Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
March 27, 1936
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text










e. ANiiN EM :: :." . I~I A E.T :':<::-i~:::iii:i5
� . . . . . . . . . : . . == = ======== =====4 =


i -!i-i: i::ii!:.::! :. . " -.'. . :-i. .
. . . .:!:i T " E L H -.i I I H !2" . . . ."" ". .- :":[::. . :"- :"-: . " "O ". . .
QUESTION .D.E.A.l.ATION.CIV.
DE LA FEMME IIAITIENNE


(Voir le No. d'avant ier)


,ES DROITS
4A FEMMIE MARIEE
gi','80,i � . ,-R.- " ::.
Ug�S PRODUITS Dpz SON TRA VAIL
- IlI
. e.-iant.S injustces que g., sia naISc ent provoque,
_iiongtemnps deja l'interdiandes jn sconsultes et jociologuc: et enfin mis movement I'initiative par00. ire.
Ie regretted M. Glasdans un Memoire qu'il tait a I'Acad6mie des Tmorahl et politiques, gait au Parlement Ia nvit de proteger Ia femme ,travaille; il demandait on permit .p'ousede saitieter, a. !'aide d'une prot.e simple. les salaires du i centre les mains de son rt ou, an moins, de conver pour ele Fint6gralite nn propre -alaire. Propoju sloe et minodere, dans elie M. Arthur DesjarSvoysait cependant un-e "&he overte ens " syst O- . desr gitnes matrimoniaux Code civilii>
mn coIgme d e M. Glasson iFacu~ . c droit de Pa-. . Jalabert, et M. Glasiul-mme, s'inspirant des conten& ~dans le Me,present ~.r ce dernier, vertirent en utne propoionde loi, qui permettait Mmme d'obtcnir en ee qui e son saire, une vne spa :;i.on de biens 0ele, par ,rae procedure
_ et peu cofateuse: les Ir de Ia proposition atdent competence au jupaix, dort ia sentence Ait ainsi soustraire a imtistration et A lIa jouis4n Tumari les fruits du ilde son e.ouse. propose :onnefutpas ise an Prleiment, Mais ts L. Jourdan, Dupuypset Montant Ia repri- 1
4 prsque textuellement p:inoumettre La Ia ChamAl Dfpute:. en 1890, avec /iportante restriction :
tde la femme ne cesade tomber en commu- I quaiqu'lle en pit disI en toute Iibert& anres
tion rprisd


1a0t uio ugede paix., 1 4ee22 Juillet 1890, la ion fut prise en conoseulement le 9 juil-.

m jour M. Goirand, ttrap timide la refor.
-par ses college, SISur le bureau dela 4 Utie: proposition de I Void l'article unique: soit Ie regime adope ~poux Ia femme a dle reeevroir, sans let deson marl, less i
ant dea ~ o
et d-'e disposer li:. t U doi d :
Les pouvoirs is it l m� neferotj
au droit 4tin
biens dl a c mrs
- Ve:14 omu


Id, Pon entendait que la femme acquire de plein droit et sans aueun intervention de. justice la libre disposition des fruits de son travail, mais sans modifier aueunement la composition de Ia communauto. edont ces fruits devaient t i-ntinuer A fare partie. Les .vurnaux de toute opinion ppuy rent chaleureusement la proposition Goirand ee
-t I'obja d'un rapport favorable de M. Th6ophile Goujon, puis praise en consideration le 12 Janvier 1895, et renvoye a is commission cargee d'examiner la propoSsition Jourdan. On resolut de frndre en un texte unique les deux propositions et M. Gobrand, I'auteur de la seconde, fit charge du rapport, qu'il .resenta au cours de ]a se'anye du 14 Nov 1895. Le nouveau texte, dans son premier article reproduisait Particle unmIue de ]a proposition Goirand, nmas spicifiait en outre Ou'il ne s'appliquait pas au preodut du t raval des deux ipouc ,Ls six. articles suvan;, apr .avoir a-tu is la f emme e .afra-per de aisiearr t, dans certains eas, le saLaure du mar, organisaient ia
pr6cedure a suivre devant le juge de paix pour parvenir a cette sasie- rret, en reproduisant ]a proposition JourLa proposition Jourdanca .
Goirand tit adlopt6e, sans modification et presque sans dismcussion, par ia Chambre des Deputies, au cours de la Saance dCu 27 Fv. 1896, apres dcla-ation d'urgence. On voulait en termniner, tout le monde etant d'accord stur la neessite dle cette rtorme. Aussi, la proposition fut-elle porte devant le Senat le 2 Mars sub vant. Eile fut renvoyke devant une commission charge t'examiner une proposition de MM. Georges Martin et Schoelcher sur les droits cit vils de Ia femma.
Cht singulibre, presqu'ineroyable, on s'en tient 1.: Je rapport ne fut jamais depos6. On verra tout a i'heure qu'il tst demeure en sommeil pendant dix ans. .
Si Ie l4gislateur n's pas ju. ge bon de rsoudre une ques-


twon mure cependant, des jurisconsultes et surtout de nombreux publicistes, sons la poussee des revendications femmiistres, se sont occupies du salaire d e la femme marie.Les plus radicaux demandaient F tablisement du re gime de separation de biens comme rgim e de droit commun; d'autres, .moins exim .geants o. plus pratiques, so ccntentaient d'une reform' etabliWsant au profit de Ia mnme aw systbme de biens
:. . . o - _ ' ' : :* . . . . . . .
r4eserv .- - . .

(a suire)
S. .rapp .e .'. t. vou
-: h '8 p lerie:;:.::::i.::.i:.:.< -"' B.a" g ly':. - ::::'":':ii 'i,:'


4
U: � .
e DEVO NT

Nos InstituTenrs et Institutrices de l'Enscignement primaire, sont si maigrement retribubs, qu'iI a arrive rarement d'en trouver qui consentent a y rester plus de 4 ou 5 mans. I est done juste de rendre a jourd'hu- u- public hornmage a notre ami Justin ~ ' Ii d 20 Ion
r rangois, qui depuis 2Iongues annees, so devoue AIa t-che ingrate qu'est I'Enseigement surtout primaire.A ce tit:re il a b ien drolt a la reilleure attention du Departemrent de lirastruction Publique dont Ie B-lletin officiel 1i! consacra, pa:u de temps apres sa noinnation, la note suivante

L"',,,oe d Ila Croix-desNartyrs, p --ac. sous la direction de M.Justin Frangois., ri in- mituteur (Acarrkre, a : nis rapidemnent son essor.-. ele e u e tjhe r gu erer-ent par 6V enfants des deux Ssexes et cc nombre va en croissant, graee a F'activite du diI recteur -ui cosacre tout son temps a ajssemient t
i recru ous les petits
-, rr ( cf311 U rX 1 U r
temineaux du rjuartier quit cbon gre ou gfrde, sent obl ig.s, en passant dans.la4rue de l coj e,ade a" >' ae D, ce Cue "e pou pre
r ue .en e lecture

Au rnenm e a derniiere
vsite at '1e1tion. 20 pes g I pet ite* s - fl_ls trav~a~ _ : avec las pro ssNu, n. elide Mode
U>Lan .-, uarit6 n e
in. n . 1 er. Le Diree0, ut d
1 adult; ei--nn-ent er".-rement . -t a nuit de 6
L.esq c h::." criture at de calcul de. st prCpats a 4i, ' i direeteur qu- trc - acun d'eux un mad- arceat dispose un p iI-. our les 0.
eran os i I -r s p
la page destI a calcul.
Cetz't sc') . at aone une mention "o 'e: aussi je White pas demander au
Ddpartemen t, en manmere d'encouraem . , a faire don-


Per une rise eu A la proprite sur lac"uile passe le grand tuyau :Ui conduit en ville I'eaude P-zoton.>

(Extrait du H1tlin Offcidel de l'Instruction ublique 1918).



C'est exacter'ent l'Ecole de
la Croix-des-Mf,rtyrs qui est devenue aujou3rd'hui l'Ecole Coriolan Dessnurces. Depuis, la freauentation scolaire a #uintuple.
Son Directeur, M. Justin
l* r tttr L7


9] . '_l~i::A%4:.

. . . 78 :. . . . . . � " ' ' :: w / . 4 : . . . . . . . .




-- --------, * W.- _6 - b-aw*
'141:.4i)-: i . < ::.: ~"::)"


. TROPHEE
D. L'ATLANTI .t.
NORD? +-.


~~. _*.,
Regardons vers l'avemnir.Bientdt, A quelques mois d'intervalle-peut.tre moins, car I a Queen-Mary a t6 lancee partiellement equipee - notre nouveau transatlantique, ei e Second de la course mais A t-n < du vainqueur, le paquebot allemand remen a lnitemps d4teru la premiere nlace avec 27,91 nceuds de vitesse moyenne entre le bateau feu Ambrose, au large de New York et Pentree de Cherbourg. , rexmaquea que ea-s chif-, .e r-he sc ealelent pas , ce qui n'aurait aeun sens a cautise des lentes Pn2ateuvres de depart, de cir. culation dans ies portset d'acOea-tage. Le Bremen, frere jur deau Ce t'uropu, jauge
5 . tonneaux et developpe
.:!emrent 97.000 C. V.
Fixer des aujourdh'bui la
v esse maxira qu'atteino ,ont i) Queen-1Iary et le aormrndie, 5 leurs pleines puissanees de 200.000 et 60.0001 c. V., serait o-ne imprudence cue nous ne commettrons pas. I Disons seulement que la vites. se moyenne effective (comnercialement realis e par �n _er move.nne o assez grosse)
. wsu deux paqueiots se place aux environs de ?8 nceuds centre 27 nteuds r our Ie Rex et le Bremen.
En conservant cette mme base d-appr6ciation: vitesse commercial rbelle, nous trouverons ensuite le clebre Mau-retania angiais, d6tenteur du t-ophke pendant vingt ans a. ee 26 nceuds, soit 49 km. a 'heure, puis le Lviathan (exi'aterland), amricain et le eflam etlt


.-aestic, anglais, 29 nceuds (45 kmn. A l'here); ensuite v iennent notre Ile-de-France t I'Aquitania, anglais, avec dEs vitesses 'a peu pros 6quiv-alentes, suivis eux-mmes du Berrengaria, anglais et de notre Pares, avec 23 nceuds, soit 43 kmn. A heure.


ARTHENAY.


t ~A~~�A \


rrancoi.s au t2app e-e . x r. u
ens dans I'enseignement Iors e .sa nomination a Ia diree. twmnmuummru tion de cette Ecole. en compte maintenant 33 ans. C'est pres-, A JUVENILIA b cqu'un record! -:: .
Nous hi envoyons nos plus Dimanche martin, une intvives flicitations. ressante s6anee ittraire sest
AFA-nue & Association:: la :Ju re en e. p lie des It vniia. Au course de ette
rs d ta t rai :Nsite es, 1*s .mobre ont re


Notre confrcre, e p.professeur Lue Dorsinville, D1reeteur de L'Heure se proposant de6crire une histoire du f en tm'm en Haiti serait :tre heureux de recevoir des persees, tat dega sonnes interest ees, tant de Villes de la Province quedb la Capitale, tous renseignements d'un caractbre in'dit CQ'elles pourraient avoir A lmi fournir sur les grands journalistes dc6d6s du pays.
Adressez les dits renseignements par ila voie postale.


FIANQAILLES


Nous avons appris avec plaisir les fiangailles de la charmante Mademoiselle
Giselle Van Bokkelen
avec notre distingu6 ami PIng~nieur _ -


Alfred Sixto
Nos compliments rneilleurs vceux de aux fianc4s.


et nos bonheur


L'AFFAIRE
CAMILLE TONY
Sur le pourvoi former par Maitres Pierre P. Agnant et Eugene Legros, Ie Tribunal de Cassation de la Republique a casse et anmule le jugement du Tribunal Criminel de Port au Prince. D'aprets ce qui nous est revenu 'affaire sera jug6e A nouveau par le Tribunal Criminel de Jaemel.


PARAMOUNT


VENDREDI 27 MARS En soirte, & 8:15 heures
Claudette Colbert, Louise Beavers dans une realisation de John Stahl d' apres le roman de Fannie HURST
(raliseur et auteur de
IMAGES DE LA VIE une superproduction
Univernal-.Film
avec Warren William, Rochelle Hudson, Ned Sparks, Baby Jane, Alan Hale, Fredi Washlngton.

SAMEDI 28 MARS
En soire populaire, & 8:15 hs
MARIONS-NOUS aun film Paramount
ralisation de Louis Mercanton
avec Alice Cocea, Fernand Gravey, Pierre Etchepare, Robert Burnier, Marguerite Moreno.
-uw. a--.p:: :a.m-


novel leur bureau comme suit : Georges .Jean, President, Franek Basile, tresorier r6lu; "Lue Martelly, seeritaire r6ilu; Raoul Hector etJoEeph Dejean, conseil lers Toils nos compliments.


N.R f- IN , Ai ?T! V
. ! .~ .: : : : :


. .
.: . . . . . . . . : : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


lip w ;Pwjr*
M.f 41
. . .

..





r W ot. I. . )

. . . . .''" . - . . . d u A::::::::::: . . . ' - ' : ::' :,-' ;: w ' :- : . . � ::: .- ::: - '::.:::::::.':. ::,:: .-. .::.:.: . . '>.>= . . .> >. . ================== ============= =
c,,-.'.M.JA.

&ESCOMMWN*S A
Wr LNDREk-14 :: Leitai, StIR
ecaa siane s ouvre avec une S
j NAnthony Eden,; lMinistre I sece d 1 Sd::7 84nateurs
TOUlRN Z Affaires Etra geres, a:. dela- cst 10 heures 55.
. . L e. . S.e ::cr.et.a .A ff i eht prs-ed: a : 1 b u r 5
R aujourd'ht A Ia Chanbre Le Secrfaire d'Etat des FRIED4C$SHAEN - des Vommunes oue la Grande Relations Extrieures et des rat Re
Lea dirigeables e~rraf Zeppe- Bretagne a soutenu Le traiv6 Cuiltes est au bane dui Gouver- ~
I.t %VOn Hindenburg de Locarno, PUis i a dit cement. dn o nlete alumin
sint partib bier mattinj iqul avhateson possi gle pouti 11 et don4etreduti 4 c ieures pour ue grande tour- j enrayer les mouvements de proc~s-verbal dont Ia redac- m
:7':; A& . ., e v

ne A trav rs I'MWllemsple, guerre. tion est adopt e. - Le 24me.
sos l. direct ion decpitai- point est consacre au depoui-A
nes Von Schtlr e Lehman. APRES LE BEAU TEMPS, nment de la correspondance
. . .--.:: . . . . . : - , . . . , : .- - : .


aou n same, tou- ot que ques Messages de l
t[e 0W populations du Reich LA PLUIE Chab es es d

pourront contempler ces . Le M in itrQe Chitelain dechefs-d'ovre de la technique TOKIO. Le I. ''le Hi- mand pou- projet de loi
alemande, avant le voyage rota a ordonn,& i iAmbassa- ouan un c eit de G. 7.500 trantlantiqu# dou on Hin- deur japonais Moscou de re ur f Cainformation et
4nbsi-gLe dirIgeables ian. n:ettre une severe note de pro d'in on des vtques gestation a -uernent uve :: ms, le b'atsrer~inq'l ta PRE LEBAUTii orepna



vesetldesmassesde timbres sovietique, a -,ccaU on d'une r.ti nce et du vote
et4eparachutesorn6sde la violente at',tag a0 ,vi 8ar aen a des renseicroix gamm6es A bord du les troupes con.tre .es n .ar 'honoVo Hindenburg, se troupe sold-ats japo ~a Etat, sa deuphautparleur & 'aide du- chous prpisl garde de l
vIo a. . D"p t
quel e villas survoles en ~a frontire ~ uste fait
tendent la musique joude. choukouo. >. . -tion a rapt de l'eA prsunfauxd6partte.Von ete aussI rem>, A a ~fsa nu-oi ou
Hiudenburg* a dii revenir a deur russe P T , r e 5- ,an de 5.000 a
sa base remplacer un appa- nistre des At. " . Art budgetaire
recique, res. Le Gouve r: ur destiny
railel technique.e a repond' : qn r, tr I e pos�ru~n .-. fo maio et 4 .






AMUSEMENTS DE incident en .U OMMUNISTES 'n-e en terrd it: - _ ,mediaet que ctt ' 6t e du
f 'tat, .un





MADRID.- Prs de Tor- faire es ssion.
,.#A. demand d .
d l k_ _. t r -_ - 'd-


rergUs, Uns a provile ue Caceres, des terroristes de gauche sont entries dans un 'tablissement d'elevage de taureaux et ont mis en libert' 60. de ces bites, riputies pour leur f6rocitk. Elles se mirent h galopper dans les rues de la , et les habitants durent aIrcader chez eux. A ]a
l, a police, les gardiens de ,Aissement et quelques nifestants parvinrent a
Sister ces animaux.
AVEC BALDWIN

LONDRES.- L'ambass adeur allemand aux negocians londoniennes, Joachim ,on Ribbentrop, a ft6 inv'td hier matin & dejeuner chez le lemier Baldwin, et a passe Sas d'une heure avec ce derlier.

PARTAGE DES TERRES EN ESPAGNE

BADAJOZ.-Refusant d'attcndre la decision gouvernementale ordonmiant le partage des terres, 60.000 paysans espagnols se sont empares des fermes de 268 villages du SudOuest, aux eris de > Arrives sur les lieux, iTs ont pr&tid4 &la division des terrainsI selon un plan et des stes pr6paresd'avance; puis ils sont allis demander aux maires. 10caux d'enregistrer ces divisions avee les noms des nouveaux propritaires.- Les vutoriti provinciales ont re.t3s d'en rn faire. +
LES ITA.LIENS
DISTRIBUENT DES
ARMS AUXAB YSSINS


ADDIS-ABEIBA. - Selon des messages abyssins, les itaiens continuent 4 bombaroer les villes ouvertes en vue d'inquiter Ila population evile. tls out ssay d'exciter i Ia ot tItes habitants du Gojjam, dont l oloyaisme envers Addis-Aboba. 'a touiours
ef~maselan Aprls avoir lane6 de nombreux tracts, le tstateurs nt atteriet Cut distrbq6 ,u* auoit
mit ~ ~ ~ 0. ~t~h~aa
del d4ai de titi e e j dd Un
.:nat :.; i:es,1.;:W ea re.e :.;::.: :p pmen:: .!t .:! ::. . .: .,: a ." :- .-.'.: .:"


DES 2 R iS


ENVOYEES ( T\ LES
I PAYSANS ESP .OLS

MADRID.- Le I t V e de I nt'neu a a :<- .ot contingents d : ' c. .m les 60.000 pays: C He vive force, et sans :e na r nation officie! t n pares d'Anormesn nt'ti de. terres cultiva. -Ia. a pYv;nce de Bada,./ ("ve~r.a n mnilieux nolIt r : ' n Ia deciin i " rent un induce or dOIc
s'opposer ' - . ' t 4 nouvelle tact. . art: d extra, ao g ,,:

LES PARTIS DE RO1ITE
S'ARSTE'IVNOD N T


MADRID.
a group pa parti d'Actic.n Robles a aY ci cision du ,. _ . cu part ce i de toute intvve:
le 1.3 Avril yt'. te du vote samment garart oH r es de d(Iroite ques. Le narti o", adopt une r,. "
tin at' 10 rnrnr'p; w> 't czi> V ) -gue, et le mo'een seLa c",'" tainement suivi p 1 au groupements do droite.


(voir suite en 3e. plage)


r ~
( K~U>K~ A ~ La ' ': -


deomam � - '.:,.;p v t de la "

:, ., q u i se*n(Io-


< K .MOUR


I


A T > '., 1
M a:,- N. ,


S.


�.fl l . .
e. .


LJIHflM t,* ~4aWWr"r& VFI cr~


rore Comptable amm nt ::
arqte Natioale 4o


:undi 30 n grande co-


3 . , ra-moderne
0rLee par no *ine M. Stern . , - junes actris talent, sera
-u pu. . b .
net>< n'? VoudAa man� . . . 4.A. i .>
:.;: :; (:to soir e e g{-. ala 0u


DIMANCHE S ' tires 15
ddrand drame soc al I, 1 CLE DE VOULTE
.a " t Maxu:iarn


RELPHEGOR (suite et fin)
Vautier, Lucien
. . -e n N a.
Entree: 0.5a



nes a 4crire Remington ae calculer Dalton ,. papier carbon Svas achata chez G. GILG.


VU riEUIarct1iflE
PrzDonzatien dea V2- same et active
�Traitement d' j m t"

'its P}-.n< * (. l g)e:ud2-&< t),r
''4' ' 0paC gpE
Cvn h.'. w pat.4-fldstn
b C '- '( e u,. r- t:tU, "ill 't ni e . >. C . n
mcn P lpv an ~e d -n4 t l


R A�:. . I:-. A EFL U ( a Oblenu t5 r ml-*s p -i'a~-c~urt~ d.KLE -,aI LE IX , D ,
. . .d ex it es 01. a o Ia I i f .lc ht:. ::.a.:: jotr!zde _wt jeme:* :::: . : cit Wa e .

. . .A L Ey . .: . t . : . . . .m
d~fls f'4rA PrisLcnr W. b OWLu
flornvcttow. E v'eve ana mm


.


---Ai


_. :.,

ASSUREZwVOUS DU CHAR

VOTRE SO RE


VOULEZ-VOUS des dents blanches et brillantes . . . et Passurance que votre haleine est parfumde? Alors, employez le Colgate. Le Colgate nettoie les dents parf'aitement- chaque fissure, chaque crevasse. 11 Is embellit parce qui 'il contient la mtme poudre de polissage que les dentistes


emploient. La save Colgate est diucicuse rafratchissante-eIle la bouche pure et pafu
Achtez-en un tube a�

Colgate-sor et math fid&Icnt
hw . Employee . .e

pendant 5 jou's. Voyez ensuite . beauty: nouv e. de yes dents!


OfAIBLESSE
OM-.DITE


: : . . .:. . . . . . .
~rrt~nevtAd4


Halt i


. . . . . . .


. . . . . . . . . : : . . .
_. . . :. . . -: : . . :. .

..






I . . .


V


55169& B #@>9W tA t4 tty e


tcle qi1 prt une t'Wniqueme e n
. , -ni: iaeta.v4 l.

.:m.n.: . . . .
-mle O f. . . . . d o p


Alr,
/ 1'st Aq quetsoUwe W -U* k cors de ote
homosent
a plus.- "6,
. plus:competent*
tlePlus capbl,rtout.*d a e e i
rntton atonstrustie


C.-:". : �


!JI


JUI I
A HAS CODkL BV e �VCALYflbL
a f lt n~a coc*cvac ' -"'^""
X ritV M RRONCHITES, ENROUEMLNi
NF WE 7A AF-E CTONS nas POUMONS
eW, ET LZ-S P*OVNm


adlbre pr~4araton de
�-. . . . . .

Re-ac. M

FOIRIT14V
/' OU. 'E' ~ W - -FOURNITURES


DE CORDONNERIE


Les Maitres-Cordonniers, tant de la Capitale que de ]a Province, sont avises qu'ils pourront trouver A Ia Cordon. nerie Mont-Carmel (Hyppoite Jeudy, propri6taire) toues fournitures de cordonne'ie gendralement auelconques.


A VIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE Aneienne mason
F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultation
2 A 4 hs. p. mi.


CLINIQUE
DU
DOCTEUR DUICHEINE


Rue au Dr. Aubry Td phone 2287


Plusieur m4,dei ns s'oecupant des diverses specialitks y donnent des consultations. Te6l4phonez A n'importe quelle heure du Jour on doe Ia nuit, un rmdecin repondra irnmmediaterent a votre appel.
Consultations gratuiUs mardi et joudi.


V IENT DARRIVER CHEZ
Mmfe. A LBERT GEORGES


"ut des Cesars
en face du Marche'
L'ondulation Electrique
Safe Kurl


FahrkIalion 4 gtlAc . adjllrnre quality
LivrIson rapi4 effeAW6 q1tliannemnent p.ar os caaltonS pemts en bla dans tou4 es dir adonse Port S~eSIPC e0d-ra 1.rn


V"4CIRES
Nous avons toujours en PrAi les derniers modules .de. !acikres en aeter i partir de: .25.00 et au-dessus, vendable wvee facilitis de pavement. cLes glacires lea plus stres it les plus conomiques,


,REME GLACEE
aSUPEBRLATI Va
Un produit nouveau, qui ne e cede en rien aux meilleurts marques des Pays d'Europe vu d'Amrique est offert a6 tablic haiten par i'Us i n .) ace de Port-au-Prince. Uw teZ ceLte dellcieuse creme, e yous serez convaincus. Faites une agreable Surpri. e votre famille en app,.t tant de la iaCrenw Gtacee Sw wrtativei pour le d~serc I ous en raffollen.
'tNTREPOT
FRIGORIFIQL&
Nos chambres froides out e16 r6cemment mises A point t peuvent recevoir n' mporl pelle quantity de viands, dt )Oissons, de 1egume de uits, etc.
Le Public eat cordialimienw .vit& a visiter notre usine & I inspecter nos mcdele6 A glaclees at de sorbetieet ans not-re salle de vente Consommer de ia gl .at
est fair de 'economie.


M par . . S Tan .o.:.
EnveInte A lA
A ti-. . 5
. . . .: . . . .,: G j% :!: +
. .: . , :+ :: . 4 W.:: ::::::; > :; :< ::!:::: : :'


samer a mawn, >
PORT&APRINCIBNNK
Grahd asso:rtimV de verx at db monturea pour lunattis de la meilleure-qualift&
Grand'Rue, en face de
John i. Woollev
. .


I


Buvez te Ahum ALYX ROY


BEAUCO'UPl
DE
PE RSONNES
nous disens qu'lels n'avaient jamais conna a joie d'&ne pOafaire sant6 avant de- prendre 'EMULSION SCOTT d'Huile de Foie de Morue. Si vous ne save pas combien EMULSION SCOTT peut vous faire du bien, achetez-en un flacon aujourd'hui rnme.
Pour une meileure sand il n'7 a rien de mieux que
,k
E r*MOU L SON'
SCiOTT
REFUSEZ TOUTE- IMITATION
Toute 'huile ds foie de more que nouts empioyons dana 'EMULSION SCOTT est pr~parce dams no, Laboc ratoire, en Norv ge ; m(r( e o 1e p sson ecr p.h6 sous i plus strict con6Il scientifique et sanitalre, et cette huile cor.tient le plus grand nombre naturet de vitamines qutll est possible !d'cbtenir. Elle e*t sans comparaison.


rta m 0-ix"1Y
La Maison Atlix Roy annonct a sa bienceitlani c qu'elle trouvera, dans routes lea bonws munso s merce de la place, *on rhum aux prix suivanits :
3 ETOILES LA lC01T/ILLE (d
LA COULEE D'O.h OUTAILL .
LA RESERVE SPECIAL .
La Maison prenant lea tral de livraison a so ch hum doit #tre vendu an , ,;". a-, 1 -,.s,


lient de com.

lesg. iO +, 7.td
ar ge. i


~m~tZ


COLLEGE S1ION BOLiVAR
neeignemant Primnre, Secondaire et Spa
Intert et Externat
1143, Rute Magny, 1143
T o� i : No. 3501
Dnasuer: ?dAt e CLZ#MONZ'

A:minewr aCfriCdoAT OUMB
eD janvier 1938, le o e4 Simon Bvar a 4J&$d mr nu r attention de touted leu tamilles asouiess de bTa e t i . WO vaqae, morale at lde learsetrats Olnu Vngt trols sues complete aux taamens du B
*** lire t 26me parties.) Cette ann6e enHore, II coa.at o tdf&rit en SeUioes A, B C et Trois S Comp een SeeQ t C. Gest dai.lle.ars u Ecole Secondaire de Pt-e tA pr6senter des 61ves aux trs Sections du Baeaurat et
conn trois annAs de altades succs a &fois en SectionA
Cam aque) et en S0t O(R (SetmtiModem).
tion solide de Icf le pnrmet de pr6volr de melltus smoodans lean . l~e Corps ctul do
.e.a.r .r l ter emet aveTaIde des pet* dea Pr6feeture de Lta zes, centre touted en ance A 1alean des Etudes, tDn die conWl an Ca1I4ge Son Bel
l Eve qut fin certainement de bones tades.


. . . . i?:. . . :. . . . . . . . . . . . . . . . . �. . . . !. . . . . . . . .
Primates sent organ.ta srdonnt e yeaks b et
. . . . .
dent les condii eM t *U envlsages pear le
Vermettant as ban priwsrre de evosieet sChn
Enfantines sent ecduItes pt an dame ertwl le


'K arftticuflbres:'LeteSlssetanesVane
Sh.i:uz. S.$do %m.
. .


Cot i: > ux appareil peret& &, rnMe soucieuse
de a s i do son 6l gance. do .so Vf.,ner de ravissantes bouce et de seduisantes ondulatio n, ans risquer d'aI tmer uS c'nevoUX.
Rien u en procurant a un 0rix rodi e Safe Kurl,
Ses darnes vent A tous moments et i aisement, reaiser une co:if re merveilleuAccourez en foule, Mesdanes, Mesdemoiselles chez Malame Al.bert Georges, rue des Chars, C. ter votre Safe hurl, avant que le stock n'en it epuise.


Ade Matteis
Pu i~ : .?. +.


xue uouroe ot a u& .tnagmoLato .


AUCHAT D'ECALLES DE ALTl, V t t1 L h k ERLES ET PIERRES PRECIEI;SES, VIEILLt GENT ET OR, MONNAE Dl. TOUTS : S Bx ABSOLUMENT AVANTLttiL


a5 .


GRANDE LIQUIDATION JP LZ:Nk W r,
Lunettes et Verris de tous number
Montures en nickel inoyables
verres ovales au prix de~ .O ja nrLa liquidation ntram jamVn~ 15 n
SmentE ATES
A. DE HATTEIS


-Th:2trt2it ~> ~-T~7- .-,.
~


A L'OCCASION DES COURSES DES DIMANCHES 5 ET 12 A VRIL



GFFRE A SES CONNAISSEURS UINE JOLIE PRIME DANS CHAQUE CAISSE DE
'ache r


ON TROUVERA UN BILLA!t DU PROCHAIN

i P'tW reP a 8P
DU JOCKEY CLUB 'HAITI DONL TIERAGE AURA! LIEU LE
DIANCHEDE PLAQUES

PRENZ OTRE UM ARTHE T EVEZ A LA
DAME FORTUNE!


==ft % lw


I


-':[ [!i![!i[:[i!i!!---?:


if."


9


Il


a


i]


11 ' -


Co

..








V. &Y


rt Tits daus dejla


� ,:,:,.:-,. . . . . -. .:,> . %::. .A ."W4 74 . V,& A, 'IK h e .'wt u - .: : ~e .o d e o
d ' t a.Apti douou, . . por ' . .ee ace . a
fCanw ia ?'nus jusqu'ici dun public, l Rex teun d premier ordre comme
.dt a lay. do b i. & rganise. chaqe 15 ours un Suzanne D esp.s, Hi ne PerMa, Ohel o Bayard, et d ls genres - musique, chant, nille Bert en .font un film d'uAaue o te o y rn eesoaieuretc. etc. no quality rare qui vous fera
Lieuent g-e MRameau1 de Pour concourir. il suffit dle vivre dimanche u REX deux Lieutenan R.o- -',ger,- ,ameau, de2 gF":inerire an RE:. :aLtun :re:- -homes debeam. . Ia Garde:d dlalti, fis de Me. g~i istre ia e detn, etn to-. hcurs . b
. ~ ~ ~ ~ ~ ~ . . -: � . . . . : . . . . , c . . . . . C hrist'an D _:.


Arthur Dantes Rameau, an- 2uate nmr qira exe- " -
cen Secrtaire d'Etat, et de ~ ut n Madame,.n~e Sansarc. .,.u." :-:. .-.'c:cus~ ' .:vatu
Lemme jour, a cinq heures Chaque 15 ours., a course . cour gn cra tode-n un fiile du arue,: chnt mt e:OOt e


de Pan mid, avit e eureu d a soiree diardi, les ins.- Jours sanee . et topralablement, dansle salon crits present. i: no public .ours cash, 5- ( : N T E de Monsier ent Madame s- l n. o umr.5 ret c .I IP QUINZE CO - ti.
thelo Bayard. a c monie - .es applaudi cnets dqi-de- Le REX co u peS
thello aard.e il c rmoie a ra du meilleur L.Y nrYo execu- et grands, - ieux,
du manage ievil - auquel a- t.-- Le gagn4 4 eturnaheurs,
Po~:we~ji,-i Suft cianeu di zutt. RE*




valent pns part come t&- recea s ane ., un acrobates, i. e
reeva seam e enil



mArns -respectifs des futurs- . rix cash de I EA\ -oueleonques ' a
poux : Monsieur le Sbnateur -GOURDES. - ;tom. re fOEus.
William Thard, M. Malher- enir au conce.u. .n5 n La date au .st
be Pressoir, Monsieur le Co- elai de de a ' a t:aix aie a unel Alexandre Joseph, Corn- d son sue. an.
mandant militaire du Depar- Chu 'F: . . , , ,P7o'P tN T : tement du Sud, MM. Antoine organ. un U t. i a.Upp tl -en"
D. Rameau, avocat, Raoul Da- N :EX
ghul, Joseph Adam, le Doe- .
teur Fritz Sam, M. Th. Franqois . - �-i.Le jeune couple a 6t6 conduit 'autel par Mademoiselle Lise Laraque, trmnte de g r a ,
Smaride, au bras de Me. A r-- .
thur D. Rameau. Une ador'_q.---,- -- .
due thorie ie demnoisea- f b
:d'honneur:: Annetta Ja
v.i:-:.:. .,riss: p a:-rt ::i. .t- 'J _







Gisie Massae, Simone -
ard, Emeline Hall, Yolande
Staco, Gilberte Thbard, Glnrisse Rameau, Lilie Rocou rt
formait une agrbable sympho*
nie de ouleur qu 'accompa-.gnait & leur tour un rose es--. salm de dix r.ignons pets
anges ouvrant la marche do fel' P
':-imposant cortn.ge u . ptial. .
Car les ympathies f amiliales a d
avaient attire & cette l egan te ,
Cerimonie tlne afflunee Co-'
si nombreuse que distingue
- afflqencei Jaquelle &tait
veen ue s'ajoute, en hommage e
D. ,a u av.at Raoul _Da:-'le Ileur amiti, a note en- Une ordo
veillante du dehors: celle( , : O ~ ~~ e-.
parents et de quelues anS M .* / accourus d'avapce on a rri e; rafriChsa 10l meme Jo u , o-t de ee i









le m~me jour, soit do.Je_"erie' Pour rafraichir efficacerent e
ou dwek Potau-rince e. I'MN.W.ej









ou d Port-au-Prince. ' pUt, en ne ut un grand verre
dart s'il en Int, ouf le rire et or - .,
" Horse. Une measure gneeu .banit4 du Docteur et de Mada- nergie dcroisante. Prenez - .
me Othello Bayrd p heureux Horse" an coucher u otei .' 0$
maitres e chans, preoeups une jotrnee tal iganc de sc re
dassurer leu leur vorre aise les incident,


somptueux salon avee Ia grA- journey.
ce royale et lp'exquise simpi cit4 ds 'tn couple princierl.
Mais ces hommages w-taient pas seuilment des horn-. . mages,.i s taintt en mue1 1C
temps un symbole : c'6tait le secret - agenouillement des eeurs, I'6mouvant prosternement des sympathies aux pieds de Mademoiselle Ci- r heur.ei. doukl6 d' m. -. eontestablinent heureux. . ZI
Du reste ne sont-ils pas di-.rtn chairs
gnes, lun et Pautre, de -la Iw4o.".en:&r- s e-.
grande some de bonheur jS. PtC i':. * 1 v
eianrt nb~n SOU. A tA, 5 t f~t ? OCj'a4 r
'on leur a sans r6servesou . msntert" e e noe S n. n r con
h & T, Basnirl con ot e Ie teate ni a pfrne
aite7 Et puts, leur jeunes- .on v
SC, leur grd amour, neest-ce wzz? Fhtx"wi a ht2 AW l en Vmtin
nas:dj gagassurd de ce U14 tranv *ii CO tone- e n " ui s o
6nbhuer qu portent si j Cst , 4e rx uqe irs rvts , 4 p t ~-,~,e
yeusemnent en eux . -nesf- ti4:7k &1r* ; At ;tS,,,'1 ;', grqA: r.Jtetfl ta4414par4yflw-$ytp 4vrr I L~t ~.UU&U70-reuo


- ~~ ~ ~ - - - - -- - -- -

- . . . . . . . r . . r . "
" . . ':" .:-": : : . '" - t -. . . . .: .-4.


fair" iquiiitre, des !tot6 thOnn' -endtkcu r)-S, , 1ni.:t., ii: W : , hUs tai. .t, ua
fli r flu tdn' flowE .pportatauxg_:e:4: eit cs .tc ci fAmnc, am ,e linhn&ae des
1~~S~our tex raiks gAinlituir,-r4ar-at evil tsretacs
(iof . : : . :} ._. . . . . . ., it . . o .
l h iAt.QIXXIJmt.fl. (lrai:nJ. L .rns :q ._ . v, --. t . r,.1rh ttritt
Q ::. :: -.::.::: :Okas>, (- I .pC~ $ 1*, (A h A�Nn-t t~�. d s t'e: .a.
flessOe Sst -i-tAltthz&aaeS C. 'tte*' ~n-oo&
i ."T .:.:.: 5: . .'.' . . '. '7 -< . . " <. : : " .? " . " _ . , . . g* :.: i: i ; $
. ': Pfl':(:, h: hia fri:h. j- , k.| vkt.s: ntnA- i ds . (-t( . -.). ::-. :.""�. . '. -:. . . .o'* ' ,~-. 't ' : -% i
)l,-. :"~"i:is. .:!:!. T:. .ii ata. :.- ,: . :.1-,. - ( ,, ,a,"- - :"_:" -::- '.& . -4 . * ;*: ::: : :" : . IZ.hibh"" .'o &it-- 4hdf- ar4 .Q ' 'P' : -:: * " " : ::.:t .a : .: . . .


OTJ.RDBI.
i : ' i G R A N DE"i!:: :!:: /! H::: ::':: : :,:J i


I

I


. . ."."* *
P. ALERY. - Va: it6s I. . .

1. HiAPRZ - La Vie du Colone Laurence. . UPTON CLOSE - Le Pril Japonu. ais.i.I. 1L A. NOURSE -400 Millions dthommesM. . H. HURST - Gardien dte RoIs .;.t.t� MAETERLINCK - Le Sablier. ROBERT BOUCARD - Les Secrets du G. Q. 0. I. CHARDONNE - Porcelai e de Limoges. . IAURIAC -Arges Noirs .:. 'T. ZWEIG -- 4Marie-Stuart. .* .,,,,.

Conseils aux courses . .1. . . Le pari aux courses. . . . . .


E CRAPO ILLOT -- Expe-litionsCoioniales.".


i Ur S D:sus -. Leurs atroeites


par Francis Del aisi, Malraux, Galtier-Boiss


* a


-oa g.r de ,ariete de


"es de thb.tre


Savnetes pour enfants


M onologue&-


14M k -CO.,.~ Ap 4 W


A


POL-L LA


VENATE DE SO 3UCRE AU DETA


l.


SAnieric


Suglar .om pan .

ANNOXCE A SES CLIENTS QU'ELLE LEURB Fi


A IRA A PAARTIR D'AUJOUItDYHUI


o ra l i m.-.


DES SACUS EN PAPIER DE UNE LIVRE ET D


LIVRES PORTANT LA MARQUE


HAnS .I.0


IMPRIMEE EN ROUGE FOUR: L. ' SUCJ

NE, IMPRIMEE EN VERT POUR LN Wt N T DO-9 .li~ . . .

� DE PREMIERE QUALfTcB.


a


PORTA UPRINCE, g LE 6 FRI

..


Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008102525datestamp 2008-06-13setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le Nouvelliste.dc:subject Newspapers -- CaribbeanJournaux -- CaraïbesPeriódicos - CaribeCaribbeanCaraïbesCaribeNewspapers. -- HaitiNewspapers. -- Port-au-Prince (Haiti)dc:description "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces.dc:date 3/4/1936dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=02525000471641 (ALEPH)12544054 (OCLC)ACN6482 (NOTIS)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage North America -- Haiti -- Department d'Ouest -- Port-au-Prince -- CaribbeanHaiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince.Caribbean