Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
June 17, 1937
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
This item was contributed to the Digital Library of the Caribbean (dLOC) by the source institution listed in the metadata. This item may or may not be protected by copyright in the country where it was produced. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by applicable law, including any applicable international copyright treaty or fair use or fair dealing statutes, which dLOC partners have explicitly supported and endorsed. Any reuse of this item in excess of applicable copyright exceptions may require permission. dLOC would encourage users to contact the source institution directly or dloc@fiu.edu to request more information about copyright status or to provide additional information about the item.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text










QUOTIDIEN FONDE EN 1896
" ~ ~ ~ N :: :::": :::::::' . :- : F; .O,:. N ::T ; ,; :.:. r


position Interation ae


de Paris


1937


-L e Pavillon du Portugal est �difi�, cnne Il s e doit pour un pays ayait four.it Monde des navigateurs que leur hardiesse a rendu Illustres, au bord de Bu la rive droite de la Seine dontles eaux refltent la blancheur �clatante smurailles
.e� timent a su allier darns unet harmonieuse r�alisation le style moderne n vieilles r�gles de t'arehikecture portugaise. Sa conception synth�tise admik#ent '�volution de ce peupk �pri de progr�s, mais fid�le cependant aux .ditions qui lui rappelent son ,orieux pass�. S Pavillon du Portugal comprend tt-.,i corps de bitiments : D'un c6t., k ps principal, le plus �lev��, contient k�s vestibules d'entr�e, l'administratn et


LE PAVILLON DLt. PORTUGA L,


lesalon d'hreiur; la lart ontrake ,st :,Yve ans fati�tre extr�mit� sont les eta rir qui rlient le sales


saUtls d1:. xsitums 1 chu 1er stttn a c-ri. - O


LeI motifs principaux de la d-coration ext�rieure comprennent, du c�Vt dl Seine, 'cusso-n national de grandes :iimensions et, de 'autre ctf-e�, la crix du Christ, symble de i�p'pee maltime pottaUgaire. Unse suite d'arcades non prati .ables o:elpe le bas d� toute la fauade du c rp,. etral du c�t� du fleuve, ce qui donne au b'timent une note bien localt- m-pir� dcsvieux villages et des villes du Portugal.
Lesc f a�tdes principales sont orne o die grands L'as-reliefs repr�sentant quelques naiateurs, pionniers de la civlikalon portugaise- des XV�m.e et XVIta sikles, grandes figures de la renissan:e europ.etne comme hrnfant Don ien$ique, de Cama, Pedro Ahvares Cabral, Feriao de Magalhae.A Alfonse diAlbuquerque et Louis de Camoes ex�c'ute pur les sculpteurs Barata Fey, et ('anti (t Maya-.
(voir suite en S2�me page)
---< -- = . . . t . .


GALA DU SPORT
HAITIEN

Hier Son Excellence Monsieur St�rio Vincent, Pr�si.ent de la R�publique, a fait Parvenir au Pr�sident du C. E- une superbe coupe en argent Cet objet d'art sera d�tem� au vainqueur de la courihippique du dimanche 27 Juin'
�.


CONVOCATION DES ACTIONNAIRES DE LA 18INRTE HAiTIENNE DE CHAUSSURES PILLOT� IN ASSEMBLEE GENE. PALE EXTRAORDINAIRE

Par application de V'Artie des Statuts, les Action-. 1ies de la �Soci�t�::HaitienrJ*de:Chaussures Pl�lot� son; Cnvoqu�s en Assembl�e G�. Mrale Extraordinaire � Portq::-Prinee, Rue Am�ricaine 2,
ur le 26 Juin 1937, � 2
Sp.m., avec l'ordre du
adpres.

ignarmiement du Conseni
inistration.
t�lAdministrateurs

k A-ubg , A��t
e ab


ST. LOUIS DE GONZAGUE

Lundi, 21 Juin, e'est la f�tepatronale de l'Institution St. Louis-de-Gonzague, La Messe Solennelle aura lieu � h. a.m. Les parents des �l�ves, les amis de l'oeuvre et surtout les membres de l'Association des Anciens Elres des Fr�res y
sont cordialement invit�s.

La Directionw
-, ~ tSf . . ---�m --A L'ATTENTION DES AUTEURS HAITIENS
Les auteurs haitiens qui veulent se faire connaitre en Belgique peuvent adresser leurs ouvrages � notre collaborateur Max Rose, 245, Bonlevard Emile Bockstael, 245, Bruxelles Il qui en fera le compte-rendu dans des revues belges. L Rel
La Rel�ve.


DES TOLES A ACHETER
On demiande des t�les en bot �tat. ' "
Prire -de s'adresser au bureau du journal


ANNlo IVERSAIRE
DE LA MORT DE LOUIS DIAQUOI


A l'occasion de 'Anniversaire de la mort de Louis Diaquoi survenue lt 17 Juin de l'ann�e 1932, et en souvenir de su collaboraion � notre Journal, nous reprodions te beau po�me paru dans notre �dition du 25 Ao�t 1931, sous la rubrique LA VIE QUI PASSE.
�Et le cri tragiqte que re grand jeune a ext�rioris� dans Son petit po�me, fut pouss� au seuil m�me de la mort. E t dans ce cri sni �mourant d'un lutteur (puti� au plus profond de lui-mrne) p.asse toute l'�me de�s Unerat ions malheureuses, �prises de la nostalgie de r�ves grain.
tloseS�.il faut savoir s'en aller E temp, ici-bas, de la comndie . zLum ine.
e clown esquisse Un sn.cire d�lour-eux, juE une pI:uette '�l�gante, secoue ses oripeaux de pourpre, aussi ses
C Cs .
n ceat de rire cristallin. pur comme une chanson d'eau, et se- va:. Il faut ,avoir olt it tefmis- Fritz 5 eC va. � lui comme it toute cette longue phalango de d�senchant �s, la vie n'a pas oteit 50, SOUlr i'fPS, n8 pas uvert Ses hale:iS mains si charg�es de tr : olies choses.
Sully Prud'homme disait lien l'��alo ousi0ment passa,.e' des lilas t(PP-'e!,-' 'es,
1,a l'i�vdet� Il faut bien, comme le conseille mon ami Carl Brouard, se nourrir de r�ves. dont le r�el n'est que l'ombre.
Opposer aux chants d�concertants de cette vie humaine l'expression toute pure de son ame quti souffre, chanter, chanter quand m�me, chanter toujours et sans cesse, car � et l'avenir est incertain. Bien que les r�alit�s n'offrent pas d'attrait, leur tendre quand m�me les bras an�mi�s, las, les �treindre au possible., puis s'en aller content d'avoir eu pr�texte de ne pas mourir t�t.
Passe la vie, passent les: hommes, mais il est une chose nui demeure: la beaut� de P'�me!
Conmme la fleur des bois, il faut savoir mourir �t temps


Louis DIAQUOI. (Nouvelliste 25 ao�t 1931.)




REVEILLEZ LA BILE
DE VOTRE FOIESm cn ealomt-et vous safterez du
lit le matin gnfl� � bloc"
1) ;T t ,i,-,1E ; ij -4-. & aim qe;:. jn un t"re ;


P.1T'' t lES t'. :,K. C.AURTE ir e f -, t i E

droile wt.s. . remdinrt d'p k'm V �. taueru- 70ez P, < t. laf e it e pur are�g r. t '".e s tc ' i st vn . >' i es l'ie' P'-.at e *.iaefatr o


I r en 6" - " :. 4rls e "c . HA JUI LE
0NQUe�Is Seul DlstruteUrYpour IIal I.


ECHIOS
DE MIRAGOANE


En ex�cution de la campagne g�n�reuse de reboisement pr�conis�e par Son Excellence le P'r�sident Vincent, notre Magistrat Communa>, M. Edgard Rce, a dirig4 teq SO9nellement � Thoulin, diman che, la mise en terre de jeunes plants de sucrin et de bambous. Ces plants s�lectionn�s avee soin, deviendront bient�t des arbres larges et touffus destin�s i pro.t�ger la souee d'eau vive qui alimente la ville 'C'est du bon travail. Que chacun en fass� autant dans sa r�gion et tout ira eerta.itement bien.
**t.
Les r�p�titions vont bon train pour la messe on musiXe quw i sera chant�e � Mirago�ne � loccasion de la f�te patronale de Saint Jean Baup tiste, le 421 Juin p�rochai, Nouis croyons Sttavoir que I 'orche.stre des (CenZtrdiers: :u'. porter a sa note de grit u i la f�te qui pronet. jitl' a1l1 l�rt d'�tre e�l�brl�e avec Un �clat palrticulieiuc, D)c nombrvux amis et voisins se prp>Ient

, vi onrt lt( a ter dlimanche
:a f�te pw;'nai~~le de SaintAnt.ine a la 'etite Rivi�re A1 t 1 lye a l, D E p O a ! t, t eine H Uit, 11,ilgU l0
)l'IEt J�l lit, IEd i, te ut"��t, ies di i ei nn~~i e s jlui ent'ravent la Cir'clation, heur jover. L' u. iistre de:, Triavaux Public- .M. Alfred Tovar', rehau. sait par sa presen!ce '�clat de cette fte qvi a �t� c�l�br�, avec pom> i, L'tte ann�e, i la Petite R'ivibe. La fanfa'e m�ragon aise avait pr�t� son concours ra lcieux au su Ofec l e la sohnnit�. Beauciul de visiLeur ; des vill�s v�)oi csin� ' o. to:'pIli-1 l:ments an1 Maug.:trat H-o�eli . 1ill pour la tenue s5.;en� e (L I: ville et la ct.rdial �iti e 1, r ception O1erte :1 sets amhis.

Les pluies continuent avec :bo ndancel' t-n Juli, c iltne on) les a eues en Mai- Si les plantations en b�n�ecent, on cornprend ais�ment qu'il n'en est pu:as fde m� me d.es route o ; ont beauc up sou tet de cette sur�'abonidan e d'eau.


LE PA VILLON D'HAITI


Les plans du Pavillon d'Haiti, � lExposition Inter-, nationale de Paris 1937, ont �t� �labor�s par lI'Architecte TIeanton et ont �t� ex�cut�s sous le eit>lt' de 'ing��ieuMaurice Iore par les A Iehiteete Charles et Jean DoSCVi tr'y, Paquet, �a qu i est �alement d�ie la r,-�alisation du �Pavillon du M�tal� dont nous avots publi� la. photo lundi dernier


Lire. toutes les pages dut Nouvelluiste� si'us ne oulez a rela vraie note qui van ln�sosc


IW MEIORIAM
LOUIS L I QUOI

le 17 ,Ju�n 1932! Vi Jui 1937.
L'indiff�rence d'une date cr�e I'oublie d'une Penset, . Voici tant�t cinq ans depuis, un jeune Griot, fr�le commeun ro eau, la t�te chavir�e d'un c(te du trOli C t 'or� staus le fardeatu id'une Esth, t ique indestructible cristallKs6e dans l'Ame; le visatge ne:' veusement boucl�, machonnant constamment sous se. dents agac�es les cendres des faillites, clamait, guid� par cette rare et impr�cise Con-eN'nce 014 Si lu.ilt.- f�t' t't:l. 0 ti V�IiiS. Iit " s o m n yl ; C . d , ' c .:a .n o u t d i i n'[ i s . .t t l l voltiion 11 faut qu' S. n'tlou\V l la ILitturat,., Hiu Pay\s � (o t' o(ir dans buit'lhi .'�� tn i Nord ' du et L M1i .
iU re. le 'R l).

'. dE TEla .


lr, ts J n t Sni unle nJuin aIartFs leinu oir de i.il pareil, et, pour uine fois nlOUS r':i 'hOil tone :ne.,lOt n Am l. ce Soi-la:t 1:'n011s . i ,antas







m o uro ti] ir � templ]st-, Il[ faut sdpar avoir c ce sourte imer.' et lou~lureuix, cingl�



d l) 4- 0h unti l�-, 8 \

a'en ales Sour ea s o. Comme la J-leur Oe 10. f saIvoir'11> mouil it tempijs Il0 tant saIvolr s'in aller at t�'rps dle la Comedie H funine .r Ainsi, coumne les autres, toi t'en vs ai11e agpes nous en avoir avertis aveoC foi et couage ; n'a yant qu'un Espoir, !'e s p o < ir dle t is te . . . .
�.sC'est que di Mort, plauint1 comme on U Sleil no u' i I, fera .anour les fleurs P ieur- Crveau.a
lu t Tu partis, et l'on paria de M[ort'. Non, Sonnour d' �lamblis. t u n'as fait
pa�t hi-. ('lI., t�t' du py b ait16en, chantre des multitudes de d�voy�s qui, par les nuits bleut�es, exaltent le r�ve ancestral, et l'on parla de Mort.! Tu mourus ici-bas,


chantre des dieux, chantre des Gueux, le front ceint de jeune glout, nais pour ta-ivr dans lhmort a! t�. .!
Ioursuis ton reve l�-h�iut, avec les GRIOTS, qui, tomb�s dans la myst�rieuse Afrique, ont d� d�poser sur ta t�te, la mystique et traditionnellCouronne de jeunes flotaisons, pour t'admettre dans leur Ronde Eternelle, � chan. ter Notre R�ve comllbien de fois mill�nair. -e


Clovis . DESINOR.


42sme. ANNEE


No 14.192










377.


D'Une Vate terrasse qui domine la Saine An dcouvre le panorama g�n�rs
de lExposiin. Le soir un &lairage diseret en harrriet avec ensembie 4k
ilExposition d> duf relief' an Ptvillon.
L'entree du iment se fait par deux grandes portes l'une en ce tion avec ::Itrive de la Seine, et l'autre az'e lavenue de Toki.
En entrant dans le hall princicpal, o st install� un service de renseignements, les viaiteurs se trouvent directemt en dans la premi�re sallede Pexposition. . la Salle d'Etat, o� ils peuvent voir l'organisation du r�gime politique portugais.
Ensuite, dans les deux salles - R�alisations et Travaux - sont exposi es lt-s entreprises principales, au point de vue ,rganisation sociale, constnruvtion de b�timents, travaux de parts, etc. Le Salon des Colonies, qui suit, est un upar�u
du domaine colonial portugais.
Un escalier conduit ensuite les visiters � l'�tage au-dessous o� ils vownt une
curieuse exposition de l'artisanat, Dans la salie suivante sent r�unies quelques d�couvertes scientifiques r�centes. Plus Ioin, s'ouvre la salle des Richesses., synth�se des principales activit�s agricoles et, finalement, la Salle du Toursrme invite le public � se rendre sur place pour voir in lco c qu'il vient de, ;oir en
graphiques et photos.
Les salles repr��1sentent de' la mani"., la plu - suggestive et la plus frap.
pante le manifiQue effort dce dix annDe. e labeur du Portugal, Elles prouvent l'etTffort constant de la Nation p rtugia- A tonsu les pnts de vue: ocial, fina cer, �conomgne,.adm;nist:ut.if, colo . i;.ntfgu'. agrisc,,le, touristique Elles mettent on relief la valeur dos arti. i'ing 'nisit< des arts poapulsire et lu
force d'abn�gation et de labeur ds la : 'ialnon.
l)agrammes, dioramas, statisti ,es. ph. �graphics c'a:. maquetes, tableaux,
frsque, sculptures, objets d'ar ;puls ie colo nial, motifs r�gionaux bara ara't :. .: . .- * a p et t'et ,. tr;nsport des vins de Porto et-c. forment un nou n � ' lr� :'
[ f" '.te ": '' ';:.' "7 " , "-'.4y ' '.F j .'::e2 :.' (7. 't ut Fn .' d c', t u
t EifLl.E; � :" p . * {.' ,i - " " ,{ 'i . :. as ;. t . F , .,. - . i .:: ,-'.(,ure, etc., dans un fen ble s'. ".'hn ' n. fatr. '*' ar pubile les
diff�rentes activit�s au otugue r
D)ars le hall de 'l.'at' sup iE.t t'.un p-a.: h aut-re se. k' nc iuiteu l",y (ameiro repr�sente dse', ru;.iatut. n.' Ea:aEt d part pour e-.s .c .'.
vertes nouvelles.
Dnans le salon a 'bnnrn , s. ,u~ r :' du Pr(i' "n de la H.pu.-quu.
Sur la S,'ne., no arii. EOun es' Ue rt
panies. ,rn' labe ,, bateau iu F' F '- . nal qu aan



(',F,EFS ' ( �''s'r, t.E .-*,.F :<'.: . F:- t" . ,' .:: : . ' c� or' it 'E E '!! F;".�2OE , Es S{, t .
n. . n'
on onterri n n




prt . :' l'esnE' ,�Et h i . FFE . '. '' E'F-, a F r pt'.ii;t o >n Udu h en pay;
., F ''F'FFu doE BRE'F'' Vit
'arr' . F' F,

! EiEE T iAd Nov -:51 EH'F 7.a',
T'Ji ' "V? r;. a
' ' r, .I r--. .:� ,? .: . . <'."., ;� ."� ,'* :- . . :. ': -' '.:'r.,' ;: .t. . � Z' .' � .a ,r S i.

'" ''k'~z d * P ".', "' { � ' �;,' � ' ,! 9 :L ,,U '< ;
!:,' . . L I . . I , . ., :: :, -.in


POUR LE PA'S
PUIR LE BON PEUPLE
I'HAITI

Produits Basile
Sniversellement Appr�ci�s

Basophol Basile.-- Prod it s merveilleux contre la , aiblesse de Cerveau, let,de M�moire, Grande LaiIte se, Dyspepsies, Perte de phosphate, d�p�t blanch�te craceux dans les urines. Le Basophol Basile qui conf�re au cerveau dlu v�ritable phosphc-. re organique est d'une grand opportunit� pour les �tudiants, les hommes d'affaires, les hommes d'Etat.
Hemo-Toni D&purattf. -. Dix fois sup�rieur I huile de foie de morue ou Emulsion. Contre: Maladies du sang ec de la pea'u, puissant tonique, Pertes Blanches, D�mangea4sons, Ecz�mas, etc.
Sempervirine Basile.-Pro duit record contre l'impuissance sexuelle, neurasth�nies. effets durables, produit inof fensif.
Le flacon 5 gourdes.
Pectoral Basile.- Grippe, Toux, Bronchites, coqueluche Setc.
Laboratoires Basile,
132 Rues du Peuple et F�rou.
. . : ' : ' . . "" "

S' AVIS PJDICAL -' CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE
Ancienne maison E F. Duvignoad
(Su. desCasernes)
Coaltd$n. :
:i :::. . . :-F =MAU :. .:


SERVICE NATIONAL DE LA PRODUCTION
AGRICOLE
ET DE L'ENSEIGNEMENT
RURAL
En vue du recrutemen. d'instituteurs et d'institutr:e pour des d�coles relevant (le la Division de l'Enseigne� nent Rural, des concours seyot tenuis aux lieux et ates
-'It' S
or aix, le Juin, ;.
i 1 - a n.
Grando-Rivi�re du Nord, le 28 Juin, J 10 b. a. m
Les :personn.s qui d�sirent prendre part � ces concours doivent �tre munies du certificat d'�tudes primaires, pr-f�rablement du brevet �l�enta:ire, et d'un certificat de oni:'es m1auflrs sign� du Ma,istra Communal et du Juge de Paix de leur commune,
Pour tous renseignements suppl�mentaires, s'adresser � M. Marcel Desroches, Inspecteur-Instructeur du district du Nord-Ouest (Bassin Bleu, Port-de-Paix), �' M. Victor Bastien, Inspecteur-Instructeur du district du Cap-Haitien (Cap-Haitien) ou � la Division de l'Enseignement SRural �,Damien.


A LOUER
Une Halle de 12 m. environ situ�e rue Dant�s Destoughes, Anciens atleiers du �Nouvel-. liste>�
Cette Halle situ�e dans la cour conviendrait � tout usage.
S'adresserl � Madame Ch�-:aqut im�me adr' se o de 13 � 15 h.:sonnezle no 2731.


S Vitde mettre la h-' i � i~o II R�NI$a ATO LAB AOl
Scompos� d:eplusieurs sctl.wf test- 1) Analyses clinques
2> Analyses Teblochinnquees 3) Analyses industr dtl'
4) Analyses agrioie.
S 5) Institut de rechctches, Ce latboratoing,~st d'em'e une rscolution par sa direction avisee, par son materiel complet, par va pos' tion id�t et par i'e.sprt uutveau qiu'il implakte en 11i., Directeur.Professeur�
Antonio ChevaVir.
Ex-Privat Decentt de Bonn Conseillers Techniques : , Dr. Ceurges U'-teva.
E:c-E�ve Intitt Prophylactique ' i n s,
Dr. Cl�ment La.i ',
Ex-Etive InstQ ;t P'xteu'
de Paris


IL Y A LIQUEURS


ET LIUEgRS,.


Les amateuH: ,' connes D uifons q u de. fci- 'a�ire un choix de vr.it u ~~ iflueur suri,,nes n'ont r camer la marque d'ei ,,dou�ard J.
Benjamin.
Eidouard J. Be" Fifn, quant � son assortimer, d -e Cacao, Anisette, Kumre , Nectar, Cherry-Brandy. aches Brandy et surtout .or fameux cocktail x-33 lai.-3 toujours un go�t agr�able et mer'-'eilleux.
R�clamez donc, chers amaLeurs, la mnarque: Edouard J. Benjamin chez ses d�ositalres: Simon Vieux, Epicerie du Centre, L�lio Baillv et vous serez nettement satisrais.



AVIS
La sou.ssign�e, Madame Joseph Joachim, n�e Ro mli Meron�. d�clare au public el au commerce en particulier, qu'elle n7 'est plus responsable des actes et actions de son. �poux, Joseph Joachim�, Cultivateur sur l'habitation Banique, d�pendant de la communc de Saint-Mare; en attendant au'une action e n divorcce lui soit intent�e.
Saint-Marc, le 14 Juin 1937.

Madame Rom�lia M�ron�.


AVIS MEDICAL

CLINIQUE
du
)r. FRAN�OIS DUVALIER
Rue du Dr. Aubry
No. 154
Con.ultations tous les iours
de 3 hres. � 6 hres. p. m


OPTIQUE

PORT-AU-PRINCIEN N

arand assortIment de verres et de montures pour iunetteo de la meilleure qualit�.
Grand'Rge, en face de
Tohn H. Woollev
� , .

CABINET
'de
Mes. MAURICE R. ELIE
et
MARCEAU DESI:WOR
Rue dt�:Cete 'N� 9$


dejala (.


COUON N.E.


l-'ts~lsYa~i"


Voil� une nouvelle boisson qui vient d'�tre lanc�a par LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson avec son arome fin et d�licieux En Vente � la Brasserie
Sla Couronne en grandes et petites bouteilles � par: tir de cinq douzaines.

ts autres boissor COURONNE d�j� tr�s connues et .r.r.�ci�es � Fort-au-Prince et en province sont :
. .LA COURONNE en grandes et petites bouteilles


COCA COLA J:1S DE RAISIN SODA
O0F BEER


Bitez les Coissons Couronne et vous avez l'assurance de .oLe une boisson extr�mement hygi�nique vu la m�tb'yde efficace qu'emploie la Brasserie avec l'aide de se- achines pour le lavage de ses bouteilles.


INSTITUT TIPPENHAUER
Reconnu d'Utilit� Publique par Arr�t� Pr�sidentiel
Est la plus grande Ecole la�que de Port-au-Prince. C'est la niteux organis�e, o� l'on trouve: la meilleure pen. sion scolaire avec � sa base : la discipline, l'hygi�ie, le sport, l'ordre et le travail; Maternel� pour tout petits de 4 � 7 ans; Pension pour enfants de 5 � 12 an Methode Lxceliente pour les Cours Classiques de la 12e --tatPhiloso phie.
M�thode rapide et s�re pour 'Etude des langues vivani tes et d-, cours Commerciaux de Dactylo, St�no, Cor'espondance Lo.erciale, Comptabilit�.
Les Lt ,i/eiers dipl�m�s de l'Ecole font bonne figure dans t ,o s les professions lib�rales et dans toutes les brane es 'activit�.
Les 10 inn�es d'existence et de succ�s sont la garantit des famite.q. Cette ann�e eneor�85 pour cent des �l�ves russissaint -. ,ec brio aux examens officiels du Baccalaur a et 9 ipou: cent dl St�no-Dactylo et de Comptabilit�.
S Ydresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891
Annexe Rue Capotia. T� lphone 3296.

_ -- . : . .



t .�t. :

, i : a i:i


Devene votre prprec Compte deCh a . "la s Wa " ttoade. .






. 4 C*f-' � ~~. . . . . .: . . .: :*.::.: .;::::*

.094? #R AI4ttflt*i4I MX RWlME:�'tRONCHITES. �NROU AFFECrIONS On FO . . t ? .A. m . t te . � .OV . "' . i .-


IE


00


!:


{





- sLE NOUVELLIST >


et----"


o mULES �DU MONDE ETR
S m:: : : : : : : . . . . : = = ! = - - - -. .�� � � � , � � � / =�===� � � .� � � � � � : � � � � � ��. . .a


neuS ce maun par V�ble, Radio et Correspondance Arlenne


LA BARQUE DE
iSON BLUM TANGUE
PARIS,- Les couloirs de j1 Chambre des D�put�s sont remplis des rumeurs de la h ute imminente du gouver. xement Blum, car les d�put�s comunistes ont refus� d'aper. l'appel du premier
i Blum sollicitant les leins pouvoirs pour r�sou9r les difficult�s financi�res par d�crets. Les leaders du vuernement d�clarent que Ssituation du cabinet est d�epr�e et que le premier Blum a l'intention de monter � la tribune de la Chambre


Spour �jeter la responsabilit� de la chute du front populaire sur les commnunistes�. Ils expliquent que Blum n'a pas besoin de rester au pouvoir m�me s'il est assur� de la majorit� � l'Chambre. Les ennemis du front populaire qui sont particuli�rement hostiles aux communistes d�clarent que la v�ritable raison de l'attitude des communistes r�sulte du refus du gouvernement de conclure une alliance militaire avec la Russie Sovi�tique- Daladier a laiss� entendre que Mrs. Charles Rist et Baudoin ont envoy�

-'<


Grande eB asse


Aux MOTEURS HAITIES, S. A.

la FORD SEI)ANS de luxe jusqu'� ce jour vendues �- . 1235.00
foat r�duites � $ 1165.00. Pen sez-' : une r�duction de . 70,00 Et vrs avez absolument le m�me &q ;ilwment qui outait & 123.00
Inttrieur vrai cuir
PEneus a rainure t.m *
Prniuae �leetrique
2 Rssuie glace . rar, olil't Rideau nrri .,t
Comrparat&vemeri -'nt p-ur - t - �- n'r' tdure a ,1
Cotmpar�ment pour antt" . mtr t t cI4

Garnitures d tou.s tkk. c

C'est La plus belle occasion qu'Haiti ait connue deputi des an�es.Viezan voir ces voltures; les plus vendalies et les plus jollee.


MOTEURS HA ITIENS, S- A.

La Maison de Confiance

A venue du Pr�sident Truillo.Phone : 2379,.


rATIONS HH2S, HHH, e

leur d�mission � M. Vincent Auriol comme membres du comit� de l�galisation des fonds.

UN CABLOGRAMME DE LLOY GEORGES AU GVT.
LOYALISTE BASQUE
LONDRES. - M. Lloy
Georges, ancien premier d'An gleterre, a envoy� le c::blo, gramme suivant � Senor A.guirre, pr�sident du gouvernement Ioyaliste et autonome basque: ,Je suis �galement indign� de ce que les pays d�mocratiques permettent atx dictateurs de l'Europe de sacrifier les anciennes libert�s, honneur de l'humanit�, sans aucun geste ou m�me des pa.oles de protestat!ons< C'est Ufi1 te noire dan hi;toire des puissances libres quand dles contemplent leur silence c-n face du spectae des enants massacr�s dans leurs maisons � cause du loyalisme de lours p�res et de leurs frbres pour la libert�. Senor Agu ivrre a envoy� a Lloyd Ge -. ges un cable de remerc'ement4 et ini a fait savoir que tWBIri' so d�-end dans de bonnes conditions

LE GV4. DE LEON BLUM INSISTE POUR LES PLEINS POUVOIRS
PARIS--.A 22 heures SO, la d�l�gation des gauches turninait .-,-ayanrce sans on' le comimunistes fussent revenuw tu' eur d�cision tie s'abstenir. i_ ID�put� communist M1aurice Thorez a soulign no tamment que la d�cision fut prise n ;n seulement par le]
o '0 I ident a ie, ma: al. ie Comit� Central du Parti Communiste �ne lais-. fant au�; d�putds aucune 1.b ,ert� de modiller leur attitude�. - Par contre les autres membres de la d�l�gation fi. rent visiblement impressionn�s par l'�loquent appel de M Blum en faveur des projett financiers gouvernementaux Blum souligna notamment que les pleins pouvoirs de


mand�s seront limit�s � la pr�sente dur�e de la session et que le gouvernement s'engage � ne pas mettre les Chambres un vacances avant qu'elles aient ratifi� les d�crets financiers qu'il sera amen� t� prendre-- Le comit� des Finances de la Chambre a entendu peu apr�s M. Vincent Aurio, Ministre des Finances- Il exanina les )projets gouvernementaux et vota par 22 voix contrIe 16 et 6: abstention q dont 5 communistes un rapport favorable aux projets d�fendus par l. Ministre Auriol-- En rouvrant la s�ance � la Chambre Monsieur Ed. Herriot a demand� la discussion imm�diate u lu-projct ie loi g'outrnemental sur les, dcvets fnancier 1 �tait t5 heures, la foule est. dense, plus de 400 f�lput, .'ont ,,' e n'. Mon. sieur J amr.y ,Scl nirit cialiste SFIO rapporteur g�n�ral de la Comminssion des Finances a fait connaitre lc i-sultats des d�libraticon d, i a commission.

i AUTOUR DE RILBHAO
HENDAYE.- De source
rebelle on mande: �des troupes fraichos affrontent w> tuellement �la ceinture de fer� de Bilbao> entre Fica e ,emona. Tandis que dos containes de canons fonctionlit, '" /) avions bombar'dent le ligns a es. Le gn�,rai 'r -anc. a d ac n comme
x�s�j ,t', 't l' ?"'.'.r : c <.,<,mna
�gnie du g We 'D bavila: �je suis satif1ik dTi progrbu de;
(tpration

LE CA DA RE DU: GENRAL JALKA ARRIVE
A VA LEAC1IE
VA ;N (' I,c iadair'e
iu On raI M ai Jalka qui a
In tr la mt sur le front l
- 12 Juin drn'ie:' est arriv� h . Valence p�ur I"rw umation-Le gen�tral J.akia .: at un . nti-lasciste hnvri- ax:t t srvi comni officier d'Etut
-VMajor dan i'Y-m6e imp�rl'-


Sta


DOUBLE EGtLE

Est le meilleur pneu du monde et aussi le plu., i.u
20)0 MILLES DE SERVICE

INCROYABIL. CEPENDANT CE1 TOUT CE QUI A DE PLUS VRAI GAGNEZ $ 500.00 en �9uipant votre voiture avee des pnets
�GOODYEAR DOUBLE EAGLE�


SEULS DISTRIBUTEURS POUR HAITI
SOCIETE HAITIENNE D7AUTOMOBILES

-Mallebranche, Gentil, Bogat & Co,

Port.a.Pre4 Halit,


le austro-hongroise,en 1914-19 Il est aussi connu comme crivain. Il est arriv� en Epa� pne il n'y a pas longtemps venant de Moseon Il coimmandait le bataillon des internationaux combattant sur les fronts de l'Eseurial, du Jarama et de Huesca, il e' aussi connu que son cempatriote lu :-nW, al Luka . 't . mandant un chef des interiz tionalistes d�fendant la ('it� Universitaire sur le frnt de Madrid
OFFENSIVE
DES LOYALISTES
MADRID. Associated
S res.'> mande dici: <�ur s 0rnt s du Tage de tuadatJ \ ''n i n t fort�
E -ont, ,tik' i ,
h t , � < 1 t M �. Pe;. t'T r i ''t) [ e'. -nE>lt t ' t lxerV e" hre 'i' nnI 14 K,





� i L it it t' uI l tes t' un%.par de trLan.:\ ";td I r, " a l_ ,c 2 - lu :ti .:-I
E' Lt' Elttlt" e Ill� t -il
i 'sn ies poturttes de











8 n n, a Garc;an
E1. . E,�.' ] ' , .t' t .- 'N '
t ~ P t n 4t yt wtdE

n mtib at
tu t > E r
yali\ tPis !n,. tliie une sition nouvIl n;e t c:kpt.ne y compris un SH-vt&m du tranenees a fort ificat ions el ei ,.':.,

U. ()MI.I'NIfQUE I)1
(/VT. IlliTAt'!1100AQt
j i ., DI; i) - 11 at 12 Jin entre 1 es Ministres des Affaires Etrangrs e les Amins idu4t n de r :ance, dtu Il ich et d ltalie tiscutant sui' le fn t , e ; s a n-r na.a ee eerit s
:tt ; CnF nil Iat n tt'xtt . la

nl t :t l e t les doll->t t re tl, " t', de nflel l'as
.urante 'p�cii�1ue ju 'elles res
t- t., f .: t:c aute l'ter tt ut fCI " I Ii Qit''].tSi I �t'ttt I '(m 1'

us leurs .f'tces naves et i'. -, ' : c bu d'E�itor des attaques sccji�erttl I SOU t denirnoma' s contre 10.% navires die guciJ'Ac t.iramrers., tartlicpant ar a nr ole quand ii .: tr ouvent ans ls ports dhe lun ou de
'It Ft' i�'"-4 jr�t' i '< I t:tI'* i.'' �1',l\'u';t tl' jEtk"d rit >'aeet titi',! ax'ec 'It.,, yu pIs'- t:lEC'.ati' la i.te d es pErts pouvant 3trV utilises c�tri c 1)Hses par etirs and\ i .' s dc contr�le et .'.r in l�lntion des zones de


-ctlirit� qui doivent �tre �talius dans ('' }ort:'. C) Le. SE: Pit i t>o i a von (t r in for-l','5 9 ' b(.utel illuaiction aux A1usl-ite~s asstrances ou toute
,ir suite en 4�me page)


Le Nouveau Testament sesa envoy� gratuitement, sur demande, �'toute personne ne poss�dant pas les Saintes E. critur.
S'dre.se�r & MJ. ALFitED P : ARC E. Lt Port.dea Paix.
Pour Port-au-Prine% s'as dresser 'au Pasteur M�theditte,(Weleyenne) ou au Pas feur $aptite.


r


z


soIIIles 1



,as se


lie


-il-olu�)elo


. . . . . . . . . . . :. . . . . . . .


~I


I


I


Ar vm la


Un


ii lllol


de


Pei Ou


peuivenl.








AlRO


(Voir


Notre G�n�ral est donc en route; certainement lui aussi, il passe prt L�og�ne. A-tit conf�r�" av: le G �nral Mari�on comme nous l'avons pre-: sum� pour Bonnet? Cela devient douteux pour nous, car si brave f�t-il, il �tait militaire avant tout et serait ain-. si plus qu'imprudent, bien que selon toutes les probabilit�s, il f�t l'ami de Marion, avec qui certainement Bonnet avait conf�r� la veille, en tran sit vers Jaeniel. Ce qu'il y a encore d'ind�niable, c'est que, imm�diatement apr�s le passage de Magloire � L�og�ne., un fort contingent de cava- i liers exp�di�s par P�tion et sous les ordres de s chefs d'es cadron G�d�on et Laverdure, suivirent le groupe de Ma. gloire sur la route de Jamel. Ce fait est relat� aussi dans Bonnet, mais qui pr�tend que ce n'est pas imm�diatement apr�s. Mais enfin ils sont passes apr�s, et nous avons toutes les raisons d(u monde pour affirmer sans Bonnet ni personne d'autre, que le Comman dant Marion, lorsque pass�rent les escadrons de G�d�on et de Laverdure, se m�la � eux, suivi aussi de son escorte pour aller � Jacmel, o� il devait sauver son beau-p�re. le G�n�ral Jean-Claude Michel qu'il savait compromis dans l'affaire de Magsoire son associ�. Il y a ici peut-etre un petit d�tail oui int�ressera plus d'un dans cette selecte assembl�e, je voudrais vous (dire que ce G�n�ral Marion que Bonnet dit �tre parti . cette fin, suivit de ses seul�guides, retenons-le bien, ses seuls, ce G�n�ral Marion. si ma m�moire ne me fait pas d�faut, est bien le p�re de feu Madame D. L�gitime, notre regrett� Pr�sident. S'il en es(voir suite en 5e. page)


LES MONSTRES
DEVORANTS!

La femme m'int�resse besa. coup. Surtout pour ce que, probablement, vous n'ignorez pas. Mais aussi, parce que je me plais toujours � observer ses moindres gestes dont le plus b�nin pourrait faire l'objet d'une large �tude psyceologique.
On dit que la femme est �y pocrite. Que non! Seulement elle �prouve une volupt� h cacher ses go�ts t ses sentiments. Qu'elle aime un homme, elle affecte aussit�t � son endroit une r�pulsion rare-Autre exemple: :Je eonnais une jeune fille qui affecte le plus parfait m�pris pour les femmes qui fument. Pourtant, ne l'ai-je pas tant�t surprise, en tenue l�g�re, fumant avec d�lices? Seulement, la probit� me commande de dire qu'elle grillait une cigarette �REX� et que, par cons�quent, elle �tait excusable!








DEMANDEZ
_LAPOMMADE.
La-EI$m-trait
� la Cordonnerie
Mont-Carmel
IHYPPOLITE JEUDY c�l�bre pr�paration de
�o-ko-CA
139, Av. Tr�%fllo .
Phone gi�g ::::.: :::


~i._


SAMEDI 19 JUIN 1937
en soir�e populaire � 8 h. 15
La Formidable R�alisation de
CECIL B. DE MILLE
LE SIGNE DE LA CROIX
avec Fr�d�ric March, Elissa Landi, Claudette Coibert, Charles Laughton et 7.500 Figurants.


Nouvelles

Etrang�res

(auite)


attoue contre les navires de pu e ne�trangers responsae (lu controte naval sera
der�e par les 4 puissan. c, ,rticipant au contr�le u>no me affaire ('int�r�t comr:n t les 4 puissances ind�dn-rm ent de toutes me. egitirn ures i meciates de l�gitime defense jugees necessaires.Ia ,pu:ssance effectivement 'rt'.''_u�e rechUerchera imm�".-Ient' un accord avec les tte .ur ls mesures � prendre de concert l.enant en con:d6iration I � vues que le gou erement inte'esse est natu,elenent fond�l a cxprimer on ce 'i concerne l' do)tion ides mesures alppropnrees�

DPEMI3SSION DU CHEF DU GROUPE REXISTE BELGE
BVUXL LLES.-- Une crise in enoun,. secoue actuellenient le parti Rexiste belge de M. L�on D�grelle, le leader Pierre Laye a remis sa d�missim comme chef du groupe rexiste � la Chambre des D�te�. I.eo milieux comp�~1 lurt kue cette d�::issin a et� donn�e pour laisser � M. D�grelle l'enti�re libet Cin vue d(le la r�orgalsattiofl qu'il doit apporter a. groupe parlementaire rexiste. D�greile a accept� cette fIem�'issio l et a nomm� M. Le�r'.Os iour pr�sider son groupe la Chambre.
REINTEGRATION DANS
LE PARTI FASCISTE DE
A UGUSTO TURATI
ILOME.- Augusto Turat:, ex-secr�taire genera du Parti Fasciste qui a �t� ray� de la liste du parti le 20 Octobre 1932 vient d'�tre r�int�gr� et a re�u sa carte. Il partira dans 2 ou 3 jours pour l'Afrique Centrale o� il occupe ra un poste important.

SERVICE HYDRAULIQUE
Les abonn�s de la zone Ouest de P�tionville, entre la R�e Lamarre et le Portail,


sont avis�s qu'ils seront pri v�s d'eau ,tout autant que dureront les travaux de .d�pla cemerit de la canalisation qui dessert cette rue.
Port-au-Prince, 15 Juin 1931


Un n m snim
mant.




.OLO OAN

Le Vapeur PASTORES S. B. Voy- 78 partira de NewYork le 17 Juin 1937, directement pour port-au-Prince oi i: est attendu le 21 Juin 1937, en route le m�me jour i 4 heures d(le 'apr�s-midi pour Kings ton Ja., Puerto Colombia. C(artagena et ('r tbal C Z.
frit, passagers et pnenant f" .

Wm. E BL E.

Agent G�inral.


COMPAGNIE GENERA LE

TRANSATLANTIQUE
Le SS. �St. Domingue attendu � Port-au-Prince le 5 Juillet part ra le m�me jour prenant des passagers en premi r classe ainsi qu'en classe touri'ste A des condition sp�al.� en transbordement h. San Juan de Porto Rico sur le 'aquebot <�Bretagne� le 10 JuiLet, qui arrivera au Havre i 2 Juillet au matin soit, ,don en 16 jo'urs,
Ir e t:us renseignements, sadrsser � l'Agence de la Compagnie, Rue Roux. T�l�phoxa �691.
Port-au-Prince, le 14 Juinr 1937.
JT. B. VITAL, Agent


. VIS IMPORTANT

En vue dle.s travaux importan;s de dynamitage qui s'execu :ent sur la route P�tionVil e Kenscoff, la Direction Gn'aWe des Travaux Pulies invite les �sagers de cette route � la franchir avec prudence et de tenir com pte de toutes recommandations qui pourront leur �tre faites par le agents responsables plac�:; aux endroits dangereux. Des mesures ont �t� toutefois prises pour que les arr�ts soient de tr�s courte dur�e-


r

7


En cas d'inobservanee (de ces pr�sentes dispositions, entrainant accidents, la Direction G�n�rale des Travaux Publies d�cline toutes responsabilit�s.


BONNE OCCASION
A vendre �ne guitare en tres bon �tat.
S'adresser � Monsieur Marcel Basquiat au Bureau:. du Journal.


k


Gerta G.argo, Joan G$rawford, John Barrymore, Lio. nel Barrymore, Wallace Berry, Lewis Stone, Jean iHersholt dans
GRAND HOTEL. .
.jamais film .r�alis� ce n'aour nCeomport� une distri bution aussi sensationnelle que �Grand H�tel�,. le film tir� du chef-d'oeuvre de Vicki Baumn. Con�u d'apr�s une technique nouvelle, ce film a obtenui le plus l�gitime succ�s aussi bien en Am�rique, en Angleterre qu'en France. D'ailleurs, il a �t� clasa� en t�te de liste dans un referendum organis� en Europe. Le Film Aux Sept Vedettes la synth�se de la vie une fen�tre sur le morie.


LC CHEVALIER
' DE LONDRES avec Mer le Oberon, Rayrimonf.l Massey'et Nigel Bruce.
Le Chevalier de Londre est un film.d'action et de mouvements. Les situations se sue c�dent les unes aux autres pour notre constant agr�ment et jusq'au. dernier moment l'issue de cette prodigieuse aventure reste incertaine.
Samedi en so�rie populaire

L'ABBE CONSTANTIN
avec L�on Belli�re, Jean Martinelli, Fran�oise Rosay et Josseline Gael. Une fraiche idylle. Un aruour contrari� par PArgent. De beaux paysages. UT- ! t nta etcal


La qualit� sup�rieure de la LUKY est haute nti appr�ci�e des connaisseurs. Sa vogue st d�e au souci apport� dans sa comnposi tion qui est un bon m�lange des tabacs de la Virg "je et de la Turquie.
Fumez la LUKY. elle est merveilleuse.
On trouvera des poches de :
20 Cigarettes - Gde. 0,60
3 Cigarettes -- Gde. 0,10 5 Cigarettes - Ode. 0.15
IAYTIAN AMERJCAN TOBACCO CIGARETTES Mfg.
PORT-AU-PRINCE, HAITI


P. O. Box A-160 Phone 2649 Fabrique 3445


LiutLrie Nationale

d'Haiti

iJ6lrRue Bonne Fol,
Phone 3358

GROS LOT:

DIX MILLE GOURDES
LE COUPON:
DEUX MILLE

LE BILLET A:

DIX Gdfs. SEULEMENT

N'h�sitez pas � risquer, cha que mois, cette modique va. leur. C'est un genre d'�par-. gne. EL pul . n'oubliez pas qu'il faut soulenir Notre L.oterie /aitonale, car elle rienl en aide. 4, soin c�t� � beaucoup d'Orvre d'Utilit� et de Bienft.uaunce Publiques � tra. vers foute la R�publique.
Pour toutes ces raisons lait ens ou Etrangers, achelez do',r '-tre coupon onv otre billet,


1Qachine � �crire Remington Machine il calculer Dalton Rubars. papier carbon Faites vos achats chez
G. GILG.


AVENDRE
Grande maison basse, sise Avenue du Pr�sident Trujillo, No. 411.


Achetez les
Pneus et batteries


GIPir Ser


.
.


C'est un rit toutes cd�sirables. rettes-


fait incontestable, la Cigare�tte Lu les qualit�s d'hygi�ne et de pr�seni Ce qui fait de la LUKY la reine desi


i






S.MAGLE AMBROISE
S'EST-IL SUiClDE
OU A-T-IL ETE TUE?
(suite)


Un Intr�pide


Br�silien


gagne


'.une course de


S�CURIT�, COMMODIT�I ltest Imprudent de garder lu mols m, o � 1 feu eu le vol peuvent vo causer d'ossurdnces, hypothuss, f1i>es, contrats et outres docuh oas pr4ctewu4. Un coffret do so�rel � la aR e 4 RPyol coiite paue�v&e t sujet d'inqui6td de. LA
BANQUE ROYALE
DU CANADA

- c


COLLEGE MODERN
Directeur: tr,,-t Alcindor
Avenue John Brown
Externat-lnternat : (Conditions modiques
inserivez VOs en ania au :
COLLEGE tf ODEUNE�


e qui met l'enseignement � port�e de toutes les boursez e qui no professe pas le ,bourrage de crane, e qui pr�f�re � une t&te un�quement pleine une < �t tebien faitei,
de qui s'aache � solliciter et � d�velopper toujours le jugement de l'�1�ve.


Ftt que se trouve recrute le corps de

pls zl�,
plus comp�tent,
kpluis capable, surtout, d'entrainer, ,idion honn�tye et const trice,


professeurs le Diup


par l'exempti, �


Place de la Pai


flue Courbe et Rue du Magasin de l'Etal
ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA'. .8,PERLES ET PIERUES PRCEUS , JElVIE
a -.ES ARGENT ET OR MO AIJE D. TOUTES ,vNALIrtES, A DE �RIX A. .OLUMEN AVAN " ,UL


dans une


Ford


loberto Junl , ao Paulo, Dr�ali, gagn� la palpitante course Montevildco-


RiO-d4aleirO, apr�s


jours sur de:


rout appel�es �Passages Difficiles�. Sur 37 voitures au dpamrt, 14 :culcment ont ter�ic� le trajce 12 d'e ntre elle: �taient dls


IOTEURS AITI SP � . .
La Mlaiqon de Confiance.
Arenue Trujill o,-- Phone 2379


k - rr z-o- .�.Z�2 __ :



Coll�ge Simon Buivar

SRnsimg nement Primatre et fsecondaire
8nignement Casumique et Moderne (Sections ABC) internat et Extermlat
8, Rue Magny, 8
Laur�at de tAlliac Fran�aise (Cwrnpdhi in fran.ais* aux Exmens du Becalaur�at de JuilIet lt et Concours de, )iction fran�aise de Juin 1935 et de Juin 1936) 41 s �cs aux Examens du tBaccalaur�at (l�re et 2�n* parties).
Le Co�ge Simon Bolivar avie les p�rs Pt m�res de fa. mille que les inscriptions pour l'Exercice 193-? 3te re�)i vent tous les jours ouvrables � partir de 8 Eres. A. M.
La 1I>rnetior


(d suirre).


.- 'i
--. . k-_ _ _k-k-"
-a If


ce qu 4fut fa. � lorsque vous et pnris petnreoun dL, 4frseme I4


C�Fl'SPI!Il
L , -5 t Lo ,> -t


re,



eo


ANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET Lunette et Verres de toustair Montures en niket inoxydWde� Veres ovalu au prixt de de $ .OI la pNre. La liquidation durera jusu'aa 4., Novetmlre meat,


VERRES


-Le fait est i - con

Le con


Itre


A. DE MATTBIS & Coa.


- S (kl rt"


-,k . k ~ .


588E




DeschOIS
q " �t' . t i W �l. "


LE


testable 9l S ARTHl-E


c'est la quintessence

DES


meilleures vari�tes de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.


C'est ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPARE
aIf.,- J L,.-* . - . : "> : i � "r . . : " : . . : "- � -'t " . . . ' �(


vitesse


'q


parmi vous qui en descendent, il serait quand m�me Int�ressant qu'ils s'en assurent � l'aide des archives dle la famille.
S t Commnant de Iog�ne vola au secours de son
beau-p�re Jean-Claude MicheL Lors donc que le G�n�rai Makloire Ambroise, � la 1 t�te de son tat-Major et peut-tre d'une forte escorte (tli avait poulr chef Borne 1.)61i-e, art-i va � Pasquet,
SurI iuthbitattin de Magloire Amtbroise, � quinze minutes de la ville, Bonnet les y attendait a la t�te de forces imty Ul Oq1!1 8 10L e
; l'et.nt,. 11il :va t it :b -a'

, sodat gi u avil ti Un,Bn n et , (ihtns le .S�a, <'est ce li t qui nut. entaepr:end

ce S it e:, trou�sm are Iigne
que e Prsidnt avait ncees a la poJursuite du C�n�.
'ai Ma ueoire, et ,1a. pour, �
luti p�l de t� ' e:ti-40i"ic-fltvernmet .
- ti, il a : UC i;t un�eet <
dI i n t des cheI dsude e e �- < . ~~ ugtnluit t
t . on d eo ru stn .
ja .a du giiu it. Il t '"
(I (t Lux 1ue)-;. " >1? N 'I , tfl, e Mp i iat �les ho,, n ,s �1 ch.uv:ii s".
ci v (, y-suitle �[c M a -l ,iru ,-t


.de M�atteis o


7, -",- , - 711� -U �w2ww.�


" k "


78


Fords


B~U1











QUOTIDIENS .PAPC.E:
CABINET DE


COLLECTIONS A BON M


partement de cette Pharmaci, doni l'ouverture a marqu� cnr noire l'inauguration de Rex et de Thorland, une �re nouvelle Progrcs, ('ivilisation.


�LE NOU VELLISTE� Rue F�ro' No. atN
Botte ?ostate No, s5. I" hp'e 2t QUOT.DIEN FONDE EN 189' Par
RENRI CHAUVET & CHEILAQUI'
Directer ropru kure
ERNEST G. CHAUVE':
Secritt 'n 'c I
MAX DLVAL

KLEBER GEOI.S-. ACOB


A PROPOS DES A T< /CHE
INTERSCO LA IRE.'

Nou croyonsavix;
d�cision du Conse.i . pr� iser un p int ,_ . des r�glment. t- . , nat inter.C l i, . "t que les equipe e et B montent en .ui le nombre de poin z. u S�rie A et B. Ie (, Chrisphonte. s(u'e-.x . bonne marche du S:t v
clair et adopt� c.- - plus equitables,
F�licitations au (. n : Chrisphouite.


PARAMOUNT

Ce soir, a 8 heures 15, 1. ramount pr�sente: Greta Ga1 bo, Joan Crawford, John ' Lionel Barrymore, Waia Berry, Lewis Stone et Jea, Hersholt dans : Grand Ho�te!, le film tir� du chef-duv'te 1�1 \ichi Baum. jamais fil'; r�alis� � ce jour n'a compot� une aussi senSationn. distribution. Cr,;d Htle,. le film aux Sept Vedette.-, la synth�se de la vie. une k. n�tre sur le monde.
Samedi, en soir�e populare, un filmn g�ant: LE SIC . DE LA CROIX, avec "r�d�rie March, C audete Colrt Charles Laughton et Elissa Landi et 7.500 figurants., unC oeuvre qui renferme � ell seule toute l'histoire de l'Humanit�. une vision inoubliable,.
Dimanche, EN GALA. � < et 9 heures, Paramount pr sente: Si JFavais Un Million0, quelque chose de jamais vu a l'�cran. 15 Vedettes et 7 Metteurs en sc�ne, sous la direcetion de Ernst Lubitsh. le film le plus original de la sae son, unanimement lou� par la Presse europ�enne. Si fa-i vals Un Million, un sujet passionnant. une mise en sc�ne itnilpe�abl'. une i'dterpr�t�tion in�galable. Un Chefd'Oeuvre.


Achetez les
Pneus et batteries
sFederalO


/PRJO.IETTRE ET TE'LIR

_- c ce d- a e. qiue je iant: .Wt .{1 kt' .tc'. 1Ie ( t ,


: ' it c OS
u ont �te lpUWlcC~.- 5 (UQ3,t:. t' ' e rpnt i aucune
18 -4 11a l-U


,. .: �.n �:,,� ,-- <.!! (: t. ': cit.
.at :"re tt exs a L

le ex- (appeal du .
t m emi tt bo





CI,.
t'' e-' t il- iIU
'te pou4e L'
ta (]en O :t 't 'on m,:ai, r dC es I' et n' a r' n.4 t(>nte r.uand la r: Poiso.n 'Avril�.
. t. o Vi.' bonne aOi e cette
(.-.u .':1V.?'.-.<;'\'u < x\c.

E' an�i-:e ce nest pa. ". i ," e. a hoSt hi. pL:S 1. : . n -a i;ue de(L tenir S 4 r. . " . o't: r d es


.1 TTE 'TIO. !


N ',t : :.''zi p,- t> �. passer L l: .rt��ord Iattery Station o'i ' . t:-"4rouve' ez' batferies, toile s pour capotes, chambres � ,r, huile pour moleur, grais, pandulettes, lampes de bu-, r (i't'(t tOus autres accessoIrc. aux prix les Plus cons
-e ac.ux.
lar'.itl:.! lattery Slation.
Itu:e Va'e No). I)2 a cte� i Z. Pi.>hone ;:702 .
D," 'Au.: Auguste L�on.


Pags, tout comnrne


SA PHOO


sal at ,: d . 1 .,nce Pe
iu I. r'. ' d'Alphontt'li de ti a: K~i


e:. 4-,


fem.
i; C.'i� t.'I . "
C


) do t ot .iil e ai

, .l a t, 7di 6

an a:y
. '.M. 't
'' .C' . t :i 2


- r n 1 .ad ine 0u f. ci t i-et , 'I tt " E ?S qui na pa',s
n Cf~o 1o
': e est splen.lun V".


C an t- ,:um'r t �s lourd r�le
de I 'vn 'tgant a � - c r
t.','" ' 1Ylft i t It-e" .Ou ,r u.: . d.iz aine d'ti st >ar l, ntu. e pouvant s'aigue: site ee .


'HEBDO
A, de REUSSE


Fume: les ('igareltt� LUKY
pr;~':ares avec des fine s fen iies de Tabaes Turque
et Virginie,


A. Thibaudet :Histoire de la litt�rature fran~aw s H. Montherlant -- Les Jeuies filles .,, A Viollis - Indochine S. . ' Comte Sforza - Synthse de l'Euriurope '::; Salazar - Une r�volution (dans lapaix. . K. S. Chandan Conflits europ�ens . i. ;aurras - Le Chemin du paradis . Ch. Maurras -- L'avenir de lITntelligence. Ch. Maurras - Les amants de Venise. Ch. Maurras - Napol�on avec ou contre la Fran Bainville - Histoire de France . . Bainville - Napol�on . Bainville - Histoire de 2 peuples (continu�e ju.
qu'� Hitler) . . . . Bainville - Les di�tateurs.,., tweig -- Fouch� . . . Zweig - Marie Antoinette. .
Zweig Erasme . Zweig - Combat avec le d�mon. . .
Malein --- Fouch� (2 volumes) . Madel "" Napol�on . M n, La Contre R�volution sous la r�voluti on
,adn - .La France du Directoire.
a . n *. La France de l'Empire .
u J, . te. H�l�ne (2 volumes).
e Roi de Rome . ., . t Histoire de Louis XV .
-,.Cvolution fran�aise .
.-nhie Fran�aise (2 volumes.
. ~ ~ ~ ~ ~ � Je .:. : :'. . ,I ;e eI . . . .
t �e 1. . . .
unnaire anlogque.
veies de l'exposition 1987 .
a r s: ( a> ret. L'homme Cet Inconnu.


'tt A ' 11A),


REX


V e.:d(Ci � S h. 15 au Rex, un ,rogr,xame de choix, avec le , i i Le Chevalier de Iondres qui �voque a nos yeux, 'epoque troubl�e ou tous les nobles de France t remblaient pour leur t�te, oU :.ersonlne ne se sentait on suret�, ou chaque jour des t�tes tombaient sous le couperettracmnt de Madame
ulnJou�'�la perfeetion par Leslie Howard et la b!lle Merle Oberon, ce film fra la joie d(lu public d�licat, 'mateur dle beaux films.
SainedI La fine com�die tir�e d b e�l�bre pi�ce de Meilh� . ialev:" L'ABBE CONS i TIN ou FIran�oise Rosay, L' n B�li�re, Joseline Gai' 4 laude Dauphin ri,aliset e talent pour vous pNire- U. Y joli film sentimenal, o' i ' r se rit des pr�juges c.' : 'argent ne prime pas0
Dim)nucl:, . 5 h, 30. Reprise


AVIS


La LYKES BROS SS O. INC. avise le public ean gin. rale et le commerce en partiw culier, qu'en raison des heures d'�t� adop tes par la. Douane et les deux Banques, ses heures de bureau, � partir de cette date, seront deS8 heures du matin � 1 heure 30 de l'apr�s-midi, sauf les jouirs d'arriv�e des bateaux.
Port-au-Prince, Hati, le i Juin 1937LYKES BROS. gS. INC.
S. NUNEZ . r.
ilanager
. . . . . . . . . . . . .
de Mayerling, l'apoth ose di film Parlant, le vrai filiI d'Art.a . � heures 30: mi ry Marquet,( de la Comedit Fran�aisep, et Jean , Max dansle chef-d'euvre d'AlphO�s Daudet: SAPHIO.


� 0M p a g mm" e 'Ect aira ge Eectirique
+ ,e e ,,


La Compagnie dEelairage iEet'ique vient de recevoir un stoc�k de Refrig�rateurs61eetriques qu'elle met en vente � des conditions r�ellement avantageuses.
I.igu des appareils de la �(;EERAL ELECTRIC� n'est plus � faire. Chaque annepleconfortauginentePar 'a n:., -aul�te et la meilleure qu,.t e:c. appareils. Pendant le mois d'Avril seulement la Compagnie offre � tOt ae:teurtE ('un


REFRIGERATECR DE LA �GENERAL ELECTRIC�

une prime consistant: soit on :un )petit Ventilateur de 8 pouces, en pr�vision des grandes chaleurs de l'�t� prochalf. soit en une petite lampe de bureau, au choix de l'acheteur.
Ne laissez papasasser t mois d'Avril,

N'oubliez pas non plus les quatre ann�es de garantie que vous offre la


�GENERAL ELECTRIC�
Et faites un tour imm6diatement � la


COMPAGNIE D'ECLAIRAGE ELECTRI QUE


PORTtAU-PRINCE


s:: i ii


A' Il
t


Ce clich� repr�sente le Building de la �Pharmacie CASTERA�.- C'est une construction qui fait honneur.& l'architecture nationale. Le dynamisme et le savoir faire des jeunes qui ont cr�� cette importante organisation ont su y mettre du go�t, de la science, de la m�thode- Nous recommeandons d nos lecteurs de visiter les diff�rentes sections et di-


r


'i


:::.i


CagPgAgiTIEN







e uudlI stc
QUOTIDIEN FONDE EN 1896



Page 7 �tait absente
du microfilm de cette date


Page 7 missing
from source microfilm of this date







e uudlI stc
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 �tait absente
du microfilm de cette date


Page 8 missing
from source microfilm of this date




Full Text


xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103052datestamp 2008-11-16setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date June 17, 1937dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03052000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince