Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
March 26, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text





PlS .-.:. IC


14Ft~f::: :


?,: Direc Cia' -:


.Ae ANNEE


. I Il


PORT.AU.-


HAITI


SAEDI 20 MARS 198


,n.~~tna~a vm~x %*~* fm:


aNQUE NATIONAL CITa LES DELAIS DE SES CREDITS


Snlous rovielit que la Banque iona le aurait fdonn& avis A quel.naisons deo la Place bdndit hez elle d'ouverture. de cr6ade six mis, qu'elle ramemuit c-c oAquatre mos.
eritricissement>I di t.emps d(u V #quivaut commercialement a A reduction du credit hi-mime. mpicipales maisoins qui seront I Ipar cette dicinion de laI gqew . sont le. Agences d'Autobe et les Magains de Matcs de tonstructions, dout i; lts aux achoteurs $'dcheion,A d'habitude sur douze mris an


MONFILS EST TOUJOURIS
A DAMIEN

::Monfils qu i a e-u cette semat-cimissionner comme Agrono,4 Wen Chef, loge toujours A DaIly faith si bon.

IS KENA A HAUTE MAIN
POU COLONIES

AGRICOLIES

e 11t s. hti orme que c si. ~kddoT nous avons en a par*n plusieurs fois, a t choisi installation des Colonies Apl:.es du Mornes des Commissal.
a u ,
Uie Dodge neuve a etd mise i sa, ition it cette tin, ainsi qu'un
11.

LA MAISON (ENTRA1LE
PAIT PEAU NEUVE

ian constate avec plaisir q(ue a
ei ntmrale a fait penor au neuv I.ent Went ctre fr-aicheri ant et prdsente on cachet ptprctd aidmi-able, en. prenons vtlontiers oeWia Pour f dliciter- M. L Crepde Factivite qu'il ncease do . pour le phlus grand bieat
ftants qul lui sont confines.


LES OBLIGATIONS DE NOTRE EDILITE


avec plaisir que nous rems du Matin le petitl Ci-dessous qui donne une 3 obligations de I'AdminisMunicipale de Port-au.t ajouter qu'en dehors de nations, un Bulletin Illusame celui editd jadis par la f.e, a cofttd 5.000 (lollars; Crnaval exige une moyenLO. dollars; que lea ftes. I'aune: Arbre de Noel des St e, ne coutent pas moins .0 dollars PAdministration male, tout cla compt non rtaines autres d6penses
rues:
S-. --. Gde 5.20,.00 m Pub liut (Asi . f.unal 'etc. 7.457 700 &tIncendie-----412.50J
-td------- .------1.0525
a . t20.060.51

YTe d'utilit- -----1.887.00


theyj e sGdes41.047.26i loto e s~iin e,


Of:tOA)0, -r':R


UN INTERESSANT RAPPORT DE LA SUN LIFE ASSURANCE
COMPANY POUR L'ANNEE
1937
La Sun Life Assurance Company of Canada dont 'Agent A Port-auPrince est notre sympathique ami, Monsieur Roney Chenet, vient de rendre public A l'intention des assur&bs et des actionnaires, son rapport pour Yannde 1937. Le revenu prove-enant des primes et de Yl'intr6t a
depass $145.000,000, soit un accroissement de plus de $ 5,000.000. C'est lI la consga6quence naturoll. de l'augmentation des nouvelles veOntes de polices, des assurances en xigour et do lFactif de la Comnipaug-nlie.
11 a 6t verse aux assur.s4 et aux bdndficiaires le total de $ 76..20.000 dont Or 28.502.000 furent verses aux bdndficiaires d'assur,;dcidds. Le montant de chaque r. glement au d&c's fut en moyenn,! dCle 2.600 seudement, ce qui monIre que la grande majority des vet- ' sernnts ont etk faits t. des family. ies de condition modeste, etc. Encore une fois tous nos compliments a 'actif Agent de Port-au-Prince, Aonsieur Roney Chonet, qui so d !nese sans compter au service de la .n Life Assurance et qui par son don do persuasion a contribu6 tA sontager bien des famille.s pour n'a.voir pus negiigd de prendre leur po !ice d ass-urance.

LA VIOLETTE ATHLETIC CLUB ET LE CHAMPIONNAT 1937-38
1rn official de aIn Violette A. Club q .- ous avons rIencontrd, questionnct sur la position a-tueilc de 'quiipe championne nous rdpondit en ce,- termnes:
[,V Consei a r&solt de poursuixr 1 Ie championnat I)'aillou.rs notre Club, par le nombre de matches jouls, vient en tte de liste. Quel intdrdt out les junes violettistes ," abandonner la lutte. L'avenir nous sourit. La derniere d4faite que lei out i.flige les joueurs de a All Jamaica ne saurait abattre in volonte de ces sportifs. Nois avons conflanee que rentr6ls en ex-mfmes tou les mem- I bres de ia s'cntendront. -
Nous profitons de cette bonnie disposition pour feliciter chalcurensement ce vaillant club et esp&rons que la tete dans le mme bonnet, les memlres de la
THE HISTORY OF HAITI
Mr. Jules Htdaux nous a remis hier sa brochurette The History Of Haiti. Cet optuseue ot un rdsuomd do 'histoire d'Haitl de 1492- & 1930. 1 est derit en anglais et comporte vipgt sept pages. Co petit livre nous dit M Itdraux est destind A Iusage des touristes dont on grand nombre, A notre.- detriment, ignorant i. beau pass du pays qu'ils visitent "


Tout en fdlicitant 'auteur de son travail touIs le remercions du gracieX envoi. - .


- CAS DE VIOL
to nommd Demeurant Louis qui habit A IlaCitd Vinjce-nt a ttd arr �td avant-hier ve les I 11 bres. a. m. pour avoir commis It crime de viol sur la personize de Dieula Jus, to, m nure. a
(Voir suite ea 04me. page)


GABRIELE.
. . .



HOMME WACTIO4 WTDE REVE


(Voir It No. d'hier)


Sea romans les Virgs awx eochers, Pintrus, Enfant d*e v'olup1, ne sont plus, pout la gloire de celvi que NIM. Aniante appela de Saint-Jean du fascism, qu'un soubasement archalquertent littiraire. Par une sorte de magie of le gnie de l'eerivair a sa Dart mais oi i'Ame dtie lYorateur de G nes en 1915 oxerce une influence msjeure, le personnage de d'Anmi nzio dpasse le romancier et ie po6e. 11 a oppos une negation formelto A la con.jonction des exigencems oh la vulgaHtit6 s'alimente, ii a magnifi6 lea puissances dternelles 'te inspiration et du verbe, ii a r6int6gr k culte de la proaesse htoique dans la vie d'une Europe qu semblait avoir perdu, sur les champs de hatailie, le sons dp ces rcV ndicatlons individuelles o'h lea racs s e reonnaissent et autour desqtuelles elles so, fdrrent.
iQue ta proue atteighe la limited des eaux>, s'eeriait d'Almnunzio, eC14brant, en 1889, en un de sea pomes, ie lancement d'un navire. Cette exhortation fut, voili vingt-trois ans ou voild dix-neuf ans, sa Loi, Incarnation fougueuse do son pays, d'Annunzio connut ces heureo rares ott d clns les 6lans d'ua hommefrmissent les aspirations, qu'il aide 4 se d6finir et A se fixer, d'un peuple. De ces jours de mal 1915 qui virent Fentr6e de 'Italie dans la conflagration europdenne, le discourse de

(Voir suite em 6lpe.age)



NO UVELLES
DI)ES SOURCES-CHAUDES

Mariage.Le Jeudi 17 Mars dernier en PEgliae St. Joseph des Sources-Chaudes, Ie R. P. Le Chnime curd de la raroisse a beni le mariage de deux inter ssants jeunes 'le la region, Mademoiselle Dieudonne Norgaissoe avee Monsieur D6cius Bien-Nd.
Ils ont 'tc conduit A l'autel par Madame Hyppolite Norgaisse au bra.s due Monsieur Cantius JeanCharles.
La cbremonie reJligieuse a atd sulvie d'une brilante reception, hez lea parents, de la marine,
Compliments A cH ieune couple.

Meetings AgricolesLa iSocidtd Agricole ddploie ces joure-ci beaucoup d'aetivitds en rue d'asseoir ddfinitivement ragri-culure sur des bases solides avec le S. N. P, A. et E. R. Le jeune Colbert Saint Louis que le Service de l aEnseignement Rura . a d6sign4 tout rdcemment pour a'oceuper des travaux agricoles. dan Is plain de Port&-Piment, ne conduit pasde rpes. Aeeompagwn du Preident do
la Soci6td, infatigable .Dritiu Gua-. tare et de plusieurg autres memv bres, Monsieur St.L ouis aeitrepris depis is semaine- de4nitre, une abrie de tournbes do propagan.


des agricoles dans les diffrontes r6glo fle lndoa Plaine de Port-4-Piment. Chest aingi que des meetings en favour de la divrsfication do la culture ont te tonus 1 cLaF etite Places, Figuiers, Carr6nave,

(Voir sasks on ame pagr)


LES IMPORTANTES DECLAr R1TIONS DE CHAMBERLAIN AU PARLEMENT ANGLAIS E'( LA REPONSE DU MAJOR CLEIMENT ATTELEE. LEADER
.DE L'OPPOSITION

LONDRES.- Au cours de la d& claration la plus imnortante sur l. politique dtrangbre anglaise depuinla guerre mondiale, M. N4evill. Chamberlain a dtcia% aux Communes hier soir que Itn Grande Br>. tagne pourrait avoir A faire ba guerre si l'Allemagne entame un: guerre en Europe Centrale. Le pre mier Ministre a r&atfirmd l'aidc britannique A la Fr'ance et lan Belgique si clles sont attaques.,et he point de rue du Grl. :ue ia non intervention eat encore la meilieur, politique en Espagne. It a fait un appel pour la restauration do la ligue des nations Pt a rejet6 la proposition de la Russie sovdtique d'no conference international pour faire behec nux pays agrcsseurs. Je serais heureux d:e consentir h la convocation d'une conf rence avec la participation du routes le. puissances. Parlant (n'uite des n4 gociations on cour avoc 'Italic Chamberlain a d&c-cre qu'il est 4heureux de pouvoir confirmenr qtu ies conversations av.c t'Italie suivent un tours satisfisant,- A cec propos ii dit notamment : des conversqations avec PI.tie ont parcoun'. un grand chermin vers uri accord t les rbsultats ddjt atteints sont trc encourageants pour tous ceux qui considbrent la pacification de '.Europe comme le but supreme de tous les hommes de bonne volont. . 11 continua en disant avoir insist auprbs du gouvernement italien, stir la n4cessit6 qu'iI contribute auta-r. qu'il peut an retrait des volontairves d'Espagne,. Le gouvernement italien se ddclara do nouveau di:;pos A contribuer loyJiement & Fex4cution du plan britannique ft renouvelle sa ddciaration qu e YI'ltalia ne poursuit pas de buts territoriaux politiques et colomiques Pn Eapagne oui dan.S les Ialeares. Le gouvernement britannique, conclutil, a pleine confianee dans len bon.nes intentions du government it4 lien pour maintenir d-' teliles assurances ef croit quo na un esprit rdciproque la confiance swra possible pour P'aboutissement d'un awcord compiet .


lemagne pour aier F-rManeo gagner la guerre en ajournant nle reitArait des volontaires italiens ,A MT. W, Churchill qui est considdrd commie nI candidate au post de premier miniustre pour avoid .provoqu4 a rtovi l au se. du parti conervateur a exirir6 dans son discours
-o satitsfaction. Leos membreo du Parle mrent soulig.wt que le faith Mpar M. Churchill do nIavoi' pas fait
- n",ttion do lItalic e. de l'Espagn dans sa rdponso ;Indique qu'il attend pour voir i ls1 conversation avc Rome porteront des fruits avant d' W vrir sa enimpague contre (ham berb-i . Plus, trs passages do -. f.on .o .- - o ""at I se S atioi.
-4La nazinhation . (dctou- tS tlq Etat A du )ant .st . dan'Igpr pour .p'. ir I r~ m ou. ika , . L A n gieterre .a*g.'erait immn~t s.ineit i appuyet ot:ii'.0' (d- ' h- te, on Tche cosVag.i 4'. car Hl- Ir no provoquers
i in- u ini b:ra Ia France et PA"An.
t arre.

1.}. . PAR L:i.\ :TY P'ROTES.






:dw -.I "rs nu Par
n rrIiS4 tre.On v

. r u eit ' i gard Id I-)bra
.n a. it d. r ISt.chter di-S.






na opiiatrimnut rlfuspar
-(h' Il 14 - l. Le 0. .'ov . i Nati'Or -i. 1 n n vtr .'.u idai a fat
.To mT :,tlmps au e.r p alOkbritan- -e1 La-our itanniuo. 0'
[ " :i ;:.~c - - . ,. ttc- d(,clr-atioa S.ae la-- ia in-gard des braI Ab'e.'r, de olaSNT . r et ue par
-4� tlni ,. str- 41.'.t demande



r, meno inr:at_ he a Gitran'u- 'd.e os''.ur.e . pr p-tl u t






N( ts s''I;r A


ian o, '. era rnet e.n agnrol. ctra (attit. .gouie. I 'emntande aux uwe cynlis4mo Ila nkeqssitih de dffenire '.>i mocatics t laiso1r a to'.Grde "'rotagn4 :. dan. ot 'sutat'is toomcont apm rill'ux. Son maintien n u.r V'tat.ti ijomnan '.! J lex-Pe do I'm

aVi gonvcnrniim-nt Cspitgnoi. 1'ar .S.4I 'itt it odeh Jo, gro,.ve:rnemept '.v-ort, i-i-u cynisa-ne Ia ndessit6 do d61fen tIre }'. (ltfll)nIto '. t lais@ In (;.-r.'. (le Pretagno d]ana uni' etat d'i.ctmen:,,.t driileu-x. SI)'.'.inrtien '.
)pouvoir est fne grave menace pour dt pNlix dh'Europe, I-c m ouvemieni


Labour- demand au neuple britanLA REPONSE DE L'OPPOSITION nicl d'aide(r A d4fedr.e la cause
do a .euriti t naltioi.nale, le droit f
Le Major C16ment Attlet, lade ot Iordre intrnationmaux, Ia paix et de 'opposition immndiatemnent v- la democratic>. prcs to disc-ous do premier mini.
tr a ouvIrt 'attaque k- 1dlarant"
n'avoir rien trofilv6 dans le dis- i cours de Chamberlai' qui serve la
paix.s Le leader travailliste est sur- Arte nos Iformations en 2e., St., pris que le premier minitre ma- 4., So. eti e. pages., nifeste utine tell gard de Pltalie. 11 se demand
quelle raisin possible Chamberlain
a pour placer one tlle bonne foi
dans le gouvernement italien et rap Un sage pr6cauton pelo queo le minI.tro ddnisionnai- Ve une sage pr6caution qve ne,: M. Eden avait dit awx Commu. ce prendre un pe de Quintonine n4s Comment lMussolini ioliLt a,.-pendant I hiver, car en sefortiiant, as~~~~~~ comn soiivo a n diminvero naturellement les cord aprs accord.> Aetuellement c di feonsielomedses dit-i, $eigneur Mussolini est act chances infection e nombreuSes vement engage dana I'intervention jviter oiqsi grippes rhur ome. e en Espane . Seulement cette e bronchites. La Quintonine est d Un maine un navir italien a dbarqub 6mplol face it: sufflt de verser SAlIg6siras 14 tanks. iToutle mon- un flecon de Quintonine dons n o de l sit, i 'dexeption du gouver tre ci Yin deotable et do prenidre nem nts. (11 eSt vivement applaudi verece vin fortifi ent ai obtenucoun ,pa sa adian) o eadr -z~-Verre' a rnodire avant choque ,par sarIa) leadrt repas. Son prix radul invite toIt le
- villste ainsi quoe leloader liberal monde 6 en fire Pess f.,Ttes Phar.Sinclair out su;ect6 Chamberlain moce. A Port-ou Princei: Docteur de oc avo PtiIt VAl V. Mcthvrin, Phie Saint Fror;ois.


IROPOS ET . fI S. .I S


No. 19926


NOOVELLES. ETRANGERS


-Al


_ - _ - _ __ _ _ -_ __ : _- _ _


a~~ ~A~W~W~i~WWW~W~


:i


i



















C'est M. Cadret RIt. Auguste du & Cap' qui a fait donA i' aCommune do l partie de Br6da ot0 se trouvent les ruines historiques ies plus impo.santes. Cette portion de terre doit etre am6 nage pour devenir un lieu attrayant de pl:: erinage patrioti-. que. - MA les. travaux ont cornmenc6 grAce A hnla g&rosit ti:de M. F: Moens. On croit que tout sera en tbet avant le 20 Mai,- date an-. niversaire de Toussaint.
C'est sur ces lieux historique. que M. L. C. Lhdrisson a t invit6 par te Comite' de la Commtmoration A prononeer sa conference. sur T. Louverture et tles Enseignements de flHistoire:
Ce sera une matinee impressionnante, aprs in messe qui sera ditv au lieu meme oh le grand Homme a 6td baptisd en 1743. La Chapelle a disparu au milieu de graves, EvGnements de 1791. Une autre a dt-' batie aprks 1804, toujours au IHaut du Cap - non loin, de a liteL,


EDUCATION FAMILIALE


La formation de la Comnimissio' dc I'Education familial: est encore Ia ra&'lisation de plusieurs vfeux.

A 'issue de Li t ance inaugurahe de dimanche matin de la Commission de l'Education familiale. un tract sur l'Education sera distribu2 aux peres et m(nrs Ic famille. I sarie des meiliteure m&thodes di" Ia formationi morale des e(nfants.

Pitres et mnires de famille et fut turs parents, maitres et maitresses de I'Enseignement, allez dimancthe matin, d's 10 heures, enten(ire Mme. R. Lerebours, A 'Ecol, Normalv d'Institutrices. Entr&i libre. -


CONCERT
Programmnie du concert dominicat dn 27 mars 193 de la Musiquec du .Palnis sons la direction dt maestro Luc Jn-Baptiste au Kiosque Occide Jeanty place Champ-deMars i 7 b. 30 p. m,
1.-.- Prince cliarmant - marche de Sousa.
2.-- Les diamants de Ita couronne - ouverture d'Auber.
:.- Artillerife tl gt- ouverture de Bergenholtz.
4.- Piruli - danzon -de An-


tonio Machin,.
5.- Cabecita ni art, par Luc
6.- Toujours de Waldtenfel.
7.- Danse trot de Briegel. 8.- Avadra bert Frangois.


,- tanlgo d(e Jn-Baptiste (ou jamai. mexicaine.

- mringut


Pitipi- i



-. fox-)

e d'Hu I


,it,- - -r

MARVELA
Demandez A A e:o::tr oadanter
MARVEL
Ce product changela ouleur *t1 votre chaussure Bsion .a robe quo vous por+es on selon .btre costaume: Toutes les culefrs y cotpris or et argent.
: 11he cmraque pasi at iisse un in mnagni fiq iIh14bis maits enerep. il rendllVsoulitr.plus nent L talt fatlgu. .
Demanded MA.RVELA et voas voAS habillerez avec &(tance et


MAX DUVAL Adern &trtn;
O~nTomarn~ ACan


uMoaindre Eternument,
reatso fntdettes dov


.Cou~0


. . . . . . . . . .


FA ITS PRENDRE


A l
Phie. L. Camille O Ud' ue.
Phone ."S7
Tout c( dfont vous po uV avoir

SAl.cool de Menthe de .,4s
inditrasable dan tan maison Chlorwtv de Magnisuim
epatant - deraandz des expliktioP a v,re med sciw. Anglore
contrr 'angine de tprine, .uces as' ush.
Vapsul4 d'Hlluile de Riin
On prcdff son huile d Rimcin comme on avale une carisile de quA
nine
;apesals Bleu de MthyI~nce t (opahe
con4ra lIennoragi4.


* Vitl Querees Goites
** Wt* Vs-ksmte tns rbaw ncte


* I L so R6pand
SeA sactn midstomest' stientitque t Aeeo.d. tstsax e


Vouw, . IZs:p to picv:rc e pro-Ilir 1"va-.&-nnl m rc t7u il se 4pand t3 aI :a c J-ngereuse du 4a et a arrie- 2Kg. an action addicndamnteue spaaksent poor sm.c - se-n prErUes par l Naut: c.; cette rit.n, Cmployi A ta - e Va-trr-no aide . kvitr quebt Jr rhymes desigr.bles sc Jbvekeppcr A - N itou
bearrs-w des rui- s de cerveau dans ktms phases de dur.
fl+20 00 Men **


A LOiER


Une Halle de 12 m- environ situ'e rue Dantis Destouches, Anciena atleiers du sNouveldiste.
Cette Halle situ&e dans la ,our coftyendrait a tout usag dresser, a Madame Chiraquit mnd adresse ou de 13 i 15 h. sonnez le no. 2731.


CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE


Anciaeu Maison F. D'tvigneaud tRue des Caser:-es)
Consultation :
2i14 ha.Vp m





O tLO IAN


Le vapour JAMAIl. A S. B. Voy. 5 parti de New-York le 24 Mars 1938, directement pour Port-auPrince, est attendu le 28 Mars 1938, en route le meme jour a 4 heures de api-s-midi pour Kingston Ja, Puerto Colombia, Cartagena et Crisa tobal C. Z., pregnant f rt, passagers et malle,
Le vapeur NORTH STAR S. B. Voy. 9 partira de Miami Fla., i 26 Mars 1938 directement pour OPort-au-Unnce, oi iH est attend le 28 Mars 1938 en rcute le meme jour A 4 heures de l'apr -midi, tour Kingston Ja., Havana Cuba. Miami Fla., prenant passagers.
.e vapour HAITI N. B. Voy 91
* le retour des ports Colombiens,. de Cristobal C Z., de Kingston Ja., eat attendu le 30 Mars 1938, en rout,e rnmme jour pour New-York via tarIaitieln, pregnant frt, pas>sem et male. .
Le :vapeur COLOMI1A S. -l. Vo93 partira de New-York fe 31 Mars 1938 Adiretement po'u r Port-au-' Prince oiu il est attenda te 4 Avril 198. en route le tnme jiur At i4 heures de eprs~-midi pour Kingston Ja., Pto. Colombia, Cartaget. et Cristobal C. Z., prenant fret, pasaagers et male,.


Systene Vzis Pacu
Ls du te ?-. i
Suhoz;A.h sjrtrme I' - e r t. z RAT- 0."


664*


. . . . . .' e i n d e
.n. nofre Jo Ii feint de
.


. .

TLLES Sent nie. Ele vivent, toutes cinq. Maalt si frles, siI m .
it ne Sngez qu'elle viennent au monde avec deux mois
d'avace mdatmenrt un probl.me -e pose: Comment soigner
leur peau delicate et tndre? Lci experts rtpondent : Avec Phule d'olive! 3nis hIieutat le problmne se pose de nouvean: Quel savon ler doncr? Lets experts rpondent : Palmolive, uni-quemeni
Pourquoi ? Parce que PAulmolive est fait avec de Plhuile d'olive.
'i graisse animate, ni colorant artificiel. Comprene-vous, Madame, pourquoi la mousse onetneuse de Palmolive est si deuce, si bienfaisante pour la pean des tout petite? Pour Ia vbtre, A plus f(nte raison! Confiez-lui done votre beauty comme cele d6 vog efantis 1 Et ouvenez.vous que chaque bain Palmolive est un bain
de jouvence pour tout le corps.

Vooles-vous lear portrait I .
4. A ntt-& ett a pu ould e ito pius 4* Macio ;r dtcole ot oa "
hautt o io.ter, e. sotohofS . 2* CE:;+ s i" $p; g ,orndt, Ele a se plus pt ie. i,e ma atmM -.
Demfon rfpot ito cvlofti rope. ene.,
3, E m:;,2 wle.awdo lo a o Ad 5s* ** >1n u
S C'e "U a d iable. t WLe a pot " C. moyeme oUn"
me d t on
Mi-44 et. dotss,
ad tt out, te
fC p t*
~~ qet4
al in


G U ERIT 'P ALUDIS1ME S3 JOUlRS


LIQUIIE. is FROIDS
'ABLTIFT , Le -1r JOUR ONGUENT
'O UTT .'IAUX DE TETE, NASALES. EN 30 MINUTES.
Essvyezu tI-.M1Y-TISM , le meieur iniment du monde.


CONDITION
EXCELLENTE
A VIE:NDPE

27 Collections du Jioniteur 1910 a 1937, relics tU'1tat de neuf
S'adresser au Bureau du Journal-


90G7rt


71 JUN ESSE
Force, S -nt4 vus seront rendues par KALEFLUID, em
de glandea vios. KALEFLUID rajeunit et fortifie, ram Aes forces perduss, active a circulation, dissout ett itdt acide urique, toxines. Aprs la cure KALEFLU I retrouverez joie, galt KALEFLaD, a obtenue S .Mhdu~lt D�rcnde to brochkae gmetiea avec topinon du corpt 'nidrcafldu mondh atW Laboratories du KALEFLUID, 86, Boulev. ExelM
. . .m. : .w.uc. + .AVPIOc'e
ep �Pharmativ W, SUCH a Fort-au-Pronce :iii


Le fait est incontestable


RHOrd


SARTDS


'est la quintessence

DES


e ieures varits de cannes


un vaste- territoire reumissant les meileurstto


WM. E. BL Agent Gn44


.-


l .y:. :.:: :: . �


G~%PI


L.E







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date


Page 3 missing
from source microfilm of this date







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date


Page 4 missing
from source microfilm of this date













re4Soroige, L'Etang;, :he, et Grande Savan14 planteurs out afftrentir adhesion au e la. Soei6te Agricole
p. itensrLQtS dunt~tjoll payf:]ticulibreoc et Ia pite. de terre


4ji~FCit&


La propigande ricl:
orsuiventh lJaociti Agricol et t
t FP. A: tt E. R. coeinnce Sdire dhoureux rdoultas
$Ord, Ls cutivateurs do ia par�bess dePort-f-Piment travailI.t a iveme t d6fricher le"onr ur la: -plantation du man ioc
apte, du palmacristi et du ben.ve. Actuallemeni, d'apr s rapde�I Societe Agricole, 105 haanits ont dbih defrich6 240 earrau de terre fertile pour le. fins
hat en1vis10ages

Leg Ppinires du S.N.P.A.

Le Service National e a Prl dtion Agri oie et de l'Enmi-11,d*emeat Rural,. voutlant encourage: ant que possible les planteurs e:frt-h-Piment.i a am6nage co, ce: e region trois grandes -piDi de O pite, de bono live de pal-I Mcristi, etc. pour la distribution da plants .'Ix :gricitour . C" ppinres son talies dan e tros principaux centres agrichole l ,aplaine: Sources-Chaudes (~t.
aindu S.N.P.A. et E R,). igu" terrainn tie Qinsptcteur-d:igu', sias Jn-Charelo) et L'Etan:i e rninde M. Ilyl lit Norgaise), Gest Monse.aurColb'rt .t-Louis, ::o.gent agricoie du S.N.P.A., li'occupe de ce-< pepini&res, tetMt, le Service sera en mesura dfurnir des plants aux cultivaCEQ c qui favorisera he d r ient rapid, au point do v . aptole, de la Line de Port-i-Piut; diji en s i nne voie de prot$ole Professionnelle dt Filices,'

La populaiini iI b)nturg dec S~ues Chaudes et de la plaine a. ?ort-Piment, no esso d s- r jonir de la cr'tion h So, ue Aldes par le Servi-e Nation: d I'leignement Rural, d'uno c Ecok professionnelleo do filleI. C'et mianoiselle Paulette Simon (Jqui a Ytnvoy6e ii pour diriger eetk I, La populut 1iu ili a fait un ehtureux acctewi. DVit eole ' qui StoMpte p (et('luQUOs ours ltetlenee, possde n e-feetif le ( elves. L'uvre do 1Enseigneent Rural das coit-te region, est da Plus louables.

instruments aratoires4

La semaine dernire, est arrive Sin:rces-Chalideg, an compagnie , . Colbert St-Louis, sons-agent a�nIol, et de deux instituteurs de It R. Monsieur Toussaint, SuperTh : rde 'Enseignement Rural de lDhivision des Gonaives. II avait
*Pporti do nombreux instruments .Wr: des houe., machettes. .A dents, haches, 'tteaux, p tfantoirs, derapine, co mat61t
*agrieole est destin an
at des terres, it 1tablissclie9.pinires at & l'entr.tin 4s.mlres Ces' instruments-ra.
t*seont prihs aux cultivaers an reommaidation- du Pr6-


d Ht a Socilt' Agricol .
ferrne Ecole de0atIindan ett:t fotltionnera ASon re-: iudes ia ferme coe de Garnsi . .travaux d'amlioration de la


dtela SuoiueAtAgicole ont pt+: ur ccrsanS. P.:A.:.t
Sdata ce travai

CORRESPOrANT T.


Annonce A ses ftdiles clienty tant de la capiftale que des autres vil)les qu'il vient de recevoir les artides suivants0: Comb Luahes, costumes pour infant. jarretires, lunettes, sac d'Pclier, pyjamas.
Inutile de vous parler des fa< mneuses marques de pommades La Em-Strait at Nu-Nile, qut vous donnent des r&ultaia sans pareL.
Une visite s'impose, at vous sorez satisfaits.



AMICALE DU SEMINAIRE


et, comparez ces points:


VITESSE

CONFORT CAPACITE ECONOMIC DURABi L TR


qui font de la








TRADE MARK
ROYAL TYPEWRITER CON PANV,N,


Ia premiere machine du M ',ndee


DON N. MOHR
I)VNSTRIBITOR


PAR BONS ET MAUVAI
Un tompto d'pargno 6 Ic Royalo consti ue un biment d contre les caprices de la f vous protege contre lo jusqu'd co que Ie ciC so so


LA

BANQUE RC
D U CANA


S JOURS
a Bonque ie s4curif ortune. 11 temp&te ;t kcloirci,



)YALEDA


La retraite ns-ale ortaniiF e par I'Amicale du Petit Sdminair St-Martial aura lieu lks 7, 8 et 9 Avril a six houres du soir en la chapelle de IEtablissernent,. Des conferences appropries scront faite par le R6v. Pere CorP, SupPrieur du Petit Seminaire. La mess( de comnImunion s', c ite le dimanche des Rampeux 10 Avril : G heonres du martin.
L'Amicale convie t(ons ses mernhros t y sisteF 4 ospj're qu'auc(ni d'eux n'y inumaquera.
N. B.- L'invitation ei-dessus s'adresse, Indistinctement, ia tous los anciefns e aes, a tous les ami.i du Petit S&minaire Collige SaintMartial.


Le President de l'Amicale:


Leon IAUTAID).


LEC'ONS PART'UIAERES
Aux fleve-s n rt-ard; lecons EtspagnA, conditions ,vantage

S'adressCr itM. WV,-ncr Thrasy beie, Avenue Bouzon No. 15.


CLINIQUE


DOCTEUR DUCHEINE
ie du dr. Aubry ou du Rbservoir
No. 154.



A PETIONVILLE
vient do s uvrnr une
IMRBLIOTHEQUE DE LOCATION
cheA Mine. Louis Meva (en face de l'Eglise)
Revues, Journaux, Papeterie.

t


AVIS MEDICAL


Clinique du Doct.ur AIMON (HARLIER, rue du-s ,asernes, a cit de Ia lIgation dominicaine. Consultations: 9 . nidi, e sp l1eures p, m.


A VENDRE


Pour cause de d6part: mobilihr d- sa2eM , de salle m- anger, de ihambre; divers objets; ustenailes de manage ;le tout at Ftat do neuf. rTuphoner No. 5175.


OCCASION EXCEPTIONNELLE


A Vendre:


'.9 ~W


H0F2


(Le rendez-vous de tout FPort-au-Prince Elegant),
Les Gourmtas y savourent la cuisine> .a plus d4tieate
et les amateurs y disasttntleurs boissons f.voritis, Specialit: HOTDOG MINUTE
BIERRE ALLEMANDE
COCKTAIL MAISON
. ., . . . .


Un moulin A na 4 L do marque allemande., IruaP avec avant-concas. seur brevetP, sur cassujon en b6kis avec tamis plan, muni ae meuies dures en quality sEXTRA9.,
Ce moulin 'est paC ncore ddountl. La caisse Ie contenant ns 4t6 ouverte qu'une, scule foia dtpuis son arrive, e'est-A-dire en douane pour verification. C'est done un moulin tout A fail neuf qu'oa aury achetP.
8'adresser au No. 15 Ide. .Avnux Magny (Petit-Four).
Une Machine Singer, it pieds, avec bras'tcylindrique pour selier ou . cordonnier.
S'adresser an No. 15 de FAvenue Magny (Petit-Four>.


Pour avoir du I
et4 de Pi
Pour' rnalisr it do votro travail qjat tell*etul on Physi lia mindre fatigue


n (in.


0-. �




Prenez
KEJ'AM.I\ IT

P iuitii bLa.,' in KELP.
0 i' ma nrinPr tunilitm tou~tt . es vitamine.s.
Eii vente do: totes les
lonnes Pharmacies.


BONNE (iCHANCE
A'X FUMEURS

A.: u -,mautuors d- OnniteS cifaban~ :nue ust reser� .- li.s ,: r aI e pac
Itienne d C ii *' - l .ngt ci1n
, , mp , V a vI\ous
1. 44--4 1 C:



In 2 21, ln1~,porta n a IG.( ', 4)
. - or ct urs



Cl I : t plus


slance et a a. i


t mber .ur , au tyer I'al-


80 DOLLARS SF t-LL1ENT

Ocedon uni�H}nc . de-phono ii iue, tihtan flm d0 sit omatiqJU&S de disqtues. A ta, redt. Une centaine de disques. Sidresser au bureau dUu Journal.


Machine d a erire Remington Machine i calculer Dalton Iubans, papier carbon Paites vos achats chez G GILG.
,, . . . . . - .& . . . . . . . . . . . .



LUS DEUX COPAIiS

r% Dis,- mon ieux, je ne
suis pas venu hierI
Je asuis oardonnable, voyons! To souviens-tu du june liquoristc Edouard J. Benjamin? J'ai 6ti chez lui hier soir.
Quelle belle soirkt, mon Dieu, j'ai passae et quel charrmant garyon ce type-lih! II vou sr de l'Fnisette superfine: c'est de la suavit en matiere.
11 faut Pencourager, car i'en ai vu de pareille dans den grands caf s de Paris.
Tu es press;; alors a'en parlonus plus. AMais, en summe, ii a toute; sortes de liqueurs. 11 a Ianistte, le peppermint, in prunele vanilla,, le nectar, etc. Vois-Ie O plus tit possible si tu veoux pruver d- la belle pr6centatiop, d. in bonne quaJit, enti p toute une .gvame de bon goft. 11 :s'y conna)it.n hiset so dd. \oue pour es iz m i1 na b l.e s
clients. Enfin, pout d'autreo renseighements, vos Sinmon Viewux, Pipiceric doU Centre, M. . RU .U main - t tant d'aotre i. ela vut bnie la pine. Au revix. Vieux ts


"P


e-ft


-------------


IN
















rvw. t. w ar soww s uev slat. Ia postit6t dev1l amber cer talssfronts p*litinjustmen~t, tauto de compr~hemneA de conialace apprfondle*
Thophl GAUTIER
*.
Nous oublons trop souvent que la valeur d'an hone so mesare sur e s wae qualitIs a ts verus de sonSlme; et non asur ls a -ppa rences flatteuses dent i se pare volontle A r -ext ric.
Mgr. LEQUJIEN.


GABRIELE )'ANNUNZIO


(s ite et fin)


Hlomme d'action et de rVve


Genes - xGenes, qui escalade le ciel par toutes sea terragses, garde 'immortel t6mnoignage. iHaut les cours! Plus d'h6sitation: Plus d'angoisse! Pluns de colbre: Plus do honteux marchandages. jetait te verbe invincible. < En aolt 19141 i''exi'ant de Pescaurt 6tait parmi nous Ai Paris. 1 a ra.
-'inte seo impressizons> .d rauia Quand les trouJs, allemandes s'in filthrent par los valcos do 'Ois I son eceur fut broye comme les n&. tres. Is foulent, crivait-il, lv plu sensible espace de la terre afflig6e . tDes t6moins se rappellent i'avoir Mtendu, SU~r le front, pendant que loe, tours de Iteimns bralnient, jurve vengeance sur la bi re, qu'il ac. conpagnla avec cin ix ersonnes, d'Iun ,etitIX) piu tUd.
II n'y a pas trois ans d'Annunzio
-faisait remettre 2M. Lebrun son Mesage A la France. En quelt terrmes it louit %cette zone d'affectivit consanguine qui va de hT lalantire fransaise aux rives de Sieilek:. On reconnaissait, A chaque phrase, le fidle, I'incorruptiblement fid le qui traga cette sentence. i)e Yencre, meme la plus acide, ne saurait rayer ce qui fut 4crit avec le sang et pour toujourss.
Le pdladin errant, combattant et casqu6, puis P'ermite enrob6 de bure, no composent, 'wee le narrateur, le dramaturge et le poCAte qu'une seule silhouette. Les anecdotiers relateront ses, excentricit6s, ses manies. Pour lui, par lui, la po6sie fut action. Une- action qui rapproche, dans le deuil du premier mars,,des banires fraternelles.
Au soir du 17 mai 1915, d'Annunzio t4legraphiait A Marcel Bou. lenger: -dii gagn6 ia batailie. J'ai parl ce soir, du haut du Capitole, A une foule immmense. La grande cloche a sonnO, tout le ciel 64tait en feu, je suis lyvre de joie.)

SANVOISIN.


- r


A LA STATION H128


L'Nission d'hker swir de la SWtion 1IH a 4t pawtiulibrement satisfaatante. Et ce cont nos aimi I Thkophile Saliave. Cl4ment Coicou, Gentil, Antoine R. Herard, les fieres Duroseau qul en out assure le succ s. -Les deux premiers se sont surpass dans interpretationn de leurs monologues pleins de sel et dvie; les deux seconds out rivalis6 d talent dans la lecture des dernieres nouvelles recues de P'Etranger, et des Propos Et Faits Divers parus dans xLe Nouvellistes; l es frbres Duroseau, eux, ont donn., a. tee leur jazz endiablt, un ,avant gotut de ce que sera ce soir le balt tvavesti de Mi-Car&me A La Petite Thr se--Bas Peu De Chose-Cans es salons de M. et Mine. A. J. EAon.
Nos compliments aux talentueux artistes et speakers d Ila Station.,


CET G(E EST SANS PITIE


La circulation pour les pistons dans certaines rues de Port-auPrince devient assez difficile.- Et cette sit nation malencontreusc you,fait yxnsr . On na paus sulement derriere oi queI les automobiles qui, trs souvent font perdre le self-controi A plus d'un, on a encore cos petits footballer's iniprovisds qui prennent de flanc les passant avez leurs balles souillees de boue ou de tout autre dechet.
N.otre attention t #46 mainte.fois attire su cette mauvaise ha. bitude des enfahpts de jouer en plei ne rue, et 4 sxposent eux-m6me :\ des accidents regrettables.


ERRATA


Dans l'article d e M. Rmch J. Raymond, paru notre iAdition dU jeudi 24 Mars, sous ,la rubrique Difaut Faute Dt Condcure, !ire lo. equi so refuse A admettre,, au lieu ad'admettrem; 2o. contre i'appellation du jugement qui en r,Suite.> aui lieu de contre l'interpellation du jugement.>>

AU TRIBUNL4AL DE PAIX DE LA
SECTION NORD)

Le tribunal de Paix de la section Nord, a (t saisi, au cours de cette nemaine, de cinquante cas de contraventions et de dblits dont les derniers, pour incompt-tence ratione materiae, out 4t6 d6firbs par devant qui de droit.
Injure: 1, accident: 1, scandale public: 4, violation des rtglements sur la circulation des v6hicules :3, jet de pierre: 2, larcins: 12, vagabondage: 11, outrage accompagn6 de menace: 1) viol: 1, voles de fait aivie de bleasures .

M. JEAN CONTI
A LA SOCIETE HAITIENNE D'ETUDES SCIENTIFIQUES

M, Jean Conti, ancen Chef de :,rvice Civil de )Aviation on Franc , ancien CIve de Polytechniqu 'o fera entendre ce saoir A cing beuIes precises A itla Societe Haitienne d Etudes Scientifigues dont le prOident est notre distingue ami et collaborateur, M. le Docteur Camil-ie Lhbrisson. KL'Aviation Militalre>, tel est lt sujet de la eonftren-


MOUVEM ENT MARITIME


Deimain est attendI le S;S, Christobail avec 4 patsagers: 4. et Mme. Andre Deniz. et leur kils, MIle. Germaine INuin. Ua 4gaiement dan'na ncle 212 tonnes dt marchandi$s iA :destination de di. ver's,
Le Saint Sauveur de Jerbmie a je t ancre bhier, avecia son rdbo 40 sees do enfW.


UN A


. U. EN


La grande D'Imocratie Am6ricai no Vient fde lancer n pressant ar* pel aux divers pays d Continent Americain en outre :pour: s 4ouiager la misre des refuvgs attichiens ui.se trouvent en grande partie aux E. U.


LA RECOLTE DE COTON
A ST. MAIZC


Comme nous i'annoncions rtcemment, la r6colte de coton eat trbi abondante tete annte, danis Artibonite. Et ce main, tune forte
. . . . . . . . .
uantit de sflCs l coton, tr1Xsport&s dans 2 wagnos de la Cie Nationale des Chemins de Fer arrivaiclt aci, A destination die I Maiion Madsen .


V'OIES DE FAITT


Pour 'avoir p c(trle s e S" lerfs et s'tre livr ds voes de fai sur la:I ptsonnre d. nommb E inest Vincent, Th:- Louis fat :ulr2te Ie 22 Idu courant, par le ga-de Lumens Philippe et- dfd6re , la Section Nord,


IfoDurtieq: Initi.:a.-'iuO. .,. D. Mass6: Initia ion conomiqe. . DI M s se: Initiation idique . . . . . . 1. . it: initiation A la b. . . . . :. . Farnmation Initiation ostronom que . .,,. Widor: Initiation nuswie ., . . . Bouquet: Initiation A la m deine. . . Fagnet: Initiation littiraire . . Levid: Initiation financire . . Moreux: Pour comprendre la philosophie . .&t .4. Doraine: Discours mod les. . .


. .u . . . . .e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .,
Doriac: Comment on devient orateur Martinon: Comment on pale frangais .
Blum: Diu Mariage . .
A. Gide: R etouches c e. . . . . F. Carco: L'Homnme de m inuit. . . L. Daudet: Fi6vres de Camargue, . Bainville: Les Dictateurs . . . . . . . Faguet: SeiziCme si le . .ga d . . Faguet: Dix septima sile. Paguet: Dix hu aiti n eles. .
Faguet: Dix neuvime sicle .
Sertian rge: Les myst res de la f. . Paul Chack: La route des Indes .auv6 Par In France . Paul Chack: Combats de mer fau grand solei. Paul Chack : Patroules tragiquos dans la nuit. Paul Chack: Des Dardaneles aux brunws du nord. Duc L. Mirepoix et Comte F. de Vogue: La Poiitesse. Aron: Lart du bridge. . .
Marchal: La liberty do la concepion. Buffior: Soyons forts. Foot-Baileur Entraine-Toi .
- .= . . . . *


too
4.00


SCANDALE PUBLIC


St. Victor Brno et Vertus Fits, , ens irassibles et ftrvents de Fen:-uelade comparai an:t, le 15, pa(ldevant 10 Juge de la Section Nord qui es ina cornmme iI fanut.


EXPORTATION DE FIGES-BANAN Es


Pendant FPvricr, ;a (tt: exportr3 72.255 r6,imes de igue.s-banane, (valu. Ai (des. 105.166 contr: 80.570 regimes exptrtes en F6vrier 1937 e(t 6valu&s A 101.277 Gourde.


LA RECOLTE DE CAFE
DANS IE S'D


Dans Ie Sud. le- livraisons eontinuent a :tre falbles, en dkpit du evrnier d .grb-ment. Une nouvellte
baisse dv c'.tt, doneb'e a 6t enregistr6e, ce (qui a occasionnti un fort ,tockaga dans le soutes des payans. Le prix varie, dans tle Sud, entor 10 e 14.

SERVICE DE CONTROLE
D11 CAFE

Le control dos Agents Agricolte i a port6 en Fivrier, sur 42.698 sacs do caf6 dont 2.830 ont 6tc sonrmi. au reconditionnement.

LE FIUX DU CAFE DANS
LE NORD
Dans le Nord, le prix moyen va'ie entre 12 et 14 centimes dans les orts ouverts.

COMPAGNIE GENERATE
TRANSATLANTIQUE

Le steamer Saint-Domingue est attend A Port-au-Prince, le same. di 2 Avri! Ai 6 heures du matin ve-nUt de Santiago de Cuba et de St. Marc. 11 repartira hI, mom- jour a4 midi pour Ies Cayes et Jacmet. Le navire venant maintenant par Ie Nord, touchera le Cap4lHaitieu et Port-de-Paix le 30 Mars, Santia4o de Cuba le 31 Mars, Gonalves, St. Marc, Petit Goave le 1er Avril.
L'E-scale de San Juan ::de :Puerto Rico est upp'ini-e.
Port-au-Prince, le 26 Mars 193F.
J. Bf. VITAL, Agent

Counteil tun Cur6 Ae s Parois.Mariea.vous, mais d'abord, achotes votre Lit et Mlatas, vos Meu-) bles do salon, salleit manger/Miroirs, Tableaux, Itideaux, Tapi , Draps,M Nlpps. Serviettes, Mous. tiquaires, Pyjanas, Robes do bairn etc. A des prix conaCienuciux cheaz


Paul E,. AUXILA,


a Iaman d'un Nomau-n6
Si votre b6be W'augmente pas de poids r&gulierement, quelque chose nest pas en ordre et vous devez consulter le mdecin sans retard.
Si vou s ne puvez pas niourrir vousmeme votre enfant, assurez-ui du moins tin lait dont la composition se rapproche le plus possible de celle du lait maternel
- tin lait facile i digerer.
LU lait en Ix)udre iLACTOGENo est prparO selon des mtthodes scientifiques, spciiefment pourt les nouveaux-ns, qui le digerent aussi facilement queo le lait maternel. ,Ie
, LACTOGEN s
convient aux bebs des la naissance.


Pour de plus amples renseignementq. veuillez voa a adresser A

L. PREETZM ANN-AOGERHOLM .
Port- u-Prine, Haiti.


REX


Dimanche h 5 h, 30.- La fresque historique grandiose Marie Stuart awvec la grande Katherine Hepburn et Frbdbric March.
On ne peut rGver d'un Visage plus rare et sensible que eelu! de Katherine Hepburn, pour nous resti. tuer la path6tique vie de la Reine .Martyre. Dans Marie Stuart, H p burn est Ia p section, jamais en, core tie avait mount commei ds ce film, son jen vrai, sn grAe et tout l-eharme qu'eIle porte en elle./ Cost tun trs grande artiste et Marie Stuart estunim rei'arquable,
Entr4e 1.10.
A 8 b S.- LES DEUX Os.
'-'r 4I.,.2 --- fl --


d'un foyer. Cette mre d reuse retrouvera-t-elle son en
LES DEUX GOSS ES. L' vanfe histoire de detix enfants tyrs,.
LES DEUX GOSSES4. U film populaire, un 1dm pilein mour. Un film piein de cl de fraicheur et da ensMibilt Uine uvre d'u dpwieei tique, bouleversazeU.,. ne A ui vo ustiendra e halieh% lIts IOZUX GOSSE$. tOURN de6 moment d'une6metion bliable.,, LES DElUXGQCW$ par MAURICE ECANDRE MAINE nsrwe AATIE


+
i
t
l
i


: 7:.:.:i .::




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103294datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date March 26, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03294000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince