Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
November 9, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text





FRD WViNA


4no ANI*Z


MERCREDT P 9 �N O%MMRE~i w:�as


Die notre elvy# $";&tl 1.Permanent


.R0opoW Vnd.nt,:"
nt's ~ ~ m m utdz7nerue sa- dhat- d'une


iid 0e de clere sa sotSiA, gntemplation de otSwU ai,""eJca1ada sa e14flt.ouflt ia maisoOt a .J"u in. fen*re ylairie. MtlUe qui s oifrit A sea ye-ux gsa dws.un oubli compkIt

ut rappehI soudain par des rlolents qu'on lul, assnsi t
*t. C'est que le maitre de o .Ii'ayant vu s'introd uire ~PropriMt6 1avait prism t &urv

nt ne .se laissa pas fair ce t A son assailant par tes a. ping bien dirigts. hite acharn6e s'engagea sdeux homes qui ne tarA riveiller les voisins. On Ia police et ] june C.,mearieux rut ment au osliseulement qu'il put exnon sans embarras. a ve,tdson de sa visite n.cwturvilla,
rel'a remis en liberty 1 mats is avoir, auparavant, inviolation de domi.i.ei XXX
Benavidts, femme da jr& e 1la Rtpublique du Pdrou, '&&k Paris. Tandis que cdns e prohe des Champs-ElyRile eat deseendue de n,.mpersonnalitts de ia c2,oUvienne venaient saluer Mayvid?*sy nous av )S s roeR on fils Jose, lequel est
. ahs et va passe': pitannes en France. uni homem, aux 4paues Pile merveilleusoment le
st ea, en Frinew eI gi.erai Oscar Benrlwi. mi dans l'arm6e frarv,.ai-. t a.guerre i t6tait tn ';nr-". Oasse et il y a neu da 4tc-rait de l'erdr du. So-I
-0 uI es officers frdnoais ant at s frres d'armes. la guerre, celuli j.occai haute charge dpui.s dnq ' tond6 .hb'pital francesun . f:est trs prpulaire ,U, Alors quit t tait .614veleeunhoine a seuv6 des: Soldat pIt soynoylt 1ros. ken WA.h~qfsfwant " pas A pkn-


risquer sa vie. Comme nous .fiic.tons Jds6 Benavidks de cet explott Vi vient do nous re contd, U pond*
Ne parlous pas d oeela, je v s prie. Rien n'Wtait plus natural. Je viens en France pour rentrer A StCyr, c'est ainai que Von dilt a.A liemrent je crois, chez vous. Et ma fiert6 est grande de devenir un des 6lves de l'cble dent Ia glorieuse renoinme est si grande : travers le monde. Come fit mon pore, je veux apprendre P'art miltaire en France et j'atten& avec impatience Ia rentr6o de ma pmnmotion, le 3 ectobre. Et, je ro-truve avec la joie que vous devino., Paris oh j'ai 4t6 &ev6.
X.XX
Le rayonnement mondialI a cinema japonais cot encore mi, .c.r et ron a t6t faith d'tnunrer tes rares films japonais projeteis jusqu'ici A Paris: l'admirablo &J,!jirei (chermins en croix) pr4sent6 voici quelques annees, puis Yamsto le BfIcheron, Nippon et Tatwmahoko (La Jeunesse Wun poP:4. Un exemple A mdditer; Ia prduetion japonaise trouvant tin large dbouch6 sur son propre territo,in'a, pour ainsi dire, jamais ,acherch6 la clientele ttrangre. MatsA I'heure ob Tokia applaudit Wl tierniers films ,e Renoir, Feyder ot Duvidier, iI est permis de suhaiter un d6veloppement reciproque des exportations.
Co vwu, qui est celui de tous lea amis di cintima,.semble Atre on voie de.ralisation. Ainsi, rent prdsent6s i Paris, en proj .aian privt, par les sins du Comit4 Franco-Japonais e tdu groupement des correspondents de la pressed iaponaiso.A Paris, deux rtcents filrns nippons: Apris les fumos do cornbat, un docurn-ntaire sur la uerre sino-japonaise qp aurait dit sap peler d'aiileuro: Dans les funi~es du combat, et une omvre pleine de I.cnarme et de grace: Simple histire de Il campaign japonaise, dilt le __g ndriquea, intitul4oeIe~ve3an,-.! . . . .qu . . ~ ).I. . . n. .
fants dans eventt,
Le success fut eonsid6rable. Apr!,. les futures da combat eot un documentaire de guerre, clssique, dirai-je; bombardments a6lens, bombardements sur mer M campagne tventrte, les maisons qui s'6croulent, les mitrailleuseo qui crtpitent,los homes qi meurent, visions de carnage rlhs,.oss


(Voir suiteen m page)


INE.CIBA


-Une xwInt ~~t
Pour fcdre soi-Mime U"t bon yin: fortifiont, nan .West plus facile:** Achetez thai votra phormocien on: flacon tie Qnintcmlne, quft MouS versoma dons on litre die yin tie


it de )a


6rir lo


QIJEQUES.

INFORMATIONS

CONCERN ANtf LEXPOSIThW
INTERNAIIONALE DITE

LA POR T VOR 1939


Solon les renseignements puis auprt des agendcs de voyages plus de cinq cent mil d-rangers visiterent en 1939 l'thposition mondiale de New-York.ls reprdsenteront quatre vingt dixpour cent des terres habitges du4wu :globe# ,Ia viendront des quelques cinq douzaines de pays exposant A lrExposition et dent vingt cinq ont 6erig leurs propres pavilions.
Ce demi million d'trangers qui viendra aux Etats-Unis pendanles six mois qoe durera l'Exposition egalera le nombre de oerd et sud am6ricains qui so sent rendus en Europe au cours de 1929, annko record pour les voyages vers PEst. 1939 sera une annee exceptionnelle en surpassant ce chiffre pour le parcours contraire. On s'attend Ace qWenviron vingt m illions de personnes franchissent le portes de PExposition: cinq millions venant des environs imm .diats de New-York-et quinze millions de tous les points du monde. Oripeut s'attendre A ce que chacune de ces vingt millions de. personnes visite l'Exposition an. mi. ns trois fois clest alors soixante millions od'ntr&os qui seront ventuellement paytes.
Et s'il faut e eroire les agences de voyages ceo predictions scront realises. Les agences oat dc6ji commcnc6 A retenir des places pour les premiers de ces miliers do viei teurs strangers. On compte q'a. cours de cot hiver tous les recozt. de places retenues seront battuiv pour les voyageurs< venant d'Europe ot d'Amriqne du Sudt. Si VExposition nYUait pas suffisante pour attirer les voyageurs, les agencies de voyages, his companies marltimes s'ajouteut en organisant des voyages collectifs A prix r6duitsk Ia porte-des bouroes les plus modestes. Un prix global comprend toutes les ICpenses, except& cello. quo ehacun pourra faire ' 'int'rieur de P'Exposition. La dure dn sejour & Ne Yor k va de quelques jours ax six oits quo du. tern I'Exposbtiofl.:
New-York .a appris au cenrs fWune longue experience comment recevoir do largos grotipes d'individuo ot cotte expdrience elle va l"eni iployer 'A accucillir leo innombrables voyageurs qaattirora VExposition. La. section sp~ciale do P'Exposition pour te. logemoent qul doit 4Sgaleient vwilier an bien-dre. die.s visiteurs coopre ttroitem�r r !awe I lu ile do Now-York, 1tAsso-: elation des ilteliors. new-yorka~is;:
*.4 :autres g roupes .pour, iftre :ia ss.u-,i (rtequo tout: visiteuir sera confnr-:i~ [taplemont. loged it ics m:it)x :moti


ques.
La section fldu Loge!men_3t do VI~txpo.itim. veillera A co que hacam stit logt avee toe maximum de proTea lea hotels, p Oh* t4revisont actnelleflolt loutrotc


tfrn sanitaire et autre. D e nr


ARRETFS

COMMUNADX


Void les inwortanta Arrtis dnu AL initiative intelligente de FAdminstration Locale dePort.-au-Pri te honorant la mmoire de cmgrandf4s figures panamtricaines que sont Jose Marti, Eloy Alfaro et Benito Juarez et celle du grand haitlen J. J. Audait


ARRETE


L'Administration Locale
de Port-au-Prince


Va art. 28, paragraphe 17 du Dcret-Loi du 16 Septembre 1937 sur Porganisation des Communes;
Consid6rant que les peuples ;honorent en perptuant la m-moire des grand hommes qui ont 'on i utilement la cause de l'humaiih;
Considrant que Les illusties JOSE MAIRTI tie Ia Rpubliquc' de Cuba. ELOY ALFARO de Ia Republique tIe l'Equateur, BENITO JUAREZ do ia Ritublique du Mexique ont resum6 en leurs gestos Pesprit du plus pur panam&ricanisme;
Qu'il est just qu'hommage ieer en soit rendu sur le continent amrricain:

ARRETE
Art. La grande Avenue longeant Ie c-)t6 Est tde l'Eglisa du Slic-i6-Coxir te Turgeau et condisant au Cer-le Illevuc et d itolmoe <-Avvnue Jose Martin>.
Losew oes si tauis paralliiiemcu:t al Nord tie l'A enuc Lafleur lbucheine it reliant 'Avcntce Christ<>. pe i la Rue Magloire Arnbrozse sent respectivement d6nommeeA oAvenuceoric,*Iiicnet -Ax-cZ hue Eloy Alfaro,.
Art, 2.----. I.e present Ar-et. pr6A avoir- H;6 approuv6 par la Soce tairerie tiEtat die l'lnt~rier sore imprim6, public' rt ex6eut Ila diligence de iAIminist ration .LkC'ale.
Faititti'h MeI te Vilie, c c s No vembre 1988.
Le Magiistrat Communal,
(S) R. IROUARD.
Les.A-cssenrs,
F C IVILLY, Ch. LILAVOIS.
Vu et approve:
Le Secr6taire d'Etat tie 'Tfte(S) Ch, LANOUE


xxx


L 'Ad.m.inist4ration Locale dc
:Port-au-.Prince
Vu Vart, :: 28,:: paragraphe 17 tu Decrot-Loi idu 16 Septembro 19:7 sar organization ides Communes;
ConMsiAdrant qu itc.et du de.oir. desq Miicipalit&i. do porpt lec Ie souveir ties Grands flormes tie outs pays, iansIsh mtmoire des 76Considrn.Vit que Jo cito i -1, 4. Audi, dana 4 los difffrent u- !Lontetionls qu'iI a occupies, uayait Thit honineur &t-Ia Nation parle obrox seviesqu'il a rondus & In


partcul i- tieIa uletiePort-au-


PROPOS f F1lSDIYVftS


' ARRIVEE DE MR. KRAEMER
DIRECTEUR TE.NIQUE DE

LA ThOM PSON1HOUSTON
Nos lecteurs dow"tt se rappeJr que nou avion,, e hi annancer ]arrive i Port-au-Prince de Mr. Kraemer pour It 25Octobre 'enu10 touta n fvisant resqortir que VC DirecIeur Technique de Ia Thompson-Iouston voyageait sp~cia1W. mert pmu entreprendre lei travaux dWinsaallation et autres nocessite' spar la Radio-llaiti,.
I1 se trouve que Monsieur Kneemet avait du changer son itin&raire, oblige de pari biper succes.vement Ah Was hington, i Ne,York. A Miamie ia fla avane,a des cof'cia-ces iat6ressant II grande Compagnie qu'il represente.
Monsieur IEraemorer est arri, ce miii par avion de'In Pan-Ameican Airways et va so cons-aicr:r
Onusa P"ttdit dihicatimn do at

Come o1Ic constate, Ic le ptacement du Direetvur Technique de Ia Thompson-HIouston la plus grande Compagnie de radios dtnote l'importance attache par Ies technicieni au ntntagt de adio-taitir QUi se. Pune des :plus paisan-tes et.des_ plus modernes sa tions do radiodif'funion.
Tos. no . neilleurs vmux de bon Sdjou.r, e t dufructuouse besogne accOuipuagnt-ntMoseu rKra menr rli.C (i-,; tie ti.ti- "
cdans lPaerompli".-e men. tL do sa tiche.

LE SEN.ATEt- NEIU1 'U S

Parria 1-, "- cmq Iisua'.> Vitt yen.,. quo In 'llh te i-nhfiance tvi l'1 iklnt de la R61p11itiqu eunt id'6le itj, la . dg (it' tie . e6naturI nw.s rcicv e- a pIc plai I ionor de notr2. aist in, gue c)itaborateur et ar Ic (xecer'. I N'TTVuotr1 11011, 'eQ da teur nrcle D Ic pr )c cmen lu Nord Une foi ti phi. , I4 Pr{'sid- .t VinCenm t '1i 1,1. ratin 1 hueuw e uii envoYanIa .l. S uit Is tRiubliqne e (.eneral Nermur, dnt ls idtes tie progris et. Ic. patriotisme intelligent ont deja fit leurs pruvcS.
Nous en preriri.s occaskim pour Ini pr6sttr nos vivt-s t.icitations et hi -criouvehrns toate toetr-c -snypathi.ie


NOMINATIONS


Noto capprenon.s avee p's isir in nomlnaticii de M,-L6tio hony corn-. nit Maitre tUEt odes su Lyc$-t Ptin et d l , Raphael Les.inap se en quality& de Surveillant G(t', nral.
Act ifs, int l-ign ,. ils sauront ae montrera i .ahatitieur dp .lear tiche ot ustifiWront Ia conflanec yus eo en cux. � �. :
�Nos vifo compliments.


T. s. H.-. -F. R A.


londiorlos ll ti o lubs douC

to Inade ef.n t rids doeso r6ii all Pare lecoto, domain Jeutitt"
NovoibreA4 h, !10 doe'p~m
di, petit entendrt- one commlluc-


Nof) 2f0.109


mannsaseaaennmewsmrn~~


llAr







I; .II I. m c :! : l :i:: : :


UN:CA


:iii i :~iiiii;:IO H ELI:::4EN T !:Iiii,:. ;"


J'aL revs que j e rw'i el
ffi. Sacha.G ittmnn.ts tisfai i n t. i e .hassetie 'rtdile i, pr. fort tard et A che l 'sur. ie nr
p- lae d&plns enviaM ticu~irwaant ghboyeux.'Lonis :XTV ti -e Iankmropole eontemplant: lal'i-~ ble8 dans Pessajin des auteurs fran- y pa ssait sous bonne e sco rte pou ,r g ubrite die Cette grand e vyle de 11 .is, West maintenant tailta . ne s rendre ason cha tau de Ver- m.rts A w. o.i . regrdai I. , place, solidement. tay&, parmi no" sai,3et c . . ut, dks to, inves- feux4ollets t ea etites . amies I-. meilleur rnetteurs en scne. "tissement e1a:voie t omphale.--t'geres et fugitivesqutl .edgagenv
Sea. premiers4 films furent cks: Louis XV y donnait ties rendcz- ties tonhe;! J'adinirais encore ce su~ccsretentisants, r.~h~sts~c ~i :Vous A seg favorites. Napoleon des-phnone quand je e tra.va1.
lion Th .I t e d'un e nmisten scna re- cendit lea Champs Elyskis wc 0r t 's a ns iuivoir comment devant- Ta marquablk, l'int6r~tdu spectateur pagn6 de: 'Impratrice Marie- Tomhedite- univerSeble. D'elle aiconaistait: A appr~cier le filmpar- Louise. En 1840, les con- me Ta petite porte souvr. ine nite
FOS -t ra , t ttes abandonant etm, corpAs
tanson angle: nouveau. Un dres" de lErnpereur sont transf'- e tt badna o corps
r-anage avait, seul, Inparole du res aux Invalides enpassant par moffrelt le spectacle d'une dase t-AfieC.f.f.ltement A Aa fin du film; les Champs-Elyses. Notre belle macabre! Certaines d'entre olloion e-fit pu croire que Vauditoire avenue, pendant le cours du Sc- viennent se trapper centre moi.Aso lasserait rapidement d'un ma- cond Empire et de a Troisi n-e pres quelques seconds, co.s-ce
nologue continue. Pas e moins du Republique connut des heures tah- s'6tant 6vanouhes come par enmonde! D'aucuns pouvaient d- t~t glorieuses, tant~t tragiques, chantemen'c, un home en -flat. meurer seoptiques, mais il faut L'arme allemande y d6fila en K!S71 morphose pjas plus haut qu'un chim bien sele dire, ce qui russit A Mr. de mme que les Alliis victrit ;ix s avance vers moi. Arrive hi Saeha Guitry ne saurait -&re pour (in 1918. port b.,usquemnent oil est d"1 ma
d'autres mule source de succ&s. La La difficult de Mr, Sachag1:i- U 0a1i1e Apr',s mavoir regard avoc tonalit6 de ]a voix de notre spf.a- try r6sidait dans la facon d'exf- des yeax maphitophliqaa., ii ker est eertainement dos plus cap- quer cc d6fil d'W&vnements, de s zoninie A grandir, ii grandTit-, tivante et en ajoutant b cela une ier les uns aux autres sais bi nt. g:raIdit .M point queJc Hne p-x prose particu1iirement spirituelle, ruption. Un cours d'histo d . pud . ;mz a t6te. La terrier eC aile film ne peut que posa6der dei France li en don e 1C'caSiou J Tots uiu. forte quo la ciriosh c, qualitds, cerrains l'assurant aini lui permet de passer en evu, m - tO OJwi.?al. Lor-qu& Ji: repr ,ds d'un avenir durable. diff6rentes p6ripdtios.r truff&s c TX.-1 m1a, grae a inaprotect-n
La projection de lun de ses meii- no multit ude d'a cctios i; Aa- sans, loto . de qudq i , -. Teurs films < Les Perles de lia C m- santos, et pittoresques.,1fou r e troupe llonieant Aronne5 coincidait d'une faqon-op- Les rdles sot assur-s par Nr. venue Mnseignae r G_ ox, ctporfmune avec les f&tes di couron- Sacha Guitry qyfontoarc ti " '_ - a-dlto lin da lieu do cett' seen? nentn du ., George VI et de : a quente distrib yttri. myst ie.s etPiu ,fa.
ieii Ela.th et pr6sentait t quo Celedune p
ROGER RODITI quc Jo no sad pa< a boat do
me des ditt'ra,: . erm-noments h;- (Agence de Presse re-s 6prdves: Je regagne ma in dfes dftllil'z. stu-.,6faction T'emn1) ch e
AujourdhI,:i Mi. Sacha Gui "
1>11,; 1., (11 1"[. 1 t A lt 1'r"t'cnta.i '" .1 '-- ~ --


-Toa cam 1in T aCTn{) zJ:

randon ad' a -! VeIrs Par} -. Ccc ' t'M!'re irrm diiabieirwn: aune prs de vues de ia Tour EFiffel avt-c 'ne r p dce le scent e d' ]FAvenue 3Champs EyIce mas aucun mcit(ur en scie.ne h- st attard6 . center le'&volufion de P'Iane des s',",', c1bre.,s artores du monde. GriAce a M, Sacha Gutry. cet oubli est d&sormais r j ar Ktout.seigae,.r, fout honnear -. Aprrbs Broadway ei lPicadjifiy. ius Champs Elysdse, ont �eur ffim. Nou, voyons tout. dabord oie co que i-uvait t trO e'; 1617 noIre belie avenue. blen hard fu: c citadin osant s'y aventurer, 'I avait h affront er loups et sangioc s. Louis-NI I y avaLtr.ouve in :ifr.


' m n-. a-.


aO.


d ouvrir."Je suis litt6ralement p6 trifle. Un hommrae' se. tient: i gzmioux devant Ta porte. pricipaIe. m:.demon logs. IT tient dune main. Une IX faite do edux tigers de.palmh-crWi; de 'autre, une baugie. IAfm6e: Virtuoso dana son genre, iItsa ute des signes cabalistiques,. La.ccs de ma demure devenant ainsi . possible, j'abandonne l'ide de. re-: . gagner mes penates, car mes diux. lares sont ourds A mes appels. Pui ne me souvenant plus.daoq quelle circonst;ance, je me vm Ae-compagn d'un homme blanco ayant. I pour tout costume qu'un cache.sax. j


6Jo gotl


a on


fondant d a .ch.
son action cfITnen . 4.


MM"comefont s o


nmgique de son cor"So une croix dans l'espacQat houmy Aqui Vaudo!A&Q me voie seul! .
Novembre 198.


Uric � (


'.", (. -:'w : - . : ;. :.: .::,.:.->: :.-": P


,-I- , -" '"b-c /.


1 7


Pr


/*


MARVEI4A
:. 1.


Demanatdc?, i tv)tre Cordonnier


MARVELA

Ce produit change Ia ceuleur de votre.chaussure selon Ia robe quo vou portoz ou scion votre costum. T(-utes 11. coilouIrs y compris or (A argent. II ne craque pas et iaisse un fini magnifique inddhlbih-e mais encore, il rend Te soulier plus neuf sil 6tait fatigu(.
Demandez MARVELA et vous vous habilierez avec 61tgance et har monie sans avoir a d6penser pour 10 paired do chaussures. Une soule bonne pair vous suffit, grAce A MARVELA.
En vented partout.


HYPOLITE JEUDYI


Distributeur.


Emportez toujors, o. alliez, un paquet - de Chester veis trouverei1 vr plaisr

dans: adouceur rafracissc 9oid m:eilleur de Ia Chester.l


CLINIQUE


Dr. P. C. DESMANGLES
ancienne maison F.Duvigneaud
(Rue des:,Caserne$) .
C.nsi-ta.ions :
4 hres-A 5 bras. 30



PARIFUMfS MAGESTIC
A, LA PmA AMA tIE
tAMILLFV


-Doublez vrre plaisrde'fumr.

avee esChesterfields

* . elS~nt PLUS DOUCES ea otMEILLEURGt


's fumeurs sent toul tabacs doux et bien papicr ia cieiircttes pu
-cSent Its indilct tuisse twoir une cigca


� /. . . . 7:,;:"' :


4-"!


'V
<:r ):;:


Chacun de nous monte un chevjl rouge dont le cou est nou6 d'un foulard rouge. Mon compagnon onigmatique me regarded un instant et dit: cTam Batchi Batcha LrAmha>>. Ne comprenant rien A ce inngage myst6rieux, je suis muet cornme une carpe. Ne pouvant d6cider a rorapre mon mutisme, i pique son cheval et, d'un signed, iI m'invite i Te suivre: I1 se dirge vera ma russon, je To suis. Arr.vs derant ma bar'i6re, thort a. !a bougie est encore devant tpnrt.dans la m me position! Alors mn, compagnon me regarde un - moment, puis, tirant tine baguette


i:., : *:: ::::::::::::M: " ohr ::::










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 eta it absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date




:i~: iii: ~ii :iii~ ~i ~ii :::i: i~ < i K SY i~~: 2:> : : : i i. * ~: ~: i iii~:i ~: i "K- ---------- -. -, - - - I i:i i , I I 1 -11 1 :i j I 1 11 j-::i :ia~: iii~: s ~~i i~~~i : iii: ~i si iii ~~i ~iiis: : :i~~~i:i~ :i::: :: : ::ii:-::i::ii~~:i :i~~ ::::::i~:: :::ii:i:
w:o: ;37? ? i 3:3 : : . : g -: : :: : x! S: :: ::3 E ::::::: :$E 3::: :3 3: ::3: :: 3$! ;3:?E:33E i :? $ $!E :3? :$ Ei :::3: �:::33: E ; : : : :: S3:.SE ? :: ;::;?:i 3 : :: : : 3 : 3: ;. ;.:E i::i;. :. : : :? ;
� , : :: : :i: :: : ::: 7 w = . . . . . . . . . . . . .: . . . . = < 77 7 r 7 7 7 7 7 1; 114! o w o w 0 0 0 0 : : :: : L : ,:: : : , : ? : : :: : : ::: : : : : : : : : : :: :, : : : , : ::::::: : ::: :


DACTYIO IrrABILITER


ii: i:: :: .! :


abissement jsili te oa10 eaptritit out rigourtuSmflt AP-e
ti'a 6t6 "0falte i.tae. co.rs pour tnir
q. Prospectus.


.AVENDRE


ad piano (marque am~riparfait 6tat.
t.ttyfce fDuroseau Michel Oreste, Bas-


I-I


FAITES ATTENTION LE BAZAR NATIONAL


tc ii.NE FOIS, s'enorgueil$,-ltre E PREMIER a offrir A .:.ient et a, Public les avande NOUVEAUX PRIX d.
�t. de I'Accord FRANCO#AFUKN, pour ses rayons de: yafluns e a plus en vogue de

M 'NS FINS

MAMPAGNES
UQUEURS de a fameuse mar. .o d.ie,,3risa rt,o Vons le devez a vous-mkmes de VIITER nos Rayons.


A LOUER

bison haute en tour, sise A Ia I4UePav e en face de la Halle Cor.Pour )es conditions, s'adresser 14 bUreu du journal.


CHARLES FEQUIERE
!i~,::i(& C ie
INGENIEURS
Consultations - Projets - Cal,k tzisntructions - Agence et b9ris entations G~nrales - &Y9m-Rue Bonn. Foi No. 54,
T61: 3270
P- 0h. L'OX: 198'
Port-a u-Prince, . aiti (W. 1.)


POUR VOTRE SANTE
I OVUs aouffrez dIe 'apparelldi. 1ou si vous sentez une de/ queleonque dans Irorganisme >*flt rpUoceasion de vous metNSA -ge de Ia Farine.Quia (quntessence de -1a banane t04Y-V) ou banana Grand

'In Mae, n'oubliez pas que la faIWQUISQUEYA est un agent Aiui excite la croissae des Os � � .B:. s.


RONNERIE
MONT CARtMEL IPPOLITE R. JEUDY Gra'd'Rue No. 139


POU. UNE M.PLDuRE HYGIENE PLUS DE SURETE PLUS bE CONCORT


Servez-vous du KOTEX reconnu dans le monde entier comme offrant Ia meilleure protection.


DON N. MOHR
Rue Roux

Distributeur pour Haiti


F


Ln 84bienveilauto ellen-j fCasion de:. Ia rentr4ej en Octobre ptocbain,, K dies chaissuvei POW~ et filettes. aillurs, tIC vIItite


- vi~ J-Tii! .


A VENDRE


Vue voiture Limousine, six caoutchoucs A 'atat neuf.
Pour les conditions., s'adresser au lieutenant Mairvie. Ruelle Ni. cola., No. $-4.





"SAVOY"

CA FE-RESTAURANT


Demandez A vz amis et
Us vous confirmeront que nul part a Port-iu-Prince


on peut n appr6cier
sommatio VOy>>, si
de-Mars.


nieux manger et
- les bonnes con)ns qu'au cSAitu& Au Champa --


Machine e crire Remington Machine a' calculer Dalton Rubano, paper cap-bon Faites vo achats chez G 6ILW


(1i MAGNESIE DANS PHILLIPS


Agnt Ecluif; ERNST LUDEES.


Le hit est inontestable




LE, RHUM SARTaE

est Ia quintessence
� c'e DIN


meures varietes de cannes


d,'u vaste territoire .j


nssantles mecurs. terrors.
fm- eurs


W7


ri IL UJVfl1J�Lfl


LIQUILIDI. .

DANS LA NATURE.


4iSRAPUECRAUVIT

La 66&e,,ldition tdo Ia Gkgrw' pie ta iL Rpdbllre d'Esii q ltui etma 11. Chauvet, adopted -par 1.e parM. temjent tde 1Insructkon Publiqu.4 Cette nuveile Edition revue et comple'tte eat on vente-depuis I* ler Dttre & hez Robeli-n. A r beiil'aI'a Librairie Nouvelte, etc.
C.

AU NOUVELLISTh
ETA
LA MAISON ROBDILIN On trouvera:
Le- Brevet simple de CapacitA.
Le Brevet Superieur de Capadt.
Et le Certificat de fin d'Etude Seeridaires classiques (2Ame partie) Dipl6me de Licenci4 en Droit.


Mdecine G min6rale
Phone, 3373
CONSULTATIONS;
Chemin des Dalles - 7 A 8 a.
2 1/2 A 1 pm.



.LE NOUVELLISTE.
Rue du Centre No. 137
Bolt. Poste No, 135. T6IphonQ 22U
QUOTIDIEN. FONDE EN 18"
Psr
VENRI CfHAUVET & OCIERAQIT�
Diructur-Propitairc:
ER-NEST G. CHAUVET
tretear:
FRED� DUVIGNEAT�I.�.
W daelo. r w-m chal . i.::�
.AXf.UVAV i .

YVAN 3JEANNOT

C. RSAVRRUN


rmrri -rr n P A P


- -------- -- . . . : , : : 11111111 gill:


. . .


Qutique part en Am6rique, lea journaux 1.ont annoncO, un dompteur me lions est mort de ia piqbre
d'un vwmoAtique. Quel surprenant contraste: un homme dont Ia pro-. fession est d&tkre en rapports quotidiens .avec le roi ties animaux et de courir constamment le danger Wdtre d~ehiri d'un coup de patte par ce prince, de Ita brouse, ge trouve pouss6 dans nA tombe par la pi. qre Won minmucifle, inete.
1 .West d'ailleurs pas rare de voir des hommes mourir de Ia piqare W'on moustique. Aux Indes anglalsesl le rumbre .do ces victims s'6liwverait it environ on million par an, et les vietimes de .'anophLle (moustique qoi transmet Jl pa!udisme) sont encore plus nombreuSos,
Car Yes mousiques jonent, en g&6 nOral, uni simph- r6ie d, transmisMon de hc maladies. b ans Ye cas special Un paludisme, par exvrm, 'acc~s de fi6vre est provoqu6 par des parasites mittoscopiqoes q Lie le . moustique inocule dars le sang de se' svictimes. Ieurtuserent, hnoos avons A notre disnosition la quinine, sub-atanccox: .xte du quin quinn, gvru h i~qu.a: K r parasitd n fa(- ' . arnantia
difln,, t:U: robriait, On o wr cncttcelnrt 'quilibre qci rge dan-s ia nature. D'un 6t, e lle, ,,u, expose i ta alaria' transmise l''h nread par Cd innombrabRs inscetes, et, d'un autrc c&16,( ,lle nous prnlurt conIre- m?to Inaladie on nidicarnt'nt, grant'C it 11] te d'ilnollmii~ilals ,.:es
ol1{ I e s4strvI,(,-.

tar
st. ntc par het. m ' it'ficlt St 5a (.: nine $I '5 S,' tiiUS:' Uti. (rt".,n iss~i()I:
di i , a I eI ' t a d
terrin que . li prttndh'e cormie pre('t ut f, V- Ia quinine h Ia dose .,otit, fliP , cIa 0 gr. 400 pendant tout e is sa is a di-l ,mdisme. M ais . .1a,.t q[n& a . anaLi 3. . 1 I >f et' pr:ual:i.: i .t d i Ite (Conm isS ion rf ,U.,'fl iC ,. ii.' .(d., (uotid ni e t 1 v. i I 2. ; . qu niMe j'ritm" . a ? in-s. I ntralfo0



14tIR ICS ItEFItACTAIItRES

y' , - t 1; ,W-t ,.'. . .aq.rs 21 x 24 c n t'rm-r_: ' ri u. n 'il- , ' V~tiI) S2.
re satisfaits. Nra P"u~cltms .Z04fut
soul 'idNLa Pnzmr t' f.,.,r 4 al:
trds deonnuniquos uvee l'usage d.i
Lois A rt~r
Eim conic r~ho',
L~a Manutfacture de Briques S. A,




CI NIQUE
du
Dr L.OUIS HIPPiOLYTE
















Andre s1


.LETflUS ODIV PARIS
(Suite)


de. main de maitre. Detal crieux: c'est- un parlant japona.k A
sous-titres japonaisQuant A Les Enfants dans be
vent, ce filh, enmpreint do toot- ]v 7. fraieheur et do toute li d6lieatesse japonaise et en nme teaps d'une grande perfection technique, est un petit chef-d'ceuvre de charme. et d'humour dont les ' euantfs
sont les protagonistes.
xxx
Apres le. triormphe d'Ang~le, V
honorables succes de Mariu, de Fanny et do C sar, Toni et Regain, avaient, paru Mien incoi,res. Cependant, Ie talent de Mar eel Pagnol semble rompre eotito courbe descendante et r-eb-n(61 La femme du boulanger, (est .-.
queique sorte une rebabilitatio.
Le personnage principal , If setil
qui soit 6tudid avec miputie - Pagnol rekIgue preitque toujours Res personflagea secondaires dan ia convert ionl .-- cest celol dU boulanger lrompS 6Cce boulanger, c'est
agiui Cs! a Rai m-t , eu :e
ltcinmu c-s a Bwl or' iuIvo rt?
un interprbt t- wi co ,(,( 'e ""te 6vider ct, 3014 tn p, B'aa
tre. En pit oy - '1 . ir T
donne un cit' rn:div as w's de a c-arrid i'e dc~ji ( i t co,' .,-.mrn ,r Vs gen do village n-nt te sn olortune, lea spectw eurs, (ftF:f. i, J
cran, ot plu.t CitnvW do i -) o feOP Par-enir a attendrir t res qs c'a:teurs a m Vt C hi-.stcb reat :ICC . ;
romp ,, ccst 6vld,'.rmnvo, .
cc-n.


Le's aat-trs pcrsonniage Chorpin, Vniticr, lavottte. eK, h. qizen Pell sacrifice, soot e.e . Ginettc L.cckrc na que dqual.* ihrase. Li dire. mais c (M lea t bien et elle a surtout inconte,.stabement le physique du rule,.
Plus 'un voud'ait &e noIC :-ger de eete boulang~re,
Torminons par une pC.3 Ii
que, Marcel Pagnol s-.emi d ' gr". -, que la tcchnIqt- di l fl a it
ties r:rogr&t U{(Piii ciuq ado. Le son est bid-n itc (A so~iro):


/a
ARRETES COMMtNA1'X
(Suite)

Prince, et qu'il est par corwilquea de touted justice de dunn-r son ior a une de le rues;


ARRETI.


Art.- La voie reliant l'A ,,tnue. de Lalue au Post Marc;imnd en longeant le'ct (.uestd pt+i psent local du Tribunal de Paix do 1 SeeLion Est est d6nomm& Ru .J. ,J. Audain.mait A 'lt6tel de Ville c S Novembre 1938.
Le Magistrat Communal;
(S) R. BROUARD.
Les Assesseurs:
F. CUWILLY, Ch. LLAVOIS.
Vif-et approuv.:
Le Secrftaire d'Etat de l'Intricur.
(8) Ohi LANOUE9,
? Ft


COMITE U1AII-CANADA
Les .membres du Comite: Hat!':. Canada:.sont.avises que .ardi.pr.chain 15 'NoVerabre, ii y aura rtunion A 5 thres chezz, le Pr'sident M. Dantk's Bellegarde, 'Avenue, John, Drown.


7Zv *JJT0t.3r Agenee dui CapJaie
no pas &lver les prlx pendant PEs.positjpon et on s'atterid Ay4 pei
xnene engagement su0it pritsIpar-Its Seve de luxe rapnide entre Cappenions, restaurants, etc. Hatien et New-York.
Solon I'Association des tloteliers -Hprs igler l AIii. y a 133A334 chambre% Od'hbtel TIEN tons lea. Jeudis 1 4 heures dans 1n, yule de New-York,et,5O_000. P. 1. et arrive~es 1 New-York lea dans Ia region suburhaIne. 1'YMCA Lundis- .atin. off rira 40,000 chamnbras avoc Ics
clubs et autros institutions Senli: PROCIIAINS DEPARTS DU publiques. On estiinea 120,000 le
nombre does chainbresg qui pou)rrvnt CAP4IAITIEN
litre trouv&es par aillcurs c3 q~ui
donne un total approxima: -if do SANTA ROSA 10 Novemnbre
343,234 chaibres sans compt'm.r dl SANTA PAVJLA I"(N o vembn )re nombreux appartements ; -'ubli-s SAINITA ELENA 2 4 Novembre
qul pourront 6tre loOes no to do SANTA ROSA ler Dkccmbre
courtes p~riocles. SANTA PAULA IS DMembre
La question do Iogerncit pourY SANTA ELEINA 15 D-Acembre
lea visiteura 6trangora sei-on se> SAINTA RO: A 22f D&:einbre Ipar avarice par tin Bureau duo to- SAINTA PAULA .21) kcombre nment en veic d'erganisation. S xpeuvent iscrr tous le.;a % isse- PRIX DE PASSAGE:


ments pr6sentant toutes les con� ditions requises quant au rix et a In qualire do service offert. Los visiteurs n'auront qu'i 'a 1r >e0 A ce bureau poo- obten;r olt s lea informat e,,ns. Pa.'. iml .e3" rF (F diia s t)o) tt-- Ves langot s .'. a5 Ia disposition du l-urcau po" > . dre le probierme lirng.tij,. 1)' meine rica intt'rpreto: floni) .X seroit constamumeit tie seVI'C CO de nombreux points de IT xpositien. Leur mission scn a (de cloii,,-r a tout vaiteur qcuelque solt Ia pay It'ct ii VienneI 'impression q'f: eat chez li et 'aider"it comprendro te qu'CSe I'Expositiofn. En e'I, tres

f hrt'n:ct (1imin~C, ala i q cit_,cville a sa compoic q uo NewYork peut Ie faire.


(A Ati\Ttj


-. - - - - - - - -

COMITE DE PUERICULTUIZIr

Le Comit6 de PeJ'ricukIre annonce que la ProgCt io dt',film da concourse, doe, du
W'Aolt e 19 , c celle des ph.ographics des quatorze enfants-prims's nar le Jury aura livu ri( Et-x. a !a seance rr(inaire de 'alv{csmidi qui commencera exceptio!'ncelemtnt 4 quatre heures, iinianche 18 N ver .
LeTx iic sera cOnvi6 i
pn,,l ? fl ,Ir qi"ato>Pz be:be,:s w,,}.'ilo-s: u ru.ra r eel i oqyi portera i l~itre do plus h(:iqbb do Port,-e Prince i9;8.
Le comity offrira Ln prix do 100 dollars aux parents du laur~a, [_be comity annonce. en ooutr, que k-' Ba- i a cr i cltore aura "SO 1, sacnwdi 10 D~cembre.


La Pra,si.erlte.


Matirnoe Georges WIENER.


LOTERIEI NATIONAL D'fIAITI

Au trage dhier, le nuinm,) 5608 vendu nit Cap-Iaitien, a gagri6 les 10.000 gourdes; le numinro 5664 vundo t Port-au-Prince, a gagn les 2.000 gourdes et le n&mro 3004 vendu A l'Anse A VcWau a gagn le 3e. lot de mille gourdeo.
Les nunil'ros 2682 et 4188 ont gag>i les deux lots de 500 gourdes,
Depuis ce matin Inaiste eomplite des lots gagnants est en eit alation au sifge de la Loterie, rue Bonne-F.i.


Cap-Haitien-New- York,
IEre Classe:


Cabins exterieures,
minimum. $ 135.00 Cabines intirieures,
minimum. $ 95.00


Pour tois autres renseignements,
s~adrsserA:


H. CIAL


Cap-Haitie


VCIULLI & Co. Agents,

n Phone 291


MlOUv .NEMEN MMARITIME


Le bateau Cottica> tenant de Curaqao est attend a S heures. do suir, avec 80 tomes do iarr~handises.
1 repartira dansa hanuit p,ur New-York avee 100 sacs de cafe, dent 50 sacs pour Marseilie et 50 sacs pour Anvers; 10 balzt de peaux de eabris pour New-York.

Le bateau tAstra> est attcodu domain matin vers les 3 heares, tenant de New-York avc.- 40 tonnes de marchandises.
II repartira dans 1'apres-midi du m~me jour pour La Guaira avec 150 sacs de cafe pour Anvera.



PETlTES


Ce soir A 8 hrs. 15, Harry Baur et Gaby Morlay triompheront une nouvelle fois au Rex dans , SAMISON, It' drame le plus 6mouvent et Ie mic ax PterprtA de la Aatson. Drame d t'argent, de l'aiotuc, de lt haun, Le prix d'entre e-t fix6 ' Gde. 1-70 et ne sera jamai.s baissDirmariche un dram, iuinain, fa. de confidences, d'humour. d'emotions, dc tendrsse -ePARIS4 avec Harry Baur et Ren 6St.1G(yr. Vous verrez comment ce iop.-iment puissant et 6ternei qu'est 'amour remporterna de hates bittes un timphe kcatant sur Pa e::prejugts ,ociaux etf :,convent i on-s socikdu;s. En preni~re partly de-actnaiit6 sensationnelles font 11ii.n match entre sportives italienes et francaises, etc.

L'ouverture de -Issoist deyfu. ot-


PC


Stnio Vincent.(Prd dont d'flaiti) : Efforts.4 t G. Suarez,.,.Bniand'. Daniel-RoPs8 La Maadie des nt
C PNguy: Souvenirs.
Tlhierry Maulnier :RACinO. **~~~* A, Thibaudet: Histoire de Is litt. fran4J de4- 1789 4 h ,'-j Madelin: De Brumaire A Marenygo V. Pauchet: Le Chemin du B heur . . .
JI des Vignes Rouges: Devionu tn chef . C. Rivet: Fais ta vie. .
POUR LES EtDIAl � �
E. Faguet: XVIeme, XVI1hme. XVf11hmin&XIX~moisi ! Teste: La dissertation litteraire. Clouard: La composition franlai;e prpar&. 'Mornet: La litterature fran.ai .ena.eign .6plra dint C. Fleury: Recueil de compositionslittfraires., Hervier: Compositions litt6raires. Jasisky: La composition littfraire au baccalaurat: Bouviolle : La dissertation fran aise (Rksutnd aide-mfm* Dugas: Philosophic (R4sum6 aide-m6moire). Dugas; Vocabulaire de psyehologie.7 Leblond: La dissertation philosophique an baccalaurt ,t Doucy: L'apprentissage de la dissertation philosophique. Sueur: Dissertations philosophique. Claude Bernard: Introduction " ]a M6&etine e.-pe*imentwj#
Few~.:


tilln1


YAILLE !


YAILLE !


'-Z
V6ritaore
box-calf noir Lou couleur .


Celui qui ne porte pas les chacissures PILLOT n'est pas i la mode.
Qui dit PILLOT dit Polidit et bon march.


Magasin de Vente:
Rue Pave

en face du Dr. Atmand.


Dane le Nord, la rkeolte .t eafA se-fit attondre-A-cause- d- IA.cheresse qui s'6'tait abattue &'s temps derniers sur la premiere floraison.

Jolies, mon cher, ces chemises que tu me's montr4es. Je le. ai aehet~es A la' ChemIserie LAFAYETTE.

On informe au Cap, que M. Estilien Remy, musicien, fabrique des guitares reconnues dtassez exeellente qualitt' par les amateurs do cet instrument.

Le faith no souffre plus de doute es caleons de Bazar Moderne snt les plus durables et les mieyx uppropries a a nature tropicale flu pays.

On -estime,.cette anne, . TS27.000 sac la r&olto de cafA dans. Ie D6partement d u Nord.
A . .


" La bicyelette� ixARMSTRONGaceT match Velox-W ettc. La parle La PlaceToussaint:Louveture, dont Ie repr6.entant estMr. Frank sera elon�beaucour tsinteres- as-ealao�iFbssetteteat presque1 �LaW. W I LS 0 N, Administrateur, sant, ear les 2�-tonFtbica entrai- b hev�e.�fientdt,-�croiton, elle ima de In Exide Storage BatterV 8 a s es, .Alez enifculedimanalche i . offidiemeat Iaugur , . est Wen onnue dfn& Iemond . - Pare Lecnte, apportor votra entier pour sa solidity et son m.oder corage-xet - an - foot-ball haiXti. Netre eonfrtre .1*Lanterne , se
nisme. s~c - - desnande'ce que devienlt Ia iThudaNuns iivons en stock tons lega mo tErnest Luders, Repres;ntant Itiotninnoncke - and fracas dti de'les :V do course, A homme) 4it tan-de Ia Moiso(n Bayer a, effectu, 4,i Corps des Poinpiers libres flu Cap). roe, et pour - eifntit *x s~otntSemalne derniAre, up voyage air1
essntelimpit ks ICap, - -- Oeuvre des Enants A,,sitfs dtl


Cap aura bientbt
"Pa .st;'--Victor--7 nouveau batiment: poursuivent actiVe:


LeSa luatsenll veulent paired, :10 1 tt=zp# do a randel F drill fin. PasseS cAl ancienne Malson Ji vowi serez satisfAll

Plusieura pilotea4 4 de navigation 'nrl gnes sent dAiJb, At t4es, a ve c scahl S manifest: e d6slt r aboport & Lisbonl gauched ui Tage.,0 aeroport sera dt' tance dans Ilia iW"
tre ' .rope Nord.


.louts


1


0 " %A 4 '. -I, " ,, I " -


1




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103489datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date November 9, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03489000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince