Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
October 7, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
This item was contributed to the Digital Library of the Caribbean (dLOC) by the source institution listed in the metadata. This item may or may not be protected by copyright in the country where it was produced. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by applicable law, including any applicable international copyright treaty or fair use or fair dealing statutes, which dLOC partners have explicitly supported and endorsed. Any reuse of this item in excess of applicable copyright exceptions may require permission. dLOC would encourage users to contact the source institution directly or dloc@fiu.edu to request more information about copyright status or to provide additional information about the item.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text













4 4 *
#4,
j 0&4UPREE


UN


TiurIJ


Lilt


NOTItI MAGNIFIQUE CAITALE


j -f


- il3tO. Nation qui : consso to Ijbnt d son Etre, .g trs fort E'prit Natio()t prit National : N . oP. .q. . Ie orsq ue
Sdiffrentes patios qui iint constituer: la Nation, se Sdtroittement rapprochbes, inpent foaues pour ne plus Uuer q.'Un seul groupiemett. t la Nation a exzstf. Cette tiPite groppement, cotte cristalBe se font autour d'un homduie region oin 'une viAle. Sn, ils3 p sont fats autour Prt4u-Prince. Pert -au-Prince
aumilieu de nous pour nous ~ecer, conme le palmier de anrmoiries est au milieu des fijieaux d'armes et sur etux ment tend sos palines veites. t pour moi la plus haute signion do nos armes et t'expliSti.dela fibre devise qui les acpagne: .L'Union fait ]a FortqTnion qui ne peut st faire, . 'est faite qu'avec et grAce et-au.Prince.
e70 Ans plus jeune que le Cap, id momins importante que le 14kAve et que Lfogane,la non. SWdle se dbveloppa rapide.i. IUe favorable d6esse avait O:h : sa naissance et sans douniq nAMson emplacement aecLa di6esse Ncessit l'avait .tne d6signm et les Bienveil-. 3 n'avaient pu que ratifier rXeuxAhoix. Tu seras la Ca. e Magniflque de la nouvelle on, semblaient proph6tiser les titis qui prdsidaient A son glor Destin.
Un de signes les plus certain rel et vivace Esprit Natioest f'amour que chacun porte Villi-ea--n pitaie. Tous-tent, tous en sont fiers. Tous ilent pths belle, noD seulement toutes les autres villes de ta On, mais encore que toutes les. s villes, mais enfin qqe toues autres casitales de l'6tranOhacun veut la parer des plus i numents. Chaeun veut 1 sstde.tous les organisms uie une civilisation de plus Ois raffin*, Organiames de plus: nombreux et. spiaux. te nobl e emulation quil aniou les peupls, fait que, quelle lt Importance, r6tendue, :a d'ime Nation, sa Capitale est
artiar6ticu orement:: a e, e, ornfe Elle so recommani pi:s grande affection d atlonaux et i~l 'admiration des sten par quelques artistiques kullarit6s.

. fot m ni:qut Cp-u


doit Palmer de toutes ses forces d'Haitien. 1 doit. tre vrai de chacuan de: nous que nous sommes c1-. tayens et, come aurait dit Platon, amants, de Reux Villes: 1s ViWe oiz nous sommes n6s et notre Capitale.
Pour moi, je voudrais que le Cop redevienne la brillante cite qu'i! tait sous Ia Colonie et sous notre Premier Roi. La Ville qui avait come armoiries une couronne de feuiles de chdne, symbolisant la Force; dties cornes d'abondance et une source d'oti s'chappait un gros jet d'or, symbolisant la Richesse, ne pout pas dehoir. Celle qui, chaque fois renait de ses cendres, es: ass.urbe d'une 4ternelle jeunesw . Tout rdcenlemnt, elle fut choisie pour 6tre la V:ille oh devaient se rencontrer los deux Chefs d'Etat reprfsentant les deux plus anciennes Nations et les deux plus anciennes R6publiques de VAmdrique. Son glorieux Destin n'est pas achevf. L'&cho des fdtes qui vienreent d'y Stre donndes en 'honneur de Toussaint-Louverture, et que rehaussait de sa presence le Chef de 'Etat, rappelle sa renomm6e et la grande place qu'elle tient dans la Nation.
Je voudrais que Port-au-Prince soit la plus belle Capitale des Antilles. Son port majestueux, large comme un golfe qu'un compas divin a dessind; les montagnes qui l'entourent, reeves et dceoupbes comme une collerette de dentelle; le magnifique brise-lames qu'est Pile de la GonAve, toute entire enclose dans sa baie et plus grande que la Martinique, composent le plus majestueux tableau. II permet A Port-au-Prince de rivalise:
-.avee.Rio-de-Janeiro_ BuenosAyre., Montevideo et leurs babies r6putfs. Ne me dctelarez pas trop ambitieux. On ne saurait l'dtre trop, on no 1'est jamais assez pour son Pays. Je le suis pour Haiti et pour sa Capitale au nom princier. Royauth A laquelle lui donne droit sa position unique. Que d'envie elle suscite parmi les Nations. 11 faut que notr.e Capitale puisse parvenir au rang de plus belle Capitale des Antilles. Aucun sacrifice ne dolt nous arr6ter pour atteindre ce but. Son anciennetf, son histoire, sa r6putation, sa situation au fond du golfe le plus large ;du monde et It mieux abrit4, sa position au entire exact de la M6diterran'e Amricaine, Ia dfsignent pour briller audessus tde routes loes Villes de ette: M:~diterranie Antillfenne et porr tls ~elipser toutes,

(A suivre)

Gfndral NEMOJRS.


r~~~l~~C -- L ICI~-tr~lii~~~


ron 8 ans, avait eu la g6nrbrease ite danlliorer le sort de ces petits abandoanns d'alors - a marhel de progrts en progrs, au point que le Chef de tptat, satisfait des r6sultats obtenws, 's, satv obligb de'chanper le earackbre orIgint~re de cette maison do correction en n vrsi antr ed nicationet de


PsETITES

NOUVELLES


La Police a pu mettre la main sur le nomm6 Abraham qui avat asasssin, la semaihe derniir, sur "la route des Goniaves, uine jIme paysanne de 18: ans.

Aux GonaIves un vol de 50 dO.lars a 6td perp4tr6 chez M. Luciea Mc Guffie. Le d6linquant a prisI la fuite.

A St. Marc, une nouvelle asa.ociation litt6raire a th fonde. Le President en est M. Jacques D'Aunor.

four faire de bonnes emplettes, on ne oanque jamais de passer a I'Epicerie Bailly, site 'a la Rue Bonne-Foi, oii se trouvent les meillours produits alimentaires.

La rencontre de l'4quipe Saint Marcoise avec celle du Nord 3"est termine par 2-2.

Pendant le mois de Septem!br. de -nr,mbreux voiliers venant d o Saltrou, Grand-Gosier, Anses-hPitres et de Bainet ont pris moui1lage dans )a rade de Jacmel avec des cargaisons diverses.
***
Pendant le mois de Septembre, 66 decisions, informe qSud-Ouestx,. ont t- rendues par le Tribunal de simple police de Jacuel.

La m6thode employee par lai Blanchisserie aNew China Rue Rigaud i Pttionville, pour la pr, paration du linger, des robes at costume, donne entire satisfaction aux aimables clients.
0*
Toujours de potre confrre Sud-ONest nous apprenons l.ue 'Egli e de Jacmel a c 16brt 2 manages, au cours du mois dernier, et chanted 7 enterrements. 101 haitiens, poursuit
II vient.d'Stre institu6 a la 3e. Avenue Bouzon, un centre de culture physique avec come professeurs Ulysse Cabral et Victor Gabriel, et comme Conseillers Pierre Gabriel et Max . Jn-Baptiste. Les cours se donnent au cachet ou par mois. Pour Ies conditions d'admission, on pent s'adresser h Mr. Victor Gabriel, 3 ome Avenue BouZon.
0***
Le ler .Octobre courant, vers 6 heures du oir., it Poteau, 4Zme section rurale de Ia commune des Gonaives, un indigent dant le nom est inconnu, a t~ trouvi n mort

Mise in scone grandiose, puiscr. e motift, ampleur extraordinaire relies sont les qualitQs mai tresses qui font de Au Service du


Tzar le film le pluts pathbtique de cette saison. A Rex dimanche A bres. 30 Vera Korene et Pierre Richard Wilm assureront le suecs tie la sore, Ia. 2me de Ia sai(Voir suite en &6. page)
.' ," ,,, q

des i . ecin, des avocats , des ingnie e fr:i. mais des :artisans, d e homme possdant un mbtier et iyant u instruction primaire
Ssuffisant~ eur permettant de gagner honnotement lenr vie.-. La esr' ii q lrn il t,-,


RIXE SANGLANTE
Le 30 Septembre 6coul6, vers les 3 heures de 'aprs-inidi,. s'est deroule an drame sanglant sur l'habitation Clerveau, lPre section rurale de Ia commune de Grande Saline.
Au cours d'une discussion, le nomm6 EMcf Exilus, A P'aide de sa manchette, a frapp6 le normmn Noelsaint Nodl et son frre Exantus Noel qui courait A son secours. Le premier a recu quatre coups sur diverses parties du corps et le second a ia bouche fondue.
Le ddlinquant a dtt emprisonn& aux Gonaves aux ordres de Ia Justice.


CRIMES


Le 30 Septembre ceoul6, vers les sept heures du soir, des ossants ont ddcouvert sur hI'hrabitation eRavine-Dinanchesv situee ai la )Eme Section Ritrale de <<,a Salle> commune re :Irebal;-, ic cadavre de Nestldus Lucien or-ginaire de l'endroit.
Les mutilations relevees par !e Juge de Paix sur tle Icrps du ma!heureux cultivateur ,:t d'autre In-idices font pr6sumer r !e:il a 6te assassind pendant qu';I s'occuptvit du sarclage de son jardin.
Jusqu'ici le meurtrier est incon1nu.
Et le lendemain sur I'habitation aTrois Bois Pinsx. section de Reuthemathe, commune de Be!,re. le nomm Demesvar F6thier. fit une aggression sur son voisin InterIus Brizard, Ce dernier riposta avec adresse et port A l'adversaire un coup de couteau au ventre qui fit jaillir son intestin.
Malgr les efforts du Service de Santhe de Belladere joints A ceux du Service d'Hygidne du mn me lie, le .cas de D mesvar Fdthidre cst jug6 perdti.
Interlus qui a soutenu la 4gitime d4ifense au cours de Iins-e. tion pr6liminaire men'e par Ie Juge de paix de Ia region, seea d6fbrd par devant la juridiction ,omp4tente pour tre jug.


UN PARRAIN QUI A
1600 FILLEUTLS


Un parrain qui vient d'avoir exac tement 1600 filleuls. Ce parrain exceptionnel nWest autre que Monsieur Albert Lebrun Pr6sident de la Rpublique Frangaise. Tous sea filleuls se pr6nomment Alberte ou Albert.

UN PALACE HISTORIQUE
Berehstesgaden pout loger c-nt person.nes. Chaque chambroa e ale t( l hone. L'appartement de Hitler eat reii6 par fil Siecret A a Will-i hemtras set A to us lea ministres.4 lUne armed oe domestiques eAt sou .mise aux ordres de a Fuhrerin de Berchstesgaden, Angela Hitler la s~tur du Fuerher.
Delix grands fautenils, tne table avec le 'plateau : caf. pr6pa-. r, une.lampe A pied, :une: cage avec un oiseau, les fleurs partout et dans un grande chemine, un: feiu do bois qui pn s'teint jamais, na hiver ni P&. C' t In retralite solitaire de Hitler, Vest IA qWil confectionne luiIemnela tasse ie th qu'i d6guste sentl, lorsqu'll veut
I: i :i:: :::::::::: :::::::: ::: ::::: :::::::::: .1 Y l ' "!l :- ? : :ii:i:::::i ~:::~ i :: :


comme ii hui arrive souvent, &thapper A toute prsence humaine. C'est 14, sous une verande qui s'ou vre sutir lesite de Salzbourg que le Fubrer a recu Chamberlain.

LE JAPON EN MEASURE DE FAIR DURER INDEH NIMENT
LA GUERRE CONTRE LA
:CHINE
TOKIO.-- Toyotaro Yuki, gouverneur de Ia Banque du Japon, a dclar6 aux journalistes, que a condition 4conomique do e 'Empire nippon est solide et en measure de soutenir ind6finiment une guerre avee la Chine, sans le secours de credits strangers, comme aussi d'en treprendre la reconstruction de la Nouvelie Cnine qui mergera du present conflict, quand celui-ci prendra fin.

UINE ENTREE TRIOMPHALE PROJETEE

SIIANGAI.- Les armies japonaises ont capture trois villes strategiques et elles nt sont plus qu'ai 80 milles de ltankou. Les forces japonaises font de tels progrts que le commandement nippon, dirig6 par le g6ndral Hatts projette cddj l'organisation d'une sentr&e triomphale , dtans llankdou le 10 Octobre, date anniversaire qui a souvent marqu d'importants dv6nements en Chine.
Les colonnes qui se bat tent au Nord dtu Yang-Ts, sonus los ordres du prince Higashi Kuni, un parent ode 'Empereur, accomplishment des progress extraordinaires et 'on calcule que-les seront les premidys A atteindre tHankou,


ON RE.CLAME-,.


Plusieurs lecteurs cinAphiles nous ont demand de rdclamer de a Direction du Rfex- 2 ilmrs nouveaux chaque dimanche. Ils sugg rent utne representation avee un film nouveau h 6 heures et une autre avec un film nouveau A 9 heures. Ainsi Ie public serait plus vi. te au courant des dernibres productions cinimatographiques et n'aurait pas A attendre 8 jours pour assister A un nouveau film. Nous voulons esperer que la Direction de notre grand Cin6 prendra cotte demarche de Pos lecteurs en consideration,,


UNE DECLARATION DE
M. BONNET


M. Georges Bonnet a 6t anten. du hier, an Comite des cRetlan, Ext6riuros de Ina Chambr franaise, 11 a rt:rac l'histoire dtc is

(voir suite on Ome pa4e)


PERCAI.NAL CIBA
Onguent analg4sique et. antiprurigineux produisant utine analgesie s:re t prolonge de touted les l6sions cutandes on muqdeusos grAce aux propriti6s : anesthfsiques intense de a Percaini.:
Eczfma, crevasses du ;ein, Pra. nrit anal ivUt vaire Fisaues, H14


EN


PROPOSE. FAITf DIVERS


VINCENT. SDES
. : :A ::! - :


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .













Une grande partie des Pays-Bas eat constitute par une r6gion plate et humid o de tous temps 11 y e ut des monstiquea et oh Ion a 6prouvb dans toute leu 6tendue at sous


De temps imm6morial lea motitiques ordinitires et le moustiqties transmettant les fi6vres paludoennes existerent, mais cc rfet que d&s quelques amn6es que date Yap. parition d'ane nouvelle espee, lI ioutitiques erts Its so s ont introd uits en Hollande apr s Ia construction deur ormdigue d fermetur du Zuyderz4 et f'assbchement dut older de la mer de Wieringen. D'apr s les savants, ces insectes ne font pas parties emorla famille des moustiques. Mais, pour le common des morinels, fls leur ressemblent co n e deist frren , mOinss Iat coleur, et presentent exactoment los mm: s dsagrqu abies caractristilariti lproche nu llprintemps, co moustiqus diverts os t t itrpparition, Et non par centaines de it e, maisn bln papr millions. Cs fordu Zude essai'asb qm vent odl tourbillonnant et IA at tignent der dimensions rare ent angels par d'autrs groupesvants, ces insetes En cas (p'inasion de mo fmstciques derts m(on, iles voit ps apparasmblent romme des fr ares, oinsitions atmsfph1 lt'queS) onl e1st oblig( do irCiler, e it ipllrsenet exiV ct t bthe un mesren ds grca 1rle Ison d1 gaze, po0 lO ps 1s Oial'. Quand pnritn a8, t S on pS quecquetpat, onde ie put plus listing t uilr atforme des dimes, is rvitrems cs nt dlcs









SOCIETY D'ENSEIGNEMENT



Ler famrilles ,ode ort-au-Prince et de la Prvice apprilndront avet plaisir el d'tu dtinerita rme t ceotion~t , Socit.r ('EnseigneLnt mbes f drt-ar- r ie a
ct. e lM Mr.i:. ee U rdront avec plisir cU'iv a ust t fin Maemen oa Soci t6 d 'Enseige-i
igment PHrirvv.

1liissee cs oi dIstit lt Tippe ha urn I 'A linexti t'lnstifit Tipiehactuer, ICe Coiig St-Inlin ien, le Con tr d' otlid-s r iv ctlrsilaliii r (Section mascutii e). Snal)t mne'- t.i ,- f.i1:t . il' . do U(



Vioinx, {:ti',iei l r Ihtuodr. La SocidtI & cl'bseignrnemut Piir' $0 pop)sc l'uoiication do I'Enseiguement 'rivn, con Haiti, t nwil lear ci des professeurs tie 'ari-ir., le contrie rationnel de Ia .:wirche des Cudes en coltlaboraion dtroite avec Ves families hal-


ionnes on vI du rel6vement ndcssaire d niveau moral et intelctiael de Ia Jeunesse qui lui sera

t D ns ta rcntre d'Octobre M il leuf Cent Trente Ifuit, deux 6taissnments scohlairs fonctionnent ,us le contr6le du Conseil d'Ad:inistrat.ion de la Socidt, d'Enseitement Priv aux anciens locaux
c6t 'demment occup6 par l' nstit Tippeutuer, Rue Lamarre et nnexe de t'Institut Tippenhaasr,
ue Capois,
Un personnel trit' sur Ie volt surera dans hswaun de ces deux amiErs eotlge institui a dinline et la ralisation .des buts
i ese.propose a S0eit4,
La rforganlsation de lEnseigne. t Priv6 en Haiti; application
. m-lleures m6thodes 4: ucannetle aptel A s dvelopper notre nesse, tant au pojntde vue inlectuel que moral, sont des buts -:;i nobles, pour qufe la Socibt nseignema t Priv6 pleine ceen : tusiasme :danas mission qu'elle
- . proose puise inspirer onutnauX familst .haitenn:es::t::: t.
irnesure de computer sur :leur c :
it bienveillant et cordial.

-.::.:.:: . . :.:.-. .:: .: . :.


. . . . . . . . . . . . . . . .






-: -. m w:: '.:": r'rt t. LI

Stt trunsparents ae t lea atitomobii rates doivent rouler avec une gaze courant le radiateur, pour viter que celui-ci soit complBtement envahi do moustiques


�


SECRETAIRERIE ID'ETAT

DU COMMERCE


Le D6partement du Commerce rappefle aux Contribuables &trangers les dispositions de Particle 65 de la loi du 13 Aofit 1903 sur le dmrit de licetce ni si corl'tis"
Art, 65.- rldemantle d( licelnct (duit ktre faite du ler au 2(0 o,tobre de chaque anne, sous peinre, par tl ceontvrihtable d'encourir une artde quti valet t.c au quintuple d nlmontant Odf iroit de licence auqitil i est .4o x j c ti. En eas. de rtSIV , 'lm e eral doubide, sans 1prY 1dieO des pI)ines port&'es par 'article 27 d la:I-loi sotr la tRgi, dles Impositions directs centre 0: Contribuable qui se livre it i'oxercice du commerce, d'ume industrie ou d'un professor qui lui (st intvrdite,
Scrent 6galement sous le coup d2e l'amende prevue par Iarticle 63, tous les contribuables qui auraient vrs6 a la Iaanque le mon.tant de leur droit de licence sans cepentiant produt ire au D4partement du Commerce, dans le dcllai lgalu, leur (.lmande de licence.
Lev D)partement saisit I'occasion pour rappeler aux contribuables .-trangers qu'en conformity des dispositions de f'art. ler du Dderetloi du 27 Novembre 1936, les timtbrei; mobiles ne sent plus emplIoyg: pour l s demandes do licence. En Ieurs lieu et place, ii ,sen annex a, ec dernandos les bordereaux do:ment acquitt6s ou les r(cZ 6pJis6 d6finitifs de 'Administration G&n6ralo des Contributions,

Port-u-Prince, le 4 Octobre 1938,



POUR voTR SANTE.

Si vous souffroz de I'apareil digestif, ou si vou sentez une d6 Ilit4 quetconque das Iorganssme e rates pas Pccasion de vous metI :, r:usige d:::. ::ria :Qui .

Trglodytiqu) on banane Grano

Adame n'oubpiP 94que1 la fa. ime QUISQUEYA st mn agent #C e! qus excite Iacroissnce desuo.


[ORES - ma.T

, URESi.: ::::: ":>. : ;.:


., ,. ,,


Ne vots hIeat ja abattice 'par I'" g;u doul$rr. Ne prene anui. de drogus qui risquenat de Vous dtltrnqiwr V'orkanism, . 1a Wote cha ler aman ,e et rconfortalnte que procur le I. .isilbet i(i locteur Sloan .W r[pai a I ravcIes Ia rgiuu c tr.ndulrilr,
rdttit la cungestionl su'prime Ia raider nio ciulaire ei la d--l)cur d'uni faon positive ct pcrnrIrntte. ciutes pharmacies
L* Sl an ssure* Ie oulagement rapids otr ertain dea souffrances cat s6oa par lea Rhumatiams, Rhumrne do Poitrin,. Lumbago, Sciatque, fourbatures, Entorsos, Contusions d touted Douleurs Musculaires et Nerveuses.






FORMULE DU DOCTEUR SLOAN


Mais chose plus grave: on n'a. pas encore trouve le moyen de combattre ce ft6au. On a bien jusqu'ici, dans les regions de Ia t.follande expost.es aux fivres paludennes, proced6 sur une petite ochelle A Ita destruction des moustiques transmettant la maladie. Mais, la destruction de ces milliards d'insectes serait trop cotteuse et I'optration ne pourrait s'effectuer d'une fagon pratique.
Les habitants des regions o f r6gne le paludisme sent d'accord pour reconnaltre que ces moustiques verts, bien qu'ils ne portent pas de maladie, constituent le pire fldau qu'on ait jamais connu,
Car on peut, dans Ina lupart des Cas, eviter les inconv6nients produits par les moustiques du paludisme, en pregnant rEguliirement, ia litre preventif, 0.4 gramme de quniine et si malgr6 cela on vient A attIraper in malaria, on se tire rapidtment d'affaire. grAce AL un traitmenlt de 5 "-7 ,oir's, pendant l.sqt ls l u>, ' t prei l ndi jolureIlel ment 1
1 1_3 gramme de quiinie.
Allrb. s Il~Ilus granIde curiosittde I'Europ, l'assechnement diu Zuyderzeo, et. ls champs (do tulipes. qui attirent en Hollande des milers d'trangers, les nmoust iques verts constituent au printemps une attraction que le visiteurs doivent accepted par-detssuos le marC h .


t , ,,

L /


'4 ~


- i dit toulours:


KOLYNOI
Des rni!licrs do 'dentise; rtcomnmandent Kolyins h ca os de son action antiseptique eL dt ersive. Employ Kolynos ett protbgez ainsi vos dents et vos gencives.
ma avewt s�ert Nm nstr-ab ls .arwayP~E me.~ f s.rar s.t


AVIS MEDICAL
D)r W. L ME
de retour do . .o voyage en Europe, annonce A sa bienveillante clientdie qu'i a repris son travail. Clinique: Rue 8 Consultations 8-10 aI.
2 1/2-3 1/2 p.m.
except ultfmedi aprhs-midi et dimanch.
Traitementl f blectriques et de lur ibre.
Exame,:os de Rayons X Exac ns du .Laboratoire,
(Co>ultatio11s ur rendez-vous,


des bienfaits de 1'huile d'olive
et du SVOIn PALMOLIVE

Si:OiffQL EZ lien la logique do Dr. tfo gui s'occupa
de, Qfintuplet C Canadienesa depula tear nlaissance I)'abord, en raison de 'Yextrme fragilit det leuAr hpidrrm l cLrd.nute IIiqtement d hains d'huile d'otlbe,
1::ie quand n savon eat deven Mcessaire - I ehoisit
arn i -iter le toavon Palmeeiv pour leur. soine corpo rL. Pout. ;a,.nchez vou--nIme, c iMadam ! Et confiez sang arrire-penae votrc Ieaut ai tilee d'liv e Palmolive. Chaqlue bain ave Palmoliv, scra, pour tout votre corps, on immense bienfait, 1n ratfrachissemnent. un charme de ptus.

C'est tout un roman!
1' Nbda 2 mc.s avant terms, stnes vbcurent en cooveose, C one
tsmprerturu de 30' contigrade.
2 , oiSt d'vno chance wr 50 millons ao ~AUOe viv*;ts,, Of
poortent Sa vivnt! Elf" on) mmnto gatlatemod 3 onae

sotgnas commA dam
'etios, coi ont, aurOUtr
sasee d'holu, cinq amours do
a, . rte4I ' p o eites fM Sn -d o splono j 1Ot qUo 9 ""
- I dienouiniupiltit s


ew$ aB~~R


GOUT ACRA l-C"ONSERVAON. P.
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENRO
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POU
PORT-AU-PRTIN C. HAITI ' t as m4.I t


Le ait est incontestable



j RHA SAR

cest la quintessence . :




meilleures varis deannes



d'un vse territoire


ruisant les mei eurs terroir Cst ce qu fait son ar


GOUTEZ ET COMPARE
~~3~:iCII'A r ARB


' er K c-adu


ItoI


!no$0 01517 -










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 etait absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date






f%'aLek~pL~jSfl~os$U Tht- -2Wtflffl~tfflA


ATRAVES LI HOR DE


aI 0"
's 4e, ,


IV,
. .quel c .










a t1y pptl us
:a c i




g imatns de'lSai qra*Ea

ni uns argw don



S con~;rt baen et on d
-apo eurs. 1aI



ti Enfin, pour d'autre
t , tois Smno Vtus,

~,Enrant d'antre. Gela Mret
Au reVli. Vl z i



AU rNOUVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN N trouvers:
L: Brevet simple de Capacit4. IA Brevet Sup6rieur de Capacit.& It leCertificat de fin d'Etudes Sepdii re classiques (26me partie) iplom e Licenci4 en Drolt.


COLE SPECIALE DE
SSTENO-.: :YLOGRAPHl1E Ieona e d'Utiliti Publique
A.ge Reue du Centre et Miracles T61loponc 2620 Port.au-Prince
I O. DACTYLO
COMPTABILITE
La seul 6tablisiermcnt jusqu'ici A r~ a-Prince o lea prescriptions einques sent rigoureusement

Un. reduction a Bt faite au tati;l- tiral des course pour tenir ialpte de Ia rarte6 du numdraire. bei ndtr Prospectus.



FAITES ATTENTION
LE BAZAR NATION ---AL -. :. . . . . .

iEncore UNE FOIS, s'enorgueild .tre LE PREMIER offir A I ieiis e t au Public les av an
* s 4 NOUVEAUX FPRIX dtit de 'PAccord FRANCO. II N, pour ses rayons de: Pafftus lea plus en vogue de

ilg MOUSSEUX

Stos Rayona, .

5-


iARFUMS MAGESTIC
A LA PHARMACIES
CAMILLE
�- :


"SAVOY"


Si
A9 (


ERSTAURN T


A gde hYes its at vOU eonfimer4 QUO
Sipart PortsPn
Put inleux mr Pii dter les honesC rtioni qu'au t 8A




it-W k
: O .,


VIVE LA SALADEt?


PO


UN$ MEILLETRE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS DB ONt'ORT


Servez-vous du KOTEX reconnu dana le monde entier comme offrant la mailleure protection,


wamrancs e


DON N. MOHR


Rue Roux


Distributeur


SLE NOUVELLISTE
Rue du Cnatre No, 17
Sotte Postals No. I6. T614phone 222
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
HENRI CRAUVET & CHE4RAQUIT
Directeur-Proprii aire:
ERNEST G, CLUVET
Direetaur:
FRED. DUVIGNEAUD
Rddactbmr en Chef:
MAX DUVAL
$erbtaire d s Reaction:
YVAN JEANNOT

C. BEAUBRUN



A L'ATTENTION

DES FAMILLES

Lea families de la Capitale et de la Province no doivent pas oublier que le penslonnat dirig6 par M. Justin Marcelin et Me. Colbert Boinhomme offre A leurs enfants de 7 A 18 ans les mmes& garanties de discipline, de soaetna et de surveillance.
Lea petits trouveront les m Ames soins maternels prodigu& , par Mnw Justin Marcelin.
Le pensionnat eat organism toujours au merme local.
Angle Latue et Rue Lamarre


INSTITUTION DE
Mme JUSTIN MARCELIN IARJMNDES ENFANTS
A PAR IRE3 DE 3 ANS

Mre Justin Marcelin advise lea families doe I Capitals et de a Province que aen 6tablelseent de Jiea tin fles continue toujours ' fonet rne: dtI le let landI d'oetobre, avee los mimes conditions 4rdre. de diselpline. Pr6paration A Certjffcat tdEtudes prnlaireas et an Brevet Simple, cor de couture et de dessine.

______ - t


A:: . .L.:: :- ::::: :G :: :


pour Haiti


LA GRANITE JOURNEY
2a OCTOBRE
Pour after joyeusement I'arniversaire de son inauguration, Thorland offrira, cette ann6e encore, une grande iournde d'attractions. .Elle aura lieu te dimancho 23 Octobre proehain, anim6 du matin juzs qu'a la nlit par le jazz Guignard qui ajoutera A son programme habitueal de nouvelles m6ringues sensationneles.
D)ts dix heures du martin, commenceroint lte grandes 6preuves sportives: courses k bicyctette, tours dacrobatie, tir, agr s sans oublier Ie contours de natation qui r6unira nos meilleurs amateurs pour Ie championnat d'tlaiti de nage. Le vainqueur aura droit B Ia magnifique coupe offerte par lea 4tablissements FPilot. Pour les enfants, IT y aura mille autres attractions et des jeux do touts aortes car le grand sueees de cette fdte sera d'avoir pu in. t6resser tous les Ages, et satisfaire A tous les gofts-. II ne sera pas n6cessaire de quitter Thorland A midi, Des plats garis pr6parubs par des cordons bleus Aprouv seront service A des prix A la portbe de touts lea bouraes, comme d'ailleura tout ce qui sera offert durant cette journey, Et done lIa fte se poursuira sans interruption las plate de dan&e, A la piscine, au bain de mer, sous la fraicheur dea grands arbres, et toujours au rytlhme des meringues de Guignard. Entro g6ndrale: deux gourdes, Une aussi agreable journey pour la bagatelle de deux gourdes, avouez que cc n'est pas bien eher. Lea enfants seront, par faveur
* spciale admis pour une gourde seul~etment.
A noter qu eIt ticket d'entr6e donnera droit A toutes les attractions, sauf Ovidentf ent aux con-'
omnmations et aux plata garnis qui seront servis dls midi A une gaurs pleplat;


Apres ks Spacks
lo rndsvous* sat au
nINorLE HOP


To soaviSMStw as wuerists Edonard J.
4 46 .heslul * b


gnon, vers te milietu du XIVe siPcte. Avignon lait A cette 6pque, la capital des pontifes aromains>, d'out Ia d6noination de cette qaIlade
Ies diverse salads fraiches et bien prkparbes, constituent d'excollents ailments (particulibrement la laitue) sont riches en vitamines C ou antiscorbutiques, et A, ou de croissance. De plus, elles oant diverse propri6t6s:
La laitue eat calmante, hypnotique.
Le pissnlit est eoxcelent pour le foie, dent it excite Ia fonction biliaire.
Le tresson est riche an iode et en fer, it est done i con.seineer chez les an6miques.
oPendant I'hi:ver, la chicore m va ses l notm de oharbe de ca. pven avee ass rondeltes do betteraV (Is tur s ot tUn $gal,


Si petit que soft un jardin, it doit fournir de Ta salade toute F'ann6e! Sur la table, en toute saison, elle eat toujours la bienvenue,
La laitue - pour moe c'est la reine des salades - si on vet bien a'en occuper, fournit, pendant 365 jours, une salade excellent, tendre, saine, rafralchisaante et de plus, un trbs bon 16gume cult,
Lea laitues doivent leur nom au lait amer contend dans leur tigoe florale, mais les laitues cultiv(es ont perdu ce goft d'amerturne. On la trouve aussi bien aux repas les plus somptueux qu'A la table de l'ouvrier, ou A la ferme ofb, pendant '6t, ses proprits rafraichissantes sent trf appr4cies,
Son usage se perd dana la nuit des temps. Les H6breux la mangeaient avec P'agneau pascal. Chez lea Romains, elles 6taient le 16gume le plus r6pandu. En Egypte, on en mange A touts les heures du jour pour so rafraichir.
Dans l'Almanach des Gourmands du fameux gourmet Grimod de Ta Reynidre, on lit page 205 (anne 1807)
Les dames surtout (et c'est toujours vrai) sent singulibrement friandes de salade, et celles qui ont une jolie main ne s serveent jamais de fourchette pour ia mangert>.
Ces temps n t SO plus. Aujourd'hui, parmi les gens Mbien ievbs. ni hommines, ni femmrn s ne mangent la .-alade avec ls cdoigits.
C'est ce mdme Grimod de Ila Reynitre qui disait:
Ce quli distingue la salade dfuno foule de gens, c'est qu'ie a du!h

N'oublions pas que les premibres grainesi de cette salade si r6panduc chz noius, provfiennenO W u'ftaliw ' otd h s furent rapportoes par Fran�ois Rebelais.
Rappelons A titre de curiosity historique, qu'aprbs son abdication - ii y a de cela 1633 ans I'empereur romain Diocl6tien so retira pros de Salone, vivant en philosophy et cultivaint son jardin. Quand son ancien college Maximien Ie sollicita de reprendre I'empire, it lui re pondit:
aSi vous pouviez voir les belles laitues quc j'ai plantees de mes mains, oun no e feriez pas uine telle proposition.
L'agr6ment de la salad vient en grande partie deo a fraicheur, fraicheur qu'elIe perd du jour a tlendeomain. Void un simple procde I'emphaniit de so faner.
EDpluchez, ,goutto z et enveloppez dans un torchon mouil . Gardez A F'air au frais. Vingt quatre heures, et mme quarante huit heatres apris, on retrouve Ia salade aussi fermne et nussi croquante qua le jour ci on l'a mise en r6serve.
Apres la taitue vient la romaine qui n'est pas originaire de la patrie de Cicron et de C6sar, conmme son nom portrait A le fair croire.
Bureau .de Rivibre, chambetlan do Charles V, Ia raprorta d'Avi-


MONT CAR;BMEL

HYPPOLITE R. JEUDY

G;rand'Rue No. 119

Anmntlce i sa bienveilante clientle qu'A l'occasion de Ia rentro des classes en Octobre iprochain, ele trolivera ds chatlsu re; pour gargonnet. et fillette ,.
Avant d'aller aitleurs t i, isite s'impose la Cordonnerie Mor.tCarmel oit vous sortirez satisfait.
Demandez toujourg -les pommades Nu-Nile et La-EmStrait.)


A Profit abe


i i' IIAI a l a
a . t dtn a t ,l , * &n. t. :: . ~ " BL {~I . ': P! .
� i,, a . ~t a ti : -. a'. :. .: . ,:,. ,s irr ". :: i:;*;: , nst, f ::,4*N* *:s':e ,:is tt AQN ar nwsZi cta %~ IMM


I ;: I:H !I -iiii~iiiii

iii i 1:ii:iii i iiiii"i ii~i


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


iiiii:i:i


te pOOa, Th6oph:ll Gautier t mangeI't cette satate qu tsiAla 4tait acco rpagn4 de d violete d.s

On ne tioaurait trop faire fbloge de Ia salade, la san t du corps, s. mez et repiq ue -on suffisamment dans votre jardin, de faon A pouvoir vous r6galer tune fols par jour sinon deux, et n'oubliez pas slon les salads, la furniture, c'eat-a. dire tes fines hozbes (cerfeuil, ea tragon, pimprenelle, civette.)
La condition essentielle pour qu'une salade soit vraiment bonne, apptissante, parfume, c'est d'4tre bien lave, bien 6pluch6e, bien Cgoutte, que Plhuile sot de premiere quality et que le vinaigre soat de vin; de plus, elle doit tre sal6e et poivrbe A point.
Le doux polite des humbles, Frantois Cop60, disait:
11 faut quatre homanes pour faire une salade:
Un prodigue pour huile, utin avare pour le vinaigre, un sage pour le sel, et un fou pour le poivre.
Henri BIBERT,


CLUB PRIVE DE
PAUL FILS-AIME

Communiqu

10o. Le sanmedi 8 Octobre prochain le Club o uvrita Mses salons a se4 invites habi, seis des 9 heures du

2o. F: dehors des habitues, s'il s- trouve des amis e des personnes qui. par uricn omission inv!ooDaisre de a nia part, set . fa ie invxita ,jt ).~ste , l i particilper aux fe(es (i m-I (ub. qu'ib m'appeeti no telephone. etne 'imis s lln eta nt I a is- m enti r p ir a b , Vie le.t norn sera ;ijout eit ma liost, t invitation r6gulibr.e ,ti a niti: e tlur sera dlirvree,
30. A L'Ptr'0,. tut inv " dui
n ame on it knt ci tsn-atio : conrei ret [: it deux hdo:ars,. Aprbs pulse , det ticketsaclhe ati n ' tree, ia vcnt des
(tr especes.

credit, eta l itt. rMgl. pas d'exmption,
5o, L'option restimintaire est taissk a chacun; cependanit Ia ,toPu' doe soire ferait chic.
6o. Coux qui desireront quittr momentannment lea Houx aprb, acquisition de leur earned de tickets auront ,soin de laisser leir tom au guichet oui leur cartnet sera soumis A 'estampillag. Au moment de leur nouvelle en tre ce memc carnet sra pr6ent4 au cntrile.
7eo Le jazz Cuignard dont te reconstance mnera Ja ronde avee son entrain endiabl&.

Paul FILS-At ME.



CORDONNERIE











Oat augment lea grades, cWO e le vent 4teint les- bougles allume le feu.
LA ROCEFOUCAULD,


Que) bonheur do savoir comblen le Monde est m6prisable!
ENELON.
-. . . . . . . . . . . . .



PtROPOS FT FITS DIVIftS


(suits)


r6cente crise curopenne et confirm la decision de la France d'envoyer un Repr&sentant en Iaie. 11 souligna que de l'accord de Munich sortirait un reglement rlfini tif des affaires europ&ennoes. Lei President du Comite des Relations Ext6rieures, en r6ponse. I'a feicit' de son attitude courage'-e -iu cours de cette derniere semaine.


INCEN DIE


Le vendredi 30 Septembre, vers
les deux heores de !'aprs-midi deux chaumibres appartenanut i la Mr. Joseph Charlf (ion rlt : it la Croix, 2eme section rurale de
la commune des Gonaives.
Le Chef de la section, en I'ab.
setedu w ""ge do paix' a constat6 le fail d'ens un rroc.-verbai .1emtint 5rlitbire ro .

NAISSANCE

Les poux Emmanuel Craig o:t
eu la joie d, voir leur fami:e s'augmenter, le 4 Octobre, d'une :ntille petite fille prenomm.:c istlaine. Tous nos compliment

UN NOUVEAU PRESBYTERE
AU FORT-LBERTE

Grice A lintelligente activity d ,
notre jeune compatriote Ie R. P.
Augustin, la paroisse du Fort-Liiberte posstde muintenant un Prosbytdre digne de ce nom. La bnlitdiction en a te fixPe au 18 DIcembre. Elle sera, croit-on, tres grandiose et unriche programme a 6t6
prepare A cet effet.

A D1)UFAILLY

C(im ' ; - I'avions anfnonco,
une peti far r terbaIAe a cu lieu, le 2. Seutemimre, A Dufailly, pri-s de Ia G ande-Rividre du Nord, pour clturer les Cours d'Et6 organisms h 'intention des Professeurs des eoles r:rrale s du Nord. Elle connut un plein sccQs. Et iplusieurs notabtilite"s du Nord, y assistaient centre autre 1 le Prefet et to( Magistrat Comm unal du Cap, ie Magistrat Communal du
Quartier-Morin et de la Grande Riviere du Nord, etc. La fete 'ouvrit par un discourse de M.
Gonel, ins pecteur-instructeur.Pu i s, leux causeries furent preononces :ar MM. Jacques Abel et J. Dosas. La partie thitrale de la fite onsista en des monologues et dia;gue s jouds par les 616ves. Nos
ompliments atux organitanteurs

DEVENU SUBITEMENYT FOU.
UN PAYSAN S'EST PEN1)U
A EN ARBRE

Notre correspondent de Saint
:ichel de IrAttalaye nous rapporSle fait suivant qui dit-il, n'a pas .anqu6 d'6mouvoir tous ceux qui it t4 sur les fieux. R4gulus Louis, bs connu pour son affability
a nathe, commune de Saint MiT: el de l'Attalaye, a 6t atteint
:bitement, de dmence le 3 ocbre courant, at s'est pendu un
bre.

S.E LECON DE PATRIOTISME


:::. el est le ujet que Mr. Lue G
rd a choidi pour inaugurer ia
.n c. . � : . : :
:f::lVt8: : . .
sQ-- I:~,~,,-


11:!'i

K,


g6n6ral et ducolt en part'e
lier qu'ils sont cordialement invi-.


prbeises. :: Agene du :Ca:p-alien

RESULTATS DU CONTOURS VADM? SSION A L'ECOLE
NORMALE . D'INSTITUTRICES Service de luxe rapide entre CapHaitien et New-York.
Voici les noms des bendficiaires D6parts reguliers du CAP-HALdes 28 bourses d'internat mises au TIEN t pus Jes Jeudis A 4 heures concours i lPEcole Normale d'Ins- M. et arrive A New-York le titutrices. Lundis matin.
DEPARTEMENT DU NORD PROCHAINS DEPARTS DU
Cap-Haitien: Alberte Mompoint,
Anita Barthilemy, Nelly Jean- CAP-HAITIEN
Louis. SANTA ELENA 13 Octobre
Pilate: Blanche Bi6mur. SANTA ROSA 20 Octobre
Dondon: Alide Antoine. SANTA PAULA 27 Octobre
Borgne: Juliette Bazile. SANTA ELENA J Novembre
SANTA ELENA 3Novembre
DEPARTMENT DU SANTA ROSA 10 Novembre
NORD'OUEST SANTA PAULA 17 Novembre
Port-de-Paix: Marcelle Pierre. SANTA ELENA 24 Novembre
Clicia Edmond. SANTA ROSA ler D6cembre
SANTA PAULA 8 D~cembre
DEPARTMENT DE SANTA ELENA 15 Dcembre
L'ARTIBONITE SANTA ELENOSA 1 Dcembre
Gona'ves : Raymonde Bayard, SANTA ROSA 22 Deembre
SANTA PAULA 29 D4cembre
Saint-Ma .rc: Simone Paultreo,
Gro-Mrn: SoagoTeon, PRIX DE PASSAGE:
Yvette Lucien.
IEIP A RTEI r' , NT DE 'OITEST Cap-Raitien-New-York,


I,Jogine: Grmaine Moscosso, Juiienne Paraison.
Jacmei: Alice Barjon.
DEPARTEMENT DU SUD
Cayes: Elzire Vaire, Rene TA14maqne, Marie-Thtrbse Jeannot. Jirdmie: Simone Gerniain, Mariie Marthe Brierre 3Mirago'ne: Marie Barthdiemy. Port-A-Piment: Maud St. Dic. .Jirmie: Antonine Dtgraff (3e Anne).

PIQUE-NIQUE

L'ami Ti-Roche a le p!aisir de vous inviter a un pique-nique h


I'occasion son d'Jtd.
On man s'a m usera


de !a c3ture de ia saigera, on dansera et on A Mariani ]e dimanche


9 octobre courant A partir de 6 heures du math, On est price de bien prendre noto que les carts d'invitation sont strictement personneIles et exigibles i I'entre.
11 va-sans dire que le Pique-Ni(ques, aura un caractre priv6: On sera entre collins.

DEC ES

Est morte hier A la Croix-desBouquets
Mile. Carmen Bellevue
srur du Docteur Bellevue,
du Service d'Hygiene.
Ses funbrailles auront lieu cet apres-midi A 4 heures a 'Eglise Paroissiale du lieu.
Nos condoleances aux families Pprouvees par ce deuil.

Est dcicd6 hier soir i 8 heures
Georges P&tion Kenscoff
.es fundraills auront lieu cet apr s-nmidji 4 hours A l'Eglise Ste. Anne. Nos condoldances aux families (prouves.



COURS SECONDAIRES

Preparation au Baccalaurat h partir de Ia 10eme. Course do :angues 6trangbres,
S'adresser Maison Sylvain,
Avenue Christophe,
Phone 2473


Apra lIs Spectacles
Rendez-vous au BERiINER HOPF


A -i.l A


S.


lBre Classe:


Cabines extirieures,
minimum. $ 135.00 Cabines interieures,
minimum . $ 95.00.

Pour tous autres renseignements, s'adresser a:

H. CIANCIULLI & Co.

Agents,


Cap-Haitien


Phone 291


PETITES NOUVELLES

(Suite)


Aux Cayes, informe cLa Gardea, la Police purge In ville des vagabonds qui la peuplent.

Demain, commencera A la Chapelle de La Giudray la neuvaine preparatoire A ia fete de Saint G&rard Magela, patron de 'endroit, qui tombmera le 16 du courant.

Souiers Ces rodeles sont aussi exposes au Rex et h Paramount. Rappelezvous quo Pillota veut dire: Confort, SoliditA, Elegance et bon miarch6. Si e'est iPillots, c.est solide.
$**
Mr. Charles Lallemand des Arts appliques de Paris invite cordialement la soci(te de Port-au-Prince i venir visiter ses travaux: Peintu , aquarelles, dessin, qu'il exposera au Collfge F6mininin de Mmie, Ctainville Bloncourt, Samedi et imaginee 8 et 9 Octobre toutO la journ e et tundi 10 etobre A partir de 4 heures de l'aprksmidi.
L'Art iste s'est surtout inspir ide la riche nature haitienne et de sujets locaux.

C'est Rudolph Russo, do natio.nalitt italienne qui a 4t6 revu Pharmacien et non Rudolph Rousseau comme nou I'avotm,,anfionc4 hier.

Le fait est incontestable, lea '.chaussures BATA sont irr6prochables sous le rapport dte la so l4dit et du finL tCe sent ! :dchau sures pr6f64rM des 6l4gants.


i:


MOUVEMNT MARITIME





xisme qui nous a visit u o~u~ '

d'avant-hier, it y eut ufse aniiia tion formidable au bord de mer. LZs propribtaires des sSurprise Shops. et les petits marchands out beaucoup vendu.
Le bateau eat reparti le soir du nm4me jour pour Kingston (Jamah ca) et les passagers out emport6i avec eux beaucoup de souvenirs d'Haiti.

Egalement avant-hier, le bateau 4Ancon. de la Panama Line, ven.r t de Cristobal (Canal Zone) a jet6 l'ancre dans la rade. 1I avait it bord un nombre assez l6ev4 de touristes.
11 est reparti dans I'aprbs-midi pour N. Y. avec une assez forte cargaison de denrbes, coraprenant


drums de gasoline, eg


Bailley pour Curasa comes de b fs ex zi pour lambourg.



CHANGEMENT Di Re.sidence: 128, Rue i proximlt6 de F li


-- rnnnrnrnnn


ibrairie


ouve


La Librairle s iladeux assorted


(Maison de Conftanee)


POUR LA RENTREE DES CLASSES


APPROVISIONN EZ-VOUS A

LA LIBRAIRIE NOUVELLE


PAPETERIE




CLASSIQUES : Les Meilleurs livres .0.
Classiques Pour TOus . '.**** Larousse .
Dictionnaire Larousse . .
M em ento Larousse . . . Dictionnaire Analogique . . Dictionnaire franeais Azed. Dictionnaire de langues btrangres.





Le CA,&.






Loa Plus chc


Le plus moderns


plans beau


((AU RAYON D LINGERIE

POUR DA ESD


an lA 1 m CIanINAOAL


COIIEICE EXTEIIEUK


12,Bustei

SPlau-e Prce
- Po - e.


S* ' j'
(-bt#ftm - It IWAYMA


----- --


: .: . . . : :::


. . . . . . . .


'VOMft 4 tonnes 11 Catre PEurop




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103461datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date October 7, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03461000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince