Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
April 1, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text



, IT?


QJOTIDIEN F(
S i : -:


f4% :


. . . . . . . . . . . . . .- .
-. . -::s .:: :
. .::,*

42ime. ANNEE


PORT-AUPRINE, HAITI


. VENTREDI x. AVRIl 19�
i: 4 r ~ n a 24 S


LA STANDARD

I:. TE SON CONTRAT

S:i avons eu a signaler ii y n
e semaines le renvoi d'une partie des employs haitiens I standard. A la suite de notre . !Standard pour faire aceroi;* une-mesure gen6rale licencice ie ou quatre de ses employes e,Par. gileurs, nous nous etions mi s de faire une enquete s6rieuSuiii r es activities de la Compapi. Cette enqult eat sur Ie point :eaI"s'syer, et nous croyons pou:ir dts domain offrir A nos eecwts quelques-ums do ses resultat s


VECOLE ELIE BELLANDE S DE JAC31EL

Vojii en quels termes notre con.*e Sud-Ouests signal A Patgox~ dte qui de droit '6tat lam�"ble dans lequel se trouve 'EliI.Elie Bellande de Jacmel: :.,.Aux trois quarts inachev6e itole a ses ouvertures fermes A ~d~e de nattes malpropres sentant rIsure et la pourriture oil de petits I c en compagnie d'accotes jeu: ;siles apprenent 1qparler franp: dlns Ie cat&chisme et I histcoi ssinteSM.ETZER VILAIRE
. IE ESIDENT DU TIUREU
NAL DE CASSATION

I'on informe que M. Etzer ViWiro, Juge au Tribunal de CassaI~tn, at 6p romu vice-Prbsident en placement de M. Emnmanuel leBvoir, dont le mandat tait ariA terme.
Par ailleurs se confirme la nom�nation come Juge de notre ami I Evremont Carri&,

ANNIVERSAIRE DU
Aujourd'hui notre confrere <,Le i tia fitte son 32e. anniversaire. A tette occasion nous kIi envoat n:os viux confraternels.

LES ENTREPRISES BATA

in parcourant le numdro de FtIr 1938 de int6ressante Revue. it4e et Sant6>,. dont f'Agent prinnd n en Haiti, est notre distingue at . Julien Craan, nous sommes Zi 4merveih6 devant les noma r6alisations d'ordre indusi : et social de ta Socigt6 BATA & t (Tehcoslovaquie). La ville bi a 6t fondue par lea granta k riques de chaussures-de cetSBCiiBt4 et ce centre industriel S. seaise de s'aceroitre chaque
S:compte actuellment 40.000 habta. Le Usines Bata utilien e moment 24.000 moteurs ques; on y fabrique chaque ~ 70.000 paies de chaussues nk%"ti; l.;::<":: sitent lYutitisation de
. x datu'animaux. Mille pos-ipW~~honques fonetionnent et
tbicit6 se: fait dana presque


e langues du nmonde.
ilUsines posdent> 21 avions
qui font des vols a granet Yont jusque duns PA,Ud et les Indes; admiM30 appartements pour . onnel de2i k6i clhambres
tous ia salle de baiii o iuante Iet ' Electricite. 11 y
td!ans les 0eoles de Z lin n
ses ot 300 illnstititor 800 61ves. L'W-pital
ktApose do $00 lits. 11 ya 5


m6decins, chefs de services et 80 mndeeins ordinaires.
Quand on pense que toutes ce. entreprises sont dties A la philan-r thropie de Monsieur Thomas Bath dont la socit a plut6t un caracthre humanitaire que commercial, on est forc6 de se demander les raisons pour lesquelles sa petite succursale d'ici soit si peu d6veloppee au profit de la classe ouvrire haitienne ?

CHAMBRE DES DEPUTES

(S6ance du vendredi ler Avril)


10 heures 15. - La majority constat&, Inla sance s'ouvre sous Ia presidence du Dd!put& Polynice.
II est lu et adopt le proc -.verbal de la sIance du 23 mars.
On ddpouille la correspondance. Elle comprend une lettre du S ecritaire d'Etat de flntrieur.
Et, apres avoir eti fixte i lundi la discussion du project de loi sur !e contrile des Ecoles Communales. aux questions d'int6ri-t general aucan orateur n'ayant sollicit I parole. )a stance est lev6e.

SENAT

(Shance du Vendredi ler As-ril)

10 heures 45. Le quorum constate. la sance e-t ou.-verte. 11 et lprocetd6 & Itla sanction des procesverbaux. Ii est lu une nvitation do' !'Association Mixt e de ICEuvre Chr4tienne tla commmoration dU: 80me anni:versaire de M. Jeremie.
Aux questions d'int6rt general, ie Senateur Darbouze demand faux membres de la Commission chargWe d'eiaborer un projet de loi rg!:2 mentat Ia production de Palcoo., de votloir so runir i Ia fin de !l


jet


I n'v a tirent Ic de Ioi a


pas faith droit. vi que, Snatcur Carr., tin prc, e't, croit-il, depose pa"


ie Ministry des Finances sur les Bureaux de Ia Chambre.
Et la sane est lve.

ECOLE DE LETTRES

Samedi prochain, i cincq heures et demie, . Dantts Bilegatrde fera un course public sur le; gouvernements de Pdtion et de Boyer.
La semaine suivante aura lieu la premiere lecon du Doeteur Price-Mars,

SOCIETE IllAITIENNE IETU.DES SCIENTIFIQUES

Domain 4 cinq houres p. m., notre. collaborateur, M. !+ docteur Camille Lh-risson fera une importanto communication sur ;Le -Mode d'Acouchement de nos Pay.san nes it la Sociti Haitiene d'Ettude ScientifiquesCette s 4nce sera place sous la pr6sidence d'Honneur du Dr. Tron-


g6.


LE 195e ANNIVERSAIRE DE TOUSSAINTLOUVERTURE


Do grandes manifestations as pr6parent a Cap; pour commemo-M rer, le 20 Mai, le 195e anmiversaire de la naissance datgrand Toussaint, A cet :effet: utin comit :d'organisa tion a :t6 iform6 et comPos come S sut:Prsident, M. Adh. Auguste,
uice-Pt*sidnt E. Pienr4e.Louis v.i Leconte, C. AuguSte -IM. Gaspard,
- Mon oint, . B. Ginas, La. etci i A. Etienne et J, Lambert

(Voir sui te on 6W. P4ae)


LE PRESIL JAMAICAA DONNE S


Extrait du oGeaeXfr 23-3-.
par EFFAT; trad t. ar MHlI;D.
' "


Notre tquiip e~it 'n.rlue hier t board du tHIAITI a rle tounoi joue contre !ls Haitiens, et totus a; Iretour montraient 1 sante ia plus parfaite Ido m6me. -e lorsqu'ils s'en allaient. Et tapdis qu'ils faisaient des cormmentairs sur lea diffe'rents aspects de l-ur sajour, nos hommes n'ont paS manque de payer on juste tribute & ia valeur tdufoot-ball baitien, A !a finesse avec laquelle its report rent la victojre atu cours des trols matches internationaux, et par dessus tout A la magnifiscenceie de bu hospitali-


te.
Neanmoins je tiens a faire remarquer - non pas daans Ie but de trouver ife excuse .h notre d6faito or:t encore c-e d" reigr m- la fine, . c.es ':etorw 0 haUtinmnes. - qu' tres grand hac. P tst prsent e a. ' ' a1. da"< I grandetrdU trr'in '' d maoque de gazoni. -::.x chos( -'-Iuxqulies ils n'tt ient pus.'- hi; -- . s'il faut yv iot ," u . - ,de .f po.ym sibre Jui s'.}eve"t V e'' ant ( ( oV rs, stirtout dan> Cf 5, . m tch-, cclUi a8cours dtut' iis :0,:it:ac Iat chhnrtce de mnux joiuer, ;n:i cdiik:ticdra ais-.

'a
nu-nt (ue nous times Obeaucoup


reux aprndre - ue bien quuis n'aient ;' donr- [c summtm de co- q-ue no's ,os- t ~' droit d'attenodre d',.< dur~i eis matches, i!s forest U,is r .tu"4 s.our en .ait i m0 .& o In un eiP xempiC de treb grand sil-" tvit6. ce qjU tait in m~ . :t pri -icipaux de c

IDs i'arr-m i .os homes, je vouUIUS avoir n-n co~ mit'mnnt a ri-aitc rclatiori 0's tchm':cs mais encore tout ce ('qui ta t( foit en connexion de la visite jamaicaine, et c'est ainsi qu'en tout premier lieu jo joignis Mr, IDouglias Jiudah, Prdsident de i Jf. '. A. qui accompagnait aussi quipp.
'r. JUDAHF me dlt it pen prs
ceci:
cI:Por commencer, je dois vous dir' que notre d6ffaite' doit tre attribude A l'inhabilctd cle nos avants ia 'marquer lea buts aux diverses occasions qui lour furr-nt offertes--L'arbitr-ge, sans doute, pourrait etre meilleur, part iculibrerment en ce qui concern la Ipnalisation dcs hands, et ensuite f n punissant ie: . faut.s qui so commettaient des deux c6tds.,
Puis je demandai h Mr. Judah si vraiment c'est parce que notre -arri ire Peter fut des plus admirabies que -les haitiens ne parent marquer un plus grand nombre de
goals, Mr. Judah me r4pondit:-
::comment arriver Ps traverser :.li ::iI ga. infranc*hissable qu: cntituent le desmi haitienslBien qu'l pu(Voir suite en Sttme. page>


. ,; r .NOUVELLES
--

TE.,ION POLTIQUE ET GE IDES OtitEs

PARIS.- ). Ifeury Cassidy inform de Paris . Lion thut, Cuh edu gouvernemert Tranais ermbar�q6j4 par la fI.rsitsanc des gravess et la tension politique a journ6 te pi'ojet stir a r6~orme ri-


te "
3),la crectification immediate de la traditionnelle .osition. d'infdrioritt des.femines qui doivent jouir tles draits tgaux aux hodmines.
4) Etalissement d'u. e c6onouiie agnricole collective par l-i-cmisc de tetres aux formera -ommPnmatles.
5) La ~tcurit4 social !por les fermiers aussi brien pl.e Npor ie ou vri Ys industrila,. : .:
6) Lutte pour la n:antionasation progressive de, la gross;e industrie.
7) Gue'es anx monopoles. aux halts prfx,
8) Edu~cion .ftatr d alished tans Ie. but :de ielopper Ih conscience, ia resporsabiite indivlidtdle. ct' so'iale ave-pU: but faila I onatitution d'une : soeit sans classes.
9) Aides aux dnm crati- en Intte v r ve impdriasame ofhet s as. saints du :fas.ism'-.I
Au t.ni1 Snaters so :.pr
; :.:::: %.:: f.;:::mom : ~~t Sa~eu w.:e. t 6:
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


ETRANGERES


s~srm~---


nalcihre dana un effort pour fair-, avorterifte crise de cabinet imminente. 14es2 Sessions idu cabinet qu! ont 4th Yfibe' veh'ndr,-edi pour approuver lea .bills fina.ciers ont 43t& renvoyees jusqu''samedi. Ce quiprovoque automatiquement Ic renvoi A dimanche des tdlbats panlementaires. Ce delai a et& occasionnd, dit-on officilemit, pour prolonger kes ngociations avec les ouvriers metallurgist eCs en .grbve. Ain,si M. Blum n'a pas pu cornplter les bills de reconstruction financiro. Mais dans ler, couloirs de la Chambre on dclare que Blum d-, sire laisstr se refroidir lis passions l>it ique.

LB NOUVEAUN (L.O]
MA IN i-.T LTS (. Vj '- i
A -t L ldI c"abiniet roui '


S n nemii n rng , s iI. la.0 k iti l n I tui rrmit onlder i numm



tr.i is tend daemod'adr.ter l'conomie politiqute ronum in, cc aux m tieretS inter latflaux ti. pays .

)NOUVEAU PARTi IJENXICAIN FT NOUVEAU PRGRTAMIVIE EC. --- n. v
iiet dtioir Ie jour aucax i.m( Q est x e Parti d t , iJ Roluttion Mexceaimes quf annljacb Ic Parti National. Revolutionnaires : Lct nom a th change et son prCogramme a 6te& rorgamni-i dans ie but d'aecIbrervi program me: sLe Mec-sta .lans J. . .adre do I d Contitetion actuelle ct te In forme dcimocratique do youvernt:nmnt. Dlats
-on programrme l- n ioui vonm partl, i eIC1) la reconnaissance 2) la pri-'paration du upl e pout 'instaurat ion de li >tnc-rtit (toactvilurtie et dt rbfgrm e scim ,i-


UN PLAN SOUMIS A LA CHAMIRE HAUTE DES ETATS-UNi-.

WASHINGTON.- Le repriaentant Dan R, Mc Gehee, democrat du Missiissipi .a offert : Ila Chambr Haute :un plan qul permettra aiux fermiers de coton des Eta Unis de faire face avec plus de :s0 A l'augmentation de la Iprod tion, cotonnire br6tilienne.


PONS IT FITS DIVERS


No. 19.931


A R -vrr~.t~*u~.rtt;2 Rn~r.r*r


t ~pT(yy LrrrS*I~T~im(:hr( "? runrir.e


MA M-- - -


t








I










i
I

t




r









1
i
1


parent A demander au Prisident Cardenas devant la sCesion sp4EiaIe du II Avril prochain comment to Mexique trouvera-t-iI des dtbou. ch6s pour son p6tro'l,; que fait 1 youvernement au sujet de cette industrie qui souffre A cause de la sUt Pension des achats par les Etatsl'nis de Fargent mexicain et cornmet Ie Mexiqile arrnivern-.t-il A payer ies Cuopagnies pktroliferes?

LES ETATS-UiNIS ET LE THAITE NAVAL, DE LONDRES

WASITINGTON.- Le Gouvernfmfnlt americain a formellement notitif A a France, 1 la GrandeBretague* et au Canasda que les Etats- Unis ,nt Fintention die consrirei -- A l'exempe du Japon ti x navira s de guerre dont le tonnn:g d(.passera 35.000 tonnes. M. (hrdeil 1ui a fait parvenir lea notes aix nambassades de la France t, d'Angeterre et A la figation do


(ON V OPERATIONS DIPLOAL TIktES. L'AMBASSAI)EUR ALLEY I LN) RE(' AU QUAI D'ORSAY

'A RiS.--- M. Paul tncmcour a r'S'AImbassiadeur allemand t Pari : Quai d'Orsay cv matin. La cont"rsatio:(n a roul sur les assurans don s par Hitler concernant i independance de la Tchkcoslovauio I, dilomate alti-mand a promis de faire part A la Wilbhemr asise des apprehensions de la Fra e et duc concours qute Ia Francie owners dan o un accord centre Pra;.io et lBerlin.

LA, fPISSANCE DE L'ITALIE.
LA NOTION NOUVELLE
DE L,A )EFENSE

-OM.--- Dana son discours pro, Sn 0b ier soir au S nat M. M,uso. iin fitdes declarations qui out .t.:Lu a tention des gouverrGoi:uints dle Europe., .Entre 1940 t: 1,941, a dit le Duce, et si c'est posile, 'pinle dorsale de notre flotL' sera constitute par 8 navires d,, i.ai.Ie qui dtplac,:ront 240,000 tOr)neUs. AprWt. les navies de batailie viendront les fivires de .slurface plus petits avec chacun un rumnage de 10,000, puis arriveront les sous.-manns. Je confirme au Snat que lVIalie possede :ujourd'hu la flotte sousr.mariinla pius puissante du monde, 11 sera trbs difficile, si non impossible dO nous rattraper et d'atteindre cette .suprimatie. Toutes nos bases dans ]a M6diterrrane centrate et orienidfe ont Pt- renforces, Je partirai avec P'arm% A qui il appartient < d(Efendre nos frontibres terresf.e. J'ajoute que la defense dolt (:ire rise dan son tens iimit6, souvent Ia meilleure defense est offensive. La nature a donn4 i1 S!'Italie des garaties considrables de ~scurit A sea frontires. Dana 1) artns 'ttalie aura une population de ,50 millions d'habitants. A 'exception de la Russie edie occupera ta 3i'nt e place en Europe ete.-


DI A
L h Win


















ans 4n 'des derniem bulktins, qui l : :l ttaft sp4dalement t: sed mlious vous faisions remnarquer le act prot6lrme tie At


time. On nos aurai e catalogue uSos t'tiquette banale tde maladies car I'Arthritisme ast plut6t ur 6tat partielier de. l9i"tg tliPdil sous son ample mantoau se gr ou petit beaucoup de o nanifeftations.
qtl sent par efles-memes de vraie maladies autonomes, don't Ia cae.
S�se preinrer6side jiustement dans cette constitution propre de Por-ganisme quo t'on a coutume d'appeler le tempramen. Les H6imorroidaires, pour 6viter les disctu sions doctrinales sont de temper.
ment arthritique oU mi;me neuroarthritique. Ces bourreletsn de chair tum6fike et sai7nanto qui so trouvent au dedans ot au dehor.r du Rectum, selon qu'il s'agit d'H, morro'des internes out externs, ceQ bourrelets qui r4sultent de la dita tation des petites veins appeal, justement veines h6mnorroidales.
constituent done un2 des plus douloureuses et des plu:; incommode, manifestation de I'Arthritisme.
Quelle g6ne horrible pour le mal, heureux arthritiqu w, e plus souvent on cons.tip6 imp*nitent, don les efforts pour se aouager abontissent quelquefois �, des hdmorrgies abotndantes ,qui Ine fiuven: (qu'(exaspirer et affaibir.
Ceux ui souffrat:nt habitue!er-ent e ce rmal inesth6tique, .vnt bien in port:t des j)aroleAs (t\ I.)ecdent. En l-s plaignant, nousi cus devons de los assister. La grandek question qui - stpose- 'tn~L vent, est cell e d "I'npportunit6 d1'intervention ehirurgicale ldans cetto affectiolt ui nest :pas sans p6ril puisquc- kos hmor-r ides lxtven;t s'infecter et tdevenir Ie point de ddpart de Septicmies redoutables.-L'Oectricit6 rurmut la Diathermi-. daMrs Xeraucoup d. cas doit tre prO- 1 fi~ir'f h chir r;gie orfinafr. Lu Fowndaton Ca-steraa cst admirable ment instal6lbe en Electroth6rapic pour realiser n'importe quelle Interventioun de ce genre, rapidement, proprement, ,I lnoffensivement-. P'our cux qui ipnsent r-arder !eur mat in oeteirnam, pare que les ti. 1 morruides constituent une soupape e sfret6 qui par le meIanisme deg h6morragies pkriodiques, allgo Porganisme d'une masse de toxines et drive peut-tre une vraie catastrophe, nous aivons tout tiun arsenal de imoyens mdicaux: Ve.neflorine, Toniphlebine, Exorphyl, Sangfluid, Aletris Cordial Compose, Jouvence des Nonnains d'Hyeres.- Cette 6numbration ne vous met pas it md-mnw d, vous soigner ( tout sul, ear iI y en a pour les horn- ' rmes, ii y on a Ip>ur les tfemnmes,Lev mieux, c'est de vous r~frer it votre Mtdecin ot A notre Dispen.saire gratuit pour un conrsiI auto. ris dans chaque cas particulier.
MailgrL cet avis, ii y en 4 qui sorent assec timides, honteux, n6gli gents pour nt pts se ronseigner.Disondeur done tout de suite qu& PILSAN-CURE du Dr. RICHARD 'WEISS, leur peimnettra de soe soguer m+me sanis Ia presence du M6decinm. Le trartement au PILOSAN


comprend: 'POnguent pour s chePi et guZrir les h6morroides; les Suppositoires pour calmer les douleuri et arrter les saigeinements: leA Ta-#' blettes poor dOinfecter le sang, Iee intestine ainsi que P'anus; 10 Gouttes pour r6gulariser les fone,tions 'et -.rtablir 4a cirtulation norinae.~- -Ntus reeommandons ihi Ie PILO$A URE ne verraient pas autrement :d MEdecin. : Leautres doivent Iprendre urne consultation d~#s domain. ,
Ponrqof rester avee des Hmnorroide~s quand vouts pouvez vous en

tes injections Selrosantes, par IE~:rxart~: ~O~tf : ~tll: ~~~3 : tn: &


i


4 6: ca-re pwamr : passK::r", Pw ,Ats humane. Qqd eflie va v

Un tr :::l remarnabe. The prductic ti K. 0. In* I


lRe plus rashvotrs f-rmme; dc

RYTh JE NOUV AU 198r8
S-vQc Carl *trSOz &iltt; Cwlaise, Victor MXc-bAgIen. Lwb, (dde et I cp~bre Orehetre r Dhke Elingat, Als Oe S' e phCl-QMrn51it au milieu de ta-quet pll and corps un aveOture dfe plUs pasRate~frb G~enai OCe-. Lith ,


IRI:ANOIE U AVtIL,
EN MATTNE AM 3::30 I'. t
TINO ROSSI

MAt! NtLILA
:iVf-c Yvtte Lebxn, Cindia Gk-e:n, Ju.valix et Carette.
.un rre ,nvre qui encharte les :kombrux admirateurs de a e-CA Vbre vMIetre, !'idole da public ft-


mnin fl.
Entre ;Gatte :
Adultes : l.Li


Enfants G. 0i.CO


ASSOCIATION

des Aniens kEli~ve des Frres
de l'Instruthn ChttenCWe
La retraite Ipscale des Anciers i*vwes sera prch6te la Chape-e d'e 'Lnstitution SaiLnt-Loul s de ConmZgutles jeudi, vendredl et samedi de cetto semnde i Six henres do

Les An ier qui ,ne font point : irtie de 'Associaton et les am, e I'ceuvre dos Frbi yu set au ,4 trts cordYdtement invlith.

Pour t e Comftki
4e'& Prjea t: &ao.4 ?&oNvo.



AMICAELE 2U SRViAIRE,

Lt netralte pascate srgjarisa !ar i'Amicale dt P1 etft Smlmnmt St-1arta~ aWuta uleu ls 7, 8 e AvrUi sis hbetwus 4tt s ir la chbple de VtabYlissWeun4t 1s cuffreacvs appoprides sernt f;4to par kle R&v. ie Gi6t, SUP&' ritur da Peait S mtire. La n me se Lde commtgo n sew die e- d4 mnanche des Ramen 0 Mf~ I AI I
6 heures du matin.
L'Amicale convie tons sa mlm bres A y asaiter et esph e qu'aue'un d'eux n'y m anqu e .
. I.- L'invitatio ci-demsse 'adrese, indictment, 4 tAug :s anciens 6iv%. to4us l~s arls
SPetit Smlaatre (oie Safht.' Iartia.

It Pr idp t de f'Aca~ea;

LEpu LIAUTAUflh



eetricith (mthodc de chotix), par


Slime: pas d'4pkee, pas d'akoo ,


.e ugore t.uoa I'as l t h tez lui


r Quelle belle soir, mno I ieu :F pas.e At quel chramant giroo ce typeM! -~i vous pert de tu .ist.te auperline: cest de la suavic6 es matter:
1] faut I'ti ura ager ccar l'en ai vu de pareWe dana s glrands caTu s pre4; alors n'er parlors pls. Mas, en somn ita touted .l. eid queurs. 11 a Fa nisette, Li-~e nt, la pruaetne vanifez,
It -elar etc. Veis-ie le pius t6t p, sble a t" veuax bgr-:uver d: ta ; belle prsentauion, d. 1,a bone qualt&, enf i tote une go-:me de bun gott. II a'y coamit bi>r et: .-; d4
-Coui. pour es 'si m I ble s clientEs. EIfin, poui thutres treIseignrnments, vis Srmon Vius,, 'ipicerie du Centre, !re. G. Roumain et tant d'a 'tre. Cclau aut ibaie ia pine. Au rev it, Vieux .


A\ IS Ml.TRIM)ONIAL


JeJ son-tigrsI .J;;-Louis -Ju-st: Jean-Louis, prt-r .t a coa naissa:rcO du commerc: -t I public qu j. n re suis plus re~p:onsable ds nc-i j ett actions doe rmn f6ponse, ade Louir sa Etienne, en attendant qfle je lui intent Lune etion In divorce pow'

trandon ida tol lg-;.
I'or.t-;--Prince - i. -8 lires 1988

JtIan-Loui" Juste Jean-Lotuis, L-ONNE CHANCE

AV X FLMEIICS

Aux anultrld :a boint . cigaretes ou de l.rA ttioC est reser-vte nla surprise in lis agr&able put insa Lan:ufacturte Hsitenne ide Cigarette :. nia prime Ce vintt cing ol tars far Ct.-4 ti'Tlps-c i, doit vous aider argen 't n b uc er votre "aget de tiomeiw l s pcehetto . a, cigl-tarettes io;al-t '' w 0-L: trolvent dei
Stfetls Dumrots. portailt la sit ature tw utographbe do idirecteurs d-e la Manufacture,.
Plus on fume alRoyal et Rexh plus m a de chcmec de t>?n s r' e
l;turo qui apporte aun foyer aiatface et a gaiet&


iBaucoup de rLde i.
Conot sniq~ t e_t
chot6doque ' rat4, a I*etsm
Vasicvi# tie c n o s tRdt
oifestint temant et d'abord par det b i a ir e.e f.a.; i
hibles avoc 0slrdeurmov
fonds, bat!onnements, bouche ambre, sOies 16 ,d et do cooilurrmati des ainaos d'r;suffifo dOeikata t ar mm tire :.que e r0atris manque d'crop6tt Ia ttidon do asrtrd cnfataio. *ntsornie, les rrita de ia pead t 1terndarica V la ut .ourLa.3t.fi) o" Tous cos syrproros disparalsset spidaienft lt MoI preand n staita J'activit4 doe i Ciuia ou (ciaE par tn chu!ttb6tique vrai conmmae 0nttoby aussi dorr Ia vtS;ule bieire encomt6a d bile spnan 't t travail tde ,'E4 yobyj"i qwi, norn seulment va d6sm;necer cette bieanc ianl.l. aussi contend otin, ne. empicnant ainsi is crC infernal e Iutoi hio de s stabi~; at supp.ri;aft do m o Co p tout s sOnsequn:c,. Daux A 3 . cum ,, ir c- dE!r4 p s is ' !meTin. a tun aurmn d . s ritabtir htrarrnrr rir ns fpntionnemoent do tows lattnet doutui 4 vi tous, conmn rr:rimim b m mchtfa3 -o'tno.trj 'so14ns s Bdane sicreions du toe S'-o lAft!uence do I'entrobA, les troub03is u~mf disparaissent !Ac;iit ir avrt, las douours iCoC ~'a:vaeuisent, Pgg diarchtes ri de. con ip~tlic:,s opimte:s; is ss e ~ eeoloreft t devio
unktsrct ~ r cns t Ia b uroa rm I ovent.
L'En:c.o'.; p,: sq 'ialra ryu'H provque drbatrrasse 'organIksmn
di ches p ,: i: : ei pioru.n qui t'encombret. .
LEn= .v r S,-. , ,--. (. S !ote its mbonjres lrmdacies at notai P h a rn ': o. . . o D c.ur " .u r. . . ., v P -a u - P r n ce 1 , 4 o
.u .n.-- .- . . -,.s'i.I" -:lflUOOVx En Os ,e di. c ttscjt4t,
Ir o or Cd P.trr.rcl, 1re lati lll1


-"ll ) iil:;


A. DE MATTEIS & Co.


Place de la P'aix

Rue Courbe et iRue du Magasin de I'Eta.


ACHIAT D'ECAILLLES DE CATET, VIEIL OR, DIAMANTS;PflS 1.EIS TET PIERRES PFEClEUSES, VIEILLES PIECES .RGENT Ij OR., MONNAIE DE rOUTES NATIONALITES, A DES PRlX A~ sOLUMENT AVANTAGEUX. (RANDE LIQUIDAION DE LUNETTES ET VERRES
I,unettes et Verres tie tous numbrosXMontures ena nickel inoxy able :
Verres ovalos au prix de $ 1.00 la paire.
La liquidation durera jusqu'au 1I Novemt, d inclus ,


ment.


A. D)E MATTEIS& ~.


- - .::. c :Iw/::


PROTEGEZ LEURS DENTS ET LEURS GENCIVES DELIGATESA






Le vapeur COLOMBIA S. B. Vovy 3 pa~tira de New-York le 31 Mar, I938 directement pour Port-auPrince oil it est attend le 4 Aviril 19318, en route le mime jour A ,4 heures tde i'aprbs-mii tpour Kiingsaon Ja., PXRo. Colombia, (hatlgonl.t SCristobal C. Z, preumr n frdt. pas� gers t rae.

WM . E. BLEO,

Agent. Gtn4rati


AVIS MEDICAL

Clinlque du Doctur AIMON AR(LIER, rue des casernes, i ats--.)dca tn titnn drniairsinne vav- 9 ~a-lnd


1a.de rou e. . "A3
Mesdames et aMessieurs, 'est ag p. in. une honte de rester htmor dak.l res, soit disant poUr avo irtn vr . .
Ion d'Ingres.
CONIfITION .SP- ICELLENTE
Clnique du hi (7 . . t '4 . A ENDI .
SI .y J. 27 Collecions de itionitenrt
Dr. Marta PAUYO, 1 17 retis 4 titri
Jer tag eP harmwe er. 0 '4
, ,e:::]t 31 : : a rs j 1988 . f p" g ri a gg,,i!' ::!!:::i.:.":.: :: '.i;;:" :!:': :::,. :: :: ,i.,.i:'.:"


i,~ p~ F~Jr Eb~f :+ :


i


r










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 etait absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date






S". ::. .- -------- .
--- -- .Wl~P b~- P~-~ m~- .
0 7 .w la.L. .ld.a.
Q U. . .


::--:::;::-------: --;
::::::::I:::::--:jj-.;~::jj~j:
:::::;---:2:::::' -.
:::::i :-:::l:i:i:;i:ii:i;;:::::; :i::::ii::i::: :: :ii,:;: ;;,_:.:I::jjjjjjjj::::::j
-:--1:::::5~1.::i
-:- : : -- ; : :;::::::-:-:


ps Ipp', iue chaeun connalt

!-F : -V de.:emps :i.mmo
P:p:re$Utoslea pays dii
/ a ttell ne priqu'eformen bnimge ma i

eunt pus tnereu




a :ssay t prkvenir ce matl
Sect " mle Irsqtu'eur,



. sa phase tsigtie. Nombre de
iini s ont 6t e ssays dAnse
j-: et, lans qi West TmnteIl sotayeln partienlibrement efficaS yen 1907, le r. v enir ce. ma - Topiii: sa ln que .a quininome ad-e Mo 4 tsnen dosest faibles et sant:.ctique sair centre st monritpe.
: 19i18, le professeur Laubeneijr i de Franefort-s Mein, a taWt que danms un camp de pri:sonis de guerre, tune sectio:: ompre!Yantt 1000 perA'nne a At pti paIr la grippe pUree qu'Cno lekur;vait distribu6 0rre. 25 de quinine:par jour, tandis que dans 9 aatre~eetioins avoisinantes oi ii n'avait pas t& t6distribok deA quinine, I maladies s&vit treis rigourcuse
ment parmi les prisonniers.
En 1929, Arthur MacDonald puHiha dieux obCLrvatioIs d'un grandt pensionnat et d'une 6&ole e filles en Angleterre desquelles il vrsulte que tooite les person es qui avaicnt pris rigoureusement de la quinine o me mayeno priophylactique retaiet 'ab iri de Ia grippe, tandi.
u:ceux qui n'avaient pas pris part
A:~tte measure avaient beaucoup h
s 6frir de Ia maladie.
Le professeur Spitta de Berlin,
qi ui-mmne 6tait extraordinairei n t fort sensible it infection gnip "1 ,publia en 1933 une tude danms 1oelle i recommande de prendro
iOdiennement utt etite quan- I
ti/ e quinine pendant le temps oA ll:ppe est A craindre c'est-A-dire 4d cembre Ah a mi-mars. Le proflur Spitta a exot6riment6 sur it$me pendant 15 ans cette mes:tget, ayant pris avec r~gularit& et exactitude la quinine de cette faon, itl demeura indemne de Ia grippe pendant touted cette pbriode mme pendant les 6pidmies de grippepe dangereuse.
Citrons encore leg observations f: aites h la Ciinique Mdicale de E'U: iversit de Graz oh chez les 173 Sinatrmitres attachdes ' la Clinique, ::s attaquis de grippe ont t, arni tes prosque tout A coup par fadi::: ministration quotidienne d'un prodit: dtequinine.
i Un fait remarquable que quel,::.ques. mdecius ont constat&, c'est Ique :: p paludens -traites par la ii:quin:e, n'ot gure soufrir c I:."i grippe. Cette observation perlet ds tnser que ceci east di A l'act ~elTtiphya l-fcie~ji- la quinine.
:La conclusion de ces observations :It de bien d'autres faites dan tous


le pays, est que Ia quinine repr#sente otn remtae prophylactique effic e contre la grippe et que, priSga dose de 20 i
0eentigT~r.par jourpendant lIn perfi:dse dangerous, t le: immtunise
forganisme centre cette:maladie.


-

MONT-CARPMEL
:iii:iiiiYPPOLITE A::. un: DY
G, RAN.RUE 199



:: :::: :: :: :::
tics Stuivants: Comb BRushes, coP : ::ipur enfant, jarretie:'Inutile de vous parler des fAt
eousemarques do poimmades LK.A
ivs ite $ uep Nie, qt jvous


.-- - - ftbfa


- A. : . . . .
-.- OM1*it:s:: : i
ii


---. -. --. ---. - - - .
Solution pr*a taretion avipa r -onQmaterie ompletSpara Sl5





Use werak ct par Vesprit heav
qu' t implants tten t bDirectearnPraf Iss~ e



Antonio Chevattfler,
Ex-Privat Docent de Bous
CoteiBers Techniqi .

Dr. Gerges Carteva,
Ex-EDn ve trtitut Pro
phylactique de Pari,

Dr. Cement Lanar,
Sx-rieve Imntitut Pasteur
de Paris


80 DOLLARS IULEMENT

Occamson unique t rd.o-phono 11 tubes, ahangements automatiques de disques. A '~ta; re.uf Une eentaine d ddisques. S', drser au bureau du Journal.


CLINIQU E
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE
Ancibtme Maison F. D-vigneand
tRue des Caser:.es)
Consultation :
2A4hs p m.
- - _


CLIWIQUJ~7


-r---------.J N Ji: :m: :--:''' - i :::" ;:: : : :- :::::::, x,. m .o . ._t'. . ".:&x2-ii
=;. ~ ~ r :? ::: =o -o :27, E!E W --.--.-!!!!KE!! , . ., . _ . ::::::::::.:.:.:.-:-:.-:-&-:-:.:.-:-.---. . : if!: :


0. les . PRODUITS





de abortoires GIBA






.o N. Mohr;



Angle des Rues roux el Centre



TI'lphon, - 275


i Tous s art" ti e Burenu,- de:puis Machines , Lcrice (Ro.ya), Mlahines A adlitiuonner et a caicule.r (Burr oghls), Machine h prot er - checks (Todd Protectograph) >,inervnograph ot accessoires (A. -. D)ick) jusqu'A plume et crayonr, en passent par classmur-, C:offre-forts, armoires n acier, luresu en acier et chaise; d. Bureau, :o e, encre, Punaises, g-mmes et Bandes CeAouthot-, htwards. So:is-mnains, papier put machine &i ~crire, Papier C arbonne, Ru :bans pour machines ' i rire, etc,, etc., etc.:u . moment quc it st un article dte IPire , e r r"; i paS V ) tre temps it ch ::her, allez directement chez DON N. MOHR , vtus y treoverr z < xactement i'articht qu'il voIS 'at:t et an mciliour prix.

Vous nous feres: -;aisir en nous 08rn4 tant u4 v\i.i:. et liesuall Ile plus eoutrtois eCa r&teve b - . fou


=.


DIOW EUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aubry ou cduEifeirvoir
No. 154.


A VENDRE


Pour cause de depart: mobilier d. salon, de aalie k mAnger, do chambre; divers obje s; ustensiles tie manage; le tout A l'4tat de neui, rth)phoner No. 5175.


A PETIONVILLE

vient de s'ourrr une
BIBLIOTHEQUE DE LOCATION


chez (en Revues,


Mine. Louis Mevs face de P'Eglise) Journaux, Papeterie.


Au


I
7


(Le rendez-vous de tout Port-au-Prince Etegant).
Lus Gourmcats y savourent la caisin, la plus dkiicate
et les amateurs y &dgustent leura boissons fvorit s.


Sp ctalis: HOTDOG MINUTE
BIERRE ALLEMANDE
COCKTAIL MAISOAN
sm,,l I -.e~ . -0 -s, .w*p.wa f"J-*tin==. --r= --r. 4 "w


Le fait est incontestable


LE Kill


c'est la quintessence wa'ss


meilleures varieks de cannes dun vaste territoire
� aEe :

reun nt lesmeilleurs terror


C'est ce qui fait son aroime




GOUTEZ ET COMPARE '
" �.Jw 4J .t- .LJJJJ.r4.4tnirtjj.jjjj . . t�W:2A 2:22222222.22 22:2.222222 2 : 2A: ' f / :f f


Unc stile Pastille Vkks,
fntdant dans Ia bouthe, eewrce son action n i nhtnumse directed ment sur I; rnuqueuss inities dt Ia . ge, pt dnit 12 i 1 r5 nuts.
Mdkicamenft es evec
doI Tngr4dients du Vjcas VAPORUS
: d . err
� # �ct ,, .,r Ll ,)-,. rP m~" 'l v I).,lo.)I " '.I::.,.:


HER .IN E -R HOF


V U


t li
i'htie . ( amille 22 (;d'ltue
Phone :'V7
Tjut ce don't vous pouvez avoir Iniiin.
Alco}il ie Mencthe do thk'qis
i-isfmisabs e dan. ,a rmai.on Chlorurce de Magn6suim-patnt --- demand i dcs explicati:-4 a votre i deri.':. Angiorevt
colt!re engine p:.1Trine, seecAs atjtain.
(apulrs d'Huile de lirin
On) prcd son huile de Ricin comme on vaIe une ca!s:le dte qui.

(apusules Bleu de Mithylno et ( opah e
con r ~ Bennoragit.



MARVELA
Demand A votre te denier
MARVb LA
Ce produit dchnge la-rouleur de Nott chaussure salon ,a robe que vous tortz ou salon otr tcostuIce: Toutes les Coulturs y comPris ar et argent
DI li craquo pas et aise un fini magniflque, indAl&IIA a mais eneu. rn, i5 trnd Io sotitier plu. neat eall &rait fStigaC
Demandoz MIARVELA ot vus vOus habilorr ez ava :teganmt et harmonie sans kavoir a d6penlr pur 10 pairaes d chatutsurea, UIt Aeouie bonnet pAive vvut t:suf:it. g rce & MARVENLA. Ern venite partout.
HYPPOLITE JEUDIY
)istributeur:



< LE NOUTVELLISTE)






k s;. (t 114' 0 1 YEW



F A X1) U:I(VA LI d n qi-ist rutari :.K I.EB RT GECORC :i JACOB


A :.V S InS
idez os Reins
it tlinriner lea acideo n ns*
VOS ~4IN~ l~ntO~tl~ht O u ondits etA fitre lan. jfi s qut att,.ranr ft .Tnti*p Imt-n
ut&gvrbf~e on p"r Vu 40 rxq(oetot
�t tt irrttt*atA mireI . e titfs l : l::. u: .Cei tu neiw4, e.srtol , th"4 t n a.,.
- ll5UK a.i rar~ , Mt ,,,i, ,,,:,nt, do ca r timu .; doulut w it X vjnwtl ,&% ot5o~rfs*, w*1
ow partS ~k 4* tgbWt Wa4Qnsr4W fll

::r. V. 6t: tA, 4Vft/!,gjt on 4f&
'::.i:::ioutt o :W:. :a It l ou do, I~~yw 401CC 059itirra itpsi~~-Mtfl 4.~
Meem*UL no A vu"t towsp~irt.
"' iirr ~ zl-&lp vmo ou I jouvar s,.t ~ fto" to ixs~J1
4m 0 t c'N. # tiwt I s,.s~aot w I:; III:Iii : catt-:9r i* ;
: : : ,,i''>
: nl .e.t* A" betWa
l i'*ioi' # M fi. il ; ;; ;


. :. , . . : . . :.:: :: . :i


.7


. . . . . . . . . . .r


t


i 4~e~i~BLd~lL


~sR~AnO-a;a*iA~IPPiWal~~


' "" " "^" "'"" '^"***- * ;lld~p~


I*--


: :_____:::_ :___:__;II~ : : : :-:-:-;-- : ---.-- --Illlill
i -:-:::::::::-:::-::~: :


::"-:e:l:::f::- .


::::::::::::::::: :::::4:::


- You t0roQvenz f in ! 'Pni que
* kiiiai: ni.i : ,. . :,
i::, ii iii i de iihsi en e

Cos Pr6firent

Pharmnele DES0UhEAUX : m d'autre
loi, va. untrft


. . . . . . . . . . . . . . .
, HWran






















noms n os roir.
ean . RENIER




FlUS :ET

FAITS DIVERS


LE CHAMPIONNAT DE TENNIS
CAPOIS

. champ natinter-lubs d--I'U. T. N. du Cap a pria fin. Comme t'ann6e derni6re, C.est Lawn Tennis-Club qui est sorti vainqueur. 11 (tait represent dan les differentes reneontres par MM. Max JnJacques, Dunoi Pierre et Pierre Mennau.

LA MISSION D'ETUDE DE
,YALE,

Aujourd'hui sxra ici, venant dtu Caup, a mission d'6itudtct de r!Universit6 de Yale.


LE RICHISSIME MORGAN


Mardi de cette semaizn tait dilo


cotr pour le 11 Avril une sore A Rex par cAnacaona, danseuse exo


UN WEO DU OOUVERNIEUR DE NEW-YORK

Le Gouverneur de 1Etat e doNew York a oppose son veto it une loti tui enthve aux commutistes-le roit dPappartenr A I'AitinistrAtion. If 'a fait, a-t-Jl declar6, non pas parcel qull sympathise avec le Marxisme, mai ,tpour-sauvegarder-le.aractnrd'mocratique du Gouvernement Ambricain.

AUX ECOUTES
M. Elie Lescot, Ministre d'Haiti A Washington parlera ce scir ii in radio, 9 heures, sous les auspices d I'Union Panam6ricaine. i


RIETILRTE PASCALE


lier soir, s'ouvrit la retraite an. n:uele des Anciens .Elves des Fr.res de Pinst ruction Chr4tienne. ]us la pr6sidence de S. E. Mgr. Le t;ouaze, Archevquec de Port-au!'rince. Dans la Chapelle de Saint Louis di ( GMonzaguoe, .n trbes grand nombre, ds anciens. vieux et jeuies 6taient venus entendre la pa. Ioie du prii Siurget, t'elatant pr&dicateur combien familier avec ces a:uditires d homese. Les exercices a.e poursuivront. C. oir, t4njours a 6 houres p. m.
La nmesse d c6ture aura lieu dinranche oprochain.


passage i Ia Capitale, venant des E. U. par la voice a6rienne., le mu.- HIER SOIR.
ti-millionnaire Morgan. 1i est, apr&,s A la HH2S, Candio. notre R1dM. J. Rockfeller, un des pius grands anger, s'est fait applaudir dans philantropes amdricains et contri- nombre de ss nrouvelles composibue A l'entretien do diver-ses fon- >ions. L'artiste Pilot qui I'accomdat ions. 1 (agnait au piano, axbcuta (gale. 1~L~ adA 11-- LT A- -i*


flier, en Georgiet, le Pr6sident Roosevelt a fait des d6claration trbs importantes en ce qui cAoncerno certaines r6forrtes admihnistr:,tives dit nouveau New-Deal. L,e President s'ost servi du truchemenwt dWune lettre A un'ami anonyme et qui fut remiose un grbupl e jourmnalistes.
11 a r6affirni le curactere esse.n-tiellement d4moeratiqu -et non di:tatorialt de Ia riforme qu'il poursulik, r6xpondnt par ainsi aux critiques de ses adversaires qui I'accusent de vouloir implanter aux Ettats-Jnis un :r6gime totalitaire:


; i SeK I .i 1 cette emission, nomIroux furnt lc;,s auditeurs qui, par ,&16phone, t-xprimv rnt teur satisrction l'impay)able Candio pour e-ikc creations folkloriques vraiment ,riginates.
Ntus ft(licitons vivement ta Ii-12S qui no cese de se dbtpenser riches et plus varies, ses diffuen vue de rendre chaque soir plus sions annonc6s at cl&turbes c'est lia encore une heureuse initiative - par Phyrmne national hai-


MARIAGES


Mardi, en l'Eglise du acr6.


Sceu t r dle turgeau, a et c6elbre le AU -OLLECE Iariage de Mile .Marguerite PresHENRY CRISTOPHE soir avec notre charmant ami Luc
Chancy. Nos sinchres souhaits de Mr. Mare Colimon, professeur do .onheur.
Culture physique et d'exercices pa- xxx
ramilitaires, oblig6 de partir pour Nous avons le plaisir d'annoncer St. Mare, a R6t6 remplac., sur sa l mariage de Wie. Christiane Cu-recommandation, par deux de ses villy avec Mr, .Bonenne Geordan. lv~~es, MM. Augustin. Clitandre qui a tet c61'br6 le mardi 29 Mars Lue ltas.-- Le dir-cteur du CollI- 'coul6 en la Basilique Notre-Dame. ge Henry Christophe, Me. Andrd , Le couple a 6t conduit PY'autel Momplaisir, en presence des I- ar Mmc. Alexis Cuvilly althbras de ves r6unis hier aprbs-midi dansc la monsieur Massillon GeordanIk cour de PEtatlissement. rendit horn Nous adreasons nos plus ives mage h an competence de M Coli- 'icitations aux nouveaux couples. man, et compliment les jeunes Clitandre et Blas de Icur promo- FPIAN(AILLES
.tion,
Ce Af un spectacle Pmouvant. Nous avons appris avoc plaisir
:s fianailes de Mademoiselle
M. EMILE SANDRAL Betha Malary
EN VOYAGE DE CONGE :.vee notre ami et collaborateur M.
Hubert Card.i
Par le Jamaica sont partis, en Nos veux les meilleurs au jeut voyage de cong6, le sympathique nt couple. Manager doe la Haitian Motor, M. Sandal, en compagnie de a. fern DECES
me et de -ss enfants pour:.'Ak rique.du Sud, Cest avec peine que nous avonsI
Nous. lui souhaitons d'agrables 'appris le d4cbs survenu an Cap ce vacanees; 'matin du'~pre du Dbputh B liSale,
S � '. qui nous envoyons nos si nres
S. .EY .condolancs.
. . . : - x . . : .
Del onqelques joturs est - Ern- Et dcid4 cC inatin vers les 8 ::tr:, a:ri:n Msez long S4jour hiesJle Dr. Mare Pierre-Pierre. aux EU.M. B-ethley,'pctif Agen - Les funbrailles arntiep dede I IHait Moi. :'ain r mii Cath:: : M Iat hrale,: ::: :
Ses: nbrouS AMs co6fbth hell- NoIusike r ton. mo8 condQolanseIx de 1envoir. ces aux parents du i dfunt.


: " :i; : : : : :::::: :::::: � .:i;::: 5.ii : .: : ::: ' : ::: ::=: :::: :
d: : :::!: : i':i :
. : :::. . : : .:.
.


(suite)


Sent en divergess: ocasions rencon trer les aIribres et rvoauer dana Ia tirface. de but haitien a-anmoins its :ne:put-rent jamais scorer, car it, soudainement, s'evanouissaient tou leurts efforts.
*En definitive, si nos inters avalent pu shooter avoc-p4ision et
-force, nous rations stretmentgaan, au nipris des handicaps que cpnstitu rent.IA :grandll ur du terrain, et les n:5: ::fjites de plus que nous fimes fores de jouer', puis que durant es 5 minutes on pouvait voir -nos hnmrmcs coml'lpltemnent i bout des uC la partie arrivait A sa fin.
,fMais n_ cu. qui concoerlne lac . cueil et Ce traitenlent dtw nous fl-mes fhobjt;, !A-bas, i! n'y a pltui ten it t tur out ce que vous kItvz d ja oi par ratoo, soit pa' lettres. 'Ile monLde s'est d 'ense pe"-- rendre notre' .jour aglr blE at no ,: n!mes satidfait l mlNalgr. :i,: r . mual:ouN I
CHAM1 ONN.AT DE TENNIS


Coupe Nornman \rmmur>


Le Champ n.,il:a Ld T e inh gw
5o dispute u s us Vin Tnni. Club ce Port-au-Pincf tir- a so flu. :Samedi 2 Ai'ril s ji- nt Its dcux rierniers matnoh-- qrs dr i:ale et DL)imanchtw . , H- i detux
clmi tinae h.
Samedi No,. 1 (r., -Ar:aud, Samedi No. 2 :1: --izhum.


Dimanche vainqueur du Dimanche: v:tinquetur ,t .


BnIlOTHEQUr SCIR!TIFIQUE ET PHILOSOP 5 g

Hourticq; Initi , . que. . .I. D. MassA: Initi , 0. . .





W idor: Initiation m s a . . bouquet: Initiation: A I I m decine . . : , . :. : Faguet: Initiation ltttraire. . . Lev:: : Initiation na: : n re . .
: oreux: Pour comprendre hi philosophie . --.
Doriac: Discours modlc . . .
Doti"ac:Coinment on devient orateur. Martinon: Comment on parole fraugais . Illum : Du Maringe . . .:. :::
A. ide: Retouches. .
. Curco: L'Ilommede minit. . .
L Daudet: Fi res do Camargues. ainville.: Les Dictateu rs. . . F rgnct: Seiim e Sit e o .
Faguet: Dix septibm .1 sibe Fagut: Dix huititen .ie. .
Faguet: Dix nevime nsile.
Srtiunge : Les n stores de a a . . .
� ; :::.::







& Paul Chack: La route des lndes .auvt par la France Paul Chack: Combat- do mer au grand soleil . Paul Chack : Patroulleas u dans la Iuit.
Paul Chinck: Des Dardanles aux brunes dI nrd **. Due L. Mirpox it ComtFe F. d Vogue: La Politese. . Art: on: 'am du bridge . . . Marcel i.: La blberte de ai cocu .
ffi:Sopons tor-ts � :
. . . . . .
ttk l Finc~-T . i .








LIBRAIRIE NOUVELLE ( aison det confianee) -,
1La Librairie Ia iee ix asortie
Port-au-Prince - T616phone 2077. |'~''' ''' ' ~'~'-- ~ .*I:


: i' -",y centre :tch N o't. i. W. Lu-deck contre i. r--an Y. 2.


AVIS .LITtHIOlNIAL


LJe Is gI. M. D:.graud 1)Drvai Delva, avi.se i public tt le commercev Ion rtic:i'r, ' tr. plus 'p:sponsalse dl - zctft< et actions do n'on 6pou 'Se : Altagrace Nazl Nazaire dtmi orant et domiciliL" dans lan Seti dti. -?rte Brulte pour incomparibmiit de earactir.'
Mirebalais !P 25 Mars I1:.

Dieugrand Drival I)ELVA.




Pour avoir du r'oids. de 1.
Puissance et d-P l'Energie.
Pour rbaiiser le DOUBLE.
de votre travaii quotidien (intellectuel on Physique), sans
la moindre fatigue


Devenez vol Compte de


tre propre Comptable en ouvrant un Chque 5, la Banque Nationale de Ia
Rpublique d'Haiti

A-*


COLLEGE FULYiMATIIQU/
F6NDE EN OLUith IUJ4
INTERN AT.EXTERN AT
Avenue 'Prsident Trujila No. 209, ThIphone 3716
Directeur : Marcel Robin.
Enaeignement P 'raire et Zecondaire


Cett annee: de Ia classe enfantine (12me) A la 3mne irn ment. C' urs grad6us dc Stenographie, Dactylographie, etc., A le lan &me sans pavement supplmentaire, I"'ur tour r -eignements, s adresser ana sige de I'tabis nre 8 i, et mi ou de 2 1 A 5 I P. M.


Coil ge Simon Bolivar


Enseignement Primaire et Secondaire
Faseignement Classique et moderne (sections A. B, C)
Pension, Demi-Pension, Externat
Avenue des Dalles (prbs du Pont St. Gdraud) T1. 3608
L.auiat de PAlliance Franaise (Compaition frangaie al: rtiens du Baccalaurbat de Juillet 1934 et Coneours de DictM:: taise de Juin 1935 et Juin 1986). Plus ue 50 sue ti aux Examens du Baccaiaurbat (Clre et 2 m ies.),
Le Collge Simon Bolivar jouit de la cu:dlances de fami js1 v inscrire voa enfants

: � . . = .2 :.i. # 4i::.:


Prenez
KELPAMALT
Produit A hase dA KELP plante marine c onilant .toutein els vitamitnes. " . En vente diita toutes It Boennes Phatces.


jEI, Mlt. , IR )ll L I


|


i;,:::::: yjjjjj;::::




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103299datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date April 1, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03299000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince