Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
October 15, 1936
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text



. . : . . . :::::-:::-, .": " . .TI iiiiif-;;;. ;;;; .;;;~ fiF . 2 q} ~ iii . i i . ;iiji~~~~~iii~ii i)fi!~~~iiii~~~~ . ii : i. i i !~ iiiii~ i.~iii-- -----------~i . .::::::::::::::::::::::::::::::::::::



.--.--.------- . . .: .:":::! !.:!.!::!!!:!.!!:L.!!::!::::: !!"!!:!!!!.!:!
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . 4b P It S 922 ,:: ,' :


MBB
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


EA LAS ADMINISTRATI NS~,
A 0E05AY1 ES LOCALES
S: . .AU MNITEU o

Le cMoniteurv du 8 OcdAeGd save: President Rod bre public 99 arr�ts du Prevelt. Aa. seit de la conf. sident :d Ie la: R6publique disi- . ace de :Buenos-Ayres i a .:gnant, conformement a , t p e:1e fillustre Prsident constifition, les magistrate e tats-Unisi, outes les Na- communaux appeals a prmsi < ,. du Nouveau Continet, tier autant d'administrations a~ un seul homme, vonr.1t loc0ales 6lues le 7 Septembre i iufi sous ]e vocable de Ia - -ernier par les Assembl& e eit. des Nations Amricai- primaires speciales:; Un 1.00 . .pour discuter et 4tablir -.arrit6 nomme des commi - e a des assises solides unre ions communales a, Ranqui 1 liAtique de paix basee sur t, Grand-Bassin, CaracA, e omique qui seule parait i MIble St. Nicolas, Bombardo- nA aner :et conditioner let polis, Baie de Henne, Anse- . movement social internatio- Veau, Irois, Tiburon et a1-1 i d monde, i nous est a- Cahouanne, oft 'on n'a pas , able d'avoir une pensee proceder aux elections des ad-] rp*athique pour son Inspi- ministrations lIocales, fauim iteur dont le mandat doit de candidats declaes. roendre fin dans quelques Un esprit superfic i.!.L o 1. I1 est uTn fait avdre prevenu peut s'6tonner de fun esprit nouveau va prYe- complication de procedure qu. l.er .ette conference.- t;e confie au Prisident de la .t plus le vieil esprit impe- publique Ia designation d trliste de l'Oncle Sam armed niagistrats communaux. Eile e sagrosse canne (big stick), r6pond, selon nous, A un i
-posant sa volont4 aux peu- de centralisation trs faci, ' Ies de ce continent. Ce n'esr '~ justifier en droit et en fair us le viefil esprit de ee s6- en theorie et en pratique: atr imp.rialiste,observant droit, puisque le Pr6sident (K -( me humour: iSud a la forme d'un jam. PF'manation directs du suffr.- a oUncle Sam est une bonne ge populaire, apte par cons6- t
ette.> Ce n'est plus ]a quent A completer l'Ouvre deP Y
de Monroe d6form6ett ssemblees primaires; en :
iquee par la diploma- puisque lexpriene a~ rev t
.doIlar auxt ins de su- danger, de ivrer ele
ju gr6 des int6rhts l na m&mes le plus grand nombrTe m
ts financiers, des mou- ties communes.
"erevolutionnaires qui C'est A ce souci de tutelle
taaient, pour retablir .Ia ue repond le contrble prefeune intervention arm6e. toral; que repondait celui de '.c . .Plus maintenant, C'est officiers-conseils (si humi'tnouveau, c'est Pesprit liant pourtant pour I'orguei ci o pliant et gbnereux de Roo- national); et que rpond enreitAInspirateurde Ia con- core Ia perception des receteae m L'rmbition incessan- tes communales par le BudceChef d'Etat est d'ar- reau des Contributions. Care trarpromptement au but par on ne doit pas se faire d'i- d
i.; son moindre souci lusion : Pautonomie commuiifaire ceuvre durable -t nale nest encore en Ha-i ie. II sait, par exp- qu'un mot. 1I n'en saurnit "
In
"tateque i'on ne nitit rien ,tre autrement quand on so co Mtla force et la brutalit.-- rappelle Phistoire de linsti- Uo .net.nt .de ct4 et canons tution communal dans ce:- (7 i noughts,il aime mieux tains pays europdens, et son e /ayer la politique de rap- histoire chez nous, oil ellest
u-ite.en2me.p.e) nke,- Edmond Paul dixit -irsate en. mepage) La nouvelle disposition


. . .,,__,,, constitutionnelle est done, I-n' a pas de quai s'atonne PAAMOUNT plus conform aIa reality
des faits, plus sincere qu . toutes celles, relatives au m',
me sujet, qu'il Pont pre de, p A; rrmnnW U V.
$.: � J : :" f " "t ' _. .tU D T:Ii:.i -; 15. :::':": ;" r l i:] = O C O R .' " . :. ::.:. . ' . ,, .-. .1.


COLSON DELEGUE DUNEGUS A GENEVE
Nousavions djh, au d6but eIa .la guerre italo-$thiopieni: signalA la presence A Ad. .di.Abeba de notre ancien :R eciveu r GnraI :.Adjoint: Eve-. ret A. Colson, devenu Conselller Financier du N6gus Pea dant la guerre, son rIe s'&iargit, et i Idevint une sorte tde Conselller general de tout la politique du Monarque abyssin.
GColsn n'a pas apaabandonni eINegus dans le malheur, et kia dernibre session de Ia S.D.N.,
A laullfe HaileSi861sie Par-


Cd

A









A
.a
.:
'I . l.


srea 8:15 Iheures SGRANDS FILMS

&.s. First Natonal
a .e Roy de Ruth
a Cagpe ,Mae.
SMargaret ida'
:u.



O'neill, Leie Fenton.
LA PQULE
de Renri Duvernois
MAn tarmntt 4wvf
Int .,As e - a ~~-***lii ::


UNIFICATION
. :: b . . .L.

FA RINA:V+DR:MIL LET


Nous avnls reu hier Ia vie d M. Leho Laville, dont tabissement : Ii exis.te, nous a-t-i dat, ois variees de petit-mit; la us r;pandue en Haiti est Io qui donne let moindre .deK nnt.- - N6an noins, ISP ville en a tir6 une farin1 i, miangee A celle de ble ns la proportion de 50 o o. nne un pain identique aw in ordinaire. Quant aux ux autres, particulieremen. a feterita>> eultivMe surtout Puerto-Rico, elles peuvent re utiliases dans .une proirfon enCTore plus elevee, et eme A 400 o. a. Cette derni nest p! s tis en faveuncn
Q5 - S tr 18)IRVU,, C,
ali simplement parce qu' s paysans no savent pas la Cortiquer convenablement. Nous avons, dans le temps, nsacre phlieiurs articles A
.~ ~ ~ a � i IS'd
question es pains dits <>, dont ia consomnmaon ehez nous permeltrait d;e duire nos importations d r-Me. Nous soemmes heureux la voil revenir sur le taps, ,ef l'espoir que cette fois-ci, ne s'en tiendra pas a dc, nsid.rations purement plan IS i. -,-.' I OD -.
niques eft academiques. ui on mette Ia man a ]a pat, est e cas de le dire.-


di 1? lit b v- A 30


en r t c .AI o. re, s M. .,
.4 CHANSON DE L'ADIEU I Nous apprenons que des - E. 1 0i lIE,
Remarquablement inter- personnages et des ]eunas 'et par Jean Servais, Lu- gens de Ia Croix-de,,-Bouqus Admunira r tr
enne Lemairchand, Jeanine vont, ce-jour, y d6poser u.ne rispin, Daniel Lecourtois et perhe, le hros tant nd dan A VIS OFFICIEL
arel Vale. cette commune. L1na .Lgation de Cuba en ectimanclhe 18 Otb. 1936 Prochain DiPart te residence porte A la con3 heu res 30 Notre delegation au t CoI n s an.ei ( d a .ii. Pu.b]ic en gLPIP f" t. " " I CA^) - . i - q I
P f d e J E n a n i . . . .B u e nla.- A i r es ! : . . . . .-. " .). " � > q ue"I"e "r u m e u r s . q u i c rPathbJoura inanche.- La seance iauIR culkent depuis quelques jours
DeTsin A:nim guraledu nmgr6s est fixe n sir une passive modification
Golf Fantaisiste utrdi e deembre. I :eat aes Lo s d'nmigration en vi.et .::. probable que os.:. congress gui r, Y-uI ient totalement
" y " " "' :: :: ::::::: . :% ~~ ~ ~~~~. . . . . .,. . .:' " : ". . . . . '" i , , ;, -' , ; , : ,
n Comique to' soront de retour dtici ' no fondenlent at pu aune 'a":: ; :; ': : . . . . ,. . : . �. . . .: . i .1 . n.- .t.al .
LA UREL CHI ( HARD Y . oIe janvier 1937. torisation n'a et accord d6
i heures. Les Examens nour transporter (de travailWallace Berry dans EXtraordinairea et les aurs a Cuba.
VIVA .VILLA. :rUCeCUX lUenewts en Drail V.t-au-lrince, 14 Octobre
8 houres 30 Les examcens out pris finhua P(
Line Noro et. Jean Servais I lEole Nationalc d~e Droit.--
e 17 &tudiants sent admis r, La plus grande &ole laique
c4:DltNIERC IIEUkRhs ckeuxieme an we, 80-en trotsi>- tP'a'ti: Mise en scine et schnarlo do me, et 15 auts dent nous L/ast it at Tipperdauer ean Bernard-Deswone .at dnnons les noms out reqcu Pnsion Scolaire trreprochaDialofe .e Henri Duver- i ecene bn droit: Erie W bl.
i ;i ! .i' ~~~~~MA K' f N i:: - iiiil @ iil: ii i } E i " t [:, . . :': :::. :.: . . . ;- . : . . : i ii
U :.-. V A., V I L LA-----. .--.--.========================================================================================.====.==========.=.=.==== =.====.==.======= =======.=== =========.======== === = .============. ============. = = ======.=. ===.=. 4::: ::::: =============


Movement Diplomatique
Hier matin, a dix heures treonte, les membres des Corps Diplomatique et Consulairec accredfits a Port-au-Prince, ont faith visite au nouveau Secrtaire d'Etat des Relation . l:xtirieures, M. Georges L eer. La reception a &t des [lus cordiales.
Conference Panamricaine
A cause des changements cmi y ont e apportes, nous donnons uine nouvelle lfois 'a liste des membres de la de1& nation haitio nne A la confirer: .e panamericaine de BuenoAires: Pau'lAus Sannon, Ca. rille Lon, Elie Lescot, Edr-e- Manigat, Pierre Eugen, de Lespinasse, Cl6ment Maloire. ,Jean irouchard, Secr tire et MtIle. Edith Woole, Dactvlo.
La fte de Saint Ge'rard
Demain 16 Octobre i st ia i&te de Saint Gerard. A cet to occasion, il y aura mes-.se i'Eglise des P6res RdemptAistes, au quarter du <.
Le Litige Franco-Haitien
M. Lton Vidtal, publicist francais, apporte aussi son enot su" le differend comnmeeia franco-haition. Relative neit . piernent de men prunt "d, 0.(, ii pa-rtag.e Iathse n. C 'est do ebn
augur.
site des Chwntiers
Ace~ m)ag de In]tnieuri en Ch f, M. Charles F'quie& re, te Secrtaire 'Ftat d ' Trava -1x P" e~. . Alfred
- oaY, a -hier martin, les di.rent - nti-.rs (e la D. G. P.
Lea Terrassses de la
Cathdrale
A la suite de notre note reintive aux temr'asses de Ia Ca. Lhedrale , le Service cmpetent Ios a fait nettoyer. Comp] inen s.
Le ('ititire de Ste. Annr
Mal.4re nos suggestions, or: Iaisse encore sous les halliers, in tombe de Charlotin iarcadieu. Nous demanderions e.core une Lois de Ia faire nettolyer. L'anniversaire de sa mort carrive samedi 17 Octobre.


(:Giran C(.C ha nrip,Jose ph Laharn, oliiire Lemaire, Adrien Jeanty, Hogard Nicolas, Roch Raymond, Luc Samuel, MAldou.in Turnier.

Les eItudiants. de 3ine Aune .Alfred Blaise, Hubert Carte, Felix �Garecher, Paul Lizaire subiront Ie lundi 1 Octobre, selon uine observatitn de la Direction de.l'Eco Io, les epreuves orales de droit commrc-ia et maritime. Les Evt.nements d'Espagne
A proupos des ev'nement ,FEspagne un cerivain ic!Europe Nouvetlle dit ccei et u wI '%6gularite donCe-. tLit. '('attic poltique:.ne l
-ne tacon i tcitic le t etIn' le amai nisme etile fa
-re d " ie a ps iuf_ -(.







esenunenoenca
S( it~,~ 11, u1i ll e I'ana



r tsaire . La u t o eist, iou.uPi QWt hi E d. ntr Pci.i de Rv t$ (ntt-un I. t] Wfl. sii co p' IK C'Ui'&

1 rinet pahV ttter(ysio


ctro r,1Cau i n In161riS I ait ies P ,udues est n n u va.( ti t
eti} atlH *s deas



prxu2Eudiants uuMonii'~k1 L
Lae mi',nc. omix .0.< enxTloeteur ('amialnot nJ ( I. dr p- Aou iEc. do 1eaecineo. I w a,
r aisek Priven u, d on at1urL N oAr a 6 heures p). mi NOs op1itlImti AUx lurtF s ot I 7mipocteur Lhdr'.t* Dti' lhisrA VIS
J'annonce aux interesses qu'a parlir de -elte dale et pzsqrid nouvecl o rdrc, j'assuame pr_ isoirtent Ia cornmple_t- d retion LuI A locllsIAdniunistratio n t eRdact ion.
Part au-Pa inuc, la 15Geis trre 1936.


:. . .�
. . .
. : .-: . . . :. . . . . . .

..


. . . . . . . . . .::.
.} i7 :}. . . . . . : . . . . . . . . :. . . . . . . .:: .:. :. 77 7 ::} } :: } 777 i 7}7 L}L } . }}i : :. 7 }} i}}: i } i }} 7 77 .}i . 7 7 :} : : } }: :}7 .} . } :7}} 7 .:. : 7 77 }i7: 7 i. : } : :.: } : } . .:} . 7. ::. :. :::: .::
. . . . . . .: .: .: .r: ::7.: . } .} :7;.: ; ; .: .: .: . .: . }.:: }:7.::: .: . .:: .: .:;.: : .:;.::.: .: .:.:.:} .: .::.: 7 } . 1 . : 77 1 7 .::. 7 : !: 7 .:. :. .::777 :.::.:7 7 17 1i7 i}7 .~ i~ :. 1 : 7 1 7 1i.: i : 7 7 . :.1 i 77 : 7 :. 7 1; .:. 7 7 7711 1 .: : ;:~ i .


-a ---'NLo'ESflJT NOUVEAU
A 8UtNOS-AVE
S I .
s o t o ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::7 : : ~ !::::! : :! i! ::i : i: :


t.:orvention a _ (.u i 1ipron atIue, tempoI'M: e oH Iperm)fr.nte. Ces tn1 i- e- S onents qui se passent de conmenItaires, falI ts len. -re t-de . Hughes. Ministlie d'E:tat, constitun ent urne swernce( aux vents, malt:? lI (Laratioln fo'mel1e et pub iLiue t M instre d'ltat (u t )clt(11ama qIue ( les ]Ftats- us no renonceraient jamnis a
-roit de protege leurs na-. tionaux. )6jI a sep)tieme cCnference tenue i Mont6vide> cn 1933 avait depoull6 le viel ,homme imnperialiste et semi.!ait preparer l'esprit nouveau de la buitime conference qui va s'ouvrir i BuenosA yres. )j, I la septieimene conference de Mont6vide'o,les Dd6gu6s des divers 6tats de ]'Amerique avaient cIdenonce les dangers de l'imperialisnme dont seule profitait une minorite de capital istes et dont les masses etaient necessaire. ment victimss, Aujourd'hui, par sa politique d'abnegation de la force brutale, Monsieur
Franklin ). Roosevelt prec , ise que, corme principes d;recteurs, les Nations ne pen-' vent plus, comme autrefois,,se renfermer dans les cadres pr66tabli3 et affirme que 1'ac de l'goisme des individus- etdes groups a bion v4cu. Et oiue, dans Pevolution des col-. leetivites iiternationales, il


Ecole Speciale
. . . .


de Stno-Dady!egr A J lie

RECONNUE DUTITE rULLPVLI
ANGLE DES RUES FEROU ET CEA TRE,
TELEPHONE, 2620 PORT-AU.PRINCE.


prochement et de persuation pr des voyages de Good Will. Les premieres conferences panamerieaims etaient guiuedes par une soif d'expansion, tandis que. cello-ci semble a- voir un ideal pluseeve En effet, ce'6tait pour realiser leur ( pJan d'expansion dans lFhe nisphere Sud que le s Etats-. Unis avaent convoque en 1889, i Washington, la prei re conference Zanambrien caine et installe on cwtte vip i tin bureau deS RpubiquLIS awebr icaines deS tine at o ea, rer les futures conferences. .C burea u.estdevenu unuinIn am6ricaine qul sisbge i VW . hiing epaitono dand1.n pals ]don6 par Carnegie. La conference~. iiplomatique ut \ reunit
-tait piacesn 1jsqun 1i92sous I'a prsidence uin Stertairec O'Etat amc1iicain. Apres 1922, 11 fut decide e .1ePreIdent sera elu. Pour la six ie'mc fois ,12 reonfi'ree an me naM i
� ~ . *






-s'6tait rinesh Cuba, du o Janvier au 20 Fovrier 128.-.,e 'Prsident dteu FtatSUnis. Monsieur Coolidgen tait VenU 8Sui5st0'e S a n,9,c. solennelle dnaueraton. I y 'it prvooanc. Fl s ran' co furs. x , ant fe heaen puncipes. ion Ju iIn m,sion sacree du<-anamerican ,; me> a tet, et ele est encore I etabisc.nmt et e .ansmn Yo prit de demnerat ie. .NoIISiavoS LiS n contionc dans In sagesse finale dul n iue., a l est onmilieui, poules peoples dc fure uairs ropres fautes \u xmemos qne U na pe . vel 1 -. . au e Sw 018 U (le ' I>i~ hioUn ane uu',a e441au j me aeUX. Ol eNle IS. to bean a

la sixieme cnt nere- n av , ducune enance t noe ii 1 cause doI 'nlie1ts srV (:ait battue en Ln e r vationl Oflth Ouni ls L I p)remiie seance pa en ' au8 (apy:tIUu <- Ka 0-'

du Mexique. Z i
I asition dui Deivt Ue Iu Peron Monsieur Vietv \{14 r" r on-mntervent io a 'n :ta dans les a11fa ie n Su dun autre o. par c le iIgu6 de 1'Argentine. Mon u n oit " 15e. >i- " t e i t


iaut compter maintenant aSEec les Gouvernements, de fa,on a consolider avec Ia bon:ne volont6 des peuples et de ces gouvernements un panatiericanisme economique. Cette huitieme conference qui. synthbtisant la lutte engagee :ntre la politique et l'&conomique, prouvera que c'est au profit de 1e'conomique que dera desormais a'exerer Fintervention et la pouss6e des peuples, parce que les masses 6 onomiques repr esentent des forces d'interet, qui tout en e ant Ia negation des fronti�s ne doivent pas, cependant. Soir pour effet de paralyser , vie politique de ces collecvites suivant 1'esprit impiialiste d'hier. Cette conferen ,j, en preconisant Ia poli. tque d'entente et de concarde entre les 6tats de
continent, etablira la1 .ilidarite des forces econ.iques intereontinentales au ervice reciproque des etats e ce continent et fera abais. a leur profit toutes les a aribres douaniores. Ce ser
- e forme nouvelle et utilitaiSde la Doctrine (le Monroe. L'icidt.e, a dit Fouill e, est une Ce chez les peuples com-clhez Ies indlividus.> UneA : nouveile qui parait bizarSou absurde de prime a bord, mt par s'inscruster dans les e:veaux.- Elle devient une I .T.rce qui tend 5 se realiser.-u~~ ~ ts a a erleec
Itisse-t-ele se rtaliser avec K, ui6]ection souhaitee de son I nspirateur. Est-pourno.i, au seuil de cette c
Emmanuel PIERRE-CHARLES.

Pro essear dHistoire r t de Gtographie.


. -.t.w �


V ;F pp

ce qu'il faut fire, lorsque vous 4tes
prs perMre. "


.disse .ent:. siown, as CON VANCE4I .


SOCIETE D'HISTOIRE ET
DE GEOGRAPHIE

Dimanche prochain, le 18 Octobre, il y aura 5. l'Amicale du Lycte Petion une interessante conference du Dr. Catts Pressoir sur la Gtologie hailienne.
Nous espirons que tous les habitues de ces istructives reunions de la Societ4 viendront 6ecouter la parmie autorise de I'iminent conferencier.


A VIS


La Compagnie d'Eclairage Electrique des Villes de Portr u-Prince et du Cap-Haitien vise le public et notamment les commerqants, industriels, etablissements de spectacles, 6tablissements scolaires et autres qu'il leur est absolument interdit d'utiliser les poteaux du reseau de la Compagnie, sans y Etre autorisis, specialement pour y adapter des a1ntennes de radio, ou apposer des pancartes, affiches ou autres encombrements. Elle fait d'ores et dji se: o reserves expresses et formelles contre toutes personnes. tous etablissements, on administrations qui, en d6pit de cet avertissement, croiraient devoir se servir de ses poteaux pour les fins ei-dessus. Port-au-Prinee, le 12 Octobre 1936.


CLINIQUE
DU
DOCTEUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aubry
Tdlcphone 2287

Uno association de plu. tieurs medecins. La clinique net a la disposition des malafes un mbdeein pour chaque Slcialit6. '
Traitement des maladies par l'leetricit4.
Pour un cas pressant n'h&. sitez pas a tblphoner 2287 importe quelle heure du jour ou de la mnuiit.- 11 ya towujours un mOdecin i la disposi. tion des malades.
Consultations gratuitet mardi et jeudi. Le samedi est exelusivemnent risesrv aux consultations gratultes pour les femmes enceintes t' les enfant&


OPTIOUE
PORT-AU-PRINCINNE
.'-. ' . " . .
arntd asstunent de verre t de montures pour lunettes e tla meilure qualitiv.
. Grand'Rue, n ~e deo
John : W ey.


RHODIM
"usiwinPU R
PROuiuT FRANC
soulale tapI0g


1a mue "' R HODINiE
------gar i. duna . .pr parati
et d'un dosage rigot


ComprimAs t 0 gr. 50 - Tubae deo 04
Etui alumintum do 4 compri


- r rw. ii-


t V
-s--iA


Devenes Compto


LA MORT CeRAW 'C.
group s re
CUi., I's /- p





O LO AN
Le Vapeur M ARTINIQUE . B. VOY. 156 venant de New York ia les parts du Nord ev t attend le 15 Octobre 1936, en ioute pour tous les ports 1: Sud.

Le VapeAr COLOMBIA S. i. V()Y. 68 partira de NewYork Ie 15 )ctobre 136, dir(,etement pour tkort-au-Prince oc il est attendu le 19 Oewbre 1936, en route le mrmec jour a 4 heures P. M. pour Kingston Ja., iuerto ColornHia, Cartagena et Cristobal C. Z., prenant fret, passagers et nale.
Port-au-Prince,1e 9 Ocob e 1936.


WinE. fBLEO, Agent-Generai


- -:>. - - .- =

LA CORDONNERIE
donne rendez-vous aux peres &t meres de famnille pour Ia entree des classes. Vos enfants seront chaus. ses solidement a trs ban march 6.
D'autre part, le prOpri6taire, Hermann Gautier, qui btait malade, a recouvre sa sante. Vos commandes seront executees avec promptitude comme par le pass. Le patron Gatitier a toujours un mot aimable et r&confortant pour les clients.
Cordonnerie La Perahvirance
Angle Rue des Miracles
et Avenue Trujillo.

A UTOMOI-ILES.-.


A UTOMOBILES.
AUTOMOBILES
A LOUER

Pour voyages et excursions " automobiles & letat de neuf offrant toutes garanties de sieurite' aux passagers. Chauf-. feurs comp6tents.
SPour informations et conditions s'adresser & ::me. C. A. POWELL, Te1ephone 21. et 25004
e t -.2 5 0 0 , : . " " . . " :~ . . .;:: .".: . .i!":" :::
� s . . . . . . . . . . . . . . . . . : . : .


Rhum Sms-,:N
. ._.-.

FLEURY FEQUlE
(ANCIENNf S. M. PIERRE. &. <
RHUM
DEPUIS 33 ANS U'


A VENDLiRi
1.152 hectares dvsrnl xeme section rural&: lot, d6pendant des h Borde, Baubert, Pet Baubert Caf6iere- d. nel, formant un Vas, no bien arros6 et pr culture de ]a figue4bl S'adresser a MeV&t court au Cap-Haiti.


MAISON A LOI
Ruelle DuncombedW
n a . .
us.
S'adresser a Mme&4 Du roche r.
-- " i "" :
Robe.rtBn
ayant pris]la sue inAme magasin r6i'o EMMANUEL DUB
assure aux aimabl*I x-illants clients de-i tant de la Provinceg C li tale, qu'ls y tf le meme accueilI. cnnel, le mme servi (K et courtois, le m iment, le mtme genre to et Ia meme quality& chandises que par.
Gros e D#MU 95, Rue du Quaien tl
- 'Hotel de V4
- ,.4ft '"
. . -


IAddition d.n
er Ion; Enoa iaP9. pondre efferveSO set iaral pt
--wa AWas


votre prdpre Oompta.ble on ouvrant de Vbque 6 Ia Banque Nationals d
R&publique d'Hai


. . =.,. ,. ,. .,. ,. . .-. -- --. --. . . . . . . . . . . . . � -. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ._. . .-. . . . . . . .


Enseignement commercial g6n6ral-- : St~nographie, Dactylographie, Comptabilit,, Langues, etc.A La seule institution commerciale a Port-au-Prince ou lep prescriptions techniques indispensables sont rigoureusement observes dans I'inti~t bien compris des eudiants eux-memes et de leurs futurs employers. La Direction signale egalement aux interess6s q > pour la simpler raison que le programme, des coursst.,-dactyiographiques, le mode d'organisation des exanmel, le programme de ces examens, voire meme les bare.es ae correction des epreuves, sont entikrement different dans les divers etablissements d'enseignement commercial, 11 n'y a aucune equivalence entre les diplomes d6cernes par 1'1Ccle Sp&ciale de Sttno-Dactyl)graphie et d'autres dipl6nies auxquels certaines institutiQns peuvent avoir donned les mbmes denominations.
, l w,,,,. . . -

..



Uouu'elliste

Cette page
nest pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.

..



Uouu'elliste

Cette page
nest pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.

..



= At======== = = = == = = = = == . , . . -_. . . . . . . . . . . . . . . . . , . . . .



yI.nu ase de
Pelion-iIlle
(Maison Auguste Gabriel)
804, A venue H, 804
Cours Prnparatoires Lemons Particulieres
r rNAT .DEM PENSIONNAT E-XTERNA T,
Dirteetur w CHRISTIAN BEAULIEU
Teachers C0lige, Ce1unbia University (1928-29)
TechrsProfcsseurs: *
VILFORT BEAUVOIR
Doateur en Droit
MARC BAUDUY
Licencid en Droit
AYMON CHARLIER
Docteur en Medecine
ETIENNE D. CHARLIER
Docteur -n Droit
PHILIPPE-THOBY MARCELIN
ipl6mt de tEcole Pigier (Paris)
ALAIN TURNIER Bachelier (s-Lettres
ETC., ETC.
Pour tous renseignements, &crire au Directeur du Gymnose de Pti0on- Ville : 72, Rue onne-Fol, Port-au-Prince, Te'lephone: 34614.


4


F


.m u. . .


U inea Gisce de
Poart-a -Prince

Fabrication de g I a c e do meilleure quality Livraison rapide effectue quotidiennement par nos camiens peints en blanc dans toutes les directions de Portw-Prince et de P6tion-Vil .
-G--C- --- . . . . . . .
GLACIERS
N.us avons toujours en main les derniers modules de glacilres en acier a partir de S .00et au-dessus, vendables avec facilites de paiement. CANNE GLACEE
SUPERLATIVE Un produit nouveau, qui ne le cede en rien aux meilleures inarques des Pays d'Europe 1)U dAmerique est offert au public haitien par I'Usine a 012ce de Port-au-Prince. O cfi :cz certe dl6icieuse cr me, et vous serez convaincus. Faites unIe agreable su rprise a vet-e-amnille en apo 1ant de Ia dC0rme Glac&i Sw perlativen pour e dessert. . Taus en raffollent. 2NTREPOT
FRIGORIIFIQULE
Nos chambres fi''oides ut. 1 ic v ncen ient 1 510fl 0S a0 et peuvent reeevoir n'importe quelle quantite' de viande, d, poissons, de legumes. de tYruits etc.
Le Public est cordialcmcnt ;Evite a visiter not re usine et : inspecter nos mod.Ies ie gaeiees et de sorbetiers uans notre salle de vote.
Comncmmer de la giace, c est faire de ' cenamie.


Coilge Simon divar

Enscignement Primaire el Secoodairt
Enseignement Classique el Iluderne (Stclions A,(,C)
Internal e External
8, Rue Mayny, 8
Laurialt de l'Alliance Fraqazise ( n :.,!Pitoinn fran,.ise aux Examens du Baccalaun l. iiet lI- uL CuIUs
de Diction trancaise de Juin . (i Ju 1 A"
41 success aux EUxamons i du.- ut r t i P .
Parties),
Le Collitge Siton HuBohcar . .- ., th. f,
grille que le1, inscriptions p 1 ,. I I . . c ;.ivent tous lcis jours ouvrat)les i U1, f I 411 i Ts. A. 1.
Les exarnens de reprise son .k.x i:- au l.,uni Sn ep6temnK e et la rentree dNs classes au . l-nd (ctobr,.
Lua Direction.



4N 7
N e 1A, am f A 4


En f tace du


alnne cuiaine an h ich iii'e Vrapfl :evice Acd& .


Bureau << onJY" j j H . -<*

1 + Co
. 4.,.
Pi ::t<.\ ,


4 -4


JUl s La I.Umn gnu)

4 K t. Cs


k 2'
'V


U V4
UL2 U 2 .


-V

4 :4) .4~ L34~UV4U.1a.


tQUIPEMENT E
Avont de pouvoir pren qu'un novire soh bien gr &quilibrk. Des dp6ts a ment 6 on compete d'c constituer un fonds pouvc les jeounes gens pour tevur


QUE
DU CA,


L ~ 4-


T EQUILIBRE
dre la mer, iltfGut e et porfoitement ffectvks rtguli&reargnefinissent per antservir a equiper voyage dons I via.


ROYALE
NADA
a4 .|


~-t - Akir ~ ~ -r'trr' 'Z~r*rIT


DEMANDEZ LA POMMADM La-Em-Strait
6 a fOignezie Stat-Carmsi
H VPLITE JEUDY zdtibre preparation do

a . r .


AV M1 AL
CLINNIQ
du
Dr. LOUIS TIHIPPOLYTE Ancienne maison F. Duvigneaud
Rue des Casernes)
Consultation : 2 4 bhs. / p. m.


Machines i L6eire Rsemigton V achine a calculer Dalton bans, papier earbon Sates vos achats chez
G. GILG


4 . .-. $
"N., ., , . ,, .'.kx "
4 "' " I . .< .- . 4.- U. . V-. , 4,# ._4 [A Fa'" :
- C :,. ,. ;- .


,17 I


cRae Coe atf Ru Vagasl dte Etat


ACUHAT JECALLES DE UALE'T, V .'?RLES ElT PIERRES PRECIEI;S-:S, ENT ET OR, MONNAIE DE ROUTES '?LX ABSOLIMENT AVANTACEUX.


I E IL OR, DIAMANTI VIEILLES PIEES ARNATIONALITES, A DM


IRANDE LIQUIDATION DE 1UNrTTES ET VERRE
Lanetite at Verrts d? 0 us nwmros
Montures en nickel inoxy able A
vcerres ovales au prix d y J .00 ia paire.
La lUquldati dra jt u 'a 15 Novembre Inetdh

A. DE MATTEIS &


c-Ti e


Ceste [eures vaste


SgUS -CO.JMERCIAUX
DAcTYLOGRAtHIC - STENOGRAPHIl9
t YPTAJLIE -~ORgSPONDA)VCE
ARAM"?v ONit?-N
COMMERCIALE,- LANGUER--RVIVANTES COURs CLASSIQUES 12e A PHILOOiI
pt.grande cole laique 4'ait ave:soiT . IO Scolaire. Celle ql donne-.s.atisfqeti.AU
dit s4. .


AN
BAN


L e failwe st co esta'le


LE


d'un


les


meilleurs


0


C'est e ion rome


Co pare.


amuma smaumesummme=:>m=====ws-- PA GE


: A m co
,-de -a "Oeis


e


t -- " .s dmsn �


pkmdo n aix


SARI'IE


RH UM


quintessence des


de


vari6tes lerritoire


reu n s sa i


d ouWte& Aea

..


. . . . . . . . . . . . . .---. .---.-----.-.-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .- .~t }
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .:.: . . .::. : . .: :: .i ( : i .:::. .: :.::.::.:: ::
. . . . . xxx tx~x. . . . . . A 14 0 * 0T
. . . . . . . . . . .

5J -iswe
NOV ILE NOLVELLES Ak IENW LJE
0 11 4:DOMINWINI J
ETRANGER-ESRENDA
M Alpbh se Henrique&
Le ColonelfH. B. Trujillo a nous demando d'annoneer te nommn# chef de l'Etat-Ma qu'il r~pondra domain a la
-.ir. . de i'Arme dominicaine. declaration deo . A. St. Cloud
-*** -49 ou it es estion de lu. U, TIDIE
NOUVELLE ORMULE La < accompagne. ,
D'OBJECTION DE d'appr4clations tres flatteuCONSCIENCE ses la nouvelle de l'lection, D NI--UCARNAVON., Pay de G il - comme S6nateuir de la R.pu- DE9NIERE-HURE -----les - Arrit6 pour destrue- blique, de M. Adalbert Le- Q RE p
" . � " pedant QueREXpre~ntea .son
tion malveillante d'une pro- corps, qui representa pend ant'gala dQue REXDima phe pro n,
pri6et royale, un pasteur gal- q elque temps notre pays ita gs o ima rt
. . " ' ' eost un -film-qui : l.-arte de:,:
snsl. et 2 autres nationalistes (ludad Trujillo. sentiers battus. C'et re
ontav(,uf av i :b ,.I~ de 6. ***sentiers battus._ C ,_-Iunp-e tont 1vouc MvII, Imule des eont aou6 aoirbriledes 6 de eelle de l;a vie d-le fem-APRN
edifices d'une cole de bombar- En fonction, probablemenl, re d vie d fern- APPR
It I i-ne qui aime et qmi e,-- en but cement britannique, parce de I'accord internationaldeo & qui aime et ui e. en butq 'une nt itution de ce gen- evaluationn, le Receveur Ge-, te un mar bruta. LES
,., - " ,II y a.datns eette oeuvre 0x
re est une maniest ation de neral des Douanes Dominicai- Iya dat.et ifre
l'Antichrist en Europe. es a etabli un cours officiel cellente de quoi satis aire
ichacun. Les; fervents dui Pu1
jiu change pour les principa- . . .L.fv n r -----nt- . . Le
. . . . a e d.n ou em e n t s
,, ,.,,, . -, ,,, . ., ***, ar le de~nouemnent. Les et-


DES ARMES?
PARIS.- .< e (.1 1 tori
Blum. accuse Ie (oone" dVe laRoccque. i chef des :.roix dcYeu q . r . SO t tran. forms en ia - .2 Roial F'ancas,.d c(ufenC I au moins 1.000 luszl;s automatiques d-stinei ar 'mer }une br, "igQ:u de choc. Le cabinet s e>t
n i , amiieu des ac c -.usation dW l. iro.e i u( e JC( ri.ov"o ot n e nit ean co-a .,,,nd

i". ULTIMATE RU"SSE
LND]: I) : o
i (: -i no.:t' I a. uss ii

t Sra T',I IaitL1 Ni :
~ ~ L n d ite vnt po ~




.17 >, ed
L N.7 .L &j _,
t /Yi~i ] i it: I L(' t ) Pi. ." 44" 4 "� }) ,
It. t " t , L ' I' , '1' . . . . "




I~t) T iWFI !1IOr
TE1'" ( ' i'R "' ,RI . b .





.
-u . p t In




:.;.
mrI EN t ani'IOn







t-0 E if I t : - !N.s ' eO i ' V00 . i'L ja'. - v comui " L oi. e d. c
A[








.1 . it e 4'- s :
.1.0






les cpees pu 'flt ut achev a, 1L8F 1> !>.- su( (4 .- 7 (40,. .,OIC&.












coups ide lanc-ean tuaesonet U out ete.as sasin-e) a Monto CC.(- F1011 fs I:t >8-it{ I >(4fl 5 it.V . - , vre, aL[x'aien :4t{.' pi e. , ti


c.mmuni:stde. Ct -bli-f K CC. but[) tr e ( [I-aos Q .>P rn'. a f v it : (3Ufl0 ctuvan cut. S o"re {�,, Ic? uevs. .a pci: fitio ucheveCO(pS (Ic.ian-:ee 70 person#nes .
o
. T.


ro de la fagon laI) pIus r6voltante. Les chefs volaient tout Ia payec des milices.- Tous, es garden s civil combattant avec les rouges sur le front de Cordoue ont (te tues, beaucoup d'entre eux ayant essaye de passer a l'ennemi. Les fascistes ont r&alise une nouvelle advance de 3 milles pris de San Martin de Valdeglesias, apres une retraite stra- Lgique.

LES ROUGES A VANCENT
SUpR TIOLEDE
MAD)RID.--- Les.forces gou vernementales se pr4parent a lhncer une attaque terrestrel


L'Ingenieur W. A. Rogers a Lte nomme admministrateur .it Service Hydraulique de Santo Dfomingo.

Un iouvel annuaire social, cffciel et commercial de la capitale volsine vient de paratre.

On signae le passage a (iudad Trujiilo du boxeui Carlos Mercado, alias Papa>;to.
'.
L'anniversaire de la d&couverte du Nouveau Monde a ete pompeusement celebr6 dans . Republique Dominicaine.l.C President Trujillo a pror -nc un grand discours a Ltte occasion.

Une grande manifestation pour la reeiection du President i'ruillo est projet6e
cur le 24 Octobre.,


L.4


SOIREE THEATRALE


DE JEH4 RYKO

r I a t o et
-T-n- b.n 1)cou, ant marci . a an f a .t leur pre. ur/. low' pl-anch es. N~oues (-.eons bent.i a ariste:
r. e F1k:
n*c. r N o ui


E JI L A. T ION


.a assals ce matin par on , 1eau )ubCic et routes leTI
-e noso seont miss a mes usses, en me mena.ant c: faire Ia greve si je ne rectulais pas.
. (Lttait si gentil que j'ai caii:ue et franchement, ii faut de foncivrement et totalei:ent imbecile pour ne pas 2veuer que tout le personnel fiminin de nos services puKics a droit t nos plus sinceres compliments. Aussi me suis crie en pa'v. talt:
eMesdemoisellest vous 8tes, comme mes cigarettes,


Visited la main
Vve. E Safoh et Nonuin I


ot aerienne qui sera d6finitivce contre San Martin de Vadeglesias. Leurs avant-gardes sont i 500 mhtres environ de V4glise, qui.commande la row, to de Pelayos. On signale une reprise d'activite dans le sece. tour, de. :Tolde, oP les fascism tes ont ::.dfi :reculer de 5. mlt les
. . . . . . . ' I< : ( '


prits inquets ou qui se piouent d'etre psycnologues s
-eront mneux des image. ciue daucun texte )v'eeis. (film rvle 'tat dI'ame a i'ade ie fats menus. Cucx qu t. tire le voyage, aimeront i parcourir les ehemins dCC aontagnes ou les plaines c:-l solellees, ~ in suite un ca ple promis a ide cop bi.ves amourS.
Allez. Dinanche Ro e,
1.our admirer ur-e wu,, le dans ses aiuaoOo. rageuse dans >a co'cents. parfaite dans. sa vi I< in. Un film of2 jouent Line Nor , Jean Serva is.
Une piece Nui dit I Mnseur Henri )Durernois dialogue qui est n des jolis ornement u- nr
La Changon de 'IAdieu, I
production
mbolise I
i' ecran de, REX. d main n dredi a S heure~s 3; du soir.
aOe nt

p as In.


<

A L.I RADIO.


A 1 n . u .


icemrna: de IcA sia in tn, f-i . -, . .I'-,
nterpreteront a a tO tion 1THH2S et i ]'intention :
,_u (7 ._ X i11 S
t7U emx 1rn iteresnt
coses dK lesprit, dhi Ocen , n"orceaux, poemes. monaogiues et saynetes qui ch'n rent Sas doute e: ,.,
i es )plus deicates.
S tez done bien Ie IoJ i,l
I Ieure et le poste : deman vendredi a 7 h. 30 du sor. Station HH2S. 11 ne faut pas mranquer cette audition ur Sue ou seront frtes i'esprit, ia aiet6, ie eoeur et I'harmonie.
' :: :: � - - - -----.-'-'


Le LES


JEUDI
grand Film Parlant AMANTS FUGITIFS
Entr&e 0.50


Dimanche & 8 heures 15
Jeanne Cheirel et Arma-ud Bernard dans une foli com6die pleine d'entrain et de finesse
TOUCIONS DU BOIS
avec Lily Zevacoet Suzy Pierson
Un grand film parlant fran95is.


MAISON A LOUER

Ruelle Du eombe, Bois VerJ esir i me Jacqies Duro~her.


r airiou

IELEPHIQNE Off7

---- _ 7-M,-1
Z VO CLAS".IS. DA. . -.
�.u. .- .:.-. . .

WS .PAPELI ANDE IRILIOTUE-QUE DSff6


FO URN) T URGES CLASSIQUES .



7 VOS CLASSIQUES DANS:


MEILLEURS LIV RES


CLASSIQUES.OUR.TOUS.(.IA. CLASSIQUES POUR TOUS (HAT)


CLASSIQUES LAROUSSE .

FOURNJTURES CLASSIQUES


COLLEGE MODERNE


Directeur: Ernst Alcindor
Rue Lainarre
Angle: Avenue John Brown
Phone: 2087
Lxternut-iternat : Conditions mod
Inscricez cos infants au :


COLLEGE 4MODERNE,
ec. . met 'nseignement b. porte de touteal
r. 0roSe pas le ourrage de ciine
-1,6 fi.re une tte uniquement <
tUAche a solliciter et a developper I
nt de le ve.

S. ouve recrut It corps de professa

�e;
ile,.s.to-ut'e t'r i r p r P
-u-tout, d'entrainer, par 1t
., , e cons"r t"icee,
- - -. .- . . . . . . . .


SMeleur MarcELLEUR IEsl le AMeic&uriMarchi a'


04&


la Lon


LAccumulateur de Longue vie ,
n .- :.'., Iil. es it monde enter eoMnM ::: . I .-: L n( tu ( t d'conom ie.".


TtWt LtrTIuc 5t{*AG arz-ny Co. ehiladplan.R VA


DI'striRtuer Fr:rank TV. WILSON Ditc [-Poatle 16.1
P.roI-au-Pr,ne IHaiti,
E. g'z

I-


mean assw rsn =is.a.
� .0,,.
� 'S T


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .,
:. . :. . _. .
. n. . . . . .
d e 4:;i . . . . .r . .
s . . -.
:": . ": :. : :.:: ::i i~i:i~:.: 4 4'i~i~ii i


Po Isnf
6wwsawt


gue
. * .:.'


q


-


in4p


- --1I '11 11 1 ',


tI{


FATlrES-w L. PI!

..