Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
November 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text




Qg %YJIAt


DUVIGNEAUDI


. . . . . . . . .


.- - . ANNEZ".:


I


-AU-PrnNCR. ETArn


r', 2 & 3-NQ1tMT*.4.tg8


I


No. 20104


_________________________________ - p 1


. . .


Ile t'qItE tendresse apporte aver U:imple met tde Charit&4.
plus doux .et plus ',:tque le mot latin dont i i"4 erigitnh. to fran~ais Y: a as/ Is rudesse romaine et y a
sona earme tendre et attrist& 4,y -ent passer, & cbt6 d'une &espdranee, une tongue souflet- redire, h '6voquer,Y on se I a0mpte qu'il est vrai de pr6e:e lea mots possedent en
t fa e :Yurs vertus propres. V .vivent d'une intense vie intoitte ,je s'en d~gage par le'son, rpgeR au sentiment qui a dict6 #eoon du mot. Par l'harmonie n-a tylbes et leur nombrev mu"iPartallure mtme des lettres : forment ces roots et dont les irabsques 16geres ou pleines, cal. ou tourmenttes, renaissent A 00 your et s'inserivent dana nos ovenr en une frise image. IA COMrit6, dont l'Eglise a fait nue deg principales vertus et qui A 4ia base mme de l'enseignenot du Christ.
V.009 nous recommande de nous n*, ide faire aux autres ce que 4m votarions qu'ils nous fassent n-Mnes.
,,it qattendons-nous de notre S - sinon le plus grand bien

. Chaflt&,l a plus fructueuse e"'Vertus, qui trouve en elle-rntWesa rcompense. .e. jue-d'avoir essay de calm. ate misbre nous rend meilleur tI Plus heureux.
(taitre bien que nous allions 4adre Autour de nous, voici le 4Wa bien moral quonouns upper4 D"s-imes, la fMte de cha16 de'Thorland.
Pour rce double bienfait, CoMi.ne:.Pas remercier Madenoi&e RUSiaVincent, erktrie des Vtesdestindes A soulager PenOft. alheureuse,
U. harith qui est un don de 1 devait etre faite'I des enfants S . . . . . . .
i.gntuse pitik de la Pre-


LB PRESIDENT DE LA SPUBLIQUE DECORE DE URE AL MERITO VU CHILI

%e.t fveft un plaisir immense U10 trande fiert6 que nous aj-appri8 queo Gouvernement
acnf6r& 8le 31 octobre 6cqul:ie o Grand Collier de FOr*dt0 A Son Excellence le 4dnt Ie Ia R'pubuique. ktte haute. marque die distie President. vient d'&tre ttlde is part tiu Gouvemrnmett
ne dolt paq tre bi'n ekik Owement parLui mais par Pi.ple centerr qu'on honore en
*flonne t&sn hf 41 dqrt to eat tine "nouved nrenv0 tiucrijtit dent jutJ Went ' Vincn /x~iu
A rmteur et 110143 en ProtI1tre part tde jole t tie fr
*elt renouvelanr tis p


mire Dame.do notre Pays lea a recueillis, et en lea prot~geant cup. tre le Deatin contraire et centre eux-m mes, leur a denn6 un refuge, un asile. Refaits au pdi ide vue physique et moral, arms au point de vue spirituel et moral puisqu'ii ont appris un m6tier et des principles de conduite - ils pourront, avee plus de chances de r6ussite affronter lea perils de ]a vie. Leur bonheur futur, I'utilite dont ils seront pour eux-xnmmes, pour leur famille, pour eur Pays, voilk Ia seule rdcompense qu'en attend la gen6reuse Inspiratrice. Et le merci de ces petits cceurs reconnaissants paiera de routes ses peines son eceur pitoyable et g6n& reux.
Comment no pas [aider dana cette tAche si humaine et si utile?
Et 'aide que noes apporterons a ]a Directrice de ces reuvris se pr6sente de Ia plus agr6able faeon: nous n'avons qu'h venir nous amuser.
La Charity prend ainsi figure ai mable et souriante.
Sachant que noun concnubnuns une bone action en en faisant une nous-meme, nous nous amtusons avec plus de franchise et d'abandon. Les couples de danseurs quenous avons applaudis sur La terrasse fleurie de Thorland, d'oi se dticouvre le panorama admirable de la Rade et de la Vllie,-vraia groupes artistiques qu'aUraient assembids tel grand peintre mondain ou tel grand sculpteur - semblaient gliaser plus 16grement.
Nos modernes amazones, sur lours rapides coursiers d'acier, leurs cheveux d~nou~s et flottant u Ia rise, fendaient 'air A vive allure.
Et les ondines - dont ii ne nous a pas 6tti interdit d'admirer Ia perfection anatomique - la beauty feminine, seule, peut faire croire it la beauty divine - coupaient l'eau bleue d'un 1'ras et d'une jambe fermes et harmonieux.
(A suivrc).
. G n ra N EM OURS.


.UN IMPORTANT
ARRE.


*. Nous puhlihms ebdeesous jl'imPortant Arrit4-sulvant q1 Wexpli. que par le Cofotmiqu4 da Dpartement de Flrt trieur paru en 4e.


colonne.,

Liberti

Repi


STE


Prtsiden


Etalit6 Prjternit6 ubique d'lati ARRETE TO VINCENT t de la R6publique


Usant des prerogatives que lui accordent lea articles 35 et 19 de Ia Constitution;
Considdrant qu'il appert des derniers rapport de police verifi~s que les S~nateurs Villehardouin Lecon te, Charles Prombrun, Joseph Titus, Edgard Fanfan et Llysse Simon so sont livr6. h des activitea subversives do ia paix pebliqueo;
Con-sid(rant gul y a lieu, en attendant Ieur replacement, de lea rvoquer deIcurs functions;
ARRETE
Art. ter.- Sont r6voqu6s de leurs fonctions lea Stnateurg dont lea noms suivent, qui avaient t nomms par Arrbte du Pr~iident de la R6publique on date du 28 Septembre 1936.
Viliehardouin Leconte, D6partement til Nord"
Charles Iombrun ot Joseph Titu, Ddpartmend te !Artibonite;
Edgard Fanfan, Dtipartement de [GOuest ;
Ulysse Simon, Departeoent du Sud;
Art. 2.- Le present Arnt6 sta' ex4ecutd A Ia diligence du Secretire d'Etat au Ddpartement de Vint6rieur.
Donna* au Palais National it Portau-Prince, Ie 31 Octobre 1938 An 135,mei de !'Indi pendance et An eime de ]a Libration et de Ia Restauration.
Ste'nio VINCENT


Par le Prdsident


Le Secrhtaire d'Etatau Ddpartement, te I'Int6rieur:


RWILLZuLABILE
DE VOTRE FOIEftftq*""l*M jfZU w
vos smtia4 no se dtgrent pas a. Re AU~w. 4"ergnsm 'e tam#isRXW# ahatu.voys taut f 101
Ma I oa n p utUnwslt.




E. AKIMt, Dltributeut


PERCAINAL CIBA
ONguent analg6sice et anti-pmu-. ri gineux produisant tne anal-. g6sie arr. ot proiongke tie toutes les lMsxonAscutankos .on mug~U~tISO
e Ie aux VVpflpriQsanesath6siqueii injtensqEs tcia e rIPe-ne.
Ecs6uxa, crevasse u tin c, Prurit anal et vlr1e1F6ris -&
Inwrroldes.
I PAUL COUFAUPo


Ch. LANOUE.


LA SALLE DE LECTURE MAISON DU PEUPLE
OTTAWA, CANADA.



Une recette. utile ,
Failtes vous-meme un litre de bon vin fortifiant ovec la Quintonine. ft suffit de verser un flacon de Quintonine dons un litre de vin rouge pour obtenir instanton6ment lo mneilleur fortifiant pour toniflier le sang, les nerf? at les otettpour gu6rir ta faiblesse, la fatigue, le Surmenoge, l'6puisement, �Ia lassitude, tanemiteet IQ neurasth6nie.
La Quintrinro rel vela'opptit, lcifite Ia digestion et donnp oux saiygs pouvres toavitalild nicessoir� pour devenir forts. robustes t t6sistantstcpmme ceux qul reapirent lon!bOto Quintonine esat in ezirait.concentttt.6 b sede'quinqvifl, kota cOcO, gentilato ogly- cirophespbott de chaux, IElfe est cinq fois plus active quo I'extroit e aquinquiifa, d'urt96o't ,plus ogr6able et chivn prix, tr ,s mtfodiqve*. Des Pharmcies. A Portcu-Prin-ce t Qoctepvi '/.Mothurin, Pharmaicle Soittt-FronflV


DE PARTED EN?


DE L'INTERIEUR


COm4NMNIQUE


Malgr4 la Loi qui punit ]a propagation des fausses nouvelles Ie Gouvernement de la Rpublique, donnant ainsi une nouvelle preuve de sa longanimit&, n'a jantais voulu s6vir centre ceux qui s'adonnaient At. longueur de journey A imaginer et h lancer dans Ia circulation les rumeurs les plus stupides et les bruits les plus tendancieux.
Enhardis par cette tolrance et se rappelant les dernikres mesures de cl6mence de Son Excellence le President de ]a R publique qu'ils interpr6taient A faux comme un double signe de faiblesse, des meneurs, au nombre desquels cnq snateurs de ]a Rdpublique, ot tent&, Ie samedi 29 Octobre dernier, de pousser A Ia rdvolte queen; petits groupes prdalablement soudoyds par eux pour dcnsceniro cans IA rue en poussant des ,vi.; sditieux. Le Gouvernement a, natureliement 6touffU dans I'thuf .to tentative de clsordre qui, api .&ks des rapports circonstancis die police, devait gagner cl'autrs vIl-s de la Rpublique. Les einq S6nateurs qui. exploitant le sol-disant mauvais fdat de s'u.
tie EN4Excellence Monsieur ie Frdsident de la Rpublique aini 4q1 e l'ignorauce et. in. naivet6 .t quelques pativres gens, pousaieit a' ce aetes de brigandage aw seul profit tic leurs intd6rts personnols, ont tti rtivoquds conform(rmnnt ? la Constitution qui nous rep:, ot en vertu de laquelle ils avaicut aileurs 4t6 nomm&s
Le Gouvernement de la R IRublique qui a pu mettre au travail les intressantes populations ruralea de ce pays, gui s'.ivertue A 6sorber, dans la wesure du possible. lI eh6mage danaos 'riles, et qui eat actuellement pench sur des problemes particuli'rement difficies, ne iaurait, sous aucun pr& texte, tolerer que la paix pubqie soit un seul instant trouble,
Four la m6thodique exxekti"hnde nn plan triennal de travatix publics et de daveloppemient .agrinOio, le Gouvernement a ddja itit tavrir des chautiers sur tou. les points du territoire. D'autres vent encore, s'ouvrir. Ceuix qui totetient d .i1iaylygtr cette wuvre d'(ulution n&essaire se heurterC,-t ntax rigueurs do la Loi ot aux 'nosures inflexibles de la Police
La Paix sera maintenue, vt " nl'importe qtifl prix.

l'ort-auT'rine-e,h. 3 Novetmbri. V}.3S,


ILE VICAIRE PROV INCIAL DE


PORTO RICO


A PORT-AU-PRINCE


Par le 41landro, . ot arrive ii Port-au-Prince, le pere. ly,,ciith. Oorsprong tie. Ordre dei omeicains,.vicaire provincial d PortoRieo. .
L P re.Gorsprong est ir.s sym-. pathique -cfi aimehien . climate ifHaiti.: 1 eat hollandfii do. naisi san ice et. pane plusicurs agu 11 ske dent chiez la rtrcsRlmp

pour Cutraqao.

jour fil AistingM vicair1


PROPOSE El FIlS DIVERS


AU CERCiL
PORT-AU.PRINCIEN


Une charmante runio a eu lieu, samedi dernier, dana sa salle des fktes du Cerc Port-auu-hinden, it I'occasion de l'inaugurtior des conffrenees du Comit6 NoIiste, pr6sd par MII& Denise Canrave.
La seance s'ouvr;t par une remarquable allocution de Mgr Le Gocaze qui pr6sent.i Io cenfwoencier en des termes l3go, et cfliti&s,
Puis M. Raymond Doret, parla ensuite dei Art Gothique, au cours d'une agrdable causeric agr(ment6i df PrIojections cintmatograph ilues.
Belie r -nnion, vn sormme, o t'on remark ait de nombreuses person nalits do notre monde litt:ai:' eit social.


IANS NOS E(OLES


IDe- changoments impor.huts onfl et6 tfetu.s au debut de 21 -nemailUO, inn s o" -.iilc pdIIX tli' Se.tt coia ires pulics. Une in.tation a 6t6 opere ontre Mr. Augniste Fabius. nornu. Directeur et Professeur de 1.re ciasse an Ly cC' Ptin n ot Mr.Danths Beliegahc qui le remplace i I'Ecole Nornmle d'lnstituteur. Leur installahia en, lieu vendredi aprs-midi ainsi quo cc-lie de Mr. Vergniaud Due-ssO, nommrn Cenaenr tie Lyceie en lieu et place du Doecteur Ghrlhon Civil et de Mr. EI lix Soray h "Icole Normalo d'Instituteuta en rein placement du Dr. Rene PiquIon.
Tousn is compliments.


MIORTEL ACCIDENT


Dimianche suir., vera huit heurea, pendant qu'elle se rendait cb.oz ellh Mine Vve Charles Jensen, nko Claire terthoumieux, fut grovement ht urt6c par [automobile portaut Ia plaque No. 1194. La victime transported t l'hpital gh.uhal par les sons de M. Jacques Savain, y expira quelques minutes ap r .s . . . . .
L'affaires est-df&rdc Is ijus-


tice,


CT-E MELODIES)


11 nous est parvenu que ;The Melodies caf6-concert inaugur6 tout r6cemment le samedi 15 Oct. koultS, aurait regu ordre ti lermer sea porte- jusqu.A cc gui. en su.it at retient d4cid(6 ,par qui do titoit.
Nous t icheronw t-4 rvnsigtwr nos lecteurs.


bECORES DE 14ORDRE IONNEUR
MERITE


ET


L. grade d eChevalier detiOrdr� Honnour et Mirite vient d treaccortd par le Prhsident de ]a R4-. publique A dcux imembreos de personnelides Colonies.Agricoles:. Le Dr. St. Firmir Monestime. et. IA-' .gent Agicole Nicolas Lataillade

Tons mois complimen ts.


AVIS


L'Adininit.'tratin Locale infforMe quo I ltmpostitions desA'Ift an i~ier-Payer - ; Pi. te! tie Ville, auix gichwt's Cemmunaux.
jU, Octore IWt$


DWed I' FRRTh

I


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .













. . . . . . . . . .


i, quelques extnipwo itAc S 4W#t
At' ui vtdent &tomdts

COROT ft plae, ds. ia,.fir tie
"e.86tudes; pr Itsnsoins de Sol! 'Vre, diez un marchand de drrp (n gros, ARoven. Corure ii tie donnait pas satisfaction, on le m ,A + la vente aiu, detail et a. courage.
Pendant huit ans, il travai. a contre on grk puis, d ngoftJIiPt part
a sa famille deoson inte --,n.de
. er to commerce pour s'aciunBIUP � . peinture. On riunit un . , u e ar, !e qui ui < .- ndit . t iibert, et lui alloua une pension annuelle de 1.500 francs.; comime t un incapable. il ne . iw-_.t
pas harder A affirmer son talent.

BALZAC fut d'abord, sur i vo" ont& de son p~re - gentiiomme angoumoisin - cerc d*avruw6 da-vs . 6tude de Me. Guyonnet de Nervile, d'oh ii passa chez tm rota'
'it on se flattait qu'il -rait to
-.ccsscur. Comm6 son goSt pour c; iettru:i persistait, et pour ie elgofiter compktement de ai littrature, pourh Iaqueh:i- il a:v S reanOe; I jusquo- l des vell6i: assez .Ocnfue:St, 0! 1iistalii (tans one mansardie de ia rue Lesdiwitcos GL1, sans tltre resource qa' ,noi peiSon extr rnment mosque, 31
J. 01:1W{< . iui.m,7-mP.- rq


KIPLJNG chvof (it gare or pi
teur?. Aux Irides, c'taiRen, .IS deux partis quo so; p"rerts Ii offraient. I r66ista. UnI pencho'1 nat'ure]l oriental vc r; lea saless de redaction. I n ft .plis qles'.or de train i de thc. Et Ceest awli.i quo, grace A. In cinhrvoyanc, de
� ses parents%, it marcha vers Ia.- phire et devint l'dcrivain le plu. prI';G
d I'Empire britannique.

WASHINGTOIN ils WAugustin


,de.;a tik-& .e.eemm . at ox-%crqu 1io lii. tait consi-li-i par. i.1 comme en ineapaet tout jtie ston Slid donier des souci. et r hrgtmr utne petite :place.

MUSSOLINI qui se cachait 30u. tes bans de la petit _ ce e oii exerait same afin de sincee " Ies jambes des petites files, et qui n'apprit A lire qu'A quine an, &tait un .second, tout trouvi pour son forgeron de pare: C'ert pearquoi, dans la forge de Di.rio Predappio, Benito Mussolim fit ss prenires arms, en bon ll14 inaig en mauvais forgeron. cair son -p0re, mecontent, le battait v2ivvnt A. coups de lani&.re.

MINUSTAPHA KEMAL poor npas voir ses desseins 'cr par sa famille, qui P'avait faith e)trer dans ifne instlit ,.ion de -rdcnique, dUt gcrir " . 1'Ecole Militaiire, C'et lit q u'I yet 9ut de son professeur de nathgmatiques e surnom d c1Q.ma", (en arabe: nparfait,) e � h-mmmag i son intelligeuce; c'est IA ssi quIt commenga sa propaganda p)Iidiquo contretle despote Abduti-a. mid. et se fit aimer du people qn'il go a v ernt'.

C~ IIA ,G NAY C l E RImmc O
ila Chine wepO., dut () I son pi, rp Vavait pI"Ie6eowe wqprenti chez un marehand. Car, se-kon e .i--paternel, e--ffutur chef d'Etat devait &tre marenand. Chang s'enfuit et parvint Z 't
fins :suivre Ies com-; de I'Acadmie Militaire.(. dPe Toio.

MASARX7I fits diun cover el dI'ne femme de chambre, fur Wu. aussi envoy6 tout d'abcrd chez i.
fnrcreron SA1.15 iowirp fliantM _iq


one ins.t rilc tion gtdn'ru dc lt., d'actionnor Les soufflts, il ,.i L a ,on'unar irs. ta-ut s o i pre "ait l forge ell laiissant, scutpt6e ds pressA do Jo voir dovenir plw.r,trur te'bois, cette missive: Adie.'. cak son tour o,.r prenr+ . mrti: i { marade;, je no travaillerai plis, -i direction de s s affair -. Un 'no- l'avir, dlans li ute ot je no e meant jog nm.rarpont,:,.}e fon- briflerai plus les doigts. Thodateur de la Rcpuhliqmu .fd Wit" ras.x, Avant de devenir 'rside',t Unis saut tro., ver,m ;,sio, de la Rpcbli c Tchecoslovaque
Ma;aryk devait encore frach:r
IfTLER batt u par ,'n .- biMe des obstacles.
tn fonction ail'm a utri.iien a: i (a suivre)


AVIS


Avc Pautorisation de Dptfltement de instruction Publiqu. , I a' C t-& orgauis& a local de VEnsegnemont Urbain, Place do ]a Cath6drale, un Centre d'orientati u infantile, qui fonctionn.era soes iu Direction du Dr. Louis Mars, M4deci alini ite.
Ce0 consultations sm 'iale st ront donn6egs aux enfant.s des coles, reconnus grincheux, par ::seux, lents, pervers, et autres anormaux.
On s'y oceupera du dpistage 4t du traitement do .Parri6ration scolairo. *
Consultations gratuites pour Ie enfants indigents les lundi et mer credit de chaque semaine, de 9"A

Port-au-Prince, 1i 31 OCt.193&



GROG6RAPHIE CXAUT

L& 66eEdition.iI&de Ii(orw pie . d .a Ripub.que ' . '": i :p" r
H. Ghnuvet, adoptS. par 1let)SPar-


AU NOUVELLISTR
ET A
LA MAISON ROBBRLIN On trouvera"
Le Brevet simple de Capril4, Le Brevet Superieur de CpasdW, It le Certifient do fin d'Etudes Se. vndaires classiques (26me parties)
Dfpl-mte e Lieauei6 Druit.


FAITHS ATTENTION LE BAZAR NATIONAL


Encore UNE FOIS, s'enorgueillit d'tre.L PREMIER a offrir A sa Clienitea et au Poblie les avantajes de iNOViAUX . PRIX d& coulant Id* l'Acord FRANCONAITIEN, pour sea rayons de:.
Par.tums le plus en vogue do ?RAIaCE .
*AITINS INS
VINS.MOUS.SEUX
C HAMPAGNES
i AIQUEfLS.dov la.i famous .smar :que 4:::ri rs r. .
Yowiitdevez. ivous-msmes de VISITftR no$ Rayons.


spitv.ntv!


LBANQUE ROYALE

DU CANADA
PLUS Dt T700SUCCURSALtS AU CANADA CT DANS 30 AUTACS PAYS


LE FOIE
aux A . t. , Age


Clifique


Ar6riosclrose
Hypeension
Urkmie


On a coutume da-p cta r rg ectique" '6poque 00 1a femma, u ddctin do sa
Jaunecso, approach; ,de r~n'M nopause. tandis -ua 'homms termino son age rour.
Alors, [a glande principclao, le foir cr:m - . .;r,, . to n5rm" mmns bien les dchets de i'orrartsrne, a vO.acu tea~rs irl4.S d, bile dans I'intestin qui s'inecte tandis qu. la cutule sedrz.c- se cou estonne. Las reins 611mlnent moins facitement 1as Poisons du sagj devenus plos nmbreIUx, l0ecmur sO fatigue A lancer un sang moins pur 6 travers do ortt,:as qgu derciseot. L'artdrioscl6rose insldieusernent sginsiale, l'hyporien in.dbute, on conzlate quelques ph6nomnes de petite urkmie. 1$ sarait urcan t aiors de do'congestionnor tletale re do aiderr A remphr son rle antiloxique pour quo t! sang transportant moens dCe d6chets, moins do poisons, Io travail Cu cmu; et do; rains puisso s'accompllr corrie tmeet, .:
Che ia femsne, ces troubles circvlazoires A une insuifisance hdpatlque au d~but existent toujours vers l'approche d! -A mnrnooaj-, Mbis Is sont domins par les troubles manstruels. Et cep-ndant, char Ia" famine bin plus encore quo chA l'hommo, ;I iMiporte alTors do decongatinmer to faei et de veillor A Ce qu'il puisse accomplir int6grafement son travail nr,'liorique, car t'dpoque de la m6nopause, ces. S 1i qP'incombe i tA 7t 'd-nra scr i'organisme des d6chots qui 6taient p6riodquement d6immnks ta a s r--g ;.
Chaz l'horn r-o n'ssf' bkin quo ,oh Z a i ' , , , f.oe '-.st suffisant, l'auto intoxication 's le vnC ts.-. " cons.:; .F.:?3s ;a 0 J.-.tion du toieat la stagnation no a be dans la v6sicule biliaire saccenluent, meant tout droit Ala formation Ue calcuLts et A 'apparition de coiq;,-^ h6patiques si douloureuses. II est donc; absolurhent indispensable. t"A U , . , ,ge critique, m6me 9i aucun sympt6me inqtvitant Cest cont.t to.e. e.a.loz.ur.-.nrmaement. .fottio.&.def--aclwrlaw'ehe ": r.i .2 ,: ur CEntdrbyl. Ala dose do I ou 2 cuilfer6es a cafM le matin A Joi , u 'En&r - .'Cyt j,6co-,esli'n: s foe, stirhule la cellule hpatique at vidange Ia v6ticule. C9 taisant, d1 iacitite au foie l'accomlissemet de son travail antitoxique, sous Pcn ir,',uonce, loS reins.61iminent plus tacitement Ies poisons et.les dkchet;, le sanq pg s pur circule Mieux, lea organes nobles : Ia cour, le.erveau, les pournons fonciontlent plus librornerd to.iot ost transform; m sne s'il 6tit bien pornlt, t izenible qu'on ann6es. L'Ent6robyl a prolong6 .ca jeunessa, Cho? cc( quo lh;patisme l6ger ou gcao avaitit dAjA marqut, Ia tr4n;ormation est plus cc;mre to encore,
Los d6mangoaisons, los 6ruptions do la p'aatu disparaissent, plus de maux di tWte, de vertiges, de nervosit4 oo d'ides nobros, La digestion est plusfacile, In somnolence apr~s les repas s*estompe, las priodes de diarrh6e ou de constlpa-' lion avac sedols dkcolor6es et f6tides, les douleurs au c6t droit disparaissent pau ;k peu, Las damesqui, A four grand d6scspoir, s'6paississaient, voyaliet our masque s'empater, ltftoint so couporoser, retrouvent une peau fraichl, une allure plus joa-,, une ligne plus svelte on m~me temps qu'une humeur plus gale, Los homes font allgroment faco A Ia vie. En permottant au loe, au grand i'Matre da la vie d'nccomplir. sa ttche.oux approches do ie9o critique, I'Ent6robyl. sauvegarde du foie sou les c limat. chauds, a rendu i tousour, jeunesse ub s'enfuyait1 L.'Entkrobyl est.n vente dans outees los bonna pharmacies at notamment Pharmacie Saint.Franois du Docteur V. Mathurin, A Po't-auPrinco qui fournit gracieusoment littrature et 6chantillons m6dicaux, En Cas do dlfficulW9s,-s'adrea. sar au pr parateur Ed. Oehcussy, doctor en Pharrnacie,.50, rue Nationale, A Lilto (Franco)


'NOUVEAU. Avsm du Pris


En toe de Pt


Amour toils travatn- *4 Prix. inodkrA.
Conscec
Promptitude
EX cu te .tons genres.
dage.
. . . . . .::



R paration de Voitiu Over All.

Duco.
Travaux de. Fo"ge Rparation de Battai Charge$05.

Accourez tou.:
au NoU.vIu


I, V. COLLIN


Manager"


A Profitt


:is ovuila: 3j to n . mi om
can boo . .ct'den.'0 i asi, I
rforl- aupt to ' flfltt SI .t.aatMIsU
c * E om o & Vt-nm to bona.F4d 4pim

bOX jo 17O. aRkADIAOOADSNC


"SAVOY '


CAFE-RESTAUR.


Demandez A 'avosai s vous confirmero nul part A Port-auK on .peut mieux rapt .appr. cier-les.honf.l.

sommations qu'au
voy,*- . Ue .AU .
VOY, s iti$e tC de-Mars.
- N,.mo-


I
'I

~'1
''"I


. . .


4441�;7:� ; .!.:
tow? F, i










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 eta it absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date






rA4g ~


.we go
41


. . .d.


*fa en11wil .6Ia'toute'


M .ta I . p u s d0
Ac stu UVIUX 6?rnuver:tdo I* atntblfl.ciabnnqt"o mtoune wom do bon ii .'yconnait bim ett a d6
ao n al smables L tnti , pour dautres
nbviss mon Vieux,
*:d Centre, Mme. G. Row auitm d'antree. Cels vut trOb. Au revniz. Vienxi


AVIENDRE
grAn. piano (marque amri: ;en-'Jrfit {tat. ree lx Lyncte Duroseau Rtelle Miche Ore.it, Pa;-


VATAflNTION
DES FAMILLES

S de mlll a I Capitale et de
pNtO no doivont pas oublier 1.4 Wpionnat dirizi par M. n MAreii et Me. Colbert
*MWoffore tleurs enfants de It eam les memes garanties de dpllnt de sins et die surveila petit trouveront le mimes U' maternels prodiguis par

M lionnat est organism touStn mxme local. Wk Laiu. et Rue Lamarre



INSTITUTION
be JUSTIN MARCELIN uINr Y DENFANTS
A ARTIR lDE 8 INS

M Justin Mareelin avis. lea 41Isd. I& Capitale et de Is VQtQe son tablisseont do M I': continue toujourn.A dOnnr dbs le Isr Jundi d'ocI 0v les mme conditions
*t . discipline. Pr6paration

ive-tSimple, cours do eotu. d. desi.



PODUR VOTRE S8ANTE
4i?;/:. "0,0ufe d.�o a d .,

I.::: 0 t s r sei

* tt~conu.dans.I'organlsme

4#M 00 deIA fari e Quis. . b I - .
.:.:. . . JG.' .





'W oubiiezvas:quc IaUW

witt -c .lsands:0 kt E A 1 1t is!t,.tl.-


?NNERIE MON. CARMCFL. .LITE ft.iJEUDY i . .N. .:.
.n isn i,NI::. e C;:I:I


OT QU'N Dl T ATTRIBUE-.AU


bIqII


KOLA


COU.R. ON. NE.:.


QUALITY SUPERIEURE


FABRIQUE D'APRES LES METHODES


D HYGIENE


LES PLUS STRICTES.


BRASSERIE DE LA COURONNE, S.A.


T E L. 2622.


Et les doulci tent sont sou trop d'acide


urs qui en re.sulwent la cause de s dans 1'estomac,.


Faciitez la digestion en elimi- *' '
nant ccs acides. Portez vous v,*�


PHILLIPS

LAIT DE MACNESlE F.UDER
S A$5 01VQRW Bktt ARLME1)0&
Agebnt Exalusuf: ERNST LUDERS.


.APAM !


We syez P. w. (lezmt mutant.Apirena nmbooen


votre soufrancee st


AVIS


11 sera tenu Al Satrou, l G t,vembre ip9g, A 10 heores a. to. n Concur en rue du recrutement d'instituteurs pour des colo -r levant de !a Diviqion de I'Enseigrement Rural,
Les personnes qui d&sirent pren(Ire part At ce concours doivent ctmri, munies du brevet g6rmentaire et cWun eortifiwat de bonnes m urs signei du Magistrat Communal et du Juge de Paix de Ieur commune.
Pour tows renseignements suppidmentaires, s'adresser itlaI D'-vision de l'Enseignement- Rural h Damien ou A M. Julien Lauuv,3, Inspeteur-Ins_ ttete~ui du district de Jacmel.


AVIS MATRIMONIAL


Le soussigne, M rilhmnvme Charles, chauffeur de profoqsion d6clare au public .iparticuliiremen: au commerce qu'il West plug rtspongable des actes et actor Ia mis on cpouses n6e Lorifla Dki,',(t pour cause trs grave, en attendant qu'une action en divorce [i oit Intent&).
Port-an-Prince, le 29 Oct. 1933;


M6rilhomme (tICitLES.


L fait est incontestable



LE RIum .SARTHE

c'est la qumtessence





e


UK INTERVIEW


SENSATIONKELL


j inutile.

Sivows.Mts e de. ee fepnn.qi drnt le kpoqnes soat dotiloureuses, si vaos vous q s ez d~primteo ai vous endure des mwx de 14te. terribis, si votre do vous fait el si vow t s nerveum, irritable, sulvezr exenrpe des million de femes qui aont apprise & traverser Ms nuA A et ae s soe r re cet.
te pkde idhle. Eiles n. s ontmtent p 'ayer des remkdes qui lee sm nt pour un mo ment seulemnt, aMis cosAfient au COMPOSE VEGETAL de Lydia E. Pinkham le sai de lee soulager constamnent et r6ellement. Ce fameux product aide la Nature A accomplir normalement ses fcnctionLs rtgulires, donne an corps une vi. gueur nouvelle et came lem nerf(. Cest tn tonique ban et smn faith d'herbes et de racines fDeg mil. lions de femjmes A travers Ie monde entier ont profit dee.; effetq salutaires et le reconvmundent a teurs parents Ct A teurs anis. Vous ferez de mnlme quand vous l'aurez essa y6,

" , '~~ ~ ~~- - -- .- - :-- - - - - "


SERVICE NATIONAL IDE LA PRODUCTION AGRICOLE ET DE
LVENSEIGNEMENT RURAL,


14I f i 'O ni 03 j')' I
1) ~ie I r t i 7 .i n e 4 .,t I )tot


chaquejour 2i 5t parfois ( lc . Et naintefiant J, v .j 34 - . tire k, bateau pour gagnor i'Au4stratie. on voyage Juan -V'sjt h



CHARLES FEQUIERU
& Cie:
� t , INGEIEURSi. �. Cn -ltatiow . Projet-- Caleul Con's tructions. Ag vlei ai



T614 32M0
P. 0. BOX;f 1,98


. --- -- --- --------- . . . . . . . . . . . . 2 _ :.'. .




ABA qg de CODEINA; TOL U,-f Eu[
CO""' O A ABIe,-C0NS9R VA T$bN pA FAITE"

TOUo 0 RHUMES. BRONCHITE% NROUEMEN 1S
" INFLUENZA, AFFECTIONS DS POUMONS
P. ROTAU-PRINCE, AIT WF - SSTpiNC.S


d'un vaste territoire


issan les meilleurs terros


i hit son arome Z ET COMPAR]


:


. . . . . .


: :: :.:. :1 1. :,. 21.1 . . :,,--. - . . . . " .


Quo. deIendit l Is medsmnt
rintervdew?
re joumaligtw silpdaWl d wn l
reportage, parcourt sans cesse lh% continents, AI'afffilt det nauve.a tea; iI pnAre partout: dana les
bureaux, 0arts lea laboratoIres. les coulisses tes thttkrcs et c vestiaires des terrains de- sport nont plus de secrets pour ui. et toujours it prend des notes.
C'est ainsi que chaque ruatin en d6pliant votr.a journal, vous pouvez lire lea d6 tals les plus inattendus sur toutes les Vedettes de 'attualit&. On vos dit comment travale Ie Dr. Wilem Mengelterg,
qu,.la arnt lea livrea pirfkr~s de Greta Garbo, comment Henry
Ford a commence A construire 6es autos et ia quantit6 (1e lettres que dolt lire ehaque jour If pr6aident Roosevelt.
IDs cque votre nom est 56i a on fait quelque peu rernarquable, dh' que par un exploit queleonque, aUN.i bien invention que pcrfornnnee sportive, vous avez air- ;-ur vaus Attention d eg oules, vo dvnez aproioic des j.iurntks ! {:u vou)[s po.sunt 'Inc m'tlt itfld' do -,u{," liont.
f T -;t r/,'c-nr tt . ': .,-, lv , tu. ln Vulcc. C'&11 .t U.o
Tohtqo- '1:_'-c 1)erscvvran:ce jOvraW(Pnt.hror .an tlrispir a(.At ,I-,-2-,. (lttuatulacis t"i vtoulit faire Ilo Sid ut I-Monde it h Vied C. 'iit i n,



I'Cterd sc,'stVonVlg




,Et comment vou -V

S MaF mii eVponld. mu a
qanutP CrsL ecle' o otva
Poor l it oncX.
Nautm-lllemi illnt, v xusarrive ie teni t 'aautr c d t eurbum > 11 West d'aleurs pas, ,ntessared. faire- letour do mondpo
E11 gyptelaI m. aaria rn'a ma mobilis& pendan ton certain ton ', mais tout elat do'heI'lolr ancienne, e ti Wen reste en. (Test i qn efft d'airS ps 13sgra.mre do quinine par jour pendant oine semaine et me voilk gu6'i.
C'est le traitement rapide A tl quinine de it Commis.ion du Palodisme d a Socitt de- Nation;, Isavez-vous! Pour Ia prop hylaxwe jpran&s 400 miiligrammes Ic qi-. nine et rion d'autre. Ave; w, aimnais d'ennuis.,, c'est on produt radical, qmi m-a totalemont immunis&. Dans lea pays froids, o on a stuk'nn't A s e lwrserver dc Is grippe 20)0 mag. doe quinine surfV sent. Vuots d:&'vra z d'sidle.ui's Emce conmnx o. ttl ar 'Hits trattos le; Is-* tituhl.s, In qui[n{in Ct. 0t0 r*.'rndh:

.r .-ti 11': ,
I-ntiu, .j'l tb,:,flm'a nioo-, int*.'t iglit: jl13)'.;1(j U"


,WNM-ft "


















tout c.


PROPOSE ET:

FAITS DJVERS


(Suite)


LA D.: G. T. P. N'AURAIT V-RAtMENT PAS DE CHANCE
Tandis que dana tous lea autres
services de 1Etat, ies 10 o/a pre.16vs sur es employees publics out '6t enterrds par le rftablissement des ch&qdes d'appointements .conme auparavant. it eat fortement bruit et ce bruit circule avec poxat, sistance qu'une nouvelle r6ductioh variant de 15 , 20 o/o va ktre op6r6e 4 partir de ce mois sur tou les employes de Ia Direction G.nerale des Travaux Publics.
Si Ia nouvelle est fond e, iI va
sans dire que c'est #as de gaiet6 de cur que I'Ing6nieur en Chef, contrairernent A ce qui A'est prattqu dans tou. les autros services.
rp tait paroifle measure. Mais quand me e personnel. de Ia D. G. T. P. n'aurait pas de etajcc et pourtant 1IA on tr'aail>- non pas en lisant son roman, en enfilant son aiguilie ou i!n c dambulant i lon(eur do journ- comme d,,
escuirots suel un}e te-rasse.

LE SERVICE lDE SANTE AUX
COLON I ES AGRICOIES
Une noovelie organisation du
Serv.ice de Sant6 est entree en appllcation ie ler Octobre. Dane cheque coloni> un infiruier ou tine infirmidr&e N dispensaire. Le traail des infirmiers ara contr6t6 par un mi~ec.in !nspecteur aatach6 au Conimissariat G(ntral, Ce po>te a
6e6 rontid an Dr, Monesiie.

AUX COLONIES AGRICOLES
On a tprocd& a coers du mois
d'Aofit an rccnsoment des famili ,es etablies dans n(s diffdrentes colonies agrCcOS. En voici 1es-6'311tats:
il-g 8 :0 80 anliles.
8l45 families.
Melmo, des Commisajerts 262 familIes,
Saltadfre: 200, familIes,
Grand Bassi : 170 families.
. .- . . . . . . . . . . . . .
S)A NS L'ARTIIIONITE
A UI~at)CrI, dnas I'Artibonite, Ia
punaise NNzara , I m fosafque ont causf ties dtgit.s important A tule plantation d'essai de cotonniers annucla. lE:n outre, les pInkseS adantes du mois dernier ont provoqu6 Ia pourrituro ou Ia chute des losses arrives it pleine maturit4.


LA RECOLTE DU CAFI"
DANS LE SJI)


Dans le Sud, les livraisons de la nouvelle rdtolte de caf6 s font sur une faible 6chelle. On note, cepondant, que la qialit4 enest tres bonne, mfme excellente en pertains endroits.


AVIS IMPORTANT


L'lmPrimerie Modle advise Ses .clients qu'elle fonetionne commrie par :e pass mous ]Ia direction dea frres Benjamin prop. et Diorme Dacelien: technicieb. Eie continue A 'ex6cuter les travaux typographiques en tops genres et aveel. plus grand :oi -:


L6 Ctlftfbredel~ approuv.5Il'aecord it clu le 16 Avrll ddfil
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Inu-nest a rlaais"con-


Lea connaisseurs, en gdnMral les.
iligants s ePortent quIlee chemi.: sea 4cLAFAVPITTE *, les plua' bel-1.1 la et leg ph Sdurables -de la Place. Faites 'ine visited A 'I' Chemiserie Lafayette. o.Uvous: trouverz 6"alAerent des pyjamas ,6descalegens$ etc :etvous serez satisfaits.
Une visite done s'impose.

Le Dr. A. Lee a falit don A]a ferme de Damien d'un lot de boufures d'Hibiscus doubles venant de Porte-Rico.

A Ia Pharmacie Camille on trouvera Ia cigme dentifrice Squib, le fanieux fortifiant Glycolixir et touted une variet6 des parfums Majestic.

Les terres de Hatte Blanchard ont t, prepares en vue d'une nouvellt plantation de cotonniers annueha.

Jolies, mon cer, ces chemises que tu inas montrkes. Je les a aohet(es A I hla C ni;"ie LAFAYETTE.

Des Gonares, ii a 46t re~tu 2 puparia pr6idv6es sur des tiges d'Helianthus. Ces insects seront expddids A des sp6cialistes aux E. U, pour eur identification.
*.
On-no commander plus dt chemises A l'6tranger. LE BAZAR MODBRNE, 91, Rue du Magasin de I'Etat qui s'est spkcialis6 dans la abricatien des caiccons, pyjamas, eravates, etc. offre au public un cheix conlet de magnifiques ehorises.
*
tHer, une solution a pui tre trouv6e an diff6rend Itlongaro-tchbque, La Commission arlitrale compose de MM. Hitler ct Mussolii a fait connaitre s sentence.
$*
La zethode employ(,e par li. Blanchisserie ((New Chinar .Rue �Aigaud A"Pdtionville, potar la prparat ion du linge, des robes at costumes, donne entire satisfaction aux aimables clients,

Domain -nvi au REX inauguration is rovendredis chies avec le dramo le plus puissant d'1{cnry BernAtein <-SAMSONan Emouwnte fresque de ia kie d'un homme riche, amoureux- et jaloux dune f(e-me quil n'avait-pas voulu [*6rouser,. aIry Raur o t Gaby Morlay out trouvd des at ttudes magnifiqtuos pour inearner ces per,Sonlages extraordinairca dua roman cu plus grand cdramaturge. fhCttiel.: Et I~imanche cc sere Ic triomphe de Vera Korhne et do P~ierre Richard Wilm (tans les ae-. tellers do Is Volga le>dat-noedu d6vouement, do .jalousie, do Ia haine et do 'amour.

Pour faire do bodies emplettee, on no manque jarnais de passerA lpiceric Bailly, situfie hIa Rue Bnne-Foi, o i se trouvent ies metileurs produits alimentaires.


A Saltadbre, le tournesol, .le. feterita ont t6t entiecrement r6coltLs Le cotonnier amdricain a donn4 un bon rendement,

LA.rilklntine Rlein:e Roja eat arrvAe et: s fliVe chex Paul E. AUXfLA, :Rue Traversire.
Le akerfix fixed et elisstes e. veux sans les graisser.

Le 30 octobre, leeqtsdui i jour s3eront Pour lie denmier dcl Saint


A goncerdueCap-Hiutien


Service die luxe rapide antre CapHaitien et New-York,
lYiparts r6guliers du CAP?-UAI.
T~Ntou la Ja~i A4 heurres. F. W.' t a-n 6e% A New-York Its Lundis matin.

PROUHAINS DEPARTS DU

CAP-1HAITIEN

SANTA PAULA 2 Octobre
SANTA ELEINA 3 Novernbre
SANTA ROSA 10 Novembre
SANTA PAULA 17 November\ SANTA ELENA 24 Novembre
SANTA ROSA ler Dkcexbre
SANTA PAULA Q_ D "embre
SANTA ELENA 15 D6cembre
SANTA ROSA 22 Dkerbre


SANTA PAULA


29 Deembre


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Haitien-New-York,


lire Classe:


Cabines exthrieures,
minimum . $ 135.00 Cabines interieures,
minimum . $ 95.00

Pour tous autres renseignements, s'adresser a:

R. CIANCIULLI & Co.


Agents, Cap-Haitien


Phone 291


MARVELA


Demandez A votre Cordonnier


MARVELA


Ce prod nit change la couleur de votre chaussure selon la robe que vous portez oU selon votre costume. Toutes les couleurs y eompris o~r et argent.
I1 ne craque pas et laisse un fini magnifique ind 616bile mais encore, il rend ei soulier plus neuf s'il 6tait fatigue,
Demandez MARVELA et vous vous habillerez avec 6l6gance et har monie sans avoir A d6penser pour 10 pairs de chaussures.
Une setUie bonne paire vous suffit, grAce A MARVELA.
En venl.te partout.


HYPOLITE JEUDY,


Distribute ur.


La kicyclette � ARMSTRONG dent le reprcsentant est Mr. Frank W. W I L S 0 N, Administrateur de la HiUide Storage Battery t. S eat bien connue danrtIs monde Anter porr sa solldit.t.t. son moderni~ne.
NottsavoWs en: stock teus lea medies de course, A homme, & fer. me, et ipur enfant.,Le prbk wt easentieement bas.

Cenelia Tigoi sC66cile tejeune, pr~venues d'avoir, 'a ]a 4Grand -RUe le 25 Octobre, dbit desimarehawn diset sans itre prole'g~es entire lee motiehes A 1'Uaide d'une toils RT&t:allique,i, out :condamnges6
dedamende ehacune,

Les 4l6rants en rlnuraI tar an


tr-e, Jr. nannI ns Izisax bien faire lea chases, a dOeid .frir tin raviss1anlt cadeaul Au~ mes, qul aurOnt la chance de Seder lee tickets portant lee ni ros 50, I10 -)et ainsi -d& t Ce sera tin homage KAla get A. la beautA f~minlnes.
Et, naturelltmeflt 'cette s4c q ul sera: un ique, sodfroulera


Librairie Nou

AVENUE DU FRESIDZNT Thuda


PORT-AU-PRINCE, .1HAITI. La Librairle la deux amsrtie


E OIPAGNIE Il


(Matson die Conflance)

St6nio Vincent (Prhsident d'Itaiti) :Effortset Rsultab,,-,*'( G. Suarez: Briand . Daniel-Rops: La Maladie des Sentiments . C. P6guy: Souvenirs . . . Thierry Maulnier : Racine. .
A. Thibaudet: Histoire de ]a litt. frang. de 1789 A. nos joint Madelin: De Brumaire A Marengo. V. Pauchet: Le Chemnin du Bonieur�. J. des Viges Rouges: Deviens un chef.
� Riet: ais a vi . . C. Rive: Fais ta vie.P UR.LE: E U IA T POUR LES ETUDIANTS::; E. Faguet: X'hme, XVlHmne. XVTWIIme XIX me sil ,a.
Teste: La dissertation Iitteraire. Clouard: La composition frangaise prepare. Mornet: La littirature frangaise enseign6e par ]a dissertato C. Fleury: Recueil de compositions litt4raires. Hervier: Compositions littraires. .
Jasisky: La composition littiraire au baccalaur6Rat Bouviolle : La dissertation franaise (Rtsum6 aide-mfmtorej
Dugas: Philosophie (Rsum6 aide-mmoire) Dugas: Vocabulaire de psycholog:e. Leblond: La dissertation philosoPhique au.-Iacelaurcat.
. .- - --.- - -
Doacy: L'apprentissage de la dissertation philosophique.
Sueur: Dissertations philosophiques Claude Bernard: Introduction ' Ia M decine exp6rimentale.



Le Cadeau

lug plus d lgant

Le Plus utile

La plus raft .



le plus dicret

le plus Ouitant
I plsprfait. .:
. . . . . .---- ----Les Koteurs
--e ~ hpnoiqn
Le . .

l ee aoins co0 ltiex


Les Machines i rawer

La mei eur apparel

pour conserver votro



Les Fours fKerosene

lea o eilleurs




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103482datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date November 1, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03482000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince