Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
June 19, 1937
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text












i.-4Ze. ANNgE


SL P0RT DA


. ilntiressalde Revue La (moS de Juin 1937)t now extrayon teePas ges ui-ts sur 1udihlitt du tdport dans les EeoLes .
'eNos csprongs que tes lii
Preg parts sous la signature it: . Mare ,Roney, sptcialis(., seront bien got"t et iq'dIs entretiendront davantape eette emulate n qui de
-en jour saffirnntdans we miieux gportifs.

Vous me demandez, m.nor eher Jules Blanchet, ce que jej pense de l'organisation de I'Education physique dans Iced koles? Question paipitantej d'int&rt en ee qu'elle regarde la Jeunesse qui repr6sente aI force vive d'une Nation.'A oLa Relve>> que vous adWinistrez avet un sens averti des n~cessit6s de notre temps, rev ient le m'rite de ii avir consaere sa bienveillante attention et d'ftre la premiere de nos publications Vi. een occuper serieusement.,

A mon humble avis, je pens.que, pour arriver a une orgasation saine, me'thodique du sport, pour le voir se developper dans les cceurs et assurer la p6rennit de l'euvre, fl importe que les sporfifs regoivent de Pl'eote des enseignements appeles Li1ap. profondir 1'ide'e qu'ils doivent se fare de Ia morale qui ins. pire les diff'rents sports. V'est vers l'Ecole que nous devons tourney nos regards- Elleest Ia seule et veritable p&pinie d'oti seront tire's noa0 athletes de demain. Qu'ont .fit juosWa cette heure nos Etablissements seolaires pour education physique? Quelues uns accordent une.heure par semaine aux exercices. Insuffisant, D'autres ne s'en Soucient. guere ou bien se contetent dune ('quip- tie football- Mais I'association n'est pas vim sport compete? Au do-, me urant, I'Education physique do l'enfant a toujours t( .egligee; ainsi s'explique Ie nembre consid&-able d'&eoH:lers, atix membres gr~Ies, quo nots voyons passer ehaquo join- sous nos yeux, pore traut une voussure au dos ou
.teute anuti- d~formnat ion phy-


. Aujourd'hui, iI n'est pas un pays civilis6 qui ne compte do nombrevises associations

AVIS IMPORTANT
(n mme suite& l'Avis paru iUfes~g Journaux concerrant lIs travaux de dynamitage lu effectuent sur la route OPhtvifle4-Kensewff, la: DI.tiOrj G nerale des Travaux ?bti10 s'empresse de porter Van~laissanee du public .1 vet, 1de1prvenir tout act, i acees decetto route .r0ti-rement.-,.fermaui 34huie8 e 9 he eure s A. M-0 i
. , iusquA . non:: . : ::: ~ ~ ~. . . . .:: :. . .: . :
111dhors. d s-h: re-On 3 14 ciren
: :: : : . . : .


QUOTIDIEN PONDS EN 189$
- - . . .----- . .


PORT-AU-PRINCE, �4ITI


IS LES ECOLES


sportives ou qui Wait introauit dans les &oles ta pratique otigatoire du sport par une lo) qui contraigne professeurs et 016"v. L'esprt 11 s'4panouit que clans un corps. sam et d'un parfait 6quilibre physique. cte sport cultive ia personne humaine et la rena exempte tie maladies. 11 a synthetis6 lea jeux pour la ravrie par le perfectionnement de la race. Mais pour qu'it garde son vrai caractere ne culture de 1a personne hi> maine, pour qu'il demeure !h grande eole > de d~vouement, d'abnegation et de service envers la communaute4 qualites essentielles de la d61iocratie moderne, il est indispensable qu'il soit pratique dans ]'esprit chevaleresque de I'Olympisme qui bannit -toutes tendancee profes_,onnelies ou semi-professionnelles, routes ides de lucre, indiscipline, de d'loyautk. Ce sera le plus stir moyen d'arriver par le franc jeu 9la beauty des rencontres.

Le sport est reconnu partout comme un ferment effrace de civilisation, une sort de rempart, une force dinertie oppose aux tendances na.turelie de l'homme ver's les plaisirs malsains. La jeanes-. se a be.oin d'etre discipiintw, oriented vers des fins plus nobles de Ia vie. Comment y parvenir si ce nest par une formation physique, intelle- I tuelle et morale de l'tre. L'habitude des exereices 1i (lonnera la joie de vivre, te, tel tin ascete, ii aura un respoet religieux de sa personne.
Ces jour+-ei, plus que jamais, ou les mceurs licencieu"s s'attaquent aux principes rigide8 de nos families, ofi les plaisirs exotiques et les joieI vulgaires enlvent toute applieation au travail do l'L(ve, oW l'indiscipline,1 'inquitud& dI Ieldemain, la situation prgeaire des parents portent I'enfant 'a dobeir, iR oublier le respect di aux ain6s, et ' me plus observer Je culte do Ia farnille, ii serait dangereux de no pa ariter A t-emps Ie procsus do ces tares sociaAussi, elk s'impose, Ia loi reniiant obi igatoire Il'Education physique dans nos & olcs de flues et de ?argons. Elle est vine n~cessit{ sociafieMarc BONTGY.

� 'ONCOURS DR


L'ALLIANCE FRAN(!AISE

Le coneours de diction fran,aisea commence ce matin.
Grands succs: Plus de quatre vingt candidates des deux sexes, beaucoup de spectateurs, amis et parents des int&resses. I1y a memo des enfants :de 9,8, et 6 ans qui nt pris. partau. eoneours.
Au moment' odf. nous (crivans cette note, eaucoup de jeunes filles se sont fait ap
plaudir.
Nous parlerons de cette belle matinee itt6raire duns notrNo- :de lun.di. z


SAMEDI 19 3HN 1937


Chronique

CAUSONS UN PEII


DerniOrernent un de no'F confr'es brodait autour d'ur sujet d'apparence banaeI mais au fond int6essant pour tous lea journalistes. II s'agissait de dire aux lecteurs comment se fait le journal-Nous ne savons pas si lt ,mix de Candide a reussi 'i se faire comprendre, it convainore les lecteurs rdcalcitrants. (puoiqu'il en suit, son cri de. ;eu-e, pu 's"I' fat Pobjet de l.tre coUnversation Lesexpl-p cations fournies par nonre confirm &taient plut6t 4d o dre technique- I1 n'avait pas rouve ndcessaire de dire la :nis~re de ceox qui ont chrge dXentretenir le public de fais dtivers. Cependant, que tie tnaeas ne se donnent-ils J}is? te public, vous le saavez, ('st difficile, it vous demand
uacmce I'impossible. Le journal nest pas interessant, tel est Io Cri, qui rmube de sesleivres quand il n'y trouve la no. e a laquitie ii s'attendait.Rien qu' penser aux containes dt'abonne's et lecteurs. jugez de l'embarras. Abonn6s t lecteurs! Je vois le re,t!hxe, II ne faut pas faire I'dtomn-, vous utes e Haiti hof leg lecteurs sont en majority
atix abonne'ds,, on peu.; Ies c T) I)t I. I Is s6nt de 1.,1n,11 f1(1. ,--fiN. -t1 fFFP~t, Ie fp' it ,I-41eIa % I- Lt--rnel renversement de- cho-ses, les premiers sont les plus exigeants- tUs ne tiennent pas gompte de la monotonic de Po ,x it.onco, de leur attitudle parfo-4 ftindan~te qt~i Ieur impost' I'oiligation t'attendro que les manes leur tombent du Pouvoir qui a meme beaucoup, fait, relativement a Ia situation mondiale, qui s'esquinte encore pour un inielx-tIre colleetif. Si encorejis se battait-nt(no riez pa I de temps en temlps en linr'ue, 115 so fiia iert nuo-drie par les chiens emt.-., peut-etre trouverium-nous matiere a disserter. Loin de se mettre en branle pour fournir de l'alimnent it notro plume pros-qu 'en disponibilit ils s'amusent it nos de'pens. Ils n'admettent pats, cos mdchants I eetours, quo nous serviens A ('ruN (.1111 ]LIP ]lt,-selt fle.: netIparu-joi_ -{ its cdit 1ion5. Baothl. convenona volIanticers, panvr-es d'in formation s.
*Oui, Ia misite dvi journaliste est quelque chose daffreux, l)uistlte avant m~xne In p)arution tie l'ddition tlu soir, II gense it lit prochaine- Malgre tout, ii West pats bioen con-


siderct
En vdrit.'! >
Arretons-nous It pour aujourd'hui puisque dans Fintervalle d'une nouvelle chronique, i se peut bien qu'ils reviennent cs charmants lee. teurs, L -un meilleur jugement.


C.Q-


Lire tales lea Pages tin Wuvdelltstet s ivous he tfu lez Pus rater la Tlle note qui vIous Inre , :


PRONISliT FAIl S
DIVERS


On sigrna1e dan rle- Etat' Sud et (ent 'e-Aunvicainbeaucoup d trep6-atifs' de.-. entrainements intensify desport-men en vue tie la IVe. Olympiad qui se tiendra Panama, en lvrier 1938.

Emmanuel Holland, Alfred Ren6, prevenus d'avoir par des mwts obsc'es et ties injuoes t 'oubC' lt tranquillitS dcs gens quluabt ent le quartier de la Croix-des-Bossales, ont k6 6fereees t la Section Nord et condemns "t 2 gdes

Sainvil Auguste flit arrWt< et conduit i1 lta Section Nord, le 14 Juin, sous Ia prevention tiavoir gard4 par dever- lui G. 12.60 au pW 'judice du ionn1n-6 Thius Luhin. Par devanl. le Juge, une entente intervint entre les parties.
I :I
Cette a prcs-nudl, all tI're U-eonte, so jonera I'un des li atches les. jius int-6kS2.alt Onu ('hampionnadt i, 2. Ieat'1 .,4'j 1 I-i.iit-Flaiit'inh' ft , Violettr -. :efc' Ott Prio. dana tn i fcino vraiment

j,,

cardy-Club I-e'lcontrera ta Juulnesse Sportive Haitienne La part>- jw-ofl1Ct d'it-e intdtiier ,"",'fl, e v-i ',.t' Kun ,i -'_eie. i.nd .parle Juge I:-i~tmtt, :uu~~is.i,".rt.evcv -"/6lix proc&'(d ah I V i'eittiofl #u nommr Miic-d N at-h ,ti- eondamne pour av ir contrevenu it It loi 31 11 , c C n(nmul ' t ,
4 t tail


[l .t lhii . (I(iF t' - .i ui , e fabeur peiSOii ian. Et non de ia fitd publiqUe. A ot a :rrd, Ia ci eivle r'e tmble pa. ;tre
* (ac'F rd aveC b-K Consul antes paroles do eha-itc et do fi-ater n 46 hurnaines prdch~c's par le I dis de Diovi- 1>xur avoir mentIe c lB 1uin. o t" "O~& "6r dh.x alit c .Jugc doe lit St'ctin
Nardn Oua, y. ur; V? elan dI,


DES TOES A ACHEIER On demands rl o; t6lcs er lx. tat.
Prkre te s'at'esisr au bureau du jouruai.


REVEILLEZ LA BILE
DE VOTE FOIESas $ckm- -e tyvn sauterer du
fi Ic mert "genhi bloc"

ftI:,I. ]*L .,' - A'-- , jj .,r ,-11
d hirs4 Fo a th,- U. - 0e. arrive tnat.

Pfl4 e tt ts 4

mobt d wa rvfljwttr*4*4 .
U.lm, dour.f Pu or Inb'

- E. JIAKIME.
Seedla itribulrur r!ur - 4aili-


Lundi, 21 Jin. ls F &res de l'In.titution St Louis dt
.onzag"e, , fPtent It' Pa.t!onl do itabli;icnumtnt- A cette oecatie IitZ's ' >f itunnlie!le .cit 'i- uC en lit coquette Chlapc] Sie la Rue Killik, Nouts Sorm Is hfnu-eux de o:ette cilco.nstance pour renout veler toutes i,,s syi.thies dux dvoue ieligitux q(uo
* ut 10 Iv .-rpes de lLnstruteto)n fhr6tienne en H1aiti, o: do nombreux anien e 16ves sont de notre Maison.


A L'ATTENTION DES
AUTEURS HAITIE,'S

I,Pe auteurs haitiens qui veulent so fairve connaitr.i. e in
?,. ,tV~t d. It'
lourts ;r1Va It' no i otre ctAoi aborateur Max Itose, Boulevard Emile Bockstaei, 245, Bruxelles I qil e.n fxera Py compte-roindu dans dix m-sruti � helg
14 fte.:


:11 - -
. . . . .


No. 14.194


REUNION
<"IERRE DE COUBERTIN.


(On verva au Gala lu Sport Iiaitier ]c dien;tn che . IJuir sup lAt peloise .I od y (u)) 'Haiti. Nos ineillcur Jouturn de football! dans la Coupe uA utmute Turniero. En effect Muit CIUlb>i prendront part aux contours de dribbling, jet. du halion, shoot au bmt, miAe du ballon en jet et difense du hut. Puis, dan u match acing-Baccard i coltie Vi lette-Etoile laiti.nnt,
os zneilcurs jout.urs dGolf en un r sie de <.
Nos ife i u> 'r CU?Ba'sI.ci.tt IBail d eDanien. Haitia et Acad6mia. N us mefllers cavaliers uP i ( p~ n M1Pr4SMdent Saenhe
111,CU!S eP14s nI vIllentI I lceu t ies la -dernire
* NI.:. eiI}turs athltes .
*- -4 CI,'SUS et de8 c~mclCr 3 ~Lit' IIagUeuI', peruie, lanceI-ent flu disque, fdu javelot-)
Lk:11t"re g-ntrale e Li iuc qourdc f !-'rnt c'nl Ipu. n



NOT'ELLE DIRECTION
P E

"L1ACTION A'ATIONALS))
((L'Action Nkationa.de-, limont qu i VOP1 t PU fan >!i8son pe:>'5ip� flit dvrecLion par lta no)mtna.tiou tie It lau nis 74ai-el Salnaxe,
01 ll"," 101 Y()rtun comme directneur Ut sous-directotir de Fc Ct' ~idien,
N Nous present on nos comi me t.,t a ces henI Y11 N 001n4 C' .4 7 -.T.'Y or-l F r I tLA SAINT LOUIS

DE (,ON I CE


k






MNACLOJAR AMYROISE
SWRSTJIL SUJC1DLE
OLt: A44L ETC TUB?
(VoirleNo pt*'er)


Gette coijrespondatice JUp
We s t pas moi qul Pinvontte1 e'est: Bonne t lui-menw qui flows I'apprend, et, pour yvw le povrJ vais *citer lea
exrits qu'il en a pub]li"set,
Jo .m'empressc. de .v ows dir
quo je wn'M guao ecouhance
cln 'authentioit:Ie 1 i n tognit6 fldu text("'.II1y ta Cu WCoYe.spond(anceo w.OUOsur III
Je vais en tiror Juste ce qu'it faut Pour vous perinettre. d'or
saisir le fond.
Citons Bonnet a. la lettre
((On rWentendait Pas Imposer rin officier 'a Magloire- Bor.no, assure do sa nomination, fut prier. ce Ganeral avoc leo quel ii avait dl onoes relations, do solliciter on sa Layour un einpibi dlu Pre'sidlent ; D flit ainsi noinin6 Chef WEtat-Major do Magloire. Borno savait tras bken quelle 6tait ]a personne dent P'influen ce Pavait fait rentrer au service. Bonnet crut das lore, pouvoir compter sur sa since'ritP. 11 lii crivit done coming a rim ami, lo priant cdo luidire francheinent si son Cene'raI.1 6tait re'elleinont in6oontent do sonI (I pl omienit, j inPee qo IC, dams co ens, il 1n'h1siterait pas akresilier son cominandement on favour do TM'a g Ic?
Pqui ni lui ni Pelt ion noi
vault: int iAcareer lI itioindro

La re'panse deitBorne aui 66neral commen~ait pair cD 11mote: e oneler Ge'n6raI, Jo (oI 'A'I i lern-ier cshaos1,1~
s j'Niais (1uo1jo3vains dots
1'a io. ors no ccntinuon01S
peic P donnor Ie toxte.; Bonnot lit 9510 orno avait (0
nonti le"; bruits concernant le mneountenroinnt(di Alagloire, Cost Burnt' I(1elo'tro guit dit eels d(ans s>a 1 6,ol. SO.
a Bonnet, ici, P ot tcc. dtct-et-cte! Or.Ile ma linc [P61 f ? , . re. ac::: co:in p ag:.r:::::::: . .-. P it M a g lo ire: :.: : .-- : ::::: :: : p o ur::::::::::::::::::::::. n ib : s fa ::: :::: :K:: : : : : :: :::ire:: :: ::
d:9: : guorp~?KE? ?:: ir ?:::: ??::: B onnet de : son:?::::::: :: (1oi::::n-:::
- m a n d em:n e r ::>-:::.a ,-.-:::::::::::::::::: : I :: ::: : :::::::::::::::::::::::::: ::::: 'e c te J} .O :.-.:.-. .
. S tro.:>.:.:::::: et p r::.: e n d re. lo s a rme::s:.:: ::: . ::.:: : : . : .:. ::::: :::::

jieotltilSiiii'o A (' � arot-Cadr::: n e , pa birqi iitut

Juda::c's . Jua.n. -mon e.nou

::. epquv ette ois.ute.::. . (Dexts arrhesains uen t

faits pdu' loxte conspiaeu cm'

leetuls cBonit ais leoes


deux principaux auteurs de la revolte, Borno DC'6"are et Michel, avaient C l'adres:se d'Wehapper aux rechorehes; Borno avaiLt u I 'audace do paraitr dars Ia mason maine do Bonnet, et 4tait all6. s jeter aux genoux de Legendre jeiune (Maitre), cousin du G6n6rat, le suppliant de lui sauver ]a vie. Legendre cut ita g6n6. rositA de le cachet dans la chambre qu'iI occupait au
(voir suite en 5e. page)


~t'hmweestmortft'll "est en, W0udw Ma isicIa no peie �t prouD Lver quo j&0 le sois'.Cafr Pen-, din jeJuis trs biei n'ttre pus :omw tout .I monde,:Qui sait e Jo ne suis pas un predesti-. dn, si je nesuis pas tine sotte, ' envoy4 providentiel charge te frotter ia t te aux imb.Ae dotous, tes temps pr6� -.t et. ' venir et de faire corn prendre aux femmes cernains S1)il CijOhS do Vie, t'.utilit6 de<
]ac mama > p' exemple I
(QP it Ioyez-vous, Cos id t. s-,-1, je les ai toujours dan Ila tate, car elles m'aident puisaiment t repousser Iidle de la mort qui me Exit horreur, et, de m6me quo "a ddliceusc cigarette rl itte-le palais, guarit des maux de gorge et plait aux jolies femies, ainsi mon rai' onnement me soulage 1'esprit dc per.petiVOS ien vilaines. I Qu'en pen;cnt nos imndecins 11 icnistes?


S e Vapeu PASTOR SS. , Voy. 7$ part de New-York 10 1 Jduni 11937, directement 1u P'ort-au-lrince est attenru Ie 21 Juin 1937, en route m6me jour ii 4 heures de ,. t.- pour Kingston ia. Puerto Colonbia, Cartae' et (listoh~al C. Z., proiv2t, p)asaages et maite.
iVajtour HAITI N. B.
o 'SW de retour des ports O(inbien , de Cristoba]C. Z-1 C Kings.on Ja., est attendu Ic2:;Juin 1937, en route le me, no iouv aC '2 heures de P'apres-midi pour New-York via ,aint- Marce t Cap-Haitien, J.1'e1 2D.) fl Qt, j)U_-'s.agCrY et


Ihe \apeuI, :IAiTINIQUE 5. if. v q patira de New
York le 23 uin 1937, pour I?:;: l::: :,,,r :.:.i~aiie, 1 "tenIr .au-P'rince Ie ler
duiliet en route pour les ports flu Su(i De Jacini ecc navire cwf ti,"ue' a pour Puerto Co7 , .: ia Ct i':ottrflY . Ne,,.I p . n" aitions,
IL.d. e .U fL isant.
P ort-au-Prince, IC 18 Juin

Win. E, B LEO,

A gent (eitral.


lac hine i &rire Reminngton
1 .achine i caluler Dalton Rubans, paper carbon paites vo, achats chez G. GILG.


AVENDRE
Grande mason bass, sise Avenue du President TrujilI to, No. 41L,


DONNEZ A VOTRE INFANT
� PETITE RElNE DE
S. . CINEMA


- . " 1


Lit PHARMAC.WE


flkiphane 3177
V iii:, ab:: ii!ii

ii no n OUiiANiY !At t. A'IflhU . $iF t
cf.anpost :.doe_ ttfs~~in
kyI Analyses c.!fltj IRS
2) Aimages Liochimiquel

4): Analyst-.
5) I-stitut dc ,rehcrhs.
Co lahoratoire e t d'e.m:,,c :. C
oluthiou par %J drectlrn a.)"t pJ S46 IdUterielw CnpiEt., pa 'a por' tion ideglo et par i'esp" ( ullveas.
qtuitl iuplant eln Haiti.
Directear.Professeur
Antonio Chtcvulier.
Ex-Privat Doce.it d- Bonn
Conseillers Techniques
Dr. Georges Castera,
Ex-El~ve Institut Prophylactiqiie de Paris,
Dr. Cl6ment Lanii,
Ex-Elive Institut Pister
do Paris

IL Y A LIQUEURS
ET LIQUEURS.


Les amateurs de bnnesI .U,,ISSOflS. quil de:,ireot faire un chifcix de valtabic. licer, S'tilicS nont a reiamer IA narque (f'lite: Edouard J. Benjamin.
Idouard J. Beua,.r,, quant a son assort'lmcn do Qat: aao, Ani ette, Kuml., .2, Nectar, Cherry-Brandy, Pches.e Brandy e tsurtout s.on fameux cocktail X-33 laisse touyurs up gout agreaoe et merveilleux.
!'clamez done, chres amatcurs, ia marque: Edoua-d . Benijamin chez ses d~positalres:S,,C-inon Vieux, Epiee du Centre, L6lio Bailt \ ei vous serez nettement as



4 LOUER
U.W' ulai'le de 12 Menvr.iro., sIUtu4& Cue Dantls Doctor., Anca atceiersr u <.Nouve 1ist'. .
Cetto Halle situee dans Ya Co.in' colAI:fldralt 8 tout usaIre
. adrcsser 'a Madame Chtraquit meame adresse ou do 11 ? 15 h- sonnez le no. 2731.


A VIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Dr. FRANCOIS DUVALIER
Rue du Dr. Aubry
No, 154
CinulLations tous les jours
do 3 hros. -a 6 hres. p. m.


OPTIQUS
PORT.A U-PRINCIENNE 3rand assortment de vrrr et de montures pour iunettes de la meilleure qualit&
Grand'Rue, en face de
John H. Woolley.
--- - - - - - -

A VS MEDICAL
CLINIQUE
du
Or. LOUIS IIIPPOLYTE Ancienne xmaison
F Dui.gnetvA
(Rue des Casernes)
Consultation:
A ._4 ha-4Pm


CABINET
de
M, MAWRICE R. ELIE.
et
MARCEAU DESINOR EU fdu CentreNo4J,


:. : : " � < . . :. " . . . . . . . " : ::.: ::: .:.::::: :. :: . ' .: .: i . : : . :::::.: . :::::: :::: . . . . . . . . .~ii::C 0 U RON IVi~!:


Voilh une nouvelle boisson qui vient '5tre 1atan paj LA BRASSERIE LWLA COURONNE, SA .
Essayez une. bouteille et vous adopterez cette lx oyi avec son arome fin et d~lticieux. En vente &I!a.Brasser-i, de Ia Couronne en grandes et petites bouteilles&4p"r tir de cinq douzaines.

n. autres boissorn COURONNE deji trt cones et :pp:"cias � Port-au-Prince et en province sont :
0O LA COURONNE en grandes et petites hou.
teilles

COCA COLA
,US DE RAISIN
SODA
R(OOT BEER

Buwcz les toissons Couronne et vous avez 1'assuranee d .CA t une boisson extremement hygi6nique vu Ia mngl ve efficace qu'einploie la Brasserie avee Paide Io , .achines pour le Iavage de ses bouteilles.


INSTITUTE TPPENIIAUER
Reconnu d'Utititd Publique par Arr'te Pridentidel
Lest la plus grande Ecole laique de Port-au-Prince, ('est La rnieux organsete, oP 'on trouve: la meilleure pension scotaire avec A sa base : la dicipline, I'hygi~ne, te s.ort, i'ordre et le travail; Maternelte pour tout petits de ,4 i 7 an s; Pension pour enfants de 5 A 12 ans MtIwde excellenc puur les Cours Claiques de la 12ev ftLa Ph/low
phie.
,Jltthdc rapide et fire pour P'Etude ,es langues vivan. res et cfl m ,'urs Commerciaux de Dactylo, St/no, Correspondance , i .:erciale, Comptabilit&
Les n, su-,o.liers dipl6mtsde, l'Ecole font bonrn figure dans :. aI , ce professions libirates et dans toutes.US braneke._e 'aetivite. . .
Les lb, !nnies dexistenee et de suctesoont l garantle d"s faalies. ('ette ann6e eneorq85 pour cent des eltves ruBsi$sUait. t :vec brio aux examens officials du Baecalaur et 99 jou ccnt de Steno-Dactylo et de Comptabiliti
S (.resser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891
A nnexe Rue Capos.e Tlphone Sin.
. . . .



-~ .- &:.W :


Mill


. cL E NOUL::T;l .


















I'
�


IMANCHE 20 JUIN 1937
En Grand Gala
6 et 9 heures P.M
g js'A VAIS UN MILLION
i n superprodiwtion
Paranwzft
ai. see par 7 Metteurs en scine, sous ]a direction de ir nst Lubitsh avec 15 Vedet-.g Gary Cooper, Georges Raft, Wynne Gibson, Charles; Ltugton, Jack Oakie, Frances D", Charlie Ruggles, Alison Skipworth W. C. Fields, Mary Boland, �,Roscoe Karns, MXay Robson, Gerne Raymond,
-:Lucien Littlefield, Richard Bennett.
.vous aurez l'impression 4A.'tre sept fois millionnaire e jsuivant les amusantes pt r""ties de ce chef-d'ceuve dans lequel, la jie, l'amertume, l'ironie, le ddsespoir, In fantaisie alternent pour l plus grand plaisir du spectatour.

DIMANCHE 20 JUIN 1937
En matinte&a'3heures 30
Spinedly, Robert Burnieri dans
UN FIL A LA PATTE
Une Prodution Fox Films
Nvec Andr6 Berley et Larouey I et Etchepare.
.une excellent comdie. r&olument joyeuse. .une intrigue teine de: gaitk, p rtexte & es situations, desq uiproquos, des effets aussi inattendus qu'irr& sistibles.


LUNDt 21 JUIN 1937 1
en soireepopulaire & 8 h. 15
Lupe Velez et John Boles dans
RESURRECTION
tine superproduction
Universal
d'apr's Il'immortel chef-d'mu.vre de TOLSTOI.
.un drame douloureu- qui souleve toutes les profondeurs le a passion, qui 61eve l'amour au sublime.
t.une ceuvre immortele dans un film immortel.,

MARDt 22 JUIN 1937 En soir& 4 8 heures 15
Edmund Lowe et Shirley Grey dams
LA MALBLE DE BOMBAY une production Universal
avee Onslow Stevens, Ralph Forbes, George; Davidson, Georges Renavent, Dedda Hopper.
unec' ierveilecuse rd:alisation, Un drame policier qul, par son intrigue, sa rapidite d'action, son earactere ayst(rieux n'a jamais k6 'galeun film d'action et de movement, oi les 4?pisode$ se :- cee.ent ralni"des, mvste'ieUX et lo t I intert va croi-.-tant j u slu'au cznoac nment.'

MERCREDt 23 JUIN 1937 En soiree 4 8 heures 15
LUIS TRENKER
dans
LE FILS PRODIGUE


I I


avec Maria Andergast, Manian Marsh
realisation de Luis Trcnkr. ti ne production de g9ande classe. < rne acrinue ext:aovdfna)r'e.


Le Journal.




t A 11 t I, I) r r
re -e
LI,P'll' J ounul. L Un film Oul fl'ie dr con7 . 'i J., F' pL
t<;" : : :

a 6 st hr'-s.,


. -d ,ax x .r.C ory TU SERAS 1UCIIEStE
at,' d:&/ I>'Iev et Ltch& pare.
.ne comedic mocierne, u-]ante d'esj.n':t.


TRATMEL
dans
LE Cl/ASSEUR DE
CHEZ MAXIM'Si
acee Robert Burnier, Suzy Vernon, Mreifle Perrey, Mar uerite Moreno et Sibert111ne comediclegere, dont
les ptriptics nouvelles viennen', sans arrt, corner l'histire .
.jamas une piece na fjoai dune aussi complete et CapabNe interpretation,.



AME DI 26 JUTY 1987
a ~,',' Ipopulafre a 8 . 15
.1 FT I ENFANT
mc ne uperproduetion '
1' a ra II oiln t
-: :In ouvelle de Rupert
: vu i',:ohy W ieck, Alic'. kiwiat V ) Le Rov.
., u'un fiI ln. latvie
Ce e r d 1 l'ts nune sdrie de
,(Ctl i) tiamlMt ti J u et, a-s -.-0-. ., un implacable d:uel ' ,:" I police eC l:0


DIIM2)": ]IIN 113
- ,I .t!&2Z . . il &> , D P
en -vi ,t n A :I.C? Z I he,, 1 r ,. 30) 1 .M . La fLrmida. I r.duclion te CECIL 13 de MILLE TRIOMPIE DE
1A IJ ".,ESSE


Une Superproduction
Paramount "
avec ChArlies Bickford, Judith Aten et 549A interpr&tes de Moins de Vingt Ans,
.une oeuv'e ardent, sotide, saie et conforme en tous points aux gofits de ha jeunesso actuelle. .
.une action men~e dana un prodigieux mouvement par 5.0() acteurs de moins do vingt ans. Des mouvements de foule impressionnants.


)IMANCHE 27 JUIN 1937
PARAMOUNT
present
en soi-de a. 6 et 9 heures Ednwud .owe et Wynne Gibson dans
CONDUITS PAR SATAN
E.'n Filnt Paramount
avec James Gteason, Lois Wilson, Dickie Moore et Allan Dinehart.
.un drane d'ation mIl t'intrig'ue, qui nous faith "peiitter (tins les coulisses de Ia I)Ie liceEtat americaine tA fou uentraine Cans t1mincro>table tourbiol.n ventures.
,('0 W?:.uefl vtvant inKt 1t ecit o-i imai}Les dl ia vie de ces ,i-oleurs (l . vie contee uavec tin relief siss ant, ine violence rntl de de:ils, une vdritd telle que le spectateur est. entraind maig't liii dan- tn tourbillon no '.r:. el.-.


31,


DIMANCHE 20 JUIN A 3.30
A ]a demande de gentilleE ,demoiselles
LAC AUX DAMES
mise en s0ne de Marc Allermt avee Simone Simon, Jean :PierreAumont, Rosine DeSr~an et Michel Simon.
.Un poeme de beauty, do. jeunesse et d'amour.

A 5 heures 30.
Reprise du Chef d'Oeuvre ,. . . M A YE RLIN G (La. tragtdie des HabOurg)
avee Charles Boyer et Danielle Darrioux.
. Je ne sais rien de plus &mou .Vant que ce film. Marie. 'Rodolphe. 11s: se sont promis ,a peine au bonheur, que d~ja fus le gofitent enivres I en Taourir. et uls en meurent pour n'en pas cpnnaitre la
.n.

A 8Heures 30
PATHE NATAN.
pr4sente
. y Marquet, dela Com~die ?rnase, dana
SAPHO
daprs le chef-dceuvre .d'Al. Phonse Daudet Ii elis6.et adaptlpar: LeonAcePerret
Brt, Luci*en Bruj,' Marcell-, ?raince, Marguerite Ducent Nadia Sibirshalia,
dranpoignant d'ufl a
Un ceurddehir4erW"
e amours. Vtie fernSSAPHOt4. La MU Ilque,


de Raynaldo Hahn, souligne toutes les beautds de ce grand film. Sapho c'est tine ceuvre imposante et riehe en nuances psychologiques. Mary Marquet est tout simplement podigicuse de puissanco et t motion dans SAPHO.


LUNDt 21 JUIN A 8,t5
CARMEN LAHENS
dans son repertoire
et
CHOURINETTE
avee Mireille et Duvalles. MERCREDt
En Version A llemande
Jeunes Fiies en Uniformes
avec Herta Thiele et Dorothea Wick.
Un film absolument vdridique, qu'il faut volt.
Ce film est parl6 Aliemand sous titres franqais.


HERBERT MARSHALL
GEORGES BRENT

Vendredi 2; Juiza , 8h* I5
.Le film l0 piigg d ial t
MAYERLING ) .
(La hragydie des Iiabsbourg)
atee (Iharles .Boyer,-Danielle lDar:isuX, Gabriel> Dorziat, Suzv Prim, Debucourt.+. ,
in vdritable enchantement sent imnetlI. Une dpoque brill antie4LaUcoUr deVienne, s esPaaais, snWtr. La tragtq- idylle tie Myer-o . . . . . �. . . . .: :% . ::.:. :./ :::: :: ::: ::


Srnmedi 26 uin k ih. 15
Norma Sehe'n rw.-ev anl
. JISS; l;Al{RlI.T
avec (h ']" Lsu'.cjhoP et IIk'd r i;>2In Ce iie1i) 1,n Ic.mier pri, cin,' ' . 1985 possede urjv i'a.- inopmlable. Nor-ma Seinhe: me m: a t6 nune Lois (i-d plus to"L I faith elteesie 'vst-,- dirc, ,,M miracle de beauty, decharme, d sdo duction.


. . . . . . . . . . .


}




F ir- - - . : : :

I$-.--. .)-. . f l-:


0tEE vI#0 OUVELLISfl


Repws ce mtn par Ci.ble, Radio et Correspondance Atrienne


IlSa
� .i:) . Z~:? J~~ }~ :i~~~i:- /-


(STATJONS H128, H11, etc.)


RILBAO RESISTE AKUX
ENVAHISSEURS
MADRID- La resistance oppose par le peuple basque devant Bilbao aux armies du general France a quelque pea ramen# l'optimisme.
UN NA VIRE ITALIEN MITRAILLE PAR DES AVIONS LOYALISTES
GIBRALTAR,- Le Capitaine Simone du navire italien cMadda> a d&Iar6 que bier soir 2 avions loyalistes ont mitrailid son vlisseau aprs avoir Janed 2 bombs contre tui en rue d'Oran (AIgfrie). I ajoute que le navire ev gravement endommag6, mais qu'il n'y a pas de victimes.Le navire porte de nombreuses traces de bales. Le captaine a en outre dciar6 qu'il allait d"un port du Soudan vers Glasgow avee une cargaison de cotor.


LA,41 OCTOYANT LES PLEINS POUVOIRS AU GVT. DU FRONT POPU LAIRE BLOQUE AU COMITE DU SENA T
PARIS.- Les comites de la Chambre et du Senat ont tent6 aujourd'hui de restreindre les pouvoirs d'ordre financier r6elam6s par le Gouvernement de M. Blum.Le comit( des Finances du Senat a refus6 d'approuver ]a loi octroyant les plains pouvoirs, qui donneraient au gouvernement du Front Populaire une vrtuelle dietature financibre vi.,ant it combler le d6licit (ho 4(j milliards de francs necesit6s par les dpenses rguli'res et extraordinaires de l'ann'e. 11 a demand auN Ministre Vincent Auriol de soumettre une loi qui frappe les evasions et les sp6cutations scalese, sources des diffieulhis- d'rvrent reneontr&es par


Aux MOTEURS HAITIENS,


S. A.


Les FORD SEDANS de luxe jusqu" ce jour endues k . 1235,0

Sont rduites fh S 11G5.O. Penswz->; une rt&tution de. 70,0 EL' vous avez absoiament le mime &qw4pement qui coutalt $ t235.00
l:,Pra.ur vrai cuhb
PraSaanvei lnchf
Cetp li usadtrique
2 Us"'l giuce
2 fare &oiI~


(' rnp rat3iN'lmtft r :-.r �-wc . m'r,~rVtr i/1 e
('nrnparifl(- t flC(4 anf . . vc*':vtJZ'i ss -1


(Ces[ kt plus Iwlle oceasira qt'Haiti alt eoanue deputs des annden Venez ivuir ces dvoitureg; les plus vendabW. et les pi s j ries

MOTEURS HtAITIENS, S. A.

La Maison de Conrdkme
A venue durPr&i ent TrufWllPhow: 2879.


le Gouvernement. Le comity do3 Tarifs tie la Chambre serait favorable au vote d'une autre Ioi qui a pour but d ter au gouvernemont leJ putvoir de restreindre les operations sur i'Ort le change C tranger. L'autorisation parlemOentaire a ft6 sol :eitee, pour touted meiesue airfoetant Ie couIs deo met sa sccurite.-Cette limitation incorporee au bill permettrait au gouvernement de hausser ou d'abaissel les tarifs par d6crets. La nesure financitre donnerait M ,v Auriol le doit de 1 '11he tou0e action jusquall L ,Juillet et sans o'en ret.ero a 1 approbation parlemen Laire.


ON SE BAT SUR TOUS LES FRONTS
MADRID--. La soudaino
r6sistanee offerte par Bilbao 'RUX iol'01erneas ,ni (tA.:e di:6eutoi' OtiPC, . -I i f I t l t t
~~~~~~~ tWVscncnisaIalt air Ia place dte Be Ilues.ca, ont- causd un cerain optimisme. Les milieux officials penoeut Ctle tencot'e sauv, Los
recucis it Madlrid z.-tUIi -nnt quo les troupes ,.hasques tenlot ia collins db (lominc ia Cit eCt touted a s action indust icli 1 u(IU t I f1'( 1 1 e 1flong de in riviero Nev.on que les inu 6dovone,,t franchir arant ,le pwuvoir ,.(.t i'er dan. "a vila. .e io-'nal sociali.st2 1o e adrid (IClaridad)> affiri&' 1K; l Ms'.fltii- ' tI UCiM, l'ivo
1 4
a cti'-,"'Lu le plan originaire de Francedo e semparer de Ia eille p)r In section droite et en venant du la iner Les rapports de. insurg&s disant qu'ils s uient empar6s do Deulto Begona on: t t6 d6menti a e p dhes ve
ant de 1arbastro.-- Sur le fIlout (IA) 1Q0on n mande eJ1 de violent(s et eruelles batailIls so livvent. Los& armies catalnes ont r alis6 des avan(e1-s '0nt' 5Icttles vers fluesca qui st maintenant encertile- Ixo gouvernernn cornmuni(:ljctique Ia route-e6 de Chamillas QUi m ne ia Jaca a 't6 d~truite par 'artillerie et quo Ia route principal memant it Sarragosse a 66 Coupee. II ntoxiste pour eux main.


LES RELATIONS
ERANGCO-GERMANIQUES I PARIS-- ,es chefs des U I dtM-fal'i8 2 .(> a nl&ves atle . I ii lndte tct fin iu W].e Jt't'k~t e, illane!iri t cl ,tfd ,r ce imatin au eours (Oun reunion qui est considere par les milieux Idiplomati.uIf2.k co)a I un (Coll tact important de 2 ennemis ('autrefois;>- Les officials d6clarent quo ]a visite du g~n6rail Beck a Paris ne comport-ant aucune negoc iation, inas d'autres h intevprctent common un sym)t6mo do PaI'lioi-ation d-s relations iranc-c-allternu'cs.

V A VIA TION FRAN(/AISE
N,,E DES PLUS PUISSANTES D MMONDE, VENANT APRES LA RUSSIF,
SOVIETIQUE
B .DA I M. ier,'i ('ot, U.toititice iflan9Ais Bet


Compagnie d'EclairageEetiu
La Comrag'nie d"Eclairage Electrique Wient do recevwir un stock Be R-efrig ,iateurs &let'iques j elu' ,l met (In VOTIte A des condtxns r lement avantagenses.
L,'Ologe dos apareils do la ftGENER.4L ELECTRICr ifest plus i faire. Chlaqut' dane J, o contort nuemno nt c itr Ia ncouveaut6 et ia meilleure quality des appareils. Pendant le moist d'Avt'iI seuloment Ia t~mpagni,, oft it tot ucheteur d'un REFRIGERATEUR DC LA GENERAL ELECTRitC


une prime oonsistaut: sot en un petit Ventilateur de 8 pouces, enaprivision des grandes chaleurs de soit en une petite lampe de bureau, au choix de l'acheteur.
Ne laissez pas passer le moib d'Avrl!,
N'oubliez pas non plus les quatre ann6es de garantie que vous off re la


o -- ( ,


V5t1 nrnflknin
4 USC


GENERAL ELECTRICo


Et faites un tour. mmidiat4ment & la


L COEPAGNIE D'ECLAIRAGE ELECTRIQUE


PQRT.AU'PRINCR


tenant que des routes secondaires- En dernire heure on announce que les Joyalistes cat-.,awne sont enparis de iPimportante collineLamaverde qui domine Huesca qui Sc:t en cc moment sous le feu dlt I 'art illerie gouvernementaie.- .:ur he front de Madrid le gonvernement annonce de, engagements it Aravaca et Us'a (Ofi de petites avanccx o unt 6t6 reilis'cs.-. Le gen& ral Jo, e Miaja a oifert aujourd'lIu i un cljeiner en C honneur des correspondants de la pi)esSC 6trang6re. 11 les a remerciks et leur a exprimda son admiration pour eat. i dure charge quits se sont ussunIes au milieux d'une Ville assitgo. 11, a envoy6 par lintermediaive de ces journalistes ses f6licitations auN representent.

LES FRONTIERES SOVIETIQUES FERMECS
AUX VOYAGERS
ETRA NEA ('GR S
VARS)VIE-- Les voyaI r VS Jul revionnent de I,t frontiCre s(vietique sent unanines i &tabtir quO le gouvernetnent s ovietique a virtuelle. imeit ftern sel frontierer, aux tkrangers ne permettant I dtentrer 7nI le pays tvq lus I CTS(0oronauws 1-11i.u (is d epasse,orts diplomatiques ou (Ie vS- sptciaux d ses agents red. 4,ut ion.a. ie i , d 1'Etran er.


.OlY -II


Mouclinn
mnouhes au had do es at~ t onles recoinli r *Alit- .i votreut o EU-/- p
tueyajmtIsi#*' P9Ut' toujout IYeuzl

hlda juMt A ad1kAi MX
S, UN! .T


(ra - Baisse


. . . . . . . . . . .
. . . .
. . . . . . . . .


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . .


. . . . . . .


:::i:


'Air dans un sae:m"Age -s6Aloceasion d VlAU
tion du nouvel Aropo Morign nan it Brdea. ::. clapS quc l'&vURit0o,~~ fra n as M, d~n~ ne une fok line des. pl. " santes du mondk.,.: J. 0 c :q : maintenant 12. mod emnes, el 10 seya .P.rv U ia fin de 1ejnlide1Etc vions>. Ele si lace an rang en Europe immta-w ment apr s la RussiSi.
( , i i I � ,"Mi t.re :fr qiM as6 en revuojoel ra moment ( '0.pu o .i.ii . ot a IL'Cla.% quat l'avenem~nt au pouvoir dI Front Poptil. re I aviation posseait smie merit 60 /O d'avions mbder. nes. 11 a ensuite par!h du plan pour enrichir Paviation militaire franqaise de 1023 appa. reils de premiere igne. *Nous aevons augment ie materiel
nfwl-1i''v (anls Ia lpoiotioni de I 0 o. A Ia fin de 19, us I',augmont itons do 18
, L.,a rsot've o1 notr- riot. le .c 'ionne sera augmented do Sr, o: '>. I, fiutte a6rienne de
, ai(,~~ ietufnt sera augmen.
. .i o.0. 11 n'v a pas una aviation militaire an monde ,'.1 Vy nit ocenIpli un paril
;f L oL ol ,deettc an-


.e Nouveau Testament se ra envoycr g'rat4itement, st denIlinde, it toute personne ne poss& t1ant pas les Saintes ,O- flures,
Siadresser a MJ ALFRED PPi.\ TIG , 0 Pert-de-Paix,
l ' , I mt -au-Prince,. s'adesscr au Pasteur Mflhe diste,( Wesleyenne) ou au P a Itur Baptiste.


Funzez les Cigarettes
LUK Y .
prpartes ovee des fines f allies de Tabaes Turque el Virginieire en6e. page lIa lisle d U
rrgtein Librairle Nouwett






6toourdtpIS.


CAP.IMAITIM9





-'.LUiRi iYV hU . . . .ACE5;V


StCURITt, COMMODITt
II ast imprudent de garder a la muison, ai le feu et te Vol peuvent vous ouw dCe dommages irrdparobIes1 v4 police d'assuronces, hypothoques, ttres, corntrat et outres documents prkieux. Un coifret de sOret& 6 to Banque Royale coOte peu et 6vte tut suit d'inqul6tude.


LA
BANQUE ROY


ALE


DU CANADIDI


COLLEGE 11ODERNE
Directeur: brrv/ Alcindor
Avenue John Brown
Externat-internat : (onditions nmdaes
Inscrlvez ma t; fants an :
COLLEGE ,ODERNE,


le qui metlenseignementport6e de touted lee bourses Flole qui ne nrofesse pas le bourrage de crine; , FloIe qui predere i une tLe U niquenient .pleine une ati. te bien fa :,,
i*Jcoe quii s'a tche A sollieitcr et a developer toujon.rn le jugement Je '4lPve.


car,
Cot quo setrouverr le corps de
homoge'ne, le Plus z61ae,
-i lus competent, etl plus capable, surtout, d'entrainer, F'ation bonn6tye et constructrice.


professeurs le plus par I'exemple,


k. de Matteis &Co


- . -.--.P a ae t a
Place de iLa ras

dlue Coure et Rue d uMaganm de tItat
CHAT DIECAILLES DE CARET, VIEIL Oft, VIAi, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIELL1tCES ARGENT ET OR MONNAIE DE TOTES LONALITES, A DE. p RI* ABSOLPMENT AVAN AtuEUX.


GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES BT
Lunettes et Verres de tous numtroe
Montures en nickel inoxydable &
Verres ovales au Prix de de $1.00 la palre.
La liquWattn durera Jmqu'au li Novenbre
mot,


VBRRES


A. DR MATTEIS & Co.


ITSi: : '$5.E


ala3 SVIN oK StROP
tDeschions
gang 101, rj; n unLr9 g0
4. . .er.ii .:. :: .a*. . et. ::. : - aux :::: .:.ir�e" ,t ;." : . : . a . f t :


AVIS
La LYKES BROS. SS. COINC. avise le-publie -g n4 rale etI Jo commerce en part caller, qu'en reason desvheu. I res. d'&& adopts r.par . Douane et les deux Barnques,! sos heures de bureau, partir de ette date, eront de $ heures di matin A I heure 30 de 1'apres-mifd, sauf les jours d'arrmv& des bateaux.
Port-au.-Prince, Haiti, o e15 Juin 1937.
L YKES BROS. SS. CO. INC.
&, NUNEZ Jr.
Manager.



Lot rie Nationale

d'Hain

116, Rue lonne Fi,
Phone 3358

GROS LOT:
DIX MILLE GOURDES
LB COUPON: DEUX MILLE
LE BILLET A:
DIX Gdes. SAULEMENT
N'hNsitez pas it riquer, eMh ue mols, cette mcdiqu va. lur. C'es un genre d'kpargne. Et puis .n'oubliez Pas qu'lI faut soutenir Notre Loerie Vationule, car elle rient en a e, de son toe ia beaucoup d'Oeuvre d'Utilitt et de /ienfaisance Publiques &ira. wre bate la Rpublique.
Pour touits ces raisous Hatlens mou Elrangers, achetez done votre coupon ou voIre billet.


T LOU!:4 IS D) CONZAC IE




M. s parents de e 61es, lea am dadI'muvrv, et surtout IcY nieoxbres de PAssocialion d" Ancient Bies des Fitres y sont (ordiatement irnvit6s.
La Direction.


BONNE OCCASION
A vendre uine guitare tr s bon tat, S'adressex it Monsieur Mv eel !Basquiat au tui at Journal-


on er
d .'.,


Achetez les
Pneus et batteries
,cFederas


. . . . . . . . .
IZ*4toos




ce qu'i fout fare, lorsque vous etes pris par un refroidrssemevt.


QFIASPIRINE ar
IL PkDUI1 D (.ONIA$NCYI


A1MAAQI4OIRE AMBROISE
S'EST-IL SUICIDE
OU A4T-IL ETE , rTE,




Gouvernment, ii e t:ouvA ainsi en sfurte*.-> Quelle maganimit !
Voici maintenant i'Odyssk-le de Joan-Claude Michel : coRmnen no11s i'avons dit, Cest Marion quitJe sauve. Nous citons (MemorC4,o page 184)-(cQuant it Miehel, Marion qui commandait -A Logane, avant apprise le.s 6vnernvnt5 dat-,I': itil d,11ns la menu' ,jniwn n
- tva;: tient ot ieleti, Ai: ,aeCCtu te lendeanuin dans I, iatin e a com pa in i
I III a t. i 1 i e aC unjlg seulernent (Funde U ses -guldes, sous It prttexte r
saoi e qui s~e pa", ai, dais erite ville, mais r6elieInent Cd b I but (if, e sfuvl
son ami. A son re tour, ia nufi't, ii fit de:guis;er Michel en guide et le joignit it son escorted , OfU Marion a-t-il pris eette escorte puisquil n' tait rentre It Jacmel qu'avec c!s s,-u1 guides?
IiiAlo ilm t Irn~llvlti fit uc atas:Lrophe, or ce lendefaliu 7 1){-umbre of ii situc e de part de Logyfne, tous es prisurP2iwrs etailct arre tes ut 3, 1 1 s.:: p ~ ' .uisque
l tU sauver Michel d' -a p ii tr rmemetemps (ue Ies ;: t' . ,,cie en vii>e, c't-. t>:


I'ti L.avel1UUIe, que cme Ina!lieuteux fu arraht des gritQRe (IeS \autu 13s tLaXrd re et

0.-w punts tlu nenteur n est : ppron1o)t. ditIe proved>


be crC-ole


(a' suivr).


DEMANDEZ LA POMMADE La-Em-Strait
la Cordonnerle
Mont-Carnel
HYPPOLITE JEUDY ,eilibrr p parn/ian d
fIo-IRo-( o.
119, A . Tmr ijUlo.
Phone a8l


Col ge Simon Bolivar

knee nement Primairc et Serondairs
Ense lgnemenr .lassique el Moderne (,Sections A B,C)
Internal el External
8, RBu Magisti, 8
Laureat de 1Ailianee Fran{aise (Cuaxikltjon franaise gjix Examens du Baccalaureat de Juillet 1934 et Concours de Diction franqaise de Juin 19115 et de Juin 1936).
-1 vuece aux Examens du Baealaureat 0lre et 2 nm parties).
Le CotLkge Simon Bolour uivire les ppn's rt rmnres de fa, mille que les inscriptions wiur I'Exereice Ifit7 t:, r-.,,i 7ent tous leg joure ouvrabtes a partir de 8 Irs. A, M,


La 1/irect tin,


In


. . . . . . . . . . . 0 = 0 4


Le fait est incontestable

LE RUI SARTHE




c'est Ia quintessence

DES


meilleures variees de cannes


d'un vaste territoire


runissant les- meilleurs terroirs.


'est ce qui ait sonarbnie


.GOITEZ E: 'R
GOET C OMPAREZj


mpm Im FRI


.,


I I'l


j . . . . . . . . . , . . . � . . . ,. . _ . . , ., . . .








La[


TRL*PUONK


QUOTIDJENS -PAPfIS

CAINCT ORL LCTR


COLLECTIONS AlION M


aLE NOUVELLISTEA
Rue Fdrou No. 60
tBte Pustule No. 1.%5. T6]4phouu, 223: QUOTIDIEN FONDE EN IS9
Par
HENRI CHAUVET & CIIERAQUIT Dtrec teur- Pro pri d wiar e
ERNEST G. CHAUVEJ
Soorvfaire Utni.rai
MAX DUVAL
Administratur
KLEBER GEORGES-JACOB


SOIR AIMED .

4 R. Cam ille.

Ce soir, LI.ia, est Iou d e. souvenirs!o lCveniiS de cel illumin", tel an repos (' P, hiuveniu's d'arbr&; c r, ,c
ent soillant, 5oaltW'tirs, ij ,pa rfuns de felon's fi s'e VO1'ont, de femaues t u . ' -c (,1, nent en tremblant.' IA.I atUssi de sotlvenirs, fnluc .)itite ehambroe, .
Sent par mille enllon It, an gfoisses, re(S !BC)i. ,. Viai d1 notre Ame
.tai-me ce soil. et .u n
re, nlotlie chanibre et -on crupit, parmi lesquels je ,- at r, che avec mes r&ves et ,no toute, p)eisant SUP U "" bleu du soir et danu :, k tes bleues de notre LVKY ces souvenirs qui frisent. l'aleine d'une rose en TAiine nuit Plose. . S


IB'N


DECES


Une depech( . .,(-l) (,' Jacniel, nous appi"(nIlcl lat to nouvelle dei li mort du Mie. Vue. Lindor Bazile,
Une respectable et vIit figure de I'endroit- Cest li mere de notre ami Henry Bazile, la tante du Juge Bignm Pierre-Louis, de Me. Det. barre Pierre-Louis e do eI, Fritzner Pierre-Louis
Nos sincres condol6r.0tes


AVIS
La Secretairerie d'Etat elt l'Interieur rappelle aux Oran geros .oumis aux formaliteg da permis de seour, y cornpris ceux risidant depuis plus de cin ats sur le territoira, que le d'lai impart dans P avis public le ler AvriI dernier prend fin lo ler Juitlet 1937.
Port-au-Prince, le 17 Juin
-1937i "
Le Secretaire d'Etat do I 'Interieur,
F,'DUVIGNEAUD.,


Ureen page laUote desiUonres dola Ltbratrle. Nozwene.


REX


S endi en soirh' populire
ei0.60
iL'IBE CONSTANTIN :ruc L(on I:B:eli'ere, Jean Mari, Francoise .loy es . _ , ine ac .
fi-aiChe idvile_. Un a',uc contraie' pae ' i'Art., Do beaux paysages. . a c nTental et charnt

I KANCHE20 JUtiN A 3.o9"
i demanded dec gentilles

.AC AX A )MES
- .:c,-fe de Mare Aiie:'+ t 2> . S:nm nu >ti on, Jean 81,1': . \um.I C, Rosi:e Do.-I
* (4 >f >18(1
O.Ctoe ! Beauty, d(

. 5 z t rm s 3W.
' . . ,, (Lu f-dt')+uxrw:
1)11 FLIN-G
L I nraq die Je Habsbourg)
'' 'll l t::c [)1w Mar.,.eu.
f: : S.t: c ii~ . S If'ft .
*> jJI e . . :>s;onta r ) 141
ttent enivre s 0

con naitre I!a


i S' ures 30
)ATIEL NATAN
presente
�:' Ma iquet, de Ia Com6die " U (I dans
SA PfO

.L'a ISV. vt ada> L par unuc iPerret
t vUC 1' ra a'015 Rozet, Catnile I op't, lwucitr B rul6, MarcelL: Praince, Marg:uerite Ducouruzt, et Nadia Sibirahaia.
Le drame poiddant d'un a-: ,;vnr. Un ccur d'chir en. tl:e deux araours. Une femMe. SAPHO. La Musique (t Raynaldo Hahm, souligne r)utcs ies beatt@s de cegrand illm. apho cest une ceuvrr imposante et riche en nuances psyehologiques., Mary Marquet est tout simplement prodigieuse de puissance et

C'EST LUNI)I 21.,.


N oubliez pas que C'est le Itindi 21 di tea rant quetI MIIe. Carmen Lahens, do retour d Cmidad--1ruj il o- ete connu t un veritable triomphe, coffre son exhibition do danses classiques et modernes.
A .cette - occasion, Rex passera sur son:ecran: Courinlette-. Prix: :1,10. et.2,2.


PARAMOUNT


. +DI 1 J1l) 1ti7
U' 5 .';' C populafire 4 8 h. 15
.',_-%idable R1 al:ation 0+
1- I T 113,1)L. MLL
S , sWNE 1) E LA CROIX C : -: o Lra c A1rch, i i.
-. r"i Cad:u.: (Ailber't, Ciharles Laughter; et 7.530 Figur'ants.

DIMNCH IE 2 JIl N19;37 ll ;zaite & 2 C-theures 30 Spinelly, RoiA.,'t :er dans
('.EFIL A LA PATTE 1',;e Produclzon Fox Fifms
u, e =k dre Beriey et larouey et .t C.;ti)lV"U
i c itU exOcel I i c'U 1' e
. +. a :e o - :: .
.u:P . t i: ' pleine ! gaitO, pv exte it (1e s:tuaioEn>, e ,.iIp oCjuos. de- ef,.',, as ,,-:, i"in at tend(IU s ,,nu'i r r6S)S tuiS.
1)IM,\N E 21 J[TY 1937
1"n Randnd Gal
a t *4 9 heures P.
SI "A7 VAIS UN MILLION
vzc superproduction
Paramount
r~uli.:(e par 7 Aetteur's e;n SC _7, I s Ia d irect ion i,
E- -s Lubit.sf avec 15 V'Ide-


tes
,C , .i.p.,' Georges n~aft, W oT i a n charles
�JaUU ',)Vi . Ja .k Oabie, F;'rances Dee, (harlie Ruggles, Alison
ivr W- C. Fields, Ma-I ry .,,, ILoscoe Karns, x i f. . , , ' (ne Raymond, V u 1 '':.t(ic Id. Richard

d'::_ i . ,,:pt 'w.,i iIijionnair : en . at a . IL-,, nmusantes p rilpK.::> I :( ' chef-d'cruvre (innsl iC>,it In ja)e, I amclta:me, l'iroaic, Je d6sespoir, hi �a,,.a .l_ alternent pour I plum gr and >1'isi, du spectate.

A LWOL'I 4 KENSC"OFF

A paIrtir de Juillet une boine trta illz- n euve, en maymonne ne.
Pour tous renseignements, tl phoner au No. 5216,



ow.i





�~~~~~ . :. . .:. .:. '.::.::.I . ::. .&


A. Thibaudet - --Histoir e I littvature f H. Montherant-.4L . 4u.eS61filles "*
A Viollis -:Indochiihe S.O.Si!i:~{:. .;.: :::':i= ::::,==,
(iorte S forza- Synthse deIVEUro . .
Salazar - .Une r voiution:danala paix. K. St Chandan.- Confit .europns en . Ch. Maurras - Le C.hnnindui paradis h. . auriras - L'avenirde litelligenee . Ch. 4uaurras - Les amants do Veni. . . l. iaurras - Napol4on avee oU centre Ia Pram. lsainvilie-- Histoire de France. IlBain-vile - Napol~rn . 1. Lainvilie - Histoire do 2 peuples contain6 "{1.8 qu'A H itler) . . :A.,IiC- Les dietateurs . ;wcig . - ouch6. . . iweigM-- Marie Antoinette. we, - Erasme . . Z'weig Combat avee le demon .'. : madddfnl n Fouch6 (2 volun .s). Xiie i�11n Napoleon. Madeli. La Contre Revolution sous Ia r6volution Mak ,Iin La France du Directoire. adIin .i. La France de l'Empire. SAurv Ste. Hetne (2 volumes). A LIIJ; - Le Roi de Rom e .
* k-dxoLC -- Histoire de Louis XV . ( xtt . La R'volution francaise .


8~a
7$
8~75
lAO 445 445 4.I~


Ch, Bnuist- Monarchie Fran 'ise (2 volumes . 6A
e Richelieu. .
L c o iu t P Tlhiers .
iJcLonnaire an,,looque . 1200 I:verveilles de 1 exposition 1937.2.75 Le Lit)c an Jour: Carrel.-L'Iwomme Cet Inonnu., ,00
.


v'i I la belle distribution de Saplt que le Rex pase de,ai/t ci 5 heures 30.
ia'y ar --. Sapho
M:a,'ccu i'raince-- Rose Nadia Sibirskaia -- La Fille "Mlarguerite Dueouret - Mine II a be ni.,1 can Max -. Deehelette T)'anlfl-i< Rozet .- Gaussin ('arile .rt . - aoudal ltteien Bri& de Potter et. C'haruin ,-- Cdsaire.
Une distribution de choix comme on le voit.
SAPII() tr6 du roman ccih:b('u.t lphonse Daudet est H.C UV,-. irmortelle.
N. B- lis aimables events du Rex u q.vses hue les tortea ris(i rt +; ie seront gay1 d6es i j.squ'A 6 heures du soir. vs,- cette heure les retonue- e:, non rlam&es seront v ,.,:., ceci pour faciliter I t.-, re au guichet.


4 WA LU L" PRINTEMPS!
* mitz, n. 0-a le de er jour
t:ii prtp.;. ps. Le printemps c!'a n o;, ane alte rjoindre t:cus it:.s aines qui ne revien(1 nut pius, C'est pour moi, plus q .our un autre tra /1''t1, car I'heure estivale a
I. iu f,nt .sonnd dans ma vie, 1 lNe vivnt de sonner mais Ia C IU(,essv no sera plus,. plus jil 1 ii .
Io*t4., j'enmporte dansIa. maturit, touted une florulson dillusionq qui ne se r~alsecr'ont pas, mais j'aime les Seau's inimne quand.elles snt fanes.
Je par-, pour ce week-end ut va Ctoe o n nouveau
nrintemp-, et 'ai' dans ma nalrette= '. ues souvenirs d'amou . M tois.paquets d , SpI endk. .


SWrIS49 lap&rpidtmen: Pat
" ::::::::: S n': : : ":: iii::i~::i~i;:.::4


-P .9"AON AFf


1164
Tel est le chiffre des attestations reues A ce jour.Spontankment, sans tre .ollieit& , les malades et doeteurs nous &rivent leur gratitude- BLENYL, midicament souverain pour toes les affections des voies urinaires, supprime grands Iavages et injections. BLENYLI se boit. Traitement special pour les femmes Effleaeitk eortaine dans les cas aigus oi chroniques. Medication cura. tive pour le- troubles do sl. prostate. \
Demandez noic--Laboratoire Blenyl, 1.4 Boulevard Poissonni&e, Paris. DI Ot: Pharmacie, 1, Avenue Port#Montmartre, Paris, Pharmiaele Dandoy, Bruxelles, PMrmacis Kamou, 45 Avenue do la Bouzareah, Alger et Pharmaeie
S. GEFFRARD,
Plzarrmaten, 183, Rue.FhoI4
Port .au.Pri ae. .;::.;"+:::
Distribuaeur pour HaW .
(Phone: 2296)


SMEILLE URE
EPOQUE
pour prhvenit r d i$tv :vMat , la nassnucct,

R'fl: dii bb6; Its vltanilflC ttt, tine ,,tC pread.i;

ie U.de or d onnd :s:w t da I rhume. d E ldeIgtIs

E MULSIONiI
-s'#eco fl sn
diJ hIMIt1s Tom, )wIrrig
�~~~~~ote dti+ii ! !!)'


SI'.!:
A ::.:: :.=


Ce cliel represent t Bai, diay- de la Pharmaeic CASTEItb>.- Weal va contruetion qd faith honneur a 'arehititure rationale. Le dynanisine eltc sauoir faire des jcut. nes qui an t cr.e cete" import rte organisation ont su y yet/re i goait, de la science, de
� ,.,, ont re'ntcetteme auIosedla mii hde,- Nos recoman ons 4 nos Jucteurs de visited it S d;ptllions i departement de cette Pharmacc', don? l'ouuerlurc a marque wti .vlrc Pays. tout eomnw l'inaugtration de Rex et de 7/ho rland. t u ire nouvetlel .r.grs, Ciriiisathrn-


ii










QUOTIDIEN FONDE EN 1896





Page 7 etait absente
du microfilm de cette date



Page 7 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 8 etait absente
du microfilm de cette date



Page 8 missing
from source microfilm of this date




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103054datestamp 2008-11-16setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date June 19, 1937dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03054000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince