Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
June 10, 1937
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
p * * * * o P Ii: i !~ ~ ~i i ii i! i i : ~ !i fil i: :; :i:!:. i~ i:: ~ i:ii ::i i :i : i~ ,: :i! : :i: : :i ';iii~ i~ !:iii :!:: ii!i . ,' ::i :: i:. :: :.


QUOTIDIEN VONDR ENI.


page de Folklore.

LES PIENOMENES NATURELS

ET LES CROYANCEt POPOLAIRES


Avec los progr&s incessant qui s'operent dans les sciences, l'homme est arrht' a p6ntrer le secret des ph6nom&nOs ies plus subtitles de la nature, l'enfant, d's qu'il commence lire peut nous dire I Cause et I'origine tie nombreux ph6nomenes obser vP courarnment dans la nature. On peut dire, actuellement, que I'homme a r6ellement transformed la face du monde et a arrach6 ses secrets 5 Ia nature.
Dans le principe, i Wen 6tait pourtant pas ainsi, Le premiers hommes avaient de, fajons tout a fait surprenan. tes par leur bizarrerie pour s'expliquer ees phenomnes En effet, it y en a qui prkten 4 a rire. O'est que les hommet-: devant les forces de la natu-re ne pouvant pas rester in-t diffirents ont invent de tou-i tes pi6ees des explication.s.I pour satisfaire 1inquiktude de lJur esprit encore envelopp&dans les t6nebres de l'i, gnoranee. Ces croyances enfantines existent dans toI leg pays et constituent en patLie le fond des traditions populaires.
C'est ainsi quo le Arabes prouvent une terreur religuse A I'apparition des Pipses. C'est pour eux une
manifestation vivante de la colhre divine. Les p6ches cnommis par les hommes sur l terre seraient d'aprs eux ITuefillis et conserv6s par le anges. I1 s'accumulent i la fin et alors a ce moment un range les repandrait, ih ]a maMire d'un grand nuage, sur le Ciel et sur la lune. Meme en Europe, on croii encore que l'apparition des 4lip.es presage des desastres! Inutile de dire que dank, nos pays cette croyance esqt aussi vivace.
Certaines peuplades de t'Amerique 1pensent que c'e3t un Monstre qui dvorerait la lune. Au Japon et en Limousin, Chest un griffon qui poserait 3es pattes sur et astre paisible qui ne demande qua' pour81ivre sa route dans le ciel-Aussi, les Indiens lanyaientuls des fleches dans le Ciel et Paussaient-ils des eris pour porter le cruel animal a cher prise. el
En France, eej s doy IIfihe, jusqu'au VIeme s1etie rapporte �Paul S6billot, on .ioussait des cric an moment le l'6clipse (I). Lea Hurons Cre oyalent fortement qn'iI s'a rI.g 88&it dune. maladie do La .:tie. Les indiens de Cumana et. le ojibuas s'imaginaient q; u'il y atvait uine lutte entre le:i oleil etlIa Lune. Cello cr&� V arle existerait encore en'
Vrance !. .:: .


Au Japon, on croit A la mal: faisance de '6lipse de la Ih4.e Aussi le peuple s'empress de uvrir minutieusetout:hes resources d'ali:,entatina parce qu'ils croient ion Pon tomberait des
::.ages Pendant tout t.:o:u:s 1'~!':::''[) It F lore.Pa S'tlot


du phenomne. En Arabie L;[ femme enceinte ne dewait pa I bouger pendant toute Ia fdui-Ge de i-l.ipe sour pe e di voir d tl a a irriver -a- sun enfant.
Le Ababuas du Congto eroient que Ia chute des itoiles pronostique ]a Mort Fun chef. Cette croyance est con, seI,'vee jusqu'a a naintenant ,i,,rtn en Europe.
Voillez-vouls avoir quells est la cause des 6toiles hianIcs'? Les Soudanais vous ile diront: des fl6ches embrasees que lancorait Ic Maitre die I 'Uni-err ConMre le. mauvai. orpi-its. Les Perrans vou difont a,' eur tour quoce son'. des fiches lane6es p4pr les an ges atx dr It'n qul L4.otteraient d'escalader le C iel.
Les toiles filante.3 en cert-aiin pt-s d'Eu iop~e annonee'entrt u e moirt, Ou seraient indice tjie cotaines ames
-eean'ent (i1S pr'ieres. II faut
.'ItiItt t As~l >{i'7 - I> ~td.+ (fi

du-'- ie' uxh fiolP I. > e' .'-011o haits tfu'o( expri t' ava't 1 d[s!plaitio't d eI' u-tr e raie-nre ir.: d n-' ma-, i":' 'XI (,-ta iL;


III * V a 1's
~L ,t-: . A uss,, fault-il .
srt. (.'-tt 1 crv')anee et co e i I & c A.

E n on nIia(iloie, (A nt i s'e ii
bar): e tlll Shdloen it JIOtUF oxpliquer Ia cause do i'ap)parftion itune 'omte. Ii ' -t t.ou t i'l1 i I e Ie I L diable li 'a'1lu111,W -' p ipe et 1laisse tomber les aliumettes. Les Cau adir'ns frGmisscnt A iapp)~it iol14 (0ll t euit lit,' BCefntntrel. Pour eux, rles Corntte sont Iltuvfe des ours no('irS qui les enveraaient pour leur apporter t(ntos sorter d ealainittsI1 existe aus.i.i les cr.ovan ces assez curieuses concee'nant te n,uagos. Pour les Cafr-es, c'st une accumulation de fumte venant dos feux allum's par les hommer un pei partout sur Ia terre Les Siciliens croienit, a lu' tour qtu-: ce sont d '.norrnes (pongoi qui, A un nomnt Jona0, auirivent iA so gotifler dauts l'eauQuand ectes: mitt entiieremont i-einil Iier, etles s'"ersen alors leur contenu siu- Ia terr'e sous forno tie pluie- Pour les pot, ts Waliuns, Ia cots-I leur rose des nuages est tiC au fou oPf Saint Nicolas pr6pare pour oux do; fiiandises. Quant anuN Mau'is, si it lPheuro crepusculai-e les nuna- I ges sont roses cos t leur dien qui appr~te so-: })atatcsEn Pxl6iet-, on nhosem


barrasse a-s non plus Pout' I expliquer I'Ovigino- des ms-io ses de Iua.L blanches quI current parftois stir o lie1-. Ce n'est autre chose que les habits de la d6esse In qui sont en ti-ain de scherEn Portugal, o4 m6nie en


PETITES NOUYILLES


L'engueulade est tres prisoe ehez nous par le sexe faible. Cependant, )a loi souciell. se de Ia tranquillite publique et des bonne; mceurs &met des sanctions assez s rieuses Contre ceux que s&iuit toutran ce vetrbale. (Pet ainsi tice Me. Ianie St. Vii et l'ilesema ('iisurprisi.s en flagran t d'1it de seandale public le 5 Juin au Bel-Air, vers lee 11 h. 20 p. in, ont 6 arretee:; par It garden Exima Antoine et d6frr6es A la Section Est.
*

1 est permis d'aimer les bonbons au point d'avoir toute Liiio oulangerie affect&
so)inel, cela ne doit pa; trei natux'eflement, aw prjudie (H .' son pro.chaini . u, our flaVoi1r pas ertendu ainsi, Joseph Pierre enleva, Ic 5 Juin, au Bois Schultz, une 'hluantit6 de it, ulu Pol fe>LtI isne :w [tI
P .P't,.Ltd ice fle (a im(liic Ab.a,uoy, I]aut. d fnit ta Seetiun-Est et reo'ut, en rteornpense de se appetite gloutons, 6 moi.s d'emprisonner nen t.

S t. Jean Michel, Ophila Jos-c 1h sont des sportmen d'un it 1 r: ' t 'Z CtttL t (S t (tUI S'" I1 (t iLtuc f t i I eIC 1' , a tiixuir pa-r 1 rdprinu,' v I en .{, or:e Ut s'c'tre applique' ripn,.ueclnt tic bons coJups tde pong le 5 Juin, ai BelI-Air, i s Pf ven, n& par It { ;l
a ia et of[[_l-tu-t[ 01[ (2lt!tCt 1e tl, come prrimrle tI'elcOurag'enent, uine condamnat iofl do 5 gourdes d'amende et 5 jouirs de prison.


FIAN(AILLES


N\on>tiut.:rs t'cf,'Ot as-Cc jdaisir lacarte de t:anqailles do Mafdemoiselle
A ndr&i, Denis
arec
}l. Fran Qois ThubaudTou. l S VCUxd Be bonheuta:cllarnlam, tet -rune ecouplu,


f'"ranee, bIi'oi'e borale es,. i''speetie ". cause de a terreur qtu'le souleve- On pense qu e.d .lu sang rpandu ans<, I cicl. Aux ll6bridos, ec strait Ic sang de,gs g(nies qn, livrent batailles. Et, comnIe il faut pat-tout chercht r I fenme qui joue pi-esque toujour. le 16ie principal dan; toute. les Istois, les launtchvdals; mux aussi hasardent une explication. Ils d6clarent qt.1 'a Gwr L , .,u Kale se-ait cle li femne du die Balakirg, Lavina qui serait occupee, :t Ia n nttaI. de nos feimmenes inodernes t "mettre du rouge, Eile vent Se rendrie plus bel et fare aini plaisi ait son in~i- gtil ne tardera pas A':entret- apr*s sat tournee nocturne- Meme on inatieI d telLette, il parait que ient nest nouveau Sous I Soleil.

Anne de CONTRESTAN,


NODVELLES DES

GONAIV ES


Le Jeudi 4 juin coumant
dans la matinAe d'6mouvarite-4 er6monies religieues .vd~rout'reit Ia Cathtidra, firs;: Conatve s'oi ltuecasion tic la ctbration do a fete (In Iaer-C.'enr de J6sUA oti P patronage duquel est pI aI el'itnpin-tant E.tablissement des ff'r Ies do Pl1n =tt.a-tifnt ("iP0tiu-nrac in ct-tic ileComme pourit Ic> e- nti s p: '-. ecdentes, lrs oms Fr.res des Gonaives deployerent d( grand eifor.t pour donner A cette i"te un grand cachet .-. Lei,"z--Ie et leur d6vouemen. It),, le p nIs' croninu do c-,ch> une 'of inminense e~pit le (Inq if de la vait (':ath trale do 'St, (j ha ti- .1 petits et e 1"7 t: ves des ff'urI.k oCcupI-er leur place hah tue-e. L'oiffice divin con'mf-r Ia Ia C'hora;le fit i' '- ,:i I leTS (fil est ao-h s , tout -logo >e It- C t 11 uiag't~iitt-ics c:l-t 1$:ft li.tamment un beau gradual en tdtaux-bourdont > furent ex ct~t6s avee brit- Los beaux floP CiUMIx del musique jours par t (. F. T '-odo'e ( ii'harmoI ( i(,dotI) c',Vm it'int i5 aleloud

buIl! I (A 011n $ t t - IQt'1".
res- l)i Iii'c 1 ',itstP-ax speechis.
A 7 I eurtr p, in-., i'on 1 r-1C

le ox,, cut itut Iiieure-rainte. Lie de 1OiC' ])8 It Ic I- Dsi >
Ches. BoIi npoe,.iun au fItmnt ax:, .I. Saint Macur-mon 18 ,C - pat . .
.Lit-I '-J(t~r i[ s t i t' : - (. 1j2 ,,5. Puis, titit' - a 1t a I- i'
solennell . -1a f- ' , r-t I n-Vt, I tr'S jov-J N - 11.1 " S c ja tnt-


LE JOURNALISTE
CARLOS LOPEZ BUSrA MANT?


Le journaliste vs(,n( zu:l1ion D. .,aL~sIopez Bu4Lam;ante, direeteur de Arerita . tiira ) a visit .4 notr, pay'.
M-("a rlo, Lopez
188tC0 ("-it I'mo uv i $ S, ' tULIS e t r4fJi'iaQ ii , lt cri ,4 dle ]a libeitK humaine.
lPe grand theme re i adit iq u e ir tc _-t l, t' - .r - ', ,A l'objet {de -a ph -Ii v v pl' t If ,cupation- Aussi 5; ,., , ,, ,. t-lie tin e flet ldie.
Au sujet de Puerto Rico
* 'o il revient, il nous 'idI
< .iuiqta, 6mie de- ati-rtr lIt ert{"- . IQ 8 Jclc tedti[,


14:'M lt V-t)!l putant vet-s sor1 tr'I Il i !foyer insta!1s 16 N A-Yoi k
ASA . le viri con frtr. D. Carlos nope! Pustamanti' 1i a t()ti J S devfan ' yINux 4Viion d'une saine Anwrica Futura.
<.e( Nouliste> lui envoi>



GESTE FILIPIN E.YVERS HAITI
e prc.-tigieux Filipin Don Xicrte.S'. ~~t!tI' U i LI, ;U S 117 restivail fit'> iti Ittc'iws.san! ,U
* P rI\I ila I'I . d,. It
Sxpl ut liu la t ' at it I, t tl) uf i ,.t ,,t blu t Urouge'.
11 t itO l~ .out etre0 yqt' ME* ibl ;t cette manifestation
S'a mit-ti it cut " 6minen.-


Un Gala.


(e fut, trii 'v it6 tn vt i -VUI Ut (20 1-1 iu,. la t t an-.ofFr 'Tes die 1'! n5t'uction ChrO tieri le diV t (;Ofl$IVt'S I'anrmi tt J'oule do,> aao.ta,. it,,,.i
que.
rent part COet' it," attst.


(Vir smiteten 6twe page)

A . IS I)IPORTA'I7
En ~l vtis-> Iravittix imot-tants d e yn.itillitapg. ' (Ji '-ItX&icut~elt S11 V, i rote INt ioA Vilte-Kenscoff, la Di-t-ctiu, Gnde'ale des Travaux Publies invite lea usagers deette route A a franchir awec prudence c tie tenir connptfit tutltt*'; '~d) veoronn i Ida J ion> qui pou-rront .leur etni aIuts par le3 agents respunsahl ,. place& aux endroits dan-. reux. Des mestres out t6 to, tefois ;nj'ss pour que le; arrets soient de trs court du.

En cas d'inobservanee dc ces presented dispositions, entrainant accidents, ]a Direction G6nO'ale des Travaux Ptiblies d4cllne touteri, it,,ionsabl*t~.


F /6I !E


ent'e ] a "(It-S t:.c- !lo1 :� it ti lt idtt v dtILila- Si.ce Fi J

t'n 2omne homine trs solid,
-.1 a 8, tns ens-it-on fuyait it t~oltes .a mie~s devant un au]i [-it p o i. -.fl[ ro .t tnt]Vit|




MA RIA GE
Nous avons reat awe
sir le fait't,-part (.hi ma-iage

3tie. Els Woolley
avec
M- Roland Lataillade
La b6n6diction nupta11 leur seria donn'e c(t1.4 aprsMidi, en touted intimlit6, dans I les salons de Mine, Woollev, Rue fRigaud'(Bois-.Verna).


Lire en 6e , pageIla lisle des Ii. o.re dela Librairie A'ouvele,


QUOTIPIRiyvsm





. . . . . . . . . . . .


. : .:.


;SERVICE NATIONAL
LYHYIENE
StVDASSIStPANC$
PURLIQUE
L'HygMne Dentedre et'In future mntrer


Los dents commencent it Se former plusisurs MO '-Is avant la naissanee. Los conditions dans lesquelles se' d6veloppe l'enfant pendant Ia periode prenatale. influent stir sa croissance et stir sa sante future. IIest done trs import tant que pendant cette periode, I femme qui porte un h& b6 regle soigneusement sa vie et son regime alimentaire de fagon a jouir d'une sante parfaite, ce qu favorisera le d veloppement des organes de 1'enfant et en particulier ila formation de ses dents. D{s le 40hme jour de sa vie pr6-nataIe les dents eommencent done A' se former, et quand 'enfant vient aun monde le couronnes de ses vingt petites dents temporaires, don't les p r e m i r e s n'apparaitront pourtant que verb 'ige de six toois, sont dkjA cateifi6es.
La santt de la future mbrv a cette epoque c-ipend avant tout de son regime alimentai. re; elle ne saurait y appor. tr: trop d atten'i.on Les 61fle1its Ci er%,e. a former le Corps dc i~etfsnt ?VOVteTrIent de n e x son,'C&, I os aimenits ingeres par Ia m~re et les tissus memosadt, s6on corps, Si ltaiimentatiou de ]a mre est insuffisante et si Lassimilation est incomplete. ia natpre pr'otegera qand mome I'enfant aux I1,)nn doe ta ire e
Pour un ddveloppement no>rmal (e SOS US t. de ses dent( L Itit Kt a K ,oin Ie cenaux, d( phsplte e itamines. Si Ia mere nen trove pas Sse Z ans sa ration alienta i I' I i S&1o1at pris a niveaI de ses piopres dents et de ses propre. .s De 1- Ila croyance populaire qu'une Mrnre doit payer par ]a perte d'une ou de quelques dents chaque enfant qu'elic m~et an mondie. Ii n'v a aucuno raison pour qALe los Yients d'une mnbre en bonne sante soicent affects si cu~e suit unm ben r~ginme allniuntaire preserit par un iredeemn et si ecue observe ces diff@rents points: lo .En so brossant Los dents 3 Lois par jour. 2).o.- .En se faisant nettoyer 1los dents par un dentiste At (it-:. intervalles rguliers, Jo}, . En so faisant reparer Jo> louts at teintes, car ii n'y a au.cun danger 5 Ie faire tiu-


LOL cette pCiodC.



Loterie Nationale
d'Haiti

16, Rue litonne Fod,
Phone 3358

GROSS LOT:
DIX MILLE GOURDES
LE COUPON : DEUX MILLE LEIBILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT
N'h stez pass d risquer, cha que mois, celte modique valeur. C'est un genre d"f' taVne. El pui n'oubliez pas qu'll taut eoutenir Notre Lo. terie Natloile, car elie vent
a ,beau.
+en " ate,,,.4ison v ot abeu coup d'0uvre d'Utilitt et de Bienfaisance Publiques 6 tra. vers toute aI& Ripublque.
Pour toules ces rdsons Ijartlens ou Etrangers, aehetez done vottr coupon ou votre billet.


. . -, := .- .:: I


nn rp-Cmptablesnowrant n
. _ _- ._c-- _.- A. . . . IA


REVELATIONS SERSAT ION ELLE
&AVL*&SSIET S 64tSCUt4CPSS oCCUL "F ln atlon '"Iv)= ittmfo w re
ur % alo A touon&1114 f
*'mouer.- S d ots A''~
Sc ow~Kt RtAS
5Rao Ju a.-amDe .FARM$


Ia Companies d'Eclairag'e Electrique n;'des conditions r6ellement avantageuses.


A14V9 IMPORTANT
be ousig6,donne avift Swk commerceet au puhlie en g;A$ Sn6raie , que {'un commtna c. eord. avee Ia MaisonNant& Reiher son association avec ta dite maison a cess6 d'exisa ter depuis le ler Juin 1937, et qu'il ouvrira son magasin sur cette place dans les premiers jours de Juilet, avec l'Agence de Ia fameuso marque de Radio (Gnercd Electric.
Port-taPrince, cc 9 Juin 19117 .I
Valerio CANEZ. . . . . . . _ _ _ - : =

A LOUER

Une Halle de 12 m. environ situ~e rue D)ant6s Destouches, Anciens atleiers du qNouve1Si st>),
Cette Ilalle situ6e dans Ia .)uY conviendrait h tout usaS'adresscr ?i Madame CMraquit memo adresse ou de 13
15 h, sonnez le no. 2731.

AVIS MEDICAL
CLINIQUE
S T- IPPOLY T7R
."V �)u-qgreud
Rue ies Casernes)
y nnsuitation
h t4 r4 r


. EA.NDE::'


HYPPoUTIE. JEu.
cOtMbre para ef it
139, AV. Trujit,0.
Phom 2.1$ .

OPT II~h
PORT-A U-#INCIRN Nh
-#rand astaoruuneut ie vtorr--l et de montureg pour iunette de la meflleure quaitA.
Grand'Rue,en tace 4*
Joh i H. Wooley


IJONNE OCCASION
A vendre une guitaree tr~s bon 6tat' S'adresser i -Monsieur Mi-at eel Basquiat an Bureau 4 Journal.


AVENDRE
Grande matson base Avenue du Trhsldent T jf, lo, No. 411.


leCevoir un stoo. (pS Ofrig6rateurs lectriques qu'elle met en Yen.


L'6loge des appareils de la GENERAL ELECTRIC nest plusit faire, Chaque annte leconfort augmentepar Sa no'1vaut1 a fa lealure ,l t( (1 ap areri. Pendan la Compagnie offre A tout a.
cheteu d'un
REFRIGERATEUR DE LA ine prime consistant: soit en un petit Ventilateur de 8 pouccs, en provision des grande chaleurs do l'{t prochain, soit en une petite lampe de bureau, au choix de I'acheteur.
Ne laissez pas passer le moist d'Avr.ii.
N'oubliez pas non plus les quatre ann de garantie que vous offre la ((GENERAL ELECTRIC *2

Et faites un tour immh4utu: cc it

COMPA11NIE D'ECLA IRAtrE ELECTRIQ JE.


PORT-AUt,-PRINCE


Un


Milbio


Ie


Pei am


sona sei


pas se


DOUBLE LAG LE
tIt le meilleur pneu du monde (t aussi le plus beau
20,000 MILLES NE SERVICE
INCROYABLE. CEPENDANT (FST TOUT CE Q1.7I A DE PLUS VRAI

GAGNEZ $ 500.00 on 6quipant votre voitur'e avee des pneus
GOODYEAR DOUBLY LA L.E4

SEULS DISTRIBUTEUR$ POUR HAITI:
SOCIETE HAITIENNE D'AUTOMOBILES
Mallebranche, Gentil, Rogat & Co.


S1. i U-HAITIEN


Port.t. Prn, Ju1t,


Compa ne9airae E9ectrique


Fri lfrff! g : i!:!??.! ?. !a : {: i iii :: ! ::~~# :# }: i~ : i. i.i~ i:~~ ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :: :::: : ::-:: :? : -:: ::::::::::


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . � . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


.event


lie


ti-oniper













A e~rienI


I pqjpOMATIQUKS
tojj)RS.-Le gouvernet britanniqe a fait des prtsntatiOl1$ diplomnaWi t aUprs .du: goUvernemnt rteh de. Burg s al pinmliaire deo eson Atnouer en Espagne ia caug de La mine flottante .qul le
M1 .ai dernier a touCI'M et AMtIeploser le destrOyer angj,4gH unter en vue des cotS dAlmeria, IA gouvernewent: de Londres a tinten-tlanauss de r&lamer des in*xItks de Burgos-.

kS BARON RIBBENTROP CENTRE A BERLIN
,BERLIN.-Le Baron Rib:bntrop est rentr6 A Berlin d+ &rhtesgaden. I1 repartira h 14 heures en avion pour Lon&es Les milieux politiques de Berlin d&larent que l'Am basdeur du Reich it Londres
ut A Berchtesgaden de Io o guts conversations avec Ii, Fuerher. Domain i1 entretienm&Eden des-mesures de ga-ranties a prendre pour les navres participant au contrh. i.:Les milieux diplonatique:. ajoutent que le point de vuc de I'Allemagne et de iItalie .cordent sur cette question 4t est suffisamment connu, ;Us srait ce que par la po:riJ.:on prise par les presses ita\Jine et aIlemande.


ENI MISSIONt
DIPLOMATIQUE.v,
BAYONNE,-. Un de. {gu6 icharge6de mission :par le gouSveIrementff lI espagnol basque e, arrivev a Bayonne. II:f'tn re~u Par -M. Sinonet, maire de la ville auquel iI adressa de vifS remerciements pour IPaccuell r6erv4 par Ia municipalitd et la ville aux rdfu-' gi6s espagnols.
LES EVENEMENTS ,
EN CHINE
TOKIO- Les evenements; qui viennent de se produire en Chine causent de vives in- I qui6tudes dans les milieux officiels nippons oii ton apprend quo des grouped de ehinois et de troupes irrguli&res pouss& sans doute pa;les autorites chinoises manifestent des activites susceptibles de troubler la paix de ]a frontit're. A ce snjet un porte-parole japonais diesirerait sincerement que le gouvernement de Nanking parvint h maitriser les 6l 6ments perturbateurs de lPord-re sans quoi il iaudrait s'attendre 5i quelque incident qtout A fait imprdvut Les journaux ont reproduit une dp@ehe disant que le 20 Mai des chefs de coinpiots (jut eherchuient t.
provoquer un ti6ouvement desI districts de Ku Ya, Ro Chang, Te Hua eta utres iocalit& do


� ABAS d .OD I2 %T()Ltf 0 ECCAL'TOL

OLJ. RHIMEV'BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS D. s POUMONS
PORT.AU PR1NC!? uli,ET4ESPR


Lai Mongoliinlkrieure et du Nord de-Chahar ont 4t&e arr& tes sau moment� ouPallait 6claterla:: r6voIWto La.depche ajoute que les autorit6s locales encouragent .et .favorisnt plutht de tels mouvements.,-RO'cemnment des chinois exit essaye6 de provoquer :un soulevement et attaqu6 un posted de police d'une ville-fronti&re centre la Mandehourie et la province. Ces irreguliers taient, dit-on, conduits par tun general.


LE GENERAL MIAJA ET
LES PROCEDES bE
GUERRE DES INSURE
GES ESPAGNOLS
MADRID.-< a delar le gn6ral J. A. Miaja, commandant en chef des loyalistes t propos du bombardment aper& centre Madrid par Vartillerie rebelle- II ajouta cependant que Il nombre des vie times est peu 6leve, car da po-


putation poss "de maintenant J de Pex yvieno pour prendre de .o .prop r i,,, nitiative "d".


LES TROUPES JOYALIS& TES SURE FRONT DE GUADARRAMA
AVILA.--l-Sur le front de Guadarrama, les gouvernementaux ont hombdart encore une lis les positions nationaliste3 ainsi que Les LIgnes du secteur de l'Escurial Les prisonniers loyalistes ot d&larP que Ia brigade internationale a subi des pertes iml)ortantes lms des attaqw.i contre la Sierra.

SUE LA TOME DU
GENERAL MOLA
PAMPELUNE.- L'&pouse du G6nC'raI Franco est arriv(e hier soir ici et a visit6 ]a tombe tu general Emilio Mo a- La Municipalitk de Vitoria a d6nomme Vatrodrome de ]a ville


DV NOVEAV En fHOHE
Prolongaition de Ia via aine et active
Tratternent des maladies
- tl { isr ;r&-r do |lorigonisnic hut- on, son r onpart- (ut o-ni que, airsi goo kl ni Izt-s. i4 SOI i'tt praoce etimnte tN t,- mont dies a Iatiiiihsenmtnt tci 'ar-t
pat- 'es S.,t,, l. e it. iorcrs iitles (to Vt Siquts pt-i ites e t i-jhe In S-Int pos euml tre rc-ntuesai Fort r. pa:t nh-od-tltort, dami 14 rir rtahot i t %~ i tIe gi aftde s VaitCS
R -1 LLFL rafrt11) tnt fat. ous) 'Ds 06me-Is ds carps tletn mend Is s altI 61 lea ci-nine 1teide ur~qt I, itrateftet ts Ioninet Apri4fa cAIuer K.ALFFL:I.O. voi naluse iet maladiess ceeIns, is ttpres.sioUorSeZSU disi itrw Vatis deviendrez dispos ce gp. i jouiir Lj)a vi joust 1t sa nt , RALEFLUID a oblonu 5 grands pra, $ m. d&iles d'oi A Pal-is. Londres. �ruxelles, Florence, Homte. ED Venedpn3 tonilea hsrmacies- L2 bor4o, iret tn KALEFLUID, S6, d emunsPhl R-. )e mandez g'ata1ituewlonl Ia brochure eKpblealive et Itisle 4esgurisons Ru d6t:i? t-au-Prhaee PhMar ci. W. Mu884,


2Z2222~~2~ .2L~- -.- -- ---- -- - - - - -~ -- - - --- --- - --------______ -------------K.


.1 i � . I


to -M I-A AN M M W
Aw. i ss"'66 W.A
ArAm am sh em- = =
JIL


Rue


PHONE


JOUER A LA LOTBRIENATIONALE, C'EST SE PAYER PEUT-ETRE UNE M A I 8 0 N, .CONFORT CHEZ $01, OU ETRE A MEME DE PENDRE INE ASSURNN'E, ETC.


TOUTEBCHOSES DELICIEUS$S ET UTILES. PENSEZ-YM4AIS JOUER A CETTE LOTERIE, C'EST AUSSI DONNER UN REPAS A DE NOM BRI
VA4-1lDnTINT s. TIP. .,, . O n it ltX flTIUNE MAIN DISCRE


0. NOULAbOA iWl UN fl - ,. .JJEJ -I - .


7ENIR INDIRECTEMENT DANS LES BUDGETS DE BEAUC( ,E FAMILLE


.1raidiose


LIEREMI ATIONSJ


ces r ais olas


ter (ot JOU


NATIONAL


04


t


UNE AUTO.


EI!SE PETItES : VE, -TTEINT ftP)UP 1 DtAADMINIS~I
et hIt

o r:.: W :: : .:�. I

;I : ; ; ; ; . ; : . i. 4 : . .�. . .p :q l : i :. : . : i 1 . . : : . . 7 :
' S-.- a r . . . . i l'. . . .


?


Le Nouveau Testament s_fa envoy* "grttuitement>-' dem&ande, it taute personne he' pos tsant pas los Saintes t eritures.
S'adresser M.J. ALFRWD PRARCE. h Port-de-Pnxb
dfs .' uu fast rnt Mit/o. dli~e,( Wegeprnne): ar au :Pus. tear Baptiste.


( ~


WNS


ete.)


Ln Ii


3358


. . . . .


VACCO0RD bE SECURITY
DES FLOTTES DE
CONTROL .
LONDRES& Quand le
projet dacmrd siurIa su-. rit,4 des flottes du contrt1e wra rkdig6, c'est Ie gouvernement britannique qui prendra initiativew d'envoyet aux 2 parties du conflit espagml communication leur deman-. dant de DEPART POUR VAtLEN(E DE L'AMIASSADRUR ES. PAGNOL A WASHINGTON
NEW-YORK.-M. Fernan. do de Los Lios, Ambas. adcut' 4t Washitgton d e la pu4,lsqu stir le QucQ N Marys :L Ldestinatiol ide Valence of e tiendra sous pcu une conf&rtnot denies Ambassadeur.A &( 1' 1snA"'e R6publicaine.

LE COIITE POUR LA
PAIX EN ESPAGNE
!'ktiS.Ik comit PourM la paix Civile et rel igieuse ell i sj pgiiti Stest c n ' ~ P S t .P 1, ILL presidlenc-(I d btaucou: dti haute personal: tc t'toli
(il' ;. COnTISeil de direction cinmprend notamment Mgr, Iieaipiq , ( Worges I)u haiel.

daulc, Jacques ?daritain oe t vantouz Maturia 1, (Mnit-,
t its dectrne-polittflm et
initiatives susceptibles datten tpir les horreurs de Ia guerre et de ramener Ia paix.
PROMOTION DANS
VARMEE SOVETIQUE
MOSCOt.-- L- nspecteut1n (h-ef dO la Cavalerie de A l ,rn'e Sovi(-t ique Wudienny a 1tt'l f li c niutul t Iu ;t dwce to 2 r,,-,cnua t b
du "-viet nilhaire de ia circotnseription (lI Motcou. 1* c,.,nmmandunt d'artm&? die 2i~me rang l)ybvnko devient cornniandan t (Itd s d ' o s aremes e2 Hmcmhlru du Soviet miititaie tie ia eirconscriptim de Le-ningrad. Le cmm.andaut de Icop COIIrI( ie iihivfl
v: ffterov dleviennent respecti- venwnt commandants tics for-. ces arrns et membres dies s ovie~ts rail itaires d.s circons.
*crip~t tos ti. Ia (Caucav. e:.t dic Slen ingrad- Dlybenko i-emplajcc ainsi to g :ndrai Yakir rt-cemmnent norniu chef (ie Ia ciecosrptiln tie I-en ingradchail i'ouihanteiev -4ki.


PW














.rkuni danabI s divers uppat- 4 trr.
teient del'ldtl Cmmual(Journe Pierre de. Conber'tine nombreuse alssistirnee ti) Acans iaquelle on pouvait re-W marlquer toutes les5 AutoritosB.'esenaereft 1ocae~ u leu ~ wgntrejujs-anBureaw du
ne:envrol 'd: f20maJt. n A eures p-m
Demoie11es 14k fl~tfl( . ooit4dfcernera un diton se.4d-oulait.,souS-ia pre-rd-plneAtoslsaiqer
. . " C:. O . . . ':--.- -- - .---. -.:-,.-. - 6" a n qe- . A.-.:: .-:. .sidenedo Monsieur -fern and.d., qyne
cours di ouvorture, a~ sou haito iate atu
Ia~~~~~ bineuo n~Dlg~jM n.nongueur - --Lance
tionde a Yi~son: P arot- SI




tin ii



Pinc Seodmpose tdese- CN.pNe(Match. dames-hornbre, Andre Monplaisi Em.-. manuel Paul, Frawois Gu R- IHaske-#aU- Dmonstralot, Elimneh Vernet, Erule d l o(mee-Hommes). Joseph. A cette occasion pin iipim- op Pi
AHiPism--Coupe Pr'e




siours Membres d'honneur et1t entielle.- Epreuve ouverte do ]a"Section Feminine otau entlemen Rider s e'te' ue.u t en t :lenm e. R rsLance



te reis. onnIi nstah-menwvaux du pays. Distance 6 Les remersout6t~insal-furlongs.
1e's parJleuPresident - d'honr aIoI ber d re aFiliaMonsier FanipnuQsympique-. Heman Cantavenqi Gleurl- B k ta Dchevaux- ha1dn.Distanrce Wfur-longs.
souhait& etabienvesnue HpConpe d&IComit ' on Speach auquel a re'pondu3 Olyrrmpique 'Halien-Con-! Monsieur Dany au nom de ntcour e Eprde drivesnonveauxmi Membres d'hon- Footbll- Coogpe Angust new-, Les demoiselles oit etfi Turnier.-- Concours do dribinstall6es par r Men bre -in Jetdu Ballon
Dureis Mi ite qlui leur a Cup D'ehVi I -Sh oot-anbut souhaite la bienvenue dans Gardien de but, tine allocutionpleine d'ids O sVm ueat-- Gou0inle ts d S riiqes-300metres
Mademoiseelle Uranie J . jd
Pierre 'a remoe> I 'A ssocia-tin aui nomn do toute la Jeu.
nesse f pminine dea Croix- XPOeSITION-VLWTE des-Bouqiuets et a promise I-, COncourIs doedlle-Ci it la Jon- 1 aredi 12 Juin partir nesse maziculine danll fuvre iL de 2 heures de lapas'midi e deI education desi cdi6erIts K3-Timanche 13 touted la jourde I1 Ciroix-des-Bouquet- - e, �\ne Exposition-Vente
Puis tinMebrne dela DI U ouva agoes, organism par le
Mademi"eit, IS




tion or d e ]aMission-MreI M(- o etNo>$Wiste dePort-aues fmi. Paul a, dans ne bri- Prince an profit deO IEtvr. e lmte confrenc e mic do le a b5 Vocations Sacerdotales necssi asculnet d I'utilie do tlaieen de, ur a uPr.
n-- c . i ,,r



l'Asseiaio; ujet tre's zp- bytere du Sacr& Cceur.
propei6 Iuon d cirhonsta- t !En dehio 1d'ttrction de ch1audement-appiauidi-i oites s0Cor Re onostrouvera
Dou s moment particulie' e- de- ; articles do prei e nar nent impressionnant de, Ia CSite et des objets dart A fem t ,uio drtseuxn &ive- Prix tres moder6s. 1 Pij des Vooe-sdutsoir do ]a &bi- Ie y &;tAcordialement invitk
ltae) ont resented un bo-u (YjtsdWart, lingerie fine, quet au P r sedent d l da Mis-lngerie debbe, uIige do Ma sion avec des ComplimentsIi >unDo-mn u-na-ntureyeeRouldeSerC*r M A. -Momplaisir aprus avo11[tt 'Vogagne ,1 tousrCoups remercicses collgun de la Ssandwiches oj l'aspetge Croix-des-Bouquets de I 'ac- PaR TableKimonotpo4. oIuc nt a 6 . objtl Int a D bou- reit m rner. iN-. At.opaj)isi al avoir - ote g Boutiques d'Art . lileercIx ell guest :.S- nwce 'setg,4:-)'
Ckvxes ouoitudett e oca-.afe T leKio :poi
quesl 1ens do mtoale- aD- s mevc/ *fumer.
La se,,ace, te clt p0- t~ Buqe *'rt

qtc es m pofts de eettr-e U 5 . * ,
iOn passa enuit one au e- - � - - . .
cotins afraichisementrse -a n- o r i u

toasts.
dans Iles salons do M. et Mine
Desravines Oti an ryttme d'un: Ortophonic, .dMan .n atmps-- � , [,
pbre do confratemnelle: synv- -t -.


path>, les Membre.s!gay&.
rent jusqu' nne heure fort a- - i!
vane6e de la nuitTous nos compliments a ces devou6s jeunes gens de )a cCroix-des-Bouquets>. ._,


(Jon.-:esp .n�. .


AVIS MEDICAL

fl.FRAN QStVVAUMIR Rue u Dr Attlt'Consultations t isle Jli
de 3ahres, 'a6h reis p.W.
. : -. . . . . . . ::. ::.y :: -::" .: " ::,

.,.: . ih dt-,._. v:::;-:.:: I:
: :: : " ' � . :': : : . . :


WA


�#O 'eunVS ie j-'�ua n e qent � mitenl a tp de me protiver 4Zo **v ithllsx atbie
til vOUS i1avez devin.f e a
.0. 11aWine Pas.mtariet
tunes tubls2 qua-nd elkes sont
.bleAussi, pouir _Julidonncr 4illsot doIa force,, je m avouaivaicu et tabondal en son sens .Flattke (dtans son a incur propre, ete en cit beaucoupdt , pour me faire une pete compensation, eie aecepta do moi ge timent deux ou trois cigarettes que, par surcroit, lle trouva ddieieu. 1I eat vrai quo 0C'"taitde's


Ile v~tojs Sei.t -


5323-31


e s ::.:: 5 :/.5


li


U


C'est un faith inconte~tableja-Cigriet.gy nit routes les quality's d'hygiene eLde pt-, (16si aables. Ce qui faith de la LUKY.Ia keine- .>rettres- � :. . : -: : : . ::; : ;k :) :-;' .r
La quality superieure dela LUKYo ta. .e. v
ap:pvr6ci6e des connaisseurs. .
Sa vogue st d e au soaci apport6 dans-sa- eorp&l tion qui est un bon m6lanze des tabacs K ., .


et de la Turuie.


Fumez ]a LUKY, elle est merveilleuse., - . , On trouvera des poches de
20 Cigarettes - Gde. 0,60
3 Cigarettes - Gde. 0,10
5 Cigarettes- Gdoe-0,15


RECONNUPARTOUT
. e plus Effiface,
I r plu Ec nom que




ACCUMULATEUR DE LONGUS xVIE: .,
Prisqu'an datr sicte tie tabi nation d'nc : "
minateun vous sure tin service constantv t sir, exempt d'erml t d'incamrtdi*M-Et
vous le trcuvere nileuur lrnht h t Ia:.

Tasar, ~c row&sTO~ ATTRT ( Mflh*d. r"W I, ,�


4 4
,. . . - W. WILSON



TWE ELECTRIC J4G
BATTER .".h.I.p.
Eg-ozc~witdo .uroLu&W4


QUAND ON JOUR
ONE RISQUE QUELD QULANDON JOUE A VA ON RISQUE S

i.t d( r pharmacia tde preudre
(-0 q U (fl vous (,,nte e M iMe q Ceo l d A-tr O ' dSs (1C1I &4l un. cornet, do tier at do w cc q-uc 1 chance voue apPorte. PeNt eatta cist. 'rmd i vottaut u laxatif odge; 452 flntvu. donna o e6Solde Fru its k ViCE0) q pourr (trc au-sot agrcatdil qu'etfieaoe, '.+4 is ta-a(i .4i S ven d plu. en Anim.ique.
b, SL do Fins vPICOT et ausai cavotv u
-quo leS fruits rnuos, par~e-Au'iIjet J o1.i produl tfabriqguO rvooea asiodes naturals 8' r- rvoJa dpi n, 1 oz p at, h.- ritart-parye .-IuU; ol act if no z-ed 'uiLnis d4-coliquo pjre ( � �u$ sn-action .naturelle- - . .
Qund vous demand le Sel de fruits PI, COT, fate biun attention qu'on vous serve da



�: - ::-': so: Cc " - '-Ol e t p~ il ic w PICTS.*l_.0,44V) PI

quez pus votre tii en prenant On lnxatlta

n? vea Ft{ F [ . .Ad .; i: :a v.: o.-r:i.:-I ::.:: f PRA' . L$: 1( 0 - - % . .- :. . i !:

i 7 !):: !i;: : : ::: !:,,,, : :,: : ':" ;:i~ i,,'; i;:ii.:,:: -'-4e


'- I ,

1. ( p.


I A " ;M


A UX DES 'E L'ARGENT,* 'EC LA SANTE A VIE.,


WI


MADAME


J


w .,_, . . -- .-'---; : . :.::. y '--'


- I


Al
I HEBEI.own m:.o
ow, :










. -


mattf 1 dmaemin
WMB LAKATW.;
:K:.-C m ' L 4V t"


tow AMsr d'einmw '1 As.W' b.o.:;.:.



p4YDdttp aAIW;pu

tn .par.a posi ett j)AFps1nouvesu
e� en Halt
,Prot*MUY :
AtonD Chevft)ec. .vrivat Doet 4B Bonn � .:.Technique; . . r. Georges Ca~tra, ,10 . 8L e Institut Prophylactique de Paris,
Dr. Cl ,feft Lanln, .zEX-2ve instItut Poeteur :.::.de laris

.:Y A LIQUEURS

ET LIQUEUR$M
I. amateurs de bonnee
qui ddsre vt fare un
4e v6ritahles liqueurs
n'ont quA r~damner t e d'4lite: Edouard J.

Jd. Benjamin, quant ,p portlmet de Cacao, tte Kummel, Nectar, randyd, N0cbes Bran4 surtout soni fameux
X-83 laisse tujoura : t agreable et merveil�klamez done, chers amais marque: fiouard J.
chez ses dpoitaiBtmon Vieux, Epicerie Ctre, IL41o Balily et
u:-n nettoment satis. crire Remington
a dculcdr Dalton

itpaper carbon you rrhats r~n G. GILG,


CABINET
MAU tE BR ELIE
IARCEAU DESINOR Rue du Centre No. 9&


onnalssez-vous i Ia Cltronnade COURON NE?


Voilh une nouvelle boigson qui vient d'tre lancr& par LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez unu bouteille et vous adopterez cette boisson avee son arome fin et delicieux. En vente A ia BraserWe de la Couronne en grandes et patites bouteilles t p ar tir de cinq douzaines,.

Los autres boiasorw COUROKNE dt-j& tr~s connues et appr6ciees it Port-au-Prince a en province sont
KOLA COURONNE ner grand; ot petite bout
teiiies


COCA COLA
JUS DE RAISIN SODA
ROOT BEER


Burez les Boisan Couronne ot vous avez l'assuraice de bore une boisson extrirmement hyginiquc Vu Ia

m6tbode efficace qu'emploie la Brassorie T'vec l'aide de ses machines pour le lavage de bouteille&


INSTITUT TIPPENHA UER
Reconnu d'Utilit Publique par Arr t& Presidentiel
-4
Est la plus grande Ecole laique Ge Port-au-Prince. tC'est la reux organistt, oII l'on trove: la meiltleure r sion sceolaire avec ' sa base: la di.Ipline, Phygi ne, kl sport, l'ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de 4 a 7 ans; Pension pour enfants de i & 12 ans .tI thode exe cellente pour les Cburs Classique de la 12e a la Philoso. phie.
Milhode rapide et eOre pour lEtude& dJlangues vivantes et des course Commerelaux.de Dactylo, Steno, Correspondance Commerciale, Comptailite.
Lea Bachelies diplmtieS de 'Ecole font bonne figure dans toutes les professions iiberales et dans toute la branches d'activit6.
Lo 10 armies d'existence etde succks soul !a garantle des families. Cette ann6e encore85 pour cent des 616ves rfussissaient avec brio aux examens officiels du Baccalaur&t et 99 pour cent de Stno-Dactylo et de Comptabilit&
S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891
Annexe Rue Capois. T04 phone 3296.


tLe faith est incontestable


LE


KgU I


SARTHE


c'est la quintessence

DES


mefileures varieks de cannes


d'un vast territoire


.unissanles. meileurs terrors.


C'est ce. qui faith son aroie


GOUTEZ ET COMPARED
;; 1% ,.-. . . .; : .


StCURIT , COMM(


ciosdommagea irrlpIjrgb d'oauronces, hypoth&p.
trots et autre, documrnt rofiret tie L0)ft n in 4 &,ta Pauwfflfvile&&ut 9Wil
LA

RANQUE
DU CAN


it,



C
I~'M


DDITt t:

Un
od paoco
)$tt
quftsuds


)YALE
A
Iit


COLLEGE ODERNE
Direeteur: trf Alcindor
Atenue John Brown
B~ernat-lnternar : t(maliona mtodiges
Inacrivez vo trtlnats au-5
COLLEGE .ODEHNE,


6&ole '@ole
te
t'tcole


4'


qui mat lensei-Mnt f li Ul t 0Ahl e touted ie boree% qul no professe pas 1I v iouvagodo craneo Tu prkf're i une tpte .-aiqpement zpleinev une sttqion falted,
qui sAttaehe soIliciter tit d~veloppr toulourb Is


jugement de 'MAve. ,.ar,
C'est lA que so trouve recrut4 le corps do
homog ne, 10 plus z26l, e plus comptent, et F; plus capable, surtout, d'entrainer, I'aetion honnetye et constructrice.


protseeure le plua par l'exsmple,


A. de--Mateis & Co


Place de to Patx


tfue courts et Rue d/u magasn d tEtut


ACIHAT D'ECAILIXS DE CARET-i. F. VIEWI LOR, I01.N TS, PERLES FT PIERR~EIWCIEUSLS, VIEWL.
:.CE ARDENT ET ORMONNAIR DE TOUTTES
.,2NALITES, A DE &RIX ABSOLUMENT AVAN


GRANDE LIQUIDA TION DE LINETTES ET
Lwtofles 0 F erret de to-us nunhos
Aonturvaen nickel Inoxfudable 6
Verres ovales an prir de de $ 1.V la pair,, "liquidation durer )uh2"Wan 5 N'orentre


Inclaslvh


A, DE MATTEIS & Ce,


College Simoo Bolivar


!iaolgenmcnt Prtairc vi Sccondaire
tnaflmmm Clasique ef l $ erne (Seetione AllI) interni Exiernat
8, Rue Macno, 8
Laur&# do CAiianee F arnlae (Composition franvau aux Emmen3 du Baccalaurnat d d e et ",q4at Conelnr* de Diction frasnci.4 de Juin 1935 et de Juin ft86). dl,wh aux Exum dn duBeaiaurtat (1re et W" parte).
Le COtNie Simop 8olvr aN4e lea perea et rn - de No m le4.6e ls Inscriptions pour IExsrdiee I9Sa".7 .o v vent: tos l tjoIur, ouvrables� . partir de8 Hre&. A. K.
� '"' :i< . . . 2 . .: . , 1. Dfrw"f:foa,


.! :! !! !::,, ! ,, , , , , . . . . . . . . . . . . . i i i i ii i i i' i i G I


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Ell, I le X 3C, z , , .


-. . _&y -. . . --L,.a",










:RIM)cU dUYZT &CftAQ l




. EBER .0R4A.0P


NOUVELLESOS DES GONAIVES


(Smite)


'a


de personnes d'autres loeati-te's qui avaient voyage expressement a cette fin. Tout Io monde vouhut contribuehi : furent i la hauteur d oeur r6ie et contributrent h-rgeiment par eun Pabiletu, hour jeu nature et nu ance oeleti: honne diction au :ucec do I soiree. Ceux dentreux tel.s
jue Fritz Larsen, Frangoi Jean-Charles, Frangois Volny, Joseph Innocent, le comdien sans parent (C do' I'Art.), les jeunes SMvtre, St. Louis, Michelin, Etie~nfet eI Diaquoi qui sfirent si bien mettre en relief Ia belle -t nommee de cet Etablissement. pourront tre classes iarim les meilleurs de la ville. Nouwfelicitons vivement Ie R6v. Ptre Ludovic qui, en prtparant parfaitement bien les acteurs et en rtaiisant lea, beaux decors de diffdrentes scenes, s'est r6vt16 un fin an. tiste. Aprs un tel succts et le bruit ayant gagnt toute 1, ville, la population a 6t6 unanime 'a demandera ioreprise de cette ffte. On espere que le ban Frre Th6odore, direeteur de I'Eeole, n'attendra pas trop longtemps pour donner satisfaction an public.
VERITAS


PARAMOUNT


JEUDI 10 JUIN 1937 en oirte - 8 heures 15
Andre Berley, Larquey, Line Clever dans LA MARIEE
DU REGIMENT
avec Jean -Dunot, Gaby Bksset, Suzanne Dehelly et Andr6 Roanne.
SAMEDI 12 JUIN 1937
Norma Shearer et Clark Gable dans
AMES LIBRES
avee Lionel Barrymore et Leslie-Howard.
. un filn splendide, un film comme on n'en volt pas sou vent.
-DIMA'NCHE 13 JUIN 1937
en nwtinie. f 3heures 30 CELLS'QUE VON ACCUSE
u- film Paramount
' .:in te rp r fit . a r
Nancy iM l LarFepme. Gary Grant-. l'HOmme John flalliday-lAccusateur


tt
LEV~t#inConntr EXTRA ORINA11
t AU RX

MA rEELING
Lyc6e de omine!: Ia t.J Z-a . tragidie des Iabsboutg)
qusLemoine (Prix du Pr
siet Vincent).
2o, EmileBrun W(1rix de a
3o) N(Voici ce que dit la Presse SNecker Duplan(rix deParis au sujet de ce chefdu com du Drapeau). dkuvre
Lycee des :Gonaives: lo. J,
Emmanuel (Prix du Senateur
Fraynols Se'at Fleury).pluts;tin filma, 1Ta, Pranois S~nat Floury). la 'v6rit&, la vie, l'amour qu,
2o. A. Brutus (Prix du S& c vent l, cran : 13motion nateur Fombrun). vous prend h ia gorge et now,
St. Louis de Gonzague: lo. 1asse boulevers s, sans UI Raoul Pierre-Louis (Prix du met, emus an det5 de tout. Ministre Turnier). Ptis-Soir, 4 ftvrier 1936.
2o. Serge Allen (Prix du Iv
Senateur A. Vieux) . Jene sais mien te plus emon
Ex-aequo: Pelissier Nicoe xant que ce film: Charles 1o las (Prix du Juge Emm. yaI t oue f darle;;,3 BoBeauvoir). tyratow ln Myr
ling> son meilleur 51e elnSEx-aequo: Marcel Daunie matographiqu.La s Lyee d Cap-Haitien: 0I st Dani.le Dariaux llanLe fort Valcourt (Prix d May1erling. Daniie Darrieu: Senateur Zephirin.
sest 'gal k., mx )u v2o. C. P~an (Prix de Me. S. des.
Pradel)arier 1936.
Jiaria . fil , 1 , A ri r x , .
3o. Constant d'Aquin (Prix
de Mr. T, Carri6). J Le couple cetral ett
Lyce& des Cayes"- lo. Joseph the sur u I i de po Adrien (Prix du Ministre T nag s qul, aiterpitavar). t on extra n 3o. Raymond Dkastr- ( rie1 l):.*., J, t. Do(Prix du S'nateur N.Xin, -. - 1. ,
cent), Exaequo:F lix Mombelevr Le Journal 7 ft crier 1936et Albert Fouron.
Lyc6e de Jrmie -lo De- Mayering LID beau bolvoir No. 2 (Prix de M. Julio P Audain)uet d ros urges, ensaP.Adin glant6 par uine fin quo V s ano2o. Devoir No. 3 (Prix de turs 1n rendue exceliente. imrngnieur Fe'qui6re) ,eus n � nde � �jene
iq aris-Mid4 7 fturier 1936.
,o Devoir No. I (Prix du
Soaus-Ministre L. Alfred. Ce film conduit rnagistrale.Pctit\ S6minaire College ment vers +',,notiun ha plus Saint Martial:
lo. V. Gerard Bastian (Prix i nder
1 Cine'mawographie Frtwqaise. du Ministre 0. Charles). 19 Frrier 1936. 2o. Max Fouchard (Prix dU
lajor Armlind). - --.
Institut Tippenhauer : lo,
(Prix du Juge E. Douyon). ECHOS
2o. Andrt Laroche (Prix du
Doeteur Ruix Leon). ICe sum, aU Paramount , ,S
Lyce Petion: lo. Ren4 heures 15, reprise de Ia belle Thermezy (Prix du Ministre proLacti La aredu
1)uvigneaud). girnnt avec Andr Berey,
2o. Viaud (Prix du Pr~si- Line Clevers et Larqucy. Un dtent Barrno). fi$ I spirituel, emailic c1,
Ecole des Fr~res do l'Area- scenes amus antes,, tw il ne et hale: Jo. exaoquo: Andrt Co- delicieus� comi~die. riolan (Prix dlu Colonel K& ISamedli, en soiree popuinibreau, Pierre Philippe (Prix ne, Ames Libres avec N;orma du D~put6 C. Polynice), Wil- Shearer, Clark Gable, Lionel Iiam Lamar-re (Prix dui Subs- IBarrymore et Leslie Htoward titut Lamy), Max Montour I.line oeuvre forte, l)uissa1te, (Prix dui Juge Massac), rdclie., tin des plus gro's sue2o, Pierre Audrt Simon c@s du Paramount.et9hn (Prix do . Clement Maglol- 1. > Diinanche, / C' t9hu ro). r-s, n superproductiori UniEcole des Scrnurs doe l'Arca- versal La Matte de IBonzbati haic: lo- Marie Dupuy (Prix Ir&al iste par W. 1. M. a rim ado M- A. P. Barthlemy). vet. Edmund Lowe et Shirley


2o. H61&ne Ren6 (Prx de Gre., uv n meurtfe eomi .M M. Nelson). dain La Malte de ombay, le
Ecole de Luly, (Alliance' rapide C alcuta - Bombay Franyaise: lo. Amilcar Saint une&, m0uvre )renaite, p 1sionSurin (Prix du Ministre U- rnante, mvstdrieuse. une ac. ger) rapie., uneise en see2o. Lelix Maxime (Prix de ne impeccable. M. H. Dorect, Directeur).
3o.- Lorette Charles.
(Prix du Juge L. Malebrante). A V IS
40. Miracia Pierre (Prix de
M. F. Magloire). d 1-e Berliner to p1quittH
Ferme Ecole Ponce Area- Port-au-Prince pour lea l!tat hale: E. Calixte (Prix de Mr. Uni et ferme le 17 June L. Roy)I rmerie sintement soRirmales clients et lu,r dit Ecole Service Tech ique
Arcahaie: Yolande.Cambron- seuiClru.nt ne (Prix du Comit6). Auf Wiedrschen.
Avee Ies plus sineosre- -. . .
merciements it Son Excellence le Pr6sident Vincent et aux ment et les sentiments do distingu4s Citoyens quiont profonde admiration du Cobien voulu dteerner les :prix miti puIr Ia vifleur des conLe- comitA6 rerete de. neW R1pprt en a &t1
pouvoir donn6er plus de prix f ait A' Son Etteelil-cIce S, .ce qui 1'empche de procla" citaire d'Etatdo l'Instruc. mer d'autres laur6atsdont tion Publique, les noms seront citspar: leurs Instituteurs qui m4rik Pour to Comite,: tent avee leurs distlingustlves leg .plus vifs compli- P. P. AGNANTS av


QUOTIDI.NS . PARU"T&Jtfl
CABINS? AS L&CTj
COLLUCT$IONS A.DRON


A. Thibaudet - Histoire delay litteratUre franajheo H. Montherlant-- Les Jeunes flies ".A Violis - Indochine S.OAS. " .
(omto Sforza -- Synthse de rope. Salazar- Une r6volution danslapaix ,,- .,,,,, K, S. Chandan .Conflits europ6ens. (.h Maurras - Le Chemin du parades Ch. Mauirras - Lavenir de 1lnteltIgence .,, Ch. Maurras - Les amants de Venise ,
h. Maurras - NapolrOn avec ou centre la Frantqt i Bainville -- Histoire de France . Bainville--- Napoleon . Bainville-- Histoire de 2 peuples (Continu i
qu'il Hitler). . i Bainville -Les dictateurs. 1Zw eig - F ouch6 . . . . ::: tZweig-- Marie Antoinette. . /ASg .-. Erasme. Zweig Combat avec le d~mon . 521 Made'in- Fouch6 (2 volums). S de i n Napol on-- --. . .-- . .
4adiein La Contre. RvoIution sous la revolution ;' . in La France du uirectoire.
.1111 La France do PEmpire .XV . . . Xu'i Ste. Mo1ne (2 volumes)ar._.
u e R Re eRome. . . 4j
, - Hi.toire do Loui.XVT.
Ga tten La Revolution frangaise .
'C P. . Monarchic Franraise (2 volumes.,,.,.w
* >e- tuair - icoliu.
Lo ~ .e Thiers . . .
iitunieanalogique .
Merveilles de l'exposition 1937 . . 1e i'ire au Jour: Carret.L'whmme Cet !ncow ,
(FE QUE LES MERESDOIVENT SA VOIR).


REX
VENDREDI A 8 H. 15
Ie csU.Ces fdn jour
LES DEUX GAMINES
Mise en scene de Ren6 Herv ii
(i'apr's le scenario de L. Peujl lade
ju p~ar:
Maurice Escande, Jacqueline Daix, Sinoel, Madeleine Guitty, Alice Tissot et Lanely Revol A
Samedi 12 Juan 1937 t 8 h. I;
i;'i soirk populaire
L. IPELI E DE NUIT
d'apI-s,- ]a celbre pikee de B.

interI' ar:
Vera 19. v .,j Aimt Clarione et Jz:l,, ::, Dumesnil.
rc drame palpitant. Deu "i !:, mues.Une femme. Un- ci .nson r aliste chant-e


AVIS
.,.Illutoccasin pour cause de d6! a:. salon, salle a manger, vitr no, lit complete. Ttphoner Pierre Elie, 3303.



quienanti
La
Croissance
lc& erfnsti ont besoin d'une grande quauvtit de Vitaminets A et D poux former des os drolts tet de ia resistance contre lea rhurns et autres maladies qui afflignt la jeunesse. C'e s pourquoi ie me'decins dan lemonde
entier recommandent
S'EUL.SION
AM*O T t .a.

d'Huilc de Fot de.Mont. It saveu.t t'ele contlent lea Vim.
mints A. et D en abundance REFUSL'Z TOUTS IMITATION
Toutw i dile dei.r(o tie dmonue q
ti oUS c-np!.yuun Jam 1 4ULSIOMW";.
i SCOT f "-t fr,'parurc dans nos Lubo-I . tn e c I:, suus le pius jrrkce c on.
Str~tc bzictiftque C r sanktaire,: Ct C� itt: Shuit coruient le.pit.o.-grand: othbte I x. ! ' bten ic. tile.est a us.�om p au aiso n,.


MA LENTENDUI
Quand Ie menage neva
C est qu'il y a une causea Cell Monsieur West pas con tent d la cuisine, Madame tr.nw' que Monsieur ne respond po avee d'assiduitA: .P rP6&,=4 l'heure du berger.
Monsieur ne se rend pa& compte qu'il a involontairemient blessed sa belle-mi-re0t; celle-ci ne jette plus un pou dceil a la cuisine et lesp'A s en ressentent.
Madame ne saitpl: Monsieur a des viux"r de jeunesse et qi~e le geaoU 4ii faith mal chaqte foi l11i passe I' main des"xis deux pan vres malhe 0x s'ent cepcndant deg VIetm:. mnuoeentes fdu mancjune d fusion- QuIlt e6 si adlo 2: s'expltier geuntimeiit owi lant la um6ce du i
d id ob. . : ::


DECES
U nos ot parvenultO volle do Ia munt de
M. :Pirre ,Trez:iI
surne etmatin 'a ipii de P'Arcahaie.-O See funkralle8 aurot tHO domain mnatin enlEgiOf an yile natale
Nous pr.isento a f0W: le du mgortt dnor e Sincbi!oli doIe~ances.


IDES TOLES IaACI
On deman&Sws -.

Vrie de :S'adresOr au raU du journal'










QUOTIDIEN FONDE EN 1896





Page 7 etait absente
du microfilm de cette date



Page 7 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 8 etait absente
du microfilm de cette date



Page 8 missing
from source microfilm of this date




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103046datestamp 2008-11-16setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date June 10, 1937dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03046000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince