Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
November 23, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
This item was contributed to the Digital Library of the Caribbean (dLOC) by the source institution listed in the metadata. This item may or may not be protected by copyright in the country where it was produced. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by applicable law, including any applicable international copyright treaty or fair use or fair dealing statutes, which dLOC partners have explicitly supported and endorsed. Any reuse of this item in excess of applicable copyright exceptions may require permission. dLOC would encourage users to contact the source institution directly or dloc@fiu.edu to request more information about copyright status or to provide additional information about the item.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text




.Prnd tid :


FRED. DUVIGREAUD


"""~4flfr~t4. Wflc~n fft#wgr~
w

I PORT-AU~PftU~ HAm


IS N 189
E ~ rm :i~~ W


MIERCREDI 2 NOVEMBRE 1


1 ~ ~ a reraasrl~trl it nnzt"~~-


t t. N :Par Yva JLilnot.
Par Yvan jeamnnt.


DU DR. BtN AU


PROPOSE ET FAITS DIVERS


( :ir le tiN d'hier)


irique ne cultive pas seunideal de paix. Elle a en tsme toutes les coiquIte Svetrs lesquelles lhomme , des difficult saUns nomndu A travers les ges de es forces et qui forment .On est convenu d'appeler ame. Les Etats de cet h6:respeetent la liberty, :4 h-qumaines. Ches eux, 'taine conception de la rend isupportables les atolence; que ceux-i visent nes ou le collectivitbs ure d6mocratique, les Ericains, pour des raisons leur or-igine me, S'oPSs'opposeront toujours A ui tenterait de modifier titution interne. Aussi, aindes fascists, nazies iLnistes qui out aetuellers en certain pays de ee lJa dernibre rvolte surversil qu'btouffa dans l'couf snt Vargas, vol a qui dairement existence d'un i importe d'y parer.


. gardieme des dmocratiques .


Iiqlque occupe une position ie dans la hiltte centre leg 4 tegre ion. Bi;Olesait deX existence-de continent Iigrandes id'es d'affranchises Ala fin du Moyen-Age devaient donner l' Phumani6' bonfiance absolue en son rbitre. La culture medievale Stance en un Otre divin, ~"nt dans toutes les mani[O de la vie ot auteur de don des Socit6s en maitres Iaves, succomba sous les
remia phios6hie aristot6liremise en honneur par ia Re-


EUNICATION. E PIECES


amande du 4artement eur, nous publIons les Sulvantes relatives la A la mort de Moniteur r4 d6e6dt i H pital At-bier A minulit

DE LA MALADIE ET

LA MIORT DE UIS CALLARD


naissance. La notion d'une raIs&. souveraine, seule condition du salut, la d6kouverte des lois nature. les rtgissant lea divers phenom&nes, voil qui a rendu possible 1'aventure heureuse de Colomb, et longtemps plus tard, ce magnifique mouvement d'6mancipation des colonies am6rieaine;. Ce West donc pas sans raison que t'Amerique veut tre la gardienne et le refuge inexpugnable des traditions ddmocratiques. Elle y est contrainte autant par iitbret q(je par gofit-. Les r6gimes de careme, la marche au pas cadenc,. les mystiques de force, la guerre rige en condition du progrbs, beurtent sa conception des choses et sent condamnks A in behe certain.


Conclusion


C'est dans ces conjonctures que s'ouvre, le 9 Dcembre, la Se,. confirence pan-am6ricaine. Elle est 'A coup stir d'une importance consid6rable i 'on tient compte des engagements qui peuvent en sortir et tendant a ume defense collective des territoires americaimns. Dautree questions y seront probablement debattues, ayant pl.t. trait aux probl4mes Ccondmiques. L'Honorable Cordel Hull dont on connait le libralisme 'conomique et qui voit, non -ane raison, dans le libre-6change des products entre Eats et Eabaissement des barrires douani res, 'un des moyens les plus sirs pour assurer la paix, ne manqueri. sans doute, pas d'aiguiller les dbats sur le terrain commercial, dans tin effort pour asseoir 'id.al panamnricain sur de-4 bases solides.
On pout done beaucoup attendre de la conference de Lima et espbrer qu'il en sortira un panamericanisme fortifiC de plus d'humanitd, de plus ,de cordialit6 et de plus de bien-Ytre.
- Yvan JEANNOT.


I Pl*PJd- t V. .


s6e au niveau des 6me et 7time cotes de l'hemithorax droit.
Les organes des sens, yeux. nez, oreiltes n'offrent rien de special A eonsid6rer. La bouche eat en bon tat, la gorge est normale.
Le thorax est -bien devdloppP. Les membres supdrieurs et inf rieurs n'offrent rien de so ecial A consid4rer. L'abdomen eat couple et ne priaente rien de particulier.
Tel eat 1'4tat physique du malade lors de son emprisonnement. ,Dnes le jours qui ont suivi, tles "obses semblaient tMen olier, lee courbatures s'amendaient, la nyal. gic disparairsait en minme :temps quo note inalade se levait et vaqualt librement . se besoins ordinaires.
Le6 8Novembre des ph 4nomnes diarrhiques s'intallent, diarrheprofuse, aqueuse, sans glaires ni "ang fatigua.nt le malade et so r&. pt 4t a rythme de 1t a15 s1
Ies par jour. Un examen do Isboratoire fa it pour I. recherche da-. Mlhet at dmat1nr6nbeatif. Jus-


Le D4partement de PI'ntrieur nous a communiqunn4 i 4pport suivant du Service do d nt Y:de la Garde dt'Haiti concerngat ftat de sant6 du Dr. Buteau &teu 1o tique au Penitencier *ftional.

15 Nov4 mbre 1938

DYE: L'Tdspecteur Med Id
partement. S
au: Commandant de la Garde
d'Hftaiti
Via: Voies offidelles. Objet: Etat de sant ku Docteur Joseph Buteau, d6tenu en prison pour cause politique.
1.- Le 2 Novembre 1938, appe16 d'urgence en prison, nus avons examine le Docteur Joseph Buteanu qui prbsentait le tableau cliniqueclassique de 'Angine dIe poitrine vraie (Angor pectoris) avec congestion cer6brale ayant ddtermin6 tune perte totale de la rImmoire avec confusion mentale tr s marquee.
La tension arthrielle etait 6leveo: MX17-Mn.10. La cerise avait d6but6 par une syncope. Des -oins furent prodiwgues au octeur qui .se calma et dormit. Le lendemain 3 Novembre. les accidents avalent repris sons forme de cris e suebintrantes. Le Doeteur Buteau fut transport A "Asile Franqais.
Les examens ide laboratoire r&. vbIlrent di snre et utine diminution do.; mati6res azot6es dans les urines et une augmentation dN taux duo, ser du sang.
Uneos costante d'Ambard effectuce a t c de 0,112, chiffre Ieve qui denote un fonetionnement r6nal d6ficient vis-A-vie deg mati&res uWriques.
Le traitennt institute a obtenu des resukats heureux.
2.- ReconMmandation: Consjiddrant l'Ftat des vaisseaux propres du CrIr(Coronaires), la tension sanguine, I l6vation anormale du sucre, I'inuftisance renale, visAvis des matlibres urbiques, 'I eat recommaud( a sant du Docteur considtrc strictement, qufil ne soit pas oblige de reintdgrer imm&diatement la prison. Cette atmosph&re et incompatible avec son 6tat de sant4, tant au point dte vue materiel (S6dentarisme)quau point de vue moral (ehoe 6mo. tionnel capable de faire revenir les crises d'Angine de poitrine qui pourraient occasionner des accidents beaucoup plus srieux)^


(8) L. MAXIMILIEN.


TRASENTINE CIBA
Puissant antispasmodique de synthse, agissant par voe .ner. veuse et musculaire. Permet de traiter avc Ia ne grande certitude d'aetivit: danq la majority des cas, tons les:ph noones algiques ou les troubles fonctionnels lie au spasame. Tons #tatea spasmodiques Troubles neurovbg6tatifs.
PAUL COUAUTD
Distrilbuteur pour Haf tI
Port-au-Prine


L'AVIATEUR EDOUARD ROY,
NOUS VISITE

Ce maInAtin nous avons re~u avec plaisir en notre Rtdaction I'aimable visite de 'officier Edouard Roy qui, comme on le sait, a obtenu avec sues du Roosevelt Fields EtatsUnis, son titre de Pilote-AviateurMteanicien. Il 6tait accomnipagnd de notre ami Me. Edouard Cassagnol. Maintenant que nous comptons de jeunes et brillants aviateurs qui ne demandent qu'A employer leurs connaissances, nous souhaltons de tout e ur que dans tin avenir prochain, la situation finaneibre de 'Etat luii permette d'acqu6rir au moins deux avions qui rendront de tr&s grands services au pays A tous les points de vue.
Au cours de son agrbable visite, 1e lieutenant Roy nous a dit le plus de bien possible de son ami l'aviateur William B. Gordon, le propriktaire de l'avion qu'il pilotait, et qui est arriv6 ci depuis hier matin. Nous renouvelons nos chalenreuses felicitations it notre ami Le lieutenant Roy et en prenons occasion pour souhaiter A son d6vouC compagnon l'aviateur Gordon le plus agreable sOjour parmi nous.

DANS LA CIRCONSCRIPTION
DE JACMEL

Nous apprvnons que Monsieur Ovide Croan a te nomm6 Directouer du Lyce de Jacmel on rem-


placement dte Monsieur Edbs Gousse.
Par ailleurs, Monsieur IAonce M4gie yant 6t6 appelt6 A d'autres fonctions, Ina charge d'Inspecteur des Ecoles qu'll occupalt prteddemW ment a 6t6 comblie par Monsieur Julien NicolasNos sineres compliments auxc bdn6ficiaires.


DYNAMIQUE JAZZ


UIne scrupuleuse section a pr&. sil6 A la formation de ce nouveau Jazz. La technique musicale de Dynamique Jazz s'6taye sur l'harmonieux groupement de dix talents tttemnent e.ract~rses.
Un chanteur-, dtun comnique oultrd don't Ia voix imite, A s'y tromper, tons les instruments sans en excepter aucun, dbridera par sa mimique irresistible les fronts les plus embrumbs. Deitx pianos pour


(Voir suite on 6me. page)


Un viritable progrks
est celul qui consiste 6 faire soimrme pour on prix trbs r6duit, un litre d'excellent vin fortifiant avec la Quintonine. La Quintonine est un extroit concentr6 nouveau qui tonifie te song, les nerfs et 9ubrit to foibltesse, la fatigue, i'an6mie et la neurosthenie. Toutes Pharmacies. A Port-ou-Prince: Docteur V. Mathurin, Pharmoce Soint.Froncois.


AHHIVES


LIGNE - REMARQUABLE-


PUISSANCE EXTRAORDINAIRE PUNCTURE PROOF TUBES


DETENTRICE DES RECORDS DES 5, 10 25, 100


MILLES


COMFORTABLE ET SOUPLE.


'AITFS-NOUS. LE PLAIN SIR DE VOTRE VISITED. PRtX.SPECIAUX POOUR LES OFFICERS DR


;.A GARDE D'HAITL.


ABEL LA CROIX


Ford Deele


Distributeur pour I' 'ti Grand'Rue. Phone 3134


LLE DR LE( ON DUv PRE


No. 20.121


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


L


. ? .:: . :. -. x:::
:>!::- ::U I ! ::!


~F~sF~kg~*~ ~6~ r~ha~~I~'* ~8**-~~1P~~P~ aa~lJP PI P ~rd~B AQ~i~~ ~s~ c~~p~~c~


. . 43. W C:.: :.


LE


MI TEyLETTE


INDIAN


ONiiT






6Mote Correspott Aquin

LA MISSlON A AQUIN


Le samedi 22 octobre koul6, 4loquebce et 6r vers le milieu du jour, on etendit rencier dbfinit cc routes los cloches de lPfglise s'e -mission: Pappel branler:conime pour annoncer A la planche de salu population tin 6venement inaccou- dans l]a person tunmd: un jour de grande fete, la res, aux naufrag visite d'un dignitaire ecel6sliastti- gnala A edern que on d'un grand seigneur de la y avait pour u
: -: ---.-:-z :- , . . � :' : :ii~::< . : : :: :: :::: :: :: :: :: :. . . . . . . . . . . . . . . . = .= .=============== .====== .= == .== == ===








terre? De f&te, il n'y en avait point ou de repousser en perspective. Nul doute qu'il s'a- slop de fortune gissait d'une visite. On avait vu portant tous les 'arriver, en effet, une voiture vitre tinction, A veni tenant la direction du presbyti la bonne parole
i-is q-els 6taient ces visiteurs ra] "aliment nec
.uqao2 D'ot venaient-ilsI son perfectionne q 6pp t!aimi -Is? Autant do une plus vive a q~u ions que chacun se posait Lt A sa conversion. y repondait A sa faqon de travnrs Ce fut de 1'enl le plus commodement! Les propose du dlire, et n'" allaient ainsi leuro train. d6r,.a- dl anu lieu saint, sonn6. lorsqu'is furoent arretYu eat connu les o dans leur course rapide, par unt toire reconnaissa nouvelle qui fit sensation: les Mis- Les hommes, sionnairessont A Aquin. Les Me,-- Fobjet d'une am sionnaires'. et toutes les bouchis venaient d'appre criaient. cices de oia prenm
Le lendemain, on accourut en talentt consacr6es foule a ieglise pour voir, pour en- dames, aux jeun tendre ces orateurs d'outre-mer, ftants. Maise pad is 4taient1 1a, ssi - danl s lie chceur Ia curiosity, les et c me deux puissant a aimnt row, malgrio x, attiraent A eux toeleeAatc. d ue pen occupy Enfin I'L s e chant' e fsa t a bIra cSpontesi. tour du Prne ,1e Rav6rond pbre ridorf de l'Ei Ricorde cur deo a paroLee, prd- sermons adres snta ak L'a e'rfl le; deux PNres Rd- vigiee. Lan m d1emp4tur tes:' ls rirendis Phres fut eloturde Ie sa Du ., mrsqu ne qfuivenaient Cession aux fla m prcher la no'se ra A(uin. 11 an iL grande placeI nona on rntemps q e aun rea-nrd des homrn
d'eux ae t ' A in proes - os d cett e a
Le' IR . P 'Du H'. >6 YrCgua VxrS r qe
ia Chnires', C. ro t , iS (,It d
d cUaie n j d i. cts donielacate
dets oxfr0 oa oxooa comsede mipissaon -


('ur des grand, cathedrales. ii expo. 4~0 'T 'o son I entretin:z
-nedic as' Ient6 .- , Dous Israeio "n 01s".-tav et. teet redlempitioni Cdkhis sac,, Cotte prophetic de ZaichariKO, iA tia naissance de StJean Baptiste, bien choisie comme sujet d'oav ire, f tratea avoc


heCrPS n. m. e. es sup,iques A
e i~tt' StjvlqE. L Perdtuel Secour missionnaires, po teo Mre incompa abondante-s de cc


en#*lttta-*Sflshfl tLIA NOtUVfLSAMfl'


edition, con e que c'taft que la Sd la .grAce, Ia . 3t jet6e par tDieu, ie des missionmaig&s du pich-; iI siiers Tle danger qu'l x de laisser passer une si belle occa; il acheva en exSfiddles, sans di0r en foule &outer oil chacun trouveessaire, le juste, A ement, le tide, A rdeur, le pecheur,

thousiasme, ce fult 6tait-ce le respect , le h6ros du jour nations de i'audiant.
cpendant, furtr:r &re deception: ils ndre que les exeri're semaine excIusivem'-ent au" e~s files et aux enmiration, r6e A porta quand m& Spredr uenr r ar:t Cf-l 2'"1 4fl]I:0.:

-' 1 StI "tin., sle eo>ir au:x pri:ssion' d I L dam, medi par n e I'o beaux a. " ur . ae i'Egise sous 10 m7e6, spectateurs mn i::fe.tation fie-:

a ':e 5(s exerci-e tenaie('nt, A 9 a 4 hoa's p. rn. Note Dame dr I . Patronne desc ur obtenir de cotrable, des grAc , nversio .


POUR LE Coac
D'ELEGAN( Je, sousignd, d46


fase partie du Conit dirigera les 1eetiOz prochain concou gance du REX.

Pt-au-Pce, le .
.

signtul

tin, daheze. dot t posi dans les boites d a I'entree de la salle et d lobby du baconn. .


MADAME ::


LBANQUE ROYAL DU CANADA


1


(A suivre),


Ne soyez pata une t malade. Apprenez e

votre touffrae.


inutile.


Si vous &tes une de es fe dont les 6paques sontdel ses, si vous vous sentez d si vous endurez des mauxi ie terribles, si votre dos vousIR mal, si vous tes nerveue, in ble, suivez l'exem ple des I.m de femmes qui out appristi ser sans ennuis et avec leo cette periode si d'sagrbk. ne se contentent pas d'eswasayer rembdes qui les calment pe moment seulement, maisc an COMPOSE VEGETALA&del dia E. Pinkham le saOin de lesa lager constamment et rit Ce fameux produit aide li Nat A accomplir normalement ses ft tions rguliires, donne an ua ne vigueur nouvelle et cal-e nerfs. C'est an tonique b :sain fait d'herbes et de-"rd Des millions de femmes & tr" tle monde entier out profitheeffets salutaires et lero dent A leturs parents et &ilear mies. Vous ferez de m me vous 'aurt essay.

. .



Mdicamente

Ia Gorge
I2 ISMinutes
Pr6f6r6e pdr des rnilions 4w gens 6 or6e do
d'Outrefo.is, aval6e d'un r$i
Une seule Pasille Vich foOdt dans la boucher exece son acea rnadicamenteuse directed sur k
mnqueus s rt ia a goT Ps
dant IS 0i Sainat .


S.et & chaque minute
de la journey la douceur rafraichissante et le gofit meilleur de la Chesterfield vous donneront plus de plaisir . fumer. Dans les Chesterfields sent les meilleurs Doublez votre


assoen*****n Ingrddents do Vm
� 4': .


ingridients.,que. pusse avoir we. cigarette
S. .des tabacs A miricains 'doux et bien mirs, des tabacs Turcs aromatiques et du papier a cigarettes putr,.


plaisir de fumer

avee les Chesterfields

.elks sonl PLUS DOUCES et o MEILLEUR GOUT


Pniwwr o::n Mohr::


str Cos 04 10 refmbdb tervws I'm
RMIPt Flo
do vPa irin*via )v


~iirrri~i~ii~*rCi*assli~i(*~OiC-;*~


---- ----- - -------- - --. .





~~P~~~~4li ~ ~ ~ ~ I W p"*1CT4;*~iXPP17 Vt IWO*D~O ~ flflfl"~fltflflA.


. .tl.q mn c

LE SARTHE

c'est Ia quintessence



meilleures varin6 s de cannes


d u vaste territoire


reunissant les meileurs terrors.


C'est ce qui fait son ar6me


GOITTEZ ET COMPARE


BRILLERONT .
vou's faitsecontlel- DUN NOUVEL
emn,,t so r OECLAT
chee'x : Iavages n-C
,t' its deviaenm t
it9Tr ters mt asnaeIs crstac trove amo die, . . , t an r s II ,u. b1in.ut stmu - :' or o sse. ach vePr actean "es d .Lcvt,7 sL , er ensulhr *u
n.,- ' cil , .'t B ! .alr nc,-ta du i.r tEcja, extra thoi. ca r.d7no d butie de r ~in. st-iciah ow:nt trait{ e (ue<'s.�oonfe et p Sra.' et t(ne de Pensyvwame. a
Dea 1i77 ,7,tv.t a17 nonde . I- rlP.an. U e l(oa rvd.-,7r~r 74 4 ,- Lre chert are tine som:'se sC w et natnUeie, un brillant sovex en a47s0'ant sur e. partes vttaiesdu chevea. LE vcte pa.,tout.

ALPHONSE MAGUET

Agent Gindral

Demandez iA votre Cordonnier


MARVELA


Ce produit change la couleur de votre chaussure seIon nla robe que vous portez ou selon votre costume. Toutes les coulours y compris or et argent.
II ne craqoe pas et laisse un fint magnifique indel6bile mais encore, il rend le sonullier plus neuf sT'il 4tait fatigue.
Demandez MARVELA et vous vousa habillerez avec 61Ibgance et har monie sans avoir a d6penser pour 10 paires de chaussures. Une sile bonne paire vois suffit, grace A MARVELA. En vente partout . ----------


ITYPOLITE JEUDY,


LA SOUITE


DFS NATIONS
ET LA LUl, CONTRE
LE PAhUDISME



Le paludisme est ine maladIle qui, depuis Ia guerre, attire particulibrement 'attention des autorites sanitaires et administratives. Cela est dO en partie aux difficult s que cette maladie a causes Ai quelques-unes des arn6es combattantes, mais surtout A a grande 4pid4mie de malaria qui a ravag6 aprils ]a guerre le sud et Pest de I'Europe. I y a encore tne autre raison pour laquelle on continue A sinttresser A cette maladie. Le paludisme a jou le rle d'une cloche d'alarme, attirant Yattention sutir les conditions d'hygidne et lea soins m6dicaux insuffisants qu'on rencontre le plus souvent dana lea campagnes. Dana le cadre de fPorganisation sanitaire du secretariat de la Soci6t6 des Nations, Pint6ret porter A ces questions s'est traduit par l'institution en 1923 de Ia Commission du Paludisme de la Society des Nations; cette Commission est charge& de comparer dana les diff-rents pays 1es moyens employs pour butter control cette maladie et de publler des recommandations sur ces questions en se hasant sur l'expbrienee acquise.
Cette Commission qui eat en fonction depuis d6j& longtemps et qui tend ses efforts sur de vastes regions du monde, a maintenant obtenu de nombreux rsultats interessants en encourageant leos recherches et en fourris.-art ls 6claircissements ne.,saires.
La lutte contre ie paludisme comprend ]a gueroe aux mnoustiques propagateurs de cette maladie, lam6lioration des logements populaires et ',application de certains rem&des. La Commission otudie 6galement les diff&rentsi mdicaRments quonI emploie dans iutie contre ctte madnei t est.4 toujours d'avis q(ne in quinine est tin des rein d's l s ,ius eTfficaces permettant a f,. do prven ir la maladi' at d int r c. tre eile.
Dan son quatri"mt report, qui a parm ii! n'y a pas tr.s onltemips, ia Comm mission d, pa udisme on question a faith savoir qu't son avis le traitement indiqu pour Ie paludisme 6tait Ie traitement de court dur6e par Ia quinine, consistant A prendre chaque jour i gramme A 1 gramme ,00 de quinine pendant 5 A 7 jours, ce traitsment 4tan t r6peto n ca; de rechute. Pour prevonic la malaria, ia Commission recommande une dose journalire de 0 gramme 400 do quinine ia prendre pendant touted ia salison des fibvros.


Distributeur.


MASCARAIDE


POUR VOTRE SANTE
Si vous souffrez de 'apparell dlgestif, ou si vous sentez une d6bilit6 quelconque dans l'organisme
-e ratez pas l'occasion de vous mettre A l'usage de la Farine Madame, n'oubliez pas quo la faine QUISQUEYA est un agent aetif qui excite la croissanco des o chez les Bdbds.


Vous trouverez partout les cibbres dentifrices

GIJBBS

A L- .-Gde le tube

Lea produits frangais

sntG .eB B leu
sont les m eilleutra


�" 0 '.8ar~~ a7: ~7~~~_2


C'est Ie 30 de ce mois quo les Acteurs de P le-mrime pr6sentent leur Se. et grande revue;
Mascarade.
Pr6parez-vous A venir rite jusqu'au larmos devant la


GEOGIRAPRIE CHAUVET

La 66e Edition de Ia Giographie de la R6publique d'Haiti par H. Chauvet, adopted par le D6pr. tement de I'Instruction Publique.
Cotte nouvello Edition revue et compltMe st en vente depuis le ler ctobre chez Robelin,, A .Abeile, A la Librairie Norvelle, t.



CLINIQUR
du
Dr LOUIS HIPPLYTE
Mideeine O .rale

C'ONSULTA7MNXI:
2 1/2 A S pm
thezhin des Dalles - 7 A a.


PAGE S





PENSESS

Celai1A est Men hea'rex qur mae. ses. dia - sa fortune .et qul saltse laire decee'*iilat
MONTAIGNE.


La pauvretV m anqe d beau
coup de chooses, l'avarice manque de tout.
LA BRUYERE '



IPETITES



Duns notre articulet paru hier en 5&me page, prire lire: .nt soldat sans quinine est tan soldat dsarm4 au lieu de: un soldat sams cuisine.,, etc. erreur typographique.

Quie out le monday ile en fouic ce s(Jr au Rex applaudir Marie Bell ct Granval dans ila sensationnele superproduction
Jirnanchw A 8 hies 3 o Rex wR n des plus beaux fitms de Ia ao adapt do roman du' poete e plus dblicat des lettres frangaises eJean Rijchepin de FAcademie frangaise . - nv,. Intrigue attat. " : iue v]vante, mise en n .' t . coh6sion duns
f(tude v,. ges: tout concourt a l i' 0 film un chefd'.Qur. tatin Victor
F:ranc,.,n of , 1". 0' 010@.'.


tntttnt#nwv*r.rnt*iflr*# abnnamva ~ *41179


I



I


(.,ntre Ta (Grippc a.V toujouran pitd di Lt nii- couerttre en airve .t ds Qtue ia temperaure
dehLnt plus; fraiche' eL essays c.
vous pr-ndre tn trare couv, 'Zvi r -oiuvt'gardez votrme sawc.
.u.s touverr uiin choix en couvettu'e. dP h .e l n touted dimun'ions e. i pu> bus pr.ix chez Aldue~ Simon.


:. - i l u Cap, a e t&


On annlne ur In seine ;ro.n.n, ' pa e C a'I uplrhn
nt.q-auA' ;aA. iaCe, des rieux c . e. - -. tennis Perry






Mta ",ttSi d.0 1s1orifs
. ". -r m- ., t d e don� ,





se tra lu farep a ceit

1)uc meV Uatd bons at solides c-a.
t'. C, i-4
A u > irer d iscomptes- a o
des i waiver, mas Is au hemi-n Lte to npl meaandi oelu Trct'o

Au Cap. plseurs Pquipcs d'oueriors travaillent au local doe tOeavure: des Eidants assists doe Cap, a Pri e Vineout du earCeoagoi La 'xta Toussaimnt LouIverntdore e
an Bur-eau Postal.

Au - Bureau is Contributions
des Gonives, M. Nemrnt s Angladae remplace o. Jean Brierre ans-e,
dr , A St. Marc.
r m S.-et. Mar.
Le travaux de construction du
square des Gonaives out td repris ces jours derniers. De nombreuses &quips d'hommes y travaillent .etivement sous la direc-. tiot deTIngnieur St. L .
- Sn
Aux Gonaives, Te Sergent Coda ,da replace le Sergent Oscar Ber� nier commethe.d. drehestn. da IR.
Musique de Ia Garde. Compli. f"ments.

-On croit quo 'bientst serent repris los travaux dui CinPar.lant do la Citt de l.Ind.pendance. ' Gomime on le sait, ,e'est A M. St Re. my 'que revient 1initiative.de cot . toeentreprise. ;


COMMUNICATION DE
PIECES




rt AGrace Lime:-fdW
un meilleur 6tat deant. Du res- Agene da Cap tl
te, au bout de 10 jours, la diarrh6e s'arrute; mais A sa place sinsTa service do tuxo rapide entre. Cap-talle de la constipation. Deux.jours$ ok
plus tad, A notre visite quotidien iitien et New-York. ne, le malade nous signale quelquest rteis AP-Hrs
donleums abdominales qu' 11Ilsle. lIEN ou les Jeudi. huo
pu. a e de.ab- P. M et arrivBes A New-York lea
domon, avec une certiae aemntuatin -A hyjiocondre droit*L
foied6homdait alum de 2 ou s tin- PROCHAINS DEPARTS DU vers de doigt environ les fausses c-AP.HAITIEN c6tes, en mnme temps que e malade se plaignait d'anorexie. SANTA ELENA 24 Novembre
TBrusquement le- matin du 20 No- SANTA ROSA ler Deembre
vembre les symptome prennentun SANTA PAULA' 8 Deembre
caracte'e alarmiant, le venture de-SAT ELN vient dist~ndu, ballonn, des dou- SANTAROSA 22 Denmbe
leurs s gendralisent A tout Fabdo- SANTA ROSA 229 fl4nhmr
SANTA PAULA 29 Dkcmbni- :. . . . . . :. : : :: .: . . .: :.:::::: . . . . . . . . . . . . . . - ::::.: .:. . :: :: 7 : : :.:::-.: :: ::: .:: :-:: . . . . ": ! :


AUTOPSIE
1) Gedbme et congestion pulnonaire. 2) Hypertrophie mod&rhe, congestion et d4g4n4reswence trouble
du myocarde -


~PRIX DE PASSAu:; Cap-Haitien-New-York,
lre Classe:.


Cabines exirieures,
minimum . $ 135.00 Cabines inft&ieures,
minimum. $ 95.00
Pour tous autreos renseignements, s'adresser A:

H. CIANCIULLI & Co.


Agents, Cap-Haitien


Phone 291


min avee on earactere si vif que le moindre palper devient impossible. Des vomissements bilieux font leur apparition. Les extr6mit6s se refroidissent, le pouls s'acc6eare (120 pulsations A Ia rminute). Le caur accuse une 6bauche de galop. La tension artbrielle est de 12x8. A ia base du poumon droit quelques ri hltes miuqueux ort &tC releves.
L'Utat gn6ral sa affaissant sensiiement, le mrna (d e(st recommand(, pour un" trkndstert & l'IIpital Gen6r. C e quJ a8 C' immidiatement fait.
Maurice Charles PIERRE
Adjudant (SS') G. d'1l,
LEON COLON
Sous-Lieutenant (SS) G. d'H.
Midecins traitants.
Approuvt:
Louis MAXIMILIEN Maiflr iSS) G. drim, I ptlXr (S) G. d'H.


SERVICE NATIONAL D'HYGiENE ET D'ASSISTANCE
PUBLIQUE
BUREAU DU DISTRICT
Port-au-Prince. Haiti

Hopital G~ndrad Haitien
21 Novembre 1938

MIr Loui (o;la i, admis dans Ie .r ice de mi ocine de i6pital General - Dimanche 20 Novembre 198 A I1:(0 hv re p. m., accuse ue douleur abdniinle iocalise iux 2 hypocondres et A la rep:u hypogastrique et des vomissements biilieux.
Raconte qu'il. est malade dpu's 12 jour.s. Sa m-aladie aurait .bute par une diarr-ie profuse sans gitires mi sang. A cette diarrh6e ferait suite une constipation. Ne s'alimente gure pndant ce temps., il s'est seni fortement astheni46.
Brusquenint au matin du 20 Novembre, il a et6 pris de donTur. vioirntes abdominales, uivies de vomissemencts bilieux
Le faieos est pile, les traits I iris, le front couvert do sueur, leks extremits froides. Ia temperature 35, pulsations 120.
Le ventome est distendu, sonple A ]a region hepatique et A l'pigasdeux yivpocondres. Le paper rveille ntie douleur assez violnte A lal region hepatiquoe et A I' piga.;tre. Le malade a en des selies le miat in A 4 heures et asse encore des gaz. Le toucher rectal no relAve rien. Il urine peu, le pouds est petit, precipite; an ceour on pergoit un galop. La tension est de 12x9.
L'examen des poumons montre quelques petits rales muqueux no niveau du poumon droit. .En r~sum6, syndrome de'peritanite avec mauvais 6tat g~n6ral excluant Ta possibilit6 de toute intervention. Mise en train d'une mdication stanate La mort .sur vient A mmnit dane fiol lapsus&
St5 Dr. Louis HIPPOLYTE.


.Robert rasillach: Corneile. . .~ . . Iitler: Ma Doctrine . . .
Pierre Lyautey: Rivolte an Medque . Henri Bordeaux: Premiers ronars . Zweig: Marie-Antoinette . .
Vercel: Croisibre blanche . Amet: Comment on apprend . parler en pMublIc

RUffier Syons frts. .: . :.f.rt .
Ab Julio: Grands secrets mervefleux . Abb Julio: Petits secretsq merveiII. :
Jagot: L'Hypnotisme A distance. .
Jagot: Magndtisme, hypnotisnie, Suggestion COLLECTION &LIVRE MODERNE ILLUSTvE o)
Binet-Valmer: Le D6sir Claude Anet: L'amour aD Rusaie Carco: Le roman de Frangois V lion Carco: Perversit:
Cline: Voyage au bout de la nuit (2 volt.) SChardonne: Les Varais Chardonne: Eva
Chardonne: L'Epithalanme Chevallier: Clochemerle Delteil: Jeanne d'Are Rostand: L'hommne que j'ai tu Pr6vost: L'homme vierge Morand: Magie noire . Morand : Boudha vivant Maurois: Ariel ou la vie de Shelley Byron (2 vol.)
Etc . Etc. .
ALMANACtI VERMOT 1939 . . 2.00.


JOUETS


10uETS


J01'


ASSORTMENT COMPLET DE JOUETS POUR EN PASSEZ A L'ANCIENNE MAISON FRANQOIS FRED

RUE ET VOUS AUREZ L'EMBARRAS DU CHO


qu'aux autres membres de la Dlegation nos meilleurs veux de bon voyage et de fructueuse besogne.

LE JUBILE DU
DOCTEUR ALONZO HOLLY

- Le Docteur Alonzo P. B. Holly nous a faith le plaisir de nous dedicacer une grande photographie consacrant son Jubilt qui eut lieu le 3 Juin eoulO A New-York Medical College.
- Dans cette photographie, .le Dr. Holly est entour6 des personnages suivants: Dr. Geo C. Striekland, Dr. J. Clifford Hayner, Pr6sident de 'Association des Etudliants, Dr. Claude A. Burrett, Doyen de la Facult6, Dr. Walter J. Crump, professeur de Chirurgic.
- Nous remercions l'heureux Jubilant do sa courtoisie et ui-reno.uvelns nos meilleurs sentiments,


SUR LA ROUTE DE


3) Aortite atheremateuse.
4) Hypertrop hie, congestion et ddurnerescence . .ble iu foie, avec 1&ions spc:i .ue s du foie (foie ficelM).
5) congestion et d(egnereseence trouble des reins et de !a rate. 6) 16gbre sclerose de la rate.
7) Pritonite fibrino-s6ro purnlent e.
8) Congestion extreme, friabilite marqude e la derni.re portion de Filion et nerose purulente du msem bre de la region para-cec. . e et atpendiculaire.
Emwrisonnement du bout inf-& rieur de i'appendice dans cette masse necrotique.
Diagnostic; Pritonite d'origine
prbable.
appe odin ire probable.
C. GIORDANI.
Vu ft uppLouV6:
Rubx LEON
I)irecteur G(nral du Service d'HylgiC'ne et d'Assistance Publique



PROPOS ET .

FAITS DIVERS

(Suite)

- : .
' Paccomplissement tenus par deux artistes de notre milieu concourront a la brillante execution des congas endiabi(gs et des nerveux fox.
o jazz, ooute barmonieux,
" z . I �. _' o .,
puissant, ecompos d'unites de premier plan sera le grand favori de demain du Port-au-Prince qui s'amuse.
- Souhaitons que ce jazz d4bute A la grande f&te des pupliles de St Antoine au Club Priv6 de Paul Fils-Aim. .

P.P C.

Nous avons reu a'vee plaisir la carte de P. P. C:de notre distingu6 ami Mr. Lon Alfred, Sous.Secrrtaire d'Etat a Relations Extbrieures, qni come onle sait, est parti dininche en gualitO do President de Ia D 6gation de: la R~publique d'liaiti A la VIlhme Conference .Internatiohale .Pana.m~ricaine dont les assises seront ouvirtes tA Lima le 9 Dkeembre prochain,
En remerciant Monsieur Iton 'Alfred de ette marque de ottisie, nouis lui renlouvelont 14Insi
i i: ::::::::::::::: '::' ! i.', ::? ,:!?F i! ) , ,' :' ::'':::::,;>1':


AVIS DE DI


D'un jugement rend buna! Civil de Port-at date du treize Octob cent trente huit entre Mdira Gabriel, la femn Elie, jugement enre gnifi6 A parties, ia , i qui suit:
Par ces motifs, T l tient le d6faut donnd pouse d6fenderesse q ment appelee, n'a pai personne pour cile; . admet le divorce du a Gabriel contre sorn p line Elie, Iautorise e , les partish'ase pr I'officier de PEtat C au-Prince section Sud re prononcer, etc., ete
- Donn6- de Nous, -rau, Doyen en audiet du treize Octobre in trente huit, etc., ete. ( L. F. Smith.
Enregistr A Portvingt quatre Octobre9 trente hbuit, etc., etc -
Pour copie conforMi Suir -quoL1-No~s Oh* officer do FEtint ud tale, Section Bud~::. 2i;:i

La du. citoYa.rM compare, aVonsdond itre eld et pour le PO vertu du pouvoirnc q
parla I l . pr. OO. existai t 'e- utre le c Gabri et is citoyennl


J.I A _x AL C&&- -


PFETIONVILLE
Dernibrement nous avons en A attirer I'attention de la Direction Gn6rale des Travaux Publics sur le grave danger que constitutit. pour les automobiles et les pitons le tronqon de )a route A Bourdon qui est min6 par le bas anu point qu'on avait Yimpression de se trouver en presence d'un pont. suspend sur le vide.
Prenant en conaid6ration notre. cri d'alarme, la D. G T. P. a ent mA depuis cette senmaine los ria-. rations necessaires.
Nos f6licitations.

DECES
Eat dcd6e vendredi dernier aux Gonalves
MIleSoli POWlIse
Noe prtuse.nto ossinceres condolranres uxs parents 6prou.v. , . .
:: - ' - :. -. . : : V. - : . : , : ::. . . : !i :~


I


.,.,.


::: ". :.:.:







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date


Page 3 missing
from source microfilm of this date







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date


Page 4 missing
from source microfilm of this date




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103501datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date November 23, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03501000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince






:Pr i do ::


RED. D: IGEAUD:::::


"" iff~4 fl~ f~gr
I~~~19~~38i:~~fiw


IS N 189
Sii rn :ri: :r:r LW-*irr~r
EbW~~5 k~,,_,,_l^~--;-i-r--


MIERCREDI 2 NOVEMBRE 1


at6- rerasr it nnzt"~ ;l~u~~~ f wri


ST. ::Par Yva Ji lnot.
Par Yvan Jeannt.


DU DR. BtNTAU
� . :, .,2


PROPOSE ET FAITS DIVERS


(Vor le No d'hier) ,- - ---- f g tlt)


irique ne cultive pas seuideal de paix. Elle a en sime toutes les coqute t vetrs lesquelles lEhomme , des difficult sans nomdus A travers les ges de es forces et qui forment. .On est convenu d'appaler ame. Les Etats de cet h6respcetent la liberty, :4 h qnmaines. Ches eux, taine con-eption de la rend isupportables les atl)ence; que ceux-i visent nes on lee collectivitbs ure d6mocratique, les Ericains, pour des raisons leur origin mmem, S'oPt s'opposeront toujours A ui tenterait de modifier titution interne. Aussi, aindes fascistss: nazies iLnistes qui out aetuellers en certains pays de ee lJa dernibre rvolte surveresil qu'btouffa dans l'couf snt Vargas, voliA qui dairement l'existence d'un i imported d'y parer.


Sgardieme des dmocratiques .


tilque occupe une position e: dans la tte tecontre le 45 tegre sio. Eilte sait de: existence-de continent Itigrandes idtes d'affranchisKa la fin du Moyen-Age
devalent donner A l'humania' bonfiance absolue en .son rbitre La culture medievale S ranc e en un Otre divin, ant dans routes les maniOi: de la vie ot auteur de dion des Socit6s en maitres Ives, succomba: soas les e ~lahi phosphie aistot6liremise en honneur par ia Re-


EUNICATION. E PIECES


amande du :4artement eur, nous publIons les Suivantes relatives k la A la mort de Monsteur Ur4 d6edS A PtHpital At-ier : n i: :nu

DE LA MALADIE ET

LA MIORT DE UIS CALLARD


naissance. La notion d'une rais&. souveraine, seule condition du salut, la d6kouverte des lois naturel. les rtgissant lea divers phenom&nes, voilh qui a rendu possible 1'aventure heureuse de Colomb, et longtemps plus tard, ce magnifique mouvement d'6mancipation des colonies am6rieaine. Ce West donc pas sans raison que t'Amerique veut tre la gardienne et le refuge inexpugnable des traditions ddmocratiques. Elle y est contrainte autant par iitbret (je par gofit. Les r6gimes de canemre, la marche au pas cadenc(, tles mystiques de force, la guerre rigee en condition du progrbs, heurtent sa conception des choses et sent condamnks A un behee certain.


Conclusion


C'est dans ces conjonctures que s'ouvre, le 9 D4embre, la Se,. confTrence pan-am6ricaine. Elle est 'a coup stir d'une importance consid6rable i l'on tient compte des engagements qui peuvent en sortir et tendant a ume defense collective des territoires americaims. Danutres questions y seront probablement debattues, ayant pl.tt trait auxi probl4mes Cco ndmiques. L'Honorable Cordel Hull dont on connait !e lih .ralisme 'conomique et qui voit, non san raison, dans le libre-6change des products entre Etuts et flabaissement des barres douani res, 'un des smoyens les plus stirs pour assurer la paix, ne manqueri. sans doute, pas d'aiguiller eIs dbats sur le terrain commercial, dans tin effort pour asseoir l'idalt panamnkricain sur de4a bases solides.
On pout donc beaucoup attendre de la conference de Lima et espbrer qu'il en sortira un panamBricanisme fortifiC de plus d'humanitd, de plus .,de cordialit6 et de plus de bien-atre.
- Yvan JEANNOT.


I Pl*PJd- t V. .


she au niveau des 6me et 7time cotes de l'hemithorax droit.
Les organes des sena, yeux, nez, oreiltes n'offrent rien de special A eonsid6rer. La bouche est en bon Atat, la gorge est normal.
Le thorax est -bien devdloppP. Les membres supdrieurs et inf,& rieur n'offrent rien de social A consider. L'abdomen est couple et ne prasente rien de particulier.
Tel eat 1'4tat physique du malade lors de son emprisonnement. i'nes les jours qui ont suivi, les "itose senmbtlaient Men slier, les courbatures s'amendaient, la inyal. gic disparaissait: en minme temps qu notre alade se levait et vaqualt librement A. es besoins ordinaires.
Le :Novembre des ph unombnes dirrhMiques s'intallent, diarrheprofuse, aqueuse, sans glaires ni "ang fatigua.nt le malade et so r&. p$tnt au rythme de 1t a15 s1 Ies par jour. Un examen do Isboratoire fa it pour I. recherche da-. Mlhet at dmat1nr6nbeatif. Jus-


Le D4partement de PI'ntrieur nous a communiqu14 i0pport suivant du Service d 4nt r :de Ila Garde d'Haiti concern" t tt de sant6 du Dr. Buteau &tenu pltique au Penitencier ftional.

15 No4bre 1938

DlE: LTd.s.pecteur Metld duD partement. yS
au: Commandant de la Garde
d'H4iti
Via: Voies offidelles. -, Objet: Etat de sante r Docteur Joseph Buteau, d6tenu -en prison pour cause politique.
1.- Le 2 Novembre 1938, appe16 d'urgence en prison, anus avons examine le Docteur Joseph Buteau qui prbsentait le tableau cliniqueclassique de 'Angine d poitrine vraie (Angor pectoris) avec congestion cer6brale ayant ddtermin6 une perte total de la rImoire avec confusion mentale trbs marLa tension arthrielle etait 6leveo: MX17-Mn.10. La rise avait d6but6 par une syncope , Des oins furent prodigues atu octeur qui .se calma et dormit. Le lendemain 3 Novembre. les accidents avalent reprise sous forme de crises subintrants. Le Doteuur Buteau fut transport A 'Asile Franqais.
Leo examens de laboratoire r&. vtlrent dI sre t une diminution do;s mati6reo azot6es dans Ies urines et une augmentation dN taux duIo Lrrt du sang.
Une c onstante d'Ambard effectuce a et' de 0,112, chiffre levte qui dtnote un fonetionnement r6nal d6ficient vis-A-vie deg matires u*iques.
Le traitennt institute a obtenu des rembats heureux.
2.- Reco-Mmandation: Considdrant Fl'tat des vaisseaux propres du Crir(Coronaires), la tension sanguine, I l6vation anormale du sucre, Iinsufttisance renale, visAvis des matibres urbiques, 'I eat recommanu(, ]a sante du Docteur consider strictement, qufil ne soit pas oblige de reintgrer immdiatement Ina prison. Cette atmosphere eat incompatible avee son 6tat de sant4, tant au point dd vue materiel (S6dentarisme)quau point de vue moral (ehoe 6mo. tionnel capable de faire revenir les crises d'Angine de poitrine .qui pourraient occasionner des accidents beaucoup plus sErieux)^


(8) L. MAXIMILIEN.


TRASENTINE CIBA

Puissant antispasmodique de synthYse,, agissant par voe .er. veuse et mursulai.re. Permet de traiter avc Ia- tvi grande ceritude d'ativit dan Ia majority des cas, tons les: inoxrines algigues on les troubles fonctionnels i a spasame. Tons #tata spasmodiques Troubles neurovg6tatif&.
PAUL COWAUTD
Distributeur pour HaftI
Port-au-Prine*


L'AVIATEUR EDOUARD ROY,
NOUS VISITE

Ce maInin nous avons re~u avec plaisir en notre Rdaction I'aimable visite de l'officier Edouard Roy qui, come on le sait, a obtenu avec sues du Roosevelt Fields EtatsUnis, son titre de: Pilote-AviateurMteanicien. Il 6tait accomnpagnd de notre ami Me. Edouard Cassagnol. Maintenant que nous comptons de jeunes et brillants aviateurs qui ne demandent qu'A employer leurs connaissances, nous souhaltons de tout e ur que dana tiun avenir prochain, la situation financibre de I'Etat lui permette d'acqu6rir au moins deux avions qui rendront de tr&s grands services au pays A tous le8 points do vue.
Au cours de son agrbable visit, 1e lieutenant Roy nous a dit le plus de bien possible de son ami l'aviateur William B. Gordon, le proprittaire de I'avion qu'il pilotait, et qui est arrive ici depuis hier matin. Nous renouvelons nos chalenreuses felicitations a1 notre ami le lieutenant Roy et en prenons occasion pour souhaiter A son d6vouC compagnon l'aviateur Gordon le plus agreable i'Jour parmi nous.

DANS LA CIRCONSCRIPTION
DE JACMEL

Nous apprvnons que Monsieur Ovide Croan a t nomm6 Directoe'r du (Lyce de Jacmcl on rem-


placement d Monsieur Edbs Gousse.
Par ailleurs, Monsieur IfAonce M4gie syant 6t6 appelt A d'autres functions, In charge d'Inspcteur. des Ecoles qu'll occupalt prtcdemW ment a 6t6 comblie par Monsieur Julien Nicolas,
Nos sineres compliments aus; bdn6ficiaires.


DYNAMIQUE JAZZ


Ine scrupuleuse section a pr& sidl6 A la formation d e nouveau Jazz. La technique musicale de Dynamique Jazz s'6taye sur l'harmo. nieux groupement de dix talents ttttent: .entractrss.
UIn chanteur , d'tu comnique oul trd dont Ia voix imite, A s'y tromper, tous les instruments sans en excepter aucun, dbridera par sa mimique irresistible les fronts les plus embrumbs. Deitx pianos pour


(Voir suite on 6me. page)


Un viritable progrks
est celui qui consiste a fire soimme pour on prix trbs r6duit, un litre d'excellent vin fortifiant avec la Quintonine. La Quintonine est un extroit concentr6 nouveau qui tonifie te song, les nerfs et 9ubrit to foibtesse, Ia fatigue, i'an6mie et ta neurosthenie. Toutes Pharmacies. A Port-ou-Prince: Docteur V. Mathurin, Pharmoce Soint.Fraonois.


ARRIVES


LIGNE - REMARQUABLE-


PUISSANCE EXTRAORDINAIRE PUNCTURE PROOF TUBES


DETENTRICE DES RECORDS DES 5, 10 25, 100


MILLES


COMFORTABLE ET SOUPLE.


'AITFS-NOUS. LE PLAIN SIR DE VOTRE VISITED. PRtX.SPECIAUX POOUR LES OFFICERS DR


;.A GARDE D'HAITL.


ABEL LA CROIX


Ford Deele


Distributeur pour I amti Grand'Rue. Phone 3134


LLE DR LE( ON DUv PRE


No. 20.121


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


i


-.
: : i.
i:;ii I : : : :


:,:::: !::!


~F~sF~kg~*~ ~6~ r~ha~~I~'* ~8**-~~1P~~P~ aa~lJP PI P ~rd~B AQ~i~~ ~s~ c~~p~~c~


. .: . 3 WC: :


LE


oI ETLyEILTTE


INDIAN


ONT




6Mote Correspott Aquin


LA MISSlON A AQUIN


Le samedi 22 octobre koul6, 4loquebce et 6r vers le milieu du jour, on etendit rencier dbfinit cc routes los cloches de lPfglise s'e -mission: Pappel branler: conimne pour annoncer ::A la planche de salu population tun i6venement inaccou- dans la. person tumd:. un jour de grande fete, la res, aux naufrag v site d'm dignitaire ecel6sliastti- gnala A edern ;.que.ou d'un .grand seigneur deo a y avait pour eu: terre? De f&te, il n'yen avait point ou de repousser en perspective, Nutldoute qu'il s'a- slon de fortune gissait d'une visit. On avait vu portant, tous les :i'arriver, en effet, une voiture vitre tinction, A veni
tenant la direction du presbytb la bonne parole
: iis q uels 6taient ces visiteurs ra ]"aliment nec : a qr~~q? D'oit venaient-ilsI son perfectionn(
q 1pp. tai -Ils? Autant do une plus vive a qu .ions que chacun se posait Lt A sa conversion. y repondait A sa faqon de travers Ce fut de 1'en le plus commodement! Les propose du d6lire, et n' allaient ainsi leur train. d6ra- dfi au lieu saint, sonnd. lorsqu'ils furent arret a elt connu les o dans leur course rapide, par unt toire reconnaissa nouvelle qui fit sensation: les Mi:- Les hommes, sionnairessont A Aquin. Les M,-- Fobjet d'une am sionnaires'. et toutes, les bouchs venaient d'appre criaient. cices de la premn
Le lendemain, on accourut en talent consacr6s foule a iEglisP pour voir, pour en- dames, aux jeun tendre ces orateurs d'outre-mer, fants. Mais P'ad ls ttaient 1A, assis dans le chceur. Ia curiosit, les et comme deux puissants -row, magri C,


tour du Pronc, Le Rv6rend pbre ridors de l'Eglis Ricorde. cure de la paroise, pre- sermons adre ss seonta K la fouled le.; deux Phres R- vildgiees. La m demptri tdsm: rvdrends Pres fut clotuarde !e sa D=u 5t 1 equirt venai" en t session aux flamn
prcher la n'osi ai A(uin. 11 a ,- ia grande place ( nortga -rn tr'ps qe a, n reannr, des hom

I'e at u,. . '7. r0 Irga VS
la ch ir ',, C: , t , ,tt . eo o i
de so uox fr 0 do an vjoix ora- Uot de missi cn.


('lur des graen'd, cathedrales. exp .~ . 'T t .o son entreti:" C-:i a ID)n; . l:, Dou Israeio i isitav'ii et. ten red eml;tionis f-.his sa c,, Cotte prophetic de ZaichariUK, A ta naissance de StJean Baptiste, bien choisie comme sujet d'ov~ .re fut traitee avoc


heiCrS n. m. t es supl,-iques k Perodtuel Secaur missonnaires, po" eto Mre incompa abondant-s de co


en#*lttta-*Sflshfl tLIA NOtUVfLSAMfl'


edition, con e que c'taft quela Sd la .grAce, Ia . 3t jet6e par Dieu, ie des missiomai&s du pch6; iI siiers le danger qu'll x de laisser passer une si belle occa; ii acheva en exSfiddles, sans di0r en foule &outer oil chacun trouveessaire, le juste, A ement, le tidIe, A rdeur, le p4cheur,

thousiasme, ce fult 6tait-ce le respect , le hros du jour nations de I'audiant.
cpendant, furtcr: &re deception: ils ndre que les exeri&re semaine exclusivement aur e~ files et aux enmiration, mr6e I porta quand m-& Spre:dru un ur rCOL. 10 0 " n- .1 s le eoir au:x pr:issio'n de, dam, i. nledi par ln e Tjpro beaux a. " ur . ae i'Egise sous i2

ma:ife.tation 'ie:.

a :e (:s exerci-e tenaie('nt, A 9 a 4 hoa's p. rn. Note Dame dr I . Patronne desc ur obtenir de cotrable, des grAc , nversio .


POUR LE Coac

D'ELEGAN( Je, sousignd, da


- fase partie d4u Conit dirigera les 41eetiOz prochain concoui
gance du REX.

Pt-au-Pce, le .


signtul

tin, d ,tac.heze. 11 .doltt posi dans les boites d a I'entree de la salle et di lobby du bacon.
'~~~;~,.,rg ,,� .:~


MADAME.


LBANQUE ROYAL DU CANADA


1


(A suivre),


Ne soyez pata une t malade. Apprenez e

votre gouffr e.


inutile.


Si vous tes une de tes. tfe dont les pquttes sont deale ses, si vous vous sentez d si vous endurez des maux iej terribles, si votre dos vouisRI mal, si vous tes nerveme, in ble, suivez rexereple des I.m1 de femmes qui ont apprist*i ser sans ennuis et avec .leso cette period si d iagrbl. ne se contentent pas d'essaier remi+des qui les calment pe moment seulement, mais: an COMPOSE VEGETALA&del dia E. Pinkham le OsainM de les lager constamment et rbiet Ce fameux produit aide lit at A accomplir normalement ses ft tions r*lguliures, donne aun r ne vigueur nouvelle et cal-e nerfs. C'est na tonique : sain fait d'herbes et de-ra Des millions de femmes & tr"i le monde entier out proftih de effects salutaires et leroa dent A leurs parents et l miles. Vous ferez de m me vous 'aurne essay.

. . . -. .


Med icament

Ia Gorge
I2 ISMinutes
Pr6f6r6e par des million 4 gens 6 to gorg6e deo d'Outrefois. avale d'un i rai

dan la .bouche excV'~e son c :.lcamcteusedirecttli met su ik mqueus~s r&rit. c" a~ goP dant 1A. I n5 atin . .


. et a chaque minute
de la journey la douceur rafraichissante et le gofit meilleur de la Chesterfield vous donneront plus de plaisir i fumer. Dans les Chesterfields sont les :meilleurs rs Doublez votre


Ingddents d Vcm


ingridients.,que. p sse avoir t e cigarette . , des tabacs A miricains 'doux et bien mirs, des tabacs Turcs aromatiques et du papier a cigarette putr,.


plaisir de fumer

avee les Chesterfields

.eCes sol PLUS :DOUCES eti o MEILLEUR GOUT


Pnir ~Don N Mohr


r asti0p
tr rer
do vPa irin*via )v


~iirrri~i~ii~*rCi*assli~i(*~OiC-;*~


- - - - - - - -


::
i:: --.- .
_ I i::::: ii
.-.
-._--. - .- ::~








QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date








QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 etait absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date



~~P~~~~4li ~ ~ ~ ~ I W p"*1CT4;*~iXPP17 Vt IWO*D~O ~ flflfl"~fltflflA.


est . la quintssence





meilleures variant s de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terrors.


C'est ce qui fait son ar6me


GOITTEZ ET COMPARE 6


BRILLERONT .
vtous raios contnu el- I'UN NOUVEL ment soir osECLAT
chee'x : lavages, d- CLAT coi r: t *,.' pePrnsvmictes, bin;, scqci 0;1 vet; its deviennen t Ses. teres ct w.as~:;t, a Cns r , - i Ct san:i .ce I.'ut st mu r ' :'7 or ousse. ach 1ver factan
" 7 7/ e ns i
extra hi; . c;t sn L dnco d' ule deo
p Sra.' et t(ne de Pensyvwame. a
De a 1i 77 ,7,tV.t a17 nonde . I- rllan.ne l( .,rar!d' 57 7 ,-S re ches r are tne SO~,:jsse sIC wc at nanUeine, Un bril!ant sovex. cn a4 ss;n!'t sur e. parties vittaiesdu ceveua. LE vcte partout.

ALPHONSE MAGNET

Agent Gindral

Dermardez i votre Cordonnier


MARVELA


Ce produit change la couleur de votre chaussure scIon la robe que vous portez ou selon votre costume. Toutes les coulocurs y compris or ct argent.
Il ne craqoe pas et laisse un fini magnifique indtlbile mais encore, ii rend eI soulier plus neuf s'il 4tait fat igu6.
Demandez MARVELA et vous vous habillerez avec 6bgancea et har monie sans avoir a d6penser pour 10 paires de chaussures. Une seile bonne paire vois suffit, grace A MARVELA. En vente partout.


ITYPOLITE JEUDY,


LA SOUITE


DFS NATIONS
ET LA ,LUl , CONTRE
LE PAhUDISME



Le paludisme est une maIadle qui, depuis Ia guerre, attire particulibrement attention des autorites sanitaires et administratives. Cela est dO en partie aux difficult s que cette maladie a causes A quelques-unes des armni6es combattantes, mais surtout A 1a grande 4pid4mie de malaria qui a ravag6 aprls ]a guerre le sud et Pest de I'Europe. I y a encore tne autre raison pour laquelle on continue A s'intresser A cette maladie. Le paludisme a jou6 le Ile d'une cloche d'alarme, attirant attention sur les conditions d'hygidne et lea soins m6dicaux insuffisants qu'on rencontre le plus souvent dana les campagnes. Dans le cadre de forganisation sanitaire du secretariat de la Soci6t6 des Nations, Pint6ret porter A ces questions s'est traduit par l'institution en 1923 de la Commission du Paludisme de la
Society des Nations; cette Commission est charge de comparer dana les diffi-rents ptys ies moyens employs pour butter control cette maladie et de publler des recommandations sur ces questions en se hasant sur l'expbrienee acquise.
Cette Commission qui eat en fonction depuis dj longtemps et qui tend ses efforts sur de vastes regions du monde, a maintenant obtenu de nombreux rtsulats interessants en encourageant leo recherches et en fourris.-art Its 6claircissements noce.,saireos.
La lutte contre ic paludisme comprend ]a gueo raux mnoutiques propagateurs de cette mialadie, l:am6lioration des logements populaires et i'application de certains rem&des. La Ccmmission otudie galernent ls diff&rents mdicaments u"onI emploie dans lit uitie cContre ctte marnladie et est. to ujours d'avis (qIn in q(jiine est tn des remi d's l s ,ius eTfficaces permettant ia f:. dJo prt;ven r la maladint 't d intti- c. ntre eihe.
Dan son quatri"mt report, qui a parnm i! n'y a pfas tri.s twnglrtemips, Ia Comm mission d pa udiisme on question a fait savoir tqu'i son avis le traitement indiqu pour Ie paludisme 6tait Ie traitement de court dur6e par Ia qunine, consistant At prendre chaque jour i gramnnme it 1 gramfme ,,0 de quinine pendant 5 t 7 jours, ce traitsment tan t rl6pet e n ca; de rechute. Pour prevonic la malaria, ia Comm r.iss ion .recommalnde une doue journaire de 0 gramme 400 do quinine i prendre pendant to'ute la saison des fibvros.


Distributeur.


MASCARAIDE


POUR VOTRE SANTE
Si vous souffrez de 'apparell dlgestif, ou si vous sentez une d6bilit quelconque dans I'organisme
-e ratez pas l'occasion de vous mettre A I'usage de la Farine Madame, n'oubliez pas quo la faine QUISQUEYA est un agent aetif qui excite la croissance des os chez les Bdbds.


Vous trouverez partout les ckibbres dentifrices


GIBBS

A L- Gde le tube Lea produits frangai

s G .eB B leu
sent les m eilleutra


�" 0 r ' .8r


C'est Ie 30 de ce mois quo les Acteurs de Pele-mrime pr6se ntent leur Se. et grande revue; Masearade.
Pr6parez-vous A venir rite jus"qu'au larmos devant la Mascarade qui passes.



GEOGIRAPRIE CHAUVET

La 66e Edition de Ia Giographie de la R6publique d'Haiti par H. Chauvet, adopted par le D6pr. tement de I'Instruction Publique.
Cette nouvello Edition revue et complt cst en vente depuis le ler )ctobre chez Robelin, A 'Abeile, A la Librairie Norvelle, te.



CLINIQUR
du
Dr LOUIS HIPPLYTE
Mideeine O .rale

C'ONSULTA7MNXI:
2 1/2 A S pam
thezhin des Dalles - 7 A a.


PAGE S.






Celai1A est Men hea'rex qur
m -ae. ses dia I sa fortune .et qul
salt se,: la:re:dee'lJ:' ail MONTAIGNE.


La pauvret. m anqe de eaucoup de chooses, l'avarice manque
de tout .LA BRUYERE '



PETITES
S en .::me pagepli : .i i : ::so :.
-* *








Que to ut lemondle ile en fouadapts notre articure immorte e d
rt esans quintte u t osedat dprosarm au lieu de: n soldti t an

que.




tuile 'ot le mne d tcor rihes et oui ecxir au Rmx pplauir Mare Bell ct Granvaux dns la sensationadaptt de I'rmane immd rtee dpu bib me de edducation de la june fille ;st le film les dbcors riches et
Iuxueu x.


derltu beaux f ims de a aisw adapt dl roman du' poete le plus delicat des lettres frangaises .Jean.
Richepin die FAcadmie frangaise
. -v, . Intrigue attat.i" t : ue v]vante, mise
en n .' t . cohesion duns
f(tude v,. ges: tout concourt a i": : i " 0 film un chefd'. ur. i ; ritatin Victor
F:ranc,.,n of , 1". 0' 010@.'.


tntttntjj~dj-:-nwv :::;rj:~rnt-:ififlr*# abnnamva l~~~i-~: ~ ::. _- *41179:iO;i


I



I


(.,ntre Ta (Grippc a.V toujouran ~it dt iIt infl- couerttire en fzire .it t is Q iue l tmperaure IdeUnt plun; fraiche' ct essay ~c vous p'rndire tn triede coU,i 'Zvi r -oiuvt'gardez votrme sawc.
.u.s t:ouver, u iin choix en couvettu's. dP- h.,e l n touted dimun'u~. .' I u> bus pi chez Al0k. sn, inspecteur dUe
-:: 'n- . -b i , n,- u Cap, a �t


u u - e alan se i uelq e chro(n to ire I� 0 a e a CT- upi hr n i
ln t aua t ( iAIca Cl des ieux c . e.; - -. tennis Perry

. -r m g. , t de don)o, we ain vAlt bIeaucoui , rade oret he puiin de Baian Qulque chose -ti LB faireP I- .u . t .

A .u i.en de bons tr solites c-a.
. . :; hi r"> d cornptes-t a-- - O les ir onvec mais A la Chemi n I L.de rem e t . mag-asin ido Etarri


AI (.; p S:l, u rs iuips d'ourirs travaillet c local druction square des i-dants assists du Cap, apr P -ce Vinjou t du earrnageo la e.tta Toussaint Louvertu diree
an Burrau Postal.

Au - Bureau ies Contributions
des Gonaives, M. Netours Angla- dae replace M. Jean Brirrer transfr6 Ar St.de Marc.
- It.
Le travaux de construction du
square des Gonaives out td repris ces jours derniers. De nom. breuses &quips d'hommes y tr atioxt deTIng~nieur St. L .
S,
Aux Gonaives, Te Sergent Coda . ,da remplace:: le Sergent Oscar :Ber- :-, ier commehed. dIrehestn. da :I.
Musique �de Ia Garde. Complio ments. ".


pris los travaux dui CinPar.lant do la Citt de l.Ind.pendance. '

my 'que revient 1initiative.de cot .


COMMUNICATION DE






un meilleur 6tat deant. Du res- Agene da Cap tl te, au bout de 10 jours, la diarrhe sarr:: te:: ; : mais : sa place: sins- : :I: c x i r

plus tard, A notre visite quotidien lie eA:::o::
ne, le malade nous signale quelquest rteis AP-Hrs donleas abominales qu'i l11 1 e. lIE tules JeudiA
pu. a e de.ab- P. M et arrivBes A New-York lea
domn, ave. oune cert oiae ae .n

foied6homdait alum de 2 ou s tin- PROCHAINS DEPARTS DU vers de doia ctenvipation lee faus c AP.HAITIENtr tes tard, en otme temps queiemala de se plaignait d'anorexie. SANTA ELENA 24 Novembre
ne, quement le nation du 20 No- SANTA ROSA er du Cembre oulembrs les symptoms oca prennent I unSA:NTA PAULA' 8 D eemre tcaracte alarant, le vntcond re de- S TEL



vient dist6ord, ballonn, des dou 3 tra NTARONA eT DUemr leur s gnralisent A tout abdo SANTA SANTA PAULA 29 Dembr
leurs ~;se gnralisent g tout l';abd- gAN"PA PaIrt,a 29 Dcem


AUTOPSIE
1) Gedbme et congestion pulnonaire.
2) Hypertrophie mod&rhe, congestion et d4g4n4resence trouble
du myocarde -


lPRIX DE PASSAuN: Cap-Haitien-New-York,
lre Classe:.


Cabines exierieures,
minimum . $ 135.00 Cabines inft&ieures,
maininum.$ 95.00
Pour tous autros renseignements, s'adresser A:

H. CIANCIULLI & Co.


Agents, Cap-Haitien


Phone 291


min avee un earactere si vif que le moindre palper devient impossible. Des vomissements bilieux font leur apparition. Les extr6mit6s se refroidissent, le pouls s'acc6-ire (120 pulsations A a minutee. Le ceur accuse une 6bauche de galop. La tension artbrielle est de 12x8. A la base du poumon droit quelques ri les muqtueux ort &tCh relevis.
L'Utat gn6ral s affaissant sensiiJement, le ma lad est recommand pourli un trt:kntert & lIIpital Geni6r. Ca " q;J a:8 nC'YI immidiatement fait.
Maurice Charles PIERRE
Adjudait (SS) G. (d'tl
LEON COLON
Sous-Lieutenant (SS) G. d'H.
Mtidecins traitants.
Approuvt:
Louis MAXIMILIEN I>~ptXr (S) G. d'H.


SERVICE NATIONAL D'HYGiENE ET D'ASSISTANCE
PUBLIQUE

BUREAU DU DISTRICT
Port-au- Prince. Haiti

Hopital G66nrad Haitien
21 Novembre 1938

MIr Loui (o;la i, admis dans Ie rv ic e mdicin de i'tI6pital Gtnra l Dimanche 20 Novembre 198 A 1:(0 hvr'e p. m., accuse ue do leur "abdnii lCe localise aiux 2 hypocondres et lTa r p:ui hypogastrique ct des vomissements biilieux.
Raconte U'il. est malade dpu's 12 jour.s. Sa mraladie aurait .bute par une dirr-ie profuse sane gltires mi sang. A cette diarrh6e ferait suite une constipation. Ne s'alimente gUere pondant ce temps, il s'est senli fortement asthenii6.
Brusquenimnt au matin du 20 Novembre, il a ett' pris de do:Tcur~ viorrntes abdominales, uivies de vomissements bilieux
Le facios est pile, les traits Iir's, le front couvert de sneurz, le~ s extremitis froides. ia temperature 35, pulsations 120. Le ventii est di.stendu, sonple A la region hepatique et A I'pigasdeux Iivpocondres. Le paper rveille unet douleur assez vioente A lal region hepatiquoe t A I' tpiga.atre. bLe malade a eu des series le miat n 4 heures et -asse encore des gaRz. Le toucher rectal no relvbre rien. Il urine peu, le pords est petit, prdcipite; an ceour on pergoit un galop. La tension est de i 12x9.
L'examen dtes poumons montre quelques petits rales muqueux noa niveau du poumon droit. En r~sum6, syndrome de'peritanite ave mauvais 6tat gn6ral excuant Ia possibility ::de toute intervention. Mise en train d'une" m diction stanulate La. mortt .sur

-:t Dr. Louis HIPPOLYTE.


.Robert rasillach: Corneile. .~ . . . Iitler: Ma Doctrine . .




Amet: Comment on apprend . parler en pubi":

ffier Syons forts.:: AbM julio: Grands secrets merve:i:eux . Abb Julio : Petits secrets mervil:: I: Jagot: L'Hypnotisme A distance. .
Jagot: Magndtisme, hypnotisnie, Suggestion COLLECTION &LIVRE MODERNE ILLUSTRE) )
Binet-Valmer: Le D6sir Claude Anet: L'amour aD Rusaile Carco: Le roman de Frangois V lion Carco: Perversitt ::M
Cbline: Voyage au bout de la nuit (2 volt.)
1 Chardonne: Les Varais ChardonneE: Eva .
Chardonne: L'Epithalanme Ch-evallier: Clochemerle Delteil: Jeanne d'Are Rostand: L'hommne que j'ai tu
Pr6vost: L'homme vierge Morand: Magie noire . Morand: Boudha vivant Maurois: Ariel ou a vie de Shelley Byron (2 vol.)
Etc. Etc.
ALMANACtI ERMOT 1939. . 2.00.
; �/
_________~__ """""" .~_,,,, ~ , ,.


JOUETS


10uETS


J01'


ASSORTIMENT COMPLET DE JOUETS POUR EN PASSEZ A L'ANCIENNE MAISON FRANQOIS FRED

RUE ET VOIUS AUREZ L'EMBARRAS DU CHO


qu'aux autres membres de la DlIgation nos meilleurs veux de bon voyage et de fructueuse besogne.

LE JUBILE DU
DOCTEUR ALONZO HOLLY

- Le Docteur Alonzo P. B. Holly nous a faith Tle plaisir de no-us dedicacer une grande photographic consacrant son Jubilt qui eut lieu le 3 Juin coulO A New-York Medical College.
- Dans cette photographie, le Dr. Holly est entour6 des personnages suivants: Dr. Geo C. Strickland, Dr. J. Clifford Hayner, Pr6sident de l'Association des Etudiants, Dr. Claude A. Burrett, Doyen de la Faeult6, Dr. Walter J. Crump, professeur de Chirurgic.
N- ous remercions l'heureux Jubilant do sa courtoisie et ui- reno.uvelns nos meilleurs sentiments,


SUR LA ROUTE DE


3) Aortite azheremateuse.
4) Hypertrophie, congestion et ddurnere-scence : .:ble ciu foie, avec 1 sions spCi.itus du foie (foie ficelM).
5) congestion et (degnerescence trouble des reins et de !a rate. 6) 1lgbre sclerose de la rate.
7) Pritonite fibrino-s6ro purulente,
8) Congestion extreme, friabilite marque de la derni.re portion de F'ilion et nerose purulente du msenmbre de la region pama-cecn. . le et apendiculaire.
Emwrisonnement du bout infrieur de I'appendice dans cette masse necrotique.
Diagnostic; P.ritonite d'origine apple n din uire probable.
C. GIORDANI.
SVu ft uppLouV6:
Rutx LEON
I)irecteur (Gnal du Service d'HyvgiCne et d'Assistance Publique

g ~ ~4-- - - --- ~~ --m-

PROPOS ET.

FAITS DIVERS

(Suite)

- : .
P' accomplissement tenus par deux artistes de notre milieu concourront a la brillante execution des congas endiabis et des nerveux fox.,
Co jazz, U tot harmonieux, puissant, compos d'unites de premier plan sera le grand favori de demain du Port-au-Prince qui s'amuse.
- Souhaitons que ce jazz d4bute A la grande f&te des pupliles de St Antoine au Club Priv6 de Paul Fils-Aim. :.

P.P C.

Nous avons reau: av'ee plaisir la carte de P. P. C:de notre distingu6 ami Mr. Lon: Alfred, Sous.Secrtaire d'Etat a Relations Extbrieures, qi come on e sait, est parti dininche en gualiO do Prsident de I:dDa D66gation de: la Rpublique d'liaiti A la VIl me Conference .Internatiohale .Pana mnricaine don't les assises seront ouvirtes tA Lima le 9 Dkeembre proEn remeriant Monsieur Iton 'Alfred de eatte marque d o
i~ :$ e~i,:iii. ii. ~ s.:, ::~l ii: l iii !: :,.1


AVIS DE DI


D'un jugement rend bunal Civil de Port-at date du treize Octob cent trnte huit entrel Mdra Gabriel, la femn Elie, jugement enre gnifi A partie, i a Ii qui suit:
Par ces motifs, T l tient le d6faut donn pouse d6fenderesse q ment appelee, n'a pa personnel pour elle; :. admet le divorce du a Gabriel contre sorn p line Elie, autorise e n, tle parties A se pr e I'officier de P'Etat : au-Prince section Sud re prononcer, etc., ete
- Donn6-de Nous --tE rau, Doyen e n.audie du treize Octobre. in trente huit, etc., et. ( L. F. Smith,
Enregistrd Portvingt quatre Octobret trente huit, etc., etc.:-officuer do iEtant Ciffl


Sparla I Eo. p .rOO . exstae tion -eSudtr







Gabri et is citoyennl


J. It A _-x AL C-& &-I A-jb~


PETIONVILLE
Dernibrement nous avons en A attirer attention de la Direction Gn6rale des Travaux Publies sur le grave danger que constitutit. pour les automobiles et lea piton.s le tronqon de )a route A Bourdon qui est min par le bas an point qu'on avait impression de se trouver en presence d'un pont. suspend sur le vide.
Prenant en conaid6ration notre cri d'alarme, la D. G T. P. a e ns mA depuis cette semaine loT ri:a-.
rations n'cessaires.
Nos f6licitations.



Esat dcd6e vendredi dernier aux Gonaves
MileSolie POWlIser
Nos prsento. nos sinceres condolanees aux parents :.rou.

,,, , ,.


I


.,.,.


::: ". :.:.: