Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1963
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text





No 27.085



Aux C

Nh étsit 11 heures et 30 minu-
tes ce matin quand le Président
de la Cour Martiale Générale le
Colonel Jacques Laroche déclare
ouverte Paudience de ce jour.
L’accusateur militaire Je Colonel
Octave Cayard, obtenant la pare
le, donne lecture des minntes a-
yant trait @ la précédente audien
ee Ho demande alors & la Cour
Fautorisation de questionner le
Dosteur Israel Sylvain Directeur
de Office National ement
gui se
moin & charge, Le témoin préte
au prime abord le serment de di
re Ia vérité. tonte Ia vérité et
rien que ia vérité. C'est ainsi que
répondant d'abord ayx questions
de Paccusateur militaire ie Colo-
nel Octave Cayard et ensuite a
velles du Président de lx Cour le
Colonel Jaeques Larochu, le Doc.
teur Sylvain expose ff
rable dans lequel














tu Calo-
du major
Capitaines
et Franck
suels de
pre dos
en principe, &
7000 ee
ne rapportaient
sque rien puis-
YE BRL ale
sa au Veau et peo
ocataires sembie-t-il, répon-
nt réeflement & leurs obliga.







«Argent CAmourn

Le recuetl se présente ¢t s‘au-
vre comme un coffret gui cen-
t pas mal de plerres précien-











s potmes finement ci
moments de pivitude
: an bonheur dex





i ek
reenell que nous
« Diaguel - Des-
ésentation hy
Pimpri-

Se]



Le Discours de Mi. CI

— QUOTIDIEN
LE PLUS: ANCIEN DHAITI
ONDE EN 1996



Directeur - Administrateur :
MAX CHAUVET



é

mo
tions. Quant aux valeurs: prove-
nant des locataires réguliers el-

les sont jusqu’ici, pratiquement
inexistantes puisque & la Banque

ti ot 2.800 gourdes avaient, selon de ces hultes gu’Alan Smith, {4 ans, de Pulsa (Oklahoma),

une lettre de Vaneclen Comité du
gestion A moi adressée, été dépo-
_sés aa compte de la Cité milital-
“ve, je n’ai pu, malgré mes démar
ches. les toucher jusqu'ici pour-
suit Sylvain.

Mais ce qui cloche le plus, con
clat enfin Je témoin, ce sont les
voies d'aceés de cette Cité gui
ssent beaucoup & désirer. 1
t de méme de certainesy mai
qai, de confortables et attra
antes guelles étaient sont pas-
& Vétat de bicoques da fai
Pétat d'abandon dans lequet
s se tronvaient pendant long-.
PRS,








(Suite page 4, col. 8)



Un Comite de
PAssistamce
au Tourisme .

Uu Comité composé de MM.
Rindall Assad, Jean Clande Na-
deal. Pierre Chauvet, Jean Ber-
nard, Victor Chatela’ Witham
Mac Intosh, Karl | Gaetj ‘
Paul Véricain a été ¢
Gaviser sux moyens de r
plus agréable Je séjour des touris
tes en notre pays.

Ge comité a été fendé pour
dognuer suite aux démarches
titulaire du Département du Tra
vail an ce sens.

Un des problémes majeurs que
eomperte notre lourisme pense ce
comité ala situation enn:
yeuse créée par ies neceasiteu
aul eirculent dans nos r
tres commergiaux ou ré
$s, hos sites touristiques et
ent mos visiteurs aussiiet
quis déharqueat...>

En vue d'enrayer cette situa-
Yon, ie comité a’est mis au tra-
vall ef invite les secteurs intéres
ses & collaborer & ses efforts

Pour Vinstant ces secteurs sor
& consentiy une cotisat
ix dollars per mois
& un Compte Bancaire Spécial,
valenr oui sera acheminée x
institutions chargées d’aceueillir
ces malheuzeux tels que : le Cen
tre VAceusil Duval Davalier. ic
Centre de Rééducation de Carre-
four ete






















£











ité Lewis

Candidet & la Dépatation pour lo Béme Circanscription de
Dessalines
{Diecoure prononeé & occasion du Jour de VAn}

le Préfat de






ituteurs,
aa

jour glo,
diversaire de notre
Nationale. Le ba-
sard, st, qui engendre sou~
vent dex faits de grande i
is quand méme

. he gauralt
présenter avec tant
rivallsant de gloire
et de prestige, le yénie du Rul
Henri Chrivtophe et la bravoure
titanesqnue
Grand, uffirment dans |
épopée des Cahos que les
de Saint - Doraingue étaient irré
vocablement déterminés vivre
bres on & roouriy. I faut
quer plutit Vheureuse opportuni
té qui neus échet co matin dans












cette atrnosphére de dignité, d’a-
mour et de respect de la vérité
historique qui s’impose dans no-
tre beau pays depuis nent ang, &
diter du jour ob le Trdg Hant,

































Mr Chavité Lous









Effet désinfecta





dans sa toute puissance, a contlé
je Destin de la Patrie au Grand,

a FPineomparable Leader — Spiri-
tuel guest Honorable Docteur
Frangois DUVALIER, Homme

sans peur et sans reproche, dont
ig moralité mérite incontestable
est de cornprendre que nous ne
pouvons trouver aucune solution
& nos problémes si nous ne com-
mengons par redevesir nous-m6.
mes; et de comprendre aussi que,
pour redevenir nous méime, il est
indispensable que nous nous re-
portions 4 notre glorieux passé.
Ev comme vous aves toujours
montré, mes chers amis, gue yous
étes conseients que c'est avec
yous eb pour vous que notre
grand Président 4 Vie, Unique
heritier de la Pensée Dessalinien
se Jette & tous les moments
de son existence dana ic champ
inépuisable de histoire Nationa-
le pour y pulser les trésors de
notre gurvie dans Ia dignité, nous
estimons que notre premier de-
voir est de vous remercier.

(Suite page 3)



















MEMBRE DE UVASSOCIATION INTERAMERICAINE DE



fl arrive qwun objet colunt nen wientifie

prendre un
naire.
Lorequon en examine lagrandi

noa identi







a





‘romemeeontcnatntnerenmnenootitinintemennettnanntintitinentt

Verra-t-on un Parti
noir aux USA ?

New York (AFP)

Le «Congrés pour TEs. Rie
te} (CORE) a décidé de ras-








ormbler S masses noi ep
un «Apparcil Politiques alin dot:
ty an «vote en blocs lers :



ei
de presse M. Floyd
Directeur du CORE.

K a nié vonloir










4 vagissait de la ren
phase du mouvement en £
du ¢Pouvoir Noire, rendus ur-
gente par la décision priss par
je Congrés contre M. Adam Clay
ton Powell, Représentaat Dé.
erate de Harlem,

M. Me Kissick a enfin tan
appel & tous les noirs amé.
pour qu’ils assistent & une Con-
vention & New York les 1X of 19
Février.











USA seraient préats

a des concessions
PARIS (AFP) .

A propos du conflit vielnamien,
«LE FIGAROs sous le thire «hin
passe ou Espoirs, fait rear

guer : «Ly, guerre du Viet
imspire tant d'inquiétude ut ah
reur que Pon est tenté de recher
cher dans chaque déclaration ou
initiative le signe d’un proche ré
glement négocié. Gr Washington
engage actuellement avec Mos -
COU. Une négeciation dont Venice:
dépasse, largement celui du Viel-
nam. Selon des informations dr
Washington le nouvel Ambassa-
deur des USA a Moscou M. Thom









son ——- qui doit remettre prochain:

ment un message du Pdt. John.
som & M, Podgorny —- aurait re
qu pour instruction de tout met
tye en ceuvre pour obtenh:
Moscou souacrive & un aceord per
mettant aux Etats Unis d’échap
per & la néces
dun nouveau sys
anti-missile, dont le finance
atteindrajt des chiffres extrav
gants. Pour cela, M. Thon
aurait été autorisé & faire d’
portantes concessions au gouver
nement soviélique, mime en ce
qui concerne le Vietnam, de nou
veau, on est tenté d’espérer...+















(fés eeirenent partuyd en iro
: présentuit seus le forme dun ciegu:
freis sections étaient bleu - vert, avange

























PORT-AU-PRINCE
PHONES : 22
- P.0.BOx 11816,"

(HAITID”
SEP ain BABD



(Tame ANNZIB)

Par Frank EDWARDS



halte,
Nationale de la République @Hai ne dépassant, en géneral, pus qucigues secontcs. Crest au cours @Rne

fassc ane bréve

put

hii remarquable d’tn caging sux un film couleur orii-






on put voir «fobjet volant |
par deux bandes opaguos?
upluti vers Carriére, Lexy,
aune et blene crémeux.



Qaand, ce fameux 3 aotit, cet-
te information parut & la «under
des Journaux, les porte.parole de
Farmée de Vair annencerent que
tous ces étranges objets, que les
gens croyaient avoir vu, n’étalent
rien de plus inhabituel que qué-
ive étolles de la constellation G--
tion > Betelgetise, Rigel, Aldeka
ran ef, Cappella.





Des astronautes éminents, tele” We

MM. Walter Webb, maitre de cn
renees au Planétarium Hayden
de Boston et te docteur Robert
Risser, du Planéterium d’Oklahe





Accord sur le livre
de Manchester

New York {AFP}

Les Avocats de Mme Jacquetiv,
ne Kennedy viennent de conchts
re un accord avec les teprésen
fants de Willlant Manchester, az
tour da Livre econtroverse «La
Mort d'un Président» et ceux de
la Muison d’Edition Harper and
Row, @ annoncé Jundi un porte-
parol: du Sénateur Robect Kenne








accord stipule gues ia veuve
du Président wt le Senateur Kee.
nedy, bien guile rapprouveant
x le contesu du Uvre, ne

s it ga pubieation
Ons Suivantcs














~-Les ban
Mroe Kunned:
avec
ont seellées at plactes
la bibhothey conati vite a
ia mémoire du Président.

— Certains passages concer-
nant Mime Kennedy et avant on
caractére privé seront (iminds
ou_enodifiés, &

Ges lettres éerites, par Mo Lyn
don Johnson & Mme Kennedy ne
seront pus publiées dans \ouvra-
ge sans je consentement de la veu
ve cht Président,







VHI—Eeelusivité Le Nouvelliste

ma, refutérent

catégoriquement
cette explication.

Ler Hublote s'éclairent et
séteignent selon un rythme
régulier

Dans la nuit du 3 septembre
1965, & Exeter (New Hampshi-

re}, des policiers chevronnés fu-~

rent chargés denquéter sur une
voiture arrétée prés de la sortie
de la ville. Wappel avait été reeu
7h 12 bh 30. Us trouvérent dans ia
voiture deux femnies fortement
commotionnées. La conductrice
dit au “policier Bertrand qu’elles
avaiont été poursuivies pendant
une dizaine de kilométres par u-
ne sorte. d’énorme engin’. sérien
qui diffussit une forte “limitre
4 rouge incandestent, Les. po
Helerg, raseurdrent ‘les: deux
mes et, n’ayant rien déconvert
anormal alentour, Jes remirent
sur leur route et regagnarent le
poste,
_ Le méme jour, 418 h 43, un
geune garcon d’Exeter, Norman
Muscarello (18 ans) arriva’ en
tyébuchant au poste de police
WExeter. U était hors d'haleine
de sa course, tremblait tellement gu narri-
vait pas & parlers.
_, Lorsque Muscarello fut cakné,
il put raconter A Vofficier de po
Hee Tolan et & Vagent. Bertrand
qwalors qd’il retournait chez lui

«he eas Trujilie,

GENEVE —AFP —~



«Le cas Trujillos gui oppose
depuis 4 ans devant la Justice
Suisse les fits légitimes et iilléci

times de Vex-dictateur dominieain
va entrer dans une nouvelle pha
ge,
La Chambre d'accugation a de
mandé au Juge d'instruction de
Jancer un mandat darrét contre
le gendre de Rafael L, Trajillo,
Leon Estevez gai révide on Bopa-
ge, et qui est le benu frave dé
Ramfis.

«Le cas Trujillor a commenced
en 1963.4 la suited. ts demande
présentée par leg fila adultérins
Gnals reconnis du Dictateur) qui
aceusent les fits légitimes de leur
avoir refflé teur part de Phéri-
‘tage,



LAntiste Peabody et les tascimations
eHaid

artiste nord américain Lar-
ry Peabody. spécisliste des ques-
tions de décors pour chambres
parle avec chaleur des fascina-
tions qu’offre Haiti dans ca do -
maine,

Un article a parn & co auiet
dans le journal Tennessean> du 10 Janvier 19
sous la plume de Clara Hierony





Ce que fut le match

Haiti - Trinida

Hier soir, ay Stade National
de Kingston, FiSquipe Haitienne
a brillagoment gagneé son denxié-
me match en battant celle de ‘tri
nidad par Quatre buts contre
Deux. Le Speaker jamaieain fut
prolixe en éloges pour nos
Joueurs. Dés le début. ils surent
jraposer leur jeu, A la deuxtéme
minutes, doseph Pierre (Nénd)
ouvrit le score. Vers ia trente





Autour du roman
de Bernard Posy

Par Mare Léo LAROCHE

aJusqu’au bout du chemins tel
est le titre da roman qui vient
de paraitre dans les Editions des
Antilies,sous in signature de Bun
nerd POSY. Quel est laccuell gui
va étre résgervé & ce Hvre 7 On
Pignove, car le Public ext des
fois capricieux comme une fem-
me. Un grand écrivain prétendait
déja, qu'il serait hasardeux de
juger un livre, sur Vaceucil qui
Yei est fait au moment de sa pa-
ration. Cerlains ouvrages, avant
de tomber dans Voubdli, sont sa-
lués gomane dos événements litté
vaires; of, ii faut des décades, et
méme des siécles d’indifférence
& WVautres avant de connaitre la
faveur du public. A cet égard
personne ne songerait & contes-
ter Vimportance de la publicité.
Qe diralt, sane vouloir mécone
wultre. Is. vrale valeur de Boris
Pasternak, que les bons offices
dG gemndule, ront pas surtout mi
Hité en faveur du rayonnement
gaa connn le Docteur Jivaga ?

Pour le lecteur averti qui par.
eourt en s'en pénétrant










quae bowt da cheming une hm
pression demeure cest que le
livre est plus qu’un roman. C'es
je témoignage douloureux d’an
homme qui ne s’est. pas contente
de regarder, mais qui a su voir,
analyser les différ
de ja vie, dans un
trop nombre:
Crest le témoignage d'un homny
qui n’est pas sceptique devant
probleme de la vie, et qui trans-
pose dane le champ de sa cons-
clenee, le drame d’une bumar
qwil réalise étre sienne. Bt,
lors on sent toute son ame
corde aux pulsations du coeur
de ves héres. Parce qui assume
avec conviction leur destin dans
cet univers tenu & Técart de tou
te affabulation, on mesure a. den
sité dttre, comme, jorsaue di-
lgant son expérience dans la corn
passion et la syrapathie, on ne re
trouve. rien de ce qui serait exaz-
pérant dans la cradité de son
réaliame,
















(Suite page 2}





sixiéme minute, Trinidad put ége
Heer sur pénalité. A la reprise,
Gay St Vil redonna Vavantape
aux nétres, puis un moment a-
prés porta la marque &. Trois
contre. Un... L’adversaire fit a=
lors monutre de cran et & le suite
@un forcing et d'une contre - at
taque réduisit la marque’ Trois-
Deux... Le jou s’équilibra alors
un peu, car le team de Trinidad
s‘efforgant dlobteniy une nouvelle
aligation. Il utilisa un jea pli
iét viril. pour compenser son in-
fériorité ‘technique. Le: eommen-
tateur’ le souligna en maintes
le Jeu haltien fat supé.
t, at de loin, A celui de son

(Suit page 4, col, 4)‘







Personnalité
mexicaine att

{De notre Correspondant)

Le Président de la Compagnie
«Mexicana de Aviacions le.Colo-
el Pedro Chapa, visitera’: Haiti
prochainement en compagnie de
su distingnée égpouse,

Cet éminent homme da’Afiai -
ves Mexicaln qui parle trés bien
Je francais, aux maniéres affa-
Dies, a eu un long entretien, der
ment, ave Ambassadeur
Philippe Cantave qui Ya invite 4
se rendre 4 Port-at-Prnee, afin
que lex avions de cette importan
te ligne aérienne qui font déja
le trajet de Mexico — Merida —~
Kingvton (Jamaigaue) fassent aus
ai escale & Port au Prince —- ce
qui développer, les relations com
mercaiies entre Jp Mexique et
Haiti, :

Nous souhaltons d’ores ef déjd
ia plus cordiale bienverue & ces
visiteurs de la République-soeur
du Mexique.















xORs.

«Peabody qui est déj& trés con
nu pour ses esauisses décorati -
ves pour enfants, pour ses collec
tions de chaises,de sofas, de tables

pour Richardson —~ Nemschoff
travaille actueilement sur des
matériaux nouveaux gni lui vien
nent dHaitie

«Hi utilise pour le moment Ia
pits. le coton, Ia laine, le heis
jes seulpfures, les cornes de

books, des grains avec Jesquels

it décore des rideanx, des nattes

et plusieurs autres étonnantes
ehozer, i

Sous le titre:
la collection “Ricardson -— Nems-

shoff, Pesbody-utilise da «Ramin

(Site page 4, col. 3)

.



Au Bowen Field

‘Un brevle-bag.e été notécé ii
di ou. terrain’ deviation du Bo-
wen Field; o¥ se trouvent: logé:
iés-'services du:Corps d’ Aviation.
Un"initendie “avait éclatédans les
herbes -avoisinant la piste d’en-
vol. Les appareils ont dé dtre dé-
placés “pour. éyiter tout domtonge:

Le vent, soufflant assez “fort
aujourd'hui, fgeititait Vexpansion »

de Pincendie.
Lse-pompiers et d'autres auxi-

ligires du-Corps jie YAviation ont:

‘aéployé tous leurs efforts | pour
arréter Je feu et! le maitriser.





par la route 156, la zone qui s’é-
tendait devant lui fut brasque-
ment Uluminge d'une eclatante
lueur rouge... puis un-dtrange
vaisseau aérien s’éleva au-dessus
d'un bouguet d’arbres. ‘
/ Corame Pengin se rapprochait,
Muscarello vit 4 ou 6 faigceaux
luminenx d’un rouge avenglant
sortant alternativement de sa ba.
se, suivant une Lgne continve
@avant en arriére. Les’ fumié-
res vlignotalent suivant une s<-
quence croisgante et décroissen-
te: 1-2-3-4-B-4-32-1,

UN LONG OBIET DE
a0 METRES DE LONG

Pris de panique,, Muscarelio se
précipita. derriére une ~~ miureti«
de‘ pierres, que Vengin
lentement et. silenciensement, a
moins dé. 30 métreg. de haut, a-
vant d'alier planer juste ‘ai des-
sus de ld maison d'un voisin, Cly
de Russel. Cela permit & Musca-
vello Pobserver que Veripit' était
plus long que la maison et devait
mestrer une trentaine de métres
de long. Un peu plus tard, Vobjet
retourna dans la diréction dot il
était venu et disparut: derriéra
les arbres. .

Aprés que les policiers eurent
entendy Ja relation du. jeime.gar
gon. Tolan renvoya Bertrand ‘en.
quéter sur les Heux,

Le Polieier sort son Révolver ...
puis renones

Bertrand s'’arréta préx de
champ bordant Je bouquet. a’ar-
bres derriére lequel Feugin avait
parajt-il disparu.

(Suite page 2y



Si
s

ANN ARBOR -— AFP.

LOBA, pour gurvivre devra
mettre Vaccent beaucotp plus sur
leg affaires’ économiques que sur
jes affaires politiques.

C’est Fopinion da compétent &
conotiiste mexicalt: Carlos Supul-
vada aqui bébé invité pat 1 Uni-
worsite de Btichiga:

POEA veut
CLS



ot: Sabre oun,
“Cours GUYAnt tfois “Heiy ha dite
Vaiversité. : .

Quand GEA se réunira 4
Buenos Aires le niin prochain |
devra aborder les problémes de
la coopération économique et le
développement du Marché: Com-
mun fatine - américain dit le Pra
fesseur Sepulveda. oo

Les pays latino. - -américains
doivent avoir de meilleurs ‘prix,de
de meilienres conditions pour f's-
chat de préduits “étrangers,) des
garanties en ce qi concerne le
prix de matidres prémidres ef un
aide de fa part des grandes puis-
sanees,

Le Marehé Commun est un pro
blame difficile. mais il a une so
lution, .

garvola-



LE LIEUTENANT. GENERAL
AKTURO OSSORIO ARANA ET
MME SONT -ARBIVES .

Ce matin vers 1 kh du Vol 456
de la Pan Am artivé en retard
eat débsaraué & Pert anu Prince,
je Lieutenant Général Arturo Os-
gorio et sa gracieuse épouse Ma-
via Elena. M. Arena qui a occu
pé le grade le plus élevé de Var
we argentine, est un officier en

retraite jouissant de la considé-_

vation de son pays.

Li eck venu voir au cours d’une
touruée dans, les Carathes , ses
chers amis, i'Ambassadeur . de
VArgentine, Dr. Alberto Houssay
eb sa distinguée épouse,

Le Général et Mme Arana ont
et& aceueillis par tous les mem-
bres de la colonie argentine &
Port-au-Prince, comprenant PA
bassadeur et Mme Alberto Hous
say, le Dr et Mme Abel Hous-
say, fe Dr, et Mme Armando Zi-
to, Af. Suarez et famille ete,

Cea distingués visiteurs. se pro
posent jusawici de repartir le
iex Février.

Nous Ieur souhaitons la plus
cordialg, bienvenue et un trés a-
tréuble séjour en Haiti
%



xx

CE QUE SERA

LE SPECTACLE DE CE SOIR
AW SANS SOUOL

Ce sera-non seulement: un 3-

Noces @argent des
cpoux ‘Sheophile
eee :

Ge soit, 8 6 heinres, bY Rglice
Ste Anne © nos sympathiques a:
mils, les ‘époux Gandiew Théophi-
le. Pierre, Mase nés Simone Ké-
breau font’ chantér. ‘une Messe
wd Action de Grgtes a Voccasion
da | 2héme-Anniversaire de “leur
thariage, gig ae

Ce: conple ‘gui :West uni, Uy.
a aujourd’hul, ux quart de siécle
a. douid. Peswaple d'ane: union
‘parfaite, solide, malgré toutes lex
ditficultés, los déboires dont, eat
Herée la vie duotidiennd.
Lépoux, membre des: Foxces
Acmbes: d' Bait Gh est : “aujotere
ahul Caporal)y:compte plas de:
36 années. Lépoune, wae mire
enurarened Qui ge déveue chaque
jour pour le-wouhenr th dg
de. son foyer, 3 enfants “dont nés
de lear union. "L’sind “fait actus!
lement’ ‘sex “budes* niédicales ~*~ en
France:.et les deux catets: appar
tiennent dudes dcoles : primaires
de: Port-au-Prince.

Ce soir, lea parents eb les. a~
mis dé ¢e couple admirable,” quit
représente un bel: exemple. d'n-
nion. pour. Ja. génération- adtudile
sé feront, un devoir de.'s'associer,
au Caporal Théophile. Pierre’: -ot
Mime? a :Vodcasion: de cette “date.
qui fear: est .chére. ~

Nove: jowmal: Jolt & /enx:
et formule 2 Vendroit: «des hen-
veux. époux, ses -vouux’ de bonne











fSte et ses .couthaits les. plug fer:

vents.

sac tainasennepennert petite AON AEST COE AAAI,
«Jusgw’au beat du cheminn

Par Magloire BAINT-AUDE.

Le tornan de Bonnard Posy,

“edugenn au pout du Cheming, est

bon, er ce sens que Yon ny. rele
ve aicune prétention & Porigina
Hté gratuite. La scene est 6 Jac
mel, et cest Patmosphere dg per
sonnes de condition modeste, des
‘quarticrs: pauvres, De In pitié &

5 5 a
‘Ya sensibinité, i} n'y. avait qu an
pas, et c'est cet épuell qwa gn.

Posy dans le. des
eription des situations ou se
meut son hérojne, | Magdeleine
Genevoix. Ces situations, loin we
tre traquées, . idéslisges, comme

éviter “Bonnard

dans jes yomand
évoquent fa téalité haitienne, le
elmat des foyers jacméliens,

Parmbiance de la Vig, prolétarien.

ne haitieyne.

Les “ehlexes des. pergonnages
sont les réflexed.dea gens de
chez nous, humbles,-durs, compa
tissants, non - éndins an déses
polr romantique “dea bourgeais
amoureus...





, PLAISIR DU: TREATRE—

Oeuf a la

Par Jacques LARGE

eL’Oeut & la Coques est dans
la mieilleurg tradition de la comé
die du boulevard, Légtre, pétillan
te 88us -prétention’ hla: profon-
deur, son but est d’amusey. Elle
¥ réussit.

Nous serions bien en péing de
raconter la pigee méme si nous
le voulions Car il ne ey trouve
pas un développement, une intri-
gue, ou oun démouement. C'est
presqu’un exempl, parfait de la
comédig de situation. Des person
nages sp trouvent dang une si-
tnation ‘donnée, Voici comment
tis-géagissent, voici ce: quits’ di -
sent, ce qu’ilg font, Ala base dp
Veffet’ comique, sé trouve Pexcep
tionnel dp la situation. Et Ja si-



We»

tuation que nous retrouvons dans:
cette atmable comédie de Marcel

Frank a un point commun avec:

celle de «Neix de Coco» : un fils
amoueux de e
puisqug mocurs dé 36n temps, il est amu
sant de noler comment en trente
ans les moeurs ont évolué, Dans

vaNoix de-Cocos, Ie fils développe
un terrible complexe. de evipabi

fité. Dans YOouf A la Coque,
west lo pera, qui aux yeux du

fits, est coupable, Et i Te lui +
dit, :

Ces amours, heureusement, sont *,

des amours.de thédtre,. d'un théd

(Suite page 4. Col, 1}



nt et Antiseptique de la Pate Dentifrice |
de 70 Années de Recherches et d’Expériences,

sa belle-mére. Et





Ecyire néest pas uta tache fa-
eile; et sortir de Penchevétrement
dun roman de 263 pages ave
distinetion, c'est & dire satis pué
riité, est presque un tour de for

ee.
Magloire Saint-Aude.

(— Leg Editions des Antil
1és, Port-au-Prince, Haiti, i9an-



Per Aubelin JOLIOOZUR

MARDI 17 JANVIBR-1967

grément de plug au Barbecue dan
sant du Sans Sonci. mais ‘oncord
un régal artistiaue

Georges et Gerty Héraux offri
ront ce soir un snectacle de choix.
& leurs amis et clients. aveg le
.conconrs de certains artistes de
Is Compagnie Jean Gosselin.

Eliane Maazel chantera et Ma
deleine Ganne, Jean Gosselin «t
Jacques Francois Geller interpré-
teront. un sketch tiré de P Amour
das 6 Colonels, :

Cette soirée est de eelies qui at
tirent Ia belle société uert-an -
srincienna .

ZREK
VEXPOSITION DE PiOTOS
DE CHATON AU

SANS SOUCI

« L' Exposition photogra-
phies projetée par Chalon au
Sans Souci te mardi~24 Janvier
suscite le plus grand miérét dans
le public.

Le studio de Vartiste est cha
que jour envahi aussi bien
ceux gui avaient posé le
Bat Blanc au Sans Sone
Voeeasion du Bal des handicap:
de Ia Villa Créole gue par des
eurieux, .

Mais Chaton tient bon, jes’ pho
tographies ne seront vues gu’k
VExposition du “Mardi 24.

artiste y apporte dans le «
veloppement de ces phatopia
ja derniére expérience acquise au
cours de son voyage aux Etats
Unis et-an Canada.

. RoR K
LA BAMBOCHE CREOLE
DE L‘OLOFPFSON

vy Hier soir la Bamboche Cré:
ja du: Grand. Hotel -Olofiso
sonny um autre grand ‘suceds.
show présénté par Lavinia W
Ram Yarborough a été dédié aux
artistes “de la Compagnie Joan
Gosselin qui. s*y-étaient rendus :
ros ler. triemphe: au. Rex dans
‘Oeuf la Coque de. Franck. o:
augsl au grand artiste haition d.
rendtimés ‘internationale Joan
Léon Desting ef Ia jeune. et belle
artiste américaine Judith Scott
de. New York. .

Lesartistes dé id Bamboche
Créole. étaignt.-dans: les -meilieu-
‘ves: dispositions pour:.donner 4
leute apoctatenrs: onthousiastes u-
ne démonstration |. zensalionnill:

de



















de lang. a eat Maples dé
Gina “Ménard. dans san, tour de
chant folkloriqhe et de daricx+

vaudou, de ‘TiParis te trouhs -
dour, d'André Germain, d’André
Jeanty, deFrantz: Delatour et de
leurs gracieuses partenaires, C'é-
talent toug.des — avtistes aimant
ieur art’ qui semblaient dire aux
spectateurs; Admirer 4. richesse
de notre: folkiorfe,

On reniarquait 4. PF Oloffs:
deg officiels, des’ diplomates
de. nombreux touristes.

ensemble (Des: Palwistes} s-
nimant ‘la soirée. est ce quil v a
de: plus entrainant

XE
UN AUTRE MISSION TOUR» EST
ARRIVE

Ce matin vers 1 h‘du Vot
de la Pan Am qui devait a
ver AT h 40 du soir a débu
un groups de 17. mambres
Ohio.

Ce sont des méthodistes ve
sur Jes Heux pour lager Jo-<
orphelins: des. diverses organisa-
tions patronnées par la Child (x
re Foundation,

Ce groupe est conduit par
Président de la Child Care F.
dation, Dr. Edward M. Hard

(Suite page 4,-col. 1)

















3 distingués. visiteurs
* _Equatoriens

+ Nous avons regh hier en nos

eaux, 7 le’ visite de trois
distingués' visiteurs équatoriens,
timdustricl Salvador E1iz Her~
nanidez, “Consut de Haiti & Gua
yaquil; notre confrére 3 iguel
Ulleg F.. Sous-Directenr du Jour
nal La
Radio La Prensa, et Vindustrie!
Guillermo Campos, des Laboratoi
res Acromex.





&

Le Consul Salvador Briz
Hernandez



OL est le Résultat

Prensx ef Directeur de la -

is sont arrivés ici dimanche
matin, M. Gnillerme Campos par
le Vol 432 de la Pan Am venant
de to Domingo et le Consul
de Haiti. M. Salvador Briz Her-
nandez et notre Confiére Migz
Ultoa F. par la Santa Pauta
la Grace Line.

Us étaient conduits en nos i
reaux hier par le Premier 5.
taire de ’Ambassade d'Haiti
Quito, M. Jean - Claude Ciné
et notre confrére Frantz
qui les avait
quil, .

Us sont venus étadier
sibilites dinvestir dans ie pa
Je Consul Hernandez dans jes
duits textiles et M. Campos
jes produits pharmaceatiqu

Us on 6té yegus hier ma
cessivement“par fe Vie-Ch
Her Dr Adren Raymond
Chancelier Mt René Chalme
ont exposé le but de leur voyage
& ces deux hantes persotinaitca
du gouvernement. °

Ce matin, ils ont ronontré le
. Seerétaire @Etat du Coninerce

et de I'mdustrie, Dr Lebert Jean-
Pierre. Its étaient toujouw an
compagnie de MM, Jear-Caude
Cinéas et de Frantz Leroy,

. Nous leur sowhaitons la bien-
venne et une fructueuae visite en
Haiti,





connus & Gtaya-


























.













és



































na, coupable
7 — Quand i est pur, c'est V1
geal Choisi
§ -~ Connaitra — Ii murmure
dans teg“sous bols
2 — Coq de brayére
10 « Se soutient — Motif d
rét nour un car de Touieme. |



£4“
JERTICALEMENT —

que, dans Vanti
De

ve







Solution du probleme précédent :

HORIZONTALEMEN?T — VERTICALEMENT x

































faa

|
‘

DUBON
DUBONNET

PIERRE COLES

MARCHAND TAILLEDR RUB PAVEE No. 26

















Costumes & partir de 16 dollars pantalones 4 partir.de ¥.@22
Costumes pour enfants de 9 ana 12 ans 184mg et 14ene.



SROBNRABA RL

Loterie de ’ Etat: Haitien
22,000 Billete de.Compong:h +
Bitlet +





a

GG arvescnes sensea san eephanaes ome”?

ee deeneenenees mints cae e ddl oie



Sek



. 3006
LR



wine Ge

ae ane edsene

[nen en eri meeapenpeevenin
BB raseonsvnnventaunhsts ees ness



AANA Oe ASAT NEHER CARA TNT O HON OS:



ACES PERT a ee oi eek OO YIN The ren aee reese

PPE



Mbaee Sp Mon ein bur TOR taR EDS, bre nse MAP ere eee

da ter Gros Lok &,.
a. Gros Lak &
lit



tw
un

Ane SAE Eee ose ren eee ae®
axe arr ees aes aie spe seniee

ih SARA TEAS San oenene sen

Centaines deg & Gites a depaen sonnétaeeee De
erainatone dig g oe a Me

Aigo vee dennne tae 64

Boule. BS BOVA













ren desceridait
ple d'une cer

sere pOCLEUBE

« havigateur
rehitecte maeédonien cul
. Temple d’Eybese

k ono fin de sé
Pett . premier achat
vi ra die Cher ort

F sAas NAMA ROMA ALLERIA ETHERS



(Suite de la 16



Aot



Cathe
Hfornic
tifiés €F

> prise par un empleyé roulier de FE
ROnEPaT UT rin 4de sordre

















LeM. romancier bie
raphe rap:
porta qu Al avait va an aobjet vou
vant non identif:

Boer parla an général Curtis
LeMay. Celui qui fut long? ety
lec adant on chef de Savia-
tion :

et ful
‘ Le jeune he
qua Fendroit approxima
avait vu Uobjet pour le de
fois. Rien semblaii anorm
& premié.e vue, Bertrand bra
te torche électrique
champ.


































BwOOUp
peuve net



rouges et qui gs
AME avers :



usqu'a dire

lointains,
xplicables,
ay dir récllement des objets






peux dire,
s ‘ee peuvent &
avee auein phiau-






a@étre
intense





ages
rane,
Appelé a in reseausse par ra-
de, le policier Hant ar-
& leraps pout observer Vob-
‘ pendant plus de six minutes.

par uy
pouvens expt
nexpliquerons ja -



















raison réglements de
ure chi ministére de Ta The
mée de Yair ne fut pas
publier de rapparts
apparcerament mex;







a lentement,
s lumieres reuges
» chynotant réguliére-
sé

leur

ant &t range

et décrais



JETS DE LUMIERE

FRAPPENT L'HAU

s apparitions de % Wen eontinner.

Pay exemp





rienne de Paese.
des officiers di







eatles
1965, on

> a moms
ew York.



da ta police fidéra-
Jersey, & Pompton La-
éé submergé par les












































Ladymatic Clausique






























Mogale automatique. Modtl: aux Hgnes
Glace vaphir. aynthith, classiqques, antichocs 7 /
et: antinesnétiqne.





quefacetiéa,Inaliécale,

une merveille de précigion et
@esthétique que fabrique avec
des sains infinis une ¢lite d’hor-

Bn plus de la joie exceptionnelle
quevousluiprocurezentni offrant
une Omega, vous aurez Ie certi-

tude d’avoir choisi le cadeaule logers suinses.
plus parfait. Dans notte riche collection, vous
- Chaque montre Omegacsten soi décduvrirez 3 coup sir la montre
4 5
En-vente &









A chaque seconde,
son Omega lui redira votre tem

LA BELLE CREOLE ..



re page)





© 1965, pees de Santa Aun, Gu-
s d'un
phénomines aériens}.

appeis de nome DYERSeS PckEORHES
dex environs, gui avaient VO,
dans le ciel, une elrange ramniéze.
Lofficiery de garde appela par
radio Ja police municipale de
Wanaque. .

Au moment méme o8 lagent
George Dykman chargé de Ja sur
veillance du réeerveir, recevait
age, un groupe de juin
accourait vers sa vorur
lui burlait de descendre voi
choses qui survolait Je lee.

Hykman, complélement ahuri,
accompagné de Michact Sloat (6
s} et Peter Mele: Ree Ao Bs,
je dbvet
Ben -





















pencer, «den
an wi the semble
déchira Dykman.
rose proctpts





ro de BOO rae.
de pus voir les faiseeau
qui frappaient Vea
sue si celle-ci avait &
nice Th ajouta que «ves hm
semblaion. sortir dun
blots.

Plas tard. quand la police alla
wwamener Ia surface, gelée ot: Vob
soi-disant dard se:
rayons Jumineex, on pet ¢
des trous IA ob In glace avait
du.
HELICOPTER, PLA .
OU QUOL? LA PRESSE ET LE
VUBLIC VEULENT SAVOIR









foi






von





In porte - parole de la’ base
aérienne Stewart, & Newburgh
Btat de New York} annonea

sux pdliciers et aux officiels qui
nvaient relaté Pincident qu'il n'a
valent rien pu voir dautre
equun hélicopfére dans un fort
ayon de lumlére:

Mais ageun h@iconté e ntav iv
survolé la région ce four i.



_nennnentetnet ten EEO MOTOIND

















‘Four de bras

Modble carré, trés en.
vogue, antichocs et
antinagnétique.



ft



qui sera pour elle.un témoignage
durable de votre affection.

OQ
OMEGA







/PENSEZ A PAYER VOTRE.ABONNEMENT D’ EAU AUX GUICHETS DE.LA C. A. M.E. Po.




Une semaine plus tard, Io Pen
tagohe donnait une autre explies

t







Les objets apparus au-dessus}
de Wanaque étaient tout simple
ment les planétes Vénus ef Jup:
ter?

Autant dlegplications succes

sives, divergentes et qui, on fin
de compte, note Vauteuy, ne pm
vent entisfaire ni la presse 2
public. On ne peut ditell ea subey
tance, se borner & ignorer une
question que dsutres considérent
comme sériguse.

Et Edwards conelut; «L‘heur
de la vérité ne sauralt tarder.>

A966, par Frank Edwards.
Distribué par King Feature:
Evndicate - Opera Mund:

FIN









LIQUIDATION! LIQUIDATION!
Vin mousse -& le champenoline
de Mme Veuve Amiot Prix dé-

fiant torte concurrence. A le
Pharmacie Gelfrand.

tour du

(Suite de |

yy



Comme il arrive des fois aux;
poétes, en évoguant Mireille, d‘al
ler sur les pas de Mistral, en
Provence, i conviendrait’ au lec-
teur, de faire le ptlerinage des
lieux of Vauteur a campé seg
personnages, de connaitre la rue
du Créne ob , véeu Magtleldine |
son héroine. ef toat ce monde or
euthate par les vitissiindes de ia
vie, ‘monde de petits détailtants,
d'artisans, de badauds de tot
crins, mais surtout monde ex
nué de misére, pour comprendre
queile tranche de. vie
représente le Hivre-de POSY...0 iy
Vourtatit, parce que Vanalyse de j
Fauveur svraies, -pardes yt
sex congidérations ont ume va. .
leur hautement humaine, elles
tay t a des dimensio ue:
Vanteur n’avait sans ‘doute (pas)
prévacs. Par le Iialy de ceb-inté |
sieur de oisdrahtes, c’est toute ba
peintare dane ¢ soviale qui
“a pleme,Peuple

































jes mols d’aspiration ¢
Lion 0’ont pus de sens. Peaple yul
se passe -Pidéeat yuuid son seid
idbal ne: ssa Title quotidien
née, poitr aecrochers ce pout
puin gai doit imposer silence 4
es déchainées: Peuple
usque -dans sa vertu.
s tne société guitance la pier
re aux signes physiques de ja dé
nérescence morale, - alors. qu’elie
enléve systématiquement tout. ce
gwit faut d‘hunnis, pour rendre!
possible une florzison de. cette
vertu...
Comme Va souligné “Monsieur
LUBIN dans sa “préface, rien
n'est. plus: significatif de Tesprit
dabnégation de cette classé, que,
ees mots fombés: des: Rvres de
Magdeleine +
«li {som Bmant) noubliera pas
que j ‘ppartiens comme lui, d’sil
leurs, cette eatégorie sociale
pour qui les beanx désirs sé heur
tent viclemment du mur deg désil



10-FANVIBR 1967

AWIS

La Secrétairerie d'Etat.du Com
merve ot de Vindustric avise le
public. en général et le commer-
ce en -partieuller que, les avan:
tages et bénéfices du Décret-Loi
du 13 Mars 1963, sur ies Entre-

pris

& In SONAFRUGO, pour: la pre
duction du jus et de pate de to
mate en sa Conserverie du Pent
Sondé,

kin conséquence, la franchise
douaniére est accordée & la SO-
NAFRUGO pour fes articles su
vants:

POUR CHAQUE. ANNES
4.000.900 de “coriténants vides “en

sence de gircfle
La franchise douanicre sera é-
galement accordée aux engrais,
fongicides, insecticides, raticides
et les semences de tomates, de
concombres, de riz, de melons, de
cantaloup, de calalou, d’haricots.
Cette entreprise sera assujet-
tie aux dispositions des: articles
3, 24,25, 26 et 27 du. Décyet=
Lei du 18 Mars 1962 sur fepcenet.
treprises ! nonvelleg; ; ind:
et agricoles, sous peine de per-,
dre Je. bénéfies decette exonéra-|
tion.
Porlati-Prince, e410. Jane. 1907

Mardi 4 6 bh.
LES YEUX DU

cméhenne cher -davoir un rictus amer en fe

5s Nouvelles ont été. octroyés’





S CINEMAS:

PARAMOUNT

Mardik 6h et Bh *
CHOC EN RETOUR ‘
Entrée Gdes 2,50 et 4.06

Mercredi & 6 h. et 8 hy
WEEK EN A ZUYDCOOTE
Entrée Gdes 1,66 et 2.66



IS
GIC CINE

et Sh. 15
TEMOIN
Entrée Gdes 1.20 et 2.50





Mercredi & 6 bh. ef & bh. 15
TRAFICS DANS L’OMBRE
Entrée Gdes 2.00 et 3.00

°

OT.

ILE CINE



Ci



PHTION-VILLE Mardi (En permanence}
Mardi A 8 bh. 16 (en aciréee} FEU A VOLONTE
WEGYPTIEN Entrée Gde 0,60

Entrée Gdes 1.20 et 2.00
Mercredi (En permatarice}

LE MANOIR DE LA TERREUR
Entrée Gde 0.60

Mercredi 4 8 h. 15 (en soirée}
MON SEDUCTEUR

DE PERE

Entrée Gdes 1.50 et 2.060





Aa Rex Thédtre

Mardi a 6 kh. et 8 bh.
008 AGENT SECRE’
Exitrés Gdes 2.00 ut 4.00

RIVE IN CINE

ih





Mercredi & 8 A.
La Cie. dean Gusset dans -
VECOLE DES FEMALE
Entrée Gdes 2.0 i

8d pam







Mardi a 7 Ho et 9 h.
(Jour populaire)
X17 TOP SECRET



Mereredi A 7h. (Séance anigue)
LA GRANDE EVASION |
Entrée $0.50 par persenne plus
$ 0.50. pour la voiture.

a ere page)



Fusions. TH sait que nos sorsmes
nés. pour le sacrifice cf le renon
cement»,

On imagine mal quel effort cé
rébrel it aurait fallu déployer af
Mapdeleine pour ye préservée
dans sa padear des ronces j
Pexistence. Ce qui n’est pas su
prenant, 1 quan bout du comp
te, elle ait sur le bras un posse :
qei ne snura phis tard de gue!
pire tenir, cay Cest TA, le tiie
de sa condition
EX pourtent, on



i

CRIC-CRAC CINE

CARREFOUR —
Mardi & 6 kh. et 8h, 16
LE VENGEUR

Entrée Gde 1.00-et 1.50














te

s Mercredi § 6 h. et 8 h. 18
NUIT CHAUDE D’ORIENT

Entrée Gdes 1.00 et 1.56







Tera pe

mant ie livre. On aurait tant aim
que: ravtoar nv veGt pas be. oblige



CINE UNION
Mardi i 6 ho et 8 b.
ES PLG. VNUIFORME
Entrées Gide 0.60





in fha
‘qui fern de Madeleine
i vival, horn du teas, en
marge de qut tantiniet
corame a dte la vis fans Px
venir, de. Thé yeanys [
pour Mauriac. i
Â¥ conelure, of ne pout que
rendre hermave au talent de
Bonnard POSY, Les qualites: ae
font Bowne f
bonne et font de dui, Punc!
de nos. meifleur 8 ‘plumes. Souhat
tons gull revienne plas complet
t phis riche: dans ‘cette. vaie “lif
Je du komen of if rekte tou
Jours une-fleur-d-glaner pour fai’
re wo beau bouquet.

MARC LEO LAROCHE

Mercredi a 6 b. et &
LES AVENTURIERS

DU KILIMANDJARO

Entrée.Gde 0. 8

MONTPARNASSE

Mardi a 6 h. et 8 bh.
COPLAN PREND
DES RISQUES
Entrée Gde 660






































Mercredi & 6 h, et & h.
HOLD UPA LONDRES
Entrée Gde 0.80

CHIE OLYMPIA

Mardi ‘(En SOS renee}
LE FILS DE SPARTACUS
Entrée Gas 1.00



Mercredi {en permanence)
TUNNEL 26
Entrée Gda 1.65

CINE ELDORADO

Mardi & 6 bh. ef 8 he 1G
LES FEMMES

SEN BALANCENT
Entrée Gdes 1.20 et 2.06

Mercredi a 6 bh. et 8 hb.
MORT, OU EST

TA VICTOIRE 7
Entrée Gdes 1.50 et 2.60

_ SINE SENEGAL

La
























ferblane } " «Eile se sert-des produits de
2.000 livres de: benzoate. dé neanté Fergans: ‘og Wood!
sonde. . Aussi quelle” galbe, quelle belle oe m Fi
5,000 tivres de sel yorame peau grace aux Savons Woodbu- fs
2.000 livres d'acide eitrique | cy ou dergens et la famewse Lo CINE CABANON
500 Yivres de Monarch Pow- tion Jergens pour le corps et les
der (poudre pour em- nains. : Mardi a 8h
empécher Ia fermenta-| Ayez cette fraicheur et ce teint LE PRISONNIE R
tion). arfce Bt D'ALTS :
100 livres de colorants JERCENS — WOODBURY. 200
100,660 caisses vides on carton
2.000 feullles de papier filtre _ .
. (Phydrion Paper) © PLAT DEFENDU N'EXISTE LE VENGEUR DERE
“» 2,000 livres de chaux hydratée “LUS GRACE A LA . SCOTLAND YARD
“(2.000 livrea de sulfate de cul-; ibe MAGNESIN| Entrée Gdes-2.00 et 3.06 .
vre tubasique DISMUREEB .
Eléments pour microsco| Une pastille aprés les repas et
” ve, vous pr érex froables intest- cr
Piéces de rechange pour} *#UX, les intoxizations alimentaire BY.
muachinerie de Vesine | (et tes ennuls dela digestion . NE PALACE
100 livres @extrait ou d’es-| ‘fficile. noe 4. ef 8 16
sence de basilic Mettez vous toujours a f » VOUS LE RENDRA
100 livres dextrait ou Pes-| 1a MAGNESTE Bis Entrée Gde ¥.00
sence de canelle * yous ne connuitrez p. |
100 Rvres extrait ou d’es- de Pestova, si cro Mercredi a 4h. et 8 he 15
sence dcignons atestins, LES DR, LAKKARS
106 Uvees d’axtralt ou d’es-{ | Min-vente dans toutes Iks bonnes; Entrée Gde 1.00
sence dail Pharmacies,
100 livres d‘extrait ou d'es- eee ner aman ——

Joyez jeunes, forts et alerzm
comme ce couple gréica 4 .

VIM - VITE

Une seule tablotte par jor con}
tient 19 Vitamines, 10 Sele Mind;
reux, du Yeast, Extrait de Pro-

newex, Eytrait de Pole, de In Chile

Avis-dée Divorce

Je soussigné, Gérard Germain,
avise fe public en général et le
Conimerce en particulier qua
partir de cette date je ne suis
responsable des aetes et actions
de mon épouse,. Mme Gerard Gei









ie, deg ,, 4 FBxtralt | Main née Célie’Duvalsaint, pour

a Coens os Wh, igeompatibinté de curactére et in

eines 2 JGres graves, on attendant. qu'v

me tont le @ gon ind| he aétion en divoree soit intentée
(bom, In tore pour travalller wane} contre elle.

P.gu-Pee. le 17-Janvier 1967

jeanenes pour jody
Gérard “GERMAIN,

Gh

























































































SIROP PECTORAL SEJOURNE
= re ans
eaiineinntimeriniatind

teux, Rua

Les Produits MPCO peuvent @ire achetés
anx adresses sulvantes

Mme. Robert Gaetjens

Lave
Coles’ Market
Laie

Boulangerie St-Mare
Ave, Jn. Je Dessalines
Maison Rigaud
* Gye. Panaméricaine
‘Delmas Market

Luce Chat

A PORT-AU-2
~—

y

Ae -

& PEPION-VILLE

SARLCO.

Un vem dans “Economie da Pays

, S. A, FE, L. ‘ C. 0.
Plas. de $ 350.000 «ssentiellement aaitiens aldan’> la
revalovisation de la vie gaysaame. —

SA. FICO.
Des milliers de bras haitiens, gazneat chaque.jour
ig bataille de a production,

SACRO O.-
}) Gn million de sacs de Sisal au service de la Aation Haiticnne

SAR LLCO.

industrie Nationale ag: service de:la Nations daitienne.

SIE LCO |

ode MEE

GEORGES SICARD
DISTRIBUTEUR -
68 Rue des Fronts Forte

La Banque
commerciale et
ses Clients
LA. BANQUE COMMERCIA
LE DHAITE prend: plaisir a re
raercier seg fidbles cHents qui, dit
rant née 4966, ont mianifesté
une confianre gctrie soit, au. sit
ge da Rue Hy Kil
ow do Centre, soit & in Nouvelle.
Bronche dé la Place deg Héres de
Eo ndance, :
mpresse:dinformer. tous.
mits,, présenty. et & venir,
que de pablie on général que
Je Dimanche 29. danvier 19
. gu’aura, leu
tirage.. des
Station&-wafons . modetnes,
TOYOTA-806G, “revenant chacune
& MILLE. SEPT. CENT. DOL
LARS (8 L.706-) pre
me prifies pour: les
compte d'Epargne du
ainst que-celle de ta
ESSA —~ HINO; du
HUPE CENT. CIN
QUANTE DOLLARS 4{$ 1.850.)
prétue commie «pp:
cHents. én campic dE
In NOUVELLE BRANCHE.
Participant an
différentes — prime:
- s én Compte d’Epitgne
Siége ‘Sociak let ode: Ja
Branche wal ont, sdtis
5 oh
(NERCIALKE DHAITE
elie ses Gimibies
mts. du si abot de la
Nouvelle Brarche d. inaintentr
dans leur inté; 6; & leur comp
é dépdts indiqaés
anvier 1067, a-
fin de faciiter le rontréle des dits
Comptes.
Les ‘primes surprises prévues,
égalarnent: tires a: cette
? ion selon les conditions dé-
terminées.
Par ailleurs
deo Ata so!

shut
Nouvel

afin do: répon
tation de “divers

groupes de ctients. la BANQUE
CO

LERCIALE DHALTTY perme’
tra’ exeptiounellement dp. parti
per an Grape fe la voiture CO?
TESSA - HINO) Tes ‘éparnan
qt; jusqan Janvier 1967).

. pi an phis vhard, svront
1 da Nouvelle Brancha on Camp
te dUfparene” ayant une balance
de DEUX CENTS DOTUARS b
(8200-1,

BONNE CHANCE AS TOUS.
Peau-Pee. le 4 Fanviex -TH67

















Nos remerciements vont d'a-
bord & vous, Megsieurs les Ediles,

i mérites ‘bien’ toute In aympa~

dont ‘vous’ jouissez dans le
Y Bivartivonitien; si, en
effet; quelques jours scalemont

gone éeoulée depuis que ia ged ="

‘tion dea intéréty de Ja Commune
Yous a 6té confide, i-est indéd -
nlable que le “comportement di+
ghe et honnéte dont vous avez
fait montre dans toutes les acti-

ites auxquelits yous vous étex-mé
Ayoles. sutiit-pour persuader — tout

un-chacun que Ja main du pre-
mier:Magistrat de in République
a 6t& vraiment hevreuse lorsqu’l.
se décide’ & vous honorer de sa
confiance; car, que*fun de vous
trois-évolue dans les rangs~ des
vailants VSN du “Bourg,. que les
deux: autres
concours: pendant ‘quelque. temps
& la ‘gestion des ‘biens: de in Com-
TAGNE,: > ‘vous avez Incontestable
ment: appris. & tot lé monde ‘que
le--véat’ Duvaliériste’ est, celai qui

sévertue A. faire marcher la con

munguté versie progréx; | dans
Lordre, Je paix, d'amour et! Sous
Vegide ‘du seul et unique: Chef! de
la Revolution en “Marche.

Cos: remerelements’ s’adressent
aussi b: lous: les instituteurs jet
présente qui, obfissant la couty
me traditionnélle, se" font “an de-
voix patriotique: dé. se--xéunir ld
dans-cot historique ‘Palais du Roi
Henri CHRISTOPHE ‘logeant Ia.
Mairio: pour: entendre: parler de
la legon 8 tirer-du-premier Jan
Wier 1804)."Le:réle que vous aves
&-remplir ‘dens: Ja constriction
de- Te Nouvelle’ Hai est dane
extréme: importance: et des plus
jonables...Livon comprend, en ef =
fet, “nisément,: qu’un Gouverns :
Ment qui-veul refaire sceNNAG
faition “ether redonmer sa’ Cons:
Clenee« pordue > pout quit puisse
rowplix: aans défaiilance ‘son véle
historique. dans la grande commu
aauté viniverselle— lon) com.
Prénd ‘aisdment que ce: Gonveme
ment altachd: sa“ plus. manda. at:
tention: 2° sT/ECOLBs cui est de
véritable ¢hanip. o& doit se. rece
tersla! pépinibre: d’éléments char
hes de déteidre “at de développer
Ja Nation” yénovée..” Selon gte
VOUS -nyex, “mes. chérs Profegsours
eb mnie: apprtin” aux enfant ta
grandéuy de leur origins: tout ce
trésor. do gldive ot de vertus ‘of.

4

Gauthier
Vous trauyeras des wace-sl'bcol
et des Sarviettes on cuir, dag Son
Hors ‘Italien,

5 3. Brancala
Belge, Holenda
ae mdais, Portugais, des

hotte Tchécoslovaque’ e%
deg Souliors Américsinn de In fo
Potten pour: 'y ta; Se
bottes gargonne’ it
liguidation: de bottes coalkova pone
enfants de 4 & 9. ans, ils donnent
12 mols de seyvlce: nang’

Hon 1 est trea bon pour les ea.

Chez Hermann GAUTIER,
228: Boulevard 3. J. Desaslinan.

Pour repeindrevotre Voiture

le conftondens pas ! Le se
est. celui fabriqué par ip grande:

Seal.

real BUCO

DUPONT DE. NEvOURS
“an Veal BUCO ao











adent. prété* leurs -











































(Suite de ledare page}

fert par notre. passé et Iq Jégiti
a fierté qu’ils doivent’ épronver
& Btre Sux ~ mbinesou- que-vous
leur laissiez vivre: conime dea 16
mete de hasard- dena un complet
inelement avec, awn: qu'ile dot»
vent continuer, au point au‘lis é
pronversions une “espace “de hon-
le'& so xéelamer ‘d'sux, la neavel
ie “Patrie. gara- des hommes: di +
gnes, pris didéal-et-capables: d’as
stirer sa grandenr-et- sa: ‘pérenni
té\ou des Mercenaires, des*ven-
‘dus dont la~préserice-constitue u-
ne/menace’pour le Pays. ‘Mais,
disons - nous yous saved pas ‘fail
li & votre-tache dont: vous: avez
pénétré toute la sublimité: comme
en ‘témoigne Ia’ grande: satisfac-
‘tion: Spronvée par les parents des
enfants. C'est “pourquoi, “nous
voulons ‘vous: adresser: ‘nos. sincd-
res."et profonds: remerciements.
di faut enfin - que nous rémer-
chions.aussi* tous: ceux. qui ont
bien ‘voulu:: yehausser. par leur
présence: Véclat: des cette. petite
réunion . historique, Hommes ‘fei
mes, grands: eb petits, vous. méri-
dex vraiment, notre: profonde. ct
sinctre gratitudel. Ne nous.ca-
Yeu .- Yous: pas .réserve, ih.y @-seu.
Jementoune: quingaine:: “de jours;
Vaceveil je plus“ enthousiaste,
Jorsque, revena d,s Port-au-Prince
ol nous savaient. retend pendant
plas''de yaatre mois: les: going de
nos: Médecins,. nous: .sorimes ‘arri-
vé ici-povr: faire: notre Déelara-
tion’ de “Candidatire &: Ja. Dépu-
tation Nationale. -Nans ames
vraiment satisfait et: content: de
cet Glan ‘de sympathic gui:s’adres
salt non pas A notre humble jer
Sonne, mas plutel a une idte; a
an principe: cher &. yous: tous.
Novs-aved, ‘on effet, bien con pris
que notre. Déclaration de Candi
dabure -1’était. nulloment expres
sion do notre -wolonté de: partic?
per & one bataille: purement: dec
torain en vos Voccupar in slége
an Parlement, sais’ qu’cle expri
Tait “phitet “notre: noble détermi.
nation de continugr avec termeté
et enthapsiasme, 8 c6te de: 1ilo-
norable. Docteur FRANCOIS DU
NALIER, cette lntle sme ners: a:
vons commencés aves LUE depuis
Vannée 1067. Et. yous avez gore.
pris Aussi-gu’en aove: accordant
vod cbienveillants -suffraces: le 22
danvier prochain, yous ne Leriez
dion: d'gutra ‘que signifies oh tout:
in chacun votre décidion irravo,
table. de luttar Wpnement, jus: «
qua la Victoire finale aus estes
da Grand Ieader Minsionnaire
gui: dinige «les: dextings do ln. Pa
Pattie: S

Mesdenicisalles;: Mesdames ot
Messieurs, mes chers amigos A
ja vellle de de Grande Consatta-
tion Populaire du. 22 Janvier gui
Se fora. sous Véride du Davalit-
rise Intégral nous nous rHouls
gore grandement “de: vous dire
quelques. mots sur la pensée poli:

eyniquement..au refovlenent de
js grande majorité. exploites.

U fallaait. attendre Parcivée de,
notre Grand Leader. Spiriucl
pour Détablidsement d'un Gouver
nement de réparations, Désor «
mais, tous lop priviléges “abaur +
des qui c’ont jomals zien . fait
gue contrarier la. marche ena --
vant do la nation sont supprimés.
Les Probiémes: nationaux.ne se
résolvent plus par, Pemploi | de
moyens. rudimentaires poavant. $a
tisfaire seulement
@un moment, car la “Révolution
Duvaliériste, se plagant: aa. des.
sug de totit intérét~- particulier,
tend -plutat: & nous donner. une
Haiti Nouvelle, -digne 2), forte
tant.surle plan. matériel que ‘si0-
yal! par: cia. / reyaloyisation ©. de
LHogime ‘Haitian.

Jia noavelie philosophic = politi
que réclame cependant. das sacri
dices b chacun, de nous vu ‘raison
dela: grandeur de -sés.. objectits
et de“ la noblesse. dee: résultate
B obtenir. ‘Les . grandes “actions
ne.s’secomplissent , eri etiet;
jes humains que-lorsqu’ils se We.
cident:&. ager de leure plus nobles
facuités.:. On one. peat. grandir
@aillours ‘que dans Torage (et les
Aiffieultég.--. Si nos caleux? nia:
valent pasagcapté les privations
de: toutes: -sortes, -stils.. n’avaient
pas éteint da voix “de ler: MOL
pour braver da faim, la: soit!-et la
mort,;.cmoment: ponrrions: |. nous
étre-aujourd’hul ee que Hows som
més, c'est a-dire une: nauoa libre
et: indépendante. jovissant’ du
‘droit. de -disposer-de “stn propre
destin, LES

Tt faut: donc, ines chers sinis,
que chavan de vous soit: congcient

LES MEILLEURS PRIX SONT
PAITS A LACT CO.

Dans: le
tinetion: 4.
Des. Céramiques,: Mossiques,

Apparels sanitaires; ‘Portes, Mas:

tie pour 46) =

ns produits de beaute-: tel
que UEau de Colognes Wate-On
‘pour wrossir, Pulte dentifrice Ive
Â¥ol, Shampos, des temotix: pro:
iluite Jergens avec la: Lutien Jer
Bens: pour jes mains et te corps

incommparsile, ice savone Woadbu

ry et Jergens sang éyal, les crt
ges et Stick Cologne, lo fanieux
‘Keatogral: peur cheveux. at

produits do beauté) ariuies pour.

des ongles, wntivides ‘de is firme.”

Morciue! de Paria, ete.) ete.
Passes toujours hla avant Machoter alllears.
Tipe, Place Geffrard:

tique “qui, depuis neuf ans, al:

heureusoment Imprimé une orien
tation nouvelle aux affaires di
pays. “Apart, en effet. Uhonor-
tel Domarsais ESTIME qui on
Vatinée 1046, a jeté les premit =
res basts des. revendications: des
dvoits de ia Classe majoritsire
dang les affaires de l’Ebac, nos
divigeants d'avant. 1957 ne _¢
sont jamais souctés de atiuprimer
Jes Injustices tvop: orianles qui
oStylssnient dans Ja preaniive “Ré
tublique noire du Monde oh tous
“des. priviléges. étaient coneontiss
dans les mains @une minorité
‘horhmes-.wans Conscience qui
croyalent. les ompitres:: dy?
et: dont-tous les aftorte cendaient;

ARSES ENA I tes ease arta



Clara Caristroem,

BUR” begoins-

atorinns de cons:,







toutes ced. réalités pour qu'il
Me ssable chaque jour. de force ct
de valllance dane Ye bataille ‘pope
Je. brlompho définitif. de. is a
jation” en -marche. aux cdtés
notre Chef Bien Ainé quia dé
“Fe aocepté tant’ de sacrifices
pour: le salut de. ‘sox Pouple.
Les éteriale ‘ennemls de-la Patrig, --
* paysuadés que Pere de leurs-odieu
ges exploitations: va étre defini.
tiverment: révolue,.et.dans Vespoir
dé reconquérir «leurs. privileges
injustifiés, ont récours..aux al -
Hanees les. plus dégradantes en
vue de coritrecarrex: owavre pa~
trlotique entreprise par ‘notre
Prestigieux Gouvernement. Mais
leurs assants répétés ne leur ont
réservé et ne leur réserveront tou
jours: que la’ dure -expérience de
“la défaite; car les forces. de Vhis-
toire -Gemeureront stout jamais
invineibles; et les forces de his.
toire sont les ceuled armes que te
Chet’ de la: Révolution a toujours
offerets: aux: cohottes’ Duvaliéris-
$86" qui, s’eon ont: toujours servi

avec maitrise en menant: digne- .

ment ‘le bon. combat podria re.-
eonstruction de la Nouvelle: Hai -

ti.

Candidat i. la Députation. Na
tionale pour ie Siége ‘deta Cir
conscription de JarvPetite Riviére ”
de PArthonite, appelé ens conse
qtence a jouer'on réleimportant,
dans la: grande croisade? qué. ne
tre Leader. Président “9 organi:
‘sée pour le “Libération de: Rom
mé: Haition, nous: sommes ‘autori
96; meg :chery ‘amis; bi: vots: deman
der de conserver le meme enthow
siasme, leiréme dévouement dont

vous ‘avez toujotirs fait: montre ‘aux,
heres: difficiles “dein lutte “com
mnencés deprig. neuf ans Ntan-

ble2: pas, en effet; que c’est-avee
vous: dons, eb poy vous tous, “que
THonorables? Doetett FRAN | -
COIS DUVALIER, -notre: Prosi.
dont. AcVIE contend -consacrer: 12
triomphe -deafinitif. deo sa: Révolu
tion, de notre: Révolation. Si-dans
Rotre: fibre eb valllanta — Cité.
a guclgues pas seulement deter
augoste Patsis de le Belle: Rivit
Te at dresas. encére, triomiphant.
aux: pieds des Cahios, notre. ins:
toortel’ Oréte-k-Piorrot, : symbole
de glotve et d'héroisme ef. dépo:
sitaire de toutes tas vertus. ances
trates, pourquol ne :-voudries-voug
pas etre auiourd'hul. vous-mames,
avec notré: Génial Chef,-les plus
grands at célés défangentn de
nox trésors historignues.

508) Ce Aer Janvier 91907

_ GHARITE - Louis

Candidar ys Ia’ Depatation
Pour da 2eme:Circonserhition
: de Dessalines

Diseours prononed 4 Voecasion

du: dour de J'An.

ian: de Gott agréable < Régéndre: lew
Mobules rouges devote: adag. (atlgie,
woubles: Be. Gablaganed; “eurnienege...>

gj foutas phaimacie®

oe.

Distributrice

: SEN HANKSNNN THN HHH HHA NTH MINIT

‘Pneus et Chambres a air Japonais



“

































































































































































































































































POUR CAMIONS ~ CAMIONNETTES -- VOITURES
EN VENTE CHEZ o

‘MAX THEOPHILE:

Rue Pavée—Tél. 3950















woods teint en noir et représen-

. Ce main est arrivé 6 Port- tant des ‘squlptures de fruits de

au - Prince, le colonef Perfecto
Santiago Sanchez de Guatémala.
Ui fait wne courte visite en Hai-

éminent ‘médecin-> de. Gotumbus,
Le ¢Ramin woods esi um bois
vent de ig Maiuic-
est coupé, séché et expédieé
Etats Unis & Haiti pour 9
sculpté A la main. Il est ensuite
xetourné aux Etats Unis od ii est
transformé en coffres de ban ~-
quettes, en tables eubiques ou en
plaques pour décorer les murs.
Ces magnifiques pitces se ver
dent A trés bon marché et en tréa
grand nombre A ceux qu: raffo-
sent de fournitures
un aspect primitif,
Peabody utilise aussi les bran
ches de vigne en
Tears formes
cela, i véalise des pidces
tres originales et des petites chat
ses gui doivent aller autour d’ane

Le groupe a. 6té accuellli par
le promoteurdu Haitian Mission
four M, Jamies: Snaviey.. at sa
charmante femme: Virgmia arri-









ZRX

va M. Lyle A. Swingle, ban-

quier de Lake Erie, Pennsylvanic

ment cé matin chez M.

enxi Sendral (Pension
Sendrai Bourdon}.



vée la stains derniéra d’India

na, : :
14 groupe guia pris logement
20 comport au Dr.

M. et Mme Russell
et Mine Alan Watergon, de 8
Fred Waterson, de Linda Pur-
Rosenquist, Elizabeth
Henderson, Virginia Zeigter, Ma
ry Ann Burns, Doris Jean Rho-
des, Ruth Bower, Sytvester
Shuff Je, Robert D. Fasnagch,
Gaylord Bias et Gene Spitnale,
Nous ieur souhaitons la bica-











w M. Roland Vanéy et sa fem
me Flera sont arrivés ici ce ma-
Tis sont de Hull, P,Q. Ca-








Roland est hételier et sa fem-
me est hétessa, Ils sont descen-
dus & Castel Haith.

leur gardant

LA RENCONTRE
TANT ATTENDUEB

.. Cast celle qui opposera i.
fameux catcheur haitien,
Pamphile appelé Mister Haiti au
champion du catch de ta Répu-
bique Dominiesine Hugo Perez
dit El Tigre de Bonao.

Mister Faaiti pése 215 livres et
Ei Tigre de Bonao 206.

Ce match se déroulera samedi
aprés midi au Gymnasium de
Port au Princa,

Interroxe a une conférence de
presse, Peabody a déclaré gue du
pres lui leg oeuvres @aujourd nak
ne sont plus ce quelles‘ étaient,
i y a 16 ow 17 ans et qu’il tra
vailinit & la réglisation d’exposi-
tion d’scuvres de réelle valeur.

Un exemple
Padoption

Une légisintion ne sanrait res
ter figée, inchangée dans la suc-
cession du temps. Ley faits s0-
ciaux donnent naisgance & de nou
yeaux rapports de droit,

Liadeption était inconnue dans
nos lois, pas pourtant dans nos
Assez souvent, Yon en-
dire que Mme X ou Mr
Z avait adopté une petite fille or-
pheline ou un petit gargon. La
let ne sanctionnait pas les vouux
Léon tre pouvait
appliquer dans la réalité ce qui
wexistait dans la loi.

NOS VISITEURS

ve Samedi est arrivé & Port -
au - Prince, Dr R. J. Hamblin,
éminent chirurgien de
erest, California. .

Le Dr. Hamblin qui avait vas-
#6 deux ans A PHépital
Schweitzer de Deschapelies
pas oublié son créole. Descendu
au Grand Hétel Oloffson. il s'est
rendu Jundi & Beschapelies pour

i courte visite . .
une . Le grand acteur frangais Li

ao Ventura est passé en transit
& Port au Prince dimanche soir.
Lino Ventuta est le dur des durs
du cinéma francais

... Nous avons rencontré hier
soir 4 Ja Bamboche du Grand Hé
tal Oloffson le jeune et brillant
acteur américain
ii est grand et beau, avec
une barbe hirsute.

Garduer est la vedelte da TV
Show Aventures dans ies les qui
passienne les amate'
re depuis six ans.
rait aux Etats Unis aussi bien
qa’en Europe. .
ny iel pour une visite
Trovit dans les

.. Le Time Magazine rapporte
dans sa dernitre édition: Un cou
ple de reporters demanda au v:-
gilant Maire de New York John
Vo Lindsay, 45 ans ce qu'il pen-
sait de cette floraison de mini-
jupes dans sa belle Cité. 2
Maire de répondre «C'est ure
se fonctionnelle, Eile facilite
dames dans teur
: cause delle, Tse peut qu‘el-
les sient A courira

des intéressés,





Elie est une heurense Innovation
dans notre cadre familial et dans
yatéme juridique.

Nous prenons plaisir & sournet
tre un cas flagrant
que nous avons enregistré,

Par jugenent du Tribunal Ci-
vil de Port-au-Prince en date du
28 Novembre 1966, enregistré, ic
procés - verbal
da Conseil de famille des mineurs
Guy-Rodolphe et Louise - Yolénc
Morisset, tenue sous la présiden
ce de Monsieur le Juge de Paix
de is Capitale Section Nord a
été homologué iy
plein et entier effet, d
les mineurs susmommés ont &té
diirsent adoptés par lex époux Re
dolphe Fraenkel, lépouse née A-





gioire Constant et ss femme Ma-





4 «Partum é'un Lys»
Association Secie -

«Oent & 2 cogues
ra
2, ne Voublions pas, pulturelle Maria

de délibération

se terminer avant le

ideau du dernier acte,

vuf A ln Coque, le fils,

' que sa belle-mére est

enceinte, s‘€orie :
a





URANDE SEANCE

ne SULTURELLE A IINSTIT
sEn ne me vois pp 4

nime pas arnoureunx de ta
mére. de men petit fréres. Nous
sommes bien d/accord: ce serait du
dernier mauvais goft, Et jg ‘mau
vais godt peut tuer nimporte quel
le piece, surtout uri, eb Vinceste,
si] néest pas econsommé, nen est
waoque, L'sdultére, le
que de ja comédie }é





Dimanche dernier 15
a dix heures du matin, l’Associa
tion Socio-Culturelie Maria Go -
rettl a présénté une colossale pré
sentation artistique et thédtrale
& VInstitut Francais d’Haiti.

On a Wabord dans le Halt, v°
sité Pexposition surprise annou-
cée : des poupées. miniature he -
biliéeg vee goftt par les mem -

Le dispositif du dit jugement
est Hbellé comme suit :

4aPar ces motifs, le
prés examen ef de lavis favora
fre Public. homolo-
gue dans toute sa forme et te-
neur pour sortir son plein et en-
tier effet, le pros
délibération da Conseil de faralt-
le des mineurs Guy - Rodolphe «
“Praenkel ef Louis Yoléne Moris
set tenue sous la présidence
duge de Paix de ia Section Word
de Port-au-Prince, le tretze, ovtox
bre 1966, conformément aux arti
16, 17 et 18 du Décret présiden:
tel du 25 février 1966 sur Vadop
lion; ordonne que canformément
& Vart. 812 CPC mention: du pré
sent sera faite par tous déposi-
taires de registres contenant le
aetes de naissance des ditg mis
neurs, en marge de-ces aches of
gu'expéditions ne pourrent en &
he délivrées qu'avee les rectifica
tions perscrites. :
_ Donné de nons, ete. TN est one
uonné, atc, En foi de quoi ete.

Pour copie conforme :

Maurice VILAIRE
Avocat,











de disparition 7 Au théStre tout
au moins... Nous espérons quand pros de VAgsociation et des ov-
vrages artistement brodés,

A dix heures trente, Pinvestite
re a 6&6 donnée par la Fondatri
ve, Madame Marcel Carducci, au
Docteur Robert Balard, Attaché

méme gue non.

Le jeu deg acteurs nous a para
plus faible que dans les
précédentes, A Vexception de Ma
deleing Ganne qui dang le réle de
4 montrée plus déten
naturelle que dans ce-
iui de Caruline. Thierry Murzcau
yéle de Bernard est
premier réle important est un dé
butant au thédtre ef if Tul man
que Vexpérience
que son talent s’affirme pleine-
ent. Parfois noug avons eu de
& comprendre
u gui néanmoing a tena
yole de Michile avec sa
et se fraicheur coutumiéres.
Sle de Sophie exigerait awE p,
ane Maazel paraisse plus Agee, 4, Gui a été présenté dimani
tit probléme dont an ban







France, comme Pyésident d’Hon
nett de cette Association, et at
Jdge Gabriel H. Yoicy
VickePrésident, .EEmotivante-.céré-
yaonie fLes récipiendairag:pro -
mirent dapporter tout leur. con-
cours pour la pourguite de Moeu-
yre, dans Vidéai fixé par Madame
la protection de
Vadolescetite,. “contre Tg
moral. Deuvre immense
? Mais le public de Port-au-

est resté étonné devant






nécessaire pour





tout cela se fait pres
a ressources 1H faut x
voir le doigt de la Providence.

de choix ! Des



pout, Tel quel, elle fait plus
+ que se fille Béatrice, ce
ul, méme en tenant compte de
in fiction théeétrale, est plutét dé
concertent, Christian Bertola s’en
est bien tiré dane le réle de Ra vitraing
phael, un homme de quarante - ‘ ‘
, ¢ OB) explique peut





Un spectace
potrhes, entre autres! A
Verlaine, Croisé, de
ete... dits avec maltrige
et one précision dont peut s’evior










intégre dans -no:







mieux que nos lok
cette évolution,






Professeur de diction du Grovpe,
folkloriques smiraé:,
accormpagnés & la guitare

plus fatigné gull avuyait G4 indi



raeneectneemaatiatanaie“eenenetnneseptrepretersttisinn:
Les fanérailies ant
liew cet aprés midi

Crest cet aprés-midi, a 4 hen

res en YEglise du Sacré - Cosur

hie seront chantées les fundérail
degretté Gérard Mor



pas que in pidce a
fa et dblen présen -
tée et que le résultat final a cons
titue un agréable speqade.

lagues, une exhibi-
“ire tai Tit vibrer
ak










eontre-danse, arraignée,
monic au rite afrieain incroyable
pent monte par le:










La Ligne @ Aviation

easing, la ABROYIA QT
YANA annonce'gu Pap
Vien Varrivée deges
vions SUPER CONT
qa‘elle met 4 som service an
Je plus bas, pourique toul.le mon
de puisse voyager & BAN
MINGO & Voccagion 3
NOTRE DAME D'ALTAGRA.
CE qui seva grandiosenent:
brée i HIGUEY.

Les Directeurs de TOUR peu






fles & Voccasion® €

46 Tete de «eur concours A Maria Goretti, travaux mantel

eer que le billet

tne heuré ot quart. Deux C
par Citone Mavard a pagné: }

bonnes heures écoulées dang eet







.

Ce ave futile match
Waitt ~- Trinidad

os (Sate) .
concurrent, Cevte superioricé fat
définitivement fixée a ta serxkan-
te quatridme minute quani 30-
seph Pierre (Néné) recevant une
magnifique passe en diagonale
de Pelno, tira, de trehte cing
yard 30 métres} un terrible bo-
Hide qui ne fut arrété que par
les filets, Menant quatre & deux,
ies bicolores, devinrent alors les
maitres incontestés du terrain :
sNow, the haytians freeze. the
ball...» erla le spaker, ce. qui.si-
gnifie que le, ballon ne se trou-
vait qu'sux pieds de nos hommes,
ce que nous appelons au Pare Le
conte un «shows. Dans les der-
weres minutes, un tir de Yorhe
frola la. transversale et Mérellus
{Ti Zou) faillit signer un cin-
guiéme point.

Comme nous Vavons dit, lan-
nonceur fut & bout de termes éto
giewx pour les Haitiens. Poue
hu, le match Haiti - Trinidad de
meure jusqu’é présent Ie plus sen
sationnel du tournoi, Hi parla
beaucoup de Manoyrine, de: Mo.
rin, de Verbe, de Guy et de Né-
né... Uf souligna-Ja grande coni-
pétence-du duo Vorbe - Ubas qui
tout en .renforgant la défense sut
inteHigemment alimenter notre
Hene d'attague. D’aprds ini, au-
cun autre participant ne pourra
triompher faciiement de novre-On
zw National.

Ti nous xeste deux parties. &
jouer. Lune contre jes Antilles
Néeriandaises, Yautre contre la
Jamaique, qui évolue chez elle-et
devant son public. Les nécres, .dé
j& acclimatés dans Ve. .voisine,
devenus familiers avec. Vambian-
ce du Stade de Kingston sauront
une fois de plus faire triempher
nos couleurs. et- revenir a Port-
au-Prince ayet la palme dc la vie

toire.
Louis ACASCAS.








NTERNATION

peut étre dangereux pour -votr



- LACTUALITE |
* REPRESAILLES
AMERICAINES CONTRE LA
TCHECOSLOVAQUIS
WASHINGTON, AFP
Le Gouvernement américain a
décidé de neplus délivrer de. vis
sas aux citoyens: ichécoslovaques:
désirant se rendre aux Etats Unis.
annonce--on fund: soir a Was-
hington de source officielle.
Cette mesure, précise-t-on, a
été prise A titre de représsilies
contre’ les autorités de
qui maintiennent en prison, de-
puis le $1 Octebre, le Citoyen a-
méricain Visdimix: Kazan: Koma-
rek, arrété pour dsplonmmage dans
Vavion sovictique Qui-le condui+
sait de Moscou & Paris; iors d'tt
eseale imprévue.

PARIS, AFP
Le Grand Prix ~Littéraire
Pavis a été décerné & Vessayiste
‘Brice Parain pour Hensemble de

‘dt Gouvernement,
venant 3 iscrire -
sur jes jistes qui’ venaient d'etye
ouvertes, a” annonce: aujouxd’htl
: ae Gouvernenion’,

VAFPAIRE DE
LINTRA-BANK

RIO DE JANEIRO, AFP.—

Le Ministre Brésilien de
Justice 4. Jancé Tundi soir un.
Mandst: d‘Arkét contre Mo Yous-
sef Beidas ancien Directeur
VIntra-Bank de: Beyrouth. Selon
une ‘source officielle, Vordre dar
restation. a été expédié par
autorité ‘brésilionns a suite dune
démarche du Gouvernement liba-





‘ © EK
EN ALABAMA



ie juin prochain.

remmier Bos'inserire a été
le Commandant Nerong :bittika
chorn, file du Premier Ministre
Yhellandais, M. Thanom Uittike
a remarqué unussi un

tants de Corée.

quia été élu Pannés.: derniére
dans le comté centre-est de YE-
tat, ob les noirs sont en majorité,
et qui a prété germent Tumndi

. Amerson a nomimé trdis
Sheriffs - Adjoints, un blane











vait B:Sdo Paulo-ok ui était Ihd
te du Président de t2 Banque Bré
silienne Intra, M. dose Kalil.

~ KNX
PRESEION INFLATIONNISTE
AUX. ETATS UNIS
‘MIAMI (AFP)
Les. pressions
enregistrés aux Etats Unis du-
rant les deux derniéres
ont eu-une .épercussion sur. Ia
balance commerciale, dont lexcé
dent a diminué d’nne fagon ac-
crue a déclaré le Président de Ja
Chambre de Commerce américai-
ne A. Wright. Pour ‘résoudre le
problime du déficit. de -ia balance
de paiement, les Etats Unis de-
vraient adopter un programme 4
Wamélioration
leur position compétitive sur les
marchés mondiaux.

EX
INITIATIVE BU
SENATEUR JAVITS.

M. Jacob Javits, Sénateur Ré-







TENTATIVE “DE
COUP ETAT EN IRAQ ©
LE CAIRE — APP.



ie onsite tans stncanite nen tects gate ast











wer Une tentative



inflationnistes tat-potrrait avoix hea i
annonce -t-on dans jes milieux a

plomatiques arabes ~ du Caire.



peuple du Vietnam
, mais la paix ne peut é&
tre veritable qu’aceompagnée par
Vindépendance et la Liberté. Ja
mais nous n’abdiqnerons











SES
ANGLO - ITALIENS
ROME (AFP) ;
DEM; Harold Wilson, et George
Browr ont reprigy ce matin a 10

Agé de 69 ans, Docteur és-Let
tres, diplamé en russe de i'Eto-
le des labgues Orientales. Il a
été Attaché Culturel 4 PAmbas-
“sade de France & Moscow.

’ Indépendanee pour obtenir
paix, nous avons trop longtemps
eombatiu pour acquérir Liberté ~
et Indépendances,
semaine derniére Je Président Ho
Chi Minh A un journaiiste
«Miami News>, M. Bill. Baggs,
gai ivient, de’ rentrer d’'Hanoi et
gui publig lundi cette ~nterview
sobs copyrightdans son journal.
Chi Minh a sjouté

«Nous respectons les amtricains
et nous les .secueillerions
s‘ils vensient..au. Nord Vietnarn
en tant que techniciens ce. amis,
raais “actuelement iis n'y
nent gic pour tuer et se faire
tuer et c'est IA une chose iamen-





4
'







heures-leurs entretiens avec leurs





homologues ituliens, MM,
Moro et Amintore Fanfani.. Cet
te fois, M, Nennt, ie Vice-Prési-
dent Socialiste du-Conseil ltajien










WASHINGTON. AFP.—

M. dom Gardner, Secrétaire 4.
ta Santé, a décidé d’apgorter son
soutien & une. proposition de Loi
tendant 4 éxiger dds’. fabricants
de Cigaretes gqu’lis inscrivent Je
taux de hicotine et de “ goudvon
tant sur les paquets. que
leur publicité,

‘Actuellement les fabsicants. de
Cigaretiés sont tenag-d‘inserire ’
sur les paquets Ia mention: «At
Finer. des! Cigarettes

“Aux Casernes
Dessalines é

Linterrogatoixe: du: ténioin, tor
ming,. la. Cour. lui: demande



4 Vexatien approfondi ef

feetué hier par les hommes dE

tat anglaise et italiens. sur Je
provlémes économiques et polit
ques. posés par une éventuaila en







publicain de New York, 2. lancé
lundi wa appel au Président John



trée dela Grande Bretagne dan”
je Marché Commun; e’est a ete
de dea problémes sociaux que se
ra consnerée la.séance'de ce ma





son afin quil convoque une con
févece tripartite
Grande Bretagne ~ France} paotic.
paix ‘au Moyen








(Etats. Unis -

préserver la tin, a

SACHS he 60) JevRremier: Minis:
tre el 1e, Ministre des,
‘Etrangdyes.) Britanniques® seront.
-yetts en audience. par Je.
‘Cotte fois, ii s'agira surtout d'un

gong SUSE

CONTRE OF FENSTV i’
MAOISTE. A“BHANGHAT
‘PEKIN (ARP



_t Tout incident peut maintenant
déclencher une conflagration #é-








nérale, ia paix du



Les partisans du Présivmt Mav
Tse. Toung. poursuivent aztuelle-



Py
M. Javits a ajouté que ea Na



Haiti bat Trinidad _
(4-2) a
Bier soir, s'est déroulé a 28
ton, dans le cadre du champion-
nat de la Concacaf, le second
match de Péquipe nationale d’Hai
ti. Celle-ci était opposée A -cellé
de Trinidad. La sélection haitien
ne a batta Pégquipe de ‘fri
par 4 buts 4 2, Nénd et Ti-Guy
ont chacun marqué 2 buts.

Le ler match d’Haiti était
terminé sur un score mal (1-1)
devant Cuba. ‘

Nouveau Chancelier
domini

SAINT DOMINGUE (AFP)

M. Fernando Amiana Tio a été
nommdé hier Ministre dominicain
des Affaires Etxangorey..en rem
placeniont de M2 Gilberto’ Herre,
ra Baez; luioméme:désiend sux
fonctions dé “Ministre dela San-
té et des Affaires Sociales.

Le nouveau Ministre des Affai
rex. Etrangéres est Je frées. du
‘Président du Part] Libéral Evolu
Gamniste, qui avait donnd aun ap
pal-au Président Balaguer lors
des dections de Fain. derniex,

SASL LLP LAL LALLA A aga

—- - & VENDRE

Voiture Pontiac
Modéle 1962, 6 cy - §
lindres. :
Boite de vitesse ma-
nuelle, a

En excellent tat. -
Avee radio et Power
Steering. ° :
Peut étre vue au ter ¢
minal dela TEXACO &
& Bizotonchagque
jour entre 7.00 A.M.
et midi, loo P.M. ef
doo P.M., Samedi et
Dimanche exceptés..

Adresser offre au
bureau de la
TEXACO, :
angle rues Bonne Foi
et Magasin de VEtat
avant le 25 Janvier
1967.

Vcletetel SILLS IISA S ea oA

| Pharmacies ascurant

le Service cette muit.
» Mardi 17 Janvier:
ST. VICTOR.
Rue: Pavée -
REPUBLICAINE:
Rue Trremasse
Mereredt 16 Janvier























































te amblance de saine détente que
Vor: vencotbre toujours auxcfiles
organisées h
nappe bradée de sujets haitien
an coure: diAirage qui a eu He
lée“Sdinedi 14 “Janvier 1967 ay-lo.
cal de la LIF AS.



went solliciter.& notre. bureau ai
to bln Cité de VExposition en
face de YOffice du Tourisme des
prix spéciaux comprenant om ra
Bais de.10% accordé & ol








ents & la Fonda-

SCIENCIA
Ree Dr. Audain
MARIE CLAIRE
Rue des Fronts Ports









Une trés belle soivée eu perspective!

trice de Voenvye; Madame Ma~
cel Carducci. & Mrs. Robert Ba-
lard et Gabriel Voley, Mr, Alix

hace
Agent.de voyages qui utiliza no

ligne, :
2De plus & SANTO DOMINGO,
ja Compagnie ‘hébergern
sigers dans:.led meilleurs heels:
et tnettra bo leor dis a6:
Antobis qui effectueront: Ig tra-
ue SANTO DOMINGO






TACHEZ DE NEPAS LA MANQUER ! 3 we,

prendre le. spectacle pour permet
tee autres d’y. assisters

ECES DU JOUR ~~
DECES: DU MARDI 1
JANVIER 1067 :

‘Au cours da Barbécue habi uel de cot Hotel, it vous sera of-
* fart un pagnie Jean Gosselin 1 fee

‘AAZEL DAN SON TOUR DE CHANI
UN SKETCH SIRE DE LA

Me Voublies pas! Voyages.
Dowings A bord des avicns
AEROVIA OUISQUETANA
Ye prix da tekst. Aller.» Batour
ee, seilemant de 'S 2A UB.















ee
PIECE DEP, USTINDY.

ELSs AVEC MADELEINE GANNE,

UK 4 COLON:
GOSSELIN. RE. dae YOES FRANCOIS ZELLER.



ron actepiies seulement. ven
: ee eG














échanvo. de vues. concormant je
Vietnam? le Pape commie ig row
mement “britarmigue. s'effor.-
gant de trouver tine solution’ pa
gifigue van confiit.- Hier. le Pape
était entreteni petidant pros de
denx heaves “avec. M, yi Gs
bot-Lodge, Ambassadeur: amen’
Saigon, quilcest. 1
acirés. pour. Washington
heures MoAWilson “donne
Conterence: Ge prone”:
yegamner. Londres.

: * SRK .
LA THAILANDE BNVOIM UN]
CONTINGENT AU.
VIETNAM DU-SUD
BANGKOK. (ARP)
Puig desing 4
potir le. Vieknan:

Sur Vaute-roule

attention da pour

bien vouloir ze retirer:
C'est alors que. Pacctisatenr. nit
iteire ‘demande Xo lar Cour Vanes:
torisation, de poursuivre la: série:
de. ‘ses -dépositions. “Le - Président
deta Cour Je Colonel
Laroche “rappelle
fois A son intention: qu'il est-en-.
core eb tovjours lié par ‘son ser-

ment a Shanghai une vigoureuse
contre offensive contre ja «Rour
(pedisie “Reactionaires,
VAgence ajoute: que de nombreux édifices
et ‘administrations
coprésentant annouvel “aspect -de-
puis quils ont été occupés par les
arebelles |. révolutionnaiy
rables 8 Mao. Ene. qui
meles: chemingude: fer; uns ordre
pariait’ végne -& la. «pare
le trafic s'effectue 16
guliérement surtes lignes Shan
ghaio. Naukin :et
Ph Shangtcheou. Aver Vaide des étu
diants: révolutionnaires, 4
VAgenve chinoise, les doc
Shawwhal ont repris
tlons..de chargement et de
gemnent des navires.

REE E ‘
VOUNIVERSITE DE. PERKIN
‘OUR LES REVOLUTIONN AIRES»
DE. CHANGHAT

PEKIN (APP)
aCompagnons d’armes

4 la “pensée de
Test temps .. d’entrer
“immédiatentent
que Ia petite poignée de gens gti
s'aceroche ‘cbstinément & Ia Hgne
réactionrialre
poussée rapidement aa herd de
Vabinie: St..clle-ne se rend pas,
elle: sera -anéantios.-a déciard M.
Neh Yuan ‘Tzu, ‘Directeur da Co
mité de la Révolution Culturelle
de. Université
cours. Wun ‘grand meeting. de pro
fesseurs et d’étudiants qui
tenu. danis-vet établissement le 14
Janvier, annonee PAgéence 2Chine

tiens Occidenales: devraient éga-
lement faire quelque those’ A’ co
sujet, notanament la
tagne, qui a.des Intéréfs : vita.
dang la région et la” France, gut
s'est tonjours intéreasée au Ma-
ane. nouvelle

La Peintwre de
Alfved Dujour.

Alfred DUIJGGUR use dun -mo-
de.d‘expression oii la symbole gra
phique et la. coutenr
ensemble pour explorer KINVIST
BLE, Lioeuvre est coneue die de-

t,
‘Lé: Colonel Cayard: produit ane
plice contanant ain. rapport. d’en=
qoéte fait par-les Officiers (Lis-
nel. Honorat et Jean: Baptiste Ai
laive; le premier alors quib était
Sapitaine et lé second Licuienant.
des Forces Arméed d'Haiti; enqud
te. relative 4: Vallaire Arthur sPay:
né, Raymond: Ghassagne Le doen
wont ayant 6té: secepté » par.
Cour, VAccusnteur Militaite 46,
donne. lecture vet fe dépose dans *



dans et prend du
rieur le vecubulairé essentiel pour




We valor! apes):
ont. rapondy






atteindre son buts C'est un. véri-
table dialogue entre Vinvisible ot
Yimagination artistique,

La sensibilité ne soffit pas 4 DU-

JOUR pour charpenter ses oouvres.



Nos: attivons
Sévyies Bouter snr ie fa yn'h
Delmas un pow plus haus que Ven
trée du) Delve div it exiete: un dan
per. tros mmendgant pour ies. con-
duckewrs de. véhicules." g
eLa Ohaussbe qui wale. pereée
pour. realises Sune
Wao pas 6b. 6p:

Vu Photure. avancée, te Presi
dent de la cCopeléve le: siége:
Aten nn nnn

- 3 *
Avis matrimonial
a. de soussigné; Chiude
eosur, déclare ‘n’étre. plas respon
suble dex actes et actions déeuma:”
fe: Rita Alexandre “pote
de. carvactérs: ‘at
pour catises: graves ti attendant
qu’aneaction en di



Le eho visuel lui sert de medium
pour enybrasser I fantdisie con






tinue dune vie mtérieure inte

& varlantes multiples. La satur
humaine subit en ini-cune. explora
tion profonde, théme principal de




Mao Tse ‘Touré,



sés compositions: Iai c'est le dé
mon de VANGOISSE ou du RE:
FUGE qui s’accomode © dan vir
brant désordre de..Cramoisie, 12



et de « montrer




incompatibilité ares et eéla ‘date



Etant ‘donné g ¢

vont’ toujours Bb: vive. sure: sur

cette voie, Von ‘coniprend ‘conbien
tela déit inguiéter Jee usagers.

eest le eancept de. TIONs qui dispute une Fiéur.—
& Vimmobifité-—. Ig
mort — de deux étres, Et la:suiy
te des hantises défile:..
erl du symbole traité sous. le. dou
ble aspect mystique ot figuratif;
dangereusement.
belie, Eile -rejette..en- eHeméme
les conicapts de In. critique tradi
tionnelle.. Ele “provoque- Vane
‘particuiiére ‘du. monde jntd
- de, d*homme.. G’est. une: vision “qui ©
évite expression totalement™ aby
traite.mais renferme “aussi les
quelités et les grandes faiblesses
gation artistique

vorce: Iai got.






Port-au-Poe;' le 16. Janvier 1967.
Claude JOLICOEUR

/TRACTEUR DIESEL



Lfentreprise est

Les’ participants: ont udopte “&
Pissue. du meeting un message éx
primant leur. «Ferme i
Vaction. révolutionnaire des rebel
les-révolutionnaires de Changhai,
et leur volonté de Tutter unis a-
vee eux ‘eb avec tous les autres
groupes de rebelles ré
res en Chine jusqu’3 la victoire

de toute’ investi,





md
Liart de DUJOUR. est. caracté-
visé essenticliement, par.sa solon
te Vaffranchir Pimagination “des,
eraintes de fa recherche : intros
pective. Il retrouye timidement en
ce sens. les élang du grand primi:





Aprés Je meeting ot ies jours
Snivants.. tes -étudients-.eb-les pro
tesseurs de PUniversité: ont: viet

isines, et des fabriqnes ot
is la payole et distri-
bué.les textes. officielss-enotan:-
ment le message du Comité Cen
tral du Parti au Pewple de Chan
ghal,-ainsi que des tracts rédi-
gs par eux memes, ef tappelant
ies “masses & se dresser
«l’Economismne>, et & éeraser les
derniétes contre attaguus de la
ligne’ réactionnalre bourgeoise.>

KER

PURGE GIGANTESQUE

EN CHINE COMMENISTE

PEKIN (AFP}

La gigantesque purge organi-

ste par Mao’ Ts6“Toung dang les

organes dirtgvants du ‘P. C. a at-

“Aeint toutes ‘les sphives de ta vie

Les experts en Com

merce chinois qui négociaiert a.

vee. les firmes Japonaises un: é

révaqués et remplacés par de jou

nes, éléments.

_Manguent d’expérience, cos der
font piétiner les négocia-





tif haitien HYPPOLITE quioeus







vrait souvent par symbole — mys
tique ‘vaudou—tout en conservant
de carictére naif et gpontand de.

Ne cherchons ‘pag dans oeuvre
actuelle de. DUJOUR tex valeurs
plastiques ‘en elles-riéme:
valeurs plastiqites n'ex
«Ce-qui. existe, c’est lA Valeur di:
rapport entre la plastique et Ti
magination du.peintre qui a eréé
Veffet plastique... L’effet plasti-
que -- comme toug Jes genres de
vision — est le symbole d'une va
teur que Yon doit. trouver dans
imagination du peintre, L/imagi
nation n’est ‘pas abstreite;. elle
nopére pas dans Je vide, mais a-
git sur Vactivité de Vhomme tout
entiére, etle est Ia forme de ja
vie de Vartlates,

Puisse son jeune talent
jer laborieusement Jes difficultés
et les joies de “son
avec VINVISIBLE.

Alexandre JEANTY @
Ing; Architects:

Grand pal de
weaye

Ti.-woas -wevient. que le Comite
Directeur de: fantso; svivent ane tradition ché
ve 8 éette “Institution de pieutai-
gance; organise “16° 4.M. |
ehain, & VHétel Sans: Souci, un
grand bal. de” Mi-Caréme. Ceti:
fate dé charité conneitra ‘extal-

_nement-le succes des années pré-









POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE

LABOURAGE







HERSAGE, SILLONNAGE
' SARCLAGE ~
EXCLUSIVITES

MOTEUR DIESEL BROWN

ROBUSTE — ECONOMIQUE

’ TRANSMISSION MONOBLOQUE ©
AMOVIBLE) ©

DISPOSITIF EXCLUSIF. eIMPLEMATIC®

BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIS.
POUR TOUS DETAILS S'ADRESSER








quils ignorent les princip
plus Gémentaires d
Les experts révoqu
sés d’étre des nh:

“La purged dans les ca

ment [a raison essentielle de Va-
on? de” -Vannulation









des expositions’ et foires
nationgles que.la Chine se propo




salt d’organisér cette année.
Sur le pian willitaire, la disgra
ceidd Maréchal Ho Enng, hérps
des. gratides gloires wilitaires
Ag. Revolution Chi
fait. conszommé. °
Test adceusé par leg
Rouges daveir commis de grands
phase -actuelte: |

Corrie on te
directrice de is «Maison des n-
fonter eat Mme. David Syitirff
Son dévouement mérite Véire -¥
gavlé-et encourags pour
dexemple & notre génération,

Charles Féquiére & Cie. GRBSESS paral a
DEPOSITAIRES









erimes dans la
Ja Witte dé classes,



Full Text

PAGE 1

It No 27.085 Aux Casemes Dessalines Untomitede l'Assistance Sociale au Touisme Uu Co mitC c om poSe de MM . Rindhli A ssad , J1::an Ch 1 udc N'n d al. Pierre Chnuvet. Jean Ber narc!, Victor Chuklain, Will i am )-lac htosh, Karl . Giu ~i jens et. Paul vericain a ete trC\' en vuc ll" avi: En YUt: d'e nra yl'r t ettt i situa tion , 11? co mit(, a'esl mi s 11u tru -'ail ~t iuvlte les sc.ct.e u rs i nlfn ,r,; " ' . " a coli uborcr Uses cl'fort. -: P '-r i' in stant t:e:, sed.1:ur~ sont in vitSS i\ conseuti1 urn., coti~n lioD ,t p d"ix dollar~ ONt m oi s a vul'~, , i ~i un Com pte Ba nc a.ir e SpCdal , v;,,Joa ou ,cru achcn i" n ,. 11\!\'. i.nstitulions chnrzfes d ' a<:cueillii 1\~; :Ul~t;~wu~u~~ b:v~i!!r~i~ : CPntre de Rl ti-ducation de Cfln-c four ru <[Jms.qu'au bout du ch~min• wl e.'>t le titre du roman qui vient de p,ual<;n d!,1 :F;diticm s de!! Antilles.sous la ~ign atur c d e Bun nard POSY . quel t: a t l'a c cucil qui va Mr~ rfse rvii i, cc l i v re '? On l'igm,1e, c ar I ll Publi c c ~ t des 1oi& capricieux comme une fem• me . Un grand l-criva i n pr eten dai t d Cji\, qu 'il serait h8.!Sardeu.x de juger on livre, i> Ur l'accuc il _ qui lui e 3l fait a u moment de . i; a pa ru~ion. Ciria im1 ouvragc s, a:Va.nt de . tomber dan s l'oubli , !!.O nt sa• lu&i. pomrne d e.-, even eme nts litte rairei;; et, H faut d es d6cades, et meme des siecle. ,; d 'i nd if !ircnce a nne ne 1S-Ongernit a conte8W.r rimportance de la publici. Q:u'i dira-it, ium vou1oir mt!:con~ uaitre la v.raie va:leur d e Barie Pasternak, que les boni; offic e.~ du 5eand~le, n 1 ont pn i,, i urtoat mi lite en taveur du ray6nnemen~ u'a eonnu hi Docteur Jivago ? ur averti qui pa:r l)enHrant . . o:oox ' : J81Gj HEAIBBl!l Ull: L'ABSOOIATION lNTERAMERiCAINE DE 1'Jlllllll&III MARDI 17 JANV1ER Soucoapes DESJOURS Vlll.-ExclUH viti Le NouveUiete LE LlEUl'ENANT GENERAL _ qrCment de plus au Barbecue dan AKTURO OSSORI.O ARANA ET s a .' nt du Sans Souci. mais oncorri IPei'SOMalite memc:ame attemme ma, refuterent c ategoriquemcnt piw la route 150, la wne qu i s'C cette ex p lication. tendait deva.nt Jui fu t bro sq u e-1.,eB H u blot a :J'6 da ircnt ct ::~; p:'!e w/~t~~ B" i t eigmmt u/ 0 1 1 1t1i ry th,n u v&isseau aerien s'eJevn au.d esJus ri g u l for d ' un bouquet d'arbres . , D ans la nuit du 3 s eptem bre ; Comme l'engin se rupprq ch ai.t, 1960 _, a Exeter {N ew Hampsh i Muscarello vit 4 ou 5 fai Sc e.au x re), des policier s chevronne s fuiu.mineux d'un roug e aveugl&.nt rent charges d ' enquete.r sur u.ne sortant alteniativement 9 e s a b n . voiture arretee pr~s de la sortie s~. suiva.nt une ligne coni;n l'-! de la vill e, L '" appel av ait -ete re~m d'avant en arriere. Les lu.m t\: , -a, 12 h 30. ll s trouverent dans hi res clignotnient suivant un e s.C voiture . de .u.: femmes forienient quence croi8$ante et decl'Oi ss11ncommo~i~n ee..!I. _ La co,'lductrice te: 1-2-3-4-6-4-3,.2..l. dit au JjoJider Bort1and q~'elles UN LONG OBJET DE avaient -Otk pourS:aivie& pendant 30 METRES DE LON G ane di~ue . de kilom~ , ~ :P~t uPris de panique /, Mu se&rell o se te~ : deu:..: fem mes e~. n 'ayant rien dl?COavert d'anoi-rtial alentou'!', lee remfrent sur leur T 1i', 11 il. venu voir au cours d'une Cott ~ soirU est dee eeJie:;: q1..1i at tour:!Ce dans,, les Car.aibe s , ses tirant ln belle societe vort-an c he1s ami!:i, l'AmbassadeUI . de ~rincie.nna l' Argentine._ Dr. Alberto 1:loussay x x xx ct rn distingu.8e epouse. L ' EXPOSITION DE PHOTOS Le General et Mme Arana out.DE CRATON AU l!t6 (\Ccueillis ,ar tous les mcm~ ANS SOUC I brr: . <; de la cOlonio arsentine .1\ ... L'E-,,:position de photogra~ Por t-au--Prince,-comprenant l'Am phies projetee pnr Ch.:tlon uu bass.adeur et Mme Alberto Hau s Sam: So uei le tnardi 24 Janvier sa y, le Dr et Mme Abe.l Hous &U$cite le plus grnn: J<.:tat,.; Uts . e t __ ~an:~BAMBQC..rE CREOLE D . 1" L'OLOFF'SON -Hie~ . spir; Ja Bambxh2 1e :. du .:, G:i: . an(l: I-16tel 01offsQSiti0n" s . po _ ut donnN' a -PLA1i,rn . nu THEATRE. est dan s ii ~ me i ll eu re t radition de l a come _die du boulcvnl'd. Leg<)re, petillan: lP. ., 5 u ns -pr(lWntlon ' ti. . )(l pr()for f < un terrible complexe . d ' e . culpn.bi ) lite. Dans l'OeU-f l, ln Coque. c.iest le .per-e, qu.i mu: yeux t-::o:::~:~:,.:~~: ,~:: ):'. des amou _ ~s cle _ -. ~M~•e _: , ~'. ~ ~ thCU ' Jseptique , . .d~ ;'.f l, Y llile ~e.Jtlfl-ice . . :, ]1ees , de ,, Reclie:rches :" : et , ti!$ , ri~~c~

PAGE 2

r: :A ,' PA YER VOTR&ABO~itHMENT u, EA u .Mf1X " GU1cit:mrs, t>E . i 1A.t;: } \t: 1 liji (, Nos Mots Crois~s :s r--t-7illl d-+--b,l,d-l ~ .l-l : r---r-i----+-'-1-i--i--/ "' .... ~ (;.::iO :O:H:l!Q i DUBO I DUBON I DUBONNET ~'%."-~'-''-~.,;. ).. "1..,."-~~,;.~1'.,a.~~ c~tn:ne ~ a p11rtir d e 16 dolla.ra pnntalo n s . + -~ ~ :,. de $ A l& Costumes pou r en!a.nts de 9 an.Jl 12 ans l S~t -' t't .:. lf~ , -an-. ... ...... ,s....,~~,~~"!1,,..-.;,s;,..,,"""'~~ " m_ ~ _ !!!i . " ~•-~~ ~ Loterie de l'fflat ;f' Ra,itien LadymaUc Moc.We nutomatique. Gla.ce ~ p b.ui _ yp.~fti. quofacol<(S uitdbu.ey so ud e. . I A u&lii ' ~e ne --g;1f>e, quello bene ti~i n :~:: . g~=~ e I ~;a6u ~:; e::xetSi:ot:z:~:1i! 5 0 0 \f:t~ (:~u::u;~: P~:: t~::n~.ergeDJ! pour l& eotp3 et lee empE:c h e r l a ferments! Ay e:z: c ette -fraicheu1 et ce teint t ion) I ;crii.ce h : 100 Jivre$ de colo rants JER GR NS WOODBURY . 100,000 Cnfa ses vide!\ e n cart -on 2.0 00 t'euHles d e paier fn tr f: .. ( Phydrion Pap e r) ' 2 , 000 li vres de chnux hy dr ate e 2.000 livres d e sulfate de e ui. Yre tubasiqu e :: 1S:'.\ IliH.EB ;1e men t! pour micro s c o \ .~:e a ~ ~:;!~ e 1 :t~~ : u 1 ;~/\~r: s ti'. 100 lt;{~f nJ ;.~::it 1 ~i~i : ~ ,;;~:;L'.' ; ~~ ~t, a ~ ~ o la ali~i~~~/:~ ' 100 1r!~ ~! :~e: ~~ ic ou d' es• '1t~ \'t1; 0 i ;~~ tu r ~1 1 ti;'U~EF. 1 0 0 t];~~: 1:~1~1•~~• o u tl'et i~ i:.7 u: , ;:; ":: . ' _tr ,:; ;},;\~:, r,~ mo livr es d'ex trult ou d 'cs* fi,n vente dans t o uteR h.. s bonnes so nce d'all P"tnrrnnr!r,11 10 0 livres d'extnit ou d'e, * -------1 s cnce de girofle ~oyez. j eu n en, fort a et al ~ Ln fran c h i se donnmc.re sera C* c omme ce couple gri.ee _ h . galenwnt nccordeE! au _ x engra ili , !ongi cidos , ins~cticidei., raticide i:i et le:. semenees ~i '. VIM VITE . -Mnrdi 8 6 h-. et 8 h. CH O C EN RETOUR Entrbe Gd es 2,60 &t 4,00 Mercr edi a 6 h. et 8 h; WEEK EN A ZUYDCOOTE Entre e Od e s 1.6 0 . ct 2 .6 G cum STADllm f:~i A(,0ci;~~•nc0) Entree Gde Mercre d l (En J)el"h H 1hertee) LE M A XOJR D E L A T E RRr! U .P. E! n t -l'(h• (M e 0.li 0 ,J I lt l.' r r cdi a fr h. et 8 h. 15 LE S DHn.K KA R S , Entr fo Gde LO O ~:~fE?l:;;r~tiifir~!'::~;~ ?Brtir dece tt e diit e jE, ne sut~ respo n sable de s actes et action ~ me G e i-al' d Ge 1 Du vnb: .uint, poQ r et iJ1 &ttendant qu'u Orce s:oit intentee

PAGE 3

onsemmez la AVIS Les Pl'odalts . IIA.MRGO peuvent etre achetes au adPHns l&ldvaates A PORT•IW• PRIMCB Mme. > Robert Gaeijens Llllle ~. PHION-VILLE Coles' ' ' ' Market Lalft Boulangerie St-Marr ,.; ye. Jn. J. Dessalllles Maisun i Rigaud 1• a.e ... ,aumer1ca111e Delmas . Mtnket AwteN-.Dellus l.iu.ce >:: tnatela.in S. iA . F. L U. 0. " Un Hit daas ,'Economte9ct~ Pays S. ~ A. F. I. C. ,, O. Plude $ ..... ~ss~tlellemer1t Ja itiens alda11t la a-e-.a104t._t1oa de la lie P,aysaue. S ., ~ A E .. 1 _-._H "" " " O . '-{ 1 ~ , -~,,.. ~. . -, Dea. illllllers ,~ ~•deu i . :Jsa~it'Pr . < •~ ••f.illle de .a •~~JIU . . ' . .,>, ~ :~ ~ L .~:: c. / 0. C k < t e x. op t pe t om t i 1'~ ~ SSA oui, ju .\> o u 'au 25 Ji:n, icr Hi67 il 8 h . . p. m . 1'1 ' 1 _p lu s ti a.1: rl , _:UUiont i'1 ln NomcllP. nnint.h 0 un :: ( \imp tc d'Ei, a J" ;... "1l e ayant une baliim <> de DEIJX CEN T S D01 , l ' A RS ' ( S 200 . 1. BONNE C HANCE A TOUS . , P-nu-P rc . le 4 ~ ,;i m ~ JCr J.'HG7 POUll CAMION& CANIONNETTES ' \fO JL . EN VEffl CHEZ . .

PAGE 4

Oeuf a la coqae (Suite ) tr e c:o m iq u e, ne l'oublions pas, qui so vcr n. s e tenniner 11\'ftnt lt< bai;;s.er d e ride nu c)u dernier acte. Dnn s l ' Oi:uf l 1 h, Coquc, l e fil,:;, ap prenan: q ue :,:;a bellE.'-ntCrt tst t>n co i nte . s ' fcrie : c:En ne me vo i s t.v1:t de mf-mc pa::s amourcux ck la m erf: dem on J)e tit frtrc ~. Nous s-omme!t t'i en d.'accord: ce sera i t du dernier mau,-ni! gofit. Et le "mau mis g oU t J)i!llt tue r n'im-porte (Juel le p i (!c e . su rtout une oU l'inceste, s'il n'e.st pa!. con :som m C , n'cn est pas rnoins ~voque. L'adultert: , le th e-me ch1ssiqutdtla comCdie Ji, ger e ftt:T?~ & i !:et se r ait-il mim !ui de C ar• >line. Th h.-rry Murz cau :irn1 t le r0ll' de Bernard e11,t le J :r rt>mi h rOle hnport.Mtt est: un dC but.ant au th(:iitTe et i'1 luJ man q u e l' e C rie nce n kessaire poor qu e so n lu!cnt s'n f!irm ~ pleimTnt>nt. Parfoil ~ nou s avon,. eu de l~ pcin e k compre ndre Edwige R v t;s sen u ()ui netln.rno ~ na o. tenu l e r Ole de .Michele avec sa pitu l ~::~ .. _: ,,:';;_ } ;; :~ ijil'! J ~i':< ~t> ;~-; ~:.,..;-_;j '







No 27.085



Aux C

Nh étsit 11 heures et 30 minu-
tes ce matin quand le Président
de la Cour Martiale Générale le
Colonel Jacques Laroche déclare
ouverte Paudience de ce jour.
L’accusateur militaire Je Colonel
Octave Cayard, obtenant la pare
le, donne lecture des minntes a-
yant trait @ la précédente audien
ee Ho demande alors & la Cour
Fautorisation de questionner le
Dosteur Israel Sylvain Directeur
de Office National ement
gui se
moin & charge, Le témoin préte
au prime abord le serment de di
re Ia vérité. tonte Ia vérité et
rien que ia vérité. C'est ainsi que
répondant d'abord ayx questions
de Paccusateur militaire ie Colo-
nel Octave Cayard et ensuite a
velles du Président de lx Cour le
Colonel Jaeques Larochu, le Doc.
teur Sylvain expose ff
rable dans lequel














tu Calo-
du major
Capitaines
et Franck
suels de
pre dos
en principe, &
7000 ee
ne rapportaient
sque rien puis-
YE BRL ale
sa au Veau et peo
ocataires sembie-t-il, répon-
nt réeflement & leurs obliga.







«Argent CAmourn

Le recuetl se présente ¢t s‘au-
vre comme un coffret gui cen-
t pas mal de plerres précien-











s potmes finement ci
moments de pivitude
: an bonheur dex





i ek
reenell que nous
« Diaguel - Des-
ésentation hy
Pimpri-

Se]



Le Discours de Mi. CI

— QUOTIDIEN
LE PLUS: ANCIEN DHAITI
ONDE EN 1996



Directeur - Administrateur :
MAX CHAUVET



é

mo
tions. Quant aux valeurs: prove-
nant des locataires réguliers el-

les sont jusqu’ici, pratiquement
inexistantes puisque & la Banque

ti ot 2.800 gourdes avaient, selon de ces hultes gu’Alan Smith, {4 ans, de Pulsa (Oklahoma),

une lettre de Vaneclen Comité du
gestion A moi adressée, été dépo-
_sés aa compte de la Cité milital-
“ve, je n’ai pu, malgré mes démar
ches. les toucher jusqu'ici pour-
suit Sylvain.

Mais ce qui cloche le plus, con
clat enfin Je témoin, ce sont les
voies d'aceés de cette Cité gui
ssent beaucoup & désirer. 1
t de méme de certainesy mai
qai, de confortables et attra
antes guelles étaient sont pas-
& Vétat de bicoques da fai
Pétat d'abandon dans lequet
s se tronvaient pendant long-.
PRS,








(Suite page 4, col. 8)



Un Comite de
PAssistamce
au Tourisme .

Uu Comité composé de MM.
Rindall Assad, Jean Clande Na-
deal. Pierre Chauvet, Jean Ber-
nard, Victor Chatela’ Witham
Mac Intosh, Karl | Gaetj ‘
Paul Véricain a été ¢
Gaviser sux moyens de r
plus agréable Je séjour des touris
tes en notre pays.

Ge comité a été fendé pour
dognuer suite aux démarches
titulaire du Département du Tra
vail an ce sens.

Un des problémes majeurs que
eomperte notre lourisme pense ce
comité ala situation enn:
yeuse créée par ies neceasiteu
aul eirculent dans nos r
tres commergiaux ou ré
$s, hos sites touristiques et
ent mos visiteurs aussiiet
quis déharqueat...>

En vue d'enrayer cette situa-
Yon, ie comité a’est mis au tra-
vall ef invite les secteurs intéres
ses & collaborer & ses efforts

Pour Vinstant ces secteurs sor
& consentiy une cotisat
ix dollars per mois
& un Compte Bancaire Spécial,
valenr oui sera acheminée x
institutions chargées d’aceueillir
ces malheuzeux tels que : le Cen
tre VAceusil Duval Davalier. ic
Centre de Rééducation de Carre-
four ete






















£











ité Lewis

Candidet & la Dépatation pour lo Béme Circanscription de
Dessalines
{Diecoure prononeé & occasion du Jour de VAn}

le Préfat de






ituteurs,
aa

jour glo,
diversaire de notre
Nationale. Le ba-
sard, st, qui engendre sou~
vent dex faits de grande i
is quand méme

. he gauralt
présenter avec tant
rivallsant de gloire
et de prestige, le yénie du Rul
Henri Chrivtophe et la bravoure
titanesqnue
Grand, uffirment dans |
épopée des Cahos que les
de Saint - Doraingue étaient irré
vocablement déterminés vivre
bres on & roouriy. I faut
quer plutit Vheureuse opportuni
té qui neus échet co matin dans












cette atrnosphére de dignité, d’a-
mour et de respect de la vérité
historique qui s’impose dans no-
tre beau pays depuis nent ang, &
diter du jour ob le Trdg Hant,

































Mr Chavité Lous









Effet désinfecta





dans sa toute puissance, a contlé
je Destin de la Patrie au Grand,

a FPineomparable Leader — Spiri-
tuel guest Honorable Docteur
Frangois DUVALIER, Homme

sans peur et sans reproche, dont
ig moralité mérite incontestable
est de cornprendre que nous ne
pouvons trouver aucune solution
& nos problémes si nous ne com-
mengons par redevesir nous-m6.
mes; et de comprendre aussi que,
pour redevenir nous méime, il est
indispensable que nous nous re-
portions 4 notre glorieux passé.
Ev comme vous aves toujours
montré, mes chers amis, gue yous
étes conseients que c'est avec
yous eb pour vous que notre
grand Président 4 Vie, Unique
heritier de la Pensée Dessalinien
se Jette & tous les moments
de son existence dana ic champ
inépuisable de histoire Nationa-
le pour y pulser les trésors de
notre gurvie dans Ia dignité, nous
estimons que notre premier de-
voir est de vous remercier.

(Suite page 3)



















MEMBRE DE UVASSOCIATION INTERAMERICAINE DE



fl arrive qwun objet colunt nen wientifie

prendre un
naire.
Lorequon en examine lagrandi

noa identi







a





‘romemeeontcnatntnerenmnenootitinintemennettnanntintitinentt

Verra-t-on un Parti
noir aux USA ?

New York (AFP)

Le «Congrés pour TEs. Rie
te} (CORE) a décidé de ras-








ormbler S masses noi ep
un «Apparcil Politiques alin dot:
ty an «vote en blocs lers :



ei
de presse M. Floyd
Directeur du CORE.

K a nié vonloir










4 vagissait de la ren
phase du mouvement en £
du ¢Pouvoir Noire, rendus ur-
gente par la décision priss par
je Congrés contre M. Adam Clay
ton Powell, Représentaat Dé.
erate de Harlem,

M. Me Kissick a enfin tan
appel & tous les noirs amé.
pour qu’ils assistent & une Con-
vention & New York les 1X of 19
Février.











USA seraient préats

a des concessions
PARIS (AFP) .

A propos du conflit vielnamien,
«LE FIGAROs sous le thire «hin
passe ou Espoirs, fait rear

guer : «Ly, guerre du Viet
imspire tant d'inquiétude ut ah
reur que Pon est tenté de recher
cher dans chaque déclaration ou
initiative le signe d’un proche ré
glement négocié. Gr Washington
engage actuellement avec Mos -
COU. Une négeciation dont Venice:
dépasse, largement celui du Viel-
nam. Selon des informations dr
Washington le nouvel Ambassa-
deur des USA a Moscou M. Thom









son ——- qui doit remettre prochain:

ment un message du Pdt. John.
som & M, Podgorny —- aurait re
qu pour instruction de tout met
tye en ceuvre pour obtenh:
Moscou souacrive & un aceord per
mettant aux Etats Unis d’échap
per & la néces
dun nouveau sys
anti-missile, dont le finance
atteindrajt des chiffres extrav
gants. Pour cela, M. Thon
aurait été autorisé & faire d’
portantes concessions au gouver
nement soviélique, mime en ce
qui concerne le Vietnam, de nou
veau, on est tenté d’espérer...+















(fés eeirenent partuyd en iro
: présentuit seus le forme dun ciegu:
freis sections étaient bleu - vert, avange

























PORT-AU-PRINCE
PHONES : 22
- P.0.BOx 11816,"

(HAITID”
SEP ain BABD



(Tame ANNZIB)

Par Frank EDWARDS



halte,
Nationale de la République @Hai ne dépassant, en géneral, pus qucigues secontcs. Crest au cours @Rne

fassc ane bréve

put

hii remarquable d’tn caging sux un film couleur orii-






on put voir «fobjet volant |
par deux bandes opaguos?
upluti vers Carriére, Lexy,
aune et blene crémeux.



Qaand, ce fameux 3 aotit, cet-
te information parut & la «under
des Journaux, les porte.parole de
Farmée de Vair annencerent que
tous ces étranges objets, que les
gens croyaient avoir vu, n’étalent
rien de plus inhabituel que qué-
ive étolles de la constellation G--
tion > Betelgetise, Rigel, Aldeka
ran ef, Cappella.





Des astronautes éminents, tele” We

MM. Walter Webb, maitre de cn
renees au Planétarium Hayden
de Boston et te docteur Robert
Risser, du Planéterium d’Oklahe





Accord sur le livre
de Manchester

New York {AFP}

Les Avocats de Mme Jacquetiv,
ne Kennedy viennent de conchts
re un accord avec les teprésen
fants de Willlant Manchester, az
tour da Livre econtroverse «La
Mort d'un Président» et ceux de
la Muison d’Edition Harper and
Row, @ annoncé Jundi un porte-
parol: du Sénateur Robect Kenne








accord stipule gues ia veuve
du Président wt le Senateur Kee.
nedy, bien guile rapprouveant
x le contesu du Uvre, ne

s it ga pubieation
Ons Suivantcs














~-Les ban
Mroe Kunned:
avec
ont seellées at plactes
la bibhothey conati vite a
ia mémoire du Président.

— Certains passages concer-
nant Mime Kennedy et avant on
caractére privé seront (iminds
ou_enodifiés, &

Ges lettres éerites, par Mo Lyn
don Johnson & Mme Kennedy ne
seront pus publiées dans \ouvra-
ge sans je consentement de la veu
ve cht Président,







VHI—Eeelusivité Le Nouvelliste

ma, refutérent

catégoriquement
cette explication.

Ler Hublote s'éclairent et
séteignent selon un rythme
régulier

Dans la nuit du 3 septembre
1965, & Exeter (New Hampshi-

re}, des policiers chevronnés fu-~

rent chargés denquéter sur une
voiture arrétée prés de la sortie
de la ville. Wappel avait été reeu
7h 12 bh 30. Us trouvérent dans ia
voiture deux femnies fortement
commotionnées. La conductrice
dit au “policier Bertrand qu’elles
avaiont été poursuivies pendant
une dizaine de kilométres par u-
ne sorte. d’énorme engin’. sérien
qui diffussit une forte “limitre
4 rouge incandestent, Les. po
Helerg, raseurdrent ‘les: deux
mes et, n’ayant rien déconvert
anormal alentour, Jes remirent
sur leur route et regagnarent le
poste,
_ Le méme jour, 418 h 43, un
geune garcon d’Exeter, Norman
Muscarello (18 ans) arriva’ en
tyébuchant au poste de police
WExeter. U était hors d'haleine
de sa course, tremblait tellement gu narri-
vait pas & parlers.
_, Lorsque Muscarello fut cakné,
il put raconter A Vofficier de po
Hee Tolan et & Vagent. Bertrand
qwalors qd’il retournait chez lui

«he eas Trujilie,

GENEVE —AFP —~



«Le cas Trujillos gui oppose
depuis 4 ans devant la Justice
Suisse les fits légitimes et iilléci

times de Vex-dictateur dominieain
va entrer dans une nouvelle pha
ge,
La Chambre d'accugation a de
mandé au Juge d'instruction de
Jancer un mandat darrét contre
le gendre de Rafael L, Trajillo,
Leon Estevez gai révide on Bopa-
ge, et qui est le benu frave dé
Ramfis.

«Le cas Trujillor a commenced
en 1963.4 la suited. ts demande
présentée par leg fila adultérins
Gnals reconnis du Dictateur) qui
aceusent les fits légitimes de leur
avoir refflé teur part de Phéri-
‘tage,



LAntiste Peabody et les tascimations
eHaid

artiste nord américain Lar-
ry Peabody. spécisliste des ques-
tions de décors pour chambres
parle avec chaleur des fascina-
tions qu’offre Haiti dans ca do -
maine,

Un article a parn & co auiet
dans le journal Tennessean> du 10 Janvier 19
sous la plume de Clara Hierony





Ce que fut le match

Haiti - Trinida

Hier soir, ay Stade National
de Kingston, FiSquipe Haitienne
a brillagoment gagneé son denxié-
me match en battant celle de ‘tri
nidad par Quatre buts contre
Deux. Le Speaker jamaieain fut
prolixe en éloges pour nos
Joueurs. Dés le début. ils surent
jraposer leur jeu, A la deuxtéme
minutes, doseph Pierre (Nénd)
ouvrit le score. Vers ia trente





Autour du roman
de Bernard Posy

Par Mare Léo LAROCHE

aJusqu’au bout du chemins tel
est le titre da roman qui vient
de paraitre dans les Editions des
Antilies,sous in signature de Bun
nerd POSY. Quel est laccuell gui
va étre résgervé & ce Hvre 7 On
Pignove, car le Public ext des
fois capricieux comme une fem-
me. Un grand écrivain prétendait
déja, qu'il serait hasardeux de
juger un livre, sur Vaceucil qui
Yei est fait au moment de sa pa-
ration. Cerlains ouvrages, avant
de tomber dans Voubdli, sont sa-
lués gomane dos événements litté
vaires; of, ii faut des décades, et
méme des siécles d’indifférence
& WVautres avant de connaitre la
faveur du public. A cet égard
personne ne songerait & contes-
ter Vimportance de la publicité.
Qe diralt, sane vouloir mécone
wultre. Is. vrale valeur de Boris
Pasternak, que les bons offices
dG gemndule, ront pas surtout mi
Hité en faveur du rayonnement
gaa connn le Docteur Jivaga ?

Pour le lecteur averti qui par.
eourt en s'en pénétrant










quae bowt da cheming une hm
pression demeure cest que le
livre est plus qu’un roman. C'es
je témoignage douloureux d’an
homme qui ne s’est. pas contente
de regarder, mais qui a su voir,
analyser les différ
de ja vie, dans un
trop nombre:
Crest le témoignage d'un homny
qui n’est pas sceptique devant
probleme de la vie, et qui trans-
pose dane le champ de sa cons-
clenee, le drame d’une bumar
qwil réalise étre sienne. Bt,
lors on sent toute son ame
corde aux pulsations du coeur
de ves héres. Parce qui assume
avec conviction leur destin dans
cet univers tenu & Técart de tou
te affabulation, on mesure a. den
sité dttre, comme, jorsaue di-
lgant son expérience dans la corn
passion et la syrapathie, on ne re
trouve. rien de ce qui serait exaz-
pérant dans la cradité de son
réaliame,
















(Suite page 2}





sixiéme minute, Trinidad put ége
Heer sur pénalité. A la reprise,
Gay St Vil redonna Vavantape
aux nétres, puis un moment a-
prés porta la marque &. Trois
contre. Un... L’adversaire fit a=
lors monutre de cran et & le suite
@un forcing et d'une contre - at
taque réduisit la marque’ Trois-
Deux... Le jou s’équilibra alors
un peu, car le team de Trinidad
s‘efforgant dlobteniy une nouvelle
aligation. Il utilisa un jea pli
iét viril. pour compenser son in-
fériorité ‘technique. Le: eommen-
tateur’ le souligna en maintes
le Jeu haltien fat supé.
t, at de loin, A celui de son

(Suit page 4, col, 4)‘







Personnalité
mexicaine att

{De notre Correspondant)

Le Président de la Compagnie
«Mexicana de Aviacions le.Colo-
el Pedro Chapa, visitera’: Haiti
prochainement en compagnie de
su distingnée égpouse,

Cet éminent homme da’Afiai -
ves Mexicaln qui parle trés bien
Je francais, aux maniéres affa-
Dies, a eu un long entretien, der
ment, ave Ambassadeur
Philippe Cantave qui Ya invite 4
se rendre 4 Port-at-Prnee, afin
que lex avions de cette importan
te ligne aérienne qui font déja
le trajet de Mexico — Merida —~
Kingvton (Jamaigaue) fassent aus
ai escale & Port au Prince —- ce
qui développer, les relations com
mercaiies entre Jp Mexique et
Haiti, :

Nous souhaltons d’ores ef déjd
ia plus cordiale bienverue & ces
visiteurs de la République-soeur
du Mexique.















xORs.

«Peabody qui est déj& trés con
nu pour ses esauisses décorati -
ves pour enfants, pour ses collec
tions de chaises,de sofas, de tables

pour Richardson —~ Nemschoff
travaille actueilement sur des
matériaux nouveaux gni lui vien
nent dHaitie

«Hi utilise pour le moment Ia
pits. le coton, Ia laine, le heis
jes seulpfures, les cornes de

books, des grains avec Jesquels

it décore des rideanx, des nattes

et plusieurs autres étonnantes
ehozer, i

Sous le titre:
la collection “Ricardson -— Nems-

shoff, Pesbody-utilise da «Ramin

(Site page 4, col. 3)

.



Au Bowen Field

‘Un brevle-bag.e été notécé ii
di ou. terrain’ deviation du Bo-
wen Field; o¥ se trouvent: logé:
iés-'services du:Corps d’ Aviation.
Un"initendie “avait éclatédans les
herbes -avoisinant la piste d’en-
vol. Les appareils ont dé dtre dé-
placés “pour. éyiter tout domtonge:

Le vent, soufflant assez “fort
aujourd'hui, fgeititait Vexpansion »

de Pincendie.
Lse-pompiers et d'autres auxi-

ligires du-Corps jie YAviation ont:

‘aéployé tous leurs efforts | pour
arréter Je feu et! le maitriser.





par la route 156, la zone qui s’é-
tendait devant lui fut brasque-
ment Uluminge d'une eclatante
lueur rouge... puis un-dtrange
vaisseau aérien s’éleva au-dessus
d'un bouguet d’arbres. ‘
/ Corame Pengin se rapprochait,
Muscarello vit 4 ou 6 faigceaux
luminenx d’un rouge avenglant
sortant alternativement de sa ba.
se, suivant une Lgne continve
@avant en arriére. Les’ fumié-
res vlignotalent suivant une s<-
quence croisgante et décroissen-
te: 1-2-3-4-B-4-32-1,

UN LONG OBIET DE
a0 METRES DE LONG

Pris de panique,, Muscarelio se
précipita. derriére une ~~ miureti«
de‘ pierres, que Vengin
lentement et. silenciensement, a
moins dé. 30 métreg. de haut, a-
vant d'alier planer juste ‘ai des-
sus de ld maison d'un voisin, Cly
de Russel. Cela permit & Musca-
vello Pobserver que Veripit' était
plus long que la maison et devait
mestrer une trentaine de métres
de long. Un peu plus tard, Vobjet
retourna dans la diréction dot il
était venu et disparut: derriéra
les arbres. .

Aprés que les policiers eurent
entendy Ja relation du. jeime.gar
gon. Tolan renvoya Bertrand ‘en.
quéter sur les Heux,

Le Polieier sort son Révolver ...
puis renones

Bertrand s'’arréta préx de
champ bordant Je bouquet. a’ar-
bres derriére lequel Feugin avait
parajt-il disparu.

(Suite page 2y



Si
s

ANN ARBOR -— AFP.

LOBA, pour gurvivre devra
mettre Vaccent beaucotp plus sur
leg affaires’ économiques que sur
jes affaires politiques.

C’est Fopinion da compétent &
conotiiste mexicalt: Carlos Supul-
vada aqui bébé invité pat 1 Uni-
worsite de Btichiga:

POEA veut
CLS



ot: Sabre oun,
“Cours GUYAnt tfois “Heiy ha dite
Vaiversité. : .

Quand GEA se réunira 4
Buenos Aires le niin prochain |
devra aborder les problémes de
la coopération économique et le
développement du Marché: Com-
mun fatine - américain dit le Pra
fesseur Sepulveda. oo

Les pays latino. - -américains
doivent avoir de meilleurs ‘prix,de
de meilienres conditions pour f's-
chat de préduits “étrangers,) des
garanties en ce qi concerne le
prix de matidres prémidres ef un
aide de fa part des grandes puis-
sanees,

Le Marehé Commun est un pro
blame difficile. mais il a une so
lution, .

garvola-



LE LIEUTENANT. GENERAL
AKTURO OSSORIO ARANA ET
MME SONT -ARBIVES .

Ce matin vers 1 kh du Vol 456
de la Pan Am artivé en retard
eat débsaraué & Pert anu Prince,
je Lieutenant Général Arturo Os-
gorio et sa gracieuse épouse Ma-
via Elena. M. Arena qui a occu
pé le grade le plus élevé de Var
we argentine, est un officier en

retraite jouissant de la considé-_

vation de son pays.

Li eck venu voir au cours d’une
touruée dans, les Carathes , ses
chers amis, i'Ambassadeur . de
VArgentine, Dr. Alberto Houssay
eb sa distinguée épouse,

Le Général et Mme Arana ont
et& aceueillis par tous les mem-
bres de la colonie argentine &
Port-au-Prince, comprenant PA
bassadeur et Mme Alberto Hous
say, le Dr et Mme Abel Hous-
say, fe Dr, et Mme Armando Zi-
to, Af. Suarez et famille ete,

Cea distingués visiteurs. se pro
posent jusawici de repartir le
iex Février.

Nous Ieur souhaitons la plus
cordialg, bienvenue et un trés a-
tréuble séjour en Haiti
%



xx

CE QUE SERA

LE SPECTACLE DE CE SOIR
AW SANS SOUOL

Ce sera-non seulement: un 3-

Noces @argent des
cpoux ‘Sheophile
eee :

Ge soit, 8 6 heinres, bY Rglice
Ste Anne © nos sympathiques a:
mils, les ‘époux Gandiew Théophi-
le. Pierre, Mase nés Simone Ké-
breau font’ chantér. ‘une Messe
wd Action de Grgtes a Voccasion
da | 2héme-Anniversaire de “leur
thariage, gig ae

Ce: conple ‘gui :West uni, Uy.
a aujourd’hul, ux quart de siécle
a. douid. Peswaple d'ane: union
‘parfaite, solide, malgré toutes lex
ditficultés, los déboires dont, eat
Herée la vie duotidiennd.
Lépoux, membre des: Foxces
Acmbes: d' Bait Gh est : “aujotere
ahul Caporal)y:compte plas de:
36 années. Lépoune, wae mire
enurarened Qui ge déveue chaque
jour pour le-wouhenr th dg
de. son foyer, 3 enfants “dont nés
de lear union. "L’sind “fait actus!
lement’ ‘sex “budes* niédicales ~*~ en
France:.et les deux catets: appar
tiennent dudes dcoles : primaires
de: Port-au-Prince.

Ce soir, lea parents eb les. a~
mis dé ¢e couple admirable,” quit
représente un bel: exemple. d'n-
nion. pour. Ja. génération- adtudile
sé feront, un devoir de.'s'associer,
au Caporal Théophile. Pierre’: -ot
Mime? a :Vodcasion: de cette “date.
qui fear: est .chére. ~

Nove: jowmal: Jolt & /enx:
et formule 2 Vendroit: «des hen-
veux. époux, ses -vouux’ de bonne











fSte et ses .couthaits les. plug fer:

vents.

sac tainasennepennert petite AON AEST COE AAAI,
«Jusgw’au beat du cheminn

Par Magloire BAINT-AUDE.

Le tornan de Bonnard Posy,

“edugenn au pout du Cheming, est

bon, er ce sens que Yon ny. rele
ve aicune prétention & Porigina
Hté gratuite. La scene est 6 Jac
mel, et cest Patmosphere dg per
sonnes de condition modeste, des
‘quarticrs: pauvres, De In pitié &

5 5 a
‘Ya sensibinité, i} n'y. avait qu an
pas, et c'est cet épuell qwa gn.

Posy dans le. des
eription des situations ou se
meut son hérojne, | Magdeleine
Genevoix. Ces situations, loin we
tre traquées, . idéslisges, comme

éviter “Bonnard

dans jes yomand
évoquent fa téalité haitienne, le
elmat des foyers jacméliens,

Parmbiance de la Vig, prolétarien.

ne haitieyne.

Les “ehlexes des. pergonnages
sont les réflexed.dea gens de
chez nous, humbles,-durs, compa
tissants, non - éndins an déses
polr romantique “dea bourgeais
amoureus...





, PLAISIR DU: TREATRE—

Oeuf a la

Par Jacques LARGE

eL’Oeut & la Coques est dans
la mieilleurg tradition de la comé
die du boulevard, Légtre, pétillan
te 88us -prétention’ hla: profon-
deur, son but est d’amusey. Elle
¥ réussit.

Nous serions bien en péing de
raconter la pigee méme si nous
le voulions Car il ne ey trouve
pas un développement, une intri-
gue, ou oun démouement. C'est
presqu’un exempl, parfait de la
comédig de situation. Des person
nages sp trouvent dang une si-
tnation ‘donnée, Voici comment
tis-géagissent, voici ce: quits’ di -
sent, ce qu’ilg font, Ala base dp
Veffet’ comique, sé trouve Pexcep
tionnel dp la situation. Et Ja si-



We»

tuation que nous retrouvons dans:
cette atmable comédie de Marcel

Frank a un point commun avec:

celle de «Neix de Coco» : un fils
amoueux de e
puisqug mocurs dé 36n temps, il est amu
sant de noler comment en trente
ans les moeurs ont évolué, Dans

vaNoix de-Cocos, Ie fils développe
un terrible complexe. de evipabi

fité. Dans YOouf A la Coque,
west lo pera, qui aux yeux du

fits, est coupable, Et i Te lui +
dit, :

Ces amours, heureusement, sont *,

des amours.de thédtre,. d'un théd

(Suite page 4. Col, 1}



nt et Antiseptique de la Pate Dentifrice |
de 70 Années de Recherches et d’Expériences,

sa belle-mére. Et





Ecyire néest pas uta tache fa-
eile; et sortir de Penchevétrement
dun roman de 263 pages ave
distinetion, c'est & dire satis pué
riité, est presque un tour de for

ee.
Magloire Saint-Aude.

(— Leg Editions des Antil
1és, Port-au-Prince, Haiti, i9an-



Per Aubelin JOLIOOZUR

MARDI 17 JANVIBR-1967

grément de plug au Barbecue dan
sant du Sans Sonci. mais ‘oncord
un régal artistiaue

Georges et Gerty Héraux offri
ront ce soir un snectacle de choix.
& leurs amis et clients. aveg le
.conconrs de certains artistes de
Is Compagnie Jean Gosselin.

Eliane Maazel chantera et Ma
deleine Ganne, Jean Gosselin «t
Jacques Francois Geller interpré-
teront. un sketch tiré de P Amour
das 6 Colonels, :

Cette soirée est de eelies qui at
tirent Ia belle société uert-an -
srincienna .

ZREK
VEXPOSITION DE PiOTOS
DE CHATON AU

SANS SOUCI

« L' Exposition photogra-
phies projetée par Chalon au
Sans Souci te mardi~24 Janvier
suscite le plus grand miérét dans
le public.

Le studio de Vartiste est cha
que jour envahi aussi bien
ceux gui avaient posé le
Bat Blanc au Sans Sone
Voeeasion du Bal des handicap:
de Ia Villa Créole gue par des
eurieux, .

Mais Chaton tient bon, jes’ pho
tographies ne seront vues gu’k
VExposition du “Mardi 24.

artiste y apporte dans le «
veloppement de ces phatopia
ja derniére expérience acquise au
cours de son voyage aux Etats
Unis et-an Canada.

. RoR K
LA BAMBOCHE CREOLE
DE L‘OLOFPFSON

vy Hier soir la Bamboche Cré:
ja du: Grand. Hotel -Olofiso
sonny um autre grand ‘suceds.
show présénté par Lavinia W
Ram Yarborough a été dédié aux
artistes “de la Compagnie Joan
Gosselin qui. s*y-étaient rendus :
ros ler. triemphe: au. Rex dans
‘Oeuf la Coque de. Franck. o:
augsl au grand artiste haition d.
rendtimés ‘internationale Joan
Léon Desting ef Ia jeune. et belle
artiste américaine Judith Scott
de. New York. .

Lesartistes dé id Bamboche
Créole. étaignt.-dans: les -meilieu-
‘ves: dispositions pour:.donner 4
leute apoctatenrs: onthousiastes u-
ne démonstration |. zensalionnill:

de



















de lang. a eat Maples dé
Gina “Ménard. dans san, tour de
chant folkloriqhe et de daricx+

vaudou, de ‘TiParis te trouhs -
dour, d'André Germain, d’André
Jeanty, deFrantz: Delatour et de
leurs gracieuses partenaires, C'é-
talent toug.des — avtistes aimant
ieur art’ qui semblaient dire aux
spectateurs; Admirer 4. richesse
de notre: folkiorfe,

On reniarquait 4. PF Oloffs:
deg officiels, des’ diplomates
de. nombreux touristes.

ensemble (Des: Palwistes} s-
nimant ‘la soirée. est ce quil v a
de: plus entrainant

XE
UN AUTRE MISSION TOUR» EST
ARRIVE

Ce matin vers 1 h‘du Vot
de la Pan Am qui devait a
ver AT h 40 du soir a débu
un groups de 17. mambres
Ohio.

Ce sont des méthodistes ve
sur Jes Heux pour lager Jo-<
orphelins: des. diverses organisa-
tions patronnées par la Child (x
re Foundation,

Ce groupe est conduit par
Président de la Child Care F.
dation, Dr. Edward M. Hard

(Suite page 4,-col. 1)

















3 distingués. visiteurs
* _Equatoriens

+ Nous avons regh hier en nos

eaux, 7 le’ visite de trois
distingués' visiteurs équatoriens,
timdustricl Salvador E1iz Her~
nanidez, “Consut de Haiti & Gua
yaquil; notre confrére 3 iguel
Ulleg F.. Sous-Directenr du Jour
nal La
Radio La Prensa, et Vindustrie!
Guillermo Campos, des Laboratoi
res Acromex.





&

Le Consul Salvador Briz
Hernandez



OL est le Résultat

Prensx ef Directeur de la -

is sont arrivés ici dimanche
matin, M. Gnillerme Campos par
le Vol 432 de la Pan Am venant
de to Domingo et le Consul
de Haiti. M. Salvador Briz Her-
nandez et notre Confiére Migz
Ultoa F. par la Santa Pauta
la Grace Line.

Us étaient conduits en nos i
reaux hier par le Premier 5.
taire de ’Ambassade d'Haiti
Quito, M. Jean - Claude Ciné
et notre confrére Frantz
qui les avait
quil, .

Us sont venus étadier
sibilites dinvestir dans ie pa
Je Consul Hernandez dans jes
duits textiles et M. Campos
jes produits pharmaceatiqu

Us on 6té yegus hier ma
cessivement“par fe Vie-Ch
Her Dr Adren Raymond
Chancelier Mt René Chalme
ont exposé le but de leur voyage
& ces deux hantes persotinaitca
du gouvernement. °

Ce matin, ils ont ronontré le
. Seerétaire @Etat du Coninerce

et de I'mdustrie, Dr Lebert Jean-
Pierre. Its étaient toujouw an
compagnie de MM, Jear-Caude
Cinéas et de Frantz Leroy,

. Nous leur sowhaitons la bien-
venne et une fructueuae visite en
Haiti,





connus & Gtaya-


























.










és



































na, coupable
7 — Quand i est pur, c'est V1
geal Choisi
§ -~ Connaitra — Ii murmure
dans teg“sous bols
2 — Coq de brayére
10 « Se soutient — Motif d
rét nour un car de Touieme. |



£4“
JERTICALEMENT —

que, dans Vanti
De

ve







Solution du probleme précédent :

HORIZONTALEMEN?T — VERTICALEMENT x

































faa

|
‘

DUBON
DUBONNET

PIERRE COLES

MARCHAND TAILLEDR RUB PAVEE No. 26

















Costumes & partir de 16 dollars pantalones 4 partir.de ¥.@22
Costumes pour enfants de 9 ana 12 ans 184mg et 14ene.



SROBNRABA RL

Loterie de ’ Etat: Haitien
22,000 Billete de.Compong:h +
Bitlet +





a

GG arvescnes sensea san eephanaes ome”?

ee deeneenenees mints cae e ddl oie



Sek



. 3006
LR



wine Ge

ae ane edsene

[nen en eri meeapenpeevenin
BB raseonsvnnventaunhsts ees ness



AANA Oe ASAT NEHER CARA TNT O HON OS:



ACES PERT a ee oi eek OO YIN The ren aee reese

PPE



Mbaee Sp Mon ein bur TOR taR EDS, bre nse MAP ere eee

da ter Gros Lok &,.
a. Gros Lak &
lit



tw
un

Ane SAE Eee ose ren eee ae®
axe arr ees aes aie spe seniee

ih SARA TEAS San oenene sen

Centaines deg & Gites a depaen sonnétaeeee De
erainatone dig g oe a Me

Aigo vee dennne tae 64

Boule. BS BOVA













ren desceridait
ple d'une cer

sere pOCLEUBE

« havigateur
rehitecte maeédonien cul
. Temple d’Eybese

k ono fin de sé
Pett . premier achat
vi ra die Cher ort

F sAas NAMA ROMA ALLERIA ETHERS



(Suite de la 16



Aot



Cathe
Hfornic
tifiés €F

> prise par un empleyé roulier de FE
ROnEPaT UT rin 4de sordre

















LeM. romancier bie
raphe rap:
porta qu Al avait va an aobjet vou
vant non identif:

Boer parla an général Curtis
LeMay. Celui qui fut long? ety
lec adant on chef de Savia-
tion :

et ful
‘ Le jeune he
qua Fendroit approxima
avait vu Uobjet pour le de
fois. Rien semblaii anorm
& premié.e vue, Bertrand bra
te torche électrique
champ.


































BwOOUp
peuve net



rouges et qui gs
AME avers :



usqu'a dire

lointains,
xplicables,
ay dir récllement des objets






peux dire,
s ‘ee peuvent &
avee auein phiau-






a@étre
intense





ages
rane,
Appelé a in reseausse par ra-
de, le policier Hant ar-
& leraps pout observer Vob-
‘ pendant plus de six minutes.

par uy
pouvens expt
nexpliquerons ja -



















raison réglements de
ure chi ministére de Ta The
mée de Yair ne fut pas
publier de rapparts
apparcerament mex;







a lentement,
s lumieres reuges
» chynotant réguliére-
sé

leur

ant &t range

et décrais



JETS DE LUMIERE

FRAPPENT L'HAU

s apparitions de % Wen eontinner.

Pay exemp





rienne de Paese.
des officiers di







eatles
1965, on

> a moms
ew York.



da ta police fidéra-
Jersey, & Pompton La-
éé submergé par les












































Ladymatic Clausique






























Mogale automatique. Modtl: aux Hgnes
Glace vaphir. aynthith, classiqques, antichocs 7 /
et: antinesnétiqne.





quefacetiéa,Inaliécale,

une merveille de précigion et
@esthétique que fabrique avec
des sains infinis une ¢lite d’hor-

Bn plus de la joie exceptionnelle
quevousluiprocurezentni offrant
une Omega, vous aurez Ie certi-

tude d’avoir choisi le cadeaule logers suinses.
plus parfait. Dans notte riche collection, vous
- Chaque montre Omegacsten soi décduvrirez 3 coup sir la montre
4 5
En-vente &









A chaque seconde,
son Omega lui redira votre tem

LA BELLE CREOLE ..



re page)





© 1965, pees de Santa Aun, Gu-
s d'un
phénomines aériens}.

appeis de nome DYERSeS PckEORHES
dex environs, gui avaient VO,
dans le ciel, une elrange ramniéze.
Lofficiery de garde appela par
radio Ja police municipale de
Wanaque. .

Au moment méme o8 lagent
George Dykman chargé de Ja sur
veillance du réeerveir, recevait
age, un groupe de juin
accourait vers sa vorur
lui burlait de descendre voi
choses qui survolait Je lee.

Hykman, complélement ahuri,
accompagné de Michact Sloat (6
s} et Peter Mele: Ree Ao Bs,
je dbvet
Ben -





















pencer, «den
an wi the semble
déchira Dykman.
rose proctpts





ro de BOO rae.
de pus voir les faiseeau
qui frappaient Vea
sue si celle-ci avait &
nice Th ajouta que «ves hm
semblaion. sortir dun
blots.

Plas tard. quand la police alla
wwamener Ia surface, gelée ot: Vob
soi-disant dard se:
rayons Jumineex, on pet ¢
des trous IA ob In glace avait
du.
HELICOPTER, PLA .
OU QUOL? LA PRESSE ET LE
VUBLIC VEULENT SAVOIR









foi






von





In porte - parole de la’ base
aérienne Stewart, & Newburgh
Btat de New York} annonea

sux pdliciers et aux officiels qui
nvaient relaté Pincident qu'il n'a
valent rien pu voir dautre
equun hélicopfére dans un fort
ayon de lumlére:

Mais ageun h@iconté e ntav iv
survolé la région ce four i.



_nennnentetnet ten EEO MOTOIND

















‘Four de bras

Modble carré, trés en.
vogue, antichocs et
antinagnétique.



ft



qui sera pour elle.un témoignage
durable de votre affection.

OQ
OMEGA







/PENSEZ A PAYER VOTRE.ABONNEMENT D’ EAU AUX GUICHETS DE.LA C. A. M.E. Po.




Une semaine plus tard, Io Pen
tagohe donnait une autre explies

t







Les objets apparus au-dessus}
de Wanaque étaient tout simple
ment les planétes Vénus ef Jup:
ter?

Autant dlegplications succes

sives, divergentes et qui, on fin
de compte, note Vauteuy, ne pm
vent entisfaire ni la presse 2
public. On ne peut ditell ea subey
tance, se borner & ignorer une
question que dsutres considérent
comme sériguse.

Et Edwards conelut; «L‘heur
de la vérité ne sauralt tarder.>

A966, par Frank Edwards.
Distribué par King Feature:
Evndicate - Opera Mund:

FIN









LIQUIDATION! LIQUIDATION!
Vin mousse -& le champenoline
de Mme Veuve Amiot Prix dé-

fiant torte concurrence. A le
Pharmacie Gelfrand.

tour du

(Suite de |

yy



Comme il arrive des fois aux;
poétes, en évoguant Mireille, d‘al
ler sur les pas de Mistral, en
Provence, i conviendrait’ au lec-
teur, de faire le ptlerinage des
lieux of Vauteur a campé seg
personnages, de connaitre la rue
du Créne ob , véeu Magtleldine |
son héroine. ef toat ce monde or
euthate par les vitissiindes de ia
vie, ‘monde de petits détailtants,
d'artisans, de badauds de tot
crins, mais surtout monde ex
nué de misére, pour comprendre
queile tranche de. vie
représente le Hivre-de POSY...0 iy
Vourtatit, parce que Vanalyse de j
Fauveur svraies, -pardes yt
sex congidérations ont ume va. .
leur hautement humaine, elles
tay t a des dimensio ue:
Vanteur n’avait sans ‘doute (pas)
prévacs. Par le Iialy de ceb-inté |
sieur de oisdrahtes, c’est toute ba
peintare dane ¢ soviale qui
“a pleme,Peuple

































jes mols d’aspiration ¢
Lion 0’ont pus de sens. Peaple yul
se passe -Pidéeat yuuid son seid
idbal ne: ssa Title quotidien
née, poitr aecrochers ce pout
puin gai doit imposer silence 4
es déchainées: Peuple
usque -dans sa vertu.
s tne société guitance la pier
re aux signes physiques de ja dé
nérescence morale, - alors. qu’elie
enléve systématiquement tout. ce
gwit faut d‘hunnis, pour rendre!
possible une florzison de. cette
vertu...
Comme Va souligné “Monsieur
LUBIN dans sa “préface, rien
n'est. plus: significatif de Tesprit
dabnégation de cette classé, que,
ees mots fombés: des: Rvres de
Magdeleine +
«li {som Bmant) noubliera pas
que j ‘ppartiens comme lui, d’sil
leurs, cette eatégorie sociale
pour qui les beanx désirs sé heur
tent viclemment du mur deg désil



10-FANVIBR 1967

AWIS

La Secrétairerie d'Etat.du Com
merve ot de Vindustric avise le
public. en général et le commer-
ce en -partieuller que, les avan:
tages et bénéfices du Décret-Loi
du 13 Mars 1963, sur ies Entre-

pris

& In SONAFRUGO, pour: la pre
duction du jus et de pate de to
mate en sa Conserverie du Pent
Sondé,

kin conséquence, la franchise
douaniére est accordée & la SO-
NAFRUGO pour fes articles su
vants:

POUR CHAQUE. ANNES
4.000.900 de “coriténants vides “en

sence de gircfle
La franchise douanicre sera é-
galement accordée aux engrais,
fongicides, insecticides, raticides
et les semences de tomates, de
concombres, de riz, de melons, de
cantaloup, de calalou, d’haricots.
Cette entreprise sera assujet-
tie aux dispositions des: articles
3, 24,25, 26 et 27 du. Décyet=
Lei du 18 Mars 1962 sur fepcenet.
treprises ! nonvelleg; ; ind:
et agricoles, sous peine de per-,
dre Je. bénéfies decette exonéra-|
tion.
Porlati-Prince, e410. Jane. 1907

Mardi 4 6 bh.
LES YEUX DU

cméhenne cher -davoir un rictus amer en fe

5s Nouvelles ont été. octroyés’





S CINEMAS:

PARAMOUNT

Mardik 6h et Bh *
CHOC EN RETOUR ‘
Entrée Gdes 2,50 et 4.06

Mercredi & 6 h. et 8 hy
WEEK EN A ZUYDCOOTE
Entrée Gdes 1,66 et 2.66



IS
GIC CINE

et Sh. 15
TEMOIN
Entrée Gdes 1.20 et 2.50





Mercredi & 6 bh. ef & bh. 15
TRAFICS DANS L’OMBRE
Entrée Gdes 2.00 et 3.00

°

OT.

ILE CINE



Ci



PHTION-VILLE Mardi (En permanence}
Mardi A 8 bh. 16 (en aciréee} FEU A VOLONTE
WEGYPTIEN Entrée Gde 0,60

Entrée Gdes 1.20 et 2.00
Mercredi (En permatarice}

LE MANOIR DE LA TERREUR
Entrée Gde 0.60

Mercredi 4 8 h. 15 (en soirée}
MON SEDUCTEUR

DE PERE

Entrée Gdes 1.50 et 2.060





Aa Rex Thédtre

Mardi a 6 kh. et 8 bh.
008 AGENT SECRE’
Exitrés Gdes 2.00 ut 4.00

RIVE IN CINE

ih





Mercredi & 8 A.
La Cie. dean Gusset dans -
VECOLE DES FEMALE
Entrée Gdes 2.0 i

8d pam







Mardi a 7 Ho et 9 h.
(Jour populaire)
X17 TOP SECRET



Mereredi A 7h. (Séance anigue)
LA GRANDE EVASION |
Entrée $0.50 par persenne plus
$ 0.50. pour la voiture.

a ere page)



Fusions. TH sait que nos sorsmes
nés. pour le sacrifice cf le renon
cement»,

On imagine mal quel effort cé
rébrel it aurait fallu déployer af
Mapdeleine pour ye préservée
dans sa padear des ronces j
Pexistence. Ce qui n’est pas su
prenant, 1 quan bout du comp
te, elle ait sur le bras un posse :
qei ne snura phis tard de gue!
pire tenir, cay Cest TA, le tiie
de sa condition
EX pourtent, on



i

CRIC-CRAC CINE

CARREFOUR —
Mardi & 6 kh. et 8h, 16
LE VENGEUR

Entrée Gde 1.00-et 1.50














te

s Mercredi § 6 h. et 8 h. 18
NUIT CHAUDE D’ORIENT

Entrée Gdes 1.00 et 1.56







Tera pe

mant ie livre. On aurait tant aim
que: ravtoar nv veGt pas be. oblige



CINE UNION
Mardi i 6 ho et 8 b.
ES PLG. VNUIFORME
Entrées Gide 0.60





in fha
‘qui fern de Madeleine
i vival, horn du teas, en
marge de qut tantiniet
corame a dte la vis fans Px
venir, de. Thé yeanys [
pour Mauriac. i
Â¥ conelure, of ne pout que
rendre hermave au talent de
Bonnard POSY, Les qualites: ae
font Bowne f
bonne et font de dui, Punc!
de nos. meifleur 8 ‘plumes. Souhat
tons gull revienne plas complet
t phis riche: dans ‘cette. vaie “lif
Je du komen of if rekte tou
Jours une-fleur-d-glaner pour fai’
re wo beau bouquet.

MARC LEO LAROCHE

Mercredi a 6 b. et &
LES AVENTURIERS

DU KILIMANDJARO

Entrée.Gde 0. 8

MONTPARNASSE

Mardi a 6 h. et 8 bh.
COPLAN PREND
DES RISQUES
Entrée Gde 660






































Mercredi & 6 h, et & h.
HOLD UPA LONDRES
Entrée Gde 0.80

CHIE OLYMPIA

Mardi ‘(En SOS renee}
LE FILS DE SPARTACUS
Entrée Gas 1.00



Mercredi {en permanence)
TUNNEL 26
Entrée Gda 1.65

CINE ELDORADO

Mardi & 6 bh. ef 8 he 1G
LES FEMMES

SEN BALANCENT
Entrée Gdes 1.20 et 2.06

Mercredi a 6 bh. et 8 hb.
MORT, OU EST

TA VICTOIRE 7
Entrée Gdes 1.50 et 2.60

_ SINE SENEGAL

La
























ferblane } " «Eile se sert-des produits de
2.000 livres de: benzoate. dé neanté Fergans: ‘og Wood!
sonde. . Aussi quelle” galbe, quelle belle oe m Fi
5,000 tivres de sel yorame peau grace aux Savons Woodbu- fs
2.000 livres d'acide eitrique | cy ou dergens et la famewse Lo CINE CABANON
500 Yivres de Monarch Pow- tion Jergens pour le corps et les
der (poudre pour em- nains. : Mardi a 8h
empécher Ia fermenta-| Ayez cette fraicheur et ce teint LE PRISONNIE R
tion). arfce Bt D'ALTS :
100 livres de colorants JERCENS — WOODBURY. 200
100,660 caisses vides on carton
2.000 feullles de papier filtre _ .
. (Phydrion Paper) © PLAT DEFENDU N'EXISTE LE VENGEUR DERE
“» 2,000 livres de chaux hydratée “LUS GRACE A LA . SCOTLAND YARD
“(2.000 livrea de sulfate de cul-; ibe MAGNESIN| Entrée Gdes-2.00 et 3.06 .
vre tubasique DISMUREEB .
Eléments pour microsco| Une pastille aprés les repas et
” ve, vous pr érex froables intest- cr
Piéces de rechange pour} *#UX, les intoxizations alimentaire BY.
muachinerie de Vesine | (et tes ennuls dela digestion . NE PALACE
100 livres @extrait ou d’es-| ‘fficile. noe 4. ef 8 16
sence de basilic Mettez vous toujours a f » VOUS LE RENDRA
100 livres dextrait ou Pes-| 1a MAGNESTE Bis Entrée Gde ¥.00
sence de canelle * yous ne connuitrez p. |
100 Rvres extrait ou d’es- de Pestova, si cro Mercredi a 4h. et 8 he 15
sence dcignons atestins, LES DR, LAKKARS
106 Uvees d’axtralt ou d’es-{ | Min-vente dans toutes Iks bonnes; Entrée Gde 1.00
sence dail Pharmacies,
100 livres d‘extrait ou d'es- eee ner aman ——

Joyez jeunes, forts et alerzm
comme ce couple gréica 4 .

VIM - VITE

Une seule tablotte par jor con}
tient 19 Vitamines, 10 Sele Mind;
reux, du Yeast, Extrait de Pro-

newex, Eytrait de Pole, de In Chile

Avis-dée Divorce

Je soussigné, Gérard Germain,
avise fe public en général et le
Conimerce en particulier qua
partir de cette date je ne suis
responsable des aetes et actions
de mon épouse,. Mme Gerard Gei









ie, deg ,, 4 FBxtralt | Main née Célie’Duvalsaint, pour

a Coens os Wh, igeompatibinté de curactére et in

eines 2 JGres graves, on attendant. qu'v

me tont le @ gon ind| he aétion en divoree soit intentée
(bom, In tore pour travalller wane} contre elle.

P.gu-Pee. le 17-Janvier 1967

jeanenes pour jody
Gérard “GERMAIN,

Gh






















































































SIROP PECTORAL SEJOURNE
= re ans
eaiineinntimeriniatind

teux, Rua

Les Produits MPCO peuvent @ire achetés
anx adresses sulvantes

Mme. Robert Gaetjens

Lave
Coles’ Market
Laie

Boulangerie St-Mare
Ave, Jn. Je Dessalines
Maison Rigaud
* Gye. Panaméricaine
‘Delmas Market

Luce Chat

A PORT-AU-2
~—

y

Ae -

& PEPION-VILLE

SARLCO.

Un vem dans “Economie da Pays

, S. A, FE, L. ‘ C. 0.
Plas. de $ 350.000 «ssentiellement aaitiens aldan’> la
revalovisation de la vie gaysaame. —

SA. FICO.
Des milliers de bras haitiens, gazneat chaque.jour
ig bataille de a production,

SACRO O.-
}) Gn million de sacs de Sisal au service de la Aation Haiticnne

SAR LLCO.

industrie Nationale ag: service de:la Nations daitienne.

SIE LCO |

ode MEE

GEORGES SICARD
DISTRIBUTEUR -
68 Rue des Fronts Forte

La Banque
commerciale et
ses Clients
LA. BANQUE COMMERCIA
LE DHAITE prend: plaisir a re
raercier seg fidbles cHents qui, dit
rant née 4966, ont mianifesté
une confianre gctrie soit, au. sit
ge da Rue Hy Kil
ow do Centre, soit & in Nouvelle.
Bronche dé la Place deg Héres de
Eo ndance, :
mpresse:dinformer. tous.
mits,, présenty. et & venir,
que de pablie on général que
Je Dimanche 29. danvier 19
. gu’aura, leu
tirage.. des
Station&-wafons . modetnes,
TOYOTA-806G, “revenant chacune
& MILLE. SEPT. CENT. DOL
LARS (8 L.706-) pre
me prifies pour: les
compte d'Epargne du
ainst que-celle de ta
ESSA —~ HINO; du
HUPE CENT. CIN
QUANTE DOLLARS 4{$ 1.850.)
prétue commie «pp:
cHents. én campic dE
In NOUVELLE BRANCHE.
Participant an
différentes — prime:
- s én Compte d’Epitgne
Siége ‘Sociak let ode: Ja
Branche wal ont, sdtis
5 oh
(NERCIALKE DHAITE
elie ses Gimibies
mts. du si abot de la
Nouvelle Brarche d. inaintentr
dans leur inté; 6; & leur comp
é dépdts indiqaés
anvier 1067, a-
fin de faciiter le rontréle des dits
Comptes.
Les ‘primes surprises prévues,
égalarnent: tires a: cette
? ion selon les conditions dé-
terminées.
Par ailleurs
deo Ata so!

shut
Nouvel

afin do: répon
tation de “divers

groupes de ctients. la BANQUE
CO

LERCIALE DHALTTY perme’
tra’ exeptiounellement dp. parti
per an Grape fe la voiture CO?
TESSA - HINO) Tes ‘éparnan
qt; jusqan Janvier 1967).

. pi an phis vhard, svront
1 da Nouvelle Brancha on Camp
te dUfparene” ayant une balance
de DEUX CENTS DOTUARS b
(8200-1,

BONNE CHANCE AS TOUS.
Peau-Pee. le 4 Fanviex -TH67

















Nos remerciements vont d'a-
bord & vous, Megsieurs les Ediles,

i mérites ‘bien’ toute In aympa~

dont ‘vous’ jouissez dans le
Y Bivartivonitien; si, en
effet; quelques jours scalemont

gone éeoulée depuis que ia ged ="

‘tion dea intéréty de Ja Commune
Yous a 6té confide, i-est indéd -
nlable que le “comportement di+
ghe et honnéte dont vous avez
fait montre dans toutes les acti-

ites auxquelits yous vous étex-mé
Ayoles. sutiit-pour persuader — tout

un-chacun que Ja main du pre-
mier:Magistrat de in République
a 6t& vraiment hevreuse lorsqu’l.
se décide’ & vous honorer de sa
confiance; car, que*fun de vous
trois-évolue dans les rangs~ des
vailants VSN du “Bourg,. que les
deux: autres
concours: pendant ‘quelque. temps
& la ‘gestion des ‘biens: de in Com-
TAGNE,: > ‘vous avez Incontestable
ment: appris. & tot lé monde ‘que
le--véat’ Duvaliériste’ est, celai qui

sévertue A. faire marcher la con

munguté versie progréx; | dans
Lordre, Je paix, d'amour et! Sous
Vegide ‘du seul et unique: Chef! de
la Revolution en “Marche.

Cos: remerelements’ s’adressent
aussi b: lous: les instituteurs jet
présente qui, obfissant la couty
me traditionnélle, se" font “an de-
voix patriotique: dé. se--xéunir ld
dans-cot historique ‘Palais du Roi
Henri CHRISTOPHE ‘logeant Ia.
Mairio: pour: entendre: parler de
la legon 8 tirer-du-premier Jan
Wier 1804)."Le:réle que vous aves
&-remplir ‘dens: Ja constriction
de- Te Nouvelle’ Hai est dane
extréme: importance: et des plus
jonables...Livon comprend, en ef =
fet, “nisément,: qu’un Gouverns :
Ment qui-veul refaire sceNNAG
faition “ether redonmer sa’ Cons:
Clenee« pordue > pout quit puisse
rowplix: aans défaiilance ‘son véle
historique. dans la grande commu
aauté viniverselle— lon) com.
Prénd ‘aisdment que ce: Gonveme
ment altachd: sa“ plus. manda. at:
tention: 2° sT/ECOLBs cui est de
véritable ¢hanip. o& doit se. rece
tersla! pépinibre: d’éléments char
hes de déteidre “at de développer
Ja Nation” yénovée..” Selon gte
VOUS -nyex, “mes. chérs Profegsours
eb mnie: apprtin” aux enfant ta
grandéuy de leur origins: tout ce
trésor. do gldive ot de vertus ‘of.

4

Gauthier
Vous trauyeras des wace-sl'bcol
et des Sarviettes on cuir, dag Son
Hors ‘Italien,

5 3. Brancala
Belge, Holenda
ae mdais, Portugais, des

hotte Tchécoslovaque’ e%
deg Souliors Américsinn de In fo
Potten pour: 'y ta; Se
bottes gargonne’ it
liguidation: de bottes coalkova pone
enfants de 4 & 9. ans, ils donnent
12 mols de seyvlce: nang’

Hon 1 est trea bon pour les ea.

Chez Hermann GAUTIER,
228: Boulevard 3. J. Desaslinan.

Pour repeindrevotre Voiture

le conftondens pas ! Le se
est. celui fabriqué par ip grande:

Seal.

real BUCO

DUPONT DE. NEvOURS
“an Veal BUCO ao











adent. prété* leurs -











































(Suite de ledare page}

fert par notre. passé et Iq Jégiti
a fierté qu’ils doivent’ épronver
& Btre Sux ~ mbinesou- que-vous
leur laissiez vivre: conime dea 16
mete de hasard- dena un complet
inelement avec, awn: qu'ile dot»
vent continuer, au point au‘lis é
pronversions une “espace “de hon-
le'& so xéelamer ‘d'sux, la neavel
ie “Patrie. gara- des hommes: di +
gnes, pris didéal-et-capables: d’as
stirer sa grandenr-et- sa: ‘pérenni
té\ou des Mercenaires, des*ven-
‘dus dont la~préserice-constitue u-
ne/menace’pour le Pays. ‘Mais,
disons - nous yous saved pas ‘fail
li & votre-tache dont: vous: avez
pénétré toute la sublimité: comme
en ‘témoigne Ia’ grande: satisfac-
‘tion: Spronvée par les parents des
enfants. C'est “pourquoi, “nous
voulons ‘vous: adresser: ‘nos. sincd-
res."et profonds: remerciements.
di faut enfin - que nous rémer-
chions.aussi* tous: ceux. qui ont
bien ‘voulu:: yehausser. par leur
présence: Véclat: des cette. petite
réunion . historique, Hommes ‘fei
mes, grands: eb petits, vous. méri-
dex vraiment, notre: profonde. ct
sinctre gratitudel. Ne nous.ca-
Yeu .- Yous: pas .réserve, ih.y @-seu.
Jementoune: quingaine:: “de jours;
Vaceveil je plus“ enthousiaste,
Jorsque, revena d,s Port-au-Prince
ol nous savaient. retend pendant
plas''de yaatre mois: les: going de
nos: Médecins,. nous: .sorimes ‘arri-
vé ici-povr: faire: notre Déelara-
tion’ de “Candidatire &: Ja. Dépu-
tation Nationale. -Nans ames
vraiment satisfait et: content: de
cet Glan ‘de sympathic gui:s’adres
salt non pas A notre humble jer
Sonne, mas plutel a une idte; a
an principe: cher &. yous: tous.
Novs-aved, ‘on effet, bien con pris
que notre. Déclaration de Candi
dabure -1’était. nulloment expres
sion do notre -wolonté de: partic?
per & one bataille: purement: dec
torain en vos Voccupar in slége
an Parlement, sais’ qu’cle expri
Tait “phitet “notre: noble détermi.
nation de continugr avec termeté
et enthapsiasme, 8 c6te de: 1ilo-
norable. Docteur FRANCOIS DU
NALIER, cette lntle sme ners: a:
vons commencés aves LUE depuis
Vannée 1067. Et. yous avez gore.
pris Aussi-gu’en aove: accordant
vod cbienveillants -suffraces: le 22
danvier prochain, yous ne Leriez
dion: d'gutra ‘que signifies oh tout:
in chacun votre décidion irravo,
table. de luttar Wpnement, jus: «
qua la Victoire finale aus estes
da Grand Ieader Minsionnaire
gui: dinige «les: dextings do ln. Pa
Pattie: S

Mesdenicisalles;: Mesdames ot
Messieurs, mes chers amigos A
ja vellle de de Grande Consatta-
tion Populaire du. 22 Janvier gui
Se fora. sous Véride du Davalit-
rise Intégral nous nous rHouls
gore grandement “de: vous dire
quelques. mots sur la pensée poli:

eyniquement..au refovlenent de
js grande majorité. exploites.

U fallaait. attendre Parcivée de,
notre Grand Leader. Spiriucl
pour Détablidsement d'un Gouver
nement de réparations, Désor «
mais, tous lop priviléges “abaur +
des qui c’ont jomals zien . fait
gue contrarier la. marche ena --
vant do la nation sont supprimés.
Les Probiémes: nationaux.ne se
résolvent plus par, Pemploi | de
moyens. rudimentaires poavant. $a
tisfaire seulement
@un moment, car la “Révolution
Duvaliériste, se plagant: aa. des.
sug de totit intérét~- particulier,
tend -plutat: & nous donner. une
Haiti Nouvelle, -digne 2), forte
tant.surle plan. matériel que ‘si0-
yal! par: cia. / reyaloyisation ©. de
LHogime ‘Haitian.

Jia noavelie philosophic = politi
que réclame cependant. das sacri
dices b chacun, de nous vu ‘raison
dela: grandeur de -sés.. objectits
et de“ la noblesse. dee: résultate
B obtenir. ‘Les . grandes “actions
ne.s’secomplissent , eri etiet;
jes humains que-lorsqu’ils se We.
cident:&. ager de leure plus nobles
facuités.:. On one. peat. grandir
@aillours ‘que dans Torage (et les
Aiffieultég.--. Si nos caleux? nia:
valent pasagcapté les privations
de: toutes: -sortes, -stils.. n’avaient
pas éteint da voix “de ler: MOL
pour braver da faim, la: soit!-et la
mort,;.cmoment: ponrrions: |. nous
étre-aujourd’hul ee que Hows som
més, c'est a-dire une: nauoa libre
et: indépendante. jovissant’ du
‘droit. de -disposer-de “stn propre
destin, LES

Tt faut: donc, ines chers sinis,
que chavan de vous soit: congcient

LES MEILLEURS PRIX SONT
PAITS A LACT CO.

Dans: le
tinetion: 4.
Des. Céramiques,: Mossiques,

Apparels sanitaires; ‘Portes, Mas:

tie pour 46) =

ns produits de beaute-: tel
que UEau de Colognes Wate-On
‘pour wrossir, Pulte dentifrice Ive
Â¥ol, Shampos, des temotix: pro:
iluite Jergens avec la: Lutien Jer
Bens: pour jes mains et te corps

incommparsile, ice savone Woadbu

ry et Jergens sang éyal, les crt
ges et Stick Cologne, lo fanieux
‘Keatogral: peur cheveux. at

produits do beauté) ariuies pour.

des ongles, wntivides ‘de is firme.”

Morciue! de Paria, ete.) ete.
Passes toujours hla avant Machoter alllears.
Tipe, Place Geffrard:

tique “qui, depuis neuf ans, al:

heureusoment Imprimé une orien
tation nouvelle aux affaires di
pays. “Apart, en effet. Uhonor-
tel Domarsais ESTIME qui on
Vatinée 1046, a jeté les premit =
res basts des. revendications: des
dvoits de ia Classe majoritsire
dang les affaires de l’Ebac, nos
divigeants d'avant. 1957 ne _¢
sont jamais souctés de atiuprimer
Jes Injustices tvop: orianles qui
oStylssnient dans Ja preaniive “Ré
tublique noire du Monde oh tous
“des. priviléges. étaient coneontiss
dans les mains @une minorité
‘horhmes-.wans Conscience qui
croyalent. les ompitres:: dy?
et: dont-tous les aftorte cendaient;

ARSES ENA I tes ease arta



Clara Caristroem,

BUR” begoins-

atorinns de cons:,







toutes ced. réalités pour qu'il
Me ssable chaque jour. de force ct
de valllance dane Ye bataille ‘pope
Je. brlompho définitif. de. is a
jation” en -marche. aux cdtés
notre Chef Bien Ainé quia dé
“Fe aocepté tant’ de sacrifices
pour: le salut de. ‘sox Pouple.
Les éteriale ‘ennemls de-la Patrig, --
* paysuadés que Pere de leurs-odieu
ges exploitations: va étre defini.
tiverment: révolue,.et.dans Vespoir
dé reconquérir «leurs. privileges
injustifiés, ont récours..aux al -
Hanees les. plus dégradantes en
vue de coritrecarrex: owavre pa~
trlotique entreprise par ‘notre
Prestigieux Gouvernement. Mais
leurs assants répétés ne leur ont
réservé et ne leur réserveront tou
jours: que la’ dure -expérience de
“la défaite; car les forces. de Vhis-
toire -Gemeureront stout jamais
invineibles; et les forces de his.
toire sont les ceuled armes que te
Chet’ de la: Révolution a toujours
offerets: aux: cohottes’ Duvaliéris-
$86" qui, s’eon ont: toujours servi

avec maitrise en menant: digne- .

ment ‘le bon. combat podria re.-
eonstruction de la Nouvelle: Hai -

ti.

Candidat i. la Députation. Na
tionale pour ie Siége ‘deta Cir
conscription de JarvPetite Riviére ”
de PArthonite, appelé ens conse
qtence a jouer'on réleimportant,
dans la: grande croisade? qué. ne
tre Leader. Président “9 organi:
‘sée pour le “Libération de: Rom
mé: Haition, nous: sommes ‘autori
96; meg :chery ‘amis; bi: vots: deman
der de conserver le meme enthow
siasme, leiréme dévouement dont

vous ‘avez toujotirs fait: montre ‘aux,
heres: difficiles “dein lutte “com
mnencés deprig. neuf ans Ntan-

ble2: pas, en effet; que c’est-avee
vous: dons, eb poy vous tous, “que
THonorables? Doetett FRAN | -
COIS DUVALIER, -notre: Prosi.
dont. AcVIE contend -consacrer: 12
triomphe -deafinitif. deo sa: Révolu
tion, de notre: Révolation. Si-dans
Rotre: fibre eb valllanta — Cité.
a guclgues pas seulement deter
augoste Patsis de le Belle: Rivit
Te at dresas. encére, triomiphant.
aux: pieds des Cahios, notre. ins:
toortel’ Oréte-k-Piorrot, : symbole
de glotve et d'héroisme ef. dépo:
sitaire de toutes tas vertus. ances
trates, pourquol ne :-voudries-voug
pas etre auiourd'hul. vous-mames,
avec notré: Génial Chef,-les plus
grands at célés défangentn de
nox trésors historignues.

508) Ce Aer Janvier 91907

_ GHARITE - Louis

Candidar ys Ia’ Depatation
Pour da 2eme:Circonserhition
: de Dessalines

Diseours prononed 4 Voecasion

du: dour de J'An.

ian: de Gott agréable < Régéndre: lew
Mobules rouges devote: adag. (atlgie,
woubles: Be. Gablaganed; “eurnienege...>

gj foutas phaimacie®

oe.

Distributrice

: SEN HANKSNNN THN HHH HHA NTH MINIT

‘Pneus et Chambres a air Japonais



“

































































































































































































































































POUR CAMIONS ~ CAMIONNETTES -- VOITURES
EN VENTE CHEZ o

‘MAX THEOPHILE:

Rue Pavée—Tél. 3950












woods teint en noir et représen-

. Ce main est arrivé 6 Port- tant des ‘squlptures de fruits de

au - Prince, le colonef Perfecto
Santiago Sanchez de Guatémala.
Ui fait wne courte visite en Hai-

éminent ‘médecin-> de. Gotumbus,
Le ¢Ramin woods esi um bois
vent de ig Maiuic-
est coupé, séché et expédieé
Etats Unis & Haiti pour 9
sculpté A la main. Il est ensuite
xetourné aux Etats Unis od ii est
transformé en coffres de ban ~-
quettes, en tables eubiques ou en
plaques pour décorer les murs.
Ces magnifiques pitces se ver
dent A trés bon marché et en tréa
grand nombre A ceux qu: raffo-
sent de fournitures
un aspect primitif,
Peabody utilise aussi les bran
ches de vigne en
Tears formes
cela, i véalise des pidces
tres originales et des petites chat
ses gui doivent aller autour d’ane

Le groupe a. 6té accuellli par
le promoteurdu Haitian Mission
four M, Jamies: Snaviey.. at sa
charmante femme: Virgmia arri-









ZRX

va M. Lyle A. Swingle, ban-

quier de Lake Erie, Pennsylvanic

ment cé matin chez M.

enxi Sendral (Pension
Sendrai Bourdon}.



vée la stains derniéra d’India

na, : :
14 groupe guia pris logement
20 comport au Dr.

M. et Mme Russell
et Mine Alan Watergon, de 8
Fred Waterson, de Linda Pur-
Rosenquist, Elizabeth
Henderson, Virginia Zeigter, Ma
ry Ann Burns, Doris Jean Rho-
des, Ruth Bower, Sytvester
Shuff Je, Robert D. Fasnagch,
Gaylord Bias et Gene Spitnale,
Nous ieur souhaitons la bica-











w M. Roland Vanéy et sa fem
me Flera sont arrivés ici ce ma-
Tis sont de Hull, P,Q. Ca-








Roland est hételier et sa fem-
me est hétessa, Ils sont descen-
dus & Castel Haith.

leur gardant

LA RENCONTRE
TANT ATTENDUEB

.. Cast celle qui opposera i.
fameux catcheur haitien,
Pamphile appelé Mister Haiti au
champion du catch de ta Répu-
bique Dominiesine Hugo Perez
dit El Tigre de Bonao.

Mister Faaiti pése 215 livres et
Ei Tigre de Bonao 206.

Ce match se déroulera samedi
aprés midi au Gymnasium de
Port au Princa,

Interroxe a une conférence de
presse, Peabody a déclaré gue du
pres lui leg oeuvres @aujourd nak
ne sont plus ce quelles‘ étaient,
i y a 16 ow 17 ans et qu’il tra
vailinit & la réglisation d’exposi-
tion d’scuvres de réelle valeur.

Un exemple
Padoption

Une légisintion ne sanrait res
ter figée, inchangée dans la suc-
cession du temps. Ley faits s0-
ciaux donnent naisgance & de nou
yeaux rapports de droit,

Liadeption était inconnue dans
nos lois, pas pourtant dans nos
Assez souvent, Yon en-
dire que Mme X ou Mr
Z avait adopté une petite fille or-
pheline ou un petit gargon. La
let ne sanctionnait pas les vouux
Léon tre pouvait
appliquer dans la réalité ce qui
wexistait dans la loi.

NOS VISITEURS

ve Samedi est arrivé & Port -
au - Prince, Dr R. J. Hamblin,
éminent chirurgien de
erest, California. .

Le Dr. Hamblin qui avait vas-
#6 deux ans A PHépital
Schweitzer de Deschapelies
pas oublié son créole. Descendu
au Grand Hétel Oloffson. il s'est
rendu Jundi & Beschapelies pour

i courte visite . .
une . Le grand acteur frangais Li

ao Ventura est passé en transit
& Port au Prince dimanche soir.
Lino Ventuta est le dur des durs
du cinéma francais

... Nous avons rencontré hier
soir 4 Ja Bamboche du Grand Hé
tal Oloffson le jeune et brillant
acteur américain
ii est grand et beau, avec
une barbe hirsute.

Garduer est la vedelte da TV
Show Aventures dans ies les qui
passienne les amate'
re depuis six ans.
rait aux Etats Unis aussi bien
qa’en Europe. .
ny iel pour une visite
Trovit dans les

.. Le Time Magazine rapporte
dans sa dernitre édition: Un cou
ple de reporters demanda au v:-
gilant Maire de New York John
Vo Lindsay, 45 ans ce qu'il pen-
sait de cette floraison de mini-
jupes dans sa belle Cité. 2
Maire de répondre «C'est ure
se fonctionnelle, Eile facilite
dames dans teur
: cause delle, Tse peut qu‘el-
les sient A courira

des intéressés,





Elie est une heurense Innovation
dans notre cadre familial et dans
yatéme juridique.

Nous prenons plaisir & sournet
tre un cas flagrant
que nous avons enregistré,

Par jugenent du Tribunal Ci-
vil de Port-au-Prince en date du
28 Novembre 1966, enregistré, ic
procés - verbal
da Conseil de famille des mineurs
Guy-Rodolphe et Louise - Yolénc
Morisset, tenue sous la présiden
ce de Monsieur le Juge de Paix
de is Capitale Section Nord a
été homologué iy
plein et entier effet, d
les mineurs susmommés ont &té
diirsent adoptés par lex époux Re
dolphe Fraenkel, lépouse née A-





gioire Constant et ss femme Ma-





4 «Partum é'un Lys»
Association Secie -

«Oent & 2 cogues
ra
2, ne Voublions pas, pulturelle Maria

de délibération

se terminer avant le

ideau du dernier acte,

vuf A ln Coque, le fils,

' que sa belle-mére est

enceinte, s‘€orie :
a





URANDE SEANCE

ne SULTURELLE A IINSTIT
sEn ne me vois pp 4

nime pas arnoureunx de ta
mére. de men petit fréres. Nous
sommes bien d/accord: ce serait du
dernier mauvais goft, Et jg ‘mau
vais godt peut tuer nimporte quel
le piece, surtout uri, eb Vinceste,
si] néest pas econsommé, nen est
waoque, L'sdultére, le
que de ja comédie }é





Dimanche dernier 15
a dix heures du matin, l’Associa
tion Socio-Culturelie Maria Go -
rettl a présénté une colossale pré
sentation artistique et thédtrale
& VInstitut Francais d’Haiti.

On a Wabord dans le Halt, v°
sité Pexposition surprise annou-
cée : des poupées. miniature he -
biliéeg vee goftt par les mem -

Le dispositif du dit jugement
est Hbellé comme suit :

4aPar ces motifs, le
prés examen ef de lavis favora
fre Public. homolo-
gue dans toute sa forme et te-
neur pour sortir son plein et en-
tier effet, le pros
délibération da Conseil de faralt-
le des mineurs Guy - Rodolphe «
“Praenkel ef Louis Yoléne Moris
set tenue sous la présidence
duge de Paix de ia Section Word
de Port-au-Prince, le tretze, ovtox
bre 1966, conformément aux arti
16, 17 et 18 du Décret présiden:
tel du 25 février 1966 sur Vadop
lion; ordonne que canformément
& Vart. 812 CPC mention: du pré
sent sera faite par tous déposi-
taires de registres contenant le
aetes de naissance des ditg mis
neurs, en marge de-ces aches of
gu'expéditions ne pourrent en &
he délivrées qu'avee les rectifica
tions perscrites. :
_ Donné de nons, ete. TN est one
uonné, atc, En foi de quoi ete.

Pour copie conforme :

Maurice VILAIRE
Avocat,











de disparition 7 Au théStre tout
au moins... Nous espérons quand pros de VAgsociation et des ov-
vrages artistement brodés,

A dix heures trente, Pinvestite
re a 6&6 donnée par la Fondatri
ve, Madame Marcel Carducci, au
Docteur Robert Balard, Attaché

méme gue non.

Le jeu deg acteurs nous a para
plus faible que dans les
précédentes, A Vexception de Ma
deleing Ganne qui dang le réle de
4 montrée plus déten
naturelle que dans ce-
iui de Caruline. Thierry Murzcau
yéle de Bernard est
premier réle important est un dé
butant au thédtre ef if Tul man
que Vexpérience
que son talent s’affirme pleine-
ent. Parfois noug avons eu de
& comprendre
u gui néanmoing a tena
yole de Michile avec sa
et se fraicheur coutumiéres.
Sle de Sophie exigerait awE p,
ane Maazel paraisse plus Agee, 4, Gui a été présenté dimani
tit probléme dont an ban







France, comme Pyésident d’Hon
nett de cette Association, et at
Jdge Gabriel H. Yoicy
VickePrésident, .EEmotivante-.céré-
yaonie fLes récipiendairag:pro -
mirent dapporter tout leur. con-
cours pour la pourguite de Moeu-
yre, dans Vidéai fixé par Madame
la protection de
Vadolescetite,. “contre Tg
moral. Deuvre immense
? Mais le public de Port-au-

est resté étonné devant






nécessaire pour





tout cela se fait pres
a ressources 1H faut x
voir le doigt de la Providence.

de choix ! Des



pout, Tel quel, elle fait plus
+ que se fille Béatrice, ce
ul, méme en tenant compte de
in fiction théeétrale, est plutét dé
concertent, Christian Bertola s’en
est bien tiré dane le réle de Ra vitraing
phael, un homme de quarante - ‘ ‘
, ¢ OB) explique peut





Un spectace
potrhes, entre autres! A
Verlaine, Croisé, de
ete... dits avec maltrige
et one précision dont peut s’evior










intégre dans -no:







mieux que nos lok
cette évolution,






Professeur de diction du Grovpe,
folkloriques smiraé:,
accormpagnés & la guitare

plus fatigné gull avuyait G4 indi



raeneectneemaatiatanaie“eenenetnneseptrepretersttisinn:
Les fanérailies ant
liew cet aprés midi

Crest cet aprés-midi, a 4 hen

res en YEglise du Sacré - Cosur

hie seront chantées les fundérail
degretté Gérard Mor



pas que in pidce a
fa et dblen présen -
tée et que le résultat final a cons
titue un agréable speqade.

lagues, une exhibi-
“ire tai Tit vibrer
ak










eontre-danse, arraignée,
monic au rite afrieain incroyable
pent monte par le:










La Ligne @ Aviation

easing, la ABROYIA QT
YANA annonce'gu Pap
Vien Varrivée deges
vions SUPER CONT
qa‘elle met 4 som service an
Je plus bas, pourique toul.le mon
de puisse voyager & BAN
MINGO & Voccagion 3
NOTRE DAME D'ALTAGRA.
CE qui seva grandiosenent:
brée i HIGUEY.

Les Directeurs de TOUR peu






fles & Voccasion® €

46 Tete de «eur concours A Maria Goretti, travaux mantel

eer que le billet

tne heuré ot quart. Deux C
par Citone Mavard a pagné: }

bonnes heures écoulées dang eet







.

Ce ave futile match
Waitt ~- Trinidad

os (Sate) .
concurrent, Cevte superioricé fat
définitivement fixée a ta serxkan-
te quatridme minute quani 30-
seph Pierre (Néné) recevant une
magnifique passe en diagonale
de Pelno, tira, de trehte cing
yard 30 métres} un terrible bo-
Hide qui ne fut arrété que par
les filets, Menant quatre & deux,
ies bicolores, devinrent alors les
maitres incontestés du terrain :
sNow, the haytians freeze. the
ball...» erla le spaker, ce. qui.si-
gnifie que le, ballon ne se trou-
vait qu'sux pieds de nos hommes,
ce que nous appelons au Pare Le
conte un «shows. Dans les der-
weres minutes, un tir de Yorhe
frola la. transversale et Mérellus
{Ti Zou) faillit signer un cin-
guiéme point.

Comme nous Vavons dit, lan-
nonceur fut & bout de termes éto
giewx pour les Haitiens. Poue
hu, le match Haiti - Trinidad de
meure jusqu’é présent Ie plus sen
sationnel du tournoi, Hi parla
beaucoup de Manoyrine, de: Mo.
rin, de Verbe, de Guy et de Né-
né... Uf souligna-Ja grande coni-
pétence-du duo Vorbe - Ubas qui
tout en .renforgant la défense sut
inteHigemment alimenter notre
Hene d'attague. D’aprds ini, au-
cun autre participant ne pourra
triompher faciiement de novre-On
zw National.

Ti nous xeste deux parties. &
jouer. Lune contre jes Antilles
Néeriandaises, Yautre contre la
Jamaique, qui évolue chez elle-et
devant son public. Les nécres, .dé
j& acclimatés dans Ve. .voisine,
devenus familiers avec. Vambian-
ce du Stade de Kingston sauront
une fois de plus faire triempher
nos couleurs. et- revenir a Port-
au-Prince ayet la palme dc la vie

toire.
Louis ACASCAS.








NTERNATION

peut étre dangereux pour -votr



- LACTUALITE |
* REPRESAILLES
AMERICAINES CONTRE LA
TCHECOSLOVAQUIS
WASHINGTON, AFP
Le Gouvernement américain a
décidé de neplus délivrer de. vis
sas aux citoyens: ichécoslovaques:
désirant se rendre aux Etats Unis.
annonce--on fund: soir a Was-
hington de source officielle.
Cette mesure, précise-t-on, a
été prise A titre de représsilies
contre’ les autorités de
qui maintiennent en prison, de-
puis le $1 Octebre, le Citoyen a-
méricain Visdimix: Kazan: Koma-
rek, arrété pour dsplonmmage dans
Vavion sovictique Qui-le condui+
sait de Moscou & Paris; iors d'tt
eseale imprévue.

PARIS, AFP
Le Grand Prix ~Littéraire
Pavis a été décerné & Vessayiste
‘Brice Parain pour Hensemble de

‘dt Gouvernement,
venant 3 iscrire -
sur jes jistes qui’ venaient d'etye
ouvertes, a” annonce: aujouxd’htl
: ae Gouvernenion’,

VAFPAIRE DE
LINTRA-BANK

RIO DE JANEIRO, AFP.—

Le Ministre Brésilien de
Justice 4. Jancé Tundi soir un.
Mandst: d‘Arkét contre Mo Yous-
sef Beidas ancien Directeur
VIntra-Bank de: Beyrouth. Selon
une ‘source officielle, Vordre dar
restation. a été expédié par
autorité ‘brésilionns a suite dune
démarche du Gouvernement liba-





‘ © EK
EN ALABAMA



ie juin prochain.

remmier Bos'inserire a été
le Commandant Nerong :bittika
chorn, file du Premier Ministre
Yhellandais, M. Thanom Uittike
a remarqué unussi un

tants de Corée.

quia été élu Pannés.: derniére
dans le comté centre-est de YE-
tat, ob les noirs sont en majorité,
et qui a prété germent Tumndi

. Amerson a nomimé trdis
Sheriffs - Adjoints, un blane











vait B:Sdo Paulo-ok ui était Ihd
te du Président de t2 Banque Bré
silienne Intra, M. dose Kalil.

~ KNX
PRESEION INFLATIONNISTE
AUX. ETATS UNIS
‘MIAMI (AFP)
Les. pressions
enregistrés aux Etats Unis du-
rant les deux derniéres
ont eu-une .épercussion sur. Ia
balance commerciale, dont lexcé
dent a diminué d’nne fagon ac-
crue a déclaré le Président de Ja
Chambre de Commerce américai-
ne A. Wright. Pour ‘résoudre le
problime du déficit. de -ia balance
de paiement, les Etats Unis de-
vraient adopter un programme 4
Wamélioration
leur position compétitive sur les
marchés mondiaux.

EX
INITIATIVE BU
SENATEUR JAVITS.

M. Jacob Javits, Sénateur Ré-







TENTATIVE “DE
COUP ETAT EN IRAQ ©
LE CAIRE — APP.



ie onsite tans stncanite nen tects gate ast











wer Une tentative



inflationnistes tat-potrrait avoix hea i
annonce -t-on dans jes milieux a

plomatiques arabes ~ du Caire.



peuple du Vietnam
, mais la paix ne peut é&
tre veritable qu’aceompagnée par
Vindépendance et la Liberté. Ja
mais nous n’abdiqnerons











SES
ANGLO - ITALIENS
ROME (AFP) ;
DEM; Harold Wilson, et George
Browr ont reprigy ce matin a 10

Agé de 69 ans, Docteur és-Let
tres, diplamé en russe de i'Eto-
le des labgues Orientales. Il a
été Attaché Culturel 4 PAmbas-
“sade de France & Moscow.

’ Indépendanee pour obtenir
paix, nous avons trop longtemps
eombatiu pour acquérir Liberté ~
et Indépendances,
semaine derniére Je Président Ho
Chi Minh A un journaiiste
«Miami News>, M. Bill. Baggs,
gai ivient, de’ rentrer d’'Hanoi et
gui publig lundi cette ~nterview
sobs copyrightdans son journal.
Chi Minh a sjouté

«Nous respectons les amtricains
et nous les .secueillerions
s‘ils vensient..au. Nord Vietnarn
en tant que techniciens ce. amis,
raais “actuelement iis n'y
nent gic pour tuer et se faire
tuer et c'est IA une chose iamen-





4
'







heures-leurs entretiens avec leurs





homologues ituliens, MM,
Moro et Amintore Fanfani.. Cet
te fois, M, Nennt, ie Vice-Prési-
dent Socialiste du-Conseil ltajien










WASHINGTON. AFP.—

M. dom Gardner, Secrétaire 4.
ta Santé, a décidé d’apgorter son
soutien & une. proposition de Loi
tendant 4 éxiger dds’. fabricants
de Cigaretes gqu’lis inscrivent Je
taux de hicotine et de “ goudvon
tant sur les paquets. que
leur publicité,

‘Actuellement les fabsicants. de
Cigaretiés sont tenag-d‘inserire ’
sur les paquets Ia mention: «At
Finer. des! Cigarettes

“Aux Casernes
Dessalines é

Linterrogatoixe: du: ténioin, tor
ming,. la. Cour. lui: demande



4 Vexatien approfondi ef

feetué hier par les hommes dE

tat anglaise et italiens. sur Je
provlémes économiques et polit
ques. posés par une éventuaila en







publicain de New York, 2. lancé
lundi wa appel au Président John



trée dela Grande Bretagne dan”
je Marché Commun; e’est a ete
de dea problémes sociaux que se
ra consnerée la.séance'de ce ma





son afin quil convoque une con
févece tripartite
Grande Bretagne ~ France} paotic.
paix ‘au Moyen








(Etats. Unis -

préserver la tin, a

SACHS he 60) JevRremier: Minis:
tre el 1e, Ministre des,
‘Etrangdyes.) Britanniques® seront.
-yetts en audience. par Je.
‘Cotte fois, ii s'agira surtout d'un

gong SUSE

CONTRE OF FENSTV i’
MAOISTE. A“BHANGHAT
‘PEKIN (ARP



_t Tout incident peut maintenant
déclencher une conflagration #é-








nérale, ia paix du



Les partisans du Présivmt Mav
Tse. Toung. poursuivent aztuelle-



Py
M. Javits a ajouté que ea Na



Haiti bat Trinidad _
(4-2) a
Bier soir, s'est déroulé a 28
ton, dans le cadre du champion-
nat de la Concacaf, le second
match de Péquipe nationale d’Hai
ti. Celle-ci était opposée A -cellé
de Trinidad. La sélection haitien
ne a batta Pégquipe de ‘fri
par 4 buts 4 2, Nénd et Ti-Guy
ont chacun marqué 2 buts.

Le ler match d’Haiti était
terminé sur un score mal (1-1)
devant Cuba. ‘

Nouveau Chancelier
domini

SAINT DOMINGUE (AFP)

M. Fernando Amiana Tio a été
nommdé hier Ministre dominicain
des Affaires Etxangorey..en rem
placeniont de M2 Gilberto’ Herre,
ra Baez; luioméme:désiend sux
fonctions dé “Ministre dela San-
té et des Affaires Sociales.

Le nouveau Ministre des Affai
rex. Etrangéres est Je frées. du
‘Président du Part] Libéral Evolu
Gamniste, qui avait donnd aun ap
pal-au Président Balaguer lors
des dections de Fain. derniex,

SASL LLP LAL LALLA A aga

—- - & VENDRE

Voiture Pontiac
Modéle 1962, 6 cy - §
lindres. :
Boite de vitesse ma-
nuelle, a

En excellent tat. -
Avee radio et Power
Steering. ° :
Peut étre vue au ter ¢
minal dela TEXACO &
& Bizotonchagque
jour entre 7.00 A.M.
et midi, loo P.M. ef
doo P.M., Samedi et
Dimanche exceptés..

Adresser offre au
bureau de la
TEXACO, :
angle rues Bonne Foi
et Magasin de VEtat
avant le 25 Janvier
1967.

Vcletetel SILLS IISA S ea oA

| Pharmacies ascurant

le Service cette muit.
» Mardi 17 Janvier:
ST. VICTOR.
Rue: Pavée -
REPUBLICAINE:
Rue Trremasse
Mereredt 16 Janvier























































te amblance de saine détente que
Vor: vencotbre toujours auxcfiles
organisées h
nappe bradée de sujets haitien
an coure: diAirage qui a eu He
lée“Sdinedi 14 “Janvier 1967 ay-lo.
cal de la LIF AS.



went solliciter.& notre. bureau ai
to bln Cité de VExposition en
face de YOffice du Tourisme des
prix spéciaux comprenant om ra
Bais de.10% accordé & ol








ents & la Fonda-

SCIENCIA
Ree Dr. Audain
MARIE CLAIRE
Rue des Fronts Ports









Une trés belle soivée eu perspective!

trice de Voenvye; Madame Ma~
cel Carducci. & Mrs. Robert Ba-
lard et Gabriel Voley, Mr, Alix

hace
Agent.de voyages qui utiliza no

ligne, :
2De plus & SANTO DOMINGO,
ja Compagnie ‘hébergern
sigers dans:.led meilleurs heels:
et tnettra bo leor dis a6:
Antobis qui effectueront: Ig tra-
ue SANTO DOMINGO






TACHEZ DE NEPAS LA MANQUER ! 3 we,

prendre le. spectacle pour permet
tee autres d’y. assisters

ECES DU JOUR ~~
DECES: DU MARDI 1
JANVIER 1067 :

‘Au cours da Barbécue habi uel de cot Hotel, it vous sera of-
* fart un pagnie Jean Gosselin 1 fee

‘AAZEL DAN SON TOUR DE CHANI
UN SKETCH SIRE DE LA

Me Voublies pas! Voyages.
Dowings A bord des avicns
AEROVIA OUISQUETANA
Ye prix da tekst. Aller.» Batour
ee, seilemant de 'S 2A UB.















ee
PIECE DEP, USTINDY.

ELSs AVEC MADELEINE GANNE,

UK 4 COLON:
GOSSELIN. RE. dae YOES FRANCOIS ZELLER.



ron actepiies seulement. ven
: ee eG














échanvo. de vues. concormant je
Vietnam? le Pape commie ig row
mement “britarmigue. s'effor.-
gant de trouver tine solution’ pa
gifigue van confiit.- Hier. le Pape
était entreteni petidant pros de
denx heaves “avec. M, yi Gs
bot-Lodge, Ambassadeur: amen’
Saigon, quilcest. 1
acirés. pour. Washington
heures MoAWilson “donne
Conterence: Ge prone”:
yegamner. Londres.

: * SRK .
LA THAILANDE BNVOIM UN]
CONTINGENT AU.
VIETNAM DU-SUD
BANGKOK. (ARP)
Puig desing 4
potir le. Vieknan:

Sur Vaute-roule

attention da pour

bien vouloir ze retirer:
C'est alors que. Pacctisatenr. nit
iteire ‘demande Xo lar Cour Vanes:
torisation, de poursuivre la: série:
de. ‘ses -dépositions. “Le - Président
deta Cour Je Colonel
Laroche “rappelle
fois A son intention: qu'il est-en-.
core eb tovjours lié par ‘son ser-

ment a Shanghai une vigoureuse
contre offensive contre ja «Rour
(pedisie “Reactionaires,
VAgence ajoute: que de nombreux édifices
et ‘administrations
coprésentant annouvel “aspect -de-
puis quils ont été occupés par les
arebelles |. révolutionnaiy
rables 8 Mao. Ene. qui
meles: chemingude: fer; uns ordre
pariait’ végne -& la. «pare
le trafic s'effectue 16
guliérement surtes lignes Shan
ghaio. Naukin :et
Ph Shangtcheou. Aver Vaide des étu
diants: révolutionnaires, 4
VAgenve chinoise, les doc
Shawwhal ont repris
tlons..de chargement et de
gemnent des navires.

REE E ‘
VOUNIVERSITE DE. PERKIN
‘OUR LES REVOLUTIONN AIRES»
DE. CHANGHAT

PEKIN (APP)
aCompagnons d’armes

4 la “pensée de
Test temps .. d’entrer
“immédiatentent
que Ia petite poignée de gens gti
s'aceroche ‘cbstinément & Ia Hgne
réactionrialre
poussée rapidement aa herd de
Vabinie: St..clle-ne se rend pas,
elle: sera -anéantios.-a déciard M.
Neh Yuan ‘Tzu, ‘Directeur da Co
mité de la Révolution Culturelle
de. Université
cours. Wun ‘grand meeting. de pro
fesseurs et d’étudiants qui
tenu. danis-vet établissement le 14
Janvier, annonee PAgéence 2Chine

tiens Occidenales: devraient éga-
lement faire quelque those’ A’ co
sujet, notanament la
tagne, qui a.des Intéréfs : vita.
dang la région et la” France, gut
s'est tonjours intéreasée au Ma-
ane. nouvelle

La Peintwre de
Alfved Dujour.

Alfred DUIJGGUR use dun -mo-
de.d‘expression oii la symbole gra
phique et la. coutenr
ensemble pour explorer KINVIST
BLE, Lioeuvre est coneue die de-

t,
‘Lé: Colonel Cayard: produit ane
plice contanant ain. rapport. d’en=
qoéte fait par-les Officiers (Lis-
nel. Honorat et Jean: Baptiste Ai
laive; le premier alors quib était
Sapitaine et lé second Licuienant.
des Forces Arméed d'Haiti; enqud
te. relative 4: Vallaire Arthur sPay:
né, Raymond: Ghassagne Le doen
wont ayant 6té: secepté » par.
Cour, VAccusnteur Militaite 46,
donne. lecture vet fe dépose dans *



dans et prend du
rieur le vecubulairé essentiel pour




We valor! apes):
ont. rapondy






atteindre son buts C'est un. véri-
table dialogue entre Vinvisible ot
Yimagination artistique,

La sensibilité ne soffit pas 4 DU-

JOUR pour charpenter ses oouvres.



Nos: attivons
Sévyies Bouter snr ie fa yn'h
Delmas un pow plus haus que Ven
trée du) Delve div it exiete: un dan
per. tros mmendgant pour ies. con-
duckewrs de. véhicules." g
eLa Ohaussbe qui wale. pereée
pour. realises Sune
Wao pas 6b. 6p:

Vu Photure. avancée, te Presi
dent de la cCopeléve le: siége:
Aten nn nnn

- 3 *
Avis matrimonial
a. de soussigné; Chiude
eosur, déclare ‘n’étre. plas respon
suble dex actes et actions déeuma:”
fe: Rita Alexandre “pote
de. carvactérs: ‘at
pour catises: graves ti attendant
qu’aneaction en di



Le eho visuel lui sert de medium
pour enybrasser I fantdisie con






tinue dune vie mtérieure inte

& varlantes multiples. La satur
humaine subit en ini-cune. explora
tion profonde, théme principal de




Mao Tse ‘Touré,



sés compositions: Iai c'est le dé
mon de VANGOISSE ou du RE:
FUGE qui s’accomode © dan vir
brant désordre de..Cramoisie, 12



et de « montrer




incompatibilité ares et eéla ‘date



Etant ‘donné g ¢

vont’ toujours Bb: vive. sure: sur

cette voie, Von ‘coniprend ‘conbien
tela déit inguiéter Jee usagers.

eest le eancept de. TIONs qui dispute une Fiéur.—
& Vimmobifité-—. Ig
mort — de deux étres, Et la:suiy
te des hantises défile:..
erl du symbole traité sous. le. dou
ble aspect mystique ot figuratif;
dangereusement.
belie, Eile -rejette..en- eHeméme
les conicapts de In. critique tradi
tionnelle.. Ele “provoque- Vane
‘particuiiére ‘du. monde jntd
- de, d*homme.. G’est. une: vision “qui ©
évite expression totalement™ aby
traite.mais renferme “aussi les
quelités et les grandes faiblesses
gation artistique

vorce: Iai got.






Port-au-Poe;' le 16. Janvier 1967.
Claude JOLICOEUR

/TRACTEUR DIESEL



Lfentreprise est

Les’ participants: ont udopte “&
Pissue. du meeting un message éx
primant leur. «Ferme i
Vaction. révolutionnaire des rebel
les-révolutionnaires de Changhai,
et leur volonté de Tutter unis a-
vee eux ‘eb avec tous les autres
groupes de rebelles ré
res en Chine jusqu’3 la victoire

de toute’ investi,





md
Liart de DUJOUR. est. caracté-
visé essenticliement, par.sa solon
te Vaffranchir Pimagination “des,
eraintes de fa recherche : intros
pective. Il retrouye timidement en
ce sens. les élang du grand primi:





Aprés Je meeting ot ies jours
Snivants.. tes -étudients-.eb-les pro
tesseurs de PUniversité: ont: viet

isines, et des fabriqnes ot
is la payole et distri-
bué.les textes. officielss-enotan:-
ment le message du Comité Cen
tral du Parti au Pewple de Chan
ghal,-ainsi que des tracts rédi-
gs par eux memes, ef tappelant
ies “masses & se dresser
«l’Economismne>, et & éeraser les
derniétes contre attaguus de la
ligne’ réactionnalre bourgeoise.>

KER

PURGE GIGANTESQUE

EN CHINE COMMENISTE

PEKIN (AFP}

La gigantesque purge organi-

ste par Mao’ Ts6“Toung dang les

organes dirtgvants du ‘P. C. a at-

“Aeint toutes ‘les sphives de ta vie

Les experts en Com

merce chinois qui négociaiert a.

vee. les firmes Japonaises un: é

révaqués et remplacés par de jou

nes, éléments.

_Manguent d’expérience, cos der
font piétiner les négocia-





tif haitien HYPPOLITE quioeus







vrait souvent par symbole — mys
tique ‘vaudou—tout en conservant
de carictére naif et gpontand de.

Ne cherchons ‘pag dans oeuvre
actuelle de. DUJOUR tex valeurs
plastiques ‘en elles-riéme:
valeurs plastiqites n'ex
«Ce-qui. existe, c’est lA Valeur di:
rapport entre la plastique et Ti
magination du.peintre qui a eréé
Veffet plastique... L’effet plasti-
que -- comme toug Jes genres de
vision — est le symbole d'une va
teur que Yon doit. trouver dans
imagination du peintre, L/imagi
nation n’est ‘pas abstreite;. elle
nopére pas dans Je vide, mais a-
git sur Vactivité de Vhomme tout
entiére, etle est Ia forme de ja
vie de Vartlates,

Puisse son jeune talent
jer laborieusement Jes difficultés
et les joies de “son
avec VINVISIBLE.

Alexandre JEANTY @
Ing; Architects:

Grand pal de
weaye

Ti.-woas -wevient. que le Comite
Directeur de: fantso; svivent ane tradition ché
ve 8 éette “Institution de pieutai-
gance; organise “16° 4.M. |
ehain, & VHétel Sans: Souci, un
grand bal. de” Mi-Caréme. Ceti:
fate dé charité conneitra ‘extal-

_nement-le succes des années pré-









POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE

LABOURAGE







HERSAGE, SILLONNAGE
' SARCLAGE ~
EXCLUSIVITES

MOTEUR DIESEL BROWN

ROBUSTE — ECONOMIQUE

’ TRANSMISSION MONOBLOQUE ©
AMOVIBLE) ©

DISPOSITIF EXCLUSIF. eIMPLEMATIC®

BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIS.
POUR TOUS DETAILS S'ADRESSER








quils ignorent les princip
plus Gémentaires d
Les experts révoqu
sés d’étre des nh:

“La purged dans les ca

ment [a raison essentielle de Va-
on? de” -Vannulation









des expositions’ et foires
nationgles que.la Chine se propo




salt d’organisér cette année.
Sur le pian willitaire, la disgra
ceidd Maréchal Ho Enng, hérps
des. gratides gloires wilitaires
Ag. Revolution Chi
fait. conszommé. °
Test adceusé par leg
Rouges daveir commis de grands
phase -actuelte: |

Corrie on te
directrice de is «Maison des n-
fonter eat Mme. David Syitirff
Son dévouement mérite Véire -¥
gavlé-et encourags pour
dexemple & notre génération,

Charles Féquiére & Cie. GRBSESS paral a
DEPOSITAIRES









erimes dans la
Ja Witte dé classes,