Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
January 24, 1936
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text
: ~ ~ ~ ~ ~ . .! .:::. i:.i:::::: ::i : . : . " . ". . . . . . :.".: - :.i.-.+. . ." :-:; . . . . : ' . . . . . .; .-.:". . .".; ;.: :
: . . . : . + +5 :. +;. : 2 . . " . :: :. . .: . . . .: . . . .".: .". : . : . :. . . . . .
. .


QUO&TIDIEN FONbE N 1896


* r.f .-- * - -- - o.A.".-. .- .-- .-- . - - '4 ' . .__ O N* wv_ o -fi._ ( WI ' N'. - S W - -10*. 1 ., ,_ . .


39flme. ANNtl


PORT- AU-PRINCE, HAITI


ENIREDI 24 JANVIER 19 G


Na. 18786


L'ECOLE DES ARTS

ET METIERS

La Maison Centrale ou Ecole des Arts et M6tiers subit, n .ee moment, une heureuse transformation. Son directeur actuell, Monsieur Crepsac, est un progressiste, un homme de grand devouement actif.
Nous avons eu le plaisir de visiter, ces jours-ci, cet imtportant Etablissement, qui compte aujourd'hui 250 leves de 6 iI 18 ans.
D'abord, la cour est transformte. Elle est tries propre. D'un c6t6, i y a des appazeils de gymnase, de I'autre un gros mAt avec notre beau drapeau saliu6 deux fois par jour, par les Eleves. Le soir, elle est eclairee a I'aeIectricite.
Les enfants font de la cubtare physique tous les jours.
L'Ecole est divisbe en.einq groups Infanterie, Police, Eclaireurs, Pompiers et Croix Rouge.
D'autre part, il y a les ate1Lers suivants Ebinisterie, t'ravaux d'6ecaille, cordonnevie, forge, ferblanterie, coupe, vannerie, chemiserie, travaux artis tiques.
Pour 1'Enseignement classique, il y a six cours fa-ts par six professeurs. I1 y a encore, outre les contre-maitres, un chef oui surveille tous les ateliers,arn surveillant ge. n6ral, un secr6taire et 4 surveillants.
Dans la cour O., on fait un pEu d'agriculture. De nos ours, aucun 6Ive ne se sauve.
Les grands 6teves de bonne conduite, sont des majors. ls sont dix qui surveillent les petits. Ils se conduisent en bons fre'res aints.
Les lkves se baignent tous les matins. I y a,ans I'Ecole dix huit douch ts? Depuis deux mois, les ca. chts,sont ferms. Les Elve, ont une exelente condul't.
i ie


a nurrUe _ est ab oIIanto et substantielle. Les Eleves ont lo. un costume pour 'atelier, 2o. un
-c'eostume de petite sortie, 3o. .IUn costume pour la grande i"sortie.
L'Infirmerie est bien te: l~te.
:Le dortoir a aujourd'hui s n-matelas. Il est bien propre. II en est de mme des Sailet de Classe.
L"Etablissement subit actuellemnent des reparations. 11 a'une fanfare. La chapelle est bien tenue.
L'aumbnier est Monsieur le Chanoine T. Corno qui s'oceupe a4rieusement de Feducation religieuse de ces chers enfants.
II y a messe le mercredi et e dimanche.
Ce simple r6sume donne ane id4e du travail bienfaisant entrepris dans cette maison, par le dvou -Monsieur Crepae qui- m6rite de sinceres f&. citations. . Qu'iI continues belle c2uV.e. . .



. . -. . . . . . . . . .,


CHAMBRE

DES DEPUTES

(Slance duii vendredi 21 Jany.)



Elle est ouverte a 10 heures .11 avec une presence de 23 Deput4s sous la pr6sidence de Me. Estime, assist& des Seeretdres du Bureau : .Eoua.w' Pou et Alton Nelson. Loe proes-verbal de la slanc, du Mercredi 22 ;anvie,.r -st In et sa r6daction .t adoti( e ans modification,. Les leor et unie points (eu Io-dre du jour sont san> oiljet,


Le S3me po0.it comports
lection des Mem Obre de a Commission des Comptes Gendraux.,
Les D.uutest St'l(ben Lauere et MWese Woolley s.nt choisis comOne scrutateu rs.
(oIci le ' .a e i < .:
(.ossiani 1 2. , 's : gue e, rSi Eo) I oke, O1SVent LesOina-. . I.n )5w t, JLutin Angiade, l)eI~i wud Brizard, L.igondc.
En conseq.'.uce, J J)D utes ci-dessus cit.s .t t s membres Cde Ia CoCmuswnt des Comptes Gn traux.
Le 4-&me point de ls're tu jour amn11e Ia lecture e rs Rapports de Commisifons.
D'aprbs lecture des concu:ons des Rapports .aite p ar les De'putis Albert, B6lizaire et Leroy, les D6putes Beauvoir et Albeit sont respectixement President et Jtappol'tour du Comite de l'lnteieur et de ]a Justice; kes Dbpuths Loubeau et Bliza-ire, President et Rapporteur du Comit des Relations Exterieures et des Cultes; Leroy et Piu, President et Rapporteur Iu Comite de I'Agriculture, e lInstruction Publique et du T 9ravail,
Aux questions d'inter&t gSn6ral,le De'put6 de Fort Liberto, Me. Descartes Albert, sollieite Ia parole. 11 soumet a I'Assembl6e utine resolution nen andant au Pouvoir Executif ue prendre des mesures on lvue de I'augmientation de I'effectf de la Garde d'Haiti et d'adjoindre I celleo-ci une force aertienne. La resolution beneficie de 'urgence et du vote immediat. Elle sera envoye au Sehat de la Republique. Plus rien n'etant i I'ordre du jour, Ia s6ance est leve.


A LA STATION HH2V

Mardi soir, nous avons ontsndu Papa Youte dans une I posie <> de Me. Ltger Cauvin; cela a &t une revelation.
Mercredi soir, it 8 h, 30, Papa Youte a dit un nouveau monologue creole d'actualite qui a plu beaucoup. . Nous renouvelons nos cornm, pliments a Youte et aI la Station HHZV.
On demande une nouvelle audition du dernier monolo, gu ". u d.


SENAT

(Stnce da rend redi 21 Janv.)

." .
L'appel nominal acCusant le o:orutlm, la se;ace est ouverte. II est 10 heures 30.
Au premier point die l'ordve Or jour relatif ah Ia sanction 1(f . piroccs-ve''rb ., ii e . - pvoces-verba de lI so on o1,rdinire du vendi 2 I let 198l, . I demnou . adot' .
5 n odi efiction. 2-. pi Lecture e do la co vepon1ante; 30. points' i.URapp1.'t dos C( mm missions.

ljeture du rapport de la ComIriss~ion (de FInst'uctin Pu't iq(ue, de I Ag'i iItt, , ,. t n l T)ravail, -nformant 'Aas51 ' Se de Ia -composition de son L Iureau, savoir : Laur.nt, p .-dIent, A. V. Car," , rappotn,. etc.
Les aut.,'QAe:nV t. e ' (IC I e
-i~ii' -U E'. i]).L.11- tl '


-D
n 'al, aucun sen' a ' i .a
" t& l p 01, ' oi "
Jou;r de la proh ' 'I w e o 'clamie ot UCeile-ci 1
.m.mmmmw"amm�ra,


ERRAR. 7- A


Dans notre :1toial d'hi'. intituid Autlour du Discours tresidentel, 1, est 4ise un' petite e'reur que le ke.cteuc ( st prie de corriger : a la in cl la 146me ligne du 26me palagraphe, lire vote au lieu (Pe rotx.


xxx


I6ans-m ir -n ede +, l numtrom-dhier :ilmenL , t s'st glisse An v'o Ecabile Ia ,t< Ic1,unt s iiotre note consaecC au ,etour de I'ingnieur Jo nnot.
Nous rbtablissons Ia phra-- pour les collectionneurs : Nous esptrons, connaissant on energie. qu'il mettra ses : ouvelles aiqu(.isitions au proIt du pays, clans important .'Vico dnt. ii assume la Di�ction avoc ;.utant de delvouem-nt que{i O competeen-c.

mrassaanw


LA PROCHAINE CONFERENCE DE MARTHE 1OULE

4 URA LIEU MA RDI


Mardi soir, iA 6 hours, au Rex, Mile. Marthe Ouli prononcera, sous les auspices ie 'Alliance Frangaise et au rofit partiel de I'Oeuvr-e res Pupilles de Saint Antoine une conference intitul6e " <7000 I'm. parmi lea tribus du Saha. ra.
Yu le retentissant success iun Mlle. Oulie vient d'avoir t Port-ati-Princien, il est& se demander si le Rex ser4 assez spacieux pour contenir ses inembreux admirateurs. Eti raison de la grandeur de la salle, Mile. Ouli6 'parlera devant un microphone.


to te n t , ic Cn'umerci anucuno .n1 alvte er r,. ' 0 "1' i

I t







1) pra tieetssu ." .'a (] i t~ 1 S'-: . '


T .,-i ( 'O ] t. 1 .-- .


PI'e seiI .{!.: .


ie ' '
., i -., t ( 11 tC ]

.1( .1
te, n

def 'chefs



i e ro
. soi~ire tiney

-',> ' ls Lchttls St. quo CLe proi. ' - '. ,'-y., - %.-. .


TO T - t


SEN i: DI)1 21 JANVI.R EPn snite. :, ' h ieures
CLAl "' T_ (.AE R
13 1IAMR
IV A R, :K V. I .;I AI[ HENRI Wi LCONON
(ainns 1 n1,- sIVIV erI'rodi uction (z'c,'il B. de M ille
('LEOPA TI , o Stran du Nil
un fiim Paramount (en version angtaise)
avec lan Keith, Joseph ShildIratit, C. Au c-hey Smith, Gertrude iba I rPs de S.O0 'igu ran s

SAT1D .;A NVIER
En soide p'a ir, q 8:15 hs.
DES .IN ANIM ES
COUNTRY HOiSPTTAL
c 0" N T "-1 0SP1.':~f
av, LAI,,,. i T IIARI i
D e. t 9 ' "
J5 .R . RE 1
4 P S O ' : ]LE DELUGE
une su-r production Meto-G oft oyn-Mauer
r6alisation de Iovard Hawks Evec Joan Crawford et Gary Cooper*


AUCANTIER

DESRAA
A SOURCES LATAN


or. ' Piocteur Gustave
v-ut.etr une partie S � e d(-rairiage du
tarn>aie SourcesI1,. . prrnimes passage
Saut.o ou se trouvaient
hinis'I Normil Ulys- . e i' ",Pierre Proph&N! r.rves 5 iVs vers r 'i (i , au moI :'., des travail]I-t'.


L'ECOLE NOR A Li

Di+i TIJTUTPRICES




I ainIe t
( . 'V . , . E "A . . .' .1 5 'I A
e I I .e il )i
-"44 5+ t' .2N1;1 I ) ,

1 u. . ;I" N uI e .n s ;. , ch -r -,. 01 i. . ' Of"us it. .l a i



(1 I.0ru AU iclen-a
" ' ' . - c -mm.n,
co nt atde I La ndec- OUrs
7> is.;V. 7.,.




1 0it I "Jti'ul our Il . inIs1. ( ( n t51 uc.tin Pub~'Lliue "r , ' '., ' ,< ,glss
(. - tul i L . (-L. ii., :,, .�. i* ' Sif�lfiltii


. 5"1 S
'. ' '- ' " +
_ a n uden a.
' l t

c++i cant aofe.t exo>res,-emen a-.
,., . , , . . *,t-


dirnge par In ngfnieurs


, .naii et Roger Has, T. ( T P. 11is out
UIIrateuIrs MesSomine Samson,
-' ( ,, :" .: : . 1 r ; e f t)(C.f. Raoul Riad Joint, et
ueo i controleur.
i sur les lieux
urdiale atSdes nom. s y avons Sgui travaillent
C 'huat i.
S. ' se reception nous C . A me. Salomon
, uis,- arriva notre anmi
( 'ithersyI, President
( n sion CommunaS x-des-Bouquets Sign,511k: de ses colle*zes, h w~ez Salomon Pierre
uAtuu a lan.
*T
'K .-" ti u s du soir, Snous n,e f-s conge de nos a!s rw.me berceur d'une chason I ,"Opulaire, ddie au , resident. Vincent, par M. Cq*p [2. ,:.,,,a~ i , intitule :
FincentC arioc"
a . 11'e admiration al" ' 'braves travailleurs , - : de famille, aux
." aiIx, chantant a' ausisme, Ia chanson (< trava~l et de la paix.
S.i a frapp surtout notrV esprit, 'est la belle attitu-. ,- des v.,u'eux pionniers de I]8. . . l~oi'dre et du trawi , -.<.nt cent fois le nm tn, prestigieux
.n0F
Done, .resident Vincent vait bien raison de dire dans sop dnie discours a la
Sn. :.,e o people veut la Pa ix, id ie qu u'on l e I aisse travail r dans la tranquillit ne,-. ire au soulagement do se.a Un c tii,wes et souS I eid 'd. (. de direction de
pflas < u conscients de ses beso ist. II olre, ' I'heure intme oa nous parlor, le pus
recon lrt ant spectacle, -eeli d'un .le ( qui' conipread d'instinct qu'il ya des ebsta cles 5 suirnonter pour lui ~s. surer un mioux4tre, quf a con i a ce , arts I a .sincrit .et In boBe oi du Gouvernement l " e.t done, et qui WpOo se la force de son calin ea x ridicules vellitsde quelqggs agitateurs aussi $ p6itents cue demodes.>, - .
A -. " L_ .


Untvez I* *h Ao41Xlaab ALRt .: ,.-.


ratat ~&F est
<1 .*,t
flY., WA


m.ss.



.m.l"ed: @ im :.:


--------------------


:,x
_._.


. W* . It dwirf

..


tAGSseson3wa* wsaLE NO VWE UhTafE S


DBYANTLA S. D N.
Sf(V.tr- No. d'hier)

9 (, . : ::::
M. (Vam$eeland (Belgique) a d4clar6: < *Dans l'une coMrie dans 1'autre, nous avons retrouv6 l'-fifrmation nette d'idees et dr volpntths qui sont justes et 4cessaires. Les dirigeants du RoYun4U-ni comme de la FTriance entendent appliquer ::r.ic o. t.utes les dispo.iLions du Pacte et de rechercher en meime tenmps tous les moyens prop'es a hater Ie rt: ,bli;sonwnt de la paix.
GNous nre pouvons que ieliciter les hommes d'Etat respcnsables des efforts qu'ils ent faits et qu'ils continuent SW'S'frnmposer. Mais tous deux ont soulign&, avec raison qu'ils ne pourraient abou.itn quesur Ia base du Pacte, dmns kecadre de la Soci6t6 des Nations. Des IWrs, ne voudraitRB pas mieux eviter de perrdet un seul jour?
'La Soci6te des Nations vient de donner des preuves ielatantes a la fois de sa vigueur et de sa modtration.s mesures destinees a don-ner effet a Particle 16 ont ite approuvees et, dfinies avec fermeti et avec mesure. Certaines d'entre elies, particuIitement graves, entreront automatiquement on application iapris n dIdlai dont on petit esp6rer que toutes les parties en cause retireront le maximum d'ttilit6.


ri#me? Puisqie les dirigeants de cyIlx grands pays ont dejA tpnsacr 6 & tte tAche une gran( e part d leur temps et ,de e'ur talent, pourquoi la 'Soidted des Nations ne leur dqnindrait-elle pas mandat de ree erher, sous son egide et
sous sor contrle, dans l'esprit du Pactse,: les clients .4'Une solution que les trois parties 'en cause: la Soci6ft e, tNations, 1'Italie et I'EVooie, pourraient accepter? Y 1 ,cette suggestion rencontrait I'approbation des mermbres de cette assemble,. je ,aMois que la position morale addlaSoci6th des Nations se ,rquverait renforcee encore et jwa1es. chances de paix se t4y o rateadt augmentees.)>


des hostility et au retablisse" rent de la paix sur ta base de Ss curit6 g"nale Etant
d n6 toutefois que la SodtA des Nations prode e-a une premiere experience de IapSpication des sanctions,'eertaines lacunes peuvent encore subsister. N6anmoins, si cette t application est gtn6rale, coinplete et loyale, elle peut proOuire Un resultat certain. <(Au cours de I'6laboration do 'ensemble de ces mesure;s, i: y a eu parfois des hesitaions et mne des cas isoks :.e defection, mais I enornio
*:tajorite des Membres de 1"t Societ6 des Nations a accecj> tU les sa nctions (d'une fat.,n ."esolue et i4r idiate. L'a,Splication do ces measures ex(:era des sacrifices mais qa.ix peut tre consi(idre cow ime trop eleve, lorsquil s'a C de la defense des interim " ia paix ?
Cest pour sauvegarder 1: cause de la paix (dans le p1 sent et dans I'aveuni :e dressent les Eta'ts w ,ehde Ia Soeie'te des Nations.-C, ilan est spontan'; il revet .a: caractere universel. Les peples qui y sont entraineS St. ims d'un sentiment de solidarite pour faire face au pc11 commun. Le monde, parvitP commence a comlrendre e Ia paix est in:divisibV i I dctevient evident pour I'opinion pt:Llique internationale qu'iI n'y a pas de difference fondamentale entre un conflict pro(che et un conflit deloign& avant lieu en Afriquue ou en Europe. L'id6e de localiser et d'isoler los conflits mene fatalmnt , la liberte d'agir it son aise. La necessity simpose imperieusement de prevenir tne e;tastrophe mondiale en Ien-rayant lorsqu'elle e-st i'dtat embryonnaire. La mineilleuree .nithode d'y cboutirest n, ,Detion collective, ferme, resolue et unanime. Peut-etre la gravity des mesures que nouw venons de dereter contribuer2-t-elle au renforcement des
tendances favorables au re-* glement pacifique du conflict I italo-cthiopien. Peut-tre fa;:iitera-t-elle le couronnemen des efforts d(ploycs ai cert: fin.
<riable, dans le cadre de i.


Society des Nations et conforme aux principes d'independance, de souverainet6 e('egalite entre ses Membr. intervenait, la delegation sovidtique serait la premiere :; s'en f6eliciter. Ce serait I'is
-ue la plus desirable. Dans e cas, la mobilisation actueie de la Socitd des Nation,> p ourrait &tre consid ree conime une experience precieuse pour 'avenir. Cette mobilisation servirait d'exemple et d'avertissement h tous et montrerait que tous les peupics. n mbres de la Societe des Nations sent toujours prets a resister unanimement et Cit ficacement aux tentatiV's de quiconque de violer 1laiN generale>.

M. de Madariaga (Espar gne) a constat6 le grand hom hre de reponses aux propeost tions, regues de la part des E* tats membres de la Societi des Nations, et a tir4 cette con:elusion:.
d
� .l. . . . . . : n " " :


DEMANDEZ LA POCMMADE
La-Emfstrait.
it la Cordonnerie Mont-Carmel
II YPPOITE JEUDY S ctlIbre preparation de
no-Roa-Co.


~-~ar~
- 44,t44flX4
'At


1HARTFORDI _A ITTER I

STA T!UX 8 T.A. 1 () N

G;rand'Ruve ?No. 12""38

Phone rc028
Hartford 0 ,:Hatterie (ranti(

'4%) 4 : + (
P i 1 t ( . . . : CS, vo ilez-X o u . . H : tote softtoi 2r. 44 a t~ tir" '
Ilommes cPafare, VoIS 'vez pas d. temn -,a per e. oc-.:-vous clone vous viter r ille nnues ( e( ' r vre

4. f
r aunuse .u

eitelpnonez . . . K', e i
* BA RTHIJ LNY aoU No,
-02 El. . . ou r nt -t (11. dl iFtord (GoldtS!H




a roES eI-,'I u 1
c, a 1, 1 f or id :' , t .:
t ,, t





L+ e"i u"? ! +i ' ' :.: -: ( : : " ,
C e .1 12-.
Deux annees de service crn.nw wous Sount garanties Lui ; e bat ten"Te Eartford Goleinp.A> dont ia lame n'est )u1 K faire on Hati, o' les

Sno Ifrford Goldsctripes
de , p ' d i, n., , +? , ' ,d I: :!O (Di .)ee d : i' : t,. (i--'Q" ( H e ro &
.1 des Case ne.s et Iu r de-Ma s; et vous yous
a i a, u w , es non -.
en:t' : mauvirs e Hal.ed i. Ls batteries Uflartford "od:,tripean vendues par A. ]- HARTHELE MY & R.
IllLLIEN & Co. sont les meilcures existant en Haiti. Elles sent ici:- scules qui sont faoriones avec des plaques de plomb et qui ne suifatent pas au cours de longs voyages.
N'oubliez pas que la matson, a la Grand'Rue No. 1256, charge des batteries sans aide d'ilectricitc- Livraison immediate.
Venez-vous en convainereo, vn bon accueil vous est rsesrv6.
Location d'Ortophonic a Mason de deux dollars par soltap-


" m-' r T

A VI IMPORTANT Jockey Club d'Haiti


-4.' -


d 0 r e fr

F b ea do g I a c e de L i"' d 1n ud hl, (T et e y)i Ia;u>fe art . e% ct 1
( 4 0 ' s. .t -~ t- 0" C M ' t
inion, p inOt1 e.n bl.vc dans tc'utes es.diections de Portau-P rince et de P6tion-,Vle. N osu a n to10 .1 (i' s 'n
vmaind4es dernies no-des id. I3 acieres e- "er a par a 3 25.0,4w-Ades, vx endabe.
1ja "I -e i e -s:,,r)fn ic a , . (I 4
wec facilities de pavement. < 'REMt GLACEE

v.~.


l~t. r ~ w .w y .*.-. ** * .* r~u. . . . .


. . . . . . . . . . . .


Expalm"N"


MMMF


* ~~23" .7rr


Devcmez voure proepr comptable en ourant am Compt do Cbque A la Banque Netonah de h
Republique d 'Hait


' ' " " " . " " : :. ~z /"" -"T.
. . .+ . . a -_. > > _+ -i4," U.
-. .;. 7'-:"' :: ':+2-ff g: xz=


alaurea
.-:. .*. s op.i"


a ue


�ode n . . , a a - ge rgi sat. Pensiora l
sco . , e" 5 12, Cours eassique general,
eco.l. -P V as c-Dactylo. Comptabilit, Angis
P.
o.a _: .i :iL/ .


e uan .e viande, de poissons, de 1 e g u m es d
1 Units, etc.
Le Public est cordialement
nvite ' " visiter notre usine et 1 inspeeter nos modeles+de glacieres et de sorbetilres a.-ns notre salle de vente2 Consomner. de.la ,gl'ac
est faire de l'4conomie


TIMERES-POSTE, ,
Demande 6 acheter ass ire t,,s+ hai tion. !.de,.to-,tesA(ies nd, .'l'',ue les edubileer>des
almtoonies Anglaises. CqAs.eri iers se distinguent par i'ef igie du roi d'Angleterre pa< #e sous les dates 1910-195. le .otfre quelgue. petie ql'. le soit sera consideree.':': :


Mesieurs e intee . Un rodlit nouveaua:, qui nie Sadrser n . .
sent avsis gue h.s tickets d .e ceci en rin .x metileures Karl Gaetgens, RueMau-i Mutulo S e mares 8. I'ay d'Europe pas dit(RuelleD
Sourd, 100. i .n pa . u dAme".e est. ofTert au ibois-Verna, le.Dimani .ur. "- Cha.p. d- Co. . .ub:e naen par 1'U siUne b pres-midi Phone 2918.-.,"'
sa eCb';-Ua de C L ,h
. -e "- P~e .nt t p , ':-'l .ace de Port-au-Pince. Goll .Rend LilavosS, -I--. re. p. u .nt -+t ~ e .::
twe, ,C Boi. e::,y ch tez create ddliiee. cre m, t_ B Verna. d'lla.it, Place Ge.ard," ,ous ,e. convancus.: "-:" Mardi, math et Mercredi &
les se.jours maxunum aDrey Faites une agrteable surpri- prbsmidi. 1916-GrAnd'Ru., la cour"e. Pa: de dtl l .op e a. ovotre famille en appar, .
tekets .non p.:bs.nte sos 0 toant de la Criftme Glaee Su. A VENDRE
fon Sid696"1t .nm~e atnksnfie-aienpur.dser:.u 1Voiture.Ft)Co6M.
Port-au-Prince, le 4 Janvierf Tous en i'affoll ent. dl4O 1986. NTREPOT F. CarnionFrd -Mo.-e
Port-au-Pri ce,.le 4 Janvier FRIGORI .F 19.
1936. . Nos chambr.sfroides t'aed amebrsr :
.e.1t r'crnmbt mises POit Atdat Ga
lookey lab d'Ha'-iUM. peuventvrecov.ir diinports arthage:et
+.,, , : : : - : :: : :, . . .+ +-_+ :.+ ., . ,: : +:: : : ::.:+:.+ : : :: + : ++::+::tO:::
. - . " - . . .' -. " " . + , : ' :i- : . :: .- : : ii :+ + . .: ::. :,-~+ i-ii .:.:i :i.::, :.- i-i, i:::i .~ii:. .:- .: .:. :.:+ .:i:+ ::+::i!ii::i:++� ->
- : . :+ :. . ::.: : . _:9 :.:+ +:_- .-:+:. +." . - :. " . : . :: . : i :. ' -. .:. . .-+:. i: :: .:' . . +;i . . .- -.::: :.:.:::: +i.: . i~ ~ii:.C + :! (. . i~ii!! ;:++ -. .-. . . .~i!i~~ii


. . .S. .s r. . ' '. C. ;
. :. :i . : : . :: .:. : .+ . . : .F . . I:. . . . :. :. :.-. p i++ii~- +~i
. . . . . . . . . . !-!i i!


Roou u re



can paeI no g so - roe . 20 .b
. alumin-o d. + 4 compomed u
-:I_ . . - . . . : . . . . . . :


P - en auer
, , i 01V b t one 2891

..






Cette page
n'est pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.

..






Cette page
n'est pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.

..


E44.4ggg meeraremmmi . --. a . . .m .

COhbEGE MODERNE i-aurEe> I t-r.iVAfrxaor

Angle z Avon JofhnlBrown

Externatinternat : uCQml4ilMswodiu Inscrivezves en fus au: le qui met Peneign dm a- puvee de outes les bourse -RLi :
?of. 40a n prie ese pas putrmg de crmo , " GkIIT I
r4Wle qai ptMore A tine tMtex 4uquemwn 'pheewc eWd8to b s IJx Al

-t" qui a'MAtaohe 4 seAieusr et A developer toujours 1* AI*
ement do I'6cv,
.ic: ::- . IA . . . .c. . .

ji,
OA' G'ist it que e (aoute ri u corvs de rofesseurs le plus

ie plus az6,
e plus comp6teut,
S et le plus capable, sortowv trne.r, oar 'xmle, L'actio :: t. .r.rr. .







I etEITCAL 'TOL
.4ve.AM 0.:.-- A.37W
.-A'.1 0:. "VA AI









0 K At h RONCHITES. ENROUEMLPENTS
v INFLUENZA, AfFECTIONS DES POUMONS
PORT-A'J PR IN(?9, I'tr1O is LES PROVNCS


. . . A. . .
: .! : . :,,: . . . . . .:. -.
�, AIUNRM g"

�W YA.:!=i


' do li P
Plawii de l. Pai.


I-A.

LI ifiExALL:Z :111 (,LL>T E
1 1 Pie AsI E. Ril3,uVk0 S", M{ N tX i . PL 1, , I NSOLTI 4AVANt\GEiUNX

RAND D P I DA TI i O), LI.t NTLr
Lurif. Ai et Verr d Os n hume
Mon du:; esn auep rx yd be ad
verr._s ales au prix d: .t.00 la p , ga L d Io" -rA jusqu'a 1 Ni


'K


A


A, D .T tATtS &


I






.C
_,,,
*CI" I


. . _ . .


POUR VOS EN FAN S
Queks .0 -)tf r :'e ~5 qu. :to r-vew'-t p..de dor er 5 c!r er tn ic Ormaion a plu .cosr:'iAe ? Qucis qe solsn sei moyens, on peu t tourlurs ;'Caer un . comptei dpargne 6 f6duc : o0n. A int6r,'i compos, I prend vite des proportiorns.

LA
BA QU E RO YALE
D U C A N A D A


mana,. :.-J� " .s - s -,


COLLEGE SiM1N BOLIVAR
""D ttFs. auieCtUI~

.Mssignement Primat.e, econdaire et:. Spcial
-Internl et sxternat
1143, RuetAagny, 1143
:lephbone: No. 3501
D., s rteur: ,unce CLebUONT " j ejet des Etude: Rev CHJALMEth Amniutrateur: Charles de CATALOWNS

foadd an Janvier 1933, le Cotegc Simon Biolivar a dbjA m6rite ao
I &LteULIVA de L u$es d8E LaUdS ieaow to t- 18 IJ 1O ALR"RlutgdtMe, mllu4e CL Utrio t Lutt at ari etial.a Ata 4eja cinUiu VngL troiV svustre crnywbtwiA LAasAuln du bdlUa H lrtt tiere at kem ptnuesJ) Let,.L anat* encote, u conualsatlt cmo ticrit en ecuons A. t e ts ucc tep.u en oCen Wal, r,
89158 A at U. C'ent 'aileurara l u eo' tt e nUstre die kkiarLrt-4 Sea presenters des e4leves d4x,,4 ul bt ectIouM aUu accaaureat et
minu Lro5 anees ace -4U4t de, "uces &a 1o.1 en tZcon A W. laique) et en Seeti(d k keeaoa uderne) o Wside de l'EcrK P QrmeL tie ptevu i ue mslkieurs battarpencoga *p&aAvenr. " n (Arp atuael (it VtrottAieit-.
e"-t 54 i iurftul
:: :: : ra : �< ': m ::: - -+. ::: : .


i---isparentl. 'vep tan cxinuna. ant eonn euar. qul i bIaie-l t n4 t te': cndiionsa o' eted envsagee. -our V tIales m '.e a esk' . tu da bon prnae C Seror atttgenQ la Genl

1 Mt4.
*A W &tv quira; . eits S ie bo anes Vivdes.
Aat 'Condhtions oorap CE eUVU, puatitr d Ion
'A"r T$bIa. m tI lt tie sle vir .6ule1.t-ja (Xuec.

L Olmaw Enfantines SOn 0cL(Iu1W1 par u1 cai. r
a to p~ttlC~U~r ebuacun des-entazas wonfi6a an t~ol1-74
0-
e .
iii:i):;'::. : - :: : ; .::" .: N 0:; - !:: : ; .< ::: : v ::.::u :. -


Lu ouIf at ?Ul:tt i tMf-t,-wt nouceEin pie s'ubrc& teat iem t i o ffre uaR, dai-f', aUlliU! ,.j) a ip . .i y ut. Li,.,tu dCru million td':as U



n,. p 'atl t ,r if uS. Faitjt6 v lille 0t.,,6941ic

0010 1ilsre e put us Gover 1 ear 5-U c vcwu real u I &rconl:-fns let pUai. apprciaS Zr' HA !7 : :' 7? 1 !:7,"V< r l
D'A AUTOMOBILES



e ranche,Gentj. Bogt e Ci


Republique d'rstll





".44 ' >7 "� "4'4 't&,
z._ t'i'VC -._. _.;,


. .


2



41
4'


.4,
.44~
V.

St


r
47j~.
4'
a )i' "03's"



*0'54'

'tL '~ ~ 4"




4 '7 .' .4
4444
'5'
:6 4


'.5 4.:.,


"- "


n~wnanzwnams


A







c'es ta I e1 u s va va.sle .


.',,(


1~1 '


S.


2


nol.


4;,,


44'

,44


te


i :" L ?~~. . . .". . . . . . . . . . . . .:. - . .- - , -.-_". . $ . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . e .: .� .!. .,.-.-.- .- . . .


� : .': ' : : . ' ',:: ::: ::>:: : :: ::' i : :i : i !M ~i i! : :: : ii: ' ii . . . . . : ii~


:71.:.77:7.::::.; : 4:. a::. .4:'7 >


I


:%7 �
,.


.


Ovdtal--A , fp
?W-4 (V t Ay14t Jbn%1O


Q.U i p- I gP.7 Qu000y8t Qu a44�


> ch. muitlre

ur que: .Zos",riU

t~sLlIfoie,': 3lars4 A
AAla , AP itte
JA. figau


I v VfX, AD exu a. la IlPhag d


% !ti Ae. i
s~u 6) ztU.:in'a . . 5 '5
* : . .*, K' ittm m . r lfr,:::=


{ |If 4.

..


. . . . . . : : . . .: : :.: :. ::. .:. .: :::. .: ::. .:. . . : :. .: :.:: :: : -. . . -. .- . . . ._ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ._ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
P -. - . . *: L i .x. .


PAB SPINE PARAMOUNT DE CUFAC*BA

PSS5SflCTIVE le meahlear spectacle de (Notes et traitin) 'La Lj jajrA ouve
Wo . . .[' L, :L r ~l,


jOpublic. apprendra avec
plat:ir'! a r isse des ftes tbtlesde 4a M mission Pa ti .ue des Jeunesw.La trout 444 tera cette ann6e au tht de l'Eglise St. Paul le Tr Fhvrier . 8 h. du soir et repr4en4era :Le Poignardo de Th7bodore Botrel, une: co. m4le de Courteline et une dsop~iante comdie locale Wine
04lffaire.
. produit de ces ftes, comrmai on le sait d6jA, sera aff lk A t'entretien des eoles d-. ~sor de l'Assoctiation qui, dq _is sept annies d'existence, n'A pu encore beneficier d'une subvention. ;Le Comit. prie le public de se rappeler que le th(itre de St. Paul, bien que ce soit une d endance de l'Eglise du m6me nom, n'a rien de commun avec celle-ei, et que les fdtes theAtrales qui y sont donnies par la ((Mission) ont un caracte"re exclusivement mondain,
Jim 410!V - . ;: % -. , ,. ,( ,,-.0-1 .o- '4. %C . t- A

PRIMEROSE

Primerose. U ne inti e tragedie d'amour dans une ine combdie ligbre. SPrimerose. Un film aristocr'atique et sentimental.
Primerose. Plaira h touns ceux (et ils sont nombreux) qui cachent dans leur Aime une toute petite fleur bleue.
Primerose. Vous enchantcra Dinmanche pir au Rex.
wXr;-.,, , -,-CONCERT
Musique du Palais Nationt4 Garde d'Haiti. Dimanche 26 Janvier 1936, i 7:30 h. p. m. XKiosque du Champ-de-Mar.

1.- Blankenburg - Fidelit~, marche.
2.- Boieldieu - Le calife de' Bagdad, ouverture. "'.-- Braga - Ser~nade des

4.- O'F. Savaille -- Banana, meringue.
5.- Verdi - Miserere de II Trovatort
6.- F. Manigat -- Valsons


Isyane,
7.- Jose Padilla - a. dest Paris!, one step.
8.-- R. St. Yague- Z'affe yo, meringue.

nWAww t~~~f w. - ,.-aewL
LES FUNERAILLES DU ROI GEORGE V.

A P'occasion de 'enterre.ment' du feu Roi George V d'Angleterre, une Messe de Requiem sera chantee a la Cath6drale Episcopale,Rue Dante. Destouches, a 8:30 a. m. Mardi le 28 Janvier.
.
. '%-" 7%. . . w ,d t '- - 2

SERVICE NATIONAL
D'HYGIENE
ET D'ASSISTANCE
PUBLIQUE
SSection de Enseignement set de la Propagande
d'Hygine.
n .' .


Port-au-Prinfe


DIMANCHE 26 JANVIER Sen matinde, d 3:30 heures
COGNASSE
an film Paramount
TRavecL
TRAMEL


en soire, & 6 et 9 h eures
MARIE BELL Societaire de la
ComWdie Frangyaise
JEAN MURAT
dans 4.
L'HOMME A L'HISPANO
de PIERRE FRONDAIE une superproduction
Vandal-Delac '
iditte par P. J. de Venloo
i alisation de Jean Epstein
avec
George Grossmith
Ie roman e'1ebre de Pierre IFrondaie, avec sa grisante atrosphere de poesie et d'anmour, enchanteresse et captivante, qu'interprete un couiple ardent, iddalement assortt, dont <





DIMANCHE
4 4 heures 30.
Lane Haid et Charles Varwll dans
L'ESCLAVE BLANCHE
Entre: 0.50

8 heures 15
(- .
Camille Bert et Elmire Va1luc dans
LE REFUGE. ci Gabriel Gabrio dans
JOURS D'ANGOISSE
tvec Maria Jacobini.
Entree 05c


(LO BU4k

Le vapeur PASTORES 6. B. Voy. {54 parti de New-York . 2U Janvier 1936, directenent pour Port-au-Prince, est u ttendu le 27 Janvier 1936, en route le mime jour t 4 heures de l'apris-midi pour -Kingst:m (Ja.), Puerto Colombia, Cartagena et Cristobal C. Z. prenant frit., pa.ssagers et nalie.

Le vapeur HAITI N. B. Voy 24 de retour des ports Colon>biens, de Cristobal, C. Z. ct Kingston (Ja.) est attendu it Port-au-Prince, le 29 Jaxvier J936, et continuera 6 heures P. M. le mime jour pour New York, prenant fret, passagers ct'malle (via Cap-Haitien et Po rt-de-P a ix.).

Le vapeur COLOMBIA S. B. Voy. 56 partira de NewYork le 30 Janvier 1936, directement pour Port-au-Prince oP il est attendu le 3 F vrier 1936, en route le mme jour ' 4 heures de l'aprs-midi pour Kingston (Ja.), Puerto Colombia, Cartagena et Cristobal C. Z. prenant fret,


Conwrenee adnygine passagers et male.
et CinEma Educatif.
W. E. BLEOt,
-Mardi, 28 Janvier 1936, . General Agent.
5 heures exactement aura lieu iW I&l Salle d'Anatomie de PE. . ,ete #e Mddeeine la .onfren-. te mensuzelle d'Eygibne, ac. OPTIQtW TJ
compagne de projections ci- PORTAU.faINrIENN nWatographtques. rand asessmnt de verres et 6
L'rts, Ies 61&yes, les psontaxes poun IUe.S 40 Ia met ,le public en g s.toieuait&
i queee RaeenfMade
"A lement :nv :. :.e.:" .:o . -- . l
!::i: ii~ e ! ::I : i li;;! ii~~i:, i';iii. 'in ' 'im A :: :!


.::r .-*'ii~~

i~l1ii


TELEPA )NE 2077


Nique offre cet exemplaire a Cuba dans le but --en eas de sIcces--que I 'intelligente terte des ilarinello, des Manach, des Emilio Roig Leushering, des Enrique Gay Calbo, des Antonio Bustamente y Montoro, des Jose Maria Chacon jy Calvo, des Massip, des Roberto Agramonte, des Alfre-I d(o T. Quilez (de Carteles), de Miguel A. Quevedo (de ('Bohemia)) pour citer quelques actuelles illustrations de la R4publique eubaine, fassee Undficierde cette invention int6ressante, Ienfance 6veil16e de Vile voisine.

Pierre M. MORPEAU


A VENDRE


A vendre pour cause de d6part:
1 Chambre a voucher et Divers articles de manage.
S'adresser a
W. :WK. HORTON, Jr.
Haut Pen de Chose 'liphone :No. 3521. Heures de visite:
Tousm les jours de 9 heures: : :a. m.a :.eouresp. m.


I


A .::!


-1 rt Cubain c Tabae Cubain.

Sept 6tuis artistiques Conte:ant des tabacs cubains ont4 5t6 offerts par la commission rationale de propagande et, defense dui tadac eubain, aux sept remnaruables art istes 1 (Jqui prirent part dans le filmn A sucecs itititul: Quiereme siempreD (aime-moi toujours) dcians lequel on fait grand (loge du tabac cutbain. Ces ohjets d'art sent exposes au departement d'Agriculture. C(es etuis en bois .reeieux du pays cubain ont et. remis avec une ciddicace expressive 'a chacun des artistes.: Senora Grace Moore, Senores Joe Leidelman, Les (Carilo, Victor Schertzniger, J. Cohn, comme presents,- jOis souvenirs(Les maison s .A xcepcion tie Gener <(Partagast>, <, > <. <<-ZEmes v Julieta>> et <

Affaires postales cubaines.

Le Depart( ment de Commun;ications vient dacnever ia hc uidation de comptes avecI es diverses nations qui ont signed L, traite postUi avec ta 'epubiique de l'Ap6tre Marti.

Jouet Mexicain pour
exercices mentaux
Nes enfants, offertsa aCuba

Par lc bateL1: ' Yucatan .en excursion swcn des professelurs mexai . arriva a la Havane, Sen- DiBn Hipolito alazar, Chr,. de division de 't Secretai vie d'Educaticn Publique du Mexique,le grand pays azteque.
Senor IHipolito Salazar a Usi pOutr mission, de la part ou deOartement si important, si consent de son role nminent souns 1actuel regime progessiste, vivil et humain Ju C. President (eneraI Don Lazaro Cardenas, glorieux lls C!une terre glorieuse - de reInettre an Minist6re d'Educalion Publique de Cuba un jouet mexicain alopte deja par tous les centres d'enseiginement du Mexique et qui m:rt aux enfants pour les. exereice mentaux. ,Educacion Publica du Me-


JOCKEY CLi'i D'HAITI

Courses de Chevaux

Dimnanches 2 i 9 Ftcrier 1936 A l'Hippodromde d ClAncerelle.


Prolongation de ]a vie sane et active
Traitement des maladies e
1 t Ot Vt - fl't iC Otipt.s ceclires savants
qtie ucaf1.i ttt',,.,d do rvrga v smc n ha r,
sort inhr'.v': :t',i, .i:r" idctI' aitqtaoLI, atni quo iSt met o m me a
de . g :cct sit:Jrs Ii v Us v:=etacaf prouv&,
~parces c.~. qi te IS a ties o; phStqttrspitt[i.t ci t pen SADO ) nIVt1 &Ire
rendmes I n. tw.r Ptp I n rodtcIon. tans
t de gandes vtDIes
COtO c 1 \LIt DKAL1IKYEtJI) t ayet; et fort ifle toeaos stf&meri 0111s TttarPs ht'nu.,nm, enId i5 .'IM6at{ e forces ptrEkIcs, t Inc L nutrition. disaout e etmia 'Lactlde utriqp4 . urtles et les toxins, AprPa cure t d K\[ vc LEs tsesset
vo0 manlrbs scsseronm, a de.pressn nerteot'sp. d-pA Ea ia, Vans devlendrez dikpos at Mo
p, c ouirez de o v ylne e! sajac.
- KAI.FL[U) a ottcno glands prix, m6 d:Iles taro a Pa rt, tLrmdres, ruxeller, FPleoce, notte. rn Ve '1ri , tr loules les p ia s C"itiCis. bOrat O Iairesdu KAI.EFLUID, ' Wid txrtm'ans, PA IAIS. Una ndez gratuiterner La brochure expnlhu pvrel l i lisle es utrisons a9 d61'k Port-au.Prince .Phrmacie v Buch.


alssummsamae

DAN S LA VI EDE CHAQU E
ENFANT
i y a une #poque pendant iauelle 'EMULSION SCOTT
'Wuile de foie de morue est vraiement nCessaire pour la santd.
Elle aide A renouveller le sang et A crier del Ia resistance contre I'anrmie, la scrofule, Ia tuberculose et d'autres maladies.
L'EMULSION
SCOTT
d'Huile de Foe de Morue est I'alimernt-tonique recommande par lea m4decins dans Ie monde enter. Re4usez Toute Imitation
Toute 'htiic de foe- de morune que not". eaptlors dan 1 EMULSION SCOTT est pripar~tdarnjnooab. ratoles, en Norvge mem ofi.e pois6Ie s~ientiqut et.anitahe,. . c . Inifle conent Ie pl grand zombre wn ew f ,d v sm nnea t: l Wp aubk
P. . .at n t u.o 1
.t . -w-. .bit .


A VENDRE


I Chambre a coucher Salie manger.
Pour tons renseign 'adresser a la r6sider ,, g "ddergy
vc tu Tres Rev6ro Eroll, 1 Turgeau.




Machines h aerire Ren Machine t caller D itbans, papier carbon P aites vos achats chez

IA-A


' . . . . . :. . . . . . . .


UOTIDIEN$- BREVUES - JBLIOTIIEQUk
9 LOCATION


NOUt NA UTES.

CARCO - La daer e change .
SB r m es .4.PK444 4 4 AXii- 04 4 * 64
,.
- Tteares.44444444.14444.444. DABIT - La zone vertt. . . IUVERNOIS - La maison Camille . EHRENBOURG - Ilya Samn reprendre haleine . KESSEL - Une balte perdu. . .

MAUROIS - Magicien et togiciens .

DUPLAY & BONARDI- HIioq bale (orgies ro.m aines) . . . . . ( HERA UT - Le mulet delhiias . . DUHAMEL - La nuit de ta Saint-Jean .


HUC - Hommes et doctrines . 5

TIDE - Lea nouvelles nourritures .4,

FNFIN, LE LIVRE DlU ,IOUIR
LES ANTILLES, FiLLh E FRANCE
par
MARTHE OULIE.
.


.L.i.-L:i ::L:-:::i:i. � >:.:.:.:.:. :.
,._.-.,.

..