Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
May 10, 1936
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text






. . . . . "'' "" " :" '"" " " '!; i . . . : . ' : . . : . : :!: :; 3 . ;
. . . . . . : . .: : . . . . . . . : .
: . : - i : : . . . :: ::. . ". . :. . . . .,: . : :. .".


r::. . ' 1 * . - . ,.�-, �.t , i' -: ., � ", � ,

40�. . ANNE . . . "


.4 . . . . . . -. .
. . . . . . . . . . . . . j ; , k . . . . . . . . . . . . . . . . . ! :i ;! ::: ::::: i ::: :::: :::::. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
'""'7-. .7 . . . . . . . . . . . . . . . . . . .




. .r. . . .

. . . .
I OZIDIHN.FONDE N M. .
. " * v . . . " . . . .-. . . . . . .

, : � ,.VoD EN . 4-j-.:.- . :


: : .:: : ': :' . . .: . ' . :.: . . : . : .: :: . .O. - . : -


>RINCE RAti -


:Li 25- MAI 1.1.36


-w-
-w'--


ESTIONS A L'ORDRE DU JOUR' LE GENERALISSIME .PRESIDENT TRUJILLO
SEST PARTI


MAumoment o� il est question d'u-. ; acreforme rationnelle de la Magis'tature, cons�quence n�cessaire de
! R�forme de l'Etat, consacr�e de :eoz si opportune par la Constituion du 2 Juin 1935, nous prenons
-plaisr.� publier cette �tude extraite d,'un ouvrage de Peminent juriste. Me. Ge�orges O'Callaghan, ancien :Juge au Tribunal de Cassation de la 'ipblique.De a Nsenit� d'adopier use nc
i�thodu dtcrpr� don cn p�stntw de ;- i-:s: de la Wor �orit-: Ro e rsprdnce nmodrne d ( .4oadu Droit Priv� poStif-.I'I fi porte de signaler au debut (le cette Etude I'imperieuse obligation pour les
-'ouvoirs publes comp�tents ::.de r�former nos divers Codes de lois constituant notre Dro*t :i;.::: Pda o s nd it ripoiif



Droit Positif, pour qu'ils soient plus en harmonie avec les r�alit�s juridiques contemporaines.
Sur ce point notre pays est trop en retard. Une r�forme de la Magistrature, en vue du rajeunissement des cadres, ne produira des r�sultats serieux que si, en m�me temps, :n entreprend ce travyail d'adaptation de notrie L�gislation' civile et commerciale aux : uvelles n�cessit�s sociales
C'est ainsi que certaines dispositions du Code civil sur le Mariage, sur la Filiation Naturelle, sur la Puissance Paternelle et la Puissance M:.aritale, sur le R�gime Hyp:thcaire, sur le Contrat de louage, sont plus qu'archa�Ques, de�su�tes meme. L'�laboration de ce droit poiti f nouveau et plus ad�quat doit ~�tre confi�e � des sp�cialiste. o
Cette reforme urgente, inCispeuable, peut �tre accomplie par le moyen de D�cretsLois, comme le permet la Constitution de 1935.

LA NOUVELLE METHODE
' INTE RPRETATION.
MISSION DU JUGE,
L'ordre juridique d'un pays,
quoiqu'on fasse, n'�tant et no
pouvant jamais �tre satisfait j2ar les dispositions de ses lois �erits il devient difficile,


pour ne pas dire impossible pour le juge, de toujours adapter le DROIT au FAIT.En d'autres termes, le juge toit bien se rendre compte que la loi ECRITE ne peut � elle seule embrasser tout l'ensemble des rapports jurdiques et
'.fl. .~ t ,.*.4b'


(on de la VOLON'TE STRI(CTE du L�gislateur, m�me pour des cas non it- i u: f'i que l'applicatio-n de li lo Il est certain que pour que la JUSTICE puisse �tre consid�r�e comme faisant FONCTION SOCIALE, et maintienne l'�quilibre entre les inter�ts t-op souvent en choc, il faut bien qu'elle soit autrenient comprise et pratiqu�e, et inspire, qu'on le veuille ou 1ort, de toutes les R�,lit�s sociales contemporaines, en les s atisfaisant.
On n'a pas besoin d'etr'e s ciologue pour comprendre que dans l'�tat actuel du monde, les rapports, humains sont trop complexes, trop changeants, pour tr-ouver un r�retent suffisant des conflits de droits, en quelques formules �erites, �dict�es � un moment fixe et en pr�sence d'une situation impossible � embras.er d'un seul coup d'oeil. D'o� ja necessit� de multiplier les voies et movens de recherche ,ces r�gles juridiques, et avant tout, de reconnaitre qu'au-dessus des proc�d�s tr�s vari�s. par lesquels elles s'�laborent, s' impose une apprciation discr�tionnaire de lint-erpr�te,
�eule vraiment susceptib.le d'adapter, in concreto, le )ROIT au FAIT.
Il demeure certain que, de nos jours. le droit a cess� d'(�.ie une fiction, qu'il est avant tout et surtout une Science (de Faits, en voie de transformations progressives.
Le travail de l'interpr�te n'est pas tout � fait libre de toute direction: la premi�re � laquelle il est soumis, e'est assur�ment la LOI ECRITE, quand elle r�git le FAIT juri.dique, objet de la cont,estation portee on jugement. Dans ce cas, les injonctions de la loi positive s'imposent au juge, qui est ten� de s'y sounmettre. So.s ces conditions, tant qu'elle subsiste, non abrogee par une loi diff�rente et dans les conditions de fait oui r�pondent � ses termes.
Mafs, nous afirmons,-- et c'est l� le processus nouveau, base de la nouvelle M�thode


que nous pr�conisons que,-lorsque le FAIT JURIDIQUE, n� des besoins'nouveaux de la vie sociale, n'est pas dans les pr�cisions ce�goriques du texte de la loi �crite, ii faut chercher ailleurs la solution ad�quate. �


t. .e I �i sidv� t . i - ptj b qlue Doxinicaine, luo'rale et distingu� G�n�ralissime Trujillo, dont la sant� �tait lg�rement a I t � r � e, �tant maintenant r�tabli, a laiss� la Capitale ce matin.
Son Excellence, eroit-on, a Ie G�n�ralissime Pr�sident Trujillo a �t� accompagne,, Sjusqu'� la frontie�re, par le Commandant de la Garde aIHaiti, le Colonel Laraque et le Capitaine Merceron, Chef cle la Maison Militaire du Pr�sident de la R�publique.-Nous nous r�jouissons de :son retablissement, et souhaitons qu'Il emporte (le son s-" jour et notamment de 1accueil sympathiquement respectuetux re�u de toutes les couches sociales en Haiti, le iJus agr�able des souvenirs.


TONI ET NAGANA AU P4RAMOUNT

Comme nous le pr�voyions, TONI, ce drame �mouvant des Editions Marcel Pagnoi, et NAGANA, l'une des plus belles bandes de Universal, remportaient, Jeudi et hieir ir, un succ�s �clatant au F aramount.
TONI, un chef-d'oeuvre de simplicit�, de naturel, avec une interpretation qui ne mn� :te que des �loges, est anim� d une force dramatique exStraordinaire. Et e'est devant oceux sales archi-combles, fr�nissantes d'enthousiasme,que
(voir suite en 6e page) -


em grc

re
ei1 l'Va

ou. cai a' rC


qui f:aut une mthode ra"on.111e d'interpr�tation qui per- Trop souvent, on co ate, , igette de combler les lacunes et c'est le cas de notre is- N du01 oit p ositif, lation civile, qu'un foss pro-, e
Quelle est donc ette ME- Ifond s�pare le PRESENT du qu Quell,,,:,:,::! .Ie eest-don , ce t .e .
THODE? PASSE, �poque ou fut �labo- ne
:La conception actuelle et r�e la loi positive. Il devient -e .'sage dans nos :tribunaux de difficile, pour ne pas dire im- fa tous ordres, 'est qu'il faut: possible, de recourir � 'ANA- pe JI JUGEI. .dans le: seul cadre LOGIE, pour en faire une t la LOI CODIFIE, et qu'il m�ithode d' interpr�tation, -en taut toujours s'enfermer dans cherchant � concilier le texte les formules 1�kales.- Cette ancien :avec le besoin de Jusonception purementFR. tice 'que rclament les no.u- . ?IALISTE de� la Jurispruden veaux rapports juridiqus en
te, d la mIssi de juger conflit. ie soeav ,Iut .CU interpr�ta- La loi, e� soi, �tgnt l'esM


,. . . . , .
-r
ession l'une VOLONTE, an�e d'un homme ou cd'un oupe d'hommes, � la lumi�de leur intelligence, pour donner, dans l'appliceation luise, toute son efficacit�, e doit �tre interpr�t�e, suint la volont� intelligente i l'a produite et en se plant au moment m�me o� elle et� formul�e. Aucun autre RITERIUM n'est acceptae, si l'on veut rester fid�le a nature de la loi et mainnir ses avantages techn-K es. La loi, ainsi consid�r�e, peut �tre d�tach�e de la ns�e -de son auteur et du it juridique qu'elle est apl�e �gir. .


(a aivre)


Geor a uT


MGR. CONAN
A KENSCOFF

. .

Hier, kenscoffl, a en lieu, . In .i ut e .-. erile, lt .: . i 2.1 ' de I, a, c< dl lt t�dium don lie a pluis A son arriv�e, pr�s de l'E.i ise, Sa t:randeur fut recue jar le l>rsent de la Colinission Communale (assiste ues� deux autres membres. 11 lui souhaha la bien-venue et S- (randeur Mgr. Conn r�.ndit en termes choisis. Elle ne manua- pas de souligner le notable p'ogres qui s'est reali-� � IKenseoff, tant au point de vue moral que spirituel.
A l'issue des c�r�monies r'e,giouses , les Membres de l'EC:itQ, sur' l'ainu�hle inxntatifn du (ui. le R�v. P�re Mion .tei, se rendirent au presbyt�re o� une reception des us corrliaies leur a �t� faite. Nos compiiments 2. Mg:. (oLLin, t I'Elilit et au Cure -de lt useoti'.
h: nscoff.


(01MM!L' NFIQUE

(Cabinet particulier
du Pr�sident de la R�publique

Dans limpossi~biit� de re:or Lt i-. w o: s:- n :. s dv: F�l iciL( tiuls reus de tous les :in t du p:s, a o"ceasion de naugu rat�.on de Son second naint., ,Son Excellence le
1- V
r�silent S�t i Vincont ren.ercr bieon odialement ses
St._ltoute,- lSvilles e la R�publiqe (l e ce1nveau et combien r�confortant '

Sa Personne et i attachement a on Co :e-, n . ' 9 6 v'ne- t.
2. SIt2.; M%-I i 1936.



UNIS DANS L'EFFORT, QU'ILS RESTENT UNIS DANS LE SUCCES

Les manife taitatjons populaiius qui se s :nt deoulees � la (:apitale les l 1'I et l5 Mai

Sanedat -'sidentlel ont �t� ispi'"e par notre ami iHen-, Ii Roche qi a passe maitIe en cette mati�re.-- Pour ounner plus d ampleur A� ces inanifestations. il s' tait adjoint sonr ami le Dr. SaintPhard.
Nous tonioins i faire cette raise au point. Car de m�me (qu'il serait injuste d'attrihier les succ�s colossals dle :es manifestations a 'un ou a ,autre, de m�me il convient dc. dire que, tous deux ont conItribu� � rende formidables ces manifestations avec pancartes dans les divers quartUers de la Capitale. tLeur communion d'id�es leur coh�sion dans flactionl faveur de notre Vn�r-� Pr�sident Vineent doivent �tre plut�t offertes en exemple.


--- . - -


:I; rl _; *" ~~I ric~*W;l~cM i.tlfP1 C.I rly -C_ ~CY


>ort-e-PaiN : . 0:: .


bia� --. 13 Mi �gimes. Cap-H nitiein bia� - I Mai R�gim es. Port-de-I"nK
- 21 Mai 19 6 tues.
Cap-Haitin
S1 Mai 1936


1: 1 .ii. i
120 . . .'
- ., � ' ' . , .


- <-,~1~
* t. 'I
f7 S

:524 2>~ >8.


: : : : . :. i- : ' ,,
1 .0 -.\.5 .


PARAMOI N'T

LUNDI 25 i A.I
En soiree populaire, 8 R:- � Marcelle Chantai d.-, LES VACANM'
DL! DIABLE
un film. Paramon
r�ali ation deAlb ertcanti

MARDI 26 fAl
En soiree, � 8:15 h-:.res
S .in�narrable
EAD EAX s l


ges O'CALLAGHAN, . . . - dan-s
FERDINAND LES NO(.VAvocat d'apr�s 1a piece de L�on Ca:~
: " ::. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ' . . . . . . i . : : . . " . . . . . : : : . . . . '. . . . . . . .
Anen Juge Rap pewez.us .: dillot
ribunmldd� agCqnUion. 1'Eice*ie Caiq j talisationwde A4 Ra� Sti
. .b-. . . L. . . .t. . . . . . . . . . . . . :. : :


No, it.88l



UN DISTINGUE

CONFRERE SYRIEN
NOUS VISITE


�:eamli rhtr n1H. P Mun. K ie1h

.:- s j u.�r
L n�irent c u ri <- cWt 'c

t enne,colla o v:1 1. (.otidien donin:Je Piario, qu'acolipct': !:., tte ami (?harles F. f> �-�:� .
M. Kassim lllb.m.
1 JOUr sera et trop Ourt itP A i.,i� d'nter. .an ' . ont le dernier S&n I go de ayer y ho� .ingo d t'he , . Sui)', park e'iiLr� t ent de nombreu s Le Nou.ellisle .
;stingu� confrbre -. to confraternel _- t " ' le plus agreable I.jit::.


DEC OR ES I.t R lI G(VT, FRAMAl:

l nous est irin:' grable de pr�sknte cires fteicitat�ons :
-'ympat}ique �-mti. t t,: Dumarsais Estim,, .: Cde la Chambre desit ' tinsi qu'au disting' . la Garde d'}ait, . :: D. P. "alixtu, " :
4 Honneuf'.
Le prestiyve IC .
deoux honorabie l, s recommandai: " .t. t - Nous les prio-n'k >,Ii 1expression . - d. . sinc�res f�licitat it:un.
COMMUN ICA.TION)'
DU DEPARTEMIENT
DU CO.IMERCE

I)'ap �s clXiv .' :,s i _-.1' Secr�tairevie e. :;� ,u (mmerce a �t� au; il e d .ps dti ons de t.e .- :, ni :.< suivante.s:

..











.les G ant .pour.


ii . [ ii ii iiiiii::;+ .; . . . . . . . . i . . . . ::: : + + . .: + : :: . � -- - --.:. . X . . _V .+ . . . . . . . . .::.:. .::. .+ + + + + +: :. ::: ++ : + . ::+: ::" +:""::"::" . :""::" : :" . :.+ :
dtion a offert lundi soir 411 centiQ0s$ L665.0) montant

.� . . . . . . . . . .' .
.Mai on Excellence . - e pri ncipal, int 'rit et iM. St�nlo Vincent, -- n raires d'avocati, outre les.
de la R�publique, � l'occasion charges de l'ench�re, en P�tudu renouvellement de so� de"derMe. Edouard K�nol, nomandat comme Chef d'Etat. taire � la r�sidence de Port^Ce concert- organis� en me- u-Princ rue Bonne-Foi




le ex:�cution musicale. Le Pr�ien cours, cr�ancier hypoth�. ident lui-m�me et Mil Vin- caire, ayant pour avocat Me:.
. cent de son c�t�, ont bien at . Victor Dunean patent� au No.
. .: . x . . :. . . . .:. .: . :. .:. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


.i. leur .to . etnnemen:t d'ap- 003 avec �lection de domicile prendre qu'une telle ouvre n son cabinet, si;s en cette viiexistait iPort-au-Prince, l e, angle cles rues Dant�s Des L. ont rclam lusieurs tauches et du Magasin de l'E< f�licit� es musiciens, sp�ecia- Contre le sieur Constant lment le i>irectcr ce l'Eco- iamby et la dame Veuve h. . ptour :ur suce-. Louis Boisette, le premier deiLe programme tait de hon t .urant a Prt-au-P rince, la
choixet �on oort ai huit mur- econde esia. t actuel lment
�:. ;. e ux ries u�lus iele i res de " aicitiiille.
Gands iautres ( .I sques eL, Pour pl -. amples renseien plus, ita belle valse intitu- pnements, s'adresser a Me.
ie �Angelat de notre Lamo- Victor Duncan et au notaire the dont la e vi se a �t� de-_ Edouard X�ol , en l'�tude de t: mand�e )tr Son Excellence. q i la rue Bonne-Foi est de�.ette "ce MuInsique, posle e ahier d(les charges.
creee par ML 1ot (eleve de Port-au-Prince, le Vingt
lc�mie de llM�usique de cinq Mai mil neuf cent trente
ambour ,, Alemagt.e) et qui six.-a donne de ed bor. resultats, Un renvoi bon.
:.rite ] �,ncourag e.t g�n�A u ' nd,. V. DUNCAN, avu.
,u , ut n:n grand " " ."dog-.
t de roeJW_.t aV<:e nous de
" H cL e Musique un SERVICE NATIONAL
uGrand (.e t e:.ct� dans 17HYGIENE
ve les g'an�ies salles de ET D'ASSISTANCE
Uspectacltes, ca - orchest'e PUBLIQUE
peut decsrn�iQ: pr�senter
evant Je pi i sans rep roche Section de l'Enseignement de
et sans crainte la Propagande d'Hygi�ne
A qni aoue ttudi a- r
S on tant. tdsi Confirence et Cin�ma
Educalif
E.S. P
.-. Mardi, 26 Mai 1936, a 5 heues 15 ex�actement, aura lieu a
a Salle ddAnatomie de l'Eco.ENTE P1R O/E PAREE de M�decine, la conf�rence
r tensuelle d'Hygi�ne, accomagnee des projlections eine:.atographiques
L .n i"" Aus c. Les eleves et leurs parents,
: :'il a}. . ' -'. eh , Ne s inst.-ituteurs,. la Presse aikt:t d'u n e otn n, b�ot ._: que le Public en gene.ral y
Ca'" SOn- t du -nt cordialement invites.
VH . . . . . 1MJ' , n eu cet . _ d .
t. .ente. p ._r a raup p d de � - -- " .e - .-.

�:: t-a:i. n. ,

gistir�e et 'ao s-ite c - - - Avant-hier voir, 21 courant,
t e 19o, j ]L iie sieur (.e- on a perdu dans une automo11i+ii;"::-:: i. t awl-1v .nt .- um. .t 1 da le \tu- bile Gui stationnait atx aeL. i.t . . rtU ).d 1 ie Par.,amou t, .au, n.e gaine
v cn�ndmnt � eux - <.j carton contenant le manu
manus
&nifi�1a dat M.ai nil. neutf enit trente ; X, .rs domestiques. Celui qui
e l :ui :fuI lt '.ti X, il . ui itt'ojuve 'a cs objets est ]pri� : prOcde< I e nwrc.edi qi p C t1 �li ;et S'I' H1. t11 t 1
'oin I .u cl: (. J i � il . ou n caelle de i - �
( .i.trnte 4IX N i .IX Ix --- ,.moun t. Une bonne r�cor- .
ur i n . 1�ne ftu s pense est promise.
fS
offran t t' t - -. . -- . . (
iit t



inr Aide Vo eins
! +: ++++.++ +.+ +.++ ++++++ +++++:+ +++. +; : +.+ :+: . :+ : +.-. : :+ :- : : .: . . v . . : .: . .-.�. . . . .

tsis sun a I"n '11ns. D.:rogues Drastques D
o uxl enu tud tre i na t
Paoi di:u�rouo


pi ed su la: rue dcntei f nnUn . Du P.n
CPOuesl~t, leI cot" e hor Iestami coma i _IS
lEfl flI
pieds oF e S� uc�, lreute Eiit
compo. e lg i des li.s b. C
etst mesurent onte pedauC
uarant sie ox pouces .aiC Vorens COntinnna h fu rnUI 0 d

Roue au cSd ene inq guountdot ni C


coe releve, par.e- une linjd
ipied sr le ou bore a rSi doatQseparacine. pent P
lNOrdepar le menay Nordevt �h usW4n dnnr dr s postuep

o. Lf o t a n t a P o t - u
s~~~ ~te ih,*1I� dl flvrt�en �)er�n .g ede. . .


pied o re pouceFo, ct� Est Pr iore taact?
msrn oz.id. n e p
. .e t t w .t . It. C_ r

Nord par- Vil menlay cievan t r74Uas'O on mr tCflPC pest
Thinol�Lfontanit5 uSdts neN.1
1pa la rue.u Soued4i . lf, ric.�
" -:::: :'[:-i [ i[ [.[ [[[ [[ : [[[ i[ [ [ [ [ [ [[ i [: ['[i i [ [ [[ : i[, [ : [ :i : : : : : ['[i::a , . - : .'i. . p: : : " 'i [ i : [[ [: i : i[.: [[ : : . . . :[[ [ ::.: [:: : . : : : : : ii i i � : : i =i i6 � �. ,
+:.:::.:::::;< :: � : : + .: + . :.::+ ++ � � ::: .k:: .: . : .::: . ::: . . . . . . [ . "i
!:!:!;E !!!i. !!.!! . .!! ! , . . . - .i.: :: t . . . . .:. :i:.O .: :i i+: / . . . . . .: .l I . . . . . ::.:i I t l i� il t . . . . . . .
!::::::~ . .:.:::::::::::::::::::::::::::: . . . . .+ .:.: .:: :::::::: : . .:::: :: + 0 :: + i: : � + : :. ::.: i . . +: . l l g n : . l V Io i .d 1 7


Visiteznos rayons de tissues et de Produits de Beaut. .:. .
. . . . .:.,. +; :
'Demandez aussi la vaseline .tbe
parfum e on tube. "umnum
Gros:- et D�tail -Prix de con- . de 4 cormp'
': . . " : . : " : " '. . . . ". "�. - '. " ".: . . . :. . . : . - :::. . . . . .
curre.ice:.+.:.
A Chic Parisien.
"n :face :d'Antoine Talamas . a s .
T.1phone No. 3430


pratique pour la poch


� �: - , �. . . . . . . . . & . . ;i = .= � := : < = : :�: :=::iF :i
-� , - + . , � - . + . . . . + . . . . . . . . . . .= .: . . . . . . .


AVIS


Je m'empresse d'informer los aimables clients que le Restaurant lerliner Hof
era ferm� pendant les jours
_nivants:
Du lundi 25 au vendredi 29 Mai 1936, et compte sur leur aimable patronage a la r�ouverture samedi 0 Mai.


Fritz ROSENBERG,


\ Devenes votre prdprs Comptable en o'vrant n� 'Compte de Ch�que � la Banque Nationale d6e
R�publique d'Hait.
arm<',i'i


ATTENTION


Dix centimes vous son o�ferts pour la se�rie des trois t. mbres � l'effigie des Duman. Adressez-vous a � Renr� Lilavois: 1916 Avenue du Pr�sident Trujiiiio, tous les jours de midi � 1 heure Karl Gaetjens: Rue Maureprns (Bois-Verna) Phone 531$. N'oubliez pas one nous achetons tous ies timbres haitiens.
f~>UP * x-r **


1


& PATIR DUL HAITI LE 1er APPLICABLE


PORT-AU-PRINCE HAITI

DEPART DE PORT-AU-PRLINCE DU Ss. JUIN 1936, LE. TARIF SUIVANT SERA POUR LES PASSAGES,


ENTRE PORT-AU-PRINCE ET KINGSTON


GROUP


<

Restaurant - 320, Rue Pav�e Service rapide et parfait.Fraicheur et Musique. Ouvert presque toujours jusqu'apP�s
minuit.
MENU


Lepas c.mple: Soupe .
J'fl ete tt.ufs .
C1.elet. d( Core An m ic p U. e '
E cSteak oeufs.
t}eeteste.ak panes de ter]neC CI.e au .a . .
'.0be .et pommes d1e
.- c< ~d te"". ,! hmorL 'a '.- n . . iss on frit et pommes
de terre. Salade de humard . Salade (? poubt Sad.t1.e d�e combinaison. F il et lhiignn




't(uf et laj
-Sa�ad, d? pomre s de ter, e. .
�,lade de t.mates.,,. (lade de cen3ombres. tJIndwich club . :Sandw'ich combinaison . xandwich pOtdut. andwich � la hambourg . +. , ,.44.�,, *.
aU(.ich d Wufs et iam-


$ 80 10 45
45 50
40 45


- $ 2
- 2
- 3(


PREMIERE CLASSE
5. GROUP 6


8
0

s


-$ 38
40 450


GROUP 11 - - 65 ALLER-RETOUR


6e


DOUBLE DE L'ALLER, MOJNS 1.0 o/o


CLASSE TOI
ALLER. .
ALLER-RETOUR s TICKET VALABBL

FORT-A V-PRIN C


40 401


40 40

40
40
40 40
20 40,


RISTE
15.
27.50
E POUR SIX MOI. +

E 29 AVRIL-y 1996.

iYm. E. BLE ; Ageni-G�neral
� m ili m M I:;:ii iii


SauveSgardez Syottre
syst�me

*i p en prenarn les oric�s de


, de

ezo, or n+ I I


15 10
10 20 20 15

10


.in
r'a d1]rh O 1t p otiol 4 roim&
Iflf,-; :. . . ,5 . . t oIereM vo . qU# � N/OU| -t ." .:.:.+::.+:::: :++++}+++i

"n� w iu l r ge 1to.p ur e r cu e 1

. .g .iu ja b on. . . . 10 '�.3P- t u : . 20 + .+ +:+.:++.++++++:.-.::: ::: ;
.t.u w w I .uf.s. . . � . tNS .bA N .-. . . . . � .:.�. . .
acroide l'talinn.0
aiu et heure.10 v
oat�f '0
h� glc. . ,.,~.,, 0 MENS SANA IYCORPOREKSANO
hio.d. 7E G S A TO U
. . . . o.:. ::. 1
bop. lutey. . " : a . . ""CULTURE0PHYS"QLI6'ETGYMNASTIQUE





ufs tde pom:s de terre 30 ANULE DES RUES REUNION ET PAVEE,

anen en tier . .x . $ 1$ Sollicitez as plus 1tal voire vd mlssion. Failes
ci.7 kl'ci





(Toute rommc iprd�e� omm d lon. ,� domitie.
ho me.
� o w - m t i : . . ; ++ +:+ :i:, ; �: : :: i : i::; ': 5 . . ;: : . : -.:: .::+: +:::-::+ +::;.:.:i :+. +: :;):.++ :.� :.:+:< - ::+[[+i+; !i++ i i[:+:i: +:: .i ,: ::::: :i ii76 m.[ iii+ > :' +; ' : . .
.U 4. . .s .e : :,: :::, .:,."::;::.+:+:- :N I E : " : 'i " : ++:::++::? ::+:+:+::.:+ .::::::+ ::++,: i i'+ i '!i ;l i ii,, +
+ � + � ::l:c!: t. e L F.- ; : : -; ::i� . :,: .i!ii: ;,.i:i::'i!, :."'i: ,', : D ES:.i :::,:R. :.: U E.S.�R E U N I O N E T. :.F:A:V. . . E4 :: . : : ;;: . ; :: : ; > . ,
:::: :#: i: :. :!:+ .l� . : : rt ':/ ]; I ::+!:.+ : :. .:; i-:;ii . -i: :i.ii::.:: + :::< ::i. .: :+ : +: . : : : ::�.i � !:: :: :: ! .::.i.! :: : i f : lt . r :f r :. � .i:: iii:. i iii i:i ; :=::::.:-i.:. . .-. .:::;.: .;:. . : ;.: :-.:::::.:::::::.:: :-: - .+ ++. . .
m e ::� a � � i :,ii i::. i: .::i ::i ,i,:.j !iii ,' : .i i ! :: ,i [ ! . .:: . :, i . i ': ',:U ::' .:. . . . : . .:.: . -- ----- ----. ---'" . + . . -. ::+ :: . :".
M.T- : >+ ::: : > ++: : . : :: . . + +,+ :,: :+,, , : ,m ' ',, :' , +i. . .:'
it !,i: i:i u :i i; O li!i,+:+:.: ,+i;, :: ; : +:::: : + :: :+ : ::: : : : : ] : . :. : ; : :: : : : + : ] : : . +:++++.::. . . . . . : . : . :: : : : : :: : : - : : - -: -: -: _._. + : - "
� i i: ; : :[+ i::/ !::" ::0 ; , : i: : .i l.: ',i::i 'i �F e m.:i: [,: ; ] : . . . . . . . .: ; : : ; : ] : : : : + t : :+ [ : : + : : : ::;::: i i ; : / :
::::::::::::::::::::: :: ::: . :::.::::::.::.:-: : !: : :::: :.: ::: : ::.::.:.::::::::::.::::::.::.::.::.:::::::::::::::::::::::::::::::: :.:: : :.::::: ::::::::::::.:.:::. :.:.:::::.:::::::::: ! :.::. .!:: :i::: � ! � / : ::::!: :::::::::::::::::::::::: ::: :.:: :: :
] ] :a i n mm]] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] .] ] ] ] ] ] ] ]]] ] : ]]]]]] :+:::: ] :: ] +: ]] [ :: ] ]] ] ] ] ]: ] ] ] ]] }[]]]] : : ] ]] ] ] ] : ] : ]] :: ] : ] ]: ] : ] ] ] ][] : ][]] [ ]] : ]}[ ]] : .] ] ]] ] ] : ; : : : : : ;;: : :::; : : : : : : ; : : : :� : : : :: : [ ; . . . . . .
::::::::: : ::: ::::: : : :: : :::: :: : ::: : :::: :: :: ::: :: ::::::::::::::::::::::: :::::::::::::: ::::: :::: :::: ::::::: :::::::::::::::::: : : : ::::::: :: ::: ::: ::::::::: ::::::: ::: :::::::::::::::::::::::::: :::: :: ::::: ::::::::::::::::: :: :::::: :::::::: :::::::� l es::::::::::::::::::::::::::::::: ::::::


.t:ii +:,i++iiii





:. .:, . i!: :ii:::i:i:: iv'ii
. . . .: . .::::::::: 4!. .::i:;::: ::+ iii_.--:+, t: '. '.: : :. 4+': iii:::--.


JURVI


W-- HI


1


++
:


com -


1

..


-- . . .,. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
-~~~~~ ~~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~~ ~~~~ ~~ ~ ~ . : :+++ . . . . . . . . . . . . . . . . . -------- . . . . .::. .:.::.::.:::::::.-:. . .::: .-: . :.+ ::
. . .> . -- - - . . . . . . . .
. . ./ " . . . . . .-- -: - -- -- - : k -: .-:_ i . :.::::: ::::::: :: ::::::::: ::::: :: : . .-_--------------- . . .: . . . . .--: . . . . . . . . . . -- --- .======================= ==== ================================================= ============ ==
SWMQItalDERNa ) * **AHTZRMlfEE
thiatur sastAlanat Ifl t C de0
FAOrt*uFrlnCt Vo Ampules &ctrique e T. -9. S. Th�dcAl
+ ~ ~ . .+ . .- . =. . . ----::::::: . . . . . . . . . : , < , : + : :,:, : : . : .:. . , , ; : - . . . e . : : : S ,T + !

.r.a.t. de g. . a. a r� dOU F r I aiso nes du SaOnw
tallFri in el Congr�gation dea FC o
s te . aieure qli Chez Pul Anson Sagesse,
nee . e t . .ivra.son rapide eLes lres Genevtv
OLLEGE MODERNE* qjuottd�ennement par no Cfr La Maison vient de rece- (roix, Joseph de Sinte
j4sle qui met Venseignme.t A port� de toutes le be I p#ous peintsie blanc dans voir un bel ass&rtiment d'am Ia Sour OdcscaI, d l
n4co�e qui ne profese pase r r�cole qu Pr�ftre une tternquetmeut qdenea une .,.tesQ
at hpbACERES tices ciectriques tels que Le F. Benoit, de la (
c ta A dsiefllter et k develovper tOujours M Nous avons toujours en Fusibles posir maison 173, 20, gation des Frores
ee d lv, � . ai� les derniers modetes de 25 et 30 Amp�rcs. truction Chr�tienne1
car. 4lacieres en acier � partir de Attachmndr lugs i Mademod i � l
Q.eat lA que se trouve reczu4 W coron de professeus le plus ;2&U0 et audeasus, vend&bles Electric Stove. xois et Madame Vem e
homog�ne, wee facilit�s de paiement. Cord Lampt pour fer A re te Paret,
le plus z�14, �Les glacires les plus s�res passer. lomercient Wtn ik
a~~ ~~~ (obeetti
le plus comp�tent, .t les plus �conomiques.� SocRets double et triple con- rn Manigat., Mdni
Mt le plus capable, surtout, o!? traner, par lexemale, � l'actio% JREme GLACEt tact, etc. lnstruction P iU
honn�te et construetrice �SUPERLATIVE Ces articles sont cot�s 6 sieur Fr�tHi. D)v i
Un produit nouveau, qui rie es prix except konnellemntila
e c�de en rien aux mei11eurLe bs.n
. r---r------- w,2 marques des Pays d'Europe Rue Danffs Destouchec ce. la Prevsee
pu d'Am�rique est offert au T�l. 3237. ees Membre du (
uiblic haitien par lUsine &nant et le (n :ac- dPI AllraPce Ms
t. e ef:
N + ; : : ; ; ; + b ;: ( : : . ::i ; .: :: ; i : : � t . _ cri : . : ::: : . . : ; ; :; ; ;


ti
r�sidnte
''S ' tIl . ' u " cc


tri (m n t .-v
LUN c, (.,. (7:.( i. . : i�du 10 a < tu cetie o uc:.: .: on e't t. m e : t .


yous serez convaincus. Faites une agr�able surpri tant de la �Cr�nme Glacee Suerlatie�� pour le dessert-. Ious en raffollent. ONTCEPOT
FRIGORIFIQLLe
Nos chambres froides ont pr6 r�cemment mises � point t. peuvent recevoir n'importe puelle quantit� de viande, ce oissons, de 1l�gume s,de .ruits, etc.
te Public est cordialeiment �it'e a visiter notre usine et 1 inpecter nos mcd�les de giacieres et de sorbet��res. Jan notre salle de vente. Cortsommer de la glace, est faire as i'econom�e.

.,.- .' _�_


QUAND


VOUS VOY


Sivous allez �a l'tranger, poz votre gent sous la forme commdcz e .�vre d Ch�ques de Voyogeurs.Vous les achet � toute succursale de ola Banque Royc et ils sont n�gociables partout. Vc trouverez-en outre un cccuel bit veillant dans nos bureaux d'outre-m


LA
BAN


DU CANA


'I


I





ii
ar







e


en,



ALE

* �j


COLLEGE SIMON BOLIVAR
&wtignemnt Primb�re, Secondaire et '89V


Internat et Externat 1143, Rue Magny, 1143 TQ�pbone: No. 3501


DEMANDEZ LA POMMADE
La-Em-Strait
� la Cordonnerie Mont-Carmel
HYPPOLITE JEUDY e�l�bre pr�paration de
Ho-Ro-Co.



AVIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE Ancienne maison
F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultation : 2 � 4 hs. 1/2 p. m.


&achines a �crire Remingtor M achine � calculer Daltor Ri-bans papier carbon


CL I ATQE I'
DUCIIEINE
DOCTEUR DUCHEINE


Rue du Dr. Aubry Til�phone 2287


Uneo associ. ton


Sieurs met it I


nm�deci . La


doe
clin


plu
ique


(t (Vis t�nsdtiOfl des main-


ce s nu mdein po e. ciolit�.
Traltenent des p:ar Vlcctricit(.


ur' chaque maladies


Fourp un ptil r ressant n'h�.tez pas a tet phoner 2287 � iJm o 3 ueu - ure du j)our tu. Consultations gratuites


a01. et jeud Le samedi


et exclusiveient


Lux conultations gratuites llu les fenim s eneeintes et les enfants.

OPTIQUE

PORTWAU-PRINCIENNE
3rand asso: ment de verreb


dt
de


do mo(ntures pour lunette li meilleu re qualit�. Gr'anI, e, en face de
john H. Woolley.


.:de la
BZ de la


e ln . . . d. o. .
!:!:!:!:!:!:!:!:!:!:!:!~ ~ ~ ~~~~~ .! :::::::!:: : ::: . ! . ! . ! -! . ! .!!-!!-?--?:-: :-:--:- .

. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . .





1: *I 5 i', ,::!!t. i
la.: .





t' -:� :.::'s : t ''


ls leur t- I : Port-au -P 'nuc,


i - 's
lu' -t'


DE MANGEAISC



rfe- t-'- . " ;. -


yvum
rq t.,
l llm


S ~j; 't.' l,.7�- Lt


d'H 't
FLEURYS
(ANC i S. M. Ji1.

DEPUIS ~x )')


. 8 & .81�'8L.
Ao dc att� c a +


Place t la Pai
tue Courbe et Rue du Magasin de lEtat
ACHAT i'ECALLES DE CARET, VIEIL OR, DLAM ANib. PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEILLES PIECE ARGENT ET OR, MONNAIE DE OUTES NATIONALIYES, A b E� PRIX ABSOLLRMENT AV�ANTAGEUX.

GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VERRES
Lunettes et Verres de tous nunmro
Montures en nickel inoxydable �
verres ovales au prix d $ L00 la paire.
La liquidation durena jusqu'au 15 Novembre includ


U dies dea �tudez: CUn ALMKJB& et
+.:. d:it %r 4' sde CATSLONA aites vos achats chez ment.
G.:inveat"r,4harlseC1WA. �GILG DE 1AITEEIS

Foxw oa Janvier less> le Gollege Simon Bolivar a d�j� m�rit� 4s *.:nw- ****n***** *
c;tItenlr l'attention de tout� leS ftamillea aoucieuaea de la bone iorNtIon :ci:ue, mrale et lntelletuelle de leurs enfdSntS
I a d�->.onnu VIngt trois sucs complets aux Exmens du Ba.-fa s+i+; + urbat (Abre et 24me parties.) Cotte anube encore,. i connaissat elag U*e��s d'rit .o-ectIotW A, B Lt C et trois Sue�s Complets n SecUT
- A et C Cest doailleurs la te: Ecole Secodaire d Port" LE R M SARTIE
tince k pr�senter des ives auxtrois Sections du Bacesalgaur�at et
tAVo con :: ::: : nnE::o: ie des succ�'s � la es qn secon As nce des
L.'organisation :solide de 1E le .ptrmet de pr'�voir de zpelleura sre-i t
Pencore dno les ann .e ven. Le Co rps actuel de Professeum t;ptent-et sp4:Iali::e , ra�lutter efficacement, avec T'aide ed �d
tA :*,::::,: "e: leares vari�tes de cannes d
du niveau de Etud es. Un eontcl au coll�ge Simon Boli- le* e:
. ::. : C:lasses: Primaires sont oer:t.r r e dtd ue' U O "ae et V 1
-i?:Lii??::.iii.:i:ik :.: .i:.- : .i i.i .:: : . : .: . .:. . . : . . . . . . . .

Prptent lera ve tant e ent Secon re .vie


s: - CassesEo :Enfntines:o:t:ccndlte'pestene dameinit o#n ae :
dra un s::oiinprtc: ulir di c .-cu dt� en.a ts Pour :�ifcauion t ce!.



.:: : . . ::t tr: G tez et o parez .
. . . S . . .ll.a r . T 4 1 . . . z19 M . . e -a w .- -a
iiiiii:i .:. . !. t : ': ::i :::] f ) "U . . . .:'. . .: . . . :+:.:: .":::./.4:.-n t':. . .- .:.: - . '. " . ". ':t l� .::.: :'.-b.:(
.i ii . : : . i :z :: . d i� i:. m ::u ii:' m ii t ::: ;: ': .::: i.:_[ ::;� :. 'z! :: :i; : i ; .:| i :| i ::: - :f ,n ::::: : , ,:�!i�
iiiiiii ,i, : :: :i: +::+, i pr,+ "r :"dM un a:l,: :,ut : ,'ant:: au::: : . .,, i:::i:,, :u i:,,:! i, ! : a -ii, : :i : :'i,, ,d , i, i ,:
;!i i{:{i:::i. . . . . . . . '": " ":+ . ::< "+ + ! : :::'::::" ":i ' ;. . . . . . .: . .-.i. . .: . .: : . .-:. . . . . :: . .:./. .::: : . : + ::::: '" ': ::" : ? : ' :: ' : :- : : .: : : : :: " : i. . ::: :. ,' . : ===============================
: < :} ::,'i:,i :',,'- - ----:: ' . . . . . . . . . . :. :: i, :': - i i, :,,: : . . . . . . . . . M . . .: .:., .:. : . . . . . .: : . .:. : : -. . :. . .:. .:: : : : : : :: : : : :: : : : : : : :: :: : : = = == = = = = = = = = = = = = : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : . . . : ::,: : . . : ( : . . . : . . . .: : . . L . : :. , , . . . : : : : :: : : : : : :
+ . . . . . . ++ :+ + + : +:. . . : : + + ++ .+ +: + + + + : : :.:, + : + : : . + . + ; ::.+. . e:+: +:. ::+::++ :+ :: . :: : . :. : :. :: . ::: .::: : :: . ie Ozz :. + : + :: . : . :: :. : :. :: : : : .:


I-� . A BAS de ld E i , iT OLU et EVUCA.LYPTOL
X OUT" AGEALC.-CONSEIRATION PARFATE
-e UX, RH G ME, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS cas POUMONS
PO TA.N H I I E n P ov e s . .


r ~ ~ ;- -t
I l


AGE


QUE


Ro


ueer: Maru ragCLERMUNr


n& C









�
.n




es�


. T-91- setw ma r-


r�serve


J

..



Uouuelliste

Cette page
n'est pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.

..



Uouuelliste

Cette page
n'est pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.

..













r- mon nom et je reponus ae sa
. signature comme de la mien
Le propre. le . .
SPort-au-P rince, e Mai 19863 .i i::i~.i:i.i . .�. .:e rg'' :i:.i Gre DEEB.

'*M- .t- .- "4>4- - -r- i
TON! ET NA �A NA AU PARAMOUNT

(suite)

(jest 1�roIl� ce film admira' t' <-1 le sujet est bas� sur
Ce Itire vicue, Sut. un draupa longtemps, u dies petits

ran�e, an�ppele
Avec aganapans voyions
piur la pr �n .e to�s sur un di in' < 1f n dt elicieuse 1n artistu T:u ha vol, dont la bk:aut(e.::i;:. h i tuj e eLt sutou< t e tx-apped El -u ont pleinerment eni
NA'AN t rG ibrant et


tlioubll 3Lt~i~


d anour


t t
(as le cad- . l ~iurousse afilcaine. Auv.~e production e e n n . n. a .h':Clte de saen s I ae au sauvaoUSSI I n f--.-Tfnu i es, et, aiiant C rces lio'ns,

ndent* i LUN%-' /.C,.t~I�t --,'".I. . .-' . .c - es , i g ::r -I T
.i"e .s : ' } t � " I :� ( ' ' x (I
. t . p-* '0
t;i.3 , i ", .- : .{ !. c - -' . n e


t}i _ le �jr .


�.".-) &Lzw;- le,


* .zsr.l -~T -~X -' i~ " X r ~ 34~


\ vE( Et>LO rL


Il l V : kit>-~kD t
- un~~� tmv;. YLwr


wmerce rappe�lle aux inte:sses :
i. D r :'et-Loi du 16 Octobre ': 1935, dont les cl:assification -. ont �t� modifi�es par I'A rr�t� du 25 Janvier 1936> le coM.1erce de d�t&il des marchan- ' dses ci-dessous �num�r�es, ani sentend de L'achat en Hai des dites mrchandises pour .lur revente en d�tail jusqu'� la fr-action infinit�simale ,peut �tre exerce sur tout le territoire de la R�publique, seuleruent pour les Haitiens d'origine
�Talons en bois, boites de clous sp�ciaux pour cordonnelie,
�Chaussures fabriqu�es en Haiti se d�bitant � un prix n'exc�dant pas Dix Gourdes I1. paire,
En cons�quence, seuls les, IIaitiens d'origine peuvent endrre ces marchandises au-


uessous d'une douzaine.
Port-au-Prince, Ie 22 198 ' .,.


M ai


A LOUER


Pour mariages et c�r�monies, une auto Buick en parfait �tat, housse blanche, d�-


Cer�e ou nlon.
S'adresser � � M. Br�dy H�tel Oloffson, 3780,


Rollin Phone


fltpr
Le
dan


midi,
Le I convoi partira de la maiton. mortuaire, Place Champe e Mars, i co e du Cin�-Param.ount poulr se rendre a 1'Egl.ise Cath�drale . Nos esincres condol�ances a .:a faniIle,

" - 4 '- rw - .rt4 I-


kr. LOUIS P, MARS


Membre de la Soci�t� MdiaoPsycholugi:he de Paris Specialiste des maladies Mentales et Nerveuses


S'occupe du traitement de la folie, de la neurasth�nie, de a de�pression nerveuse, de 'acoolsle, de la morphin aanie.- Soigne les enfants nier-i veux et irritables, anxieux en pervers.
Traitement individuel dans. cits conditions spc.iales � Pbtionville. ,
T�l�hone : 2596
Qensultation gratuite aux. ali�n�s le marin 4 � 5 p. m Clinique Rue ues C�sars.


Buvez le Rhum ALIX ROY


I
t


O. AUBRY - Ste, EIlne.2 vol . ,."i L. MADELIN - NapolI.,,i.o. . . CTE DE LAIS CASE : - Souvenirs de Napolon ler MAITLAND - Napol�on � bord du Bellerophon .I I,. LUDWGVI - Napol�on . .*t e . * ,. .:'.:i J. BAINVILLE - Histoire de France . .
- La Troisi�me Republique .
- Hitoire de deux peuples continu�e jusqu
Hitl er . . . . . . . iA. JAILLY-' 1Mazarin. ST AULAIRE - Talleyrand, . . . R4INHARD - La l�gende d'Henry IV . . .
BEACOVI-CI - La vie d'Aleandre Le'Grand. :: t'. PORCHE - La vie douloureuse de Charles Baude.


laire . .
M. ROUFF - La vie de Chateaubriand . . .
J, DRINKWATER - La via de Cromwell.
J. ROUJON - Ce bon MonsiLur Danton. ;:
i. DIMIER - La vie raisonnable de Descartes. �A. LEVINSON La vie path�tique de Dostoievsky .:
I.UCAS-DUBRETON - La vie d'Alexandre Dumas :---; p�re . : 5g
R, IMICHAUD - La vie inspir�e d'Emerson .; ::~ J. M. CARRE - La vie de Gethe .4.".------ 0
D. S. MIRSKY - Lnine .
de POURTALES - Louis II de Bavi�re .,, R. ESCHOLIER - La vie glorieuse de Victor Hugo. , G. OUDARD - La vie de Pie re Le Grand . ,. SEILLIERE - Marcel Prcuiist . ::: H. BERAUD - Mon ami Robespierre . ,. ,�
I, LEMONNIER - La vie d'Oscar Wilde., MOURA & LOUVET - Le myst�re du Chevalier
d'Eon . '.i


-. t:
-~ - t *vfk


'a


mportant1


La


MET' A LA DISPOSITIOx $,L SA NUMBREllSE CLIE-VTELK DBS PONCES DE DIAMETRE. A iDES PRIX EXCESSIVEME�NT AVANT2


YENTILAT UB$ SDEI8 POUIS A 1. AGBUX.


: - PROFITEZ DE c Err (TSIO1 UNIQUE POUn VOUS PROCURFC U &NTIAT

. l� APPAREIL RCEELL NTj F CE i,-. FE POUR COMBArTRE LA CRALEIR.

Juimotr. iuex, NE NEGLIGj PAS IDE F" 1c11 UN TOUR A LA
lHC�uiti 0irriu du Ly �ie
CRtioa l. ( anl'cient Se riP ire
S l),,.,/,i tZ- -UU CLftPAGNIE D'EC AIRAGE ELECTRI
male Pr'inatie ;brcons.--
Le ifu; i t. .- r

jadce (o t" pr " - " rT- �URJ'U U-PRINUE VAt6AITIP, -..:tri - o s de i ttv Ire


t >i.w . t (i Dt. S0 .t-'�> ' ele a�ns(l'
CtiUN NOUVEAU REORD






dOec;-e s in. er ts . O
. - r A r317 ," t:/ CINEVROLET VENMVS EN MI


iE -I. deandT Sa MU 2 N VVEMeeMRE 1935 AU 3I MARS 1936

Dii nt cette m$ M, in l�n ete une.1 Chevet fnred veendu3s d'o une ugn Pmt vntation de Les. '�in t:igQ _ tes.'- xiqu le t
9Id s �nco i:d bien (lc i cil P , ublic nS ie de ahe, em LA CHEVOLET N CSOURS L A ICHEVROET ET EPCOR LA R VDO N E
Setee isse quelque rte agac er certaines Ma ues Concurrentes.
i l : - . o t er Oyez plut�t et comparez a 'i.nt .ve . Venebr n ce lar, 1 entiIog.�- �� ". 75 .
e ine de Gona�ve ' Ventes en Mars 1935 .
qclrdbemea ti bte are de Mars61935 d nvair.od
.� ,tdeaaede - A'-- CHEVROLETNE CESSEDE COUVRIR -DE PL.US EN PLUS LES ROUTES DU:MoNDE,
.$ouqe. . d.Ganthier de . - Signe certainde"sa supetorte, CI " . .



i:.::.:i i i:. i~ .i ; ii : ii ! i h � ;.kd .: : o n . . . '. .:.- . 7 . : : � : : :.: " : .".�: -:: :.: . . . " " . " " .:: .i::::.!; ::
. .' . . . . . . . d , � s O i ::: : d ,G i! : � :: f : : : : Z : ::, : :, : ::. . : :: : " :::i::: :: i: :i:;
.i:iiii:i iiiiiii i i i: i!:'i':':i: :: .i .:: ': .:: :.:: . . .:: i : :: :: : . . . .::< . . :: . . . . . : . . . : . v .! ' A b � ' : ::: : i : :


LE SVA







. .':: . . . . .:i: :































.
- W
.-.::: -: .
. .
-. ,-.-- -.-.-.-- -_


c-N
. .,




A.
MIR
::::::.k.:: !::.! F!!:!;,
r.,.- .- .-x .:-. .
. . . . . . .
:::a 4::: . -.-.
. . . . . . . .
:':': 1:::
:::45:::::
.
::::r5-::y:�::5f:>:


de la mort de T P Nde Pradines*.
enue A trois heuresd~e l, q1.OTIDIENS PAPTE �s-midi. GRAND: IRLIOTH$QUE DE LOCAf
s : unrailles auront lieu : i :: :::
i . e 3 ha tt u e d risa -


n.r*rcik v t


qui - fp - e� - -l � Z-- - jw -- - -


- - - ~ ~~ -- -


,,,,, ,Icl~,,,,,~


Br~ada~-"


Eec rique
. . A- �. . ''L:
Ci lZ . .


41Ms- db6
jur-M tmmmm 4m
Av m lm
X�ML ay%
Ob� ib Inow
� un
OUI Mff U
p .9n tolaildeo

..


Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008102569datestamp 2008-06-13setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le Nouvelliste.dc:subject Newspapers -- CaribbeanJournaux -- CaraïbesPeriódicos - CaribeCaribbeanCaraïbesCaribeNewspapers. -- HaitiNewspapers. -- Port-au-Prince (Haiti)dc:description "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces.dc:date 5/10/1936dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=02569000471641 (ALEPH)12544054 (OCLC)ACN6482 (NOTIS)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage North America -- Haiti -- Department d'Ouest -- Port-au-Prince -- CaribbeanHaiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince.Caribbean