Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
August 31, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
This item was contributed to the Digital Library of the Caribbean (dLOC) by the source institution listed in the metadata. This item may or may not be protected by copyright in the country where it was produced. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by applicable law, including any applicable international copyright treaty or fair use or fair dealing statutes, which dLOC partners have explicitly supported and endorsed. Any reuse of this item in excess of applicable copyright exceptions may require permission. dLOC would encourage users to contact the source institution directly or dloc@fiu.edu to request more information about copyright status or to provide additional information about the item.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text







DO*2A ITI


QUOTIDIEN FONfE EN 189$


4S3fne. ANt4EE PORT-AU-PRINCE, HAITI MERCREDI 31 AOUT 1938 No. 20,050


T[ALl Cii


ip .blions ci-dessous pour pioa de nos ieeteUrs ie S.d.comitis de iPAgriktd. WIFinnmce- et de la Justice .ojet de Loi de rEsk-utif enant I'exercice du droit de Att toneiire.


Collgues,


.omites de P'Agriculture. dos pm et de la Justice cutp&
t r6unis A 'effet d'examipIyP. , dt de Loi de I'Excn-if � tionnaM t'exercice du drint ,pritet fonciere, s'empres'd vans faire, ainsi qu'il suit, rapport sur le rtsutat des
*,oauxquels its se sont livr4s

$owin6s par un tr s haut souci vir, lea comit6s sus dkAign-s tsent pas faith faute d'acccr11 Pilude de cette loi leur pus
use attention. Ce qii dele #nanener sans trop grand A itd4gager de la formule 14Wie riaie maitrosso dent s'est ju.sniet inspir6 ce projet de Loi nuler Peffort des propritaire :t.ints, en vue de iintensification Id ela diversification de notre prutr source premiere, sinon uaiQe, en Haiti, de tout progr6i t de t. richesse.
m :.-:. .
Le Gouvernement a done pen., ec aison, .qu'ii ne suffisait l.jms
Ii. $terIT Penvio 4cc trutun
Il egt in pay4 ossentielk-.
~li(*e; quo, grAce A n o
U bifaisante do lEtat queique be e:concret et d'utile pou4t -devait 6tre faith dana le doMm', de 'agriculture. De A, nn tnvtion, que 1gitime daitwlurarticlO 7 de notre Constitu*A Pour rglementer la production le, en lYtayant desormais
e- bases rationnelles, capakS 'asaurer la conservation oni enOtation de is valour de n

-Ux* si"noble pr6occupation, Me Se tPeouvait certes manquer
notr r plus comp, te
n moment ott saterkllmPrts semblerait 4tvrr Pi ps~adelaissfe par ceux.a aalent pourtant charge


Iflvt t


.fl' zUIa


ilt DES DEPUTES


d'en assurer la prosp6rite, en ast_.u rant du meme coup tour aise proyJ pre et, par surcroit, iaise de ia collectivit haitienne tout entitre.Aussi, eot-ce it h'unanimite de eurs membres presents, que vos C mSt4s. ont adopt to principe de 14 L. i u'lls s'apprtaient ensuite 4k'-, i avec bien entendu, lea mod i{V tions qu'ils ont cru devoir y ap_, ter, lorsqu'i notre dernire -uxc: du mercredi 24 en cours, Monsieur Dumarsais; Estimu, Secrdtaire L'Executif all~gue le Secr'taire d'Etat, desire avoir assez de emps pour examiner notre oeuvre, en vue d'un travail de comparison qu imposent lea nombreuses modifications faites au projet de mawrCC.r que, h notre prochaine session ordinaire ]accord puisse se faire dlfinitivement sur touted i'6colo(ni, du Projet.
Come Lien vous pensez, -.u. Col{kgues, nous nous some, presses d'en donner acte a h F .-.sieur le Secrdtaire d'Etat E t-P,, nous rservant, pour les suites ,-ti los de nous en rfrtr a vos Limeres et lA votre sagesse.
Cest de cc devoir que nous nons nous acqu :tor ce martin, en ayant soin de sugg'rer, en manicre de conclusions, qu'iI vous plAise donner gaement. acte it 'Ex6:utif de sa demand. .d- surseane. uo


vote de sa Loi.
Faith i la Chab. ides Deputes, a Port-au-Prince, ce 26 Aoftt 1968., an 1356me d I'lndpendance 4n,e de la Liberation et de t Restaurcation,
Le President,
R. L. LEROY.


Le Rapporteur.


P. PELISSiE, I.


Lea Membres :
mS. Prancillon. A. Louis i[R.Dnizard, R, Laraque. Marc Antoine, J Bourje y, li. Franois, V. ThBourgeolly, N, Franqko%, V- Th4baiW, C. Jean, Luc Fouchd.


nan
te


AUThICHJIENNE PYTSNDVLE
NVf lr PEIESNUwLE


&USappris avec pens be

rAlrt Rothherger .S.t:i:::.alito autrieblenne,







W un Aies quakre -Antrif Pii e rsnt & acheter 41W efinuun,Ia. proj 'Itt LotLou i Roy, a er L . . "e A la ttu . . t de ' fru.t. . None a4i)lesbt~ces-ou.de lag





q~ets id dfun t A -a I ft atlAe Port-a.-


Au Cap-Haitien, Je lientenat Elie Lambert eat nomm6 Comma!.dant du district de la prison en rempiacement du Capitaine Paul Magloire tIev an grade de Commadant du district de Ia : vi-no Compagnie.


too
Solon le vou d Magistrat C n
munal du.Cap-Haitin, lan musique de 1a 0 diH.offira chaque mardi an concert an public , sur a Place Toussaint Louverture.

A Mont-Organistrftflra lieu ted.inanhe 11 Septe bre prochain. la 'c~rtmonie :de I-: bftditioa di Sprebytre, sons aprisidencc de

Mgr. Jan et en ,prI axes do nor.
-breux parrai et marralnes.

(voil tmuate pag)


-. a - .


La guerre sino-japonalpe


L'A VENIM
EST MAINTENANt PLUS
-SOMBRE QUE JAMAIS POUR
LE JAPON
Pal flLtrbert RosenJournlite ncim :ict



les taux des fleuves, puissant


alli. pour lts Chipeis


L'Offensive japonaise en Chins' litt6ralement parlant "tt moribonde, Les eaux des fleuves ot des rivi~res ont tt la ruine pour 1',kr. m6oe japonaise dans son avance vera Hankow. Apres plus d'une anne de guerre, il eat maintenant plus Cvident que jamais que i-. itrdle japonais des tr~gions ocip~os ea t seulement limlt6 au 1gnes ft.rroviaires et aux principalea routes, et que IA encore la menace do la gurilla eAt toujours prdsente. Aux endroits oh 'invasion japonave a atteint sea objectifs militaires, ele a recontrd h! contre-offensive organise et vigourease de centaines de milliers de bandes de guerillas mobiles et rapides. particuli'rement dana les regions montagneuses, Los activites de c sbandes snt second~l'es dans ie plains par la resistance des unit ts d i'Armee r~gulire ch'n z)DPuns la Province de Shansi Iet thiniunt aides dats Vh1ur rksis,nlce par hi topographic montagneuse de a region. Lo japonais ne contrdlent que lit igne ferrovuilre Tatumg-Puchow qui travel. ,ent du nord au sud le centre de la province. Colonnes de l'arme rdgulikre at troupes do gudritlas mhnent une Iutte de tous lea instslant's aux japonais dana le secteur ud-ouest: principalement aux environs He Puchow. Cette action vise un double objectif:
1) couper ie terminus occidental de la igne de Lunghai A Tungkwain en franchissant Je fleuve Jaune, 2) empkcher aux units japonaies de franchir Il Fleuve dans ]a region de ]a frontidre occidentale df ette m~me province, Car sii les aponais rouisissenIt Ia mao v iv' iis apr6pareront I'avance ver Sian -o aboutit I'autostrade qui. it travers los. d6serts assure Ia commniTii cation constante avecla Russie 5ovidtique, fournisseur de la Chine en niatrieltde guerre.Occasiernellement des colonnes japonaises ont pu alter d'une ville h une autrel e long deschemins de fer, mais dIes sent incaPables de consolider leur contr6le. Leur tentative pour nettoyer la vallt&-nord du Fleuve Jaune de la direction de Tinhwan a 6chou6 grace A Faction des gu6rilia s t 'arriire d. leur iL genes. II


(Voir suite on 26r page)


PERISTALTINE CIA,
M.dicament type. des. cnmstfp4 habituels.
Par son action excito -mofic,C douce, progressed, effiaWItr6:veille le p~ristAtiismenormal et physiologique, roapette i-a mtigu

Constipation chronique, lme inte-tifl410.
CAes Cwmnpdm Ampoules
-PAU COUPAUD,
Distrihttteutt'pour Haiti


RETOUR DU NONCE
APOSTOLIQUE
Depuis hier eat retourn6 a P rtau-Prince, par terre, le Nonce Apostolique, Mgr. Sylvani, qui avait voyage, ceos jours passes, pour Ciudad ' rujillo en vue d'assister au: cdrumonies de transmission d pouvoir qui eurent lieu dana la R& publique voisine le 16 Aodt @ts-


Le Nonce qui dtait accompagnt de son secr6taire, Mgr. Carboni, a 66 salu A &son arrive par Mr. Turenne Carri6, Chef du Pr,,to. cole.

LE CHARGE D AFFAIRES DU PEROU A PORT-AU-PRINCE
Nous avons appris i'arrivdei t Port-au-Prince, cettoe semaino, par la vole de Pair, de Monsieur Jorge Bailey Lembch&, Charge d'Affaires du Prou, venant de Ci:.dad Trujilo.
Monsieur Lembch a rend vicite A notre Chancellerie dans Ia matine de lundi et hier il a &t recu par Son Excellence le Prdsident de ]a Rftpublique,
Nous croyons savoir que 1i Cbjtingu diplomats passera encore 2 ou 3 jours 'a Port-au-Prince avant de regagner I] capitale de ta R& publique Dominicaine. I Nbi u lii souhaitons un agrable sejour et i prtsentons no meilleurs veux.

LA GRANDE VEDETTE
LILY PONS
PASSERA QUELQUES JOURS A
PORT-AU-PRINCE
Nous sommes infiniment heureux d'appredre Ia prochaine arriv&3 A Port-au-Prince, de Lily Pons, cet, te grande actrice de reputa-ion mondiale. Lily Pons sera ici vendredi vers midi, venant (i.ment de Macoris par un a'.io det la Pan American Airways. EU4, vy s6journerat jusqu'I lundi procuadii.
Tout en disant 'a cette gtatale actrice:-soyez Il bienvenAe, now.,I souhaitons qu'elle profit de son bref s#ijour h Port-au-Prince poaur nous permettre de bien appr6eier sos mares talents.

FIANQAILLES
Nous avos re~u avec plaisir iR carte de fian aillea de
Mile.Denise. Saint-Aude et de notre distingu6 ami Mr. Abel Saint-Amand.
Nous pr6sentons nos meilleurs compliments et nos veux sinc res do bonheur au charmant et jeune couple.


Los choleurs
aLes chaleurs sont toujours fatiguanes on est essovffIt ou moindre effort, on no pas de jumbes, on est fatigue dun den. Ce petit malaise est purement possoger et vous en triompherex rapidement en prenont, de1 01 Qintonine. Versez le contend d'un flaconde Owuntonine dons on litre de Yin .d table et prenez duvin fortifiant -ainsi pr6pqr6 6conomt quement, un verre 6 mod4re avant ,cho ~ e repas. E5Ssyer et you$


du. r6sultt, ji d'avoir Cu


EXCURSION A LA ClTADELLE
Cette ann4e, les vacances out t4 consacr6es dans lea riions de "Artibonite et du Nord, A des visits faites par des grouped d'6coliersn i ]a Citadelle du Roi Henri, Apr&_* le groupe des cadettes -des Goneiyes, Cest maintenant ia jeanes>? scolaire de Port Marigot, du .Boxmle, de Pilate qui sous ]a sUgges tion du Magistrat Communa! de Limbl fera dans la premiere quinzaire de Septembre une excurso.A la Citadelle. Le movement en soi est des plus beaux et d6note chez sos organisateurs un sons pvatique de t'hommage ii rendre -x h6ros de notre histoir.

LE FOOTBALt, AU'X GONAIVES
Conime uo-v i'aflnoncions I.a somai, no odrnere, un nouveau Club d- Football. L'A.S.G. vient I'tre fondo aux Gonalves, en remplacement de 'ancien dissout par suite de Ia d mission de son Pr6sident. Voici ia composition de I] nouvelie association sportive: Pr6sident . Dr. Urbain Debrosse, Secretalre:
Louis Aeacas, Tr6sorier: Phaw'rux, Manager: It. Nale.

UN INGENIEUR DE LA
ENGINEERING AU CAP
Un Inginieur de la J, C. Engineering, rapporte vL'lnformationz, a visit la semaine derni&e le Cap. I1 s'est rendu compte de''Ottat des lieux, en particulier des routes du Nord.

LES SCOUTS DU NORD METTENT FIN A LEUR CAMPING.Lea Boys-Scouts de Terrier Roge, Troe, Linbd et Port-Iargot qui s'ftaient Ctablis non loin ed Fort-Libert6 viennent de mettre fin A lur camping. Au nombre le 19 ils y s r pendant 13
joirs ,,o-, 1.ir ctif n du R, P, Le. breton.


SESSION LEGISLATIVE


EXTRAORDINAIRE


SENAT


(Stancc du 30 AoOt)


11 hres. be quorum constat6, t s6anco est ouverte.
Au bane de l'Exdcutif, on remarque lea Ministres Lger et La.

II est lu et adopt6 Ie proc6s-vtr. bal de Ias6ance du 16 Aoti.-, Puis Fon dipouille la eorreapon dance. Elie comprend: Un mess. ge de la Chambre accusant rP. ception de celi du Snat rinfor mant qu'il a votU les Budget,; do D6partement de PlInstruction Pw. blique, du Travail et de I'Agricul. ture; un autre Mesageo daA Chambre informant le Grand Corps. qu'elle a ajournt juNtWi Ia pro-: ehaine Session ordinaire le project de loi r~laementant la -Prop t4.1. foncibre.
Et .Pon passe au-vote dt Bud. get du S. dM1 eat voth sans mO, dification.
Puis, plus rienIas tancet ow .


6 ,Ia: pr6


. DUVIG.A .D



. :" 2 22; �;4 /.; .- ." . .


PROPOSE ET FAIS DIVERS




PAGlE 2 s a s tt. . . : : . . . . . � ". .


L'AVENIR EST MAINTENANT PLUS SOMBRE QUE IAMAIS POUR 'LE JAPON


(suite)


At sud de In province de Honm aussi bien que darts les provinces de Shantung, de Kiangsu et le dLstrict de Suchow tes japonais nont pu xcaiiser aucun progres (lepl's Ia ddlivranvc de la division Doihara iquoi' a~ux euvirons ceKi'eug 'Ls ciigloes do flouve Ja 4

6rigos .depotis dbs CO. CIdcS tmiob1 torir )CotrI F l:los c riries IiCl I pti K tm El .'on I pais. etC rIAparlvut'S (epis J)U'si U'5 ann eI. IS 1)0-4 os do i'ar lloerie. t do :'viation japonaises ont -fait sat. ces digues ticul ,.ti '-ii. points. loflots se sent rpandt, dans Ie 5-4,of to ('oloIes jaI o pnais wvaitest Co


40hejll,,qi aat fhat >S, ;v< it :



r i. i et, , i '- : .



tr, rulnetu.o


A -A .; v1%

2k 1

M [ ". '. ". i '. a. :: , . ": ~
( 'N I cl
v. ITP1'1



I i te'cpe d tz

Y i t z {'(1 i ai, ca rP- u tWe ('i I I fl'4 t'llath l 111211 'a ufel v ee ~s t t r IL ewv-.cndri -.
pa r . l-i irm ' es t.:hDei'v v plu~i e(.fl j{l( i ' nomb ,.Il. tt fnziv dii Yantz6 t hiang> Lien que









rp COMM(! 1"
lI't U 11ffe.11i'l (d01s !e pidfls on n ,'iiNu (i.< ra costit Ur ' tine ra'(orituzro' . 1tltIIt Ilaquac:'. "St ratugtiq nement cliie depend fdu YatzIKontmu La rote pr nci a,. Pi ePi auv; t1 fleuve st tr. tilt 1 f te a sie rs td drol t.,; a1
fr>c,, deI1 '1Itl l ]('5 tI Bl(bh:ortinscs. i.) pis n lb t unr'ux.












wol intseur Narg fflsf'r i ,,,, r t('tU('ll m ( o tanta la V-t fllv.-tt













reRuontgnVI-'ui ccIn l uigI


c onauis Iso sort








Hdach<>la " c" .Pat .
/."transports. Larmp e avr: nc ler nmont tii. c'est seolumont apr ;s &o (hll'r combats j4' 011l 8 Fi pe,: ots , of,.s. d, Matig. Cet to haI'l rt! -v a ShngGai.
ba fltite du Yantz&-Kiang A Ia
merci de P'aviation chinoise,.

Lu EA /lt 1 Japit~skt5 (t,.it e 121.0 Ie. ranchh l ie er ~brtotises Ibarribr ,.s fertififes. Ce qul contribue boatcoup h retarder l'offensivo vors Ilankow. LA eat intervenu tin facteur tr~s important Ia [lotte adrienne chinoise. Or pout mnne dire auiowvud'hui quo tes chinois oft conquis ta sup~riorit6 clans l'Air, au moins sur Ie front dum Yantzt.Machine & te�rire Remingtcn Machine ft ealeuler Dalton IRubane, pa pier rat hen

G GILGo


BANALACTEE
Aliment ComPlet pour .LBnP
et Dyspptiques ;
Recomm fd par. t.e.M.ec n �"En 'Venite i a ?Iairacie Oamllh.:-' te, cez SiwnViu, uD a dii
Chm-eMr ta ei axi
.:.d u. P on t. S. t- .4r aud1 !.ij::::::::::::::::::::::::::::::::::.:. .:).


Kiang. Plus de 50 navires de guerre japonaise de phissance vari4e:. gros croiseurs et porte-avions, out ! te eoul6s par les aviateurs chinois, LeF; japonais ne peuvent pas protdger cette masse do navires. Uns grande parties do la ofltte japotse, particulitremont ies tuites 'es plus vu1necales f:tranports dtroupes et de provisions, ant h6 forces do redesct.ndre le Fettv Iloir 142 pa" . )liysor F'action Os 'inffantorie qui o.s.ie de forcer, l'entre du 1Lac Poyaing.

La prise de ttankow serait une iictoire ;t la PyrrhusL'avenir- -hu' h's tli'i:,( jar-J


n a Ez . . me : qc u a ro,, a . (I,, ral-~b (a'St D-tiUSiwe r e I 1amoa1s.






1 Y ;'14,14 M~il rin~c a
r'iu i : i ris hitlg c m a (k-le It .li. . [ ,->& Ct; tia F0' 1% t.+ i\k,,t sci'tni '(-:. tic tone a ia

ti 4 -t -ir it zollo-lilit de II',_r:

0 u~di ' ir:geP Irtirs attaqtics
con1,',U-in nn br .12o t in itt'I Vt tr~-ti' Cli ict lC't, < ' Ji iClim a d'aor ia (lt :grutI: > ar ';


,W guii{+,':.s cioi.ses commandecit Cgq(ai ~o(hianugKs .S):e.


t: :NOUVELL.ST? ":


SERVICE NATIONAL 'ItHYGiE,
NE.ET ASSISTANCE
PUBLIQUE
::" Ctn Educatif

Mercredi; 3 Aoat 1938,A isA heures du sot i1 y aura une grande se'ance de.Cfima Educatif A Martissant.
Nous'demadmis le Cconcoturs de tous pour le plus grand succes di cette propakande en faveur de la sante pubtique.
Comme toujours, l'artLste Salnive expliquera les films en role.



ON DEMANDE
Un beau bureau plat- Pour les renseignements, s'adresser an bureau du journal.



A LOUER
Mason haute en tour, sise A i Rue Pave en face de la Halle Cordasco.
Pou r . Ta conditions, s'adresser au bureau du journal.



A VENDRE
Une MACHINE SINGERiA pieu,
pour cordonnier et Pellier. Cette machine est A bras cyirhdrique et 4 navette rotative.
S'adresser au No. 15 do l'Avenue Magny, A Port-au-Prilrce.



PARFUMS MA GESTIC
A LA PHARMACIE
CAMILLE


BUD WEISER


LE ROI DE LA BIER EN BOUTEILLES.

BUDWEISER, rem:arque pour son goat, a triomphalementtj. Ia comparaison generation apre's g6n6ration,

a veritable BUDWEISER petit maintenant, tre oytnut cot vvus l preTererez, en bouteilles o en bidons. Soyez prts pour 'htc.inattendu- Arez dli3BUDW:mpR rans tre rdtrig~rateur.


Faites le.s 16!ices do vos amis -t de votre BUDWEISER chez vans.


fnmdlue bq1 serv


DON N MOH1R 1) is Irib uteur


CEST Lk


k i


MEILLEURK BIELRE. EN


II iI


A BASE de CUWEJ\V �01 U Pt EUC4LYPA


TOUX, RHUMES, RRONCHITES, ENROUEME
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCF, HAITI, ET LP.S P ROVNCES.


/'


0". :.:. ',!i


p


% : ::.7 ;:


tous les -.u.00


& presque tows les coins
e rus. cans pris dunmillion de magasins oh I'on vend des cigarettes, vous les trouverez qui vous ate 'tendent dans leur joli paquet blano Chesterfield.
Les Ch ster/cldi snt faltes aec Ies
- meileurs ingidleun gut puisea air
u e cigarette .des tabacs A m4d coins doux di blot , mAirs4 des tabacsTuC . a rownAciques ci di. tatter a a
gareten our.:


plu doux


-meilleur tde la nneraus de
e cgaett tue


. . . . . . . . . . . . . .


"*A4W*04K"


-. : 2 :: -! , - -w % -� . : . . . 7r :: .


}


f










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 eta it absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date




'US NOTXVtLLISm * ~-t~-t"PAar S


*OTRVOSQUA 33i. &AAVW.ORO>: -.,WG.(A.NC* :.:.:

LNINE ROJA ,:. .!:!.t :::


:.breuse3 lectrices de li du ourn al de l
apprtndront avee que La fameuse bri. 'rikin6e liquidedu Dr.1 s vend chezPaul E. Bazar di Champ-de. te Joszph Maglio et .e leg bonnes maipVarfumerie de la plaits trouveront 6galees. produit de beauty phixe Baker, de r6puSndiale, tels que: Baimimne'Siamoise pour le I a Nuit, Ricil's, Co:iereinail, Lotion andMkre, Bakeroil, Petroe -Roja. Le Ricil's est Oises coleurs suivant,; chatam, bran, &caui bleu-clair, bleu fonet violet, permettant mortir )a ceuleur des ide des toilettes. HONSE MAGUET Exeusif pour HaItL


CLINIQUE
du
r LOUIS HIPPOLYTE Midecine G&uiraie CONSULTATIONSS: Ides Dalles - 7 S
2 11/2- 5 p.m. 3. Phone. 3373 '?Of-au-Prince (Haiti)


if


IF


II


a. .


NOUVELLISTS a
*,dn Ctnr, .Vo. *I7

010N FONDE EN l890
:. ar
RtAUVET & CiIEIIAQUIT rct er-Propd tair : (ZST G. C*I UVST

RD. DUVIGNEAUD icdeter Ont ChOf: lAX DUVAL .ir do lo Rtdaiction: NAN JEANNOT Adminfaocn C. .BEAURUN


Idez-Vous au


GLINQUE .
du
C. DESMANGLES aison P .Duvigneaud.:. des Casernes) aisutatlons
4 h. /. p.m.

r~ii


V


4.


ours Ia penfrlc


kLERIO CA NEZ


LES


presente ---.-NOUVEAUX


WIOS



GENERAL ' ELECTRIC

Prod uit de la General Electric Co S.A.

pour 1989


Teo1.


3185


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un Coinpte de Cbque N la Banque Nationale de I%
Epublique d'HaitL


*Et lea douleurs qui en reistltent sont souvent la cause de trop d'acides dans I'estomac. FaciLitez la digestion en 6limi. n cesacides. Portez vous
mexenprenant:


PHIlLLIPS,
LAIT DE MAGNESUE.
f (AUSSI SOUR YORME PE OtTARLEYJIS) %-


Agent Exclnsif- ERNST LUDERS.



LA PHARMACIE CASTERA VOUS RENSEIGNE:
NERVOCITHINE.
du Dr. Tissot

L a grande vogue du produit A travers ie mnde (Plus de 3,0 000 d'unitts vendues en 5 ars:" plus de 800 unit"ts venties a Port-au-Prince pendant le Mois de juillet 1938) est- dUR A SES QUALITES FORMIDABLES.La NERVOCITHINE EST A. B ASE DE-:
IEMOGWLOB1NE, associ4 A
EXTRAIT HEPATIQUE, selou la mthode de Whipple.En plus, ]a NERVOCITINE, contient: Phosphore, Arsenic, organique, Fluor, Mangan se, conforredment aux doines du Prof. Robin et des Drs. Lettile et Ferrier, qui ont mis en luminre to erle des matie minWrales dants lee phenomeres vitaux et cellulaires et dana leur fixation suir torganisme.l'action de I'EXTRAIT DE FOLE, donne- des RESULTATS SURPREfaction de tI'XTRAIT DE FOIE don ne des RESULTATS SURPREL. NEJLVOCITHINE du Dr. Timsot eot incontestablementle proditte mieux r6pondant aux donndeas do la Science Modornet pellet eat agr6bl k A prendre par toys lies malades, meim par le .plus jeunes quile Ir6lamaent.La NRVOC THIN IY n st laSANE.
ZDflUX FORME sous L s Tropliques: SIROP, parEum omnfte t
us. 1* -Le tton dent laco ntenAnee est le double des: products prtendus sinilan s so vend ipartout::, C 9.- Noez':que.isfacon et tin jl .iCA AF>N,.qui vid, o . ne.votre.int~rieur et rpr6serit . 6.5
l i M i.a in iioit d 12:amoules :.buvaibles s vend Inatiout


rs, Prdisiosition a $irnw-nage, Leue6mlie, ~doit prondire, de ]aN I A P ocssoar


LES HUX COPIINS

cDis,- mo n o-eux, je ne
suis pas venu hitrl
Je suis vpar4nnable, vo
yonsl Te aauviens-tu dr jeune liquoriste Edouard J. Benjamin? J'ai Mk etioh lui hie' soir.
Quelle belle soiree mn Dieu I'ai pass&S et quel charrnant gar gen ce type-A! 11 voA Pert de It' nisette superfine: c'est de Is suavi. t6 en matibre.
11 taut l'encourager, car 'n at vu de pareile dana dei grands caUds do Paris.
Tu es press; alors a'en parlons plus. Mais, en sommn. iI a Vputeq sortes de liqueurs. I1 a P'antsette, le peppermint, la prune)he vanillh&, le nectar, etc. Vois.Ie le plus t8 possible si tu veux 6ptuver dd Is beile pr6sentatlon, dt !a.bonne quatt6, ftfln toute une go fume de boen goft. i s'y connait bien et so dd voue pour sea P4 i m a b)lesa clients. Enfin, pour d'autres renseignernents, vots Simon Vieux, P'6picerie du Centre, Mine. G. Rou. main et rant d'ayte. Cela vaut bnte In pine. Au reveAh. Vbeux!,


FAITES ATTENTION LE BAZAR NATIONAL


Encore UNE F,01, s'enorgueillit d'ktre LE PREMIER i offrira sa Clientele et au Public lee avantages de NOUVEAUX PRIX d6coulant de I'Accord FRANCOHAITIEN, pour sea rayons de: Parfums les plus en vogue de FRANCE
VINS FINS
VINS MOUiSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de ]a fameuse marque %Marie.-3risart%. Vous le devez ' vous-m es de VISITER nos Rayons.


UN BON TRAITEMENT CONTRE
Eeziinas-- Dmangeaisoas -- Tiehes-Dartres - Teigne ou Pins. tre-et autres maladies do Is pe : On fait .bien mousser le Savon. it rutllobrome sur Ia partie affectWe on rince l'6cume au bout de quelques: minutes puis on applique. I. Peinade :A1s P!Uriobo i- "
n .P Vet:ParmacieLfrn
Chevalller, Lais en face du Kios quo postal.-AuxCayes - Grand' Rife.


A tT NOUVE3JJ$TE
flT A'


TRAYJIS LB MONDB


Clthes do PAqe


t


Badlnguet, I'aml du carabln


Blad~ni~ul &ait It, surnom quo t'o;position donna A Napol6on 11. Quelle en est Porigine? D'auurS affirment que c'etait Ie nonm de "ouvrier qui, en prktant son costume A Louis-NapoI~on, avait facil-itt son 6vasion de.Ham. C'est totalement inexact, L'ou. vrier en question 'appelait Bergoin, et une pen.qion lui fut accor., de par le prince-prdsident. D'autres bypothwses ont ttd fai. tes, dont I'une e. t relat o par G. Len6tre dans un de ses amusanle ouvrage sur Paris, Un journal satirique, le Chari. vari, avait publiM en 1840, un d2,. sin do Gavarni, reprdsentant une chambre d'6tudiant oO tn squolette se balance au mum Une grisette tpouvant"e regarded avec effrii ce macabre et insolite objet de d 6 coration d'appartement. L carsbin dit A son am ie, ot est Ia Igende du dessin: eTu ne Ia connais pas? C'est Eug6nie, t'ancienno A. Badingut " .ne. belle bo.w Badinguet tait.don0 Ihypoth6tI que nom d'un ai i e lx& I Gotte, en 1840, Gavamfnol uso val pr6voir n i mpwre, ni le maiags duti Prince lNapoo~; Maw 4gun4d, en 1853, It tnt question dii m~arlaswre tde 'einaruravee341la


. - - - ------. -- . 2 . . .


0


NOUVELLIM


Ce n'est :pasen Franee qu'on trouvees : gr: och
k isen:: Ru. eet.en Chine,.1,
Rusie, cellse du couvent do P14Sa.tnte-Vilnit4, h Moscou, a4m.i.a7 .d0 diamtre et ne pise pi. moins ti 76.000kilograinmes;AN Moscou toajours, la Bfosko, de Saint.Yvan, p&6 se 65.000 kilogrammes pour un diam~tre do 5 m. 490. En Chine, Ia grande clite de Pkl .p4so 60:000 kllogrammes.
La plus puissante que nous a, yong en France ne d~paase pas le Poids die,20.000 kilormmes, C'est
la Jfa nne-d'Ar, qui, fondue an cours de l'ann6e 1914, fut irstaiI6e, en 1920, dans la tour SaintRomain de 'a cath6drale (e Rouen, Stir l'une deg faces est reprtduit un tableau repr~sentant le Triorrphe de a Pucelle, - tableau qui fut expos au Vatican pendant lJo f~tes die la b atification. Sur I'auire face, on voit Ia reproduction de� Ia Jeanne WAre de Fremiet. Vingineuf cloches d'un poids total de plusieurs milliers de kilogrammes complitent cet &norme bourden. Malgr6 son poids de 20.000 kilo. grammes, la Jeanne d'Arc ne fa tigue pas pils les sonneurs qu'9. i humble cloche dc village, m&i t. A. ])encLue.
On cite encore parmi lea . irose clochs existant en France ha Savoyarde du Sacr44Ceur Ue Montmartre, et le gros bourdon do Notre-Daine. Fondue en 1900, 'a Savoyarde pse 18.835 kilogrammes t a 3 m. 65 dediamtre. Eile donne l'ut grave. Quant au bourdon de Notre-Dame, il pse 16.000 kilogranmes. Sa langue de broize, tongue de 2 in. 70, est du poid4 de 490 kilogrammes.
On ne saurait parier des cloches sans consacrer quelques lignes aux sonneurs. d'autrefois. Le personnage qu'immortalisbrent Quasimodo et les Sonneurs de Sdville est partout remplac, par 1'6lectricit&. Tout cloeher moderne est 6quipS par des appareils automatiques A .commande. 6lectrique. 11 est ffn le temps oti, sous le noa de gFr& res de Ia tourD ou sous celui tie qCompagnons de II clocheV, lee maitres sonneurs formalent alhrt une puissante corp-oration!





,,


. .~ .d o.


"i.


F,'. ( it om Rate' " . . r v . ir i'.
. 'An,(rM i. ' ., r . I.




(i "otri'iC' t'aiLe]5 "',








lF~ neFF' -il -4 1dFFe



Ell t FF - n'l' I it \'--l'ice co t'l I, .I : . is li n-. r le
t: '-6s'A 'F.
. .\.II > N ,hf, ,:
!, aeF, ide Storago tiatter -4 tier. V 'H -'FiiFDi


\FUs ;iJis er >









.}de V ','.:. F I ts o nt (-.;[ , I J o , :< I , "

}, , ' n 'isi u .e ld ne i " la? ,is'.


LaifI'l, hagyett e ' iloiiiPeul's do ;:vc iD. le Ia marine rlnitann[iqwF.













tie .1e0ii'
aaent t. l<*e a g ,fede 191-1 et{
E Ii k l t r t oiu -, I i so n o ,
continue, sefl l e sMa surie .r

A{ vic: . n,onit W i 'a ise !IFrFl n sd- e u":ltii. d biJotux n ,lrtt, . i. n 5 t ar:otiat O et ("11 Or. tic
if"lI> trn ttcsbir et d.ane grart' pho.to do< t1Ev f~o AlititansoN XIt t tIc 311l) 1 i iuL4 { Iect '.tils. iii;oai'ch6is t's. (.,'. ,si.u"r, v es ,de Valt rc, 1"- Ilm,> nt it a i'nt (,.iLes Co:-tIsI:l'~ l. er, O.i. go nclal ii.t'1egaats no portent, quo Ic, cho'r, .5.5 Lafayette onf \li'C In.onuverz .cgtlenert des py ama,.s, do'. cahe',.,,'. ete,, et -oOiI?- :'Retl7 sltIi.tJt s.

IDe Ma r.ov 1e on ant: te '' 1 n .' (u do 40I pri[.-tfltII, cr4 ;'lt'triaiti qi avaient 1fait Ia gnomre do 191- 1 K ti[ e"taient rt'tens pt'isonlifl'a sar an> ile do in Mandehorie 111r les So)vie.ts. Iis oa t0 el is en 1ibert6 P ons des detnions ir-i La t'ut' Changktiferig.
U.ntl d'eotx a trtiatv' sa fem ~no qal sPest, rernarifle or qa ia meG.re de 2 enfants, II a vrdftr& Iatis'oi he village potir net> p.'15 troublct Ii rnunags., quli sotttltt etre hc~ureux,

tiber Ie cabinet franqais availP 3 henres au cours desquelles ont 6 examinfis et approuv6s des d6crets inodifiant Ia loi sun Ia semaine do 40 heures dan; ts indt-.ivies travaillant pour Ia d6fonse national. Lea- milieux inform s soultlignent quo Ia situation internationale a it6 I6gbremnent maisc sc;r
Ic tapis.
- .e


L, Souliers PILLOT Cuits. sent leka meileurs:



son marrh6.
U Vente.Riute ?4. a.
R, C, .VICTR


sTout


Notre Objectif supreme est te maint in de la paix et la disparUit)hn des causes de conflit entre les diffdrents pays.
N. CHAMBERLAIN.


Ce sont le passions qui font.-et dffont tout. Si la raison doainail sur terre, Une s'y pass;rait rien,
FONrTEN Eli A>




PETITES NOUVELLES


U.ii 01(klei, ( Inble m t-rtide
re a seconv hicr a capitale de. PVL Iippines causant do lourdes p.,u. aux prprit6& partwCulire-mt . le Mosbate'situ6e au Sad-K, {, grope insuaire, 10 I masonl ot (t.C detruit&., ,, . f'hi~te de rile '4. ,:iiili tie- :.stes .-.ont, efldOrfflh~t t, 1i'I SCHrs pers(,n:,' s or. t i. &' ,. 0 .


d


On annonce in grand bat qui au. ra lieu, u" Cap, le 3 Septembre prochain, au Cerce Militaire,d os enrfles. . .

Lt commiergants ot les home; daffaires trouveront dan le Moniteur dlu 25 Aof ctourant, leg nouvelles marques a inscrire dan; Ia listed C de ]a Convention comrerciale Franco-Haitienne. Ces nunvelles marques embrassent lesa peritds, los ,s. m&dicinaux, les parfurm.s dentitries. los produits lpharmacc'tutiqi's et les cauX'ax:;raW's

La Pension Cosmopohitaine, sit'ute h c.5t, de l Banque Nationale, Rue de; Miracles est le rendez-vous de tous ceux qui voyagent pour !a Capital, On y trouve le confort moderns, l'hygine et le bon gofit des grand, hCtels ell
paiix mf'die.
i.,e Magi.strat (Xjmrnnna Ce Port -dc-Paix r. Ture.ne Saintj11 eCail. I oval: \cvi.gP-ai.x fins. I e rnere:v.' Lride,"it (1l ia t " ubiq, au ner fl <, ,~ ns. . i-tO S it' Pott-de-i-"tix.1

. t t 'l,- 2 .- (ti)& region.





ii ~I Ocov, tin P1'ioav o una }I& dic-.-' .,- ' , . v a : .ral .
('<.perda"lt. uts t,:_p." forages ,.t1 !ttu, a.seOX frdqne.n.s.

i"e Nouvelliste parait chaque al:'rs-mdi A 2 henres. Loa abonn~i qal rec:oivent en: retard .Ie journal houl priP;s do s'achresser it Ia direcXO,- phone 223.
A a Capi. it' C.apitaine Louis Ida"a rd, comma ndant d Distrtict de Ia Gkrandi mv (Lte Un Nord a Ste tarndr m " nLI memo itrt A Cercala-Son ccc. ('X'st Ae lieltenat Mlax Chassagne qui lI'a rEmpIae1. �t ie lieutelant Zamor a pris Ia place ie ce drier comme commandant. ie Ia Cie .Mobilt

llI nouLlveau 1cub( d. football, uI i . anm c'Anmienal client d &tro fundt aIX Et 4vl. Et notle conf 1'e .*.e Courticr de i'A rtibonite, 'u F 't~o!{, I fc i. (.tV e C te C prtnt serait acceptable i]i ces Ies.RI 0'" ' Its &-qtipiers Ine s'otaieilt '4'vi ic se .<.'atfubleor du. unifoir : c sir Ia poitrine Ie d- Icsii c1'uI'tt'o do miort. IDs gufits U'

_."ais L elI'a5 A [ ri

I K a uourd'hni, Ie so111%' :gn{ e r. cf:it I ez In i a I hornre, ni chictt-i, (C, Aicoste, sonligac i'.,~ Courtier rno.r dit I'A r~I onitt,> a nomaAr6


S-'1t- on Ifl.ic d[aria e ICStproilse 0 (a 1 E.U. 1es Icei'eux stint sutori'- e- a se mat icr et St avoir des entfonts 1111 -- chose enrieuse -'.- WfitrI dcli pus Utt real.


lnre loette du nor de Oivia Holly s'est noyee e 28 Aoft 1938, vers 4:00 p. m. pendant qu'el', se haignait d lan Is riviire Samana.

Vingt-quatIre (24) personnel oat 6id expdidi6es hier au tribunal pour lea faits suivants: Vagabondage 5, scandale public 8, larcin 6, inj-ares I. violation des reglements. saiitaires 1, contrebande 1, voies d( faith 1, menaces 1. Deux (2) individus ont t relaxes par la Pc:,lce.


LES SUCCES DU PETITSEMI-. SAIRE COLLEGE ST. MARTIALv

Cette anne e1 Petit-SdminfMre. CoI~vg St. Martial a brillk dana s, .xantena offi-eie' :et isaWs oCatours du Coinit4' Haiin do P AlIi n a # . . .M m a . .: . .: i :::i-:>?i~::q:i:::i ::::::i�::?


GraceM


Line .


A genee du CatHaitien

. .- ----------- -- -- --- ---------------. ---.
Service de luxe rapide entire CapHaitien et New-York.
Dparts rguliers du CAP-HAITIEN tons lea Jeudis A 4 heures P. M1, et arriv6es 'a New-York lea Lundis matin.

PRO('HAINS DEPARTS DU


CAP.H AITIEN


SANTA ELENA
SANTA ROSA SANTA PAULA SANTA ELENA SANTA ROSA


Septembre Septembre Septembre Septembre Septembre


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Hail en-New-York,


lire Classe:


Cabines extrieures,
minimum -. 135.00 Cabins int&'ieures,
miimum. 95.00

Pour tous autres renseignmenlts, s'adrese 'a A:

H-. ('IA NCIULLI & Co.
Agents,


Cap-Haitien


LtQUIbE,
TABLETTE, ONGUENT GOUTTES
NASALES.


Phone 291


GUERI! le PALUDISME EN 3 JOURS lei FROIDS Le lor JOUR M AUX DE TETA EN g0 MINUTES.


Esffyez a RUB-M-Ift'& , le meilleur liniment du monde.



PARFUMS MA GESTIC
A LA PIARMACIE
CAMILLE


ont eu un premier Prix et les deix autres un second Prix.
Au concourse annuel de com,,ttion francai-e do I mi&me s.6t6. e laurr~at est Ln Pve do rh3toique du aSminaire St. Marti,t, te jeUne Throdute Alexis, qui a p- s part A 'excursion du 21 Aoe.
D'autre part, cheque ann6e. i sa distribution des Prix, le C, H. A. F. d6eerne an Prix A tous ecox qui remattent les meilleures copies de composition franaise atix examens officials de fin d'tudes4 primaires et secondaires.
D'apr&s lea gotes remisea ces jours-ci par la direction gn6,'aue de ! Enseignement au Bureau de l'Alliance franqaise sur les examens de P'enseignenent secondaire, classe de rh6torique (.lere Partie) et elasse de Philosophic (2tme partie), ca sont deux 6thves di Petit S6 ninaire ftI!hge St. Mu,'tial qui ont Ia plus forte note paux ia composition frana-ise etla disser. tation philosophique.
Le, laur6ats sont: los june; Michel Chavrot (Rh orique) et Gardiner Solages (Philosophie). lisvowi en passant quete~est encore ce dernier qui a obtAi, aprs exsinen1 ie Prix r. -aulon d'Intruetion religiense,
En r~sum I.tSminaire Saint. Martial va receviisept prix (qua tre do: dctioneta 4e c mpoMtion tran~i 1e) A Is distribution so ennelle des reompenses du C. H. A. F.
C'est, incontestabiement, .n grand sts sNnus.tenons wAsignalerce tafit. et o s . � .: :d'ras s p .l '�i:.e


Libraeiric Nou
� L A b.l: le :. :s: .ti:


Le R. P&re -Dick, aum .iir Boys Scouts di Cap-HIltien, a nomme adtnniattateur fdeiia: roisse do. C enea laSource. 1 a j, gagn6 son nouveau posted.
- i:.: * * -


L. Daudet' La vie orageuse de Clemenceau.

Dkobra: Macso enter du u. Machard:.L'Espionneduel.k . . . .
Eve Curie: Mine. Curie.--a. A Roger Vercel: Croisi blanche. DFP. Carco: A voix bass. J. Chardonne: L e bonheur do Barbe-ietix. EM. Arland: L'ordr. . .
R. Dorgelts: Fronti res bt. . . . A, Hernant: La Castigionn .
-Snz, Lengl.n: Initiation an ni. VatlGfraldy: Toi et Moi . . J. P.Sanson: L'Inquitude Hunairbe. R. P. Sanson: Douleur ties homrnes d'aujourd'hui. .
Landormy: 1Hstoirc do Ia musique . . . Jules Mary:- La pocarde . . Payot: L'Education do Ia Volontd 41-- 11.
Rivet: Fais a vie. PauchetL Chemin .onhea. . Le Dant "c: Science t Concience. . . Le Bon: La Vie des .iti.
A. thret: PrattidondurisTon pat l ejeune. Aet: Comment on appreadhparloren public. D ietionnaire: analogique d.i .e. .
SCapon:Nouvea rtaireCommercial.
Mac Laughlin: Noucan OrderspOiidant. commercial e n fran.
R ta is et en aigl . . . .
F',M ILE SC IIRFI BKER:. L A SLU ISSE FP AYS D'HONMME S L IBRI


*bS.DJ*JSS I

I


4asanasaSflflfl znnflflOflfl*~*fl##flflflflfl#flfl~fl*~


CHEZ


AUJOURD'HUI DIMINUTION EXCEPTIONNE

SUR CERTAINS MODELES DE CHAUSSUR


FATES AUSSITOT VOS ACHATS.


CollI ge Simon Bolivar
Eneignement Prhuaire et Secondai eflseignement Classique et modern* (sections A, tA C)
Pension, Demi-Penalon, Eenwt
Avenue des Dalles (prs du Pont SL G&and) TQ. 3S.s
Lamr&tt de rAllance F ranaise { "ffplitIon franoise ax mans du Bacealaurat de Juliet i_ i L Cowcours de Dictiolt gaise de Juin 1935 et Jain 1936).
Plus ae 50 uets aux Exae. &; Saecmsaur at (lite et 2w ties) F
Le Cote Simon Bolivar jonit it'.Is c.nfiancc deiilldR f Sincr re yso enta"t".




I BICCLETTE"HILLIPPS"


CHEZ PAUL ARSON


LA RICYCLOTTE.


PIIILLIPPS


ed La plus 1tf141F,
IQ plus J


. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . .


tLE NOUV)LEI$Th:, *


("a. .n de Con.:a"e)




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103429datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date August 31, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03429000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince