Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
January 7, 1938
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text





















La situation, p ssab. t Znni fuse ces jours derniers s'4claircit rapidement, qu'il be'ga de politique ext6rieure ou de olitique L6rieure, la premiere sui'ant ia .rbe normale qui lui a t sage.+ne imprime, la sr.conde evo.,,anL plus ais4ment grace i certaines donn os plus praises. Aussi bien ce n'est point qui nous preoccupe, quart k present, la situation politique, que nous ne podvojq du reste, apprtcier que dans son ensemble, sur les setis 6l6ments d'informatina qui nous arviennent. . .
tnt reste,---nus.ncroyons--pas coupp nous tromper en avan9ant que pour certains, pour 'Ie
* :. s grand nombrei cette situation
. . nteressante, nest -imirtan.-e que parce qu'ele conditionne, et comment, ia situation conomique.
Car-, A entendre et lea uns et bs autres, jamais elle n'a t6 aussi mauvalse, aussi terrible, aussi angoisste. A s'en rerreLtre k ceux qui vous :en parlent, Ia rise, qu 1_I faudrait crire en lettres capitales, tant ius appuient sur ko mot, la crise:n'a jamais t6 si aigile, si dayngereuse, si mortelle. Plus rien. na va,. ou en ne va plus, si vous prc&f rez ette variante d, croupier, et un petit banquier de province, 1ionlife un pau poncife de tea questions, I
ajautea-me aU tableam u qil $

f y a encore, il y a surtmt, la crise. I de contiance.
Nous. sommes de bunne. foi, d i tr s bone foi Aussi re'-onnaissons, . uoas volontiers que rous confrrnnton des problkmea d-fficilos-_ i,quiitants m~me. Cei de notre cr-f� est -le plus grave, pour ne pas dire le seul vraiment grave. Mas .c.st un probItme :qui .n'affecte pfaencore trs sensiblement notre 6conomie, qui peut l'affecter, qui Pa'feotera certainement dans un avenit plut6t proche que lointain si ses donn6es pr sentes tm se modiBleat pas, maii ce n'est pas un pr? blie.i ddsesp~rant qu'i1 faille -e lamenter ainsi A longueur de joun6e, tomme si un cataOlysne ffroyable avait dij& ruint la Cite.
Cest stupide,.et c'eat iruste. C'est stupide, parce que ce u'et. pas en criant du son- au.matin.et du matin au soir que la situationest mauvaise- qu'elle est 4pouval.n
-table, qu'elle est angoissante, qug Pon encouragera unerepnse.normale des affaires. L' lmtent psy-i me en beaucoup. d'autxes, jout. an rand .r&Ie, Cost ::dur reste: Une 'a. I racttnitiqae pror &: l'halien do no vouloir, jamas n'procaine? "quc

si,::lt do s :sat :dent vous yVeas in- :


C'est auasi injust-, par"e quo janais Chef d'Etat. ia tant muitipli sos efforts, dana une vision clairvoyante des dangers qui gu ttaient I'tconomie nationae, pou parer aux graves tventualltts dout II a eu-une si clairvoyante prescience Toutes lea activists pi--sidentielles pour ]a diversificeaion de noic denr6.es d'exportation pro dent do cette prdvoyance. Quand done un coup inattendu menace brutalemeut notre principale source de revent.s avant mC ge quelea mesures p:i4 pour parer A ce qui n6tcdt
qu'uro simple tventualitt aient d=n6 �tous.les rtsultats exp&rs, iI est aussi injusta Xavoir l'a ur W den rendre le Gouveritement res* ponsable-- de quo! du reste n'etil pas responsable dans ce pays? qu'il serait ridicule de rendre un at* tronome responsable dun cyclone qu'il aurait annone.
L'on aurait bien maui alse grAce & ne pas admettre que les perspectives ne sont gure brilanes. Vest. entendu, uas tout auts let que Hen nest faith pour pr6venir les facheuses r6percussiovs que pourrait avoir la rnvente te potre 4icolie de cafL6 Or, ia piemitre reaction du Gouvernement Ai Ce suiet, I consistent en une dUtaxe de I dcilar, et assez indicatrice des dirm.tires qu'il suivra pou, r que pleine et ot 3re.crnfancelui sitja e.

cette tendance heureuse impliquira des corrolaires forces, qu'iI fau.dra bien accepted,

Ceci dit il serait assez facile d'Gtablir que si l'avenir donned, et avec reason, de justes sujets d'inquitude, le present west pas teilement different d'hier, s'4 fait s'en remettre aux incues7 tangbles, facilement contrjiables par tous. Et mme s'il fallait se baser su 1'axiome bien comnu: quard Ic batiment va, teat va, o) serait tent de conelure ' une evclutfon normale des affaires, Pas un quartitr de Ia vile fn effet. ou ne s'tdifie une construction nouvelle, Par ailleurs, les pompesa gazoilne se multiplient dons tours les rues, les magasina de frivolit6s, jouets et cadeaux de fin d'annie, 6nt. eu des vents appreeiables, les cf& chics et boites de muit n'ont pas dtsempli durant !o etes, los importations d'auton non. pas discontnu6. .
En conclusion, nous croyoar done quo :si Ia situation prtsentu n'i iat.sn. MTfft .mu?rs Srllante, el-n


ne.st par, I .et. qu'il fau prfcier saiv donnfes du qa lavenir
Pour lav nDtre tabsol


COMMUNIQUXElDU CAB!NRT CANOU>AI
Du PRBSIPENT DR LA j LA


Pans, llimpossjilit de rtpondro1 individue ntjrtzx nombreux cot rteapon'ats quhi,4o tous)0 tott du Pys. Ltd ant t~mtdfl& Wtour
jamahei V occasion a veutl a, tcelenco le Prhkldat *$A, 1. PApubliquo prewl plaltir k b rev O o't d tera tes amis gri Li
talabement adress den
-Rle je leg jPrie ti aer, en
tetoipviiiswux lea meilleura et

le 6 Jinvleil


No us avo tre ami, Go
faimait par, $6nat de la

g6tanrt4d 4e la nwt DIS SWAi
T65s nos con autlu


51 Ot G6. pa


LA SITUATIONN


.?C IJfrOWl t; t PAWVIO


LE JAPON ET:LA DOMINATION DEL'ASIE


A PROP03
DE LA. CON tUNCE
DUi flERS V ToRNw



Port-au-Prne i. It 5Janvier 108. , T. Oh. Fr Mae Vtrorn,
Directeur di Jardin Eotardqqe de Montrtal,
CANADA.
Trs Cher Frtre,

J'ai 0t6 heureux de 'lire, dans Ic numdro d'cHaiti-Jourmtxh du 4 jan+ vier en tours, la maise au point St courtoise que vous avez bien vittu publier, conernant une erreur dest6nographie quei 'aurais cornmise dans ]a relation de votre savante conference sur YAfrique.
Je vous plr.e de croire que, dans mon esprit, cette rectification, que+ vous avez faite avee tre telle rktinction, remplace le passage qui vous a si regrettablement pein.
La carrire des jourrawists j, c'est proverbial, se t"ouve parsemde de coqufles. Nous nous emtpressons toujours de reconna'r' les inexactitudes, n6lme IorsqV , nous avons d~ja ddtruit nos notes.
Impartial, rospectucux de la W rite, j'ai faith, en toute probit# professionnele, Ia relation de votre conf6rencc, dans le but de r6patdre votre savoir parnnmires cornpatriotes, et de servir ep Mme terops etvoqoj v6nk're et admire, etl eoanaria Franqis que j'aime.de tout m-n eceur. Ce serait mon plus granI mahour de penser que i'a pa l ,. servir, d'tune mani&rd or. dune autre, l'homme de science et.Ie religieux qui se ocomphltent si remarquablement en vous.
Je vous price d'agr6er, Trbs Cher Frre, Ia nouvelle assurance de m . sentiments respectuemmn dvouts.

Charles FERNANM-PRESSOIR


P. &- Se m'empresse de vos informer que, n'Utnt pas mnembro de Ia Soci6t Iaitiene d'Etudcs Scientifiques, j'ignorais que les journalistes invites & vous entendre ne devaient point faire le compte.rendu de votre causeri.


PROBABILITE IYUN NOUVEAU

DEGREVEMENT DS


II a 6t surabondarnnict tdit 4$ it que la Grande-Bru~agne-avait commis ta luls fun.stL des erreu* quand, au lendemain d, tarait6; -tc paix, elle cut cotte gemh'euse t& mdrit6 de donner au-munde 1'exem-. Spie du ddsarmement. oubliant co vieil adage franqais, si charge de vfrit6, suivant e cuiterre a guerrra.
Cette erreur, die it paei cher anjourd'hui et Lte ol.lutoxnoske A ia payer domain beaueoiup plus chfr encore. Mais, du moins, faut-il it:i conc6der, i tG do sas illusions et de-ses faiblesses, une important.' quality. Elle connait 'art dencatu-. ser, quand Cest flV&SSaiI'Q, les L res avanies, sans sourciller. , s'abstient de leur falre, par d'iwitiles criailierics, un-, pulAicit tempeative. Ele salt ne pas marqter le coU, ne fa;--accuser s-3 propres faiblesses par des aces (4e nervositt, par des polSmiqucs d(. places. La dignity ot elle se confine en pareil cas lui donne toujours Fair d'&tre jteliment capable d'en sppeler k i'avenir pour r6. parer les faibleseuss dt present.
L'Anglctorr'c a ,_,Z t,.res, seS ,

ses fa.tidie,.x a, ines, i vos Ie voulez. Mais viCe a zt avantagc, en tout cas, d'tre dieeiplinde d-'riere son gouvernement et de 8e rapporter A Jul piour il conduite dc.s affaires exttrieures. TI ,ny a poit-, er Angletorre, ties parts ou djournaux touijours prfts A tirer avantage des decptiosu on des mai. heurs natiomaux Leti v$cn. fire tit gument can" l (-oItcis do ia potitique int:rieure. L'accusation cL V&n it et c do trahison, lad6non2 Ciattlin avitlissante, si couran I V dans la polernique de curtains pay.-, ne retentissent jamais dans les controverses politiques anglaises. Et5. on vient de voir tout rCeMnnert encore qu'un chef de rarti -- Ramsay Mac _)onald ---(4zhonord su son lit de mort par ceux-lA mems qul W&aient Je plus v~~etmu oppose A ?on action cand iI Iivait. Tant ii et vnai qte, si son iJgement avait pu paaZitre a ses adversaires critquable, sa bone Cn n'avait jamais ttG mie en doute.
11 fallait cet ttat d'esprit p ur permettre ii l'Angcnorre de su> porter, an pun hj ii apparente, sans violentc.s contra verses, sar reriminatiorIs ve.h;,Ih entes, sans imputations vConimeOes, meI p, riode comme la preserte qui n1 pets loin d'dtre catastrophique 4 qul expose l'Empire britanniqua


Ius dtsolante qo ue lela, A his lUS grave et it|a.I 4lts imnt- t deco qu'on observe sur les boards
date des mnwes.d
t se garden, ur l'a- Si nos informations sont :::exac Aura Yang nde a Tamie. C'6daitla tempsf ornemnt, de me-ler aux tes, il est tris probable que le GaO-Alrd nId
prt.n. . craint. vernement effelue .un nouvu dt T .iangZ-pr-i--.cipale"do 'Ia otitscroiersb.i.nniguesam.
r; nous d e. gvemnt de note car a d% production du coton chinois, n'tat rC cs Sur le Iouang Pou suffisait
eenr-n~s rnouvelons faciliter Vexportation, de Ia r6, Pa, nomintement, ne colonie bri- h confurer au consul general anue coufiancea Chef to. tanniqueo. Maistous LuX qui sot glais une dignity, una autoriO "." ' 'no sail pas .:eore d'unc , alts en Chinesavnt dlans que./e tos sptciales, justifiees d'aiileurs" :~~rpoto Mos.i: -ean . .t.e,
nanihre. exate de ceubien sera.ce prop salelos irta fi- par Ia. trZ. grande place quo tenouveau. d :grve . tea ml- I nac"rs anglais y st engage. naIent se ressotissants' dans c.
. . . ouveau wagrvermenc, :La , mi- e tm . : n .eu nt. esess " " +r e .A
Ja .516 estimit quo 1lee .investisse- pr.Dsu noeqo tI m
CUBA ENTP iositrs~so~en ut~ monts bnitamuiques em Ch* ine (un4 ptna-e tonmique des AMghnsI
REPUBLIQUR denviron cinquante cenim es or.pa.e. nt concentr. daa: l. . - A. Crgat l 'tIetit det i f at
Nous aviona doe raison, dapi
M8s regn Jet carte de w- nmtre editenial, do dire ga'Sil faut e d YagTt:ing iav.lWtempterasiavc1lfute
rtzzna mnrsntouw;aain conflance. leient A J.,.966 mliosde dollaetr-.morale dot ea mnissionnaires Tran- -_e___________________au or, environ 65 miliards de ran'sa, t4ais qui constituent enchine ullic
'Coax din Japol, suntoict groupet C11org ti -4d plsimportatt;
du Nonk-Ollsto to siV afcouirpaotdA.Ca:
evemi vacantpar'suit ALGBCBI -ga 9 mlip odlaai, -*l
dirre rert ~ ~ C ea~~wsde 1'0 mulliards tde francs. �t cki6st cependant fpamntoue;
tidrale.ac l s.P -t o 'delta d4w Yangi T1' Kiang, & Des niehesses ,tranqfia aa
d tcM nant deputs Fouvorture de Usa-Pjtendir coxmnan qu art do Ia TFran-, tp tea atita 44qp~ctuq i3Pu'M de 8'sonsporkive, Rtacing; A szti ourrit 40 millions dhumnahzs. irazitfesjuaqt1"a1o)rS ari!4kraopjt'/ ~~~VCenger dune faw n s4tstB jCotta portie de 14 Chine e't re a emnt tie V1mira bdhj nku44

! ,ea2o, $e4e* nouve54ravq iib1aird lp o bU attentlIa DI,%,;flw' N
are~ ' ~ etsit4. Lityle kd-11 cttwhM �
-- - - - -- - - . . . . .
18.:i 1 ' '. . ,. . �4 . .4.�--- ----. . . . . . : : + . . : ::: . + . ::, , :: : . cap le m e c n cen ~ es o n s a va , 4 44' . a4, t : v ' enteS f4fa5" 4.
:.;:: . t s :.:a ~ ~ tt :. o n c ::! ll ~ ) . + . . . . . . . . . . . . ."� . . . '4'. . . . . . . .4 4 . . . . .'4.
':"::":: +:::'+::" ig:: ': i'i '::~i ; ::+i0 e:+: i~ ii I: i: e ;i ::: v~i!;f i: ::;:} :'d ::: ang :Ts~ gt ng- 4 44t-4444.; 4444444 r/4au-i vec::4inf 4444 44i:
} r ! i : : . . . . . . . . . . . . . . . . :4-. . .4 4 . . 4 4. . .4 ,. . . . . . . 4 '. . . . . . . . . . . . . . 44' . . . . . . . . . . .


dlleseule, au recensentnt de 1935, comptait 3.490,762 habitants. E1' comprend: lo. a concession internationale, administr6e par un consoil municipal oh prddomine fluency anglaise et oh UH y a n)rmalement 1 million d'habitanti tr~s grande majority chinois); Ia concession franqaise, soUm is a un conseil municipal que dirige R consul g~nfral de France: 600.003 habitants (presque tous des Chnois); Zo. le Grand Changhai, um)c communautd purement chinoise, a.vec 1.986,356 habitants. Tous c.i chiffres sont ceux du Wor!d Almanach de New York.,La concession internationale abritait, il y a qu. i'. ques ani~es, 18.500 6trangers, donL 7.169 Japonais. Mais, depuis, Pcfectif des Japonais a ChainghaiIvait beaucoup augment: i a. atteint 28.000 personnel, cdo-t 13.000 dans Ie soul quarterir Wts Chapel
L- ort de Changtai est d'urc tot1e importance qu'en 1930 51 o/o de toutes les importations en Chine et 3 o de toutk-s ses expcrtatiozs passtrent par ses quais.-Drant ai mni-e anni 23.739 nar "r er'sentant an tonnage totl 'e 7 millions de tonnes, y a,riv,'UT'rt on en partireiit. Et Von poet: c. rendre compte iu r6le qan JIne 3 Chang:hai la marine cornmercialo britannique quand on songe quo son tonnage total annue dans tons les ports de Chine var.e-. depuis longtemps entre 31 et '49 mitlions Ole tones, Ie tonnage japo,ati P.eigi.ant de 20 ,A 25 hmiltio s, le tonnage chinois.exprimant pa, 18 miId~ionas, .ccliii dc, Amrrieaine, efn 192 ,. par 3.71.1.594 tonnes, celiii de .FraneaS, en 1912, par 1.69,2468 tones et, on 1917, par 531891 tonnfs. I1 romonta apr s la guerre au niveau de sa moyenne antch'ieur A 1 914.
11 faut avoir. v6c&_ A Changhai durant les arouse.s ntdricurcs i l'etferv.-scece jatpon,'c, ii tast avoir vu la grande activity des navires hritanniques vctuantCon.in heueircr.t surI l Hot-.:ang Pou et cc te an.ination du Land oh les co ilies chinois baragouine.ntplus on moins le pidgin English; il faut iUvoir vu ces grandes banques, ceos hotels monumentaux, cses building imtuposats; ces clubs, ets entrepQt+, cos tcooes, ces journaux pbII6@s c14 langue anglaise- it faut avoir co inu ceute atmosphere -e luxe, de via nocturne et de grande dlpense pour pouvoir se representer ce quest It vie britannique tranaplante sons do einnr oji II devieni-�si--difhrar--


t __ " -- _,.~ tZ2 _ -1L _7 .7 . . .-.T.













togis et les allies des Anglais,aux4 quels its doivent tant:,sont venus faire frrnption, apportant avec CUX l4s horreurs de la guerre. i on: bless iun agent constialre angloas, dMi16 de fore .dana usa concession international its ont coI6 sur le Houang Pou plusieurs navies portant de manitresosthnsibles le pavilion britannique. i11 infligent aux int6rztts britanniques de tels donamages, its font su pnrkt I di, gnit britannique do telm affronts que 1a seule decision qui conviendrait aux Anglais, darns les circon-, tance actue1le 88ils ttaient enco)re ce qu'ils furent, serait celle qt i conaisterait 'a ne plus s'en rapporter A de simples protestations v,.bales. Rappelons-noos TI conflit d
Fachoda, en 1998.
Et, cependant, les Anglai 3dt'meurent irnpasibles. moment done s'expliquer leur atone? Uniquement par un examen ctdme et froikl des forces en presence en ExtrneOrient. Et cet examen, peut-tr.
par peur de d6soblig-r nos vois:s et amis, n'aurions-nous pas os6 !, faire avec toute i'impassibilit& u-, . t,1a rigf4eir sirablos. Mais n ou;
avons pu I'emprunter, textuel:ment, aux principals revues br.tanniques elles-mmcs. Elies vi,,'nent de parlor, A ct tgard, avec tine franchise si compi6te qu'ole inspire, en m6me temps qu'ur': grande inqui6tude, encore plus 1't respect.


Touted ]a question, Cans les circonstances actuelles, aux yeux - . l'Amiraut6 britannique, est cei aZ
de la supiriorit4 du feu.
Or, les Japonais poss6dent coime forces essentielle, (leurs va'- LES P �seaux de guerre, encore form ,on
escadres, mais d'un type vieili, nk tant pas compris daiis ce tobt;
neuf cuirasses portant des canow, du calibre de 35 cm. 55 et de 4(. cm. 60; iUs ont douze ,roiseurs ai m6s de canons de 20 cm. 31 (t Vendr,
quatorze croiseurs plus petits. du soir:
Et la Grande-Bretagne, actuel- Riunic element, n'a en Extr~me-Orien; pr6sideni qu'un croiseur portant des canons Secrtair de 20 cm. 31 et quttre croiseir.A Confr portant des canons de 15 cm. 23. Et ClkriC de cetlo force navale a pour base Sin- Rappor gapour qui se trouve A 3.000 milkes nembres du Japon. La- force navale r eil Chants de la Grande-Bretagne est assure- de l'Egl ,ment tres considerable, mais, dars Diman lea circonstances politiques actue.- matin: les, cette force peut difficilemert Sermor s'&oigner de is Mkditerrante et de Rv. E., la mer du Nord. hairmar
Les Etats-Unis ont quinze cuiras- A Port-a s6s portant des canons du calibre Synode. de 32 centimitres, d- 35 cm. 55 et Rkept de 40 cm. 60, seize croiseurs monks bres. de canons de 20 cm. 31 et dix cr;,,- Sunda: seurs ayant des canons de 15 cm. Eruglis 23. La base de cette escadre amrt- Chairma caine. dans le Pacifique eat Pearl Address Harbour, aux Hawai, it-3300 mi- Solo by r lea du Japon. Collect
dftj supposer meme, cruit ), l s frais Round Table (ce qui n'est pas; d'i tout- assure aujourd'hui), que l -os Etats-unis soient disposes 'a participer A une guerre d'Extrme- 11 faX
Orient dana une coalition olb fig.- que estin .i. t aussi Ia Fra&ne,-t1Angleter I Ilotte j e at la Hollande, 'aptitude d- side ac .tjaA. r64ater.& une contre-atta- de Hong que jiponaise d6pendrait du i--.,a dang tous
its parviendraient U se r6unir trM fort et k. s'assurer .a sup6orit6 du feu; Hong. Ka HongsKong et C(tanSi, it ee po$irt ne Af ei do0 vtae weaient in tenables. Ac. Canton,: u
tuofomen, rtt W~rcie, ~i-dent.2040
quo)spuse Is ysc ubanhe, tr& Knts
hie par eflme-w - ob es graw- lnr* do 4oarpesauees naval"s 4 cform- r tint Ata en Auto Jour polfltque A Vinautfisau* dune Cit oce de. forces debt olles Ipowralent ebiffret diapeser' 4as s*tte partled min. port, IInc ,dco4Weuw �W11*von i daiza Di num4' sortiMR, . . . tm.nd&


d&i .1 ii,!i i 0
N.2? Fi %� 5'J i r
7 1 2.5';:?;::::::::::::::i- i :"i: 3.: i . - -;: :! !!:!!!!.:: :::! ::::! :: ~/ ?i:i


CAFfl4U&STAUJRANT


Dernandez avos amis et ils vous confirmeront que nul part P6rt au-Prince on peut mieux manger et appr&cier les bones consommations q uau 'x.SAVOYx, eitue au Champde-Mars.


IIEMO-COAGULENE,


Injectabl,:s
Buvables.


Extrait}I6matique tolal kHmstatique physiologiqu- ienfermant les substances coagulsmes du sunr et particuli6rement des plaquattes: sanguine .
Diath 6si himorragipares tImophilie, H4mog6nie, Purpura.-Traitement ratiennel tcs H6mopty.sies des tuberculeux, P6diatrie,, Chirurgie, Gynkeologiv, et ObsItrique, Urologie, Oto-Rhino-Laryngologie, Stamatologie Traitemenprop6ra toire.
Enregistr6 au Laboratoire No. I du contr5le des mdicaments sou lee Nos. 528-56 et 528-57.


PAUL COUPAUD
Distributeur pour Haiti


Yort-au-Prince



ACRETLZ
NUS ET BATTERIES CEDFRALC


A.NNONCES


edi 7 courant A 7 heu

on missionnaire sous ce de Me. Pirre Lot re d'Etat de-i Cultes. rence par le-rtsateur Al e J~r~mie.
rrt missionnaire par de 1activitt chr6tior s sp~cjaux par le cha ise.
the 9 courant A 9 brms

n du Synode prch6 par Armon Jones de Kingst du district, en tour m-Prince I'occasion

tion de nouveaux me

Y afternoon at 4O'C : h Missionary Meetii m: M. A J. Macdonald by Rev. E. Arnwn Jon niss Lily Mahy. as spkciales pour coui du Synode.


que 'Amiraut4 britan ne pr6sentement tfts ha japonai-e pour qu'elle omme intenahlecette.
Kong, dcrite cepen4 Slos manuels conmie .u te position stratgique ng, colonie.dI ta-cour ,bouchure de. I Iarivre eoxnptea .850.* a~a

Vale de Victoria,aino M.- dies rues entl~ts ft buildings de qIns sea, a t, ii I1.It fit P 6e m6$ocaine. En I984, total du' muvementaV nwpraflt 1ha r nfrks et attelgnit 40 < ndlka~S


,(AAsume),

-- --.-- - - --


'a tut ain





a , di r .e







ng. 'Og.


TttMow *7


ht so GRAND LAVORATOIRE

I) Analyses dilniquss
. Anlys mochlmtqnm ) 4 lndustrilte e


61 lastitut do rsebrebes
Ca abcrawitoz WOaM'01" una r#rolution par ia direction aWe, par on matoriel Complet, par sa npost tI&D idale et par Fesprit nouveau
qu'il implants en HaL Directeur-professear
Antonio CThevaflier.
EX-Privat Doet de Bonn
Couseillers TeeMiques:
Dr. Georges Castera,
Ex-EtIve institute Prophylactique de Paris,
Dr. Clment Lanier,
Ex-eieve Inatitut Pasteur
de Paris









Le vapeur COLOMtsIA S.B.
Voy. 80 parti de New-York le 6 Janvier 1938 directement pour au-Prince, est attendu le 10 Jdnvier 1938, en route le mrnme jour it 4 heures de 'apres-midi pour Kingston Ja., Purio-Colombiua, Cartagena et Cristotni C. Z-, prvnant fret, passagers et male.

Le T. F. L. Jama'ica de retour des ports Colombiens, ue CristflZ C. Z., de Kingston Ja., est attendu le 12 Janrier 1938, en -mute le meme jour it 4 heures de i'aprbs-midi4 pour New-York, via Gap-Ifaitien, pranant fret, passagers et ma'o.

Le vapour HAITI S. . Voy. SS partira de New-York le 13 Janvier 1938, directement po ur Port-auPrince ot) il est attintu le 17 Janvier 1938 en route Ic m~me jour A 4 heures- de 1'apr6s-rnidi pour Kingston Ja.,'Puerto Colombia. Cartagena et Cristoba; C. Z., pre. �nant fret. passagers et malle.

WM. E. BLEO,

Agent G nL-raL


L'ADMINISTRATWON LOCALE

DE PORT-AU-PRINCEj

Arise quit cause de In grande a!hence des contribuabics,. elle a d


DO NN MOHIR R. d a. C r. .


. . . . . .


Deveezsvotre propre Comptahie en ouvrant im Compte de Ob4fie 4 l Banque-Nationale do As
Rtpublique d'Haitt


FtIDLITt FAIBLESSE


m ~pm-- !;i

SUuDschk oions
- ~RAg oAytur du Sang prescrit par 1 11IMa � .: . :
ftnp6rteur 4A fv ; t f vna di u$la? mpta oi


COLLEGE MODERN
Directar : Brt Ateindor
CtamrrdeLMars No. 5 ancien local de Palace HoteL
Fxternat-Internat Conditianondgrqu a
Inecrive: roe enfante an:A
COLLEGE AODERNE,

t'hole qu met l'enseignement it port4e de toutes lee iabourn& 1'cole qui n professe pas le ebourrage de crAne, I 'ole ui pr frre k une tAte uniquement fpleine Line r *
be'ien faitei ,
l'6cole qui s'attache A w1eltcltc et A dveopper Wujourb .
.jugement de ' .tv.
ear,
C'est 1A quo se troxive reennk le corps de prafessearg te.Pj~'w-.
homqgne,
le plus zM6,
ie plus comp4tent e letylus capable, surtout, d'entrainei ('I '*rxm'jJt l'acton honn tye qt construrtree
27 - -- -------


ei: bour sa. -jusqu'tt rouvel ordri, . . :.e. -s
* partir du Lundi 20) Dkonbrc. ,--.:i
1937. -.--18 D-cembre 1937.

aut

1k CHANGIMENT D'ADRESSE _________________ic COLLEGE POIA'MATIQUJEALOE lasindErieimngh
:- .1 . . Il�:e. .,e
Mn i4 e n.a e:19: ". . . "



- Fond6 en Ocobre 1934 Lagrande maion d1. 14. CGamMaie akrttet~et ftN R Et. ' inE, E. -t :14.'.t: POPL ';:ii.


de )?" � ." .e:ubana apier Carbon
Trurgoa'taca
Ah1- u' tour : Georges Dpot Nedf pies: eiq mx raj. 6, tGIWGI
S:OLEvOIGhauseMTtEquatre jtage$
. . : J. .e n QeObr 9 4 :. . .�. . . . :M h n " ; "" : .'


RaW Rumn s phd geaerj 0 it,

Au ~ ~ ~ ~ ~ Wdsr qu e fce4iOtaibesi *s ' ntuw
t la.n, NO. 19, grande a natson flrpie4n M ,"-. le UD

j~tlvks (anciem local do ]a Pensioi uun,



CoxtratuhtAe tiettlDogra'"" N~ns. X
OW*4 uk ln. rloe, '400A4 ink,]]Ab *o4u Ri
- . . . . r I. L ~ ) . it n e . " t . . . =:. : . ,:. .11,. . .
t~ l, !) : " " . . . . . : . . . 'A. " .' .A:5: 'i.i -: . : : . . . " ' ". . . l t tr i : � . � � . .:.:4. .
. .t . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . : . . : : . . . . . . . . . . . . ' . . . . . . :
.- . . - . -r .: .: :-:. . . . . . : . � " � - : . ::. -. 4: -:: :-- ,: . . . ; .: ;-. .4 � �. � � .:. . :. . . . . . :: . :. . :.: :::- . .: .: -:: ., . . . . ::::- :. .: .:


. . . . ,,, . . . . . - . . . . .


I En V



















LAUGMENTArION DPB L1ARRESENT I)ZS ETATS-UNIS DM15 LA PRESSE NIPPONE TOKIMr La Prease japonai5ov d&&ujoutd$hui donned te grandre :publication aun Mmag . du Budget, doRoosevelt reom aLt de
dipemset 'do u mIAttM dollars
pour Ila d6fense rationale. Las.nP-. mes j6urix 11-y a deux joura n'a valnt atbli quo des versions rowaos dum4sge du Th'ident au CoUrTgxs ii6dawt un iltour modial des Stats Is d zmocratle. Ve. journal ctokumlap a cdt que le Japon ne pouvait pas accepter Iaugnerttation des armements d'uu &mur agrible, iras croit que cette situation est cr6i au GarverAyent am6ricain par l'obligation de combattre ]a crise en procurant du travail. Quelques joucnaux disent que le discours du Prt ident . Chicagon.6tait quiune pt paration ou un avertisement Aeette politique d'expansion des arwemerts. Ils ajoutent qua rmme l'atfaire du PANAY a MtA une bonne occasion pourRoosevelt de justitier son discourse de Chicago bien que cela soit trs regrettable poi le peuple am6riea.

INAUGURATION DES CANTIERS DU PONT INTERNATIGINAYL BAZILE-ARGENTIN
BUENO-AIRES.- Le tor~m dent Juato est parti k Paso de las Libros pour inaugurerles thantiers du Pont Internawoal. 11 eat accoagn du Mistroldo I& Guee. re, Is G&6ral Pertine, duMinistra


'de la Marine, to' Vice-Amlra. l idela et de plusleursAu t res grands ifonc tonnaires. be Pr4sident tralo rdjiljoione Uraunaysna ottil.atteLndra Xle Pr~sident Varga&. Apcta, Ia crimonie d 4e. l'inaugurati m Vargas offrira un lunch & Justo et .lea deux Presideuta parleront. L'inauguration du cti argentin A Paso de los Libros auralieu cete apr&-midi et les deux Pasidents y assiseront aussi.,


INTRRUPTION DES COMMUNICATIONS EN SUANGAI
ET HONG KONG
ItONG-KONG.- Les commumcations cablog aphiques entro Shau gai et Hongkong ont ,t interrompues, mais le navire de r6paratioa travaille 4 les faire reprendre. La reprise du service est attendua attendue pour Ia fin de Ia semaiae. Entre temps, lea messages aoc Shangai a Hong-Kong et vice vea passent par Londres,

LE CHOMAGE EN
ANGLETERRE
LONDRES.- te Ministre 4u
Travail a produit une statistique qui montre une augmentation dans le chiffre des chbmeur. Au 13 d6. cembre de l'ann6e dernidre It chiffrO.atteignait 1,655.407 (un million, six cent cinquante cinq mile, quatre cent sept, ce qui faith une augmentation de 21 ojo en quatr3 mois. L'augmentation du eh6mago do Novembre & D6rmbre eat a plus haute qu'on altenregistra 3e-


416,


Rue


PDHONI


puis yces dorniors tempe. C'QB6t]Fatc mentation ]a plus: klev& depuis ja cri-se.: Au inois d0Aft le chlffre des ehfmeurs atait moths &ev qu'wi mo isde Juiiet. mais i a augnuent' en Septembro, et, dOctobri A Novembre, et do Novembre A D& cembre.

-LES -CENSURES JAPONAIS DI
DE LA RADIO
SI-AGAI.- Vingt censeurs japonais se sont instalIs dans les bureaux du cGreat Nortbern Commercial Pacific Cabin. Ce sensours avait probablement pknt?. et dans les bureaux de ia Radio, ma's ils ont dkclar6 qu'ils n'ont pas appliqud ]a censure.


SIX AVIONS JAPONAIS
DETRUITS
HANKOW.- I1 e~l officiellie
ment annonc6 quo des aviateurs chinois ont d6truit six akroplan.s japonais du ct6 de Wuhu mercret di dernier.

MATCH DE TENNIS
HONG KONG.- TI eat annoncA qu'au cours d'une competition d'exhibition au Tennis Mvko a dWfait Henkel sur 3-6, 6-0 et 6-0 et que Von Cramm a battu Bronwinch par 6-2 et 7-5.

LA SITUATION DES
CHOMEURS
LONDRES.- Le Ministre du
Travail a aussi expose que les chOneurs envisag&s dana sla Statiati'que qu'il xient de pubier sont ceux


IT









Boune.Foi



E 3358


cozupris entre 108%et $4 anOf6t :qua se sent fait assurer-.nIY&o)mbVe 9.; ch6meurs qu. Talent 1 It nomnbre tde t5,0 ncmtl beaucoup qu n avaient ipms unrie rr me d'assurance.

LA QUESTION DES OUVRIEIFRANQAIS PORTEE PAiL
DEBANT LE GOUVERNEMEN I
PARIS.- La Confdration V. nfrale du Travail a annonc6 qu'en consideration de ]'esprit d'uni.n qui anime tous les ouvriern fraiqais elle a ddcid& de porter lea d niCres questions relatives aux re centes grves par devant le Guternoment en organisant aussi it,. extraordinaire m-eting national.La Commission dit que sea difftrents comits seront en accord a. vec les Membres du Gouvernemet du parti travailliste.

LA GREVE A PARIS
PARIS.- Les ouvriers de la '.Gcodrich Rubber Crmpanyb ont reje'6 le plan de PFabandon volontaire de Ia gr~ve pares que les I;recteurs mif exi-gtfl adroit de r& voquer lea leaders de la gr~ve. E1. viron 2000 ouvriera sont implique;. Le ministre Chautemps avait pr6. alablement suggr6 un retour volontaire des hommes A leur ourlage et une application du systC're Bedaux par les Ing6nieurs du Gouvernement pour I'acceeration de i'h production, ce qui n'avait pas k' approuv6 par les ouvriers. Le retour volontaire au travail s'ete)dit cependant parmi les ouriers qui conduisent les camions do pe- F


I F


JOUER A.LA LOTERIE NATIONAL, C'EST SE PAYER PEUT-ETRE UNE M A I S 0 N, LE CONFORT CHEZ S01, OU ETREA MEME DE PRENDRE UNE ASSURANCE, ETC.

TOUTES 4CHOSES DELICIEUSES ET UTILES. - PENSEZ-Y.


MAIS JOUER A CETTE LOTERIE, C'EST AUSSI DONNER UN IEPAS A DE NOMBREUSES


UNE AUTO,


PETITES


BOUCHES DES ,ECOLES,SOULAGER UN TAS DE MISEREUX QU'UNE MAIN DISCRETE ATTEINT REGULIEREMENT, INTERVFNIR INDIRECTEMENT DANS LES BUDGETS DE BEAUCOUP D'ADMINISi ATiONS tTA IF MI.E.S.


Pour ces raisons


g raudioses,


LA RECONNAMSSANCa PAR LA
ROUMANIE PE L'EMPIREC.
'EThIOPIE
-OME.-. Le Miniatre:do 1EduVF cation Nationale a fait ia d nIlration qud ]a Roumanie a d6cid6 do reconnaitre 'Empire cfEthiopie e01 accr6ditera aupr s dit Roi-Empqreur un ministre qui sera ractuel Charge' d'Affaires.La Presse italionne a publi46 des informations qui tendent A diva que Ia Prance et ]a Grande Bretagne ont essays de pe ader la Rottmanie qu'elIc ne devat pas reeornaitre de jure I'Ernpire d'Ethiopie.

M. CAMILLE CHAUTEMPS S'ENTHEMET DANS LES
DIFFICULTES SOULEVEES ENTIRE OUVRIERS ET
PATRONS
PARIS,- Le Prdsidc;;t du Canseil esp6rait ktre A mime de faire comprendre aux patrons qu'ils doivent changer d'idks parce q< Os commettent une grave erreur gsilzi ne veulent pas cdmprendre I'np.A du Gouvernement A Ia ,oyaut6 des ouvriers, Ii a aussi dit que 1es PuIrons pratiquent ces rtvocnt_. qui provoquent des gr~ves de sympathies.



Le Nouveau Testainent ,t ra envoy gratuitement. n. demanded, touted personne rw possedant pas les Saintes calurea.
S'adresser a M.J. ALFRED PP-ARCZ. A Port-de-Paix
QouT i'ort-au- rince, sa tIsr i:' au Pst eurhe


Ti-L]EAU TENNIS CLUB Championnat Haiti 1938 Doubles.


lu ie rstau Tcnri. Club avise que 10 chaimpionnat do doubIeP pour "a coupe du Ministre Amriain sera dispute slir les terrains do Cflu, partir de mercredi, !e 5 janvier. 11 y aura doux parties it joust te samedi S frwier, et une le dimanche 9 janvier. Les autccv parties seront routes jou6es lea sa medis ct dinwnches suivants.
Entre": Gde. 1.00.


AVIS


bI soussign, Caissi,?r-Payeur de l'Administration Loecide Portau-Prince, rappelle au public quoe: r~glement des redev.irce9. com) tnales ne so fait qu'aux guiehtse date l'F6tel de Ville contre valablea quittances.


- - - - -


1si

. . .




I.,
'cc.


a'.lST0. GEUVEI
-: f? : : : 5: : ::: - : : 3 : FFH? ???E[ Z
:.:.:::::: ::. =============================A==== X == D UV=== A L==============::::::::::::::::::: @ : ~: ~~: : @i :


REX


Vendredi - U grand film: STRADWARIUS. avec E wigue
Feuilre. Pierre.Richard.Wilm et Jean Gland. Um niuSQiqu o chanteresse. Un scenario des plus 6mouvants, Des aebturs inccnparabies.
En premi&e partie un
jidCe en couleur: LA SERENADE. De Sebubert.
Entr6e 1.10

limanche, & heures 30:-Un film impressionnant: UN IIOMME Dfl TROP A BORD avec Tommy Bourdelle, Annie Ducaux, Jacques DCmeenil. Un scenario qui vous tient en halene d'un bout A autre di Film.
Fntr6e 1.ID


A 8 heures 30: Frangoise Rusay, Charles Vanel dans gJENNY-, un drame intense.
Resplendissante de joie, 6mue ctZ fire, la jeune virtuoso Danie"e Bricard sort du thAtre londonien ob le ricitai qu'elle vient de donner a obtenu le plus franc succcs. Heureusa de vivre elle s'avanee dan$r Ia rue. Soudain son fiancJ Paborde et le visage de Danielic traduit sa souffrance. Quel poison versent done en ce eceur candid es paroles du jeune hornme? Quelles horribles r~v~lations iui at-il fait? La jeune femme sest raidie. Elle carte son bourreau et s'eloigne.
C'est elle encore qui, t.,aintenant, d6barque sur Ie quai d',ne grade gate parisienne! Sa mere qui rXe 'attendait pas montre A son arriv6e une surprise inqaikte et yr&1 dissirfulUe. Ur horrible drame 4-.c prepare, dont ces deux femines seront lea instigatrices involontaire.s et les lamentables vct.ine.
Pr6parez-voug A A exir voir c,a puissant et 6mouvant drame d'a. moor qui passer au Rex le 9 Jaivier 1939A 8 heures '0,
Entr&- 1,10.


MARVELA

Dlemandez A votre cot donnier
MARVEL A

Ge produit change Ia couleur de votre chaussure solon .a robe qu. vous portez ou sclon ','otre costime: Toutes les couleurs y compris or et argent.
il ne craque ps et. laisse un finS magnifique, indlDbile mais encore, it rend le soulier ptuw neuf s it dtalt fatfgu6. 0
Demanda. MARVELA et vous vouas-habtflerez avec &i6gance, et harmonie.sans avoir a d4pmeser :pour. 0-paires de co husuresr,
O neseule bonne pale vos stf. fit, grA A MARVELA.
En vente partout

HYPPOLITE JEUDY
Distrlbuteur:


Geus-Pr41*erot nlourst
41 la gorgie do shrop dcute-.l fh4 gy4I1kd'irn trai't ,


Une scuk Pastille Vicks, fondant dana ]a bouche, exercc son ac :tio rncammteuse directenwnt sw l nuqueuse irfitts de I& goVre pendant 12 15 minutes.
M6dfcement6es oe
des ingr6dients du VICKs VAPoRuS


PARAMOUNT


SAMEDI 8 JANVIER 1938
en soiree populaire 3 ' heures 15 Greia Garbo et Johr Gilbert dali LA REINE CHRSTINE
.GARB.9'inimitable, lincomparable,'dans le plus beau role &C a carri~re.
*une oeuvre puisstnte, solidt.o. une mise en scene grandiose.- . unt iuterpr station hors fie air.

DIMANCHE 9 JANViER 1938 En Matinet 3:30 heures P.-l.
GEORGES MILTON
(Boubouk,,)
dans
.NU COME IT VER
-,un film d'une verxe malicieuse etplein d'entrain. une d6icicuse com~die ou BOUBOULE se sair. J~asse.
.Nu Comme Un. N-r, de Ceprit. de la gaite. d-i rire franc et loyal.


U. S. S. H. - F. F.


Dimanehe prochain 9 Janvier A 3:30 prcises de l'apres-midi, re. rise au Pare-Leconte du Championnat de Foot-Ball!, ire cat go-


Srie.


Racing Club Haitie; centre 1-Iatuey Bacardi Club. Grande perSonne: 0,50 centim-res


F

-'1
I


Enfant: oiture : Pribune >'elotuse


0.25 0.50 0.50 0.50


centinic centimes eenti mL


Loterie Nationak


d'Haiti

tl, Rue Bonne Fot,
Phone 3358


GRAS LOT:
DIX MILLE GOURDES

L-8 COUPON : DEUX MILLS LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT

N'hesitez pas a riquerq.ha.

C'saun genrf twpara0M. St puts .n'oublex pa. qn'l faut eoutenir Notre.Lo, terieNaxOpAekar cute, i

sONprOeuvre.d'UtUitt et do
SMMIWWPb~ques a inkr ut:.ta.te A6.p&U.
Pour tout" e ral.
'im oe a trangen, oeAh
- n p.oW:an v. ba." w :. .


* D w Its pays chaidst Its ituptions etles himpuretis de iI peau survyennent partkuliare' meant des microbes de far et de

* Le savon ordinaire de tolette demeure inefficace, randis que le savon AFRIDOL nertoic, gu ir les maladies de Ia peau, ia rend
propre et l'enjolive.
*_Le savon AFRIDOL a aussi une action desinfecrane, son ecume est. surtour iegbre et abondarne,- ilpssde en outre un
parfum tres delicat.
* Protigez-vous contre les contagions par It savon AFRIDOL, qui est de la plus haute va eur
mndicale.

Serve.Z .vas en,
tons lei jouris!



AfridoI
LE SAVON BIEN-FAISANTI


AUTOMOBILE A VENPRE

Voiture Ford Cauri, ,.' t, M5oJK
V-9, en parfait 6tat ui: Ionctiorme ment, avec 4 b2eus vt�s v t 2 2
rechangeS'adresser an Bu", d. Nietliste, chaque jour -4 2 heurrA 5 heures p. m. Phwo No. 446"-


4~ VQU$ detnazkIez a judle 4#cole, to4v* 41W4yfl' VtS5' tUw quite pOOLtateifCWttt1 it tflpSquS 14410 ieforutou
ciassique,, Is bases Wune educatiou enltiarmnie gvev les belsoins &a IPar 1 n.fo :oD position (ovrpliquL4 "lea4*ntSCtUh$SPttIf.


UNE ECOLE? Chest rInstitut Tippenhaer-. Onze: An6ft.d'existen. et iO.eperien Reconnu.ad'Utilii Publiqve,


Un corps de profeaseurs que t ut-rcernment, o "e .,a'0.WA. l'un des plus compitenLs de no~re Corps Enseigant .
'Insiitut Tippenhauer est A votre disposition ave: :
-L t confort plus grand apport6 char, teo p 6e . A OC41Wz
- La sffret6 de ses m6thodeb d64A riche texpdriex ,.et t. et pendant iourn6es vers tissacquibitionlf no welles deo 'is vrzcpi gogique.
- Sa nouvelle orgaisation qui qui fton:tionnera Apsrt ilor. '.
L' nSeignement par des pat isieit les iangues vJan .w. .ssa s .ndispensables A I'heure actuetle.
A~ec en plus lea avantages dWine formation relliiue Aew wen c.;ntrdl6e.
Pour tons reaseignements: Saaresser a 'Institut Tippqbmw, Rue L4:narre ou T lephoner 2891.:oaegc iMon Bonvar
Ensaignement Primaire et Secondaire
Easeignement Ciassique et moderne (tectioasA.W Q)
Pension, Demi-Pension, Externat
Avenue des Dalies (prs du Pont St. Gnud) T6I. 3608
LaeMt de r[Alliance Frdaniea/
v. ,Ui2t4;$ anion bolivar joust de a cc:,tiante Ues fabii -. V mVure vus enfants.
meis di Baccalaureat de Juillet l(Compysition frangaise aux raise de juin 1935 et Juin 1936). 934 et Concours de Diction P a
Plus o 50 suCCs aux Examens
ties) du Bacalaur~at (1tre et 2rme.par

gob= .




M Baum. TfeU


rreiu Nduveau


~OOF3YE 1 B


h'.11 pu ., u uiti otu qul. se vend a baa prix, ne veut rien dire, Mais un pueu GOODYEAR qui se vend a bas prix eat pour vous une nouvelle source a economie, et un placement avantageux.

flus gross, plus pai, plus solide, pius beau, le nouveau GOODYEAR dt-l eat le rtsultat de 25 annes, de reme orhe faire par Its 1ng nieurs (OOYU0EAR rnour trouver un pne i a portee de routes leI bourses, et offrant Loutes.sortes de garantie.
:


. : :. g ::: : :.: ::5:: :::N O ::.: ::::::::


Oll 11 = 0,01
. . .


. . . . . . . . .' "


1111;11; i~ii 1 . i ), .i~i ; ;Z ; ii�; !. .;. . !.;i} ) ;i ;: i .@ ! :


a


I


F


CT .-NOUN f; RON,






Ri


'I" .5 CURITI, COMMODITi
11 est imprudent de girder 6 !o molmon, oi te feu etlevof peuvent vous couser derdommeges irr6porables, yes polices d'assuronces, hypoth~q,.es, titres, controts et outres documents pr~cioux. Unr coifret de u~ret 6l In Bcsnque Royal.
coOte peu e1 &vite tout uet d' hqui6tude.
. L A
BANQUE ROYALE
DU CANADA


A.s e Ntte dM


.A aAT. DsoAiLbEsDE cAntr, VIEW t, Lil A tL atLUENT �3T QR, MONNAIE DS TO!)?


(NDS bLQUWDATION OB LUNAiTE $ T VB
Lewwtte a V errer do ton.

Vertee ovae an ris to ee e to s

�. zrA. OH ATTIS r C.




COLLEGE POL YMA 1111QUE

FONDE EN UUIOURE 1934
INTE RNAlI-EXTE5RN AT
Avenue President Trujilh~a, No. 209, Thk~phone 37ih
Dfreteur : Marcel Robin.
Eriegnement Primairo et Eewontair.

Uoatte annie: de Is .classe entantine (I2&me) A In 3 me ineusivsment. t ours graduts d& St/nogra~mie, Dactylographie, etc., k partly de Ia 9 me s n paiement supplflnentaire. Poue teas renseignements, areaaer a ' siege de i'6Lab1]itevl entre SR . et znidi ou de 2 H. & 5H. P. M.



I I faith est incontesble


a.


IL:


S: DEIJ EP:


yons t To .auvienstu 4u yeune liquoriste Edouard St. Benjamin? J'ai ktA icbez Jl hier

QueUe belle soirtt, mon Diei, j'ai pass6c: et quell, charmant gargun ce type-hl, II VOUA serf do ['anisette superfine: c1e&t do Ia suavi. t6 en mati~re.
I1 taut i'encouragsr, car Coen ai itu de pareille dana de grands cafds de Pauis.
Tu ea prese-k; alors aWen parlors plus. Mais, en aomm , it a toute, sortes de liqueurs. It a r'antaett,%, it peppermint, ia pruneile vanilha,, Je neetnr, etc. Yois-l, to plus tt possile si to veux 6pr- uver d4 Ia belle presentationn de i a bonne qualit6, enfin toute urie g-tuorne do boo got~r. 11 sy connait bic'n et so dC �roue pour see, airmnble3 clients pour In fin d'annde. Enfin, tour dtautrt s renseignements, v ols Sinwn Vienx, I'epieerie du Centre, Nkne. G. Rcaumain et tnnt d'autres. Gels vaut bnie In twine. Au rer�oir, Vieux h


ArTYNTION : ATTEgNVION


La Manifacture Hamtienne do eiarettes oire 5A sa nomoreuse clienNIe, taut do ia Proviuc que do lii 3apita ., aux amateurs de bonnes :igarettes or tte boo tabac uric pr-ineo de vingt- cm q dollars, Eile st cousri~uie par des halleiris nurrterctdi places dane lea po:hettes be cetrattes Royal ot Rexn t pot-rt n l signature atctogra.ihe des Direceurs. ,Bonne chane M eusleurs lea funeurs Je Rex et Royal I


DEMANDEZ
LA POM MADE
La-F mn'Strait
a a (Jordonnerie

A YPPOL.IT: *TEUDY ctI~bre preparation d
t u-KL. -C 0.

Phone 2182


S
t
C
C


t
C
C
I:


Recoone comine ' tant


IHygi "nique


Gdz eseGodt SuperfiD

!:a iqee avec solo













/ r:Oi-- uliO ll d 6rne


OA L


TOUT LE MON DE ACHtETE LES NOUVELLES
AAMPO ULES ! LECTRIQUES MA WA


Elibs donnent plus dt lumi~rv- durent davntagc. Ye gardcz' yoas 10$, orcienes Airpoules Thez VOUS. Eiles consummuarU Javarttags ot n-o ;ous donnent pas-tri sant.
Done: ePer; e ,dr Lumi6rex. Corsomtior Ex i .
C'est on pruduit ill ,a General Ekectric Co. If. S. A.-


oi, 6clairage


CtE D'U CLAIRAGE ELECThIQUE.
TEL. 2 6ti.


GOUIT AORtA OLE - CONSBRVAT'ION PARFAIfl
TOIJX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMEI' INFLUENZA, AFFECTIONS DES POLUMONS



nEVELATS SEN SATIONELLES



dnV- "Z$430WOCL1

� � : . . . # exiriit d ."l n s t~ .t toru t be |1 tI e l.Ne u :.l :
! l: i - [ ! . ,qt ,-- Pd .S -A- L ttio-tflbRI0WS '.i. .[ . ". :: cI'w. oi:r.:. .:.:::- :.::. te .::r.a .t: :d***ti,::.:/: ,l::.t::iW


I
p S


*c 'est Ia quinksence
DESa

Smeieures var"~ de.cn.e


d'un vast~terri tore





. C'est ce qul bit so arbme


I-. ~t~*-~ I


a -<


!i






















LES RICCETTh.S DB LA TAXE YIDENTTEh pAS13$EAJENT A


Ill eet fort probable qu'une mestire intervie~ bient~t, attribuant AiEt~t les recettes de la taxe Tidentit6.
En raison du d~grtvement du . Cafe, iI est4vident quo VEtat doit s&6vertuer. d'tme part A comprimer ses dpenses, de I'autre A boucher le trou qui sera faith plans sa tr6s&reie par la diminution des recett Mais alors que vent devenir ks budgets do certaines communms, pou. r lesquelles les recettes de '4 taxe d'identite n'6taient qu'un,� compensation ' aa mesure, toAtcde justice il faut 1 reconnait.xr , leur interdisant d'effrctuer la prception dans les rues? Come, par ailleurs, les recett. du chef de cette taxe. qui ne constitue en some qu'nue espkce 6e taxe additionnelle, ne se chiffreront pas & une valour bien extraordinaire, ne conviendrait-il pas de ne rendre cette mesure effective qu'P. pu.tir du ler Octobre prochain?



M. CLEMENT POTHEL I

Cest avec plaisir qu nous avns appris la haute distinction dolt vient d'etre I'objet M. C 6ment Pt)tel, promu Chevalier de P'Ordre National Honneur et Mrite. Sous-nipecteur de ]a Circonscription Sc,Jaire de Port-au-Prince, M. Pothiel a toujour apport6 a sa d6lica.rn tfche un esprit cairvoyant et ua devouement auquel on est unanime h rendre hommage.
Nous Fen fMlicitons vivement.

. . . . . . . . .

SUIR JES MARCHES I)EUROI':

Le coton et le caf6 tendent vw, , 'Ia hausse sur les march eun;p$ens. Le caf6, avant-bier, 6tait i, 56.75 et 6 dollars; at. le coton a 10 d. et 11 dollars.


]a cuisine la plus dkfleste 'et los amnateurs y d~zuatent leurs.I Sptkdt~e )OTDOG MINUTE


SA."o -s n : :+ ,


BIERRE ALLEMANDE
COCKTAIL MASON
. . . . .


Nouvelles

Etrang.res

A P . .
L'APPUI MILITAIRL DE LAk


RUSSIE A LA tHINE


PEIPING.- Les observateurs
strangers croient c k la Russie fournit A la Chine des armes et du mate'riel de guerre en quantitP suffisammeny6cessaire pour rdsister ao Japon au coors d'une guerre de gorillas, mais en qviintit6 insuffisante pour changer ie cours des hostilitds actuelles d'me fagon dicisive. Les experts militaires estiment que la Russie envoie quotldiennenient plus de 200 charg."ments de camions de mat6riei patdes routes tortueuses en Asie Centrale. Us croient de plus que 3 grandes quantities de ces armes set d6jh parvenues aux chinois. Des rapport de source sre ont declarA que 100 camions charges de munitions i6geres arrivmt LA Sianfu dans Ia province de Shensi, et ca , hebdomadairement.-En mrfme temps ils estiment que 100 a&rplanes russes avec 200 pilotes sont arrives durant le mois dernier en plus de jAvolontaires russes qui entrainent des aviateurs .chinoi. Parmi les a6roplanes sont compris quatre bombardiers qoi ont des canons it l'avant et 4 l'arrire, ains! que des a6roplanes rapides pouvant faire 300 miles i I'heure.
Les sources japonaises info,ient que le gouvernement chino;, dans le but de protdger les 2000 & lignes de transport du Nord-Ount; a nomm gouverneur de a ProV ce de Ransu le c lbre general communiste Mao-Tze-Tung. Les chicis considirent comme 's;inificatifs ls rapportsi non-confirmes qui disenc que Ia Rusie rknvoicen Chine Its forces do a Mongolie Exterieur entraindes pendant ces derniers quinze ans par le oRusses et 6quipiles pour protiger les frontihres mdridionales et orientales de Ia Sibdrie centre des attaques possibles des Japonais par* Ie Mandchoukio ou. la Mongolie Int6rieure. Les abservateurs d6clarent qu'une aide mme l"gere de la Chine a un effet formidable sur le moral chinois. Nombre d'entre eux croient que la Chine dolt plut6t se fier dOe plus en plus Atla tactique de. Ia guerre de guerillas au lieu de s'a-. charnerA une guerre de positions qui a 6 jusqu'ici plutSt d~sastreuse en face des forces japonait"


-REXF~


Vendredi 4 8 heures 1.5.
Uxe belle soirke musicale: Stra. divariusavec Edwige Feuilr , Pierre RichardWil imet Jean Galland.
Entr&e 1 gourde.

Dimanche a .5 heures 30.
Un film des plus nassionnants: Un Honune de Trop A Bard, une production de la U. F. A. avee TheTny IBourdslle, Annie Ducaux e Jacques Dumesnil. Une action mouvement&4 qui vous dLient en haleine.
Entr6e I gourde.

A 8 heures 30.
Franqoise Rosay, Charies Van-;, Albert Pr~jcan et Lisctte Lanvm dans: Jenny, maisc en se&ne de MarSeel Carn6.
.L'Amour qui apporte le b'nheur apporte aussi ies dkconv3rues et des souffrances cuisant'. Et cette jeune fille brusquement ddbarqu6e d'Anglet rr,, saura,elle sauvegarder son nonneur mcnace par le drarpe obsedant auquel son arrive a Paris a donn6 lie . Quelues consequences aura ce couui de foudre qui l'a pricipit6e dan;f les bras d'un jeune hemmoie doert ele ignore le pass6?. Pour le savor, vous viendrez Dimanche au Rex, voir JENNY, It grand film d'atmosphere qui pass sur l'6cran A 8 h. 30. Entree 1 gourde.



AVIS

Les sieur iet dame Edmond Chenet et le sieur L6o Roy en leur qua,itC dhtritiers d'Octave Franem, 'Avisent les .notaires de P tionvflle t de Port-au-Prince gains qua le pUblic en g6neral qu'ils sent dans 1indivision quant aux blen aforman: la succession du d6funt avec lei sieurs Max, Ajax et Weber Fra,cis, ills de J. B. W. Francis, d6'l de, dune part et les sieurs FP.x Lkyelanet, Antoine Lavelanet, dame Lavelanet, 6pouse du-sieur Louis Ethdart, Mile. Lucie Lawlanet, heritiers de Mile., Octavu' Francis. En consdquence, le partage ayant 6t# ordonn6 di Ia dite sue. cession par jugement du tribunal civil de St. Marc .rentd contradietoirement entre les parties, Ai ia dte du 12 Mars 1937, ils protesteItcentre les vents et autres act. ,d'ali6uatians auxquols ont recouro . ' isolenient tolls onu tots. h6ritiors isus-:.: i d~signes .des: birns. .indivis :notam-;l ment dies terms et do PUsine: de i � Bon Aceou~ii, situs ;a P6tionvd-+ i : ces opain tn:iis I
non avenues, dn :maiasen ce qi ;-las:,:+

f: :la protestent d'atata pl~s .,e' le j!':.ugement as-dit a. condamti6 los,:,:, +ritiersa do+++m S.:+ B. W.:+ Franc i t ire cm i e.+ + :++++++ +.+++.+ +++ l& gestioW $e Ixu +-++


.Av"la baiedU


Commanaint Ladoux- Mes Souivenirs (Ceutre-liottWge ( Mauri Privat .
Due.d Levis-Mirepo 4. ComteV.: deVogue.- La Polikse, . "
M . . . . . .: .: . .
aeterlinek-- Devant heu.***** Aladar X-nez Le Moxiast,-re )nIQW.
Dr. AlexisCarrel- L homined inconnu. Maurice Dekobra - Ftssill6 A . Paube. Duhmel--.Les Mai .es (Chronmque des-Pasquier)
R. Th SANSON La soaffrance et nous. .
Paul Valery - MorceatAx Choisi. (Prose at Podsie) Paul Valery - Vari2t6 1, I1,li .-3,60 et Le Gal- Ne dites ga., mais dites.
- Ecrivez, n'ccrivez pa.
- Ne confondz pas . Stall - Ce que tout jyone hoine devrait savor .
- Ce que tout homme mari1 devrait savoir.
- Ce que tot. hommc de 45 ans devrait sav ir.
- Ce que tou'u jeune fill.- devrait savoir. . Henry Bordeaux - Vit- et mort dks H6ros. CARTE DE CHINE. JAPON, MANCHUKUO.
ALAAC ERO, . 3v6
ALMANACH VERMOT.Beh6 ALMANACH VERMOT. .relic ALMANACH IHACHETVIE .brxh6 ALMANACH HACHETr BE.ehi


3 f .:.] 1,7G+q 2171+


VENEZ VISITERNOS BEAUX RAYONS DR LIVRES D'EKRENNFS
POUR GRANDS ET PETITS



MATTEIS, LUCIANI & CO.

Propriiaires d'Aut-mobiles e de .Caxnions n'oubliez pas qtlw I Maison


MATTEIS, LUCIANI & Co, ingle Rues Courbe el Bonne-Foi


Tit 2226


yes, trouverez bates series de pikes do rechage et We%.
peuns,achambresA Air, Batteries: MARQUE GENERALpouvr wok voiture on votre Camion, A des prix defiant touted concurrence.

Passez donc chez:


MATTEIS, LUCIANI & Co. A.vant d'effecuier vos achats.


P .OTEGEE. LENS DENTS.


PROTEGEZ :LEUR$ OQENTH.T :LEURS G+6ENGIVES DELICATES


. . . . --- - - - - - - - - - --


.U


. . . . . .



i

71- � ?2




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103227datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date January 7, 1938dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03227000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince