Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
February 12, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text



I


I~
I
* -


B S ~ ~ lrir~s ~~R- A~'-d);BL*n~g~~ .a f S.n Si~bj;- ^- i~~~~j~ ji;OP 1$~~6L~;


No, 14.892


L'honorable Ssna*ur de l'Ouest y. Alfred Vieux a prbsentA un projet! de loi sur Ia delicate question de rAlcEol. C'eat an industriel qui agit, done un sp4cialiste en la maCe projet est d'importance, car na contexture base sur l"Apreuve des faits est rationnelle et son application pourra enregistrer des r6sultats nettement favorables. 1I intbresse lo. tous ceux qui se 11went B I'industri de 'Alcool, 2o. tous les proprietaires de mou lins, So. en gindral tous les grands et ppeit planteurs faisant valoir eurs terres par consequent contribuant A la marche du travail. Au fond, le projet Vieux est de ontingentement. 11 inmporte de r bitir i'dquilibre dans un domaine li notre vie conomique. En effet, A lheure actuelle, e'eat le seul moyen pratique laissd A tous ks Etats en vue d'arrnver tune am6lioration sensible des produits i dt l'industrie ou de Pagriculture atx prises avec la surproduction. C'e8t ainsi que, touc r6eemment A Londres, une Confdrence sur le sure a 6th tenue A la suite de laquelle la quote part de chaque Na. tion a t fix e Haiti Btait reprsent6e. Et de cet 'rrangement, est sorti un grand bLin. Les indus-


AU CENTRE DE CULTURE PHYSIQUE
DES FRERES AMBROISES

Nous sommes dans la magnifi. que Salle de Culture Physique des Ftres Anmbroise. C'est un course 4� gymnastique organiques qui ase fait. L'homme qui, d'une voix imprative, impose une cadence, c'est note ami Schiller inbroise, dott d'un torse qui Bvoque irresistibloment les costauds de l'Antiquitt. Rangds en bon ordre, dix athlttes evident r6gulibrement Ieurs poumona, comme on fait rendre I'eau a Une sponge: ils exdcutent une sdrle d'exercices physiques. C'est i tn rude entrainement tout de mme que se li-rent ces jeunes camarades. Cependant, c'est, pour ainai dire, un sacrifice qui ne leur coilte guure, car, il ont un but: avoir une exeollente santd, un corps sain et solidement biti.
En effet, par tous cce exercices: movements varies au tapis, traVai des muscles abdominaux, mouvements de bucheron, qu'ex6cutent ces futurs athletes, une transformation radicale se produit chez ettx; es fibres musculaires se de.veloppent, prennent de l'amplitutde, cause de cette prodigieuse l&aticit qui faith du culturiste un vitable ressort d'acier; mAme 1 Im Age trA -.avane', it jouit d'une rhistane -ftganique supkrieure Ai elte e l'ehomme ordinaire qui s'adeM au fil de son destin physioeique,
La mthode, employee au Centre I C. Culture Physique, rt4duque PIol a insi -'"les fonetions vita.La r6ton des mouvements as oaiant ~uos resistance suffisani: assure le d6veloppemeit rantii des muscles. La sudation, i istion et la circulation sont 1ffluences d'une manire favorable,


e jeunes gens pratiquen r6Iafirement leurs s6ances de - ' "tiques, entrainent leurs orgaesinteneaiet De cette fa9on, is flet par posa6der ne r6aistan*-&oite 4prouve et peuveatsaR s


tries sucribres du monde entier peuvent aetuellement ceouler leurs produits sans inquietude avec un profit raisonnable et remunbrateur.
Ces jours- D'autre part, tenant compte de ces measures, on doit reconnaitre que le projet Vieux offre une particutarit notable. II ne touch pas, n'atteint pas la fiscalitP de ia loi, au contraire, iI assure A I'Etat de nouvelles sources de revenus en permettant A de nombreux distilateurs de reprendre leurs travaux suspendus depuis des annes.
Tel sera le profit de ce projet.
Nos honorables Peres Conscrits en ont bien compris 'tconomie et importance, car dix buit y nt appos4 leur signaturett
Nous espirons que la Chambre des Dputks n'hesitera pas A fire le mttm e accuei e# projet, d'au. tant plus que toute une Classe laborieuse aura trouv un appoint proteeteur en vuie de produire t aider !'Etat.

Constantin DULXAERVE.


danger se Ixer A des exer e quin'auraient pa manqub d'6tre fanestes pour d'autrev.
A ons, Jeunes gens, jeunes fi ies et vous, homes de Los A ges, ne vous laissez pas courber par le poids des an i, ear lea muscles n'ont pa d'ige- Faites un visite au Centre de Culture Physique, A 'Avenue Ducoste, oh le rmeilleur aceuell vous attend. Vous en serez 6merveill6s. Trois frrres, Schiller, Stkphen, Ren, trois athl tes a, teint bronze, tel un trio de beauty plastiques, prkcieux nritage d'un pass A demi-ldgendaire, que nou ont 14gui les Dieux de 'Hellade. vous offriront le spectacle &tonnant de la force, de la 5ouplesse des muscles, alliPe i la grice des mouvements, du rayonnement de la santP et de la joie de vivre,
Toute une pleiade de jeunes gens 6volue sous les yeux ravis des professurs. En avant, douze. treize., quatorze. Qu'ils sont heureux de se trouver en si bonne compagnie, dansaune atmosphAre de franche camaraderie oh I'entrain, la gaiety, 'Penthouiasme se eonfondent aux rythmes des mouvements qu'ils ex6cutent avec une maitrise remarquable. C'est IA l'excellence de la methode enseignee qui n'abime pas, qui encourage le d6butant.
Le Centre de Culture Physique des Fr res Anbroise est un Progrbs et une Evolution dans notre milieu.

UN VISITEUR.




f owntes O-e se i , odb
Faites votne-er8 n a like de boi


FITS DIVERS


LES FVNERAILLES
DE CHARLES 1MORAVIA


,Les funraules de notre grand confr1re Cha, tsMoravia ont t cl6braes hier, au Sacr&-Cur. On y rernarquait hmbre de personnalit-Zs litt6rair. et politiques, de , juges, des avtats, des parlementaires, des jotiralistes, etc., etc.
Ont pris la parole au Cimetire. Is Senateur Carles Elyse, le ddpute Velly Titibaud; les ecrivains St4phen Alexi. et Lue Grimard au nom de la preie haitienne.

L'lMM ACULtE CONCEPTION

Hier, etait . fate de'VImmacuIde Conception. Comme toujours -, ii y a eu de 4-Ie.s ceremonies A " Chapelle de Pl'6pital Gn6rai.
Messes le inatin et procession aux flambeau sapr i-midi. :l vait beaucoup de fidAPh.

HO."MAGE AU
ir. DESAANGLES

Pendant Ia Messe hier mat. I'aum6nier de 'Hd6pital n'a pa, manqud de rendre un hcmmage public aux qualitks d'Administratteur du Dr. P. C. Desmangies, qui, en Vespace de 4 mois, a dkjk beaucoup ralish. Mr. Abbb Le Bellour I ' chaleure cement remerci " 4. voir connribu4 A la propret de 1a Chapelle et fatofr -irli6r les jardim d'alentour, 1 eat aussi A signaler ie nouveau laboratoire mn-. derne rui vient d'Wtm install,
Tous nos compliments au nouvt Aimini:. trateur.

LA ROUTE DE JACMEL

La crtection du tranCon de rntte Jacmel-Trouin tniJ avaient erntreprise quelques particuliers et achev e. Et, au courg de cette se-i maine, le camion postal a pu voyager de Jacme Port-au-Prince
sans encormbre.

JACMEL RECLAME
SON O RCH ESTRE

Notre confrere Sud'Ouest dansa derniere &dition souhaite qu: Jacmel. comme autreois, ait, elle aussi ses jours de concert. Mais ii parait que les instruments de musique ne sont plus, ils auraient disparu on ne sait trop comment,


LE COMMANDANT DE L'APPOIO AU PALAIS
NATIONAL

Avant hier, le Commandant du Croiseur anglais, 'Appolo, M. de Merie, accompagn4 du Ministre r'sident de Sa Majest6 Britannique, M, Mackners, a rendu visit au President de la R4publique.

CONFERENCE

Cours-Confirence t l Institutioa Mine. Clainville Bloncourt le fundi 14 F6v.,. 5 hrs. 30. p. in. par l&. Srimet Dnis et Frarwois lDuvalier.
Sujet .Nos Forces. Spiritelles. ontribtioe A iLa PsychogdiMe te ST-rathnie naltienne.


vin forrifi an: - eaerse a n i dl Quintonine dwit lite do vifft: I AU QUARTIR GBNENRAL de table-. InstontonrmenltYt v :ob DE LA -G I'H. tiendrmz fe meillour fortfiant por tonifies nng etg r-tld bls : Ensulte,i1 West r ndu, dana W Is a ti 11o nmo1" 'uain-laou-jour-au. QarQutlmonine, d un prix trbs moique,r est onvete dns tots es phor* tier Gen4ral d G.d'aIti maces.t A Pori-av-Prince D r fut reu- par le Commna t .t de is V. .Malwn,,Phe SinWt*rnel. Gard, M. hils Andr6.
il Il~ le :.:-i~ ~p X:~t. . : : ,; iL. i-;,: .a; :; : .:i: ,., . !: :" :
.+.-: i::::: ::- .: . . " . - < - ': :." iE . I -'ll : J-ilt. *sltllt , t",llet e ~ e : o s :t ,! s P:-, ::: :::,:: ::,: o ,, .: :i: : : .
ma~~ o~n; j~~ I "~ :


-i r-~f - ,' -4~


LE POUET ALFRED VIBUXi


A BORD )E L'APPOtLO


ltier, le Chef de Protocole a retourn a A M, de Meric, Commandant du Croiseur &L'Appolo)>, sa visit au President de la Republique et au Ministre des Relations Exterieures.
II fut salu6 au moment de par. tir d'une salve de 15 coups de canon.





IDE TRE FIE


atwto es tshu s r d b
nw m t.wle gr. s .- * , 4o oq " t-�BL D a at . V RI man entra . a
U Do.tme etnnM-myte V"cg


AXA 5 nt dmt tan ven tts4$r "A* :Z7 sttan ONATvr ".ffit ,


*Jsh~ zia utetxa


~i ~~B~Bld)EW")IRI~NWD~WWA~~


t"SAVOYb"

CAFE-RESTAURANT


Deraandez a vos amis et
ils vous confirmneront que . nul part 't Port-au-Prince

Sn peut mieux manger et : apprecier les bonnes conasemmations qu'au a SAVOY >, situ6 au Champde-Mars.

. �. r . w
� � :


ECHOS DE NIPPES


Pourquoi ne pas cvntinuer A signaler les heureuses realisation s qui s'uoprent dans tout I'Arrondissement de Nippes et A ftliciter le Pr6fet Alc4gaire qui ne cesse de les poursuivre avec un bel entrain.
be march de 'Asile qui fuat hiet un veritable bourbier est devenu an endroit sain oi l'on peut librement se promener.
Au Petit Trou de Nippos, les mares d'eau stagnante (sources du Paludisme) vont etre combines.
A Barad&res, onr eive actuellement une range de pilotis en vue de proteger la Grand'Rue contre les fortes crues de la riviore,
A Miragoane, des equipes travaillent activement A la reparation des routes vicinales ae Dufour et de Duvererer d'oi nous viennent les meilieures vivres alinmentaires et ia plus grande partie des denre, d'exportation.
A Y'Arse A Vueau. !es naigres res.4.urceg de Ia Communt ne permettent pas de raiiiser ies travaux utiies; c:pendant i N ik .st ltenue sous 1'habile ad ministation de M. F',l ix Pa;liere. dan ,o ~ tat de propret et de sa!ubrit.
La Petite. viere de Nippes va kire dotte d'un HIte de Viill: dAj' Ies mat'riaux sont plicd-'ceuvro.



A ATTENTION D: CONSEIL
DESTOUCIES

Non uggebrons nu Conseii Detouches in nation de a ign. d'attaque .si lant : :
(2 LNnmpagne-Vrna. itasqt-ot k'r- R{iam by .
Ins ine cas a Iakei nIo ie l' A Bliamby prendra sa place e 'amoens celf dEi Hiamb.
D'aprs nous, e'est une dus m . t.res lignes d'atta jue que no;n puissions otfrir. Clette cuombr isaioi a 'avantag d'tlre t'es racide, eli: possede Ies shooter , de. s bo tours. des realisatenvs cLonnus. OI1ouda bien r.mar.u(er q le it Joueurs sont A bor place.
Nons faisons 0's suggest ion sans intent ion d'exclure personnel.
On pourra toiour s proposer ad nonuvelle.s lignes, d'autant que it tournoi comprend citq matches.

SPARTACIUS.


JOUEURS JAMAICAINS



ARTHUIR MC.KENSIE

Inter-gauche du eMedical Laborstorv et de l' quipe nationale.

par EFFAT

du Spotlight on Sports

traduit par A. H. D.


Un des meilleurs butteurs par. mi leA avants que la Jamaique a poss6de durant ces dix dernitres annkcs, Me-entsie jouait prkcedemment au St-Georges Old Boys et maintenant ophre our le Club du Medical Laboratory. 11 est, LA !a Jamaique le joueur le plus admire du public, Mc-Kensie peut-etre ne pratnque pils ce foot-ball attrayant d'i! y a quatre ou cinq arts quand i atteignit !e faite de sa gloire, mais ctla i' indique pas pourtanmt qul dit perdu ,I a for'me qi avanit ,t et deo hi l- rte-pute franciie" (,t-' vsl' o r. 1 ist"lt m.ISzi bien a-iu ! bnhtc i v.t qu i t duirant b.s
'v t- -T1 s le m me MAC be M t bm lto-vivant tant sur

dix ,n 5M-Kensie , boei6 C 04itic t !' , 11ubl sportif ' qir"i ih on -ini. 1.ti o attcune au tre apj.-ro. itan nep aurait mieux trau ire sa haute cot ribation aul uot -bar loal qu. :ie seiul fait de co"stOtor- (q.'il a toUjours AtA sAltann Ie 2anns etiir a nationahlant J)u C o Kii.g-son mtm qt por rpr.e-nter ie pays at trai . -- e k ptt i s le jour ont I (0O r aa e r

,,- 'n lif' mruatq rta ert' ,It la an . i n ourt' - o n ita11i .'11 u it i




-iasnm-tn oii o pr nt-r apuaritmi,

Ita n - orgos . Ctbno" (.iau.' l tnwt n110 mpor si bibampntu q .int. proms 500 tixitre matoh ie ntuin choii pour fire dut- tie eam innpe

lensie (donae dmeib1r de immo et rste encore e joear te plus popuetaine tn om ile, ite dagger pour be parr des gaulkeepers.
Deployant en toutes occasions 1, foot-ball Ie pius artistique qu'il

(voir suite en 6e page)


-,Ynwr~ u-~*r~i~~ ~A"~9~XRY"~"k~"~R~ ~4~n*P~YIIWl~r*B~'P~ r~~
- ------ -------















ludisme. Nous savous que ce pays 4tat plein de marais qui existent enore partiallew ent aujourd'hui et que i.Ancien Testament d~signe. la Scfi6vre comme. une des:plaies d'ELa Grbce ancienne eat sea&tependant nous av. . . r aO.:. t u ableau reconnaissable du paludisme. Dans son livre cL paludisme et 'histoire Grecquek W. H, S, JONES. defend IPopinion suivant laquelle il faut voir dans le paludieme. une des,,causes de la chute de Ia civilization antique deI la Grce. De nombreuses contr6es fertiles ont eti divastes .par le paludisme au cinquikme sikcle av. J. C, %Les Gupest d'Artitophant sont un t& moignage de I fagon don't 'Atti.uo en Btait infested et don't le Hippocrate connaissait It:e paidisme chronique qu'on a tant tle mal A combattre, auiourd'hui encore. tCeux qui boivent de 'eau des marais, dit Ie pBre de I mnidocine, sent maigres, ressenteni tun froid int6rieur et ont one grosse rate.> Quelques siezles pius tard, Polybe attribuait Ia d&population de Ia GCrce, en partie it l'migration, et en parties ii s grande morot talit6 caus&, par le paundismie.
II raut at.ssi, assiu.r nent, attrbuer la decadence de Rome t ]::i dfibvre des marais:> qui s6vit sur une population affa:blie par le iuxe et les excs. D'autres maladi atissi, tells que ta peste ou I0 -chL 1ra, dcimbrent probablement, les Romains. Tacite raconte que les troupes gauloises et germaniques 6taient malades lorsqu'cbes eanmpaient au voisinage de Ia colline du Vatican o I le sol, t1it recouvert d'eaux stagnantes 4t-bii Pair 6tait souillfpar les vapeurs malsaines. Maintenant encore il existe prbs de Rome un endroit ddnomm6 Les 6crivains de cette Lpoque, q i avaient l'habitude de repr&zsenter los hoses drarnatiquemennt, disent qu'un nuage noir s'tait r$pandu our ks allies d. Monte Mario (au nord-ouest dde Rome) 0t que-air etait polluG oar dates pestilences. Puls survinrenr 'des pinies violentes qui, vers la fin de l't#. transform~rent la region en marais. Enfin, durant des semaines, uwe chaleur 6touffante so fit sentir et les soldats moururent comme des mouches. Rome petrdit, du fai de cette maladie, 20.000 do ses habitants. Au XVIe. sitcle nt plan de c colonisafion cosaaise en Am riqae Centrale ehoua par suite de: paludisme on de fibvre jaune et ces deax maladies furent, deux sidcles plus tard, parmi les causes principales des difficult que DE LES-


SEPS r. entra dans lYexecution de son proiet de canal Panama. Mais depuis qu'on a trouvi en ia quinine un m6dicament sptocifique le paludisme a perdu une grande partie de son horreur. La quinine, qui est tin produit naturel,
constitute un mIdicament qui n a pas dgal au point- d e ue efficaeit6 et innocuilt,
La CsommirgOtd. :TPaludisim -do la Soci4t6 doe Nations tecommande pour le paludismIe traiiement rapidAe A.a quiine qui consiste prendrae, pendnt 5 7 :.ours urne do. so do. i r.1k Ig . 20 par jour, s&Th3 ,cure - compl~nenaires Pour !a prophylaxie elle recommande une dose quodtidenne de 0 g:. 40 pendan toute la salann du palauisme.Le enew-voa est a
EnRYVNER ao


* Aui


ire teir-nue ont,
*;ion dues


- ! .

* Vitel Quelques Goutles 4. vstks V.&-hlt-* des ceque noimae






Se L se Rdpand
$n actn siomeuss sdMem fi nques to r*p;ard rapidemae dons 1 nsr t f t'arrigoe rge-o' te traris&qu- r dos
rhurmes d4bitern,
Vour ent iz Ie ic rotemntl qut prouit le: Va-tro-no ; nesure quit se *t pand da.xyJti z~ne dangereuse du ~: . et de l'arrirc-gorge. Son action cd&itcamenteusie a eLt conrwu sp ciaLe"ent pour stimuler It dfenses pr-, wS par ta- Nature d.ans cette region nmpIoy a temps., le Va-tro-not aide : viter que bien des rhunxs dsagr4tbks x dveoppent .,. . et A witu "brrasser des rhurnes de cerveau
lam urs pha d �lbut.





VcSs tmverr: cr s vr requfs 4d Vart-nt bnttreanlc hitoire dui Syst me Vick, Put MleuI Mau trseri it Rhursners che no Au cours d'entie prartuts str 17.351 prrsTunnms t Syrt e a r6WY r vuil 0 rrsfd e ets





S1 (.1 diecStementhpior Port-au-.

h dtzn de Sptofl-m ick ?aur Ringstn Ja. , c. .Colombia.CaagesIC. n



TLe vaeu JAMAICA IT . . Voy. 9 parti de New-York >. 10 Fivrier de19, dtirzectement po our Plo rit-au-n tterince, tt attend e 14 F6vrier 193, :n route Ia nrnihe jour res I 'aprs-ridiw pourk, via CangstOJf Ja. Puerto Colombia. Cartage no eti Cristobal C. r nantg fret, pa atger;. t mate.
L vapeur AOLT N, B. VoAy. 89 de retour t prrts ClombiYoen, de 17 Critaie C. 93.e Kdingteent pou est 21ttndu vrier 9 vri: u 1938, en routo le mmi 4ou r .t 4 h'aures-mde aprsK-midi pour Ne-rk a, ,virt CapIraiten. prenaiit fr. pas agers et

e vapeur- COLOMBIA S. B.,
V'oy. 91 partira de New-York le 17 FRr ier 1938. d irectemrent pour Ert-au-Prtneu, ou est attendu le * 21 FIXvrier 1938. en route i ni& me Jour ii 4 oert de l'aprZi-midi po0Ur Kingcisit J., Puerto Colombait, CartaugeSa et 'hnat tobaI C. Z. pretat frvt, p:tssagers et male
La vapour 1iTIN1QTE S. B. Voy. 173 venatr de New-York via, In port-s ui N d est attendu Ie I 13 FWrier 1938 e route pour lo portsdu clSuad, prenaht frt t et


.all,. 12 FevY 1988, directement pour I Port-au-Prinee ota it est attend le 14 Fivrier 193$. en route le mtme jour i 4 heures de .'apr~s-midi. pour Kingston Ja,, Havana 'Cuba, SMiami Fa., pronantj passages.:
�� � 2 - -� ? y��:. - � 5- >�


Port-au-Prince, le Fgvri 1938.

WM. E. BLEO,







Faites :vos-achats hez: :

0 GILG.1 ,


Un pIn iconqu eu at s nd a ba.tn prize e veut twu dire Make us. pheu GOODYEAR q.ui s vend a
vats prix est pouar rvus u.at :iavelik. source ~ ecounomie. el n placremeii a vata geux . .

Pius grt:n, is epai, pils 'oiiud pi;Li betslu, Ie nuutt i Goti). i.At di -a lc.c reahite a U2 2t amEes de re(caerche iaiLe par les l.ge nieurs GOODYEAt nour trouvea: un pneda porthe de toutes les bourses, eL offrant routes sorte do ta r ian tie.


Eawa

o,. -


4 44. i


4-i~ Utzif


44,444;


B3-Vx . t


Seuls Distributeurs pour Hati:


IALLEBRANCHC. tiENTIL, BOAT & aC


Prtau-Prince, Balti


� � ::�=>=.




.-, ~R ,:,::::.:
'044


� .:::::: :
;.::: :
," . ;,#. , : �:. .:::.





� :44: 4 .:
� .::::.


42-.4.k.44:: :ii

� " .'-H -!-.!:






5 -.4,::. : :


Ce coishe reprs4nt, le . ildin ie -a : ilh'irmacie Castera. El l es- La pus vaste,'a mieux 4ui a pike hygiinique aI la plus modierne d'llaiti et compri-end vingt sections IfEZ DE CHAUSISE. I.- Hall d'exposition et de vente, 2.- Sale du Service do Nuit, 3.- Burau doe lAdministration, .'i La*boratire d'excution, 5.- Com'ptabilit. 6.- Arri4re-Pharmaeie.
PREMIER ETAGE 7--- CGrande sale Ud r ception, 8.-Grande sale de Consultation, 9.-- S .
d'Electrothdrapie, 10.- Salle des Voles Urinaires. 11.- Salle du Dispensaire, 12.- D pGb des ' 4 litis, i-1.-- D6p t .des Drogues.
DEUXIEME ETAGE 1.4 Pergoia d attente du Laboratoire, 15,- Bibliothque scientifique, 6 .Grande Salle du Laboratoire. ,7.-- Salle tdes .Manupulations de precision. 18.- Salle ,de repo aprs bage, pi ntion lombaire. etc. 19.- 2 us et , frigorifique, 20.- Laboratoire idustriel
-a-- --. .


Meaames, ws4
. �; .::,:!} =:: !. !
i~~yip~a~.=.x.>~


, Avat d'at aer sillEs _, pour v s cha.sures. une visilte s'impos. 5 :. CORPONNER MONT-CARMEL, o vous trouveres des arti
4o suivants tels que sace. d'6coller,. cb.mis, pjarfmlie ,i tr kt o. biter Ia fameuse pommade Na-Nit o act de la Poste Grand'Ruea



Propel4al.


(Le rende ~ out-Portari out PortaPr
Les Goum ts y :tvurent 1 iia phus dla leate
et leslmategra 4 y dustent lours boissons avrite

S. .:. W

4 v COCK TAI AM


- ---PC sB~a~ lk~


,, ~ ra~ _ ~--arif- ww-


j

::::::: r-:::


::-::::,~j::
j















epes ma. ab, adet Corresponda


REPERCUSSION EN ALLEMAGNE DE LA EMISSION DU
CABINET ROUMAIN
BERLIN.- La nouvelle du changement de cabinet en Roumanie a caus6 une pdnible impression en Allemagne. Les chefs du dpartement de la Willhemstrasse ont 6t6 convoqu& d'urgence pour examniner cette nouvelle tournure dans a politique romaine. Us ont t6t contraints d'avouer leurs m6comptcl de cette admission soudaine, d'autant plus qu'aucun renseigneraentt W. a t q u du ministre allemand Ai Bucarest concernant ce changement, Personne des grands officials
-Au Foreign Office ne desire prendre charge cette situation. Le fait que ni les journaux du muntin ni ceux du midi n'ont comment la situation romaine indiqtue que ie4 officials allemands ne sont pa encore rVcnus de lear sur ri, . LeS journalistes allemand avmir:nt ,salu avc enthousiasme l'avinemeat de Goga et pr sgeaint qu'on allait connaitre une recrudescence de la champagne anti-semite, anti-communiste au bndfice du front totalitaire, lhs comp:aien beaucoup sur Goga quli 6tait on ieader roumain du pro-germais:-m. 11 a et rapport par ai!leurs que le clb&re diplomate allemand Von Papen, ministre en Atriche auaitt r6ussi par convaincrt Hitler au course de plusieurs o, ngue- conferences qu'il ne tirerait aucun avan- . tage pour i Reich en changeant i


les ministres alinamands n ce moment particulier. Von Papen u-. rait attire 'attention de Hitler sur Ia vague d'arretation de nazis autrichiens conduite par le gouvernemennt de Schueuhnigg. I lui aurait fait comprerdre que I'envoi c'un ardent partisan nazi en Autricile -urrait augmenter le sentimT.h anti-nazi, Un pareil envoys
toutvrat des dif.icu't6s pour am6liorer ies relating austro-allemandi s. Papen retournera provisoire-ment pour. reprendre le nbogciatne

MORT ItDUN CELEBRE AVIATEUR JAPONAJS
SIIANGA-- Le. japonais oant i-t~A>, que le lieutenant Ryohei Usio ioda ctibre aviateur de !a mnaj n aFnaise aorait 6t6 tue A Nainchang e 7 janvier. Son avion ;te abatt ; 11 avait lui-mme des:ndu 5 appareils soridtiques dans Iac Hanyang.
Ica japonais rapportent que elaura colonnes op6rant a Hwaiyuan Pi'ngpu et Linhaikwan ont enfonc les lines chinoises et franchi lI
-ivibre ous un terribe feu de caions. On annonce tun manque d'activit6 dans la region de Lungha. La colonne japonaise de Ia direcion de Linghwaikwan prepare l'aance contre Wuhu 5a7 kilometrees au nor-ouest et au nord ia traver. L" Shnien. Tandits que les japonais
1 -s chinois ,ont engage dans de radiques rencontres au sud.< 'a 1


A BASE td C)INK TOL U *t EUCA L YPTOL
GOUT ACKAAL - & OIVNSUAVATION FARFAIT
TOUX, RHUMES, BEDNCHITES, ENROUEMENTS ,
INFLUENZA, AFFECTIONS DoF POUMONS
PORT.A -0u NC K. HAiT , 81 i PO0v
ELA A 1 1 11 .


onest de Pengpu oot ces derniersI tentent d'arreter les japonais, des dotachements japona's mdnacent la ligne Anhwei-Hwai. Les chinois out annonckd 'occupation temporaire de Wuhu, mais, disent-ils, les renforts japonais les ont obliges i retraiter dans les faubourgs.

INCIDENT DE FRONTIERES
MOSCOU.- Le ministry sovi4tique a Tallin a recu lordre de protester contre la violation du teriitoire sovidtique par 3 garden frontieres esthoniens qui ont ete tues au cours d'un uel au fusi arec- ies gardes sovietiques lea fivrier dernier.


SUR LES FRONTS ESPAGNOILS
HENDAYE.- L- communique ioyaliste de e emati: annjnonce quc les tentatives d'offe:si;ts rebeledans l- scteurs d Vill\a Alaoaja et de Guadaiar-.a eint eC reLes dptches reci,2 : silent t-.m .es insurgAs Contrlt' i e ane na riviere Aifambrx iK w-t puus-en ve-ars e village Escori.hha U& 4 kiiometrs A 'est de ia r:ivire.

DES ESPAGNOLS ATRRETES EN FRANCE
BAYONNE.- Le ator:ite
franalises ont empri-onn ie tmarquis Antonio de Orrag, a' 3 au-


tres partisans rebelles la suite ,

d'une enquate qui a rv416 qu'is complotaient pour assassiner les re ;rsentants du gouverement rdpulicain espagnol.


LA BATAILLE DE TERUEL
BENICASIM.- Les membres
less de ]a Trigadc internationaie qui sont en cure sur les c6tes en-oleilles de la Mditenane ont svoue que les batailles de janvier clans le -cteur de Teruel furent .s plus grandes de La guerre d'Es-' pagne. Ils parlent de ces journes secoumes par de continuels tonneres d'artillerie au tir priScis des mu-4 gissements de nombroux avions qui iancaient continue!!enmnt des va.ges de bombes sur les tranch6s. La ejste des morts n's pas Ctk paiie". maiss les bless nard ambricainr, britanniques et canadiens timent qur es e-srtes ne sont pas
-evees, T

,'ANGIETERRE NE PATIC!. . .


'EURA PAS AUX JEUTX OLYMPIQUtES DE TOKIO
(C iELMSFORD.-- ,e comiti gi, de 'A ssociation athletic des :n:ateur anglais a vothit a 'unai nmite un e riso!lution contre la pro-nj:ice de sportifs anglais aux Jeux t)ympiques de Tokio en 1940. Cet. t decision a te revelee par H. F.
-ash qui est meibre du ccmit-.


I


ter une resolution v6te i Pj: mite. Les jeux oly piquets de A Tokio ne recevront pas iA des comptiteurs britanniquew a ajout6 qu'il eroit que les Eti Unis et les autres pays suivY 'PAngleterre dans cette dma contre les jeux de Tokio. *Ce: pas une question de politique, ot me des gens pensent, mais :ine question de fair play et e manith. 11 arrivera que Ia Oh apprciera les sentiments de& mants di sport contre ces respo sables>,.:


UNE REQUETE DU PDT., ROOSEVELT AU CONGRwg
WASHINGTON.- Le prsdi.
Roosevelt a demand au Cong ~ une appropriation inundjiat .' 250 millions de dollars pour cojM. battre le ch6mage durant es 4 der. niers mois. Les leaders lgislatjifs predisent que le congyrs approui veru a arequfte du president.

LA NATIONA STATION DM::
COMPANIES ETRANGE�RES: AU BRESIL
RIO DE JANEIRO.- Le Mini .
tre du travail Waldcmar FaleSo a en main le decret constitutionnel qui parle de la nationalization des compagnies d'assurances trang.: res. Le decret intresse les CQes qui s.eront formnes t I'avenir et n'affectent pas les cies dja fta-: bli~s Actueliement 53 fies ktrat greos ontl dts succursales dansale pays parmi e!ies on compte 18 ci : nfrd'( amuericaines.

,E IHAIGE D'AFFAIRES .
A)MERICAIN A MOSCOU
M()SC U.- Le charge d'affair s: mirit iHr. oy enderson a eu un: entrevue avec Ruth Rubens, citeyenne amerieaine dctenue dans la prison de la Guepeou sonu- a suspicion r'espionnage par les officials soi6tiques. Ces derniers ne lui out pas encore rivk4 tous les details de sa detention,

LE SENATEUR JOHNSON EST
CONTRE TOUTE ALLIANCE
ENTRE SON PAYS ET
L'ANGLETERRE
WASHIINGTON.- Le senateur
republican Johnson de Ia CaliforZie au cous de-s d6bats sur !a politique etirangere a exprinm la crainte d'une alliance possible entre les .Etats-Unis et I'Angleterre.



A SAINTE ROSE DE LIMA

La Sueritaire de I Associatiol des Anciennes Elives rappelle sux uocietaires de la Province et de is Capital, que les exercices de leUr tetraite annuelle commencert t Dimanche 13 f6vrier, A 5 heures, Lundi, Mardi, Merredi, a. Saint. )Iesse, suivie du sermon, sera dit: k 8 heures et lea-instructions.de 1Pa i r-r-midi auront lieu & 5 heures.~('est le R. P. Gord, Sup. du Petit Seminair Gllge gqui ser Ia f4 dicateur de la Retraite.
Le 9 Fvrier 1938.:

Mee. Eugmen DEQAThH1*

ONON .i


SC$Lh&CNTN


EJockey Club d'Hait
DTIANCHE 27 VFEVZER ET D"iMANCHE 6 MARS 19938 COURSES DR CREVAUX
- -
. - :, a . . . w r c==:.-: :::'::.: :/:,: . a,. . .� �. r q r - .- :.:.4:.:. :: : :::::::::. : . . .


.- . i . .
1(910 k#7, relief & IW$#
neat.


BBrs~l*l~




















Dimfttanche: &S

Joan Crawford eat la WASSAGERE l)oraque Pon est so, crnpagnon de voyage on doit souhaiter que le voyage soit 6ternel. Ele est I'idtal de 1 femme modernr ne, Ia plus charmante des reing de l'cran. Elle a pour partenaire Clark Gable le prince charmatIe l'eran. Ll omme qui sait plaire aux femmes.
Entr6e 1.10.

A 8 h. 30.Un chef-d'ceuvre de sensibilities LE CHANT DU BERCEAU piice du repertoire de la comidie
franai e
Le Chant du Bearceau, est une muvre parfaite, cest tn hymne admirable f'amour maternl, et nulle artist. que Dorothea Wieck n'tait qualified pour en exprimer avec intensity tous les sentiments. LE CHANT DU BERCEAU, une ,uvre toute de dblicatesse, d'&motion, simple et prenante, et don't action se dbroule & tin rythme ais datns une atmosphdire pure et limpide.
Les Artistes:
Seur Joana - Dobrothea Wieck Teresa - Evelyne Verable Le Docteur - Sir Guy Standing Antonia - Kent Taylor. Entr6e 2.20
RBserv&e 2.50. Taxe en plus










ys
4rre,





a Rn e -e ttON


O a gJEAN-MAX
Ilg~i~ff~ k~~f(VL~
Jea GAI&Act
* ~ S


LUindt 8 hre;. 15:
1e filmt des. fims
LA CHANSON PDE LADIEU avec Jeanine Crispin. Jean Servais.
Marcel Valle, Daniel Lecourtois et Lucienne Lemarlchand.
La beauty de ce film faith qa' chaque representation un pubi nombreux se presse pour appraudir le jeu magistral de Jean Servais dans le rlde dePimmortel musicienr
.Entre .10.


En premiere partie,
1,e Sketch Local si amusant
FIFINE ET TOLTOUU a .c Day, Pom6ro, Dussek et (t miselle e tie Pradines.
Ne manquez pas cette belle


Ma-


Mereredi & 8 h. i5. 1t, chef-d'reuvre de Marcel gnol


ANGEL
joue par Fernandel, Orane DemaZis.
Une trancwhe de vie Apre, une hist.ire vrcue.
Un film d-e clart6, de simplicit6, el t'6motion qu'il inspire s'alliant A des scenes eh.rmnantes eit le plus stir garant de son suc2ts. Une intepr6ptation en tout point parfaite.
Entrie 1.10


Vendredi i S heres 15 Joan Czrawford et Giark Guble dans
LA PASSA.GER E
mise en schne de COarence Brown,
.tLa vie d'une femme dont le ewur eat enchain&. tile doit 6pouser tan home pour qni elle n's qude la tendresse, mais au fond de son ceur elle ca.,che a autre anour .
Entrde 1,10.


kSAMEDI 12 lrFEVRR 1938
Es Esoir6e ei8 heur-s 15
- Plue Grand Film Yaventures ue le Cinnma Paiant Air Produit A ce Jour.
LS TROIS LANCIEIt4
-DU: ENGALE Unt S perproduction Paramouant .L fplendeur des -dkors natvrt, L,. movement de ces avencuaes, la. oblesse. des personnages u;rachelt lea eris et le applaudisS.emen:s Sl n n . p bli. 5enW ispntan du- ithlic Ua Film d'une haute tenue mo-. ra)le qu'anie Cpralt des Trois

ousetaire00S1 Ode, 1. 10




DIMAN CHE 13 PEVRIER 198 :






Vo .s trouverez. dans DESIR uin. Matihtne eibrm Pent rents
)4ts40e oeMarlne au jou sobre, tlouvnt 4t- sinefre, ne Marine pis ViVWite, plus hurdaine,- plus ficeuse femme que jamal.
t,,,: 0AlO.f. .'


TUESDAY FEBUARY 15th 1938
AT 8:15 P.ALM
Gary Cooper, Ann Harding
in
PETER EBBETSON a Paramount P;ctures
with John ialiily, Dickie Moore.
.one of the best picture ever produced, it is packed with action and provides tense dramatic entortainrent for all classes; .
.iss Harding and Mr.Coope make a superlative team of stars.,
.:.a vivid living drama -sure of universal acceptance :and cer tain to be remembered forever. . Gateral Admission $ 50
Reserved Seats and Loges 0.60)


mais oubliar tous ceux qui l'auront V L.
Entire G'&enraie G. 5 t0 Places gO serves ct Loges 3.0)



.u , .


4EUDI 17 FETIER 198 En soiree . ::5 P.M.
Un Programate Rnttrement
Nouveau
Aetualit4 Paranount Des -n Anim6 Lever de Rideau. et
FOLIES OLYMPIQUES
Un Film Pa'ammount


SAMEDI 19 FEVRlER 1938 En Soir6e A 8:15 P. M .
Le Plus Grand Fil id'Espioinna ge REatlis A ce Jour
DE1U. IEME IUEAU
av-c Juan :\Murat, Vera Korene, Pierre Magnier, Georges Pricur et Jeaninine Crispin.
.Ie 6eblbre rom .m de Ch. Rbert Dmla, n e pouvait tronver on1 neilleur.reahlisateeur que Pierre Billon qui a so riCrer, auvoc tln doigt6 et un tact ,:ns pareil, I'atmosphre si troublant de ce Dcuxime fBureau a qui incombait la rusMite de tous les plan. si jalousement totnus secrets.
Entr6e G6ndrale Gde. 1-10


:: ec Jack Oakie, W. C. Fields, AnMARDI 15 FEVRIER A 8:15 P.WL dy Clyde, Lydia Roberti, Georges
Gary Cooper, Ann Hirding dan. arhier, Dickie Moore.
PETER IBBETSON .une .tourdisante .omdde
.En� .sion AnIlaise / burlesque ,leine. de verve c't d'enave train, do situatiohs comiques plus
SOUS-TITRES FRAN TS I ahurissates leunes: quo lee gAi
.le Plus cruel drame. d. nour tre.
(qu'o n ait jamais congu. Lt4oranlr .wour dreswannmss an as# trait6 avea u1ne rare poissance d'4stntaux e ve
motion qul read plns human et.~ t6es de ce film unique en trouvailplus touchant encore chef-d'u. le indtes. We 4 Gary Cooper et AnnHa .Deux heures de foll et Ifran-w
ling sypeent. - cegaitk.
9k n Ed qu. e 9POW9$AtJ- . 494Atk 4d .10


DINMANCHE 20 FEVRIER 1938
En matin6e a 3:30 P. M.
Yvonm( Printemps et Piernr Fresinay dans
LA DAME AUX CAMELIAS
d'apres I wuvre cdlbbre d'A. Duma
. J plus beau, mais aussi le plu crtel roman d'amour que le Cink nia nott: ait donn.
* . unre rmuvre dunc remarquabl tenue artisique, t.-n imp6rissabl ehef-d'wavre.
Entr{'e gi6nrale: Enfant Gdes. 0.60
Adultes, 110.


61I


. . . . e ~4~bll


i
r
r


i

i


Pa-


dM016
























Ma


me lleures vari ets de .cannes


d'un vaste teritoire


reunissant les meleurs terrors.



C'est ce qui fait son ar6me




G OUTEZ ET COMPARED


ALI !N rrt r+t -


It's th g s - s ;i h:lit . A faunliar red ,rer c.i wi:h eij f ro mJwtyborttresaofnOoca ~.hcPgingt f yVU t . i du refr es around the cOrner rom alnyxY m


.UkASSERIE DE LA COURONNE, S. A


- ort-au-Prince Haiti


:v1*At~noAuL~- ~\T~;~w_ kfl:g,.j44 rtwa ~ f( -TpAL. I


F



____ ._ t/c.e/A .
6caL :
vj ii~~ -


Qui errmet aux tq mmOes et femmes affaiblis,. nerveux. de restaurer force et ineruie�


Vo Ye u n moyen naturel qui aidle der miliwrs
4 gen:t reonuvrer de ::nvlielle, forces d negio aboadant, et d'avArl u* rM ;: goil i'

" Ls LE autorit. mbdieales. son- dtatcord. t"
c l point: que i# btun&OupP d'hrnus et de fea.
n: s s:ent srments et. ajojet. 1 nrvaitt,. :iie:at parce ueleur niaurritauv qauotidientw
manqu e do Y, et aut s il'e n m portents
Maintenn; g~ceiite iinrnatrrshk aliment
viAntifiqueb vus povs ohtesont rice pro

Mlen miiers: do Vns r pexaut dens amrnwe,



attaqus de ttblesse et do nWrvoit waftisonvt oW afonn4 par S I nu :vai-se ali :mentatiion


ItJhe.# # A $nts & ifavxk


ast rieh en Pioteine qui do tiant une chdir :erm, et des mrnustcs; Vitamn, ), Chaux et Phesphore qui asturent au corps une cnacpente solid t des dest sai-ie Cocomalt z t facilement diasge'stib et e. ausin viteenat a:ssimile& das r orgmanimeo. Quand vous tes exc&d.e de ftigue, quaw un rien VouS i:nerve, vou, devez essayer Cocjm.4alt-- Auiouw: le -jour, fontrt& I c etonugue :vo, a aidEd : iiecouvrer la sant. ,Yaturalleiient i est impo-ib dt dire que (on cotwi2;L- ~ ndi~A & tout .I monde. Alai% it
: id:tat- ige ::: t:4 lup4rer lur force quo
�.pwt f . :� pour von4 u"'
Copro8duit dEit &re toulounr mingi6 ave u :: lait, soi chi: e ad U froid- el' t expi td ca: Sdes bettes 4d 1/2 livre et d'uta lvre frmadn A V*bri des intempries, On pwt an siVWtsi-r p Ii s d: prot n de I iter!anes &
ivre nt.a.t. ordnire dlivre vaux h6pitax. nmnnslt at en vente ches tans in spiers


LASc IKE
2'a 6 COfMlRlIitS PAR JOUR
LABORATOIRES 0.ROLLAND.LYO~ Fnce . . : , i o :: :ii: I : : : :.


e ut iniifjkf,


Si


I~j






I

i

I












soifxt :v6de voir joner, r6alisant les shoti lsepIne spetaaires, Mc-enl:e fut t n ies premiers chois pour, appartenir l 'tquipe JamSleaIe qul participa aux Jeux OlympItuwa de la Havane en 19. E1 y r&Oltsa leg. plus beaux dinmants de sa couronne, pulisque.
ADMIRE EN HAITI : A peine revenu des : eux Olympiques ii est A nouveau stleetionn6 pour caller jouer en Haiti, Les, quelques personnes qui eurent le rae bonheur d'assister A ces matches sont unanimes 4 reconnaltre que seul Mce Kensie joua louablement durant
tout )e tournoi.
A l'oeasion de la visit des Trinidadiens, Me-Kensie fait, partie de l'equipe natfohale et pour la premibre lois,A I'd tonnement de tou, joua comme leader d'attaque (avant-centre). A ce nouveau post: il se comportsa avee un tel brio que durant ces matches que nous ga.knitmes, s'il y eut deux jouteors . briller it la ligne d'avantsI: fu' d'eux est certainemenr t Me-Kernsic.
Dernibrement quand .: aottendions la visit des C(orinthiia C(Asuals>>, t comme i t .anl intentions de la F~dP r.t o ti m Cin poser une (quipe de Fir:t ('ls.-. nombreux furer fre.ux qu i adfirment que Mc-Kensie e po"urrai; entrer en ligne de compete ax-c toute cette pldiade de jeunes ae,- i le remplacer. Mais it leur - 't.n.t ment, durant les entrainements MAC se r6vla sous un jour si heureux que son nom fut le premier inscrit sur la listed. En effet durant plus de dix an: Me-Kensie a su se faire une carrie re si brillante qu'aucun autre ne lui est comparable, et comme if nt*est ilg6 que de 28 ans, et oonsidbrant son grand amour du jean. if n'est pas exagdr& d'affir-mer qu'i saura main tenir sa renommde perdant plusieur saisons A venlir.


REX


Dimanche A 5 h. 30.-- La Passa gre avec Joan Crawford et Clark Gable ent un film qui plait i tons., parce quc Joan Crawford personnifde o ,ut la jtunesse moderne .:vee ses ulans sincir s ct que Clark Gable ne compte pItus le numbre de ses admiratrices, ii est le price charmant de '&ran. La Passagire est en outre un film tr &s (.i-gant.
Entr6 1L10.


A 8 h. 30,-- Un chef d'ruvre sentimental LE CHANT DU BERCEAU avec Dorothea Wieck, Evelyne Venable, Sir Guy Standing, et Kent Taylor.
Le chant du berceau est Lanl hymne admrable i l'amour maternel, et nuile artiste meux que Dorothea Wieeck, n'tait qualifi6e pour en exprimer avec intensitO tous leza sentiments.
LE CHANT DU BERCEAU, une atmosphere de blancheur et de limpidit6 des images fraiches, an des films les pljsBmouvants que nous ayons vu depuis 1tortenmps, le tripmPhe de Doroth Wieck.
LE CHANT DU IRCEAU, est du repertoire de la\cm6die fran. gaise.
Entr6e 2.00
R4serv6e 2.50, tae en plus.
Lundi A 8 h. 15.-- n premiere partie POMERO, Day, Mlle. de. Pradines et DtusseRk da a :comxrti d6opilnteFIPI : E'I TOUTOU.


CONVOCATION


Les membres de 'Etolle Haitiennte sent eonvoqus -J~ .n. stance ex. traordihire lednanche 13 f6vrler 19 88 10 he:es pri6d es a uo::al ordinatre a D)r. Jeaty, BoiswVe


Direction do ette Association qui group des jeunes devouds pr& sentera les grande lignes de son




AUJOURD-'IUR , t2 FEVRIER !

C'est demain t que partira le Croi. sear Apollo. La Havane est le pre., �mier port qu'il touchera.



DECES

Est dc6d6be hier soir A 7 hres Mine. Ltonidas Louis Charles,
n6e Victoire Guerrier.
Ses funMrailles auront lieu ce! apres-midi a 4 heures, Le convoi partira ce la maisor mortuaire, sise au Poste Marchanid )our se rendre ia la Cath&dralcd. f a
Nos sincere - condolt-ances aux parents et allies de la regrett6e et S,>articulerement .a son &poux, M ionmidas Louis Charkfs.

N Nus avo s appris avec pei1ne ia

Me. Joseph Cameau
S: rvLeuuc i Petit (I;oiv Ic mardi S F'vrier i 11 heure du soir. NoLs prsfentons nos sirncires C ondoleAinces aux parents du d, funt,



NOUVELLES DE LEOGANE

Deux artistes strangers ou &te de passage A la belle Cite d'Acaona. Its y ont donnd des rdcrdations a la population danss i soirees da dimanche et lundi. A cette occa.ion, le d6put:tcr s Moscoso eut un trs beau geste.'I paya de ssa bourse plusieurtxites d'entr& i aux enfants q si s'attroupaient devant i'H6tel de Ville. Compliments.

Le dimanche 30 janvir 6couQl, il S. t accident caue par oun J.s wL agons dc Ia t l.:,co. Un travai i:r a 6 tO blessi Le Juge de Paix de Logaine, Me. Voltaire Treycine: requis par la CompagniS
-res-sa proc&s-verbal et ordonna 'e rnpart do !cIdnt i hHispiU.O Gneral ianiti n.

, t'.di .2 inVir der ier c.it u4c, dQo e: tte Vmie : notaire Al:t.e H ,'rth. 16, vcunformitt d. u I k, 1,tdcO h l, Jtgec d Paix, Sfr'?'Ci ' w .m tne - .A s! grvffir s- presnt~ta .- ;t tude du decuue. appoa ls sedbc- sur eryportoir,


Le 29 Janvlier (dernier a t6 cibbre on ri.:nse Sainte Rose de Lima le mariage de Mile. Georgetto Falaiseau avec M. Eri'us Dessources, professtru" , l l'Ecole d(t Frbres de 'lns truct ion religieuse.

Gr-ce an dtvvoutenent du Reve rend P1ire Luc:s une mission sera prec-hebe A Logitne Ie 12 F6tvrier. Ce sera tout profit pour la population,


Correspondant.


COMIPAGN IE GENERALE
TRANSATLANTIQUE

Le S. S. cSaint Domingue, venant :.des Ports du Sud, est attendAw au-Prince le Mercredi 17
F4nrierA 1. Hre, P.M.
11 repartiram le m e jour dans la nuit pour les Ports du Nord, pre. nant fret et passages. .pour pEu. rope, en transbordement A PointA.Pitre.
Port-au-Prince, -e 1t2 v ,: 198.
. w.
3I11:VITALAgent.

.Ap.rs spectle, e re .
-voas eat . :
BERLINER OF :


( ches me.-Loui
(en face ide 11
Revuos, Journaus,


LENS PAR.TICULJERES

Ar tIves en retard; egna s .J'Espagnol, conditions avantae

S'adresser A M. Weaner Thrasybule, Avenue Bouzon N . 15.




LES DEI CHAINS'

cDis,- mon , -eux, je ne
sufis pas venu hir!l
Je suis Dardamable, voyons! Te souvitns-tu dv jeune liquoriste Edouard '. Benjamin? J'ai td chez lui hier soir.
Quelle belle soir6t, mon Dieu, j'ai passe et quell charmant gar,on ce type-lA! 11 vous ert de l'a. nisette superfine: est de la suavit6 en matiire.
I1 faut I'encourager, car ;'CU Ai vu de paremile dans desi grand. cafts de Paris.
Tu es press-I; alurs n'en parlors plus. M-ais, en some ii a touted sortes de liqueurs. I.I 4 ranisette, le peppermint., a prunelle vanilla , te nectar, etc. Vois-Ie le plus tbt possibe si tu veux pr'uwer d. la belle presentation, de la bonne qualit&, enfin toute une grarme de bon goft., 11 s'y connait bien et se d&voue pour ses aimables clients pour la fin d'ann6e. Enfin, four d'autres renseignemt. n;. vois Simon Vieux, I'Cpicerie du Centre, V ne. G. Roumain et tant d'autres. Cel vaut bnie la peine. Au revoir, Vieuxt?,

------- -ATTENTION I ATTENTION

La Mrtaafactu re4itinas de garetis otffre & An nombreusea- S tite, tan: de la Province qua d la Capita, aux amateurs doboee cigarettes et de bun tabat ti prime de vingt cinq dollars.
Elle; e constitute par des baulo tins nunurotes p laes dan lesa pa chettes. ,e cigrattos cRoyal et Rexi et pn'cartt ia signature autogrs phe des Directoura.
conos e, chane Meaieurs les tumeurs ie Rex et RoyallI


AVIS MEDICAL.


Ciiniqe du Doct- : ALMON I ILARLIER. rue des ctasernes a cutO de Ila 1gatiCn doininicaine.
Consultations: 9 A .nidi, 3 k 6 helre p. .



80 DOLLARS SEULEMENT

Occasion unique raio-phono i1 tubes, changements automatiques dte disques. A V'tat neu.t Unep :entaine e disques. S'adresser au bureau du Journal.
- - - r'--- ow-


A VENDRE


Pour cause de part: mobililr ,1, salon,de salle . manger, do chambre, divers objets; ustensiles ile mrnnage; le tout l 6tat de neuf. t&?6phoner No. 5175.

- .-s. - - :,

LLE NOfVELLJSTfl*

hiW PotMa Ptka NoS.W Sg QUOTDIE1N ONDS IiN U Wi! CEAUVUT . CRIZAQUW WE#0 OfAIVt "


ldeau - Prop ons i hilosphie . . .:.
.gees - Lea Grands ti id es. . . Pwelshauaver - Les Ifhcanismes subeoacientt .,. j Dugas - Lee timides dans la litt6ratur et ra:rt,,, Geley - Ltre subconaent. . .
Gran - Les origiles dIe la PC - ,-.,.,.,-,.'. 44. Hiuert - I sonsn du r el . . Frtgny - Guide de l'6tudiant en psychologie .i tuillou - Essai de philosophie g&.6rale t16metaire B Ltonarit - La morale des affairs . . . O"sip-Louri - L'arriisme . . . . . O(A. Richet Essai de psychologie g@rArale. Bergson - Matibre et Mmoire-. . . Fnill&e. Esquisse paychologique dr; peoples europens Brunsehieg - De ia connaissanc -le soi .i Le Dantec - De l'homme Ai la sciere- . . .-.
La Science t la vie . . .
La lutte universelle - . . . .
Son - Psychologie des tem p nouveaux .
I'tvolution des forces. . .--.Les opinions ct les croya .s .-. . -. . Pisnear6 17 - La valeur de la science . . C:ignebert - Le Christianisme anI;que . .
Le probl&rme de Jesus . . ,
Diewey - Comment nous penso: . lounhir - La vie . . . Bioutar-ic - La vie atmes. . . . . !.akhovsk -- -La Terre et nous-;. . .
la Science u onhr.;.,
La Nature et ses mervei .e. .-


LIBRAIRIE NOUVELLE
(Maison ,ie confiance)
La Librairie Ia snieux assortie
Port-au-Princee - Tlephone 2077.


A. DE MATTEIS & Co.


Place de la Pail


Rue Courbe et Rue du Magasin de l'Eta.


ACHAT D'ECAILI.ES DE CAR2ET, VIEIL OR, DIAMAN'IS LES ET PIERRES PRBECIEUSES, VIEILLES PIECES 1aRGM OR, MONNAIE DE ROUTES NATIONALITES, A DE4 PRE SOLUMENT AVANTAGEUX. GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VERRtS
Lunettes et Verres tde tous numiros
Montures en a~ikel noxydable A
Vesrrs ovaes au prix d $ 1.00 la paire.
La liquidation durera Fusqu'au 15 Novembre ind


A. DE MAXTTES


. W 4 . . . .


NO US A DES,


VENONS DE RECEVOIR PRIX DEFIANT TOUTE CONCUR.


Papier d'emballage 72 x 113 cm.

Papier Glas ~ ne 30 x 40"
Cellophane to-tes couleurs


COTONS A BRODER ET A MARQUER


D.MC.


L.V.


C-B.


LAINES TOTES COULEURS


Sachets en papier Serrures pour Malles


etc. etc.


E. ROBELIN & C


.0 .--- , -


PONNL Moi o01 CHOSE POOR "-"" JOSEPHINE


-Ct-, l


I" AraW rm edotI mt ur tte e* E~arslapet~i~


., . : . .:.:. .:: .: .: .:: . . .


:::+:: ::i ::.i: :: : .:: : :::./ ::
:i- ;::::::::::::::::::::. :


. .�.




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103258datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date February 12, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03258000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince