Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
August 5, 1937
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text






n.


QUOTIDIEN FOND! EN :I
:_: . . _ . W. .,.
4. -. . . .:r.:: . 4::: : j:.: . .!.:it: - A. - .


. 0 . . . - -W


42mt ANNBR


PDltAPRINCE, BAifT


JEUtTV AOIT 1937


4.- fr 44 as-, *-


;f-l INBISTRIE C0HZ LS FEPLES


.n evanement d'une importanapitale groupe actueliement A ris, France, 44 Nations des trois Ie~ipaux Gontinents en une grand , S ,ie artistique: L'Exposition tass Mset Techniquo de .17.-I Speuples montre.nt en common uprs efforts en vue d'ameliorev condition humaine. Parvenir A plus haute civilization, tel e-st ment le but de cette reunion rnationak.
Diffrents clich&s publi-s clans journal ont donn&t une idee, quelpc objective de l'Expositio nie, avec 9es nombreux paus ls utns plus attrayantJ que gutres, mais tous conqtus ave rare e-1gance.
quo Nation d: IGlobe pr6tencld r son voisin en tel domie
* tique indugtrie d4termin-.----Expositiom international, en fant en vidence les producdes different peuples, fait rtir les quaiitbs de chacun ux, Decs exx)itioU.s sent don,, stimulant pour les, ouvriers d'un

adis, PArt a fait de Rome et th nes sa terre d'4iection. A.1 et A mos ure oFe ,,s vo;.* dK unication se ddv&Loppmient, principes .e sont diffu.;s. ! traa te monde Ainsi, son domain i-gissant, tous ceux qui ont beI des modi,_s i imiter dirigent
regards vers ces villes cGlt
:s,
rthage,, Tr Sidon, scmt ri.p2pouurt-urn merce internif aIt oured un veclle prbwmndPin lenr Tms.
iart et 'industrie constituent e le voitab pedestal (i plrte los peuples sur les creoi i1b doninent les difftrentcu ties 'e l'horizon, Settis, its asat b pPr-ennit de l'homme
-l'pace et Ie temps.
-est a5 .s q'm I t upl', san -3 clause on rir- , s-tnlS un., 'lite, tiqute, dans !e concert des Na,e peut aitr entendre quUne
e voix. Dans i'Exposition de , ois les merveilles de l'archi.
de la peijiture, de la sculps'i alent atux yeux du visiteur
1. on remarque que P'arti.
t occupe une grande place.
Ssiste en quelque sorte A la flQtion du travail manuel et
lIctue.

trangers, venus de toutes s ant all&s admirer les beaua l'Expition parisienne. I est permit de constater, en Vjl-pa-vidlons des diff4rentes r
on, ee que reprbsente 'on- 'l :ls l'armature s eiale de Pauple organism. Chaque pays PAticipe A l'Exposition ext& , Par dea objets artitiques
es, le &cnie national.
art et idustrie sont les r&ls


moyens de propaganda dent les peuples disposent pour prouver leur supriorit&. Dans toutes lea communautas oe its sent intensivement cultives on connait l ts agr&ments d'une belie vie.
Noas avons tous ressenti une grande fiert itla lecture du ciblogramrame de notre distinguA Ministre a Paris, M. Yrech Chitelafn, a Son Etxcelence le Pr6sident deo ia Repu)ique. Cest pour nous une tres vi-e joie de savoir qu'en ce moment Haiti, - par le tact et Ie savoir faire de notre Commissaire GOnrsd, .1. L60n Laleau-, brille sut ia erre trang~re par ses teuvres. C'cst un fait remarquable que no. t. ;mrticipaitt rn av c iLs plus grand-s Na.l.ions europetnnes et Imeriaines, ai une Exposition internationade. Assis au anquet des peup.nls civilis6s, nous disons : tVoilA notre apport A Ia civilisation. f Ei solon que cet apport soit plus ou moins appr6clabie nous attirons sur nous Pattention univer. selle .
Les petits peuples qui ne pos-.dent oi flotte commerciale et guerribre,.i colonies, n'ont que cett-o faeo d'afirmer kleur existence dan.; I ,m nd,. D'oi., un imphriuux devoir pour nous, haitie.is, do mener un .v6ritable croi.ade en vue ndu pI grand d&veloppement de r'art et de l'industrie chez nouswZravaiiler a cela, eost communiuP " --eat au payst a.'Uss-urr hotre YenU-dre pronr,.' ex. e partout ce Quve Maurice s'.2a2 p pee dI;es Barbareig, cet a dir-e c--ux Qni genent 4 expansion de <'A:, courent de ridicule et m-rne [es.1cVsmes sos fidtles ap6tres. Nantmoins, les fervnts dui P-au nc doivent pas mroins continuer, Pirime rcmplie de la grandeur de Ictr mission, A 'instar de Promdthi,, A faire des efforts pour rnvir le feu du ciel et projeter ses ons auSr in terre: car Part, sous st muitil - formes, r6pand une vve jlumit r qvi fait resplendir no i tre ambiance et rend la vie plus attrayante aux hommes. Lui conSa son existence, c'est vouer sa vie t n apostoiat qui ennoblit.
En to moment o des d4marches s nt fates aupr's des Nations pan. ambricaines en vue de leur participation ai une grande Exposition qui dott so tenir aux Etats-Unis en 1939, nous estimons qu'il re-. vient A la Presse de faire comprendre aux artisans haitiens la Inne:sit de d6ployer Ole plus d'effortQ possibles tour la plus large contribution d'Haiti au succks de eoe fete artistique, par la perfection des ourres destinis h &tre achemin6s Li cette prochaine Exposition. (f t le meilleur moyen de montrer que nous marehons au rythm du progrs panambricain.

Lallier C. PHAR&AUX.


I


-MJM .m4l4 . - s Sll444- 4A 46W4-


PROPOSE ET FANS.

DIVERS


election au B&tonnat

C est 1e 10 Aofit courant qui'aura lieu I'Plction nu AAt)nnat d 'Ordre des Avocats de Port-apPrince. A effect unec ir.ulaire de I'actuel Ptonnier, e. E. Nazon convoque les avcata militants de ce barreac.

Larcins

Fernela Laguerre aimed trouv-r de la varidt dans se, emplettes. Ausi. fid Ie 'i ctte respectable habitude, ele enleva, A la Croix-do.Bosisaies au prejudice de Carmen Raphael- 1 carafe, 6 verres A boire, I marmite. 1 marmite ie riz, 1 mrnarmito de poi. et 10 centimes F < sam. MrSur la plalnte dc la vietime, /e fuit anrt6e et condamne . i 2 mois do pri-on par le tribunal d. Paix, --ction Nord.

An'dr6 Olivier, prevenu d'avoir soustrait, ie lar Aoft, au Portal Saint-Joseph, 5 marmites de pois au prejudice 3e Mine. Charles Di. sir a 4t arrt-4 par le garde Valbu'4 Irane4,: et-t condamne par le Jage tie ia S--tion Nord & 3 mois de pi4o.


ol: Laqn h :uejIS. s


Gaston David, chauffeur de la m.achin- 54-, -proem d'avoir trop charge ,a voitur sur n- a route du Pont-Roug, fut coduarrn 5A 5 gourds d'amnd,.


Voies de fait


Feneiion Jn, latiate, prbvxnu d'n-voi-, t S2 j2iiiet. cxerct des voles 'e faith suivies. de blessurr-s sor la Vx:rtl.onwe du nomm6 Baptisto Joseph, au moyenI d'une machetto, fut arr-it par le garde F. Draigaud 't d4fPr/ anu Parquet.


~eandale public


Eive Petit. pour avoir trouble h*la tranquility de braves habitats de Ina Cit-Vincent par des injures ea des bruits et tapage, fut conduit A )a Section Nord, condamnk A 2 gourdes.


Etat Civil de 'Areahaie


En Juillet d&-rnier, I'Etat Civil de 'Arcahaie a cnregistre 42 naissances dont 20 gargons et 22 file, 36 d&&, 4 mariages et 1 reconnaissance.

Conference

La T7me. Conference des Jour n6es d 'Educeation sera faie dimanche 8 aofit par Ie Dr. Lanier, de St Marc.
Sujet: Le problme de la fr6-. quentation scolaire.

Re tifieation N4cessare

Nouns avions publi4 dana notir edition 'hier que la Chambre de.i D6put&a a fait parvenir A PMAdmnistration Locale de Port-au-Prin. ce la somme de 200 dollars report sthtantn sa quote part & 'r&ectlon du Monument deo I Restauration.C'eat 1A une erreur, Les 200 41ars reprksetent la valour reenueil. lie jusqu"A la d&tdui4 ant

Lea uhapenux de Feutre v6rita. ble, Marque G. PanizA : et Go
pour homes,, frfo.e et u es mod s'enlbvent au:n Magasi Paul EB. Auxila;concessionnaire exelusif,'


LE COMPTOIR

DE PRETS

DE LA GARDE D'HAITI


- e MoniteLum du lundi 2 Audt a pubid un Dberet-oui relatif aux fond ds la. masse des pensions deis military's. Co dcret modife Ie 36me. a:inia de Part. hr de la loi du 2 avril 1936 instituant un Compt'ir de Prts dan la Garde .d'aiti.
Voiei es nodifications � *Les fonds de la eai.sc des pensiows ti ne sot pas nicessaires aux op4rations de ette alisse peuvent Ptrv invrstis, sur ia recomrnandation du Cor.mmanant dt la Garde on titres dc la R6publique, conformment aux dispositions de ktLa loi du 3 A 't 1916. At surplus, ie Commandant de !i Gart.de est autchr is A part> du lfr Octobro 1937 L Irer une valeur ne dpassant pas C-des. 80.000 de la cai:se des pe,-n,siont, dans ile but de fire des prits aux offcicrs ct enrGhs de la Garde. Le profit rAsultant de la transaction autoris&k par le present ar. tie ,ra retour aux onda de ption, acr's defalcation dest frals.,.


LES LAUREATE DE L A lIL'TOiR4lQUE


A L'INSTITUT TIPPENHAUER

1 nc.s plait do ignaler ot de corn13pl:lr en rut>n i temps [-- lairtdts dI !an Caise de Rh6torique do UInst: r Tiopenau dont leas nlom - -ue par le Seertairv d'Etat de Is .Justic~M- Pi-rr-Louis, fIls du Jug- DlXeibarre Pierre-Louis, Prix du Pr ~ . d, in R8;publiquc, Andr& CT . de Mt. aul C'.
TuJsair1t rn crkt>r, d't
aT d ,, i Ju:r, Andrt Sa)ou4. Prix 'L. Et-"' I' t vdes Pt,tions E- - it ,ourcicaultT. Prx ,. Enrique Jim. o .MIdr a" n n,1) I-aiti.
nvz. 5-111.8trr ;, .ifi C ie i
Y.e . .t-. ,,"nt as4 a M. Tippen::autr t a son corps de profvsseure. q-i >, d ,ouent tant au re ~vor- Et d i'&X'u.tion de ia nou,& \
soile g:2nrati in.




Lire toules te pages dn,
aNouvellist i vous no vou.
Lz pas rater la trait note qri von nUre.aw.



t1t per nos s.martrmlnP que par t qui vont I Etranger, ("t dire quoe i'ob no put trouver mieux.








Fn-q~agaies us-iqe
-Nout annoneana avee plaisir les fianaises :de i
lt. LosItte NManlval
. ave
nt. Aony Droin,
Nous fonanou u ls n eil- s
leaurs - i j n je et. intbres.sant co. SpTe.

Plc*Nie
On ne palti ee jourwci, que do Picani q/organise tn group de. I demnoislUman dndche marin, dae i
lea jurd~w do lPancien Club Marinal ni. Uin jazz endiabid assurera- kt suee~a doesette journde.


AMBIVALENCE

SOCIALE


par o le r. louis- Maru.


Notro ami F. K6roan a uignmt da.il sRel-P-vr- - tin mi. die Mar1937 Yiportne l livr d -3. Melvile IIrr.:kovi:S l I in aI Il tiaen valI.1y (I). ii a -involou -ti moent 'FrnWfi - tit!qKulF5 etrtt;! . da-s Ioxplicaion doe ha crise de 10., qu'ii iete au s-,ant prof-ss-or lI N'arthweste-rn tUniverity. I. lprohiB ta phis Ct-ntaire ex i,, urI:. rectification an 4 il t ot 1-mode., traVa ,ur Win
suc-a.
.'4 ix i, ,;
Lai ;. a u pO .:'
M. Ter. kovi. a n�-'3-. tx,

of th- :ittntern;s-', -f i it re I
nil' 1 - " I,!F
Pos esizis1 i e
norm i: i eul ural
mold 2) -. ,
of Cn t.-t ln:d -.

d1 - -'i : t :r the F :F1- b does ti', fact ta: ,, ' to the atisfacti )l n F" U . qt e :
res>, w awhF-' (IF' g k1 agVFF
through; a 'o on r an
il'mrnt14 3 - M
which, though ". ty of i: : , hi7* . ,(' T : :. " ' : .41,3. 1. 3-tor d








P40>11. is 11
itutio fF,,Ft F ,tt )













rin
f-a ait em r";" . i d i ".- u
,FFO-OF : - ".:dr,' -,} u -9tFTFJa:.:,F F ', " WI)) , ,* . A;I .,
















e pscwme cnn l od~n
k - ift .- d rtt c . I11t. s . F -F





traoex -- Ft- -p "a"t '' . . . . 1
M. o ' I
13 F lit . - -'~ i i - - . : -:, .i n .ut ti oF :
s.n >s: n -. .- --' - doV



-elt i Fti F-187 ' " ' " F). : ''
pftC ) - . F:---F -: F. . F( -,:d 9
viata tt em anor n ait



rte nc~m :e)nn u. meau.
indigliies ttlial], � .Y.,'U- r :- t 0 ,1 ventio F a~ t~l




nU k Fl> ,-3S~ e tFr- -.: '{:q IF,.:,t."" ,)' FF1 genwat d ten 9 u F ciquC .s nsaurat i o tI marei-- mu lt t-r le psychismne (>ie3 nonFI pI 1- du1;n, e fi1 qu 'el.ie donne unt- satiiation ax d .tirs ina ;. air is . ir dxmpin euntl. -A thr:r -.-- u- tens nw pombed60, vin It demanded uin bracket, cot ob~c j' QuFiquC citynant toujours Ia pr'opridt5 dir iiu es~t pote par in forms.i. (Ce qui

trelfltne tin fatit vpui r-ekot dr domain' psych-pathoIilogique, Cost Pendic:awer par une fatuse idlt- fondamentile. La meilltuve preuve t la nature normal de la posse.ssion reside daa l'ex-isttnce duF rglkM qui government des iualifctatioulz qui n'chappen t A prr-son no.
Nous avons voulu met t en rt,gard le texte complot de 'autetur et ha t,'a(Ict hn incompitte maiu nettement eomprshcusible de M. P. Kbbreau IXUr permIttre PintelIgence de I discussion qu. va suivrA


rVit alitMe e te page)


(1) Ne-York. Alfred A. Knop. London;
() C'tst 'UnU gto!.ui oignons.�
(3) Cost nous W qu 4 46i0on.


rig41#


EAIM


No, 14.234


L@9 Plante ent indslapensables ,A la prosptrit d'ws � 8 - Fonet6antree de tous brdres, Cit~lina, om Pa ds, et vrous A moliers qui alle2 biont8tu re gner.
P6nates, aidez le Pr6asidet Vinent dais" ,a nobe campagne .n favour du fleboisement, le uns on r6Ipandant la imparol du OChef dans touts les eguahebe ia~~s, lea utrea on a'adomnt & lentretien et i lextensiow, do--Rgne&VWg4tal. lete~a le bit.chem .m. tii .Vi do votre surit4 at de cee dt V8 onfantal - . .


s


. . . . . . . . .


L


~plPlr















L tJttJLtfJSEL I4, tI4 L44604 14L 'Kw VW4'fVY~
que Ai 3mec alien Ciadataile ler de la lai du 2 Avril 1936 avait autorise le Comm tMnt de la Card d'Haiti Ai tirer des dispznibilitns Ut la (:2aSI es Penions ie la Garden tflHaiti pour constimex .le Gapital d'un Comptir At prits aux cfi rs ti cnrtdSa u Corps,- st rdvie insufitan te, apr&s une ana>d dc fnctionnement du Comptoir, par su I. e ud nombre de peronnes a ean itaire:
S5ir la prflpK'iti(1: des Seritaires dAE. tat dc int~rieur e' l cd Finances, e Ae I'avis du Conseil 2;- Se t:aires d'Etat, et aprcs approbatin du C it perma.new. d PA;enI; Naetionae;
Do> kte:
.krt. l er-Le 30e aliia d e article Icr dc Ia lo du 2 A; -il1936 inskituant tin Contnolr de riT sns Ia Garde diaiti est CoX1mme suit mTot. .n'e:
rc nveSu, sur a recommndatio ur CiAnnandant de la (hardt'c On ti'tre t4 Republu, c nitt'rrniefment ex dispo ionsdea hloi du 3 Amu 1926. u -ur Commandant
d la (;arde est a r t partir du ier )ctohre 1937 2 ! ne "XTark ne depas.sum: pa- Gdt Cat) th c e des penn~~~~~~ da u ar e rtS auX offic. et enri' lat Garde, Le profit ru a t ar ction autorisee par
!e pr''x. -k~ atc: fra retu ux xfondsl de pen n F l tion des frais.
Art ---- pr 2cddret-iyi mocdinic
a d 2 . i19 6 sur Ic C o2uptir dfe PrB ( liat:i abruVe toueE rar et' d. Han'n e,chaann en �1 : 55 : 5.)d.l ! 5:1 . s.gP i)%? ?;:. ':cr p i~n. e .ut- cxc. �- A::::::::::::::::::::::::::::::::: ~ ; ' . : :::: :. :::::2 .:: 7:. .: .: .:: ::::::::::::::: . : . . :.5. . 4 .::. (.5=.::. .5 - * 7'.::=.::
:::5 ::5 .::. ::::: ::::. 4.5. . .': ,.:-: ::':J ::. : :: ::: 5 ?'5 I 'A.:. : :: ;: ' J: ":: : ' : C.:.:D:
:: /.:::::::::.: .: .: ./ ::::: ::::i ::: ::} ii .:.i :i) ::-.::::. i /'.i4". i 4 e n a c un~.:: ii: i.!. :a. :: i:7:: : .::::./ :
; :im ri a, ,t:: : ,!(!: ::,:] : (i ;,,M !. ::,;:, :+H a t ::;::i.5 : :4: '5; 4: :: 's :



.mnes : s[fir::


S. .: l4iknit-4l STENTO V"C: *r .


: eaux de Mathmatiu.es pou: Ie ndidats- A tous examens; ba .M1rt, er et 2e. parties. cmis Ssiona n s 6eoles sup ieres
Profezseurs: Mes. Colert lBon
* hommeJstin Marcein et dbuttre

Le Coll4ge recoit U&I i?$ 1 ins riptions, 12e. philoseohie pour b nouvete aunne et met :& I dispo .sition des families sa penshc sco lare au priLx mod&rb t in : nu impeccable.
Qu'on n'oublie pas nctre thss enfartihe qui a fourni los plus brfllant r4sultats s aonours 4de diction.

Aale Lalue et Rue Lamarrt. . .


ORDRE DES AVOCATS DU
BARREAU DE
PORT-AU.PRINCE
Vu e disposition's des arlicka 3, 4, 11, 12 et 16 de la Loa de 1931 sur le- Avocats et ceiles d! Artiches 4, 5, 6 et 7 des Reglement de 'ordre des Avoc;s du Barreau dk Port-au-Prince.
M-e. les Avocat militanmi. d.' re Barreau sont convoquis le marrdi 10 Auit prochain, ds 1t) heu. res a. m. It quorum constatk pour :r
lo.- Entendre a lecture du rapport bi-annu e d Secrtaire du Consell
�o.- Elire'e thonnier.
3o. hiireies m nembres du ConeL de Discipline et le &cr&.aire-Trh sorer.
Po sza-Prince. is1 Jantu~ 1927.


Ernanl N.ZON.


Bitomnier.


5,. 4 5'


'5:


. . 7 , A .


I :i, LA R vauPtBf uM Ec- b:que :rdonne
e Ic !Dvcrc-L~,, u-iessussoit revetu du S._<.au I I Na 6ptui tue, ;nmriru( p)ubIIC t executc.

)orn au alai N ati onmal, PortauPrince, Ic 29 Juillcc 1937. an 13,me de que (zl, D)cre Licdess "i evtud

lin!Onn, ian IlIemne de la Libra: i: et de /a Restauration.
STENIO VINCENT Par ie Pr-.ident:
Le Secritaire d'Etat de rtgkrir
F. DUVIGNEAUD
LE ScRGSair tatt dE FinancER
GEORGES N. LEGER


LEONS PARTICULIER ES

Tou~s mrnatires - Toute: class s - Des professeurs de carri:Ire offrpnt leur service aux families pendant lhx vacainces Pour k,-k i-ves en retard. Pour ls tbeves ayant 4ho. auxc exanen3 de passage. Pour les candidats malh,,:reux au Bac alaureat. Tlvphonez b l'Instatut Tippenhauer, No. 2891, oh MAIM. A onion Vieux. Antony Lespis et F.nand Prosper qe mettront imme:tiatement A votre disposition.


A LOUER


Une Halle de 12 m. environ situ6e rue Dantks Destouches, Anciens atleiers du Cette Halle situ& dans la cour conviendrait A' tout usage.
S'adresser A Madame Ch& rauit mme adrmse ou de 1
i% b. soannz le no L
. . _ ._--__-._-_. ______. . .


Devees wre propre Comp Oompee Chquei IBati


les .Giqarc tt






bugy


C'est un fait incontestab]e,la CigaretteI nit routes les qualities d'hygiee et de p dsirables. Ce qui fait de la LUKY la rein rettesLa quality esupbrieure de la LUKY est appri&e des connaisseurs,
Sa vogue st due au souci apport6 danss tion qui est un bon mblanze des tabacs de et de la Turquie.
Fumez la LUKY. elle est merveilleuse.
On trouvera des poches de


LUKYi
resent e des C


hauten

a com la Virg


20 Cigarettes - Gde. 0,60
3 Cigarettes -- Gde. 0,10

5 Cigarettes - Ode. 0,15
HAYTIAN AMERICAN TOBACCO CIGARETTES
PORT-AU-PRINCE, HAITI


P. O. Box A-160 Phone 2649 Fabrique 3445


~ . - ,". ',e
S X ,'-%, .4= .5445':. ,, S5-. . a-. DONME MOI OJELOU[ CHOSE POUVR LE RHVME A
-n JOSEPHINEL.**


IE It DONNERAI OELOUL HOSE E S FAPtRILEf.!
CAFIASPIRING1.


! i I-.


4 J- CCafiaspirine est aussiE icace pour combttre les rhumes et les refraidissennts qu'eue Eect ppur
combttre les malaises et :s dulours
ruelosoukteeetdcongesinnedaitheisa.
rsrItt la rve et contribute ' 6liminer leas A germes infectueux., Pour toutes leos iventu ayez tulou de la a nAe
scus mala . C t podunmuit Boyer.

CoII~ge Simon Bolivar

CcOlege 0B01 ollM

Enseignement Primaire e Secondaire
Enseignement Classique et rmoderne (sectioMns A, C)
Pension, De miPe son, External
Avenue des Dalles (prs du Pont StL G ud).

Laurtat de rAlliance Frangaise (Compositionu frangas$e a mens du Baccalaureat de Juillet 19M :et Concou rs De ictW qais de Juin 1935jtJuin 1936). PIus de 60 succs aux Examens du Bacalaur6at (1.nO et 24

O Cole Simon RoivarJ ouit ide a onflane des families. insctrire vos e.nts.
R6p6titis d t les nis dAot st d SeptemreM
en retard'Ou qui n'ont pas r4ussl i legrs examens.


4*


1
















5
'-4


gs mtPSw DE PARIS JUCR
PAR UN CONFRERE
RELATIONS.
aGEUNOPILADISB MOSCOU.- La' surprenante atI6gation que le journal parislen Le TemPSW est A la solde du Gouvernemnent allemand a ti fait par l'Organe officiel du parti commuiste sovitique 4La Pravda>. Cette .ccufation r6sulte d'un article qu's publi Le Temnps dans son &ition du 26 Juillet dernier intitaUI rtystbres sovitiqusi et par. plant des rbcents 6v6nements en Russie So-ittique. L'auteur de P'ar. ticle pinait que les diveloppements intkrieurs en Russie n'taient pas faits pour relever le prestige et 'avaient temporairement rbduit la valeur offensive et defensive de l'Artnae Rouge>. La ePravda a d6nonc6 c4 article comme 6tqnt dto produit de Ia corruption du jour. nalismi". L'organe sovitique est particviirement indign6 par le fait que le cTemp, n'a pas donn& danrs Is thse officielle russoe que les 3 g&nraux reCemment ex6cut6s A Moscon tai-ent des espions et des traitres. A ce sujet Vorgane crit: Le Temps a vers6 des pleur stir le sort des agents de 'Espionnagt. allemand, Toukhachevsky et se-s compagnons; et ses larme; rv~vt lent son regret que cette troupe ait 6tk d6masqute et n'ait pas 6k reconnue innocente,-. Une pareiile attitude, selon la tPravda* est cornparable & celle des es2croc aux cartes. Le journal moscovite conclut que article en question ga 6t4 6crit avec l'agrbment de Berlin-> et qu'il porte le contrble de Berlin>.
Les ijournaux de la Capitale ont vArement critiqu Ile gouvernement finlandais A causg de la visite prochaine de navires de guerre allemands danas le port finlandais cl&Abo. L'organe semi-officiel Leas hlivestia erit que cette visite te8t


:-'4<::
. . . .-- - .
/ .- :::


a


LET


ine d -monstration hautezettt aus-pecte du fascisme allemand dans la. Baltique, et qu'elle eat Appuyte par. le gouvernement iAnlandait. Le mIn me journal avertit la Finlande contre les dangereuses cons6quenc.c de ses aventures politiques-.L'organe official du parti 4La Praydas. a ianc des reproches contre Tla sinulibre visite allemande A


REACTION ANTI-NAZISTE
VIENNE.- On prit une violente :action de Berlin A la nouvelle dolitique de brimades iauguree rar fe cabinet de Vienne contre Ie national socialisme autrichien rkputk apjpuy6 par IHitler.Aujourd'hui iesl officiels de la police de Salzbourg ont admis que lea ccentainesk de personnes suspeetes de nazisme ont 4th arrtes a la suite de la saisio de documents. Parmi eux se trouvent 2 hommes qu'on croit Ctre lcs couriers entre l'Autrich' et I'Aliemagne. On compte parmi les inculp4s de,; avocats, des medeeins et autres professionneles.

ATMOSPHERE POLITIQUE CUBAINE
LA IIAVANE.- Le gouvernement e:bain a public une dblarption oh i! est dit. qu'il est fermem.nft oppose Ia renaissance des idtaux do gouvernement du dictateur Machado. Cette declaration est expliq-ue par c.r rTeent.s 6vnemnts 0ui so sent d6roults au course de la r6cente convention du Parti LibCral Cubaln. Plusieurs member s important de ce parti avaient rendu hornmmage A certain conseifers de Machado et attaque violemnrnt io projM-t de 3 Ans dua colonel Batista. La presse interpreta le dis-cours des leaders cornme une tentative possible pour amener le puissant groupe Iibhral


A fraterniser avc las mncdhadiAes. Exprirant son indifference en fa. ce der ce attaques, fatista dea. ra qu'5l ktait persuade: queo 90; a des lIb :aux n'eprouvaient que Ta plus grande aversion pour les Machado et appuyaient son project deo 3 ans, .malgr6 'attitude de plusieurs leaders. Tons le journaux out attaqu6 la Convention oet. dfendu Batisa et les id aux de ila R&voiution du 4 Septembre.

POURPARLELRS ECONOMIQUES
ANGLO-AMERICAINS
LCNDRES.- Le r&ldacteur dip.ornatique du cMorning Posts croit savoir que Sir Fred Leithross se rendrait prochainement en mission it Washington avec pIX)uvoide diacuter toutes les questions & conomiqtics anglo-amrricaines y comprise la question des dettes. 11 conclut <1il sembierait prouver qu' apr&s la mission Van Zeeland le gouvernremcnt britannique estim 'heure arrive de pa.ser dc la'ction pr!Hminaire it action di1sivet.

LA RUSSIE SOVIETIQUEI NECESSAIRE AU MAINTIEN DE LA PAIX OCCIDENTALE
LON DRES.-L'aftirmlaion di'un lien n4- esaire entreu I'URSS, *t Occidnt esatt jugGo particflia,ment opportune actuellem-nt. En effet, les efforts de l'Augleterre pour preparer une convocation d'unO nOtlvtlvC an njYtice tlocarnivnne sent d ji interprtbs - notarnm. merit t Rome - comme a r6sur:rection d ?idbe du tpacte i Quatre ou uLne mani6re de directoire dc. Puissances> occidentales. Los lienw particuttis chtre la Russie ot Ina France n son: nu'lement reszerrxs cis t~mnps derniers, uiis se ramonni -toiujours au pacte franco. soviStique sign le 2 Mai 1935 par le gou';erncment Laval avec 'ap-


pu explicite de3 eab itd Rome et de Londres; tone lItsgnsevtTnmets auecesasifs & notammeAt If gouvernenment de M. L on Bum jU.gdrent inoppotu:n pour complT ter ce nacte de )a signature do conventions miitaires. On doit m me constater objectivement que volution 4olitique Intbrieure de IUR. SS. depots lors diminua coasid& a .Aement le credit du regime soviftiqu- en Prancmt. Mais touteas ces consideration sont dominos par IT�-e centraie qui rwgit les rapport franeo-soviktiquea: a savoir ta certitude que ta rupture brutal-2 entre 'Occident et URSS.& entrainerait 6galement le rapprochement brutal entre ITURSS. et le TroiMime Reich, sinon CutreI I'URSS. et l'axe Rome-Berlin. A ce propose il est bon de rappeler que 1aew4trnano-sovitique du 5 Mai 1.26 qui expira en 1931 fut renouvel6 par Hitler Ic 5 Mai 1935 et rcvte en principe valide juju'au 5 Mai 1938. Dautre part, rrcevant les )ettr-es do erarnce.4 du nouvel imbailsadeur de 'URSS h Berlin, M. YoureO, le Reichfurher Hitltr exprimait, voici quelques jours, publiquement le dbsir qu'Vue aimdlioration intervint dans les rapports germano-russes,. Enfml dans unt article recent publi der s ibi eCriticnfascista, organtdu ministire de l'Education, le kader it. lien Bottal c labrait

sotmOnt W -r i vallur es t te0nu pour I'.une des raisons .s.,entielles d I politiqule 6quiiibre envers Moscou dont ul hatr persoanage politiquoe britan r:iqte donnit r6cemmet in dbinition, .

AU CONGRESS" SIONISTE
ZtRICIT.- La, reception oterto A Ia pres.e A l'occasion du COngr i3 nniste s'est droulf au-


- ~, ~a ~mr


1~


ii I


A P1.


416,


Rue


PHN


Sont11 FOi



. 3358


JOUER A LA LOTERIE NATIONALE, C'EST SE PAYER PEUT-ETRE UNE M A O- N, UNE AUTO, CONFORT CHEZ 801, OU ETRE A MEME DE PRENDRE J-TNE ASWRANCE, E C. TOUTES CHOOSES DELICIEUSES ET UTILES - PENSEZ-Y.


I jourd'hubibe professeur Bride-ts ki, de Lobndres, directeur politique du DWV.patemcnt extc6ctif ioniste prononc6 un grand discAurs:. i1 fait remarquer .1i.(le regroupe. mont d-zs partis so; fra. L'Orateur s'61eva ensuite. contrai fes d6Itaratkmns faites aux Communes par Sir Ormsy Gore; ministry britaumique des Colonies dent les allegations semblaient vouloir indiquer que le sionisme a pour but Vinstallation d'mun centre culture en PalestTn,. 11 affirma qu'i n'y a aucune diffiTirlce e ntri' I l . i ,Ie act:.I of c.li d! y I) 0 tan.;. i MOni m vise t li .fondation de fo0y:r nationali if enal.tin. .L second oratounr Nahum Glidnia.n rv.pr:SsenItanlt de" 'or'ganlis-atica l simis} t;* i la SDN a fait remarquer Ite cvScle extraordinairte qui simblect marquer i'nhistoirt' du sionisme: 1827, dath, du lvr conif E d. IIe. 1917 "claratnIafori I9(7 Offe piara in Grani- I1rtun nut (pr .Jii d'un IEal o-n IPleIO.


I1FORTANTE ETN ION
A VALENCE
VALENE- Le govwnement SdeValcnce s'est rmi n 4 jances auiourd'hui. Les discussionmls du 1Front N2 0. U 0 i 4. d t c' r n I 6J: < fen. dfiQut' du rovuw no> t n it rn exist, ) . ui. .8o. a. . ir id;' d pr v. . r > .:,- .ru n




n 14 cq -nnN ( I t i," 31-w ' -'o p .r -i i . r on i sVt raies .ms pays sin-.C>I m c nw t ust con sider

j ice fit -< N r ha:s dbd imr is' an

1 n


ANNVEtjSAIl1E D)E IAVE N MENT A\U POUTVOIR )DU
PREMIER D -E IECt1







Mouta a blen trip d~ eit Ait'ent toAven Twasenso demandire, A gtou2Teroe
v. .










pisantgo pas e Sales

pcrait\urte
C.'desr ft M:J.ALtEdresser'au Pateur~ M~ithei~A tete.(Wdpne na a
e Notieatu Teitsuerl sera envoyA gratuitenwut, sur trnande-, A toute personne no pos&Iant lpas les ainaes d

S'adec~.r *h M:J. ALFRED PEARC A Poitde-Paix.
Pour Port-au Princ e s Mdresne au Paseur Marh. lisedl'estevennr) (ut autPas tr rtlaptisne.
A















Nowrewtunr~re iL'teurev
hvu uA PTrujitlo

Notr N arni. 4 tconfr11.re Lucorcliets .t tectt. .-� ',.h nn't. r d.; t.


















lundi A P b ix. .e ; 4)

Journ al rl211- ont irxudt .


W.
ran.de msn b4ardse, si[)' gt-. ;p lanue 4 rs"lld.n. T t , .?Tr1i1 peto , No 411kt- ->".

MAIS JOUER A CE~TE LOTERIE, C'EST AUSSI DONNER UN REPAS A.DEN.MBREUSES PETITE BOUCHOES DES ECOLEs SOULAGER UN TASB DE MISEREUX QU'"TNEMAIN. DISCRETE ATTEINT REGULIEREMENT, INTERVENIR INDIRECTEMINT DANS LES BUDGETS D-E BEAUCOUP D'ADMINIS.
T TrONS, G ST-A.D/flP$ FAMILLB*.



Pour cos ;aisoos qrandioses,


tout le p u e en utier dot out la





, .,E N ATN. L .
.LOT.iPIE.NATIONALE: :

:"i :';~.: : . . . . . . . : : . . . . : :: : ::: .,- ; i,7 '; 7 :i'i,7 ; ; i; i:7 1 . ;,; ;,:7 ' : ; i .:. .L .: ; ,:. : . :: ,,:. :: : : :I.::: :.::I,! '! :.; I':;,:: : ', : . :. .: : ; .; / : :; : . . . . . : ::: v ": " . . . . . . . i . :. . . . . . . . . . .- . . . . . . .
:: . . .: ,:.r::: r! !? ! .!!r! !.r ;! !!:! . i !! ! i!.! !!!! r ;!!~ . .! :.7: ; :;' :::::' '. : "L ::".? ::;.:7(":71:? ') ", :,.,: :,,i:':. ! i L ;.,? ; :; '-!!; < ,: 1 : !::i :!: (:':i,,:,7,. /;,','!7':i '!- :i:'!!-!!7,,::!:,':!'.? - ,,!F I-; ::


rs~ysa -I ~--L-T VI








(. Site >


tho ott se nti
Verreur .apitale, A:i mon avis, d .sermon du curb de Mirebalais ful- b e et b WN. F. K6breau est d'avoir traduit:i minant contre Ies faux dieux et ntst.action v ,it is set in its cultural mold aa'i-re; - ehaantdslme de ner PhAr maie L at other phases of zonventionalli- ceux Jui les servent. Quelle tor. z'est plus . vings par de fait side dans une ture connut cette pauvre Sine. - nira se.flay difference de moules culturel:> a- Hei'ts a Hrit I une de ses catt6sra" lots que M. Herskovits dit simple- plus belles pages scientifiques& ment: de fait deI la possession et . Qu'i! y retrouve le meianism Outre le 1 normal en tonction mme de la cu- de ambivalence - cola ne nous put~s du fag ture haltienne comme le sont bien .tonwe. iullement, il reste dans a yt', isa Pharm d'autres phases de a vie conven ligne de certains psychidtres mc-, rmecevoi tjes tionnc!he du paysan haitien. En denmos etui aprbs Freud invoquent qu'elle office d'autre3 terme-s ai possession s uneC telle explication dans l'4tat ob- plus oscien situe dans le moutle culturel (hai- sessionnel. Qu'il situe le ca, dano
-i I'- Q~l ituele as dn~tPRO
tien) comme d'autres phases de in le mole culturel haitien (it is set vie conventionnelle du paysan, in its :ultural mold) 11 reste d'ac.' LABOR Evidemment cela ne tirerait pas cord gvec les donned qu'll a 6ta- Phytine C
consequence si plus has M. K4 blies au prbalable. Yorsa
Agomensir
breau ne d6finissait ainsi I'ambiva- Nous regrettons beaucoup que SiStomens
ence social: iL'ambivalance so- M. Kl6ber G. Jacob et M. J. C. Dor.- Aekine c
Ht~mo-Con
cialsc -(socialized ambivalence'i sainvil se suoient fait une Opinion Coaguiane un tat psychologiqtwue resultant du (1) s vre sur Ia these de M. Hera.s- cibr1gne .Coramine
pierpetuiel conflit entre deux tradi- kovits, rin qu'en hsant la criti- Atuil tions, feux cultures, deux force- que de M. Kibream. La mise au Lipodine
, Peristaltir
qui se neutralisent reCpiroquemen point s mrposit et s'offre commfe Peraiaal
et dont Ia possession eonstitue !e pr i l iA notre ;tude sur 'am- Sirop rky
d6rivatif-normal, le soulagement de bivalenme social Otal uoV
cette tension psychique. (1) P (a suivre), AUTR
.,,- k -! .- , .
u> s, npa >or 'xit&, ion giqeiu (atond
Iiii'S'I o an . t iif s itua - a ' Urack ose
tn dmton'.i.: vacilan t t (1) Nouvelliste du 23 Avril 1937. iappIitoi
.Supdls
partag i nntre t' dir de comprer- Nouvel2iste du 29 arril 1937 Lai de M
do oi" d'uvn type d' civii i. Nouvelliste du 8 .M 1937. ti4ps et

s ancestraies (caract i . . . -- Antidte
a n c es t r a11 e.,, ( c-a,
i t :'' aritre c\flturtO}4. C irl
i cc quon a it xact- PARAMOUNT La Pharm
j-rskoIts: -page 25 sp&al aux
e l.aiz~i-d amiiValence') de'- JEt.iDI 5 AOUT 1937 on scientif
C'. this tndey to manif en soir6e populaire a 8 heures 15 spialiste ex
tha.t c ,.I',' rapii T:ifti. *tt.'.e tp , Ferard Gravey, Sint Granier classes 'Ka 'i d 4*hit '' " tt c .- dan
. i . t h (.CHERIE Pharma
rtie tc t c a o th . Hn m film Paramount Aaglo Av. Truj
' ' ~ ~ ~ ~ ~ - rnat'' ' P-1'" U
. t~nt uha rd d\ AMnna (roya et Margaerite Mc- Tbl


at.(t hat he.', persova >.gnifcnes . .
,ciein d'esprit bien parisien, qui d&
_ ._tlchaine le rire. PLESANC
t. it


or t .NDREDI 6 AOUT 1937
n a ptinition donni par Hers.1u
de tos s p- en sore populaire a S hbres. 15 tt - dnc fair chez TALLULAH BANKHEAD
hato, d m r,r n grand GARY COOPER
-I" ' u t r i d e ,m n if t e ra n s
u,, ,- . oi, .' m niti'm LE DEMON SOUS-MARIN
V 't~ L i ' 'l3 8 'i, h JTi'i 4
- ~' " ' r1 Film Paramount
br �n .r a ,o.n, u ;,. avoc, tGary Grant et Charles Laughata ;,%, toot ont' s nt u . tol, DE
a n . pour g mm d homm, .ane ardente et tragique aver-. LA P
i m institution, grad d- ture dan-s let profondour. de 1O- Laoi, . hai e profond" .an da L
vimm-nt M. Jlershovts en Mo
a t4hroi"n( ron p a tude dt I - ' HYPPO
omprr,-ment do ngre, attribi ,4 br'e 'e 1: t a notre civliiation orii- Achetez les H H'
nt' Aout 'assiette eUniturene r'- Pneus et batteries 130, A
p~o.e o,.r dux ap~ports> dis.s-e:mbu- bles ion africain. !''utre euroit''n. (page 295). . . . -J' oi laisse le bin4Fice de son

I to is es cas, si & pTropos te n
Ia n,.,ossion, it a park d'ambivai-,n' ocmule, coe n'est point pour
p4)-r('nette hypoth"se en terms
d'explication g~mn>rale mais bien I.
ro enigqnr (pae 18).l SODca B S~f~ e1 '
(2) d'un hunmme pti snbit iue-yj .,-U/II~JC 1
i'tab ' : ' rs .b .ionnoni./ avant i
d'avoir <.' son oin (atholiue fer-


ent1, 1avant jamass s evi ltes dieux in 'vauoai, il andpS0

cours !'une c rtmonie on jeuriwnneur. Mais il comptait sans scsfair6ditbs vaudouesques car il Ale,cen- DOUBLE EAGLE
dait d',ne authentique fai4Le de DOUBLE EAGLE
serviteurs: los dieux Ie vainqui- Est e meilieur pneu dumonde et aussi
rent. k un moment donn6 il n'y eut m
dans 'assistance do danseur plt- . MILLES DE E
effre'n, jamais Dambailah ne connut d'incarnation plus souveraine. IN ROYABLE.CEPENDANT C Et los youx rivulsis I'homme chan iN ROYABLE. CEPEN ANT CE
tait: A DE PLUS VRAI
Damballah-o, Damballah-e
Damballah-o, Damballah ou.d-
Gad5 ca ou tfait moinem GAGNEZ $ 500. O en .uIPat votre vol
Quel reproche amer adress6 A h malveillance des divinitks aces. .-GOODYEAR DOUBLE E
trales:
Damballah-o, Damballah-e Damballah-o. Damnballah.ou o. SEULS DISTRIBUTEUlS POUR H
GadO ga ou fait moin.
Et i] so roula sur le sol, les bras SOCIETE HAIrISNNE DYAUI

(1) C'est nous" qui saolinons Mallebranche, G ti Qyt@ & 4
Herskovits ne ra icrit nile part.
(2) le seul qui. at thrapport4 Cortg Pgn Qil.


lenveillan.te .clientle.
ieine et entire e, la Camille don't 'bor aire, no etsse 'o gar i des melileures sp6 ases allemands et

produits les plus r6 neux laboratoir Ba ade Camilh viont d. spcialitts strivantes A tons, aux prix los teux :
'DUITS DU ATOIRE GIBA
aehets et ampo ues [radi
m C:p rime ine Comprime
omprinie s
gnlkne ampoul"s ampoules 04v anit s comprimbs Govttes t anx-c Cachet-s et grandees
-'amprimbs
ne dragc'ois
engvent
'1
oforme co'mprm-. -. m irad." 'i EES sptEcI\i.T'

irs. a l_ :ile -r!.o. per :








1"T TELM4. I.T [agn. me )ick.; Ph umi".' -",na"
e- do in.e4 n
Maiari -- . h! Etc., 1::<
aie accord' un sain ordonnances. .xcu ue et rapide par un p~rimente et d 1ir

die 1. (amill
illo et. Rue Endle.s Robin,
'phone 2357
s des Docteurs CAMILLE
&
:E TELEMIAQU.E.


MANDEZ OMMADE Em.Strait 'ordonnerie nt-Carmel
LITE JEUDY preparation de oRoe-Co. Lv. TrujUilo. one 2182


Per-


ieuvent


nper


upbouDells a i al ur Is pritdotI docoit- s4.0000



25 nuances diffe rentes couleurs a u


mode.


On trouvra aussi des chauasttea tur homus
R-:-.i:titP - . : V8
au pri UGde; 1.0 la pai





-" - - - --4 dues par KALEFLUID, ' - '. . : . t Fe j ouvence, I1 rbsoof le
?d6tabHssement des forces, C, n00n, aosout et 41imin:e :acide F L.IDt a obtenue 5 Medai.s 'OT.
L ordu KALEFLUID, 66, Boulev. Exelmasn
.PARIS-X V.
4 .m. W . .a.- . . .P.


REX


Norma Scna -dIl (U-kAND UNE F MIME AIME
:ive:' Ro,-? :: ort ' : "otg mr y.


Vendi

LA ee .

Dan n0
1a: Lucir' Sand.

. . . . . . . . .


redi AF b- 13 5
L. I ,n des Films
CHANSON DE L'ADIEU
5 .a!. S r r i Choi Cr ii - Constancia. q 1. .i'c . -L.szt,
reevl Va-ou - JKs-ph Eisir.r L k E.Iunerg


A VENDRE


Deux propriet.s dan:; leF parages de St. Antoine, (Avenue Pouplard).
S'adresser i al. Her:,ann P. Dumay au Bureau du Journal ou a l'Avenue Bouzon) No. 2, de 6 heures a 9 heures A. Al.


PIC-NIC
1i:;anhe 8 Aofit proch'ain 't grand pic-n ic sera organism part group i. d, dmiselles A Marianitd 8 ht' reS du mating a6 heures dat Soi, au son d'un jazz entrainamt. Par 'uleurs il y aura des buff g'ar:il, des boissons rafraichissn.
- s, ec , ,etc.



CABINET
de
Mes. MAURICE R. ELIE et
MARCEAU DESINOR Rue du Centre No. 9& ,


AVIS AMBDICAL
CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYT*
Ancienne maisor
F. Duvigneaud �
(Rue dos Casernes ,
Consultation
Si 4has pm.


The World's

FERSTCHOCE TYRE
1-1 V.


'A


le plus beau VICE

ST TOUT CE -QUTI



itu avec des pneus AGLE AITI :



.


I --V b


! .[
i


t


-1


~8~a~~


e







LA PHARMACi i
CASTERA


ZFVOUS


"WI" I


"TSp; ne 3777


�A .


dj L a Citro nnade



COURON NE?


mm~ mer.


SCURtT E, COMMODITt
k est imprudent de gorder a fa moison, 0 e6 Is feu et is vol. peuvent vous couser desdomrnmages ir r6porobles,vos polices dJqssurehces, hypotheqes, titres, controfs et outres documenims pr6cieux. Un coffret do asoretb to Bonque Royalse cate pou et 6vite btut sujet dinqui6tude.
LA
BANQUE ROYALE
DU CANADA





A. de Matteis Co


Plwa ce t aPa/t


Rue Courbe et Rue du Magasn de V'Etas
ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA. NTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEILb
anCES ARGENT ET OR,MONNALE DE TOUTES
1iONALITES, A DES PERIX ABSOLUMENT AVAN
JEUXL
GRANDE LIQUIDATION DE LUAETTES ET VERftt>
Lunettes et Verres de tous numntros
Montures en nickel inoxydable d
Verresoales au prix de de $ O0 La paire,
La liquidation durera jusgu'au 15 Novembre inelustve
A. DE MATTEIS & Co


I'


u ila unue ouvelle botson qui vient d'etre lance pai LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
,ssayez une beuteille et vous adopterez cette boissonk avee son arome fin et dltcieux. En vente A la Brasserie de la Couronne en grandes et petites bouteilles A par-


tir de cinq douzaines.


Les autres boissons COURONNE d6jA tris connues et appreciees i Port-au-Prince et en province sont :


KOLA COURONNE en grandes et petites
teilles


bou.


COCA COLA
JUS DE RAISIN SODA
ROOT BEER


Burez le Boisscosn Couronne et vous avezt'asuranee de boirs une bois&son extrimement hygibnlque vu la m6thode effecace qu'emploie la Brasserie avec 'aide de ses machines pour le lavage de ses bouteilles.


COLLEGE rODERNI N
Olrecteur: rmt Alcindor
Avenue John Brown
Externat-Interna't : Conditions modiqes
Inserivez voes enfants au :.
COLLEGE fODERNE,


!


; u: ,M &I. on. .


prsrmeur; eo-ptt" i.
dorinerurt pieirne s+at +.fncniu'+;,


A VIS tI I'iPo \' \NT


Ua (Cmpagnl dEcirge 2 triqu dP Prt P 'Il' c 'am ,

oor' r"- ' : r I� ur. sont in a 'iii rC P Ittc t t
Pa

ntuc' n o
L r: l ' A ac I:

fCompagnie d' E'clsirnte EleCct riqut.


ecole qui met l'enseignement a porte de toues tea foures i &cole qui ne professe pas ie vbourrage de cranes, cole qui prifTre i une tkte uniquement cpleine. une t*
te bien faites,
Secole qui s'attache a sollicter et a developer toujours l
iugement le 6'61ve


IiuY e k )iu$ zel4


p a. I


SARTHE


c'est la quintessence

DES


meilleures varibt s de cannes d'un vaste territoire


reunissant les mineilleurs terrors.


'est ce qui fait son ar6me


GOUTEZ ET COMPAREZ


. -. , 4 if9Y Ar .


-JUL
P


t itO at


d'Hai


Sail( tItttte o
Phone 3358
GROS LOT:
DIX MILLU GO RDES
LE COUPON : DEUX MILLB LE BILLET A:
DIX Odes. SEULEMENT

N';Wsitez pas risquer, the gu mois, cette modiquei va. laur. C'est un genre tdpargnt El paus .n'oubliezs WUl taut soutenir Notr L terMc Naflonle, tar cite n en aide, de son c yi k beau. oup.4Oeuvre d'Utliti iet de Ltientiante tubtiques 6 tre,. vers toute .la Ripublique.
Pour tOUtes" et 4* ralon 11hi2I&R S oU Etrangers, achetez. done otre coupon oU vo,Ire bUhSS.


L.A 1InFCT!tON.


A VS *EIICAL
CLINIQUE
du
Dr. FRANCO(IS TDUVAIATER
tude duT- )r,, Aubry
No. 154
Consultations tous l]es ours
d(o 8 hrcs. 6 bhres, p. m.


IL YA LIQUEL'RS
ET LIQULI'EIRS.

Ix's amrnatrs d bonnie boiinm quindes fn flire Ul choix de v6ritables liqueurs surfines onot qu -reiamela marque Edobtard J, Benjamhtin, quant a sqn assortment de Cacao, Ani~ette.+ Kummel, Nectar, sherry-8randy, Piches Biyandy et Srtout so m fameux accel'ail X-3 3aisse toujourson goct agrCable et marveili eu\.
Rcla iez done, <-hers wrrateurs, la marque: Edouard J. Benjamin chez ses d6positai. res: Simon Vieux, Epiteerie do Centre, L61io Ballly et us stre. nettemnent aatisfits.

. . . �" . . . . . . . . . . . . .
A MOAT.
POUR LESINSECTES


. .7 qt: :-


SA ER


Le failt est incontestable


LE


RHUM


I


Vierti de rmntr la dndmihre main 6on GRAND LJABORATOIRE tmpogtf dw li~wsr 4Ot~h

1) Analyst enkIUws
2) Analyses mochimuques U) Ax*lyaes industrelihe
4) Anayws aracrarom:a
U) Institut do teehchh.
Ce laboratoire ts fl diUe use rpdtation par sitA diection avi e, par we nmterii complvt, par a, po siLion e a et par l'espi:' nouveatu u'll implhte en Halti. Direct eur-Professeur :
Antonio Chevalir.
EX-Privat ice"at d Bonn Conewitlers Techniqu ea
Dr. Georges CAstera,
Ex-EIl6ve Instittut Prophylactiilue die Paris, Dr. Clt6ment Lanier,
Fx-rJeve Institut Popteur
de ha riPour k Vaseanres , i 'tin ' ille
.x {'.i1 4Sv iu , l 1 f.
pro sur c rre! fito


''


I.













Gre.er-GoRAtats
-NaS @,G CHAVEY

MAX DUTVAL
eAdhtGEOdnratCa
ICLEBER GEORGES4JAGO13


LES CO31MERgANTS HAITIENS
REMERCIENT.


Autour du Communiqu du
Dpartement du Conmere.

Le departement du Commerce rig6 par ie prestigieux Ministre A fred Tovar vient de prendrev communique d6mentant la nouvxn le que !e D&ret-Loi sur le Comme ce de Detail allait tre modifi.
En termes trk,, chairs, le Dpp. tement fait comprendre que r reille Tresure n'a janmals t env sagee.
Nous ne saurions [rop feiciter Ministre de Fempressement av lequel if a si vite sauvegardt 1 inttr~ts des commercants haitie et cons.lid6 en quelgue sorted eCet magnilique reaiisation du gouve nemont de Son Excellence l Pr siden't Vin:cent.
lHafti aux Haitiens a si bien c notre grand 'resident Vincent.

Un Groupe de Commerqart


ILUAKY,. LUKY.

. racl de autan. rn L ia, , oeuiles, des flours, crave c n. ., .;uches, uneAont ia ter
i mn Ame a souff6 I ar : . . u.r.-". ,. al T meCS I
mrs f-mptf
y>ou'r', b,:a, ast'T la vie:
1 _t trt *,. 2l ite, r je n'e. dan. man nr , n d'h6r t vxup. bigan du "
1ru 4' 1i' 1 . '>ci ink

IIIN


dis-je ne seraltt-e quie pour potUi voir suivre la mne personnel i travers totes ses identity neek i. Saire".
- Que vin-tudire par lit.
-Qu'undoyen dela press
haitie ne comme toi, ne peut p s me dire que ee n'est pas quotidie nernmeunt qu'il lit les avis disant qu'W4 partr de cette date un tt nest plus un tel inais tel aitutre.
- A& fond, mon ami, qu'importe do changer d'identit6? L'impor tiant est de ne fumer toujours que des eSpIendids>.




REVEILLEZ LA BILE
DE VOTRE FOIEcts alomelet vens st o
fit le mafia "gomfd i bloc"
a taut cue ko onk verte ctaoe Sour un Ur tie bile an, 4';ntestin. Si.cette bU arrive ma* 4 e aflmaent rme a dicrent pass le pat ient. tee gaz vout oneot. .at e coa. ,Up><. Votre oraTnsme 'empoM t-v Oav etee amer, asVsn. vniu on tout en pir. t es M ntt oixet den s mser . Un U * f,rcAtIttt pspi 1 rtAet. f lt ?TITES PLVaLu .4ATETR pour t. rtomwc.Itponaird evTarer Ianireas d^ bitt9"'1 V'. �fl n dapka . Vett. d e.-tertab pour fare Coner IA


E. HAKIME,
Seut Distribuleur pour bait.


.I.Achetez les
Pneus et batteries
trederal>





r r
eL

n. ourditpas
il U


AVIS


n. mpagnie d'Eciirage Eleciq > , Villes de Port-au-Prince et d1 L ap-tt ll iti . t-ise le Public qu'it ca.:ise d'une r6paraition urgento, . courant sera supprim le S.amedi 7 .oft 1937, de 6 heures d" mnatiu A 10 behres A. M. sur los Circuit s suivants: Ptionvifle. Laue, Bois-verna. Turreau, Bois d; Schultz, Chemin des Dales e: Champ-de-Mars, Pacot.
Cie. d'Eelairage Electrique des Villes de Port-au-lrince
et du Cap-Haitien.


VIN. VIN


V IN


m*jalgi


Tez les S4


Crtaminns isecticide- ourdissent le mouches au lieu de kes tuer. Biunt6t, ielles recouvrent leurs ailes. Pourt votre 6cauritc, exigez FLIT. FLI' tou vraiment Ies insectss. et pour toujours! Ne tache pas. Nouvean parfum agrbable. Exige leo bidonjaune A haude noire et soldat.
UNE NOUVEAUTtI
La padres insetiide FLIT fait r rveifle -outre Pains, CafanU.FoIW2M.
Abtantit le pt a d.
clietm -


ADIEU AUX CORS?
Pourquoi souffrir le tour�ment.atroce :des corps quand plusieurs gouttes de GETS-IT vous donnernt 'un soulagement irnmediat?Quelques jour:; plus tard le cor se detaober.a et vos souffrances eront fines.


E. HAKIME, Distribute r.


SPlus de Rhumes Pernqistants

Plus de Grippes Fatigante,

Plus de Bronehittes Aiiies,

Amec les Complicalions

disastreuses.

LA MUSTEROLE

Est le m i-dicament ;ant I' sinapisme de nu L , . donne de si pr4cieuxr, . � . I'antiquit dans ie tra:er. -. I JrcdisrAent de s . -. .

Vat simple fricion et a c lt re . ts i i" - .
Straiternment tl.s don~e----.-,- =-ort ,, tein. quo nut -: c' - -",-.' . '" tte. il'{, .'c b/atir, Ccg ''? . ', - ,'": Ye.,ne. Cr-i, 3Ador d.ctc a /.
. - . .

Mr.as de Frammes ne ma:.n'z azra , f t de MUSTEROLE : . av des infantt
Lea Pearts de tempbSratu-e <: IL'
-"exigent q'ie Ioun so, proZbg.' cot: -'= . .

/ IC', --ni�," ,.a;. : .: -P Its boi.nes pirrMachine a 'crire Remington Machine & calculer Dalton Rubans, papier carbon Faite s vos achats chez
G. GJLG.



CULTURE PHYSIQUE

Demandez ieS planches de cublture physique. Maison Dussek 154 Rue du Centre ou Hamerton KiN. lck, l'exemplaire ne coite quo G. 125.


QtOTIDIENS -PARSTEIE - RE VlS

CABINET bE LECTURB

COLLECTIONS A BON MARCH


Le service e do journaux et revues le mieux organis4 en Haiti. Stock de iivres constammnent renouveli La plus grande Bibliothbque de Lotiv. Coramandes s-peiales excutees en cinq semaines.

Archiduce Lopold d'Autricbe: Souvenirs do la Cour de Vta:enne G 4. 10: Vesterman: Noirs -t Blancs en Afrique . . . Thbodor Wolf: Peuple en Marche. . . 0 Deseourtilz: Voyage d'un naturalist . 3QBainvile: Les Dictateurs .4. Cte. Sforza: Synth&se de P'Europe . 345 Frrsro: Nouvelle Histoire romaine. . weig: ou . . . 5
Zwek : Marie Stuart. . Carrc: L'homme cot inconnu .i S aran : ruele.ig. . 3.40 Mintria.:4Journal T. II . . 3.75
Lakhw skv: La Nature et ss merveilles . 3. Mac't-in L'ombra des aile. . . 2.75 SLa sant tdes petts .7
A de i : Les Mouves abusives.3.4.40
Le tia de Sciences occultes. . . 5.65 Mar' y r urnat.-Prov inS:LoLivre pourtoi.3.4 M ra Le h Ma: in. . a3. 75 .nt " n- ie dmon lbien (Suite de Pitib pour les femmes) 4.10
rort ds orr aux, . 3.40

-

INSTITUT TIPPENHAUER
Reconru dc Utilite Publique par Arrete Presidentieli

Es ia plus grande Ecoie laique de Port-au-Prince.
Cest Ia nieux organisee, oti 'on trouve: la meilteure pen. sion scolaire avec a sa base : la discipline, hygienee, le s port, l'ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de 4 7 ans; Pension pour enfants de 5 L 12 ans Mdithode ex.cdlen/e pour les Cour Classiques de la 12e d la Philoso. phte. :
Methode rapide et fire pour l'Etude des langues vivants et des cours Commerciaux de Dactylo, Stino, Correspondance Crnmerciale, Comptabilit.
Les Bacheliers dipt6mes de 'Ecole font bonne figure Qtnfs touts les professions libbrales et dans toutes lea ,anches d'activitL.
Les 10 ann6es d'exitence et de succd sont La garant le de families. Cette annie encore 85 pour cent des &Ives ruf.
-ssaient avec brio aux examens officials du Baccalaurbat e 99 pour cent de Stno-Dactylo et de ComptabilitC.
Sadresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891
Annexe Rue Capois. I etephone 3296.


Raume Tue-ierf Miriga.
aEtsotn 141111, aSwee#*t* faitsf t0
MAUXs In E TS*
assatfl?4fla.sanra.~SU
ruar-4rus, MaLmaA
-m-g9 ,,,,V1"=


Vin blanc c/ de 12/1 btles. $ 7.Vin rouge- c/ de 12/1 btles, or 7'.-


Vin Blhnc Graves Ltles or. 8,50. Vin rouge Mbdoc bles or 8.50. Vin rouge et blanc or 1.60.
En Vente chez: Rue du Quai,


sup. c de 12 sup. c, de 12 en barq. le Gal. William Nar,


REMERCIEMENTS

M. Desaix Hall fits, M1.et Mine.
Philippe Hall, M. te Dr. et Mine. Morice Hfall, et tous los autres parents et allies remercient tous les amis tant de la Capitale que de !ai Province qut leaur ont donrn6 des tmoignages de,sympathie & Poecasiaon de la mort de leur regrett4e.

e.sal. Hall,

ne Lacie H ll.

118 Is prient deo eroire lear profonde pa d e


ompagie d'Erage ,e

Compag deec e


PORT-AU-PRINCE


CAP-HAITIEA


La Compagnie d'Eclairage Electrique vient de recevoir un stock de Refrig6rateurs electriques qu'elle mt on ve, te h des conditions.r 6ellement avantageuses.

L'loge des appareils de la *GENERAL ELECTRIC n'est plus A faire. Chaque ann6ie le confort augmente par Ia nouveaut4 et la meilleure qualit des appareils. Pendant le mois d'Avril saulement la Compagnie offre ?i tn't P chetaur d'un


une soit


-' RFRIGERATEUR DE LA *GENERAL ELECTRIC

priie 6onsistant:, soit en un petit Ventjlateur de 8 pouces, en provision des grande chaleurs de en un e petite lampe de bureau, an choibtdef'acheteur. Ne laissez pas passer le moist d'Avril. Noubliez pas non plus l10 quatre annes de garantie que vous offre Ia .

GENERALL ELECTRIC.

Et whites tin tour immlatement A I.
S. COMPA NIE D'ECAIRAOE ELECIQUE
. . . . . . .


'6te procnamu
: 8
'4-4:;: }:::

. 4.:.>


:::::i-j-~







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896



Page 7 6tait absente
du microfilm de cette date


Page 7 missing
from source microfilm of this date







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date


Page 8 missing
from source microfilm of this date




Full Text


xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103094datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date August 5, 1937dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03094000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince






". :- . 2: - -: .--:: :.::. :. : � . . - . . � . :. . .


c.
* l Pret e r . idaMurn
he a n1mse


QUOTIDIEN FOND! EN IWM
:_: . . _ . Q. .,.
4! . .: .:r: .:: -:4:.: . .u 4 W .!:!.:: I -.r - .


. 0 . *. . - -


42met;ANNRE


PDltAPRINCE, BAifT


JEUtTf AOIUT 1937


4. r 4 as, *


;fl ET- 1INISTRIE 0 LBLS FEUPLES


Ut evanement d'une importan::pitale group actueliement A tris, France, 44 Nations des trois i eCipaux Gontinents en une grand , Ss~eis artistique: L'Exposition SArts set Tchniques de 9.17.Speuples montre.nlt en common pur efforts en vue d'amliorev condition humane. Parvenir; A plus haute civilization, tel e-st
ment le but de cette reunion rnationak.
Different clich&s public cans journal ont donn tune idee, quelpec objective de l'Expositio: nae, avec tes nombreux paas ls tins plus uttrayantCl que autres, mais tous conqus ave. rare e-1tgance.
quo Nation d: IGlobe pr6tencld mr son voisin en tel domie tqe, indugtrie d4termin-.----Expositim international, en fant en evidence les producdes different peuples. faith rtir les quaiitbs de chacun ux, Decs xex)itioUs sent don,, stimulant pour les ouvriers d'uu

adi, PArt a fait de Rome et th nes sa terre d'4iection. A. Set A mo sure nte ,,s votF;. de unication se d&v.Loprpmient, principes .e so:t diffu.s4 ! trale monde. Ainsi, son domaiew agissant, tous ceux qui ont beI des mod is im iiter dirigent
regards vers ces villes ctltf

thag, Tr. Sidon, somt ri2.p pouurtu crI:erce in:tern:,if aIt oere unt reclle prfxmndPtin letr Tms.
Iart et 'induastrie constituent e ic vritcbti piedestal (ui I lrte los puples sur les creoi if1 dorinent les difftlrentcu ties e l'horizon, Settis, its as at !: pPrennith de l'homme
l',pace et !e temps.
-est a5 .s q'm I t upl', san -3 clause on rir- , s-tnlS un., 'lite, tique, dans 4e concert des Nan peut fairt entendre qu'utne
Svoix. Danvs i'Exposition de , ois les merveilles de l'archi.
de la peinture, de la sculps' alent atux yeux du visiteur
t1. on remarque que I'arti.
t occupe une grande place. Ssste en quelque sorte A la fltion du travail manuel et
lIctue.
trangers, venus de routes s tt all&s admirer les beaud l'Exposition parisienne. I1 est permis de constater, en VjlS-pavidlons des diff4rentes r
o, ee que reprbsente 'onSal :ls l'armature s eiale de Pauple organism. Chaque pays PArticipe A l'Exposition ext& SPar dea objets artistique;
, le &cie national.
Iart et 'industrie sot les r&ls


moyens de propaganda dent les peuples disposent pour prouver leur suphriorit&. Dans toutes lea communautas oe its sent intensivement cultives on connait lts agr&ments d'une belie vie.
Noas avons tous ressenti tne grande fiert it an lecture du cbogramrame de notre distinguA Ministre a Paris, M. Yrech Chitelafn, a Son Ettxcllence le Pr6sident deo la Repu)lique. Cest pour noua une tres vice joie de savoir qu'en ce moment Haiti, - par le tact et le savoir faire de notre Commissaire Gntnrsd, .1. L6En Laleau-, brille sutr ia erre trang~re par ses teuvres. C'e-st un fait remarquable que noitr ; rrt ticipsit,r avc iLas plus grand-s N.ai.ions europeTf nnes et Itmericinles, i uine Exposition internationade. Assis au banquet dtes peup.nys civiis6, nous disons : tVoilA notre apport A la civilisation E. B: selon que cet apport soit plus ou moins appr6clable nou attirons sur nous Pattention univer. selle .
Les petits peuples qui ne pos-dent oi flotte commercial et guerribre, .i colonies, n'ont que cettface d'af irmer leur existence daon.; I ,m ,nd,.k D'oil, un imphr-iux devoir pour nous, haitier.s, do mener un . veritable croi.ade en vue tdu plu grand d&veloppement de r'art et de 'iindustrie thez nouswZravailer a cela, e'st commnuni[uel " iseat au pays t aUss'urv-r hotre Mbien-re promr,.
: ex e prtout ce Qre MIaurice .;las p:; En to moment o des d4marches sont fates auprs tdes Nations pan. ambricanes en vue de leur participation i une grande Exposition qui doit se tenir aux Etats-Unis en 1939, nous estimons qu'il revient A la Presse de faire comprendre axs artisans haitien la Ine:asite de d6ployer le plus d'effortQ possibles tour la plus large contribution d'Haiti au succs dte ete fete artistique, par la perfection des ourres destins h tre achemin6s Li cette prochaine Exposition. (ft Ie meilleur moyen de montrer que non~ marehons au rythmca du progrs panambricain.

Lallier C. PHARE AUX.


I


-MaJ.M .Jmr4f 4 .0 - - s S l 4 t - 4 W 4


PROPOSE ET FANS.

DIVERS


election au B&tonnat

C est 1e 10 Aioft courant qui'aura lieu I'tection anu At innat d 'Ordtr des Avocats de Port-.ap- F Prince. A ceffet . une cirn~ulaire de I'actuel Pftonnier, Me. E. azon convoque les avcata militants de ce barreat.

Larcins

Fernela Laguerre aime trouvtr de la varit f dans ,ses ,mplettes. Atussi. fidI e i ctte respectable habitude, elle enleva, A la Croix-dCesBossaies, au prejudice de Carmen Raphael, 1 carafe, 6 verreT Aboire:, I marmite 1 marmite de riz, 1 mrrmito de poi. et 10 centimes F Sia . :,, uIr la plant d: la vietime, !ll fuit anrt6 et condamne i 2 moist dt pritaon par lc tribunal d. Puix, Sc-ction Nord.

An'dr6 Olivier, prevenu d'avoirsoustrait, ie ler Aoft, au Portail Saintoseph, 5 marmites de pois a:u prejudice ie Mine. Charltes Di. sir a 4t, arrt-4P par li garde Vau'r I'rane4i,: et condamne par Ie Jage tie ia S--tion Nord & 3 mois de pison.


ol: Laqn h :uejIS. s


Gaston David, chauffeur de la rnmachi- ";15-4, -provt d'avoir trop chargie sa voitur sur ln a route du Pont-r:-oug , fut cordarn 5 gourdes d'amnd,.


Voies de fait


Fenieion Jn, IDalitiate, prbtvenu d'n-voi-r, it 2f jiiiet. cxercth des voies 'eI faith suivies de blessurt-s sor la x:rt.onwle du nommil Baptisto Joseph, au moyen d'une machetto, fut arr-t6 par le garde F. Drai gau:-id t dftr6 nu P'arquet.


~eandale public


E!ve Petit, pvur avoir trouble h*a tranquility de braves habitats de In Cit-Vincent par des injures ea des bruits et tapage, fut conduit A )a Section Nord, condamnk A 2 gourdes.


Etat Civil de 'Areahaie


En Jillet d-trnier, I'Etat Civil de 'Arcahaie a cnregistre 42 naissances don't 20 gargons et 22 files, 36 d&a, 4 mariages et I reconnaissance.

Conftrence

La 7hme. Conference des J our n6es d 'Education sera faie dimanche 8 aofit par Ie Dr. Lanier, de St; Marc.
Sujet: Le probtlme de la fr6. quentation tscolaire.

Re tifieation N4cessare

Noas avions public dana notre edition 'hier que la Chambre de.i D6put&a a fait parvenir A P'Admrnistration Locale de Port-u-Prin-. ce la some de 200 dollars lrepr seitant sa quote part l'rectlon 'du Monument deo I Retauraton.C'eat 1A une erreur, Les 200 41Jars reprkseatent la valour reeueil. lie jusq" la Idatd d 4 nt

Les uhapenux de Feutre v6rita. ble, Marque cC. PanizA et Go: pour homes, fortf.o et u ess mod s'enlbvesnt an Magasi Pul E: Atuxila;concessionnaire :exelusif,


LE COMPTOIR

DE PRETS

DE LA GARDE D'HAITI


- e MoniteLur du lundi 2 Audt a public un Deret-oui relatif aux fonrd d Re la cisse dte pensions deis military's. Co dicret mnodife ite 36me. :alinia de Part. h r de la loi du 2 avril 1936 instituant un Compt'ir de Prts datrn la Garde .d'aiti.
Voiei ces nodifications : *Les fonds de la ea-ikss des pensiows ti ne so t pas ncessaires aux op4rations d.e ette cgisse peuvent trv invrstis, utr iia r-comrmandation du Cor.mmanant dI la Garde on titrtes d Ia R6tpublique, conform-t' ment aux dispsitions de kl loi du 3 A 't 1916. At surplus, ie Commandant de !a Gartlde est autr sc SparRt dvu lir Octobro 1937 tIrer une valeur ne dpassant pas C-des. 580000 de la cai:se des pen-sion4s, dans ie but de fire des pr ts aux officrs ct enr h s de la Garde. Le profit r.Asultant de Ia transaction auWtris&k par le pr&ent ar. tiee ,ra reoNur aux ionda de cpt ion, arkis defalcation de frals. .


LES LAUREATE DE L A luEL'TOiR4lUE


A L'INSTITUT TIPPENHAUER

1 nc.s plait do ignaler ot de COn11 pl:ltr en rutin:o temps [--- lawir'ds doI !a i s, :se de Rh6torique do

nlom. - 9tnt q i ou t a r t. I,p)rix r ciaux: offers tact par 8. E. i. P Pr'id'n d tie la Rtpublique
-fue par le Seer3tairv d'Etat d lit .Justic~M- Pi-rr-Louis, fIls du Juget D:lXbarre Pierre-Louis, Prix du t-r, . , d,. in R publiqu, Andrt C. . de Mtr. aul C'.
1Tuvssair.t i S-c'rtr, d'taT dl~e~ IJu: r: Andrt Sa)oU4.

tions E- - it ,ourcicaultT. Prx ,. Enrique Jim. nvwz. NIB.tre n fin on IHaitd i.
Y.e . .t-. ,,"nt as4 a M. Tippen::aur ot a son corps de profvsseure. q-i >, d ,ouent tant au re ~vor- Et d i'&X'u.tion de ia nousoile g:2nrati in.




Lire ou lesn ea pages d, Nouvellisto 4 vous no vou. l pas rater la trait note qui4 von nUre.aw.



t1tu per nos s.martrmlnP que par cs qu;i vont I flEtrangr, ("st


pi.
dire quo 'on no put trouver mieux4





.t!. Lolstte~ iMalva,
. ave
. ony Drouin,

leaursn u. jmne et. intresant coti~




On ne pa.ie e jourcs-i, que d Picni q/organise n group de I demois flr anlche main, das i
oea jurda de ldancien Club Marinl ni Uin janz endiabid aasurras - t I sueea d e ette journal.


AMBIVALENCE

SOCIAL


par o le r. louis- Maru.


Notro ami F. K6roan u ignm t93ii !t ii-po-rstnes l: livri d -t e M tL Melvile IIrr.:kovi:S l in a IIl tian a.1v-y (I ). i a i nvoloqIi c.





ali I
moment o 1WfI-mi rn tuiI!qut li e nut! . da s Ixpicaion de ha crse de 1., qu'ii :iete au s aint pruofss-e r

lprohitB ta phis rti-mtaire ex.i,ni:. rctiic, latin an > ill t . n'ott mode . traa u : n -kn-rc s-ca. -T

m4 v ;i . : F g V 1r

of th- :ittntern;s-', -f i it re I

n&ormFl i: ,. eu !urial
molId {2) l-.: r- F' ,' , . o f CaF.fnl- : i .-- " at Btt Fn w-n'e -re ,: at-r e te I FFom- --; -8 h

does tl fact th : l ,, l , . v to the nratisfactin~)f " FF . P I

through; a 'o on r an

which, though ". ty of it : ! histor d
situation de "Ta . Fd F .-, .


tuF at. enF.eF', r, ) . i



k, f-fltqu 13 Itt . -3 p.s . F -F










br" " e-, '' t F. .
rnt Iti o:nr

inrdies tltial], o. .a'm r:- t 0,1







geui et :,c t b'et - uFifaC ,.iFs .briact cot ana r Ce', f ItJ1I i t ft;ta n-t're nornahi d In pos me.sio,

qui go rtalnent ii,.ifcatatilzu qui nchappen t A p cr-son nou.
Nou avons veu u mrtve n t rt,gard ye txte ent t ioI'aut tr et ha t q'aIe dCtneun icoapiti mai xemeunt eompr;hcrsibie t MF P. pWbdr-eau IXIun ptdantre uintob tiree te In discussion qur va quigv r


rlt r quite et 4nt e page)


(1) Ne-York. Alfred A. Knopl. London;
(2) C' tt 'noU4 t:!i Olignons.
(3) Cost nous W qu 4 46i0on.


rg41#


EAM


No, 14.234


L@9 Plantes cent indlpensables A la prosptritk d'ws Pa. -. Fionetannires de touDs brdres, Citlins, Com PartUds, et vrous Aoliers qui allfe bient8tu r!ggnper
P6tesat, aidez he Pr6aidet Vinent dais" ,a nobe campagne .n favour du ifeboisement, !e uns on r6Ipandarnt la parobl du Chef dans touts les ncachueb ia s, le stautrea on a'adomnt a& 'entretien et i lextensios. dn--R neVWg4tal. . ltt at le b n chm . ti .-.vai do votre surit4
It de cele d r nfa ta . .


. . . . . . .


c


~plPlr


~wap~essL~s

--L p~














que itiI 3me alin iataile ler de la ai du 2 Avril 1936 avait autorise le CommthaMnt d la Card d'Haiti A irer ides zdi+o nibiliti-s a :S es Penions ie la Garde tlHaiti pour constimex le Gapital d'un Comptir At prt rit cirs ti cnrtdSa u Corps,- st rdvie insufitan te, apr&s une man> de ifonctionnement du Comrptoir, Ipar su d a nombre de peronnes a sanistaire:;
Str la prfptKsiti(: des Secritaires d-E tat de Fintcirieuar e' 'c-d Fiances, et A 'aris du Conseilt a- 2 c;-.:arles d'Etat, et aprcs apprcbatin du Cit perma.new .d PA enhI Nationae;

.krt. l er-Le 30e aliia d e article I r rdet ai L1u 2 A -il 1936 in *ituant tin Contnilr de PrT% AInml a Garde dIait;i est co1mmUCe suit i-t m :oone:
c ltveSis, sur a recommndnato u C iAnunandant dt la (lardt, cn tiT t1re- d N r e uiu, cintorAmt 6 1926. A -ur Commandant
d (;arde est a'' rit partir du ier Octhre 1937 2 !c' "ie tnra ne depas.sun: m- jp fCatt 'e th lac de s penofci e. erd O lit Garde, Le profit rsua t a cn autorisee par
!i r''sxt rtikc era r-tour -aux fonds de pen n F ltion des frais.

S2 .i19 6 sur I Coptair dfe
rane, lia i aruVe touin :.n c-n. t a-. a. .cra phblie et ex

Sd t -r :r ei desH.-, Fnanes, ct en


* . .: liknityle T:ENI V:: "C
STENTO v :Iv-e.: ,*r,


: eaux de Mathmatiu.es pou: Ie ndidats- A tous examens; ba .M1rt, er et 2e. parties. cmis siona n s 6oles supieres
Profezeurs: MeGs. Colert lBon hm Ja tin Marcein et dauttre

Le College recoit &I i?$h1: ins iptiots, 12e. philosohie pour b nouvete aunr&e et met: I dispo .sition des families sa penshc sco lafre au prix mod&rb t c A Ian nu impeccable.
Qu'on noublie pas ncAtre thss enfartihe qui a fourni losi plus brfllant r4sultats au conours 4d


Aale Lalue et Rue Lamarrt. . .


ORDRE DEtS AVOCATS Dr
BARREAU DE
PORT-AU'.PRINCE
Vu e disposition's des arlicka 3, 4, 11, 12 et 16 de la Lo de 1931 sur le-- Avocat et ceiles d ; Artices 4,, 56 et 7 des Reglement de 'ordre des Avoc;,zs du Barreau dk Port-au-Prince.
M-e. les Avocat_ militanmia d.' ce Barreau sont convoqus le mardi 10 Auat prochain, d&s 1) heu. Sreas a. m., e quorum constatk pou :
lo.- Entendre la ecture du .rapport bi-ann e d Secr~Laire du Consell
�o.- Elire ;e I:ronnier.
3o., liireies enbres du c e l de Discipline et le &cr&taire-Trh sorter.
PozSa-Princ. i. 31 Jurt 1927.


Ernn-ana NA.ZON.


Bitomnier.


5, 4 5


!'-~. .
i
;C7:T~,C~ "i, r ;1 f;'f,


.e .- r& ::.:,s.-1 t .ta:, tI -; Trn :vt,x F rd- nn.
. . 7 , A N.











Ir au ,ala atiton. Permanent Prince, Ic 29 Juilc: , 937. ai l3knme de :A DlE N <.)i I i.) 1. \ R E";PUBLI 1! QUE







S: nt apbsiqe otdauratioonne
STEN.O iriCENTpubi aret e xdPut% it: ,tScr et ie a iesbaura Eatdeon.
Le Secritaire d'Etat de YItbtsriur:
F. DUVIGNEAUD
GEORGES N. LEGER


LEONS PARTICULIER ES

Tou~s mratires - Toute:; class s - Des professeurs de cari*re offrpnt leur service aux families pendant lhx vacainces
Pour k, ik-ves en retard
Four >ls tbeves ayant 4zho aux exlnen3 de passage. Pour les candidats mal,,:reux au BacRlaurat. TWvphonez l'Instatut Tippen.
hauer, No. 2391, o MAIM. Atonio Vieux. Antony Lesps et F.n~nand Prosper qe mettront imme:tiatement A votre disposition.


A LOUER


Une Halle de 12 m. environ situ6e rue Dantks Destouches, Anciens atleiers du Cette Halle sit&4e dans la cour conviendrait A tout usaS dresser A Madame Ch& raquit mme adrmse ou de 13 Bi. sonanez le no. 4 3L.
. . _ ._--__-._-_. ______. . .


Devees wre propre Comp
Oompee Chquei IBati
36 n liu &;2ftg:i~


les .Giqarctt




b ug



C-'est un fait incontestab]e,la CigaretteI Snit toutes les qualities d'hygine et de p desirables. e qui fait de la LUKY la rein rettesLa quality superieure de la LUKY est appreci&e des connaisseurs,

Sa vogue st die au souci apport6 dans s tion qui est un bon mblanze des tabacs de et de la Turquie.
Fumez ia LUKY. elle est merveilleuse.
On trouvera des poches de


LUKYi
resent e des C


hauten

a com la Virg


20 Cigarettes - Gde. 0,60
3 Cigarettes -- Gde. 0,10

5 Cigarettes - Ode 0,15
HAYTIAN AMERICAIN TOBACCO CIGARETTES
PORT-AU-PRINCE, HAITI


P. O. Box A-160 Phone 2649 Fabrique 3445


~ .,
DONi MOI O JELOU[ CHOSE POUR LE RHVME n I$EPHINEL.**


IE It DONNERAI OItLOUIfHOSE SCAFIASPIRIN1.


! r i .


4 J Ccrafiaspirine est ansi icace pour combattre
les rh'ums et les refraidisunsents qu'eue Eect ppur
combttre les malaises et :es doulours r KuelosoukgeseetedongenstonnedaitheaIs.
tsr la tvre et contribute ' 6liminer lea A geres infectueux, Pour toutes leos ien.tu ayez tulou de la a nAe
sousi c maWM. Cot iun pzduit Boyer.,


CoIlge Simon Bolivar


Enseignement Primaire e Secondaire
Enseignement Classique et rodefne (ectioM A,! C)
Pension, DemiPe son, Externat
Avenue des Dalles (pr s du Pont St. G tud).
- - . : . . : . : . . .
Laurtiat de rAlliance Frangaise (Copositiou frangaSe at mens du Baccalaureat de Juillet l9 :et Concou rs de ict qais de Juin 1935jtJuin 1936). Pus de 60 succs aux Examens du Bacalaur6at (.O et 24

O C e Simon Boivr Jouit de la di nfane dies families.
insctrire vos e.nts.
R6p6titis d t le o A t st d Septem re M
en retard'Ou qui n'ont pas r4ussl i legrs exarmens.


;i: :: :: : i . . . : : : :


L


I


1 t: t,



t

t

t


r


r
i '
'

r
I


II,















5-, :
'-4. ; I~


gs mtPSw DE PARIS JUCR
PAR UN CONFRERE :
RELATIONs. '

MOSCOU.- La' surprenante all nation que le journal parisen Le :TemPSW est A la solde du Gouvernement allemand a ti fait par lOrgane official du parti communiste sovitique 4La Pravda>. Cette.accuftion t6sulte d'un article qu's public Le Temnpsa dans son editionn du 26 juillet dernier intitaUlk rystbres soviftiqusi et pa-r. plant des rbcents 6v6nements en Russie So-ittique. L'auteur de P'ar. ticle pinait que les deiveloppements jntkrieurs en Russie n'taient pas faits pour relever le prestige et 'avaient temporairement rbduit la valeur offensive et defensive de t'Artmne Rouge>. La ePravda a d6nonc6 ct_ rticle comme 6tqnt dto produit de Isa corruption du jour. rnaism3"2. L'organe sovitique est particviirement indign6 par le fait que le cTemp, n'a pas donn& dan la thse officielle russe que les , gnraux rceemment ex6cut6s A Moscon tai-ent des espions et des traitres. A ce sujet 'organe crit: Lb Temps a vers6 des pleurs sutir le sort des agents de l'Espionnag. allemand, Toukhachevsky et sescompagnons; et ses larme; rv~tv lent son regret que cette troupe ait 6tk d6masqute et n'ait pas 6kt reconnue innocente-. Une pareiile attitude, selon la tPravda* est com'parable & celle des e croc; aux cartes. Le journal moscovite conclut que article en question ga 6t4 6crit avec 'agrbment de Berlin- et qu'il porte ie contrb te de Beriin>. Les iournaux de la Capitale ont vArement critiqu Ile gouvernement finlandais A cause de la visite prochaine de navires de guerre allemands dana le port finlandais : Abo. 'organe semi-officiel oLeas hvestia eerit que cette visit tet


:.i%












,r









.: : . . . . . . .
/.


a


LE


ine d -monstration hautez ettt aus-pecte dui fascisme allemand dan a I Baltique, et qu'elle eat appytye par. le gouvernement Anlandait. LeT minme journal avertit la Finlande contre les dangereuses cons6quencci: de es aventures politiques.L'organe officMil du parti 4La Praydas a ianc dies. reproches contre Cla sinulibre visite allemande A


REACTION ANTI-NA.ZISTE
VIENNE.- On pr~it une violente actionn de Berlin A la nouvelle eolitique de brimades inaugure nar fe cabinet de Vienne contre Ie national socialisme autrichien rkputk ajppuy6 par HIitler.Aujourd'hui ies officiels de la police de Salzbourg ont admis que les ccentainesk de personnes suspectes de nazisme ont th arrtes a la suite de la saisio de documents. Parmi eux se trouvent 2 homes qu'on croit Ctre les couriers entre 'Autrich et I'ATiemagne On compete parmi les inculp4s des avocats, des imdecins et autres profess ionnels.

L'ATMOSPHERE POLITIQUE CUBAINE
LA ItAVANE. Le gouvernement ctbain a publiet une db-lartion oh i! est dit. qu'il est fermemEnt oppose i Ia renaissance des idCaux dtt government du dictateur Machado. Cette declaration est expliq4ie par l.c Teent.s 6vtnemntats 0ui so sent d6roults au course tde la r6cente convention du Parti Libral Cubaln. Plusieurs member s important d ce parti avaient rendu hommage A certain conseif'ers de Machado et attaque violemnw nt io projM.t do 3 a~tn du colonel Batista. La presse interpreta le discourse des leaders cornme une tentative possible pour amener le puissant groupe Iibhral


A fraterniser avc la mnclnhadiAe. Exprirant son indifference en fa. ce der eo attaques, fatista dea. ra qu'l ktait persuade que 90 90;: des lib rbaux neprouvaient que ,a plus grande aversion pour les Machado et appuyaient son project doe 3 ans, malgr6 'attitude: de plusieurs leaders. Tons leg journaux out attaqu6 la Convention :et dfendu Batisia et les idaux de la R&voiution du 4 Septembre.

POURPARLELRS ECONOMIQUES
ANGLO-AMERICAINS
LCNDRES.- Le rldacteur dip.oratique du cMorning Posts croit savoir que Sir Fred Leithross se rendrait prochainement en mission it Washington avec pouvoiide diacuter toutes les questions &o conomiqtics anglo-amricaines y comFpri la question des dettes,. 11 conclut LA PAIX OCCIDENTALE
LON DRES.-L'aftirmaion diun lien n4 esaire entru I'URSS, *t Occident est jugGo particuil&fmment opportune actuellem-nt. En effet, les efforts de 'Augleterre pour prtparcer une convocation d'une nOt vle c njlrYtince tocarnivnne sont d ji interprt3s - notamrn merit t Rome - come ta r6surrection dcU ?idbe du ax;cte i Quatre ou une maili6re de directoire dtc. Puissances> occidentales. Los !ienw nartict~iteis s tre a Russie ot In France n sol: nu:nlement reszerxr-s cits r mps derniers, iis se ramon.n -toujours au pact franco. soviStique sign le 2 Mai 1935 par le gou';erncment Laval avec 'ap-


pu explicite de3 eab itd Rome .et de Londires; tone ltsgnsrevtTrnmeits auecesasifs notEmmeAt Ic gouvernerment de M.: Lon tumn jUagrrent inoppotun : pour compTW tetr ce nacte del)a signature do conventions miitaires. On doit m me constater objectivement que bvolution tolitique Intbrieure de IUlR. SS. deputs lors diiua considt.
a .Aement le credit du regime soviftiqu-, en Pranc . Mais touted ces consideration sont domines par fIT.- centraie qul rgit les rapport franeo-soviktiquea: a savoir ta certitude que La rupture brutal-2 entre l'Occident et VURS&S entrainrait 6galement le rappriochement brutal entre I'URSS. et le TroiMime Reich, sinon entreI I'URSS. et l'axe Rome-Berlin. A ce propose il est bon de rappeler que 1ae'rete-rnano-sovittique du 5 Mai 1.26I qui expira en 1931 rut renouvel6 par Hitler Ic 5 Mai 1935 et rcvte en principe valide ju ju'au 5 Mai 1938. 'autre part, recevant les )ettrrs do errance.4 du nouvel mbai4sadleur de 'FURSS hi erlin, M. Yourn~e, le Reichfurher Hitltr exprimait, voici quelques jours, publiquement le dbsir qu'4Ve ai-4 mdlioration intervint dans les rapports germano-russes). Enfm dans utn article r6tent public der s I i eCriticfascista, organtdu mrinistire de l'Education, le kLader it.lien Bottal ck brait

stMnt n -O i valiurs et ttntt pour I'une des raisons .s.,entielles d It politiquce 6quiitibre envers Moscou don. t ut hat persoanage politique britanr:iqtie donuit r6cemnmet : n


AU CONGtRES SIONISTE
ZtRICIT.-- La reception otferto A Ia pres.ae A t'occasion du COngr sr 3inniste s'est, drouf! au-


Ip.
i i,
r
r
;1 r
r
i

t ~:


ii I


A P1.


416,


Ru


PHG


Sot11n FOi . 3358


JOUER A LA LOTERIE NATIONALE, C'EST SE PAYER PEUT-ETRE UNE M A O-N, UNE AUTO, CONFORT CHEZ 801, OU ETRE A MEME DE PRENDRE -TUNE ASSURANCE, E C. TOUTES CHOOSES DELICIEUES ET UTILES - P-ENSEZ-Y.


I jourd'lhu bi professeur Bride-ts :ki, de Lobndres:, directeur politique du DPVipatemcnt ex6 cu tif ionistet a prononc6 un grand diiscours:. Il A tait remarqurcr. (:tle regroupe. month d-As partis so fera. L'Orateur s'61eva ensuite. contri fles d6Itaratkins faites aux Communes par Sir Ormsy Gore. minister britaminue des Colonies dent les allegations semblaent vouloir indiquer que le sionisme z pour but installation d'mun centre culture en PalestTn. 11 affirma qu'id n'y a nucne diffiTirlce e ntri' I l . i ,Ie act:.I of c ui. ' ! y d .! y 2 i ) r aSt . ;.I i o nl~imjl
vise tI .ila fondtion de fo0y:r nationali if enal.tin.L second oratou r Nahum ;olmi nialn rvexpr:;ii la SDN, a fait remarquer It cvclek extraordinaire qui smbinle, marquer i'histoirt' du sionisme: 1827, dait, du lvvr coimr d,. HIaeW. 1917 "claratnIafori I9(7 Offe piara in Grani- I1rtun nut (pr .Jii d'un IEal o-n IPleIO.


I1FORTANTE ETN ION
A VXALENCE
VALE iLtE--. L gvrwnemmt deValnc. s'est rkmPi 4 ances auiourd'hui. Les discussion6 tai-t domi nf1. e. p,,a<" i: ; .,, . . mls du Frontl N) . Ul 0 t i d d te c' r n I 6J: < , f dfiQuit du r ernu not t mn> it en )exist, IuiL . . . (ir id;' de pr v . r :,- -.cr

ra rs . s p- s r I- t t 3 I m c Vtw-'r








ANNVE tSAI E ) v IA Ne n
MENT .\ Al OTVOIR )U






1C h i t i' - V4 uavo .ir h g3 1 0 It'g{ i t \ p cae is : - Hen


i.ih a r g tcm iS clt Ap 'dHfl N-. C .A t ri n -. ,rm i.

thkets.



Ie Nouveau Tenutsuent sora envoyA gratuitenwut, sur drnande, A toute personne ne pois&dant pas les Sainles CE

S'adreer h* M:J. ALFRED PEARCB. A Port-de-Paix.
Pour Port-au Prince, s*:. dresser au Pasteur Mithe itepril.'es eenne) - t t Pai Stir i apftiste


Nore etn rre Leurev
k Aw. Trujillolt: h ,+ /"li. ) t ,' .

Notre arni bt confrete L t Dor.ients et lte- ur - - "tlr d Slundi '4 Awn P vt i.x ie S4







Jor No 11.1iu-RE Tta nse de.ande mtot beerse nsi &Arue 4" Pr-ide-Pat Tr.'


MAIS JOUER A CETE LOTERIE, CEST AUSSI DONNER UN REPAS ADENMBREUSES PETITE BOUCHOES DES ECOL'E SOULAGER UN TAB DE MISEREUX QU'T"NEMAIN DISCRETE ATTEINT RE.GULIEREMENT, INTERVENIR INDIRECTEMINT DANS LES BUDGETS D- BEAUCOUP D'ADMINIS-.
TITONS, GSTA. P$ FAILL



Pour cos ;aisoos qrandioses,


tout le p u e en utier dot out la





LOT.iIE. NATIONAL
:"i :';~.: : . . . . . . . : : . . . . : :: : ::: .,- ; i,7 '; 7 :i'i,7 ; ; i; i:7 1 . ;,; ;,:7 ' : ; i .:. .L .: ; ,:. : . :: ,,:. :: : : :I.::: :.::I,! '! :.; I':;,:: : ', : . :. .: : ; .; / : :; : . . . . . : ::: v ": " . . . . . . . i . :. . . . . . . . . . .- . . . . . . .
:: . . .: ,:.r::: r! !? ! .!!r! !.r ;! !!:! . i !! ! i!.! !!!! r ;!!~ . .! :.7: ; :;' :::::' '. : "L ::".? ::;.:7(":71:? ') ", :,.,: :,,i:':. ! i L ;.,? ; :; '-!!; < ,: 1 : !::i :!: (:':i,,:,7,. /;,','!7':i '!- :i:'!!-!!7,,::!:,':!'.? - ,,!F I-; ::


ID~I~ -I - ~-r-L_-T V






( I:iii:ii iii: i:ii:ii i:e
.':~


tho ott se nti
: erreur. apitale, A:mon a.is, sermon d :u curb de Mirebalais ful- b : e et b

,it is set in its cultural mold aa'i-re&- meha antd l s de ner PhAr ie L at other phases of zonventionalli- ceux Jui les servent. Quelle tor. z'est plus . vings par de fait side dans une ture connut cette pauvre Sine. - nira se.flay difference demoulesculturel.i a- He~i:k ~its a erit une de ses hIciats ta lots que M. Herskovits dit simple- plus belles pages scientifique&s ment: defait de la possession et . Qu'i! y retrouve le mianism Outre le 1 normal en onction mmne de la cu- de ambivalence - cela ne nous puti s du fag ture haltienne come le sont bien .tonwe. iullement, il reste dans a yt', ia Pharm d'autres phases de a vie cnven ligne de certains psychitres mc-, rmecevoi it.s tionne!he du paysan haitien. Eni demos etui aprbs Freud invoquent qu'elle office d'autre3 terme-s ai possession s uneC telle explication dans l'4tat ob- plus oscien situe dans le motle culturel (hai- sessionnel. Qu'il situe le cas dano tien) comme d'autres phases d lea le mofe culturel haitien (it is set
vie conventionnelle du paysant, in its culturall mold) 11 reste d'ac' LABOR Evidemment cela ne tirerait pas ' cord gec les donned qu'il a ta- Phytine C consequence si plus bas M. K4 blies au pralable. Yor sa
breau ne d6finissait ainsi I'ambiva- Nous regrettons beaucoup que Sistomens
ence social: iL'ambivalance so- M. Kl6ber G. Jacob et M. J. C. Dor.- Aekine c
clain- (socialized ambivalence' sainvil se uoient fait une Opinion t Coaguine un tat psychologiqtwue resultant du (1) s vre sur Ia these de M. Hera.s- cibr1gne ierpetuiel conflict entre deux tradi- kovits, rin qu'en hsant la criti- Atuil tions, feux cultures, deux force, que de M. Kibream La mise au Lipodiane
, Peristaltir
qui se neutralisent reCiroquemen point srpos it et s'offre commfe Peraiaal
et dont Ia possession eonstitue !e prrn i notre ;tude sur 'am- Sirop r&s
d6rivatif-normal, le soulagement d iivalne social O alet o V
cette tension psychique. (1) P (a suivre) . A UT
ic.atu-j s nipa onte iogiqs esitui s tato
ctin dm: .in': i vaclan ti e () Nouvelliste du 23 Avril 1937. iappositoi
partag ent re ' dir de comprer- Nouvel2iste du 29 arril 1937 Lak de M
do oi" d'un tyvpe d' civii it. Nouvelliste du 8 .M\ 1937,. thips et

a nsahantine it ., '' artre c\fltlr()O-4. CO r
i cc quon a it xact- PARAMOUNT La Pharm
j-rskoIts: -page 25 sp&al aux
S aiz~d amiValence') de'- JEt.iDI 5 AOUT 1937 ton scientific
' this tnd y to manf en soir6e populaire a 8 heures 15 spialiste ex
i!" rapii Tift ,.0t' pi, Spere cad Grave, Ssint Granier clash



-t' "-' T-K
.I ra pi s h t s i n i u w e d a n s

ga_"'1cand si .n that ch ('.HERIEN Pharm
atrize , .'te a, :ca" mo h .- H i m film Paramount Angle Av. Truj

. u n c amrd d t A Mna (roya et Margaerite Mc- Tbl
t c.it',
e thn tsoln n a ppuaire 8 hre 1
nt .e . rd a p,.r n, ani ist- Clinique
,un film ga ra et (ilunieux. u
a(t .hotI h .,j, persoval r i ne~ ,.l
C'U ' t , scta d , jyu. ettraeent dre, N
loein d'sprit bien parisien, qui dS ,, chain e ! rire . PLESANC
fost centldi in ad even Matren
aor it .VENDREDI 6 AQOUT 1937
Ia dPfinition donnlti par Hers
St en sore popuaire A S brs. 15
S d fai he TAL.LAH BNKHEAD
i haito dt m[1ur3 r it n g rand res' GARY COOPER
-' " j'u2 outern i de -manife.nters
p,-, :,- C:e olti~fi ,, ' flrvtmtci': LE DEMON SOUS-MARIN
' - '"t Filmt ParamountLD
br �n .r a ,o.n, u ;,. avoc-< Gtry Grant et Charles Laughata ;,., toot onl, s nt u . toll, DEI
ae n c . pour gr mm h&mm .ane ardente et tragique aver-. LA P
i m institution, grad d- ture dans let profondeours de 'O La-i
oi, i h aine prrfond , .an . la C
1vit,. m-nt M. Jlershovits en Mo
. r. "o1ine( ronmpu a tude dt - - HYPPO
imirr-.,tment do ngrec, a ttrib l4 r tB e j
4'e i: t a notre civilization origi- Achetez les H H'
,', out .'assiett1' eUnituhreie 1- Pneus et batterie 13, A
bles ion africain. !':autre euroit''n. (page 295). - . . . . -.t oi laisse ie bn4Fice de son

I)l s tols Ies cas, si & ptros det U H in Ia n,.,ossion, it a park d'ambivain,,c. oucile, ce n'est point pour
4)i-r ' c'ette hypothase en termies
d'explication g nfrale mais bien I.
Pr exnligner (p ge 11). S O D cS e fI1
(2) dun homme pti subit u- U I-1
i'tab ' : ' rs .b .ionnoni./ avant i
d!'avoir <.' son oi, (atholi4nue fer-


Sent, 1aavant jamais seCYi les dieux in au!ou, v ltta d i p as se o i

cours 'une c rtmonie on ieurinneur. Mais il comptait sans scsfr-ir6ditbs vaudouesques car iltAleA.cendait d',,ne authentique fai4Le de DOUBLE EAGLE
serviteurs: les dieux le vainqui- Est e meilieur pneu dumonde et aussi
rent. k un moment donn6 il n'y et st meilur pneu d m et aussi
dans i'nssistance do danseaur plt-; 0, MILLE SDE SE
effreno, jamais Dambailah ne connut d'incarnation plussouvera-ine.N ROYABLE. CEPEN ANT CE
Et los youx-rvulss I'homme chanROYABLE. EPEN ANT
tait: A DE PLUS VRAI
Damballah-o, Damballah-e Damballah-o, Damballah ouatdGad5 ca ou fait moin( GAGNEZ $ 500. en uiptt W votre vol
Quel reproche amer adress6 At h malveillance des divinitks ances. ' GOODYEAR DOUBLE E
trales:
Damballah-o, Damballah-e Damballah-o, Danmballah.ou.du SEULS DISTRIBUTEUt S POUR H
GadO ga ou fait moin. Et ii so roula sur le sol, les brasi SOCIETE HAIF INNE DYAUI

(1) Cest nous qui saoi nons allebran he, Geil:. at & 4
Herskovits ne ra icrit na~ie -part.
(2) le sul .qui alt rapport. ort P gil.


leveillan.te .lientle.
ieine et entire e, la Camille don't 'bor aire, no etsse 'o gar i des melileures sp6. aIses, alleEands et

products les plus rd6 neux laboratoiry Ba sde Camilh viont d. spkcialitt strivuntes A tons, aux prix les Vteux :
'DUITS DU ATOIRE GIBA
ahets et ampowuies randi&
ie Comprime
fompriini
gnulne ampou l amlpules t0vant it s compri mia Govttes Ct an-nxnks Cachet-s et gran des '-'emprimbs Le d Crago's
engvent
'1
oforme .c'prm'--vs m. rad." ' i ES stCI.LIT'.s




umi".' -",na"
e do i. 4 tean Maiari -- . h! Etc,, 1::<
acie accord un sain ordonnances. I:.xcu ue et rapide par un primente t dc lir

ine 1. C'amill
illo et Rue Endle.s Iobin
'phole 2357 s des )Docteurs CAMILLE

:E TELEMAQUTE.


MANDEZ OMMADE Em.Strait 'ordonnerie nt-Carmel
LITE JEUDY preparation de oRoe-Co. Lv. TrujUilo. one 2182
~I~h~u.


Per-


ieuvent


nper


d i oess 4.00 Odes500



25 nuances differ rentes couleurs a :


model


On trouvera aussi des chauasztte ptur hom

au prix des 1,5.0 la pai .


BATA



- ---


4 - dues par KALEFLUI, ' t . . j-ouvence, i1 rbsoof. l :
d6tabHssement des forces, C .n, J E, a sout et 4Iimite : aide
F .L IDt a oblenue 5 Medais d'Ort
L"abotoie du KALEFLUID, 5, Boulev. Exlmais PARIS-X VI.
-o . . . .m. w . . .: " .


REX


Normal i- r dIll (U-kAND UNE FJIM~E AIME
:ive:' Ro,-? :: ort ' : "otg mr y.


Vendi

LAt ee . ,le~a n n.i Dan in
1a: Lucir' Sand.

. . . . . . . . .


redi A b- 1 5
. In de- FiYms
CHANSON DE L'ADIEU


i Cr ii - Cons-itancia.


Len,.: Lar.chand -- Georges


A VENDRE


Deux proprit.ts darn:; le parages de St. Antoine, (Avenue Pouplard).
S'adresser it al. Her:',ann P. Dumay a u Bureau du Journal ou a l'Avenue Bouzon) No- 2, de 6 heures a 9 heures A.- A.


PIC-NIC
i.i:;a:he 8 Aofit prochain t grand pic-1i ic sera organism part group i. d, dmiselles A Marianitd 8 ht' ireS dtu matin a 6 heures da oir-, au son d'un jazz entrainat. Par 'ileurs il y aura des buff -: gar-:is, des boissons rafraichissnii
-s, tt , etc. . t:.



CABINET
de
Mes. MAURICE R. ELIE et
MARCEAU DESINOR
Rue du Centre No. 9&,


AVIS MfBDICAL
CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYT*.:
Ancienne maisor
F. Duvigneaud �


Il4 i41 s pL m.


The World's

FIRSTCHOCE TYRE
~-~PJ4brb~~J~lr___ ~_rJ~C 1-1 *CV1gPI


'A


le plus beau VICE

ST TOUT CE -QUT




ituo aove des pneus AGLE AITI :



.


I --V b


! .[
i


t


-1


~B~a~~ ~k,,~
I~lf r;


~s~i~l~d


e





LA PHARMACY? i
CASTERA


ZFVOUS


"WI" I


" t -pne- 377


� : .


dj la Citron nade



COURON NE?


mmrl Cmerb.


SCURtT E, COMMODITt
k est imprudent de order a la moison, 0a le feu et ls vol. peuvent vous causer des dornmages i r r6porbles, vos polices d'qssurehces, hypotheq,-es, titrer, controfs et outres documents pr6cieux. Un coffret do abret b to Bonque Royale cate pou et 6vite 3ut sujet dinqui6tude.
LA
BANQUE ROYALE
DU CANADA





A. de Matteis & Co


Plwa ce t aPa/t


Rue Courbe et Rue du Magasin de 'Etas
ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA ,NTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL ,nCES ARGENT ET OR,MONNALE DE TOUTES
1�iNALITES, A DE PERIX ABSOLUMENT AVAN
(JEULX
GRANDE LIQUIDATION DE LUAETTES ET VERf~',
Lunettes et Verres de tous numrnros
Montures en nickel inoxydable d
Verres oales au prix de de $ IO0 a pair
La liquidation durera jusgu'au 15 Novembre inelustve
A. DE MATTEIS & Co


Il


u ila unue nuvelle bt son qui vient d'etre lance pai LA BRASSERIE DR LA COURONNE, S. A.
ussayez une beuteille et vous adopterez cette boissonk avee son arome fin et dklicieux. En vente A la Brasserie de la Couronne en grandes et petites bouteilles A par-


tir de cinq douzaines.


Les autres boissons COURONNE d6jA tris connues et appreciees i Port-au-Prince et en province sont :


KOLA COURONNE en grandes et petites
teilles


bou.


COCA COLA JUS DE RAISIN SODA
ROOT BEER


Burez let Boissos Couronne et vous avezth'aqsuranee de boirs une boisqon extrimement hygibnlque vu la rn6thode efficacy qu'emploie la Brasserie avec I'aide de ses machines pour le lavage de ses bouteilles.


COLLEGE rODERNI N
Olrecteur: brmt Alcindor
Avenue John Brown
Externat-Interna't : Cond itons mdtiqes
Inserivez vos enfants au :.
COLLEGE AfODERNE,


!


; U:w ,M &I. on. .


prsem-teur rpttc- : Li. dormerurt pieine s+atS~f:i 'i; ,


A VIS tI I'iPo \' \NT


Ua (Cmpagnl dEcirge 2 triqu dP Prt P 'Il' c 'am , ' r ' I ur.


Cosnt ni ai ' "itir C Icltutc,


ecole qui met l'enseignement a porte de toutes tea foures i &cole qui ne professe pas ie vsbourrage de crdneS, cole qui prifhre i une t6te uniquement cpleine, une ta
te bien faites,
ecole qui s'attache a sollicter et a developper toujours 1
iugement le '6P1ve


IiuY e k )iu$ zel4


- .ta


SARTHE


c'est la quintessence

DES


meilleures varibt s de cannes d'un vaste territoire


reunissant les ineilleurs terroirs.


C'est ce qui fait son ar6me


GOUTEZ ET COMPAREZ
� U . .: : . . . . � . � . .


- -~ -.#4 .- 4 ,~7:~i7~7~ --fr & IAA 9~t1 ~ ~ Lb~YA. .A . . .4' .(


-JUL
P


t v" 'iO at


d'Hai


0 a( tIttte I o
Phone 3358
GROS LOT:
DIX MILLU GO RDES
LE COUPON : DEUX MILLB
LE BILLET A:
DIX Odes. SEULEMENT

N';sitez pas i risquer, the gu mois, cete modique va. laur. Cfest uni genre tdpargnt. El puas .on'blie p Wl taut soutenir Notre Lo terc Naftionle, tar it rtnt en aide, de son cyti i beau. totup.Oeuvre d'Utltii et de Ltientiante tubtiques 6 tre,. vers toute la Ripublique. : Pour :tOUtes" 1*t nraSon I4 fi2 nS oU Etrangers, ache tez done' tre couon oU vo,Ire bUhSS.


L.A 1InFCT!tON.


A VS *EIICAL
CLINIQUE
du
Dr. FRAN(COVIS 'DUVAIATER
tue cdul )r,, Ailubry
No. 154
Consultations tos l]es ours
d(o 8 hrcs. i 6 hres, p. m.
rp

IL Y A LIQE.'RS

ET LIQUI'EIRS.L.
Ix's amrnatrs d bonnie boiinm qui desiqtnt flire ul choix de v6ritabies lioueurs sur.filnes n.t ontq-ui~*.r-eamer-. la warque i'lite: Edouard J. Denjan in.
Edobtrd J. Benjamin, quant
sqn assortment de Cacao, Aniette. Kummel, Nectar, s2herry- randy, Piches Biyantdy et rtout sol famteux cacelail 4X-;3 3laisse toujours on gocit agrCable et marveliiteux.
R'chlaez done, cherfs wrrateurs, la marque: Edouard J. Benjamin chez ses d6positai. res: Simon Vieux, Epteerie du Centre, L6io Bally et us srec. nettemnent satis fits.



A MOAT .-4 g
POUR LESfINSECTES

.Ut ftn t&;Aptk-:#7


A R
i~~iS ER IB


Le failt est incontestable


LE


RHUM


I


Viti fe de rntr la dnmihre main 6 on GRAND LJABOTATOIRE tompogf dw pluiicuw sor 4O t*foh1) Analyst enkIUws
e) Analyses imochimques ) Axa'lyaes industrneliehe
4) Anal yw arreoam:
) Insitut de reeh(chc.
Ce laboratoire ts md'linrb e . du - it Pdation par i dctirction aviie, par we nmterii complt, pxr a, posiLion pealm et par l'esp~.t: nouveuit tu'l implhtteen Halti. Direct eur-Pro fesseur :
Antonio Chevalkir.
EX-Privat i Deuat dj Bon Coretllers Techniquea ;
Dr. Georges C.Astera,
Ex-EI6ve Institut Prophylactilue die Paris, Dr. Cl6ment Lanir,
Fx-rJeve Instit ut IPoteur
de ha riPour k- V'teancetls :i f'tin'� v ilhl

1 4Sv iu , l 1 f.
profeswur caZrwre t


''


I.












W~~a G.reaear p G R
-NaS @,G CHAVEY



ILEtRR GEORGES4AGO1


LES CO.31MERg;ANTS HAITI ENS
REMERCIENT.


Autour du Communiqu du
Dpartement du Conumere.

Le dpartement du Commerce rig6 par ie prestigieux Ministre A fred Tovar vient de prendre v communique d6mentant la nouvx le que !e D&ret-Loi sur le CommE ce de Detail allait btre modifi.
En termes trk,, chairs, le D p~ tement fait comprendre que r reille resure n'a janals 6te env sage.
Nous ne saurions [rop f&iciter Ministre de Fempressement av lequel if a si vite sauvegardt 1 inttrts des commercants haitie et cons.lid6 en quelgue sort, eet magnilique railisation du gouve nemont de Son Excellence le Pr, sie!tn~t Vincet.
lHafti aux Haitiens a si bien c notre grand P'resident Vincent.

Un Groupe de Commerqart


IJKY,. . LUKY.

. racl de autan. ina L i a, ,: K "euilles, des flours, cra c'n.:,, ;.uchs u'w h ient ia ter
i :rin Amer a souaffl6 1' ar : . . u.r.-". ,. al T meCS I
mrs f-mptf


je n'e. dan. man nr , n d'h6r smu vaoup) , b iga du Tr
r i . ink

IIIN


dis-je ne seraltt-e quie pour potUi voir suivre la mne personn i travers totes ses identit~b nee i

- Que vin-tudire par lit.
-Quun ten delapresse
haitiefne comme toi, ne pemut paes me dire que oe n'est pas quotidies nemeunt qu'il lit les avis disant qu' partr d ecette date an tta nest plus tun tel inais tel aittre.
- A fond, mon ami, qu'importe do changer d'identit6? L'impo T tant est de ne fumer toujours que des eSpIedids>.




REVEILLEZ LA BILE
DE VOTRE FOIEs alomelwet v sMtr do
fit le mafia "gomnfd i ablo"
9 taut c e tok n verte csetqe Sour un tr tiue bile an4 I';ntestin. Siette b U arrive ma 4* e afLnn~ rlme a digrent pas e pltre ifent. efte gaz wvou sCtontoat. v ite coan. sUp>. Votre orAtname s'empoM t-v~a f v etee amer, 1sVtsn. vIuW eoyn tot en ppir ueM tt iix nt tdei Psmer1 . Ul 34J1 f ,r AtIttnt pp 14t m I t am. f$ t ?rITES LaUa C.-PTERS pour t. tLo m.eIt p onsaird evarer Ia n res d^ itt 9"'1 V. �l t tn d'ap!)kab . Vettt. dpue . tetapOUr farte Couer c A


E. HAKIME,
Seut Distributeur pour bait.


.s. Achetez les
Pneus et batteries

- federal




tr


S/F lTf
n 6tourdaipas


AVIS


i. mpagnie d'Ecliirage Electrir:,,cu Vilks de Port-au-Prince et d1 L ap-tt ll iti . t-ise le Public qu'it ca.:ise d'une r6paraition urgente, . courant sera supprim le S.amedi 7 . oft 1937, de 6 heures d"i mnati a 10 hbetes A. A. sur los Circuit suivants: Pdtionife , Lalue, Bois-verna. T'iurreau, B.lois do Schultz, Chemin des Dailes e: Champ-de-Mars, Pacot.
Cie. d'Eelairage Electrique des Ville de Port-au-lrince
et du Cap-Haitien.


VIN. VIN


V IN


Tez les S4



Crtamin insecticide- uourdissent le mouches au lieu de Ies tuer. Bient6t, eles recouvrent leurs ailes. Pout votre 6caitc, exigez FLIT. FLI' tou vraiment Ies insectss. et pour toujours! Ne tache pas. Nouveau parfum agrable. Exige le bidonjaune haude noire et soldat.
UNE NOUVEAUTtI
La pOadre insctiide FLIT fair mtrveifle coutre Pmain, CafanU. Po4FoI Abtantit I p ts de.
A4J~55J ' e .at -


ADIEU AUX CORS?
Pourquoi souffrir le tourment.at roce:des :corps quand plusieurs gouttes
de GETS-IT: vous donnernt 'un soulagement imrmediatQuelques jour; plus tard le cor se d'taobera et vos souffrances seron fines.


E. HAKIME, Distribute r.


Plus de Rhumes Perqistantg

Plus de Grippes Fatigante

Plus de Bronehittes Aiiies

Atmc les Complicalions

disastreuses.


LA IMUSTEROLE

Est le mdicament ;-:i ;ant I' sinapisme de fl:Jt i donne de si pr4cieux r ;: . �. . I'antiquit dans ie trai:er. : ;- I JrogdisaerAe-nta e des />i.; . a :

V ae simple friction t :. i-: et. ' ': !2 '-:io 'n f . i~r~>{,ttrfl ii", : i.:r
S trai rent tl dons o otm, tei.n quo nu n', c ",-.'n ' - '" ttc.il., .'c rait~,ir, Cc'* q' eu: . . '-'[ , ::"': Ye.ne. Creep. ado r ctc a .

Mr.as de Frammes ne ma:.n'z azra Sn tiw a MUSTEROLE-: av des ,nfantk.
SLea PeaRts de tempbratu.e - Mxigent q'e 'un so, protegs cot:- p Jh.
- ic rrs. Ut' f. G"irnrr





tMachine a 'crire Remington Machine & calculer Dalton Rtubans, papier carbon Faite s vo achats chez
G. GJLG.



CULTURE PHYSIQUE

Demandez ies planches de culture physique. Maison Dussek 154 Rue du Centre ou Hamerton Kil. lck, l'exemplaire ne coite quo G. 125.


QtOTIDIENS -PA ST :EE - RE V:::

CABINET DE LECT URB

COLLECTIONS A BON MARCH


Le servicee do journaux et revues le mieux orgarnis4 en Haiti. Stock de iivres: constamment renouve :
La plus grande Bibliothbque de Loti. :::
Corammandes sp-eiales executes en cinq semaines.

Archiduce Lopold d'Autricbe: Souvenirs do la Cour de Vtaenne G 44. : WVesterman: Noirs At Blancs en Afrique .,. :. :. Thbodor Wolf: Peuple en Marche. . 0 Deseourtilz: Voyage d'un naturalste . 3.40 Bainvile: Les Dictateurs4. . . . . Cte. Sforza: Synthse de 'Euro e . 4 Frrro: Nouvelle Histoire romaine., -. 0 ei: ouch . .
Zwe'e : Marie Stuart. . . . . . Carrec: L'homme coet inconnu. .4. 4i i arani: Cruelie Espagne ---. . 3.40 iria.: Journal T . . .75 Lackhw skv: La Nature et ss merveilles. 3.:
Mae~te n :t L'o br des aile. . . 2.75 . c L sat tde pe it. . . 2. A. de ti ov: Ls osuves abusive s . . .40
L etini de Sciences occultes. 5.65
Mar' it Rtl.;-lPrvinS;:L eLivre pour toi . .3.4 M 1 L h Ma:l 1ain . . . 7
S e dmon o K bien (Suite de Pitib pour les femmes) 4.10
. : . rort ds orrneaux. .3.40

-

INSTITUT TIPPENHAUER

Reconru dc Utilite Publique par Arrete Presidentie i

Est ia plus grande Ecoie laique de Port-au-Prince.
Chest In ieux organisee, oti l'on trouve: la meiltere pe ;. sion scolaire avec a sa base : la discipline, I'hygiine, le siort, l'ordire et le travail; Maternelle pour tout petits de 4 a 7 ans; Pension pour enfants de 5 . 12 ans Mithode ex. cdllenie pour les Cour Classique de la 12e d la Philoso. phie.
Methode rapide et ire pour l'Etude des langues vivant.s et des course Commerciaux de Dactylo, St'no, Correspondance Crnmmerciale, Comptabilit.
Les Bacheliers dipt6mm de l'Ecole font bonne figure Qfns touits les professions libbrales et dans toutes leI ranches d'activit.
Les 10 ann6es d'exitence et de succ sont t a garant*le d: families. Cette annie encore 85 pour cent des &lves ruf.
-Kssaient avec brio aux examens officials du Baccalaurbat ec 99 pour cent de Stno-Dactylo et de ComptabilitC.
S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891
Annexe Rue Capois. I etephone 3296.


Raume Tue-iferf Miriga
Eirtuit Ma410111, iaSwee*t*e latuf t0
sMAUX on bDE TS*
Sw usr tflf.a ttAanaresUCU
ruar-4rus, MaLmaA
-m ,,,, Apaoro PVTS"C=1
B ~P-~cr ~ ~ f fu,


Vin blanc c/ de 12/1 btles. $ 7.Vin rouge- c/ de 12/1 btles. or 7.--


Vin Blhnc Graves btles or. 8,50., Vin roge Mbtdoc blies or 8.50. Vin rouge et blanc or 1.60.
En Vente chez: Rue du Quail


sup, c de 12 sup. c,' de 12 en barq. le Gal. William Naur,


REMERCIEMENTS

M. Desaix Hall fits, M. et' Mine.
Philippe Hall, M. te Dr. et Mine. Morice Hall, et tous leos autres parents et allies remercient tous les amis tant de la Capitale que de ia Province qut laur ont donrn6des tmoignages de, sympathie & roecasion de la mort de leur regrette.

e. isa. Hall,

ne Lacie Ha l.

118 los prient deo eroire lear profonde pa d e


ompagie d'Erage ,e

Compag deec e


PORT-AU-PRINCE


CAP-HAITIEA


La Compagnie d'Eclairage Electrique vient de recevoir un stock de Refrig6rateurs i!ectriques qu'elle mt on ve, te h des conditions .rellement avantageuses.

L'loge des appareils de la *GENERAL ELECTRIC n'est plus A faire. Chaque ann6e le confort augmente par la nouveaut et la meilleure qualit des appareils. Pendant le mois d'Avril saulement !a Compagnie offre i tn-t P chetaur d'un


une soit


": ':: FRIGERATEUR DE LA *GENERAL ILECTRICs

priie,6onsistant:, soit. en un petit Ventjlateur de 8 pouches, en prBvision des grande chaleurs de en6 un petite lampe de bureau, an choideflacheteur. Ne laissez pas passer le mois d'Avril. NoublieZ pas non plus ls quatre annes de garantie que ous offre Ia . .

GENERALL ELECTRIC.

Et whites tin tour immlatement A I.

COMPANIES D'ECLAIRAGE ELECTIQUE


l'6t p ocna u~: :::;;;i~l::-s
.:: :: : :j: -: : :;:}:--) i
. .:::.>>-jji
:::.::::::::�
.' . : :: j:': ::?
" : " :: - :--- -??-chrr: ? :.? : �:
S . . . . " ::: : ! : ::: : ::: : ::r:.i!, '
. . . . :: :::::,::::::;!i:,
:::: ::j: .::: :. ).i

. :: : : .-:.:.:.:.:.:.::
.:: . : .:i : .:: ;- i :.

:.~i i-iiig,,-i-i~i: -- . . .~~~i ~ ::. : . :.: ::: : . :::.::: ::: : :.:.:: :::: : :.:: :: i:.:i: :i:::i:::i: :i :::: : . .::: - .:::::::.- --.,- 7:Z: ,-.Z.8Y ,-2








QUOTIDIEN FONDE EN 1896





Page 7 etait absente
du microfilm de cette date



Page 7 missing
from source microfilm of this date








QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 8 etait absente
du microfilm de cette date



Page 8 missing
from source microfilm of this date