Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
August 16, 1936
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text








.:.' . . . . . " . .; ~
. UOTWIEN.OND!? R PO18
.'. . ,.�. .: . . .U . . ~. . .

ftthoft 40, il4*4 O
4fhtASNER - OTAPRINCE, HAITI I ~


REMISE DE LETTRES DE CREA C


Ce matin, ave le ctrmonidal ordinaire, a en lieu anu P-Palais . National. l .remise. des lettres de eriance du noue 1Envote Extraordinaire et Ministry Plnipotentlaire de la ~1bi W de Colombie en Igdti,
Void tes discours pronomms cette occasion par le disangu diplom~aecolombien et E . te Prident de la Rijpublique :
DISCOURS DU MINISTRE
DE COLOMI

Excellence
J'ai le grand honneur de vous remettre les Lettres de Cre'ance dont m'a honor& Son Excellence le Pr6sident de la Republique de Colombie et qui n'accreditent comme Envoye. Extraordinaire et Ministre Plinipotentiaire pres le Gouvernement de la R4publique d Haiti.
L'Illustre Chef d'Etat de mon pays, dans son dtsir d'&tendre la representation diplomatique de Colombie a tous les pays de l'Amerique, et voulant que les relations qui ont 6t" cultivees entre les deux pays soient disormais plus etroites et plus cordiales, a fiit le premier pas, pour l'6tablissement d'une mission permanente aupres du Gouvernement qu'aveec tant de tact dinige Votre Excellence. J'ai servi avec efficacit6 lat coctrine panambricaine de justice et de respect, de bon vouloir et de cooperation entre les nations, parce que je erois avec une conviction en. racinee que la pratique generale et ferme de cette doctrine ralisera la plenitude du progress et de Ia culture de ce Continent, et permettra "a nos pays d'acquerir une plus grande capacity pour cooperer au bien tre des autres. En outre des puissants motifs qui ont donned naissance a Ia fraternelle amitie qui unit si 6troitement les deux peupies, il existe entre mon pays
et le v6tre un fat historiquc t, par influence exercee en faeur de l'Indipendance de Coombie, par l'dlivation de i1es. et le &ur altraisme motr6 par le Chef d'Etat Haitien


qui le r4alisa, et par '4norme sgnification qu'i eut darts .tvenir politique du Nouveau Monde, constitue un motif Indiscutable de gratitude, unc raion de plus Dour admirer 2t nobles quailt du peuple itiden persolnifI&s en cette oeeasion .par i'4minent President P6vtion, et une pleine reCqnnassane de l'esprit civiTie des habitnts de cette terre, Je pbeherals par ingratitude si je laissais passer Poc.caion d'ftablir pour Ia promitre fois los relations diploirijques directed tntre los GoTuYrnements de Colombie At d.li i, si je nen profitais Ias pour Manifester 'immenAe gratitude du Peu eCoJombien au aPeuple " jntie po urt i'hdspitalitet la Coop flion~ franheh4 et ine~re que huiours nos Librateurs ont
mv4s d_40 ne pays


Veuillez accepter, Excellence, mes paroles et les vceux fervents que je forme au noini du Gouvernement et du Peu-


pie Colombiens et en mon nom pour la sant6 personnelle doe Votre Excellence, pour Ie plus grand progres et la f. iicit6 absolue du Peuple Haitien, comme plus qu'une formule protocolaire, et en cons6quence, agreez-les comme le lidele temoignage de la fraternelle amitie que le Peupie et le Gouvernement de Colombie professent it 'Fegard du Peuple et du Gouvernement Haiti ens.
DISCOURS DE
S. E. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Monsieur Ie Ministre,


En recevant de vos mainsS les Lettres qui vous aceriditent en quality' d'Envoy6 Eixtraordinaire et, Ministre PIlnipotentiaire de la Republicle de Colomnbie, ma pensee +econnaissante, celle de laI Nation haitienne tout entire dont je m'honore d'etre, en
cette cireonstance historique, le representant et l'interprite autorise, va d'abord vers ie Chef d'Etat illustre que vous i:epresentez parmi nous. Son Excellence le President Alfonso Lopez ne pouvait pas, en effet, nous donner une plus grande preuve du haut int6rit qu'Elle nous porte quten decidant d'e"tablir' une Mission permanente a Port-au-Prince et en vous choisissant pour la diriger.-Ainsi so resserreront de plus en plus les liens d'amiti6e qui unissent si beureusement nos deux Pays autant que s'affirmera entre eux, chaque jour davantage, cotte etroite solidarit4 d'interets et de culture qui est un produit de l'histoire et qui constitue, avec la situation g6ographique, une des foirmules ou un des aspects de cette doctrine de justice et de progres, de ceoope ration et d'assistance mutuelles qu'est le pan-ambricanisme.,


D'CEIOP T
COTIU


Ce sera la gloire de Celui messages et r.
que les hommages de ses con- messages citoyens ont magnified sous ----- - '-
le nom de Liberateur, 'avoir cong-u I'ide et de l'avoir fait PARAMONt consacrer. Elle a donn4 nais sance A PUnion internationale des R6publiques ambricai- VENDREDI 7 AOUT nes dont la prochaine Conf6- En prte, ) 8:16&5s rence pr&chee par 'une des DEUX GRANDS FILI voix les plus autorisdes de cet TROIS JOURS h6misphbre marquera, il faut CIHEZ LES VIVANTrS Iespirer, expression et lia ne superproduction
physionomie dfinitives. Mais Paramount
a quelque r6sultat qu'aboutissent ees nouvelles grandes as- LES SURPRISES sises inter-ambricaines, on- DU SLEEPING
peut affirmer d'ores et d6jh realisation de Charles Anton qu'il sera enregistr6, en Am& Une production Fox-Flm rique et dans tle Monde, un 'grand effort- de plus pour le SAMEDI 8 AOUTmaintien de la paix parmi les En otrire podaire, 8:15h. nations. Si le pan-ambricanis- DOUGLAS FAIRBANKS Jr. me date de Bolivar, c'estibien dans
le. moins que le peuple haiten 'A THLETE INCOMPLET 6prouve .quelque, sati faction une production et .une certaine fiert6 d'avoir Warner Bros. First Natkma i 'contribU- a:-sa creation par realisatlion de ClaudeA. Lava avec. Jeainette .-:Fernay, Bar (Voir suite ea k )e :bIora Lnnard6


SANS LE CONTOURS DE L'ITAL E

'L'ANGLETERRE NE PEUX' GARDER LE CONTROLE DE LA MEDITERRANEE


Les nouvelles 4trangbre publies cette semaine relatent plusieurs combats qui ont eu lieu entre les italienset les guerriers abyssins.
Ces combats, d'apis l, J oJournal des Nations>> on date du 18 Juillet 1936, pnmontent depuis le debut n o; dernier. On le constatera part ]'extrait suivant

Le Correspondant i Paris du

d'emplcher les Tures de noe pas lier partie contre eux avee les Italiens.
Cette situation explique aussi que Londres se pr6oecupe des ies italiennes du Dod6eanuse. Of est le temps c o la Grande-Bretagn installait elle-mame les Italiens dav cot archipel et songeait mtcme a- leur offrir la moiti6 de .Asie Mineui'e? Combien eie dolt se f6liciter aujourd'hui que les victoires de MustaPhb Kemal aient renverse sur .e point les combinaisons de :1 'bloyd George! Ainsi, le p$n ipal tIdanger a 6t. conjur. Les lies du Dod6canse, e eff.et, ne .peuvent servir de ha-.


ELECTORAL


Notre ami Georges Oswald Durand est pass en notre Redaction, ce matin, pour rous annoncer qu'il est candidaL au S6nat de la R{e1publi .tue pour le i)D&partement t> lOuest.
11 nous a aussi deelar4 qu'il parlera it Ia population de a, Capitale cet apres-mrudi it 4 heures, sur la place de la (ath edr ale.
Nos meilleurs v(ux de sueces accompagnent notre ani Georges Durand dans sa canmpagne 6lectorale.




Vendredi 7 Aofit 8 leurce. 30
tne soiree exceptionne',l Deux Grands Films
LA ROUTE EST BELLE
'vee Andre Bau e tune Pi!ce de Ia ComeCdie -ranise LE MONDE OF'
L'OX S'E'NI IVk
-ee Anddre Iuguet, JsseGael et Jeanne (iA.

Dimanche 9 A0iit 1936
6 5 heres
A TLANTIS
interpretee par Maxime jardins (de la ( .-A Pn game .
Constant Rei' Ma1cl 1bert, L on I i,'Ies.
fnlmes. orwic- et Alie. F field.
A S hS e rc1
En Premi, re, Patie
Etats-I,:nis. I 'adie q la mine.
Espagne.- rmu " , n F pagne.
Fg>p~te.( }s0s in h Found.
France.- . (inc -a en rilie: ( Louis Lumibrei.
Un documentaire.
La peche anu Sa umn .
En Deuxtime Partie
FA VA TISMIE
(c upv -,s < (Ie Max w aurey
interpretee par Pola Negri, Andree Lafayette, Louisa do 5fornand, Lucien Rozemberg, Pierre Richard-William it YeanY lne (de la Comdie
Francaise.


L'Angleterre peut-elle garder le contr6le de la M6diterrane - la grande route imperiale que rien ne peut reinplacer .--- sans le concours de 'Italie? Voilil le probliemeIn qui domine i Theure actuella toutes les preoccupations britanniques et celui que nou v retrouvons derriere la manceuvre qui se developpe etre Rome, Londres et Berlin. C'est le moment pour no. ainis d'outre-Manche de se ippeler qu'ils ont 6t6 entrainies dans ]a grande guerre pare,: qu'ils ont trop longtemps cvu pouvoir melnagetC le pangeman ime. ("est aussi le me ment de so rappeler tome. 1 leurs experiences du probme de Ia Mediterranee,
Leu grand deboive du- :t E'affaire 6thiopienne a ete 1, d6couvrir trop tard combi,Ia situation dans la M diter ranee etait modifie par le, conditions de la guerre meC. derne. Leur premier mouvement a et& de penser qu 'avec la clef de Suez, qu'ils out bise dcans )a poche, i1s etaient Ie> maitres definitifs de la situation. II a faIu Jiue M. MussoIini leur rappelle que M It n est plus i l'abri dC'un bon-baldement pour leur faiL-. ,I.mprendlIe toutes les difiicults de la situation nouvelle. Alors, les Britanniques on dii constater que, s'ils tiernent les deux t bouts de la mer latino avec Gibraltar et Suez, les Italians commandent plu . .Cue jamais lec deftilI du milieu.
On nous dit bien que I'amiraut6 brita unique chang complItement ses dispos- -, tions Mialte ne sera 1)plu. ql'un elai2 les bases esse' tielles seront transferees : Chypre et en Palestine. I1i faut bien sy designer puisque. la flotte britannique ne serait plus ia l'abri mine dans le port de La Valette et quo P'Angleterre vatre obligee de relacher son emprise su,' 'Egypte.
Cette evolution est le secret 2 du renouveau d'intert que e. Anglais prennent i la coia-. boration de la Turquie. Non pas qu'ils aient besoin des Tures activement, puisque le,; ies grecques leur suffisent, mais pace qu'ils ont besom


. . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .:: ::':: :'' ':' G S ::: ! :: : : :: i
. -E L . .
. . . .". . . G O
MA1W EXCLUSIVITA


l OC UAgi$OCJATD)PRESS:


se pace qu'elles sent trop ptites. Elles ne peuvent Itre que des relitches. Leur impor. tance n'en est pas imoins graPde au point de vue naval, parce que, avec les avions et les . ous-mains, e bassin orie:tal de Ia M6diterrande est intenable pour les navires britanniques, mehe avee des bases puissantes a Chypre et cn Palestine.

Les accords defensifs
miditerrandens

On salt -qu'une des questions les plus delicates de Pheure present est celle do l'avenir des conventions militaires qui out eth conecues en automne dernier A Ia demande de l'Angleterre, quand iPapplication des sanctions risquait de provoquer un choc a.

(Voirsuiteen.se. page)


MOUV MEN


LA BATAIL

..
















'b s plu g que, si le paysan producteur
de tours les &ouvernements qui &btentn priX r6runerateur se sont succd au Pouvoir.- pour son product. Cela va do
ThinAtA. a resse haxtwm - Q
ne na jamis endhfren- son an, ma! an,Wperoblemn4 te au sort de notre Caf6. .Ces.t dou .at demeur e lep e n, ainsi que A ee sujet, des flots d'encre du Perou, A nous, se trouvent
oat coul6; des opinionsdiver- caches dans les entrailles de .ses ont :t6 6e.mises en dernier nos terres eaf6ie'res, c'est I ressort par nos amis, Lorrain qu'il faut aller puiser le tr&Dehoux et Constant Viux, sor indispensable a Ia vie ns
Dehoux 'et Constn d' be '.,v
-----ch acun, selon son point d tionale.
vue. Et, sans 4tre diametrale- Puissions-nous comprendre ent oppos es, les deux oI enfin que tous les-efforts des lions se different en quelques Pouvoirs Publics doivent tenpoints. Quand Galien dit oui, dre a un meilleur dveloppeHippocrate dit non. Mais n ment de nos moyens de cultucherchons pas pour le quart re, en y apportant tout ce que d'heure la quadrature du cer le pays comporte d'intelligencle, le moment est trop pre- co, d'activith et de bonne vo.
cieux.Nous avons Iu avec plai- lot! Tout compte fair, nousw sir dans Le Nouvelliste, alsons qu'il serait vraiment de lundi 20 juillet der- injuste de ne pas reconnaitre nier dans la colonne Propos tout ce qui a te dejA realise et Faits divers que M. Ma-c. dans le sens d'une meilleur)e kay, expert en Cafe, sur Ia presentation de notre cafe sur
demande de notre Gouverne- Les marches 6trangers.
-int p;rtera ses bons offices m M L
au Service National de la P. J. MEXILE.
Production Agricole, en collaboration avec l'Agronome
Louis Dbjoie. Certes, 1e but du POUR LE PAYS
Gouvernement est d'arriver i
une ambeliorati'on dans la pre---*.
ne admiration s a pr Pour le Bon Peuple d'Ha;paration du Cafe afin qu'il ti.
puisse prendre un rang plus A ]a Rue du Peuple 132
digne sur les marches 4tran- Laboratoire Basile
gers. La prosperity' d'un pays, Produits Biologiques de
dit, Gustave Lebon, depend de Confiance.
I'intensit6 de sa producton et Diplme at M6daille de Pade la rapidity d'eoulement de ris
cette production. De P'avis e Basophol Basile Contre a
tous les economistes, un bs deea e
-n (1 aiblesse de erlveau, perte do meilleurs moyens de vendire fabes , D cnra,
. .liemnoire Debilithe general
des produits, que ee soft du I D
DIypepsies, Phosphaturie, Sur
Cafe, du coton, du cacao et menage, etc. le flacon 4 gourautres, est d'avoir des produits de quality". D'o la ne- Hmo-Toni D6puratif Bacessite de poss&eder un Office Hmo
de Standardisation, Pour o - P.r i e b xf
tenir les 6cus du consomma- Pu it in.'auabe7difoi sup6reur a PHuile de foie de
t:eur, ii faut, au ])rc-alable, h Morne on Emulsion control offtrir un produit s-ow gott; grande faiblesse, Rachitisme,
c'est dants Ia 10ogicue des chn- Gr-nedflelEzms
, .8 I .Grossance diffficile, Eceman,
ses. Le libre exchange, cest-.:- Demangeaison, etc., le flacon
dire Ie Commerce; est I'e:- .
7 pression la plus haute des as - Dpuratif Basile No. 2
pirations des peuples. At- Produit merveilleux eontre
jourd'hui, oeest par des Ace- I1s Maladies du Sang a do Ia cords commerciaux entre lt. Pean, Syphilis acquire ou 11, Etats que les divers Gouver- r6ditaire, Rhumatismes, ere'
nements assurent 1eole- .
Le facon 5 gourdes.


ment des marchandises asosty asile
l"Basou-tyl Basile
leurs pays. Nous avons vu, ce A Base d'extrait total d
Jours passes, e Dr. Schaeht, ,. viande de cheval, puissant reev" S Directeur de ]a , Reich Bar:- constituent bioiogique g-n&
que et Ministre du Gouvern a r s d
- ral eontre Anemies, malad -hs. men allemandl, ent-repredr'
met allemand, entrprend'. consomptives .grandes faiblesdes tournees dans PEurope se, Tuboreuloses, Maladies de
Centrale, aux fins de rttbliv estomac 'des intestines, J ;
i'influence iconomique de t'Al faeon 5 gourdes.
l4emag e ans le: Bassin iu Vin Basile a Qinquina.1


Sgne-d'&tre survd! II s avere do telle Odes. 3,50.
plus en plus que e . probl- Vin: Basile au Pepto er 4:
Sme danu . Leatmpose tCne- solu- gou dsi ina


La question economique t>; Dents, R~gles. douloureuIses, tat une question vitale pouE Fivre
SHaiti, elle est d'un inthr~t ca- Pastilles Basile Grippe,
pital pour tous les Haitiens. Toux, IEnrouementL > 11 nest pas mons evident que.Poetral Male: Toux,Grip. quelles que solent leG difficu l Refroldissement.
t~ aetnelles, tous les efforts pre*Fdrtliesvousl NPa do bon.e
re tents pour les nes vacanoes ansles ?vodults
surmoter, ar le Cafe Ton BasileL
.titue notre pl. he d. .s.lt tplusen plus .rand desir * tous





i. deA.aie qm.ue Aon.*
.-.La:.: quest rn lnm cti sk:.-- . .
--- ~~~ ~ C o n o iq: 0.: : .:: " ::i: : .::: ., :.:::: :- . :.:k :"_: - .:.i. ! ::7 X .: i: :::. . .:.::.:. . .! :.-.
. i!:i:. . . .:. - :: :. . :.~ :;.# .1 .L .:# .: . .u.i~ .? . [!!.~ ?!.[ :i! ! :- : ,.7 .:: ::. .?.:.::.:. T.?:):i:.:) iii :::i!::.:7 :i:i::i:::::.i :.:ii::.: Z
:. :.:: . . . . . .: . : : . . ii.::"::::::. :- . :.:.~ -. :.:.,:: ;; i~!iiDr :l e - :f: i-t s.! :: :: ! . .:: !" : : ::] !!
:. ".: .q u gs:.:. - iu::> . .: n. . : v h ., a e. :: P. ., , :., . .::. .:.::u. : ou r:,:: . : . :
17:). .i!l s ue s t n ::.e :: e e .:' S _ i h:::P: i ] iPOi~i)i:.::i!i~iiii~i :ii::;~~iiii:: 11
"a i v: . t4� : :: .�. . . -.: . . . n. t.e.: -.::. t ::.:-- e:.<:::.::.:;::.: e s2 , -:. " " ." " " "::.::::::::::::: :_:.:.::.::::: .::
;:::: :i::: :-ii~ ::" i i "i i .i � � : . . " : :::::::::::::::::::::::::: ~iiii ': : : iii~iiiii:i~i~ii~:.k : - i . , ::.s t:: :: I i . .:' .
-Olta ' : V ou to m :e H ai. 5 : ig i h ' -: a : :' ::::'':.' :: .::.:> : :: .::.:: :::::.:. .::.:::::.*.:.::.:.: :. ' a, T o irX '::r L
::::: : : : . . :" ." : . :pa s. In.o-:�in e:[: :::: :: :.:: :.:v. : t q u.e:: : ::. : ::;:: :::. : :: :: : ;; @::: : . :.:;
. . . st . . .s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . e. . . r i : . . .


i s tO M. .-.AI, P e t C I . I . : . I . . :: . :: , : . . i. . .". . : :: : . 7 / . . i iii,! ii
ingston Ja Puerto Colom t universllornnt


re"s";;' de: Papr. s :' idi "OI mlse] soin et unlpr.talemq:et VssR0:',:Oflf ba, Carttgena et Cristobal C.mr.Tu2.
2 pregnant fr&t, passagerS at .Come a g. 5a -a .Tube d. 20 c pNi: ~




. . . . . . . . . i "P . ,. * ". . " . . :. s �. . . . . y � . �. . . . . :,:.
a ,e ua, nrEtul aluminium do 4 comprm

Wnt K. BLEO, *


.' . . . . . . . . . . .



t do montures pour lunettes c alheureux ayant ehoue auxxamens deopassageetde ae la mzeilleure quality. Ctoux, en gindrai, dont les 4tude~s oat et6 mnterrompuet
Grand'Rue, en face de dant P annie.
John H. Woolley. L'Jnstitut Tipenhaser !ont la comp~terce eoak
hobo=. . .

infe par tant do sues naert pnls a etablir lcinofre an O PTIUEiniles, pout ces deux mois, a programme d'6tudes adg
ORGONSARTICLIEEK et n choix judicieux de professeurs specialists qui .a
Legons particulieres ront leurs enfants a rattraper rapidement Ie temps pe
Tlphopner an No. 3296. Le Cahier d'Inscription est cAvert au local de .lsti
O!ue Lamarre No. 33 et A P ticr-Ville, rue Villateenla didence du Directeur.,
deux mo�s. u,,:::% me dl.tu.e.


�our - *.
t0 w IS '0



ansAor Pearmra
I-qNS P TIta'rn er nTattMSP0


14vLYLJ.CLI '.
LALFRED VIAUL" Chemin des Dalles
En face du Colonel JULES ANDRE


Colurs de Vacances --- auDx candidates aux Certificats d'Etudes Primaires. Aux Brevet simple et supnreur.
Aux Certificat_ d'Etud-s Secondaires.
Lecons sp6ciales de Gree, de Latin et de Mathemotiques. Horaire: 7 hvure. t ls am.
2 heares a 7 p.m.
_ if$ "
e ._.-- --


SERVICE
tA BONNEMENT POtR KENSCOFF


David Ltiseau t, P(U'4 1 1a cornaissance de ses cit que son service d'abunnement de voiture eommnence,-, a partir de cette date, et les prie :te bien -vouloir s'adresser au Garage Chrysler T61. "'I"!, pour tons les resefgnemerne . En outre, .il Ieur fait . tUlt remaruer qu'i1 a oi g:.ns& un service r6gu]ier a d-s entrees determindes.


.


-r . '~-~


Rhum Sans Pareil


FLEURY FEQUItERE (AN CEINNEM ;NT S. M. PIERRE & Ce.) RHIUM
DEPUIS 33 ANS D'AGE


: . . . : :. . : : :


S: . . . . . . .
Mi anu x ~Mac i.~jUKs eins Irunes on 4. . " a n De:t�.-: .'.: . nui tm a mplp oyez PALM O
-9 108 cens4 rn w nROr
'3esnd's'rdr ses1@bloades passentVopoorrvoir
tc- mf eln o1 {ra~~(~~a5~.Ae pidrrne Un peu gres. Les btu-.Cnu; e no do ontf, rt-tnu newis -out souvenito1 peat, shche.
mITne~R Oyter cnae a iA toutes; Iasmoive *pportei tep Rbntats de nuie 4d l4
as 4-t4'e upen e~v.rnsb~r~ntre dans so fibricatin,
A~V41$- Qt cta avO Wa V


e -.- o -La'~ mousse ik P.i.olive nett.
4flicaiement ta pteu des blonde4
S pare ha rmaie t e et adoucriden& de brunts.
ionwon ndonner, ie poste ttoutes, bruneses
eathee No.18. OrAuD,15ruseo o .teafint-' olent
: N. t.S., e t srer.
i:::. ' ;i:i~ i? ::i;;:":"i~: :i.,':i: i~ i i:i.:i! :U :i::iG '::":":i .:iii ,,:i . . .: . . :. :. .i (. ::. :.~ i:.::) :,:::e'!:::.i"'::.,:::,',,:',i'::i.en. : .a p.t.:!iii)i:':'.::.,:!! . .u~i. .d~:
::[ .il; , :!i!.:g :.: 'S~~~t :::::. .::,; .::~i.e ?i ,n , U t ai .dauic :::: : ~i -. i t '11 O1, d.erme:. . :
M W : : ? da iI4" ! t .; : ! g ii. t 5 ri4.:.:.i: I ::i::::::::;:.] ;C : i; :.;i :::i:.::.::::::.n ti.siii!;:.: - .:i:[. .i~iii.: :: :.!:::]i:.:i:i:u):L: :::i:::
::. i ~ --i.d i : ~ i t~ ~ m n -' ii-.-tm ::;:::.: : :.;. - : : [;>[:: / [ ==== = ==E===t===f== ==============b= "un.t$-::::::::::::: ::::::::::::


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . : : : :f it : . . . : :::: : : :: : .' : : : ' ": - ' ' ::::': " "": "."" " .-.'. .:. . . .' .'iiiiiiii?[ii~ i:ii~~iiii~~~~


KAY


- - ~l


- - --


.:::::


A . OpON.

..



Uouu'elliste

Cette page
nest pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.

..



Uouu'elliste

Cette page
nest pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.

..


. . . . . . � . . . . � . �. . . . . . . . ., . . . : :: :: : : -. . .; . . . . .t : :: . . . . . . . . . . . .::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::--------:::::::::::------::::: :: :::.:::.:::::::::::::::::::::------:::::::::.::::::::::::::::::.:::::: :::::.:: :
- .-. . . . . .




n ager+abefaGionrengab FLI
. lreai Mensg san.crpre. n'6tourdit pa
les' pdadits a fI tt ivraisonif rapide effect .""*; a
--s -- a1 ts .e .i or s r e on pi-y**4ut .pflrtues at lfu ha on peuen&4re *R OS blts en blanc dans
jif '"""'\$t)'S In"forc '" i Maeio to~utesa directions de Pot t- Chemin-dee-Da1Lne. tal 34U
* cI~FII)0i Votd ci otfe uns ta &Ib au.Prinee et de P~tion-aVilk.
mensn uorp as;hua~n, er sn GLACIERES A ouvert ses portes et offor's pii"es. ewtiv.urto. 01mw 4 Nous avons toujours en tre ses services am ublie m
(fprts I gctrc4$ALVUw. n "s1 main les derniers modbles de Lie (flub disposed 'un mate-~
rudie spec teson~des po HEt glacibres enacier A partir dle inl oderne etcomnpiet pour
pflz,$r.e ae 8 2&00ot au-dessus, vendables culture physique avr methednilles ifor A Paris, Lodr kuxefies, -*swec fncilit a de pavement. die rationnelle et scientifique
Laboairesdgn u -dt--lm-n.PA.I.De ----e - . --g -g y iq , - --8i2 brnchure9XlIentiveittef < est o puseonmiusrisnonwests#Zk
massinr arts Princ steel w. ae, CR BGLACHERbsultatsradseto. t:t Ouh ItM ASUPERLATIVEn vaineants.etcon M ouchs
___________________ ~~~ ~ Un produit nouveau, qui no Pour tous renseignements, Ainetidlnhcr0l
.,-.cta* leede on rien aux meilleures s dresser au dircteur le b .- dis"n <. n chr
.my d'Europe xur Papacito on au manager . . r.p.ndr. . .
ndAmrqeetoffert au l e Dr. G&rard Rousseau. gemnete rnaliner vwt n
r : pablie haitien par l'Usine al et or vtra, ot v
Glace de Port-au-Prince. Gcu- '"-~' Idttruire xpa t. ,
. ---- --- - . .#.- . . .-.> : ; :: # > :: ;' ; : . .< .:. ;:. . : : :;# ?:i:# :# # :# ::# : ::::: #: : :# : : :;::: i :q [ :::::: " ::::: :i: ":" : " : : : : :

.::::: ':::':: '' : :r . - : :, ,, , ; :: : . . . .: . . . . it: :::::'':':b i n ",: Io-b C :: i at : 5 .




.~~~~~~~~~~. . . .c r.LlD :. .m I .: . , .-. . . . . �. . ��.
.,. -- . . . 14 16. di . . . Im -as e er m d es de, -eC u l~o ed n m t

V . . . . . . . ".� � q ' ; Z
� ~~ ~ ~ a r : . . . . . . . . .:. . . . ,

:~~~~v . . . : . . . . .SP R A I E .ats .
wo- pal "nrdut on -,Unprdjj;uea, u n ortu esinmn, t net~dmt,,r

� ~ da - --UdAmru.s ofeA ouur "S: Drp~r oset .,, ,,I , -,, ,
In "I . S, . touj.o.um . en. "e servirce.ie2 t|u F .t


A BASE de CODEINE. TOLU et EUCA IY PTOL
cour AG lSAD.-L-C&NSRvA T0N PARFAIT
TrOU, RHtM M BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT.AU-PRINC , HAITI. ET LES POVINCRs
W. - l


tz cette dlicieuse creme, et vous serez convaincus.
Faitea uneagrtable surpri' o a votre famille en appor,-tunt de Ia aCr&ne Glacde Superlative* pour le dessert. Tous en raffollent. ENTREPOT
FRIGORIFIQUE


Nos chambres froides cat 6te recemment mises a point vt peuvent recevoir n'importe cruelle quantity de viande, d. poissons, de I6gumes. de Pr-its etc.
Le Public est cordialement Javite .a visiter notre usine et a inspecter nos modeles u(e g;acieres et de sorbetiers dans notre salle de vente. Contsommer de ]a glace, c est faire de V6eonomie.


-~ ~


IQUIPEMENT ET QUILIBRE
Avont d povvor proendre to mer, Hi fout qu'un novire soit bien gr6i et porfaitement 6quilibr6. Dos d6p6tc effectu6s rqvH&remoent 6 un compete d%pargneflnisent par constituer un fonds pouvant servir t 6quiper let isUtengang pour Iai voyage Q0ons Ica '"0
LA
BANQUE ROYALE
DU CANADA
. . . . . . . . . .-.


AUX ARMES DE PARIS
R. BROUA RD


Lames de rasoir a 0.10 gourde. Blaireaux.Rasoirs. Savon Our arbbes. Tondeuses. Cisocux pour coiffeurs. Tubes, aoutchouc pour bock (prix de liquidation). Poudre Lenhfric a Gdes.: 2.00 la boite.Eu de Cologne Vibert et PiaudPoudre et Crime Simon. Iuile Quinine. Pomnmade .oelle de Beuf.Elastique pr.ja.retibres. Bas de Sole. tssettes et cravates pour ii tmmes. Plumeaux a 6pousse r Livres et couronnes de premiere communion. Chapit&blanes et couleur. Coton antiseptique. Boules P ravi7 our teindre. Biscottes Greoire (pain diabetique). rntsalt (Sel d'Enos) Menfl: de ERieqles Boldine $ou,< SFausse bijouterie. Porte-pimes i reservoir Pelikan. lps Pour bureaux.


b-i;


DEMANDEZ LA POMMAD
La-Em-strait
I la Cordonnerie Mont-Ca d
KYPPOLITE JEUDY e Ibre pr6parationd
Hoe-C&


AVIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE Ancienne maison
F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultation : 2'a4h. 1/2 p. m.
._._. ,,
Machines A 4crire Remington Machine a calculer Dalton Rbans, papier carbon Sites vos achats chez
G. GILG.


alen aies.


CLINIQUE
DU
DOCTEUR DUCHEINE


Rue du Dr. Aubry


Telephone 2287


Une association de plusieurs mdecins. La clinique met a la disposition des mal a. dc's un mIdbein pour chaque spcialit.
Traitement des maladies par Fdlectricit. Pour un cas pressant n'ht. sitez pas a td5iphoner 2?87 &' I'im orte quelle heure dui jour ou de la nuit.- 11 y a tou., jours un m~decin a la disposition des malades.
Consultations gratuites mardi et jeudi. Le samedi est exclusivenwnt re'serv aux consultations gratuites pour ies femmes enceintes et Ies enfants.


. . . . . . . . . . .

















Vo

ve
.
.u . . . .
to ���. .


Winwa Niot 1AI >o*tp'
touj.our Ne ach'o pas. Nmuvec parfunt agreable. Exiget- ir bid, iunfl a hand noire. 1 *- ho
UNE NOUVEAUT




GRAND fAL
Un grand bal sera donne' Ic samcd S Aoutt courart1 a la Penion de Mine. D. I-aybn, IDue Lt.marre, derribre le tit. Sem n e.
Entrc. G,. 1.10,


Dr. LOUIS P. JA R S
Membre de Ia SocieU M6dit e
Ptychologique de Paris Sp~ecialiste des maladies Mentales et Nerveuses
S'occupe du traitement de la olie, de la neurasthenie, de a depression nerveuse, de 'V:.coolisme, de la morphinonw nie.- Suigne les enfants ner


veux et irritables, anxieux on pe rvers.
Traitement individu ! dan. ais conditions seeiales a I'e tionville.
Telephone : 2596
Consultation gI'tue aux ainfs le manan 4 ik 5 p. In


Clinique Rue Ies


Cesars


A,,de Matteis& Co


P Ala NdoPaiN
acoretR su da Magai de rEtat
ACHAT LY'CGAWIS DE LARET, V I E I L OR, DIAMANT PERLES ET PIERRES PRECLEI;SES, VTIJILLES PIEnSAR. GENT ET OR, MONNAIE DE TOUTES NATIONALITIES, A D1 RIX AZSLUMENTa AVANTAGEUL

GRANDE LIQUIDATION D LUNETTES ET VERRES
Lunette eot Verre dt touas numer
Montures en nickel inoxydable 4
vermS ovales au prix d c $ 1 .00 la pair.
La Iqidatto dwlf jfau IS 15Novembreitnw

A. DE MATTERS & CoA


-,.-i-. o .t.- ' a t).r.t, -. ., t.


LI Si Is nCOtestable


L-E


Cest


la


RUM


SARTHE


I nwerna rt sr"ternaa
1113, Rue Magny 1143 2(P t-Four) I urBQ V RTIt ed e

W ones.d: . V ,
i Tficela : cauNo. 5201 I a-tttttp-.i.h.
Sara eao vast eerrit

Conoours de Diction fra ise e Juin 1935). . . Trente sueaux Examens.du Baeealur st, tn. r n lla u atn
Paurte. rs terro s
Sours d'Et: 20 Juillet au 18 Septembre 198 or t e u i m uu ,)Vstin Certificat d'EtudesPrimares. C o .st. cc f.
Ces qu. son aron


2O ur n 2 eu your a 4I olged Autro t0Z O#z
Toute irad rorme
Pour. tou& ZWadresser a-C1I3 wimi (l utt1o rr1
ml l a , . T4 5 u .".
',:i'. 0 1 t ] S : . :: ::: " :::::::::? :: : :::i~ii':::: !i~" :i: : ,i ::::.-::.'. .::i !-i::% :':-.:',:.:::? . :i :i' . : : '',- ,: :, > :: : :: ':: > , : ->::',:F T H :: :', ',:?:.,:!',,,!? :.:: ;.< !.::. :: . :.:.: :::: : ? /?:: :!: "::": :e . z "�: - . .
. 1
r i:'':- : ! L ~ o : : : b : ' ! ::': : i : : : : :: : : : : ', i : i: : ,i i}~ ' ~:: ,i:' i :'i, , : 'i. :? :::: : ! :,:, : i, ! i : i :' ? ,, !' :!~ '',:i ii!::"!!,i!i:!!iii i i: < ,,. r :: :: . : : : : : . . ; : : ,, : ,: : :: : : : ,::::: : : : : : : : i ' : : :
. . . . ./ ! . m!!i! )m:: /. m m. . . . . . . . .i; , 7 : i:, ;: : : : : ::: : : : : : :


oll


'un

les


~~,,, A S L_.- . .


,wr


COLLEGE SIMON BOLIVAR


.nsignement. , . Secondaire el Std


OF


q uin essencedes

..









I'aide dsire*Mssie donna
I e fondateur de la Hepublique
tdtion, au * and horine d'Etat de lPAmeriqje dn Sud pour la liberation de ses freres.': Lo psuple ha itien i:en trove'
d'ailleurs sa onitime rcom:
pense dans la place qui lui est r&ervee dans le concert americain, dans !'estime et Ia consid~ration que ne Iui marchandent point les nations
voisnes et leurs representants les plus qualifies.
En vots assurant, Monsieur le Ministre, de tout mn contours et de ceiui de mot .
Gouvernement pour un het;reux accomplissement de votre mission, ii m'est agr~abie de former les vceux les plus sincres pour la sant6 de San Excellence le President Alfonso Lopez, le bonheur et la prosperity de plus en plus croissante de Ia Republique
de Colombie,


SANS LE CONCOURS
DE L'ITA LIE.


(saike)


vec Pitalie. M. Eden a dcla. re a maintes reprises que laN Grande - Bretagne consider cue ces accords subsistent pendant la periode de transition. Dans les mi]ieux politiques frangais, le sentiment tres clair est que ia France reste rbsolue a soutenir VAngleterre, surtout dans les eas ofu interviendrait le devoir 2vasi~tance de la Societe des
-Kations. C'est precisement celui qui 4tait visA dans Paccord conclu lautomne dernier. Mais '6ventualit6 pr6vue a dispar puisque ta level des sanctions a @cart toute possibitet- de contlit entre l'Angleterre et lIttalie.


S~R


(Extrai).


r


UN FILM QUI PLAIRA
Le film que Rex present dimanche "A 8 heures 30, a cle aux publics des grandes viiles d'Europe: il plaira ausst au public de Port-au-Prince qui appr6cie fort les spectacles de choix que. chaque Dimanehe. le Cin6-th6Atre offr a sa distinguee clientele. Dans aFanatisme en effet, I'histoire est belle, simplement mais justement raconteie. Dans le film, tout le monde est jeune, beau, rayonrant: Pola Negri, dans le roJe de Rosine Savelli, Iierre Richard-Wilm, dans colui de Marcel Bernard. - On tdmi. rera d'autre part; l'exactltudr des deco s gui reconsti tuent le Paris du temps de Napolon iII dans ses aspects los plus pittoresques.
- Nous rap pelons qu'en matinee, & 5 heures, ce sera la repise d'fAflantis, le grand success du jour; et que ce soir a 8 heures 30, passa rent a I'cran du Rex, s/_a Routeae Befa avee Audr Beaug, et tLe Monde ok ran s'ennuies, film of l'on s'amuse avec Andre Luguet, Jesseline Gail :et Jeane Cheirel. , seront rt bicntst a 1'affich-e .: . ez,.ni, , :tAe� mourn. , anoUr~.)7 ((La " ferns
me invisiblems Derniare Ieure>. et

Ali4 W wsiP & t.@4 psur t AMW WL ;a m ttww --- -

Siu itntireseh ueneoup do IAW - BOUTON DOXdt mde, mas itI me sem KIT N, Uhre stropieal pba kqu tat y aler pour sa dgmUerr e i s
voir' ce quo s.QI Y
Ja ny it malbeureusenent adope par les H1pitaux d-i 4jamaiA encore mis les plods ev Paris, le Ministbre de l'Hygb je crains fort qu'au rythnme De pour les Dispenlsaires anm actuel des destructions et des thvvlihriens, les Ministares de $usillades, it ny alt plus rieu Ia Guerre et des Colonies, am& oireat plus personne & rem. si que par los Hbpitau2x francontrer quand Diou m'aura SgaiS Ot Ctrangers.
fait Is grfice de fire suffi. Scifique e plus puissant samment d'argent pour y a!- Pas de stomatite er. Ni abcs, ni induration
.Ainsi l'Espagne me parait Non toxique etre Ia patrie des Philippe. II, Indolore. A l'injectio,,. des Carlistes, .de&g4itares, Fk~vre Typztd?
des Bandits et des Courses de Para A et Para B Toros. Et routes ces hoses me Fi~vre de Malte. passent par J'imagination ac- Ce merveilleux produit des compagnees de chaurs de Laboratoires P. Aubry, 62. Carmen. rue Erlanger, Paris, est en
Mon impression est que tous vente dans routes les pharces gens qui se chamaillent eu macies. so tuent, doivent le faire entre deux chansons et deux $ rendez-vous d'amour. Les cr4- A
pitements de mitrailleuse Af lS
sent des accompagnements de La Compagmie crEc airage castagnettes aux autodafes Electrique des Viles de Portd'operette que sont les incen- au-Prince et du Cap-Haitien dies des cloitres et des Egli- avise ses abonues oua cause seU idJ i. ft ente e


Comment croire mechants des gens qui fument et chantent si ben la cigarette tan.
-is que l'on a soi-meme, entire ,es levres une cSplLendids


Dtanehe 4 8 hearee 15
Lucien Dalsace et Louise Lagrange dants
LE RUISSEAu
d'apres la c6lbre cuvre de Pierre Wolff
et
Aine Simon Girard dans
FANFAN LA TULIPE
Entre 050


sera dans loiiigation de supprimer le couraut le Lundi 10 Aoflt de 1:30 P. M. A 5:30 P. M. dans les sections alimentant le Palais NationaL, Lahue, St. Antoine, Bourdon, Petion-Ville et Rue Lamarre.
Compagnie d'Eclairage
Electrique.


ON DEMAAI)E A


ACHETEt1


40 Montage Enorcel~de et sLes Fantuchese de M. JacoUes Roumavn


a.awse.< e e.
BAND BIBJ


r riii:i7 i!. i!!!!~!!. 7:. : :p � . . . . :: .:. . P 3 .: 14i:ii::. ::.i: i


S


A. PAYEN - Po i . . FMAURIAC -. . e-eJ:su .*.
J. BAINVILLE - Itdscatel '. .,.,. SAINT.AULAIRE Taiyrand .

.I O N R E -- a ley. . . . i2i AUG. BAILLY - Loui g be . .,. . .I HE R CAERE - be Marehai de V. lAKHOWSK Y - La Natureet se. merveilles. A. CARRELa- L'homn eeet flU in - . . p. BENOIT M L'home qul talt trop grant. .
A.BONNARD quL'e maders .


- e 6 p i . . . . . . .iii
ONTHERLANT -Service futile .


-O L'n e u ib r i e . . .
HS CROISSET MSe dragon hless6GE. 1CHA MESAUR -La fate des roses '"
E laude BarsacTO.ESJ .
-La glande';;.
-M.rgu:.ett. . . :4


COMARIMNT E ~hES EUES.�. .
-RenMAil.
R Linnquu libertne: i:

C LETMEILLYRES HITOuIRE WIJIES

COMPARTIMENT DE DAAES SEULES.:!:


,1


-0---a-


E ai



M&T A LA DISPOSITION 9w SA NOMBREUSE CLIE'VTELE DES VENTILATfUS DE 8 POUCH A


@&G DE DIAMETER. A DES PRIX EXCESSIVEMLNT AVANTAGEUZ.

PROFITEZ DE CETTE OCCASION UNIQUE POUR VOUS PROCURE UN VENTILATEUR, APPARBIL REELLEMENT EFFICACE POUR COMIBA (TRE LA C ALBUF.


I1i


NE NEGLIGEZ PA! DW FAIRE UN TOUR A LA


OOPQ -A U-PRINCE


d4.4O3 C �VROL T VANDUES FIN 5 M@l1


DU 2 NOVEMBRE 1935 AU al MARS 19m DunrSE eetw mnme pr ede de t'aande 1935, 358.145 Shevrclet furant vendues d'of tne au ma nion d On compared bia quo lecri du Public :" VI VS LA CHEVRLET, TOUJOURS LA @6-EVtfBBT BT ENGORE LA CHHV OLt puisse an quelque sorte ce tertaines Marques Concurrntes,-Oyez plutt et compared
. i.4Ventes en Mars 1934. 7.
-- entes en Mars 193;,.ttt*-tt*.*.I.tt.*. .5 68
* Ventes en Mars 1936. 2 6,'9
o u rsente uie auaxntation de 39.486 Unis sur Mars 1985 Un vral record. LA II" VROLET NE ~ESSE DE COUVRIR DE PLUS EN PLUS LES ROUTES DU MONDE.
Signed certain de sa superiorit.


900HTE &AITIAWE I'AUTOMOBIL


ogate.
r. : . i
S:


Malebrance, en

Seuls Distributura de La Rflwbligue d'RaULt


-


� .:.:: .


.%.,,


BB

..