Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
December 30, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text



















SVENDREDI 0 DECEMBRE 1938


CONIIS DES 1fROOES

(Voir e No. d'hier)


(Ia


PROPS ET FITS IIIVERS


at


et bon de regarder d-lrier ne n novel inustrie dars '. Our juger du chemin parcou- ays qui en expoMte aujourd'hai Spulisr, dans ia satisfaction u de 6 millions e kos par nvoir acc unnli, Ie coage n. u'iLo a gfa regnrer !a lire la tithe, ' pprofo- cutre e (a annea-.uare dtin siilon trac6, de Ie continue .n aarit ivit g tns n d tnait rtout, de te raidreuser, lot- ku- i -.a di ir i :i. ya lieu. 11 y a quitze as t ti: ;
wtre Servite et no; on io : : :
pas n:et- sea rcahio.t: -ii F-ot tU Oh c t(a'.O eng-ts, ben i dep e i a .; t '. -e 'e : a& :. t& do, p rbi:esnza . :cn tairs et s lu. htg-r.: r;; d *'>nr leeit+ mofeil .iCnert Ae. P, no J. ryitis flas c ait au, iI a dis ., ti Cra un i i a r r. :qu ( 'uS
s donpl es constar - s


ci qui tol ntlet Cux qui :1at.' c.- en i nIa qt Lt . a nr Sct nier no'lre fort et les ri 1 N au - c dhi I, te Its tu' a prr oots ra'oa: ','o " le curgex orange . ' p aire at tetd a-. p. . en pi. ;
)t e Pr' adent de e-. e C > a c>.' ra. are
iquevi nt de p-li er te va >
li itg. ate'. ta
sxe S qdi i et ro: - . t ~l-a, c
bhe toa e - r sac e C a . pe

ne r ou en r1n'd elu ; 1 p .
aMt A en re Me in T na.

P. No. nrt' ioea nir f',


out rq r rade 2 .d tenv Ps " 7 s

prr:ee ' oa a I t
e f3 [r~ient bise d - re y t ; +-- c1>ar r sa


+a aanues eta 1) lei %ad- I1.,d, d ,2Q I'art-. qai

i_ osrafsen: to I a ren- qui a ti' e ept brin
n uscptibs de ls- td P atGet en-a rae r a
grar ce tac , t
Secr a- aa cib rita i e 10 an, t 14 raPt, n d .jo yur''i, s p, o 5 e a a a -S.r r sax tn fit-. nota c- cans ' e y a Ut 't a c. irt
Smputen a mne par-o- .ansii sati'etic o~ Service dcmep 1929 aol- pit-an '--a C cibino, p'assnt de Sa pre;arationf et gre- .7.92O ii82 s 5I2-2d a 62552 tin Et de le heurtrX ef- ,.S n -a'1-as! font sentir depuis deux oa Q itu conaeter aoourtiThi, an? A qu niveau serait e Inmnsac ae-' go ret int
be la prldtion de notre tc nos lac s e hiie, d'ensans le gros effort dploy'4a tono te . nia, de phytoar tout Ie pays depuis pusde pft h oge, ie bc eriogiE d re me,s pour dvelopper raionnel- ti~ ? Q uee sour-e
et la culture e eatte de ri, d'uties renseignie ts ne eonctit que IPeaporation des f- ue as l-s rappts ear a releet pass dte 3.323.389 ean tc dec eas de :Artiboite, de Cai A 5.754.155 en 193546, te See, ties, Gofites, bien qie er rer des travaux fats pout a n sbcaert pS ence Ie type mkme de notre ye pa >1. Neas conin Ies
t ena prientatIon- Q i a aau de i p mVqa ileax qu'ii :u sisal une de nos pt n mpa- a as, et nous eavons quand ,a .: 2 ~~,. . . - . . , - u ltulu e o n oues. pro-


Nou aor on appris avee peiate i mort de
A1. RICHARD VIDJIAIER
irecteurPrpraire e de la Cie Lithographique d'Haiti
Ls funerailes auront li e aemn, S 8 hres, i l'Eglie Weslenne.
I1 tainted ie souvenir d'an
-tracaltteur infatigable, d'un honne per de famille ei d'un nmi sincere de noire

A ces diff rents itres, Let 1Nouaeltisce s'associe au deul qui trappe la Compagnie Lithpgraphique d'llaiti et adreose at 'Veure, 1 sees enrants It aux autres membres Ide sa amille, l'expression sincbre de e plus Cies sympathies.

Nous aons appris aucc infiniment de peine le dees du R rendPre MANISE de la Caongr tion des Ridemptorises, survenu en France.
Le Ptre Mlanie flut Ie premnier prcitre Redemptoricte & rgffni~slr unt sbrie te ertrdaae'r,*;:., e rdifffrentr.sParsrst a - t c't t aI que t reena l'iait 'i- Cci d la eons truaction de '1Egiiae de SaintCGrardloua p- r- tlo~ n ns casondtoloneEs tsaues ax parents du cinere dipanru ainsi qu'fi tr Congrgation I laquelle ii a-vail conver-sa cie.


TTHE MEW11DIES


etL -i . da nnR e r at-'i'a case de piae :.i.r'i, .a k.iei ai n a su on
gr-ateid ad i n . ' t nn-e, 0l 31 dC. a 8 - g t r s rat e ctasi'men a - i- t i-a .t aeurs lamnilLA SALLE DE LECTURE
.MA .AISON. DU PEUPLE
OTTAWA. CANADA


LE BARON ROTCHSCHILD A PORT-AU-PRINCE

Hier est arrive ici par le Steamer

haiter ta bienve'nue au R. P. Gin. gras et tui faison s tus no vux oe bon sejour parmi nous.

PUBLICATION RESCUE


. . . . .* -a . . . .
partenant & une famille millionnai- Le Rtvrend Pre AndrB Nio, re de Frankfourt. Secietaire A I'Archevichi, nous a
Le Baron Rothchild se tent a- fait le plaisir de nous envoyer tuellment Splendid Hotel. d'Annuaire de 1'Archi-Diose de
Tous nos tamux de bon sjour. Port-au-Prince pour l'Anine 1939.
Le sonunmaire en est des plus coLE SUCCES DES BALS DE GALA pieux et contient beaucoup de choFST MAINTENANT GARANTI ses mtlressantes.
Nous remereions vivement Ie P6Ie Dynnmique Jazz Direeteur re Nio tie sa gracieusut e> en preArthur L. Duro-eau, qui vient de i"'s octcason pour tui pr-aenter conruir les i rander Soir;i dan- nos SineCres f6ilicitations.


santes des 24 eta 25 dcembre courant de Paulo Fi1,:-Aim, s'est, at dae du Tot P rt-au-Prince qui 'amuse, rarv-1 u: v -ritable mcrveiile. La tezhniqce moderne dis musicians da jazz n est ia principale garantitc. iythme endiatble. Rpertoie che e t up-to-date, trs peu d'interval!e entre les morce>aux.
Etrain formidaie. Conm oition:
2 eaiet .
I e a pistns

1 saxohoe sopro


Li'HEUIRE D'IM.' ERAUDE


Ciez I ulo Pils-Aimc, le 31 decemre prochait, dMs neuf heures du soir rassemblenmnt gin-. ral! de tMus caux qui au tire de Ia distinctitn c lIt grace, et du sui ' bl-iaviv're, occupant une pace ad::n. I -a:ue soci6t portSv:t 1'n~. ti:lem t refout is, i c:nindies de 'tun et I'autr sexo ,> qu!i s'avijem:tient de onti onr: auior i lentour. et o s e r p f r a u p io v r d e ( j u i




i o o: n e:U d . :r. tav~c era :ids a. to . clac charges d'ian!1!i" le .e comm unl l sal ;tonr


I.E R. P. GINGRAS


Ari6 de Canada l iR. '. Gingra, Dr. en Phlo:ophie, Licenei en Science' vidai gtues et Maitre as Arts. Le P . F Gintras qui st- itre tid c us fortet:.t r p-ra ontainta int ltu]ies cu Canada pa.s r. que uis jour> en Haiti et prononcera qUi que conf6renees au Comite Haiti-Canda iat l'Ecole des Lettres.
Au Comiti Haiti-Canada, le R. P. Gingras nous entretiendra, croyons-nous savoir, de la philosophic de l'Art.
Nus smmes heureux de sou-


(Ivir suite en intme age)



UN CADEAU TILE
I'Editiont de h :'~ du novileau I tit Larousse- illusltr est en vent a ia Maison Robin a Gt 8.50



RYEILLEZ LA BILE
DE VOTRE FOIEans caomnel-et vous sasterez de
lit le matia "go nfl i bloc"
Afmit ntma e olt ever.- a(tau jan.- n lI .
i t-,. o tatmnt e t i ot paa , main Ptan,ETtTUS liii L;ti iditti t3 iotto I



E. IIA IME, Distrbute.


30 DECEMBRE


L;_


No. 20152


PORT-AU-PRINCE















i i 'i


fait encore pius de ravages, de- heureusement, il a attrappe, en oups le peu de temps que leur usa- tre d'une azoospermie durable, ge s'est 6tendu, pour renforcer la une anmnie perniciese, qui lui donposition prise par lea premiers, lea nera beauoup de traces, en ne suitfamid4s. ls oat une action ca- pensant qu'aux consequences les
tatrophique sur Ja spermatog- plus heureuses.
nese. On constate 30,45 oo d'a- Le temps nous manque pour vous zoospermie et 50 0/oio d'alteration entretenir longuement de l'acide del fonetion. L'usage prolong et mandblique.- Ce nouveauitoduit inconsiddr6 de eea produits chimi- propose dana la maladie la plus ques, conduira A Ita strilisation de frquente du globe marite de retoute la race, si on u'y porte un tenir une attention particulibre.prompt remde. Le cri d'alarme est La colibacillose est surtout le lot jeto aux Etats-Unis. Le bruit est dies habitants des tropiques, chez si fort que 'Etat Fedral prend qui elle se complique souvent A can en mains la riforme: la rdglemen- se des conditions gdndrales Prdcaitation des patentes, qui permettra res de ia vie. L'acide mandlique 1 l'avenir de prohiber sur lea el.-I n'a aucunement le pouvoir de dCtizens, l'essai des thdrapeutiques trainer les vaccins, dent la techniaudacieuses. En France, iT y eat qu e de fabrication n so perfectiondernirement une r union savan- t nant tous lee jours, foutrnit une te, au Ministire de la Sant Pu- arme de pius en plus terieuse an blique, sous la pr.sidence du Pro- medeoin. L'acide mandelique, par feseur Gougerot qui conciut que son mode d'action doit btre Iserles medicaments benenniqes sui re a des as piutt rares. Si lee fures, a foncion sufamide, on su- anceurs de products cette baest fone, soent introduits dans le a- onu la sage e de limniter leurs vibleau B, atin que seaol micetin sers, nous accueileron lea bras onN isse les ptresire, ct qu'il soit I.e'r e. nouveaux products comains iA mrreme de surveiller s a m d eenilr i- I auxiiaire de la vaccinoclder.)s a craindre. Lu doci a t' .erpie.
semie, e0ncdt au ss: :e ,:iil 'a, iexpoeo que nus venous de les techniques qui ont ifa git - " ' faire eto au risque de passer
-re"te l'Urooi et de a Mi -deci: I're esprit, mais en vous ouvrant
Ginerale fran-ise resent deboat -.- yeux sur des probimes que et n'ont rien perdu de eur va :r p os ia vie industriele, par eXrmpratique. Car avec le reed du p- e la n4cessit e vivre mrme an temps, on reconnaitra dfarms mb- e ens de ses fires, par le gus faits de ces syntheses eh;Omgqr, dt expse, qui eat forcment. inqu'un engouement sans partly a cornplet, vous avez vu comment en-. porth rapidement S une utiiiszation core une fois, cest nous qui avons abusive. Le traitement des infec- raisin quarnd vous disons de vous tions est encore A i'6tude et la th- r-ffrer avant tout traitemnent S un rapeutique biologique par !es vac- conseil technique nrdico-pharmaeins et les srinams, qui travaillent ceutique. En agiassant aunrenment en harmonie avec !es phinomines vous vons exposez a des dangers vitaux naturels,garde sa place dans sans nombre et mainteant pnus la Science. En voulant faire de L que jamai. La specialitd pharchimiothdrapie, sla remplaan e maceutique, use bone former de la Vaccinothdrapie, les industries pr&sentation des remnaies, quandt out prive pour quelque temps la ieie es: judiciuseme.nt soumise scilene d'un auxiliaire. A a soeu votre ? rage, comnitue par conreo riti, a la doutreur et i fficaci t un r fou, quandL l ire aux des mthodes btttriennes it fn', ma es:, ptrofaes it -s irresdra adjoindre, mais en la cacuilt rs:a~l ei;Ve :s toui simp!efaction indeniabl de prodis c i mei t nI mayen di e vi:vre our les miques precite. Mais ii ne iadra ex it:':r. our e ns vous arions apas iaiseer ee armers *ntre le v rnt d r triner gaea aux dat
mains des profanes, pour qiu"'n je- ge:rs: Et 'est en toute sine rt. ne homme de 21 ans,. inex rim n Ei pur ve r bhien, pour le bont6 de tous cits, s'expro; e en ab- ther c:l :cif quce nus entvisaSsorber contre uie i ie e fabil;e - o:s p' r dess s tott, ddn- tout s infection 20 tubes de 2ti rom .r:- n : o erchel sciet:dfi. t es. mis A 0,50. Et e panvie, quiatd I
nous a conti son cas, ii s vanits (Fin)





LES FABRIQUES DE


COULEUBS ET VERNIS
LES PLUS ANCIENNES ET LES PLUS
MPORTUANITES EN SCANDINAVIE
XOUS OFFRENT LES SPECIALITES SUIVANTES:
.EMAUX PtIONEERI, n 15 nuances attrayantes, pour Is because

du home et du mobilier. Schage tropicautx.
VERNIS aPIONEERs de grande resistance a l'usure, s'emploie
pour tous usages
Peinture prepare aIdeals en 24 nuances varies, specialement rt
commander pour,les Tropiques.
I.AUtlE SYNTIHETIQUls SADOLOIDa en 24 jolle nuances. Ef
licacitA incontestable pour Ia mis. A neaf des canions et autos usag
Laques nitrocellulosiques SADO> en 48 nuances, employs par
les fabricants d'automobiles series, Fabriques de Montage Willy Overland, La Con pagied'A
tnmnhitls eflanlni.aA.rilr t n onai Statn & nk


CLIENTELE DE MIOCHES, DE FILLETTES fTl DE GARONNETS, LE
ENTREE GENERALE UNE GOURDE.


SiLLOT
GRANDE BAISSE SUR 2,000 PADRES DE CHA USSURES
Ocasion unique qui ne durera que Ie mnis tde Dembre. ProS.ez en Itour vouus acheter des ehaileures isolides e bien prsentdes A


r s bon mrche. Voye VICTOR M. Armanri.


JH. CASAGNAL - a Rue Pavie en face du Dr.


PiUR CLT RFtR L'A:NEE 938i D'UNE MANIERE SPLENDID 1 ENEZi AU



G RAND BAL DU




BERLINER HOE


31 DECEMBE 1938


PP!E DEIBLLAGE


TuUTES LES SORTES ET A TOUS LES PRIX



E" ROBELIN & CO

'LS SPECItALBTFS DU PAPER

- aw-wwwwwwweasemases. .,,

LA MASON
Pva tAgom

Vous offre des:
t i*s* at aeccLWsires pour Autonmobles de tous Modbles,


des Bieyelettes Anglaises de La fsneuse Marque PKILLIP'S, de Jolies Flash Light, des PiFes t Amnpoules de totes dimensions, des Pneumatiques et Chambres & Air pour bieyclettes


DEPARTEMENI POLICE, GARDE
PORT-AU-R1 LE 28 DECEMI

AVIS


Lesinteressis sont avisfsqea
cartes d'autorisation de mnonter A bord des bate 4 ont AtA dlivres pour l'anne 19w, sent nulles i partir du ler Ja 1939.
En consAquence, ile dtentmar des dites cartes sent invites A le remettre ttau Bureau de Police t A produite leur dermade motive lpour l'obtention d'une nouvelle ca. to pour 'anne 1930.9,
R. tL LAROCE
Major, Garxle d'iti
Chef de I Poice.

OBJET RETRIIOUVE

On a rrrouv6 au bal desfan Sorganis6 Ie 25 Dembre pr~-e Club Privb de Paulo Fils-Alnm petit sac a main, contenan mnch pelet bleu et un peit mo rouge.
Priere de e relamer che Talo.



PLUES WLETOILES

en liquidation hez E. Robin & Go. iA Gde. 2.0 a douzaine de boatos.

LCubana, poupat us .t Iacehine a arul flailn
* :;ten. r~r~ %


AVIS

Les membres de a sectio nine du cercle A$ollonia les intdrosas et les amis di qu'las se sent tons retirds d to Association, depuis lo cmbre dernier; et qu'ls n' sent ancun ha. Pour lea membres,


Pour avoir dit Poi uiasance el de ?'IEn
Pour r4aliser e de votre travail q.ijoti tellotal ou Phy. iqu Ia moindre fatigue


Ir~A










QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page


3


etait


absente


du mi


crof


ilm de


cette


date


Page


3


missing


from source microf


m of this


date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page


4


etait


absente


du mi


crof


ilm de


cette


date


Page


4


missing


from source microf


m of this


date

























es plus RTES DE


Un Cadeau distngua se trouvent ches DON N. MOHR


LE SECRET
de
UHOIE CHIC

ensieur Maulerbe Labs~iasre t~ear-Pr pr~i taire do l'ather de ret de llomne h sis , inco, Grand'ne, No-155, Sla corinais5lace des ai a Clients du Secret de Iiomme
* u'l s tient lerur disposipour les coupes a mode : ane de Ville, Habit, Jaquette, dng, tc. Conditions aVfanLta- Promptitude - El mne. ALHERPE LABISSIERE.
Taifleur.



CLINIQUE
du
)r. P. . DI:SMANGLES nrmne mason F. Dudiwneaud (Rue des Casernes) Consultations
4 hres & 5 hres., S0


SON Y TROUVE AUSSI:
POUDR DE TOILETTE SURFINE: ROSE,
NATURELLE, RACHEL, RACHEL ROSEE, 0 CRE, OCRE BRUNE, VASELINE PARFUIEE
ET NON PARFUMEE.

DES PARFUMS DE CHOIX: LOTIONS AUX
FLEURS, EAU DE TOILETTE, BAY-RUM, EAU DE COLOGNE, EAU DE COLOGNE RUSSE, EAU DE COLOGNE AMBREE.

DES EXTRAITS CONC:NTRES TRES TENACES ET ENRICHIS DE NOUVVELLES NOTES
TRES A LA MODE:

CREPE SATIN, CORDOVE, IMUGUET, RESEDA, FOUGERE, DOUX REGARD, CUIR DE RUSSIE, PEAU D'ANGE, AM1RE INDOU, LA VANDE, RISE D'ORIENT ET ITA TRES VARIE.
TES.

RICI ASSORTtISME.: UN PAR'FUM POUR
CHAQUE GOLT . DE JLIS FLACONS POUR
CADEAUX.

ON EST TOIOURts SATISFIT DTUNE VISITE FAITE A LA AlStON:




No. 81 GRA ND'RE, No. 81


en. IcZ uC;z.voagrde eL


Alc


R!o


"s e e - . . et a semer la revolte parmt lea traen urs naon , de tes enevs ileurs. L'esprit d'indScipline, ie
er e caalu d i-rebellion, de resistance A l'autorit
r p ttvlr iaa mce mofren regne on maitre et prend posses" paenul a metre rei sin des corps sociaux. auax oesurure, a aneantir lea causea r a tener les eitL une eri Cependant, i1 y a quelque esptrance. On s'attend a des jours e oujoars grantiussante que nous ilors, a on aenir orient.
Lcoiilion ons enaluwe joutr. Geitt e ri- e a un aveikr souriant. SoniEonton niaqe jr. Gette cr-ns Une tete perspective encourage et e on exce nt efle sont const recs rconforte. Seulement, les hommes
Slus qualifispr qui dirigent les destinies du mont hmmes lea ps ulilrats pour de et sur lesquels on compte fere meent pour la rEalisation du norumondce enpea r et mnu s en per- ble ideal de paix et de fraternity ur a.>n par on pouvoir supnieur mautuelle, doivent se d~sinteresser aqun e. Les eaurs sont en- et mere plus d'altruisme dans
" ,r a ramte et le aespoir I exerce de leur minister. Qu'un t Ixt. Lea homes nations sent courant de confiance s'6tablisse
re Le homes d'Etat es o en-ire chaque people dans le but de
arraiS Ue Guuvernements sn1 on
oes. e G er tsont contcrer et d'animer une harmonic
fus Aucune inspiration ne vient ree a e
heureuse, capable d'effacer tout cc eur suggerer e mesures addqua qui frise ambition m aine, l
tes a prenare pour ameliorer les rie ab n a
conaitions de eurs peoples. Les A el du novel an, prdiorde Au seil du nouvetI an, prenona
aliesent; ur le dipositions utiles pour assurer
le unt les nes ls re et s' rtent une paix parfaite chez nous, afin Sunes des tres et ten e usoff ir en exemle no da se nuire. Aussi, ehaque jour et tracteurs, Que Ia nouvelle anne sour notre minuscul planite s'ac- faciite l'closion de id6aux les eomplissent d'etranges vnements plus 6evi en vue d'une tHaiti forhistriques. . . . . , ,.,r, W ,cr Iv


e, ptrosplt- e L 1 l 0itu. S*,, ' u . . e. Des politiques de grand renom meil!eurs et let- plus fervents acqui ont dji fait preuve de leurs compagnent tous ceux qui snt anmaptitudes de gouverner, de diriger, mas de tells sentiments.
de stabilizer, de concilier, demeurent stupcfaits, immobiles, a Max CILUMETTE.
vue de. scnes pen encourageantes qui passent cur t'cran de la vie mondile. Des homes autrefois
rdputs pour beor optiism,, s'in- ECOLE SPECIALE DE
quietent, prerdent courage en consatant que cheque jfur Ie molnde EN - )ATL(RAPIE
'enfone dan. des goutre. iml Reconnure d'Utiit'ii Piublique
netrables d'oi it no sortira p ut- Angle Rues
tide jamail dou C(entre e Mirtaieles
Voisi la gue rre, ceotte faucheuse 'ilpou e 2620
imitoyabe, qui ne mcnage ni ies g-k'e
hmrrmes, ni ieurs biens. La voici,
ia redoutabe, qui ravit aux peu- STENO - DIACTYLO
res lesrs jexnes gens et aux na- COMPTABLLIrTE
tions leurs forces vives. Elle dotrait tout, s'ifiitre pnrtit pour .Le seul itablissement jusqu'ici it prominer ses ravage . Elle men- P'ort-au-Prince oi les prescriptiOn ce de fire disparaitr eette civi- eehniques sont rigoureusement appliqueea.
isation dont nous nous gloriffen. L ne reduction a &t faite au taEt eomne des constructions sous rif g6idral des course pour tenir les secousses brusques d'un vilen rempte de la rarete du numira,
trembement de terre, elIe s'erou e. Demander Prospectu.
bera, eete civilisation, pour n'italer que ses ruines ddsolantes, i
moins que ceux qui sont au timon PATISSERIE FRANCAISE
des affairs ne prennent a cumur de
risoudre avec quitd et ddsinteres- Grand'Rue
cement les graves problems qui
cogent de ln situation mondia- Faites vos commandes i la
e, "Bifioulangerie Frangaise, vous
gr e spectacle impression- y trouverez le rneilleur pain
nant des desaistrex effets de la du pays, fabriquE avec la meil-


I


~- -- 8


ll IU 111 U



















le plus rdp


lcL'1


PENSEES faire conprendre le sons de notre
action, sa portbe, son utility, le . .I faent que quelque chose sub- temps qui est neces re son efsiste du pass, ni trop, ai trop peu, fet, A ta transformation des condiqui devienne le fondement de I'a- tions statiques du milieu. a 'evenir let naintientaut i travers volutiofi des faeteurs p.ychologiles renonvellements neessaires, la quest! tradition et runiti du genre hu- (A suivre)
main.
H. TAINE. -


.Ne faions nen maacinalemnt. (quoi que nours fassions aons.r tie toa eeur.
LOUSrEI.


PROPOS ET
FAITS DIVERS


C' ,era n 0u~r r. pitace
que culture. Nous conai era pu ee paee
mntpetement, qu'il y a vingt a'", , ' . igne t 1: 7iy . Obsron. L'.
S lore d'Haiti, et notre herbier -a l ^r acore et vert la iuconititue une collection de va"e'u mire aura a c.:ieur d. panD quieln t nu somnes seulb B prsse ll]:ij, . J ic5 p( .,*L:.ur. l .
dok m dang Ies Antilles e'i'Aml;l e a" "x . ie ' ii C.ue ', ot
-q-e Centrle&.Nous sommes fan a ena"rement erse de res iraniea .
liarisis avec les principales mala Le jitz Dnamiques so :s a dies des plantes bconomiqu~ a- iaguete poivre et pimet d'Arlors qu'autrefois on le ignorait h~iur L. Duroseau se surpassera.
talement dang notre mii: e On soupera par pe:i:rs tab.es,
nous connaissons auassi l thRe e- ce ai un menu d'amoureux. ades pro~res k leg eorabattr. N logique eat plus dveioppipe pari- dou'ts.
culi~rement celie des inuecte nai- A minuit, as coup de e.anon trasibles et utiles et les moyven pro- dItionne. eh! bien Von ehangera pres A eombattre les. premiers. Le des v(uEx, visages raprochis. A tins diront: tout cela n'est que de ia made charmane des g',rzand
ta science pure! Grreur, e".::s a p.res.
science pratique, lavie viai:e A 10 heures du man mas o
et animale dent dbpendent I r- dix heres, on C r ae a
che du monde et son progrs. Qu-t p.ece pour reond-ire ai'mab'ea organise un enseignemnt ru: . men: le inaith E gar" aux
adiqiat, si ce n'est nore S':to ce roueteurs!
qui pent Ltre aussi cril d
troduction de la linotyp ". .,n8LISE METHODISTE LIBRE
troduiction de la lIhti ':ii iZ.j I'tIl.H:W DIB IlfE
Iti. II rheentnt. orat RUE DU CENTRE
agi die dxvelt)p.r in es'iae Ser'ice de Lanitu-Veile:
figue-banane, que prq:i cha te a ,
et ardeur, par lexem:le e t i L Seri ':de i anliaC dit de.:.
parole, le Chef de FEtat :i-i Ln -Ue Vi:ie omm--*eera Ie .
c'est i notre Service que ful 0,:o- nedi o1 D[e-rno0re .idix h .res d
Ilu leI rBle essentil tliil teo o : oi- o .
ne sautrait nie-r a ha!te p ri. ,
puisque nous exportons aujo- LES CENTRFi -IIENS
id'hui, 1.500.000 rCgme e fig:es . - U P A AI NATIIONAL
banned. E t coid de O toutca.
les efforts ineessants de ch, iue Hir --md a aifi
jour, depuis 14 an,. pu 'r a. e que difii les c nn. so rentier ia production agrco!e par in. .: . a pa:i aoa. os an 5 trodutiopite cultures lorveiies 7er a ofe pr 'e Prsigranr inies, fourrages, plant- i f. deIn t a R .'pubique. ChaciuQ abre, planes oldagineuses, piantes ne S. Ex. recolt les p lt it die l"a A parfm, pices. et c. etc. En- C n:trai e nais cstte anne, 'a ri-fin. quel rlsultat plus tangibe q.u cep:tio eat on earatere paricucette transformation de Ia n.::;ta- ;ier. cea une ratie cllence le Pr~iident Stnio Vincent davolr appu de son presti CO
ge et de son autoriti son fvr


Grace Line: "Ibraire Nou
La Librairi e 1 ueux asortrle

(lklaisron de~ Cnflance Agence du Cap-Iaitien (Mais Cofn)

Service de iluxe rai' de etre Cap-


t:iati, a Naa ae ~t:. P. II. tr t.'.aks Na


La~ffli~S r 7. ';

t i'- -Ii x I-Ii


CatBine-. eafrieu esP,
minhfrn.

i'or ten -. ;:r .~

. (]i.FxCILLJt
.4 peal '
Cap4!autiuut P


1J, E. Hoover (Directeur de la Police Fddrale) : Crime ax CAtP-Al- i Etats - nis . . .
S4 hares i Dale Carnegie: Comment so faire des amis. w.York les Paui Reboux: Le Nouveau Savoir-Aimer .
Rtibert Brasdach: Corneille .
Nicu.as S-gur: La Chair et lo Cetur . . RtS- DU .,~ Pierrard: 'Terres des Indiens . . .
NI L Dande: tL3 Lys sanglants .:,
Ci. Leo1C tr: L, ' Mas acres de Sepgtembre .
C; . La.r: .- ro . Loa. XVI'V
! C::Zi i . Leyre: 1. ' L7'atli? it Pa mort de Marie-Antinett e .
, gi: G. I s tr, : B!'r i l', n cs e Rouges .
Ci: ,, & .: L,.:r Dam de Varennes . .
eadtw I. n 'omp abilt6 la p artie de totus . .
i:. /a De: rv: turs eiimentaire de commerce et do comtaitith
1,. L Ij e. &: e Commere elea Coimptabiifi .tb
L ; ~ ~ ~ I-_ ffi;s:!< e: 1814 .
1815 Lee cent jours). .
5 ,,:k_, 1815 i (Waterloo) . .o.

t. I Nand
. ~a:-ia-e: Nh~-fapis m ron .
Sair.:-Aaitaire Richie _ ~"~~~~"""


135. raxadu: C ra pralique de comptablit6 (2 vo1.) chaque vol.
CJpan: Na. au secreire cemm rciai .
$ 5Og Me. Laugiinr Nouseau correon ndant commercial en anglajs
Oil Cf tiian-ais. . .
0 e . area0de: La Nation HIaitienne .
1815 iLa seconds abdication), La toreur ban& Co.e
che . .


Ihone 291f


PA11PI If"S ;1I4GFSTIC .4 L 4: PU 4FmPACJE
('4 'U! ii




COBl iWPES


:- c-Ip~ i



ima.'-.a .urrse i I dddmi d'aoe ito iaiiae i-c Seniaen Tool-i l.a R~atm. Rwe de Pi L~be ~ ~ Et-


LI fE YFPTRL.NP i - CAFT.EL 1)5 NOEL,


Al. 11:::-:--- \NX iXRO~. LA~~ ICiT




li 'eure D'emeraude

AU;- CLUB PR! VE E PAL~r FIbLS-AiME

n gr :faux jaze qi excelle Li X~:ntialer le dygnein. ire lo dlanse

to~e $Imrao: hour ex~uae, eoro paraiieitt~e, p115-1 ~o~n ba~ c ~nheur dana imbne &oitiue des citirs en


Diors de fierie eat d'enchanatement! Cadre de rve!


La fBte sOr. radiodiffuse pendant une ou deux heures. Deux Pissants haut-parleurs amrplifieront dns a v: cour Ia repercussion dyramique du jazz. Entrie Gnbrale deux gourdes.
-- - ------------- : - - j:::-j---


MONDANITE


Hier apr-. Pierre de PA br& le oaring
Mie C


.~ o YFlia




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103533datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date December 30, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03533000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince