Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
November 7, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text




DirectrPropritase

FRED. DUVIGNEAUD


DWntat


. rorne du Lyc6e National altement bin aceeile
s les milieux qui :sintrenaut hoses de. Education,.
Set n4cessare que tout le
sache qu'elle n'a pas t4 par les m mes motifs qui: provoqu6 la complete rdorgaIt des eoles primnaires, e D mpartent de PInstruction
ique n'a certainement pas enad frapper, en cette occasion, ;professeurs incompdtents ou ddu g de titres, il a voulu avant t i nfuser un sang nouveau a
vieux et cher lyce mine do.i longtenps par lea maux les ns graves qui puissent accabler j i nstition humaine: la routiett I'apathie g6ndrale. Il'y4 a vraiment pas de danger s rbel, du point de vue de l'Eduion que de confer la formation ,a jeunesse a des hommes bla, 4puis&d et d6couragis on qui, squ ils sont tris cultivbs, se content de s'offrir A la perp6tuelle matlon des 61bves au lieu de ppquer A la tAche de chaque t combien modeste et difficile. Chest bien contre tout cela que Gouvernement de la R6publiquerude riagir en faisant appel suit des 4ducateurs de carribre conjpar Jeur sens du devoir et Ieu* pft doe sacrifice, soit Ai de jeunes seurs qui apporteront au ly[ Ir enthousiasme conyr.,en: leur d6sir de faire bien. E1 n'y a qu'A consulter laI lite Sreofesseurs nouvellement camsionnds pour bien domprendrc ls ont tous 4td choisis dans Pest quo nous indiquons ici: "M Auguste Fabius nomm dielr, a le brilla-nt dtat de service ant; .dans enseignement natio.tProfesseur de lettres au Lyce tionaLdirecteur des 6tudes 'a 'Ef entrale d'Agrieulture, Cenr a I'ee Normale d'InstituT,t Directeur du mime 6tablineat;
R. Vergniaud Ducasse, nomms setur est un math6maticien deo


Sgrande classes qui doit sa soiid, formation scientifique A la e#Mbre Ecole Polytechnique de Paris; M, Louis D. Hall, ancien ptpfes. seur de Lettres aux Cayes estfan fin lettre, certainement qualified pour inspirer A ses dibves I'amour de la belle langue franqaise.
M. Franck Ddvieux, ancien dlve de l'Ecole Spiciale des Travaux Publics de Paris, ancien professur de Resistance des Matdriaux. ah l'Ecole des Sciences Appliqudes, ancien professeur de plusieurs Col]ges est 'un de nos mathdmaticiens r4putds.
M. Emile Saint-Lot qui s'est rvdld un excellent professeur d'Histoire Gndrale dans les divers Colliges de Port-au-Prince s'est 3,-. cialisd dans une matiire qui rebute d'ordinaire ceux qui s'occupent d'enseignement, en ce pays.
M. F61iix Diambois est bien c nnu pour ses recherches persouna'les, dans le domaine de l'Histoire d'Haiti et ses connaissances en Droit Usuel.
Les autres professeurs, quelv es uns, assez jeunes mais tri>s serieux, ont d6ji fait leurs preuves, dans les dtablissements scolaires de Port-au-Prince: MM. Charles de Catalogne, Emmanuel Tribi6, Cdment Paultre, Horatius Laventure, Pradel Pompilius, Ernest Bonhomme, Auguste Boisson, Daniel Fignold, Emile Zdphir, Pierre Rigaud. Rend Carr .
C'est la une brillante 6quipe qui va r6solument se mettre A Ia tache en vue de redonner i notre cher lycie utin peu de son lustre de Jadis.
En definitive la Reforme q1u vient d'tre realisde si courageuse.ment par notre ministre de Ins truction Publique revit la marque propre des actes constructifs dui Gouvernement actuel de la Republique qui, dana tous les domaines met tout en cduvre en vue d'assurer le rapide d6veloppement di pays, tant lu point de vue social qu'6conomique.


rr~r+~'LI1-r- .,t -a --l-rruaaLCallal~bsa u


VICTIM

DU PALUDISME:

IPRE DES MAYAS
7 ::::. :: . � �. . . . . . . . � � "


hute de I'empire des Mayas.
produite entre 580 et 830 ,e ere et qui eft pour .cont l'rmigration des dernieras AIts de cette population, :cons jusqu'a ces derniers temps ligmo (e l'histoire. Le gCnam6ricain Wythe Cooke, aWer atudi& longuement he1 erit devoir attribuer Ia disW"myst rieuse d e la civitidl Mayas A de grades 4piI dbe Paludismne.
raque les Mayas p4ubtrbrent


ge sur la fort et les plantations de nais s'debrent en terrasses. Mais le Guatemala est un pays tropical o4 pendant une moitiA cd l'anne i se produit chaque jour de sdrieuses bourrasques accompagnes de fortes averses. C>s averses entrainbrent dans les lacs la terre de ce sol fertile, si bidn que ceux-ci -se comblirent A a lorngue et devinrent des marcages.
Les Mayas ont da se readre compte du danger qui les mena-rot car Wythe Cooke-a trouvd des res,tes die :barrages, ayant pour but 'empicher ha formation des marais; mais ls ne r4ussirent paA it Aviter qu' laI salson des pluses Ia terre continutt a Atre entrain4e das les lacs, avec comme raultat la transformation continue del ceu .-i en ar4.c.ago.
Sur ces -marais, les anopbls, mnustiques.qui transmettent le Piludine, so dveloppirent A leur. aise et -fin-alement toute Ia surface= do territore des Mayas ase travn infeette par la malaria A un deg6 tel u'll devint impossible d'y vi-


No. 201,07


LA WHITE

ENGINEERING

ET SON CONTRAT


AU LYCEE


PHJLIPPE GUERRIER


De presque tous lea points du pays nous parvient 'Peho des pr4paratifs entams par la White Engineering on vue de l'exdcution de son contrat de Travaux Publics.
En certains ndroits, on est mme pass A Ia talisation des travaux prdvus, Aux Cayes, des equipes de travaihlleurs construisent la route Cayes-Campdrin en passant Par Laborde; A Cavaillon on a entrepris la restauration d'un vieux canal, datant do 1780, et qui permettra d'irriguer les terres avoisinant Cavaillon, etc., etc. C'est une. re de travail qui s'ouvre. Et de prospdrit6 aussi. Et I'on ne pout que f6liciter le Gouvernament dont la sollicitude, jamais


ddcouragde, s'Bvertue le chbmage par un de travaux addquats et


A rsorber vaste 'lan productifs.


EXPEDITION DE


FIGUES-BANANES


La Secr6tairerie d'Etat du C.mmeree informe que les SS. zMatagalpas et Oriskany> ont charge, du 24 au 29. Octobre could, la quantity de 30.417 r6girnmes de figues-bananes, repartie comme suit:
Cayes 2262
Jacmel 3495
Chardornires 1425
Anse d'Itainfault . "291
M iragoame 7,>
Iogime 2 i
Saint Marc 52 1.
Jean-Rabel ;,
Port-de-Paix 1151
Fond La Grange If05
Cap-Haitio'n Si1;0

Total (regimes) 3041?

DI)ECES


Nous avons apprise avec mott de


peine la


L Joseph Camille Brun
survenue, hier, it 8 heures du soir.
Les fundrailles auront lieu a,jourd'hui.
Le convoi partira de ia maaon mortouaire, sise A l'Avenue Duteste, pourse rendre aIn Basilique de Notre-Dame.
Nos vives condoldances A-sa fa. nutille.


REVEILLEZ LA RILE
DE :VOTRE FOE
Sci-eat oos sautreg
Ot ntin "goo a* d bi's
n - z tin.v e a e ver imnbn iun dim bile denw111tn.a Sip. wbie arriveat, vow .mes Cno",d, knln S V. . we . met. De sl wa renifru ast. vao . ea t .i at. tere ovaniRti empoiowne E ou S . amer, abttt.Vn v. y etOt - e . n .O ) fore nwa. . e +a . n h . u . . .ea
IME. E ar e cas. s.TUre S s
.u ca . a ri. e.I. .r i t ou r i
.Ex i Puts Pules Caters m UG. u Phsaiede.

E. HAKIE, Distributeur,
,. .#

PAR4YUMIS MACE;STIC
A LA PIARMACIE
CAMILLE


En ce moment oi] la question de local se pose pour presque toutefi les 4coles du pays, nous apprenans avec plaisir qu'elle a pu 6tre solutionnde au Lyece Philippe Guertier du Cap. Comme on le sait, ce lycde qui rend des services apprdciables aux enfants du Cap et de ses environs dtait log6 dans one maison sensiblement exigue. B;n des 61 ves aux moyens p6cuniairrs modestes dtaient pour ce motif refusds chaque annie. Deux n uvelles piikes, loudes dans le oisinage de l'dtablissement, competent le local en attendant mieux.


NOMINATION


Au Service des Contributions du Cap, M. Andr6d Thomas a 6te nomm Inspecteur. Tous nos compliments.

LE PRESIDENT VINCENT
VISITE LE CIMETIERE
Ce matin, vers les 8 heures, Ie President de la Rdpublique, accut pagn6 de quelques membres de scn Etat-Major a 6t6 ddposer au Cimetidre, une gerbe de fleurs sur i-la tombe des sieons.
Son Excellence en a profit pour se rendre compte de l'fitat de proprete dans lequel se trouve la ncropole.

UNE CAISSE DE PREVOYANCE
SOCIALE


Notre excellent confrere cL'i.iformations signale l'existence. A. la Maison Altieri d'une caisse 'ie prevoyance sociale aliment6c par elle et par ses chalendiers qui -y abandonnent, chaque semaine, une partie de leur salaire. Par ainusi, ils se trouvent i IFabri d'tre compltement dmunis en cans de chmage, de maladie ou de d6ics. 'est 14 assur6ment une creating des plus excellentes et qui mrite d'eitre g6ndralis6e chez nous. Nou en prenons occasion pour preserner nos vives f6licitations A la Maison Altieri si avantageusement cone sur le march du Cap.


VELOX-VIOLETTE


Le premier match de la season au P1re Leconte se jouera entre 2 dquipes qui comptent parmi lei meilleures du Championnat Velox et Violette >. II sera jou6 dimanche et presentera. beaucoup d'intrt en raison des 61'mes qui s'affronteront.


COLLISION


I-ier matin, vers les 10 here, la voiture Buick de l'Administration Locale de Port-au-Prince, et:: a volture F o rd appartenant i.Monsieur Paul Bourrelly: et conduite par son proprit.tire, sont entr es en collision, l'.Ave:ue John Brown, presqu'en face du rri bunal de Paix de Ia Section Est. Los deux automobiles son: assez sbriousenment endommiagles,
Lo Jge de paix a' tA requis et proces-verbal dress&.

IMr HENRY ODEII E
PASSE A L'ECOLE MILITAIRE
Nous croywns SAVOi que .11 henry Odfide. Director du Col-


A 'Ecole Militaire qui fonctionnera A partir de Janvier 1939 sous le contrdle de laN Mission Ambricain,
Pour pouvoir occuper cette nou. velle fonetion, Mr. Oddide a doln a d6yminsion comme profr,seur de mathdmatiques au Lyc Ption. Compliments.


LES JtBILIOTHEQUES
WHOPITAU X


L'Administration G Anrale de l'Assistance Publique a Paris, qui groupe tous les hbpitaux et hospices publics, attache une grandot importance A florganisation des bi. bliothbques hospitalires.
Pour connaitre les ddirs dei malades et aussi lears besoins litt6rmires, .le Service Social tablit des statistiques qui groupent, sous 13 rubriques, les livres prdtes.
11 rtsulte de ees statistiqives que les romans occupent de loin la prcmibre place et que lIs fernrues sont de plus grades lecices de romans que les hommes .


PUBLICATIONS RE:UES
Nous avons reu et pi>arco.ru avec plaisir les nos. 16 et 17 des dalittls >mo qes -- inte tue alles - artist iques - socaesconiaes - industrielles - scm.tifiques Franqaise qui cortieanont beaucoup de chose incruessantes concernut la France et ses colonies,,
Nous remercions do gracieux


envoi.


go-$


Nous avons recu tegalement pe I 'intermediaire de Ia Lega ion d'Haiti le numbro di'Octobre de -ntdressante rev-ue illustrde

Cette revue qui eat du genre Carteles de compete dcs millers d'abonns dansa 1e monde entier. Rt nMerciement. et meilleurs vmux ie succs.


AU IRE


Mereredi soir 2&mne du plus grand triomphe dramatique du pariant frangais tSAMSON. avec Harry Baur et Gaby Morlay.
Dimanche h 8 heures 30, un idrame, social 6mouvant, hunmin et 6 ternel PARISA domino par lt talent extraordinaire de Harry Baur et de Ren6e St. Cyr et le jc.u nuanced de Raymond S6gart qui a incarn6 le type de l'intellectuel iddaliste atTranchi des prkjug4 sociaux et guide par an grand amour.
Lea lots do tirage d'hier soir as Rex ont 6tW gagns par Mlle. Mathilde Holly (Or 15.00), Madeliner Lamunthe (Or 4.00) etiYovane Simon (Or L00).
� . . . . . . . � ' � . i


LA. SALLE D . ECTURE
MA ISQVDU PRUPLE
OTTAiWA, CANADA.


THRIFT


?UE
tits: -:5I


LA.


QUOTI


. IJ . .-: " f H:D 1. j & s i t W . flf -:t. .
�11111 ::.:: U K:::: IYUNE::::::::::::: REPOREBA


EN I98


PROPOSE ET FAIlS DIVERS


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


OYrr


:: : . I





.~ ~ ~ . . .
,% . . ,+ . . . . . . . .: . . .


L'ECLE BU





Comment erivez-vous bisoni~re?
- Commrre buisson.
'- Avec tin ?
Non, avec deux.
- Alors vou save mettre for-. thographe; .lol5usWave( done p A 4ohe IAlasse vous 4tes on faux mauvais 61ve, Monsieur.
- Pardon, ii ne faut pas. confondre 6lAve parCseuv1x ( Atlve vagabond; 6Ive paresscux et vi-, cieux, I'61ive vagabonid est vertuoux: il obit A une passion pro. fonde at digne d'eneouragement, a ee wanderlust, A cet appel de Pilconnu qui faith les explorateurs, les d~couvreurs, les conquistadores les criateurs d'cmpires, les hommes vraiment libres. On fuit I'6cole, d'abord, tc ensuite on faith ecole.
Villon aussi fuyait 1I'cole:

Helas, je fuyais ficole Comme font les nmuvrls garcons.

mais lui. au moins, dirsait helas; I1 sentait qu'aveo un pio plus ciasstduit4 aux classes, i! eit fini chanoine comme son onleo, t sans doute couronn6 par ce qui, A 1'6poque, teont tioeu d'Acndtmic.
L-ie sueeos est une1 (preoveo,
to mm lamir 'Vilon charno 1 ! nusl


1'ous1 n ulr~ondie an or oael

prfUe ( '- 'mXtf
niisin . K
ml~5iHt ilutr no RacigClbU itt! 00 ('orpis < t'Spr'i quei iaussa'i 10 t los p:'ogramme's do Ilnstruct ion Fui. qtu. Avotz quP miH premibreo i tilt ~ on. ie de usgess. mraind mi ert1t '1 dlt.'er:gmul ag' on e la ' veis

�E l d cur tvitttz-vous dopr' .'t-nce 2
-La g-ymnas;ique, cct yo

renidtil .1Cu. muc i uCI e t en itdtes-e 1 Xodue z0fter a junti la jousge. fatlonl'I de. ifluniie Mac * Ceinlture dO pIompItVr,
. . enire �
>0 Lt eSsiH, naU H"Pme Elt P kts mat:thc0r'sA, pure tque 1 Oiiveda it o nedtn.M.


i'aimnits ies hros dort 21. Weil, htSi'toi 1(10n 0 do so i 't iin Ru 4~mej, notus tnsigitl Iob cin1to uocerix ant los gestes dio htee
tic ds reflexes fi-doneop;6 . 0H Ho me1 to)'alst Jamt'ais tum lo au ('Ors dianglais. parc) q(ji J


. . . . . . . . . . . . .


savals Paughis mieudx qu.1e* le2 ,po fvssour, ot surtout parce que lA capse tonmbitt tc jour des cou'se .de .Longchamptt 00 jo me ordais, avec, en bandoulibre, un tai t juomolles vide; je n1'ai eu que beaucoup plus tard 'argent nkpctsaire



c LE NOU VELLISTE
Rtc da Centre No. i137
,tw tv ae No, ias. tWlphuvne 22a8
-UOTIIEN FONDE EN 1896
PUT
hENRI C(I1A1ET & IRERAQUI Directsew'-Propritairs: �
ERNEST G. CHAUVET
Diregear;
FRED. DIUVIGNEAUD
Rtdcteur on Chefl:
MAX DUVAL
Secertailc do lt Rdon:i
YVAN JEANNOT
Adminlistrat rM'
C. BEAUBRUN


CLJNIQUE
dui
Dr P. C. DESMANGLES
ancienne maison F. Duvigne o .
(Rue des Casernes)
Consul"aens.
4 bre brs. 30
� :g


llSONNlfEE

par Paul MORAND



A Yacquistion des jumells.
- Et vous ne regretted pas tout ce temps perdu?
S Perdu I Mais, mon imo .:mi, cole buissomiere, c'est iecolM de las vie. Laruue, c'est le grand ivre oh le petit Parisien que I etais a a-;ppriwrire.Les boutiques et les trottoirs, la misire et e luxe, !"odour des saisons et des femmes; aux talages, los beaux bouquins defendus (ceux des meilours autours, ceux dont les manl.els ne nous parlaient pas); les ris au fond des cours, les paroles myst&rieuses que marmottent des .oms courant seuls; les premiere appels d'amour, coes rmots que murmurerent plus tard los bouches aim&es et que j'ai entendus, pour !. preiniere lfois, chuchots darns des pasages prbs de Ia gare Saint-Lzare; les plus sonores juronr, io pup s classiques blasphemes; la grimace des caricatures politiques (Affaire Dreyfus, guarre du Transvaal) auix kiosques de journux" le fascinannt at'-ai: des garrnniores. apercue. ti'avers bur.' ft tr'es au rez-de-c'.au se-e du q-uartier' iar bf., Qu n'aije vu, que n'al-je dvine da ,la. rue! Cest ]b qu pour ila premiere fois j'ai vu cooler ICe sang (un htmme ecras, boulevard Hausma nY), que pour la premi-re fois I -u vu Sle visage vert d'un tIrepas-; ( r le trottoir, rue Lafayette). ,n jeo:no bourgeois qui n'aurait que a 6ducatrl don rce IA la maiso serait comnme le toHouddha qui, justqu'a sa R-e'ziCme :0,E ignorat qu'. 5ls homeuuil'rnt &t merenL't tir son p:re, pour i racher 1. r:.it' l e.abCS. avait tr-t ccher toute promenade h'ors de cEcvint." d lu pala11 . Qui :'ai - 1 '.le buimsson nier pas.-ra succes>ivenent de i"ves-'S clo15 I1 Onseigncnmnt ux erreurs cavtoe usos de la vie de famille. ;-x tahtOusI (tI clan, tx p , men.song s d'ant easte. Id fw'oir C es 0t~ol1rO~tv"1 (lt'i.t U JJU c

pas fait l'ecol- buissonnibre, is auront manqu6 tleurs fiantiPei aveoe la v6rite.,
Paul MORAND.



GEOGRAPHIE CHAUVET
La 66e Edition de la G6ographie de la Rpublique d'Hllaiti par' 11. Chauvet, adopt6e par Ie D6partement de l'Instruction Publique.
Cette, nouvelloe Edition revue et compldt6e est on vente depuis le ler Dctobre chez Robelin, h PA. beiPe, laLibrairie Nouvelle, etc.


AU NOUVELLISTE
L : ET A
LA MAISON ROBELiN .
On trouvera: . Le Brevet simple de Capaeit6. Le Brevet Suprioeur de Capacito. Et leCertificat de fin d'Etudes Seendaires class ques (286me parties) Diplime de Licene en Droit.


Apr s los Spectacles le rendez-vous st so
BEULINER HOF


POUR UNE MEILLEURE HIYGIENE. .
PLUS DE SURETE PLU DE CONeORT:


Servez-vous du KOTEX reconnu dans Ie monde entier ccmme offrant la meilieure protection.


Distribut


VOTRE PROPRE COFFRE-FORT


QUARTER GENERAL li

DISTRICT DE LA POLICt Port-au-Prince, le 4 Nov.13

AVIS

Le Bureau de Ia Police i v. intdress6s que le station'ln des voitures A I'Avenue Trujillo se fera disormais CU4 par le passe, c'est-AdireI Ql voltures stationnetront .s.e sur leI 6t: droit, le long d:a rles

R. B. LARGOI

Major, Garde. d'Haiti

Chef de la Polit eW


LA BANQUE ROYALE

DU 'CANADA


A VENDRE


.Une voit ure Limousine, .ix caoutchoucs A '6tat .neuf.
Pour le condition, K'adreszer at lieutenant Mainviei RuelleNi-


colas, No. 64.



AVIS
- L'Administration Locale infnr me que les Impositions dres a Ia Caisse communale ont payables au Caissier-Payour : a'tel de Ville, aux guichtts eommunax,81. etobre 1938 ,


SReins Dov*u

Elimimper les Acids

Vat l . . -no p t o.d.barra ssr
" ud s " dan 21 fl U6 bar140
to o re Itt0 l o n
�o yeS rn,. M.ts.i ;:: t. attep ttp , 'ploya :
: rovaes n rhoVno l a t : MAt ot ta-otu~ffdacuatouy POWi teOrse .at $cete, aelidOausn. 40+
g to on artd 4gusu. WsOnQC*vuoprovure nn Ouvejle vltatMt& on 46flrs
4ON ontro, untmreson do taJouahsStt:en' t a*A CM .M . .:Rflri ,O. on r: lI . ion r.x iix a e a e:.o*rr.^ 000 : rh~$M*Ot. mp4?A#aIttl . ol


SSAVOY

CAFE-RESTAU


Demsandez itA"s
Iti



ls vans eanfirlntl
part t Portal

on pentMdeX-rag
�gg yp.ng ya





appr60ier bon] somnuatiofS q.A

VOY'., situl A

de-Mar.





Mtakle 0darkt


. . . . . . . . . . . .l~[


1A mouvwAsts







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date


Page 3 missing
from source microfilm of this date







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date


Page 4 missing
from source microfilm of this date
























QUALITY SUPERIEURE


csi et petttt aurpar cette autn secompagne son.


Ieur RasPrix


FABRIQUE D'APRES LES METHODTRS


AVENPRE


i piano (marque ameriparfait 6tat.
wr I Lynce Duroseau li Michel Oreste, Bas


CLINIQUE
- du
Dr LOUIS RIPPOLYTE M.d.eine G6uirie Phone. 3378
CON ULTATIONS: de es'Dalles - 7 8 a.m
. 4,2 it & p.m.


A LOUER
lson haute en mur, sise .la Parde en face de la Halle CoTr 4e conditions, s'adresser Reau du jouxnaL


IJARLES FEQUIERE
- &Cie
INGENIEURS
nsu'ltations - Projets - Cal- Constructions - Agenecs et rsentations Gendrates - Cmlions.- . Rue Bonne-Foi No. 54, 'Tdl: 3270
Pf O . B O X : 198 .
SPort-au-Prince,
H aiti (W. I.)


Profit able


. :r:.T. tor n

I'Tuio~tot ve

EWAstxtN S4foR x~o NO ~s. AOWIk
�fl:: *: .:


:. att i . . o f .


. . . . . . . . . . . .

R VOTRIE SANTE souffrez de l'appareil diai vous senten une 46conque dans lorgamisne is Poccaslon de vous metage de la Farine ;Qus"intessence do lasbanane qur*) on banane Grand


Foubli JEYA


In::::::fa::::::


DIHYGIENE


LES PLUS STRICTER.


La


BRASSERIE DE LA COURONNE, S.A.


TE L 2622.


~,~pr-Ct -t tt-t-. *-SflP% 0#s-sns*#s-n-


renommeee
sAT


dans le monde e
leur Eli leur Sol leur Co


Achetez toujours


waENCZ~tCINnsnsnnn


BAl


. . . M AN6e

DEP"


Devenez votre propre Comptable en ouvrant tn Compte de Chque ' la Banque Nationale de lA
B4publique d'Haiti.
,,�,.,.:,. . . ,,. . . . w r,



L MAGNESIE DANS PHILLIPS
. .DONNE UNE COMPLETE

PROTECTION DE LA BOUCHE


42.000 dentistes conviennent quc to Mognesie est te plus efficace mayen de combattre les dangereux acides de to okeqt causlciie dentoie.PFILLIPS MAGNE. $1SE.PATE DENTIFRICE contient plus de 75% do vroi PHILLIPS LAIT DEMAGNESIE.


Agent Excluif: ERNST LUDERS.


Le fait est incontestable



LE, RIIU MSARTHE

e'est la quintessence

DES


a eat asses 4tonnant que, parms
lea cratures humaines que nous coudoyons quotidiennement, if n
. . . . .h�. �. � . .
est eaucoup plus quon ne le erit habituellement qui souffrtnt da.
vantage de cc rhume banal que de toute autre maladie simple, maurdes suliers quoi est-ce dtonnant? Tout simdes aSOUli
plement, expose Rosenau, parce A que l-es statistiques vitales ne font
g6nbralement aucnme allUhion la. ntier tient a predominance et A importance de
cette affection bdnigne, vu que,
gane d'une part, la mortality y r Iative
liditie est tout-A-fait nulle et, de l'autre,
les registres comportant I'6tat nfort morbide de ]a population sant notoirement incomplets, ces renseiS gnements 6tant tris difficiles, pour
ne pas dire impossible, h i ecuei lHr. Que le nombre total exact des souffrances, malaises, sq1e'les ct autrcs pertes 6conomiques c. 'cutives A ce rhume puiss A'obtenir av ec facilit& dette arec i. le .hausures d'insigiiifiante qu'elle est, pKura
immediatement au rang de1J mi(ies graves.
L K Le rhume banal que no s c.,I.i) dIe'ousic sO rapport unlfl "n: ''f t
MI groupe des inrfectios -i us des membranes munqueuses i .
du pharynx. des amygah1e, du arynx et de Ia trahee. 11 ne' st pai
sim.plement une. congeStiWa, c SA iune infection.
II existe, fait encore remarquet
Rosenau, un sophisme populaire persistent, qui veut que le chume soit tdi A I'exposition du corps sUa USONS courants tlair, aux changements de
I temperature et aux frissons qpon
en ressent. Ce sont Ia tout simple.ment des causes I)redisposantes
qui, sans la presence d'autres cauSsos sp6cifiques, ne produiraiun aucutn rhume dUi tout.
Lea bact'ries que I'on trouvc crdinairement associes it ces infections catarrhales sont: les staphylocoques, les streptocoques. les pneumocoques, les baciltles de 'nflueuza, it bacillus catarrhalis et autres. Cependant, la parents 6& tiologique qui existe entre cea organismes et la maladie n'et pas MN toujour clairement dermrine,
Ut car 'on trouve normalement pluwt
) sieurs des bactbries sus-6noriiona
- sur les muquouses du nez, de Ia
bouche, de la gorge et doe voies respiratoires superieures. Les infe:tions sub.;s6quentes deviennent, par consquenmt, communes at les facteurs pr&litspos mants qui dimninuent la resistance present sn4.
importance partiti' I


(A snivrt)


FAIfES ATTENTION. LE BAZAR NATIONAl


4*


Encore UNER OS, ng
* dl'tre ItE PREMIER th off rir a Clientie et aq Public les avangas de NOUVEAUX PRIX dulant de PAccord FRANCO-


. ::.,: :. . . : : : : :. . . . . . . . . . .


.
ii .! :::": ff :::+


rm,














isAe les che-


Uutilit de la vertu est at manV teste que leg m&hants la prai-'
qnt pasitirdt
quen paIVAUVENARUE

, -- - trvvv
::::::::::::::::::::::::::::: :: :.% :! V:?:: A V V.: E N7 A.:: R iG U: : ;Ei ;: 'ii, i ': : :-i i i ::: ::! : -::i:: ::: :: ::: ::: :::-::


:::: - . ':. : .: : . ::;. . . . . . ." : :w � . :


PETITES

NOUVELLES


Des centaines de milliers de t. t6rans de la dernihre grande ha. taille de a. guerre mondiale au cours de laqtiuelle les italiens ont ddfait les austro-hongrois-allemands, a Vittorio Veneto, ont te mobilises &i Rome pour a lIbration de cet annixversaire. 2.000 entes ont 6&t dresses dans les faabourgs de Rome pour recev )C ces vit&rans.
*"
Los connaisseurs, en g6ndral les 616gants ne portent que los chemises 4LAFAYETTE, les plus belles et lea plus durables de la Place. Faites une vi ; ite Ia Chemiserie Lafayette oft vous trouverez egalement des pyjamas, 4ep ealeons, etc., et vous serez satisfaits.
Une visite done s'impose.
0*9
La c0(bration du 20brrme anniv e o aetore itatlOneD our iE:mpr e sti'hlen a ta vi d prs xn trp' Il nuiu '
xe Roned rlin : le part14~' no tat

l{KiLntrai o it e onom t in u proft de la Hlongrie.

On no commando plus de chemises at ltranger. LE BAZAR MODERNE, 91, Rue du Magasin de Y'Etat qui sest spfcialis6 dans la abrication des cah9qons, pyjamas, eravates, etc. offre au public un choix cokmplet de mtagnifiques chemies


DIentan soir i Paramountt D:,"ng Crosby et Martha laye dans Dthble Or Not hinges >> un chef-d'mu' rc de mise en scen' grandiose oit drs girls splendidUs do beaut et do jeunesse evtlut(ro t dans une atmosphTIre de muique, te gait 2t de c hansn . k.

La :At -boe timp-vlOt par la BIavhb-s.'i.r
LAgr ce japonai-e .tome, informe qu.el f(urers titalEa . i .litair. J .iaponaiisS sent ir n i cho. .i. entire [ nk.ou et Notcho .ur lo Yantz& Kiang, Presqu. toutes les positions stratigiques -n; Ofjih occupy. par les japomab

Pour faire do homes emplettes, on ne manque jamais de passer A PEpicerie Bailly, situe A la Rue Bonne-Fol, oh so trouvent les meilleurs produits alimentaires.

'Plusieus. personnel on Vit tudes et bless &4s Al Canideta Cans la province de Jean au coura dun raid-adrien, hier. Des victime ont et& aussi faites a Cartagene par 3 bolmbardiers releles,

La bicyclotte ARMSTRONG sdont le reprsentant est Mr, Frank W. W I LSO N, Administrateur de la .:Exide Storage Battery S. S., est :bien conne dans , monde entier pour s solidity et son modernismie.
Nou.s avons en stock tous lea modles : de course, Ahorme, A fem. ,me, et point edfants. Le prix est
essentieflement bas:
as*s


On annonce la demispion de Mr.: Max G6d6on comme Surveillant Gendral au Lyce Ption.
-***
Les616gants en gin6al ceux gui .veulent plaire, ne portent par-e temps .de grandes chaleurs que le drill fin. Passez (Au Monde Chic, ancienne Maison Jean Talamas LI vous serez satisfait.

Monsieur Maurice Latortue, Di) recteur G6n6ral de I'Enseignement Urbain, a pris un conger de trois mtnois. En son absence, Ie service sera assure par lea Assistani Directeurs.
4*
Une measure disciplinaire a dt prise contre les joueurs Guilltume Faustin et Nataly qui se sort fait inserire dans deux 4quipes diffkrentes. II leur a 6t6 interdit de participer au Championnat de football 1938-1939.


UInc corparaison de Iexercico 1937-1938 avec l'annie 1936-1937 a r vele quoe s expdition do mais augmenti.reht de 78 o o, tandis que (cles expeditions de rhum accus&rent une diminution de 44 o'o.
En ce qui concerne notre rhum, faut-il penser qu'il commernce a perdre de sa reputation sur Ics march6s trangers? Danrs ce cas,. quelle en serait la cause?.

Le speaker de la N. B. C. a donn6 lecture, dernirement, d'ne ettre - sign6e d'uine jeune frantgaise
-sicdant depuis quoque tempi dja en Haiti, dans laquelle I'igrato etrange're se plaint d'tre per-


due dans rage oh niitifs.

Dans taller. et pait6es.


une petite ile, a demi-sott'on no voit que des pri'*"
le I)partemenfi du S.I depulpears out et i,s2. tonneg de cerise s pr2-


Ulne culture ameliorante de wo'A inconnu a 6t faite a Ia fermo cafdibre de Milot, ainsi qu'it ce!le de FI'Actl du Nord.
vow
II a c6t& mis en terre, le mois dernier, 2178 plants de figues-banane A Jacmel et 1.497 ia ChambeltAn.

Les pepiniers de Jer6mio c des Anglais ont livr6, Ia premlr0e 100 plants de cocotiers et la 2,'. 104.

A Grand-Bois, des pdpinidres d cafdiers ont 0A dtablies, 54 plutvbandes y ont CtM djh prdpar6e . On a commence la construction de la mason du Directeur de Ia co;"La maison d'cole de I'Aeul da Nord a subi quelques amliorations qui ont porter sur les fosses d'aisance et la culture.


NE VICTINME DUl PALUDISME
I'EMPIRE DES MAYAS


(Suite):
.< : .


.La fuite des derniers Mayas a di .tre une veritable .paniqueeansee. par le paludisme. Co peuch. avait perdu son inergie, car au Yucatan, io la plupart des Mayas so refugiterent, ils n'ont jamais at toint le me-me degr6 de clvilisation. Combin la destine des Maytas cut 6t6 diff6rente. s'ils avalent conl Ia quinine, cC produit natureL et pu prendre cheque jour A til-c pr6ventif 0 gr. 400 on sI lens malades avaient pu se gur* gri4s A une dose journalire d ge 12gram.


Agence du Cap-Haiiten


Service de luxe rapide entre CapHaitien et New-York.
D6parts rtguiiers du CAP-RAITIEN tous le Jeudi ia 4 h.i.es. . P .1a et atrivb6s .ANew-York les.
. . :::.h : F:?:. F .Y: .: : . . : ". . . . - :.



.un dis m .in. .

PROCHAINS DEPARTS DU


CAP-HAITIEN


SANTA SANTA SANTA SANTA SANTA
SANTA SANTA
SANTA


ROSA
PAULA
ELENA ROSA PAULA ELENA
ROSA PAULA


,0 Novembre ]B Nox'embre 24 Novembre ler D6cembre
S8 D6cembre., 15 Ddcembre 22 D6cembre 29 Dcembre


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Haitien-New-York,


lbre Classe:


Cabines extirieures,
minimum. $ 135.00 Cabines inttrieures,
minimum. $ 95.00

Pour tous autres renseignements, s'adresser A:

H. CIANCIULLI & Co.


Agents, Cap-Haitien


Phone 291


A Ia Pharmacie Camille on trouvera la cr&me dentifrice Squib, le fanieux fortifiant Glycolixir et toute une vari&6 des parfums Majestic.


0**


Pour tre chic et 6i6gant, habIlez-vous chez Maurice Flambert, tailleur moderne h Ila Rue des Casernes No. 28.


Apres les Spectacles
Rendez-vous au. BERLINER HOF


Stinio Vincent (Prbsident d'Haiti) :ZEffts t CG. Suarez: Briand . .
Daniel-Rops: La Maladie des SetiMe-ht. CX Pguy: Souvenirs . ., . ,
Thie ry MauII er : Racine . . .
A. Thibaudet: Histoire de la litt. frang de 1789 Madelin: De Brumaire k Mare-ngo ,. . . V. Pauchet: Le Chemin du Bnheur. .
J. des Vignes Rouges: Deviea un chefsi. C. Rivet: Fas ta vie. .
POUR LES ETUDJXNITh E. Pagnet: XVIeme, XVI me, XVII me xXm e s Teste: La dissertation littbraire . Clouard: La composition frangaise prepare.
-Mornet: La literature frangaise enseignde par ]a d C. Fleury: Recueil de compositions littiraires. Hervier: Compositions litt6raires. Jasisky: La composition littbraire au baccalaurat Bouviolle : La dissertation franqaige (Rsum6 aideDugas: Philosophie (Rsum4 aide-m4moire) Dugas: Vocabulaire de psychologie. Leblond: La dissertation philosophique au bactalAt Doucy: L'apprentissage de la dissertation philosophi Sueur: Dissertations philosophiques Claude Bernard: Introduction A la Mdecine expdrin


PARAMOUNT


Samedi 12 Novembre 1938 A 8:15 P.M.
Georges Bancroft
dana
LE MONDE ET LA CHAIR
Un Film Paramount
avec
Miriam Hopkins
a .5.� . .


.une fresque emouvan derniers jours de PAris russe.
Entr6e Gendrale . G
Dimanche 13 Novembre
En Matinbe A 3:30 P. Edwige Feuillre - Jean


$o


te des tocratie

des 0.60
1938 M.
MuArlaI


dans
TOI QUE J'ADORE
Mise en Scbne de Gesa de Bolvry
avec
Charles Deschamps - Pierre Ju\en: ---- Georgette Delmare
.ie meilleur film musical qui nous alt 6t6 prbsent&. P action pei tillante de ce petit chef-d'ceuvre r6jouira lest spectateurs. Entrees: Enfants G. 0.60
Adultes 1.10


r w . .(.


Celui qui ne port sures PILLOT n'est
Qui dit PILLOT bon march .
Magasin de
Rue P


I-en cface du


r
p

r2ZN~

V

'-it,


4


. r


::.: : .:.-


Quell.e est Ia femme qul no suifre pas do temps & autre deo migrainme,

ndvralgies, maux do tte
i suffit de prendre I & 2 comprirnes e Cafiaspirine pour que c sdou* teurs disparahssent plus vife encore
q 9s ont sutgil


-.---. --. . -. . -. . .


. WIF .4




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103487datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date November 7, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03487000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince