Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
November 4, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text




:: 4ii:: :. :i :- . :- :-? !.!-;: '. . % : . .:.
I.t N .' : ' CI .A. E" '


QUOTImIEN RQNPE EN 186
ATnnrirr':tHAI Ti: I
4: i;; ;;# ,l;i .ii . !i i ii i i!:i? , ,, ,., : {i .; : i.: :. ii.': y ;< : , : ::, :::i :.!:: :ii.:::i}: l: !:: :i )


. j. Vh.I.EU.4.NV. .E .u. .0

-Wd i'if _ _ _______ _______ _______:__ __i_ _____ : t::.
:ii :-::: .: :.'::; ,,./4 : -::. : ::: :ii:i!:;i:I ::i ?:::: :.:: iJJ'::: : �. . �:::""~T ~ml~"" " " " " "9 ~ 1 : :: .: . : ::::; . ::.: : : : :!:::.:: 1 : ::: :.:::: i


,Otitions artistiqueset4 4 lurent nombreuses. iFeuile palmars. L'on nous.
tOmget pour l'an prochain o a'onnee exhibition: les btles a6riennes de notre preaviatrie. Mais je m'arrfte. put etre trop dit.
Pixde Natation - dispuSpusitirs series, donndrent tltats suivants: g-egets: 200 mtres. lar, Kg CoItqui remporta la CouWi Pierre Coles, sportsman jMnd classes, Je filts de notre ret iharley Coles, qui fut un :ler cnsomm~'e Walter Hirsch. :es flles: 100 mftres: b Mi "Iina Widmaier, ile 4iet Mme. Widmaier; 2e. Mile i Wienereis fillies - 25 mitres: :e MIle Madeleine Mathon, fill_ . Mr et Mine. Frangois Ma-i 2e, ille Lina Wiener. te:ns une amusante et remarrk exhibition de Natation. Elle p*ete par un enfant de cin l le fils du Docteur H. E. NauISnI .la nage le tour de toute iseine et plongea du tremplun, rI ffe d'un futur champion.
-sourses A Bicyclettes fiurent, Str s disputes tnes gens de 18 ans: rCle mont, fils du Colonel Ciert, Commandant le D6parto1ide I'Ouest et de Madame mot ;2me Henri Wiener. Wie gens de 14 axis: T Marcel Baguidy; 2e Rolntol

is gens de 12 ans: uiest Lanoue, fils du S cre 't:at de l'Int4rieur et ide IeC. Lanoue, qui malgr6 son
e:: plus jeune des concurh- r ussit I couvrir en ente .e parcoura.
Mes flaes:
Mile ina Wiener,fille de M, et Charles Wiener; 2nme M1i Andr6, fille du Colonel, Com-


AU SERVICE DES LEPRONES DU CAP mUoTIe le transfert A Porto ie M. Rodolphe Price qui harg6 de la dire&on do. des T416phones automat SCap M. Price a 6t4rem*r M. Jean Varne.'

-* - ----- T 4

COLE SPECIALE
DF,
r4 - DACTYLOGRAPHJE ,
. IggaEX gelxf 1 :!
. M M &#C


IBE


andant la Garde d'-aiti et ide Madame Jules: Andr4. Gendarmes: let Andr Trellard, 2Zme Leon Wilmdhu.
SUne mention spiale doit ^tre accordde h la famille Wiener qu s'est .partieuli6rement distingude dans toutes les competitions sportives, pour jeunes files comm.I pour jeunes enfants.
De beaux et nombreux Prix r.compensaient lea vainqueurs. Its out dtd offerts par Son Excellence Monsieur le Prdsident de la Rdroablique qui avait bien voulu b rorer de sa presence fes dpreuv s '<' natation.
Les autres g6ndreux donateur; furent: Monsieur Christian l~Unoue, Secrdtaire d'Etat de 'IntIrieur.
Monsieur, Raphael Brouarc, Magistrate Communal, qui ne ndglige aucune occasion pour donner plus de lutre g notre grand' Ville.
Monsieur Abel Lacroix, 14- c- )m nercant bien connu qui represente, c01oz nous, l'une des plus imprn tantes marques d'automobiles.
Monsieur -tRenri Silvers, !e d:stingu-,6 nigociant. Tous deux mn6clnes int e ligenots et gn6iteux.
Irissntor s nas f6i citAtiolns: routes les Dames Patronessea qut avaient r6pondu l'appel de Mademoiselle Rsia Vincent et Iui avaient apportd, pour la parfimte reussite de cette fte, Ie prici u contours de leur souriant dvoaucment.
F 'ieiton , tout particulicrement, Madame Dartigue, 'active et d aoude animatrice du Country-Coub de Thorland, dont toutes les nia nifestations sont autant doe succs.
Renouvelons l'hommage de nos respectueuses felicitations & Ma,.ie.moiselle Rsia Vincent qui, come Sainte Th6rdse avec ses roses, avec de la grace et de la joie, ap- i;. tant de---isbres et fait. leurir. -. dans des visages tristes - des sourires de reconnaissance et de bonheur.

SG6ndral NE MOURS.


LE PETIT CERCILE


Tel est le nom de la nouvglle at;sociation littdraire et musicale quil vient d'4Ptre fondke aux Gonaivt!. Son Comite de Direction est ai -iM former: Pr4sident: Flix P61issiAr, Vice-Priseident: Hebert Magloire, Trds-orier Lois Acaseas, Constuliers: Paul de Catalogne, George~ Marc, Lue Fran ois et Antoine Laone .


REVEILLEZ LA
DE VOTDE
nts a e-et woes


a



*11
; iJi.) :.! ::
i
,,: :

i i . : : !,


INL


Y(l*lM Na d'bbr>)


Ion croit t ue Mgr Pichon a9fst embarqud le :10 du courant, !I Bordeaux A dest-ination d'Haiti, Le gine tveque soera iet sous peu.

Au cours de Septehibre 489: sacs de coton out t6 vErifids; aucun reconditionnement n'a t dn6cessaire. Environ .C .0 lives de nomences :de. coton sdlectionid .nt ~: dist"ibu es daas : IArtiboni te Fti au Plateau Central.::
� t l. . . . . . . .

n no c, an .plus e emis aIA 6trsngtr. tEL BAZAA MOPWRN, )I, Rue di Magsasin de 'Etat quli es spinal dans la abricail' den s eale0ens, pyjamas , crvates, etc offre an public a n choix comlrlet do magnifies hu s


DANS LES PLAINES DE
JACMEL
Aprs la belle extension que cvnnait, A Jaemel, la tigue-banane c'est maintenant le tour du cocotier et des citrus. Des mesures appr n-prides son-t actuellement A lF'ituo, au S. N. P. A. pour le ddvel .p)vement de ces deux produits. Clest ainsi que sous la direction de l'A. gronome Occenade, des pdpini-,es. do cocotier et de citrus out d6t formedes et des distributions de plants effectu6es. Bientt, lea ravage, faits aux cotonniers par le cnarangon ne seroint plus qu'un souenir qu'aura largement comp~ns6 aprbs la figue-banane, Ia culture du cocotier et des citrus.

LE MARCH GEFFRARDI


(Suite et fin)


ST. CHARLES BORROI IEE

Atoucr'huta la ville des ona"breux plen ic rations avu
Iciast pa iupt f sla fAte ct It rill depuis bir r* dams la je. mP .:~ : : .::: ::.: .": :. :i: - " .:: . :. '.~ ~ :. a . C a l 8 . r ~ ~ e : . '

ii{ ffit~ii~i! i iiiie p .:@:!i iii rsE 3nfa fe: i: ~i~ il .
i X:i~ ~ ii) i i:.i~i, i :: . + .i. . . . . :::: ::i: � }.:.::. 4 !.


A DAIIEN


On constato i . ,Dam-ien ql .Jr 901 gousses de coton a;ni r. tes da-ns la parceliee ri i tude du cycle &voutif dee ia ci :n le rose, 34, 2 0o / .int sAi-., 29.14 o o attaqugos paer ie chart;-POUR COMRAITRE LUE
(AHIARAN C'ON

&t Iinche, ie sariapC' gg r:a0l des champs do c nier.-, ii.- .


ci s et brub. a, -. . i tU ""�I"S str q -' _-' d a c.i on. : : F A uS .r


1NOtVELL

.

Rene Chrispin, chauffeur de la voiture au No. 3154 comparaissait par devant le Juge de Ia SectionNord le 23 octobre pour avoir, devant la Cathddrale, obstru4 la crculation. 11 fut condamn' 'A 5 gourdes d'amende.

La libliothbque de Damien a requ 28 nouveau volumes traitant d'Aducation, de sociologie, d'agriculture et de science - naturellos. Ces ouvrages provienfent pour la plupart d'un don dd~ Gouverr::ment francais.

Le versement mensuel de 5.ui0 dollars fait pair la Standard Fruit a servi aa construction de la route Petit Bourg-Borgne dans le Dplartement du Nord.

Raymond se croit un homme tres chic depuis qu'il porto do-s chemises achettes 5 la chn ::i LAFAYTE'TTE rue du Mag:.ginl de i'Etat.
S**
Le port de Wucho:.c a ete oVacutd par les chinois sous !a p'pssion deS bonmbardemonts abriens.

Le New York Times, estim. que les r{clamations des exii;: juifs dexrailnt tre 4minnes rant la question du retour de coionies a VA1cragno.

Les connaissers, en g6ndral les 4lIgants ne portent qu# les chemis e LAFAYETTE>, les plus be'les et 4!s pus durables do In P""" Faites une visit A ia Chemiser, Lafayete oi -vous trouverez 'V. t' lement des pyjamas, des calaeu etc., et vous serez satisfaits.
Une visie done s'impose.

De Sing1pour on annonce o 1i Fsera prd!4v sur les rseorve.s di colonies une somme de I0.000 (00 de dollars qut sora t verse au Seritaire d'tat de l'Eehiquier a cglaisCOftlo. ctribution Ag a (i. fense imrriaie anglaise. Les vr,. segments so front en 5 ans en parts 6gales et on plus du versement ordinaire de 4 millions de dollar.

Le port de Valence a t hbonmbard por 5 avioons ennemis. On Signore enore les degats et le nrmbre des victims .

A la Pharmacie Gamille on trouvera la crame drtifrice Squi�b,le famneux fertifiant RGl elir et toute usae varit6 des parfuams Majestic.


: C
- -a -' -


aat
t Ilaiaef Cam-Lu (. oq co m la co tru it -In . pnots s-ur itS rivi res dtus T: ' u S' t d,.i u rr:.-tC(tte visited de i'tngaieur Smyth a product a pis agir-ab- impr. sion sttr ies ioputatin du N.si d6ii:reles. de paix e.t d . tr;aval .


DANS LE DIOCESE DES
G ON AI.V ES


Par ie cSt. Dominguer-> est arrISie R. P'. Le lDref' qui fera pattic de lsi'vh' ides Gonalves.

DISTRIBUTION S)OL ENNELLE
D E S PRIIX
C'e'AL d i.mu-c :1 i.
10 heures du n, i:,i:., qu'ira m:t tau Thilt-.r Rex, ila istiiution. solennello des Prix du Comit6i Hai. tion det 'Alli:mnce Pra Vu;ai:se. Vu
It grand rombre d'olvlagos doIt dspIse le, comi, ie, lesIa ou-,at d c.lcou.0rs recOi Vtont beauoc-;p to



(otiiid Hai-tull de} \linIOcF F:'

r tF F
A- Fj.


-.L.,NAtL CtIA
(4e is 'lu tnu ce U' s F*('iF.F'ii r s'-IS, r c t: :
. . .


01. 774. . : ' , C:
! } {3/.I' -. :.,:.-!. 7 ,! :.: :
: o::::':: 7.':. A, (. f3. ( !./: . . :.:


: RR: . : :


ESRT UN P


muite en 64me


On informe tie Jacme avi r i:verture du marche Geffrard q(i a vait e lt;, ce ce-s doIer'niris torn-:
fermi, a public.
A en croire ;Sum-Ot t pourront y oare vendus ulre de vres alimentaires, Je Iev. t , s',do canine.

QUATRE NAVIRES A.MERICAINS VISITENT GONAIVES Quatre aI.t:aux de geurre anmericins 'nt pris mou~ilage, m,-:rtcdi, dans in rude des Gonuives. Dani 'aprbs-mii, 1I cont-re-amiral l croiseur CConrcord rendit visitt aux auttrites goenaiviennes, L.t lonnours i:i furnt rondus par, on banilon de la Gn Carde d'Haiti, Musique en Itte. It le lendemain, eto Ptr6fet Chtelain, leo Magistrat Deo. brosse, le Colonel Lavaud mwn-, taent A heord !po!r rotourner au c0ntr-e-m niral sa sisite e t court;isiF.
1s ilnt I'v6, ifunre venhr0 -d

ULINE DECLARATION .D GOUVERNEURI I E LA PROVINCE DU RHIN
Joseph Terboven, chef agressd'un District nazi, gouverneur dt Ia province du Rhin dlans on dicours a froidemnent dicar6 hier que (-hamberlain en provoquant I'Agr; nent dti' Munichb, n'a pas cd i ;es considerations de justice-A ln-,.iiroi des Sudots, maist a la crinde la force adrienne de Goet ing; t qu'.: . r;l::s, I anladier n'est pastngo j,.1 des corndidGraiions pacif. ques, ziais bien par la certitudl � u'il detient de Iinexpugnabilit6 du Front Ouost allemand.

INFIRMTEIRES DIP.LOMEES

Au cours de la somaine pass, Mesdemoiselfes Elmire Pieor'r., Yolin Wtofly ot Mlne. Vve It-erma4i.n Dulour ne F r da Dosrouieaux, aprks avoir subi avec s tr. cs les t prouves prvuos, ont at reues garde-s-malades A ftIbital Gnenral,
SNoSt m.illeurs compliments :x nouvetts diplomatss. -


."" i. L I'


PROPO .ET FAITS DIVERS


:: .: : :.: : . . . . . . . . ". . . .". . . . . . . . . . . . : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .:. . . . . . .:. . . . t i


. . . . . . . . . . .


i


. ":':<'%.'.:'7::': .:. :.:


'*'~B~*~,,,~,,-1,;;-,--- -------------LI.~Usss~BBL~Zd~WBLb~~


a ,,,,,,w,,,,w~Bi4- - -- . , . .


S i: i


-;: -; .-r
i ;I ::
i :
i :i : I.


i . . - -


t


u*~,




ma
L,'
ft" " . .
~; ': i j . . . - -,z . . . : ::
: :: ::: ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :::: :
. . ::.::: ::::
{{77;i::::i::7:!!T7i:i':'7::i: :.: . ::;'i:i:;'
i;i=-:i : j::i:::i:: h:" .: i.:1:
',i% : 'i:: : : ::;: iii .:i . : !.i :.ii.
.-i i::i7:,i .:7 .:: :::::::: ::::::::: ; . . x -: ::: ;h: ::::. ::: : ": : :::-:[::: ::[::[ r3 :.7 ::.:: - !
-.::::i:.::::: : :: : :


CE 401SERAIENT DEVNUS

EOMMES ET 4EMMES CRLEBRES SILS AVAIENT *SUIVJ LES CONSEILS
DE LEURS PARENTS
Par Pierre DANINOS


: :::
j i

:


,-:I
/


(Votr le No. de Lundi)


STALINE de son vrai nom Djugaschvilli, vit, tout enfant, ses parents teanaliser sa grande intelligene vers la religion. Son pbre, un cord6nnier gtorgien, le fit entrer att s6tninaire, Le futur Staline devint doc pope et ses auteurs ravaient de le voir un jour Cvque de Tiflis. Hfllas!. ii devait ctre chhass6 du sminaire pour indiscipline spirituelle), et commencer bientbt sa carriBre politique,

CIARLES LAUGHTON ayan't
refuse &R ses parents d'entrer dans la marine (on r6vait d'un amiral dans la famille) fut employ par son pre i P'hdtel que celui-ci dirigeait i Scarborough,afin ed'apprendre Je mltier>. Sans le savoir, son pere i'avait mis sur la vole: car, ayant constato c'mbicn ii etait avantageux d'tre employ d'h6tel! pour observer ses semblable, Laughton obtint une place a a areceptioms d Claridge de Londre9 et y deevint bientit caissier. Lorsqu'ii entra, apres Ia guerre, A t'Acad6me Royale d'Art Dramatique, son t-as ip>ych',,ogique dtait extrimip t dtlvoopi-. Q:uand il tourna son premier -, m. Ut, dejtl un grand nrIt stc.

STEPHENSOl N invcour de la loe-otiveu , gai V d').ud l. vapas CIaUI-re ainir qle P .ion, Hppelt olnute pou1I r -t: econder ua nsun modetoste tImplui dol clhaiteufftar a la pompe di 'dpu lsement des I u . 1rons de Kiiiwncgr-t h, prb&s Newcastle (1 I ling ;r jour) C('on me, a 18 ars, ii no -avait pas ie, il prit l- pari do .,ivre los co '. dui soir i'tuie creole popueaith. C:. no fat quliniprS7 a'ir ~. A d'I. nier, talieu. h log'' , ct. de nouveau empl, ;Un li!.xmne poli" remplacer su., i:c aVrILo Cugle. ~1" Stephenso n di; t ingenicu.

ROBERT TAYLO,( Co Ye' I
pas Ia fascination mai ia mit ine que Son piere uait o nle vei exercer. iTu sc ra I-cs.'hi. ic, disait 4. Tayor Mai- i cnpion des jonetIi . p)r( m rt.'i . o- k 1 o-1 . wood, loin (e gu eir, caue alujltrd'hui des ravage.

PADERE WSKI fuat d'wii.t'd iot.-


siddr comme fou par son pIre, un fermier:qui ne econnaissait rfeA a la musique et ne voyait d'autr. car ri6re pour son fili que celle do fermier. Sa mre et ses professors, heureusement, veillaient: mais ils tombrent tous d'accord pour constater que si Paderewski avait dea dons de musician trs dTvel.i :, ii ne pouvait les faire valoir que par la pratique des instruments ia bouche: ses mains 6tant en effect bien trop petites pour permettre A ce virtuose du clavier d'etre un virtuose du clavier'.,.

GRETA GARBO directrice d'une maison de modes ?. C'est peuttre ce que la grande artiste serait aujourd'hui, si elle avait suivi Ia vole oh l'avaient engagee ses parents. Elle dtait tn effet vedeuse dans un magasin de Stockholm lorsque I )Danois Carl Brisscon la remarqu 0ncuii conseilla de tenter
sa chance Idns l- cinema. QuAiques jnur.- plus tard. Greta, u-. petit bouquet de violettes Isa main, venait Jui rendre visite. Ele 6tait partie, timidement, pou,,r sa nouvelle destine.
txx

La liste pourrait s'allonger. Are.'ton!s li ce crieux examen On �c ut, en tout cas, affirmer sans
Peut-(tre en certain cis, ce combat pouar le triomphe de aUrs aspirationst profondes a-t-il ;air'mil iau talent de c s hommes de mnfrir davartage. La mijsre et la ] tl sont souvet, c'est nit fair, nres du g6nie.
Faui-il alors fliiciter M. Kipling d'tavoir aulu faire dCe sons Rudynard un chef tte gare, et A. Balzac d'avoir plac6 -ionor ch.:rt an notaire ?
Nous no sauron-s, h6elas! janais s'lsiass nt 6t6 plus cdldbres encore si. dfs lIcar adolescence, leutrs palentCs le avalent laissts caresser burs roves.

(Fini)


LIBRAIRIE NOUVELLE

VIENT D'ARRIVER : ALIMANA(.'H VERMOT 1939 Gde, 2.00

LA LIBRAIRIE NOUVELE REQOIT REGULIERE-MENT CHAQUE SEMAINE: REVUES, JOURNAUX ET QUOTIDIENS FRANCAIS. CEUX QUI S'ABON. NENT A LA LIBRAIRIE NOUVELLE N'ONT A


CRAINDRE AUCUNE INTERRUPTION


DE SERV1-


CE.
.-ene . .--., .,-e-.--, 1-M. t. isn nsfn @l*


I

i
i
i






sP~g~lk--l"


a'& " -Ht" "l-4 v I l


-I-


s. trols
ho~c, d r imotin . on 0 > rns-rnnic.


4Vn'I 4







'AMENT TONIQUE, FORTIFIANT.


J. tassedeMI1 LO, praise
avant do se coucher, 1

assure un someatwilpe etMAriAR



L. PREEIZMANN-AGGERHOIM : AGENT Vous trouverez ce product dans touto le epicerles.


4.- - m m ,, ,m., : - . . : 3


evone vrotre 'propre Comptabl n ourant n omptej bqueaklB R tinalei.de


Personnel Comp6tein ,pour tous travaux m4eap .
Prix modiri
Conscience
Promptitude
Execute tous genre ide:
dage
Reparation de VoiturOi Over All
Duco
Travaux de Forge Reparation de Batteries
(-'Lk^' snrnf/ .::~


K


h.:arge 0.5. Accourez tous

au Nouveau 4at

B. V. COLLINS

Manager -.w h . �.a.ltl::ws so1


sox NO. , .AA kO". p .






CAF&REST AU RAN T


Demande A V

ils vous confirmerOltI
nul $part :Port-au- : on peut mieuS mI&a11Pr apprdeier les bone S
somn nations quAn I:I

YQY, situ6 1S canp

de-Mami


---r. .r. .i. .r-r. I::-::-:-i-;_ :::-:_-_:-:-:::::_;;;;r;.;
it ii :I


44.






a "I


~,


- If


~B1


- . . ; . :.------. .-.-.. .-:- ,,>x,:. . . ,+ >v-+,=,<, N- , 0 1'- >-,=, V K L <-. ,-,v,- .:,- - B - .::. - - . - -,>. t.:


~,LAr~:- ipp"~- - ---


-notreoi teint *de




ELLES sent necs. Elles vivent, toutes cinq, Mais ifrle, i mrs S nue; Sngez nqu'elles viennmt au mondo seA deux moi d'a-vance! Immtdiatement un probttme se pose: Comment soigner leur peau delicate et tendre? Les experts repondent: Avec P'hile d'olive I Mai bientat le problame se pos de nouveau :Quel savon Iur donner? Les experts repondent : Palmolivc, u-ni-q l-menti
Ponrquol ? Parce que Palmolive est fait avec de halee d'olive.
Ni gaise animal, ni colorans artificieL Comprenez-vona Madame, pouwntoi la mousse onctteuse de Palmolive est si douce, i bienfaisant pour la peau does tout petits? Pour In vbtre, d plus forte raison! Confir-lai done vote ant6 comme nIle de vvo infant! Et souvenez-vous qu echa ue bain Palmolive est un bain
de jouvence pour tout le corps.


, *rEft


:










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 etait absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date






rt 'CH:- RiAS: FEQUItRE

S1NGENUS
Consultations - Pr cts - Cat�
culs Constructions - Agences ~t Representations Gn4rales - ommissions.Rue Bonne-Foi No. 54,
T61: 3270
P. BOX: 198
Port-au-Prince, Haiti (W'. L)



GOOGRAPHIE CHAUVBT

La 66o Edition do la G6ogra.
phie do la R6publique d'Httl par 1I. Chauvet, adopted par le D6partnemnt de l'Instruction Publique:;
Cett6 nouvelle Edition revue et
compl6t6e est en veite depuis le ler 3etobre chez Robelin, l'AbefPe, & la Librairie Nouvelle, etc.


RHURESJe


EOITRINE


sarop ESCHIENS
R69~nircteur du Sang, prescrit par 1'Clite m6dicale. Sup-rlour & la viande true et aux ferrugineux. - Admis dans los Hpilavx do Paris.


BERLINER Il9F

- r � . . wd- - .Y_ . "


' u




Le Sloan assure le soulagement rapide et certain des souffrances caursbes par les. Rhumatisme Rhumes de Poitrine,
- ""., * *.


Lumbago, Sciatique, Courbaturet, Entorsre, Contutiona et toutes Douleur, Mucula'res et Nerveuses.


FORMULE DU DOCTEUR SLOAN


42,000 dentists conviennent que io Magnisie est le plui' efficace moyen de combottre les dongereux ocides de 1i bouche, qui couse to curie denotire. PHILLIPS MAGNE. SIE PATE DENTIFRICE contient plus de 75% du vroi PHILLIPS LAIT DE MAGNESIE,


bra �94Mtse *p .,'t Q ~ "' ra ,A ---Ir


Le fait est incontestable



LE RHI SARTHE

c'est laquntessence
- DE


meilleures vari t s de cannes


d'un vae territoire


reunissant les eilleurs terroirs.


tce qui f it son arome

O UTE. ET COMPARED
'. . a . . "


TRADITIONS

PRIMITIVES



L'Oriental appr4cie tr-dessu routes les tea de son pays auxqueltles sont toujouurts conviea le mines des anctres, h tes invisibles qui donnent A touted eC.4 r4jouissances, un caractAere qtique peu myst4rieux.
Chaque annkse a lieu la fte de la moissoi., l'une des plus pitt- resques. Tout d'abord, sous til bienveillant du maitre, I' pouse dispose des 6pis de riz bien dords dans une' -trbeille d'offrandes rit:ement ddcorde, tandis que Les fruit du jardin sont place s avec des soinS infinis sur aes fetilles de banan,.r.
Tandis que sur l'instrument de bambou mani6 d'une main 1Vghire, s'&grinent des sons argentina, i, enveloppera une poign6 d'bs ,le riz dans son foulard et fera doe n-. me avec le foulard d'un ami, puis suspendant ces denx sachei. bariolds aux extrimitds d'une ra;nche flexible, ii dansera gracitusement au son de Ia mrusique u';doyante.
L'Oriental aime auf.l i les torunbeaux de son pays, les tonieaux des saints de I'slar - t ,de n magnifiqucs, devant c;q e v-i

sanit c u potir ia gitriPson des mtaCl. L : m rts tn eM: DO.; . t w l "uIr v











4 . .'1. Vr u

.n . . tn m, t . : '


g tr~s ilmo rlt atic > i.- i -i.
Durant des si' '- hu 'ntS des Iindos ignorant tout (d il ci lc. . Mnt ile.ocntets drt dis!nr leorus offrandes sur les tomh .,:'::;

piiant de les preserver du terrible fleCau.
Pendalnt qu'is moruriur nt leurs prires avec une .touchante resignation, les savants travaillaient A assurer le bien-4tre d, cos peoples primitifs at reussissaient A triompher.apris de patientes recherches. D6sormais on-adninistre chaque jour, pendant 5 A 7 jours, i-1 g. 30 de quinine attux malades, scion les indications de La Commission du Paludisme de ia Socit6 des Nations , Pour !a prophylaxie Ila Comrniision reconmande une dose quotidienne do 0 g. 400 pendant toute Ia aiSon du ptaludismr.
lPou A petl l'()rintal devmu moins nafit a t i et clair; it , comIt''is (Jli. Ia t~iiiii. q It; no L prot.& . tiu t. ii 0o11siidr '' cC IrrVc;ilI4OIX rii,:P1 'LI com Ilte ft i don B leste.
tDanls lo pays occider' ltx,, 0s reotiv 0 t eIs jiournaux aidet i putii
samment a la propagation dLv, progrbs dl La science; aussi;, la ltte engag e contre La g:rippow re fi'al u qui dime P'hunmanit, aura tot fait de triompher. On a enfin compris oltn'on immunisait les sio lat-dans Les.,casernes, e n tn <,.s~ d lens le 6&Iles, es ouvriers ta;ms leg usines, en Tler faisant absothbe chaque jour 200 'mg de quinino par person no.




COQUELUOHE
No .gukit ' pa- . mis ida tsA
iminucu lt i






_- --- ---deux coteusi: ee quo jai
ee, je I'i an cour.*
.:HE
- * 11


. . : : � la I' :�:.? �=-:��7


NRI IV.
� : � � :
rJrmr


'La grandeur morale est la. sete vi'itable; la mort, qui detruit tout ' : la coserve et ta couronne YOUNG.


PETITES NOUVELLES

(Suite)


iUer le navire de guerre A moteur rebelle eNadir a bombard& et could en vue des c6tes anglaises le cargo loyalist e Cantabria>. En Angleterre les leaders de I'opposition travailliste .interprbtent le fait comme une atteinte port6e par les efascistes au prestige britannique,

Hier i 'artilier nationalite a violmment bombarded Madrid. Parrmi les dlifices endommag s [igure la gation du IP ou a:tu. llement inhabhit+e I'apptartfmti ta du Ministry Pdra vICE, .1 a,)l' l actuellemfnlt i is laxav tie, d tc.fruit.

La mthode employee par 1lb Blanchisserie eNew China~ -Rue Rigaud A P6tionville, pour la pr&e paration du linge, des robes et costumes, donne entire satisfaction
sa
a rabecfie mbnt.

(SX l. it> 'v. t'.
hiaine a; M ar+ ar:eiT c,:nt :ca y gc+<

nalistes.

A S hrsi. 15 i m ir i r
Vendredis (',iP- tu iL. Pts 'a

1 io na X s ctt, i 'S i p, -, co sc&nique dIl:enry Hernt L
p' audira sAu ,rn du REX SAMSON. Pur la 1otfe'ctio' dets rnoyvns technique s ce fim :oan titue lo pus gra nd effort. rti sti(4.1' I'r&isdei *.) I'Vt oinp; l. a> e debut du plaria~i. Avec 1larn'r Baur

Et I) mani che n .u.film rizin:5 . Ue r.it,(INId ne m iOsu m . A:.tXavec Vera Kortne i Pim?,P ichard Wilm. Fim Ie amoeur, du I - ,, , i ,
.devouement, ido a ja rus. dlCi 0 du ciblrIe ron de . osept iesPour faire de bonne.s emplettes, on ne manque jamais de passer ;t 'Epicerie Bailly, s itu6e A Ina Rue Bonne-Foi, oht se tronvent les meilleurs produits alimentaires.

Le President de l'Aust le a an Snore. e la Chamlbre des Rep .tants qu'ilt a comm and( 50 bonbardiers ru type de, ceux q At ,:it 6te comrmandles par la GrVide .r.tagte des E'tats-Uhis. 11 a ss do elark' que It Gouvernemen ausi ra lion a renforce sa de6fen par 70.000 miliciens volontaires

En Californic, la lutte elect ole rev~t on aspect partieoli romouvement ourier 30 dollars par semainei
mouemnt tArie IOdfnpr


La Brillantine Ricin6e Roja est arriv4e et s'eny6ve chex Paul E. AUXILA, Rue Traversibre. Le. Bakerfix fixe et lisse tle oh*veux sans les graisser.

Aux Cayes, Pexportation de la figue-banane. augmente.' Sur leI steamer Oradel, le port, a embarqu6 3187 r6goims.

Toujours aux Cayes, :e 29 QetobI:: re dernier eut lieu: K: Ii?.el:Con- k I iinental71 inauguration d:ia FTiIbale de 'Alliance ranaise.; A cette oi asion t-Jug M. Joclyn pro-


La bieyclette eot bien connue dan: le monde entier pbur sa solidity et so'sii 6derNousn avons.en stock s ous les madhles : de course, k homme, a fernmme, et pou e infants. Le prix est enasentielemtnt bas.

gL'Uion Haitienne> du Cap, an nonce que M. Frangois Legrand, ViConfistlde Suede, est en pourparlers avec certaines Compagnies de navigation frangaises pour que leurs bateaux puisaent amener des touristes frangais chaque semaine visiter nos Monument historit-,er. Le premier bateau franais Arrivera avant longtemps en raise dur Cap avec une cinquantaine d citoyens frangais.

Pour tre chic et 466gant, habtlilez-vou chez Maurice Flambert, !ailleur moderne a la Rue des Casernes No. 28.

Dans le Departement du No:d, la J. G. White Engineering a ouvert ses chantiers. Le bureau de Ia Prdfecture et cetul des Tracaux Publics ne desempissent pas.
9,'


Le distingu Magistrat A, Louis Andrh,"- .a e a de perdre son tils lge ( et demi. Nos J)us vives Ico


du Cap do-; .ur six ans
'(do 6n-


ces e

Les 6legants en genmtrl ceux qui veulent plaire, no portent par ces temps de grandes chaleurs que le drill fin. Passez
A Prt - -Paix .e vs vlment aires commf'tCe' rcntrer t d'ici l),ctmb:r rende Len s



SE SPORT AUX GONAIVES

Les meseure.s neecsSairPs ont Gte prises par Ia 1 r1di.ratic n Sprtive cn vue tie]'wl'ganiiOn des (quipes qui devroun tIr "edr, pia'. :oi Championnat de cette ann-- Ii faut feliciter lU. S. S. H. d'avnir rCveil1 I'lesprit d'(mulat ion chiz no qupes de province (u':uni excilusime inonsidrd ~avait, en, cos derniers temps, decouragees. I)e beaux matches sont done Oen rp rspective: et c'est tant micx :p)our le foot-hatl haitien qui ne pea qu'y gagne r.



DANS I.E SUD

Les travaux vont commenicer bient6t hdans ie Sud,annonoe r . On d6butera par In route de Laborde et Ia construction 'un wharf on beton. C( ri sera pas uon wharf d'accostage, mais if seta fait de tell fac;on cqu'il puisse le deveni un jouPr0.



QUARTER GENERAL DU

DIS TRICT DE LA POLICE.

Port-au-Prince, le 4 Nov. 1938

AVIS

Le Bureau de la Police avise les int6iessds que le stationnement des voitures A, PAvenue Prdsidcnt Trujillo so fera d6sormais cumme par le passe, cest-A-dire tlue les voitures stationneront seulement. sur le cte droit, te long d es gfleries.

R. B. LAROCHE

Major, Garde d'aiti
Chef de la Poiee



PAB FM S MAGES C I



CAMILLE ,


Aenced Cp eHaltief


Service do luxte rapide entre Capaffitien et New-York.
Parts rdguliers du CAP-HAITlEN tous les audis 4 heures 7.L: :. arr ive .kNew-York lea Landis matin.

PROCHAINSDEPARTS DU

CAP-HAITIEN


SANTA SANTA SANTA SANTA SANTA SANTA
SANTA
SANTA


ROSA PAULA ELENA ROSA
PAULA ELENA
ROSA PAULA


'10 Novembre 17 Novembre 24 Novembre ler DBcembre 8 Dcembre 15 Dcembre 22 Decembre 29 D eembre


PRIX DE PASSAGE: Cap-Haitien.New-York,

l4re Classe:


Cabines exterieures,
minimum. Cabines inttrieures,
minimum .


$ 135.00 $ 95.00


Pour tous autres renseignements, s'adresser A:

H. CIANCIULLI & Co.

Agents,


Cap-Hai tien


Phone 291


REX

Dimianche a 5 heures- 30 Le film magistral LE LYS RISE
c'iiap: su e dnario de Griffith
avrec Iliy Haas, Ammargetson, Emelyn WiLilam.
n film bouloversant ju Imarra-


E!tr' 1.i)0., RHserve


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


,yamiff . .


LibrairieNou
AVENUE Ui PRESIDENT TRU

PORT-AT-fINGR, HAIT I
. ::~


La LitbralO r ie s irX9e


( alon de Can)


St6nio Vincent (Prsident d'Haiti) Efforts t R it t. , G. Suarez: Briand . . Daniel-Raps: La Maladie des Settiments . . .
.C. P6guy: Souvenirs . . Thierry Maulnier : Racine . . :. A. Thibaudet: Histoire de la litt. frang. de 178 9 it os::jou Madelin: De Brumaire k Marenro . V. Pauchet: Le Chemin du Banheur . . . J. des Vignes Rouges: Deviens un chef . C. Rivet: Fais ta vie . . .
POUR LBS ETUDIANTS
E. Faguet: XVIfme, XVII&me,T XYIfImn. XMXxie sik Tested: La dissertation littraire, Clouard: La composition frangals. pr#sar6e. Mornet: La litt&rature frangaise enseign6e par la dissertatlon C. Fleury: Recueil de compositions litt6aires. Hervier: Compositions Iitt6raires. Jasisky; La composition littraire au baccalaur6at Bouviolle : La dissertation frangalse (R6sum4 aide-mkmomre)l
Dugas: Philosophie (R6sumr aide-mbmolre) SDugas: Vocabulaire de psychologies :
Leblond: La dissertation philosophique au baccalaur6at. 'Doucy: L'apprentissage de la dissertation philosophique. Sueur: Dissertations philosophiques Claude Bernard: Introduction a la Mdtecine ex-pbrimentale.


NOVEMBRE


RAND


BR I


2.20.


A s h. 30
U'n:e r alisation colossale. LES B ATEIERS DE
LA VOLGA
Scdnario die Joseph Kessel Dialogues te Paul Bringuier. Initrpretes:
Pierre ianchard (Borzine). Vera Koro,,ne (Lydia Goreff). Inkijinoff (Kiro).
Charies Vanel (Goreff) Labry .Volkoff).
Mise en seine de Wladimor Strichewsky.
Musique. de Michel Levine.
Le,s Bateliers de la Volga. rt: s'affrontent en des chocs terribkes l'amour, -1a jalousie, le d vou einPnt d'un officier et d'une fen:me qui se srent aimsL.
Et r.i 1.10. R4servee 2.20.


44
j.4


Celui qui ntl porte pas les chaassures PILLOT Wen't poe t la mode. Qui. ::dit PILLOT dit solidity et bon march&.

Magasin de Vente


en face du Dr. Armantd
:� !�;�:::: :�! ;�+% :: e: :Pe : k:: P �i�':)�:i:::::� ::!��+�:


Berliner Hof


GUIGNARD


ENTREE : Gde IV


-


Les Fabriques d


Gouleurs et V ernis

LES PLUS ANCIENNES ET LES PLUS : .

IMPORTANTES EN SCANDINAVIE,

VOUS OFFRENT LES SPECIALITES SUIVANI
-.EMAUX KPIONEER* en 15 nuances attrayantes, pout du home et du mobilier. Schage extra rapid.

VERNIS .PIONEER de grande resistance & Yusaqir, pour tou usages,

Peinture pr6par&e id &h en 24 nuances varies, sp., comnand6e pour tes Tropiques.

LAQUE SYNTHETIQUI .SADOLOID2 an 24 joSlites:W fatacit4 incontestable.pour Ia mise A neuf des camionsl et gt

Laques nitrocellulosiques .SADO, en 48 nusanC O 'lts fabricants d'automobiles Citroen, Fabrique Dano ise d sries,, Fabriques de Montage Willya Overand, La 1 Co tomobiles aDanake,.

Encaustique tSADOp pour teinter ies moubles,
Celle en poudre pour menuisiers.
Teintures A bois
Eneras Impinerie, consitanee apialeI pour ith


SADOLIN & HOLMBLAD LTD ALPHONSE MAGUET


Agent Giadral


A LIINSTITUTION DE " A
ih. BLANCOURT

La onf6rene .ebdoradaire iA i lInstitution de emunesa filled d Me Clainvilie Bloncourt, ser pr.onon-'


. . . . . . . . . . . . .


SArMEDI 5


~illot




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103485datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date November 4, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03485000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince