Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
October 11, 1934
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text
- - .,: - -. . . . . 5 . . . . . . . . .:-:,. . : : : . . . : : . . . . . .
+ - --' :: i' ' . : I .--.-. . - --. .- I - - _--- - . - - - - -. . . .- . . . . . . - . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .: .- . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.> � , - -- , I: , . . .I , , : > -> _ : i . . . ; , :I -:1: . I 1. . : i . . - ::mi : � �. : : . ; : i l : . . . . i-.--. . . ' " . :-, -. :- : - . . . :-- " ! : .: . - - . .", . . .
;,f . .- - . . . . . -.,;, , .,, , - ,. .-" 1;7- . . --. .',.-. "I -,,,.-- . , :. .;, ? :.!.:: .:. u:. :: .,,, . ,: .- . . I,. .: . . ". - . .
, : '. . . . .1 I - I . " - I . . -:., - I --- ,. . .

. . _:1,, " ; I. . - . .j j . . . . " ,m .
- - m - , -, , . I I - - . I --- -- - - .I . - , I : .: : A . :+ : , ] -+ +- - : . + . . . . . . . .
-:. .-:. . - . . - - .- - . .1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . - - -, I. - 11 - f -= :: _ + +:+. . . : - i!::::i::.,::i . : - : : :: : : . : . - : . - , . . . .:- :::: , - +. i ,. . - - � " . . .
_. - ._ --.: . . . . . . .: . , !,. - . , -- A *. . . . . . . . . . . . . . . ., . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .::,.: . . . . . . . . . . I . . . . . .: . . . . ,-/ , . . .+ � . . . . . . .



,- -'-".:.' . : . . . . . 7:::: . . - .:.::.- .:5 : : :: . . .- . .I. . . ." . . : :::: ]:-:-:.:.:-:. :. :-t-< > : .: q - . ::: :: .: +-,< - : _ - . J& 'l-ft - . . . . . .x:= :v v : x : v x ,. :> - x v u x x : x x x x x x x x x � - � . � .
:+ :,,,+,:. ., ,+ . .- : :: , . . . I . . . . , + + + + . . : , . + :+,. . . . . . . + : . ,- , - , :+. . . . + . . , + . , + . . . . . . . . ,
- 1: . . . . ,+A,-.+-+ , , . -,,:-,+-: ,- +i _i -- iI . . - - . . . . . . . - . : . io. . . ::., .v : .
4 - m . " ; :: i. .:i + ,
11 11 OCTOE.W D]4.No4 1M19
~~::::- . .:- 1_.# ' '.- n wj, 4- - , . . . a n a~s wa m ea e fln

. .-]. .:;IME s TRAVAUX fa.i- w .stenr-'.
f'WJM ' nfI A ltA>ex ert.e- t.lnnele, I .wnv .i ' I'
-. dar-n,-5g- -.n':g:. -. .-ig-a .-Ion :ie.a R P> sic fl'rtc, . M o av 1.m .J. a .4 .
untnwn ti-re.sw1r1Je',1 flieMwE Vurtes.?tt.
x. . , - - --. . m s '.o U ta d n t . a h p- a. tin q l o r.p , l

ada, put s zw. - ,ee mI .A. . . . : .44 .c . N ou
.jpart dew!to mt merce do Ia figue ,anane . I .Uont .po'iz1 -- . . jo.deuier t. D
11n--Z pt-1ce"Avc .eth.smecon-. d.u .rs u hoVacormoie . rev.t ni fts-'oiniab-s getv.C~
1:-.Qwz--,IfIt 11 ; l - .'niunicat:,?. -if1 i- ou .vanait Ia ons-: ix. ms& bv.ece prieie N.hatliatandrietti.o
.~ mw nnbtk a n.ett. myc " .

---"Ie . : .:: Yor, fondait r4,0 cut r oevtim] '2 Atia1W, vf. c tPre #taU ccom:pagie.id.nante Cespro
wierdr asin -o.] Et ii in-:us -itait .ties .I,-trav-Il es . . i. tpj :CtI. A te.Fvmqe.i.fts,.c-pttt cntiue le
. , . . 11 : : :: : :::+ :-.++ : + ::+ +: +- ; -.- . . -+:. . - . . . . .I. . . . - . - . . . . . . . . . . . . . . :.:-111'-- , - ;+ ?+++7 +++; ++7 + +++++? + ? ?+++? ++ .++++ * I - . + + ++# < . . . :
. .:,- :-::: x : :- . . . - . . . . . - . . . . . . . - .- - ; - . . :- .:.: . .: . :: :: . :::::::: . . . . : : : : . -. . . . . . - .- . . . : . . . .-. R.A:. . . . . . . . '. .'. .". , , , , v < . . . .,.: . . . . . !, , .,,, .- , - . -. .:. . -:> , . . . . .�. . . . . ::: : ::::: :

:77 ::+ : :: + ,:: :: , . :. .2. : :. . . . . ,, -l , .1. .- d :: :::::. .: : u : +. : m e :: : : .+ : .,, I-8.: .-I- -. -, . . . . . 5 r- ,. : :,, :,. :a ,o . a n e r de d a t Cp
arn tntit! d Q~t cht.e. - ue d p.i. -e ref tteItal- u.st. .U t . . d. .la c d Ia. .isr.Sn.t -li,.~














- mn me .entende, coi!mmu.niqu~gs.0tt confirms, ' T It .Pl.an s. i.c Cv.~fl {.m.hS .gdt. ion ~do r'r.ance . LTA b.atait- 'voili-t-il pas quoeeemme'oi
rtaient -enco aw u -. - I-,:,.vitant.�A.faire _un tour>v rages dWart+ � -. :.on do d iii ryndit los se reheller centre une taxe
i : : . . : : � i . . . . - I : . : . : : - . - i i .: : . . : " : . : . : +,. .:. . � . . . . . . . . . . . ' . . - . . . ; . - �-"L'-. . . . " '. . I~ . . .:. ' . . . : . . " " . " " . "I















liens qu'its.:an s .sa -ginnpnur nous . . est , ,.ent . :. >. nr s.'.n.u.n.t 'e . a su .gale, i1 enserait, an Cap, -iU !!!i: -.,!. :. --.7 : . .- . .-. . . . : . . -:. . . . . . - :: -!. � �� :�:� 5. . . . . . . -. .: .:: : . . . . . . .:� " : . - .- ". . . . .1 ., . :-, � . " . . . .- . . -. . . . . . ." . . - . : .= . :: . � .'. -.I . .-. ,
















t pat qtfits revien- t.i::.re compte do visa dotout:. e.qui est dejA faW.o ncessite . e .,th. '.e+lie-.B4A ede>n.t t.in__S.enat augmenter ses prix, tandis <-. . � -? - " . .,:i ? - - - . . . . .: - - . : . . : . :. . . . . . . - . . .:.-. . . . . . . : - . " . ,: - � . ". . " . � � . . " I"'" - ".� " '-. . . :. I . . .-. . . - . : . . . . - . -. . . . -. .,II . . . . . : [ . : . . : : . . . . . . . " - . . . . - . . -I . . .















tonompredai--q-u,.os disat-- t. -.ortes de.penes 'pou e. Y : .:.:. Ti.-:.bua do quo par .illeurs I- etudierit.,
J - - :. . � : . - - - . .- '- - - . . . -.-". . . . . . . :-. . " -:. . . .- . . . . . .-. � . . . . . . .,. . � ,. . . . ._. . . . .-.-. . . :. ._. .:. - . ,. . . . . . . . . .,
















- Wot.p.dtman-,. .En.attendantquo :no.; nou. matenu en pa t &. . Csi. .on . Secrit.re.s . si nos informations �snt
krcker &.qaa.lyre- j.ydidions, nous. apprenon.s de.rni. .e .ite; lun-. -. 'o"s .-tai" dai a , n nw.t. "a
.11 , l " "-- - ----"-- - "o wb: *olu. . . .l"" " "-1- - - - , I I::- .: : : . . . _.: . : . . . . 1 . . .". . - . . . .
i ii x . +.-,.-. . . . .:. .+. .: . . _ . ,. i-.e ac. . m y ed.p y e
. -- .# � " . ,W* 7 V ) V.: . . . .-. . . . . . . .
� & � - ]'' A o :1 .- ' t IO ! !w - - - , ,: : - -- . . . " " . .! ::+ " " " "-+"- - r + ' "?+ " * * ++ * ' . . . -. . .+. . . 7 . - - , ay .I - . . .-".

















mitleux don! nous +:avec plaii.r.que, e jourt-ci Ia c.:onstderabiem.:+>t:- a?+:.hno. :. ,':: . . L a.udi.e.n+e, ajusi .tue .qu.n. SeIe patente 4t.qul'u:::::::::::::::::::::::-::: .- "I .:./ �� - I " VA �� !!!. " " "'-+
;: : .-.: :.� - - . . . . : . I - !- . . . �.-. . . . . ,. , . :+ , . .+,- .: - . - � - . +,-. .- I ;- . ." . . . . . -. '

















:: u � . , :.oncurrence ties deux. compa-. re~seau routier: nstr+:,.+: uit C+0 . .:oinma .+na .c. :ic S us no soule licence, en niettant
na eelg" eg~i g .n + ".+ ' :.+ :. . . -+-.- +. : :.ies qui s occupent , do Vex- + accot~en ent dx - gvi i o C, c -,.: . ( .b e : t . o I G ardo dX +.i~a ti. so us tine raison sociale co n.t-. . . o . au noi- m ne, mais fictive4 le int# . fort he.e.t prtation d Ia tigue-banane stir unpar:cou:rs (o ttuat iipot. ti.v. .-se par s:div+r.c.rn.
., ,:. 1r1 g :F $ + , -1 " )c ' , " . - . + _ . , . + * - . . . . . . . . ' . . . " . .


















Q in- W.-. S . k.-e . . . 1 a fait. mentor. . les p . de + kilom e.tres_. . :u+.g +nc. tik -w Xe> .". .- . " , o -7 .-. . q i.:. d: co po.en.-.". . , ctinie degour par I reh&'vemn O-t tl X dt i .:X. t:e v.-ms- -.aP-ep
. I.I :A I I .O- ::7:.: - - . : .-. -.- . . --.I. _ . ' . + + . ":". . .-+ ,:, "



















.C. . . -.- . - . . . . N otr on frere d Gap sugarrere.e.- le,,a. .cuee.:;ette concurrence qul sentir tie pdus em+ ;,->u' ".' .-."""+i -oer pour butu cetterustine
' 'e : . o anome mamnw" d'une est fo'c4 ., . ' " . 1\ *. OTgdieqw".a
� 11 � . . . . . . . . . . . . .-. . . . . . . . . . . . . . - . . . . . . .1. . �.:. . . . . . ,:. . . . . . . .: .: . . . . . . . . .�:. . . � -.-. . .I . . . . .-. -. . . .
.1-- I . . . - : .-.:--.: - . h . - -. - I. .-.:-- .m n ,u .n .tf o c e d . : s e .r l . . . . . . . "." . . . . . . s : g .' . . --.q .'i -- + ~
I . . + " . : :+ . : . . + , -:. . . . . . . . . . - . . . . -. . . . '. . . "' ' - . .





















ii ' -#ur co : mpagnie pour contrarier Ie cldans.1es car rago., (.C,: Q i 2 Si -4ff/H;_, +.,:L kOok+ pl h unc Cornpagnie ind$ypenS "" � . . . .-.".++ -- -.- . -z' . . . . . ._- . .tr . e ] r , ! o ,.t e e t rn e . + . . . .,. i; . . . .+[ i 't it Ku 1 ' cY Airw'y',:. : �e pour + �at, et-Ve'nga.
. -. + --,.-- . dr j . - se-I . . . r j m d appren-. :,u . a. Ie- . , .monopo. exclusif de. ta.vente
t ~ u u r +. .:.+. .: :- + - : : +v~ g -.- :++ ++. +.- . +.-. ,-. .-- ,I . -:. +. . . :. . . " . ."
" " $ N E.- . I . . :. . . . 7 . . . . . ' " . . . . �.i.






















-tin .e. .e.f.t. roduit p rInet d. le plaer habitati.on -. . .u+i .-so-.n p. !ea. p.o.u.r.: MI:v i, n AiwAlt.+, ge.ent do o ndr:et.t, tin p .i.
tie r . .i m p ag- .n,, . ] +-"."."-. . . Li.Ine -o. . do �1>a. . .rosw ": -.-. . .-. . . . . . - + . - .+ . . . ., -- . -- . - . . . . . .
,.-. , . . . .a. a m-t+.-b .+ . ,- . . . .+. ,:. +. .: . . .-g m + t d e n r n p i


.erq.wrz ny. a- past. - ,r
tif.ortqul nyae ai p as a tr Quand on pense ao.que, d'au- les eananx d'icrntions,. ap m:nt Da Costa, dnt ious an- (ue l Gouvernement fixerait. .ou trpart qu'il est annonce quo ee d :uvernemt C iariv. Ce serait tout profit pour
plu-----n--r- . dans AArt.ibonite de.vaste. conIme . n. ,1rlI: bna. Por. .n. le conommateur tPy
S. aons. a ' plantations sont en train, -Yon uEnin sorsoue (ax considre. 1 a. et enchants des anOtvtm~ve, sous Pangyk.-"" - i ez + -1 "1) "
,$dm,_ . ou ,ag ne peut s emp.cher de rendre come on-e des conditions pri- ques jous Iu'ils a pasds en -.
pagnd et d tea- hommage A qui hommage est mordiaes d.c. notre .e. 1 .ti, et a 6t6 particlie LES LAMPADRES DU
11 M. . . . .-. "" ". " " " j
hl imporanme.-u- ,. en.aspee le President mn conomique fArrosa It imsiie par si CHAMP--ARS NE
ea pe, -noe .- Vincent, dont la persivean- slon touted i- rge d- a'r tes, ains! que p: i "alit SONT PLUS ALLU S
e li /l .".".". . .". n - e ,< -' : i- e .
qmuate d nos . at c.:e-dans cette question permet partout ou i es t pos tS-, tau no.e cafe et (e notreA
. .u e m. - ces jours-ci aux populations pour 1;rgn n n m , .un. Nu ons ,n cnta
du .Mont-Organis. de Don 0 qU d,. u ,n tratvail agr:ce, uW . e a rtion t un qu uis qulq or I
daple, erce : on,tde Vallieres,du Bas-Lim- pour e "am oration r.11me a iul I a - lan.aie du n
inptiontCommunet :b, et celles de tout le Nord- o ' n r d .uneplu gan. cnu- H . .tino Miars. t cx , placek .Ourd
ion (ommuntdeu e: l+:s.rant-.�q.e.ia .+ .+a,+,}{a
rPrine enroie' an Ouest, de gagner quelque ar production, on e"-t oblI e :" pitte te, t pi.u.nt d I. t Statue de lDealines et 'Ba.iti 1t New.York.-geht, r~,reconna.ite Iamperii-ux a a(s a one.- de es guc . caux poses prs tu . d'eatt,
fr.i.du H reconnaitvoir pourC le toverneinet. no sent pius allumes. Cable
iten d'Baitt Qut - - - e1 L . �44
str IPorteauPrin e d.'a er de n-. t, soIt - fai- - . . .-om pmpoues br--esilUles d'Haiti. eQui rS.S.Hsant de ncveaux sacrip.s L E Nous avons 6te aux, renS
.: , R .: E , tL *T E
.fate" pour qauver ce tiui et pres nements et i nous a nt d t
quatre ration e oba qu'achev6 djI soitce qm esi que est un arrangetrent qux
a ::.q~re i. dsA mateur. � i. r. l Pn, h PaJ0 ieu reIS cduL
te Cons d Amateur encore plus facile. en vers on u h et
. Consul d'Ha- a DGTP le soldo du nutin. Comit 'eCemr - vies.i public, arr:angemnt
ft1Wat refu mle ]Uia D. G,T.RP.lesIdc , ie
a.eu me Hier A 5 heures e les pr- devis g a ce :a Se" de s.; cochp:r- qui devra .facil itt r pose d&
re qd'eui i avc sidents et capitaines des D ' g l ir - . nouveau lampa - .,
e grdce qaull les Clubs affilies r6unis sous IS tion de nos lne doit a Les. iiis habitueV P cause d cet tate cho .
,et t prsidence de M. A.- Cheval- l'une des rpshe pricQ( . I. or .r . 0, etetm s, n
i p e q t lier, ont pprocd au tirage u options nemen pouriLt-on pas donnerla ludu Pa rqI .nw
sort pour .le calendrier de la Et pU!S ne condiionne-ei mri'e, o mons les soirs de
oup. saison 1934-1935 - pas la structure economiqu rE GAV D SRl. .concert?
Q c'est dix ile, 1 Neut clubs ont engage leurs du Pays? . . C'est une suggestion que
Xemaire qu' equipes premire et second. Or Is-travau d'ir ~>i nous faisons A quide droit.thIde temps en Une _idaille a #t- votee a des Verrettes, eant. dfnl& _._-Wa-ne, e vagye, f.- M., e Dr. Ludovic Pasquet lo eeonstanes aedcdo- " . .
-ee m.i. eux a-. your la part active rise dans vent, ca. que ca, re a- AU
ii-- : "i ~ ~~~~~~~~~ent, ecout .q-ue cut : tea.:� . .'+---.:"+>:"-:." ball .beonfusion do co:: qua s'acha. M EVICE PU GEN
be championnat desequipee nent a eri quer.i.s pe:- ojes d -. MUN
dime efle P0 36me et seolaire sera x Gouvernement.
o. sournoi .e trieurement, de l-re et .Cest avec plaisir que nous
w A avonsdpi u!
ds ce d me catgorie commence-
It des rnat n Dimanche 1 Novembre wos jours I'actit# que met
_a se jou& les Diman" Petit Club Sportif Haitien
un dte ntos ches et jeudis. Violette AthI6tic ClbCuvi er Gavenunicipa
S ure de r gir En attendant la publica- Sportif des JeuneS. - Brown qui attend at ce tra"
ecalendrier, voica Co res-va em
n affir e t des clubs engages: Clment Benoit Nous onhaitons e e sot.
ret Racing Club - rag (St- Andr6 Audant et Mor$ Jean- PICANISMEt tr il diitif, pour le
e qu Georgs Verti res Club -not out t nomms membreU mois qui dare quehque temps,
deea a O Cu~eportif Louverture - de la Ceomrmision des Arbi" Trocaddr t naman icette artere 4taut- larplus tr&O. . o. - . : . .us pn Ren* Piquion. quent. e de a lea .
:':+--: ------ + l:lll l:+ll l* +. . l llll : Pw111ll l. . . :~ 1 ~ll1a. 1l llll:l . 11:11 1. . ::+l~ll :llll l . .1. 1 U S :: lll+l l : . 1 ll:l l "1:11: 1 1 1 1 B ' ' " 1'' '
r e ::-:::.: . . +:.:.:::.-::+:::::+: n :::.-: t ~ d a n . la :-p u ! c -::.+.: o ta ::~ s J .++.-.-. -. .: .-. -. . . .+ ---. ':".:":-- --- . .� . �� �
� - ::-:::. .:-: . . . !: ! _:! --i.::: :::.i:.-.-. . ." . . . . : . . . . . :. � . . -. . " !:-: : : .:: . .::. .!. .: !!::!:." :i ! :.". :: : ": :. .: : 7 .+ : i�% . . � " > i - ::: .= ' _ - . :. . �: - . . �ML -� "
. . . ., . . . . . . : : . : - . . ., :::- . . . . . . . . . . - : " :-. : . " -. ,. . - .- .-. .-. . . . . . . . . a I .� e m / n : m .: ,:, , . : +:, . . .::+ . . . , :, : , : , :,:: :. A : . . : :. , :.:. . . , : + p +g















.Wn4U n Buro'W, .
d nombrenav paye, parrmi lesquels tAtnmagne, tJtalie, et juequ'&vatertaint point dekla
Cende Bretagn. .
Nous re pyodnisons aujozur
d'n4 itre d'exemple, eit
-��� .�<�� i-� . o � , re -� . :.m-,. ;�
: ._.\ .:- u ,:.:.; n .:<.-- !. . .d -. D Y .
pour ustrer nore point :de use anarticle d. oDaily
a o Londres public & La
veitle ide :itte'aff at; et expri.
manft. swets. ambages ls apprthensions britanniques en presence du bloc.: d'alli que teralaita- constituer" Ia diple
matte active et entreprenan-.
St Noe M Loukis artho.
Ssi tuation internationa"k s'aggrave rapidemnent, sur le continent etirop'en, et une crise semble imminente' Les gradess puissances out, a present, a faire face A une nouvelle s6rie de complications.
La Pologne s lemagne. Eile a, en faith. abandonn6, son alliautee avec Ia Fraice, estimant que l'Allemagne est plus puizssante. En repudiant les causes relativ6s aux minmorites et en je'tant ainsi mi. de'fi it Genive, la Pologne a agi avee lappr obation de I'Allema gne, sAl non sul
son instigatn.
--La Yougosiavie s'associe e
galement ai 'Allemagne. Elle prevdit une guerre entre l'Allemagne et ttalie, sur la question de l'ind6pendance autrichienne. La Yougoslav� na amnals aim 'lItaie; elle estime quetia valeu" mi-.
litaire des Italiens n'est pas grande, et elle veut et re du c5te' des vainqueurs. La tension ital-yougosiae es. . te que 11. Mussolini n'a pas voulu envoyer une deligation itaSienne- a la eon6r e'nce interpirlementaie.
La Honigrie s asoci t son
tour, 'Alemagne. Si 'Alemagne domin erl Europe, elle


un plan. pour ester en hours d'une guerre ou i quce faire? "


de
n a


I"
S


� $4 : (::.::::: :
:::. .:i:.:.:::. '4.Zi~:: ::--- !:::?


. �


que appriahle. L'arme roul. ge tant vantie nest guere puissante. En tout eas, Ia. Russie n'osera bouger do peur de preter le flane it une attaque japonaise en Sibbrie.
La Tch coslovaquie, aveec ses 3 millions d'Alliemands, ne saurait se battle contre PAllemagne, sous peine d'une guerre civile.
'armee roumaine Sest montree, durant Ia guerre, Ia plus insuffisante de toute I'Europe.
Selonl ies experts militaires. Ia Yougoslavie est seule a ta Luiuteur, et pou.,rrait faire Ia guerre, sans allies, m me ai lItalie.
Telle est Ita nouvelle situation en Europe. Le Gouvernement Britannique a-t-il tabli


n.d. . .


CARMEL
.7: .
.:::::::::: :::::::::::::::::: . --. . : . ::. .:. . � '. . .�,,,"�
i. - : :.:. :::::: :::::. :. :.i:i ::. ::. . . . . : : : :
�a POMMADE GOLDg

. . . . . .





NN ; de ~ dezda. : '::' . . . ,.
.,.

'St




Pour rdrleeheux .sou.
g~,demandes'-a
COM RUSHES


Grand'Rue 1721. Thlephone 2182,-


_ 4 -A


rendra a la Hongrie. les- territoires que celle-ci a perdus, d'apres le t1ate de. Trianon. La future alliance: Allemagne, Pologne, Hongrie et Yougoslavie ser a la plus. puissante de toutes celles qu'on a vues depuis le tempade Na-


polon.
II .s'agit de quatre Etats .a I'esprit minlitariste occupant tout ie centre d'Europe.
En face, se trouve un autre groupe de puissances. Ce sont:
La France:
La Russie;
. La Tehcoslovaquie; La Roumanie, et peut-tre.
L'Italie-
De ces pays, la France ne


f.
4.

t
a

~1


I:


voudrait pas de guerre si ce nest pour s ddifendlre, La Russie ne. constitute pasI une force militaire ou politi-


.K. . . . . .




4'/
:2rn#44.'" : "''. %C::"


: : i i ! i ii
t. .:.:.: : : : .:.:: : : : :


. . . .j.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . -. . . .
Usie iGlace.e


Port au.iuce,.

Fabrication d o gl a neilfleure quality .
Livraison rapide effee uee quotidiennement par nos e. mions paints en blane daus toutes les directions de Port-au-Prince et do P4tion-Villt

GLACIERES
Nous avon- toujours tL main les derniers model s de glacieres en acier A partir de or 25,00 et au-dessus, vendsbles avec faciithe de pai*e ment
%Lez glacieres les plu si-! re et, les plus ~conormiuej


CREME GLACEE
cSUPERLA TIVEv Un produit nouveau, qui >ne. le cede en rin saux meilleures marques des Pays d'Europe ou d'Amdrique est offert au public haitien par MUsine a Glace de Port-au-Prince. Gofez S te dlicieuse erime, et vous serez convaincumis.
Faites une agrAble surpr se a votre famille en appor. tant de la sCrme Gi S ,
rwriativen pour le deagert.m ou'O en raffollent.

UNTABPOT
FRIGORIFQUB
Nos ekambres froides ont td rheemment mises k point
* '


�

. . . . . . . . . .
p e r : _ .
At #krire;
PhoMOraphe Ckez Rodt4l sp&cialstet


� -Ia. mm do~ et peuvent recevoir n'im-ort* 1 a
Chacun cst i mimne de aoster 'e~ 3JS
cquelle.quantit .de viane, do Se
si uedgante ese pls d uce si poissons, de 14games, de it -.MRu
use cigare e a meWulet oa. .ruits, ete. :
t prciee paeillequ FR Le Public est cordialement i PRO
pee o invite ' visiter notre usine et pe- a Cota er fa~~er4 " a inspector nos modules de 1
. wf.-rtmaned is, 1aeibres et de sorbetires
�om fe es di.t r[ans notre salle de vented.
. msew e es as Consommer de la gi t, e' tGrai
faire do I'6enomW strae p
Sur les. p1
. )a
- ".pour huto
AIS :30 o.o .de
Ce qui permet a Pi-erre Co-. tu-s sa k /dl d a voir une si grande clin- xrantsl
di, eest que sa coupe a une -van-8r
-: . . . . - f a . e s s or._ . -. . . " .::i
Se igane parfa e Cabes :
Bedfildix,
Pierre Cols Gaskets:
Taitl . Rle.r.

B3attex
Angle des Rues du Centre et
---- . . . . . . . .:. .:.:..Bonne-Foi, Phole 22. l eha

�. .:.-vous- .fou r.
L~ titt Tppnaner PAT,
demeure mne excellent ole i sr a 17UE lam Dioveesonirrdrok4l Rue#
.: 4L .n .o.e.re .:. .
.:: .:. .:::::::::::::::.:.:::. " ::!:::;:!:~.:.;:::. ::.: :.:-.:::-.;:.i .::. : � i: . . : . . .:::;:i::: : :.:: . . 4'.4.: i.:i[


test 'Pa"






ikees mobil
P :'"fl:'A i
ecom.


" INES C.DU RHONE "


out
.- -u . .". . . . .:. .::::
prong~
. . . . .P e.


vot propre Com ta ble en ouvrant -n' IYM vanM e
compile de l Banqu Ntionale de la
publiqn d'HaitL
I :: : : : :: i :: :: : :: ::: . . . :::: :: ::: ::: ::::: :::::: ::::mm . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . -. . . . . .
:� � : �i~i: i~v : �! i~~i~i !~ ii? i-ii~i i ! ; i~< -ii�!ii: ii~i~-i~iii :i. . . . . -. . .,ii~ii i-i

. . .,,,-g ., � � � . . e_._ i' , - . . . . . . .: . : . : : . : : . :: : : : : ::: : ::: ::::::: : : ::: ::


.(roir suite en 5rme page)


* Ls fumeurs, hornS rues et femmes, disent quell es satisfont.


' UAND U.NE CHOSE voni
"SATISFAIT",cola vcur dire queen vous eaplait quClle est e. actement comme on ta voulair.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


-- FYFFI&PWFPW XL Ia r r r; l~rr I r- ---


.^


, .- ---. . - /. .


<:::?:. % :.
.
.:.:. :.:.:.:.
i. . j


-. PRODUIrT .FRANQAIS Souage rapied.ment
. . ii
---- tOute dc uiOUPt d
"~~~~~~~~~~~~~~ . . . '. . . . . . . . -.]:! m ir! ~ i:!: ill
Puree
sans goat actIe
sans amrtme jest
N.irrite pas estomac No fatigue pas l rein
Chmprmfs &Ogr. O 50 Tube do 20 compmg
atua olminiumd de 4 camprimOn
. . .
* . .* q u. . . . . . . . . . . . .
i:: .: . : .:. . :. . .:.-: : .: . . :i. ~ i:i. ::. . . . ! ii
. .NOii
. . .
di.a
A. . . . . .


Ak42

Machines k al Rbans, paylie&<






L4 UollAge:Mod par le Dpatqe traction Publiqu

ent voirp meant et serieas
enfantt
Sa method's an- ir des de


pour etre rpd fcsseurs, jeue 'pieu devou ,ne tainement p que les parents VouIM player en'
Nesites. .p tout do : sitev Avenue Pueoste, $terlin, Phone:ut
Pour toua t
ments, adresses-I Algindor. Phone


I


77Zi�




.4~~ ~~ ~~ .R.ii.i. uu. . ifi

~emi~es Numlis 't'Mor


Pertf CObb. Radio et COrrespondaucc

0gNGTON.- Le Ghbulemen n ies taum- membrement de la Yougosla- tho
wsn, en adnu r de epe. V& 'vie, qui serait le prilude d'u- Ale
or dui N. R. A., a: 6t tue tie noir, la reine Marie do ne guerre europbenne. < C souffre d'une sinusi- ave les rests die son mapri BELGRADE.-La Yougos- lie pendant une demi-heure, pu, lavie est calme en apparence, xrr .escortbe des hauts fonetion- nmais au fond, on craint par-. sou
gg-Le Gouvernet naires frangais, les a accom- tout qu'elle no se dimem bre. inte Mcslovaque a dbela-~ pagnes solennellement jus- 11 est possible qu'une dietatuw redi .que le passe-port qu'au quail dies Belges, puis de re militaire y soit etablie, ces 1L die Petrus Kalemen, la jusqu'au canot qui devait Pav~nement dui nouveau mi brit Sd roi de Yougosla-. les transporter au navti:e do 11 ans Pierre IL Les r&< ere Le M Barthou, n'est Puls, toujours accompagn&e gimients d'artillerie. qui w- cu~s tax, KaRemen n'ayant des dignitaires franqais, par- vajent termin6 lundi ous gid it citoyen tch~coslo- ni lesquels lePI sdn AIM maft~uvres d'automnnue t so gna )n croit que le docu- :bert Lebrun, elle a pris le prdparaient &h quitter lens n'QY .Yceuvre d'un des nomn train pour Paris, ot) elle dolt cautonuerentM, unt requ for- me treaux do fabrication reneontrer son fits, te nouveau drte do grouper ai nouveau. jets as pikees :d'identit6 1rot TUn autNe train transpor- On erait qut km chefs do far- mrn~ en Europe Centrale. tait le corps do M. Barthou. mne. les g&nerax Peter Zhir- les
xxx Les deux convois arriveront koviteb et Josef N of tv iwhi tEILLE.-- Le cada. A la capital aujourd'huit La Jpeuvent m~me prendre. le pm ie toi Alexandre er de Rei e douairibre Marie deL voi en main avant Varrivie acc ivie, dont la carridre IRoumanie est allke chercheri du ral A het ( pht S.W nc I rco .ur a 6t& si brutale- en Angleterre le Prince Pier-'ie Un0 pl, - cabinet UttT.eve.
rgepar les balles ire, maintenant roi do Yougos- u termes do la constituti4e.m cep~
s est en route lavie, pour le conduits &Bel dmissionner et faire plne, be IadeLec s re grade.Pendant ce tempsdans un nouveau gouvernementp a ion

Enifre. ne g6n cette dernire ville et i Za xxxnt
embarqu brd du! greb, les hmmes d'etat tra- CAMBRIDGE.-- Le 22 Oc r Dubrovnlik 24 hem- tvaillent A consolider le tr~ne to'bre, Je Rai George V et La pou~ s Pattentat, aux rou- du petit roi et A Bviter un d& Reine Marie doivent visitor Puniversitd de Cambridge M
. . ,. . . . ., a e.4, , a pour y1 iau gur P er e nCe. ae










le bibliothque. A cette occa ser
m sion, le titre de dloteur on pag Mtar ello RSi doit wntoris eanus sera con- si
fere a Pambassadeur des E. Cou
delaLfacubltdeNaples(alie) tats-Unis Lodtires. Robert u
MBeie hrr Aceingham. arr
tein Chr ren-Acouemnt s.en- xxx(I1-v e , Zam


mti "a disposition du public de 7 'a 10 A. M. et de 2 k 1-- Heures spe&ialespour employee it convenir.

Avenue Jo .n Brown


face au Trib mal de Paix.


ROME.- Le Premier Ministre Mussolini a t6cligraphie aux Gouvernements d' Paris et de Belgrade ses condoleances At occasion de la mort du Ministre des Affair-es Etrangeres Louis Bar-


tre qIue (A
que men

retr dan


Arien )

uret du roi de YouoRavie xandre er te 6u rnal polo d'Italia4, do Milan, des plus grants de '1lta a dplor hier cle tragique ode de Marseille, qui a dainement trouble la vie rnationales

ONDRES. - Le cabinet
annique sest reuni merdi pour discuter les repersions eventueiles de la tra ie de Marseille, et on side que certains ministres t pa eache leur pesisirisn ce qui coneerne los prod ontenes de i'Europo idionale. On eraint quo venments de Marseille ent conipromis le molvei ~t u& se dessinait pour un )rd frcancoitain et une mciliation italo-yougoslaOn admet generaloment, endant, qu'il serair desirade soutenir la conitinuade a politique du felu mlSdes Affaires EtrangeLouis Barthou, du -nmins r ! present.

ADRID.- Les forces los au Gouvernernent con\ateur de la Republique esnole continent a traquer bandies do rebef s. Les
rmartiades sopr6rent
.ger les chefs qui unt etec tes. Le Pisident Alcala ora et le premier MinisLerroux sont convaincus ]a rivolte a &e brisee et lordre se ritablit rapidet. Les forces loyales soint tresses des Ascuries et ont pe Oviedo, le plus fort anchement des rebelles sle Nord.


$I


4UR


A DA M11E


Velours Chiffon SChiffon uni


Crepe do Chine imprime Crpe de Chine sup. Cripe ( fleurs


Paritte A fleurs OrgmndcL Iqu ee Cripe Suisse


Simili


Tobraleoc


Organdie A fleurs Pouires fa lotions


Bas fil et soie


IMouchoirs .Chapeau x


Mf ONSIEUR


Serge BleuN Marin < qualitC supr me Chemises JMorgan) Chemises sans faux cols Cravates garanties
inchiffonnables Monchoirs
Mouchoirs assortis Chaussettes assorties Chapeaux zSportp Chemisettes sup. Chemises: <(Sport> It
Adermeture eclaire Eau de Cologne
ete.
etc.


t' p ~


t-t


Vve JosehE I'Saie


DU M IGASIN DE L'TAT ST TRA VERSIPRE
SUCCURSALE
1715 Rue du MagaPn de Stat.


MOSCOU. - L'amba
deur des Etats-Unis William Bullitt est parti mercredi pour Washington. It voyage par la volie de l'Extrme Orient.
xxx
NEW YORK. - Bruno Hauptmann, le charpentier allemand accuse d'avoir tuk le fils de Lindbergh, apre's a,voir fait preuve d'une resistance extraordinaite pendant plusieurs semaines,a commence ' faiblir visiblement aujourd'hui. 11 a pass& deux jours sans manger, et le geolier de la prison de Bronx rap porte que la nuit lderniere, A pleurait dans sa cellile.
xxx
ALBANY, New-York. - Le Gouverneur d New - York Lehman a sigaC vendredil les pittes relatives At Vextradition, au New Jersey, d iBruno Hauptrmann L'ivocat de ce dernier a annonc& qu'il ira en opposition cuntI o la adds ion.

WAS lIN GTON.- Daprfs le D'partement de I'Agriculture, la rbcolte de grains des Etats-Unis sera la plus reduite Cu'on ait vue depuis X0 ants.
xxx
WASHINGTON.- -Les 3vo cats de 131 companies de chemin de for out actaquP com Tme inconstitutionnelle la nouvelle loi sur les chemins de fer, qui fixe une limite pour la mise A la retraite des empioyes. Les process ont ete introduitS devant la Cour Suprne du district de Columhi a.

BROUETTES FAIRBANKS

pour embarquer du Caf4 &
usage g6nral dans tons
~'t~vux oc dt 'ancpmt rde
Cuisses, Sac' on :utr .



JBROVETTES FA IRBANAKS


en for it une Roue pm 'te tran spotr Ju


gravier


sablUTe'


etc.


pou r


';L VES FAIRBAlNKS Conduites d'E AU etvapeur.


Pression de 15 Lbs. it 350 Lbs. Raccords


UNION.


NOS invituns les intere ses de venir nous pour autres details, dimensit ns, prix etc. 1t 'aintonaZint de placer votre commander pour ne quer ces articles.


consulter est tempa> pa.") mnani


L.; PREETZMANN - AGGERHOLM & Co.


Agents Gind raux.


nri


- a - II 41. ~ - .ryr.a . . .r r .a.e . . JEW'-.~
Ma

. .

II:
4J4
't iI' t_ MO


E DES RUES


. 4


VOUS


4L9JW &WWWN










6441: i
da'ne qbliga* . re souiseflte notaire Her-. Ce Sonx lo huit Mai nier et


.7. mWn 9 e Sav - r. - -s -: - ---apr dame MarIe Rose R&- Lei
.pWEST BO OM. gma elletier a sieur Her au
mannVilgrain; .M
- 2o. d'uin commandement-en n'ffat date du huit Octobre 1934 si- et, U. S. S. I. gniti A personne et demeur6 tis infructueux, il sera proed le.
Gamt National des Spo.s samedi vingt Octobrg mil i neuf cent trente quatre des
4 . dix heures du mnatin Y en WEtude et par le ministire du dit1
Le Comit6 National des notaire H.Pasquierrtsidant a
ports dat form: 'Port-au-Prinee, re Roux No. Oti Directeur G~ndral din Ser. 414 A la vente au plus offrant v vke National d'Hygiene et et dernier enchensserur d'une A
Assistance ePrsi propriet4 fonds etbatisses si
dent; Publiqu, tuee & PortautPrinee,.da e
des Pr-sidents des Fddra- ,Rservoir et4 Est, laquelle l a ions Sportves Nationales; pr.:opri~4. silent i.p.s.e. l.sa dPrsident de la Socict Na. mesurevingt et un pieds teuT me dOnate' de la Croix Rouge pouces *uetion Publique; .jfondeur de iOuest a PEst de
di Chef de Division au D&e- dont le e6t Nord ensure en ma apartment des Relations Ex- ligne droite trente tilt pleds tieures; tieneuf pouces, et le eth Sud me- a
du Directeur de: neOf- ure en line bruise d Puest
ficiet du Sport. aEst dix neuf pieds vers le :
Son -but est d'exercer un con Nord, trois pieds six pouces trble g~ndral:-sur 1administra vers I'Est, sept pleds neuf pou tion et , organisation du ces vers le Nord, un pied ne Sport Haitin et de prendro trois pouces et vers PEst dou- ce totes mesures utiles pour la ze pieds et est borne: au Jjr protection de, chaque Fedbra. Nord par DormbvilleHeurte- d'l tion en 'particulier, de coor- IoU; au Sud par les hiritiers pa4 donner le programme dans les de feu Balthazar Guery, anmani.-festations nationales, ex ciennement par: Fji ri ia I positions, jeux, organisms par Tcussaint, A PEst par e res- gri le Gouvernemient, d'approu- te; A Y'Ouest par la Iue du ver les projets plans , devis, Rservoir, s ivant plan et pro dpenses, "d'app rcier les er- es-verbal d'arpentage et tde dits, d'exerter un outrole sur division de HHe Saintange les recettes et la perception en date du vingt trois Septemf des-entrees,; qui se fera par bre mil neuf eent treize, sur Ia dblivrance des tickets n- Ia mise A prix de L Tros cent mdertes par srie tirs de ear- quarant e ting dollars . . nets a souches, et Aet para- Cyr.r 345).0
phI par e d1ie d Gou-noncompris holer; honoraires
vernement. m usuels de avocat poursui-


Les questions sportives
techniques rel&vent des F&drations et t'amateurisme est control par e Comit O()lympique Haitien.
Les statuts des F6d6rations :z. ;n e.- ;I i;6 @ : :;:i.;aev ---------------- .
no p!exyant a us e rnod.fi.' cation statutaire pourront a la demande des Comites interesss tre modifies par le Comit4 National des Sports.
. . . . . . . . . . . .


A LA CROiX DES
MARTYRS


L'Egly . de. la Croix des, Martyrs, cell des humbles-nmenayfit de :scruler.
. Elle .va: tre ,e.consttuite, grice a la, grand solicitude deS. E. M. le Prisident Vi cent, et. cela tait d'autant plus necessaire que des chapelles pr-chant d'autres doetrines que.celles de la religion. eatholique sont installees dans le qu artier. Aussi, nous faisons tous, nos Fcompliments A S. E le Pr64sident pour cette marque aqde gratitude a. Finteressantepopulation de la Crix des Martyrs.





. . . . , . . . .a p u . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . .
@0 IVA
S. B. partira de New York le 11 OIctobre 194 'directemeint pour ?orta-'- ce oa~et attend lem 1rd


vant et outre les charges de lenchbre et les frais gdnera-


element quelconques. A la requete du sieur Her-


man Vilgrain pI demeu rant'et domi a Prince .ayant p Me. Louis B. Vi e lection de domici ville, en son cabinet
Contre la dame se R6gina Pelletie Itaire, deme.urant e' A Port-au-Prince
Pour plus amp


gnements s'adresst re sus-dit deposit hier des charges oi su"-d it.
Port-au-Prinee, bre 1984 .


Louis B. VIL(


L INSTITU1 Vee.AUG. P.
Vvc~~, t GP
Porte a la conn public qu'elle a o le concours de nou fesseurs, members cale une section Sp ,a preparation au p.rieur. En cons 6lhves munies de Elimentaire peu. re k eet tablisse tes les inatieres 4 me du Brevet SO ront enseignees
tece, .par des qualifis ai.des' trbs raisobnnables.
Pour toius rns 44ed.resser&Mm P#hone82


roprietaire, cilie i Port I


s rayounent ys du rnonde. t superieureJ un tour a la


rfaite. Rendez-vous done A Ila Coetterie Haitienne vis-irvis. la Renaissance (ancienne ison La Parisienne).
: ! +;J:;;C ; ': . ,.:.: 7. . . . :~~i~iii~.!!:;;;




le Samedi 13 courant, pour
. . . . . . . . . : . Z Z. . . . " " I


lainault prenant fret et. grand ;sagers.
adr esser pour tous renseiem.entsa M. Fontaine, .

.and'Rue. .
T414phone 2152.
ort-au-Prince. le OctoPor t-au-Prince, le 80Octo-


RE ERCIEMENT


Jeudi
Harry Pie :dans
UN4DRAME J)AA
Vendredi
Ita RIM dans l grande st SEDI
:: . . . i. Aree Olf( Fjord,

Dinoanche


� . . . . . . . . . . . . . : . :. . :: :.
1, les jeudis samedis et dimanches k bal A partir de 8 heures 30 du soi
. " .:: i . . " : . . . . . -;!" ' i
RAN s < iftOunset


S .-


M. et Mme. Eugene Dcatrel et leurs enfants, M. et Mine. Charles Fiquibre et leurs enfants, M. et Mme, Fleury Fequni&re, les Familles Fe'uie're, D6catrel et tous les


:atr.n - i. is


PRL I


en.


terrepo uo
� -j" .f l. jg: :i"::.]


our. avocat iutes parents et alis, relgrain avec mereient profondement M. leEll le, en cette i Prsident de Ia R6publique et
t. Mile. Rsia Vincent, MM. les
Marie Ro- ISecirtaires d'Etat, Sa Gran: r, proprie- deur Mgr. L.e .Gouaze, Ple r6-e 2
t domicilie I sident et le Vice-Pr6sident du (Thor). Tribunal de Cassation, M. le
pIes rensei- Ministre P nipote-ntiaire et er au notai- Mme. Garcia Mella. le Charaire -ndu-- ca- gi d'Affaires Am6ricain, Ile ----u.:A. Pavocat Chancelier de la L4gation
.l Pavoatd'Allemagne, les Phres du t 1i Octo- Saint-Esprit, les Preres de
PInhstruction Chr6tienne, M.
R Ing&nieur en Chef, les IngeRAIN+ av. nieurs et le Personnel de la
S4 Direction G6n6rale des TraYaux-Publics, le Direeteur du Service de la. Production A- . TION gricole et de 'PEnseignement
ARET Rural, les Sceurs de SaintJoa nseph de Cluny . et Associaaissance du tiosn des Anciennes 6eeves du uvert avec Pensionnat Ste. Rose de Liiveaux .pro- ma, Ia. Directrice et le Personide 1aimi- nel de I'Ecole Normale d'Insiale pour titutrices, l'Association des Brevet .Su Aneiennes Elves et I'Instituquence .les tion Vve.: Anug. Paret, les Dileur Brevet :-tecteurs des Journaux, ainsi Mt s'inscri- que les nombreux: amis de -A ient oft tou Capitale et de Ia Provine quPi p am7 leur.O ant donn k .tant de mar.- T d :t
prieur se.- ques de Sy it .i ecea-' v&& r
avee compe& son du d& es de leur petite-fil Ge zo ui professeurs. le. Fille, nice;, cosine et alconditions libe:
eignements JninePduire
A . Flore.
. :$heures 3:omatinet1 .
prient de troure i pres
r on de leur poonde ree
ilaeetl aissane. V
r . . . . 1 - 198Xa -!e -. -


-t u.
venue chez Matte ii



A.N D





* Si votre figure set S


Kirgms


apprciere pnus pki. la quality $vidente d& I BLEUE.: Se bords coup plus tars 4 atezibae - sent *S64 aiguis s pour v4tf �a y ai.ion iexi
Essayez. . . ".-et voyez per VoUS




caryua, ., c,,7, p . .-. . : re . t. r C--t: ::::m tt*-:. .ii:; *.4~lii:ii:;!


4"6. Nude.

. . . . . Z : - 1,
- ' .-~ , ."'Ai ,
� 4." A '.! : :: - : . . :J.! ;::::!i; : ~i ;!!::: !!!


i







an.C~o.mace:
Ra d advantage
d s parts suivants de New-York pour Port-au. ti, direettement,.chaqueis Mardi, excepts le s
qUi aisseer Mercredi b5 ept re 1gP,.!e.Mercredii: 7 Noverbre. es:: steamers sont pourvus .de Chambre frigori

WE NEWYORK A.: RI VAGES A P-AU-PCE

, le 7 Aott, Is ot 1934
le 14 A ont, 1934. l 19 Aoit, 1934 pggura, le 21 Aout, 1934. . le 27 A:. it, .19
le 28 Aoit, 1934. e 2 Sept., 1934 d
legi, Ie 5 Sept., 1934,. le 11 Sept. 1934 l
bI, le 11 Sept, 1934 J 16 Sept., 1934
petura, le 18 Sept, 1934. le 24 Sept., 1934
. . t : " ~p . . . " . . . . :: . . :: . . . . .5 . . ." .
le 25 Sep$., 1934. te 30 Sept., 1934 qu
.a." le 2- Oct., 14. lt:. te 1c . :14Oct.1
pntura, le 16 Oct., 1934. te 22 Oct., 1934
e 23 Oct., 1934. c 28 Oct., 1984
qu C 30 :. Oct,, 134. Nov., .19 .34 .
, Ie 7 Nov., 1934. le 12 Nov, 1984
Stura, 1e 13 Nov., t4. 'le 19 NoV., :19 4:. , s 20 Nov., 1934. le l Nov., 19
quil, le 27 Nov., 194. Je 3 Dee., 1934


)~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~~~~~~. . ._. . .T!:j2. i::.:.:i:? . - " .


S. . .


On~ ecto



L." It s ou usa
P. .5emp .d c nse





ad Oru Ve ie intIite
VoiE an pnc j u sepa de presentation en tous pays. tes grosses tulptures massives el saillantes de sa bande Sroae en.ant ferment la route, sont des symbo4 de s.rit depai ls dbut de autmobe. mea . .rs- .e annies 'advertsi qui viennent de
kcouter, se events ont dipass celtles de tout autre pne . e . .'en . . prix.


eliF


A LA V ILLR 8DL.

VM4M4 .

n , . o.
II est n4eesnire queSir John Simon fasse une diclaration pr4eisant notre politique, afin que nous ne puissions 4tre entrain4s dans une guerre continentale.
L;Allemagne rearme avc une rapidite encore jamais vue; c'est un fait. Son droit k I'egalit4 ayant dA reconnu. au moins tacitement, par la Grande Bretagne et par IItalie, cela n'est que trop naturel
Tous les credits qu'elle pnt. obtenir de P'6tranger, PAllemagne les emploie pour 1'nchat des armements. L'hiver prochain sera dur pour elle, mais le peuple allemand saura le supporter patriotiquerment.
Ainsi, par exernmple, 'PA lleminagne negocie toujour3, au sujet de la reprise des paiements pour les cotonnades idu Lancashire. Et cependant, elle a pay& d'avance le coton dont elle a besoin pour son rearrmement.
L'Allemagne a d'Wores et d6ja les armements secrets leA plus puissants du monde. Elle attire d'autres pays, de rmoindre importance, dans son orbite. Elle aura crb, vers le Nouvel An, un sy tme d'alliance invincible. Le gouverSnemnent Britannique est -il pret 4 faire face A cette situation?

CONCERT ET BAL
L'orchestre Sonora organise a son b6ndfice un concert et un bal le samedi 27 Octobre au Cabaret Kahl. Nou.; en pu blierons prochainement le pro gramme.
Desormais, un piano sera compris parmi les instruments de l'Orchestr. On pourra entendre aussi le fameux quatuor de saxophone.


b1issement doit ses sue"es a sa discipline, A son ext m6thode d'enseignemment, a sa bonne et large oron. Pensionnat incomparable, Pension pour pe5 a 12. Cours classique general, Legons particuli&n Urs de Steno-Dactylo, Comptabilite, Anglais, E. , Allemand, Prtparation A 'Ecole de Gnie. lisement garantit tous ses cours et forme des starts et conscients, .,ompbtent et courageux.


SOCIETE FAITIENNE D'AUCTOMOHIL ALLEBRANCHE, GEATIL, BOGAT &
Port-u. Prince, Haiti




A A SK deCODE/V, TfiL' e t&UCAL)
wi s. . n


Otl A4GREABLr-CONa YIT FARFAT
TOLiX, RHUMEab' 3RONCHI TES. ENROU e INFLUENZA, AfTECTIONS DES POUM
PORT-AU-PWRN1\. HaI �t T LPRS PROVINCES
Nit p


AUTOS-TAXI


Pour vos promenades et vovyages
Pour vos Baptemes et Mairiages
Ou si vous desIirez avoir une
location la journee ou au
tl 013
ES Adressez-vous tou.iourn ia
Cie. Mr. Paul A nson
pour avoir une Fth wr', :ur
-- mobile.
C'est le seul service ok-an
se, pouvant repondre imme diatebmnt i vos besoins, i n'importe quelle here tidu VP AbL %
jour etde la nulit.
Pendant le jour aonnez le EMENTS No. 3237
ONS et pendant la nuit le No.
3246.


Le fa est i ttonstb e


e 'es a I leures va vaste ler

imeiter


In essence des


rietes d ritoire


I


9M41


e cannes


reutissant


.ir-C'st c I- fal *- aoiii


w Goutez. t C parez

. . . . . . .


~PIIIBI~W~F~IIW~k~


~~"-yl '


I--~~~'""~~"


. .


11


teerroirs.








Cette page
n'est pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.




Full Text
- - .,: - -. . . . . 5 . . . . . . . . .:-:,. . : : : . . . : : . . . . . .
+ - --' :: i' ' . : I .--.-. . - --. .- I - - _--- - . - - - - -. . . .- . . . . . . - . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .: .- . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.> � , - -- , I: , . . .I , , : > -> _ : i . . . ; , :I -:1: . I 1. . : i . . - ::mi : � �. : : . ; : i l : . . . . i-.--. . . ' " . :-, -. :- : - . . . :-- " ! : .: . - - . .", . . .
;,f . .- - . . . . . -.,;, , .,, , - ,. .-" 1;7- . . --. .',.-. "I -,,,.-- . , :. .;, ? :.!.:: .:. u:. :: .,,, . ,: .- . . I,. .: . . ". - . .
, : '. . . . .1 I - I . " - I . . -:., - I --- ,. . .

. . _:1,, " ; I. . - . .j j . . . . " ,m .
- - m - , -, , . I I - - . I --- -- - - .I . - , I : .: : A . :+ : , ] -+ +- - : . + . . . . . . . .
-:. .-:. . - . . - - .- - . .1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . - - -, I. - 11 - f -= :: _ + +:+. . . : - i!::::i::.,::i . : - : : :: : : . : . - : . - , . . . .:- :::: , - +. i ,. . - - � " . . .
_. - ._ --.: . . . . . . .: . , !,. - . , -- A *. . . . . . . . . . . . . . . ., . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .::,.: . . . . . . . . . . I . . . . . .: . . . . ,-/ , . . .+ � . . . . . . .



,- -'-".:.' . : . . . . . 7:::: . . - .:.::.- .:5 : : :: . . .- . .I. . . ." . . : :::: ]:-:-:.:.:-:. :. :-t-< > : .: q - . ::: :: .: +-,< - : _ - . J& 'l-ft - . . . . . .x:= :v v : x : v x ,. :> - x v u x x : x x x x x x x x x � - � . � .
:+ :,,,+,:. ., ,+ . .- : :: , . . . I . . . . , + + + + . . : , . + :+,. . . . . . . + : . ,- , - , :+. . . . + . . , + . , + . . . . . . . . ,
- 1: . . . . ,+A,-.+-+ , , . -,,:-,+-: ,- +i _i -- iI . . - - . . . . . . . - . : . io. . . ::., .v : .
4 - m . " ; :: i. .:i + ,
11 11 OCTOE.W D]4.No4 1M19
~~::::- . .:- 1_.# ' '.- n wj, 4- - , . . . a n a~s wa m ea e fln

. .-]. .:;IME s TRAVAUX fa.i- w .stenr-'.
f'WJM ' nfI A ltA>ex ert.e- t.lnnele, I .wnv .i ' I'
-. dar-n,-5g- -.n':g:. -. .-ig-a .-Ion :ie.a R P> sic fl'rtc, . M o av 1.m .J. a .4 .
untnwn ti-re.sw1r1Je',1 flieMwE Vurtes.?tt.
x. . , - - --. . m s '.o U ta d n t . a h p- a. tin q l o r.p , l

ada, put s zw. - ,ee mI .A. . . . : .44 .c . N ou
.jpart dew!to mt merce do Ia figue ,anane . I .Uont .po'iz1 -- . . jo.deuier t. D
11n--Z pt-1ce"Avc .eth.smecon-. d.u .rs u hoVacormoie . rev.t ni fts-'oiniab-s getv.C~
1:-.Qwz--,IfIt 11 ; l - .'niunicat:,?. -if1 i- ou .vanait Ia ons-: ix. ms& bv.ece prieie N.hatliatandrietti.o
.~ mw nnbtk a n.ett. myc " .

---"Ie . : .:: Yor, fondait r4,0 cut r oevtim] '2 Atia1W, vf. c tPre #taU ccom:pagie.id.nante Cespro
wierdr asin -o.] Et ii in-:us -itait .ties .I,-trav-Il es . . i. tpj :CtI. A te.Fvmqe.i.fts,.c-pttt cntiue le
. , . . 11 : : :: : :::+ :-.++ : + ::+ +: +- ; -.- . . -+:. . - . . . . .I. . . . - . - . . . . . . . . . . . . . . :.:-111'-- , - ;+ ?+++7 +++; ++7 + +++++? + ? ?+++? ++ .++++ * I - . + + ++# < . . . :
. .:,- :-::: x : :- . . . - . . . . . - . . . . . . . - .- - ; - . . :- .:.: . .: . :: :: . :::::::: . . . . : : : : . -. . . . . . - .- . . . : . . . .-. R.A:. . . . . . . . '. .'. .". , , , , v < . . . .,.: . . . . . !, , .,,, .- , - . -. .:. . -:> , . . . . .�. . . . . ::: : ::::: :

:77 ::+ : :: + ,:: :: , . :. .2. : :. . . . . ,, -l , .1. .- d :: :::::. .: : u : +. : m e :: : : .+ : .,, I-8.: .-I- -. -, . . . . . 5 r- ,. : :,, :,. :a ,o . a n e r de d a t Cp
arn tntit! d Q~t cht.e. - ue d p.i. -e ref tteItal- u.st. .U t . . d. .la c d Ia. .isr.Sn.t -li,.~














- mn me .entende, coi!mmu.niqu~gs.0tt confirms, ' T It .Pl.an s. i.c Cv.~fl {.m.hS .gdt. ion ~do r'r.ance . LTA b.atait- 'voili-t-il pas quoeeemme'oi
rtaient -enco aw u -. - I-,:,.vitant.�A.faire _un tour>v rages dWart+ � -. :.on do d iii ryndit los se reheller centre une taxe
i : : . . : : � i . . . . - I : . : . : : - . - i i .: : . . : " : . : . : +,. .:. . � . . . . . . . . . . . ' . . - . . . ; . - �-"L'-. . . . " '. . I~ . . .:. ' . . . : . . " " . " " . "I















liens qu'its.:an s .sa -ginnpnur nous . . est , ,.ent . :. >. nr s.'.n.u.n.t 'e . a su .gale, i1 enserait, an Cap, -iU !!!i: -.,!. :. --.7 : . .- . .-. . . . : . . -:. . . . . . - :: -!. � �� :�:� 5. . . . . . . -. .: .:: : . . . . . . .:� " : . - .- ". . . . .1 ., . :-, � . " . . . .- . . -. . . . . . ." . . - . : .= . :: . � .'. -.I . .-. ,
















t pat qtfits revien- t.i::.re compte do visa dotout:. e.qui est dejA faW.o ncessite . e .,th. '.e+lie-.B4A ede>n.t t.in__S.enat augmenter ses prix, tandis <-. . � -? - " . .,:i ? - - - . . . . .: - - . : . . : . :. . . . . . . - . . .:.-. . . . . . . : - . " . ,: - � . ". . " . � � . . " I"'" - ".� " '-. . . :. I . . .-. . . - . : . . . . - . -. . . . -. .,II . . . . . : [ . : . . : : . . . . . . . " - . . . . - . . -I . . .















tonompredai--q-u,.os disat-- t. -.ortes de.penes 'pou e. Y : .:.:. Ti.-:.bua do quo par .illeurs I- etudierit.,
J - - :. . � : . - - - . .- '- - - . . . -.-". . . . . . . :-. . " -:. . . .- . . . . . .-. � . . . . . . .,. . � ,. . . . ._. . . . .-.-. . . :. ._. .:. - . ,. . . . . . . . . .,
















- Wot.p.dtman-,. .En.attendantquo :no.; nou. matenu en pa t &. . Csi. .on . Secrit.re.s . si nos informations �snt
krcker &.qaa.lyre- j.ydidions, nous. apprenon.s de.rni. .e .ite; lun-. -. 'o"s .-tai" dai a , n nw.t. "a
.11 , l " "-- - ----"-- - "o wb: *olu. . . .l"" " "-1- - - - , I I::- .: : : . . . _.: . : . . . . 1 . . .". . - . . . .
i ii x . +.-,.-. . . . .:. .+. .: . . _ . ,. i-.e ac. . m y ed.p y e
. -- .# � " . ,W* 7 V ) V.: . . . .-. . . . . . . .
� & � - ]'' A o :1 .- ' t IO ! !w - - - , ,: : - -- . . . " " . .! ::+ " " " "-+"- - r + ' "?+ " * * ++ * ' . . . -. . .+. . . 7 . - - , ay .I - . . .-".

















mitleux don! nous +:avec plaii.r.que, e jourt-ci Ia c.:onstderabiem.:+>t:- a?+:.hno. :. ,':: . . L a.udi.e.n+e, ajusi .tue .qu.n. SeIe patente 4t.qul'u:::::::::::::::::::::::-::: .- "I .:./ �� - I " VA �� !!!. " " "'-+
;: : .-.: :.� - - . . . . : . I - !- . . . �.-. . . . . ,. , . :+ , . .+,- .: - . - � - . +,-. .- I ;- . ." . . . . . -. '

















:: u � . , :.oncurrence ties deux. compa-. re~seau routier: nstr+:,.+: uit C+0 . .:oinma .+na .c. :ic S us no soule licence, en niettant
na eelg" eg~i g .n + ".+ ' :.+ :. . . -+-.- +. : :.ies qui s occupent , do Vex- + accot~en ent dx - gvi i o C, c -,.: . ( .b e : t . o I G ardo dX +.i~a ti. so us tine raison sociale co n.t-. . . o . au noi- m ne, mais fictive4 le int# . fort he.e.t prtation d Ia tigue-banane stir unpar:cou:rs (o ttuat iipot. ti.v. .-se par s:div+r.c.rn.
., ,:. 1r1 g :F $ + , -1 " )c ' , " . - . + _ . , . + * - . . . . . . . . ' . . . " . .


















Q in- W.-. S . k.-e . . . 1 a fait. mentor. . les p . de + kilom e.tres_. . :u+.g +nc. tik -w Xe> .". .- . " , o -7 .-. . q i.:. d: co po.en.-.". . , ctinie degour par I reh&'vemn O-t tl X dt i .:X. t:e v.-ms- -.aP-ep
. I.I :A I I .O- ::7:.: - - . : .-. -.- . . --.I. _ . ' . + + . ":". . .-+ ,:, "



















.C. . . -.- . - . . . . N otr on frere d Gap sugarrere.e.- le,,a. .cuee.:;ette concurrence qul sentir tie pdus em+ ;,->u' ".' .-."""+i -oer pour butu cetterustine
' 'e : . o anome mamnw" d'une est fo'c4 ., . ' " . 1\ *. OTgdieqw".a
� 11 � . . . . . . . . . . . . .-. . . . . . . . . . . . . . - . . . . . . .1. . �.:. . . . . . ,:. . . . . . . .: .: . . . . . . . . .�:. . . � -.-. . .I . . . . .-. -. . . .
.1-- I . . . - : .-.:--.: - . h . - -. - I. .-.:-- .m n ,u .n .tf o c e d . : s e .r l . . . . . . . "." . . . . . . s : g .' . . --.q .'i -- + ~
I . . + " . : :+ . : . . + , -:. . . . . . . . . . - . . . . -. . . . '. . . "' ' - . .





















ii ' -#ur co : mpagnie pour contrarier Ie cldans.1es car rago., (.C,: Q i 2 Si -4ff/H;_, +.,:L kOok+ pl h unc Cornpagnie ind$ypenS "" � . . . .-.".++ -- -.- . -z' . . . . . ._- . .tr . e ] r , ! o ,.t e e t rn e . + . . . .,. i; . . . .+[ i 't it Ku 1 ' cY Airw'y',:. : �e pour + �at, et-Ve'nga.
. -. + --,.-- . dr j . - se-I . . . r j m d appren-. :,u . a. Ie- . , .monopo. exclusif de. ta.vente
t ~ u u r +. .:.+. .: :- + - : : +v~ g -.- :++ ++. +.- . +.-. ,-. .-- ,I . -:. +. . . :. . . " . ."
" " $ N E.- . I . . :. . . . 7 . . . . . ' " . . . . �.i.






















-tin .e. .e.f.t. roduit p rInet d. le plaer habitati.on -. . .u+i .-so-.n p. !ea. p.o.u.r.: MI:v i, n AiwAlt.+, ge.ent do o ndr:et.t, tin p .i.
tie r . .i m p ag- .n,, . ] +-"."."-. . . Li.Ine -o. . do �1>a. . .rosw ": -.-. . .-. . . . . . - + . - .+ . . . ., -- . -- . - . . . . . .
,.-. , . . . .a. a m-t+.-b .+ . ,- . . . .+. ,:. +. .: . . .-g m + t d e n r n p i


.erq.wrz ny. a- past. - ,r
tif.ortqul nyae ai p as a tr Quand on pense ao.que, d'au- les eananx d'icrntions,. ap m:nt Da Costa, dnt ious an- (ue l Gouvernement fixerait. .ou trpart qu'il est annonce quo ee d :uvernemt C iariv. Ce serait tout profit pour
plu-----n--r- . dans AArt.ibonite de.vaste. conIme . n. ,1rlI: bna. Por. .n. le conommateur tPy
S. aons. a ' plantations sont en train, -Yon uEnin sorsoue (ax considre. 1 a. et enchants des anOtvtm~ve, sous Pangyk.-"" - i ez + -1 "1) "
,$dm,_ . ou ,ag ne peut s emp.cher de rendre come on-e des conditions pri- ques jous Iu'ils a pasds en -.
pagnd et d tea- hommage A qui hommage est mordiaes d.c. notre .e. 1 .ti, et a 6t6 particlie LES LAMPADRES DU
11 M. . . . .-. "" ". " " " j
hl imporanme.-u- ,. en.aspee le President mn conomique fArrosa It imsiie par si CHAMP--ARS NE
ea pe, -noe .- Vincent, dont la persivean- slon touted i- rge d- a'r tes, ains! que p: i "alit SONT PLUS ALLU S
e li /l .".".". . .". n - e ,< -' : i- e .
qmuate d nos . at c.:e-dans cette question permet partout ou i es t pos tS-, tau no.e cafe et (e notreA
. .u e m. - ces jours-ci aux populations pour 1;rgn n n m , .un. Nu ons ,n cnta
du .Mont-Organis. de Don 0 qU d,. u ,n tratvail agr:ce, uW . e a rtion t un qu uis qulq or I
daple, erce : on,tde Vallieres,du Bas-Lim- pour e "am oration r.11me a iul I a - lan.aie du n
inptiontCommunet :b, et celles de tout le Nord- o ' n r d .uneplu gan. cnu- H . .tino Miars. t cx , placek .Ourd
ion (ommuntdeu e: l+:s.rant-.�q.e.ia .+ .+a,+,}{a
rPrine enroie' an Ouest, de gagner quelque ar production, on e"-t oblI e :" pitte te, t pi.u.nt d I. t Statue de lDealines et 'Ba.iti 1t New.York.-geht, r~,reconna.ite Iamperii-ux a a(s a one.- de es guc . caux poses prs tu . d'eatt,
fr.i.du H reconnaitvoir pourC le toverneinet. no sent pius allumes. Cable
iten d'Baitt Qut - - - e1 L . �44
str IPorteauPrin e d.'a er de n-. t, soIt - fai- - . . .-om pmpoues br--esilUles d'Haiti. eQui rS.S.Hsant de ncveaux sacrip.s L E Nous avons 6te aux, renS
.: , R .: E , tL *T E
.fate" pour qauver ce tiui et pres nements et i nous a nt d t
quatre ration e oba qu'achev6 djI soitce qm esi que est un arrangetrent qux
a ::.q~re i. dsA mateur. � i. r. l Pn, h PaJ0 ieu reIS cduL
te Cons d Amateur encore plus facile. en vers on u h et
. Consul d'Ha- a DGTP le soldo du nutin. Comit 'eCemr - vies.i public, arr:angemnt
ft1Wat refu mle ]Uia D. G,T.RP.lesIdc , ie
a.eu me Hier A 5 heures e les pr- devis g a ce :a Se" de s.; cochp:r- qui devra .facil itt r pose d&
re qd'eui i avc sidents et capitaines des D ' g l ir - . nouveau lampa - .,
e grdce qaull les Clubs affilies r6unis sous IS tion de nos lne doit a Les. iiis habitueV P cause d cet tate cho .
,et t prsidence de M. A.- Cheval- l'une des rpshe pricQ( . I. or .r . 0, etetm s, n
i p e q t lier, ont pprocd au tirage u options nemen pouriLt-on pas donnerla ludu Pa rqI .nw
sort pour .le calendrier de la Et pU!S ne condiionne-ei mri'e, o mons les soirs de
oup. saison 1934-1935 - pas la structure economiqu rE GAV D SRl. .concert?
Q c'est dix ile, 1 Neut clubs ont engage leurs du Pays? . . C'est une suggestion que
Xemaire qu' equipes premire et second. Or Is-travau d'ir ~>i nous faisons A quide droit.thIde temps en Une _idaille a #t- votee a des Verrettes, eant. dfnl& _._-Wa-ne, e vagye, f.- M., e Dr. Ludovic Pasquet lo eeonstanes aedcdo- " . .
-ee m.i. eux a-. your la part active rise dans vent, ca. que ca, re a- AU
ii-- : "i ~ ~~~~~~~~~ent, ecout .q-ue cut : tea.:� . .'+---.:"+>:"-:." ball .beonfusion do co:: qua s'acha. M EVICE PU GEN
be championnat desequipee nent a eri quer.i.s pe:- ojes d -. MUN
dime efle P0 36me et seolaire sera x Gouvernement.
o. sournoi .e trieurement, de l-re et .Cest avec plaisir que nous
w A avonsdpi u!
ds ce d me catgorie commence-
It des rnat n Dimanche 1 Novembre wos jours I'actit# que met
_a se jou& les Diman" Petit Club Sportif Haitien
un dte ntos ches et jeudis. Violette AthI6tic ClbCuvi er Gavenunicipa
S ure de r gir En attendant la publica- Sportif des JeuneS. - Brown qui attend at ce tra"
ecalendrier, voica Co res-va em
n affir e t des clubs engages: Clment Benoit Nous onhaitons e e sot.
ret Racing Club - rag (St- Andr6 Audant et Mor$ Jean- PICANISMEt tr il diitif, pour le
e qu Georgs Verti res Club -not out t nomms membreU mois qui dare quehque temps,
deea a O Cu~eportif Louverture - de la Ceomrmision des Arbi" Trocaddr t naman icette artere 4taut- larplus tr&O. . o. - . : . .us pn Ren* Piquion. quent. e de a lea .
:':+--: ------ + l:lll l:+ll l* +. . l llll : Pw111ll l. . . :~ 1 ~ll1a. 1l llll:l . 11:11 1. . ::+l~ll :llll l . .1. 1 U S :: lll+l l : . 1 ll:l l "1:11: 1 1 1 1 B ' ' " 1'' '
r e ::-:::.: . . +:.:.:::.-::+:::::+: n :::.-: t ~ d a n . la :-p u ! c -::.+.: o ta ::~ s J .++.-.-. -. .: .-. -. . . .+ ---. ':".:":-- --- . .� . �� �
� - ::-:::. .:-: . . . !: ! _:! --i.::: :::.i:.-.-. . ." . . . . : . . . . . :. � . . -. . " !:-: : : .:: . .::. .!. .: !!::!:." :i ! :.". :: : ": :. .: : 7 .+ : i�% . . � " > i - ::: .= ' _ - . :. . �: - . . �ML -� "
. . . ., . . . . . . : : . : - . . ., :::- . . . . . . . . . . - : " :-. : . " -. ,. . - .- .-. .-. . . . . . . . . a I .� e m / n : m .: ,:, , . : +:, . . .::+ . . . , :, : , : , :,:: :. A : . . : :. , :.:. . . , : + p +g













.Wn4U n Buro'W, .
d nombrenav paye, parrmi lesquels tAtnmagne, tJtalie, et juequ'&vatertaint point dekla
Cende Bretagn. .
Nous re pyodnisons aujozur
d'n4 itre d'exemple, eit
-��� .�<�� i-� . o � , re -� . :.m-,. ;�
: ._.\ .:- u ,:.:.; n .:<.-- !. . .d -. D Y .
pour ustrer nore point :de use anarticle d. oDaily
a o Londres public & La
veitle ide :itte'aff at; et expri.
manft. swets. ambages ls apprthensions britanniques en presence du bloc.: d'alli que teralaita- constituer" Ia diple
matte active et entreprenan-.
St Noe M Loukis artho.
Ssi tuation internationa"k s'aggrave rapidemnent, sur le continent etirop'en, et une crise semble imminente' Les gradess puissances out, a present, a faire face A une nouvelle s6rie de complications.
La Pologne s lemagne. Eile a, en faith. abandonn6, son alliautee avec Ia Fraice, estimant que l'Allemagne est plus puizssante. En repudiant les causes relativ6s aux minmorites et en je'tant ainsi mi. de'fi it Genive, la Pologne a agi avee lappr obation de I'Allema gne, sAl non sul
son instigatn.
--La Yougosiavie s'associe e
galement ai 'Allemagne. Elle prevdit une guerre entre l'Allemagne et ttalie, sur la question de l'ind6pendance autrichienne. La Yougoslav� na amnals aim 'lItaie; elle estime quetia valeu" mi-.
litaire des Italiens n'est pas grande, et elle veut et re du c5te' des vainqueurs. La tension ital-yougosiae es. . te que 11. Mussolini n'a pas voulu envoyer une deligation itaSienne- a la eon6r e'nce interpirlementaie.
La Honigrie s asoci t son
tour, 'Alemagne. Si 'Alemagne domin erl Europe, elle


un plan. pour ester en hours d'une guerre ou i quce faire? "


de
n a


I"
S


� $4 : (::.::::: :
:::. .:i:.:.:::. '4.Zi~:: ::--- !:::?


. �


que appriahle. L'arme roul. ge tant vantie nest guere puissante. En tout eas, Ia. Russie n'osera bouger do peur de preter le flane it une attaque japonaise en Sibbrie.
La Tch coslovaquie, aveec ses 3 millions d'Alliemands, ne saurait se battle contre PAllemagne, sous peine d'une guerre civile.
'armee roumaine Sest montree, durant Ia guerre, Ia plus insuffisante de toute I'Europe.
Selonl ies experts militaires. Ia Yougoslavie est seule a ta Luiuteur, et pou.,rrait faire Ia guerre, sans allies, m me ai lItalie.
Telle est Ita nouvelle situation en Europe. Le Gouvernement Britannique a-t-il tabli


n.d. . .


CARMEL
.7: .
.:::::::::: :::::::::::::::::: . --. . : . ::. .:. . � '. . .�,,,"�
i. - : :.:. :::::: :::::. :. :.i:i ::. ::. . . . . : : : :
�a POMMADE GOLDg

. . . . . .





NN ; de ~ dezda. : '::' . . . ,.
.,.

'St




Pour rdrleeheux .sou.
g~,demandes'-a
COM RUSHES


Grand'Rue 1721. Thlephone 2182,-


_ 4 -A


rendra a la Hongrie. les- territoires que celle-ci a perdus, d'apres le t1ate de. Trianon. La future alliance: Allemagne, Pologne, Hongrie et Yougoslavie ser a la plus. puissante de toutes celles qu'on a vues depuis le tempade Na-


polon.
II .s'agit de quatre Etats .a I'esprit minlitariste occupant tout ie centre d'Europe.
En face, se trouve un autre groupe de puissances. Ce sont:
La France:
La Russie;
. La Tehcoslovaquie; La Roumanie, et peut-tre.
L'Italie-
De ces pays, la France ne


f.
4.

t
a

~1


I:


voudrait pas de guerre si ce nest pour s ddifendlre, La Russie ne. constitute pasI une force militaire ou politi-


.K. . . . . .




4'/
:2rn#44.'" : "''. %C::"


: : i i ! i ii
t. .:.:.: : : : .:.:: : : : :


. . . .j.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . -. . . .
Usie iGlace.e


Port au.iuce,.

Fabrication d o gl a neilfleure quality .
Livraison rapide effee uee quotidiennement par nos e. mions paints en blane daus toutes les directions de Port-au-Prince et do P4tion-Villt

GLACIERES
Nous avon- toujours tL main les derniers model s de glacieres en acier A partir de or 25,00 et au-dessus, vendsbles avec faciithe de pai*e ment
%Lez glacieres les plu si-! re et, les plus ~conormiuej


CREME GLACEE
cSUPERLA TIVEv Un produit nouveau, qui >ne. le cede en rin saux meilleures marques des Pays d'Europe ou d'Amdrique est offert au public haitien par MUsine a Glace de Port-au-Prince. Gofez S te dlicieuse erime, et vous serez convaincumis.
Faites une agrAble surpr se a votre famille en appor. tant de la sCrme Gi S ,
rwriativen pour le deagert.m ou'O en raffollent.

UNTABPOT
FRIGORIFQUB
Nos ekambres froides ont td rheemment mises k point
* '


�

. . . . . . . . . .
p e r : _ .
At #krire;
PhoMOraphe Ckez Rodt4l sp&cialstet


� -Ia. mm do~ et peuvent recevoir n'im-ort* 1 a
Chacun cst i mimne de aoster 'e~ 3JS
cquelle.quantit .de viane, do Se
si uedgante ese pls d uce si poissons, de 14games, de it -.MRu
use cigare e a meWulet oa. .ruits, ete. :
t prciee paeillequ FR Le Public est cordialement i PRO
pee o invite ' visiter notre usine et pe- a Cota er fa~~er4 " a inspector nos modules de 1
. wf.-rtmaned is, 1aeibres et de sorbetires
�om fe es di.t r[ans notre salle de vented.
. msew e es as Consommer de la gi t, e' tGrai
faire do I'6enomW strae p
Sur les. p1
. )a
- ".pour huto
AIS :30 o.o .de
Ce qui permet a Pi-erre Co-. tu-s sa k /dl d a voir une si grande clin- xrantsl
di, eest que sa coupe a une -van-8r
-: . . . . - f a . e s s or._ . -. . . " .::i
Se igane parfa e Cabes :
Bedfildix,
Pierre Cols Gaskets:
Taitl . Rle.r.

B3attex
Angle des Rues du Centre et
---- . . . . . . . .:. .:.:..Bonne-Foi, Phole 22. l eha

�. .:.-vous- .fou r.
L~ titt Tppnaner PAT,
demeure mne excellent ole i sr a 17UE lam Dioveesonirrdrok4l Rue#
.: 4L .n .o.e.re .:. .
.:: .:. .:::::::::::::::.:.:::. " ::!:::;:!:~.:.;:::. ::.: :.:-.:::-.;:.i .::. : � i: . . : . . .:::;:i::: : :.:: . . 4'.4.: i.:i[


test 'Pa"






ikees mobil
P :'"fl:'A i
ecom.


" INES C.DU RHONE "


out
.- -u . .". . . . .:. .::::
prong~
. . . . .P e.


vot propre Com ta ble en ouvrant -n' IYM vanM e
compile de l Banqu Ntionale de la
publiqn d'HaitL
I :: : : : :: i :: :: : :: ::: . . . :::: :: ::: ::: ::::: :::::: ::::mm . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . -. . . . . .
:� � : �i~i: i~v : �! i~~i~i !~ ii? i-ii~i i ! ; i~< -ii�!ii: ii~i~-i~iii :i. . . . . -. . .,ii~ii i-i

. . .,,,-g ., � � � . . e_._ i' , - . . . . . . .: . : . : : . : : . :: : : : : ::: : ::: ::::::: : : ::: ::


.(roir suite en 5rme page)


* Ls fumeurs, hornS rues et femmes, disent quell es satisfont.


' UAND U.NE CHOSE voni
"SATISFAIT",cola vcur dire queen vous eaplait quClle est e. actement comme on ta voulair.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


-- FYFFI&PWFPW XL Ia r r r; l~rr I r- ---


.^


, .- ---. . - /. .


<:::?:. % :.
.
.:.:. :.:.:.:.
i. . j


-. PRODUIrT .FRANQAIS Souage rapied.ment
. . ii
---- tOute dc uiOUPt d
"~~~~~~~~~~~~~~ . . . '. . . . . . . . -.]:! m ir! ~ i:!: ill
Puree
sans goat actIe
sans amrtme jest
N.irrite pas estomac No fatigue pas l rein
Chmprmfs &Ogr. O 50 Tube do 20 compmg
atua olminiumd de 4 camprimOn
. . .
* . .* q u. . . . . . . . . . . . .
i:: .: . : .:. . :. . .:.-: : .: . . :i. ~ i:i. ::. . . . ! ii
. .NOii
. . .
di.a
A. . . . . .


Ak42

Machines k al Rbans, paylie&<






L4 UollAge:Mod par le Dpatqe traction Publiqu

ent voirp meant et serieas
enfantt
Sa method's an- ir des de


pour etre rpd fcsseurs, jeue 'pieu devou ,ne tainement p que les parents VouIM player en'
Nesites. .p tout do : sitev Avenue Pueoste, $terlin, Phone:ut
Pour toua t
ments, adresses-I Algindor. Phone


I


77Zi�


.4~~ ~~ ~~ .R.ii.i. uu. . ifi

~emi~es Numlis 't'Mor


Pertf CObb. Radio et COrrespondaucc

0gNGTON.- Le Ghbulemen n ies taum- membrement de la Yougosla- tho
wsn, en adnu r de epe. V& 'vie, qui serait le prilude d'u- Ale
or dui N. R. A., a: 6t tue tie noir, la reine Marie do ne guerre europbenne. < C souffre d'une sinusi- ave les rests die son mapri BELGRADE.-La Yougos- lie pendant une demi-heure, pu, lavie est calme en apparence, xrr .escortbe des hauts fonetion- nmais au fond, on craint par-. sou
gg-Le Gouvernet naires frangais, les a accom- tout qu'elle no se dimem bre. inte Mcslovaque a dbela-~ pagnes solennellement jus- 11 est possible qu'une dietatuw redi .que le passe-port qu'au quail dies Belges, puis de re militaire y soit etablie, ces 1L die Petrus Kalemen, la jusqu'au canot qui devait Pav~nement dui nouveau mi brit Sd roi de Yougosla-. les transporter au navti:e do 11 ans Pierre IL Les r&< ere Le M Barthou, n'est Puls, toujours accompagn&e gimients d'artillerie. qui w- cu~s tax, KaRemen n'ayant des dignitaires franqais, par- vajent termin6 lundi ous gid it citoyen tch~coslo- ni lesquels lePI sdn AIM maft~uvres d'automnnue t so gna )n croit que le docu- :bert Lebrun, elle a pris le prdparaient &h quitter lens n'QY .Yceuvre d'un des nomn train pour Paris, ot) elle dolt cautonuerentM, unt requ for- me treaux do fabrication reneontrer son fits, te nouveau drte do grouper ai nouveau. jets as pikees :d'identit6 1rot TUn autNe train transpor- On erait qut km chefs do far- mrn~ en Europe Centrale. tait le corps do M. Barthou. mne. les g&nerax Peter Zhir- les
xxx Les deux convois arriveront koviteb et Josef N of tv iwhi tEILLE.-- Le cada. A la capital aujourd'huit La Jpeuvent m~me prendre. le pm ie toi Alexandre er de Rei e douairibre Marie deL voi en main avant Varrivie acc ivie, dont la carridre IRoumanie est allke chercheri du ral A het ( pht S.W nc I rco .ur a 6t& si brutale- en Angleterre le Prince Pier-'ie Un0 pl, - cabinet UttT.eve.
rgepar les balles ire, maintenant roi do Yougos- u termes do la constituti4e.m cep~
s est en route lavie, pour le conduits &Bel dmissionner et faire plne, be IadeLec s re grade.Pendant ce tempsdans un nouveau gouvernementp a ion

Enifre. ne g6n cette dernire ville et i Za xxxnt
embarqu brd du! greb, les hmmes d'etat tra- CAMBRIDGE.-- Le 22 Oc r Dubrovnlik 24 hem- tvaillent A consolider le tr~ne to'bre, Je Rai George V et La pou~ s Pattentat, aux rou- du petit roi et A Bviter un d& Reine Marie doivent visitor Puniversitd de Cambridge M
. . ,. . . . ., a e.4, , a pour y1 iau gur P er e nCe. ae










le bibliothque. A cette occa ser
m sion, le titre de dloteur on pag Mtar ello RSi doit wntoris eanus sera con- si
fere a Pambassadeur des E. Cou
delaLfacubltdeNaples(alie) tats-Unis Lodtires. Robert u
MBeie hrr Aceingham. arr
tein Chr ren-Acouemnt s.en- xxx(I1-v e , Zam


mti "a disposition du public de 7 'a 10 A. M. et de 2 k 1-- Heures spe&ialespour employee it convenir.

Avenue Jo .n Brown


face au Trib mal de Paix.


ROME.- Le Premier Ministre Mussolini a t6cligraphie aux Gouvernements d' Paris et de Belgrade ses condoleances At occasion de la mort du Ministre des Affair-es Etrangeres Louis Bar-


tre qIue (A
que men

retr dan


Arien )

uret du roi de YouoRavie xandre er te 6u rnal polo d'Italia4, do Milan, des plus grants de '1lta a dplor hier cle tragique ode de Marseille, qui a dainement trouble la vie rnationales

ONDRES. - Le cabinet
annique sest reuni merdi pour discuter les repersions eventueiles de la tra ie de Marseille, et on side que certains ministres t pa eache leur pesisirisn ce qui coneerne los prod ontenes de i'Europo idionale. On eraint quo venments de Marseille ent conipromis le molvei ~t u& se dessinait pour un )rd frcancoitain et une mciliation italo-yougoslaOn admet generaloment, endant, qu'il serair desirade soutenir la conitinuade a politique du felu mlSdes Affaires EtrangeLouis Barthou, du -nmins r ! present.

ADRID.- Les forces los au Gouvernernent con\ateur de la Republique esnole continent a traquer bandies do rebef s. Les
rmartiades sopr6rent
.ger les chefs qui unt etec tes. Le Pisident Alcala ora et le premier MinisLerroux sont convaincus ]a rivolte a &e brisee et lordre se ritablit rapidet. Les forces loyales soint tresses des Ascuries et ont pe Oviedo, le plus fort anchement des rebelles sle Nord.


$I


4UR


A DA M11E


Velours Chiffon SChiffon uni


Crepe do Chine imprime Crpe de Chine sup. Cripe ( fleurs


Paritte A fleurs OrgmndcL Iqu ee Cripe Suisse


Simili


Tobraleoc


Organdie A fleurs Pouires fa lotions


Bas fil et soie


IMouchoirs .Chapeau x


Mf ONSIEUR


Serge BleuN Marin < qualitC supr me Chemises JMorgan) Chemises sans faux cols Cravates garanties
inchiffonnables Monchoirs
Mouchoirs assortis Chaussettes assorties Chapeaux zSportp Chemisettes sup. Chemises: <(Sport> It
Adermeture eclaire Eau de Cologne
ete.
etc.


t' p ~


t-t


Vve JosehE I'Saie


DU M IGASIN DE L'TAT ST TRA VERSIPRE
SUCCURSALE
1715 Rue du MagaPn de Stat.


MOSCOU. - L'amba
deur des Etats-Unis William Bullitt est parti mercredi pour Washington. It voyage par la volie de l'Extrme Orient.
xxx
NEW YORK. - Bruno Hauptmann, le charpentier allemand accuse d'avoir tuk le fils de Lindbergh, apre's a,voir fait preuve d'une resistance extraordinaite pendant plusieurs semaines,a commence ' faiblir visiblement aujourd'hui. 11 a pass& deux jours sans manger, et le geolier de la prison de Bronx rap porte que la nuit lderniere, A pleurait dans sa cellile.
xxx
ALBANY, New-York. - Le Gouverneur d New - York Lehman a sigaC vendredil les pittes relatives At Vextradition, au New Jersey, d iBruno Hauptrmann L'ivocat de ce dernier a annonc& qu'il ira en opposition cuntI o la adds ion.

WAS lIN GTON.- Daprfs le D'partement de I'Agriculture, la rbcolte de grains des Etats-Unis sera la plus reduite Cu'on ait vue depuis X0 ants.
xxx
WASHINGTON.- -Les 3vo cats de 131 companies de chemin de for out actaquP com Tme inconstitutionnelle la nouvelle loi sur les chemins de fer, qui fixe une limite pour la mise A la retraite des empioyes. Les process ont ete introduitS devant la Cour Suprne du district de Columhi a.

BROUETTES FAIRBANKS

pour embarquer du Caf4 &
usage g6nral dans tons
~'t~vux oc dt 'ancpmt rde
Cuisses, Sac' on :utr .



JBROVETTES FA IRBANAKS


en for it une Roue pm 'te tran spotr Ju


gravier


sablUTe'


etc.


pou r


';L VES FAIRBAlNKS Conduites d'E AU etvapeur.


Pression de 15 Lbs. it 350 Lbs. Raccords


UNION.


NOS invituns les intere ses de venir nous pour autres details, dimensit ns, prix etc. 1t 'aintonaZint de placer votre commander pour ne quer ces articles.


consulter est tempa> pa.") mnani


L.; PREETZMANN - AGGERHOLM & Co.


Agents Gind raux.


nri


- a - II 41. ~ - .ryr.a . . .r r .a.e . . JEW'-.~
Ma

. .

II:
4J4
't iI' t_ MO


E DES RUES


. 4


VOUS


4L9JW &WWWN








6441: i
da'ne qbliga* . re souiseflte notaire Her-. Ce Sonx lo huit Mai nier et


.7. mWn 9 e Sav - r. - -s -: - ---apr dame MarIe Rose R&- Lei
.pWEST BO. gma elletier an sleMIur Her au
mannVilgrain; .M
- 2o. d'uin commandement-en n'ffat date du huit Octobre 1934 si- et, U. S. S. I. gniti A personne et demeur6 tis infructueux, il sera proed le.
Gamt National des Spo.s samedi vingt Octobrg mil i neuf cent trente quatre des
4 . dix heures du mnatin Y en WEtude et par le ministire du dit1
Le Comit6 National des notaire H.Pasquierrtsidant a
ports dat form: 'Port-au-Prinee, re Roux No. Oti Directeur G~ndral din Ser. 414 A la vente au plus offrant v vke National d'Hygiene et et dernier enchensserur d'une A
Assistance ePrsi propriet4 fonds etbatisses si
dent; Publiqu, tuee & PortautPrinee,.da e
des Pr-sidents des Fddra- ,Rservoir et4 Est, laquelle l a ions Sportves Nationales; pr.:opri~4. silent i.p.s.e. l.sa dPrsident de la Socict Na. mesurevingt et un pieds teuT me dOnate' de la Croix Rouge pouces *uetion Publique; .jfondeur de iOuest a PEst de
di Chef de Division au D&e- dont le e6t Nord ensure en ma apartment des Relations Ex- ligne droite trente tilt pleds tieures; tieneuf pouces, et le eth Sud me- a
du Directeur de: neOf- ure en line bruise d Puest
ficiet du Sport. aEst dix neuf pieds vers le :
Son -but est d'exercer un con Nord, trois pieds six pouces trble g~ndral:-sur 1administra vers I'Est, sept pleds neuf pou tion et , organisation du ces vers le Nord, un pied ne Sport Haitin et de prendro trois pouces et vers PEst dou- ce totes mesures utiles pour la ze pieds et est borne: au Jjr protection de, chaque Fedbra. Nord par DormbvilleHeurte- d'l tion en 'particulier, de coor- IoU; au Sud par les hiritiers pa4 donner le programme dans les de feu Balthazar Guery, anmani.-festations nationales, ex ciennement par: Fji ri ia I positions, jeux, organisms par Tcussaint, A PEst par e res- gri le Gouvernemient, d'approu- te; A Y'Ouest par la Iue du ver les projets plans , devis, Rservoir, s ivant plan et pro dpenses, "d'app rcier les er- es-verbal d'arpentage et tde dits, d'exerter un outrole sur division de HHe Saintange les recettes et la perception en date du vingt trois Septemf des-entrees,; qui se fera par bre mil neuf eent treize, sur Ia dblivrance des tickets n- Ia mise A prix de L Tros cent mdertes par srie tirs de ear- quarant e ting dollars . . nets a souches, et Aet para- Cyr.r 345).0
phI par e d1ie d Gou-noncompris holer; honoraires
vernement. m usuels de avocat poursui-


Les questions sportives
techniques rel&vent des F&drations et t'amateurisme est control par e Comit O()lympique Haitien.
Les statuts des F6d6rations :z. ;n e.- ;I i;6 @ : :;:i.;aev ---------------- .
no p!exyant a us e rnod.fi.' cation statutaire pourront a la demande des Comites interesss tre modifies par le Comit4 National des Sports.
. . . . . . . . . . . .


A LA CROiX DES
MARTYRS


L'Egly . de. la Croix des, Martyrs, cell des humbles-nmenayfit de :scruler.
. Elle .va: tre ,e.consttuite, grice a la, grand solicitude deS. E. M. le Prisident Vi cent, et. cela tait d'autant plus necessaire que des chapelles pr-chant d'autres doetrines que.celles de la religion. eatholique sont installees dans le qu artier. Aussi, nous faisons tous, nos Fcompliments A S. E le Pr64sident pour cette marque aqde gratitude a. Finteressantepopulation de la Crix des Martyrs.





. . . . , . . . .a p u . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . .
@0 IVA
S. B. partira de New York le 11 OIctobre 194 'directemeint pour ?orta-'- ce oa~et attend lem 1rd


vant et outre les charges de lenchbre et les frais gdnera-


element quelconques. A la requete du sieur Her-


man Vilgrain pI demeu rant'et domi a Prince .ayant p Me. Louis B. Vi e lection de domici ville, en son cabinet
Contre la dame se R6gina Pelletie Itaire, deme.urant e' A Port-au-Prince
Pour plus amp


gnements s'adresst re sus-dit deposit hier des charges oi su"-d it.
Port-au-Prinee, bre 1984 .


Louis B. VIL(


L INSTITU1 Vee.AUG. P.
Vvc~~, t GP
Porte a la conn public qu'elle a o le concours de nou fesseurs, members cale une section Sp ,a preparation au p.rieur. En cons 6lhves munies de Elimentaire peu. re k eet tablisse tes les inatieres 4 me du Brevet SO ront enseignees
tece, .par des qualifis ai.des' trbs raisobnnables.
Pour toius rns 44ed.resser&Mm P#hone82


roprietaire, cilie i Port I


s rayounent ys du rnonde. t superieureJ un tour a la


rfaite. Rendez-vous done A Ila Coetterie Haitienne vis-irvis. la Renaissance (ancienne ison La Parisienne).
: ! +;J:;;C ; ': . ,.:.: 7. . . . :~~i~iii~.!!:;;;




le Samedi 13 courant, pour
. . . . . . . . . : . Z Z. . . . " " I


lainault prenant fret et. grand ;sagers.
adr esser pour tous renseiem.entsa M. Fontaine, .

.and'Rue. .
T414phone 2152.
ort-au-Prince. le OctoPor t-au-Prince, le 80Octo-


RE ERCIEMENT


Jeudi
Harry Pie :dans
UN4DRAME J)AA
Vendredi
Ita RIM dans l grande st SEDI
:: . . . i. Aree Olf( Fjord,

Dinoanche


� . . . . . . . . . . . . . : . :. . :: :.
1, les jeudis samedis et dimanches k bal A partir de 8 heures 30 du soi
. " .:: i . . " : . . . . . -;!" ' i
RAN s < iftOunset


S .-


M. et Mme. Eugene Dcatrel et leurs enfants, M. et Mine. Charles Fiquibre et leurs enfants, M. et Mme, Fleury Fequni&re, les Familles Fe'uie're, D6catrel et tous les


:atr.n - i. is


PRL I


en.


terrepo uo
� -j" .f l. jg: :i"::.]


our. avocat iutes parents et alis, relgrain avec mereient profondement M. leEll le, en cette i Prsident de Ia R6publique et
t. Mile. Rsia Vincent, MM. les
Marie Ro- ISecirtaires d'Etat, Sa Gran: r, proprie- deur Mgr. L.e .Gouaze, Ple r6-e 2
t domicilie I sident et le Vice-Pr6sident du (Thor). Tribunal de Cassation, M. le
pIes rensei- Ministre P nipote-ntiaire et er au notai- Mme. Garcia Mella. le Charaire -ndu-- ca- gi d'Affaires Am6ricain, Ile ----u.:A. Pavocat Chancelier de la L4gation
.l Pavoatd'Allemagne, les Phres du t 1i Octo- Saint-Esprit, les Preres de
PInhstruction Chr6tienne, M.
R Ing&nieur en Chef, les IngeRAIN+ av. nieurs et le Personnel de la
S4 Direction G6n6rale des TraYaux-Publics, le Direeteur du Service de la. Production A- . TION gricole et de 'PEnseignement
ARET Rural, les Sceurs de SaintJoa nseph de Cluny . et Associaaissance du tiosn des Anciennes 6eeves du uvert avec Pensionnat Ste. Rose de Liiveaux .pro- ma, Ia. Directrice et le Personide 1aimi- nel de I'Ecole Normale d'Insiale pour titutrices, l'Association des Brevet .Su Aneiennes Elves et I'Instituquence .les tion Vve.: Anug. Paret, les Dileur Brevet :-tecteurs des Journaux, ainsi Mt s'inscri- que les nombreux: amis de -A ient oft tou Capitale et de Ia Provine quPi p am7 leur.O ant donn k .tant de mar.- T d :t
prieur se.- ques de Sy it .i ecea-' v&& r
avee compe& son du d& es de leur petite-fil Ge zo ui professeurs. le. Fille, nice;, cosine et alconditions libe:
eignements JninePduire
A . Flore.
. :$heures 3:omatinet1 .
prient de troure i pres
r on de leur poonde ree
ilaeetl aissane. V
r . . . . 1 - 198Xa -!e -. -


-t u.
venue chez Matte ii



A.N D





* Si votre figure set S


Kirgms


apprciere pnus pki. la quality $vidente d& I BLEUE.: Se bords coup plus tars 4 atezibae - sent *S64 aiguis s pour v4tf �a y ai.ion iexi
Essayez. . . ".-et voyez per VoUS




caryua, ., c,,7, p . .-. . : re . t. r C--t: ::::m tt*-:. .ii:; *.4~lii:ii:;!


4"6. Nude.

. . . . . Z : - 1,
- ' .-~ , ."'Ai ,
� 4." A '.! : :: - : . . :J.! ;::::!i; : ~i ;!!::: !!!


i





an.C~o.mace:
Ra d advantage
d s parts suivants de New-York pour Port-au. ti, direettement,.chaqueis Mardi, excepts le s
qUi aisseer Mercredi b5 ept re 1gP,.!e.Mercredii: 7 Noverbre. es:: steamers sont pourvus .de Chambre frigori

WE NEWYORK A.: RI VAGES A P-AU-PCE

, le 7 Aott, Is ot 1934
le 14 A ont, 1934. l 19 Aoit, 1934 pggura, le 21 Aout, 1934. . le 27 A:. it, .19
le 28 Aoit, 1934. e 2 Sept., 1934 d
legi, Ie 5 Sept., 1934,. le 11 Sept. 1934 l
bI, le 11 Sept, 1934 J 16 Sept., 1934
petura, le 18 Sept, 1934. le 24 Sept., 1934
. . t : " ~p . . . " . . . . :: . . :: . . . . .5 . . ." .
le 25 Sep$., 1934. te 30 Sept., 1934 qu
.a." le 2- Oct., 14. lt:. te 1c . :14Oct.1
pntura, le 16 Oct., 1934. te 22 Oct., 1934
e 23 Oct., 1934. c 28 Oct., 1984
qu C 30 :. Oct,, 134. Nov., .19 .34 .
, Ie 7 Nov., 1934. le 12 Nov, 1984
Stura, 1e 13 Nov., t4. 'le 19 NoV., :19 4:. , s 20 Nov., 1934. le l Nov., 19
quil, le 27 Nov., 194. Je 3 Dee., 1934


)~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~~~~~~. . ._. . .T!:j2. i::.:.:i:? . - " .


S. . .


On~ ecto



L." It s ou usa
P. .5emp .d c nse





ad Oru Ve ie intIite
VoiE an pnc j u sepa de presentation en tous pays. tes grosses tulptures massives el saillantes de sa bande Sroae en.ant ferment la route, sont des symbo4 de s.rit depai ls dbut de autmobe. mea . .rs- .e annies 'advertsi qui viennent de
kcouter, se events ont dipass celtles de tout autre pne . e . .'en . . prix.


eliF


A LA V ILL? *DL.

VM4M4 .

n , . o.
II est n4eesnire queSir John Simon fasse une diclaration pr4eisant notre politique, afin que nous ne puissions 4tre entrain4s dans une guerre continentale.
L;Allemagne rearme avc une rapidite encore jamais vue; c'est un fait. Son droit k I'egalit4 ayant dA reconnu. au moins tacitement, par la Grande Bretagne et par IItalie, cela n'est que trop naturel
Tous les credits qu'elle pnt. obtenir de P'6tranger, PAllemagne les emploie pour 1'nchat des armements. L'hiver prochain sera dur pour elle, mais le peuple allemand saura le supporter patriotiquerment.
Ainsi, par exernmple, 'PA lleminagne negocie toujour3, au sujet de la reprise des paiements pour les cotonnades idu Lancashire. Et cependant, elle a pay& d'avance le coton dont elle a besoin pour son rearrmement.
L'Allemagne a d'Wores et d6ja les armements secrets leA plus puissants du monde. Elle attire d'autres pays, de rmoindre importance, dans son orbite. Elle aura crb, vers le Nouvel An, un sy tme d'alliance invincible. Le gouverSnemnent Britannique est -il pret 4 faire face A cette situation?

CONCERT ET BAL
L'orchestre Sonora organise a son b6ndfice un concert et un bal le samedi 27 Octobre au Cabaret Kahl. Nou.; en pu blierons prochainement le pro gramme.
Desormais, un piano sera compris parmi les instruments de l'Orchestr. On pourra entendre aussi le fameux quatuor de saxophone.


b1issement doit ses sue"es a sa discipline, A son ext m6thode d'enseignemment, a sa bonne et large oron. Pensionnat incomparable, Pension pour pe5 a 12. Cours classique general, Legons particuli&n Urs de Steno-Dactylo, Comptabilite, Anglais, E. , Allemand, Prtparation A 'Ecole de Gnie. lisement garantit tous ses cours et forme des starts et conscients, .,ompbtent et courageux.


SOCIETE FAITIENNE D'AUCTOMOHIL ALLEBRANCHE, GEATIL, BOGAT &
Port-u. Prince, Haiti




A A SK deCODE/V, TfiL' e t&UCAL)
wi s. . n


Otl A4GREABLr-CONa YIT FARFAT
TOLiX, RHUMEab' 3RONCHI TES. ENROU e INFLUENZA, AfTECTIONS DES POUM
PORT-AU-PWRN1\. HaI �t T LPRS PROVINCES
Nit p


AUTOS-TAXI


Pour vos promenades et vovyages
Pour vos Baptemes et Mairiages
Ou si vous desIirez avoir une
location la journee ou au
tl 013
ES Adressez-vous tou.iourn ia
Cie. Mr. Paul A nson
pour avoir une Fth wr', :ur
-- mobile.
C'est le seul service ok-an
se, pouvant repondre imme diatebmnt i vos besoins, i n'importe quelle here tidu VP AbL %
jour etde la nulit.
Pendant le jour aonnez le EMENTS No. 3237
ONS et pendant la nuit le No.
3246.


Le fa est i ttonstb e


e 'es a I leures va vaste ler

imeiter


In essence des


rietes d ritoire


I


9M41


e cannes


reutissant


.ir-C'st c I- fal *- aoiii


w Goutez. t C parez

. . . . . . .


~PIIIBI~W~F~IIW~k~


~~"-yl '


I--~~~'""~~"


. .


11


teerroirs.






Cette page
n'est pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.