Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
July 5, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text













48me. ANNEE


PORT-AUPRINGE, HAi


. . . . . . . .


MARDI JUILLkTh 1908 No ON
. . . . . --- --- ---- - .


Le rcont as6jour, chez nous, des lonorables Mentbres de Ia D61gation de la. S. D. N. remet en question 'Organisme de Gen&ve, en lui conf4rant pour nous autrea de ce Continent, 61loignbs que nous somrmiss de la fournaise europenne et dun cliquetis,des armes qui s'empilent, une valour d'actualit4. Au vrai, cette Institution est fort rrnmal connue de notre Public. Cela est dI autant aux derniers kvbnements d'Europe ou de Chine qu'& une ignorance - explicable sans dounte - de see multiples attribuo tions.QuoPiqWtfle soit, elle ne jouit pas d'une bone presse. Inlpuasanto A arrter le dbehainement des imptrialismea, telle est rendue reaponsable de tout cc qui vient troubler la paix. Et comment ne seraitelle pas accuse d'inaction quand cetrx-ia mmes qui Pont criie et qui lui ont refuse tout moyen de coercition s'obstinent A lui attribuer un rble pour lequel elle n'tait point faite. Decriter la paix, au besoin l'imposer, teile est la fonction magnifique, certes, mais comrblen difficile qui lui &ait confie. Elle devait I l'aide seulement de quelques reglements servir de serre-freins aux 6goismes f6roes des grands, aux convoitises des nations 4prol6taires et instaturer parmi les horrmes la paix et la concorde. Le fardeau 6tait 6videmment trop lourd pour see tpaules et il est injuste de lui faire grief de n'avoir justifi les espoirs qu'on avait places en elle. Car la paix, au contraire de la guerre, ne Ise di-


LE QUATRIEME
O U 0 R . . . . . .
POUVOIR

par Stiphane Lauzannw.


Le quatribme pouvoir, c'est la presse. Du moins, on ie dit. 11 y a des journalistes qui n'en sont pas absolument convaincus; mais its aInissent dire. Mieux vaut toujours paraitre puissant que mis6rable. .Au reste, la presse eat certainement une puissance. SI elle n'est Pan Ia quatrire dans l'Etat, en France, je mettrais volontiers Ia bureaucratic aprs ou mme arant le Igislatif,- 'exicutif et le judiciaire - elle est tout de m-dpe une force. Elle 'est, notammbnt, en Angleterre et en Amerique, oil opinion publique est sinon la sonveraine ritaltresse, du mibins Ia sou.veraine arbitre doe Ia nation. Eile Pest surtout t cause du prodigieux d4veloppement materiel, financier, industriel que reprz4sente aujourd'hui un grand journal.

Si vous le voulez bien, rendons d'abord visite A la Wpresse anglaise.
L'Anglais lit son journal avece Confiance et fiddlt4 Cesat ti::n devoir ritu l qu'il acctrdplit comme de prendre du bacon i son break, fast le matin on d'aller au church le dimnehe. 11 no pratique pai, en mature d6vnements, Ia doctrine do splendide isolement. 11 veut savok to qul se passe datns le mbnde. 1 4o a besoAn pour son affairs, Pour son comee on pour satisfaireaoen armut d sport. A tote 6poque, U a 4en 10 goot de Ia nouile. -,
4t 4
(v. tt ea . pap. .


crte pas, Elle eat une r6sultante. Ele nailt: d'un ensemble de conditions psychologiques, intellectuel., s, cononwiques qul,* leur tour et par leur complexity mhn, 6c aappent A la volontk des homes. ais, cela ne lui retire pas touted tlilitb. Au contraire, cette vrue r6aaite renforce sa position en la c.ettant A -l'abri des mnalentendus
*i s d'une soif bien comprehensible ce paix. Et il est r4confortant de noter que c'esat ce dernier point de ue qui triorMphe actuellement ans le monde.

Les 6chees r6p6t4s de la S. D. T. ont fin par faire conprendro ,'.:ue bien que ?ond6eo pour le rbgleMent deq intqrta politiques des itats, elle ne devait nianmoins point se cantonner exclusivement 'ana ce domaine et qu'I1l lui fallait lutht tendre verse de d6aarne-ent moral de, see Mermbres. )'oit un changerrent de nithode 'action. Et qui s'exerce, comme le
-outenait M. Ekstrand, sur lte plan social et humanitaire. Cela ne veut )as dirJ qu'elle a renonc6 A son but de sicuritfi collective. Ce nou'el aigulilage de ses activists indi,ue plutat que la S. D. N. loin de e tenir pour battue dans son enreprise de r6aliser l'harmonie uni-erselle a d6clench& une veritable pensivee contre la guerre on la ,:ombattant A sa source mime; c'est-A-dire, extirper l'idie de Pagression arm6e par une meilleure comprehension des Peuples et de eurs besoins reciproques.


COURSE EDUCATION
FAMILIALE


Ce matin, M. L. C. Lh6risson, au nron de la Contmission de l'EJlucation Familiale, a fait un Cours-Conf6rence au Pensionnat Ste Rose de Lima, de Lalue.
Sujet: La Confraternit &i -E.cole et 'Amour de ta Patrie
Jeudi, le Pr6sident de I'Alliance Frangaise parlera A TEcole des Filles de la Sagesse, prbs du Sacr& Ckur de Turgenu.
D'aprs nos renseignements plus de 2.500 jeunes fiflles ont db& jil entendu its Sages Conseils de Ia Commission de 'Education Familiale, par P'entremise do Monsieur L. C. Lhbrisson.

FIANCAILLES
Nous avons requ avec plalsir Ia Carte de flan'ailles de
MIle. Fofo Fourcand
aves
Monsieuttr Raotd Dupoux
Nous prsentons nos sincres compliments et nos vwux lee meilleurs au distingu6 couple.










s It t . '
Ot to o" 0_M I





I'' .1 r u mee 'ca 0010

E.: :1. HAKIE. Dstriutn. :: . **. . . , *; : ::::0IUYPOStLFVENE (COPr. 7t .HVi7.ME VMU- 40UI6R) . 4
i:::::: 4 OW&.: tw o " A t#.* V'.:.!.:.!::!: .::!.!:::::::.::.:. W :.:.:):.::::::i:.:::.:::.:.!:::": )w : :


11 ro S LF M (CO M P. E T.: ::::2:::!~i ;:k!.;:F.k!kF !ii :.::;:.::ii :.:::#:::.::i


PETITfl OU VELLES


Cette ann4e, V4hv qu a obtenu aux examen#: pour Ie Brevet Simple, I plus i6tte note de franais, Mile, GishO Ducasse, appartient t Ecole d Smurs e la Sagesse. C'est une trbs belle satisfaction pour le" bones Seurs A qui nous pr6settons nos sincres corrtpliments.


Les ichees stibis aux examens de la session ordinaire peuvent {tre rtpar6s en Octobre prochain si lea ajourn6s s'inscrivent aux couri d'6t organis6s & .leur intention au No. 140 do la rue Danths Destouthee.
Bonnes conditions, succ & ga. rantis.
Jeunes gens, faites vous inscrire.
40
Le prochain tirage de la Lotetie Nationale s'efteetuera apr.s dematin jeudi A 8 heures du matin. Tentez vote chance en prenant votre billet ou n@me un coupon.
w*4
Notre confrire dce Courrier de l'Artibonite inforrne que le Major Dr. Raymond a t4 transffrb at Cap-Haitien. C'est le Dr Paul Timothc qui le reriplace.
41V9
Le m6mee confrre annonce que le Sergent Fourrier Mors Gareia a t6 promu aecond-lieutem-int. Tous nos compliments.
.,.
La Musique du district des Go.nalves a repris depuis peu ses concerts du jeudi au kiosque Th6baud, sur la savane Poudrire.

Les examens du Brevet ELumentaire ont 6t6 aux Gonaives tris tisfaisants.-Sur 17 candidates pr4scnt"es, deux seulement out choue.
* ,
Beaucow do terrains sont dOfriche A-utx Anglais, mais avec in s�cherasse qui y svit, lee plants. tions S nt impossibles.

Dimanche A Ia Croix-des-Mis. sons deux cents enfants des deux sexes ont reu pour la premi re fois ia Sainte-Hostie.
"0*
Malgr6 la morte salson. ie Boidde-Mer est assez movement, favoris96 par le va-et-vient de la province surtout.

A Port-de-Paix et dans hos autree villes du Dbpartement du Nord Ouest beaucoup d'eleves ont obtenu le Certificat dEtudes primaires,. Nous publierons biontot Ia lisle de; laur6ats.
*0**
A Shangai, les ralpports sanitaires des concessions internatio-


L. 4 ANNIVERSAIRE
LW LA RENCONTRE
VINCENT-ROOSEVELT

Aujourd'hui rdarqu- it quathime aAnniv.rairi . : rneont Rooaevelt-Vincent
A cette occasion, scra inatugutie cet apris-midi h FUn ion Club du Cap-lHaitieri Ia plaque commamorative de cltte rencontre d(e deux Chefs d'Etat qui cut lieu, come on le sait, Ic 5 Juiilet 1,.

INDEPEN)ANCE DU:
VEN EZUELA

Aujourd'hul, le VenezuE la fite le fg-iieu: amnnivers-aire de son Indipendance.
On se souvient bien de la participation hunanitaire de notre pays a la cause du g:ntral Simn.m Boivar. En retour, il y aquelques ann6ces, une Statue du President Alexandre Pe'tion a 6t6 irig6e a Car ecas.
Nous formons de s vmux corditu: pour la prosperity toujours crois.ante de i'interessante patrie fie l'illustre Libertador.

REPRESENTATION
DES
SLe public app-,endra avec plaii sir, que i 14 Juillet courant, ser interprete & R:X l'immortelle Cormndie de Moiolre: Le Femmnes savantes, par les jounes miles du Coli0ge Bloncourt.
Pour le nombreux public qui, naous en sommes sure, tiondra cec s air-!A, a ere sera pas .NE SOIREE PER. ,E>.
Achetez votrc carte 5 advancee a local du �Col igc, Champ de R s
Parterre ode: 1.00 - L ngc c chaise reserve Gdc ) 2,00

RIX Mr GUILLOUX
ET PRIX
TOUSSAINT-LO U V ERTURE It
.E n asptmltre 19 . LC. Iheisson, en lais:sant l'Enseignement, a institu deoux Prix: Un prix, dGnon-m.5 Prix ToussaintLouverture et un autre: Prix Monseigneur GuiThuux.
let r I dceT rn tous IIsI !roi; v S l'institutAr, : lusti t01-1rit Oil ce m pro i lcefP .I Ia vii' de Port-au-Prince qui, apris 25 ans pas:6s dInns Is arricr,, Wont distingru6 pr son zele actLif, intelt higent et dtoue, et a travaill i faire de l'Ecole le Salnt de la Sn o cleti.


nales ont 6tabli 335 can de cholkra. - 41till. I, W I UJ. S I M A er438 chinois en sont d6j mAirts, La v6 A un mnaitre on it une matrese typhoide a r6apparu. On compte au qu, aant Ia passion do 'nieigno moins 111 rnalades. rent, a inspire aux 61ive. I'amolur
* de la Pat.rie et los vertu de faA Toronto, les loadersm du noun mille.
Sveau groupe politique canadien in- Le Dipartement d(e Instructitul6: Parti d'Unit6 Nationale> tion Publique a approuvi i fontiendront ce soir leur premiere r6u. nation. nion pour expliquer lea objectife Le Prix dnomm Prix Mgr
de leur prograngme fasciste, Plus Guillous sera dicern4 chaque ando 3.000 invitations ont 6th envo- nMe 6 un 1vti e Pun ou de Pauy"es - tre oxe qui, outre sa bone conAussit6t cette nouvelle connue, duite et non amour de I'Etude, aue groupes anti-fascistes ont or- ra subi un excellent exam n du :anis6. des cntre manifestations. Brevet Sup6rieur d'Instruction reoai Police a 6t4 alertbe en vue de ligieuse C'st. un cncouragemnt rvenr le bare . . pour promouvoi r eft dvloppef
Dem trach'feirculent dams toute faction cat/::histique dana nos Pa. 1 vylle. raIses. L'Archevfchi a tout sane. .: t.on.

S~ -'~' :'r':.~ i * ." Les deux fondati, ons son A tit re perp)tuAl ot les Prix sent-en livresAMP.), DRSENSIBILISE LES on objets d'art. On ne pout.tre
aubtqu'nne folM.


!i i ! !i iii


te ann~ie, IP Prixs Mmo tour Guilloux elit mnirit6 - comy 4 Vanote tenibre - paare n1t9 du Petit 84minaire ColIge Startial. (Yest tle jeune G, solagts.
Prix hi a tC retit A belle r - rioi de la Cathddrae, dianche. Vivex felicitationa an
ureat at d 4.e0- mfaitre.

LE COMNITE IHAITIEN
Df L'ALLIANCE RIAN(AISE DU CAP

Le Corimjt Haitiun d PAl!ianFIa.t;.alse du Cap-Haitien orga:se un gala artistique et littkraiI, e 14 juiliet prochain CinCEden.
La fte scra au bezfice do PAn : du Vttement Scnlair,.

Es- EXAMENS DU BREVET,
S3ptLE AU CAP

A;.r 2; c-andidates prbsent6es :x examens du Brevet Sinmple, 17 nt t6 ajourn eos par le Jury.

1 CAP POSSEDE SA POMPE

A INCENDIE

Maintenant Is lavile idu Cap est ;arvue de sa pompe a incendie. Ure. demonstration qui eut lieu lo 2.9 Juin dernier par M1 . Frangoia Mens, propriet.aire de cette pornp, a d(onn6 des r6stltats satisfai;ants.

2N PROVINCE, LA CONFIANCE
RENAIT

Le nove] accord commercial .rtnco-haitien d"jh signed et le conrat de travaux publics en vol de .ai.a!ion, ont 4th unanimement 2cn1 &ccuOiiis par n.)s dittr&rntus

L .rganes rigionaux tradui;ent avec enthousiasm e leur con-' entement.

L \ TOillOLA liDE ST. PIERRE

C("oparativemnt aux annes 'r, edentes, les recettes 'ie la tomb.;a de Saint-Pierre. A t6tionville, on" eta plutit maigres: douze cents gourdes environ, Le comit6 dorganisation en a et deeu.
Noau avon. reneontr ne cha.rmint, demoibelle qui Pest dpen*6., infiniment pour la plus grande r.6issite de Ia fite.
Elle ne nous a pas cach6 que l'Administration. (n 'espe e, IAdministration locale do Pitionville) &tait responsable de la mtiVCte,
- Et comment ta, Made mi. selle?
-- Oui, reprit-ei. On 1e nous a pas peri dedis '.eer de Ia Pht. ee: Nos comptoir do nmnus oh. jiets dispots4 4a et IA sur le gazon, &i Pombre des manguicrs et des sabliers, 6taient ap-pelds A exercer urie relle attraction. L'interdic(Volt suite at me. page)
, .


ASCEINE
/ CBA
.Le meilleur des anawgsiquest MIGRAINE
RHUMATISIME
. . . . . . .
I soulagaennt imm~diat

PAUL CO UPAUVD
- 4fgaggy Paggy;


lT IL ClE N GRElE I


. . .t;krWiio,i fr


PIIO.U. El IT DI P!IO S I :ET i S IIILt


- r . . __ , .- .


I :


. .:_ . ,. . ::


-- ---- - - 1 I-----1 1-I~- -I--XXX-I--T^I~ ~P


I










SAVO'

E-RE4StA


Si Von pread le peanier numt o dui Tits, qui prat leT jt a-. ier 1788, on constate: qu't.l pubil.d6jAaun nombr consideratme c correspondanm as 6trangres: il nr publialt deux de Paris et de Rotterdam, en date du 25 dktembra1787, c'est-A-dire sept jours apre, de Va.ovie le 5 dbeembre, c'esO hA-dire aprAs viagt-sept jouris; do Constantinople, le. 10 nov.mnbre, c'est-h-dire aprs cinquante-ldeux jours.


Demanded it iw amti et, iBs vous confirmeront que nul part a Port-au-Prince niL peut mietix manger et aiprfcier le8 bonne consomn ations quau SAVOY>>, situ6 au Champde-Mart.

. . . .


Devo ve ote prpr Ctptble n oevraMt tm.
ompe de Ch e . . t.anue Nationle do a
Rpubiw nd aVant.


* *


rhyl- m- o f ac i on

the pause

that r- ,-ehes


La tradition s'est manintenue. E les journaux, dits poqulaires, pt blient aujourd'hui encore utOe mAde de nouvelles de strangerr quto ne reti-ouverait en quantit6 dan aucune autre press au monde.Ces nouvelles ne sont jamnais fabriqu6es; elles sont bien parties d. l'endroit indiqu6, . la date mentjonn6e; eiles ont lien t transmises par' tzkt, par sans-fi on par poste. Mais etles soot su .iut d!stin6es Ai la cort3somMali O itar.lnique; elles out etP rbdiget's pay des Anglais-qui,invariablemert, so placent au point de vue anglais.
Le Times, qui. comme nous venons de Jo voir, a dpasse ses cen' cinquante ans: , - qui est den'urt1' prototype des jour i'-x bra: niques, a toujour . r .: rg "., dans son service de ch-i t -angeres.
- Nous a< . .
D)isa6li, deux Iamb -. >d c.r dan chacune 's gr ndeS T'p ( nvode: 'amba'sa' de OnM
jester 't ie cores' ondhnt l
Mais, Ce n est pas 2
1 'ses 4orrespondants, .t quel "es-u" ot l n no famrnwux dans 'hirtoire du jIournalisme, que tle vi&ux journal le Ia Ci t. doit le secr't , e -A upr(m 1ath. II le doit A. a pe.rfe_'tin de so impressi)n .et d so r-e.tation. Et i1 le doit A l'arrpleur des de umnents quL., chaqte main, it eontinue a app-orter au public. C'est ainsi quilpublie presque in-extenso les cromptts rendous tdu ParleiTent, en mieme tTLmps, qui'i 31dOvn sans exceptionM tw lvs c('u1 rs c0 I'.au Stock-Exchange. ie programm dctailk et comtplet dis thitr- . des courses, etc. En outre, la trO.-. ditioi s'est maintenue. quand il tomTra d'Etat, tl it sa n;I a on litt6rateur a une observation v presenter, d'6erire au Times: iI es' done bieI. rare qu'i n'y ait pas (ncore aujourd'hui, chaqouc matin


one lettre insure qui jirte 1tn Td glands noms; de l powlitique,,do t diplomatic, de la finance on du thk tre. Cette lettre, adressu.e an ri dacteur en chef, se terminait invariablement, it y a peu de temps en-core, par h formula <, am, Sir your obe4ienat servant. Joi si., Monsieur, votre obdbissant -'r rv tours*
ULe nnoncritel.s sont d'u o hnt qualtit; RIle sont admirablemtt clasa6es. Elles crstittient, d'ail hurs, rporW tous les journaux, trT. source de prosp6rifd merveillouse la plre-miere-page du Daily Mail, pa:' "xemple, qui est tout. entire conaacr6e A de grande. annonces, tuI raipporte quotidiennement A ell. seul-. 4.000 tivrbs sterling, C'est t (lire plus dtie 600,.000 francs. Ayeeela, on petit vivre.; on petit so. d. fendre contre In tyrannie.de tVear gent, plus .redoutable poir man journal que toutes les autres tyrannie', et on peut faire paraitre un -quotidien conaw ce Times, don't Sir Bulwer Lytton Sadi Jon jour , pleine Chab s Cowiunes:
- Messiurs, &i i'avids -A trans-I mottre aux Ages future use pre vo da t ivilllantinin -ia'xrdain a un


RIEMERCIEMENTS


Mr. et Madamnte Walter von Lanicms.chwarz et leurs enfants, Maamfe Hlilda von Langenschwarz et se3rnfants, M. et Madame C, van WVaterchoodt et leur infant, MN. et Mme Edouard Mevs et famAile, M, et Mme Eugene Mevs et famille, M. Robert Stark et famille, MM. Cherry et Alfred Stark, N. et Mine George WashIngt on remercien sinc'rement les amis et parents ant do la capital quoe de la Province qul eur ot termoigne leur ,ymphthie a 'occasion du d6ces de Madame Ernst von Langensachwarz et ICS prientt (It crire a teul ti.K .i'6f''vl ' CtO~ I[" ttt('t:l.j
X.
Lfes c.i.x Vtor uncatn i me', nOf Iilina Dutt Ia et leuts


'ran . . A.ile Dtiei la, Vil, .r ),uv.'l., 6rianc Duvie'la
-m.,rele;t bion tin>-Icher1,meKnt tous . ts amis tant .e la enpitate que de
a prl .Vin( e.(, qui; lur $n. done lev. mari'q . d syp:'thi A I'w"casto d, inm t de la Yut.


Jaclarrw fVet-.v( J,.". jid s e1S. Felix Iu Milla.
-- 'sitt e L ao int o su'rient. i. 2+ 1P idn iermt'r

it,.f 'n(e gr.atitt6d l.
xxx
iadarme Vteie 1(.ean Viard 4,. s.s enfants, Monsieur Fdix Viard I ls autsres parents rmttrcient bie n sinceCrerre:nt t)us its amis. tant (h, Port-au-Prince que des auIin' viles de in tept 'iqte qui leur1 nt do Jean Viard.
Par' vt-an-P'rin~ce. I, 4 juLillet 1988.


ON fTROUVELA
Aon.u e'te lb ,& ia la Maison 0ot i icn Joe iIlu!nce et Brevets.



r0 erie Naiouale


HaI .


16, RueD onne Fo.


Phone 58


ihASERIE DLE; LA COUIIONNE, S.A
-an ~n e. f i.


Svotf banquet desmllier pecsonneS
vous un came d'Lt. tri , p tft, t r en
a s dc vue. Quelle man a "re flou ito tt n''t 5'

totice refe t kt le Scocern anPVStu' t t u Mce fouratit eanz d~thii.
~, ThIUV IVISQ _ c service

ar e 'te rrt r a .niq. .uesr es r e
r pk i t ic ee . ncwhfh
-pr vou rnateigflt Pc
oagfl ras.W di r '. "


GROS LOT


DIX MILLE COURDMF W


LE COUPON: DEV MILLE LB RILC4T A:


DIX: Gde. SEULBEMNT


que rmn, cetfea- m let test em -a


. h. .:
. tf5: :.


Part of 'the


Ienjamint? J'n td cler T1~'u1 ien mo ir . . : . .+ .
Quitllebellew MenDion,
'ni ps~v et qul charrant gar.
-on ce tyPo-IA! Ti vous eert de 'aniette upertine: cCoAt Ia ansuavF '" en matibre.
S.a. . encourager, ea (e. .t

f d ate waol le dans det grands erls de Pards.
T4 ,ju preas4; alern A'e ato


ANT


.r.u. . e tru . >. r�.-v:.-.n
pi: A < pi: Oi t::(: i


! ear, M i . ide d t, r

twofoo huj r ro


a: . r. f . . . k. . Z�-. . . . . .i � . . .:. : : . . .:.
1 1, . tr t Inv A
ce, to Vs trtvront w)abh
on ,tpoora do ttautI
SosJrpbine 1:khr, tier. ipw.
station m a Pt que: Bakerix7 carmEo Siamnwe pour le
,four et, la NulL, flici:, Co


S. . . . . . . .


� : : . � i . . . . .:
Cipe,.iieulaire, R.Iako, roil. .Fatre f.t

iLa l a cor irt euivan i
::s: sair raaIta, U, au1nao b, I CCir, blt I.on- f
e, vr et viou h, prmrnetant I
. data d' cils a edle des t te.s
.ALPHONSE MAGUET .
Agent Exclusif pour Haith








La Biy lotd, la pis d gote



t lfus obl8 e,

PILLTPSes.t in s.uhe bic.y

elett, (ui you. \ a reeIlme .nt *,prom 'er la sensat ion de liHirordelte.

Vetner/ 5. .vo-ir Chez :

PA (4 A ANSON4

li y en a do toutes lVe dimencin et do wthpts les couleurs.
7t Rue Ii. es De.ouches.



CORDONN ERIE
MON"T-CA RMEL IYPPOLITE R. JEUDY
-GRAND'RUE 199
Annonce Ic ses ideles clients
tant de Ia capitale que des autres . villes quil vient de reoevoir lea artides suiants: Comb i.ushes, costumos roar enfant, jarretieres, lunetter. gc '&olier, pyjamas.
o.utdo e tt your patfer dies f.-uEitses mairques de pomniades LaEmnttrait et Nu-Nihe, Ql voeti
donent des rsultats sans pareib
0. 0 vti- e s'impost, t vods s
rez san d~ants

UIS DC UX CUPAU/S


- Dia,~- mon tjeuxje no
ants pas venuhorI �
Je StIa nardonnable, toy.u!r Toe ~ou.enwfun d.
'kune luuare Edouard 1.







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date


Page 3 missing
from source microfilm of this date







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date


Page 4 missing
from source microfilm of this date






















Use mualaon toute meubl6c sisec U E:l: Y :&n:: ~, ;.Avenue Eamarti-: n'sitre N 2"8 A ay nu t pesAN tare et 3 piteets n rez do :ehaus. gSc a erconfort mndore 2 . :T.6th.nm : ; 5213a ou 3112::.
,axx
LIQUIDATION

BAZAR NATIONAL
d'un
Stock de Plumes a Rbservoir

A des Prix Exceptionnels
Pressez-vous

AT ENTION.

xxx
Machine & krire RCmingtc Machine &i calculer Dallon Radbans, papier car ban Faites vat achats ches

xxx
A VENDRI'
Vne MACHINE SINGER, it pied, prur cerdonnier et seller. Cette machine est A bras cylindrique et & navette rotative.
S'adresser au No. 15 de VAvenue Mag y, A Port-au-Prince.

VEN_?
on
FAITES PRENDRE

Phie. L, Camille 220 Gd'Rue
Phone 3V77
Tout ce dent vous pouvez avoir
bei'oin.
Alcool de Menthe de Ricqids
indi peasable dans Fa maison Chlorure de Magn6suim.6patant - demanduz des explietiMr 4 a votre m6deeiv., Angloreyl -contre l'angine de pctdne, suo' ets certain.
Capsules d'Huile de Riein
On prcnd son huile de Riciz cornme on avale une capsle de qui.
aine
Capsules .Blen de Methyltne e$ Copah,
eontr Blennoragis

-Aw, ,,vw.,.
BON-PtIME
offert aux. lectrices
du eNouvellistem
UN RAVISSANT COUSSIN
- AU PAYS DES MOJLINS v
Broderie trbs fAePr et .d'un e- . fet charmant
Ce coussin de 50 x 40 em, desnin6 sur toine terain anciehi a4 oe lea etor sqyeux lavable* pear la brod~tie, eat., hvoY4 C0E.
t~ 7~ra 0 1 tmres IQ65)1
Pour r er 'Vouvrage reEmmandA, ajouter : timbre de


-.
Reto~urner ce .Bon-Prime

Afl POIGTS DE FEE
.


4du Hv VRt erritoire


itunRissant les leurs terrirs.
C '��� � ��:���� � :��es t c e. .

.G P ce CuMsonP re
GOUT'EZ ET ,COMPAREZ


A. i


eles douleurs qui en r6sul .> t tt sent souvent 1k cause cle S trop d'acides, dan:s- I'stor*:c ;'::.,.-::! ::
Facilitez la digestion on &limnant .ces aides. Pcrccz vou mieu en prenant:





o (uss vUS VO a US i TALT

AetExtlfi ERNST LUDID1R84


*


(Si vas voas sentu� EN DES) SOUS D LA NORMALE, S, prener Emubion Scott pourr fike ves forces, riaurervos vitafl4. Lt mullon Scott vou,
*ppodo 1. p|eine valcur sn v mins de IHile de Fole de Monso s forms paratu. flikement digintibleetarabe.


fln$Ma



an


4Les Fores at Crair el
.#iro.ndo rant' taner di qdq uen
mo Z Wtrp$iours. de 1I0 Wani pour lA Marino mationsde *t on cargo A meteor de kO0 onn s pour le MXnstre do' IasMarine maeharade;
Its lanceront an dbbut die n
n pater .n av.isp de 2.000
tomes pour a Marg afndate.
Lea Prograrle7 navals 1938 at


dtie d'inmprtanten comrdander


ndandes COrnJporterontt un certain


mis en chantier lau c-ours du den:a:me srm str e 193$
A roter quo c argo ce 9000 tonnest, quii a ute ngueur de 140 mnri. e Tui dolt radwr aux sasi wnc vitesse de 17 nuda, fait parJo dtii'ie a rie d trois navies rp andant aux enrEact risttques des earpns les plus mdetrnis. ILe prototype lsIlndochinois,*, construit ar Ie- Forgi Wrs et Ctiers de ja Girund, est destiny a la Cie C6erale Transatlanique et assurera >. service do at cste Iacifique >2 Etats-Unis. Los dcux autres, fojstruits pau XWorms et Cl et Ia S1ci6at& Proven ale de ConstrueIons Navales, soul destin6a reapociv'ernent A ia eCie Nokuvelle Hauralse Pbninsulairt>c- et I a wCie F des Message-nes Maritimrta. Ces trols navtireS, prosquei identiques, Co:stitueront une amorce de Ia metdernisation ot du r-ajounissement de la fltte marchande en faveur

(Griefs injustilli
Refiourt: :, a Affaires 6trani"rs do sn . ays. ML Grandi no teuai que ]etrotuver un pos0ti. ,.i'l Gccupa ddjh, avtc beaucoup de brio et, aussi. de succbs.
Lorsqu'il fut envoy A Londres pour y occuper la charge d'ambas~ sadeur, les mauvaises langues attirmbrent que sa nission dans la cpitlule britannique sorait de courte dure.
- Le Duce, affirwient-lles aans que lon ait jamis pu savoir de queles sources elis tenaient ce genre Winformations, n'I pes lieu d&tr.e satisfait de Grandi, ni cornme ministry, ni comme militant r.sci ae.
1.1 est rest butcoup trop un di'lpaqate de lIa vi.ilk 6eole *t on 90t ',onsiddrer come certain qu'ii it, s'adapten jamais na rythme nouveau qu' .
1, Benito Muwa te a mmqube par pctroi d'une tr- a' on h-oute tem. pornq irt >.
I1 .hut eroire a t Ic tcmrorare, on Itasii, cat cor : 1I provisoire en France, car -!. landd a fait n hung et tile ibj nv A Londres et,, s'll en partait, ce ue s.erait pas par measure do bhnt nua, au.n ntralre, mn continuation d'un. blflo rbussite do vie dhoa politique.

. . V A. a ai s. Mb M


: c-* ; P ::~IWhr ~I C~ 1*7













done; la iUt6 pour os lest pa t reo, de lst dans Ta IxiR. PINON<


Quels que solent voe6tn otnt vire Age, retre richese on votre vauvrtU, votre igorance on voe ;onscience, rous poum. RI vosT a ver, tn ear' vivant. vos pouez eon V&It lroyak et divine ambitlon de tttre dau.-s destines do fWade0w 3re poids ei justice at d o t a n k. ~~~~!!:iii~~.:= : . z -. . . . . . L". --- ::-----::::::::-: :::::::!}: -- := - = + i~ ~ ~~ iiii= = = :iiii


P. GRATRY.


PROPOS ET

FAITS DIVERS


". (Suite)


tion de fouler la pelouse n'ayant pas 6t4 levie, force nous fut de nous installer sous des tentes, cornme on ferait en ville. Alors, I'aspect rustique, qui est tout le charme do nos f6tes, ne fit pas obtenu. Le cadre so mditia it notre ddsav'antage, puisque le public ne .4int pas A nou.s,
Nous d6fondir.s notre ami Lacrete tant que nous primes, en faisant observer A notre aimable inrlocutrice quo la p nible exp& rience d I'ann c derrimre avait Ifi, sfrement,'occasionner cette :ac. ure contre le vandalisme de lta fo:.ie qui n'a pas toujours piti6 des bel1CA chose.
La Place Vincent A Ptionville est, en effet, uwn coin rmrveilleux qu'il imnporte det proteger, un plaisir des yeux qu'il faut conserver a Intention des promeneurs. D'ailleurs, le bon phre Ruch, cur. de St. Pierre, ne le comprend pas autrement.'La pelouse doit, dosormais, tre respeette, C'st ainsi qu'il a priA le commit d'affecter le profit r6alish ' 'achat de jolies tentes qui, I'an prochain, remplaceront celles de dimanche dernier que les z4atrices (Yu grand Saint pt rendu responsables - non sans
tie que prevention, selo nuii n du fibchissement des recettes.

DECES

Nous avons appris avec peint le
d#4. deMleU. Marie Th6rise Valetin, survenu ce mnatin au Poste Marchand.
Len fundrailles auroint lieu cet
apres-midi A 4 heares i la Cath6drale.
Nos sine6res condol6ances it la
faniltie 4plorec

1J2A.SOCIATION
LE FAISCE'Alb


Dimanche dernier, l'Association le Fai nceau cloturait Ia sarie de se causeries aniuelles. A ctte oocasion, len m embres des deux seetions doe 'Oeuvre, en grand normbre, remlsa-int lea salons des Epoux St Aromand cfh M. Andr Pierre Pierre devait so faire entendre dans unec 'causerk Mur 4. caractre oet)a Aiedn Sockt NM. Pier re Pierre passa en revue les diverso 'auses ot ont conitribu6 'a la


Tout-le 7=mnde plant arb r leO U
. " . . . . . . . . . . . . . .; , :. . . . . . . :.::::.:.::.::::.:.::: ::.::.:. : ; : . . . . . . . . . . . . - ----. -----.i:: + : "' . .






eucalyptus, etc. Ait pour vos, CotWt OlyWmpue itit
plantes Madame de la gaterie on
d saln, i e a ire d leg Pare Chvalr
transplanter de prf6rence dans PAPET E RIE
ls jops pots d ,la Manufacture de Port-au-Pinee, ce 2$ jum 1938R Briues La Baary, Rue du Quai. rEV uf & JOURNAUX FRANQAIS
COhers Collbgues e-t Caimarades,
ac SERVICE EN PROVINCE
Un accord commercial i t kOsi
gnk A Rome entre le Paraguay et J'ai I'honnevir de porter A votre GA D ILOHE U ELC TO
itRom+eGuANeDIBLIOTIEIJEL LOCATION fltalie. On ignore encore Ies t4er onlrbient de lin Ann- SPMMANDES SPECIALES EXECuTES
me.s de cet initrmnent. IDnu
faon g6ne, on coit qu'it is qui fut en 194me EN INQ SEMAINES.VW4
honvorie tlaitif do PAUion
ua d'nutre but que de fournir fdu Sportive iiineeo t osP4) FT HTOG PvA PHIQUE fRS GE VAERT
4,-Ai ft Htienoet d vo- AV


mat ril doguerre au gouvern n.ent d'Asuicio.

La senmine derniire, un trait i c amiti a 6t6 6galement sign6 ena le gouvernement ture et le gou. vornerment francais. Ce trait6, dit.n1, met fin A la vieille queralle du Sanjakd d'Alexandrette. En vertu de ce traits, la France' t la Turquie maintiendront dans a'tte region un nombre egal de sAIdats pour empcher les trouLes de se produire entre tures et ;riens

D'aprbs ls1riieux bien infor-, mes, le trait entire Ia Turquie et c France sera suivi au mois de Septe.mbre prochain d'un autre trait tripartite\d'amitie entre la France, la Turqui et la Syrie. LI France cherchera t obtenir, outre1 les garanties qui lui sont accordies dans le port d'Alexandrette, QJAe In Turquie laisse, en cas d'une g .ierre en Europe Occidentale, le passage des Dardanelles libre aux ravires sovidtiques qui transport ront soit des troupes, soit du maItariel de guerre en France ou darns s:'s colonies.


Dintanche dernier, s'est tenue la
-rniere seance de i'anne au Certie: Ld Prkgrism,.
Outre les questions vitales envitag6es, il y eut causerie prononc6e par le memrbre Maurice Ar-. mand,, un appel-circulairc du Buireau et reception de nouveaux membres.
L'Association en vacanees, reprendra ses activit6s fA la rentr6e d'Octobre prochain.

.

ganisation a 6t6 nime form avec im programme riche et vari6.
-L- ciux eurs de cloture du
ixneti&re de Ste. Anne, nous inLorme-t-on, seront r6par6s aux frais de Ia funicipalit6.
Compliments i tous ceux qui concourent a donner le plus d'6tat possible A cete fWte.

ERRATA

Dans notre Editorial d'hier aDelar;4ion de 'Independance de Ia C publique Etoilbe : Pribre de lie York-Town an lien de Newtown.
2e Unit4 anliricaine au lieu de university amrieaine. Dans Ia note parlant du Cur4 de 'ti onville, lisez: vbap.r e aun ieu de vn4rd6 Pr6lnt; t 'la 26me 'age, dans la note: A Ecole Ar;entine Bellegarde. apris Vinter'ogation de quelques �l1ves au ieu de: apr&i l'interrogatoire, etc,

REX


connaiumsses le d6vouemennt proverbal, r6elameiie oncours du Sport 1Haitien pour .aider A achever-br .Maison France-Haiti, qu'll construit t coup d'6nergie.
dFrance et Raiti, ai-je rpondu an Fondateur de I'Institution, sent lies par le Sport. En effet, mn cher Pr4sident, i 1y a juste 40 ans. conimme vous le saves, nous allumions i Paris, foyer de I'idbal, le flambeau du Sport Haitien. C'est done en toute confiance que je vais demander A ues camarades Boncy et Bonhorrtne, Presidents des F ,drations d'Athltisme et de Ballon a a main de vouloir bien ionsacrer les recettes de Ia journke, i la pierre que nous devons g l'4difice que vous eIevez>.
Mettons-nous done A l'euvre, mes chers Coll6gues et camnarades. pour que la .journee Sportive soit glorieuse et prospere, et fixons le rendez-vous au Pare Leconte au pAus prochain dimanche aprbs la saison de footbaLTres cordialement v5ire

AndrP F. CHEVALLIER,

President du C. O. H.

P. S.- Des medailes seront offertes anx vainqueurs des 6preuVes.

A MM. Marc Boney et Ernest


Bonhomme Presidents des F. A. A. et FH.PtM.A.


Fl6ration Athl64tique d'Avateur Port-au-Prince, Ie 30 juin 1938

Mon other Prisident et Colligue,

J'ai l'honneur de vous accitser reception de votre lattre du 28 juin Ursr.-t s-mnA'empresse sde~o ua aduire res sentiments et eeux . It mon collbgue de la F.ILB.M.A.
Nous sommes heureux dider I Sport Haitien / maintenirlej Jclte du souvenir en entretenant !, flambeau de l'idbal sportif qui fit ailump, il y a 40 anns A Paris, par les ainbs, et en contribuant a h. construction de la Maisonrm Fran, ct-Haiti.
En confirmation des entretiens que nous avons ens ensemble, le programme de cette fete quo nous projetons pour le 14 jqillet, comnSport-er :
A th
Athtitlisme
100 m0trest 1,500 mAtres
S400 mtres relais L
Faut en longueur V
Saut en hauteur en.
Lancenment de disque .1
Exercices gymnastqueys #gyptienn: .i! constitutionn de mouvernts qui emeentent A 2,00 aux avant A6- d

BalnA la: Main.(q

Conouretmae .do championDistrifbtion des prix. *
Je vnous renouvelle, man ce
President et coIt+gue. Pexpressi de tes sentimotnntA dv nvn.at- f


, .,., . ,4. 4.4 '~' . 4 ., 4q sep
Ende la baasse du franc noas avon bai le prix des livres de pre$ de 20 o/9 LE LIVR D U JOUR: LA NATION IIAITIENNE

par

DANTES BELLEGARDE . . G 420 4




leI
Cowpqgnie
" " 7.i .


d'Eclairage
n Ao
t Eectriqu~e.



C'EST PLUS PR)PRE ET
C'EST PLUS ECONOMIQUE
DE REPASSER VOS LINGES AVEC LE
FER ELECTRIQUE IOTIFOINT

(cGeneral electric >

Aduptd dans toutes les families Seulement
$ .50

DEMANDEZ DES RENSEIGNEMENTS
SUR LE MODl DE PAIMMENT ALA

Cie. IYECLAIRAGE ELECTRIQUIE TEL. 2266.

Maintenant IElricitcat h Von Marchi.


e soul produit ef.:eace pour txtermination des: ravetis. eil qutltques-ounes de raisins pour lesqiuelles o vo uwant les GATOic Rt 11 '1IE s.
-Ave 3 petite roleauwix Gk AOR v ous pouvez tue 200 ravets, at Ia pate a 6t C4n somer entiremnat,
Le ;GATORO ne sali ritr., tandkt que tous. les ald on liquiden lA font.
.-4i reou uses Ia poinpe, mous datcz toujours trouver F eiquefois une hapoasibilit4) ei dWaillourn f1user pour C et, et tout le liqide, ou pour qui o f touche pals le ri dn,
- Le GATORs n'n noA bdr.w f*-rw n .in .a>m


4
S
4
9


I


r do *5*


. - . - . - " - - - - .- OR !I. .--- -- --""


+7: -.


. .:7




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103380datestamp 2008-11-16setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date July 5, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03380000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince