Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
November 24, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
This item was contributed to the Digital Library of the Caribbean (dLOC) by the source institution listed in the metadata. This item may or may not be protected by copyright in the country where it was produced. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by applicable law, including any applicable international copyright treaty or fair use or fair dealing statutes, which dLOC partners have explicitly supported and endorsed. Any reuse of this item in excess of applicable copyright exceptions may require permission. dLOC would encourage users to contact the source institution directly or dloc@fiu.edu to request more information about copyright status or to provide additional information about the item.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text




<:::;.~ ~ ~~~~~~ . . . . . . ." .v. . . . .::-.

. . . . . .




AUO flD1EN ONOE EN 1M06


p.yisident de Ia Rkpublique jamais et6 tent.6, par attun de nos
st6nio Vincent semble Gouvernements pour y mettre fin.
eir joics personnelles pou Le probl~me exigeait peut-Atre
e qUe quand son cerur lui d'ftre examine sous tangle de Ik,
-e:moyen d'y associer lea compassion, plut6t que d'une seadsh~ritees, vdrtM drastique, et la seule s-tlw" saurait computer lea bn- tion d'&quit tait de fournir u: I I es d I ce g6nreux abri et du pain, A eoux que von enijttdetpartage et qui toutes ten- p chait de mendier. ot t ogj-Sutagement de ceux, que Mais parce que trop souvn, I social, ondamne an manque chez nous tin homrne de
es.trtyes miners. volont pour lea appliquer, com.lppelons au basard les Cite ien de solutions raisonnables dore Ea Saline et da Fau- ment a '6tat de vwnx, dan dea
Sulonon axee tours mnaisons cartons qu'on no doplace plo'-. DTho es etclaire , euvre des t, erci i en eat autrement cet-e $nJe& quli prepare pour fois, et Monsieur Vincent mUD ' ite"iers des ouvriers habiles et 'accoutum6e par as vocation de
Orientation nouvelle don- bontet, prend lui-fntme l'initiat)Ve iklrole Centrale des Arts et Wune souscription publique, En wipour le reidvement de YEn- tte do l. I* petacle repoussant de cette' nos thbi ,tres, nos cercles monoaiis. ktse en guenilles, laisse aUx {nos Clubs Sportifs, nos 6Cole, los Q~e qu'attire Ia beauty de no, partieuliers, se dolvent par , te ft he impression facheuse, po i a Rpublique, cfouvrir leurs boUrkpour d~ruire lea pr6ventions sea, pour laum6ne sponta,'iee g&.
deja dresses centre nous nreuse ou modeste, qui eontribia4! the Propagande intressee, ra au soulagernent de I'indigenc. �Ot 6tat de ehoses West pas Mais ii fa98 alier vite, sana JOi. --etlYon eat bien forcA de re- ner, et se rappeler quo e n't2r t re, qu'A part des refoule- hon qu'A demi, que do fire pationots casionnels opfres sans ter Ia souffrance et de limiter Pauion par ine police trop api- mbne au strict superflu. Tour ne pas former quelque:s Yeux, rnon dosrieux n'-


COMMUNIQUE


la Direction Gen4rale de Ftsignement Urbain

3jaunes files qui se sent faith itment inscrire en rue de le o.urs du Brevet Simple ::-S:. et Supericur (Orientat rliale), sont avis4es que t'04tt Wouvriront le lundi 28 S1938 A S h. du matin auAils I>.G. E. U, Place do la ltale* site droite. (Ecole Vol.

%*re pt les.jeunoesgens ametsecondaire
jal i 2 me et qui non dI-~~:eur.]Brevet,,.gmii:d: ~aadoler Bevt imple do 41-, mt: narnmoins demands tr p0 e n vue d'entrer A
* n44ne du Cours. ConsOUf AgaIement 4co
S h Islunii 8Mo:-!U.Ioezl de.Ila. u,


Quo gauche). (Ecole Tertuliefi Guilbaud).
Les jeunes gons pourvus de Certificat d'Etudes Primaires et r1guli'rement inscrits pour Ia Prert'Ure Ann&e du Cours de Brevet Simpie, sont convoques pour leon0-1di 5 Dcembre, date d'ouverture des cours pour tous lea garons.-PERCAINAL CIBA

Onguent analgesioue et anti-prUrigineux produisant une analgesie slre et prolong6e de toutes les Isions cutayis ou jruqueuses grace aux proprits anesth6siques in:tenses de la Percaine.
- Ecz6 , crevasses du sein, Prux.it anal t.vulvaire Fissures, HA. morrdid .'


Distn~buteur pour Hlaiti
FortllauPric&


ROLLAND, REALISE LEMIEJX A METHODPg.


LA DERRIERE
::1 :iCAPITAIE

AIERJCME


RELIEF AUJOUR&lUI AU SYSTEME DE DSftNSE DE LA PAN AMERICAN AIRWAYS

Quito, Equateur.- Pour Ia premiere fois dans son bistoire, Quito, Pancienne et haute capitale dte I'Equateur, sera tell.s par anon avec es Etats-Unis et lea autres pays quand lI Pan AMerican Grace Airways dle barquera son premier passager et on courrier domain I i'a6roport de Mariscal Suere A environ 2,000 d'altitude dana lea Andes. Le premier avion de ce nouveau service - un Douglas 21 p-cssagers - arrivera Ie matin de Gun. yaquil et (Ie Cristobal, oi les lignes sen1t relies par des av'ona qti partent pour Mexico, Ia Californie, .e Texas et avee lea tClipperss, de5 AntiJies i Miami.
En inaugurant le flouveau scvice de Quito, qui mettra cette viiIe A une journke et demie des Etats-Unis, la Pan Americain Airways systalme (qui comprend I-a Pan Am6ricain Grace et les transports associ6s) relieront Ia .derire capital am6ricaine au system a-rien de l'Amrique Sud Centre et le Pacifique. Selon lea officials de ia Pan AmAie'ain Grace d'ici, lea avions s'arr~teront rdguli&rement A Quito cheque samedi et cheque mardi, Ce ouvea_ service placera la capital uquatonono -]i tiquenmcnt izso1e du reste du mvde it cause qU'PIc *0'st sittode sIMt' onM hoot pivo n en- ateax0 25-K de (f1i, 7r',tante vili, 4 Ia Colomb'e et i o ne enre do GC> yaqo, pr.nc p.l port de mer (if i'Eqatmeo'. J.squ'ici les passagecK. ie court-icr et. 10 cargaisen v-. :w:nt des Etas-U i des'aient &tre nti:vmins d 4abort L Guayaquil, a de
de Quito, de Guayaquil dt6pos1s sur un train de 011.it ou , avion ._," cjui ktaient er prtance pour Qaito.
Le premier .o, vers cette capitale rnontagreuse a 6 rdalise it y a piusieurs annes par le Capitaine Haroid R, Itarris, vice-pri:dent et manager de Ia Pan American Grate Airways, cand iI sonvola sur un avlon Fairchil do Guayaquil A. Quito pour la premiAre lois. Depuis ors les pilotes et lea techniciens de cette compagnie se sont mis A tudier la route. be 10 juillet dernier les premieres d &marches out &t6 faite pour con:prendre QuLito sur la route prineipale ic long do Ia tote occidentale do t'Amtrique dci Sod A, travers Is valIce do Cauca. En rue do ce pro jet to Douglas DC-3 a rempiaed los Amphibics Sikorsky employs sur I'ancionno route.
Dams Ie but d'accomoder los trans ports Douglas A l'a~roport do Ma-sital Sucre situP A 9,230 pieds d'altitude, iI a Ati agrandi. La vallne oii l'a6roport ost situP pent bion recovoir Yes avions. Asuncio (Pa-


raguay 6tait la demni{re capital sud-am6ricaine avant Quito, it tre reli6e aux. lignes international pan americaines.
. Ainsi est inaugur ole service eni .d-iagonal* entree Cordoba, (Ar. gentine) ot Arequipa (Pdrou) via I& Paz. Par ctte route la capitate holivienne cst directement relio par un service akrien r6gulier avee Buenos Aires, et lea Etats-Unis.

.:anuel de J. MAND-LEY :.n in rim Grae Arwayw.


THANKS GIVING DAY

Aujourd'hui 24 Novembre est )a ffte d'action de Grace Amdricaine. A cette occasion il y out ce matin a l'Eglise Episcopale, messe solennelle avec diacre et sous dinere. Au course de Ia c remonie le Ministre Amdricain a lu la proclamation da President des EtatsUnk en commemoration de cette date ch~re aux am4ricains et FEvdque Carson a prononc un sermon d circonstance. Etalent presrits" Son Excellence le President de Is apublique accompagn6e du Chef de Protocole et de quelques Officiers de son Etat Major conduite au Chmur par le Dirocteur de la Banque NationaIe, M. W. H. William, inembre A vie do l'Egise'MM. Meriett Cootes de Ia Ldgation Amdricaine et W. E. Bio qui servaient do commis. saires; de hautes personnalitds am6ricaines et baitiennes.
Pendant tout le tours de Ia cc,rKmonic, deux grands drapeaux Aux cofleuris amricaines et haitiennos furent terus clams I chmur et Perchestre du Palais exkeuta de beaux morceaux appropri& aux diff6routes phases de 1a ct'rmonie,
Nous envoyons nos sincres itlicitations A I'Eveqoe Carson pour t'eclat par'ticulier done A cette ft" t-o action de gries; lnne des plus belles cA bries aux Etats-!l.r d'A nrntiqo


CIRCUtLAIRE RELATIVE AUX JU'GES DE PAIX ET AUXN .ARP NTEiUS


Par" civcoiaice adress-e alx Con- l (41asres (10 Geuvernemont prts
es Ti-bunacux Civi s d ia Rdpubage, le Secrdtail cd'Etat do 1 Jui-UcC, Mr. Lot (;G Prophite, ieUr
-'sdenaWde d'user do tows mu yen Por obteio c ,c logoe- (ie
Paix 'accomiissemont satisifaisant (es devoirs de ieurs fonctionse de lui signaler par rapport rotivd, aux fins tiles, los Magistrat-de Paix qui mdritent. d'dtre rem.placks pour des manquements ai devoir ou des abuse graves.- En ce qui concerne les Arpenteurs. Ie Socrftaire d'Etat enjoint les Par.quets de redoubler de vigilance et (de veiller ce qu'iis r~alisent les operations de leur ministry dan-, les conditions d'ordre et de rtgularit voulus, dc faqon que I'habitude continue de bin i'aire finisse par d6terminer d lns Ia Corporation un redressement des mceurs professiomrelIes qui, jusqu'ici, no laissent que trop A d6sireri.
Nos en preons occasion pour presenter nos vifs compliments A V'actif Secrtaire d'Etat.

MASCAR ADE

C'est le titre de a 3e. revue a grands dcors que la Troupe PleMele offrira mercredi 30 Novembre au Rex. Mascarade, satire mordante, spirituelle de certaines rours haitiennes. Chansons savoureuses exkeutes sur des airs modernes par de jolies jeuines filles.A l'intcrpr6tation: Pom6ro, Day, Carmen Lahens, E. de Pradines, Marcel Sylvain,


Me. LOUIS RAYMOND
CANDIDATE AU BATONNAT

C'est avec plaisir - quo.nous aYeas reu. ta visite do Me,,-Louis Raymond, Chef do Divis ion au D.-


partement de )a Justice qui nous a fait part de sa candidature au Batonnat,
Nous lii souhaitons du succs.


REMISE DE TITRES


Au cours de la semaine dernifore, conformmert la Ioisur le bien rural dle famille, des titres de proprit signs du Prtsident de ]a Rpublique on 6t& remis aux formicra suivants: Turenne Volel et Danaus Duffauld.


NOMINATION


(>e"t avec pmIhi e . " (O To1is apprenons q:) c ist ?dorasieUr L4orce Mkgie, ancien pectemr tes Ecoazjz do in eirco. o:zc'ptu oJc
. driori de Jacm 1, qli a 6 ( m s Prtfet de
!'Arrondisseinmmt de Jacmel en reim placemert de AI. .,. Craft, Tous nos compimnnt .
INFANT ABANDONNE
EN deN
Le 19 Nvembre, i do i'habitation Pacot, 2&nw Section Rurale de In Commune de la flaine du Nord, Un infant du sexe masculin
i ngf de15ours environ, a 6t6 tronv6 s ]a route publiqoc. L'enfant a f6 baltisP l pa r It Cr6 de Fendroit et transport' immediatement

Urne E&fplt'te a (,t6 ooverte par irs a-ton t C's cncompCenl-,s aotx fins d it n: ie r s , inCo, ' 2 . pro odre ro ' 'rdo

(Voir suite en 6 me. page)











4 1MII
























Pour vos robes de hal avant de faire tous achats do Tissums
Voyez
[ Mine Vve El Safieh

lRne du i gasin

dc rEtat


LA SALLE DELECTURE
MAtSON PU PEUPLE.
OTTAWA, CANADAf.


ANCIEN


S'AlSILE DE SIGUENEAL


ERN-ESTG. CAM


IFED. DUVIGNEAUD


--.- -- --


No, 20122


PROPOSE ET FAlTS DIVERS




















La mission des hmme.s cornlmn~a le dixnanche 30 octobre. Deux cent dix hommes %pondaicnt A i'appel du bon curd oft des heureux P res missionnaires., Le rt P. Dubois se fit de nouveau entendre. Et come un soul home, 0es deux cent dix hommes doutaient avec la plus
anda4t ent in, ce flot d'dloquen-. ce et de savoir dent l'orateur fit ,pruve dans s brillante confdrence sr In Vol II on exposa o en expiiqua ies organisms; il ddsignu certain E &rands homes de l'histoire, rputds pour leur ath6isme aVIaM.ce ui, copendant, ia Ia veille de morir semprcss rent de partag'r ur .an x aux v6ritds do la eOgionl ci re~ciamtn.ent Ia prdsence on ju Vt noi, e'x tour des- . . dii C hia s.

I I :WI I U 'I ~ i lgttJl'a viI t,-x a r e
A.A '1oxtrcicet d. mardi. Ie R. I'. Morgancaiu: annonfla, pour le lnderow ., uc t'otncWrence stir lin sujet bt'1% 1 , U:- iScutd 0 prnmit
it Coa gui au1 .(!':9)n0st,.' e.C t (m m;
giienm rit f " %. .u gu~t: ohacun

mrs , -lotg
rut 14) 1t (p h::.e i' it an ieiintre q x" N.,'LCBC do l'enfer,.
Cos hc-r, 4 . a requrent ia
reconpf~nr ' loom>. -Et les confrc .di, pins en -)pi;isindr
Sarnic s stO . :~ sal. ds 1 mes, Ia oculesm. [ 1 -_nt, i " manage, lc
divorc,, i'aduitbre, o 6&me et le 9-me c61 1,,0:#.n- ,s,] protos111111 a.-,1, Li,.;.C F :.-. 10suit, SCn

. . . . . . ., t uie.s
(':(4;.,.r , r p,i:. v] ., gui ailaient
tic o'- ; 'F:-, t i 1 " 410 f i


La p ,r"',:r n ,;.-i. , -timn:r1Iaient kc'.i'id c'. di-htlit thombe : i ;i{,.,a'.t ti uT.~ uic. - .Vid (crime
tla. : tXd: ,l.lsir IUli flcn it.
t.l,a ( nlraic', Pxae au di- I tanne-, i t :mc vdritabi, apothoso. L( ,, it'c Ricrel mit tout. en -ure p'u"r (onner aette manto 1 ~- i,". blique---in cli at -une. r@'. s. n V qu.e I'ont jamais ell
'jfsq(ii Y pilus grands d"v~nement. Q. ! paroe L'tvdqtuo des Caytm- ,,': 'ieq-ues lr.tro v fL-i Pen Oo'dai-ement iflvitCS. D s.4 houo, sO8 p. m, 1'Egli e eaii comb). n:c grande quantited homresQ si tenaient debout, I. n'y avait pas de pilc pour umx. Cinq heu -I res, in Oie'monie ne cOcmmenvait pas. UEv&que tres occuptI n'a pas pu parth'irA tempo tuais iviendrmit quand mnie. On attendit sans murmurer, en so porta soulement en boi nombre sur le pdristyle pour scruter des yeux. 'horizon et assister aussi a l'arriv. de Monseigneur Person que lon aime


beaucoup h.Aquin. Six heuress' grenrent de lthorloge en m.me temps qu'un klaxwo se. fit entendre. Cest ui, se dirent-ils les-uns aux autres. C'tait Lui, en effet. 11 descendit de Ia voiture, donna ]a b'nddiction A Ia foule qui voulut l'acclamer. La cdremonie put enfin se d roller. Le pere Dubois monta en chaire pour annoncer le parcours de ]a procession: les enfants des 6coles en t~te et sur deux ranges; suivaient les dames et les jeunes lies, puis les chanteuses, puts les homes, puis le Crucifix port sur une estrade par quatre" jeunes gens et qui allait dtre placd A l'entr~e de la ville quand on vient de Port-au-Prince. Et Ie ddfil6 conimonqy, ddfilc' sans fin don't une extrdmit& touchait d6ja au partail de !a-vifle, ta'idls que 'autre oceipait ncoore cli, de 'Eglise. Elt ls catiqjs c.i 5e p.,riedres mont.derent deI Ia torrVOers le ciel, apJpant - Ar Ic pays la grande mistricordce de Die.
. AuCalva ro. avhnL ii fixation duI Crucifix. l R1. P. I)ubois prit la parole et. eni quolques eots. expliqua �a ]a fole cc- qu hdoit lui rappoler ce Crucifix loutes le" i'ois !uq'ele aura occasion do passer vtvant L"i: Amour, sacrifice, pardoll, foi Jure . L'EvqLue tOe b nit ensuite. avant puon P'attachit ala 1;ci'OIX.


Dams ie m ,me ordre, on revint A !lEglise. Avant ia b.hm~iction Ou Saint-Sacrement, le R. P, Duboi$ rmercia UEv~que. le curd etles fid&Ies.
Le R, P., Ricordel. a son tour, tr~s im, d'une voix fable, qu'on ne 1".i connam.6aiL pas, aLsourdie sans doUie par vrmoti, psrsenta se pus sincors emerciements'a Monseneurt Pe0son qui a bien YouluI rehauss'r do e a presence-cette cloture do mission, aux RR. PP. Rcdonptoni:,tcs gui sonte dpenSlS sans computer pendant la quinzaine au service de Ia paroisse; il ajouta, eno ntre, ses compliments pour le rdsuitat obtenu qui ddpassalt ses provisions, a ses cheers paroissiens qui se sont montr.s dociles et. idbles aux saints exercices. Monseigneur Person parley en dernier lieu: il donna des details sur lesmotifs do son retard,-repondit aux remerciementsa dent il
-6tait Iobjet-.de.-la.partdu.-.cur6 et O. d tR P. Dubois, exprima, enfin, l'admiration que suscitait en lui ce spectacle imposant aiquel ii venait d'assister.
Le R. P. l. ubois donna la benediction papale, MJonseigriour, la b6n6dietion apostolique. L'Evique officia auSalut du Saint Sacrewent ot 61eva sur les fiddles, A genoux 1'ostensoir d'or oti rayonnait 11fostie,
Ainsi se termmina la Mission d'Aquir qui, come on le vit, tourna A t'apothose, et les Aquinois reconnaissants confondirent, dans un mme enthousiasme, les RR. PP. Missionnaires et te bon pere Ricordel.


rc


e/=r*


TOTT


JEUNE FILL! DEYFIAIT SAVOIB



quo pour monter

le trousseau de son futur

menage une visited

s'Impose chez


Madame SIMON


Angle des rues Magasin de 'Etat
et ra-versiere.


ao elle trouve la bonne Toile de Fi1 pour Drap de lit, Nappes, Serviettes et robes.


Les plus grands choix Les prix les plus bas.


La Se-4tare
Mt.Eu'


Un grand piano (rn Oine) en parfait 6tal,
$'adresser:: & Lyn pre, RueKe ichel Peu-de-Chose.



FAITES ATE]


LE BAZAR .NA


Encore UNZflFIS, flj lit 'Sftre LE PREMIEi m-Clientle et a Pubc.-I tages do NOUVEAUXIF coulant de V'Accord J LA1TIEN, pour m, ray
Parfums lea plus.:e e'i
FRANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUtEURS de ] afam que zMarie.,6risart.
Vous le devez .vousD VISITER nos fRayons.


. . . . . .
CHARLES FEQU
&Cie
INGENIEURS
Consultations- Proj# culs Constructions - A Repr6sentations Githak missions.- . ;:.
Rue Bonne-Foi No.
T61: 3270
P. 0. BOX: IS0
Port-auPrince.
Haiti M(W.)


COR.ONNERIE.
MONT CAR


IHYPPOLITE R.)2
Grand'Rue No.


Awonce i sa biervei t qle quk t'oceasion de des classes .n Octobf tie trouvera desch garonnets fet fillettes.
Avant daller alleut! sipose & . a Gord:on.:::
Garmol oa xvans sortirl I'. Demandez.: toujts de Ku-Nut et t-- La-E.


A ll* . �.: ~~::-i: : I� . a n. . a l 7 Y :: .:.:. ? .: : .?


ttnt Sont solvent la cause,


. . . .
. . . . . . . . . .to . .
trpdacides dauis icsJn* C
Facilitet la digestiofntmaiini&' nant ces acides.wPttcz (yous
miens en prenMant:


. . : .


. 4 . .


I -1


0'-


I










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 eta it absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date










IFIANT


~'"'~1


BTL] MOT QU'ON:DOIT ATTRIBUER AU


QUALITE SUPERIEURE


FABRIQUE D'APRES LES METHODES


LES PLUS STRICTES.


BRASSERIE DE LA COURONNE, S.A.


TEL. 2622.


COLLEGE SIMON BOLIVAR


82, Avenue 1 hn Brown


LE COLLEGE SIMON BOLIVAR ouvre dans quelques jours sa :epti~me annee scolaire. Au ours de son existence et grAce k Iimiwnse bon vouoir qul anime se3 diigeants, il a cueili toute une
-noisson de succ ,. Maintenatt plus que jamais, chez tous lea Mai. res qui ont consacr6 sa sup.iicritil par ieur science, leur d6vcuenent et lear probit, c'est iz ferite volont6 d'ailer plus loin� et do roavcr, par Ies fats, les possibiitls do 'euseignement national. Adaptation complete aux exigences de la vie moderne et du nouveau conditionnement do VEnsd cement en Haiti. Pares et M~res de famille, si yos vahuez assurr as enfants un avenir certain, inscrivez-i*s au COLLEGE SINON BOLIVAR
82, Avenu !e Jrhu Brown, 82


. . . . .


Prenez
KELPAMALT.
Produltt base du KELP, 0]ante marine confenant toutes leg vitamines. En vente dans outes les Bonnes Pharmacies.


Ue faith est incontestabe

LE IRHUM lStaqittHE


c 9est la q uintessence





meilleures varietes de cannes


d'un vaste territoire

Jeunissanf.les meilleurs terror rs.


C'?st ce qui ait son arbme


GOIJTEZ ET COMPRE


PLUS VIEUX QUE NATHUSAIit


vt


- - ---- ,-----. . . : : : ': . : -S 7 -- : :
Aujourd'hul plus que jamla LE TEMPS EST PRECIEUX ne perdez pa Is v6tre
k chercher dane lea Journaux et es Revues les articles eltant votre rom ou traitant des questions qui tous intkressent puisque
aLIT TOUT3
BurSau tde Coupures de Journaux
Fonda en 1889
PEUT LE IAIRE POUR VOUS
aLIT TOUT'
renseigne sur tout
ce qui est public dans le
REVUES
JOURNAUX,
& PUBLICATIONS
de toute nature
Paraissant en France et &
l'Etranger
Oh. DIEMOGEOT, Directeur 21,: Boulevard Montmartre, " _ PARIS (2e)


P4GZTIC!


CLINIQUE
du
Dr LOUIS mrtPPOimYT
M4decine G6kirale
Phone. 8S73
CONULTATIONS:
2 1/2 A 5 p.m.
Chemia des Dalls - 7 k S 8Am,


CLINIQUE

Dr. P. C. DESMANGLES

anaienne maison F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Conultation:e3
4 hros A 5 hres. 30 .


BERLIN ER 1OF



- - - - - - - - - - - -


.A.S. . ,DN.L.---TOIJX. R ES BRONCHITES, ENROU.MENTS

I. NFLRUNZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORt��AU-.RINCE.A.II,aM.S aozoVIcc .


4A


tic NOVUVELULSTS a
Rue dt& CentreN.117
QUOTIDIZN ONDS LU 59
Par.
HENRI CHAUVEIT &.CXIRQT

ERNEST:G.:"IIAUVXT

FRED. DUVIGNEAUD
Ridactsnr en GAsP"
MAX DUAL
Seerita irs doen Us e~m
YVAN JEANNOT
Adminfitrtaw:1C. BEiaUBRTIUN

A LOUER

Mason haute en mur, ulse & Is Rue Pave e n face de Ia Halle Cot. dasco.
Pour les conditions, s'adreser au bureau du Journal,


Pour avoir du Polds, do la Puissance et de I'Energis. Pour r6aliser le DOUBLE de votre travail qaotidien (intellectuel ou Physique), sans Ia moindre fatigue


L'Ancien Testament nous ap prend que Mathusalera a attelnt I fige formidable de 969 ans, masI ii y a des gens mui pr6tendentt que ce vieux monsieur a v.cu cseul#. mentp 720 an., Ce dernier chiffre est encore fort honorable. Aucm autre home na vecu aussi vieux et scule" quelques muvre$ cr46es par la main des heronmes ont pu atteindre P'Age de Mathusalem. 1 nyo a que les pyramides d'Egypte qui le d'pqssent.
Mais il existe des choses plus anciennes que Mathusalem et les pyramides: ce sent les maux et faux de Vhumanit& Un des plus anciens et des plus redout6s est le paludisme, dent iI est deja question dais les chants d'Orph6e, c'est
*\ dire plus de 1.000 ans avant JI sus-Chrigt. Hippoecrate, Il pere de la mklecine, et le @e.bre m6decin Galien ont dkcrit d'une faqon d6taill6e cette-maladie qui a caus6 en Grkce de grand ravages et a grandement contribu2 i]a decadence de la prospire Hellade. L'empire remain a lutt& pen. dant des sibcles coatre Ia malaria et si les Romains Ctai,.t encore dans 'incertitUdeo an sujet de la cause (t tettermiaie, As 6taient tXm danmt- Fl:s a bonne voice, qud ii.- oust a><'h( k~s marais IenouraRt ZomeF ot construit des ourages hydrauliqus. Is ont de c*c 'ianii:re rc.ndu habitaldes de nombreuses regions, ui ont di 4> Ire abundonn&'s an moyon-ii ge, IorsqLI cts ouvragos .ort otombs en ruines, parce qu4 ItS habitants Ruccombaient sous mac'loio, des fi&ves mooun.ches.
Un Ittdien, Lain ~ii. ct:xpvnn plus tard P~opinion quo cot te in, aui, tlh tait Cmusd-e par les mouzstiques, mals ceIe thorik n lift pas. adopte. Pourtant Landcii avait raiison, commit Ia c.,, a trmoni tr e 1.av ,a: ?.u 880 ,.i. 4 Ro.trkeparLs len 1597.



I t~ ? FFFO O~h~ .1 il eOque
.U mF ot 0.0 It.,


tINo T t o lr.PN i i 0 I ?

coAeufw uicluiua 1-o r at (I.�t utC>Pibt (,'i- : t ift"u ne.lil dc"

� tac.Jrt , LNT, po gi'


L,"a (V~n~rni~: 'ti U~nPud n t _.t ge Sfi~vteC h<'ti , i'
lade uticz pm.di' ch,, aqiuac ai 0
grainn 40 doQI NINE enan
Ia: season ds ime. S Von iuiaest


atteint par i malaria, on do*t
prendre I gran'-m,, A I gramme 1300 do QttI,FInIPI' I(IO:. ieirime:t pun. chant ,5 h 7 jour.;. Ii n'est pas nC5cessaire du faux,' do tmaitement suppid.menta ire ift .1 ia .naladie vient A reparaitme, on dolt epdrer cernme Is premiZerc fois.






PENSflS

TOU -l cmmeetde la vie est

'ne~s#de omp~ari a= autr4.
-FENELON.


Chez lea natures dreitesp le -Caractere au tours des mm&%e, se d&L powilie peu A Pen de sea ciflauts, ganmw utn nn Yin tde sef im ptreJacques NORMAND.




PROPOS 1El11FA I WVRS

(suite)


INCENDIL A CAVAILLON

Le samedi 19 iNovembro, vers Its 3 "heures Ce Vapr' s-midli, tin incpdie a Ccat ,tCvaillon, cbez
M, Michel Abraham eof Pest PropIg6 Ana I environs. Pour atreiter le .inistrp, 1one maison a k6 inolie. Le bilan des ddgitts (,,,t do, cinq Maisons dtruites prlS




GRIANDIE FETE PE CHARITE A FLIPEl)UBOIS

Lez a; r{-.14 <vos dENl> Duben ois 4t inace11 DC(lo f(;. ~iuf~r~l !i:71iiitt'~i;~i ii
























25 anOnla KI
noe.

(I U LL . . . .



ena& ~t n n grnd noire Krf .t I . .be ' i' . .


EXIEI)ITI()N 1)E7.
F I(UES-AN A


INES


L 2 a Ser'ut' 'r} d'Ela t do ('orn [ . qto !a quar.itti Ce fl. 2I - ' 2.{,': L}.' agie -banta ne>.



AnzEe ; C 2v

I V ivomIe e0'e
C'h a .A t ill1 30'.12

(Ard C 1, n er.1 424 (
L6%lA 1,528

,Jee'r; n " . I . 1.Q55

Fond La. Grange 1.t82
Cap-I'iL n 5.910(

TIF~ tea r -gunco) 30.123


ORD RE E1)8 AVOCATS

(Covoca tion


UkG~e TRANSAThANTIqUB.

to S S, 4atnt Domaingueve. nmt des Ports' d4Nord, est attenadu 4 Pert-au-Prince, Mardi 29 Noit reparfira le jour mSne pour Santiago de Cuba et les Ports du Sud, prenant fr0t et passagers pour )"Europe, e6 transbordement A Pointe a Pitre.
Port-au-Prince, Ie 24 Nov. 1938.

J. B. VITAL, Agent.


PETITES


NOIJVELLLS


Lo 19 Novembre vorz Ie S hres a.m., sur I'habltation Leroy, 46me Section Rurale d in Commune de j I'Acul du Nord. le non.m Dorcilion Philippe tomba d'un orange et mourut illico.

La bicyclette z ARMSTRONG don't. I rejr ,.i tant cot Mr. Frank W. W Il. S O N, Aministrateur. de Ia Exide Storage Batterv S. S. cot bWon c,.nete r'.ns, .0 monde entier .oIU, -i su s' ric 'et, n rmoderNoois iAP'cii . 05J~CO d les : CcIet' u, a :eon;cn., it Lmrme. et pour cef,.-to. Lo :,test


eszonLioli'metn bus
m CT CI. torah' Gen'pr }. "rmmu o ; 3} i il a C>t






e'u CI. t y\ u it- ew'. l'par ces tmc; dc o (14e'',' ."+ f e
C I fl-'''"' 2


4 41 Ii, . ' l a rt p t C' tem,~- ic . r!. 4-. oAl utspa 'hvc Ia ,c"enne SMi-o,'- J.ean Tara.s of Ivous scrtz sat:.f 1

ittn ]- t '~i ',[,. 1F 1. ) iNovcmS F i r a .lesi-C (0 t F>-robesF et- 5


{W ~ ~ o a' trie 'a' ,<
~ai o I a I : K(. F,

lea 1et)otie 4' rniiF'vep
Biatrrchis. .' 4
tunme. donnte cr1 P ro satisf.action aix datics c.:c'et.

leZ 19 CLI CoP .he - or; a troue A Ia 2i'me Sectior r nine -,Ce licogano, Ic cadax're C' a n:,connu noe n>oit ant aucurnetrace. de biossire.s ni do


PIi- it -. r. c-ic etciK I-gant, haMi1 eZ-VOU s cK a Manrice FKambert, tailleur loit Ia Rue des Casci', es No. 28.


Ift sa iaiSdTribunal Ci- La . t-0itienne de Spectavit do ce lb. o e, xendredi 25 noci(.,., :ro ,.s:-~o .< za voeals .;ont t'i do seo r6unir un. ta ir sa les Ce nouvt'i, V fotn Assembie (ent n ucentre de la viule dans
rale an Palais d Justice, ]e mardi ul deS aPrltem-elts do Il Soei& t6 llairienne d'Au tomob Res, ]a deu29 du m6me xnois. 0 dix heures d V('10ot'd x>nme a.u Portail de L oghne et 1a matin, pour proceder aux elections rCroix-ds-Bossalos. :du bittonnier et ds mmrbres C,( 1* Conseil aqpels L g~rer ies intfr !is Voulez-vous reusmsir en affaires de Ordre jusqu'A a fin du present dans le monde? Soyez bien habilexercice.
Contormrent i Ia loi, les 61ee- 16. Allez aujourd'hui m6rne faire ton urontli 4u)aq1ue , lue soite prendre Yos measures par Louis tioms ont liu quoe1quo soit le Vilmenay Junior, Ie maitre-tailleur nombre des prsents. moderne qui garantit le succs et
Port-au-Prince, Ie 23 Nov. 1938, adapted le costumes i Ia personnalit6 de chacun.
Eim. RAMPY, Adresse: Angle des Avenues
Lamartini~re et du Travail, au Ancien BWtonnier. osVra
.is:V .a-


REX

Pr6sente Dimancho 27 Novembre
en grande soir6e
Victor Frarinet Tania:*Fdor

LE CHEMINEAIU
d'aprbs Ie chef-d'weuvre~'n v~nemprites. a


Dimanche en matinee A Paramount un drame mouvant qLes Bateliers de laVolga lnterptMtq par Vera Kor~ne la troublante at PierrmBlaniehard, 1'ni gmatiqu .Au R ex .8hrs. 860 oLe .C hem ineaus adapt du chef-d'wuvre de iBche-' pin aveo Victor. Fan t e t Taima F'ddorXtln film it Intrigue attac-hante Fune 4tude Approfondied&s 'hom-' most:


Agie:du. .Cap-f alten


Service de luxe inapide entre Cap.aitien et New.Ycr. D~parts r6guliefl du CAP-HAITIEN tous les Jeudis 4 4 heures P. MX et arrives A New-York lea Lundis- matin.PROCHAINS DEPARTS DU

CAP-HAITIEN


SANTA ELENA SANTA ROSA SANTA PAULA SANTA ELENA
SANTA ROSA SANTA PAULA


24 Novembre ler D6cembre
8 D6cembre i5 D6cembre 22 Dceenbre 29 Dcembre


Cabines exterieures,
minimum . $
Cabines intcrieures,
minimum . $


135.00 95.00


,Librairie Noi
Ls Librairit In. talet

(marv e ontlance)


13 1:
IF
I
S

4 41
I


pour t{ojtc Ruti'es re.n.seig~n~eetS, s'avrosser it:

H. C'IA XCIULLI & (oAgents,
('up-Hutill Phone 219



PV {:.' Ic It.' K4>> '.otre Edip h a prtm,:'c colonIe, S.", "gre ce qu ii et convene d'appeler I humanisme au lieu de CO U "' c oneno. tM. ec.
A I '-"'. porda; iumots d'OcN, - ,,:. . ' ,rcg, >.re 6 mariages, , nass.ncs, 6 decs et 1065 citoyen- ot nbltenu leoU carte d'identit{-.

Pour f.ir" do bones enplettes, on mt ar jamais de passer A
tPEpi,,eric� i-iily, si.tu~e A ia Rue BonTre-Fo, oi se trouvent les rMlleans rocits aimentaires.

A ia Fer ic-Ecole de Marigot, il y eut, mereredi de Ia semaine derniere, en grand meeting agricole auquci prirent part routes leg notabilites d 'eriiroit. Au cours de cette ree.ifl PAgronome Albert Octcnaie .rit h assistance qu'il avai' t dcid6 d'appliquer aux plantations do figue-banane les me"thodes meodcrnes de culture.

Luttez victorieusement contre la grippe on portant un vtement chad, tricot6 h ia main. La plus belie gamme do lane A tricotor chez Madame Simon angle (I's rues Magasin de F'Etat et Traversitre qui st h votre entire disposition pour toute indication ou conseil utile pour tricoter vousm~me un vtoment chaud qui vou's garantira contre les changements de temperature.

Avec les derniers arrivages, la maison Paul AUXILA s'est pour-


Robert Brasillach :\ Corneille. . ffjtler: M a D octrine . .,: . .;i~
?ierre Lyautey: Revolte au Mexique. . 1. .
enri Bordeaux: Premiers roman's Lweig; Marie-Antoinette . . .4 1 ercel: Croisiire blanche. . .
\raet: Commnnt on apprend h patter en public., ,
?o.tballeur entraine-tol. . . 4.
Ruffier: Soyons forts. Abb4 Julio: Grands secrets merveilleux. Abbk Julio: Petits secrets merveilteux lagot: L'1Iypnotisme A distance. Jagot: Magn6tisme, hypnotislie, Suggestion . . . COLLECTION &LIVRE MODERNE ILLU$TREx (G. 1) Binet-Valmer: Lre D~sir Claude Anet: L'amour ,n Rugsie Carco: Le roman de Francois V lIon Carco: Perversit6
Ctine: Voyage an bout de lI nui; (2 vol.) Chardonne: Les Varais Chardonne: E-va
Chardonne: L'Epithalame Chevallier: Clocheinerle Delteil" Jeanne d'Art Rostand: L'homrne que j'ai tu6 Pr~vost: L'homme vierge Morand: Magie noire . Morand: Boudha vivant Maurois: Arie ou Ia vie de Shelley
Byron (2 vol.)
Etc. Etc.
ALMANACII VERNOT 19 . G. 2.00,
----------:.


JOUETS


ASSORTMENT COMPLET DE JOLETS POUR ENFANTIS PASSED A L'ANCIENNE MASON .RANQOIS FREDA, GUAM

RUE KT VOUS AUREZ L'EMBARRAS DU CHOIX
3n3.*#aonntf.,nenflc'J~fflfllti P#E~C'fl.nnt;nf .nlhf


SERVICE EFFICACE ET
DURABLE!
Les accjmuljteur EXIDE sonl r@llement de bonno qualit6. Le matt.rieI employ6 i lent fabrfc'lion,
est garanti par 50 annes d'exp' rience. 11 contribue ii justifier votre confiance en tous temps. Ne vous laissez pa. tenter par des batteries qui se vendent 'abon march car Ia meilleure, en r ealit6, ne co te pas plus cher que les autres.











LA BATTERIE DE LONGUE VIE


Distributeur pour Haiti FRANK W. WILSON
Port-au-Prince, HaYti
P. 0. BOX 161
The Electric Storage Battery Co.,
Philadelphia U. S. A.


vue des vari6t' s des toileries des -. . -.-:. :"plus fines de la place. "
Une visite s'impose. l'attente de ses nombreux et fideles aubaine dimanche apiOr3,., clients, Aprs les reparations qui les amateurs de Basket I)
C'est lancienne Maison oi s se poursuivent, i'picerie donnera
trouvaient installed's les bureaux de sur la rue Pav6e et Ia Grand'Rue. __- . . la Colombian Line, sise A Ia Rue
du Quai, qui servira de local h la Pas possible de lattendre, MoGrace Line don't le activists A a, je tours .acheter pour monrma--- avi e fA
Port-au-Prince cornmenceront j ri . un beau pyjama que j'ai vu ce partir de- D"nembre prochain. matin a Ia Chemarie Lafayette,: * . ,i.
rue du Magasin de l'Etat. No. 95.- . N ,M.*
Pour avoir tne bonnie chemise,
r~unissant toutesles conditions d' Dimanche prochain, une int6reslWgancc, Ce solidit et It fini dsi- sante partie de Basket Ball sera -.
able, une visite aU ' ;:w-w iou6e au Pare Leconte entre l'&
At, 91 .Rue du Magasin die TEtat, quipe de Damien et une 6quipes . .
lectuonns.Le. dens g"tictn n&A.n- M chineuxe 4 T s'noe . oeTalarnas, Geoges4etMons-Machine aCll4I~rD
La .Mison Catera, amnienenus de& Etu is el il ane64 papietcgbr
:Maison folt6, tempte agrandir son. out pratiqu& avee 4l ganee c gen. V ViesOrl tf
*picerie pour mieux r4pondr : iiretF:i sport yprendront part. BeUe 1:k


TIENtflLSTs


PRIX DE PASSAGE: Ca p- Hait ien-New-York,
felre Classe:


. . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . .
. . . . . . . . .


)

I


10 u E T


JOIJETS




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103502datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date November 24, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03502000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince














AUOTIDIEN 1NOE EN 186


ERNEST G. CRAUVTT DrcteurProprittn eA

FRLED. DUVIGNEAUD)

Dircter


L'ASLE 8DE SIGUENEAL


ident de Ia Rkpublique jamais At6 tent,, par aucun de nos St6nio Vincent semble Gouvernements pour y mettre fin.
se s joies personnelles pour Le probl~me exigeait peut-4tre
S que quand son eteur lui d'6tre examine seons tI'angle de IRy
le :moyen d'y associer les compassion, plut6t que d'une sedish6ritees, vtit drastique, et la seule s-us saurait compter lea bon- tion d'4quit4 6tait de fournir m:
e s oes de ce g6nAreux abri et du pain, A ceux que Von em- I
departage et qui toutes ten- pchait de mendier.
I.a-Soujagenent de ceux, que Mais parce que trop SOUVen,
sociale, condamne au manque chez nous tiun homrne d St~rtres mineurs, volont pour lea appliquer, comfplonS au hasard les Citb bien de solutions raisonnables doris doe la Saline et da Fau- ment A l'6tat de vCuax, dans des
SulDonavec eurs rnaisons cartons qu'on ne doplace plu. Die es et claire, POeuvre des tmerci il en est autrement cet-e ttJien& qui prepare pour fois, et Monsieur Vincent ma tellers des ouvriers habiles et I'accoutumbe par sa vocation de Orientation nouvelle don- bont6, prend lui-meme l'initiative ineole Centrale des Arts et d'une souscription publique. En
pour le redvement de PEn- tate do li.e il s'inscrit pour la nu e, Ia Maison de Riducation me de deux cents dollars, qui s'aIPOWfour, la Fondation Vin- joutent A Ia riche offrande d m t pour Vassistance des Orphe- bien de campagne A Sigueneau, d'uIla multiplication des Ecoles ne contenance de dix hectares, planes et des, Cantines Scolaires, t6 en 'ivres alimentaires, et sir
-C Wies Agricoles du Morne sequel s'W6Ived6jh une maison, ca;CommisThires, do Belliguy, et pable de loger les premiers perkth Gonave. sionnaires. L'exempla est contaan- pas que cela fait, dirait gicux, surtout quand i! vien de bwteler une s-omme immense de haut. Les Ministres, A la suite du President rivalisent de gtindrositd. epa suffisante! pense le Presi- Le Senat et la Chambre nattnafrcent e i saisit Foccasion dent pas d'etre soilicitis, pour apcwt anniversairse son - orter lear obole la souscription.
4 IaPremre agitratu- Au total leg valeurs dji recueirie Ittat pour ajouter , lies permettent d.jA d'entreprenrod ah sations sociales ; dire ies premiers travaux d'amVide.afondation d'un Asile de- nagemrnent et d'agrandissem .t. il'indigence des deux sexes CA Mais i! faut encore de largest, Itos Aiges, que ton volt rodr beaucoup d'argent pour von r < Salbords de nos quais, Ia beo-- bout de la ge6nreuse entrepris t
*tordue par ia faim et les blas- lui donner l'ampleur charitable ,vi fietla main tendue sans ver- correspor.de A sa destination. Le ge aux pitis. Corps constitutes, le Comm 'c,
spectacle repoussant de cette nos theatres, nos cercles monaon Ase en guenilles, laisse aux nos Clubs Sportifs, nos 6cole~, es ies qu'attire la beauty de n s particuliers, se doivent par tute SuIIe impression ficheuse, ppo la Republique, d'ouvrir leurs bourkpour d6jruire lea pr6ventions ses, pour i'aumone spontan . gPdja dresses contre nous nereuse ou modeste, qui contribue1t me propagande int&resse, ra au souagement de l'indigencE. �t 6tat de ehoses n'est ps Mais ii faut alier v-ite, sane Jesi. etFon est bien force de re- ner, et se rappeler que ce n'e'tre tre, qu'A part des refoule- bon qu'i demi, que de faire patieroe casionnels op6res sans ter Ia souffrance et de limiter 'auon par utine police trop api- mne au strict superflu. pour ne pas former quelqueYeux, rien de sbrieux n'a- R. C.


COMMUNIQUE


la Direction Gen4rale de

aign ement Urbain

jeunes filles qui se sont fait rent inscrire on rue de ~ lea .ours du Brevet Simple :Stevet Superieur (Orientatlerciale), sont avistes que ti: $s'ouvriront le lundi 28 S1938 A 8 h. du matin aula D. G. E. U., Place de la iftae, aile droite. (Ecole Vol. Laporte).
%*re part.leejeunes gene aVParenu
Yenseement secondaire
de 2 me et quti, non
de lear Brevet Simle deo 6 t: nmanrmoins demand t i:p[ e n vue d'entrer A ti e du Cours Conpour AgaIemen con
lI lunMi 28 no-u leel delaD. c .U


le gauche). (Ecole Tertulien Guilbaud).
Les jeunes gnes pourvus de rtificat d'Etudes Primaires et rz'igulibrement inscrits pour Ia Prer:0r Anne du Cours de Brevet S mpie, sent convoquis pour le undi1 5 Dcembre, date d'ouverture des cours pour tous les garons.PERCAINAL CIBA

Onguent analg'sique et anti-Purigineux produisarit une analgsie ssre et prolongbe de toutes les 1sions cutanyes ou nuqueuses grace aux proprits aiesth6siques intenses de la Percaine.
Ecz6ma, crevasses du sein, Prurit anal ot vulvaire Fissures, H& Imorroides.

FAUL COUPAUD,
Distrbuteur pour Haiti
Port .au.Prc,


ROLLAND, REALISE LE MIEUX VA METHOD DE
?;:.:.:.E U � . :t. . : . . . .: . . . . . . . .: :D E. .: .:: .?P g .%. : .: :.:. .


No. 20:122


LA DERRIERE
: : 1 . . . . .

CAPITAIE AMERICME


RELIEE AUJOURI'lBUI AU SYSTEME DE DftNSE DE LA PAN AMERICAN AIRWAYS

Quito, Equateur.- Pour la premire Lfois dana son histoire, Quito, I'ancienne et haute capital de l'Equateur, sera relite par avion avec les Etats-Unis et les autres pays quand la Pan American Grace Airwvays dltbarquera son premier passager et son enturrier demain h 1'abroport de Mariscal Suere A environ 2,000 d'altitude dana les Andes. Le premier avion de ce nouveau service - un Douglas 21 p-issagers - arrivera le matin de Gua. yaquil et cle Cristobal, oh les lignes sent relies par des avons qui partent pour Mexico, la Californie, ITexas et avee les WClippers, des Antilles a Miami.
En inaugurant le r nouveau s evice de Quito, qui mettra cette ville it une journey et demie des Etats-LUnis, la Pan Americain Airways systeme (qui comprend 1A Pan Am6ricain Grace et les transports associs) relieront la .derribre capitale am6ricaine au systsme aerien de 'Amtrique Sud Centre et le Pacifique. Selon lea officiels de ia Pan Amrien'ain Grace d'ici, lea avions s'arreteront r6guli&rement A Quito chaque samedi et chac mardic. Ce nouveau service placera la capital <(uatorianoe-tiquemcm,,t isoiee du create dumde A cause qu'ie e'st situde s , un Mm haut pmic.m, amunien -- a deux h: u, lasi de (' , s rn utante vii ci Ia Colombe et i une heure de G:,yaquig, prncim. port de metr de i'Equateur. Jusqu'ici les passageK. me courrir et la cargaison ve ::nt des Etas-Unis devaient tre ;iminds d'abord A Guayaquil, au deHu de Quito, de Guayaquil d6poss stir un train de nuit ou Un avion ~!. .qui dtaient en parlance pour Qaito.
Le premier vo, vers cette capitale montagneause a dtk6 raise il y a plusieurs anmes par le Capitaine Haroid R. tiarris, vice-prisiident et manager de Ia Pan American Grace Airways, quand iI senvola sur un avion Fairchild de Guayaquil A Quito pour la premii& re fois. Depuis lors les pilotes et lea techniciens de cette compagne se sent mis A ntudier la route. ie 10 juillet dernier les premieres di'marches out. 6tb faites pour con:prendre Quito sur la route principale le long de Ia cote occidentale de tAmdrique du Sud A travers Ia valke de Cauca. En vue de ce projet te Douglas DC-3 a remplac6 les Amphibies Sikorsky employs sur I'ancienne route.
Dans Ie but d'accomoder les transports Douglas A l'abroport de Marsical Sucre situ4 A 9,230 pieds d'altitude, il a &t4 agrandi. La vallIe of i'a6roport est situP pout bien recovoir Yes avions. Asuncio (Pa-


raguay Ptait la dernihre capital sud-am6ricaine avant Quito, Atre relive aux. lignes international pan am~rieaines.
SAilsi est inaugur le service en
-dliagonalx entree Cordoba, (Ar. gentine) ot Arequips (Pdrou) via
la Paz. Par cette route la capitta:e bolivienne est directement relide par un service abrien r6gulier avee Buenos Aires, et lea Etats-Unis.

:Manuel de J. MANDIULEY PaT Amerlkan Grace Ajrwayw.


THANKS GIVING DAY

Aujourd'hui 24 Novembre est )a f�te d'action de Grace Am6ricsino. A cette occasion il y eut ce matin a l'Eglise Episcopale, messe solennelle avec diacre et sous diaere. Au cours de Ia chrimonie le Ministre Amdricain a lu la proclamation dcu President des EtatsUnis en commemoration de cette date chbre aux am4ricains et FEvdque Carson a prononeP un sermon de circonstance. Etalent presents: Son Excellence le Prisident de Is Rpublique accompagne du Chef de Protocole et de quelques Officiers de son Etat Major conduite au Chmur par le Directeur de la Banque Nationale, M. H. H. William, membre A vie de 'Egise;MM. Meriett Cootes de la Ldgation Amdriraine et W. E. Bio qui servalent de commis. saires; de hautes personalities am6ricaines et haitiennes.
Pendant tout le course de Ia cremonie, deux grands drapeaux aux couleurs amricaines et haitiennes furent tenrus clans ie chmaur et 'orchestre du Palais exkcuta de beaux morceaux appropris aux diff 6rentes phases de Ia ceremonie.
Nous. envoyons nos sincres iflicitations A l'Eveque Carson pour Fclat particulier donn A cette fto daction de grices lone des piu blles c-A!bries aux Etats-Un!is Ad' rn rt - e,


CIRCUtLAIRE RELATIVE AIUX JUG ES DE PAIX ET AUX ARPIENTEULS


Par circulaire adresse "Imux Commissares du Gou'vernement pres e Tribunaux Civils de la R6pubique, le Secrtaire d'Etat de iI Justice, Mr. Lu G. Prophte, leiur demande d'user d tous moyens pour obtenicm -des Juge< de Paix i'accompissemen satisfaisan'lt des devoirs de leurs fonctions. et de lui signaler par rapport motiv6, aux fins utiles, les Magistrats. de Paix qui meritent d'etre rem. places pour des manquements an devoir on des abus graves.-- En ce qui concerned les Arpenteurs. 1e Secretaire d'Etat enjoint les Pa'r.quets de redoubler de vigilance et (de veiller ice qu'ils r6alisent les operations de lour ministbre dans les conditions d'ordre et de regularit volusl., do faion que I'habitude continue de biom fair finisse par determiner dons la Corporation un redressement des mceurs professionnelles qui, jusqu'ici, ne laissent que trop A d6airer.
Nous en prenons occasion pour presenter nos vifs compliments A I'actif Secretaire d'Etat.

MASCARADE

C'est le titre de la S3e. revue i' grands d6cors que la Troupe PleMeIe offrira mereredi 30 Novembre au Rex. Mascarade, satire mordante, spirituelle de certaines mmaurs haitiennes. Chansons savoureuses exe4cuties sur des airs modernes par de jolies jetunes filles.A interpretationn: Pom6ro, Day, Carmen Lahens, E de Pradines, Marcel Sylvain


Me. LOUIS RAYMOND
CANDIDAT AU BATONNAT

C'est avec plaisir que nous avons regu. la visite de Me, -Louis Raymond, Chef de Division au D. -


partement de a Justice qui nous a fait part de sa candidature au Batonnat.
Nous ui souhaitons du succs.


REMISE DE TITRES


Au cours de la semaine derniitre, conformment A i la loi sur le bien rural de family, des titres de propriWt signs du President de la Rpublique ont 6t& remis aux fermiers suivants: Turenne Volel et Danaus Duffauld.


NOMINATION


(C'est avec piV que nous apprenons qm ,: ,r'est Monsieur Ldoce Mkcgie, ancient 1npecteur des Ecolez de la irconcrdption de Jacme, qui a 6t , mme Pr6fet de 'Arrondissemenmt de Jaemel en rem placement de M. B. Craft. Tous nos complimen t

ENFANT ABANDONNE

Le 19 Novembre, prs de i'habitation Pacot, 2nwme Section Rurale die nla Commune de la Plaine du Nord, un enfant du sexe masculin Ege de 15 jours environ, a 6td trouve sur ]a route publiquc. L'enfant a ete baptise par It Curd de Fendroit et transported immediatement SI'ho pital Justini:n.
Une enqt'ee a (t6o ouverte par les a tor t cornp entes anax fins (Fidentifier a ,, me .i at c prendre
re me'-t;"- que de
prorldn,

(Voir suite en 6 me. page)











I fI[ O 9[fli



4 1i
MII
























Pour voyes robes de hal avant de faire tous achats de Tissus
Voyez
Mme Vve El Saieh

Rue du iiagasin

de 'Etat

- - - n*n nn na 4


LA SALLE DE LECTURE SMAtSON DU PEUPLE. SOTTAWA, CANADA.


ANCIENT


PROPOSE ET FITS DIVERS
















.- i.eaaaaa~af,~L~L~LsflSSS5Sdt2t####P~tf


La mission des hommes com. menga le dimanche 30 octobre. Deux cent dix hommesi pondaient I l'appel du bon curd et des heureux Pres missionnaires. Le R. P. Dubois se fit de nouveau entendre. Et comme un seul hominme, ees deux cent dix hommes decoutaient avec la plus grande attention, ce flot d'61oquence et de savoir dont lorateur fit prouve darns sa brillante confdrence sur Ia Fol. II en exposa et en expliqua ies organismes; il designa certain grands hoimmes de P'histoire, rdputes pour leur athdisme avace( qui, copendant, a la veille de mourir. s'emtztn du Christ d'arr:ver .usquli, Ir, malgr leur1 vi f l.I n-'.
A i"1xtrice du mardi., e R. P'. Morganc annoJlona, pour le lenderoin. uine ttonnrenee sur utn sujet bn41 :t, 16.1i ditcute e profit de.f'onmi~enses i cwux qui aurag~i: le kshtr I r(vdler lobjet do . t,.b ru caierio. Les rlonlst, .:enuiplibrentett;im ll .6oof '
gn ren du vi iner quo c'hacon per[.t ha q c Qekt juesues nt Cos huro.x giants rturont ia recompense promise. E-t les confdrences, do plus n pius intressanties sur 2-. sa Iat d s Ames, la concession. [a mort, ie marriage, 10 divorc, I'zdutere, e 6&me et Je 9&me VF .c .krnts le proestnnasmK, i>. r nc-mconnrriie, se dir o n;.t. . I, nin e u . oailns e t t e pilo S , .' r. 11, ' h e t

de.s o . a' x n. - t' Miairs et vi. KU - 'F-.d


.La t.'' i.' n1 ;tman.

Iaient c lnr a. dix-huiit
thorn r. ;:"?:;' '_. i TaC e uaicfi 0 td ferme
dore ; ' t ,? i)' :. 'c g . ,

., e': gni rail', fixde au dinanch-, te vritabo aipotheose. Le .bon ir Ricrlel mit tout . en ere opo.r onner A cette maniestai .-bliqtue-- in eilat une . r6py.tu .''n quf.e n'ont jamais eu jusqu' i1 l. plus grands evenemnt. d. l- paroisse. L'Eveque des Ca"' CAt L iad'ques prLtres y Lren coradiiement invites. Des 4 houre 30 pJ . PmEglise dtait com.ble. Uner grande quantity d'hommes so tenaient debout, il. n'y avait pas de place pour eux. Cinq heures, n er 'monie ne commengait pas. 1Ev&que tres occupy na pas .-tu partliA temps mais it viendrait quand mniew. On attendit slans murmurer, en so port soulement iien bon nombre sur le pdristyle pour scruter des yeux I'horizon et assister aussi A l'arriv6 dde Monseigneur IPerson que Yon aime


beaucoup h Aquin. Six heures,s'egrenbrent de lhorloge en meme temps qu'un klaxbon soe fit enteindre. C'est lui, se dirent-ils les-uns
aux autres. C'6tait Lui, en effet. 11 descendit de Ia voiture, donna la bdndiction A la foule qui voulut l'acclamer. La cdrimonie put enfin se ddrouler. Le phre Dubois monta en chaire pour annoncer le parcours de la procession: les enfants des 6coles en tite et sur deux ranges; suivaient los dames et les jeunes filles, puis les chanteuses, puis les hommes, puis le Crucifix port sur une estrade par quatre' jeunes gens et qui allait tre placed itA entreee de la ville quand on vient de Port-au-Prince. Et le ddfi14 commenqu, ddfilc sanIs fin dont une extrdmite touchait ddja au portail de la vinle, taidis que P'autre occupait encore eol de 'Eglise. Elt lEs tcantique t le s plrieres montdrent de la terr.vOers le ciel, appelant :ur lc pays la grande misdricordce de Dieu.
. Au Calvare. avaLnL a fixation du Crucitfix, le R. P. D)ubois prit la parole et. en ququgues mots. expliqua � la foule ce que doit lui rappeler ce Crucifix routes les fois (qu'elle aura Foccasion de passer d(vant Lui: Amour. sacrifice, pardon, foi jure. L'Evque le bfnit ensuite. avant qu'on 'attachit 'a la Croix.


Dans ie mme ordre, on revint A IlEglise. Avant la btmbdiction du Saint-Sacrement, le R. P. Duboi$ remercia F'Eveque. le curd et les fidcIes.
Le R. P. Ricordel. a son tour, trbs emnu, d'une voix faible, qu'on ne ui connaissat pas, assourdie sans doute par vmotioTn, prbsenta ses plus sncrS remerciements a Monseunour Per1son qui a bier voulu rehausser de sa presence cette clture de mission, aux RR. PP. RgcdemptoriStCs qui se sent ddpens-s sans compter pendant la quinzaine au service de Ia paroisse; il ajouta, en ontre, ses compliments pour le rdsuitat obtenu qui depassalt ses provisions, a ses chers paroissions qui se sont montrds dociles et fid&Ies aux saints exercices. Monseigneur Person parla en dernier lieu: it donna des details sur les motifs de son retard, repondit aux remereiements dont il 6tait objet. de la. part .du .cur6 et dU R. P. Dubois, exprima, enfinm, l'admiration que suscitait en lui ce spectacle imposant auguel it venait d'assister.
Le IR. P. Dubois donna la b'ndiction papale, Monseigneur, la b6n6dietion apostolique. L'Evique officia au Salutn du Saint Sacrement et 61eva sur les fiddles, A genoux, I'ostensoir d'or ott rayonnait I'Hostie.
Ainsi se termmina la Mission d'Aquin qui, comme on le vit, tourna A 'apothdose, et les Aquinois reconnaissants confondirent, dans on meme enthousiasme, les RR. PP. Missionnaires et le ben phre Ricordel.


r c


e/ ='*


TOUT E


DEVFAIT SAVOI



quo pour monter

le trousseau de son futur

menage ue visite

s'Impose chez


Madame SIMON


Angle des rues Magasin de 1'Etat
et ,faverSiere.

Lo elle trouve la bonne Toilede 1Fi pour Drap de lit, Nappes, Serviettes et robes.


Les plus grands choix .Les prix les plus bas.


La Secrbtaire

Mme. Eu'


Un grand piano (r aine) en parfait 64ta S'adresser: &: Lyn p&re, Ruelle Michel Peu-de-Chose.



FAITES ATET


LE BAZAR NA


Encore UNZflFIS, flj li t d'tre LE PREMIERi s Clientkle et au Publi. tages do NOUVEAUX I coulant de PAccord I. IAITIEN, pour ms rayo~
Parfums les plus i. FRANCE
VINS. FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de la fams que zMarie,3risart.
Vous le devez vounD VISITER nos Rayons.



CHARLES FEQU
&Cie :
INGENIEURS
Consultations - Proje culs Constructions- A Representations Gt6ndra missions.Rue Bonne-Foi N.
T6I: 8270
P. (. BOX: iS
Port-au-Prince Halti (W.)



CORONNERI.

MONTH CAR


EHYPPOLITE R.:j Grand'Rue No.


Awonce A sa bienve1 t&le qu' 1'occasion d des classes en Octobli
. . . . . . . . - . : .
elle trouvera des chau gro .t ofilettes.
Avant d'aller aillet impose . la Cordon Carmoel oa vas sortir SDemandez tojours de u-Nilt et La-Et
a , :. . Am !::' ,
g o O W ===================
. . . = == = = = == ======


-D~---,.nnsceO~'rewnnnnnene~~d ~ n*S*nnns* Wre~+I~*rrrrenrnrqrune


* Eftcsdonihrs qui 'en r~sd tent sont solvent la caused trop d'acides dans 'cestomac.
Facilitez la digestioncntiiminant ces acides.Pttez (vous
mieux en prenant:
:::' ,. . . :: :a -


.


. � 4. .


I


0'-


-I-


NAEP3~A- - -''--'--~'~"' ~~~' ~'~'~"~~U----P-ClrC~Cr~iNHSW""-~~k~U"


I',


0.' - . i .





e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date


Page 3 missing
from source microfilm of this date





e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date


Page 4 missing
from source microfilm of this date


I' LAuqflss.51t


.IFIANT


BTLE MOT QU'ON DOIT ATTRIBUER AU


QUALITE SUPERIEURE


FABRIQUE D'APRES LES METHODES


LES PLUS STRICTES.


BRASSERIE DE LA COURONNE, S.A.


-14 -l I


TEL. 2622.


COLLEGE SIMON BOLIVAR


82, Avenue J 1hn Brown


LE COLLEGE SIMON BOLIVAR ouvre dans queiques jours sa :eptibme anne scolaire. Au cours de son existence et grAce I'imJsense bon vouoir qui anime ses divigeants, i1 a cueilli toute une noisson de succs. Maintena-t plus que jamais, chez tous les Mai. res qui ont consacr6sa supicrlrit par ieur science, leur d6vouenent et leur probity, c'est iz fernie volont6 d'aIler plus loin� et do Jrouvcr, par les faits, les possibiiites de l'enseignement national. Adaptation complete aux exigences de la vie moderne et du nouveau conditionnement de l'Ensignement en Haiti. Pares et Mbres de famille, si eaous voulez assurer vos enfants un avenir certain, inscrivez-is au COLLEGE SIMON BOLIVAlR
82, Avenue Jr hn Brown, 82


Prenez
KELPA MALT

Product a base du KELP, plante marine contenant toutes les vitaminese En vente dans toutes les Bonnes Pharmacies.


Le faith est incontestable



LE RifU SARTHE

cest la quintessence



meilleures varies de canes


d'un vaste territoire


reunissanfles meilleurs terrors.


C'est ce qui fai son arme


GOIJTEZ ET COMPA E


PLUS VIEUX QUE ATHUSAI At


Aujourd'hul plus Rque amai LE TEMPS EST PRECIEUX ne perdez pa le v6tre
k chercher dans les Journaux et eas Revues les articles eitant votre rom ou traitant des questions qui tous intiressent puisque
aLIT TOUT>
Bureau de Coupures de Journaux
Fond6 en 1889
PEUT LE FAIRE. POUR VOUS
aLIT TOUT"
renseigne sur tout
ce qui est public dan les
REVUES
JOURNAUX,
& PUBLICATIONS
de toute nature
Paraissant en France et &
l'Etranger
Ch. DFBMOGEOT, Directeur 21,: Boulevard Montmartre,
PARIS (2el


4AGZSTIC


CLINIQUE
du
Dr LOUIS ItlPPOimYT
M4decine Gkn6rale
Phone. 8783
CONSULTATIONS:
2 1/2 A 5 pan.
Chemia des Dailla - 7 & 8 a.m,


CLINIQUE

Dr. P. C. DESMANGLES

aneienne maison F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultations :
4 hres A 5 hres. 30.


BERLIN ER IOF









TOUX, .RHUMES,. BRONCHITES, ENROUMENTS
INFLUENZA. AFFECTIONS DFS POUMONS
PORT AU-?RINCE ITAI MT tas vasymessc


a a~mr r-- -~ ~QiAP;~DiR~trli~tl~i~tSI~FI~~~4,~P;1 PJJrl~Jl~k~~l~i~i~Ji~a~Q~PP~Oiirl~l~ll~


I A-


"i8 NOUVELLISTS "
:Rue d. C"tre N:.: .
tLt4 P No h No It


HENRI CHAUVET & CE:: lRAQUIT

ERNEST:G.:"CGktUVXT
Dirpotear:
FRED. DUVIGNEAUD
Rdacteur en G hA
MAX DUVAL
Seerfiai re de laISnietin:
YVAN JEANNOT
Adminstrataw : C. BEaUBRIUN

A LOUER

Mason haute en mur, ase & Is Rue Pav e en face de Ia Halle Cor. daseo.
Pour les conditions, s'adreser au bureau du Journal,


Pour avoir du Polds, do la Puissance et de I'Energie. Pour r6aliser le DOUBLE de votre travail qaotidien (intellectuel ou Physique), sans la moindre fatigue


L'Ancien Testament nous ap: prend que Mathusalera a attelot I'fAge formidable de 969 ans, male ii y a des gens qui pr6tendent que ce vieux monsieur a v6u cseule. ment 720 an., Ce dernier chiffre est encore fort honorable. Aucut: autre homme n'a vEcu aussi vieux et scules quelques muvrea crs es par la main des hermmes ont pu atteindre P'ge de Mathusalem. 11 n'y a que les pyramides d'Egypte qui le d6p ssent.
Mais il existe des choses plus anciennes que Mathusalem et les pyramides: ce sont les maux et fiaux de YhumanitB. Un des plus anciens et des plus redout6s est le paludisme, dont iI est dejh question dahs les chants d'Orph6e, 'est 4 dire plus de 1.000 ans avant Jsus-Christ. Hippocrate, ie c pre de la m decines et Ile cA bre m6decin Galien ont dcrit d'une faqon d6taill6e cette maladie qui a caus6 en Gree de grands ravages et a grandement contribui i lia decadence de la prosp.re Hellade. L'empire remain a lutt& pen. dant des siles cotre l ]a malaria et si les Romains 6taivnt encore dans P'incertitudeo a sujet de la cause de ette maniaie, ils 6taient cX dant- dans la bonne voie, qu:zlnd i> not a ch(d les marais entourant Rtomet et construit des our;4'ag s hydrauliquc. Is ont tde ceter maniere rendu hab itabies de nombrouses regions, qui ont dai .tre abandonnes an moyon-ige, Irorsquet cs ouvragos solnt- tombs en ruines, parce que l ts habitants succombaient sous 'action des fi&vres morel.oles.
Un Italien, Lancisi. xprima plus tard opinion que coete in ladie tait cusde par les moustiques, mais cet to thoriel ne fit pas adoptee. Pourtant Lanisi avait raison, comm Ia chIo, a td demontrke par Lavwran n 1880 .i. RosM en 189t7.









onu lucn~tE~F itut actif d


lai tC lfom iont odtisme ta Sotcifi t 6 Ntio in rcmnrmme 10 lIe Q.N E pndntF rere gi ram o. iA 1"1aumme \: a ha d o. fa treJ ,( tt nt. nco-rot dJ< 'ui c I{l Otrait sLa fminisres i t i -iPAulu Rdise d





atint par n rita, on dolt




cerme Is pr . afois. ee*
suppd, m ntarmf ia.aae






Toat lecommtre de la vie eat g6ni par Isblenaances, etp la nessit#de compaiafre aUxautres,




ractrea . au urs .ades annes, se d pouille peun A pen de ses dffauts, coming un frn vin de se.e impure

Jacques NORMAND.









INCENDIE A CAVAILLON

Le samedi 19 Novenibre, vers les 3 heures de Vlaprs-midi, un incpndie a .clat6, A Cavaillon, chez M. Michel Abraham et s'est propage dans ies environs. Pour arreter le sinistre, unwe maison a tt dmolie. Le bilan des dgts est de cinq maisons dttruites par les fiammes. Urne en eO es O-uv-to en % Lo die fixer l responsabilite.

GRANDE FETE DE CHARITE Ai ELIE DUBOIS

Lous ancionrnes d!ves t'Elic Dubois rgrni ent dimanche 11 DC25 au IHI ca , e in



SMbn gra d nomk r'r




.ti1 iirs i e i.


EXPEI)ITI()N 1)E/
FIGUES-BAN


a b iNES


L Frta;r rri d'Etat du Corn nwn- c [ o. . que la quantity de f 123l. , . - " ig e s -b a n o n, n .

lit Novombre tu



Chardonni ,e e 1,6
Anse d ' ;a424
Leg 1,52 S
,Jt"l l n- i.05

Pot . . <,x 1,70-4
Fond La Grange 1.182
Cap-IA t i n 5.01(

tal (re-gimes) 30.123


ORDRIE E1)S AVOCATS

C'onavocation
,4 F' F FF2.2 .4- fl-.,. .4


TIE N:tP ZLLISTE*,.


l Ge TR ANSATLANTIQUE

Lo S S Saitt Domingue; yenmt des Ports du Nord ,est attenidu . Port-au-Prince, Mardi 29 Novembre.
S11 repartira e jour mane pour Santiago de Cuba et, le Ports du Sud, prenant frot et passagers pour 'Europe, eii transbordement A Pointe a Pitre.

Port-au-Prince, le 24 Nov. 1938.

J. B. VITAL, Agent.


PETITES


NOUVELLES


Le 19 Novembre vers ;es 8 hres a.m., sur 1'habitation Leroy, 46me Section Rurale de la Commune de F'Acul du Nord. le nomme Dorcilion Phiiippe tomba d'un oranger et mourut illico.
***
La bicyclette z ARMSTRONG > don't Ie repr sntant est Mr. Frank W. W ILSO N, Administrateur dte la Exide Storage flattery S. S. est bien c.nnufie da:, ia mondle entier .oOur s F sid. et .~:n moderme
Nous avo > oh ! u< Lous JCs mo-" dOles : de cour , a ,m-n.m, t fernme. ct pour cnfu;s, Le prI:x est :esentioli ,m1ent ba.

A l T),.< sct innit' Gene.F' .'' ca '.4.' r ' :omn( iLi'




o n n t o 'o'v JFenmF ete friap- 1
'a la
veulent Ir r, n' lPnetC par aes temps d gra ds ck ro .s et I
drill fin. 's' Au 1,ondc Chc ancienne MaIson Jean Talamas et ous seroz s atisf" tiit

ians a nl i '. a 9 Novembe 1:, nomm Nvna. 'u'Font I)enize





SC : no n ar





Bauunhie trie uNoe ( hina rue Rigaud a Pi4 il, pour la pr4 paration du lige, des robes et costunmws. donne t. F' :ro satisi.aceion anx limabes c O2nts.4

ILe 19 du coun'L"r. on; a trouvo A la 2Beme sctionF "rurae de Leogfine, Ie cadavre d'.an i nconu ne nort ant aucune' trace do blessures ni de cort usions.


iez-VO s ceK h aur e ,m mu rt aileur mo(dCrne Ia Rue des Casurn, es No. 28.


1 U lmpUslite de dSposer
la sal! 'audience du Tribunal Ci- eta
La Soc ti.:(, Iaitienne de Spectavi do co R lsot: , le vendredi 25 nocIdo et, cdroy,.ns:-nou S. . savoir, compte nvemnbre courant, Messieurs tos a, etahblir 3 sa< iles de spectacles, l'uvocats Sot pries de o r6unir une ts nouvTol ftin Assie m11te n' ne au centre de la ville dans
rale au Palais de Justice, Ie mardi un .des alrtements do la Soci& t6 llaitienne d'Automobiles, la deu29 du mE-mme mois. a dix heures d'0 xieme a u Portail de Leoghne et la matin, pour procdder aux elections n Cro ix-ts-oos et
troisibmo A Ia Croix-des-Bossales. Jdu bitonnier et dmbs mdmbres d0*
Conseil appeals t gdrer les intdrt Voulez-vou ruir n affairs
Voute-z-vous rew--sir en affaires de fOrdre jusqu'A Ia fin du present dans le monde? Soyez bien habilexercice.
Coniormce6 nt Ia lo1i, s 16. Allez aujourd'hui m6me faire
tConformnmentlia l4 a i, les lec prendre vos measures par Louis
tons nuront liu quel que soit le Vilmenay Junior, le maitre-tailleur
nombre des presents. moderne qui garantit le succs et
Port-au-Prince, Ie 23 Nov. 1938 adapte les costumes Ila personnalit6 de chacun.
Emm. RAMPY, Adresse: Angle des Avenues
. Lamartinibre et du Travail, au Ancien BiRtonier. Bois Verna.
Bs*


REX

Pr6sente Dimanche 27 Novembre.
en grande soir6e
Victor Francin et Tania Fdor
dans::
LE CHEMINEAU
d'aprs s le chef-d'oeuvre dan -des plus ldlicats po- esde


Dimanche en matinde A Paramount un drame mouvant qLes Bateliers de laVolgas lntexrpr*tM
par Vera Kordne la troublante et Pierre Blanchard, l'&nigmtique.Au Rex A 8 hrs. 80 Le Cheminea s adapt du chef-d'wuvre de Richepin avee Victor Faneen iet Taima Fdor.Un film L intrigue attachante tine 4tude approfondie des homri: most: i


Agixce d Cap-Haitten


Service de lue ieapide entre Cap.aitien et NewYrcirk. Departs r6guliers du CAP-HAITIEN tous les Jeudis 4 4 heures P. M. et arrives A New-York lea Lundis- martin ,

PROCHAINS DEPARTS DU

CAP-HAITIEN


SANTA ELENA SANTA ROSA SANTA PALULA SANTA ELENA SANTA ROSA SANTA PAULA


Lbrairi.e No
Ls Librairi Is tldeua

(Maren de Contance)


I
S
*1
4


I
i


24 Novembre ler Dkcembre
8 Decembre i5 D6cembre 22 D4cembret 29 Dcembre


PRIX DE PASSAGE: Ca p-Hait ien-New-York,
le6re Classe:


Cabines exterieures,
minimum. . $ Cabines intcrieures,
minimum. $


135.00

95.00


Pour tous autres renseignements. s'adresser ia;

II. C(IA.XCIULLI & C(o.
Agents,
('ap-Hitil Phone 291

_- - -- -- -P:: rt, at ire dar> notre Edi:.ra , +i e colonnoe, So, :ige: ce qu'i est convenu d'appeler 'humrnanisme au iieu de CO ( olit "n es ConvenEi . it. etc.

A Jacii. pn dant nmois d'Octolr. on a enregistre 6 mariages, 1i7 nai:sncCs, 6 dtces et 106-5 citoyen~ outt obtenu leour carte d'identit-.

Pour fair e bonnes emplettes, on nt iaqItue jamais de passer A P'Epirer i-aily, situee it la Rue Bonne-Foi, oil se trouvent les mellleurs pro tits aimentaires.

A la Fermc-Ecole de Marigot, il y eut, merecredi de la semaine derniere, un grand meeting agricole auquel prirent part toutes les notabilits do I'eniroit. Au cours de cette reui:n P Agronome Albert Occ nade apprit h assistance qu'il avait t ddcid6 d'appliquer aux plantations de figue-banane les methocics modernes de culture.

Luttez victorieusement contre la grippe en portant un v'tement chaud, tricot h la main. La plus bel!e game de laine tA trieotor chez Madame Simon angle dufs rues Magasin de 1'Etat et Traversi'bre qui est h votre entire disposition pour toute indication ou conseil tile pour tricoter vousmime itn vtement chaud qui votis garantira contre les changements de temperature.

Avec les derniers arrivages, la maison Paul AUXILA s'est pour-


obert Brasillach :\Corneille. .: titler: Ma Doctrine . . . .r . ?ierre Lyautey: Rbvolte au Mexique . H-nri Bordeaux: Premiers romans . :-i i
weig Marie-Antoinette. ercel: Croisibre blanche . . . .
Arnet: Comment on apprend h puarer en public . Footballeur entraine-tol . . . . Ruffier: Soyons forts . .
Abb4 Julio: Grands secrets merveilleux . Abbk Julio: Petits secrets merveilleux . Jagot: L'HIypnotisme it distance .*. . Jagot: Magn6tisme, hypnotismne, Suggestion . . COLLECTION LIVRE MODERNE ILLUSTRE, (G. 1.) Binet-Valmer: Le D6sir Claude Anet: L'amour ,n Russie Carco: Le roman de Francois V l!on Carco: Perversit.
Cline: Voyage au bout de Id nuit (2 vol.) Chardonne: Les Varais Chardonne: Eva
Chardonne: L'Epithalame
Chevallier: Clochernerle Delteil: Jeanne d'Arc Rostand: L'homne que j'ai tuB Provost: L'homme vierge Morand: Magie noire . . Morand: Boudha vivant Maurois: Ariel ou la vie de Shelley
Byron (2 vol.)
Etc. Etc.
ALMANACIH VERNOT 9 . G. 2.00,
-- ----- ---- ., - , ,- .


JOUETS


ASSORTMENT COMPLET DE JOLTETS POUR ENFANTS: PASSEZ A L'ANCIENNE MASON F ANQOIS FREDA, GUAM

RUE ET VOUS AUREZ L'EMBARRAS DU CHOIX
tJ1n~o##aosnntfl.,neenflcEJ~ Flflflflti ~BBP P*3#t .ttnntrefLfflflhf


SERVICE EFFICACE ET
DURABLE!
Les accumulateur EXIDE solL r nllkment de bonno quality. Le materie l employ6 a leur fabrienlion est garanti par 50 annes d'expirience. 11 contribue i justifier votre confiance en tous temps. Ne vous iaissez pa.; tenter par des batteries qui se vendent a bon marchie car Ia meilleure, en reality, ne coite pas plus cher que les autres.











LA BATTERIE DE LONGUE VIE


Distributeur pour Haiti FRANCK W. WILSON
Port-au-Prinee, HaYti
P, O. BOX 161
The Electric Storage Battery Co.,
Philadelphia U. S. A.


vue des vari6t6s des toileries des -plus fines de la place.
Une visite s'impose, I'attente de ses nombreux et fiddles aubaine dimanche aprO
** clients. Aprts les reparations qui les amateurs de Basket"B
C'est lancienne Maison oi se :e poursuivent, "'picerie donnera r
trouvaient installs les bureaux de sur la rue Pav6e et Ia Grand'Rue. la Colombian Line, sise A la Rue :
du Quai, qui servira de local h la Pas possible de I'attendre, MoGrace Line dont les activit6s A fla, je cours acheter pour mon ma- gaite Yire f
Port-au-Prince comrmenceront a ri un beau pyjama que j'ai vu ce partir de-D~cembre prochain. martin ga Ia Chemrn~ ie Lafayette, F n.
rue du Magasin de 1'Etat. No. 95.ia~ Pour avoir utne bone chemise, ' "* I r -.
r6unissant toutes les conditions d'6 Dimanche prochain, une int6rel6gance, de solidity et le fini idsi- sante partie de Basket Ball sera able, une visit au aanr . jou6e au Pare Leconte entire 1'
t, $1-Rue dMa in d Etat quipe de Damien et une 6quipe .
nS'impose. lectiond e. Le deux gains d'An- Mahitne 4 eri
- tone Talamas, Georges eIt Mousy Mgfne 4 I D
La .Maison Casters, ancienne s revenuiesde Etatadu is. ch :ies: JfgW , papIt? Maison Bolt6, compete agrandir son. ot pratiqu ave 4l4ganee cgen Vaites 7vOs acia
*piteieour .t miesx jrpondre i re do saport y prendront part. Belle


:. . . . . : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


)

I


10B u E T


JETS