Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
April 8, 1936
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text







-.


4: :4 0:. ,j




-- .10I


Ir be aup d'une ubere, eut sor epoque de de
qulle n arsieur veloppement, dz gloire, etmAlbert arait re- mc de splende:r. 1Et, a finsJ ai de Galifet -.
n ma deDip . ta d Galifet, qui, en 1701.
,Nos n'en connaisons favorisa ia n d a t i oi. n du
re la teneur par con- bturg de Bay.a qu i'il peupla. g: n poucas ~ u ans une p . auer
Sauun consentaire Oe, de vieux S.:ats en disgo. SqI-en ala t 'objet. ibilite, auxq., n donna Ia
e Iettre aurait ite a- mission de x ~ > Es, dit-on, au Secretaire paegnoa do i p ui . d4eIntfrieur qui eesC. n eas dagn -, as de la transmettre tA, DeLata:12, A 41
abre de.Dput,"corn- x : I
rare retardant execlusi-. 'a d a -. ., d, . t cette, branche du 170, . . . :etif~~gislatif. ~~TA pace,de enrtmo,
ttendani que nous don- le 1F or< - u tu wicatan a eette et- ' e a " 'A tjwtre opinion ursoni p, . .
Snous nous empre sItreproduire ci-desous, o r n
fa bonne mformation dt n e , lea tlimen t a De1 a.1 Pitn auil peuve ten rcm 2 . d.r. ai a a
fls le ras chean&3tt n neio do b ao
e.et.aujour taut, Le a4 ,, u 4<> (12 d :
M.e A Ioesartes At- nie Jt ar
:: . . . . .



f pronnce, iya qua. r e : 14,de 1lors du pa ge ag e t, ;
Y intent d tortA- k D'reuv en1
irinaugarat iondunou - isL't'u ,Raid ideJusticede cet t ;o q ui uux U star t outan rni trois cent �e e 5 rIstie dk dicours ; trois c-en: r - " v .,
dra- quL. Da ue ntV
le President, .e faion 10 M clus de 61
Ir Lc n a
4 le torn du Nord-tst empOrt- a oecasI*ie des plus heu- un passe : cello de la mise en - aus> ni ,.
&e-'4e deux nouvelie mui du l 'tx
-f votre bien on
eatt-enon a dot ansi 0 " a S'nort-L.uertpPuned nu" ui1 -'2s1
lenne. des plus um- q'l ava,,- i :
e t, plus belle> tr a ' ot t a par.teme du'Nord, a- donna "an ' -.
Cap. Lt cette marque ~e F o
S-som offiejeux ase at d'un paQIW r"t ence;
de redtauration na- iteur; de>. . . C conS o. .
l~r vousn a-ne .'E. , 'o _ Aitt
uopens~e d'effi. mm, vo" ern e-u
rtt e aux monuz I rais de J�ue. II ntr - au
r ~ 4 fen queique lieu au des gran- tr&%pxuoat tratt In 202 jV uI
.ani lItiment qu' vn le Mari. .oux
lSeit, t i utle. v.ce d e dr aia e appoprie.





'1a .rngemps serv Maribar'oux et :done dins o-


Ps esauvages; trE esprit et sr vote ewur; ~qu avez marque d'une IMarioaroux O. vers 1720, es . Ra n. uoueuvres mnarrons t e a Ieus~s pielileSJsqu a hier eneaor, ie t euon et soe donna re t
t t :._:- vdvs' df- te. che po.n ses cusa"flsui UeaLiLc cr; aaoai-oux dt 16 e
.r. , roir, apres avir 6te pour 1n
aveZ releve. de Ia .elonie une s turce de rihesmThptueuse ch.peile e, grAce aux- six millions d NY. de SansSou- hvies de sucroe Wanc, de I1
d. ,". , n urae quite, qU'il prot. z. r alis6 e.quc sait. annue. ement, avee lso
. . . ; : . . ?,. .:~~. . . .: . -".:p :: Z. . " " . . � '. . . , ,
.enu d'apNpeler a vin.gt sept g randes habita:-::~~~~~~~~~~. . ::!: p[:i:. . . .:.-. -� ,-.
pendance;" tons, est encore de nos jours,
. faitut :.u" dire d'eyerts, la zone
-.raptezA votre ac- ideale pour la ulture de .a f I _utre~ magnfiue:$ gnh-banane; Maribarou- qui
s, voil que, sans e e. t, .i auss, es heures d al rp .A vos bras! turbulence, atixquelles fliren
ereaPtl p.n- .suite d-es jours d'abondante
portospit s, n'st pas re.t6 en
P# iflterrompuejdehors tie votr solicitude.
'usV ib&te do I, en cel, Vous avez .heu 1rra .:eux quasi tt. . ;;e w .-, le present a ORqtul nw pons; at si ts Vasprt des 1/1 . . . . . . . .


adminilstrsu d'autrefois,
le Fort-Libe4>4ait un point .trat4gique T fallait fortsfieY, ar 1ll ir, danki4 v6tre, les ' s n'ont pas on autre asp - Mais a la ca.rne, nveillant eidee de force t d'autoritA, v as avezjoute e Tribrn symnlse s.
olen te regne I .la Justice et ue Ia Loi .
La force a service du droit, ude l honn&, d i Wjuste, telle smle dtoir yate la devise
fi ne s re fra pas fate de S.'desder a .etholution du Nr -Est, ec le celle du ; t-ys entier, ohbi -ant au comnandement d'un Chef aimed de ,-, people qup lui, le Chef, aii suprermemeat.


Au norm des vingt-cine mr.ilie ames, environ, qte j'ai 4' hinneur de reprsenter, et on mon noa > personnel, je .Ius retmeret -pour tout ce oue Vous avez ait, et pour tut ce que vuoe omptez fa"i.e n ue d'une Haiti plus noIe, plus grade et plus belle, SLisues dans les momindres .de s parties.
En retour, vobus ouvez Computer sura � I traditonnele des populations de Ir region., conecientes d'avoi.ui du gen,.'a Moise, d'il:.tPe memoir, un hnritage ui les ie a laur se.rment voS t'i4re t spnvtanautarL z e ct anc t-a prdcurseur ie .a.t, - la o riuuiL. aire, d so
enr er, ,; .-t le vocabi 4 ae vote ~u . e VOLe CoLe,
LI u aexae 2
' l. de 2yUULe u U
nz.~2 A iCsks - A a4Lss ;.1j4-., rutoc," . e<:: a.<4g:4
minO . t niort .uviendra. .A


Gr LGOTHA"


7a "
-N� ;{it:,: 7 t-7.: .t::.:::, !.tr :.i::. :: : 7 77:.1 ' :I
S:4! 4,::.: . -: ::::i :i. .i:i.: : : .7 .i.: '! :z i: : { L ?�7: :


MEREDZ AVRIL 193(
'Vi.: ::: .:. . *1 . �t . ' _ . . i .-_ . f.t( :i. ::. .>. . 7 :


w , Z ---- -V-


game. ANE'

so.4


.A E .'.




fExeAealtitb
a; -i~~i : i::g -; ~. . i -i . :i:::::::::::::;i. ii . . ~ . ~. :. . . . ;. .

Ka.pd -e
t.ed P


No. I.8f


Les Tribunav et les Ecoles vont jouir des vacances de Piques Mais ,cOus croyons sa,oir qu'il n'ern sera pas ainsi des Chambres Legislatives, vui .a necessity pour nos Parle-. ,imentaires dabattre, int6gractaent, Ia besogne si fructueuscnent commencee depuis
Jouverture solennelle de Ia . ssion, en vertu de la Consiltutio10 en veeur.
Or, lundi prochain, Iai .harnbre et 1e Snat reprenront Ieu-s avaux le'g islatifs.


&








4
I




I


N s avons ecu avee infini ment de plaiTdo le faire-part Sp.rochain Gariage de Ia .: armante
Mle. Ena tMallebranche
Pvec nore Atingu ami le
Dr. Pirrie Prosper
Lie'utv'nant- i5dccin de lan , G J a " e.
S La bene.ktion nuptiale
_ur sera don.Ce 1e samedi 25 Avril a< n5hee*s 40 p m. en tgiise Parc . itale de PAnse""4j N,> i>iormuile Os vteux 1es aleilieurs a ce up N e diS . y f
. , -


FLAN". ILLES


Nous avns .ppris avec: inf}.iment de usi. :r les flant { i< lles de la e rm ante made feiselle
dlane adta

notre sytm .thique ami
Mare Elia- Nahoum
Nos mneifleuin vceux de bontur au jeun> et distingu euple.


CERCLE


PORT-A U-PRINCIEN


SIi ne vou e.,e plus que peu


"., temps pour acheter votre Gogotha, i magi tas carte dent',e i ta conference
n-.d.e-ion d ".ie .M: .one ? Gea.dde Catalogne VIIoduction de uhen_�
er, dont e senario a 0 o: e ',,eudi soir, au Cereit par ie itanone Ita. - :u 'ort-au-Prineen, sur
. lent ci' tenir aua- ea ton Daun et ._mrofesseur d'eInc,(i,-v Itenrzt, ff r :-e l[au G p
a itie et Jacmel un succe e a te en vente au
-.ns rreeln ag . a rte - danrie en vent a lau
a Qt .t-e aaison Laura et Laura, et Laiten sous e naut patron ce M ar d Lar
g de S. G. Moanseigneur Jan. hez . Ca-s d Catalo� : " *~ E ' .� aA .
4.oute la population tde .la - n xm as- ava. I tale du Nord s'est empres. Pt: . See d'aller applaudir ce chef.'
dteuvre einemat~graphique. , :"'"rm
'.outes le s cole& . t d6file, a . tour de r6le, au Gi6Eden, ": i-.:vent a Paffiehe,
A Jac mel,, i finft i.de mme. I Paamount. domain soir.Aprbs :deuX toprI e nations Taut s'attendre a, us. now-. lI. m.Ane jou,- faltumnique-, j tau UC. een.a le selec6tta: i le lives .ds Eoles .d-es , lssement u.I ChampeSirs et tdes Fres. accmn- a r. . pag"As ie leurs p esseurs, Pourfquro 1 P 4ramount, comau1itorits par R : P. Nael, mc cala a .e tAit au Cap venaient goft1ter ce spectacle - et oa-cmel, ns enou'offr ce film mtel eux 'nd it-iI . .vec. Ies ecoles ni .retrace, danS toute s v4 - u . . leur mO:r eette belle :- eit et dans tute son hu:maductn re se qi ?1,rn & - cton- ge q .
> J a vie d hs . s t& e vue.


ATTENTAT AU MEXQUE
MEXICO.---- Dynamite, le viadue de Pass el Macho s'est effondre au mo:nent ou y passait le rapide v era-Cruz-Mexreo, qui a et' pr6eipite dans i n ravin. On value a 50 le nombre des morts

L'ANGLETERRE


A U PIED DI MUllIR


ARIS. - Flandin vaI notiticv i 1'Angleterre qu'elle doit participer & tute action peiaze entreprise conCtre FAlleI age en cn d(o rupture des rt gociautiors sruvertes par les reOvositionIs L:mcaises sur la rise d1e IRhcnaniel Le point de vae francai, e'est que les accords de s uiC:anOes locaritiennes dates fu 1 mars stipl ent a coor-ation militai. des deux : ant eas d'une i, ttu terande, et des mes c. j oin p our faire LfaSA . a nou.el, situation. Les ti(1:1 ud~CS f n1n is :( GnWCe inl:eS p ul d,It It e ", sa:
tRns ou d'aut . dlciols puiAtives, i H 1er sobstine a no pas reven I sur a violaton du trait" e I4oc arTIo.

"11-C 4.NES
SOfT'IA [IONS
A VA .Y TI GET
1.)A R -- -1A ISb.- . a,: - : .ta rs tons
C-eS tats-m . auxjut'elleju LondIres a c'.'t! princp , n'aurant ugJ(4t ly llns Ia second quin }.I W(a ". (e retard sa'Ci . J_ u aux o .que don l Angworles dernie 'Or (nnernerits d . u> , ~e'rre ab)7 sipe,:-. L.e,-s prg(..g rjz p ~ .'. ' A. ,e er neo pea

ieu su r cette westion, et apres seuo'nr seoa examine ie plan (e pa franyais.D'ap' L >asi nnt C et Journal ,e ulan francais a ere present ' Gc'neve, mas sans discussi;.m, pour que les ad~lgues puis set murir leurs rints de vue ndant los va
yar u 1 l gn

r 3 sj
cano do PtiBus Certain journaux fe do -,:
-e flicitent it ce qu'on re xient aux .proiets idaistes
-e paix euroi,& )ne " oises" (tans Je tomps par Briand.Uautres, 008):e cLe Joutrr. >4, disent qifllI no taut pas xvouloir reveni C des pIIans depuis longtemp p~rimis, PEurope ayant subi beaucoup de
changements.-- La principal difficult du plan frangais, West son d@sir de fare coIlat orer Ptroitement la Russie & 1st paix, contrairement au vant de 1'Angleterre et de 1'Italie. La prem~ire pr~fZrerait d'ailleurs des negocia. tions direetes avec I'Allema-


gne, sans rapprochement avee I Ital1ie.

(voir saie en e. page)


LLIVRE LA
$&MAINE SAINTS
L'lHeure Salute :
sLe u r onisant do Is A Ia Librairie Noupetle,


MARIA.GE


11


I


. . :-;i . . . .
::i':[. � -i . .


ALI-.L3


rAKULtb-.


LES ' ;::.


Nou uvenes


Etran gees.

..










y , . . . :: : : : : : :: :: :: ::: ::: !. : . . .? ------ . . .-"7 -. . . , ---,: -:: -8 :-:: . . . : . . . .:: . . .!! !! ! !! !! ! ?!:! !!! !! ?:: . !! ! :,-: _- l ~ - !: ! .-,-.du Ooait4 Hal ties deVFAI. Lan fnminimoau t ers~i
4 An Cam 16t afbrar *w
. .i :: - : - i : : . . . . i :


clation des memre duCrsfl f~ o e eruto tdws
Enseignanit se set rt& eat aflourd'hul lepatsnl faiuaini
ADes communicaios im' pa thuiste dea. la or eoe
portantestet intbressantes out tdu &sport. eelgue a sitoe com
6t. faites par l Pr6sid e : rarrirej-a ce s eile m , . . .


cs deux Sost&ts dition qmyout que Is je.neoner66b
*On note: la-demande die par* fle apprit la contre-danse et koo ooa
. -. .".-.! " �k '' 'o. . ':i.! w: :IIE '::: : I :
.d





ticipation A la fidration deA.e d hx on.
. A.oiations de la . Lea instituting depuis lors v ext
mine d'Action Sca h- out cehang, le souffle du f6- ab Sngs
que Soci6t6 enverra des imm minisme en d 0ferlant sirt 1 " 0Cf4
bres et les stat:ts dolent tn o nde a canlist les tendan-: " rt-a discuts e lundi, 6 AvrlI, l ~a de meillekrs sentiments. .; . M
Lhdrissonl. Nous svons gre A Is ciVi- P i.t "
Mme. Lerebours croit que lisation qui, on rflchissant
cette f6dration, lqm n'Ze pa lesmneurs, nous read la the'
. .s s-I "' : � " i - - V t"W . . . -. .





abouti es temps derniera plus facile.
constitue une miure ths im Lhomme est devenu moins; porte. iste et la jeune fille plus
M. Lhb6risson pense qu'avec rdable, pui qu' de certaidu d~vouement tnergique, on nes heures en short, ils ~vovpeut arriver & ienstituer cett e ent ensemble sr le land du
atuvre qui a pour but Fame-e sport. Toute notre admiration: lioration des classeslaborie- va A Chevallier qui est Ia che-ses. L'initiative prive doit am viile ouvriere de ce fructueux
gir. Administration e doitj r6sultat.
pas 6tre toujours sur la bra; Gloire aux sports girls d'Ache.- cad6mia qui se sont brUllamLa participation des deux E ment comports, en presence
Socites est advise. de. l'quipe masculine de
M. Lhrisson parle du paie- cHaitia. Vivnt ies sports
meant irreguier des coti de Gondrin pour p re
tions des membres, de ses d- leur technique et surtout leur m
marches au Minist.re de rIns- redoutable kis , vivent l arprs A . . d u --f-&









t 'uction Publiue, des Prix & Fauvettes> pour leur jeu de rel
eifrir a la Met ualitk Scoaire cohesion, vive tParamount, ct
du Bel-Air, at deux Eleves, a vive iaitiaW I i o
: occasion de l'Anniversaire , t!
tie la Soci&6, de. Ia fondation Roophe MOISE.
,F deux Prix qu'il institute o
tsonnellement Pun dsn".
:omme Prix To Lwn L
terture et 'autre Priat Mur. FEDER4TION"
Gilloux. DES ASSOCIATIONS
Le ler sera donni tous les f
trois ans a l'Instituteur, I'Instnitutrice ou le Professeur de
Port-au-Prince. qui, aprs 25 Les reprsentants des As:s dans la olnme carriere, a tociations id&4es pour for- m
donne des preuves de grand ner I'Union d'Action Sociale, d6&'ouement. Le second Prix oat ententdu a lecture, lund tera decern& .& 0 61we du 6& apresemidi, du project de ta partement de l'Quest qui, 6u- tuts de la nouvlle Societ& tre sa bonne conduite, aura Plusieurs membres odt exprremis aux examens du brevet m lers-opinions sur Ikeusuprieur d'lnstruction relb vre de crer et sur les status
gwuse, une excellent copie. rtdigbs par M. L. C. LhbrisC'est un encouragement son.
pour promouw ir et develop- Celui-ci a tu A ses collegues "
pr l'action ciatchistique dans la conclusion de important Ls paroisses i l ttre pastorte et mandemen
Les deux foundations seront de Carnme de 1936 de E.
Stitre perpitti . :_Mgr. Pichon qr a dipeint l'&
Les Prix ser.nt en livres on tat lamentable du dioe des


objets d'art. Le ministire de Cayes au point de vue scolail'Instruction Publique et FAr-, re et religieu. cheveh4 onu sanctioned la M. Lherisson demande ' la fendation par lettres. C'est nouvelle Soeidzi de noter les 'une auvre cr44e par M. Lh- do!eances du sympathique Exisson en Souvenir de sea Cin- vque ~i adroit A sa mei quante Ann~eo et Six Mois Icure so01licitude. Ce sont de pass$ dans PEnseignement, telles wu'vres qui doivent m&.e r glement amccompagne la riter sameilleure attention.fondation.- La remise des est pour elles au'i vient cobit emiers Prix commence cette laborer avee Iles d#6guis des annee. quatorze Associations.
Les membres des deux Con- La.dission des Statuts
sils ont entendu avec plaisir eat fix4e s lutdi 27 avril inctte Communiation. s que la formation du Conseil
M. Lhrissro pal e ensuite 'Administrat des nou-ilvees. sections da . Ht A. F. inatitu es on e e mnn WsN
. . . . .
'ttu es,' "" f p dtna anI. Gad1SVU KHNSC OFF
neur des Tois D u. Ur lire sa en4rem do f6vri David Loisen IO rms e
sur los Dma, Ias ail dients l continue conme &
ASud, 0 i ed4 p e Pordinre sonf eia
. . . . .u e e.

. . . . 'T,:: : : :: :! :: . ":
Sur Ia suggestion de Vae, mion entre Prt-aPrince etI RLeoi ,etqul etleur
Jr me-l11fantvoyae Vr t stanpr dsm
jpurr connitrn e adiler le blesnt desmatbiwx &e cons.
, - : : . . . . � � . - : � : .: . : . . . . . . � . . . . . . . . . . :-. �. . . . . . . . . . . . .:. . . .:
pays.
sas~~d OanlaswGtrrd


imporat91e . Y u
r ls . . . ue.*. . . 0::
. . :.- .r
G ~iiii i. ~ i ~ii l~~i~~i iiiiii~iii i~::i ii"ii, ii iii !i iii iii-i :iii iil!ii~i!! i . : ~

":!~~!i!:!:~!:iii. ' ~.ii : : i t c m to . .i:. : . . .i: " - !::::ii"~!:~ ~' ~~ ::~~':.'!~~ .::iiiiii:iiiiii:!~:!'~~!!!~.!!:::~ ~~~~~~ i: :~~':!~~!!~ ~-iiiiii:i!~~ ~ !.::: ': '.i:ii. iii~ ~iiii::iii:'~~~~''::!i-ii ~~:ii-iii- !i-ii ::~!! ii--i !!::! iii-i !!~!i-ii ii


L to ointonine

talit6 ncessoire , :tes, robustes- at , meilles qui yes*s est un extrot se de quinquin, lycorophosPhOteO est cinq fois plus rait de quinquino luo ogrbobl*t, ose pout un litre SToutes phorma
-Prince: Docter ~harmacie Soint-


$Atrn.


A d'u-n peu de
5 Frut Salt', effercente, sans .ral purgatif, aux 6s digestves na-. et le dIsalttrant
t

aCal, matn tanse an verru darma.


. N'N

tAcmptlfss hO Etul ahu


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . o

. . . . . . . . .
. . . . . ' . . ?:" , . : : - :. :
LE L HEURN fI

:'. - . ", � . . . . i. . . . . ._.- . : .:. . .
' "i . . . . . . . . . . . . . . . .





� At:
1 . .


.: . .I .


Une crme z:a ; ntilsepftique qul charm rindVeas millions de per


qtzafltr. . ,nt w e cr,< 2', : cheche ; . Pc m! -


_ t . an .n.A
"s-


de ic1mba Wienti la d&toloratien et Ia Cran.
traits et iimind. Biert4t ceseent W~r en~.li cheur ntuatell-e ct :er ravive's-votre buhe se et rafraichie. EAaye Ia . .l1e matin
n6et ra vi;C --: tat.:


4?

I
'~ --nt


9-. ;." :.4".-'
/ /! A::'-:


pour tine cigarette Plus Douce et aun meilueir goUt


. .- .: . . . ,.,,.- .: .:-.:



. . . . . : . . . :. . .:






V.ktr:: Dot:- N. M

A Centre et Bon


lowma E mmt:B- a mm . : n2

..




i . _ ! . - i-, -,+ . . . -. . .-. . . .i ! 'ii~~i ! 2 i~ ii i

!i!!?)i:: . !!!i: . i!T .i . l~ ~? ! ; . i. <. < . -. . . .: ; ;:L ,; i. : " � : ~i
ie atin
.'"


x<9=n: v:._ v: >v:u . . . . . ::L L::V:L4~n~4:% x >>:<-::::_-.z :: := xL 5V:::9 :: > +.: : . : . ': .� � . .



yj.EFAI. sa .roisire. .peche, apr~s OUILE 'xdeux Serain , de Vacances
.esdans Las eaux deFlo.M Anthony Arde. 11 sera a Wash'ington
S " l 4-4- aft's A At


.- . re du tat au
- Ofcea .confrmIIO prmre Lois aujourformation que la.
alUone son intenemalMaer Ia. rivion,
dea: "Lausanne- et de
s lDa danelles. Les (idel ne pensent
I Thruie violera ce sgs tu prealable, n&as rf vizon d'une ma� ., .- 5
N VERSATIONS ip OMA TIQUES tC'HEMIN DE FER

NIS.- M. Etienne Flanaraa ur Gen&ve et-' & 20 i ures, en cormdde M. Eden, quI est art s&i.al&IQ&Ynt tres t+.) at t apret-midi. Le Mi,omaa des Affaires
SI . T 'tulesco, et ade' Sovetique a 4Vladiir Potemk e. a gpar le meme train;. tulesco a w 1 un long engag#ecM. Fandin cet aii, et ils ont, envisage lisselment du service
*e en Autriche, et ]es tPiDS etre tla Roumrlaav ussu Sovietique.

&L ROUMANIE ITSANC T0IONNISTE


.- A Venise, un
de 0 sujets rournms iAr tte, le consul roula"pSerte au Secrftaidu port fasciste 6o e ki ontenant du pitroin et (.eeorees, de draSroumair s symbolisant d.probation des sanctwntre I'talie. Le consul
-wd4 an Sec. d'Etat de iter a M. Mussolini Ie.xi de sa sympathie pour

f VACANVCES DE VVELT TERMINEES

AMI (Floride),-- Le it Rco,-.evelt a mis fin


'endredi.
D EL POLITIQUE

BUDA L2E -, Le Premier Gemcboes Prndent du ConuIl h ongrois. et Tiber ,e-hart, leader du parti paycan hongrois se sont battus i duel at balles sanL r4 cmr du-e -e.ance (Iul.
Pate par 14W &Ini're.

UNE ESC.4DRILLE
ALRIENNE DANS LA
. E


BERLL1, . Le
r.~ai~;.tU~r i r a
"<' " -"" - -.:i
.- . c 2 t A>4 -.L;;: A~ftL+


H.z o a Hi ~er a


(-cEt ' * - 1u - ]e .
.A~t ' hi t . *'"1
. ' " . ' : - . , , / 'U4*t ici.4 ? . Ac.-;.-!) �- at iena .no
7-one d4it"ix[ > .'t.t- . < . . 4 4:""s r" -' :. S n . . .-. . .
cretair; - -14ign jfi c, -' .o'"" r . ar la ran: .o de~ la Raiic nnmi'a 4- au P o- m L- r - r'n -/


LA SEMAI4 SAINTE


.X E.-,I GAE


Da U :Ia
ainto aumree bar
a enth roar- i:estag'rand -: "4 ons2'-'' raip-e a



trac nt(~u' at meoru ""' a cr ai.

a .n. . .ma.n. . 11_+
PA P> .,. . . . :r4_, X4--' . .'. . 'RH LI"' -1 . . -.

SL.4 ma + . K ,:. W I. yi cL-ma A S
k, -"3

]-& . - : .,)2( L]Ti +. : c'-,"]o1. I3 V! I rl'!}] ': ". A F".I "


0 liv-


Le Savon-Ltion


iie totes les flours, eest a p fraihe, sae
fle d'une jolie femme. Vous Ia con rverciZ toutev %vouI empoyePy le sayn detoilette.
OLIY.ILO
imeone - Ila a l aspet suave d Ns pNtales .e

En venwepartout
'E. A IAKIMhf
tavniuweux pour Haiti.


boir A P eepo trf piN EMP. N R NGLAiS
. . . . . . . . . . . . . . . .
VARSOVIE - Sdoen des
ncuvelles reues' Berli le tr. Schacht, Ministte-de PE-, ri1nomie Allemand#, espere a Leraement :ohteni de Lon, s un empruint pour .pouvoir c:ailiser les finances alleandes.

IN VITA TION
ALLEMANDE REFUSEE

L ONDRE.- Le Conse: u -nieipal de Londres a cater
. .quement delin4 :'invita , i de se rendre en Juin pro. chain A: Iunnich et it Berlin ou� assisted A une conference de l'Unicr Intcrnationale,

LE PACTE.


RUSSO-MONGOL


MOSCOU.-Le Comite Ex& " .f de 'U. R. S. . 0compte Ibi'er incessaMment Ie text racte d'assistance mutuelconclavu e a Mongolie exUult y. , .!e.

LA CHINE PROTESTE

SHANGAI (Chine).- Le
iIstre des Affaires Etrane a pubii uh & 1mnunique i d~ciare qune le protocole pacte d'asi;stance mutuels - So-mongo a vilo eIac.2 - t C a ee d; t.cornSnique r' c . la
-ongolie extidpi mme
el # t c",t !W'--.;C4''r f Cb i"e ,.te nthuranem e-Chne.
,nc le (Gotve' enut chinoi
oteste contr ee traits,


LE TEST MENT
KIPLING


DE


L(D.)tEUi.- Le testament
.- Clvain Ruidar d KiS g, rece .m.t dece, qui ais . i ue fortune de 150.000
Ster i., privoit que
-e_-nus e Is droits d'au- duO dbfu; ser.ont accuy (iunt. 21 ans pour
; - '4 +r-.' +" - '* .,.C fl li
. - .u,.e tL4es au capiMadam. Kpling a ete (dener/,- crnm executrice tes.4 , .4 . 4 4. . .

CO('SOL IITION DE LA CONQUETE ITALIENNE
SIA.RA,--Le Haut Comsaire a publi le 31 Mars
- 7e deret riglant I'applica.n de la jnstce civile dans
S.territo ires occupies. Hier, . Prneesse de Piemont a viite le bh6pitautx d'Asmara.ars la soiree elle est rentr6e SMassaouah Elle s'est arreiee devant le it de souffrances des soldats ez des officiers biesses dans.les derniers com'ats; Ila populatib a manifest6 sa devotion pour la Princesse. Les ehet; et les notables sent venus saluer l'auguste inBi rmiere.

VERS LA DECJANCE DE ZAORA


MADRID.- Le Cortes disctent esjours-ei Une motion du Front.Potafil tendant
-,ouver que a disslution des Iprc dentes Cortes fut ilit u olalr anoaer
e-.t eiztD&emtle-PrLes gauehes vuln t g l - .oye re u . . .e. e I d'Etat .par uan des lear . on


parle de Martinez Barrie et.
- .: . . ". . i. '. r r .e- e
ce Besteire, Prsident :de Cortes.

TOUTE LAI NATION
ETHIOPIENNE
MOINLISEE

SADDIS-A BEBA.-Une proclamation de 'Empereur Ethiopien A toute la nation a et# public et apries-midii1 a fait appi h tous les Abys-. ,ns en etat d servir et leur a ordonne' dle oartir pour h S.ont, dans le but de l'aider ans sa resist nce contre les
-Ivahisseurs.-- Cette mesure *. appelee a doubler les efc 0tits aetuel-.


ENTRE L'tITALIE ET
L'EG YPTE


~E-. On- attache beau70 d ,,, f lCQ'- e. . a l'echanI;e. d not', serne les Gouvernements italien et 6gyptien, suitant do. conversations ktame s deuis quelques ours entree le Gouvernement egf ption et le 1- in1,"te1 ialien au Caire. La :.,e italienne si'e d M 'ch, Sous-Secetaire d'E:at italien aux
-. ai'es Etr. .es contient !'Iasurane , i-italie prendira en consibl(- actionn les inte.C, 1 f.+.--, " -
its Cg,&yrpt in. n Ethiopie. Uire s.Qbflai assurance concannt les o rits britanniues dlans>a ioa n du lac Taa te donn( r&cemment au
-ouv.ernement Anglais par M. Grandi, Amba.sadeur italien
I o-ndrer;. .


L'ANTiS ,Ei E 1 .


0 0>.-.-.-.


(voir suite en 6e pgt)


Tw--r J


iPSODI ENT


es t e ia 2 11 oiS 0u5is snt.


11 -arret- Ia rT1auva iSe haleir pour au u .i-. . I beI en pius.
L'Antisetiue PEPSODI)EN' pour le Rinu d la Bouthe rep sente une decouverte remarquable dans a domaine de i'hygane buccale.- Le de6,oppement d'un novel agnt-tute4r de microbes rend h Antiseptique Pepsodent de A a 11 fois pus puissant qtluel autres antiseptvlues de marque pour ies sirs.de la coucn. imm6diatemrfnt apr I'em-plot, 9.0 cies microbes sontdetruits dans ,a b1uche.
PLUS EFFICACE. PLUS ECONOMIQIE,
' Pour tuer les microbes, iI est 6cessaire que tla plupart de; antiseptqu ptur les soins do Ia bouche soient employee ans leiu c ntie' -c- Aussi le miange de tels antisoepStiques A i'eau -- ainsi que le fait presque tout ]e monde -signifie une paerte de temps et uargent.-- Mais I'Antiieptique Pepsodent peut etre delayt dans jusqu'h deux parties d'eau et encore tuera-t-il les microbes en moins de 10 Nocondes.- .Done, I'Antiseptique Pepsodent est de trois fois plus avantageux et no yous eiCte qu'un tiers dlans l'u age.


- Combattre Ila mauvaise. bhaleine (Halitosis), leg pellicues, le s affections du pied, vous prot4ger contre'les infecIions que produisent les coup re. et 6gratignures, he voil, "Ue queqOluei.-uns des plus de cinquante usages dAe cet antisptique 'emarqcuable.- .- rnn bu . -
Procurez-vous aujourd'hui deneune'bouteille d'Antiseptiu e Pepsodent, et protdgez-vous:a l'aide de ce produit reutionnaire.

L:ANTISEPTIQUE PEPODENT
I EAU POUR. LtYGIENE DE LA IBOUCHE
in Produl de Fabricants de a Pdte Dentifrice Pepsodent.


88888 Ah.ieant


LE PLAN DE PAIx
FReANcAIS
PARIS-- La seconde pari di' m wmorandum frangais qui sera, croit-on, adresse a la Ligue :.des- Nations avec pour' tiite , contiendra iun plan complet politique et (conomique pour la reorganisation de 'Euripe.11 envisage 3 regions, pro'Alement celles du Rhin,' du Danube et de la 6iterranee. Les Puissances. interessees signeralent des 1.actes d'assisr.tnce mutuelle. L.a procedure arbitrage est asee sur e protocole de 1934. L'idee d'une i':ee de Police intor national a 6t6 'essuscit6e. Celle-ci serait composee des .contingents fnurnis par chaclque etat inwl.P.Pre de l a Ligue cn oon stitt i sa priopre
oArme d; PaixY pouvant le cas 6cheant, agir militairen ent dO fa;ou immediate conte n'importe quel agresseur. Ce plan est con. ider4, dans los tilieux policioues, comme pUiSd .Ian' !H'!,e dUnion EuOAenue de bv.:an oul, si els so 1matialiait, permnettrait uri n ton des arme' ArNGLETEIRE
RJSPONSABLE
ROME.-- l diScours proonce hier I, Chambre des C. mmune p p,, Churchill a ii-oduit une g fnde iimpresEion dans les, milieux politi-

..









. . . . ii:i!:l -iiii iii. ; 'l~~~~~~: :~~iil~:;~liii!~~~~~i!~
. i~i;i~i !;ii~~ ii~ii .!. iiL ! iii K ~ii ~ !!i ::::::::::::::::::::::::::;!!~i :;::: (:i i:: " .:iii .: ::. . 4:t:>"~:


a


.N WUNIW. i DBUkrAC rt


Toutes ces suggestions sont votes -par l desux Conseils atAdministration
Mm . Dub6 emande si Ia measure rut s'&#tndre sur les Instita te.rs et Institutrices de la Prvi- te
L'qeqte, r4pond M. L. C. Lh4fdAss, prm a demoisk ear, noftl Ms Une c entaine de Commnet Et IentrIe. On 4tudleua la proposItion.
Minti
Mlme.Dub, MmeriB hton tant et M. F. nray ira pr4eenter lessksies~y do deux SociVtIVsO It LIlt I. Chrisphbate et :Fontaine visiteront me, A s. .Pa

dMm Pna sa tIre du Cnsei dA 4mis-ta tien delI'Allflnvettnpse


Dr. LOIS P. MARS


nant des mecabres du Corps Enseignant hatiens et trangeWrslaics ou refreux-qu honorent ta " -carir_ diepis is --de 25 ans. M. Lhisson dit qu'il a une liste inthressante qu'il coryuniue ases coithgues. 1 demade que ces Instituteurs, Institutrices et professeurs soient ports A 'ordre du jour.
1 y a Mle. Lilavois qui compte ces jo:rs-ei 56 ans et Mine. Vve. Aug. Paret: 50 ans dans lEr-eignement.
Pour la Congregation des Yfilies de la S agesse, on remrnarque 44 Sceurs qui ont plus de 25 ans de service actif en Haiti. Parmi Pies, iI y en a qu sont ici depuis 59, 43, 41, 27, 30, 28 ans.
Pour Ia Ccgr6gation des Smuts de St, Joseph de Cluny, il y en a 55. Parmi eles wn voit des Religieus s qu ont donne6 a "Enseignemrnent Vn Haiti 57, 5. 49, 46, 45, 40, 35, 30 an s, etc.
Au Semilnare CoI lge St. Martial, Ies da(.vens sent les R. R. Pe'res G-)tz et Christ et e Frare M1acire Lebreon-Les Pe*res do St. Esprit. outre- qu'uis sent professeurs, beaueoup d'en'.,e eux sont auiw6niers, dit I Lhrisson. Ii fait l'loge de tus ces religieu < - t reigieux qui travailint ccnstamment au bien-t ye inttalectuel et mralI du pys,. 11 a signal ces 3ours-ci ces faits au Secr6tariat de PAlliance francai e de Padis. On n'a pas e:.core regu Ia re. pnse du Prin_,ipal des Fre res de Instruc-tion C(hreiennhe
Mais, on &~it qu'i! v a actneliement a St. Louis de Con.ague, rue KIhek, un Frere (ci est age de 84 ans et qui c'mpte Soixae ane en Haii. M. Lhetison;i fait son lo. ge et apprend des faits int&.ressants de h'.- C'est le frtre Benoit,
Ces Honora res serviteurs
d'Haiti, blanes, haitiens, catholiques et protestants seront I objet de notre meilleu re attention, au milieu d'une roehaine manifestation pu-, lique, dit le Prasident de l'Association des membres du Corps Enseignant. Leurs EItyes doivent participer A cet acte de reconnaissance.


iA TISS1ERIE PETERS
A Voccasien des Jours Saints, les an ateurs (Avis aux Anglais shutout: )trou"ront, B0 la BOULANGERIE i EPIRS, se Chemin j-, Dalles, A e6te HOTEL DLS ANTILLES
Les traditionnels aHOT CROSS HUNS
la mercredi 8 et le jeudi .9,
Nous profitn de 1tccC�-of -i
pour rappeler nos c'ients que nous -ommes toujours & leur disposition pour toute commande de pains, grteaux (qiialite A vos gouitsi. bouchbes, etc, 11s trouveront pains blanes, pains au lak, pains aux raisins, pains complets, brioche.-, coffee cake. Schoux a la creme, macarons, etc.
La BOULANGERIE n'ouvrant pas le Vendredi Saint. vous trouverez du pain frais darts la soiree.
Livraion de paiuns it domicile
Pour toutes les commander, t"l6phonez au No. 5195.



souffrante.
Mme., Lere ours ira chez Mile.S. Dup4 qui est alitke depuis n an.
Sur la derande du Prisi dent, le discours de la seance litt4raire et mul~eale des deux BS-i6tes en Phonneur du Cin. .gantenaire :Mmne. Paret et :- Mile. . ,ilavoi s ras prononci pAr M. F. Sony avoat, professeur, rmembre du Conseil d'Adrinistration. RU t fruct eu
trmpreintexk Impi u V nc . :.:, : ; :. + . . .::< <.::- < :.: " . . � -


grand mal et porter vel&tI 00nc useW #o U aton som-s ire, aux lines simples et net & s pour vos . arse: en vil ej oa viaites, dans les glises et
-ez les amies. ou lors une voilette & la nuance claire, dout Ia coupe parfaite mette en valeur votte rAce t votre I beauti un 5 a 7 ou. a une soi ree dansante; endez-vous des .le mardi 14 Axril au cCaprits tminin-. 1712 iR.e7, d[a :Centre, Ia seuc maison de Ia 4 place qui permettte A Ia fem.-. �me ahic ; et dniTngu&e de r6pondre aux exigencesde la Tode avec un minimum de deIpenses. .
-!Du go ut, de IlSeganee, de la
distinction, vlaI les traits C"; cract&ristiquts de ]a mason F (tc haute mode que dirige eMm Aix Mathon a a Rue da Centre. Allez-v done en fou-a le des e ma(dI1i 1 AV rIet rous screz plcnecent satisfaites.

e - --.+.e o


iHA UTE CO PURESSIOY)


DFFRE LES AVANTAGES SLUTIVANTS,


PUISSANCE SUPREME
MISE EN MARCHE IMMEDIATE I;- IMINATION DES FRAP "MENTS ECONOMIC D'ESSENCE AL KILOMETI. NL INATTON DE L'ENCRA.> MENT
CEPENDANT (C'EST INCROYABLE) ELLESEVEND ' a

tj -'A , A.


(Ceux tui K. voyag6 aux EU ents plus cher que la gazoline


. ignorant ordinaire).


p , .e a gasoline anti.knock bhlet


"*~ '+4 '-'Ut '
4., 4
s> ~AYt


4. 4.


Vx
S-."f :.- ">. ' :. .: zk:<"


V'~< ~44*
4 K.


.>"/".o. *


*94*44,


V

/
* , :. /25 -~ '. ,


- .-,.+~ - +
4.~**~<
~
- , *t&A>4r.n'y<~y*;
<4,.


LA puISSANCE


nC rr'rTP


GASOLN IN-


us GA LOI PB UT
TELL Qu'UN GALL
PQUEBOT +


pn Pro -nee:

- ,.A
. . . . . :.
. - -~4~ fr -r

me










Au bam- .Rnedu-.-.t-.-F-.rts
PA.wog(.'v - . .t_.nu D
.U . : 7 - . . ' ".'.':.-::'.
. .& . . :.:_--Sotio det . vent Potn- ortan;Prnce, ait


edui Dtfehr (flalerie de 14t So ie i dAutOIJUS~ J.7. >


. .


AircftyenCh~rdt
Cs chaussures sent
phsm o tponx, pour cheque lot avec son prix.

sa erne. Ue atDion en di- D pkhezvous ear bien qaele lotsoft.
r i i est jnten&. neanmoms epu.eable. :,
4me Section Rurae de St. LoSs du Sud, l 10 Mars 1986. NE VOULS LAISSEZ PiAS ENLE YE A X
mChirdor Christophe, CASION QUE VOUS OFFL LA MMAIOA.
ie Rose Rom6a Mar- VISITES EN VILL, PASSEDZ VOLS ML
r ip, R ose. R om ~h : a -.- . . .-.-. .-.
celse '�B. PETOIA, GRAND'RUE. CiETTE V II TOUS CHEZ

mSm. Dwet le Rlzwn
ALJ ROY G. B. PETCIA, G . 1
r. . _. -n a.n -.w�A.:.:4:-S:::*. --,


. . ' " . . . . . . - - - Ii!
jLITjp vet L tSI Iuif

.a . . . . . . .


hiembre e : .,,-t4. M4bdico- ,
P-sych a se ans Spialis -zIes maladies Mental ,: Nerveuses
Mc cune d t!Naite-ment de la
�Z-,
I *de I *afo!!e Ce la no a stheni de
a depression ne"veuse, de La. cuolimre, die Ia morphinomae- Scgrne s enfants nerveux et "r itabaes, anxieux ou

.41dviduel dan

- n.
7"thcm 2596
Cors-tIK.to- srrt.pt aux . ie u�a:. sh A 5 p. m. ('liu ue >a; Chsars.

..






inna


r!!!7 i


cosme means
's qgAlet enseinemat~ 4porti* (e �ones tee basw
itn pr6Thre a unt+?tetiquement (4lobes~ use ct~te6tn

of~u attache fr endir at A de01sne eaunta
gewt de J'~lhw

qa as rouve toewv & cop de criftesr t4o [Yus bomogenet


- a.s capablE sur ,,.,
anute #t &sontrottrie


;A44t >"xainn-~. A


40-- - - - - -o s r . a as;-< i1:ig" &tsz CoV LTuL , EVCA L ;'T&L

J)y R M BRONCHtS �NROUEvMNm IN FUE-FECTONS W -OUMOtN
grRT - , -.d ,


- i;: .


::i:: ' < . .


UUAND VOUS Vo>WL t
sihouscqz n soW



trouverei en ourn on
veibant dons nors bureaut d oY
-hqe~V;~3t; -



.$BAN QUE ROYALE
D U CANAD



%OLLLGE SiUON BOLA\ Art
Enelnment PrinameX? Secondaire ~5~Z~
internal et Ezternat
1143N Rr 3agny, 114



� "- A:>::>."'"' :. ".} A T f .t

"4&1) avtT aIr938, le Colbeg Simon3 Botiva a dbj& mArit de
m- andtiotun de toutes les wnmiies soucieuses de Ia bonne Mr. son1 CliQne. morale et Iateliectuelke Lie leurs entrrnts rYfl .VWIR atU toSWAAme ernptetg au~X EXAmnZ&L do Bacse
t:.1eri 4 e.e parties.) at. et .encrtc. U0flon ai eme
s m eci en Secdions A. B s.t ( e.t TroLw succs Complets en Se. iot A St C. C'est dtaeHIurs is ne- Eole Secondaire de Pot.au.A presenter des Alkves &ux trois Sections du Baecalaurdnt at
CtOIrInn frols annbes die asite des~ 3ces$ it ia fis en Section -A
latsIfque)V et en Secticu C. (Section Moderne).
/oraniaton solde de ~E'c rlt merntdLe prevoirdLe meinlurese c
~*flIdans lea anna A vewst.Le Corps actual die Profeateasrt 44 sddals surn hitter efficaeement1 avec l'aide des 1eQS et de Pr4fea.ur" des Rtr .a contre touted tendance & a ba . b* afreau des Etuides4 Un 4lave conflt so College Simon N08 rat e dirsu foe cerltinisereni a bonds ftudes4 Li
las Pitualros sent a ga ~e sur de nouvelloe bases a
f ers 4lves tarn 'Eng4nemnent Secondire qu'AC& via A 6aits dn ts condititt.f-sViagzS 1our P&dficatior
as fl ytmwats ~n - 1 ~-'- teent !a Crase
.la. .e '.an.e au per dame entrafeO#




- 7):h -.: . 5. . . . -.
--an.

Wm;" .::- ."a, rltV . . . R .o # ;


FQURNITUJRES


DE CORDOIVNERIE
Les Maitres-Cordonniers,
wnt de la Caixtale que de la1 province, sent advises qu'ils pourront trouver a la Cordonnerie Mont-Carmel (Hyppoite Jeudy, proprietaire) tou
tournitures de cordonneg ge ne ai ni n CUa teon que A VIS MEDICAL
CLINtQUE
du
Dr. LOUIS -IPPOLYTE Ancienne maison
. Duvigneaud
tRue des kCasernes)
Consultation : ?,a 4 ha, ./ p. m2aiths '99rn



otica h a ge a
nicuei quality
ulvraion ptie ertec tue w~atexauiuit, pai atom eatouwo~ aV U1Quiou ase tcorLju- . anct et de tetion-Vils DAtR4&
vou avens' ougours en s' . �e uersuxer modeles de
eleres en aeter a partir deb Xoxuu et au-dessus, vendabe we xacnes de paiement.
crg glaciers les plus sureis
4 tplus econounque.
.
Un produit nouveau, pui ne e cede en rien aux meilleures iaurque des Pays d'Europe u e ique est otert 8& ,uuiC tiaiulefl par l'UsitO + acGe d urVau-Prince. Gov

t u t u VULInCUS.
r ast Une agreable surpriea vore famille en appor LA> at ia acreme (Aucee S-entitt ~I ederxer
. s aituleft

Pi GORFlNL &
Nu-: cnamore troides out ke rec mnlent, miss i pouit
punt reeevoir o'ipot su.iie quantity de viande, de 015ssons, de 4guines, de i $c.', ete.
Le Public est cordialament
invite a visiter notre usine et
i inspector nos mcdIes de
glacieres et' de sorbetires "ans notre salle de vented.
, i summer de la glate,


I east faire de l'4conofie,


I'


CLINIQUE
DU
DOCTEUR DUCHEINE
Rue au Dr. Aubry
Tillphone 2287
Plusieurs medecins s'occu pant des diverses sp6cialitis V (d)nnenL (Vs consultations. 'Te ephonez a , importe quelle houre du jour ou de Ia nuit, un mdecin rpond ra immediaten;ent a votre a-ppe.
Consultations gratuits nmardi et je u.


nTrm , mAaraue

S.,
,. (" P
on. .n
" t.,.i ,' . . I


Toy. 5a3 prti' de New-York le 9 Avril 1{ , directement pour Iort-ai winc, 0, iI est .ttendu 14) Avvit 1930, en ot Ia mn, ,)ur i 4 heures
ue I apLiCs-nUdi j).Iu Kingston . , Puerto uloiul ia, Cart=gre"a et Crt a1 ( . Z. prei. . g . t malle,
Iont-au-1IAnce. e 7 Avril


general Agent.


A LA . BO.LAGAXERIE SA IA TAE I HERESE RUE 1 PEt.'PLE
lPains, bV -t. Speciaiijn paifs jtv Sandwichs..4.iv rait.oI a i cw-cile. Service
ee t.


a IS


I. -


N,


Pa e * e Pai d
-.e tcourse et. Rue 4. Miaxamin de P'Etat


S- - . .,iLL. DE LALET, V ,-. .R I A PEP RRES PRuititSES, Lr:,NT Tl' OR, MONNAIE D IOUTES 'P 1 X AJSOLUMZNT AVANTAGEUX.


I E I L ORt, DIALA' VIEILLE PI RS A NATIONALITE8, A iDEtS


T.ANDtE LIQUIDATION OE LUNETTES ET VERRES
Lanetters el Verr t toeous nmneros
antures ea, nickel inoxyJablek
arre dvajes au prix d-~t 1.00 la pare.
La iquidation dura f Wa'n 15 Novembre inied.

A. DB MAT8EIS & X


-- - - - - - . "-- -. -A L'OCCASION DES CO RSES DES DIMANCHES
ET IS A VRIL
CFREASE ONAISUSUE LTIE PRM


GFFRE A 8E8 CONNAISSAURS UNE JOLIE PRIMA
DANS CHAQUE CAISSE DR



ON TROUVERA UN BLL T DU POZIAIN'

adS esps take
U JOCK CLUB JYIAIfl
DQNTLE IRAE ARA JJEULE 7!R



PRENE ff5F RLWMSARTJI? CT ItEV$Z A LA
- ~DAME FORTUNLI - ,-. . -: 47 !:


� -.:.


!i ::i :": :: ' ': !


rd former & son aibelin fsue)
e que deynis to 4 arn 1986, Sntr4: 9.
A1 a cease toute preparatjonde .
:.n ._.:-tabac.' <
cons4quence;et A partir ie lL hxFilt &;'Humanit itet date, tout tabae bah cHrsTUS
�our pipe, tous eigares on eIf Entris: 0:50
garettes portant le norn < I#1RAL> ne Sont nullenent die ' DIMANCHE sa fabrication, le sietir Gan- li8heure15 thier ayant gard6 pou lui if Dag6ver M IHans StWne
seul le secret de sa prepare dlans tion. Done iI decline toites AMOURS SANGLANTES :rvsponsabil.it& puantax cl- "a . t"
forettes lances dana l mar- L'ENFAA T ROi
ebe 'par Monsieur Robert Entre: 0U50
Hessler, propritaire de la Standard Tobacco qui, jusqu'h -. --a
risent, 'en[tt hfaire de a Marque < un usage iicite, en dipit d'actes judi- L ' A
rement sornrna par les avocats do Mrt. tnthier. ovpu ATRSN
En outre mnsiur ELe vapeur PATN.
B. Voy. 57 de retour des Ports er organise tivemento olomiens, de Cristobal, C
yeau au ubli les vraies i- ' . er Kingston fJa.) est atten'-rettcs - AMIRAL >> qui (1 iv Port-au-rince, Ie 8 A_, c . .,, " dtt a ccnt- tmerac le 5.
rursaient les d-ices de tous i , 936 et :entinura a 5 les amateurs de bons tabacs. LeuresP. M p e mrme jour
Sous peu ses i;arettes seront puL NveivYor:. pregnant fret, r. ises enl Vert2 et fnor d I ssagers dt maile (via Cap.taiwn etFr-, Pax.
.onsieu r :;.n huier figurera sdr les poch ti&.s. i ,, h,,,,, T ,

..














. . . . . . . . . . . .
t Ladufat da-qpasple.





s": ene'd'im tri : d " .:hales b .deiant de Jo u u.
.Una $ u vsible C ide a autornt& douteat queois r'


s sEthiopi8ou avons c r e
e grales Lyrgees e .us&
a a domination italienne. &
tous nous trovouen ftr




vons ere tine prison Bur anIales britane,-oniqeant. Latt erSnee d'ntritai, , et dorent
N in'apasmu yenifen aide n


ans a Htl o avons pporti* de raves divergencesee s nitrem letpayset Ita nlieN RhbaSvonsa exre sponaubln e pressing st la France, bloignant cette diernibre die PhIalie, et dennant ainsi A Hitler Vopportiith doe remilitariser la zone Rfliane. La responsabilitk de eette affaire dot retomber sur tiotrE. Gouvernemntt, et sans en excepter le premier mintr.'

,A PRESSE EGYPTIENNE


ET LE LAC TANA


CAIRE.- La Presse Egyptienne continue A combattre certaines affirmations de journaux angitis, pret'endant qu'aprs ila conqu&te du La Tana, 1'Italie devierait le cours des eaux du Nil. LeI journal cBalagh) affirmed Qu'il s'agit d'tne manoeuvre Lendlant a influencer les negociations anglo - 6gyptiennes, v.ctuelement en ours, et convaincre les deI4gu4s anglais .e Ja necessite pour Jeur pays
ear en gypte. Le c MoaLti>> estime tres opportun UCe ~ gypte c .,vre des negoclatiuons ave,,: I talie our Ia c-ncausion d'un accord,

LES MEDECINS

ANGLAIS EVACUENT


GONDAR


GONDAR.- Lee midegins anglais ont quitt6 Gondar, iynmdiatement aprb l'occ 4ation de la ville par les italiens L'ancien Cor.sulat italien a et transform en dispensaire gratuit pour les indigines. La ve 6conomique de ces regions
- repris sur ui rythme ace616 r4; de nombrouses caravanes y s-ont arrives. On attache une grande importance a Poecupation de Gadabi, centre des caravanes.
LA RETRAITE


ETHIOPIENNE


ROME.- Le Ministre de la
Presse a public le communi41 ~No. 178 ,rdig comme suit: Au Sud de Koram, nos troupes poursuivent les troupes. enemies en fuito vers CGolb. Les dernihres arribregardes abyssires out &4t disperse hier par une colonne erythreenne. L'aviation contirue le nettoyage des regions conquises. Rien de remarquablea signaler sur sle Front Sudi .
So TUNES
S AUX ET4T&UNIS

GAINESVILLE.- - On, s
he maintenat FS86 I Sbre des n victi .: .e temps i GainesU- i.l
tans Ia r4glou
Sud des EtatsU;inkIY :eW

villeeIton o v A sm
lines de dollan les Hrteiue s blk Lea
'Eons


n ses tundro no cornfeseseW Aui n'aur qun racttout in, etlr e predra 4 touto014 r1 initat es.ex s owupe rad plan d
yai aliemarnd on meme temps que du contreplan fra ps Aprs ede lonMgs d bats, den apr6cise -en quelques phrases sur les grande lignes ae la politique uture. Avant tout, IAngletzrre dusirerait onue toutes leas nations europeennes soent memores de la . D. N., qpr une nouveile .structure de securitkc remplace le pacte ae Locarno dans i hurope occidentale, et linatement, que Ia securit dans ous lea doraites soft garan. ie et controkle par la S. D. N. uant aux propositions alimandes, n aIt qu'on con-> ulnue a les etudlera equ ut dott avoir un e.sange de vues a ce sujet avee .tes d~isguesa& irangais et niiges.


LES SPIFIIUALISTES


Trois mota !aisses sur les galkes ont rendu presque incomprenensoes les eme et 4eme. parase de nore taitonrat a ler.
�Nous retaobssons ee~ deux irases pour ni jteceurs :
mlsen qu une pareme opivon ne putse CLftre dppauee beswmuemles, inous lt puuwns nous emnpecner a aumlIts ta Ioes.e eL I numnlu�e attenectueue ae M1. syivain, car somne oue c esL s generation aont on sousesume ta astueur comparauvement a ia precceente qui est quereoee pfar notre ami Lvenenne. ttepenarn, atalSno ee ponU1U LeS L Suaote poured cunserer ttprzt qui se aegage ae i artete au iUlrectur oe sta
_,roisade4.
--l f jl m--- - .

STATION 1t7TA T HHK
Conformrtnt ta une pieuse LJadition, Ia Station a ttat AK ne trava il Iera pas to Vendrecli Saint.- tzai contquence, ele aimnonce aux a.maaoles radiopmles que son mission heodmadaire aura Deieu ce soir, a partir ace nunt hures. Aux Eceutes


tan


EGLISE METHODISTE
LIBRE


Rue du Centre Semain Sainte

Les services religieux de !a semaine auront lieu comme suit :
Merermdi, 7 heures du matin Jeudi, 7 heures Vendredi-Saint, 9 heures. Samedi, 7Theues . Dimanche de PAques, 10 hres.


-MARIAGS


dreulie faireMe, Cammss Girin [!.: M. Max Rther. 14 6 . tionleur sera Lnwbe le-"medlI8 Avri ecoududreir, en,
Tar s $z*.u i
meelWars sonhaits de
banktir'o~ftnoafare-


2 RD-8 ARIL!

89$ Vly Robert Barder
�7 IltA LA PATTI
att ox4im
� uar oxn ee Uiaries Anton a.vshrerrepteepare, Andret erey cqueiine Made,
Asareestaince.

JE I9 AVRIL
$nirtey a 8:15 Ieares
U Ih aJulien Duvivier OLGOT HA
uie super product ion
par &rray-Film
kcenaio ek eonseuer historiqae, m tfe 2uanuoine o osepn ztaymond
cvec narry Baur, Jean Gabin, Robert 'ie ' gan, Charles Uranval Andre isacqu6, Edxlge retuere, suiieUe verneun, bLucas uncoux, riuoen
-retie.

VENDREDI 10 AVRIL En atree a 8:1J heures Lt SIGE D LA CROIX zue super prod action
Paramnount
ealiati 0�. d ~e A11it
avec Freder: arae Elissa Landi, CIauJ t - oloert, Lharles Laug. neL �.ut rh grants.


i.: < i~i' . 'i!.-'"<"':""i- i./ : "i.; ii i, i~ i~!!!.i~i.!iii~i ! i ./ _/ d ;'. .; i
-.'.*- -'
QUODIE RIRL f I
GR.AND BBLIOT 0?Q*nD

**I * rw rr- - ** *

STE. BEUVE - Correspondance G6nrae4. KIPLING - Le ivre de la ;vinge . .:
-Lesecond livre de a junle.
- Mais ceci est une autre hntoire.
- K i . o i.l. . .
- es Ba'tisseurs de ponta~. G N E. G. BUREAU - La Guyane mconnue,. R. BAZIN - Etapes de mavie .
F. MAURIAC - Vie de Jsus .:: . 4. MONFREID -- Le guerriers do Ogaden . S TENDHAL - Jorna1 2 vol. ROSEMONDE GERARD -Edmond Rostand,., 11. DE ROTscHnILD - Tourdu monde., .,. ROBERT B CARD Leszcrets de G . G. G. MARCHO L Rein e Ast . .
LISE Z

LE CRAPOUILLOT, No. DR MARS
OLes DeruxCenis Famdklesn.

Vous v y moment queens families
ges digent .diement .ia France grce A leu
is


4
4-


4'


4,


LX


.crcrea c i tis e ur ea 30V
JURS DE POMPEjL Gigantes4qu ptroauction de Aderum u. cooperr R. &. , r pictures
F ee rieston wster
A Ja ax Alan vd aLouzs adtern
Doroty n silon.
deudi 9 Avril A 8 heures 30 ,emoun a; we j'roductan
LA A4R YbJLbtUSh
T RAGnDt D Wu)RDs
av~e ricne I:erpretaton except onneie
ouzanne Desprts, }inerne verat ere tlnrt ic atlyne et r: re Aumont
S. . Marcel.


Dimanche 12 Avril a 8 I. 30
(aumT rt vranco 11m Au u rt .prescnte Jeanne L Cnerel et Armand Bernard dans TOUCHON S DJBOIS
d apres Oscar .Wilde avec
Lj, ' . P- , 'Va + :". Luy Z-evac, Suzi Pierson, Jules Mo, Ma;celle Barbara, AT month uze Mais. js

Dimanche 12 Avril 1936 En rai~on de a.grande procession de Pques. it n'y aura pas de malneeeau:: REX.


PALACE HOTEL CHAMP.DStMARS
Samedi i11 et, anche 12 Avril 1%6, Graflds.Bals par I'Orehestre 4T<:. ces Du roseau. Entree G. 19 Ipar s ir&

AVIS COMW IAL
Le Commerce. t me
.u partir de ett da.Monsieur Max Caz e s t char e a ruration a ralee mPs art-aires o c ral
1 o . P c I JAr M 'ausawON


O pe votre pl-pr Comptable an ourst Cmptde de Cheque a la LBanque NiUonal d
R~puboliue d4'it


ASSOCi' 1 AS DES ANtCIE ; 1 VS_-S
DES I I:.tl
DE L'IX. T. ' l.ON
CHR " ' ",e (ofi , presanv t cordial Av>: a ous les a sclens El res d
F'ort-au-Prin. : :u ([.:, au:t.t e v se Sont pas '. c:ire comm. .
sociation; "
.7 .-Q
dKSpoSitionl >sei gnmenents utv a .miSe dL'exen. S
tott a : n :.isL
n -n t a Ia D tution Sala. " " orza
_.ue.
La Fee II t muscat
: au p r.t . . i
'Associaiyn d-o. U;nnee .t 9T ari au -. deintitutIon. l- - c res sot pr is de ,c xr P carte in ivid uele.
La Reunion -nnue4e a 4t6 fixie au 3 mai _cnan.
PR 0 G - "ik :
7 heures 30: iese a Ia Chapelle de i]n tituion SaintLoui s-de-Gonzavwk'
9 heures: Conce~t dans a cour de rerdti.10 heures: AssembIee n tale.
iMidi: Ban uvt.
N. B.pour ie banque seont rescues Spartir du 6 avril cou lant, ta lfis-te devant etrc dose Ie 20 et h-s cotisRations :r&s e 28 au plus tard, soit a MA e. Y ves Des. teaches, trsr r rovisoire itta t'eoaat tde SaintLIuiscde-Gonzavue. Elles peuVent etre rem:es h cet effet zux membres d: Comrte qui se chargeront alo. de faire proeder 'a1 inscrip ion requise. sNous comptTens sur la prs,,sence de tot M',, members


Le President~

Ernest DOUYON. :


I.'


LII
itou i
f.:


rIf
Tuez les


dissent im mouchos an int lsn laisv Pt rcanr . sermes tmalAies survead4 etu wSU VOU-S. POW ae

tonjears tI No tech pa. parm W6l.Esgsl lause I ando noire**


OBJET P 80111
II a 6t6 trenv4 pr< pharmacie Bunh, un tant Padesse .tl

Son priadrej dan eraur' a r u ot i i 0pQ4.
-O B4. MI


i
par
U-bri


Maeldnes M9achineA flabans, pi "Uitea ven

..