Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
June 7, 1937
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text




�. ci


EN 189


ORt�U RINCR HRAIfl il INI JU I
: . � . . . . . . . .:: .:::.
.:. . . . . � . "�: . �. . . . .


La Violette enl�ve la Coupe


� ,Parre.ctonte, hier ai di s'est disput� entre ale 'habituels finalistes �iret Violette, le match pour la Coupe du iOnnat' Nombre de per. it�s et un public de .de 7.000 personnes t: tfiermement i� ne pa,; rz �o. c annuel, c'est ils dig 3 heures les porter 1r�qtes �taient litt�rale assaillies par un flot d�; &tn plus grossissant. r ~z.*.- Le public tr� ed'impatience, mais l'ar ides deux �quipes salu�
ile:s applaud�ssement. y mettre fin et la partEi uence. Le coup de pie oi.est � la Violette, eern Ipr Pasquet le ballon r�' it jusqud dans le carr� Raing, mais l'arri�re �di}gage, et le jeu est d�& gpassionnant. Il semblr: i ballon n'est pas fait se confiner dans un seut tdiu terrain, car c'est d'u.
� l'autre un incessantet retour, lorsque bott� 'Cmar� (R) avec ses e bas et directs, ou palr n(V) avec des dribbles shoots rapides, il doit r aux pieds d'un-camaE'
amel �tat � pr�voir, le q �quipe plus stable, o� l4mes �l�ments se retroun pas un changement �:op�r� (sauf l'arriere ht le Racing devait s'imau d�but et en profiter .uouvrir le score. Sur une 2 Sa.:ttaques vertigineuses, �y r�alise un shoot maSque Gebara allait d.s le ballon heurte la re transversale et r�bon.ile:--terrain trouvant Biamby qui envahissait ifoul�e, il double d'un eet:le goal est acquis. foot-ba1 alors! Penlrnnitemps, e'est-�-dire ltneheure, c'est un com'elhar entre deux equiui se coonnaissent trop, que joueur est au cois facilit�s ou des d�de eelui qui le marque, tut la qui a contribu� dneItle foot-ball hors au uel nous avons as-,


prise que des gouttelettes. commencent � se faire senti' et comme coincidence, les joueurs de la Violette sem blent sur le terrain avoir re pris assurance: ils domineni: de haute main.
Puis c'est l'averse et lia pa nique, mais le gros du publi, reste l� impassible pour v'oi la fin soit du Lion soit de 1; Violette. Verna est un dan ger constant >our le ga: d'Esper et devient par iain: la principale occupation cl Nathalie et de Gros Guillan me�. Mais c'�tait l� l'erneutr tandis qu'on faisait du �deu pour un� Pasquet au centn devenait et profitait de 1; premi�re occasion : sur unt passe de G�bara Il, il r�aliun �Encontour� et malgr� ifC efforts d'Esper le ballon s' engouffre dans les filets: le s'o. re est �galis�. On est � quinz minutes de la finEt le jeu changea de phase Le Racing doit gagne-. .inu.: la coupe lui glisse entre le. . mains, car il a perdu sor match contre Baccard i tan dis que la 'Violetite a aincu ce dernier. La keinf talors par les fr�res Baker et le je ne Biambi tente des- efforts surhumn:ins, mais vains, ca' Sada qui avec M�dor repr�sentent toute la d�fense de l Violette, Sada leur donne du fil � retardre. La lutte est s acharn�e epe eu qu',ca pe n sait qu'ils c-n viend .t Irient au mains . Mai; point du tout :
-Le match s'e st d�roul- dans une atmosph�re de franche camniaraderie it une rare coulrtoisie. sontis la conduite de l'arbitre Dauphin qui avait voulu qu'ifl en fut. ainsi. Pendant un corner on a vu Kalh et Pasquet se mettre les bras. sur les �paules l'un de l'autre Edouard Baker perdant le contr�le de la balle apr�s une charge et un Shoot de Sada lui taper la joue en mani�re


LA CONFERENCE

DE ME DOMINI QUE


Belle matin�e, hier, au Pntt S�emnaire Colleg'e TSint Martial! La Muse haitiennne: chantait avec quels accents.: son troublant l'yris.me p-r la voix de Me. Domini�iaue U ir polyte,. Dans n sile - tou la fois sobre et po4tique, l0, conf�rencier pr�es avoir pose le Probl�me de t nd'$i f f
-lflt . ih. gor ut.e d1 '-ixi4 i:Ietii'is ent-ec>utl , a-.: .

S:ors des �l�ves (e l'Etac

s venaent tou a tour ire ci,- ]t. el ri
" iorlit En soimme, ra ,



-. -n
nuant tionale ;a a tn i: r n r�el suces.
Nous p-resnton
tt1imenQ'fts [L . (1h21 l"str C f .




DES TOLLS A

�tat ,
I" .e (1'e sa . at-W 'i. t-:. . rea-n o 3 "U Nat


'-fiir; r ;l
et~litS *Ski -�!l"~Ed�ra�''~


de compliiiments
Le public st o iti .
du Pare Lec(,onte le Ia; ta perdu il lt'a �t:i en be la Violette tg n non," *' - 'i;:it �Vive le Racine ( . sportif instan:t c-inez rm� grice au Con:seil C�hrispholte-Dusseck a po't ses f init:' Nos compliments 5 tous


M. il. )


LAJEUNE FILLE

CHEZ RACIE

La con ,ret.nce: le notre ami Isten C:yr� eut le plhs vit sre l. n2jl a:V nt auditoire.e---. 1n i tin l.rt:gait particul��eirt Ir Luc Grimard, Ant:.in' !rin, Canddelon Riin. i Dr ucheinei of�rence �tait plu "i ;ns .ri. � des g�n�rali-t pool i iamour, la
b , la jlousie, l'id�al,
i f. t f: rt o.d.' nentr�- en maa- : d"Ieuxil�me conf&
rn.'. qui . nera n donn�e sur lia m -'' sujet.,
. t"a r -s est r�1� un tres n- ;.ausu-r. Nous lui pr�sentn M no:fS meilleures f�licitaai ." :C:G 11
EY '
_C reu. avec pla6i.
i a v t e M. Pau Gaud. pays apr�s un

a nemp , a ec''mm dun�
flnz Ca
nez


'


y ' ". .


t r r
< ; �.!k .,,�. " f qlt


I .\ I 'ONA LE VA ITI


S.i. du 3 Juin, les
S ,::. ourdes ont fait
e YLI Duterv'il-'
! I J ; -' t '
� .: ,':. Y:'- t \�� e- ClaiBIl Air).
S!')rC 'rfeuille, et
- t- . :. , .uc-ry r, et
- ar : D tr:ni s. , nnt reu"rti Cs o.


Ln Drr etion.


' 4!l�e?::: /es (;q
LL'nI

i I 'irgin/


:larbitre Dauphin IStnsion de cinq i�ftoire semblait lfitivement au tand on se raperreurs d'Inno-: atatonnements de
- Pasquet du trio et les Iles accenrouet. Mais le dler�Utait pas dit: io �yaJouter le sien cet intm'm 'ai,

rduk Racing; . Re
du Morne de
e' :, :++ mU�+ii e :dsei'::


e-ellh . repr�sente le Building de la �J.Pharniu�tC� . I.:. . . ., u qul ait honneur � architecture nationale' Le dyn; iane s et le �mc-; ' wir a qui ont cr�� cette importante organisatlon tu.! S! ;; n tte tht qa�h. �

ECHOS DU CAP
I LX1%: satu u Ca Jlaltien.

Cette ann�e, les avocat:" tenaient � f�ter leur Saint Pa. tron d'une fa�on grandios. Le dimanche 30 Mai, tous let3, vocats s se sont r�unis poar s? rendre lat Cath�drale assister a Grand'Messe. La place d'honneur leur fut r�serv�e. Au prone, le R�v�rend Pere Poirier, Cur� de la CaI chdrale leur adressa la pa:> role on termes �tev;. Il leur tra�a en quelques mots la vie toute faite de droiture quelc A l'issue de la grand' ress,, on se rendit en fouie � l'Union Club o� lat f�te devait avoir liu. La Musique de la Garde sun les invites et joua Irant a.longtemps de nombreux morceaux. Puis, le B�tonnier '

._L" :;K-e soir, pr�'tSqu' lt
n-me her-e, I'Association Ca ('tholirtue des Scouts du Can.
res ilaitien donnait leur g'rant' s , rcp'�sentation th��trale sous dex l~n k-les auspices d, e S. E Mgr. Jan ; T7crque I.::: leprisetation eut lieu �
i la belle salle de th��tre deu
- Sceurs de Saint-Joseph de
Cluny, mieux apippropie, � Ia
circonst ance
C'est un di�ame en 4 actes
par M. A. HaEcgttli.
Le lever du rideau ut lii ieu
a R heures precises. Le dcor et magnigifiqe. O)n comment'a -n entonnant l'Il ymne Nar i �Il d.es Scouts (.'atholiqu1,5i <.Ha - nis I:umnier, h, If v�eRf'i' re q ick, en ter.
Imes choi:is et avec beaucouo diulaanlc roemercia iasistare lui apportr un pe!u d'cniI couragement. 1 souligna tout pa rt iculirement ommtt- Il
. a appr�i:� le ge:te dus f:tili cal p efq>oi.s. qui Ini out fait Sie.nfiance des l :pretmier :m.
ia t-t" en: tui sconfiant leurvetn.
fanuts. -
La pi�ce fut nt rC prt e a
vi beaucoup de tat II- U'y lon.lqu : .i pas de. reproches �i faire u: e ri: a a;l�c. te:rs to : dsa t : , a beoli rci Ico isioi u roti
is et d tran ce ai - : ei d n-. acour dsi
! Clt & I comn paiibles rel igfeuru-d� Saint
Joseph.
M11uxt quand on se Ipa


.:. .:. .:.:.:.:. .:.:.:- ,.-.� . . .


-** -, 1 - . . --


-t- :t: iii i
~ ri i:iiiiiii::i:iiii ii:ii~::::ii .ii:i iii ii::ii :r ::: :


!


i







L


OL .e.

LE MOULIN A VENT
Pour Kl�ber G. Jacob.


LA clair de lune est,bleu. Je �tdite et contemple! Au loin le cimeti�re est comm.i un vaste temple O� se dressent partout d'innoirbrables autels Qui semblent - � prier - inviter les mortels!.
Le clair de lune est bleu. Le soir, plein de myst�re, Comme un voile s'�tend - couvrant toute la terre Et le z�phir l�ger qui passe et puis revient Murmure quelques mots que je n'entends pas bien.

Le clair de lune est bleu. Dans l'Eglise voisine J'�coute 'Angelus tinter! Heure divine Qui convie au pieux et doux recueillement,, Un paysan s'arr�te et se signe, humblement.
Le clair de'lune est bleu. L'air est pu'r, tout est morne! Et seul, dominant tout, l�-bIas, au haut du morne, Majestueusement, se dresse dans le soir, Le gros moulin � vent - tel un large Ostensoir!.


Gervais JASTRAM.


RYTHME NEGRE


L'air est lourd de langueurs, de d�sirs provoqu�s. Tel un typhon aux flans des mornes, le lambi, les coniques, les basques, les voix devin�es roulent, roulent tout aux filancs dles mornes.


Dans l'air, nagent


des sen. [teurs!


Au fond des hailiers, Les nocturnes tr�moussent. ,. insectes stridulent, (u, superbement chamarr�, dans(, danse, t,0ut 1u long des halliers.


L'uir est charj� (le myst� Le I1hI Goubou danse, Les m�les, les Ga'nzas soutiennent la cadence. Ils dansent, des pieds, des reins, des hanches,en mesure, ils dansent. le goubou les miles et


AVIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Or. FRAN�OIS DUVALIER
due du Dr. Aubry
No. 154
onsultations tous les jours
de 3 hres. � 6 hlires. p. m.


. . . . . . . . !i :


LA SCIENCE
NOUS DIT
que l'Huile de Foie de Morue dans PEMULSIoN SCOTT est de 4 � 5 fois plus facile � dig�rer quer huile de foiede morue ordinaire. C'est pourquoi 'PEMULSION SCOTT&onne des meilleurs r�sultats que n'importe quelle autre forme d'huile d foie de morue.
Exigez la l�gitime
Ls E M U LSION , SCOTT
5017
REFUSEZ TOUTE IMITATION
Toute l'huile de foiuc de morue que nous employons das IEMULSION SCOTT eat pr�par�e dans nos LabottoiresanNorv�ge m�me o� le poi aon est pE�ch� sous le plus strcte contr�le scientifique et sanitaire, et cette huile co>ntient le plus grand nombre naturel de vitamines qu'il est possible Sd'obtenir. Elle et sans comparaison.


Compagniecairge Eectrie

La Compapnie d'Eclairage Electricque vient de recevoi r un s.e( de Refrig�rateurs �lectriques qu'elle met en ven t des conditions r�ellement avantageuses


L'�loge des appareils de la �GENERAL ELECTRIC� n'e. i -. " faire la nouveaut� et la meilleure qualit� des appareils. Pendan .
cheteur d'un


res.


Chaque ann�e le confort augmente pa
la Compagnie offre � tout �


REFRIGERATEUR DE LA �GEN.YERAL ELECTRIC�
une prime consistant: soit on un petit Ventilateur de 8 pouces, en prevision des grande-s chaleurs de i'�t� prochain iuit en une petite lampe de bureau, au choix de l'acheteur,
Ne laissez pas passer le mois d'Avril.
N'oubliez pas non plus l es quatre ann�es dle garanti" que vous tffre la


le


[g a 7


ils dansent! Le rythme br�le, gronde, tourne ind�finimnetnt, les glissements annel�s, les girations insidieuses, serpontines, -. Se propagent comme ds k c de� d'eau sous l'haleine du vent, du rythme qui br�ile, tourne, tourne ind�finiment.
Ils dansent! La foule poly[chrome,
le tabac, la m�lasse, l'odeur forte, ouhouou! les rires, les chants,les jurons, le roi Coyo sous .on �bol iva. parmi la foule mosa�que!.
Ils dansent! ouhouou! le fauve roucoulement! c'est le Rarah mill�naire, le chant des daepas, des bain[bairras I
l'invocation � Roulougoulou Courbez - vous, prosternez[vous, fr�res? il passe, l�-bas, le long des
.e [halliers.
tout aux flanes des mornes, '�me angoissee , des d�g�n�[r�es
en une sarabandc folle, fr�n�[tiqu�,
cent fois mill�naire!.

Cl�ment BENOIT.
P�tion-ville, Mars 1937.


AVIS M DICAL
CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE Anceieae maison
F. �uvigneaud
(Rue des Caerues) .v Consulestion;: . Ath.,.


Et faites un tour imm�diatement � la PORTA U-PRINCE ( 1P-IIA4ITTIEN


Un


Mil


pSOaIIIS

pas


ion


Ie


ie


Se tI Ompe


DOUBLE EAGLE
Est le meilleur pneu du monde et aussi le plus beau
20,000 MILLES DE SERVICE

INCROYABLE. CEPENDANT C'EST TOUT CE QUI A DE PLUS VRAI

GAGNEZ $500.00 en �quipant vptre voiture avec des pneus
�GOODYEAR DOUBLE EAGLE�

SEULS- DISTRIBUTEURS POUR HAITI
SOCIETE HAITIENNE D'AUTOMOILES


Mallebranche, Gentil, RBoat & Co.


4


A VIE LITTERAIRE


ta;ENERAL ELEUTRIC�


SONNE OCCASION
A vendre une guitare en tr�s bon �tat S'adresser � Monsieur Mar:.eel Basqu�at au Bureau du .Journal.


-----r.i�-~aU~FB*rr-ii~.UIYl~hEIIYI-~r~


, . r ',


Peir


8peuve


1-aeprIrn~i i C~rb





~~& ?QL5


miettre la


FF ) AnalYSes biochimxq~ues )> Analyses indpstrnltes
4) Analyse agricoles
): InstitUt de reh hhes.
C�laboratoire est d'embl�e une r,onton par $a direction avis�e, pac 0pmtb�riel complet, par sa posi. Us ia le et par l'esprit nouveau :.1 implante en Hait, Directeur-Professeur :
Antolnio Chevallier.
Ex-Privat Docent d-. Bonn coselllers Techniques :
Dr. Georges CAstera,
Ex-El�ve Institut Prophylactique de Paris, Dr. Cl�ment Lanier,
Ex-El�ve Institut Pasteur
de Paris


ILY A LIQUEURS


ET LIQUEURS.


Ies amateurs de bonnes boissons qui d�sirent faire un choix de v�ritables liqueurs surfines n'ont qu'� r�clamer lamarque d'�lite: Edouard J. Benjamin.
:douard J. Benjamin, quant a son assortiment de Cacao, Anisette, Kummel, Nectar, Cherry-Brandy, P�ches Bran.dy et surtout son fameux cocktail X-33 laisse toujours In go�t agr�able et merveilRclamez donc, chers amateurs, la marque: Edouard J. Benjamin chez ses d�positaires: Simon Vieux, Eqicerie du Centre, L�lio Bailly et vous serez nettement satisfaits.


Machine � �crire Reminglon Machine � calculer Dalton Rubans, papier earbon Paites vos achats chez
G. GILG.


CABINET
de
Mes. MAURICE R. ELIE et
MARCEAU DESINOR Rue du Centre No. 98.


Connaissezvous d.j.� laC itronnade


COURONNE?


~g~&sl www�samtawl~ II~IIIIF


Voil� une nouvelle boisson qui vient d'�tre lanc�e LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette bois avec son arome fin et d�licieux. En vente � la Brass de la Couronne en grandes et petites bouteilles i � p tir de cinq douzaines.
Les autres boissors COUROYNE d�j� tr�s connue, appr�ci�es � Port-au-Prin�e t en province sont :


KOLA COURONNE en grandes et petites
teilles


b


COCA COLA
JUS DE RAISIN SODA
ROOT BEER


Buvez les Boissons Couronne et vous avez l'assura de boire une boisson extr�mement hygi�nique vu m�thode efficace qu'emploie la R'asserie avec l'a de ses machines pour le lavage de ses bouteilles,


w


par sont erie ars et ou









la
ide


INSTITUT TIPPENHAUER
Reconnu d'Utilit� Pub lique par Arr�t� Pr�sidentiel
Est la plus grande Ecoleiuque de lurt-au-Pince. C'est la mieux organis�e, o� l'on trouve: la meilleure pen. sion scolaire akec � sa base : la discipline, l'hygi�ne, le sport, F'ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de 4 � 7 ans; Pension pour enfants de 5 � 12 ans M�thode excellente pour les Cours Classiques te la 12e � la Philosophie.
M�thode rapide et s�re pour l'Etude des langues vivantes et des cours Commerciaux de Dactylo, St�no, Correspondance Commerciale, Comptabilit�. Les Bacheliers dipl�m�s de l'Ecole font bonne figure dans toutes les professions lib�rales et dans toutes les branches d'activit.
Les 10 ann�es d'existence et de succ�s sont la garantie de* familles. Cette ann�e encore 85 pour cent des �l�ves r�ussissaient avec brio aux examens officiels du Baccalaur&t et 99 pour cent de St�no-Dactylo et de Comptabilit�. F S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891Annexe Rue (Capois. T�l�phone 3296.


s-


Le fait est incontestable


i JidX c I


LA
B


S�CURIT�, COMMODITE S6st i mprudent de gprdar 6 to maison, o� l te) oet l vOl pnuvtd 0vt ocause es dommogu & ;prObUi1 vcs pol�cec daswuronces4 hypotquer r xcontrats et autres documienk pr�(u�-Ux, ln cof0 et do sr�4 � to &OnFque Royale coolo peu ot'�vite tout suijet d'inqui�tud.


ANQUE ROYA
DU CANADA


LE


COLLEGE MODL'R.NE


Directeur: trnqt Alcindor
A venue John Brown
Externat-Internat : onditions modiques
Inscrivez vos mnantis au :


COLLEGE ,MODERNE,


�cole qui met l'enseignement Pvtee de toutes les bourses, F'�cale qui n'de w fl�, l'�cole qui pr�f�re a une t�te Uie nrt �peine une l'�cole qui s'attache � solliciter et a d�velopper toujours le
jugement de ]'�l�ve.


car,
C'est l� que se trouve recrut� le corps de
homog�ne, le plus z�l�, e plus competent, et le plus capable, surtout, d'entrainer, l'action honn�tye et. constructrice.


professeurs le plus par l'exemple,�


A. de Mat�is & Co


Place de la PaLt

Rue Courbe et Rue du Magasin de 1'Etat

ACH AT D'FCALL.S DE CARET?, VIEIL ORit, DIA. FN !s, PRLE ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL C.ES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
�UoNALITES, A DES P.RIX ABSOLUMENT AVAN
,t GUk.


c'est la quintessence

DES


meilleures vari�et�s de cannes


d'un vaste territoire
.e

fe� urnssant les meilleurs terroIrs.
C>est
C'estce ,qui fait son ar�me


GOUTE-Z ET %COMPAREZb
fi I
:-n:-::.:W:. C F :::.iM:t4" ""W',:I. "r


GRIANDE LIQUIDA TION DE LIiNETTES ET
Lunettes et Verres de lous num�ro
Monlures en nickel inoxydable i
Verre orales au prix de de $ 1.00 la paire.
ba lquidation durera Jusqu'au 15 Novembre
ment�


VERRES


inclusive>


A. E MATTRIS & Co.


Coll�ge Simon Bolivar

E n seignement Primaire et Secondaire
$aign n tlaitdque el Moderne (Seetllin A 4.1)
fnternut et Externat
8, Rue M.agny, 8
Laur�at ade mAllance Fran�aise (Comnposition fran�ai�s aux Ersamens du Baccalaur�at de Juillet 1934 et Coneoura de Diction fran�aise de Juin 1935 et de Juin 1936). i: suitts aux Examens du hacealaureat (l�re et 2�ine parties).
Le Coll�ge Simon BAlivar avise lesp�res et m�res de fa mille que les inscriptions pour 'Exercise 1936-37 se re�oi vent tous les jourt ouvrables � partir de 8 Hres. A. M.
L: P:::.po


- 1 --


-#
� . r Y . . .


SARTiE


ummw� arc

LE RHU




.;.;.;.:. .
rA- : --- . . . .i. .:�LS N O XJV EI
-t4& NOUVELLISTE FIANAILLRS REX
S�fe #fl* >1 . EL howon N ou s avons re�u la carte Le Chevalier d
QUOflDISN PONDE EN 18M8 de fian�ailles de film d'aventure ext
ParM- emmanuel P. Craig re a eu hier soir at
5 ONRI CHAUVET & CR�ERQIT avec tr�s grand sucms. 1
Diredar-ProprWrotr Mlle. Re�e t Germain ward a conquis le pu
ERNEST G. CHAUVET Nos plus vives f�licitations au4Piineien. Ne ma
seerIt.afr. G*� : aux heureux fianes- la reprise.
MAX DUVAL Ce soir.- Pola
A4u�wnratur.: . Pierre .Richard-W
Ka n 03EGES�JACOB M. t LA FILLE unt filmi la mise et
EN NOS BUREAUX xueouse Faanatidme
., -se.:s.auxmereredi h
i::i:: : ;: ;i! ; :; ::i i ii };i ;i! :!i:!'ii i: ':l:i;ii;ii',:::'';!i '; i:;: ': ; :7 l i:: :''i i:: '';';'i:; ':,; '' i ' :i'::i,'i ':',i' :'::i,}::' :' :, ':,: ilii::i': '' :,'';:i:/":::,i!; ''':ii}:i,:: ,:/';'i ':;:!:i i:: : ':':i-'I:' i:i' ':: :' ' : ii'' ,: g:,: :i


TENUE DBETE

Le 21 Juin, l'�t� aura remplac� officiellement le prin temps. A voir comment on suait hier on plein air au Parc Leconte on se rendait compte que la date officielle de changement de saison n'avait pas plus d'importance mat�rielle que la celbration d'un mariage entre jeunes gens � la page. Pour les vieux, il y a belle lurette que nous savons ce que sont leurs mariages: des r�gularisations de situationCependant officiel ou pas, le changement de saison nous oblige � des changements de costumes qui vont jusqu'au nudisme int�gral. C'est celui que j'aurai adopt� sans 'inconv�nient de I'absence de poches, car o� cacher alors contre la convoitise des amis, son paquet de �Splendid�.


RECEPTIOA:


Nous avons recu en trous exemplaires: �ditions fran�aise, anglaise, espagnole, U: brochurette de M Jean Magloire, Co-directeur de Maintenant- intitul�e Son Excellenwe St�nio Vincent vu par Jean Magloire.
Nous le remercions vivement de son gracieux en-oi.


LETTRE RETROUVEE

Monsieur Falli�re Salomr nous a pri� d'annoncer qu'i a trouv� � la rue St. Honor', une lettre cachet�e � l'adresde Monsieur Odiion GillesD yen du Tribunal Civil a Fort-Libert�. Le destinatai de la lettre peut la r�elamev chez Monsieur Salomon.


PARAMOUNT

MARDI 8 JUIN 1937 en soir�e � 8 heures 15
MAE WEST


dans
LADY LOU
avec Gary Grant, Owen Moore, Noah Berry et Gilbert Rolland.
.trop d'hommes s'affolent de eete femme, trop d'amours se heurtent pour la poss�der. pour que le drame n'�clatu soudain violent, implacable et funeste pour tous ceux qui n'ont pas su �mouvoir son coeur.,.

MERCREDI 9 JUIN 1937 en soir�e � 8 heures 15
DEUX GRANDS FILMS TERREUR A BORD)
avec John Halliday, Neil Hamilton et Charlie IlRugglcs
JAMES CAGNEY
dans
LE TOMBEUR
avec Mae Clarke, Margaret, Lindsay, Henry O'Neil, Leslie Frenton.

,,JET.JUI 10 J.U l 1937 n e soir�e � 8 eures 15
Andr4 -Berley, Larquey, Line .Clevers dans . .
LA MARIER
DU REGIMENT
avec Jean Duinot, Gaby Basset, Suzanne Dehelly et Aua dr� Roanne.


M. L�lio Laville,. pbliciste, industriel, globe trotter,'
est pass� en nos bureaux ce matin, nous annoncer son intention d'entreprendre un 2e, voyage � pied � travers Haiti et la R�publique Dominicai-. ne pour, nous dit-il, une 2�me �dition en langue espagnole de son ouvrage dont nos confr�res se sont d�j� fait l'�cho. M. L�lio Laville pour !a r�ussite de son entreprise difficile, p�rilleuse m�me, vu la: saison des pluies sollicite le conecours bienveillant de ses compatriotes, particuli�rement, d(le ses coll�gues, les publicistes��, et des directeurs de Quotidin.
Thenant pour v�rit� cet adago �

REX
LUNDI 7 JUIN A 8 H- 15 PIERRE RICHAR WILMM.
et
POLA NEGRI
da ns
FA.VA TISME,
N
C l C EDI A lIRES. 15
inge'r IRoger et Georges i a t (a .

1NPERSON
avec Alan Mowbray, Grant Mitch}ell et amuei S. Hinds. ., 'lhistoire d'une actrice de Cinma ehofre de tous, qui ddaigna l'adoration de tout son public pour tomber amoureuse du seul homme qui nui l'aimait pas.

NDiNDREDI A S H. 15
Le succ�s du jour
LES DEUX GAMINES
M i.�e cs e de Ren� Heri vil Miapr�s le s �nario de L 'eui!lade
jou� par
Maur�ce Escande, Jacqueline Daix, Sinoel, Madeleine Guitty, ABIce Tissot et Fanely Revoil.


COMP ARAISON PAS CHOQUANTE!

Les deux choses qui, dan;, la vie moderne, sont le plus indispensables � l'homme l:A femme et l'auto pr�sentent de bienu curieuses analogies. La femme est capricieuse; aujoliurd hu, elle vous p-rodiglie toute ses caresses avec ar. deur; demain vous la fati-guez, our i'Fauto, c'est la m�me cho;e; aujourd'hui, elle marche bien ; demain, bichi Les autos publiques, tellement t�tues, s'arr�tent au milieu de la chauss�e et ne marchent plus; il n'y a rien � faire; les femmes publiques �galement!
Je ne vois qu'une diff�rence: alors que I auto priv�e est insensible it la violence, quand elle n� -veut pas marcher, la femme priv�e marche m�me si �� ne lui plait pas, car son proprio ne plaisante pas lor iqu'une exquise cigarette Retx la rendu �tout chose� et lui a donn� l'envie de faire une. petite ballM .I


UtlSTE~ ��


eLondren
raordinaiiREX:un

blic Portnquez pai
Negri et illm dans sc�ne lut.
er Rogers


et Georges Breit dans une fine com�die �In Person�. C'est l'histoire d'une �toile de la sc�ne qui est l'enfant g�the du public. C't Gingers l'artiste adorable qui joue ce r6le plein de charme et de Sex A4ppeal.
Vendredi. -- Reprise du grand succ�s dramrnatique �Les Deux Gamines� �a JacquelineDaix et Maurice Escande.-Les Deux Gamines c'est ui film qui �meut qui vous treint.
Et pr�parez-vous a venir voir Dimanche a S heures 3 �MAYERLING� la trag�cdie des Habsbourg, lm o� Char les Boyer et Daniele Dur.rieux deploient tout leurs tants. Un Evneent



p 0J




MADAb-i


La Librafrie
TNLPION� QUOTIDIENS - PAPTJ

CABINET DE L

COLLECTIONS A


. . . . . . 1 . . . . . . . . . .; . . . - - - ;


in


ous gagnez � acheter

un 1ON Accumulateur


Ni ,o>n pas atire par ur. prix bas - Jo
accumrnulcteurs de prix bas deviennent touiours spendieux. Munissez-vous d'un EXID D ebriqu� yar les plus grands fabricants d'ac, routeurs du monde, et jouissez d'un d�mai, Srage instant.an, des lumieres brillantes, et dur. S alumage �lectrique sur lequel vouas pou;e
t'mpter. L'accumulateur est le cSur de votre vo�ure, et vous gsgRgne, acheter le meileiur
run \aoc
ni 21'VIO - r=
SIN>R�x k W&TIYC.,FtdiLt,1.t


0 1
P'i


j,


i ACCUl UATERI' DE LONGUE VIE


--t'-.Os~sPRpls8sa


' jkt, ,,, r : F.r,'ank H'. IIILSO "

1',. .' 1,'�nt. J?, te
THE; E1i IJCTRIC STORAGE BATTE RY Coe., Philadelphia, PFa. PRige; Ra� , de ao�re aIt4b.aze�to


EN VOYAGE?
4NoubIIn pas la




Ele combat les douleurs, inattendues et peust*ft .I.K W'.� . ".


FAIBLEE SE


s Suag� rapidement p.sr
fri�iv' dc


. su wafhin: : - 3a * rttatur d Banq, pret4ritV
a �eiu a 'laa �e *4 na smus,- 4piou


t.� . : I l.: i i i:. ::.;


K �77
ERIB --RVE ICTURE WON MARCHE


A. Thibaudet - Histoire de la litt�rature fran�ai se oe H. Montherlant -- Les Jeunes filles . 4 A Viollis --- Indochine S.O.S. Comte Sforza - --Synth�se de l'Europe .4, Salazar - Une r�volution dans la paix . . , ., S. Chandan .Conflits europe ns p. .
Ch. Maurras -- Le Chemin du paradis. Ch. Maurras -- L'avenir de l'Intelligence . Ch, Maurras -- Les amants te Venise . ('h Maur ras - Napol�on avec ou contre la France? 2, l;ainville - Histoire de France . . 4 Bainville- Napol�on . . 45
Bainville -- Histoire de 2 peuples (continu�e jus
qu'� Hitler) . . . Bainville .- Les dictateurs. Zweig - Foueh� . . ,
Zweig - Marie Antoinette. .
Zweig . Erasme . 5,00
Zweig- Combat avec le d�mon. . 525
Madelin-- Fouch� (2 volumes). Madelin - Napol�on . . Mudiin - La Contre R�volution sous tla r�volution N1aeldin--- La France du Directoire. S le 'lin La France de l'Empire .
Au Ste. H�l�ne (2 volumes). .
A uh r. Le Roi de Rome. . . 4,0 Gax -iDtoire de Louis XV . 4,
Gu:.tt -- La R�volution fran�aise . 4, 'h. Boist- Monarchie Fran�aise (2 volumes. 6,.t Ste A.aire -- Riehelieu . 8,75 L e e o m wt . . T h i e s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 ,7%
2 )ietionnaure an,.log:que . . 12,00
M 1ve�les de l'exposition 1937 . 275
Le ni.e' au Jour: Carrel. L'homme ('et Inconnu. 5,00
(('E QUE LES MERES DOIVENT SAVOIR).
.f0'%.


m







e uudlI stc
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 �tait absente
du microfilm de cette date


Page 3 missing
from source microfilm of this date







e uudlI stc
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 �tait absente
du microfilm de cette date


Page 4 missing
from source microfilm of this date







e uudlI stc
QUOTIDIEN FONDE EN 1896



Page 7 �tait absente
du microfilm de cette date


Page 7 missing
from source microfilm of this date







e uudlI stc
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 �tait absente
du microfilm de cette date


Page 8 missing
from source microfilm of this date




Full Text


xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008103043datestamp 2008-11-16setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- Haiti ( lcsh )Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )dc:description b Additional Physical Form Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date June 7, 1937dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=03043000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince