Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
October 14, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text













QUQTIDIENONPt$ SN 1N-.


Be ,.


P iret.vr p rita i ev
FRED. DIUVIGNEAUD


-b=. : .n t - -s r _


,VENDRI!DI 14 OCTOBRE 193$


*vW ~o reu am pliir
et ~slta$1,)e r6cnt ouo 'LSt Vimnt,PriHati. Ce livre cm e we


: : : , e -r~dent n
jI e de 1930 A ette
at lair Wot n dtjour
ladiffireflt$sates:-du IWS* Eta. Tout en remerelant gxszoelencel Jk Pr&ddeut yin~pde tet d6icate attention
- nour la dilection de
t l les substantieRes li$ wmt survre et qul toriso 0ndasion de ce prkieux Ve:qUO I'o trouvera en vente
ie de l'Etat.

Wo" donec[effort acompli, at .n, nOtament, de cos quatra
sm.annees, et tels sont leas

*' it peuttre pas inutile de n% ettre aujourd'hui come en
sous lea yeux du grand pe7i y a tant de gens qui s'obs-jk. - .malgr4 l'6vidence i lea aesitmer et nm.me les nier

&ug.avons prkche, tout le long [ktoute, Il croisade de Ia proOf.thigricole. Nous continueI Is. pricher jusqu'au bout! qe, plus notre experience se o, plus notre conviction se P que ce sont les vertus
Of il et te rendement de Ia
P ~ ui, 4 souls, tuotgna0tnmotre volont6 de renova-' ';i:Ailleurs pr&hA d'exema rien de tel que lea s * v.ants. J'ai livr4 tout .W 1A bataille de la figue-banane. 11it essayer de lib&rer notr.'e ndu servage de In mono44t: Apr~s la recolte du oaW,
*Wani, It partir de Mai, et #4.Septembre, le pays tout
obIt dana lea affres de Wtu'oa appelle I] amorte saison. 4I9 banane eat venue. Elle e�-y� .� -ute l'annde, =ai sur
*heplus aCe6l6r6 pr6cis6tPnkht les quatre ou cinq "44 Jon passait, de temps
'a kso Plaindre du ma0 de40affaires, en attendant prPohaine rkcolte de ocaf! Nous VOU 408.-i tu6 I] more saison, ou
�0.OnUs favons ramen6 cette AIs vi, grce au cordial de S44banane. Du ler janvier R5V 20 Aofit 1938, nous avons 4 .exgctement 8,344,630 rtJ 'tCa, . signifie tout simlpleU quet au course de cette pkioHiest entre dana Ia poche d |dcturlar~s do quatre millions cwt raio gourdes, sans .comp['I: e.ires do teus genres paeffectu .g sur place. S'i4t4o lva catastrophe quo :& &.ra~ys.Connue si, pendtantkutt e I af n'eti
di. PftYsan qu't 8 ou 10 conk. ',,litvre, et qu'e Ic charanvo.'. R$Ittantissait notro colon, . Wav ,::!ii:aon pas eltto ressourca: do I figue-l~nane, Joe-:" chaiaue�� jour., I. Providen .e �


ler ai i16quotlee ef o .rtso2 Cl~e jai t .its pour quo
$tnane haitlenne devint.
do dtredexmotp4i0n, tussent

e nOus avons n et III
Wruit, a Propos de Vcr6o^ ~tatnCotrat, noetlhnlnuenptI.


pas l'importance du secours que la production et le commerce de la fi. gue-banqne, depuis tantot trois aria, et, notamment, au cours de Is deniore crise dU-eaM, la plus viofns te qui sit jainais boulevers6 n-.1 affaires.
L'organisation et le d6veloppement de Ia production agricole de ce pays ne constituent pas seulement une ceuvre nationale. C'est 6galement une grande (cuvre homaine. Elle devrait tre passio.nante pour tous les 1aitiens de ccur. Et Coest aussi une wuvre indispensable, et qui ne saurait 6tre ajourn6e. Le pays ne peut pas continuer, en offet, A trainer apris lui plus de deux millions d'analphrbets, masse sans dsirs, sans besoins, qui ne produit presque riee, qui consoMme encore moins, qui happe t toute taxation, et qui, liwre, depuis toujours, 'a ses seUl instincts, vit dans Ie plus lamentable tat d'insuffisance physiologique, et ne peut mme pas encore se hausser A i conception d'un mieux-&tre, condition premiere de toute dignity humaine. Cest parcel que le Gouvoernemerit actuel est peut-tre le premier qui soit a116 roellement a:i cmur des problmes aigus soulev@:par cette situation tragique et 3p6ciale, que se sont si fortement aeeusds, depuis quelques annoles surtout, l" parasitisanes politiques, administratifs et sociaux qui dressent leur 6goisme nocif en face de cette masse pitoyable, La classes des intellectuals, qui s'accroit dA plus en pius et iA laquelle .lut&. grent, d'ailleurs, avec une incroyable inceonscience, de gros batailions dq prinaires arrivistes, ne constitue, jusqu'& present du moins, qu'une simple cat6gorie social, enferm6e dans seS compartiment;, urbains, demine par le naturel souci de vivre, divis~e par les rivalites individuelles, et se ddchirant 'a belles dents pour s'assurer, ici ou It, des positions d'int.rt particuliers. Bicheliers de l'enseigaaneent secondaire, Iicenci6s F fl droit, avocats, m docins, ing& nieurs, littdrateurs, points, professeurs, arpenteurs, notaires. c'test tout ce qu'on appelle l'61ite , ou peaw prs, qui ne cherche et ne croit p muvoir trouver des mcyens 'existence que dens los sItivit6s gouvernementales ou administratives.
Aussi, affluent-ils presque tons, ot avec un ensemble parfait, ver-Ia function publique pour liii ole.marder, non pas seuloenont is vie, mais quelgue Tois inen-e Is fortune �et les jonissances qu'olle procure. Cor on -vout jonir aussi, et vito. Ft. Ial concurrence eat toelkt quo void bient-6t lo malheureiix fonctionnairo deveno lni~mdmc Ia cible et hi prole.des envioux, an-is eta compsgnons d'hier,qgui Iui en veulent uni-


ARRETE'


STENIG VINCENT
Prdaident de hi atlilqtte
Vu article 3 de la bO du 13 Juillet 1936 str lea jolia firiea. modifie par celle du 17 juillet 1931,;
Considerant que Cest n devoir patriotique de comm{.ktorer lea grand anniversaires de rkotre Histoire et de parpetuer le souvenir des Hros de l'tIdependince Nationale,
Consid~rant qu'il convient d'h.;norer par tne pieuse c'r6monie la m6roire de 'Immortal Jean-Jacques-DESSALINES, Fondateur -le ]a Nation,
Sur Ie rapport du Secrdtaire WF. tat ci I'l nt rieur,


ARRETE:
Article levr- Le lundi 17 Octobre 1918, ls Services Publics, e Commerce et les &coles chfmeront a 1'occasion du 132Lme anniversaire de Ia mort do Jea Jacques DESSALINES.
Article 2--Le present ArrkL sera excut 6i ]a diligence de tos tes Seerdaires d'Etat. chacun en ce ('lI concerne.
Donn6 au Palais National, ih Port au-Prince, Ie 12 Ociobre 1938, An 1356me de l'Ind6pendance ot& A IV de la Lib&raticn et de ]a Restauration,
PriStnio VINCENT
Par iePresident
Le Secrtaire d'Etatl de l'Int& ricur:
Chrisgtian LANOUE.

Le SeerttaireT d'Etat des Finances et do Commerce:
Montrosier DEJEAN.

to Sccrdtaire d'Etat des Travaux Public et des Relations Exterieuyes :
I,6on LALEAU.

Le Syecrtaire d'Etat do la Jwtice et de.; Clte::
. 0. PROPtIETE.

Le Seerdtaifre d'Etat de [Instruction Pubhique. tie I'Agriculture et do Travail: D. ESTIME.



ADMINISTRATION GENERAL
DES CONTRIBUTIONS
AVIS

rappehi aux contribuable7 Sinttressds qu'ilzi ont it acquitter
io. e roit do licence des Etrangore, le 20 o0tobre' 1938 aU Pls tcard , 2o, Fim --.at tz.ur It, revenu 6ur i, Ise8 locative, le I octobre 1938, an plus tard, 3o. la taxes de d'identit6, I e1 d eembre 1938, ati plus tar(, pour I'exercite 19381939. April's leo dites dates, les p naliti.s prvues par Ia tdgislation. tn vigwtw seront appliques.
e boldere xont 6t6 envoys aux rc-dewabtes, cf en qui a trait it I licence et it lipd stir le rev-


quement dtre en place et quis" .inleaaursioitps Iivretm atux plus aides intrigues encore requs Sont invites on rpour Pen d6Ioger. clamor des copies A l'AdministruS--Ote-toide Ij que je .n'y met- tion. G'nralo doS Contributions.te. lul erie-t-on cyniqueinent. 11 Auticne dsclamantions.prksonb63 �. . � � ucune rngamatio,, pruse0tx
y~a :dejA.assez tnglermps. quo sa upr6texte quo des bordereaux mangeo.C'est mon tour, main- sont 'tdgsr&. nosa accept'
tenant,. lb est rs -pWfI aux Etranger..( ( qu'ils doivent solliciterdo liir(A. � � toment do l'Int6rieur.le ronouvellement de leurs pomrts de sour
MAGESTIC pour 'exercico 1938-1939, evoneserau Burena des Contributioas
le montant de Intaxe relative,
tMSESANS LES TmACAS DEl30it dixglwataI 2 ct s3


PROPOSE ET FITS DIVERS



BULLETIN DE SANTf DE NOMINATIONS
S. EXC. LE PRESIDENT DE LA
REPUBLIQUE j o P;re Le Mrer a h normmg


14 Octobre 1938 L'tat de santA de Son Excellence le Prdsident Vincent continue it s'amliorer. La convalescencecommence.
Ru x LEON.
Dr. Ant~nor MIOT.


ETAT CIVIL DE L'HARCAIAIE
En septembre dernier, il y a eu A I'Areahaie 36 naissances dont 19 files et 17 garqons. On compte en outre 24 d&cs, 4 manages et 2 reconnaissances,

DEUX FILIALES I)U C.H.A.F.

Le Comitt Haitien de I'Altianc, franqaise va incessammnr-ent Ptabiir une filiale L Mirebalais et ne an,tre it Lascahobas avec prescriptions formeiles de prkeher I'('col,dans ces deux arrondissements agricoles, Str 100 infants Wzag., scolaire A peine dix sont inscrit aI'Ecole


NOS E(:OLES

La rent& des classes A Port-auPrince a donn6 d'exceilents rtsultats. Il y a des tbissemenms gui ont rofus6 des centaines d'ditves, fate dle places. On cite piusieurs 6eoles primaires laiques et notamment encore Jn-Marie Guilloux y' Ie Stminaire Saint MartinI, Celi,.ci a refuse plus d 300 61lves. II y a bOaueonj) din fant.s de Ia Province t a4nt VenILi hi Port-anPrince. LeComit& Ilaitien de I'AIliance fr,1naise a prdchC ici e-i bienfaits de I'Ecole dan tles quatiers populaires.
Le problme des oeaux scolaireeat devenu une question palpitac1- te d'intdr&t national.

EDUCATION FAMILIALE

Le Bulletin de N. D ndu Perpttel Secours, No. d'Octobre en course, annonce que les causeries i pour les dames et demoiselles d-la yifle reprendront le jeudi 27 Oc. tobre.C'est travailler A Ia collaboration de la famille et de I'Ecole pour ]a bonnie formation de I'enfant. VoilA une bonne wuvre.


directeur de 'Ecole Apostolique do Saint Pol de Lion (Prance), le P&. re FertC, Cure du Dondon e te P&re Dick, pr6c4&emment professeur au- Collfge N. AX du Perp6-tuel Secors, administrateur de Cerea La Source.

A MONT-ORGANISE

Mgr. Jan a cr6i dans son diocPse une nouvelle paroisse, A MontOrganis. Son administration est confide au R. Pere Coignard, ancien professeur au Colge N. ID. du Perpftuel Secours. En Sptembr! dernier eot ieLu soie.mvilemn la b1n6dfictit)r d- preso i tire assez

E V Plait ao inlieu d'une 'ou~e coropace. T&s b;le fetec danct cool perdu du Nord, IIicitotios 11t CU-r et aux W&faiteors t1ui te',seru,.n auss a i'l g4i-e q. ito:: C ,, ,1 re.( z- - L aur e.

VSITEI'R DISTINGI'E


t--,, N1. John E. (.iAcObhe, Rvpro~urtant do Mer gc , aler Linotype (.OMpav Y U ac n'0agiait M. Frank Chenet. 7N. iacobbe erat en toiurnce tie propagande d{lansa lea ant ies< ci s Nona P!en remerclons vivement


(Voir suite en &em. page)



FORTOSSAN CIBA
et
FORTOSSAN IRRADIE
Suralinient phosphore integral pour enfants en bas fge
PREVENT ET GUERIT:
Rachitisme --D 6bDhilit, Dformation ds us""-, Ne .it, Ret.ard de dentition. M.auva i-o o'' . t , thetard ticaIs maccte, Tr>,ocos vh-, a croissance ,Poudre soluble dlayer dane lea biberons.
PAUL COUPAUD,
l)istributeur pour Haiti
Port-au-Prince,


N0toc cletes

De la fameuse


marque SINDIAN

in ,N.-v en te 4ch ez


ABb


JF PI K: PP


GR1D DEALER


Grand fue.


,,es mod les 1939 sont attendus incessamment en Haiti.


IX SPECIAL POUR LES OFTICWRIS DE LA:GARDE
(FRAITI


- .


ii


EFFORTS IT RESULTS


No. 20.091


.


. . . . .� . . i 7 . . . . . . . . .


I


"r


n
















A aucunl moment depui's la Co DES SOURCES-CHAUDES
'louile fran~aise , eette station3 thernude, n's jainais tatt 6t0 Itjet Lea deniarches Wn.t pasces ' .a grande mzrqie d'attentien en nu de ]a trouverture dum iar-. des excursionnistea. Et de l'av1s eh6 des SuesCa do dnt I'u-:
de: pius. ancient habitants des tiIit6'eat intontestable pour I .d Sources-Chaudes, test Ia prend& veleppeinent. do-cot. Important conre. fois. depuis IInde"Pendane. que.tre,balnaire., taut do visiteurs.-sent ntrgs aux Cette semaine une petition a 6t6 Sources--audes. Iurant Is,,aiso, adress6e A Son Excelenece i Prle villageavec le va-et-vient.des sident Vincent au Pa!ais National, vit6giaturistes, les toilettes des & A Port-au-Prince,.par Is Coop~a16gantes demoiselles, les cris jo- tive Agticole, au.nom de- habi� yeux des enfants et les doux mor- tants. cuwx o &musique provenant a Voici cette p6tition:
et ]l, dQS maisonnettes voisines,. Union Travail Bion-ktra
avait:, grace i tous ces charms, Coopdrative Agricole
aspectt. dune petite ville o a do Port-it-Piment du Nord joie et Ia gait6 president h tout. Bureau Central
On pouvait computer ces visi- des Sources-Chaudes, le5 Oct. 3F teurs par centaines. Et ils se rela- A S. E. M. St6nio Vincent, yaient come par enchantement. Grand Protecteur deIa Coop6rative A chaque fos qu'un grope avait President de ]a R6publique laissm, ti nouveau gromupe arrivait. Port-au-Prince. � uen a cIt. aireI durant. utei a Excellence,
saison d'(t de juillet, a Octobre. Nous a6ns l'hdnneur (e vous aI'apr~ la Ia CoopdrativcAgricol on Idresser aujourd'hui cette supplipeUt estimer sans exagCrat0.on, le quem au non de touns les habitats hombrede, pisiteurs Soure des Sources-Chaudes et de ia ph'ine de Port-a-Piment da Nord, en Maintenant avec le mois d'Octo- faveur du rmtablissement de notrtt bre, chacun ayant sa t iche 4 me- marehi, ferrn6 depuas trots ans prendre en ville, le village est d&- Nous n'ignorons pas, Excellensewi'h d ce iot humain, qui du- e, intr~t quo Vous nous portcez rauntm Tr s, l'avait enti6re- Portit-Pin
ici AtPortxa -Piment, Nous savons aussi la grande sollicitude que Parmi , isiteur, nous pre- Vous professez pour la masse laor1s i1a:K1r signaler Monsieur . . 2


Turenne St. Jusb,-M.Nagitrat Cornmun .il de 1"JI'It-de-Paix, 5Me. Saint Martin Arehille, doyen du Tribunal Civil de Po.i-dc-Paix, Archille-fils, Inspecteuxi ie> Ecu] s do Port-doPaix, M. Dantoll. ancien Juge de Paix de Bassin-BIeu, M. B. Athanaze Augute, directeur de tint6ressant journal, Le Phare du Nord' Oust, MAT, Nexfort Moise, directemr (i Courrier de F'Artibonite, Maitre Samus St. Vil avocat milltant A tiros-Morne, les families . -- '"Thiesfeh , Oliv ier, Thebaud, Hunt,
etc., des Gonaives.
Come on Ie volt, cette bonne
pmopagande entreprise depuis quelques ann6es en vuoe du relvement des Sourees-Chaudes, ne derneurera pas infruCtueuso. Les nombreux visiteurs arrived aux Soorces-ChAib des, sont toujours enchates 'de leur cure, Cest avec regrets qu'ils iai:sent cotte station thermale, pr-mettant touujours d y revenir sotvent, pour une cure plus prolong&e, Cepeidant, puisque ce grand travail, Jui est d'ailieurs, entiere,uent I'wprre des joumnaux, a diP &di. ,- personnel n'ignore A present"c . olit coiln paradiasiaque

qoti1, '() nelcherche pas ia 6tablir qutiq tie chose de- strieux eri v.e de Inh rtni.aralion .6finitive do ce
Wentre de Sanhth.
. Un' grand h6tel, des caf&-rostaurants, un grand sanatorium, Une petite usine pour la pr6para tion de I'eau en vue-de Ia vente en boutille et du setl dEupgcm qu.'lIe contiont,-des pares .t jardine publics seraient 6 annag s. Et Squrees-Cha udeA, gr Uce Atne s#rieuse organisation, n'aurait rien -it envier a. cps grandest s stations .thermales d'Europe .qui constituent
. diinmenses sources deriehesse nai tonales. . i:. .


NAR-SANCE


.Les poux :Lafontant B.Troliotat �0t4 i:JOY eusemort laIvelu.a.m a:-.: o de-:.r:prei4 ::&reVernette.
O. l.nents . A faini o.
meliue cox!bb:4


aoreuse et la part td soutirance cjue Vous prenez quand cette masse traverse des heures malheurenSes.
C'est avec la confiance quo nous venons nous wresser a Votre paterneile sollicitude pour obtenir ia rouverture de nutre narch4,
Ce march sit6 au Centre do ia r6gion de Port-it-Piment du Nord, h Source-Chaudes doit non seulement favoriser e d16veloppoment commercial de cette plainfo, mais aussi contribuer au rl,6v.oment des Sources-Chaudes,. ce village qui, grAce i ces Eaux Themmales c6lctbres, devient comme !a Citadelle Christophe, on lieu, de nog jours, trbs fr6quent6, A tel point que cette ann6 c'e st -par centaines que nous avons comply les visiteurs venus de tous les. points du pays, Mais c bel an, pourra s'arrter si notre march& nest pas rdtabtff. Beaucoup de Ces visiteurs se sont plaints de ne rien trouver it acheter a Sources-Chaudes. Et eest it IAnse-Rouge qu'il leur faudrait aller faire leur provision.Mais lAnse-Rouge ost a plus


Nbus Scomme$ perSAUd&Es, COei sMai 18s ntore en t a sa it, lezice, que, prenant en main notre p.,. A ]a terrasse sup6rieura du s=:tuatio, Votrt sollicitudesema-,,Crds4 nifestenti note faveur eot quo e A d6faut de quorum Ia ri a lon le miarcb6 doe Sources-Ghaudes, I& f srt 'renvoy& an Roeredi 19 Oe. pis grn4 bien quo Vous deann ttobre A 6 bt .Pi n. dee id population nPort4Pient s k cete eoi ei .,u N44."serat biet t ,netr6alit le mjr i ndelas const&Tu
Daignez agrter; Monsieur la O edcese-tiendn eudlZ*
President on. taJgede notreA ton A 0 rs.pin quel qua nit profond respect et t'assuranee do lo noinbre der etbnties'premotre fidiie attachement. sentS,- to, couforinmient A Tar.
Sign.6s: .Lafo.tant ThrochetE.ti.e XXIII dea .e conitutif de Vernet, iborius Gustave, Ulysswe sSit6 Fe'xtlus, V. C6dieu,, C~leu Jean Objet do Ia s6anee: iReeontItuPhil!ppella Jeancin, At E. Mi- tion du ConseildAmi in~
chel, Mine B.-Throchet, A. Lecharde, Osii .In-Charles, .Mne V . � FONURUN,
Alisma Senat, A. Eug6ne,.A. Noel,
Gr6vy Gustave, Antus Joseph, Pr6sident d.u. Veli
lime Borgeila, T. Ulysse, Jeanv -l- ____._. _�.:_._ .
us, Mme Diryus Pierre, etc. (Sui.ent d'autres signatures). :T T bE
COREPODAT.INSTITUTION DE CORRESPO'TIYA NT. Mine JUSTIN MARCELIN
? ____J_.__. JARIN DES ENFANTS A PARTIR ME 3ANS
LE 30 A THORLAND
Mne Justin Marcelin avise lea
Le programme copleux et vari# families de ]a Capitale et de10 des attractions qui animeront 1a Province que son etablisseant de grande journey du dinianche 30 Jeunes files continue toujours"A Octobre faith de cette journO unO fonctionner ds e ler lundi d'ocfte obligation, tobre, avee les mimes conditions
D&s dix heures du matin, le jazz d'ordre, de discipline.Pr6paration Guignard sera present et les it- au certificat d'Etudes primaires et traction commenceront au ryth- au Brevet Simiple, cours de coutume des plus folles rn6ringues. El re et de dessins.


plus d'une grande course A bieyclettes, de contours de tir et autres jeux, il sera dispute t la piscine, par nos meilleurs amateurs, la magnimique Coupe Pillot pour 1e championnat de nage d'Haiti. Qui en sera Iheureux vainqueur? Personne ne sait. Mais iI est certain que ]a comp6tition sera pa:isionnante au plus haut point. A midi, personne n'aura besoin de regagner son home. Au prix d6mocratique d'une gourde, des plats garnis par nos meilleurs coidons-bleus seront offerts. Bon app'tit, Messieurs et dames!
Puis dans l'aprks-midi, les attractions et les jeux se poursuivront avec le mme entrain ainsi que le bat anim6 par le jazz Guignard. Voici donc une journ6e de folie gaiet quoffre Thorland. Retenez en bien Ia date: Dimanche 30 Octobre.
. Entrd- G-ra e --U do gux----gourdes.
Enfants: une gourde.
Tous A Thorland!

Machine d tcrire Remington Machine d calculer Dalton Rubans, papier carbon Faites vos achat che GGILG-


Cie Ge. TRANSATLANTIQUE

Service des navires de charge

Messieurs les chargers, 'sont avisas, que le paquebot Caravellex, venant des ports du Nord, est attendu i Port-au-Prince, It Lundi 17 Octobre courant, A 6 heures A.M.
11 repartira le jour n&mne, pour es ports du Sud et de rEurope, prenait fret seulement.


I. B, VITAL, Agent.


Profitableis availu e
t .w WItN Lam l IMI4wK.
n N bah t S, W ASh


fit&O . MO O A . .- --tor.


04to'

votr
tis .I s:,i z r:. z :L: - -:i Cdnnn:.! ie!:.:

. : . . . : :. , .:: s : - .-: . . � :. . . . :. :




Cor.9gi e :.*n:vtt:

bech el. .:.

: ~to:
- A ::~ Oti . .
Adolcc:i,:t


-.


A ATTENTIONO.

DES
uos fa MIlies do IslaGC a'I 'Proltinta se- dvmot que Lepniontt


7 -A, 18 an s le e masa discipline, do sobs get Lee petite ttouverut sWm maternels pr

Le pnsionateat br Angle belia:e of BRue


PARFUMS. M A. LA PH04 CAMIL


flJntsasn ~ *~tE'tbPfl. - -- - ~. ---it; a#nan~t.#e


premier bain


1!cad . E/:


II


tAW?


m.e inaintenu nt, siquemen( Pi
:. . � va t. . . .petlite . tz n n M m 1 . Pour e 1
N in:.peav in .Pa .dune .dliiea . .' p oyez ct$Av::
empayp. purletsprmemsl n.Mai, Vo n Pmoivei'F4
14aprts, qprY savon ubliinr? LOSflisbtu ear 4t deis
i : . ttg . x saon f,, flier ent:. : hyglkc len ei-, volta. :.: : ioit ci;-,: : in"c:: .


tnlieA bilc 4 'olivc doueIfr
a.~ L#TONHANTB H1SIlRE psRu S CANAIKS-lRp � a s . w e:. . . . . " . . . . . . . . . . .
Lt . ': I 4. C l .S f l l tn vA, 5 4 M . ,.fl #.::.t.:M :.:. . .4. . .:.: :. . . : �. . . . . . . � . . . . - . . . . . . . . . . . . . . .:. . .r . . i ,


si
Vt4 :.a J.o


-1






r'r i'.~i


S'EST COMPE~
~rPEST LANCE UN!

v1$ations hungro-tth&
uee Qultaieft reates.hier
ntortWont paspregres "J hid.AU contraireeles r6e;s par un faith dune / ans prd&dent dans lereentre leg 2 pays. Devant. Ia go3ivaque Aim Pas youcd.:les territoires r&ca'$oavernemnefltbongros1
Un-utimatum a Ia Tcheosto document reclame les Ire.sen contestation.
-pEDAl. DE 7 HEURF1Sl
,'nntedes affaires 6trant&eMr. IKooman Von saprentt ultimatum au
dIsa conference des minot:I adonn A Ia Tchevoslovahens 1) / pour r6pondre 4uoi la 4ongrie adopters d'aufdure.

CONCESSIONS TCHEQUES N ICEPTABLRS 1,.t essiOSn offertes par Ia
.lovaquie aux termes du reibicyclette ARMSTRONG3 eiMpr~sentant eat Mr. Frank ;FtLS 0 N, Administrateur lhide Storage Battery S. S. 4w: �onnue dans le monde enpiur sa solidity et son modera tvons en stock tous les mo;.de course, A homme, A fem0 . poor enfants. Le prix est lellement bas.


glenient Cie's ninorits hongroises 'en Slovaquie sont conidtr4es inac,Ceptables.par Badapeat. . . .

iCONCENThATIONS DE TROUT.
PES ET MEETINGS.
PATRIOTIQUE "
On a appris de s source autori.' s~e que l'arm4e hongroise a fit avancer des troupes sur Ia fron'ti6re tcht ue. A l'expiration de I'ultimatum ia d16gation hongrolse refournera ici pour prendre le dernier mot des hongrois. Si autune satisfaction n'est donn@e on .croit que I'artaee hongroise ree.vra I'ordre dattaquer. A Budapest ides meetings patriotiques sent tenus demandant au gouvernement ide prendre des mesures 6nergiques t la presse nationaliste participe A fond a Is campagne.

LES TCIREQUES MANtEUVRENT SUR LA FRONTIERE On rapporte cet aprts-midi que des divisions entibres de 1'arm&e tch~que sent eoncentrkes sur tous les points de ia frontiere et attendent dans leurs tranch~es Fattaque hongroise. L'artillerie lourde a trained dans les champs recouverts des premieres neiges de Phiver. On estime A plus de 1.200 appareils, les avions que les tch&ques jeteront dens ]a bataifle,si oie est dklench6e.Des corps de mitraillours arms ont pris leurs dispositions on premises lignes. Le
. . . ---- - - --. . . . . .--- :


Le fait est incontestable, ks. ehaussures BATA sont irr4prochables sous le rapport de la soIiditd et du fini. Ce sont l-,c chaossures pr6fer6es des 6ldgants.,


on ee t p tovrantn
Oompte de Cheque h I&Banque Nationa tdo U Republique d'SaitL


* voil comment se sent la b6uhe aprs 1emploi de Kolynos. S mousse activo at p6tillante p6natre daa lea interstices, dens toutes los ecavit&i; ot e supprime rapidement les vilaines tiches jaundtres. Du m me coup elle dtruit et balaia I s germes danreux qui engendrent la earle. Essaye ttolyncm Vous connaitrez lajoie 4'une bouche niche et r&ellernent propre.


64


6>


et c .
" " . . . "a .


ponts:stir le.Danube ont 6t. minos, Us exploseront ds qua le pre, mers soldats hongrois tenteront de s'approcher. d'eux. Des dotacherments de tanks lourds et lagers ont W d'urgenc exp4di4s vers los rives du Danube. L'impression cetapres-midi eqt que les Tchques ai �meront mieux combattre que d'ac&lder aux revendications hongroim


HITLER SEUL ARBITRE DE CETTE SITUATION
Le premier Slovaque Tisso atfronte, semble-t-il, des dissensions dans son propre patti et soul l'avis d'Hitler pourrait tre un facteur decisif clans la querelle sur la division de la Slovaquie. On rapporte que le ministry slovaque Dur chansky est revenu h Bratislava de P"Alemagne oi il a conf6tr hier avec Ichancelior Hitler,

LES DIPLOMATES SE SONT SEPARES
Los slovaques au course des n6gociations ne dgsirent e6der que 2,000 miles carr6s tandis que les hongrois r6cl.ment 8,000 miles carr6s. La Htongrie voudrait des viIles oil Ia population West pas seulement hongroiso. La dI6.gation hongroise a laiss6 pour Budapest pour convoquor le cabinet tandis que Joseph Tisso nouveau premier slovaque partait hativement pour Bratislava. Tisso est part avnt que Kanya ali rejetd les concessions offertes en dernier lieu par les slovaques.,


IMPORTANT ARTICLE DE ALVAREZ DEL VAYO MINISTRE LOYALISTE ESPAGNOL PARIS.- Le grand quotidien parisien a public un important article de Mr. Alvarez del Vayo intituld: d .espagne ne deviendra pa un simple objet do marchandage2, Le ministre des affaires trangeres de 1a Rbpublique a soulign6 d'abord que Ia d6cision du gouvernement espagnol de retirer de sa propre initiative tons les volontaires Ptrangers combattant dans 'arm - r6publicaine a cr66 une situation qui ne laisse maintenant aucin doute t tout honn te ob.servateur. I1 pr&ise quie argument en favour de 'adversaire accusant la Rtpublique dU'.tre influence par Itranger fait maintenant d6faut,

LE PEUPIE EST PLUS DECIDE
. . Q U E.JA 2 A

NOUS DESIRONS LA PAIX MAIS UNE VERITABLE PAIX 'Monsieur DI Vayo ajouta nous .dsirons Ia pal pour 'Europe, maiM tine ve'ritable paix solide et basca sur In jus-tice, non ps Iw paix: i done tine fause tranquillit. pmr qucquea mois tandis que le; forces do guerre ont tout Ie
temps tie pr6parer iur action destructiva. Non pas I] paix qui 'In jour abandonne 'Autriche,.tin autre jour ia Teh6coslovaquie et peu

Souliers Plot tout cuir nouveaux modtes pour hommes ! ni, Chamouniy, Tresse, Blanc et Jaune, Noir et Blanc,Varnis pour Cir& Ymonic, Et.; Etc. Qubec. A' deq prix. dfiant toute concurr.nce: $ 2,50 3.00.
Pasezlea voilr chez Victor Jh Cassagno. RuePavea, en facedu. Docteur ArmAm.nd .i chafltnt ire ur vOns era tin :aecaeil tout cordial.

4tU Re(x et it ?1rom(Vtufl. appelezvous quo 4iilot veti. dire. 'Cofor, old~6,El6gancev et bon mare fort SI oe i lOta 'stald


iE A.e.r n.


mce: Ael : e :i


A pu tous let POtits tats pour 1A satisfaction des apOtits des itat agrssaura. ,

LA REPUBLIQUE ESPAGNOLE S'ADRESSE A LA DEMOCRATIE UNIVERSELLE
Le front populairo espagnol a adressf aujourd'hui i la Dmocra-. tie universelle Un message dans lequel il proteste centre une solution du problime espagnol quI ne aera pas conditionnke par le retrait total des congbattants rangers.

CONTRE LA POLITIQUE
DE MUNICH
Le manifesto protest centre les
*I6gendes* d6naturant ce que re. pr6sente la R6publique Espagnole � et s'6l6ve centre Ia politique de i Munich qui remplit de tristesse ceux qui furent en 1914-1919 les seuls amis atlis en Espagne et qui Pout avoir des consequences irrs parables si on ne met pas fin a,,x procdds employs dans l'affuire Tchcoslovaque.

LA REPUBLIQUE DEFEND LES
DROITS DU PEUPLE
Faisant allusion aux tentatives pour mettre fin au conflit espago Ie manifesto souligne que Ia R utblique espagnole defend lea r i5 S de lE'spagne et de Iarance. 1imande l'aide pour Ie poupto esmt gnol en mettant fin kA la politiq.ue do non-intervention,

PARIS NOMME UN AMBASSA.
DEUtR A ROME
PARIS,- Le cabinet Daladier a approuv6 l transfort d Monsier Francois Poncet-de I'Ambassad, do Berli Ci iefo ,eRome oji ii va apportor !a rocon aisanco par I Franc e do a col q'te doe l'Ethi> pie.


La, methode employee par it Blanchisserie New ChinaD Ru(e Rigaud A Pktionville, pour la pi4paration du linger, des robes et costumes, done eti~re satisfactU-i aux aimables clients,


MAGESTIC


EN VUE DE LA PRKCAINE BATAILE DE CANTON
HONKONG, Mr Elmer W. Pe.
tenon informe 'des renforts chintis en nombrc considerable ont ete envoys du district ot vers la zone de *a bale de Bias avee dea indications que d'un moment A d'autre Is peuvent avoir A affronter Ie corps exp&ditionnaire japonai Les routes de Waichow situ6e A 80 miles A F'Est de Canton at Ia garde Ia cit4 in plus proche de ]a bale de Bias sent bloqu&Les ave dese xnimns et des. autobus charg6S de troupes chinoises. Waichow est. eroit-on, le premier objectif des japonais qui sent au nombre de 35,000. Its sont d6barques hier A ]a baie et ont accs iA la capital du sud de la Chine par dne bonne route.

BILAN DRESSE PAR LVAMIRAUTE JAPONAISE
TOKIO.- Un porte-parole de
l'Amiraut6 japonaise a d6elar6 que les hydravions japonais out fait 2,000 victims parmi les troupes chinoises bier et ont ddtruit 60 camions charges de munitioMq et de provxisimns an conrs d'un raid centre i.> i.,s f":r>roviaircs d



Lo~s 6i.} ts en genrai ceux qui ve'1ient plaire, ne portent par ces toml.i.s to grandes chaleurs que o crill fin. Passez (Au Monde Chic' ancienne Maison Jean Talanas ct vous sorez atisfait.


CLINIQUEV


Pr, P. C. DES?,tANGLES
ancienne fiSSOt P. Duvigneaud
(Rue de Casernes)
Consultation,;s:
4 hrea A i5hres. .0



D NGEAISON
QEI2SI


Muscles emnalor, arl t ia nl :I .-"Aei reprennt hica vite lur soupessc o tion fiorlihnmte du Lirnment do loctur 51lntt. Ii .ttitI Oet appliqucr qiteiques
,otes i lendroit etuichn1oi. Nt' fprnnes ja.ltli$ tie drogues qui risqucut de voust atiqucr Forgankrme. L'actioin bicitiaisut tc du Li.4m rm.Sloan agit Sur l. stis irs tirtrs et le scudlaseut est insttaa4t .
I-'infl'armatin tuon dohreuse s'apii, Ia congestion cI E lure dimimnu t, Ic ! cl la railcur iont
lpIrin s t.|,. te . ph:t.r' ach e. - ' "
ESLe assinurIt! soul agernenftt epidt si rsrtsin i
V4a 4 fthutneme, Uhna 4, Poltrineti Ln4mthago,
"tpllat~ur. Mgstillre. t Narv4 �'usiif:i
&ls~aaCeubatrn ~nor4. ontson. e1 tot"
f4sa ea4 Oss1.0 I tif"grni S.Ae. . tcz . .i s


k
tT


1 :4




.Y- : .iii ~i ~:i }!ii :~~~~!ii!ii i !i !:i !i ::!ii:i ::i i ~i ~:ii ~~~! !i : :i !}ii:ii ~! , !i ~!ii ! ~: ! !i ;iiii ~!i !!:ii !i ~: !~ ~!) ~~! I~~!i !:~ / !i i -iiii iii iii: ii:iii:i~~:i~ii:: ~ i.:i; ~~:� ii; i i :;: iii;:i;i~:; ~:,i~:i;i i }l~ ;i:iiii ~ll:::i;!:i~ ~i.; / 4{ :{ i{ d::: : :: :.: fr: :::::::::::: :: i2 { #b? }b i< ?ii:::: . . ::}:r . :; :;
}i)iii~~~! i !:;!!iii ii:i !.!!: ; !:ii~ :::!"/ :ii }i. i:i !i ~~ :iii!i~i:. . ~i~ !4:. % : .: ii!::
E ii- -}i2i:i~~~~i:i:i~ ~ i }:-i-:- U ~ -2F-5 ii- t-- T A=Eiiii :E iii i i:iiiih - -i i::i.: .N: .i.i


4'


On fnitsavoir A WUS Ceux a qui tji appartindra-qulen vrtu, : 1 a n jU'gement du tribunal civil.de Jac-. met en date du 2 a vrl l 193
-paa4 en force de chose:jughe,.2o. dun jugement du.tribunal civil.de '-rortau-Prince en date du 11 jan:vier 1938. pass en force de cho"a ;.jugk. So. de diff6rents accords
.Be j� j 0. le.cc .
intervenes entre.les co-ictants, il ants prockl4 Ie samedi vingt deux Octobre 1938 d s dix heures-'du " natin, en FEtude et par to minisire du notaire Hfermann Pasqtier, rue, Roux, ci-devant Bonne-Foi, No.57 A In vente au plus offrant et dernier encherisseur des immeubIes suivantso. Une propritd fends et abtisses sise A Port-au-Prince rue do Champ-de-Mars, mesurant quinze pieds de fag ade sur cent vingt pieds de proforideur, borne: au Nord par les h ritiers Jean Victor, au Sud par ]a dite roe, a VEst par Baronette Barer et iA Ouest
par Perotte et Pdtion Riob6 sur ]a rise h prix du deux cent dollars.
200.
2o('.,- Unitp. frit-t6 ,ods et bltisse s- en cetto vlie re Sait llorort", m -uant Botoze pieos de facade -sur v'ngt tro '- pieds de prof dcr, home;-' ao Nerd pan
Madam- 1xia iJ1-NoIiN ao Sud jp r ! Ci" '.t, l t p ar s1'rittens Uu[ )i''l<=s"-, '' a 0 <- I,
Ie ret, de Ia po n'it . a e h p rix, d .i . .t' - Q� �
So.-- L 'ne proli ,.' e i'n ti b�tissces sn-e a I'ori.a'm -c.' r a r-Ilonorc, rxesu rant seize' pte~d et demi fBe facade y com,'T'ri In pas'sage' COdMm I ,t" 'i e troi. .pldt (' t de rn i rt vi cinq pics de pro. .'. . a Nord par a rie S'"r i .' 'rSud par Mle i: .( " '. ,-, r qu '' de dro t

xan - . . I {issc>. P'- U otP.:! rce rue




1at'-% dl , C t'( 'A t I ( III a ' ' * . I.
, vr 1-10
5(. ,.!: .,:-.,C ; 7 1 :: ., 0 . , 11 !(. .f" ' 1 t b i.', ''' r pared ate



0' k 'l ( u j1.
j '- a lit. t Pt'-S CLIge a (tlo, ' t' i}- ' ' { ' A(': ' iO '[ ] " C 9 prer. r,, ; -Jr IUe .<. ir' quar'ante


pics dt- I , 11{ q
pietC ' , 't ,r . .ix "t' reedCs
.n . i. her ''.'r Nord par llt{,: - ,,, s.,O,, a- i.nl poc J'tc's
21 ich "" a .': UA.&1 Li1'a\ EA a :1 '-. ' ' a Igest par - ' die me portion mesore qtu-aranmte
piOeiS do Ne~rd no Sail >in soixantv I p teds di- l'IK-t t IOu ,.,t. b.rn6e ao Nerd pam' .Iti':- Megu, nou Sod pan Becihon.;m 'Lx m.'t. J. Meip", a l'Est pa. r Vi'. Su'; ai :_ t. .i !uest.par:: 4.
.M'ige, Ia tPiui,. u >' I ivrtio su- 1 rc tti. .i'r-.e paed (ie ftaqade .sun .,.t . 110 d de"~ b pco- .nd(kttr, borito" a Nor'd, o SuB ot A l'Est jit JU . tls M4'ge et al i'Ouost jar \V. Saxram ; iaIot ua.i'enii portion nxe. orc qoarant' piods ie. facade sor cinqoante' pod I Be protondeur, borttc'"nit Nti, au Stid ot h l'(cn- t 11th' J. '114~ 4et it V'Est p{tt- Wi. Sal.'tit, or l~ oinquihno ju ,t]m mo rsoie quran tfl pieds do Nod'{ :tu Sod it. vingt Beox pic{I do V'<: hla Ai Quest, borrice : no Nerd Ouost par' . Meige, ao Sod par 11. Anarat I t ii I't Ear par WV. Satinin.
dolhtr'- ()r' 200}.
6).- . Liii' propria-te sos A Portau-Pcri nu, Avenue Leuvertuore,


metorart vitt ldeux pieds de fa-ac Aiur e grant chemrin, cinquanIC deux pieds au c-Ot& opposed sur quatre vingt onze pieds de profondeur au e6t& Estet cent quatre vingt douze pieds six pouces af l'Ouest, borne: au Nerd par Lorisma Janvier, au Sud par Pavenue Louverture et it PEst par Raymond Ain6 et A I'Ouest par Esrael Plaisimond sur la mise it prix de quatre vingts dollars, Cy.- Or. 80.
7o. ne proprit6 fonds et Whtisses sise A Port-au-Prince, derriere e cimetikre exte rieur, rue P6tion, mesurant vingt pieds de facade sur la dte rue stir cent pieds de profondeur, born6e: au Nord par Charl6us. Charles, au Sud par la rue Pktion, a ll*t par Syl vestre Bellegarde et I l'Ouest par Alcsius Bellegarde sur la. mlse it prix do cent oixante dollars, Cy . 'Or 160.
'o.:-Un emplacement -Bit Portau-Prince, donnant sur la ruelle du cimetiere, (prolongement de iarue du Centre),.mesuranttrente cinq pieds de facadee. stir ]a ruelie, cin-. quante pieds au c t oppose6, bornee au Nord parAristhomnne:Sam-.: son et MXagulna Faulstin au Sad par ,,Adewe"Saint Louis, Madame Lucia-Louis Innoent'et Madame Mfargu.Ieritte LOAiAInnoet, tjA StV


- 41S rr'ttWtit~


par ia' ruelie 4 eim-et!hraet :Ai Y10uet par .,avotive Gernxrfli F4mtagne nut Ia -idse A prix de sotx nw to dollars., Or f60.
9o.- tine proprlWt fonds qet bi-tisses sisev en011ctte vle,suh Jo-. dPh Janvier,.l-devant Ptnthiivre, mesurant.quinze: pieds .defagae surquarnte et un pieds ettrois pouces do proforneur,:borne au Nord par lea h6ritiers Janvier, au Sud par Ia. dite rue, A ITst par Devine et i' a'Ouest par Clorinde Mathieux sti Ia miseakpix de cent quarante dollars.-. Cy.- Or 140.
10o.'.tine-proprit fonds et bAtisessi se ' Port-au-Prince Avenue Louverture, mesurant vingt quatre pieds de facade stir 'avenue Louverture, quarante pieds au cot& oppose stir u-ne profondeur de cent cinquante pieds en ligne droito au cct Est, autant en ligne briste au c6t. Ouest, born e au Nord par Pavenue Louverture, au Stm1 par Justin Mge, i i Est par Victor Carr6 et A l'Ouest par Docteur Tertuis Nicolas sur Ia mis- A prix de trois cents dollars. Cy. Or 300.
110.- Une propri t6 fonds et bAtisses sise en cette vilie, rue du magasin de P,'Etat, mesurant vingt pieds et dix pouees de fayade sur cinquante et n pieds de profondeur, bornUe nU Nord par Rose JnPaui, au Sud par les hdritiers Camille Louhisdon, A i'Et par Doracin@ Louhisdon c A hFOuest par !a dite rue sur la mise 'a prix de cet dollars . ( 1Or10.
12o.- e I ' proper 16 fends et
]d~ts. sse F-VPeionviide, sur .Ia
nadct ntu cctnC t ntiant Portau-Prin, Fa.agt de rues LamLent tt M1agny. rn-u raet xingt stx
'ieds ct j B; r d fade. sur Ia gira -ue rnute se 7p ci< au Cbt& opposed sot la ru!a colamr gur cent vingt pied de prolfCindeiE borne au Nord par ia rue Lambert, au Sud par 1I grant]' route, V'tIt par Marie Rolertzon et a FOuest par Eoglnie Prinston Baptistesur Ia maise a prix de deux cent. quarant.:' doiars . Cy . Or 240.
1i3 Une portion de terre sitine6 ii PetinrvilCe zur Il grand cherain I Ca' uIM I Port-au-Prince, tq1ztuel'l' -ut- Xtenacee, Iat '-7'r' o 0 * t er (I pendant "I O f'- grPtlC quart t eat born e Ii 1'Est al a grande route ty'ta -Pri cC-Put or . ]0Ce Su SuB
par ia Nati'onle ou 5Mme Deusth et an Nord par qui e droit sur Ia ai -e -rx t e+ncinquante dolars. Cy . Or 150.
A It requcte dcs s';ir's Ludovic
- c oju Alphonse AcIoque, des da" je A, MLre a
mes Philorn-e Aoq ueMaria Adioque, Laure Pilet, ERgina Pilet. Isabeile Pilet ot Pauline Plet, pruniotairts, uemeucant ot domirus A Port-au-Prin,ce sauf Maria Acioque, demeurant et domioili~e 'a l'Arcahaic e4 te a yant pour avenct Me' Lus - Viigain patent au No 1683, 2o d( Ia dame Am6Ilie Pilet, propriitatre demeurant ore domieilide A Pot-ao-Prince ayart pour avocat ~e. Vitor Dun can patont Mi fgfNo 1105, Se. d Madame x'oovo F'rar.ois Ambroi.se, do sun crai tor I amiattan 'iakoodyal, propri CtiSrc, dem-ia rant et dorm tiec& a Piionviele, ay.ant pour avocats Me's. .1. 24. Br6By ot .Eugdne Legros respectivernent parents aux Nes. 1496 et 1960. 4o. Be ta dame veuve Mariarno Alvarez, n~e Filet, des eoux Alphonse Guignard, Ia Thmnme n~e Filet, Bos siours Iuc Pilet, ,aen6 Pilet et Octave. Gabriel pcepridtai1'e8 deineorant et. domicilie.s a Pertau-P rin:ce.
Pour plus. ampies roustugneIe mtd. prendire communication dui


cabier ds darges d6pos6 au eabinet du noraire Herman Pasquier.
Port-au-Prince, le 13 Oct. 1938.
J. M. BREDY, av.
Louis B. VILGRAIN, av.
V. DUNCAN, av,

NOUVEAU GARAGE

A venue du President Trujillo
En face de tMoia
Personnel Comp6tent
pour tous travaux mecaniques Prix mod6r6
Conscience
Promptitude
Execute tous genres de soudage
Reparation de Voitures Over All
Duco,
Travaux de Forge R6paration de Batteries. ,Charge-$ 050,. Aee urez;:tu 14mB .:::/'i.i. :

an Nouveau a w
RB.,.COLLINIS:
Manager


F -- : :-1i2
!:I .Q !:i" i . il . .i "


Reservez400s.:.


Ia


Sot ruess.


COLLEGE SIMON BOLIVAR
82, Avonuc J ihn Brown

Tte5phone: 2481


LE COLLEGE SIMON BOLIVAR ouvre danrtasiquus jours %a
:epti6me ann4e scolaire, Au cenrs de son existence et grAce A h'im nense ben vouloir qui anime sea dirigeants, il a cuelili toute une moisson de succ s, Maintenant plus que jamais, che tous lea MMres qui ont consacr4 s supdiiorit6 par leur science, leur divoienent et leur probit6, c'est la ferme volonti d'atler plus loin et do prouver, par les faits, les possibilit6s de ]'enseignement national.
Adaptation complIte aux exigences de la vie moderne t d nouveau conditionnement do l'Enseignement en Haiti.
Pres et Mdres de farille, si ous voulez assurer A vos anfnt un avenir certain, inscrivez-ies au COLLEGE SIMON BOLIVAR.
82, Avenue John Brown, 82
T416phane 2481.


Le plus ElIgant


Le plus utile


Le plus raffini.


L'Eclairaye

.Le plus discret


Le plus pui ssnt


Le plus pMrait,


Los Moteurs


Les plus 6conoin

Les mias catou.












COIPAGIE NATIONALS
i .

(0 1 1 E X T E. 7/.= �.iNI. ? .;;

128 ho P .

PorN;.-Pnm. . .:.


ae Pierre io. bells, Joan m~ Pasul 'Antis avete occurs Ae $
iO.lmov te :- Cava :Clement -Fnqe

Dibache 1s .Oe
Aprse du 4ll1 "I AU SERVICgj line r6ailsatlIon
Un film d .pit avec Pierr mRict Korhne de la. .om Suzy Prim, Roger 1 Astor. Alcover., .A .Une intrigue .extr
tient le spectateur ei trag6die d'amour,,
Entrde 1,10. R is:


A heures 30
Un grand filnv Po LA MAISON IflJ;I
d'apr~s le c6l'bre rom adapt& et realism par


DISTRIBI f1 Rgine Vallandrit (31 tel) .
Marjory (Georg" liua Henri Corradin (Ja.: rennes) .
Julien VThiandrit- .e man).
G6n6ral Bettigny.(PeA Christian eVillandrit-0 Povee)). et Rudeberg (Balpetre*,
Ce film adntirablemet ra revivre pour Ie Plai~i tateurs Ies aventures .n. de Julien Vallandrit, sea tement d'un crime dontli nocent.
En Premiere Partte.
Ut documentaire frmu LE VOYAGE DES $. BRITAN NIQUES - BN)I Entree 1LiD . .et.:Wi Les aimables cleta4& avis~s que les ca . vent etre prises avant4 le dimanche, passt ctelb Direction vendra touteS l0 qui n'auront pas 6t r. da ci pour @viter i'enoibre

PARAMOUJW


samedi 15 Octobre 9
Uinimitable Fan.",
dons
LA PRISON. -EN I

bon emur en assistant '. ordinaires aventures M. Iesoe d6battent BA i; 'troupe d'artistes qf i. pour notre plaisir co .com6die.
Entrt~e Gkn&aleG4 Sam&ndi 15 W .t1 938A
Talla Birell:.Movyu Ralph Morgan. Bans NAGANA
-LMe Production VWVM

n6 par les indig&. ?sTso qluipropage 1"
somneii --NAGANkA* admirable qui nos ri6 g ere et e . . .i. lo- p . jtourmerits par lesi4

tu1 ,eutent doMUC
. E. � nt . .; ::.li : t-'



Luc onBrroux dons I
'flACCAflA

.arne satire sut #$ smlo "o1t~u Itolfil


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . .
. . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . .


I des.


4

















do Ita:


d'int6 r6t gonrait


Marc ONCY


t flgux COPilNI
*D ~ o jftW36 lone
111 P" an -'trIx,]
r.,liea Dve rnAbte vo

! j.ei quoriste Edonrti.d jals? J 6al 4t4 eb e1 l bi

Ibele iror mon Dial;
puI tquel ehtzrmalt gpr-I eovvo4&! vouss ort do Ia
- w.i* c'eat doel navi,

jtpt fecounmsT. tar. t'.ea ii dopreile dans dei grands n

u:prmesM alore defn parlors pzvab, en SommO, iI a tpute $w de liqueurs. 11 a ran., . n t, a prunelle v wntudet , patP etc Voa-te le pls tht ale :i ts veux 6? nuver dc Is
*Praontatiom, dit bone quw.atin touted une gsmwe de bon Ki jly connait bln et as dAle _pour sea aimables at&. Enfin, pour d'autree wigumenta, vois Sunon Vieux, kaie du Centre, Mme. G. Roul tetnt d'aixtres. Cells vaut ii. paine. Au nvubt. Vienxli



'AU NOUVELLISTS ET A
LA LIAISON ROBELIN trouvera:
*treet simple de CapaCit. Wtrevet Supfrieur de Capacitt e aCertficat do fin d'Etudes Sesl1assiqhies (26me parties) t do Licenci4 en Droit.
-- - - -- - - -- - - - -- - - -- - - - . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


M�AITES� ATTENTION

LE BAZI NATIONAL

bRe UNE FO0S, s'enorgueilLB ILPREMIER A oftrr A .te t au Public les avani4 NOUVEAUX PRiX d& 't.de t'Accord FRANCOpour ses rayons de:-tiw lea plus en vogue do--


&OLSSEUX PAGN .
URS de I fameuse MX, risart ,.


mar-


devez A voua-tn~mes do 1103 Rayons.





"SAVOY"

rtRESTAURANTI


'lfirmer Port-sat


POUR t lNE MEILLE IYRE HYGIENER PLUS�DE SURETE PLUS. DE CON'ORT


Servez-vous' du KOTEX reconnu -dans I tmonde entier cornme offrant la meilleure protection,


DON N. MONHR
Rue Roux


Distributeur pour Haiti


-am------


Part of the


-rhythm of action

the pause

that refreshes


r: :.


PortaauPrteKHaiti:
RWAStMERIB DE LA COVRO$4NE8.




't~te 4r4 flitot6npeut trouvT, a Venue tie / N fle ies gplants do tabac An ptI 2:&- 4urdts hw> millier, Phone


KELPAMALT
Product A base du KELP, plante marine contenant tou. tes lea vitamines. !n vente dans routes lea fipfmljeqd suuo


POUR VOTE SANTE


Si vous souffrez de 'ampareil digevtif, ou si Voust sentez Lne d6 bilite quelconque dans lcrganisme ,c ratez pas occasionn Ci evous mettre A 1'usage de Ia Farine xQuisqueyan (quinte.ssenre d Ia banane Troglodytiq'i') ou banane Grand Vincent.
Madame, noubbez pa5 tque la faine QUISQUEYA ;t unm agent actit qui excite Ila croissance des Us chez les B6bds.
. . . . . . . . . . . . . .


CORI)ONNERIE
)IONT C \RM CLI HYPPOIATE R 7 JE)Y
Grand'Rue No. 1:19


Annonce o"Isa bienve ,KAnte clientile qu'a 'occas io(I ' ci rentte' des classes en Octobr. prochain, elle trouvera des cha.,,,;oure,; pour garqonnets et filetcs,
Avant dealer ailleu,-:, tm e .sltc s'impose A ]a Cordomnerie MortCaMnel of vous s rtirez satisf:iLt
Demanded .-ot o ,-.-. -pnmm ----.
des Nu-Nile Pt La- m-Strait.


GEOGRAPHIE CHAUVET

La 66e Edition de Ia Gtographie de Ia Rdpublique d'Haiti par H. Chauvet, adoptde par le Dtpartement de instructionn Publique.
Cette nouvelle Edition revue et complete est, en vente depuis le ler Octobre chez Robelin, .A AAbeille, A In Librairie Nouvelle, etc.


PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince.


A ISAINTUfAURARt W :.n:.:t:: bt:: 17: .: O.d. .:.: .:.:.:.v


JLa �4te.414ie SaIt-Otrardprom4t I W tre b-rillamment., eiilbr&e cettai

Void .:horraire des messe .
A 5:.heures A.-5 1/2 beureq, K6 heures1 A:: 6: 1/2 heures .: .::.:
A a heures, granndesse-prtsld.o par Son Excellence Mgr tL Gouaze at era.dite.par l eSup6rieur dun Pett --Stminaire,--le-Pore Cork; et le sermbn do circonstance sera prononc6 par le Curt de Ta Cath& dramle le Rtv, Pire Richard.
xxx
A 8 heures moMs un quart, on procdera A l'ouverture et t la bin6diction -de Ia nouvelle route appele Avenue Belv6d re St-G~rard.
Nous croyons savoir que pendant 'inaugurwtion de lAveue, ane surprise dun des prestigieux et anciens habitants du quarter sera r6servde aux assistants.
Dans 'aprbs-midi, it 4 heures, procession suivie du saiut solennel du Saint Sacrement.
II y aura concert la veille sur )a place Jtrtmie par la musique de la Central et iT jour m~me etle jouera pendant et apres Ia messe.

AU SEVICE DU TZAR> A REX

Dimanche s.r, au Rex. ne salle densecU .t elthlouslaslc-t applaudissait *t ttnrmphd ie Vera Korine
. iiPi' -Richarl \Viri cdans la remaiO aijtphC dPii-Uek;n francaise .Au �erxVce ti'fro
Itc,t (p t entturs c( .! ti'tU.M (tit. cet to. nase eci. ',fl- gfraqdi.e.4',
cf' - .able.aux . O. tt' Jr !a








lant('0 dplt. Kavan u e.
LeV "illzriitautiaL'iu> et n 1u1xtPlat. H . " .lZt'TT. t;


iti- persoirages dii .e film qui tiesqnc at rafctctnteparks pencores 6k- Ia(s rpifx i in rl






L'ADMIN tSTRATION tUWAILE
DE PORT-AU-PRINCE
ET UffYGIENE DENTAIRE
ETtat den travaux effectug, durant hUil: aver atc eprmr-i19n8, par let ~ltp t),t.t~ter o Isubfan

Ptiuentsonaigns 2.15Cfim u
Etinraiictions 205t mnse

rye 9 e





Tueus tavune osectues, d2 rantsitc malaidr epmbe19g

Paiments 1og~ 4


Aasemes 217


Aaronj txes 10


Ane.tui. conduotive 103


. .



A�RA:: � .COE� . T " .et .CAb"
INFLUENZA, AFFECTIONS nc-s.POUMONS
PORT-AU-PRINCE. HAITItUr bPS PROViNCEs,


DEBILIT9 FAIDLESSE


111P.11 1 11 11111% Imalgoll
















Smotto maintteitrtt sine les La, it eat tonjousotS eU ci pa. lea forts ot raiseR.ElqAN.


~iiuNii i i


(Suite)


LIGUE FEMININE D'ACTION
SOCIALE
CONFERENCE DE
Mile. MADELEINE SYLVAN
Mademoiselle Syivain de retour
4es EtatSUnis oil ele a fktudi& spiiciaiement l'organisatien sodia-.
le des eommunautes americains a rapport o v ce voyage et de celui qn2 -flie a idfct a Iexique, anoe fiche mo .ssoa ci'.bscerxatiens: et d'0x1)OVIefl O l t citenoas fera part t IflCn cuiiftrroce qa'olie prononcera le samedi 15 october, i 8 heures P. M., au C(rcle Port-anPrincien. La conference est au protit des kcoles du soir do Ia L. F.
., S. Entree gale. 1 gourde.

ECHO 1, E UORAIJ
k
Le diman h 2 (c-obro dernier,
jour de Is zi do 5:',. Thrhse de ." hv ,ii f .t ti P
l'Enfant Je, s. m. ma:1fstl"o

Ic patron age i: Re-,.end Pre
Lestrohan, Cr de la ]'aroisiA:
Mesoe soti , en;le i sfept hiures
et Mrmor du Cur' exhortan, les citadins 1i dLfendre la fo_ catholitu (doos frircs dos campagnes rnonact'e p al lit . . ' A cette occasion, une association de dtfene cathoflique a mt6 fundc,e le inime, J1r par le P'.cc Lestrohan et le Conilti de I)irection a k6 6iu
comme snot
PiM'rro Tardieu Pretsldent
Ville- arlis Fra neol : Vice-PreLafayet te Edmond: Tresorier; Deslandes Berry: Secr61aireArehiviste.
Dana I'apris-ntdi, procession solennele oft IC> raidess d Sainfite
-----.-.--.--- Thdr6se furent s-,- . .ar des
jeunes files. I( cnrtege <(, rendit A cRoehe Crases on oho: pe litres La~real ditos,
La to)te terains par Ia B~nitdieti�. K Trits Saint Sacrjient
et i'Ad'us du Soir.

ENS'EIGNEMENT RATIONNEL DI? DESSIN PAR C11. LALLE.
MANI) (DES ARTS APPLIQUJES DE PARIS)
('ours We I. e o~~ ] pocti, i Dessin
(doimtral, ])Yet-ralion lonate et aJiTYaitl, i1o.r de lArt-Aquarelieto cijintat' it [tIuile, Croqui.s anathe'miqoo, 6rude dos styles. Appoat ( duW desin A i'Imprinerie, Ia cci an qu~tt,, ia mode, I'ameublet� . e t. Is palYicito-, etc.
Pntarcnt s soucieux de 'avenir de
yes enfarts. Laits lear approndre
to dc-sin.
35 Av. Laftour dua Chimne pre~s do
Ia rae Capois.


CONNVOCATION
Les Actionnaires de la Soei6t6 Haitienne de Spectacles sont convoqus en Assembl~e G6n~rale te lundi 24 Octobre courant a 4 heures de l'apres-midi. Cette'Sne se tiendra atx bureaux do ]a Soei4tC si. 'l'6tage de'laSoci.t6 Haitienne d'Automobilew
ORDfE DU: JOUR .
.L- Rapportdu Trjsrier;
2.- Renouvellement tin Conseit
d'Administration;
3.- Questions d'Itrat Gn !alI
Port-au-Prinee, be 14 Oct. 1938.
'EICNEtS, MNarel GENTIL,
prisldent. Tt~eorieL.

Sflr-Adnnstratqur.


COGRwitSl41tVRDUCATION

La .ter C ngrk s amfriain tis AMutisd T Eaucation de. BuenosAires a eu lieu le-rcois~eer AUi t nii'i W dun grand snce' s sn ciation tiles niembres tdn Corps En1seignant et MW L C. Lhf'riaonut. .&ik invi-Otes A cet important COng t:: : : :::: : : : ::::::: ::: : ::: :::: :: : :: : : . . . : : . : : . . :. . : . . . . .:: .: : . . . . . . . . :. .


Mr: Lhrisson, epshe seit failt: repitaeuteftar ieDri. Aifredo D. Cakcagno, doyen te 'a Facult6 "des .maniste e VUAversitO ae: Ia Flata, tie l:Agentine,- Cest une haute p"rsonnalit6 scientifique da pays. .::
La question d'Education pr6occupe de nos jours tous les grand Hommes. Le Dr. Calcagno a promis un r4sum6 de ce ongr's iA MLh6risson. 1 sore communique A nos lecteurs,


DECES


Nous avons appris avec peine la mort de
M. Emile Remusat Pierre
gurvenue aujourdhui, A 3 hres. a. m.
Lei fun(railes auront lieu, demain apr6s-midi, ;h Sainte-Anne.
Not sinceres condole'ances a sa faniiiV'.

Noes apprenens au moment de mettre sous pressse ia mort de
M. Paul Cervet,
survenue Ce m idi
Les fun6railies, stront chant~es detain matin, a 8 heures, t h1Eglise du Saer6-Cwur.
Maison mortuaire sise en face du CerCie Bellevue.
Nos condol6ances 4 sa famille.



PETITES


NOUVELLES



A Gros-Mrne on a aCcueili avec satisfaction ia nomination des jeune Normalicn z FraneilIon Jean et J. Dupuy come Directeur et professeur de YEe>ol Cde Gros-Morne,

Notre confr re Lle Courrier de I'Artibonite intorme qu quarante cinq journablers travailent actueeineent ses le ordres d'un Ing1nieur de la W . E. C. tia restauration du grand canal de l'habitation ,La Riviere>> non loin d'Enn ery,

Pour faire de bones empiettes, on n rrnquc jamais de passer' A l'Epicerie Bailly, site ' la Rue Bonne-Foi, oil se trouvent lea meilleers produits alimentaires.

Toujours dui imne confrbre
nos apprenons qutun veur p6ntra dans une des maeions de la ville et apres avor vi.sitc la euisint ne t rouva do mieux A faire que. de tirer h liii les draps dent &taient roteCOiivent esIla pe~rsornes tranquillement endormies. L'alarme ftu done et te filou prit Ia fuite.

Contrairement it ce qui so passe dana le Sud, la r6colte adu eaf6 s'anionce tr's faible dars l'Artibonite. Les Iivraisons turdent it se faire.

Los connaisaeurs, en g~n6ral lea 6l~gants n e portent que les ehemiRCA CLAF'AYETE,. lea plus belles et lea plus durables d Ia Place. Fakes une visible A Ia Chemisnrie Lafayette eb wars trouverez gaZement des pyjamas, des calegons, etc, et vous serez .satistaits.
Uine visite done s'impese .-.

A Ia Prison dies Gonaives, Je nommC Abraham, aceusf$ tie: meurtre a tent de s'enfuir en brisant


the par lea, acteurs ma faps

La grande )Mai*
et Cannons Ford qui Lacroix 'tient ie r, tocyclettes tiedIs a' duian*. Cette inA s6e premiere do

tin prix 4p~elaI
-officers I:tart-. - - -- -- -- -- - - ----- - - -- -
O necommano ;ses A l'6tranger. L DERNE, 91, Rue 'Etat qui s'est sp
abrication des cab cravates, etc. offer ehoix complete de n mises.


LA ROUTE GO


SOURCES-CE


4 d0lte idu c w ma# 4aWutornticn d os trtn4
re aura!6tW Ar6& Ie service 001*' p e- iel'nlnltratlofl Lcalt 4" N, itur es dre' e et'era'parvenr A i'ln'! It' te :.; Abel .nieur ui LIaura pr&tent e ot sit .e.vbir leg. Mb.ga6.le pan P0Yac �pagnan a.
~1Muaemarque'bonle itu porfalignen~nt A parqfle a 4t6 e" s- ye.iMgyIs courses ".ute par le dit Ingfieur oa
Arebiteete d'acquitter' ce borde+ eat r6serv6 aux reau dana lea 48 heures, une con-, ded'Haiti. trainte sera dcern6e centre lul'
dns leas formes ktablies par Part: e-plus de ehemi- 13 de la Lo ldu 23 Septembre 1935 E BAZAR MO- sur l'am6nagement des taxes com du Magasin de munalos, sans pr6judlice des sane-I iecialis6 dans la tions prdvues dans Jeeas ol lea epons, pyjamas, travaux faisant l'objet de la de-: :e au public un mande d'autorisation auralent &6* magnifiques che- entam6s.
Art. 5,- Durant ]a procedure,


-'Architecte ou l'Ing6nieur en fau- ' te ne sera habile A presenter au-,
cune nouvele demand d'autorisa)NAIVES- tion de construire, ni A signer aucuns plans devant accompagner paIAUDES reille demande.
-.Art .G- Le nr~e ent arrtki abro-


Elle eat au trois quart acheve. Les parties les plus, dang6reuses sont d6jii r~parees. Et des automobiles ont pu arriver A SourcesChaudea, sans encombre.
La G. d'II. pursuit ]a r6paration de cette route avec beaucoup d'activite. Bientot, grgce 'a cette route si utile pour Ic d6veloppemert de notre region cette station pourra recevoir beaucoup plus de visiteurs des Gonaives, du CapIH, itien, et de la Capitale,
-Le voyage triumphal du. Roi Georges via Paris le-dbarquement A Boulogne, le gala de ]'Op6ra, le banquet de Versailles, la rkeption A. iltei de Ville, Ie d6fi1 de 50.000 soldats francais: Tel est le Path& Journal de la s6ance de dimanche prochain au Rex.


ARRETE COMMUNAL


En attendant d'y revenir, nous publiens ci-desous l'important arrtf pris par l'AdminLstration Locale de Port-au-Prince sur 'alignement dcs cl6tures et constructions.
Vu Fart. 28, paragraphe 15 du Dcret-Loi du 19 Septembre 1937 sur l'urganisation des Communes;
Vu ie )eret-Loi du 22 Juillet 1937 san ]urhani me, en sea articles 29, 30. 33"
VI.'arret. communal on-date idu 22 Jun 1923.
Considerant qu'il y a lieu de rendre plus aditqfatel a taxes d'alignement et d0en asurer le recouvremeat d'o? wianiitre plus effective;
ARRETE:
Art. I. Le droit "' payer pour Falign:emn: des clftures et constructions dans es limites de Ia VilIe de Port-au-Prince demeure ainsi ktabli:
lo.-- ("l161 Ares:
a) pour Lne proprit6 mesurant jusqu'A 9) metrs e facade G 25.00
b) POur aie propri6t6 mesurant jusqu'aP ,8 mittres de faqvade G. 50.00.
c) pour uine pnoprite mesurant jusqa'A 50 mhtres te. facade G. 100.00. . . .
d) pour une propri6& mesurant plus (t, 50 meitres de facade G. 150.00.
2o.- Construtions en accotement dte Ia Rue:'
a) F&L&(toerzdscas~e par m6tre G. 400.
b) Parade d'6tage, par metre G.
4.00. .
-. Art. 2.-- Pour lea constructions ayant Plusieurs facades, en bor'dure do ea rue, l'alignement sera peru pour chaaune d'ellew.
Pour leo proprikt4 d'ang, le droit d'aignement- sera udcul6 pour chacuno de leurs fades, soIon le$ catZgories ablies al'art.


ge tous arrt6s ou dispositions d'arretes qui lui sont contraires et sera, apr~s approbation de Ia Secr6tairerie d'Etat de l'Int'rieur, ex&ut6 A la diligence des Agents de l'Administration Locale.
Fait A '1itel de Ville, en s6ance du Conseil de I'Administration Locale, ce 28 Septembre 1938.
Le Magistrat Communal,
(S) R. BROUARD.

Les Assesseurs,
(S) F. OLVILLY,

(S) Chs. LILAVOIS.
Vu et approuv6:

Le Secr6taire d'Etat de l'Int6ricer,
(S) Ch. LANOUE.


ECOLE SPECIAL DE
STENO-DyA. CYLOGRAPRIE Reconnae d'Utilit Publique
Angle Rues du Centre et Miracles
TO!hpnouc 2620 Port-a u-Prince


STENO


DACTYLO


COMIVCABILITE
Le seul kablissement jusqutii'a Port-au-Prince ot les prescriptions techniques surd nigoureusement appliqu6es.
Une rduction a te faite au t rtf gn6ral des cours pour tenir corrpte de la rac';6 du numraire. l~etnwA.r P!opeetus.


-CLINIQUE


Dr LOUIS HIPPOLYTh
Mdeiine G-ifMle
Phone. 3873
CONSULTATIONS:
Chemin des Dalles - 7 A S9 aim.
2 I/2 A 5 p.M.


Service tde luxe an Ualtien et NewYorl
I~parts r6guhler;K TIEN teus leaSJew
DLet an-iv~es Land:::::':: iidat :in


.PROCHAJNS


CAP- HA? SANTA ROSA.

SANTA PAULA: SANTA ELENA SANTA ROSA' SANTA PAULA
SANTA ELENA SANTA ROSA.
SANTA PAULA SANTA ELENA SANTA ROSA
SANTA PAULA


15 22 1 .9. 1


PRIX DE PASS)


CapLi-tien-New-yo

l&re Classe: Cabinet extirieures,
minimum . $ Cabinet int6rieures,
mmimum.$

Pour tous autres renseigil s'adresser A:

H. CIANCIULLI &i

Agent,
Cap-Haitien Phoo


MARVELA


DemandeA votre Cordom
MARVELA
Ce produit change l aequ.votre chaussure selon i a66 vous portez ou selon votre tume. Toutes les couleurs.iY pris or et argent.
11 ne craque pas et laisse t inagnifique ind 16bile male81 it rend le soulier plus neats'i fatigue.
Demandez MARVELA et. vous habillerez avee 66ganei monie sans avoitA de6fer 10 pairs de chaussures.-.:
Une seule bonne paire you fit, grAce A MARVELA.
En vente partout.
HYPOLITE JEUDY,.
Distributeur.



A Ia Pharmacie Camille on vera )a cr~me dentifrice Sq fanieux fortifiant Glyco ix toute une var4t6 d, pJ Majestic.


MAG I9 TIC. "


Librairie ouvel
La Librairle Is leux s.orth.


(Maison de Confet).


POUR LA RENTREE DES ,CLASSES.


APPROVISIONNEZ.VOUS A LA L18RAI�E NOUVELLE.


�ursL :PAPETERIE.
MILSE LIVRBS OLASSIQUES :FOUR :TOtS?:


tin barrean tie sM elule au moyen jlet, Paragraphs e I LASQIE:L ea Meilleunt lvres. t:i'une lme, maige fut nttpO j Art,.,- L'Architecte ount i -.Classiques Pour ?ous.* F ls qulqtginiUr qui a .signi tne demandede I ' I.roa. . -.,
I '~ AISO Pu M~lZ~jhs ,autorisation.tde cisito e a P~ tioun air sm':--------------.
plans ~ grant tt demsth. Memento Larousek. .A I:cmi sore repr~ent6: aix flex J::ifrmant:ide :eat: reaper * va-A-vie ie is f Di tonnaire A alogique' .'.,; !ate ie plus grand tlpmhe CZU SrC on crnunaleAtn paiement des jDictionnair' lonras*Ac. .mathjue dol *Ia as e luvre boir- flits d'alislrnnt tlclonaln doIe anaErn ,
gA'Oanrs


K~~,�,: Uii:::,� :~:: ,: ;i: ,,�:i,


1


BERLIN R HOP




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103467datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date October 14, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03467000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince