Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
February 7, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text














t2ae ANNS


i f'


PO:-AU-PRNC. H.RAM


I i


.ID 1: PVRIER 1938


I I


No. 14.887


:~~~~~ ~~ flv:::i:-9y :SW% wtf*rfft nwvrsCt]a; fli aI: :l:il::L~iW:: : -::mY.~jX~~l~wfl~~.~r~Y-~phwia~vr~l6~w- hWY ~ ~inkYrl t 4*inT::'Pi


AVOCCASION DE LA SIGNATURE DE L'ACCORD
HAITIANO-DOMINICAIN


uPrie, le tvfner 1938.
Parbou.Pri kisDRoevK
ga.nrab e Frakli P. prijent des Etata-Unis

WaiinD.C.
u moment ot nous 7yarvient le tate. oginal de Y'Accord sign& devt Is Commission penrmanente de
e n t qui met fin au dif.
qui a exists entre la Repubute d'ffaiti et la R6publiqw Do minie A Ia suite des douloureux
ttab vineirents de FanSder&xniAre, je tituS A remplir
retard Un tr agr.able deir en renouvelant A Votre Exllnee 'expression des remereMats et de la gratitud- du Gouvanement t t du people -haitiens SIs contribution perronnelle de Vatre Excellence et vcelp du Gourament amricain au maintien e ia paix entre lea devx pays, atf firmant ainai devant le monde entier lea grandes et neessaires ies d'harmonie et de concorde entre lea peuples du Nouveau Mon.de u Votre Excellence a si hautement fait triompher a la dernire Conference jiterambricaine de Buenoe - Aires. j saisis cotte heurease occasion pour renouveler A votre Excelleneas assurances do ma grande 6t loyab amiti6.
St&fo VINCENT,
rkdent de la R6publique d'HaitI



The White House
Washington February 5thI 1938 His Excellency Stnio Vincent Preident of the Republic of Haiti 1rt-aan-Prince HattL.


Please accept my hearty thanks for your Excellencys courteous age informing mr of the terinintion by an acceod signed in ashington in the pre ;neec of the members of the Permanent Commission of the differqtice which had so unfortunately arisen between Your Excellency Government and that of the Dominican Repu bile. It is a source of deep gratiItO- n that the Goyernments of the two countries have following upon an invocation of interamnerican peace treaties reached a mutally satisfactory solution. Withta the framework of those treaonce again proof has been gihat the peaceful solution of tional controversies has bee the established practice of
hemisphere.
.Franklin . ROOSEVELT [ Frnklin D. :ROOSEVELT,


TRADUCTION:


C-


'Washington, le 5 f4vrier 1938 kon Exelflenee St~ain Vincent srdtn de at Rpublique d'aiti PnAtWPrince Haiti Veillez accepter mes cordiaux oereimonta pour le - courtols Wfesge de Votre Excellence mInfna de Is termination, par: un
id Aign6 A Washnngton, on S 'sence de mnembres l la CornMissionh du diftrend qul 4altat i
hoursenmen t nrvnu .entre ie: vernement de Vtne Excellne
olu de la R4publique- Domini-.

. est te #ource d& profonde Safaction que les Goiv-rnemnents
deuxZpays, solet, sl t
voaindes traitt&stie Palx la.


terambricains, parvenus A une solution mutuellement satisfaisantc. SDans le cadre de eos traits, ia preuve a 41t4 donne,. une fois encore,, que la solution pacifique de-; controverses eat devenue la pratique tablie de cot hdmisphire.
Franklin D. ROOSEVELT.

***s


Port-au-Prince, 3 fevrier Sen Excellence Cordell HU ll, Ser 6taire d'Etat.L


1938.


WahBftlng-ton.
I m'eat particuli"rcment agrnble au moment o1 je regVis Ie texte original de 'accord signs decant la Commission Per-manente d,: Washington et qui ri-e fin au diffdrend a la fois uloreux et regrettable qui a exist5 'atre la RDubhlique d'Haiti et Ia R publique SDominicaine de renouvelei sans retard A Votre Excellence toute aI gratitude du Gouvernement et dou Peuple Kaitiona pour la part active que personneliement eile y a pise et 'aide sincere et efftrace qu'elr le a st nous assurer dn Gouverne merit ambrieain en vu- de priveeni: tout confit susceptibe 4e troubier !a paix entre ts deux pays.
LEGER.

4$,


Washing ton,D.C. febrary 5th 1933 His Excedency George N. Lkger Secretary of State for Foreign Affairs
Port-a -Prince Haiti.
in thanking Your Ey.ellency for your kind telegram may I say that this Government has derived sincere satisfaction from the fact that the settlement signed on january 31 which terminates the con troversy between Hali and the Dominican Republic was effected within the framework of Interamerican Peace machinery.
Cordell HULL,
Secretary of State.

TRADUCTION

Washington, D, C. 5 fevrier 1938. S. E. i. George N. Lger Secr6taire d'Etat des Reations Extbrleures
Port.au-Prince Haiti.
En remerciant Votre Excellence pour son bienveillant teligramme, qu'ii me soit permis de dire que ce Qouvarnement a ti- tae satisfaction sinere du fault que l'accord, sign le 31 Janvier, qui met fin A la controverse entre Haiti et la Rpublique Dominicaine, a & effectu6 dana le cadre des organismes de paix panamenricain.
Cordell HULL,
Secr-taire d'Etat.


S.
Port-auPrine, 3 ftvrier 1938 Sumner Welle
DNpartement d'Etat Washltte4$
.J manquerals �h un tr s grand devoir S.i au moment n je reoisd e.
texte original de accord sign4 de vant IA Commission Permanenteo de o Washington t qui met fin au diforend par trop regrettable qut a exists entire la R~publiue dHait et la Rpublique Doiwinicaie Jo

(voiresaltoeaSe.kpae)


CHAMRE
DESEbUTES(Saneedun lundi * vrier)

10 hres. Le quorurh constat6, la seance est ouverte.
Le proebs-verbal do la stance du 4 F&vrier est adopt par PAssemble. On passe au oZe. pI'nt de fVor. dre du jour: lecture de la correspondance. Eile comprend les pieces suivantes: Une lettre !e Mine. Vve. Hyacinths Jacob sollicitant une ren. te viagere, une dlpk,,, du Dkfput6 Btlizaire faisant par; ila Chamn-


bre de la mort de piche da Dput- , Louis informant la mort de sa belle-m
Aux questions d' aueun orateuir n'a parole, i sance es


a mare, une d'Theagine Jean Chambre de la cme;, etc. itrdt general, yant solicit a t .leve.


IUNE JOURNALIST
QUEBECOISE NOUS VISITE

Nous avons recu, cc matin, en nos bureaux, accompagrke de notre distingu4 compatrot M. Antoine Bervin. la chirmante visited de Mine. Reine Malutin, direetrics de !a page feminine; i te Journal de Qu4bec. Mine. MRalouin eat une des autorit6s feminines des plus en vue du Canada franait. Eell eat un terivain de talent, s'exprime en un Ifrancais lbrant et pur. Les inteltecuels haiticns apprendront avec plaisir quteilC et laurate du prix de 'Acadmrnie franpi-g 1937
Son journi organise une CerOiici, re, i'aPbe prochaine et Port-at. Prince est au nombre des irmortantes capitales a visited.
Nous remercins Mine. Malouin de sa visite et souha tons la revoir FanMe prochaine comme eile nous le promet.


LE IVe. VOLUME DE L'HISTOIRE D'IIAITI
DU R. P. CABON A PARU

Nvous prenons pIlaRIi A porter A Ia connaissance du put lic que le IVe. Volume de 'lilstuire d'Haiti du R. P. Cabon (des Pires du St. Esprit) a paru. L'ouvrage a Ltd imprim6 A Paris.
Voici par aileurs la liste des Iivres du mme adti r ija parus et qui se trouvent tn ce au Petit Sdminaire College Saint-Martial.
HISTOIRE D HAITI

par le R. P. Adolphe Cabon cs.sp.

Ille. Volume : La R6volution deo Sain-aD*l ingue (U teplamptf. rcs): de 1789 anT d4part d"Htidouville (1798). Edition de la Prix: 6 gourdes.
IVe. Volume: La Revolution de St-Domingue (480 exemplaires): de 1798 a 1.804: Omnipotence de Toussaint Louverture. Expldition de Leelerc, guerre de 'ond6pendanOe.


(Instrument de travail pour le professeur d'Histoir J'Iiaiti. II fournira de prleiu . Ieneignements aux chercheurs. Riche documentatiomn.)
. volume, 342 pag ,*


ix: S gourde s.
Histoire religituse de 1789 au Concordat IV olume 520 pages. Px 6 gourdes."


dHalti


(voir la suite d nos infomiations a 2%,2U4ketbAs6mgats.)


CRHONIQUE SPORTIVE


6 r4vrier 1937

Etoile Haitienne-Baceardi Arbitre: Woolley. Score: Etoile: 7, Baccardi: 1.


LOTERIE NATIONALE YHAI
Connniqu6

La Direction de la Lotbrie NatioMale a'empresse d'avisnr son aimable elientle de lIa Capitale que I'4mission des billets du 8t. tirage ne se fta' que 1 samedi matin 12 et, A moins de contre-visMace GOU'RGUE,


NOTE LOTERIE

NATIONALE
EST MRNACEE DE MORT


Ce titre paraitra . certains esprits on peu outr6 et cependant, pour ceux qui pratiquent la vie haitienne telle qu'eIle rulte des circonstances actuelles, nous n'expriI mona qu'une verit6 e earactbre d'evidence. Tout le monde a compris que nous faisons allusion au project de lot prsent& au Senat. C'est une initiative qui comports de graves dangers pour une institution que le Peuple consitdre commre sa Grande Providence. Nous gspAcifions le Peuple, car ce n'est olts un secret pour personne que le Feuple constitue le plus gross client de la Loterie Nationale: A Ila Caplitale cornme en province. Eat-ce parce qu'il y porte une foi inianimen moins complexe, trs gdnereusement rcornmpenshe du reste par le sort? Le fait est que cette providence represente pour lui un espoir suprme.
Alors ce projet de loi constitute une atteinte a un droit pou: ainsi dire sacr6, car le ve:.diet de la Chance n'ob6it vraiment & aucune ribgle humane. Autant vaudrait, si ce pra- t triornm. phait, jeter le manche aprs Ia cognbe. PlutSt que d'!ieepter cette intervention restrictive Ia Directionde la Loterie pr-dfrerait cr-. yons-nous, tout abandonner. Quel tort ne sera-t-il pas ains fait tant au people qu' do ombreuses mtuvres sociales conmnues de tous? Pourqooi veut-on cjc eCe people donrt la ditresse est't ,rande soit soumis a ce genre nouveau d'holocauste? Lui qui savait t,)ajours fa re un employ judicieux dc-s gains do sort, iui Lqui exploitait .it fagon intgralement nationale c merveilleux pkeule don't la Ch ,ce mettait une coquetterie A le favoriser, lui qui avait cette dignity fonciare de no pas faire partie tde l iclientdle des loteries exotiques?
Lautre victim ne serait pa.s moinms intressante: nare loterie nationale. Victim, elle I s;,rait sverement, ear, non element se-s ventes vont certesp( diminer du fairt des mesures de sauvetage gouvernementales, mais elles baisseraient verticalement du fait de ce timbre mobile des 10 o/o. Car cc W'est matureilement point 1'a cheer qui les paierait. Nul n'ignore que le prix du billet s'avilit plut6t qu'i no fait prime come cela se ra-se ailleurs. Done, la Loterie supporterait la surcharge. De quelle manibre?
Interrogeons, pour rnotre meilleure gouverne, les chief re1 10 0/0 cur lv ne des 6000 Klet, Cost six mibbe gourdes A vera-er A chaque tirage au isc. lb faudrait alors supprimer de son budget les Oepvres sociales dont elle assure le


Temps brumeux, un dcel hargneux contemplent ie- fanatiquel qui sont venus malgr la menace d'orage et de pluie.
Ce match ne fut raellement jous qu'k la lbre mi-temps. Le jeu eat tres anim6. L'Etoile a rompu avec son jeu traditionnel et exdcute de longs diplacements de cideux mtres de haut et des ouvertures aux ailiers.
Baccardi eat surprise. Aussi sur on formidable centre de Bazile (Etoile) A Pextrdime droit presque sur Is ligne du corner, Coicru (Etoile) t'une t ete ragnifiqu, eueillie A trois mbtres de haut, s-ore. Le plus beau but du champiomet.
Baccardi joue de dcveine, car trois ou quatre minutts apr6s sur un shoot de Bazile faith du centre vers le but de Baccar :i, SI61de le goalie de cette dernirfe iquipe, qui nI'a jamais de sa vie mral attrap.i un ballon, semble receveir le cuir sur le pouce. le laisse choir. Un violent envahissement ue trois avants de l'Etoile, et to1 score eat porte A 2. le goalie et la balle-roulant e.semble dans lea flets. Etoile domine et menace troi ou quatre btrits que Mac Intosh rale de peu.
Puis Baceardi se reirend. TimmT-, brilliant comme toujours, condm~ii ss t &quipiers. mi.s hflas, he destiny n'est pas favorable et mavrr tout e ls attai s centre le goalie te i'Eoile, Cocou, malgr mme une pinalite, le score demourUe.
Et soudain, 'est une brbve des(voir suite en 6e. page)



L'AMICAIE DU SEMINAIRE FETE SON CINQUANTIEME
ANNIVERSAIRE

Le 19 fevrier procham marquera une grande date dana lea annaes de l'Amicale du S6iminaire. Ea effet cette importante association entrera A cette occasion dans sa cinquantime annde. C'Pst une bel. le tranche de son exist-nce qu'ell commnmorera par des tites grandioses. Les membres et le anmius de I'ceuvre se ddmnnent pour donner A ce gala toute la spirndeur qu'il rclame.



CONCERT PAR LES ELEVES DE LA CENTRXLLE

A I'occasion de la f6te de SaintJean Bosco, patron de h: Cite Vincent, la fanfare de Ia Maison Centrale des Arts et Mdtiers donne u concert ce soir de 6 heures A 7 hres. 80.
t tuk* - - - -"


?
RtVEILLEZ LA BILE
DE VOTE FOIESans calome-et Vos sauterz do
t atin M go fld~ blo*"o
1i letqu ttote re~rm u&ourW a I*&&. dt Vla tuint tnott*a hQ,* .tVe es$wo
-VOa &lsnant* rTwit dligiret pm, Mliaputrfin ZiAUt Des gas TOnE gotlnt* voniS tat ebnstiM. 'VaO"u-.wlme semtann t TOW Ate vowtto. Cos voys tout en nPtr I.
.3fstil, nt des p larlor. Uo sti.l fo'r-S.u'Att xt 1 as. 1& eau07e. snlx It" PrrSr S PMLOS C A' TbRS pour le .FOi tt. I .iuvolr d' a urm le "ir. u do Met.utvan wenisttr,, 'a'1bmb.: V44-.
tau, ie o I to ntea spo r iti I&"roie ca iler i , bfle. Ex les Ptite Pt Carte" Pour

E. HARIMV.
istuibutear


I : * I :: : ::: :: :: ::111:1~(1 1 : I]ji~~*i~%~~e~n~ni~r(~ernzp~vl~p;~mo~TRi 18; .! ~r -IsaPlecrPrmrrmrs~pr~irm~~


(volt suite en 6e. page)


























'C, :~ii


TED YOCH.UMes n et a t &leve dans Ik pays des bestiaux. Parlant de son rnbtexperwiee rv nlie. Tel
dit:

OUL ET SPECIALEMENT EN AMERIQUE. LES TABACS COURT UX DES CAMELS ONT UNE TELLE RENOMMEE QU ILS FONT DR LA CAMEL LA CIGARETTE QI SE VEND LE PLUS!


,e recomitien ( g) .4; Al Patavent dit '. Au >.x e Tows dever prendre yos n pas en uwee W't^. Je trouve qu- en areille cir(OrLstanc' les Carr.-mis facilitert is. igra.tionYL Le- ~:a-mes lsf men! aunt,.


La des-.2se-Ju 'cv s--s Ebi'SE.umacher travel dans un' n:agasin. Elle di:: ( .and l: traSai! ra fa aue be.: "du, j'a1ui

Chief SgnAlman Joh GrahgE
d1l: zXoes atanzs ps bessi dYte s d mnt de eemic n de r: 2 sat r ue I vwtesse e 1
no$ e 3OU d& pase
r 1geat i-, merit ssius.Je f ambeautecr et Les Camels &a:-.-pmes merfs.


PERSONAL sHCPPE ire-e
S 0 hcrwood dt; J s am 3- que totes les femns sa .-rst e 4ue C'e4 que 4izq des er pets r.ca ir I'e< eagrs+;hs. Eh : 1n. it ai c, travad six l u-sar Ae. maTIe- Quand em set ftigate j'alkre rne Ca n1; elk m aide it me remettre.


LE pqx.MACiEN ,
it. Bayua: .:.:
a aTd i-- dsR qu'e uls jarnals fat &> gist de cl ete e parde&-, perienct$-


LA DACTY,,O CHA MPIONNE Perno Poutsen dit- t.- raff.e de a Canel ez :a fume du commeremenaita i fin de la jourr-e. Cett eigarette cst si doue qu'elle -m'Irrite pa< tamel ,


TED YGCHUM


Zrwer wf1 .'J f AffZ4 a -u=arit. WUtn sala,


0 est celle


qui se vend le plus en Amerique.


A.1ICA1LE I SEMINAIRE


VRNFZ


BERLINER HOF


S1e sion de 19:


L[ v;ai ur (LCOLO.1 IIA NA t. Vov.
0 dtie retour des ports Colombie.m e Cristobai C. Z. de Kingston Ja.
st attend le 9 Fivrier 1938. t '.utv le mkme jour it 4 heures di.
"npr6-midi pour New-York. via CZn-laitieni. prenant ft, passag-rs et male.
Le vapeur MARTINIQUE S. B.
Voy. 17 venant de New-York viau orS j)OtS du Nord est attendu le 12 F svrier 1938, en route ie meme
jp ;r pour tous les ports du Sud.
e T. E. L. JA AIA S, B. Voy.
Spartirati de New-York i 11 F&-.
xHer 1988 directement pour Portnu-Prince, oii il est attendu le 11 F&:rier 1938, en route te mhme jour a 4 heures de I'apres-midi pour Kingston- Ja. Puerto Colombia.
Ca-tagena et Cristobal (. Z. prf-nant fret, passagers et malle,
Le NORTH STAR S. B. 1ov.
partira de .Miami Fla., ie 5 Fe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
;r -98 directernent poutr Port.:-Prince, oh il est attend eI 7 F4vrer 1938, en route le meme jour it 4 heures de l'apris-midi pour Kingston Ja. Havana Cuba, Miami Fla. prenant passagers.
. . . . . .
WM. E. BILEO,

SAgent Genratl .
. ?
80 DOLLARS SR,3EULEMENT

Occasion unique raiio-phono 11
tubes, changements' automatiqWs.
de disques. A fta .ne. t U.e.
centeinede disques. S adres&er an
bureau 0u Journal.

CLINIQU)K
da
DOCTEUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aabry on du Riservels
No. 1 4 t,


1,e ltreau de VAmueale du Petit &.minaire Coflge &JMartial porte t. in connaissance de aes metnbre. oee 'Astembl&e G4n tale de I'AssoSatior sera tenue au lcal rdina.iif. de ss sances le Dinmanche 20
-vrier 1938. ds din heures pr--es du matin.
11 leur rappelle que nous cIUrons cette annae le cinquantitme .niver~dre de la fondation de Association et que, tout en tant
-aintutaire. notre Ass,-mble"e G&n& rale du 20 est pheiale.
11 insiste done sur ir presence a cette runion de tous ltes membren dt l'Amicale.
La mesne dte requiem pour touln les membres di&cds depuis 1888 scFa elkbre en Ia Chapelle du Col-


Nation .
cdt


lundi 21 Vhvrier A 7 h. ., d.o et notamment "5 i mnimoire


C'hristian Pou-niWr.
M. telus Benoit
Dr. Jourdan
Auguste Roux.,
Cherimont C&iar.
Emmanuel Pierre-Louis
D. Aseencio.
Port-au-Prie, ce 81 Ja'. 1938.
L* President: lIm LIAUTAUD.

.
A VENDRPour cause -de dpzrt: mobilier % salon, de salle A manger, fti clambre; divers objets; nstenailes (te mfiage; Ie tout i lat tdnef. rephoner. No, 517 5.



BERLINER nOF
Le Re*4oteVous Sekct e Monde Chic.


F'AITES PRENDRE
Sa
'hie. . Camille 2 dRue
Phone $3;7
Tout ce don't -ou o,

asoin.

Chlorucr de Magn&ui m
patent - dema . _.
cat 9:, 2 votre m i. Angior'W con*re 1-gut n c&s certain. Capwsule& dHuile de -inOn prxnd .on huile me o u : it fliO ne 'w
nine
Capusltsb. Bleu de Mithtvi.,e Copah'
con r Piennroagi.
etc.
e.e.t. rapide ds n


LE(X)NS PIARTICtELERE
Aux &e-ves en ret.ard; tegon J"Espagnol, conditions auvantageu.


:es.


S'adresser it M~ We-ner Thra~yb.le, Avenue Bouzon No. 15.


rtedemaiisetles,
Mesdames,
Messieurs,


Avant daller ailebtra pour v's chausaures u.vii s'impose A la MORDONWERIE .MONT-CAR-, MEL, oh vou.< trouverez dez, ar:1eles suivants tels que eas d'&oli, chemises. parfumerie, etc. sans oubier In fameuse pommade NtU-Nit (n face die la Iste Grand'Rte No. 139.
fyptte JEuDY,
S. Propritairt.


AoPS


-. 7"w


Ammk


en.I


m w- f - , tie-.Aa

POT u-i r'l"& c - ' . .-4 - e : V
m:s uc:c :: 10 p. Fus oes ,-.,, , ,.: a'

Upot .n n . 0,






nare
. wni y t.ur, C. -A Cr' 7C '5 O t A- -r-r " s' d,, : tr .v:-ee tion'r e a r, u toue rt e s a e Atde qnIA . . is-,l. ,.:. U, -r'" Vt+ 4 1 ., x*. S " �






rm do - -- tr4 :- a


derb r C ontr etor-4flu4 P ca,
i itte E4lIeCtitt *si rn




T t
a --a on', f v re ti4I t dw 0g*





%o
~ 44i$t' t-eO~nanO b**n'.'tt f*?tsi

-ot ce: 4th8i4i
-r '. . , a�t: 1,,r. "- ue-ut ta tc4rn do





XjU4 v -u cs sta r a r t c. "b " - " 2- --a: : f ::-fo i o.y t- t
D . :. . :" "" : "" ":" . " J " '; "" -' - .-. ;:.- " : 3K 1-:."
� " i'I " -- N -C" - ,{v-t< �=;T . :. .e L-, icr . "r~ 2 .:.r; n-.rt;' :. " u- .; ', 0' ,;Vt,: n:'- ti �r:.rt ,. en? r-y-!UenrSi nntO
t < .-:i. . .,. " i "' . i.::' -:. -tn t;' ck isyslM hce .l:t '"S .



4;.::. � " - --. . . tte. e4r 4: T- Cn t I a r .



. - ., -t'r' > Nu~iO * . .MID z-v.Wl ! .


4'.
5.4


La Cigarette


- I-W -


I


3




.i. . . .


S. matin par ible et Coepndane Aede

tTA'MNS TH98, II ett)


USE DECLARATION DU CAPTaINE HUGHES MC CRACKEN BARCELONE- Le Capitaine
{ugties Mc Gracken, commandant du navire anglais cAlcira*'qui' a d coul6 pres de la c te sud-est S oEspagne a d6clar4 que cest "an lOP lae allemand q4 a attaqub ron navire.- Il est fortement impressionn6 par I'#vmnemant. cC'est terri a-t-il dit, d'assistdr au renVe'exient de tons ses frorts. . D'autres jnembres de Y'4quipagp, Donald Henderson, David Harkeness, ler 2ne officiers, et tn officier deA Ia Commission de non-interventioi) .nt aussi beaucoup souffert de 'ex$osion.

Lg. MANIUVRS DE
INAPOUR
SNGAPOUR.- Larbitre de
tiancoures navalee .qui se font a ingapour. ,a annonce que les d -, tnses qui ont coQt 20 :millions de ivrpeterling pour la consolidation de Singapour sont satsfaantes. Tout a- bien mareh4 pndant les trois jours qu'ont dur4 'es manceuvtes maritimes.


INE NOTE BRITANNIQUE AU HOUVERNEMENT JAPONAIS
TOKIO,- L'Amba'adeuir Bri- thnique ici a remis ue note au ainistire des Affaires Etrang&res demandant a apon d'aah6rer aux clauss principal idu Trait6 Naval ddLondres. On iforn:.: que les Etats-Unis ag ir d e rn me vi-ivia du -Japo, mas juse maintnant ia note amdricainr, n'a pas d.td envoybe au gouvernem " t -rt japonais,

CONTROVERSE
ITALO-SOVITETIQUE .E
MOSCOU.- Le Go-nvrnmentSovietique a envoye roe protestati-an au rouve nemert tlien au Va jet do la I Ie de. fo se dans 1a
Banque tie Milan. Certi aisie a 6t% faite pour satisfaie-4-des rclamations des compagnies de construction italiennes de navirce dLe guerre russes. L'Ambassadeur russe A


Rome a demand de iespecter :la decision du tribunal "idien qui avat d6cIard que les fords dtaiebt insaisissables selon tin ancien ac-,Cdrd italo-sovi6tique. LUs fonds onut 6t. saisis le 20 Juin pour comnte de Ia c6bibre Compagnic de constructions maritimes, rnalgrd tla protestation sovidtique qui opine qu'il P'y a pas lieu A reelamatio. Des rapports venus de IfExtiricur prmin dnt qui s'agit .e la construetion d'un destroyer de 3,000 ton.nes le 'sTaskenetv ,ans iles chantiers de Livourne, pur la somma de 1,200.000 dollars. Le communique soitique alifeg-u quc cettc de-cigior constitute u ne avtlion illgetle, arbitraire, des como.ignies italiennes qui refusent C- remnplir ieurs obligations pour "organisation &Conomique _oFteq.e.

LA CONTRE OFFENSIVE


REBELLE REPOUSSEE
MADRID.- Les lo .aiiste; ou:t
-ot les attaques . '. . a. an- . des PAndalouse r" .t.
de du-,*-n-,,
iiot de durs comb' a t Vt,.I s dirigi& leur -a aqut sur
.a8 positions rebelled Perr do Ia :fata et A Cerro Coga"n, pr de a Grenade. Les rebelie-; ont 4> t dk'cgis de tes positions,- Une conre-offensive organV4cL av'c Ie cantours de ,artiierir .,.rd. et des .roclanes a &tJ renot rsee avec do brands d ,gnts. Le rap/rt du g ,ertement disent que s insurg l i;t s L nIta nm'"a , a q u . ci
a ans ie. c " a
i'crra Roya t .
rntttr, des tanks t Kcs adropiaes. x.n- - em a cat: - Cerro Ml0n. r1atm a 6 renconust sur ies autres pot ;-i t

LIEE PROGRESSIONS 1EW L'AQMEE JAPON ,AISE
StSHANGAl-- L>s Jaornais prcStendert avoir traverse la ivi rc Iwai a 24 kilom2tre; A fest do

de Tsing-Teo 4ear Pennmemi de Chuth-Chent. continuant ainsi Yayance vers ie sudL A tiavers Chan [tung. Il est aussi rappeCdt que de terribles bombardemnents de Partillerie et des adroplaniies japonaio se font sentir clans Shartung mettant en danger plus de 500 missionnaires eparpilles dans !a Province, en comptant aussi la zone de Canton, de Maaeo, de Hiogkong od se trouvent pius de 200 amiricains. LES MILIEUX DIPLOMATIQUES ET LA GUERRE
EN ESPAGNE
LONIRES.- LIs rieux dipornat iqu.s approu- flattitude
sricte de nomn-intuerv ,1.on de la Grande-Brearne dans Eaventure Grande-Bretagne dans I'aventure rard6 ne condcuite uIfniace tandis-r D ibuco e-Vyat -'a n Espagne d-- hoa mmes t i I arg-.t pour appuyer Ia conquote :ax e'ropenne <>nt A faire face aux faits. Par aiturs - mors
n Almage mn minten f n
n u te 1tac am z en1 cderniers Ia ren-. .s colonis vant-guerre et uae c rtaine sa.faio n u . le- m r tes


tr tdet coloniuies qi


V iv*nt soHS


es dra-eaux otr rei depi's Ia ri.nde Guerre On v-rde quand n ~me: ic l .-poir do :r H-taer ntiailer 11 maintonic a,.tid anglai ao .mar6 le ra" pe de orn RibbenS- -j . poste de

Ia Prc- etnrn1 eilC-mm&r
a s;ez' trouhM e o ngemen s
d ray pius rn o J ts en Allemagne el. ir, pe ervatrice angh i Ie reste . .s p d anxi.


It0 Nsuuiu Timor nt-~ soera


SainteI Ecriture.

PEARCE. a Part-dn-T'aix,

au PaSteur .M3thoKste. (Wesleycn ne) ou au Pasteur Baptiste.


. . - . .- .


V�8


Ues Rmarquab es Elepate, Souple Rapide, Puisaote, Docile Carrassaric aTout Akier n Rpon1 tou(jo a ratf mnces e la Route


Demands uno lmmtraion El IOU aurat Gouut'


Notws Haitms


>4 -


Grand Rue

.-2 : Pn.e .2 3. i


t6. Par la voie du New Chronicle, Ia presse anti-fasciste dit que des nazis ont gagn6 ce zoundz. Le aManehester Guardian, >en une manchette assez curimuse appele drmitant le Kaiser> corislate que la position de Hitler se rapproche de plus en plus de cell cit Duce. Le
*Daily Telegraph, et Ie vsMorning Post,> qoi refltent ordnmairement la position du G : :-r ment concluent que la stabiiite du regime allemand n'est pas si bion faite cornme on se plait A ile crire.

UNE NOTE DES ETATS-UNIS AU GOUVERNEEMENT
JAPONAIS
WASIHINGTON.--- L'Ambassadeur des Etats-Uis Grew a remis au gouvcrnement japqo-m i- une noto demandant si le,1v a.n pout fournir des preuvets qi' respectera ia trait d naval de 193 6->nh son expiratmon . n Jaiter 1943. Le gouvernemnt am ric ,in e.' rc-ndra la rbpons ~p.nkant intou. ifne 1938, a rbs q. i i a' i t-i I ui-m rne du traits. La note ra~-pelle quoe le gouvemem ,ip.las rna 3ama o u dire si iH J r" a vioierai t .as ce ra ,. q rui done droit aux Ltats-Unis d'-chapper a ses limtations i -s autres P 3sancea signataires oH non .ign ~rairs Colstruisent des navires sons so conrmer aox lim I t aIons,. Certaines informations persistant-r e. cum Latives doivent tre cosidcerees en jabsen6e d'une assurances explicite du gouvernerment day-Ils. car onH cr it savor qu" In Jao>,n a commntnce ). a !'intnt, to' ,. commencel ia contruetip uirassins t di, cr - aS qi'. i . -u7t pas pr>d
:, ar i 'eraa t h Hires.*. L e ,!U. ernr?,.ned an",{ri : n'. comp' ].rond


cne p r. no '''o : assuran


ces qu'il ne mettra pas en chantier les dits navires sans en informer A Pavance le gouvernement am6rieCain.
ARRESTATION DU COMIANDANT EN CHEF DE LARMEE
ALLEMANDE
LONDRES.-,Le journal oDaily Telegraph- annonce que Von Fristz qui a t4 relev6 en Allemagne de Commandant en Chef des armies cat en 6tat d'arrestation depuis samedi dernier, A cause do son opposition ouverte contre le Fuhrer. Le journal affirme tenir cette information de son correspordant A Betrlin et ajoute que l'arre.tation est tenue secrete et cr6e une mauvaise impression dans Parm6e qui ne dolt pas tre troubl4e par des changements soudains du iHait Commandement. Le 'Daily Telgraph, avance aussi qu'avant les changements drastiques faits dans Iarm6e par le Fuhrer il p avait des protestations contre 6 g4n4raux parmi lesquels le Filed marechal Von Blomberg, A cause de son mariage, Ces dOcisions boutiques out cre de lanxidt6 dans toute 'Eurpe. 'Le Daivly Herahl annonce aussi que Von Pristz a 6td arrkth, o peut tre fusiflI&- II est aussi infoirmb que deux on 3 g4n6raux qui nourrissalent les meileurs rapports avec Von Fristz sont aussi Cous e coup d'une deitertion secr&e.

A LOUER
Une Halle de 12 m. environ situ e rue Dantbs Destouches, Anciens atleiers du eNouvelIiste >.
Cette Halle situee dans ]a cour conviendrait a tout usage.
S'adresser & Madame Chraquit m6me adresse ou de 13 a 15 h sonnez le no. 2781.


r . a I


u


(Le rendcz-.uous de lout Port-au-Prince Etgant).
Lsw (ourmt:.s y savurent la cuisine Ila plus delicate
et les amateurs y d.4iustent leurs boissons favorites.


Spcitalitls :


11HO0TDOG MINUTE


PHARMACIE BUCH


Diatributeur pour Hait .' -


,A-- '' -& '
il . -


RIERRE ALLEMANDE
COCKTAIL MAISON


suit toujours uS nuit dirsonle Tout sembte' tourner me .On S do mouvoise humour, Chogin of m6e6ntant. Les primiks conditions d'e tout succ s 6snt n corps dispos @ doe node elm s.
Si vyous Oe r nervous. les

co pes"S aom adandt


Calmant a tstiulant du sommeil, d'action fidle o fafia tfle e kb
sont c61*bres dons te monde enotir,
En tubes d. lb .1t 20 tompdm, s dant vies to permofl
'KNOLL A.-G., JLUDWIGSHAFEN-SilRIttfit


. .


PsWt"dBV ~ggSds~ ~ r~llaa --- - I-~-~-


Isawsaawawa~aa


~i d~


.-.- . . '. A-


A, I


EST IGI









NT


DR DON.


.* - - - r-- - --K
dime, Ia M6 trowv4 p')*e Purei ment expirimentale iet can. attA pratque a 4t4 Aprave par Yap-. plication de pusieurs iannes. 11 eat a iug# notammeut deiuis lowtemnps avee beaucoup d satc&s par leA Services ouve,ementaux d'Hygine des lades N&Irlandaises et tie la Gre: et dats chacun de ce pays on Jui assigne une dur6e de 5 jours.
Le traitement de courte duriwe est de la plus grande importance #conomique, particulib'-- me nt pour les plantations des pays imnalud6s pare que moyennant la dpense minime de 5 x 1 gramnir, de sulfate de quinine, les ouvrier-< ,-nt en peu de temps debarrass.s de tievre et 1en consequence, it ne -at enlevMs t leur travail que pendM.;t quelques jours'. application du Traftement de Court duree it la quine pendant deA ann6es entieres aw- h6pitaux des plantations de Sumatra a montr( la virite de ce qui pr6c&de. Des experiences effctudes zt !a Station-antipaludenne rke Petrich (Bulgarie) o il Von donna uine dote de quinine quotidienn de 1 gramme pendant ''-4 jours 0 nfants en proportion), out monint, qu'apres cette cure rapide les -ia ades prscntrvnt mrnoins de r.hJ tes, quaprbs le traitement de ,-Tkn dur&e qui etait preconise tu'. ;foi. I) n-ste pla reprise de ar:, i fivr doit etre atIribube p02 utc grande parties h des rbinfE ton., souvent qualifit-es & tort (I r&idives.,
A props; det ces experiences, Ralph K. Colins a 4-er:t dan. le American Journal of Trupical Medicine, juillet 1934:
-Il devint evident a'n efet om nmment sat isfai unt pouvait et obenu par unr al.e minime de tuinine.>



UN' FAIT SANS 'PVECEDEN r
A PORT-AI'-'RINCE

La Cice d'Eclairagc E. ectrique f fre au Public Haitien, du 24 Jai. vier 1938 an 3t Mars t. des Refrigerateurs ~eGENE:AL. 1ETRIC, renlis i, neaf a Etat-Ux nis, avec mnoteur garanti 4 A tan prix de $ 150.0. D'autres ,"n . cles sans garantu, .eront offers i partir de 60.00.,
A tout acheteur d'uan r'frig&at-ur de celte eattgorie. Ia Cie. d'. clairage Electrique otira un Blet Entier t la Laterit Nationaie d'Haiti, pour ie tirav,* du 6 Matu 193Ss.
Pensez done aux avatages quof. ire la Compagnie: LA CHANCE DE GAGNER:
a) $ 2.000,00 ou un de-s lots dii tirage du 6 Mars 1938. b) L'avantage de vous servir do Refrigdrateur,
c) De ,verser on Minimum de $ 5.00 comme premier versmet. Lecteurs, .visitez ;a Salle d'Exposition de la ie. ,.'Ec-lairage Flectrique et faites votie ehoix.


SYP-iiS i toutes kts priodes et sous routes s formes - Pian'Routon d'Orient - Ulcere tropical phagedenique:. ': .
QUINBY
adopted par les Hbpitaux de Paris. le Ministre de Il'ygi w, pour lesDispensaires anti-vndrins, ls MiniAstires -do .a Guerre et des Colo' nies, ainsi.q uet par leos autres H& pitaux franais et trange-.
Spdefi4qe le pIl s p . aLPa de stomatite, abe, & ni induration; non toxique, indolore it injction.- Fie.re typhoide Para A et Para B d Malt.
Ce merveilloux proDluit des La. boratoires P. Aubry, e2, Rue Er. langer, Paris, eat e n ;Ate daus toutes Ph c ees. Mr S. GE.E FRARD, Pbarmacies. 740;. Rue F ,ron Port-an-Prine, Raiti, distributer pour Matt (thoe 2298).


NES RROSS.S A


"Ca Annie Docux, Thommy Everde~e, Jacques'Dosmenil et Suzanne Dhats. UP fim d'actionToeut Sst biek expliqujustift et e ythme des acknes et de bonws alt . Un tri~s bon fim. Entrte 1.0.

7.feredti 8 I. 15
A I demande gtnrnte
LA FUGUE DE MARIETTE
mrise en scbh* de V. Dykeo
* ec Ja zette Macdonald, Nelson ,ddy ,t Frank Morgan.
Un enchantement musical.
-uax acteurs jeunes et beaux. 'ne musique qui vous prend et S as fait pamer de bonheur.
" ntr4e 1.10.
e red i 8 hres. 15. .
Le pts grand film d'espionna-pass ici
DEUXIEME BUREAU
avec
Vera Korene, bele et tragique pionne Jean Murat, le celhbre ( tpitaine Benoit, ees deux artistes. sont -rtour&s de vedettes de grande :ttse, Pierrp Magnier, Georges rieur e Jean Galland et Jeanniw' Crispin.
Entr& 110.


PARAMOUNT


Ll"EDI 7 FEVNRIT 19818
. soirie populaire is s bres. 15 Fernand Gravey *uans LE FILS LMPROVISE
re film Paranmot
avc-c Florelle et BaP-n Fits
a o L S exquise, a uFUs spint -s comedies, admirablenc, interprkt-~'par an group ctishs choy(s du'ub c. Un. dbPiciege so iC a pas-


. d ,x heures de .:--:.e et ':ntr&- G-nerale Gda, 0 60.


DENI-


VtAs trouvertz ces brosws A 'denfas eche Msdame. Goronll. Alphonse C. 1)4 si? & Co., Hippolyte Jeudy, Emmanuel Lajojt, FranujiA


Larrieux.


Rhelame la marq u.
cGaranl ie




Si vous ditrez do bore vin, visites he

HAZAR NATIONAL;

qai vient de rec- oir par It dernier bateau francaii dts


PapIer d'er Ngtl Ia e .


Odophas totes coleaurs


CorTNS A BRODPI T A MARQUIER
D.M.C. LV. C.B
LANES TOTES COULEURS


SaeB ata en paper erruresp Maw


ate. et&


E. ROBELIN & C


Mettezmot & I'preuv

dane von Bureaux


vina rouge et blanc


cBordeau Supriears


Vous eT et tiar


t

n trouvercz par gaiat


bouteilk -


VITESSS CONFORT CAPACITE


fran-,


I iESDAY FEBUAR -THi 193:i
ANNAPOLIS FkREWELL
SParamount I. ure
w Sir Guy Standit e. Richard Sr r-w 1.1. Tom Br.n,, Rosalind K,-;th.
.p:'oduced on a giant ecae. spiendily directed, miayes by a great rat, distingui~rby a wonderfThl scvnic back g n und..a Ix tent drartha, -t packs powetr to thrill any audienu a strong picture well mounted and directed with vigcr and undei-randing. General Admission 1 0.50 R-,served Seats S .E-).

SDIRE DE GLOIRE (Xnnapolis Forewell)
Dialogue Ang-t s
avec
. us-Titres Fraas.
InterprI6I par: Sir GV Standing. i nuh!liale Colonel Stone de-i Trois Lit ciers du Bengal-, Richard Cromwel, Rosalind Keitr.

JEUPI 10 PEVRIER 1938
en s oir6e 8 henres 15
LE ROMAN D'UN JEUNE
MOMME PAUVRE
d'kpr&- ^'wuvre eklbbre d'Octave Feudlet.
IuterpxrLt par: .MarXie 11, Pierre Fr-!snav, Marcelle Praine, Paulivt Cart ,-. Fernand Fab e at An-lit Baug&
.Le. sentiments qd sent analys6s dlas Le Roman d'Un Jeme Hmmern Pauvre don't pas varied au.'t( lee tns, parce qu'is t6moigncnmt d*une belle 414vatn d'espri:, parce q,'il sent pur:. - .rce qu'il, � t humas. "�ntr&o G4nrale Gde. 1.10.



CLINIQUES
du
Dr, LOUIS HIPPOLfT
Andeane lMaison P. DutignaI d
siae des Casens)
Com LtatoI:
t kt h . t *


"SAVOY"


CAFE-RESTAURANT


Dernandez L vos amis et ilus vous confirmeront que nul part & Port-au-Prince on peut mieu ranger et appr&cier I% bonfees cnsommations qu au a SAVOY, situb 4t4 Champde- ars. C .,



Loterie Nationak:


d'Haiti


i 4163, Rue Itonn F.


& s


Phone Jg8


- GROSS LOT:
DIX MILLE GOURDES

SLE COUPON

DELIA MILLS
SLE BILL T A:

DIX Gde. SEULEMBNT Nhiattze r raear, e twe mots, atle gedrgamo low7. 88 a -an" fipgy qtf l au s .edrAore VON$ fast4o&.Netra t e Natgabitn, -car at viA en aide, e dt a g#W .A ba* ceap d'Gaenp (61 I at it


BO ftoanc Pagbtg pRu tr
vers~. feat.la.## .#*


-i


ECONO IE

DURABiLLI- F


''1


qul font de Ia


la premiere machine, da Monde.

D N N. .MOHR
DISTRIBUTOR
, , " " " a "-" , ,.


MARVELA


Dsmandez A vatre cotml

MARVELA

Co produit change la couler te votre haussure selon sa robe quoe vous porter ou selon sotre oata* me: Toutes les coulears y compris or et arsent.
II De eraque pas et aisse m fian magnifique, indli1bile mais eneore, i rend le soulier pi neuf s'il 6tait*fatiga6. .
Demanded MARVELA et vous vous habillrez ave sance at harmozie sans avoir a4 pour 10 pair de ehaussures.
Une meule bonne pai-e voS sa. At grAe A MAXVELA.
En vente partout.

HYPPOLITB J&'DY

Dbstributeur:

AURENEE

Lee membres de PAth e ra

d 8-f Srier m .8 S h .r :
06a a ts i . . .gal .a.a


REMERCIEMENTS

Mine. Louis Alexis Gauthir et sea enfants, Mine. Andri L-a 4 Mr. et Mine. RedO Martin et: .1Iw enfants, Mme. Edmond LAroCh Mrs. Jacques, Louis et Roosed 14 roehe, M. et Mme. Paul La rocheW leun enfants, M. et Mine. C a Toussaint et leurs entfuts, les l* miles Gauthier, Arthur PMt Hypalite, Jean-Joseph, Lr -4
Joseph Aubry et tous : aut j parents et alli&, profondkrenO6ttot chs des t~moignagea 't syMDW thie qu'ils ant regus A iyeaiodofl a perte cruelly do:
Louis A'exis Gantbier
leur regrett6 6poux. pre r
grndre onele beau-frts, aefl & cousin, prilent tous lo at i unz )V& ont assists dan. Ieu IPtt" de. tevoir Iexpralon tniue e to&t Isur gratitude Et lo pilu vifet merelmentt



Matin gr Rnt
MeOdine A lcater Dla

FOifew ps avhats cheS
� � . . O ff - 7 . .:.-;>:;::::::.































SECURITY COMMODITt

oea Lc ef wIa peuw.ant vous causer edores r irriv esr&bves i Vopotlkn
jo$%rar~)b chec *'es, ftkrat conftat'ut Wrf#;5decurncwsprcieuxL Un cohiret d i t c &inque Royaie cote pet o 6t e ~wsu1.tCinquitood
LA

BANQUE ROYA
D U CAN ADA


(N'S tw t , MWO. ,,b. L4W'*


A. DRMATTEIS & Co-


Place de la Palt

Rue Courbe et Rue du Magin de 'Etat


AIAT D'ECAILLES DE CA E', VIEIL OR, DIANANTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEILLES PIECES ,RGENT ET OR, MONNAIE DE rOUTES NA'- ONALITES, A DES PRIX AlsSOLUMi NT AVANTACEUX. gRANDE EfJIDAIION DE L172 YTES ET VERRES
Lune'4es et Verres dtie )U numwros
Montvres en nickel inux dable i
yVeyes ovales au prix adf - 1.00 la paire.
La liquidation 4arera trAqu'au 15 Novembre inuiv

A. DE MATTEIS & Co.


COLLEGE POL YMATHIQUE

FONDE EN OCTOBRE 1934
_NTERNAT-E XTERNAT

Avenue Pr~sident Trujill No. 209, Tdiphone 3715
Directeur : Marcel Robin.
Enseignement Pritaire et �etndairp

Cett ande: de :a cla.sse entastine (12%me) A la 2re inclusivement, t ours grades dec St6nographir, DI)actyiographie, etc., i partir i ts rne sans pairment supplbmentaire. Pour tous r-.ns.ignements, s adreser a- siege de F'dtablisernet ntr 8 H. et midi ou de 2 H.A 5 1i P. .


soir.
QueUe belle soir&, men Dieu j'ai passe et quel charmant: gar . . .: ' . ". . . - . .,:n:.v u . . ~ .d . . .
-on ce ty pe-I.! II vous sert de Panisette supertine: &est de la suavi. td en matire.
1 faut Pencourager, oar 'eu ai u de pareille cans de grand caJks 'de Paris
Tu e-s press; alors Wen parlors plus. MAis, en somma. il a toutes sortes de liqueurs. 11 a Ianisette, It peppermint, la prunelle vani, Ie nectar, etc. Voi s4e le plus Lti possible ai tO v:x tv;-pr-:uver d la belle pr nationo, de la bonne qualit,, enfin toute une gatime de bon goit. 11 s'y cunnait bien et se d&;upour� see aimabies clients pour la tin d'arme. Enfin, tour d'autrzs rtensigncments, vois S.-on Vieux, iepicene du Centre, 1nme. G. KRoumin et tant d'autres. Cela vaut bue la p ine. Au revoi, Vienux


ATTENTION: ATTENTION

La Manitracture Hartienne de cigarettnes offre A sa nombreuae ellenteie, ta n do ia Province que de1 A Capital,, aux amateurs de bones cigarettes et de bon tabac une prime de vingt cinq dollars. Elie sat constitute par des bull&tins numrot s place's dan les pochettes $e cigrattes .Royal et Rexn et portant la signature autographe des Directeurs. (Bonne chance Messieurs a fueurs RAe RePx et Roya:


A LI'I(

La grand' nuas!. :: M. Camille Laon, swtuee ctre le Ivis-Verna et Turgea u.
Near piece: cmq au rez-dechau ,de et quatre ~i 'tage. Eau. Ba.swi piecine, galerie ctrc.u.ire et double garage. S'adresser i cbt6. maisonnette Justin Duchaeclier.
t . . . . . . . . . . . . '- ' " " ' . . .

AVIS 31MEDICAL

Cii:Aqu t: Doctur AIMON
CIHARLIER. as des casErnes, a cot6 de la icgation dominicaineConsultati.ns: tt : aidi, 3 4 6 heures p m.

Ie rendez-vous est au
BERLINER i.'OF


et tote ddou ' ~
5CULACEMENT IM-EIDIAT SANSACTION
NUISISLE bUR LE5TOMAC PAR



2 a 6 COMPi m t AR jOvfl
, LABORATOIRE50 .ROLLAND LYor r,-ance




L'ASCEINF r.t e lrment indique dans le PALUDISMTi. Enregistre vw Laborat-ire du contr6le& des .u6dieaments sous le No ;2S-5. En iente rdns toutes !es bonnes Pharmacie3 au prix dt Gde, 0.10 V sachet,

~----w


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un Compte de Cheque a la Banque Nationale de I
R6publique d Haiti.


Le fait est incontestable


LE


C'est la quintessence

DBS .



meilleures va .ri.t.s d. cannes


tin .vaste territoire reunissant les'


C'est ce qu fait sonarme



GOUTZinA OOMPR
'mi . . . . . . .=='"' ==='=RE-.;. #".h.W.
. . . . . --- -' - --'"-. �-- .:: . . -- : : : :::: : ::. . ?:. :. .: :. : .: :


LE


Pause.at the


familiar red cooler


I,


. .-


-%-V A- AP- AM


L


- I


S R ow MO





















Washintn,tD CA- fivricr 198 ils Excellency George& IUger Minister of Foreign Relations Fort-ae-Prine
I deeply appreciate Your Excellemny's kind message. The agreement reached before the Permavent Commission at Washington which .terminates the regrettable controversy between our two neightboring countries has given the friends of both nation r a great .measure .o. f .tisfact n and has reinforced the confidn e of pubie throughout the continent that differences between the american republics can be solved by peaceful means and in accordance with the provisions of the pi ce instruments upon which theyv have agreed. Please accept t. assurances of my highest cr enideration and of my warm regar,!,.
Sumwn - WELLE.


TRADUCTIION


Washington, D. C' 4 m evrier 193g S. E. M. Georges N. I ier. Minitre des Relations Extrieures, Port-au-Prince.
J'apprecie profondio . nTC Ot !airnabit message de Votr Excellence. L'accord auquel on est rr rvenu devant la Commission P.-menante Ui Washington et qui mei fin au regrettable conflit entnr nos deux pays voisins a apportt aux amis des deux pay une g rare satisfaction tt renforcC la conihance de I'opinion publique i trav'zrs le contin'nt que des diff6rend entre les Rbpubliques ame&ricaines peuvent tre rollius par des tr yens paeCifiques et suivant les prtvisions des instr'umnts de paix aoxquels elles ont. dotn6 leur accord. Vtuillez agr&'r lIs assurances do, ma plus haute conSidCration et do ma chasureuse estime.
Sumner XX FLLES.

Port-au-P'rinc, t fl ftvrier 1938. A Sa Sainteki Pie NI Palais du Vatican Rome,.


Trbs Saint Phre,
C(eYst on devoir tr&s agreable 1 mont ;tPtur de chr6tien et de eathcolique Ique eclui de prisenter A Vo-. tre Saintetl les plus sitncres remerciements et toute is filiale gratitude du Gouvernement at du peun ploe haitions pour la contribution slarge, si cordiae a si pr.tondement chr6tienne appolrthe pa I'4minent Repr(,isenutamt du Saint Si-ge h Port-au-Prince, Son Excellence Monaeigneur Maurilio Slvani. ai rbglement soatisfaisant du difft'rend qui a 'exist& entre la Republiquec d'Iaiti et La R6publique Dominicaine.
: En m'indlnantres.'ctcpsement devant Celi que la Momde appellh le Prince de la Paix. je suis heureux d'apporter A VYr ^ t SaintetI'homnrfa-i.fid#le et reconnaissant de mes sentiments d'attachement et de vindralion.
Stknio VINCENT
President ie R) ubhN d'Haiti.

CITE DU VATICA N I0 4 Fv. 193ls Son ExceneStunio Vincent PrOsi4ent .RtpubliQue 4'Haiti, Portanu.Prince. .
Heureux Avoir travaill4 avec suce- par otit Nonceapostollque i ramener la pai entre doux nob.ks Pays. Notis sommes wartkculibre-. ment sensible au message recoAnaissant de Votre xoeence et en ficitant lest autoriths des bonnes dispositiohhs qu'Eles ort apportes IouA renouvelons nos vieUx pour I h prosperity de tte Rtpublique et nous envoyons eVotre 6xcellene-t note paternelle b~&Id"TaiOn,
.MrIS PP XI.


E t 4 la Loterie n'arrivait A vendre que 5000 billets, elle devrait> varer 5000 gdes. au fiscTCe 10 oa0 foraitaire'naurait pas ~, enircom p to des commissions dej- vehdetur4 qui emportent prks de 20 o/o :du montant des billets, des 60 o/o des lots. et des 15 o/o des euvres et SobligUios. Tous taux fixes, imp,ratif et privilit6,&. Toutes tes prcisi rs tont enti. A rement exacte. Et a k sychologi, haitienne gqu gouverne de fagon .i d&tlorable toute opraticn commereial en Haiti? Et cet abus du crddtit incoercible? Et la rialthonnete' td @ventuelle at si cour-ete, guide conseiemment ow itn. nreiemment Spar la misbre, notre mal endemique?
Une dernibre observn:ion qui revet un caractkre particulierement imrnpressionnant. Le prjet de loi previent les contretw-ants. Sans faire mention des loterca a nature imermitttlite, nous r. vouions nou attarder que sur Ks .-LAedes exot. ques. Celles-ci sont candestines, il <.st vrai, mais se vendent plut6t ouvertement, pour ne cit:r que la dominicaine, car ses agents sont connus de tous el, eC, ,Q . (Xtsbre 1937
J. L


bon, et C rattg est repntk po rsonc'p -d' i:
A'la deml on.verraSectt l meilleur de la Jayique, Parke, et Gy le taoo Is tro snat de e gm g ton Club.
Mairoertain.diwent que Rankine du St GeorEs Old Royes vaut mieux que Gyes Penito sera sremnent a reMailagantLa ligre danvat sae Iamense: urrowers Joueasu t rt b on A






g), ,t (Kn~o) ~k
Vint n i, a et line r vatisn durant a1s derdre ison
Eric Dacosta sets on expert ailier droit, Hunktley Daota a fin. ter est irremplaabi, de mine d





Compositionquans offriraa.maique ~r el-i
IDegafo, (St;- George-S), Hendriks (Kingston), PetEr (St, Gearg),Scott (Kingston), Park'; (Kin Fton)1 *ailkinae (SaintGeorge,_.), kinkead (Kinwston) e udey Dacosta ngon) cBuri
ton).
Doelgado, (tGop) e

GeX~~or), EKiksa (ington


A uoter que Burrowe ua derni are ga.on 4e mar et Mc Kensie 1i3.
Pasailaigue a rtal1se kead, 12. Good win'n'en a ( qu&


CHRONIQUE SPORTIVE
(Suite)


center de I'Etoile, Doug. veut faire un deplacement i'exv:Lre droite: 11 rate, mais' fornit ur, shoot ca. non i contre pic qui s rprend le goalie de. Baccud: t o o110n, pionge en bolidC au coin gauche des buts, 3-0.
La pluie survient et Ia mi-tempsest i4f4-e, tandis .q, tle public, 4flique .a iaiss4 men hWer commea des canards.
La 2&me. mi-temps c ne mrite aucune mention. Ce fu" an barbotage se fit apprCcier Mac Intosh. qui para ssait Ctre dans. son lement, puisque a li s'i it ralisa encore quatre buts i l'vantege de I'Etoile.
Disons aussi que Baecardi trouva aussi un expert de ce jeu au ralenti et boueux; Tsa.r qui put scorer 1 seul petit Goal, sauvant Phonneur, cominme ils dL sent.
Ce fut un match surprise,
S'iI n'avait pas plu, 'e score n'aurait jamas et tel quell. Car a la 2eme. Mi-temaps Baccardi serait avantag& du terrain. et ) la fin de la tLre Mi-tempsles -jouenrs de 'Etoile paraissaient fatigubs. La gloriouse incertitude du sport se manifesta pleinement hier. Le jeu fut dur, le ballon fut joud6 constamment en 'air, aussi 'action fut elle rapide, meme vertiginez;s,. Les jamalcains. - Nc us avon pu raccoler les renseignements suirants sur les jama icains L'quipe jamaicaine n's pas e .re 't6 d& fnitivement silectionnee. Mais il eat certain que nous a-rons einq A six joueurs du team champion Kingston; les jamaicains sont trs forts, tant A la fin de lear chamn- ionnat.
Nous reverrons sfirAnent it : Mc Kensie, qui shoote ,ussi bien, mais dontlet jeuo a un Ien baissc; ce joueur. a-djA fournl. 10 ans .au football et eAt actuellement g de 28 as. Goodwin, qui Jctaue peut .:itre avant centre et est rbpute joueur constructif. ma is peureux. W; Passailaigue an centre, qui nest pas en trbs bonne forme, Me Intosh, qui n'est pas bri hnt it rMile droite.
Par ailleurs, nous :uns au but, Delgado, qui vient apes Groves; mas ye denier malada.ne pourra se d6placer.
A' Parriire, Hendriks qui fait figure unique dams le males spor-


DECES


Est c meure


&c&dt hier matin sise a 3nme 2


s pendant u6 17 buts J 22, Kinpas marFLTYERS.





en sa deAvenue de


I Joseph Lavalire Cadet,
Les futndraileg auront liehu cette apres-midi a Saint-Aiin.
Nos condolbances dt'x parents.
.5,
Est d&cd6e egalement hier matin, munie des s"remnts de Egli'e, P 'ge de 87 ans
Mxne. Joseph SL Cloud nke Assiphie Florisain.
Le convoi partira de ]a maison mortuairo e siso lre Avtue de tolosse pour se rendre :ette aprnmidi (4 heures pr6ciz") en l'E-4 glise Sainte-Anne.
Nos sinc-res condol&dnces au mari dte la regretted, ax infants et ia tous les autres paytnna at alis.

Apris le spectacle, lae rendeous est au
BERLINER HOF
� .~~ ncwwrJ


SLA PHARMACIES CASTERA




Vient de mcttre 1n a4 *"isURAND LAJORAToIR .auss:2) Aake hag.

8) Analyses tsdostfl*rie



volutton pr a arhff I e'pt aw tIdarU cot DrPptOSt qu' implants ea Btuah


Atonio ChAvMli,




PM, I
Exlv �x4lv $astitut Pr
phyltique de Pars,



"ff4 "'t . . . . .a
i -_-c -, -~tft : B :.-+ o,, '.:: .


Blondeau - Propositions de Phlooophie nge S - 1 s Grands tif id. . . Pwelshauvem - Le. .ans. subco nsc ints. .
Dugas - Ls tlmides" dn la litibamre et fart . Geley - LA.re suxon ieut -. . G4mn- - Les origines Ade la pew, ,.m .
HIu, ert - Leeene'du $ el. . . . -. . .
-raigny - Guide dP tudiant OW psyfchologie . aillo -E-- sate phile i ospie nrute Al&mentai r . .
onari - L orak des. . Orsip-Louri L'srrivism e . . ,,,. ,. Cbt-. Richet Essai de~ psychokogie - 3. . Eergson - - MatUre et Mtmoire. -. . Fouille. Esquisse psychologique dspepes eu. Prunschc-g - De la eonnaissane? e soi . Le Dantec - De Pho.mme A l efne. .
La sence dt a vie. .
La lutte universelle . .
. - Bn:{
I.; Bon - Psyehlogie des temps nauveaux .
L'volaution es ret. .
Les opinions et-,learyaut .,., Poinear 11 - La valeur dIe Ia sce . Cnisgnebert - Le Christianisne antique.
Le probime de Jisus . . . Dewey - Comment nous pensons. . Blounhi - La vie . . . . t. u. , Boutaric - La vie des atomes. . Lakhovsky - La Terre t nous.-------. .
La Science du bonheur.
La Nature et sea merv es .


LIBRAIIR NOUVELLE


La Librairlt s la iJeuxI it


Port-a-Prinee - Tilpheas 2077.





COLLEGE MODERNE i;,recteur : Ernst Akindr Champ-do-Mars No, 5 aucein local de Palace fHotel
Externat.Internat : Conditions mmdmlqus Iteeivesvasetanutsiau: � COLLEGE MODE.Nt L'Pcole qui met ensCegnement A port6e d tOutes lea bourses, L'4cole qui ie professe pas te boorrage de CtAep, L'&ole qui prefdre A ane tte uniquement pleine s une a tte bive
faitev,
L'kole qui s'attache A solliciter et A dtvelopper toujours le jugema t
de l've.


car,
C est 1I que se trouve recrutA un corps de professaurs ~te plus homet
gene.
Le Nus 416 Le plus competent. et le plus capahbl, aurmot, d'letrainer par [exemple, par Paction bnon n4te et -onstructice.
-� .i)


REX


Mardi 8 heures 15. un iUm trAs dramatique. Un home disp . rait en mer. A-t-1 4th tak? Cruelle gnime,. Yous Ia resoudrez en venant voir: Un Hommae d Trop A Bord avec Thorny Bourdelle, Annie Ducaux et Jacques Dumeanil, Entr6e 1.10. Mertcredi 8 heure s 15. L film redemand6 La Fugse. deAarietto avec Janet Mac naid t Nelson Eddy. Utn enchantement m e L Entree 1.10.


.r . . . .

CAL NOVVELLIST&s

m . eal. S No. Tss. ab.a. -ae QV10IEWIN . NDw IAN ii Rflfl GRanvr CWRtAQUtt

VAX aura
ERRAP ST*Rfla yg

/*


PARA MOliff

S 6.5DI 12 FEVIfisR 1
RE Dsoir A 8 heurts 15
.A Plus Grand Film d'aveni Que W Cin6ma Parlant Alt Pro
A co Jour.
LES TROIS LANCIER '4

Une MAperprcduetiUon .Paran c . . d er des bflt ', L t6ovemont detes ar I's, kIn Trblesse des personkis arurachnt les et at le A p semnens rpontands di pu bli.
. mStl d'act. ion qui ext actimenta lea jMus nobles: F
litk, Eprit de -camaad*r, C roge Abr*4ion, Sens de PI'l nea at du Develr.i
WAFilm df'ane hante teas : te gu'nime !eqnt dea

htEr&! GOnrsrae: Ode 110

bDIAas 13 FEVRtIR 19 E' matiae. 38 heurse30 P MtfihMe Dietrich et Gak Coo


VU Slm Paratent
--.CflS trouvemes.a, tw


9


. . -2




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103253datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date February 7, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03253000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince