Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
July 28, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text























Lemessag duprtsident dU in RepubIiq.ue au CorpS hgsatif.


Come suite A notre informatic:a d'hier, nous pubions l'imporiMt-Message du Prfident de la 4606ibqte. qui a tt lu suteossivement au Sjtut par le Secr6etaire d'Etat .do lntrieur et A In Chambre pk le Secr~taire d'-Etat de Fastraction Publique. Ce Me8%9g eXpliqUe Iuminctsemeet les motifs d'ordre social, eo. aornique, qui ont neCessite sl convocation des Chamhres i rextraordinaire et marque une fois de plus "10 sQui cnflstant du Gouvernement Ide Son Excelltce e. Prfident Stinio Vincent de. rechercher pour les r6soudre au mieux des intrts :olectifs tomstes problmes suscepties d'asazeoir sar des bases sofides te present et ravenir du pays.

Mlessie lea DNput6s,

- 4insi que I rSepraire. d'Etat
des Finances . avait expliqu6 eA Ia Chambtre, A Ia fin du ois de Jani4er de.cette anne, Ie Gouverne�.meet.s-- ta. t-_ra-uve-.dart. .e-pu
grand embarras pour bAtir son Budget et le dposer sur lea Bureaux de cette Assembler dans les diails:triets privus par la Constitution.
En effet, I'Aceord conclu le 13 Janvier 1938 entree le Gouvernem.mnt artricain et le gouvernem nt hati - et --qui . ruiaitoubst~ntieltement les paiements it faire pour Jo Service d'Armortissement de l'Emprunt 1922, ne couvrait qu'dne priode de temps ex-.pirant au 30 septenlbre 1938.
Eb: rain do I baisse sensible des: recettes fiscalesresultant du bouleversement .&onowique qui aI sivi 'abandon-par le BrcsiI dea Politique de valorisation du cafg, .i. tait. vident que.e Gouverne�.ent ne pouvait songer a 6tablir. Pour I'Exercice 1938-1935i un Budget:; rationnel, . et h faire- face" enI. meotemps aux charges contractuelies damortissentont de 'ErnPratt 1922.
Iyautrepart, il ne pouvait, sans: .ioler.ouvertenrnt ses� engagemena internationuxt, modifier do �o : eule aUtorit 6 lesvaleurs figurant dais-.IetfBudget annuel. pour
to servietde P mprunt: i ui tatit tie toute 116teasitA nkgecier on nouvol arrangement avece J. o Co-�TnePment am remain, pour PE1xerCite 3- 199
Soucioux doe respecteor sea enga.ment .dordre international, de � Pres. erve.:r aipsi:.',', .n.b.n.r.no. .et 80! : cr:it et:: dorspcere 1tzi tem ps .s.t.e.I.Co.titu.n.t.e.o.er.d.o


k - . .
2 ,. -./- ? ; : :: ::::: :: : : : B : ? :::" ::' : 3:::3::. ::I:ON :3:: 3


ne du Secrktaire d'Etat ds Finances, que Ie dit projet ne correspondait pas, a son avis, aux besoins r~els de I'Administrstion Fublique, et qu'i n'dtait d6pos6 sur lea bureaux de a Chambre que pour oimir A ]a Iettre de la Constitution. Le Gouvernement, &n conselquen, ce, demanda aux Chantbres tie bien vfuloir surseoir A I'examen de ee project de budget, jusqu'A ce qu'il nit te teMps de ndgfcier un nouvel accord avec Je Gouvernement am& ricain pour Ie. Service de la Dett , apris quoi il pourrait bittr et dposer un nouveau project de budget Pius confornTae aux besoins du pays.


Les negotiations ave, vernement am6ricain, e' accord stir le Service d' meant de PEnrrprunt, fu m4es en tenps et lieu la large comprehensi voulut bien temoigner ficult6s momentandos, . it. I'arrangarnent. ex cuti juiliet 1938 rduisant s 'lcmnrt., pout P'exercice .a charge contractuelle segment de I'Emprunt 19 Le Gouvernenient ha dAs lors en mesure d'ttat jet de budget ration qu'iI sourret aujourd'hi examen et pour le vote 'h bes 6bt R&-conv Session Extraordinaire.
Le project de budget e tout en maintenant leg services adinistratifs Pied actuel, comprend sions n6 cessaires pour it des obligations qui, da .4, ont. ited satisfaites.1 te moyen de credits ext res, -notamment la eomt ht Route international, dc d6i6gation halitinne chain Conftrence Panne, et pertains dI boors i W bes pour tla Garde d'Hai
Le Gouvrnemnt troi dune plus saine pratiqum trative d'ineorporer ces ivnvitables dan lo proit get, ain d'6viter, dansI tIn possible. pendant I'tx cal. Ie re-cours a dos er plementairesou extraor
iUne des causes print
-retard denotre agricult notre sous-production ag

niegftgence coupable do. j fnombrede nos proprii tfnds rmraux dans 1ex du "ol -national. Geux de prie'taires qut resident i le, ti qul, grAe A lear

1tiger et A( aider mtt louts tormiers, surtoutI 4artrs, no so souviennevi gOn'mI, tde rexuplir ceo lailssent croupir te pay-sat routine, son ignoranc, e-e
-Mo1ment Quaint A. cey qtl eat propri6talre, son jai est encore trop en-bi pear quTiIs rende cami p iins envers S C04 oncepliat e e


c le Goun vue d'un amortisserent entaet, grece it an dent i de nos difaboutirent if du tfr mbstactiel19398-1939, d'amortis22.
itien 6tait Alir un pronel, project ii i votre duquel les oqu6esl-en

n question, diff6rents sur leur des prcvifaire face m le pazplut6t par traordinairu'etion de les frais ala prc-A-nricaindispensaiti.
it qu.'il est e adminis dtpenses at -de budla measure ercice fis6dits $O)=


denent et par con uent plbs de profit.
L'aboutissenint de cet tat de chores davait tre cette rise de sous-production et de mauvaise. pr6sentation de no s denr4es d'exportation clans laquell nous nous debattons actuellement. 11 corivient done d'y remainder; c'est pourquoi i. a t.l p vu danas Ia nouvelle Constitution obligation pour les proprietaires de fends ruraux de cultiver et d'exploiter le sol, non plus seulement dans leurs seals interi ts propres, mais encore dans .ntclret de la nation et cel sous Ia sanction que la tiltablirait. Le pro jet de kel que Je vous soumets aujourd'hii determine cetie s auction ct, aussi, les conditions dans lesquelles dolt :tre-remplie i'obiigation, aujourd'hui vitale, qui incombe aux propri6taire ide fends ruraux.
La- raise en�culture des terres abandonnnees se fern desorrais SOus isecontr~le des Servkes 4-kp& iaisis du Guverenr.nt. Ayant plusieurs fois parcouru d'un bout At lautre te territoire e )a Repubique, il m' dte donn4 da constater personnell.-ment ]a situation agricole desastrouse de ce pays. Plus des deux tiers de
-no terras arables restent en friche. Et cependant, nous assistons, 4epuis une vingtaine d'annes, a Un aexdeases-accentu6 a paysans vers les villes oit its viennent augmenter ia misere publique. Cea tient a ce quo Ies conditions actuelles du travail agricole n'offrent pas les garantia de r unemration que- ]a population rurale est en roit dedemander.
Le Gouvernement de Ia.Rpublique, soucicux d'apporter i cot aspect de ia crise agricole un remke effieace, avalt d6cidd, par Ia cr6ation du bien rural de famiflle,'puis par celle dcs colonies agricoles, de renouveler le cadre des propri6taite s ruraux. Mais des que corn-: mencrent h fonctionneo- les rouages ltgawx qu'accompagnaient ces de-ux creations, on .t ves te per� u que le donUine prive de .I'E- j
-tat, encore libre et susceptible do I culture. .tait relativenentt noin a . . . . . . . . . . . . . . . . .


a considered' que son ceuvre serait incomplete s'il n'&tendait aux propriae6s abandonn6es par des tiers, le bon6flce dea mesures prises pour pour pouser. de plug en plus ht l'augmentation de la production agricole.
C'est de nos produits agricoles exportables que notre population tout entire, qu'elle suit rurale ou urbaine, tire, en definitive, son pouvoir 4'achat. Notre vie 4conomwque g4n6raie, pendant longtemps encore, dependra done des exportations de nos vieilles denres dent il importe d'augienter la production, tandis que les efforts se po'trsuivront pour que d'autres prodUits de la terre, en quantites egalement exportables, continuent I ihb6rer graduellement notre kconomie de son ancienne d6pendante exclusive dii carP et du coton. Sous ce rapport, de notables progres ont &4d 4J relalisds, au tours de ]a prdsente Adm xnistration, puisque-la caf-, qui constituait pres des quatre cinqui�mes de notre exportation, n'en ropresente ping quo 50 o' o environ. La figuebanane, par exemple, grAce aux longs ot patients efforts de notre Gouvernenrnt, entre de plus en plus dans notre commerce d'exportation; ii suffira, croyons-nous, d'un regain d'activit dans les grandes rizres do l'Artibonite et du Sud pour que.I'importation idu riz, cet article d'alimentation populaire, ne soit plus qu'un souvenir.
I1 nous faut, cofite que cofite, perseverer dens cette vole, et pour oela, utiliser routes nos teres, no.mment ces nombreuses chabitations abandonnies qu'on rencontre un peu partout et qui talent Jeur-paysage e ruine aux yeux attristes des voyageurs. C'est une des causes principles de notre agriculture appauvrie.I1 faut qu'el1,s contribuent A lI prosperit6 et notre production-agrieole qui est et demeure 'unique condition de I'accroisement des ressources de "l'Etat et te ceiles des particuliers.
Je suis heureux d'associer It :Corps tLUgislatif a cette 6nergique politique, Ia seule qui permette. d'assurer Jl salute onomique autent que Ie redressement financier I


APROPOS ET[ FITS DIVERS



INSTALATION .1>
MM. LES INGENASURg LOUIS C"ETHEART ET
LEON MENOS
Ce matin, A 11 heures praises, ii a 06- procd6 dans une des sal. les de la Direction Gondrale dies Travaux- Publics, par ISer6aire d'Etat, des-Travaux Publics, Monsieur Guy Dugu6 A "instsflation des Ing6nieurs Louis C. Ethrart et Leon .Mnos, respectivement comme Ingenieur en Chef et Tireeteur de l'Adminimstration G~nra. to.
Au moment de remet-tre au nouvel Ing4nieur en Chef, sa commissiorn signal du PrCsident de la R& publique, le Seeretaire d'Etat des Travaux Publics prononga un beau discours auquel repondirent les nouveaux promus. Pis monsieur Camille Doucet, Chef de Bureau, recommanda to personnel de Ia D. G. T. P. 4 attentionn de I'Ing6n 1' " 1 Ieeur
Eth4art.
Nous publierons, domain, les discours changes ' cette occasion. Encore une fois tous nos vroUx de fructueuse besogne aux nouveaux dirigeants de ]a PA G. T. P.

LA PAN AMERICAN AIRWAYS
Nous avons parcouru avec intert le bulletin des mols d MatI et Juin de Ia Pan American Airways dent le directeur A Port-au-Prince eat notre synmpathiqueet distingu6 ami, Monsieufr Ed.uard I uriet.
Nous tacherons Wen extraire quelques passages relatifs aux grands progr~s r6adiss dans le monde dans cet ordre d'activites.

L'EGLFSE-DE-SAUT--DIEA T
Le R. Pere Kbreau, Curb de Saut d'Eae, compte sur ]a gbnrositb de tous les Catholiques pour achever YEglise de sa paroisse.
Il a faith irprlrer, a cette fin, des cartes pogtales reprbsentint, les unes, les travaux d4j exbcu. te., los autres, Ie plan complete et detaili de l'Eglise, telle qu'ele devra tre A son achveinent. Ces cares sont en vente A Ia Librairie .Catholique et chez Ilyppolite Jeudy.
Une si bovine wuvre est A encourager ot nous gardens 1'espoir qu'it Ia prochaino f~tc tde NbtreDame do Mont-Carmol, is plus grande fiorte des pblerins sets do Is -wir s'accontpir, .grhce Ah Jour obole.
(Vofr suite en Slv,. page)"'


rdhmire . " '" "" . . . v " " .'"' (d L pays . ." " . . . tiaies :dti etL les.terres inoccup6es ont Wtt d a ipales du a ritin d'n cl:Nra
oure et do assezssouvent I'objet de: revendi- La cratitn d'une Ec> Norma- , . --rce et, tse .tio lePrimairedInstitutrices A Port. :c :ations:, les unes fan {sist , EN VENTE, :CI' : :TR "Z" .
a et utresplus on mosfonde, i au-Prince par Ialoi du 24 Aot PAUL .E. U
1913 r'pondait ii un bosom urgent: Rue Trversi e
icel00IA la parttie families b6tablies depueis coldoendre:RUe:piTravebIirree::lts grand :rrsrdun sikle dans les Villes et t d'lustit'Strices co.y. v.s CHAU REKI$SPILLOT
et:airese de y nte:l . . : m ent d Instituitrices co tnt s , . .
btalres tie t aatprutout coji- pour hommes -en cuir juen
loitation boura ayut erd pour les Ecoles Urbaines deta o16tact�avec lu.i.ens tUXpu.i.u.noire. eO cspro- L'abandon tie c tetrtes par lea Dbiqes odbtd.ocinetn nsuls ioi- caltivateurs .sexplique ais. .nt tie.'Ec.ale Nor-male d'Institutrices,

dtIe, th di- te eat que lesa prptsie ide ppar- Is regime unique do ItExternat a PERL$TAJ=fNE CIBA riellemlnt tjn anissenWie t ht institute . Des bourses d'oncou- Mtdiearren type des constipts
tours mi-nle& iitietulotimtae agernent, d'aiileurs, imsuffigahtes habitnjels,.
ler cln.urstvr. e& c
'i pas, 'en ~~ XScln Ufit~t.CSpay-]en nombre et -en valour, out 46 Par 'Son aetin- ezeo ~txce
tievoir etsn use olsi:uxmae ,' att'nbutes, qul attraient dft bMfuer tioucet progrsi iicace, riIIn dans a ~pOI&VUS deo tut,'sans oufii aralsur le recruitment tdes 6l6vos$-mhi-, le le poestt Ism* nnnl .t1 h-1
t SOD < toire,sans direction et sans hut, tos~Nnbtn oal~e-scoiurset nnwuue
i-cl, Ions- Wi ituchent facflflrwnt, dun$ te Jgt Wh otztfW et *pa es~ancrain,4tif
a setniesonltonas4o- ere nage prpgqua excmsltftdes jennes Initestinal&'
ryonn r rque viennent kirtt l e lo-~Ilithbtn t-nPica ACREhCWRR
at dos 'R ues et dures pE oes tMtb#& prisutiee *fl ea tinEs ?tvincv AWOU
resse, n'assure Ju OVnaae ar -fno,?V ~ AIutt
istemwexistence.;D 0 . .


- - - - - - -g--- - - - - >.4 t--R M













rsnt do. l Aoiato rs langue-:~do� s 6trauffrn--: es, pIns do:.

::.:Walker, -au -nem-:de edte Soci~t4. nement et 20 br~tnches ropr~sen-. Mum.Walker.est an' excellent pro- rant los banques des grands p:ays fesseur priv qui obtiont des sue . d'outrc-mer. c~s atonnants avec les tout, potts.
Noun avons annonedi idi QUe cost. BARCELONB3 (Espagne). Le
te tr~s jeune Joseph Gabriel Pier- Ministate die Ia Dgfense Nationalere ql a eu Ia plus forte note an a publiS Ia statistique suivante.ex-: concours die diction francaise do I osant 10 nombre d'enfants victiomit6 Hitien er l'A.]iranco f), ,.rl.a.y,>. mes --des.bornhardemkmts.-deojuillet.
.gaise die juin dernier. Ce jeune lao- 1936 it fin Mars 1938. r~at eat n4 en Mars 1931 of a Tu&; Blsses
eomnenc4 A lire danas Ie petit s'yl- Ma:drid 879 1.380
labaire do P. Doret on janvier Barcevone 598 1.010
1937. VTalence 329 416
Son seal professor et m~re at- Asturies 1214 2.00
doptive- cot Mine. Cyril Waiker, Euzkadi 694 1.165
nde M. Arnoux, phi habite P~tiorn- Guadalajara 1879 2.649
YVille,-- Le jeune Jh. G. Pierre, al) Sae tander 1.247 13899 moment du concours, e:tait fig&''' do Jaen 211 355
7 ains (sept) trois ools. C'est en-} Ciudaci Losat Cuanca, 4.' ,'. t core un an cinq mois a pros avoirAbeetPrvns2,1 t.7
commence ht apprendre it lire qu'il Barcelon:e 1.647 2,472
a pris part an eoncou~rs d.o diction
du C. Ht. A, . F. Total .7 ,- 1,0
C'est on fa it sonw,,un-ai ., , ,- -.
rn ea t d'une Br:,n: ii t -ulir:: .,~ ,,~ .'e'lxce. II a on anu oncou us I .n'. rev .: [PU" It TQUA'fEUR
Bien. II dira le njema 1T0.c. ! e i.- -C� njour do Ia distribution. dos: Pri.-i La P-he:ab Gpzi Ca-:pt a a C. II. A. F., en Octcobre pro- tanerai ;/-tns:,,caine do jouretiit. nIULx t Y2.CX$ ;- '.:-:.,.viCe (e tart,
No;: vivog. P~iitin t iin, a: MrAe_ do l'harmonie interaingricaile, d-o.


C. Walker. ile rnrite, bien bt en'tion do l'A.ssociaton des membre:s don Corps Er.Qgtvna:t. IV, U no ', Jhb. CG t'icre "ut a"r a I a "
oro tlAout itO Kt p(Ii> in '.

fesseur.


PRIX
Le Comit3 Haitien de i'Alliancv
francaise, it i'occa.aion do I .l5 nt-[ re de. l'annd sculnire, a envoyve de s Prix de Bont. do loynt Ud e-r tout do I'olitesse at pins dIn vingit LEoes do Ia Capitaic. Pou~r cer prix, dana beaucoup d'Ptablisscnwnerts lea El!Sves ont votd, sons to conintIe des maitresses. TaU sovot, tc - aesn,1t Uqoitablos. (.ci act.{ o--t notre Socigtd cat -trW~ apprdrie.
D'autre part., pes p rix semi mn~si
mesa intdressant. sont do.itn&. Tou!t cola est ltho vre, now t i v. Ln-,.nissoni, do la gdn~rositd do gouvernemnenr trancais.i


Los Exaniens A 1'Ecole dica Scie::ces.Appliqudes ant. pris fin iundi. I.
25 muillet. L'Ecole a en': toot tee:,n.te ix dtudiants. On croit quo inoir
do vingt cinq seront admis.

. LA FRANCE ERIGIE UN
M ONSM ENT AUX SOLDATS $OIRS
�.En souvenir de se. .noldats noir. I
tombs stur le champ do batailtle pour .ta defense do Ia .Rdubliqoc, Inl France a &rig6 an monument dovant tranameitre A In rosidrite lowu esprit. do.sacrifice.et. leur.pa-.
triotisine.
Lors de .tinaugoratkwa, Iroi jco
nies crdolos, Ie Duqaneau frangais en main entoturent hieinonurnnt.- Ndes et elevees en" France, Jeour p&, ie ct trois fr~res front oius do, : .rant� Ia grade :guerre.


Sepi::::(Il: :: ime !.Grand. Villa :dul Monde, ::

'-Avee une popi~~ii:: i~ i; .i:ulaionti ,30O~ ; i00Qi:


pix. 2.r4.Arcll, on grand radio humm}::;rt en I'-hmur e ,.a tore . \ P4r2": .Iw 1~viah Morp,-au

soanaiitO, amnecaniste die Don

i"t' BLiCATION RESCUE
Minisa. av-ons reuo avec plaisir le j Rui!etin do ia Qouzaine, numero du'.,24 juiliet, qol contient des inLornrt-ions trts nt~ressantes. \us. . Tc-itl'-eCiJ.,5.do g'raeieux en-,

MARlIAGE
-.iecr maIn., en l"Eglise dun Sacr6-C.tttr do Torgeno a &td bdni le

M{adauw Robert Charles

. Mr. Adoiphe. Sdv;+ re". .
ISJS .priox wit- (46t conduits ii. lautel ,,aW. ,.adame Fernand Etioo a U an bras de Monsieur Pyr-. ru;s Cidixte'.
N'-; nwdio-or-a' VO UX do .bonheur. an nouxoe upl ~te.


POUR VOThE SA NTE
Si vous souffrez do 1'appareil digestif, on si x'oos senatez tine d bilit&)� ,mu qu.eonq.i 30 ana l'organisine �-c. FT-a : e ; t OCt-I oasion ~t. OM rtInr. it iVu:.agt do In Farine eQuis. qu~ayau toointesseroee doe 'I banana Trog.io.dytiqc') on hamane Grand Cincont,
Madame, n~onbliez pas que lit iarim,' QUISQUEYA eat on agent ticIf pal excite ia erniasanee dies oas



ASS.OCIATION E DA S
II.ATIENNES POUR LESi;':
COLONIES DE� VACANCES::! :
:: . :: : A V IS . : .::! iii:
ILea parents :et Ion ::ins.iuturs

guerm ei:an Centre tied Sant6 lundai':i7 [cain ?ici r Aoat:i~ ! it Mre a:'::i:8i~:i; il.'


'-'V


in


-, .Berliner


Hof


oltre A sa ta~ estinmre Clienttde


lea s~cialitdis


de Ia fameuse cuisine viennoise,


In paiaserie exquise,


les hens sandwiches
et routes los boisson~s Iris bitm gisades.


IF! iez-vous ddjA aut


Gofiter chic


do B>eriner inof


do '-4 it C hooves'!


tent soot souvent La cause d
trop d'acides dans 1'estomac.
Facilitez la 4digestion en 6limi"- ' ua~, [

nant ces acides. ,Portez ;vous , *


PHILLIPS$4

LAIT DE MAGN.ESIE- . -2'

Agent Exelirsf; ERNST LUDERS.








Toux, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS5
INFLUENZA, AFFECTIONS DVS POUMONS i
POR~TAU. PRiNCE. HAITI, ST LRS PROVINC$:.


~~Dants les pews chauds "est Ia sauvegardo clu tots:
" . . . . . :_r . . . . --. . " . - = --f ----: = r--


iBUDWEISER{


BUD:::i WEtgISER, remnarqle: pourt :son igofit, a: trioinphalernent t::eno .La . . . . . co.para i . .t .::; . : . : ::.: <:. g:n.:ton pr: gd t r o. :. . . . � � ;. � :: :. . .: ;.
-iAR V::ritat : e BUDWEIS ER : pen zalneant We: obt : ig: iuc comm:e'::i:::.:. : i: .': !


J$�.W.
B enja::m::: i::.:M. .:::. M.i:.:.Y the luP .V. : :??.-QOJ}I G, be l ' so ':::4.-): n. a.n:: ::.: :: :./::%.
fat pase et q.el c -rrna-j
p- wn ce typ4tfl.:vo, set4i;
jiwetenuetlo:e :a 4.:.:
II: tauti: E!ecourager, -ar.i :
vQ do.parell dansdes rmad


plus. slaote dmen paj :
sortes tie liqueurs. 11 a Paaj:= le peppermint, Ia prunelle va.n: Is nectar, et'- Vola.-le le pitt possible si tu veux &wver:i Ibelde presentation, de. an honn lit4, enfin toute une goume d goat. II &'y connait bi,-n eta voue pout sea . i mal!
clients. Enfin, pour d'a:�.
renseignement-s, vois SimonV I'&picerie dun Centre, Muwe. (4,.
main et taut d'ayatres. Celal b~nie Is poine. Au revefh, Viet


"SAVOY"

CA.FE-RESriAURA


Dernandez A vos amd ibs vous confirmeront nut part A Port-au-Pr 4on peut mieux raang


Iappreier les honnes sam mations quinau iVOY , situ 4au Oh dc-Mars. "


It

S
(


(i


Jeane Fle munie do son 41 ine do fin d'Etudes Second (lkre et 2 me parties) donnt Stegons partieuhi~res: aux: -k tf

niers xanens. s 'a::
anPournl phoneiios 2232.



ATTENTION
LAITERIES :

Nonnile industrie it 1t port
tot le monde :i,!
tne occasion unique vous forte d'acqu6rir stir ccette pla . petit mat~rie1 pour fahricquf hen re, ii se compo~se de: :-.
17 Ecrmeuse:
lnures sez votre lIai t c: jicr. plus de r*%ndement. :::::�-. . su is fi (A: Ia Capitale):i quelques )ours seulement: ::ii S'adresser A : Email Frantz.i~


:: POUR IKENSCOFF,




: :i ! : i :i : : i i / : , :i i : ! : ? ~ :i : i : i :: :'i i, i : i i!i~:ii,~ ~% : ,:,,: : : , : ,: :,,::,,: , : : i ~ : : . . :: : : ,~ ii : ! : i . >1 ::i ':i ! !:::,: ': ::i : :
______________________________________________SIII:UI:~i ii'i? i?:)i!ii:: ii~i~iiiii!! : 71ii i�!iiL~ili~! :. : . : ii� :!iL .SSUW%1 !ii /tUEMI . :=i a I . di: '


- epusc mi prCbleA Radio. etCorrepn eeA

: . . . .S.Z.T.J.O . . .N.". . . .


LES. R ACTIONSS SONTTENDUES ENTRY TOKIG ET MO& COU A LA SUITE DEPVINCIDENT D 23 JUILLET QUI AURAIT ETE PROVOQUE PAR
LES SOLDATS RUSSES
TOKIO.- La-rdvelation d'un 3 me incident sur Ia fronti~re mandeh0.uesibfrifenne entre soldats sovi6tiquea et gardes frontires nippo-mandchous a k4 faite ce mnatin par le- Foreign Office japonais.
Cet incident a quelque peu compliqu6 la situation issue de l'occupration d'une colline sur le territoi�re mandehou It t1 juillet dernier par les soldats russes et du dbarquemant de soldats jcaponais sur rile Faingay dana !a rtvre Ussuri to 21 juiliet dornier. dbbarquement qui a 6 suivi d'une action violente des gardes fronti~res sibdriens. Toutefois ledernier incident do 21, joile a 6t arrange, car ,: gouverneztent sovietique n'a pas donn6 suite A Ia protestati,.m d1 gouvernement rmtidchou-japonais et quo ce dernier ne Ce.,at pas fnmralist de I'attitude category iq0ue Cu Kremlin,

LA VERSION OFFICIELLE 1)E L'INCIDENT DU 23 JUILLET Pour calMer l'opinion .1uwbioue 6nerv6e par ie nlyst&re dont est ento're la situation entre Tokioret Moscou, e Foreign Office jalxnais a ft6 oblig6 de donner on rapport tardif du choc qui seat droui le 23 juillet dernier dans un village mandehou de la fronti~re


-1


II


21iii


Une Revo1utiot


Reconstita


UN "IXTRITB E RALT


sib6rienne. tbe 21.juillet derniei, dilt k 7apj6ri.offieiel, 60 soldatssoviktiques ont d6baiqu6 d'une canonniore puissamntent arri& sur un delta du Fieuve Ussuri. ls ont td renforces le 22 juillet par 100 autres soldats. ,e 23 juillet le d& tachenYent sovietique envahit le territoire mandchou au sud de Khabarovsk et tira sur 2.villages sernant la panique parmi lea habitants qui ont fui vers les bois. Les aggresseurs ont 4t4 attaqu&s par 500 soldats mandehous. Is se sont retires. On n'enregistre pas de victimss.
MINIMISANT L'IMPORTANCE
DE L'INCIDENT TOKIO DIT QUE LA SITUATION EST
PAS GRAVE
Conmentant i'incident du 23 jull Yt be D4partement -de Il Gue-re Japonais a declar4 co .tatin que mutintenant tout es calme et que t sittlatiofl ])est pas gTave parce q ' irt uell-nnt ii y aura journ,,,t-eo-at des incidents pareils et de friction> intvitables puisque la {i frontire mandchoue-sib&
"te n'est p.'-a. d6finitivement d6Lb GVT. IANDCHOU
A PROTESTE
L.tm ministere Japonais des Affairc. rrang~res a annonck e matin poU. is suite do 'incident du 23 ,t.t qui a r.te rnarqu6 par la vioser(,p do territoire mandchou et es acres d'aggression de soldats sovittiques sur Ia population riveraine de certe fronti~re, be.gouver-


)antsle SANS ALCOHOL


La g-ande brasserie PABST vient de lancer sur be marcW6

('Haiti son xt-rit de malt ecnno, dans le monde entier, sue-Ile


ln(ine d"


PABST ToI
P.




richer, en vitamin B & G, phosplmrr et glycero-phospht dte chux. La PABST TONIC cornstitne I'aliment indispOMAable


MUX nourrices, convalescent et anOx deprimes. Exigmz de votro fournis eur PABST TONIC


SANS ALCOOL"
� * . - .4
" y I F'T*,': .::: : : ::!: :)." :" L /.::.


PRIX POPUIATRE


.A. 1-IAKIME. .


Dis tribit"lt :.tdiif pr :-Haiti


- O . . . . . . . � - :


nement du Mandchoukoo a envoy4 une note de protestation A MosL'OF ENSIVE DE L'FIBRE A PERMIS AUX REPtIBLICAINS DE REONQUERIR LES VIL-. LAGES ET LETERRITOIRE PERDUS AU MOIS IYAVRIL LESLOYALISTES SONT AUX PORTES DE 'GANDES.A.
EENDAYE.-"fl a 4t4 rapport ce matin que lea troupes gouvernementales menant la puissante of fensive declenche avant-hier dans If secteur de l'Ebre sont seulement a 4 kilom~tres du quartier g6n6ral rebelle: Gandesa.
Les dcp&hes reques du quarter g&nral rabelle contredisent cependant les informations fournies par les loyalistes. Les insurgs insistent quo seulement quelques soldats ont pu franchir I'Ebre aol cours de lattaque-surprise de iondi matin et qu'ils ont t6 an6antis.
Les informations gouvernementales indiquent cependant que les mtliciens ont realish6 20 kilonirtres d'avance dacoors tde 2 jours et se sont 6tablis a Los Caballos montagnes qui dominent Gandesa et qui
-ont situ6es a se-lement peu de kilomt-res au nord-ouest.
Ls d6pfthes de Barcelone prcisent que les troupes loyalistes ont fix Ieurs positions dams tes mo)ntagmes, que la grosse artillerie a pu tre transportk-e sur La rie ouest du fleuve et instalide dans les montagnes pour qu'elle puisge contrbler et prot~ger l'avance victorieuse des suidats de la R publiqut.
Les miliciens avaneant reconquiPrent villages apres villagoc aux mains des reheles depus fl mois
Aujourd'hui 7 collines ont 6t& conqui,5 4et 3,000 rebelles. faits prisonniers.

LE SIEGE DE GANDESA PAR LES REPUBLICANS. SA CHUTE EST IMINENTE
.
BARCELONE.- Lea informations suivantes ont 6t& foarnies sur les operations de l'offensive des rkpublicains dans le secteur de I'Ebre: Les troupes gouvernementales ont commence le siege de Gandesa, ville-c16 et strat~gique au sud de Ia Catalane.
Avanqant le long des tranchkes proteg&s de sacs de sable, se ca. chant pour .6viter le feu des mit-ailluss .den avions rebelles lea utiicens eataansl ant comrnenc6l tr~s t~t, co mat in, l'encorclem'ent Ide 14 ville. Lea collines qui surplomSi vous vous son~tez EN )ESI OSD NRAE
ll n c P.sil� tfO d �4o *0*3 VI jatu e vfl ii


viqe o cbdaMl

�-nees .-40.-.
H4Mx 4.-


bent la ville ont tt nettoy es en vue des attaques de front qui seront nien6es centre la garnison.,
Gandesa est le point de contrle:des routes qui conduisent vers Pest de I'Ebre, Ie sud de Trtosa, I'ouest de Caspete d'Alcaniz, Ce 'r int comrflande toute Ia r6gion.
Les rnlmes troupes republicaines qui avaient t rmises en dgroute e ler Avril dernier par les rebelles surgissant de partout sur lo front de l'Aragon et qui forces a la retraite ont 6t contraintes de franchir le fleuve, se langaient hier soir en vagues irresistibles auteur de Ia ville de Gandesa.
L'avant garde loyaliste a p4u& tr6 cv attin dans les faubourgs Pou prover la force des rebeliles. Toutefois eet apr~s-midi la chute du quartier g6n6ral rebelled, paraissait imminente,
Deux colonnes de flane supportent i'action de la cologne centrale loyaliste. Eiles consolident leurs positions e" long de ia rive ouest de PEbre de Ribaroja h Miravet.-Elles ont pris dassaut les collines plus A Iouest.,
Aujourd'hui les troupes r~publicain.s ont occoupy Villalba a 8 kilor-ntres au nord-cuest de Gandesa, entrant ainsi dans hT ceinture de fer de Ia place.
Lea troupes de choe ont commenceid iA le combat A I'intdrieur de Gandesa.

UN HYI)RAVION REBELLE BONBARPE ET COIFLE UN
NAVIRE BRITANNIQUE
VALENCE.- Un hydravion rebelle a opnr6 A laube ce matin contre le port de Gandia. Un navire
LM ' I.p ,(Id s
a tannioLk- V( silellwns qul se trouvait da n Ia trade a 6t atteint par une bombed t a gagh e fond de I'Ocdan. L'avion a lach& 7 born- I be, 2 ont att.eint le cargo.
Lundi dernier be navire 'aNarrowly, a Ohappt A on ddsastre pa. reil quand one grosse bomb Ian- t cee par un avion est tonibc prs de bul. La boribe.n'a pas. explo- J se-


i 1


LE %DELLWYNo DECHARGEAT NE CARGAISON RE .CHARRON AU MOMENT DE
L'ATTAQUE
t NZhRES.--- Un officiel de )a cAngel Son Comsany. propri6taire du -Dellwyni .qti a 6t6 coult dans un port tspagnol a dgdar6 ce matin que to navire dehargeait une cargaison de charbon anglais, que au moment d gagner Jo port il s'tait conformnA A tous les r& glements du program de la nonintervention. Le navire jaugeait 1,480 tonnes.

EXPLOSION A BORD D'UN
SOUS-MARIN
TOULON (France).- 2 nrrina on-.6t6 tu6s et I ouvrier grietvement bless ce matin quand une explosion s'est produite t bord du isu-marin ,Espoir) a cours des z-parations a Parsenal naval. A la suibe des enqntes pnhiminaires les autoritos navales ont ddctar! que V'accidont a result dune 6tincelle qi a faith exploser le gaz. Les marines sont rr4rts d'asphyxie. Les d6gAts se sont Iinmts dans le compartimrent oft accident s'est produit.

PAS DE VICTIME A HORD DU
tcDELLWYN)
VALENCE.- On inforne en
derniere heure que aucun marin A bord du navire iDellwynW nest victinv de l'explosion d& la bombe rebelle,

VERS LA FIN IYUNE
QUERELLE. A LA SURPRISE GENERATE LE CABINET DE PRAGUE A PUBLUE LE PROJET tE STATUTE DES MINORITIES APPELE A METTRE FIN A SA
Q(_IERELLE AVE TLES
STDETES
PRAGUE.- L e gouvernem ent
de Prague& a precipite la conclu,ion des statutes des minorit&s impatiemmenit attend us par lea 5 grou pes minoritaires do Ia R6publique Tchdcoslovaqte: Les minorites su(voir suite an 4me page)


LE MEILLEUR MOYEN
DE PROTEGER VOTRE SANTE?

EMPLOYEZ LES PRODUITS DENTIFRICES
DU DR. PIERRE.


S11 est indispensable de maintenir le corps en 6tat de propretk, V'hygiene de la Bouche en est la plus importante. Macher lentement et soigner ses dents devrait tre Ia sage device de tout le monde.
Les maladies de Vestomac, de 1Intestin, les Rhumatismes, etc., poviennent g6n6ralement d'une mauvaise mastication et de mauvaises dents. Une bouche propre et bien aseptis6e eatl Aabri des maladies infectueuses come la bronchite, la .grippe, etc.
Lea travaux de PASTEUR de KOCH de CHAMBELAND ont d6inontr6 la sup6riorit6 de certaines essences v6gktales corume antiseptiques.
Le premier le Dr. PIERRE de la FACULTE 4e MEDECINE de PARIS a su utiliser ces prkieuses caract4ristiques en introduisant le, essences v~g~tales-dans ]a therapeutique dentaire. Ses dentifrices pr4sentent toutes les garanties, leur grande et vieille renomm6e est la ieilleure preuve de leur sup6riorit.

PRODUITS SPECIALEMENT RECOMMANDES

-SALARSINE
Pate dentifrice mousseuse pour le traitement spddcfique et pr. ientjf.des Stamatites, Pyorrhie Alveolaire,.Carie Dentaire.
DOCTEUIR PIERRE
Pate. dentifriee exerant une. activity antimlerobi. nne pendant plosieurs heures. Garantie.-inoffensive car exempt de .savon et . .ox:i:aydes4
i : : i ::. .: i. - .: '' ::i .; ::. .:::.:" :i i. .: :i ii - - ::i .: ' ' . i : . .: . . ": " i.:.a . n r mmS:.: : . . . . . : .:.:: .'.: : ": : :i " . .:'. . .': . : : . - . . ' : . . . . 2 ; . : : : : . - :. . : : :: . : . .: :: . - .


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
. -'. : :: :: : : : :i: : : : : : :: :i:� :::
















riorit6s earpatbiques-russes.
La-publtration-tiu projet de 10i des atatuts a surpris dans irne gran de msure les, jo rnaux tchkot vaqu4e& Mtme les xIflieux efficiels: Out W6 n eA de hi rapidity av laquelle le document a t6 achevk.:

CE PROJET DE STATUTS DOMNERAT-IL SATISFACTION
A HEINLEIN?
Cependant ii est"d'opinion g~n6rale que le nceud du probt~me resto 44 rsoudre. Car une chose est de dresser un project, une autre chose est de le fire accepter par les minorit6a en question.
Dans quetle 6tendue exactement
les status de nationalit6s sont-ils conformes aux 8 points 6nonces Ie 24 Aril dernier au Congrs S u d t e do Karlovy Vary par XKonrad IHeinlein reste .encore un cuisant probleme. Car Ie chapitre le plus important de ces statuts: la r6forme administrative, n'est pas encore acheve,
Jusqu'ici on ne possde aucune
indication concernant Ia solution de ]a question delicate de self gouvernement r6clam6 d'urgence. par
les 5 nationalit6s.
3enIant le programme du gou
vernement d6clare que routes lee natipnahit6s ,iouMis.,ellt di :; mmea droits. Cot article est le premier point du programme d'6galitf
nonce par Heinlein.

QUELQUES DETAILS PU
PROJET GOUVERNEMENTAL
Les experts du parti de K. Heintein et les partisans du gouvernement de Prague out pass6 la journe d'aujourd'hui �4 6tudier le texte des statuts minoritaires sur le langage. Ce sontrtes points des statuts qui ont 6t6 publics par le
gouvernement.
Les statuts des nationalities de
Prague ot garanti i'6galit& pour Stous les citoyens et pr6voient la
protection des citoyens dans leur adh6sion a leur groupe minoritaire, Its interdisent touted tentative violent ou autre pour contraindre .tout.,membre-.d'in.-group-.nationalIat changer de camp. La langue est le principal facteur pour dterminer Ia nationality et seulement 105 citoyens qul peuvent sexpriner avec facility dans la langue autre que ia langue maternelle peuvent changer de group nationalitaire.
Le choix des repr~sentants dan . corps l.gialatifs do. .t.re fit
stir Is base proportionnielle. Aux northreux groupe~s natihrialitaires ii s~rra at-tribuC des fonictions gou.ytnenlentales en .raison die leurs . proportions dans In population dii


�,L'AUTrONOMIE POUR LES
SUI)ETES. BANS CERTAINS

.Seho Ic projet do statutg-publiC par Ic gouvernemnont,, les aflomands des sud~tes jouiront de P'autonoin" ie gouvorneinentale dans quelques !. .districts, tandis quedans le.a autres ui:i.ls seront obtig~s do partager .sur:


Ila base : proprtionnel les tfonctions administrative et l6islatiM yes-. av.c lIs autres. groups mnotLE NOUVBLLISTB


me ures 'varfrt(s de.Cannes


d'u. vaste territoie


reunissant les meiI urs terroirs.


C'est ce qui fait son ak6me


GOUTEZ ET COMPAREZ


Ballons pour Footballet Volley-Ball en vtritable cuir anglais depui 0: 2.00 jusqu', Or. 5.00.


BICYCLETTE



"PHILLIPS"


Accessoires et toutes pieces de rechange pour bicyclette Pneumatiques et Chambres A air toutes dimensions.

MASON PAUL ANSON 74. rue Dantt's Destouches

- ----------- --" -:-- _--jA Profitable ui avilable ja is .vaIIr a E1o


lT ido *xet ttbft
ANot o hcr "g4 apply" li
IIAEWAARZN , 6 FORSTERt SQUARE 3150U.Z239, ra ADFwA.ctGANo


AVIS IMPORTANT


II est port g' aI connaissance de nos amis, clients, abonns et du public, que Le Nouveliste est transf6r4 ila rue du Centre en fact de la +Photographic Eugene Mevs+,
L rnmt e number de tetphone; est conserve: 2232. Port-au-Prince, le 25 juillet 19,8


OCCASION A PROFITER


SANS RETARD


A :vedre pour cause :de dpat
.ites aihmentaires chez soi et sot"

:Cette machine:port. quatre pires de rouleaux p ettantde con. fectienner des Lanpgnes, Spaghett&s 'Vermicefle (gtoS et fins).
Outre les quatre paires do _


. . . . 4�. . . .


CONSIDEREZ LE FAJRICANT DE VOTRE BA TTERIE.

EN.I.DI; est c tnit par lhs plus grands fabricants de Batterie c d M'--de Eroer Depui. e iiron on demi siikcle touflOS ,>C$5--O. 2L'S SOIt (OiiCQetA Ca ons la fabrication des nleiteurcs batteries cuie l'habiletC hunmaine peut produire. EXIDE, aujourc'hui, es: de premier choix partout ofl t'ignition, Ia lumire et la force sont requises sur terre, sur mer et dans i'air. Une batterie bon march, de marque inconnue et sans garantie sur votre voiture no constitue pas u-ne 6conomie, mai l--ine d pense constant. Rmlloyez ne EXIDE pour un service meilleur et de plus longue durde.


La Batterie de longue vie


Distnibuteur pour Haiti FRANCK W. WILSON


Port-au.Prince. HaYti
The Electric Storage Battery Co.
Philadelphia U. S. A.


CHEZ


.-. . .
AVJOURwwUI DIMINUTION EXCEPTIONNELLE

SUR CERTAIN MODELES DE C17AUSSURES

FAITES AUSSITOT .VOS ACATS'


T~n grand dra-me d'esplon'
CCaiVilWESP-ONWE ]BErlgitt, -:elm (M-irq use!*Carl Ludwig Dieh! (Michel Homberg)
Oscar Omelka( .Blunztil 'R8) ' Ieinrich Heliger(K.680
Th6odore. toqs (Davilla), Ernst Dumk4(Capitailne Ro
n e ~ ) . . .-- ----- . . . .:+
Xdceur d'Espionne*., le f11 l'amour et du devoir.
Cour d'Espionnez. La vie S4 crkte et mysterieuse dn front * cret.
,CXceur d'Espionne'., deux.::: peuvent-ils connaitre des front
res. .
E nt r&e G 13: i"

Dimonhe 3t Juillet � It . 30
Une production Leon Poirier:
AMOUR. AMOUR
scenario de Pierre BATCRS
r~alisation de Robert Bibal
Interpr6tes
Le Galilo (M. Vander) Colette Blroido (Jacqueline) Henri Marchand (Paul Berton) Sylvio de Pedrelli (Max Stern) Delaitre (Labrousse) Paul Mfenant (Fernand) Jtcques Tarride (Bob)
et
Polaire (La Chiromancienne) AMOUR., AMOUR. L'am a de tout terrips fait comment bien des erreurs. C'est pourqi LA FONTAINE qui tt souient, =iureux d6nonce los dangersI 'amour. Amour, Amour, qua tu nous tiens. Aussi,A4 quo sombres avon ture% les arnoure. ne risquent-ils pas de sexposer Venez voir AMOLR. AMOI Ia Rex dimanche 31 Juillet.


PARAMOUNT


Jeudi 28 Juillet 1938 h 8:15 P.A Georges Raft et Carol Loml
dartne;.
BOLERO
'.un film prodigieux, tout U pregn6 de Ia belle musique deMa rice Ravel et qui exprime une.pa sion intense, aprec et ddvorante, Georges, s6ducteur irrdsistibl Carole, plus belle et mieux hab Ide que jamais-. Entrde .Gdnrae Gde 0f
Samedi 30 julllet1t938 A 8:1& P.1
CELLE QUE L'ON ACCUSE
Un Film Paramount
Interpr'eitd par:
'Nancy Carroll (La Femme) Cary Grant (L'Homme)
John Han1yday (L'Accusateuw):
.Wmae ceuvre puissante. un lo3guci '.mw 'ut, �louve'nt brutaL une mist on scne qui.sait sufl reon enmagees ~ ' essetf
ties 4vdnementg,; , '. ::: .

.Entrie G:nraIe G. . .


Jackie cooper

ONCILE POM
Un Film Paramount

LA ia: tee ---Adisson Richard John Wray Gavin Gonrdona
.un dliramo ptussant et huinai
--on ar'rivediiclnetACl


-------- --


44d
















en fac. do la


pear .ts codlti fr an ureau Cdujournal

LIQIDTION
au
BAZAR NATIONAL

Sftok de.PlUT=$ &i R servoir
WATERMAN
-A. des-Prix Exeptionnels PressezVous"
" L'L :. . - � " "t " �e ls

ATfENTION.


flacinet srre Itemtngten Machine ti cak ur Dalton ftuafl, paler carbon rate sv athats ehez
.G-'GILG.

A VENDRE
t" MACHINE SINGER,a ied, pour cordonnier et setlier. Cette machine eat a bras cylindrique et 4 navette rotative.
S'dressr au No. 15 de 'Avenue Magny, , Port-au-Pdince.

VENEZ
OU
FAITES FRENDRE
&Lla
Phie. L. Camille,4ZO Gd'Rue
Phone S247
Tout ce dont vous pouvez avoir

Altal de Menthe de Ricqis -indixr .-aable dans )a maison Chloruce de Magninim
. atant-A-demandz des explicats qihvotre mt.eKr. Asgiorevi
ceontre l'angine de potfAne, suec s .ntain.
Cap s l-. ( fle de Riin
.O prerrd snbtfe de -Ricmrme o avale une oapsule de quiGAPusules Bleu de Methyfise, ci CopahtI
contxr Blennoragia


NE VISITh SIMPOSS A LA CORDONNtRIE MONT-CAIIMEL
Grtnd'Rue No. 139 en face
de IaPoste
Ele vient de recevoir.ar le denier
SteamerIes article* suivants: Jolies Cartes Postales vues du Pays Pardessus pour Honm.es Costumes pour gargonnets �li;retelles
Cez turons pour Hommes Ceinturons pour. Dames Chemi eFs

Lunettes .
:.Rveil du m atin.h.7. Crash Sup~rier or $omes IDriftls Sup4rieurs Tofieti a Matelag Chaussettes



. . . . . . . . . . . . . . . . .
GSue &EC -ir


Anss R abit
Valgises d'Avocat 4soiS U' lret6 onu (lilette
iraade poehe

lutbes de Chanre Casqetteik pour honflies


nat n


-- art of the.
. .----------rhythm 9f action

the pause.

that refres hes


mASER.tr DE LA COURONNE, SA
Port -a u-Prince Haiti


. . . . .
NOUVELLE POUDRE cAERISEE


INVISIBLE SUR LA PEAU Un charme frais a fascinant rien qui rappelle Je maquillage.Poudre de riz si fine et si l6gre qu'elle est rellement invisible sur ia peau. personne ne pourrait jamais supposer que votre beauty n'est pas enti~rement naturelle. Le secret eonsiste en un nouveau proced& 6tonnant zd'a'risation suivant lequelIla Poudre Tokalon est preparee. Dix lois plus fine et plus ig6-e qu'on ne Faurait jamais cru possible. Essayez aujourd'hui mme ia Nouvelle Poudre Tokalon .Aeris&c. Travaillez toute ]a jourmie an bureau, au magasin ou ala maisun- votre visage n'aura jamais l'air congestion ni luisant. l)ansz toute la nuit - votre teint rastera ftais et charmant. Procurez-vous aujourd'hui mime le teint d'une beauty captivante et durable que seule la, Poudre Tokalon peut donner.
PAUL E. AUXILA Port-au-Prince, Haiti
Distributeur pour Haiti



Pourquoi doit-on user
un savon mWicamenteux
tous los jours?


--.--------.------


Dan la pays chaud In
*ruptiow et Ul gimpArais deis peas surv atm t panttCi.tment des microbas & air et de

0 L4esavcot OtedC&ie te Admeure ineffi a, tadi que Il 8V0U AFRIDOL .eAm , guerit ts maladies etapm Iand Spa-apr er t'enjlirc.
Lesav n.AFRIDOL a asi UMkneaton d&sinfcctn% '05 6cmc swtsurtout kle etes bon. dnt, - dt Po34& en outre tan putfmr dliat:. .

*:Protige�.contre . Cotregions. pa .r Its avou AFRIDOL, qeiottCe s pus h1611M len


Sevne-~ous en, tma Its jMws!


Afridol


- - - - - - - - - - -


Aprs les Spectacles
le rendez-vousest an
BERLINBR.HOF


BRILLANTLVE .ROJA

Los nombreuses lectrices de Marie.Claire, dti Journal de I Fmme, apprendront-avec plaisir quo Ia fameuse brllantine ricin.e liquide du. Dr. iROJA so vend! 'choz Paul fE.-. Auxita, Bazar du Chimp-deMars,. Mrm Josph Maglio et .an toutes les bonnes :maisons de parfumrie de la placo. Els trouveront Wemen, ls produits de.beaut6 j. to J ph ineaetrtileh rputation nndlale, tots quo: Ba-


our et


buttons et Ye sleur Miapr6 Mont'4t garden de divers'lots do tabac, saki sisz coatro des id "hnquants non MeontilI&s ottitruib st cantonn4. moot tA ltorlsation :d" sleuir Charles do Delva Direur G-tu:n& rat. des.Contributions;
Ii sertsproc*d1 le yendredi cinq aoft. Jleufu cent trente huit, ; dix heures dui ntin &a port i cipale d'entr"e ola: Douane do Port-au-Prince, A Ilavente au plus offrant et dernier ench.isseur:de divers lots de tabac consistent en tabac en feuile, tabac eord, '6-, gares, et ce par le Ministare de Fhuissier- Sinon M. Britto comhnis par la susdite ordonnance.
11 est, en outre, port A ha connaissance du public'que, le me-�n jour.au menve endroit et par le mme huissier, it sers prockd t Ala vente aux enchkres publiques d'un lot de pneus usag&s, dont lVAdministration des Contributions &ade' cid6 de se d6faire.
Les personnes sinteressant 'ces adjudications ea d~sirant voir soit ces lots de tabac, soit les autres articles, s'adresserot ai l'Adminis. tration G6n&rale des Contributions, tous les jours .ouvrables de huit heures du matin h une heure et demise de l'aprs-midi.
Port-au-Prince, le 27 juillet 1938.

Simon 1A. BRITTO,


SERVICES HYDRAULIQU ES DE PORT-AU-PRINCE ET DE PETION-VILLE

AVIS

La Direction des Services Iydraulique. de Port-au-Prince t de P6tion-Ville se faitl devoir de rappeler aux aboins t dcux localit6s que: Io.- ]a taxe deau est exigible i part-ir du Icr. des mois de No-ven*bre - Janvier - Mars -- Mui Juillet. ,Sept-ebre.
2o,- la connexion de tout abonDf qui n'aura pais acquitti la taxe dea .t1a-- s pour-lequ eItle
est dfie sera supprimde.
3o.- aucune excuse ne sera agrd&e sous pr6texte que le bordereau n'aura pas ite requ a temps.

'LA UIRECTTON . .


. . . . .


. :.:








PP MIT~


reaio tasainwrs extaiflIT


mtonde cIlla86 Oiwne de o s et des antles eopfrant auitpitgti do Ia ctvfisation, au d~ve, 4,u D SUI F
dun corner* et doe Thustrie, 4A ES)Ula
diffusion de Ia IumJ'ire et0e4 do -k CMAUMIERES DR cation dans le monde.DaeIuntin2
Nicholas4 Murra-y BUTTLER4 hhtain rluer
ii; ~ ~iii~!i iii~!i~~~~iii:i iii.i~ . . . f: ::::Il a b :it i n !iiiiiiii~~~~~iiiiii~~~iiiiiii~~ ?:: :? 4::::::? ?: ::?::::::?: ? : :: ? ?? iu te:u::r: ::: ?:: : :: ? : ::?: ? 5 :?: ?::: ?? : : :::??: * :: ?: :


LabsEezte a une pviere do tauthe.pour le rais: attachments.
LACORIYAJRE.



LE MESSAGE DU PRESIDENT
DE LA REPUBLIQUE
AU CORPS LEGISLATIF

(suite)


aux fins d'6tudes normales, n6cessite des frais et r6clam.e des coins que le regime de l'externat ne-saurait offrir aux parents. . L'Enseignement Primaire a gagne en quality, h Pcirt-au-Prince, iw suite de t'utilisation progressive des norm'aliennes disponibies :dont le nombre augmente dWannde er3Arnee, sans pourtant qu'il soit flssible d'am6liorer l personnel enseignant des Ecoles de la Province. Cette circonstance diminue chaq ue arn6e, au ccmours d'admission a Ecole Normale, 1s chances de r&usSiV de, qpeiques candidates de Province/obigtes qu'elles sont de lutter contre leurs concurrentes de Port-au-Prince prfpar6es par des mattresses plus eompktentes sinon plus d6voukes.
L'impossibilito de recruter, en norabre suffisant, des Institutricos pqwr leg Eeoies de Province parmi les Dipl6mt6es de l'Etoie Normale, Primaire d'lnstitutrices habitant Port-au-Prince cree pour l'Etat l'obligation defaciliter lentretien, a Port-au-Prince, de Jeunes Filles choisiea, aprgs concours, dani les diff6rents D6partements, o Ilours parents ont leur domicile r6el: seul ie r6gimn do 1lnternat peut, fAire tire les scrupules des parents en leur offrant toute sorte de scuite pfd.tint 't e rups des' 4tudes: de leurs infants, et en leur iaissant l'espoir quo clles-ei, plus tad, seront appel'es a ensei-gner dans les Ecoes de leurs localities respectives.
Veuillez agr 'r, 11s0ieurs les 'D6put6s, les nouvelles Assurances, de.ma haute consid6rati n,


./
/


Stenio VINCENT.


LA REPRISE D'ALCIUS

Nous apprenons avee plaisir que pour r~pondre ,au- d~sir do nombroux spectateurs, Mr, Daniel Heurt-elon rodonneri sa piCe satiridque .
ALCIUS
. --- jo - udi S-r-j.ullek No.--::gs. smnmes.
pertains quo le public ne manque raailer. .sepayer quelquesc.minutes .defou tire4. L'entr .n.est fixe 4u'A 0. 1.0.


DIVE
" l v':::::::::::::::::::::::::::


.DEUX
IULENM FJ I~ t


tion ruraleode e dunes ont 16 deux -ehaumiores appartena .Mie. Pauline.Philippe.

A"ENNERY
Le 23 du courant, vers11:(
In, A Ennerye16u ata di chaumire d'une .pauvre du' dle Monnette et Aet tendu i nmisonnettes, deux cuisines et hutte qui ont brfill; 'ellos ar �tenaient A Louis St-Thoms, mitus- Alexis, Jules Vernet, nan Alexis. Lea pertec sont: luges A Gdes. 450.00.'


IRTITE TNODUL


a . La aheresse.ouideputei *sVs
ques m=ts is'aait ),jrgitdau.
nontbre de r~aons du Nord A 4
'attenube laSseialne 4ernibre par., quielou bonnes aver$,es, la grande satisfaction des tultivat. u d.
r .'
Sur Depuis quelque~s jours ma Tsm see- to d~ploie une activity' incroyable.bit.) Eile a d~cicdidd retiror Miutes ses nt A. joiies piantes des vieutx Iorblancea
et do.lea .-m ettre toutes dAana: lee pots modernes et bonnwarh6 do Ia \Manufacture do I.Briques La. Bauft7 0. dry. Rue du Quai.


ns
nlom deux iune pparTerEdo
6va-


L'OUVRAGE DE
M. ALFRED JEAN A PARU


Nous avone recu avec piaisir l'ouvrage de not" distingu6 antu, M Nnsieur Alfred 'Jean, intitul6
*L'Election de Monsieur Louis Etienne F6Iicit6 L ius Salomon it la Presidence de ]a R6publique.
Cet. ouvrage dfi it Ia plume d'un tumoin oculaire d'une stance de nuituejk Assemblte Nationale du 23 Octobre 1879, contient beaucoup deo choses int6ressantes, tellentent inttressantes qu'elles aiguiseflt Ia plume it plus d'un de nos grands 6ecrivains et homanes politiques.
Nous en recommandons la Iecture it nos lecteurs.
L'ouvrage est en vente chez Madame A. P. Barth6lemy, rue des C6sars, No. 49 et chez Fauteur, Lalue No. 52.


UN'CAS CURIEUX A. L'HOPITAL
Caest coet uid'un campagnard ayant 6ja dtputss6 la soixantaine et qui jtbur recouvrer sa vigueur avait absorb 6 un aphrodisiaque de composition. L'effet, parait-i, dpasse toute, attente. L'homme tiet du buisson ardent de Moise et du Vesuve,, Ni douche, ni carfphre, ni morphine, rin, jusqu'iei, u'e-,et parvenu.ll.k1lui.faire.retrouversa serenit6. . physique. C'et un eas. curieux dont nous regrettons de ne pouvoir parlor qu'k roots converts, qui droute la science, 8candalise les infirmibres et attire tout Port-au-Pnce 1,HA pital.
Abundance de bins nuit parfois.



--.NOUhVRE&ESSPECL 8. .



Les instigateurs de ta rebellion fi~sciste au krsi) ont 6tW 'eondamnks A :des, peines tra& savreso'. Vingt-quatre ont 6t6 e:i:Adis damt dos colonies p6nitentiaires :diver-. Ses. Un seul a:,.pu bn4fiier d'un v erdict'aequittement.

.----------- : . t !6 !~ e ---.- --.:
L'bwr'atirle it- Ologique deWashington.annonee.quo]la.itprioAe do skheresse comngncke en 1930 prendn fin bientobt, cheque pOriodo durant e~m oyanne 10 arm.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


La rcolte de manioc a 4W satisfaisante A IaBmbardo,. terroir exceptionnel pour to genre do culture, et les produitsasont icoul&e str une large tehelle-.tant k.Portde-PaL qu'aux Gonaives A un prix raisonnable.

Pour se garantir centre les acctidents qui deviennent de plus en plus frequents, .les'proprittaires d'automobiles ne manquent jamais de prqndre une police d'assuranoe che M. Em. Wallon, Agent d'A-I a 6t embarqu6 du port des Cayes 1264 rdgin'xts de figues-bananes et i Chardoini~rcs 1318 rgimes.

La tchemiserie .,afayeiteo offre plus de graranties aux client.; que. tones les autres Chemiseries de la place, Travail soigne.

Nous avons apprise avec plaisir que le jeune Maurice Charles Pierre dont. parlait tans notre Pdition d'h ion IkDr, Paul Vatinelle. vient d.'tre nome par commission dtu President doe Ia R6publ-que adjudant contne mdecin das la G. dCH.

Les 6l1gants en g4n6ral ceux qui veulent plaire, ne 'portent par ces temps de grandes chaleurs que le drill fin. Passez cAu Monde Chic ancienne Maison Jean Talamas et vous aorez satisfailt.

Hier soirt' Washington, A] Hoctak pesant 158 livres , aenlede 15 rounds, It titre de champion poids moyen - 'Freddie Steele pesant 159 livres.-.DIs 'ouverture du match, le bxeur W'est pr6cipit4 sur Steele et par tn terrifiant swing droit 'a la machoire a envoy sur lit corde.

Les families qui veulent se dispenser de cuisiniire durant aa-i-


n abonnnent/ kidomicile au Restaurant-CNew .China-. surnomm6 Ia table des gourmets.

Un chevalier dindustrie a pun& tr6.dans la nitY de mardi, darts Ia maon. Mbit~e par Me. Hennann Baron, 16re ruelle de.St. Anqtoine, et en aemport& plusiorso.ff ets.

SA ]a Phannacie Camille on' tru& vom a Isorame dentifriteSONiblI ianteux --fortifut Olytiobdr t tunte unatvre#tk tm


)iii;i;ililil
:-::::::::::::: ::::::::::::::


Liririe NOUC1




Leon Ilium: DuiMarne ,m,y .:s
041n:. Bagatelles pour tin Masse .
Ftotd Le.l.nW . A.e '.I tlA: .ei ;' ;;j* ;4 0; Emile Schreib~er:. La Suisse Pays O'henmes likes . Lawrence: L'amant do lady Chatterley. ,& 35
Herrvwnt: Le: Chroniques. do LancelotL (Tome 2) .4. ferment: L*Art d'6crire. 4 14~ 4I50'dl Faguet: Vart' Ae lire . .
Maraux: L .Espoirt.4. .0 .M.nd: "Hure qu'il est. Thle.y Maubio.- Au doIAd u. Nationaisme. P. et :. Clerget: La Prance dan. le Monde.5,0. 'Thibaudet: Hietoire do Ia Litt. frangaise do 1789 a nog jours 580 Firmin Roz: Histoire des Etate-Unis.215. Mormeix: Hietoire romamino. .20 Ferrero: Nouvelle Hfistoire Romaine. . 0-1' Madelin: Fouch. (2 volumes). .12. Mirepais et do Vague: La Politesse et sos usages .-4 ' Ed. Schur": Lee Grands Inities . .40 Jean . es Vignes Rouges: Devious tin chef .". 3.00 Pauchret:be Chemindu Ponheur-.i. 15.0.4
Dr. l archal:. La Lihert de l conception . .,. . -.3,0:. Amet: Comient on apprend 'Lparlotr en public. 40Select collection (Bordeaux, Bourget, Prvost, Mfauriac, Zola, etc., 0.50 onl 0.60
Collection ler -et Aujouird'hui (Breiinno Aubry, Mlaurois, etc. 1,00 Collection Les Caractres .d.c.tenps (Le mkdein, be Maa istrat l Finan.cier,ItPr r. .nst-itute . ,.etc-.) . . .
. .fn : L t t eulef q uf l . .s. . . . .".t . . . . . . .'n. .'.:. . - . :::'. . w n n n tjtt R n fl n t.


lVkm oe q t L'4cole qt
faite


COLLEGE MODERNE
l;'recteur : Ernst Alcindor
Champ-de-Wirs No. 5 aucien local de Palace Hotel
Lxternat-Internat : Conditions modiques
lnscrivez v6s enfantsu COLLEGE MODERNE
ai met Penscgnement portie de tontes lea 1-urs-s. i -ne professe pas te 4bourrage de"r o ui pr6fire 'aW t6te uniquementit pleine .une .tte


I,~


~1 ties'


L'ole qui s'attache ? solliciter et a developper oujour- le jugemonti
de l'61ve.

-est IA que s trouve recrut6 un corps de professeiui. ie piua hopw
$ne.
Le plus-a "-. e Plus comptent.,. et It' plus cPable, sun'.out, e.entrainer -par Pexemple, pa: rattion fto#' rnte et canstructrice.
- -- - ---- - --


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . .


---.--------- ---- -- - -- - -- - -- - - - --- - - - - -


I! SILYRAY


LIGHTING

L' clttirage intlireet SILVRAY i
_ampe' argentie .est .le .setilqul--puisse ,donner 98 pour cent de lumire: diffus~e t. . m. . . s . . . ., ;# -~~~


A VOUs Off rig: d&or 1L2&A itor. ?&OO
v4SLYR-TAY)) est de fahrctinir4
prochabke. . �. o
. SYLVRA e d'entrctief, fail::
" . 4SILVRAkA d . . modules. .:.:pou-r.:
ChaqUe :usag .
.SILVRAY )vous.vendmj pout u.ni place donne, PIappareil-qui.vou. donnera la lunikre vouitte4 ,asi&,k&6ccuper- de
la question eomierciaie1 mnaisui
mont de Iaquestion technique.
""L Inlirae ldret n'est pas untmot,
lie e Pent pits RP vrndrelau ~basard aun
. . deg iientsj tin inge'nieur qualifi6
doIfit P'letudier powros


. - -- -- ------ -- ----- --- -. .


ii,~: :iiilliiiii, ::ii,~ll:i:iiii~iiii:ii::ili i:ii!ii, , RSi:i .ii, :ii T D Ui:i''ii:i : ',:'i, . i:ii ' : :ii.:i.i ' '


. . . . . . . . . -- - --- -- --- - -- ---- - --. -j -- --- - - -- -- - --- - -- -- - --. - . . .
- -- - - ----- ------------


BISMUIJitU M ?A IW - .

_ _ _ _ _._._.__._._._._.__._. . ).


. . .
- - - - - - - - - -


%dad


lr' " . - . " - " -- � - " " . - "" - " - � .l [t. - l[ :[ l' . ".=.2 . . -'!". . ":'"


. . . .- __


I L


-F


� 2"




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103400datestamp 2008-11-16setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date July 28, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03400000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince