Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
July 12, 1934
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000471641 ( ALEPH )
12544054 ( OCLC )
ACN6482 ( NOTIS )

Full Text

4W/


. . . .



QUOTIDIAN FOND RN 189


8 ae. ANNEE P0WT-At.PRINCI UAflTI JEUDI 12 JUILLET 1944 No 134



dPnA L'ATTtNI PN DP! LE MINISTIW BRtUTUS (XCREMOYJE DE .7 . . .;.l.-.l.-I. . --



SGOUVERN MENT ET L'A VENANT ESO CCUPATIO
/ ne vw laisez pa trom er f/ FRA NCOH1AIJTI/N hE S e Vous aAssz pas trooper nROaAt tVUE
. a m . .] .






iupposer qUt, Ank Rdoe seelt est as La lfa4da#imation sur itAvenant Fn co- avant le 15 Aut proch
a Chamabre entanera jBlanche montra- toutn ete Nus avons Juou 84ns le Haitien, act nous attirions l'at v aura une cervmonie :
n ~du +P fe- de:intetions-libbraes, le t nBulmero d 8 Juin 1934 de la } tend-ion du Ministre du Com. TIque qu'on appelle en ar
ajj utdott eneer tA rllkfianckr des State-Unle Revue d./urope Nouvelle> merce sur le statu quoui < tiondu TrWdtt de 1915. Sftolangooa dieparau. le texts de Ia tol de protea existe dans les prix des ear- s'sume ainsi: Avant que l
f are;s, qalt .a- e faon queklonque? Deman tion du Commerce japonais, c:Iedises franqaies b6ndi2 nieres troupe. ne quit
tg lars exampzns tk ds aussi sit y a m&me au.~ proml tiue lec 6 "Aril der- int de Ia nouvelle d4ta: l+ : : : i 1 1 : 1 : 1 . . 1i : :: . . . 1 1 1 1 1 1 l l l 1 l l l l . . -







le kaon6ane1 elw l+:l~l l+} lon qu tle Gouvernement Nuts .e- publions a 1iten- nistre Brutus qui ncus a dit tes, et les marines en
. i. . Sl 11F l l lAI1iN:. : l +ll1g 1: l+ 11 : +1 O11 1 l






Nesi e pension Jpn Dominkaln dernande Wa. tion dtl Gouverneinent 1 Ha- que son Dpartement s'int6- mies leus, pr( CkUlVo n .ld. t l.mportance d'un hington La (ormule de la Ban t qe i q t verra que le Japon rese tres 6rieusemenu v Ia montage (1 ecs tnlittt ji I
Jt eon opp i que, propose ) Haiti? i $alsante pas das ses dis question, et qte si le Comrer bagage et partiront.
ui tfat parties an positions commerales pour gant dot 4tre protg, le co Nou autes haitins,
.::. : I n X .' " .: '
. . . e e c o s a t e a e .
f:f.N' m'::.-. i [. . . . I~m a su it e .o r I. .e a ~ s e i a r t





elbor log- Mandataires du Peuple, frper les autres quand son sommateur mrte aussi d avons n petit air tW t
f;i]nchement pr les nous vous le rpsitons: ceaux Intre t e en jeu. I 'tre. Le Dpartement du symbolique, qu'a dft
ts Roosevelt et Vine qui viendront vous dire: lai VolA les deux pemies a'- Commerce termine un travail tambours, os ceus fr
et, parr qn'avee la ti du jsez-aIler les ekos, ie contrd tiles de cette t Japonaise: de statistique des marehandi- nerot e'st a zl
. ".






ContrA Militaire, arrive Le financier finira automatil. Article ler; Le Gouverne- ses franqaises revues sous rie, ma pi pathl.
aisn u Contri Finan quement avee la dsoeup. ment, dans lecas ofi i estime- I'empire de l'Avenant et des Par ailleurs, r us cr
ier e rAbrogation du Trai- tion, vous trompent, vous me rait particulirement neces- stocks qu'avaient les Commer -. savoir que los Fetes de i 1915, en an mot: La Li- tent. Si tle Projet da e anqse saire dele fare por Ia regu- cants avant: e D6pa rtement conde Lib&ration mront
ration 'est-dire la fin de est rejeA par extraordinaire, jlarisation du t rafie et la pro- fait les prix de revient (da- apr s que Ie dernier M toutesmprise die toute direin noun reasons ons le joug due teetion dui eommtrce exte- pts le nouveau tarit et ainsi, aura quitt6 le sl Haitit fda GowvernementdesStats Trail tie 1915 et ie LAceords rur en rkponse aUX mesu- era en mesure d'agir dans date du 15 Aodt, fbte de
sno pensions is d 7 Ai es i ot t adopted lint6rt de a communaute. somption, fte patronale
di. n .us, que la nation VoiId a viritt que nous re- celles qui viendraient a etre Nous telicitons o Departe- villtsie Prort-an-Prine,
H.ttnsaurait en k kregis- gardons en face p~itl eta- adoptees ult6risurement par ment do son initiative, ear on toutefois lien choiMie. wr s ittee non lanee de mer. } Iepays strangers, est auto- ne comlfl)efd pas que, malgre EL tout cas, 10 I et
kpuo prtde sett eresentants, La dtsoccupation oprde it ris& a_ prcndre, pai crdonnan- ia grande rducticn des droits Auut auront lieu aussi I tat dtcternmkntents pour 15 Aoaid prochain, I'Opinion te imperiale et stir ami ( . .partm.nt









stature dens an sens on dans Mondiale, ('Opinion Amri- forme du Comit- d'irvetiz:a- fr a'naises, t-L\ s que lEs pro- tianisation d6finitivo d i e tre caine liquident la Cause 1ia. tion douanibre, une ou an- duits pharmaceutiques, Ia ven Garde dI aiti.
It et ft: esp.rer que demain :lienne qui, pour elles, et r. tre des mesures suivantes, en t poursuive comme par le
niptt i idresseront en- soa. On sit qu'Haiti co- specihant ls mare an dies pass, si c n'est pas us cher.
nProetquidotabro- me Santo oing dolt a vises et la dure de dispo- Il y a meme des articles qui AMI A OR
aff. orarAe t Wu stions pries: en dehors les e-ant main tenant e
les Eat---Un w-aT--ti d droits inserits au tableau de chise.
. . . . :. . . . . . .










:x" x Dette. Nu, l Idt, f droitsd'entrea exi-i Damien st i ordr
verslll1 nel va Fidldre1sser w1e l sys. 1 "" du tarif des- dousnesil-pourra v,*"*= L-.m+-m jour, et nos Dputbs et a f a certains ime de ontr61e qui sera a imposer sur telles marchan- ECORE TROIS PYLO turs se mettent de la
dtlalet s;4u?1z :I CI; tanfdn euund Comnrc trENCRETR
tire e qul ant prt- bli en Haiti pour la rtgulart. dies un droit qui nexcede
arivlnsfrnaieslese
f dvu de laubs, et i f des payments. as le montant de leur va-, Al CHAMP-DE-MARS une solution A ce proyable








did e n H sa. l les droits d'entr. pfur- i On se souvient du discou
4MP:if~:;e d er tt es Cet os atm k sa- g er. .i t, I t.'=, .t.


daue ari. Voir, entre le system des front etre retuits ou suspen- rursuvant son program- nergique du Prisident
Mequ'en Conifi, toute la tonetionnaires de Wash g. dus; importation de telles ou me d'eclairage du Champ-de- cent concernant cette in elparit part aux di. ton au sein de rAdmirdtra- telles categories de marchan- Mars,- VAdministration Corn- tion. lsto.- g a pe.utdtre lion Publique, des Dounnes et dises pourront tre interdites munale de. Port au- Prince, M. Monfils critique or
ant que quelques Contributions de l'Etat, com. ou restreintes. fait placer, cette semaine, sati(on actuelle de Dam
dtrent laisser La pos-. me lei et dans la R pbieque Art. 2.- Le Gouvernement trois pyl.ones autour diu jet dcmande 6 millions de Dane e ondition Donnica.ne,, et le systme est autorise, conformement d'eau monumental situd it des pour un nouvel essai.
cs disertatns solent rane Ianque d'Etat suppri. .aux dispositions qui seront jEst de la Place. Comme poui Attendons Ia d&cisio t oes ax tute in rence de one praises par ordonnance mp- l ampadares elaraChambres.
et *ie a cx M tatle louair
A A to la Rpubliqe, les tionnaires rangerss dans no s iale et en ce qui concerne jes statue d I Empereur, la lufispriseneset ve-. Minist0res, n. Dams et :interdictions et restrictions mere arrivera a ces nouveaux --"
ir~n rn plubte promi Contributions, quel eat Ie prvues en 'article precedent globe, en conduite souterrai, EXPOSITION A L'ECi E. lfai.re, a reauion rnonn hwnmilant, e. o aexigr des rapports ou a e. Par ailleurs, nous crayons PfRRE CTHEAR
e.nacer S~tttl.able? ,,examiner les hvrets. e autres avoir que d'Ii la fin du mos, DimAnCheaura lieu u
lq an fomd L C'est a to elairroane a.s documents pertinents, l les extr6mites des, ales se- thresante Exppsition
di oas: tl triotique des Mandataree xe x front ornees, eles aussi, cha- wagesmanuelsa 'Ecole
*e4 ft &'a rtd, g staN, ton y rtpondre B d Ls autres articles concer-. cane de deux pylones, tu- re Eth6art que -lirige

4,,y,,om dia
f oppo r.n. S me ronw -l aaront distin- ntnt l. aendeaesplus.# os eon le m.me.sytm tant do corptene Ia dI
hattre fin ft ae situa. gaCvi rddes propen. vre dnodute souterrame< g. byte Mademoiselle Her
4nten -erou--m m Ces tiles travaux

eLlatn eiue topsW* vr LE CADAVRE N'EN matre pincipale place, cnre ment ivt&.
e.a. xxx vTAJTPASUN prises par l'Edilit4 de Port
.x. Bd. I EI noise o. pe not Ann6ngant l'acedent de C. au-Prinegt sont expects sous I
.e.n ires rf.hissen. ~6-Paraiount i un terra hi.a direction technique du '



eipis tr deflherst dtaat
P-s imrteson- ve sroete ane: PidS d-e -a suite, d'ufasse elinen 6e pae.
iwawte, e-t ni.- (alesert mree, 6.b oulement,-nous disions quece av Canp-dMars
---- a -de g. r, "n enatee -- -le travauxe- d layage:,- i-plus jlie Place des Antiles.
l a! Ito us. ~P~a~r es.nd snt 6trueaem Csl< a 'autres taent en tra-, pour. retire iatutpu la I agt du A
t4ndbea an aquegr pek" financiere r le cadavre:Mais ;l adecho .-uloir ,y fur _-. f
I. .e.rehensiblesii-bas !- des arbustes, des lumire, des .
.- r-. n P----p-- t- plus.rien.te-comm a'a e k. -Le maiheureux -est rest en- parterres, des statues .
A r ns. terr" d 9' ep s / .d".atin
eDer Gouvernement. te e sons es S-i) pieck-tde terre: a PERNAND CREPSAC .V
Me a w'neprtw-rw IckDirecion 0qe L Banque, cuand on :Ien a-reti etait 1 WY#Al
P l e A a fiantne S'it de CONSUL. DU
tt qt"me n H ie contralreo se plaignant seulemnt de Ia -UA 1MLA
0Illis nai irlftcegt a f ,,t :ns:f chaleur Ce qui.IPauv4, c'est
:n v nH:p en I ptutM ri- son grand- chpea do pafl .. rpttcl etto ll ii.rang.r. 4"A pjuiqi p sa figu.K.Nus.avons ap pri 11 aveli

.n.titers. N. #nl exce 1 lult sell b : L



:I l 1 1 ft ca.r.l l eI r 1 t. # .I tolI rnlld et I jo ii.t M1 1 4 A. 1
a.m n. t.GrH t._A. C. .ul i. /
_4 ItL


LA
NI
MPs



ation, ain, i.1 yruay-a
nglais se reten) iforat de
edon
_I MO



ane n. La .I'Asde la serait

le 2
e
es c 'Haite la.


E

r du Snaartie.
-nots Ame? Ars 6


Vinstiturgan. fn, et ur

des'


)LE'
r
te ind'Onava--Lstinistts Iiale

re~ ."






rt





~ .




:srs ':.:ii :::. K*(. :: .:.i:
l'A/ /F:: ~lll11 l 1ll 1:ll

..


. .". .-. .Lw ------ ---I.i r .

: . "l O T. .PO7 7 -L p o )V f j I J "
ORAMB&& 77'-7 DB RWf iNNNt 'l
oh w. A. VICNN.WT.
d u11i L ONT Ch Fill Lae
&~~~-4 -1t al -u-m e ulesaS
aP LORN Souliers Satin NW,
4 A .0" . . . . .-.-. .
/.:. . -.-I--F
Titus est 4au bane de IiEx& Ne.ui
etItif, Souiers hami
L'un des Secretai res-redac- dame .
teurs gagne la tribun et com.Souliers Blan meno:la lecture du proc ii letters.
verbal de la seance du 18 Juin. bPatoufes hqnme e
Le -I-inistre de-AF'Intbrieur Se "hapeaux d'eti fem
t*ve et sollicite Pintervertis- ata.'isYo
segment de 'ordre du jcur. Sa t-tta
demande est agree. 11 monte NTIt.
a la tribune et d6pose divers ATNI. 4O. T .
projects de lois de credit con- AUX IMITATI
"r n : - . . . . . ." : AI T T I
eernant l'augmentation de ef ie Ua v. brtable A Bi
feetif de Ia Garde d'Haiti, son n vente Acue
armement et d'autres projects Pour rendre les cheveux son e
visant A 'organisation, la dis- pies, deRe L a rt- .,,. Pharmad e Roy.etA t
cipline, 'enrolement.dans tar COiBRUS S- 1IA7 I L rNam. p 8 d ous. Attenti
me, les modes de promotion 13 Admissions aux HACCALAURIATS M ITATIONS.
des Officiers, Paugmentation Rhitoriqu ct Philosophid CFlixLAVELA
de salaires de ceux-ci et des Ann& 197 & 198 8 C. DUPLSS
simples soldats. Le Ministre 1738 RueduMag
demande acte Au di&p6t dea L4tabli"ement doit se suce~ a as discipline, 6 no et- Tl'Etat 178
pieces pour lesquielles ii rcela- cell te mthode d'eiseignemment, a sa bone et large or- I lph
me i'urgence et le vote imm- ganfsation. Pensionnat inco parable, Pensiaon pour pediat. Adam combat cette de- tits de 5 12, Cours asiue gnral, Leons partiuli. Pdat ia so
inande.~~~~~Cor beSedjrdEa iste~~~ciassiqu Ir prtlci&P4ntIBl
.mande. Le Secritaii-e d'Etat 're~s. Course. d St~no-Dactylo, Comp tablt, Angla, E Gri et des re
insiste pour qu'cn accorde pagnol, Allemand, Pr6paration A iEcole de Gnie. ments servez vous d
l'urgence et le vote immediate L'ktablissement garantit tous sea ours et forme 4e CAFIA PIRI
des lois do er6dit. L'Assem- Grand'Rue 121. hommes fort et conscients, :omp6tents et courage pour combattr la 4
ble y consent. Ces crdits T16phone 2182. see suites. Prenez d
comprennett trois tranches. ~.-cnr------- PANFLAVI
Une premibfre de Gourdes IJco
121.180,60, une deuxibme de SERVICE NATIONAL deou gorge, angi
60.00 gourdes et fraction, DR LA PRODUCTION toux itante,
et une troisibme de Gdes DAGIU PODLE T I.- LE e CRESIVa
66.187. Le Ministre fait re- L'ENSE NEMENT et p'expectanst
marquer que certain de Ces fes eues et ou
-credits sont provisoires pour R ALeeon s rues rt
permettre I'enrokment, des d.es votes resp atoi
Ct emaie, de nouveaux AIS POn-trouve galemen
-_i'- / = aecln Antigripp
gardes, car A partir d'octobre La FVra A e iaien met
une nouvelle augmentation duVaccin Anticatar cadre nouvetie augme nation d en vente, scus certaines con- Vacein Anticoque
cadre de nctre armee s'ino- editions, lesanimaux suivants: ,' dente
sera. Les trois autres projets 8 vaclhes q onnent dt
de 1di d'organisation sct a gnisses Devne votre propre Comptable en orrant un pmp ur.
chemines aux comits compe- Compte de CLhque A la Banque Nationale de la Contre sa Malaria d
Repebiiqu datati 6mt di)m serve-vou
tents. Le Ministre Laporte jeunes tau x: e e Republique d'Hai d eRe
fait son entree e dansZAssem- trangre pure ou crs. I L'ATEBRINE
blee et prend siege. Une mi- 12) jetrnes buies oco id ,- PlASMOUtN
nute apres son arrivee la sal- ) brebis t .r , qui cdontnt des
le s'alige un peu: Quelques r) hevax UiOL E e Gice de rom tre los
diputes laissent I.ur siege, et, 1 ue. SIMON LVAR f Pour combattre es
la majority s'en trouve infir- 1) maue Etablissement foie causes par le p
mbe. Attente die troi mu. L Cd'nm xpuen te Enseignement Primnaire *pee el
L inpecesmeDaienre SHr SPordau-Prince prenez f Ce Ia
tes. Les travaux so pou u nsp-ctes Damien de 8 H.A. et Secondaire UFIOLEFLA VI
tes,. Ls trvau se ourui-M. ii midi le samedi.
Vent, avec la continuation do Les rensignements reatifs Rue kaagny. No. 1143 Pharmaee W
la lecture du proces-verbal. Le Le renei ge et relatifs (Petit-Four) abrication de glace de -,
Secrttaire d'Etat de I'Int- de animaux, a maise a pixds Tiliphone: 2897 meilleure quality. A VIS MEDIC
rieur se retire. La barribre du les conditions ae vente proit Direclr'ir: Maurice Clermont Livraison rapide effectuet Clialque'd-ectl alais a pine franchise par leescnto d.,e,,,, ente. seront Prdfet des Etudes; R. Chalmere quotidiennement par nos ca. LOUS UIPPOL


Uinistre d'Etat, un s- q Administrateur:C. de Catatogne anuios peints en blane dana Grad'Re
tic de s'ecrier: Prusident sur demande A Ia Direction Ge routes les directions de Porte
'" "" "nt, rl d r -N, P.A &E Re
moin r mnpol nbrale dvS. NPA. A. & 5 Le ColtoDe Simon Bolivar, au-Prince et de P4tion:Ville k. & 4e V.p.
main grangou, moinhpett.)) iLa vente aura lieu A' DaLes rires fusent dans Faudi- vja plus A demander 'on Iui
toire. Regard droit et seare ne vendredi 20 juillt fasse tonfiance. 1I s'impose GLACIARES Machines i 4crire R
toire, Regard droit et se'vere ornk1 H .Mprl
du President. Le calme -courant, 4 10 H. A. M., par u-I maintnant a Pattention de Machines A catculer
rtablitet le secrtaire-rdac- ble Moli"re Bordes. tous par ses ucces au Exa- Nous avons toujours eL Rubans, papier chrb
teur continue sa lecture ha- Port-au-Prince, 3 Juillet mens Officiels. Tous les 4t- main lea derniers moddles de Faites vos achat ch rassante par sa longueur, pres 1934 yes qu'il a prsents au Bacca- glaciubres en acier A partir de
que interminable. A un mo- laur4at de- 1933 out brillam- or 25.00 et au-deaue, vendament donn6 la majorit est in- A ENDRE ment r6ussi bles avec facility de pate- COLLEGE MOD
mentonn Iamajoit~estin-A VE NDREzeClgeSntiBovrm tLfeeurErs
firm it npuveau sans que le Le Coll'ge Sin Bolivar ment
Idonne aux leIe'ves la meittleure cLes glaci~res leapu i'Driu:.Ea
President s'en apergoive. Ui four a gazoline d4 donne aux 4lves Ia meilleure Le gacire le plus Collge Moderne
(NonU comptons 17 D4putks). pe, on usage s4uleme am- formation. morale et intellee- rs et les plus econouquess par .e Dpartement N a tus'h t e ms, n usage seuloment trois tuelle qu'on puisse esperer. truction Publique, es
Enfin-a lecture s'achve et i ots, par consequent abslu- Les conditions de I'enseigne- CREAME GLACE position des faile
prc.csverbaI est samctionn ) jpe.yt neuf. .- ment moderne sont facileIt dlpouillement de la cor- S'adressr au. Lieutenant ment r eset al- ent voir progre
re.sondan ause desmes F eh ment ra ises et Etabls- SUPERLATVE met et s eusem
r.espondane accuse -es me Fnsemenqulpo-.a .- p i n u ul n
sages et d'autitlettres solli- R? lle Caristroem. T6pho- semen qup osdeue e organ qe San.td d
citant, un pied a terre it Ia .e i .sation. uperieure -t un Un product nouveau, ni n Sa mlthoded'ensei
Citana led Comptesr corps de professeurs tris bien le cede en rien aux mil eare inspire ds dernid
Cambre. de., Comptess.td Sct
Le troisibme point die IOr- ---t---- ** -- -entramb. Les trdis Sections ,marques des Pays d'Europe d Ie pbdagoaie, ssu
Ire tridu Jour.amtne la discus- lhonneur. 'A, B, C du Programme Of fi- ou d'Amerique -at- offer au 6v une nstruct
o de article 2, r-serv, de Le Prident *suspmd lee ciel sont represente'es en ce public haitien p Usine pouttre raide
smn e~i~t~te i~ rve de, -Le Presid nt suspiind les _ie .on n- Pe_ . .p ". g an n u ~ r a
lali sur le bien rural de- t'vaux cause de l'infirma- Collge et ont f ni leur con- Glace de Port-au-Prinee. Got- asjmolns ef iente. 16i . 14 en. rural de fa,-_.t avaux e_ se de Nl.-xa C01 ril.l _. -p n ef ee
mille. .'-. I tion tde la majoiriti. Meresse tingent de sucees aux derniers tez cette d6licieuse crime, et eseas jeunes, ', Le D put Adam demande Woo ley reintgre sa place et examens. Le College Simon vous serez convaincus. iues, d4vous, netrah
la parole. Gravit allurement la s.ce 'et reprise Le Pr Bolivar est d'ailleurs le.seul Faites une agr6able surpri tain ment ps "a. parole .~a -* vt' 11', s l l .t I -. q cc A reprise -- a-.
los marches -d la tribune et siden lit un alna addition- a donner ce triple enseigne- se ,a votre famille en apor quoe lb parents aur lpale propose' e une ri uc nel amend par Albert et le ment et sans lacunes; la diff6 Lant de la scrim Gwf Lu voull lacer en eux.
.pua, e. ,-t Rppose.O Une iuc amend par Alb 4 .:. .ae ne
tion A cinq ans du d elai de 10 soumet au d61ib6r. rence entire lea trois sections pertativea pour le desert. NWh it. pas!
.- . . .-. ; _. - . . . : .: - a I :
ans- peta i itpro- Brtdy proteste centre la cons distant en un dosage dff6- fous en rauoilent. tout d suite vos en
pitaire d un n ru e modification et le Ministre rent et calcule dapres les ap- A
.Pni t r d. n :bien rU- at de -m odiffi catmn i : t: -1" . ,. . ^= : .-:. : . ~ n $ u o t p
-.famil e--" est d'accord aveciui. Belizaire titudes. de chaeun des connais ENTREPOT t.rlin, Phone 2087"
Laporte l. combat: la preo- fait une mise au point qui p-ro sanceR g&enrales, Itt raires .FRIO IQih pou tous autres -r
pinantn.'apas comrnis. le m4- voque une explication lUmi- et scientitiques, ne4essaires i *tadressev ous
cantme do Ta loi, vel.oppe- neuse de Laporte Albert est Ia conduitede a vie. Nos ~. mbres froides ontt Aldnor.Ph o: n8
ment di.- Mh-.i-istre, argumen- inbranlable dans ses idees et Les Classes Primairessont, te recemnent mies pointj.- tatios laires,-prtises et con .nous le prouve A Ila tribune. depuis la rentre d'Octobre, et peuvent recevoir n'im orx. LOTIRIE NATT .luantes qui n'arrivent pas A Br.-dy d'un to cale de pro- lobiet d'un soin tout parti- quelle quantit de viJane d Tot ent p ant A i
:: :d u n s .n ar v nt p s n',B ytu p as pA,.,. , . M ,Y P ,Sol. .= q : : ,: : : : T .u .e n : n i
-onvaincre 1.e D .ut. Tou- fesseur, et avee des gestes ga.- culier de Ia part du Conseil e poseona, d- games, ae at)ces rappele.vus tetois Maitre Adam sen denc au rythnme ie sa voix- Direction. te.
re.t ai SR $Se de l'Assem- trainante voudrait demonter linterniat, irrPprochable, LePublic est cordialement 4e t. de laLat ble. Albrt i t succkde. & la la mthode de. fescartesS 'Y est ia base d'hygene, de tra wvit visitor ontr.~sne @t e qp.aura li tribuae be Xtnistre seeadodi- parviendrNil? Nous ye le vail et. cle discipline. I es k inspector ne otdle e 4 -i4Jfl&e et. de
nto ay la, $hte Mgg evenl$, poisque Ia rnjorit, ren~Jt$ de la -province rn'ont a-laci~e St do- sorbeth'esIr
s An A1L tut Aerie fS est infir- mais en qu'4i so louer{degsoins anis notro saIle d4 wet in ia
,: .: .:: : : . e:. . : ,. : : ] : : : : r: , : a




a an a di1 8 kacees lve.ili g;t prodigu6s A- C no m rd a glacs4-e'eS lfhrln aeances to
4
. .". D e+.~:-. d' -!i7i-:;; .:; :; --i----":;:- ;:- .i. :.- : -:-. :.' . i -- ,5 : :/ : .", -., . : -. . .-- -: i - "i : : :i -. :i:.:_:! '--::.". :.-.: .7. :. i: _-~:-" {-. S
6-d A fl:.,. --:-: ,:---::-:+:.-,::, -- .--: -: .-,. ,r :- ,-::,-::- :: : :::-., . : .:.l a r d g e-n r d :"i v e .
a: < { !. u ; i : .;.:. : : i: . ; .::;:!.i! a. ::::, -.:: .:.:- : .: . : :. . i.:. ,.:!./::.:.:: -. g.:en t- ini. r A o.:: ? ?/! i/./?; ;./. 7 i#. .!.;i :!ii ?:;!g
e i~i .:: .:; .:. ;#?. : ) :t. b 9 16 d e: irii i:L .:;.:::!.!.@ ii .i}i,: .ii!:=?.: . / .i': :i)+. > :.,? .+ :i i-.i:::!.: i- : -+ ::: : " '-'= -". :. -- - " : '". -' '.- ":- ; : : :-: .:: : : 7% = --:i v.:- .: :: ::-';ii-: :.~ ~i? ;.;


13 4

lant
Jorl
p, .t'.4__, a-I.I-t




6 bbbs et

t femn. mie liate
~au plu
N
ONS.4
-AS)> des tant est ient a la IPad rest On AUX
NET Snver.
._.






nain de
30.

n de It froidisse
NE
Grippea ,e la
NE 4
mmato# ne etW
4AL
.ant mes
Non qii.-t du: at
'halt ruehn d,r&sultat
t e l




crises de~ ialudisa

NRUE.
. .AL
rTs


.7

lninge Dalto4C on
iez
G. GII;
ERNE

auto?
del 5t A la qui
r ra

gnem t rog@

'en er Ses
._.
irontal confla 2.





,4
ot b s e 'A"d






'ot

qu?


- .:llet:

ede.!.

sol

:! ""iint- l.
le--":.::"i p.e.:i.k :i

..


4.1' *t.:.; -L,'."U U. V tt-:. . -_,.

Iernires Nouvelles du Monde reuescematin

++ !: .:.,. .- . . : . .
: : !-. : . .
S. ( POr Cdble, Redi. et Corrspondonce Perienre
: :.: i-3 . . . . ""

LN. Le Comiti exe- a r.ussi i crfer uine nouvelle tendre. Ce discourse contien- ger leos hate ux doe gue''( con- jeudi, e Priindeat Ro t e.ide lFAssociation de la entente enter son pays et --la dra 'explcation de Hitler de tre les attaques aetinn"A, ut partir pour Honolul
a 'rs Fe pfefo de _fitei det-':.1 aq ei":
pr Etrangbre A Berlin Grande Bretagne, la presse al la r6volte de Roehm et des leur permettre de balayer la xxx
4t. se r6unir a lextraordi- lemande accuse Ia Franc e vde vnements qui Pont suivie. II mer. Mais ellce no peut otre uti LA IAVAN E.- L re domain, pour discuter conmpromettre les possibility est probable qu'il sera de plus Iise qtue dans un rayon lir ne de mereredi a ete gA$dicours dans lequel le de paix et de crter un compris dans -le livre blanco t4 comme arme d'attaque par d scenes do virlenc
. il. M.c +" o :
MinstrO de la propaganda etat d'inqui6tude perpetuelle. que le chancelier va faire 6di- les bateaux de guerre, son em quences directed de l
cseph Goebbels a ap- <(Pourquoi tout ce conglomt. ter imm6diatement alrs, imi ploi ncessitant de grande g6nerale de 21 oures.
e informations de pree- rat de pactes et dalliances, tant en cela l'exemple des gou stations gnratrices lice recherche n I
e ra nsmises, A stranger a demande une agency de now- vernements d'aprs guerre. x bourg groups a
csion des derniers evene- velles d'inspiration officielle, xxx WASHINGTON. Aecret avaient att aqu ls t
uts allemnands une< campa- quand la paix de 'Europe dia c lieu au Dparteent s tamways Quatre
-. ' Eta Iu eu al'u (-e D 1.p atl n e a w y Q a r
gple mensonge.. peut etre garantie d'une fa- LONDRES.- On croit sa- d'Etat lcbange des ratifica- ces derniers avant
.xxx .on stable et simple par un voir que es .ngociateurs qui tions d' n trait de commer- veent edom ag(es
.rersetota rnc ux tin "~ trait d- o co
BUICkAREST.-D'apres une accord honnete entre la Fran- repr sentent Ia France aux ce concu ntre les Etats-U- feu. Deux hommes out phe.d',Onotest,-.une habi e et PAllemagne, sur la base conversations naval's pre'limi nis et la Finlande, 1et. cvem- rkts pour avoir .jet d tante de lendroit,Mme Johan de la complete 6galite pour naires de Londres naintien- ment ratified par Ie S6nat am- bes ineendiaires. Al V a Itrdach, a donn4 naissan- cette dernire>. nent kur point de vue, que ricain. way Ul cf duct(Y C
r six infants dont deux xx lur pays ne peut participer xo a et tub par dX 1x
sent morts. Les quatres au- PORTSMOUTH.- Pour Ia i a conference de 1935 si I1- BERLIN U ant do ses homes.
tss portent tres bien. premiere fois depuis Ia Gran- talie ne renonce pas a son pro-Dipuvoirs dictatcriaux, 1 Mi
. -.1-.- . I _4 I i m e
-+: xxx I de Guerre, des navires de jet de construire deux croi- nistre de Economie Kurt (HAN ;IA 1. A l
PEIPING.-- be fameux ex guerre allemands visitent un sours de 35.000 tonnes. Schmitt a b evotie Philipp te la misc eu aecusatio
atur su 6 do.i s Sven port anglais. Les croiseurs Kessler comme directeur de nistre des (hemins
dieatto m b entre < I. mains de bandits du sont arrives 5 Portsmouth Nieclas Tesla pr4tend avoir remplac par le comte Von tif du (ouvernement
Turkestan dans la province pour rendre a la flotte anglaii trouv6 un nouveau rayon corn der Goltz. I1 tait en dtsac- king, presid6 par le delHainkinang. Ses 10 compa- se une visite de courtoisie qui parable i un eclair provoque cord avec Kessler sur la ques- Wang (hing Wei, a o
. . . . .' "* . . . .i . "{
gnns, quatre suedois, -trois durera quatre jours. Les equi par ihomme, dune pulissance tion d'importatnon des mati- d.mission n Conseil
mongolset. trois ehinois, out pages allemrnands out requ un de 50.000.000 de volts, caIa- res premieres. que cent ra uit Kuom
f6 fats prisonniers en nme- accueil tres cordial. ble de idetruire une arme d'n S e xvx
i.me temps que lui. Leur exp&- xxx seul coup. 11 a dit que cette BALBOA, Canal Zone. VIENN Le Ch;
ition.:cherchait a" suivre Ia BERLIN. Mereredi, la arme nouvelle peut foudro- Apres avoir travers le canal Engelt It tolIfuss a ille route des caravanes.de station de radio du Gcuvr- ye .0000 d'ome instant d Panama, P ident Ro- oe nt n
~E qul servait de temps im- nement nazi a consacre toute 'tanrment, renverser sur le sol sevelt a dine Panama A I forces a m&-s do Ta Wn6orial aux changes entre son emission t souligner V'im 10.000 aerc planes volant A une residence du Prsident Hat- tie et sst at t -ibu ci VEurope t I'Extreme Orient. portance du discours que le distance de 250 miles, enton- modio Arias. A son arrivee It evIuIlies du eaint't
xxx Chancelier Hitler fera au rer tout un pays d'un mur im Iaiboa, t 1I ouston echangen nis. I St (ne mai
_BERLIN.--Convaincue que Reiehstag vendredi, et it de- pinetrable Ic mnettant K l'abri les s auts ave Te croiseui Mlnit ,.s Afaires I Ministry des affaires 6tran mander A chaque allemand de toute attaque ennemie. El- <. Aprs es, do I n p geres frangais Lcuis Barthou I d'etre aux 6coutes pour Pen- le peut servir aussi a protQ- one r e option qui aura lio e gi'- u ih t de fnse Natinale. II a
-' >,[FI _ds ktZ l
t"ph-n Ix's e itz, mi
M_-.n 0. tre rappelb


LOTER I


416, e one Foi,


Gros lot Le coupon


Douze Mile Gourdes Deux Mille Quatre Cents


V


Iosevelt ut





14P
a jourrarqu.e canP:}a greVtY









dArt JiA" La pue;2 fatu110 (l Iaxis et
dr' nt rtte g par le eth at+ S rain LI [I C' ';


a 'lit e n do Mii dte For
O_'X ('CUde Nanprernier
ffert sa piilititintang.
ancelier l)i'is-. 14e .t{-s les
nrb i i.
*nq porrto0rga n tenant Etranub lique, l Ta Ddit que nistre it
-'Pt nom


me sons secI'taie ,d'Etat des Ataires Et-angCerles, avec des I)(uv(il.S t'eLS rtetlus. e iient Mikias a dtnn s)n a!)._ptobttiozi dox n~onuvelles in
sures, mais if n'a pas acce)te la admission des membres de I 'anc-ien cabinet, en distant qu'il consid6rait le nouveau comme une simple reconstitution du precedent. Mu.intenaUnt que Doll-fuss a en main
los levies exeutifs, Ia situation do a Heimwehr est grandement fortified.
LOS ANGELES. ta


.le iI let 4a : Dix Gourdes seulement. i'
/+xvorce contre Johnny W ::,;(::;-:!:::i:: .: ,m ueller, , +qui
S r* ait Ilapide d 'ustensiles di
.- l.siter pas a risquer, chaque n s uecurs d'une seene de

cete.m odique4 aI. t'est an e .re d- ;TLE ROCK, Aka
-.+]--:v.: Au core's d'une tenta
.'++te as h" u ez i nule.


dl'65ion, Ia quatieme
ala o-nd a mn !

pargoc. El pls o 'ouliez qu'u si- 2AEaton an
:.i Z:;ji~-!:.:;-,:.: : -deux ba es
SNo e LoterNaioniae, car eiie vieI



A.n. aide de son eoli IbeaCOIp d' euvr
9 la I eqy graruitement,

* t* *i demand, tcute pejonr
d'Uilaie et de Bientalsaiie I ues-t p
++++:+++:+++++ P+ d ee u:,'



S. fl-nuhIn., -S'dresser A Monsieu
raestuela Republique.

ECOLE WE L DU10
-5-. 1 s:xer ies._I.t


EouiUute c sIrIsns Hadtenneenseanione
Pou toes J~ atskruz x, U~t~tJ veommnenceront le s

.rangers, aehetez doiie vote CO upo on st
-;::::-:+-7;::: . : +" +sent invites y prendre:+
a" Les cartels dadmission
otre b llet. vent se rendre at- Eie
Se n f -ois soi~t Ecok du Be
-sons titi 4 ie s. 7'

9''7. a* .- .tAe- f e o m I :
S . . . . . .



. .
. . . . -. .



. . . . . .
.i.;.:!' . .t . .-. . .
. . . . . . . .
.-.,.:. . . .

m o m. . . .:.! % :. . '. . 0 0 7
. . .;: :i. : : :: : : : : ; . i : : : ; . . : : : . . : . -. .-. . + . . . <. -. :
.~~~~~~~N --.:.- .:-:-. .-. .
. :.".". .--.:. .:'"-;": -:%:_.:I:---. .
. . : i ': .:. : i? "i : ::: l .} :i !:: : i :: :; ; -J


vers



Vt
en [cloi C> (10





sur


r J. Paix. IS'


-Pq if"
trat

md
ptt V!-: .- i: . .
pew DuAli

:";ri: 4": :::

'.-_.I :: .:
"':'+-,.


~ _L-__


d~g~jg~


:


A amd 'dom. to 4ftmmlh
oft a Asr-q9ft laff--96
In "'T AV I&
me an
Im
M Mi
MI fiff
la LAW
NA I %OFN A;


D' A I


phone 3358

..




trlise m n dent comid, no.tre OPIR t

ask all1S Thipb sea thle rnoy~hid quottidienine ede D
*P OND)R Bn is8 vlngt-cing t~tes do lxernfa; 18u S 0
suit: Sept cent-cinqualite te> ltt
RifNs wuuv a fnaQUat te*s do Ineufs, ensimoyenine, par IifRpied rga
mns D'une favon gnera- K C
x qui n out pu t rover d
. .i :. . . : 7 .-i -.i-:.-.? -.5 . .- . . . . . . . . : . . i i : i " ":. . .



ftlwe, emi o Ieepto eat H d I
v.aent rare, ces l fs a n M al enri Iau a



ouDA At touso n ban etat, en egard *avwe Olga Tchekwa
tastear a la mentalitO do P6leveur pay Grande Blaues et largest fa L'Oeuvre c616bre deo agggg san de notre milieu; et, ceux, tiiti e tlernent d la t. qui nOUS viennent des r&-'
gions Sud.Ouest sont, en ma. .oc k daueza L.
~jeure partie, des hybrides; I&A oi't ave MQclaude France,
.:: : . . : .:.: t.-. S ::2 l p . ., m Y n :.qu t d e n : e.-. ::,:-- .J =: =





W N vngc'est-tdirn e product du & 'roi- om 0 Entr





sement des taureaux, purILERNCE oehnefae a
A I/ATTENTION DES sanig,- imports des Etats- fALLEBOGA'CE &o htied.
Unis par IPancien Service GENTI
POVQIRS PUMLICS, ~.Technique,- et dies vaches in- tvec Pierre Datcheff.
fdrieures haitiennes. Plus ou MODELE No. 300
.::. . i. m .t.", f~e .m y~ .: "4 C :A Victor !: i l p t, 1 *,i ,






DS MAGISTR A TS moins connaisseuren lg na- Dimanche
here, i nus a it facile de a 4 btoures l







eOMMUNAUX distinguer, 11 i et .n Andr& Nox et Liane
.- .-. : : ) : - . :. .i -' .d a:. .r t. .
S.v t HemA n and
.riment rare, los f s t : U Mt- f leV















sang americains des type
aesey,s < aL-'anne denitre das U! for dt, etc., dent l'bevage nwram .=vw
atle pmble avoir leinenent reustre Cel-C paru dans 'elevurpay .nde i e .
si~~~~ chez le hatat, e vs








*les Nos. des~ 4 et 5 Septemf' ~ a dB desvs t ftiet
bres do < a. t t i r.i. o$l'a o esC totedet-Fer, ui en font leur LvOon. Ie. du
Grands" P. uvo-:i:.s Pulc -r principal occupation agrico- Radio-Phono long waves wag.n_ d hem
Grnd Puvir Pbles sur 'd 'x- 11400wg1sde1e










SPahatag alarmant des va- industrle no tre satisfac c 15.0 $ signaux d'enbr
.es et, des gazelles et sur i empletI piu









I__tat sanitair ddtthl do \eution et reos compliments.- a Balance 4 mois.r-EXH)Eq Iadresse de lancien Service
Whattoir~~ ~-n de notr Caiae.Ih, .Inatsmr
Na-Technique, qu en a e heu- au r
cesto a-dae le prdostdeu rro W.- aA une se0, h




















reuse itiative,- s' arreent-t venir sur la question, en nous IA; et se trouvent, malhoureu-~ POUR VOTE? JARI)IN c: mtpagniles des t
a-de s a t tcujor sement, pludes qu contaurebalan Ire '
pora PouoI PDbls es par le s fits, vraident d Etatn n eMAL bellit autant que its, emp o entd











p plorables, quo nc-us alins si- del'arroser tons les scirs avec XiDE one de to ls regles techniques et hyg.e- gn ale r 'aNos relev6s quoti- les tuyaux d'arrosagAires, tr marques.
qus, qui sent a LIa base dot bn dee.vaches in s .
.S PU.:.S rieures, haitienns.Pu.o .11 .MDELE. NO*- 300. ., a.e.tP ie_,re B.atcheff.






















nl diens nous oligent a are o
ntr o et de d u -b--- m -alamn ante constatation, a 25 pieds 0 CE! .Iappelv











ment ce'un abaoirs quoder-e. irqu et depuis le 50 pieds s5,590 que vous avez Yin
C'est cette romessequetar i ude 1" nbr des*I fanie. d en'et hz heenacm











divement, nous venons rem- mosd ele i 'ni nvet hz htr vitumu
1932,- le poureentage oyenure i.Celpendant, avant d'a- et mensuel des gazelles et des L, Preetzmann-Ayggerholm
de notre sujet, i imported cistinguer, par-eur former & C.













ytux des Autoritts compten- ta p IPote t '
par teurrobe, le, different a












tes, les prmdcipaux passages at, bridesdes 28.1 R GAW t F
~~sang".am~rieais .de's type-e l:::iae-lh~s y~n

L Ann derntie, dun r a le- unpsse e L F L'ACCO











,e no.ermu pour 100 6t: pour 10O;.sot DACC
qa' ticle,-- portussent blen mesu- i u lI do te t,,. AoanFe -x












rer la haute valeur 4conomi- fs es eu estiode
co-sociale ie l'abattoir, cons ~-~i chezles -toes destns to nlle r 'Affaires .ra.












tvuit suivant les r~gles scien- a l b(Poucherxe.n par interim recevra A la L&tifiues e hyginiques moder- tes paturage de Bainet nation samdi 14 Juilet d












nies. dalise, en presence dunr Ata 11 heuves ii 13 heures.
En ffe, i lafinde '4t d de chores aussi grave quo Port-au-Prince, le 10 Juillet
be de AHaiti-Journal ou able, nous primes a ttimene-s













lann& dernibre, nous nous cision. avant de dnoncer. "''ons. se- so
a t t Ir it* o n s attention des prl*epale occupation agrico- RadiloPhono long waves













s e voiir Pli stu iit autx Grands Pouvoirs Pu- wagons de heN
d trasieuenate doenrt
.---ba ag -. alarm ant ---. des ---r . CepO nda-tt;---notre--satisfac cash-- -15.00.(Quihize dollars)- . =to IXp
ehes et, des gazelles; et Sul, I
l' at aniair dTett d tion et nos. compli.ments,-- a B alan cc 4 mo isz
lktsniar dtgal 'adresse de t'ancienl Se-v'ice iateurs EXIDE i
l'aattir e ntre Caitae.Technique,. qui en a eu l'heu- =_ .-.__ e ursmr
Nous avions promis de re -'u #ntaie- s'rrtent- qufi awmi les hI
venir sur la question, en nous rese ntratuvent -Aler- POUR VOTRE JARDIN "c, ,mwpanies dest tIuour etux "ru et t phh, eeu-e
GrnsPuor ulcsement, plus que contv-balan-. tuor.autigphs-e
-rnd imentrs Public Fien n 'mbeltit autant que fit's em.Oient-i
pour Ieur signaler, en de~tait, crs paalsfar, r XIDE qede tf
e plorabtes, que ncus atlons si-! de l'?,rsier t ous le scir ave -1.14
les regtes techniques et hygie- ,nlr= Io ree~ qoI- Ies tuyauix d'arrosageFires- tres marques+
niques, qui sont la eonsti-Letion et de t'e quipe-- F'alarmante constatation, a 5pes. O CE! Rtappelez.,ii
ment d'un abattoir moderne, aorqe- tdpi e-0pe,- 5 que Yous avezFn
-es emoie denw4s Dqcmbr tar l'n En vente chez" chettr un aecumu
divement, nous -venons rem- -mi eD ebr eFneeVC-re voiture.
pti. Cpenant avnt 'a-19321- le pourcentage moyen
et mensuel des gazettles et des LoPreetzmwnn-Ayqgerholm border notre sujet, 1i1 importe vahe -~ne,=pa aprCo.
_Iue nous remettions, sousq les a oa e ,f u en._ .: -, =
tIs le aunipu totages de -cusqn e--f,0W


tion des Grands Pouvoirs Pu- ,,, ,
i 'Abattoir Communal (1 cette A VIS IMPORTANT D'OXYGENE
bWies, et celle non mcins atten- A Pou v IoTAA T
tive des Magistrats Commu- Capitale, pour y voir, un le, SES LES A
ce qui s'y passe. Or, Le Mossign, Lope Rivera, nauxt- tou-t particuli cement L d L R
e xui de ta premire Commu- ne nous ant adresse a per- avise le public et le commer- 1 nWst pardiffici
S -u le ola proeie Commu- no anus S etantfi ne de la Rpublique,- sur des sonne, et nous livrant scrbte- ce en particular qu tout bor- ser les dents r6gu
consats -, I i t meant a notre petite besogne -derean h6ance effet de enfants si vous le
cnse VAs la fs alarnt d'inspection impartiale, commerce generaloment ju l- Poudre Dentifrice
et, nx e, que nou f-nous sommes en measure de eonque mes -a cette 4poque-l&; et au becd de s- : 9 i o v a .eraite eus au aim vescentes qui
sujet desquels nous dem an auoup tre, sans, pou n son na slrat refus au tot la cavit6 oral
dime 'll tant, pouoir trop nstr aiement tt
f- - .iP -- -:u '-rll" '- -po t s e f - ts mtre oins del
a qu.l s.y apjortassent' uir Pimpression hoi rblement Port-au- riner le 28 Juia peti*tes bouches si
le Is t6t possible, le remede penible que nous ont laisse 1984, xyghne, premier db
indispensable.- Nous disions ls cnstats o nos dix jours de purification de h
S.Tout d'abord, nous de- de visites succesfs.- En f- Lope RI VERA. : In care, enlve les t
v fet, et au prime aboard, il nous la blancheur nat'ur
vons rieconna lt et proclamers a t donne eregstrei', A -- Amenez venfan
:, ,:.: ,, ,, ., a WT e di: nom e. d e e. g.is# i --. = -. . .------.-.--- : : A-m enez vog_enfwn
bietfalistionodniqu es e l chacune de ces visits, la ccn- .- .t:ate doux -fois par. t
Iorsau'l utto
bletnf raits economnques de Pan-fiiirto, flagrante et aggra-- apprenez les A utilis
fien Servzee Technique de PA--d' ,- --s"rt lorsnUil nettol agriculture: Celui d'avoir en vante, un urenae, se Poudre Dentifri
-. g .p.perieur a utre, deO gazelle e coup po
COUra. par. une sage et im- .etvaches abattues;a e& d t uitcoup
pulsive natiatve, Pelevage, den c v ux et taureauxgrandi dug_,os et dinmenu 4& Ien s tu E t Le vapeur HAITI: V jtu 27it
ta.il dns notre milieu.-n.6gal.xown-tden o. tur d-6' pGorts. Colom- GRATIS MK
eft et4n ce qui concern d1 e t dhe gAne- biens, tde I ngston, Ja., est at- Ur U. s"
P aP de gazelles et vaches, n l 121
l Co mune tdePort-au-Prn- pa a Porte Sud de la tendu a Port-au-Prince le 12 la yre .
e. tout particulierement, --- tl s'be- ar les Juillet 1934, en route le ime a r e e


-. ." d n- c u S. B. par t de ew York en .
voOW not.r aprvsen cetr 25fi qu/ue tie veiu et au jou 12 u Ju e -c A hetm
-f-1.1pour Portau.rinc ots des ests

sonneflenent u nus somnw dienament, & :a.Abattodi- ft e 6Juillet 1934, e
fleS volontauteent hVre a un Cest e1, vraimet ufle
--I route"le mr e u o


as4del de Ia Porte Bud de la I'Abattoir, mime une smule Z eatfapsaese
tapitale, pour le faire; et par fos et d~s onze heures; afin male.
s.s.e.Wr.I. nDI s inoe see m. E. BLEO,
#nnher- tomes ttes # avant qu'iie devinnet car- B d: l
.t qu. no. viep.n de.1 -de. & on quil soet djiAgntGbtl




1 no4 4e 9 Su. dsporeh&4s.
etsAoners oI In Mi -0, "g" a
qa s, A4 ,O
'4e a
>.'.4.A.F.:. .,F .*_"_.' ,- .- .- ._-: . .-:: -.- : v v .F.-.:.' . . -. .: v . . .- . . . . ' i " ~ ~ l s l ~ r t l t . . .:

.-.7 .2'22/ . . . .
.- .-. --." .'. .' 6 a : : "- 6
--:: -":: -::- - _-1-:::,;: :--:: ------- :- -- -- : -- - - --'-: -. . : : -: :: : -- : : --::--:- '-': -.-: '- -- .--: -:: .- -::pr: AW neO:
Ui-i: ,o k b a-::;; ;iii. ;.U .,+ . i! ~ i 7 ~ih ;:.; ,. ~; ;. t;i(i;.? ?: ;L;=i:i:i -=,i .:;);;-~i=. .i.: .=:iL=.;i; :;=I.-,;:L:=.3 -.:= ==i ; .;iA i:.=;i.;=?]=!. :L ~;. i=.=. .;?i7 =!; z .?5 = = ;/ .
U+v re::::-= n-- t h-e n-.". U ";' --': :;F .T : ';; !::;{[_. -./ {.{ 7; 7. i{7.7 .-: { :]. ;7-?. -.7/-7. .;;-.]?h:f &,:hL-.?.7.?!17f.]. .;. n d:7 ).:. .;. l ie. L.?;. .-. .-<.7 : 2.:.u i.:.; .?:;l-e t .9 3.4 e n .r. :.7.77:7::7f-]
.--- . . .".- .- : "-:--- r h b? : '7_ ---D -- : ::;f -:- -::". q. -- -s . : _-. . : -.- 7 f. 7 b : -- : -:--" -- - -7 . .- : : -.:u n. . -e : - '.- -: -:: 7 f 7:: -h o- :s e-: .--. . ::.
Y-;i-<- I r ";o :z / -<->:::'-4: ., _)-; _- . y .. . .:-k -:.-. . . : : .:. :.:' < :7; : '" '):= .: : ''--:-:" -- :.' :. . '' '" '::" : '" x :::<--'' i-:: f':<' %'::< > "- -'' D:-:: -: ( ::->L


1? T4P~l~


aIiaii


iut_ de di-anche pour le places. ; le beau ti e Vb'ER IE L'AMOURA
Hans 'Ktuve et Gaston Paul F val
LE BOSS
flu


PETIT PA RISIEN
Marcel Vibert.
Loge 1.0

iRENE UES TROPIQU
Entre


Haid d S.
I et Gina Mans
Entree
.m. m n


eguerre, es
-matns. Oes in de for et anehements, s- d'accumuue de toutes ues? Pouropitaux, Ies alIphones et s municpaIs plus d'Eutes-- les auLa riotSe CONFIANus cela lors-


Iet~ persolu8*4;


Jacquet


da .;


ES :
050


S9 50O
K .


tention dalgateur pour TU FEXTRIC STORAGEU ATTERY O:.

flobdpa. U.A. 4 -.-.
va




MULATRUR DE LONGER VIE
istrlbateur pour Haiti: Storage Battery, Service Station nd Rue enlace de R. 'Sep
Phonef 3,S9-,,. -5
-3n
F. W. WILSON, Maagr
t ~ I~iy._. ,- :--.-.-:* *

L'AIMENT E' I ES BULLES
ECUMEU
MUSENT
le de faire.broslirement h vos ar donnez de .a CALOX. Is aies petites bualles peiiRtrent dans : e et les plus pe- ts rendent lears PROPRES L'o.n de propret et SNature, eh est: JT les aides de eints et ramne ele auix dents. ts ehez le :den .7 an :et cependant er ce don't ii se e leurs dents e CALOX Enr un chantillon

A.r
: .& b i s I. street, New.York Ci art ilgs tion, un
uoIr4deux svnmaxnes,-e Calox.
17
.v
. .
. . .- .
: . . -. : ~. _.'.". v . . .,- . . . . . -. . ._: . :. :





in 4
. . .
. ~ . . . -_.: . - .-.: .::v. -.-. _-. .!.-. :.!. :. -. :. !, ; :-. .-. . ,:--, ._ :-_, :- : : -: . -. :. : .-- .-.- .- Y : --= : -: > -- : :-S
. . . -. :-: . .- . - -- . .-. -.-4 . : -.,. ;-. . .: -. 7:: : !7: .::.~~ . :b -:@ -. .-.y : :. :.: . :. ::?:: r.::; : -.- : $ -:- -_ ) i --: :: : i :--. :-:- ::.i~ :::-A : :m ::----mi


' -
-:::7_ .-' :::. i ::;::iF: i . ,4< -7 :
.'F ;<- ;-:. 7_:- .:- -i- --7-- i -'F -.


. 2:.PIB~X


.:

..


T .C~L~ WgLW l


Jtf S


Ma .atteis


PLACEC b LA PAIX

.- COURB ET RUE D MAGASIN 1E L'V rAT ggjtr, Bibeloterie, Argenterle, Lunetter.
At 6cai'lts dO cares.
epiloane pour 1'usage des ateliers de tout genre, Ackt or, vieux diamants, a frl es et p'e ris pr& vieilles prices argent et mon ale de loute .atWiualit.
UWIAt~ITR D LA MAISON: Confection 'grU
iass sorts ean or, 14 et 18 cara, SUear commn, rd@

.lf binMa

Gulf1 Pacific il a I I


so tent 4 i. MN


de la fattull de .1tpls ( Itflic)

Medecine a- ('hirurgic 4( Accouitch menIts. a la disposition cdu public le 7 1l A. .M7. "i1 A
lieures s;ee rs I a


Avenue I tJohn iBrown


face au T 'iluna e


i


pI 1 N.


AVA N C


Des mtthodes secreites do manufacture donnent A Ia


"l4.


I sS. POINT ANCHA partira de Portland le 5 Juillet, 2 Auit prochain, via jes ports suivants: Vancouver 1.) Seattle, Oakland (Alameda), San Francisco, Los les, Ralboa, Puerto Colombia, Kingston, prenant
t pasagers.,
Le OINT LOBOS paritira de Portland le 2 Aofit
r: i et sera a Port-au-Prince le 30 du n'me muis,
viaen pQots suivants Vancouver (B. C.), Seattle, Oa-.-a (Alpmeda), San Francisco, Los Angeles, Balboa,
oColoiimba, Kingston, prenant fret et passagers,
A. DE M ATEIS & Co.,

A gentv s Gbitnraux.
._. ,. L _ _W. . . e


4 Psanama Railroad Steamship Line a l'avantage d'an. os d6parts suivantsde New York pour Port-au. SHaiti. directement chque Mardi.

Tous les steamers sont pourvus de Chambre frigorilfque:


EPART DE N. V. A

SS.CT&bal, ie 24 Avrii, Oflwnurennrale I Mai, S.A ean, le 8 Mai,
uil, Je 15 Mai, $. Critftbal, lte 22 M ai, L$Cenaventura, ie 29 Mai, SAnton, le 5 Juin,
SGUzamuil, le 12 Juin, Crista bal, le 19 Juin, & uarcentura,le 26 Juin, $, Acon, le 3 Juil.,
.;LGaqu lit 10 Juil., UW. UIa, 417 Juil.,
44#leamnventurae Jull., Aneon, le 31 JutE,


RRIVAGES A PT-AU-PCE.


1934. 193 .
1934. 19 34.
1934. 1934. 1984.
1934. 1934.
1934. 1934.
1934. 1934.

1934.


le
le le
le
Jo le le le le
le le le le le
le


- PANAMA RAILROAD STEA MSIH


29 Avril, 1934 7 Mai, 1984 13 Mai, 1984 21 mai,194 27 Mai, l 184 4 Juin, 194 10 Juin, 1934 18 Juin, 19,34 24 J uIn, 1934 3 Juillet,19S4 8 Juil.A, 194 16 Juil., 19$4 22 Juil., 1904 30 JuiL, 198 5 Aoit, 1934

IP LINE.,


Agef GtraL


.M a.wr i'


BLEUE" un tran-


chant preque hicroyable et une douceur parfaite. Fates voue-rmne la preuve de cet avanc. Achetez an paquet


de "LAMES aujourd'hui


LEL'ES-JILLETTE qi a' ; pa portray 4, Kmj c. Griue serreppntt nmss


BLEUES"


Aopr VnU4 pat. D.MXWrELL
ItoP Rue epubhcaine
Por-au-Prince
',ff(- s*nsn ~se,~C4


Earn tWSW


de


Nf nts,




Arthur St.Mural
PierrenLonn

}Of II 000Vt10 (18(8I000 y .]_r i VeCU B alssanc4'.u
rtt-tn -Prince, le 10 Juillet 1934.


A VENDRRt

.1., 0 UJIWO eti. 1n1 autLo:oie I'a uca i Se.an on Iban 6tat. S'acht-:s ser an (apitaiue .l, de 'EPru'e,


I1kJJ}l ft:( 'IIEMIIW\ TN
NI. P riiugcu II )yci-, Mle. VOnr.'nict [Dye.r, M. (ogniac AuPti ,e t_ t attd1~hs0trK unarents t ai' H ,- ltt P 1e0 C1LIeIt t .41s les


m nt dt la (u itale de 'a pIoV ince, i leur


.-'a--.


l ue Ont


1n.n les marques. de svnympathie Ui occasion de la mort de !euy en'i'ett6
Eugenic Dyer
d4ce 19 Juin dernier
et S. plin de CrOII eur


pro:fun :de' ,,atitude. Po Prin2ce, le
let. 1934.


10 JuI


"AT ,:, :"y


-. W -.-., -4


-est Ia beauty d'une peau douce, velout&e, attrayante A 'oeil, ferme, cependant souple an toucher- sauvegard6e par ce melange secret des huiles d'olive et de palme du Savon Palmolive.
Soir et matin, suivez ce traitement: Des deux mains, faites une mousse cremeuse de Savon Palmolive et d'eau. Puis massez 16g&rement c.ette mousse dans les pores du visage, de la gorge et des e&paules. Rincez bien. Essuyez avec soin. Cela gardera votre peau fratche, douce et belle.
Et le Palmolive, mrnalgrd ses prdcieux ingr6dients, est tra peu cotteux. Employez-le copieusement pour votre shampooing heb- / domadaire et votre bain quotidien. I garde tout le corps frais et dispos.
Achetez 3 pains de Palmolive aujourd'huL Suivez bien le traitement afin d'obtenir les r Asultats. Donnez-vous Ia preuve du fait que vous Pouvex acqudrir Is beauty.


OU ., V -VOYAGES

-k iw yle, do Chts Vo"gews ,


4~c s6Idontto-M1nds IO


. :~ m a
.-.t-suc.u.-tdes.'
S : :m: m: mV mm ~rsnmgm: mm: :. .::mmmr m m sent c
7: : m .mm mmS . .m m mm' m m m m . . :. .
,z ; :-. .-.:. -I A:? . !.: .i .::: .- :
.,,p .,. .?.: . : -: .- . . ,
m: :Il :Im lmm: m mm Ilmm:: mI : :D : m I: :IImI;IC A
3
4 :: :I~ S A N 4 I UEm m mm :. . . . 1%I''::.:' :m:mmm. "m mmm"mm.mm :mm :mm:: :
-. .$. C AN._. :. .


.Yae a, l



teuresva


vaste ler

*'-e~ u -


4 In pilus pmdui voyageur,


egd'un
S


r.unssa n


erro irs.


,"est ce I fail s


u, 8--. COm
-' _


:OY ALE
ADA,
t., Y.A A ,D A


o arone



par . e.s.
. .
." ' : - ?.v i ? t.-::: i -' : .:t ; . :-.
'.,~~~ ~ . .' .,.
-, -'. ~ ~ ~.-- . . . .-.::: .:.:.:. :. ::-.".


diiam
OR
TA-al&occ C--asaburi


tluime


Avis


au Commerce


*~<


TOW
. . :

NOW a.



IN.}" .j'mlf.L.


.mm _-'


. . .


~p_~_~i_~m!~lr~Rn~rrmt~LnMI~W~r--~s~Pa~r


m


(
2


tod


Co


RMUR if EETS
1? rv IRi ,vrJI' y ,

Lub. leur enfants, N[. t
MI,-r. -enjanin N axa'e et

u herruonu41I Pierr Lo lis et leura6 eif aInts, M. et Mle. Merc7 F. 11 0x Cet Ieu Ps nri Ian ts Ime. Am6lie Pie ve-LouIi, e ses par ent ts, M rnme. Lun ie Pierreouis, M. Mine. ('allisthn MA rt uttv et er i s fnfahts, M,4 Arthur P'ier: e-lc~uis lls et


Uri


Lt a.


eoamassar


Le a est'i'Oystble


PaUHn


SAR FHE


lunl esenee des


rie ts d
rre,


canes

..


,Z" I -U -C~--


APPEL A LA nitre defend so4. point d&,vu
JEUNS$ SCOLAIRE et d6elare qu'il eat pr&t I re_ewir un vote dei blame du
.S6nat de ia Rlepublique.
1 ne s'agit pams d('intcrpellt.
Deput, le V JuiLn 1904 iI tion, dit Hudicourt. II on) proexD4e etn France tne Lol sur flte pour faire I'loge uu Mil'Asslstance des Enfaits. intre et Ide son passed, mais
Lki uvre. -g-Re au concour s 4te sir le, torturers subies g4ti4reux de l Etat et des -par par laoul :Rouzier. tt kie West ensiblement Le Secr6taire d'Etat pro4ddelor&, iA ce point que met de fare unie enqute. T&LnsMasnon Claireu d'Y-' lemaque entend que 'affaire
. vomnne Sarcey, loin d'en para- sepoursuive. lysr -Pessor, contribuent A Le Snateur Paultre lit les I rendre de plus- en plus po- conclusions du rapport conpmdaire. Chez hous,depuis peu, carnant I'Etat de Siege. Elles M'ec un beau d6vouement et sont ises en discussion: vo toildhante sollicitude,la distin t4es. S'agissant de la definiguse .uk du President de la ticn de qperil imminent>>, le Rpublique, Mademoiselle R& Secrtairem d'Etat fait une pro Ait Vincent, opere, -en fa- position qui est combattue par wtw desienfants n4cessiteux, Hudicourt. Nau formule une tut particulibrement ceux du contre proposition. Z6phyrin Qairtier de la Saline, un beau en propse une deuxiwme: elle aouvement. de ,sdlidarit6 so- est rejete. Celle de Nau est ilal, sous le vocable: < Encre quelques jours, ce diseutant sur l'exprcssion p&esera l'6poque des grandes va- ril imminent, on d6roge A Ia canes. constitution, est rejetee.
Les enfants de nos Ecoles, La proposition Nau, miiront, la plupart en province, se auix voix, est adopt6e. d'autres en villegiature. Pour La sance est iev6e. quoi-done, comme une mani-I festation des genfreux senti-t -, ----- ------
ments qui les animent, ces E6oHers ne s groupent-ils pas, DECES
ei- Association litt6raire ou
th6itrale, dans leurs localit6s Nous venon d'apprende ie respectives, pour a'river (I e r d s, A Po-t-de-Paix, de iser, si inimes solent-elles,
d!es recettes- afin de venir, eux Mne. Geores esti, M me. Geore Cedn
aussi, au secours de leurs pe- ne Therese Dupont. titq frere.o"et sours de la Saint tr I- s 4 I Ies fmunrailles auront li eu
SNo Societs Sportives de t Port-au-Prince domain a3nid et 46me categories d'iei pe s-midi, la Cathdraee s'etendront tIgaement, pou uni partir de a aietso des matches, suit au Pare Le- c onvoiuart isRa de Ia ao conte, soit au Stadium ('he. '-ouir. R
va lier, auxm.mes fins. Nus ponn c
En agissant ainsi outre que do us pa e ns Im eo ia jeunesse scolaie n'aura .
joint perdu son temps durant . . . .
divcnces, elle contribuera
au dbeloppement d'une au- AFIS A UX .ABONNES Yre A laquelle la rattachent
abtn des liens, car nul ne Le Service Hydraulique
$ut savoir quets deboires at- s'empresse de rappeter a ses 'tedent-. ses enfants dans Ia abonns que le.dernier dela1 vie! pour le pavement de Ia taxe
1 -


~.~*.MaflflnrW1 A IL


. SENAT


Sance du 12 julle
_-.


A4


deau es mois ie ouin et-J u let 1934 doit expirer le 15 du mois en cours.
En eonskquence, tous les abonns retardataires et dont les prises seraient coupes pour dette devront payer l'amende de Onze Gourdes pre-


IUberti Rga lit Fraternitd
k tpul a d'1 att

Extrait des .mTinutes dut greffe du TribuouaI IviI de Port-auPrince.


SL'an rail neuf cent trente quatre et le six Juillet A dixheures du miatin-.
Au greffe du Tribupal civil de Port-au-Prince t 'pardevant nobu, l Aon F. Smith, commis greffier.
A compare. Monsieur Emmanuel Pierre-Louis, proprie taire demeurant et domicilie A Port-au-Prince, assist de Me. Christian Latortue, son avocat, lequel a declare renoncer purement et fimp)lement a la succession de sa sceur, Madame Guat4mozin Boco ne Polone PierrdLouis, d~4d6e a Port-au-Prince le Sept Octobre mil neuf cent vingt neuf.
Don't acte le comparant a signed avec nous et son avocat apres lecture,
Sign6 E. Pierre-Louis, Christian Latortue, E L. Smith.
En register Port-au-Prin ce ce sept Juillet mil neuf cent trente quatre folio 217 ease 1213 du registre RIt. No 6 des actes judiciaires -. perqu pour (droit fixe uine gourde.

Le Directeur gn6ral dei I'Enregistrement (Sign6) R. ,roua d
SPur expedition conforme. Collaticnn&
(Sign) v. BISTOUiY.
. . . psn_ t~w.-P-: .r
A VENDRE
nhe Ford Roadster, une Coupe Chevrotet, on ICadij' Ij ventilateur itectrique;, un
iur gazo ie, es robes de x'ille ot die sii -d. airs d'autr-es a ticies.
S'adresser Navy Nurses Intirmieres de la Marine) Avenue 0 P partir dun heiure de apres-midi.
N'OHILIEZ PAS QUE CE SOIR

Haitiana edonne Ie beau film <.Le Bosus p.our Ies personnes qui n-ont pu trouver ae ])Iaces a la soire die dimanehe soil.


Ripare vos rnmaines
4 terire, 4 aa clder
Phonograp hes, cash register>


vue par le, rglements pour Chez Rodolphe MICIJEL,
Auuie sanction des prices lWer6tablissement de a conne- qpeialiste en la matire nbaux P'ordre du jour. xin. 13 nn~es d'exprnce
2)La correspondance aCCUS Port-au-Prince, le 11 Juil- Service acc#lri
messages du Prsident de let 1984. 4-12 Rue Pavte. TtI. 3497
la- Rpubliqje, de la Chaibt des Dbpuths, etc; tT V A gr .vsw re s
dRppo Commission: __-.___.__.,
t. Discussion des conclu.tIOnsI diuapport relatif -.re at de sage. 11 est dieid4 d'atfendre le Minist- rfit6-essb k Cequiotcasionne dix minutes U
attente. Enfin le Ministre ttlnt au bane de l',Ex4cutif, la Des mthodes secretes do
itnce e&t reprise. Pasquet manufacture donntment A la
t.-f rapport, de la Commis- .
aMnt 4de .la Justice. Hu- "LAME BLEUE" tra
16r-tdi nuade vote chat presque incroyable et
gdes cosdiumons et developpe pense it s'agit de I'affai- une douceur parfte. Faites
re $Raver). It est -intetrrom- VOuS-me la preuve do cot
fpr dside avanc6. Acheteg an paquet
:.! i,: : Lefit do garder au am-.
-o uet MRaoul dRoier pn de "LAMES BEUES
-.; !a0: ij ur~l. .-eOdhg t~ -tin :" [[
40 jaujourd'hui crmedit le$6nateur IIbranr ode p&a I
-A -n ions diitrkpport
'ksetb nhisioel prn ratprt . .e 4 d d n a u i t a vr -t

S 'I p 8:Wu i L g.- - - - -
.-.:<+ i~a*: n : .pa o- .: Y ; :, . .
: i : P .~~~~~~ . . . :. :. . : :: . :: :.
: ,. . .u-c t . .
. :-":-: :': . -: " . . . ." . : -. . . . . . . . . . . s -G t t ~ O C , 1 k :


-. r .-. i: '. . -.-I. i: ; : i . . . . .i "-"- ;7 !;:- "- :-':% i -'. .". .~:-: .:: .'- .- : ; -:' -:-: : .-. . . .
,--- p w : :.::, :: ;: :: :. "": : a z: . m -. .
. . : . . :. z. _. __ _.- .- -- . . . 7; . . . . . . . . . . . . . . ""._ / _/ .- . . . . . . .


i
















I


.Librairie oUvele
1.532 RUE REfir BLIlAINN, 1533 (A 'OI'E I TAILLEUR S.1ITI)
LA MASON EST (IEURIltSit D'ANNONCERI A Slt NOMIIREUSE (CLIEN TIE QU'ULLE A RE(t/ UNE GRANDE VARIETE DE BEAUX LIVRES POUR DISTRIBUTIONS DE PRIX POUR TOUS LES A GES T A LA PORTER ,DE ROUTES LES BOURSES.



Films Agfa 'pourPhotugiaphies
Groupes Electreg eus el Frigidair aGaz


La Socete Haitienne d'Atwomobiles a le plaisir dinf roimer Messieurs les photogratphes, les amateur's de pto tos et le public en general, qu'elle est le representant enait ti des fameux film-s Agfa 4i connus cdans le mode entier. Elle vient de recevair un bcn stock de ces films qu'elle End mi un prix qui n'a jamais ti pratique en Haiti, tant ifs sont bas.
Nos groupes electrogencs Deico, Kato ou Powlite sont a Ia port6e de toutes les bourses; d(le mme naos r ig6rateurs a gaz si 4conomiques. Les facilitis de pniement .u. nousacec rcons permettent maintenant A touted peromuiw. qui se trouve dans un endroit prive d'4nergie Ietriqued' .b voir lumiere, glace et rkfrigtration. Nous d6tenons *n magasin des echantillons en ordre de march de tous ees articles si necessaires I la vie moderne qui ne se congoit plus sans confort.
S 5 o seutement de Commission our le prix net dd N. 1'. sont r'elames de tout client qui enut nous confier sa commande de Delco ou de Frigidaire en nous payant cash Ia moiti de sa facture le jour de I'expedltion de la command et 'autre moitle & arrive de Ia marlhadi:. Dans ce cas nous abandonnors oute notre Commission dA-: gent d ee client.
Deux ours A vivre, I fattt les vivre biea4 correct ment. Passed voir.1. faut ous visiter. inT eerez content c'est stir. Apres avoir vut ehtez quelquwiih* e si vous voulez connaitre le plaisir pairticulie iu'a tofite personne qul se procure un des dtices de Mtte fraichenret de prernibre quality que livre Mallebranche, GentilHogat & Cie. a ses nombreux et bons elientset A des prix tout faith raisonnables.
Y an.l : .


Abonn ez~o-v-ous au.


ELLISTE. s & vos ptnse

.'aA
amisde 0 r i




est lagseule .a. .g.no.
. .- .:. ._. -.--",: .-_ .-. . -. .

de u s.
e -,tI W4re .S* t


4 4 - ----.
.,. .
- -- .5.{. .-. .
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ . .- . ._. o. -. . .
.: : - -:-- -. : . -. .i .:-.i : .i .i;. --. .-: ; i~ . : .;. *
, ~. . . . .M . :- : -. -: -.-::._-: :.: _:_- -__ -: -.:
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .--'"- :' -'--- '-" '- -------- - : : i:; : :''- .>.


. "


4


2-7 :9fl4


al~l~O~a ~ ~~ L~~;B~fbd r~if----------- S~W


L, R-- N-,E, R, M


. 9 sW


0

..


Full Text
xml record header identifier oai:www.uflib.ufl.edu.ufdc:UF0000008102185datestamp 2008-06-13setSpec [UFDC_OAI_SET]metadata oai_dc:dc xmlns:oai_dc http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc xmlns:dc http:purl.orgdcelements1.1 xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.openarchives.orgOAI2.0oai_dc.xsd dc:title Le Nouvelliste.dc:subject Newspapers -- CaribbeanJournaux -- CaraïbesPeriódicos - CaribeCaribbeanCaraïbesCaribeNewspapers. -- HaitiNewspapers. -- Port-au-Prince (Haiti)dc:description "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces.dc:date 7/3/1934dc:type Newspaperdc:format v. ill.dc:identifier http://www.uflib.ufl.edu/ufdc/?b=UF00000081&v=02185000471641 (ALEPH)12544054 (OCLC)ACN6482 (NOTIS)dc:source University of Floridadc:language Frenchdc:coverage North America -- Haiti -- Department d'Ouest -- Port-au-Prince -- CaribbeanHaiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince.Caribbean