Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
August 23, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text


t::. . A : .::


.=QUOTIDIEN JiONDEEN 1896 . .
. ARNMA8
4,3 ANFX P(R-UPICHInMRD 3AITIN*2.4


EAICLE .bELETTRES


Pboions avec plalr ce redo.notre collaborateur Re$fii:il retrace, en en sou. k m rPhportat' Yrergaisatwours suivis A. rEcie de
s huitsb i &odiates a9 dant nous annoncions
t arrive.

*flen~istt. ii y a de eels siX int,: avait annonce l'arriv6e iwus a d groupe d'Etudianihricaines,inscritas aux Cours St -e rEcole de Lettres, ta* t d'Enseignement Sup& r I ig& par Madame Suzanne ibere Sylvain.
pubui. naturellement a cor I:ette information comme un e Jfait divers. Mais c'est 14 .Wdustice A I'tgard des orgam. de ces cours. Heureuseit!:ctta injustice est involon!e 4t noslecteurs, plus ampleit iDonorm6s, sauront apprecier
* site dans toute aa profonde d.cation. Je me promets done natrer:
leeS efforts immenses qu'i a I u d.oyer pour-arrivey au. reI& quality des Etudiantes. Il strieuse organiiation des

�. sentiment des:.tudiate I )avnur des cours et sur notUI . . un point de vue gin(ral. ntsje me permettrai quelques Wzlws personnelles, at je hakrTntme quetques suggesA reerternent decs El4vea
t recrutemant des EIlres a Cite Itulirement difficile. A ce sauO1I ~avait 6crit iA toutes les Uniit&a deWPAmnerique et A toutes c.a.sations intifiques. S, Wtre mauvaise r~putationi
Ateau dehors nWa pas per*lregirstrer des rEsutats A Itl W eSeot dfi p e.ens4s . ~viritA, pour no pas renoncer ft ithserimnt do es cos UJI tre dOU6riun courage t & 'Monsieuret Madame Com &i rtre ot eruis relations
Qestsouirent Ylars ltaw iur roentr d. n iveMursi MVOy nret Jleprogramme it I.trintention Ad'pplii Iyhrent Ia grann Pu.ent taut et a .ien
IMV:enin n centre


liere eis-Science de l'Universit de Award (Washington).
3) Miss Ernell Bowles, BacheIiere en Philosophie de l'Universite de Chicago.
4) MAiss Estelie Jones, Bachelixe s-Science de l'Universit& d'Etat d'Ohio.
5) Miss Vera Marshall, de iJstitut Tuskegee.
6) Miss Clayda Jane Williams, Licenci6e s-Lettres de I'Univeisiti de Columbia. Professeur d'Education physique dans une Ecole de St. Louis.
7) Miss Letitia Christina Woods, Licencifle es-Lettres de l'Universit6 d'Etat d'Ohio.
Miss Marguerite Stewart, professeur A St. Louis.
9) Enfin Miss Inez Smith-Ward, 6tablie depuis deux ans en Haiti et correspondante du Cosmopolitan Magazine, N. Y., a bien voulu s.e joindre au groupe.
Come on le voit, la quality* des Etudiantes pout, dans tune large measure, faire oublier leurs deboires A Monsieur et Madame Comhaire.
-III
Organisation des Cours.
11 faudrait beaucoup de place pour donSnt ateequegues details I'or gnisation deo tmscours. jo me contenterai de pr senter l'horaire, le professeurs et les matifres enseignfes.
Lea course ont eu lieu tous lea matins da gwit heures a midi, dans Lin local coquet et confortable, mis par le D'-partement de l'Instruction Publique A Is disposition de I'Ecole de Lettres. Ms oant tA faits en anglais et en franqais. Mine. Suzanne Corinaire Sylvain, etait charge des cours de phondtiqtie franqaise, de composition franaise ct tie Thfme, d'Histoire des Antilles et de Culture Paysanne des Antilles.- M. Jean Comhaire devait enseigner l'Histoire d'Haiti,
-Histoire ot los cultures africaines et la Littirature des Antilles.Mine. Ren6 Lerebours enseignait Ia Littdrature et la Civilisation franaise, Une autre .dame etait charg6e de la Conversation et d'un Gours Complimenaire sur la civilisation fran4aise. En outre, M. Dan. tes Bellegarde a prononc une s'tie de tonfirencesen anglais sur Haiti, et M. Martial Petrs a traduit fe Coars de Cvilisation fran9a.
� Gl : .Chz .ea Etudiantes
:!:Ceaue Yes ,Etadiantes doivont pat� domain :merecredi, jLa! youIn!l auparavant lour presser ha main a: ::connaitre: YlOUr: opinion :smnehre s: ur:::!: havalour ties GeUre qa'elles :out.:suivis, at ear .notre: pays A


UNE PREDICTION

MYSTEIIEUSE
LA PROPHETI bE
LLiS. 'ALACHIE SURtLES SOUVERAINS PONTIFES ET LA FIN DU MONDE

Par le R. P. Foisset, C. S. Sp,.


(Voir le No. d'hier)


V. QUE FAUT-IL PENSER DE
CETTE PROPHETIE?
Quo penser de cette tongue sfrie de devises prophktiqus? Tout d'abord, ii faut avouer qit' la ptnurie des documents he nous permet pas de Vattribuer, avee certitude, P S. Malachie. Nous n'aI von3 qu Faffirmation ddi bnlic' .tin Arnold Wion, qui nous transmet Is voix de la tradition.
Mais.pour une prophttio priSv6e, ia question do 'auteur est d importance secondaire. Le point capital WCest son anciennet* Esticle anteieuraou post6rleure aux faiti annonc6s? Si ella est antreure, ii s'agit d'une vritable pr' diction; sinon, ce n'est qu'une mauvaise plaisanterie.

(Voi suite en 2ne page)


TROIS SUGGESTIONS AU


MINISTRE ETM


Nous avons public depuis ]a somaine derni~re, le Communiqu4 du Dpamrtement de Vnstruction Publique, relatif A attributionn par voie d econcours, de 3 bourses A strangerr, en rue de ta formation technique professionnelle d'un tailleur, d'un 6bfniste et d'un ajustur, mais nous crayons qu'en f6iicitant aujourd'hui et comma it convientl e Ministre Estiim pour sa gdn&reuse initiative, il n'est pas trop tard pour li faire quelques suggestions qui nous seblent presenter unintfrt pratique.
La preinicre, eat que les P i-es Sal6siens, dont on eat unanime A apprcier I'enseignement professionnel, solent dhs g6s pour faire partie du Jury d'examen, L concurs y gagnera d'ailleurs en impartiahitfl.-.

La deuxinie est qua dana les conditions d'admission au contours, si. Ion exige quo le candidate alt appartenu it a le ca 2me anne dune Ecole profesgionnelle de la Republique, on n'exige pas de plus, qu'il ait fail son stage dana I'Atelier do ha dite .Cole. .1 va de soi quo ie stage a pu sefaire avec profit, dana tout autre atelier, et que dans e cas contract, lersul-i tat s'en ressentira,
Eafin nous suggirons quo pour PAge d'admis6ion ai iCO fC 1.II colt tenu Cempteie-vocations tsrdives, et gue do 13 & 15 ans, le lH-. Mites Sejent port pOut&t.do. A25. Le suggestions gut naus notita pennettons e 41kf~le ceesus not peuvet qWSJOtr t N rC~t du cofleours, et uarquent en.,
tes tas lint~rt que nous y F pre110 :1:1.5. .=. .


MWdicaznent type ics eonsti* habituels.
Par son action excite motrice;, deuce, progressive, oefficace, rtveilYee ptiristaltisie normal et rpbv-


IMPOT SUR LE REVENU
Les comierants et industriels travaillant seuls, qui paient 1imp6t sur le revenu sur la base de Ia valour locative des logements doivent fire leurs declarations pour P'exercice 1938-19%9, au bureau des Contributions de leur localit, au plus tard le Ier Septembre.
Le m~me dai est accords aux contribuabies strangers pour faire leurs declarations en vue du paiement du droit de licence.

CONTREBANDE
Dana sla nuit du 18 Aofit c urant, une contrebande de tabae corde a 6t6 decouverte par le Chef de la 96me section de Grand-Boucan, commune de Mirebalais. Le contrebandier est en fuite.

VIOLATION DU DECRET-LOI SUR LE DEBOISEMENT
A Cerca-Vajal, le nommxn LuxPl Pierre a t6 ai'rret le 19 Aoat par le Chef de Ia Section do Rang pour avoir mis le feu dans un jardin sans autorisation, occasionnant ainsi -a porte de dLx pins.

INCENDIE A JACMEL
Le 20 Aoflt, vers 4:00 a. Tn.,,A Jacmel rue Tricotte, il y a eu un commencement d'incendie dans une maisonnette habitue par Angsr Antoine et appart4nanti A mine. Carmilien Lauture. Les doinmages sont insignifiants.

DEUX DRAMES SOUDES
Dana I'aprk-midi de samedi dernier, vers lea 2 heures un camion des Travaux Publics, a heurt6Ai Martissant, un pauvre bougre, qui de l'avis des temoins, tait dans un 6tat d'ivresse accuse, sur le compte duquel doit Ctre mis lVaccident. Le camion allait atine vitese raisonnable, ce qui permit au chauffeur de zigzaguer pour essayen d'6pargner le pauvre pochard, mais ce fut paine perdue, car ce dernier zigzaguait de son c6t&. et le choc se produisit, si violent, quo ha cervelle jaihlit. La mort fut pour ainsi dire instantanee.
Juste A Pe moment vint A passer, protdgee des ardeurs du solel par un parasol ouvert, une petite smur grise, affect6-ecroyons-nous, A 1'Epitat de Saint Fnamnois de Salea. Elle .se mla A Ia fouled des curieix, attir4a par l'horrible accident et restit un petit moment, A regarder te cadavro, puis seenuant. sa coiffe, en signe die piti6, elle re-: prit son chemin en direction do L4og~ne. Quetle pense Iuitraver-. s l'esprit, on no Ie sauna sans douito jarnais, et petit fltre then qu'e~e. c~da A tine determination dopuis :longtemops arretde, toujours eel-il iqu'elle a'engagea dans an petit a:entier de .,Lirnite-Zone, gui coh-


DECES


Nous avons appris avec peine ie dUbs de
Mine. Edouard Mevs,
survenu ce martin A Pdtionville.
Les fun6railles auront lieu demain matin A 8 heures au Sacr& (Ceur de Turgeau. Le convoi partira de la matson dei:ne. Henri Phelps,
Nous prbsentons :::nes sinAre condoleances aux parents 6preu,
vhs patichiireierasitPrGeorRes Move, MWM. lrence, Hugo, Paul Meve et A Madame H-enri
Pbelps
. . . . . . . . .


. . . . . .


Is inert


. ::.
: ~ 0 � .� . . . T
FRLED. DUIG1:AUD

. .


PROPOS ET FATS DIVERS


duit A la mer. Elle se d~shabUia derriere un petit rideau d'arbres. du littoral et rholument se jeta A l'eau, qui est assez profonde dana ces paragos,. tL passage de Ia perite Sour, dana ce quarter un peu speial, et plus encore le bruit de Ia chute du corps dana sa mer, smileverent heureusement 'Is curiositt des gens du voisinage, qui se precipitrent Ason secours. On put la repeIher ' temps, et La transporter dans une mason proche, oil grAce A des soins attentifs, on r6ussit Ia ranimer at A uI faire reprendre sea sons. Revente tout i fait & ele m me, elle clata en sanglots et r4clama son rosaire, qu'on s'empressa de ui rapporter ainsi que sa coiffe, ses sabots et son linger.
Apres quoi, dile so rhabilla, et partit, en direction de la ville, de son mme pas menu, un pew contrite - souhaitons-le de ce grand desespoir, rest un mystbre, qui lui avait faith desirer Ia mort.
Nais olie recommeneera certainement, si quelqu'un, sa sup4rieure ou son confesseur, ne se penche avee douceur, sur cette petite Ame desemparee et f&re et ne a r6concilie tout A fait avee ha vie.

LE COMMANDANT DE LA
GARDE EN VOYAGE
II nous est revenue que, trs bient6t, partira pour:les Etats-Unis, le

Mx. 10 Colonel Jules Andr4 qui va s'occuper, d'accord avec notre MInistre b. Washington, do mettre A point la question de la corganisation de notre Ecole Militaire.

UN COUP.DE VENT
DSUX VOILIERS CHAVIRES ET UN TOIT EMPORTE
Deux voiliers qui revenaient de ha peche, surpris par le violent coup de vent qui s'esat faith sentir tout Vaprks-midi d'hier, ont chavir6 dans Ia rade de Port-au-Prince. La chaloupe du Bureau de Port se transportia imm~diatement A leur secours. On ne deplore aucun accident de personne.
Toujours par Peffet du vent, une partie du toit d'une maison situ6e A ia rue du Peuple en face.de.t'E-. cole Professionnelle a 4ternporte. Pas d'aceident do personne hureusernent.


Pago)'::::::::::::::





N .9' * r " ?"E . . . r

ONE PRDIC.TIONMYER.O


(Slott).


Or, it en croire les adversaires. de la prophtie, dite de Malachie, celle-ci serait ]euvre d'un faussaire, qui Aurait vecu A la fin 4u 16e sikcle. Vulgaire plagiaire, iI aurait pill,, sans vergogne, le texte de Panvinio, c61lbre antiquaire remain, charg6 par le Pape IV (1555) de r6unir tous les douMents, utiles A tin commentaire de l'llistoire dei Papes par Platina; il aurait mrnne copi6 de,, cirreurs historiques, eommises par PanviMais les tenants de cette hypothse n'apportent aucun argument p6remptoire; ils ne peuvent avancer auctin nomn, assigner aucune date fixe it la composition du document, fabrique par Ie prdtendu baussaire. be P. Mtnestrier et llarnack rattachent son origine au conclave, de dtieembre 1590. D'un avis different, le P. Thurston le faith naitre en 1585.
Inutile d s'attarder a ces discussionfl 6rudites;. Omettons de nm-e pour ne pas ennuyer le leetour 'examen intnins'que du texte en question: la simplieit6 du ton, le style rappelant les tendances mystiques et fonci renwent chre1 .du 12e si&cle, le symbolisdevises, keur obseuriP{ et leur esprit -;urnaturel. Soumettons piitot la prnphbt, : nu contr
IT de h.stoire Car le criterirnm c'cfr predict ion, ccst -a rSaisat inn. St ternons-riot: unu:.quernn aux dcvises.de ignan l Papes des slices )OSIerieu'. . ,ub c.t. o n


.h. ist u. fai historique. nomlnre die l6gondes s'appliquent. avec une riigcureu.e precision A tel ou tel Souverain Pontife. Qu'on relise, pour s'eo, convainicre, ies devises: la rose d'Onibrie (No. 94), le voyageurr apostolique (No. 96), de Balnes en Etrurie (No. 100), ia Croix venant tie la croix (No. 101), one tumire dana le ciel (102), etc.I
Impossible, ensuite, de changer Ia disposition des l6gendes, sans mutiler, sans dfigurer la pr&liction. Aucun sy-mbole ne pourrait convenir Aiiun pape ant~rieur ou posiricur; chaque pontife est i qa place, Asa date, A son rang: c'est P'orndre des successions des chefs de !'Eglise a'ec ne e tonnante exae I it ude,.
LC fail h' St!14,- r!Aitt d ce s piretlictre> ,'m.ide dars l'union tic d(.taiis[silnifiants en .cux-mbmes, avoc Ii note caractkristique des pentificats annonec6s: liaison du sens materiel avee e sens spirituel. si tlonnante dlns In devise d i on


XHI: ne lumire dans e ciel!
D6s lors,il seible bien qu'il faut rejeter, gomme insuffisante, toute explication qui affirme l'origihe purement humaine, de la proph6tie ;malachique5>. Aucun faussaire, si habile fflt-il, n'aurait pu annoncer, d'une manire si frappante ,avec un sens aussi chrtien, les gloires et Ies tristesses de lEgliSc.
Ut qu'on ne disc pag que le al lusions au paganisme (1) et les jeux de mots, qu'on rencontre dans le texte,.s'opposent a toute inspiration surnaturelle. L'action prophetique du S. Esprit, remarque A propos Mgr Farges, ne consiste pas A dieter des mots ou des phrases ai voyant. D'ordinaire, ii fait passer sous ses yeux des images ou des series de tableaux, reproduisant ou symbolisant lea Pv6nements it venir; libre au voyant de les exprimer A son gr6, dani la mesure oai iI aura comprise, dns la langue et le style, Conformes gea habitudes, i son propre g~nie. Et ainsi, si lea iddes iennent de Dieu, i'expression est de i'homme; si iaCtIo,1 divine est.iifiniment pure, la coopration humane peut chavirer des imperfections et mAme des erreurs. Sans doute, aux jurri&res prophetiques de ta vkion. Dieu peut ajouter son assistance datms la r~daction et prtiserver aii i'Pcrivain det outer erreur. Au tenioignage de I'Eglise, II 'a fait, lors de Ia composition des Livres Saints; mais cette assistance particulire nest aucunement ncessaire pour Ia rtdaction de rv&lations prives1: il suffit qu'elies at-


teignent leUr but, assign Clans Ie plan gnerald te la Providence,
Quni est ce but? Ce Wnest certes pas ia satisfaction d'une vaine euriositP humaine; car Dieu ne peut s'abaisser A satisfaire is aspirations frivoles de I'esprit humain.
La prophtie rappenle d'ahord I'existence d'un Etre omniscient. Providence vigilante, qui domine lea individns et le a groupenelent4 humans.
Flle est conime un second sMane, Thekcl, PharesD annonqanl non Ia fin d'un empire, maiIs la destruction du monde et lavbnement di Jugement dernier.
Lumi-re surtout pour' es chr'tiens vivant A la fin de- temnps, sonl Ie pontifica de Pierre Homain, ia proph4ti Cdite de Maia(Voix uite an 5&ne pags)


(I) Voir les Nos, 62 et 70.


_ _ _ _ __ _ -


La nouvelle Direction


'U


Berliner


Hof


nifro A sit tris estinmie Cliept~le


leg sp6cialltts


le Ia faieus cuisine viennoise,


lI patisserie exquise, les bons sdwihes


et totes les boissons tris bien glacies.


Etiz-vogs d&iA au

Go. tar chic


uBerliner ti
de 4 k86K


Part of :the

,rhythm of action , the pause

'that refreshes


~~1


Fort-au-Prioce Haiti
BlIAS'mERlE DE LA COURONNE, SA.
ARMIIMIJM M ~ limiil 111111111111.-.1.Mu


rn-co *00 tfl#OtntO*O.*t-OfltflO 0'04 g-0-t*tflOJJflOfl*O OJO 0*000000tflfl'Ott t#n-tnc#


a .I.


5- ~ ~ r~-"
~ aA~e
.1


enan-neeneennn'et ~


BERLINER HOF


BUDWEISER


L ROI DE LA MERE EN R#UT4L LE$

EUDWEISER, remarque pour son goAt, a triomphaeit la eonparaison. g4n~ration-apres glnxration."

tia Vtitable BUDWEISER peut mahtenant, .treotn. vui topretrere, en.outefl e o-.en bidoha,
Soy pez s ur t'hte inattendu. Ayez diil
Ire trtfriz~rateur :. � . . . ,:. . ::.:::.:::::::

Paltes lea d~flde o ys anis 6t ad olt6 tgre



LION N MSIIR .


F:u U U U


Jo suis: iiax'drmna S.yons! ITe. sousen ft. 4epne liquoriete Edo Benjamin? J'ai4tW chez IV
soir.


Quelle bele soire. . .ino.I j'ai pase.et quel channA:. con ce type-IA! i vou iPert nisette superfine:4cest 'le I4 tW en mnati&re. :
U fauaF 'encourager, car vu: do pareitle dana: de u Us do Paris.
Tu es press4; alors aen plus. MMs, en somnw, i a sortes de liqueurs. 11 a r le peppermint, la prunellev le nectar, etc. Vois-le Ie Pi. possible si tu veUx 49rP;uver beile pr ntation, di P bone' Iit6, enfin toute une game . goat, It s'y Connait bin et . voue pour sea %mat clients. Enfin, pour d' renseignements, vois Simon l'4icerie du Centre, 'ime, G. main et taut d'antres. Celai. bnie la pine. Au rev.!-. Vku"



FAITES ATTENTION

LE BAZAR NATIONAL

Encore UNE POIS, n'enorg lit d 1'tre It PREMIER AoffMi sa (:lientble et au Public les av rages de NOUVEAUX PRIX 4 coulan t eI'Accord FRAN
H:AITIEN, pour ses rayons d4: Parfumns lea plus en vogue FRANCE
VtNS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de Ia fumeUse m yin d Marie .3risarb.
Vous li devez i vous-m mea: VISITER nos Rayons.


AVIS


ft s ovsigni porte h hi coflil sance du public qu'il n'existe, ce moment, a sa bianchissrle, l i la Place Geffrard, No,. 10 . cui individu atteint de tuberet se, contrairement au bruit qa circuh16 ces jours derniers et qt se met. i ta disposition de qui droit pour toute inspection jii &ocssa ire, ".
YtLT cR01



REMERCIEM ENTS

Mr. S.bastien Juste et son:4p so-, la famille Syprien .do J&f Mine. Nacius Juste, Mine. -st Just, Mine.- Laurencia Jute tous les autres parents et:.A remercient ben sincrement.1I0 iecteur de l'f{hpital Ginetal a, que sea Col1-gues, le D6putA-31, ess, le d~put6 Arthur AltiJ1 Victor Lacombe, -e1s personvl1i Tribunaux de Pix de la C t te Greffier du Thbunal Ciil Port-aUPriwe, .MrJoseph I6.
-son mentre.de .14 ComissiOfl
. . . . . . . : .:
Ale de J6r~ina, ea otai doc Oapitale tIsp rde is fe Nigne Haitiennodu.Wharf.doZ0 u-Prinoe, qui r uynt t�nfl des marques di c 'syrr4UUti eionde Ilainert de louT trg"

Anit Joseph JSusie
Oe, beau ec-, COUSITh #
pIettt, d&&16idelK-9 Aoflt& ooa
iO'rint dPoeroire A leur PIO"


-

iii-


' . IC NOJVELLI$Th 3. "-,


- ---------------------------


P










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 eta it absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date




: 4: . :::. +r :.:.: '.+ : : .:


CiIAI:i NIQUE .
d U
LoBS 11.14OLYTE
%4deinei G~au~rate

l.n7D Iles A. 8 am,
A 2 1/2 A 5 p.m.
. Phone. 3373
; :?on+i au�rt~ -Prnce (Haiti)



VISIT SITMPoSE A LA
N4EllE MNONT-CARMEL
'G nnd'i R N ::Rue No, 139 en face
do la Poste

,Jittt die recevoit par le dernier
st- m er Its ad.ic.e. suivnts
. Crtes P4Jstais vues du pays fardessus pour Hommes
C : pour gareonnets


IOoStxw puronieshO Witr~n: pour Dames



6s 4goroieur pour Hommes

. Superieurs Wol Oe Poche

Roi de Chambre Cquettes pour honimes &i-i 4'ents
Peipm Superiours .rFevtiies pour hommes


bCrushes Acrt Cravatos
S tw i aesd ain Miimeri, etc.
-TOWs A matelas3


ks d'Ecoliers

'DesA Hait,~i
Vslies d'Avocat Cnv!ataes
Vous trouveicez un assortbrnent �kiplet de ch"oussures au rrix de Iuation; et n oubliez pas les fie pommades NU-NILE 'P
:.LAEM-STRAIT, As.;ortiment conm vlet d'articles de Cordonnerie.

PN NX I)EMANDEUn beau bureau plat.-- Pour les Mneignement-9, s'adresser $uu buM U du journal. 4; i


4


rofitubli


available
to )r, ;, ins,' tiwtqvgrisv wo fct 720*er-ed to Mnsott vi- *s 90 ?qA~-j.,4, kErsh Warkfan. W rrgth un pat) p.c-siww"o~
: � other nne apoty,
6.n r FRnSTER SQUARE D( NO. 0nAs et ^oroao, INGLAND


� St:5.


.LLANTINE ROSA


I noabreuse; lectriees de eCaire, du Journal de la 0. pprendront avec r qua: a farno ue bil0 ticinee liquide du Dr. K$0 vend chez Paul E. B, Btzar do Champ-dea* Mtde, Josaph Maglio et tkofts lea bones MAide iParuirie de la plaZkU tuveront OgaleI pouits de beaut4 WOh Jlaker, de rpu. Lihoudiale, telrq uo: Bar.g4 :Slamoise pour I
tIiitNW, Ricirs, co] reai Lotion anilre, -akeroil. Petro elt.Roja t e Rl1tw'-est.

icatjg, btn. ea


des


LE INOUVZLLISTM


efait eSt n stable
go . 4D :A Im. .f! :&L.


L'est la qutessence



DE
meilleures va re es de cannes d'nvaste territoire

reuA sa' ours terroi rs.


c's ce qui* faith son aro'"me


GOT TTEZ ET COMPAREZ


0~0m*44


42.003 &ootsle ccnvienunt quz to Mogrl&,ie sl ic ptus efficoce mcyen de comb-at'tr- ; dGgcreux ocides de la bouche, qu Couse l ocane dcnrllo'ire. PHiLLIPS MAGNESIE PATE DENTIFRICE ,om .At,' 's do 75e du viroi
PHILLIPS LAIT DE MA.\GNES


Agent Exclusif: ERNST LUDERS.


. . . - -----Sl vous vous. mte% EN DES-ELEreOv Ur an
SOUS DE LA NORMALE, n cN
prenex llmufsion Scott pout relaire vos forces, resUurer votre
orce' rt urer vo c
vitallfti. Ltmulsicm Scott vow


m u a Otme
E uf

apporte la plelne valour an vita.
mines do I'Hul)e de Fole do
MQTVC BOUS Una f0tMe parricu.
nssent d1geAb3o ot a0able.


5' 1


II


LABANQUE ROYALE
LPNDU CANADA


PLUS bt ?DO SUCCURSALES AU CANADA ET DANS 30 AUTRES PAYS


CHEZ


AUJO-,URILWI DIMINUTION EXCEPTIONNELLE
SUR CRTAINS MODELS DE CHAV SSURES 4k FAITHS AUSSITOT VOS ACHATB.


~E~' de COPEINZ TO , et EUCAI ,RA3LES CoN$eRVATtIN PARFArt
ES, BRONCHIs, ENROl AL,. AFE IONS DES PoW


666
LIQUIDE,
rAJJL ETE, ONGUENT GOUTTES ,ASALES.


PbIao Is edo Swut-lmoadtobear", tedo r.*c Ada.v
~e No~t~e ri LaPluas Oai]aausat


GUERIl
e PALUDISME EN J OURS
ies FROIDS Be 1 r JOUR
uxN u INUES AN 31) MINUTES


Essayez a RIIB-MY-TUSM'v, Ie melletr liniment u motnde





I "SAVOY"

R hF(Its'- RAN


Demandez a vas amis et
*Is vous confirmeront que nul part A Port-au-Prince on peut mieux manger et apprzycier les bonjnes ronsommations qu'au CSA.VOY*, aitu4 au .Champ de::-M as. -.::'. :: . .


(Suitte et fin)


chic semble peettre, dx maintenantb do sapputer r6que approximative de la catatrope finale. II ne resterait plus, en effet, que sept 6hus a monter sur is ahaire de Pierre! La fin du vmone viendrait-elle A laO I du2 e o ou au dbut du 21e? Telle est la conclusion A laquelle aboutit une ktude- impartiale de la itystrieuae proph~tie! Ele s'accorde avec les relations de Smu r de 1a Nativit6, leg pr&Iictions du Moine de Padoue et I'affirmation formelle de S. Benoit Labre.
Kenscoff, en Ia fkte de la
Transfiguration de N. S. J. C.

J. FROISSET
(", 88. p

Iibl iograph ie:

lo. Prof. Franz Spirago, Malachias: Weissagung (Lingen, 1921)
2o, Elic Daniel, serait-ce la fin des t('ips? T('1qui, 1933)
3o, E. Vacandard, La prophetie de Malachie sur ]a succession des Papes (Etudes de critique, 4t srie, Paris, 1923)
4o. Mgr Farge4s, La proph5tie des Papes, dite de S. Malachie et Ia Grande GuIerre. (Paris, 1920), etc.



SESSION LEGISLATIVE

EXTRAORDINAIRE


CI.AMBRE DES DEPUTES

(Seance du vendredi 19 Aoftt)

10 heures. Le quorum constant, la seance s'ouvre sous Ia prisidence du D6putt L. Fouch, deuxik. me Secrkaire de la Chambre.
11 est fu et adopt te proesverbalide la stiance du 12 Aoft.
Puis, aprs le depouiliement de la Correspondance, on pas4ge I I discussion des conclusions do rappor-t de ia Commission du Budget. flies sont votes, II est tigalernent votid par l'AssembI~e ia Ici sur le Budget ot Ia Comptabilit& pubbiquo pour ['exercice 1938-1939. !Aux questions d'int~r~t g4ntiral, Ic Ddput& P. Ptiissier propose quo des modifications soicot apportees it Ia Ioi tie taxation diu sel marin clont lea inconvtriients out t maintes fois signals. Son point de rue eat partag4 par Je Ministre L6ger qui declare quo, sous peu, un pro jet d'amendemenl, sera pr~sente par le Gouvernement. Et in stance est lorvi.


SEN AT


(Seance du vendredi 19 Aoilt)

10 heures 50. La majority cqn tat(e, la seance est ouyerte.
Au deuxibime point dc i'urdru du jour, il eat lu an message de la Chambre. Et aprs la lecture du rapport de ia Commission du Budget, aucun orateur n'ayant, aux questions dintrt g6nral, sollicit6 la parole, la stance est lev6e.


LE CYCLISME A L'HONNEUR

La petite reine, comme on "appelleen' France, Il bieyclette cons nait ces jours-ci Un lriomjte cornplet"
.t it 4maiiihe,5n4i en srtains jours de. la Senalo,de.

do cyciisme. aSlvrn srIMt. te Roosevlt 4cesp6Ortpan.10

to spectacle en es a isu

irorsjinaHOt


- . . .


- - ---------


9USOT

S C O TT. . . 2


.: .5


.


+



i




. . . . . ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ -- -.----. . . .:::. . . . . . . . . .-:-F--:- . . . . :: 7ii:iii7ii.-::. . . . . .


r.int+-, rAts


Creuse ton puts avut que tu ales soif.
PROVERBE JAPONAIS.)


Faire des propritaires, eest fat. re - dew -honn tes gens .
Paul Louis COURIER.

-&-m m -, . !! rf 7 =. .


PETITES NOUVELLES


-.Son Exe. Monseigneuri'Archev que recommande aux pri~res du Clerg&, des congregations et des fii&Aes I'Ame de Monseigneur Hubbert, ancien Vicaire G&ral de de Port-au-Prince, d6ctd6 subitement en France, h 'Age de 73 ans, le 24 juillet dernier.
wpe
lier, suv ia route du Cap, on cuinion a chavirP, occasionnant QIassez s6riewses blessures A ceux qui y avaient pris passage,
940
Les sou1iers PILLOT %Tout Cuir, sort leq meilleurs
Suliditd
Ehig-ance.
Supdrioritd
Bon march&,


En Vente Rue Pav&e, ancien local
I, C. A. VICTOR

L~ 3 uit Ft rt-at t~iit0ioi rent retuef et proe:a~nt l \(:itC blanco avec i'hab~it nonr d1ea eomrnenyintes, Des tVarinG' prochai;nce, eros iront mtiliter comnioe jrlQSSeOIS (tans !es dcc ois do province.
Trot's sctors t' tsaioint, ]o toe- I
. . , 0 t . . cr 0 .o . . �
;)n,:, ient i, (w., :.>x or'. no".t .svrnlo~ :tinm, do tour .-aotifice 06- I
tinitif, .ous ls yeux d a Pires no- I OLn, Vicaire dies Gonaives et du P, Laniel, Cur& de la Petite Riviere de i Artibonite,

La Pension Cosmopolitaine, situ6e A ct6 de l blanque Nationale, Rue des Miracles est le rendez-vous de tous ceux qui voyagent pour Ia Capital. On y trouve )e comfort moderric, 'hygixle et te ben got des grands hftels.- Cela, A un prix modique.
Sa0
On a note beaucoup d'animation, samedi soir, dans les quarters populeux o de nombreux iboufltons Vincent h)taient servis,


En Belgique les maneuvres militaires dana lea Ardennes ont. pris fin. Des chiens entraimes pour le service de liaison en temps, de guerre ont parade avec les troupes en presence du Roi L6opoiO. Ce de,.ner a fdlicit6 les officers et Ie Ministre de Ia defense pour le sucs de ces manceuvres dites de I'[nddpendancea.

A i ('hemtserie Lafayette) on trouve leA chemises les plus fines, les plus saolides et au meilbeur marcdi.

Aujourd'hui, le dollar est c6td 4,88 1/16 par rapport A Ia ttvre A la bourse de Londres.

1tier le Dr. V. A. Delaude membre de la commission frontalire p6ruvo- quatorienne a parl A la radio de la Thme conference panam4ricaiie qui se tiendra A Lsma, cette ann6e.

Le professeur Saenz chef de Labratoire A Institut Pasteur, consetller it la Lfgation de Plfruguay en France, eat part hier apitsmidi poor en ve oA'i represent ra l'Uruguay A la'r6union du 0cmit4 de Pl tygiene-. II prksentera un rapport Surd'Uiygkine rurate,.

on - co*ando .lus . .ceiaes A tranrr. LE BAZAD MO-.


LAgeuca Havs annotncequ;tAe.,
-nationalistes out occup6 tout6s les positions stratdgiques do I'Ebre et ont faith un nombre incalculable de prisonniers loyalistes.
w*
Le grand concours de tautdmobile en SuisseW a dt gagnd par un .allemand stir vlus de 50 candidats I de toutes nationalit6s.

Par arrkt6 en date du12 AOCIt 1938, a t6 approuvde ia liquidation des pensions suivantes: Madame L, Jdrome Add, ancienne directrice de I'Ecole Elodie Lh&rissons de St-Marc. Gdes. 100.00; Mine Marie Condd, ancienne directrice de ]cole d lqX Ranieau, des Cayes. Gdes. 100.00.
vv*
Les &I6gants en gdndral ceux qui veulent plaire, ne portent par ces temps de grandes chaoeurs que le drill fin. Passez cAu Monde Chiov ancienne Maison Jean Talamas et vos serez satisfait.
0 4 ,


La pres2se italienne a amPlernenr ommentd Ia r{ponse dflu g& nral 'ranco au projet britanniqoU su e retrait des volontaires rangerss T'Espagne et constate Qu, If point asenticl do la .note do Lurgos est a demanded de I. reconnaissance ]e In a elIig6rance. Un journal rouve ue ctie demanded et trds aturelle. car cle r'h-Ionce ieS ontradictions qu'i y a dotns le plan britannique sur c(t .rgT rent Ionlamer tab.
Le journal afirmL- ensu t e p e i l'on admettait cette cost,",.taion ia position des divers Etats en face de i guerre d'Espagne serait clairement d6finie et t'exdcution du project grandernent simplitIe tmais cette reconnaiss.ance 6ruivaudrait 4. assumer battiftode Infinitive et enfernler i'Ecpagne tnS sos imitos .naturetie-sotott ro m ent ce W.1",<,s p&cheU5r. en ;-Li trouble compiices de Moscou, enmtmis de ta paix, ne vele,.t as >.

Un vent de r6forme ouffl maintenant dans le joirnahismoe itiaher en fonetion des nouvele - n,.ors do protection de a-1 r ,1;, t -v de ', sire 'tnt i-svrmitique, Cost Vis "t{ 'diteur de la Ancona Corr ere Adriaticon a t5 rnempk 'ca. Pans ta direction du g.fGiornle d'tifta1ia quotidien de Rome et. du '"iccol0, de Trieste des transformations ventt etre apportees. Le nouveau propridtaire du jounial est a confddtration fasciste des frmiers. Le cPicollo>, qui appartient au s6nateur Theodoro Mayer et A on ministre juif chftrgera de maitres.On ne croit pas que ces measures atteindront to le lant journal-e expert des questions diplomatiquels Virginio Gayda qui est pas juif. Mais selon certaines rumeurs il lui sera offert tin posted important dans be gouvernement. 11 sera probablement remplatc par GiovaAnrsaldo dite, , n li Livorno Telegrafox organs do Comte G. Chimo, ministre des Affaires EIrangres.

Borne Nouvelle.- De nouveau La Brillantine Ricinde Roja est arriv6e et s'enkeve chex Paul E. AUXILA, Rue Traversi6re,
Le Bakerfix fixe et lisse les cheveux qans les grnisser.

On mande d'Extr ,me Orient que la peste s6vit dans Ia region de Fukien en Chine. L'6pid6mie a d& jA faith plusteurs vietiimas.

flier a (1t4 lanc6 hi Ia base nava~o de iKiel on eroiseur allomand de 35,000 tonna& Assistaient A la c&r~inonie Ie:-R6gent do Hongrie Nicolas Ror~thy et son. spouse quif-a baptisd le na-Are die guerre,

F . e Neuvelitste parait chaque a~qui regovent: enra.::etard-. jou. wJ [:sont pri s .de.s'adressr.A I".a diret tIoD, phone 2232. : :::::.


Grace pLie

Agenc'e dui Cap-Haitien


SetvicaA e,luxe rapide intre CapHaitien et New-York. .
Departs r6guliers du CAP-HAlTIEN tous les Jeudis A 4 heures P. 21. et arriev&s A New-York lea Lundis matin.,


P1RLO'HAINS DEPA]


CAP-HAITIEN


SANTA PAULA SANTA ELENA >ANTA ROSA SAYTA PAULA SANTA ELENA SANTA ROSA


PAO 9 $


II


RTS DU


25 Aoit Septembre Septembre Septembre Septembre Septembre


PRIX DE PASSAGE: Cap-Haitien-New-York,

ltre Classe:


Cabines extrieures,
minimu. $
Cabines inttrieures,
minimum . 3


13500 95.00


Pour tous autres renseignenlmets, Ctadresser :

H. CIANCIULLI & Co.

A gents.


Cap-Hailiien


Phone 291


COMPAGN1E GENERALE

TRANSATIA NTIQUE


L 8, SAlNT-PO)MINGUEt, xcnant cs Ports do Nord, est atteldu A Purv-ao-Prince Lundi 29 Ao&L. 19383.
Ii rpartira I' ,rhme jour a minoK pour ie,_ Ports dU Sud et >ondiago Te Cuba, prenant frdt et p 5ssagvrs poor 'Europe, en transbordement A1 Point A Pitre.
Plort-au-Prince, Ie 22 Aoft 1938.

J. B. VITAL, Agent.



CL]NIQUE
du
Dr. P. C.,DESMANGLES
ancienne maison F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultations: 2 A 4 h, 42p.ni,



MM. Frossard et Ramadier. Les bors du. Trsor et Ie Franc ont montrd des gains substantiels sur la dernidre journe. Le franc a fermd hier a 36,59 pour 1 dollar amricain centre 36,70 avant-hier et 178,55 pour I livre sterling centre 178.77 Ia semaine derni e.

A la Pharmabie Camille on troSvera la crdme dentifrice Squib, le fameux fortifiant Glycolixir et toute une vari6tk des parfums Majestic.

L discours du Pr4sident Datadiet a eu pour consequence de provoquer la mission des Secrdtaires d'Etat au Travail et aux Travaux Publics. I9 out -.06-rzlm W cis hier.


*I


Ce diseours qti::pr~voit :une aug. mentation ,du.pm e: d'heurea do. travail en ralsound.s .fi litkA A soorder o uindatriels chez qui ont dtd plaes d fort es-commaldes
de: munitions, eat consic&6 par its socialistes coxnxe attentotlire attic lois sociales
ia :: :l i a~ :i: :::: :::!::'!:!:r!: . :;.


PRh 91, Rue.' du a amain d.a
TEtat qui' est . spali I dans la' La Boursea aken aecuefl les , g AICFUM Wibrioatin d" niejqona, pwamas% meaures prises par Nonsieur Oais P FU g eniattes, ett offn luspublic on dler poutr meotlfn'lInseMAJIaeI AL
choVA cone d l flqun the- 0e 4O hums,'an d4$it de Is :d&
M O M. 1 . . . .J.


MAGESTWC


ristes put t: font que passer, pour nous oublier aussit6t. Cette visite, jen ai t'assuranoe, sera profitable.
Pour le moment, il me rest1e a lancer un appel ta nos jeunes Bacheliers. Ce qu'il nous faut maintenant, ce sont de bons professem's. Ft, pour dtre bon profes-


LEO, EThflIANTRS AMVERICAIo NIgS A E'SCOLE DE5LETMhES

(suite)


Librairie Nouvelle.


La Librairie Is Li ieux asortie

(Maison de Confiance)



L. Daudet: La vie orageuse de Climenceau ., .$, Bernanos: Les grands cimetires sous Ia lune .3 Dkobra: Macao enfer du jeu. .1 M achard: L'Espionne du ciel . . . 2.0 Eve Curie: Mine. Curie. . . .4.2 Roger Vercel: Croisere blanche. . 3 F. Carco: A voix basse. .3.0
J. Chardonne: Le bonheur de Barbezieux. .
M. Arland: L'ordre. .4.
R. Dorge"sb: FrontiGres . A. Hermant: La Castiglionne. .
Suz. Leigien: Initiation au Tennis.34 Paul Grabdy: Toi et Mobt. . . 24
UP.Sa'nson: -L'Inquid'tude Romaine . 2 R. P. Sanson: Douleur des hommes daujourd'hoi". Landormy: Hstoire de la musique. . Jules Mary: La pocharde. . .
Payot: L'Education de Ia Volont4. . .
Rivet: Fais ta vie . . ., Pauchet: Le Chemin du bonheur., .,.4 Le Dantec: Science et Conscience-. . Le Bon: La Vie des Vritis . .24 A. Ehret: Pratique de gu6rison par l jeune .; .::. I Amet: Comment on apprend A parlor en public .0 Dietionnaire: analogique d'id es. . J. Capon: Nouveau s6ertaire commereial. .
Mac Laughlin: Nouveau correspondant commercial en franEaMIet en anglaisA.
EMILES C*RS1ER: LA 513855PAYS VI9OMMS l4BRBIS SA


ta novn s


. . . . .
. . . .
. . . . . . . . .
.


I


D'abord elles sent tr~s satisfal-: tea td teurs cours. Et cells qui doivent continuer leurs 6tudes me disent que, pour l'obtent ion de leur dipl6me, on leur tiendra compte.de leurs travaux id.
Nos visiteuses ont on grand r& ve: c'est de travailier it faire d'1aiti, ce pays si hospitalier on cen tre de culture. Elles ont ddja envoye h leurs amis d'Amrique des centaines de cartes 'a ce aujet. Et de retour dana leur foyer, eles v6pt faire Lne immense campagne n favor tie note pays, qui dj posade une assez bonne r& pUtation a XEtiits-Unis d'Amrique. EIles croient ferniement que I'anne prochaine, des dizaines d'Etudiantes viendront suivre ici les Course d'EtP. En ce qui ]es concerne personneltement, elIes emportent les meilleurs souvenirs de notre soeidt&. de nos dirigeants. Eiles ont une tr&s haute idde du Prsident de la Rpoblique, do Ministre de 'Instruction Publique. Flies appr&ient fort l'ceUvre des Colonies Agricoles. Vraiment, Is place me manquerait i je voulai s rapporter toute la conversation que nous avors cue ensemble.
,V
RWflexion.4 CA sug.si n,

Le pub i,2 Ieut .
a bon e.schent. La vi's;ite- de ce., E'tudi ntt' her de u nIoLe, tc DL1IC1( it Ao e rIO~ tr~io,,


eboeR LEcnte e tLne ;se enti~remni -At ii aiposition jeuiOS amis qiW. Valent c nt
tastude$. La.AdMfance: rft nant h l'6gard die cette organic serait de l'injuttie: Ecole4 it faith sea preuves.
L'Ecole de Lettres, au moisi ti d&embre, reeevra ta visite do grandes personnalitis u nivenij, Fs. DVautre part, l'Ve6 proeb [,ielle Peut, lul payer son oOle aura dana son sein un pro seur de ftUniversitd de New4Y qui viendra ici pour donner de Cours d'Ete et op6rer de' rations anthropologiques.maintenant que nous avonsn t. Muse National, iI nous tardevoir notre Bibliotheque Natieg L'organisation en sera tr~s fga Le Gouvernement poss&de A pros 15.000 volumes disper* 0, peu partout, k Damien, au $e ce d'Hygine, ' a Ecole de cine, etc.- Ces volumes, il sil tout simplement de les grouper Rend CARf
_.:._._._.



MR. RENE ABRAHAM--:

EXPLIQUE

Samedi dernier, nous avons ti rclater un accident qui s'tait P duit au Portail Saint Joseph: V eile 'amidi.
A ce suiet, Mr Rend Abrahn Li n voulu] oUs fournir par]
-, , :s explications compl6menil YeS >uivante.
rL'automobile No. 3141 quirn.
partient, n'a heurtd personnel VV (Lcdi dernier. Au contraire, 4 pour dviter de frapper une. P Raiine qui courait devant mal.i tore que, par une habile mawc .re, j'ai dirig6 celle-ci ver tin. lone 6iectrique, ce qui m'occaei ra un petit dommage personnel
Dont acte,


I . . . -.--:-.:.-. " . .-:- . . . .--:-.:.




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103422datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date August 23, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03422000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince