Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
February 10, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text






.: :.
� , , : :,. .,a ",


� oine . rns ,

! ;i. . . � " " "I


Li S T ll -SUitLS TICKETS DE PASS


be D uti Frd. puvigeud, auteur de la prolmstlO do loi cr~att une taxe sur IpW tieketg de passage, avait e, A Aa tribune de la Chambre, A 6tabllr tris bri~re.mat que 400.000 dolars par an itaient au moins drittts &' a'6tranger, et particulikrement en EuTOpe, par ceux -qui pataient d'iciLe chiffre parait exagre, mais Un Calcul trbs simple permet d'en eentr6ler i'exactitude. PAts de 300 paseports ont etA en effet vis& r'ann6e derni re pour des personne voyageant en Europe, Or, il faut mettre pour chacune d'elles n ml-, �lmumded6penses de 2.000 dolis. Coa fait tjjh 600 mille dolts soit 3 millions de gourdespW" .n pays dont te budget eat de 304 miliors, 3 millions de gourds exvortis sans aucun profit pour P'6 lnomie national. Cotame tann& deMire tait ceAe de l'Expoixtion u faut r~luire dun tiers le chiffre des passeports d6li&T pour a-oiw oe approximation raisonnable ce qu Dous ramine am 4Q00000 dolJr dont nous avOk; parN au diebut.-.
Dans pertains pays actuellement eax qui voyagent por l'Itranger set oblig&--accuser _-a valeur qu'ils exportent, du fah de tour voyage et c'est Sur cette valour que la taxe es .PrdIev6e.
Ausi s Commissions R miUlesde l'int6ricur et des Finances de kx Chambre ont adopt le principe do I& Proposition, ainni que 'enfmble du project avec certW-nwV ramodifications pour en rendre Pappflcatin pIUS facile.
A la stance d'hier martin do l a Chambre JI rapporteur le deputy lLatque exposa, i peu prM en ces .trmes, 'opinion des dex Cornm s i s: ,.- , , - ,' .- ,Los Commissions de Ilnttrieuta et des Finances r6unies ont examin6 la proposition de Loi 4tablissant Une taxe at payer par tout indivi- L


du, residant ou domicili' en Haiti, qui so rend on Pays stranger.
articlee 1, premier alinea, de la proposition de Lei pr~voit que I montant de cette taxe 'a payer sera de quinze pour cent (15 o/o) du prix du ticket de passage si le contribuable voyage en premiere eiasse, at de dix pour cent seulement (10 o'o) si le contribuable voyage cen toite autre classes.
Et ie second alinda du mbme article precise que la valour, repr6:;-nt& par ces quinze ou dix pour cent, sera di.;erminhe en se hasant su1 Co orix rio(lillet cailer' Ioreque I. eontribuablte aura fdelare, par cril, qul n'eitend pas revenir en Haiti. Danf ies ca, contiaires, ceetie doterrniation .oera ien so basant plut~t sur I1 monlant du prix du billet ailer retourk.
1res dooux Commmiisone ont acccpt,& san aucune modification. e Cot)n &ate des deux a Uns de cot article premier.
L'article 2 de Ia Proposition de Loi disposait que l'individu, don't Ie sjour A IF6trangei n'aurait pas durk plus d'un moist, aurait drolt, A son retour, A la restitution de ]a taxe payte. Mais ies deux Commissions om estim6 qutle d6ai un mes, qui t-ait aus6i imparti, pouvait &tre 16girement augmenth. Et eles Pont fix A quarante cinq jours.
A celte phase de leur exaimen, ,e asembi qu'il eoncndrait de poser, dan un texte m.Me le princpe de certaines ,xau-i. an erant de la taxe pr6vue. Ce8 exemptions s'expliquent pour des raison; de convenance international, ou 'ordre contractuel. C'cst pourqain les Commissions r urieo ent insaro dans la Proposition de Lot, le text:? suivant, sous Ia rubrique:
Art. 3.- cSont exempt s da paiement de la taxes les Agents diplomatiques, ies Agents onsulaires de carrihre acerddita en Hai-' 9f, les Ptrangers engages" par con-


-- - - - ~ .""'~ --- -


SENAT

(S6ance du jeudi 10 F vrier)


10 hcres. Le quorum const-U, Is &4ance eat ouverte. e procts verbal de la stance du 4 F6-vrier est Iu et adopt par PMssemblide. Au 2&,, point de Pordre du jour on d4pouihie Ia corresipondance qui moporte lea pieces suivautes: Un Message dlu S. crtaire d'Etat des Finances lc lequel ii expddie les temptes 0n1raux,
Pui, sur Ia demande du MinisIre C. Ldger, on passe h huls-clos.



DEPART DU #DAR POMORZA4

Ce martin , a iatia6 pour I Havsti e flar Pomor . u t A. pas qloques oun enos ee a.
Vhaut emrnandemnent et V& tqip&agenimportent ban sotiventi r do flotra pays'. U.18so ::t IItCriS 4 xmt N a . u d cau O alais .qui avalenlt 4t4 naturallh6-.par It
GO~erenintd'IaItt lus oit tor-. Mr6 &q vM. pourt, e' largstre.& tiotis &onomiqaes avec IaPolpgne. Tout en pr~sentsint:-nos coznplR:u:: :.at 00 l" P.
a 1.: M. Georges de Lespinagse,
114 UMons heureux V0Y5,gO
Aurn


UARRIVEE DE tL'APPOLLOA

Le navire Apollo, de ]a Marine de guerre britannique a mauillM hier dan nos eaux, verse les S heures 30. Lcs saluts sd'uage oat 6W hang's centre le,; batteries du bord et cells; du Fort National.
Nous souhaitons un hen s6iour a nos visiteurs.


GARDEN-PARTY


En 1honneur du Commandant et des Off.icier' du N'tvire tApp)Iio, la L6ga Lion Britanni'ue toffr, ce soir d, 5.30 4 7.30, un GardenParty an cours duqued on aura toccasion d'apprecier une nouvelle fois P(qgance, la courtoisie traditionnelles des anglo-saxons.



CONCERT REIMANDE

PleUp WUrspDSQfneg. . nousi de. mandont: d'tre leur interpziaw, px-6s do lAsan6cation:&is br Ilaitienne. po r lost CooImes e Val
aogs pour ha rpis ubeaucontcrt: symphonique. donM au Rex le iundi 7:fvrier, :


ACHWTJ,
12$ PNEUTS VT A"ITIE


trats, les,Touristeg digpens& de it taxes de s6jour, les Agents en mission officielldiu Gouverne.ent Ilaitien et lea Pasturs des cultes reconnusP,,
L',ARTICLE 3.- originaire do
ia Proposition do Ioi disposait qaC t-ie Compamios de Navigation MIritime ou a'icnne 4ltaient tenued' ,xigc - paiernot de Ia axe. a charge par lles Wen faire retout au Tresor.o Ce text e ainsi lielle prbvoyait Ie mode id recouvrement de la taxe mais Wfdictait actne sanction centre lea compngnies qui netaiont dffaiilantes. Lea Corn missions ont pense qu'il &ait ne
-casaire pont' rendre l'applicatin' de la loi plus efficace de fixer la rosponsa bib it6 des Compagnies ezn veins Ie trusor Haitien et elos I'out inodifi come suit:
Art. 4- Les Compagnies de Navigation maritimes on aeriennesent responsabies entVers e Trso Public du recouvremont do l dite taxei.


La Proposition de Loi tait un dernier article qui Ia dsigmation exact du so rendait le contribuable.


comperexigeait Pays oi


Mais its Commissions r ,unies ouL jug& quo fapp"iCation de cc texte serait une source de difficults presqu'inaxtrieables, et,-du conentement mm.-e ie'aut-eur de la proposition deloi - dis Pont supprim tout sinplemen,

ILos deux Commissions ont done recommand61 adoptionn de ia Pt-oposition de Loi avec les modifications qu'efles ant. rft devoir y apporter. Elhes en rtconnaissent F'opportunit qui so justifie pleiamMont par , cotsid'atiors Wardre konomiqan suiva'tes: ,etahr une taxe au profit de I'Etat str lexportatlon dn~oe parties dte la fortunfe natonzdc,, t crder uric noOvelle source dc ro-,enu poutr ie Trdsor Public.



LOTERIE NATIONAL D'HAITI


Communique

La Direction. do In Loterie N'atioale s'empresse, d'avis-" son aimahie clic-ntle ie(1 In Capitale que 1'Kmis iown ds hi lotsletin Suo. tirage fnu wo tera que Ie samedi nitin 12 ct,, A moins di contru-cwls


Moncey GO

Dirn ct


UJRGUE. EI sour.


Lire nos information en 2e,, 4e., 5e. et. fe. pages.


it. -


LA QUES710E
DE LVNITE
DE L'ENSEIGNEMENT
A LA CIAMIRE


in La harobr-cdc's)-put&. aeu, [a seained'-rnil', re, par Forgan.du t"C "araieIs P6iissitr, A pose r I' qu("4stitl tic 'Uinitd de lE nseign.tiner nHt i I-laiti i acrupaletse '1 tent is' a ciaMinistrcde t11ns.truenoi" Pall iq.neA insi ttnion le salt dpuis qneititle -s " ,t.:.s . . patt ie to tie nIts 6coIo urb-y :. -i ,,. e t', v so l. !e conrtroo ct l)an.i'n, Ore autr- part>' sou e cont ilt, direct du I)partemtooi in- i'lnal ret i-n Publiqua. Co dc rn'Irc iE pit d u budget &- . r-;i oire qei ie- t !Curae, fot'nisi (. I .', e5.
>.ent: taut- soti\'rlt an renilemons appr-eeiaiiie. L.btoat ion haitienne comporte un cetainm hombrc de pro'"f-mes.t'e d'orcrti social ot ticonomir{.lto, ibo.t U'. so_. J . r.i eins no se trau'ent 1ns toujaurs tas,.s les manuels fe Columbia Univ-r--tyr Pendan dix an beg pkdagottos de Damiens ,mn i o:n fair sun,;-ont l'exp6En tout es n - - -. n e"st clcci" Damiens est - il viou non, an ioganisnie ct-Ot pai pr-umouveir P'agrielt arc ? Si ant. i. ittrotque de iet-r tine pa-tbtie l 'o nst eatel S. s e m ent
bic sotIs 50 contri., ii serait pen~t-P tn', plus .gq(.t Be prendre Be son budget Irs ,salcuirs cau' affecUt ic a J n(ognoltt et de metiri s Cs . d -pendance imm&-liat







. .q . a ,ron i' } bsn i-i ts 1, -, 1 ,I Af i e tayi I . .i l bd -eLici, spr't'r1 i ss t '; i-ru tttr' sr{E2 ntrr '}r;P- v in' Ir a t

I t, U t. o-' :-s r .t " - ., - i I a r'~p Ii mi- l{2Jtt rt c .ta C--abre Chutrn. tti- Itl toll:. Ka q-5e6F,)f qe rrn


quera pas do o ui t-ott;r hI sam lion: indique par I: bon scns.


A -\INTE-R(.E DE LIMA


La Stec'K-tabn( rio. !'A ss-jeiatien tIS Anrenni'e.P.~',< - ippeile aux oeiai.: '.a tin-Ut Pt--inee et de In "Capinie, qttn- In. -i r-ccis de inur RetraIto "nI neola -oinnoncerors
-teaitc-1 e 3 f6vI , t 5i [lett5s. 'Lundi Mardi, i .-.'
Me'ssc-, >svit du st'tit , St'tt tit t i 8 litire n- I-(.'t ins-dructi ts Bi. I'ttpir-- ndi aur it-t Ir"i A 5 heart- I-..'-at h. PR. .'6, Sp. du Petit S{n-iit.iire Collbgu ai scra l Pr6tiea i i" dI Ia Retraite.


Mice. Eagbno DECATREL.
Le 9 F6vrier 1938.


---------- - --- -----------


- 0. S~


S-AINT- kAI. A"-) I .
) 1 I\N"PAIt) N


SON


Br It''-- .". -, t + ' , - '2 'so Pn
lit> comrnh'qt i l B- P' tue ros liii.- t h -. a . Ni. , r."K' " r, t Vttrei- r ' .121 -tni>','. i-2'. n'e rwti rn 'Prpprr'n





. m ,Q f,
etV ' ''2- t'i'u ' U t' !ir Bite qu't':








-''-I''i -1otwt i it inrs'u efait I ''.A n t.i (i, h i 'tt St. 'c :1 -2-i

s s'-i 1' I'Ia i ' tn ' If.'rn;'. '. a i. '- , r' '








Jo- tral ,"-;r'-- 6PPtol's ellal' t tie po'.* I'sU "m r'It'\ 1'iit tOts lOtrt it-st t6ex ,a'pcl. agt-Uen e'nt e ''.
lift' Jo}' fl''i'. n 'i t'&-lr ru-e a
,,'C . . r' en (Fr', a ri'fl .soruB: p;.- ut na-ta-( Ut-, Sairit-,Ia~i"
iCt'{it l t 'trru. ir's. i.ii o -u '

-Irtisit . in i 'r r'wtr,;'a{rt , itt (:lipitibo ci ili ubh~ae *;ttr' t{)t t'arilirurs Stol iipeo-tautoe s'tcfltttrt nit fair tic I'izrIl~mitir{n:0 I{, {lipatgli's Etr-tng(trt> --.- jt-ons en Pst-rant I
-tStandard Pat -.- pont-rait, ott(voir suite en fe. page)




REVEILLEZ LA 'BILE
DE VOTE FOIESas calomel-et vous sauterer do
lit Is martin "gontfl a bloc"
I IMa t 0Uv Ic foi v-erw c hr le jour un litre"
do hite dan; .intatin-,Si etu, bit.-o t Arb ad, van atimna-ixte ae direrr,.es lie ra pat-.'-pe.nt, D" ngee vOU ol rnnttenVoilae iiican.
utitn#.Voicem orraliian'.p t9anr-,4vt~A" nt-r, anto. V to, Fi~o, Toutm pharm.m.
e e Ie L.
THAKIME.
�msi.na: .7 . .i.


(to rendavous' de lout Port-au-Prince Elegant).'
Les Gourmds y."avourent a cuisinoIa .plu d6li .te
et lea amateur y dkustent urs boissons .avoritea. S uits hJOTOG MINUTE
� RIIRRCALLEMANDE
- COCKTAIL MAtSON


No. 14.890



A LA STATION

Dl SANS FIL


Verge Ia fin d cto.re dJ Paun durn rc, ant Eoe do thi*raphce Sans Fil tait ouvert, a Statio, de ltada;(.t.igrphie du -ois i- ntMartin. I Ye vingtainBe dc .eure.> gos, n,, ayint pourlap n pI A i., achvv4 m lea' t jio:; eMta-sqes, y out


c(li odin>
I :5 o u s s s . i. t p :'u r lu v ts re

.Ralio-roin .n t doj; Us OP s e t at('Otisist~e ItW a lt 't-:en t (10 a{. lt(lr , b .'ercta pa. itl., 'i\ ah lii . t UUG(-rp, 4 /. -, . 1 i e C i




's ut {,: t e - , f , .- o Ik. Ia p a

par M. Ratul} t}-;.t ' ~av
c! g t (VIx Ii - )
rn r'. rf e t'nI.' fl5 rIRI t





pr n t i j : i n-r , ionat.' R Tlo:r'. : I){1Ii -00 r, n-D. t


rq d" , era n " V thu it
gli ot-n - 1 'it:h zA 1 '1 et '



OUr, c: .?. .a . c.r. . . . I' . t 1 ). CLh.

V Iin,-.jo


Au














.ce
haut de


En architcture par exemple, l':ea
pyramids. tombeatax monumen- d taux 'des rots, et qul font aujourd'hui encor radmiraion d&s. touristes, sent un tfrnoigng i et civillaitk: avane& �
'Noea:Savons heaucoup de choses encore grAe aux anciens manuscri :ea papyrus, qui contiennent de nombreux details sur les meat's, de c peuple antique. Ceux qui traitent de Ia m&ecine et des m6dicaments utiliss par les Egyp- J tiens sont particulierement int6res sants.
Le plus ancien que V'on connaisse des papyrus consacres i cesa questions fut d&ouvert en 1889 A TKahun, pr&t de ia pyramide dWIllabun, au milieu des ruines dWune vieile vile qui itait certainement habit6e par les constructeurs de Ia pyramide. Ce papyrus, qui doit dater d'environ 1850 a, - J. C., contient queques prescriptions m'dicales ott figurent des spices, des dates, des oignons, de Ia bibre, du tait, de 'huile et du miel. Le pl s intkressant est certainement Ie Papyrus Ebers, qui doit avoir k6 6crit en 1500 av. J. C. et qui contient un tr~s grand nombre de formules. Sept cents substances environ y snt nun rrtes. On azpprend de plus par c"' papyrus que les Egyptiens proc'daient tr~s systrnatiquement t 'cx6cution de eurs formules.
Depuis cette 6poque, le nombre des n6dicaaments a consid&rablement augment& Mais ce nest qu'en 1630 qu'on apprlt quel ttait eI pouvoir th6rapeutique de '6corce de quinquina en tant que remd du paludisme, maladic centre Iaquelle on s'6tait revele' jusqu'alors, m~hme chez les Egyptiens, compAl'tement impuissant. Plus r6cemment, au course du dixneuvime sidle, on arriva A extraire la quinine de ltkore de quinquina et cela devint rapide-, meat un m6dieament indispensable dans les pays tropicaux.
La quinne consere toujours sa place d'honneur d'autant plus que la Commission du Paludisme de la Socitti des Nations a declar& dans un recent rapport que lie traltement pr6conis6 centre le paludisme consiste a prendre quotidiennement, pendant 5-7 jours, des doses de quinine de 1 gr. 'a I gr. 20 et A recommencer un traitemnt identitique en cas de rechute. Pour la prophytaxie In Commission reommande une dose quotidienne de 0 gr. 400 pendant toutetIa saison da paludisme.



Elle fut jolie, ntais eite s&empittel Et quo! triste teint, que~le vilaine peal, Deux cuiller~es d'ENTEROBYL Ic matin A jean, tui rendralont s ig-ne et tou'te hi irnicheur' qui Wui mnanque.


11 L4RVKLA
Demadez & votre totdowijer
MAR VELA.
Ce product change la rouleur de votre chaussure- slon ,a robe quo vous portez -o selon .otre costume: Toutes le conleurs y compris or at arxE -,:

lr,, 1 in I ef *set -lalse nixt STr �magn f:uei*41ble tus .ntoktait tigt*.
Denavdes MaVr.4LA a vts.
yeas h~rzavec itgance et:
harnini mm atowr 4 dpenvser: .pour. 10 parme e chawanres,
Un. eul-bonm paileya a ft grimI k A*LVZLA.
En vente partoxit.


It o ur t
Sto
=4rqwde







IULS ION

SCOTT






Le 'apeur MARTINIQUE S. f. V.oy. 173 tenant do New-York vh :, p torts dii Nerd tat attend le 12 >3vrier 1938, cC route Ie m~m
*,uir pour tours los ports du Su d

oe 1. [ L. JAMAICA S. B. ry.
2' partira do New-York le 11 F& v~ier 1938 directernent pour rort aiJ-Prince, ohi ii est attendu Ie 14 PvrTier 1938,. i-itroute le m~me jour :a 4 heures do tapr .-midi pour Kingston Ja.,j,,1rto Colombia,
Cartagena et. Cristobal C. Z., prr.nant fret. passagers et malle.
,Le NORTH STMAR S. B. Voy. " partira de Miami Fia., oe 5 F6 ;-1r 1938 directement pour Portu-Prince, uor iI est attend le 7 Fitvrer 1938, en route il emme jour a 4 heures do l'aprs-midi pour Kingston Da., Havana Cub% Miami Fin. pregnant passagers.

WM. E. B+-+SO,


Agent Genkral.


CONDITION

EXCELLENTE

A VENDIE

27 Colleclions du loniteur 1910 & 1937, relies l 'flat de neuf.

S'adresser au Bureau du Journal.


80 DOLLARS SEULEMENT

Occasion unique radio-phono It tubes, changements automatiques de disques. A M'tat neuf. Une centaine de disques. S'adreaser au bureau du Journal.



LEMONS PARTICULIERES

Aux &6vts .en .rttard, leon t JtEpagnol, conditions avantageuS'adi kDMI. Weser Thybie.Avenue PfiotonAo. 15
NA,


A vp "hDE1


Un puc nofl flh.44 t vu l d. a ba~b: prix, n- voat .rion di re Witszn pneu GOOD Atqui:: sevend a
bus prix eat pour voas- ae nrou velle source a tcoumie, et an placement


Plus gros, plus paui, plus side, plus beau, le nouveau GOODYEAR glil est le r.sultat de 25 asnia de recherche faite .par teINSug4nieurs GOODYEAR near. trouver. un pne i tprle de routes lea bourses, et oftrant routes sortes idS garantie.


S-1-V


Seuts g istributeurn pour HaitiMALLEgRANCHr:. GENTIL. BOAT & Cg

Port-au-Ptriatmt Bi


SEULE PEPSODENT

CONTIENT liE L'IRIUM }.

Contenant do FIRIUM. Pepsodent confere un lustre katant aux dents ra- A.
fraichit la bouche-stimule .es gencivos .
et favorite Ia production de salive et ' ,. %.
elle faith routes ces chases avec la plus . .
grande saret& jarnais connue dans une pfite i dent-;.
Parce que 1'1RIUM le nouvel in; r5dient dentairz 6patant - enl've le ilm sans frottage dur ni grattage. II lais.e tes surfaces d'Pmail sans tflcheI , --';. it les poit pear icur donner te lustre- ie plus brilaunt qu ous ayez jamwals vu! ' Achetez un tube do ePepsodent contenant. . de l'Irium. Commenccz dis maintenant >$; ttt/A-S\ uxtenihoeqidn . ,,w!::, 2V.-


a suivre cette no ne A vos dents ni te sieurit .
Aaopicz Lu


1-n
m~ h d ui d .on- r : . .a. usre brilliant, en iM-. . . . . .
Anita Youis., d windWfhZO*7wIRS nt

PATE A DENTS PEPSODENT
seule elle contient de I'IRIUM.
- _. � _.-.--: . . . . .-. . . . . . . . . . . . . .------ . . . . . . . � . : ;


Mesdames,
Messieurs.
4esdemoiselles,

Avant Waller ailleu-rt pour vas chaussures une viSite imposec a it CORDONNERIE IONT-CAILMFL, l yA ous trouverez des ar: a cs suivants tels quo sace d'&'colic, th ises, partamerip, etc,.sa.ns. oa
I~tafameuse pornmaiale INa-Nhl es face de ta: Poste Grand'Rue
-C. : �/ /i ii'2 ii
flyppol; :,i., JFWD, ,:,


Pour cause idpart. : mobIlr Mc.Ai2a.erire Remington d2a salon, do sille A *manget,4de AMohfrne &aedeuler Daltonl chaimbre:divers objets;.ustvflle j S' -'. puier carbon de . :.nage �l tout t.t 4 t .& uf. :f e .s acltats c . e:.
TOi~phoner No,, 5110"L GLG




ae~ p


Rqesw e malinRdl par# eRdi0t oona e oium

(STATIONS ILI2S, HUB. etedl


�N- " VOYAGE DU R01
FtE N FRANXCE
To> K's.-Laxsik du Roi
StgO., V1 d'Angctrre en Fran. atmoncee pour le mois de Jin t consid6erO ii comme augurnt

� troite politique de collaboratentre lea 2 grandes dermocra"ide ol'Europe, Les ob~ervateurs
olitiques souligfnent que ca prewarvoyage du souverain depuis son 4 ouronnement contrebManceIa visited projet6e de Hitler en tiiefasciste, La presse de Londres, abue eomme d'une grande signification politique la nouvelle que Qorges et EliSgbeth pas,,eront qnatrO jours en Prance en visited ciffiiolpidu 28 juin au ler juiliet.
ips memes observateurs ddclarentI
cette visited symboliscra 'alentre les 2 pays 0o0nus coMtles rnemparts entre toate apl ,s!ofl possible. cLe Daily Ex1 SaB parie mme d'une rencontre, 'sible duRoi et de son frere Ie (We de WVindsor. Les 2 frbres ne so apt pas rencontr6s depuis FabdiSous e titre :Le ro et Ia Reirn rencontreront-i lIe due et.- a chesse le- Windsor? le cDaiiy f press ,6crit: 4 1n'y a pas de raison pour qu'ils ne Ie font pas; il y .a de bonnes raon pour qu'iIs trencontrent. L,4pi.&4e te D6cqmbre 1935 est A jamais enterr&
1* demOurent des fr~res>.

LE PROCHAIN VOYAGE DU
"It GEORGE IANGIJETERRE 9T LX-TRES E PARISIENNE
PAR1S.-.A-Jh presse frangaiso
ache ute grande importance a Wvisite projet6e du Roi George e e tla Reine Elisaeth en Fran& Dans leJ ,etit Parisien.s Lu-


dien IBourgues 4crlt:xCette nonvelle heureuse a caus6 la plus pro. fonde,.satisfaction dans tous k0 miiieux franjais. Le Roi George et la Reine. Elisabeth sent aussi p0pulaires en France que dans leur Spropre: pays .
Le.cMatin> dit: Cette visite est une important demonstration do Pan Wt!.i frganzo-bnitannique .qui n.a fera quo rerforcer lea pactes- tiuwsant los 2 pays.
Le journal L'Epoque &irit
'iCette visibe evtA une preuve que 'accord franfco-britannique est encore intact. Cest un reconfort pour tous quand on considre to fait quo la paix du monde peut en dhendre.>.
,cExcelsior:> dana Sson iitori.:aI du jour s'exprime en ce-s terme.: cC'est signifct'nt qie lea :sonvrrains britan ique sortant poor tour prentie vi.sit2 officiell eon dehors du Royaume Uni acce, Vinyitation de !a France. ts1pue"nt ainsi un homnago hk i m0moir des combattants britanniques qn ont mIl leur sang avcc le s-ang des frangais morts pour !a defense de la justice et de la liberal, l. s ont, domines par l'id6e d'unir ls efforts pacifiques de la France et de VAngleterre. Cette visite sera Um'. confirxntdon des relations cordiales et ie la eonftgnee rM iproque qui scat a. a base de Itentente des 2 grande dimocraties.occidentales, Le peuple de France unanime saluera les souverains avee respect et affecionD,.
De son c6t6 Ia, grand quotidion: L'Reho do Paris; a comment} en ces terms la nouveli! de isito: Cette visite demontrera que les g,.nuveirnemeflts do Londres et do Paris son pleinement imbus do ea gravity de In situation internatio-


nale. 'En : juin proehain. Hiter. ira I h Rome comnme h6te du fDugecettle visite se fera sous .10,, iupe-.da .formidables de'monstrationa.de Tgiments mobilises. La visite du 'Ro George ne sera pas rmarqu4e par une pareille activity Le me. nar-quo et la reine, les homes d'Etat francais et anglais prouveront leur confiance dans la caused qui les unit, la cause de Ia paix et la iLe quotidien nationaliste fasciste Le Jour sou&iOneh que PIi (egard aux cireonstLances du murnmeat cette visite constituera le i ymbole do iarnititi franco-britanfliquc. Aux vieux parisiens elle rap:edora ia visit officiislle d'Edouard i1i, visite qui a ciment n!En.ente


GRA\NIE I'ERTE JAPONAISE I
L[IANCIAI-- Los chinois annoice.nt n bo.s ax ions oat ex{cut& on ra1id LO on:-: I' aer,}Jrorne japo�:0 taIdc \Vohn-ni alurant l'iocend's (Ja:n- des, ta nksz de gazoline i- . iolltelrt , (wI.l rO VS mcioi1 operaF~nt danalv sod {klo In< pr.k,viC dc Shantung out btrit 20 cainion~s do: ni 1ionms * a nona U-s~ tud :,00 mippom.,Les avions japomai f opt bombard. Shan.-i dans 1a proxince de HIupei et I i6rodrome do Lishui dan Ila province do eCheLE REFUS DU JAPON DE POURNil DES RENSEIGNEMENTS RELATIFS A SON.PROJET DE CONSTRUCTION NAVALE
TOKIO,- Los milleux autorises affirmerit que ie government uapontals aurait reftsI de fournir leI informal tions navalsq demands par I aFra e lAngle;erre et les EtaIs-Uani dans ia rdponse qu'il


dolit ,remettre probablernent vendredl aux ambansstde-ur.dt, ees 3 pays. On s'attend Ace que le gouvernement donne une d6claration netted concernant ile problmne naval tout au long de ta r6ponsequi a 6t16 rdig6e par les officiels du Foreign Of fice et de la Marine. Cette dolaration oftficiile a t6 Iob jet dc confrences entire vie prince Konoyd rrtsidont du Conseil, PAM: mira Mif"mmasa Yonai ministre de !a Marine, tLe cabinet probablemlnt 'tppromvera domain. Les F;. tat s-Cn:, I'Anglettcrre et laFrance avaien-t forme cmrent demands an . ptan ,n'- note n date do 201 F vrie rr Mr. Tatswo Knaiwai porte-parole d( Foreign fd(e a declar6 que 1c Japon se rtfn.s4 " adenttre to besoilO dN ~S ,i t btVaII tes :t atsUnis si ls JKtrr,.-Ujis n'nt pas l'intent ion d1 .tab ir in rjuarantaine 0u iai[X pICy daLI I' c' eaOx trangere->. 11 a pr-. -~'- do sonligner

c[r0' dana in di ,,ocrs 'do (Chicago tIC to soe.t du5 Oclobro dernier oo iad e nresidi n- iuIcain pr-cconiisait in ar ntne contre It.3 n-ations agresoors. Un peu plusi .iln Kawai dit: nainm n .en.ace. Do p~ns a puissance int iustriclbo est maintenue par i-a [)111.4[i,,O navale. Ainsi nS me con.evons pus ]a oeI-essite pour el, d'o c cx mansion novle -i- ella a pt intentionn '6tahlir !a q ,larattaine ou de fair ia police dams lc Ea.x (tran'gres. Nous no ecrenoo,-ons ens pourquoi i,; ats-I , . e iderent o le Japon corMrnr-PIC o. aTfcl'C.


Aprs ssle tocl i, - r
P:E �R,1 N'I-Aa.-Ii10 F tIUELINI, tDOE


L]NtPATIENCE. DES COLONNES.JAPONAISESD'A$RBAN~
TIR LES LEGIONS CHINOISES
SHANGAL- Le joprnala.amri. Cain tLIoyd Lehrbast a cfbl6 ces informations: tles arm6e5 janaises tentent toujours dan6antifr lea igions chinoises pour prendre le contrble de la region fertile de ]a Chine Centrale et de la zone de lIn line ferroviaire de Lungha.Coto campagne d'on:ergore qui se prepare depuis que le cr coup de tou eat purti il y a 7 mois de ceItt sest arnpifi, u~par e fait denot).I.Ia xlHij moavtl-nts riiitaires. Le quarricr gdo-raipnPfais dana on conrimnoiiqut a r1AL N quo lheuro approche et quo ( NI; ;"troupes str des ,.-tOn ra.ust.6es etpourVUroe d'un moral tre'4 fort sont iraie.ILes kl continner les op6rai :ons , Lobjoctif japoLi&s .011t di ovorerer . . O.00(I soldats chiTin-s C( hiang tai Shek le long de il Iigno do Lunghai eiet do coo00.(01r0 It . TI corr r. Cette conqudle aun-not ')t-rni aux troup"s japonai.- do Id hite do Nord de faire
I' .o-c ion avec cefle" do Ia vallIe do. Yantze kiang De.ix colonnes .-, 1.nais;. Unt p:.Ur mission daavancer en bordure (-u corridor de Lunghai, 4 a res coon,es ont pris pu sition anu nerd La tn,.icure partides 400,000 chinois oat pris pownlions na milieu-est du curridorz.
I. along iaponais ont de nouveau ,bo.rnrd !a ligne ferroviai0 C"ant- I.ank, q~ul eat [t vofe print cypale Ie, app rovisionements de I' 1 '! , }l t 1. !


'N " e-t;rront sem rv.:1 Kt, . demand
-- - - osedCdant up-,

r.AL. J, AL ELI
11 :] .E Itt I ort-dc-Paix.
- ~t Irt-,a.-Prin~o, s'adresaei'i Pasteur 16thodiste. (Wesleye. ike) ou au P.asteur ILaptiste.


PLUS VITE AU TRAVAIL-,,

MOTEUR PLEIAY 1 VIE


ECLAIRA GE TOUJ OURS IHILLAX T

Vous Ctea shr d'ibtcnir un service garanti avc une EXII)E. Pourquoi r dui, lefficaeit6 de vote voiture et vous eoxnbler de P. rdereaux Iramr recharge ot reparations de batteries en vous risquant avecune batteries abon march et d(- marque ineonnue? Faites bon jout, eonomisez et f':cceplez rien qui ne soit
une EXIDE.










t-A tributcaur powse 1(4W
FZIANCK. W. WILSON,
. Box l .M
� Pbrn-av-Prlce, I{NWI,! . '
fle* Aci.or4 Storatse Pottery Ce.,. Ii
PA. : . � -p M . .A. S


A BASS dt t'OBEIhL;TOUt EUGALJYPWL
GOUT AGtABLE,:-C05"f ATOfN PARFAjF
TOUX, RHUMES, BRONCHITISS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS D.S POUMONS
PORT-AU-PRINCE, HAITI. ET TLIA PROVINCES,


ON, Ims

















COTONSA
. . . .


flrtte-


por. i Vt fe Sainte:Proetion par )augmentation do, notre foIPten am r 'u s a ioutr. XQUS h" ien zovnwtxcii$que
nule gritce P'4gale e lic aeeerdea parCeju' qul a Vers-on divin sang
r .
Pour It rachat de l' 1hurnanilki et pMI en rttour.rtdame d& nous, la teL 1 Ia ehartket rtamour. Vous avez dit. Seigneu,"que cetui qui croit en. Vous vivra mternelerent,- Vou. nown vez ordonn6 W aimer e prciehain comme nous nous aimons nous-meme. Cest done en conformit6 de Vos pr&eptes que nous avons esey6 de soulager It sort di; malades, des affligs et que nous avons dmonj des eon.eikq, sans douto salutaires, A ceux qui iguor m que Vous tes le commencement et la fin. A ceux aussi qui ne cro yent pas assez en Votre Souverain pouvoir; Vow servent I'une main et de I'autre fervent lc (4 mon daus la personne des devins. Seigneur, ious Vous derandon4 do repandre Votre sainte bndic' tion sur laiti. Faites que ]a Nation vive dans Il paix et dani l'union vraie des ceurs. Nous Vous demandons aussi d'Cpargiier des difficulties aux autoritls eonstituktc que Votre Sainte Volonti a donn6e; au pays.


PARAMOUNT


JEUI -10 FEVRIER 193$
en eoir6e A heroes 15
LE ROMAN IYUN JUNE


!IIMML PAU VflL
d'apr~n P'cuvre eklbbr d'Oetave ?euillet.
Interprdt4 par: Mant Hell, Pierre Frnsa, Marelle Prainve, Paulir Cart -n, Fernand Fabre et An. �'1r4 Baug4.
.Les sentiments quil eont analyas da be Roman dUn Jeune HnunlP uvre n'ont pas vari -a:tc ls v~it. parcm quils ttmoignrn, d'uiebelle 6Ibvatnn d'esprit.
p1sqls sont pura p ,rce qu'ils; paree . r
ot humains.
Pntr& G ntrale Gde.- 1.10.
SAMEDI 12 FEVRW' R 193fs
Ev soire t 9 heures IS
Ae Plns Grand Film :.Yaventures tiue le Cinm Parlant AiA .ProdWt
A ce Jour.
LES THOIS LANCIERS
DU flENGA.LE
Un Sv production Paramount .L, plendeur des 4cora natbrelr, L. .mouvement de ies avencuxes, 1a robls des porsonnages trahet-lea ctIs et l es applaudizi semen-' spontanis 'du piblic.,
.,un film-daetion qui exalted les $wntihn*t les plus notes: Fide11tk, Esprit de camaradkcrie, Colrage A igation, Sens de l'Hon. neor et du Devoir.
Un Film d'u"e haute tenue Monit quIemm# 'rxt des Trois.
Entree GC Olie: i&. 1.10.
DIMAINCHE 13 PEVRIER"1938 En Martin. . "M 0 s10P. 1, Mari Pietrich et Gar-Y Cooper


I


.vc us trou


�N FAT ISANS PRECEDENT


A POIL-AU-PKiNCE


�.La Cie dtclairage �ectrique of:eAiu li 1*afien, do 24 J.&si ver 1=u38 nSMars 1538,des t~ lig~ateurs, cGENERAL ELECF fRc remis h neuf ZtUx Etats-tnis, avee mateur garanti 4 Annks, au prix de $ 150.00.- lVautres les v,4 garantie, seront offers U partir de 60.00.
A tout acheteur d'un rdfrig&afeur de cette catcgoria, ia Cie. d'Sclairage Electrique offrira un BIlet Entier de la Loterie Nationaic d'Haiti, pour le tira.& du 6 Mats 1928.
f'eusez done aux avao'ages quoffre la Compagnie:


LA CHANCE DE GAGNER:
a) $ 2.000,00 ou .r des lots dn tirage du 6 Mars 1939 b) Lavantage de vous servir diu Rfrigerateur.
cj De verser un Minivaum ct $ 5.00 comme premier versemei. Lecteurs, visitez ia Salle d'EX position de la Cit. dTEclairage I:lectrique et faites vwtre choix.




FAITESKENDRE

Phie. L. Camille-220 Gd'Rue
Phe 32i7
Tout ce dent voug pouvez avoir hesoin.
Alcool de Menthe de Rkqsindl.resmble dans ia maison Chloru, de Magaisuim -6patr.nt - demand~z tes explications- Z: vot re m6deir . Angior!'fcontre langine tito>rite., steeq certain. �
Capsulpx, d'Huile de Ri-in
Onprcnd son built fkIfin cornme on avale une capsule de qunine
Capusntks Bleu de M.thyline et Copgbg
contr? Blennoragiu.
.etc.
exkutioa rapide des -rt -criptions.


. :. LA PHARMACIE 11


CASTERA Tit~phuorw$777


Vient de mettre IAatnutre mai a son GRAND LABORAtOIkE
eomipos6de plusleitris taciva tech. . . ---.--. --.- . . . . . . . . . .
1) Axmlyses eliulues

a)Aukau owe.n


6). lstit tdo.tuecz
Ge isbonstoirteta 'wMc ue o 4
vonctprse aeItanx aviaitepa fen m 01 couiwJ$tpar sm ast,5
et pr 1'eprItetm u tira implantsean HUsIti.


t~ssotton et ntut en tutnt

tale du -20> est sspzciu l- insisted donc sur t oprene I. ette rnion jnde tons les membres

La messe de require pour tos. ;e" membres d &'e&S diepuis 18W5
- era W&ir*5e en ki Chawelle du iColi
e le Ini 21 Fhvrier ad 7 h. ',f du riatin, et notamment $laf tmoire


Christiar c r" "er,
Mtellus Benoit
Dr. Jourdan
Auguste Roux,
Chirimont C6-ar,
Emmanuel Pierre-Louis
D. Ascencio.
Port-au-Prince. ce 1 Janv. 1933. Le President:


Leo LIAUTAUD.


Lotee Natiorja"
d'Haih


416, Ruc Bonne Fo,


Phone 3358


GROSS LOT:
DIX MILLE GOURDER


1$ COUPON: DEUTA MILL?


LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT

N'lsitez paarisquer, ha que moe, iett modique valeur. C'est un genre d'tpargne. Et pu .n'oubtiez pan qu'il faut soutenir Notre Loterie Nationak, car eite rinl en aidesdeonedt beaw coup d'Geuvre d'Utiliti et de Bienf aisance Publiques& iaIravers oute h &publique.
Pour routes ceo raisons Hatiens ou Etrangers, achefez done votre coupon ou voh'e bilet.


CIX'iIQUE


Dr. LOUIS HIPPOLYTE
Aneivne 5Maison F. D svigonewsd
kitue t e C aser2.ea)
Consutathn:
2A4bM, 4 p n,


.TMNIQUK


DOCTEUR DUCREINE
:Rue-du-Dr. Aubryou du RE&rvolt
No. 154.


"SAVOY"


CAFE-RESTAURAN T
-.
Demandez i vo3v amis et i1s vous confirmer6n tql Ue nut part-aPort.4-iu-rinc e on pent inieuz nirangereA


Elft*A


Ir.v


LAINES 7OUT1ES COULEURS


sa .ets en papier Se .rro .pou manes


etc. -etc.


SE. ROBELIN & C







Mettez.rnoi &

dans vos Btreat


c (:omparez (:es points"


VITESSE CONFORT CAPACITE ECONOMIE DURAB�LI


qui font do la


RYALT YPEWRMIT


Ia premiere machine du Monde.


DON N. MON
DISTRIBUTOR


. . . . . . . . . . . .


. . .


Il.


































-Aceux. Un an E.rnque Royaie


ROYALE

NADA


A. DE MATTERS & Co

Pnee de la Pax

Rult-Crbe- et Rue du ThIjkde FEtat,

AT D'ECAILLES D CARE, Vikt O, DIAMANtrS, PER. La ET PIERRES PRECIEUSES, VIETLLES>PIECES ,RGENT ET 01 MONNAIE DE FOUEs NATIONALITES, A DES PRIX AiSOLUMENT AVANTAGEUX. GU",& M,,UIDATJON DE LENTTES ET VERRES
Luntes et erreTON s t-,us numros
osduree en nickel inoxc; dable A
- Verres ovales au prix dc a 1.00 Ia pa.re.
La liquidation durera jT-- pan1Noverh indusivemat.
A. DE MAITEIS & Co.


COLLEGE 'POL YMATHIQUE
FONDE EN OCIOURE 1934
----INTERN A T-E XTERN AT


Avenue President TrujiW1 No. 209, Tiltphonc 3715
. irecteur:. Marcel Robin.
Enseignemet ttl r re t Zte eondaire


CetW-ann: de tla classe enfauin e T12rn'e) a 'a 3rne inclusivt-ment. (Ours gradui~g de St6nograpille, Dactylographic, etc., A partir ]a ii t eiSans paement supplementiri
Powo r gnemenLs, s aaresser an sie:g de '6tabliasement � MridiH etmidou2deaH. H P. M.


ATTENTION I A TMTION

La Manufacture Haitienne de cigretts ofre A sa nombreuM ellent~1e, tan de la Provice quo de la Capita., aux amateur de bones cigarettes et de bon tabae une pri. me de vint cinq dollars.
Elle tst constitute par des bull.tins nd n6rotts places dans lee po. chettesS e cigrattes cRoyaI et Rexi' et port la -signature autographe des Direct~urs&
sBollId chance Mensieura lea fumeurs di Rex et Royal I



. A LOUB
Une Halle de IZrm. environ situ~e rue anies Des tokches, Anciens tleiers du eNouvelCette Halle site dns )a cour conviendrait toutt usage.
S'adresser &I Madame Ch& raciuit meme adresse ou de 13 a 15 h. sonnez le no.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

AVIS MEDICAL

Clinique du Doctcur AIMON CHARLIER, rue ds Casernes, a cote de ]a t6gation dotninicaine. Consultations: 9 hMidi, 3 k 6 heures p. m.

Le rendez-vous et au
BERLINER ROF


tre propre Gomptabl en ouvrant un Cheque ' Ia Banque Nationale de Ia
R6publique d'Haiti.


-g--t


M1GRAIOE


Sa
oar


-etotiue6 2oa&t
ZOULAOEPfMNT. IMMtCDIAT STATION
NU$IBL$ sLUR .L'CeSTQMAC 'PAR



za i6 Cntb kt5 tPAj (
,LABORATOIRFSSOROLLANDLYoN frace.

.i . .: . 1. .

' /$IDE est zai(rnmnt inid . iu dan-A le PAllLIY IS E ' h tr : t i' lhrxojire du onto . de . ne t'e. eons Ie No- , 9. 5
En ventsdir'iai oute It sbonnis Pharnacie au AX do G& .010 IVmacbt


.41


0U CA


1e hi est'e testable




.
. . . . . . . . . . . . . . . .
,: c.est la:., essence




t"r.a .







l l "M � ! : l t . : . . .
axilersvait de ca e






"te .neflus.erois
reun . C's ce qui. " .:.Afdt,.shlr.:. at4Wwie.


GO EZETOOMP . . . .i


;;9;2= - F r -_, - . - - I ---- . . . ==Mr


. ,, =


. . ". Lif: ' � 1 l Ll m �


I
















dr- dux S oa-etPuquo4 tntna ~~t.ue ns a fnds alloup i -WlTe-tretle n doss-rues, ea s soat-4) dpos& A la:
Succwsae e lg(mOveur duinsordreW'doning .Deurflteearteinanta

daa1pdlstricp s.quo nous avons d63k slgnai9s.--Putaque Saint-Marc' a as souns sproinpre, fno vaudralt- i aI ne et s y d'or aux ords do L'ing6nieur du district? Ge systt-ie coimprterait des avntag t, ctar rlngnieur du eDis triet n'aurat pas, en m~s do rtparations urgeates, A &adressor A 1n sg6nieur Darternental pour avoir des fends suffis,-ants, fands quo d'aileurs ii Coat pas toujours sir do trouvor. L'Ingk6nieur du D~partemont 6tant la plupart du tinps lscul A connaitro la, valour alloudo a la Ville pourra toajours en didpoer h d'autres fins et r6pondrt, aux r6clamants qu'il n'y a plus do disponibilit&. VoilIa on grave inconvnient dont pkt issent In Ville de Saint-Marc, Petite-Rivi re, Iles Verrettes, autant Je centres c, voie de developptiemcnt. C'*-st done mae ANOMALIE A enrayer, car, queque sit Is Lonne foi dc 'ingnieur du district i] sera toujours paralys6: or, iI ne faudrait Pa.s que la bonne volont6 de fun s.lt entrav& par le mauvais vouloir de l'autre. Craint-on peut-st-u-c que g6nt5ralement es Ingnieur du district de Saint-Marc ne soient pas assez bons Administrateurs pour g6rer par eux-mmes et qu'i faille toujours les maintenir en tuelie? Hetreusement, ius ot faith leurs preuves, car du plus loin qu'il nous en souvienne, nou.s voyuns ur Sams, un Jourdan, un Tannis de regretted m~moire" autant ding6nieurs intgres, distingu6s et habiles qui oit administr Ie district. Atuellenent nous avons un Ai-


chaud que nous connaissons a peine, mais don't la comptnce et 'int6grit6 ont 6t plus d'une lois mises A l'6preuve, notamment dans Ia construction de la route Forft des Pins-Saltrou, route trace au milieu de montages escarp6es dout ia Suissc seule offre de pareilles. Ne conviendrait-il pas d'4manciper ce pupille intkressant? Cette mesure serait pour It plus grand profit du district, car, nou, ne savons que trop que lorque les tuteurs aunt inutiles, is sont g#nants. Confiant dars 'egprit d'initiative de I'actif et d6vou6 Ing6nieur en Chef, Charles F-quibre et du prestigieux Socr6taire d'Etat des Travaux Publics, noua sommes deja stirs que le District de Saint-Marc sera Wentot 6mancip6, aura son budget propre commeil a 6te fail pour Jacmel, Petit-Goive Pt J6r6nie centres qui ne le dpassent pas.


Voix de Saint-Marc.


AVIS


La Compagnie d-Eclairage Bleetrique inf~ihe ses Abonnes que pour cause de r6paratons urgentea, le courant letr-qusera supprim6 le Vendredi 11 F6vrier courant, de 7 heures A 11 heures du matin sur les circuits suiiaints" Rue Lamarre - Avenue John Brown - Saint Antoine - Chemin des Nlle a " Route de P ion-Ville et Pftioa-Vilwa . .
Le eourant gema Igalement SUpprim4 ce mmineOu.:entre 7 bg.1 re et'l1 houredu nmatin et pour. une pride de 30 minutes sur les circuits suivants: E "os Verna -' Chemin. destDates (do Petit-Four TrAvene coa.t)R Rue 11 (du Petit-Four ai lSar&Cdur).


deV lesWho-aa-rlp
4st. . -. . .


I1 lit dui croseur-Anglav' cAppolos*. et mne 6quipe fltilnne V*I ]Ok compoafttlon o tui


Aeints: F. Kahl, D. Beauvoir mois; Natalie, M. Thteau, P. AI:fathon ".:.:. .
Ats::.Champagne,1,. Verna AL ,l Dutiers, A. Pasquet: Bitamby. I public confiait la valeur des forions anglaises. Celle du oroiseur t.Uragonv avait battu une ,q nipe.haitienne par 2 buta 'un. Celle du .Curlewo avait faith match nul avee 'tquipe national haitienne. Le match de jeudi promet done d'tre tr&s intkressant et iI fournira aa public Joccasion de se renOdre compte de la forme de nos .,oueurs qui doivent rencontrer uj intot les Jamaiains. Les maisons de commerce se doivent, suivant la coutume, de lib' rer ce jour-i leur prsonnel hI heures afin que tout le monder puisse assister AL cette formidabi, rencontre.
Entr&: Adules I gourde
Enfants: 50 centimes Tribune: 50 centimes Voiture: 50 centimes
[idouse: I gourde.


REX


VENDREDI A 5 . i15 1c grand film d'espionnage , DEUXIEME BUREAU. Le roman demeure toujours au-dessous de la vie. Celleei off re dans sa vrit6 quotidienne rius d'invraisemblance, plus d'impr&vU, d'extraordinaire que l'imagination d'un auteur, 4i fertile, si du& soft-il, n'en sauiait inventor.
Ne vous montrez done nuliement surpris, sij.e vous affirme ici
" N.
que mon ceuvre si m.nvraisemblable que cela vous parais* nest qte la
ie adapt 6. '.""
La plupart le per.sonnages de DEUXIEME BUREAU existent ou ont exists. Normbre de faits out t6 v6eu, je n'ai done pas grand mdrite -A faire agir les uns t contre les autres.
C. R. DrIAS.
C'ost pourquoi Ie tIm intense quest DEUXIEME BUREAU
vous pend ds la premiere image, car cest tin romn 6cu. i Entr&" Gde 1.10. DIMANCIIE t 5 h,
LA PASSAGE ERE
Joan Crawford est ia PASSAGERE, lorsque I'on est son compagnon de voyage on doit sMhater que le voyage soit 6ternel. ELie est l'id6al de Ia femme modernoe. La plus charmant et lit p lus d6licieuise des reines de t'6cran. Elw a pour partenaire Clark Gable le prince charmant de l'.6ran,. L'hommn qui sait plMare aux Tern-


Ettre: Gde 1.10.
A 9 h. 30 Un chef-d'weuvre de sensibiit, LE CHANT DII-BERCEAU du repertoire de ]a Con6die Frangaise.
tU CHANT DU BERCEAU est Une oeuvre parfaite toute de delicatesse vraie, d'emotion simple et prenant e t d ont action so d6rouie A un rythme ais6 4ans iune atmosphere pure et limpide.
DOROTHEA WIECK joue son
rSle d'une fa on pathtique que nul autre ;artiste.e serable pouvoir lI*6galer.
LE. GRAINT DU �IERCEAU a 4tme histoire. Suzanne Lecomt, Vartiste qui a cr66 Ic role e .le jounit A Paris chaque soir, touch&e par I& -grandeur du e rlI u'ella Jouait, entrant dans la penn do son persdnnawt, a adaptpk .Pour toujours.lea-sentiments de son h6r.ne.
B L CHANT DII BERCEAU avait .conduit au couvent.-une'CoI m6dienne, qul:avait trouv .ile r6le do sa vie.
Cest cotte grande .wuvre. . ue vous verret DimAnche. A REiXa "8 heures 30.
Entra :e. Odes 2.-.


r-Ame Sully PMonterey
ntie O. mptia Delva,
survenue ce inatin A 10 littac.
Sea un~rifls auontlieu domm -tu apres.-micli. Leconvol partira d mlaiaison de Me, Olbs Lger, siso a'ia rue du Centre.
Nos since~rea condoltances i4 sa


tfamille. ''si vot I B.te



quii

derni

vins


us desirez do bor vin ,vi-


le


AZAR NATIONALS lent de rec.-'Oir par I er bateau franais ds


rouge et banc


LBordeau Supdrieurl

Vous en trouverz par ga~iim et par bouteille.




PAS DE DEAN TS SAINES, SAN S DE BONNES IHOSSES A

DEN ISVam trouvcre.z

C,:S bross. a drds chez Malame. Gortui!' Alphonse C. D6 sic & Co,, HIplyte Jeudy.
Fmaoriuei InaI "X1Zi UX.


Rdlamez la marque L
aGarantie"


r. . . . . . . . . . . . . . . . .

Pourquoi doit-on user Un savon medicamenteux Itous les iours?


* Dans Ies pays c.auds, les eruption etles impurctSd & Ia peau sur, enment pardcuhirement des microbes d e'air et de Ii potasrt.
* Le savor ordinaire de toilese deure inefficace, randis que It savon AFRIDOL nerroit, guent I"s maladies de la-peau, la rend propre et lenjoive. SLe savon AFRIDOL a aussi une action desinfecae, son cume est surtott tgre t aboa. daute, - ia possid=e en nn pa-f m tr dimt.
* Protigez-vous 6onrc Ic% contagions par t esavo AFRIDOL, qu ett la plus-haute ihur


tus It u


Li SAVOW IW4AISANTI


a
SlIME


OldT&JQR L P


� .ondeap - PrOpo.tt. . d . . Philatiie. . . --: . *'Dgees - Les Grands tinide5. "-.'' *i : . lywelstiauvers -Ls iahoctn 9
Dgas-- Les timides dan a .ttrure et .rt -.i eley -- L'tre subow nt. GLran - Le origins de la pens4.
lfu'~w TA-tosens dui r6ol . . .
Vratigny - Guide da l'6tudiant en psychologie. + + 6; ullou - Essi de philos9Ehle g tinrale Wl~mentair .e. � Lonarid 6- La morale des affair -. .,, OCsip-Louri4 - L'arrivisne. .
Chs. Richest Ess ai de psycholgie g inn6le. . Bergson- Matire et M~ioire . . o.
Fovuille. Esquisse psychologique d' s peuples europhns brunschicg - De La connaissanci ,le soi.". Le Dvntoc - Do I'hornme A la scicr-ce.
La Science de Ila vie. . .
La lutte univrsell. Lo Bon - Psychologie des temp, nutiuveaux .
Le vout ion des forces.
Les opinions et les croyaw .s.
e 11ar I - La valeuir do la science. . C-Agnebert - Le Chrizitianis4me antique -,.
Le proven de J su . Diewey - Comment nous penson-;. . . .
Lanhic La vie . .
I., n - La vie lat des tps. . Le khpviokvs--- La Terre et ,,ous.
La rcience.dul onh. . . .
ILa Naturec , edea rveii .


LIBRAIRIE NOUVELLE

(Maison ti confianee)

La Librairl In eu icu assortie

Port-au-Prince t- T~lCphone 2077.


COLLEGE MODERNE
i; :recteur : Erinst Aleindor
Champ-de-Mars No. 5 ancien local de Palace Hotel
Externaz-Internat : Conditions modiques


L'kole qui L'dcoIe q ii L'k-ole qui


lmacrivez vs enfants au,:
COLLEGE MODERNE
mct ion cemefl A port&o de routes les kxars Te professe pas le 'bourrage de crine*, pr~iPfre A ui.ie tdte umluement �4pleine a. une ctte


faires,-"
L'Yole qui attachee h solliciter ef A d'velopper toujours lo juge

car,
C et ia ' qe se trouv,' rcrut4 u'i corps de nrofesaeurs ie plus ho
g~zne.
oIL)e1 ISM z614 Le plus eomp~tent. et le plus capable, sunout, d'entrainer par l'exemple, par l'acdnI nete et constructrice.


CERTAINEMENT VOUS RENTREZ
DE VOS VACANCES


et vous demanded A qulie cole vus devez envoyer vos enifti:, quelle fut fair incuijuer, en mome temps qu'une telle format cassique, lea bases dune dducatio eu hanuonie avec lea besomsw par noe position Gtographique, lea affiutAa cultural on ' t-W


UNE ECOLE?


Cest lnstitut Tippenhasus Onze Aanies d'exilstenef. et dFexp~rleac


Reonnu d"UtlitM6 Publiqe,


Un corps de professeurs que t ut-rcemment, Von m,nnaiS5$It V run des plus comljtents de notre Cowpa EnseignanL L'Institut Tippenhaner est A vote disposition avet:
-L, confort plus grand apr.,t chaq e ann6e A wsa lo slit
La sftret6 de ses methodeb d6jA riches d'exprinee et . pendant tourntes vers les acquibitions no velles de !a isenCe gogique.
- Sa nouvelle orgauisation quiqui fonztzonnera A part d'oCtOtl - Lrnseigneinent par des 4pailistes des langues vivantf l01, naissa;ees indispensable A TrheIr, actuelle.
- Avee en plus In avantage d'ane formation religioUse ;Wen cmntr6le.
Pour tous reseignements: S'adresser A l'Ititut Ti how
Rue Lamarre ou T6l6phoner 2891.'.


. . . e-.m e.I . e t .de. �.

ArmE s tnrUtfla w AuetPoteS frud )

761. 3tos
Lumriat do YAfuuneeFrampis
LO �. . 1- . foim " a !.mt d M W.- an c E
y lrclro.0etanta.
tnene du laecalurftdo J-ueit tIcWijp S rn~h lU
yais de,.Julia 19M854 JoIM 9). 984t a cm . rsdo meson Vr
P dto. T58i & Eac la .a (Ifs ot .:u.;:':
a Ur).




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103256datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date February 10, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03256000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince