dans votre
résolut:on. Commencez done sur
un rythme assez vif, Vous assu -
rant des méthodes et une airec-
tion convenables, Evitez Jes dis-|
cussions.

JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Que vous aimiez votre
travail ou non, faites - le avec dé
cision. Vous en, serez récompensé
et généreusement.

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Dressez vos
plans avec soin, puis ag.ssez avec
Fermeté. Gardez toutes choses
dans leur vraie perspective, dans
Yordre, en maintenant un program
me bien équilibré

24 SEPTEMBRE AU 23 OC-

TOBRE (BALANCE): N’imagi-
nez pas ce qui n’est pas . la. Etu -
diez, refléchissez, agissez avec mi
nutie. Des influences contrastées
existent, méfiez - vous. Evitez ru-
meurs et semeurs de faux bruits

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Influences
diverses, favorables et hostiles.
Votre effort peut ne pas vous of
frir. d’immédiats résultats. lis
renforceront toutefo's votre posi

MARDI 22 OCTOBRE 1968
tion actyelle. Cherchez de l'exacti

_ gez rarement:

tude et de la précis‘on.

23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Ge.
néralement, un essai puissant et
décisif sera rémunérateur. I] y
aura divers moyens d’atteindre
votre but: ne le perdez donc pas
de vue.

22 DECEMBRE AU 23 JAN
VIER (CAPRICORNE): On at-
tend peu de ceux qui ne tont pas
Veffort maximum.. Mais vous u-
vez la possibilité d’exceller et de
gagner un terrain important sur
Vepposition que vous affrontec.

21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU): Ne ver -
mettez pas a de brillantes idées
détre écartées avant d’avoir été
soigneusement essayées. Teniez
dintroduire un effort unique
dans votre programme régulier

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Vous trouverez
des*+routes nouvelles, amélioreres
vos conditions d’existence quand
vous ferez un essai honnéte. Suv
primez laccessoire, allez au fond
meme du projet et profitez &
Elein de votre intuition.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'aUI: Vous étes un consciller
et un arbitre naturel. Exception-
nellement objectif dans votre rai
sonnement, vous ne laissez ja -
mais vos sentiments dominer
tre pensée. Vous assumez vos res
ponsabilités et vous. vous decoura
Dans votre vie per
sonnelle, vous é@es charmant,
courtois et diplomate. Dans les
questions protessionnelle:, vous
serez ardent et dynan:'que, un cx
cellent magistrat ou avocat, un.
écrivain nuissant et convaincan,
Vous acceptez toutes taches pé-
nibles, mais devez apprendre
supporter les détails ennuyeux et
méme les nériodes de soucis com
me faisant partie intégrnnte de
la vie.

Naissance de Franz Liszt, com
positeur hongrois, de Sarah Bern
hardt, actrice.



LISEZ


eroene OF FP OPP ODES CODD PODOD DODO DO DDODIOD OL DODDS OPE IO

Soulagement immédiat
des maux. de téte



| modern man



for the







“White Label” Is YOUR

PASSPORT TO PLEASURE

A famous name to remember, wherever you are.
In every golden drop you sense the glorious soft-
ness of patiently malted barley, the faint lingering
fragrance of thé peat fire, and that delicate flavour
—rare qualities, these!

“White Label”
DEWAR’S SCOTCH WHISKY

—IT NEVER VARIES

o

BV btte.
i Hansa
or casa et

war
Sunntted
SP

En vente dans les Super - Market
Bazars et Epiceries.












t

Machine a coudre .LA MADONA;

rece
Meilleure-
Machines
nstributeur
Coudre

a bras

& Pédaler
A Electricité
Place

> Zap

Automa: tc

Brode'te

wlfrard

autres



-‘Tipco - ‘Distributeur Place Geffrard

‘
Q



_ The modern pen -



2B? ATO

Assurez-vous 2 la

Norwich Union

La Meilleure Compagnie d’ Assurances
Etablie en Hall 7

JOSEPH NADAL & Cie Repréeentants



Parker 45









Ce

Pour vous Ecoliers
et Etudiants,

“PARKER a lancé le nouveau MODELE 45

Un véritable plaisir d'éerire avec les plumes

PARKER

' Plus de Bavu
Plus de Rature,
! Belle Ecriture,
AVEC 7 PARKER,

-Réussir aux exameng, -réussir en affaires
st. encore, et toujours |’ affaire de PARKER
PH mes et ‘Ball-Pen: PARKER en vente partout.

. commencé,

aw

re,



mae Toei mitinmeriom emer cece my somty SS R om

RUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862

Nouvelles du Congo

De notre correspondant a Kinshasa:

CREATION DE LA COUR
SUPREME DE JUSTICE
AU CONGO

Le départ précipité des Magis-
trats Beiges en Jugn 1960 avait
placé le Congo et ses dirigeants
dans une situation dramatique.
L'inquiétude régnait dans les es
prits en présence de la paralysie
des organes judiciaires. La con -
fiance chancelait. Pour la main
tenir, le premier gouvernement.
que dirigeait feu Patrice Emery
LUMUMBA dit faire appel aux
Nations Unies et au Gouverne -
ment Belge qui lui accordérent
une assistance technique judi -
ciaire dont Veffectif s’élevait en
viron a une soixantaine de Ma-
vistrats Etrangers.—

Répartis dans les diffé:entes
juridictions du pays, ves mayyrs
trats auvaient pour mission de re-
mettre en marche l'appareil ju
diciaire et d’assurer en méme
temps la formation des jeunes ¢a
dres congolais et les préparver en
vue de la reléve. —

Huit années se sont écoulées
Les Cours et tribunaux ont
fonctionné de maniére a faire re
naitre chez les justiciables le sen
tment de sécurité juridique qui
uvait disparu. L’accessicn des ma
vistrats congolais aux postes de
direction s’est fait nrogressive -
ment.—

Ma‘s loeuvre était imparfaite
par l’absence d’une _ institution
qui devait assurer la constance
et l’unité de la jurisprudence. En
efret les tribunaux d2 premiére
instance de Kinshasa, de fubum
bashi, de Bukavu, de Mbandaka
elt de Luluabourg, rendaient des
dée‘sions différentes, parfois mé
me contradictoires dans un méme
cas d’espéce. I] en est de méme
des deux cours d’appel. Une cer-
taine confusion se fit jour et qui
n’était pas pour inspirer cunfiin-
ce aux justiciables.

Pour remédier a cette situa t
ton, et aussi, dans le but de cont
pléter organisation judiciaire
du Congo, le Chef de PEtat vient
de prendre une ordonnance - loi
portant créat‘on de la Cour Su-
préme de Justice dont le Premier
Président est un Congolais, Mon
sieur Marcel LIHAU, docteur en
droit, professeur a. ‘YUniversité
Lovanium.

La création de la Cour "Supré
me a donné lieu & une nouvelle mi
se en place générale, & l’occasion
de laquelle les magistrate hai -
tiens ont bénéficié d'importantes
promotions, les derniéres, assuré-1
ment, puisque la reléve a déja
Voici les fonctions
auxquelles nos compatriotes ont
été nommés:

Gaston Sam, Premier Président
de la Cour.d’Appel de Lubumba-
shi (décédé depuis)

André Moise, Premier Président
de la Cour d’Apnel de Kisangani
Luc Piverger, Président de lai
Cour d’Appel de Lubumbashi
Gérard Ch Alerte, Avocat - Géné
ral prés la Cour d’Appel de kin-
shasa, \
















René Colimun, Conseiller a la
Cour d’Appel de Lubumbashi .
Pierre Gonzales, Conseille: 4 la
Cour d’Appel de Kinshasa

Luc Fougére, Président du tribu
nal de lére Instance de Kikwit
Wilmann Volmar, Président du
Tribunal de lére Instance de Ma-
tadi

xxXXX

NOUVELLES D’AFRIQUE
DENOUEMENT DE LA CRISE
AU CONGO BRAZZAVILLE

de notre correspondant

& Kinshasa.
Gérard Charles Alerte

‘La grave crise politique qui a
éclaté au Congo ~ Brazzaville de-
puis le 31 Juillet dernier a eu son
dénouement dans l’affrontement
de V’armége populaire de la révo
lution et d'un groupe dissident
de la défense civjle, retranché
dans le camp de la météo, jadis
siége de l'école de l'armée aérien
ne, groupe, fidéle au régime du
Président Massamba - Deévtat.
L’armée populaire a eu le dessus.



Chronique de la, vie Parisienne

ture en cages. I] ne s’agit pas
-d’en faire des musées figés, mais
bien, griice a un équipement ju-
dicieux & créer des congervatoi -
res bien vivants, des bases de
plein air of jes citadins-puissert
trouver détente, loisir et Jecture..
¢Etroite silhouette crayonnée
au fusain, une main caressant la
hanche, Pautre prétre a s’envoler
au bout du bras tendy a joues creu
sées, criniére rejetée», c’est ainsi
qu’un journal parisien décrit l’ap
parit ‘on de Juliette Gréco sur lw
scéne du music - hall de Bobino,
silhouette désormais claysique
de l'admirable chanteuse. Son sa
voir - faire, son intelligence, sa
voix tour a tour caressante et
cinglante, qui s’enrcule autour de
vous, puis se détend brusque -
ment, qui se lasserait de Verten-
dre? On croit bien la connaitre et
c’est chaque fois une découverte.
Juliette Gréco, c’est le talent.
La mort du Premier Ministre
du Québec, M. Daniel Johnson, a
eté ressentie en France comme
un véritable deui! natioual.

Cette solidarité entre la Fran-
vce et les Canadiens frangais qui
s’est manifestée de la sorte d’une
fagon tellement éclatante est le
résultat d'une double évolution.

D’une art depuis plusieurs un
nées déja et surtout depuis le vo
yage du Général De Gaulle au
Québec il y a uh peu plus d’un
an, les liens ent:e la France et
les Canad‘efis francais si long
temps d'stendus s’étaieat renfor-
cés d’une maniére spectaculaire.

Ap.s deux siécles d’oubli, les _

frangais découvraient sur le conti
nent américain V’existence d’unc
communauté ‘francuphone farou-
chement attachée ma!
lement et malgré les péripdét'es
d’une histoire souvent tragique
au méme héritdge de culture et
de traditions que le teur.

D’autre part, les Canadiens
Frangais eux - mémes prenaient
conscience du fait que leur deve
loppement dans tous ics -doma‘nes
dépendaient. étroitement. de leurs
relations avec: leur patrie d‘origi
ne.'

On assistait ‘Ala fois a un ré-
veil et A des retrouvailles: ¢’était
le fait frangais au Canada qui
reprenait une. dimension nouvelle.

En ce qui concerne le rétablis
sement de Hens tombés en désué
tude entre le Québec et In Fran-
ce, en ce qui concerne a prise de







billet de participation

son iso- .

La Maison Raymond Pr

Géraid Charles ALERTE ’

a
Beaucoup de victimes furent dé-
nombrées.

Brazzaville venvit de vivre sa
seconde révolution. La radio of
ficielle annongait que le payg a-
vait repris son rythme normal et
que tous les travailleurs va -
quaient a leurs occupations.

Quoiqu'il en soit, les observa
teurs continuent a s’interroger
sur les conséquences politiques
qu’il convicnt, d’attribuer aux évé
nements de ces derniers jours. On
en est encore A se demander si le
Président Alphonge MASSAMBA
- DEBAT est toujours Je symbo
le de l’unité nationale. On cons-
tate en effet que son nom tombe
de plus en plus dans le silence,
sinon dans l’oubli. La scule auto
rité dont on parle de plus en
plus est celle du capitaine Ma -
“ren NGOUABI, président du con
seil national de la révolution (C.
N. R.) et chef de l’armée populai
re, celui que la «Voix de la Ré-
volution® présente comme le Moi
se du-peuple du Congo - Brazza.

Autre point qui nréoccupe Tat-
tention au sujet.. des événements
de Brazzaville, c’est qu’on est
pas’ fixé de fagon préc’ze sur .la

(Suite de Ja page 2)

conscience des Canadiens fran -

gais do leur appartenance 4 une.

vaste communauté frangaise, M.
Johnson a joué un role immense.
*Certes, le voyage du général
igen tae- tn-attirant’ Vattention
du monde entier sur l’existence
tun fait francais au Canada a
considdrablement aidé les Cana-
diens francais dans leur tentati
ve pour se faire reconnaitre par
les Canadiens de langue anglaise.
>;Mais M. Johnson qui déclarait

ja veille de sa: mort que
ce apportait aux Canadiens fran
cais T'oxygéne dont “ils dvaient
cbesoins a été sans aucun doute
Yun des. artisans ‘Jes ‘plus réso-
luside ée révéil_et de:ces retrou
vailles.

C'est la raison pour laquelle le
gouvernement francais qui ne
peut pas se désintéresser du sort
de la communauté francaise du
Canada se devait de Iui rendre
un hommage particuliérement so
Jennel comme en a témeigne la
présence du Premier Ministre

sJ’ETAIS MAIGRE MAIGRE
A FAIRE REVER UNE NUIT
D'ANDALOUSE»

. i ws



Mais j’ai pu grossir en ga-
gnant 28 kilos, moi qui étais neé
veux, irritable et qui n’arrivais
pag & prendre du
yous que j'ai pu

Ancienne Maison. Charles Déjean a

# prend plaisir 4 annoncer a sa fidéle Clientéle qu’elle lui offre Ja. ‘possi
eB bilité de. gagner a la fin de Vannée une magnifique : ae:

a VOITURE DATSUN.

Rien, de plus simple :

" Gentralisez vos achats de Matériaux de Construction’ jusqu’a C01
rence de CINQUANTE ($ 50.00) DOLLARS et vous: aurez. droit

a

* francais,

yois. Savez- .
,remédier &

tendance politique des militaires
qui ont la situation en main.
Maintiendront-ils le pays dans ja
voie du socialisme scientifique,
instauré par le Président Mas -
samba - Débat, ou réagiront - ily
contre ce régime politique con -
traire aux habitudes de vie socia
le traditionnelle des bantous?—

li n’est que d’attendre les pro-
chains jours pour voir cluir dans
ce qui vient de se paszer.—

Nous venons d’apprendre en
toute derniére minute que le Pré
sident Massamba Débat a remis
sa démission au Conseil National
de la Révolution. Ce dernier. a
chargé le Ministre de 1]’Intérieur,
le Capitaine Alfred Raoul de:
former un gouvernement provi’ -
soire. — Ainsi donc ie rideau
vient de tomber sur le dernier ac’
te du drame politique qu’a connu
le Congo Brazz au moment de sa
seconde révolution. —

Puisse cette seconde étape lui
permettre de reprendre son élan

“ers le progrés, vour le bien-étre’

de son peuple et pour l’éditfica -
tion d’une Afrique Centrale unie,
forte et. prospére— |

Gérard | Charles ALERTE



~~

M. Couve dc
a ses obséques.
Toutefois, le rétablissement de

Murville

“liens élroits entre la France et.

les Frangais au Canada, le fait
que la réalisatton de leurs aspire
tions pose un probleme au gou-
vernement ‘fédéral canadien, rien
de tout cela ne doit peser sérieu
sement sur.les relations entre la
France et le Canada tout entier.
C’est ce que les contacts établis
pendant son séjour au Cauada
par le Premier Ministre fran

. gais ont permis de mettre en évi

dence. C’est ce que l'accord con
clu entre le gouvernement fran -
gais et le gouvernement tédéral
fpnadicn sur la livraison a la

rance d'importantes quantités
de plutonium canadien destiné a
un usage pacifique a permis de
confirmer.

Liintérét tout naturel de la
France pour les Francais du Ca
nada ne doit pas -porter ombrage
aux relations ~entre’ Paris ‘et’ Ot-
awa. On. en.-est-:bien spersuadé
a Paris... .

tout cela en prenant les tablet-
tes «CERMIFEX> si riches en
fer et qui contiennent les miné-
raux tels que :-cuivre, calcium,
manganése, ‘magnésium, phospho
re etc... Le manque de poidg em
péche trop souvent & Ta fernm

d’étre aussi charmante cuit ‘le ,

devrait, et ce qui. est pire «ies
femmes ‘mai: n’ont pas‘de suc
cés.2 Le «CERMIFEX» enrichit
le gang qui est néceassaize & la
femme quien perd 70 miligram
mes mensuellement..

Or, pour réparer cette “perte
le fer lui est indispensable. En,
effet, la fémme anémiée’ est vi-:
laine elle a la peau ridée, elle
perd ses cheveux, ses ongles cas
sants, elle tzanspire abondam-
ment, elle est~nerveuse et dans
cet état Ta menaupose est pré-
maturée,

Hommes, femmes. et
fatigués, anémiés prenez .. vite
leg. comprimés de «Cermifex> qui
vous redonneront la joie de vivre.

Ce merveilleux produit. | des
Laboratooires «Cernelles -est ‘en
vente & la Pharmacie Sosthéne
_Geffrard au eoit de, 100 compri:
més 8 Gdes — 50 0 comprimés, 4
gou-des, Phe










enfants -




















































Un Plan de
Sauvetage pour ....
‘ (Buaite),

§ 10. 00. Les membres adhérents
cependant payeront le billet $ 9.-

il y a mieux encore.

‘vous les membres” ’ “VE déte-
nant un billet pour la rafle par-
ticipent &.3:tirages qui auront
heu chaque semaine pendant 3
mois.

» 2 Primes de $ 8.00

2) 2 Primes de $ 5.00

3) Un billet gratuit pour par-
ticiper A la grande Rafle de la
voiture.

Si le gagnant de la voiture en
a déj& une et que la prime ne
Vinteresse pas, la TVG lui offre

un séjour de 8 jours A Paris :
billet aller retour, hotel, et

’ $ 80.00 par jour comme argent
de poehe.

Voila tout ce que les membres
de la TVC vont pouvoir gagner
en plus des programmes qui sc-
ront plus intéressants et plus va-
riés et une meilleure réception
tant au point-de vue son qu’au
point de vue image.

Plusieurs membres d'un foyer
peuvent se cotiser pour acheter
‘un billet et faire le tirage ou
sort eux mémes quand ils gagne
ront la prime

- Tous nos commanditaires qui
ont un programme de Publinté
a $ 30.00. par mois et qui gar-
dent ce programme pendant les
trois muis que se déroule le con-
cours pour la Voiture ou Je Vo-
yage, recevront un billet gratuit
pour la rafle.

y a beaucoup 4 gagner dans
ces rafles qu’organise la I'VC et
on ne perd jamais.

xxxx

Cette rafle rapportera 2060 dol
lars par mois qui ajouiés @ l’ai-
de gouvernementale s’étalant en-
tre 600 et 1.000 dollars par mois
et & Vapport de la publicité et
des abonnements a Téléguide,
peuvent etficacement contribuer
A maintenir la présence active
de Télé Haiti, dont la direction
dailleurs étudie un intéressant
projet qui, si l’autorité gouver-
nementale l’agrée, fera de la pré
sence de Télé Haiti dans charcue
foyer une source véritable de dis
traction et de culture.

«Le Nouvelliste> anpuie le
plan de Télé-Haiti et demande a
tous de répondre & l’appel de la
direction de Télé Haiti pour sau
ver la station, pour l’aider & sur
monter cette grave crise.

‘Offre d@’Emploi

La Centrale Autonome Métro-
politaine d’Eau Fotable MEP», avise les intéressés qu’un
concours sera organisé & la CA
MEP Ie Samedi 26 Octobre en
cours 4 8 h 30 A. M. en vue du
recrutement d’une Secrétaire bi-
Fngue (Francais — Anglais)
L’inscription sera ouverte le Mer
credi 23 Octobre & partir de 9 h
a.m. Les Dix premiéres inscritex
seront les seules admises. Les can
didates zont priés de se présen-
ter mun‘es de leur dipléme et de
toute piéce mettant en évidence
leur expérience.





A Pinstitut des |
Hautes Etudes —
Commerciales et

La Viregtuon ae "YIHECE an-
nonce |’ouvertare prochaine d’un
cours spécial de Statistique et de
Mathématiques & intention des
Professionnels, des chercheurs et
de tous ceux qui s’intéressent &
ces deux disciplines.

De nos jours, Ja Statistique
constitue ‘pour les Professionnels
(économistes, comptables, ingé-
nieurs, p! psychologues, etc.) et ‘les
chercheurs, (sociologues, ethnolo-
gues), un instrument trés puis-
gant. Grace 4 la Statistique, la
qualité de leur travail sera grar
dement améliorée.

L’objectif de ce cours est de
permettre & ces professionnels et
chercheurs de se familiariser a-
vec certaines techniques statiti-
ques.” Ce cours permettra égale-
ment & tous ceux qui ont étudié
la‘ statistique | de revoir les no-
tions déja apprises et d’approfon
: dir leura ‘connaissances dang cet
te discipline.
> “He ‘cours de” Math(i:natiques gi:
ent diepensé en mime temps que
Statistique permet la ré
“gertaines notions sini-
gebre et facilite la com-
sion des formules statisti-

e programme . de chacu-
ne de ces. disciplines :
STATISTIQUE :

Statistique descriptive -- Nom
=-Etude de. séries

. Régression et
Probabi

Test a’hy













alyse combinatoirc -- Alg&
Matrices — Déter











CHRISTIAN
DIOR

Le Match Haiti -

(Buite)

permutations ne laissérent au-
cun répit A nos lignes arriéres.
Diet:ich Albrecht, Pete Miller,
Willy Roy, les buteurg du jour
se signalérent particuliérement
‘par leur opportunisme.,

Un forcing od se signala par

ticuliérement Barthelemy permit
aux nétres de sauver la face et
notre public détendu laissa le
Stade avec Vespoir d’une revan
che que tous espérent.
Subir un échec en football méme
sur un score écrasant alors qu’on
ne s'y attendait pas est un fait
qui se produit tous les jours,
nous pourrions citer -maints
exemples de superclubs, de super
sélections, Buxquels semblable
mésavenure est arrivée, Les tech
niciens, aprés les défaites, re-
cherchent les causeg d’une défail
lance tant individuelle que collec
tive chez les équipiers et les ana
lysant pour y remédier.

Nous avons ét4 lbel et bien
battus, cela eut été catastrophi-
ques méme, il a fallu qu’un
Barthelmy, un St. Vil, un St.
Surin se réveillent & temps pour
atténuer cette plaie qui saignait
dans des milliers de poitrines
dont les cris devaient étre un
chant victorieux.

L’Entraineuc Fédéral Antoine
TASSY -a conféré fort tard avec
seg assistants, jl a également
fait V’autocritique de la partie
avec ses joueurs. De toute facon,
vs perspectives d'une éclatante
revanche ont été soigneusement
étudiées et cet. aprés-midi & 5 h.
30, la Sélection Nationale va a-
border la: deuxiéme phase de. ce
tou:noi avec de nouveaux atouts.

Le mot d’ordre est maintenant
: Victoire. Nous souhaitons que
le sursaut du dernier quart @heu
re soit laugure d’un succés ce
* soir. ' ‘

Centre Medical
27, Chemin des Dalles

Conférence du mercredi 23 Oc
tobre 1968 & 8 hres. P. M. «Les
E.reurs de refraction en Médeci-
ne Générale» par le Dr. Georges
Hudicourt,

DOSBOOOOSOOSOOOSIAIIVE AO
Au Rex Théatre

Le 23 Octobre a 8 Hres p.m.
THE BEERS FAMILY

(La Famille Beers)
La plug haute expression
de la musique folklorique
des Etats - Unis en tournée
culturelle en Amérique
Latine.

USA

,

- Cartes en vente
au Rex - Théatre

A Gdes 6.00, 3.00 et 2.00
LIISA IIIMAIIIID:

Les Ceurs de
Collene, Vivantes du
College Max Pénette

. Le Lundi 4 novembre prochain
de 8 heures p.m. & 8 heures p.m.,
s'ouvriront au Collége Max Pénet-
te, A Pétionville, les Cours: de
Langues vivantes : (Anglais,
Espagnol, Allemand, Frangais>.
Nota. Les Inscriptions & un
queleonque de ces Cours sont
recgues au Secrétariat de !’Etablis-
‘sement de 7 hres a.m. 4 midi.





Le Mariage de

Jacqueline Kennedy |

(SUITE)

ne Kennedy se tenaient de cha-
que cété des deux époux, un cler
ge blanc & la main dcoite, Joln-
John portait un costume gris et
Caroline une robe blanche bordée
de Rose.

Tandis que VPOFficiant chante

et récite les Psaumes du maria-.

ge, John-John et sa soeur Caro-
line gardent les bras croisés.

De temps 4 autre, Jacqueline
Kennedy se tourne en souriant
vers son futur époux, qui lui ré
pond en lui prenant la main.

La cérémonie,;commencée: a: 1
heures : locales, :s’achéve:
minutes plus ‘A ‘Ta ‘Sortie
de-Ia Chapelle, une bousculade
se produit. Les gor: iMles ont tou-
tes leg peines du monde & tenir a
Vécart les journalistes, parmi
lesquels plusieurs ont sauté des
barques et gagné le rivage de
l'Ile. Onassis et son 6épouse 8c
prétent avec gentillesse, Et, re
fusant la somptueuse voiture qui
attendait & Ventrée de la cha-
pelle, le couple et les enfants de
Jacqueline regagnent a bord d'un
jeep Pembarcadere pour rejoin-
John et sa soeur Caroline.

A bord du somptueux salon bi
bliothéque du Christina se dérou
le alors une réception. Souriante,
Jacqueline Onassis regoit les fé
licitations de ses invités, tenant
serrés contre elle le petit John-
John et sa scour Caroline. .

Le photographe officiel “du
Yacht prend ensuite une photo
wroupant le nouveau couple et Ies
enfants de Jacqueine, ainsi que
sa soeur, la Princesse Radziwill.

Quelques minutes plus tard, a
la demande de son mari, Jacque
line Onassis quittera ses invités
pour prendre un peu de repos
dans sa cabine. Elle est cepen-
dant apparue sur le pont du
Yacht devant les photographes,
qui attendent depuis des heures,
sous une pluie battante et par
une mer démontée.

Les rideaux sont tirés sur les
fenétres du grand salon ‘et petit
A petit, le calme revient 4 bord
du Yacht, ou-seuls demeurent les
intimes et la famille du couple.

La derniére image de cette cé-
rémonie, qui de bout en bout s’est
déyroulée dans la plus extréme
confusion, est celle du petit John
John, en bras de chem’‘se et a
quatre pattes sur la mhoquette et
de sa soeur Caroline qui vid2 en
eachette un fond de coupe de
champagne.

xxx
CHOIX DE LA
NATIONALITE POUR,
MME ONASSIS
WASHINGTON (AFP)

Le mariage de Mme Jacqueline
Kennedy avec M. Aristote Onas
sis, n’affecte en rien sa citoyenne
té américaine, a précisé diman-
che le service des Passepor ts du
Département d’Etat.

La nouvelle Mme Onassis peut
toutefois renoncer a sa qualité
de citoyenneté américaine rou:
prendre, si elle le désire, celle de
son nouvel époux.







Pharmacies assurant

le service cette nuit.
Lundi 21 Octobre 1968
DU PEUPLE
Marché Salomon
SACRE COEUR
Lalue











vee & Port-au-Prince, Mlle Claudet
te: Nadeau... infirmidre de Montréal.
“Claudette est venue assister sf
bonne amie, Mme Danielle Jean-
Pierre, charmante femme du
brillant ‘pédiatre, Dr. Yves Jean-



‘ Pierre qui attend son troisiéme

enfant.

Claudette passe deux ou trois
semaines parmi nous.

Nous lui souhaitons un agréa-
ble séjour parmi nous.

.. Ge mia est arrivée A son
tour venant de Montréal, ‘Mme
Réjane Sirois, mére de Mme Y-
Vvea iexre.

jain Rejene, infirmiére ha
bfe‘et appréciée"’ )'Hépital Ste
Justine est venue attendre l’heu-
reux événement avec le Dr et
Mme Yves Jean-Pierre,

Bienvenue, Maman Réjane.

. Mme Tania Roude Larsen
est. arrivée ici jeud. soir avec
son fils Nicky. Tania est in
femme du Lieutenant Lars
Larsen'de Kansas City. Elle a
été accueillie pur ses parents,
M. et Mme Roude et par sa tante
et Marraine, Mme Digs Meva.

xx

... Hier soir sont arrivées a Port-
au-Prince, Miles Marie Carlewa
Alexander, de Martin Tours de
K-ngston, Gloria Joyce Ho Ken,
Secrétaire et Irma Althea Cecilia
Clarke, «Medical receptionist».
Elles sont toutes de Kingston.
Elles passent trois jours & Vhétel
Choucoune,



° xxXxK
M. Robert H. Power, Res-
taurateur de Nut Tree, Cal:fornie
et sa femme Margarct Mury ont
pris logement hier soir au Castel-
aiti.
xxx
.. M. Elias Tamari est arrivé
hier comme Représentant du
Church World Service avec sa
femme Mary Ellen et ses enfants
Stephen et Marisa.
xxXxX
. Samedi est arrivée & Port-
au-Prince, Melle Gisela Schwarz.
Jeune, grande, éiégante, Cisela
est originaire de Bonn, Allema-
gne, Secrétaire, elle vient d’étu-
dier pendant une année le ¢Bu-
siness Administrations a San

Francisco, Californie.

Une Rerbe 2, exploits

Evans ont batts e en wD: 56. 1/10, le
record du monde que l’équipe a-
méricaine détenait en 2:59. 6/10.

La course a $6 sans surprise.
Dés le deuxiéme -rela's, les améri-
ecains précédaient d‘une trentaine
de métres l’équipe du Kenya, qui
termina finalement & la seconde
place en 2:59. 6/10, égalant a.nsi
Pancien record du monde. La
médaille de bronze revient 4 ]’Al-
lemagne de l’ouest, dont les équi-
piers en 3:00.5/10 ont battu,
ainsi d‘ailleurs que Ja Pologne,
deme, le record d’Hurope.

Enfin, dans le 4x 100 m.
féminin, Barbara. Ferrell, Mar-
garet Bailes, Mildred Netter et
Wyoma Thyus ont amené 89.43
en 42.8/10 le record du monde et
le record olympique qu’elles dé-
tenaient depuis la veille, conjoin-
tement avec la Hollande, -en
43.4/10.

Les cubains ont pris la seconde
place (43.38/10) et les soviétiques
la 8eme en 43.4/10, les hollandui-
ses, exX- record- women du monde,
devront se contenter de la deme
place.





ET RESISTE EN TOUTES
‘CIRCONSTANCES

Montre de luxe? Montre
de sport?

.Mido est tous.les deux 4 la

fois. Elle est faite pour les

mondanités, parfaite par sa__
» solidité, Mido: supporte les -

coups. Voulez-vous savoir

la date? Votre Mido Dato-
- meter vous |' indiquera,

Vous ne remontez Jamais
“votre Mido. ‘Vous’ ‘pouvez

elle est 100% étanche.





7 Agente exolusite
FQUAD A. MOURRA

méme nager avec elle — cat

Vente et service dans 111 parts




















































































































‘LH NOUVBLLISTR

. A

: "Too,

LES DEUX NOMS LES PLUS RECHERCHES DANS LA CHAUSSURE.
PRESENTES SOUS LICENCE SPECIALE ET EN MEME TEMPS-QU’A PARIG-PAR.
-¢./{ VOTRE BOTTIER PREFERE,

LE CHAT BOTTE

(em bas de Radio - Haiti) .



“(ite)

En route vers la République’
Fédérale d’Allemagne, Gisela vi -
site certaines i1ies ues Guraibes. .
Elle passe cing. jours & I’Hotel
Sans Souci,

. Dimanche par ie Vol 233 de
la Pan Am venant dé New York,
‘est arnvée A Port-au-Prince, Mile
Jeri Ann Butler.

Grande, jeune et belle, Jeri
Anne portait un ensemble bleu
marine qui mettait en évidence sa
grace et son élégance de fille
racée, :

Jeri Ann Butler, descendue au
Grand Hotel Oloffson o& elle
passe deux jours, a assisté hier
aprés midi au match de football
qui mettait aux prises les équipes
nationales d’Haiti et des Mtata-
Unis e¢ a la victoire de cette
derniére par 6-3.

Dans la soirée, ‘aprés avoir
visité IH6tel Montana, elle. a
ding au Grand Hétel Vlof{aon
avec MM. Henry O. Dornian, Pré-
sident d’une compagnie de Publi-
cité & New York, Anthony
Richard Shelley, Consultant en
tourisme, et nous,

Mme Simone Felquiéres est
arrivée dimanche venant de Paris
via New York, A l'adresse du
Dr. Dominique, Cheinin des
Dalles,

x XX

TONY ET SUZANNE
FARRUGIA SONT PARTIS
APRES 12 ANS ICI .

. Samedi matin ont pris l’avion
pour la Californie, Anthony
Harrugia ct sa charmante femme
Suzanne.

M. Farrugia vent de ditiger

penda’ ny douze ans la «ALL
AMER™CA CABLES». II prend
sa retraite.

Sa femme Suzy était devenue
une figure attachante de notre
milieu, cn partic:pant a toutes les

oeuvres soc.alés pour lesquelles |

son enthousiasme et son dévouc-’
ment ont été sollicités,

Il faltait voir samedi le nombre â„¢

de gens qui se pressalént 4 l’aéro-
port Frango.s Duvahier pour lui
dire au revoir.
- Nos meilleurs voeux accorapa-—
gnent Tony et Suzy.

XXX
Mme LILA CLARK
PROFESSEUR A UNION
SCHOOL EST PARTIE

La quantité de gens qui se,

trouvaient & l'aéroport samedi-
soir pour saluer A son départ Mme
Lila Clark

équivoque de J'affection _ dont
celle-ci jou‘ssait en Haiti, plus
particulie rement aA TION
»SCHOOL ot - elle vient

d'enseigner pendant trois mois,

\'Histo.re et Anglais. ' Des
enfants pleuraient comme au
@épart d’un étre cher qu’ils ne
reverront peut-étre jamais.

En effet, il est peu probable
que ces enfants revoient jamais
ja compréhensive {nstitutrice qu’a
été pour eux Mme Lila Clark, car
elle a dG Voler au chevet de l'un
tles membres de la famille & Los
Angeles, Californie,

Mme Lila Clark, avait, avant -

de commencer A ense:gner &
UNION SCHOOL, passé plus de
aix ans comme Missionnaire ici.

Son départ a été un arrachement
pour elle. Ses larmes répondaient
abondamment a celles de ses
«enfants» de {UNION SCHOOL.

Bonne chance, Mme Clark ,

. xx xX

LE SEJOUR
A PORT-AU-PRINCE DES
(ORFICTELS D‘AIR FRANCE

..Samedi matin ont repris l’avion
‘pour Miami, le Directeur Rég‘o-
nal d’Air France (Etats du Sud
des Etats-Unis et des Caraibes)
M. Henri Lardon, sa capt.vante
femme Jeanne, le Commandant
\Georges Ravier, pilote retraité
dAir France ect sa charmante
‘épouse Rebecca, et. M. André
Négre du Commissariat da’Air
France & New York.

Ils sont partis par Je Vol 2964
d'Air France.
M. cf Mme Lardon, et le Gomman
dant et Mme Ravier étaient .ar-
crivés Vendredi matin venant de
Pointe-A-Pitre en compagn:e de

M. Louis E. Henry et sa jolie
femme Francine.
M. Naégre était arrivé de

Miami dans l’aprés midi.

M. et Mme Louis E, Henry
Bont, repartis dimanche aprés-
midi pour Pointe-&-Pitre.

emerciements

Mine Vve Arétin Victor, Miles
Carole et Marie Eva _ Victor,
Mile Germaine Victor, Mr Ed:
mond Sylvain et Madame née Cy
jotte Victor et.enfants,

Remercient bien sincdrement
Son Excellence le Dr Francois
Duvalier, Président a Vie de la
République et Madame Simone
G. Duvalier, le Département de
lAgrculture, des Ressources Na
turelles et du Développement Ru
yal, les amis de la Cap‘tale, de
Ta ‘Province et de I’Etranger qui
Jeur ont apporté le récontort de
leur sympathie & Voccasion . du

. déces de feur trés regretté

ARETIN VICTOR
t Epoux, Pére, Frare, beau-frére
Me ioncle, efilevé & leur affection
6 28 septembre 1968 et les prien:
‘de croire & leur profonde gratitu
de.
1;, Portrau-Prince,, le 31 Octobre



Centre Culturel

4 Lea ‘cours du soir ont démarré |
"(att local: de l'Ecole Normale
fi @Inatitutetrs, A ]'"Impasse
“Lavaud)
i L’organisation et la aupervision
Peat, quasurée par le Frére aymond:

Les éléves inscrits'en Rhé
jrique® et «PH losophie: seront présen'



., ptéa_ par Vétablisgement aux exa-



_siises tas a



Sit NSN

mens officiels. de:la D.G.B.Noo34
-Geux qui auraient lintention de
ey ingcrire sont pride

le plus tat, .

-ont diné samedi ‘soir, ©

est une preuve’ non. .



Division Caraibe &°Pointe-P.tre,
sous lobédience ‘de. laquelle est
passé le Bureau ‘d’Air ‘France a
‘Port-au-Prince. .

Ces sympathigues officiels d’Air
France avaient ‘prie logement 4
la Villa Créole.

Tis ont été pris en charge par
le Directeur du. Bureau 4’Air
France A Port-au Prince, M.
Norbert Mulet et,sa femme Gigi.

M.. et Mme, u.s B, Henry
au fameux
Restaurant Le Rond Point, en
compagnie du Chef d’Escale d’Air
France » Port-au-Prince, M.
Norbert Mulet et sa pétillante
femme Gig., de Miles Phyliis
Lerner et Judy Sirkus de New
York, avec M. et Mme Max Bu-
teau, propriétaires de ce Restau-

‘rant comme Amphitryons.

xxx

Avant de partir, le Conmmandant
Ravie. a b.en youuu nous accorder
quelques minutes d’entretien” qui
nous ont: perms de brosser
tableau suivant de sa belle carrié
re dans lav.ation. -

En effet, le Commandant Geor-
ges Ravier qui en artivant ici
vendredi avee sa femme Rebecca
avait voulu disparaitre dans ['in-

cognito a été decouvert & notre

attent.on. par M. Lardon.
Aujourd’hui ret.aité, aprés

trente-huit ans d’aviation active

et plus de 24.000 heures de vol,
ce sexagéna.te qui A su garder la
ligne n’aurait été & nos yeux
qu'un paisible touriste si M.
Lardon ne nous avait pas révélé
sa vraie identité.

Cependant' Georges Ravier reste
A notre connaissance le pilote
Air’ France pose le
premier avio bré de Vhippo-
campe sur le ‘Haiti, & l’occa-
sion d’un voyage:



- amener’ la Troupe Jean Gosselin
. ied en 1965, en‘provenance de

Fort de France.

Officier de ’armée de Air,
il entra a Acr France vers Ja fin
de 1940. -I1 fit pendant deux ans
stages et apprentissage de la
ligne & Mariguane,
Rabat . ensuite, & Algec, enfin
dot il put-rejoindre - il ne nous
dit pee comment - le Colonel
Lionel :de s Marcaier, Créateur et
animateur “lignes aériennes
Mil.tares (eam & Damas.

‘De ™ Marmier, mort général,
reste. pour les aviateurs ~ d'une
certaine époque et pour d'autres
aussi, un authentique héros.

En; gagé durant la guerre 1914-
18 alors qu'il ava.t a peine 16

ans, il la terminaavec ‘la médaille-.

militaire, la Légion d’Honneur et
de nombreuses palmes sur
croix. de.guerre.: .

“Dans Ventre deux guerres, de
Marmier fut Vun des grands
noms de l'aviation marchande
francaise puis de la nouvelle
Compagnie -Air France créée en

En 1940, Je. Colonel de Mar-
mier rejoignit le Général .de
Gaulle mul lui confia les trans-
Ports aériens dans le Moyen-Orient
aprés le départ des troupes fi-
déles au régime de Vichy. De Mar
mier rallia la base d’Air . Fran-
ce de Damas. Avec une poignée
de gargons résolus, il en fit une
base de révision, d’entretien, ‘de
formation, & partir de laquelle
partirent des lignes nouvelles vers
Madagascar, la Réunion, Maurice,
Fort Lamy, Brazzaville, Pointe
Noire Libreville, Douala, Lagos,
‘éhéran et. enfin Galeutta

“et plus: tard: Saigon,

Une partie de cette “épopée fut
vécue par notre ami le Comman-
dan; Ravier dont Yémotion est a
peine voilée au rappel de ces sou-
venirs lointains dans le temps
mais si proches dans son coeur.
Ii faut dire que trop de ses com-
pagnons ne sont plus; parmi eux
le Général de Marmier perdu en
mer au cours d’u vol entre Alger
et Paris, L'un des gros hydravions
sortis juste aprés la libération
porta-le nom de: Lionel.de Mar-
mier. Il était Grand Officier de
Ja Légion d’honneur et ‘Titulaire
d’une dizane de zitations.

Le Commandant Ravier au
‘cours de ce voyage refaisait avec
beaucoup. dg nosinlgie les étapes
@hier et en particulier celles du
secteur des Antilles ot il avait
fait deux séjours, en 1955\et 1956.
Si la Martinique, nous d:¢ le Com-
venante, Haiti est mieux encore;
elle est certainement ]’'Tle of Yon
parle un francais agréable et qui
ne manque ni d’attraits ni de
fascination.



le .

debord a.

sa:

Aux Ondes Sonores
-Le piarunine dee sits Daviess Y) tis

MEXICO (AFP) —

En battant la France par 3
buts & 1 (mi-temps 1/1) le Ja
pon s‘est qualifié, pour les demi-
finales du tournoj olympique de
football,

xx

FOOTBALL ©

(QUARTS DE FINALE) —
Guadalajara.- ,Finalement Hon

grie un, Guatémala zéro.

xx

Puebla — En quart de finale:

ro,

Mexique b bat Espagne deux a zé

LEON (arp) © — Finalement

-la Bulgarie est qualifiée pour

les quarts de finale, aprés tira
ge au sort. A la fin de Ia pro
longation Bulgare un = Asrael
un.

xxx
LES RESULTATS DE
LA Téme JOURNEE
MEXICO — AFP — __.

Au cours de la septiéme jour-
née des épreuves olympiqueg de
Mexico, les résultats suivants
ont été enregistrés.



Mariage a New York

Nous annongons avec plaisir
le mariage de la gentille Mlle.
Evelyne Joseph fill§ de Vve. Dan
tés Joseph née Mathieu et du
jeune Georges Baillergeau fils
de notre ami le Député Félix
Baillergeau.

La ceremonie religieuse a été
célébrée & New York en I’Eglise
Ste. Thérése Quilla.

Nous présentons nos voeux
@heureuse union au jeune et dis
tingué couple.



Le Championnat de

France de Football
SPORT — FOOTBALL.

PARIS (AFP) — .
Pour le championnat de Fran
ce professionnels —_ lére divi-
sion :
A Monaco : Monaco et Nice
0/0
A Ajaccio : Rouen bat Ajac
cio 1/0 .
A Sedan, Sedan bat’ Rennes
/0
A Valenciennes: Valenciennes
_ bat Marseille 3/1 —
A St. stienne: Lyon bat St.
Etienne 1/0
Samedi & Nantes: Nantes bat
Nimes 8/1

Samedi 4 Bordeaux: Bordeaux
* bat Bastia. 8/1

Samedi 4 Sochaux:
bat ‘Strasbourg 3/0
Samedi & Metz: Metz dat Red

Sochaux








CHAMPIONNAT DE FRANCE Fr
PRO - 1ERE DIVISION
CLASSEMENT :

1—- Bordeaux. 8. . matches ,
points ee

2— St. Etienne 7.match
pts. , ot

3— Lyon 8 mate

CHAMPIONNAT. DE FRANCE
PROFESSIONNELS ‘
2éme DIVISION
A Ajaccio :
gnon 7/2
A Angouléme::Angouléme bat
Cannes 2/0
A Limoges:
ges 3/0
A Boulogne: Nance
gne 1/0
Vendredi 4 Besan
et Joinville 0/0
Samedi a Toulon
Dunkerque 2/0
Samedj A Beziers: Beziers bat
Chaumont 3/0

Gazelec et Avi-



Angers bat Limo

Samedi a Grenoble: Lens bat
Grenoble 2/1 .
Samedi A Reims: Reims “bat

Lorient 4/0
Samedi & Lille:
pellier 1/1.
xxx
POUR LE CHAMPIONNAT DE
FRANCE PROFESSIONNELS
— 2&me DIVISION
CLASSEMENT :
J Angers 10° imatchés 26° “pt.
nts Angouléme’ 11° ‘matches’ 21

Lille et Mént

re Toulon 10°matches 17 pts.
4— Aix 10: matches: 16 pts.
5— Lens 11 matches 5 pts.”

















LE DISQUAIRE BIEN CONNU _






- de dépenses 6
“TECHNIQUE... EXPE
NOTRE STOCK LE

@ pe
NCE... PRO
US I PORT:

v

Od BUX OLYMPIQ ES









. Dupleasis et enfant; Mr. et Mme
Mai















— Natation ‘Cent “Métres Bras
se Messietirsi: Donald’ Mackenzie
(Etats Unis} médaille dor (une
minute of set. 7- record 06,08,13),
Viadimir Kosinsky (URSS) mé -
daille argent (une min. 08 sec.),
Nicolas Pankin (URSS) médaille-
de bronze (une ‘min, 08 sec.).

—Natation Cent Métres Bras
se Dames: La Yougoslave Djur-
dica’ Bjedov . médaille d’or (une
min. 16 sec. 8 reco.d olympique),
Galina Prozumenschikova (UR
SS) médaille d’argent (une. min. -
15 sec. 9), Sharon Wichman (E-
tats - Unis) médaille de bronze
(une min, 16 sec, 1),

— Nataton Cent Méres ‘Nage
Libre Dames:. L’Américaine Ja-
ne Henne médaille..d’or < (une
minute). Sue Pedergen (Etats-
Unis) médaille d’argent (une ‘mi
nute zéro sec. 3/10). Lynda Gus
tay: (Etats - Unis) médaille
de bronze (une miriute zéro - se.
3/10).

— Natation Cent Métres Na-
ge Libre Messieurs: L’Austra -~
lien -Mike Wenden médaille d’or
(52 sec. 2/10, nouveau -record du
monde) Ken Walshn (Etats U-
nis) médajle d’argent’ (52 sev.
8710), Mark Spitz (Etats Unis)
médaille de brorize.

-—- Athiétisme Decathlon: L’A
méricain Bill Toomey (Médaille
dor, ’Allemand de Ouest Hans
Joachim Wulde, ‘médaille dar - -
gent, ’Allemand de l'Ouest Kurt
Bendlin médaille de bronze,

. — Atlhétisme 800 métres Da-
mes: Madeline Manning (Etats
Unis) médaille d’or (deux minu
teg zéro sc- 9/10) nouveau re -
cord olympque, Llona Silai (Rou
manie) médaille d’argent (2 min
02 sec. 5), Maria Gommers, Hol-
lande) ‘médaille ge bronze (2
min, sec. 67).



Messe de Prise,

de Deuil

Une messe de prise de duil pour
le repos de l’‘ame du regretté
GERARD WIENER

aura lieu A 6 bh. 15 du matin
mardi 22 Octobre en l’Eglise St.
‘Pierc.e de Pétionville

Cet avig tient lieu d’invitation
aux parents et amis du défunt
et de‘la famille.



Décés de Mme —
Paul Adam

Nous annoncons avec beau-—
coup de peine le décés de ‘Mme™
PAUL ADAM, née Résia PIER-
RE survenu ry Hopital du Cana
Pe Vert le jeudi 17 Octobre’ 1968 .
9h. 20-pm,
ms, en, cette: dou-
tance, nos sincé-
3 A son mari Mr.



“econo!
_ Paul Adam.
Ses enfants ©: “Mme Veuve De-
niga ’ Gay; Pingénieur’ Richard
eb:21Madaeme; }






















Carlo Destin, et Mme née Marcel.
le Gay; Lionel P
trick, Lionel,






: Melle

Fernande Mr. et Mme
Henry et Mme M6
et Mme Y-

. Geor

bhetter- et Mime née Anne

Marie Pjerre et enfants; Mme




Andrée peeaplaisiy Pie.re et en-
fants; .Dr.. Fritz Monplaisiy’ Pier
Te Madame et enfants; +














-Mme Ida Roc Pierre, Melle Mer-

cedés Dussek; Melle Maria De-
houx; Melles Claire, Marie, Fer
ninde Dehoux; Mr. et Mme Théo
dore Achille; ‘Mr. et Mme Pierre
Dussek fils; Mr. et Mme Gérard
Dussek;.,.Mr. et Mme Raymond
. Mare Dussek; Mr.
Duplessy; Mr. Max

ple Madame et enfant;
Melle Yolande Duplessis; Mr. le
Dr. René Duperval, Madame et,
enfant; Mr.. le Colonel Keaner
Blain ‘et Madame; Mme Cylotte

























urice Chalmers; "Mr. et Mme
dyé6 Chalmers et enfant; Mr.
Mme Raoul Chalmers,
‘A sés arriéres neveux et
ces: Mr. Antoine Smith, Ma
me et enfants; Mr. Vingén ie
Gérard Gateau, Madaine eee
fants; Mr. Arnold Gateau et. en-
fants; Mr. et Mme’ Frangois pe
val et enfants; Mr. et>
Gateau et enfants; M. = Pasle
Guillaume; Mr. Leslis ‘Alpho!
Mr, le Dr. ‘Duverseau, et Mi
me; pie Pierre; Melle Mo
nique re; Mr. Yves. Mon
sitt Pierre Junior. - piel
A. ses beaux frdres ‘et belles
%






















‘Mr.:Emmanuel: Adam

née Euphémie Delatouy; .

ban Adam; Mr. uc. A-"
ni" et ens:





Full Text
*










~ 10.000 famliles ou 10.000: foyers



‘ toire et Vous © prétiez

No 27.660



SUOTIDIEN
LE PLUS ANCIEN D’HAITI
FONDE EN 1996 -

. Directour - Administrateuy t
MAX CHAUVET

A Poccasion du 22 Octobre

se a Gg

Les Syndicats renouvellent
leurs attachements
au Président Duvalier

d'Haiti, sont prétes & consentir Industrie — Morel CHERUBIN,

Pt-au-Prince, le 19 Octobre 1968
Monsieur le Président a vie,

Il y a tout juste 11 ans, a la
suite d’une des batailles électo-
rales les plus troublées, les urnes
consacraient Votre éclatante vic-
serment
comme Président de la Premiére
République Négre Indépendante
du Nouveau Monde.

Les Organisations Syndicales
aiment & rappeler A l’occasion de
cet anniversaire les luttes que
Vous avez menées, comme siinple
citoyen, en faveur des -humbles,
celles que Vous avez poursuivies,
avec quelle conviction, comme
Sous.- Secrétaire d’Etat au Tyra-

- vail d’abord, ensuite comme ‘Li-

tulaire des Départements du Tra
vail et de la Santé Publique.

Depuis, Votre Excellence avait
donné la mesure de Son Amour,
de la classe ouvriére, de-la pay-
sannerie, des travailleurs intellec
tuels progressistes et de la jeu-
nesse estudiantine. Dés lors, Vous
Vous étes signalé comme
un Justicier. désireux de mettre
un terme aux injustices révoltan
tes dont étaient victimes ies mas
ses sub-urbaines, ouvriéres et
paysannes.

Votre ascension a la Premicre
Magistrature de Etat marque
une étape décisive dans l’h'stoire
de la classe ouvriére Haitienne.
Les conquétes dont Vous Tavez
fait bénéficier dans tous les do-
maines, constituent Je meilleur
des combats jamais menés chez
nous pour la libération du pays
et du peuple. ,

Pour assurer la promoticn pro
gressive des travailleurs et des
paysans, Vous avez élargi les at
tributions du Département du
Travail devenu Département des
Affaires Sociales.

Dans la nouvelle décennie aont
Vous avez défini les objéctifs éco
notiiques et technologiques, lex
ouvriers, et les travailleurs de tou
tes catégories, réaffirment qu'ils
sont plus que jamais A Vos cétés
pour:que je barrage Hydro-Elec
trique de Péligre soit une -réali-
té. 5 . oo

Powr-le développement écono-
mique‘d’Haiti, les organisations
sytidicales #se joignent ‘au Peuple



‘Un ‘plan de sauvetage

tous les sacrifices.

A loccasion du Onziéme anni-
versaire de Votre prestation de
serment, les Syndicats affirment
que la bataille de la deuxitme dé
cennie sera gagnée parce que
Vous, Monsieur le Président & vie
de la République, Vous avez foi
dans Votre Etoile et que les Clas
ses ouvriéres et paysannes sont
avec Vous pour colmater les bre
ches et aller avec Vous, de vic-
toires en Victoires.

Daignez agréer, Monsieur le
Président & Vie, les assurarices

de notre indétectible attachement,

h Votre Personne et A Votre Gou
vernement de promotion et de
Justice Sociales pour tous.

Eugéne MAITRE, Président
Ass. Chauf. Guides — Achille
LAROSE, Président de la Conf.
des Transports — Moliére COM
PAS, Président de la Conf. des
Tray. Haitiens — Jacques ST-
LOT, Président de Force Ouv.
Paysanne — René JOLICOEUR,
Président du Synd. des Trav. Cie
Electrique — Marcel VINCENT,
Président’ du Synd. de la Petite

Président Synd. HASCO_— La-
hens JOSEPH, Prés. Syndicat
HAMPCO — Joseph DORCE,
Prés, Syndicat Débardeurs <— Jé
réme NAU, Prés. Synd. Agences
Maritimes — Anna JOLY, Pré
sidente Synd. des Trieuses de Ca
fé — Eddy PAYEN, Président
Synd, Haiti Métal — Sanson JO
SEPH, Prés. _Synd. Usine Bata

-— Frangois GEORGES, Prés.
Synd. Dunbric Duntex — Simon
CHARLES, Prés. Synd. Nadal

Barnes — Gérard JEAN, Prés.
du Synd. SHADECOR — Acétfis
LEYS, Prés, Synd. Tomar Indus
try —y Félia LAFOREST, Pres.
du Syn. Tabac Comme Il Faut- -
Louis MARCELIN, Prés. du
Synd. Ciment d’Haiti — Nerva
COLIN, Prés. Synd. Boissous Ga
yeuses — Pierre CARRE, Prés.
Synd. P.A.A. — Fritz GASTON
Prés. Synd. ALPHA — Gérard
AUGUSTE, Prés. Synd. Moder-
ne Dry Cleaning — Joseph DOU
GE, Prés. Synd.. de la Confec-
tion — Dieujuste DORLEMA,
Prés. Synd. Manutacturing (ie
— -Millevoix ABRAHAM, Prés.
Synd. des,Bouchers. :



LES I



LE ROMAN DE FRANCK.ETIENNE : «MUR A CREVER>

d



Notre production. romai
vient de s’enrichir d'uné nouvel-
le oeuvre : le roman de: Franck
Etienne, paru. aux Presses Port
au-Princiennes et intitulé:’ «Mér
& crever», .























Bourré de talent; Franck

«LITINERAIRE- Di

Dans le champ de la‘eri
nock Trouillot nous offre
nérajre d’Aimé Césaike>
tive de créer. chez
ciologie de. la litté
étude‘ intéresse tout:

d’un des grands de*
de». Nous allons le:



XXX
AIRE»
plus ‘grand paisir, pour pouvoir >

tienne:qui nous’ a, déja donn3
dexcellents recueils .. de poemes,
prend :d’emblée saplace et une
bonne’ dans, le;roman. Nous par
lerons plus’ amplement de «Mir
A crever>. En: attendant, nous en
annoncons la parution et en re-
commandons Ja: lecture. ..

D'HENOCK TROUILLOT

en rendre compte., ..
Noug adressons ..



nos —.compli-
ments’ notre excelient ami et
eollaborateur Hénock Trouillot
qui a déj& publié d'importantes
études. sur notre histoire et sur
notre littérature. Son -citineraire
d’Aimé Césair> retiendra l/atten
tion de nos intellectuels.



pour Teélé - Haiti

Menacé dans sen existence

Notre unique station de télévi
sion est une nouvelle. foid.mena-
eée. Une situation financiére dra
matique qui ne permet méme pas
de. boucler-les frais de salsire du
personnel; un matériel technique
couteux qui n’a n’a pu étre re-
nouvelé ou correctement entrete-
nu : voilA‘a quoi “fait face la
direction de Télé Haiti qui est
une nouvelle fois devant J’alterna
tive : fermer ou ... trouver ‘la
formule de sauvetage.

LA FORMULE : LA TVG.
‘UL

“-C’eat la Télévision communau-
taire | La T. V. nous intéresse
tous; tous nous pouvons contri- -
buer au sauvetage de notre seule
station de Télévision.

«Téléguides>, dans un récent
‘ditorial, nous indique la facon
simple. et:.efficace de eontribuer.:
au SAUVETAGE de Télé Haiti.
élégnides écrit :

D’aprés les ‘statistiques, i] y 2
peu plus de 10.000. récepteurs
e Télévision en Haiti : Port-au-

ragoane, Jérémie, Gonaives,’
Marc, Mirebalais y compris Pé
tion Ville, Kenscoff. Voila . done’

qui ont intérét a voir
Téléhaiti, & recevoir des program
mes intéressants et variésa. Pour
que Ja Station fonctionne normale
ment, i] faut prés de $ 6.000 par




‘Publique et

: la
‘Max Adolphe,-et sa
‘Rosal'e’

marcher® *

mois, comprenant achate de films-
a long métrage, feuilletons, spec
tacles en direct avec -des artistes
de chez nous, décors, courant é-
lectrique. etc. Cette somme coni-
prendrait également des achats
de piéces indispensables
pour obtenir des images comme
i] faut.et un son bien synchron’

sé. des pieces de réparation, des
tu (qui’ sautent de temps en
temps), des appareiis “our les
tests. etc. etc. .

U n'est pas possible de croire
que 10.000 foyers soient incapa-
bles-de réunir une cotisation. de

6.000 nar mois (moins de 2
gourdes 50 par mois par foyer)
pour se distraire, s’informer,
s’instruire chaque z0ir, avec tou
te la famille. Les habitants de
tous les autres pays le font, pout
quoi ne pourrions nous pas le fai
re chez nous aussi 7 Nous avons
donc. compris qu'il fallait frapper






Vimportance... .dez .

pour tous les Haitiens. ¢

tous les. domaines eric!
“Nationale, “art



Dr Francois: Duvalier, au Lycée
des Jeunes Filles, “&l’Ecole Ré-
publique du.

Ces’ :

ar: Adi athe
M ‘de la Croix des Bossa-
A. André Taillefer
6 7 athe “;









aux portes et expliquer notre but, ies



Christina, au. si

lévision Communautaires. Avec
$ 1.00 par mois on devient mem
bre dela TVC. Seul un membre
adhérent peut iecevsir les privi-

léges qu’offre la TVC.

1) 4 numéros de Téléguides par
mois.

2) Tirage de 4 primes de $ 1.00

" chaque semaine.

+ Ce nest! pas tout
“ Chaque trimestre, il_y aura
une grande Rafle dont l’enjeu est
une magnifique Voiture Automo
Lie, A + -“
“Pout le monde peut rarticiper
a cette rafle. Le prix du billet

(Suite page 4, col 1)

‘minutes dis & notre portier Ed-

DESSALINES

Ce matin, a commencé aux Ca*
sernes Dessalines le jugement:’
par contumace des accusés : Paul :
Eugine Magloire, Lue Fouché; ‘
‘Robert Bazilo, Joseph L. Déjean,
Aleide Raymond Joseph, Ray *
mond Cassagnol, Lous Edouard .
Rey, Raymond Montreuil, Fran-.
gois Benoit, Gaston Jumelle, Mar:
cel Fombrun, Jacques A. Léger,*
Henry E. Vixamar, Leslie Mani:



gat.

Le Haut Tribunal Militaire est-
présidé par le. Colonel Jaques:
Laroche, assisté des Colonela Oc-:
tove Cayard, Kesler Blain, Geor--
ges Danache et Claude Raymond.
L’accusateur ‘militaire est le Lt
Colonel Franck Romain.

+



_Liépreuve de force est enga-
gée entre: le Président Thieu ut
’Ambaysadeur des Etats Unis a
Saigon M. Bllsworth Bunker sur
le point de savoir si le ‘Sud-Viet
nam accepterait la présence de
Représentants du Front. Natio-
nal de Libération & la table de
conférence. L’Ambassadeur & la
main de fer dans un gant de ve
lours avee peu de velours, dit-on
he parait pas avoir convaincu
les dirigeants Sud Vietnamiens
que cette concession de leur part
est indispensable si l’on veut’ a-
houtir & louverture de négocia-
tions véritables conduisant & un
réglement du conflit vietnamien.



L’Administration
_ Générale des Douanes
et les Ciuvres Essentielles

Messieurs,

Il nvest agréable d'accuser ré-
ception de votre lettre du 9 Oc:
tobre 1968 par laquelle vous m’a
vez informé de la mise en vente
au Comptoir de Vente (Presses
Nationales) du TOME I des Ocu
vres Essentielles (Eléments d’ung

Doctrine), Beme edition, reve;
augmenté et corrigé. - : .
Je prends plaisir & vous infor.

mer que le Personnel de cette Ad
min‘stration sera heureux d’ac-
quérir cet ouvrage de 921 pages.
ou se trouve défini et exposé le
-Duvaliérisme, Doctrine Révolu-
tionnaire du Peuple Haitien,; qui
est & Pavant-garde de la Rénova
tion Nationale, grace & sa Scien
ce, & sa Vision ésotérique et &
son Humanisme, ayant comme
eritérium la Paix, le Progrés et
le Bien - Etre.

J’ai demandé au Chef du Ser-
vice Administratif de se présen-
ter au Comptoir de Vente pour
arréter avec vous les modalités
de livraison et de paiement.

Je m’en voudrais de ne yas
vous présenter mes félicitations
pour cette idée heureuse que

vous avez eue de permettre a tous
de se procurer ce PREMIER TO
ME ou ils trouveront, dans les
termes propres de Notre Leader,
les éléments de la Doctrine Du
valiériste. Qu’il me soit permis
de rendre hommage a Notre
Chef pour avoir. pensé A niettre
en volume la Doctrine qu'il a éla
borée pendant de nombreuses an
nées d'études et de méditations.
Recevez, Messieurs, l’assurance
de ma parfaite considération.
Franck THEBAUD
Directeur Général



Le Match Haiti- USA

Le sursaut haitien

Devant te Représentant du

_ Président § Vie-de la République,

le ~ Capitaine. Francis Charles,

« VAttaché Militaire deg Etats -

Unis d‘Amérique du“Nord, Repré
sentant l’Ambassade de ce Pays,
de nombreuses personnalités gou
vernementales et diplomatiques
et.la foule des grands jours,
s‘est déroulée la premiere man-
che du Tournoi HAITI — USA.
Nous ne ferons pas le reportage

‘de cette rencontre dans ges dé-

tails mais reléverons les
les plus saillants:

Deux butg acquis par les ad-
versaires au 38tme et 43éme

faits

ner Charles quj se montra mala
droit dans son placement. Quatre
autres aux 5béme, b9éme, 62eme
et 65éme sur lesquels le gardien
Fresnel Duchatelier et toute la
défense haitienne ne sont pas
sans reproche. Guy St. Vil, Rey
nold St, Surin diminuérent ce
large écart aux 70éme, 78éme et
85éme minutes. Nos garg jouant
em premiére 'mi-temps au
trot perdirent maintes occasions
et furent contrés par les améri-



Pension Spéciale
Décréte:

Article ler_— Une _allocation:;
mensuelle de MILLE’ GOURDES.::
1.009.00) est accordée a ti-*:
tre de pension spéciale & Mme *®
A ses en-?
. Keing, grand triomphateur d'un

(G,.

Vve. Rochel René et
fantg mineurs.









































'6t6 respectée, loin 8’e

gest mame déroulé dans
gantesque confusion et ce
ang taine |

maria,
une

“en régle me-
né par quelque trois cents jour-
nalis tenter,

bri age!

‘les autorités et par
de V’Armateur.grec, »







maintenues & digtane :par.lea ve-
dettes: f Christina qui

ay :
le située au coeur de I'Ile,
Tis y -rejoignalent. quelques mi

Le Mariage de Ja

_ traient alors dans la petite cha-
pelle aux murs blanchis

“chaux et dont V'intérieur était /)époux, face









@laborder, ...
‘barr:

Seat le- suivant - ‘ i

petit:



cains qui prirent Vavantage. A
la reprise nog lignes défensives,
alliant le bon au pire, aidaient
les visiteurs A augmenter leur
avance, Ces derniers athlétiques, ©
avec des défenseurs balayant
leur zone avec Apreté et deg at-
taquants remarquables par leurs

(Suite page 4. Col. 2)

A MEXICO

« Une gerbe d’exploits a mai
derniere journée d’Athletisme

MEXICO, AFP.—

(Signé Daniel Rocher)

Une gerbe d’exploits a mar-
qué Ja derniére journée des com
étitions d’athlétisme dea Jeux de
a 19e Olympiade, dans un stade
absolument plein (80.000 specta-

~ teurs environ) et par un temps
* agréabl
= du Monde et six records olympi-

le. Au total, trois records
ques ef un record d'Europe ont
été battus au cours de cet aprés-
midi, dont les grandes _ vedettes
ont 6té finalement |’Ethiopien
Mamo Wolde, vaingueur aisé du
Marathon et le Kenyan Kipchoge



Polycarpos Athanassiou,

e@lébrait VOffice & la demande:

Les.deux futurs époux péné-!
a la

dépourvu de toute décoration, hor"
mig les dizaines d’imposantes ger
bes de fleurs. oo

En raison de l'étroitesse du.’
sanctuaire, seuls les enfants de *
Mme Kennedy et les proches pa,



cqueline

_Kennedy et d’Aristote Onassis

nutes plus tard l'Archimandrite’ » rents ont été admis
0 Chape-':
_lain de l’Eglise Kapnikarea, qui, veillaient pour en mterdire Vac-

le de M. Aristote Onas

fh
:



a VOffice,
tandis que les gorilles & lentrée
cés,

. Jacqueline xXennedy, vétue d’u-
ne robe plissée beige clair trés

*: simple, au buste rehaussé de den

telle et coiffée d’une mantille
blanche sur sa Jongue chevelure,
a pria place A cété de son futur
a l'Arrchimandrite.
A sa droite se. trouvait Aristote
Onassis, vétu d’un costume bleu
marine, le front ceint d'une cou

ronne blanche. ee

Ley deux enfants de Jacqueli-
(Suite page 4, col. 8)



a Distributi

A. Vissue de la premi i are semai-

ne des jeux olympiques et alors,
l’athlétisme a pris fin, a




que
Bate Unis sont
téte au tableau des médailles dont!

Je bilan,-le 20 octobre ; au soir,}




Etate-Unis 24 or, 15 argent, 16,

B.B.S, B sigent, 11

bronze
France 5 or, 1 argent, 8. bronze

Allemagne Est 4 or, 4 argen'
8 bronze









nettement en}:




| "Danquie 2:or, 0 argént;.0 bronse
Team ae as

es Médailles aux J.0.

‘Kenya 8 or, 4 argent, 1 bronze

: Roumanie $'or, 2'argent, 0
bronze | * oo

Pologne 3 or, 0 argent, 7
bronze: °

Allemagne Ouest 2 or,
gent, 5 bronte
Grande Bretagne 2 or, 2 argent,
1 bronze .
Hollande 2 or, 2 argent, 1 bron

6 ar-

ze ‘
:- Tran 2 or; 1 argent, 2 bronze
Suéde:2 or,'2 argent, 1 bronze

L Pehécoslovaquie a 0 argent,




je 1 or, 2 argent, 4 bronse:
Finlande’1 or,'1 argent 0. bronse
_Ethiopis :2: ‘Ox, 1 argent,

La Vie Internationale AU

Sur le terrain, les conditions
donnent impression que louver
dure du vrai dialogue est immi-
nente. Liaccalmie dans les com-
bats. atteint aujourd’hui sa qua-
iriéme semaine si J’on excepte
quelques incidents inévitables de
faible envérgure.

Pour le Moyen Orient ot l’cn
s'attendait & un début de contact
entre les deux cantps opposés, le
rejet par M. Mahmoud Riad, M1
nistre des Affaires Etrangéres
de la RAU, du récent. Memoran-
dum israélien définissant les con
ditions d'un réglement mettent
fin pour le moment a ‘cet espoir.



«Le Matin» annonce
une nouvelle |
réconfortante
pour tous '

Dans son édition de Dimanche
Lundi notre confrére «LE MA-
TIN» a annoncé une nouvelle
qui réjouit les autres confréres,
les amis et sa large audince.
Avant de repartir pou, Miami
le propriétaire Franck Magloire
parlant ‘au directeur a. i. -notre*
ami Dumayric Charlier hii a de-
mandé d’annoncer que soUg pew
la présentation du «Matins.chan
gera complétement grice & des
réparations que subjront ses li -
notypes et une’ commande — de
piéces, d’accessoires qui est Jan-
cée depuis environ 15 jours...

Nous nous réjouissons du fait
que le grand confrére de la Rue
Américaine, dont Vautorité dans
la cité est’ indiscutable depuis
ses 61 ans d’existence,
surmonter ses dif
technique et fin:
prendre son aspe
déboires....






















Mr Magloire a:
que «Le Matin»:
Yavenir avec confi
fidélité du Présidi
Ia République
qui, ‘il y a 30 ans
cuejlilait, comme :€)
tes alors, avec c
scientifiqueg et 5:

~ Nous félicitons
Docteur Duvalier
apporté 4 un Jo
fait pour Ja diffusio
ture haitienne. Nj
a nos amis du <
efforts en train di
ne amélioration di
tion physique.

a

magnifique 1.500 m. mais est éga
lement distingué un américan
de 21 ans, Richard Fosbury, qui,
sautant le dos & 1a barre,. dans
un style qui a stupéfié les specta-
teurs, a conquis la méda.lle dor
du saut en hauteur en franchis-
sant, 2m. 24 (nouveau record
olympique) & son troisiéme essai.
Sa victoire assurée, Fosbury 48
fait passer Ja barre a&/2%'m,.29
pour tenter de battre le recoztf du
Monde du soviétique Valery’.
Brummel, mais i
échoué A ses trois tentatives.

Plus heureuse que :Fosbury
une allemande de ]’est de 27 ans
Margitta Gummel, (1 m-78, 8
Kgs), a amélioré, au lancer
po.ds, son propre record du mon-
de, quelle a porté de 18 m. 87 &
49m. Elle devance s& compa-
triole Marita Lange (25 ans, 1 m.
82, 88 kgs), meédaillé d’argent
avec 18 m. 78, et la sovidtique
Nadeznda Chizhova . (23 ans, 1
m. 78, 82 kgs), médailie de bro
ze avec 18 m. 19. ° eos

ATHLETISME





Au marathon, les olympiades se
succédent -et Jes victoires’ revi
nent A des éthiopiens, C'est ainsi’,
que Mamo ‘Wolde, (26.ans, 1m.
72, 58. kgs) déjA. médaille d’ar-

gent aux prem.ets jours des jeux









a& 30) A



adi wn \e Fa : 2 ie
(il s'est permis d’effectuer un
tour de piste supplémentaire en

saluant la foula) ¢a et

distancé le ja






. Au 1,600 m., on attendait une
victoire au jepee phénoméne a-

monde: ae /10. Mai
qui qanifestement n’étatt:

imanche aprés-midi, A »
n'a pu résister au train qu’a

la course lg.kenyan K:
ings. (8G 1

9 adverbaire, mialé uo’
lui-reprendre le moindre
























; métre et
a di se contenter finalement de la
seconte place, la troisidme reve-
nani Tallomand oueet:
Bodo Tummler. '

ait pu

il a nettement ~

an”












NATATION :

du 10.000 my a succégé _aisément
24 =






Yom j0 AF <
Chatles Hickcox, Greg Buckhin-





F

a

kos

LE Dr. PRADEL POMPILUS
REVENU DE LA. PREMIERE
SESSION DU C.LL.F.

... Le Dr, Pradt] Pompilus est
rentré de Paris, dimanche vers
midi. Il y a été combiner santé

En effet, l’éminent Professeur
haitien, membre titulaire pour
‘Haiti du Conseil International de
la Langue francaise a suivi &
Paris pendant ces six derniéres
semaines un contréle médical et
-a participé 4 la Premiére Session
Générale de ce Conseil qui est Ja
Chambre de réflexion de l’Acadé-
mie Frangaise.

’ Cette session

s'est tenue A
Versailles, & Paris

et a Nancy

\ pendant cing jours. ~

Le Dr. Pompilus nous est re-
venu en parfaite santé et’. tout
heureux de son séjour en France
en si savante compagnie.

xxx
.M, ANDRE LABA

° Y, .
PRESIDENT DE PHILATOR
PARMI NOUS

... Samedi est arrivé & Port-
au-Prince, M. André Labay, ‘Pré-
sident des entrepr.ses philatéli-
ques PHILATOR de Genéve.

C'est cette compagnie qui vient
de “réaliser’ les “serisat?onnels tim-
bres poste en or fin autorisés

- par, le décret; du BZ Juin -pour:
commémorer. le:Quatriéme An-
niversaire de la Présidence & Vie
du Dr Frangéis Duval‘er.

Mme Elizabeth Fenwick, belle.
associée de M. Labay était arrivée
ici le 19 Septembre pour faire la
remise de cette émission spéciale
de timbres au gouvernement
haitien. Elle a été rejointe ici la
semaine suivante par M. Labay.

Et ils étaient repartis le diman-

/en-rapport ‘avec
ganisée des timbres
mémorant le de An-"



marque la

lexploit imprévisible de battre, a
2.300 m. d'altitude, le: record
olympique, qui appartenait depuis
huit ans &_ Jaustralien Herb
Eltiott; aved/3:35. Keimo a réalisé
3:34.9/10 contre 3:37.8/10 a
Ryun et $:39. &:Tommler, =

Comme. on s’y attendait ge-
néralement, les trois relais sont
revenus aux américains et ,Aux
américaines qui, dang ces trois =
occasions ont amélioré les records.
du“ma: et les records olympi-









ez.-les hommes;dans le 4 x.
Charlie “Greene, Mel

Ja France, dont
omposte; de. Gérard.
de Jocelyn Delecour, de
Claude ‘Piquemal .et de- Roger
-Bambuck, “amélioré, en 38.4/10, .
e record d’Hurope et le record de ©
Frances ox '

Véquipe,

Fenouil,

Au 4 x 400 m. Vince Matthews,
Ron ‘Larry James et Lee



(Suitd page 4 Col. 4)



L DES JOU

Par. Aubelin JOLICOEUR.

it. femme du - grand







M. HENRY:0, DORMAN
A PORT-AU-FRINCE.. 7

... Dimanche | sont arrivés :2,
Port-au-Prince, M. ~Henry~O.'
Dorman et M. Anthony ‘Richard
Shejley, de New, York.

M. Henry O. Dorman est’ Président ©
de International Board of Indus-.
trial Advisers . et Président

du. Conseil ' des Bibliothé-

caires de Papiers présidentiels. I

est dé New York. —°

M. Shelley est consultan, en
Tourisme & New York.

Tis sont venus prendre contact
avee la D.rection Générale de
VOffice National du Tourisme et
de la Propagande pour continuer:
dorchestrer notre ‘campagne pu-
blicitaire pour la saison d‘h.ver,

Ces sympathiques amis d’Haiti
ont diné hier soir. aver nous au
Grand Hétel Oloffson.-

xxx
RETOUR DE
Mme SUE SEITZ Cothtaes
... Nous avons revu avec plaisir,
Mme Suzanne Laury : Seitz,
charmante femme de notre excel-
lent ami, M. Alvin A, Seitz, Pro-
priétaire du Grand Hétel Oloff-
son. . toy
Sue ‘est rentrée dimanche par
le Vol 233 de la' ‘Pan American
avec ses deux . enfants, Anthonys,
Benjamin, né ici le 9 Septembre
1967 et David, né & Allentown, $
Pennsyivannie le 6 Septembre 2
1968. “Sue et aussi accompagnée *
de sa mére, Mme Louise Laury et #
dune amie ‘de celle-ci. Mme Kitty &
Hauze, toutes les dewx de Allen- 7
town, Penna: &
Nous leur souhaitons. la bien

venue. .

xxx :
RETOUR DE Mme §.ALIM
ELIE JOSEPH . .

... Dimanche. Zu Vol 2383 dex
la Pan Am a-débarqué Mme Na
gibeh Elie Joseph,. souriante
commercall





guint gyi MOTs E

1
in.

Fees abit



Salim Elie Joseph. . a

Eile vient de passer cing mois;
en voyage, dont six semaines A#
Madrid: of elle-a été asdister aug

mariage de da: jolie f-lle Rose-s
eg,

Marie, diplémée“en décoration in-
térieure dans cette capitale ibéri
que, avec le pharmacien espaga
Miguel Ceno. Le mariage a €
lieu le 11 Juin.

Elle est revenue du Liban ot
elle a passé-‘les trois derniers:
mois, plus fraiche et plus gentille?





~ ‘que ‘jamiaig.” “':-:

: io 2
Nagibeh nows.A rapporté d’excel-;
lentes nouvelles: de notre dévoué?
et efficent’“Ambassadeur & Bey-7
routh, M.-Joseph Sarkis. &
. 4 xox’ x .
78e ANNIVERSAIRE DE &
LINDUSTRIEL 0. J. BRANDT,
.. Le Dimenche 20 Octobre
ramenait Wheurevx . anniversaire?
de naissance du Grand, Industrielg
Oswald J.. Brandt. é
Tl a célébré ce jour-lA son 78e%
anniversaire, car il est né le 205
Octobre 1890.

Ce grand age le trouve #

| gsprightly», c'est-S-dire plas “vert ®

d@esprit et plus.dynamique.- que::
jamais. ct . =
Nous nous, associons: A tous les:

admirateurs “de ‘soniesprit _ d‘in-*

- dustrie pour lui dire : Ad Multos,

Annos ! .

DEPART DE M. ET Mme - 3

KURT FISHER oR

..Jeudi -soir, sont=partis pour®
San Juan; M.° Kurt ‘Fisher et sa,
femme Ghislaine. Kurt, Direc. .
“teur des Bureaux du Tourisme?
d@Haiti a San Juan et. ay
St Thomas vient’ de ‘Tédnir tout”
un stock de matériel nécessaire
au, bon, ..,foncti ces

de pétr ‘Fai

ieo et aux Iles Vierges. -

Kur; revient ici Ja semaine
- prochaine pour continuer | de
.Tecueillir du matériel publicitai-
re sur. Haiti.

Le proprétaire de la Galerie



» @'Haiti: at.20¢ Calle Cristo, de

San Juan; qui est un Ethnologue
“éminent’ -nous.:dit que ks Bu-
reaux:.du.Touriame d’Haiti &
San Juan et & St: Thomas seront
. des centres“ non’ seuleme
canaliser Jes ‘touristes: Ve
‘maie’ encore , pour. fai

itre la. cultures. i







américaine & laquelle if

donné d’assister @ la pisci

pique de Mexi o ot }
p

a
ine olym




y aacted



gham, John Ferris dans la méme
spécialité chez les hommes. Il:
ry allu’

htson: en. eule-:
a Médaille d'Or.
Bp le’

eglt we Je-ton.
‘Dans la premiéré finale,

4 nages, ‘Claudia -Kolb
bandonné la. brasse ot
médaillée d’argent a.-Tokio

Américaine .
palite?

gous

ans
lympique,' du 200 m
sieurs,. John Ferris: -qui

(Suite page 4, col








Nages, mes

avait

réalisé le- meilleur temps “aux ’éli
6 6































Keino, gui remparte’ ainel-i en Dp
premidre’ médaille porte anal ied .


4
4
i
\















Ath adi | taal
| oe |S eee
ae (AAR
me






wi .
“WORIZONTALEMENT

1 — Qui sait tout... ou eroit
tout savoir .

2 — Frapper d’une certaine fa

: avec la-main — Quelquefois
Sinjures

8 — Echapne, dans une coupe,
a Ja cognée .

4 — Appliqué quelquefois & un
jeune élégant par trop niais —
Imitateur

6 — Tentatrice — Ce n’est pas
le fait d'une personne bien équi-
librée

6 — Pronom — dans certains
cas — Fleuve d’Jtalie

7 — Un géant des foréts —

Solution du
HRORIZONTALEMENT.

1. Inventaire — 2. Mo’'teur,
En — 8. Pieuvre; It — 4. Os:
Débotté — 5, Régi; Opére — 6.
Latta — 17. Urane; Gise — 8.
Nanti -— En — 9. [d; Nb; Dur
— 10, Edenté; Ere.

Nemmmmmannweseancnde | LAA WANA AAA ANANSI:

SIROP PECTORAL SEJOURNE —




rr)
BT Te Gl Be

aha 2) ee
Mm TTL Lt LT et |

PROBLEME No. 811

eC pe

BR





Résidence princiére
‘ 8 — Initi

ales d'un chiiurgien

‘francais — Se défendit, un an &
‘Dantzig

9 — Le contenau vaut quelque
fois mieux que le contenant —
Préfixa

10 — Poisson fumé — Prépo
sition.

xxx
VERTICALEMENT.
I — Liniment
Il — Possessit — Priére --

Se jette dans la Mer du Nord
lil — Le «Pays de VOr> --
Donne un rajeunissement factice

iV — Le Coran n'a pas de se-
crets pour lui -- Conquérant hon
prois

V — Autrefois assujetti & un
impét onéreux — Ville de hollan
de — Une puissance
VI —- S'ajoute & certains gant:
— En épelant: éprouve

VIT — Revenu

VIII —. Nia A craindre
Vodontalgie —- Laps de temps

IX — Brouille passagére —
Symbolique chez l’académicien

X — Bateau sans quille ---
Est souvent la cause d’un dérégle
ment.

Probleme précédent
HORIZONTALEMENT,

I. Importun — I. Noise; Raid
— III. Vie; Glande — IV. Eto
diant — V. Névé; Teint — VI.
Turbot; Bé — VII. Aréopage --
VOI. Te; Inde — IX. Reitres;
Ur — X. Entée; Etre.

Achetez aujourd’hui
la Montre de demain

LA lere MONTRE AUTOMATIQUE FABRIQUEE DANS

MONDE.

A notre sommaire aujourd’hui

campagne pour le redressemen
économique francais, i
du Salon de lPAutomobile, 1’ac-
cord Dassault — Ling Temco
Vought, Saint Amand, premier
pare régional naturel frangais,
Juliette Gréco A Bobino et c'est
Georges Broussine, commenta-
teur & Radio Monte - Carlo,
qui vous parlera des affaires po
litiques. .

xx xX

La politique de redressement
économique et financier poursui
vie depuis cet Eté par le gouver
nement frangaig vient d’entrer
dans une nouvelle phase. Lés
préoccupations essentielles du
gouvernement sont, sur le plan

extérieur, sauvegarder la valeur -

du franc, — le rétablissement
de la liberté des changes prouve
qu’on est sur la bonne voie —
et sur le plan intérieur, conte
nip la. hausse des prix qui — ris
querait d’anéantir les avantages
accordés aux salariés par les ac
cords de Mai. Les premiéres éta
pes du plan de redresgement ont
permis le dévloppement de la po

litique des contrata de program”

me conclus avec les secteurs in-
dustrialisés, Vorganisation d’une
concertation. interprofessionnelle
en vue d'améliorer la productivi
té, enfin, la mise en liberté des
prix du commerce de détail, Qua
triéme volet de cette action, le
lancement dune: vaste campagne
nationale «pour Pexpansion> des
tinée & encourager la contesta
tion entre commergants et con
sommateurs détaillants et gros
sistes, Autrement, dit, il s’agit
de demander aux commergants,
pendant une période allant du
1h Septembre au 81 Décembre,



LE

fade

“Ty by nl and

rd

souligne votre personnalite

ee
oe a



EN VENTE A L'HORLOGERIE EF. BERTHOLD
RUE DES MIRACLES No. 33. L

Goftt agréable — Conservation.



A tease de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.
| Toux, Rhumes, Bronchites Enreuements, Influenza.

CWUU

IEEE

Nouveau!














e rapide
e propre:

e doux

tonnets de bols’d'oranger ni'de
‘coton. Ayez toujours un.'Cutipen Ff
pour pouvoir I'uliliser'n'importe © B



e rien & couper

Gtape facile

Affections des Permons 5

é
CCE EAC CES E FEES CREE TE

,














_ nautiques

LB NOUVELLISTE

4



dung: art, ‘de résister Ala ten
tation.de. ré6valuer’ leurs’ stocks

yaen fonction deg prix de renouyel

lement des produits, d’autre part
de renoncer a la tentation de
majorer leurs ‘marges commer-
ciales. Les sacrifices ainsi deman
dés aux commergantg sont com
pensés par lexpansion de leurs
ventes favorisée par les pouvoijrs
publics griice & une vaste cam
psagne d'info:mation et de publi
cité. 250,000 & 800,000 commer
gants.en seront les bénéficiaires.
lis--recevront une affiche les si-
gnalant & Vattention des consom
mateurg (sur le théme: «Ache-
tez bien pour acheter plus»). Si-
multanément, une campagne pu-
blicitaire utilisant différents sup
ports, dont la Radio et la Télévi
sion, per'mettra d’orienter les a-
chats des consommateurg vers
ces commergants. Déja les rues
de Paris et des grandes villes se
couvrent d'immenses' affiches in
citant les consommateurs a con
tribuer & la réussite de Vopéra
tion «expansion» une expansjon
qui devrait compenser pour les
commergants adhérents a cette
campagne le manque & gagner ré
sultant des engagements qu’ils
ont pris.

Le Salon de l’Auto vient d’ou
vrir ses portes A Paris. II attire
ra cette année encore, des cen
taines de millirg de visiteurs, ve
nus de l'Europe entiére. et sans
doute de plus loin. L'industrie
‘automobile francaise, notamment,
présentera. au public de nouveaux
modéles.

Nous _voug rappellerons :
La PEUGEOT 504, une 10 CV
fiscnux, qui est déjA considérée
comms la vedette de ce salon.
Elle affiche une vitesse de pointe
dépsasant les 160 kms. h.

— La RENAULT 6: 5CV fis
caux, traction avant dont la ligne
s’insnire de sa soeuy ainée ln Re
nault 16.

— La RENAULT 8 S: 4 mo-

teur et propulsion arriéres. Une 5

voiture faite pour leg jeunes. Vi
tesse de pointe 145 kms. h.

— SIMCA présente une nou y

velle génération de SIMCA 1000

en quatre versions: 4,5 et 6CV' &
fiscaux moteur et propulsion ar- §-

riéres; mais surtout une I 501

SPECIALE de const uction clas §

sique, dont la vitesse maxjmale

se situe au-dela de 160 kms. h. &

et qui pourra étre livrée avec une
boite automatique.

— Enfin chez CITROEN, on §

pourra voir leg nouvelles ID 20

et DS 20, équipées d’un moteur §

plus puissant leur permettant

. d@approcher I70 kms. h. :
Mais. ee salon se.a également.

cette année le SALON DES
POIDS LOURDS, comme cela
se passe tous les deux ans et les
visiteu.s pourront se . rendre
compte de la vitalité des deux
constructeurs francais BER -
LIET et SAVIEM qui présentent
deg véhicules adaptés 4 tous les

besoins industriels et de travaux §

publics ainsi que des autobus et
des autocars de valeus interna
tionale,

Nous ne saurions passer sous
silence le département des voitu

res SPORTS, dans lequel l’indus §;
un pas §

trie francaise se fraye
sage de plus en plug large de
puis quelque temps. Les MA-
TRA et les ALPINE RENAULT
qui ont fait une excellente dé-

monstrationsaux derniéres 24 heu’ Bi
reg DU MANS, considérées com

me.[’une des courses automobiles

Jes plus difficiles du monde, sol §
liciteront Vattention. des spécia- §
Listes maig aussi du ‘grand pu §
bite de plus en plus attiré par #

ja compétion automobile.

xx 2
Le 8 Décembre dernier, l’avion 9

francais MIRAGE-G congu par
jes usines Marcel Dassault, pre
mier avion A géométrie variable
& voler en Europe Occidentale,
atteignait au courg de son IIo
vol Mach 2, soit deux fois la
vitesse du son. L’événement fut
ressenti, tant en France qu‘d vé
tranger, & sa juste valeur. Seuls
jusque lA les Etats Unis, avec
le F-Ill, et VURSS (on devait
Vapprendre par la suite) avaient
maté.ialisé les. études menées
sur cette technique révolutionnai
ve qu’est la va.iation' en vol de
la fléche d'une voiture. Toute-
fois, le F-III devait se heurter a
bien des difficultés: congu pour
équiper aussi bien les formations
de l’Armée de |’Aix- que celles
de l'Aé-onavate,, “J‘appareil fut
finalument récusé:.par la Maine.
Elle ne condamnait pas pour au
tant la formule.. En effet, elle
vient d’ouv-ir un nouveau con
cours aupras dag suciétés atro
américaines auxquel



AVIS:

VOFFICE D’ASSURANCE -
ACCIDENTS DU TRAVAIL,
MALADIE ET MATERNITE
(OFATMA) rappelle aux Etablis
sements commercieux, indust.iels
et rgccoles, les dispositions ci-
aprés ‘de J'Article 23 du décret
du 24 Mars 1908 (Zéme ef. 3éme
alinéas) :

L’Administration Générale des
Contributions ne pourra renouve
ler la patente ou Ja licence de
VEmployeur assujetti aux Assu
yances Sociales obligatoires qve
sur le vu d’un certificat délivré
par la Direction Générale de la.
Sécurité. Sociale et ‘attestant. pour
le mois qui précéde la demande
de,renouvellement. que l'employeur
n'est pas en retard dans le paie-
ment des cotisutions dies. pour

J'Assurance - Vieillesse .obligatoi .

re et pour l'Aasurande -. Acci-
dentg du Travail, Maladie et Ma
ternilé, a
_Stagissant d’Entreprise non
assujettie aux assurances socia-
les, obligato'res, la. Direetion Gé-
nérale et de la Sécurité Sociale
délivrera un. Certificat . d’exemp
tion. de: la.formalité. pr’vue au
précédent al'néa.> .

En conséquence, }OFATMA cé
livrera aux intéregses le certifi-
eat.tel quil;-est prévu.& VArticle
ci-desaus. of.

P-aurPce., le:80 Septémbre::1968
a: MAX. 8. :-TSIDORE: . —
Directeur,












les ella demande de lui soumettre
ies plans d’un nouvel intercep-
teur & géométrie variable, pesant
moins de 25 tonneg et capable
d'atteindre des vitesses large
ment bisoniques, Cet appareil
pourrait donner naissance & un
avion trisonique destiné A 1’US
Air Force. Lienjeu est de tail
le, on le voit. Or, la Société Ling
Temco Vought «voulant -bénéfi-
cier de Vavance technique’et de
Vassistance de. la société Marcel
Dassault: dans le domaine deg a-
vions de technique et de techno
logie évoluées, et notamment la
_géométrie variables, vient de si
gner.avec la firme frangaise d’im
portants accords de coopération.
Liexceptionnelle réussite du MI-
RAGE - G explique aisément ces
accords; franchir Mach moins
de trois semaines aprés le pre
mier vol et alors que l'appareil
ne comptait que 12 h. de vol, et

ecla avec une machine dotée d'un‘

systéme aussi nouveau et com
plexe qu'une aile 4 fléche varia
ble, tenait du prodige. Quand il
s'agira de réaliser |l’avion d’ar
mes souhaité par l'Armée de
|'Air Francaise pour équiper ses
formations vers 1974 les con-
naissances acquises avec le MI-
RAGE - G, dont les développe-
ments sont d’ores et déjA en
cours, facilitera d’autant le tra
vail des constructeurs. C'est
pour bénéficied de ces connais
gances et participer a leur pro

gression que la Ling Temco
Vought s’est entendue avec Mar
cel Dassault. ‘ :

Le premier pare naturel régio-
nal, celui de Saint - Amand- Rais
mes, dans le Nord, au contact de
Vactive région inuustrielle de Va
leneiennes, Lille - Roubaisx-Tour
coing, vient d’étre offiviellement
eréé, Dune superficie de 40.300














FLI-FLAP ~
FLI- FLAP

assouplit et fait briller, grace a l’huile
de ricin, et aux oeufs





Chronique de la vie Parisienne.





hectares, il comporter
phérie d’une forét..de: 4.000. hecta -
res ‘un vuste plan’ d'eau, des équi
pements culturels et sportifs.
Dix sept, parce régionaux_ sont
actuellement a l’étude en France,
dont le pare d’Armorigque en Bre
tagne, la Camargué dang Je Del
ta du Rhone, le pare des voleans
en- Auvergne qui devrafent voir
le jour rapidement, ct autres
encore dans le Morvan, dans les
Alpes, les Cévennes, le Langue
_ doe, la Provence et Ia Corse. A
Vinvergse: des parcs naturels na-
tionaux entiérement pris en comp
te par l’Etat,y les: pares “régio -
naux sont largement financés
par les communautés locales aux-
quelles Etat apporce aide .maté-
rielle et conseilz, Trois panes nar
tionaux existent déja: la Vanoi-
se, dans les Hautes Alpes, I’lle
de Port - Cros en Méditerranée:



et le pare des Pyrénées oecidenta.

les A la frontitre espagnole. L’en
semble de ces béalisations et de
ces projets intéresse 1.500.000
hectares; soit 3% de la superfi-
cie du pays. Si le principe des
pares naturels était admis depuis
1960, en fait, c'est au début de
1968 que le Commissariat & VA-
ménagement du Territoire prit
les choses eh main. 1 déldgua au
prés des 14 Préfets régionaux 14
charges de mission qui devaient
donner vie ‘aux projets en cours.

Jeunes, dynamiques, avertis de-

tout ce qui avait été fait tant en
Europe qu’aux Etats Unis.et au
Japon, ils furcent deg conseillers
précieux et contribuérent large -
ment a rendre applicables ‘ dans
les faits les théorics francaises
en matiére de pares naturels.
Rappelons que ces thévries. cons-
tituent essentiellement & ne pas
dissocier les pares de la vie du
pays, & refuser de «mettre Ja na

Cuite page 8)




cLundiiéA 6 h. et 8 he






‘PARAMOUNT |

LES POUPEES D'AMOUR

‘Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Mardi“ 6 h.-et Bh.
GRAND PRIX ‘
Mintrée Gdes 3.00 ef 5.00

‘CRIC-CRAC CINE

Lundi a 6 h, et 8 h. 16
UN CERTAIN SOURIRE
Entrée Gde 0.50 et 1.00

Mardi & 6 h. et 8 h. 16
L'ATTAQUE DU

}

’ FOURGON POSTAL .

Entrée Gde 1.00 et 1.50

De Luxe Auto Ciné
. (DELMAS)
Lundi & 7h. et 9 h.
(Dernjére représentation)
CHOC

Entrée 1 dollar par voiture

Mardi & 7 h. et 9 h.

LA COLLINE °
DES HOMMES PERDUS
Entrée 1 dollar ‘par voiture

CINE ELDORADO

.PLACE-JEREMIE)

Lundi & 6 h. et 8 ho 15
LEON MORIN PRETRE
Entrée Gdes 1.20 et 2.00

‘Mardi & 6 h, et 8 h..15
KARATE A TANGER
Entrée Gdes 1.20 et 2,00

ETOILE CINE

(PETIONVILLE)

Lundi & 8 h, 80 Séance unique
COMMANDO AU VIETNAM
Entrée Gdes 1.20 et 2.00

Mardi 4 6 h. 30 et .8 h. 30
LES VIERGES

(Avec Charles Annavour)
Entrée Gdes 1,50 et 2.50

CINE PALACE

Lundi a4 6 h. et 8 h. 16
UHOMME QUI VALAIT

. DES MILLIARDS

Entrée Gde 1.00

“Mardi 4 6 h. et 8 h. 15

LANGE NOIR
‘DU: MISSISSIPI
Entrée Gde 1,00



oe givea

CROSS

AMERICA'S FINEST
WRITING INSFRUMENT







~ GEORGES SICARD

NE SOYEZ PAS PARMI LES ENVIEUX... |
MAIS PARMI CEUX QUE L/ON ENVIE... |

AVEC

LA FO

DISTRIBUTEU|

rm ‘ ‘ % fs . T . e

e aa hs oe

. . me < on eS En ene in .
a Rood

QUI REUNIT. TOUTES LES AMELIORATIONS MECANIQUES ET
LES EMBELISSEMENTS DES MODELES PRECEDENTS. LA FORD 1
_ DERNIER CRI DE LA TECHNIQUE FORD, MONDIALEMENT CELEBRE.

POURRAIT



63 Rue des Fronts
erts. ~ os

“os Dandi ac6Shocét’B oh. 16
LES TUEURS

DE’ SAN: FRANCISCO we
Avec Jack Palance et Alain Delon
Entrée::Gdes21:20::0b 22:00). 22

Mardi A 6 h,.et 8 h, 15
LE JUDOKA,; © o
AGENT SECRET — :
Entrée Gdes 2.00 et 3.00

Laindit'é 6h. 16"et°8 bois
LES FRERES CORSES
Entrée. Gde ‘0.60. i



Soe wo a
Mardi a 6 h. 16 et 8 h. 15
PASSEPORT POUR L'OUBLI
Entrée Gde.0.60 ~~ .



(SALLE CLIMATISEE), :

Lundi a 0 h. 15 (Séance unique) |

LE SILLAGE DE LA ‘MORT' -
Un film d’aventure., maritime
Entrée Gdes-1.20°et 2.50:

Mardi a 6 hi 15 et 8 h. 15
SURSIS POUR UNE NUIT
(Drame policier) _
Entrée Gdes 1.20 ‘et 2.50



CINE OLYMPIA

* Lundi ‘(En permanence)

TOM: DOLLAR .
Entrée Gde 1,00 :

Mardi (En permanence)

(Jour populaire)

VILE DES FILLES PERDUES
Entrée Gde 0.60 ‘

CINE UNION

Lundi a h. 15 et 8 h. 15
URSUS LE REBELLE ~
Entrée Gde 0.60

Mardi & 6 h. 15 et 8 h. 15
POUR LEMMY LOGAN ,
MISSION SECRETE .
Entrée Gde ‘0.60 ,

CINE STADIUM

#Mardi (En permanence)
COMMANDO AU VIETNAM
Ent-ée Gde 1.00

AIRPORT CINE .

Lundi 4 6 h. 80 et 8h. 300
MISSION SECRETE -
POUR LEMMY LOGAN
Entrée Gde 0.60 et 1.00

Mardi a 6 h. 30 et 8 h, 30

. LA RUEE DES VIKINGS

Entrée Gde 0.60 ct 1.00

Brive in Ciné Delmas
(ROUTE DE DELMAS)



Lundi a Th. et 9h,
JUDITH
Entrée 1 dollar par voiture

Mardi &.7-h. et.9.h...
ROGER LA HONTE:
Entrée 1 dollar par voiture














y

mer era eaee sree ape

ayn lay Ap Me

i













LUNDI 21 COTORAR 1988





anes leh SAFER OREN OT NTL TDs ageneteini sense

Chepohes la section oorreapandant au. jour de votre anniversaire
de natssance et vous trouverec tes perspectives que vous

signalent. lez autres pour demain.

Droit. de duction totale
Propriéte King Features

on partielle réservé.
Syndicate-— Exelusivité

«LE NOUVELLISTE>
MARDI 22 OCTOBRE 1968

21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER); Des choix & faire, Pesez
les avec soin, évaluer minutieuse
ment les possibitités et essayez de
réaliser es plus prometteuses.

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
RBAU): Soyez sir des personnes
avec lesquelies vous prenez des ac
cords, Toutes les situations peu -
vent: ne pas, vous plaire MAis essa
yes sans cesse. Les moins promet
teusts tournent souvent mieux

que vous ne le pensez.

22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MBAUX): Sachez apprécier cha
que personne et chaque chose a-
vec soin. Ecoutez attentivement
mais ne vous le.ssez pas convain-
cre ni détourner de votre voie par
un beau parleur.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Un peu d’hésitation
- dang votre décision et dans votre
résolut:on. Commencez done sur
un rythme assez vif, Vous assu -
rant des méthodes et une airec-
tion convenables, Evitez Jes dis-|
cussions.

JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Que vous aimiez votre
travail ou non, faites - le avec dé
cision. Vous en, serez récompensé
et généreusement.

24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Dressez vos
plans avec soin, puis ag.ssez avec
Fermeté. Gardez toutes choses
dans leur vraie perspective, dans
Yordre, en maintenant un program
me bien équilibré

24 SEPTEMBRE AU 23 OC-

TOBRE (BALANCE): N’imagi-
nez pas ce qui n’est pas . la. Etu -
diez, refléchissez, agissez avec mi
nutie. Des influences contrastées
existent, méfiez - vous. Evitez ru-
meurs et semeurs de faux bruits

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Influences
diverses, favorables et hostiles.
Votre effort peut ne pas vous of
frir. d’immédiats résultats. lis
renforceront toutefo's votre posi

MARDI 22 OCTOBRE 1968
tion actyelle. Cherchez de l'exacti

_ gez rarement:

tude et de la précis‘on.

23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Ge.
néralement, un essai puissant et
décisif sera rémunérateur. I] y
aura divers moyens d’atteindre
votre but: ne le perdez donc pas
de vue.

22 DECEMBRE AU 23 JAN
VIER (CAPRICORNE): On at-
tend peu de ceux qui ne tont pas
Veffort maximum.. Mais vous u-
vez la possibilité d’exceller et de
gagner un terrain important sur
Vepposition que vous affrontec.

21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU): Ne ver -
mettez pas a de brillantes idées
détre écartées avant d’avoir été
soigneusement essayées. Teniez
dintroduire un effort unique
dans votre programme régulier

20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Vous trouverez
des*+routes nouvelles, amélioreres
vos conditions d’existence quand
vous ferez un essai honnéte. Suv
primez laccessoire, allez au fond
meme du projet et profitez &
Elein de votre intuition.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'aUI: Vous étes un consciller
et un arbitre naturel. Exception-
nellement objectif dans votre rai
sonnement, vous ne laissez ja -
mais vos sentiments dominer
tre pensée. Vous assumez vos res
ponsabilités et vous. vous decoura
Dans votre vie per
sonnelle, vous é@es charmant,
courtois et diplomate. Dans les
questions protessionnelle:, vous
serez ardent et dynan:'que, un cx
cellent magistrat ou avocat, un.
écrivain nuissant et convaincan,
Vous acceptez toutes taches pé-
nibles, mais devez apprendre
supporter les détails ennuyeux et
méme les nériodes de soucis com
me faisant partie intégrnnte de
la vie.

Naissance de Franz Liszt, com
positeur hongrois, de Sarah Bern
hardt, actrice.



LISEZ


eroene OF FP OPP ODES CODD PODOD DODO DO DDODIOD OL DODDS OPE IO

Soulagement immédiat
des maux. de téte



| modern man



for the







“White Label” Is YOUR

PASSPORT TO PLEASURE

A famous name to remember, wherever you are.
In every golden drop you sense the glorious soft-
ness of patiently malted barley, the faint lingering
fragrance of thé peat fire, and that delicate flavour
—rare qualities, these!

“White Label”
DEWAR’S SCOTCH WHISKY

—IT NEVER VARIES

o

BV btte.
i Hansa
or casa et

war
Sunntted
SP

En vente dans les Super - Market
Bazars et Epiceries.












t

Machine a coudre .LA MADONA;

rece
Meilleure-
Machines
nstributeur
Coudre

a bras

& Pédaler
A Electricité
Place

> Zap

Automa: tc

Brode'te

wlfrard

autres



-‘Tipco - ‘Distributeur Place Geffrard

‘
Q



_ The modern pen -



2B? ATO

Assurez-vous 2 la

Norwich Union

La Meilleure Compagnie d’ Assurances
Etablie en Hall 7

JOSEPH NADAL & Cie Repréeentants



Parker 45









Ce

Pour vous Ecoliers
et Etudiants,

“PARKER a lancé le nouveau MODELE 45

Un véritable plaisir d'éerire avec les plumes

PARKER

' Plus de Bavu
Plus de Rature,
! Belle Ecriture,
AVEC 7 PARKER,

-Réussir aux exameng, -réussir en affaires
st. encore, et toujours |’ affaire de PARKER
PH mes et ‘Ball-Pen: PARKER en vente partout.

. commencé,

aw

re,



mae Toei mitinmeriom emer cece my somty SS R om

RUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862

Nouvelles du Congo

De notre correspondant a Kinshasa:

CREATION DE LA COUR
SUPREME DE JUSTICE
AU CONGO

Le départ précipité des Magis-
trats Beiges en Jugn 1960 avait
placé le Congo et ses dirigeants
dans une situation dramatique.
L'inquiétude régnait dans les es
prits en présence de la paralysie
des organes judiciaires. La con -
fiance chancelait. Pour la main
tenir, le premier gouvernement.
que dirigeait feu Patrice Emery
LUMUMBA dit faire appel aux
Nations Unies et au Gouverne -
ment Belge qui lui accordérent
une assistance technique judi -
ciaire dont Veffectif s’élevait en
viron a une soixantaine de Ma-
vistrats Etrangers.—

Répartis dans les diffé:entes
juridictions du pays, ves mayyrs
trats auvaient pour mission de re-
mettre en marche l'appareil ju
diciaire et d’assurer en méme
temps la formation des jeunes ¢a
dres congolais et les préparver en
vue de la reléve. —

Huit années se sont écoulées
Les Cours et tribunaux ont
fonctionné de maniére a faire re
naitre chez les justiciables le sen
tment de sécurité juridique qui
uvait disparu. L’accessicn des ma
vistrats congolais aux postes de
direction s’est fait nrogressive -
ment.—

Ma‘s loeuvre était imparfaite
par l’absence d’une _ institution
qui devait assurer la constance
et l’unité de la jurisprudence. En
efret les tribunaux d2 premiére
instance de Kinshasa, de fubum
bashi, de Bukavu, de Mbandaka
elt de Luluabourg, rendaient des
dée‘sions différentes, parfois mé
me contradictoires dans un méme
cas d’espéce. I] en est de méme
des deux cours d’appel. Une cer-
taine confusion se fit jour et qui
n’était pas pour inspirer cunfiin-
ce aux justiciables.

Pour remédier a cette situa t
ton, et aussi, dans le but de cont
pléter organisation judiciaire
du Congo, le Chef de PEtat vient
de prendre une ordonnance - loi
portant créat‘on de la Cour Su-
préme de Justice dont le Premier
Président est un Congolais, Mon
sieur Marcel LIHAU, docteur en
droit, professeur a. ‘YUniversité
Lovanium.

La création de la Cour "Supré
me a donné lieu & une nouvelle mi
se en place générale, & l’occasion
de laquelle les magistrate hai -
tiens ont bénéficié d'importantes
promotions, les derniéres, assuré-1
ment, puisque la reléve a déja
Voici les fonctions
auxquelles nos compatriotes ont
été nommés:

Gaston Sam, Premier Président
de la Cour.d’Appel de Lubumba-
shi (décédé depuis)

André Moise, Premier Président
de la Cour d’Apnel de Kisangani
Luc Piverger, Président de lai
Cour d’Appel de Lubumbashi
Gérard Ch Alerte, Avocat - Géné
ral prés la Cour d’Appel de kin-
shasa, \
















René Colimun, Conseiller a la
Cour d’Appel de Lubumbashi .
Pierre Gonzales, Conseille: 4 la
Cour d’Appel de Kinshasa

Luc Fougére, Président du tribu
nal de lére Instance de Kikwit
Wilmann Volmar, Président du
Tribunal de lére Instance de Ma-
tadi

xxXXX

NOUVELLES D’AFRIQUE
DENOUEMENT DE LA CRISE
AU CONGO BRAZZAVILLE

de notre correspondant

& Kinshasa.
Gérard Charles Alerte

‘La grave crise politique qui a
éclaté au Congo ~ Brazzaville de-
puis le 31 Juillet dernier a eu son
dénouement dans l’affrontement
de V’armége populaire de la révo
lution et d'un groupe dissident
de la défense civjle, retranché
dans le camp de la météo, jadis
siége de l'école de l'armée aérien
ne, groupe, fidéle au régime du
Président Massamba - Deévtat.
L’armée populaire a eu le dessus.



Chronique de la, vie Parisienne

ture en cages. I] ne s’agit pas
-d’en faire des musées figés, mais
bien, griice a un équipement ju-
dicieux & créer des congervatoi -
res bien vivants, des bases de
plein air of jes citadins-puissert
trouver détente, loisir et Jecture..
¢Etroite silhouette crayonnée
au fusain, une main caressant la
hanche, Pautre prétre a s’envoler
au bout du bras tendy a joues creu
sées, criniére rejetée», c’est ainsi
qu’un journal parisien décrit l’ap
parit ‘on de Juliette Gréco sur lw
scéne du music - hall de Bobino,
silhouette désormais claysique
de l'admirable chanteuse. Son sa
voir - faire, son intelligence, sa
voix tour a tour caressante et
cinglante, qui s’enrcule autour de
vous, puis se détend brusque -
ment, qui se lasserait de Verten-
dre? On croit bien la connaitre et
c’est chaque fois une découverte.
Juliette Gréco, c’est le talent.
La mort du Premier Ministre
du Québec, M. Daniel Johnson, a
eté ressentie en France comme
un véritable deui! natioual.

Cette solidarité entre la Fran-
vce et les Canadiens frangais qui
s’est manifestée de la sorte d’une
fagon tellement éclatante est le
résultat d'une double évolution.

D’une art depuis plusieurs un
nées déja et surtout depuis le vo
yage du Général De Gaulle au
Québec il y a uh peu plus d’un
an, les liens ent:e la France et
les Canad‘efis francais si long
temps d'stendus s’étaieat renfor-
cés d’une maniére spectaculaire.

Ap.s deux siécles d’oubli, les _

frangais découvraient sur le conti
nent américain V’existence d’unc
communauté ‘francuphone farou-
chement attachée ma!
lement et malgré les péripdét'es
d’une histoire souvent tragique
au méme héritdge de culture et
de traditions que le teur.

D’autre part, les Canadiens
Frangais eux - mémes prenaient
conscience du fait que leur deve
loppement dans tous ics -doma‘nes
dépendaient. étroitement. de leurs
relations avec: leur patrie d‘origi
ne.'

On assistait ‘Ala fois a un ré-
veil et A des retrouvailles: ¢’était
le fait frangais au Canada qui
reprenait une. dimension nouvelle.

En ce qui concerne le rétablis
sement de Hens tombés en désué
tude entre le Québec et In Fran-
ce, en ce qui concerne a prise de







billet de participation

son iso- .

La Maison Raymond Pr

Géraid Charles ALERTE ’

a
Beaucoup de victimes furent dé-
nombrées.

Brazzaville venvit de vivre sa
seconde révolution. La radio of
ficielle annongait que le payg a-
vait repris son rythme normal et
que tous les travailleurs va -
quaient a leurs occupations.

Quoiqu'il en soit, les observa
teurs continuent a s’interroger
sur les conséquences politiques
qu’il convicnt, d’attribuer aux évé
nements de ces derniers jours. On
en est encore A se demander si le
Président Alphonge MASSAMBA
- DEBAT est toujours Je symbo
le de l’unité nationale. On cons-
tate en effet que son nom tombe
de plus en plus dans le silence,
sinon dans l’oubli. La scule auto
rité dont on parle de plus en
plus est celle du capitaine Ma -
“ren NGOUABI, président du con
seil national de la révolution (C.
N. R.) et chef de l’armée populai
re, celui que la «Voix de la Ré-
volution® présente comme le Moi
se du-peuple du Congo - Brazza.

Autre point qui nréoccupe Tat-
tention au sujet.. des événements
de Brazzaville, c’est qu’on est
pas’ fixé de fagon préc’ze sur .la

(Suite de Ja page 2)

conscience des Canadiens fran -

gais do leur appartenance 4 une.

vaste communauté frangaise, M.
Johnson a joué un role immense.
*Certes, le voyage du général
igen tae- tn-attirant’ Vattention
du monde entier sur l’existence
tun fait francais au Canada a
considdrablement aidé les Cana-
diens francais dans leur tentati
ve pour se faire reconnaitre par
les Canadiens de langue anglaise.
>;Mais M. Johnson qui déclarait

ja veille de sa: mort que
ce apportait aux Canadiens fran
cais T'oxygéne dont “ils dvaient
cbesoins a été sans aucun doute
Yun des. artisans ‘Jes ‘plus réso-
luside ée révéil_et de:ces retrou
vailles.

C'est la raison pour laquelle le
gouvernement francais qui ne
peut pas se désintéresser du sort
de la communauté francaise du
Canada se devait de Iui rendre
un hommage particuliérement so
Jennel comme en a témeigne la
présence du Premier Ministre

sJ’ETAIS MAIGRE MAIGRE
A FAIRE REVER UNE NUIT
D'ANDALOUSE»

. i ws



Mais j’ai pu grossir en ga-
gnant 28 kilos, moi qui étais neé
veux, irritable et qui n’arrivais
pag & prendre du
yous que j'ai pu

Ancienne Maison. Charles Déjean a

# prend plaisir 4 annoncer a sa fidéle Clientéle qu’elle lui offre Ja. ‘possi
eB bilité de. gagner a la fin de Vannée une magnifique : ae:

a VOITURE DATSUN.

Rien, de plus simple :

" Gentralisez vos achats de Matériaux de Construction’ jusqu’a C01
rence de CINQUANTE ($ 50.00) DOLLARS et vous: aurez. droit

a

* francais,

yois. Savez- .
,remédier &

tendance politique des militaires
qui ont la situation en main.
Maintiendront-ils le pays dans ja
voie du socialisme scientifique,
instauré par le Président Mas -
samba - Débat, ou réagiront - ily
contre ce régime politique con -
traire aux habitudes de vie socia
le traditionnelle des bantous?—

li n’est que d’attendre les pro-
chains jours pour voir cluir dans
ce qui vient de se paszer.—

Nous venons d’apprendre en
toute derniére minute que le Pré
sident Massamba Débat a remis
sa démission au Conseil National
de la Révolution. Ce dernier. a
chargé le Ministre de 1]’Intérieur,
le Capitaine Alfred Raoul de:
former un gouvernement provi’ -
soire. — Ainsi donc ie rideau
vient de tomber sur le dernier ac’
te du drame politique qu’a connu
le Congo Brazz au moment de sa
seconde révolution. —

Puisse cette seconde étape lui
permettre de reprendre son élan

“ers le progrés, vour le bien-étre’

de son peuple et pour l’éditfica -
tion d’une Afrique Centrale unie,
forte et. prospére— |

Gérard | Charles ALERTE



~~

M. Couve dc
a ses obséques.
Toutefois, le rétablissement de

Murville

“liens élroits entre la France et.

les Frangais au Canada, le fait
que la réalisatton de leurs aspire
tions pose un probleme au gou-
vernement ‘fédéral canadien, rien
de tout cela ne doit peser sérieu
sement sur.les relations entre la
France et le Canada tout entier.
C’est ce que les contacts établis
pendant son séjour au Cauada
par le Premier Ministre fran

. gais ont permis de mettre en évi

dence. C’est ce que l'accord con
clu entre le gouvernement fran -
gais et le gouvernement tédéral
fpnadicn sur la livraison a la

rance d'importantes quantités
de plutonium canadien destiné a
un usage pacifique a permis de
confirmer.

Liintérét tout naturel de la
France pour les Francais du Ca
nada ne doit pas -porter ombrage
aux relations ~entre’ Paris ‘et’ Ot-
awa. On. en.-est-:bien spersuadé
a Paris... .

tout cela en prenant les tablet-
tes «CERMIFEX> si riches en
fer et qui contiennent les miné-
raux tels que :-cuivre, calcium,
manganése, ‘magnésium, phospho
re etc... Le manque de poidg em
péche trop souvent & Ta fernm

d’étre aussi charmante cuit ‘le ,

devrait, et ce qui. est pire «ies
femmes ‘mai: n’ont pas‘de suc
cés.2 Le «CERMIFEX» enrichit
le gang qui est néceassaize & la
femme quien perd 70 miligram
mes mensuellement..

Or, pour réparer cette “perte
le fer lui est indispensable. En,
effet, la fémme anémiée’ est vi-:
laine elle a la peau ridée, elle
perd ses cheveux, ses ongles cas
sants, elle tzanspire abondam-
ment, elle est~nerveuse et dans
cet état Ta menaupose est pré-
maturée,

Hommes, femmes. et
fatigués, anémiés prenez .. vite
leg. comprimés de «Cermifex> qui
vous redonneront la joie de vivre.

Ce merveilleux produit. | des
Laboratooires «Cernelles -est ‘en
vente & la Pharmacie Sosthéne
_Geffrard au eoit de, 100 compri:
més 8 Gdes — 50 0 comprimés, 4
gou-des, Phe










enfants -

















































Un Plan de
Sauvetage pour ....
‘ (Buaite),

§ 10. 00. Les membres adhérents
cependant payeront le billet $ 9.-

il y a mieux encore.

‘vous les membres” ’ “VE déte-
nant un billet pour la rafle par-
ticipent &.3:tirages qui auront
heu chaque semaine pendant 3
mois.

» 2 Primes de $ 8.00

2) 2 Primes de $ 5.00

3) Un billet gratuit pour par-
ticiper A la grande Rafle de la
voiture.

Si le gagnant de la voiture en
a déj& une et que la prime ne
Vinteresse pas, la TVG lui offre

un séjour de 8 jours A Paris :
billet aller retour, hotel, et

’ $ 80.00 par jour comme argent
de poehe.

Voila tout ce que les membres
de la TVC vont pouvoir gagner
en plus des programmes qui sc-
ront plus intéressants et plus va-
riés et une meilleure réception
tant au point-de vue son qu’au
point de vue image.

Plusieurs membres d'un foyer
peuvent se cotiser pour acheter
‘un billet et faire le tirage ou
sort eux mémes quand ils gagne
ront la prime

- Tous nos commanditaires qui
ont un programme de Publinté
a $ 30.00. par mois et qui gar-
dent ce programme pendant les
trois muis que se déroule le con-
cours pour la Voiture ou Je Vo-
yage, recevront un billet gratuit
pour la rafle.

y a beaucoup 4 gagner dans
ces rafles qu’organise la I'VC et
on ne perd jamais.

xxxx

Cette rafle rapportera 2060 dol
lars par mois qui ajouiés @ l’ai-
de gouvernementale s’étalant en-
tre 600 et 1.000 dollars par mois
et & Vapport de la publicité et
des abonnements a Téléguide,
peuvent etficacement contribuer
A maintenir la présence active
de Télé Haiti, dont la direction
dailleurs étudie un intéressant
projet qui, si l’autorité gouver-
nementale l’agrée, fera de la pré
sence de Télé Haiti dans charcue
foyer une source véritable de dis
traction et de culture.

«Le Nouvelliste> anpuie le
plan de Télé-Haiti et demande a
tous de répondre & l’appel de la
direction de Télé Haiti pour sau
ver la station, pour l’aider & sur
monter cette grave crise.

‘Offre d@’Emploi

La Centrale Autonome Métro-
politaine d’Eau Fotable MEP», avise les intéressés qu’un
concours sera organisé & la CA
MEP Ie Samedi 26 Octobre en
cours 4 8 h 30 A. M. en vue du
recrutement d’une Secrétaire bi-
Fngue (Francais — Anglais)
L’inscription sera ouverte le Mer
credi 23 Octobre & partir de 9 h
a.m. Les Dix premiéres inscritex
seront les seules admises. Les can
didates zont priés de se présen-
ter mun‘es de leur dipléme et de
toute piéce mettant en évidence
leur expérience.





A Pinstitut des |
Hautes Etudes —
Commerciales et

La Viregtuon ae "YIHECE an-
nonce |’ouvertare prochaine d’un
cours spécial de Statistique et de
Mathématiques & intention des
Professionnels, des chercheurs et
de tous ceux qui s’intéressent &
ces deux disciplines.

De nos jours, Ja Statistique
constitue ‘pour les Professionnels
(économistes, comptables, ingé-
nieurs, p! psychologues, etc.) et ‘les
chercheurs, (sociologues, ethnolo-
gues), un instrument trés puis-
gant. Grace 4 la Statistique, la
qualité de leur travail sera grar
dement améliorée.

L’objectif de ce cours est de
permettre & ces professionnels et
chercheurs de se familiariser a-
vec certaines techniques statiti-
ques.” Ce cours permettra égale-
ment & tous ceux qui ont étudié
la‘ statistique | de revoir les no-
tions déja apprises et d’approfon
: dir leura ‘connaissances dang cet
te discipline.
> “He ‘cours de” Math(i:natiques gi:
ent diepensé en mime temps que
Statistique permet la ré
“gertaines notions sini-
gebre et facilite la com-
sion des formules statisti-

e programme . de chacu-
ne de ces. disciplines :
STATISTIQUE :

Statistique descriptive -- Nom
=-Etude de. séries

. Régression et
Probabi

Test a’hy













alyse combinatoirc -- Alg&
Matrices — Déter











CHRISTIAN
DIOR

Le Match Haiti -

(Buite)

permutations ne laissérent au-
cun répit A nos lignes arriéres.
Diet:ich Albrecht, Pete Miller,
Willy Roy, les buteurg du jour
se signalérent particuliérement
‘par leur opportunisme.,

Un forcing od se signala par

ticuliérement Barthelemy permit
aux nétres de sauver la face et
notre public détendu laissa le
Stade avec Vespoir d’une revan
che que tous espérent.
Subir un échec en football méme
sur un score écrasant alors qu’on
ne s'y attendait pas est un fait
qui se produit tous les jours,
nous pourrions citer -maints
exemples de superclubs, de super
sélections, Buxquels semblable
mésavenure est arrivée, Les tech
niciens, aprés les défaites, re-
cherchent les causeg d’une défail
lance tant individuelle que collec
tive chez les équipiers et les ana
lysant pour y remédier.

Nous avons ét4 lbel et bien
battus, cela eut été catastrophi-
ques méme, il a fallu qu’un
Barthelmy, un St. Vil, un St.
Surin se réveillent & temps pour
atténuer cette plaie qui saignait
dans des milliers de poitrines
dont les cris devaient étre un
chant victorieux.

L’Entraineuc Fédéral Antoine
TASSY -a conféré fort tard avec
seg assistants, jl a également
fait V’autocritique de la partie
avec ses joueurs. De toute facon,
vs perspectives d'une éclatante
revanche ont été soigneusement
étudiées et cet. aprés-midi & 5 h.
30, la Sélection Nationale va a-
border la: deuxiéme phase de. ce
tou:noi avec de nouveaux atouts.

Le mot d’ordre est maintenant
: Victoire. Nous souhaitons que
le sursaut du dernier quart @heu
re soit laugure d’un succés ce
* soir. ' ‘

Centre Medical
27, Chemin des Dalles

Conférence du mercredi 23 Oc
tobre 1968 & 8 hres. P. M. «Les
E.reurs de refraction en Médeci-
ne Générale» par le Dr. Georges
Hudicourt,

DOSBOOOOSOOSOOOSIAIIVE AO
Au Rex Théatre

Le 23 Octobre a 8 Hres p.m.
THE BEERS FAMILY

(La Famille Beers)
La plug haute expression
de la musique folklorique
des Etats - Unis en tournée
culturelle en Amérique
Latine.

USA

,

- Cartes en vente
au Rex - Théatre

A Gdes 6.00, 3.00 et 2.00
LIISA IIIMAIIIID:

Les Ceurs de
Collene, Vivantes du
College Max Pénette

. Le Lundi 4 novembre prochain
de 8 heures p.m. & 8 heures p.m.,
s'ouvriront au Collége Max Pénet-
te, A Pétionville, les Cours: de
Langues vivantes : (Anglais,
Espagnol, Allemand, Frangais>.
Nota. Les Inscriptions & un
queleonque de ces Cours sont
recgues au Secrétariat de !’Etablis-
‘sement de 7 hres a.m. 4 midi.





Le Mariage de

Jacqueline Kennedy |

(SUITE)

ne Kennedy se tenaient de cha-
que cété des deux époux, un cler
ge blanc & la main dcoite, Joln-
John portait un costume gris et
Caroline une robe blanche bordée
de Rose.

Tandis que VPOFficiant chante

et récite les Psaumes du maria-.

ge, John-John et sa soeur Caro-
line gardent les bras croisés.

De temps 4 autre, Jacqueline
Kennedy se tourne en souriant
vers son futur époux, qui lui ré
pond en lui prenant la main.

La cérémonie,;commencée: a: 1
heures : locales, :s’achéve:
minutes plus ‘A ‘Ta ‘Sortie
de-Ia Chapelle, une bousculade
se produit. Les gor: iMles ont tou-
tes leg peines du monde & tenir a
Vécart les journalistes, parmi
lesquels plusieurs ont sauté des
barques et gagné le rivage de
l'Ile. Onassis et son 6épouse 8c
prétent avec gentillesse, Et, re
fusant la somptueuse voiture qui
attendait & Ventrée de la cha-
pelle, le couple et les enfants de
Jacqueline regagnent a bord d'un
jeep Pembarcadere pour rejoin-
John et sa soeur Caroline.

A bord du somptueux salon bi
bliothéque du Christina se dérou
le alors une réception. Souriante,
Jacqueline Onassis regoit les fé
licitations de ses invités, tenant
serrés contre elle le petit John-
John et sa scour Caroline. .

Le photographe officiel “du
Yacht prend ensuite une photo
wroupant le nouveau couple et Ies
enfants de Jacqueine, ainsi que
sa soeur, la Princesse Radziwill.

Quelques minutes plus tard, a
la demande de son mari, Jacque
line Onassis quittera ses invités
pour prendre un peu de repos
dans sa cabine. Elle est cepen-
dant apparue sur le pont du
Yacht devant les photographes,
qui attendent depuis des heures,
sous une pluie battante et par
une mer démontée.

Les rideaux sont tirés sur les
fenétres du grand salon ‘et petit
A petit, le calme revient 4 bord
du Yacht, ou-seuls demeurent les
intimes et la famille du couple.

La derniére image de cette cé-
rémonie, qui de bout en bout s’est
déyroulée dans la plus extréme
confusion, est celle du petit John
John, en bras de chem’‘se et a
quatre pattes sur la mhoquette et
de sa soeur Caroline qui vid2 en
eachette un fond de coupe de
champagne.

xxx
CHOIX DE LA
NATIONALITE POUR,
MME ONASSIS
WASHINGTON (AFP)

Le mariage de Mme Jacqueline
Kennedy avec M. Aristote Onas
sis, n’affecte en rien sa citoyenne
té américaine, a précisé diman-
che le service des Passepor ts du
Département d’Etat.

La nouvelle Mme Onassis peut
toutefois renoncer a sa qualité
de citoyenneté américaine rou:
prendre, si elle le désire, celle de
son nouvel époux.







Pharmacies assurant

le service cette nuit.
Lundi 21 Octobre 1968
DU PEUPLE
Marché Salomon
SACRE COEUR
Lalue











vee & Port-au-Prince, Mlle Claudet
te: Nadeau... infirmidre de Montréal.
“Claudette est venue assister sf
bonne amie, Mme Danielle Jean-
Pierre, charmante femme du
brillant ‘pédiatre, Dr. Yves Jean-



‘ Pierre qui attend son troisiéme

enfant.

Claudette passe deux ou trois
semaines parmi nous.

Nous lui souhaitons un agréa-
ble séjour parmi nous.

.. Ge mia est arrivée A son
tour venant de Montréal, ‘Mme
Réjane Sirois, mére de Mme Y-
Vvea iexre.

jain Rejene, infirmiére ha
bfe‘et appréciée"’ )'Hépital Ste
Justine est venue attendre l’heu-
reux événement avec le Dr et
Mme Yves Jean-Pierre,

Bienvenue, Maman Réjane.

. Mme Tania Roude Larsen
est. arrivée ici jeud. soir avec
son fils Nicky. Tania est in
femme du Lieutenant Lars
Larsen'de Kansas City. Elle a
été accueillie pur ses parents,
M. et Mme Roude et par sa tante
et Marraine, Mme Digs Meva.

xx

... Hier soir sont arrivées a Port-
au-Prince, Miles Marie Carlewa
Alexander, de Martin Tours de
K-ngston, Gloria Joyce Ho Ken,
Secrétaire et Irma Althea Cecilia
Clarke, «Medical receptionist».
Elles sont toutes de Kingston.
Elles passent trois jours & Vhétel
Choucoune,



° xxXxK
M. Robert H. Power, Res-
taurateur de Nut Tree, Cal:fornie
et sa femme Margarct Mury ont
pris logement hier soir au Castel-
aiti.
xxx
.. M. Elias Tamari est arrivé
hier comme Représentant du
Church World Service avec sa
femme Mary Ellen et ses enfants
Stephen et Marisa.
xxXxX
. Samedi est arrivée & Port-
au-Prince, Melle Gisela Schwarz.
Jeune, grande, éiégante, Cisela
est originaire de Bonn, Allema-
gne, Secrétaire, elle vient d’étu-
dier pendant une année le ¢Bu-
siness Administrations a San

Francisco, Californie.

Une Rerbe 2, exploits

Evans ont batts e en wD: 56. 1/10, le
record du monde que l’équipe a-
méricaine détenait en 2:59. 6/10.

La course a $6 sans surprise.
Dés le deuxiéme -rela's, les améri-
ecains précédaient d‘une trentaine
de métres l’équipe du Kenya, qui
termina finalement & la seconde
place en 2:59. 6/10, égalant a.nsi
Pancien record du monde. La
médaille de bronze revient 4 ]’Al-
lemagne de l’ouest, dont les équi-
piers en 3:00.5/10 ont battu,
ainsi d‘ailleurs que Ja Pologne,
deme, le record d’Hurope.

Enfin, dans le 4x 100 m.
féminin, Barbara. Ferrell, Mar-
garet Bailes, Mildred Netter et
Wyoma Thyus ont amené 89.43
en 42.8/10 le record du monde et
le record olympique qu’elles dé-
tenaient depuis la veille, conjoin-
tement avec la Hollande, -en
43.4/10.

Les cubains ont pris la seconde
place (43.38/10) et les soviétiques
la 8eme en 43.4/10, les hollandui-
ses, exX- record- women du monde,
devront se contenter de la deme
place.





ET RESISTE EN TOUTES
‘CIRCONSTANCES

Montre de luxe? Montre
de sport?

.Mido est tous.les deux 4 la

fois. Elle est faite pour les

mondanités, parfaite par sa__
» solidité, Mido: supporte les -

coups. Voulez-vous savoir

la date? Votre Mido Dato-
- meter vous |' indiquera,

Vous ne remontez Jamais
“votre Mido. ‘Vous’ ‘pouvez

elle est 100% étanche.





7 Agente exolusite
FQUAD A. MOURRA

méme nager avec elle — cat

Vente et service dans 111 parts




















































































































‘LH NOUVBLLISTR

. A

: "Too,

LES DEUX NOMS LES PLUS RECHERCHES DANS LA CHAUSSURE.
PRESENTES SOUS LICENCE SPECIALE ET EN MEME TEMPS-QU’A PARIG-PAR.
-¢./{ VOTRE BOTTIER PREFERE,

LE CHAT BOTTE

(em bas de Radio - Haiti) .



“(ite)

En route vers la République’
Fédérale d’Allemagne, Gisela vi -
site certaines i1ies ues Guraibes. .
Elle passe cing. jours & I’Hotel
Sans Souci,

. Dimanche par ie Vol 233 de
la Pan Am venant dé New York,
‘est arnvée A Port-au-Prince, Mile
Jeri Ann Butler.

Grande, jeune et belle, Jeri
Anne portait un ensemble bleu
marine qui mettait en évidence sa
grace et son élégance de fille
racée, :

Jeri Ann Butler, descendue au
Grand Hotel Oloffson o& elle
passe deux jours, a assisté hier
aprés midi au match de football
qui mettait aux prises les équipes
nationales d’Haiti et des Mtata-
Unis e¢ a la victoire de cette
derniére par 6-3.

Dans la soirée, ‘aprés avoir
visité IH6tel Montana, elle. a
ding au Grand Hétel Vlof{aon
avec MM. Henry O. Dornian, Pré-
sident d’une compagnie de Publi-
cité & New York, Anthony
Richard Shelley, Consultant en
tourisme, et nous,

Mme Simone Felquiéres est
arrivée dimanche venant de Paris
via New York, A l'adresse du
Dr. Dominique, Cheinin des
Dalles,

x XX

TONY ET SUZANNE
FARRUGIA SONT PARTIS
APRES 12 ANS ICI .

. Samedi matin ont pris l’avion
pour la Californie, Anthony
Harrugia ct sa charmante femme
Suzanne.

M. Farrugia vent de ditiger

penda’ ny douze ans la «ALL
AMER™CA CABLES». II prend
sa retraite.

Sa femme Suzy était devenue
une figure attachante de notre
milieu, cn partic:pant a toutes les

oeuvres soc.alés pour lesquelles |

son enthousiasme et son dévouc-’
ment ont été sollicités,

Il faltait voir samedi le nombre â„¢

de gens qui se pressalént 4 l’aéro-
port Frango.s Duvahier pour lui
dire au revoir.
- Nos meilleurs voeux accorapa-—
gnent Tony et Suzy.

XXX
Mme LILA CLARK
PROFESSEUR A UNION
SCHOOL EST PARTIE

La quantité de gens qui se,

trouvaient & l'aéroport samedi-
soir pour saluer A son départ Mme
Lila Clark

équivoque de J'affection _ dont
celle-ci jou‘ssait en Haiti, plus
particulie rement aA TION
»SCHOOL ot - elle vient

d'enseigner pendant trois mois,

\'Histo.re et Anglais. ' Des
enfants pleuraient comme au
@épart d’un étre cher qu’ils ne
reverront peut-étre jamais.

En effet, il est peu probable
que ces enfants revoient jamais
ja compréhensive {nstitutrice qu’a
été pour eux Mme Lila Clark, car
elle a dG Voler au chevet de l'un
tles membres de la famille & Los
Angeles, Californie,

Mme Lila Clark, avait, avant -

de commencer A ense:gner &
UNION SCHOOL, passé plus de
aix ans comme Missionnaire ici.

Son départ a été un arrachement
pour elle. Ses larmes répondaient
abondamment a celles de ses
«enfants» de {UNION SCHOOL.

Bonne chance, Mme Clark ,

. xx xX

LE SEJOUR
A PORT-AU-PRINCE DES
(ORFICTELS D‘AIR FRANCE

..Samedi matin ont repris l’avion
‘pour Miami, le Directeur Rég‘o-
nal d’Air France (Etats du Sud
des Etats-Unis et des Caraibes)
M. Henri Lardon, sa capt.vante
femme Jeanne, le Commandant
\Georges Ravier, pilote retraité
dAir France ect sa charmante
‘épouse Rebecca, et. M. André
Négre du Commissariat da’Air
France & New York.

Ils sont partis par Je Vol 2964
d'Air France.
M. cf Mme Lardon, et le Gomman
dant et Mme Ravier étaient .ar-
crivés Vendredi matin venant de
Pointe-A-Pitre en compagn:e de

M. Louis E. Henry et sa jolie
femme Francine.
M. Naégre était arrivé de

Miami dans l’aprés midi.

M. et Mme Louis E, Henry
Bont, repartis dimanche aprés-
midi pour Pointe-&-Pitre.

emerciements

Mine Vve Arétin Victor, Miles
Carole et Marie Eva _ Victor,
Mile Germaine Victor, Mr Ed:
mond Sylvain et Madame née Cy
jotte Victor et.enfants,

Remercient bien sincdrement
Son Excellence le Dr Francois
Duvalier, Président a Vie de la
République et Madame Simone
G. Duvalier, le Département de
lAgrculture, des Ressources Na
turelles et du Développement Ru
yal, les amis de la Cap‘tale, de
Ta ‘Province et de I’Etranger qui
Jeur ont apporté le récontort de
leur sympathie & Voccasion . du

. déces de feur trés regretté

ARETIN VICTOR
t Epoux, Pére, Frare, beau-frére
Me ioncle, efilevé & leur affection
6 28 septembre 1968 et les prien:
‘de croire & leur profonde gratitu
de.
1;, Portrau-Prince,, le 31 Octobre



Centre Culturel

4 Lea ‘cours du soir ont démarré |
"(att local: de l'Ecole Normale
fi @Inatitutetrs, A ]'"Impasse
“Lavaud)
i L’organisation et la aupervision
Peat, quasurée par le Frére aymond:

Les éléves inscrits'en Rhé
jrique® et «PH losophie: seront présen'



., ptéa_ par Vétablisgement aux exa-



_siises tas a



Sit NSN

mens officiels. de:la D.G.B.Noo34
-Geux qui auraient lintention de
ey ingcrire sont pride

le plus tat, .

-ont diné samedi ‘soir, ©

est une preuve’ non. .



Division Caraibe &°Pointe-P.tre,
sous lobédience ‘de. laquelle est
passé le Bureau ‘d’Air ‘France a
‘Port-au-Prince. .

Ces sympathigues officiels d’Air
France avaient ‘prie logement 4
la Villa Créole.

Tis ont été pris en charge par
le Directeur du. Bureau 4’Air
France A Port-au Prince, M.
Norbert Mulet et,sa femme Gigi.

M.. et Mme, u.s B, Henry
au fameux
Restaurant Le Rond Point, en
compagnie du Chef d’Escale d’Air
France » Port-au-Prince, M.
Norbert Mulet et sa pétillante
femme Gig., de Miles Phyliis
Lerner et Judy Sirkus de New
York, avec M. et Mme Max Bu-
teau, propriétaires de ce Restau-

‘rant comme Amphitryons.

xxx

Avant de partir, le Conmmandant
Ravie. a b.en youuu nous accorder
quelques minutes d’entretien” qui
nous ont: perms de brosser
tableau suivant de sa belle carrié
re dans lav.ation. -

En effet, le Commandant Geor-
ges Ravier qui en artivant ici
vendredi avee sa femme Rebecca
avait voulu disparaitre dans ['in-

cognito a été decouvert & notre

attent.on. par M. Lardon.
Aujourd’hui ret.aité, aprés

trente-huit ans d’aviation active

et plus de 24.000 heures de vol,
ce sexagéna.te qui A su garder la
ligne n’aurait été & nos yeux
qu'un paisible touriste si M.
Lardon ne nous avait pas révélé
sa vraie identité.

Cependant' Georges Ravier reste
A notre connaissance le pilote
Air’ France pose le
premier avio bré de Vhippo-
campe sur le ‘Haiti, & l’occa-
sion d’un voyage:



- amener’ la Troupe Jean Gosselin
. ied en 1965, en‘provenance de

Fort de France.

Officier de ’armée de Air,
il entra a Acr France vers Ja fin
de 1940. -I1 fit pendant deux ans
stages et apprentissage de la
ligne & Mariguane,
Rabat . ensuite, & Algec, enfin
dot il put-rejoindre - il ne nous
dit pee comment - le Colonel
Lionel :de s Marcaier, Créateur et
animateur “lignes aériennes
Mil.tares (eam & Damas.

‘De ™ Marmier, mort général,
reste. pour les aviateurs ~ d'une
certaine époque et pour d'autres
aussi, un authentique héros.

En; gagé durant la guerre 1914-
18 alors qu'il ava.t a peine 16

ans, il la terminaavec ‘la médaille-.

militaire, la Légion d’Honneur et
de nombreuses palmes sur
croix. de.guerre.: .

“Dans Ventre deux guerres, de
Marmier fut Vun des grands
noms de l'aviation marchande
francaise puis de la nouvelle
Compagnie -Air France créée en

En 1940, Je. Colonel de Mar-
mier rejoignit le Général .de
Gaulle mul lui confia les trans-
Ports aériens dans le Moyen-Orient
aprés le départ des troupes fi-
déles au régime de Vichy. De Mar
mier rallia la base d’Air . Fran-
ce de Damas. Avec une poignée
de gargons résolus, il en fit une
base de révision, d’entretien, ‘de
formation, & partir de laquelle
partirent des lignes nouvelles vers
Madagascar, la Réunion, Maurice,
Fort Lamy, Brazzaville, Pointe
Noire Libreville, Douala, Lagos,
‘éhéran et. enfin Galeutta

“et plus: tard: Saigon,

Une partie de cette “épopée fut
vécue par notre ami le Comman-
dan; Ravier dont Yémotion est a
peine voilée au rappel de ces sou-
venirs lointains dans le temps
mais si proches dans son coeur.
Ii faut dire que trop de ses com-
pagnons ne sont plus; parmi eux
le Général de Marmier perdu en
mer au cours d’u vol entre Alger
et Paris, L'un des gros hydravions
sortis juste aprés la libération
porta-le nom de: Lionel.de Mar-
mier. Il était Grand Officier de
Ja Légion d’honneur et ‘Titulaire
d’une dizane de zitations.

Le Commandant Ravier au
‘cours de ce voyage refaisait avec
beaucoup. dg nosinlgie les étapes
@hier et en particulier celles du
secteur des Antilles ot il avait
fait deux séjours, en 1955\et 1956.
Si la Martinique, nous d:¢ le Com-
venante, Haiti est mieux encore;
elle est certainement ]’'Tle of Yon
parle un francais agréable et qui
ne manque ni d’attraits ni de
fascination.



le .

debord a.

sa:

Aux Ondes Sonores
-Le piarunine dee sits Daviess Y) tis

MEXICO (AFP) —

En battant la France par 3
buts & 1 (mi-temps 1/1) le Ja
pon s‘est qualifié, pour les demi-
finales du tournoj olympique de
football,

xx

FOOTBALL ©

(QUARTS DE FINALE) —
Guadalajara.- ,Finalement Hon

grie un, Guatémala zéro.

xx

Puebla — En quart de finale:

ro,

Mexique b bat Espagne deux a zé

LEON (arp) © — Finalement

-la Bulgarie est qualifiée pour

les quarts de finale, aprés tira
ge au sort. A la fin de Ia pro
longation Bulgare un = Asrael
un.

xxx
LES RESULTATS DE
LA Téme JOURNEE
MEXICO — AFP — __.

Au cours de la septiéme jour-
née des épreuves olympiqueg de
Mexico, les résultats suivants
ont été enregistrés.



Mariage a New York

Nous annongons avec plaisir
le mariage de la gentille Mlle.
Evelyne Joseph fill§ de Vve. Dan
tés Joseph née Mathieu et du
jeune Georges Baillergeau fils
de notre ami le Député Félix
Baillergeau.

La ceremonie religieuse a été
célébrée & New York en I’Eglise
Ste. Thérése Quilla.

Nous présentons nos voeux
@heureuse union au jeune et dis
tingué couple.



Le Championnat de

France de Football
SPORT — FOOTBALL.

PARIS (AFP) — .
Pour le championnat de Fran
ce professionnels —_ lére divi-
sion :
A Monaco : Monaco et Nice
0/0
A Ajaccio : Rouen bat Ajac
cio 1/0 .
A Sedan, Sedan bat’ Rennes
/0
A Valenciennes: Valenciennes
_ bat Marseille 3/1 —
A St. stienne: Lyon bat St.
Etienne 1/0
Samedi & Nantes: Nantes bat
Nimes 8/1

Samedi 4 Bordeaux: Bordeaux
* bat Bastia. 8/1

Samedi 4 Sochaux:
bat ‘Strasbourg 3/0
Samedi & Metz: Metz dat Red

Sochaux








CHAMPIONNAT DE FRANCE Fr
PRO - 1ERE DIVISION
CLASSEMENT :

1—- Bordeaux. 8. . matches ,
points ee

2— St. Etienne 7.match
pts. , ot

3— Lyon 8 mate

CHAMPIONNAT. DE FRANCE
PROFESSIONNELS ‘
2éme DIVISION
A Ajaccio :
gnon 7/2
A Angouléme::Angouléme bat
Cannes 2/0
A Limoges:
ges 3/0
A Boulogne: Nance
gne 1/0
Vendredi 4 Besan
et Joinville 0/0
Samedi a Toulon
Dunkerque 2/0
Samedj A Beziers: Beziers bat
Chaumont 3/0

Gazelec et Avi-



Angers bat Limo

Samedi a Grenoble: Lens bat
Grenoble 2/1 .
Samedi A Reims: Reims “bat

Lorient 4/0
Samedi & Lille:
pellier 1/1.
xxx
POUR LE CHAMPIONNAT DE
FRANCE PROFESSIONNELS
— 2&me DIVISION
CLASSEMENT :
J Angers 10° imatchés 26° “pt.
nts Angouléme’ 11° ‘matches’ 21

Lille et Mént

re Toulon 10°matches 17 pts.
4— Aix 10: matches: 16 pts.
5— Lens 11 matches 5 pts.”

















LE DISQUAIRE BIEN CONNU _






- de dépenses 6
“TECHNIQUE... EXPE
NOTRE STOCK LE

@ pe
NCE... PRO
US I PORT:

v

Od BUX OLYMPIQ ES









. Dupleasis et enfant; Mr. et Mme
Mai















— Natation ‘Cent “Métres Bras
se Messietirsi: Donald’ Mackenzie
(Etats Unis} médaille dor (une
minute of set. 7- record 06,08,13),
Viadimir Kosinsky (URSS) mé -
daille argent (une min. 08 sec.),
Nicolas Pankin (URSS) médaille-
de bronze (une ‘min, 08 sec.).

—Natation Cent Métres Bras
se Dames: La Yougoslave Djur-
dica’ Bjedov . médaille d’or (une
min. 16 sec. 8 reco.d olympique),
Galina Prozumenschikova (UR
SS) médaille d’argent (une. min. -
15 sec. 9), Sharon Wichman (E-
tats - Unis) médaille de bronze
(une min, 16 sec, 1),

— Nataton Cent Méres ‘Nage
Libre Dames:. L’Américaine Ja-
ne Henne médaille..d’or < (une
minute). Sue Pedergen (Etats-
Unis) médaille d’argent (une ‘mi
nute zéro sec. 3/10). Lynda Gus
tay: (Etats - Unis) médaille
de bronze (une miriute zéro - se.
3/10).

— Natation Cent Métres Na-
ge Libre Messieurs: L’Austra -~
lien -Mike Wenden médaille d’or
(52 sec. 2/10, nouveau -record du
monde) Ken Walshn (Etats U-
nis) médajle d’argent’ (52 sev.
8710), Mark Spitz (Etats Unis)
médaille de brorize.

-—- Athiétisme Decathlon: L’A
méricain Bill Toomey (Médaille
dor, ’Allemand de Ouest Hans
Joachim Wulde, ‘médaille dar - -
gent, ’Allemand de l'Ouest Kurt
Bendlin médaille de bronze,

. — Atlhétisme 800 métres Da-
mes: Madeline Manning (Etats
Unis) médaille d’or (deux minu
teg zéro sc- 9/10) nouveau re -
cord olympque, Llona Silai (Rou
manie) médaille d’argent (2 min
02 sec. 5), Maria Gommers, Hol-
lande) ‘médaille ge bronze (2
min, sec. 67).



Messe de Prise,

de Deuil

Une messe de prise de duil pour
le repos de l’‘ame du regretté
GERARD WIENER

aura lieu A 6 bh. 15 du matin
mardi 22 Octobre en l’Eglise St.
‘Pierc.e de Pétionville

Cet avig tient lieu d’invitation
aux parents et amis du défunt
et de‘la famille.



Décés de Mme —
Paul Adam

Nous annoncons avec beau-—
coup de peine le décés de ‘Mme™
PAUL ADAM, née Résia PIER-
RE survenu ry Hopital du Cana
Pe Vert le jeudi 17 Octobre’ 1968 .
9h. 20-pm,
ms, en, cette: dou-
tance, nos sincé-
3 A son mari Mr.



“econo!
_ Paul Adam.
Ses enfants ©: “Mme Veuve De-
niga ’ Gay; Pingénieur’ Richard
eb:21Madaeme; }






















Carlo Destin, et Mme née Marcel.
le Gay; Lionel P
trick, Lionel,






: Melle

Fernande Mr. et Mme
Henry et Mme M6
et Mme Y-

. Geor

bhetter- et Mime née Anne

Marie Pjerre et enfants; Mme




Andrée peeaplaisiy Pie.re et en-
fants; .Dr.. Fritz Monplaisiy’ Pier
Te Madame et enfants; +














-Mme Ida Roc Pierre, Melle Mer-

cedés Dussek; Melle Maria De-
houx; Melles Claire, Marie, Fer
ninde Dehoux; Mr. et Mme Théo
dore Achille; ‘Mr. et Mme Pierre
Dussek fils; Mr. et Mme Gérard
Dussek;.,.Mr. et Mme Raymond
. Mare Dussek; Mr.
Duplessy; Mr. Max

ple Madame et enfant;
Melle Yolande Duplessis; Mr. le
Dr. René Duperval, Madame et,
enfant; Mr.. le Colonel Keaner
Blain ‘et Madame; Mme Cylotte

























urice Chalmers; "Mr. et Mme
dyé6 Chalmers et enfant; Mr.
Mme Raoul Chalmers,
‘A sés arriéres neveux et
ces: Mr. Antoine Smith, Ma
me et enfants; Mr. Vingén ie
Gérard Gateau, Madaine eee
fants; Mr. Arnold Gateau et. en-
fants; Mr. et Mme’ Frangois pe
val et enfants; Mr. et>
Gateau et enfants; M. = Pasle
Guillaume; Mr. Leslis ‘Alpho!
Mr, le Dr. ‘Duverseau, et Mi
me; pie Pierre; Melle Mo
nique re; Mr. Yves. Mon
sitt Pierre Junior. - piel
A. ses beaux frdres ‘et belles
%






















‘Mr.:Emmanuel: Adam

née Euphémie Delatouy; .

ban Adam; Mr. uc. A-"
ni" et ens: