Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
March 18, 1937
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text




Q; CflAUVfl . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . .>: . .


1896


nesse - ce qu'une chronique :rtrospective de son contempora Candelon Rigaud apprenait encore I'autre jourEdraond Miot, brusquement, wait fait come un retoae .sur Jui-me'me et vivait, depuis une quarantaine Wannles, loin de la vie bruyante de la ville. Ses exp6riences personnelles des homes el des choses l'avaient, pout tre, rendu philosophe. 11 no s'aimait pas dans le monde,


ye Edmond Miot dispa,-I maeiil 6tait loin d'tre un I .n de nos meilleurs chro- misanthrope; car Ie bonheuwurs et, sans doute, lo de I'humanit6 hantait infini. metateur le plus averti ment son eceur charitable et fnt, chez nous, des ques - compatissant. s europeennes. Ayant et
ant. la conflagration do Enfin, Edmond Miot laisse | ii iivit les 6vneinents souvenir d'un causeur adPVaisanee d'un observa-mirable. II avait l'esprit sub!it'mane dun bs~rv- tiI, te langage uis et le gofit qui connaissait parfai- Iat ut
en les vise'es desepartisde ne dire que ce qu'on sait t i , dire. Et come ii tait fort Nitre des hostflitis, la instruit, II animait constamwr et le m6rite des forces ment !a conversation, au presence. Aussi, sut-il, F
rile leeteurs du KNouvel- grand profit de ses interlocu.tiors.i, .preire avee une rare
Jlion les principals pha- Nous nous inclinons devant deIla Grande Guerre. D-,4I Ia memoire de notre presti. recente, ses remarqua gieux confdre, un des fonda. .arti les sur le conflict ia- teurs du Nouvellite,et priots tdopien paru3, soit dans sa Vve, nie Chauvet, sa fIle,
-eLe Temns>>,soit dans Mademoiselle Cci Miot, Ft Wanes de Halti-Jour- les nombreuses-famille.s frapOmsent encore dans toutes- 'pte3-tPar ce deufl, de trouver ires, i1i, 'eresession de nos vives
nteen-train, dans sa jeu- condole'ances.


1. Egoalit# Frrdernit&, COMMUNIQUE

RpU bUlque d'Iati Contrairement L cc ou'ont
annoncecertains journaux. STENIO VINCENT Son Excellence le Prtsiden,
de la Republique n'a pas el on Went dela )ipubique. rendre de visite Ahbord dun aVI re contre-Amiral nmerii Particle 15 dc Ia Cons- cain. Cest plut6t le Secr'taiVen; *C d'Etat deg Relations ExU P article 3 de la Loi du terieures qui, conformtiment uflilet 1926 dtermininant aux re&les i Cremonial, a Plurs firi's de I'annee. retourn6 ]a Visite que liii a01siderant qu'il convient vait galerment faite Ie contre-;er aux fonctionnaire, Amiral Wilson Brown. Son fie 1'ocea Sion de.partici -Excellence M. L ger ttait ac. ex crtmonies du Jeudi compagne ia cette occasion Yendrecdu de la Semaine du Chef du Protocole.
Port-au-Prince, le 22 Mars ie.rapport du Seeretai- 1937.


t.4 t' Intrieur . ARRETE
y. Los Services purmeront le Jeudi et le i25 et 26 Mars cou

-L-. to present A-rrtc ut k IaI diligence du re d'Etat de l'Int&I


au. Palais National, Ua-Prince, le 20 Mar i 'l$4&rne dolndfpen-. Ilhrne de la Lib6ra" d a aRestauration.

- VINCENT:

a: 4:s: ident.::::'::.:.'"


d'Etat do.


@VIONEAIJD4


REX


Mardi.23 Mars e 6 8heme
Andrte Luguet, Louisa d& Mornand:dan.
LE ROSAIRE
WaprIs lec tIbre�roman do SF.arclay.
.Mercredi .24 Mars ti 8 heures Encore.unesuperpn arct deux prandes. edettes. Katheritne Hepburn, FrMddric March
MA-RY OF SCOTLAND
Her. Throne wastie::Price She gladly paid for Love.
Vendredt 26 AMars ci Sheures
A occasion du Vendredi Saint, Ie Rex f.ait.Rel.ehe.
Conasultez leS Joumnaux qui vous annpoieoront le gtand gaianqu4 se prepare pour leDIninanche de Paaques, 28 MarS-


LUNDI 22 MARS '9y No.1.1U.124
L.-i" N o u v elliu:.:.ste " - '' "-: . . .;._.:.


. . . . . . . . . . . . . . . .


Flier, ont eu lieu a 'Eglise St.-Pierre de PetionvilleIlrs fun6raiiles de notre confrere
Edmond Iliot
L'inhumation a e6 faite au cimeti're de Port-au-Prince.
11 fut parmi les fondateurs duN ouvellistea, et son action contribua au suce's du journal.
Nous presertons nos p I us sincres condol6ances a sa Veuve uii est la tante de note irecteur, aux famillefs t Chauvet, Miot, Dalen- I court, :Gentil, Gaetjens et a* tous les autres pa-


DISTINCTION


11 nowi est agr'ablo 'an r s(.n.k. qIlce Y. Rent Vict
jcur Uei, ol i t <(HaitiJounw .:>-. 1 vict dXtre nonrf, a 'vunanirnitt membre correspendant en Haiti de rinsti. iut d'alrsfigation Hlstorib que dominieain h ]a sane du 19 mars dernier, tenue par cette socitt t iCiudad-Truji,is.


PA R,.-OUNT


LUNDI 22 MARS 1937
en sore pepulaire P 8 hs. 5
LA GRANDE MARE
avec Manrice Chevalier, Clandette Colbort
---une satire mnordante e. spirituellJo des incours amer>+ caunes. -.

MAR I)1 283Y ARS 19 i en soir(Te A 8 heures 15
TRIAMEL
clens
LE CHASSEU R19
CIIEZ MAXIM'S
un fili Paramount
realisation ee Charles, Anton. avec Roberl L urnier, Stlzy V(rinon, lir-oil>f P er oy, Sibert et Mlarguerite Moreno.

EDMUND LOWE
dans
KING SOLOMON
OF BROADWAY
avee. Dorothy Page et: Piky Tomtl ':i� .
S:, -deux sensationelles.toii les deIa: Radio extcutant,: pour votre dtlic6, des airs exquis, parmi lesquels, une rum.ba <>. .

MEROlvREDI 2 AS13
on soiree a S heures 15
- .in Grand FilmFianqais
:.n Grand Fil Anlals


GRAND.CONFRERE.DISPARAIT
GRAND CO FRERE . .


. . . . . . . . . . . . . . .-. .-. . .


PET/TEN 1 NOVELES GA VES StCA)ALEDAS A LA VEN.UE M) " PRESIDENT Tlt-tJILLO


1 7Qil C - appeal 01 pointto. prochain, dfit la Ioi. Mai tout 1 le monde no ]Yentend pas dI cette Oreile. POlut- no s ctr.c pas controlee ePt iver commis, it la C-oix-dcs-Bossales, Ie l5 Mars, des voies de faith, suivies de blessu re sur Merla Che,, Nelucia Dupont. iUt ar-te" O( 4onduite A Ii a Section Nord ofA ellk ut con-. danmn&' . 3 goutrdes damendo et t 1) jousliS ,i prion.
II n'est p pet m f' d Laire }F;on marlhe 'de ih. vic de ses clients. A ect lgard leai r&glen1ents de police sr a cireu. nation ct nos Juges d ae Paix ne p ~aisnrzter: pas. Lb bien, Gabriel Eustache, ChauffetW do profess ion, pot- .voittrop cha-ge sa vituie I & lI&Mars, I fut condamne P ii) gourdes I'a mends par Iv CJug do Ia Section Nord.

Jean Joseph, Anna Sar-sin, Maria Salomon et iti.ma Cambroug swnt des petsonnos eole'iqtc et p e Iestoes. Pour1 ,1oir i rscVOT' dens leur detestable penchant, e- I les furent appriehendes par Ia police. rurale I e11 Mars et condamnes pour scandalep public "."
Sainvira Belfont sor~ei4 Ia Ic 9 Mars tre.s iamoureux du bion clautrui. Aussi, ii en-.:


leva au.prtjudice de Alabrice Briceine brouette an. Fort Saint-Cair, I qui tu. .vaut d'.t.e arr t :e t- conduit a ia Section E- .


Iter solf, vets :iCz helres, le pvfomrneft:1- Lie I1 Grand' Rue on 2,i i dltsa1-Zlble surpr-is, det-e :assait!i Par une grtie do pieorelanctcs par l1s iltes de joi p11 sea nda]isent In: v:tgiont: corn: prise entree n ru de.:'nfes et i]a rite (lt 11 n ) -U.Agent de ta Police, (jui se trot vait heurenusenint uIn' le. lwux, Ia chose aw1ait y (tvvenil tragiquoe
Sans nt donte, l vigilan.ce tI ]a police sanra l. 1 metUNE BELLE RECLAMIE!
Me). soil Ia mintson umile A. Hakitne, repr(sentant exC.113if pour Haiti de l Ift. 1. DavisSakes Company de Hobo1en, New Jersey>- US. A. a fait tant i REX qu'ii 1)Al RAMOUNT, tine judieus, tet intelligente di-r-hutio> die COCOMALt,.
Le COC(. 0MALT uti un p Iodtit -fl: 'velieux, conteiant los 61lments nutritifs du malt, du sure de canne, .hi cacao s6lectionne de premi&re quality, du ait +&remt, deo:; ceufs et de la vanile,
Le COCOMALT e t. riche en protene,.,sels mineraiux, hydrates: de. carbone, et surtout de ia VITATMINE.D Les mdecins.du monde entier le. roommandent pou,. ls enfauts,: :lee .adultes,: 104t i:.
mamans etles mlades. Noue sSoCm mescertains que sous a direction d flnotre ac: tif ali mile f1-im ,k Iocomalt gagnera hon vit en populari!t.$ D'aille p,, son prix estLit li port de tottea


. AN.


PORT-A.PRW.CE. AITI


RELATIONSDOMI
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .".::" . . ." . " i. . . . .

Nos somrnes tri'Ls herezx de reproduire cette partly du passinnnentreportage dv notre distingue am Me. Ren Victor Bur les manifestations intellect nelles Iwmiano-dornb. nieahne&.
Von verra avec plaisir que les personnulitts, haitiennes adonntes aix ctules de sodalogic so:!tris p risees de IPauIre ct de la frontitre.- A cote dcs runes, e'est rtconfortand que les jeunes gens de 1i nouvetle generation soient te. nun en au-i haute estiam par n eminent cot, gue dominicain.

Lu lunch P 4'Leo( d i[Economie Politiquc occupera IN premiere logo edes souvenirs du Congress.
De trois henres i einq henres, Ie programme nois Misse ie loisir de reondrei Pinvitation-r6it-6e de . Maximo Coiscou Henriquez Sa villa Lisole P Ia quee do eIavenue Simon Bolivar. Ba-un, svelte,, sa tail> liancto lui permit de parcourir en ligne drkote Ie dernier raven horizontal d sa haute bibliothque. Aimien chef tiP In mission officielle dominicuaine d'invfstig mt i0


I)MOND MUOT


Ai, dans la nuit, s'os: i'l'age de 78 ans, en sa e pgtionville, notre !onfrZ!re Edmond Miot a queilques semaines, inongionsl Ia grave maes funerailles ont &6t ,s bier apres-midi, ' .7Saint-Pierre de Pea, et ses restes inhucimetiere de Port-autin convoy imposanats et d'amis suivit son


A'" R FP If


I


IICANO4IAJITIENRNlS


historiques dans ics archives europeennes.- Collaborateur attitr6 do CioA d et c la
4,Revistade Eduication. Ii 6tudie paralilement los d& marches socioiugititv; de.s colI loetivitees hadtienne et dominicaine. 11 tdent en haute estime Price Marg, J (" t.Drsainvii, Lorimer Denis, 1,vanis IluvalierL . I1 nOtuS sotiliiet i .nmplir de rpolnsles et do Il-.,ences in quesUtionnaire ur z evolution io Ia clause movenne en Haiti et su notre forI me de Gouvernement. F Trois quarts dleure do on Sversation lstffiscnt A 'IHenriquto:: pot- Pauca-x- le I'id I: j i.U:rd>lt'It tie lc'nI ii tih: at ui+ tiun-to a pe piters identaq}.t!, , an
ins damint-att. A ussi iaIIs ,sa tomr d'ivoire>, cet esprit 4 Ojectif esttin ferx'ent ot sinCere adi'a4o1 d r .i(C11 j JrujitIo qui, na (it-il, < vv+ P j)Ittt',te loUt ct (UVt i? ge CIdorninicain-+ 11 nime Tr-njiilo, done il aimed 4,t"N-i Psident 1Vincent, deux h os indissolubleracnt taISoeis dans ('Psprit des dorndiva ins. On n1w pent tpre die (J t'. violcrnnmnt c-onge do cc grand inteliectuel dominicain qui voul- cavhkI'heure, histoire de rous rt. nir i auSer.

















&flw q~P.


NT


mom aclspriUI e S otxa N%itez pas a risquer, Cho
pas oin, n sQ ompentque moW , et moelique tm Plus- on Ia beaueoup pal"-& at' tear. rest an genre.e' prprinte~mps denier, du pm- 8'iv
trait die Tittten) representantIgi.fYpinobtepa
d a qui ct oteirN Trenle de Aphone eerra~ eie Nationale, car: elk 1"i achetk par le Metropolitan Ide
If de. deson t t'0beauMuseumtde.New-York a a- cup d'Oeuvre d'Utilit6 ide yve, disait-oh n, million doe nfianeIuiue Ia
dollars. Au: vrai, 4ii Wa eot es utLaRpbiqe que 125.000 .dollars, sinm Prs utes ea rqe.sn
fort honorable, sirtout pour f Iiin nErnes e
.un tableau qul nWest point horse tez donle. rtre coupon on rode pair et qui semble avow -Irbilt k6. tout. an mons' assoz. LAcheu-semont nettoy4'. 11 Wy . pas bien longtemps, un chefd~chuvro do Gaitisborough,_ le A VIS TRlES IMVPORTA lNT lae Boy, a passe de rn'me deo 14iLa'I-PhIarmacie Joseph C. la collection tiu cue do West- IaVlmViCVkit It o V&Qvoivf3t minister clans tine collection 1,e dernr tome Alenai californiente, colic doeI-I. (105 pa-dilles UI alke i& wmr
ff G~sCe fPsadena, oi a pris, los soiL de ounte I raiehedr s01 plae 6'galemont la Pinkie tedne ntun, rndement de Lawrence, acquise})U Icn pour cent.Afi de pltso]Eon& Ao-----oUn d & esmtio aux Clients cfhtni
1)lus 'Ihauts JI~iX Odes ~zder i'-nor honne teinte 1no-ire (et d1mores~nnee. er 77NQ4) .iable, la Pharmcerno
Ool).Par afliourl- s voile Son stock chauu wls.11
grandest tivfles --inciustr~iie& LaPharinacic e eIT4* rdC~ do11 Middle West, a.sZex indif-lemnent (1es ampoies 0 , daew>, fe'rentes-z, ii Y a douze (aitquin.-line, do Chophytol. do 'Nat'so ans encore, aux preoc'cu- line Spkitique do la douleui patrons artistiquos, miettem. d (ans los cais (d- Nevralgie, aiijourd'hui beur coqnettori.c sciatique, lumbago, do-3 Toot low' gloire a avoir dos, mu- bes do, MNeta-Vaccin et do Mcee;et comme P'argent no ta-Titano, .dos comprim6s do-I leur rnanque point, ces mu- varino Byla, doel'huilo de foic seies aunt aussi remarguables de mo rue en tablettes, del--air teen- heurcux amte'na ye- jiinponies die Camphostvl, ofwent que par la qualtie des- Peace dans Ila bronchlo-pneu-, wurres d'art qui Y aunt r#.u- motile, des perles doe riodino nies. Cleveland a ainsi depuis et d'arrheol. 19,16 on muse'e, 6> gant 6dii- Port-aui-PrIince, lo 1-2 AMIar-s co architecture cla-ssique, 19 31. qui abrite ties collections awmSi Woen choisies quo bionpi6--_____ ____scnt'os. A Detroit, tn arch. I
tocte frangais, M. PlaulCrs pet nture frangaise impres-1 a hati un gigantesque et mna- sionniste-Je tire me son viens gnifiquo palais, achevt' en guere que d'un beau portrait 1926, et oft ont pris place los{ dv Renoir,- plusicurs callercollection-s trop a l'6troit dans ( ion# particulie'es comblent 1'.ancien et modesto rn .-- ssez largement cells latrine On pourrait multiplier ces1 quciquc pea surprenantc. Su rexom"ples; * Us suffisont 1-t toutIcle ragnutfique muse'e de inontrer queule place chaque Chicago est, cot 6gard, ditjour grandissante loes musLosne. richease prodigieuse- Cod'Ame'rique doivent protndMolro t, Troyon., Rousdans les pre'occupations et le soo,ci Daubigny, Diaz y iglo6 tudies de tout histdrien d'art. i rent. on bonnet place, et aussi
11 est Certain qu'a l'henre j Pvis doi Chavannes, et Maactuello l'histoire de la pein- net, et _Pantin-Latour. Mais, tore frangaise anXIXe. si& da-ns le .towiles quo M. .yerole est impossible A eriro do son ou N rs. Palmer era de& faqon compete pour qui igno- jtachde_.-.d', burs collections ro los collections des tts pUI 'es '&te4r n muse&, Ia L: . . .P. Tout.I.monde.a" ont .e.- pe nt. f;a �ts m od.n
du. ::.:. . . p an e.l': . do. .a.mi.blo . .d . .o il:. .:: e d .n . touto s a .



ti . a Sol:.'e.ronen,. depe on , ePA dasa salle s o nsaer' "e' arn.



Mtle; itU .al, atr arot:.e i I. pa -oi audaciou.sement --. "" Clard onetable suttorie . .tur f �nas rctt tableau u rearquaies. rci U fe onn te upn totefo-


:an passe, aulendemin tie ,sd dlo no renconitrer dan.s aucun mort .dg .maitre, rapportt des: d ces.imusees d'Am~queri: collectionspartidires avait sonnard, .i Vuillard, i permit '~ourrire"Wue fortF in,:ni Marval. ni Mabelle o expsition qut e conip- Laurencin,. i. Marqnet, iii. tal pas. momside.quatre. Itrill-. f4o,et que IA ulosit6 anvingts nwneros. Au .Metropoj utque i.es collectionneurs litan Museumtide New-York. amerieains nisoitpass;i]'on Carol, Corbel, A-iet, Pu- pent dite, tout h faith <( ila.pat vi te Chiavannes swat repre- gei>. Maisamssdcuve gente's par 'A-,e wants tmi- dart fraissta rn 'olt 0 ntesj, et' ale aux ee- ,etA ~u, e qu
-brestie Rosa onhearde Re au, dan un livre recent Meisinier teH Regnaudl fort int'ressant, en a tir on .tde flasti'en-Lepap;. et aiPinventaire dcktaill, esat Izvrt Un goud an. pea timide semv
W~e en avoir icati ' oedle to (cei aspit n e. page)


urjouy a


i e recn-t hAi rapRue Eu. 4kde C.


19 rt37. -P.inele 16.M.


Robert C. ETIENNE.


AVIS IMPORTANT
Le Jockey Club d'Haiti inTorme le public que M. Robert C. Etienne a perdu dons mne voiture de ligne 20 billets No. 1871 A 1880 et 2501 "a 210 du' Grand Sweepstake d; 23' Mars courant Dimanche de Paques).
En cons6quenee, ces billets sent annul& et totes personnes a qui ils pourraient &tre ,ffertz sont pri&s 06eh Ovise Ie Bureau du Jockey Clob.
Port-au-Pridnce{. Vc 17 Mar; ,. 937,


Jockey Club d'Hati.


REM E RCIE, IIK.YTS


Me. Edgard Do:des esos enfants, Lu1c.in, Ella, Pauchette, Pern:t, MarieTher~se, Evan, Jo-,t:::e et G& yard de Bordes, M. Maurice Maignan, remercient bien sin cerement les amis dle I'Anse4-Veau et des awes villes � les Commissaires .d Gouvernement Mes. Osmin Chain et Frdfie Jean-Jacques, le Doyen Clement Dartigvenaye, le Juge-Malherbes Gaothier, los families Charles, Raymond Malebranche, les 6poux Justin Malebranche, Joseph Maignan ils, los familles Paillifte, Constant M alebranche, Willy Anglade, Ludger Torchon, Gaston Fouch6, les demoiselles SaintLouis, Elica M6nard, Phig6.nut Lesperance, Henri Pailli~ne, es dames (Erstedt Anglade, Fillette Israel, Esopo Milfort file, Lamothe Azor, los amis des Baraderes et tous ceux Ci qlueque titre, que ce soit, qui leur ont temoign6'
une preuve de sympathie h l'oecasion de la porte cruelle qui vent de los frapper en la personnel de leur regretted Madame Edgard de Borde-,. enlevge h leu s-affections.
Ils les prient de eroire a eur reconnaisante gratitude. Anse4h-Veau, 15 Mars 1937.


A VIS


Ordre des A toats du
Ieorreau de Port-au-Prince
Le Consoil de Discipline d& l'Ordre des Avocats du Barrcau de Port-an-Prince ayant dceid$ 6Ia publication d'un Tableau de l'Ordre des Avecats pour 1936-1937, tn d6ai de Quinze ours est accord A tout int.iedrs pour produire routes reclamations ou demande d'inscription;, pass ce temps, aucune observation ne serapriso en considration. Pert-au-Prince, le 20::Mars 1937:

Mare-Aure L AFONTANT,
,.S.ecrttaire.'Trtsorier,

A VENDRE
Grl ande mis n bass, - Sise A netin Pre 'sid(ent TrujibI~ No.4 11.


F.IOITUH


Les freins de la.FORD V-":aunt is .p111 Iides que ceux de.:n'inmporte que!le voiture -out $ 200. de- plus ouele en-Haiti. Le moteur defa FORD V-S est plus j que ceiui de n'importe quelleV ' voiture droA prix.
La carrosserie de la FORD. V-8 est d'une 4 piece et en acier, ce que nervous offre audune ture de meme prix.
L'int6rieur de la FORD est plus spacieux qu lui de n'importe quellevoiture-t ie me oP.uiX peu plus cher.
Un poureentage plus iev 'de ce queo:vous-pa ]a FORD V-8 est ,onsacr6.aux mateniaux "i main d'ouvre, que de celui d'aucune autre'voit.
be chassis de Ia FORD V- eat extra soltid que n'importe qui, voyageant en Haiti-peut. prouVer'.
La reparation de ta FORD V-8 est Simpe Motors Haitiens, pourvant toujours -vous :1f los pieces n'essaircs, ce qui vous:permet d'4v les retards cofiteux.
Prenez votre centimetre, mesurez et eompa totes los voitures avant d'acheter etiouscon
t'rez qug'il est avantageux dne pas voul. ser vendre une voiture et d'acheter une FORD.1


IOTEURS AHITIEN, &. A.
La Matson de Confiance.
A venue Trujitlo.- Phone 2379


Visitez les


jIt ,Ii,


" Meube

MAX EWALD


Archtecle De'corateur.


Los meubles les plus modernes en bois blanc-a qn'en acaj-. o.n n d,, etc. sont etudis a' par M. M.,,. %Ewald et exeeut-s aux atelierS avee grand so:; par Monsieur Fred Wooley, de lEcole


et M dtie-; di Chhlons (France).


INSTITUT TIPPENIA UER


Reconno d'Utilit Publique par Arrt.Pre
Est. a plus grande Eole laique otde -Port Cest la mieux organic&, ot t'on trouvet la mi sion scohfre avec a sa base: Ia discipline,VII sport, i'ov'dre et Je travail; Maernellepour
4. Pension pour enfants deo5 A 12
cellente pour "ls Cours Claioques de la 12e. . phie. n
Mtthode rapid et sare pour t"Etude de la tes et des course Commereiaux de Daetylo, St if.i dance Coinmerciale, Comptabilit6. Les Bacheliers dipim6s' de tECole font7 _ho
dans toutes.lesprofessions liberales e tda branchesd.'activit4.
Les 10 aontikes d'.existence et do suce~autni0,94 families. Cetteanne e-encore 85.pour cent daste tsissaDentYavee.rie.Aux.examens.officiols . et .99 pour centd e .Stno-Dactylo et-de Conptt


S'arc~y 137,Rite L4 Itnnexe Rue Caoll










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 3 etait absente
du microfilm de cette date



Page 3 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 4 eta it absente
du microfilm de cette date



Page 4 missing
from source microfilm of this date










(suite)


i p .fl rPatio de :tant do: ,.i.w.ve du XVIIe4, du
siecle ou dti commen-. 1- ht XtXe , des Fram g
- .:G rasse qu i s en t . . #wrOs des Nattier, de aisdes David et des Inq e.5 q posSde le Metropo:M . ueum, des quatre � panfaux d'Icoratifs de
ter. Robert .que-conserve.
de Chicago et o at d'autres merveilles qu.l, gque regret quorn puis-. ,eprOuver do los vo r par-, - contribuent
i, fare connaitre et Irer lart frangais. Ce n'est point !A le seul inioffre Ia visited des mu$i. rique. Une chose y ip tout d'abord Cost te quo COS musees, de m&)t le les Universites, doietf ia gerosiftt de4 pa,Iirs. Les admirables col&ions de Pierpont Morgan ht t6 pour ]a plus grande 1gje leguees au Metropolia.Museum de New-York, telles occupent toute one i.lMais, bien avant cette. gifique donation, le fondcs wen du musee s'&ait, pour nebonne part, constitu6 par
-semblables librdits.Yutres bienfaiteurs, au lieu Aets dart, ont laiss6 le: 0sB n6cessaires pour en gtor. Ainsi le musk s'enkiM prodigieusement " ii ffit, pour Aon rendre compAde noter qu'en quinze anz jarface qu'il occupe a plus udoubl6'. Le muse de Chiip est form de m~me, au pim pour ce qui touche la enure, de collections parcihres 1gues ou tempoarment prt6es, mais de ,W si Iibrale qu'elles fibnt presque toujours par ,transformer en donations Ives, Assurement, pour don classement des muses, Obligation d'exposer t en Jour laissant iter au. nie, des colections sou. assez semblables par
composition, ne laisse d'avoir quelques inconv& ts. Mais c'est J'inevitable de tant de magnifiques 1ons,.t on iny voit gui> do remade.


(h snivrE)
Cha'lo; DJEHL,.


Barasse riedeI


Couronne,


Ti phone -2622


a


La I'asserie dc In Couronuc, S. A, qui fabrique de boissons gazeuses de tofLes sorts, annonce A sa nombreuse clientele qufefle vient de lancer plusieurs marques notivelles de boissons.

EXTRACT DE CHOCOLAT (C H 0 C 0 L A T E
CRUSH) - un produit nouveau en Haiti. 11 st fabriqu6 avec du chocolat put. d, lait et du gaz carbonique. Essayez-le seul ou -ivec ;Ite 1 cr@re it la glace.
3US DE RAISIN MOUSSELUX que1que chose de
different. Si vous no l'avez pas encore essay4, faites cela aujourd'hui me. Demtndez Ia marque Couronne.
N'oubliez pas les autres produits Couronne. La Kola Couronne est Ia Kola par excellence A laquelle on compare les autres marques. Le Soda Couronne et ]a Coca Cola sont servis partout ou se r6unissent des gons de distinction.

Chaque l n ,di, h 8:30, 1a (ouronne aura h i Station HH2S un programme de quinze minutes par Ia voie de 'air. La Brasserie a 'espoir d'avoir le meilleur pro. gramme rgulier en Haiti. C.haque programme hera diffeent, et sera dedi6 un client des boissomns ouronne.

Soyez aux kcoutes les lundis, a 8 heures 30, pour entendre le morceau Para Vigo mi Vopyv- ce qui signi. fie La Couronne est dans Pair-- et en 4coutant huvez de hi Couronne.


IL Y A LIQUEURS
ET LIQUEURS.
i.,es amateur , de bonnes bolis"sons qui dusirent faire onI choix de v'ritables liqueur"s surfines nont quht rklamer Ia marque d&itE'-- Edou;.rd J, Benjamin.
Edouard 3. Benjamin, quant a son assortiment do Cacao, Anisette, ,ummel, Noctar, Cherry-Brandy, P&che# Brand et surtout son fameux cocktail X-3 I" aisse wo Ik
on agreabie et merveilboux.
Rlarnez donc, chefs amaters, la marque: Edouard ,J. Benjamin ehez os ,d6posita> rest Simon Vicux, Ep-ierice du Centre, Lelio Baifly et vous serez netterent satisfaits.


i I)ANDEZ
LA POMMADE
La-Em-Strail
b t iCordonnerle
Apol.-Carmel
HYPPOLITE JEUDY e~ttbrc preparation de
tlo-Ro -Co.
139, Av. Trujillo.
Phone 2182

rWchinee a criro Remlnpa)L\Ylachine A calc'uler Dalton Rubans, papier carbon Faitea vos achats chess
G. GlMt


* fait est incontestable


E RHOl.


c'est la quintessence

DES


Meilleures vari ts de cannes 'un vaste territoire
vast1 to
�0
re�uujssnt les meilleurs terroirs.


JD.es.re quifait son arbme


TEZ ET CQM


1':


?~PACE s
!iT U :.+!+, > ,,,:,, ,.!!i ? ! + L ? . ++, +/ i! i,!!? ! .', i: !i:!+:i !iL !? !. i i !:?ii. iP : '. 6
H . = = = ":,.,, , ,.,, , =, . . . . . =,.:. . ; i ! ! ! : F ( : : :.: : . . � : ? : . ,. : : . . . :< .: : . : ! . ::.: : : : . : : : : : . ! i : ! . : : . :! 2 < . ! ! : . . : . . . ,


I I

d ~
H








I!

II


LA CERTITUDE DE LAUbL C'e~t done iottache'nesa d do SOinS P!;ifl~Zt d'afoficas et Lea contlon ce ckens Ic'venir quO r6S;de ' *ertt t Zde uSCcJ. Lo Bonque Ruyca offrt ox edrarpises s6rieusesi o s6curii6 w le prestige r6tutoInt de soixorita-six aons d~~o


BANQUE ROYALE
DU CANADA I


COLLEGE ,O1DERXE
Directeur: Lrni Aicindor
Acenne John Brown
Externat-Internat : ('ondittons modiqurf
lnscriez mosev its au:


COLLEGE MODERNE,


Lccele (71i met I' 5.igl l t 8 rt,c ,toules k:8 b, I;kole gaul ne pnie ;e pas ro ('iuritgt de cranen, l'&ole qui pne'fire 5 une tate tiniquement tpIeine>) tne Ce.
to bie fait_>,
V'cole qui &'attache a soliciter Pt 'a developper toujours le
jugemont do I'(i ,ve.

Cest I (Ue se trove recrute le Corps dI profr.suOt rs Is plus
bormcgbne, -1.
Ie plus zc4,
so plus conmpetent,
et le plus capable, surtout, d'entraimer, par iCxmipla, action bonnktye et onstructrice.


0

A. de Matteis & Co

Place e la ('aix

Hue ('cvurt ee Rue du 3MagaMn de lPEtat

ACIHAT D'ECAILIJES DE CARET, VIEIL OR, DIA1, PERLES ET PIERRES PRECIEUNLS, VtI- ES ARGINT E1OR,MONNAIE DE ROUTES
.WNALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
.IEUX.


CRANPE LIQUIDATION DE LUNETTES ET
Lunctte-fee fVerre de tows nururoa
Montures en nickel inoxldable a'
Verres ovales au prix de de $ 1.00 la paire, L- liquidation durern insqn'au 15 Nocembre
mert.


VERRES


intl zaire,


,. DE MATIZI & Co.


Collge Simon Bolivar

Enaeignemrent Primalre et SeAdaire
Eawslognema ,luaswique ci Moderit (Sections AitC)
Internal ci Extern .
8, Rue tavny, 8
Laurat de I'Alliance Froaaise (Composition frnnaise
hux Examens du Baccalaureat de Juillet 1934 et Concours. de Diction tran&aise dJuin I935 et de.uin 19.316),
41 sute is aux Examens du Baccalstorgat (Pro et 2 zne. parties).
iLe Col!ige Simon ihdivar aVise ICs 5.vs et mre' de fa. mille que les ins,iptions pour TIxoeee 9$t-37 se revgel. vent bous lo jurs o"vra"bic � nartir de 8 fire. A, M,


La Directionm


S.a As


A 0 % r., I% Ar A M" Pff v rn r 114-


S RTHE

















LECONTE


UN CADAVRE AU
WIJARW MJX JERHES
ce matin I& quarter du: Wharf :au Her'bes:#tait enl! grand moi. Le .adavre duBn horome, no. encore i dentifi# venait d,tre dicouvert. .On croit que Ic crime s*et per
petr4 dans Ia nuit du dimanr che.
On a relevi sur le- orts
la victime maintes traces de coups de baton; , elle avait aussi la gorge sectionn6e. Le' formalitks J6gales ont .t rempties.,


UN CELEBRE.
CONFERENCIER NOUS ARRIVE
Avec plaisir, nous offron
a nos lecteurs 'articulet st.
vant, extrait du portun, sur cc qui en faith 1>4>jet:
Paris, su .' Ie Coinmunisme.
".Leur suce's ft tres grand.
Peaucoup de journaux et of, revues de la Capitale franaise leur consacrOrent des compte-rendus fort 6logieu.
* ( Saint-Dominique, collaborn.teur trs apprci6 de Ia Revue des Jeunes, de la Revue Intellectuelle, etc., etc., et pr,'.dicateur de-renom.
oOr, sur l'invitation de Mgr
'Archevque, qui a, avec LV jeune Dominicain, les meileures relations, Je Pre Du< catil Ion a accepted, apreis Je carine qu'i prtche - actuellenent t 'Eglhse Saint Vincent de Paul, de .New-Yor'k, de venir passer guciques semaines A Port-au-Prince. I1 compte nous arriver ici te lundi 5 Avril proehain.
( sur TeCommuni.ime ou sur ti autre"s.ujet tr&g actuel, le P.
Ducatillon fera des predications dans nog principals 6.
gilises.
< que les intellectuels de la Capitale viendront, en foule, entendre ce conf6rencier de
marque.
Nous publierons plus tard
le programme d6taill6 des sev mong et conferences du It. P.
Ducatillon.>


NOUVEAU CONFRERE


Nous avons ro u. avecpI Plasir le .premier No., du c m 'Ibuel ditant sous ha direction. d Me. Athanase An.

Ce numero e t des plus vta. ries et contient ei belle pro-


flier apre*mridi, devant tin puiru x tmbreux t fervent
du football t s e droulit urz inrkressant tournoi entire FI't tou-nte Haitienne ett Baecardy, La rencntre setermina Par I . I.


DECES


(est avec peine que nous annonqons ]a douloureuse nouvelle de la mort de


Siino Petit-Fits


survenue h .ier -a hboons 4 'apres-mi-dI.
1es funelralibes auront lie ce soir-t 4 heurn; : en l'gliw, pavroissiale d Ste. Anne.
1.1 convoy p i. de la ai. 4 A V011uaire (Cantine cScolaire No. ) sise Rue do Ia R6volutionci-devant rue dreEl. terrernent.
Nous. Coiniatis--soflS {i',. d(uil et envoyors 'exp1,sSion de nos condoleances aux families Petit et I)esgrotte. perticuli vermo,:nt - Mine. Yvc, Simraon Petit- F[ils.


REX


I y eub foule fier soil, an Rex. La soiree d'un bout a Yautre fut un enchantement. Au Pays du Rave est vraiment le film musical par-excellenrce et Bing Crosby a une nouvelle fois chari& son auditolre. Pour detain Mardi, on redonne te film si pathetiquv tir6 du cl1kbre roman de Flor-ence Barciau: Le Rosaire jou& par Louisa do Monand, Andr6 Luguet, Camille Bert, et Charlotte Lyses, et Mercredi, Mary of Scotland 1A plus formidable realisation historique, jou6 par des acteurs aims: -Katherine Hepburn et le s6duisant Frederic March. Pour le Dimanche de Paques, Rex prepare un programme hors pair, avec un film qui a une reputation mondiale.


.10' .N.,A INFA ILLIBLE
,Je. a marre de cette animal me erie, furieux, To Mentor d. in.)-re Club de Tennis, en d6signant e plus sympathique mais. aussi le plns flegmatiquement indolent de tous nos joueurS. Tu connais 1'histoire de cet ktudiant P., ra'esse qui 'passa d'embl& .-on maitre en le priant de iN: roettre dans la bouche une fi. Nue (fli ik tait .tombe sur Ta joue? Lb bien !ee soisant joueur deTennis lui rendait des points!.
Voyons, to exageres.
Pas di1 tout. Jtam isot qu'en 1-uA inocutant mfimeI:l' Viirus dea rage on < le l issem rait encoreeinsensible.
Tout n'est peut-�ftrepas penrdfi. A s-tn o ssay d' unt pleidich.


QUITSPERDUS


e lEcole ?4oYrTmal atrices, Des comptoit nis et A des Prix tr?&$
unt Jazz des pitta
~~~~s~~ atri adoct & Iet& 4A1(Le


R;ii;endozveus done it tEcole Normaleles.It.di!m an.;che do PAques o ttvous Qres sfir devious amuser.:: . : �:


GRANDS BALS


Les 27 et 2 (,d 4 C 1ol Mine Toussaint. 0 r, a i s e dux brands batLs-- . salons.
--Js a .Chainp--Mart prby
ie la tribunei.BianchisSer-w, St. Jaweques).
On aura tou ou in bonnie musique do Durosorl.xam, Pris d'entrde: G. I'.


I I


to LA
E UE

no i ava et �a2 flS - z - -,.; : � fem me C4c n 1em . :.,.- r~n,-i -"n, e
de Foie de Mor .2 z-,'
sanc - -.
qu'efle conrier. . t i
pour des of & Jr.,i::C de ents saines, une craw.n r : -&re ains que pour cit do Ia resistafct pour c.n>e- rrirles rhumes. Exige: i .
EMUzFlI
5%WCOTT
REFUSE TOTT.TE IMITATION;
Toute I'huile de foi.0c rtore quo. noes cinpioyons J.ar . I EMULSION! SCOTT cv rpar& dn s LaboSraroires, en Nrv sc , Ime i pois' on e pch?. scs --vpoi u :inae conrdlc s cm: quace 55nit ire, etcctte.
huilt c ,:,r- , tl plui gra td rom brc neturet doe -itvrines quii est possible
.t San.:


n'6t'oudit P85
;ITU


- C .'


Aquui boan fair Pexp&ienee d'une nuit joyouse pour lsr moustiques ! Pour avoir]ah paix, exigez du LIT. FLIT tue vrairncnt les tsiecteg. et pur towjours! Netachepas. Nouveau parIm agr6able.Exigcz le bidon jame bande noire eteoldat.
VMS NOV VALJTtI

t'un s0, Cate,*Our.
r. 7


Io faux Croup est tr& qun rS.OulagE par LAfeI
AGIT tDE ACONS A LA FOiS


COL


.Louis Fernand C6lin e, Culpa Jet~j 4r haraud: 'Le a -nlf'Ehn :Uuis Bertrand : Su rlerout sdu $ui, Guy Mazeline B feu. Charles Foley .: . .ian f,,in ,Henr*i Robert Les grands proc~ i 'iti chaque volunie
Ellis Parker : De teetive No.i Tableau du XXeme siecile : Les Arts Les Lettres
Les Seiences
La Pens'e
Dr. Ruffier : Soyons forts. .
Sanderson " M6thode pour apprendre IVan
pagol, L'Allemand, Pi'talien, ehaque Maurice Privat: 1937, Annie du.l Rolvement


ALMA NACHS ALMANACS


VERMOTTE HACIIETTE .,


Deaungrare
Oowpts do Ch&j
.-i" --


II &peund de vous. dc' jc
vie en toute pldnitudc.
---- f � urc sante parhiteI Vous Y
1/ en ddbarrassant votre ora


toxins dont l'accu voque la plupart dvi sdrieuses. Eliminez cI prenan c matin un ver r
d'ENO'S 'Fruit Salt'. Agreable au gottt, rconfortant, END vous donnera chaque/. jour la bonne sante et ]a viueur. Au - er chx 1:w zuaz Pre.


alai .s i i
� : . :


VHALEINE ,EETID! EST.
I NE FA UTE SOCIAL!!
IMPARDONNADL!!.
{x) p-ndant, le,9 9 9 a,/o den per moT. qul soulfr'nt do cc grave symptni&rJignoront. V jus mndne ponvez en sonifrir, et eanm::.in II' siagit do chose e amscn d6Iicatr. v-m p.u vet ct e s/i que votre mnemlbpr api o 'au u i Pa sn lC ourage tde vo s. 0b N O~ t " Poor Con~srver In purcutded . an a-/ Icine, re n o vaut i'usago quotim di Set de Pruita Picol, te. S561de En-i t ot. &Iirinerpd mert lee.poions f r par j ile": tzria ux en .decomposition: :em 1nesH



Po ExouilloYnftinrdqnltp rl

Piteot ee Wes a$ ctSeWt 4
m R
:. i . : " : : . ~ i . : :< ::::::/ .:. .!::. t :nf l; :: ::) ;. :::.?:::: . .: :


. . .

JA .::


Av-


-I


I


I


'Que�&"Is.Em.* No sasom d


. -,- -- -










QUOTIDIEN FONDE EN 1896





Page 7 etait absente
du microfilm de cette date



Page 7 missing
from source microfilm of this date










QUOTIDIEN FONDE EN 1896




Page 8 etait absente
du microfilm de cette date



Page 8 missing
from source microfilm of this date




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008102974datestamp 2008-10-30setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le NouvellisteNouvelliste.dc:creator Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)dc:subject Newspapers -- HaitiNewspapers -- Port-au-Prince (Haiti)dc:description "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."dc:date March 18, 1937dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=02974000471641 (ALEPH)ACN6482 (LTUF)0012544054 (OCLC)12544054 (OCLC)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince