Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
publisher not identified
Creation Date:
February 3, 1936
Publication Date:
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text


:VA -:9:::::
p: : :.'.
L.
L .


396me. ANNAI
ttnrt.w ;(i@-!:.i}::.

:4w :i~i: ' inw.''::: :
r: i:e: r".i:.?. . " .


- - - - - - - - - -


ethN ONARN


see tnee'~m~flfi* .7ftflCS!*4_," 44. -"~~''ri -~'"W~*lsrresspa *sqgB ~s 44W -iP T~~;~~


LUNDI


3 FEVRIER 1936


a a ~.--er~.'-.' -' A ~,.-.'
- 1* ,;- *44,7.


Port-au-Prince, Ie 29 Jan. 1936 T.F S. F., mais qu'on essaye aussi de diminuer ces bruits,
Monsieur le Rdaeteur en r ssourdissants parfois, qui
Chef du Nouvelliste, 'vous parviennent de l'appaPort-au-Prince. i il du voisinl et agissent diieetement sur votre oreille
Cher Monsieur, tandis que vous tes assis devant votre appareil, essayant
ans otre nurro d 2 e jouir tranquillement d'un du courant, en premire pe programme musical ou d'une e t vers la fin de 'article ingi- conference. Le programme tul6 : Grilce pour les Radio- dont jouit le voisin n'est oas hiles, je is ceei (> puvez employer cette lettre a
Nous vous avouos, mon- drait pas ajouter beaucoup des Adventistes du Seppour qu'elIe puisse ftre prise time Jour
emme une attaque contre n-> et
e organisation. College Vertieres,
Les renseignements sur les- ci-devant
quels vous vous basez pour o- Srninaire Adventiste,
frir notre norm au public .us
temauvais jour, sont blen loin Le Directeur .d'itre vrais; et nous auioas
suhait que votre service Andre A. ROTH.
information fasse une onqute sur les fai ts avant d'er- xxx
- player les colonnes d'un jou i-:tal aussi serieux, au de.avan- SHIPLES
.taged'une institution dont ]a COMMENTAIRES bine foi est reconnue de touts.
.Le fait est. monsieur !e RW- Le Directeur du Coll'ge d:cteur, que dans nos ate- erti&s. dans la letter qu hers, nous avons pour pr~i-ci- n-'us publions ei-dessus, se - d pe -de ne faire, le dimanche, fend d'avoir fait le dimanciie IIUn travail dont le bruit aucun travail dont le bruit ufrrait giner les voisins. pourrait gainer les voisins, OUs avons cenendant diu fal- contrairement a notre info> temarcher uine dtnos machi- rmation public ici Ie 20 janas: un dimanche; mais e'.- ner 6couIe. itpour la confection ue Et A cela il ajoute un to ut itlhiers de drapeaux haitiens -etit sermon sur flenous en voudra pour cc- etc. t Nous n'avons pas besoin,
NotW'Us pourrions nous abste- grfice a Dieu, d tre cathchi:1?Ae tout travail le diman- s., par ceux qui se constituent
it mais nous sommes dans los champions d'une nouvelle 8. pays oti la liberty des Lul- flore spirituelle, nourrie par tes est accordte A tous, corn- la plus active propagande antme juste; et Ie commande- ti-catholique. Iet divin nous enjoint de Chaque homme peut, d'ail.IVaiIlr six ious r, tout com- eurs, avoir sa singuliere inrae ii nous de d c st
.!.i.ii.i:. . gan:de-fe nous torpretation du Command -


i ser te septi--ne. Pour sa- ment divin, et se vanter du
!-aire notre conscience, st.e s obtenu dans la transsellge pouvons done faire formation de la mentality de autrement que de nous mettre certains. U tavail le premier jour e C' etait bien moins pour ia Leniaine. Toutefois, nous marquer 1'incompatibilit de respectons les ctoyances de la forme de la croyance du Di. c::eux qui nat considerent reeteur du Collge Vertires Sle Sommandernent divin avec la n~tre, que pour signacome 6tant en Vig- ueur main- bler le pr6judice que causent t.r ntdet nous fisons de con- ass Scieries (qui travaillent
on envers eux. Nous tous les dimanches, quoiqu'Il Aerins gtre pays de rci- ePn dise) que nous avons attie a ans. Pa re 'attention de la D . T. P.
squ'ils'agit, dans ar- sur les bruits de ses moteurs
question, du bonhear assourdissants, toutes choses
~adophilesnous aurios prevues dans les derniers r&7 SUefgeoin &faire; c'est glements sur la radio que . 4.'e pas simple- nous avons reproduits:c dans ce primer les -bruts journal.
" SU . 11A _ r .
rvtan elymoteurs 6lectr- Evidemment, 11il existe encot a sant indirecte- re:: un'r4el:. ennui, ainsi que a
SP Pmter diaire fait remrquer Monsieur
parer di e 1'anaroil de Ro.th, dans .e onctionnement


Corre spondance


UN JRrCITAL DE
Mine. CA ""I 277 DRO0.K:1
Le jeudi 6 Ftdvri'r, 8 l'wues du soir, au tlex-Thefitze., M me. Carmein Bro u ard , itire incomparMbl pianist, que 0'en a si ra'emet I'occasion cente-dre, done era un recital u'ceuvres de ,Lis:zt, prec.e d'une conference de Mme. Rene Lerebours.
Nous n'ajoutons rien cli, plus, ear tous les fervents de Stirt comprendront facil .nent quelles minutes de hau,tes jouisances represente cete soiree.
L'entrte n'est qu'a G. 2.00.
DECES
Vendredi mrzat n, est d6ctdee b St. Mare
Sme. D'sir Joseph Compas,
nee Vellda Detouis.
Les fundrailles ont eu lieu samedi matin, en I'eglise paruissiae.
Nou adresCons nos sinceres condoleances A ses petits-fits Moliere et Lamartiniere Joeph Compas et aux autries parents afflig'-s par ee deuil.

incontrb1l de certains appaie1s : 11 faudrait en linmiter le volume. D'accord! Mais ne faudrait-il pas egalement limiter la liberty des Cultes, afin qu'felle ne soit un pretexte pour les negateursf de Pta necessity du repos dominicaln
Voila notre opinion base sur -notre ine-branlthlefo.L
S LA REDACTION,


anc REndi


Se'ace du 4.11di 3 Fe'vrier)


Lappel i.unal cns a ma:.t. . Ia


avant ae,stance est


A PROPOS
DESCHEMINS DEFER


C'est avec infiniment de peine que nous avons appris Ia decision prise par la Compagnie Nationale des Chemins de Fer, de supprimer, as conimencement d'une r6colte, les trains aller et retour qui reliaient chaque jour Saint Mare a la Capitale.
Cela suffit pour donner un . itee de la situation, car dans tous les pays, le chemin de flr est le barometre qui indique en general le mouveme.ntt des affaires.
La Copagnie compte ur le developpement de Ia eu :e des figues-banan " . ' augmenter son traIL et c: Uvrir ses firais; maleure>ser.en.t ce nest on e d:ms nune nee ou deux que le mouver;oet sera interessant, car Cest., en ce moment qu on commence planter les queIques_ cent-ine5s dIe cuert.;x ui sent a t pvets.
Nous ou Ltions nesInistOS avant que cet avis out put, aous nous d ces aussi ne rassurants?.9
Malgre tout, que~.qine c hot.e nous dit de no pas perdre tou espoir di-vant les sacr:
* one ne cesse de fair'e le Ps d ent Vincent pour es~sav r e soulager la grande misT re ai 6treint le pays tout enter,
Nous sommes convainfCUs cue grace a ses patriotiques Sprojets, avant longtemps ks afaires reprendront I . ur cours normal.


" 1]: , t) i '



1e i iniZ



ye pas as 81jet present(

s r),ale. son :>ur
!_ .


Ce je n ne
n *: 2 1 ol u
- orns L4 gs.


.0 oi
te Ie focea(' Ui ' e i


:1CTC i 8 t -. i . OW (' , a Tout en tptant Ie bien
fotne dIe Ia 1,,-;narque du S S etai , . le DI , e . Iea L-e. .omt '{ lportanceo
La d(c ' du I e
pursuit. nI t vote a in -SUite d'une lal e- Ease d 1iti'ra r r d. our'. e st itrtion.

Le . lini. -ipose ies difftrentes loI.' _dgtaires pour le prochain exr (1936-37)
t les Comptes-Gtntraux de I exereice 1934-35. L'ordre du jour est repris. Le 4 me pn i de i ,tre du jour demeure; ,ans objet.
Le Dtnt$ .ltou ,d.ose un poj (et de lo i r i'usre. Plus rien i -,at . ordr i'u jour, Ia ,' -ace e.t leve.

*EipRL; BAILL
.>, < . . %;_.O:- tt&. . c


DI SON-EXCELLENC
LE PRESIDENT DR.
LA REPUBLIQUE:
A U CORPS LEGISLATIF

(voir le No. de vendredt)


Considrations somlwres sur les autres cultures i pourraient itre produites
et commercidalement
exploihes le plus
rapidement posble.
a) Les Arachides qui peu xent tre eultives dans beau coup de regions en remplace n.nt (iu coton. IElles representent une ma t eve pemire important u s " usines fa mant&que e tne d'noe cd'exportation imun rtt mai-gr6 le frt tr& 6.ve. Pix F. O. B. possible
2. e:virIn la tonne. b) Le Manioc qui peut &tr cultivd dans le Nord-Est et le reins nton'nies. Sous for 11e dI r.acine. seheesd, de fa .ine. dahnidon et die tapioca 11 r.oiksefnte un article iM
-x tl vande consomma .nn m n . n. . ' Sa culture ftacile, et de A connue dan toute la Rl)ubli(que.
L. f _ft nctuel est prohibi
*if (. 1.5 la tuonne) mais sem be puuvoiIr facilement tn
,en . t0. Le developpe !P0 t de cctt'o culture est c-nsider on function dt 4doit exciusif de preparation cnc&O il V a queiques mois.
c) L'Ambrbettc (graine df parfum)( q-ui produit aprn tV31is a (ut lw mois, et don1ii :n d6bouch( interessant exis to en Europe pour des quan, tit es raisonnables. D'apresle p emieirs essais, ette cultur ne convient cependant as
t o I : 1' 4 pVI
.) L.,e Gingembre qui exigs �es terres fraiches et tres fer tiles, une technique spbeial de preparation et qui est sti un. debnouch aux Etats[Unis n.o.t.:.nni,,,ntK
e) L Jit/n dont l'exporta.on se developpe depuis um an dans le Nord-Ouest.
Toutes ces cultures prtserm tent P'avantage de ne pas n4 cessiter d'irrigation et de don iner leur recolte dans un dilai


de 12 molis. Par contre, commE iultures annuelles, ellies out le grand ineonvenient (le ri. cin 1 un degrt moindre) dte favoriser I'erosion, et, jusqu't un certain point, le dbboise ment (bois neufs). Elles n (evraient done rationnele rent tre encourage. que dans les terres non acideg.
*' te.$.
Les cultures annuellesiont aussi 'inconvenient d'Otre particulibrement sensible aux variations des prix. Unc chute des cours peut arrete net la culture. Ce sont leasni. sons principles pour lesquiel les -i y a lieu d'encouragser specialement, en Haiti, les
cultures le namntes. La ai<, cbreau pays
p , o .od Iciv oblige evid,-mment de dv4elopper sans retard des cultures a renden-or .p Pe 'esat--dire an.r ut onP. page).


� "- ? ' ' - - - -' - -- ----. --:----: :::-.--. .-:-.--. .-::.:-.:--:.-::.<:--.--:.-.::--:.-.:-.:--:.:.--: --.:.:-<---::-.:. -:.--.:.-:::--:.:-. .-.-.::-. .-. :.-.::.-.:-.:: --::.:---::---.-. . . . . . . .


. . . . .: -.:: . . .: . !

AIM ,:. . .:;. . . .
i :
-PA.G.
OKA"
2F
Men4


'4


No, 13793


/r e~ --s~u~


. 29


PO P-AU-PiMNt , HAITI


ME;SSAGE ANN%.~h:


1e Sec(-i dt'Etat des iFi'ices W " P ( t' .Jx.r nees2 ar tv 1'udexi-ni
1, t1 '6
I,- est s objet. ]a CO1'I.'(SDO 'A' ,,,,,:,!]nce (n,."']' - tedes Me T A
t a tes.f\Jsi" - - t- t e eet' :c " >-" u er~i tY: tP ([:n t :

iIcitant I Chamb do
StS d'.avoi vot L i auto iant' Jo a onn:

-.5 4,(. f. -5 . . ; , U >?, ' i
cet' t . r t nJ abpa.jn : n d e a
C ''mf- - 41 14 v. '



� "D c1 I t i n C n . i
L;! L d . . .



. I4, " - '
- I





" me-t n an oap ,
. ' .n




n A: fI . L' '
Eu. I ts a e 1 ts 2u-c1'n'.
I>. L.-,,OU. CO. . . t it-t> Q.u ant a.r �O 1, VO14 .O . j~ IO




:i:::i:ii::: : i::-i i:i::- !i ii ; : ii i ii i: :i~ii:i: iiii ! i i i i i ii !:i:iii:i: i:ii;ii ; l-::: ;iiili :il i ! ~;iiil!i l :i ii : li :ii:;iill;i i ii;i i i~~ i !:iii:i l i :i : i:!:i:i l::i ii: ii i ;i:; i lii i li :i i ii:iii : !:ii :ili- :i:i iii ii!i :i hi l~l : :iliii l l ii:i :i
.:: !! : : . ::: ! :: ! . .: !; .: . . . . . . . . . . . - .:
r.r rt-- :zwz--- -- mom
. ., .

NWSCIENIIFIQUE
.,K . 2par kDr* Duchwin. A4 1


. .La Malaria wuws. l wn pagnes


Pour le m6decin qui a pratti6 dans certaines eamparnes comme celles de 'Arcahaie, de G ros Morne, de LPo-gane, une chose reste certaine: c'est que la lutte contre le'paludisme est demeuree infructueuse, jusqu'" cette heu2 e. Nous pouvons m.ime dire q'il n'y a jamais eu de lutte, puisque les moyens employes sont absolument irrationnels.
Sur.cent malades soignes a l'Arcahaie, nous avons relev6 u-.pourcentage 1ev4 de paludeens francs, c'eet-5-dire de gens que des accbs pernicieux graves obligeaient 'a s'adresser au m6decin (soit 75 o 0,o) chz les 25 autres compos s de gens consultant pour diverses affections telles cardiopathie, tuberculose, manifestations syphilitiques, un interrogatoire serre revelait l existence de formes frustes de malaria.
.,,.Nous avons releve les forraes les plus graves de palu,_isme: formes miningees prerpentant 5a s'y meprendre Fallure de la mrningite erelbro�pinle, formes intestinales ressemblant a la typhode, forces h4patiques simulant Ia cirrhose hypertrophique. .Dans d'autres cas, la maladie asex veillait chez des femnes vnceintes, produisant des a,Yvortements; et ces maades pour Ia plupart tombaienu,,t .Cans le coma et mouraient.
Ce n'est pakque rien n -t .4t.tente" dans le but d'en.a.yer ce mal de no; eampaogns, mais les efforts deploves :ut te insuffisants.
Deux il ments entrent dans la dissemination de Ia malaria. Io. le porteur d genes, c'est-aZ-dire le malade; 2o. 'anophle, c'est-ft-dire agent vecteur de la maladie,. Lanophble passe ia p'erniere pa tie de son existence clans les


as AL-4 - -A--g--., .


LO BUAN


Le vapeur COLOMBIA S. ,B. Voy. 56 parti de New-York le 30 Janvier 1936 directement pour Port-au-Prince otf il est attendu le 3 F6vrier 1936, en route le mgme jour a 4 heures det l'apreis-midi pour Kingston' (Ja.), Puerto Colombia, Cartagena et Cristobal C. Z. prenant fret, passagers et malle.
'L- vapeur PASTURES N. B. Voy. 54 de retour des ports Colombiens, de Cristobal, C. Z. et Kingston (Ja.) est atterndu & Port-au-Prince, le 5 F6vrier 1936 et continuera a 5 heures P. M. le me6me jour pour New-York, prenant fret, passagers et malle (via CapHaitien et Port-de-Paix).
Le vapeur HAITI S. B. Voy. .55partira de New-York le 6 'evrier 1986,directement pour Port-au-Prince oti il est attendu le 10 Fevrier 1936, on rIuite le mme jour ' 4 heures de l'apres-midi pour X b. stn (Ja.), Puerto Cofmia, Cartagena et. Cristobal. C. Z. prenant fret, passagers et malle.

.7B. NLHOt
msrd Agen. , *.


kvm' le thus
*415


A V1IS MATRIMONIAL
La soussignee, Mine. Leorard Masson, nee L6otilde iLange,annonce au public et au commerce qu'eIlle n'est plus vesponsable des actesbt actions de son mari, une action tn divorce devant lui ftre intente'e ineessamment pour dos causes (qui seront exposees en temps et lieu.

Aquin, le 23 Janvier 1936.

Mine. L&onard MAFFON,

n6e L6otilde Lange.


- t4.:2 -. 4.".


eaux stagnantes. Plus .tard, 1. eso m6tamorphose, prend -son Effort, et devient dangereux. Tant qu'l vit dans 'eau, c'esti-hdire lorsqu'il est larve et cuh lex, il est ais4 de le d6truire au moyen du vert de Paris, du drainage et des autres mo yens preconis6s par l'hygiene moderne.
En d6truisant I'anophle, cn arrete d'embl"e Ia propagation de la maladie; il est alors aise d'encourager le mal cn soignant les malades. Tant qu'on n'aura pas fait disparaitre P'agent vecteur de la maladie, tout traitement sera inefficace puisque ces pauvres malades ainsi soignes s-c rbinfectent constamment.
De plus, le traitement que Ion fait 5a ces campagnaras et inutile parce qu'insuftisant: car en donnant chaque Tuus les medecins, que disc .tous Ies hommes renseigns, ent quels ravages les *6eo:,tte aies de Laveran inocUit -' ,p,. 'anuphIle font dains i oganisme. 11s detruisent cs 2culesh rouges et par con,,een t aTmneut une anenie


,. - Y 7
U IJ
.
L". c' .p2. ac p i nia a &- t ia vali c, . a lV a dein
anne&kL &� on enIXIagesii Sieusement les possibilities ,&,,,(iUL dcrrasse: de ce l'u > tL tV e Jt> Ilt .v coii anopheL, par une large uUtii}butfion de quinine a do e eeliement eificace.

locteur DUCHEIN E.


Fistibal.- Alice ma ch
FOURNITURES ) Oto est malade nous al'
E CORDoeNNERIE mettre au regime de la
ine de Banane Grand
Les Maitres-Cordonniers, :ent ddnomm6e Quisqueya
d aCaitaso doi, Alice.- Farine de Bar tnt de la Capitale que de la ' Quisqueya? je ne pense Province, sont aviss qu'ils tue nous trouverons Quis pourront trouver a Ia Cordon- ya chez notre fournisseu nerie Mont-Carmel (Hyppo- jFis ia. - Pourquoi
lte Jeudy, proprietaire) -tou- est bien sfr que nous ti tes fournitures de cordonne- verona Quisqueya l'Epic vie generalement quelconques. du Centre, Au Bon Maret .IEpicerie Lajoie, Bazar .-._. - hamp de Mars, ' 'Epic
de Madame A. Riga.ud, eOPTaTU Merna, Au Bazar Nati
k bMeilleur Ma :liE i '] POW-AU- PRI mew~sWrie Simon .Vieux, Ancie . .aisoa.topez, Ala Pharm and a~ss4 dvrew. s 6'.:*mmaculIe :Conceptioni, A nene u lt e4 m pene Franwa'se et a 1'
lkuwe qunaf4 :ere L4e Bailly.
08 .Ra -Aepiez P ' Gde 75 cent
qtd eve


acie lEB


SUTA(( A.


AYEZ:
TOUJOURS SUR VOUS


S


D


son tube "F i. .
aluminium
ie 4 comprimbs, tr6s pratique pour la poche et le sac


a 0L


DEMANDED L. P0 LaEm-St rat
6 ta cordof1rV iIson1tY UYPP)LITEt .1 -e61bre pr6paraion( a"
Ho.Ro-Co.


HARTFORD BATTER) STATION
Grand'Rue No. 1258
Phone 2028
Hartford Goldsiripes
Batterie Garantie 2 Ans


Proprietaires d'automobes, voulez-vou:s onue vote vitcire soft to': - pete a , tir?
IHomnmes '1affaires, you vez pas d-. tenps perdi e. ou'!,cz-vous Ione vou;s evute! mille ennuis causes par une mnauvaise batterie installed sur une voiture? T4lphonez a Monsieur A. r. BARTHELEMY au No.
2028. 11 vou, presentera la batterie alartford Goldstri. pws)), la me cure des batteries jusqui.2 i. ceoduite en Haiti ou adssez-vous , R. LLIEN Co. a ia Gran.
hue, No. 12>.
Deux an.es tie service connu vous sunft garanties avec ; e batte1e Hartford Gold4&Kjx&n- -t


r . ' . - _yr. � - t " ZA" '4tzt' . " *M.


.4" � �5


3.


4'aiv.


4Er9tky


Insttut T ppenhaa,,, ",, .1537, Rue Lamarre-Tlephone 2891
132 Admissions aux Baccalauriats
Rhetoriques ct I'hilosophie
Annes 1917 a 1983
L tabissement doit ses sueces a sa discipline, 4 so excellente hode d'ensignement, iA sa bone t large organisation. Pension rcomparab e, Pension pour petils de 5 h 12, Cours classique g n Aeons particuiieres, Cours de SLerc,-Dactylo, Comptabilit, Ang rspagnol, Alliemand, Pr6paratin a Ecole de G jnie.L'6tablissement garantit tous s course et forme des hommes f t conscients, compbtents et courageux.


UsmeBGlace de
Port-mau-Prince

Fabrication de glace de neilleure qualite.
Livraison rapide effectuee jquotidiennement par nos camions peints en blanc dans toutes les directions de Portau-Prince et de P&ion-Ville. GLACIERES
Nous avons toujours en main les derniers modules de glacibres en ader t partir d.e $25.00 et au-dessus, vendables
_ivec facilities de paiement.
'REME GLACEE (SUPERLATIVE)
Un produit nouveau, qtii ne e edde en rien aux meilleures marques -des Pays d'Europe 11 d'Amerique est offert au >ublic haitien, par l'Usine "a 3 ace de Port-au-Prince. GoV" tez. cette d4icieuse crime, et VOUS serez convaineus.
Faites une- agreable surpri,e. :votre famille en appor. tant de a #Crbme Glaee Su. wrafive. pour. le dessert . fous en raffollent.: ENTREPOT
flrnIV r -I .


:uelle quantity de vian4 poissons, de g u- me fruits, etc.
Le Public est cordial' nvit6 'a visiter notre us I inspecter nos model glacibres et de sore 3ans notre salle de veit Consommer de la :'est faire de l'6eonomii


REMERCIEMENt
Madame St6phane Ma lien et ses enfants, to autres parents et alliesa sent ]burs bien sinchir merciements, et l'exp.r Oe leur gratitude emU Clerge, aux Sceurs d Eseph de Cluny, i la auix amis die Port-auE de Jacmel et des autre. do la R4publique, qui 1e9 donned des marques de.o thie, l'occasion de-I de leur regrett6
Stiphane Maxi
survenue a Port-au-P4 28 Janvier 1936.
Port-au-Prince, 16 t xier 1936.
c . a . . .
A Machines. .c erir.e d


m Nos r g ' M machine A calculer P
s chambres froides: ont Rubans air carbo s k ( e - emment mises 'A poyit aites vos achats ch
. t ptvtent recevir u'imrrt. ' - , I-


. . . . - .


~s~t~" "~~~"~""'""""~~"~h~i~~


.,.:-- .4_,


f.-- .-.


i~Po


.-.: ._:


. . .:.m :: ". . : . . . . . :. .i : :


Devenes vot.re propre Comptable en o~vrant nI Qompte de Cheque a la Banque Nationale d I
Republique d'H"itt


� . -:


ehetec4 Wd Ru u.
"-~r -i " '

tZ06, pre vlicerie d m,anuel Gn i < Bloc entte
ltw -ues C1.--l asceuu& et lu
P -1i;S et VOU S V0U S viterez a jarnaIs ,les nonmSete. erinuis que vous reserve un mauvaise bat terie.
Les batteries vendues par A. P. B3ARTHELLEHiY & R. 1I ILIEfN & Co. se.nt les meilures existanut en Haiti. Elles wont les seules qui sont fabriqus avec- des plaques de 1om., et cui ne sulfatent pas au cours ue longs voyages. N'oubliez pas que la malson, a. la Grand'Rue No. 1258, charge des batteries sans aide d'electricite.- Livraison immediate.
Venez-vous en convaincre, 'n 0011on accueil vous est r6serLocation d'Ortophonie i' "aison de deux dollars par soiA PROPOS DE LA
FARINE DE BANANE S GRAND VINCENT
JfENOMMEE QUISQUEY ,







ifki r* itJ elVawpetifournir difT4;Qt pniii de e genro, 1est 8
xe y \sian ts epications. Comp4a f dre 6thipien dby tan&* j
pa - No. . .6h. . .c Pav . .e original de .a se consi. . rab e pour o . .


my oNDE IN iss croite vers Harrar, sa diree- tin objectif A port4e die la ~
pose nation ne semble devoir contrim gi4in, et~ les forces itahqugg
Aot9MVET& c anaQUrr buer & aucun t&suitat d~fini- 4 touvant 'facilemnent' &hilhd lix Roy annonce & sa bienvellat e
t tireM~t if dans la carnpagne, COnlsi- gner Ieur's abris au eas 0o1 les qu'etle trouvera, duns tontes les bonnes matsons ~
I 40b~(u S Av4WI c'Orde dans soh tenisembiht Elle closes .auraient mual tourn& merce die la place, son rhnam oux prxsuivante:
. co.ntri.ue pa. . non pls di- Le succis tait probable; ii 3 0LES LA IOUTJLLE




t li4su14j As tYI eetU ' ,ectement h 1'avance d'e fau- aura une certaine valeur stra- LA:COULEEW D'oilb:lL/TMILLE .
Sae. tgique et un valeur politi- LA SERV SP IALE.





iMA 1nuNHOMME ye'autre jartcatieoffnd appa encore plus grande. La Maison prenant les fra ise liuraison t sa 4
-. rente lans menace, piut6t rmtwe X
. . . . . .
:ilii iMV .





cut~~~~ fo ,o.I ~ntr~le
og. n oin II est vrai, qe l Dansi d'apr s




Ao ,tAIgE18 re�QeP s dui Ras Desta Demtu certaines nouvelles, les &thio- r,;t--===----r
++++









C ITLITIE rlpresenteraient pour 'arrie- pAens sRostiendraiont Ld>
POT yFUES e~ de trupstane de M. eetd ou fotpu
-ntanst le cours des consichasse les italienu s e Ma Ska e r LLES





4e Webbe Shtbehi et deFaa en cortinuart leurs acti o ts
- -Ce serait unme sottise de icstscotelshgedecm
d4eiernires nouvelles de art du gros des t sita- rmcations du front ita
(,4. yienneVnt r eda-ns sol t oses.urai , mat to. A






ta nt nr e ssur ce front de sa- L. . en est a ii i senih .eat .o
c quiaban sur. vaiete r a rarc pou u'ils ap CpliquontLE iict.etdclt6 du Nord, s.at. tiouver sa base menace pr - rnt ou scieetan vet, a.straah de nouvelles aet une contre-attaque etbiopin tegni de Lawr d mposer
4 ennes ans le Sudp it ,e vn .t e partcette offen que encore ps lu s ncourde.
b a cini. Of fensive arienne aut rppa- e I 0 . . . n et-hnd







a reit qe l Genral o~ n pue peieue, maws noin en puissance, a
'iani, quenantpre pfle s maintai�L pou leut pt~
,Ve da.siec e- teurdeDo- (Ce dants a menacen s t 'e, n- posiiUS .u :








1'aictrdmitA occidentnle tcr mlitnt conre e'tt in r ntere 'a s"nt ou n
S ud, a fait recuc'r tc prtte dVN th niqui n-, ardent nue grc e an
pee.du Ras Desta Ik '>- 'uemnts JLa mwnace (ti Bj;1 n ef 'i. burs < an o
aptis de vigoureux corn- 'T3enne flst *et b - e ler re uce ae-th
el.:.ao ., gu'il. .: les poursuit.- 1 m rn e, e iI es- vrai, lueeles . -t



















J1 bzuent. Les rupe- ita- K no parit p a bacou 0 U' ) iere /c! de
nes auralent progIess6 d er ee r a ent - ((apitane 1.eLiddell I.t. e e.
44 miles, distance qjui pout -al corn :-.C a V01 jo : ;nmuc don sp o
co.prendre tout Je terrain e des a- .ab \t .u
precidemment pr -L -6 oida t arii vie, e
les i teUsen face de ta td C tout ,
J ou ttit le e uars des mvi'rs chasser S M.
qu .e e rt aeurs act".ouveles officieuses 6 'm e I e-art d c ir ptiime
. et d'Asmara diartnt~" . C nte da un ' par;e comen-o ,,












tvw ejnre trrrcde comnpiernen.n 'a are Lo'i;anmb one 0 ,c
eh' -"attaque diret t u-Ce serait une sot t ol in r- - ., . U












av c Ar i Lo ^(0 J- o
" -- i n e t.a : : l s n o e .'- t \$ Q












: d4urnant sur la (re a tg ue c
te autre cl on ne, en s sur.e f ront, d P sea-.
de cooper a ligne duabtant sur arrar, � .Ve
te naturelle des ehiopiens, uat r a ut b.e mena cen .4t n o . I-, t"













eCCUer a la frontere du offensive enneie a aide ; n
f. L ta n p A .b; curt l St tIjccV
scom-mun ir . a.
no.~ ~ ~ ~~f eslaeti- � ae. ,,., ried ]aennedimoe
.uene qotu-e~a u eleo .a -- .~a 1 Z, t,. .ue
i'$ a n l'.e n t 1o._ t' I L .
Wdh em s danseu de o- C enant e le 4-a enans>r (, pou 'a s .
tH MI .id ntd . -. i Of en iv Ier'nn n-.+ ti, Q. Ll4-.a' ' <"t :
:.ud Ga i a, preat c I').r r~t e t ' c.i'. <
pree du Ra De.a , nr D- 'Ie .4
res. dea 1[.!l vi)Oureu m ml'-) :. : ;. +. .

h "s au al g . . "S . . " e'n : e '

Ras du tas Desta . -.ru + t. A - :","., ,_.:+c. -- "
. . +e perte !; ,
n .,,htpa .- s'iu e . ;+ :, - .:- i: r , ._> u ce - =.-�


iere~~ deo m-" z
. o i+-Z tA r jP JS
tetet~e se aq e d e te avL-i c.;,+-.-::{


e V




.e. ABLRST GEt 8 R des (.er9rs
(7 cO/C >arch allieres

pQ-\'i. n1 CL t issus-grios .t . . ~. ;':- : e accele re, as I




INSTI;.!TUT
ALFRE!D VIA U>
ir .nue L-a-.r-iqDucheine

prUs - Inginieur rFenqi ; ccorgess.


On ajoute aussi que les leens opposerent une rc,+ance d4terminde et prolon, usqua ce que fussent ah fur des tanks, qui enfonceiurus lignes. Mt'me alois, "+ edrent quo lentemen
StXain, jusqu i'& appa r. errere eux, ci'un de.ait de tanks Ie6gers, ce
changea en d6route Ieur
'euse retraite.
B ,.s.ertes ethiopiennes ont
S bstnimees 5"00 tuis co:te 100 morts italiens. Descom n u
-italens lesopnt ensuite
5.000, puis aL 1.C)00

Vwi.
i ldetoire italienne
e4M.t Pas incroy4tble.

- ,n'y a aucune raison de eter des grandes lignes desw ements- tels qu'ils sont p'rtes, queIlques :rserves' � puisse faire sur les e'
Iatons des pertes respece-i MVeme la1, la sup6rioriiarmement des italiens, et Ia rupture de Ia rsistarice iopienne repdraient la brtion reasonable, sans
neia anmoins le fait que, iPM experiences de toute r b -Irn
nrr . r~cente, les armies Sr4 terient' habituellem6ent
- petes de l'ennemi, et sOnt Z4 .Vp .rtes h avouer s I eu'rs.
- -I eut. paraitre c'uneun d&
n'a 6t6'fait autun, " .r.'il ne me
.siepp"de cette offensive, mtMenc6e le 12 janvier, un


sse44 0witemps pour fai. 4r re aux itliens toute
j h pr6mattr&e a a
ree .iw


. eut m conthre
fiasper, italent bu Ilocer x~qt uhse S- Id que ce qifh td
2 4%%8 t fn ive2 t .tgalement u.n suiet sur le-


n, Y

ans .io. d I)io t' _t cemmt ata t -n i n .n f . ' n' rn> -i :ne o. t a'
, '.? i . } ' , . < . :. .2' -" .: . ' f - -.



f e . es r ' t c:. i - _ o . cc-I 2" . v- . , ,__o f,.,z-Il. '-t'4 p n n e. ( 4 ,t 4 ,,s .


men' nor n ? 0o v epHo e a jeunwbc:icitu cii v;. :me poiuntsl. put
rnent . ta., l e d s a. . bt. nir an,. c.

fres points.





,. La _ion de Dolo 6tait a. pet; prts ia soi.ie offrirt ne-


ltentle



. 7.
ar /om
: ---: :::: ::: A -# / .-.-. : 4 0 0::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: : V::::::::::::: I::::::::: -:: .::::::: l? :: : :: : :::::':5 ' :z


i "
. �: � . _ .: _ . ,.

Ve







;-.i . 4,: - " i ! )


C .4,


44suote


Les produits BAYER sent les meilleurn


17 s


p g - d;,h ke
I? , d d a
i Comaga e : , c airag


MET A LA DISPOSITION 'E SA NOMIBREUSE CLIENTELE DES VENTILA POUCES OE DIAMETRE, A ES PRIX EXCESSIVEMkNT A VANTAGEUX.

PROFITEZ DE CETTE OCCASION UNIQUE POUR VOUS PROCURER U.v APPAREIL REELLEMENT rEFFICACE POUR.COMBA FTRE LA CIIALEPk.
S. .
NE. NEGLIGEZ PAS D .FAIRE UN TOUR LA





CAPJI '4
"u -- -.l F -.-_:

a ' . T.-N, C CA.IAI.


0ie

_K .-'


.TELRS


DE 8 POUCES


A 6


,, NTI4A TEUR, LE SEUL


I)zV f I v


~i~4~l~nst~~


~S~e~'~


. . ;- .AMO


{


'llIu"


de tte@


les


onare


MCM-lix


grpe


Bmporlaul









Dernibres Nouvdlies du Monde teques ce matti

' Par C.b.Radio et correspondence Airiuan

LE SPECTEE rage de fil barbel4, cyant qnestioh des comply ices deL OIFEAADE ~ a le dotev J pro
bE A UERE pouvoir so d~fendre mifeux H auptmann. PO T/ElusD kd Draves a pdsrdn
DBL URE prainsi contre EDEN attaquesPT! VATICAN -N Le Pape Pie la rang de#tudia
incessarntes des abyssins. DNV NEYT Isufedu ie erl gaits Qtes
ROMRE.- Le Gr and Conseill iatui 'gnsgraet
faseiste doit s r6unir cesi Lg PACTS ODRS-Ee se ren sd ifset (1'Uf la reo piipales Que Pei
atmoPalaie dtnezia e en n RNoOIT~l dra au Caire vers le 15 Fe- no pft lparticiprh deler& e rncialndo omb re
atmspbr dexr~e enA LA CHAMBRE vrier, pour participer aux ne- meni d in Candlur. Lujou aetnd ux d
lsonqut dernves2enue, pedn FRAN AISE gaciations de I'aceord anglo- rulein ue carine6 aujoun purvaiter plae trox
lsnquet derm enhue, pendn @e ,eyptien, qui aceordera son d'husnie quoaine es entrant, 6vtour devtro
ritable 6tat d'alarme. Apnes PARIS. - La prochaine i autonomie ai fEgypte, moytn- vo des grin comte qu lsctrrt leuate dvat es d4ciin miiarsdIa stance de la Chambre aura nant 4 restrictions, portant fidreseunteL f(toelsersu doneo ranmrte d
aiernmere seance du Cabinet, le lie mardi, et elle sera rem- jsur: celebrsee. La frete pompe det ganotd nmreos d
Conseil indiquera nettement pli probablement par la ques- J 10 Les vo tie decmunica- dcUpouoir replirUP
seoftue oablt lsdi tt it nn~ius~ Canall main main. cpovireprc
. . . . . . . . . .if iiiii ii ;iii i.:~::i :-:ii-ii :iiiiiiii # : i i -ii:-~ ii:f i:i:~ :i~~i i::::i:ii:iiii-i -:i-:i ~ii >i-ii::~:::~i:iii~ -~ ~~~i:ii ii: ~ii-i iiiii~~i iiii:i:ii iiii iiiiii:: ~ iii# ii:iiii::iiii:i ~i iii; . : ~
.::x tx: : ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: ::!i:::::::::::::::::::::::::: ::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :::::::::::::: :! :h :$.-: ! .!!.b hh!:: : : ::iZ%! :.: .::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
2 ::~~ ~ ~~~ ~ ~ ~ . . . .: . .:5 .h. . :: ::. : .::5 . . M r .;Z5 > :::::::::: ::::+ = :::Z : 5 : :: ::5 : f : : : 5Z :2 : 2 :: 2 t x 5 : :::::::::: x : ::::::::::::::: ::::::::::::::::::::::::: ~ :S x x :5 % : . : i :i ! :2 2 5 .Z : : :i % :S :Z : : :2 :





ROME, :~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ .e .n:nel-: . . . .-,.,- ,--a.u'."dgns .ga .ae .:i
au~ ~~. .a.i Vnza;dn .e . .RNO.T.da.uCie esi 5 e u u ,,.,v��-.

. . . . . P a C --e * . . -.
;e ~cisonsmiliairs dela hanc dela Cambe aua nnt 4resrietons porantfidbes .)euentcomper.ur.t.r.e.r.rt.i~
derni. sIann du0aie etumri tel eari-srs riec. ~eeadn gadhmr
:e e rede c
Consei rniur netmu, terbbl n a lu-toLevoedeemui- flbee ,nepmed-gnsntti.m


p , r wVI PV L Z
rectives de la politique italenne vis-a&-vis de ]a coalition anglo-frangaise et de I'embargo du pe'trole. Une ton�rence doit avoir lieu incemsamment A Malte entre les chefs des fi ttes frangaise et britannioue de la Mediterran&e. L. armiral Fischer est arrive ai Malte vendredi a bord du (,Queen Elizabeth,, ot a tmrr.enced h conforern : tdiement aprs avec tout son t:ttmajor. Le commanant de a flotte francaise arriveria bient^t. En raison de YIimminettce de l'embargo du p)6troi(e, Rome tient la situation pour tr s grave. Tous s'attcnden a u1ne guerre, avec Ia pa-tic uInin de la Grece, d A. U i .P .:-, dt- da Yougoslav
1o d'Italia> a
titre d'< Le i'Europe , on crit probablemen ,,
lini. II a dit que oI IA . Ot gage de plus (, - " ,nage au bout (1. . Ia guette. Si les t
aggravees, et 2 V diaboliques de ' tel national g, , Iain, on Ira a' a
guerre Ia plue .
plus injustifi0 " tC ait jamais vuV (.sadeur d'Itaiie
;o Grandi, u a�
* etien avec P ,
e(.t arrive i 1h:E ticiper au Grand (


tion (e la reiuorme eenturale. Le 11 F6vrier, 1a Chambre discatera la ratification du pactz" fnco-sovietique, au sujet duquel Flandin a confere samedi avee Litvinoff pendant #0 minutes. 11 avait regu enuite le :inistre Yougoslave Pc ui t .


LES EN VIAl
SE RETRA N' .
MAIN TE .,

ADDIS-ABEBA . .D' p s It" messages du * ,. . taliens constru "on! en cnt des traneh, e:-. _ bar-


de Suez, etc.
2o. La dfense de l'Egypte
contre tote attaque etrangbre.
So. La protection des interrts
strangers et des mino
tes.
4o. La question du Soudan. L. calme regne depuis la formation du nouveau cabinet, e: iet ecoles et les universities S rent rouvertes la semaine prochaine. Nba. P.-ach _'a, chef du parti Ward, w. d.a uans utine interview qu 11 es. fe ement cmonvnu-' 'e I Gouvernement :i ta :i.ut arniSer a une entente avee Egypte'

MORT D'UA JILYISTRE JAPONAIIS

TOKIC. - .V '-:stre des cultes M des chefs
les plus e- v- . ( a ti i r:seito, est .t .une CErise cardiaque e . 62 arts. i11i
etait un e' e ecide iu
raP)procie.- ano-Ju.ponais.


COMJMUTA TIONS
DE PEINES


BOLZANO.- Le Roi d'Itae a commue en travaux for(CS a peirpetuite' les condanmtion . mort prononcees contre le, tvyrliens Paul Hoffer et Hans Gluffer, accuses (1 avoir t- un soldat a' Planiutte, dla:es e Dolomites.

LE PEROU ET LES


S TaTIONS


(ENE '.-- Interpelle par V Comntd de Controle tes
nctn , Ie d l"egu e p6ruvien
Sexp~~ .ue son pays ne
- - appliquer les
n . - .'.: le 20 Fevrier,
- u, 07 -iUU .L k
n e son Industrie
.p " es italiens ou <. en 'r des italiens.
! .c . 6 'oumain a retor.e ue situation est la m-C me dan on pays, mais que son n r-nement a rempli cut ac::t ss obligations.
-.0 i-u-. Lvien a promise
i, essaire aupres

L'AF.-AIh-,' LINDBERGH


. i. TON.- Le Gouver,1 'nva": rn a announce que
c-iw artskopf, chef (<, la ,)olice du New-Jersey, S.:u :is )i t.ot des renseiF'i: :"- D . luveaux Sur a
--'. f. - ! -


S1v - i0


Le Savon-Lotion


L"ANGT, TERRE BAT L'ECOS.'E AU RUGBY

LONDRF.- . Dans un match
b .--I de Rugby qui 11 M-ItK pises ies equipes d'Ecsse et d' cAnleterre, I'Ecoscse a t battue par 13 buts a 3. se ae v pa
COMMUNIQUE ITALIEN

ROME. . . t)ans sun dern1er Smmunique e ministre de a Press et d. I_ la P- :a ,a e i cPelare qull r y a
LE IAS DESTA
DESTITU


LA SITUA TKX GR ECQUE


A THENE ". . Avant subi une lIge ere operation aux oveux, e Prenier Denerdzis est rem nic4 proIi-soirenmelt par . ri ~ . a Par Ihopoulos. La m1't (.e Kondvlis semble a 'e.-:Ie L' 1 a'nion (e tous 1e , i .-- I., d "u - l dic "es
P ne ca } nret' la rein-e
nn A a p c: ue
tJfo nn a 11 , "f--e :]I. . , d to collab-or01 tic n Ouvelniementale ave les communists. Ne m.ann:oins, on espere mie le calme continuera dans ia politique interieure.

POUR SECOURIR LES


JUlFS ALLEMfANDS


PERSECUTES


WASHINGTON.- Le Tfmeux diplornate anglais, Sir Herbert Samuel. est arrive Lx Etats-Unis, pour contrdr avec le president Roose. volt. M. Samuel qui, comme on le sait, est juif, est venu cans le pays pour essayer de trouver des fonds afin de pouxoir venir en aide aux juits chassis d'Allemagne. 11avait &td haut commissaire de ia Palestine. II voudrait recueilliHr assez d'arvent nour envo-


mere formanlte; on av 'heure de la cobfV neuf heures du .maiti 'espoir que grand .o pourrait y assister. Pd cis huit heures plusieu4 taines de personnes se vaient d6ja' dans la I conference, attendant I ,'e du docteur. D sdernier fit son apparti cis et chahut le salute Bientht apris, ii fut d'abandonner Ia parties, I. sordre ayant pris un e ie des plus graves. Ladut intervenir et Ford&' ere re'tabli.
--. -- .,.
LE GRAND CONSEw FASC ISTE CONV

ROME.- Le Premier A scmini a convoque aujour 1e Grand Conseil en s-a extraordinaire. 11 a en"t troops etabli une > italenne. II n mEnage ses avertisset :ur les dangers d'une e-,opeenne, provoqueej confit africain.

DETAILS SUR LAI+ VICTOIREETHIOPI&

ADDIS-ABEBA.-Ut miuniqu6 official du gout (ufnt Pthioien affirtil
-00 Italiens ont p6ri di bataille livr6e sur le Ncrd. Los hostilities On bier dans Ia soire. A vision de chemises not) tte taille en pies. j hens ont te blesss' tanks,'33 canons de e gne, 175 mitrailleuses et. fusils ont tombs aux / dcs abyssins.

FLANDIN EN AUTI
PARIS.- Le nouvea*., nistre des Affaires Etran res, NI. Pierre Etiente: F~I* cd;n, a d6cid6 aujourd'hutW* vwir des entrevues avec.tot les chefs d'Etat qui se ( va ient a- Londres .aux1 rallies du roi Georges V< derniers passeront p France en regagnant pays. Les pourparlers ront surement une S entire.


AI)DIS- XLEBA. - Les cri -spo(ndnt tingers -a Ad1i -Abeha ,:noneent que Ia destitution du ras Desta comnandant I c troupes du front (e Wadhra. serait imminunto. Le N.' I i'aurait dda
placee :. le Dedjasmat-.ch BaIteha. l.

VICTOIIE ABYSSINE SUR LE FRONT NORD

ADI)DS -At 6 DEBA.-.Des rapports venant des quavfiers-yei.eraux ab;yssins annoncent o0e Ia futv'i.se bataille com-ienceee le 21 Janvier derinera p.ris fin d4f"initierment thier soir au comet dsavantage des itali-ens Les et-es facistes s'eiev1 t &li&000 morts et'a 4.000 : s. Leos Abys- s ont 30canons de
csimpagne, n mit ,ailleuses, 2653 fusil: t 18 tanks. Les indhgnes o -rdu 12.000 homrfle dalns t-'-e operation. Trois p ions fortifies prdalablem. -t cccupees par lef chemis,- noires sont maintenant aux mains des Ethiot.iens. L'aviation italienne bombarde sans repit toutes les positions qu'e"le survole. La population ethiopienne affir. rae que les troupes envoydes c-n renfort au ras Desta out repouss, les forces enemies t 45 miles au Nord-Ouest de Neghell .
LIT IN. F A PARIS
LITVINGFF- A PARIS


e


I et


inki

ii
ig Iis t 'tte~


/~- * : * . - -- .:.
A LA .CONOE.T .
L'EVERest
LONDRES.-- tine e ton d'explorateuf s aujourd'huli a: destin dt


4 X .L WJ" jjCAL=-. . . %, 1,9 .a A(IV%
yver le expulses en Palestine, PARIS.- M. Litvinoff est Darjeeling (Inde),
lur mire-parie. arrive ici aujourd'hui, oenant essayera de gagner
._-. :,de :Londres. ! .a eu, .ds soii de PEverest. lex
UN TRAIN POSTAL arrivee, tue entrevute avec le est compose .de 13:
rminstre Fndin. On croit 3 bommes, une femme. BRUL. . - e l s: dux homes d'Ezat viteurs.
ont parl6 du pacte FrancoVICTORi MAN(EUIES lepstl eSan2 t0 l chambredesdput*$leu1 AERIENNH
Plus belle que touts les flours, c'est Ia peau fraiche, aine vres d4 Jettres a :t4 dbtruite 'ie ce mois. M. Litvinofl quitA
a "uvnil d' nejli femme. Vous la eonserverez touted vo uourd'hui dan� un accident teraca P is ' c sot 1our re.aOL1V ILO an qin as portai , e prit feuix gros avious e
EUe tles e sloy ts ee pa gsnr a praise parsonp to
tretribu teu v Hti l e tmps qt sauveraits p tt I du t t Dix ias av ion sA .
ee renddti .vjt .t .n . JEE.IH Tetduguetw
It~~~. soul. qul. dontapanEsetsav e eae
roses.~~~~~. hiar.q I ent As Chcgatxian at efeu
. :. IM . .u o mp. .oy. : :eu
litib tu pouro i- ou61
.::" ; "."."::< ";. : ; " ":: : ; n e" m ~ ;::% .: .:: : ::.:: ::, : .: . .:. . .,::: :.: . v . """: . . . . . r
v. .:.: . . . . . . : :. . .-n .e :. .A. :::. . :. . .:::::. j:.:.a I I:I::: : I II I: I::i::I":: l- : :m" :I::I i :I :P o-iA .U:i::i : : I : :: 1 v 8 P c .::a v d e p 4I .I .: .::: ::::::::::::::::::
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .�. . . . . . .- .- .: . . . . -.t --. l . . a-l e . . .:. :. .l .- . .Ch i c a.-,. . ~ . . . . . .: . . . . . .
:., - . .:; .: .:. . . .:. , ., .: , . .- ,:,. -- ,,. .--. :,: ., .:, :. ::,- .:,,.--: -:., . . ,:. . . : ,. . , :: .:, . . ,: .-. .,. ,,: -. : . .,: .- ,. . . ,:.,,. .�. . . . . , : . .,. .: . . aa. . ============ .:,. .: -.
. ."'"" k -*e: '. p r o i"i" iii die n h o b it" F A: , " , : r ". " " " ,: p = ============================================================================================================ ========================================================-1==========
:": :: -:. . . . :- :. : . . . . .: .:. .-. - : .: : : .: :: :.::."::::: :" - :: :.: ::-:: : ::::.:::========================= :::::: :. ::::::::::::::::::: :g:: . . :e_-i .-:.a ::!===
'.BE! n t e . . . .:M ;:::% ;.-i :. :: .: ::::.:.):i'P : :) :; i(: :!i:i: -:::(i~ '!i:' : ) P i- . ) L::: L.-! : ::% ):!:)i-ii):: )) -ii:ii; :k ?: . :::: - P) (::) .::: [)% ::: i!)!!i)(!!i)P L-!.!:U ::L(:. U# :::) LL : % :) ( i:!! !!i # :!?: :!: -: ):!


Apeq!





. .:;i.-.
d Y CA

TWI
: l i. ._


- - -





CO JEB ODRN, - - .- . . . . .- . . . - - -. . . . . . . - - - - . .


Raern Clamarrett
_i . :~::::: ~i :-:~~~. -.~::~ . . . _::. . . -i~ -i- .-::~t ::-::. -. -. . . . ------- ---- ----- .i:_:ii~iF i:-i~:: iiii~i:iii:: ~ ii:ii :i:. .:~ .i:::~i:~ ~iiiiii~~i~: iii-~ii-ii i: i:.~::~ii-~-:. : :~-i~ i~~~ :iiiitiii.i~ :~~ :i.ii~::~:.i i.


. . . . . . . . . . . . . . . . .T
�.: . : . : : . - . . -. : . . . . . . . . . . . . . .

. . .
Anl.e i: Av John Brown 14do: . 'WI tei. e s rtc.
Phone; 24187
sternat-tnternaat Conditions modiques isoautesu pavust ia $id UAW
. . . . . . . . . . . . . . . :;: . . . .
Inscrivez va enfants au;
COLLEGE MODERNE, 4c s W.re as dsS
eow qju met Peneadigiem,.t a. porthe de routes eis ba r s
C' ole qui ne profee bas oarrage de crilnes, %atncap plus congue 6taM >-'&ole qul pr6fere A pne tPe 4queet pleine* ut ate bWs
dtaitez, den s on Oiss r at so . .
ecole quA Watachi S 80810 u tmjuurn le to
cgment de 6lve, construction neasew.
rA


C'e IA que me trouve re-.u ue t utt
homogfne, e plus z616, e plus competent, et le plus capable, artow V - trainer. par 'Pxemole, & 'acujn ronntte et construetries


at, -
'p


-~ - N~- -, ~


Un million d"Auton iltia ae mv8 CrI &.remta Faites conwze eux, 6gidpe oire voiture ae pneus Good Year G-. ef l R real iswrer lri

*eonomikn h>l p-us anpnrir




SOCIETE HAITIENI F
D'AUTOMOBILES



Mallebranche, enti, Bogat et Cie

Seats Dstributeurs de l< Republique d'Haiti


"C(-s ~%


POUR VOS ENFANTS
Quels sont les parent; qui ne. rgvent pas 6a donner & tur enfcnts la formob;on ka plus cornmple ? Quels que scient ses rnoyent on peut touiours consacrer un compfe d'6porgne 6 f6ducaion. A inter&t compos, i prend vite des proportions.


SLA

BAN


QUE


RO YALE


1,


4a


*e 4



v4o


V

4f


43


var etes e~i r o 1ir


DU CANADA


-'es7


a-~a -# .I-- 4-1 0


COLLEGE SIMON BOLIVAR
&wpaIgut Primaat, Secondaire et
Interit et kttrnt
1143, Rue Alagny, 1143
Tl hone ; No. 3501
Dtreo tur: Max-rifs CLERMONT 0efot des Etudes: Red CHALMJ 4Ammtntfratcar: Carl o s CATA

Feta& an Janvier 1933, le Cohege Simon Boivar a dj& m&it dte ttair P'attention de toutes les tamiles soucieuses de la bone faor.
4 ivio ut, morale et intelectuelle de leurs enfranta.
connmu Vingt trois suue omplets aux Examens du Baceas
et 2.me parties.) Cette an6e encore, i1 connaissait cino t en Sections A, B t C et Trois Suecs Complets en See. C'est d'ailleur la seub Ecole Secondaire de Port-aupresenter des &lves aux trois Sections du Baecabriat et .connu trois annes de suite des succes A la fois en Section A
U*laseique) et en Sectlon , (Section Moderne).
Voranisation solide de I'tcele psrmet de pr~voir de meilleurs se Stc6ore dans les ann6es A vewr.La Corps actual de Professems, comp$ttt et ap6cialis6, saura hatter efficacement avoc l'aide des Da' ets et do la Pr6fecture des .atues, centre toute tendarne k la bdisu 4u nivean des Etudes. Un Aleve coni i6 as Collge Simon Boll* a e*t on1 1tve qui ters certaiueanent de bonnes iudes.
Classes Primaires sent orgiaks aur do noaveHes bases et Paret leurs 6lbves tat A iEnseignement Secondaire 4I'k la vie
stfisdont les conditions at t: envisagbes pear I'6diflcatton
pl irmettant as bon ninire do s titnemet le Oomse"Enfantines so cduftes par une dame entrainee
r r soa particular de chacun des enfants confta aU IOt
Art.







s particuiresd Lea s es w t fagues Vtvn A
SpI~ ei$cux; teDacyioo 4 ati. (nmptablto.
a BttO M c a alvars Ta. a4


ce qui


A~do


Place e d lPanls
me Courbe t Rue d' Majrtassn de lIEtat


al'


-- -t -


A'-


4






QkPPEUX"
Fortitiez- vous avec I'aliL L9
m~e est f.am *" d., C e . *.



faie reH
Fole c 'oT-ue deNT Agreabie A prendre,~4t \ 5 fo0; rLs facilatdg rer qu - buile de foied moreoridtaire,.

Tout, K Uc fe a sl
n-4C - C las E I A

mek an cRLb
eloyals- .4.cd n




A A
. "
. . .:. , .,:. . . , . . , -. , .
i ic,.f.:l ,'1C ; .mE-i-EA&&r;" ' --


A&CHAT D'ECAlHJLNS DE cALET, VIEIL OR, DIMANi\k PERILS ET PIERRES PRECEIJSES, VtILLES PFIE(G2 AftGENT ET OR, MONNAIE Di. OUTItS NATIONALEB, A DESF VWiX AB$OLUMENT AVANI 4 EUX.,

SGRANDE LIQUIDATION DE LUNVTTE ET V tRES
Lunettes et Verrzs de tous num
Montures en nickelina.A daldet
verw ovales au prix 6h J.34)0 I e.
U lquidationm durera jqu'az 15 Nevembre I n
ment
� DE MATTlS & Co


S.ofl a


I
A
4, 1!


A!i."4 ; .


4 S5 2i


� 4- .i.


tell uirs


~g~i~i~BBP~, l~.


k


1,4 j


I


e~ s--#J "


a* -- .~c~P L1~ ~2~L ~~L~L~_*9;C~t~bd~)mn~jl~aaL~f~t~a~ Icf~lsph


IIT


(I e s


I1)LII


rd~i


Ud'ai lb"CSp


O"~lrlt r 5%~(151


trroloos.


S'1011


-A ()( fez


t 6 0 111 1


Cc




.4 .1 . .
. . . . .


� . .: . :5 . ;. : . .: : ; . . � : . : . . . . . : : :. . . .:!. . . . . . .:: : " " " . . : i , ' : " ] . :. ::. " :


Suite) Chambre des repr4sentants .
ERt le comit6 d'6.ission d. . pierXIonnaie, ot .id. de.
. :. s.unir pour contr.r 'mis- . I .
ras de la base militaire de, sion du papier-monnaie afin Mrdi 4 frier, a 830 L I I e II S
Metchel. D'une hauteur de d'6viter 'tablissement de LA RONDE DES HJEURES W
16000 pieds, itsont lIch6 plu nouvelles taxes. Le president Du Chant ieurs tonnes de projectiles hoosevelt avait dcid6 de Du th6tre
na explosifs.- Imm6diate- crber de nouvelles taxes pou- De I'amour
tet apres, 15 petits avions vant rapporter un milliard, vec Andr6 Baug6 P S
44 chasse se sont 6lanc6s sur payer le <> et le 1I lieux, simulant la d6fen- Bilh. Aprs tout, on a con- Paule Andral
Sdu point attaqu6. clu qu'il fallait 6mettre des Francine Mussey.
i d la - billets repr6sentant Ia valeur Mardi soir 08.30 au .
LEAS CORPS DE de 5 milliards,". .1 ] de D1


.VOLONTAIRES
SUPPRIMES

EN ALLEMAGNE

BERLIN.- Un communiqu6 officiel de ce jour declare: utie le ministre de I'interieur, accord avec les differents chefs de partis, a decide, pour des raisons srieuses, de supprimer les corps irr6guliers de volontaires et de confisquer leurs biens. Le president de l'assoeiation, le major Bi6choff, a reu Ila permission de dtlivrer aux membres un certificat attestant qu'ils ont servi comme membres actifs.
INFLATION
AUX ETATS-UNIS

WASHINGTON.- La Mais n Blanche a dcid4 aujourdiui de payer le

LES MINEURS
.MARCHENT A VEC
ROOSEVELT

WASHINGTON. - L'Utwion des mineurs a formelement approuv6 hier ia r66l tion de M. Roosevelt et a pimfuis de contribuer au succes dela campagne du parti dmrnocratique.

LA VEUVE DE LONG LE REMPLACE AU SENA T

WASHINGTON.- La veuve du Senateur Huey Long, Ag4e de 42 ans, a ete officielLunent nommiee niembre du venat amerieain. Mrs. Long a, parait-il, beaucoup aid6 I la gloire de son maria. Sa nomination a etP ratifide par un secret officiel du gouverneur James Noe.

COMMlENT
LES GANGSTERS S'ARMENT-ILS?
WASHINGTON.- Le Comit6 de Munitions du snat a charg4 une commission d'investigation de rechercher la provenance des mitrailleuses et des revolvers que possedent les gangsters. 11 parait oue .ces derniers n'achetent pas lea armes directement dea fabriques, mais de maisons vendant des articles de seconde main.

UN MECONTENT
WASHINGTON.- 2. Gneo:go N. Peek, ancien adminigrateur de 'AAA, a commen6u jourd'hui une serie d'attq.es contre le nouveau prog4ramme'du Prsident Roosevelt, disant que eelui-ci es0ie de tourner I a decision de S_6ur Supreme.


VeWr I, - ~r- so .-.,,:,A.

MESSAGE ANNUEL. .

(suite)


nuel. Mais, sauf dans les p!aines, ces cultures annuellIs ne devraient Atre envisagP6es que comme cultures transitoires et si possible intercalaires. Les plantations permianentes retiennent davantafe Inattention du Gouvernement. Ce sont certainement Ics seules recommandables pour mettre un frein 1'e'roion des terres accidents et pour assurer la stability de production d'une population dont 'effort agricole est vite accourag&.C'est par son caractere di permanence que le eaftier a toujours constitute et constitue encore ltossature 6cwfnomique du pays.
Les cultures permanentes .sentent en outre l'avanta,e d etre un correctif importint au d6boisement des ter':s puis(u'elies constituent, sn somme, une espece de reboisement.

(a suivre)

LE CAFE HAITIEN
LE C AFE IL4ITIEN


NOU VEA U DEBOUCHE

D'ai<-s ce cui nous a 4te rapport,6. $ part ie Japon qui sch6te depuis quelque temps notre cafe, les Etats-Unis de I Ambrioue (idl Nord sont entre"s aussi dans Je march; ce oi a rendu le chiffre de 'exportation du nois de Janvier 1936 plus que celui de D6cembre 1935. -f
C'eSt une r6confortante nouvelle sur Iaquelle nous rev endrons plus amplement demain.


A VA.J. U.


Hier matin, l'Association de Ia Jeunesse Universitaire a nynouvel6 son bureau. Le pr&Ident sortant, M. Auguste Deniz6. a etP maintenu A Punanimlte0. On1t PtP nommes : F radel Pompilus, vice-president; G6rard Jolibois, ler secretaire; Raymond Lafonttnt, 2e. secr4taire; Martial Rey, Jean Lescouflair, Max Duvivier, Conseillers; CI6ment Barbo, biblioth6caire; Lucien Jeanty, trbsorier.
Membres d'honneur: MIAI. Samuel Devieux, Mesmin Ga: briel, Rene Victor, Ren6 CarNos meilleurs vceux h cette
teressante association.


DNAGEASSOKS

MAR t


Gta J eqEa n
MERCREDI
Gaston Jacquet dans
LE BOSSU
Ou
LE PETIT PARISIEN
' apres le roman de Paul Feval.


TENNIS CLUB

DE PORT-A U.-PRINCE
Les membres sont conveques en a;semblee g6n6rale au local du Club, demain mardi 4 f6vrier, vers 5 heures et demie, et mercredi 5 fivrier 4i Ia n&me heure.

Le President.


o. aI V atAo


. . . :. :. : :::. ::::.:. ::.:. ::. : ::::
/4: :iii

II I ' :[::[:
�p /.:::::::::


A0


e ice i a ince.-.: .:


_ -- tilivi U NOUVEAU SECURE DE BEAUTE TRANSFORME DES DENTS TERNES


ERRATA


On est pride de lire dans notre Se. page:
3e. col., lere de'pche: l'accord anglo-dgyptien, qul con c'deSe. col., mrne d piehe: unt train postal.
4e. col., 5e. d6pAeihe: 21 Janer dernier.
5e. col., Icre dipeche : un grand nombre de policiers araient td places.
Idem: darts l'espoir que beaucoup ne pourraient y as.sister, et plus loin, apparition.
5e. col., 3e. depeche: une division de chemises noires a te taillie en pieces.
Idem, avant derniere ligne; sont tombas.
5e. col., 4e. d6p&che: en regagnant leurs pays.

xxx


Une crme sdcientifiquement preparSe et antiseptique rend i mdiatement aux dents leur &clat et leur blancheur naturele.
Si vous -tes de cele qi ont perdaa sures a n carie commence A Afaire tout espoir de rindre lcurs dentg g _ni,-,faits frontt nottoy6es radjoiies, essaycz Ia nouveie m cthode calrent. Toute lea suraces denKoynos pour os ettoyer, tae- seront polies. Bient6t yves
I suffit d'tendre une rtite den'ts bri!!ront comme des bijo=n
quantity de Koi'r:no , r un br . ,o Votre hourh se sentira propre et teche. Les taches QU Yous on: n- rafraichie. nuay si ongtenps dIspararont Employez matin et soir, pour
compltement. e:' milons do mi- vs dents, le traitement do be~ 4 crobes, causes a cari nos. Le r6sultat que vous obt-'
Iimin6s d'une "ois. Toutes Ios fis- endrez vous enchantera.


On est priP de lire, dans n t c No. de samedi, 20me page: 1i re. col., 64me. ligne: logor. rhte pour logorte; 686me lipne, Elie pqur Clie; 766me ligpe: drap4 dans pour drape dvI
25me. oll, 5me ligne: Schizp pour Cabizo; I'attitude la plus evideitte pour de la plus dzidente.


SUCCESSION DU
Dr. MICHAEL A BROWNE

Le Consulat Am6ricain invite tous ceux oui out des rclamations ou des cr4ances contre la succession du Dr. Michael A. Browne, d6c6d6 le 49 Nov. 1935 - les pr4gont, > ;ec lesf liees instifeatve de leurs droits. le ler Fe'v'Lier au plus tard.--- Pass4 ee d1ai, iiup sera temrn compte
I ue ne pre6tention. Port-auPrince, le 6 Janvief A936.rR

:-:.% '4P.: .: i Al a Laraqui *e, .Ru -TraverS,. - .--


m.A.Amwr. m m' 1es1e amman


. . . .




*.:-&
� i ":: i::i:::$4
r . .:.A.5::


I




Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008102481datestamp 2008-06-13setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le Nouvelliste.dc:subject Newspapers -- CaribbeanJournaux -- CaraïbesPeriódicos - CaribeCaribbeanCaraïbesCaribeNewspapers. -- HaitiNewspapers. -- Port-au-Prince (Haiti)dc:description "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces.dc:date 2/31/1936dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=02481000471641 (ALEPH)12544054 (OCLC)ACN6482 (NOTIS)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage North America -- Haiti -- Department d'Ouest -- Port-au-Prince -- CaribbeanHaiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince.Caribbean