Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
August 3, 1937
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text

















A AW. )7* 'm i


U TILI SOCIA
PANS ID8 COHIJNAtUTECS MALEtS


par Auber BMtthTI Dipl6m6 de l'Eeoe Normale rurale de Damien, ancient professeur de ferme-cole.


D apr& des allusions faites dans diverses cont fences prononti-it- Damien que dans cerMes termes-coles durant tecour.ts 0t des qinstituteurs de fermeswkles et d'coles rurales, la Dividon e I'Enseign ement Rural da N, P. A. E. R., semble vouloir sormais attacher 'importance til mbrite au Travail Social dans a Communautks Rurales. t11 wet :ut-tre pas trap tot quo 1on pewSce genre d'iactivitiis plui qut kesajireS dus ceS eommunut.fi . it,les rsultats obtCnus dans FE signement rurJ seraient certes us tanrgiblcs et tvidents, si des Sdbuts do cutte institution on Hait penche nergiquement sur proU&mm. ,,
Si railr les nombreuses didfiItkq fordre othnique auxquelle. Strove constaimentAe on btt ut tituteur rural, ii parvient grit ,aux mthodes adoptees par i'Enement rural, A inculquer au me paysan une duse normale d, tion. Ic milieu dans sequel cc )hnier continuera A vivre ne conibuera-t-ii pas h ,., faire reveni' Ix m u V.is cut mI .? Nou ,m m c tomme s.x:mp' s les pay -canonr rop: -In Villa ti e ('tiln, ': tr.Ltion pimnuirc, ut qui, ru rn a campagne ne sont Iplus pre.;, aprs peUti de temps tie s3,r, r ervir de modhles aux inItes, L'lnstruction West pus lotion. La plupart, dis ieur one ont vkcu darns les villes; ii 4vlu1 dans des milieu Ieoa pris dis 'our jeune igeo ins goats, certaines habitudes citadins, mais rentr6s A la camne, 'Is ont peu A peu perdu tout qu'i!s avajent sue d'ides, dt fl res et dW principle po'ur rer au mlme 4tat que le cornU dvs paysans. Prenons encore ,I qui ont voyag& en tenrre
Ire, qui ont stubi influence civiliititons d'outre-mer, qui reviennont ave costume de
imir, chapeau de feutra. souaouples, moustaches cirbeia r igant, et qui aprks un an enient comme monsieur toutd, Influence du milieu,
pas? Pour que I'uvre de
Dgement rural soit r6elet effclent et durable, et dans
itum de temps, il faut que
rg oa grandit 'enfant pay.Ot Pr1tpar, De i Ia nkcessite tatable du Travail Social
les communauts rurales.
i ce travail social est-i chose d dans tn rilieo athioue,
f taire? Non. L'institu, en y mettant ta main, devra toreuve de tact; t1 devra aussi '.lout: Vainnre ertaint rpu?1i C ui Peuvent l'empGieher de er .titMt en t .ia, vie pay- elcre certainsg pr~juges agataitn A no pas mon
hn ysan qu'ii st on Haltien, hwne estime ll qul n'a sur e 'aVantage die Ifinstruction
deIU Vid'&ucation. Qu'i so
o laVie la plu. intlime
sy.n uil ne roug-it pas de retedo 'at coucher au:
n Os de toporter5 a
, p


m re ce lit, en at
s amour-iropre, qu'il s
v', S t


rveille en pleine nuit, prdtextant adroitement i'incommodite du meuble. 11 n'y perdra pas son prestige. Autrenment, avec le caractere naturelle-nent ombrageux et mdfiant dII paysan et sa naive conception qui le parte A toujours consider I'homme de Ia ville comme un tre different de iui, cet instituteur n'aura pas facilement L'influence d6sisPur winnerr A bilnt ie travail s.cial dans l cornmunauttc, rruautle faut d, a part de l'duenreur, ,ik:'-thoushasme, de i'abnegation, des -icritices meIne parfois; il lii laudra se pencher sur le paysan comme sur un frdre malheureux, 2vec b)'::uoupi d'iindlgence et d'u"movr, nocn pace.ro qu'll a.t payb pur : 15 sv t', ir l . ' ' tI . ' p >' P Le tnla~ , mIts parcxe que that 1n1 t . vr i.otiq haement com,V.X ',t :tKce-pt
1., S.:vice d' i'Enseignement rural a actallement un personnel competent pour entreprendre la ltitcho de Penseignetnent, au point de vu ptdagogiq:". La valeur. SefficacJt', la ncessit me-me dan wion- ' di-tnement des mithode4 'd s'i,>-osn tdoptic", par cotto inli1.1u .i, h a111 u'tar i.s pt'inip . 4n s r'u s. Ia ptds!ogi, , n t sC;aient lus malia-re A discussiou.s, at I {a mauvais t0 de cel'tai's dW nuns pdigogues. Les instituteurs de., f mes-coles- et jusqu'ici quelj j .w'it Ut kurls d'&cnlesb rur.l'c; ot saVi dc cours education st s. t u aalc -- dt llains4 th60riiem t -- A dirire'r l.ar ecolex. Des i'.'teO adopt aux bean ini du petit ,aysan, prseatant pour lui un in:&& immrediat, eont 6dtd borbs, d'autres saont en voie de pr¶ti m, Dison:ti en passant que ai ia'cetS,6 d'avoir des iievrcs spOc'aux pour irs (.coles rurales est inconcstzAble. le iivre stranger ne presentant aucun intret pour I"!Ke pa'san haitien. Jo me deman.de, ao_ remme qu'ii y aurait au comi-i.t des livres -,pcinux crits ipour .i. (-nfants des dcoles primartsi urbaietsh jc me dc-mandc encore ;i c c livres pourraient-4tre efficatement employed dana non 6olies rura s anu profit de ce cher petit paysan dont 1A mentality. les mwurs, ajouteea,4 Ftkt du milieu et A education de' ses parents font avec ces derniers une classe entibrement distincte de notre societ urbaine avec laquele d'Wailleur; e' e-n'n que dea relations ex. clusivrment 6conomiqaes, L'Enseignement rural pssjsde un spcia. late pour chacune des branches d4 son aetivitk. Seal le travail social rested encore une lacune A combler


A part que le travail soit concd4r comnme unn facteur important pour faciliter la tiche lucationnelle de linstituteur et au point de vue de. Iavenir, i aura cor.tribue uauisi, par. Phygibne, l'esth6tique,.
n de certaines coutumes contraires h:- nOt ore civilization telles es nombreuses unions illb cites, ort ie polygamie, qui diminuent la valeur de lafamille iL aura coneIC ta app rter plus d blerictre. che no:s p:auvres pay, sans s, blargir ler vues; if laur

(Vof#ir swte en Inw Page)


r


PROPOS . ET FAS

IVERS t

Comm nom t anon ionS,~ 'f tre confrbre capois 4La Laniternt a fait naraitre un magnifique nd m6ro special, sur la culture chez nous de la figue-banane. On ne sa-irait trop f#!iciter notre estimable confrre d'une si belle initiative qul
�honre -ut en apportanrit a politiqu angricalte de Gouvernement on appuil de premier ordre. Nbah en reparierons.

Fernand St. Juste, chauffeur tie la machine 3177, pr6venu davoir commrnis excts de vitesse, le 29 juil. let. vers 3 h. 40, futt conduit Ia1 section Nord et renvoyd hors de cause.
t*
Andr(: Bien -Aim6, Ema Jollcour, pr-vcnus d s'itre livr6s. dans to courS d e I'apris-midi diii 29 juIL-., A do fruits et tapage, A la rue Pa\ue, troudant Kl tran quillit des gens du quartier, fu-rent d fr6s A la section Nord.
" ,
Eliassaint Sanon. prvernu ad'a, voir coup des arbres de soa, jardmin, i 24 juin. fut coudamn ? la section Nord it 5 gourdes d'avendi, conform4ment au dkeretoi su r le eboisement.



DISTRIBUTION SOLENN ELLE
DES PRIX A INSTITUTE
TIPPENHAUER

(voir le no. d'hier)

PRIX S PECIAUX


Retenez le bIt n thera amis, i1 Sdo el o de vo enfants! .


LES RECEPTIONS



Iatm notre relaton dWhier d'. fetea t, ler Aoft, nous avons om'de mentionnr Ila r6ception an Palais National an cours de laquelle nos officiers au nom de 'armie, et par 'organ de leur Chef jurk. .lieht fidlitl au (Clouvernement de lahi R4ubique r.
La .eplion offe-rte Thorand au Ofilciers Lut particulibrement briilant et courtoise,, oA une lfois de plu s, S.E ,le tPr6sident stnio Vincn' lit montre edo ss qualitks natures qui i'ennoblissent.
Au Ceree Militaire, lezs; invite. furent sati.faita do i'accuei sympat-hiqiue cux rdservess.
Non's Irfitona de l'occurrence ' 1w . r,10.suvektr aux officers et soldWta Jo In (ard, no>s p1u4.vivt,-a tPsitations.


-bans '-,rdr dtu jour du ColonelCommandant d, !a Garde une grave errmur s'est gissete.- Lire: la moindre dbfaillance de votre part S&Ma sans excuse, au lieu de.: La moindre dfaillanee de voire part sera excuse, etc.


INTERESSANT TOURNOI DE

FOTBALL


CA ato d ds.rou
i'Am> LUjOt isam pa sio


Pri:: ofet, par 31 naiewr Fabius quip Dviu a, ge. d'Ins' ruction, et dO- Ili 1a cerne6 I lWve Louis ellande d cinil Ia cl:s. de Ci:u uisme t iKA-nnorux. ,;at Tipprenihauer:-. (o om
Pt-ix oDort par i . Louis . Do- . ,
ret .-t .ctern e(Ol 1 v Lon. La- tam n matset, ciedtv( de di 4'Institut Tip- pIc"

Prix. 'Ter "ar Al lc SV'nat-u' En ,, Sbn'at '.uury v'.t teorn6 iA Danit, gnt ' P'riou, -.:10 de oe. . I'Annexe TPip- (tuba pehIrL. V-'
Prix offa t ,ar !a Direction di I1ntstiut Tippenthaiuer et ea- .rpn a Liii: Nicoias. (iit de u5me A t'Inst Tipnhu
Prix olfftrt p'r le age L liio Ci- I 'a vil et d'ern A Dumnwd Dubuisson, par t 6lvKe de -e. A .I:stitut Tippe -h s. na
h l~ IS


Prix ott par h Direction et dcern, A t'lrIt-, Ma:: laihnan. ikto de -t A 'Amnnexe.
Prix offert par le Sdnateur Charles Fombrun et deern 6 V6lve
Martelly de la classe de 4e.

(lair suite en 2c. page)



Lire en & me. page la listed des hlivr de aIn Librairie Nou. vele-


lti: , banua


i.-- Le soenzalonnel toure Foot:all A>ociatdon qui sait ici centre certains pays d ,r 't"o du Sud s'zt e'rmin 'iC'ii u.- milku de 'cnthouo troitrant db: spokrtifs it deA s:nrns a. ce :.p.rt d'Site. 4'.-Q dk C ub <'es '".e la pius
Flnv ic a Iat le tourn(l ith. met n a'geant une nt d,.i' L tarn doe r b, -r 3 i A L'quip t nt' stasn'eZicme. !

L ( ;:esta n m 4a, dJ lqu'et cd i'Equatc'r. 4< l \h dxliue a go1e . .-i .ar Panama, " \ " iza .


CODI NIQU E


p . clinuica0tonis request
Jplartc.menkt du Commerce, Vit's 11' dants oat imbanjit-, 'u 30 Juillet &,COuiI', Ia quauI, 16.518 rginmes .de figuea,.s, ripurties comme suit:


S. Wippies Jaezmel. SS. CWipplc Cayes. SS. TWipple-,, Anse d'Hainault . . .
SS. Xippe, Saint-Marc SS. tColombia St. Marc
SR. ,

1.883
2.044 2.173 1.473


SS. rCoesmbia Cap-aititen 13.950
8. Oriskany', 'Port-de-Paix 17.879

Total . 4(;.5-t


y ,v: de: vrotre. E:curit4


-r. . . . . . . . . . . . .
, . :;;: = -: .>+ :,.,,:. , :;: .[ . 7: 2 :. . . . . . w "i m m:. .".' . � .
. . . . . . . '' r . . . . . . . . . . . " . . . . . . . . . . . . . . 'A ,_ Z - . . ." ,-


PROE
P it TO!


Tout rmu loin, les notes d'une guitare i-' swaIenne dkouilinent dan, lIa nuit mIancolique. et il ptoure eon m ool rythr d o "u n ancion. - o t 1u -t' m n "fau e I trbit .ki N do " " -e' iva off<-is,, dbe klor . de.-.s em"'.

p:ri a. . o cal has et ri.; i, plrovinPe, 1. .iour n. u:. m e. do
sur , l vr i 'd",

voiienr danrs in port,es gamedHi Soir. Ps, a(in-,. crIel' (ro d cam. pagnc ' rv ie1x norc

-Y
re; no ar + i .



r n '.

morno :.i coa:q ;:t . i o. I, "






n .






, i -.
i


ours












U -' ' ',1 : ' 5'". , : .: , . .'. : :



1on j 'O S f
oet 0 in I















C. F,:DC UA RD.
(F: rait des pan'4,5 Is tri.




1~~- tiaI21A ii- Ale. (2a'be't. fonrhu'rr liscz . . certainies ( ttestiuis lne psuvr/at inlts roer a lieu We n- p.eat ; Pdem. is- 'z let disc i,)SiOS c,. rnrt risque' an lieu , lui cstIX li i'uq ie porqu(,i obnigcz-'ous uti tein', au lieu de s:n ,auteut ; aIstc: prufo-. iturai1 vdgUS a~u lieu We pr'otnanill; . idem: u'd We :.on cbavnwc,', an hc't de son car

C u . .


A PORT SL"UT
Demain 4I Aot, 'int.ressant hourg de Port-sNu, t --teru sodigne patron Saint D~omiique.- Do nombreux p lerins viat t e tous "
- " -i " " ~~. . . . � ." " 1 ,
loes points duS Sud ont gagn6 t0. flourg qui,.de ucpuj i un e ('n pkino anmatton,. LEdit sc depLoie atIuxc ps d'aj li complt r.ussit
Ja r
�* : . . : : . : . . j : .4 . :. = == = ==== == = == == = : : : : :: :: :::: ::: :::::: ::: :::: ::::::::


: C


L, es plates sent indispensables ia proprite d'tu Paysv - one,'onrii'es de tons ordre, Citadins, Cam pauards, et vous t*cliers :qui aliez bielt&t regage. vos pnat s, aidez ie Prtsident Vincent dans sa nobile campagnv ,n favour du Reboisoment,. !eS uns en r6pantdant la parole :du Chf dms touted los each: seei.s 10$ e uL1tres an : 'a&nnant A l'ntreti n et t Pexteneion du Rgne V68tuta


U-










nwnH)tlrR


(8Sake)


Prix -ffert par Son; Excelience t Aug ste Turnier, Secrt4ire d'Etat de ITrsrucion PI'bque'et dbeern-4 f G aste hli-ano de la lass'e de 4e. qui pendant toute fan nie, s',et signaTl A 'attention de ses matures par $a conduite, son as Siduit2 et son travai. Prix ohffe , par M. Louis Z6phiri. President du S&at et dkeeri,& ra mn'd Pr-ssoir det a coassde n' . Cfl rf'com p!- . de sa h5o lne comnuite et de .son travail as sidu.
Prix offsrt par Me. Edgard Fanfan, Sinatesur ide ia Rkpuiique, et dernd a St. Juste, ve de 3e. de :.''aexe, d'ane conduit, et d'un, -.,dlut i .r.prochacltJ s,
Prix -dt' co:"ersation angles.' offert ;-ar Me.-Li. Jo~sph etd6cerm a :'&K"e irick Jo>eph, d, la clas,' ds ' e. &. IFa it: Tipoornl'nx 'ert p, r ., DumarmKE-. ' pri de,. <. * a C(hambr. "f' ' t , - o' [.I.>-. . a ."
T .- ppe r q ; - . . a

.? -a p.; :-c+ a . ":_.







. . . - . . *" a . . .
[>Y . . :.+' t.r~r+Y . . ?, I,.










( , "' . ' . " t. , ', . A


ca ; r'


:::, as
. eol, f S".'' a U ti at Trp -


Pr. aff p . 3. . C(iarie- Du. 'w %nateur d Ia Rt&pubique 6 r't.d a T1'.4:- 1'Phrre $lait
(An t' tak at (42. v.tl, .vOz pit ar-paudr -tur 1a -cena gale te oquaiit,, d travailr tdassidtd
l'rix off,-rt par. M. Cadet D)os0ource natetr dl ia R(pudique et d e.;ri ab & 5 Ye++,. Ght~ir.i C,. raig4 ,' a t'ass+ di' seconde.
P'ri' ofIfe-t par M. 'douard Ist cv kf et d rn i 'Uv' Fritz ''es~.sir d:nt -sri'ux et' Paptication * t'tude out t6' au-dessus do tots les troger .
I o ffort par l- Colune'i Ca. li> t. , ommandant dte la Gard d' laiti -t d-cerba I& v16ve Max nhort.m de a clasCse de SecondPrix offert par M. Cadet Des. s;turcs, S6nateur d. la R6publique, 4,t dcernb A l'Ile've Yvon D.sinor d, ia.Ja.hsse de second.
Prik offert par M. Hubert Alexis, Substitut du Commiss uire du Gouvernement pri s le Tribunal de Cas.sation de la Republique et d6cern, A I CIve Pierre Roumain do la ciasse de Seconde qui s'est toujourgs ualifi on TAte de sa classes par sa conduite et soin travail.
Prix offert par Me. Llio Joseph' et 0+c-::. a l6ve Grald Alexis
.;:- rn. offert par .'Administration Localte de Port-au-Prince A lIklve S qui Wes't brillamment distingu4 par sa conduite gk6rale, son travail et


(toir esue en 5e. page)


viet t re Is tetaikft 2050 SsnGRAND bASOUSTOM.t ma A raltyears Ainowa ee

J> Aalyss ciniques


4 Aniyses agreciest
5) Ititat do rcberchei.
ce latoratoire ESt Cemb %Ltke ie r6 elation par as direction avise, per son matriel complet, par s poau Uin idh4ai vt par lespri ncaveac 4u 1r impidate en Haiti. Direeteur-Professear :
Antonio Chevaler.
Ex-Privat Docent d BonM Consefllers Techniqges :
Dr. Georges Castera.
Ex-El6ve Institut Prt
phylactique de Paris,
Dr. Cl4ment Lanir,


Ex-,ieve Institut Pa
de Paris


,* SETRAORDINARE


4 4t e St. Justinien ar
tPursIM cn et Bonhoma.
Cests np ciu Bornhom ri
paless matires, notamment cour sp"Iux de ~athmatiques po S.an.didats A tons examens, bat al ler et 2e. partie. A'mis
kio= u na6deiessup~ieures. f Professears: his. Colbert Bon be ie. sin Marcelin et d'autt#e ap-ein.stes.
Le Col0ge'regoit aii >a ins cripbtio s., 12e. A philosophie pour Ia oouvePt annbe et met a la :'ispo ltiom des families sa pensim . sco laire au prix mod#r4 et La :enu: imnpeccable.
Qu'on W'oublie pas notre h.dss enfantime qui a fourni lei pluh brilliant Sutats ani cOncOcuS d' diction.

Angie Lalue et Rue Lamarr.

ODRE DEAVOATSD
ORDRE DES AXOCASTS DL


atear '


AVIS IMPORTANT


oa Compagnie d'Eciairage Elecquw ce Por-tau-Prince rappelle A. s A xonor&-, que ,e.s Bordereaux
-� . ' . .n-,ant &},-c+rlque fouirn.,
-,,na pavabe s au plus tard Ie 10 de naqAe moi.
Pas;se c d6ia, le courant sera ppinT ,"t a omme de Un DOLIAR ra -xivible our la recon-r 'rnc. r AoO: 1937.


-A ompamic d'Eclairage Eketrique

LA DIRECTION.


REM ERCIEM ENTS


Dr, t-t Mro.
W "< : . autris p,ImAc"'n touS ies

. . r4j e 'n'tCs onides t&.:,. ot .mahie A i'occa.ot d la monnrt do ,har regrettke.Mine. DesaLx Habl,

nde Lucie Hall.


Ils !-.s prient de croire profond gratitude.


Ai leut


NOUVEAU SALON DE

COIFFURE

M. Bernard Labiksikre ae plaiAir d'annoncer A sa nombreuse
cientikh qu'il vient d'ouvrir or Sa!on de coiffure do toute beantk la RIue des Miracles, immdiatement apres la maison BATA. sons la denomination eA la Perfeeltioan, La de'i!e du patron est to'jours la meme: So&in' - Propret&.
. . . . . . . . . . . . . . .
',

Pour le Vacances i Ption-Ville

Lecona particulikes par dei profesaeurs de oarrire.- 4 foih par semaine, le matint.
Toutms matibres et touted chla ses.
S'inscrire chez M. Artonio Vk.x qvi a su s'assurer le conco irs de professors competent , qui vous donnerobt pleine satiltaction.
- -L


BARREAI. DE


PORT-AU.-PRINC'E


Vu lce dispo'siti: d es article> 3 , 11, 12 et 16 d-t' LI de 193? dur lois Avocat t ce -ces des Articles 4, 5, 6 et 7 da:c Rbglement de P'Ordre des Ac. du Rarrea: de Por'-au-Pn'sce
Mei - ies Avcx'at mli%*t.- dce Barreau sont co.;-oquies e* rardi 10 Aoft prvohain. d ns 10 heure a. m., i- quorum constate pour :
1.- Entendre lia lectur d rap port bi-annuc- d Secr(rare do Cons eil
2o.- Elite ,iconner.
3. 21i'ire les mre; - du Conset dce Discpline et . sr:aire-Tr?sr -;Prino, "' '. 21 Jul}et 19'7,


-7


-7


!LOLA, MO N DIEt, % TVL R$ SQV.L
OtUEL MAL DE TTE PASSERAA VIT


?A

t. : -."-.:






e Quand vous travailez et qu'en revenche un mal do tte. u ne grippe o une nivragle vous prond,
la Ccliaspirine eat le soul remade pour es mmux, pace que an pen do temps
elle soulage wt ranime. La cfaspirine RAE)
est un produit Bayer ye le toujours
sous la main.
NO,


AVIS


La Laura at Laura avise
s 'on aiab.e clientek que son ateer d' r<. ,. salon de b+taut t
~.~ "ur-nt f:rm uler Aout
-au l- e ptmbrur ;cur c-se d'aFor_-oU-Princ'. Haiti, 1 ,Jpuilet 193.


La Direction.


Emman'uel NAZON.


RAton mer.
ft


SOCIETE DES AMIS DE GEORGES SY LVAIN

Comitt Ex&utifL Comith ex6utif de la S. A. . S. ivite bien cordialement les m�rbrcs d'honneur et adhbrents. St pa '-uts. allis at amis de 'Iiiustre dIfunt A assiter A la Mess,'" commCmorative qui sera c�olbr6e A VEgihe de Sainte Anne, le mertredi 4 Aot prochain A 6 heures praise du matin. A Pioccasion du 12dme. Anniversaire do la mort de Georges Sylvain et A I'intention de no scitaires dk14cds.
Part-wu-Prince,4e 28 juillet 1937
tI. CHANCY, av.

Secr4taire-Gknral.



LEiONS PARICULIERES

Toutes matibres - Toutes clas ses - Des professeurs de carrier offrent leur service aux fantl1ea pendant Is vacances :
Pour lea I~ives en retard.
Pour ka 61ves ayant &hout aux examens de passage.
Pour lea ca ndidats malh.,'reux au Baczataur6at.
'tl6phonAe A 1Institut Tippenbauer, No. 2891, oti MM. a.toiijo Vieux, Antony LespAs et Frnand Prosper se mettront imm:&'iate-. meut A 'votre disposition,


AVIS MED WAL A VENDRE
Deux propri ts dans les CLINIQU . parages de St. Anitoine, (Avedu nue Pouplard).
Or. FRANCOIS DUVALIER S'adresser A M. llermann
Rue du Dr. Aul*y P. Dumay au Bureau du
No. 154 Journal ou l'PAvenue BouConsultations tous ljoun zsio N. 2&, de 6 heures a 9heui
.de 3.hre.res. #.ma, s AM . .


LA



DEM AlN D i.
LA POIMADE
LaEm-EnStrait
i la Cordonnerie
Mont-Carmel
HYPPOLITE JEUDY celebre, prpuration de
Ho-Ro-Co.
139, A v. Trujillo,
Phone 2182



A LOUER

Une ia.e de 1 m, enviror .aitude u Dantes Destouches Anciens atieers du < Cette Hialle situee dans h1 cour cmviendrait ia tout usa ge.
S'adresser a Madame Che raquit meme adresse ou de 13 a 15 h. sonnez le no. 2731.



OPTIQUL'

PORT- A U PRINCIBNNb

-rtd a ssortiment de vermi et de month ures pour lunet. di la ni'eileure quality.
wrand'Rue, en face de
nTohn H Woolle


AVIS EDICAL.

CLINIQUE
du
LOUIS HIPPOLYTh
Anetenne maison.
F. Duilesad
Rue des Casernes)
Consultation :
, 8t 4 a, g,


C OLO NA

Le VaReur HAITI N. B. Voy" de retour des norts Colmobiens,& Cristobal C. Z. de Kingston Jt, attend l e 4 Aout 1937. en rot mrnbmo our At 2 heure;s is Y rk m:di :nur New-York via Ni Marc ct Cav-aitien prenanttM passage .r et mailk'.

Wmin. E. BLEO,

Agent Gniral.



iL Y 4 LIQUEURS .

ET LIQUEU

Le amateurs de .o. boissons qui d6sirent fairer choix de v6ritables li surtines n'ont qu'a r. la marque d'6lite: Edouard Peajamin.
Edouard J. Benjamin, I son assortiment de Xnisette, Kummel, N Cherry-Brandy, PechesB ly et surtout sDn ,oektail X-33 laisse touf in goflt agrbable et n leux.
Relamez done, chers
eurs, la marque; Edougtild Benjamin ehez ses de es: Simon Vieux, P 1u Centre, L6iio Ba ous sere? nettement .its:


"

Dvnuvo irlupre4A Compse de chtque 4lastkmaa u
















Reues ce m ea par CAble, Radio- at Corndance A6renme

(STArIONS 11U , HnR, etc.)


LA REPONSE FRANWUAI$E
AU COMITE DE
NON.INTERVENTION
PARIS-- La semaine dernirord Plymouth, president du Co.tk de non-intervention, sur les dmar'heas prbsentes de monsieur Anthony Eden avait adress6 aux :7 membres du comit de non-interventfion uno s6rie de questions relatives i Pl'opinion de leurs gouverneiments suir le plan britanniVdo neutraiit6 dana les Affaires
X'spagne. Certain gouvernements ont -dji envoyO leurs rcponse.
dont gouverlnement sovietique gui a pos6 de dures conditions it son acceptation, Voici in extenso le texte d(e In r6xr.-;:e du gouveraement francais au president du
c omit& d non-interventtion. < bassad uor de France a dbjit eu Poc iasion de faire conngjtre dans quo Sesprit a gu-vernement 'le la Re.publiqs'a' ac-~iIit le plan britan74 . fque, L~e gouv.crnem ent franquis I souhaite ar.mment! lIa fin des luttas qui ,nsa, ngl atrent lEspagne. I 1veut ;c maintitin de la paix gtn&: re. 1 - -" a si q . le 'pupl s : parnisn 9 JF ,}<:-ider librrner t d<
so so . shaiste voir sur ce
princise natrmr rIaccord ualme que k.t (tvnement.s d'Epagnte ne soet irY aIcun pays [ocasion de .as, or desf avantages par.
ticuliers de que)que ordre que cc soit. L'attacht-ment do g-u orn.
ment dci-a sR -pul.ique au raintoen et aus r-nf"'rcment des acecords de non-intervention ost done profond, aucuno cM id1ration d'inthr{t politique on idoiogique ne Fen d6.-


tourne. C'est danis cet eaprit que le government fr~anga a voulu r4pondre aux questions qui sent pses. So rponsea sent br&v.c t esp&re qu'elies paraitront clalre. Ellies sont inspir6es du sound de r&soudre le problmrne iau lieu de Penvenimr par insinuations ou polmiques. Comme le gouvernement britannique, le gouvernement de la R6pubi.ue e.istime Pheure venue oi - chacun doit prendre nettement ses responsibilities.
lo) Le gouvernemcnt francais. estime qu'il convient de cntmnuer it placer des observateurs sur len navire-s so rendant dans les ports espagnols. ii) le gouvernement frangas accepted( que le syst6me des patroiies inavales soit remplace par Itablis .ement avec le consontemi-t des 2 par-ties -.punat. C) Le gouvernemen tranna-s et favorable au rtabl sisernent iu systemrne de contrble franco-cspagnoi; i1 pourra etre rktabli anssitit que recommencera A fonctionner la surveillance instiIts-, w,.- la frorntine hispano-por. ise <.t condition qu: les patr,:n:imin Iavales tranraiss et britsttqtus-5 con, ins. a toUctionner dans lours zones respectives jus-qu'- installation d'observateurs int-rnationanx dana les port.
2) 'n rai-n mtme de la te4o . des propositions concrdtL-es &noncit :11 pua -agraphs S du plan britanniqiue et de 'ordre desa ngociations prvues au paragraphe 9, le gouvenement francais estime devoir so prononcer A cotte place sur


PNEUS FI EIIAL

VOUS DONNENT UN BON RENDEMENT ET DU. ,RENT LONGTEMPS PARCE QUILS SONT FABRI.
QUES A CET EFFET.


/


I/

-9;


1 .,
I'-<


FEDERAL signifie: Plus de miles, plus Iongue dure at moins dedpense par minille. La constwue tion des Xseus aFE ERALs ctal TeWon Cord empaehe '6e hu'T femqnnt qum occasioned fu.sure prematur6e.- Lv Pneus FEDERAL pas4 dent un Talen tr-a.dur qul re-sisto au roulement; its sont construits avec de larges filo qui lour permettnt de router avee Le maximum de S6curtt6 sur n'importe quelle route.Ce qui earact4rlase les bonds pneus modernes d'aujoutdhuiACMETEZ LES PNJV S
A-FEDERAL *

S CE.SONT
- MiS MCILLJWR$ .


VICTOR "HAR ARY, tagon Rages 582 P*


les propositions contOnUOs au paragraphe 7 du dit plan.
3) Le gouvernement franqais 0tprI Iat h oter um resolutionn en faoveor do retrait d'ETpagne do toutest le-s personnes dont Vivacuation est recommande dan )e rapport du sous-eomit6 technique. 11- aepte qu'une commission soit envoyoe aupr6s de chacune des parties en Espagzir afin d'eaxminerP et de contrler oussi rapidement que possible le retrait de tous individual don't 11 sagit. 11 s'engage ,A- collaborer ,. tot.eA mt.ssur -s pnratiques qui soI'ontA. tecOtletCS ndeessairevS Pour ,ffectuer ce retrait, 4) Ayanrdt pis act - lee a-a. tions faits A la derirc seance do SoLS.-comit( at supposant riati. . la--cord do commit tout enfier sur les lints noncs aux para.graphs i- SYCSU>. a' gaus rneme'nt fr'anedl{, admo t qu.e. loragul'nurt lo ,tI atLiS dans los ports eipagnols 'es observatceurs internationaux i--dessu- vises et aussitot (1ue ,e comit6Z aura pu constater stu.e l.-s arrangfemfenst.a pri'vs pour le retna-t dc-s ressortissarts (trantgers fItnctiontont di faon satis.faisan' que le nuIs mb!VS>ri subtantI do ts resos-rtiants fut dbji. vv'acuf d'Es-agne et qu'ainsi lea influenm-e 6trangeres ';ont .limines dan. Litplus large mesure du cminflit estpagnol, leA 2 parties servnat autor s ts A exercer sur r certains s:roitS que in pratique inter!:ations a e reconnat a x beligerants ia facult dcn-eerr. L'exereice de c- droits aincsi reconnus so-u ra subordonn- i 'accsetation pralable et l'observation des condi.ns .n'nc mts dans Ye pasn britan:, q I.Sw ( saragraphe 3 a. b. c.) sans ce.-.8 points ern reec F~wonnusittq['ce)-


ir,. r e comi . A c-t egari

c ' p I 's - z.xfl da:".N ri' rt nm -i , du a br188 0 ,.21.


ntmwnm
' " .ce-x a assurer le rnx





tea priautiosqalscas"nt recoinles inispqes d'incipdentour, e gouvcer nement frane.sis signaled dis mai . tenant la necessitede.i prendre in.tes pricaution.s quiq seront reco nnues indispensable.s pour empeeher extension inutile des operations de guerre sur nmer (exemple: itablissement do champ de mines iO haute mer), b) que des entravTs quelconqus s-oent apporttfes tLu traffic maitim: ne ntouchant js h ports cQApagnfos (viste de navirno so rendant pas dana le- s points espagnot ), c) q e Pexercice de,droits reonnuinnux 2 p atie.4 abn-U tisse it uder les dispSitions deI accords do non-intervention, lema-triel do guerre no devant pas arriver on Es,-pagne pas plus au titr. do capture qu',i tit.re d'opt:rni.tion commercias5) Le government frsuwais esL d'accord pour que. soit interdit aux batiments autori& 46 arborer- l!, pavilion d'une des puis;sances patif-s A accord do nosn-interveaion. do transporter A destination do I'Espagne qut-Ique aoit le port des chargmnuts doe marchandisois portles sur la Hite dea articles interdtit&.
6) Le gouverneniment franalea est d'aceord pour qune toutes measures utiles anient priseas pour obtenir Ia coop6ration des puisanees non repr&ent6iea' au comit en vae de rendra pius efficaiee la poitique de non-intervention notamnentpar les dispositions insdigos au
* paragraphe 5 du plan britannique.71 Le gouvernement franals est d'aceord pour que soit examinAe darr lea conditions prbvu6re a .plan britanniquge la qAestidn de .em p.oi de Faviation tranmgrc qui gage Espague par ses propres moyens.
- 8) Ainsi qu'Til fut lndqu plus hatl is gouvernmeont innge it.


copt fordre prkvu dans le plan britanniqu .pour ex4cutcr le programme ciA-dessus vis . 9-.- Le govern moent franquis est d'%ecordt pour quo le gouvernement britnnique soit autorli ah ontrar en ndgociations avec Ies 2 part a dans ies conditions pr vues dana le phm britannique aussitbt qo'aura di r~tdis~ au ia dU coxpitd ,accord qui servfra de haw aux ditei ni4gociations.

LA SITUATION 'AGGILAV E
EN EXTRE1E1ORIENT
TFENTSIN.--Le O-Aulat ii
n-ral sovittique d'id a et envah d(rmoli (t rill aujourd'hui. C'est It senm Ctt de vioenc e commie dcputsi 2-4 hures cdans cette villne qui fnt Ia semaino dcrnilre le theatre de combats liolenta et vmingLti
-entr' ehinois et japonsis.
)imitri Pgumolov, ambassodoor .,sviiqgue en Chine, a protet-te auprns (I l"Ambassadeur japonai.> , Nanking contre cc qu'il appt,- ie rpil)}lalf e du consult .o. tiquCe- Tie:tsin par Farm n4 japonaise. Le :aponai: se sont dffendus d'aoir particip6. i ce raid conF ,ult par h.s rowss Vnrncs.
Au 'Ad-odist de 'Piping hs avions japonais ant bombard les troup-s chinoises. itrlnfanterie jap mais, a (' rtponS.A. Lou . ports jiponais affirmz,-nt que d-xs unit(-,4 ate Yarmt c:ntrale chinoi-


ses seat arrives A Kalgan au nordoueost de Peiping et au sud de Ia CrAnde Muraille. Ds rapports chinois dtclarent que le g4n6ral Sung Che llHyman organize la 29me. armbe *:hinoise at prepare de" at-. taque.s contre 'armnen japonaise-On rapporte que les jaxmais s'approchcnt de f"aotingfu protge par de avions qui bombardnt lei trains do troupes chinoises.

LA NECESSITE IYUN FRONT UNI CN VUE tDE COMBAT'IE
LE JAPON
NANKING.--.-. L-" Gda. d Chan7l{hai s-;k, co m, :ndunt dI, 'asi ccn.tri chinoise a-anit his-.& s4 ,ours- K u in g d n.1)5/ ( , liut db ' st-t-nic: "vee le g.n vral (-hungh>i Kwanv s cher di la p-ovi:e do'.


rtr Suitt en .rae page)


Le Nouvau Testne tntP SOra envoy6 gratuitlenient.,. ur demande, a toutse pjpr-sonne ne poss6dant pas les Saintei E. eritures.
S'adresser hMiJ. AL-AIRE:D PEARCE, i Port-de-Paix.
. Pour Port-au-Prince, s'a. dresser fau Pastir 1l6tholite,( Wesleenric) onu au Pats, teur Baptite-.


Enseliuemeth Primaire et ,econdains
Enseignement Chlisique et modem-n (s-ectionA-;, t CsPension, DembPen sion. 'xernet
Avenue des Dalles (Fr .s du - M>. - .o. )


IlAiurst de PA.iance Francaise (Co . ' , ax Exa. ens du caaurat de Juillt 193.1 'n 'na
:is;o de Juin I86 et Juin 1936c). PuN do 5$):uef s nux nsm dn a n' p"!I
rtQ.
L. CO.IK-ge Simmon iBolivar jui dI,- " cnlnce ;f fatio..~~~~ um, - i te'i n .o L li 'c"{- ill .<
imnarie va- enfarts.
R~pitit onzi dura-nt les moks dOut d% Sep n r' Lu>Z n rt } n qui V'Fnt pus 1 ," t b leur. . trr

.l' S OSC .t


C'est un nit routes citAira bles,


fai ineontistable, lai Cirga'ette LiUKY ru. lea qualitC d'hygie'ne et de presentation Co qui fait de la LUKY la ruine des Cigi:-


rettes
La quality sup4rieure de ia LUKY rs thautsmunt apprkci4e de' connaisseur&
1 vayogue at dfie au souel apport4 dan sa comnposition qVist un bon mIange de tables d(e Ia Virginle et dela Turoulo.
Fumet la LUKY, elle est marveillewse.
On trouvera dos pc
20 Cigarette - Gde. 0,60

3 Cigarettes - de. 0,10
5 Cigarettes - Gde. 0.15
HAYTIAN AMERICAN TOBACCO CIGARETES Mg.
. PORT-AU-PRINCE, HAIT


P. D. Box A.100
Phone 2649


.---.
arrret ,. 5 -


~j~E~


,~Ba~su~a~i


-wm~ .~~.s~ .~~s*.r~~ r rr-- -.--- - ~X+~--XIX~S~---.I---. --


L.


~aB~O~ t .rl


. . . . . . .


::


fO 8 000 Rofivar


qu















Sud en rue d'un front uion id Jam dans la cri e de Chine du Nbcd.

LA 4NETRATVON J AISS
DANS LA CHINE DU T.0 PEIPING.- Les japonais out fermn les portes de la vile aujourd'hni pour emp6cher le stranger., de sortir, car armede japonaise p6nutre alus profondement dang ] Chine du Nord.


I)EMS FEMMES ET DES
ENFANTh JAPONAIS TUES
TOKIO,- Ue d@p&che officielie japonaise affirme que 290 japonai, ct coreans, don't des femmes et des infants ont t'l tul s par des gen-darm s chinois vendredi ai Tungchow capitate de la province indpendante de Hopei a 20 kilomtres s est Je Peiping.


VISITEZ LA

PHARMACIE CAMILLE
II :}:u, d-dnr, g a nomo
. V
4 .4 4".~viia"t 4~i:t ]
ie L. C(amille 4one ajg.a :ai"e case 1.' gar r .'t. ray .rl d,. r,'e1> are. ('alit . francai.s, allemandte i alO &rit'il& .


.J.Unfshnen margede laMLaion
-ls 1.nAfmd bravoore at terers.,I



Rpr tdu film q utn odo t votScknario et ime en iine de S. D e l. , ~ "

lri ite Darrieux. Eshe Arsal, aJsette Day. Eve Francis et Va. .entine Tessier.
Dan- une cit4' de jeunes fies, la vie, !a no rt, isa passion, i'espoir s'S front. Ralis# avec tact, dans une l~endeur photographique tde grand style- Club des PFemes bntficie a'une interpretations rayonnante e sensibilit#.


jEUDI
Norma Schaerer c ans QUAND UNE FEMME AIME
avec Robert Montgomery.

Vendr(edi ~ 8 h. 15
: Fih des Fsims
LA (.,HANSON DE L'ADIEU 4avCc Jean Servais - Fridric Cho>p
.1 eannCi. Crispin - Constantia Dati,. .ecouarois - Liszt. Marc> Valbe - Joseph Eisner. .,ci ne Lemarchand - Georges Sand.


MARLENE DIETRCH

BLNEVENUS,
-vee
HERBERT MARSHALL
et
CARY GRANT
.une envre bene et forte oil Mar Dietrich ins troublante qu jamais, eat sirzre, vibrante, rtasiphe. meartrie.


MERCREDI 4 AOUT 1937 es sowrire populaire iS bhres. 15 CLEOPATRA
e saperprductino Paramount
en version anglaise
rtaiation de Cecil B. de Mille avec Claudette Coberi, Warre.t Wiliam. Henry Wicoxon.
.ie roman d'amour qui a fase:n le monde et porte t l'6cran dans une grandiose magifiscence.


JEL1DI 5 AOUT 197
en soire populaire ii I heures 15 Fernand Gravey, Sint Graier da
CHERIE
un film Paramount
Savc Mona GCoys et Marguerite Moreno.
S.uf film gai et dic2ux. un spectacle yoyeux. :'ment drle pl-ein d'esprit bien parSien, qui d&chaine ie rirm.


Isp

el


e travail; Maernelek pout n pour enfants de5 a 12 a Cours Clasuiques dcla 1.


Mthode rapide et are pour Pitude des langues vt tes et des Cours Commertiaux de Dactylo, Stno, Correa dance Commerciale, Comptabilite. Leachaelliers dipl$mis de Ecole font bonie i1 dans toutes les professions iberales et dans touted branches d'aetivit6.
Les 10 annies d'existence et de succe aont la garantie families. Cette an.ne encore 85 pour cent des 41Wves r sissaient avee brio aux examuens officials du Baccal- s et 99 pour cent de Stdeno-Datylo et de Comptabifi4 <
S'adresser 1537 Rue Lur re Piho'I 3t91 . .
Annexe Rue Cap aj ) eho pner-


. BASE de CODEIN, TOLU et E yCALYPTro
coT ACRcABLE-CONSERVATION PARFAJ?'"
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUMENI
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
oT- AINCE, HAITI. L s r*ovN t :


REVELATIUJS SElSATIDNUELLES
As VLU3 SECRETS Jn SCCS CCCUVES
often m r
a r4.I A WusA
SOCttTt FRANCAMS
4A l ,4 S. R" 4a flab.- '.at


)er, ia Uharmade ( amitl BI t d

.2 .t, cs. 4wen p4':

PRiO)CITS DL
LAJBORA TOIRE GIl A


U f,


r ' . . f













La P~harmarie accorde un soin sp.cial aux ordonnances E. :--"xe.
*, 'r ,,gu ': 5















tion Sientifiue et rapid. par on ,,caliste experiments et de 14"

Ptharmacie L. Camille
A-gv AteTriluk et ruEtile paRobin.
Tpirphoe 3257rd!
'










/t ._. .-me 25
Cliniques dos Docteurc
N. CAMILLE

PI.ESA.NCE TELEMAQUE.


CULTURE PH YSIQUE .-v'.anld(ez lei planches de S isique Maison Dussek
Centre on iamerton uci, Iexemplaire ne coate G. 1.25.


c~-ompagnie d'Eciae Eletie
Ca PORT-AU-PRINCE CAP-HAITIEN


La Compagnie d'Eclairage Electrique vient de rec'e.volr un stock de iRefrig6 rateurs lectriques qu'elie met en ven. Se i des conditions riellement avantageuses.
L'&ioge des appareils de la (GENERAL ELECTRIC nest plus 'a faire. Chaque annte i confort augmente par
Ia nouveaute et la meileure quali:te des appareils. Pendant le mois !d'Avid seuie:ene a Compagnie offre a tou:t a. chetcur d'un

REFRIGERATEiLR DE LA

une rime consistent: soft emn un petit Ventilateur de 8 pacee, en prviVion d.es grandbs chaleurs de I'ete procnan,
-t en une petite lampe de btrerau, au choix de I'acheteur.
N Paitwz pas passer Ie mois d'Avrii

Nonubliez pas non p}us les quatre anu es de garantie que vous ,fire la GENERAL ELECTRIC>


Et faites un tour imm6ddate ent S ia COMPAGNIE D'ECLAIRAGE ELECTRIQI'UE


Un


Ml lion


soinnes


ine


pas se tromper


cul
154 qu


CHAPEAUX POURIt DAMES!
CHAPEAUX POUR DAMES.
Merveille de BeautL au Bazar PariIen
de Mine. Sosthine Geffrard Rue du Magasin de PEtat.


Lk' MO0PT
POUR L/NtES
L' aeo* itfak f 1s" -t "as e -r -0 iqu, . . n


DOURLE EAGLE

ist ic meileur ppneu du monday t: aussi le plus beau

20,000 MILLS DE SERVICE

INCROYABLE. CEPENDANT C'EST TOUT CE QI1 A DE PLUS VRA1 GAGNEZ $.500.00 en 4quipant votre voiture avpc des pneue

eGOODYEAR DOUBLE EAGLE*<


SEULS DISTRIBUTEURS '.POUR HAITI:

SOCIETE HAITIENNE' IVUATOMOBILES

Mabranche, Genti, oga & Co.

.Pert a .541


%w-.w


i


Per-


de


peuvent


































coffret de sGoreth6 la Banque Royole coOto peu et6 dvite tout suiet d'inqui6tud&e.
LA

BANQUE ROYALE
DU CANADA

- de -a --d ALM


fue ncooet tflut au Maaus at C& at
ACHAT D'ECAILLES DE CARJT, VIEIL OR U^LA isTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, (IEIL
uCES ARGENT ET OR,MONNA1E DE TOUTES
ANALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
'1tEUX.
GRANDE LIQUIDATION DE L&AETTES &' V tft
Lunettes et Verres de ft numerous
Montures en nickel inoxt dable 6
Verree ovales an prix de de $ 1.00 la pair.
La liquidation durera iurqu'au 15V Novembre tndnau
Ant. DE M4TTEIS & ,
A. DE M4TTEIS & rC,,


- -- I- .nwlr " ; - r ~o -W .


Le fait est incontestable


L E RHUM SAR THE



C est la quintessence

DES


meilleures varites de canne

d'un vaste territoire
e un a 4,.


reunsantles meillersterro rs.


C'e ce qu.ti fait son arbme
c e q Ui f son .aro


GOULTEZ ET COMPARE


4t 4~~~l '! i', 1~ iea~i~/tIaqgA~'a*# ~' at' .~l~)_ -


- w-rtZ -- --- ~'--=="=r

'O LLkfA POUDERNB
tirecteuri Arnat Alcinder
Avenue John Brown
tfxternat-nternat : Conditions modiotns
[nerives voea infants an :
COLLEGE fMODERNE,

-suvutlr qu iiiet I enseignemrent a portke de toutes ies toures ecole qui ne professe pas ie 'vbourrage de crAne>, cole qui pr6fere a Une tte umniquement epleine> use 4t4 te bien faites,
ecole qui s'attache a olizenler et A developpoer toujors it jugement 1e l'61ve

t est la que at rouve recru em corps de proteese~r le pis
homogkne,
le plus Zklk,
e plus competent, e le plus capable, surmout, d etirainmei psr i'exemple. sa I action honn tye et construetrice.


Loterie Nationale


d'Haits

161 Rue onme Poi,

Phone 3358

GROS LOT:
DIX MILLE GOURDES

LE COUPON : DEUX MILLE
LE ILLET A:
\ DIX Gdes SEULR1WT

lgte. m cetie mtodigu an kear. test an genre4'tparpa El pdsnWmblisezpu s 5kil tausoutenir Notre Lo. terte Nafonale, ear e vnt en aide ,t son c61 d bea. wup toeurre crUtIUttet de (flenfaisance Publiques a ira. tere feut la Rt publiMiq

P ez done votre coups aon s Hqiienp on Etranyors, achefezm donewre coupon on vo.


-IJ


Grnde madiu onuSer 'ts Avenow(, du r den. t . T. . uj to, No. 411.


Achetez ies
neus et batteries






LA
MEIL LE URE
EPOQUE
pour prevcnir Ic vachittmC Sc avant Ia rta tnce, Io izMt ILSi.,N SC\)0 i Hude 1A dr t-de X rue 7tvali trai, � tanc du b"k; Ins vitavi4 q tctIk cortuent sont ttcceavs pour do o droirs des dents saitiet, uric crosarne r gtdirc aint cuep ixmr donnr tde ta rt Jhtarce m .mr tanmharre irs
rhume, Exige a iime
EMULSION
. . SCOTT
1RFTFM a Te'TF Ptfr.ONmR. :tvuV Pht.' .de.ic f dc c v OU ~nsa. i vo t . . .E.MU,. SION.
. IV � � � i ,-i con* buIC con z-lc I,--plusi' v11rwrxim'r
dc -i afn . mrftz On. 6
. at


DISTRIBUTION SOLENNELLE
DES PRIX A L'TNSVM'UYT
TIPPREN HAEUt

(Suite et Fin)


sa s4rieuse application it l'tude et dkeern6 tA 1'66ve Victor Francillon dis LU a'bsse Ir Stco1nd tIuguel iI Direction d ti ntitut, depuis d4s annbes. tWa cu famaI que de. ifli. CRitatio adresr.
Prix rffert par le Seertaire d'E. tat de a Justice, Me. Odilon Charles et d6cern6 A I'6lve" Andr& oissaint de la (asste de Rhtoriqur pour lef t~Iees qualitis dWasiduit6 et de ericux dont i1 a fait preuve totute: runnha sealaire, Prix offt-ert par S Excellence M. Enriqc'e ,imenv-z, Ministre PI& rainptntlaire et Envry Fxtraordir-Air, d." la GCpubi lihnicaine c-h H.aiti et dteerib A i'l ve Wostcinut de la Rh6torique brillamment rec.u aux derniers evnrnen du BaC"calauCW.ti
P rix offer D r 'rn }a'iWe Mc'. Gtorgs I -e, P-inr.aire d'Etit dt--s IM - - Exukr kures eL dfs 'inanc-cs - r - 1'El ,o

.eprt i[

thtinb Il[ t ' L

Prbx .der ;,, 5 }-x , en



Rflu ; Vitt ce Pr;-- i,_Vdent de l
- - - .



I\ u , tIe n - P------------ . " t

S1Ii4iT , : t
[q k ; . - . ; -- ,. - ; - ;' * .-* : cott \ ere Prsdn he I





exne t !. one l.rctq n u II' . . (-"

aure a, :tc .,eL r- .- .- - - -: o :


Prisa n la de -u L-r



Corp [n-u :a--nor.,
.t .-> ,
Cor: s I --a- i ' t' ).:-,. 13-"ur. .
II


. . .y " ' . ' ., :
a si.3-. , - . ,
- t t' *>% i -


14


� "-- r- :















SESLT bltu sy t $tAX DUVAL

KuLXER QGRGRs.JAoD


LE: :LTiRAVAtIL SOCIAL DANS :: LES CWMMUNAUTES RURALES


(Su1e)


nurt appris sonfin A vivre comm des hommes civilisa6s,
Cration dW'ecoles du soir.--- Par es tolco on ari-rive.ra.i avoir .te Association de paysas n oue fer,miers, tu encore ane .Associatioo Tsgprtive en sadressant aux adolescents. On vaincmra i'adulte r:fractaire par l'adolescent plus so ple -.
Crltirn de petites biblioth&iquesi scolaires. Quand les parents auront pnutr !'cole tun L.nrniment sympai.h . de mo.me que dans certa:ar o i.itks its acceptant i payer , rs infants des ivres de deuex t trois gourdes, et r uliem-enTl dos jilimeset des cahiors,, i acaet r Lu l' '.onguo: a tteSer uS<. cotisa'i)n an (n e p .r la crantion, pil 'entre-tin rUne petite bibiothvque locaL. Mus6e Expoiition permanente . ' (u. . . fabriqut. lw al t par cpetiu; . s que par ee(7. der e . 'les d; str et ds .aYa U en gcneral d- 1outk-s - localites -I p-z'


Aibie.
Distractions. Seances th4Atrales
�ato: >. (_'~nbs p<.nuaifSns'ant ~Fun


It.C)cia'.t m~fs'
pour -bres a- <: d ., associa tions de fo rmiers no. t.utes autres

Tuts ces institutiols auraient pour sigc. d(faut d'autres, l'i^
M<]t mt 'e

colo danis V un in Uomnu Pr'0,ouafgande pour le marine.

e n . 2v u4t. daOwrd par

Propaganda d'Hygikne.- mon-rct.io. de calbin&tV daisance. -Conseil. dan- :a c. 4flstruction de
matsn-.dan IC IPI ~tes mttn. Esth~ique. l[antatins dLe plan tes ornentals au~tour des maison4. Amci na-germnct de pirterres dan.s a.cours, de pares publies. Constrr ctn ou entr,.tioC de bon nes clOeres,
Quad IHM'Qivizio, i I'Enseigriement r ;raNitg PA. L. R., qui a d6ji' de si bI! s mthodes, aura cormbl ia lacvne du Travail Soeial dans leg Communautis ruraeis, son wuvre acra indiseutablement presqu. parfait.

Hubcr BEAUIIARNAIS,


N AISSANCE

Madame Erneat Lazare, n4e Carmen Pierre, Directrice de 'PE cole Immaeule'e Conception a mis at monde -deux gargons:
Pierre et Paul.
To s nos compliments.

RIA IL
. FOIEDIE VOTE FOII. l b alo "As iv ba s" e

V tut cu Ie t 'M vere %quo Jur an i .
- . tLU 14*11 V etattr- s Ae i bp l e I . t,


E. HAKIM8 m
t f:.istrebuh.r r pora Hafl t. t ::.: f.: . w emit, )s. Vo : -v.~ kM .th : aaf 3 'i"-!rA pi'i U4� I .
rLg Macifs Bout d41"betcLJea
PZWI7S flU~Ji CABIXRSpour
415 toiaSWutttlsh

:0 .
- E. HAKIMP%
Sewl Distributear pour th1rift


die


rie no rou A 1 i n face de I'IL 0ire au mime <

-v - :'---- -77
local .que: I Mar.


- . .


PIC,'NIC


Uintanche 8 Aofut prochain un Sgra-d pan icc sera organxue par ur. group do demoiselles -a Mariani, de S heures d u martin A 6 heure 4u isoirit.x.son d'an jazz entrainant. Par 'illeurs i y aura des buffetsu garnish, des boissons rafraichissantes, etc., etc.


FIN DE COUMBITES


. Regarde les dams la furme
de ma Luky!.
Lelia, is sont 1, cou&e suir Ies jeunes pousc;, let feuilles fauch&es et le-s fourrb-es battues. Lers y-ux sc perdent dans Piniini dit cii bleudD. Dans leurs bouf(n-s d,.v fum~ce, mille rves sk',,"Me:nt et embient divini:.er leur royaume agreste. L'heure est tout d'cnivr:ncnt, dtc repos, de plai-ir( ils portent en eux, ces simas lous rr m s, des minutes q'ui AeS apparenltent aux mythes anti. qim. MstibPe, Tytyre, molleme- t couch's sur le apis-de feuillages. Il ne s- sont point frott&s aux reg>-s troites dfune courtoisie
- Ils s'embrassent, sen.: .at- ,. ,x ;:gards du ciel, des arur-., et des oiseaux enamours sous . rar:ur-. Et dans Yheure, se m-a - r2i s, lea soupirs, les
-tryin:-s et Ie soieil.,
L'appci des c&niques ieur sO COe 'et Ie corps e tle cur de fris,. i. - ;'js -_zt terreux, its s'en
us Ila thnnai-e, embaumbe It-' h.,tu de la LUKY, mimer
ia t f des a otrs consom m es. )h' In s de-s :mour ,


IB'N.

- / .


(ux qui lisent le. bonnes revue,- et cOux qui vcoyagent I'P. stranger connaissent la cklbrith de Parfums et Produits de Beauth de la Maison Helena Rubinstein, Paris-,Londres-New-York que Yon peut trouver mamintenant cher Paud E. Auxila, Ru- Traversiiwre.


mx'


Mercedi Rex passe sur son cran, , film qui connut dant tousi les Pays un grand eguces tClub de . Femmen Jou6 par une plide de Vedettes comme Da.nielle Darrieux, Valentine Tessier, Else Argal et Joette Day, ce film eat une seuvre considerable que tous doivent voir.
Jeudi, Padorable Norma Shaerer dana le joli film sQuand une Femme aime.� Les CartesPrimtnes sont valables pour Ia soire de jeudi. ~~. : '

POURQUJ 7 ? P T-?

UrA netveati converti du temis





114 he ont pas faire Mieux
Qu. veuxtu . Je ie .is lus co.ItineV A:jous* quand ls mont gngnO six jeuxP>
Le tmnis limito sea oes o 0es triteas Opne peut ejpas
aussi ,fat.lement ~re~commenper conrm quaint on vient d'aebver june <4vendidz'.


z Sdouard Kenol, notaire a rort-auiSrince, d. ment caregitr & 't inscrit e e 10 Octobre 1930, par lesieur Constant Biamby et la dame ,Veuve Louis Boisete, d'un com- t mandement & eux signifii A la date; du viat trois Mai mi ne come.n* k.treute ax, demture' infructuoux at dun jugement contradictoire tentin par !P tribunal civil de Port-auPrince A Is date du trente julifet mil net cent treated Sept. enregis-. tri -


i


V. DUNCAN.


NGEAIS S


4ip


X4RBINET DE L


COLLICTIONS A RON


Peuple en Marche par �heolor XWolff -- Les rvlations dii plus grand journaliste alleinand sur Ia
guerre, ses origines, ses consequences-.,,,. ( Poste 85 par Alain Boursin --Censure pendant vringt
ans, ee vli're rev'e anjourd'hU les moyensdent disposait Ia T. S- F.pour d6couvrir lea moin .
dres actions de lennem . La Liberty de I.ta Conception par DrMarhal-6 0,%000
lecteurs ont trouvx dans ce livre la solution a un
problem e angoissant- .4. . .4.4.4I Merveilles de l'Exposition de 1937 par Robert Lange.
Le livre par lequel vous aurez une idhe des prodiges r6alis6s par differences nations .2,' (Cisar Ilorgia (175-1507) par Rafael Sabatini. L'His-.
toire n'a pas connu d'homme aux passions plus"
violentes . . . Belles et Fieres Antilles par Marius - Ary Leblond.
prs Xin d'pn voyage feerique et illustre.4.
uL ,ii re u-, a re par fLouin de Broglie. <.I faut
ai mer a nie acae cau'elle est une grande caure o I'F rT Ile Broglie. . . .

L.ais.n:ATA


La Mason BATA


anoncaG SBnombruse clientile, qu'une riduc


exceptiona lle


a 66 aie sur le prix s


de soie-dGdes 4.00 at Gde 5.00


� n)'tm
� . e


.sant :igueur


.4 i44 - ~ .ffit,*4Mt4.4~ftt4,f'~' 49= .4*-.'"'


Otssufl: . ;!: :;i; . !
:: !. ~ii.,:ii~:.i :.: ::.::.::. :. tk'.:: . :



a :: :;: h :::.: , : .: =.:iii;.: : :. T; i


t-


11 sira roc &d ie samedi que Yon romptera. quatorze -Aof.t courant i dix heres dun matin en 'tude et par k minister de Me. Eustache Edouard Kanol notaire Is!a rdsidence de Pcrt-au-Prince, rue Roux, A a vent? a :plus offrant et dernier ench riseur d'un immeuble fonda et batisses, sis 14 Port-au-Prince, angle ,es rues Roux on eonne-Foi HIammrton Killick on du centre, en face de la Pharmacie F. Sejourn. saquelle proprt&, mesure trente n-uf pieds six pouches sur a rue Roux au Sud, -,., cinq piedsur la rue du Cent-' A : Ouest. le ct, Nord est compose C de lines brisees mesurant :e specT:vemen: quar-ahte pieds hUi: otiC.S, trritr ot un pids oreac tS, h, t-rf Es! compose ausiti de tigne- rin me surant oze pieds. qtarae pd deux pouce, nzi- o-. sC-. de derditts ciths rhy -L oe-l gne de dix pieds. , . au Nord par Viay ci .ant Thtince& Lafontan:. >.e Su par Ja fue Ione-Fo>, K. . p.r E. gene et Emma Canme-u -i devant Veuve Biamby et divrI, C: . I'Oue.: par an rue ,,-- ' d'aic.s que ct m: .
port, s'itend et se ursuit sans aucurnt excepen i n rsr:e.
La One ,ete e r r a osta [-rtx de Seize cent Soixante cinq dollars soixante centimes. montant en principal, ant-rc-t c-; honoraires d'avneat, sui.an cr rande-menm d 2'' Mai 19-. outre. h-s irt.irets echus d,puis zette date et los honoraies d'iccux qui sont eusembke de cent quarante quatre dollars 3 1.-1, et Tos charges de Venchere.
Aux Y-equete, poursuite et dill-i gences du sieur Pascal Vitiedo di Giuseppe pr4teur par acies authentiqes impos& au No. 1483 pour. I'exercite en ceours, cr6aneier hypoth&eaire ayant pour avccat Me. MIncan patent& au No. 44 avec election de domicile au. cabinet du dit avocat, sis en cette ville, angle des rues Danteis Destouches et du Magas;.n de PEtat.
Contre le sieur Constant Biamn-. by et la dame Veuve Louis Boiset-te, le premier demrneurant A Port-auPrince, la second rbsidant actuellement 4 Petionville. Pour plus amples rmseignements s'adresser A Me. Victor Duncan ou au notaire Mouard K6nol, en f'6tude de qui est d6oa~ le cahier des charges.
Port-au-Prince, le trois AoQt mil neuf cent trente sept


25 nuances diffe-,


rentes couleurs a la


mode,



On truvera aussi d~s chausu'-tt1M'Pur homut

au prix Odes 1O I paire.


BATA
-. --:. . . .: .v:








Boutons?

Attention aux toxines qui minent votre organismefI
Vote teint trreux et fan6 est Iindice cerain
* que votre okganisme est empoisonne par des dkchets quis en s'accumulant, forment des + tozinesdangereuses. La plupert des maladies a s~rieuses sent causes par cate accumul1ationl de toxics. Di~smraintenent, 'liminez-les. An rechaquemati, prenenoverd�ENO'SFruit
Agreable au goat3 r&nufbrtant, ENO nettoic Pappardl
digestif, purific Jo sang, combat cnsipation, consere
la fralcheur du reint, aIs vtalit e rons rend Ia bon
santi et la vigeur.
AuAlever haque matin
. .rene.
.::::.:


t







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896



Page 7 6tait absente
du microfilm de cette date


Page 7 missing
from source microfilm of this date







e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date


Page 8 missing
from source microfilm of this date




Full Text


xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103092datestamp 2008-11-10setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date August 3, 1937dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03092000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince



















-PA". AW *'4,m O)V


U TILI SOCIA


PANS ID COHINAUTES UALS
par Auber BMtthTI Dipl6m6 de l'Eeoe Normale rurale de Damien, ancient professeur de ferme-cole.


D aprl des allusions faites dans ~ diverses confirenes prononts t-it Damien que dans cereaes termes-coles durant te court t& des instituteurs de fermeswles et d'coles rurals, la Divi-. ion de 'Enseignement Rural da iN, P. A. E. R., semble vouloir sormais attacher l'importance t'il mbrite au Travail Social dans a Communauti~ Rurales. t11 wet :ut-tre pas trap tot qu l'on pee ce genre d'activiti:s pl;s qtu kesarire( dus ceS commtut.ti. it, les rsultats obt.nIus dans 'ELsignement ruri seraient certes tus tarigibls et tvidents, si des M dbuts de cutte institution on Hait penche nergiquement sur
proUmnl. ,. Si railr les nombreuses difiItq 'ordre othn1que auxqelle. trouve constanimenlIt otn but titteuur rural, ii parvient grit ax mbthodes adoptbei par i'Enement rural, A inculquer au me paysan une duse normale d'
tion. le milieu dans lequel cc )hnier continuera A vivre ne conibuera-t-ii pas 11 e faire revcni Ix m uV is cut mI .? Nou ,m m c tomme s.x:mp' s les pay -canonr rop: anIn Villntie ('ttinl,': tr.Ltion pimnuirc, ut qui, ru rn a campagne ne sont Iplus pre.;, aprs peU de temps tie s3,ir, scrvir de modules aux inItes, L'struction W'est pus l';tion. La plupart, dis ieur cne ont vkcu dans les villes; ii SW4v;1u dans des milieu Ieoa: pris dis 'our jeune igeo ins goats, certaines habitudes citadins, mais rentr6s a camne, 'Is ont peu A peu perdu tout qu'i!s avaient sueb d'ides, dt l res et d- principles potr rer au mlme tat que le comSdts paysans. Prenons encore ,I qui ont voyag& en terre tIre, qui ont stubi 'influence iviliittions d'outre-mer, qui reviennornt ave costume de
imir, chapeau de feutra. souatouples, moustaches cirbe, r igant, et qui apr&s un an enient comme monsieur tout, Influence du milieu, pas? Pour que I'}uvre de
Dgement rural soit reUlet effcIlent et durable, et dans
atium de temps, il faut que
rg oa grandit l'enfant payo!t pr1parl DLe 1i la ncessite t~attable du Travail Social
lebs communaus rurales.
ai ce travail sociaI estil chose
d ana tn milieo athioqu, Mfa taire? Non. L'institu, en y mettant ta main, devra tIruve de tact; i devra aussi 'ot c ainre certainch rpu?i C ui Peuvent l'empGieher de t.ler .titement h ia vie payVflcre certain pr~juges
ag nntraiotInt pas mon.
h Pysan qu'ii st on Haltien, hwnme estie ll qul n'a sur e 'Vantag~te dIinstruction
te location. Q'iln
iea vi la plu intime
.nu'lil ne rougit psi de

narut Osn de te te
, p


miorece lit, en at
t o amour-iropr i, qu'
v', S t


r'tveille en pleine nuit, prdtextant adroitement i'incommodite du meuble. 11 n'y perdra pas son prestige. Autrenment, avec le caract re naturellIenent ombrageux et mdfiant dtt paysan et sa naive conception qui le rte A toujours consider I'homme de Ia ville comme un tre different de iui, cet instituteur n'aura pas. facilement I'influence d6sisPur winnerr A bilnt ie travail s.ci:l dancs la cornmmunautt, rarule I f.aut d Ia part de l'duenreur, ,des -icritices meIne parfois; il lii laudr-a se pencher sur le paysan comme sur un frre malhureureux, :avec br'::Suoi;u dt'iind,getnce et d'uLe tl' it., mitas parxc' que teht un2 t . vir 7.rio.tiqi h;tme nt corm,V.X ',t :tKce-pt
I., : :tvi:e d' i'KEnseignement rural a acta~liement un personnel competent pour entreprendre la titche de 'Penseignetnent, au point de vuc: ptagogiq:s". La valur. SIefficacJt, a necessitS meme dan iin' 'l : o-'t.dnemenlt t des mithode4 'dit>--sin tdoptic", par cotto inli1.1u .i, h a111 u'tar i.s pt'inip . 4n s r'u s. Ia ptds!ogi, , n t sC;aient us mali-ire A discusskio.s, at I {a mauvais t0 de cel'tai's dWu nos- t idgogues. Les instituteurs de.:s fe :mso-ti les- et jusqu'ici quelj j .w'it Ut kurls d'&cnlesb rur.l'c; oat l.siVi dc. course education ,t s. ts ut a lc -- dCti lac4ins th60riiem t -- A dirire'r l.ar ecolex. Des i'.'teO adopt aux bean ini du petit ,aysan, prseatant pour lui un in:r&t immdiat, ont 6dtd bo-rIs, d'autres sont en voice de pr¶ti m, D.ision:i en passant qute Ia ia'cetS,6 d'avoir des iievrcs spOc'aux pour irs (.coles rurales est inconcstzAble. !e iivre stranger ne presentant aucun intret pour I'!IKe pa:,'san haitien. J, me deman.de, a:o rnime qu'ii y aurait au com-h!iit des livres -pcinux crits ipour . (-nfants d. o doles prilmar:s urbaietts, jc me de-mande encore si c c lives iourraient-4tre efficatement employs dana nos 6itoles ruras anu profit de ccher petit paysan dont 1A mentality. les mwurs, ajouteea4 Ftat du milieu et A 'U6ducation de' ses parents font avec ces derniers une classe entibrement distincte de notre societ urbaine avec laquele d'ailleurs; i' e'n'n que dea relations ex. clusivrment- 6conomiqaes, L'Ense.ignement rural assP de un spcia. aiste pour chacune des brantchs d son aetivitk. Seul sle travail social rested encore une lacune A combler


A part que le travail soit concd4r comnme unn facteur important pour faciliter la tiche lucationnelle de linstituteur et au point de vue de. Iavenir, i aura cor.tribue uauisi, par. Phygibne, l'esth6tique,.
n de certaines coutumes contraires h:- nOt ore civilization telles es nombreuses unions illb cites, ort ie polygamie, qui diminuent la valeur de lafamille iL aura coneIC ta app rter plus d blerictre. che no:s p:auvres pay, sans s, blargir ler vues; if laur

(Vof#ir swte en Inw Page)


r


IPROPOS .T FATS

IVERS t

Cowmm ntous ~ atnonfionS,3 ' tre confrbre capois *La Laintern a fait naraitre un magnifique nd~ m6ro s pcial, sur la culture chez nous de la figue-banane. On ne sirait trop f#!iciter notre estimable confr&re d'une si belle initiative ql S'honrCe -ut en apportarit l politique angricatce dae Gouvernement on appui de premier itdre. Nbra en reparierons.

Fernand St. Just, chauffeur tie Ia machine 3177, pr6venu d'avoir comnmis exces de vitesse, le 29 juil. let, vers 3 h,. 40, ful conduit A 1a section Nord et renvoyd horse de cause.
* a
Andr(t Bien -Aim, Ema Joll co ur, prriv'cnus dt s'trce livrb6s danrs oiV cOurTS de I'apris-midi diii 29 juiLt, A deo' brults et tapage, A la rue Pa\uc, troudblant Ia trans quillit des gens du quartier, fu rent d fr6s A la section Nord.

Eiliasaint Sanon. prvernu a:d'sa voir cou:p des arbres de soal jardin, i 24 juin. fut coedamn ? ja secti.,n Nord it 5 gourdes d'avendi, conform4ment au deret1oi sur ic eboisement.



DISTRIBUTION SOLENN ELLE
DES PRIX A INSTITUTE
TIPPENHAUER

(voir e no. d'hier)

PRIX S PE.CIAUX


Retenez le bIt n thera amis, i1 Sdo el o de vo enfants! .


LES RECEPTIONS



Iatm notre relaton dWhier d'. fetea t, ler Aoft, nous avons om'de mentionnr Ila r6ception an Palais National an cours de laquelle nos officiers au nom de 'armie, et par 'organ de leur Chef jurk. .lieht fidlitl au (Clouvernement de lahi R4ubique r.
La .eplion offe-rte Thorand au Ofilciers Lut particulibrement briilant et courtoise,, oA une lfois de plu s, S.E ,le tPr6sident stnio Vincn' lit montre edo ss qualitks natures qui i'ennoblissent.
Au Ceree Militaire, lezs; invite. furent sati.faita do i'accuei sympat-hiqiue cux rdservess.
Non's Irfitona de l'occurrence ' 1w . r,10.suvektr aux officers et soldWta Jo In (ard, no>s p1u4.vivt,-a tPsitations.


-bans '-,rdr dtu jour du ColonelCommandant d, !a Garde une grave errmur s'est gissete.- Lire: la moindre dbfaillance de votre part S&Ma sans excuse, au lieu de.: La moindre dfaillanee de voire part sera excuse, etc.


INTERESSANT TOURNOI DE

FOTBALL


CA tri d
ds.rou i'Am> LujoIt pa siot


iri:: oftert par 31' nilewr Fabius quipi Da-vi', J .e d'Ins ruction, et dO- i !rlil cerne6 I l.ve Louis fellande d. ,lini Ia cl:s. de Ci:u uisme t iKA-nnorux. ,;at

P-ix oitcrt par 31. Louis 1. Do-i .a r ret .-t .ctern e(Ol 1 v Lon. La- tam n matse, iev(t de i, 4'Insttult Tip- pI c

Prix .f:T r ,"ar Al, Il S'natu-u' En ,) Sbna't i's' tury tvt orn Danit4, gn't ' P'riou, I: de oe. 1t 'Annexe Pip- ( tuba pehIrL . V-'
Prix offit t ,ar !a Direction dti I1-nstitut Tiptpenhaiuer et e. .crp. it Liii Nicoias. (i t de 5me A
'Ins t ip n u
Prix olfftrt p'r le age L liio Ci- I 'a vil et d'iern A Dumjnwd Dubuisson, par t 6lvKe de -e. A .I:stitut Tippe -h s. na ~1 ' ~ d i 8 sli. t


Prix oftoTrt par h Direction et dcern,' A t'It-ilrc Ma:: Maihnan Oi-tov d e I A i'Annexe.
Prix oftert par le Sdnateur Charles Fombrun et dcern &1 klve Martelly de la classe de 4e.

(air suite en 2. page)



Lire en & me. page la listed des livres de In Librairie Nou. vele-


bu tlti: ,!
banI a


i.-- iLe soenla iunnel toure Fouot all As.ociatdon qui sPait ici centre curtains pays d ,r 't"o du Sud s'zt e'rmin r'd'iC i miilku, de 'cnthouo iritani't di:e portifs it dea :rnics M it. ce :.p.r d'!ite. j4'.dk C ub <'es '".e la pius Flnv ic a I at le tourn(l ith. met n a'geant une nt a UI' wtrn do b
b enr V tis A 1. L'4quipet t-' e qt ts'eZicme. !


d l"qt c d. i'LEquatur, < ,~-: thxiue a gce . .- i .ar Panama,
">. ". "., .' b


CODI NIQU E


pr'. 1. ctlnuniatiions rCeques
a'Jirt.ment du Commerce, Vit's 11' dants oat imbanjit-, ':iu 30 Jsuillet &,COuii', Ia quauI, 16.5,18 rcginme .de figuea,.s, riptrties tcomme suit:


S. Wippies Jaezmel. SS. CWipplc Cayes. SS. TWipple-,, Anse d'Hainault . . .
SS. Xippe, Saint-Marc SS. tColombia St. Marc
SR. ,

1.883
2.044 2.173 1.473


SS. rCoesmbia Cap-aititen 13.950
8. Oriskany', 'Port-de-Paix 17.879

Total . 4(;.5-t


y ,v: de: vrotre. E:curit4


. r- - - .I. .


PROE
P it TO!


Tout rm loin, ies notes d'une guitare i-c waenne dtl5ouslinent dan, la nuit m~1ancolique. eit il pteure eon mi ol ry thrn d o zus enisl an.v 2 ffim' t, d e olo r .-, d- "


dsur a lnr i d,


Soir. Ps, i cmet-r' d cam. pagnoc '< c: oiss-nc(' t le schei- et 10. , . . . . se, tombes basees. i inmne, anhies no lb

, rn: 4.ouuc1.








-+
r n '.
5n .










1n i" I



Is *f i,,{ " . . if
. .I '' .
7













- .-ir .

Cu v1 ti' CO C 1 t' . I ' n'i'' . .i'o' ds





meron riigO isol'







ERUA . T.\
ftionln r 'rclis cn t't n taiies ritestiins lIe pw:urist int> ro~sr t u Wi e nr -eat; Pdem. Iis- et disc LSio,1s c.,dirent risqtute aU lieu &lUtl LI c ur iIXr lit iu i e ; poutrqu(,i ob~igcz-vous ui tte t', au ieu de s:n ,aUt+ut'; istmi: proiitiau vsdgus au lieu We promaniim; idem: ui'd We S:.on ",bfavnwC,' , Ian "t Sdcw on char.

. .m.


A PORT SL"UT
Demnain 4I Aot, I'int.Lressant hourg de Port-SNut, --tersun digne patron Sa:int Dominiqu.- Do . nombreux pleris vina t tous los poi nts cu d ont gagn6 t0 flourg qui;.d ucpuai ~ iiine n :: pkno an tton,::::: . :iii LfEdiite sc deploie auxt.i d'a-::: j li complt r:ussit

J*


-C


Les plaantes sent indispensabe 4 ia prowprite d'ut Paysv -F Fon.on ii'es de tons ordret, Citadins, Cam pauards, et vous ticliers :qui aliez bielt&t Irgage. vos pnatWs, aidez ie Pr sident Vineent dans sa noble campaign ,n favour du ReboLsoment. !eS uns en r6pairdant la parole: du Clf dms touted loea cnucheq: s: cale, tei utres 1 :'a&nnant A Pentretien et t Pexteneion du R::tgne' VY68tut


ijjj j


4" *;A: U- riapl L s ~i .*nu ~Pr








nwnH)tlrR


(8Sake)


Prix -ffert par Son; Excelience t Aug ste Turnier, Secrt4ire d'Etat de ITrsrucion PI'bque'et dbeern-4 f G aste hli-ano de la lass'e de 4e. qui pendant toute fan nie, s',et signaTl A 'attention de ses matures par $a conduite, son as Siduit2 et son travai. Prix ohffe , par M. Louis Z6phiri. President du S&at et dkeeri,& ra mn'd Pr-ssoir det a coassde n' . Cfl rf'com p!- . de sa h5o lne comnuite et de .son travail as sidu.
Prix offsrt par Me. Edgard Fanfan, Sinatesur ide ia Rkpuiique, et dernd a St. Juste, ve de 3e. de :.''aexe, d'ane conduit, et d'un, -.,dlut i .r.prochacltJ s,
Prix -dt' co:"ersation angles.' offert ;-ar Me.-Li. Jo~sph etd6cerm a :'&K"e irick Jo>eph, d, la clas,' ds ' e. &. IFa it: Tipoornl'nx 'ert p, r ., DumarmKE-. ' pri de,. <. * a C(hambr. "f' ' t , - o' [.I.>-. . a ."
T .- ppe r q ; - . . a

.? -a p.; :-c+ a . ":_.







. . . - . . *" a . . .
[>Y . . :.+' t.r~r+Y . . ?, I,.










( , "' . ' . " t. , ', . A


ca ; r'


:::, as
. eol, f S".'' a U ti at Trp -


Pr. aff p . 3. . C(iarie- Du. 'w %nateur d Ia Rt&pubique 6 r't.d a T1'.4:- 1'Phrre $lait
(An t' tak at (42. v.tl, .vOz pit ar-paudr -tur 1a -cena gale te oquaiit,, d travailr tdassidtd
l'rix off,-rt par. M. Cadet D)os0ource natetr dl ia R(pudique et d e.;ri ab & 5 Ye++,. Ght~ir.i C,. raig4 ,' a t'ass+ di' seconde.
P'ri' ofIfe-t par M. 'douard Ist cv kf et d rn i 'Uv' Fritz ''es~.sir d:nt -sri'ux et' Paptication * t'tude out t6' au-dessus do tots les troger .
I o ffort par l- Colune'i Ca. li> t. , ommandant dte la Gard d' laiti -t d-cerba I& v16ve Max nhort.m de a clasCse de SecondPrix offert par M. Cadet Des. s;turcs, S6nateur d. la R6publique, 4,t dcernb A l'Ile've Yvon D.sinor d, ia.Ja.hsse de second.
Prik offert par M. Hubert Alexis, Substitut du Commiss uire du Gouvernement pri s le Tribunal de Cas.sation de la Republique et d6cern, A I CIve Pierre Roumain do la ciasse de Seconde qui s'est toujourgs ualifi on TAte de sa classes par sa conduite et soin travail.
Prix offert par Me. Llio Joseph' et 0+c-::. a l6ve Grald Alexis
.;:- rn. offert par .'Administration Localte de Port-au-Prince A lIklve S qui Wes't brillamment distingu4 par sa conduite gk6rale, son travail et


(toir esue en 5e. page)


viet t re Is tetaikft 2050 SsnGRAND bASOUSTOM.t ma A raltyears Ainowa ee

J> Aalyss ciniques


4 Aniyses agreciest
5) Ititat do rcberchei.
ce latoratoire ESt Cemb %Ltke ie r6 elation par as direction avise, per son matriel complet, par s poau Uin idh4ai vt par lespri ncaveac 4u 1r impidate en Haiti. Direeteur-Professear :
Antonio Chevaler.
Ex-Privat Docent d BonM Consefllers Techniqges :
Dr. Georges Castera.
Ex-El6ve Institut Prt
phylactique de Paris,
Dr. Cl4ment Lanir,


Ex-,ieve Institut Pa
de Paris


,* SETRAORDINARE


4 4t e St. Justinien ar
tPursIM cn et Bonhoma.
Cests np ciu Bornhom ri
paless matires, notamment cour sp"Iux de ~athmatiques po S.an.didats A tons examens, bat al ler et 2e. partie. A'mis
kio= u na6deiessup~ieures. f Professears: his. Colbert Bon be ie. sin Marcelin et d'autt#e ap-ein.stes.
Le Col0ge'regoit aii >a ins cripbtio s., 12e. A philosophie pour Ia oouvePt annbe et met a la :'ispo ltiom des families sa pensim . sco laire au prix mod#r4 et La :enu: imnpeccable.
Qu'on W'oublie pas notre h.dss enfantime qui a fourni lei pluh brilliant Sutats ani cOncOcuS d' diction.

Angie Lalue et Rue Lamarr.

ODRE DEAVOATSD
ORDRE DES AXOCASTS DL


atear '


AVIS IMPORTANT


oa Compagnie d'Eciairage Elecquw ce Por-tau-Prince rappelle A. s A xonor&-, que ,e.s Bordereaux
-� . ' . .n-,ant &},-c+rlque fouirn.,
-,,na pavabe s au plus tard Ie 10 de naqAe moi.
Pas;se c d6ia, le courant sera ppinT ,"t a omme de Un DOLIAR ra -xivible our la recon-r 'rnc. r AoO: 1937.


-A ompamic d'Eclairage Eketrique

LA DIRECTION.


REM ERCIEM ENTS


Dr, t-t Mro.
W "< : . autris p,ImAc"'n touS ies

. . r4j e 'n'tCs onides t&.:,. ot .mahie A i'occa.ot d la monnrt do ,har regrettke.Mine. DesaLx Habl,

nde Lucie Hall.


Ils !-.s prient de croire profond gratitude.


Ai leut


NOUVEAU SALON DE

COIFFURE

M. Bernard Labiksikre ae plaiAir d'annoncer A sa nombreuse
cientikh qu'il vient d'ouvrir or Sa!on de coiffure do toute beantk la RIue des Miracles, immdiatement apres la maison BATA. sons la denomination eA la Perfeeltioan, La de'i!e du patron est to'jours la meme: So&in' - Propret&.
. . . . . . . . . . . . . . .
',

Pour le Vacances i Ption-Ville

Lecona particulikes par dei profesaeurs de oarrire.- 4 foih par semaine, le matint.
Toutms matibres et touted chla ses.
S'inscrire chez M. Artonio Vk.x qvi a su s'assurer le conco irs de professors competent , qui vous donnerobt pleine satiltaction.
- -L


BARREAI. DE


PORT-AU.-PRINC'E


Vu lce dispo'siti: d es article> 3 , 11, 12 et 16 d-t' LI de 193? dur lois Avocat t ce -ces des Articles 4, 5, 6 et 7 da:c Rbglement de P'Ordre des Ac. du Rarrea: de Por'-au-Pnce.
Mei - ies Avcx'at mli%*t.- dce Barreau sont co.;-oquies e* rardi 10 Aoft prvohain. d ns 10 heure a. m., i- quorum constate pour :
1.- Entendre lia lectur d rap port bi-annuc- d Secr(rare do Cons eil
2o.- Elite ,iconner.
3. 21i'ire les mre; - du Conset dce Discpline et . sr:aire-Tr?sr -;Prino, "' '. 21 Jul}et 19'7,


-7


-7


!LOLA, MO N DIEt, % TVL R$ SQV.L
OtUEL MAL DE TTE PASSERAA VIT


?A

t. : -."-.:






e Quand vous travailez et qu'en revenche un mal do tte. u ne grippe o une nivragle vous prond,
la Ccliaspirine eat le soul remade pour es mmux, pace que an pen do temps
elle soulage wt ranime. La cfaspirine RAE)
est un produit Bayer ye le toujours
sous la main.
NO,


AVIS


La Laura at Laura avise
s 'on aiab.e clientek que son ater d' r d-.o ,. salon de b+taut t
~.~ "ur-nt f:rm uler Aout
-au l- e ptmbrur ;cur c-se d'aFor_-oU-Princ'. Haiti, 1 ,Jpuilet 193.


La Direction.


Emman'uel NAZON.


RAton mer.
ft


SOCIETE DES AMIS DE GEORGES SY LVAIN

Comitt Ex&utifL Comith ex6utif de la S. A. . S. ivite bien cordialement les m�rbrcs d'honneur et adhbrents. St pa '-uts. allis at amis de 'Iiiustre dIfunt A assiter A la Mess,'" commCmorative qui sera c�olbr6e A VEgihe de Sainte Anne, le mertredi 4 Aot prochain A 6 heures praise du matin. A Pioccasion du 12dme. Anniversaire do la mort de Georges Sylvain et A I'intention de no scitaires dk14cds.
Part-wu-Prince,4e 28 juillet 1937
tI. CHANCY, av.

Secr4taire-Gknral.



LEiONS PARICULIERES

Toutes matibres - Toutes clas ses - Des professeurs de carrier offrent leur service aux fantl1ea pendant Is vacances :
Pour lea I~ives en retard.
Pour ka 61ves ayant &hout aux examens de passage.
Pour lea ca ndidats malh.,'reux au Baczataur6at.
'tl6phonAe A 1Institut Tippenbauer, No. 2891, oti MM. a.toiijo Vieux, Antony LespAs et Frnand Prosper se mettront imm:&'iate-. meut A 'votre disposition,


AVIS MED WAL A VENDRE
Deux propri ts dans les CLINIQU . parages de St. Anitoine, (Avedu nue Pouplard).
Or. FRANCOIS DUVALIER S'adresser A M. llermann
Rue du Dr. Aul*y P. Dumay au Bureau du
No. 154 Journal ou l'PAvenue BouConsultations tous ljoun zsio N. 2&, de 6 heures a 9heui
.de 3.hre.res. #.ma, s AM . .


LA



DEM AlN D i.
LA POIMADE
LaEm-EnStrait
i la Cordonnerie
Mont-Carmel
HYPPOLITE JEUDY celebre, prpuration de
Ho-Ro-Co.
139, A v. Trujillo,
Phone 2182



A LOUER

Une ia.e de 1 m, enviror .aitude u Dantes Destouches Anciens atieers du < Cette Hialle situee dans h1 cour cmviendrait ia tout usa ge.
S'adresser a Madame Che raquit meme adresse ou de 13 a 15 h. sonnez le no. 2731.



OPTIQUL'

PORT- A U PRINCIBNNb

-rtd a ssortiment de vermi et de month ures pour lunet. di la ni'eileure quality.
wrand'Rue, en face de
nTohn H Woolle


AVIS EDICAL.

CLINIQUE
du
LOUIS HIPPOLYTh
Anetenne maison.
F. Duilesad
Rue des Casernes)
Consultation :
, 8t 4 a, g,


C OLO NA

Le VaReur HAITI N. B. Voy" de retour des norts Colmobiens,& Cristobal C. Z. de Kingston Jt, attend l e 4 Aout 1937. en rot mrnbmo our At 2 heure;s is Y rk m:di :nur New-York via Ni Marc ct Cav-aitien prenanttM passage .r et mailk'.

Wmin. E. BLEO,

Agent Gniral.



iL Y 4 LIQUEURS .

ET LIQUEU

Le amateurs de .o. boissons qui d6sirent fairer choix de v6ritables li surtines n'ont qu'a r. la marque d'6lite: Edouard Peajamin.
Edouard J. Benjamin, I son assortiment de Xnisette, Kummel, N Cherry-Brandy, PechesB ly et surtout sDn ,oektail X-33 laisse touf in goflt agrbable et n leux.
Relamez done, chers
eurs, la marque; Edougtild Benjamin ehez ses de es: Simon Vieux, P 1u Centre, L6iio Ba ous sere? nettement .its:


"

Dvnuvo irlupre4A Compse de chtque 4lastkmaa u














Reues ce m ea par CAble, Radio- at Corndance A6renme

(STArIONS 11U , HnR, etc.)


LA REPONSE FRANWUAI$E
AU COMITE DE
NON.INTERVENTION
PARIS-- La semaine dernirord Plymouth, president du Co.tk de non-intervention, sur les dmar'heas prbsentes de monsieur Anthony Eden avait adress6 aux :7 membres du comit de non-interventfion uno s6rie de questions relatives i Pl'opinion de leurs gouverneiments suir le plan britanniVdo neutraiit6 dana les Affaires
X'spagne. Certain gouvernements ont -dji envoyO leurs rcponse.
dont gouverlnement sovietique gui a pos6 de dures conditions it son acceptation, Voici in extenso le texte d(e In r6xr.-;:e du gouveraement francais au president du
c omit& d non-interventtion. < bassad uor de France a dbjit eu Poc iasion de faire conngjtre dans quo Sesprit a gu-vernement 'le la Re.publiqs'a' ac-~iIit le plan britan74 . fque, L~e gouv.crnem ent franquis I souhaite ar.mment! lIa fin des luttas qui ,nsa, ngl atrent lEspagne. I 1veut ;c maintitin de la paix gtn&: re. 1 - -" a si q . le 'pupl s : parnisn 9 JF ,}<:-ider librrner t d<
so so . shaiste voir sur ce
princise natrmr rIaccord ualme que k.t (tvnement.s d'Epagnte ne soet irY aIcun pays [ocasion de .as, or desf avantages par.
ticuliers de que)que ordre que cc soit. L'attacht-ment do g-u orn.
ment dci-a sR -pul.ique au raintoen et aus r-nf"'rcment des acecords de non-intervention ost done profond, aucuno cM id1ration d'inthr{t politique on idoiogique ne Fen d6.-


tourne. C'est danis cet eaprit que le government fr~anga a voulu r4pondre aux questions qui sent pses. So rponsea sent br&v.c t esp&re qu'elies paraitront clalre. Ellies sont inspir6es du sound de r&soudre le problmrne iau lieu de Penvenimr par insinuations ou polmiques. Comme le gouvernement britannique, le gouvernement de la R6pubi.ue e.istime Pheure venue oi - chacun doit prendre nettement ses responsibilities.
lo) Le gouvernemcnt francais. estime qu'il convient de cntmnuer it placer des observateurs sur len navire-s so rendant dans les ports espagnols. ii) le gouvernement frangas accepted( que le syst6me des patroiies inavales soit remplace par Itablis .ement avec le consontemi-t des 2 par-ties -.punat. C) Le gouvernemen tranna-s et favorable au rtabl sisernent iu systemrne de contrble franco-cspagnoi; i1 pourra etre rktabli anssitit que recommencera A fonctionner la surveillance instiIts-, w,.- la frorntine hispano-por. ise <.t condition qu: les patr,:n:imin Iavales tranraiss et britsttqtus-5 con, ins. a toUctionner dans lours zones respectives jus-qu'- installation d'observateurs int-rnationanx dana les port.
2) 'n rai-n mtme de la te4o . des propositions concrdtL-es &noncit :11 pua -agraphs S du plan britanniqiue et de 'ordre desa ngociations prvues au paragraphe 9, le gouvenement francais estime devoir so prononcer A cotte place sur


PNEUS FI EIIAL

VOUS DONNENT UN BON RENDEMENT ET DU. ,RENT LONGTEMPS PARCE QUILS SONT FABRI.
QUES A CET EFFET.


/


I/

-9;


1 .,
I'-<


FEDERAL signifie: Plus de miles, plus Iongue dure at moins dedpense par minille. La constwue tion des Xseus aFE ERALs ctal TeWon Cord empaehe '6e hu'T femqnnt qum occasioned fu.sure prematur6e.- Lv Pneus FEDERAL pas4 dent un Talen tr-a.dur qul re-sisto au roulement; its sont construits avec de larges filo qui lour permettnt de router avee Le maximum de S6curtt6 sur n'importe quelle route.Ce qui earact4rlase les bonds pneus modernes d'aujoutdhuiACMETEZ LES PNJV S
A-FEDERAL *

S CE.SONT
- MiS MCILLJWR$ .


VICTOR "HAR ARY, tagon Rages 582 P*


les propositions contOnUOs au paragraphe 7 du dit plan.
3) Le gouvernement franqais 0tprI Iat h oter um resolutionn en faoveor do retrait d'ETpagne do toutest le-s personnes dont Vivacuation est recommande dan )e rapport du sous-eomit6 technique. 11- aepte qu'une commission soit envoyoe aupr6s de chacune des parties en Espagzir afin d'eaxminerP et de contrler oussi rapidement que possible le retrait de tous individual don't 11 sagit. 11 s'engage ,A- collaborer ,. tot.eA mt.ssur -s pnratiques qui soI'ontA. tecOtletCS ndeessairevS Pour ,ffectuer ce retrait, 4) Ayanrdt pis act - lee a-a. tions faits A la derirc seance do SoLS.-comit( at supposant riati. . la--cord do commit tout enfier sur les lints noncs aux para.graphs i- SYCSU>. a' gaus rneme'nt fr'anedl{, admo t qu.e. loragul'nurt lo ,tI atLiS dans los ports eipagnols 'es observatceurs internationaux i--dessu- vises et aussitot (1ue ,e comit6Z aura pu constater stu.e l.-s arrangfemfenst.a pri'vs pour le retna-t dc-s ressortissarts (trantgers fItnctiontont di faon satis.faisan' que le nuIs mb!VS>ri subtantI do ts resos-rtiants fut dbji. vv'acuf d'Es-agne et qu'ainsi lea influenm-e 6trangeres ';ont .limines dan. Litplus large mesure du cminflit estpagnol, leA 2 parties servnat autor s ts A exercer sur r certains s:roitS que in pratique inter!:ations a e reconnat a x beligerants ia facult dcn-eerr. L'exereice de c- droits aincsi reconnus so-u ra subordonn- i 'accsetation pralable et l'observation des condi.ns .n'nc mts dans Ye pasn britan:, q I.Sw ( saragraphe 3 a. b. c.) sans ce.-.8 points ern reec F~wonnusittq['ce)-


ir,. r e comi . A c-t egari

c ' p I 's - z.xfl da:".N ri' rt nm -i , du a br188 0 ,.21.


ntmwnm
' " .ce-x a assurer le rnx





tea priautiosqalscas"nt recoinles inispqes d'incipdentour, e gouvcer nement frane.sis signaled dis mai . tenant la necessitede.i prendre in.tes pricaution.s quiq seront reco nnues indispensable.s pour empeeher extension inutile des operations de guerre sur nmer (exemple: itablissement do champ de mines iO haute mer), b) que des entravTs quelconqus s-oent apporttfes tLu traffic maitim: ne ntouchant js h ports cQApagnfos (viste de navirno so rendant pas dana le- s points espagnot ), c) q e Pexercice de,droits reonnuinnux 2 p atie.4 abn-U tisse it uder les dispSitions deI accords do non-intervention, lema-triel do guerre no devant pas arriver on Es,-pagne pas plus au titr. do capture qu',i tit.re d'opt:rni.tion commercias5) Le government frsuwais esL d'accord pour que. soit interdit aux batiments autori& 46 arborer- l!, pavilion d'une des puis;sances patif-s A accord do nosn-interveaion. do transporter A destination do I'Espagne qut-Ique aoit le port des chargmnuts doe marchandisois portles sur la Hite dea articles interdtit&.
6) Le gouverneniment franalea est d'aceord pour qune toutes measures utiles anient priseas pour obtenir Ia coop6ration des puisanees non repr&ent6iea' au comit en vae de rendra pius efficaiee la poitique de non-intervention notamnentpar les dispositions insdigos au
* paragraphe 5 du plan britannique.71 Le gouvernement franals est d'aceord pour que soit examinAe darr lea conditions prbvu6re a .plan britanniquge la qAestidn de .em p.oi de Faviation tranmgrc qui gage Espague par ses propres moyens.
- 8) Ainsi qu'Til fut lndqu plus hatl is gouvernmeont innge it.


copt fordre prkvu dans le plan britanniqu .pour ex4cutcr le programme ciA-dessus vis . 9-.- Le govern moent franquis est d'%ecordt pour quo le gouvernement britnnique soit autorli ah ontrar en ndgociations avec Ies 2 part a dans ies conditions pr vues dana le phm britannique aussitbt qo'aura di r~tdis~ au ia dU coxpitd ,accord qui servfra de haw aux ditei ni4gociations.

LA SITUATION 'AGGILAV E
EN EXTRE1E1ORIENT
TFENTSIN.--Le O-Aulat ii
n-ral sovittique d'id a et envah d(rmoli (t rill aujourd'hui. C'est It senm Ctt de vioenc e commie dcputsi 2-4 hures cdans cette villne qui fnt Ia semaino dcrnilre le theatre de combats liolenta et vmingLti
-entr' ehinois et japonsis.
)imitri Pgumolov, ambassodoor .,sviiqgue en Chine, a protet-te auprns (I l"Ambassadeur japonai.> , Nanking contre cc qu'il appt,- ie rpil)}lalf e du consult .o. tiquCe- Tie:tsin par Farm n4 japonaise. Le :aponai: se sont dffendus d'aoir particip6. i ce raid conF ,ult par h.s rowss Vnrncs.
Au 'Ad-odist de 'Piping hs avions japonais ant bombard les troup-s chinoises. itrlnfanterie jap mais, a (' rtponS.A. Lou . ports jiponais affirmz,-nt que d-xs unit(-,4 ate Yarmt c:ntrale chinoi-


ses seat arrives A Kalgan au nordoueost de Peiping et au sud de Ia CrAnde Muraille. Ds rapports chinois dtclarent que le g4n6ral Sung Che llHyman organize la 29me. armbe *:hinoise at prepare de" at-. taque.s contre 'armnen japonaise-On rapporte que les jaxmais s'approchcnt de f"aotingfu protge par de avions qui bombardnt lei trains do troupes chinoises.

LA NECESSITE IYUN FRONT UNI CN VUE tDE COMBAT'IE
LE JAPON
NANKING.--.-. L-" Gda. d Chan7l{hai s-;k, co m, :ndunt dI, 'asi ccn.tri chinoise a-anit his-.& s4 ,ours- K u in g d n.1)5/ ( , liut db ' st-t-nic: "vee le g.n vral (-hungh>i Kwanv s cher di la p-ovi:e do'.


rtr Suitt en .rae page)


Le Nouvau Testne tntP SOra envoy6 gratuitlenient.,. ur demande, a toutse pjpr-sonne ne poss6dant pas les Saintei E. eritures.
S'adresser hMiJ. AL-AIRE:D PEARCE, i Port-de-Paix.
. Pour Port-au-Prince, s'a. dresser fau Pastir 1l6tholite,( Wesleenric) onu au Pats, teur Baptite-.


Enseliuemeth Primaire et ,econdains
Enseignement Chlisique et modem-n (s-ectionA-;, t CsPension, DembPen sion. 'xernet
Avenue des Dalles (Fr .s du - M>. - .o. )


IlAiurst de PA.iance Francaise (Co . ' , ax Exa. ens du caaurat de Juillt 193.1 'n 'na
:is;o de Juin I86 et Juin 1936c). PuN do 5$):uef s nux nsm dn a n' p"!I
rtQ.
L. CO.IK-ge Simmon iBolivar jui dI,- " cnlnce ;f fatio..~~~~ um, - i te'i n .o L li 'c"{- ill .<
imnarie va- enfarts.
R~pitit onzi dura-nt les moks dOut d% Sep n r' Lu>Z n rt } n qui V'Fnt pus 1 ," t b leur. . trr

.l' S OSC .t


C'est un nit routes citAira bles,


fai ineontistable, lai Cirga'ette LiUKY ru. lea qualitC d'hygie'ne et de presentation Co qui fait de la LUKY la ruine des Cigi:-


rettes
La quality sup4rieure de ia LUKY rs thautsmunt apprkci4e de' connaisseur&
1 vayogue at dfie au souel apport4 dan sa comnposition qVist un bon mIange de tables d(e Ia Virginle et dela Turoulo.
Fumet la LUKY, elle est marveillewse.
On trouvera dos pc
20 Cigarette - Gde. 0,60

3 Cigarettes - de. 0,10
5 Cigarettes - Gde. 0.15
HAYTIAN AMERICAN TOBACCO CIGARETES Mg.
. PORT-AU-PRINCE, HAIT


P. D. Box A.100
Phone 2649


.---.
arrret ,. 5 -


~j~E~


,~Ba~su~a~i


-wm~ .~~.s~ .~~s*.r~~ r rr-- -.--- - ~X+~--XIX~S~---.I---. --


L.


~aB~O~ t .rl


. . . . . . .


::


fO 8 000 Rofivar


qu













Sud en rue d'un front uion id Jam dans la cri e de Chine du Nbcd.

LA 4NETRATVON J AISS
DANS LA CHINE DU T.0 PEIPING.- Les japonais out fermn les portes de la vile aujourd'hni pour emp6cher le stranger., de sortir, car armede japonaise p6nutre alus profondement dang ] Chine du Nord.


I)EMS FEMMES ET DES
ENFANTh JAPONAIS TUES
TOKIO,- Ue d@p&che officielie japonaise affirme que 290 japonai, ct coreans, don't des femmes et des infants ont t'l tul s par des gen-darm s chinois vendredi ai Tungchow capitate de la province indpendante de Hopei a 20 kilomtres s est Je Peiping.


VISITEZ LA

PHARMACIE CAMILLE
II :}:u, d-dnr, g a nomo
. V
4 .4 4".~viia"t 4~i:t ]
ie L. C(amille 4one ajg.a :ai"e case 1.' gar r .'t. ray .rl d,. r,'e1> are. ('alit . francai.s, allemandte i alO &rit'il& .


.J.Unfshnen margede laMLaion
-ls 1.nAfmd bravoore at terers.,I



Rpr tdu film q utn odo t votScknario et ime en iine de S. D e l. , ~ "

lri ite Darrieux. Eshe Arsal, aJsette Day. Eve Francis et Va. .entine Tessier.
Dan- une cit4' de jeunes fies, la vie, !a no rt, isa passion, i'espoir s'S front. Ralis# avec tact, dans une l~endeur photographique tde grand style- Club des PFemes bntficie a'une interpretations rayonnante e sensibilit#.


jEUDI
Norma Schaerer c ans QUAND UNE FEMME AIME
avec Robert Montgomery.

Vendr(edi ~ 8 h. 15
: Fih des Fsims
LA (.,HANSON DE L'ADIEU 4avCc Jean Servais - Fridric Cho>p
.1 eannCi. Crispin - Constantia Dati,. .ecouarois - Liszt. Marc> Valbe - Joseph Eisner. .,ci ne Lemarchand - Georges Sand.


MARLENE DIETRCH

BLNEVENUS,
-vee
HERBERT MARSHALL
et
CARY GRANT
.une envre bene et forte oil Mar Dietrich ins troublante qu jamais, eat sirzre, vibrante, rtasiphe. meartrie.


MERCREDI 4 AOUT 1937 es sowrire populaire iS bhres. 15 CLEOPATRA
e saperprductino Paramount
en version anglaise
rtaiation de Cecil B. de Mille avec Claudette Coberi, Warre.t Wiliam. Henry Wicoxon.
.ie roman d'amour qui a fase:n le monde et porte t l'6cran dans une grandiose magifiscence.


JEL1DI 5 AOUT 197
en soire populaire ii I heures 15 Fernand Gravey, Sint Graier da
CHERIE
un film Paramount
Savc Mona GCoys et Marguerite Moreno.
S.uf film gai et dic2ux. un spectacle yoyeux. :'ment drle pl-ein d'esprit bien parSien, qui d&chaine ie rirm.


Isp

el


e travail; Maernelek pout n pour enfants de5 a 12 a Cours Clasuiques dcla 1.


Mthode rapide et are pour Pitude des langues vt tes et des Cours Commertiaux de Dactylo, Stno, Correa dance Commerciale, Comptabilite. Leachaelliers dipl$mis de Ecole font bonie i1 dans toutes les professions iberales et dans touted branches d'aetivit6.
Les 10 annies d'existence et de succe aont la garantie families. Cette an.ne encore 85 pour cent des 41Wves r sissaient avee brio aux examuens officials du Baccal- s et 99 pour cent de Stdeno-Datylo et de Comptabifi4 <
S'adresser 1537 Rue Lur re Piho'I 3t91 . .
Annexe Rue Cap aj ) eho pner-


. BASE de CODEIN, TOLU et E yCALYPTro
coT ACRcABLE-CONSERVATION PARFAJ?'"
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUMENI
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
oT- AINCE, HAITI. L s r*ovN t :


REVELATIUJS SElSATIDNUELLES
As VLU3 SECRETS Jn SCCS CCCUVES
often m r
a r4.I A WusA
SOCttTt FRANCAMS
4A l ,4 S. R" 4a flab.- '.at


)er, ia Uharmade ( amitl BI t d

.2 .t, cs. 4wen p4':

PRiO)CITS DL
LAJBORA TOIRE GIl A


U f,


r ' . . f













La P~harmarie accorde un soin sp.cial aux ordonnances E. :--"xe.
*, 'r ,,gu ': 5















tion Sientifiue et rapid. par on ,,caliste experiments et de 14"

Ptharmacie L. Camille
A-gv AteTriluk et ruEtile paRobin.
Tpirphoe 3257rd!
'










/t ._. .-me 25
Cliniques dos Docteurc
N. CAMILLE

PI.ESA.NCE TELEMAQUE.


CULTURE PH YSIQUE .-v'.anld(ez lei planches de S isique Maison Dussek
Centre on iamerton uci, Iexemplaire ne coate G. 1.25.


c~-ompagnie d'Eciae Eletie
Ca PORT-AU-PRINCE CAP-HAITIEN


La Compagnie d'Eclairage Electrique vient de rec'e.volr un stock de iRefrig6 rateurs lectriques qu'elie met en ven. Se i des conditions riellement avantageuses.
L'&ioge des appareils de la (GENERAL ELECTRIC nest plus 'a faire. Chaque annte i confort augmente par
Ia nouveaute et la meileure quali:te des appareils. Pendant le mois !d'Avid seuie:ene a Compagnie offre a tou:t a. chetcur d'un

REFRIGERATEiLR DE LA

une rime consistent: soft emn un petit Ventilateur de 8 pacee, en prviVion d.es grandbs chaleurs de I'ete procnan,
-t en une petite lampe de btrerau, au choix de I'acheteur.
N Paitwz pas passer Ie mois d'Avrii

Nonubliez pas non p}us les quatre anu es de garantie que vous ,fire la GENERAL ELECTRIC>


Et faites un tour imm6ddate ent S ia COMPAGNIE D'ECLAIRAGE ELECTRIQI'UE


Un


Ml lion


soinnes


ine


pas se tromper


cul
154 qu


CHAPEAUX POURIt DAMES!
CHAPEAUX POUR DAMES.
Merveille de BeautL au Bazar PariIen
de Mine. Sosthine Geffrard Rue du Magasin de PEtat.


Lk' MO0PT
POUR L/NtES
L' aeo* itfak f 1s" -t "as e -r -0 iqu, . . n


DOURLE EAGLE

ist ic meileur ppneu du monday t: aussi le plus beau

20,000 MILLS DE SERVICE

INCROYABLE. CEPENDANT C'EST TOUT CE QI1 A DE PLUS VRA1 GAGNEZ $.500.00 en 4quipant votre voiture avpc des pneue

eGOODYEAR DOUBLE EAGLE*<


SEULS DISTRIBUTEURS '.POUR HAITI:

SOCIETE HAITIENNE' IVUATOMOBILES

Mabranche, Genti, oga & Co.

.Pert a .541


%w-.w


i


Per-


de


peuvent
































coffret de sGoreth6 la Banque Royole coOto peu et6 dvite tout suiet d'inqui6tud&e.
LA

BANQUE ROYALE
DU CANADA

- de -a --d ALM


fue ncooet tflut au Maaus at C& at
ACHAT D'ECAILLES DE CARJT, VIEIL OR U^LA isTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, (IEIL
uCES ARGENT ET OR,MONNA1E DE TOUTES
ANALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
'1tEUX.
GRANDE LIQUIDATION DE L&AETTES &' V tft
Lunettes et Verres de ft numerous
Montures en nickel inoxt dable 6
Verree ovales an prix de de $ 1.00 la pair.
La liquidation durera iurqu'au 15V Novembre tndnau
Ant. DE M4TTEIS & ,
A. DE M4TTEIS & rC,,


- -- I- .nwlr " ; - r ~o -W .


Le fait est incontestable


L E RHUM SAR THE



C est la quintessence

DES


meilleures varites de canne

d'un vaste territoire
e un a 4,.


reunsantles meillersterro rs.


C'e ce qu.ti fait son arbme
c e q Ui f son .aro


GOULTEZ ET COMPARE


4t 4~~~l '! i', 1~ iea~i~/tIaqgA~'a*# ~' at' .~l~)_ -


- w-rtZ -- --- ~'--=="=r

'O LLkfA POUDERNB
tirecteuri Arnat Alcinder
Avenue John Brown
tfxternat-nternat : Conditions modiotns
[nerives voea infants an :
COLLEGE fMODERNE,

-suvutlr qu iiiet I enseignemrent a portke de toutes ies toures ecole qui ne professe pas ie 'vbourrage de crAne>, cole qui pr6fere a Une tte umniquement epleine> use 4t4 te bien faites,
ecole qui s'attache a olizenler et A developpoer toujors it jugement 1e l'61ve

t est la que at rouve recru em corps de proteese~r le pis
homogkne,
le plus Zklk,
e plus competent, e le plus capable, surmout, d etirainmei psr i'exemple. sa I action honn tye et construetrice.


Loterie Nationale


d'Haits

161 Rue onme Poi,

Phone 3358

GROS LOT:
DIX MILLE GOURDES

LE COUPON : DEUX MILLE
LE ILLET A:
\ DIX Gdes SEULR1WT

lgte. m cetie mtodigu an kear. test an genre4'tparpa El pdsnWmblisezpu s 5kil tausoutenir Notre Lo. terte Nafonale, ear e vnt en aide ,t son c61 d bea. wup toeurre crUtIUttet de (flenfaisance Publiques a ira. tere feut la Rt publiMiq

P ez done votre coups aon s Hqiienp on Etranyors, achefezm donewre coupon on vo.


-IJ


Grnde madiu onuSer 'ts Avenow(, du r den. t . T. . uj to, No. 411.


Achetez ies
neus et batteries






LA
MEIL LE URE
EPOQUE
pour prevcnir Ic vachittmC Sc avant Ia rta tnce, Io izMt ILSi.,N SC\)0 i Hude 1A dr t-de X rue 7tvali trai, � tanc du b"k; Ins vitavi4 q tctIk cortuent sont ttcceavs pour do o droirs des dents saitiet, uric crosarne r gtdirc aint cuep ixmr donnr tde ta rt Jhtarce m .mr tanmharre irs
rhume, Exige a iime
EMULSION
. . SCOTT
1RFTFM a Te'TF Ptfr.ONmR. :tvuV Pht.' .de.ic f dc c v OU ~nsa. i vo t . . .E.MU,. SION.
. IV � � � i ,-i con* buIC con z-lc I,--plusi' v11rwrxim'r
dc -i afn . mrftz On. 6
. at


DISTRIBUTION SOLENNELLE
DES PRIX A L'TNSVM'UYT
TIPPREN HAEUt

(Suite et Fin)


sa s4rieuse application it l'tude et dkeern6 tA 1'66ve Victor Francillon dis LU a'bsse Ir Stco1nd tIuguel iI Direction d ti ntitut, depuis d4s annbes. tWa cu famaI que de. ifli. CRitatio adresr.
Prix rffert par le Seertaire d'E. tat de a Justice, Me. Odilon Charles et d6cern6 A I'6lve" Andr& oissaint de la (asste de Rhtoriqur pour lef t~Iees qualitis dWasiduit6 et de ericux dont i1 a fait preuve totute: runnha sealaire, Prix offt-ert par S Excellence M. Enriqc'e ,imenv-z, Ministre PI& rainptntlaire et Envry Fxtraordir-Air, d." la GCpubi lihnicaine c-h H.aiti et dteerib A i'l ve Wostcinut de la Rh6torique brillamment rec.u aux derniers evnrnen du BaC"calauCW.ti
P rix offer D r 'rn }a'iWe Mc'. Gtorgs I -e, P-inr.aire d'Etit dt--s IM - - Exukr kures eL dfs 'inanc-cs - r - 1'El ,o

.eprt i[

thtinb Il[ t ' L

Prbx .der ;,, 5 }-x , en



Rflu ; Vitt ce Pr;-- i,_Vdent de l
- - - .



I\ u , tIe n - P------------ . " t

S1Ii4iT , : t
[q k ; . - . ; -- ,. - ; - ;' * .-* : cott \ ere Prsdn he I





exne t !. one l.rctq n u II' . . (-"

aure a, :tc .,eL r- .- .- - - -: o :


Prisa n la de -u L-r



Corp [n-u :a--nor.,
.t .-> ,
Cor: s I --a- i ' t' ).:-,. 13-"ur. .
II


. . .y " ' . ' ., :
a si.3-. , - . ,
- t t' *>% i -


14


� "-- r- :













SESLT bltu sy t $tAX DUVAL

KuLXER QGRGRs.JAoD


LE: :LTiRAVAtIL SOCIAL DANS :: LES CWMMUNAUTES RURALES


(Su1e)


nurt appris sonfin A vivre comm des hommes civilisa6s,
Cration dW'ecoles du soir.--- Par es tolco on ari-rive.ra.i avoir .te Association de paysas n oue fer,miers, tu encore ane .Associatioo Tsgprtive en sadressant aux adolescents. On vaincmra i'adulte r:fractaire par l'adolescent plus so ple -.
Crltirn de petites biblioth&iquesi scolaires. Quand les parents auront pnutr !'cole tun L.nrniment sympai.h . de mo.me que dans certa:ar o i.itks its acceptant i payer , rs infants des ivres de deuex t trois gourdes, et r uliem-enTl dos jilimeset des cahiors,, i acaet r Lu l' '.onguo: a tteSer uS<. cotisa'i)n an (n e p .r la crantion, pil 'entre-tin rUne petite bibiothvque locaL. Mus6e Expoiition permanente . ' (u. . . fabriqut. lw al t par cpetiu; . s que par ee(7. der e . 'les d; str et ds .aYa U en gcneral d- 1outk-s - localites -I p-z'


Aibie.
Distractions. Seances th4Atrales
�ato: >. (_'~nbs p<.nuaifSns'ant ~Fun


It.C)cia'.t m~fs'
pour -bres a- <: d ., associa tions de fo rmiers no. t.utes autres

Tuts ces institutiols auraient pour sigc. d(faut d'autres, l'i^
M<]t mt 'e

colo danis V un in Uomnu Pr'0,ouafgande pour le marine.

e n . 2v u4t. daOwrd par

Propaganda d'Hygikne.- mon-rct.io. de calbin&tV daisance. -Conseil. dan- :a c. 4flstruction de
matsn-.dan IC IPI ~tes mttn. Esth~ique. l[antatins dLe plan tes ornentals au~tour des maison4. Amci na-germnct de pirterres dan.s a.cours, de pares publies. Constrr ctn ou entr,.tioC de bon nes clOeres,
Quad IHM'Qivizio, i I'Enseigriement r ;raNitg PA. L. R., qui a d6ji' de si bI! s mthodes, aura cormbl ia lacvne du Travail Soeial dans leg Communautis ruraeis, son wuvre acra indiseutablement presqu. parfait.

Hubcr BEAUIIARNAIS,


N AISSANCE

Madame Erneat Lazare, n4e Carmen Pierre, Directrice de 'PE cole Immaeule'e Conception a mis at monde -deux gargons:
Pierre et Paul.
To s nos compliments.

RIA IL
. FOIEDIE VOTE FOII. l b alo "As iv ba s" e

V tut cu Ie t 'M vere %quo Jur an i .
- . tLU 14*11 V etattr- s Ae i bp l e I . t,


E. HAKIM8 m
t f:.istrebuh.r r pora Hafl t. t ::.: f.: . w emit, )s. Vo : -v.~ kM .th : aaf 3 'i"-!rA pi'i U4� I .
rLg Macifs Bout d41"betcLJea
PZWI7S flU~Ji CABIXRSpour
415 toiaSWutttlsh

:0 .
- E. HAKIMP%
Sewl Distributear pour th1rift


die


rie no rou A 1 i n face de I'IL 0ire au mime <

-v - :'---- -77
local .que: I Mar.


- . .


PIC,'NIC


Uintanche 8 Aofut prochain un Sgra-d pan icc sera organxue par ur. group do demoiselles -a Mariani, de S heures d u martin A 6 heure 4u isoirit.x.son d'an jazz entrainant. Par 'illeurs i y aura des buffetsu garnish, des boissons rafraichissantes, etc., etc.


FIN DE COUMBITES


. Regarde les dams la furme
de ma Luky!.
Lelia, is sont 1, cou&e suir Ies jeunes pousc;, let feuilles fauch&es et le-s fourrb-es battues. Lers y-ux sc perdent dans Piniini dit cii bleudD. Dans leurs bouf(n-s d,.v fum~ce, mille rves sk',,"Me:nt et embient divini:.er leur royaume agreste. L'heure est tout d'cnivr:ncnt, dtc repos, de plai-ir( ils portent en eux, ces simas lous rr m s, des minutes q'ui AeS apparenltent aux mythes anti. qim. MstibPe, Tytyre, molleme- t couch's sur le apis-de feuillages. Il ne s- sont point frott&s aux reg>-s troites dfune courtoisie
- Ils s'embrassent, sen.: .at- ,. ,x ;:gards du ciel, des arur-., et des oiseaux enamours sous . rar:ur-. Et dans Yheure, se m-a - r2i s, lea soupirs, les
-tryin:-s et Ie soieil.,
L'appci des c&niques ieur sO COe 'et Ie corps e tle cur de fris,. i. - ;'js -_zt terreux, its s'en
us Ila thnnai-e, embaumbe It-' h.,tu de la LUKY, mimer
ia t f des a otrs consom m es. )h' In s de-s :mour ,


IB'N.

- / .


(ux qui lisent le. bonnes revue,- et cOux qui vcoyagent I'P. stranger connaissent la cklbrith de Parfums et Produits de Beauth de la Maison Helena Rubinstein, Paris-,Londres-New-York que Yon peut trouver mamintenant cher Paud E. Auxila, Ru- Traversiiwre.


mx'


Mercedi Rex passe sur son cran, , film qui connut dant tousi les Pays un grand eguces tClub de . Femmen Jou6 par une plide de Vedettes comme Da.nielle Darrieux, Valentine Tessier, Else Argal et Joette Day, ce film eat une seuvre considerable que tous doivent voir.
Jeudi, Padorable Norma Shaerer dana le joli film sQuand une Femme aime.� Les CartesPrimtnes sont valables pour Ia soire de jeudi. ~~. : '

POURQUJ 7 ? P T-?

UrA netveati converti du temis





114 he ont pas faire Mieux
Qu. veuxtu . Je ie .is lus co.ItineV A:jous* quand ls mont gngnO six jeuxP>
Le tmnis limito sea oes o 0es triteas Opne peut ejpas
aussi ,fat.lement ~re~commenper conrm quaint on vient d'aebver june <4vendidz'.


z Sdouard Kenol, notaire a rort-auiSrince, d. ment caregitr & 't inscrit e e 10 Octobre 1930, par lesieur Constant Biamby et la dame ,Veuve Louis Boisete, d'un com- t mandement & eux signifii A la date; du viat trois Mai mi ne come.n* k.treute ax, demture' infructuoux at dun jugement contradictoire tentin par !P tribunal civil de Port-auPrince A Is date du trente julifet mil net cent treated Sept. enregis-. tri -


i


V. DUNCAN.


NGEAIS S


4ip


X4RBINET DE L


COLLICTIONS A RON


Peuple en Marche par �heolor XWolff -- Les rvlations dii plus grand journaliste alleinand sur Ia
guerre, ses origines, ses consequences-.,,,. ( Poste 85 par Alain Boursin --Censure pendant vringt
ans, ee vli're rev'e anjourd'hU les moyensdent disposait Ia T. S- F.pour d6couvrir lea moin .
dres actions de lennem . La Liberty de I.ta Conception par DrMarhal-6 0,%000
lecteurs ont trouvx dans ce livre la solution a un
problem e angoissant- .4. . .4.4.4I Merveilles de l'Exposition de 1937 par Robert Lange.
Le livre par lequel vous aurez une idhe des prodiges r6alis6s par differences nations .2,' (Cisar Ilorgia (175-1507) par Rafael Sabatini. L'His-.
toire n'a pas connu d'homme aux passions plus"
violentes . . . Belles et Fieres Antilles par Marius - Ary Leblond.
prs Xin d'pn voyage feerique et illustre.4.
uL ,ii re u-, a re par fLouin de Broglie. <.I faut
ai mer a nie acae cau'elle est une grande caure o I'F rT Ile Broglie. . . .

L.ais.n:ATA


La Mason BATA


anoncaG SBnombruse clientile, qu'une riduc


exceptiona lle


a 66 aie sur le prix s


de soie-dGdes 4.00 at Gde 5.00


� n)'tm
� . e


.sant :igueur


.4 i44 - ~ .ffit,*4Mt4.4~ftt4,f'~' 49= .4*-.'"'


Otssufl: . ;!: :;i; . !
:: !. ~ii.,:ii~:.i :.: ::.::.::. :. tk'.:: . :



a :: :;: h :::.: , : .: =.:iii;.: : :. T; i


-


11 sira roc &d ie samedi que Yon romptera. quatorze -Aof.t courant i dix heres dun matin en 'tude et par k minister de Me. Eustache Edouard Kanol notaire Is!a rdsidence de Pcrt-au-Prince, rue Roux, A a vent? a :plus offrant et dernier ench riseur d'un immeuble fonda et batisses, sis 14 Port-au-Prince, angle ,es rues Roux on eonne-Foi HIammrton Killick on du centre, en face de la Pharmacie F. Sejourn. saquelle proprt&, mesure trente n-uf pieds six pouches sur a rue Roux au Sud, -,., cinq piedsur la rue du Cent-' A : Ouest. le ct, Nord est compose C de lines brisees mesurant :e specT:vemen: quar-ahte pieds hUi: otiC.S, trritr ot un pids oreac tS, h, t-rf Es! compose ausiti de tigne- rin me surant oze pieds. qtarae pd deux pouce, nzi- o-. sC-. de derditts ciths rhy -L oe-l gne de dix pieds. , . au Nord par Viay ci .ant Thtince& Lafontan:. >.e Su par Ja fue Ione-Fo>, K. . p.r E. gene et Emma Canme-u -i devant Veuve Biamby et divrI, C: . I'Oue.: par an rue ,,-- ' d'aic.s que ct m: .
port, s'itend et se ursuit sans aucurnt excepen i n rsr:e.
La One ,ete e r r a osta [-rtx de Seize cent Soixante cinq dollars soixante centimes. montant en principal, ant-rc-t c-; honoraires d'avneat, sui.an cr rande-menm d 2'' Mai 19-. outre. h-s irt.irets echus d,puis zette date et los honoraies d'iccux qui sont eusembke de cent quarante quatre dollars 3 1.-1, et Tos charges de Venchere.
Aux Y-equete, poursuite et dill-i gences du sieur Pascal Vitiedo di Giuseppe pr4teur par acies authentiqes impos& au No. 1483 pour. I'exercite en ceours, cr6aneier hypoth&eaire ayant pour avccat Me. MIncan patent& au No. 44 avec election de domicile au. cabinet du dit avocat, sis en cette ville, angle des rues Danteis Destouches et du Magas;.n de PEtat.
Contre le sieur Constant Biamn-. by et la dame Veuve Louis Boiset-te, le premier demrneurant A Port-auPrince, la second rbsidant actuellement 4 Petionville. Pour plus amples rmseignements s'adresser A Me. Victor Duncan ou au notaire Mouard K6nol, en f'6tude de qui est d6oa~ le cahier des charges.
Port-au-Prince, le trois AoQt mil neuf cent trente sept


25 nuances diffe-,


rentes couleurs a la


mode,



On truvera aussi d~s chausu'-tt1M'Pur homut

au prix Odes 1O I paire.


BATA
-. --:. . . .: .v:








Boutons?

Attention aux toxines qui minent votre organismefI
Vote teint trreux et fan6 est Iindice cerain
* que votre okganisme est empoisonne par des dkchets quis en s'accumulant, forment des + tozinesdangereuses. La plupert des maladies a s~rieuses sent causes par cate accumul1ationl de toxics. Di~smraintenent, 'liminez-les. An rechaquemati, prenenoverd�ENO'SFruit
Agreable au goat3 r&nufbrtant, ENO nettoic Pappardl
digestif, purific Jo sang, combat cnsipation, consere
la fralcheur du reint, aIs vtalit e rons rend Ia bon
santi et la vigeur.
AuAlever haque matin
. .rene.
.::::.:


t





e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896



Page 7 6tait absente
du microfilm de cette date


Page 7 missing
from source microfilm of this date





e tonvcliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date


Page 8 missing
from source microfilm of this date