Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
October 31, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text





Dicn4~ari ~ r


DUVIONEAI


Dianrez


Na, 2o fsl


L lO I1 fOl TS


- re 'en vs. Demainn comr- peine atroce que cause le depart des
Nove fre. Stores aims. Elle sait que ceux qui
Burioa avee tistes que restent ont beaucoup pleur6, beanttou vnir ce mois, non pas coup pri6, mais elle connait aussi
pavoons t des autes onta faculty d'oublier que feu, 'ans
porte malheur, matis parce sa bontd, a donnde aux humairs.
n~;g & osacrd daz 'PUnivers C'est pour cela qu'elle a dlsigta
it, aux tr6s p n t qui perpd- un jour pour prier en commune, u:n SIerpce humaine par le son- mois entier pendant lequel elle deit leregret. mande A 'Eglise militante do se
c. tous licei bas, riches ou pau- souvenir de l'Eglise souffrante. E1. que nous soyons ilus- le a choisi novembre sombre et
::, que nous soyons obs- gris et dont la tristesse prdispose
-oIns sommes intimement l'Ame au recueillement, au souvepia ia douieur. Nous avons tous nir, & la pribre, a pre, one mBre, un frbre, une I1 faut prier pour nos morts Ilx w4UOi e dpouse, un fils, on un a. ne peuvent rien pour eux et p'u-que ofiai-vOarsupartir nv - vent tout pour nouts. ---1.s out. garegand didsespoir et pour eter- d Ia facult# d'aimer d'un amour plus juste et plus fort. Les iinltes San d6ute, le temps aura fait du Purgatoire ne sont point ndit s vre. Nous n'aurons pas cons- fIrentes a nos misbres, it nos pei(ment les paupitres mouilles de nes; edlIes connaissent nos beoinso fes,imais nous aurons toujours parent it Dieu, le prient et e supt nous, dans le bonheur cmn- plient. pour nous. Ce n'est pas eni j: (dans Ie matheur, le visage de vain; Dieu les deoute, les exauce Schers disparus qui nous ot t rnous accorde les grAces qu'eiies regard4s de leur dernier regard et ont sollicitdes. qu ni nos pleurs, ni nos soins, ni Si nos disparus nous aI~rnt, lasience humaine, n'ont pu noues nous gardent, nous protdgent. tous serivier, Quel myst&re que la devons beaucoup prier pour eux oti~ et ombien dire et impres. Ils sont de notre race, de n3trej onnate est la separation! sang, dte notre famiille. Nous avona
S:a::::: r qui saffaiblit. des vcu, aim, souffert, peut-dtre ausIaiots anormalotes. n'avoir si man~i4 h notre devoir ensatisque le souffle. la rvulsior n ble. Ils nous appellent a leat seides y . des regards ternms. cours; resterons-noua sounds et f atr froide. et tout est dit,.,. indifferents i et appel supplant ? ist ~~:adiieu supreme h la vie. Souvenons-nous comme ils sc so. Jmais une minute de rvo'ts viennent, prions comme ils prient.
-aind tl'heure sonne. Jeune ou Toues, nous paierons notre tribut l ,:.on tire la rdvrence en ac- la terrible faucheuse; tou;. ili .eptat son sort. nous faudra paraitre devant Ia diDoiemain premier Novembre et vine et inexorable justice pour etre I:ereredi deux Novembre, ce sent jug6s, dans l'autre monde, par le iox-IA qu les vivants fteront, Christ en corps et en ame. Combien i i iietitres regorgeront da alors nous serons heureux de nous I:le Les tombes ou du mois dtre m6nag6 d'immuables amities! isque touts seront couverteos de Ceux que nous aurons sauvis avece le n." Les' yeux se rougiront de- nos pribres, nos mortificatious inYilt ehacune d'elles. Des pri res, interrompues seront Ih et interes libathonteront vers Je eiel, deront pour nous car, au Ciel, ii ?wsent toutes tes prices, purj n'est point d'ingrats; souvenonsk.U10ois, 'contribuer A faire con- nous et prions. a:ite le vTrai bonheur A. ces dd- Est-il une seule famille qui e i qui ont vdcu sans trop sa- pleure point la disparition d':n de
:ltiiorq oF nt qui sent mort& es neiembrest anjrmre trs: aim e, iStIs a ime incertitude un phre dont l'appui dtait si ndNous faisons suivre ees qu'lqiws cessaire, un mari, une femme, ides ia6tions d'un extrait put,, enfants que Dieu avait p:6tas et nI:::o:: n, numbro du 15 Octo. qu'il a repris? Partout la mort vic-' :.: torieuse a frapp6, partout done i1
14. " faut pier.
ov nbre, miois des Marts N'oublions pas les parents, les
S pri se quarts, a mi Ue la mort nous a ravis.
e andrri se ambl motr, aQuand nous serons appels, A nA
Itrte: enteie s eI t tour, devant le divin Juge pour
a ss~i l8 es fieurs' euls quEll
ktog fryt1a nthaues su o entendre Pultime sentence, Ie m 4Sitl rysth me vivaces u me service nous sera rendu. Les . . I . roid. r . eaarbres prices de ceUx quIi nous surviurnt. Sift;tou oraval somptu use. e"i ~tus de rouge, ide pourpre nous retrouverons cdux poUr i : sen ft ddpoUiI1ds; is tendent"ofnu.:rtuensex.pc
Cte: pouril ittndetm. i leXsquels nous avons pri6 et qui ont i fi .:. : ,om o- :Ur imgp We, demand & Dieu.our. nous para1n . . leurs branches sm do, misdricorde etpail 4ternorcs
k do grads bras noiraet a
ueq feuiles sAche t
688e:dmati: Ae: : p:ou " :t - or .
:::;:.:.!!.!!:.:::. - uus D as . m r e .I :::. : .-.--_ :i:i:::i: . . . " . . .


tour~billonneront et: sen: :iront: :.:i z .:CHAREES! FEQUIERE :
lopeut-8tre; CpetitesQUIR18E
~soms, COmrne lsra.INGENJEURS
I volont do lEternel._ . n Consultations Projet:s :-: :a:
,., : ,, ,,,:,: ,:, ,,:.: . . d ~ f.c: .tT .E:e :: : : . 15 n:: j : .:-: .':::. .C orta ~ .: i n .:: ~~ ~~:.:.:: ~: . . . . .


IIous Taous en irons sinsi eus Conatructions - Agences et
- &nnera Pheure du divin et Re~prtsnttious G4ndrales - mp mission.MjUres s'atssombrissent, les Rlue 'Bonne-Pot No& 54, h taloueseent se serreut, 7 41: 3270
NAngoissants 4ffluent4 P. 0. BOX; 1$S'
seemors, ux hers ota-re,


EN POMAMVAGCIN AUX ANTI VIUS


ARET�



STENIO VItNCENT

Prlsdent de la Rpublique

Vu Particle 35 de la Constitution;
Vu la Loi du 27 juillet 1931 medifiant 'article 3 de cell dtu 13 juillet 1926 d6termninant les jours fb-. rids de l'Annde;
Considdrantqu'une pieuse traditiern prescrit le chbmage des Services Publics le jour de la f~te des Norts ;
Sur le rapport du Secrdtaire d'Etat de I'Intdrieur,
ARRETE:
Article ter.- Les Services Publics et les Ecoles ch6meront te Merredi 2 Novembre prochi.q
Article 2.- Le present Arretd sera public i Ia diligence du Secr6taire d'Etat de I'Intdreur, e; execute par tous les Secretaires d'Etat, chacun en ce qui 1 concerne.
Donnd an Palais National, A Port-au-Prince. Ie 28 Octobre 1938,
An 135rme e I'tndpendance et Vtme de Ia Libdration et de la Restauration.


(S) StInio VINCENT.


Par Ie Preaident:


Le Secr6taire d'Etat de Initdriuor,


Ch. LANOUE.


QIE SERA LA POLITE

QUE AEERICAINEA LA

CONFERENCE DE LIM A

L'Amerique, Bastion de la
Democratie.

La determination du gouvernement de presenter cet h6misphire, si possible, comme Ie bastion de la d6mocratie, a 6t6 proclamde par le President Roosevelt dans une declaration fate au sujet de la dofense nationale et de l'augmentation certaine de Parmde et de la marine amricaine.
Le President et le Secrdtaire d'Etat Hull ont soutentes fois rdp6t6 dans leurs discours publics qu'tis considorent sli defense national du pays conmme ncessaire au ;yst~me de defense des continents aimiricains centre une aggression possible de l'Europe ou 0, ['ksie.

aXL'Amnrique aux Amicains.

On s'attend A ce que la positionel6 de Roosevelt et de Cordel IHull A la prochaine conference de Lima er D6cembre prochain soit base sur Ia formule mnonroeiste . On croit que les Etats-U'nis tenteront, par le moyen de la pouss6e voters les relations culturelles entire les na.tions amdticaines, et :plus:: eoncri:: tement par une assistance nilitai--2 re et naval definitive, de combat. tre Pextension des ideologies totalitaires das c 't h&misphtre L'aug menatii~ apde do la marine mtical e renforement do

rager les tentative vers tine Nmixtion militairo p lo le pissan- u i eae::. p ;l . . o asiatiques dans.
le: ai i:ir;e::s a i i f if i l .

rVr suite en Game. pagr)


AU LYCEE POTION


Nous crayons savoir quae e Dr. Gldon Civil a remis sa admission la semaine passe, as D6partement de l'Instruction Publique, comme Censeur au Lyee P4tion.,
On croit que cette admission est cause par incident relatif auc examens de juillet qui ont 6ti entfch~ de nullit, d'aprbs rapport de la Direction de l'Enseignement Urban.


EXPULSION


On informe que le Dr. Lopez, ee spirite, arrive rdcemment dana nos murs --v-ia Cap-Htl itien, a t6- expulsd samedi A midi, comme ind6sirable.
Le Dr. Lopez s'est renidu bride sur Ie c u en Rpublique Domini caine,.


ECOLE DE LETTRES


La rentr&e aura lieu joudi prochain, a 5 hres p. mrn,, au nouveau local, place dE In Cathddrale (Cdifice de l'Enseignement Urbain). Le cours d'ouverture sera faith par Madame Suzanne Comhaire-Sylvain,
Nous avons eIc plaisir d'annonce,1 qu'une bibliotheque intrssante ayant pu &tre constitute, I'Ecole no. percevra plus de droits d'inscription. Les cours seront done gratuits cette anne.

SOCIETE DE LA LEGION
D'HONNEUR

Mr. L. C. Lherisson, ancien Senateur, ancien Conseiller d'Etat, ancien directeur du Collge Louverture,-ancien directeur Gneral de l'Enseignement et prEsident de plusieurs associations, a reCu depuis assez longtemps la Croix do la Ldgion d'Honneur. Notre grand ami vient d'Ntre admis A Ia Socikt6 de la Ldgion d'Honneur, reconnue d'Utilit6 publique.
Cette Soci6td a dtd fonde en 1921 par te Gdndral Dubail, Grand Chancelier.
M. le Prdsident de la Rdpublique frangaise, Grand Maitre de "Ordire et le Gdnral Nollet, Grand Chevalier, en sont les Prdsidents td'Honneur.
C'est f'amiral Le Bris. qui est SPrsident du Conseil d'Administraion de la Socibtd.
Cel.-ci a paour but de resserrer :es liens de solidarity entre les mre bres de la Ldgion d'Honneur afin d'assurer A tous la dignity de via nIcossaire au bon renom de ce Grand Ordre, er66 en maiti 1802 par Ie ier Co'asul Bonaparte.
En un ot-6, id Scitil e I LIgion d'Hounneur est une SociBtd d'entraide,. Aux orpheliis, eie offrot des aciilts pour acsquirir Pinstruction que leur pre ueat d ir6 leur dornner. Aux igionnaires tdjia ag6s, elle a overt une maison de retraite.
Tous, trouvent en elle le meilleur defenseur de leurs intertts moraux ou nAtdicUls.

LE DEPART DES BOURSIERS

Par idl steamer sSaim Domingues do Ia Compagnie Gndrnale Transatlanrttiqe qu i aissa Portau-Prince le jeudi S Nwembre prochain, partent A destination do la Bl~cgique les jouones comytiatea Albert Cidnment Courret Rayrnond Casagnol. Leon Cadet PGroitt et Mlax Cassetana qul sent Iles lgur~ats dua Concour.4 orgais6t


par le Dpartement de ftI'nstruetion Publique en vue de I'attribution des quatre bourses d'internat en IlEgique (section professionnelle). Nos meilleurs veux les accomnpagnent.


IL N'Y AURA PAS DE CONCERT FUNEBRE
AU CIMETIERE


Sur l'avis de nombreuses familles qui ne partagent point I'avisi de 1abonnb du cMatin> qui suggre un concert au Cimetibre, le jour de la fMte des Morts, P!Admninistration Locale estime qu'il n'y a point lieu do donner suite i cotte suggat ion.


A TIORLAND


L :a t: if! Thorland a cMnnut hier dr(:a tinit. U journey etuC 00e .1 ne Mar ti die la nuit tin v&rit-able succs
Nombro uses furent. ltes f'ammI!es qui out (to so divertir da s c mi ieui ,:ntcii i tean. Nos la cti ue' reuse.s fdlIv itatiotis a h li'. :! ttgt-,. bamd .nisel Rd ia Vir n: m s'o.Pj ( ,Cet'nsf -n.s computer polr ia rtu:sste do cette f t, idc' no devous dames patronesse.


COMITE 1HAITI-CANADA


Sous les auspices de lIa Sni to Haitienne des Lettres et des Arts et pour resserrer 1e e Hans de culture et de sympathie qui existent entre Ie Canada et Haiti, if s'est fou. do un Comitd Haiti-Canada. D'minentes personnalitds, runies Mer credi dernier chez M. Danths i34legarde, en ont jet les bases et vot~ de Ia maniere suivante pour la constitution de ses organes directours:
President: Me. Dantis RIlgarde;
Vice-Presidents: Dr. Dominitquu Hippolyte, Edouard Estive;
Secretaire- Gdndral: F. BurrReynauad.
Une section littdraire, prdidie par le Dr. Price Mars;
Ulne section scientifique, pri~lde par le Dr, Clement Lanier;
Une section commercia' et dconomique, preside par M. Ed. Estere; sont chargves de canaliser les bxrerses manifestations des relatins canado-hatiennes qui s'etendent chaque jour davan age.

SOUS LES AUSPICES DE LA LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT
Ainsi que nous I'avions antnonce, Me. Hannibal Price a prononcr, bier mating, s th6dtre I ltiana, sa conf{rec sur le grand la: iduX:::! americain, Booker Washington.
II tt longuernent applaud Ipar une assistance noibreuse et rhtneNous renouvelons aut disthitud conf6trencier, nos chaleureuses filicitations.


TRASENTINE CHlA. :: :
Puissant antispasmodique de synthese, agissan.t .ar voie nei:veuse et" musulaire,
Permt do traitor avec Ia plu; grande certitude d'activit4 dlans nomhnes algiques onI lea troubles ln manjorit& dos cast toas tea phifonetiomis lids, ad spasms.
Tous etats sparaqdisques Troubles neuro-vdgdtatifs,
PAUL COUP'AUBh . . i:: ,' : ,g ; iii ::'i,:,, :,





D .istributeur pour aiti

Port-auPrince.
i-i


PROPOSE If FAITS DIVERS


:i















LeS'


d'une sauvage grandeur. La terre ,, so crit encore et des convulsions

que minute.
Un bru it immense :clo�t I col
e ortageuse d : tUutes leo batteries: de nos jours ne saurait donner . qu'ulne faible ide( Les montagnes .s'lfondcrent, lea values se: com-blent at le volcano projette vers le ciel son front de cendre, de feu et de terreur. Lesoleil, de son c6td, nest qu'tune prunelle sanglante, runelle d'un tre yrive. Confusion, epouvante. L'homme a ors trembed de tous ses membres giants.
On dirait un chene attaqud par la rage de Paquilon, L'homme s'abime contre le sol, ouvre toute grande sa bouche effare, se baigne de bave. Le poil se herisse sur Ia nudit6 dei son dos velu; des cris efftayants sortent d-e I fievre do ses entrailles et son Ame obscure w; de primitif arrive iA comprendre
que ces plenomeneH sont dC arch6s par une force suprJe urC, EUL bras tout-puissant. L'homrne .i:l ve a la notion de Dleu Mai.s ia divinit --pa-sse pour u tire mral-, faisant., une volofitti anemie q.2'l faut amadouer par de inombrcux sacii iceS, mtmrre lal' do. sai('I, iti c,
huins., uS. Ce.a. eAt



tr z 1 1% r ( I
s,. ca-mnt u:w' :i}t& relatLvO ,. .it 1,'honw I Ltdrot i. relps. i:. I i"trsc >ekts chams, Cido clair de iuni. II commenc e o e fa ire de la divirii uni concepi':n minors ciIl , 'e. l'n dUes rains

d.:espri s la. m hologie grcque
N tmlie se c.(,ntefte de pjur. , . .er 11 . .'orc(s de la Nature , 1os) qunhes et no dq4u-.s. S,turnJe, 1? T mp, I dvore as,2 1 ,r'.pres enflants Jupiter pre dsr, diecs, ri dies hommes it protc. itour i t . d hospitalitch N,.
t.~:i die W. la me.r imrmr(nse; Pilin, 1I jug d-s pi'le- models ' i out franchi 'Aschran, Fuit uact Cee


ge:. t, c a ,.a ifaiti notre i-


nitks ent en mme mps des vilers,: ies impudiques, des mei;tours. ies rvoltent noie consirnce. Et qu'est-ce, tine religion qui ne serait la loit des consciences Uie revolution etit done ndcessaire dans 'ordre moral. Elle sra re.
alise .par Jesus-C list. La venue de Jdsus-Christ sur li terre est vraiment le plus graid fait Ae 'histoire. L'Ifomme-Dieu rectifie nos conceptions sur tous les sujets;,et, en premre ligne, il nous donne une idbe plus just do la divinity. Les Juits eux-mmes ont toujours connu J6hovah comrnme le Dieu de la force et de la terreur. Ta colre, J6hovah, bouilPonne.comme une cure. Tes yeux lancent la foudre, et ta voix roule le ionnerre. Le monde entier piur oi est une ombre inconsistante; 'in rien que le moindre froncement de sourcil peut faire rentrer dans son n6ants. Jdhovah, ii faut le dire, a toujours pr6sente aux Juifs un visage sd6vre. Sur le mont Sinal, 11 a dict sa lot parmi les tonnerres et les ecairs. Moie, I'P1u, en chdtiment do son hesitation, se volt impitoyablcrment rt:fuser I'entre3 de la 'erre .Promise. Les Isradlites subissent d(t' rudes chtiments dets que :lur fai cancele. TraiA6s en captivity labylone, i!s attachent tristcemit leurs harpes aux arbres qui bordent i'Euphratc et pourent la patrie disparue: .
I


Ma Jestis-Unrist a montre qtle Dieu , s'll et force, puissance, et aussi amour, douceur. Dieu dnomie s.a chevtelure do clartj a ]a combt, errante: mais Ii ne n giige nl I'humble flieur des champs, ni le: passoreau des a-irs, Oh ui,. Mo ame soe rassure: le ciel abri., un P'ere et non pas un .bourrea . Li (qi, U genoux suer ! par( des -t-mo. (ain le. silencer embaur4 du soir, On fond de mn on:(e '0 c e u ne humblne prire, cett- pltile se


POUR UiNE MEIILEURE HYGIENE PLUS DE: SURETI . :PLUS :E


-1


Servez-vous du KOTEX reconnu dans le monde enter comme offrant ]a meilleure protection.


NOUVEAUU



En face do

Personnel Cc
pour tous travaa

Consiend Promptitw
Ex6eute -tous go
dage
Reparation de V Over All Duco
Travaux de -Fo r Reparation de I Charge $ 0.50.

Accourez tous

au Non


B V. COLLIE


DON N. MOHR


Manag er


Rue Roux


Distributeur pour Haiti


GEOGRAPHIC C


La 66e Edition e phie de la R6publique H, Ciiauveit adopted P tement de l'Instructio
Cette nouvelle Edii compl4tie est en vent ler 3ctobre chz Rob beiPe, A la Librairie No
, . 1.2


mn ec au parfum de l'enceans .t pioduit au ci-I une joiL parti'c.ibore. IDieu, co'est 'amour, c'e-t la dou-


1


Roind CARRE, Srsous Dir ect-or
du Colibge de PIort-au-Pnce.


rvnt r 4 r- ##1 n#~fl ctte1flrtfltlflfl n.vlollr "Nrrer"n.e"e nm


w~P


Coin des jzumes


POUR TOI,


Devenez votre propre Comptable en ouvrunt u Omplte e OheCi' gla B Nationale de l
:E~ublique M'IL


A aProfit




for Tausae tXo of Migt-*fl4a


A. E. WARREN FOl �bOx NO.t. kAO"-


A la mntmoire de
Paul (Gaspard


Parmi ceux que j'ai connus, combien d6j - oh! oui, la Mlort impitoyable ayant clos leurs paupires comnbill d'amis, combien ont brusquement suivi, et sans retour, le chemin du cirnmeti6re!

II en reste. it en reste peu! D'ailleurs, ddsornmais 'est la lutte, unee lutte acharnme pour la Vic, Lors, pour un pays lointain 'ils me quittent jamais, jamais ne presserai lcurs mains amies.,


Et puls, qui salit? bientot d'tres plus chers connaitrai l'abandon! Tombant sous Ie fardeau des ans, mes Vieux pdre, mre, h6las! que je regretterai Pun aprdsl'atre un jour me diront tous adieu.

Mais vivre seul, c'est 'dur, bien-aim6e!-Chaque jour A ces brusques d6parts,::je frissonne deffroi, car s'il venait une heure oh plus :on ton amour. je ne devrais croire,, ah! que setrais .je sans -toi?.


A vot te que e de xtfiei n t pa

que.s 8 son- stancece tous ~ih rcn nts l conccrnant uveatvous trtefourn d6ai.
S'e'strvice
POiW VOUS astttWE sei ac, u votro e m b qu er0'
p etftCmct en train6 et
ttlI t aCCesoireS mcankufl Ice plus inodTe xo vou! yO rcn,dseroS de fav pid et prsiCe


"S

CA FE-REST


fDemnandez A ils vous confiT .nul part :a: Po on pout n. appr6ier les sozhmatiionS


d. . . . . .


VA




rir


S


Rt. MACAJOUX.
�P" .: . #:� .:. # ##:#.:. :: . :: ::4. : .: . .
i :!F :.:. . . Fb :.H:HF K: : :. L .:: :: :H :: H. .;:::b : F ::H: :::: :.:F.:::;


~tr e~i~


k . Q r~;;, (


-*BB~-lflf~ ~Ps~aULIol(*~L~I*ULL~C~~O(VI Ip


.










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 etait absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date






rAGSl


suis Warns' LE CQLLEGE SIMON BOLIVAR ouvre dans quelques Joursa
i T oedola A :eptikme anbe scolaire. Au cours de son existence et gr4ce A lin :iq ::uo a iI bon vouloir qui anime 3e dirigeants, ii a cueili wto . t nt
J A ob~W 1131 mission de succs. Maintenta plus que jamais, chez tout lesMa-.
res quiout consacr sa sup&:Lirit6 par leur science, lour dvou e sorsemon Dioz nont et leur probit6, eest la ferime volont6 d'aller plus loin et do
et quel charm atg * r o , par les faits, I les:pssibilits de 'enseignement nationaL t II O :1rt de Ia, Adaptation com4 e aux: exigence ds de la vie moderne et.d.u.nourae: e at * l aaU::i va~ ciuditionneent ie Enseignement en Haiti.

courage er:a : en: at Pkres et rens doe famille, sm vous voulez assurer a vos enfaunts Ile dans det grand iun aveir certain, inscrivez4es a u COLLEGE SIMON BOLIVAR.


i press4 orp s a) padelon gs en somm t a tpute


et Vois-e le psit tt ta t a :
si tu veux A6r' ver d bi~ PTe it tln,t de lthane qaubdf tote une Pwme d ji ey connalt btAW et .so:d
pour ses aiwable Is. , pour d'autres gnements, vois Simon TVieux re du Centre, Mme. G. BRou et tant d'antres. Coela vtat t, peine- An rev-i. euzrbl


AVIS
trouvera en grand nombre h 1en des plants de cocotier, d'ode tabac, de laitue, d'auber,6a toinate.


A VATENTIO
!!: !i!::!: ;:.


82, Avenue John Brown, 82


Tl6phnas 241S.


-HH~I-------E------ N -- - ER F*


Al AS MATRIMONIAL

Le sousasign4, 1hilhmnme Chales, chauffeur de profession dbelare aui public et particalirement atu commerce qul nWet plus respoi


.1f






.9::'i~


FORTIFIANT


EST LE MOT QU'ON DOIT ATTRIBUER AU


KOLA


COURONNE


N
DES FAMILLES


, : fall s de la Capitale et de SProtnce ne doivent pas oublier :quM l pensionnat dirig6 par iM. liii~ Mareelin et Me. Colbert tohiomme offre i leurs enfants de 11gl i ans let mgmes garanties de iui,:pline, de eins et de surveilLe petits trouvero t lea mnmes :inm maternels prodigu6s par %fil Justin Marcelin. : :i psionnat eat organism touo nmma local. Azlo Lalue et Rue Lamiarre


t.
iii~i ,'
� �� <> � � ,


INSTITUTION
Mmae JUSTIN MARCELIN
JARDIN D'ENFANTS A PARTIR DE 8 ANS

Mtne. Justin Marcelin avise lgs intmlles de la Capitale et de la ine que son 4tablisseent de
Sflles continue taujoura A mer d I le ler lundi d'oe.
;avec lee mgmes conditions rd d- de discipine. Preparation t rtificat d'Etudesa prlmires et Srevet Simple, course do coutu15t de dessins.


POUR VOTRE SANTE

sivDous ouffrez de l'appar#il dijl onb i vous sentes une d6Qtueleonque dan" tI'r asme s pa. 'Toccasion do t vw o t
n'e-o ba 1Grand

ae, rouablevi Jlquots iLETh QEYA eat r entr
Sexcite la cro mo e: do :: .





7J .POLITE: R. J.EUDY ::

S. . 120



Itcasl tod Ia trentr .

des chaussurs or

/ taller aliens, to wvisita
l: . .n.r.i. .n. . . .

o:u.IrI ;esI mmI
*t++ LaamStaR


QUALITE SUPERIEURE


FABRIQUE D'APRES LES METHODES







LES PLUS STRICTES.


BRASSERIE DE LA COURONNE, S.A.


TE L. 2622.


3- Sp -. - -Fr


able des: actes et actit:is t e: son :: .
Sn::tis:::a::::s ne -: .i. . A. m toustiq-ue et moauttique
.pouses n6e Lori-a D6:.ette poUr II: en a de tout petits qul se D ause trds grave, en attendant chent olontiers dans leg yeux d a qu'une action en divorce lot usot innocents cyclst e eB y trouvent itent. la mort; l y en a:de gros qu , :es
Port-au-Prince, lJ 2O ti :soirs 6t4k :Bvienent importuner ks:: Sitad ins et le mcapagnar .s. .u-. M~rilhomme sCIAaRTSLS 6sp seulement prendre le frail
str ler r balcons, A la terras tdes cafis ou devant leur mason aprbs tine jourrne bralante; if y a aussi AVENDRE des espices de moustiques qui
tourbillonnent par millions, forUn .grand piano (marque amri- meant de vbritables nuages et rencaine) en parfait 6tat. dent les grandes routes impra-icaS'adresser A Lyne6e Duroseau bles, en obstruant les radiateus phre, Ruelle Michel Oreste, Bas- des automobiles et en bloquan~ les Peu-de-Chowse essuie-glaces.
Les hollandais,, qui vivent dans : ' " un pays inond6 connaissent bien
FATle oustiques. Nanmoins, on peut dire qu'ils ont encore 'e la chance, car les piqtfres des mousLE BAZAR NATIONAL tiques quil infestent ]a Hollande
EnoreIS enorgu n'ont pas de suites s6rieuses, exEneere UNE FOIS, s'enorsueil- cepth dans quelques rigios, lit d'atre LE PREMIER A offrir Par centre, dn s eues regions
sa Clientele et au Public les avan- tropicales, les piqfres de moastltare de NOUVEAUX PRIX ques ort gAnsralement les caonecoulant do 'Accord FRANCO
quences les plus graves, et sorlt Ja IIAITIEN, pour sea rayons de: cause d'une fire dtvoranto, qui
Parfums les plus n vogue devous cloue au lit. II s'agit Cdans cc FRANCE cas d'un monstique de naludinme
VINS FINS (anopinShl. Le- cas 6cheant it fLaut
VINS MOUSSEUX tsuivo les indications te ia ComCHAMPAGNES mission tin Paludisime de !a SocieLIQUEURS de la fameuse maf,.
IQUEURS de a f use s--t des Nations qui recommanln que Vous le devez A vous-mknmes d nePo0e utoaitement du paIml ra nt dose t1Uotidienne td ,1-1T.:~ gramVISITER nos Rayons. mes de quinine peuda 7 jr
et pour in prophylaxic It-10 gr die quihLine par jour Cpnant tiaett a
CLINIQUE season d mIalaria. CV. gir'c d,

Dr LOUIS HIPPOLYTE ls pays chauds t prov>qn pa."
Mdecine G&rale c, comPhone. 3373 n e la montr la d e' ir epidmr,,h-,- iT'.-,. rr rr rfl T - d . C yi wl a 1.
IAINUJUftA.f~INS-


Chemin des Dalles - 7 At 8 a.m.
2 1/2 A p.m.

--wa S~Pw-1-- -- ---*

Machine f crire Remington Machine ai calculer Dalton tubans, papier cart-bon Faites vos achats ehex


V1 MAGNESIE DANS PHILLIPS

DONNE UNE COMPLETE
k PROTECTION DE LA BOUCHE
,%1.,.--. m


II ezt . k m n want u nrs iil d. s protegr en empchant los motiques de put rer tas les maiso. !t en dormant souls une moustiquaire, mais ce 'nest pas suffisant 11 faut egaie.ment preidre de Ia quinine afin d neat raiser I'avance !'effet produit. .mr la piqtiure de I'anophle. C'est pourquoi la quinine est devenu un remde absolument indispensable danrs .~s pays tropicaux.
Mais dans les aut-res pays, : quinine est egalenwet un mdicament essentiel.
On a d6couvert en effet que ce produit immunise parfai tement contre la grippe et que I'absorption quotidienne de 200 milligrammes de quinine constitue un reimd pr6ventif contre cotte maladie.
De nombreux savants trb-s connus, tels que le Prof. Spitta, le Prof. Berger, et le Professeur Laubenheimer ont 4tabli, aprbs de nombreuses expEriences, qu'on peut sgtrantir contre la grippe en grenant chaque jour pendant la mauvaise saison de faibles doses de


quinine.


-V


Agwt Exclusif: ERNST LUDERS.
-, is&- aLA r arr? '


AU NOUV ELLISTE
ET A
LA MAISON ROBELIN On trouvera:
Le Brevet simple de Capaeit& Le Brevet up6rieur de CapaeitC Et le Certifieat de fin d'Etudes SeSendaires classiques (2me parties) Dipl-mre d Liconcit: a Drit,


LE NOUVELLISTE.
Rue d Centre No. ;137
ltite Postale. No, iSS3 4Iphons 2m3
QUOTiDEN FONDE.EN 1896

HENRI CHAUVYT & CERAQU .

ERNEST G. CHUVET
FRED, DUVIGNAUD

MAX DUVAXZ' . . . . . . I. .A R V N . . . .
i i e r a iiin:i de l dd e ini ii��l i _:ii~ii
YVAN< JEANNT :
,,:::: ,: :,:i: :: A d m in is tra sou rt: ,: : . :.== = ======================================================
::: . : c . B.E:R U: B R U N :: :: ::::::::::::::::: ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


Le fait est incontestable



LE RHU. SARTHE

est la quintessence meileures variety e annes d'un vas eterstoie
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ! . : . ' . .: . ! :: : . . � . : . . ! . :: ; . :: : , : ! " : .: : .:. :: :: Y : : . : . : . . . . : : . : . . : . t : . . .


runssan les mlIeurs teros


ool:,ta~ ~B


1


MNW


q


i
L



t;



2


i


iii-ii
1'
: - i: :i:: ::i::::i: ;.; :::::i: .;

";;;;


i~iiiij~-iiii~~i: iiii:iii::i:-::::iiiTii:
;;;;;;:_;::;:1;:;:
















ves amis


no


t on a ConsmAie MS m 6s die la part dies Ing& ette grande Compagnie


abandoned. pas
*e quils ne se garde qu'ils ne


BOSSITET


:.i. . 'e: .: . 5- ::':: :i :.

QUE SERA LA POLITIQUE
AMERICAINE A LA
CONFERENCE DE LIMA?


(Suite)


Les USA exploiteront la tension
Germano-Brsiienne.
Les officiels pensent aussi que I. tension croissante des relatiors :: onomiques et diplomatiques etre l'Allemagne et le Brisil servira la politique eommerciale dont les Etats-Unis vont jeter les bases i Ia conference de Lima. II y a peu de mois de cela ]'Alemagne paraissait avoir r6alisd un grand progrbs - par sa p6nitration 6conomique et ideologique au Br6sil. Progres qui s'tait manifest6 dans ce pays plus qu'en aucun autre pays latino-americain. Puis a kclat6 la tentative de putsch nazi> au Br&sil. Tentative qui a 6t6 vite et rapidement 6crasbe par les � iths brbsiliennes. Ce qui avaft ddterminu de.s measures ractionnaires de Vargas et !'aigreur deh relations diplomatiques germanobresilionnes.

(Sunday News, 16 Octobre 1938),




POPOS I FAII (Suite) DI
(Suite)


EXPEDITION
DE FIGUES-HANANES


La Secrtairerie d'Etat dun Commerce informed que less 5. S ?Maagalpaa et <0radell> ont charg, Ju 17 at 22 Octobre courant, la qua;. tit. de 30.021 regimes de fi .ebananes, r(partit comme suit:
Jacml 3, 4R
Cayes 3.187
Chardonniares 1.971
Anse d'tainaulf0
Jean-Rabel .423
Port-de-Paix 1.036
Fond La Grange -1.903 Cap-Haitien 7.749
Miragoane 2.105
St. Marc 3.265

Total (r'gimnes) 30.021

S VENIDREDIS CHICS DU REX I est rappel au Public do Portau-Prince que c'est vendredi pro.
chain 4 Novembre que le Rex itaugure sos vendredis CIICS. It sert: donn6 ce soir Ii en gala un pro.
gramme hors pair avec Sversa. Ainsi le b6n'iciaire du ler . ot d'hier soir n'ayant pas 6t6 pr& :: sent A Ia soir6e, le ler lot de vendredi sera de 4)r 10.00, Pour les raisons expliquees le dimanche 30 Octobre en soiree au- REX,: I'entr6e: Sg6nrale est fix6e : :0,30 ets, taxes py ies. Les loges et chaises, rrs.r01 ves- sont A Or 0,50 ts taxes. pa-.

En - oule done au REX. vendredi
pour encourager cs messieurs, qui.
font tout lour possible pour donner satisfaction A iours- c lienfts,.

LA WHJTE ENGINEERING
EN ACTIVITE


Noas nous en r6jouissons avec les braves populations des Cayes et e Jacmel.


COLLISIONS


Ce: matn ve:ts 11 heures 30, la voiture poitant la plaque 881 est entree en collision, A la Rue R4publicaine, en face du Caf6 Florville, avec une voiture publique. Dommages insignifiants.
Cinq minutes ne s'6taient pas 6coulees, qu'une autre voiture publique immatricule au No. 3052 s'est cognde contre un cabrouet charge de marchandises, en face tu Bazar National. Dommages c vcore insignifiants.

L'ARTISTE WILLY BARTSCH
AU CERCLE
PORT-AU-PRINCIEN
Le grand pianist Willy Bartsch offre au public haitien si 6pris des belles choses, un dernier concert qui sera donned le mercredi 9 Novembre prochai, s.ous le patronage du Cercle Port-au-Princien.
En voici lI programme:
Bach: Toecada et Fugue en re mineur.
Schubert: Fantaisie dui voytge ur.
Chopin: Impromptu, Va:c, Ballade No. 3- en Ia bdmol. Liszt: Sonette de Petrarca, St. hFrangois de Paul marchant sul tr 1 mIots,


Nous convini s le public i ne manquier A ce r6gal artistique. 4wS pl -~ B~P- ^ -


Agence du Cap-Haitien


.Haltin et New-Yorl
D6parts rguliers TIEN tous les Jeu P. AL et arrives 4 Lundis mamtfih.t

PROGHAINS DE

CAP-HAII


SANTA SANTA
SANCTA SSANTA
SANTA SANTA
SANTA
SANTA SANTA SANTA
S~AA


PAULA ELENA
ROSA PAULA ELENA
ROSA PAULA ELENA
ROSA PAULA


PRIX DE PA& Cap-Haitien-N4


1kre Classe:


Cabines extrieures,
minimnum. $ Cabines inte'rieures,
minimum . $


La seratre a eas

pide entre Cap. (Malmoade Chaeafc)

u AP I St6nio Vincent (Prtildent dHait$) : Effor t R4uta
. . ::: :: . Suarez. . Bria . . Nslew-York les Daniel-Rops: La Maladie des Iibtiments .
C. P guy: Souvenirs . .
w Thierry Maulner Racine . .::
PA~RTS J A. Thibaudet: Histoire de Ra lit; frg de1
['EN 4Madelin: Pe Brumare A Mareng *
V.: Pauchet.: Le Chemin du Ban eur ,, .
27 Octobre J. des Vigrs Rouges: De vieu ui hef::::.::::::::
' Novembreo G Rivt: Fais ta ve. . l.,, . 10 NovembreAN POUR Ln:E .
17 November E. Paguet.: Vme, XV Xbme XV1 li XIXme si
24 ,Novembr Teste: La dissertation ltt&raire, ler D&cembre Clouard: La composition franqaise Pr4parde.
8 D6eembre Mornet: La literature fr ani Ienseigne par .a dise 15 Dcembre C. Fleury: Reueil de composition littraires, ,22 D&cembre Hervier: Compositions littiraires. 29 D&cembre Jasisky: La composition littkrair a si bacalaurat Bouviolle, La dissertation franaise (Rdsum6 aide-f-6 SSAGE: Dugas: Philosophie: (R6sumt aide-mkmoire)
Dugas: Vocabulaire de psychologie.
ew-York, Leblond: La dissertation philosophique au bacealaur


Doucy: L'apprentissage de Isa dissertation philosophique. Sueur: Dissertations philosophiques Claude Bernard: Introduction A I aMdecine exp6rimentale.


135.00 95.00


Pour tous autres renseignements, s'adresser A:

H. CIANCIULLI & Co.


Agents, Cap-Haitien


Phone 291


pas

-01*


PETITES


SERVICE NATIONAL DE LA PRODUCTION AGRICOLE ET DE
I,'ENSEIGNEMENT RURAL


AVIS


II sera tenu i Salt rou, Ie 9 o-, vembre 1 938, A 10 heures a. m., ,on concours en vue du recrutemont d'instituteurs pour tides cole r elevant de ia Division de ti'Enseignement Rural.
Les personnel qui deisirent prendre part A cc concourse doivent 6tre muies ildu brevet 6ldmentaire et d'un certificat de bonnes mceurs sign dun Magistrat Communal Cti du Juge de Paix de leur commune,
Pour tous renseignements supIplmentaire.g, sadresser A la Division de l'Enseignement Rural A Damien ou A M. Julien Lauture. Inspectcur-Instructeutr du district i Ttpmf-l


NOUVELLES


La dix-neuvieme Assembld. dte la Soci6t6 des Nations a vot6 un cr6dit de 1.200.000 francs pour permettre i I'organisme de Gen~ve de participer i I'Ekxposition Mondial e INew-York qui s'ouvrira en Avril 1939.
La conception architecturale du pavillon qui a &t& finalement choisie apres consultation de plusieurs experts, est conforme au but et it l'esprit tde la S. D. N. en tant qu'organe de cooperation internationale. Elle comporte deux 16ments symnbolisant Ies 2 plans oh 6volve cette Soci6te. La base pentagonale exprime le travail accompli dans les 5 parties du monde, alors que la superstructure cireulaire 6voque


. "ULI ideal qui couronne l'uvre de la
Sociite des Nations.

AVEIS Les connaisseura, en g6nAral les
AVIS 6 ats ne porttnt que les chemiAec Iuttbrisation tidu D6parte- ses ,LAFAVYETTE*, les plus belmont tide Instruction Publiqu, 1 lis at lea plus durables de la Place. a 6te organism au local de l'Ensei- aites tne visite A la Chemistrie gnement Urbain, Place de la Ca- Lafayette oft vous trouveres 6g thtdrale, un Centre orientation lement des pyjamas, des caleaens, infantile. qui fonctionnera sous ia etc., et voas serezs atffaitao Direction du Dr. Louis Mars, Td- Uie visite done s'impose. decin alieniste. **
Ges consultations speciales so- Dans un discours prononce A un ront donBoes aux enfansta des sco- meting do masse au th6Atre nales, reconnus grincheux, par~- tional, le premier Portugais, Olil seux, lents, pervers, et autres a viera. Salazar, a affirmnn que le trai normaux. t di tl29 8eptembre de Munich n'4
On s'y occupera dud6pistag et s n A rise eroen
du traitement de l'arridration scoI en :dpit de 4l'indiscutable gloire: laire. de Chamberlain et. ude Consultations gratuites pour- lea n4e A lui par le politique de g6nio infants indigents les lundi et mer quest M ussolini


credi de chaque smine, de 9 aT 11 a. m. A la h rma i Camil e a t r an
Port-au-Prince, le 31 Oct. 1938. I ver I criie dentifrice Suib, le tameux fortiftant Glyeolizir t o * kte use varit6 es parfums
AU NOUVELLISTE Majestic.
ET A 1SAMSON quif sera reprdsrn.

On trouvera: de gala est un drame puissant oAt
L',Brevet simple de Cap 6. lee 6tres humans palpitent per.


A Harry Baur et Gaby Morlay. 0*
Le maire juif de la ville de Tib6riade (Palestine) a 6t victim d'un attentat avant-hier et est d6cc6 ce matin.
4L**
On ne commaxde ph:s do ib6wlas l strangerr. LiE AZAR WODRBNU, 91, Ru, di )Jagasin s I Ft: qi sest spilalls daIs a ablriation des ealeqens, pyjamas, rmvates, etc, offre au publi un A hx complete de maNiffques hemises.

De Rome on informe que la production du mais a diminu6 de 1,210,000 quintaux, cette annie. On prvoit en effet que Ia r4colte de 40,240,000 quintaux est nettement inf6rieure A la moyenne des
5 dernires arnks.

La m~thode employee par h Blanchisserie
Les 6potx Christian Latortue ont fet6 la venue au monde, avanthier soir, de leur gentille fille pr6nominre Nicolle.
Tous nos compliments A not-re distingu6 anmi Christian Latortue et A son Cpouse, et nos nsMilleuts vceux au bb6.
a, :.


Pour fire do bonnes e mpl tte a ne manque jamalsi de passer 'Epicerie Bailly, situ6e i I a: Rue Botme-Foi, ob ste tr ouvent Ile mRltJew pr edidt' a"mlimn tires.
',,


Come tu es chic ce matin, Po lo, danas ton pyjamas ray? - Pax. se aujourdthu A las Chemisere LAFAYETTE et domain tno seras aussil chic que mot:
'.


Rimta efs e ehex Paul.


.] :.: : ::.::.


-
Z. A so
ter
Tes ch do


enu d'a-


par le Juge de Paix delai 8 Nord.

La bivelette ARm1sT8v Seat to rpr6sentan t estr. W. WILON, AdminfMtisi de k mxide Storage Batteap S t blend connue dans Ie ma Mar ponr sa solidity at on rlle.�
Nets avong en stock tous L is : de course, a homme as t pir enfants. Le A essentiehmsnt bas.I
.
Prussien Jn-Bonhommne, feur de la voiture 3106I com sait le 23 Octobre par: dev Section Nord pour avoir oat circulation.

51 individus out 4t6 expTd Tribunal de Paix, Section N semaine derni&re pour vag dage.
3*.
Pour 4tre chic et 64lant Sle-vous chez Maurice FUn tailleur moderne A la RRue sernes No. 28.

Lysias Pierre, chauffeur voiture No. 3112, a c::ow A 5 gourdes d'amende pour circul6, le 20 du courant, fl mis de conduire.
**
Les travaux de a briga pentage ont pris fin, aprs let rations sur 46 lots Mat- e che,, totalisant aini les :.s privus par nla colonie. La suP des lots varie .etre 2 h&e



ulent plaire, no porf:t aioMs de grandes h leWas dil fin, ?ass s A Mn&

'*.as se satitait.

En ce moment on travalle chvement des plans at A r4tion des titres te propr .

Lessai de la culture de faith au Mont-des.o compl~tement- reussi. La TeO tion a 6t de 10 0/0'
an


Les plu rd6 la nnettes


I o:


::r




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103481datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date October 31, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03481000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince