Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
October 12, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
This item was contributed to the Digital Library of the Caribbean (dLOC) by the source institution listed in the metadata. This item may or may not be protected by copyright in the country where it was produced. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by applicable law, including any applicable international copyright treaty or fair use or fair dealing statutes, which dLOC partners have explicitly supported and endorsed. Any reuse of this item in excess of applicable copyright exceptions may require permission. dLOC would encourage users to contact the source institution directly or dloc@fiu.edu to request more information about copyright status or to provide additional information about the item.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text























Oid Oe O pur rout.
enierent leg. tflWBUX Is
.geu. 0 mm
> ,: a a pa n UIn te me
ganleCS 0pre6drites. Vest .0P .a pr'serce du.chef. ta aactancien Mgig4chaque annte, it pareid'e $ettrehausser Il solennwtont r, on a eu le cabSteomnt. Monsieur le Secr'r.tat de I. Justice, appeGRAND JUGE, en a pror 3X prepl&prise de conec.I esagistrats de tous orhcKOurs prononc6s en cette,1ii snt de. vritables mcirIm4iires, si on conside.re I4gntes p6riodes, Ia forme b1*d eleur fracture. Mais, kistsse . nWont-Sic pas e dans l'enceinte! quelle mlmi s&ire n'ont-ils pa.

.ute, ont-ils t6 tos acpar des ovations., des bra4 soudain, se sont perdus i rofondeur des conscie,dsties et indign6es. tre avis, ces bravos s'alifficilement aux graves p.ro*oncees, en guise de r6rhident de h Cour, apres )a IV 4'uWage,. i'.pi semp& arloer de la force qui o-. meade. Partout, la force nsbnr te droit et l "justice. ea'plief les engins de

#aue jour, plus perfeciot dein6s a jiuguler ta AiM Que e'ktoit trM trite. ait: devant Sol, lea petts

*#Cpwrls, croyaient devoir
*A l f*e pour faire trim.

thdn:a as& A ehaun tde o maiter. fl.iction de: beaucoup, c'est .e .la force .brutalo, a St un burro.
AIOV)a justice a sea retLes tOmmres no m~rnet uue. XC'est vaus, lui dimi qui avez instruct "mi'. couttre et mes deigts A 6e0 s'ecrlat, ii y ad. a h.ol, ;l.un des. pa grand Sde PEglise.
P4 te I4 justice ne saurait R tte, &s assises out jn~ur Wt ies vdrit6s 6ternelles. Woar. 1'hypocrisie, I a. iItt,, Coi'::imie lea itoJ0nnes: aut

1 otr :los ames :fortes,. eu.


Majesttkpour dominer bientbt le

It a6 4t6 ign al6Istcrene pcs
que totale des affah omMercrialea,~ ~ ~ ~ r U le.n:; e& uge% a& CO . urs do l'ann6e judicitire, t-Et ii taut computer que dans ces 46 affaires, se trouvent compris &is jugeme .nts.sur incidents ou siricomp~tence.
Cette carence est indicatrice de la situation d'sastreuse qui sbserve dans l'ordre 6conomique.
Les moins avises croiraient, au contrairO, que la deroissance des process au commerce est fonction de la prosperity, caest-A-dire, que les d4biteurs, les n~goeiants s'atquittent promptement de leurs obligations, grAce A-lIs rapiditk ds recettes. Pourtant, les soucis de tons ordres qui assagissent les commerqants, en butte aux diffi. cult6s diverses, leur imposent tzne force d'inertie qui s'explique Pu faith que, poursuivre en justice le d6biteur, c'est augmenter ses ennuis et grosslr le ormpte do Pertes et Profits.
Sans doute, obtiendront-ils In contrainte par corps centre te debiteur qui ne paye pas. Mais, ils oat acquis la triste experience, qu'aujourd'hui les d~biteurs payont leurs dettes en monnaie de sine. Its offrent leur libert6 en co-npensation. Is tentent mime des d&marches aupr&s de leurs crdancier.:tpour -tre 6erouhs et acquitter, enfin, les lettres de change ou billets A ordre, en passant un agr~tble trimestre la rue du Cntre, o usi reprennent leur force, grtce A un repos complet, amkrag6 de douches, de gfteries de parents, visiteur., de raffraichissantes limonades, et de bonnes lectures. Voila done Ia cause de cette
--cwrerne--do---procis--au-commerce.:
Le Prsident du Tribunal de Cssation s'est demand at, par hasard, les gros d6biteurs s'acquittent plus religieusement do leur. obligations commerciales que Los petit, tapt donn ole faith frappart, que la justice dc Paix g 4o4n& dans son relevk de dclslons, environ 400, d'espkces commercials L',n no perdra pas de vue que la comptene de la justice de Paix est imiitte a un certain quantum, quo lea billets 'A ordre et lettres de change, ayant gbacun une individualit]6 propre, et pouvant fair lobjet d'une poursuite distincte, lc craneier, porteur d'obligations de Or 50, on de. Or 100 pr~fre ynieun .ei appetor A Ia justice do Paix. IIl po" pets aiskmxent 6prouver Is sotiivabiltitA do. son delnitettr, et cette justice: quait obtiont nest. pas a,.ia:si :dispndiouse quo to serait ceO:,f, idu t ribunpal civil, jugeant en se~s ;iattributions. .ommerci~les.
7 :. : . ? . (A. aulve .


. . . . . . . . . . .


CORAMINE CUA:11.
Non flMos6
neant &*rglque nntoxique tle ecur des vitilardste 4, des convalesceflts.


"'X HiAITI


0ECFS

w. NoUs aont la douleur d'annonc Ia moat u jene
Frantz Duval,
ftOt do deux ans,
survenue ce jourd'hui a midi et de. . . . . . . . . . . . . . . . . . . -. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Le fundrailles auront lieu demain aprs-nidi ala Cath6drale. Maison mortAuaire sise Rue des Fronts-Forts, A c6td des Frnres Audain.
A sa famille quece deuil afflige, partieulirement A' notre R6dacteur en Chef, Max Duval et A Mine. M. Duval dent le:ddfunt 6tait le fils, Le Nouvetliste: presented ses since'res condoldances,



L'OEUVRE DE

L'ALLIANCE

FRAN CAISE


Ces inois derniers est mort it Buenos-Aires, 1N. Henry Saint, President de l'Alliance franqaisc de l'Argentine. Le regrett6 difant 6tait trs appre6iP du bureau de I'Altiance franpaise de Paris. . a beaucoup contribute A distribxer targement l'ensei ement do laan. gue franaise dans ce pays de largue espagnole,
NI. Paul Pai;saud, Vice-Prsident de i'Alliane et-Mr. Peyron--ton, ambassadeur de France, 'a Buenos-Aires, ant rendu hommage A .,a mtmoire au jour des obs~quues.
L'Ambassadeur de France a rappeld Ia ferveur discrte et per. seveantede- I1. se aint-a-senviCe de Ia Prance, de sa langu e t de son gdnie, pendant les quinze anneos de sa prdsidence. On espPre qu�ea< belle muvre continuera a une heurei ot*oie est plus opprtune, plus nkesitaire quo jamais*, Paix A 'me du ba ouvrierl


De janvier it juin 193, I'Alliance fran~aise de Paris a reu plus de 40.000 francs de dons en esp0ces, sans computer les dons en tIivres et le verse enti des Comitts, Le seu Comitti de Guret, dpartement de Ia Creuse, a vers6 cinq mille francs.
Los subventions envoy~os, A beau coup doe Comitd do i'ext~rieur par Ic Si~ge Central so, sent dclvtoa A, Frs. 307.124.64.
� En r SaunxP, Is. situation gdndraIe do !"Allilance frantaise pour t921 (France ct. rangere) est do " Rocettes. Gts F. $.659,354S83 Ddponses Ok's:: 4320.778 A.4 .

Encaisset F., 4,3S$,$16.36:
au SI docombre.-1937.: .".


SEneHaiti, c Gomit6 Haitin ide IAlliance framtaise failt un eu ide besagne avec .tr s peu d'argent. It luilfautdteidre, multiplier, appir-o t lon!dir son: ac~tion.Pour A.i~a.:!l 11faut.
do " resles attend es gn~rositUs priv6os etdo Is.munift'

MUM Snnntt roiL


6a,4* pute)


12 OCTOBRE


Aujourd'hulirWarque te 446ime anniversaire de la D6couverte du Nouveau Monde par (Christophe Colamb. %Un coup de mnon patti de I caravelle de Amiral annonea que la terre 6tait en vue, Le solell levant.fit d6ptoyer,.aux.regars charms des marine adoucis et attendris, uno grande ie couverte de forfits luxuriantes, nonchalamment couches dans la men irisee de mille couleurs que Vclat solaire y projetait obliquement de routes parts. C'Utait tune des les des Bahamas, te Guanahani des Indiens que Colomb baptisa du nor do San Salvador. Le Nouveau Monde 6tait de'couvert.
Ce grand 6vement s'accomplit le vendredi 12 Octobre 1492.

LE JOUR DE LA CULTURE
AMERICAINE A LA
RADIO HH3W

La Lgation de Cuba invite le public A doter V6mission, qu'A l'occasion du Jour de Ia Culture Arluricaine, sera offerte domain 13 octobre i huit heures du soir, it li Station tH13W.
Prendront la parole Son Excellence le Ministre des Relations Extdrieures, Monsieur Leon Laleau, le Repr6sentant de Cuba, Monsieur le Dr. Ricardo Sarabasa y Gonzalez ct Monsieur Pierre Moraviah Morpeau, Consul do e'Equateur.
C'est tne transmission qu'organine l'Association de.4 Ecrivains et Artistes Amricains, Institution offieele, ayant son sige A la Havane, Cuba, et ne fidiale il Portau-Prince ainsi que dans chaque Capitate des Pays do 'Am4rique.

UNE ECOLE DE MUSIQUE


AU CAP--


On croit savoir que bient6t leg membres fondateurs de t'orchestre symphonique du Cap-Haitien ouvriront une Ecole de Musique pour lea dames et demoiselles desireusea de se perfectionner dans ee Art,
Tous nos compliments aux auteurs de cetto excellent initiative

QUELQUE PERSONNALITES AIERICAINES VISITENT LA CITADELLE
La semaine dernibre 67 tours. tes qui avajent pris passage It bord du steamer tSanta Elena2 de "a Grace Line ont visit la CitadelIe du Rot Christophe. On pouva't remarquer Iueoques personnalit4s amricaines entree autres: le Dr Thugh S Cumming, ehirurgio.n .gn6ra) en-retraite de UL. S. Pubic Health Serviceot Directour dol .Bulletin d ta OOfficina Sunitaire Panamenricana, to Dr, Edward ., 'Ernst. Apres avoir visit Ia Citadelle quls ont trouvde magni fi
Iquo UeteA distinkuds visitours qu'ac.eompagnient. to Dr:Le5v0que etC. Lous Mercier Drirent partR une petite reception organ iske en ter honneur rA P 6pital Justinien.

L'EGLI-Si P MODE.MOMT.-OrS

te travaux:; do ontruction Jo l:.Egb de Mont-Roums so pouraui venlt akctivemelt PFt biontlet Mpnt-


Rouis, ce cohi int6ressant du pays et qui compte une assez dense .ppulation catholique aura uno 4Agli. se dine ec nor.

LE CAP POSSEDE UN TERRAIN


DE SPORT


Par l'intermni aired do Commissaire aux sports, M. G. de Catslogne,l e apartment de 'Instruction Publique vient d'affermer Ia proprit6d dite cGrand-Jardin,,pour ItFablissement d'un terrain de sport. Les travaux ndcessaires a'crent entrepris bient6t,


DANS LE N.OR!)


Le jeudi 6Octobre, arrivaient au Cap ilngnieur Agronome ei Chef, Jrraux et 4 ingdnieurs gdnlogues do In White Engineering. En compagnie du Prtfet-BEliard, des ingdnieUrs D urocher, Mangons et D' Meza, Ills visitrent ha plaine du Quartier Morin et I drainage de La dite ptaine, la Plaine du Nord, la rivire Galiois, les Usines Larue, Milet el Dondon.


I E(.RETS-ILOIS


Le Moniteur du 6Octobre contient deux d&rets-lois' fun assrant le paiement des intrets et do I'amortissemen t des enmprunts dt' 1922 et lautre rdtablissant les Tribanaux de Paix-des Communes des Cayes-Jacelo et do gassin-Bleu.


ECOLES D E LETTRES


La rentrke aura lieu, comme Ian pass, oIe 3 novembre prochain. Des 6preuves d'Histoire contemporaine se tiondront ]a semaine pr6c6dente. Au cours de I] prochaine annie, les- tud- s do p il ogi--.d.'a.th.pa-sociologic pouront tre particulirement ddvelopp~es rcoe fu concours de ille Madeleine G. Sylvain, licenciko Ps Lottres et en Droit t un lDocteur es Lettres de I'Universitd de Moscou. Pour touts informations, s'adressor Mason Sylvain, phone.2478.
Des nouveIles tr6s int6ressantes nous sont parvenues des 6tudian. tes du cours d'e'tC. DanA des articles de journaux quil :serait trop long de reprodtuire, nos visiteusefont l'61oge non seulement de I'cole mats encore de P'ite intellectuele diliti, des paysages d, file, surtout de Ia Citadelle, de l' a vre accomplice dans les deux colonies agricoles qu'elles ot parcoirues, etc.


LE 30 .A THORLAND


Le progcrarn e copieux et vari des attractionA qui animeran t la grande journtl� du dimanche 30 October fait do cette journk, uni Itte d'obligation.
Ds dixheurs du main,let j azz Guignard sera present eles .t.tractions commencoront au ryth-me des. plusfolleR mteingues En. plus d'une.grant .course iA. bicy. clettos, de .conioura do t. autres jteuIx, il sons dispute! A la pismcne, par n.og meiliurs amatearai, LIft SmagniTiif Colpe F.Pilletipour. l e chamnptannat do.e~nage id'Ha!iii Qul


(Vein suitec t a~mvnptt )


wennnnn#nmwst#*.m*.s.mnnnn#re


COLLOID)E, P37 ,LE, X4AXRE


vUSvWW


PR OPOS ETl FAIlS RIVERS












. . . . . .


c'CTout en m0eat grandeur . e icreust moll qem en Avalltes proton" des, j'k1ijive mon front 0.n)meritsgios ajestuouse. X .a|onge les fleuvei!i+:i:,;,i!, �s [:tUmualtuoux: dTt ias masse: des mers m,!entour to flanecomme d'une ceinturv dhonneur. Je suis In.Trce, je suis Ia vitease,!Et qu 'est-ce que lhomme? Un rien qu'un. rien peat tuer*, La June maintenant fait entendre as. vot, deuce comme. un �.roucoulement- de tourterelle: do . suis le flambeau des festins de la nuit. Mon sourire aerien bleult te vallon, argente " Oe'an. Ae sis Ia douceur, je suis )a clart&. Jamais aucune romance humane ne saurait approcher de 1ai mlodie qui sort des profondeurs de. monAme. Mais Je soleil, indign4 de se voir n6glig6, fait entendre un grondernent de tonnerre: 4Silence, plants prdsomptueuses. C'est moi, le berger; vous & tes les brebia. Cest moi, le flambeau; eost mei, Il conducteur, Mon panache flottant tige wob-c course; sinon, vfu ", ous pordez dans les chemins du doel. Quant. a l'hommo, est-il animal plu.s ingr'at?
*La chaleur do men sein eat Indispensable pour animer Peffort de son bras. , tlorsque je descends le , rches do Ie hrizon pour apporter t a 'autre l~i,phe're loe bienfaits do mo iAme. te premier doit chercher urn refuge dans lea cmbres dnu somm.nei Je ns. Jo bienfaiteur, .ie sU;s l crtcurs, Lhoernn tn,,fln &Xve 1k 'VOIX a son tour: eAstr(. C ci bieu voLl. sdes h.n puissance, je suis Ta agesse ; von .,,, ]n force qtui emporte, je ss esprit qui dirige. Pai regu do Dien Iui-mbme le droit d vous commander. Peut-,tre,
veus c~1fendez obstinbment ycs positions :mais men intelligence arrive toour. hAlo5 enfoncer, La


GEOGRAPIIIE CtHAUVET


La 66e Edition tic la Gographic do la R~publique d'ftaiti par H. Chauvet, adopt e par le D6Fpartement de I'Instruction Publique.
Cette nouvelle Edition revue e. eomplkt6e eat en vonte depuisi leler.Ocore. chz .Robeflin, i I'A.beille, h la Librairie Nouvelle, etc.

. . . . . . . . . .


la Pastille ique

ds Millions de

Gens Pr6ferent
6 la gorge de sirop d'kutre. fois, avaIe d'un trait.


see deau .eianas; uilsI .achemWonvre un sanglant passage. Leas tunnels percent le flstc des montagnes de granit et IUle eC.Ope vs ,d6nicher les- 6toles lea plus recul. 1; e me lea. infiniwent petits Sne: peuvent ehapper it:w pngtr6a i don.de ma vue.::
Sans ,doute,:de �temps� enmtemps, v.ous"prenez.sur nous de cruelles revanches. Le plus grand philosophe est soumis aux lois du vertige, e si une planche trop etroite le soutient sur labime, il ne tardera pas it perdre Ia tate et 'i faire un dangereux plongeon dans Je vi. de. La conquite de l'espace nous a coute bien des victimes, Mais tout soldat tombt est remplac6 par n autre, et nous continuons, impassibles, notre marche vers l'inconnu. Bolides du ciel Ia force, &test noux, car C'eat nous, l'intelligenoe>.
Mais la nature refuse d'aceepter la defaite. Elle est comme tin cheval gene'eux. Son xil s'emplit Tie .ang. Se s abots osseux font g& mir he pav&, ses naseaux furnent, son flane frdmiNX mais heureusement it cavalier e t puissant: ii .aura en discipiner ''ardeur, m ater i'hostilit.

Renie CARRE,
Sous-Directeur du Colijge
de Port-au-Prince.


t . rrovrne no venont as oi es
quo e paensionn.t dirig' par M. Justin Mtrcelin et AMe. Colbeit Bontorm ofelie A tours enfants do 7 A 18 ans lea mmesgaanties do. disiciplin-e, die sumns et de surveilLea petits trouvorontj -se memos soim,. maternals prodgu6s ipar
Mim ':Jdsti .: Marceli.
Le penstonnate.eat, organism toujours au . mime loca.
Angle Lalue et:Rue Lamarre


ions hras.


8an1t41 Jol otsit do


Lahon


Le x hitetceststable ".7
'. : . : . . . �. . . - .: : : .::: .:: -:.: . . :: .:: .:: . :. . . . : .::.::. . . .: : . .: . .f

LERt UM SART.



c est la quintessence



meilleures vari-t s de.canrn


d'un- vaste territoire


reunissant les meilleurs terror


C'est ce qui faith son arbme


GOITTEZ ET COMPAR


- ______ - ---.------------- - - - ___________________________________________


VA


- owr PLU S
DEPL"ISIR



Tout vous plaira dans les Chesterfields. leur DOUCEUR rajraicbissante

leur GOUT meilteur
leur AROME callt

Et n'oubliez pas cec. les tabacs doux ct bien mftrs, ainsi que le papier 'a cigarettes pur de la Chesterfield, sont les meilleurs ingredients que uisse avoir, une cigarette.


-I


. Une scul Pastille Vk
fondant darts la bouche. exerce on actionidicamerneuse directe*entrn stut.le mqtueuss lr.rrites de la gorge, pendant 12 i 15 minute.
m6dIcaments uvec
di s ingrtdenisdU VICKI VAoRus

INSTITUTION.DR
Mme JUSTIN.MAI CELIN.
JA DIN:EN ; ENFANTS
A PART .DE '3 .ANS

Mme Justin Marcalin. avisa lea
families .deo In Capitale et de Ia iProvince qua son1 tahlisse t de Jeunes lilies continue toujours A ''ifonetionner de 'a$,er.Jundi 'oc /tobr4' avec leg m~mes conditionsl ,d'ordire, de diseplimn. Preparation 4 au eertlftea t 'tgdes primaires et siu Brevet Simple, coum do18 contuQ oet dodesins.
=========== == . . : :. : 4 4 / . : : : .- : . [ h : : . . i[:[ :[ L. .:. ::: . .:.: ::::::


'~'?j~

ii.,.


.ellesc4


etc


Lt~o1mn * lint. tii~swc~ Ce,


IWOii! : .


let










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 eta it absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date






I#W##4 PAGE i~


$11 OUS f'AM -W
-: ~Mt4e ltfl$V Re amRe ('m .


. Voi, le l l t:t ,,tu veuxzEruver4dh:,b:
ti, 4e a bonnet quwtmueUne r w gae blon
~S'~ enn b 3Un et 58d
se simables
Sntn. pour d'autres
so, voSimon Vleu,
do centre, M.e. 0, Ra V etaoutda :ts. .s �va.
~)apoin, An rival., Visual'


AU OUVELLISTE
ET A
-A LIAISON ROBELIN
putruvera:
:Brevet simple de Capacit& 1A Brevet Sup&rieur de Capacit. Ale i .ertificat de An d'Etudes Seclassiques (2rne parties) blptme de Licencii en- Drolt-.
�;z:: :-:.--:.:


ECOLE SPECIALE DE
S; -Dv,: | Y LOGRAPH I E 3tmoe d'UtiiLO Publique
A*g jRundM Centre et Miracles 1r :" !.,nc 2620
Port-au-Prince
DACTYLO
COMPTABILITE
Ie seul etablisscment jusq'ici . icru-Prinee ob les prescriptions
*ilques sont rigoureusement

.Ie k duction a t6 faite au ta!ll g:ntral des cours -pour tenir f.ptde lIa rarct6 du num6raire. VenlLtr Pnspectus.


FAITES ATTENTION


/ 4 :. NE .Ol s.senorgueil. .: t. PREMIER& Aoff. : A )tCl lent&I et aui Public lee avan4 cNOUVE AUX PRIX de'de 'Accord FRANCOpour sos rayons do:
Y 8ftn e plus en vague' de


'I~~V M'OUSSE-UX

JJQIZus de )a taieuse marYVuW*Yedevez A vous-M#mee
no$ Raons.

i:' ALA J'JAIMAC ofIE i tf l etau aIi Lesa


sOY"


EW:1AURANT sonflrrneront qu h Port-au.Prlne


FOUR-UNFI.MEILL&URE HYGIENE
S : PLUSIB DSURETE

PLUS DECONOJRT.


Servez-vous du KOTEX recon. nu dans le monde entier comme offrant la meilleure protection,


-'lr n& 111mI


DON N. MOHR
Rue Roux

Distributear pour Haiti


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un Compte-deChique A .la Banque Nationale de Ia
e-publique d' a.itL



Les Fabriques de


Golenrs etVernis
LES PLUS ANCIENNES ET LEBS PLUS

IMPORTANTES EN SCANDINAVIES

VOUS FFRENT ILS SPECIALITES SVANTES:

.-EMAUX aPIONEER) en 15 nuances attrayantes, pour la beauty u home et du mobilier. Stchage extra rapid. � VERNIS tPIONEERX do grande resistance a Puure, s'emploie omur totiusages.

. Peinturo prpar4e ddia k en 24 nuances varia apiadment reeo*ufand a pour tes Tropiques,

LAUESYNTHETIQUE SADOLOIDio en 24 jolies nuance. Efti. eaItA incontestable pour a raise A neuf des camions et autos usages1


I Lqus n:I litroecelluGsiquteS SADON en 48 nuances, employ s par
" u ",:i es .Cltroefr, Fabriglie Danoise do Carros.i. . n. d :. .atoroobiles. . . , .,
r Pabn:i:F q 'tl 0 d o M on age W Hilys Overland, La co ipag flitd'AUt4ntSW~.aaako3*.,
u. . .
I Ruue:S.SAPOW .pour .tointer lea meubles.
-, 11 on- . poudreopoursmenu lr. I Teisnm.&b our;eeow.
I Z~cn d'nprmeni cnsitatcft-u~alepou u~egaphie et ty-


LAD LTD


Lors.qu'inj tranger reinontehi vall.te tyrolienne de Zilertal jusqu'si village te Sainter ertrude o n no oanque pas do lui fire vo,. aprs Ia cascade qul s trouvet dean cette. troiteva lce qulr on-stl tue If second ituniuote e vot e: .heVioeux air, Di armintoent chnz les enastre-vingt-,iI tns ot tout ce qulwpasse actual lenent lid tn o stronger qu'll suit A pelne onbien son Tyrol eattieyonu petit depula Ila guerre Mon dale oh son fils unique est inrt en hros. Mais, comme i arrive souvent chez les gens trZ~s Ag6s, ii conserve fidleent ] am6moire tie lante les chosn paxs . Quand iI nest pas trop profond6ment plong dan sos ztveriesu, ui almA parlor de sea souvenirs. Maisme me aujourdhui encore eouest pas sans me'lancolie. Car son plus beau recit soe situe ii y a soixante-dix ans: iI sagit de I'aventure sanglanto 1e I'archiduc Maximilln, ce Uabsbourg romanesque, quf dut payer de sa vie son reve dem pire di Mexique.
Ranet'dtait encore tout jeuno quant il partit avc qeiques amtaines d'autres Autaichieon- pour suivre en 1864 I'archiduc Maxirnilien en route verse son empire exotique. Napol6on 111, KgrAce S'i t~ss intrigues, await fait attriboor au prince autrichien ]a couronne (lo Montezuma. Mait eet empire Ptait purement chim~rique il dura trois ans et s'effondra dans Ie sang. En dernier lieu, cc qui resztait de Ia �tgion autrichienne fut assiegti par Yes rebello.s dana Vera-Cruz. Lo moral Ptait bon. n,6anmoins; 1cm. pereur Maximilien navait-il pas quitt la capitaie avec les autres troupes rest~es fit tes, pour venir ddlivrer Ia lgion?
Vera-Cruz, situP sur le go!fe (l1Mexique tait,. raconte le vieux Rainer, un v6ritabie paradis dans sa splendeur tropicale, Mais, lorsquau printemps les pluiesq torrentielies trans1formaient cette r gion de dunes en on nrai rearkage, It pays devenait un enfer. Des exhalaisons malsaines sortaient de ce marais et semaient la maladie et Ia mort (A cette Ppoque les savants ne connaissaient pas l'origine du paludisme et ignoraient le r6Ie jouP par les moustiques transmottant-cettemala'die). Le. CMcanos (ainsi noinait-on les indig~nes) furent tous atteints par Sles fi6vres dans lei tranch6es et pdrirent en grand nombre car ils n'accordaient nucune con nfiance au m6decin des blanc.a. Quand on sit quo to hon eripercur Maximilien, faisant preice dune magnifique r( signation, avait PtP fusillP par leo insurg~s "A Querotaro, et que tout tait fit/ lea Autrichions revinrent dais tour pays to cwvur brise, mais en parfait sante. Lout' vaillant docteur Sinai terinine t ou jours Ie viceux Rainer, lea ayait soign~s avec ce morvoilleux prodoit naturel donn6 par Diou, Ia Quinine,,.


Lorsqui'& la fin de ha grande guerre in groupe de jeunes Tyroliens, refusant de s'incliner devant les nouveaux maitres du pays !cita de fonder tine colonies tyrolienne au cxeur de. la fort br silienne, ci d'ontreprenclre coiurageusoment une nouvelle existence, le petit-flits d vieux Rainer partit avee eux, sac. au dos- Son grandp.re, 'en lui donnant sa bnidiction, lii avait remis 'ne boite cachetho. Aujourdhlui. Iorsue le vietllard voit des personnes s*ap. proeher:.de u., i leur montre tou. joturs .une lettro sale et d. ehir~e.
.et e tous.les cadeaux que . .m .reus,. plus preeltiX e.t le v~tre cher grtand-pre;, .ma sant i et ma puissance de travail; aprts. Dieu et votre b ndictiom 46 , lsi dois & Ia.Quinine, qui. m.apr .erp' i i des fiitvres
ie . nO .x ais qu.jemeut


zIa a WXoo auz0rcs

LES" ANGLAIS SE BATTRONT POUR11AISBION ET NON PAS POUR L.ES SUJ)ETRS, AF$IRME
-SIR OSWALD MOSUX14EUHZF
FASCISTh ANGLAIS

bOXbRES.- Sir Gawaki Mosley, chef fasciste angials, a d6elam rk dans.tin discourse prononc6 danm Ye faubourg do, Hackney que Its
Anglais ae battront pour VAnwletere. tunais Is no se battront pan yo ur emyhcher tin lot d'Allemands dtw go rallier aon autre lot d'allemandsj .
.kSeui le sort tdes nile mantis de Int Tehkcoslovaquie e.Qt ans I& balance en ce momntab, Oft-il.L'AIlomAgne no ve ut pas plus5 fare entrer chez tlle J.500.000 tchoques quo l'Angleterre no Pient & absorher 7.500000 Esquinaux.
EMaIs les 3.500,000 Allemands qui vivent pr6gentemoent en- Tch& coslovaqule eat lo droit do fixer tour propre destin&ed Yt e peuple anglais no se batters pas pour les assujettir A la tyrannic. Dans Ia dernire goerre. on nous a demand6 do nous bittre pour obtonir Ye libre arbitre. ins4 ceto guerre, on nous deinandera do nous battre pour nous sauver delae I itruction.'k


etg


MANtEFVRE LYISOLEMENT, DIT MOS(OU

MOSCOI.-- I~a Russhm So:vi6ti(ide intcrii' c~ les developpernontsv de Ia prlsente clise europ6ennle comme I eCommencement d'uft: manc(uvre pour I'isoier trainer 1141 France et V'Angleterre ilans un front uni de nwatiio, capitalistes eolhtre o I Comm uni Te. Le Chincelier Allentand Adolf Hliter a come principal obj ccif en Tchecosovaquie non pas de proteger s-s fr~res a]lemanids opprim6s (Snrite.s) maiM dexercer ue pressionl sur Ia Tehtcoslovaqtie P or (tu'elki ah'roge ses pactes; d'nr'aido aver In France et !'. R. S.S>, a d~elar6 lc rerr6sentart dt journal tzvestia, , etc.


CERCLIE
P"ORT-A U-PRIN(CAtEN


Les actionnaires du S'yndicat (2o Port-au-Princien sont pri6s do so r6unir en Assemble G 6nrale i Mardi 18 Octobre en cours, A 6 hrs p. "m., A aiterraesupriHeure du Cercic.
A d6faut de quorum li r6union sera renvoy&e au Mercredi 19 0ctobre A 6 h . p. m.
Si. A cette deuxime rbmuion, la ma jorit& West Iras constat6e, li s6nce se tiendra leI jeudi 20 octobre a 6 hrs. p. m., queque soit Ic nombre des membres prsents,ce, conform gment A P'article XXIII de acted constitutif de Ia Socik6.
Objet de la stance: Recontitu. tion duConsiel d'Adninistration.
FOMBRU.N,

President du Cercle.




hA Profitable

is ava I!be
;ns'Y t-Mv*.Of int*grity wtta acl ' f rO . cft Mtz ftrf

toen u t nu *eath;f l p. .mco.
-r'o en # 6f �.t s d rf rsuptort



q~ue:: i *nrn. o bvni I*$tSRp~u.imii
t- ARENoto. 4 a,$w.
box NO- Il. &R AD* RPOLAD


. . . . .:::Ny : . . ::: : O f:. .:.:::A
trouiveti u.n ntmMdecin (MI n'a consei e. d'utilsrcau jour v-otro pr.c.ux cadesi.11 ' . tilt .u. pourpr6venir lIe, paudismi'i

OA4 gramme. E Ki si'unadeoswoeamarade tomb malae, ttu ii


. . . . � . . . 7:7 t14.1W . . .



















ia s td tuttes f1ea i),e
S Aujourd'hui plus rim- hier,,. Is eodtk,, de mande, aux Educateurs
de laI jeunese un Plus graind effot'
diepropagande, Travailh.ns tons 1
I oneEucation dC3 enfarts . =->A est-a-dire a Ia Paix Sociale et a
I: prosperity national,
C'est une belle wuvre, necessaire, Urgente.
Lactin gouvernemenLple seut t
nesuffit pas. I1 faut encore la coop6ration sincere, intelligente et.
pers6verante d e'initio tiv priv&.
- La politique des Etats qui aspirent'a I'h6gmonie do monde dolt porter ils citoyens des petits pe pies i reniplir tours devoirs, tons
leurs devoirs.
.;i: $ S .
Cest une erreur do croire que it
Comit6 Ilaitien de I'Allianoe fran. aise sert uniquement la France.
;C'ct cele-ci qi nous aide ave Jo Comit6 de Paris. Nous recevons d'eux des livres, de 1'argent, dt,
recompenses.
L'Alliance frannise donned 'I-:
Conseils, d Vr once. i'agments. Ele .igne titou S c respect de Is.
p. etonne humaine.,sat-vegarde indisrensable do tonte civiiisation.
L'Alliarr ta, -. cor
hier - es tn organic m 0e (flcorde et un principe d'amiri, cornme i'dcrit Mr. George< Duh'tmol, de 'Acadmic fraiais,, son Pr8&
sident.
La langu francc.sc que flf
servons ici a partont dos anis q; aiment et appreient en ile sa valeur Educative etsa valeur sodaTravaillons it r6aiiser les vmux
de s Congrrs do Comit6 ilaitien de l'Allianco fraucaise do 1922 et 19,7 sur 'Education. Ce sera pour
le bion de tous.
zCeux gui servent F'alliance fran� raise sont uniquement soucieux de ser-ir, i travers ]a langue fran.
case, la cause m.rme de lesprit
humain*.
Et la langue fran aise, sel, ie
mot heureux de Pirmin Roz, dy., 1'Institut a incontestablemetK une litt'ratureomerveilleuse qui ec tin des plus magnifiquos trsors du
genre humain.)>
'ta communaut, do languc
n'implique pas qu'on regarde Jo Ciel par lea m^nes vitraux ni quYon serve sous les rmnmes drapeaux. Et cependant Oe repr6snte ce-W affinit(s profondes de I'm.te.gtnce ot du .sentiment que Vnn
.nomme civilisation. .
4cec habitants (Pun m~mo pays
(4u1 so fervent do Ia langue fran. nqiso n'on rostent pas moins des ci. toycus loyaux do Jour Patrie, fibe
-'- de 'son pass, conflants dans son

Stir cette terre haitionne, ai!::: moos toujours Is langue frtan ,i-'

:,i. -Nous disions sea jours dorniers : .:: .ii',i=�a Cap-Ilaitien, ,quo Ia langue iii,.==i ! frangaise est a langue do nos choe ,i,=:=i'i::!:Pa~re depuis plusleurs si~ces.! :: ::C'est done ::n :h~itage ancestral.

iiili!ii:!,:-: re no r i::o m&ale;::d .l'i


qu i respre.
.-. . :salines,notre glorieux lib&
Vtrateut', a vainrtj is vaillante arrie ~frn rails.m.isil ni pas pu expul> er d'Haiti la iangtte fraavaisWe qul.
elle,est invincible, Avoc Des abies
Is leculture fran 4ioe a triomph6
4'patti iOLZs.
SNotons cette constatation ']i = 'diplomate 'franaisq d
rn xponse A or diacours d
J4 ljuillet 1919, Mr. R. Delaga il.


que Inlucompfftion Sera PassJiloYF mante auplu~smut point,
A Midi, personne aura 1*soin do regagner son home. Au prix drrmbcratique d'une -gourde; dese plats ganie- par -nos meifleurs cordons-bleus, seront offet. Bon appetit Messieurs et dames!.
Puis dans l'apr~s-maidi, los.attractions et los jeux se pour'suivront avlec to .&me entrain aluMi quo le bat animnd par Ie jazz Guiguard. V~iei done one joyurne.de folio egaiet6' qu'offre Thorland. Retenez en bWon In datej:
Dimanche 30 Octobre.
Entr6e G~nraie: deux gourdes.
Enfants: une gourde.
Tou~s 'a Thorland!


REX


La direction du Rex arise ceux qui veulent reeovoir ses cartes d'invitation aux s6ances du dimanche qu'etle amis A leur disposition dans le hall d'entrde un cahier o& is pourront inscrire lisiblement teurs; nan et tours adre.sSes.
La direction pre aussi les amis qui se font r6server des cartes qu'avant 6 heures du soir les dimanches, ils doivent los faire chercher. Pass6 cetto heure elle se consid~re ibre de les vendre.
Port -au-Prince, 10 Octobre 1938


RACING CLUB HAITIEN
CO'NW'.OC_.ATION


L'A.ssemblte G6n'raie des membres du Racing Club Haitien est convoquce le vendredi 14 Octobre courant, it 6 heures prdcises du soir, chez Monsieur Edouard Esper, Champ-de-Mars, A l'effet de statrier sur log points do l'ordre du


jour suivant:
Io)Lecture do Ia


corres.pondan-


cc:
2o) Installation de nouveaux menbres;
3) Rapport Annuel4o) Elections;
5o) Questions d'in t rt gindral.
Port-au-Prince, le1 2 Oct. 1938.
Le President:
Mare BONCY.


LOTERIE NATIONALE D'HAITI
Les Dix Mille Gourdes ont t6 payees au Cap-Haitien h Mr. St, Victor Sterlin, chauffeur de Mr. F'lix Angetucci.
LA DIRECTION.


S. N. P. A. ET E. R.
AVIS


On peut trouver, 'a la Ferme de Damien, des plants de tabac au prix


do 2 2865.


gourdes le miller. Phone


~fAP GEAISON
: .:. � : . � . . . � . . . . . .





neur dtflaiti, il West rest6 nuite ra-ncune, Au contraire, c'est decs temps helroques queo datent l'4esthi me et Paffection re'iproqueds des deux peuplea. Quel ens-eignement Pour nos nnewls qui Wont an fat. ,re aitre quaelaHn.
En rksume', ikauvro de. 'Alliance,


orreur et tions A ce


itls bier le nomtide Ldo parm I lea flow rsi en Drol e NoiS is de r~parer cette.

Itachelier en Drolt


Uieubte offensive r6pubhcane a delog los rebel]es d: mentagnes PNmols. et rnenaoent 4 nouveau Gandeza.

Le faith est incontestable. Ies chaussures BATA sot irraprochables sous le rapport de 1a solidit6 et du.fini. Ce sent !e.; chaussures pr6f6r&es des t1gants.

Le ce'lbre tennisman international von Crann enwisonn6 Je 5 F& vrier pour mmeurs dissotues vient de b6n6ficier d'une mesure de ciemence et vient d'&tre mis en libert.

L'Ambassadeur Soviktique Gran Maisky a protest aupr{s du Vicomte Holifan, Secretaire d'Etat Anglais aux Relations Ext6rieures contre Ia declaration du Earl Winterton disant que la Russie n'avait pas offert son aide dans la crise teh6coslovaque et n'avait faith que de vagus promesses qui montraient sa faiblesse militaire.

Los 61lgants en gen6raI ceux qui veulent p)aire, ne portent par ces temps de grandes.chaleurs que le drill fin. Passed ;Au Monde Chic) ancienne Maison Jean Talamas et vous erez satisfait.

La femme du Crownprince dItalie qui se trove a Paris pour l'inauguration du monument de son p~re Albert ler de Bclgiclie a td regue par Ie President Lebrun &t t'Elysko immbdiatement aprbs te Conseil des Ministres.
04,
Au Quartier Morin la construction du Temple Maqonnique tes Enfants de Ia Patries 78 a commencd. Les rnat6riaux sent d6jA i pied d'oeuvre.

La m6thode employ6e par hi Blanchisserie KNew Chlnn Rue Rigaud A P6tionville, pour la pr& paration du linge, des robes et costumes, donned entire satisfaction aux aimables clients.

Le R6cital de Piano donned au Cap par l'artiste Willy Bartsch connut un grand suce6. Une assistance nombreuse et distingu6e s'6'tait donn6 rendez-vous au Cin&Eden pour applaudir le grand artiste,

II nous est agr6able de mentionnoret n'or de Mlle. Denise Gulllaurno, omis dans Ia histe des Bacholiers en Droit publie dams notroe dition d'hier. Mile. Denise Guillaurne a 6t laureate do sa promotion aux oxamens do juillot. Noun hdi pr~sentens tons non cornplimnents.

La bicyclette ,sARMSTRONG. dont lo repr~sentant eat Mr. Frank W. W I L~ S O N, Administrateur do Ia Bxide Storage Battery S. S. eMt bin connue dana Ie monde entier pour sa aolidit et son moder. nlame.


j Nous avons en stock tons les MDdes. de course, A homme, A fexnme, et por enfants. Le prix"est essentiellement bas.

t11inanehhe:A 8heures 80 an Rex Blanche 4Montelet dJacques Varn, Iles dana olne Mugi.trate produ'tion eLA MAISON tDU MYSTE-I hEt C'eet l'histoire dune hiiaisIac MYSt~rieuse qul pe'sera long.' tnnMps stir I'existonce dramatique d'nn jeuine couple,

A la Pharnacit Camilleon trou.


v.ari : . tO. .


Jfltffl I OOTBRK 4938
q, tAS15IL P. t ENGLISH
9:00t:00 .Breakfast CQub.
.1:0 10:45 Musleal Interlude.
12 Landler, Schubert; Coxworto: in CMjr ah
:0:4-11.:00 Popular:Waltzesf 11:00-11 :45 Melody Matin4e. Concerto in D major. .Brahms. S11 :4f-12:00 Viennes Eneble.::i
12:00-12:15Nes
12:154:00 Silver Tones.:, :: : Symphony:in D minor, Fr k.l ITALIAN
1:00-1:15 News.
1:15-1:45 Crystal Tones
Symphony No. 8, Beethoven.
1:45-2:00. New-York--1938, Natalia Danesi.


GERMAN
2:00-2:15 2:15-2:45 2:45-3:00 Americans, FRENCH
3:00-3:15 3:15-3:45 Siegfried and Gretel,


News.
Folk Music. Portraits of Famous Fielding Itorine.

News.
Today's Rhythms. Idyl, Wagner; Hansel Humperdinek; Two


Songs, Handel.
3:45-4:00 Television and Its Programs.
ENGLISH
4:00-4:15 News,
4:15-5:00 Music, and The Talk of the Day.
5 H. P. M. A 9 P. M. SPANISI
6:00-6:15 News.
6:15-6:30 Program Resume and Music.
6:30-6:45 Literary Review, Dr. R. V. Lagso.
-6:45-7:00 Dinner Coneert. 7:00-7:15 News.
7:15-8:00 Rhapsody Hour.
Sonata, B flat minor, Chopin; En Saga, Sibelius; Waltz Brittant.3, Chopin,
SPANISH
8:00-8:15 News.
8:15-8:45 Silver Hour.
8:45-9:00 The Mail Bag, Addison Durland.
9:00 P. M. A 1:00 AM. SPANISH
9:00-9:15 News.
9:15-9:30 Program Resum and Music.
9:30-10:00 Serenade.
Prelude, Chorale and Fugue, Frank; Concerto No. 1, in A rm-


nor, Bach. ENGLISH
10:00-10:iS News.
10:15-11:00 The Music. SPANISH
11:00-12:00 Ponul


Forum and


12:00-1:00 Dance Music.,


RERLINBR HOF -" Apr&s les Spetacles
I1 rendezuvoug eat aU


84 Si
8.i Si

'84


SANTA ROSA SANTA PAULA SANT.A .ELENA SANTA. ROSA SANTA PAULA


PRIX DERP. Cap-Raitien.,
Ihre 0


Cabinet mext* r ,.ie
minimum.Cabines int.i.e.
minium.
Pour tous autres re nsq s'adrosser A: .-i.;"i;

H. CIA NCIULI

Agents
Cap-Ha�ien I


Cie Gie. TRANSATLA

Service des navires de

Messieurs lea charged vis6s, que le paquebot.-4 tenant des ports du No tendu A. Port-au-Prlne, 17 Octobre courant, A A.M.
I repartira le jour ni les ports du Sud et.tdo prenant fret sculement.


J-B.V-


AVIS MAT


Je soussign6, .Ant. mont, advise le pubic et 11 ce en particulier, qut: cette date je ne suis Ph sable des actes gnr conque de mon 6pous ni de Guervil pour:iuomps Caractre; une action 0 dovant lul &tre intetM

Port-lau-Prince, Jo 1 Q0
Antoine RIC)


. . .


L ra.irie Nouv
L--::uv.::s m en ::.:.:s:o:::::::v:l:o :


(Ma .ft

POUR LA RENTREE DES CL


APPRtOVISWNNWZVOUS A


LA :LiBRAilRIE A


*RtILR LI'VRES� CL)


il


ar. Music.




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103465datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date October 12, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03465000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince